Page 1


LA RÉVOLUTION EN LETTRES ROUGES Et si Jésus pensait vraiment ce qu’il disait ?

Shane Clairborne Tony Campolo


1. Dialogue sur l’histoire

en moi accomplira lui-même les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes parce que je vais auprès du Père. Jean 14,11-13 SHANE : Tony, pourquoi penses-tu que nous ayons besoin d’un nouveau terme comme le christianisme en lettres rouges ? Qu’est-il arrivé aux autres termes fondamentaliste et évangélique ? TONY : e

-

-

15


La révolution en lettres rouges

Fondamentaux de la foi chrétienne

-

fondamentaliste fondamentalisme

-

fondamentaliste -

évangélique

-

le mot évangélique -

16


Dialogue sur l’Histoire

-

-

-

Christianity Today

Jésus -

17


La révolution en lettres rouges

-

SHANE : Nous décortiquons, débattons, modernisons, atténuons les paroles de Jésus, comme si elles ne tenaient pas debout. Un jour, j’ai entendu quelqu’un dire : « Je suis allé à l’institut biblique pour apprendre ce que Jésus a voulu dire par ses paroles. Et j’ai ensuite appris à l’institut que Jésus ne pensait pas vraiment ce qu’il disait ». C’est triste ! Parfois, nous avons juste besoin d’entrer dans le royaume comme un enfant, c’est ainsi que Jésus le dit, avec innocence et simplicité. Comme l’a dit le théologien Søren Kierkegaard au XIXe siècle : « La question est plutôt simple. La Bible est très simple à comprendre. Mais nous, chrétiens… nous prétendons être incapables de la comprendre parce que nous savons pertinemment bien qu’à l’instant même où nous comprendrons, nous serons forcés d’agir en conséquence »9. Provocations. Spiritual Writings of Kierkegaard, 18


Dialogue sur l’Histoire

Puis vient un temps où nous retournons à cette innocence. Nous lisons la Bible à nouveau, sans les commentaires et demandons : Et s’il pensait vraiment ce qu’il disait ? Je ne suis pas autant préoccupé de comprendre, à chaque minute qui passe, les questions théologiques que d’essayer, alors que je parcours les paroles de Jésus, de vivre ma vie comme s’il était vraiment sérieux. Si j’arrive à être un pour mes ennemis et à vivre comme les lys et les moineaux, je pense être sur le bon chemin. Il est important de noter que les Chrétiens en Lettres Rouges ne sont pas, comme quelqu’un me l’a dit un jour : « Christocentriques », c’est-à-dire qu’en mettant trop l’accent sur Jésus nous ne sommes plus trinitaires. On m’a traité de choses bien pires que « Christocentrique » mais ce n’est pas le débat d’aujourd’hui. Nous croyons que le Dieu révélé en Jésus est le Dieu de la Bible hébraïque. Grâce à toutes les confessions de foi anciennes, nous savons que le Dieu trinitaire est un : Père, Fils et Esprit. Néanmoins, lorsqu’on lit les Écritures hébraïques, on rencontre des choses assez troublantes. Regardez tout simplement Juges 19 où il est question d’une concubine dont on ne connaît pas le nom qui est coupée en morceaux et envoyée aux douze tribus d’Israël. Cela peut porter à confusion. Et c’est la raison pour laquelle Jésus est si merveilleux. Jésus est venu nous montrer à quoi ressemble Dieu d’une manière tangible et qu’il est possible pour nous de le suivre. Jésus est l’objectif à travers lequel nous regardons la Bible et le monde. Tout est accompli en Christ. Il y a encore plein d’autres choses que je trouve déroutantes comme cet épisode de la concubine dans le chapitre 19 du livre des Juges. Mais je regarde alors le Christ et je ressens une profonde assurance que Dieu est bon et plein de grâce, et qu’il n’est pas si distant que ça. TONY : -

19


La révolution en lettres rouges

-

. SHANE : C’est précisément là que réside la beauté de la venue de Jésus. Il nous montre à quoi ressemble Dieu en chair et en os, d’une manière tangible, que l’on peut toucher, sentir et suivre. Mes amis latinistes m’ont appris que le mot incarnation (venue du Christ) partage la même racine que en carne ou con carne, qui signid’autres endroits ou à l’œuvre au travers de l’histoire. Mais le point culminant de toute l’histoire est Jésus, révélé dans ces lettres rouges. TONY

The God who acts Le Dieu qui agit

-

omnipotent, omniscient

20

omniprésent


Dialogue sur l’Histoire

-

-

-

SHANE : Au cours de ces dernières décennies, le christianisme a été plus obnubilé par ce en quoi les chrétiens croient plutôt que de leur manière de vivre. Nous parlons beaucoup de doctrine mais très peu de pratique. Cependant, lorsque nous regardons Jésus, nous ne voyons pas simplement une présentation de la doctrine, mais une invitation à rejoindre un mouvement qui tend à répandre dans le monde la bonté de Dieu.

21


La révolution en lettres rouges

Ce genre de pensée doctrinale affecte notre langage quand nous disons, par exemple : « Est-ce que vous êtes croyant ? ». Curieusement, Jésus ne nous a pas envoyés dans le monde pour faire des croyants mais plutôt pour faire des disciples. Vous pouvez adorer Jésus sans pour autant obéir à ce qu’il dit. Nous pouvons croire en lui, sans pour autant le suivre. En fait, un verset de la Lettre aux Corinthiens dit ceci : « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien »11. Quelquefois, notre ferveur évangélique se substitue à la formaune église remplie de croyants, mais où les disciples se font rares. TONY : -

12

-

-

22


Dialogue sur l’Histoire

-

SHANE : Il y a quelques années, l’église Willow Creek Commonde, a réalisé une enquête fascinante. Il s’agissait de déterminer le progrès de leur mission consistant à faire émerger des « disciples de Christ entièrement consacrés ». Ils ont donc fait un sondage au sein de leur assemblée pour voir où ils en étaient par rapport à cela13. Il va sans dire qu’ils ont effeectué un travail phénoménal pour atteindre des gens qui ne fréquentaient pas l’Église et pour les amener à s’engager dans la foi en Jésus. Leurs questions étaient en fait : « Leurs vies avaient-elles changées ? Leurs réseaux sociaux et leurs schémas de consommation avaient-ils évolués quand ils étaient devenus Creek a publié avec courage et humilité l’enquête appelée Reveal (Révéler), qui était presque une confession14, puisqu’elle montrait que nous sommes peut-être bons pour faire des « croyants », mais qu’un grand chemin reste à parcourir pour former des disciples. De telles enquêtes continuent de montrer que le christianisme est large de plusieurs kilomètres mais profond de quelques centimètres. Que les choses soient claires : j’ai un profond respect pour Willow Creek. Je pense qu’ils ont constamment monté dans leurs exidant un an et nous avions pour habitude d’entendre cette plaisanterie que si quelqu’un se plaignait de quelque chose à Willow, il venait juste de se proposer comme volontaire pour résoudre ce qui n’allait pas. Je me souviens avoir entendu à Willow que « Un engagement à 90% est à 10% d’être complet »15. Beliefs, Vision & History

23


La révolution en lettres rouges

Voilà ce que l’église Willow Creek a courageusement dévoilé au travers de sa confession : nous avons encore beaucoup de travail à faire dans la plupart de nos assemblées pour former des disciples de Jésus vraiment consacrés, et non pas seulement des croyants. Si notre Évangile n’annonce qu’un salut personnel, alors il est incomplet. Si notre Évangile ne parle que de transformation sociale et non d’un Dieu qui nous connaît personnellement et qui connaît le nombre de cheveux sur nos têtes, il est incomplet également. TONY : Mais je fais toute mon énergie vers ce qui est devant moi, je poursuis ma course vers le but pour remporter le prix attaché à l’appel que Dieu nous a adressé du haut du ciel dans l’union avec JésusChrist

SHANE : Comme le dit un dicton : « Je ne suis pas sauvé parce que je fais de bonnes oeuvres, mais j’essaie de faire de bonnes

-

-

24


Dialogue sur l’Histoire

oeuvres parce que je suis sauvé ». Les bonnes œuvres n’assurent pas notre salut. Elles prouvent et démontrent que nous sommes sauvés. Si nous avons réellement goûté à la grâce, nous devenons des personnes bienveillantes. La grâce nous rend bienveillants. Si nous devenons une nouvelle création en Christ, cela affectera notre façon d’agir, nos fréquentations et notre perception de l’argent, de la guerre, de la politique et de la raison pour laquelle nous sommes sur Terre. En effet, toutes choses deviennent nouvelles.

véritablement. Ce que je veux dire par là, c’est que nous vivons dans une civilisation christianisée dans laquelle nous entendons parler de Dieu partout mais sans vraiment prêter attention à ce que nous sommes en train de dire ou ce que cela implique en vérité. Ainsi donc, quand sur nos billets il est écrit : « En Dieu nous croyons »16, c’est l’exemple parfait où nous prononçons le nom de Dieu en vain alors que cet argent est utilisé pour acheter de l’héroïne dans nos phiques et ainsi de suite. Il serait plus logique d’écrire : « En Dieu nous espérons croire ». Mais là encore, quand le nom de Dieu est en nous de manière dangereuse. En effet, c’est comme si on injectait une petite dose de quelque chose de vrai sans en ressentir la véritable force. Vous êtes en quelque sorte immunisés à cette chose qui est pourtant vraie. Personne n’est intéressé par le christianisme parce qu’il n’en a jamais expérimenté la force. TONY : -

En Dieu nous croyons 25


La révolution en lettres rouges

-

-

-

SHANE : Le test ultime pour savoir si quelque chose est chrétien est la question « Est-ce que cela ressemble de plus en plus à Jésus ? » Certains diront qu’ils sont chrétiens mais ils ressemblent de moins en moins à Jésus. D’autres ne se diront jamais chrétiens, cependant leurs cœurs et leurs passions s’approchent petit à petit du cœur de Jésus. C’est l’affaire de Dieu de trier tout cela. Ressembler toujours plus à Jésus, voilà ce que nous essayons de faire en tant que Chrétiens en Lettres Rouges, c’est là que résident notre point de départ et notre destination.

26


Table des matières


Remerciements

313


Shane Claiborne "La révolution en lettres rouges"  

Shane Clairborne et Tony Campolo se livre ici à des discussions sur des sujets sensibles : économie, environnement, famille, la place de la...

Advertisement