Page 1

ACTUALITÉS • REPORTAGES • CLASSEMENTS

N °47 DÉCE MBRE 2013 É DITION CAS INO

W W W. POK E R52 . FR

REPORTAGES

Finale WSOP WPT Grand Prix de Paris WPT National Gruissan Tanger Poker Million DPT Aix-les-Bains WPT National Bruxelles Finale ACF Poker Tour WSOPE Enghien-les-Bains

CLASSEMENT EXCLUSIF

ÉVÉNEMENT

LES GPI EUROPEAN POKER AWARDS

S’INSTALLENT À DEAUVILLE PK52_N47_COUV_Casino.indd 1

18/11/13 18:21


PK52_N47_COUV_Casino.indd 2

18/11/13 18:21


PK52_N47_Commun1.indd 3

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 4

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 5

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 6

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 7

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 8

20/11/13 22:15


éditorial Chers lecteurs, Dernier ligne droite de l’année, avec en ligne de mire la course finale pour les joueurs en haut des classements HendonMob et GPI. Fin janvier, en marge de l’EPT Deauville, se tiendront les incontournables GPI European Poker Awards, treizième du nom, organisés par GPI et Poker52, sponsorisés par PokerStars et Lucien Barrière Hôtels et Casinos, une cérémonie qui récompense toutes les plus belles performances de l’année ainsi que la pugnacité des joueurs du circuit des tournois. Nul doute qu’avec la bonne année du contingent européen, les discussions risquent d’être animées au sein du jury.

Fin janvier, en marge de l’ePT deauville, se TiendronT les inConTournables gPi euroPean Poker awards, Treizième du nom, organisés Par gPi eT Poker52, sPonsorisés Par PokersTars eT luCien barrière HôTels eT Casinos.

Da ns ce numéro, Poker52 vous em mène en exclusivité dans les coulisses du monde du poker : tout d’abord avec le reportage effectué à Las Vegas par notre ami journaliste Benjamin « Benjo » Gallen, qui nous raconte l’incroyable finale de Sylvain Loosli, puis c’est le reporter américain Brad Willis qui pousse en exclusivité les lourdes portes du Data Center de PokerStars, à l’île de Man, et nous fait découvrir les arrière-cours du leader mondial du poker en ligne.

Et si vous désirez vivre avec nous la ferveur de la cérémonie de gala des GPI European Poker Awards, n’hésitez pas à voter sur le site web de l’événement, www.europeanpokerawards.com, afin d’élire la personnalité poker de l’année : l’un d’entre vous sera désigné par tirage au sort pour être invité, tous frais payés, le 29 janvier au casino de Deauville… Bruno Benveniste

décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 9

9

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 10

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 11

20/11/13 22:15


PK52_N47_Commun1.indd 12

20/11/13 22:15


SOMMAIRE 16 ACTUALITÉS

26 POKER BUSINESS GPI EUROPEAN POKER AWARDS 28 28 32 40 43 46 50 52

REPORTAGES WSOPE 2013 MAIN EVENT FINALE WSOP WPT GRAND PRIX DE PARIS FINALE ACFPOKER TOUR WPT NATIONAL SERIES GRUISSAN DPT AIX-LES-BAINS TANGER MILLIONAIRE MAKER

54 CHRONIQUE ELKY 0 0 CLASSEMENTS 92 HENDONMOB 95 GPI 98 AGENDA – TOURNOIS

PK52_N47_Commun1.indd 13

EXCLUSIVEMENT EN KIOSQUE

60 INTERVIEW MICHEL ABÉCASSIS 28 CHRONIQUES/STRATÉGIE 66 PEDRO CANALI RENCONTRE AVEC LE DESTIN SOUS LE SOLEIL CANNOIS 68 ANTOINE PIGNON CELUI QUI VOULAIT VOIR TOUS LES FLOPS 70 BENJAMIN POLLAK LE SIT’N’GO EN HU 72 ISABELLE MERCIER AU BOUT DE MES RÊVES 78 TEAM PMU CRAQUAGE D’AS ! 28 ENQUÊTE EXCLUSIVE 74 DANS LE VENTRE DE LA BÊTE : LE DATA CENTER DE POKERSTARS 28 TECHNIQUE 80 COMMENT BIEN SE LANCER DANS LE MULTITABLING 82 TAILLE DES RELANCES POUR DIFFÉRENTS NIVEAUX DE BLINDES 86 BETSIZING - COMBIEN MISER, ET POURQUOI ?

21/11/13 08:34


PK52_N47_Commun1.indd 14

20/11/13 22:16


PK52_N47_Commun1.indd 15

20/11/13 22:16


actualités

 ÉVÉNEMENT LIVE  Bwin s’invite au stade vélodrome le 25 janvier pour l’OM POker live

T

out au long de cette fin d’année, les amateurs de poker, de sport et les supporters de l’Olympique de Marseille sont mis à l’honneur sur bwin.fr. En effet, dans le cadre de son partenariat avec le club marseillais, bwin organise le samedi 25 janvier prochain un grand tournoi live en plein cœur du stade Vélodrome : l’OM Poker Live. Pas moins de 100 joueurs recevront ainsi le privilège de s’affronter dans une partie live endiablée dans cette mythique enceinte.

Des légendes de l’équipe participeront également à ce tournoi pour une journée unique forte en émotions. Les plus méritants remporteront des dotations à couper le souffle, puisque le vainqueur repartira avec, en plus d’un maillot dédicacé de son club favori, un package pour le très attendu WPT National Cannes bwin.fr, organisé en mai 2014, qui comprend le buy-in d’une valeur de 1 500 € ainsi que les frais de déplacement et d’hôtellerie. Les finalistes ne seront pas en reste, puisqu’ils seront récompensés par des maillots de l’OM, des entrées spéciales pour assister à des entraînements à la Commanderie, des places VIP pour des matchs du club et de nombreux autres cadeaux à se partager. Pour décrocher leur ticket pour l’événement poker de ce début d’année 2014, les joueurs auront l’embarras du choix, du 11 novembre au 19 janvier. Ils pourront tout d’abord participer à des Freerolls quotidiens organisés à 19 heures, et décrocher l’une des cinq places distribuées pour la finale hebdomadaire. Ce tournoi hebdomadaire, au buy-in de 1 €, est quant à lui joué tous les dimanches à 19 heures, et les dix meilleurs joueurs recevront leur package pour l’OM Poker Live. Les amateurs de ballon rond et les fans de l’Olympique de Marseille n’auront ainsi aucune excuse pour rester sur la touche !

l CASINO POKER l le poker rend l’âme au CasinO la MaMOunia

M

i-août, après un mois de fermeture pour cause de Ramadan, la direction du Grand Casino La Mamounia, à Marrakech, annonçait à la surprise générale qu’elle comptait mettre un terme à son activité poker de façon immédiate pour les tournois quotidiens, et à partir du 1er janvier 2014 pour ses événements exceptionnels. Les fameux trophées « Freeroll » mensuels avec garantie, et la Million Poker Race 15 prévue pour le mois de décembre sont ainsi maintenus jusqu’à cette date fatidique.

Cette décision a provoqué l’incompréhension des joueurs habitués du Grand Casino, qui avaient fait de cet endroit leur lieu de rendezvous quotidien, où s’associaient luxe, plaisir et convivialité. Une malheureuse décision pour les nombreux clients marocains et les habitués étrangers du casino qui ont toujours salué l’excellence de l’organisation des tables de poker sur place. Affaire à suivre… 16

PK52_N47_Commun1.indd 16

décembre 2013

20/11/13 22:16


dĂŠcembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 17

17

20/11/13 22:16


actualités

 ROMAN POKER  MaCaO Men de Gabriel Guillet, une plonGée dans les entrailles du jeu S orti à la fin du mois d’octobre 2013, Macao Men est le premier roman très réussi de Gabriel Guillet, un jeune spécialiste de finance et de communication de 26 ans, amateur de poker et globe-trotter, qui a vécu notamment à New York et à Singapour. Il met en scène l’histoire d’Hercule Tambour et Eliot Sherman, deux jeunes joueurs de poker professionnels qui vivent pour les filles, le pouvoir et l’argent facile, persuadés que le monde leur appartient. Dans un casino du Sud de la France, ils rencontrent un joueur amateur un peu fou, qui leur parle de la ville où se jouent les plus grandes parties de poker au monde : Macao. Les deux protagonistes foncent sans réfléchir et se rendent dans ce nouvel eldorado des jeux d’argent, ce Las Vegas d’Asie où les attendent des péripéties dignes d’un roman noir. Le style de Guillet est réaliste, et l’on rentre dans cette histoire tant par les descriptions de l’atmosphère si particulière de cette île, où le jeu et la prostitution règnent en maîtres, que par la présentation très juste du monde du poker, des montagnes russes émotionnelles que vivent les joueurs aux bruits des jetons sur les tables, en passant par la quête de la réussite, la maîtrise du danger, et la rudesse des parties high stakes. Un roman très

prometteur, sur fond de manipulation intellectuelle, qui devrait ravir les amateurs de poker intéressés par les coulisses de la capitale asiatique du vice.

Macao Men de Gabriel Guillet 223 pages, 17 €, Éditions Daphnis et Chloé

 RÉSULTATS LIVE  laurent lagreve domine un field record dans le triPle kD Q

uelques jours à peine avant la réception des France Poker Series Paris, dont nous vous proposerons le reportage le mois prochain, le Cercle Cadet a tenu la seconde édition de son Triple KD, un tournoi à 150 € re-entry qui a été couronné de succès, puisque pas moins de 680 buy-in ont été récoltés après les deux premiers jours d’ouverture et le Day 2. Une belle réussite pour le cercle parisien, après les 589 inscriptions de la première édition d’août dernier, qui a même semblé surprendre les organisateurs, obligés de reporter d’un jour la table finale. 67 joueurs entraient dans l’argent, dont Ludovic Sultan, Patrick Champagnol et Omar Lakhdari, et les quinze meilleurs compétiteurs se voyaient récompensés d’un ticket à 1 000 € pour les France Poker Series Paris. Auteur d’une 18

PK52_N47_Commun1.indd 18

32e place à l’EPT Monte-Carlo en mai 2013 et d’une 5e place en octobre dans le Deepstack à 1 000 € des WSOP-Europe, Laurent Lagreve s’imposait au terme d’un heads-up qui l’opposait à Abdelaziz Bensidoum, et il remportait 21 500 € pour sa première performance parisienne. Son runner-up repartait quant à lui avec 12 000 €.

insOlite 

Laurent Lagrève, le gagnant du tournoi, membre des barbapapas et couvreur attitré des barbapapas était au restaurant à l’anniversaire de Franck Kalfon : il a voulu payer une bouteille de champagne, mais le terminal carte de crédit ne fonctionnait pas, du coup Laurent Polito lui a prêté les 75 € requis... Plutôt que de les lui rendre le lendemain, il lui a demandé s’il veut les mettre dans les 200 € de buy-in du tournoi. Polito a dit oui, et du coup, a gagné 7 500 € pour 75 € d’investissement ! décembre 2013

20/11/13 22:16


dĂŠcembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 19

19

20/11/13 22:16


actualités

l MERCATO POKER l la teaM PrO eurOPOker.Fr s’aGrandit

D

éjà composée de Yann « Valya14 » Migeon et Laurie « LaurieB » Bismuth (après le départ de de Harry « AceDan » Loria pour raisons professionnelles), la Team Pro d’EuroPoker.fr vient de recruter trois nouveaux ambassadeurs, avec les signatures d’Ugo « Cedreanan57 » Weyl, d’Antoine « SoudeCaustik » Pignon et de Greg « Ju92da » Ravise. Surtout connu pour ses performances online, Ugo Weyl n’a pas encore de ligne Hendonmob à son actif, contrairement à ses deux nouveaux coéquipiers. Antoine Pignon a en effet réalisé de nombreuses tables finales dans des tournois à low-mid buy-in, notamment dans le Marrakech Poker Open et le Winamax Poker Open. Il portait déjà les couleurs de la room à Enghien pour les WSOP-Europe, et a terminé 16e de l’Event #1. Greg Ravise, de son côté, est le premier joueur à avoir remporté son package pour Las Vegas sur la room, et il a porté

les couleurs d’EuroPoker.fr pendant le Main Event des WSOP, où il a atteint la 248e place, pour 37 019 $. La première apparition de la Team au grand complet devrait se dérouler au Cercle Cadet, lors des France Poker Series Paris.

l VACANCES POKER l le FlOriDa POker tOur revient à santa susanna en avril

P

remier circuit amateur à proposer des vacances 100 % poker, le Florida Poker Tour retrouvera au mois d’avril la ville espagnole de Santa Susanna, située sur la Costa Brava, pour les onzième et douzième éditions de ce festival populaire au concept très original. Destiné aux joueurs qui souhaitent concilier leur passion du poker et le repos des vacances, le Florida Poker Tour propose des packages comprenant l’hébergement à l’hôtel Florida Park****, situé à 100 mètres de la plage, ainsi que l’accès gratuit aux tournois de la semaine, tous joués dans des conditions parfaites au casino de Lloret de Mar et richement dotés. Ce programme proposera pour chaque édition une série de cinq events, avec notamment un tournoi Mega Deepstack prévu sur quatre jours et un side event Deepstack joué sur

20

PK52_N47_Commun1.indd 20

deux jours. Comme à chacune de ses éditions, le Florida Poker Tour proposera de nombreux lots, dont trois packs pour le World Poker Tour National Series et des prix en cash, pour un total de dotation estimé à 34 000 €. Les tarifs pour les packages en pension complète (boissons comprises) et accès aux tournois varient en fonction du jour d’arrivée et du nombre de personnes, allant de 560 € à 680 € pour la formule Passion, à 610 € et 750 € pour la formule Détente. Les tarifs pour les accompagnateurs, sans l’accès aux tournois, vont de 290 € à 480 € en fonction de la formule et du nombre de nuits. Le casino Lloret de Mar proposera tous les soirs de la semaine des tournois payants et des tables de cash-game. Les dates de ces deux éditions ne sont pas encore annoncées. Pour plus d’informations sur ces vacances 100 % poker au cœur de la Costa Brava, rendez-vous sur www.floridapoker-tour.com.

décembre 2013

20/11/13 22:16


PK52_N47_Commun1.indd 21

20/11/13 22:16


actualités

l éVéNEMENT LIVE l LE WPT NATIONAL SERIES REVIENT AU DEBUT DU MOIS DE DéCEMBRE à BRUXELLES

A

près le succès de la première édition du WPT National Series Bruxelles, où 450 joueurs s’étaient retrouvés au Grand Casino Brussels-Viage en février dernier pour assister à la victoire du joueur russe Yunoz Tuguz pour 135 000 €, le World Poker Tour et le casino de la capitale belge consolident leur collaboration avec la tenue de trois festivals, en décembre 2013, et en mars et juin 2014. Le casino Viage recevra tout d’abord le WPT National Brussels Fall Series du 4 au 9 décembre, avec un Main Event à 750 € de buy-in, qui se tiendra à partir du 6 décembre (trois satellites à 115 € seront organisés les 4, 5 et 6 décembre). Le programme des side events prévoit un WPTN Great Max à 330 € le 5 décembre, un WPT Win The Button à 115 € le 7, et un WPTN Experience à 250 €, joué le 8. Puis, le Win2Day.be WPT National Bruxelles à 1 500 € reviendra du 3 au 9 mars 2014, pour viser un nouveau record de participation, et il sera accompagné d’un High Roller à 3 000 €. Et une troisième compétition est annoncée pour juin 2014, sans que les dates soient arrêtées pour l’instant. Cerise sur le gâteau, la nouvelle salle de poker habillée aux couleurs du WPT, inaugurée au mois d’octobre par Mike Sexton, Vince Van Patten et la Royal Flush Girl Tugba Ercan, sera le théâtre de ces trois rencontres, et proposera de nombreuses tables en NLH 2/2, 2/4, 5/5, 5/10, 25/50, ainsi qu’en Omaha, variante de plus en plus populaire au Grand Casino Viage. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur : www.wpt.com et www.pokergcb.be

22

PK52_N47_Commun1.indd 22

PROgRAmmE du WPT NATIONAL BRuSSELS FALL SERIES Mer. 4 Déc. • (18:00) : Super Satellite à 100 € + 15 € pour le Main Event Jeu. 5 Déc. • (17:00) : WPTN Great Max à 300 € + 30 € • (18:00) : Turbo Satellite à 100 € + 15 € pour le Main Event Ven. 6 Déc. • (16:00) : WPT National Bruxelles à 675 € + 75 € Day 1A • (20:00) : Turbo Satellite à 100 € + 15 € pour le Main Event saM. 7 Déc. • (14:00) : WPT National Bruxelles à 675 € + 75 € Day 1B • (20:00) : WPTN Win The Button à 100 € + 15 € DiM. 8 Déc. • (14:00) : WPT National Bruxelles Day 2 • (18:00) : WPTN Experience à 225 € + 25 € lun. 9 Déc. • (14:00) : WPT National Bruxelles Finale

PROgRAmmE du WPT NATIONAL SERIES BRuxELLES 2014 Mer. 5 Mars • (18:00) : Super Satellite à 200 € + 20 € pour le Main Event • (20:00) : Super Satellite à 300 € + 30 € pour le High Roller Jeu. 6 Mars • (14:00) : WPT National Series Bruxelles à 1 350 € + 150 € Day 1A • (20:00) : Satellite à 200 € + 20 € pour le Main Event Ven. 7 Mars • (14:00) : WPT National Series Bruxelles à 1 350 € + 150 € Day 1B • (18:00) : WPTN Wanted Bounty à 200 € + 100 € + 30 € saM. 8 Mars • (14:00) : WPT National Series Bruxelles Day 2 • (20:00) : WPTN Pot Limit Omaha Turbo 8-Handed à 150 € + 20 € DiM. 9 Mars • (14:00) : WPT National Series Bruxelles Day 3 • (17:00) : WPTN High Roller à 2 800 € + 200 € Day 1 • (19:00) : WPTN Great Max 8-Handed à 300 € + 30 € lun. 10 Mars • (14:00) : WPT National Series Bruxelles Finale • (15:00) : WPTN High Roller Finale     décembre 2013

21/11/13 08:21


PUB TERROUBI

décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 23

23

20/11/13 22:16


actualités

ÉVÉNEMENT LIVE SébaStien Ferrando sacré au deepStack open MauritiuS

P

our la première fois de son histoire, le DSO a traversé l’océan Indien pour poser ses bagages sur l’île Maurice. Du 7 au 11 novembre, le casino Ti Vegas de Grand Baie a été le théâtre de cette intense compétition avec, en point de mire, le très populaire Main Event au buy-in de 550 € où chaque joueur a débuté avec 50 000 jetons pour des niveaux de 50 minutes. 121 joueurs ont répondu à l’appel de cet événement très attendu, avec pour le vainqueur un joli gain de 15 000 €. À l’issue des deux Day 1, Nicolas De San prenait les commandes du field avec 272 500 jetons, suivi de près par le Réunionnais Sébastien Ferrando, un régulier des parties mauriciennes. De San s’inclinait avant l’entrée dans les quinze places payées, et laissait la place à Ferrando, qui arrivait en table finale avec une énorme avance sur ses adversaires. Le seul à pouvoir résister à la domination du Français était le joueur mauricien Josian Deelawon, qui parvenait à se frayer un chemin jusqu’au heads-up en éliminant un grand nombre de ses adversaires. Parti avec un net retard, le joueur local tentait d’inverser la tendance en faisant tapis à toutes les mains, mais Ferrando a su attendre les bons spots pour payer, et décrocher les 15 060 € du premier prix, laissant 10 000 € à Deelawon. La prochaine et dernière étape de cette Saison 4 du DSO se déroulera au Cercle Cadet, du 15 au 19 janvier. Trois jours de départ seront prévus pour accueillir les 700 joueurs attendus.

DSO MauritiuS Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e

sébastien Ferrando 15 000 € Josian deelawon 10 000 € Jean-Pierre tseng 6 000 € naleen beek 5 000 € Farid kerkar 4 000 € Patrick François 3 400 € Farid khudaroo 2 600 € alain gourier 2 220 € Jean-François Ferre 1 880 €

INsoLITE Jay Farber passe à la caisse D

an Bilzerian est toujours dans les bons coups. Il y a quelques semaines, nous avions appris que l’acteur, joueur de poker et businessman avait acheté quelques parts – 20 % pour être précis – du buy-in de Jay Farber lors du Main Event. Ce dernier, runner-up de l’épreuve, a tenu parole et donné à son compatriote la part qui lui revenait. Dan Bilzerian a posté sur Instagram une photo de ses gains avec le commentaire suivant : « J’avais donné 2 000 $ à Jay Farber pour quelques efforts lors des WSOP. Aujourd’hui, il m’a donné ça… »

24

PK52_N47_Commun1.indd 24

    décembre 2013

20/11/13 22:32


actualités

WorLd PokEr Tour GruiSSeM signe la passe de deux U

n good run est toujours le bienvenu, mais que dire alors quand celui-ci survient lors de tournois aux buy-in à six chiffres ? Ce week-end, Philipp Gruissem a remporté la troisième édition de la nouvelle formule lancée par le World Poker Tour, l’Alpha8. Une sacrée performance qui lui permet d’ajouter un nouveau trophée prestigieux dans son armoire. En triomphant dans les Caraïbes, sur l’île de Saint-Christophe, l’Allemand

succède… à lui-même. Lors du deuxième volet à Londres en octobre, il s’était en effet déjà imposé. Lors du Day 1, 23 joueurs – 5 ont profité du droit de re-entry – se sont acquittés des 100 000 $ exigés pour s’asseoir à table. Parmi eux, on pouvait retrouver de nombreuses méga-stars du circuit telles qu’Antonio Esfandiari, Jason Koon, Tobias Reinkemeier, Sorel Mizzi, Isaac Haxton ou encore Scott Seiver.

WPt alPha8 Saint-ChriStOPhe résultat des plaCes payées 1er 2e 3e 4e 5e

PhiliPP gruissem 1 086 400 $ tom macdonald 679 000 $ mike mcdonald 434 560 $ Jason koon 298 760 $ scott seiver 217 280 $

TÉLÉVIsIoN La MaiSon du bLuFF saison 4 L’

émission de télévision mariant à la fois poker et téléréalité fait son grand retour sur NRJ12 en mars prochain. Pour cette 4e édition, tous les ingrédients qui ont fait le succès du programme seront une nouvelle fois au rendez-vous : une destination de rêve, une villa paradisiaque et une véritable académie de poker. Le vainqueur aura le privilège de décrocher un contrat de joueur professionnel d’une valeur de 100 000 € et d’intégrer la Team TVStars. 50 000 € seront également à se partager entre les plus performants. Les candidats seront soumis à rude épreuve avec des challenges inédits, des défis originaux et une multitude d’épreuves spectaculaires. Les meilleurs joueurs du circuit, dont ElkY, prodigueront de précieux conseils tout au long de l’aventure. Qualifiez-vous sur PokerStars.fr !

décembre 2013   

PK52_N47_Commun1.indd 25

25

20/11/13 22:32


Poker business

bruno benVeniste et alexanDre DreyFus

les gPi eurOPean POker awarDs s’installent à deauville l’événement le plus attendu par la communauté poker, les gPi european Poker awards, aura lieu cette année au casino de deauville, en marge de l’european Poker Tour, le 29 janvier 2014. sponsorisée par Pokerstars et lucien barrière Hôtels et Casinos, cette cérémonie est organisée par global Poker index et Poker52, et présidée par bruno Fitoussi. son jury d’experts européens, avec notamment alexandre dreyfus (président du gPi) et bruno benveniste (directeur de la publication de Poker52), décernera dix trophées. le public est quant à lui invité à voter directement sur le site des gPi european Poker awards (www.gpi-europeanpokerawards.com) afin de déterminer la personnalité poker de l’année. rencontre avec alexandre dreyfus, qui nous présente les nouveautés de l’édition 2013. Par Jérôme Schmidt

26

PK52_N47_Commun1.indd 26

décembre 2013

20/11/13 22:17


gPi euroPean Poker awarDs

les CatégOries Des gPi eurOPean POker awarDs 2013 • live european Player of the Year, décerné au premier du classement GPI Europe 2013 • best Tournament Performance, nominé par le Nomination Panel et désigné par vote du jury • rookie of the Year, nominé par le Nomination Panel et désigné par vote du jury • europe’s leading lady, décerné à la première joueuse du classement GPI Europe 2013 • Poker industry Person of the year, nominé par le Nomination Panel et désigné par vote du jury • internet Player of the Year, nominé par le Nomination Panel et désigné par vote du jury • best european event of the Year, nominé par le Nomination Panel et désigné par vote du jury • lifetime achievement award, désigné par vote du Nomination Panel • jury Prize, désigné par vote du jury • Poker Personality of the Year, élu uniquement par vote du public sur le site des GPI European Poker Awards : www.gpi-europeanpokerawards.com. Un voyage pour deux personnes sera offert à l’un des votants par tirage au sort afin de venir assister à la cérémonie (détails du tirage au sort prochainement sur le site).

Pouvez-vous nous Présenter les nouveautés de la cérémonie 2013 ? Les changements les plus importants sont évidemment le fait que nous avons décidé, Poker52 et GPI, de déménager l’événement au casino de Deauville pendant l’EPT. Cela va permettre de donner une plus grande visibilité à l’événement car l’ensemble des médias poker seront déjà là, ainsi que la communauté et les joueurs. Je souhaite que l’on passe d’un événement élitiste à un événement plus large qui permettra de toucher un public plus important. Nous allons d’ailleurs essayer d’avoir des médias non-poker, et notamment sportifs, avec le soutien de nos deux nouveaux sponsors : Pokerstars et le Groupe Barrière. L’idée est vraiment d’en faire LE rendezvous de l’industrie, en mélangeant les joueurs, les acteurs, les opérateurs et les gens de l’ombre. C’est une nouvelle étape pour ce 13e rendez-vous. Quel bilan tirez-vous du Global Poker index Pour le moment ? Je pense que nous avons réussi notre premier pari, faire de Global Poker Index la « ranking authority » dans le monde du poker. Nous avons même reçu le soutien d’European Poker Tour, qui est le plus gros circuit mondial de poker, et qui reconnaît notre travail et notre vision. Nous allons annoncer très prochainement d’autant plus de circuits, de festivals et de casinos qui vont utiliser GPI comme outil de référence. Quelles évolutions sont Prévues Pour Hendonmob et GPi ? Nous avons racheté HendonMob cet été et investissons significativement pour permettre à la société de consolider sa place de leader de « poker database ». GPI & HendonMob étaient complémentaires et désormais sur les sites respectifs, qui touchent plus de 4 millions de visiteurs par an, nous offrons un service complet aux internautes. La prochaine étape, c’est une couverture plus large des événements par HendonMob, et un ranking adapté et labélisé GPI pour tous les organisateurs d’événements. Nous souhaitons devenir une « poker authority » et je pense que l’association GPI/HendonMob permet d’achever cette initiative. La prochaine étape sera de promouvoir le poker comme un sport et de réaliser des partenariats avec des médias pour permettre de développer le poker en dehors de son environnement actuel. Nous avons un plan à trois ans et sommes très confiants.

gPi & Hendonmob éTaienT ComPlémenTaires eT désormais sur les siTes resPeCTiFs, qui TouCHenT Plus de 4 millions de visiTeurs Par an, nous oFFrons un serviCe ComPleT aux inTernauTes. décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 27

27

20/11/13 22:17


rePortage

Fabrice soulier et aDrian Mateos Diaz

WSOPE 2013 MAIN EVENT

FaBriCe sOulier frôle l’eXploit après le magnifique deuxième bracelet de roger Hairabedian, il y avait quelque chose dans l’atmosphère de ce main event des wsoPe qui mettait la puce à l’oreille. quelque chose de spécial allait se passer. mais de quel côté ? Phil Hellmuth, daniel negreanu ? non, il fallait aller voir dans le camp tricolore pour saisir. onze Français sur les quarante joueurs dans l’argent. encore sept sur vingt-quatre au début du day 4. Trois dans les dix derniers. deux encore dans le top 4. on est vraiment passés à deux doigts du bracelet. un deuxième pour Fabrice soulier ? un premier pour jérôme Hugé, qui termine comme il a commencé, dans le haut du classement ? Finalement non. mais les émotions étaient bien là. Par Philippe Lemaire / Photos : Jules Pochy

28

PK52_N47_Commun1.indd 28

décembre 2013

20/11/13 22:17


wsoPe 2013 Main eVent

Premier jour, Premiers accidents

Avec 30 000 jetons et des niveaux de 90 minutes, on avait le temps de voir venir dans le Main Event des WSOPE. Cela n’empêchait pas certains de sauter dans les premières minutes, à l’instar de Lionel Rozenberg ou Stéphane Girault, arrivé septième l’an passé. Les premiers niveaux étaient notamment marqués par quelques clashs entre Marvin Rettenmaier et James Alexander, l’homme qui avait mis un bad à Nicolas Le Floch dans le Main Event des WSOP. Rettenmaier n’allait d’ailleurs pas beaucoup plus loin que le troisième break, à l’issue duquel son compatriote Dominik Nitsche avait pris la tête. Peu avant la pause dîner, c’est Estelle Denis qui était envoyée sur le rail par Kevin MacPhee. La digestion n’était pas propice à Nazim Guillaud. Au dernier niveau de la journée, Romain Chauvassagne connaissait une triste fin lors d’un 4-bet avec AK payé par Q9 qui trouve une Dame sur la rivière. Une vingtaine de minutes avant la fin c’était le tour de Stéphane Verdier d’aller rejoindre la longue liste des éliminés de ce premier jour : Alban Juen, Jonathan Little, Kevin MacPhee, Ana Marquez, Dan Shak, Jason Mercier, Rui Cao… Paul Kuzmich pointait alors en tête avec 146k, suivi de près par Martin Hanowski (142k) et par le Français Jérôme Hugé (118k).

ludovic lacay Prend la tête

Au Jour 1B on attendait au moins 253 joueurs pour dépasser l’affluence de l’édition 2012 disputée à Cannes (420 entrants). Parmi eux, Jason Lavallée, qui bustait dans un pot 4-bet… où il faisait brelan pour trouver brelan supérieur en face chez Ravi Raghavan. Le runner-up du Main event WSOP 2012 Jesse Sylvia connaissait le même sort. Steve O’Dwyer se faisait sortir par Angelo Besnainou. Pendant ce temps, le public s’agglutinait autour de la table de la mort où Guillaume Darcourt côtoyait Daniel Negreanu, Phil Ivey et John Juanda. Après la pause dîner c’était la fin des haricots pour Ilan Boujenah. Nombreux étaient ceux qui pouvaient en dire autant : Brian Townsend, Bruno « Kool Shen » Lopes, Mika Guenni, Mike Leah, Jason Mann, Phil Laak, Ashton Griffin, Michael Mizrachi… Le dernier niveau était fatal à Sylvain Loosli et Samuel Behbehani, dernière victime du jour. C’est Ludovic Lacay qui s’emparait du chip lead sur la fin en trouvant les Flèches… Le joueur Winamax terminait la journée avec 163k soit un peu plus de cinq fois le tapis de départ. À la poursuite du tricolore, et dans le haut du classement, il y avait Ravi Raghavan, Loni Harwood, David Shallow mais aussi Marc-André Ladouceur, Ole Schemion et le vainqueur de l’EPT Deauville 2013, Rémi Castaignon.

sortie et Kurganov le chip lead. C’est un bad beat qui avait alors raison d’Erik Seidel. Après le coup que Fabrice Soulier portait au tapis d’Hellmuth (JdJh contre AsKs), le Poker Brat annonçait à Fabsoul avec arrogance qu’il allait « sortir dans les 40-50 joueurs ». Philippe Ktorza n’avait pas besoin d’une telle malédiction : le joueur PMU s’inclinait sur un flip contre Alexandre Amiel. De son côté, Jacques Guenni quittait la partie sur un bad beat (Dames contre Valets). Après le départ de Russell Thomas et Guillaume Darcourt, le field ne comptait plus que 200 joueurs. En milieu d’après-midi ç’en était fini pour ElkY. Benjamin Pollak ne connaissait pas plus de réussite, et Manu Bevand lui emboîtait le pas. Et il n’y avait pas que les Français à faire les frais de ce deuxième jour : Dave Ulliott, Max Steinberg, Mohsin Charania, Eugene Katchalov et Vitaly Lunkin se retrouvaient tous sur le rail à un moment ou à un autre.

Hauteur et retour de Flamme Pour iGor kurGanov

Igor Kurganov, histoire de confirmer son chip lead devant Ludovic Lacay, s’offrait le scalp de Phil Ivey. À la troisième pause, ses 260 000 jetons le plaçaient en tête des 145 survivants. À la reprise, Quentin Lecomte envoyait ses 10 BB au HJ avec AsQh. Pas de chance, le CO avait AhKc. JeanMichel Texier avait l’insigne honneur de se faire achever par Daniel Negreanu. Et les têtes continuaient à tomber : Ronan Monfort, Eliott Smith, Giuseppe Zarbo et Franck Kalfon. Pendant ce temps, un joueur se hissait peu à peu à l’avant du peloton : Jeremy Ausmus, le vainqueur de l’Event #4 PLO. C’est aussi le moment que choisissait Fabrice Soulier pour faire payer son arrogance au tenant du titre. Et comment clouer le bec à Hellmuth plus définitivement qu’en l’envoyant sur le rail ? Peu avant le dernier break du jour, Antoine Saout déclarait forfait, aussitôt imité par Marc Uzan. Flavien Guenan réglait son compte à Loni Harwood luDoVic lacay

PHil HellmutH lit (très mal) l’avenir de Fabsoul

En définitive, ils étaient 375 participants à s’acquitter des 10 450 € de buy-in, un nombre en recul par rapport à l’année précédente. Le Day 2 était plutôt court pour l’un d’entre eux, Ole Schemion : il se retrouvait avec AK sur un flop avec un Roi contre les As pour Igor Kurganov. Schemion prenait la

décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 29

29

20/11/13 22:17


rePortage

et Suat Uyanik s’occupait de Sorel Mizzi. Jean-Philippe Rohr quittait lui aussi la course. Igor Kurganov avait beau avoir squatté le chip lead pendant pas mal de temps, tous ces jetons ne l’emmenaient pas bien loin : déplacé à la table de Ludovic Lacay il se retrouvait laminé par le Brésilien Ariel Celestino. La journée se terminait aussi sans Max Steinberg, Martin Finger et Ange-Mathieu Bonvarlet.

Hécatombe avec l’arGent en vue

Au début du Day 3, il n’y avait plus que 70 joueurs en piste et en ligne de mire 40 places payées. Avec une moyenne à 160k, de nombreux tricolores se trouvaient en relativement bonne position, dont Ludovic Lacay, que seul Dominik Nitsche dépassait en tête du tournoi dix minutes avant la fin du deuxième jour. La partie reprenait sur les blindes 1,2-2,4k (400) qui étaient fatales à Paul Guichard. En tout, ce premier niveau faisait dix victimes, dont Nicolas Levi et Nicolas Dervaux. Puis de nouveau trois Français au début du suivant : Suat Uyanik (sorti par Adrien Allain), Rémi Castaignon et Jérémy Routier. Juste avant la deuxième pause, Éric Sfez, joueur très créatif qui a notamment remporté le High Roller de l’EPT Deauville, prenait le chip lead dans un coup où son AKo était opposé à une paire de 10. Quant à Nicolas Cardyn, toute possibilité d’égaler sa performance de l’année dernière (11e pour 52 416 €) s’envolait dans un combat de blindes avec AsKs contre les Rois. Le parcours s’arrêtait aussi pour Aaron Lim, vainqueur d’un bracelet lors des WSOP APAC plus tôt dans l’année et finaliste de la dernière édition du Partouche Poker Tour : Dominik Nitsche avait les Dames et lui seulement les Valets. Plus que 46 joueurs…

rien à Faire contre adrian mateos diaz

Au début du Day 4, sept Français pouvaient encore prétendre au titre : Fabrice Soulier bien sûr, mais aussi Ludovic Lacay, Flavien Guenan, Adrien Allain, Jérôme Hugé, Alain Bauer et Romain Kazarian. Mais ils devaient pour cela se lancer à l’assaut d’Adrian Mateos Diaz et Daniel Steinberg, les deux seuls à avoir franchi le million de jetons. Ludovic Lacay était la première victime du jour, bientôt rejoint par Alain Bauer, qui n’est « pas fait pour jouer à midi ». Flavien Guenan prenait une 18e place assortie de 23 750 €. Adrien Allain échouait en 13e position, face aux Valets d’Adrian Mateos Diaz qui n’arrêtait pas de toucher des premium. Romain Kazarian était victime de la chance de Fabrice : un brelan au turn contribuait à pousser le qualifié au BPT Lille vers la sortie juste avant la dernière table. Avec deux tricolores sur les six derniers, on pouvait se mettre à rêver, mais il n’y avait rien à faire contre la chance insolente de l’Espagnol. Après un set-up impensable AA vs KK contre Shannon Shorr, Mateos Diaz avait plus d’un million d’avance sur son plus proche poursuivant. Jérôme Hugé s’emparait finalement de la quatrième place. Quant à Fabrice Soulier, après quatre heures et trente minutes de HU et un renversement total de la situation, il devait finalement concéder la victoire à Adrian Mateos Diaz sur un coup qui aurait pu être à l’origine d’un beau come-back : au tapis avec 8d9d sur un flop 4cJh9s il se faisait payer avec AsKc. Un Roi sur le tournant en décidait autrement. That’s poker…

Fabrice soulier ProFite de la bulle

Après un flip perdu par James Dempsey et un ultime bad beat pour Patrick Schuhl, Giuseppe Sammartino prenait la 42e place et c’était la bulle. Au début du main-par-main, Adrien Allain, Alexandre Amiel, Nassar Firas, Todd Terry et Romain Kazarian étaient en danger. Mais c’était Flavien Guenan qui avait vraiment chaud : au tapis avec les Dames contre les Rois pour Benny Spindler, il était sauvé par une Dame providentielle. Un coup clé du tournoi opposait alors Fabrice Soulier et Dominik Nitsche. Le bluff tenté par l’Allemand se heurtait à la couleur de Fabrice qui se retrouvait propulsé à plus de 600k, dans le haut du classement. C’est finalement James Alexander, 19e lors du dernier Main Event WSOP, qui faisait la bulle après 73 minutes de main-par-main. L’action décuplait et au prochain break ils n’étaient déjà plus que 35. Fabrice Soulier, bien emmitouflé dans son écharpe, était désormais devant Dominik Nitsche. Alexandre Amiel et Éric Sfez sautaient eux dans les places payées (21 750 €). Le même sort était réservé à Scott Clements, Guillaume Marrucho et Sam Holden. Pour clôturer cette journée trépidante, Daniel Negreanu sortait en 25e position avec KhTh contre AcKd. C’est le quatrième ITM du Kid Poker en WSOPE. 30

PK52_N47_Commun1.indd 30

Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e

aDrian Mateos Diaz 1 000 000 € Fabrice soulier 610 000 € DoMinik nitsche 400 000 € JérôMe hugé 251 000 € raVi raghaVan 176 000 € benny sPinDler 126 000 € anDrei konoPelko 101 000 € shannon shorr 77 500 € Daniel steinberg 59 500 € décembre 2013

20/11/13 22:17


PK52_N47_Commun1.indd 31

20/11/13 22:17


rePortage

FINALE WSOP

ryan riess la loi des séries bien malin celui qui aurait pu prédire l’issue de la 44e finale des championnats du monde de poker… annoncée par nombre d’observateurs comme la plus relevée de l’histoire. avec la présence d’une star incontestée du circuit (j. C. Tran), de pros formés à la dure école d’internet (david benefield, sylvain loosli, amir lehavot), d’un québécois fantasque (marc-étienne mclaughlin), ou encore d’un « vieux jeune » broke sur le retour (mark newhouse), nous avions affaire à une partie ouverte sur le papier, où chacun avait ses chances, y compris l’unique amateur pur de la finale, le fêtard professionnel jay Farber, arrivé sur le podium télévisé avec un gros tapis et le soutien des nombreux pros rencontrés au fil des années dans les établissements de nuit de vegas où il travaille. Par Benjamin Gallen

32

PK52_N47_Commun1.indd 32

décembre 2013

20/11/13 22:17


m

Finale wsoP

Mais en définitive, c’est un paradoxe qui marquera ce cru 2013 du Main Event des World Series of Poker : une finale poids lourd, débordant de talent comme peut-être jamais auparavant… mais aussi une finale très critiquée par les observateurs. Grâce à l’ingénieux dispositif mis en place par la chaîne ESPN, les cartes cachées des joueurs étaient affichées à l’écran en quasi-direct, mettant à nu la stratégie de tous les finalistes… et donc parfois leurs erreurs. Devant des coups borderline et décisions contestables observées au cours de la partie, certains pros ont eu la dent dure sur les réseaux sociaux : « Ils ont eu des mois pour se préparer… et voilà le résultat », dira par exemple Dan Smith. « Une finale désastreuse », renchérira Mike McDonald. D’autres seront plus indulgents, expliquant que c’était justement l’absence de fish à la table qui donnait à la table finale son rythme si particulier, comme si le niveau élevé des joueurs les avait mutuellement neutralisés. Et puis il ne faut pas oublier l’enjeu – il s’agit du plus gros tournoi de l’année après tout : « Dans l’ensemble, tout le monde faisait très attention aux paliers de gains », expliquera le pro belge Davidi Kitai. « La plupart des coups se jouaient avant le flop. » Déception majeure de cette finale : J. C. Tran, annoncé comme favori logique avec son statut de chip leader et le palmarès le plus fourni parmi les finalistes. « Il ne semblait pas préparé à ce que tout le monde l’attaque d’entrée de jeu », dira Kitai. En revanche, concert d’applaudissements pour Jay Farber : en déficit technique évident, l’amateur a pourtant fait preuve d’un courage remarquable, agressant à de nombreuses reprises les professionnels qui lui faisaient face. Des bons points ont aussi été distribués à Marc-Étienne McLaughlin, véritable animateur de cette finale avec sa stratégie imprévisible, et à Amir Lehavot, parfaitement maître de son style de jeu conservateur, propre et efficace.

aMir lehaVot Voit le Verre à Moitié Plein aPrès son éliMination en troisièMe Place.

En définitive, qui aura tiré son épingle du jeu lors de cette finale étrange, moins ouverte que ce qu’on aurait pu prédire ? Ceux qui croient à l’existence d’une loi des séries avaient déjà la réponse depuis le début. Ainsi, comme en 2008 (Peter Eastgate, 22 ans), 2009 (Joe Cada, 21 ans), 2010 (Jonathan Duhamel, 23 ans), 2011 (Pius Heinz, 23 ans) et 2012 (Greg Merson, 24 ans), la victoire est revenue au plus jeune joueur de la table, un joueur presque complètement

le clan Français, où se Mélangeaient aMateurs et Pros, a aPPorté un soutien crucial à son chaMPion. décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 33

33

20/11/13 22:17


rePortage

rYan riess, 23 ans, esT un ProFessionnel à Peine sorTi de l’œuF Puisque Ce n’esT qu’en déCembre dernier qu’il a déCidé de Faire le grand sauT, aPrès avoir remPorTé Plus de 230 000 dollars lors d’une éTaPe du wsoP CirCuiT… alors qu’il n’avaiT que 50 dollars en PoCHe une semaine Plus TôT !

préliminaires, mais ses premiers mots post-victoire seront fidèles au personnage : « Je crois que je suis le meilleur joueur du monde ! » Dix ans après avoir été fasciné par la victoire de Chris Moneymaker alors qu’il était encore adolescent, Ryan Riess voit ses rêves exaucés. On souhaite au nouvel ambassadeur du poker, qui confiait à CardPlayer peu avant sa victoire qu’il « cramait l’argent comme s’il poussait sur les arbres » de garder la tête froide avec son pactole tout neuf de 8,3 millions de dollars… Pas facile : certains de ses prédécesseurs peuvent en témoigner.

loosli in tHe sky witH diamonds

Sylvain Loosli peut être fier. Depuis la troisième place d’Antoine Saout lors de l’édition 2009 du Main Event, jamais le monde du poker français ne s’était autant enthousiasmé pour une partie de poker. C’est par milliers que les fans tricolores ont vibré tout au long d’une nuit mémorable. Après un départ catastrophique qui l’a vu faire doubler bien

K J malgré lui le dangereux David Benefield (son

ne

K 9 inconnu auparavant. En l’occurrence Ryan Riess, 23 ans, professionnel à peine sorti de l’œuf puisque ce n’est qu’en décembre dernier qu’il a décidé de faire le grand saut, après avoir remporté plus de 230 000 dollars lors d’une étape du WSOP Circuit… alors qu’il n’avait que 50 dollars en poche une semaine plus tôt ! Le gamin du Michigan avait choqué (pour ne pas dire agacé) son monde durant les trois mois avant la finale, annonçant à qui voulait l’entendre qu’il était certain de sa victoire et qu’aucune autre issue n’était possible. En finale, son style aura été plutôt mesuré et patient, adoptant un style plus serré que lors des phases

tenant pas contre all-in avant le flop), Sylvain est resté calme malgré un tapis amoindri qu’il réussira à reconstruire à force de patience et de décisions avisées. Professionnel de l’ombre habitué des grosses tables de cashgame d’Internet, Sylvain aura malgré tout réussi à tenir la dragée haute à ses adversaires jusqu’à son élimination en quatrième place. Gageons qu’il verra le verre à moitié plein : la France devra encore attendre pour couronner son premier champion du monde, mais ses 2,7 millions de gains lui laissent de quoi voir venir… et partir à la recherche d’autres titres.

aVantagé au niVeau Des cartes, ryan riess n’aura Pas eu troP De Mal à trioMPher De son Dernier aDVersaire, le très coMPétent Joueur aMateur Jay Farber. 34

PK52_N47_Commun1.indd 34

décembre 2013

20/11/13 22:17


Finale wsoP

on refait le match :

5 questiOns à sylvain lOOsli décris-nous ce Qui se Passe dans ta tête lorsQue tu Fais ton entrée sur le Podium télévisé. J’étais un peu crispé au début, je ne voulais pas commettre une erreur d’entrée de jeu. Mais une fois passées les premières mains, la pression est retombée et je suis rentré dans la partie. On oublie vite tout le cirque qu’il y a autour de la table pour se mettre dans une bulle et se concentrer sur le jeu. les observateurs ont eu l’imPression Que la Partie avait vraiment commencé cHez toi lorsQu’il ne restait Plus Que six joueurs à table. Oui, la finale n’a pas très bien démarré : les deux short stacks ont doublé d’entrée de jeu, l’un d’entre eux [David Benefield] contre moi. C’était le pire scénario possible, je suis tombé en huitième place presque immédiatement. Mais avec les coachs, on avait travaillé toutes les configurations possibles, et à ce moment, je savais que je n’avais pas d’autre choix que de resserrer mon jeu. Je n’ai pas paniqué outre mesure ! justement, Quel bilan tu tires de tout le travail de PréParation eFFectué avec ludovic, nicolas et davidi ? Clairement positif ! Ces deux mois de coaching intensif m’ont permis d’aborder plein de choses que je n’avais pas forcément en tête avant. Je suis arrivé en décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 35

finale serein, bien dans ma tête. Je suis content d’avoir réussi à appliquer le plan de jeu qu’on avait élaboré ensemble.

et il a eu beaucoup de belles mains : il méritait de gagner. Question bête mais inévitable : Que vas-tu Faire avec tout ce PoGnon ?

un mot sur le vainQueur ? Avec les coachs, on avait beaucoup parlé de Ryan Riess avant la finale. Davidi en particulier avait prévenu qu’il serait dangereux et ne ferait pas beaucoup d’erreurs. En plus, il était clairement en confiance, il disait partout qu’il était le meilleur et qu’il allait gagner à coup sûr [rires] ! Riess a bien joué, il a bien géré son tapis

C’est sûr que c’est génial de pouvoir aborder l’avenir sereinement et mettre en place des projets. Je vais continuer d’investir dans des nouvelles boîtes, j’avais déjà commencé avant la finale, et sûrement acheter un appartement à Londres. Après, l’objectif est simple : remporter un titre ! On me verra un peu partout sur le circuit dans les mois qui viennent. 35

20/11/13 22:17


rePortage

l’avis Des COaChs niCOlas CarDyn « Sylvain était déjà un très bon joueur de poker avant d’arriver en finale du Main Event. Il a donc été facile de travailler avec lui, on est entrés directement dans le vif du sujet, en le préparant notamment sur les styles de jeu qu’allaient adopter ses adversaires, et comment s’y adapter, sans chercher à modifier les fondamentaux de Sylvain. Sur place, c’était vraiment stressant. Entre les coups, on essayait de positiver, de le calmer et d’ajuster sa stratégie en temps réel en fonction de l’évolution des tapis. »

DaviDi kitai

« Sylvain a très bien réagi après un début de finale malchanceux pour lui. Il a réussi à imprimer sa marque sur le cours de la partie, en donnant notamment des casse-tête à McLaughlin, le joueur le plus dangereux de la table à mon avis. C’est contre lui qu’il a d’ailleurs commis sa seule vraie erreur [NDLR : un bluff malvenu sur un flop où le Québécois avait trouvé une couleur]. À titre personnel, ce fut une très belle expérience et

une aMBianCe De COuPe Du MOnDe

T

rès décrié lors de son lancement en 2008, le concept de « November Nine » (qui décale la finale des WSOP de juillet à novembre afin que celle-ci arrive après la diffusion télévisée des phases préliminaires du tournoi) a tout de même fini par s’imposer et rendre cette partie pareille à nulle autre. D’abord en permettant aux finalistes de préparer en profondeur leur finale trois mois durant, et aussi de constituer un groupe de supporters fourni pour venir les soutenir sur place. C’est donc une nouvelle fois dans une ambiance très spéciale que s’est déroulée la partie, chacun des clans rivalisant de créativité pour sortir du lot : déguisements de pandas chez les fans de Jay Farber, T-shirts détournant l’iconique « Obey » de Shepard Fairey pour ceux de J. C. Tran, perruques et chapeaux bleu-blanc-rouge dans le clan français… Mention spéciale aux Québécois rameutés par MarcÉtienne McLaughlin, très bruyants dans leurs tenues 100 % vertes.

36

PK52_N47_Commun1.indd 36

tout le monde y a appris beaucoup, pas seulement Sylvain. Être près de la table, au milieu de la foule et de l’excitation ne me donne qu’une seule envie : pouvoir faire partie des finalistes l’année prochaine ! »

luDOviC laCay

« Avec Riess à sa gauche et un Lehavot à la stratégie short stack parfaite, Sylvain n’avait pas un bon siège une fois qu’il ne restait plus que six joueurs. McLaughlin n’était pas attaquable non plus car il prenait pas mal de bons risques. Jay Farber nous a bluffés par son agression, à l’inverse de J. C. Tran dont beaucoup de décisions furent limites et à la stratégie reposant finalement trop sur de bonnes cartes, des bonnes cartes qu’il n’a pas eues. Le dernier carré opposait deux gros stacks (Riess, Farber) et deux shorts (Sylvain, Lehavot), c’était donc à ce moment une course au premier double-up : malheureusement pour Sylvain, c’est Lehavot qui l’a remportée, le forçant à pousser ses dix blindes avec Dame-7, ce qui était correct mathématiquement. Le tête-àtête final a vu le meilleur des deux joueurs s’imposer, avec un Riess rattrapant facilement son retard contre un Farber combatif mais techniquement en déficit. »

Classement de la table finale 1er ryan riess (usa) 8 361 570 $ 2e Jay Farber (usa) 5 174 357 $ 3e aMir lehaVot (usa/israël) 3 727 823 $ 4e sylVain loosli (France) 2 792 533 $ 5e J. c. tran (usa) 2 106 893 $ 6e Marc-étienne Maclaughlin (can) 1 601 024 $ 7e Michiel bruMMelhuis (Pays-bas) 1 225 356 $ 8e DaViD beneFielD (usa) 944 650 $ 9e Mark newhouse (usa) 733 224 $

décembre 2013

20/11/13 22:17


PK52_N47_Commun1.indd 37

20/11/13 22:17


PK52_N47_Commun1.indd 38

20/11/13 22:18


PK52_N47_Commun1.indd 39

20/11/13 22:18


rePortage

WPT GRANd PRIx dE PARIS

Charania revient de loin Ce wPT grand Prix à l’aviation Club de France a tenu toutes les promesses d’un grand tournoi. il y a eu d’abord un début divertissant avec de jolies filles et quelques excentricités vestimentaires. Puis le tenant du titre matt salsberg a alimenté le suspense en se positionnant pour le doublé dès le day 2. la suite des événements n’a pas été avare en rebondissements. d’abord victor Choupeaux qui parvient à s’extraire d’une mauvaise passe pour gagner le haut du tableau et finalement exploser en vol de façon spectaculaire. mais cela n’est encore rien à côté de l’incroyable retour de mohsin Charania qui réussit à combler un déficit de 7 contre 1 lors du heads-up ! Par Philippe Lemaire

40

PK52_N47_Commun1.indd 40

décembre 2013

20/11/13 22:18


wPt granD Prix De Paris

Premier jour : béret ou cHaussettes ?

C’est en présence de Mike Sexton et des pétillantes Royal Flush Girls que Nicolas Fraioli donne le coup d’envoi du WPT GP de Paris à l’Aviation Club de France. Les munitions de départ sont de 30 000 jetons et les blindes commencent à 50-100 pendant la première heure. Au deuxième niveau, Marvin Rettenmaier, béret vissé sur la tête, s’envoie en l’air avec le re-entry en ligne de mire. Avant la dernière pause du Day 1A, il est rejoint sur le rail par Dan Heimiller, détenteur d’un bracelet WSOP. Matt Salsberg, scénariste de Weeds et tenant du titre, se fait sortir par Todd Terry qui s’envole vers le chip lead. Quant à Phil Hellmuth, c’est Roger Hairabedian qui a raison de lui avec une couleur backdoor face à un brelan flopé. Pas grave, le Poker Brat aura une seconde chance. Idem pour John Juanda, à qui des chaussettes d’un goût douteux n’auront pas porté chance. Sur les 79 inscrits, 21 devront ainsi remettre la main au portefeuille pour rester dans le tournoi. Le Day 1B se distingue par une forte présence féminine (outre les sémillantes Royal Flush Girls) : Kara Scott, Sharon Cintamani, Rebecca Gérin, Ana Marquez, Carole Segoura et Florence Allera apportent une touche de charme dans ce monde de brutes. En fin de journée, 74 des 91 inscrits sont encore à leur place. C’est Hicham Hilmi qui est en tête. Il avait gagné son ticket en remportant le WPT National Annecy. Bien lui en a pris.

salsberG en route Pour le doublé ?

Avec des inscriptions ouvertes jusqu’à 16h30, le field s’augmente de 16 joueurs pour atteindre un total de 187 participants. Comme de nos jours tout augmente, les niveaux passent à 90 minutes, mais personne ne va s’en plaindre. Le premier niveau est fatal à Lee Markholt, Dan Heimiller, Daniel Alaei, Allyn Jaffrey Shulman ou encore Rémi Castaignon. Deuxième niveau : fin de partie pour Ilan Boujenah, Martin Finger, Gordon Huntly et le tout récent vainqueur du WSOP Europe, l’espagnol Adrian

Mateos Diaz, arrivé d’Enghien-les-Bains au lendemain de sa victoire sur Fabrice Soulier. Au niveau 8, on passe sous la barre des 100 participants avec la défection de Jean-Philippe Rohr, Arnaud Mattern, Paul Volpe, Antoine Saout ou encore Fadhil Farag. Émile Petit, lui, prend de l’altitude (165k jetons). Le niveau suivant, le dernier avant la pause dîner, voit Alain Bauer, le chanteur Grégoire (11e de l’édition 2012), Angel Guillen, Tommy Vedes et Vikash Dhorasoo sortir du jeu. Puis c’est le tour de Phil Laak. À la reprise, il reste 80 joueurs et 90 minutes de jeu. Benjamin Pollak subit le contrecoup de la digestion et capitule. Il est suivi d’Ole Schemion, Sergio Aido et enfin Ekrem Sanioglu, qui s’est montré un peu ambitieux contre Matt Salsberg. Le tenant du titre ne refuse pas la livraison, d’autant qu’elle lui octroie le chip lead par la même occasion.

il est temPs d’écrémer

Objectif affirmé du troisième jour : faire sauter la bulle. Le Canadien Timothy Adams, quatrième l’année dernière, fait sa part du boulot en alignant Tony G. Victor Choupeaux connaît un début de journée très difficile : il se fait en effet harceler par Dave Ulliott. Il fait tout de même partie des 54 rescapés à atteindre le premier break, au contraire de Bryn Kenney et Barry Greenstein. Peu après avoir fait fold Rettenmaier sur un 4-bet, Émile Petit doit subir la foudre teutonne de plein fouet. Impitoyable, Marvin envoie Émile sur le rail. À 40 joueurs left c’est au tour de Mohamed El Bakkouri et Philippe Ktorza de rendre les armes. Puis Jean-Noël Thorel s’offre la peau de Todd Terry, le CL du Day 1A, et dans la foulée puise allègrement dans les stacks de Hicham Hilmi et Athanasios Polychronopoulos pour flirter à son tour avec le chip lead. Rony Halimi n’est pas en reste : une série gagnante lui permet de comptabiliser 340k à quelques minutes de la pause dîner. Après le départ d’Athanasios Polychronopoulos et Dimitri Holdeew, ils ne sont plus

les Finalistes Du wPt granD Prix De Paris, aVec Mike sexton et Vince Van Patten décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 41

41

20/11/13 22:18


rePortage

le Heads-uP qui se PrésenTe alors esT du Pain béni : vasili Firsau Possède 4 898k ConTre seulemenT 712k CHez moHsin CHarania. mais l’amériCain n’a Pas enCore diT son dernier moT.

que 27 (trois tables de 9) pour 21 places payées. Big Roger est en mauvaise posture. Il limp de la petite blinde et lorsque Vasili Firsau le relance à tapis de la grosse blinde, il snap-call avec une paire de 10. Mais la chance est du côté de Vasili, qui touche une paire de Dames sur le flop pour achever Roger.

leader, Vasili Firsau. Il termine ainsi 9 e avec 32 765 € et une pilule difficile à avaler. Ali Mekhtoub sort peu de temps après, sur un flip, suivi par Bernard Guigon. Ils laissent la place à une table finale sans Français, malgré leur forte présence dans les places payées (7 sur 21). Cette table finale commence sur les chapeaux de roues pour le chip leader, Vasili Firsau. Après l’élimination rapide de Kimmo Kurko, Firsau s’offre le scalp de Christina Lindley avec les As puis d’Elliot Smith avec les Valets. Le temps de perdre un coup à tapis contre Mohsin Charania, le Biélorusse se débarrasse ensuite de Peter Apostolou avec AK contre QQ grâce à un Roi sur la rivière. Le heads-up qui se présente alors est du pain béni : Vasili Firsau possède 4 898k contre seulement 712k chez Mohsin Charania. Mais l’Américain n’a pas encore dit son dernier mot. Il s’accroche et remonte une (petite) partie de son retard monumental. Jusqu’à cette main qui devait sceller sa fin et se transforme en quinte backdoorrunner-runner. Touché au moral, Firsau s’effondre alors que Charania n’arrête plus de toucher des cartes. Jusqu’à finalement l’emporter à l’issue d’un de ces incroyables retournements de situation dont le poker a le secret.

set-uP et rêve brisé

L’objectif est manqué de peu. Au troisième jour, six niveaux ont été nécessaires pour passer de 65 à 24 joueurs. On commence donc ce nouveau jour à trois places de l’argent. Les infortunés sont dans l’ordre : David Hu (24 e), Eldos Davlet (23e) et Jonnie Sonelin (22e). Les autres peuvent à nouveau respirer : ils sont assurés de toucher 14 665 €. Et c’est ce que fait Guy Halimi. Une bonne opération : il s’était qualifié pour 700 € via les satellites mis en place à l’ACF. Après la sortie de Byron Kaverman, Darko Stojanovic s’empare de la 19 e place, quelques jours à peine après s’être octroyé un bracelet au Mixed-Max des WSOPE. Le prochain Français à quitter la piste est Rony Halimi. Lui aussi s’était qualifié via un satellite de l’Aviation Club de France. À 15 left, Kara Scott, qui avait été discrète jusque-là, 3-bet shove du bouton avec AQ, ce qui lui permet de remonter à 170k. Mais quelques minutes plus tard, dans la même position, son A8 se frotte aux As et c’est la fin. Ce sont aussi les As qui font chuter JeanNoël Thorel qui venait d’envoyer 30 blindes du bouton avec les Dames. Cruelle fin de partie Pour Jean-Noël qui s’incline comme l’an passé à quelques encablures de la table finale… Cette amère quinzième place lui rapporte 19 685 €. Quant à Matt Salsberg, c’est Victor Choupeaux qui met un terme à ses rêves de doublé avec AK contre TT et un Roi sur le flop. Choop enfonce le clou avec ces mots : « Allez ouste les millionnaires, à mon tour. »

une incroyable remontée

La 11e place et ses 23 910 € vont à Sinishtaj Gjergj puis c’est Marvin Rettenmaier qui fait place nette pour la dernière table. Après le dîner, Victor Choupeaux est victime d’une cruelle mésaventure : KK contre AA pour le chip 42

PK52_N47_Commun1.indd 42

Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e *

Mohsin charania (usa) 340 000 €* Vasili Firsau (belarus) 230 200 € Peter aPostolou (australie) 148 050 € elliot sMith (canaDa) 109 615 € christina linDley (usa) 82 280 € kiMMo kurko (FinlanDe) 65 790 € bernarD guigon (France) 54 690 € ali Mekhtoub (France) 43 860 € Victor chouPeaux (France) 32 765 €

TICKET à 15 400 $ POUR LE WPT CHAMPIONSHIP BORGATA INCLUS décembre 2013

20/11/13 22:18


Finale acFPoker tour

MohaMeD el bakkouri

roDolPhe Dethière

nicolas Faure

FINALE ACFPOKER TOUR

première place pour el BakkOuri à l’issue de la deuxième saison de l’aCFPoker Tour, la grande finale nous a réservé quelques surprises et aussi des enseignements. ainsi la surprenante stratégie à long terme de quentin lecomte : late reg et spew pour capitaliser sur une victoire future. ou la superstition de grégoire Ceran-maillard : emmener avec lui Philippe ktorza pour réitérer le palmarès de l’an dernier. mais c’est du côté de Carole segoura qu’on a réellement cru à la répétition : la runner-up de 2012 était toujours présente à 10 joueurs left. C’est finalement martial blangenwitsch qui s’est arrogé la deuxième place, laissant à mohamed el bakkouri la première marche du podium. Par Philippe Lemaire

Qui veut la Place de Florent marQues ?

La finale de la saison 2 de l’ACFPoker Tour s’est déroulée du 1er au 3 novembre avec un buy-in de 1 500 €. En échange, les joueurs disposaient de 30 000 jetons et de niveaux de 60 minutes pour succéder à Florent « Oui Oui » Marques, vainqueur de la première édition. Sa runner-up, Carole Segoura, était d’ailleurs présente pour tenter de faire encore mieux que l’an dernier. Grégoire CeranMaillard s’était qualifié lors du satellite freezout du jeudi soir qui avait délivré 14 tickets pour la grande finale. Mais le Team Manager de l’équipe PMU n’est pas venu seul : il a convaincu Philippe Ktorza de venir tenter sa chance pour faire aussi bien qu’en mars 2012 ! Grégoire avait en effet terminé 3e alors que Philippe avait pris la 9e place. Après décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 43

avoir fait un crochet par le Parc des Princes pour assister à la déroute de Lorient face au PSG, Quentin Lecomte et Julien Sitbon arrivaient juste avant le niveau 4. Il faut dire que les inscriptions étaient autorisées jusqu’à minuit et demie. Une demi-heure plus tard @2balla2lose était déjà sur le rail, affirmant pour se consoler qu’un tel spew était à coup sûr annonciateur d’une perf au WPT National Gruissan. À la clôture des inscriptions, on affichait 116 participants au compteur.

une PoiGnée d’éliminations

Après avoir fait les comptes, il s’avérait que les joueurs avaient généré un prizepool de 163 560 € qui serait distribué en quinze sommes échelonnées de 2 455 € à 43

20/11/13 22:18


rePortage

40 880 €. Cela étant, le jeu reprenait au niveau 5 (blindes 150-300, ante 25) avec les 97 survivants et une moyenne à 36k. En tête, Suat Uyanik pointait à 92k. Puis les carottes étaient cuites pour Philippe Ktorza et les éliminations se succédaient jusqu’au niveau suivant où les joueurs n’étaient déjà plus que 88. À la dernière pause de la journée, Laurent Polito dépassait (brièvement) Suat Uyanik. Il y avait encore 80 joueurs en course mais le rythme des éliminations commençait à s’accélérer : Jean-Louis Santoni, Ilan Boujenah, Pascal Leyo éliminé par Nicolas Faure… Au début du dernier niveau de la journée les effectifs n’étaient plus que de 66. Les blindes passaient à 400-800 (100) et la moyenne autour de 52,7k. Après l’élimination de Saul Berdugo, Paul Berende envoyait ses 15 BB avec 77 et était payé par Xilong Lin, le bourreau de Quentin Lecomte, avec les Valets. Ensuite Alexandre Réard jetait l’éponge peu après avoir vu ses Dames craquées par une couleur backdoor. Suivaient les éliminations de Nicolas Le Floch et d’Arnaud Peyroles et on remballait enfin pour la nuit.

la route de l’arGent

Au début du Day 2, il y avait encore 49 concurrents dans les starting-blocks et à l’arrivée seulement 15 places payées. Pour aider à faire le grand ménage, les blindes étaient de 500-1 000 (100) et la moyenne à 69k. Après que le chip leader a avalé tout cru le stack de Dan Heimiller, Laurent Polito s’offrait celui de Greg Ceran-Maillard. Le Team Manager pouvait rejoindre son poulain sur le rail. À la première pause on dénombrait déjà pas moins de douze victimes. Ensuite c’était le tour de Ludovic Sultan, Julien Sitbon, puis Nourredine Aittaleb, qui était victime d’un rush impressionnant de Rodolphe Dethière. C’est sur un 5-bet shove étonnant de Pascal Aznar avec une paire de 8 qu’Uyanik perdait le lead, histoire de nous rappeler si besoin était que les As ne tiennent pas toujours bon. À la pause, Rodolphe Dethière menait de peu un groupe de 27. Après le départ du runner-up de l’Event #1 des WSOP Europe, Adriano Torregrossa, l’ancien chip leader déchu Suat Uyanik déposait les armes aux portes de l’argent. Quant à la bulle proprement dite, c’est Laurent Polito qui en héritait. Il faut dire qu’avec sept blindes au début du main-par-main on ne donnait pas cher de sa peau. Quatre fois la boîte et puis s’en va… ahMeD Debabèche

44

PK52_N47_Commun1.indd 44

Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e

MohaMeD el bakkouri 27 000 € Martial blangenwitsch 25 000 € ahMeD Debabèche 22 940 € sébastien boyarD 21 000 € sébastien caVaiotti 21 000 € nicolas Faure 9 815 € Pascal aznar 8 180 € roDolPhe Dethière 6 540 € nicolas schull 4 910 €

une table Finale sans carole seGoura

Il ne fallait pas attendre bien longtemps pour voir partir les trois prix de 2 455 € : Yann Tranchant, Gabriel Leost et Michael Chetrit s’en chargeaient. Puis les chèques suivants (de 3 270 €) étaient attribués à Olivier Dahan, Hervé Gottrand et… Carole Segoura. Ayant trébuché à une place de la table finale, la dernière femme en course ne parvenait donc pas à égaler sa deuxième place de la Saison 1. C’est Nicolas Schull, qualifié pour 200 € sur le dernier satellite, qui devait quitter en premier l’ultime tablée. Puis c’était au tour de Rodolphe Dethière de s’incliner. Pascal Aznar s’envoyait alors en l’air avec 6-5 off puis Nicolas Faure s’emparait de la 6 e place (9 815 €). Les cinq survivants allaient prendre un peu l’air et quand ils revenaient, c’était avec l’accord suivant : 21 000 € pour chacun, 6 000 € pour le vainqueur, 4 000 € pour son runner-up et 1 940 € pour le troisième. Les deux places pour du beurre sont revenues à Nicolas Cavaiotti et Sébastien Boyard, qui avait déjà terminé quatrième de l’étape Bruxelloise. Vu l’ambiance détendue et chaleureuse, les choses se calmaient alors et les trois finalistes s’installaient pour durer… jusqu’à ce que Martial Blangenwitsch se réveille et élimine Ahmed Debabèche en troisième position. Mais alors que Martial disposait des deux tiers des jetons, Mohamed El Bakkouri doublait sur la première main du heads-up puis pliait l’affaire dans les dix minutes. carole segoura

suat uyanik

décembre 2013

20/11/13 22:18


PK52_N47_Commun1.indd 45

20/11/13 22:18


rePortage

WPT NATIONAL SERIES GRUISSAN

ilan BOuJenah tient son succès

le casino Phoebus recevait du 7 au 10 novembre le wPT national series gruissan et son main event à 1 500 € de buy-in, qui malgré un nouveau système de re-entry cumulator, a connu un succès mitigé, avec 179 participants contre 212 en novembre dernier, lors du sacre de Christophe Palmeri, qui avait alors décroché 91 000 €. le niveau était néanmoins très élevé, grâce à la concentration de grands noms du poker hexagonal, et après trois longues journées de jeu, ilan boujenah décrochait 55 000 € pour sa première victoire live depuis 12 mois, en dominant isabel baltazar, 3e pour 25 000 €, et Paul Tedeschi, runner-up pour 35 000 €. Par Julien Morello

46

PK52_N47_Commun1.indd 46

décembre 2013

20/11/13 22:18


C

wPt national series gruissan

Ce deuxième WPT NS Gruissan commençait en douceur, avec seulement 59 joueurs présents au début du Day 1A. Christophe Palmeri, le champion en titre, était évidemment de la partie, mais il sortait avant le 4 e niveau, rejoint dans les rails par Erwann Pecheux, André Comemale, Ricardo Manquant, ou encore Yannick Bonnet. Après sept niveaux d’une heure, 36 joueurs restaient en course, alors menés par Djabrayne Bouhlala, suivi par Jérémy Palvini et Mecit Turan, qui a remporté trois jours plus tôt le DSO Gruissan [voir encadré]. Alain Roy, Fred Casalta et Paul Tedeschi passaient également ce premier cap, à l’instar de Philippe Ktorza, Quentin Lecomte, Léo Truche et Alexandre Coussy.

erick tedescHi Passe en tête au day 1b

120 joueurs supplémentaires complétaient le field dans le Day 1B, portant le prizepool total à 232 000 €, à répartir entre les 21 meilleurs joueurs. Rebecca Gérin, Ricardo Manquant, Jean-Jacques Mars, Maxime Colom, Rémy Mougel et Julia Vassort entraient dans cette deuxième session mais ne réussissaient pas à garder tous leurs jetons jusqu’à la fin, au contraire de Christophe Palmeri qui se servait de sa deuxième chance pour revenir dans la compétition. 83 rescapés parvenaient à se hisser jusqu’au jour suivant, dont Erick Tedeschi, qui terminait dans les hauteurs du classement et prenait le chip lead général devant Bouhlala. Evrard Zaouche, Romain Chauvassagne, Arnaud Bizière et Jérôme Hugé, récent finaliste des WSOPE 2013, restaient en course, et dans les 116 joueurs à s’être qualifiés pour le Day 2, l’on retrouvait également Antonin Teisseire, Steven Moreau, Sarah Herzali, Damien Lhommeau et Ilan Boujenah.

la bulle Pour jérôme HuGé

Cette deuxième journée s’annonçait déterminante, puisqu’elle devait se terminer sur l’éclatement de la bulle. Les éliminations se succédaient sur un rythme soutenu au cours des douze niveaux de jeu de la session, et Sarah Herzali, Erick Tedeschi, Alexandre Coussy, Damien Lhommeau, Antonin Teisseire, Steven Moreau, Quentin Lecomte et Léo Truche comptaient parmi les bustés les plus connus. À l’approche de la bulle, le mainpar-main durait près d’une heure, et Paul Tedeschi, qui était entre-temps remonté en haut du classement, se chargeait de mettre fin à cette journée, en prenant le tapis de Jérôme Hugé avec les As contre Roi-Dame. Les 21 survivants étaient tous assurés de remporter un minimum de 3 000 €, et devant Tedeschi, Bouhlala et Ilan Boujenah, tous les trois dans le top 4, l’on retrouvait Allan Hedin, tandis que dans le reste du field figuraient encore Erwann Pecheux, Isabel Baltazar, Alain Roy, Olivier Paris et Philippe Ktorza.

boujenaH remPorte sa tF

Ce dernier était éliminé dès la deuxième main du Day 3 (21e, pour 3 000 €), rejoint deux rangs plus loin par Alain décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 47

Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e

ilan bouJenah 55 000 € Paul teDeschi 35 000 € isabel baltazar 25 000 € Jonathan haMarD 20 000 € Pierre barthéleMy 14 500 € DaViD Pailler 12 000 € oliVier DecaMPs 9 500 € DJabrayne bouhlala 8 000 €

Roy (19 e pour le même gain). Le qualifié Bwin Poker Fred Gindre prenait la 15e place, pour 4 000 €, suivi par Evrard Zaouche et Olivier Paris, respectivement 14 e et 13e, également pour 4 000 €. La tension montait au fur et à mesure que la table finale se dessinait, et le chip leader du début du jour, Allan Hedin, s’inclinait à la 11e place (5 000 €) suite à une rencontre avec Ilan Boujenah, imité rapidement par Christophe Palmeri, qui voyait ses espoirs de doublé s’envoler (10 e, pour 6 000 €) et Erwann Pecheux, malheureux bubble-boy de cette TF (9e, pour 7 000 €). Ilan Boujenah se retrouvait alors en tête, suivi par le qualifié PMU Poker Jonathan Hamard et Olivier Decamps. Bouhlala était le premier à sortir (8 000 €) et la suite de la finale voyait Paul Tedeschi reconstruire un stack, alors que Decamps craquait en 7e position (9 500 €). David Pailler (12 000 €) et Pierre Barthélemy (14 500 €) étaient les suivants sur la liste, et Tedeschi continuait sur sa lancée, au détriment de Hamard, qui récoltait tout de même 20 000 € pour sa 4 e place. Isabel Baltazar prenait la dernière marche du podium (25 000 €), et Boujenah commençait son headsup face à Tedeschi avec un léger retard. Déterminé à décrocher un titre majeur après près d’un an sans victoire sur le circuit live, Ilan Boujenah parvenait à renverser la tendance, et s’imposait sur la dernière main avec les As contre Roi-8, décrochant 55 000 € pour son succès, et laissant 35 000 € à son runner-up. 47

20/11/13 22:18


reportage

trOiS queStiOnS à... ilan BOujenah

Par Boris Rouah

Quelles sont tes premières impression après cette Victoire ? Je suis rassuré. Ça faisait presque un an que je n’atteignais plus les places payées en live et que je n’arrivais pas à faire la différence sur les fins de tournois online. Et toujours avec l’impression de me faire « voler ». Les symptômes sont classiques. On se pose des questions sur son jeu et on doute. Mais le plus drôle, ce sont les gens qui vous font douter en vous demandant de raconter des coups tout en étant à la recherche d’éventuelles erreurs (très souvent avec un réel manque d’objectivité). Le but est de se rassurer en se disant : « Si je gagne, c’est que je joue bien et non que je good run. » tu signes ta première Victoire majeure sur le circuit. une saVeur particulière ? Non, pas du tout. Certes le trophée est beau et c’est un WPT, mais c’est avant tout un tournoi à 1 500 € avec moins de 200 joueurs et un niveau assez faible. La seule saveur particulière est que j’ai l’impression de remettre les choses à leur place (du moins dans la tête des gens « result oriented » ou simplets). Ne pas faire de résultats sur la trentaine de tournois que j’ai pu jouer cette année n’a rien d’anormal.

Tout comme faire deux ou trois tables finales en un an n’a rien d’extraordinaire. J’ai eu l’impression que j’étais condamné à perdre toute l’année. Certains de mes amis (même ceux à qui j’ai appris à jouer et qui eux, de leur côté, gagnent) doutaient de moi. Cela m’a vraiment vexé. Les gens ont la mémoire courte et à ce jeu, le meilleur ne gagne pas toujours. Un seul coup suffit à t’éliminer. Le poker est bien plus cruel qu’on ne l’imagine. tu disais il y a peu Que le poker aVait moins d’importance dans ta Vie. j’imagine Que cette Victoire te donne une motiVation supplémentaire pour la suite ? Je disais que j’étais moins passionné et tout cela ne va pas changer grand-chose. Par contre, j’ai soif de victoire comme jamais. Je suis passé assez près de nombreuses belles performances online et live qui se sont jouées à une carte. Cette victoire va me remettre sur les rails. La confiance en soi est un atout essentiel pour gagner au poker. Mes plus belles années sont à venir et paradoxalement j’ai l’impression d’avoir franchi un palier en 2013, qui est pourtant ma plus mauvaise année. Je ne partirai pas avant d’avoir une armoire remplie de trophées.

Mecit turan remporte le DSO GruiSSan

Q

uelques jours seulement avant la réception du WPT NS, le casino Le Phoebus accueillait la 6e étape de la Saison 4 du DeepStack Open, avec un tournoi à 550 € qui a attiré pas moins de 527 joueurs, pour un prizepool de 252 960 €. Après trois jours de compétition, Mecit Turan, un grand habitué des tables finales à Gruissan, prenait le dessus sur Sébastien Weber, et remportait le premier prix de 45 180 €. Ce n’est désormais plus une surprise : le DeepStack Open, mené d’une main de maître par Apo Chantzis de TexaPoker en partenariat avec Turbo Poker, est un circuit qui a su trouver son public. Avec son Main Event à 550 € et sa très bonne structure, le tour a cette saison été couronné de succès à chacune de ses étapes (Cannes, Tanger, Lloret de Mar, Gujan-Mestras et San Remo), et Gruissan ne manquait pas non plus à l’appel, avec 204 entrants en Day 1A, et 323 en Day 1B. De nombreux grands noms du circuit avaient fait le déplacement, notam-

ment Alain Roy, Ronan Monfort, Kris Pereira et Jean-Jacques Mars, mais aucun d’entre eux ne parvenait à entrer dans les 63 places payées.

Vanessa Hellebuyck cHute au pied du podium

57 joueurs revenaient pour la dernière journée, dont la Team Pro Turbo Poker Vanessa Hellebuyck, ainsi qu’Alain Manquant et Christophe Palmeri. Si les deux joueurs sortaient rapidement (respectivement 50e, pour 1 300 €, et 39e, pour 1 500 €), la championne WSOP se frayait un chemin jusqu’en table finale, mais elle finissait par s’incliner à la 4e place, pour 16 500 €. André-Luc Montagnier repartait avec 20 000 € pour sa 3e place, et il laissait Sébastien Weber affronter Mecit Turan, déjà vainqueur de trois tournois à Gruissan, dont le TexaPoker Open 2011, pour 28 000 €. Le duel tournait à l’avantage du champion local, qui repartait de Gruissan avec un premier sacre sur le circuit DeepStack Open, accompagné d’un gain de 45 180 €. apo Chantzis

Le festivaL mené de main de maître par apo Chantzis a été une réussite inCroyabLe, rivaLisant aveC Les pLus grands évènements internationaux. Chapeau bas à L’organisation ! 48

PK52_N47_Commun1.indd 48

    décembre 2013

21/11/13 08:23


PK52_N47_Commun1.indd 49

20/11/13 22:18


rePortage

dREAM POKER TOURNAMENT AIx-LES-BAINS

Pierre CalaMusa sur du velours

avec quatre tournois sur trois jours et un dream Poker Tournament réglé comme du papier à musique, le casino grand Cercle a fait la part belle au poker pour le premier week-end de novembre. un cadre prestigieux, une structure qui fait rêver, un prizepool appétissant : tous les ingrédients étaient réunis. l’affluence a été à la hauteur : 149 joueurs au tournoi principal et presque 200 pour le Highlander de la veille. et ce fut l’occasion pour Pierre ‘levietFou’ Calamusa de montrer l’étendue de son talent. omniprésent dès le début, jamais vraiment inquiété, le jeune joueur habitué des gros mTT online a imposé sa loi jusqu’à la dernière main.

l

Le week-end du 2 au 3 novembre, le casino Grand Cercle d’Aixles-Bains a mis le poker à l’honneur avec en point d’orgue un Dream Poker Tournament qui portait bien son nom. Le rêve a même commencé plus tôt, le vendredi matin dès 10 heures, grâce au tournoi Highlander en guise de warm-up. D’entrée de jeu, le ton était donné, autant sur la quantité que la qualité de ce week-end prometteur. Qualité avec une belle structure deepstack (300 BB au démarrage) et un buy-in intéressant (200 + 40 euros) mais surtout quantité grâce 50

PK52_N47_Commun1.indd 50

Par Martin Garagnon à l’affluence pour cette mise en bouche fort appétissante : 196 joueurs au rendez-vous qui ont constitué un prizepool non négligeable pour 19 d’entre eux. Les dix premiers se sont en outre qualifiés pour le Dream Poker Tournament du lendemain, et le vainqueur, Silvano Isabella, a pu empocher 6 000 euros en plus du ticket. En parallèle du Highlander se tenait également un side event à 135 + 25 euros (avec un re-entry autorisé pendant les trois premières heures). Tanguy Burlot s’est imposé parmi les soixante joueurs inscrits et c’est décembre 2013

20/11/13 22:18


Dream Poker TournamenT aix-les-Bains donc à lui qu’est revenu le ticket pour le lendemain. Mais ce n’est pas tout. Pour clôturer cette journée bien remplie, le Satellite Express qui débutait à 20h30 (buy-in de 200 € + 20 €) a permis de distribuer dix tickets de plus, portant le nombre total de qualifiés à 21.

Un cadre enchanteUr

Toutes les conditions étaient dès lors réunies pour faire du Main Event un événement somptueux et un agréable moment de poker. Le cadre magnifique du salon Raphaël du casino Grand Cercle constituait donc l’endroit parfait, avec ses lustres majestueux et ses colonnes imposantes. Un décor enchanteur pour un événement splendide, car les conditions du tournoi principal ne dépareillaient pas en ce lieu magique : buy-in de 800 + 80 euros, 100 000 euros garantis et une structure taillée sur mesure pour les amateurs de beau jeu (25 000 jetons de départ et des niveaux d’abord à 45 puis à 60 minutes). Côté professionnalisme, il n’y avait rien à redire non plus. Le directeur de tournoi Pierre Delporte avait à ses côtés Phuc Dao, en floor manager aussi sympathique qu’expérimenté. Il n’est donc pas étonnant que ce Dream Poker Tournament ait attiré tout l’éventail des passionnés de poker, depuis les amateurs éclairés jusqu’aux professionnels en passant par les habitués du casino Grand Cercle. Une diversité qui a contribué à donner à ces deux jours une ambiance toute particulière. Quelques gestes bien fair-play et un étonnant deal à dix-huit restants ont notamment marqué ces deux journées mémorables.

Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e

Pierre Calamusa 30 000 € serge CheChin 20 000 € YoriCk DiDier 15 000 € Thomas BouvagneT-PasCal 10 000 € CéDriC annen 8 000 € ChrisToPher muse 7 000 € Pierre TheoDolos 6 000 € leo angeloz 5 000 € Jamal el mamouni 4 000 €

Premier joUr : Pas de qUartier

Certains participants portent même plusieurs casquettes. Pierrick Torasso, que les réguliers du circuit connaissent bien pour ses qualités d’organisateur, fait office de régional de l’étape. Quant à Pierre Calamusa, venu en voisin (il est originaire de Grenoble), considéré comme un des meilleurs joueurs online de sa génération, il est aussi un redoutable joueur live. Pour preuve sa troisième place au High Roller à 10 000 € aux Euro Finals of Poker de Paris l’année dernière. Histoire de donner le ton, Pierre se permet d’ailleurs de remporter la première main de la journée avec Seven-Deuce. À l’issue des trois premiers niveaux, c’est à la fois la pause et la fin des enregistrements tardifs. Le nombre total de participants est fixé à 149 mais seuls 130 verront le niveau 4. Le jeu actif et solide de Pierre lui fait monter un tapis bien supérieur à la moyenne. Non content d’empiler des jetons et d’éliminer des concurrents, Calamusa est tout aussi actif sur Facebook qu’à la table. Ce qui a aiguisé son appétit ? Peut-être l’annonce de la structure des prix par Phuc Dao : 14 places payées et 30 000 € pour le vainqueur, c’est vrai que ça donne envie de réduire le field au plus vite. Et c’est ce qui se passe : au dinner break (fin du niveau 8) il ne reste plus que 81 joueurs dans la course. Parmi les victimes de l’aprèsdîner, on compte Pierrick Torasso et Christophe Davasse (régulier du Grand Cercle et vainqueur de la précédente édition du Dream Poker Tournament). décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 51

Une finale en qUatrième vitesse

Dimanche 13 heures, les trente survivants regagnent leur place. Pierre Calamusa a imposé sa loi pour prendre un massif chip lead (plus du double de la moyenne). Et il ne s’arrête pas en si bon chemin : à la première pause il a déjà presque doublé son tapis. Les concurrents ne sont plus que 21 et les niveaux passent à 60 minutes (contre 45 précédemment). Mais au niveau 20, les choses se corsent pour Calamusa et son tapis dégringole sous l’average. Il parvient pourtant à remonter la pente pour atteindre la table finale troisième en jetons. À ce moment, c’est Yorick Didier qui a le chip lead. Mais pas pour longtemps. Pierre reprend l’agression dont il est coutumier pour franchir en premier la barre du million de jetons. Les éliminations se succèdent alors à un rythme effréné. Après le dîner on passe de huit à trois joueurs en moins d’une demi-heure ! Un deal est passé entre les trois finalistes. Pierre Calamusa, qui a littéralement marché sur la table finale, s’octroie 25 000 €. Yorick Didier prend 19 500 €, alors que Serge Chechin se voit garantir 19 000 €. On joue à présent pour le titre et un bonus de 1 500 €. Yorick double alors Serge Chechin qui a flopé une couleur puis rend définitivement les armes face au AQ de Calamusa. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Serge de s’incliner. Il n’est même pas 11 heures quand Pierre Calamusa se voit consacré vainqueur du Dream poker Tournament ! 51

21/11/13 08:25


rePortage

TANGER MILLIONAIRE MAKER

Manuel saDOrnil s’impose devant marcel lüske le casino de Tanger organisait du 30 octobre au 3 novembre la première édition du Tanger millionaire maker, un tournoi à 9 900 dhs (900 €) re-entry garantissant à son vainqueur un gain d’un million de dirhams (environ 89 000 €). le succès a été au rendez-vous, puisque 216 joueurs se sont présentés lors des trois premières journées de jeu (pour un total de 290 buy-in récoltés), et après un day 2 mené par anthony Hairabedian et un deal à trois conclu avec le Portugais joao Correia et le Hollandais marcel lüske, l’espagnol manuel sadornil parvenait à prendre le dessus sur la superstar du circuit en heads-up, et décrochait son premier titre en tournoi international, accompagné d’un chèque de 730 000 dhs (65 100 €). retour sur cette première rencontre très prometteuse. Par Julien Morello

52

PK52_N47_Commun1.indd 52

décembre 2013

20/11/13 22:18


tanger Millionaire Maker

a

Attendu depuis de nombreuses semaines, le Tanger Millionaire Maker lançait sa première session de départ avec 58 joueurs au compteur, dont quatre repassaient par la case re-entry avant la fin des dix premiers niveaux de 45 minutes chacun. Manuel Sadornil, Kamel Tafer et Sonny Franco passaient cette première étape, au contraire de Sébastien Compte, Abdelhadi Kondah ou Farid Azarkan, qui pouvaient espérer un meilleur départ lors des Day 1 suivants. Le groupe des 26 survivants était alors mené par Micclam Laaroussi, devant Bachar Hassani et Mouad Benharmach.

Fouad zouiten mène la course au day 1b

66 buy-in supplémentaires étaient récoltés pour la deuxième journée d’ouverture, et l’on retrouvait notamment aux tables du casino marocain Guillaume Darcourt, qui disputait son premier tournoi depuis la fin de son contrat de sponsoring. Le champion français manquait son premier essai, tout comme Brian Benhamou, Mohamed Driss, et Anas Tadini. Si Sébastien Compte parvenait enfin à passer cette première étape, ce n’était pas le cas des multi-entrants Abdelhadi Kondah et Farid Azarkan, qui sortaient une nouvelle fois du tournoi. Le haut du tableau était alors occupé par Fouad Zouiten, avec un stack équivalent à la 3 e place du classement général, et le joueur marocain était suivi par Norbert Levigne, Achille Voltolina, et 31 autres concurrents.

moHamed driss revient dans le day 1c

Dernière chance pour tenter de décrocher son ticket pour la deuxième journée, le Day 1C faisait le plein avec 177 buy-in cumulés, portant ainsi la participation totale à 255 entrées. Parmi ce field chargé, on notait la présence du joueur hollandais Marcel Lüske, qui entrait dans son tournoi de manière sereine, pointant dans le top 5 à la fin de la journée. Benhamou et Kondah étaient à nouveau éliminés, tandis qu’Azarkan et Darcourt signaient un retour gagnant, ce dernier terminant dans le top 10 aux côtés de Canel Frichet et d’Alban Messe. Retour gagnant également pour Mohamed Driss, qui terminait la session en tête des 59 qualifiés, avec un stack qui le propulsait en deuxième position derrière Micclam Laaroussi au début du Day 2.

antHony Hairabedian s’illustre dans le day 2

Les re-entries se poursuivant jusqu’au troisième niveau du Day 2, les 117 joueurs encore en course s’en donnaient à cœur joie en tout début de journée, et les 45 re-entries récoltées en un peu plus de deux heures faisaient monter la participation totale à 290 entrées. Les éliminations se succédaient à un rythme soutenu, et Guillaume Darcourt, Alban Messe, Sébastien Compte, Mohamed Houssam et Canel Frichet sortaient avant l’entrée dans les places payées. Celles-ci étaient atteintes dans la dernière partie de la journée sur l’élimination de Rafael Jurado décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 53

à la 24 e place, et parmi les premiers joueurs dans l’argent, on retrouvait Fouad Zouiten, 21e pour 18 000 Dhs. 16 joueurs se qualifiaient pour le dernier jour du tournoi : Marcel Lüske pointait alors à la 6 e place, Mohamed Driss à la 4 e, et Anthony Hairabedian prenait la tête avant les demi-finales, avec une nette avance sur ses principaux concurrents, Roland van Morckhoven et Joao Correia.

sadornil domine lüske

Si les Français étaient nombreux dans la bataille pour une place en table finale, la plupart d’entre eux ne parvenaient pas à tirer leur épingle du jeu. Nicolas Lecoeur sortait ainsi à la 16 e place (21 000 Dhs), Brahim Oubella à la 13e (25 000 Dhs), et Anthony Hairabedian s’inclinait un rang suivant, 12 e pour 32 000 Dhs. Xavier El Fassy faisait la bulle de la TF (9 e , pour 40 000 Dhs) et laissait Mohamed Driss mener le dernier cercle. Manuel Sadornil collait au chip leader, tout comme Marcel Lüske et Joao Correia, et après la sortie de Roland van Morckhoven à la 5e place (90 000 Dhs), ces quatre joueurs se retrouvaient pour se disputer le titre. Sadornil prenait alors la tête au détriment de Driss, qui se faisait ensuite sortir par Lüske (115 000 Dhs). Les trois joueurs restants concluaient un deal : Sadornil prenait 630 000 Dhs, accordant 500 000 Dhs à chacun de ses adversaires, avec 100 000 Dhs laissés à la gagne. Lüske sortait ensuite Correia avec une double paire 5-2 contre paire de Valets, et commençait le headsup avec près de trois fois moins de jetons que l’Espagnol. Le Hollandais résistait avec un certain panache et faisait durer le duel pendant plus de trois heures, mais Sadornil réussissait à conclure grâce à une main As-7 qui tenait bon contre le Roi-7 de Lüske. Manuel Sadornil décrochait ainsi le premier titre du Tanger Millionaire Maker et réalisait au passage la meilleure performance de sa carrière, et ce devant l’un des joueurs les plus expérimentés du circuit international.

Classement de la table finale 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e

Manuel saDornil 730 000 Dhs (65 100 €) Marcel lüske 500 000 Dhs (44 645 €) Joao correia 500 000 Dhs (44 645 €) MohaMeD Driss 115 000 Dhs (10 268 €) r. Van MorckhoVen 90 000 Dhs (8 036 €) karaca FeDayi 75 000 Dhs (6 696 €) saiD basri 62 000 Dhs (5 536 €) aMina benkiran 50 000 Dhs (4 464 €) 53

20/11/13 22:18


chronique

TouT PeuT basCuler en quelques mains eT à TouT momenT.

Atténuer les downswings 54

PK52_N47_Commun1.indd 54

décembre 2013

20/11/13 22:18


bertranD “elky” grosPellier

2

013 est pour le moment ma pire année en termes de résultats poker depuis que je suis passé professionnel à temps complet en tant que membre de la Team PokerStars Pro, il y a déjà sept ans de cela. Bien sûr je n’ai pas encore dit mon dernier mot, mais ces périodes sont toujours difficiles pour les joueurs de poker, peu importent les accomplissements passés. Mais il nous faut l’accepter, car la variance fait partie intégrale du jeu dont nous sommes passionnés, et sans cette dernière, le poker ne serait jamais un sport universel comme il l’est actuellement, avec des joueurs venus de tous horizons ayant chacun une chance légitime d’avoir leur heure de gloire quelques jours après le début du tournoi. Tout le monde prend du plaisir car, comme Chris Moneymaker a été le premier à le démontrer, la victoire est à portée de main pour tous. Et puis la variance ajoute aussi au poker cette excitante incertitude, car tout peut basculer en quelques mains et à tout moment. Il nous faut donc aller au-delà de la frustration temporaire et y voir l’une des bénédictions du poker, ou bien un mal nécessaire, selon notre humeur. Malgré cela, c’est évidemment plus facile à dire qu’à faire, et je pense que nous sommes tous atteints par la variance et les bad runs à degrés divers. C’est à mon avis inséparable de la nature humaine, mais avec les efforts nécessaires il est possible d’atténuer ce sentiment et de rester positif. Même si j’ai encore d’énormes progrès à faire dans ce domaine, je vais tenter de vous donner quelques tips qui ( je l’espère tout du moins) marchent pour moi. Il faut bien prendre en compte que nous sommes tous différents et ce sont juste des idées de base, l’essentiel est d’avoir conscience de la situation et d’y réfléchir calmement. Comme dans le poker lui-même, ce qui fonctionne parfaitement pour untel pourrait être absolument inutile pour une personne différente. Personnellement, avoir une sorte d’équilibre dans la vie, et une vie en dehors du poker, est un moyen idéal de contrebalancer les bad runs, car on peut alors se focaliser sur les points positifs de nos autres centres d’intérêt ou hobbys. Passer du temps avec ma famille et mes amis, faire des escapades amoureuses avec ma petite amie, ou bien des séances répétées à la salle de sport m’aident énormément à apprécier la chance que j’ai pu avoir tout au long de ma vie, et si perdre un 70 %+ dans un spot crucial fait toujours très mal, je n’échangerais ça pour rien au monde. Le poker étant un jeu où les efforts peuvent être récompensés après une période d’attente vraiment longue, il est important de trouver d’autres hobbys, domaines ou activités, qui seront forcément dépourvus de variance et dans lesquels notre progression certaine viendra contrecarrer l’incertitude des résultats au poker. C’est d’autant plus vrai pour les tournois, et à plus forte raison en live. La lenteur particulière du jeu live fait que l’on peut jouer un tournoi pendant trois jours pour faire la bulle, et que le volume sera obligatoirement moindre par rapport à certaines sessions du dimanche décembre 2013

PK52_N47_Commun1.indd 55

sur PokerStars où il est facilement possible d’enchaîner une vingtaine de tournois. Les résultats se feront donc attendre beaucoup plus longtemps. La variance étant également moindre en cash-game, et les sessions plus contrôlables, il est plus facile de l’endurer. Je trouve que le fait de voir nos efforts récompensés dans d’autres domaines et d’avoir une progression assurée aident vraiment dans ces périodes qui peuvent être difficiles. J’essaie de faire attention au burnout, et peux faire des breaks un peu plus fréquents au cas où. Un moyen que je n’ai découvert que récemment pour redonner l’envie est de jouer à des limites plus variées, ce qui a un double avantage. Tout d’abord la pression financière sera moindre, ce qui est toujours bénéfique en période de downswing. Mais surtout, le fait de jouer contre des joueurs à un niveau (a priori, car tout est bien sûr très relatif) inférieur peut nous redonner confiance en notre jeu et l’ambiance est également souvent meilleure, donc cela augmente aussi notre envie de nous inscrire dans d’autres compétitions. Bertrand “elkY” Grospellier

la varianCe FaiT ParTie inTégrale du jeu donT nous sommes Passionnés, eT sans CeTTe dernière, le Poker ne seraiT jamais un sPorT universel Comme il l’esT aCTuellemenT, aveC des joueurs venus de Tous Horizons aYanT CHaCun une CHanCe légiTime d’avoir leur Heure de gloire quelques jours aPrès le débuT du Tournoi. TouT le monde Prend du Plaisir Car, Comme CHris moneYmaker a éTé le Premier à le démonTrer, la viCToire esT à PorTée de main Pour Tous. 55

20/11/13 22:18


dIrecTeUr de LA PUbLIcATION bruno benVeniste 01 53 89 14 08 brunobenVeniste@Poker52.Fr rédAcTeUr eN cHeF JérôMe schMiDt JeroMe@Poker52.Fr rédAcTeUrS Julien Morello, boris rouah, antoine salVi, toMMy ManDel, PhiliPPe leMaire, Matthieu sustrac, benJaMin gallen, PhiliPPe aronson SerVIce dIFFUSION KIOSQUe boost MeDia www.boostMeDia.Pro Denis rozes Denis.rozes@boostMeDia.Pro 06 43 73 16 37 réSerVé AUX mArcHANdS de JOUrNAUX cONTAcT PUbLIcITé Magali bienVenu 01 53 89 14 03 Magali@Poker52.Fr ONT cOLLAbOré À ce NUmérO elky, PeDro canali, la teaM PMu, benJaMin Pollak, antoine Pignon, isabelle Mercier. FONdATeUr bruno Fitoussi cONTAcT AbONNemeNT abonneMent@Poker52.Fr dIrecTeUr ArTISTIQUe FréDéric hallier mAQUeTTISTe-GrAPHISTe JenniFer bouVarD SecréTAIre de rédAcTION MathilDe helleu PHOTOGrAPHIeS eT ILLUSTrATIONS Jules Pochy, caroline Darcourt, neil stoDDart, xDr

ImPreSSION iMPriMerie cléMent rue Des PoMMiers – 30120 le Vigan 40 000 exeMPlaires ISSN édITION KIOSQUe 2106-8356 ISSN édITION GrATUITe 2109-1382 cPPaP : 0217 k 90200

56

PK52_N47_Commun1.indd 56

1 an – 12 nuMéros

L E V E L N O U

E M U L F O R

STR

. WWW

N °4

FÉ N° 3 7

2013 V R IE R

N K IO É D IT IO

4,50 SQUE

REP

.FR

201

ORT AG E

S •I

3 É D

USIFI T I O N ENT EXCL KIO CLASSEM S

QU

E 4 ,5

POLÉMIQ’iUnEvite à

Le fisc s des joueurrs la table

ONLINluEe-thin

Le va en Allain par Adri

EXCLcUhSroIFniques d’ElkkoYy,le Brunson,

Com HOLOG par B ment gé IE enja rer le m STRATÉ in Pollaktilt ? Gére GIE par A r les spo drien ts co ÉVÉNE Allain mpliqués Fred MENT l’ACF dy Deeb Poke vous r Tou invit ràL eà as Ve gas

PORTR

STRAoTlÉdGeIEblindes

RVI

EW

S

WW

CLAS

ANT O E N S L’HO IF O T I TN A E K S C E M R K T A M T E HAU-S DI SAM IE HIG X 24 AR LA V 000 000 I $

,D Les egreanu Daniel N Ktorza e p ip il Ph

NTE

0€

PSYC

sq Le v -Paul Pa par Jean

EXCLUSIF

1 J UIN

IE •

Appr NIQUE u n t a enez à j p i s m ouer oyen

TECHaNluIQeU-cEontrol potualini

Le v ressif loose-ag

TECH

R52 POKE

AT É G

SEM

W. P

ENT

OK

EXCL

ER

52.

FR

USIF

A IT

CFP

eST édITé PAr GAme PrOd 11, rue De berri – 75008 Paris 01 53 89 14 00 contact@Poker52.Fr www.Poker52.Fr

OFFRE EXCEPTIONNELLE D’ABONNEMENT

CH : 8, FRANCE M ET 80 FS – CAN ROPOLITA 8,25$ INE : 4, CAD – 50 NCAL € – BEL : /S : 80 5€ – DO 0 CFP – POLSM 4,90€ /S : 85 0

n°47 déCembre 2013

abonnez-Vous

0€ – DOM 4,9 850 CFP – BEL : 5€ : NE : 4,50€ 800 CFP – POLS/S ROPOLITAI L/S : FRANCE MET : 8,25$ CAD – NCA CAN – FS 0 CH : 8,8

PHOTOS de cOUVerTUre KIOSQUe Michel abécassis ©Florent Ducasse cASINO troPhée gPi ePa ©yann stoFer

VOUS POUVeZ AUSSI VOUS AbONNer dIrecTemeNT SUr www.Poker52.Fr décembre 2013

20/11/13 22:18


R

abonnez-Vous

ABONNEZ-VOUS À ET RECEVEZ EN CADEAU LE LIVRE maCaO men DE GABRIEL GUILLET (D’UNE VALEUR DE 17 €) Deux amis, joueurs de poker professionnels, se retrouvent à Macao, en Chine, pour jouer la partie du siècle. Mais le jeu se transforme vite en enfer. Jusqu’où seront-ils prêts à parier ?

abonnez-Vous Dès auJourD’hui À RETOURNER AVEC VOTRE RÈGLEMENT À Game prOd – 11, rue de berri – 75008 paris

oUi !

Je m’abOnne pOur

PrénoM : ..................................................................................................

1 an

à soit 12 nuMéros Pour seuleMent

aDresse : .................................................................................................

39,90 €*

2 ans

à soit 24 nuMéros Pour seuleMent

noM : .........................................................................................................

...................................................................................................................... coDe Postal : Ville : .........................................................................................................

69,90 €**

ci-Joint Mon règleMent Par :

e-Mail : ............................................. @ ................................................... Date et signature :

chèque bancaire ou Postal à l’orDre De gaMe ProD Je Désire receVoir une Facture acquittée Pour la belgique, la suisse et les DoM-toM : *48,90 € (1 an) et **84,90 € (2 ans)

PK52_N47_Commun1.indd 57

20/11/13 22:18


EXCLUSIVEMENT EN KIOSQUE INTERVIEW MICHEL ABÉCASSIS par Jérôme Schmidt

p. 60

60

CHRONIQUES /STRATÉGIE

66

PEDRO CANALI RENCONTRE AVEC LE DESTIN SOUS LE SOLEIL CANNOIS ANTOINE PIGNON CELUI QUI VOULAIT VOIR TOUS LES FLOPS BENJAMIN POLLAK LE SIT’N’GO EN HU ISABELLE MERCIER AU BOUT DE MES RÊVES TEAM PMU CRAQUAGE D’AS !

p.66

p.68 p.70 p.72 p.78

68

ENQUÊTE EXCLUSIVE DANS LE VENTRE DE LA BÊTE : LE DATA CENTER DE POKERSTARS

70

p.75

TECHNIQUE COMMENT BIEN SE LANCER DANS LE MULTITABLING TAILLE DES RELANCES POUR DIFFÉRENTS NIVEAUX DE BLINDES BETSIZING - COMBIEN MISER, ET POURQUOI ?

p.80 p.82 p.86

72

PK52_N47_Commun1.indd 58

20/11/13 22:43


noUVeaU • Intégrale EPT Saison 7 1 dvd au choix au prix de 7,90 € 3 dvd au choix au prix de 16,90 € au lieu de 23,70 € l’intégrale 6 dvd, 22h de poker au prix exceptionnel de 29,90 € au lieu de 47,40 €

OFFRE INTÉGRALE intégrale ePt saison 7   + ePt saisons 5 et 6 (19 dVd)* à 99 € au lieu de 197,50 € *FPs Paris-Grande Finale et High roller-s1 - FPs divonne les bains-s1 - FPs lyon-s1 - ePt deauville-s6 -  ePt san remo-s6 - ePt barcelone-s6 - ePt Pca High roller-s6 - ePt Pca main event-s6 -  ePt londres High roller-s6 - ePt monte carlo High roller-s6 - ePt monte carlo Grande Finale-s6  ePt Kiev-s6 - ePt londres-s6 - ePt berlin-s6 - ePt san remo-s5 - ePt monte carlo-s5 -  ePt barcelone-s5 - ePt dortmund-s5 - ePt Pca-s5 

Commandez vos DVD dès aujourd'hui à retourner avec votre règlement à Game Prod - 11, rue de Berri - 75008 PARIS

Oui ! je commande :  1 DVD au choix ePt saison 7  pour seulement 7,90 € 3 DVD au choix ePt saison 7  pour seulement 16,90 € L’intégrale 6 DVD ePt saison 7  pour seulement 29,90 €

nom  :  .................................................................................. Prénom  :  .............................................................................  ePt londres s7 (durée 4h)  ePt barcelone s7 (durée 4h20)   ePt Pca maint event s7 (durée 4h)  ePt berlin s7 (durée 4h)  ePt Grand Final madrid (durée 4h)  ePt coc madrid (durée 1h35)

Offre intégrale (l’intégrale ePt saison 7 + saisons 5 et 6)  pour seulement 99 € au lieu de 197,50 €

adresse  :  ............................................................................ ............................................................................................ code postal : 

Ville  :  ................................................................................... e-mail  :  .....................................  @  ..................................... date et signature :

ci-joint mon règlement par :   chèque bancaire ou postal à l’ordre de Game Prod   je désire recevoir une facture acquittée Frais de port offerts (nous consulter pour tout envoi à l’international - abonnement@poker52.fr) PK52_N47_Commun2.indd 91

20/11/13 22:09


Classement français

Classement des joueurs par gains

du  01/01/2013  au  15/11/2013 Si l’année 2013 a eu du mal à démarrer pour le contingent français, si ce n’est la victoire de Rémi Castaignon à l’EPT Deauville, l’automne aura été bien plus clément : Fabrice Soulier se hisse troisième joueur de l’année grâce à sa place de runner-up au Main Event des WSOPE, Roger Hairabedian décroche son deuxième bracelet et se hisse en quatrième place, tandis que Sylvain Loosli dépasse tout le monde grâce à sa quatrième place au Main Event des WSOP, pour plus de 2 800 000 $ de gains ! Mais attention, seuls 30 000 € séparent les 4e et 6e…

sylvain loosli

Classement 1

Joueur

rémi Castaignon

Gains (en $)

Sylvain Loosli

2 873 499

Classement 28

Joueur Pascal Aznar

fabriCe soulier

Gains (en $) 178 978

2

Rémi Castaignon

1 068 875

29

Stéphane Benadiba

170 141

3

Fabrice Soulier

872 595

30

Ludovic Lacay

165 593

4

Roger Hairabedian

592 970

31

Nicolas Faure

159 271

5

David Benyamine

592 598

32

Gabriel Nassif

151 089

6

Benjamin Pollak

565 169

33

Sébastien Compte

144 637

7

Alban Juen

380 799

34

Michel Abécassis

139 303

8

Jean-Noël Thorel

340 600

35

Philippe Clerc

137 698

9

Alexandre Chieng

340 372

36

Mathieu Philbert

137 668

10

Jérôme Hugé

339 267

37

Ronan Monfort

136 601

11

Bertrand Grospellier

317 713

38

Éric Sfez

135 715

12

Gwendoline Janot

315 580

39

Miroslav Alilovic

130 873

13

Clément Tripodi

286 389

40

Paul Tedeschi

125 565

14

Philippe Ktorza

276 411

41

Yann Belkheir

125 352

15

Darko Stojanovic

274 396

42

Flavien Guenan

124 856

16

Xavier El Fassy

273 183

43

Manuel Casillas

122 111

17

Benoît Gury

265 216

44

Nicolas Levi

121 495

18

Franck Kalfon

253 636

45

Laurent Polito

121 474

19

Alain Ricardo Manquant

246 523

46

Ibrahim El Feliani

118 988

20

Nicolas Le Floch

240 317

47

Arslane Belabdelouahab Ryad

117 596

21

Erwann Pecheux

232 785

48

Adriano Torregrossa

114 502

22

Alain Roy

228 331

49

Fred Weiss

111 949

23

Quentin Lecomte

215 181

50

Christophe Le Bellec

110 520

24

Alexandre Réard

204 016

51

Mecit Turan

104 489

25

Damien Lhommeau

187 215

52

Guillaume Darcourt

103 883

26

Hicham Hilmi

183 105

53

Olivier Estripeau

103 791

27

Bernard Guigon

179 925

54

Romain Kazarian

102 285

92

PK52_N47_Commun2.indd 92

    décembre 2013

20/11/13 22:09


Classement

Joueur

Gains (en $)

55

Jérôme Guermeur

56

Gilbert Diaz

Classement

Joueur

Gains (en $)

101 208

78

Mesbah Guerfi

75 397

99 715

79

Jimmy Gillot

73 528

57

Brian Benhamou

95 158

80

Pierre Antona

72 102

58

Eddy Nicol

93 042

81

Manuel Bevand

72 094

59

Bruno Southavong

92 436

82

Sonny Franco

71 987

60

Émile Petit

90 862

83

Ali Mekhtoub

71 341

61

Jérémy Marinier

87 554

84

Grégory Bultel

70 716

62

Samir Hadad

86 364

85

Stéphane Verdier

70 232 69 588

63

Martial Blangenwitsch

85 881

86

Julie Monsacré

64

Grégoire Auzoux

85 164

87

Benjamin Nicault

68 483

65

Patrick Schuhl

84 961

88

Aurélien Guiglini

67 590

66

Florence Allera

84 362

89

Jean-Pierre Petroli

65 468

67

Alain Goldberg

82 846

90

Serge Ekert

65 356

68

Karim Abdelmoumene

80 989

91

Sami Daassi

65 164

69

Yann Pineau

80 529

92

Mohamed El Bakkouri

64 605

70

Pierre Daw

80 466

93

Julien Rustom

64 570

71

Yaniv Botbol

79 558

94

Yoni Houri

64 031

72

Sébastien Comel

78 750

95

Aurélie Quelain

63 746

73

Yann Migeon

78 473

96

Antoine Saout

63 532

74

Michel Leibgorin

78 137

97

Said Sadallah

61 750

75

Nicolas Feyssat

77 601

98

Pierre De Almeida

61 661

76

Ludovic Riehl

76 882

99

Thibaud Guenegou

61 304

77

Philippe Vert

75 485

100

Alexandre Amiel

60 316

Classement des joueurs par gains

all time money list — France

Avec sa victoire aux WSOPE, on pensait Roger Hairabedian indétrônable de sa troisième marche du podium All Time France, mais c’était sans compter sur Fabrice Soulier, qui le coiffe au poteau avec sa place de runner-up du Main Event des WSOP. Sylvain Loosli se hisse quant à lui directement en septième position, devant Bruno Fitoussi, Alain Roy ou Antony Lellouche… Classement

Joueur

Gains (en $)

1

Bertrand Grospellier

10 661 626

Classement 16

Joueur Antonin Teisseire

Gains (en $)

2

David Benyamine

7 047 146

17

Philippe Ktorza

1 588 893

3

Fabrice Soulier

4 980 990

18

Lucille Cailly

1 545 648

1 604 458

4

Roger Hairabedian

4 459 053

19

Jan Boubli

1 539 199

5

Antoine Saout

4 059 630

20

Lucien Cohen

1 533 924

6

Ludovic Lacay

3 136 513

21

Adrien Allain

1 447 497

7

Sylvain Loosli

2 876 697

22

Hugo Lemaire

1 351 516

8

Bruno Fitoussi

2 703 719

23

Benjamin Pollak

1 237 184

9

Alain Roy

2 676 333

24

Raphaël Kroll

1 234 094

10

Jean-Paul Pasqualini

2 660 096

25

Tristan Clémençon

1 224 205

11

Antony Lellouche

2 551 175

26

Guillaume Darcourt

1 149 209

12

Arnaud Mattern

2 151 928

27

Thomas Bichon

1 093 907

13

Nicolas Levi

1 931 567

28

Angelo Besnainou

1 092 425

14

Paul Testud

1 902 065

29

Patrick Bueno

1 091 898

15

Pascal Perrault

1 678 334

30

Rémi Castaignon

décembre 2013   

PK52_N47_Commun2.indd 93

1 077 921

93

20/11/13 22:09


Classement international

Classement des joueurs par gains

du  01/01/2013  au  15/11/2013 anthony gregg

ryan riess

Classement

Pays

Joueur

Gains (en $)

Classement

Pays

jay farber

Joueur

Gains (en $)

1

Ryan Riess

8 440 813

39

Zheng Tang

1 613 367

2

Anthony Gregg

5 827 170

40

David Benefield

1 545 516

3

Jay Farber

5 201 728

41

Erik Seidel

1 467 741

4

Niklas Heinecker

4 546 619

42

Michael Watson

1 407 853

5

Amir Lehavot

3 989 377

43

Fabian Quoss

1 344 883

6

Jeffrey Rossiter

3 771 106

44

Erick Lindgren

1 343 825

7

Scott Seiver

3 738 173

45

Ole Schemion

1 339 306

8

Philipp Gruissem

3 519 000

46

David Rheem

1 337 006

9

Sorel Mizzi

3 423 092

47

Don Nguyen

1 310 686

10

Igor Kurganov

3 280 809

48

Michiel Brummelhuis

1 270 291

11

Chris Klodnicki

3 256 651

49

Tom Middleton

1 260 801

50

Vitaly Lunkin

1 245 653

12

Tobias Reinkemeier

3 231 707

13

Daniel Negreanu

3 208 630

14

Sylvain Loosli

2 873 499

15

David Sands

2 726 799

16

Justin Cuong Van Tran

2 674 674

17

Joseph Cheong

2 674 625

18

Max Altergott

2 554 876

19

Stephen O'Dwyer

2 442 988

20

Martin Finger

2 437 858

21

Bill Perkins

2 435 532

22

Vanessa Selbst

2 420 849

23

Sam Trickett

24 25

top 20

all time money list Classement 1

Pays

Joueur

Gains (en $)

Antonio Esfandiari

25 578 279

2

Sam Trickett

19 877 332

3

Daniel Negreanu

19 549 210

4

Erik Seidel

18 624 682

2 407 049

5

Phil Hellmuth

17 978 409

Steven Silverman

2 268 713

6

Phil Ivey

17 669 367

Matthew Ashton

2 174 159

7

John Juanda

15 113 768

26

Dimitar Danchev

2 025 306

8

Michael Mizrachi

14 526 724

27

Blair Hinkle

1 979 301

9

Jamie Gold

12 245 468

28

Jason Mercier

1 837 361

10

Jonathan Duhamel

12 067 903

29

Antonio Esfandiari

1 813 648

11

Joe Hachem

11 828 080

30

Daniel Shak

1 795 357

12

Scotty Nguyen

11 734 812

31

Mervin Chan

1 692 813

13

Allen Cunningham

11 518 988

1 678 644

14

Carlos Mortensen

11 469 510

1 673 568

15

Gus Hansen

11 240 678

1 662 747

16

Peter Eastgate

11 131 450

Justin Cuong Van Tran

10 942 043

32 33 34

Isaac Haxton Vladimir Troyanovskiy Paul Volpe

35

Nick Schulman

1 640 826

17

36

Justin Bonomo

1 634 717

18

Bertrand Grospellier

10 661 626

37

Marc Etienne McLaughlin

1 621 171

19

Men Nguyen

10 490 889

38

Adrian Mateos Diaz

1 615 658

20

T.J. Cloutier

10 057 830

94

    décembre 2013

Découvrez les 1 000 premiers du classement chaque jour sur www.poker52.fr

PK52_N47_Commun2.indd 94

20/11/13 22:09


tournois réguliers CerCles de jeux parisiens

Aviation Club de France Tournois de l’après-midi à 14h30 •   mercredi  satellite pour le tournoi à 500 € du mercredi soir - texas Hold’em no  limit Freezeout - buy-in 100 € - 6 000 en jetons - niveaux de 20 min -   1er niveau 25-50

cercle cadet (rajoutés et offerts en plus du prizepool).  Tournois du soir à 21h00 •   mardi  tournoi everybounty : buy-in 100 €  incluant un bounty Knockout de  bounty de 50 € est payé immédiatement en cash pour tout joueur élimi-

tournoi deePstacK texas Hold’em no limit Freezeout - buy-in 200 € -  15 000 en jetons - niveaux de 30 min - 1er niveau 50-100 Tournois du soir à 20h00 

né. les bounty people quant à eux créditeront de 100 € chaque joueur  qui les élimine. 6 000 en jetons - add-on 6 000 jetons. •  mercredi 

•   mardi   sat & casH - texas Hold’em no limit re-entry jusqu’à 22h10 - buy-in 150 € -  7 000 en jetons - niveaux de 30 min - 1er niveau 25/50 - les joueurs qui  seront dans les places payées recevront chacun un ticket d’une valeur  de 500 € pour le tournoi du mercredi soir. •   mercredi   tournoi à 500 € du mercredi soir - texas Hold’em no limit Freezeout -  buy-in 500 € - 10 000 en jetons - niveaux de 30 min - 1er niveau 50-100

100 € Freezeout - 10 000 en jetons •  jeudi  110 € Pot limit omaha - 10 000 en jetons •   Vendredi  150 € Freezeout - 12 000 en jetons •   dimanche à 19h00  200 € Freezeout « cadet deepstack » - 15 000 en jetons

Cercle Clichy-Montmartre

•   jeudi  tournoi à 100 € re-entry  - texas Hold’em no limit re-entry - buy-in 100 € -   7 000 en jetons - niveaux de 30 min - 1er niveau 25-50 •   Vendredi  tournoi meGa stacK - texas Hold’em no limit Freezeout - buy-in 200 €  50 000 en jetons - niveaux de 30 min - 1er niveau 150-300

•  lundi à 21h00  dix6deux tournoi mixed-max - 100 € (10 000 jetons, rounds 25 min) •  mardi à 21h00  le 60 classic - 60 € (6 000 jetons, rounds 20 min) •  mercredi à 21h00 

•   samedi  tournoi à 250 € re-entry (jusqu’à 22h10) - texas Hold’em no limit reentry - buy-in 250 € - 10 000 en jetons - niveaux de 30 min -   1  niveau 50/100 er

le bounty 50/50 - 100 € (8 000 jetons, rounds 20 min) •  jeudi, vendredi et dimanche à 15h30    le 50 de l’après midi - 50 € Freezeout (6 500 jetons, rounds 20 min) •  jeudi à 21h00  

Cercle Cadet Tournois de l’après-midi à 15h00 •   du lundi au jeudi  tournois Freezeout 50 € - 5 000 en jetons - texas Hold’em no limit  •   Vendredi, samedi et dimanche tournois Freezeout 60 € - 6 000 en jetons - texas Hold’em no limit  

PK52_N47_Commun2.indd 95

cash. ils vous permettent de gagner en plus des tickets pour un event du 

50 € pour tous, avec un seul add-on (50 €) autorisé à tout moment. un 

•   dimanche 

95 décembre 2013   

les tournois du vendredi, samedi et dimanche distribuent un prix en 

le jour du sat de 30 à 120 €  (rounds 25 min) •  Vendredi à 21h00    le 150 deepstack - 150 € (15 000 jetons, rounds 30 min)  •  samedi à 21h00    le live du samedi - 100 € (10 000 jetons, rounds 30 min) 

    juillet 2013 95

20/11/13 22:09


Classement français

poy 2013 france toP 70

Pollak et Hairabedian au coude à coude : c’est le grand affrontement de cette fin d’année entre un joueur hyper régulier depuis son sponsoring Betclic et une figure du poker hexagonal, Roger Hairabedian, qui n’est jamais aussi motivé que lorsqu’il tutoie les sommets. Un beau duel à distance qui devrait faire des étincelles jusqu’au 31 décembre minuit !

benjamin pollak

Classement

flavien guenan

roger hairabedian

Joueur

Points

Classement

Joueur

Points

1

Benjamin Pollak

621,82

36

Alain Bauer

204,97

2

Roger Hairabedian

572,47

37

Ronan Monfort

204,82

3

Flavien Guenan

519,81

38

Ludovic Riehl

204,69

4

Erwann Pecheux

509,63

39

Christophe Benzimra

201,27

5

Bertrand Grospellier

468,32

40

Alexandre Réard

200,59

6

Michel Abécassis

428,53

41

Darko Stojanovic

193,53

7

Philippe Ktorza

417,63

42

Yann Migeon

192,14

8

David Benyamine

340,63

43

Karim Abdelmoumene

191,09

9

Manuel Bevand

332,19

44

Sylvain Loosli

189,79

10

Fabrice Soulier

325,71

45

Aurélien Guiglini

185,44

11

Nicolas Faure

323,89

46

Émile Petit

184,02

12

Éric Sfez

320,68

47

Martial Blangenwitsch

182,62

13

Ludovic Lacay

318,44

48

Alexandre Amiel

182,52

14

Jean-Noël Thorel

317,75

49

Antoine Saout

181,11

15

Quentin Lecomte

317,63

50

Nicolas Le Floch

179,77

16

Stéphane Benadiba

316,71

51

Hicham Hilmi

178,63

17

Florence Allera

305,26

52

Karim Lehoussine

178,45

18

Brian Benhamou

297,62

53

Ludovic Sultan

177,58

19

Alexandre Chieng

293,28

54

Gabriel Nassif

174,06

20

Bernard Guigon

292,58

55

Yann Pineau

171,77

21

Paul Tedeschi

275,33

56

Adrien Allain

169,54

22

Alain Roy

257,07

57

Benoît Gury

165,89

23

Nicolas Cardyn

251,31

58

Maxime Conte

165,77

24

Mesbah Guerfi

244,30

59

Paul Testud

165,28

25

Nicolas Levi

243,43

60

Philippe Vert

162,76

26

Sébastien Compte

235,67

61

Ali Mekhtoub

162,31

27

Alain Goldberg

229,80

62

Fernand Michelet

161,62

28

Pascal Aznar

227,32

63

Clément Tripodi

159,44

29

Damien Lhommeau

226,89

64

Claude Metais

159,13

30

Franck Kalfon

226,83

65

Estelle Denis

158,46

31

Gilbert Diaz

223,09

66

Olivier Paris

158,43

32

Alain Ricardo Manquant

220,30

67

Miroslav Alilovic

158,04

33

Patrick Schuhl

214,83

68

Nazim Guillaud

157,04

34

Yorane Kerignard

208,70

69

Rony Halimi

153,77

35

Rémi Castaignon

208,06

70

Clément Thumy

152,63

96

PK52_N47_Commun2.indd 96

    décembre 2013

20/11/13 22:09


Ce système de classement des joueurs créé l’année dernière fait aujourd’hui l’unanimité auprès de la communauté du poker pour son sérieux et sa qualité. Il fonctionne ainsi : • Un système de points axé sur plusieurs critères (buy-in, nombre de participants, gains…). • Prise en compte des performances réalisées au cours des trois dernières années. • Différents facteurs permettent de pondérer ce classement : prise en compte des trois meilleurs résultats du semestre uniquement, « cap » utilisé pour limiter l’impact des High Rollers, etc. Plus d’infos sur www.globalpokerindex.com

poy 2013 monde toP 30 Negreanu reprend la main, et de loin, après sa victoire lors du High Roller des WSOPE, distançant de beaucoup Michael Watson et Ole Schemion, au coude à coude. On voit mal qui ira détrôner le joueur canadien qui a toujours mis beaucoup d’importance dans le classement GPI et qui risque fort de vendre (très) cher sa peau ! Classement 1

Pays

Joueur Daniel Negreanu

Points

Classement

Joueur

Points

1130,87

16

Pays

Stephen O'Dwyer

767,53

2

Michael Watson

964,80

17

Joe Kuether

762,52

3

Ole Schemion

963,36

18

Joni Jouhkimainen

754,38

4

Paul Volpe

907,75

19

Noah Schwartz

748,93

5

Shannon Shorr

896,17

20

Byron Kaverman

733,61

6

Marvin Rettenmaier

884,81

21

Jeremy Ausmus

724,92

7

Ravi Raghavan

881,08

22

Daniel Shak

722,30

8

Jonathan Duhamel

867,33

23

David Sands

715,31

9

David Peters

850,79

24

Matt Salsberg

709,41

10

Philipp Gruissem

843,00

25

Jason Koon

702,81

11

Steven Silverman

842,82

26

Griffin Benger

692,74

12

Erik Seidel

841,33

27

Martin Finger

691,64

13

Scott Seiver

837,66

28

Sorel Mizzi

689,95

14

Jeffrey Rossiter

810,94

29

Joseph Serock

685,45

15

Bryn Kenney

795,84

30

Chris Klodnicki

679,62

gpi 2013 france toP 10 Classement

Points

Classement

1

Bertrand Grospellier

Joueur

2563,95

6

Joueur David Benyamine

1564,87

Points

2

Roger Hairabedian

2183,23

7

Manuel Bevand

1521,05

3

Philippe Ktorza

1868,55

8

Jean-Noël Thorel

1510,62

4

Benjamin Pollak

1820,84

9

Flavien Guenan

1500,62

5

Fabrice Soulier

1764,90

10

Erwann Pecheux

1403,30

décembre 2013   

PK52_N47_Commun2.indd 97

97

20/11/13 22:09


agenda des tournois décembre 2013

4 - 9 décembre 2013 WPT National Brussels Fall Series, Bruxelles 5 - 6 décembre 2013 ECOAP #1 European Amateur Team Championship, Unknown 5 - 8 décembre 2013 Unibet Open Riga 2013 5 - 8 décembre 2013 Texapoker Series, Lloret de Mar 5 - 16 décembre 2013 WSOP Circuit - San Diego 5 - 21 décembre 2013 Prague Poker Festival 5 - 21 décembre 2013 bwin WPT Prague Festival 6 - 8 décembre 2013 2013 Super Stack Series - Leg 26, Marbella 7 - 8 décembre 2013 ECOAP #2 European Amateur Poker Championship, Unknown 7 - 8 décembre 2013 APS - North Sydney Bears Club, Sydney 7 - 8 décembre 2013 Winter Classico Casino Cannes Croisette, Cannes 7 - 15 décembre 2013 Mega Stack Challenge XXIX, Mashantucket 8 - 18 décembre 2013 EPT/EUREKA Prague 11 décembre 2013 2013 Great Blue Heron Freezeout, Port Perry 11 - 15 décembre 2013 Texapoker Masters, Sanremo 11 - 16 décembre 2013 Genting Poker Series - Grand Final, Sheffield 12 - 15 décembre 2013 WPT Regional Series - Winter Tampa Bay, Tampa 12 - 16 décembre 2013 Peoples Poker Tour 2013, Saint-Vincent 13 décembre 2013 Pocket Festival in Casino de Namur 13 décembre 2013 THE EVENT, Kranjska Gora 13 - 15 décembre 2013 2013 Super Stack Series - Leg 27, Londres 13 - 23 décembre 2013 PokerFest National 300 - 150 000€ GTD, Bucarest

98

PK52_N47_Commun2.indd 98

15 - 21 décembre 2013 WPT Prague 16 - 19 décembre 2013 WPT South Korea, Jeju 16 - 22 décembre 2013 CSOP Grand Prix, Zagreb 17 - 22 décembre 2013 Pokerfest Romania Season 3, Brasov 18 décembre 2013 2013 Great Blue Heron King of Cards, Port Perry 18 - 22 décembre 2013 2013 Campeonato Espana De Poker Aranjuez, Madrid 19 - 21 décembre 2013 2013 AS D’OR Deepstack, SPA 25 - 30 décembre 2013 Christmas Poker Week 2013, Gothenburg 26 - 30 décembre 2013 3rd Annual Fun In The Sun Open, Hollywood 26 décembre 2013 - 1er janvier 2014 Million Poker Race 15 Grand Casino La Mamounia, Marrakech 27 - 29 décembre 2013 Hand Of God Tournament, Namur

janvier 2014

2 - 12 janvier 2014 Cannes Poker Festival Casino Cannes Croisette, Cannes 5 - 13 janvier 2014 PokerStars Caribbean Adventure, Paradise Island 6 - 12 janvier 2014 Dakar Poker Tour 7, Casino Terrou-bi, Dakar 9 - 20 janvier 2014 WSOP Circuit - Durant 10 - 21 janvier 2014 Macau Poker Cup, Macao 10 - 21 janvier 2014 Merit Poker Winterfest janvier’14, Kyrenia 12 - 19 janvier 2014 HPT on the High Seas, Cruise 13 - 27 janvier 2014 2014 Heartland Poker Tour - California, Lincoln 15 - 19 janvier 2014 2014 PPC Tampa Downs Winter Fest, Tampa Bay 15 - 19 janvier 2014 Deepstack Open - Paris 15 - 19 janvier 2014 Deep Stack Series, Tanger 22 - 26 janvier 2014 France Poker Series - Final, Deauville

22 - 27 janvier 2014 Stax Poker Lounge Showdown, Coconut Creek 22 janvier - 1er février 2014 EPT Deauville 23 janvier - 3 février 2014 WSOP Circuit - Robinsonville 23 janvier - 10 février 2014 2014 Aussie Millions Poker Championship, Melbourne 26 - 31 janvier 2014 WPT Borgata Winter Poker Open, Atlantic City 28 janvier - 2 février 2014 2014 Mega Poker Series - Vienne

février 2014

1er - 2 février 2014 APAT United Kingdom Team Championship, Stoke on Trent 2 - 9 février 2014 2014 Grosvenor UK Poker Tour - Leg 1, Londres 5 - 9 février 2014 Genting Poker Series - Leg 1, Birmingham 6 - 17 février 2014 WSOP Circuit - West Palm Beach, West Palm Beach 7 - 11 février 2014 Danske Spil WPT National Vejle 7 - 12 février 2014 WPT Lucky Hearts Poker Open, Coconut Creek 12 - 19 février 2014 APT - Asian Series Cebu 14 - 15 février 2014 WPT Alpha8 - Johannesbourg 15 - 16 février 2014 The Amateur Championship of Poker, Dublin 17 - 23 février 2014 The European Deepstack Poker Championship VII, Dublin 20 février - 3 mars 2014 WSOP Circuit - Las Vegas 21 - 23 février 2014 BPT Deepstack, casino Barrière de Montreux, Suisse 22 - 23 février 2014 Winter Classico Casino Cannes Croisette, Cannes 26 février - 2 mars 2014 ANZPT Perth

DéCEMBRE 2013

20/11/13 22:22


9 5 , 3 EMEN T

S EU L

,50 € 4 e d u au li e K i o s qu e prix

PK52_N47_COUV_Casino.indd 3

18/11/13 18:21


PK52_N47_COUV_Casino.indd 4

18/11/13 18:21

Pk52 n47 casino 150dpi  

Découvrez gratuitement la dernière édition casino du magazine Poker52

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you