Page 1

www.irresistible-news.fr

gratuit n°29 Développer du business dans le NordPas-de-Calais

Wurth France

Un développement multicanal et durable pour les professionnels

Anthony Chevallier

Thierry Waÿ Directeur général de Trëma Stratège en media off & online

Vinophile et entrepreneur « A part » !

France Cake Tradition

Pionnier de la pâtisserie bio


[Edito]

68 pages dédiées aux entreprises régionales ! « Proposer à nos lecteurs un magazine dynamique, épuré, attrayant, intéressant, agréable... et renforcer la visibilité des annonceurs, tels sont les objectifs des 68 pages de la nouvelle formule d’Irrésistible News. Un mensuel gratuit dédié aux acteurs économiques régionaux et voué à mettre en valeur leur savoir-faire et leur expertise... bref, à développer du business dans le Nord-Pas de Calais ! »

Laurent Hauman Directeur de publication lhauman@nordnet.fr 03 20 28 40 98 « Irrésistible News, c’est avant tout raconter des belles histoires d’entreprises, d’hommes et de business dans le Nord-Pas de Calais. Bonne lecture de cette nouvelle version… ».

Béatrice Lagabbe Responsable Commerciale : regie.irreductible@nordnet.fr 06 25 62 85 93

Baptiste Régent Rédacteur en chef redaction.inews@gmail.com 06 16 23 72 98

« Le développement durable, thème central de ce 29e numéro d’Irrésistible News, est désormais au cœur des préoccupations quotidiennes des entreprises. L’avenir nous impose de miser sur une croissance verte, car comme le dit un proverbe indien, La terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent ».

Ont collaboré à ce numéro : Mise en page, gréation graphique : Image de contrebande, Thibaud Béghin, Gaëtan Grimber / Photographe : Eric Dabrowski Diffusion : IRREDUCTIBLE GROUPE IRRESISTIBLE EST UNE MARQUE DEPOSEE A L’INPI LE 16 02 04 (N° 043273916) PAR LA SARL L’IRREDUCTIBLE représentant légal Laurent HAUMAN. Email de la rédaction : redaction.inews@gmail.com

Régie publicitaire : Béatrice Lagabbe, regie.irreductible@nordnet.fr

éditeur de presse spécialisée

Irrésistible [news] (Edition 59/62) est un magazine gratuit édité par la SARL I.N. News 86 avenue Jean Lebas 59100 ROUBAIX. TEL. : 03 20 28 40 98 FAX. : 03 20 11 10 33 www.irresistible-news.fr

CREDIT PHOTO : Irrésistible [news]. Imprimé en France. L’envoi de tout texte, toute photo ou tout document implique l’acceptation par l’auteur de leur libre parution dans le magazine, les newsletters ou le site. Toute reproduction, même partielle, sans autorisation est strictement interdite ; sous peine de poursuites. Ne pas jeter sur la voie publique.

Si vous souhaitez lire le magazine sur votre tablette...

3


[Sommaire]

A la Une

TRËMA Stratège en media off et online p08

Wurth France Un développement multicanal et durable pour les professionnels

p18

France Cake Tradition Pionnier de la pâtisserie bio

Bienvenue dans l’ère de la croissance verte

Cabinet Soland Quintuor

p14 Web Marketing

Boostez votre notoriété et renforcez la fidélisation client

Décryptage de la fiscalité des véhicules d’entreprise

4

www.irresistible-news.fr

p20

Droit des Sociétés, Droit Commercial, Droit Social et Droit des entreprises en difficulté

p25

Imprimerie Mordacq p22

Une politique d’investissement ambitieuse

p27

Pole IIID p40

s’agrandit et rejoint la Plaine Images

p38


Prospection & Fidélisation

Patrimoine Finance & Associés Artisan de votre fortune

p26 Réussissez vos journées portes ouvertes p46 Bonnes manières et business

p63

Droit, Finance & Fiscalité

Anthony Chevallier Vinophile et entrepreneur « A part » !

p28 Décryptage du portage salarial p58 Déclarez votre nom de domaine au RCS

p64 Développement & Innovation

Distribution & Consommation IMAGINER

p50 La photographie corporate : un art majeur de la communication p52 Réaliser une campagne SMS...

Management & Organisation p28 Décryptage du portage salarial p54 Enquête sur la formation

Culture & Mécénat

p32 Vous avez dit Culture ? p36 L’Orchestre National de Lille, une référence mondiale

CRÉER•REPRENDRE SE FRANCHISER DÉVELOPPER

saloncreer.com

p52 741 nouveaux drives en 2013 !

Dans notre prochain numéro Septembre 2014 Distribution sur le Salon Créer

médias officiels

partenaires officiels

Sans titre-1 1

Optimisez vos process de vente

Créez votre entreprise en toute sérénité Décryptage des nouvelles solutions d’impression

5


[Echos / Nominations]

Koreatsu aoKi, Président de toyota Motor Manufacturing france

Koreatsu Aoki, 54 ans, a démarré sa carrière au sein de Toyota Motor Corporation (TMC) en 1983 et était jusqu’à présent Directeur Général du site de Honsha au Japon. Il avait passé 5 ans, de 2008 à 2012 au sein de Toyota Engineering and Manufacturing North America (TEMA) en tant que Senior Vice President Planning Production & Logistique. Outre une expérience de 5 ans au Royaume Uni de 1990 à 1994 au sein de Toyota Motor United Kingdom (TMUK), il a exercé plusieurs fonctions à TMC dans les domaines du Planning et Production et la gestion de projets. Il remplacera à la tête de TMMF Makoto Sano qui avait été nommé Président en 2009 et qui quittera Valenciennes pour rejoindre TMC au mois de février 2014.

PasquaLe Leroy et francK ossoro, resPonsabLes de La coMMerciaLisation des directions régionaLes sud et nord d’etixia

6

www.irresistible-news.fr

Loïc guiLLoux, directeur généraL digitaL MarKeting arvato france Diplômé de l’EDHEC à Lille, Loïc a débuté sa carrière en 1985 chez Procter & Gamble où il a occupé des fonctions commerciales et marketing durant 11 ans. Après une expérience chez Pepsi, il a rejoint, en 1996, le groupe Prisma Presse en tant que Directeur Commercial de la Diffusion et du Marketing, avant d’assumer la responsabilité d’Editeur du Pôle Féminin, puis de Directeur Général Adjoint. En rejoignant arvato en tant que Directeur Général du Digital Marketing en France, Loïc Guilloux entend capitaliser sur les expertises d’arvato, programmes de fidélité, d’abonnements et solutions de business intelligence, pour inscrire la connaissance client au coeur des stratégies de conquête et de fidélisation des consommateurs.

Pasquale Leroy, 28 ans est diplômé d’un BTS des professions immobilières. Il exerce dans un premier temps comme négociateur au sein d’agences immobilières Lilloises, puis montpelliéraines. En 2009, il créé sa propre structure immobilière à Montpellier, qu’il exploitera jusqu’en 2012. Il rejoint alors la société Socri Gestion dans le cadre de la commercialisation des centres commerciaux Polygone Béziers et Polygone Riviera. Intégré chez etixia depuis le 3 mars dernier, Pasquale Leroy prend donc en charge la commercialisation des projets de développement au sein de la Direction Régionale Sud.

Franck Ossoro, 36 ans est diplômé de l’IAE de Lille. Il démarre sa carrière comme chargé d’étude dans l’immobilier commercial, avec notamment une expérience de près de cinq ans au sein du Cabinet Albert & Associés. En 2007, il rejoint KIABI en tant que Responsable Etude Expansion avec pour objectif de créer une mission étude Géomarketing et d’accompagner le développement du Parc Magasin de l’enseigne. En 2011, il intègre Electro Dépôt, la filiale low cost du Goupe HTM, en tant que développeur et gère la prospection pour la région Paris Ile de France. Franck Ossoro a rejoint les équipes etixia le 10 mars, où il a en charge la commercialisation des projets de développement pour la Direction Régionale Nord.


Toute la puissance du big data pour conquérir, connaître et fidéliser autrement EMAILING

SMS & VMS

DATAMINING

SOCIAL

MAILING

LOCAL

PHONING

Le big data au service de vos actions

Une innovation

Contactez-nous : +33 3 20 68 94 94 ou www.adclubbers.com


[A la Une]

STRATÉGIES MEDIA OFF & ONLINE

TREMA call to action !

Conseil stratégique et tactique, achat d’espaces dans les media online, offline et le hors media, sur les marchés du Marketing Direct, de la stratégie media de marques et à l’international... l’agence conseil media TRËMA est aujourd’hui la première agence media indépendante en région. Entretien avec Thierry Waÿ, Directeur Général et Fondateur.

8

www.irresistible-news.fr

Stratège en media off & online Depuis plus de 15 ans, l’agence conseil Media TRËMA créée par Thierry Waÿ, élabore des stratégies media percutantes. Forte d’une équipe de 12 collaborateurs, l’agence a enregistré une croissance de 15% en 2013. Un succès acquis grâce à un savoir-faire et une expertise reconnus et plébiscités par les annonceurs.


“ Notre méthodologie est axée autour de logiciels internes permettant d’optimiser le ciblage des prospects...”

Un métier historique, le Marketing Direct Le Marketing Direct permet au consommateur de se manifester au travers de publicités et encarts de presse. Notre métier historique est de conseiller les entreprises utilisant la Vente A Distance dans leur prospection via les media – presse, TV, radio... – par une approche pragmatique et progressive, autrement dit d’accompagner les annonceurs dans leur stratégie de prospection clients. Nous ne sommes pas que des acheteurs, nous sommes des stratèges ! Notre méthodologie est axée autour de logiciels internes permettant d’optimiser le ciblage des prospects et d’une base de données unique en France reprenant les résultats des annonceurs, media par media. Un laboratoire perpétuel nous permet de tester les visuels, les emplacements, etc., et de

valider la cohérence, ou non, d’une campagne de prospection media. Grâce à cette méthode, fruit de 30 ans d’expérience dans le Marketing Direct, nous sommes en mesure de sortir une extrapolation réelle et de définir le retour sur investissement avec 5% de marge d’erreur, et, dès lors, d’optimiser les campagnes de nos clients. En tant qu’expert du Marketing Direct, j’ai également créé l’association Echange et Marketing Direct dont l’objectif est de proposer un territoire d’expression aux sociétés utilisant le marketing direct comme canal de prospection, via l’organisation de réunions et conférences à Paris. La finalité étant de s’enrichir de nos expériences mutuelles pour proposer des stratégies en adéquation avec les besoins et attentes des annonceurs.

9


[A la Une]

RADIO

AFFICHAGE

PRESSE

Optimiser la stratégie media de marques Le second métier de l’agence TRËMA est d’accompagner les annonceurs dans leur stratégie media de marques. Notre objectif ? Utiliser tous les media et le hors media pour répondre aux problématiques de trafic, de notoriété ou d’image. En ce sens, nous proposons des communications sur mesure en local, multi-villes ou national. Conseil, stratégie, suivi... en tant qu’agence conseil, nous nous positionnons comme une véritable force de proposition pour les annonceurs. A ce titre, TRËMA s’appuie sur une équipe solide de 12 collaborateurs, nous sommes la seule agence en région à disposer d’une telle force commerciale sur le terrain. Une organisation à taille humaine qui nous permet de travailler dans

Offline et online pour une stratégie à 360°

TELEVISION

CINEMA

STREET MARkETING

ONLINE

une logique de brainstorming – le commercial, le responsable du budget, un œil extérieur au projet et moi-même – et d’offrir une proximité relationnelle avec le client propice à le rassurer et à crédibiliser la stratégie media. Notre valeur ajoutée réside dans notre capacité à optimiser le ciblage des campagnes de nos clients, d’aller chercher le nectar par petites touches plutôt que de faire des one-shots. Dans le cadre d’une campagne TV avec un budget limité, par exemple, il est souvent plus judicieux de cibler des prime times sur les chaînes de la TNT plutôt qu’une tranche horaire de moindre écoute sur TF1. Nous ne proposons que des stratégies auxquelles nous croyons !

Face à l’avènement des media online, TRËMA s’est positionnée sur ce marché porteur en termes d’image et de notoriété dès 2011. Si les stratégies media offline de nos clients sont développées en interne, l’hyperspécialisation des métiers du web ne nous permettait pas d’en faire autant dans le cadre des stratégies online. En ce sens, nous avons identifié des partenaires par métier et segment de clientèle. La technicité des projets est assurée par ces partenaires, la stratégie media, le pilotage et l’achat par les équipes de TRËMA. Tanguy Van Campenhoudt, précédemment directeur commercial international chez Tradedoubler, nous apporte, depuis son arrivée en mars, une connaissance globale du secteur vouée à affiner notre expertise, notre méthodologie et notre réseau de partenaires.

© 123rf Andrey Skaryna

Nous nous sommes vu confié, depuis le début de l’année, la stratégie média online de plusieurs enseignes, notre offre est opérationnelle et notre méthode efficace.

10

www.irresistible-news.fr

Nous avons aujourd’hui la volonté de nous positionner comme des stratèges et des conseils incontournables des media online, un territoire complémentaire du offline, afin d’offrir une globalité à nos clients, autrement dit les accompagner dans la mise en œuvre d’une véritable stratégie à 360°.


Référencement Naturel

N OTO

Référencement Payant Display Premium

OB

Native Advertising

JE

AF

C

Display RTB

TR

E-mail Marketing

RI É

FS

Videos

Réseaux sociaux

.I

Mobile Marketing

R. O

C LIE N T S

Affiliation

F IC

TI

Retargeting

R

ÉG

T

ST

AT

IE

PILOTAGE

1ère agence media indépendante en région

AC

H

A

TRËMA en chiffReS...

En s’appuyant sur une expertise et un savoir-faire plébiscités par les acteurs économiques, l’agence TRËMA est devenue la première agence media indépendante en région depuis sa création en 1999. Afin d’asseoir notre positionnement sur le marché, nous avons ouvert un bureau à Paris en 2011 et nous accompagnons désormais nos clients sur leur développement international. A ce jour, TRËMA couvre ainsi 22 pays d’Europe du Nord. A l’heure d’une consommation de plus en plus locale et responsable, nous aimerions que ce réflexe soit appliqué à la stratégie media, en effet trop d’annonceurs de notre région font appel à des agences parisiennes alors que nous avons aujourd’hui tout ce qu’il faut pour les conseiller et optimiser leurs communications media, la proximité en plus…

12

collaborateurs

915 000 € de marge brute en 2013 15%

de croissance en 2013

Plus de

50 clients

en france

D’ici 5 ans, notre objectif est d’atteindre 1,5 Millions de marge brute pour 15 collaborateurs. A suivre...

Siège social STRATÉGIES MEDIA OFF & ONLINE

TREMA call to action !

Les Miroirs du Lac, 377 rue Jules Guesde, 59650 Villeneuve d’Ascq Tél. + 33 3 20 28 42 28

Bureau commercial 86 rue Cardinet, 75017 Paris Tél.+ 33 1 44 29 25 85

www.agencetrema.com 11


[Echos] LE NORD-PAS-DE-CALAIS TERRE DE BRASSEURS !

21 bières régionales ont été récompensées lors du Concours Général Agricole 2014, dont deux médailles d’or : la DDay de Christophe Noyon, brasseur à Tardinghen, et la Blonde de Ch’Nord produite par la Brasserie de Saint-Omer. La Brasserie Castelain et ses bières Ch’ti repartent avec trois médailles, une d’argent et deux de bronze, tandis que La Brasserie Saint-Germain d’Aix-Noulette ramène quatre médailles d’argent

et la chaîne de restauration lilloise des 3 Brasseurs rafle deux récompenses pour sa blanche et sa blonde. Attribuées par des professionnels du secteur et des « consommateurs avertis », les médailles du Concours Général Agricole viennent renforcer le Nord Pas-de-Calais en tant que terre de brasseurs ! L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

EURADIF.FR FAIT PEAU NEUVE

Euradif, créateur-fabricant de portes d’entrée et de panneaux décoratifs, met en ligne la nouvelle version responsive de son site Euradif.fr. En repensant entièrement son portail web et en adoptant un format responsive, compatible pour une lecture sur ordinateur, tablette et smartphone, Euradif conserve une longueur d’avance, entamée avec le lancement de son application iPad Mon Configurateur de porte, lancée en janvier dernier. L’arborescence du site a été entièrement revue afin de laisser plus de place aux produits, au confort de lecture et offre désormais des espaces dédiés aux trois cibles d’Euradif : les professionnels (artisans menuisiers, poseurs…), les particuliers (via son application et son site www.configurateurportes.fr) et les prescripteurs. Ces dernières peuvent désormais librement feuilleter et télécharger les catalogues en ligne pour retrouver et comparer les produits puis prendre

12

www.irresistible-news.fr

contact avec l’enseigne pour un devis rapide. Cette nouvelle mouture, plus pratique et intuitive, intègre également deux nouvelles rubriques : « conseils » , pour choisir sans se tromper et « coups de coeur », qui met en avant une sélection de produits Euradif à fort potentiel. Cette démarche de site responsive s’inscrit dans une approche crosscanal plus globale. En effet, aujourd’hui le particulier se rapproche des enseignes quand il le souhaite, où il le souhaite et au travers du canal qui lui convient le plus. Euradif s’est donc engagé depuis 2012 dans une logique pluri-supports pour répondre à ses clients de manière efficace, rapide mais aussi pour optimiser leur parcours et leur offrir une expérience fluide et riche. Facebook, Twitter, Google+, FlickR… Euradif est présent sur la majorité des réseaux sociaux et s’adapte aux nouveaux comportements des consommateurs.


CONSTRUIRE EXEMPLAIRE

ÉNERGIE

DÉCHETS RECYCLAGE VALORISATION

CONSEIL

EAU

AIR / BRUIT

LILLE 11.12 JUIN 2014

GRAND PALAIS

LE RENDEZ-VOUS

DES TECHNOLOGIES DE L’ENVIRONNEMENT

21, 22 et 23 octo bre

2014

Pierre DEM

GL events

+

ARS

Utilisez votr e badge pou r collecter de l’informa tion

Commandez votre badge gratuit sur www.salon-environord.com

digitale

8e CONGRÈS EUROPÉEN 2014 ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 11-12 JUIN

éance plénière innovation frugale avec la présence de Navi Radjou La ville de demain - Le transport de demain - L’usine de demain

avec le code

IRN

+ Un rendez-vous dédié 100% prescription

Présentation des projets exemplaires en Nord-Pas de Cala

www.salon-environord.com Renseignements et inscriptions : Pierre DEMARS - pierre.demars@gl-events.com - 03 20 79 94 62


[Green Business]

Bienvenue dans

Selon le ministère du travail, « La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) – traduction française de « Corporate Social Responsability » – est un concept qui désigne l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités économiques et à leurs relations avec les parties prenantes que sont les salariés, les actionnaires, les fournisseurs, les sous-traitants, les consommateurs… ». Toute démarche de responsabilité sociétale tend donc à intégrer des critères sociaux, humains et environnementaux... bienvenue dans l’ère de la croissance verte. 14

www.irresistible-news.fr

©123rf Paulo Cruz

l’ère de la croissance verte !


Une politique de responsabilité sociétale doit permettre de concilier croissance économique et développement durable par une alliance de trois mondes différents, celui de l’économie, celui de l’écologie et celui du social. Hier considérée comme un effet de mode, la responsabilité sociétale est aujourd’hui une réalité concrète pour de nombreux acteurs économiques de par le monde. Clients, prospects, fournisseurs, consommateurs... la RSE est un outil global qui impose un comportement responsable à l’ensemble des parties prenantes de la vie économique.

Une prise de conscience des acteurs économiques Selon une étude du cabinet IDC, la RSE gagne du terrain partout dans le monde. De manière globale, 72% des entreprises interrogés publient aujourd’hui un rapport RSE ou une annexe RSE à leur rapport annuel. Il existe pourtant des disparités significatives selon les pays : au Danemark, 98% des entreprises ont adopté une stratégie RSE tandis que cette proportion en France, en Suède et en Pologne est de l’ordre de 50 à 60%. Pourtant précurseur en la matière, les Etats-Unis comptent 83% de ses entreprises ayant une stratégie RSE. En majorité, les entreprises citent le respect de l’environnement ainsi que la réduction des coûts comme moteurs principaux dans leur stratégie RSE. En principal obstacle à la mise en œuvre d’une politique RSE, les entreprises citent la crise financière, le manque de visibilité sur les bénéfices dégagés grâce aux activités RSE, mais aussi le manque de compétences et connaissances dans ce domaine. Certaines entreprises pensent, enfin, que le coût d’un déploiement d’une stratégie RSE serait supérieur aux gains qu’il pourrait procurer.

Globalement, clients, investisseurs et pouvoirs publics sont identifiés comme étant les acteurs les plus importants pour la conduite d’une politique RSE par les entreprises. Viennent ensuite les prospects, les employés et l’opinion publique. Les médias, concurrents et fournisseurs sont cités à la marge des intervenants les plus influents. Pour les entreprises françaises, ce sont les pouvoirs publics, les clients et les employés qui sont cités comme les acteurs les plus influents.

Vers une démarche d’achats responsables Avec l’avènement de la RSE, la politique d’achat des PME induit désormais des méthodes et outils stratégiques pour aboutir à une véritable démarche d’achats responsables. Intégrer une telle démarche requiert la prise en considération de critères extra-financiers quant aux choix des fournisseurs... qui doivent désormais montrer patte blanche. Première étape du processus d’entrée dans une démarche d’achats responsables, l’édiction d’une charte ou d’un code de conduite permettant à l’entreprise de formaliser leurs exigences RSE à l’égard des fournisseurs. Un document qui doit reprendre les principaux thèmes en matière d’éthique, de conditions de travail, de droits fondamentaux et de respect de l’environnement. Par la signature de la charte, les fournisseurs s’engagent à respecter les valeurs défendues par l’entreprise et s’engagent ainsi, indirectement, en faveur du développement durable.

des entreprises interrogés publient aujourd’hui un rapport RSE

©123rf Gino Crescoli

72%

15


[Green Business]

La signature d’une charte de bonne conduite n’ayant aucune valeur contraignante d’un point de vue juridique, la seconde étape de la politique d’achats responsables est d’insérer des clauses RSE au sein des contrats avec les fournisseurs. Ou comment formaliser les engagements des fournisseurs et s’autoriser la rupture de la relation commerciale en cas de manquements graves à ceux-ci. Concrètement, les partenaires économiques et financiers de l’entreprise s’engagent juridiquement à éliminer toute forme de travail forcé et obligatoire, le travail des enfants, les pratiques discriminatoires, etc. Afin d’approfondir la connaissance des fournisseurs et minimiser au maximum les risques, il est important d’analyser,

en amont, leurs performances en matière de responsabilité sociétale. Pour être davantage objective et certainement plus précise, l’évaluation des bonnes pratiques de vos fournisseurs peut être confiée à des cabinets spécialisés. L’évaluation par des organismes indépendants permet également d’étendre le périmètre des fournisseurs évalués et de créer, dès lors, de réelles opportunités de développement économique. La 4e et dernière étape est d’accompagner les fournisseurs sur la mise en place de la démarche d’achat responsables et le suivi, au quotidien, des actions. A ce titre, une formation aux exigences réglementaires et économiques d’une telle politique est un préalable indispensable.

Mesurez votre performance sociale et environnementale L’avènement de la responsabilité sociétale des entreprises induit une question fondamentale : comment évaluer les performances de l’entreprise sous un autre angle que le financier ? Obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés en vertu des dispositions de la loi Grenelle 2, le reporting social et environnemental repose sur des critères incontournables pour déterminer avec rigueur l’impact réel de votre démarche RSE.

entreprises. Quatre points essentiels doivent donc être pris en considération par les acteurs économiques engagés dans la démarche RSE : la formation du personnel, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, la politique de recrutement des personnes handicapées et la gestion des seniors et des retraites. Toute entreprise dite responsable doit en ce sens mener une politique de recrutement attractive et valorisant les différents profils.

L’impact environnemental constitue, bien entendu, l’indicateur principal dans l’évaluation sociale et environnementale de votre entreprise. S’il n’existe aucune règle en la matière, il est important de rédiger un rapport synthétique et lisible rapidement, précis et didactique, basé sur des chiffres. De manière générale, les entreprises se basent sur les indicateurs de performances suivants : émissions de gaz à effet de serre, impact de l’activité sur la biodiversité, consommation d’énergie, consommation de papier...

Troisième et dernier facteur permettant de mesurer votre performance sociale et environnementale, l’engagement de votre société dans des actions de mécénat et de lutte contre l’exclusion. Si les deux critères d’évaluation précédemment évoqués ne laissent que très peu de marge de manœuvre, celui-ci au contraire est assez large dans son application concrète tant les actions de soutien aux associations et fondations sont variées. Bien entendu, les actions de sponsoring ne peuvent être prises en considération car elles constituent des opérations de communication.

L’humain occupe une place centrale dans le concept de développement durable, d’où l’importance accordée à la gestion des ressources humaines dans la responsabilité sociétale des

16

www.irresistible-news.fr


L’avènement du consom’acteur

Une enquête a été menée par Nielsen dans 58 pays auprès de 29 000 personnes afin d’analyser la perception qu’ont les consommateurs sur la Responsabilité Sociale des Entreprises ou RSE. Elle révèle que 50 % des consom’acteurs veulent récompenser les sociétés qui ont une démarche socialement responsable et par conséquent, souhaitent montrer leur engagement à travers leur comportement d’achat.

©123rf Darrin Henry

L’étude montre que la demande sociale est telle désormais pour les entreprises, qu’elles ne peuvent échapper à cette nouvelle exigence de RSE qui influe de plus en plus sur leurs ventes et leur rentabilité à moyen et long terme. La demande des consommateurs, combinée avec la montée en puissance de l’achat éthique ou de la consommation durable, impose peu à peu une transparence et une traçabilité des actions menées.

Le label fairtrade qui distingue les produits issus d’une agriculture équitable protégeant les petits producteurs représentait en 2009 3.4 milliards d’euros en ventes mondiales au détail et 15% de croissance annuelle

17


[Portrait Irrésistible]

Würth France

Un développement multicanal... et durable pour les professionnels En proposant plus de 4 000 références disponibles auprès de 100 magasins en France et plus de 30 000 sur catalogue, la filiale française de l’entité allemande Würth est aujourd’hui un des leaders de la vente de matériel de fixation, d’outillage et de solutions de service à destination des professionnels. Une entreprise qui mise sur le multicanal et une politique QSE - Qualité, Sécurité, Environnement - volontariste pour asseoir son positionnement. Produits chimiques, visserie, chevillage, sanitaire, quincaillerie, abrasifs, perçage et tronçonnage, outillage à main, électroportatif, pneumatique, équipement d’atelier, hygiène et protection… en libre-service et réservés aux professionnels, les enseignes Würth couvrent l’ensemble des besoins des artisans. Elles proposent également de nombreux services dédiés aux professionnels, notamment des solutions de gestion des stocks. Afin d’assurer une qualité constante à ses clients, Würth France est labellisé ISO 9001.

100 magasins à fin 2014 Si la société devrait compter une centaine de magasins d’ici la fin de l’année, dont 4 dans la région Nord-Pas de Calais Lille, Seclin, Lens et Valenciennes - elle mise également sur une stratégie multicanal pour renforcer la proximité avec ses clients et booster son chiffre d’affaires. « Avec 2700 vendeurs itinérants, Würth dispose de la première force de vente sur le marché français » explique Isabelle Kim, Responsable communication Würth France. « Nous avons également développé une boutique en ligne et bientôt une application mobile permettant de réserver les produits directement dans nos points de vente afin d’offrir encore plus de liberté à nos clients ».

18

www.irresistible-news.fr

A fin 2014

Une politique QSE volontariste Certifiée ISO 14001 depuis 2011 et bénéficiant de l’agrément SMETA depuis avril 2014, la société Würth a pleinement intégré les problématiques de développement durable dans sa politique d’entreprise. « Nous avons mis en place une démarche QSE volontariste vouée à réduire les impacts environnementaux de notre activité et améliorer le bien-être de nos collaborateurs » ajoute Isabelle Kim. « En ce sens, Würth France a élaboré une convention imposant à ses partenaires commerciaux de suivre scrupuleusement un ensemble d’exigences dans les domaines environnementaux - réduction des suremballages, respect de la réglementation relative aux produits et aux substances dangereuses... - et sociaux - lutte contre les discriminations, respect des conventions de l’Organisation Internationale du Travail. Par ailleurs, Würth est engagé depuis toujours en faveur de la diversité et de la non-discrimination et a signé en ce sens la Charte de la Diversité en 2007 ». Würth France, un développement multicanal... et durable..n

Würth France S.A. - ZI Ouest - Rue Georges Besse BP 40013 - 67158 Erstein Cedex Tél. : 03 88 64 53 00 - Fax : 03 88 64 62 00 wurth.fr - eshop.wurth.fr


Würth France S.A. - ZI Ouest - Rue Georges Besse - BP 40013 - 67158 Erstein Cedex Tél. : 03 88 64 53 00 - Fax : 03 88 64 62 00 - www.wurth.fr


[Portrait Irrésistible]

Un développement ambitieux... et savoureux Il transforme une société artisanale en leader français du marché... l’histoire de Stéphane Debeunne, un pionnier du cake sucré, salé et bio qui a l’entreprenariat dans la peau.

1996, Stéphane Debeunne n’a pas encore 30 ans quand il décide de reprendre France Cake Tradition, structure artisanale basée à Cambrai et spécialisée dans la production de cakes sucrés. 3 salariés, 150 000 € CA, 35 tonnes produites... soutenu par des investisseurs privés, il va rapidement donner une nouvelle dimension à son entreprise en misant sur l’innovation.

Pionnier de la pâtisserie bio Une des premières décision de Stéphane Debeunne en tant que Directeur Général de France Cake Tradition est d’investir un marché naissant mais au combien prometteur : la pâtisserie bio. Dès 1996, France Cake Tradition produit ainsi le 1er cake bio français, aussi bien par conviction, un gâteau bio étant plus sain et plus respectueux de l’environnement, que par les opportunités de développement commercial offertes sur le long terme... pour être aujourd’hui le leader du marché. « Le bio progresse d’année en année - +15% en 2010 et 2011 et +5% en 2012 - et reste un marché porteur » assure Stéphane Debeunne. « France Cake Tradition a investi de façon continue dans un programme de R&D soutenu par OSEO, au total 700K€ en 3 ans, et est pleinement intégré dans la filière bio du Nord-Pas de Calais. Nous proposons aujourd’hui la plus importante gamme de cakes bio en France, et exportons nos produits en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne, avec des matières premières cultivées le plus près possible du lieu de fabrication ».

3,5 millions € d’investissements Parallèlement, Finorpa et LMCI entrent au capital de la société en 2001... France Cake Tradition entre dans une phase de développement stratégique. Une nouvelle usine de 2000 m2 implantée sur 6500 m2 à Tourcoing voit le jour l’année suivante, un outil de pro-

20

www.irresistible-news.fr


3,5 millions € ont été investis depuis 10 ans pour mettre en œuvre une politique d’innovation ambitieuse... et fructueuse.

Effectif 38 salariés

CA 6 millions €

Production 850 tonnes

duction ultramoderne qui permet à notre entrepreneur et ses équipes de renforcer leur positionnement via une politique d’innovation ambitieuse... et fructueuse.

« Notre capacité de production est à 40% de ses possibilités, nous avons ainsi les moyens de doubler notre chiffre d’affaires d’ici 5 ans et pouvons donc envisager l’avenir avec sérénité ».

« En 2002, nous déposons un brevet : le cake salé conservable 6 mois à température ambiante » explique Stéphane Debeunne. « La valeur ajoutée de France Cake Tradition réside dans sa culture d’innovation, nous avons investi plus de 3,5 millions € depuis 10 ans pour mettre en œuvre d’importants programme de R&D et proposer ainsi aux consommateurs de nouveaux produits, de nouvelles associations de saveurs, de nouveaux goûts, de nouveaux formats, à l’instar des pains d’épices spécialement destinés au foie gras et élaborés avec des grands chefs ».

Et d’ajouter : « Notre savoir-faire et notre démarche qualité - France Cake Tradition est certifiée Ecocert (bio), pratique l’HACCP et vient de passer la certification IFS 6, tandis que son usine est agréée par Auchan, Carrefour, Système U, Monoprix, Delhaize et Distriborg - doivent nous permettre de poursuivre notre développement en France et de booster nos exportations. Investir de nouveaux pays européens est un axe de développement majeur pour les prochaines années ». A suivre... n

De 150 000 € à 6 millions € CA Leader sur les marchés des cakes bio et salés en France, n°2 sur le marché des pains d’épices et acteurs majeurs sur le marché des cakes sucrés, France Cake Tradition réalise désormais un CA de 6 millions € - 50% en marques propres, 50% en marques distributeurs -, pour 38 salariés, et une production annuelle de 850 tonnes. Stéphane Debeunne n’entend pas, toutefois, se reposer sur ses lauriers... bien au contraire.

112A rue d’Hondschoote 59200 Tourcoing Tél. : +33 3 20 11 62 50 Fax : +33 3 20 11 62 51 www.francecaketradition.fr

21


[Prospection & Fidélisation]

Web Marketing

Face à l’avènement du numérique et du web communautaire, les acteurs économiques doivent désormais miser sur l’innovation pour booster leur notoriété et renforcer la fidélisation client. Référencement, médias sociaux, géolocalisation... décryptage des nouveaux outils marketing propices à développer votre chiffre d’affaires en toute sérénité.

22

www.irresistible-news.fr

©123rf ndul

Boostez votre notoriété et renforcez la fidélisation client


Une stratégie de visibilité cohérente

Incontournables médias sociaux !

La visibilité sur le web est devenu un enjeu stratégique quant à la pérennisation et la croissance des entreprises. A ce titre, la mise en œuvre d’outils de visibilité cohérents est un préalable indispensable à votre développement.

Les acteurs économiques ont rapidement pris conscience de la nécessaire intégration des médias sociaux, ces nouveaux espaces de communication qui permettent d’entrer rapidement et directement en contact avec les internautes et ainsi créer une proximité relationnelle propice à la fidélisation et à l’acte d’achat, dans leur politique commerciale.

Référencement naturel vs payant L’objectif du référencement naturel est d’optimiser la visibilité de votre site web sur les moteurs de recherche en général, Google en particulier. Autrement dit, l’enjeu est de se positionner en première page sur des mots-clés. Si le référencement naturel offre des retombées sur l’ensemble des moteurs de recherche et sur le long terme, cette stratégie de visibilité impose toutefois d’y consacrer du temps. A l’inverse, le référencement payant consiste à acheter des mots clés auprès du moteur de recherche, notamment sur Google via Google AdWords, et d’optimiser également votre site en conséquence. Une stratégie qui offre des résultats beaucoup plus rapides et qui permet d’optimiser votre image, votre présence sur les moteurs de recherche et votre site web... à condition d’y mettre les moyens financiers.

Comparateurs de prix et guides d’achats Acteurs incontournables du e-commerce, les comparateurs de prix et les guides d’achats sont capables de référencer et comparer des millions de produits. Connus et reconnus par les internautes, ils sont synonymes d’enjeux stratégiques en terme de visibilité des marques. Pour doper leurs ventes, les sites marchands doivent ainsi multiplier leur présence sur ces sites, d’autant que le risque est quasiment nul car les commissions versées sont indexées sur les ventes - en moyenne de l’ordre de 8% du prix du produit vendu. Afin d’accroître votre visibilité et renforcer votre notoriété, il vous appartient donc de définir la meilleure stratégie en fonction de ces avantages et inconvénients, de vos objectifs et vos contraintes, en particulier financières.

Réhumaniser la relation BtoC Grâce aux médias sociaux, l’internaute a pris la parole sur le web. L’enjeu principal en terme de visibilité est désormais d’intégrer ces espaces de discussion en développant autour une communauté. Un travail de visibilité qui ne peut aboutir qu’avec la réhumanisation de la relation BtoC : l’annonceur vient se placer dans un espace de vie privée, ce qui implique d’adapter son discours en fonction de ce nouveau rapport. L’entreprise doit réfléchir au bénéfice de son intervention du point de vue de l’internaute, elle doit répondre à ses besoins et ses attentes afin de créer un capital sympathie et mettre ainsi en place la communauté. C’est la mission du Community Manager qui va animer les échanges entre l’entreprise et ses clients.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 E-commerce : les 10 erreurs à ne pas commettre

Une navigation peu intuitive

Une ouverture de Un processus S’identifier avant compte de validation de de valider la trop rapide commande trop long commande

Cacher les frais de livraison

Une inscription automatique à la newsletter

Ne proposer Ne pas préciser qu’un seul moyen les conditions de de paiement retour

Ajouter des produits à la commande

Négliger sa réputation 23


[Prospection & Fidélisation]

La gestion de l’e-réputation

Le blog, un outil incontournable

Levier de développement reposant sur les notions d’échange et d’interaction avec le consommateur, le web communautaire doit être appréhendé comme un nouveau canal de service client. Nombreuses sont les entreprises qui omettent ce point essentiel et ne peuvent ainsi écouter les clients et prospects issus des médias sociaux et répondre favorablement à leurs attentes.

Si les médias sociaux, Twitter et Facebook notamment, sont aujourd’hui sur le devant de la scène, le blog reste un outil incontournable : vous êtes l’unique acteur du blog de votre société et êtes ainsi responsable de son contenu et des règles de fonctionnement, des informations diffusées et des évènements sur lesquels vous souhaitez communiquer. Autrement dit, vous contrôlez à 100% votre image ! Avec les réseaux sociaux, les marques bénéficient de supports de résonance géniaux... mais qui imposent toutefois des règles parfois contraignantes pour l’entreprise.

L’avènement des médias sociaux comme outil de promotion et de fidélisation n’est pas sans poser aux entreprises une nouvelle problématique : l’e-réputation. L’entreprise doit ainsi écouter les consommateurs, centraliser, analyser et traiter un maximum d’informations pour être en mesure de répondre aux internautes et veiller à son image. Face à cet enjeu de taille, une phase d’observation et d’apprentissage s’impose en amont.

Par ailleurs, le blog est un outil formidable de référencement. En effet, la publication régulière d’articles optimisés en fonction de mots-clés est un atout de poids dans votre référencement naturel. Enfin, la mise en ligne d’un blog dédié à votre marque permet de créer un lien de proximité avec le consommateur.

La démocratisation des technologies dédiées Une stratégie de visibilité et de fidélisation cohérente et efficace ne peut se limiter à une présence sur le web et les médias sociaux : les technologies numériques dédiées sont des leviers majeurs quant au développement de votre business.

Vidéo en ligne Présentation d’un produit, de l’entreprise, d’une boutique... sur votre site, YouTube, Dailymotion... la vidéo offre de multiples possibilités en terme de publicité. Depuis quelques années, la vidéo est utilisée par l’annonceur pour faire le buzz sur la toile, un formidable outil de promotion de votre business. Elle permet par ailleurs de créer une relation de confiance, voire de proximité, avec l’internaute, et contribue ainsi à l’acte d’achat. Elément central du mix marketing, la vidéo en ligne représente plus de 50% du trafic web.

Géolocalisation Promotions, bons plans, deals... les offres promotionnelles s’affichent dorénavant dans les téléphones portables. La géolocalisation permet aux annonceurs de proposer des offres ciblées pour créer du trafic en point de vente et fidéliser le client. La relation entre la marque et le client ne se limite plus simplement aux rayons d’une boutique ou à un site web, elle est omniprésente et permanente. Selon une étude de Syniverse, les services de géolocalisation mobiles pourraient générer ainsi près de 32 milliards d’euros de revenus par an d’ici 2017 !

24

www.irresistible-news.fr

Réalité augmentée Superposer la représentation d’un objet virtuel sur l’image d’un objet réel, tel est le principe de la réalité augmentée. Outil de promotion formidable, elle ouvre en outre de nouvelles perspectives marketing. C’est une réelle innovation à fort potentiel BtoB et BtoC tant ses applications et supports sont infinis : ajouter un objet virtuel dans une pièce ou un jeu concours, essayer des vêtements et marier les couleurs, miroir virtuel en magasin, invitation papier à venir en magasin, borne en point de vente, présenter un produit lors d’une convention ou d’un salon professionnel, marqueur sur un packaging produit pour avoir plus d’infos... ou comment limiter les freins à l’achat et améliorer l’expérience shopping.

Web call back Donnez une dimension humaine à votre site en instaurant une véritable relation de confiance avec l’internaute. Pour cela, offrez-lui la possibilité de vous contacter directement, notamment avec le web call back. Appelé également bouton de rappel, le web call back est un service de rappel automatique des internautes. Grâce à cette solution facile d’utilisation, toute question d’un internaute trouve une réponse personnalisée. Selon une étude menée conjointement par CCM Benchmark Group, CCA International et la FEVAD, le téléphone reste l’outil de contact privilégié des acteurs de la vente en ligne, deux tiers des entreprises interrogées ont ainsi déjà mis en place un dispositif de web call back ou projettent de le faire. n


[Portrait Irrésistible]

Cabinet Soland Quintuor Droit des Sociétés, Droit Commercial, Droit Social et Droit des entreprises en difficulté Un entretien avec Hubert Soland, avocat associé du cabinet lillois Soland Quintuor, une entité spécialisée dans la défense des droits relatifs aux acteurs économiques et dirigeants d’entreprise.

Diplômé de la faculté de droit de Lille, Hubert Soland intègre, à la sortie de la faculté l’un des cabinets lillois les plus en vue en 1970 en tant qu’associé. Il y apporte son expertise en Droit des Sociétés, Droit Commercial, Droit des entreprises en difficulté et Droit de la presse.

Juliette Duquenne, avocate en Droit Commercial (règles juridiques relatives baux commerciaux) et en Droit Social. Géraldine Sorato, avocate en Droit de la construction. Un quintuor juridique au service des entrepreneurs !

Plébiscité par les entreprises du bâtiment, architectes, commerçants et entrepreneurs locaux, le cabinet connaît un succès florissant pour devenir un référent sur la métropole lilloise. Aujourd’hui, le cabinet Soland Quintuor offre une couverture juridique globale aux entreprises et dirigeants autour de 5 avocats : Hubert Soland, avocat en Droit des entreprises en difficulté et Droit des Sociétés (règles juridiques relatives à la Responsabilité juridique des dirigeants de société). Guillaume Bourreux, avocat en Droit des contrats (règles juridiques relatives aux ruptures de contrats et rapprochement d’entreprises). Bryan Roggeman, avocat en Droit des sociétés (fonctionnement et vie des entreprises, contentieux) et Droit fiscal.

59 rue Léonard Danel - BP 77 - 59009 Lille cedex Tél. : 03 20 21 98 99 Fax : 03 20 06 24 14 www.soland-quintuor.com

25


[Prospection & Fidélisation]

Réussissez vos journées

Mettre en valeur votre savoir-faire, dynamiser l’image de votre société, renforcer la relation de proximité avec vos clients et prospects, booster votre chiffre d’affaires... les journées « portes ouvertes » sont des leviers de croissance non négligeables. Voici 3 clés incontournables pour réussir ce challenge ambitieux.

Offrez une valeur ajoutée Mobilisez l’ensemble des collaborateurs Communiquez en amont et en aval 26

www.irresistible-news.fr

L’objectif premier d’une journée « portes ouvertes » est d’amener les clients et prospects au cœur de votre entreprise, autrement dit de sortir du cadre relationnel classique. Pour cela, il convient de leur offrir une valeur ajoutée réelle : un nouveau produit, une actualité économique, sociale ou environnementale... si vous n’offrez rien de plus qu’au cours d’un rendez-vous d’affaire, les visiteurs n’y trouveront aucun intérêt ! Le thème choisit en amont est donc primordial quant à la réussite de la journée. Par ailleurs, il est important d’offrir une vraie rencontre aux invités avec les collaborateurs de l’entreprise, notamment les « moins exposés aux yeux du monde ». La présence d’un invité de marque est également un gage de crédibilité pour votre entreprise. Offrir une réelle valeur ajoutée aux clients et prospects implique une mobilisation de l’ensemble des collaborateurs autour de l’évènement. A ce titre, le chef de projet doit solliciter la présence de la direction de la société et donc fixer la date en fonction des disponibilités des dirigeants. Le patron doit ainsi être mobilisé à 100% dans la journée « portes ouvertes » pour accompagner les visiteurs dans la découverte de l’entreprise. La force de vente a également un rôle prépondérant dans la réussite du projet, l’objectif étant de mettre en place des relations commerciales et de développer le portefeuille clients. Il convient donc de préparer les hostilités en lien avec les managers commerciaux. Les autres services ont, par ailleurs, un rôle actif dans la mise en valeur de l’expertise de l’entreprise. Une communication cohérente aura un impact considérable sur la réussite de votre opération « portes ouvertes ». Pour valoriser la démarche auprès de vos partenaires, il est important de communiquer en amont sur la date, le lieu et le programme de la journée. Envoyer vos invitations au minimum quinze jours à l’avance, par email ou par courrier postal. Un travail qui permet également une mobilisation accrue des collaborateurs. En aval, il est important de remercier les visiteurs de leur présence par un email signé du dirigeant de l’entreprise, accompagné de photos par exemple, et à moyen terme de renouer le contact afin de développer du business. En interne, il convient également de présenter un bilan chiffré et de débriefer vos équipes, en particulier la force de vente. A vous de jouer !

©123rf ndul

portes ouvertes


[Portrait Irrésistible]

Imprimerie Mordacq Arnaud Mordacq, PDG de l’imprimerie Mordacq.

Une politique d’investissement ambitieuse

Proposer un outil de production en cohérence avec les attentes des annonceurs afin d’asseoir son positionnement sur le marché de l’impression rotative, telle est la stratégie de développement de l’imprimerie Mordacq. A ce titre, la société implantée à Aire-surla-Lys a investi 1,5 millions € dans l’achat d’une rotative 8 pages.

En associant expertise technique et qualité de service, l’imprimerie Mordacq s’est imposée comme un prestataire incontournable des distributeurs, agences de communication et éditeurs. Certifiée ISO 12647, garantie d’une qualité colorimétrique constante et uniforme pour ses clients, elle dispose d’un outil de production haut de gamme permettant de répondre à l’ensemble des besoins de ses clients et propose des plus produits offrant la possibilité d’élaborer des produits spécifiques. L’imprimerie Mordacq entend désormais étoffer son portefeuille clients et sécuriser son chiffre d’affaires via une politique d’investissement ambitieuse.

1,5 millions € investis « Notre politique de développement est orientée vers une stratégie multi-marchés. Autrement dit, nous souhaitons renforcer l’entreprise sur nos marchés et proposer une offre en adéquation avec les attentes des acteurs de la Vente Par Correspondance, les banques et les professionnels du tourisme » explique Arnaud Mordacq, PDG de l’imprimerie Mordacq. « Afin de conquérir ces nouveaux marchés, nous avons investi 1,5 millions € dans l’achat d’une rotative 8 pages. A5, 10x21 en 3 et 4 volets... cet investissement nous permet de

renforcer notre offre produits et de répondre favorablement aux demandes spécifiques ». « Au-delà de l’outil de production, le challenge est de comprendre le client, de proposer des prestations en cohérence avec ses besoins » assure Arnaud Mordacq. « En ce sens, notre capacité d’investissement et la formation des collaborateurs sont des piliers de notre développement ». Et d’ajouter : « Si le marché est en crise - 5% de baisse en volumes en 2013 -, le média papier reste pertinent. La réorganisation du marché, axée autour d’une baisse des volumes et une croissance des produits spécifiques - La Redoute, par exemple, n’imprimera plus un catalogue mais plusieurs supports moins importants et davantage ciblés -, nous ouvre de nouveaux segments. A nous d’être pertinents pour séduire ces nouveaux clients ». A suivre... Z.I. du Petit-Neufpré, rue de Constantinople - 62120 Aire-sur-la-Lys Tél. : 03 21 39 19 39 Fax : 03 21 39 06 06 Email : contact@imprimeriemordacq.fr www.imprimeriemordacq.fr

27


[Management & Organisation]

porta

©123rf pixelery

Décryptage du

Le portage salarial permet à une personne de proposer son travail ou de tester ses capacités à entreprendre, sans créer une véritable entreprise. La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008 reconnaît la pratique du portage et définit cette activité comme « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle ».

28

www.irresistible-news.fr

Le principe du portage salarial est le suivant : une personne, généralement un consultant, effectue une prestation pour un client. Celuici verse les honoraires qui lui sont facturés auprès d’une société de portage qui les rétrocède au consultant sous forme de salaire, après déduction des cotisations sociales (patronales et salariales) et d’une commission. L’opération de portage se caractérise par une opération triangulaire : • Un contrat de prestation de service signé entre le consultant, la société de portage et le client. Il s’agit d’un contrat classique qui doit mentionner la nature de la prestation à effectuer, les dates de début et de fin de la mission, ainsi que les modalités de paiement. • Un contrat de travail entre le consultant et la société de portage. Il est établi en même temps que le précédent contrat. • Une convention d’adhésion peut également être signée entre ces mêmes personnes pour prévoir les modalités de refacturation des honoraires ainsi que les prestations annexes proposées par les sociétés de portage.


age salarial Fonctionnement des sociétés de portage Les sociétés de portage n’acceptent généralement que des missions de services, à l’exclusion des activités réglementées qui n’entrent pas dans leur domaine de compétence. Les activités les plus fréquentes sont des activités d’expertise et de conseil dans les domaines variés comme les ressources humaines, la qualité, le marketing, les finances, la communication, etc. Ces sociétés se rémunèrent en prélevant sur les prestations facturées une commission correspondant aux frais de gestion engagés. Celle-ci varie entre 5 et 15 %. Certaines structures pratiquent également un système dégressif fonction du chiffre d’affaires réalisé par le consultant, et un système annualisé, le barème variant là encore en fonction du chiffre d’affaires réalisé chaque année. Leur activité doit être exclusivement dédiée au portage salarial et elles doivent être répertoriées sous un même code NAF spécifique. Les entreprises de portage salarial

s’engagent également à établir un contrat de travail à durée indéterminé au salarié porté, et à accomplir les formalités nécessaires et les déclarations sociales nécessaires. Le temps de travail est déterminé dans le contrat de travail qui peut comporter une convention de forfait heures ou une convention de forfait annuel en jours. Elles établissent pour chaque prestation de portage un avenant au contrat à durée indéterminée reprenant les éléments essentiels du contrat initial modifié pour chaque nouvelles prestations tels que les modalités de réalisation, la durée de la prestation, le temps de travail et le montant de la rémunération. Par ailleurs, elles doivent réaliser un accompagnement du porté pour lui permettre de développer ses prestations.

Droits et obligations du salarié porté

Obligations des entreprises clientes

Les salariés portés disposent d’un niveau d’expertise et de qualification tel qu’il s’accompagne nécessairement d’une autonomie dans la négociation de la prestation avec le client et dans l’exécution de cette prestation. Ils bénéficient également d’un statut de cadre sous le régime du salariat, ils assurent la prospection de leurs clients et négocient directement avec ses derniers le prix de la prestation à accomplir, et ils s’engagent à fournir à la société de portage tous les éléments permettant d’établir les contrats de prestation de service, le bulletin de paie et les comptes rendus d’activité. Enfin, ils sont tenus de rendre compte de leur activité à l’entreprise de portage par la transmission d’un compte-rendu d’activité permettant d’alimenter le compte d’activité géré par la société de portage.

Les entreprises clientes ne peuvent recourir au portage salarial que pour des taches occasionnelles ne relevant pas de leur   activité normale et permanente, et/ou pour une tache ponctuelle nécessitant une expertise dont elles ne disposent pas en interne. Elles négocient avec les salariés portés les conditions de réalisation et le prix de la prestation, la durée de chaque prestation réalisée avec le salarié porté chez un client ne pouvant excéder 3 ans, sauf dérogation. Par ailleurs, elles s’engagent à verser à l’entreprise de portage salarial le prix de la prestation convenue avec le salarié porté aux échéances prévues dans le contrat de prestation de service et informent l’entreprise de portage salarial de tout événement qui pourrait avoir une incidence sur la pérennité de la prestation. n

29


[Portrait Irrésistible]

Bulle d’Hair

distributeur

exclusif GOLD Spécialisée dans la vente de produits professionnels à destination des coiffeurs indépendants, Bulle d’Hair poursuit son développement : la société tourquennoise a signé un contrat de distribution exclusive sur la France avec la marque GOLD Professionnal Haircare.

S’appuyant sur une expérience commerciale probante de 12 années au sein d’une PME spécialisée dans la vente de cosmétiques aux salons de coiffure, Alexis Flament lance Bulle d’Hair en octobre 2010 avec l’ambition de se positionner comme un acteur incontournable du marché au nord de Paris... et le succès est rapidement au rendez-vous ! Son atout majeur : un rapport qualité/prix ultra compétitif qui permet à ses clients de dégager une marge pouvant aller jusqu’à 3 fois celle de ses concurrents directs !

Un design unique, une qualité créée pour la coiffure moderne !

GOLD Professionnal Haircare s’enorgueillit de son niveau élevé de sensibilisation à l’environnement et insiste pour travailler avec des ressources renouvelables et durables. Ses produits ne contiennent pas de parabens ni de colorants et sont fabriqués à partir de ressources naturelles durables avec l’utilisation d’huiles essentielles pures, des extraits végétaux et des antioxydants naturels. GOLD Professionnal Haircare offre un design épuré, symbole des produits haut de gamme de la marque. Plus que des cosmétiques, les produits ciglés GOLD sont également des objets de « décoration » et apportent une réelle valeur ajoutée à votre salon !

GOLD Professionnal Haircare est une gamme fashion de produits et de soins capillaires. Une gamme courte dont la qualité, reconnue et plébiscitée par les professionnels, permet à la marque danoise d’être un des leaders du marché dans de nombreux pays européens et dans les pays du Golf.

CONTACT : alexis.flament@bulledhair.com Tél. 06 23 10 13 10 30

www.irresistible-news.fr


IMAGINER CRÉER•REPRENDRE SE FRANCHISER DÉVELOPPER

© Getty images

saloncreer.com

médias officiels

partenaires officiels


[Culture & Mécénat]

vous avez dit

Culture

l’Irrésistible News et la Culture? Une évidence ! Le mot latin colere (« habiter », « cultiver », ou « honorer ») suggère que la culture se réfère, en général, à l’activité humaine. Ce mot prend des significations notablement différentes, voire contradictoires, selon ses utilisations... Le terme (latin cultura) qui vient lui même du verbe latin «colo», «colere» qui signifie «cultiver», soigner». définit lui, l’action de cultiver la terre au sens premier puis celle de cultiver l’esprit, l’âme au sens figuré. Cicéron fut le premier à appliquer le mot cultura à l’être humain : Un champ si fertile soit-il ne peut être productif sans culture, et c’est la même chose pour l’humain sans enseignement. Et d’ajouter

«cultura animi philosophia est « : C’est la philosophie qui est la culture de l’âme. La Culture, c’est bien tout cela et tout ce qui n’est pas encore créé... Quelle matière vivante qu’est la culture ... Toujours en mouvement comme l’Entreprise, comme les hommes qui font l’Entreprise, comme les hommes qui transmettent leur savoir car sans la transmission, la vie de l’homme ne servirait à rien ...

Voilà pourquoi et comment quatre hommes chefs d’entreprise, d’horizons différents (Hubert Soland, Eric Crémer, Laurent Hauman, Régis de Backer) ont décidé de partir dans cette aventure : « l’Irrésistible Culture»

32

www.irresistible-news.fr


Les relations entre culture et entreprises privées

L’objectif des entreprises n’est pas le plus souvent de produire de la culture. Néanmoins, et même dans les secteurs autres que la culture, d’une part, on trouve de plus en plus de liens avec les activités culturelles, et d’autre part la notion de culture d’entreprise se développe, avec l’apparition de chartes définissant les valeurs partagées des personnes travaillant dans une même entreprise. La création des comités d’entreprise permit aux employés de bénéficier d’activités culturelles proches de leur lieu de travail (prêt de livres, de disques…). Plus récemment, les activités de mécénat se sont multipliées, afin de renforcer l’image des entreprises : par exemple le sport (voile, tennis, football, cyclisme…), pour donner une image d’esprit d’équipe.

Le mécénat tend à s’ouvrir aujourd’hui à des activités plus artistiques. On peut voir par exemple des entreprises privées participer à l’organisation d’expositions. Dans le cadre de stratégies de développement durable et de responsabilité sociétale, on trouve aujourd’hui une multiplication des messages des entreprises autour de chartes d’entreprise, et de mécénats culturels ou sociaux. Ces différents aspects ont pour objectif de renforcer l’image de l’entreprise. Ce type d’activité est très naturel aux États-Unis, où les relations entre entreprises et ONG s’établissent facilement. Ce mode de fonctionnement décentralisé et privé n’est pas encore totalement passé dans les mœurs dans beaucoup de pays européens, particulièrement en France, où la puissance publique joue traditionnellement un rôle important. La culture d’entreprise, impulsée par les décideurs, et expliquée aux employés et aux parties prenantes de l’entreprise, devrait ainsi participer, d’une manière générale, à la construction d’une culture stratégique d’entreprise. R. d.B.

33


[Culture & Mécénat]

Pourquoi la Bande Dessinée, comme outil rédactionnel ? Au début du XXéme siècle, La BD profite du nouveau développement de la presse et les histoires se scindent en épisodes. Ainsi débutent en 1905 dans la Semaine de Suzette la vie de Bécassine et dans le New York Herald celle de Little Nemo in Slumberland ; en 1908 dans L’Épatant les espiègleries des Pieds Nickelés ; en 1925 dans le Dimanche illustré les aventures de Zig et Puce d’Alain Saint-Ogan. En 1929 en Belgique, Georges Rémi dit Hergé lance dans Le Petit Vingtième les aventures de Tintin, en 1934 paraît en France le Journal de Mickey et en 1938 le Journal de Spirou. Alors que triomphent aux USA les «strips» avec Buck Rogers et Tarzan et les «comics» avec Superman et Mandrake le magicien.

Le Batman by Eric Crémer «C’est le super-héros humain qui n’a pas de supers pouvoirs. Sa force vient de son idéal de justice, de sa pugnacité et se son énergie, de sa volonté de se battre pour les autres. Donc, j’ai décidé d’en faire un symbole de l’action à travers mes illustrations et d’y apporter ma touche personnelle.» Eric Crémer

34

www.irresistible-news.fr

La bande dessinée est un art littéraire et graphique séquentiel puisqu’elle raconte une histoire grâce à des dessins et des textes insérés dans des bulles ou phylactères. Par son originalité elle s’est muée en genre et par son succès en media de masse.

En touchant les publics les plus divers, la BD explore toutes les facettes du genre, toutes les techniques du dessin, toutes les finesses de la langue, et par là même devient un outil d’écriture, de transport de message tantôt humoristique tantôt provocateur, ou de reportage.

Les ancêtres de la BD ? Les peintures rupestres, les fresques et bas-reliefs antiques ne sont que des séquences d’images. Mais les livres illustrés de miniatures du Moyen Âge mêlent images et textes et la Tapisserie de Bayeux est une véritable BD. Il en va de même de l’Imagerie d’Épinal fondée par J.C. Pellerin en 1796. Ils sont des outils de transmission par le dessin de la vie et de l’Histoire de ces époques


Découverte BD « La Voiture immergée » Une BD de Maurice Tillieux Lorsque le journal Spirou entame la publication le 25 septembre 1958, de la troisième enquête de Gil Jourdan, le héros de BD, de maurice Tillieux, ce dernier est en pleine possession de ses moyens. Considérée aujourd’hui comme son chef d’œuvre, la voiture immergée ne fit pourtant pas un triomphe à sa parution en librairie. Trop adulte, trop moderne pour les jeunes lecteurs de Spirou….. Comme beaucoup de vraies bandes dessinées cultes. Maurice tillieux, écrit cette BD comme un thriller, une véritable énigme policière. C’est une nouveauté pour 1958. Comme chez Siménon, la pluie est très présente chez Tillieux : elle joue un rôle non négligeable, elle contribue à créer une ambiance particulière et mystérieuse.Notons aussi le rôle très moderne qu’il donne à ses récitatifs : ni simplement utilitaires comme chez Hergé, ni longuement descriptifs comme chez Jacobs, les récitatifs montrent ici que le narrateur domine parfaitement son récit et en annonce, de manière volontairement sibylline, les rebondissements. En cela, on sent chez Tillieux l’instinct du romancier à feuilleton qu’il a failli devenir à ses débuts. Mais tout cela est bien mais MON CONSEIL, lisez-le !

La Voiture immergée, en édition commentée par Hugues Dayez, édité chez NIFFLE. Édition récente en Noir et Blanc, un Trésor à découvrir

35


[Culture & Mécénat]

une référence mondiale !

par Hubert Soland

Pierre Mauroy a voulu doter sa ville et sa région d’un grand orchestre symphonique car il estimait que la culture est un secteur important. C’est dans ce contexte précis que Jean-Claude Casadesus, à l’époque chef de l’Orchestre National des Pays de Loire, a été pressenti pour en prendre la tête. Il lui a fallu monter de toutes pièces cet orchestre car il n’existait rien à Lille, sauf les restes de l’ex orchestre de l’ORTF et ses 30 musiciens. Jean-Claude Casadesus a eu la volonté de créer un orchestre symphonique d’une centaine de musiciens, une volonté farouche soutenue par les responsables politiques et patronaux. Grâce à cette confiance, il a pu réunir les fonds nécessaires pour créer en 1976 l’Orchestre National de Lille qui s’est imposé comme un orchestre de référence ouvert à tous les publics avec la volonté de « porter la musique partout où elle peut être reçue ». Il joue à partir de cette année dans l’auditorium du Nouveau Siècle à Lille, entièrement rénové et inauguré en janvier 2013, il se produit également régulièrement en région NordPas-de-Calais, ainsi qu’en France et à l’étranger.

36

www.irresistible-news.fr

L’Orchestre National de Lille prépare actuellement sa troisième tournée en Chine prévue en septembre. Fidèle à sa mission de diffusion, l’orchestre interprète le « grand » répertoire symphonique, l’opéra mais aussi la musique de notre temps grâce notamment à l’accueil de compositeurs en résidence, parmi lesquels Yann Robin très prochainement. Parallèlement, il innove avec des événements comme ses cycles « ciné-concerts live » et « famillissimo », ses concerts « Must du Classique », ses concerts « flash » 12h30 et « Lille piano(s) festival ». Au fil des années, l’orchestre a enregistré une trentaine de disques salués par la critique et récompensés par de nombreux prix.

Un nouvel écrin pour la musique Entièrement rénové par le Conseil régional, maître d’ouvrage, le Nouveau Siècle a rouvert ses portes le 10 janvier 2013. La rénovation de l’Auditorium (scène et salle) et des locaux annexes offre à l’Orchestre National de Lille et aux habitants de la région, un lieu de concert exceptionnel, pour tous les amoureux de musique.


La Région Nord-Pas de Calais, propriétaire du lieu, a engagé en 2011 les travaux de rénovation intérieure du bâtiment. L’opération comprenait la réhabilitation patrimoniale et acoustique de l’auditorium, un travail sur l’architecture et une nouvelle géométrie de la salle, la remise en état des locaux annexes (hall, mezzanine, accès). Des travaux techniques complémentaires de sécurité ont également été entrepris afin de garantir les meilleures conditions d’accueil possibles. L’auditorium peut désormais accueillir 1 700 personnes. Reconnu pour la rénovation acoustique de l’Opéra de Lille, Pierre Louis Carlier a été désigné comme maître d’oeuvre de cette rénovation exceptionnelle du Nouveau Siècle. Le Conseil régional a également fait appel à l’un des acousticiens les plus reconnus au monde, Eckhard Kahle, qui a notamment travaillé avec l’Orchestre de Paris, le Guthrie Theatre à Minneapolis et le Gran Teatro La Fenice à Venise. Un auditorium d’ors et déjà reconnu comme le meilleur en Europe ! n

Jean-Claude Casadesus par Eric Crémer

Jean-Claude Casadesus En 1976, Jean-Claude Casadesus crée l’Orchestre National de Lille qui s’est imposé depuis comme une formation de référence rayonnant au coeur de sa région, en France et à l’étranger. Déjà plus de trente pays sur quatre continents les ont accueillis, à l’instar de la Chine où ils se rendront pour la troisième fois en 2014. Parallèlement, Jean-Claude Casadesus se produit sur les grandes scènes internationales à l’invitation des prestigieux orchestres de Paris, Tokyo, Séoul, de l’Orchestre National de France ou du Symphonique de Berlin. Ses engagements le mènent à Taipei, Montréal, Lisbonne, Singapour, Moscou et Saint-Pétersbourg pour retrouver des formations avec qui il collabore régulièrement. Il a déjà gravé une trentaine d’enregistrements et écrit deux livres remarqués, Le plus court chemin d’un coeur à un autre (publié chez Stock en 1997) et La partition d’une vie (paru aux éditions Écriture en 2012). Compositeur pour le cinéma et le théâtre à ses débuts, il est un ardent défenseur de la musique contemporaine qu’il promeut activement avec les résidences de compositeurs initiées à l’Orchestre National de Lille en 2001 et en présidant l’association Musique Nouvelle en Liberté. Jean-Claude Casadesus est également directeur de « Lille piano(s) festival ».

37


[Portrait Irrésistible]

POLE IIID s’agrandit et rejoint la Plaine Images En septembre, 124 étudiants, une partie de l’équipe pédagogique et administrative et des professionnels de POLE IIID formation continue s’installeront dans des locaux aujourd’hui occupés par Ankama sur le site de la Plaine Images à Roubaix, au 75 bis, Boulevard d’Armentières. Aujourd’hui située en hyper centre-ville de Roubaix à Eurotéléport, une partie de POLE IIID , l’école d’animation 2D/3D, de jeux vidéo et d’effets spéciaux, s’étend sur le site de la Plaine Images à Roubaix, cluster dédié aux industries créatives et culturelles de l’image. A ce lieu déjà occupé par de nombreuses entreprises et laboratoires de recherche, manquait un centre de formation initiale et continue pour « boucler » un concept gagnant : formations, laboratoires, entreprises ; c’est maintenant chose faite.

Une émulation propice à la croissance Antoine Durieu, Directeur Général de POLE IIID : « C’est une chance incroyable pour POLE IIID d’avoir le Groupe Ankama comme voisin direct. Cette opportunité nous l’avons saisie, et aujourd’hui cela crée une forte émulation déjà palpable chez nos étudiants du jeu vidéo et du cinéma d’animation 3D, qui ne rêvent que d’être à l’image d’Ankama. C’est également une chance indéniable pour Ankama d’avoir à sa disposition sur site un vivier d’étudiants qui ne demandent qu’à pouvoir mettre en exergue leur savoir-faire et leur savoir être, tout en trouvant dans l’entreprise le sacré graal : l’expérience ». « Pour notre région qui investit massivement dans les métiers de l’image et du numérique et surtout pour nos étudiants, Ankama est un très bel exemple de réussite et cela prouve qu’avec des idées, du travail, de l’audace et du talent, cette belle entreprise ainsi que les autres implantées sur la Plaine Images peuvent et doivent faire des émules » ajoute Antoine Durieu. « L’arrivée d’étudiants aussi près d’un dispositif opérationnel permettra de partager nos questions, nos compétences et nos travaux avec toutes les entreprises et laboratoires de la Plaine Images ».

38

www.irresistible-news.fr

Antoine Durieu, Directeur Général de POLE IIID

Cette première implantation du Groupe POLE IIID sur plus de 700 m² sera suivie en septembre 2015, de l’arrivée de 72 étudiants et d’autres professeurs sur une surface de 750m². A terme, le groupe POLE IIID sera présent à la Plaine Images sur plus de 1450 m² et 1000 m² à Eurotéléport. La décision du groupe POLE IIID étant d’exercer ses différentes activités à deux endroits. A la rentrée 2015, les quelques 74 étudiants de 1ère année se partageront les locaux avec la création d’une école « Prépa » qui permettra aux futurs étudiants désirant acquérir des bases plus solides de se présenter aux différents concours d’écoles d’arts.


FORMATION CONTINUE 2D/3D

FORMATION CONCEPTEUR RÉALISATEUR

3D

3 ANS

FORMATION CHEF DE PROJET CONCEPTEUR RÉALISATEUR

3D

2 ANS

78, BD DU GAL. LECLERC 59100 ROUBAIX MÉTRO EUROTÉLÉPORT ET DÈS SEPTEMBRE : 75 BIS, BD D’ARMENTIÈRES 59100 ROUBAIX Tél : 03 28 38 93 80 Fax : 03 28 38 93 81 pole3d@pole3d.net www.pole3d.net


[Droit, Finance & Fiscalité]

Décryptage de la fisc des véhicules d’entr

40

www.irresistible-news.fr


alité treprise

Conditions d’imposition Toutes les sociétés à but lucratif, ayant leur siège social ou un établissement en France, sont soumises à la TVS, quels que soient leur nature ou forme juridique (société commerciale ou civile), et leur mode d’imposition (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés). Elle s’applique aux véhicules de tourisme, immatriculés ou non en France, que les sociétés possèdent ou utilisent en France, quel que soit leur usage. Même s’ils sont immatriculés au nom de personnes physiques, les véhicules possédés ou loués par les salariés, les associés ou les dirigeants de la société pour leurs déplacements professionnels y sont également soumis, dans la mesure où l’entreprise en supporte la charge de l’acquisition ou de la location, pourvoit régulièrement à leur entretien, ou rembourse les frais kilométriques pour au moins 15 000 km durant la période d’imposition.

Les sociétés doivent payer chaque année la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS) pour les voitures particulières ou mixtes qu’elles possèdent ou utilisent. Le montant de la taxe diffère selon le type de véhicules.

La TVS concerne les véhicules : Immatriculés dans la catégorie «voitures particulières» (avec la mention VP inscrite sur le certificat d’immatriculation). Immatriculés dans la catégorie «N1» et destinés au transport de voyageurs. Notons que la TVS n’est pas déductible du résultat de l’entreprise pour l’impôt sur les sociétés (IS). Elle l’est en revanche pour les sociétés non soumises à l’IS.

Véhicules exonérés Les véhicules émettant moins de 50 g de dioxyde de carbone par kilomètre ne sont pas soumis à la taxe. Certaines exonérations peuvent être appliquées, soit en fonction de l’activité de l’entreprise (exonération permanente), soit pour les véhicules hybrides (exonération temporaire).

©123rf

bowie15

Exonérations liées à l’activité de la société : Sont exonérés de la TVS, de façon permanente, les véhicules destinés exclusivement : • A la vente (voitures des négociants en automobile par exemple). • A la location, si l’objet de la société est la location de véhicule. • Au transports publics (taxis par exemple). • A l’enseignement de la conduite automobile (auto-école) ou aux compétitions sportives.

41


[Droit, Finance & Fiscalité]

Exonération temporaire des véhicules hybrides Les véhicules qui combinent l’énergie électrique et une motorisation à essence ou au gazole (diesel), et émettant moins de 110 g/km de CO2, sont exonérés de la taxe de façon temporaire. Cela concerne les véhicules dont le certificat d’immatriculation porte, à la rubrique «source d’énergie» (rubrique P3 de la carte grise européenne) : Soit la mention EE pour les véhicules rechargeables (ou mention EH s’ils sont non rechargeables) combinant l’énergie électrique et une motorisation à l’essence. Soit la mention GL pour les véhicules rechargeables (ou mention GH s’ils sont non rechargeables) combinant l’énergie électrique et une motorisation diesel.

L’exonération s’applique pendant 2 ans (soit 8 trimestres à partir du 1er jour du trimestre en cours à la date de 1ère mise en circulation du véhicule). Par exemple, un véhicule mis en circulation pour la première fois le 15 mai 2013 sera soumis à la taxe seulement à partir du 1er avril 2015.

Calcul et tarif de la taxe La TVS est calculée par trimestre civil en fonction du nombre de véhicules possédés ou utilisés au 1er jour de chaque trimestre. Le taux applicable pour chaque trimestre civil est égal au quart (1/4) du taux annuel. Le montant de la taxe est égal à la somme des 2 composantes : • Un tarif en fonction de la date de mise en circulation du véhicule (selon les émissions de CO2 ou selon la puissance fiscale). • Un tarif en fonction des émissions de polluants atmosphériques.

La nouvelle GS de Lexus conjugue avec brio un design audacieux, une tenue de route exceptionnelle et une technologie Full Hybrid respectueuse de l’environnement.

42

www.irresistible-news.fr


Votre conseiller commercial VilleneuVeBenjamin d'ascq Beau 06 81 60 16 85 Boulevard de d'Ascq l'Ouest - 03 20 79 56 VilleneuVe - 99Bld de l'Ouest

VilleneuVe d'ascq Votre conseiller commercial : Benjamin BEAU VilleneuVe d'ascq englos Centre 03 09 30 50 Boulevard de-79 l'Ouest - 03 2081 Boulevard de2099 l'Ouest 03 2079 79 99 56 TĂŠl. : C03Englos 20 50 --06 6099 1656 85 ial

17.06.2013 18:07 PDF_QUADRI_300dpi_txvecto


[Droit, Finance & Fiscalité] Selon la date de mise en circulation du véhicule, 2 barèmes différents sont appliqués.

Véhicules taxés selon les émissions de CO2 Il s’agit des véhicules mis en circulation depuis juin 2004 et possédés ou utilisés par la société à partir de 2006. Taux d’émission de dioxyde de carbone Jusqu’à 50 g/km De 51 à 100 g/km De 101 à 120 g/km De 121 à 140 g/km De 141 à 160 g/km De 161 à 200 g/km De 201 à 250 g/km À partir de 251 g/km

Tarif applicable par gramme de dioxyde de carbone 0€ 2€ 4€ 5,5 € 11,5 € 18 € 21,5 € 27 €

Coefficient pondérateur Concernant les véhicules possédés ou pris en location par les salariés ou les dirigeants bénéficiant du remboursement des frais kilométriques : • Un coefficient en pourcentage est appliqué au tarif normal en fonction du nombre de kilomètres remboursés. • Un abattement de 15 000 € est appliqué sur le montant total de la taxe due sur ces véhicules. Kilométrage remboursé par la société Coefficient applicable au tarif liquidé Jusqu’à 15 000 km 0% De 15 001 à 25 000 km 25 % De 25 001 à 35 000 km 50 % De 35 001 à 45 000 km 75 % À partir de 45 001 km 100 %

Cas particulier d’un véhicule loué

Véhicules taxés en fonction de la puissance fiscale Il s’agit des véhicules : • Possédés ou utilisés par la société avant le 1er janvier 2006. • Possédés ou utilisés à partir du 1er janvier 2006 et dont la première mise en circulation est intervenue avant le 1er juin 2004. • Ayant fait l’objet d’une réception nationale (ou à titre isolé) : véhicules importés d’un autre marché pour lequel les informations sur les émissions de CO2 sont indisponibles, par exemple. Puissance fiscale (en chevaux-vapeur) Tarif Jusqu’à 3 750 € De 4 à 6 1 400 € De 7 à 10 3 000 € De 11 à 15 3 600 € À partir de 16 4 500 €

Emissions de polluants atmosphériques Ce barème tient compte des différences de niveaux de pollution émise par les véhicules selon leur type de motorisation et selon leur année de mise en service, notamment pour les véhicules diesel. Année de mise en circulation Jusqu’au 31/12/1996 De 1997 à 2000 De 2001 à 2005 De 2006 à 2010 À partir de 2011

Essence et assimilé 70 € 45 € 45 € 45 € 20 €

Diesel (gazole) et assimilé* 600 € 400 € 300 € 100 € 40 €

La taxe est à la charge de la société locataire : si une société utilise des véhicules qu’elle loue pour son activité, c’est elle qui est soumise à la taxe. Mais l’application de la taxe est en fonction de la durée de la location du véhicule : • Moins de 30 jours consécutifs : exonération totale, la TVS n’est pas due (par exemple pour un véhicule loué entre le 15 juillet et le 12 août, soit pendant 29 jours). • Entre 1 et 3 mois consécutifs (30 et 90 jours) : la TVS est due pour un seul trimestre, même si la période de location est à cheval sur 2 trimestres (par exemple, un véhicule loué entre 20 septembre et le 8 décembre, soit 80 jours, est taxé sur un seul trimestre). Pour une durée de la location à cheval sur 3 trimestres, la taxe n’est due que pour 2 trimestres si elle ne dépasse pas 6 mois consécutifs (ou 180 jours consécutifs). Pour une durée de la location à cheval sur 4 trimestres, la taxe n’est due que pour 3 trimestres si elle ne dépasse pas 9 mois consécutifs (ou 270 jours consécutifs). Le calcul de la taxe tient compte de la durée effective de chaque location en nombre de jours consécutifs et non en nombre de jours pris globalement sur l’année, ni de la situation au début d’un trimestre. Ainsi, par exemple, un véhicule loué pendant 27 jours en février, 10 jours en juin, 20 jours en juillet, 29 jours en octobre, puis 29 jours en décembre n’est pas du tout imposable, même s’il a été loué au total 115 jours pendant l’année.

Déclaration La société doit déposer auprès du service des impôts des entreprises (SIE) dont elle dépend, la déclaration n°2855-SD avant le 30 novembre de chaque année, accompagnée de son paiement. La déclaration se rapporte à la période allant du 1er octobre de l’année N-1 au 30 septembre de l’année N. Par exemple, la déclaration au titre de 2014, qui concerne la période du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014, doit être effectuée avant le 30 novembre 2014 inclus. * véhicules combinant une motorisation électrique et une motorisation au gazole émettant plus de 110 g/km de CO2. Ce tarif ne s’applique pas aux véhicules fonctionnant exclusivement au moyen de l’énergie électrique.

44

www.irresistible-news.fr


[Prospection & Fidélisation]

Les nouveaux

rustres ! L’attitude des professionnels et l’image d’une entreprise sont intiment liés. En matière de communication, le savoir-vivre ne doit jamais être négligé, depuis le premier contact jusqu’aux échanges physiques ou numériques qui suivront. L’utilisation inappropriée des terminaux mobiles en public et des nouvelles technologies en général peut avoir un impact nuisible et induire de mauvaises manières dans les relations d’affaires, c’est ce que montre une étude publiée par Pitney Bowes*.

C’est pas poli !

La part de population (en France) jugeant déplacés ou impolis ces comportements .

Ne pas mettre son téléphone en mode silencieux pendant une conférence téléphonique

70%

Ne pas regarder quelqu’un dans les yeux lorsqu’on lui sert la main

63%

Consulter des courriers électroniques pendant une réunion ou un déjeuner d’affaire

Consulter des SMS pendant une réunion ou un déjeuner d’affaire

48%

50%

Ne pas inclure de signature numérique au bas de ses e-mails

Envoyer un e-mail à son voisin de bureau

27%

26%

Adresser des e-mails d’invitation à des réunions sans fournir de contexte

Envoyer une invitations à des gens sans les connaître

? 25% ? 15%

46

www.irresistible-news.fr

Le concept de « savoir-vivre » peut paraître vieillot mais en réalité il se résume au respect, au fait de traiter chacun de manière respectueuse et d’adopter une attitude synonyme de professionnalisme et de succès pour les clients et les collaborateurs. Pour les petites entreprises, une attitude professionnelle irréprochable peut avoir de grandes implications.

Adoptez une approche courtoise Le savoir-vivre contribue à fidéliser les clients : une entreprise fidélise ses clients par les relations solides qu’elle développe grâce à une approche attentionnée et centrée sur le client. Les clients apprécient la clarté et l’intégrité, des valeurs qui peuvent être renforcées à chaque communication. Le savoir-vivre attire et retient les talents : lorsque la direction et le personnel se traitent mutuellement avec respect et sensibilité, cela crée une atmosphère de travail positive. Lorsque les employés se sentent bien dans leur entreprise, il y a des chances qu’ils soient plus productifs. Un tel environnement aide aussi à attirer les meilleurs talents. Le savoir-vivre est le reflet de la qualité : lorsqu’une société est attentive aux moindres détails, cela veut dire qu’elle est fière de ses produits et qu’elle a confiance dans ses moyens. Les clients se sentent rassurés lorsqu’ils font des affaires avec une entreprise qui fait preuve de professionnalisme à chaque interaction. Le savoir-vivre vous distingue de vos concurrents : dans un marché concurrentiel qui offre aux clients une multitude de choix à portée de clic, les entreprises doivent exploiter chaque occasion qui s’offre à elles de se différencier. Le savoir-vivre en affaires ne garantit pas le succès à lui seul, mais il donne aux entreprises tournées vers l’avenir un avantage de plus sur leurs concurrents moins scrupuleux. n

*Etude menée auprès de 5 000 personnes interrogées sur 5 pays en janvier et février 2013. 1000 français issus d’un échantillon représentatif de la population française répartis par âge/ région/sexe ont répondu à l’étude en ligne.


[Echos] LA REDOUTE

En s’appuyant sur le Hub de REPENSE Marketing Social de Dialogfeed SA et l’agence Hobbynote, La ReSTRATÉGIE doute propose désormais à ses DE MARQUE internautes sur son e-shop et sa page Facebook de découvrir leurs pièces préférées via les photos postées sur les réseaux sociaux. A l’heure où le social en images prend de plus en plus de place dans la société, La Redoute met à l’honneur ses clientes qui postent des photos des collections Mademoiselle R, Soft Grey etc… Déjà plus de 7000 photos partagées avec les hastags #redoute, #mademoiseller et #softgrey. L’application propose de découvrir la photo, de filtrer en fonction des photos les plus likées, des thématiques ou encore des marques, de voter pour son look préféré ou d’accéder directement à la fiche produit sur l’eshop. Tous les mois, une sélection des looks les plus votés et/ou des top contributeurs sera mise en avant sur la page Facebook et laredoute.fr. Cette démarche permet à La Redoute d’inscrire le client au coeur de sa stratégie de marque et d’en faire un véritable ambassadeur.

ANNONCE SES OBJECTIFS DE CROISSANCE SSII experte des solutions innovantes « du mobile au Big Data », Infotel Lille inaugurera le 12 juin 2014 ses nouveaux locaux situés au 1 rue Louis de Broglie à Lezennes. Pour faire face à la croissance, l’agence lilloise d’Infotel a décidé de voir plus grand. Ces nouveaux locaux sont la suite logique de ce développement. Implantée dans la région Lilloise depuis 2012, l’agence d’Infotel compte aujourd’hui 75 collaborateurs. En pleine expansion, Infotel Lille souhaite continuer son développement sur la région en renforçant sa présence sur différents secteurs (bancaire, financier, assurance, distribution, …). L’agence a aussi pour objectif d’atteindre un effectif d’une centaine de personnes d’ici la fin de l’année 2014. De plus, afin de suivre sa croissance, l’agence lilloise d’Infotel est à la recherche de nouveaux collaborateurs. Depuis le mois de janvier, l’agence a déjà recruté huit personnes. Une douzaine de postes sont encore à pourvoir notamment pour des profils d’ingénieurs d’études et développement Java JEE, .Net et Mainframe ainsi que des consultants test.

EXPOSITIONS PUBLIQUES

DIMANCHE 8 JUIN DE 14H À 18H30 - LUNDI 9 JUIN À PARTIR DE 9H ❙ VENTE À 16H ❙ COCKTAIL À 18H HÔTEL DES VENTES DE MARCQ-EN-BAROEUL 71, AVENUE DE FLANDRE - 59700 MARCQ-EN-BAROEUL TÉL. +33(0)3 20 89 03 03 - FAX +33(0)3 20 72 35 09

contact@mercier-auto.com www.mercier.com

VENTE AUX ENCHÈRES

40 VÉHICULES DE PRESTIGE

9 JUIN 2014

LUNDI DE PENTECÔTE

HÔTEL DES VENTES DE MARCQ-EN-BAROEUL


[Développement & Innovation]

Le marketing digital

arme de guerre du e-commerce chinois Une croissance annuelle moyenne de +71% de 2009 à 2012... l’e‑commerce chinois n’a pas à rougir de ses résultats ! Et avec de plus en plus d’internautes dans le pays et un pouvoir d’achat en hausse constante, cette tendance ne devrait pas faiblir. A la base de cette démocratisation réussie de la vente en ligne, des stratégies marketing pertinentes et offensives mises en place par les principaux acteurs du marché. Entretien avec Franck Perrier, Fondateur et Directeur Général d’IDAOS. Avec une population convertie depuis peu au numérique et  pourtant  déjà  hyper-connectée,  la  Chine  rattrape  le  temps  perdu : en 2013, les ventes en ligne y ont franchi la barre  des 300 milliards de dollars, en hausse de +61% par rapport  à l’année précédente. A titre de comparaison, la France – dont  les résultats sont pourtant plutôt positifs – n’enregistrait une  hausse «que» de +13,5% sur les mêmes périodes. Cet essor  chinois ne va pas s’arrêter en si bon chemin, puisque le pays  devrait, à lui seul, faire mieux que les Etats-Unis, la Grande  Bretagne, l’Allemagne et la France réunis d’ici 2020.

48

www.irresistible-news.fr

Il faut dire que les grands acteurs du Web chinois ne lésinent  pas sur les moyens pour gagner des parts de marché et augmenter  le  panier  moyen  des  internautes.  Alors  que  China  Connect – le plus grand rassemblement en Europe d’experts  sur les tendances de consommation chinoise, le marketing,  le numérique et le mobile – s’est tenu à Paris les 6 et 7 mars  derniers à la Maison de la Chimie, intéressons-nous de plus  près à leurs stratégies marketing.

Les médias sociaux comme canal de vente La cote de popularité de Sina Weibo, le « Twitter chinois », n’a  cessé de croître depuis son lancement en 2009. Aujourd’hui,  il aurait dépassé les 500 millions de membres. Et de fait, le  site de micro-blogging est «the place to be» pour les particuliers, mais également pour les célébrités et les marques qui  souhaitent accroître leur audience en Chine.   Fin 2012, l’entreprise Xiaomi a fait appel à Sina Weibo pour  une opération un peu particulière. Ensemble, il concoctent  une séance de « social commerce » d’une journée, durant  laquelle  le  fabricant  de  téléphone  chinois  met  en  vente 


50 000 unités de son tout dernier modèle Xiaomi Mi2. Tout  est mis en scène pour augmenter la viralité de l’initiative :  les commandes se font sous forme de « tweet » et le paiement directement sur le site de micro-blogging. Les résultats sont hallucinants : 1,3 millions de demandes en moins  de 5 minutes !

Des magasins à la croisée du virtuel et du physique Si les  consommateurs  chinois  achètent  de  plus  en  plus  en  ligne,  ils  préfèrent  toutefois  se  rendre  dans  de  «  vrais  »  centres  commerciaux  pour  acheter  leurs  produits  alimentaires, d’entretien ou d’hygiène. Pour contrer ce phénomène,  un épicier en ligne a eu des idées de génie.   Le  groupe  Yihaodian,  lancé  en  2008  par  deux  anciens  cadres chinois de Dell Computers et désormais détenu en  majorité par le géant américain Wall-Mart, a tout d’abord  innové lors d’une campagne d’affichage de ses linéaires en  grandeur nature sur les quais du métro de Shanghai. Il suffisait de faire son marché en scannant les QR codes avec  son mobile en attendant la rame de métro pour être livré  dans les deux heures.   Son second coup de pub en 2012 a mêlé réalité augmentée et géolocalisation sur mobile. Mille magasins virtuels  avec leurs linéaires reconstitués ont été « ouverts » dans  les grandes villes chinoises, souvent face à des enseignes  concurrentes. Alerté de l’emplacement d’un supermarché  virtuel  par  son  Smartphone,  le  mobinaute  n’a  plus  qu’à  cliquer pour déambuler virtuellement entre les linéaires,  remplir  son  caddie  et  payer  ses  achats  en  ligne  ou  à  la  livraison.

La fête des célibataires : un événement incontournable récupéré par l’e-commerce Avec une politique de l’enfant unique appliquée durant des  années, et la préférence faite alors aux garçons, la Chine se  retrouve aujourd’hui avec un nombre important et toujours  croissant  de  célibataires.  Non  seulement  des  hommes,  qui  doivent  généralement  attendre  d’être  propriétaires  de  leur  logement avant de pouvoir prétendre à l’âme sœur ; mais  aussi des femmes, très sélectives, qui souhaitent trouver le  « bon parti » pour répondre à la pression familiale et sociale.   La  fête  des  célibataires,  tous  les  11  novembre,  une  date  choisie pour l’alignement de ses chiffres « 1+1+1+1 », aurait  été créée par des étudiants dans les années 1990. En 2009,  la plateforme de e-commerce Alibaba et son charismatique  fondateur Jack Ma reprennent à leur compte cette anti-Saint  Valentin, où tous ceux qui ne sont pas en couple célèbrent  leur solitude en s’offrant à eux-mêmes un cadeau.   Alibaba  a  énormément  misé  sur  cette  opération,  à  grands  coups  de  campagnes  de  communication  et  de  marketing  utilisant  les  codes  du  «  double  11  »,  et  des  promotions  exclusives uniquement valables durant ces 24 heures. Avec  un succès certain : la première année, 6 millions d’euros de  produits sont vendus sur cette seule journée ; 4 ans plus tard,  en 2013, ce sont 4,29 milliards d’euros qui sont engendrés.   Des chiffres qui laisseraient rêveurs les plus grands acteurs  du web occidentaux. D’autant plus quand on sait qu’à fin  2013, la Chine comptait « seulement » 618 millions d’internautes, soit à peine plus de 45% de la population connectée, et que ce chiffre augmente d’année en année... n

49


[Développement & Innovation]

La photographie corporate un art majeur de la communication

Avec la démocratisation de la photo numérique, les acteurs économiques sous-estiment souvent l’importance de confier la gestion de leur image à des professionnels de la photographie corporate. Un art majeur de la communication qui permet de sortir des stéréotypes et de vous démarquer de vos concurrents.

Portée depuis toujours par de grands noms, la photographie publicitaire a su traverser les époques pour s’affirmer comme un art véritable. Le grand public a le goût des belles choses, le beau fait vendre et les marques l’ont compris. Toutefois, les PME restent réticentes à engager des frais... se limitant à des achats en banques d’images, autrement dit à confier leur image à des stéréotypes convenus qui ne les représentent pas.

Photographie d’Arnaud Taquet pour McLaren

50

www.irresistible-news.fr

Exposer votre savoir-faire et les compétences de vos collaborateurs, enrichir vos supports de communication et vos plaquettes commerciales, renforcer votre attractivité et votre notoriété... la photographie corporate reste, plus que jamais, un levier de croissance incontournable pour les entreprises. Un investissement rapidement rentabilisé par les retombées directes sur votre chiffre d’affaires tant l’œil du photographe est précieux !


Matérialiser votre savoir-faire en images Une photographie corporate ne doit pas uniquement être esthétique ou factuelle, elle doit également matérialiser les valeurs de l’entreprise et représenter sa philosophie. Face à la mondialisation de l’économie et sur des marchés, en conséquence, hautement concurrentiels, l’expertise d’un professionnel doit vous permettre de vous différencier en offrant un regard nouveau sur votre univers. « La mission d’un photographe est d’apporter un œil extérieur à l’entreprise et de matérialiser son savoir-faire en images » explique Eric Dabrowski, photographe coporate (Références : Irrésistible News, Groupe Ramery, Pôle 3D, Ministère de la Justice, Centre Hospitalier d’Armentières, Russian Standard Vodka, Infocom Lille, Les amis de Paris Roubaix...). « Lumière, décor, cadrage, accessoires, post production... un professionnel va apporter une touche artistique propice à créer une image unique ». Si l’avènement de la 3D et du virtuel permettent de compléter ce travail de communication qu’est la photographie corporate, on peut raisonnablement penser que l’expertise professionnelle restera indispensable dans la stratégie des

annonceurs. « Aujourd’hui, les constructeurs automobiles se battent pour détenir les meilleurs graphistes et les meilleurs studios de post-production » assure Arnaud Taquet, photographe commercial automobile (Références : Irrésistible Auto, McLaren Automotive, Pagani Automobili, BMW-Alpina, Hyundai Motors...). « J’ai l’intime conviction que d’ici peu, ils en reviendront à se battre pour les meilleurs photographes qui auront pour eux la qualité d’être plus authentiques ». Et d’ajouter : « A l’heure ou les photographes commerciaux les plus en vogue appliquent des tarifs ahurissants, plusieurs dizaines de milliers d’euros par séance, ce changement et ce passage au virtuel permettra sûrement de remettre le marché et les tarifs appliqués sur une voie plus...terre à terre. En bref, en attendant le grand retour de la photo qui n’en sera que plus valorisée, l’époque du virtuel permet de découvrir de nouvelles voies et d’inspirer d’autant plus tout en conservant malgré tout une part dédié au réel. Le meilleur reste donc pour moi à venir avec, d’une certaine façon, la renaissance de la photo ».

51


[Développement & Innovation]

10 bonnes pratiques pour réaliser

une campagne SMS...

L’avènement de la mobilité impose aux marques et annonceurs de booster leur notoriété en misant sur le SMS... un outil spécifique qui demande une expertise et un savoirfaire réels. Comment réussir vos campagnes de marketing mobile et booster votre chiffre d’affaires ? Voici 10 bonnes pratiques incontournables pour rentabiliser pleinement votre temps... et votre argent !

1 Constituez la base de données clients

et la réussir !

2 Identifiezvous clairement

52

www.irresistible-news.fr

Votre premier challenge : la collecte et la gestion des numéros mobile, indispensables pour une communication mobile efficace. Facile ? Mais en êtesvous si sûr ? • Collectez des informations clients précises. • Travaillez constamment votre base de données. • Centralisez dans une base de données clients unique. • Pensez à intégrer toutes les formes de prise de contacts. • Montez des opérations marketing d’acquisition d’adresses. • Louez ou achetez une base de numéros mobile. Ne faites pas l’erreur de ne pas mentionner d’expéditeur dans votre publicité par SMS ! Petit point sur les possibilités offertes en termes de signature de votre message... • Choisissez de personnaliser l’émetteur de vos messages. • Signez votre message. • Identifiez précisément votre magasin.


3 Trouvez la bonne accroche

160 caractères, c’est peu quand même ! L’enjeu, de taille, est de construire un message optimisé avec un minimum de mots pour le rendre le plus efficace possible... • Proposez une offre commerciale réellement attractive. • Composez un message selon le principe Question-Réponse-Action. • Indiquez des dates d’expiration. • Incluez votre campagne SMS dans une communication cross-canal. • Jouez sur l’effet exclusif.

7 Trouvez le moment approprié

Voici quelques astuces qui pourraient vous permettre de choisir le moment le plus opportun pour réaliser votre communication par SMS et ainsi s’assurer de son efficacité. • Ne pas envoyer une campagne publicitaire entre 20h et 8h du matin, les dimanches et jours fériés. • Evitez les heures trop matinales ou trop tardives. • N’envoyez pas votre campagne trop en avance. • Cernez les habitudes de votre cible et de votre secteur d’activité. • Planifiez vos campagnes à bon escient, ni trop souvent, ni pas assez.

4 Le fond... et la forme

Votre maître mot pour rédiger vos communications par SMS sera de soigner vos messages, tant sur le fond comme nous l’avons vu, que sur la forme. Ayez donc ces quelques bons réflexes ! • Ajoutez une formule de politesse. • Utilisez les majuscules à bon escient. • Utilisez la ponctuation et des mots qui évoquent l’action et de l’émotion. • Utilisez les abréviations judicieusement. • Soignez votre style. • Attention à certains caractères spéciaux.

8 Testez vos campagnes

Votre campagne est programmée. Mais détrompezvous, tout n’est pas terminé ! N’oubliez pas en premier lieu l’étape indispensable avant tout envoi : le test ! • Faites toujours un envoi préalable sur votre mobile. • Vous avez détecté un problème d’ouverture lors de vos précédentes campagnes ? • Vous souhaitez simplement améliorer l’efficacité de vos campagnes ? • Testez, testez encore, testez toujours et n’ayez de cesse de mesurer pour améliorer votre communication !

5 Proposez un moyen d’interaction

Afin de développer des relations plus étroites avec vos contacts, apprenez dès à présent à exploiter toutes les possibilités du SMS en matière d’interactivité ! • Faites figurer votre numéro de téléphone. • Exploitez les possibilités de campagnes crosscanal. • Créez des campagnes ou votre client est invité à répondre au SMS ou à demander plus d’informations. • Mettez en place un mot-clé pour que vos clients conversent avec votre marque.

9 Respectez vos obligations légales

Vérifiez que votre campagne mobile est bien en adéquation avec la législation du marketing mobile. Petit tour d’horizon ! • Ne pas envoyer de SMS à caractère promotionnel. • Ne pas envoyer de message sans accord préalable du destinataire. • Ne pas mentionner un numéro d’appel surtaxe dans le message. • Ne pas envoyer plusieurs SMS à caractère promotionnel dans la même journée. • Proposer un moyen simple, clair et gratuit de s’opposer à la réception de nouvelles sollicitations. • Préciser clairement votre identité.

6 Personnalisez vos campagnes

Faites un nouveau pas dans la création et l’animation d’une relation de proximité entre votre marque et vos clients et adressez dès maintenant des messages personnalisés... • Utilisez les variables à l’intérieur de votre message. • Réalisez des envois personnels et unitaires en fonction d’événements liés à la personne. • Pensez à segmenter votre carnet d’adresses en plusieurs groupes en fonction de critères prédéfinis.

10 Quantifiez l’impact

Félicitations ! Votre campagne a été envoyée. Mais estelle réussie ? Afin d’analyser les retombées de la campagne, voici quelques indicateurs-clés et actions que vous pouvez facilement quantifier... • S’assurer de la délivrabilité de vos messages. • Mesurez l’impact du message. • Ayez une idée précise du chiffre d’affaires généré. • Analysez les réponses reçues dans le cas d’une campagne bi-directionnelle. • Segmentez votre base de clients en fonction du profil des contacts.

53


[Management & Organisation]

Formation professionnelle

Une priorité des acteurs économiques

Alors que les entreprises expriment un certain regain de confiance quant à leur avenir, l’enquête nationale Conjoncture Opcalia 2013-2014 met en évidence que la formation professionnelle reste toujours une priorité et que les perspectives 2014 sont encourageantes. Décryptage.

Selon l’étude, les entreprises expriment un regain de confiance quant à leur avenir (+2 points par rapport à 2012). Dans ce contexte, la formation professionnelle reste toujours une priorité pour 69% d’entre elles, avec des perspectives de développement pour 2014 en termes de budgets et de recours aux organismes de formation. De la même façon, les emplois d’avenir et les contrats de génération devraient enregistrer une progression. Par ailleurs, 21% des personnes interrogées se déclarent concernées par la cession/transmission de leur entreprise, ce qui pointe la nécessité d’un accompagnement pour les salariés, les dirigeants et les candidats repreneurs.

Un recrutement toujours difficile Alors que les prévisions de recrutement/licenciement sont stables, l’enquête souligne que 36% des entreprises continuent à rencontrer des difficultés d’embauche liées spécifiquement à la pénurie de bons profils (79%), notamment des techniciens et des opérateurs de premier niveau. Dans le même temps, par opportunité ou par obligation, certaines entreprises se tournent vers les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation ; 53 % des entreprises y ont eu recours au moins une fois et 9 sur 10 les connaissent. En 2014, 22% ont l’intention d’y recourir, 19% parmi les moins de 10 salariés.

54

www.irresistible-news.fr

Les contrats de génération et les emplois d’avenir Les nouveaux dispositifs d’accès à l’emploi, mis en place par le gouvernement en 2013, n’ont pas encore suscité l’engouement espéré. Une dynamique positive semble toutefois enclenchée pour 2014, plus particulièrement parmi les entreprises de plus de 250 salariés : 47 % envisagent de recourir aux emplois d’avenir et 46% aux contrats de génération.


La formation : une priorité stable

Cession/transmission d’entreprises Alors que l’INSEE a abandonné depuis 2005 la notification des cessions et transmissions d’entreprise, l’enquête communique des statistiques sur ce terrain : 21% des entreprises répondantes se déclarent concernées par la cession/transmission, 14% dans un délai inférieur à 5 ans. Ce constat ouvre un double champ de questionnement : l’accompagnement pour consolider les emplois concernés et les formations destinées aux dirigeants d’entreprises et aux candidats repreneurs.

La formation professionnelle reste prioritaire pour les entreprises. Dans les faits, 64% d’entre elles ont formé leurs salariés en 2013 soit autant qu’en 2012, d’abord pour renforcer les compétences des salariés (84%), puis l’efficacité de l’entreprise (67%), et favoriser le développement individuel (59%). Il est à noter peu d’anticipation en ce qui concerne la planification des actions de formation : 19% (- 1 point) planifient annuellement leurs actions de formation et 21% organisent des temps d’échange sur le sujet avec les salariés.

Des perspectives encourageantes pour 2014 Le taux de recours aux Organismes de Formation (OF) devrait progresser : 89% des entreprises qui ont des projets de formation en 2014 envisagent d’y recourir (+ 5 points). Par ailleurs, 91% d’entreprises prévoient d’engager des budgets formation en 2014 (vs 90% en 2013). Ces budgets resteront majoritairement stables pour 69% des entreprises et augmenteront pour 14%. Les profils les plus concernés seront les opérateurs de premier niveau et les techniciens. Les OPCA et les OF restent les acteurs incontournables de la formation, 65% des entreprises associant l’OPCA à leurs choix de formation (vs 72% l’OF).n

55


[Echos]

Chiffres clés de l’économie du Nord-Pas de Calais

12 414 km² 4,5 millions

d’habitants

4 région e

française

1,6 millions ménages

ou

dont Grand Lille :

3 540 km²

R é g i o n la plus jeune de

France

33,6 % moins de 25 ans 109 403 étudiants

dans le Grand Lille

103 642

établissements au RCS des CCI dont Grand Lille :

52 980

dont Grand Lille :

1 740 900

1 545 communes

dont Grand Lille :

447

53 EPCI

(3 communautés urbaines, 11 communautés d’agglomérations, 39 communautés de communes)

1 012 800

emplois privés dont Grand Lille :

509 700

Source : CCI Nord-pas de Calais 56

www.irresistible-news.fr


AUCHAN 14 256 LA POSTE 13 800 SNCF 13 145 CARREFOUR 7 509 VAUBAN HUMANIS 6 600 GROUPE EDF 5 900 ARC INTERNATIONAL 5 856 GR. 3 SUISSES INTAL. 5 500 REDCATS 5 451 GDF SUEZ (dont SITA NORD) 5 350

Enseignement et administration

719 - 1,4%

Agriculture

323 - 0,6% Information et Service aux communication particuliers

Hôtels et restaurants

5 074

2 328 - 4,4%

1 711 3,2%

Construction

Transport et logistique

4 794

1 561 2,9%

9,6%

9,0%

Commerce de gros

Industrie

8,1%

5,9%

Les 10 premières entreprises du Grand Lille et leurs effectifs

3 118

4 317

24 175 entreprises

Activités immobilières et financières

créées en 2012

dont Grand Lille :

6 780 12,8%

59%

Commerce de détail

Services aux entreprises

27,3%

14,7%

14 457

autoentrepreneurs

7 798

Mer du Nord Dover

LONDRES

Création d’entreprises dans le Grand Lille et en région

Béthune Mer du Nord

Zeebrugge

LONDRESMer du Nord

estone

Dunkerque Zeebrugge Dover Calais

Dunkerque

Mer du Nord Boulogne-sur-Mer Calais

Folkestone

PORT

Lens Zeebrugge

Arras Dover Zeebrugge Calais

Folkestone

LONDRESMer du Nord

Dover

LILLE

St-Omer

La Manche Mer du Nord

TGV in

Armentières

Montreuil

Dover

BRUXELLES

Calais

Boulogne-sur-Mer

Folkestone

Zeebrugge

Dunkerque

Folkestone

56%

autoentrepreneurs sur le Grand Lille

Répartition des établissements inscrits au RCS en nombre et pourcentages par secteur d’activité

LONDRESMer du Nord

12 163

Douai

Valenciennes

Cambrai BRUXELLES

Dunkerque

Avesnessur-Helpe

BRUXELLES TGV internationales Armentières Amiens Zeebrugge St-Omer BRUXELLES TGV internationales LILLE Projet Canal Seine Nord Europe

Dunkerque Boulogne-sur-Mer Calais Armentières

Béthune

St-Omer BRUXELLES Montreuil TGV internationales LILLE Armentières Zeebrugge Boulogne-sur-Mer Béthune Lens PORTS MARITIMES Montreuil La Manche St-Omer Valenciennes TGV internationales LILLE d Armentières Douai Dunkerque Arras Béthune ulogne-sur-Mer Lens PORTS MARITIMES Montreuil Valenciennes Zeebrugge St-OmerCalais LILLE Folkestone ver La Manche Cambrai Douai Arras AvesnesBéthune Infrastructure des transports Lens PORTS MARITIMES Montreuil sur-Helpe La Manche Dunkerque Valenciennes Cambrai

S

PARIS

Dover

dans la régionLens

Calais kerque Boulogne-sur-Mer

Arras

Douai

Valenciennes Amiens Cambrai

Arras

Armentières

Douai AvesnesAmiens sur-Helpe Cambrai

PORTS MARITIMES

BRUXELLES

BRUXELLES

Projet Canal Seine Nord Europe

St-Omer Avesnes-

CCI G

Projet Canal Seine Nord Europe AvesnesCCI GRAND HAINAUT sur-Helpe

PARIS

CCI GRAND HAINAUT

TGV internationales

57


[Droit, Finance & Fiscalité]

Déclarez votre

nom de domaine... au Registre du Commerce et des Sociétés ! m o c . et n r e t n i ite s n mo

Les entreprises et les commerçants peuvent désormais déclarer le nom de domaine de leur site Internet au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Décryptage des intérêts de la formalité et de la procédure à suivre.

Le Registre du Commerce et des Sociétés s’adapte aux nouvelles formes de commerce, notamment celui du commerce en ligne. Ainsi, le décret n°2012-928 du 31 juillet 2012 rend officiel la possibilité de déclarer le nom de domaine de son site Internet au Registre du Commerce et des Sociétés. Cette mention a vocation à figurer sur l’extrait Kbis au même titre que la forme juridique, la dénomination sociale, le numéro d’identification, le capital social, l’identité du dirigeant, l’adresse du siège social etc. Une mesure entrée en vigueur depuis le 1er septembre 2012 et encore peu connue des entreprises.

Un double intérêt Bien que facultative, cette déclaration a un grand intérêt. Tout d’abord, elle permet aux internautes de s’assurer que le nom de domaine n’est pas usurpé et que le site vers lequel ils sont dirigés appartient bien à une entreprise légalement immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés.

58

www.irresistible-news.fr


Cette déclaration a également des effets juridiques, la jurisprudence accordant au détenteur d’un nom de domaine le droit d’engager une action en concurrence déloyale contre toute reproduction ou imitation de son signe (logo), sous réserve de justifier d’une antériorité d’usage sur ledit nom de domaine. Cette antériorité d’usage pouvant être rapportée par tous moyens.

Cette mention officielle du nom de domaine permet ainsi aux commerçants et professionnels du e-commerce de lui donner date certaine et d’en justifier, en cas de contentieux, de manière incontestable à l’égard du tiers qui en ferait usage. Il est donc impératif de déclarer, dès l’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, les noms de domaine attachés à l’exploitation commerciale de l’entreprise.

Comment procéder ?

Déclaration du nom de domaine lors de l’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. La formalité est alors réalisable en ligne sur infogreffe.fr. Le champ réservé au nom de domaine est clairement identifié à l’étape 1 de l’immatriculation. Inclus dans le coût de l’immatriculation : 84,24 € pour la plupart des sociétés et 62,40 € pour un commerçant.

La déclaration du nom de domaine se fait au greffe du Tribunal de commerce, elle ne nécessite ni pièce justificative (type preuve de dépôt à l’AFNIC), ni autre publicité légale (type Journal d’Annonces Légales). Si cette démarche est purement déclarative, il est toutefois important de noter que toute fausse déclaration peut entraîner une amende de 4 500 € et 6 mois d’emprisonnement. Deux cas de figure pour la déclaration du nom de domaine : Pour une entreprise existante, la possibilité d’ajouter, modifier ou supprimer un nom de domaine sur l’extrait Kbis. Cette action fait l’objet d’une modification au Registre du Commerce et des Sociétés via le formulaire CERFA à remplir et à adresser au greffe du Tribunal de commerce du siège social de l’entreprise. Coût de la formalité : 74,54 € pour la plupart des sociétés et 58,94 € pour les commerçants.

Il est possible pour les commerçants et les sociétés commerciales de préciser un ou plusieurs nom(s) de domaine associé(s) à leur activité : - Commerçant : un nom de domaine par établissement, autant de noms de domaine que d’établissements existant. - Sociétés commerciales : en plus du nom de domaine rattaché à leur(s) établissement(s), les sociétés commerciales ont la possibilité de déclarer un nombre illimité de noms de domaine rattachés à l’identité de la personne morale. n

Immatriculez votre entreprise en quelques clics ! Les futurs chefs d’entreprise ne doivent pas se laisser effrayer : les formalités au Registre du Commerce et des Sociétés sont aujourd’hui simplifiées grâce à la dématérialisation. Ainsi, l’immatriculation d’une entreprise s’effectue très simplement sur le site infogreffe.fr. Les formulaires sont adaptés selon la forme juridique choisie, la saisie est guidée. Le créateur peut interrompre si besoin sa formalité et la reprendre plus tard grâce à une référence provisoire. Il peut suivre en ligne l’accomplissement de sa formalité. En cas d’erreur, ou d’oubli, le greffe du Tribunal de commerce l’informe par mail afin qu’il puisse apporter les corrections nécessaires. Les actes et pièces justificatives dument numérisées sont téléchargés et le paiement se fait par carte bancaire. Une fois le dossier contrôlé et validé par le Greffier, l’extrait Kbis est envoyé directement par le greffe du Tribunal de commerce compétent dans les 24 heures suivant la réception de la demande.

59


[Distribution & Consommation]

741 nouveaux drives en 2013 ! Plébiscité par les consommateurs, le drive est le nouveau moteur de la distribution alimentaire : 741 ouvertures ont été recensées en 2013, soit désormais 2721 drives implantés en France pour un chiffre d’affaires de 3,8 milliards d’euros !

Les ouvertures en 2013 En blanc, les ouvertures de l’année pour chaque enseigne. Le second chiffre en noir indique les drives déjà ouvert au 31 décembre 2012.

142 348

34

40

91

160

17

68

8

69

71

23

587

91

Si Intermarché ouvre plus «points» drive, ce sont presqu’exclusivement des drives en préparationmagasin tandis que Leclerc a ouvert pour l’essentiel des drives-entrepôt, plus coûteux pour plus de 250 M€.

202 736

60

www.irresistible-news.fr

174 445


La progression annuelle 2366 DRIVES ACTIFS AU 1ER JANVIER 2013

2721 DRIVES ACTIFS AU 31 DÉCEMBRE 2013

1980 DRIVES ACTIFS AU 1ER JANVIER 2013 JANVIER

FÉVRIER

MARS

AVRIL

MAI

JUIN

JUILLET

AOÛT

SEPTEMBRE

OCTOBRE

NOVEMBRE

DÉCEMBRE

+741 drives

du 1er janvier au 31 décembre 2013

plus de 2 drives par jour La densité régionale

Région très équipée un drive pour moins de 20 000 habitants

Région moyennement équipée un drive pour de 20 000 à 40 000 habitants

Selon l’extrapolation de cette carte et des stratégies des distributeurs le potentiel du parc drive est supérieur à

Région peu équipée un drive pour plus de 40 000 habitants

5000

Chiffre d’affaires TTC tous produits 2013

3,8 milliards €

chiffre d’affaires total drive 2013

1,5 milliards €

1,2 milliards €

1,1 milliards €

Source : Etude DRIVE INSIGHTS co-éditée par A3 Distrib et Editions Dauvers

61


[Droit, Finance & Fiscalité]

Analyse des motivations des salariés

Dans une publication d’octobre 2013, la DARES dresse un bilan des ruptures conventionnelles. Cette étude se fonde sur une enquête menée auprès de 4.500 salariés ayant signé une rupture conventionnelle. Décryptage. Selon les résultats de l’enquête, plusieurs circonstances conduisent à la rupture de contrat : des insatisfactions liées au salaire ou au contenu du travail dans 39 % des cas ; une mésentente avec la hiérarchie ou le chef d’établissement pour 46 % des cas ; l’existence d’un projet professionnel ou personnel dans 37 % des cas. Notons que dans 73% des cas, les salariés ne sont pas satisfaits de leur activité professionnelle au moment où ils concluent une rupture conventionnelle.

Choix du salarié ou de l’employeur ?

Une procédure respectée ?

Même si par définition, la rupture conventionnelle repose sur le consentement mutuel des deux parties concernées, le salarié et l’employeur, l’enquête montre que dans 48 % des cas les salariés déclarent que le choix de rompre le contrat provient d’un accord commun entre le salarié et son employeur ; dans 38 % des cas d’un choix du salarié (le taux est de 45% pour les personnes âgées de 25 à 39 ans) ; et dans 14 % des cas plutôt celui de l’employeur.

L’enquête indique que 90% des salariés déclarent avoir eu au moins un entretien avec leur employeur, 52% indiquent même qu’ils en eu plusieurs. 16% des salariés qui ont eu un entretien ont été accompagnés ou assistés, 85% indiquent qu’ilss n’ont pas jugé cela nécessaire. Les sujets discutés durant les entretiens sont : dans 51% des cas la date de départ ; le solde des congés payés pour 43% ; le futur projet professionnel dans 38% des cas. Concernant l’indemnité de départ, 32% des entretiens ont abordé le mode de calcul de l’indemnité, mais le montant de cette dernière n’est négocié que dans 22% des cas.

Et si la rupture conventionnelle n’existait pas ? 28% seraient restés dans l’entreprise ; 40% aurait démissionné ; 22% pensent qu’ils auraient été licenciés. La somme des pourcentages n’est pas égale à 100 %, certains salariés ne se sont pas prononcés ou ont cité une autre situation.

Ruptures conventionnelles en chiffres

62

www.irresistible-news.fr

73% des salariés ne sont pas satisfaits de leur activité au moment où ils concluent une rupture conventionnelle

Sur l’année 2012, les ruptures conventionnelles ont représenté 16 % des fins de contrat CDI pour licenciement, rupture conventionnelle ou démission dans les secteurs concurrentiels. La DARES précise que les ruptures conventionnelles conclues avec des salariés protégés, en faible nombre, ne sont pas prises en compte dans ce décompte. Hors salariés protégés, le nombre de ruptures conventionnelles s’élève à 320 000 en 2012 (+11 % par rapport à 2011). n

16% des fins de contrat CDI sont des ruptures conventionnelles

320 000 ruptures conventionnelles ont été recencées en 2012

©123rf gwolters

Rupture conventionnelle


[Portrait Irrésistible]

Patrimoine Finance & Associés

Artisan de votre fortune

Olivier Trottolo et PierreArnaud Mitoire, co-fondateurs de Patrimoine Finance et Associés.

La complexité des règles fiscales et juridiques impose un accompagnement pour bénéficier des meilleurs éclairages en matière de création de valeurs. A ce titre, Patrimoine Finance & Associés apporte une expertise globale et des solutions sur-mesure, en totale indépendance. Entretien avec Olivier Trottolo et Pierre-Arnaud Mitoire, co-fondateurs du cabinet dédié à la gestion de patrimoine. « La création de valeur est un besoin et un objectif pour tout individu. Que vous souhaitiez vivre du fruit de votre travail, protéger les vôtres ou vous constituer une retraite, il vous faut créer dès aujourd’hui de la valeur en prenant les bonnes orientations dans la gestion de votre patrimoine... car demain n’attends pas » assure Olivier Trottolo.

Des solutions surmesure... en toute indépendance ! Plateforme d’experts associés créée en 1999, Patrimoine Finance & Associés accompagne ses clients dans la connaissance des lois et des techniques d’enrichissement... se positionnant comme un artisan de gestion de votre fortune. « Notre ambition est de faire découvrir à nos clients des solutions d’enrichissement pas ou mal connues et d’utiliser ces leviers légaux pour atteindre leurs objectifs en terme de création de valeurs : pro-

téger sa famille, compléter ses revenus, optimiser sa fiscalité, transmettre son patrimoine... » explique Pierre-Arnaud Mitoire. Patrimoine Finance & Associés propose ainsi des solutions en investissements et placements, réduction d’impôts, retraite et financement. « Nous nous attachons en premier lieu à réfléchir ensemble à la stratégie patrimoniale à mettre en place en fonction de vos objectifs. C’est un point fondamental dans notre démarche, nous construisons des solutions sur-mesure, en toute indépendance : nous ne faisons pas de « prêt-à-porter », nous habillons le client avec ce dont il a besoin » dixit Olivier Trottolo. « Le rôle de nos experts est de mettre en évidence vos atouts d’enrichissements, de les valoriser et de s’en servir comme levier. Par ailleurs, nous gérons vos projets de A à Z : montage du dossier, prêt bancaire, assurance, etc. ». Et d’ajouter : « La plupart des personnes pensent que sans fonds ou capital de départ, il est impossible de se constituer un patrimoine. Il s’agit là d’une idée reçue ! Il faut savoir et comprendre qu’à partir du moment où vous disposez d’atouts, et pas forcément des finances, vous disposez de moyens de vous enrichir ». Une autre vision de la gestion de patrimoine.

36 rue du Maréchal Foch 59100 Roubaix 39 Ter rue de la Gare 62840 Laventie

www.pf-a.com

Pour en savoir plus, contactez le service commercial :

secretariat@pf-a.com

www.pretimmob.com

www.assurimmob.com

03 21 26 78 41 63


[Portrait Irrésistible]

© photo Patrick James, La Voix du Nord

Anthony Chevallier

Vinophile et entrepreneur « A Part » ! « C’est la pénicilline qui guérit les hommes, mais c’est le bon vin qui les rend heureux »... Anthony Chevallier, Fondateur et Gérant de La Part des Anges, du Club à Part et de La Cave à Part, ne contredira pas Alexander Fleming : la philosophie du vin est fondée sur l’échange et le partage. Rencontre avec un entrepreneur passionné de grands crus et de gastronomie.

64

www.irresistible-news.fr

Originaire de Bourgogne, terre du Chablis, diplômé de l’école d’œnologie de Beaune, Anthony Chevallier partage son amour et sa connaissance profonde des grands vins avec les clients de maisons prestigieuses, La Côte d’Or à Saulieu sous l’égide de Bernard Loiseau, légende de la gastronomie française, puis chez Michel Bras, à Laguiole, trois étoiles au guide Michelin... avant de rejoindre la capitale des Flandres et d’ouvrir La Part des Anges en 1997.


© Photo Ludovic Dardenne © Photo Charles Mangin

© Photo Ludovic Dardenne

5000 références et 120 000 bouteilles Sommelier de formation, Anthony Chevallier est également un homme d’affaires averti, se définissant comme un « précurseur d’un concept qui n’existait pas à Lille : offrir une importante carte de vins de découverte comme de grands crus classés de l’ensemble des régions viticoles françaises, à déguster autour de produits du terroir ». En parallèle, il organise des cours d’œnologie. « J’aime transmettre mon amour du vin, ma passion de ce nectar noble propice à sublimer un repas » explique-t-il. Rapidement, le restaurant du Vieux-Lille séduit épicuriens et vinophiles. Notre entrepreneur rachète le bâtiment implanté rue de la Monnaie et l’établissement investi le 2e étage. Une équipe de 35 collaborateurs dont 5 salariés accompagnent désormais Anthony Chevallier, tandis que La Part des Anges propose plus de 5000 références de vins, de 15€ à plusieurs milliers d’euros, soit 120 000 bouteilles entreposées dans la cave du restaurant, « la concrétisation d’un travail de 17 années ! »

550 m2 au cœur du Vieux-Lille Egalement Consultant Œnologue, Anthony Chevallier exporte son expertise et son savoir-faire aux quatre coins du globe. C’est d’ailleurs un voyage outre-atlantique qui lui inspire l’ouverture du Club à Part en 2012, un club privé « select » regrou-

Michel Retenauer, un pant environ 600 membres triés sur le volet. chef étoilé « A Part » ! « Chefs d’entreprises, artisans, professions libérales, sportifs... Le Club à Part est d’abord un club Aux commandes des privé d’amis fidèles où nous pouvons nous retroucuisines de La Part des ver, organiser des repas d’affaires, fêter d’heuAnges depuis septembre, reux événements ou simplement venir prendre le chef étoilé Michel un petit déjeuner et consulter la presse du jour Retenauer propose une carte puisque Le Club à Part est ouvert dès le début de « bistronomique » imaginée la matinée jusqu’à trois heures du matin ». « J’ai souhaité un club fidèle à la philosophie du vin fondée sur l’échange et le partage, dans un univers lumineux, épuré et convivial » ajoute Anthony Chevallier, qui inaugurera en mai un nouvel établissement, La Cave à Part, avec le dîner de clôture du TOP 14. « Un lieu de réception dédié à l’évènementiel de qualité et voué à recevoir des évènements privés ou professionnels, dans une salle voûtée atypique de 550 m2 au cœur du Vieux-Lille ». Vinophile... et entrepreneur « A Part » ! n

avec Anthony Chevallier. Un menu affaires différent est proposé chaque jour. Une cuisine créative à la fois simple, gourmande et généreuse, autour de produits frais et de saison... sublimée par les vins et champagnes à la carte du restaurant lillois. Une adresse incontournable !

L’évènementiel d’exception 80 rue de Saint-André - 59000 Lille 03 28 36 97 02 - contact@lacaveapartlille.fr Restaurant, bar, cave à vin 50 rue de la monnaie - 59800 Lille 03 20 06 44 01 - contact@lapartdesangeslille.fr

Club privé 2 rue du Palais de Justice - 59000 Lille contact@lapartdesangeslille.fr www.lapartdesangeslille.fr 65


[Information]

Où trouver votre Irrésistible news ? L’Irrésistible news est gratuit, disponible dans une sélection d’entreprises, ruches d’entreprises, pôles d’activité, restaurants, hôtels, banques, etc... Victime de son succès, les magazines que nous déposons dans 1000 points de distribution sont rapidement pris d’assaut ! Vous êtes nombreux à nous demander les noms de quelques dépôts où vous pouvez vous procurer gratuitement notre magazine. En voici une sélection en métropole lilloise : Arras

Hénin-Beaumont

Lille

Seclin

Hôtel Mercure, 58 Boulevard Carnot Hôtel B&B, zone commerciale Auchan

Beers & Co, Centre Cial. Noyelles-Godault Le Cèdre Bleu, 70 Rue Napoléon Demarquette

EDF, rue du Luxembourg Le Passe Porc, rue Solferino Cafés Méo, 5 place du Général De Gaulle Optique Olivier, 32 rue Esquermoise

Banque Populaire, Route de Lille Domaine Napoléon, 204 rue Burgault

Bondues Pizzeria du Domaine , 9 Rue du Bosquiel Micro Box Packaging, 9 Av. d’Amsterdam

Croix La Gourmandise, 35 Rue de la Gare Guillaume H, 20 Av. de Flandre

Capinghem Permipro , 5 rue de Sequedin La Guingette, 3 rue de Sequedin

Englos Amarine, Zone C Les Géants Lille karting indoor,Zone Ciale. Les Géants iale.

Faches-Thumesnil Norauto, C. Ci Auchan Chrono Immat, 109 Route d’Arras al.

Fournes-en-Weppes Le Saint Bernard, 675 Boulevard Victor Hugo L’Art des Mets, 863 Rue Faidherbe

Hem Nordnet, Château de la Bonnerie, 111 rue de Croix L’Auberge d’Hempempont, 5 Rue de Croix

La Madeleine Irish corner , 5 Avenue Kaarst L’Orangerie, 153 Rue du Général de Gaulle

Touquet Paris-Plage Golf du Touquet, avenue du Golf Novotel, avenue Louison Bobet

Marcq-en-Baroeul

Tourcoing

L’Epicurien, 18 avenue de Flandres Michel Dervyn, 344 avenue de la Marne

Del corso, 210 rue de Roncq Boulangerie Delcroix, 53 av. de Dunkerque

Quesnoy Sur Deûle, L’Ecluse de Quesnoy, 800 Quai de la Bergerie Caisse d’Epargne, 26 Rue de Belle Croix

Villeneuve d’Ascq

Bistrot des toqués , 110 Quai Gery Legrand Maison de l’emploi, 48 Avenue de la Liberté

Ronchin

Wasquehal

Lens

Roncq

Lensotel, Centre Commercial Lens 2 Le Cercle, 8 Avenue du 4 Septembre

L’entre 2, 23 rue du Dronckaert

Lesquin

All Season, 22 avenue Jean Lebas Banque Scalbert Dupont, Place de la Liberté

Lambersart

La Galiote, 18 Rue Marcel Sembat Fast hôtel , 2 ruelle de l’Europe

Golf de Brigode, 279 av. de Brigode Class Croute, 214 avenue de la Convention

Golf de Ronchin, Rond Point des Acacias

Appelez Moi Arthur, 110 avenue de Flandres Amarine, Centre Cial. Carrefour

et bien d’autres encore...

Roubaix

chaque mois

retrouvez Irrésistible [news] et IRRESISTIBLE AUTO dans votre boite aux lettres oui, je reçois Irrésistible News et Irrésistible Auto (22 numéros) pour seulement 60€ TTC de frais d’envois postaux oui je reçois Irrésistible News (10 numéros) pour seulement 45€ TTC de frais d’envois postaux oui je reçois Irrésistible Auto (11 numéros) pour seulement 45€ TTC de frais d’envois postaux Nom : . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . Date de naissance : ... / ... / ...... Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . CP : . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Envoyez-moi une facture acquittée Je règle par chèque à l’ordre de : Groupe Irréductible 86, av. Jean Lebas 59100 Roubaix

Date : / Signature :

/


ÉDITION ET ROUTAGE

GESTION DE DONNÉES

CONSEIL

DATA MINING

Pour la communication relationnelle de votre entreprise, choisissez des éponses édiées ! contact@reference-directe.fr www.reference-directe.com 45 rue Rollin 59100 Roubaix 03 20 28 99 00

SOLUTIONS INNOVANTES EN MODE SaaS Soft’Address Restructuration et normalisation postale grâce à 3 Web services : Norm’Live, Norm’Suggest et Norm’File. Dataxplorer Seule solution proposant de segmenter votre base de données selon les modèles RFM, FRAT, PMG, bien connus des dataminer mais jamais encore modélisés sous forme d’algorithmes.


”Au cœur de notre région... un imprimeur aux multiples facettes”

Edition, catalogue, prospectus, marketing direct... Pour toutes vos impressions, nous avons la solution !

Zone Industrielle du Petit-Neufpré - BP 59

62921 AIRE-SUR-LA-LYS CEDEX

Tél. 03.21.39.19.39 - Fax 03.21.39.06.06 imprimeriemordacq@imprimeriemordacq.fr

Irrésistible News n°29  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you