__MAIN_TEXT__

Page 1

Édition 9 · 2019 | proximus.be/perspective

Un magazine rempli de nouvelles visions pour votre entreprise

Dado Van Peteghem sur la digitalisation et l’innovation dans les PME Grâce à la fibre, téléchargez maintenant 800 MB en 20 s.

Le nombre de travailleurs mobiles augmente chaque année de

30

p. 6

Vos données d’entreprise sont en danger !

%

p. 8

Plus jamais dans les embouteillages ?

p. 16

p. 20

Les avantages d’un bâtiment intelligent pour les PME p. 18


Perspective, plus qu’un magazine Envie de découvrir de nouvelles perspectives, de faire évoluer votre entreprise et de lire les récits d’autres entrepreneurs ? Perspective en ligne Encore plus d’inspiration sous un angle inattendu : www.proximus.be/ perspective


Collaborer autrement Vivre avec son temps. Voilà ce qui vous pousse à vouloir numériser votre lieu de travail. La technologie évolue à un rythme fulgurant, vous le savez mieux que quiconque. Mais pour réussir cette transformation, vous ne devez pas vous contenter d’adopter les bonnes technologies. Car entreprendre, c’est aussi une aventure humaine. Et pour certains, travailler dans un environnement numérique n’est pas aussi évident que pour d’autres. La gestion du changement et le soutien continu doivent donc aussi faire partie de votre stratégie. Découvrez dans cette édition de Perspective quelles mesures prendre pour y arriver. Le monde de demain commence aujourd’hui ! N’attendez pas…

Bonne chance !

Stefan Bovy Director Medium Enterprise Market Enterprise Business Unit Proximus

Contenu 04 Le

Nouveau Mode de Travail Mieux collaborer optique L’internet le plus rapide de tous les temps

14

 ouverture optimale C Des conseils contre les pertes de réseau dans votre bâtiment

16

 ravail mobile T À quel point vos données sont-elles sécurisées ?

18

 mart buildings S Utilisez votre espace de manière optimale

06 Fibre

08 Dado

Van Peteghem Innover avec un budget limité

12

 lan par étapes P Vers l’innovation numérique

13

 e moment L d’Olivier Onghena -‘t Hooft Trouver un moment de calme dans un emploi du temps chargé

20 Mobilité

Plus jamais dans les bouchons ? Olivier Onghena -‘t Hooft

Éd iti o n d e P rox i m u s S A d e d ro it p u b li c / A n née 4 / N uméro 9 / Q2 201 9 Éd ite u r re s p o n s a b l e : Bart Van Den Meersche, Boulevard du Roi Albert II 27, 1030 Bruxelles Coordination : Charline Briot, Patrick De Saeger, Nancy Janssens, Robbin Sacré. Ont collaboré à ce numéro : Nicolas Chartier, Isabelle Latour, Dries Van Damme, Frank Van den Branden, Stefaan Van Hul, Filip Van Loock. Concept et réalisation : Propaganda nv, Imperiastraat 16, 1930 Zaventem, www.propaganda.be Sur www.enterprises.proximus.com/preference_centre_fr, modifiez vos préférences de communication envoyées par Proximus. Pour d’autres informations, envoyez un e-mail à l’adresse suivante : perspective@proximus.com. Les spécifications techniques sont fournies uniquement à titre indicatif. Proximus se réserve le droit de les modifier sans avis préalable. Vous n’avez pas les coordonnées de votre account manager Proximus sous la main ? Visitez www.proximus.be/mycontacts

Perspective

3


Espace de travail numérique – Outils de collaboration

Espace de travail numérique Équilibrer la technologie, les processus et l’humain Selon une enquête récente (réalisée auprès des clients de Proximus), 64 % des entreprises estiment que la numérisation du lieu de travail est importante. Mais comment cette évolution modifie-t-elle la collaboration entre les collègues ? Et comment votre entreprise peut-elle gérer ce changement de manière structurée ?

4

V

u les problèmes de mobilité actuels et les évolutions technologiques, il n’y a plus de raison de continuer à n’exercer certaines fonctions que dans les locaux de l’entreprise. Pour stimuler la mobilité des travailleurs et améliorer l’efficacité de l’organisation, il est impératif de numériser le lieu de travail.

La communication doit elle aussi être efficace. Des échanges basés à 100 % sur les e-mails manquent de clarté et font perdre du temps. Le travail se fait plus souvent par projet sur des plateformes de collaboration en ligne, où chacun peut suivre les progrès des autres, partager des fichiers ou organiser des visioconférences.

Les piliers d’un lieu de travail numérique

Enfin, les bâtiments doivent eux aussi changer. Les postes de travail individuels doivent être de moins en moins nombreux et faire place à des espaces de réunion ou de collaboration flexibles. Autre possibilité : recourir à des espaces de coworking externes pour éviter au personnel de se retrouver dans les embouteillages.

Si vous voulez que le travail se fasse efficacement, les travailleurs ont besoin du bon matériel, mais aussi des bonnes applications et des bons logiciels. Pour permettre à vos collaborateurs de travailler de manière numérique, une série de changements technologiques s’imposent. Ces derniers doivent par exemple pouvoir accéder à distance aux applications de l’entreprise. Ou peut-être votre organisation souhaitet-elle migrer entièrement dans le cloud ? Dans un cas comme dans l’autre, les données d’entreprise devront être correctement protégées.

Sachez toutefois que vous contenter d’adopter de nouvelles technologies sans accompagner vos travailleurs ou adapter vos processus vous mènera tout droit à la catastrophe. Mais comment persuader tout le monde de l’intérêt de ces changements ?

Édition 9 - 2019


Vos collaborateurs sont-ils tous convaincus ?

Le Nouveau Mode de Travail ne suscite pas forcément l’enthousiasme général. La peur de l’inconnu, la routine et la crainte des nouvelles technologies sont ici en cause. Ne tentez pas d’imposer la numérisation du lieu de travail. Ce sera contreproductif. Il vous faut une politique de gestion du changement et un plan de formation pour que tout le monde vous suive. Les meilleures pratiques et l’expérience ont révélé cinq éléments cruciaux :

 haque entreprise/changement 1 C

exige une approche spécifique : tout dépend de la culture de l’entreprise, des collaborateurs concernés, du changement en lui-même.

2 L ’implication des intéressés : la

‘user adoption’ englobe tous les collaborateurs concernés. Examinez les besoins de l’entreprise, des départements, des équipes et des collaborateurs, mais aussi leurs rôles respectifs.

 i vous le faites de manière 3 S

ouverte, au bon moment et dans le bon ‘langage’, présenter les avantages pour les travailleurs et l’entreprise vous aidera à convaincre les sceptiques. Utilisez pour cela des e-mails, des posters, des SMS, l’intranet, etc.

4 Identifiez les collaborateurs qui

adoptent en premier les technologies et en comprennent les avantages, et demandez-leur de jouer les ambassadeurs, un peu comme les jeunes apprennent à leurs parents à se servir d’un smartphone.

 ne formation est bien sûr 5 U

indispensable. Évitez de fournir un PDF interminable reprenant toutes les nouvelles méthodes et technologies. Mieux vaut proposer régulièrement une mini-formation de 5 à 15 minutes maximum dédiée à un seul objectif d’apprentissage.

Vous comptez numériser votre lieu de travail ? Trois conseils ! Les fonctionnalités suivantes amélioreront l’efficacité de la collaboration, quelle que soit la distance entre les intéressés. Partage de fichiers Partagez facilement vos documents, photos, présentations, etc., et travaillez-y avec vos ­collègues et clients, depuis ­n’importe quel endroit, sur ­n’importe quel appareil. Un jeu d’enfant grâce à Office 365. Réunions audio et vidéo Avec un outil comme Skype Entreprise, vous organisez des réunions et des entretiens à distance à l’aide de messages instantanés, vocaux et vidéo. Vous pouvez en outre partager votre écran et du contenu pendant les réunions. Présentations sans fil Pas besoin de connecter votre tablette ou PC portable aux appareils audiovisuels. Finis les fils grâce à des outils comme Barco ClickShare ou Airtame. Branchez le dispositif sur votre port USB ; le logiciel démarre de luimême et votre contenu apparaît tout de suite à l’écran.

Plus d’infos Vous souhaitez être informé des derniers développements en matière de l’espace de travail numérique ? Scannez ce QR code !

Perspective

5


Le travail en mode numérique – La fibre optique

Les activités numériques des entreprises se développant sans cesse, une connexion internet stable et des temps de réponse rapides sont essentiels. Découvrez comment la fibre optique répond à ces besoins.

Les atouts de la fibre optique

L

a fibre optique – une technologie relativement nouvelle – transporte de la lumière laser sur de longs fils de verre à une vitesse hallucinante (200.000 km/s) qui dépasse celle de n’importe quel autre réseau. Erwin Cuppens, partenaire chez Watertechniek Teunissen à Hasselt, l’a immédiatement constaté : “Avant, il fallait souvent attendre une éternité pour imprimer un bon de commande en magasin, et les images de vidéosurveillance avaient beaucoup de retard, car les données transitaient par Overpelt via une connexion classique.” Grâce à la fibre, l’entreprise profite à présent d’un débit descendant de 350 Mbps et d’un débit montant de 50 Mbps. Résultat : les images des vidéos sont parfaites et le transfert hyper-rapide.

Efficacité en hausse

Autre avantage : le partage de fichiers entre les collaborateurs va trois fois plus vite. “Il n’y a pas photo”, reconnaît Erwin Cuppens. “Nos collaborateurs accèdent bien plus facilement aux applications d’entreprise sur le serveur central. De plus, notre webshop va enfin pouvoir devenir un canal de vente à part entière.”

6

Stabilité et fiabilité

La fibre est non seulement beaucoup plus rapide, mais aussi bien plus stable, puisqu’il y a moins de pertes de données. L’idéal pour les entreprises qui ont besoin de qualité pour le VoIP et la visioconférence ou, dans le cas d’Online Grafics à Courtrai, de leurs applications cloud : “Nous avons ajouté à notre portefeuille des applications cloud issues de notre propre centre de données”, raconte Wim Van der Speeten, l’IT manager. “Nous devons bien entendu offrir à nos clients des garanties en béton au niveau des performances et de la disponibilité. Nous avons aussi besoin d’envoyer en permanence des données vu le nombre d’appareils iOS que nous gérons pour nos clients. Grâce à la fibre optique, nous y arrivons sans souci.”

La fibre optique FullFiber en chiffres De 250 Mbps à 500 Mbps en

téléchargement

De 50 Mbps à 100 Mbps en envoi Temps de téléchargement pour

un fichier de 800 MB :  Aujourd’hui grâce à la fibre : 20 s  Dans le passé : + 1,5 min Temps de téléchargement pour

une application de 5 GB :  Aujourd’hui grâce à la fibre : 2 min  Dans le passé : 10 min

Édition 9 - 2019


#prêtpourdemain

Que fait Axel Claeys d’A-Mode pour se préparer à l’avenir ? 

Watertechniek Teunissen • Expert en systèmes de pompes et techniques de gestion des eaux • Implantations à Hasselt et Overpelt • Sociétés sœurs à Arendonk

Fondée en Flandre-Occidentale en 1954, l’entreprise familiale A-Mode compte à présent sept magasins proposant plus de 50 marques de vêtements. Erwin Cuppens

Pourquoi la fibre optique ? • Relier les sites aux applications sur le serveur central • Webshop avec service personnalisé • Envoi rapide d’images plus stables • Utilisation plus facile du logiciel CRM

Online Grafics • Intégrateur de système, spécialiste de l’environnement Apple • Apple Premium Reseller avec sept magasins sous le nom de Lab9 Stores • 85+ collaborateurs

“Ces dernières années, A-Mode a fortement investi dans le cloud, notamment pour le lancement de son webshop. Plusieurs de nos systèmes tournent dans le cloud, car cette technologie est bien plus rapide et fiable. De plus, nous avons un contrat de service et donc beaucoup plus de temps pour notre cœur de métier.”

La vitesse fulgurante de la fibre

Wim Van der Speeten

Pourquoi la fibre optique ? • Envoi constant de données pour la gestion des appareils iOS des clients • Performance et disponibilité des applications cloud • Connexion des magasins aux applications sur le serveur central • Envoi rapide des fichiers pour impression

La fibre optique, aussi dans votre entreprise Découvrez-en tous les atouts sur www.proximus.be/fibreoptique

Perspective

Dans le cloud

“Les fichiers (graphiques) et les images que nous utilisons sont souvent lourds. Une bonne vitesse en upload est donc essentielle. Quand nous avons appris que la fibre était disponible dans la zone industrielle de notre siège, nous avons sauté sur l’occasion. Désormais, la vitesse est beaucoup plus élevée et les données illimitées. Et à notre grande surprise, le rapport qualitéprix est bien meilleur qu’avant.”

Nouveau système de caisse “Nous avons doté nos magasins d’un nouveau système de caisse plus performant, et souhaitons y installer la fibre prochainement. Il n’y a pas que la vitesse : un système de back-up est aussi compris. Résultat : nos caisses ne peuvent pas tomber en panne.”

Si vous désirez vous aussi partager des conseils, envoyez-nous vos coordonnées à l’adresse perspective@proximus.com

7


Transformation numérique – Innovation – Start-up

Innovez vite, pas à pas L’action est la clé du succès des PME. Mais cette approche n’est pas sans risques. Ceux qui gardent le nez collé sur leurs affaires constatent souvent trop tard à quel point le marché change vite. L’innovation permet de respirer davantage, et donc de se développer. La PME se trouve dans une excellente position pour innover, mais elle ne le fait hélas que bien trop peu.

Dado Van Peteghem

Cofondateur de Duval Union Consulting, société de conseil en transformation numérique. Dado cogère également les start-up Social Seeder et SpeakersBase. Duval Union Consulting emploie 25 collaborateurs.

8

Édition 9 - 2019


“Vous manquez de budget pour innover ? Cela ne fait que vous obliger à être encore plus créatif.”

D

ado Van Peteghem, Founding Partner et co-CEO de Duval Union Consulting : “Le problème est lié à la mentalité des PME. Si les grandes entreprises se focalisent parfois trop sur la vision et le long terme, les PME, elles, se perdent dans les activités opérationnelles du quotidien. Le directeur de la PME est une personne d’action, qui ne réfléchit pas assez à un plan plus vaste. Pourtant, vous avez besoin des deux. Pour construire une maison, il vous faut un maçon et un architecte. Impossible de faire sans l’un et l’autre.”

Quelle est l’approche idéale ?

“Le problème, c’est que la PME ne veut souvent faire que des choses qui seront à coup sûr rentables. Mais le monde ne fonctionne hélas pas comme ça. Mieux vaut prévoir le temps et la possibilité de développer quelques idées – et de les tester à fond. La PME a ici un avantage de taille. Le CEO est souvent le principal actionnaire et peut donc en général décider librement, ce qui devrait justement faciliter le lancement de projets.”

Perspective

Et pourtant, nombreuses sont les PME qui se demandent pourquoi elles doivent s’intéresser à l’innovation.

“Facile : si elles ne le font pas, quelqu’un d’autre s’en chargera. Personne n’a de monopole. L’innovation n’est pas l’apanage des grandes entreprises ou des start-up. Le regard que la PME porte sur elle-même n’y est pas non plus étranger. Une grosse boîte se considère comme un char d’assaut : grand, cher et inébranlable. Mais un char est aussi lent et lourd. Une start-up, en revanche, est plutôt comme un hors-bord : petite, rapide et manœuvrable. Pour moi, une PME est comme un beau yacht, quelque part entre les deux extrêmes. Elle a déjà acquis une belle valeur, mais elle est encore suffisamment flexible. C’est le point de départ idéal pour entamer un trajet d’innovation.”

Mettez plus le nez dehors ! Cela ne se fait pas assez, selon vous. La PME manque-t-elle d’ambition ? >>

9


Transformation numérique – Innovation – Start-up

“La PME moyenne est trop axée sur ellemême. Elle doit apprendre à regarder au-delà de ses murs. Get out of the building! Les chefs d’entreprise ne suivent pas les choses d’assez près. Je leur conseille d’assister à des événements, notamment sur la technologie. Vous y apprenez toujours de nouvelles choses et y découvrez des idées innovantes. Mais ne vous limitez pas à ça. Une nouvelle technologie ne vous permet pas forcément de faire la différence. Un go-to-market innovant ou un nouveau business model, oui. Il est important de tester tout cela et de le faire vite.”

“La seule étape que la PME doit franchir, c’est trouver du temps pour s’intéresser à l’innovation.” Une PME n’a souvent qu’un budget limité, surtout comparé aux grandes entreprises, ou aux start-up financées par des investisseurs externes. Comment la PME peut-elle combler ce fossé ? “La réponse est très simple : un écosystème a plus de chances de réussir que l’initiative d’une PME isolée. C’est d’autant plus judicieux lorsque les PME partagent des investissements et acquièrent ensemble de l’expérience. C’est pourquoi nous les incitons aussi à partager cette expérience et à favoriser l’innovation ouverte, par ex. en collaboration avec d’autres entreprises, ou avec une haute école ou une université, notamment en accueillant des stagiaires. Impliquez également des start-up. Invitez vos concurrents, car demain, ce seront peut-être des partenaires essentiels. Dans une PME, tout se fait encore trop à huis clos, alors que la fertilisation croisée avec divers partenaires débouche justement bien plus vite sur des innovations.”

Pas de temps à perdre Vous insistez sur la rapidité. Pourquoi est-ce si important à l’heure actuelle ? “La raison est double. Tout d’abord parce

10

Édition 9 - 2019


qu’innover demande du temps, ensuite parce que le monde évolue à la vitesse de l’éclair. Il n’y a donc pas de temps à perdre. En soi, la disruption n’est pas nouvelle. La différence, c’est qu’avant, il fallait attendre la génération suivante. Le patron ne devait pas trop s’inquiéter, c’était à la génération d’après de changer d’approche. Tout va bien plus vite aujourd’hui. Certains cycles ne sont plus que d’à peine cinq ans, et demain, il y en aura sans doute d’un an seulement. Vous ne pouvez donc pas attendre qu’une innovation apparaisse naturellement avec la génération suivante. Vous devez oser investir activement dans une idée qui assurera votre existence à long terme. C’est essentiel ! À défaut, vous serez voué à disparaître.” D’accord, mais le chef d’entreprise moyen ne sait pas toujours par où commencer… “Le CEO doit identifier les priorités de l’entreprise et prendre des mesures ciblées sur cette base. Une PME a peut-être moins d’argent à dépenser, mais elle peut trouver du temps pour rencontrer des gens, lire des blogs, profiter d’événements et de réunions pour s’inspirer, etc. Tout consiste à créer une culture où l’envie d’innover existe.” Vous n’avez peut-être pas non plus vraiment besoin de prévoir tout de suite des budgets immenses ? “Bien sûr que non ! The next big thing is a lot of small things. Une PME qui vous dit qu’elle n’a pas l’argent pour innover se trouve de mauvaises excuses. Le manque de moyens devrait justement vous inciter à être encore plus créatif. Le seul pas que la PME doit faire, la seule étape qu’elle doit franchir, c’est

trouver du temps pour s’intéresser à l’innovation. Mais ce n’est certes pas toujours évident, puisqu’une grande attention va aux activités de l’entreprise.”

S’intéresser à l’avenir Certaines entreprises sont tout de même loin d’avoir ce vous appelez une mentalité PME et de penser que les choses finiront par évoluer d’elles-mêmes. “En effet. Une PME pense souvent trop à ce qu’elle ne va pas ou ne veut pas faire. Pourtant, elle doit vraiment oser regarder plus loin. Sinon, c’est du temps perdu que la concurrence risque d’exploiter utilement. Le CEO doit montrer qu’il est optimiste et que l’entreprise s’intéresse vraiment à l’avenir. Pour une PME, c’est souvent ce qu’il y a de plus dur, car on s’attend à ce qu’une idée innovante produise des résultats immédiats. Je compare souvent cette situation à celle d’un plongeur qui se trouve au-dessus d’une falaise et qui s’apprête à faire un saut périlleux. Il ne voit pas l’eau d’où il est, mais il doit tout de même oser sauter.” Les gens ont bien entendu toujours peur que quelque chose aille mal. “Et alors ? Cela ne doit pas vous dissuader. Vous avez le droit d’échouer. Vous pouvez malgré tout limiter les risques en avançant pas à pas. Mieux vaut expérimenter dix fois avec 10.000 euros que d’investir 100.000 euros dans un seul grand projet. La chute sera moins douloureuse si ça ne marche pas. Au final, vous apprenez toujours de nouvelles choses, et ce sont sans doute les échecs qui sont le plus instructifs.”

Voici comment collaborer avec des start-up • Invitez des start-up dans votre entreprise. Organisez régulièrement de petits événements informels où elles pourront présenter leurs idées. • Prenez contact avec des incubateurs de start-up : des endroits où de nombreuses start-up collaborent avec des entreprises bien établies. Pensez par exemple à Co.Station, The Beacon ou Startups.be. • Cherchez des projets concrets et établissez un plan par étapes réaliste. • Soyez rapide, y compris au niveau financier. Pour une start-up, un délai de paiement de 90 jours n’est pas tenable.

Perspective

11


Transformation numérique – Innovation

Plan par étapes pour la transformation numérique L’innovation et la transformation numérique sont sur toutes les lèvres. Mais comment vous lancer concrètement ?

ÉTAPE

1

Jetez d’abord les bases : armez votre infrastructure IT pour l’avenir et déployez des solutions pour optimiser les processus. Un environnement IT puissant, moderne et bien protégé est essentiel pour réussir votre transformation numérique. EXEMPLE : Migrez vos applications critiques dans le cloud, virtualisez, automatisez et sécurisez votre environnement IT, et enrichissez-le grâce à l’IA et à l’apprentissage automatique.

C

omme tout le monde le sait, nous vivons en grande partie dans un monde numérique, et cette transformation est encore loin d’être achevée. Il y a 15 ans, les analystes pointaient déjà l’importance croissante de l’expérience client, de l’engagement des collaborateurs et des systèmes de back-end pour répondre aux attentes des clients, fournisseurs, travailleurs et autres partenaires. Les entreprises sont à présent de plus en plus nombreuses à évoluer dans ce sens.

ÉTAPE

2

EXEMPLE : Utilisez notamment des outils de collaboration et de visioconférence pour améliorer la productivité et l’équilibre travail-vie privée de vos collaborateurs.

3

Proximus vous accompagne dans votre transformation numérique. Contactez-nous à advisoryservices@ proximus.com

12

TRANSFORMER

Créez un espace de travail numérique pour vos équipes. Une fois l’infrastructure au point, commencez à transformer la culture de votre organisation. Dans une entreprise numérique, tout est question de productivité, de mobilité et de collaboration.

ÉTAPE

Envie d’échanger des idées

NUMÉRISER

INNOVER

Allez au-delà des limites classiques de votre organisation. Élaborez de nouveaux modèles d’entreprise pour anticiper la disruption dans le secteur. Collectez des données et analysez-les. Collaborez avec d’autres entreprises et des start-up. Basez-vous sur les souhaits et besoins des clients, en exploitant notamment les données de la première étape, et ajustez les processus en fonction des nouveaux objectifs. EXEMPLE : Utilisez l’IoT pour identifier le comportement et les besoins de vos collaborateurs et de vos clients.

NE FAITES PAS TOUT TOUT SEUL En tant que PME, vous n’avez pas toujours l’expertise interne requise pour tout mettre en place vous-même. Cherchez un partenaire et trouvez ensemble une approche pragmatique où le bon sens importe plus que la technologie.

CONSEIL

Édition 9 - 2019


Le moment d’Olivier Onghena-’t Hooft

“Concentrezvous sur l’essentiel”

O

livier Onghena-’t Hooft est à la tête d’un bureau de consultance prospère à la clientèle internationale et prestigieuse. Il jongle par ailleurs entre l’accompagnement de jeunes leaders, l’organisation de retraites inspirantes dans les montagnes suisses — destinées aux leaders politiques, acteurs du secteur artistique et dirigeants d’entreprises internationales —, des activités immobilières et la participation active à divers conseils d’administration. Comment fait-il pour ne pas perdre ses objectifs de vue ? “J’ai consacré beaucoup de temps à la cristallisation de mon sense of purpose, à ma raison de vivre. Lorsque l’on me demande quelque chose, je m’y reporte toujours avant de répondre. Si la proposition ne cadre pas avec ma vision, je ne l’accepte pas. Tout simplement. Je recommande cette méthode à tous les chefs d’entreprise : définissez ce qui est important pour vous et

Perspective

Olivier Onghena-‘t Hooft voyage près de 200 jours par an pour les besoins de son bureau de consultance international GINPI. En parallèle, il est actif dans le secteur immobilier et siège dans une série de conseils d’administration. Mais où puise-t-il donc toute cette énergie ?

basez l’ensemble de vos décisions sur ce critère. Sachez toutefois que vous devez être prêt à en payer le prix. Et je ne parle pas ici des seules conséquences financières de refuser de travailler pour un client payant rubis sur l’ongle, par exemple. Mais aussi du sacrifice de passer moins de temps en famille, ou au contraire de consacrer moins de temps à votre activité professionnelle. Ce coût est souvent oublié dans l’équation.” Pour composer avec un horaire bien chargé, Olivier Onghena-‘t Hooft veille à organiser un maximum de ses activités dans la nature. Il pratique également le yoga et médite au quotidien. “J’essaye d’intercaler ces pauses comme je le peux, lors d’un long vol, par exemple. Une hygiène de vie stricte est indispensable pour tenir ce rythme effréné. Yoga, méditation et alimentation saine font partie intégrante de ma routine, au même titre que le brossage des dents ou la douche. Ils me sont indispensables au quotidien.”

Olivier Onghena’t Hooft • Fondateur du Global Inspiration & Noble Purpose Institute (GINPI) • Fondateur de la société immobilière Taurus International • Fondateur et président du programme Young Leaders – Inspiring Mentors • Fondateur de Wisdom Encounters • Diplômé en Politique internationale, Relations économiques internationales et Commerce international (Solvay)

13


Mobile Indoor Coverage – Couverture optimale

Un meilleur réseau dans votre bâtiment ?

C’est possible !

La communication mobile se développe, y compris dans vos locaux. Mais malgré une couverture extérieure toujours meilleure (99,85 % pour Proximus !), il est souvent difficile d’avoir du réseau à l’intérieur des bâtiments. Pourquoi ? Et surtout, comment y remédier ?

A

ujourd’hui, les GSM remplacent de plus en plus souvent les lignes fixes, et pas moins de 80 % des appels mobiles se font dans les murs d’une entreprise. Or, c’est dans les nouveaux bâtiments que l’on rencontre le plus de problèmes pour capter le réseau. La raison ? Les bâtiments neufs contiennent plus d’acier qu’avant et sont bien mieux isolés. C’est d’ailleurs surtout ce dernier point qui fâche. Les matériaux d’isolation récents sont en effet recouverts d’une pellicule qui empêche le gaz isolant de s’en échapper. Celle-ci se compose en général d’une sorte de feuille d’aluminium, car rien ne retient mieux le gaz et les rayonnements thermiques. Le hic, c’est que les signaux mobiles se retrouvent eux aussi bloqués.

14

Édition 9 - 2019


Une couverture partout

Pas question, bien sûr, de faire l’impasse sur l’isolation. D’autres solutions s’imposaient donc. Davy Van Buggenhout, Marketing Manager Enterprise chez Proximus : “Nous plaçons par exemple une antenne sur le toit. Elle capte le signal extérieur puissant et l’envoie à l’intérieur à travers les murs et l’isolation. Le signal est alors diffusé via des antennes plus petites. Mais pour les bâtiments plus grands, ça ne suffit pas : la capacité de l’antenne de toit est insuffisante par rapport au nombre d’utilisateurs. Nous conseillons alors la fibre optique, car sa capacité est énorme. Une fois le signal mobile acheminé à l’intérieur via la fibre optique, nous l’émettons à nouveau à l’aide de petites antennes. Et pour les bâtiments plus petits et les maisons, nous avons des solutions plug&play toutes simples.”

Tout commence par l’analyse

“Chaque client a ses propres besoins”, explique Davy Van Buggenhout. “Le premier veut du réseau dans son parking souterrain, le deuxième dans les ascenseurs et le troisième souhaite être sûr que les services de secours ne seront pas coupés du monde dans son bâtiment. Ces derniers utilisent en fait Astrid, un réseau distinct. Tout commence donc par l’analyse des besoins et les mesures techniques. Grâce à ces informations, nous élaborons toujours, avec l’aide de nos bureaux d’ingénieurs, des plans parfaitement adaptés aux spécificités de l’entreprise. Cette approche garantit les meilleurs résultats.”

Un large éventail de solutions

“La garantie d’une couverture mobile stable” Agristo compte parmi les plus grands exportateurs au monde de produits à base de pommes de terre. L’entreprise, qui connaît une croissance rapide, investit dans ses machines, mais aussi dans sa technologie et sa communication mobile. Mais suite au renforcement des normes d’isolation, la couverture mobile interne laissait de plus en plus souvent à désirer.

Plus d’infos

“En interne, la communication est très souvent mobile”, explique le CIO, Martijn Mennen. “Lors d’un entretien, les techniciens parlent souvent directement avec le fournisseur. Il ne faut donc pas que la connexion les lâche à ce moment-là. Les pertes de couverture réduisent le rendement et la capacité et ont un impact financier non négligeable. Nous avons donc cherché un partenaire fiable capable de garantir une couverture mobile interne stable.”

Pour une analyse sans engagement de votre situation, contactez-nous sur www.proximus.be/MIC

D’autres expériences sur www.proximus.be/perspective

Chaque bâtiment étant unique, Proximus propose un large éventail de solutions pour un meilleur Mobile Indoor Coverage (MIC): 3G, 4G, Astrid (pour les services de secours), LoRa (pour l’Internet des Objets)... Nos spécialistes expérimentés ont déjà réalisé plus de 1.000 projets MIC. Vous êtes ainsi certain de pouvoir compter sur la solution la plus rentable pour votre entreprise et sur un accompagnement personnel à chaque étape de votre projet.

Perspective

Fibre optique

Après l’analyse et les mesures sur place, Proximus a conseillé d’utiliser la fibre optique pour amener le réseau mobile à l’intérieur jusqu’à la station de base. Un réseau d’antennes plus petites diffuse ensuite le signal dans tout le bâtiment. “Le réseau est désormais bien meilleur. C’est aussi plus intéressant pour les applications mobiles. À l’avenir, nos machines n’auront aucun mal à communiquer les unes avec les autres.”

15


Travail mobile – Sécurité – Données d’entreprise

Les défis d’un environnement de travail mobile

Disons-le sans détour, vos données d’entreprise sont en danger. Et pour cause : les travailleurs mobiles sont toujours plus nombreux, l’empreinte numérique de votre personnel est colossale et vous stockez quantité de données dans le cloud. Mais courezvous un réel risque ? Soyez prudent : la simple lecture d’un mail peut virer au cauchemar.

16

C

haque année, le nombre de travailleurs mobiles augmente de 30 %. Il y a peu, seuls les employés travaillant à distance, chez eux ou en déplacement étaient concernés. Mais depuis l’an dernier, de nouvelles sortes de travailleurs mobiles apparaissent en force dans des secteurs comme les soins de santé, les transports, la construction et les activités portuaires. “Il y a de plus en plus d’ouvriers mobiles”, explique Wouter Vandenbussche, Manager Secure Workplace chez Proximus. “Je pense par exemple au personnel de ménage ou aux ouvriers du bâtiment qui reçoivent un appareil mobile avec leur planning de la journée. Il n’y a pas si longtemps, ces personnes avaient une empreinte numérique minimale dans leur entreprise. La plupart n’avaient même pas d’adresse e-mail. À présent, ils ont un appareil mobile avec accès aux e-mails de l’organisation, des apps de planification, etc. Cela a donc un impact énorme sur la protection des données d’entreprise”.

Un accès non sans risques

“Il y a cinq ans, la plupart des GSM de société n’avaient pas accès aux informations sensibles”, poursuit Wouter Vandenbussche. “Vous pouviez téléphoner, enregistrer des contacts et gérer votre agenda. Mais ce lien avec l’entreprise n’existait pas. Aujourd’hui, ils offrent un accès aux communications sensibles comme les e-mails, mais

“Il y a cinq ans, la plupart des GSM de société n’avaient pas accès aux informations sensibles.” vous y trouvez généralement aussi des apps reliées aux données de l’entreprise via le cloud.” Logiquement, ces appareils sont une cible de choix pour les personnes mal intentionnées. En 2016, seuls 7,5 % des malwares étaient mobiles – un chiffre qui,

Édition 9 - 2019


#prêtpourdemain

selon les experts, atteindra les 33 % avant 2020. Ces risques ne concernent d’ailleurs pas uniquement les travailleurs mobiles. Les personnes qui travaillent comme avant sur un ordinateur de bureau y sont elles aussi beaucoup plus exposées. De nombreuses données ne sont en effet plus stockées sur un disque dur, mais dans le cloud, ce qui les rend difficiles à protéger.

Pas que les hackers

Les chefs d’entreprise ne doivent pas uniquement se méfier des cybercriminels. Bien souvent, les collaborateurs mettent eux-mêmes en péril la sécurité des données, avertit Wouter Vandenbussche : “Une entreprise doit veiller à ce que ses travailleurs ne partagent pas d’informations sensibles depuis leur appareil mobile – intentionnellement ou non. Imaginez qu’ils prennent une photo d’un tableau lors d’une réunion, qui est automatiquement enregistrée sur plusieurs plateformes cloud. Ou qu’ils ne fassent pas attention et sauvegardent une annexe sur leur Dropbox personnelle. Sans oublier que certains se connectent sur des réseaux wi-fi non protégés, téléchargent des apps néfastes, etc. Résultat : les problèmes arrivent bien plus vite que vous ne pensez. Le plus important pour garantir la sécurité des données est donc de faire comprendre les risques aux collaborateurs.”

Enterprise Mobility Management Proximus et ses partenaires vous proposent divers outils Enterprise Mobility Management pour protéger vos données sensibles. Grâce à ces outils, vous pouvez par exemple : • empêcher les tiers de lire vos données d’entreprise en chiffrant les envois de données entre les appareils et les back-ends ; • identifier les apps malveillantes et détecter les menaces ; • reconnaître et bloquer les réseaux wi-fi dangereux, les messages de phishing et les autres menaces ; • tracer vos appareils et bloquer ou effacer leurs données.

Que fait Marleen Vanhee de Easyfairs pour se préparer pour demain ? Easyfairs figure dans le top 20 mondial des organisateurs de salons. Le secret du succès de l’ ‘Entreprise de l’Année®’ 2018 ? Le recours intelligent à la technologie, semble-t-il.

Service numériques

Easyfairs s’intéresse de très près au numérique. EasyGo en est un bel exemple. Ce package de services numériques pour les exposants leur permet de mettre l’accent, par exemple, sur la visibilité ou la lead generation. Avec, ici aussi, une convivialité optimisée et sur mesure via la plateforme numérique My Easyfairs réservée aux exposants.”

BOOST UW BEREIK, ZICHTBAARHEID EN ROI

Les badges intelligents

EasyGo vervangt Online365 en biedt nieuwe features, gebaseerd op de meest recente ontwikkelingen binnen de digitale marketingtechnologie. Het maakt deel uit van het standaardaanbod van Easyfairs, maar wij geven u de keuze, afhankelijk van uw doelstellingen: een betere zichtbaarheid of meer leads. Of misschien wilt u wel beide? In dat geval raden we een upgrade naar GoPlus aan om uw zichtbaarheid te verbeteren en om meer leads te verzamelen, samen met een prominente weergave van uw logo tijdens het evenement.

GEMEENSCHAPPELIJKE FEATURES IN ALLE PAKKETTEN

Krijg toegang tot My Easyfairs U krijgt eenvoudig toegang tot het online platform My Easyfairs, waar u uw deelname online kunt beheren. Publiceer uw bedrijfsprofiel online Creëer uw eigen pagina op de website van het evenement, met een beschrijving van uw onderneming, logo, bedrijfscontactgegevens, een link naar uw website, productcategorieën, sociale media en een contactformulier voor bezoekers.

“Les visiteurs reçoivent un Zet uw producten en diensten online in de kijker badge intelligent avec une Publiceer een onbeperkt aantal producten, diensten en nieuws met een beschrijving, foto, video, link naar uw website en PDF’s. puce NFC qui, via le lecteur Laat een baanbrekend product opnemen in de Innovation sur le stand de l’exposant, Gallery en profileer uw onderneming als innovatief. leur permettra de recevoir, Verspreid uw informatie digitaal tijdens het evenement* Verspreid uw informatie over uw bedrijf, producten en diensten Selecteer uw gewenste pakket om uw à la fin de leur visite, un mail maximaal onder de bezoekers via de draadloze reader(s) op uw zichtbaarheid te verbeteren of omBig nieuwe data stand. Bezoekers die de reader met hun Smart Badge aanraken, contacten te genereren. Of kies beide, terwijl reprenant toutes les infos alle informatie die u op My Easyfairs publiceert via u tegelijk maximale merkbekendheid verkrijgt, “Les salonsontvangen génèrent une e-mail en in hun My Easyfairs-account. U kunt bijkomende zowel online als tijdens het evenement. utiles sur les entreprises huren en koppelen aan specifieke producten en avalanchereaders de données. diensten. qu’ils ont sélectionnées. L’important étant de les Nodig uw klanten en prospecten uit Les exposants, de leur côté, Nodig uw klanten en prospecten uit via een gepersonaliseerde utiliser à bon escient pour registratielink die u kunt verwerken in uw uitnodigingen, e-mails, disposeront des coordonnées website en sociale media. U kunt op elk ogenblik een lijst servir nos communautés dans downloaden met de personen die uw link gebruikt hebben om des visiteurs qui ont zich vooraf te registreren. Neem voor het evenement contact le respect de la législation met hen op of verzorg nadien de opvolging. manifesté leur intérêt.” et avec la volonté de servir Profiteer van geavanceerde netwerkmogelijkheden contact met alle relevante deelnemers van het l’intérêt deLeg nos clients. Nous evenement (bezoekers, exposanten, sprekers) op basis van gemeenschappelijke belangen en connecties op sociale media. avons toujours été très Chat, organiseer meetings, stuur berichten, krijg suggesties axés sur les données. Mais voor connecties en ontvang gepersonaliseerde inhoud. aujourd’hui, la technologie et la science des données nous permettent d’aller beaucoup plus loin.” *In het aanbod is één reader inbegrepen. Als u meerdere producten exposeert, kan het interessant zijn om extra reader(s) bij te bestellen aan € 150/extra reader.

Plus d’infos Envie de recourir au travail mobile sans vous faire de soucis ? Faites notre test sur www.proximus. be/testtravailmobile et découvrez si vos données d’entreprise sont vraiment protégées.

Perspective

Si vous désirez vous aussi partager des conseils, envoyez-nous vos coordonnées à perspective@proximus.com

17


Smart buildings – Espace de travail numérique

Des smart buildings aux smart workplaces Le terme ‘smart buildings’ désigne des bâtiments qui exploitent intelligemment les nouvelles technologies pour améliorer leurs performances énergétiques. Mais l’une des manières les plus efficaces de réduire les dépenses est d’optimiser l’agencement des lieux de travail. C’est pourquoi les smart buildings se transforment en smart workplaces.

D

e plus en plus de bâtiments d’entreprise disposent d’une forme de Building Management System, qui régule notamment la température, l’éclairage, l’humidité et la ventilation en fonction de l’utilisation des espaces. Ce système contrôle en outre souvent le réseau électrique interne et la consommation énergétique, permettant ainsi d’améliorer les performances énergétiques et la durabilité du bâtiment. Si la technologie est d’office mise à profit afin de réduire la consommation énergétique, les entreprises cherchent aussi de plus en plus souvent à limiter le nombre d’espaces de travail. Vu les prix de l’énergie et de l’immobilier, ceux-ci sont en effet coûteux. Mieux vaut donc exploiter de manière optimale

18

la place disponible. Une politique de télétravail bien pensée peut y contribuer, puisqu’elle évite à une entreprise de devoir prévoir un poste de travail pour chaque collaborateur. Six bureaux peuvent ainsi suffire pour dix personnes, ce qui représente naturellement une économie considérable.

Confort et efficacité

Grâce à des applications IoT, un Building Management System permet également d’améliorer le confort et le bien-être au bureau. Des capteurs peuvent ainsi compter le nombre de personnes dans une salle de réunion. S’il n’y a que six participants dans une pièce prévue pour vingt personnes, le système peut conseiller d’organiser la réunion dans un local plus petit. Les

plus grands groupes disposeront alors à nouveau d’une salle de réunion. Mais les nouvelles technologies peuvent aussi faciliter les visioconférences, le travail dans le cloud et d’autres applications qui rendent le Nouveau Mode de Travail plus efficace et agréable. Tout comme les nouvelles technologies, le smart design fait également partie des smart workplaces. Les flex desks en sont incontestablement l’exemple le mieux connu. Par ailleurs, des espaces spécifiques, voire des étages entiers, sont à présent conçus selon le principe des smart workplaces. On trouve ainsi des espaces tranquilles pour les tâches qui exigent plus de concentration, des zones d’ancrage pour les équipes dont les membres doivent absolument

Édition 9 - 2019


collaborer et se concerter étroitement, des endroits où téléphoner, faire du brainstorming, des salles de réunion pour les visioconférences… Pourquoi ne pas prévoir aussi des endroits réservés aux utilisateurs externes ?

Digital twins

Mesurer est essentiel. L’analyse des données collectées par des capteurs qui vérifient la température, comptent le nombre de personnes dans une salle de réunion, etc. permet de créer une version numérique bâtiment : un digital twin. Ce jumeau numérique facilitera non seulement la gestion du bâtiment, mais permettra aussi de simuler l’incidence de certains changements. Grâce à un digital twin, une entreprise peut en effet tester et adapter certains scénarios avant de

Perspective

les mettre réellement en place. Imaginez que vous vouliez augmenter l’occupation de votre bâtiment de 20 %. Grâce à un digital twin, vous calculerez l’impact que cela aura sur le taux d’occupation des salles de réunion, sur la sécurité incendie, sur l’utilisation du parking… Les digital twins sont désormais monnaie courante dans les grands projets, comme les stades de foot ou les centres commerciaux. Mais cette technologie s’étend peu à peu aux plus petits immeubles. Les composants applicatifs du digital twinning sont disponibles dans le cloud, et le prix des capteurs diminue rapidement, ce qui facilite la création de ces doubles numériques. Le pragmatisme reste cependant de mise : il est en effet inutile d’investir dans des technologies qui ne seront jamais utilisées.

Plus d’infos Nos experts peuvent vous aider à transformer votre bâtiment d’entreprise en un smart workplace. Surfez sur www.proximus.be/ido

19


Mobilité – Technologie

L

Mobilité intelligente et efficiente Les embouteillages nous font perdre un temps précieux au quotidien. Ils s’allongent aux heures de pointe et débordent sur le reste de la journée, au grand dam des entreprises. Aujourd’hui et demain, à quelles technologies et solutions faire appel pour une meilleure mobilité ? Entretien avec Gerd Nees de Be-Mobile.

20

es technologies émergentes telles que l’IA, la blockchain, l’IdO et le big data,, laissent augurer des solutions prometteuses. Les algorithmes permettent d’anticiper les comportements. Ces découvertes ingénieuses bénéficieront également aux entreprises, à condition qu’un changement des mentalités s’opère. Car les organisations et les individus peuvent réellement faire la différence.

Auto + train + vélo

Si les GPS ont appris à tracer des itinéraires loin des bouchons, la voiture n’est pas toujours le meilleur choix. Des entreprises développent des solutions technologiques de pointe pour dénouer les bouchons. Be-Mobile est l’une d’elles. Gerd Nees, BU Manager Tolling & Logistics : “Nous pensons à tous les modes de transport. Ainsi, il est parfaitement envisageable que la solution la plus rapide pour vous soit de vous rendre à la gare en voiture, de monter dans le train et d’utiliser un vélo électrique ou une voiture partagée pour terminer votre trajet. Les employeurs auraient tout à gagner à privilégier cette multimodalité dans leur stratégie de mobilité.”

Édition 9 - 2019


Moins de stress dans la circulation en chemin vers le travail ?

É  tablissez des fiches de mobilité reprenant des modes de transport alternatifs : transports en commun, autoroutes cyclables, covoiturage… V  otre entreprise déménage ? Optez pour un site bien desservi par les transports en commun. E  nvisagez d’instaurer le télétravail. U  n de vos clients est difficilement accessible ? Mettez des voitures partagées à disposition. C  ombinez un abonnement de train et la voiture : Railease. É  change du véhicule de société ou de la carte carburant contre une allocation de mobilité : profitez du système Cash for car. P  roposez des vélos d’entreprise ou des e-bikes.

Transport connecté

Outre les déplacements domiciletravail, n’oublions pas le transport de marchandises. Pour les sociétés de logistique, les files sont un poste de perte important. Gerd Nees : “Des solutions doivent aussi être trouvées au niveau logistique. Si les bouchons et éventuels accidents sont prévus dans l’itinéraire d’un camion, celui-ci peut réduire son temps de parcours, ses émissions de CO2, sa consommation de diesel… Be-Mobile a développé une solution intelligente qui apprend en continu. Pour la planification, elle tient compte des embarras prévus afin d’informer les conducteurs. Ils peuvent ainsi se préparer et perdre encore moins de temps.” Aujourd’hui, de nouveaux systèmes de transport intelligents permettent de fluidifier le trafic. Gerd Nees se montre très enthousiaste: “Avant, la gestion du trafic s’appuyait sur des caméras ou des tronçons de comptage. Désormais, les voitures et camions connectés

Perspective

communiquent avec l’infrastructure ou entre eux. En cas d’absorbeur de choc ou d’ambulance avec sirène sur l’autoroute, notre radar les repère automatiquement, nous permettant de prévenir tous les chauffeurs de la zone via une app. Nous les signalons aussi aux autorités concernées, qui relayent l’information sur les panneaux lumineux des voiries.”

La fin des bouchons fantômes

À terme, les bouchons devraient même entièrement disparaître. Aux Pays-Bas, des études sont en cours pour réduire les ‘bouchons fantômes’. Ces embouteillages n’ont pas de cause apparente, ils sont le résultat de voies engorgées. La capacité maximale est tout simplement dépassée. Des technologies intelligentes permettent de calculer la vitesse idéale pour fluidifier ces zones, et les panneaux et les apps ou systèmes de navigation à bord la communiquent aux usagers. Ralentir peut être la solution pour arriver plus tôt.

Véhicules autonomes et vitesse optimale

On peut aller encore plus loin. Que penser de véhicules autonomes qui s’adaptent d’eux-mêmes à cette vitesse ? Ils pourraient en effet définir leur itinéraire idéal, alors pourquoi ne recevraient-ils pas ces informations concernant la vitesse ? Cela serait bénéfique pour tous les usagers de la route. Les bouchons fantômes appartiendraient au passé. Ces innovations ne seront réalité que dans 10 à 15 ans. Patience, donc.

Be-Mobile, l’ennemi des bouchons Vous connaissez peut-être déjà Be-Mobile grâce à son application de parking 4411. Son cœur de métier réside toutefois dans l’analyse de big data issu des quatre coins de l’Europe : les déplacements de 25 millions de véhicules. L’entreprise belge développe des solutions technologiques de pointe pour dire adieu aux embarras de circulation.

Plus d’infos Surfez sur www.be-mobile.com

21


Mobilité – durabilité

À vélo au boulot : testé et approuvé Prendre ses responsabilités

Le vélo détrône de plus en plus souvent la voiture. Les pistes cyclables express s’améliorent, les e-bikes gagnent en popularité et les employeurs incitent de plus en plus leurs travailleurs à pédaler. C’est dans cet esprit que les collaborateurs de Proximus ont pu tester plusieurs modèles grâce à une collaboration avec Fiets!.

L

’année dernière a battu tous les records en matière de files : 12.000 heures de plus dans les embouteillages qu’en 2017 ! Comparé à 2015, nous perdons 22 % de temps en plus dans les files. Les employeurs sont donc nombreux à chercher des alternatives. En tant que pionniers du travail mobile, les collaborateurs de Proximus aiment tester de nouvelles formes de mobilité. Il n’a donc pas fallu longtemps pour trouver des candidats lorsque la chaîne de magasins de vélos Fiets! a accepté de nous prêter sept modèles différents.

50 minutes de sport en plus

“Après 50 minutes en pleine heure de pointe, j’étais arrivé à bon port sans me stresser”, témoigne Stefan Bovy. “En voiture, il me faut au moins une heure, et là, j’ai pu faire 50 minutes de sport en plus.” Johan De Belie a lui aussi apprécié son premier tour à Bruxelles sur son vélo pliable électrique : “Quel bonheur de filer à côté des voitures à l’arrêt et de pouvoir finalement faire vous aussi de grands gestes à la file de voitures qui bloquent la piste cyclable”.

22

Des collègues enthousiastes posent devant les Tours Proximus de Bruxelles.

Petra Clerx appréhendait quant à elle sa traversée de la jungle urbaine : “C’est un chemin difficile, et vous êtes donc en nage en arrivant. Heureusement, chez Proximus, nous avons une pièce pour nous changer, des douches, des armoires et des points de recharge”. Elle a tout de même tenté l’aventure, poussée par son sens des responsabilités vis-à-vis de notre société : “L’environnement n’a jamais fait l’objet d’autant d’attention que l’an passé. Je trouve donc qu’il est grand temps de prendre nos responsabilités.”

Dire adieu au stress

Katia Deboel estimait elle aussi que l’heure était au changement : “La voiture semble rapide et facile, mais en réalité, elle ne l’est pas. La circulation, les travaux, les parkings payants, etc. Que du stress !”. Katia conseille donc à tout le monde d’enfourcher un vélo : “Une bonne balade à vélo, ça déstresse. Je conseille vivement !”.

Avantage fiscal

Fiets! Société fondée en 2010 Le plus grand détaillant de vélos de Belgique Un one-stop shop pour les entreprises, aussi bien pour le leasing que pour l’achat Spécialisée dans l’entretien et les réparations (y compris sur place) Les entreprises peuvent tester les vélos avec la formule Test@Work

Inciter vos collaborateurs à venir travailler à vélo est bon pour leur humeur et l’environnement, mais aussi fiscalement intéressant. Saviez-vous par exemple qu’un vélo de société n’est pas considéré comme un avantage de toute nature, et qu’il est donc complètement exonéré d’impôts pour vos travailleurs ? Quant à l’employeur, tous les frais d’achat, d’entretien et de réparation sont déductibles à 120 %. L’indemnité vélo est aussi exonérée d’impôts et de cotisations sociales jusqu’à 0,24 € par km. Raison de plus pour envisager sérieusement ce moyen de transport alternatif.

Édition 9 - 2019


5 minutes de réflexion Pressé mais intéressé par les dernières infos sur le monde numérique ? Restez à la page grâce aux faits et chiffres marquants de cette rubrique.

“En 1920, la durée de vie moyenne d’une entreprise était de 67 ans. Aujourd’hui, elle est d’à peine 15 ans.”

45

%

des entreprises ne savent pas ou à peine comment les clients les trouvent en ligne. Source : McKinsey

Protection optimale Haystack est un bureau d’études international qui emploie 70 colla­bora­ teurs. Cette PME en pleine croissance cherchait un partenaire pour gérer et optimiser son IT. Source : Standard & Poor’s (S&P) 500 index

Pourquoi travailler

dans le cloud ?

• Moins cher : une mensualité basée sur vos besoins en espace de stockage. • Plus flexible : un cloud qui évolue avec votre entreprise. • Plus mobile : accessible partout, tout le temps.

Perspective

Pour Haystack, la disponibilité et la sécurité des données sont cruciales. Son choix s’est donc porté pour la même solution de back-up et de disaster recovery que les grandes entreprises. Partenaire de Proximus, SpearIT a trouvé la solution cloud idéale.

Plus d’infos sur

www.proximus-spearit.be/ fr-be/Home/Onze-Klanten/ Haystack

23


La transformation numérique, c’est d’abord faire les bons choix, non ?

Prêt pour demain Les technologies et les solutions pertinentes donnent à votre organisation une longueur d’avance dans le monde numérique.

Avec Proximus pour partenaire, vous êtes déjà prêt pour demain.

Entreprendre dans le monde numérique commence sur proximus.be/pretpourdemain

Profile for Proximus

Perspective • Édition 9 • 2019 fr  

Un magazine rempli de nouvelles visions pour votre entreprise

Perspective • Édition 9 • 2019 fr  

Un magazine rempli de nouvelles visions pour votre entreprise