Page 1

dépêches Printemps 2012

Suivre les progrès de la Campagne pour éliminer les fistules

Les foyers pour les futures mères Combler la lacune page 2

La carte de la fistule Une initiative en développement constant jette la lumière sur la réaction mondiale face à la fistule page 8


Éditorial

Combler la lacune

C’est pour nous un grand sujet de satisfaction de voir que le nombre de femmes

Niveau mondial

qui meurent durant la grossesse et l’accouchement continue de baisser, selon

Les foyers d’attente pour futures mères sont une option prometteuse pour aider à

les plus récentes évaluations de l’ONU. Cela montre que les efforts sur le terrain donnent des résultats. Mais plus de 250 000 femmes meurent encore chaque année durant la grossesse et l’accouchement, et un bien plus grand nombre souffrent de lésions débilitantes, comme la fistule obstétricale. La Somalie et le Tchad ont les taux de mortalité maternelle les plus élevés du monde. Fait tragique, les décès maternels ont en fait augmenté ces dernières années dans les deux pays, loin de diminuer. Ce qui aggrave ces données affligeantes, c’est que le Tchad, par exemple, est l’un des pays au monde qui compte le plus petit nombre de spécialistes de la santé maternelle.

combler la lacune actuelle en matière d’accès aux soins obstétricaux dans les pays en développement, disent des experts de la fistule, notant le grand nombre de décès et d’invalidités qu’entraîne pour les mères l’insuffisance de l’accès aux soins spécialisés en cas de complications de la grossesse et de l’accouchement. Le principe est relativement simple: l’Organisation mondiale de la santé affirme que les foyers d’attente pour futures mères peuvent être des logements de prix modéré ou gratuits situés près d’un centre médical qualifié, où les femmes rurales, notamment celles considérées “à risque élevé”, peuvent attendre l’accouchement et être transférées au centre médical le moment venu, ou même plus tôt si des complications se présentent.

Nous savons ce qu’il faut faire pour prévenir la mortalité et l’invalidité

Selon le Dr. Andrew Browning, chirurgien australien qui travaille en Afrique

maternelles: investir dans la formation d’agents sanitaires ayant des

depuis 12 ans et dirige actuellement le Selian Hospital à Arusha (Tanzanie), cela

connaissances d’obstétrique, améliorer l’accès à la planification familiale

revêt une importance particulière pour les femmes qui vivent dans des zones

volontaire et garantir l’accès à des soins obstétricaux d’urgence en cas de

écartées, surtout s’il s’agit d’anciennes patientes de la fistule, car ces foyers

complications. Ces interventions ont démontré par le passé qu’elles sauvent

d’attente peuvent améliorer l’accès à des services qui sauveront leur vie. “Ils

des vies et permettent d’améliorer plus vite la santé maternelle.

permettent de garantir l’accès à une césarienne jugée nécessaire et à prévenir un

Cependant, des efforts accrus sont encore nécessaires pour faire en sorte que ces composantes cruciales soient en place et pour promouvoir au niveau mondial l’éducation et l’autonomisation des adolescentes, ainsi que le bien-être des femmes.

retour de la fistule. En outre, ils accroissent les chances de survie tant de la mère que du bébé en cas de nouvelles grossesses.” Citant des exemples empruntés à l’Éthiopie, le Dr. Browning croit que les foyers d’attente pour futures mères rendront de grands services, à condition de les installer et utiliser correctement. “Je pense que l’un des principaux reproches

Il faut aussi porter d’urgence plus d’attention aux pays caractérisés par des

adressés aux foyers d’attente pour futures mères et leurs échecs dans le passé

taux élevés de mortalité et d’invalidité maternelles. Les femmes et les filles

sont dus au fait qu’ils pourraient n’être pas forts accueillants aux mères, ni gratuits,

atteintes d’une fistule sont la preuve vivante d’une forte mortalité maternelle.

ou présenter des inconvénients pour le séjour de femmes enceintes.”

Notre action doit se poursuivre pour faire en sorte que chaque grossesse soit désirée, chaque naissance sans danger, et chaque mère en bonne santé et non atteinte d’une fistule après l’accouchement. Gillian Slinger Coordonnatrice de la Campagne pour éliminer les fistules

Qu’est-ce qu’une fistule? La fistule obstétricale est une lésion liée à l’accouchement, due à un travail prolongé avec obstruction en l’absence d’une intervention chirurgicale effectuée en temps voulu — ordinairement une césarienne. Lors d’un travail prolongé sans assistance médicale, la pression continue de la tête du bébé sur l’os pelvien de la mère endommage les tissus mous, donnant naissance à un trou — ou fistule — entre le vagin et la vessie et/ou le rectum. La pression ainsi exercée empêche le sang d’irriguer les tissus, ce qui provoque une nécrose. En fin de compte, les tissus morts s’effilochent, endommageant la structure originelle du vagin. Il en résulte un écoulement constant de l’urine et/ou des matières fécales par le vagin. On estime à plus de 2 millions le nombre de femmes souffrant de cette affection dans le monde, et non moins de 100 000 nouveaux cas s’y ajoutent chaque année. La fistule est évitable et, le plus souvent, curable. PHOTO DE COUVERTURE : Avec le slogan “Ne fermez pas les yeux. Nous pouvons éliminer les fistules”, un nouveau message d’intérêt public met en relief l’importance de garantir l’accès de toutes les femmes aux services obstétricaux d’urgence et à des agents sanitaires qualifiés — surtout des sages-femmes — afin de prévenir la fistule obstétricale et d’en assurer le traitement. Ce message a été créé par Rodrigo Mafra, illustrateur brésilien, à partir de la bande sonore due au Groupe (Grupo) UAKTI. “En tant qu’artistes, nous devons alerter la société de l’existence de la fistule, dans l’espoir que les investissements nécessaires seront faits pour que ce problème disparaisse à jamais”, déclare Marco Antônio Guimarães, qui dirige UAKTI.

2

Nanglani, survivante de la fistule, avec sa mère à droite. L’hôpital et le Mont Meru sont à l’arrière plan. Photo : Andrew Browning, Centre de la fistule de Bahirdar (Éthiopie).


Selon le Dr. Browning, si ces obstacles sont surmontés et si la notion de foyers d’attente est introduite dans les communautés et acceptée, de nombreuses

Nouvelles diverses

réussites se vérifieront, attestant que le modèle ainsi conçu représente une bonne solution pour remédier à l’insuffisance de l’accès aux services d’urgence. Son expérience personnelle en matière de foyers d’attente pour futures mères

Formation au Yémen Au moins 13 femmes ont été opérées de la fistule au Yémen en mai 2012. Il y a

remonte à 2005, année où il a travaillé avec une équipe de la fistule en Éthiopie,

maintenant plus d’espoir pour les patientes de la fistule dans ce pays car le Dr.

y voyant un certain nombre de patientes de la fistule soignées revenir avec une

Geert Morren, expert belge de la fistule, a formé plusieurs équipes médicales et

nouvelle fistule à la suite d’une nouvelle grossesse. Les femmes sont arrivées

assisté des interventions chirurgicales. C’est un pas en avant dans le traitement

habituellement durant leur 34e ou 35e semaine de grossesse.

de la fistule au Yémen, où de nombreuses femmes sont atteintes de cette

“Au cours des trois années où nous avons étudié la question au centre de la fistule de Bahirdar, dans le nord de l’Éthiopie, nous avons effectué plus de 200

lésion débilitante liée à l’accouchement. Pour plus ample information, consulter endfistula.org.

accouchements. Pendant cette période, nous n’avons enregistré aucun décès premier à cause d’un problème congénital, le deuxième parce qu’il était prématuré,

Une responsable britannique honorée par le Royal College of Surgeons

et le troisième pour quelque autre complication. Mais aucune nouvelle fistule ne

Ann Gloag, cofondatrice du Stagecoach Group, s’est vu décerner le titre de

s’est formée parmi les ex-patientes.

“Companion of the College” par le Royal College of Surgeons pour son action

maternel parmi les ex-patientes de la fistule. Nous avons perdu trois bébés: le

“Au cours de la même période, nous avons vu plus de 70 femmes revenir après

humanitaire. Entre autres initiatives, Mme Gloag a fondé des bourses d’étude à

une intervention antérieure de la fistule qui avaient par la suite essayé d’avoir un

l’intention de chirurgiens et donné un grand essor à la lutte contre la fistule en

autre bébé dans leur village. Toutes ces femmes sans exception ont perdu leur

Afrique grâce à sa Freedom from Fistula Foundation. Elle subventionne aussi une

bébé (cas de mortinatalité), et toutes ont été atteintes d’une nouvelle fistule. Au

maternité et un groupe de traitement de la fistule en Sierra Leone.

moins cinq autres ex-patientes de la fistule sont mortes en essayant de donner naissance dans leur village. Il y a un contraste spectaculaire entre les deux séries

Une carte des activités de plaidoyer

de statistiques concernant l’accouchement sans danger”.

La lutte pour éliminer les fistules s’intensifie, Family Care International (FCI)

Pour le Dr. Browning, l’un des principaux problèmes pour assurer le succès des

collaborant avec d’autres organisations pour dresser la carte des politiques,

foyers d’attente pour futures mères est de détecter les patientes à risque élevé: “Il

stratégies de plaidoyer et messages liés au problème. Grâce à une enquête en

est très difficile de filtrer les patientes durant la grossesse; les femmes ne reçoivent

cours sur l’Internet et en complétant les activités d’autres partenaires concernant

pas de soins de soins anténatals à proprement parler.”

cette carte, FCI espère réunir des informations essentielles sur la prévention et le

“La solution consisterait soit à ouvrir des hôpitaux absolument partout, pour que les femmes puissent avoir facilement accès aux soins obstétricaux d’urgence,

traitement de la fistule, ainsi que sur la réinsertion sociale des survivantes. Pour plus ample information, prière de contacter hlawton@fcimail.org.

soit à rapprocher d’avance les femmes d’un hôpital ou d’un centre de santé, pour qu’elles puissent y accoucher en toute sécurité sans devoir marcher pendant des

Les Survivantes

jours et durant le travail.”

La photographe française Livia Saavedra s’est rendue auprès du projet Fistule

En Érythrée, les foyers d’attente pour futures mères font partie d’un ensemble

de WAHA International, dans le nord de l’Éthiopie, suivant des femmes atteintes

complet de services d’obstétrique essentiels. Grâce à cela, on a observé une

d’une fistule obstétricale durant leur difficile voyage de villages isolés jusqu’au

augmentation du taux des accouchements bénéficiant d’une assistance quali-

centre hospitalo-universitaire de Gondar, où elles sont soignées. Avec l’appui

fiée, notamment une augmentation de 70 % dans le nombre d’accouchements

de l’UNFPA, WAHA a produit “Survivors — wounded during childbirth” (Les

effectués dans les centres de santé de 2010 à 2011. Ces foyers constituent aussi

survivantes: atteintes d’une lésion durant l’accouchement), un documentaire sur

une méthode peu coûteuse pour rapprocher des services qualifiés et des soins

l’Internet qui recourt aux photographies déchirantes de Livia pour dire l’histoire

obstétricaux les femmes enceintes venues de zones écartées.

de femmes atteintes de la fistule et des médecins qui les traitent. Dans le but de

Le Ministère érythréen de la santé travaille depuis 2004, avec l’UNFPA comme

faire prendre conscience du problème en France et ailleurs, cette présentation

principal partenaire, à réparer et prévenir les fistules, organisant régulièrement des

en ligne a été rendue publique sur les sites français youphil.fr et RFI. Une version

quinzaines de la fistule à l’un de ses hôpitaux régionaux.

anglaise est actuellement en cours de diffusion.

Bien qu’une documentation de caractère plus scientifique soit nécessaire sur les foyers d’attente pour futures mères, quand de bonnes conditions seront réunies —

Une vidéo illustre un projet fistule au Libéria

services gratuits, repas, personnel de santé qualifié et confort élémentaire — ces

Une nouvelle vidéo récemment produite au Libéria illustre un projet fistule

foyers auront un impact positif sur la santé des femmes rurales et aideront à diminuer

conduit dans le pays avec le soutien de Zonta International. La présidente élue

le nombre des cas de mortalité et d’invalidité maternelles et infantiles.

de Zonta International — organisation mondiale de femmes d’affaires et de

“Je suis convaincue que les foyers d’attente pour futures mères ne sont pas

membres des professions libérales qui œuvrent à relever la condition féminine

utilisés autant qu’ils pourraient l’être au bénéfice de toutes les femmes enceintes

— s’est rendue au Libéria en 2011 pour mieux s’informer des efforts visant à

venues d’une zone écartée, où d’ex-patientes de la fistule de nouveau enceintes”,

éliminer la fistule obstétricale et à réduire la mortalité maternelle dans le pays.

déclare Gillian Slinger, coordonnatrice de la Campagne pour éliminer les fistules.

Regardez la vidéo à endfistula.org.

«Il est capital d’enrichir les données sur leur utilisation et d’amener la communauté des experts à réfléchir sur les moyens de faire progresser cette approche”. Mme Slinger a affirmé que dans certains contextes, une combinaison d’approches créatives peut s’avérer la plus efficace s’agissant de surmonter les obstacles.

Pour en savoir davantage :

www.endfistula.org

3

dépêches


Un problème de santé publique Nouakchott (Mauritanie) “La fistule obstétricale, l’une des plus graves

Selon le Dr. Dumurgier, cette ONG à but non lucratif a visé à donner conscience

lésions dues aux complications de l’accouche-

à la population et aux autorités de la gravité de la situation en Mauritanie et à ouvrir

ment, est toujours une affection qui frappe les

les yeux sur les problèmes de santé publique dans le pays.

pauvres, principalement les femmes qui n’ont pas

“La fistule faisait de chaque femme un paria dans sa propre communauté.

accès à des soins médicaux de qualité”, déclare

C’était comme de souffrir de la ‘lèpre’”, explique le Dr. Dumurgier, qui a aidé

le Dr. Claude Dumurgier, chirurgien français de

à traiter plus de 150 cas depuis que l’ONG est devenue active dans le pays et

la fistule chargé des activités relatives à la fistule

qui a formé une équipe de chirurgiens locaux à se spécialiser dans le traitement

au sein d’Equilibres et Populations, organisation

de la fistule. Les politiques récemment mises en place en Mauritanie pour

non gouvernementale vouée au traitement

promouvoir la santé maternelle et infantile ont conduit UNFPA-Mauritanie —

de la fistule en Afrique. Presque tous les cas

en consultation avec Équilibres et Populations et le Ministère de la santé —

“La ‘maladie’ a détruit ma famille surviennent dans les pays voisins de l’Équateur en éloignant mon mari de moi.” — Emahaina, survivante de la fistule. en Afrique subsaharienne, en Asie et dans la Photo : UNFPA-Mauritanie.

région des États arabes. En Afrique, 200 000

jeunes femmes sont atteintes d’une fistule chaque année. En Mauritanie, où 44 %

à proposer un projet plus ambitieux pour traiter la fistule et former des experts: la création d’un Institut de recherche appliquée pour la fistule obstétricale (IRAFOM). L’idée est d’édifier le centre autour d’une équipe parfaitement intégrée,

de la population ont moins de 18 ans, 8 000 à 12 000 femmes sont atteintes de la

opérant dans les locaux d’un hôpital préexistant en Mauritanie. Prenant en consi-

fistule, avec 1 500 nouveaux cas au moins chaque année.

dération le contexte local, cet institut fournira une réponse pratique et globale

“Cet état de choses reflète les vulnérabilités liées à la grossesse dans un

aux problèmes de santé publique liés à la fistule. Il fera aussi fonction de centre

pays caractérisé par des taux élevés de fécondité et des problèmes énormes en

national d’excellence de manière à dispenser des soins aux femmes atteintes

matière d’éducation et d’information”, ajoute le Dr. Dumurgier, notant que le taux

d’un ensemble d’invalidités postpartum, aidant à former du personnel paramé-

d’analphabétisme féminin y est proche de 60 %.

dical et médical afin de gérer la fistule dans diverses perspectives, notamment

À l’exception de quelques interventions sporadiques, la Mauritanie n’a pas eu jusqu’en 2005 de centre spécialisé dans le traitement chirurgical de la fistule,

sous l’angle social et chirurgical. L’Institut sera situé à l’Hôpital de la mère et de l’enfant, à Nouakchott, capitale

qui a commencé seulement quand Equilibres et Populations a offert des services

du pays, et servira de modèle en vue d’être plus tard reproduit dans la région,

d’experts avec l’appui de chirurgiens de la fistule venus d’Europe. Onze missions

offrant des services épidémiologiques et cliniques aussi bien que des activités de

de la fistule ont été conduites entre 2005 et 2011 en Mauritanie, par le Dr.

prévention, éducation et réinsertion sociale. Il poursuivra la tâche commencée par

Dumurgier et le Dr. Ludovic Falandry.

le groupe à but non lucratif voici sept ans en Mauritanie.

Eliminer les fistules en Angola Damba (Angola) “J’étais désespérée... Je pensais à me tuer... Depuis 12 ans, j’éprouvais une fuite

de Damba, l’un des cinq nouveaux construits dans la province afin de garantir que

continuelle… J’ai été opérée trois fois sans succès avant de venir à Damba… Si

des soins de santé de qualité soient dispensés à moindre distance des commu-

j’allais à une partie, je ne pouvais pas même boire un soda … Les jeunes hommes

nautés qui en ont le plus besoin. Le Centre sera ultérieurement transféré dans la

s’écartaient de moi… Maintenant, je vais bien, ma vie a changé. Je vais reprendre

maternité locale, actuellement en cours de rénovation.

le travail et, peut-être, j’aurai d’autres enfants.” Tandis que Celeste Jose, du Kwanza Norte, province angolaise à 500 km

“Auparavant, il fallait aiguiller les patientes vers l’hôpital provincial. Maintenant, elles peuvent être traitées sur place”, explique Paulo Pombolo, gouverneur de la

de Luanda, témoigne sur son propre cas, il est difficile de ne pas penser aux

province. Parmi d’autres personnalités, il a assisté à l’ouverture du centre, ainsi que

nombreuses autres femmes qui souffrent de la même affection dans le pays, mais

le Dr. Evelize Frestas, Ministre adjoint de la santé publique, qui a réaffirmé la ferme

n’ont pas encore accès au traitement.

détermination du Gouvernement à lutter contre la fistule.

En Angola, où beaucoup de femmes n’ont qu’un accès limité ou inexistant à des soins spécialisés durant la grossesse et l’accouchement, on compte de nombreux cas de fistule. “Chaque année, des milliers d’adolescentes et de jeunes femmes sont atteintes d’une fistule, ce qui fait de leur vie un calvaire et les condamne à l’isolement social et à l’opprobre”, déclare le Dr. Maria Leonor Sampaio, qui conduit des recherches et écrit sur la fistule dans le pays. Pour faire face au problème, l’UNFPA et ses partenaires ont associé leurs forces afin d’élargir l’accès au traitement et ont aidé à créer en Angola le premier centre de traitement de la fistule et de formation en la matière. Ouvert en 2011, le Centre national de traitement de la fistule obstétricale est situé à Damba, dans la province d’Uíge, située au nord-ouest du pays. Le Centre, qui fait partie du système de santé publique, fonctionne momentanément à l’hôpital

4

Kourtoum Nacro, représentant de l’UNFPA, fait don d’équipement chirurgical au Centre de la fistule de Damba. Photo : UNFPA-Angola.


Une nouvelle étude sur une pratique chirurgicale essentielle

Une stratégie nationale contre la fistule

Niveau mondial

N’Djamena (Tchad)

Une étude d’importance capitale, centrée sur un aspect clef du traitement de la

La fistule était au premier plan de

fistule, a été lancée cette année même — il s’agit de la durée du cathétérisme

l’actualité au Tchad en mai dernier, quand

postopératoire. Elle promet de transformer les pratiques cliniques liées à la

l’épouse du Président, Hinda Déby Itno,

chirurgie de la fistule et de permettre à davantage de femmes d’en bénéficier.

et le représentant de l’UNFPA, Mamadou

Le cathétérisme — insertion d’un tube dans l’urètre pour drainer l’urine depuis

Dicko, ont annoncé que dans le cadre

la vessie — donne le temps nécessaire à la guérison après une intervention

des initiatives du Fonds pour réagir à la

chirurgicale. Mais on ignore combien de temps un cathéter doit rester en place

grave situation dans le pays à cet égard, le

pour donner le meilleur résultat. Cette étude a pour objectif de déterminer si

Centre national de santé procréative et de

un cathétérisme à court terme (7 jours) garantit un succès aussi complet qu’un

traitement de la fistule situé à N’Djamena

cathétérisme à plus long terme (14 jours) après une intervention simple.

serait pourvu d’un équipement complet

Avec l’appui de l’U.S. Agency for International Development, le projet Fistula Care d’EngenderHealth et l’Organisation mondiale de la santé ont commencé

pour traiter cette affection. Ils ont également annoncé une

Le Professeur Serigne Magueye Gueye, expert sénégalais de la fistule, a coordonné la campagne de traitement au Tchad. Photo : Lucía Antebi.

en janvier 2012 à recruter des patientes pour leur enquête. L’étude analysera les

campagne internationale de traitement

résultats obtenus chez plus de 500 femmes qui ont subi l’opération de la fistule et

coordonnée par un expert sénégalais de la

auxquelles a été attribué au hasard un cathétérisme postopératoire de 7 ou 14 jours

fistule, le Professeur Serigne Magueye Gueye, et la formation de professionnels de

dans huit centres africains situés dans les pays suivants: Éthiopie, Guinée, Kenya,

la santé à la chirurgie de la fistule, ainsi que la réinsertion sociale des survivantes

Niger, Nigéria, Ouganda, République démocratique du Congo et Sierra Leone. Le

au Tchad. L’annonce a fait suite à un atelier tenu à N’Djamena les 2 et 3 mai, durant

protocole de l’étude sera publié dans BMC Women’s Health en mars 2012.

lequel plus de 60 responsables des services de santé et praticiens se sont réunis

Evelyn Landry, Directrice adjointe de Fistula Care, croit que les constatations faites pourraient avoir de l’importance s’agissant de déterminer les meilleurs moyens de traiter les femmes atteintes de fistules relativement peu complexes.

dans la capitale pour y suivre une formation et examiner les difficultés à surmonter pour venir à bout de la fistule dans le pays. Avec une population supérieure à 11 millions, le Tchad a le taux le plus

“Plus longue est la durée du cathétérisme, plus grand est le risque d’infection ou

élevé de mortalité maternelle dans le monde. Fait qui s’ajoute à cette statistique

d’autres complications”, explique Mme Landry.

alarmante, le nombre de spécialistes de la santé maternelle est aussi le plus faible

Réduire la durée du cathétérisme après une intervention pour fistule simple

au niveau mondial: 16 obstétriciens et moins de 300 sages-femmes, dont 60 %

réduirait aussi en théorie la durée du traitement clinique et pourrait éventuellement

travaillent dans la capitale. De ce fait, environ 16 % seulement des accouchements

améliorer les résultats de l’intervention. En outre, si l’étude montre que les

bénéficient de la présence de professionnels qualifiés, ce dont résultent de graves

résultats sont aussi bons, sinon meilleurs, avec un cathétérisme d’une durée de

problèmes liés à l’accouchement.

7 jours, on pourrait recommander de normaliser cette pratique pour les cas les

Durant la cérémonie d’ouverture de l’atelier à N’Djamena, Mohamed Lemine,

moins complexes, ce qui limiterait les coûts et permettrait aux hôpitaux de traiter

représentant adjoint de l’UNFPA au Tchad, a exposé qu’une fistule survient quand

davantage de femmes.

une femme n’a pas accès aux soins obstétricaux d’urgence — généralement une

L’idée de cette étude est venue d’une enquête conduite en 2009 auprès des

césarienne — au moment où elle en a besoin. “Parfois, la décision de rechercher

chirurgiens de la fistule en Afrique et en Asie, leur demandant de communiquer

des soins est prise trop tard, le centre de santé est trop éloigné de la patiente ou

leurs pratiques chirurgicales. “D’après leurs réponses, nous avons déterminé

les services fournis sont de qualité médiocre”, a-t-il expliqué.

qu’une étude sur la durée du cathétérisme après une chirurgie de la fistule pourrait

Selon le Vice-Secrétaire général du Ministère de la santé, le Dr. Matchoké

contribuer plus que toute autre chose à

Gong-Zoua, certains progrès ont déjà été réalisés grâce au projet fistule soutenu

améliorer les résultats”, déclare Mme Landry.

par l’UNFPA dans le pays.

Pour citer les paroles du coordonnateur

“Le fait que 75 % de nos dirigeants sont désormais conscients du problème

régional de l’étude, le Dr. Alexandre Delamou:

et déterminés à appliquer le programme montre que nos efforts ont eu une

“Nous sommes résolus à faire tout notre possible

importance cruciale. D’autre part, plus de 1 200 patientes ont été opérées depuis

pour venir en aide aux femmes atteintes d’une

2002, avec un taux de succès de 85 %”, déclare le Dr. Gong-Zoua, ajoutant que le

fistule et pour éliminer cette injustice sociale. Les

Gouvernement y voit un remarquable succès.

résultats de cette étude, qui fera date, pourraient nous aider à réussir encore mieux.”

Dr. Alexandre Delamou. Photo : EngenderHealth.

Le projet Fistula Care, conduit par EngenderHealth, représente le plus grand investissement du Gouvernement des États-Unis dans la prévention et le traitement de la fistule jusqu’à cette date. Ne se limitant pas à mettre en place une capacité de traitement et de prévention de la fistule, le projet dirige aussi les recherches visant à identifier les meilleures pratiques en matière de traitement des femmes atteintes d’une fistule et des soins à leur dispenser.

Le Dr. Gong-Zoua a souligné que le Gouvernement est profondément résolu à s’attaquer aux problèmes de santé maternelle au Tchad. “Le Président Idriss Deby préside lui-même une réunion mensuelle consacrée à ce sujet et

Pour les fistules plus complexes, si les pratiques varient et s’il faut encore réunir davantage de données, le cathétérisme dure généralement plus longtemps, de même que le séjour en hôpital, pour permettre un plein rétablissement du choc chirurgical et des autres pathologies liées à une forme plus sévère de fistule. En outre, autant que possible, toutes les femmes qui se remettent du traitement de la fistule (que celle-ci soit simple ou complexe) doivent bénéficier de services qui les aideront à se réinsérer dans leur environnement familier et à reprendre le cours de leur vie.

a affecté un montant spécifique à l’amélioration des indicateurs de santé maternelle dans le pays”, précise le Dr. Gong-Zoua.

Gillian Slinger, coordonnatrice de la Campagne pour éliminer les fistules, avec une patiente à Abéché. Photo : UNFPA-Tchad.

5

dépêches


Women Deliver 50

Le fléau du mariage d’enfants

Niveau mondial

Karachi (Pakistan)

L’Ecole professionnelle de sages-femmes (College of Midwives) Hamlin — associée

Pour tenter de réduire le nombre de cas de fistule dans le pays, Gul Bano, ambassadrice

à l’hôpital de la fistule d’Addis-Abeba, dont le Dr. Catherine Hamlin avait été

au Pakistan de la Campagne pour éliminer les fistules dirigée par l’UNFPA, et son mari

cofondatrice — a été l’un des lauréats de Women Deliver 50, les 50 meilleures

Ahmed Khan, membre du clergé, font usage de leur histoire personnelle pour lutter

idées et solutions originales au service des filles et des femmes. Les propositions

contre le mariage d’enfants. La pauvreté, l’analphabétisme et la quasi-inexistence

qui ont été sélectionnées pour le choix final dans cinq différentes catégories ont dû

d’obstacles légaux au mariage précoce aggravent la vulnérabilité des filles pakistanaises

leur succès au vote du public sur Facebook à partir d’un groupe de 125 finalistes

aux problèmes de santé maternelle, notamment à la fistule obstétricale.

choisis parmi les candidatures proposées dans 103 pays. Plus de 6 000 personnes ont voté en ligne pour choisir les lauréats. L’Ecole professionnelle de sages-femmes Hamlin a formé et diplômé deux

La passion de Gul pour cette cause dérive de son épreuve personnelle en tant que patiente de la fistule, affection dont elle fut atteinte en accouchant de son premier enfant. Elle avait été mariée toute jeune adolescente, comme c’est la coutume dans

promotions de sages-femmes pour travailler dans les villages d’Éthiopie. Conçue

le village de montagne, Kohadast, situé dans le district Khuzdar du Baluchistan, et fut

pour remédier au manque d’accoucheuses qualifiées dans le pays, elle a été la

enceinte avant d’avoir 16 ans.

première école en Éthiopie à considérer la pratique de sage-femme comme une profession à temps complet. Fondée en 2007 par l’hôpital de la fistule d’Addis-Abeba, l’Ecole a pour but de doter chaque communauté rurale d’une sage-femme qui y offrira des soins maternels irremplaçables. Regardez une vidéo sur l’action du Dr. Hamlin et l’Ecole professionnelle de sages-femmes à www.endfistula.org.

Les soins prénatals étaient limités dans son village, et une accoucheuse traditionnelle lui a donné l’assurance, comme à sa famille, qu’elle accoucherait dans des conditions normales. Et pourtant, après des jours d’arrêt du travail, Gul a donné naissance à un bébé mort-né. Bientôt, Gul s’est aperçue qu’elle ne pouvait retenir l’urine. Sa famille a attribué sa condition au destin, et même son père a refusé de lui rendre visite en raison de la mauvaise odeur qu’elle dégageait. Subissant une discrimination de la part de sa

Autres projets concernant la fistule Fistula Care Project — EngenderHealth Le Fistula Care Project, initiative menée dans 11 pays de l’Afrique

famille et de sa commuanuté, Gul a envisagé de se suicider. Mais son mari ne l’a pas abandonnée. C’est seulement après une année environ qu’un membre de la famille a dit au mari de Gul qu’un centre régional de la fistule soutenu par l’UNFPA, à l’Hôpital pour femmes

subsaharienne et de l’Asie, élargit l’accès à la chirurgie de la fistule et

de Koohi Goth, offrait un traitement gratuit. Le centre, mis en route par le Dr. Shershah

écarte les obstacles à l’accès aux soins obstétricaux d’urgence. Le projet

Syed, l’un des premiers chirurgiens pakistanais spécialisés dans la chirurgie de la fistule,

agit de concert avec les communautés pour faire prendre conscience

fait partie d’un programme visant à améliorer la santé maternelle dans le pays.

de la fistule; améliorer l’accès à la planification familiale et aux soins

Maintenant âgée de 20 ans, Gul travaille à mettre fin au mariage d’enfants au

obstétricaux de qualité afin de prévenir la fistule; améliorer les antennes

Pakistan et à faire en sorte que davantage de patientes de la fistule aient accès à des

chirurgicales locales; et former des équipes chirurgicales à la gestion et à

soins spécialisés. Son histoire personnelle attire l’attention des médias du monde

la réparation de la fistule, ainsi qu’aux soins connexes. Le projet travaille en liaison avec des associations professionnelles et les autorités nationales en vue de mettre en place des services de qualité et d’en assurer le suivi, de normaliser les soins, et d’intégrer la prévention et le traitement de la fistule dans les autres programmes de santé maternelle.

M-PESA — Comprehensive Community Based Rehabilitation in Tanzania (Réadaptation complète à l’échelon communautaire en Tanzanie)

entier et aide à faire mieux connaître les facteurs sociaux qui sont à l’origine de la fistule obstétricale dans les pays en développement.

Une nouvelle ligne directe de la fistule Freetown (Sierra Leone) Les patientes de la fistule et les autres femmes ont maintenant accès en Sierra Leone à des numéros gratuits qui les mettent en liaison avec des

En 2009, une Réadaptation complète à l’échelon communautaire en

praticiens spécialisés. Depuis octobre 2011, les femmes vivant dans des

Tanzanie (CCBRT) a commencé en utilisant le service bancaire mobile de

zones écartées peuvent appeler ces numéros pour avoir accès au traitement

Vodaphone, M-PESA, pour aider les patientes de la fistule à acquitter le

de la fistule.

prix de leur transport vers un hôpital. CCBRT envoie l’argent par SMS à des ambassadrices volontaires de la fistule qui le perçoivent auprès d’un agent M-PESA de Vodaphone sur place et achètent des billets d’autobus pour les patientes en quête de traitement. De janvier à décembre 2010, 54 ambassadrices ont aiguillé 129 femmes à l’aide de M-PESA, et près de la

La nouvelle ligne directe de la fistule est une réalisation du partenariat entre la Gloag Foundation, l’US Agency for International Development, l’UNFPA et Airtel Telecommunications Company. Depuis l’ouverture des lignes directes, un nombre assez considérable de

moitié des cas ont été traités grâce à CCBRT. Après le lancement de cette

messages médiatiques ont été diffusés, décrivant les symptômes de la fistule

initiative, le nombre de patientes recherchant un traitement de la fistule à

obstétricale et faisant connaître le numéro à appeler: 555.

CCBRT a augmenté de 65 %.

Environ une femme enceinte sur huit est destinée à souffrir d’une fistule en Sierra Leone. Si toute femme qui n’a pas accès à une césarienne d’urgence

Ligne directe de la fistule — Gloag Foundation, USAID, UNFPA et Airtel. Lire l’article sur cette page.

en cas d’arrêt du travail est exposée à en être atteinte, les filles et les adoles-

Réseau de sensibilisation durable à la fistule obstétricale — Terrewode. Lire l’article en page 7.

appels ont été adressés au Centre de femmes Aberdeen, géré par la Gloag

centes affrontent un risque encore plus grand. Dans le premier mois de la mise en service de la ligne directe, plus de 8 000 Foundation. Environ 165 patientes ont été aiguillées vers le Centre grâce à la ligne directe et près de 119 atteintes d’une fistule ont reçu un traitement.

6


À bord Lomé (Togo) En mai 2011, le Gouvernement togolais a annoncé que toutes les césariennes seraient gratuites, ce qui représente un grand pas vers la réduction de la mortalité maternelle et l’élimination des fistules obstétricales dans cette nation subsaharienne de 57 000 kilomètres carrés et 6,7 millions d’habitants. Ce changement de politique exemplaire entre dans le cadre d’un effort concerté

Dr. Lauri Romanzi, chirurgien de la fistule résidant à New York. Photo : Mercy Ships, Debra Bell.

“La vie à bord du bateau ressemblait à une croisière de travail, mais sans la

pour réduire la mortalité et la morbidité maternelles et améliorer la santé maternelle.

croisière. La camaraderie des médecins et des infirmières venus de toute l’Europe,

L’UNFPA et d’autres institutions et organisations internationales vouées au dévelop-

l’Amérique, l’Australie, l’Afrique et l’Asie, travaillant dans une salle d’opération

pement s’y associent. Ce sont entre autres les Mercy Ships (navires de compas-

moderne, donnait véritablement l’impression de se retrouver chez soi, quoique loin

sion), dont l’hôpital flottant, l’Africa Mercy, offre des interventions chirurgicales aux

de chez soi. C’était comme si un tapis magique avait transporté ma salle d’opéra-

pauvres dans les ports situés le long de la côte d’Afrique occidentale.

tion et mon personnel de New York sur la côte d’Afrique occidentale.

A Lomé, capitale du Togo, dans le Golfe de Guinée, les Mercy Ships ont tout

“Mercy Ships coordonne le travail entre ses chirurgiens, la plupart venus de

récemment jeté l’ancre pour recevoir et traiter des patient(e)s provenant des

pays développés, et les chirurgiens locaux dans les diverses spécialités. J’ai eu la

points les plus éloignés du pays qui souffrent d’une lèvre fendue, de tumeurs des

bonne fortune de travailler avec le Dr. Edoe Sewa, chirurgien généraliste de la région

mâchoires et de la face, de troubles de la thyroïde, d’une hernie, de la cataracte et

Dapaong, située au nord du Togo. Beaucoup des patient(e)s venaient de sa région.

d’une fistule obstétricale. En avril 2012, le Dr. Lauri Romanzi, chirurgien de la fistule

Nous avons fait plus de 40 interventions liées à la fistule, environ trois opérations en

résidant à New York, s’est rendue au Togo pour une mission chirurgicale d’un mois.

moyenne par jour.

Elle a fait part de son expérience à Dépêches. “Je suis arrivée de nuit et j’ai été conduite directement au bateau, qui se trouvait

“Le mythe de la ‘réparation chirurgicale rapide et immédiate d’une fistule simple’ a fait son temps — seulement une poignée de cas étaient des fistules ‘simples’; le

à quai au Port autonome de Lomé, avec la flotte togolaise d’un côté et des porte-

Dr. Sewa en a fini avec l’une d’elles en 43 minutes. Dans la plupart des cas, la fistule

conteneurs internationaux se succédant en permanence de l’autre. On ne saurait

s’était produite après une ou plusieurs autres, ou bien il s’agissait d’une fistule

dire combien il était divertissant de rester sur le pont la nuit; des grues et des

multiple ou d’une fistule complexe. Ces cas-ci prennent plus de temps, de deux à

équipages de toute espèce chargent et déchargent les marchandises 24 heures par

trois heures chacun. Une patiente a passé six heures sur la table d’opération. Notre

jour, épreuve de vitesse ininterrompue au service du commerce international.

pavillon de 20 lits était occupé à pleine capacité”.

Rejeter la fistule dans le passé Par Alice Emasu Seruyange

Mme Martha Ibeno conduit une séance de partage de l’information dont le but est de réinsérer les survivantes de la fistule parmi les membres de leurs familles. Photo : TERREWODE.

Voici treize ans, l’Ouganda ne savait à peu

objectif essentiel a été de montrer la fausseté des croyances traditionnelles selon

près rien des taux de prévalence de la

lesquelles la fistule était causée par des actes de sorcellerie, en même temps

fistule obstétricale. Le personnel médical

identifiant les victimes et aidant à faciliter leur accès au traitement. Aujourd’hui,

qualifié était peu nombreux, l’équipement

TERREWODE est reconnu comme l’une des principales ONG ougandaises,

nécessaire aux interventions et les

avec un programme global de lutte contre la fistule obstétricale, en faveur de sa

fournitures médicales manquaient parce

prévention ainsi que du traitement et de la réinsertion des survivantes.

que la fistule obstétricale était un sujet d’embarras sur le plan social. L’aspect le plus troublant était peutêtre l’absence d’une stratégie et d’une

politique nationales pour guider les interventions liées à la prévention, au traitement

Depuis 2001, TERREWODE a consacré ses efforts à créer un vigoureux mouvement de femmes au niveau local, qui engage régulièrement le dialogue avec des partenaires à différents niveaux pour donner priorité à la fistule obstétricale et aux problèmes de santé maternelle et infantile. Un durable Réseau de sensibilisation à la fistule obstétricale et d’activités

et à la gestion de la fistule. Les femmes atteintes d’une fistule ignoraient que leur

de plaidoyer (Obstetric Fistula Awareness and Advocacy Network — OFAAN) et

affection pouvait être prévenue et guérie. Elles ne savaient pas non plus que c’était

l’Alliance pour la fistule obstétricale (Obstetric Fistula Alliance — OFA), qui ont aidé

leur droit de réclamer des services de santé maternelle.

700 femmes atteintes de la fistule à Teso à accéder au traitement et aux services

Cela change lentement. L’accès au traitement s’améliore peu à peu; 12 chirurgiens locaux opèrent des interventions dans huit hôpitaux, selon la carte ougandaise de la fistule, lancée en 2010. Plusieurs antennes itinérantes de traitement ont été installées dans le pays.

de réinsertion sociale, constituent un élément important du mouvement de femmes au niveau local. Le modèle d’action contre la fistule adopté par TERREWODE comporte la formation de six groupes distincts de volontaires: les volontaires dispensant des soins

Une stratégie nationale de la fistule est en place, et des plans ont été dressés pour

maternels à domicile, qui sont les membres du Dignity Watch Society Forum, les

instituer une politique de la fistule, grâce au Ministère de la santé, au Groupe de

responsables de l’application des lois, les technocrates, les décideurs, les survivantes

travail technique de la fistule en Ouganda et à des partenaires de développement

de la fistule et les communautés d’écoles/étudiants. TERREWODE conduit aussi des

comme l’UNFPA, la Fondation pour la médecine et la recherche en Afrique,

ateliers de formation destinés à diffuser l’information sur la préparation à la maternité

EngenderHealth, la Fistula Foundation et l’Association for Reorientation and

sans danger, la fistule obstétricale et les droits économiques, humains et juridiques.

Rehabilitation of Women for Development (TERREWODE). TERREWODE a commencé sur une petite échelle, présent dans 32 des 64 subdivisions de comté à travers les huit districts de la région Tesosub. Son

Selon la stratégie de la fistule pour 2011, environ 200 000 femmes sont atteintes de la fistule en Ouganda, tandis que quelque 1 900 nouveaux cas sont enregistrés et environ 4 000 patientes opérées chaque année.

7

dépêches


Présentation de la première carte mondiale de la fistule Niveau mondial La carte la plus vaste et la plus détaillée des services disponibles pour les femmes

“Pour aider les femmes atteintes d’une fistule à subir une intervention qui leur rend

atteintes d’une fistule obstétricale a été présentée en février 2012 par Direct Relief

la vie, il est nécessaire de savoir où elles se trouvent et où les soins sont offerts”,

International, la Fistula Foundation et l’UNFPA. La publication de la carte mondiale

déclare Lindsey Pollaczek, administratrice principale de programme qui a dirigé

de la fistule, pas en avant décisif dans la compréhension du panorama mondial de

cette activité pour le compte de Direct Relief International. “Direct Relief utilise

la capacité de traitement de la fistule obstétricale, aidera à rationaliser l’affectation

la technologie et les outils de la cartographie pour cibler plus efficacement les

des ressources et à faire prendre conscience de l’affection.

ressources médicales, et nous sommes très heureux de faire ce travail pour soutenir l’effort plus vaste conduit afin d’aider les femmes atteintes d’une fistule à obtenir les

La Carte mondiale de la fistule est une entreprise menée en collaboration, dont le

soins qui leur sont nécessaires.”

résultat est cette ressource innovante mise au point par Direct Relief International. On peut consulter la carte à www.GlobalFistulaMap.org. Elle fait apparaître plus

Selon Gillian Slinger, coordonnatrice de la Campagne pour éliminer les fistules, “la

de 150 centres de santé offrant de réparer la fistule dans 40 pays disséminés à

carte sera élargie et constamment mise à jour à l’aide des informations fournies par

travers l’Afrique, l’Asie du Sud-Est et le Moyen-Orient. Si le traitement chirurgical

les experts et praticiens partout dans le monde sur les centres offrant la chirurgie de

de la fistule est désormais plus largement disponible, la capacité actuelle de la

la fistule et des services de réadaptation”.

plupart des centres de traitement reste faible. Plus de la moitié de ces centres ont traité chacun moins de 50 patientes en 2010, tandis que cinq centres seulement

“La Carte mondiale de la fistule est un pas en avant crucial dans le domaine du

dans le monde ont signalé en avoir traité chacun plus de 500. On espère que la

traitement de la fistule. C’est un puissant outil qui peut aider à cibler de rares

carte améliorera la coordination et développera les activités de prévention et de

ressources là où elles sont le plus nécessaires pour traiter les femmes atteintes

traitement de la fistule au niveau mondial.

d’une fistule obstétricale”, déclare Kate Grant, directrice de la Fistula Foundation.

Pourquoi la Campagne? Chaque année, de 7 à 10 millions de femmes contractent des maladies ou des invalidités graves ou de longue durée résultant de complications survenues durant la grossesse ou l’accouchement, notamment la fistule obstétricale.

Campagne pour éliminer les fistules

La fistule obstétricale est une lésion liée à l’accouchement, évitable et dans la plupart des cas curable, qui rend les femmes incontinentes, les couvre de honte et les isole souvent de leurs communautés.

605 Third Avenue, New York, NY 10158 États-Unis Email : fistulacampaign@unfpa.org

Au moins 2 millions de femmes sont atteintes de la fistule obstétricale dans le monde en développement et jusqu’à 100 000 nouveaux cas surviennent chaque année.

Dépêches est un bulletin semestriel consacré

En 2003, l’UNFPA et ses partenaires mondiaux ont lancé la Campagne pour éliminer les fistules obstétricales, aujourd’hui active dans plus de 50 pays. Depuis 2009, la contribution de l’UNFPA à la Campagne a été intégrée au Fonds thématique d’affectation spéciale pour la santé maternelle, lancé au début de 2008 par l’UNFPA pour soutenir les pays prioritaires dans leurs efforts visant à améliorer la santé maternelle et néonatale. Avec le Programme d’obstétrique, cette approche intégrée contribue à renforcer encore les activités menées pour prévenir la fistule obstétricale grâce à l’amélioration de l’accès à des services de santé maternelle de qualité. La Campagne, de concert avec ses nombreux partenaires partout dans le monde, centre son action sur trois domaines clefs: prévenir la fistule, traiter les femmes atteintes, et venir en aide aux femmes tandis qu’elles se remettent de l’opération et reconstruisent leurs vies.

Pour plus ample information, prière de visiter : endfistula.org.

à mettre en lumières les fait nouveaux intervenus dans la Campagne pour éliminer les fistules.

Les opinions exprimées par les personnes interviewées et les auteurs des différents articles ne reflètent pas nécessairement la ligne éditoriale du bulletin, ni la position officielle de l’UNFPA et ne comportent pas une reconnaissance de frontières géographiques ou de pays.

Imprimé sur papier recyclé

La Carte mondiale de la fistule est un projet conjoint mené avec Direct Relief International, la Fistula Foundation et l’UNFPA; EngenderHealth, WAHA International et la Société internationale des chirurgiens de la fistule obstétricale ont également fourni des données.

Rédaction : Etienne Franca Collaborateurs spéciaux : Omar Gharzeddine, Godslove Adagbonyin Conception et impression : Prographics, Inc. Ont contribué à ce numéro : Bouh Ahmedsalem, Faaria Ahsan, Ana Paula Andrade, Andrew Browning, Mamadou Dicko, Claude Dumurgier, Fahmia Al-Fotih, Kate Grant, Calixte Hessou, Sarah Hou, Jarrie Kabba-Kebbay, Kelley Kaufman, Richard Kollodge, Hugues Koné, Sephora Tormal Kono, Ouedraogo Koudaogo, Evelyn Landry, Laura Laski, Dulcie Leimbach, Ana Leitao, Toussaint Mbaïtoubam, Elsabeth Mengsteab, Carey Meyers, Geert Morren, Kourtoum Nacro, Eiko Narita, Ratidzai Ndhlovu, Carrie Ngongo, Lindsey Pollaczek, Shafia Rashid, Diane Rickard, Kate De Rivero, Lauri Romanzi, Alice Seruyange, Sandy Singer, Gillian Slinger, Rodrigo Mafra, Grupo Uakti. Donateurs de la Campagne (depuis 2003) Americans for UNFPA Bill & Melinda Gates Foundation, par l’entremise d’EngenderHealth Gouvernement de l’Australie Gouvernement de l’Autriche Gouvernement du Canada Gouvernement de l’Espagne Gouvernement de la Finlande

Afghanistan

Gouvernement de l’Irlande Pakistan

Népal

Gouvernement de l’Islande Bangladesh

Inde Mauritanie Mali Niger Tchad Érythrée Yémen Sénégal Burkina Soudan Gambie Faso Djibouti GuinéeBissau Guinée Nigéria Soudan Côte Sierra République du Sud Éthiopie d’Ivoire Leone centrafricaine Libéria Cameroun Ghana Bénin Somalie Ouganda Togo Congo Kenya Guinée Gabon République équatoriale Rwanda démocratique Burundi du Congo RépubliqueUnie de Tanzanie Angola

Mozambique

Haïti

Afrique du Sud

Gouvernement de la Norvège Gouvernement de la Nouvelle-Zélande Gouvernement de la Pologne Gouvernement de la République de Corée Gouvernement de la Suède Gouvernement de la Suisse Johnson & Johnson Programme arabe du Golfe pour les organismes de développement des Nations Unies

Madagascar

Royaume d’Espagne, Communauté autonome de Catalogne United Nations Foundation

Swaziland CARAÏBES

Gouvernement du Luxembourg

One by One

Zambie Malawi Zimbabwe

Gouvernement du Japon (par l’entremise du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour la sécurité humaine)

Virgin Unite

Lesotho

Women’s Missionary Society of the African Methodist Episcopal Church Zonta International Pays où la Campagne est active

L’UNFPA tient à reconnaître avec gratitude le soutien de multiples donateurs destiné à renforcer et améliorer la santé Les désignations employées et la présentation du matériel sur la carte n’impliquent l’expression d’aucune opinion quelle qu’elle soit de la part de l’UNFPA concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou zone ni de son gouvernement, ou concernant la délimitation de ses frontières. La ligne en pointillé représente approximativement la ligne de contrôle au Jammu-et-Cachemire convenue par l’Inde et le Pakistan. Le statut final du Jammu-et-Cachemire n’a pas encore été fixé d’un commun accord par les parties.

maternelle dans le monde, par l’entremise de ses ressources de base, du Fonds thématique d’affectation spéciale pour la santé maternelle et du financement destiné expressément à la lutte contre la fistule. Nos remerciements vont aussi aux nombreux partenaires et donateurs individuels pour leur collaboration et leur soutien à la Campagne pour éliminer les fistules depuis son lancement.


Dépêches, Printemps 2012  

Printemps 2012 édition Dispatch

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you