Page 1

La lettre des Grésillons #14 juin 2009 Grésdito 

Bonnes vacances !

L

es vacances se profilent, l’occasion de vous souhaiter de bons moments en famille ou entre amis, ici ou ailleurs. L’équipe de la rédaction se donne rendez-vous à la rentrée, avec, nous l’espérons, de nouveaux venus. Histoire de se retrouver, de parler du quartier, de proposer ses coups de gueule, ses découvertes, ses gens à découvrir grâce à ce journal qui est le vôtre. Alors très bonnes vacances à tous et à la rentrée* !

*

s Le prochain rendez-voué

les grés en têtes

Nadia Salhi, 

vers de nouvelles aventures

Elle a été chef de projet à l’antenne des Grésillons durant cinq ans. Nadia Salhi endosse de nouvelles fonctions, au service prévention sécurité de la mairie.

G

« Mais l’aven ture continu le travail ne s’ar rête jamai e, s!»

vous sera communiqu fichette. en septembre par af

la photo du mois

ennevilliers ? Elle est arrivée il y a 27 ans déjà. D’abord pour travailler au secteur enfance de la ville. Nadia Salhi s’occupe ensuite de la prévention santé, puis de la veille éducative au collège.

en place avec la mairie la charte citoyenne. « La notion de parentalité – liens avec les parents, avec les associations comme l’Apegre – est aussi un axe important de mon travail », précise Nadia Salhi.

En 2003, elle prend ses fonctions de chef de projet dans le cadre de la politique de la ville. Elle intervient dans le quartier des Grésillons/ Chandon-Brenu-Sévines. A l’antenne, tout le monde connait sa tignasse brune et son large sourire. Elle aime le contact. Normal, puisque sa mission consiste à « rencontrer les habitants, être à leur écoute », dit-elle. En lien avec la gestion urbaine de proximité, elle fait remonter les problèmes éventuels de gestion avec les bailleurs. Mais elle a travaillé aussi à l’Ilot du Clos ou dans les espaces publics. Elle a été ainsi amenée à intervenir sur la remise en état du boulodrome dans le passage traversant du quartier.

Enfin, l’antenne accompagne et aide les associations pour les dossiers de subventions, œuvre avec les services municipaux en lien avec les habitants, comme le service des sports. « Ces cinq dernières années m’ont beaucoup apportée, dit-elle. J’ai apprécié ce travail de proximité, d’équipe avec les élus du quartier qui m’ont soutenue. Les habitants sont exigeants mais tous les échanges sont restés sereins, malgré les moments où la réponse n’est pas immédiate ».

A L’antenne du quartier, on travaille avec les associations, coordonne les animations et les actions familiales. L’équipe assure le fonctionnement des commissions environnement et animation, du comité de quartier et met

Aujourd’hui, Nadia quitte l’antenne des Grésillons pour de nouvelles missions, toujours à la mairie de Gennevilliers. « Les repas de quartier ont été des moments forts, ainsi que les sorties à la mer avec les habitants. Cela va me manquer car le quartier est attachant. Mais l’aventure continue, le travail ne s’arrête jamais ! »  ¶ Esther Serano et Eric Chayot

 la tribune libre

Solidarité internationale, le maître mot cinéma autour d’un but, faire connaître les pays d’Amérique latine, leurs peuples et leurs cultures tout en dénonçant les atteintes aux droits de l’homme dont ils sont victimes.

« F Le square Camille Ronce a un an.

Dès que les premiers rayons de soleil se pointent à l’horizon, les badauds affluent vers le square. La dernière partie sera réalisée en 2010, après que l’ancienne piscine ait été démolie. Le parc devrait ainsi s’agrandir d’environ 2000 m².

rance Amérique Latine existe au niveau national depuis 1970. Une trentaine de comités locaux se sont constitués depuis. Il y a deux ans, un comité local apparaissait à Gennevilliers, fort maintenant de 9 membres. Sa concrétisation s’est faite cette année sous la présidence de Patricia Zuniga et la participation de Michel Donabin, membre du bureau de FAL national. L’événement a été marqué par le vernissage de l’exposition du centenaire de la naissance de Salvador Allende, suivi d’une soirée dédiée à la Colombie au cinéma Jean Vigo, autour de films documentaires et d’un grand débat. Jusqu’à maintenant, nous nous sommes concentrés sur l’animation de soirées

Suite à l’exposition, nous avons eu des contacts avec le lycée et les collèges. Un travail a été commencé avec deux classes de 3e autour d’un questionnaire participatif qui a débouché sur des perspectives au niveau de la jeunesse. Nous comptons poursuivre dans ce sens et espérons être présents au forum des associations en septembre prochain. La culture littéraire, cinématographique, musicale et culinaire reste l’un des meilleurs moyens de connaître des pays éloignés et pourtant si proches. FAL nationale est aussi une agence de voyage proposant des vols secs, des séjours ou des chantiers de solidarité en Amérique latine ». ¶ Contacts à Gennevilliers : michel.donabin@sfr.fr ou au niveau national : FAL, 37, bd Saint Jacques 75 014 Paris. 01 45 88 22 74. www.franceameriquelatine.org

Coup de cœur de la ludothèque « Rattlesnake ». C’est un plateau avec des serpents de couleurs dessinés dessus, un dé qui indique une couleur et d’oeufs de serpents en métal aimanté. Le joueur qui a réussi à se débarrasser le premier de tous ses œufs sera alors désigné vainqueur. « Fists ». Chaque joueur doit poser une pièce imposée par le jeu afin de réaliser le maximum de lignes. Ludothèque : 30-40, rue François Kovak. Tél : 01 40 85 60 34.


abc

Maison de l’Enfance

charte

D

écocitoyenne,

epuis le mois de mars dernier, un groupe d’enfants de la Maison de l’enfance a engagé une réflexion sur le thème du respect de l’environnement et du développement durable. Sous l’impulsion de Gérard Prodhomme, éducateur à l’environnement sur la commune, deux enfants délégués et deux suppléants ont été choisis pour représenter les Grésillons lors de conseils d’enfants interquartiers. Six thèmes ont été proposés à la réflexion : les déchets, la biodiversité, les énergies… Aux Grésillons, nous avons décidé de travailler sur l’eau. Après des recherches informatiques et différentes visites culturelles sur ce thème, comme les égouts de Paris, afin de développer les connaissances, les enfants ont fait des propositions en vue d’élaborer une « charte écocitiyenne de l’environnement des Maisons de l’enfance » pour la ville. L’objectif de cette charte est de faire prendre conscience à tous les enfants de la richesse et de la fragilité des ressources naturelles qui les entourent et de s’engager à avoir un comportement respectueux pour l’environnement et la sauvegarde de la

les enfants s’engagent ?? ? ? ? ?

?

!!!

!

!

?

planète, des gestes de bonnes conduites. Elle a été présentée lors d’un conseil exceptionnel de délégués en mairie le 20 mai dernier en présence du maire et des élus municipaux. Les enfants ne manquent pas d’idées et sont

déjà très conscients des améliorations qui pourraient être apportées dans les Maisons de l’enfance. Ils pensent ainsi qu’il serait bien de mettre davantage de poubelles dans les cours, de prévoir des pédales à pied pour ouvrir

les lavabos, de mettre des ampoules basse consommation dans les centres… La version définitive de la charte sera présentée lors de la journée de l’environnement le 27 juin au parc des Sévines. ¶ Isabelle Nadal

 Coup de gueule

Attention

DANGER D’

i n téressantes statistiques municipales existent sur la localisation et la gravité des accidents impliquant les 2 et 4 roues. Très bien ! Mais en existe-t-il sur les accidents survenus aux piétons âgés ou handicapés qui ont glissé et chuté sur des trottoirs et bordures en mauvais état ? Probablement pas car ils ne donnent pas lieu à constats de police ou à démarches contentieuses connues. Et c’est bien dommage car on aurait certainement quelques (mauvaises) surprises. Il suffit de sillonner les rues des Grésillons pour se rendre compte à quel point bon nombre de trottoirs et bordures (aussi appelés bateaux)

nouvel immeuble des 3F avenue Chandon, où il est à refaire et entièrement occupé par des voitures. sont détériorés et dangereux. Des bâtiments et des garages ont été démolis mais leurs accès pentus et glissants (devenus inutiles), demeurent dans un état lamentable. Ils se sont progressivement dégradés avec le temps. C’est ainsi qu’un habitant des Grésillons s’est fracturé l’épaule en chutant sur une pente et sur une bordure à arêtes détériorées. Faudra-til d’autres accidents pour que l’on se penche sur le problème ? D’autre part, il serait intéressant de synchroniser les travaux pour ne pas défaire le neuf qui vient d’être fait, comme le trottoir devant le

Au club des 11-14 Le club des 11-14 accueille tous les jeunes de cette tranche d’âge. Pendant les vacances, des activités culturelles sont proposées le matin (arts plastiques, théâtre, danse…) ainsi que des activités l’après midi tels les jeux de société ou des sorties sportives (canoë Kayak), culturelles (musées), ludiques (bases de loisirs, piscine à vagues, etc.). 56, rue Henri Barbusse 01 47 92 02 78.

Ou bien, il y a quelques temps, le trottoir – avec ses lampadaires neufs qui n’avaient jamais servi – de la rue Georges Corète. A l’angle de la rue Nazet, il serait opportun de faire une bonne fois pour toutes les travaux (4 interventions depuis l’inauguration de l’immeuble) ou aux abords du nouveau square Camille Ronce (3e intervention en moins d’un an) et qui durent… un certain temps. Enfin, pour tous, il reste obligatoire de signaler les travaux et de faire traverser, si besoin est, les piétons. Il faut le faire respecter aux entreprises de construction.  ¶ Eric Chayot et Guy Leprieur.


Cet été, la bibliothèque coup de chapeau

est dans la rue

P

artir à la conquête d’un nouveau public, notamment les enfants, tel est l’objectif des bibliothèques de rues. De nouveau, cet été, la bibliothèque Robert Doisneau sortira la bicyclette rouge emplie de livres pour s’installer tous les mardis de 16h30 à 18h30 au parc Camille Ronce et tous les vendredis de 16h30 à 18h30 au square 74/115. Là, sur une large couverture, à l’ombre d’un grand parasol, enfants et plus grands pourront disposer de magazines, albums, documentaires, romans très courts. Car tout se

tourner la page La bibliothèque Robert Doisneau vous propose une sélection de livres en lien avec trois expositions à voir, en famille, à Paris cet été.

Jusqu’au 20 juillet au centre Pompidou

Avec cette exposition « Calder les années parisiennes », l’un des sculpteurs les plus emblématiques de l’art contemporain laisse apparaître un visage bien moins connu. Des personnages attachants, des animaux plus vrais que nature se partagent la vedette révélant chez cet artiste une constante fondamentale : le fil de fer. Arnauld Pierre, Calder, mouvement et réalité, Hazan, 2009.

Jacob Baal Teshuva, Calder, Taschen, 1998. Calder, Cercle d’art (découvrons l’art du XXe siècle), 1997. Arnaud Pierre, Calder : la sculpture en mouvement, Découvertes Gallimard, 1996. Et pour les plus jeunes : Anne Cortey et Françoise de Guibert, Calder, Hatier jeunesse, 2009. Alexander, Calder  : les années parisiennes, Centre Pompidou, 2009.

Jusqu’au 10 août au centre Pompidou

Une exposition consacrée à l’artiste russe Vassili Kandinsky, l’une des plus grandes figures de l’art moderne. Kandinsky. Cercle d’art (découvrons l’art du XXe siècle), 2002 Vivian Endicott Bonnet, Vassily Kandinsky, Fondation Maeght, 2001.

 découverte

lit sur place. Les bibliothécaires sont là pour conseiller, mais aussi pour lire des histoires à la demande. L’initiative a démarré en 1998 avec l’installation d’une bibliothèque de rue aux Grésillons. On compte aujourd’hui huit points de rendez-vous sur toute la ville. « L’ambiance est toujours très très bonne, diton à la bibliothèque. Nous avons des souvenirs extraordinaires, comme lorsque des femmes sont descendues avec le thé et les gâteaux pour nous remercier d’être là ». ¶ N.D.

Et pour les plus jeunes : Olga Medvekov, Kandinsky – le peintre invisible, Gallimard (Découvertes), 2009.

Jusqu’au 13 juillet au Grand Palais

« Le grand monde d’Andy Warhol », une exposition des portraits d’un des peintres les plus marquants de la fin du XXe siècle. Warhol  : le grand monde d’Andy Warhol, Editions de la Réunion des musées nationaux, 2009. Warhol : miroir du grand monde, Beaux arts éditions, 2009. Mark Francis et Dieter Koepplin, Andy Warhol, Ed. de la Martinière, 1999. Et pour les plus jeunes : Andy Warhol : portraits d’hier et d’aujourd’hui, Dada, 2009. Andy Warhol en dessins, Ed. Palette, 2008.

Erratum

Dans la dernière Lettre des Grésillons, nous avons malencontreusement parlé de la bibliothèque Elsa Trolet. Il fallait évidemment lire la bibliothèque Robert Doisneau. Mille excuses à nos lecteurs et à l’équipe de la bibliothèque.

Service et insertion,

la Table de Cana est là

du métier de l’encadrement avec un bilan tous les mois suivant la situation. Elles sont entourées du référent social et du professionnel de l’entreprise.

i

l y a 25 ans, à Antony, un père jésuite soucieux du devenir, et un groupe de SDF ont cherché un moyen de se réinsérer dans la société. La Table de Cana venait de naître. Pourquoi cette activité en particulier ? JeanMarie Clément, directeur de l’association de Gennevilliers, explique : « traiteur et organisateur de réceptions demandent un travail d’équipe, de la créativité - mise en valeur nécessaire à l’insertion des personnes en difficultés. Nous ne sommes pas dans un discours de complaisance. Un entretien d’une heure et une réelle motivation sont nécessaires. Nous travaillons avec les missions locales, les associations de quartier, les travailleurs sociaux. Les personnes restent au maximum deux années formées par des professionnels

Trois laboratoires de travail sont proposés. Confection des buffets, préparation des cocktails, organisation des repas de réceptions et plateaux repas… tout ceci avec des produits frais et du penser bio. Un atelier réservé aux femmes existe également. Nous sommes une vraie entreprise avec deux objectifs : satisfaction des clients et réinsertion des personnes en difficultés. En y contribuant, un individu sur deux a pu de nouveau trouver sa place dans la société. La crise financière ayant freiné nos projets, nous ne perdons pas espoir de mettre en place une chocolaterie dans un an ou deux ». ¶ Pascale Le Breton Contact : la Table de Cana 9, rue de la Sablière 01 41 1125 25 gennevilliers@ tabledecana.com ou www.tabledecana.com

On fête la nature La fête de l’environnement aura lieu le 27 juin au parc des Sévines. Au programme notamment, le souk de la parole – gigantesque cathédrale de bambous – qui accueille acteurs, acrobates, danseurs, slameurs et autres musiciens. À la périphérie de ce souk, une série d’ateliers interactifs, des stands de démonstration proposés par la direction de l’environnement (expositions, ateliers de sensibilisation).


« Le Panier sympa » Fruits et légumes, surgelés, parfumerie… Il y a tout ce que vous voulez au Panier sympa.

48, rue Corète. anche de Ouvert du lundi au dim 0 à 20h30. 8 h 30 à 13 h 30 & 15 h 3 Tél : 01 47 93 06 64

G

râce à une famille de Gennevilliers, les habitants du 74/115 et de la rue Corête ont enfin une épicerie à proximité de leurs logements. La boulangerie « Le pain Cho » est tenu par un membre de la même famille.

Le Panier sympa, «fraîchement ouvert fin février dernier rue Corète.

Le 23 février dernier, s’est ouvert un commerce d’alimentation générale au 48, rue Corête – juste à côté du cabinet de kinésithérapie. Le Panier sympa – c’est son nom – est un magasin franchisé. C’est dire qu’il entre dans le cadre d’un contrat et contre rémunération, il a le droit d’utiliser le nom et la marque d’un autre magasin pour vendre des produits ou des services.

Il nous propose des produits frais, surgelés, des fruits et légumes, des liquides et DPH (droguerie, parfumerie, hygiène). Selon les responsables du magasin, les prix des articles sont très compétitifs comparés aux supermarchés environnants. Les fruits et légumes sont achetés tous les jours à Rungis, ce qui garantit leur fraicheur.

Quoi de neuf cet été ? C

omme chaque année, tout comme les autres antennes de la ville, l’antenne des Grésillons proposera aux habitants pendant les mois de juillet et d’août des sorties familiales en autocar, soit à la mer (les samedis 11 et 25 juillet, et les samedis 8 et 22 août), soit dans des parcs d’attractions ou des bases de loisirs (les mercredis 15 et 29 juillet et les mercredis 12 et 26 août).

en direct de l’antenne

Pour les sorties à la mer, les tarifs sont de 6 euros par personne et 3 euros pour les enfants de moins de 12 ans. Les départs se feront à 6 h 30 devant l’Espace, pour un retour vers 22 heures. Les inscriptions obligatoires pour ces sorties sont prévues à l’Espace des Grésillons neuf jours avant chaque sortie, à 18 h 30 (soit le jeudi 2 juillet pour la sortie du 11, le jeudi 1- juillet pour la sortie du 25, le jeudi 30 juillet pour la sortie du 8 août, le jeudi 13 août pour la sortie du 22).

Nathalie Effoudou

Des clients rencontrés dans le magasin affirment être très contents de cette installation. Ils précisent que l’accueil y est sympathique

((( )))

|

et convivial. Cette satisfaction se ressent par l’assiduité de la clientèle à toute heure de la journée, tout au long de la semaine.  ¶

Courrier des lecteurs

Comment trouvez-vous ce journal ? Qu’aimeriez-vous y voir figurer ? Toutes vos suggestions sont les bienvenues. Contactez-nous au : 01 40 85 60 40 antenne.gresillons@ville-gennevilliers.fr

Pour les sorties dans les parcs d’attraction et bases de loisirs, les tarifs sont de 5 euros par personnes. Les départs se feront à 9 heures devant la mairie, pour un retour vers 19 heures. Les inscriptions sont prévues en mairie 6 jours avant chaque sortie, à 18 h 30 (soit le jeudi 9 juillet pour la sortie du 15, le jeudi 23 juillet pour la sortie du 29, le jeudi 6 août pour la sortie du 12, le jeudi 20 août pour la sortie du 26). Un cinéma plein air se déroulera également le vendredi 31 juillet à 22h30 sur la coulée verte.

D’autres animations se dérouleront tout au long de l’été, mais à l’heure où nous mettons sous presse, les lieux, dates et activités restent à préciser. Pour plus d’informations, renseignezvous dès la fin du mois de juin auprès de l’antenne. Consultez l’affichage et le « Guide de l’été de la ville », qui sera disponible dans tous les lieux publics à partir du 29 juin.

Adresse Antenne des Grésillons : 30, rue François Kovac tél 01 40 85 60 40.

courriers des lecteurs Sortie à Berck-sur-Mer

é une sortie en car Samedi 25 avril, la ville a propos l gris, mer grise, aux habitants des Grésillons. Cie araît. Les cerfs vent froid et soudain le soleil app onstrations. Le volistes commencent leurs dém avons tous passé spectacle est magnifique. Nous une journée merveilleuse. N.G.

La Lettre des Grésillons est éditée par l’antenne de quartier des Grésillons. Responsable de la publication : Nadia Salhi. Conception et rédaction en chef : Nadège Dubessay. Conception graphique et direction artistique : Olaf Mühlmann · http://design.lgr.free.fr/ Photos : Christophe Couffinhal, Patrice Leclerc. Sujets imaginés, écrits, photographiés ou illustrés par : Eric Chayot, Jean Montout, Isabelle Nadal, Esther Serano, Sylvie Solana, Nathalie Effoudou, Pascale Le Breton, Guy Le Prieur. Impression : LNI (labelisé Imprim’Vert) sur du papier 100% recyclé (Cyclus print).

 la vitrine

La lettre des Grésillons #14  

Plus de démocratie ? Un journal de quartier moins institutionnel ? Voici, avec ce journal, la réponse pour le quartier gennevillois* Les Gré...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you