Issuu on Google+

MANIOC.org Médiathèque Michel-Crépeau

Communauté d'agglomération de La Rochelle


ADRESSE A L'ASSEMBLÉE NATIONALE,

Par les propriétaires de Saint - Domingue , résidans à Paris,

MESSIEURS ,

Nos frères sont égorgés, nos fortunes sont détruites , le fer et la flamme ravagent nos établissemens ; le commerce national, la fortune publique périssent avec nous. Depuis un mois, ce tableau déchirant est sous vos yeux ; depuis un mois, cette enceinte retentit des cris funèbres des Colons , des alarmes de toutes les villes maritimes ; et c'est devant vous qu'on nous outrage, qu'on insulte à notre infortune , qu'on calomnie nos représenA2

MANIOC.org Médiathèque Michel-Crépeau

Communauté d'agglomération de La Rochelle


( 2 ) tans, qui sont venus invoquer vos secours , et vous demander justice de nos ennemis. Ces secours ont été suspendus pour entendre leurs récriminations et leurs plans désastreux : ces secours sont arrêtés par des manœuvres dont le scandale vient d'éclater à Brest ; ces secours se combinent enfin pour achever la subversion de la Colonie de Saint-Domingue. Vous n'accorderez pas, MESSIEURS, aux calomniateurs , aux véritables criminels de lèse-patrie , ces heures précieuses que la pitié , comme l'intérêt public sollicitent pour des Français expirans sons le fer des nègres révoltés. M. Brissot vous a dénoncé , qui ? la Colonie toute entière, ses propriétaires, ses représentans , ses administrateurs. Il vous a dit que nos députés trahissoient, qui ? leurs commettons ! Leurs commettans sont ici et à Saint-Domingue, et tous sont réunis pour ajouter à leur pouvoir, pour concourir à leur défense,pour

MANIOC.org Médiathèque Michel-Crépeau

Communauté d'agglomération de La Rochelle


[3 ] pour suivre avec eux les ennemis de la nation et leurs complices. Qu'ils consomment notre ruine , ce dernier succès manquoit à leur audace ; mais vous , MESSIEURS , vous , les représentans du peuple , qui devez protéger son industrie , son travail , sa subsistance , vous ne voudrez pas les réduire , comme nous, au désespoir? Vous ne vous laisserez pas tromper jusqu'au dernier moment , par des impostures dont l'absurdité égale la perfidie ? Il est absurde de croire que ceux qui ont tout tenté pour faire abolir l'esclavage et ensuite la traite des Noirs, ayent à proposer une seule mesure conservatrice des Colonies., lesquelles ne peuvent subsister sans l'esclavage et la traite des Noirs. Il est absurde de croire que ceux qui se déclarent les ennemis des Colons blancs , parce qu'ils ont des esclaves noirs , ayent épousé la cause des gens de couleur qui ont aussi des esclaves ,

MANIOC.org Médiathèque Michel-Crépeau

Communauté d'agglomération de La Rochelle


[4] par d'autres raisons que celle de mettre aux prises les blancs et les gens de couleur, de les faire égorger, les uns par les autres, pour assurer ensuite la liberté des noirs, qui resteroient seuls maîtres du territoire ; voilà les projets bienfaisans de ces amis de l'humanité ! Il seroit donc injuste et cruel d'accorder à de tels hommes quelque influence sur le sort des Colonies, et de recevoir d'eux, comme moyen de régime & de conservation, les expédiens qui les conduisent le plus promptement à leur but de destruction. Mais ils sont aussi barbares qu'absurdes , lorsqu'ils veulent vous persuader que les Colons blancs, qui ont tout à perdre par la ruine des Colonies, se sont faits incendier, égorger , pour le plaisir de se livrer aux Anglois. MESSIEURS , ils étoient François , et ils ne pouvoient pas cesser de l'etre. Mais la constitution du royaume n'est pas celle des Colonies. L'Assemblée-

MANIOC.org Médiathèque Michel-Crépeau

Communauté d'agglomération de La Rochelle


[5] Constituante n'a pas voulu nous y soumettre , elle a reconnu qu'elle ne le pouvoit pas , et cet acte solennel est à jamais la garantie de nos droits. Qu'ils choisissent du rôle d'accusateurs ou d'accusés ; mais qu'ils ne violent pas notre constitution,en discutant nos intérêts et les loix qui nous conviennent , eux , qui ne nous ont encore présenté que des torches et des poignards. MESSIEURS, nous vous demandons justice et secours : nous nous referons aux; demandes motivées de nos députés , et aux pétitions des différentes villes de commerce ; nous n'opposons à nos ennemis que l'indignation et le mépris : Ils veulent immoler avec nous la moitié des Français , mais quils apprennent qu'en dépit des complots , les Colons conserveront à la France les Colonies , ou périront avec elles. Signés , Cormier ; Belin-Villeneuve ; de Sain; Roberjot-Lartigue; Magalon; Lefer ; Rossignol-de-Grandmont ; de


[6]

Valfons ; Charles-Marchand ; de Court de-la-Tonnelle ; Rocheblave ; Bauduyde-Bellevue ; de Beaunay ; Louvart-dePontlevoy ; Darexy ; de Montalembert ; de Chateaudun ; Noirmont ; Joseph de la Massue; Auguste de la Toison; Delagarde ; Armand-de-la-Massue ; Joseph-de-Sainte Luce ; Canivet; De-Sainte-Luce ; de Vezien ; Pardaillan ; Abraham ; B. de Lartigue ; Durfort de Duras; Roberjot - du - Desert ; de Lachapelle ; Fournier-de-Bellevue l'aîné ; Fournierde-Bellerue le jeune ; Thevenin-de-Mélizey ; P. Desabée; Dazincourt ; F. Testart ; de Chabot, Butler; l'abbé le Clercde Saint-Etrain ; Walsh ; Massiac; Séjournet ; Concressault ; L. Digneron ; Chastenoye ; de Bercy ; Guillaudeu-duPlessis ; Deslandes ; Grand ; AiméGautier; Maussalé; de Mornay; Courrejolles; de Maisonneuve; Bureau ; Butler l'aîné ; Montleart ; d'Agliez , et pour madame de Gabriac, douairière , tutrice de ses enfans mineurs; Seize des Noyers;


[ 7 ] la Tremblaye , J. Digneron, B. de Bercy ; Croiseuil ; Paroy ; Malouet ; de Codrosy ; Thilorier ; Dumoustier ; l'Ormier la Grave ; Ladebat ; de la Tremblaye ; Prévost la Grave ; Raynaud ; Hyacinte Chabanon ; de Menou ; Berard ; Dupré ; Bellemarre ; Chabanon de la Chevalerie ; Charles Chabanon ; Thenet ; Charles Peyrac ; de Bomale ; Levassenr 5 Maulevrier ; Fontenille ; la Chapelle la Tour ; Ville blanche ; Estur Thenet ; d'Ormenans ; de Jassaud de Butler ; Abraham J. ; d'Héricourt Butler ; Thébaudières ; Butler Cormier ; Dufourcy Lentilhac de Sédières ; le Fer, d'Autichamp ; d'Estimauville.



Adresse a l'assemblée nationale, Par les propriétaires de Saint-Domingue, résidans à Paris