Issuu on Google+

Mairie d’Onex | Paraît 9 fois par an | Tirage : 9’000 exemplaires | Responsable d’édition :  Pierre Olivier ( 022 879 59 59 ) p.olivier@onex.ch | www.onex.ch    

   

   

   

ONEX  Magazine n° 51 | Décembre 2013

DOSSIER / Parcours Nature en Ville

EDITO Vœux du Conseil administratif — ACTUALITÉ Nouvelles de la commune en bref… — SOCIAL Prévention des chutes AÎNÉS Accueil des nouveaux retraités — AIDE AU DÉVELOPPEMENT Cadeaux de Noël équitables — DÉVELOPPEMENT DURABLE Parcours Nature en Ville — JEUNESSE ET ACTION COMMUNAUTAIRE Studio Musique — CULTURE Spectacles Onésiens — MOBILITÉ Réseau TPG à Onex — SÉCURITÉ Parkings à Onex — Danger d’incendie à Noël — AÎNÉS Anniversaires — SOCIAL Lieu d’écoute — URBANISME Nouvelles constructions à Onex — Déjeuner-débat — ENERGIE Ecogestes au quotidien — ESPACES VERTS Revitalisation de l’allée de chênes au Vieux-Chemin-d’Onex — ESPACES VERTS Les enfants d’Onex-Parc, jardiniers d’un jour — SANTÉ Don du sang — EXPO OU À VOIR Aprèsmidi jeux — POLITIQUE Parti Socialiste - Parti Démocrate-Chrétien - Les Verts — AGENDA Du 17 décembre 2013 au 27 février 2014.


2

SOMMAIRE

ÉDITO Vœux du Conseil administratif

ACTUALITÉ Nouvelles de la commune en bref…

SOCIAL Prévention des chutes

page 7

AÎNÉS Accueil des nouveaux retraités

page 8

AIDE AU DÉVELOPPEMENT Cadeaux de Noël équitables

page 9

DÉVELOPPEMENT DURABLE Parcours Nature en Ville

JEUNESSE ET ACTION COMMUNAUTAIRE Studio Musique

page 14

CULTURE Spectacles Onésiens

page 15

MOBILITÉ Réseau TPG à Onex - Lignes K et L

SÉCURITÉ Parkings

page 18

SÉCURITÉ Danger d’incendie à Noël

page 19

AÎNÉS Anniversaires

page 20

SOCIAL Une écoute et un temps pour soi

page 21

URBANISME Nouvelles constructions à Onex

page 22

URBANISME Déjeuner-débat

page 23

ENERGIE Ecogestes au quotidien

ESPACES VERTS Revitalisation de l’allée de chênes au Vieux-Chemin-d’Onex

page 26

ESPACES VERTS Les enfants d’Onex-Parc, jardiniers d’un jour

page 27

SANTÉ Don du sang

page 28

JEUNESSE ET ACTION COMMUNAUTAIRE Après-midi jeux

page 29

POLITIQUE Parti Socialiste - Parti Démocrate-Chrétien - Les Verts

AGENDA Du 17 décembre 2013 au 27 février 2014

page 3 pages 4 - 5 - 6

pages 10 - 11 - 12 - 13

pages 16 - 17

pages 24 - 25

pages 30 - 31 page 32

IMPRESSUM Magazine de la Ville d’Onex. Mairie, chemin Charles-Borgeaud 27, 1213 Onex / mairie@onex.ch / www.onex.ch n°51 – Décembre 2013 / 9’000 exemplaires Éditeur responsable de la publication : Conseil administratif de la Ville d’Onex Ligne éditoriale et coordination des travaux : Pierre Olivier, 022 879 59 59, p.olivier@onex.ch Graphisme et mise en page : Sophie Neboux et Damien Rufi Rédaction : Pierre Olivier, Anne Buloz, Aurore Duteil, Carine Papp, Cyrille Schnyder, Isabelle Sanz, Anja Würffel, Nadia Es-Borrat, Anne-Maude Dougoud, Stéphane Jungi, Camille Bochet Imprimerie : SRO – Kundig / Impression sur papier 100% recyclé Prochaine parution : février 2014 Borne « Paysage des Evaux » du Parcours Nature en Ville

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


3

Édito  |

De gauche à droite : Carole-Anne Kast, Eric Stauffer et Ruth Bänziger

Vœux du Conseil administratif Nous entrons dans une période de l’année où se mélangent réjouissances, espoir et promesses. Traditionnellement, le Conseil administratif profite de cette occasion pour communiquer à la population l’avancée des réalisations et ses projets pour l’avenir. Les réjouissances d’abord. Aujourd’hui, nous pouvons tous goûter à la joie de ces fêtes familiales de fin d’année, sans distinction. A Onex, et en particulier au Conseil Administratif, nous sommes fiers d’être l’image d’un brassage culturel réussi. Cette vision du monde permet à chacun de trouver sa place, qu’il appartienne à une famille traditionnelle ou à une autre forme, qu’il s’inscrive dans nos traditions ou qu’il appartienne à d’autres cultures. A l’image de notre Marché du Monde dominical qui, semaine après semaine, nous démontre que ce qui rapproche le plus les citoyens c’est l’occasion qui leur est donnée de mieux se connaître. Au chapitre des réjouissances, nous espérons, par exemple, avoir le plaisir de vous croiser à l’occasion du « Marché de Noël » qui se déroulera sur deux jours les 21 et 22 décembre sur la Place des Deux-Églises. L’espoir ensuite, celui que nos projets continuent à améliorer la qualité de vie des habitant-e-s. Mais dans ce cadre, l’effort collectif de chacune et chacun des Onésien-ne-s, par leur travail ou leur engagement, contribue de manière essentielle à cette réussite. A notre modeste niveau communal, notre conseil veille très attentivement, et d’une seule voix, à ce que les conditions soient améliorées sur notre territoire. Cela passe par la défense des intérêts économiques, environnementaux et sociaux de la Ville d’Onex, face à une situation cantonale parfois difficile. Dans chaque projet, ces préoccupations sont présentes, que ce soit au niveau de nos infrastructures ou des prestations offertes à la population.

Les promesses enfin, ou plus précisément, un engagement : celui de travailler dans l’intérêt des Onésien-ne-s, quelles que soit leur origine, leur culture, leur situation économique. La Ville d’Onex investit tout ce qu’elle peut dans ce but : des déchetteries enterrées pour une ville plus propre, la rénovation des bâtiments communaux comme la crèche Rondin-Picotin, des réalisations du Contrat de quartier, outil de démocratie participative, une offre sportive périscolaire pour les enfants, en partenariat avec les clubs sportifs, des Spectacles Onésiens dont le succès n’est plus à démontrer, des animations et un accompagnement des toutpetits jusqu’aux aînés, un nouveau Plan directeur communal qui allie amélioration de la qualité de vie et diversification socio-économique, des résultats tangibles en matière de sécurité, notamment par une présence accrue de la Police municipale et une centaine de nouveaux logements non spéculatifs au printemps… Bref, des projets et des engagements qui ne peuvent être tous cités ici, mais qui répondent aux demandes légitimes de la population. Le Conseil administratif vous souhaite de belles réjouissances, une belle année 2014 qui réponde pleinement à vos vœux les plus chers et espère surtout qu’elle permette à la Commune d’Onex d’entreprendre des réalisations prometteuses, tant pour son économie, pour la préservation de son environnement que pour le renforcement de son contrat social. Eric Stauffer, Maire Carole-Anne Kast, Conseillère administrative Ruth Bänziger, Conseillère administrative

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


4

|  Actualité | Nouvelles de la commune en bref...

ACTUALITÉ Jobs d’été

Comme chaque année, les services de la Ville d’Onex offrent aux jeunes Onésien-ne-s la possibilité de travailler pendant les vacances d’été. Les jeunes âgés entre 15 et 20 ans révolus peuvent s’inscrire en se présentant personnellement à la réception de la Mairie (8h30-11h30 et 13h30-17h, le vendredi 16h30), du 2 janvier au 14 février 2014. Compte tenu du grand nombre de candidatures que nous recevons, ces emplois sont limités à une durée maximale de 2 semaines, ainsi qu’à un seul enfant par famille. Toujours pour une question de places disponibles, celles et ceux qui ont déjà bénéficié d’un « job d’été » auprès de la Ville d’Onex ou de la Fondation des Evaux ne peuvent pas renouveler l’expérience. Les périodes, comme les horaires de travail, varient en fonction des divers services et tâches à exécuter. Les conditions figurant sur le bulletin d’inscription doivent être prises en compte avec attention lors de l’indication de vos options. Pour tout renseignement, s’adresser à Madame Catherine Martin, assistante RH, Service finances et ressources humaines (SFRH), téléphone 022 879 59 59 ; c.martin@onex.ch. Le Conseil administratif

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

Atelier jeu d’échecs

Tous les mercredis de 17h à 19h, venez jouer aux échecs au Café Communautaire. Atelier libre, gratuit, sans inscription, tous niveaux et pour tout public. Avec la présence d’un animateur de la Fédération genevoise des Échecs. Le matériel est fourni sur place. Pour plus d’informations, contactez le SJAC Rue des Evaux 2 - Tél. 022 879 80 20 - Courriel : sjac@onex.ch

Le Café Livre Echange au Café Communautaire

Issu d’un projet Contrat de quartier, le Café Livre Échange est un espace pour amener ses livres, les échanger ou en emprunter gratuitement. Pour prendre un livre, rien de plus simple : Rosana et Esmé, les deux fondatrices du projet vous accueillent au Café Livre Échange, le mardi soir et le mercredi après-midi. Et pour déposer un livre, vous pouvez venir dans les heures d’ouverture du Service jeunesse et action communautaire, du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 22h. Le Café Livre Échange, c’est un moyen simple de s’adonner à la lecture et de permettre aux livres de voyager de lecteur en lectrice. Informations auprès du SJAC, Maison Onésienne – Rue des Evaux 2, par téléphone : 022 879 80 20 ou par mail : sjac@onex.ch.


5

Nouvelles de la commune en bref...  |  Actualité  |

Nettoyage de la forêt Onésienne organisé par la APEOP, le 12 octobre.

Stage créatif pour enfants – vacances de février

Pendant les vacances de février, le SJAC organise un stage pour enfants, du lundi 17 au vendredi 21 février 2014, de 14h à 17h. Ce stage mixte poterie – bricolage, peinture, dessin permettra aux 6-12 ans d’allier la découverte de la céramique et différentes techniques telles que peinture, collage, dessin, etc. dans la fabrication d’un objet autour du conte. Tarif unique : Fr. 125 + Fr. 10 par kg de cuisson. Inscriptions du lundi 13 janvier au vendredi 14 février, sur place au SJAC, Maison Onésienne – Rue des Evaux 2. Renseignements également par téléphone au 022 879 80 20.

Concours du développement durable Les inscriptions pour l’édition 2014 sont ouvertes

Le Canton de Genève a donné aujourd’hui le coup d’envoi de la treizième édition du Concours du développement durable. Lancé ce jour, l’appel à candidatures se termine le 31 janvier 2014. Le palmarès sera dévoilé en juin prochain. Organisé pour la treizième année, le concours promeut des initiatives exemplaires en matière de développement durable. Les projets et réalisations soumis au jury doivent contribuer à favoriser la convergence et l’équilibre durable entre efficacité économique, solidarité sociale et responsabilité écologique, pour Genève et sa région. Le concours comporte trois catégories : La Bourse contribue à la concrétisation d’un projet issu des milieux privés ou associatifs. Elle est dotée d’un montant maximum de Fr. 30’000.-. Le Prix récompense une réalisation mise en œuvre par des acteurs des milieux privés ou associatifs. Il est doté d’un montant maximum de Fr. 10’000.-. La Distinction (sans dotation financière) met à l’honneur une réalisation issue du domaine public ou parapublic.

Association Genevoise d’Intégration Sociale (AGIS).

Le concours est ouvert à toute entreprise, personne, entité ou groupement issu des secteurs privé, associatif, public et parapublic, domicilié ou exerçant une activité à Genève ou dans la région transfrontalière du canton (district de Nyon, Ain, Haute-Savoie). La date limite pour la réception du formulaire d’inscription, accompagné du dossier complet, est fixée au vendredi 31 janvier 2014. Les formulaires et conditions d’inscription, ainsi que de nombreuses informations sur les éditions précédentes, se trouvent à l’adresse : www.ge.ch/concours-dd. Pour tout complément d’information : M. Jean-Pierre Tombola Service cantonal du développement durable, DARES Téléphone : 022 388 19 42 / Fax : 022 388 19 49 e-mail : jean-pierre.tombola@etat.ge.ch

AGIS Association Genevoise d’Intégration Sociale

L’Agis est une association, créée en 1987, qui a pour mission la reconnaissance et la valorisation de la personne handicapée, son droit aux loisirs et à des relations d’amitiés. Sa vocation principale est la mise en contact de personnes bénévoles avec des enfants, adolescents et adultes en situation de handicap mental, physique et/ou sensoriel, pour partager des loisirs et faire bénéficier d’un accompagnement comme lors d’une sortie au parc avec un enfant, une séance de cinéma avec un adolescent ou un accompagnement à la piscine pour un adulte, etc. Si vous avez plus de 18 ans et quelques heures à offrir par mois, si vous êtes sensibilisés par le domaine du handicap et motivés par le partage de relations, contactez-nous. Renseignements : 022 308 98 10, info@agis-ge.ch, www.agis-ge.ch

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


6

|  Actualité | Nouvelles de la commune en bref...

Cartes journalières CFF

Depuis plusieurs années, la commune met à disposition de la population onésienne des cartes CFF qui permettent d’emprunter le réseau ferroviaire national à un prix modique. Il vous est donc possible d’obtenir l’une des 12 cartes quotidiennes, dont 6 sont distribuées à la Mairie et 6 à la Police municipale, en les réservant à l’avance. Car, attention, étant donné que cette offre permet une économie sensible sur les coûts des CFF, elle est très demandée. Il est donc recommandé de réserver votre carte CFF plusieurs semaines à l’avance. Le prix d’une carte sera de Fr. 38.- dès le 1er janvier 2014. Pour information, la commune vend environ 95 % des cartes à disposition, ce qui permet de couvrir le prix d’achat de Fr. 12’900.- par lot de 365 cartes.

Culture & Rencontre Au programme de ces prochaines semaines

Cours : allemand, anglais, italien, espagnol, suisse allemand, chinois, grec ancien… cours de communication non violente, d’estime de soi, d’éthique, d’histoire de l’art, de dessin d’académie, de peinture, de yoga des yeux, de pose de voix, d’energyfit, de zumba, de taiji, de tango, modules d’informatique… Cycle de 5 conférences en entrée libre & 2 visites au CERN, en collaboration avec l’Université de Genève (UNIGE). Messagers de l’Univers : mercredis 8, 15, 22, 29 janvier et 5 février à 20h, aula du Collège de Saussure (sous-sol), Vieux-Chemin-d’Onex 9. Ciné-Kid :

Cette prestation offre une occasion de découvrir les transports collectifs et principalement le train, même si souvent ces cartes permettent surtout de faire une sérieuse économie sur le tarif normal des billets.

17 décembre : « La Flèche bleue » d’Enzo d’Alò, Italie-Suisse 1996, 1h31, dès 7 ans. La fée Befana, malade, ne peut assurer la distribution de cadeaux pour l’Épiphanie : les jouets eux-mêmes doivent alors déjouer ses machinations et s’assurer que la nuit de Noël se passera bien. Parmi ces jouets, la Flèche bleue, un petit train électrique, est bien décidé à arriver lui-même jusqu’à la maison de Francesco, l’enfant à qui il est destiné.

Ces cartes peuvent également servir de contremarque pour la plupart des transports collectifs, mais il faut impérativement se renseigner sur cette possibilité surtout pour les entreprises de transport privées, comme certaines lignes de train ou de transports par câble.

7 janvier : « Ernest & Célestine » de S. Aubier, V. Patar, B. Renner, France 2012, 1h19, dès 5 ans. C’est la rencontre d’Ernest, un ours violoniste, toujours affamé et de Célestine, une souris orpheline, espiègle et aimant dessiner. Une fable sublime au rythme trépidant, un hymne à la tolérance.

Un exemple : on peut monter à la Jungfrau en utilisant la carte pour faire Genève-Wengen, puis obtenir un rabais de 50 % du prix sur le train de montée à la Jungfrau via la Petite Scheidegg.

21 janvier : « La marche de l’empereur », de Luc Jaquet, France 2005, 1h26, dès 7 ans. Depuis des millénaires, des centaines de manchots traversent le désert blanc de l’Antarctique, le même jour de l’année, pour se reproduire. Des images superbes pour ce ballet de drôles d’oiseaux.

Hormis ces dimensions d’économies financières potentielles et de découverte, cette mesure a pour objectif d’inciter le public à trouver des alternatives aux déplacements en véhicule privé. Voici une comparaison instructive. Effectuer un aller-retour à Zurich en véhicule privé représente un coût de plus de Fr. 75.- en voiture, soit environ le double qu’en train. Ceci sans compter l’usure du véhicule et la vignette autoroutière de Fr. 40.- par année.

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


7

Prévention des chutes  |  Social  |

Rester mobile aussi longtemps que possible ! Tomber arrive à tout âge… Seules les circonstances de la chute et ses conséquences varient selon les moments de la vie. Dans nos pays industrialisés, on estime qu’environ un tiers des personnes de 65 ans et plus vivant à domicile chutent chaque année… Chez les personnes âgées, bien que dans deux cas sur trois une chute n’engendre pas de blessures graves, les conséquences peuvent avoir de grands retentissements, tant physiques que psychologiques. En effet, l’anxiété à la marche et la peur de tomber peuvent entraîner une réduction importante des sorties, par crainte de nouvelles chutes. Pourquoi prévenir ? « Parce que la prévention est le meilleur remède contre les chutes. Parce que nous vivrons mieux dans notre petit chez-soi, en santé et mobile. Parce qu’il est important de pouvoir conserver le plus longtemps possible notre autonomie et nos liens avec notre entourage. Et que nous ne souhaitons pas ne plus sortir de chez nous et dépendre de tierces personnes. Et parce qu’une chute peut bouleverser nos habitudes, voire nous obliger (nous ou nos proches) à envisager une entrée en institution… » Comment prévenir ? Pour mettre toutes les chances de son côté, il s’agit de combiner différentes mesures concrètes qui aideront à prévenir les incidents. Certains risques de chutes sont facilement évitables en sécurisant les déplacements ou activités quotidiennes et en organisant le logement différemment, pour l’adapter à une marche moins sûre et à des capacités physiques plus limitées. Quelques mesures simples à adopter dès aujourd’hui Faites de votre domicile un lieu sûr : Ayez un bon éclairage dans toutes les pièces. Faites de la place et supprimez les obstacles dans les endroits de passage : mobilier au milieu du chemin, pièces encombrées, tapis mal fixés, etc. Aménagez la salle de bains (tapis antidérapant, planche de bain, barres d’appuis, etc.) car elle peut vite devenir un véritable piège, entre sols humides et glissants ou baignoire transformée en patinoire.

Ayez une bonne hygiène de vie : Pratiquez une activité physique régulière : une promenade quotidienne d’une trentaine de minutes, c’est déjà bien ! Alimentez-vous de manière équilibrée. Consommez l’alcool avec modération. Faites bon usage des médicaments. Cours à proximité Vous vous sentez un peu fragilisé dans votre équilibre, vous avez récemment chuté ou vous craignez que cela vous arrive ? Voici deux activités faites pour vous : Cours de Mobilité et Equilibre à Onex : contactez Gymnastique Seniors Genève (le matin), 022 345 06 77 Cours de Rythmique Seniors au Petit-Lancy : contactez Sylvianne Echser de l’Institut Jaques Dalcroze, 022 718 37 64 Pour plus d’informations Si vous êtes fan d’internet, découvrez le site www.protec-chute.com, le premier site européen d’information et de conseil sur les chutes des personnes âgées, très complet et plein de conseils utiles. Anne-Maude Dougoud Coordinatrice adjointe Onex Santé - SPPS

Au Service prévention sociale & promotion santé (SPPS) les professionnelles d’Onex Santé et du Bureau des Aînés sont aussi à votre disposition, avec ou sans rendez-vous, du lundi au vendredi. Rue des Evaux 13 - Tél. 022 879 89 11

Equipez-vous de manière appropriée à l’intérieur et à l’extérieur : Assurez-vous que vos lunettes sont adaptées à votre vision. Portez des chaussures adaptées : pantoufles fermées à la maison, chaussures de ville avec semelles antidérapantes ou chaussures de sport à l’extérieur. Si nécessaire, n’hésitez pas à vous aider d’une canne ou d’un déambulateur pour faciliter vos déplacements.

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


8

|  Aînés  |  Accueil des nouveaux retraités

« Ah, quand je serai à la retraite… » Nous nous sommes toutes et tous mis un jour à rêver de ce moment tant attendu, envisageant déjà les mille et une activités qui seront désormais à notre portée. Néanmoins, le passage à la retraite n’est pas anodin. Et afin d’informer au mieux les nouvelles et les nouveaux retraité-e-s des prestations « Seniors » à disposition, le Service prévention sociale & promotions santé (SPPS) de la Ville d’Onex organise une cérémonie « Accueil des Nouveaux Retraités ». Sa première édition a eu lieu le 28 octobre, à la salle du Manège. A Onex, sur les 17’976 habitants, 3’500 sont en âge AVS, soit 64 ans pour les femmes, 65 pour les hommes. Cette proportion représente 19.2% de la population et, comparée au canton où la proportion est de 16%, Onex se situe un peu au-dessus de la moyenne. En 2013, 99 Onésiennes et 86 Onésiens ont atteint l’âge de la retraite et ont donc été invité-e-s à cette séance d’information. Outre, ces chiffres, il y a une réalité : le passage à l’AVS est une étape de vie importante et nécessite préparation et ajustements afin de pouvoir couler de nombreux jours heureux. L’un des changements est de voir son rayon d’activités se réduire. En effet, l’environnement quotidien d’un retraité se concentre bien plus sur le territoire de sa commune que durant sa vie professionnelle. D’où l’importance pour les retraités de connaître les prestations qui sont offertes par leur commune, mais aussi au niveau cantonal, pour s’en servir dès 64/65 ans, ou alors plus tard. Les clés du succès pour profiter au mieux de sa retraite ? Schématiquement : dans un premier temps, adapter son rythme à celui de son conjoint et apprendre à cohabiter 24h sur 24 ! Et accepter, une fois la « lune de miel » passée, que tout n’est pas

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

beaucoup plus rose à la retraite, qu’il y a parfois des « bas », chez tout le monde. Puis, il s’agit de se maintenir en forme par une alimentation et des activités physiques adaptées, ainsi que conserver ou se créer un réseau afin d’éviter de tomber, petit à petit, dans un isolement non souhaité. Que peut vous apporter votre commune pour appréhender au mieux votre retraite ? Nombreuses prestations et activités gratuites ou à des prix des plus abordables, dédiées aux Seniors, sont offertes par la Ville d’Onex pour continuer à bouger, pour voir du monde, pour se faire aider ; mais faut-il encore en connaître l’existence ! Et c’est précisément afin de savoir ce qui est à disposition que les nouveaux et nouvelles retraité-e-s sont invité-e-s à une séance d’information. Occasion où il est aussi rappelé qu’à disposition de toutes et tous les Onésien-ne-s, se trouvent des assistantes sociales qui peuvent renseigner en cas d’interrogations liées à la jungle administrative dans laquelle nous devons nous dépêtrer, et aussi une permanence juridique, un Lieu d’Ecoute, une antenne médiation, etc. Bientôt retraîté-e ? La Ville d’Onex vous fera parvenir à votre domicile une invitation à participer à cette séance d’information annuelle « Accueil des Nouveaux Retraités ». Renseignements : Service prévention sociale & promotion santé (SPPS), Rue des Evaux 13 - 022 879 89 11 Nadia Es-Borrat Responsable du Lieu d’Ecoute (SPPS)


9

Cadeaux de Noël équitables  |  Aide au développement  |

Cadeaux de Noël : offrez de la solidarité ! A quelques jours de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année, pourquoi ne pas commencer avec un peu d’avance en offrant des cadeaux de Noël « équitables » ? Une multitude d’articles, fabriqués dans le respect des producteurs et en tenant compte des préoccupations éthiques, sociales et environnementales, vous sont proposés.

Solidar Suisse vous propose de soutenir l’un de ses projets de coopération au développement en achetant une carte-cadeau très originale, au prix de 50 francs. Vous pouvez choisir, entre autres, d’offrir des graines à des paysans au Salvador, un poulailler à une famille du Burkina Faso ou une machine à coudre à une famille du Sri Lanka.

A Genève, plusieurs magasins vendent une large variété de « cadeaux qui ont du sens », notamment Cap Indigo et Magasins du Monde. De nombreux sites internet présentent eux aussi des produits issus du commerce équitable, avec l’avantage de la livraison à domicile. Et pour ceux qui préfèrent consommer local, la région s’y prête particulièrement, notamment en matière de vins et de paniers garnis.

Produits du terroir Vous préférez acheter local  ? L’association Panier Bernésien (www.panierbernesien.ch) vous permet de le faire au détail ou de composer des paniers garnis. Le site du Grand Genève (http :// chezmonfermier.grand-geneve.org) vous donne les coordonnées des producteurs, selon vos critères, par exemple les viticulteurs de Bernex ou Liliane et Marc Graf (viandes et charcuteries de bœuf et de porc, ainsi que produits labellisés). Vita Verdura (www.vitaverdura.ch) et Espace Terroir (www.espace-terroir.ch) proposent des paniers garnis qui peuvent être livrés à domicile à l’unité. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !

Du riz noir aux crèmes à l’huile d’argan Magasins du Monde propose un vaste assortiment de produits alimentaires, issus pour la plupart d’une agriculture biologique (café, chocolat, riz noir, miel de tournesols sauvages), d’artisanat (prêtà-porter, jouets, bijoux, arts de la table, articles de décoration) et de cosmétiques (au beurre de karité, à l’huile d’olive ou d’argan). Dans ses trois magasins de Genève (Carouge, Grottes, Jonction), Magasins du Monde vend également un grand choix de denrées alimentaires et d’objets d’artisanat de l’organisation claro. A la rue de Carouge, Cap Indigo vous propose aussi une large sélection de produits alimentaires et de vêtements. Le magasin fait également la part belle aux jouets, musiques du monde, bijoux, articles de décoration et à la papeterie. En quelques clics Le Centre Ecologique Albert Schweitzer vous permet d’offrir toute une gamme de produits naturels (cosmétiques, savons, denrées alimentaires) fabriqués en Afrique. Plusieurs autres sites internet proposent une multitude de produits venus d’ailleurs, notamment claro, le Balafon et Helvetas. Vous êtes une « fashionvictim » ? Boutik Ethik vous propose une large variété de vêtements et accessoires sympas et modernes, pour toute la famille. Plusieurs marques – Les fées de Bengale, Numanu, Ethos, Jeans Nu, TudoBom ?, Machja – y sont représentées. Vous y trouverez également des cosmétiques, des livres, des bijoux et autres objets de décoration pas trop chers.

Anne Buloz

Pour vos achats équitables Magasins du Monde Boulevard Carl-Vogt 7 Rue des Grottes 9 Rue St-Joseph 14

Cap Indigo Rue de Carouge 53

www.fairshop.helvetas.ch Presque tout, notamment des sacs à main, des calendriers et des ballons de sport, possible de choisir par pays producteur.

www.claro.ch Presque tout, notamment des bons cadeaux, des décorations de Noël, des santons.

www.solidar.ch cartes-cadeaux « soutien à un projet de solidarité ».

www.leshop-equitable.ch Cosmétiques, savons, denrées alimentaires fabriqués en Afrique.

www.boutiketik.ch Textiles, livres, beauté, maison, papeterie, bijoux.

www.lebalafon.ch 400 produits, même des paillassons !

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


10

|  Développement durable  |  Parcours Nature en Ville

Parcours Nature en Ville :

l’aboutissement d’un projet collectif Les Nations Unies ont déclaré 2010 Année internationale de la biodiversité. Le Conseil administratif a souhaité décliner ce thème à Onex. Il a choisi deux façons de le faire : mettre à jour l’étude avifaune en tant que bio-indicateur et généraliser la Charte des Jardins. Cette année-là, Onex a été la ville suisse avec le plus grand nombre de signataires (près de 100). En octobre 2010, un bilan croisé de ces deux démarches a rassemblé l’ornithologue qui avait réalisé l’étude avifaune et la personne chargée de la Charte des Jardins, en présence des différents acteurs de la biodiversité à Onex, parmi lesquels un représentant du secteur des jardiniers et les propriétaires signataires de la Charte des Jardins. Ce bilan croisé a donné l’idée d’une interaction entre le Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) et le Service des infrastructures publiques et de l’environnement (SIPE), de façon à restituer la synthèse des informations recueillies à tous les jardiniers de la commune. L’objectif était qu’ils appliquent les renseignements et les recommandations de ces deux études à leur travail quotidien. Nécessité d’expliquer le travail des jardiniers Cette réunion a eu lieu en janvier 2011. Lors de cet échange très riche et fructueux, il s’est avéré que les jardiniers appliquaient déjà en bonne partie les mesures recommandées, se référant en cela

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

aux « Principes de la gestion de la biodiversité dans les espaces verts communaux », étude réalisée en 2008. Par contre, certaines mesures adoptées n’étaient pas forcément comprises de la population. D’où la nécessité d’expliquer leur travail. « Les habitants ont l’habitude de voir un gazon parfait, toujours vert, été comme hiver. Désormais, on ne fauche les prairies plus que deux fois par an, au lieu de dix auparavant. L’herbe non-tondue sert de refuge aux animaux et aux papillons. Certaines personnes ne comprennent pas cela, elles trouvent que cela fait sale ou cela peut être perçu comme de la paresse », explique Jean-Daniel Bischoff, le chef des jardiniers. Moins de nettoyage Autres exemples visant à favoriser une biodiversité riche et variée : les haies sont taillées une ou deux fois par an, seules les branches mortes dangereuses sont coupées des arbres, les vieux murs ne sont plus nettoyés, certaines plantes demandant beaucoup de traitements sont moins plantées, les feuilles sont moins souvent ramassées.


11

Projet de parcours didactique sur la biodiversité à Onex De tous ces éléments est née l’idée d’un parcours didactique, avec plusieurs objectifs : la promotion du travail des jardiniers en faveur de la biodiversité ; donner à voir à la population cette nature de proximité ; attirer son attention sur la richesse de la faune et de la flore en ville ; la sensibiliser à la nécessité de préserver ces biens précieux. L’une des priorités de la législature Au début de la nouvelle législature, la Conseillère administrative Ruth Bänziger a fait de ce projet l’une de ses priorités. L’étape suivante a été le fait que Leïla Rabbani, assistante de la Déléguée Agenda 21, a choisi l’étude des écosystèmes en Ville d’Onex comme thème de travail de diplôme pour son Bachelor en Gestion de la Nature. Ce travail, ainsi que les propositions de rajout de bornes de Ruth Bänziger, ont conduit à l’élaboration du parcours sur douze sites. Il est destiné à la population onésienne, et notamment aux élèves des écoles de la commune. En 2012, les travaux de conceptualisation ont démarré et une demande de soutien financier pour la réalisation du projet a été adressée au Service cantonal du développement durable. Le projet a été réalisé en 2013. Le chef du SRD, Pierre Olivier, a assuré la coordination du projet, qui a mobilisé des ressources humaines diversifiées au sein de l’administration communale. Sophie Neboux,

Parcours Nature en Ville  |  Développement durable  |

graphiste au SRD, a imaginé le concept graphique, puis exécuté la mise en page des panneaux. Jean-Daniel Bischoff, chef des jardiniers, est intervenu au niveau des contenus de référence. Les ateliers du SIPE ont aussi été sollicités. Le serrurier Vincent Zosso a assemblé les infrastructures et le maçon Juan Sampayo a implanté les panneaux sur le terrain. Grâce à l’utilisation des ressources humaines de la commune, les coûts ont pu être minimisés. Sur un budget total de 32’200.-, près des deux-tiers (19’400 francs) ont été financés par l’Etat. Deux partenaires extérieurs Autre acteur incontournable du projet : Cyrille Châtelain, botaniste aux Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève. Il a rédigé les textes et réalisé les illustrations, avec la volonté affichée d’un langage visuel proche de la BD. Son implication a fait des Conservatoire et Jardin botaniques l’un des partenaires du projet. La Direction générale de la nature et du paysage (DGNP) a été associée à la démarche concernant les contenus et le financement, par l’intermédiaire de Séverine Evequoz, chargée du programme Nature en Ville, puis de Nicolas Hasler, chef de service Arbres et Nature en Ville. Le parcours a été inauguré le lundi 28 octobre 2013, à la place du 150ème, à proximité d’une des bornes du parcours.

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


12

|  Développement durable  |  Parcours Nature en Ville

Parcours Nature en Ville :

une belle inauguration Le parcours Nature en Ville a été inauguré lundi 28 octobre 2013, en présence des Conseillères administratives Ruth Bänziger et Carole-Anne Kast, du Maire Eric Stauffer et du Président du Conseil municipal Daniel Cattani. Une cinquantaine de personnes ont participé à la cérémonie. L’inauguration a eu lieu à la place du 150ème, à proximité immédiate de l’une des douze bornes qui composent le parcours. « Avec la pression actuelle de l’urbanisation, la Nature en Ville est plus que jamais d’actualité. La promouvoir comporte au moins deux avantages : redonner un peu d’espace à la biodiversité, que nous lui avons dérobé avec l’étalement urbain, et favoriser la qualité de vie des habitants en diversifiant leur environnement », explique Ruth Bänziger, la Conseillère administrative déléguée. Des relais pour la faune et la flore « J’ai envie de dire que c’est la ville qui est dans la nature, car c’est nous qui avons construit tout ce qui nous entoure. Il faut absolument la préserver », relève Eric Stauffer. La Nature en Ville s’inscrit en continuité et en complément des corridors biologiques que forment les derniers espaces agricoles, les pénétrantes vertes (les forêts) et bleues (les cours d’eau). « Elle compense en partie les milieux naturels en procurant des relais ou des habitats de substitution à la faune et à la flore », poursuit Ruth Bänziger. Cela peut être un alignement d’arbres ou une prairie, mais aussi une platebande ou un balcon fleuri. Au niveau d’un quartier ou d’une commune, dit la Conseillère administrative déléguée, la Nature en Ville participe au rééquilibrage des fonctions du territoire. Trouver au pied de nos immeubles la nature et des espaces aménagés pour s’y détendre limitent les besoins d’aller les chercher ailleurs. Cela diversifie les fonctions des quartiers et contribue à améliorer la cohésion sociale. La Ville

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

d’Onex, consciente de cette valeur, a d’ailleurs inscrit la requalification des espaces extérieurs comme mesure de son nouveau Plan directeur communal. Ruth Bänziger a fait part de sa certitude que des aménagements de qualité pourront être réalisés avec le concours des propriétaires fonciers de l’habitat dense. Par contre, la situation est plus compliquée dans la « zone villas » en raison du morcèlement parcellaire et des nouvelles constructions qui ne laissent plus de place aux grands arbres et aux haies, et créent des barrières infranchissables pour la faune. Deux objectifs principaux « Depuis plus de dix ans, la Ville d’Onex engage des actions originales, qui ont de très bonnes répercussions auprès des habitants de la commune », soutient Daniel Cattani. La Conseillère d’Etat Michèle Künzler partage largement cet avis, même si elle n’a pas pu le dire de vive voix puisque, malade, elle a été contrainte d’annuler sa participation. « Les potagers urbains, inaugurés en 2012, sont déjà un succès. Onex fait beaucoup, depuis longtemps, pour la Nature en Ville, sans en faire la promotion », a-t-elle écrit dans un discours lu par Nicolas Hasler, chef de service Arbres et Nature en Ville à la Direction générale de la nature et du paysage. Le parcours Nature en Ville a principalement deux objectifs. Le premier : expliquer aux habitants ce qui se fait pour favoriser la Nature en Ville, notamment le travail des jardiniers, mais aussi les initiatives privées comme les potagers urbains. Le second : leur faire découvrir ce que l’œil non averti ne voit pas ; apprendre à connaître et à comprendre, pour finalement protéger parce que notre regard a changé, espère Ruth Bänziger. L’inauguration s’est terminée par un moment convivial, autour des délicieux tapas d’Antonio Martins, le gérant du Tennis Club d’Onex.


13

Parcours Nature en Ville  |  Développement durable  |

Parcours Nature en Ville :

douze habitats présentés Le parcours Nature en Ville est composé de 12 bornes, chacune consacrée à un habitat différent, parmi lesquels le potager urbain, la prairie, les haies, le verger haute-tige et les rosiers. Un animal de la région (écureuil, papillon, chauve-souris, …), découpé dans du métal, orne chaque panneau. Un intrus s’y est glissé : à vous de le découvrir ! Un chiffre est également mis en exergue sur chaque borne afin d’apporter un éclairage quantitatif sur la faune ou la flore. Onex compte déjà deux sentiers didactiques nature : « Partez à la découverte de la forêt d’Onex » et « Le parc Brot ». Ce nouveau parcours peut être visité de deux manières. En promenade, en découvrant les habitats mis en évidence comme « l’allée d’arbres ». Ou alors en approfondissant les connaissances grâce aux nombreuses rubriques parlant de l’entretien, de la faune ou de la flore, des équilibres souvent fragiles entre les différentes espèces ou entre l’homme et la nature. Une rubrique en particulier, « Ville sans nature », met le doigt sur des pratiques ou des aménagements préjudiciables à la biodiversité locale et nous interpelle sur certaines habitudes. Certains panneaux sont situés au cœur de la Cité, d’autres dans les parcs de la commune ou au bord de l’Aire. Sur chaque panneau, un encadré met en avant différents aspects de la gestion des espaces verts par les jardiniers communaux. « Ce parcours est un outil pédagogique, qui, je pense, sera très utile », précise le chef des jardiniers, Jean-Daniel Bischoff. Une exposition itinérante Le parcours est un excellent outil pour les écoles puisqu’il permet à la fois de découvrir la nature et les multiples facettes du territoire communal. Le visuel ludique des panneaux répond à la volonté du SRD de créer, en parallèle, un support didactique, également inauguré le 28 octobre dernier. Cette exposition itinérante est composée de sept structures, une présente le parcours et les six autres reprennent les panneaux grandeur nature. Depuis fin octobre, elle circule dans les écoles onésiennes.

est présenté sur les panneaux (références bibliographiques, observations de faune et de flore, documents, photographies, dossier pédagogique, séquences de films, etc.). En résonnance avec le programme cantonal Le parcours « Nature en Ville » entre en résonnance avec le programme du même nom, lancé par le Canton de Genève en juin dernier afin de concrétiser son engagement en faveur de la qualité de vie des habitants. Ce programme innovant vise à encourager la biodiversité dans l’espace construit, dans le but de favoriser les animaux et les plantes indigènes, tout en renforçant la convivialité urbaine. Onex est la deuxième commune genevoise à recevoir le sigle « Nature en Ville ». Les 12 bornes du parcours « Nature en Ville » L’allée d’arbres (place du 150ème) Le potager urbain (rue du Bois-Carrien) Les rosiers (rue des Evaux) Les quilles et les vieux arbres (parc Brot) La prairie (parc Brot) L’étang (parc Brot) Les haies (parc de la Mairie) Les bords de l’Aire (Pont-du-Centenaire) Le paysage agricole de Sur-le-Beau (chemin de Sur-le-Beau) Le vieux mur (vieux cimetière) Le paysage des Evaux Le verger haute-tige (chemin François-Chavaz) Long de 6 km, le parcours dure environ 2 heures. Il est facile à pratiquer à pied et à vélo, à l’exception de la borne « Les bords de l’Aire » qui n’est pas accessible aux promeneurs en chaise roulante et aux poussettes.

L’exposition itinérante sera également présentée dans des lieux publics afin d’attirer l’attention de chacun sur l’existence du parcours et nous inciter à le visiter. Des panneaux virtuels et des informations complémentaires seront ajoutés sur internet ces prochains mois. Un dépliant, proposant un itinéraire indicatif, est également en cours de réalisation. Durant le premier semestre 2014, chaque panneau se verra apposer un QR code, qui permettra, via des Smartphones, d’arriver sur des pages dédiées au parcours, sur le site internet de la Ville d’Onex. L’idée de ces pages est de documenter et de faire évoluer ce qui

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


|  Jeunesse et Action Communautaire  |  Studio Musique

14

Le « Studio Musique » : un espace dédié à tous les talents musicaux ! Depuis trois ans, le cœur de la Maison de la Musique a commencé à battre de plus en plus fort au rythme de ses usagères et usagers, de ses musiciennes & musiciens. Une paire de baguettes à la main, une guitare, une table de mixage, un micro et « bling », « schkronk » on crée, on improvise, on jame, on s’enregistre et bien d’autres choses encore. Ce projet novateur a pour objectif de défier les limites de la créativité musicale.

Une fois ce niveau d’autonomie atteint, le studio est à votre disposition pour échanger, partager votre passion avec les autres usagères & usagers, et ainsi faire émerger de nouveaux projets musicaux. Et, qui sait, en discutant avec l’équipe du SJAC, vous aurez peut-être l’envie de vous mettre en scène ou de rendre visible votre projet. Alors n’hésitez plus : inscrivez-vous !

Que vous soyez DJ, chanteur ou chanteuse, poète, guitariste, percussionniste, amateur ou amatrice de musique assistée par ordinateur (MAO), slameur ou slameuse, pianiste, choriste, bassiste ou tout autre instrumentiste, si vous avez des idées créatrices et créatives à partager avec d’autres musicien-ne-s, le Studio Musique est fait pour vous et deviendra votre lieu de rencontre musicale. De plus, pour vous accueillir et répondre à vos besoins, un musicien et ingénieur du son anime et encadre les sessions de musique, tout en vous formant à l’utilisation de tout l’équipement, en vous mettant en relation avec d’autres musiciennes et musiciens, ou encore en vous apprenant les bases de l’enregistrement studio ou de la sonorisation. Bien que le Studio Musique ne puisse pas devenir votre local de musique privatif, vous pourrez vous approprier sans limite, dans un esprit collectif et créatif, les instruments et le matériel d’enregistrement de qualité, lesquels, selon la nature de vos compétences et besoins, peuvent nécessiter quelques heures de formation avant une utilisation en mode autonome.

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

Pratique Lieu : Maison de la Musique, avenue des Grandes-Communes 49 Horaires : le studio musique est ouvert mardi, mercredi et jeudi de 17h à 20h. Joe Baamil anime et accueille le mercredi de 17h à 20h. Inscription : une cotisation de Fr. 20.- par année scolaire (septembre – juin) et par personne vous donne accès à la totalité des prestations du Studio Musique.

Informations : auprès du SJAC et notamment Alexandre Dumoulin (a.dumoulin@onex.ch), Mourad Zaroui (m.zaroui@onex.ch), responsables du projet. Ou vous pouvez simplement venir rencontrer l’équipe éducative au Café Communautaire, rue des Evaux 2, le mardi et jeudi de 16h à 21h, le mercredi de 14h à 21h et le vendredi de 16h à 22h30. Toute l’équipe est à votre disposition et se fera un plaisir de vous en dire un peu plus sur le Studio Musique, ainsi que sur nos différentes activités.


15

Spectacles Onésiens  |  Culture  |

SPECTACLES ONÉSIENS Au programme ces prochaines semaines GIANMARIA TESTA — Chanson italienne | Tous publics | 1h30 Description du spectacle : auteur-compositeur piémontais, Testa a un sens de la mélodie simple qui lui permet des voyages du côté du jazz, du blues ou du rock, tout en restant fondamentalement un cantautore. Son succès vient aussi des arrangements élégants et soignés, et du talent des superbes musiciens qui l’accompagnent.

« MEN AT WORK »

Gianmaria testa (voix et guitare) ; Giancarlo Bianchetti (guitare) ; Nicola Negrini (contrebasse et basse électrique, ukulélé basse), Productions Fuorivia. Auteur-compositeur piémontais débarqué dans la chanson à 37 ans - tout en conservant son métier de chef de gare par choix - Gianmaria Testa chante le plus souvent en italien, mais parle un français parfait et explique ses textes entre chaque morceau. C’est important, car bien que sa voix soit expressive, grave et rocailleuse à souhait et sa musique universelle, il serait dommage de ne pas comprendre les très beaux textes de ce poète aussi subversif que tendre et charismatique. Venez découvrir sur scène son tout nouvel album live « Men at work », sorti à l’automne 2013.

Salle communale, vendredi 24 janvier 2014, 20h30

Prix des places : Fr. 38.- ; Carte 20 ans / 20 francs, 20.-. AVS, AI, chômeurs, offre famille, Club Tribune et abonnés annuels Unireso : Fr. 33.-. Jeunes de moins de 20 ans, étudiants et apprentis jusqu’à 30 ans : Fr. 28.-.

MARC DONNET-MONAY — One man show (humour) | Tous publics | 1h30 Marc Donnet-Monay transmet sa joie Donnet-Monay a trouvé la recette du sourire. Et comme c’est un gentil garçon, il transmet sa joie à son public dans ce monologue autobiographique qu’il qualifie de voyage dans la vie normale… Rien ne prédestinait Marc à une carrière d’humoriste. Certes à dix ans, il découvrit le plaisir de faire rire en racontant un sketch de Magdane au mariage de son oncle, mais pas de quoi lancer une carrière. Diplôme de physique en poche pour faire plaisir aux parents, ce grand timide se lance sur les scènes de Suisse romande. En troupe ou seul en scène, à la télévision ou à la radio, il fait mouche avec son humour pincesans-rire et grinçant. Sa normalité à lui, c’est comme tout le monde, mais en plus drôle ! Prenez vite vos places tant qu’il en reste…

Salle communale, mercredi 29 et jeudi 30 janvier 2014, 20h30

Prix des places : Fr. 35.- ; Carte 20 ans/ 20 francs, 20.-. AVS, AI, chômeurs, offre famille, Club Tribune et abonnés annuels Unireso : Fr. 30.-. Jeunes de moins de 20 ans, étudiants et apprentis jusqu’à 30 ans : Fr. 25.-.

Renseignements : 022 879 59 99 l’après-midi / www.spectaclesonesiens.ch Chéquiers culturels acceptés ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


16

|  Mobilité  |  Réseau TPG à Onex - Lignes K et L

Nouveautés du réseau TPG, dès le 15 décembre 2013 Depuis le 15 décembre, des améliorations sur le réseau vous font gagner du temps. De nouveaux parcours et de nouveaux horaires sont mis en place pour faciliter vos déplacements. Liste des nouveautés : Nouveau tracé pour la ligne 57 Prolongement des lignes K et L Nouvelle agence TPG à la gare Cornavin Nouveau service : le ticket SMS Nouveau trolleybus VanHool Exqui-city Nouveau tracé pour la ligne 18, entre Carouge et Cornavin (dès le 28 juin 2014) Nouveaux plans de réseau et horaires de poche

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

Lignes K et L En direction de « Stade de Genève », les lignes K et L circuleront par la route du Pont-Butin et la route du Grand-Lancy. L’arrêt PetiteVendée est supprimé comme le souhaite la Commune de Lancy. Un nouveau terminus est créé : « Stade de Genève ». La connexion avec la ligne 15 se fait à Lancy-Mairie. L’arrêt Pré-Monnard est desservi uniquement par les lignes 22 et 23. En direction de la Champagne, les lignes K et L emprunteront la rampe du Pont-Rouge, à proximité de la halte CFF Lancy-Pont-Rouge. À la demande de la Commune de Bernex, seuls les arrêts Bernex-Place et Vuillonnex continueront d’être desservis par les lignes K et L dans le village. Les arrêts Vailly, Bernex-Saule, Bernex-Église et Bernex-Mairie continueront en revanche d’être assurés par les lignes 42 et 47.


17

Réseau TPG à Onex - Lignes K et L  |  Mobilité  |

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


18

|  Sécurité  |  Parkings

Stationnement à Onex : à nouveau des places libres Tout a commencé en 2006, à la suite de plaintes récurrentes d’habitants de la commune qui ne trouvaient pas de places de parking en bas de chez eux. Le Conseil administratif de l’époque avait alors mandaté le Service de la Sécurité pour réaliser une étude, qui a confirmé un problème de stationnement dans la Ville d’Onex. Selon toute logique, chaque habitant aurait, en effet, dû trouver facilement où se parquer, puisqu’il existait alors un total de 9’956 places de stationnement pour 7’763 voitures immatriculées à Onex. « Des voitures-tampons et des véhicules de société occupaient les places illimitées des Onésiens. Des gens extérieurs à la commune laissaient leur voiture toute la semaine et la récupéraient le week-end », se rappelle Philippe Courtet, chef du Service de la Sécurité. Le choix entre macaron et abonnement Après de multiples démarches qui ont finalement abouti ce printemps, la zone bleue est entrée en vigueur le 1er avril 2013, sur l’entier de la partie nord de la commune, ainsi que le Vieux-Village. Les habitants de la commune et les entreprises onésiennes peuvent acheter des macarons (qui coûtent respectivement Fr. 200.- et Fr. 400.- par an) pour se garer dans leur quartier de manière illimitée. Pour l’heure, 1’450 macarons ont déjà été vendus. En parallèle, les parkings situés sur les terrains privés de la commune ont été équipés de barrières automatiques pour en contrôler l’accès. Les neuf parkings communaux (Tattes, rue du Vieux-Moulin, école du Gros-Chêne, place du 150e, rue des Evaux, salle communale, Maison Onésienne, piscine et Manège) disposent d’un total de 570 places. 520 abonnements (deux tiers pour des habitants et un tiers pour des personnes travaillant à Onex) ont déjà été délivrés, au prix de respectivement Fr. 360.- et Fr. 600.par an, hors taxes. Situation bien améliorée Grâce à ces deux mesures, il est désormais à nouveau possible de se parquer relativement facilement à Onex, durant la journée. « Certains secteurs restent encore problématiques durant la nuit,

L’achat d’un macaron permet aux habitants et aux entreprises de la commune de se garer de manière illimitée en zone bleue. ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

notamment dans la Cité. La situation devrait s’améliorer avec la fin des travaux du parking de la Maison Onésienne (40 places) et à la rue du Comte-Géraud (30 places) », précise Philippe Courtet. Anne Buloz Le stationnement dans la Cité Nouvelle et le Vieux-Village : 2’300 places sur la voie publique, dont : 1’700 places en zone bleue à macarons (les macarons sont en vente à la Fondation des parkings, tél. 022 827 44 90, www.geneve.ch/parkings) 300 places en zone blanche sans limite de durée 150 places payantes à horodateurs 150 places à durée limitée (de 30 minutes à 4 heures) Quelques places dans des zones bleues à disque, dans lesquelles le macaron n’est pas valable (notamment des deux côtés de la place du Marché des Grandes-Communes et du 2 au 16 rue des Bossons). 570 places dans les neuf parkings communaux Le stationnement sur ces parkings est payant pour tous les usagers, par taxe de stationnement ou par abonnement. Il reste encore quelques abonnements à vendre pour les parkings des Tattes et de la piscine, auprès de la Police municipale. Pour les autres parkings, il est possible de s’inscrire sur liste d’attente. Les parkings étant équipés d’un système de vidéosurveillance, la police peut visionner les bandes en cas de dépôt de plainte. Pour les visiteurs Lorsque des habitants reçoivent des visiteurs, la Police municipale délivre des abonnements de parking à la semaine (Fr. 40.-) ou des macarons multizones valables dans toutes les zones bleues à macarons du canton (Fr. 10.- la demijournée / 20.- la journée).

Les neuf parkings communaux, équipés de barrières automatiques, disposent d’un total de 570 places.


19

Danger d’incendie à Noël  |  Sécurité  |

Danger d’incendie à Noël Le danger émanant des sapins de Noël et des couronnes de l’Avent est sous-estimé : chaque année, plus de 1’000 incendies se produisent en Suisse, entre Noël et Nouvel An. En 2003, les dommages provoqués pendant cette période se sont élevés à 25 millions de francs. « Une fois qu’un sapin de Noël ou une couronne de l’Avent a pris feu, il flambe en quelques secondes », expliquent les experts en protection incendie. Les couronnes de l’Avent et les sapins de Noël s’embrasent facilement parce qu’ils se dessèchent vite dans les locaux chauffés, ce qui accroît le risque de combustion au contact des bougies. Les incendies sont particulièrement fréquents après Nouvel An. A partir du 31 décembre au plus tard, il ne faut plus allumer les bougies du sapin de Noël ! En se desséchant, le sapin forme une enveloppe de gaz contenant de la résine – que nous percevons

Mesures de protection Fixez le sapin sur une base solide et veillez à l’apport d’eau. N’utilisez pas de bougeoirs combustibles sur les arrangements et couronnes de l’Avent. Changez les bougies à temps. Laissez le sapin à l’extérieur jusqu’au 24 décembre. Placez-le dans un récipient rempli d’eau, afin qu’il conserve sa fraîcheur le plus longtemps possible. Respectez une distance latérale de 30 cm entre les bougies et les matériaux combustibles. N’utilisez que des bougeoirs qui se laissent bien fixer aux branches et qui offrent un support sûr aux bougies. Ne laissez jamais des bougies allumées sans surveillance. Eteignez toujours toutes les bougies avant de quitter la pièce.

comme odeur typique de Noël – et le risque qu’il s’embrase d’un seul coup et que le feu se propage très vite augmente de jour en jour. Comme mesure de protection simple, le Centre d’Information pour la Prévention des Incendies (CIPI) et le Bureau suisse de Prévention des Accidents (BPA) conseillent de tenir à disposition un seau d’eau avec une balayette, à côté du sapin. Cela permet d’éteindre un incendie naissant. Mais attention : essayer d’éteindre soi-même un incendie, c’est risquer une intoxication due à la fumée et aux gaz, ainsi que des brûlures. En cas d’incendie, il faut immédiatement alarmer les sapeurs-pompiers – numéro 118 – et mettre tous les habitants de la maison en sécurité. Le délégué BPA Stéphane Jungi

Pendant la fête, placez un seau d’eau et une balayette à proximité du sapin. En cas d’odeur de brûlé ou d’un début de formation de fumée, aspergez vigoureusement l’endroit critique avec la balayette trempée d’eau. Ne placez jamais de bougies directement sous une branche ou du matériel de décoration. Débarrassez-vous le plus vite possible du sapin desséché, de préférence avant le 31 décembre. A partir de cette date, il ne faut plus allumer de bougies sur le sapin. Ne laissez jamais les enfants jouer seuls à proximité de bougies allumées. Avant d’installer des guirlandes lumineuses, vérifiez leur état et lisez le mode d’emploi.

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


|  Aînés  |  Anniversaires

20

Anniversaires Née le 29 septembre 1923, Madame Marie Bapst a fêté ses 90 ans. Elle est accompagnée d’Eric Stauffer.

Mariés le 5 octobre 1963, Lisette et Lorenzo Dotta ont fêté leurs 50 ans de mariage. Ils sont accompagnés de Carole-Anne Kast.

Mariés le 25 octobre 1963, Anne-Lise et Guy Maillefer ont fêté leurs 50 ans de mariage. Ils sont entourés de leur fils et leur belle-fille, ainsi que de Ruth Bänziger.

Née le 10 août 1923, Madame Cécile Mordasini a fêté ses 90 ans. Elle est entourée de son époux et sa voisine, ainsi que de Ruth Bänziger.

Mariés le 13 septembre 1963, Marguerite et Jean Schmid ont fêté leurs 50 ans de mariage. Ils sont accompagnés de Ruth Bänziger.

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


21

Une écoute et un temps pour soi  |  Social  |

Une écoute et un temps pour soi Face à une difficulté du quotidien, un changement de vie ou un moment difficile à surmonter, nous avons parfois besoin de parler à quelqu’un, de nous sentir moins seuls et de faire le point sur la situation. C’est ce que le Lieu d’Ecoute offre à toutes les Onésiennes et tous les Onésiens : un accueil, une écoute dans un cadre confidentiel et gratuit, où tout peut être abordé et discuté, librement et au rythme de chacun. Pourquoi venir au Lieu d’Ecoute ? Les exigences de notre vie quotidienne laissent souvent peu de place à l’échange et au partage de nos difficultés personnelles. Dans notre société, il devient de plus en plus compliqué de concilier le travail, l’éducation, la vie de famille ou de couple. Les contraintes sont nombreuses et chacun de nous a besoin, à un moment ou un autre, de pouvoir se retrouver et être entendu dans ce qu’il vit. Au quotidien s’ajoute parfois des épreuves : deuil, séparation, perte d’emploi, qui peuvent donner le sentiment d’être seul, dépassé ou peu compris. Le Lieu d’Ecoute est un espace qui offre un accueil, une écoute active, la possibilité d’échanger, de parler de tout ce qui pose question, est inconfortable ou stressant et empêche d’avancer. C’est aussi un lieu qui permet simplement de prendre un temps pour soi, de retrouver confiance en ses ressources : de se sentir mieux.

Orientation et information Au Service prévention sociale & promotion santé (SPPS), c’est une psychologue qui vous reçoit : selon les besoins, des informations concrètes, adaptées à la situation et une orientation vers le réseau psycho-social genevois sont proposés. Alors contactez-nous, nous vous renseignons très volontiers.

Renseignements Service prévention sociale & promotion santé (SPPS) Rue des Evaux 13- 022 879 89 11 5 entretiens maximum gratuits Sur rendez-vous uniquement : des places sont disponibles sans délai pour toute situation urgente Carine Papp Cheffe du Service prévention sociale & promotion santé (SPPS)

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


22

|  Urbanisme  |  Nouvelles constructions à Onex

Point sur les nouvelles constructions en cours et prévues à Onex Les autorités communales se montrent très attentives aux constructions en projet à Onex. Elles préconisent de construire au plus haut standard énergétique, de choisir une façade contemporaine et de porter un soin tout particulier aux espaces extérieurs, avec du mobilier urbain, des abris pour les deux-roues et le plus de végétation possible, en choisissant bien sûr des espèces indigènes et de qualité. De nombreux logements sortiront de terre ces prochains mois, ainsi que des immeubles voués à des activités. Bien qu’elle ne soit pas le promoteur des constructions qui couvriront bientôt quelques parcelles supplémentaires de son territoire, la Ville d’Onex s’y intéresse de très près. « Nous essayons d’intervenir le plus possible et de travailler main dans la main avec l’Etat, les promoteurs et les architectes en charge des projets », explique le responsable de l’urbanisme, Frédéric Pittala. Bientôt plus d’activités Le quartier de Nant-de-Cuard est voué quasiment uniquement à de l’activité. Le PLQ* devrait voir le jour en 2014. « Il comprendra sans doute une tour, mais rien n’est encore décidé, si ce n’est que la zone sera dévolue à de l’activité et non à des logements », précise Frédéric Pittala. La galette d’activités en construction au pied de la Tour Bleue, à l’avenue des Grandes-Communes 37, accueillera un magasin Denner et une pharmacie au rez-de-chaussée, ainsi qu’un centre médico-pédagogique au premier étage. A la rue du ComteGéraud (numéros 4-6), 96 appartements de la Fondation immobilière de la Ville d’Onex (FIVO) seront terminés durant le premier semestre 2014. Le PLQ de Pré-Longet/Les Mouilles est en force – c’est-à-dire adopté par le canton – depuis 2008. Les 14 bâtiments prévus seront réalisés au fur et à mesure du déblocage des parcelles. Pour l’heure, un premier immeuble est en chantier et la construction

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

de cinq autres devrait débuter l’année prochaine. Les deux situés sur le front de la route de Chancy seront dévolus à de l’activité, les douze autres offriront près de 200 logements. A l’angle de la route du Grand-Lancy et du chemin de la Genevrière, la construction de 10 logements hauts standards énergétiques, en habitat groupé, a commencé. Logements sociaux pas oubliés Une cinquantaine de logements seront construits dans le quartier de Pré-Longet 2, où le PLQ est en cours d’adoption. Le bâtiment le long de la route de Chancy accueillera des activités, les trois autres des logements. Le PLQ Pralée 1ère étape prévoit trois bâtiments. Deux sont déjà en chantier : un pour le compte de la Fondation Emile Dupont (FED), l’autre pour la FIVO, qui sera terminé durant le premier semestre 2015. Ils proposeront un total de 49 logements sociaux. Les travaux du troisième immeuble, qui accueillera une coopérative de 25 logements, pourraient démarrer en 2014. Le PLQ Pralée 2ème étape a été adopté il y a un an seulement. A terme, environ 140 logements seront construits. Anne Buloz

* Qu’est-ce qu’un PLQ ? Les Plans localisés de quartier (PLQ) sont des plans d’affectation du sol, qui précisent les conditions permettant la réalisation de nouvelles constructions. Ils portent notamment sur la volumétrie (nombre d’étages, emprise au sol) et l’affectation de chaque bâtiment projeté, les accès, le stationnement, l’usage du sol, les servitudes et les cessions demandées.


23

Déjeuner-débat  |  Urbanisme  |

Onex réunit les propriétaires d’immeubles Le 4ème déjeuner-débat des acteurs de l’immobilier a rassemblé une quarantaine de personnes le jeudi 7 novembre au Manège. Le thème choisi « Qualité intérieure des logements : quelles solutions pour les propriétaires ? » est en lien avec le vieillissement du parc immobilier de la Cité d’Onex et les rénovations qui en découlent. Instaurés par la Direction du développement urbain (DDU) de la Ville d’Onex, ces désormais traditionnels déjeuners-débats se veulent un espace de dialogue et de concertation autour d’un sujet d’actualité. « Au-delà du thème choisi, c’est important pour la commune d’avoir des contacts réguliers avec les propriétaires, qui sont les acteurs principaux de la qualité urbaine. Ce sont eux qui ont le pouvoir de prendre les décisions qui feront que les habitants se sentent bien », explique le responsable de l’urbanisme, Frédéric Pittala. 50% de l’énergie pour se chauffer Lors de sa présentation consacrée aux enjeux de la rénovation thermique, Jad Khoury, membre de l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université de Genève, a rappelé que les bâtiments représentent la moitié de la consommation d’énergie du canton, principalement pour répondre aux besoins de chauffage. Pour parvenir à l’objectif d’une « société à 2000 Watts sans nucléaire », il s’agit de diviser la consommation annuelle de chacun par trois. « Pour cela, nous devons augmenter de manière substantielle le taux de rénovation des immeubles. La Ville d’Onex, qui a réussi son deuxième ré-audit pour le label Cité de l’Energie, cherche à

montrer l’exemple », déclare Ruth Bänziger, la Conseillère administrative déléguée. Les 390 immeubles résidentiels de la Cité d’Onex (3 logements ou plus, soit 15’000 habitants), construits essentiellement dans les années soixante et septante, sont, en effet, énergivores. La moyenne de leur indice de dépense de chaleur est de 490 MJ/m2/an, un chiffre bien loin du standard Minergie, de l’ordre de 200 MJ/m2/an. Coûts importants Si choisir le standard Minergie n’augmente le coût d’une nouvelle construction que de très peu et permet ensuite des économies non-négligeables sur les charges énergétiques, tout est plus compliqué dans le cadre de rénovations, explique le second intervenant, Yves Pernette. Seuls les propriétaires d’une dizaine d’immeubles collectifs situés à Onex ont, selon la loi et même si cela ne s’avère pas rentable, l’obligation de rénover leurs bâtiments ; l’indice de dépense de chaleur dépassant les 900 MJ/m2/an. Pour les autres, rénover et adapter les logements aux modes de vie actuels « ne doit pas être vu comme un coût, mais comme un investissement pour les prochaines générations, avec un taux de rendement élevé », conclut Jad Khoury. La première conséquence est, bien sûr, l’augmentation de la valeur du bâtiment, mais l’amélioration du confort pour les occupants entraîne également une plus grande mixité de population, avec le retour de la classe moyenne. Anne Buloz

De nombreux propriétaires d’immeubles collectifs ont pris part à ce 4ème déjeuner-débat. Ce rendez-vous se veut un espace de dialogue et de concertation autour d’un sujet d’actualité. ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


24

|  Energie  |  Ecogestes au quotidien

Écogestes à la maison La consommation d’énergie est omniprésente à la maison. Mazout pour le chauffage, électricité pour l’éclairage… Or, une partie de l’énergie utilisée pour chauffer part en pure perte. Comment s’y prendre pour faire les bons choix afin d’améliorer son confort, tout en épargnant son porte-monnaie et l’environnement ? CHAUFFAGE LES BONS GESTES : Pour aérer son logement, ouvrir grand les fenêtres pendant 5 minutes (en n’oubliant pas de fermer les radiateurs pendant cette même durée). Eviter les aérations prolongées qui provoquent un surcroît de consommation de la chaudière. Veiller à ce que les radiateurs soient dégagés (ni d’objets ni rideaux) et dépoussiérés. Apposer des plaques réflectrices derrière les radiateurs. Tirer les rideaux et baisser les stores pendant la nuit pour conserver la chaleur. En hiver, les ouvrir pour profiter de la chaleur gratuite du soleil le jour. Réduire le chauffage la nuit et fermer les radiateurs en cas d’absence prolongée. Installer des rideaux pour diminuer les sensations de froid provoquées par les vitrages nus. Purger régulièrement les radiateurs pour favoriser leur bon fonctionnement. Le radiateur électrique d’appoint C’est l’un des plus gros consommateurs d’énergie du ménage. La plupart des modèles consomment environ 1’500 watts - soit autant qu’un four. L’usage d’un tel radiateur devrait être exceptionnel. Si on doit l’utiliser de manière régulière, c’est signe d’un problème de chauffage ou d’une mauvaise isolation du bâtiment. Epargner l’eau chaude L’eau chaude est doublement précieuse. D’abord parce que l’eau de notre robinet est de qualité, et a nécessité de nombreuses prestations (traitement, pompage, etc.), ce que nous envie les deux tiers

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

de la planète. Ensuite parce qu’il a fallu consommer de l’énergie pour chauffer cette eau. Pour les villas… La régulation du chauffage Suivant les cas, une partie du réglage est à faire dans le logement, et le reste à la cave... Si certains paramètres sont l’affaire des professionnels, plusieurs peuvent être changés par les occupants. Moderniser la cheminée Si vous avez une cheminée, sachez que les modèles classiques dits « à foyer ouvert » ne sont vraiment pas rentables ! Même la plus parfaite des cheminées tire beaucoup trop d’air pour contribuer à chauffer efficacement le logement. De plus, une cheminée de ce type apporte plus d’air froid durant l’hiver que de chaleur. Un insert s’impose. ÉCLAIRAGE LES BONS GESTES : Utiliser systématiquement des lampes économiques. La différence de prix à l’achat est largement compensée par l’économie à la consommation et la bien plus grande durée de vie à l’usage. Eteindre la lumière chaque fois que l’on quitte une pièce. Ne pas oublier que la lumière la plus agréable est celle du soleil. Ampoules traditionnelles A utiliser de préférence pour l’éclairage de brève durée (toilettes, hall d’entrée, vestiaire, débarras, cave, buanderie). Justement dite « à incandescence », elle disperse en chaleur 95% de l’électricité qu’elle consomme. Durée de vie : environ 1’000 heures. Caractéristiques : Bas prix à l’achat (mais coût de consommation électrique élevé dans la durée) Rendement lumineux médiocre : 9 à 14 lumens par watt Bon rendu des couleurs Consommation importante Durée de vie restreinte (environ 1’000 heures)


25

Halogènes A proscrire si l’on tient à ménager l’énergie. Utilisée le plus souvent en éclairage indirect – donc avec une luminosité en partie absorbée par les parois, le plafond et le réflecteur – elle coûte cher en électricité. Contrairement à une idée répandue, le variateur ne réduit pas la dépense d’électricité proportionnellement à la baisse d’éclairage. Spot halogène Le spot halogène est de faible puissance et son faisceau lumineux se dirige avec précision. Il n’est donc pas aussi boulimique que sa grande sœur, la lampe halogène. Par contre, son transformateur ne le rend pas particulièrement économique en énergie. Lampes basse consommation Elles consomment 5 fois moins qu’une incandescente et dure 10 fois plus longtemps. Son prix d’achat est plus élevé, mais elle permet d’économiser 100 à 200 francs d’électricité quand on la substitue à une lampe à incandescence… Sans compter l’économie de temps en changements d’ampoules et la moins grande nécessité de réserve. Une basse consommation de 20 watts produit le même flux lumineux qu’une incandescente de 100 watts. Caractéristiques : Prix à l’achat plus élevé, largement compensé par l’économie d’électricité et la durée de vie Rendement lumineux élevé : 44 à 60 lumens par watt Bon rendu des couleurs Consommation faible Durée de vie élevée (10’000 heures) Tubes fluorescents Oublié le vieux néon. Les tubes fluorescents donnent un éclairage remarquablement vivant. Il faut éviter les lampes bas de gamme réservées à la cave et aux locaux dont l’importance de l’éclairage est secondaire. En éclairage direct ou indirect, on a avantage à choisir des tubes « blanc chaud » pour les couleurs et « de luxe » pour leur qualité de lumière. Ce type de lampe est recommandé pour l’éclairage de qualité et d’une certaine durée : cuisine, bureau, atelier, salle de bain.

Écogestes au quotidien  |  Energie  |

Caractéristiques : Très bon rapport qualité/prix, ce qui le rend financièrement très avantageux Rendement lumineux très élevé : 55 à 98 lumens par watt Large gamme de couleurs de lumière : du blanc froid presque bleuté au blanc très chaud, tirant sur le jaune comme une ampoule ordinaire Large gamme de qualité de lumière : du standard, guère amical pour le teint, au haut de gamme d’un excellent rendu de couleurs Consommation faible Durée de vie très élevée (12’000 à 25’000 heures) Lampes à LED à basse consommation Une lampe Led n’est pas une ampoule, mais une diode électroluminescente, un composant électronique capable de fournir de la lumière grâce au courant électrique. Caractéristiques : Bon rendement Longévité exceptionnelle (durée de vie 15 à 25 fois plus grande qu’une incandescente ; 3 à 4 fois plus grande qu’une fluocompacte) Très basse consommation (économies d’énergie allant jusqu’à 90 % par rapport à une incandescente) Éclairage à pleine puissance dès l’allumage, contrairement aux ampoules basse consommation qui mettent toujours quelques secondes à chauffer Efficacité lumineuse (rapport capacité lumineuse rendue et consommation en watts) très élevée Les LEDs ne cessent d’évoluer : il existe aujourd’hui de multiples faisceaux et températures de couleurs, et deux niveaux de gammes, les leds éclairantes (powerled) et les leds balisantes (déco).

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


26

|  Espaces verts  |  Revitalisation de l’allée de chênes au Vieux-Chemin-d’Onex

Espaces verts : une allée de chênes revalorisée Les récents travaux réalisés au Vieux-Chemin-d’Onex ont été particulièrement spectaculaires. C’est bien normal, ce n’est pas tous les jours que seize arbres sont coupés. Ces abattages ont été réalisés dans le cadre du renouvellement de cette allée de chênes, inscrite à l’inventaire local des voies de communication de la Suisse. Tous les arbres coupés sont bien évidemment remplacés. « Nous sommes allés les choisir aux Pépinières Genevoises, à Bernex. Ils font une vingtaine de centimètres de circonférence. Nous n’en avons pas pris de plus gros, car ils ont alors de la peine à reprendre », précise Gérald Escher, chef du Service des infrastructures publiques et de l’environnement (SIPE). Si cela s’avère possible, quatre arbres supplémentaires seront plantés. Redonner de la valeur au site La revalorisation de cet alignement de chênes a été en partie financée par le Fonds de compensation en faveur de la faune et de la flore. Ce fonds cantonal est approvisionné par les émoluments payés lorsque des arbres sont abattus et que d’autres de qualité équivalente ne peuvent pas être plantés sur le même site. Il permet alors de réaliser des projets ailleurs. Dans le cadre des nouvelles constructions au chemin des Laz, certains chênes avaient dû être abattus et une haie indigène avait été coupée. La Direction générale de la nature et du paysage (DGNP), qui cherche en priorité à redonner de la valeur au site même, a alors proposé le projet de revalorisation et de remise en état de cette allée de chênes, à valeur patrimoniale pour le Canton de Genève. Partenariat canton-commune-privés « Nous avons analysé la santé de tous les arbres : certains ont été conservés, d’autres élagués et les seize en mauvais état abattus  », explique Gérald Escher. Le terrain étant sur des domaines privés et communaux, les différents copropriétaires

Avant

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

du Vieux-Chemin-d’Onex ont été parties prenantes de cette aventure. « Nous les remercions d’avoir accueilli ce projet si favorablement. Sans eux, nous n’aurions pas pu le réaliser », se réjouit Ruth Bänziger, la Conseillère administrative déléguée. Grâce aux subventions conséquentes de la Confédération (70’000 francs), du Canton de Genève (45’000 francs) et du Fonds des monuments, de la nature et des sites (50’000 francs), le coût financier a été moindre pour la Ville d’Onex (21’000 francs). Les copropriétaires ont payé, quant à eux, 14’000 francs. « Nous sommes très contents de ce partenariat. C’est très positif que les particuliers aient accepté de participer financièrement, cela signifie que nous avons réussi à les sensibiliser à l’importance de cette allée naturelle », conclut le chef du SIPE. Anne Buloz

POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE REVALORISER UN ALIGNEMENT DE CHÊNES ? En raison du morcellement des parcelles, qui deviennent de plus en plus petites pour permettre de nouvelles constructions, il reste de moins en moins de grands arbres. Le chêne en est l’un des plus majestueux. Le chêne peut être considéré comme un arbre symbole de la biodiversité. Il est particulièrement intéressant puisqu’il fournit un micro-habitat et un abri à de nombreuses espèces. De plus, il vit longtemps et même en tant que quille il est précieux pour les insectes, coléoptères, oiseaux et autres mammifères. En raison de l’espace nécessaire à une allée de chênes, il est très difficile de trouver des lieux où en planter.

Pendant

Après


27

Les enfants d’Onex-Parc, jardiniers d’un jour  |  Espaces verts  |

Les enfants d’Onex-Parc, jardiniers d’un jour Les élèves d’une classe de 8P de l’école d’Onex-Parc ont participé à la plantation d’une haie d’arbustes indigènes, durant deux matinées de novembre. Nos «  maîtres-jardiniers  », Jean-Luc, Marcel, Raphaël et Sébastien, les ont guidés dans ce délicat exercice. Une façon de partager une expérience concrète, en marge des ateliers « Balcons vivants », dans le cadre de l’axe développement durable du projet d’établissement. Décision du Conseil municipal Le 5 février dernier, le Conseil municipal a voté une motion visant à valoriser les espaces verts autour de la pataugeoire, vu son utilisation intense durant les périodes estivales. Il a donc été décidé d’agrandir l’espace de détente jouxtant la pataugeoire de la piscine d’Onex, et d’utiliser, à cet effet, une partie de l’espace vert disponible de Morillon Parc. Afin de respecter les règles actuelles en vigueur d’un espace de repos qui n’est donc transformé ni en aire de jeux, ni en espace de barbecue, la haie a été doublée d’une clôture. Selon la volonté du Conseil administratif, des contacts ont été pris afin que cette action puisse permettre de sensibiliser des élèves à la proximité de la nature. Implication d’Onex-Parc Onex-Parc est l’une des rares écoles du canton à faire du développement durable un axe de son projet d’établissement. Située à côté de Morillon Parc, il était tout naturel de demander à ses classes de mettre la main « à la terre ». La classe de Pascale Taschini a déjà participé à deux ateliers de l’Agenda 21 proposés par la commune, dont un portant sur le thème de la biodiversité. Une occasion donc de mettre en pratique ce qui a été abordé. « Les élèves de 8P ont besoin d’expériences pratiques et de se défouler en plein air », dit-elle. « Ce genre d’activité donne du sens à ce que nous faisons en classe, notamment dans le cadre des ateliers « Balcons vivants ». C’est une expérience à refaire ».

Pourquoi planter des arbustes indigènes ? Chacun des arbustes (sureau, noisetier, cornouiller, houx, if, viorne, aubépine, etc.) interagit avec divers représentants de la faune locale : coléoptères, papillons, souris, hérissons, troglodytes ou encore rouge-gorges, pour n’en citer que quelques-uns. Les fleurs pour butiner, les fruits ou les feuilles pour se ravitailler avant l’hiver, des feuilles ou des brindilles pour faire un nid : toutes les espèces plantées par les enfants ont un rôle vital à jouer pour maintenir la biodiversité à Onex. Planter ces arbustes permet de les observer de près et de les distinguer à l’aide de leurs épines, feuilles (ou non si elles sont déjà tombées vu la saison !), aiguilles ou grâce à une odeur particulière comme celle dégagée par un bois de sureau. Observer, toucher, susciter l’intérêt, pour finalement pouvoir voir croître « sa » haie indigène et bientôt pouvoir constater de nos propres yeux la diversité de la faune qui la visite : ce sont là les premiers pas pour connaître, puis protéger ! Voici quelques réflexions recueillies sur le vif « C’est quelque chose que je n’ai pas l’habitude de pratiquer » (Vanina). « J’ai apprécié faire du jardinage. J’ai planté un arbuste qui s’appelle le sureau » (Léa). « J’ai adoré faire ça avec tous. Sébastien, t’es le meilleur » (Claudine, Njomza). « J’ai adoré planter différents petits arbres avec Marcel » (Alegna, Liza, Doria, Chloé). « J’ai planté trois arbres » (Gabrielle). « J’ai aimé creuser et planter des plantes » (Emmanuel). « Je suis resté le dernier pour creuser et planter » (Nicolas). « J’ai adoré faire des trous dans la terre » (Tiago). « C’était super, mais à la fin on avait les chaussures pleines de boue… » (Erblina). « On a les meilleurs jardiniers du monde » (Hemeda). « J’ai aimé faire des plantations avec Raphaël et mes copains de classe » (Romain). « J’ai surtout aimé pelleter » (Pedro). PAS DE DOUTES, NOS JARDINIERS ONT FAIT DES ÉMULES DANS LA COMMUNE…

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


|  Santé  |  Don du sang

28

Don du sang à Onex En quoi consiste le don du sang ? Qui peut donner son sang ? Le donneur régulier est convoqué par une lettre du Centre de Trans- De manière générale, il faut avoir au moins 18 ans, peser plus de 50 fusion et est accueilli par une équipe de médecins et d’infirmières, kg, jouir d’une bonne santé et avoir des relations privées stables. secondés par les Samaritains. Selon un protocole bien précis, ils Des questions plus précises sont posées dans le questionnaire à vont s’assurer que l’état de santé du donneur lui permet de donner remplir sur place ou à la maison. son sang. Une légère piqûre au bout du doigt permet de contrôler son taux d’hémoQuand aura lieu la prochaine collecte ? globine, c’est-à-dire la quantité de fer dans Habituellement, à Onex, le don se déroule Chacun de nous peut, un jour ou le sang. Si la valeur obtenue est bonne, et le lundi, sur une grande demi-journée, l’autre, être concerné, de près après mesure de sa tension artérielle, le soit de 13h30 à 19h30 (temps d’accueil ou de loin, par le don de sang. donneur parvient au moment du prélèvedes donneurs) et a lieu dans les locaux de ment. Avec le sang, on remplit une poche la salle communale. d’une contenance de 450 grammes, ainsi que quelques tubes pour des contrôles. Il faut compter environ une Les dates des collectes 2014 sont fixées au 27 janvier, 2 juin et 22 heure pour tout le processus. septembre. Quelques jours avant chaque don, nous relançons un appel au moyen d’affiches posées et distribuées ainsi qu’un spot Après le don, le donneur est invité à venir se restaurer au coin sur CANALONEX. Nous vous invitons à y être attentifs et à leur cafétéria où des bénévoles attentionnés lui apporteront, selon ses faire bon accueil. envies, sandwichs, biscuits, fruits et boissons chaudes ou froides. Si vous avez été interpellés par ces quelques lignes, si vous avez Que fait-on des poches ? envie d’en savoir plus, si vous souhaitez tenter l’expérience, venez Les poches recueillies lors de ces collectes sont traitées pour nous trouver ! Nous nous ferons une joie de vous accueillir lors de la répondre aux besoins de la population, pour les transfusions lors prochaine collecte à Onex, c’est-à-dire le 27 janvier 2014. d’interventions chirurgicales par exemple, pour des dons de plaquettes, etc. Elles ont une « durée de vie » de quelques semaines Les donneurs ayant garé leur voiture au parking de la salle et sont prioritairement affectées aux établissements de soins du communale, pourront échanger leur ticket à l’accueil et sortir ainsi canton ; mais elles peuvent également être envoyées dans d’autres sans avoir à payer le temps de stationnement. régions en cas d’urgence. Pour l’équipe d’organisation Anna Bernardo

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


29

Après-midi jeux  |  Jeunesse et Action Communautaire  |

Une aprèsmidi autour du jeu ! Mercredi 22 janvier, de 14h à 21h, venez jouer ! La Lud’Onex et le Service jeunesse et action communautaire s’associent pour vous proposer une après-midi ludique. Durant tout l’après-midi, le Café Communautaire deviendra un espace dédié au jeu : jeux de société, jeux d’adresse, jeux de cartes, échecs, jeux pour petits, jeux pour grands, des jeux que vous connaissez, d’autres que vous découvrirez et bien d’autres : il y en aura pour tous les goûts ! En famille, avec vos ami-e-s, de 2 à 99 ans, vous êtes les bienvenu-e-s. L’entrée est libre et gratuite. Le tout dans le cadre du Café Communautaire où vous pourrez également profiter d’un café, d’un thé ou d’un sirop. Pour jouer ou simplement passer une après-midi sous le signe de la convivialité. Alors venez ! Informations : Lud’Onex : La Ludothèque est ouverte le mardi et jeudi de 15h à 18h30 et se situe dans l’école d’Onex-Parc (entrée A). Plus d’informations ici : www.ludonex.ch. SJAC – Café Communautaire - Rue des Evaux 2 – 1213 Onex. Le Café Communautaire est ouvert le mardi et le jeudi de 16h à 21h, le mercredi de 14h à 21h et le vendredi de 16h à 22h30. www.onex.ch

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


|  Politique  |  Parti Socialiste  |  Parti Démocrate-Chrétien

30

PARTI SOCIALISTE L’Antenne citoyenne : le Canton lâche Onex ! Il y a deux ans, le Canton est venu proposer à Onex une nouvelle prestation pilote : l’Antenne citoyenne. Un espace avait été ainsi créé au Café Communautaire de la Maison Onésienne, il s’adressait à toutes et à tous, l’entrée libre et gratuite. Son but était de sensibiliser les habitant-e-s aux usages du numérique et à les accompagner dans leurs démarches administratives. Il y avait un vrai accueil assuré par un animateur qui peut répondre aux questions et faire gagner du temps. L’Antenne citoyenne onésienne est entrée en fonction le 26 septembre 2012. Le bilan a été très positif, les onésien-ne-s appréciaient beaucoup cet endroit et l’accompagnement fait par la responsable, véritable guide au sein de la jungle numérique.

Malheureusement, malgré cette année d’expérience très satisfaisante pour Onex, le Conseiller d’Etat en charge, M. Pierre Maudet, a informé la Ville d’Onex qu’il ne pouvait plus assurer le financement du 50% de poste de médiateur numérique indispensable à la prestation.

cette prestation pourra exister à Onex, même sans le soutien du Canton et ses belles promesses. Philippine Schmidt-Messina Conseillère municipale

Lorsque l’on sait que le budget de l’administration en ligne du Canton est de près de 26 millions, on ne peut que trouver regrettable le choix du Conseiller d’Etat, alors que l’Antenne citoyenne correspondait à une recommandation de la Cour des comptes et à un besoin de la population. M. Maudet ne devrait pas dénigrer ainsi les quartiers populaires pour quelques milliers de francs. Le Parti socialiste espère que

PARTI DÉMOCRATE-CHRÉTIEN Le beurre et l’argent du beurre…. Le trafic de transit qui encombre les rues de notre belle commune matin et soir est, certes, un problème que tout le monde aimerait bien voir réglé. Toutefois, on se demande si l’objectif visé correspond vraiment à la volonté de la population. Jusqu’à présent, toutes les solutions proposées par l’expert mandaté par les autorités préconisent la fermeture de plusieurs routes à l’intérieur de notre commune. Or, les citoyens qui nous ont approchés nous ont fait part de leur désir de continuer à circuler librement sur le territoire de leur commune. Il faudra donc faire un choix : soit on barre des routes et on entrave le trafic de transit, et par là on limite le déplacement des Onésiens eux-mêmes à l’intérieur de leur commune,

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013

soit on décide d’ouvrir les tronçons où la circulation a déjà été limitée. Le trafic de transit est un problème qui concerne tout le canton. Demander à Onex de le résoudre tout seul équivaudrait à lui demander de vider le lac à la petite cuillère. Les solutions devraient être prises et exécutées au niveau cantonal : par exemple, en créant des parking relais aux frontières desservis par des navettes avec une cadence soutenue. Ce que nous pouvons faire au niveau communal, c’est s’entendre sur ce qu’on veut vraiment. En d’autres termes  : souhaitez-vous fluidifier le trafic ou le limiter ? Si vous optez pour la fermeture d’un certain nombre de rues, sachez que vous ne pourrez plus les

emprunter en voiture. Si, par contre, vous optez pour la fluidification des flux de la circulation automobile, il faudra accepter de voir passer aussi des voitures étrangères sous vos fenêtres. Avoir les deux choses à la fois, à savoir une circulation sans limitations et pas de trafic de transit, n’est malheureusement pas possible. Pour cette raison, je vous invite, chères concitoyennes et chers concitoyens, à nous faire part de vos opinions. Vous pouvez écrire sans autre à la soussignée (Beatrice.Lonigro@onex.ch). Béatrice Lo Nigro Conseillère municipale


31

Les Verts  |  Politique  |

LES VERTS Quelques prises de position des Verts Onex en 2013 Faisons un petit bilan – non exhaustif - des dossiers que nous avons soutenu. Nature  : notre motion pour agrandir la pataugeoire de Morillon parc en la délimitant par une haie d’essences indigènes a été bien accueillie. La haie, plantée par des enfants, vient juste de voir le jour ; le parc du Gros Chêne sera enfin réhabilité ; l’allée de chênes du Vieux chemin d’Onex sera renouvellée afin que les prochaines générations puissent encore l’admirer ; nous avons soutenu le SPAGE (schéma de protection, d’aménagement et de gestion des eaux) visant à améliorer les abords des nants et ruisseaux qui traversent la commune. Espace urbain : afin de favoriser la propreté et d’inciter au tri, nous avons soutenu les délibérations permettant d’instal-

ler des bennes enterrées pour les déchets ménagers avec la participation des propriétaires et des régies ; pour assurer la sécurité des piétons, nous avons soutenu l’éclairage au début du chemin Sur-leBeau ; pour la sécurité de tous les usagers et pour réduire le bruit, l’encouragement à la réfection de nos routes est important. Enfin, nous avons bien sûr soutenu l’extension du Colombarium.

nous sommes au service des Onésiens et de notre commune. C’est un engagement majeur, car les réunions et les discussions sont nombreuses. L’important, c’est de garder la belle qualité de vie de notre commune et de l’améliorer là où elle n’est pas satisfaisante. Françoise Bourgoin Conseillère municipale

Ce ne sont là que quelques uns des dossiers traités par notre magistrate verte, Ruth Bänziger. Sur les 4 Conseillers municipaux verts élus en 2011, 2 ont changé : Yubitza Saa Baud et Sabrina Pasche ont remplacé Marie-Claire Salvi et Emile Galland. Avec Denis Pasche,

ONEX Magazine  |  n°51  |  Décembre 2013


|  AGENDA  |  du 17 décembre 2013 au 27 février 2014 Date

Catégorie Evénement

Lieu

Horaires

Renseignements

Merc. Jeudis Sam. Dim.

Économie

Marchés du Monde et marchés dans la Cité d’Onex

Place des Deux-Églises Place du Marché Rue Gaudy-le-Fort

Dim. 8h30-14h Merc. et Sam. matin Jeu. matin

Mme Graziella Bucolo-Mautone Tél. 022 879 59 59

Du mardi au vendredi

Tout public

Café-Livre-Échange : pour partager des livres

Café Communautaire Accueil par Rosana et Esme

Horaires du Café Communautaire + permanences

Service jeunesse & action communautaire Tél. 022 879 80 20

Tous les mercredis

Tout public

Atelier jeu d’échecs. Entrée libre et gratuite

Café Communautaire

17h-19h

Service jeunesse & action communautaire Tél. 022 879 80 20

17 décembre

Culture

Ciné-Kid : La Flèche bleue

Collège de Saussure Aula

16h45

culture&rencontre / Ciné-Kid Tél. 022 388 43 28

21 et 22 décembre

Économie

Marchés de Noël

Place des Deux-Églises

Sam. 9h-21h Dim. 8h30-15h

Mme Graziella Bucolo-Mantone Tél. 022 879 59 59

7 janvier

Culture

Ciné-Kid : Ernest et Célestine

Collège de Saussure Aula

16h45

culture&rencontre / Ciné-Kid Tél. 022 388 43 28

8 janvier

Tout public

Cycle de conférences « Messagers de l’Univers » : les particules cosmiques, ces messagers de l’Univers.

Collège de Saussure Aula

20h

culture&rencontre www.culture-rencontre.ch

15 janvier

Tout public

Cycle de conférences « Messagers de l’Univers » : regader l’Univers avec des nouveaux yeux.

Collège de Saussure Aula

20h

culture&rencontre www.culture-rencontre.ch

21 janvier

Culture

Ciné-Kid : La marche de l’Empereur

Collège de Saussure Aula

16h45

culture&rencontre / Ciné-Kid Tél. 022 388 43 28

Du 21 janvier au 7 février

Culture

Exposition de peintures par Madame Dias Guillet

Café Communautaire Vernissage le mardi (entrée libre et gratuite) 28 janvier dès 18h.

22 janvier

Tout public

Cycle de conférences Collège de Saussure «  Messagers de l’Univers  » : Aula les mystères de la cosmologie moderne...

20h

culture&rencontre www.culture-rencontre.ch

22 janvier

Tout public

Après-midi jeux

Café Communautaire

14h-21h

Service jeunesse & action communautaire Tél. 022 879 80 20

24 janvier

Spectacles Onésiens

Gianmaria Testa Chanson italienne

Salle communale d’Onex

20h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

27 janvier

Santé

Don du sang

Salle communale d’Onex

13h30-19h30

www.samaritains-onex.ch Mme Anna Bernardo, tél. 078 805 97 99

29 janvier

Tout public

Cycle de conférences « Messagers de l’Univers » : des mirages dans l’Univers.

Collège de Saussure Aula

20h

culture&rencontre.ch www.culture-rencontre.ch

29 et 30 janvier

Spectacles Onésiens

Marc Donnet-Monay Humour

Salle communale d’Onex

20h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

2 février

Récrés Spectacles

Babar et Ferdinand Dès 4 ans

Le Manège

14h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

4 février

Politique

Conseil municipal

Salle du Conseil municipal

19h

Mme Jeannette Sanchis Tél. 022 879 59 59

4 février

Culture

Ciné-Kid : Sammy 2

Collège de Saussure Aula

16h45

culture&rencontre / Ciné-Kid Tél. 022 388 43 28

5 février

Récrés Spectacles

Babar et Ferdinand Dès 4 ans

Le Manège

14h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

5 février

Tout public

Cycle de conférences Collège de Saussure « Messagers de l’Univers » : Aula au-delà du boson de Higgs...

20h

culture&rencontre www.culture-rencontre.ch

11 février

Spectacles Onésiens

Le violon de Cupidon Concert Conférence

Salle communale d’Onex

20h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

13 février

Spectacles Onésiens

Youn Sun Nah Jazz

Salle communale d’Onex

20h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

Du 17 au 21 février

Enfants (6-12 ans)

Stage mixte poterie-briMaison Onésienne colage, peinture, dessin... Inscriptions 13 janv. - 14 fév.

14h-17h

Service jeunesse et action communautaire Tél. 022 879 80 20

25 février

Culture

Ciné-Kid : Le tableau

Collège de Saussure Aula

16h45

culture&rencontre / Ciné-Kid Tél. 022 388 43 28

27 février

Spectacles Onésiens

Une vie sur mesure One man show

Salle communale d’Onex

20h30

Tél. 022 879 59 99 www.spectaclesonesiens.ch

Service jeunesse & action communautaire Tél. 022 879 80 20


Onexmag n51