Page 1

Mairie d’Onex | Parait 9 fois par an | Tirage : 9’600 exemplaires | Responsable d’édition :  Pierre Olivier ( 022 879 59 59 ) p.olivier@onex.ch | www.onex.ch

oneX≥Magazine n° 06 | juillet – août 2008

DOSSIER / Aide au développement éDITORIAL Daniel Fino, nouveau président du Conseil municipal — ACTUALITé Nouvelles de la commune en bref... — Jeunesse et écoles Ecole d’Onex-Parc en fête — POLITIQUE Investiture du nouveau maire d’Onex et du nouveau président du Conseil municipal — SOCIAL Vente de bois au bénéfice de l’aide sociale — Aînés Excursion à Annecy — bâtiments Travaux d’été —Spectacles Onésiens Saison 2008 - 2009 — SPORT Des lauriers pour un club onésien — développement durable Bilan des ménages pilotes — MANIFESTATIONS Fête des Voisins — Espaces verts Massifs fleuris de la commune — Equipements Cité de l’énergie : où en sommes-nous ? — FINANCES Investissements de la Ville d’Onex — VIE PRATIQUE Recettes et conseils de saison — AGENDA Juillet — Décembre 2008


2

3

édito |

Sommaire

éDITORIAL Daniel Fino, nouveau président du Conseil municipal

ACTUALITé Nouvelles de la commune en bref...

Jeunesse et écoles Ecole d’Onex-Parc en fête

page 6

POLITIQUE Investiture du nouveau maire d’Onex et du nouveau président du Conseil municipal

page 7

SOCIAL Vente de bois au bénéfice de l’aide sociale

page 8

Aînés Excursion à Annecy

page 9

bâtiments Travaux d’été

page 10

DOSSIER Aide au développement

Spectacles Onésiens Saison 2008 - 2009

SPORT Des lauriers pour un club onésien

page 16

développement durable Bilan des ménages pilotes

page 17

MANIFESTATIONS Fête des Voisins

page 18

Espaces verts Massifs fleuris de la commune

page 19

Equipements Cité de l’énergie : où en sommes-nous ?

page 20

FINANCES Investissements de la Ville d’Onex

page 21

VIE PRATIQUE Recettes et conseils de saison

page 22 — 23

AGENDA Juillet — Décembre 2008

page 3 pages 4 — 5

pages 11 - 12 - 13 page 14 — 15

page 24

IMPRESSUM Magazine de la Ville d’Onex. Mairie, chemin Charles-Borgeaud 27, 1213 Onex mairie@onex,ch, www.onex.ch n°6 — jullet – août 2008 Responsable d’édition : Pierre Olivier, 022 879 59 59, p.olivier@onex.ch Conception et réalisation graphique : Frédéric Fivaz / la fonderie Imprimerie : SRO - Kundig / Impression sur papier 100% recyclé 9’600 exemplaires Prochaine parution le 4 septembre 2008

Investiture du nouveau maire et du président du Conseil municipal, le 2 juin (de gauche à droite) : René Longet (ancien maire), Philippe Rochat (nouveau maire) et Daniel Fino (président du Conseil municipal).

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

Discours de Daniel Fino, lors de son investiture le 2 juin dernier

Daniel Fino, nouveau président du Conseil municipal Je remercie les membres du Conseil Municipal de m’avoir élu Président. J’en suis très honoré et j’espère répondre à leurs attentes dans la tâche qui m’est confiée. En acceptant ce mandat, je suis conscient de devoir être un président neutre pour représenter l’ensemble du Conseil Municipal et je m’efforcerai de toujours bien distinguer quand je m’exprime en tant que Président du Conseil municipal ou à titre personnel. Trois moments forts de ma vie ont marqué mon engagement politique et mon attachement à la vie communale. Le premier épisode que je veux vous évoquer se situe dans ma toute première jeunesse : j’avais 10 ans, fils d’immigrés, vivant dans une commune suisse-allemande (où j’étais d’ailleurs né) qui, paradoxalement, était depuis le 18ème siècle très ouverte vers le monde grâce à son industrie de textile, mais absolument pas en faveur de l’intégration des étrangers ! J’étais un garçon comme les autres, parlant la même langue que mes camarades, avec évidemment un souci de ne pas être différent, surtout en tant qu’enfant ! Je me suis rendu plusieurs fois à la commune pour me renseigner sur les possibilités de devenir citoyen suisse. Hélas, on me fit comprendre à plusieurs reprises que cela serait difficilement envisageable pour des raisons financières (variables d’une commune à une autre). Et cela m’a poursuivi jusqu’à ce que j’épouse une personne de nationalité suisse. Cette expérience m’a fait évidemment beaucoup réfléchir sur l’autonomie communale. J’y suis très favorable, mais je pense qu’il y a des limites et la naturalisation en est une. Le résultat de la récente votation sur ce point m’a évidemment fait plaisir. Le deuxième événement qui a beaucoup marqué ma vie et qui a influencé mon engagement politique, est ce qui s’est passé en 68. Par rapport aux principes et valeurs que je défends, 68 a été pour moi une période très marquante. Il y a certes eu des excès, comme dans toute révolution, mais deux dimensions m’ont particulièrement influencé. D’une part, une ouverture d’esprit vers d’autres valeurs que le matériel, concrètement liées aux conditions de vie de gens exclus, chez nous et ailleurs. D’autre part, une formidable incitation à l’innovation, à l’imagination, au changement et à la rupture de certains

tabous ! Cela voulait dire que, même si on a des fortes convictions et des principes, rien n’est établi une fois pour toutes. On doit perpétuellement se remettre en question et être ouvert aux changements. Le troisième événement est lié à ma vie professionnelle qui se situe dans le champ des études de développement des pays défavorisés. Pour les pays en voie de développement, les grandes institutions comme la Banque Mondiale et la majorité des pays développés ont exigé des pays en voie de développement d’appliquer des programmes de réduction massive du rôle de l’Etat. Avec le temps, la conséquence n’a pas seulement été une libéralisation de l’économie, ce qui peut être jugé positif, mais aussi l’incapacité progressive de l’Etat à assurer l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire et d’autres besoins fondamentaux. Vouloir diminuer et réduire le rôle des collectivités publiques peut s’avérer très problématique. Partout où le rôle de l’Etat a régressé, les inégalités, la pauvreté et les situations d’exclusion ont augmenté. Partout où on réduit les impôts pour alléger les dépenses de l’Etat, les couches les plus aisées en profitent, mais il y a un coût social que le marché n’est pas en mesure d’absorber. Pour revenir à Onex, il y a une réflexion en cours sur la réduction des impôts. A court terme, cela peut s’avérer très intéressant (qui pourrait être contre?), mais sommes-nous sûrs qu’à moyen et long termes cela n’aura pas de répercussions négatives pour la collectivité, et notamment sur les populations les moins favorisées? C’est une question que je me poserai toujours dans nos débats au Conseil Municipal, quand nous parlerons du type d’imposition à choisir pour Onex. En conclusion, pour moi faire de la politique est une question de recherche de cohérence entre : - une vision, une philosophie de la vie et les actions que nous entreprenons ; - la défense à la fois des intérêts particuliers et de l’intérêt collectif ; - les enjeux globaux qui nous concernent très directement (sécurité, environnement, cohabitation interculturelle) et les préoccupations de tous les jours. Cette articulation me semble être à la charnière de nos préoccupations communales. Daniel Fino

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


4

| Actualité | Nouvelles de la commune en bref...

5

Nouvelles de la commune en bref... | Actualité |

Actualité Fête du 1er août

Invitation à la population onésienne Toute la population onésienne est cordialement invitée à venir célébrer la Fête nationale au parc de la Mairie, vendredi 1er août dès 19 heures. Un cortège aux lampions pour les enfants, conduit par la Fanfare municipale à travers le Vieil-Onex, partira de l’esplanade de la Mairie à 21h30 et empruntera le parcours suivant : chemin Charles-Borgeaud, place Duchêne, rue Gaudy-le-Fort, chemin de la Vi-Longe, chemin de la Blanchette, chemin David-Brolliet, chemin Charles-Borgeaud, parc de la Mairie. Philippe Rochat, maire d’Onex

Programme de la soirée du 1er août

Nouveau tracteur tondeuse

19h50

Le service des espaces verts vient de faire l’acquisition d’un nouveau tracteur tondeuse, l’ancienne machine étant arrivée au terme de sa durée de vie. Il est destiné aux tontes régulières des surfaces engazonnées et enherbées de la commune, ce qui représente 18,5 hectares. 2,3 hectares, étant laissés en prairies fleuries, ne sont fauchés qu’une fois par année. Le tracteur tondeuse est également utilisé pour le ramassage des feuilles mortes.

- Allocution de Philippe Rochat, maire de la Ville d’Onex.

19h00 - Soupe familiale préparée par l’Amicale des sapeurs-pompiers d’Onex. - Restauration chaude – Saucisses – Frites. - Tartes aux fruits – Stand de sucreries Buvette – Bar. - Vente de pots et d’insignes du 1 Août 2008. er

- Invité d’honneur : Maurice Hel-Bongo, ancien ministre du Tchad, ancien fonctionnaire du Bureau International du Travail, président de la conférence nationale souveraine du Tchad en 1993. - Discours : Propos d’un vieil immigré à Onex. - Cantique suisse. - Musique avec la Fanfare municipale.

- Sonnerie des cloches. 20h00 - Bienvenue de Daniel Fino, président du Conseil municipal. - « Au drapeau » - Montée des couleurs. - Lecture du Pacte de 1291.

- Animation musicale avec le groupe « Et Toc ». 21h30 - Cortège aux lampions pour les enfants avec la Fanfare municipale. - Feu de joie – Bal animé par le groupe « Captiv’ ».

Le nouveau tracteur tondeuse du Service des infrasctructures publiques et de l’environnement

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

Ayala Borghini, auteur de Un étrange petit inconnu

Nouveauté chez les pompiers onésiens

Catherine Micheloud et Virginie Mercerand sont les deux premières femmes officières sapeur-pompier volontaires du Canton de Genève. Elles ont été nommées par le Conseil d’Etat, sur proposition du Conseil administratif. Le Conseil municipal a validé ces nominations lors de sa réunion du 17 juin. Elles sont entrées en fonction le 1er juillet.

Achat du Poste de Police de la rue des Bossons

Le 27 mai 2008, le Conseil administratif de la Ville d’Onex a signé l’acte de vente du Poste de Police, rue des Bossons. L’intérêt de cette acquisition par la commune est une nette amélioration en matière de proximité et de visibilité. Les agents de sécurité municipaux (ASM) et leurs collaborateurs du service communal de la sécurité occupaient des locaux dans le bâtiment de la Maison Onésienne. A l’étroit depuis des années, les anciens locaux ne pouvaient répondre aux besoins et il devenait indispensable de trouver une autre solution. Les locaux de la rue des Bossons offrent assez de place pour accueillir du personnel supplémentaire dans les années à venir, masculin

ou féminin, les locaux étant équipés de vestiaires et sanitaires séparés. Par ailleurs, le garage du poste, qui se trouve au sous-sol, permettra de libérer un local au Centre Intercommunal de la Voirie, actuellement utilisé pour y entreposer la signalisation amovible, ainsi qu’un local de garage situé à l’avenue des Grandes-Communes dans lequel sont stationnés le bus et une remorque de la Protection Civile. Ce regroupement permettra un gain de temps aux ASM tout en libérant des espaces utiles à d’autres services.

Déménagement des ASM

La rénovation du bâtiment vient d’être achevée. La Sécurité municipale s’installera dans ses nouveaux locaux lundi 14 juillet. Durant cette journée, les bureaux de la Sécurité seront fermés et la ligne téléphonique interrompue (s’adresser à la mairie, 022 879 59 59). Les bureaux des ASM seront à nouveau ouverts mardi 15 juillet, dès 8h30, au 11, rue des Bossons. L’inauguration officielle aura lieu le 6 septembre.

Un étrange petit inconnu

Tel est le titre de la récente publication aux Editions érès (février 2008) dont les auteurs

Mmes Marie Yvonne Fuchs et Marguerite Reichen, en présence de René Longet, conseiller administratif

Le Conseil administratif a signé l’acte de vente du Poste de Police, rue des Bossons, le 27 mai 2008.

sont Carole Muller Nix, pédopsychiatre à Lausanne, et l’Onésienne Ayala Borghini. Fille de Laurent Nicole, ex maire d’Onex, cette dernière a fait sa scolarité primaire à l’école d’Onex-Parc, où elle a été l’élève notamment de Jean-Claude Grezet (toujours en poste), qu’elle souligne être un enseignant dévoué, inventif, et doté d’une véritable vocation pédagogique. Ayala Borghini a obtenu son doctorat en psychologie en février 2008 à la faculté de Genève.

Anniversaires

Centenaire Mme Esther Rochat (malheureusement décédée depuis) a fêté ses 100 ans en compagnie de sa famille et de Philippe Rochat, conseiller administratif, le 30 mai 2008. Nonante ans Mmes Marie Yvonne Fuchs et Marguerite Reichen ont fêté leur 90 ans à l’EMS Butini, en présence de René Longet, conseiller administratif, le 13 juin 2008. Mme Yvonne Gluck a fête ses 90 ans en présence de Philippe Rochat, conseiller administratif, le 22 mai.

Mme Esther Rochat a fêté ses 100 ans en compagnie de sa famille et de Philippe Rochat, Conseiller administrtif le 30 mai 2008

Mme Yvonne Gluck a fêté ses 90 ans en compagnie de Philippe Rochat

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


6

| Jeunesse et écoles | Ecole d’Onex-Parc en fête

7

Investiture du nouveau maire d’Onex et du nouveau président du Conseil municipal | Politique |

L’école d’Onex - Parc en fête C’est le 5 novembre dernier que l’Association de parents d’élèves de l’école d’Onex-Parc a été fondée. Deux jeunes mamans, les co-présidentes Sandrine Ramel et Chantal Bauco, ont organisé la première édition d’ « Onex-Parc en fête » le samedi 31 mai. « On avait envie de faire vivre l’école, de l’animer pour les enfants et de créer une fête qui

devienne un rituel », explique Sandrine Ramel. « Le slogan est d’ailleurs Pour et Avec les enfants. Nous avons déjà mis sur pied de nombreuses activités depuis novembre, dont une semaine sans télé. Cette fête est aussi un moyen de se faire connaître » ajoute Chantal Bauco.

Philippe Rochat, maire d’Onex pour 2008 – 2009 L’animateur « Tipi », costumé en Indien, a permis aux enfants de passer de très bons moments en s’amusant.

Le stand de pâtisseries a été très rapidement dévalisé.

Sandrine Ramel et Chantal Bauco sont les deux co-présidentes de l’association des parents d’élèves de l’école d’Onex Parc.

Les amateurs et amatrices de football ont porté les couleurs de leur équipe préférée, Euro oblige.

Une douzaine de tables ont été réservées pour les enfants désireux de vendre leurs jeux, jouets, accessoires et habits. Des stands qui ont finalement été plutôt tenus par les parents !

L’atelier de maquillages et de grimages a connu un beau succès.

« Je salue cette initiative, qui est vraiment une très bonne idée. C’est aussi très positif que les enfants réussissent à faire des échanges de jouets. C’est aussi une sortie pour toute la famille », explique Sabrina Kolb, qui tient un stand avec son amie Ryoko Favre et leurs enfants.

« C’est une très bonne idée d’avoir organisé cette journée et surtout toutes ces activités pour les enfants. C’est vraiment super qu’ils puissent s’amuser comme ça », résumait Claudia Calderon.

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

Philippe Rochat et Daniel Fino ont été intronisés avec les honneurs dans leur nouvelle fonction, respectivement celle de maire et de président du Conseil municipal d’Onex, lundi 2 juin dernier. Initialement prévue sur l’esplanade de la mairie, la réception a finalement eu lieu dans la salle HermèsBraillard, en raison des conditions météorologiques incertaines.

dit cela il y a quelques années, je n’y aurais jamais cru, car je ne vis à Onex que depuis 7 ans ! ». Il succède au maire sortant, René Longet, premier magistrat de la Ville à quatre reprises, et qui le sera à nouveau pendant la période 2009-2010. «Je suis très content de présider le Conseil administratif, mais je ne me sens pas plus élevé qu’auparavant », explique cependant Philippe Rochat.

Un changement de lieu qui n’a pas été pour déplaire au nouveau maire, au contraire. Comme il l’a indiqué dans son discours: «Mon grand-père, Frédéric, a occupé les fonctions de secrétaire communal à Onex, depuis 1902 et au moins jusqu’en 1952, en plus de sa fonction d’enseignant au village. Son bureau était justement situé au premier étage de ce bâtiment. Je me dis que, quelque part, ce n’est peut-être pas un hasard que cette cérémonie ait finalement lieu ici...»

Le nouveau maire compte continuer à travailler de la même manière, en toute collégialité, avec les deux autres conseillers administratifs, René Longet et Carole-Anne Kast. « Ce n’est pas moi, mais le Conseil qui va prendre les décisions. Jusqu’à maintenant, il y a toujours eu unanimité et il n’y a pas de raison pour que cela change », conclut Philippe Rochat.

Une première pour le nouveau maire Philippe Rochat occupe cette fonction, qu’il considère essentiellement comme honorifique, pour la première fois. « Si on m’avait

Le message des sortants Cette cérémonie émouvante, entrecoupée d’un intermède musical de l’ « Ensemble Jazz », un quatuor qui a enchanté les citoyens assistant à la réception, a été l’occasion pour l’ancienne présidente du Conseil municipal, Françoise

Bourgoin, de faire part de son expérience acquise au cours de l’année écoulée, avec ses bons souvenirs et ses moments plus difficiles. Elle passe le flambeau à Daniel Fino, qui s’est fait l’auteur d’un discours rythmé par les étapes importantes de sa vie personnelle. Il a aussi fait part de sa satisfaction, en tant que fils d’immigrés, du net rejet par le peuple suisse de l’initiative de l’UDC de réintroduire la possibilité de soumettre les demandes de naturalisation au vote populaire. Quant au maire sortant, René Longet a tenu à remercier ses collègues et l’administration pour leur excellente collaboration. Il a formulé l’espoir que la péréquation financière intercommunale finira par nous donner les quelque 4 millions de recettes financières qui nous manquent cruellement. Pour lui, la Ville d’Onex tire sa force de l’engagement de ses habitants que les autorités doivent avoir à cœur d’appuyer. Cette belle soirée s’est terminée par le traditionnel verre de l’amitié, en musique.

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


8

| Social | Vente de bois au bénéfice de l’aide sociale

9

Excursion à Annecy | Aînés |

Du bois pour réchauffer les cœurs Principalement située en bordure du Rhône, Onex compte sur son territoire, 33 hectares de forêts, dont la moitié appartient à la commune, un quart à l’Etat et le restant à des privés. Ces lieux séculaires recèlent un trésor : le bois. Gustave Rochette bien conscient de cette richesse, légua à la commune un terrain boisé et, en mémoire de son épouse, émit le souhait que «le produit de la coupe annuelle soit répartie entre les habitants d’Onex se trouvant dans une position difficile ». La forêt d’autrefois, lieu de solidarité Si en 1895, année de la donation, des habitants d’Onex se trouvaient dans le besoin, ils bénéficiaient déjà de cet esprit de solidarité. Le bois était considéré uniquement comme une source de revenu et un moyen de chauffage. La coupe du bois contribuait à maintenir un espace de vie sociale et d’entraide dans les communes rurales. Entretenir les forêts était vital. Le bois perd de sa valeur Depuis la fin des années 50, suite à la réduction progressive de l’utilisation du bois notamment à des fins de chauffage et avec l’arrivée des énergies fossiles, en particulier celle du mazout, les parcelles forestières ont été pratiquement laissées à elles-mêmes. Même le domaine forestier d’Onex n’avait fait l’objet d’aucun entretien. La ville d’Onex se mobilise pour entretenir ses forêts Elle fait partie des toutes premières communes genevoises à avoir élaboré un plan de gestion comme le stipule la législation. Celui-ci a été validé par le canton en 2003, suite à une étude détaillée menée en 2001 et 2002. Suivi au niveau du Conseil administratif par René Longet, conseiller administratif délégué et par Gérald Escher, chef du Service des Infrastructures publiques et de l’environnement (SIPE), ce plan prévoit de délimiter des réserves de biodiversité et surtout de procéder aux coupes d’entretien qui s’imposent, la forêt n’ayant auparavant fait l’objet que de soins extensifs. Des arbres devenus trop grands menaçaient de tomber et risquaient d’entrainer dans leur chute le sol qui les retenait le long des pentes. Il était nécessaire d’intervenir pour éviter les glissements de terrain. Ceci en toute conscience du fait que l’équilibre des bois, ceux où l’on aime se promener, résulte aussi de l’action conjuguée de l’Homme et de la Nature.

Le développement durable à l’honneur Mais la Ville d’Onex ne s’arrête pas en si bon chemin. Elle adhère aux critères de certification de gestion FSC (Forest Stewardship Council), sous l’égide du canton. La préservation du patrimoine naturel s’inscrit au sein du développement durable et les forêts, lorsqu’elles sont bien gérées, contribuent à notre bilan énergétique. Aujourd’hui, les coupes d’arbres, tout en permettant la récolte de bois, favorisent la croissance de la forêt et lui permettent de se régénérer : « Couper des arbres c’est construire la forêt ». Toutes les interventions subventionnées par le canton et l’Etat fédéral ont permis de valoriser le bois abattu pour la filière énergétique, sous forme de bûches ou de plaquettes. Une petite partie a été sélectionnée par les ateliers communaux pour la production de bancs publics. Collaboration entre les services de la commune Aujourd’hui, bien que le mode de gestion des forêts diffère de celui de l’époque de Gustave Rochette, la commune, très sensible au geste de ce dernier et aux problèmes de précarité, tient tout particulièrement à respecter le souhait de son épouse. Ainsi, Gérald Escher (chef du SIPE) et Pierre-Antoine Lacroix (chef du Service de prévention sociale et de promotion de la santé / SPPS), perpétuent la tradition qui veut que les personnes les plus démunies de la commune d’Onex bénéficient de cet apport d’argent. La parcelle boisée de 2.6 hectares, au lieu dit Fontaine, actuellement parcelle 848 Rochette, représente 27’000 m2, soit 45 % de la surface totale et la vente de bois a rapporté la somme de 18’488 francs. La solidarité à l’épreuve du temps D’après Pierre Antoine Lacroix, « cet esprit de solidarité envers les plus démunis existe depuis toujours car le SPPS dispose déjà d’un budget de 170’000 francs provenant des impôts communaux ». Il est heureux d’apprendre que la commune trouve un supplément pour les personnes dans le besoin. Il confirme que «la somme reçue sera exclusivement attribuée aux personnes les plus démunies au niveau économique, dans le respect du règlement d‘attribution du SPPS, et selon le souhait du couple Rochette ». Tout comme les forêts traversent les siècles, l’esprit de solidarité traverse les âges. Suivons le sentier que nous ont tracé nos prédécesseurs. Mélodie Delieutraz

Un repas bien apprécié

Nos aînés se régalent autour du lac d’Annecy Quelle belle journée ce 21 mai dernier ! Même le ciel nuageux n’a pu ternir le plaisir et la joie de 120 aînés en excursion à Annecy. Un excellent repas pris sur le Libellule, le bateau fleuron de la compagnie, qui les a emmenés autour du lac entre l’apéritif et le dessert, suivi d’une magnifique balade dans un jardin paradisiaque … De quoi ravir l’œil et le palais tout en nourrissant l’esprit ! Environ tous les trois mois, le Bureau des aînés propose des excursions aux retraités de la commune. Pour une relativement modique somme de 50 francs, ils ont ainsi pu découvrir la Venise française de Haute-

Savoie, avant de passer deux heures sur un bateau-salon présentant le film des magnifiques paysages des rives du lac d’Annecy, tout en dégustant un bon repas de circonstance – terrine de brocheton à l’oseille, pavé de truite aux herbes, fromage des alpages et tarte aux myrtilles… L’excursion les a ensuite conduits dans un véritable palais végétal, pour une petite marche digestive. Suivez le guide : « 7’000 m2 d’une mosaïque de jardins, patios, galeries, salons… un laboratoire d’idées architecturales et décoratives, des nouveautés chaque année, une campagne charmante à découvrir

Carola-Anne Kast, conseillère administrative déléguée, présente le programme de l’après-midi Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

Le merveilleux Jardin des Secrets de Vaux

entre Annecy et Aix-les-Bains, des parfums, des couleurs venus d’ailleurs... »… dixit le site Internet pas mensonger du tout des Jardins secrets de Vaux. Cette initiative originale du Bureau des aînés, Service de prévention sociale et de promotion de la santé, permet à ses heureux bénéficiaires, pour un prix modéré, d’accéder régulièrement à des découvertes touristiques dans notre région. Ceci tout en ménageant les envies de chacun, oscillant entre expériences gustatives, visites culturelles et temps libre. Une magnifique virée que nos aînés ne sont pas prêts d’oublier !

Un repas, en bonne compagnie, bien apprécié par Pierre-Antoine Lacroix et René Longet Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


| Bâtiments | Agrandissement de l’école de Belle-Cour

Réfection de la salle de rythmique de l’école du Gros-Chêne

10

11

Aide au développement | DOSSIER |

Ecole des Tattes

Travaux d’été Les écoles, lieux chargés de symboles Nos premiers souvenirs sont nés sur les bancs d’école. Nous sommes souvent nostalgiques en nous les remémorant. Le temps passe, mais rien ne s’est effacé dans notre esprit, pas même la craie sur le grand tableau noir. C’était l’époque de l’insouciance. La salle de classe, ce lieu rassurant, construisait nos premiers repères. L’estrade en bois qui nous aidait à nous sentir plus grands. Le globe terrestre nous donnait l’envie de découvrir le monde. La maitresse derrière son grand bureau, douce et gentille, portait sur nous un œil bienveillant. Tous nos sens étaient en ébullition : les gommettes coloraient nos journées, les odeurs d’encres et de crayons taillés fabriquaient les parfums de notre enfance, nos oreilles devenaient musicales au tintement de la cloche qui annonçait l’heure libératrice de la récréation. La cour nous apprenait les joies et difficultés de la vie collective. C’était le temps des premières amitiés et de la prime amourette. Bien souvent, rêveurs, nous souhaiterions pouvoir remonter le temps... Et pourtant nos chers petits écoliers onésiens attendent avec impatience leur dernier jour d’école pour pouvoir profiter de leurs vacances bien méritées. Les enfants partent, les ouvriers arrivent Michel Cuttat, chef du service Bâtiments et Locations (SBEL) compte bien, comme chaque été, profiter du départ des écoliers pour donner « un coup de jeune » aux écoles. Les rires d’enfants feront place aux martèlements et aux vrombissements des machines. Un crédit de 200’000 francs sera consacré à l’école du Gros-Chêne. L’année précédente,

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

les quatre classes ont été rénovées. Cette année, c’est au tour de la salle des maîtres, de la salle de rythmique et de la salle d’appui (réfection des sols, des luminaires, des fauxplafonds, des fenêtres, des peintures et des sanitaires). L’école des Tattes a déjà bénéficié de 200’000 francs de travaux en 2007. Cette année, un crédit de 150’000 francs sera consacré au changement des luminaires, des faux-plafonds et à la peinture du couloir du premier étage. Concernant l’école d’Onex-Parc, un crédit de 550’000 francs est prévu pour la réhabilitation du préau couvert (entrée A à E) et du préau ouvert (travaux de salubrité, suite à des inondations, travaux de sécurité englobant une délimitation de l’espace public et privé, ainsi que l’éclairage des entrées extérieures). A l’école d’Onex-Village, une classe sera refaite chaque année. Un budget de 25‘000 francs sera consacré au remplacement des sols, plafonds, peintures et éclairages. Les travaux d’agrandissement de l’école de Belle-Cour sont prévus dès le mois d’août et se termineront en mars 2009 (voir Onex Magazine de juin, page 10). Les luminaires et les fenêtres en aluminium du secteur nurserie seront remplacés à la Crèche Rondin-Picotin. Le budget est de 30’000 francs. Pour sûr, les enfants d’Onex conserveront dans leurs souvenirs des lieux bien entretenus…

Sauvegarder le patrimoine La salle du Conseil Municipal, bâtiment historique, est également en cours de rénovation. Le crédit s’élève à 300’000 francs (voir Onex magazine de mai, page 10). Les travaux ont commencés début mai et se termineront en juillet. Ils comprennent la réfection de la toiture ainsi que son isolation, le nettoyage de la façade et le remplacement de la moquette. Même l’horloge a été remise en état, toujours dans le respect de la tradition. L’ancien poste de police d’Onex D’autres travaux sont également prévus pour cet été. Au total, un crédit de 1’850’000 francs a été débloqué, dont 1’625’000 pour l’achat du bâtiment et 150’000 francs pour les travaux de rafraîchissment des murs, des sols et pour les télécommunications. Les travaux ont commencé en juin et se termineront en juillet. Le déménagement des agents de la commune est prévu autour du 14 juillet. Si tout va comme souhaité, l’année prochaine, les pompiers intégreront les lieux. Tous les travaux prévus par Michel Cuttat sont garants du développement durable : l’isolation thermique (par le changement des fenêtres, l’isolation des toits), les éclairages (à basse consommation avec détecteurs de présence) permettent de réelles économies d’énergies. Une fois de plus, cet été, Onex rénove, en conservant son passé et en préparant son futur. Mélodie Delieutraz,

informations recueillies auprès de Michel Cuttat, chef du service des bâtiments et locations

Aide au développement : nous sommes tous concernés, donc tous solidaires ! On le sait, la faim et la pauvreté affectent toujours une partie importante de la population mondiale. La crise touche en premier les plus faibles et les plus déshérités. En 2000, les Nations Unies ont proclamé les Objectifs du Millénaire, demandant notamment de lutter contre la faim, la pauvreté et l’exclusion. 850 millions de personnes ne mangent toujours pas à leur faim… alors que selon l’OMS plus d’un milliard… souffre des conséquences d’une surcharge pondérale. Dans ce contexte, comment ne pas se sentir concerné… et donc solidaire ! Depuis de nombreuses années l’engagement a été pris au niveau international : les pays industrialisés contribuent à hauteur de 0,7% de leur PNB à l’aide au développement.. Notre pays en est actuellement à mi-chemin, avec 0,35%. Notons que les projets doivent se situer dans une logique de développement durable. Au niveau des cantons et des communes, la contribution, est calculée par rapport au budget annuel. Partie de 40’000.- en 2000, la Ville d’Onex a presque atteint avec 230’000.- en 2008 la cible fixée et devrait y arriver pour

2009. Un beau parcours pour une collectivité qui n’est pas des plus richement dotées, tant s’en faut. Si Onex peut être solidaire, pas d’excuses pour les autres !. Comment cela se passe-t-il concrètement ? Heureusement de nombreux organismes se sont créés pour développer des projets d’aide et de coopération. Encore faut-il s’assurer de pertinence des projets et du sérieux du suivi. Trop d’amateurisme et de gâchis ont eu lieu par le passé. La question est donc de savoir qui aider et comment. A Onex, c’est le Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) qui s’occupe de cette question, sous la houlette de Frédérique Haessig, assistée de Lara Baranzini, spécialiste en la matière, et sous la responsabilité de René Longet, conseiller administratif délégué. Le SRD étudie les dossiers à l’aide de la grille de critères validée par le Conseil administratif, et procède à une présélection à l’intention de la Commission «Agenda 21 et Aide au développement » du Conseil municipal.

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


| DOSSIER | Aide au développement

12

13 Fédération Genevoise de Coopération (FGC) : Un relai incontournable de l’aide au développement La FGC offre à ses membres un forum d’échanges et de capitalisation d’expériences, une plate-forme publique pour débattre de questions-clé Nord-Sud, un lobby pour promouvoir la solidarité internationale et un moyen de financer leurs projets de développement et d’information. Les domaines prioritaires des projets sont l’éducation et la formation, le développement rural et urbain, l’emploi, la santé, la conservation de l’environnement et sa réhabilitation, enfin le soutien des cultures indigènes. Les associations membres genevoises travaillent avec des regroupements et des ONG en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. La FGC regroupe une cinquantaine d’associations ayant un siège dans le canton de Genève et qui se consacrent à la coopération internationale au développement et/ou à l’information du public sur le développement et les rapports Nord-Sud. Très diverses au

Cette dernière fait rapport au conseil et donne un préavis au conseil administratif, qui libère ensuite les montants retenus. A noter une particularité onésienne : le lien direct entre aide au développement et développement durable, tant au niveau de la commission du conseil municipal que du service administratif en charge.

d’être financés par plusieurs bailleurs de fonds. La Ville d’Onex n’est donc jamais seule à financer un projet et recherche la continuité. Depuis de nombreuses années, Onex se concentre sur des projets liés à l’agriculture, à l’auto-organisation de communautés locales et à leur capacité de production.

Une procédure et des critères de présélection fiables Selon une convention passée avec la FCG et validée par le conseil municipal, environ deux-tiers du budget sont attribués à la Fédération Genevoise de Coopération (voir encadré FGC) pour des projets qu’elle présente. Il s’agit de projets qu’elle a choisis parmi ceux qui lui ont été soumis par les associations membres. Le tiers restant est attribué à des projets présentés par des associations non membres. Pour le choix des projets, il s’agit d’éviter le saupoudrage, en se polarisant sur des régions particulièrement dans le besoin mais où des forces locales s’engagent sur le terrain et oû un suivi crédible est assuré. Les projets doivent contribuer au développement durable et favoriser l’intérêt collectif, avec une dimension participative sur le terrain. Ils doivent stimuler l’autonomie et la prise en charge par les bénéficiaires. Les partenaires locaux doivent être clairement identifiables, et donner toute garantie tant sur le plan du développement des projets qu’au niveau des contrôles financiers.

S’agissant des projets présentés par des organismes non membres de la FGC, la Ville d’Onex a soutenu en 2008 les actions suivantes :

Projets soutenus en 2008 En 2008, parmi les projets présentés par la FGC, 4 projets ont été retenus par la Ville d’Onex, pour un montant total de 140’000 francs. : Les 4 projets retenus concernent tous des communautés rurales, dont il s’agit de renforcer la capacité d’organisation et de production (maraîchage, élevage et artisanat). Le premier concerne des minorités tribales vivant des situations d’exclusion en Inde. Le deuxième, une organisation paysanne en république démocratique du Congo. Un troisième porte sur la chaîne de production des lamas des alpagas, dans une région montagneuse du Pérou. Enfin, le dernier projet se situe dans une région limitrophe entre le Sénégal, la Mauritanie et le Mali. Les projets de la FGC ont la particularité d’être pluriannuels et

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

Dans les domaines de la formation et de l’éduction - un atelier de formation pour la fabrication mécanique à Madagascar (ONG Hope International), - la création d’un centre de formation agricole et d’alphabétisation au Burkina Faso (Ader Burkina), - la construction d’une école de village au Burkina Faso (Graine de Baobab), - la reconstruction d’une école au Vietnam (Association pour l’enfance du Vietnam), - la mise sur pied d’un centre de formation pour jeunes en situation précaire, qui gèrent un hôtel-école selon les principes de l’écotourisme au Cambodge (Tourism for Help), - la participation aux frais de fonctionnement d’une école de médecine traditionnelle au Tibet (Peu-La Tibet).

Nous sommes tous acteurs de l’aide au développement Lorsque nous achetons un produit alimentaire, textile ou autre, nous pouvons favoriser le commerce équitable. Cela veut dire payer le juste prix pour les prestations de celles et ceux qui ont fabriqué ces produits..Dans le développement de sa politique d’achats, la Ville d’Onex prévoit également de donner une bonne place aux produits du commerce équitable. Plusieurs commerces genevois offrent des produits du commerce équitable : • Les Magasins du Monde: - Le Magas (7, bd. Carl-Vogt – Genève). - Mag Grottes (9, rue des Grottes – Genève). - La Calebasse (14, rue Saint-Josep – Carouge) - Centre commercial de Meyrin, chaque premier samedi du mois.

Aide au développement | DOSSIER | niveau de leurs objectifs, de leur structure et de leurs activités, elles travaillent toutes dans une optique de développement global durable, basé sur la justice sociale et la dignité humaine. La FGC sert d’interface entre ses associations membres et leurs partenaires dans les pays du Sud et les collectivités publiques Elle offre à celles-ci un processus rigoureux de sélection et de suivi des projets certifiés par le label FGC. Ses partenaires privilégiés sont l’Etat de Genève, la Ville de Genève, la DDC (Direction du Développement et de la Coopération du DFAE, Berne), et les communes d’Onex, de Vernier et de Plan-les-Ouates. Une vingtaine d’autres communes genevoises choisissent également de financer des projets à travers la FGC. La FGC fonctionne avec un budget réduit grâce au travail bénévole (6’000 heures par an) fourni par une trentaine d’experts élus par l’Assemblée générale. Ils siègent au Conseil et dans les Commissions technique, d’information et de contrôle financier des projets. Un secrétariat de 3.8 postes coordonne le travail.

- Parvis de l’église Saint-Pie X, le dumanche matin. - Place de l’Eglise de Confignon, les matins des 2ème et 4ème samedis du mois. • Le Balafon : produits alimentaires et artisanat (2, rue de Villereuse – Genève). • Boutique Ayni : artisanat, vêtements, chaussures (3, rue John-Grasset – Genève). • Heartical : vêtements (rue Dancet – Genève). • Cap Indigo : aliments, bijoux, vêtements à la mode (53, rue de Carouge – Genève). • Fairshop d’Helvetas : vêtements (http://www.helvetas.ch). • Terre des Hommes : artisanat (http://www.tdh-geneve.ch). • Campagne Clean Clothes :vêtements (www.vetementspropres.ch). • Max Havelaar : différentes sortes de produits dans les grandes surfaces (Coop et Mogros).

Sur le plan économique: - la promotion d’une coopérative textile en Bolivie (Association Waki), - la valorisation du travail des sages-femmes au Brésil (E-Changer), - le développement d’activités génératrices de revenus, menées par des femmes d’un quartier de Dakar au Sénégal (Association Echos d’Afrique). Enfin, dans le secteur des infrastructures, Onex participe à l’installation d’un réseau d’eau potable à Madagascar (Nouvelle Planète).

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


| Spectacles Onésiens | Saison 2008 - 2009

14

15

Spectacles onésiens 08

3 BIG BAG NIGHTS « Blues d’ici et d’ailleurs » LE MANEGE En collaboration le BAG (Blues Association Geneva) / OCTOBRE – me 1er, je 2 et ve 3 1ère BAG NIGHT me 1er : chanson-blues/France 18h30 : after work apéro-rencontre autour du blues avec Jean-François Mathieu / 20h : première partie: programmation BAG / 21h : ALEXANDRE KINN : voix, guitares, harmonica avec François FUCHS, contrebasse et Lawrence CLAIS, batterie. Influencé, entre autres, par Bob Dylan, John Butler ou Ben Harper, ce jeune auteur, compositeur et interprète donne de l’âme à un blues résolument actuel et chaleureux. 2ème BAG NIGHT je 2: blues/Algérie 18h30 : after work apéro-rencontre autour du blues avec Fredrik Strand Halland / 20h : premières parties: programmation BAG BLUES BOX (CH) suivi de INTRATORS (CH-F) / 21h30 : AMAR SUNDY chant, guitare, en duo avec Antoine Vierny, basse. / 23-24h : BAG Jam 3ème BAG NIGHT ve 3: blues/Norvège 18h30 : after work apéro-rencontre autour du blues 20h : première partie: programmation BAG / 21h : FREDRIK STRAND HALLAND Ce « Petit Prince de la guitare » (14 ans) n’est pas qu’un surdoué du jeu. Il est incroyable d’avoir tant de maîtrise, et surtout tant de musicalité à cet âge.

Onex Magazine | n°06 | juillet – août

LE TRIO ROSENBERG Jazz / France Avec Stochelo Rosenberg, guitare / Nous’che Rosenberg, guitare / Nonnie Rosenberg, basse / 1ère partie : à définir Stochelo Rosenberg est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de jazz manouche depuis Django... OCTOBRE – ma 14 – 20h Salle communale d’Onex OURS et BEN RICOUR Chanson française Fils du chanteur Souchon, c’est d’abord un musicien qui a un univers à lui, où il s’avère maître dans l’art difficile de marier la forme et le fond, le texte et la mélodie. Sur scène avec lui : Ben Ricour aux chansons lumineuses et sensuelles, lunaires et mélancoliques. OCTOBRE – je 30 – 20h Salle communale d’Onex SUSHEELA RAMAN Chants et musique indo-anglaise Née à Londres, d’origine tamoule, Susheela Raman est à l’image de sa musique : un mélange de cultures européennes, africaines et asiatiques, avec une voix saisissante ! 1ère partie : ORIOXY fusion funk-oriental. NOVEMBRE – je 6 - 20h Salle communale d’Onex SOPHIE HUNGER Chanson / Suisse Ses mélodies, sa voix déchirante et son charisme ont conquis public et critiques : elle est immédiatement programmée au Montreux Jazz Festival ! 1ère partie RAPHELSON NOVEMBRE © – ve 21 - 20h Salle communale d’Onex

HUBERT REEVES, MOZART ET LES ETOILES… Science et musique « La musique me fascine, car elle est à l’image de l’Univers qui fait toujours du neuf avec de l’éternel. Sept notes et puis… commence un mystère. » H.Reeves. Alors que certains comptent les étoiles, Hubert Reeves conte les étoiles… et Mozart… Un concert-conférence afin de jeter un pont entre les arts et la science. Unique ! NOVEMBRE – je 27 – 20h Salle communale d’Onex GRÉGOIRE & LEVON MARET 4 TET Jazz/ Suisse Star internationale de l’harmonica, installé à New York, Grégoire est l’un des musicien les plus recherché pour son habileté dans tous les styles, …Levon, son frère, est également un musicien et showman accompli. DECEMBRE – je 4 - 20h30 Salle communale d’Onex HABBE & MEIK Humour visuel / Allemagne Spectacle familial et international Best of. avec Michael Aufenfehn et Hartmut Ehrenfeld / Tout public dès 8 ans Les chevaliers masqués du rire sont de retour à Onex, avec leurs visages figés mais tellement vivants et leurs délires tout en finesse. Créativité, maestria et efficacité sont réunis dans ce spectacle de pantomime clownesque. DECEMBRE – me 10 - 20h Salle communale d’Onex

Saison 2008 - 2009 | Spectacles Onésiens |

saison 2008 / 2009 09

JEAN-JACQUES VANIER Humour / France «Elles.» Après « l’Envol du Pingouin » et « La Vie est Belle », ce troisième spectacle, écrit avec François Rollin, est toujours aussi iconoclaste et surréaliste. JANVIER – me 28 - 20h30 Salle communale d’Onex LE TRIO JOUBRAN Musique/ Palestine Sur scène, leurs regards se croisent, leurs instruments communiquent et disent avec ferveur ce que le verbe ne sait exprimer… JANVIER – je 29 - 20h30 Salle communale d’Onex SOUAD MASSI World / Algérie Sur scène, fraîche et naturelle, épaulée par d’excellents musiciens, la jeune femme accompagnée de sa guitare, chante de sa voix d’or, en arabe et en kabyle des chansons qui franchissent allègrement toutes les frontières… FÉVRIER – ve 20 20h30 Salle communale d’Onex TOM POISSON & FRANCOIS VÉ Chanson Dans les chansons de Tom Poisson les mots d’amour résonnent et touchent juste: mélodies joueuses, échos de Nino Rota, tourneries à la Manu Chao, sur des bossa chic, swing, valse et musette… 1ère partie : François Vé : des harmonies pop, une écriture délicate et élégante sur les chemins de l’enfance… MARS – je 12- 20h Salle communale d’Onex

XAVIER MORTIMER Comédie magique, visuelle et musicale/ France

Spectacle familial et international / Tout public dès 8 ans. « L’ombre-orchestre ». Grand coup de cœur de notre précédente saison, nous avons décidé de reprogrammer ce formidable spectacle magique, musical et poétique, complètement émerveillant, pour tout les publics dès 8 ans! MARS – je 26 - 20h Salle communale d’Onex DEMI EVANS & the Hands Blues/ USA Cette grande voix soul-blues écume les plus grands festivals de jazz, de Montreux à Montréal, en passant par Nice, Paris ou Antibes. Une présence extraordinaire, un tempérament de feu qui arrache les larmes… AVRIL – je 2 - 20h Salle communale d’Onex LES DÉSAXÉS Humour musical / France Spectacle familial et international/ Tout public dès 10 ans / Sax Machine. Avec ces quatre-là, il n’y a pas que le cuivre de leurs saxophones qui brille… Du classique au jazz, de Bach aux Blues Brothers en passant par les Beatles ou des airs folkloriques, ils s’improvisent clowns, danseurs, jongleurs, équilibristes… AVRIL – je 23- 20h Salle communale d’Onex

MAYRA ANDRADE Musique/Cap Vert Voici pour la première fois à Onex, I’icône de la nouvelle vague de la jeunesse capverdienne, la sublime Mayra Andrade, magnifique jeune fille à la voix cristalline et chaleureuse. A découvrir absolument ! MAI – je 14 20h30 Salle communale d’Onex

Demandez le programme aux Spectacles Onésiens 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch Abonnement dès 5 spectacles ! Profitez du rabais spécial pour les sorties en famille : Pour tous les spectacles, le tarif réduit (R ou AR) est accordé aux adultes accompagnés par des jeunes en formation pour autant que les billets soient achetés simultanément. (un billet jeune acheté = un billet adulte à tarif réduit pour le même spectacle , réductions non cumulables). Il existe également d’autres formules d’abonnement. SPECTACLES ONESIENS 133, rte de Chancy - 1213 Onex Billetterie : tél 022 879 59 99 Du lundi au vendredi de 13h45 à 17h45 (juillet et août, de 14h00 à 17h00; fermeture du vendredi 25 juillet au dimanche 10 août).

GED MARLON Humour / France Virtuose du verbe et de l’expression corporelle, ce comédien-auteur-humoriste aborde à sa manière des grands thèmes de société… un humour décalé comme on l’aime ! MAI – je 7- 20h30 Salle communale d’Onex

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


16

| Sport | Des lauriers pour un club onésiens

17

Bilan des ménages pilotes | Développement durable |

Les ménages pilotes se sont donnés rendez-vous à l’AstrOnex pour faire le bilan de leurs expériences La grande aventure des ménages-pilotes, qui a débuté en février, s’est achevée en ce joli mois de mai. Ils étaient invités à l’AstrOnex pour faire le point. Ils sont arrivés, chargés de victuailles pour la fête qui suivait la réunion.

Prouesses sportives des Onésiens : Jeunesse Natation Onex (JNO) La natation synchronisée est un sport qui allie l’effort physique aux qualités artistiques. Depuis 1979, le Jeunesse Natation Onex (JNO) entraîne des nageuses dans cette discipline sportive. Que cela soit pour le plaisir ou pour la compétition de haut niveau, le club répond aux attentes des jeunes filles intéressées. Ce sport, qu’on appelle aussi plus communément « danse dans l’eau », comprend des figures imposées, sans musique, des figures courtes et des figures libres. Il est jugé selon des critères de compétences physiques et artistiques. La Russie, le Japon, le Canada sont au niveau mondial, les pays où se recrutent les meilleurs championnes. Petit retour sur la saison 2007-2008 du JNO Cette année, le Jeunesse Natation Onex a pris un tournant. Son entraîneur professionnel, Maud Planche en poste depuis 4 ans, a décidé de quitter le monde du sport pour celui du travail et a été remplacée par Irène Marcoux, arrivant du Grand Nord canadien. Ce changement a fait souffler un vent nouveau sur les chorégraphies et a permis de voir éclore de nouveaux talents. Irène a pris en charge la catégorie J1 et J2. Les nageuses élites du club ont décidé de prendre un repos bien mérité et surtout de s’occuper de la relève qui se bouscule au

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

portillon. Il est assez émouvant de voir ces demoiselles, qui avaient commencé toutes jeunes au sein du JNO en tant que nageuses, rester au club et encadrer les petites qui débutent, avec autant d’application. Très vite, les bons résultats ont été au rendez-vous et, cette année encore, le JNO pourra se vanter d’un joli palmarès. Nos nageuses forcent l’admiration tant elles s’investissent dans leur sport, avec un minimum de 12 heures d’entraînement hebdomadaire pour les plus grandes et 4 heures pour les plus petites. Sans compter les week-ends de compétitions ou d’entraînements spéciaux pour les espoirs. Ces dernières ont commencé par briller à l’occasion des championnats romands espoirs qui ont eu lieu à Neuchâtel. La catégorie 4 du club, entraînée par Laura, Aurélie, Sophie et Coralie a montré des résultats prometteurs en montant sur la plus haute marche du podium en catégorie solo et en obtenant une 3ème place en groupe. La catégorie J1, a remporté une 3ème place en solo, alors que la catégorie J2 remportait une 3ème, 4ème et 8ème place en duo, une 2ème et 5ème place en solo, ainsi qu’une belle 2ème place en groupe. La catégorie J3, qui représente la première tranche d’âge à évoluer à un niveau

national, entraînée par Coralie, a remporté deux médailles d’or en solo et groupe, ainsi qu’une médaille d’argent en duo. Mais la grande surprise est venue lors des championnats suisses espoirs qui ont eu lieu à Buchs, le 2ème week-end de juin. Même si les catégories les plus élevées n’ont pas ramené de médaille, elles ont obtenu des places très honorables, montrant bien que le JNO reste un club avec lequel il faut compter au niveau national. Les nageuses de la catégorie J3 ont réussi un exploit, en raflant trois titres de championnes suisses dans les catégories solo, duo et groupe. Les petites Onésiennes ont réussi à impressionner les juges tant par leurs qualités techniques que par leur grâce dans l’eau. Elles avaient les yeux remplis d’étoiles au moment de monter sur le podium pour y recevoir leur médaille d’or.

A la table des intervenants, René Longet, conseiller administratif délégué, Frédérique Haessig, « cheffe d’orchestre », pour citer M. Longet, de cette enrichissante et singulière expérience et l’équipe de scientifiques qui a suivi et épaulé les ménages pilotes et enregistré les résultats,. Après les remerciements d’usage, le conseiller administratif annonçait la couleur. « C’est la fin d’une aventure » a-t-il dit, « et le début d’une autre ». Voilà qui est bien résumé dans la mesure où l’on peut se demander si une telle péripétie peut avoir une fin, car comment prendre congé de compagnons de fortune qui se battent pour un même idéal. Changer les habitudes quotidiennes pour sauver la planète C’est ainsi que les ménages-pilotes ont vécu cette expérience, conscients que tous ces petits éco-gestes avaient un retentissement sur toute la planète…. Illusion ou réalité ? Réalité à n’en point douter, nous l’avons découvert en entendant les statistiques déjà récoltées par l’équipe scientifique… et le bilan n’est pas définitif ! Fédérique Haessig a proposé aux participants de continuer dans cette direction en se regroupant. Mais comment passer d’une expérience individuelle à une expérience col-

lective pouvant servir aux autres habitants ? Telle était la grande question qui a animé les débats. Les ménages pilotes ont décidé de se revoir pour réfléchir. Il ne faut surtout pas perdre les acquis de l’aventure. Affaire à suivre… La fête peut commencer, le buffet est appétissant et abondant. Je profite de l’ambiance détendue pour poser des questions à deux participants d’âge et d’état civil différent. DM : Qu’est ce que vous avez appris de vraiment essentiel dans cette expérience de ménages-pilotes ? A : J’ai appris que faire des efforts pour diminuer l’impact de l’homme sur son environnement, ce n’est pas gratuit, ça demande des efforts, mais c’est enrichissant. Par exemple, je sais que je peux me nourrir autrement et que c’est bon pour moi. J’ai découvert plein de nouveaux légumes et la manière de les cuisiner, plein de nouvelles céréales, de légumineuses. Je sais qu’en faisant des gestes simples, je peux réduire ma consommation d’énergie. C’est important. Je peux influer sur l’environnement B : L’expérience des ménages-pilotes m’a demandé un réel effort. Mais maintenant, je sais qu’on peut faire beaucoup, simplement en étant conscient de ses gestes quotidiens. DM : Qu’est ce qui a été le plus difficile pour vous ? A : De résister à la pression de l’habitude. B : De réduire le temps que je passais sous la

douche et de baisser la température de mon appartement. Je n’ai pas pu changer de mode de transport, c’était trop compliqué pour moi, mais peut-être avec le temps.... DM : Qu’est ce que vous conserverez de vos gestes quotidiens ? A : Je vais me nourrir différemment. J’ai même aménagé ma cuisine en conséquence. J’ai acheté plein de petits bocaux. J’ai appris à cuisiner autrement et maintenant j’ai envie de manger d’autres aliments. B : J’utiliserai toujours ma bouilloire. Du reste, je me demande pourquoi je ne l’avais pas fait avant. Je pense qu’il y a plein d’autres comportements qui vont m’accompagner. DM : Qu’est ce que vous ne ferez jamais plus ? A : Je suis engagé dans une démarche durable depuis quelques mois. Je ne sais pas ce que je ne ferai plus, mais je sais, que je serai attentif et que, petit à petit, mon comportement va changer. B : Je ne laisserai plus mes appareils en veille… Et de rajouter après un silence : j’ai suivi le cours éco-drive, je conduis déjà différemment pour économiser du carburant et ça marche. J’ai constaté 10 à 15% de baisse de ma consommation. Je les remercie pour leur réponses et quitte la fête en me disant que j’aimerais revoir les ménages pilotes dans six mois..... Alors, à bientôt mes amis et bonne chance dans vos nouvelles habitudes. Danielle Meynet

Voilà donc une saison bien remplie qui s’achève et les nageuses pourront prendre des vacances bien méritées avant de retrouver le chemin des piscines en septembre. Le JNO accueille toutes les filles, de tous les âges, qui désirent essayer ce sport, le vendredi dès 17h à la piscine d’Onex. Renseignements : www.jno.ch

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


| Manifestations | Fête des Voisins

18

19

Massifs fleuris de la commune | Espaces verts |

Fête des voisins Massif fleuri à proximité de la piscine

Christian Muller, Antonietta Fracasso et Esen Kair se sont réunis à la rue de la Calle.

Les enfants de la rue des Bossons, comme ceux de la plupart des autres chemins et rues d’Onex, sont descendus dans la rue en cette soirée spéciale et très appréciée.

C’est une grande assemblée qui s’est réunie autour de 3 tables, devant le numéro 40 de l’avenue du Gros-Chêne. Santé !

Le concierge Robert Casella supporte avec énergie l’équipe d’Italie. Avec ses amis et voisins, il est déjà prêt pour l’Euro de football…

Les trois frères Lam sont très fiers de vous présenter les spécialités asiatiques cuisinées par leur maman et qui font le bonheur de leurs voisins et amis au 71-73 avenue du Bois-de-la-Chapelle.

Marianne et Michel Braunschweiger, ainsi que Nan, Thierry et Adan Faye passent un moment de détente tous ensemble, à la rue du Vieux-Moulin

Les familles Bonfantini et Plomb ont le sourire, au 89 avenue du Bois-de-la-Chapelle : « Il y a beaucoup de bonnes choses à manger. Il y en a trop pour nous. Vous voulez un peu de salade avec un verre de vin ou autre chose ? Servez-vous, je vous en prie ».

Cela fait déjà trois ans qu’une partie des habitants du Bois-de-la-Chapelle (57 à 65) se retrouve pour la Fête des Voisins : « On tire un grand coup de chapeau à notre concierge Robert Casella, qui a tout organisé pour que la soirée soit belle. Il a fait un super boulot, comme d’habitude ! C’est une nouvelle fois très réussi », tiennent à préciser Janine Nicolet, Odette Taini, Georgette Challet, Marlène et Donat Ospelt.

Les jardiniers donnent des couleurs à notre quotidien Ce n’est pas pour rien qu’Onex a reçu le 1er prix, toutes catégories, de la ville la plus fleurie du canton en 2007. Une équipe de quatorze jardiniers expérimentés veille quotidiennement à l’entretien de nos parcs, haies, surface engazonnées et autres bacs et massifs fleuris. Un tour d’horizon de ces différents secteurs d’activité serait trop long, tant il y a à dire et surtout à voir ! Concentrons-nous donc sur les couleurs de saison, grâce à une petite visite guidée des massifs fleuris de la commune. Douze paysages floraux qui rivalisent de créativité et de couleurs Partons du rond-point de l’avenue des Grandes-Communes avec une première composition. Une deuxième nous attend un peu plus loin sur la berme centrale, puis une troisième à l’angle Bois-de-la-Chapelle/Vieux-Moulin. Plus loin, on pourra découvrir trois nouveaux arrangements au détour de la place des DeuxEglises, dont le massif de la fameuse tortue. Passé le carrefour, on peut admirer deux nouvelles compositions, route de Chancy à l’entrée du Parc Brot et devant le service technique. A l’angle des chemins des Laz et Charles-Borgeaud se trouve un des parterres les plus coloriés. La bande fleurie autour de

la mairie met, à sa façon, le bâtiment en valeur. De retour au centre de la commune, trois autres massifs fleuris sont à découvrir à proximité de la piscine, sur le côté du rondpoint et le hibou juste avant le Petit-Lancy. La commune compte encore 29 bacs fleuris. 25’000 fleurs par année La grande majorité des fleurs sont achetées chez les horticulteurs de la région, la commune n’étant pas équipée pour les cultiver. 5 à 10 % des plantes sont toutefois produites dans la serre froide des jardiniers communaux. Il s’agit là de variétés qui coûtent cher dans le commerce ou que l’on trouve difficilement. Les plus vieux pieds, replantés d’année en année, sont conservés dans cette même serre, pendant l’hiver. Les plantations de fleurs dans les massifs et les bacs se font deux fois par an : au mois de mai les fleurs (annuelles) estivales, au mois de septembre les bisannuelles et les bulbes (tulipes, jonquilles, jacinthes). Les critères de choix Les bacs et massifs fleuris jouent un rôle essentiellement décoratif. Ce que recherchent les jardiniers, dont les choix s’effectuent collégialement, c’est une certaine

Fleurs du massif à l’angle des chemins des Laz et Charles-Borgeaud Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

Détails du massif fleuri rue des Bossons

diversité de couleurs et une floraison la plus longue possible dans le temps. On privilégie les fleurs rustiques qui résistent mieux aux intempéries, les variétés choisies étant bien sûr adaptées au climat et aux saisons. Si les choix restent classiques, au plus près de ce qui plaît au plus grand nombre, les compositions évoluent d’année en année. En ce qui concerne les traitements et l’entretien, on préfèrera des techniques moins pénalisantes pour l’environnement, comme la stérilisation de la terre à la vapeur pour limiter l’emploi de produits phytosanitaires. Chaque plantation se fait avec du compost de récupération et du terreau recyclé. Les massifs 3D Chaque année, les jardiniers proposent de nouveaux thèmes pour les massifs 3D. On choisit généralement des sujets animaliers que l’on s’efforcera de traiter avec humour. Ce type d’aménagement demande plus de travail, mais son exécution est généralement très intéressante. Cette année, l’équipe a choisi le thème de la libellule… Un clin d’œil à Pronatura qui en a fait son thème de campagne pour l’année 2008.

Massif fleuri rue des Bossons

La libellule à l’honneur cette année

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


20

| Equipements | Cité de l’énergie

21

Investissements de la Ville d’Onex | Finances |

Cité de l’énergie : où en sommes-nous ? A Onex, on vise le standard Société à 2’000 watts. Et comme charité bien ordonnée commence par soi-même, l’administration met tout en œuvre pour appliquer à ses propres bâtiments cet objectif ambitieux. L’idée de la Société à 2000 watts est de diviser nos besoins énergétiques par 3 a long terme sans diminuer notre qualité de vie. Parmi ces 2000 watts, les trois quarts devraient obligatoirement provenir de sources renouvelables. Pour y parvenir, plusieurs pistes sont conjointement évoquées, parmi lesquelles une diminution volontaire de la consommation de chaque personne ; et la mise en place de nouvelles technologies. Onex a reçu le label « Cité de l’énergie » en automne 2005. Elle fait ainsi partie du club des 140 communes suisses à répondre aux critères rigoureux de la Confédération en la matière. Mais obtenir le label ne suffit pas. Encore faut-il le conserver en répondant aux standards édictés dans les différents contextes d’action, et qui évoluent constamment. Mesures à la clé du label Cité de l’énergie Outre l’arrivée de Cadiom, citons le chauffage au bois de l’école de Belle-Cour, l’entretien régulier des bâtiments, le remplacement et le renforcement systématique des isolations en toitures plates, une intervention intégrale telle que celle réalisée à Onex-Parc, l’installation de deux centrales de panneaux photovoltaïques sur la toiture de l’école du Bosson, le choix du système de paiement des factures d’électricité (Vital vert et jaune),

Ce qui s’est fait depuis l’obtention du label Quatre concierges ont suivi les cours de l’Université Ouvrière de Genève et ont ainsi pu être sensibilisés à d’autres aspects du fonctionnement des bâtiments, en particulier aux économies d’énergie potentielles, en fonction du comportement humain. Sur le plan technique, des détecteurs de mouvements ont été systématiquement mis en place dans les couloirs et les sanitaires des écoles. Les ampoules traditionnelles ont fait place à des modèles économiques au fur et à mesure de leur usure. Des chasses d’eau à deux vitesses et des boutons poussoirs temporisés ont été aménagés. Toutes ces actions ont permis de faire des économies, d’énergie et d’argent, malgré les augmentations des coûts de combustibles (diminution de 13,5% de la facture énergétique sur l’ensemble du parc). Actions en cours Le prochain audit « Cité de l’énergie » aura lieu en 2009. Pour y répondre de façon satisfaisante, Jean-François Freudiger, délégué communal à l’énergie , a élaboré une feuille de route, en étroite collaboration avec Martine Plomb, conseillère en processus énergétique communal et les services communaux concernés. En voici un rapide tour d’horizon : • Rénovation et assainissement énergétique de la Maison Onésienne, avec installation photovoltaïque en toiture.

• Actions auprès de propriétaires privés et préavis communaux • Développement d’un concept énergétique territorial dans le secteur de l’EMS Butini pour une utilisation rationnelle des énergies à disposition. • Anticipation des constructions futures et planification des besoins énergie régionaux. • Identification des émissions de CO2 des activités et installations communales et recommandations pour réduire ces émissions. • Organisation prochaine d’une journée de l’immobilier (sensibilisation des concierges, éclairage optimal des communs, bilans énergétiques, échange d’expériences). • Création d’un 2ème emplacement Mobility. • Elaboration d’un plan directeur des mobilités douces à Onex (vélos et piétons). • Augmentation de 4 à 8 cartes journalières CFF à disposition de la population. • Au sein de l’administration : sensibilisation du personnel, cours Ecodrive pour les employés, plan de mobilité d’entreprise en préparation. • Campagne d’information sur l’énergie, durant les années 2007 et 2008. • Forum participatif : 30 ménages pilotes expérimentent des éco-gestes pour la population onésienne (voir article page 16).

Investissements de la Ville d’Onex Par définition, « un investissement est une dépense qui accroît la valeur du patrimoine et dont l’utilité s’étend sur plusieurs années » (Bernard Dafflon « La gestion des finances publiques locales », Editions Economica). Patrimoine administratif et patrimoine financier Le patrimoine administratif concerne les investissements nécessaires à la réalisation de tâches publiques, comme l’assainissement de canalisations, la rénovation de bâtiments publics et d’écoles, ou encore la réfection de routes communales. Le patrimoine financier relève pour sa part de tout ce qui est aliénable et qui est à la disposition de l’administration, comme les terrains de réserve et les comptes bancaires. Quand est-ce qu’une dépense est un investissement ? Pour qu’une dépense entre dans la catégorie des investissements, il faut que les réalisations concernées rendent possible un usage soit nouveau, soit accru, s’étendant sur plusieurs années. Sur le plan quantitatif, cela peut-être l’agrandissement d’une école, comme celle de Belle-Cour durant l’été 2008, l’augmentation de capacité de trafic d’une route, etc. Sur le plan qualitatif, il s’agira plutôt de l’accroissement de la durée de vie d’un bien, comme la rénovation d’un bâtiment, c’est à dire des travaux qui touchent à la qualité des structures d’un bâtiment. Gestion des investissements A la Ville d’Onex, l’Administration tient à jour un tableau des investissements sur plusieurs années. Ce tableau permet de planifier les dépenses d’investissement dans le temps. Il est ainsi possible de s’assurer de la viabilité de leur financement et de procéder à des choix si le montant total ne peut être absorbé par la capacité financière de la commune. Cette planification est un véritable outil de pilotage. Les prévisions sont intégrées dans un plan pluriannuel, qui comprend

Réfection de la toiture de la salle du Conseil municipal

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

également les comptes de fonctionnement et qui permet d’aborder la question cruciale du financement, avec recours à l’endettement ou, au contraire, remboursement de la dette. Quelques chiffres Dans le plan pluriannuel de fin 2007, la commune prévoyait 29,3 millions de francs de dépenses, pour la période 2007-2011, parmi lesquelles figurent principalement la rénovation de la Maison Onésienne (9,8 Mio) et le récent achat du Poste de Police de la rue des Bossons (1,85 Mio). Pour le reste, les dépenses inscrites dans les différents secteurs sont de l’ordre de 4,4 Mio pour les parcs et promenades, de 1,42 Mio pour le sport, de 2,4 Mio pour les pompiers, de 1,7 de Mio pour l’administration et de 0,37 Mio pour le Conseil municipal. Les secteurs généralement concernés par les investissements sont les bâtiments administratifs, les écoles, la sécurité, la culture, le sport, les espaces publics, les infrastructures publiques et l’aménagement du territoire. Recherche permanent d’un équilibre Les mises à jour du plan pluriannuel dépendent de l’évolution de la situation financière de la commune. Les décisions d’investissement ne peuvent être prises que pour autant que l’on en connaisse les incidences sur le plan de la trésorerie, en termes d’autofinancement ou d’endettement, et sur le compte de fonctionnement qui supportera les charges d’amortissement. Des finances bien maîtrisées En conclusion, on peut affirmer que, même si la Ville d’Onex a des ressources limitées, la dette reste tout à fait raisonnable et les projets d’investissements bien adaptés à ses capacités financières. Alain Walder, secrétaire général

Illustration (Pierre Wazem) du dépliant sur le confort et le chauffage distribué à tous les ménages onésiens en novembre 2007 Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


| Vie pratique | Recettes et conseils de saison

22

Le soleil : bienfaits, recettes et prévention Le soleil est la plus grosse étoile de notre système planétaire.Il représente à lui seul 99,8% de la masse totale du système solaire. Son diamètre est de 1,4 million de kilomètres (110 fois celui de la Terre). Sa température approche les 15 millions °C en son centre et 5’500 °C à sa surface. L’énergie solaire est l’énergie que dispense le soleil par son rayonnement, directement ou de manière diffuse à travers l’atmosphère. Sur Terre, l’énergie solaire est à l’origine du cycle de l’eau et du vent. Le règne végétal, dont dépend le règne animal, l’utilise également en la transformant en énergie chimique via la photosynthèse. À l’exception de l’énergie nucléaire, de la géothermie et de l’énergie marémotrice, l’énergie solaire est à l’origine de toutes les énergies sur Terre. L’énergie solaire est également notre principale énergie renouvelable. Elle permet de chauffer passivement nos habitations grâce à des architectures adaptées, de produire de l’eau chaude avec des panneaux solaires thermiques et de l’électricité avec des cellules photovoltaïques. Soleil et santé : précautions à prendre face au soleil Mais si le soleil est bon pour la santé de la planète et la nôtre, il faut toutefois se

préserver lorsque l’on s’y expose. Voici quelques recommandations : - Appliquer une crème solaire avec un indice qui correspond à son type de peau, et renouveler l’application toutes les deux ou trois heures ; - Porter un chapeau, une casquette ou un foulard ; - Préférer les plages horaires avant 11 heures et après 16 heures ; - Porter des lunettes à verres filtrants. La quantité de lumière reçue du soleil (rayons ultraviolets, UV), change avec : - La latitude : le soleil est plus fort sous les tropiques ; - L’altitude : plus on monte, plus l’index UV est important ; - L’heure : à midi, les rayons sont verticaux, donc plus agressifs ; - Les saisons : le soleil est plus fort l’été que l’hiver. Le bronzage étant devenu à la mode ces dernières décennies, on a constaté une augmentation annuelle de 10 % des tumeurs de la peau. En cas de canicule... Un certain nombre de précautions sont nécessaires pour les seniors, les enfants, les travailleurs et les sportifs.

- Passer au moins 3 heures par jour dans un endroit frais ; - Se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ; - Boire fréquemment et abondamment (au moins 1,5 litres d’eau par jour), même lorsque l’on n’a pas la sensation de soif ; - Eviter de sortir aux heures les plus chaudes et maintenir sa maison fraîche (fermer les volets et les fenêtres la journée, les ouvrir le soir s’il fait plus frais) ; - Enfin, il faut être solidaire et ne pas hésiter à aider et à se faire aider. Certaines professions sont plus exposées Le travail dans des bureaux et des espaces installés dans des bâtiments à forte inertie thermique, un travail physique exigeant (manutentions lourdes et/ou très rapides), des pauses de récupération insuffisantes, le port de vêtements de travail empêchant l’évaporation de la sueur, exposent tout particulièrement aux complications de la chaleur. Prendre soin de nos aînés Les personnes âgées sont plus fragiles que l’ensemble de la population. Elles sont ainsi les premières à devoir appliquer les conseils prodigués. Ce sont elles qui devront faire appel à leur famille ou à leur entourage pour se faire aider, voir loger en cas de fortes

Le soleil dans tous ses états

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008

23

Recettes et conseils de saison | Vie pratique |

chaleurs. La mise en place des dispositifs spécifiques permet de les aider. Enfants : soyez vigilant ! La chaleur expose les nourrissons et les enfants aux coups de chaleur et aux risques de déshydratation rapide. Ils sont plus sensibles à ces risques du fait de leur jeune âge et ne peuvent accéder sans aide extérieure à des apports hydriques adaptés. Les parents doivent donc leur faire boire régulièrement des boissons fraîches, même en l’absence de demande, et les aider à boire. Les promenades et sorties seront limitées pendant les pics de chaleur, particulièrement avant l’âge de un an, et toujours avec des vêtements légers, amples, de couleur claire, sans oublier un chapeau. A l’intérieur, ne pas hésiter à laisser les bébés en simple couche, particulièrement pendant le sommeil. Aérer les pièces et occulter les fenêtres exposées au soleil durant la journée. Proposer des bains fréquents dans la journée, à un ou deux degrés au-dessous de la température corporelle. Lors des déplacements en voiture, emporter des quantités d’eau suffisantes et ne laisser en aucun cas les enfants seuls dans une voiture, même pour une courte durée. Les premiers signes du coup de chaleur associent une fièvre, une pâleur, une somnolence ou une agitation inhabituelle, une soif intense. Il faut mettre l’enfant dans une pièce fraîche, lui donner immédiatement et régulièrement à boire, faire baisser la fièvre par un bain. En cas de perte de connaissance, de refus ou d’impossibilité de boire, de coloration anormale de la peau, de fièvre supérieure à 40°C, appeler le 144. Votre service communal de la Sécurité est également à votre disposition (14, rue

du Bois-Carrien - 022 879 51 60), ainsi que le Service de prévention sociale et de promotion de la santé (13, rue des Evaux 022 879 89 11/12). Le soleil sur votre balcon et à vos fenêtres Avec des fleurs ou des arbustes, de formes et de textures différentes, les fenêtres, les balcons ou les terrasses prennent des allures de jardin et rendent un appartement plus convivial, plus gai. Les plantes poussant en pots sont très diverses. Et pourquoi pas des Capucines ! La capucine est une plante ornementale et comestible aux nombreux usages. Non seulement elle égaie balcons et jardins de ses vives couleurs, mais elle possède aussi des vertus médicinales et gustatives. Cette plante est également très utile aux adeptes du jardin bio comme piège à pucerons. La capucine ou Tropaeolum majus est une plante herbacée de la famille des Tropaéolacées. Originaire d’Amérique du Sud, elle a été introduite en Europe au XVIIème siècle. Elle fleurit en été et offre des couleurs flamboyantes, avec ses fleurs jaunes, orange ou rouges. Les variétés grimpantes peuvent atteindre plusieurs mètres et s’utilisent sur un treillage ou un muret. En revanche, on privilégiera les variétés naines pour fleurir des jardinières. La capucine en cuisine La capucine est une plante dont les fleurs, les feuilles et les boutons de fleurs sont comestibles et se dégustent crues, en salade. A l’époque de Louis XIV, elle était d’ailleurs connue sous le nom de «cresson du Pérou». Cette plante riche en vitamine C a aussi des propriétés médicinales : elle est antiseptique, expectorante et diurétique

La capucine, délicieuse aussi dans votre assiette

Recette

Salade de Roquette et Capucines : préparation en 20 mn. 1 poignée de feuilles de capucine, 12 fleurs de capucine, 6 cuillère(s) à soupe d’huile d’olive, 250 g de mozzarella, 200 g de roquette, 25 tomates cerises, sel, poivre, 3 cuillère à soupe de vinaigre balsamique. 1. Laver et égoutter les feuilles de roquette et de capucine, et les détailler en fines lanières. 2. Les disposez au fond de chaque assiette avec des petits dés de mozzarella et les tomates entières par-dessus. Saler et poivrer au moulin. 3. Ajouter quelques fleurs entières sur chaque assiette. 4. Servir simplement avec du vinaigre balsamique ou du jus de citron et de l’huile d’olive ou encore avec une vinaigrette de capucine: pétales émincés, boutons et graines écrasées. 5. Si c’est l’époque de la floraison de la roquette, mélanger ses fleurs blanches ou mauves à celles des capucines. Produits de juillet Légumes : artichaut, aubergine, batavia, betterave, carotte, céleri, concombre, courgette, cresson, fenouil, fève, girolle, haricot vert, maïs, oseille, petit pois, poivron, pomme de terre, potiron, radis. Fruits : abricot, cerise, figue, fraise, framboise, groseille, melon, pamplemousse, pastèque, pêche, prune. Primeurs Légumes : cèpes, épinards, laitues, lépiotes, navets, oignons, tomates Fruits : cassis, mirabelle.

Fruits et légumes de juillet

Onex Magazine | n°06 | juillet – août 2008


| Agenda | Juillet — Décembre 2008 Date

Catégorie Evénement

Lieu

Horaires

Renseignements

30 juin au 22 août Sport Footballissima (stage de foot) Centre sportif des Evaux 9h - 17h

Footballissima / Patrick Girod / 078 614 85 68 contact@footballissima

30 juin au 22 août Sport Stages de mini tennis Centre sportif des Evaux 9h - 17h et cours le mercredi

Footballissima / Patrick Girod / 078 614 85 68 contact@footballissima

4 au 5 juillet

Culture

Cirque Helvetia

Centre sportif des Evaux Vendredi: 20h Samedi: 17h M. Daniel Maillard / 079 607 71 43

4 juillet Fête Fête Américaine Centre sportif des Evaux Soirée 10 au 17 juillet

Jeux

Kid Games 2008

Centre sportif des Evaux Journée

Centre sportif des Evaux / 022 879 85 85 Association des Américains de Genève Centre sportif des Evaux / 022 879 85 85

1 août Fête Fête Nationale du 1er Août Parc de la Mairie Dès 19h Mme Frédérique Haessig / 022 879 59 59 f.haessig@onex.ch 30 août Sport

Grande Fête du Sport des Evaux Centre sportif des Evaux Journée et soirée Centre sportif des Evaux / 022 879 85 85 Evaux Marques

3 au 6 septembre Culture Comédie musicale

Cinéma-Théâtre Soirée Mme Anna Rosset / 079 206 87 93 d’Onex-Parc

6 septembre Fête

Pavillon de Cérébral Journée M. Bernard Grezet / bgrezet@bluewin.ch 16, chemin de Sur-le-Beau 1213 Onex

5ème anniversaire de l’association Cérébral-Genève : journée portes-ouvertes

14 septembre Culture Journée européenne du patrimoine Visite de la 11h, 14h et 16h Mairie d’Onex / 022 879 59 59 Maison Rochette 19 au 20 septembre Fête Soirée dansante Sabor latino Salle communale Vendredi et samedi: 20h-02h M. Carlos Cervantes / 022 733 83 63 20 septembre Développement durable Atelier nature «Des mots et des arbres» Parc des Evaux 10h-12h Mme Yubitza Saa / culturanatura@bluewin.ch (enfants et parents) 26 septembre Fête

Repas soutien de l’association Salle communale 19h-24h MM. Daniel Pinget Michel Nargi / 079 611 80 81 sportive des Schtroumpfs

1er octobre Spectalces Onésiens

1ère soirée Bag Night : Salle communale 21h 022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch ALEXANDRE KINN (blues)

2 octobre Spectalces Onésiens

2ème soirée Bag Night : BAG BLUES BOS, Salle communale 20h 022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch INTRATORS, AMAR SUNDY (blues)

2 octobre Culture Conterie 3 octobre Spectalces Onésiens

Cinéma-Théâtre Soirée Mme Hélène Assimacopoulos / 022 792 94 56 d’Onex-Parc

3ème soirée Bag Night : Salle communale 21h 022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch FREDRIK STRAND HALLAND (blues)

11 octobre Exposition Foire aux greniers Salle communale 9h-19h Mme Josiane Bernard-Wüthrich 022 793 27 00 14 octobre Spectalces Onésiens

LE TRIO ROSENBERG (jazz) Salle communale

20h

25 au 29 octobre Exposition

Onex Violon D’Ingres Salle communale

Journée Mme Christine Bourquard / 022 757 44 05

30 octobre Spectalces Onésiens

022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch

OURS et BEN RICOUR Salle communale 20h 022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch (chanson française)

1er novembre Exposition Ski bazar Salle communale

Journée M. Cédric Schweizer / 022 348 69 67

2 novembre Fête Loto du Chœur mixe Le Moléson Salle communale 13h-19h30 Mme Cathy Venturi / 022 347 83 37 079 259 29 13 6 novembre Spectalces Onésiens SUSHEELA RAMAN Salle communale 20h 022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch (chant et musique indo-anglaise) 14 novembre Fête Soirée de l’amitié de l’association Salle communale 19h30-23h30 M. Daniel Pinget / 079 624 59 56 sportive des Schtroumpfs 15 novembre Fête Soirée salsa «A la Puertorriqueña» Salle communale 20h-02h Mme Marielle Torrens / 022 792 56 40 079 458 44 34 21 novembre Spectalces Onésiens SOPHIE HUNGER (chanson, Suisse) Salle communale

20h

022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch

27 novembre Spectalces Onésiens HUBERT REEVES, MOZART Salle communale 20h30 022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch ET LES ETOILES (science et musique) 4 décembre Spectalces Onésiens

GREGOIRE &LEVON MARET 4 TET (jazz) Salle communale

20h30

022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch

10 décembre Spectalces Onésiens

HABRE & MEIK (humour visuel) Salle communale

20h

022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch

18 décembre

Fête Noël des Cuisines scolaires Salle communale

11h30-13h30 Mme Gabrielle Kaller / 022 792 00 36

Onexmag_n6  

DOSSIER / Aide au développement Mairie d’onex | Parait 9 fois par an | Tirage : 9’600 exemplaires | Responsable d’édition : Pierre Olivier (...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you