Issuu on Google+

Samuel C么te

Le territoire du ciel pfe A

r

c

h

i

t

e

c

t

e

*

D

E


-03Vers la métropole de 2030 Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

La ville chuchotante 2030 doit-être la ville du silence. 15 septembre 2008, la liquidation de Lehman Brother frappe l’économie américaine, ce qui aura pour conséquence la faillite du reste de la finance mondiale. Les populations moyennes voient leur pouvoir d’achat diminuer considérablement et elles ont de moins en moins l’occasion de s’éloigner en villégiature. Le tourisme se rapproche du foyer. En Ile-de-France, les territoires périurbains représentent un potentiel touristique pour ces lieux oubliés. Parmi eux, le territoire nord de Roissy doit savoir magnifier ses sites et recréer des liens entre les réseaux de clientèle habitant et ceux traversant le territoire. Un projet de téléphérique

reliant les points à forte activité touristique fait son chemin. Un outil détourné qui transforme le transport en commun en belvédère sur le paysage. Les années passent, nous sommes en 2030, «Nicolas Hulot avait raison», la planète souffre de notre consommation et le réchauffement climatique bouscule nos modes de vie. L’énergie se fait rare et nos infrastructures doivent devenir de moins en moins gourmandes, même pour les plus propres d’entre elles. La métropole Francilienne est dans une telle demande de denrées alimentaires que l’import ne suffit plus et les territoires agricoles prennent de la valeur. Le transport qui lacère

récit fiction

le territoire, tels les autoroutes ou le rail, coûte cher à l’économie. L’homme doit élever ses infrastructures pour libérer sa terre nourricière. Le téléphérique devient alors une des alternatives les plus propices aux problèmes franciliens car il préserve le sol, consomme peu d’énergie et son installation est rapide. Les métropoles de demain accompagnées de leur couronne, se parcourent davantage à pied, en vélo, par des transports qui consomment peu, ceux qui frottent le moins. Les rares voitures sont électriques, la ville devient silencieuse et chuchote sont activité, gênée de son vacarme passé.


-04Vers la métropole de 2030 Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Les valeurs du sol

Schéma représentatif Formations radiale des îlots touristiques

Dans ce lieu nommé subagglo, nous ne devons pas oublier qu’il s’agit avant tout de la banlieue, là où l’on a banni ce qui n’était pas digne de la « Ville Lumière ». La situation Nord-Roissy se dessine entre ville et campagne : infrastructures filantes depuis la métropole mondiale contre le pavillonnaire générique de la Grande couronne. Quelles valeurs pour ces terres éloignées? Est-ce la richesse de ses sols fertiles qui ont fait l’histoire de Paris, l’activité florissante liée à l’aéroport Charles-de-Gaulle, ou encore Paris l’aubaine foncière dont tirent partie les grandes zones touristiques introverties ? L’utilisation d’un nouveau réseau de transport doit dévier les flux que ces multiples exploitations engendrent. L’utilisation d’un

réseau de téléphérique permettra d’ouvrir Chateau de Chantilly les introversions des pôles touristiques en Parc Astérix les reliant et en les connectant à des lieux du local. Les zones touristiques autour de Paris Luzarches fonctionnent de manière radiale, le téléphérique changera cette figure en rhyzome Fosses local.

CDG

Paris


-05-

Chateau de Chantilly

Chateau de Chantilly

Parc Astérix

Parc Astérix

Luzarches

Luzarches

Fosses

Schéma représentatif des mouvements concentrique depuis la Capitale

Schéma représentatif recentraliser les flux pour ouvrir les zones touristiques introverties CDG

Paris

Paris

Fosses

CDG

Paris

Paris


-06Vers la métropole de 2030 Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

N

L’horizon : Lisibilité territoriale par le haut.

Résilience d’un paysage hybride

Le paysage Nord-Roissy possède une morphologie relativement plate, l’horizon se dévoile facilement à l’œil. Grâce au téléphérique il est possible de s’élever, ainsi les composantes qui fondent le territoire se comprennent par enchainement. Dès que l’on redescend, l’horizon devient altéré par les grandes infrastructures de la métropole et les vaste zones d’activités. Ainsi, les repères, les lieux, le patrimoine paysager se dissolvent entre les éléments. Voyager en télécabine offre alors une lisibilité territoriale, permet de comprendre les mises en tension des objets et de se forger un nouvel imaginaire de ces territoires de la subagglomération.

Le fonctionnement des multiples activités dessine un nouveau visage des lieux de la subagglo, créant des paysages hybrides. Ce territoire doit se forger une identité propre en assumant ses particularités et en évitant la confrontation de ses langages architecturaux et paysagers. La subagglo, de par son patrimoine historique, sa richesse paysagère, les multiples activités et les flux qu’elle engendre, doit s’appuyer sur ce potentiel pour établir sa résilience, la fabrication d’un milieu. Le téléphérique propose une alternative de mobilité continue, détaché du sol, créant des transversales dans un mouvement de flux tendu.


Ferme agricole - Fosses Ferme agricole - Fosses Chateau d'Hérivaux

Terres agricoles - Marly- la-Ville Ferme agricole - Fosses Terres agricoles - Genevière Ferme agricole - Fosses Chateau d'Hérivaux Terres agricoles de Luzarches

Ferme agricole (Classée monument historique) Terres agricoles de Luzarches Villeron

Bois de Chaumontel Luzarches

Pistes d'attérrissages Bois de Chaumontel Roissy Charles de Gaulle Passage sous les pistes d'attérrissages A1 Luzarches Roissy Charles de Gaulle

R

r

A

ix

Ch

at

M

S A ta

de

re

riè

or

y

ly

nt il

Ch a

Té vill tio e a u lé y n de ph Ch C ér iq at h a n ue ea t i l s l

u

es

ich

Pé n

de

Ch

at

u

de

s

Ch a

ly

re

nt il

or r

y

M

Té vill tio e a u lé y n de ph Ch C ér iq at h a n ue ea t i l s l

S A ta

s

ich e

ér

Bo i x is de Pé n

n

s/

ue

P

G

Su are r M / B vil us lie ult / T rs i élé /F m o ph o ér ss da iq e le ue s

R

S a Pl tat r c A io s t

RE

Té aill lé y ph ér iq

Chateau et Hippodrôme de Chantilly

RE ois e M é r o R sy po /F / u un C lt r t C h icu ha im la rle o a r l e ire s d s de / T de al élé G e G au ph au lle ér lle iq ue s/ TG V /A Vio n

ér

Forêt de Chantilly

Ga

r

Ga

s/

ue

is

Parc d'attraction Astérix

e TE uz R ar M /B c us he ul / T s tim élé od ph ér al iq ue e s

L

Bo

Bois de Morrière

Chateau et Hippodrôme de Chantilly

Arrivée gare du funiculaire ADP

L

n

Autoroute A1

Forêt de Chantilly

e TE uz R ar M /B c us he ul / T s tim élé od ph ér al iq ue e s

P

S a Pl tat r c A io s t

Parc d'attraction Astérix

Té aill lé y ph ér iq

Bois de Morrière

n

rt

Champs de Blé à Plailly

le

Po

s

Ga

Paysage hors-sol Autoroute A1

ul

r

Ga

P V or

Té ille t M C a n lé r ph o ul a l N ér n tim o r d iq ue od E u r o s/ Ba al p e te au e /B us

G

S r RE ur e Su are M R v r / B il M us lie ult / B vil us lie ult / T rs i élé /F m / T rs i o élé /F m ph o o ér ss da ph o iq e ér ss da le ue s iq e le s ue s

R

RE

Champs de Blé à Plailly

e

G

S Gaar

RE Sur ree M RER urv R/ B vill Mu / Bus ilie ul us/ T liers ltti / Télé rs/F im élép /Fo mo phhér oss odda s éiq rique sees ale le ues s s

-07-


-08Vers la métropole de 2030 Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Du transport en 2D, vers le mouvement 3D. Chateau de Chantilly

Avilly-St-Léonard

Parc Astér ix

Plailly

Luzarches Survilliers/Fosses

Por t Canal Nord Europe

Villeron

Aéropor t Char les de G aulle

Roissy - Charles de Gaulle

Il est nécessaire de se détacher des considérations de l’aubaine foncière, et de tirer partie de cette particularité d’hybridation des langages. L’activité doit trouver une alternative pour profiter de cette diversité si particulière par la connexion et le dialogue de ce qui se confronte. La subagglo n’est ni le cœur de la métropole, ni la pleine campagne. Elle possède sa propre dénomination et en assume son côté hybride sans pour autant posséder d’outils singuliers. Jusqu’à présent, les solutions qui lui sont proposées restent celles de la « grande ville ». La subagglo doit trouver ses propres outils, une mobilité adaptée, tels que le téléphérique, qui préserve le paysage, tisse des liens et établit des connexions. Le transport doit se

détacher du sol pour le préserver. L’usage des télécabines, trop souvent associées aux terrains à forte déclivité, permettrait de traverser le territoire en laissant le paysage et la nature se promener autour, à travers, en dessous de nous. La mobilité en deux dimensions doit se coupler à celle de la troisième dimension du téléphérique pour ne plus avoir à circuler à travers le paysage mais entre les paysages.


-09smlcote#ade

Chateau de Chantilly

Station Chateau de Chantilly Avilly-St-Léonard Bus

Parc Astér ix

Gare Multimodale Luzarches

TER / Bus / Téléphériques

Station Bois de Morrière Plailly

Gare Multimodale

RER / Funiculaire / Téléphériques / TGV / AVion

Survilliers/Fosses RER / Bus / Téléphériques

Por t Canal Nord Europe

Port Multimodale Villeron

Téléphériques / Bateau / Bus

Aéropor t Char les de G aulle

Gare Multimodale

Roissy / Charles de Gaulle

RER / Funiculaire / Téléphériques / TGV / AVion


-08Vers la métropole de 2030 Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Les choix du tracé

Les cartes d’un territoire du ciel

les villes de Survilliers/Fosses une centralité des flux routiers.

Un téléphérique Francilien

A la croisée de quatre départements d’Ilede-France.

Afin de déterminer le tracé des téléphériques, de nombreux paramètres mis en ux routier à haute fréquence Tracée du futur téléphérique ux routier à fréquence moyenne confrontations ont permis les choix des réseaux routier à haute fréquence réseaux routier fréquence moyenne lieux à àsurvoler. Parfois ux de voie ferrées arrêts ainsi que des ux Autobus le maillage des transports, les lieux tourisRéseaux de voie ferrées Autobus Tracée du futur téléphérique tiques, le paysage,Réseaux voire des monuments ères interdépartementales réseaux routier à haute fréquence Frontièresle interdépartementales oubliés, ont déterminé dessin duà fréquence tracémoyenne de réseaux routier es forestiers ce téléphérique pour laforestiers Subagglo «NordRéseaux de voie ferrées Espaces Réseaux Autobus aux et Bâtiment classés Roissy».

e du futur téléphérique

fluvial n tracé fluvial

haut

'eau

Oise

60

Tracée du futur téléphérique

Plan d'eau

Réseaux de voie ferrées Réseaux Autobus Frontières interdépartementales

60

Val d'Oise

Espaces forestiers

Val&d'Oise Seine Marne

95

Tracé fluvial Ancien tracé fluvial Châteaux et Bâtiment classés

Relief haut réseaux routier à haute fréquence réseaux routier à fréquence moyenne

Val d'Oise

Seine & Marne

95

77

Relief haut

Oise

Plan d'eau

60

Seine St Denis

93

Châteaux et Bâtiment classés

Val d'Oise

Se

95 77

Tracé fluvial Ancien tracé fluvial

Espaces forestiers

Tracé fluvial

60 Oise

Frontières interdépartementales Châteaux et Bâtiment classés

Légende des cartes :

Oise

Seine St Denis Seine St Denis

93 Seine & Marne

93


-09-

La station RER de Survilliers/Fosses déjà un centre de réseaux de transports en commun. Cette centralité préexistante sur la gare de Survilliers/Fosses fait d’elle un lieu idéal pour y installer la future gare multimodale qui acceuillera le terminal des trois lignes de téléphérique. Oise

60

Forêt de Chantilly

Bois de Chaumontel Bus 114

Bus à vocation scolaire.

Liaisons : St Witz ; Survilliers; Fosses; Senlis.

Bus R104

Fosses

Survilliers

Sécurité Sociale / Institut St Dominique. Liaisons : Goussainville; Fontenay-en-Parisie; Marly la Ville; Fosses; Survilliers; Plailly; Mortefontaine.

Bus R108

Intercommunal / Institut St Dominique.

Bus 95.01

Val d'Oise vers CDG Circuit intercommunal

Liaisons : Luzarches; Lassy; Bellefontaine; Fosses; Survilliers; St Witz; Vémars; Mauregard; Epiais-les-Louvres; CDG .

95

Bus R2

Circuit intercommunal

Liaisons : Fosses; Survilliers; Plailly.

Bus R1

Circuit intercommunal

Liaisons : Fosses (Gare RER); Marly-la-Ville; Louvres.

Bus R3

Circuit intercommunal

Liaisons : Fosses (Gare RER); Survilliers; Marly-la-Ville.

Seine St Denis

93

Liaisons : Fosses; Survilliers; Plailly; Mortefontaine.

Seine & Marne

77

Gare

Fossses/Survilliers

Bus 95.01 ZI

Circuit fermé en Zone d'Activité logistique. Liaisons : Fosses; Survilliers.

Bois de Mo


-08Vers la métropole de 2030 Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Le téléphérique sur les traces du passé d’un territoire

smlcote#ade

Le téléphérique comme la vitrine volante des Châteaux de l’Oise Chateau de Chantilly

Un téléphérique à la conquête de la canopée survoller les forêts franciliennes.

Chateau de Chantilly

Forêt de Chantilly

Forêt de Chantilly ChateauChateau de Pontarmé de Pontarmé

Bois de Chaumontel

Oise

60

Bois de Morrière

Val d'Oise

Chateau d'Hérivaux

Chateau d'Hérivaux

Seine & Marne Ferme de Vaulerand Villeron

95

77

Ferme de Vaulerand Villeron

Seine St Denis

93

Chateau De Vallière

Chateau De Vallière

Bois de Chaumontel

Bois de Morrière

Ferme de Villeron


-11Implantation, programme & architetcure Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Déviation transversale Lacérée par les infrastructures, l’organisation des tissus périurbains se génère depuis des axes, comme les voies rapides ou les voies ferrées, pour s’y greffer en grappes. Les conditions de formation urbaine sont actuellement l’axe. Pour rompre avec ce fonctionnement, le bâtiment dessine une longue transversale qui détourne les axes et absorbe les flux en les connectant à son propre système. Ainsi le tissu urbain trouvera là une occasion de réorienter son regard en ne faisant plus dos à son paysage.

Hypermarché & Galerie commerciale

Station service

cinéma banque

boulangrie café bar-PMU sandwicherie

restaurant

Gare multimodale banque

Pavillon de l'évènement

Ateliers - anticaires artistes-artisants

Apparts-hotel

hotel

SPA

banque

café

Fosses

Survilliers


-12Implantation, programme & architetcure Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Lieu du commun : Noeud local, impact territorial. L’altération, le détournement et la connexion des flux actuels doivent passer par des lieux communs. L’identité du territoire de la subagglo doit passer par des lieux symboliques qui transmettent le sentiment d’un projet collectif. Fédérer une activité commune à travers le tourisme culturel permettra de diversifier le commerce et augmenter la demande de service afin de provoquer l’investissement. Le projet s’installe ainsi entre la ville de Fosses et celle de Survilliers. Le nouveau maillage de ligne téléphérique peut alors prendre appui sur la gare Survilliers/Fosses située à la limite intercommunale de ces deux villes. Un couplage qui ouvrira sur une pensée nouvelle des choix urbains et du paysage, à desti-

nation des touristes et pour les habitants. Ainsi, ce territoire offrira une meilleure lisibilité territoriale en créant des connexions entre évènements et circuits touristiques reliant des lieux significatifs, créant ainsi un phénomène de contamination culturelle. Reliée à différents pôles touristiques, la gare multimodale associée au programme culturel fait du projet le moteur économique du lieu choisi. Vivre à Fosses c’est être à Roissy-Charles de Gaulle, tout autant qu’au château de Chantilly, proche du parc Astérix, sur des terres agricoles, en bordure de forêt et aux portes de Paris.


(marché)

Supermarchés

Hypermarché

Semaine de l'anticaire

Locale

Fete de la bière du Vexin

Commerces de proximité

Nuits Sonores

FRAC grande expo annuel

Feux du 14 juillet

A

GARE

Clientèle Habitante

MULtimodale

-13-

B

FRAC grande expo annuel

Grande brocante

Régionale Morning Musums

mars

avril

mai

juin

juillet

Semaines des artistes Régionaux

Nationale

Séminaire annuel des fermiers de la Subagglo

septembre octobre novembre décembre Foire des anticaires de Noël

Grand vide grenier du Val d'Oise

Internationale

août

A Parcs de loisirs

Nuit Blanche

Nuit des feux FIAC alternative

L'été du Patrimoine

FIAC alternative

Grand marché de Noël

B

GARE

MULtimodale

D

Clientèle touristique

Golfs

Hippodrôme

Château de Chantilly

Parcs de loisirs

Commerces de proximité

é

arch

erm

Hyp

C Château de Chantilly

Golfs

C

D

GARE

février

MULtimodale

janvier

Calendrier des évènements annuels


-14Implantation, programme & architetcure Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Landscraper Depuis le cœur de Survilliers, alors que de nombreuses rues s’y raccrochent, l’une d’elle est différente. Le dessin en cul-de-sac que l’automobile a généré à disparu. Le chemin qui file vers la topographie du champs de maïs placé en arrière des pavillons, semble descendre. Et pourtant, ce chemin dévoile une nouvelle courbe. Du sol naît le toit. Un niveau de référence continue et se tire vers l’horizon ignorant la déclivité soudaine du terrain naturel. Le dessin géologique préalable semble se soulever, les strates du sol émergent pour créer une linéarité qui révèle alors la pente. Une nouvelle construction émergeante trace alors un repère horizontal. Un nouveau programme soulevé de la terre, tenant lieu d’évènements temporaires

et culturels d’un territoire. Cette émergence désigne le sous-sol de Survilliers comme le Belvédère de Fosses. Des couches géologiques qui « grattent le sol » pour révéler un paysage. A L’inverse de l’Oiseau lyre de Jacques Prévert où « les vitres redeviennent sable, l’encre redevient eau, les pupitres redeviennent arbres, la craie redevient falaise, le porte-plume redevient oiseau », du sable naît le béton.


-15-


-16-

Technologie rurale : Assumer l’esthétique de l’infrastructure. Voici que le téléphérique s’est installé dans le paysage. Son appui au sol se formalise par des points, des appuis qui tirent de grandes émergences linéaires. L’horizontalité de l’objet reste un fin câble qui suspend ponctuellement de petites cabines filant dans le paysage avec douceur. Dans ce mouvement le silence est de rigueur, parfois le clapotis métallique des poulies trahit le mécanisme d’un objet encore méconnu dans ce territoire. Cette linéarité discrète, trace alors de fines lignes de repère qui indiquent les directions des lieux importants pour ces terres. A la gare multimodale de Fosses, chacune de ces lignes converge comme dans un ballet. Elles s’accrochent à cette grande construction sortie du sol pour s’y fondre en un point.

Dessous se glissent les trains bruyants de la métropole, tandis que les bus participent à cette danse qui rythme le territoire. Cette nouvelle infrastructure de téléphérique qui préserve le sol s’est élevée, et tout ses mécanisme sont à nu. Le sol ne subit plus ce type de construction et assume un langage qu’il à toujours voulu cacher et qui pourtant l’a si souvent fragilisé, comme obstacle physique, et par le vacarme de sa vitesse. La technologie de ce lieu se veut assumer son caractère si singulier en s’inscrivant dans le tempérament hybride de ce paysage subagglo de Survilliers/Fosses.


-17-


-18Implantation, programme & architetcure Le territoire du ciel, télécabines de la «subagglo»

Plateforme S’ouvrir au paysage, raccrocher des flux, créer de grand espaces communs, y mélanger les groupes et les pratiques sociales en de mêmes lieux, nécessite une articulation. Tout le programme de Survilliers/Fosses se contient et s’articule dans une plateforme ajourée. Cette dernière crée des couches qui fonctionnent en plateaux. En coupe, le bâtiment dessine des horizontales qui partent enterrées depuis Survilliers pour se révéler en belvédère sur la commune de Fosses. Le projet se comprend comme une plateforme qui démultiplie le sol. Elle contient un ensemble d’usages et des activités: gare multimodale, pavillon de l’évènementiel, hôtel, restaurants ou ateliers d’artisans, ouverts sur le paysage.



PFE 2010 Samuel Côte