Issuu on Google+

Kd[[nfbehWj_edZ[bÊ[ifh_j^kcW_d


UNE EXPLORATION DE L'ESPRIT HUMAIN ERWIN RAPHAEL McMANUS

www.editionspremierepartie.com


SOMMAIRE INTIMITÉ................................................................................. 13 Entrée n°1 : L'amour c'est comme de marcher sur du verre brisé... 15 Entrée n°2 : Je vis dans l’endroit le plus dangereux au monde ....... 18 Entrée n°3 : L'amour est une fine ligne rouge ............................... 21 Entrée n°4 : Un est le chiffre le plus seul ..................................... 23 Entrée n°5 : le danger de ne rien aimer ........................................ 24 Entrée n°6 : Quand l'amour est tranchant comme un couteau......... 28 Entrée n°7 : Faire, prendre, simuler l'amour ................................... 30 Entrée n°8 : L'amour perdu et abandonné ..................................... 33 Entrée n°9 : La nature sans fin de l'amour ; Roméo, Roméo, où es-tu Roméo ?..................................................................................... 37 Entrée n°10 : Que dois-je faire pour être aimé ? .......................... 40 Entrée n°11 : Poursuivis par l'amour (s'il vous plait ne courrez pas trop vite) .................................................................................... 44 Entrée n°12 : Meurtres en extérieur .............................................. 47 Entrée n°13 : Etre aimé à en mourir ? .......................................... 50 Entrée n°14 : Un grand vide d'amour ............................................ 53 Entrée n°15 : Où est ma place ? .................................................. 55 Entrée n°16 : Dieu et le Basket-ball .............................................. 59 Entrée n°17 : Savez-vous qui vous êtes ?..................................... 62 Entrée n°18 : L'homme de nulle part ............................................. 65 Entrée n°19 : Une force plus puissante que la mort....................... 68 Entrée n°20 : Comme un baiser sur le visage................................ 71 Entrée n°21 : L'amour n'est pas un mot de cinq lettres.................. 74 DESTINEE ................................................................................ 75 Entrée n°1 : En route pour la gloire............................................... 77 Entrée n°2 : Je suis né pour courir ............................................... 79 Entrée n°3 : L'appel de la destinée............................................... 82 Entrée n°4 : Rêvons-nous tous de voler ? ..................................... 85 Entrée n°5 : La vie est un rêve en devenir .................................... 89 Entrée n°6 : La neutralité ne vous amène nulle part....................... 92 Entrée n°7 : La destinée nous appelle comme une sirène............... 95


Entrée n°8 : Regarder vers l'avant................................................ 97 Entrée n°9 : De l'oxygène pour l'âme ............................................ 99 Entrée n°10 : Croire dans le futur requiert de la foi ................... 100 Entrée n°11 : Manquer de temps ................................................ 102 Entrée n°12 : Le seul espoir du désespoir................................... 105 Entrée n°13 : Imaginez .............................................................. 107 Entrée n°14 : Devenir Humain ..................................................... 109 Entrée n°15 : Une raison de vivre ............................................... 111 Entrée n°16 : Une crise de succès.............................................. 113 Entrée n°17 : Une quête de sens................................................ 115 Entrée n°18 : Poussé, destiné, et déterminé à changer................ 117 Entrée n°19 : Devenir le changement .......................................... 120 Entrée n°20 : Le désir secret de votre âme ............................... 123 Entrée n°21 : Un nouveau départ pour une impasse..................... 125 Entrée n°22 : Des tests standardisés ......................................... 128 Entrée n°23 : Créatifs ............................................................... 131 Entrée n°24 : Pathétique............................................................ 133 Entrée n°25 : Un lieu d'espoir..................................................... 135 SENS .................................................................................... 137 Entrée n°1 : Est-ce juste purement de la chance ?...................... 138 Entrée n°2 : Trouver un sens à ce désordre. ............................... 140 Entrée n°3 : Quel est le sens de tout cela ? ............................... 143 Entrée n°4 : Ouvrez nos cercueils et vous verrez que nous ne sommes que des vampires bien intentionnés............................... 146 Entrée n°5 : J'ai une grenouille dans la gorge ............................. 148 Entrée n°6 : Mal bouffe et la quête de la vérité......................... 150 Entrée n°7 : La réponse est la question (ou l'inverse).................. 153 Entrée n°8 : Je ne comprends pas pourquoi je dois comprendre.. 155 Entrée n°9 : Je ne sais pas comment je sais ce que je sais........ 158 Entrée n°10 : S'il fait nuit noire, cela change-t-il quelque chose que vous soyez aveugle ?................................................................ 162 Entrée n°11 : Nous décodons tous .............................................. 165 Entrée n°12 : Tout se résume à la façon dont vous regardez les choses ..................................................................................... 169 Entrée n°13 : Tout seul à la maison............................................ 173 Entrée n°14 : La vérité, c'est que tout se résume à la confiance. 176


Entrée n°15 : De Bloody Sunday à Cheap Monday........................ 179 Entrée n°16 : La vérité finit toujours par devenir personnelle. ...... 183 Entrée n°17 : Vous devez savoir en qui vous pouvez avoir confiance ................................................................................................ 187 Entrée n°18 : Pourquoi ramper quand on peut sauter ?................ 189 Entrée n°19 : Une foi saine dans le doute................................... 193 Entrée n°20 : Cela n'est pas censé vous rendre malade .............. 196 Entrée n°21 : Rouler droit devant à l'aveuglette, à toute vitesse... 199 Entrée n°22 : Suivez simplement les signes................................. 201 CHERCHEZ............................................................................. 205


Tous les matins, je me réveille en me rappelant que la seule chose dont j'ai besoin pour faire face à une nouvelle journée est de prendre un bon bol d'air frais et de trouver le chemin du Starbucks le plus proche. En fait, je vis à L.A., donc je peux vivre sans air frais (après tout, mes poumons se sont bien adaptés à la pollution). Par contre, la caféine, elle, est essentielle. Chaque matin requiert son grand cappuccino brûlant. Avant que vous ne me jugiez, je voudrais vous assurer que ce n'est pas une dépendance, mais une gourmandise. Je peux arrêter quand je veux, donc je n'ai pas besoin de le faire. Je suis convaincu que le café est un goût qui s'acquiert. L'arôme est meilleur que le goût lui-même, sans parler du côté attractif de son effet. La science n'a découvert que récemment les vertus médicinales du grain sacré. En toute logique, cela deviendra son propre groupe alimentaire très bientôt. Je n'ai jamais été enceinte (ma femme s'est portée volontaire deux fois) mais je sais combien une envie peut être puissante.


Est-ce que mon rapport au café est un problème ? Non, l'expresso est un plaisir coupable et je suis reconnaissant d'avoir un dealer... euh... un serveur. Pourtant il y a en moi des désirs, aussi prégnants que des dépendances. Ils ont toujours été là, et m'ont même tourmenté parfois. Ils vont bien plus profond qu'aucune dépendance ne pourrait aller. Au-delà de ma chair, au-delà de mon intelligence, au-delà de mon coeur, Il semble y avoir un endroit où se tapissent mes désirs les plus profonds et les plus forts. Et ils ne se taisent pas. On dirait que mon âme désire et demande sans cesse et peu importe comment j'essaie de la satisfaire, elle demande toujours plus. Elle veut, mais est rarement à même de décrire ce qu'elle attend. Mon âme à des envies insatiables, mais de quoi, je ne sais pas. Et cela, laissez-moi vous dire, n'est que la moitié de mon problème. J'ai essayé tellement de choses, et fait tellement d'autres, certain que cela satisferait mon âme, mais en vain. La plupart du temps, c'était encore pire que de me laisser comme vide. Non seulement je me retrouvais insatisfait, mais le trou noir intérieur, grand comme un cratère, devenait plus profond qu'il ne l'était auparavant. J'ai l'impression d'avoir passé toute ma vie à essayer de satisfaire cette partie insatiable de mon être. Si vous décidiez d'interviewer mon âme, elle me décrirait probablement comme un sadique ou un masochiste. Mon âme vous dirait que je prends un plaisir obscur à la laisser insatisfaite. Cependant, avant que vous ne sautiez trop vite à une conclusion, vous devez entendre les deux parties. Ce n'est pas comme si j'avais voulu affamer mon âme, je ne l'ai jamais privée intentionnellement de ce dont elle avait besoin. Si je rencontrais un homme dans le désert, en train de ramper désespérément, à la recherche d'eau, je partagerais ce que j'ai avec lui. Si je savais où se trouve le puit, Je lui montrerais le chemin. Je l'y traînerais même. Comment puis-je donc être tenu pour responsable si mon âme ellemême ne sait pas ce dont elle a vraiment besoin ? Cependant, et si nous pouvions arriver à le savoir ? Et si nous devions arriver à le savoir ? Sur la page de garde de son journal intime, Kurt Cobain écrit "Ne lis pas mon journal quand je serai parti. OK, je vais au travail là, quand tu te réveilles ce matin, s'il-te-plaît, lis mon journal. Observe moi et dis-moi qui je suis."

10

Cris de l’âme


La vie de Kurt s'est finie de façon tragique à l'âge de 27 ans. C'est ironique qu'il ait appelé son groupe Nirvana, le nom Hindou pour paradis. Le poète même qui a écrit la chanson Come as you are (NDT : vient tel que tu es), n'a jamais trouvé en fin de compte ce qu'il cherchait, n'a jamais trouvé l'aide dont il avait besoin pour se comprendre lui-même. Je pense que nous sommes tous plus comme Cobain que nous ne sommes prêts à admettre. Nous luttons tous pour essayer de comprendre qui nous sommes. Nous avons tous peur d'exposer nos âmes à ceux qui pourraient nous juger, et en même temps, nous avons désespérément besoin d'aide pour nous guider dans ce voyage. Si nous ne faisons pas attention, nous pourrions nous retrouver possédant tout ce que ce monde peut offrir, et plus tard nous rendre compte que nous nous sommes perdus nous-même dans la mêlée. Nous nous cherchons tous, essayant de comprendre qui nous sommes, espérant découvrir quelle est notre propre place dans ce monde. Nous sommes tous des compagnons de route vers une même quête. Nous sommes tous embarqués dans un voyage à la découverte de l'esprit humain. Il y a un film intitulé "21 grammes", avec pour vedettes principales Sean Penn, Benicio del Torro, et Naomi Watts. L'histoire tourne autour de l'existence de l'esprit humain. Sa trame se base sur un phénomène qui se passe au moment de notre mort. "Ils disent que nous perdons tous 21 grammes au moment exact où nous mourons... tout le monde." "Le poids d'une pile de pièces de 5 centimes, le poids d'une barre chocolatée, le poids d'un colibri..." La question posée est simple, et néanmoins profonde, "combien pèse une vie ?" Ce qui est sous-entendu bien sûr, c'est que ce que nous perdons dans ces 21 grammes, c'est l'esprit humain, et que nous sommes plus que simple chair et sang. Et c'est sur ce chemin que je vous invite à marcher avec moi. Je vous invite à vous immerger dans l'exploration de l'esprit humain, à voyager dans les profondeurs de votre âme et à sonder le mystère de ce que cela veut dire d'être véritablement humain. Pour avancer, il faut que vous regardiez non seulement devant, mais aussi à l'intérieur. Je voudrais que vous vous posiez une question potentiellement dangereuse -- que vois-tu ?

Introduction

11


J'aimerai vous guider dans un voyage de l'âme et vous aider à découvrir ce qui est déjà en vous. Et nous ne nous demanderons pas seulement "que voyez-vous ?", mais aussi "qu'entendez-vous ?", "Que ressentez-vous ?", "Que trouvez-vous ?". Cela sera une exploration de l'esprit humain, et je suis tout à fait sûr que ce que vous allez découvrir va vous surprendre. Dans les prochaines pages, vous allez voir se dérouler une trilogie. Trois quêtes que nous poursuivons tous ; une recherche d'intimité, une recherche de destinée, une recherche de sens. Elles peuvent être prises dans n'importe quel ordre. Choisissez celle qui vous attire le plus en ce moment. Bien que nous passions tous par ces chemins à un temps donné dans nos vies, et que nous portions tous en nous ces désirs de l'âme, ils sont exacerbés à différents endroits et saisons de nos vies. Je pense qu'il est utile que je précise que ce livre ne se concentre pas sur une évidence empirique de Dieu. C'est un voyage de l'esprit humain. Je ne sais pas comment vous prouver l'existence de Dieu. Je peux seulement espérer vous guider à un endroit où vous pourrez rencontrer Dieu. Les pages qui suivent reflètent mon parcours, et je vous invite à me rejoindre dans mes recherches. Je n'ai jamais cru que l'on pouvait ou devait convaincre quelqu'un de l'existence de Dieu. Ce livre est un cadeau que je souhaite faire à tous ceux qui s'inscrivent dans une recherche authentique. Je dis que c'est un cadeau, parce que je sais parfaitement que je ne peux pas attendre de vous que vous ouvriez votre âme si je ne dévoile pas la mienne. Mon âme est insatiable. Si la vôtre l'est aussi, faisons un bout de chemin ensemble. Erwin

12

Cris de l’âme


INTIMITÉ

Intimité Passion Relations Acceptation Appartenance Communauté Tribu Identité Compassion Amour


Entrée n°1 : L'amour c'est comme de marcher sur du verre brisé C'était une de ces très belles nuits de Caroline, pendant ma dernière année à l'Université de Caroline du Nord. Un groupe d'amis dont je faisais partie décida de faire le mur du dortoir, et de marcher jusqu'à Franklin Street, l'artère la plus animée de Caroline. C'était le moment pour revoir de vieux amis et s'en faire de nouveaux. Après avoir acheté de quoi manger, nous avons pris le chemin du retour, et là, une choses des plus inattendues s'est produite. Au milieu de conversations animées et de rires tonitruants, tout d'un coup a percé un cri de douleur. La personne que je connaissais le moins, mais franchement, celle vers laquelle j'étais le plus attiré, avait commencé à marcher pieds nus, et avait tout d'un coup marché sur un morceau de verre brisé. Il lui était impossible de continuer à marcher. Tout le monde était inquiet, et tous les garçons voulaient aider, mais le destin semblait pencher de mon côté. J'étais le seul qui pouvait la prendre dans mes bras et la porter. Merci mon Dieu pour tous les autres gars du groupes qui n'étaient que des intellos sans muscles. Je l'ai prise dans mes bras, et l'ai portée pendant plus d'un kilomètre jusqu'à Avery, son dortoir. C'était magique. Soit elle était très légère, soit j'étais très fort, ou bien vraiment très motivé. Et comme dans un roman classique, une histoire d'amour était née -- le genre qu'on trouve seulement dans les livres, et qu'on lit avec envie. Vous savez, le grand Amour, la romance épique, un classique à la Shakespeare. Je crois que c'est Chaucer qui a dit "viens avec moi et sois mon amour, et nous trouverons tous les plaisirs de la vie". C'est sûrement de cela qu'on parlait quand on mentionnait "le grand Amour" -- celui qui dure pour toujours ; ce sentiment qui inspire les poètes depuis une centaine d'années. Il a duré deux mois. Cela m'amène au problème de l'amour. Il vous attire à lui comme un agneau à l'abattoir. Il vous vole le coeur avec des promesses qui semblent trop belles pour être vraies, et puis un jour vous découvrez que c'était vraiment le cas.

Intimité

15


Peut-être John Donne l'a t-il mieux formulé en disant "Je suis doublement idiot, je le sais. Idiot d'aimer et idiot de le dire." Il n'y a probablement pas de sujet de discussion plus captivant et plus insaisissable au monde que l'amour. D'Aphrodite à Oprah Winfrey, nous regardons à nos oracles pour trouver un guide dans la jungle émotionnelle que sont les émotions humaines. Toutes les générations écrivent sur l'amour. D'Oedipus Rex à Roméo et Juliette en passant par How Stella got her groove back, nous paraissons incapables d'échapper aux effets débilitants de l'amour. Nous sommes poussés par l'amour, poussés à l'amour, et même poussés de l'amour. Sans l'amour il n'y aurait pas beaucoup de choses au sujet desquelles chanter, et même la musique semble être déchirée quand il s'agit d'amour. Certains chantent l'amour en tant que seule raison de vivre. Du titre "Everlong" des Foo Fighters au morceau entêtant de James Blunt "You're beautiful", elle décrit le pouvoir absorbant de l'amour. D'un autre côté, vous avez "Breaking my heart" du groupe Aqualung, et "Someday you'll be love" de Death Cab for Cuties, en passant par le vieux classique "What's love got to do with it" (de Tina Turner, pour les "je-n'étais-pas-né"), qui nous rappellent qu'il n'y a peut être pas de chose plus dangereuse que d'être amoureux. Comment se fait-il que la chose qui peut faire de votre vie une rhapsodie, puisse aussi vous laisser vide, comme un poisson évidé enroulé dans le journal de la veille ? Depeche Mode pose la bonne question dans leur chanson "The meaning of love" (NDT : le sens de l'amour) J’ai lu plus de cent livres Vu l’amour mentionné plusieurs milliers de fois Mais malgré le nombre d’endroits où j’ai cherché Je n’y vois toujours pas plus clair, Je ne me suis toujours pas rapproché Du sens de l’amour J’ai noté toutes mes observations 16

Cris de l’âme


Passé une soirée entière à regarder la télévision Je ne pouvais toujours pas dire avec précision Je sais que c’est un sentiment et que ça vient du ciel Mais quel est le sens de l’amour Le sens de l’amour (dites-moi) Des notes que j’ai prises déjà L’amour c’est comme avoir envie d’une cicatrice En fait, je pourrais me tromper, Je ne suis pas sûr, vous voyez, Je n’ai jamais été amoureux Et puis, j’ai demandé à plusieurs de mes amis S’ils pouvaient me consacrer quelques minutes de leur temps A leur tête j’ai vu qu’ils pensaient que je perdais la tête Donnez-moi la réponse Dites-moi quel est le sens Le sens de l’amour

Intimité

17


G

k_d[iÊ[ij`WcW_ifeiƒbWgk[ij_edZkXkjZ[ied[n_ij[dY[ikhY[jj[j[hh[5 9^Wgk[…jh[^kcW_dZƒi_h[Wk\edZZ[bk_"W_c[h[j…jh[W_cƒ"YeddW‰jh[iWZ[ij_dƒ[j jhekl[hkdi[di}iWl_[$;hm_dCYCWdkiiÊ[ijbk_Wkii_feiƒZ[igk[ij_edi[jfhefei[ ZWdiY[jeklhW][ZÊWbb[hjhekl[hb[ihƒfedi[i"b}e’jekjfh[dZiedi[di0dejh[~c[$ Gk[biiedjb[iYh_iZ[lejh[~c[5GkÊ[ij#Y[gk_Wkfbkifhe\edZZ[lekiWcej_lƒY[bk_ ek Y[bb[ gk[ leki …j[i Z[l[dk Wk`ekhZÊ^k_ 5 ;j Yecc[dj leki i[hl_h Z[ Y[i ZƒYekl[hj[ifekhfhe`[j[hlejh[Wl[d_h5 :WdiY[leoW][l[hibWfbki_cfehjWdj[Z[iZ[ij_dWj_edigkÊ_bd[lekiiWkhW`WcW_i ZeddƒZ[\W_h["lekiWkii_"ei[plejh[fhefh[_djheif[Yj_ed[jiW_i_ii[pb[icoij„h[i Z[Y[gk_"Yecc[jekib[i…jh[i^kcW_di"lekiYWhWYjƒh_i[[j[dc…c[j[cfi"leki h[dZi_kd_gk[0lejh[~c[$ xYh_ji_cfb[c[dj[jWl[Y^kcekhcWb]hƒiWfhe\edZ[kh"9h_iZ[bÊ~c["Z_l_iƒ[djhe_i fWhj_[i"WXehZ[Z[ij^„c[igk_dekiiedjjekiWkii_\Wc_b_[higkÊ[ii[dj_[bi"Yecc[ bÊ_dj_c_jƒ"bÊWcekh"bÊWcX_j_ed"bWZ[ij_dƒ"bÊeh_]_d["b[i[di"bWl_[[jbWcehj$  ¼Dekiiecc[ijeki}bWh[Y^[hY^[Z[deki#c…c["[iiWoWdjZ[Yecfh[dZh[gk_deki iecc[i[j[ifƒhWdjZƒYeklh_hdejh[fbWY[kd_gk[ZWdiY[cedZ[$½;$CYCWdki

IkhbÊWkj[kh xYh_lW_d [j Whj_ij[" ;hm_d HWf^W[b CYCWdki [ij Yedi_Zƒhƒ Yecc[¼bÊWhY^_j[Yj[Ykbjkh[b½Z[bWYecckdWkjƒCeiWŠYZ[ Bei 7d][b[i" Wkn ;jWji#Kd_i" hƒfkjƒ[ fekh iW Z_l[hi_jƒ [j iW YhƒWj_l_jƒ$ DÊ^ƒi_jWdj fWi } [d]W][h bW hƒÔ[n_ed ikh b[i ik`[ji j[bi gk[ bW Ykbjkh[" bW YhƒWj_l_jƒ" b[ Y^Wd][c[dj ek b[ b[WZ[h# i^_f";hm_d[ijYecckdƒc[djh[YeddkYecc[kdfheleYWj[kh Z[ f[diƒ[$ Ied Äklh[ [ij h[fh_i[ ZWdi Xed decXh[ Z[ Óbci" Whj_Yb[i[jcW]Wp_d[iWk#Z[b}c…c[Z[i\hedj_„h[iWcƒh_YW_d[i$ Eh_]_dW_h[ZkIWblWZeh"_b[ijZ_fbŽcƒ[dj^ƒebe]_[Z[bÊKd_l[hi_jƒ Z[9Wheb_d[ZkDehZ[j[ijcWh_ƒWl[YA_cWl[Ygk__bWjhe_i[d# \Wdji"ZedjkdWZefjƒ$

EPP012 ISBN 2-916539-12-3

www.editionspremierepartie.com

graphisme

 

:

 

www.atomike-­studio.com

16€


Erwin McManus "Cris de l'âme"