Issuu on Google+


PARIS-LOUXOR, SES INVITÉS, SES PARTENAIRES ET SOUTIENS FÊTENT LA RÉOUVERTURE DU LOUXOR-PALAIS DU CINÉMA

PARIS-LOUXOR vivre ensemble le cinéma : 11 rue Labat 75018 PARIS siège social

+

CONTACT PRESSE/COMMUNICATION Valérie Abrial hello@valerieabrial.com mob. 06 46 20 03 77


DOSSIER DE PRESSE L

A SOIRÉE BARBÈS REMIX est la manifestation de clôture des événements et interventions organisées, d’avril à juillet, par PARIS-LOUXOR à l’occasion de la réouverture du Louxor. détails sur www.PARIS-LOUXOR.fr -J’AIME LE CINÉMA, portraits d’habitants du quartier sur les murs de la ville -BARBÈS - LA VILLE MONDE, première exposition photo au Louxor par Nicolas Reitzaum -NOS CINÉMAS DE QUARTIER, première exposition (participative) sur les cinémas de quartier, photos, textes, installations vidéos et témoignages d’habitants -VISITES DE QUARTIER plus de 100 personnes ont participé aux visites du «Petit boulevard», à la rencontre des 24 salles de l’axe Clichy-Barbès. Chaque visite s’est terminée par une visite guidée du Louxor. -UNE SOIRÉE EN COULEURS, projection de la version restaurée des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy, en présence de Mathieu Demy. Karaoké géant et surprises. -BARBÈS REMIX #2

Divan du monde

Salle + scène

Mezzanine


BARBÈS REMIX VENDREDI 5 JUILLET AU DIVAN DU MONDE (18e) DÈS 19H. ENTRÉE LIBRE.

A

près le succès de la précédente édition (+ de 600 personnes), PARIS-LOUXOR renouvelle l’expérience et vous invite à participer à cette nouvelle soirée BARBÈS REMIX. Dernière manifestation organisée par PARIS-LOUXOR pour fêter la réouverture du Louxor-Palais du cinéma, l’association vous propose une grande fête populaire. Imaginée comme un marché, sur deux niveaux (en salle, sur scène et à l’étage sur la mezzanine) où chacun pourra participer, découvrir, échanger et danser. Tout commence par un apéro-mix au cours duquel vous prendrez le temps d’échanger autour d’un verre tout en découvrant les ingénieuses trouvailles du collectif Staycalm! Ambianceurs réputés, ils habilleront en musique et en image la scène du Divan du Monde (dès 19h. jusqu’à 2h.). Vous pourrez également vous faire photographier (tout au long de la soirée) par BeastyBoz au sein du très prisé Barbès Studio Photo dont le stylisme est assuré cette année par Sakina M’Sa, étoile montante de la mode, installée à la Goutte d’Or. C’est Arat Kilo qui ouvre le bal avec son groove lancinant, sublime projection des compils Ethiopiques. Véritable bijou du jazz éthiopien, l’Ethio jazz est une musique populaire de la fin des années 60-début 70, redécouverte par le cinéma, notamment dans le film Broken Flowers de Jim Jarmusch et tout récemment dans divers films indépendants. Staycalm! reprend ensuite les platines pour un nouveau set avant d’accueillir un « groupe de génie » les Meridian Brothers, combo electropical décalé en provenance de Bogotà, useront de leur inventivité pour revisiter la cumbia en mode électro bricolé, patchwork inventif à l’image de Barbès la ville monde. On vous aura prévenu, une soirée à ne surtout pas manquer !!


PROGRAMMATION LES INVITÉS DÉGUSTATION LES ACTEURS LOCAUX PARTENAIRES ET SOUTIENS L’ASSOCIATION PARIS-LOUXOR VIVRE ENSEMBLE LE CINÉMA


BARBÈS REMIX APÉRO PARIS- #4 LOUXOR

MUSIQUE / MODE / PROJECTIONS / PHOTOGRAPHIE / ÉCHANGES

salle+scène

DJ/VJ

STAYCALM! cinematic sound system

MODE

scène vj

+ mezzanine

SAKINA M’SA PARIS

DJ STANSMITH DJ SWEET G VJ ITALO VIDEO VJ HUTCHINSON + DJ STEPH RITZ CONCERTS

scène

ARAT KILO ETHIO JAZZ / GROOVE MERIDIAN BROTHERS ELECTROPICAL BOGOTÀ (COLOMBIA)

PHOTOGRAPHIE

mezzanine

BARBÈS STUDIO PHOTO BEASTYBOZ STYLISME SAKINA M’SA APÉRO MIX RENCONTRE AVEC L’ÉQUIPE DE PARIS-LOUXOR

APÉRO DÉGUSTATION salle

AVEC LA BRASSERIE DE LA GOUTTE D’OR

RESTAURATION LÉGÈRE extérieur


PROGRAMMATION LES INVITÉS

Le carrefour Barbès, vu du Louxor.


DJ/VJ AMBIANCE, IMAGES ET SONS STAYCALM! CINEMATIC SOUND SYSTEM SALLE + SCÈNE

STAYCALM! est un collectif pluridisciplinaire dédié à la musique et à l’image, produisant depuis le début des années 2000, manifestations (concerts, soirées, expositions) et supports (compilations, sites web, coffrets multimédias). Premier collectif occidental a rendre compte du bouillonnement des musiques urbaines en Afrique de l’Ouest, Staycalm! a publié en 2008 le documentaire multimédia Fangafrika, véritable plongée au cœur de la scène hip hop ouest-africaine. Invités pour la deuxième année consécutive, les VJs Italovideo et Hutchinson, les DJ Stansmith et Sweet G habilleront en direct, en images et en son, la soirée BARBÈS REMIX d’une ambiance urbaine et tropicale. Images tournées pour l’occasion, archives filmées du carrefour Barbès, des musiques et des cinématographies du monde.

+ Interventions de Sakina M’sa. > www.staycalm.fr

DJ/VJ

STAYCALM! cinematic sound system

DJ STANSMITH DJ SWEET G VJ ITALO VIDEO VJ HUTCHINSON + VANESSA + CAROLINE


CONCERT ARAT KILO ETHIO JAZZ/GROOVE SCÈNE

CONCERT

ARAT KILO ETHIO JAZZ/GROOVE Photos: Marc Bentegeat, Julien Mouroux, DR

L’Ethiopie fascine depuis longtemps les mondes de la musique. Bien sûr, on connaît le rastafarisme, mystique de Marcus Garvey injectée dans les gènes du reggae jamaïcain. La musique d’Arat Kilo prend une autre trajectoire (Kilomètre 4, le nom d’un faubourg d’Addis-Abeba), en s’aventurant sur le terrain de l’Ethio-jazz et l’Ethio groove. Oui, Arat Kilo est fasciné par cette période très spéciale de la musique éthiopienne, au point d’en faire le cœur de leur répertoire. Tout commence en 2008 quand un noyau de jeunes musiciens parisiens des galaxies world et funk se découvrent un amour commun pour cette singulière nébuleuse “Ethiopiques”, la tranche de vie d’un monde d’une époque très ciblée (1967 / 74) et d’une sorte de capitale excentrée de l’Afrique, Addis Abeba. Cette pêche miraculeuse mêlant soul, orient, Afrique noire, jazz, distillée sous forme de collection discographique par Francis Falceto, en a halluciné du monde, d’Elvis Costello à Oliver Stone. Un groove venu de nulle part qui a tôt fait de réunir cinq jeunes musiciens. Avec Arat Kilo, on n’est pas dans l’orthodoxie, les garçons n’hésitent pas à flirter avec le reggae et à frayer avec le dub atmosphérique, histoire de dater à 2011 cet album. Ajoutez-y une prise de son et un mixage à la hauteur de leurs ambitions (Big up Benoît Thuault) : nous voilà embarqués avec Camille, Michael, Fabien, Samuel et Arnold pour une… Nuit en Abyssinie. Et plus si affinités. » Rémy Kolpa Kopoul (RKK), Radio Nova > http://www.www.aratkilo.fr


CONCERT MERIDIAN BROTHERS SCÈNE

Fondé en 1998 par Eblis Álvarez (seul membre officiel du groupe, il joue tout seul sur les disques) et basé à Bogota, ils viennent de signer leur dernier album « Desesperanza » sur Soundway Records, référence incontournable en matière de rééditions Afro tropicales, et désormais maison-mère de Ondatrópica, Batida, Los Miticos del Ritmo… Les premiers albums de Meridian Brothers, influencés par le rock latin et argentin en particulier, n’existaient qu’en cassette dans le circuit confidentiel de la musique à Bogota. En 1999, Eblis Álvarez rejoint le groupe Polifónico Vallenato de Mario Galeano et fait la jonction avec les musiques colombiennes traditionnelles dans son propre projet. Il fait ensuite un séjour au Danemark entre 2002 et 2007, à l’Académie Royale de Musique et à l’Institut danois de Musique électronique. De retour en Colombie, Eblis Álvarez est de toutes les balades sauvages de la scène colombienne, du math-rock de Los Pirañas à la cumbia de Frente Cumbiero en passant par le big band Ondatropica. Recycleur de génie, il s’est créé Meridian Brothers pour succomber à toutes ses tentations : pop déglinguée, collages dadaïstes, cumbia futuriste ou salsa sous hormones électroniques.

CONCERT

MERIDIAN BROTHERS ELECTROPICAL (bogotà) Photos: Meridian Brothers, Festival Centro, DR

> http://www.meridianbrothers.com


MODE MIX IMAGES + BARBÈS STUDIO PHOTO SAKINA M’SA SCÈNE + MEZZANINE

MODE

SAKINA M’SA PARIS avec Beastyboz au Studio Photo Staycalm! au DJ/VJaying

Née aux Comores, élevée par une grand-mère animiste qui lui apprit l’ubiquité de la beauté, animant l’ensemble des éléments vivants, Sakina M’Sa s’envole pour les quartiers populaires et métissés de Marseille à l’âge de sept ans. Là-bas, elle s’initie à la lecture en consommant avec boulimie des livres, chinés d’occasion au marché aux voleurs, signés Baudelaire, Rimbaud, Boris Vian, Verlaine ou encore Oscar Wilde. Très vite, Sakina saisit le rôle social du vêtement, son aptitude à tisser du lien, son pouvoir sublimateur. Elle confectionnera alors, dès l’adolescence, ses premières collections de bric et de broc, à partir de torchons et de nappes en toiles cirées. Diplômée de l’Institut supérieur de mode de Marseille, Sakina posera plus tard ses valises à Paris, des idées créatives plein les poches, où elle initiera dans des centres de quartiers et des maisons de retraite de Seine-Saint-Denis ses premiers ateliers de médiation culturelle autour de la couture. Au pied des tours des cités, elle organisera des défilés de mode citoyens où mamas, papis, petits, grands, gros et atypiques fouleront ses podiums. Aujourd’hui installée à la Goutte d’Or, l’ensemble des actions orchestrées par Sakina répond à sa conception d’une mode éthique, se devant de dépasser la simple intention esthétique pour se faire le véhicule d’un projet sociétal. > http://www.sakinamsa.com


PHOTOGRAPHIE STUDIO PHOTO + MIX IMAGES BARBÈS STUDIO PHOTO SCÈNE + MEZZANINE

Réalisation de portraits à la manière des photographes de studio africains (Malick Sidibé, Seydou Keïta). Le stylisme sera assuré par la créatrice Sakina M’sa. Les participants sont invités à venir avec un objet/vêtement/ami(e)s etc. de leur choix. Les portraits seront projetés pendant la soirée sur l’écran de scène (VJaying) et diffusés en direct sur internet + liveTweet. Réalisé par BeastyBoz.

PHOTOGRAPHIE

BORIS BEASTYBOZ + SAKINA M’SA + STAYCALM!

Copyright photo : Ibrahim Sanlé Sory + XULY.Bët


APÉRO RENCONTRE AVEC L’ÉQUIPE DE PARIS-LOUXOR PARIS-LOUXOR VIVRE ENSEMBLE LE CINÉMA SALLE + MEZZANINE

L’association PARIS-LOUXOR vivre ensemble le cinéma est une initiative citoyenne créée par des habitant(e)s des 9, 10 et 18e arrondissements de Paris. Elle s’est constituée (Juin 2010) pour accompagner la réouverture de la salle de cinéma le Louxor (Barbès) et pour développer, soutenir et favoriser un programme d’action culturelle et un projet éditorial numérique/papier, afin de partager, en amont, avec le plus grand nombre, dans le quartier et au-delà, ce désir de culture, de cinéma et de Louxor. Partager/soutenir/participer. -Le programme d’action culturelle de PARIS-LOUXOR -Les projets éditoriaux collaboratifs -Rejoindre et participer aux activités de PARIS-LOUXOR -Le Louxor-Palais du cinéma (1921-2013) -Barbès, la ville monde Rencontre avec les membres du conseil d’administration et l’équipe de PARIS-LOUXOR #participer #partager

RENCONTRE

L’ÉQUIPE DE PARIS-LOUXOR


DÉGUSTATION ACTEURS LOCAUX LA BRASSERIE DE LA GOUTTE D’OR La brasserie de la Goutte d’Or, c’est quoi ? La brasserie de la Goutte d’Or, c’est une histoire de passions. Passion pour la bière artisanale et ses saveurs, passion pour un quartier vivant et métissé du 18ème arrondissement de Paris, et enfin passion pour les challenges. Il en fallait de la passion pour créer et ouvrir une brasserie au cœur de Paris, alors que l’activité avait quasiment disparue depuis 60 ans dans notre capitale. Mais bonne nouvelle on y est arrivé ! Cinq bières du 18ème seront donc commercialisées dans le courant de l’année 2012. Elles portent les noms des rues du quartier et mettent à l’honneur la mixité propre à la Goutte d’Or par des saveurs et des parfums épicés. Qu’est-ce qu’on boit ? Poissonnière : bière blanche aux parfums épicées (4,7% alc) Myrha : une blonde aux essences de dattes (5,5% alc) Château Rouge : rousse piquante (6,5% alc) Charbonnière : bière ambrée maltée et légèrement fumée (7,5% alc) Léon : brune fraiche au gingembre (4,7% alc) Et elle se trouve où cette brasserie ? 28-30 rue de la Goutte d’Or, Paris 18ème. Et on pourra les acheter où ces bières ? Lors de la soirée BARBÈS REMIX organisée par PARIS-LOUXOR, à la brasserie bien sûr, mais aussi dans des points de vente du 18ème arrondissement et d’arrondissements limitrophes : caves à bières, caves à vin, épiceries, fromageries, bars et restaurants. Liste des points de vente à venir sur le site de la brasserie. On contact qui si on veut discuter de tout ça ? Le brasseur bien sûr ! Thierry Roche au 06 18 53 77 70 / Thierry@brasserielagouttedor.com >www.brasserielagouttedor.com / http://www.facebook.com/brasserielagouttedor


PARTENAIRES ET SOUTIENS


> http://www.paris.fr > http:www.parisfilm.fr


> http://www.mairie18.paris.fr


NOUVEAU PARTENAIRE

> http://www.novaplanet.com


Les Actions culturelles d’ARTE partenaires de PARIS-LOUXOR vivre ensemble le cinéma Depuis dix ans, elles ont mêlé des publics, remué des idées, provoqué des rencontres avec des créateurs de tous horizons. Par delà les écrans de la chaîne, les Actions Culturelles d’ARTE illustrent la volonté d’ARTE d’être un acteur majeur de la vie culturelle.

> http://www.arte.tv/fr/396876.html


> http://www.cinemalouxor.fr


La salle nait au XIXème siècle sous le nom de la « Musette de SaintFlour  », et accueille alors des bals de charbonniers. Successivement lieu de rencontre d’artistes où se croisent Charles Baudelaire ou Jules Vallès (Brasserie des Martyrs), café-concert au décor Japonisant fréquenté par Toulouse Lautrec et ses pairs (Divan Japonais), mais aussi théâtre puis cinéma, l’historique de la salle en dit long sur son inscription dans la vie culturelle de Paris. Le lieu réouvre en 1994 sous le nom qu’on lui connaît aujourd’hui, et se positionne comme salle de concert à la programmation éclectique, allant du rock à la musque du monde. C’est finalement le groupe Commerce et Développement qui achève la transformation du lieu en le reprenant en 2003. Le Divan du Monde s’inscrit désormais dans un projet socialement responsable, aux côtés de la Maison des Associations de Solidarité (Paris 13ème), qui accueille des associations du secteur sanitaire et social, de Commune Image à Saint-Ouen, dédié aux producteurs indépendants du secteur audiovisuel, ou encore du Comptoir Général (quai de Jemmapes, Paris 10ème). La nouvelle équipe, dirigée par Fabrice Laffon, s’attache depuis à faire du Divan du Monde un lieu de diffusion de musiques actuelles à Paris grâce à la location de son espace pour des concerts éclectiques et des clubs, ainsi que la coréalisation d’évènements musicaux. Plus de 200 concerts ont ainsi été organisés durant la saison 2011-2012. LE DIVAN DU MONDE 75, RUE DES MARTYRS 75018 PARIS

Le Divan du Monde est donc une salle au patrimoine riche et un lieu de diffusion culturelle ancré dans le 18ème arrondissement, c’est pourquoi il soutient aujourd’hui l’association PARIS-LOUXOR et la renaissance de son voisin le cinéma le Louxor. > http://www.ledivandumonde.com

Photos © Franck Haudrechy/Photosonore.com


LE LOUXOR EN QUELQUES DATES 1921-2013 1921 Le cinéma Le Louxor se construit à l’emplacement d’un immeuble haussmannien qui abritait un grand magasin, Au Sacré Cœur Nouveautés. L’architecte en est Henri-André Zipcy et le premier exploitant Henry Silberberg. Le Louxor dispose alors d’une salle de 1195 places. Il est inauguré le 6 octobre 1921. L’année suivante, le cinéma le Louxor est vendu à la Société Nouvelle du Cinéma Louxor, rattaché aux cinémas Fournier-Lutétia. 1929 La Société de Gérance des cinémas Pathé (SGCP) prend la gérance du cinéma le Louxor, puis l’acquiert l’ann��e suivante : le Louxor devient le Louxor-Pathé. Les années trente voient apparaître le décor néo-grec dans le Louxor qui remplace le décor néo-égyptien. 1954 En juin et juillet, une importante rénovation du Louxor est engagée par Pathé. Des travaux de gros oeuvre sont menés, et le style néo-égyptien est abandonné dans le nouveau projet de décoration qui met en avant des couleurs plus chaudes, moquette vieux rose, velours grenat et rose pour le fond de la salle et les fauteuils dont le style égyptien disparaît.

Années 60-80 La programmation des films au Louxor est des plus variés : après des films essentiellement français, américains et soviétiques dans les années 60, ce sont des films égyptiens, hindi ou de série Z qui occupent l’écran dans les années 70-80. 1981 Les façades et les toitures du Louxor sont inscrites sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par un arrêté du 5 octobre signé par le ministre de la Culture Jack Lang. 1983 Le 29 novembre, « QAID » est le dernier film projeté, le Louxor ferme ses portes le 30 novembre. Le Louxor est déclaré en cessation d’activité et racheté par la société Tati. Fin des années 80 Un projet d’aménagement d’un magasin de vente au détail est rejeté, puis la discothèque antillaise La Dérobade s’installe dans le Louxor, avant de laisser la place à la plus grande discothèque gay de Paris, le Mégatown. Les deux opérations sont des échecs financiers.


1922

1953

1994 Un projet de rénovation est envisagé, en vue de la création d’une salle de spectacle, d’un lieu d’exposition et d’un restaurant panoramique. Ce projet est mené par l’architecte Jean-Pierre Heim. Plusieurs opérations sont tentées sur le Louxor, sans lendemain.

2003 Une pétition est lancée et une manifestation est organisée devant le cinéma le Louxor à l’appel des associations du quartier. En juillet, le Louxor est officiellement acquis par la Mairie de Paris, pour y abriter une Maison des cultures méditerranéennes.

2000 Les associations du quartier interviennent durant cette année. Les élus du 10e arrondissement sont alertés sur l’état d’abandon du cinéma le Louxor lors d’un vœu en conseil d’arrondissement. L’année suivante, le maire de Paris est interpellé par un dossier d’information sur le lieu en péril.

2004 Une passation de marchés d’assistance à maîtrise d’ouvrage, d’un diagnostic du bâti existant et d’une étude historique et patrimoniale sont lancés. 2007 Le lancement d’appels d’offres pour le marché public de maîtrise d’œuvre relatif au projet de réhabilitation du cinéma le Louxor est officiel.

2002 Un comité de soutien « Sauvons Le Louxor » est créé, appuyé par des personnalités du monde de la culture et du spectacle, qui demandent le rachat du cinéma le Louxor par la Ville de Paris afin de lui redonner sa vocation culturelle. Des négociations entre la Ville de Paris et la société Tati sont engagées pour le rachat du cinéma le Louxor. Une procédure de déclaration d’abandon manifeste est déclaré fin 2002, procédure pouvant aboutir à l’expropriation.

2008 L’architecte Philippe Pumain est chargé de la réhabilitation du cinéma le Louxor par la maire de Paris. Fin novembre, il fait la présentation publique de son projet à la mairie du 10e arrondissement. 2009 L’autorisation d’exploitation cinématographique du cinéma le Louxor est accordée par la Commission Départementale d’Aménagement Commercial. En septembre, la publication de l’appel d’offres


d’entreprises pour la réhabilitation et l’extension du cinéma le Louxor est annoncée par la Mairie de Paris. 2010 Le permis de construire est accordé. En avril, le maire Bertrand Delanoë décide de proposer au Conseil de Paris le nom de « Youssef Chahine » pour la salle principale du Louxor. En mai, les travaux commencent sous la direction de Philippe Pumain. Il est prévu trois salles (342, 140 et 74 places), un espace exposition (35 m2) et un café-club (50 m2). L’ouverture du cinéma le Louxor est prévue au printemps 2013. En juin, l’association PARIS-LOUXOR voit le jour, afin d’accompagner le projet présent et à venir du cinéma le Louxor.

2012-2013 Janvier 2012 : Choix des candidats. Décembre 2012 : Choix du délégataire. La société Cinélouxor composée de Carole Scotta, Emmanuel Papillon et Martin Bidou. Février 2013 : Livraison du Louxor à l’exploitant désigné. 17 avril 2013 : Inauguration du Louxor-Palais du cinéma.

2011 Le 2 septembre, la mission cinéma de la Ville de Paris lance l’appel public à candidatures pour la délégation du service public d’exploitation du cinéma le LouxorPalais du cinéma. Clôture du dépôt des candidatures, le 19 octobre 2011.

2013

Le Louxor en 2013. Photo. Art graphique et Patrimoine, Agence Ph. Pumain


ASSOCIATION DE LOI 1901 À BUT NON LUCRATIF FONDÉE LE 14 JUIN 2010 À PARIS (18e)

BUREAU PRÉSIDENT : Laurent Laborie SECRÉTAIRE : Patrick Bousquet TRÉSORIER : Philippe Parizot CONSEIL D’ADMINISTRATION : -Laurent Albaret -Patrick Bousquet -Jonathan Broda -Céline Chertemps -Françoise Gomez -Laurent Laborie -Emmanuelle Lallement -Philippe Parizot -Thomas Stoll. Siège social : 11 rue Labat – 75018 Paris Déclarée en préfecture sous la référence : W751205530 N° de SIRET : 535 154 330 00018


PARIS-LOUXOR VIVRE ENSEMBLE LE CINÉMA UN PROJET « VIVRE ENSEMBLE LE CINÉMA » PARIS-LOUXOR est une association loi de 1901 à but non lucratif.

N

otre association a pour objet de favoriser, développer, promouvoir des actions et des activités, avec les habitant(e)s du quartier, les Parisien(ne)s, et au-delà ; autour et avec le Louxor-Palais du cinéma, dans les champs d’interventions culturels, artistiques, patrimoniaux, éducatifs et sociaux à Barbès, Paris et ailleurs. Afin notamment de soutenir et renforcer, par l’intermédiaire du cinéma, le dialogue entre les populations et les générations. Notre projet d’action culturelle « vivre ensemble le cinéma » s’inscrit dans une dynamique de partage, de plaisir et d’échange dans un quartier vivant et ouvert à la diversité culturelle, sociale et générationnelle. Nous sommes attachés à l’idée de créer du désir de Louxor et de cinéma, et ce, dès maintenant, avant sa réouverture au printemps 2013 avec toutes celles et tous ceux désireux, de participer à la renaissance de cette salle de cinéma, mais aussi d’assurer la pérennité d’un tel projet. « Vivre ensemble le cinéma », c’est soutenir, développer et favoriser des projets culturels et artistiques autour du cinéma, c’est faire vivre le Louxor, avant sa réouverture, avec les habitant(e)s du quartier et des arrondissements alentour, mais aussi les Parisien(ne)s, et audelà, toutes celles et tous ceux désireux de participer à la renaissance de cette salle de cinéma. Il nous a semblé important de bâtir un projet d’action culturelle avant l’ouverture de la salle afin de permettre au Louxor d’être d’ores et déjà inscrit dans le paysage, et de permettre aux habitant(e)s du quartier Barbès et au-delà non seulement de s’y intéresser mais d’y participer avant, et après son ouverture. Créée par des habitants du quartier (tous bénévoles), PARIS-LOUXOR accompagne le projet de réhabilitation du Louxor-Palais du cinéma en relation avec les principaux acteurs du dossier (Mission cinéma, architectes, élus), les habitants, commerçants et acteurs culturels. Notre association développe un programme d’action culturelle et des projets éditoriaux collaboratifs. Pour ce faire, nous avons le projet d’organiser et développer différentes initiatives et interventions dans la ville : apéros, soirées-projections, expositions, ateliers pour enfants, rencontres avec les habitants, ainsi que des projets éditoriaux.

Photo © Julia Griner pour PARIS-LOUXOR


ORGANISATION BARBÈS REMIX D.A. & coordination : Laurent Laborie Régie générale / organisation : Alice Rivon Organisation et accueil du public : Thomas Stoll, Céline Chertemps, Elise Girard, Laurent Albaret, Patrick Bousquet, Christian Brugerolle... Presse et communication : Valérie Abrial Studio Photo : Boris Beastyboz et Sakina M’sa Mix, décoration images et sons : Staycalm! (Stéphane, Guillaume, Vincent, Stéphane, Georgine, Caroline et Vanessa) Merci aux artistes et à leurs équipes. ... et à et aux habitant(e)s et commerçant(e)s rencontrés lors de l’organisation et les tournages réalisés pour la soirée BARBÈS REMIX. REMERCIEMENTS VILLE DE PARIS Bruno Julliard, Pierre Jacquemain, Michel Gomez, Fanny Cohen MAIRIE DU 18e Daniel Vaillant, Carine Rolland et Hélène Samzun ARTE Actions culturelles Angélique Oussedik, Hélène Angelina Medori RADIO NOVA Nadine Gravelle TÉLÉRAMA Caroline Gouin, Véronique Viner, Anne de Lagarde LE DIVAN DU MONDE Fabrice Laffon, Sébastien Larère, Emmanuelle Bousseau, Geoffroy Villiot et Alex Brivoal. LOUXOR-PALAIS DU CINÉMA Carole Scotta, Emmanuel Papillon, Martin Bidou et les maires et collaborateurs des mairies du 9, 10 et 18e.


+ www.PARIS-LOUXOR.fr


Dpbarbesremix5juillet2013