Issuu on Google+

PARIS DE

MAIRIE

Primaires / 1er tour du 31 Mai au 3 Juin

Municipales 2014

Le candidat des Parisiens

PIERRE-YVES

BOURNAZEL « La richesse de Paris réside dans les femmes et les hommes qui la composent. Tous les hommes et toutes les femmes. »


PIERRE-YVES BOURNAZEL Pierre-Yves Bournazel est né le 31 août 1977 à Riom-ès-Montagnes dans le Cantal. À 35 ans, on peut dire qu’il fait partie d’une nouvelle génération de politiques qui croit profondément en l’avenir. En décembre 2004, il fait la rencontre de Françoise de Panafieu, Maire du 17e arrondissement et Députée, qui le charge de travailler sur les perspectives d’urbanisme de l’arrondissement. En mars 2006, il devient son conseiller politique à la Mairie de Paris, puis son porteparole de campagne. En mars 2008, il est élu Conseiller de Paris, puis prend la tête du groupe d’opposition UMP au Conseil du 18e arrondissement. Il a alors 31 ans. En 2010, il est élu Conseiller Régional d’Ilede-France où il est notamment en charge pour l’opposition du dossier du Grand Paris.

Le Havre


ITINÉRAIRE D’UN PARISIEN A Paris, il est identifié dans l’opAujourd’hui Pierre-Yves Bournazel position comme celui qui incarne fixe le cap : le mieux le renouvellement des idées. « Être Maire de Paris ne peut Ses positions modernes font aujourd’hui se réduire aux grogner plus d’un conservateur. Il faut relever le défi de la satu- portes du périphérique. Il ne fonde pas seulement son ration dans les Le Grand Paris doit être l’horiaction sur des convictions, mais transports notamment sur les zon pour tous, ce qui nous lignes n° 1, 4 et 13, aussi sur un ressenti fort de ce RER A et B permettra à la fois de protéque souhaitent ses concitoyens. ger le Paris historique de touChaque semaine, il tient une perjours et de développer le Paris de manence en recevant les habitants sans demain, celui dont la France a besoin, rendez-vous. Sincérité, authenticité celui dont nous serons fiers. » et proximité sont des valeurs essentielles pour lui.

L’ambition du Grand Paris Pont de Normandie

Rouen

Paris

"Paris, Rouen, Le Havre, une seule et même ville dont la Seine est la grande rue", Napoléon 1er. Le Havre, port de Paris. Une vision portée par Antoine Rufenacht, et matérialisée par l'architecte Antoine Grumbach.


La propreté et la qualité de l’environnement constituent un facteur important de notre bien-être quotidien, mais sont aussi une condition sine qua non de notre développement économique, de notre attractivité, c’est l’image de Paris et des Parisiens. Moins salir et mieux nettoyer c’est la formule

1. Lorsqu’un habitant constate que sa rue est sale, il informe, grâce un numéro dédié, les services de la ville qui interviendront en priorité dans un délai de 24 heures.

2. Le renforcement des amendes pour toutes les personnes et entreprises qui détérioreront l’environnement ou le pavé parisien : du mégot jeté par terre aux prospectus sur les pare-brises des véhicules.

“La propreté n’est ni de droite ni de du citoyen et des élus d’avoir une

qui résume l’action que je veux mener en matière de propreté.

Chaque jour la Ville de Paris récolte plus de 3 000 tonnes de déchets.

Je propose 3 idées simples :

3. La privatisation de la collecte des ordures ménagères dans les 20 arrondissements de Paris pour mieux redéployer les effectifs municipaux sur l’entretien quotidien de la voirie.


gauche, elle doit procéder d’une volonté commune ville exemplaire.”

A Paris, il y a environ 150 000 chiens, qui produisent 16 tonnes de déjections par jour.

La façade de la déchetterie d’Ivry réalisée par Jean-Paul Turmel accroche la lumière. A Paris, les 2 millions de Parisiens produisent chaque année environ 1 200 000 tonnes de déchets ménagers. (Source Mairie de Paris)


“Je veux être le Maire-Manager d’une Ville-Monde qui crée

L’attractivité économique de notre métropole favorisera un bien-être social. L’attractivité économique implique un redéploiement de l’activité économique, une baisse du chômage, et une ressource économique plus importante. Pour bâtir une métropole attractive, nous devons réorienter la politique des dépenses de la ville sur les investissements (logements, transports, emplois, sécurité, propreté…) et non sur le fonctionnement. Maire de Paris, je ne remplacerai pas tous les fonctionnaires municipaux partant à la retraite. Je plafonnerai les subventions aux associations à 150 millions d’euros. Il faut mettre fin aux augmentations de la pression fiscale qui touchent tous les Parisiens (taxes foncière et d’habitation, taxe de balayage…)


Deux signes sont particulièrement inquiétants :

Paris, région capitale et compétitive

Nous avons Beaubourg, le Louvre et le Grand Palais, mais aussi les Si on n’y prend pas garde, demain des villes comme Shanghai, Sao Paulo, mais aussi animations éphémères façon Nuit 1. La part de Paris dans le marché de l’Art Londres et Berlin ne manqueront pas de s’est écroulée. En 1990, Paris représentait Blanche qui, bien qu’appréciées, nous dépasser. Il est urgent de donner une encore 40% du marché de l’Art, aujourd'hui, veux le Maire-Manager d’une Ville-Monde qui crée de la croissance et de l’emploi durables.” réalité géopolitique au ne “Je font pas uneêtre politique culturelle. Paris représente moins de 5% . Grand Paris en dévelopParis s’est toujours distinguée pant les accords et les discussions avec les maires et les comme la ville “La culture et Le Grand Paris conjugués élus de la région Ile-de-France. culturelle par Pour construire notre modèle de Paris au centre du monde de l’Art et métropole, nous ne pouvons plus excellence : concevoir Paris à l’intérieur du 2. Paris n’est plus perçue comme un centre la richesse de son histoire, périphérique.

qui mobilisera le mieux l’ensemble des énergies un avenir mondialisé.”

une intelligence collective

son patrimoine forcent l’admiration. Pour autant, Paris est-elle encore perçue comme la ville culturelle de référence sur la scène internationale ? Paris Plage est un objet fabriqué. Il crée une utopie sympathique, mais le seul souci c’est que son budget est celui de la culture...

de la vie nocturne ni comme une ville festive, elle dispose de beaucoup moins de dynamisme que Londres, New York ou Berlin. Conserver un cœur historique et en même temps répondre aux exigences d’une grande métropole moderne, voilà aussi l’enjeu du Grand Paris.

Le Grand Paris doit être le centre stratégique européen des 50 prochaines années et devenir le modèle tant au niveau économique, social, qu’environnemental. Je veux créer une cité de l’innovation dans le Nord-Est de Paris. Je souhaite l’ouverture des magasins le dimanche qui permettra une augmentation de l’activité commerciale. Il faut faire de l’attractivité de la capitale une priorité économique en direction des investisseurs internationaux. Je serai l’ambassadeur de Paris et de notre métropole partout dans le monde.

Paris, espace de participation On est plus intelligent à plusieurs que seul : telle est l’idée qui a toujours conduit ma démarche en politique. Depuis 5 ans, je me suis entouré de femmes et d’hommes qui partagent si ce n’est les mêmes idées au moins les mêmes valeurs. Ce sont des citoyens comme vous et moi, des militants du travail et de la libre entreprise, des commerçants, des entrepreneurs, des professions libérales, des fonctionnaires, mais aussi des étudiants, des chômeurs, des retraités ou des apprentis. Ils irriguent ma pensée de leurs expériences et m’orientent dans mes choix. C’est une volonté et un mode de fonctionnement. Les politiques doivent arrêter de considérer qu’eux seuls ont la solution. Au nom de l’intérêt général, tout problème nécessite une compréhension collective et une décision concrète et argumentée.

“Le bon Maire de Paris sera celui de la capitale pour la porter vers

Pour


Deux signes sont particulièrement inquiétants :

Paris, région capitale et compétitive

Nous avons Beaubourg, le Louvre et le Grand Palais, mais aussi les Si on n’y prend pas garde, demain des villes comme Shanghai, Sao Paulo, mais aussi animations éphémères façon Nuit 1. La part de Paris dans le marché de l’Art Londres et Berlin ne manqueront pas de s’est écroulée. En 1990, Paris représentait Blanche qui, bien qu’appréciées, nous dépasser. Il est urgent de donner une encore 40% du marché de l’Art, aujourd'hui, veux le Maire-Manager d’une Ville-Monde qui crée de la croissance et de l’emploi durables.” réalité géopolitique au ne “Je font pas uneêtre politique culturelle. Paris représente moins de 5% . Grand Paris en dévelopParis s’est toujours distinguée pant les accords et les discussions avec les maires et les comme la ville “La culture et Le Grand Paris conjugués élus de la région Ile-de-France. culturelle par Pour construire notre modèle de Paris au centre du monde de l’Art et métropole, nous ne pouvons plus excellence : concevoir Paris à l’intérieur du 2. Paris n’est plus perçue comme un centre la richesse de son histoire, périphérique.

qui mobilisera le mieux l’ensemble des énergies un avenir mondialisé.”

une intelligence collective

son patrimoine forcent l’admiration. Pour autant, Paris est-elle encore perçue comme la ville culturelle de référence sur la scène internationale ? Paris Plage est un objet fabriqué. Il crée une utopie sympathique, mais le seul souci c’est que son budget est celui de la culture...

de la vie nocturne ni comme une ville festive, elle dispose de beaucoup moins de dynamisme que Londres, New York ou Berlin. Conserver un cœur historique et en même temps répondre aux exigences d’une grande métropole moderne, voilà aussi l’enjeu du Grand Paris.

Le Grand Paris doit être le centre stratégique européen des 50 prochaines années et devenir le modèle tant au niveau économique, social, qu’environnemental. Je veux créer une cité de l’innovation dans le Nord-Est de Paris. Je souhaite l’ouverture des magasins le dimanche qui permettra une augmentation de l’activité commerciale. Il faut faire de l’attractivité de la capitale une priorité économique en direction des investisseurs internationaux. Je serai l’ambassadeur de Paris et de notre métropole partout dans le monde.

Paris, espace de participation On est plus intelligent à plusieurs que seul : telle est l’idée qui a toujours conduit ma démarche en politique. Depuis 5 ans, je me suis entouré de femmes et d’hommes qui partagent si ce n’est les mêmes idées au moins les mêmes valeurs. Ce sont des citoyens comme vous et moi, des militants du travail et de la libre entreprise, des commerçants, des entrepreneurs, des professions libérales, des fonctionnaires, mais aussi des étudiants, des chômeurs, des retraités ou des apprentis. Ils irriguent ma pensée de leurs expériences et m’orientent dans mes choix. C’est une volonté et un mode de fonctionnement. Les politiques doivent arrêter de considérer qu’eux seuls ont la solution. Au nom de l’intérêt général, tout problème nécessite une compréhension collective et une décision concrète et argumentée.

“Le bon Maire de Paris sera celui de la capitale pour la porter vers

Pour


Deux signes sont particulièrement inquiétants :

Paris, région capitale et compétitive

Nous avons Beaubourg, le Louvre et le Grand Palais, mais aussi les Si on n’y prend pas garde, demain des villes comme Shanghai, Sao Paulo, mais aussi animations éphémères façon Nuit 1. La part de Paris dans le marché de l’Art Londres et Berlin ne manqueront pas de s’est écroulée. En 1990, Paris représentait Blanche qui, bien qu’appréciées, nous dépasser. Il est urgent de donner une encore 40% du marché de l’Art, aujourd'hui, veux le Maire-Manager d’une Ville-Monde qui crée de la croissance et de l’emploi durables.” réalité géopolitique au ne “Je font pas uneêtre politique culturelle. Paris représente moins de 5% . Grand Paris en dévelopParis s’est toujours distinguée pant les accords et les discussions avec les maires et les comme la ville “La culture et Le Grand Paris conjugués élus de la région Ile-de-France. culturelle par Pour construire notre modèle de Paris au centre du monde de l’Art et métropole, nous ne pouvons plus excellence : concevoir Paris à l’intérieur du 2. Paris n’est plus perçue comme un centre la richesse de son histoire, périphérique.

qui mobilisera le mieux l’ensemble des énergies un avenir mondialisé.”

une intelligence collective

son patrimoine forcent l’admiration. Pour autant, Paris est-elle encore perçue comme la ville culturelle de référence sur la scène internationale ? Paris Plage est un objet fabriqué. Il crée une utopie sympathique, mais le seul souci c’est que son budget est celui de la culture...

de la vie nocturne ni comme une ville festive, elle dispose de beaucoup moins de dynamisme que Londres, New York ou Berlin. Conserver un cœur historique et en même temps répondre aux exigences d’une grande métropole moderne, voilà aussi l’enjeu du Grand Paris.

Le Grand Paris doit être le centre stratégique européen des 50 prochaines années et devenir le modèle tant au niveau économique, social, qu’environnemental. Je veux créer une cité de l’innovation dans le Nord-Est de Paris. Je souhaite l’ouverture des magasins le dimanche qui permettra une augmentation de l’activité commerciale. Il faut faire de l’attractivité de la capitale une priorité économique en direction des investisseurs internationaux. Je serai l’ambassadeur de Paris et de notre métropole partout dans le monde.

Paris, espace de participation On est plus intelligent à plusieurs que seul : telle est l’idée qui a toujours conduit ma démarche en politique. Depuis 5 ans, je me suis entouré de femmes et d’hommes qui partagent si ce n’est les mêmes idées au moins les mêmes valeurs. Ce sont des citoyens comme vous et moi, des militants du travail et de la libre entreprise, des commerçants, des entrepreneurs, des professions libérales, des fonctionnaires, mais aussi des étudiants, des chômeurs, des retraités ou des apprentis. Ils irriguent ma pensée de leurs expériences et m’orientent dans mes choix. C’est une volonté et un mode de fonctionnement. Les politiques doivent arrêter de considérer qu’eux seuls ont la solution. Au nom de l’intérêt général, tout problème nécessite une compréhension collective et une décision concrète et argumentée.

“Le bon Maire de Paris sera celui de la capitale pour la porter vers

Pour


Deux signes sont particulièrement inquiétants :

Paris, région capitale et compétitive

Nous avons Beaubourg, le Louvre et le Grand Palais, mais aussi les Si on n’y prend pas garde, demain des villes comme Shanghai, Sao Paulo, mais aussi animations éphémères façon Nuit 1. La part de Paris dans le marché de l’Art Londres et Berlin ne manqueront pas de s’est écroulée. En 1990, Paris représentait Blanche qui, bien qu’appréciées, nous dépasser. Il est urgent de donner une encore 40% du marché de l’Art, aujourd'hui, veux le Maire-Manager d’une Ville-Monde qui crée de la croissance et de l’emploi durables.” réalité géopolitique au ne “Je font pas uneêtre politique culturelle. Paris représente moins de 5% . Grand Paris en dévelopParis s’est toujours distinguée pant les accords et les discussions avec les maires et les comme la ville “La culture et Le Grand Paris conjugués élus de la région Ile-de-France. culturelle par Pour construire notre modèle de Paris au centre du monde de l’Art et métropole, nous ne pouvons plus excellence : concevoir Paris à l’intérieur du 2. Paris n’est plus perçue comme un centre la richesse de son histoire, périphérique.

qui mobilisera le mieux l’ensemble des énergies un avenir mondialisé.”

une intelligence collective

son patrimoine forcent l’admiration. Pour autant, Paris est-elle encore perçue comme la ville culturelle de référence sur la scène internationale ? Paris Plage est un objet fabriqué. Il crée une utopie sympathique, mais le seul souci c’est que son budget est celui de la culture...

de la vie nocturne ni comme une ville festive, elle dispose de beaucoup moins de dynamisme que Londres, New York ou Berlin. Conserver un cœur historique et en même temps répondre aux exigences d’une grande métropole moderne, voilà aussi l’enjeu du Grand Paris.

Le Grand Paris doit être le centre stratégique européen des 50 prochaines années et devenir le modèle tant au niveau économique, social, qu’environnemental. Je veux créer une cité de l’innovation dans le Nord-Est de Paris. Je souhaite l’ouverture des magasins le dimanche qui permettra une augmentation de l’activité commerciale. Il faut faire de l’attractivité de la capitale une priorité économique en direction des investisseurs internationaux. Je serai l’ambassadeur de Paris et de notre métropole partout dans le monde.

Paris, espace de participation On est plus intelligent à plusieurs que seul : telle est l’idée qui a toujours conduit ma démarche en politique. Depuis 5 ans, je me suis entouré de femmes et d’hommes qui partagent si ce n’est les mêmes idées au moins les mêmes valeurs. Ce sont des citoyens comme vous et moi, des militants du travail et de la libre entreprise, des commerçants, des entrepreneurs, des professions libérales, des fonctionnaires, mais aussi des étudiants, des chômeurs, des retraités ou des apprentis. Ils irriguent ma pensée de leurs expériences et m’orientent dans mes choix. C’est une volonté et un mode de fonctionnement. Les politiques doivent arrêter de considérer qu’eux seuls ont la solution. Au nom de l’intérêt général, tout problème nécessite une compréhension collective et une décision concrète et argumentée.

“Le bon Maire de Paris sera celui de la capitale pour la porter vers

Pour


Je propose de : - Relancer la vie nocturne parisienne en améliorant les transports en commun de nuit et en densifiant l’offre de lieux de divertissements aussi en périphérie. -Créer une cité internationale d’artistes sur le territoire du Grand Paris en favorisant les

doivent permettre de remettre des Idées.” échanges internationaux et en multipliant les lieux d’expositions dans des friches industrielles et des bâtiments désaffectés sur le territoire du Grand Paris. - Fixer un quota obligatoire (1% des surfaces bâties) de résidences et d’ateliers d’artistes, dans tous les programmes de construction se développant dans le Grand Paris. - Développer l’attractivité de nos conservatoires et de nos lieux culturels parisiens en créant un Pass’culture qui permette de multiplier les sorties culturelles.

Le musée du Louvre est l’un des lieux les plus visité de Paris, plus de 8 000 000 visiteurs par an.

A Paris, on a droit à seulement une seule Nuit Blanche par an. Il faut libérer la nuit.


La demande de logement à Paris est bien supérieure à l’offre. En 10 ans, le prix moyen d’un appartement ancien à Paris a enregistré une augmentation d’environ 175%. Aussi, 74% des Parisiens estiment aujourd’hui que la politique du logement menée par la Ville de Paris ces 10 dernières années est un échec (sondage Ifop de mars 2011). Si je ne remets pas en doute la volonté de la ville alors il faut bien constater son échec. Le territoire parisien, encerclé par le boulevard périphérique, a vécu. Demain l’enjeu principal c’est le Grand Paris. Il faut désormais travailler avec l’ensemble de la métropole et les élus des villes environnantes, en favorisant la construction près des gares du métro Grand Paris Express,

là où se trouve l’activité économique de la région capitale. C’est le Grand Paris du logement. Paris ne doit pas être réservée aux plus aisés et aux plus aidés. Nous devons mettre en œuvre une nouvelle politique d’urbanisme qui favorise un équilibre social dans l’attribution de logements, avec plus de classes moyennes, de familles et de mixité intergénérationnelle (personnes âgées, jeunes travailleurs, étudiants et apprentis).

“Le droit au logement est le premier Une bonne politique du logement

“Protéger la famille est l’un des premiers devoirs de l’homme politique et notamment d’un Maire.” La famille est la matrice première de notre société. Comme Maire de Paris, je favoriserai les familles dans toutes les politiques sociales de la ville et notamment en leur donnant un accès prioritaire pour les logements sociaux. Familles monoparentales comprises et sans discrimination par rapport aux familles en couple.


des droits des Parisiens. participe à la cohésion sociale.”

Un enfant parisien sur cinq vit avec un seul de ses parents. Environ 93 000 enfants, soit 22 % des enfants de moins de 25 ans, vivent avec un seul de leurs parents dans la capitale (15 % en France). Les proportions d’enfants concernés augmentent avec l’âge, au fur et à mesure des séparations des parents, voire du décès de l’un des deux : à Paris, 12 % des enfants de moins de trois ans ne vivent qu’avec un seul de leurs parents, tandis que la proportion s’élève à 30 % pour les jeunes de 21 à 24 ans. (Source Insee)


Le développement des transports, en commençant par les connexions de banlieue à banlieue est une nécessité absolue pour désengorger Paris de la voiture. Les RER, les lignes 1, 4 et 13 du métro sont saturés et les lieux de concentration des flux (Châtelet–Les Halles, Gare du Nord, Saint-Lazare) sont engorgés. Il nous faut adapter le réseau actuel qui a été conçu pour une agglomération de 7 millions d’habitants (nous sommes presque 12 millions) alors que nous serons 15 millions d’ici 2050.

Le tramway le plus cher de France est un succès. Exemple à suivre avec rigueur budgétaire.

“A Paris, la mobilité est devenue une priorité.”

J’améliorerai l’accessibilité des stations pour les personnes âgées, à mobilité réduite ou équipées de poussettes. Il faut aussi avoir le courage de libéraliser l’exercice professionnel de taxi afin d’en faire une offre plus riche, comme à New York ou à Londres. Le droit au travail, au logement, à l’éducation, aux loisirs, à la santé, passent par un droit générique qui les commande tous : c’est le droit à la mobilité. Je souhaite développer des transports en commun accessibles à tous, avec dès 2014, une expérimentation de transports 24H/24 sur plusieurs lignes métro, bus et tramway le vendredi et le samedi. Il sera également nécessaire d’adapter les services municipaux au rythme de vie des Parisiens en étendant les horaires d'ouverture des crèches, des bibliothèques, des stades, des piscines, des conservatoires...


“La sécurité est la condition nécessaire au bien-être des Parisiens.”

j

Explosion historique des cambriolages dans la capitale, avec une hausse de 59% intramuros en janvier 2013 par rapport au même mois de 2012. Pour les vols à la tire dans le métro, la hausse est également de 58%. (Source Préfecture de Police de Paris)

Devant l’augmentation des problèmes de sécurité constatée par tous, je propose 2 mesures :

1. Le développement de la vidéo-protection dans les quartiers. 2. La création d’une police municipale de proximité à pied et à vélo en redéployant les effectifs de la ville.


Paul Valéry, « Regards sur le monde actuel » 1931

COMMENT

VOTER

?

S’inscrire avant le 28 mai. La primaire pour l'alternance à Paris est ouverte à tous les citoyens inscrits sur les listes électorales parisiennes au 31 décembre 2012. Pour pouvoir voter, il est nécessaire de s'inscrire avant le 28 mai 2013 19h sur www.primaireparis.fr en s'acquittant d'une contribution de 3 euros pour les deux tours. Le paiement sécurisé s'effectue en ligne par carte bancaire. Une adresse email et un numéro de téléphone portable valides seront demandés.

Voter dès le 31 mai sur www.primaireparis.fr. - Le premier tour se déroulera du vendredi 31 mai 9h au lundi 3 juin 19h. - Le second tour se déroulera du vendredi 7 juin 8h au lundi 10 juin 19h.

Assistance en cas de besoin, contacter le : 09 81 29 31 00

Contacts :

Ne pas jeter sur la voie publique. Conception et coordination : Clarisse Coufourier, Marc Sémof. Réalisation : Ravi, Enchanté & plus Crédits photo : J.F. Damois / D. Lambert / R. Nicolas / A. Pedersen / V. Verdureau

« Une très grande ville a besoin du reste du monde. Toute grande ville d’Europe ou d’Amérique est cosmopolite, ce qui peut se traduire ainsi : plus elle est vaste, plus elle est diverse, plus grand est le nombre des races qui y sont représentées, des langues qui s’y parlent, des dieux qui s’y trouvent adorés simultanément. Paris est fait d’un peu de tout. Ce n’est point qu’il n’ait sa spécialité et sa propriété particulière, mais elle est d’un ordre plus subtil, et la fonction qui lui appartient à lui seul est plus difficile à définir que celle des autres cités ».

Courriel : contact@bournazel2014.fr Permanence : 87 rue du Mont-Cenis 75018 PARIS

Twitter : @PYBournazel Facebook : fb.com/Bournazel2014

www.bournazel2014.fr

PARIS

PARIS

POURTOUS TOUSPOUR


Document de campagne de Pierre-Yves Bournazel