Page 1

Habiter en Vendée

CONSTRUIRE, RÉNOVER, AMÉNAGER & FINANCER

4€50

« LA BELLE OLONNAISE » ENTRE TRADITIONS ET MODERNITÉ

CA B A N E S E N B O I S V I V R E E N P L E I N E N AT U R E

LE CHANVRE P O U R U N E M A I S O N ÉC O LO G I Q U E

1 / JUILLET 2019 12 / OCTOBRE 2019

L’HABITAT DURABLE NOUVELLE FORMULE


LES HERBIERS E>LL:;E>L=HEHGG> LA FERRIÈRE

.

Constructeur RÉFÉRENT

E>L:OHBK&?:BK>MAISON

02 51 66 92 24

www.labocaine.com


Édito Un choix de vie, une nécessité professionnelle, un rêve de toujours ? Quelle que soit la raison, vous habitez ou allez habiter en Vendée. Votre environnement : littoral, bocage, en ville ou en pleine campagne ? … Dans ce pays de cocagne, tout est imaginable, vu la diversité des possibilités ou des offres ! Vous allez construire, rénover ? Les décisions sont parfois difficiles à prendre. Notre magazine vous ouvre toutes ses portes : des exemples de rénovations réussies, des maisons contemporaines, reflet de l’habitat durable, des solutions pour aménager votre intérieur, des idées pour créer l’environnement végétal de votre propriété… « Habiter en Vendée » c’est aussi un choix de professionnels du bâtiment : Architectes, maitres d’œuvre, constructeurs, artisans… Nos pages vous présentent des hommes et des sociétés dédiés à votre écoute et dont le savoir-faire et la compétence sont reconnus. Vous avez maintenant tous les éléments en main pour réussir votre projet.

Le magazine « HABITER en Vendée » est une publication éditée par les Éditions Offset 5. Directeur de la publication : Jean Imhof Responsable d'édition : Michaël Dupillier Rédaction : Philippe Bertheau, Katell Morin, Patrick Fritsch, Adrien Renard, Gloria Vela. Responsable commerciale : Sandrine Mendelski, s.mendelski@offset5.fr Régie publicitaire : Sandrine Mendelski. Photographie couverture : Oxygen Paysage. Contact Éditions : Elise Joslain, eo5@offset5.fr Directeur artistique : Patrick Fritsch Conception et impression : Imprimerie Offset 5 Édition CS 90017 - 3 rue de la Tour - La Mothe-Achard - 85150 Les Achards (France) Tél. : 02 51 94 79 14 - Email : offset5@offset5.fr Les annonceurs sont responsables de leur publication. La reproduction même partielle des articles et illustrations contenus dans cette publication est interdite. Retrouvez tous les magazines des Éditions Offset 5 sur : www.vendeemag.fr

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 1


L’habitat écologique en Vendée : - Point de vue d’architecte ......................................................................................................................... p.4

Sommaire N°12

Construire sa maison : - Une maison écologique en Vendée, du Chanvre à tous les étages ...............................................................................................p.8 - Tradition et modernité, l’esprit Bord de mer ....................................................... p.16 - « La Bocaine », 40 ans d’expérience ........................................................................... p.22 - Les cabanes en bois ; des maisons au milieu de la nature................... p.24 - ISM, le constructeur de vos envies.................................................................................. p.30 - La Maison économe........................................................................................................................ p.32 - Sigma Bois, plus d’un demi-siècle de savoir-faire .............................................. p.38 - Une maison saine, plus qu’un concept, un mode de vie............................. p.43 - Vrai ou faux ? questionnaire sur les idées reçues ................................................ p.48 Rénover sa maison : - Une sablaise typique Esprit Art et Déco ........................................................................... p.52 - Rénovation et agrandissement : un projet réussi...................................................... p.58 - L’audit énergétique, étape importante pour préparer sa rénovation.....p. 62 Aménager sa maison : - Un Rêve ouvert sur l’océan ................................................................................................................. p.68 - Bois ou granules ? le bon combustible.................................................................................... p.72 - La forme de l’eau .............................................................................................................................................. p.74 - Le chauffage qu’il me faut ...................................................................................................................... p.78 - Shopping .................................................................................................................................................................. p.80 Réaliser son extérieur : - M-Paysage, des jardins sur mesure .................................................................................................. p.86 - Eco Free .......................................................................................................................................................................... p.89 - Un jardin, c’est quoi ? ......................................................................................................................................... p.92

Littoral ............................................................................................................................................ p.96 Bocage .......................................................................................................................................... p.98 Sud-Vendée ............................................................................................................................p.100

Financer son projet : - « La maison du crédit », une solution simple pour gagner du temps et de l’argent.........................................................................................................p.104 - Des aides adaptées à chacun avec « Hateïs » ................................................................................... p.106 - Le financement avec « L’ADILE »........................................................................................................................p.108

2 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


L’ÉCRIN LES SABLES D’OLONNE

QUARTIER ARAGO, À PROXIMITÉ IMMÉDIATE DE LA PLAGE

VOTRE POINT D’ANCRAGE ENTRE TERRE ET MER La résidence L’ÉCRIN comportera 46 appartements reliés par un sous-sol avec en annexes jardins, parkings, garages et caves. ĞƐƉƌĞƐƚĂƟŽŶƐŚĂƵƚĚĞŐĂŵŵĞ͕ƵŶĞŝƐŽůĂƟŽŶƚŚĞƌŵŝƋƵĞƌĞŶĨŽƌĐĠĞ͗ĠůŝŐŝďůĞͲϮϱйĚĞůĂZĠŐůĞŵĞŶƚĂƟŽŶƚŚĞƌŵŝƋƵĞϮϬϭϮ͘ >ĞƐĂƉƉĂƌƚĞŵĞŶƚƐƐŽŶƚĠŐĂůĞŵĞŶƚƉƌĠǀƵƐƉŽƵƌġƚƌĞŐĠƌĠƐăĚŝƐƚĂŶĐĞ;ĐŚĂƵīĂŐĞͬǀŽůĞƚƐͬƐĠĐƵƌŝƚĠͿ͘

INSERTION ENVIRONNEMENT RÉEL

Bureau : 13, place du Poilu de France

85100 - LES SABLES D’OLONNE Retrouvez toutes nos réalisation et terrains à vendre libre constructeur sur notre site internet.

02 51 32 99 22

philippe-petit-promoteur.com


Habitat écologique : le point de vue de l’architecte

Olivier Dugast Architecte 11 rue du Maréchal Foch 85100 La Roche-sur-Yon 02 51 09 92 00 olivier.dugast.arch@wanadoo.fr

4 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Le monde de la construction évolue et poursuit lentement son adaptation aux défis environnementaux d’aujourd’hui. Et la profusion de nouvelles normes et de solutions écologiques pour l’habitat peut parfois désorienter les porteurs de projet. Olivier Dugast, architecte à La Roche-sur-Yon, nous aide à y voir un peu plus clair sur cette évolution.

Est-i l possi b le de VI VRE AUJ O U RD ’ H U I dans des habitats qui respectent vraiment notre environnement ? Tout cela dépend jusqu’où on pousse la démarche écologique. Le premier impact qu’a notre habitat sur l’environnement est la consommation d’espace naturel. Par exemple, le modèle de la maison individuelle, très ancrée dans notre idéal d’habitation, consomme beaucoup de cet espace. La réglementation a d’ailleurs évolué à ce sujet. Les parcelles de lotissement sont progressivement passées de 1 000 m2 en moyenne à 450 m2 aujourd’hui. L’idéal serait de recycler la ville sur elle-même en la densifiant, en privilégiant donc l’habitat collectif. Le second facteur primordial est la maîtrise de l’énergie. Cela pour l’habitat lui-même mais aussi en amont, lors de sa conception puis de sa réalisation. On peut choisir les circuits courts pour les matériaux et équipements afin de limiter les transports, bien gérer l’eau et l’électricité sur les chantiers, et aussi recycler les déchets générés par la construction. Enfin, il y aura bien entendu tous les choix qui seront faits quant à l’habitat lui-même : orientation, isolation, mode énergétique…

Est-ce RENTABLE D ’ I N VESTI R dan s la c o n st ruc t io n ou la rénovation écologique ? Il y a forcément un surcoût. Et ce dernier, comme la rentabilité de l’investissement, dépendra des choix de départ, et à quel point on veut que sa maison respecte l’environnement. On peut estimer qu’une maison durable devient rentable au bout de 10 à 15 ans. Cela dépend aussi des équipements. Les panneaux photovoltaïques par exemple, demandent un certain entretien et un remplacement à assez court terme. On est donc en droit de se demander si l’investissement de départ est judicieux. D’autant que c’est une technologie qui demande plus d’énergie à la fabrication que ce qu’elle permet d’économiser. Cependant, ce n’est pas le cas pour tous les produits. Et un projet simple et bien réfléchi peut permettre d’atteindre le bon équilibre entre investissements et économies. Je pense d’ailleurs à ce sujet que les banques devraient prendre en compte ces économies à long terme et mieux aider les investisseurs quant à ce surcoût à la construction.

L’ habi t at i o n dura ble o blig e-t-elle à SACRIFIER L’ESTHÉTIQUE ? De prime abord non, même si l’abandon des matériaux esthétiques peu vertueux peut avoir un impact sur l’aspect final. Mais on trouve toujours des produits de remplacement et cela permet aussi de changer de point de vue.

Y a - t ’ i l d e s CRIT ÈRES ÉCO LO G I QU ES minimum sur lesquels vous ne dérogez pas lorsque vous répondez à une commande ? On ne peut pas tout s’interdire. Mais il est vrai qu’il y a certaines choses qu’on ne fait plus aujourd’hui. Par exemple, nous ne proposons plus de chauffage au fioul. Nous interdisons également la mousse polyuréthane sur les chantiers et nous veillons au bon recyclage de tous les déchets. Car il faut admettre que le monde du bâtiment n’est pas encore le plus vertueux en terme d’environnement…

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 5


Selon vous est-il préférable de RÉNOVER O U de RECONSTRUIRE ? C’est en fonction de la situation de départ. La rénovation peut s’assimiler à du recyclage, mais elle a ses limites si on veut adopter une démarche la plus vertueuse possible. Et puis, dans la rénovation, nous sommes parfois confrontés à l’obligation de respecter un patrimoine. Cela peut être un frein à l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement. D’un autre point de vue, on peut aussi considérer que le patrimoine fait partie du paysage, du cadre de vie. Et que respecter ce cadre de vie c’est aussi respecter l’environnement, le paysage faisant partie du patrimoine. C’est là encore une question d’équilibre à trouver.

Quels CONSEI LS donneriez-vous à ceux qui sou hait en t ren dre leur m aiso n p lu s resp ect u euse de l’ enviro n n em en t ? Je conseille de miser en premier lieu sur la consommation d’énergie. Déjà au moment de la construction, en choisissant matériaux et fournisseurs locaux. Ensuite, il y a bien sûr le choix d’une isolation qui permettra de limiter cette consommation et de choisir ensuite un mode de chauffage vertueux. Il faut cependant faire la différence entre l’amélioration du cadre de vie direct et l’environnement en général. Un produit qui semble bon pour son cadre de vie au quotidien, peut s’avérer néfaste pour l’environnement. C’est parfois le cas pour certaines peintures sans additif nocif, mais qui sortent tout droit de l’industrie chimique et dont la fabrication est polluante. Ce n’est pas toujours facile mais il faut rester vigilant et peser le pour et le contre.

Quelles sont les TEN DAN C ES en t erm e d e mat ér i au x éc o lo g iques a ujo urd’ h ui ? Elles ont évolué. Dans les années 2000, il y a eu un fort engouement pour le naturel. On allait jusqu’à proposer de la laine ou de la plume pour l’isolation par exemple. Mais il n’y a pas de recul quant à la durabilité de ces matériaux. Ils sont peut-être plus vertueux au départ, mais s’il faut démolir pour reconstruire au bout de 10 ans parce qu’ils ne tiennent pas dans le temps, le bénéfice disparaît. Aujourd’hui on privilégie plus la qualité de la construction. Et si on veut garder une démarche écologique, l’incontournable est la structure bois. Il y a également une évolution dans les peintures et les produits de finition en général. En rénovation, on va miser sur le produit traditionnel qui va respecter le style d’époque et qui est souvent naturel, comme l’enduit à la chaux, la tuile en terre cuite, etc.

Finalement , SOM M ES - N O U S PRÊTS pour l’ ha bit at éc o lo g ique ? Peut-être un peu moins qu’il y a quelques années. La clientèle est très attentive au confort et à la durabilité dans le temps, pour des questions de revente ou de transmission. Mais cela ne veut pas forcément dire qu’on sacrifiera le respect de l’environnement. La grande orientation du moment est la façon de mieux penser la conception de son habitat en amont. Cela passe par des choix bioclimatiques simples : l’orientation de la maison, l’implantation des ouvertures, le choix des matériaux. C’est là tout le rôle de conseil de l’architecte. C’est aussi lui qui s’assure de la conformité et du respect des règles en vigueur. Cela vaut pour l’habitat mais aussi pour les équipements collectifs.

6 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Construire sa

maison

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 7


La terrasse, en renfoncement de la façade, prolonge de façon agréable la grande pièce de vie durant la belle saison. Une simple pergola recouverte de canisses de bambou assure un ombrage efficace.

8 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Une maison écologique en Vendée : du chanvre à tous les étages !

©Philippe-Bertheau

Nichée au cœur de la campagne vendéenne, la maison de Marie et Dominique Briffaud est la preuve que des solutions alternatives existent en terme de construction. Réalisée en béton de chanvre sur structure bois, elle bénéficie d’une hygrométrie constante, régulatrice de chaleur et d’un bilan carbone très faible. Et sa mise en œuvre a permis à des artisans de découvrir et de se former aux techniques et matériaux écologiques…

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 9


Située en impasse, en retrait de la route, la maison des époux Briffaud expose sa façade sud vers une vaste parcelle donnant sur un plan d’eau et la campagne environnante.

'6.ĺ.+6 MILLÉNAIRE

Gros plan sur le doublage de certains murs en terre crue.

10 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

L’alliance des matériaux nobles et bruts. Ici, la jonction entre le pallier de la porte d’entrée et le sol de la salle à manger.

©Philippe-Bertheau

©Philippe-Bertheau

©Philippe-Bertheau

Développée depuis la présence des Celtes sur notre territoire, la culture du chanvre a peu à peu été délaissée à partir de la fin du XIXe siècle. Les nouveaux modes de construction, liés aux enjeux écologiques de notre époque, lui donnent aujourd’hui une nouvelle visibilité. Et sa culture et son utilisation dans le bâtiment tendent à se développer. En Vendée, une habitation est l’exemple type des possibilités offertes par la plante, dont toutes les parties peuvent être mises à profit.


ŠPhilippe-Bertheau

Vue imprenable sur la nature environnante. Autour du plan d’eau, il n’est pas rare d’apercevoir hÊrons ou aigrettes.

"+6(. +6 LES LIGNES Ancien agriculteur, Dominique Briffaud cultivait le chanvre dans son exploitation. Ă€ l’heure de la retraite, lui et son ĂŠpouse dĂŠcident de se lancer dans un nouveau projet d’habitation et de mettre Ă l’honneur la plante qui les a fait vivre pendant de nombreuses annĂŠes. ÂŤ C’Êtait dĂŠjĂ  un produit intĂŠressant pour l’agriculture Âť explique Dominique Briffaud. ÂŤ Le chanvre nĂŠcessite peu d’intrant et son utilisation favorise la rotation des cultures. Nous voulions ĂŠgalement montrer que faire de l’habitat durable est possible et en faire la promotion Âť ajoute Marie Briffaud. C’est donc sur une parcelle de 4 000 m2, bordĂŠe par un plan d’eau attenant Ă  son ancienne exploitation, que le couple lance en septembre 2015 la construction de sa nouvelle maison. ÂŤ Il a d’abord fallu trouver un architecte qui puisse assurer la conception avec ce nouveau matĂŠriaux Âť. La tâche sera conďŹ ĂŠe Ă  Jean-Marc Naumovic, installĂŠ Ă  Sallertaine et membre comme Dominique Briffaud de l’association Construire en Chanvre. Il faudra ensuite dĂŠnicher les artisans capables de la mise en Ĺ“uvre. C’est lĂ  que les choses se compliquent un peu. ÂŤ Dans le bâtiment c’est comme dans l’agriculture, il y a une certaine inertie au changement Âť avoue Dominique Briffaud. ÂŤ Nous avons eu la chance que plusieurs jeunes artisans acceptent de se former et de relever le dĂŠďŹ . Âť

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 11


Une plante MULTI-USAGES

La terrasse, en renfoncement de la façade, prolonge de façon agréable la grande pièce de vie durant la belle saison. Une simple pergola recouverte de canisses de bambou assure un ombrage efficace.

12 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

©Philippe-Bertheau

Élevée sur une base en béton pour des raisons sismiques, la structure de l’habitation est entièrement en bois. Au sol, une ceinture de parpaings en roche volcanique isole cette structure des remontées d’humidités. On ferme ensuite la structure par l’extérieure avec des panneaux de bois, comme pour un coffrage et on projette par l’intérieur le béton de chanvre, fait d’un mélange de chènevotte (bois de la plante) et de chaux. Le matériaux à la fois isolant thermique et acoustique mais aussi perspirant, c’est à dire régulateur d’humidité. Il se suffit donc à lui même et ne nécessite pas d’ajout d’un doublage sur les murs. Le « coffrage » extérieur est ensuite démonté et les murs sont alors recouverts d’un crépis, en chanvre également, réalisé en deux passes, espacées d’une année dans ce cas. « Pour l’isolation de la toiture, nous avons utilisé le béton de chanvre et la laine, faite avec la fibre de la plante » précise Dominique Briffaud. « Et pour le sol, béton de chanvre sous le carrelage et solivage bois plus laine de chanvre sous les parquets. »


©Philippe-Bertheau

Le poêle à bois donne une touche contemporaine à la grande pièce principale. Peu utilisé, il a surtout une fonction esthétique et ajoute à l’ambiance durant les soirées d’hiver.

©Philippe-Bertheau

Le cuivre a été préféré au PVC pour les gouttières et les descentes d’eau de pluie. La patine naturelle du matériau rend le dispositif plus discret et ajoute au cachet de la maison.

Ĺ6,(%.-"(',6 COMPLÉMENTAIRES Côtés ouvertures, on reste là aussi dans les matériaux nobles et naturels. Le bois est à l’honneur avec des baies et fenêtres, dotées d’un triple vitrage traité spécialement pour minimiser les effets du soleil en été et le maximiser l’hiver. Une baie dépourvue de volets, le passement de toit rallongé étant suffisant à les protéger des rayons solaires. Sur le toit, des tuiles traditionnelles panachées donnent à la maison son aspect de longère vendéenne. « C’est une chose à laquelle nous tenions » explique Marie Briffaud. « Pour être en accord avec le style architectural historique du département. » De même, le cuivre a été privilégié au PVC pour les dalles et les descentes de toit. Et l’habillage intérieur des murs et cloisons a été réalisé en fibregypse ou terre crue. Une ventilation, peu utilisée, une chaudière avec pompe à chaleur et une station de phytoépuration viennent compléter le dispositif écologique. Grâce à la conjugaison de ces solutions, la maison ne nécessite pas de chauffage, ni de climatisation. Même par forte chaleur, l’intérieur dépasse rarement les 25°C. Et l’hiver, l’unique poêle à bois a plus une fonction décorative et d’agrément que calorifique. « Le bilan carbone tant dans la construction qu’à l’usage est vraiment très faible. »

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 13


Rare concession aux matériaux moins nobles : la cuisine que Marie Briffaud voulait fonctionnelle et ne nécessitant que peu d’entretien.

'6&",('6 « BIEN-ÊTRE »

©Philippe-Bertheau

©Philippe-Bertheau

Depuis trois années maintenant que le couple est installé, le bilan est plus que positif. La maison est saine et ne nécessite pas plus d’entretien qu’un habitat plus conventionnel. « Nous n’avons aucun regret et nous ressentons un bien-être évident à y vivre. Il n’y a pas de zone d’humidité, comme dans notre ancienne maison en pierres, et l’absence de volet sur la baie nous permet de ne pas vivre calfeutrer dans le noir durant la saison chaude. » Une maison agréable à l’intérieur comme à l’extérieur, grâce notamment à une terrasse en renfoncement de la façade sud. « Il nous est même arrivé de déjeuner sur la terrasse un 24 décembre ! » conclue Marie Briffaud.

14 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


©Philippe.Bertheau

©Philippe.Bertheau

Biofib’ fiche technique Biofib’isolation conçoit et fabrique des solutions d’isolation biosourcée à base de fibres végétales. Tous les isolants Biofib’ sont composés de fibres végétales naturelles, comme le chanvre et le lin, issues de l’agriculture locale française. Notre gamme d’isolants thermiques et acoustiques se destine à toutes les applications constructives en neuf comme en rénovation.

CONFORT ET QUALITÉ • Grâce à leur excellente régulation hygrothermique et leur inertie, nos produits isolants assurent a l’habitat une atmosphère stable et confortable tout au long de l’année. • Les fibres que nous utilisons, sont 100 % naturelles, non irritantes, sans aucune émission de COV, pour une qualité de l’air intérieur irréprochable ! • Nos produits sont étudiés pour garantir des performances sur le long terme. • Confort de pose : découpe facile, aucune précaution particulière à prendre pour la mise en œuvre (absence de poussière).

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET CERTIFICATION • Nos isolants permettent de réduire durablement les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. • La qualité et les performances de nos produits sont reconnus par les organismes officiels. • Des solutions performantes, qui répondent à toutes les problématiques constructives : RT 2012, logement passif, BBCA…

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 15


© Patrimoine et Architecture 16 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Tradition & modernité : l’esprit bord de mer sablais Nichée dans le calme d’une impasse olonnaise, cette construction neuve conjugue le style maison de pêcheur et ouverture sur la contemporanéité. Pensée pour optimiser les performances énergétiques, elle s’inscrit dans son époque tout en gardant un charme intemporel.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 17


© Patrimoine et Architecture

© Patrimoine et Architecture

| Rénover sa maison |

18 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


© Patrimoine et Architecture

Conjuguer

En façade avant, côté rue, la maison présente le style typique des maisons de bord de mer vendéennes.

DEUX STYLES

L’aile droite accueille la salle à manger et un large séjour donnant sur le jardin et la piscine.

De la rue, on pourrait croire à une maison centenaire qui aurait bénéficié d’un simple coup de jeune. Basse sur la majorité de sa superficie, une toiture à pente faible recouverte de tiges de botte, on est bien là, à quelques encablures de la côte, dans le style du marais sablais. Pourtant, la construction de cette maison de 223 m2 au plancher s’est achevée en mai 2017. « Les propriétaires cherchaient un terrain sur toute la façade atlantique » explique Jean-Baptiste Grelet, du cabinet de maîtrise d’œuvre Patrimoine et Architecture. « Ils ont finalement trouvé leur bonheur dans le marais olonnais et ont souhaité une maison en accord avec le style local, intemporelle, comme implantée là depuis longtemps.» Du moins, c’est ce que la façade retranscrit, avec ses ouvertures bois à petits carreaux, ses corniches en pierre et son enduit extérieur à la chaux. À l’arrière, les larges baies qui ouvrent sur le jardin et la piscine, l’inscrivent quant à elles dans son époque de construction. « C’est ce qui constituait tout le challenge du projet : donner un caractère traditionnel à une construction neuve. »

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 19


| Rénover sa maison |

Disposition

& ORIENTATION

© Patrimoine et Architecture

Élevée sur une parcelle de 1830 m2, le projet presque entièrement de plain-pied, se découpe en deux parties, une linéaire et l’autre en U, en regroupant deux logements complets. À l’intérieur, les plafonds rampants donnent du volume aux pièces et l’aire séjour-salle à manger, dotée de larges baies, assurent la continuité vers le jardin et accentuent encore l’impression d’espace. En façade avant, orientée au nord, sont regroupées les pièces plus techniques (entrée, garage, lingerie, wc…). L’arrière, tourné vers le sud, accueille quant à lui les pièces de vie dont une large cuisine ouverte qui fait à la fois le lien entre la partie traditionnelle et l’espace contemporain, mais aussi entre les deux ailes de la maison.

© Patrimoine et Architecture

Défi technique et esthétique, la porte de la salle de bain reprend le cintre de la cloison dans laquelle elle s’intègre.

20 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Le mobilier de salle de bain a été fabriqué artisanalement et sur mesure pour le projet.


© Patrimoine et Architecture

Défi technique &

Les deux ailes de la façade arrière, ouvertes de baies en acier noir, apportent la touche contemporaine à la réalisation.

PERFORMANCE ÉNERGETIQUE Si le projet présentait à sa conception un défi esthétique, un second challenge s’est imposé au moment de sa mise en œuvre. Le terrain marécageux ne pouvant recevoir de fondations traditionnelles, les maîtres d’œuvre ont dû opter pour une solution plus originale. « La maison repose sur une série de pieux en béton de 1,80 m à 2,70 m de profondeur, il n’y a pas de dalle » détaille Jean-Baptiste Grelet. « Les pieux sont ensuite surmontés de poutrelles et ourdis qui soutiennent la structure en briques. » Une solution qui a l’avantage de rendre la maison plus saine. « Idéalement, toutes les maisons devraient être construites comme cela » ajoute le maître d’œuvre.

L’aile gauche dispose d’une chambre et d’une salle de bain en rez-de-chaussée. Une seconde chambre est accessible en étage, au dessus de la cuisine.

À la brique, choisie pour ses performances thermiques, vient s’ajouter le choix d’une isolation murs et plafond en fibre de bois. Un matériau de très bonne qualité énergétique et souvent utilisé en construction bois. Une ventilation double flux vient compléter le dispositif et permet une bonne régulation de la température entre les pièces. « Elle limite surtout la perte de degrés en hiver dans les pièces les moins chauffées » précise Jean-Baptiste Grelet.

Le cabinet de maîtrise d’œuvre Patrimoine et Architecture est basé aux Essarts en Bocage. Créé en 2001 par Daniel Charneau et dirigé depuis 2018 par Jean-Baptiste Grelet, il est spécialisé dans la rénovation et la restauration de bâtis anciens. Les trois personnels du cabinet interviennent auprès des particuliers comme des collectivités territoriales pour de la maîtrise d’œuvre dans l’ancien et le neuf, la réalisation d’extensions, le conseil et le réaménagement urbain. PATRIMOINE ET ARCHITECTURE 15 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny Les Essarts 85140 Essarts en Bocage 02 51 62 98 10 | N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 21


La Bocaine 40 ans d’expérience et toujours la même passion La Bocaine fête ses 40 ans cette année. Créée en 1979 par Louis-Marie Girardeau, La Bocaine a évolué au fil du temps, passant de dix salariés à la fin des années 90, à une vingtaine aujourd’hui. Et c’est tout naturellement, que ce spécialiste de la construction de maisons individuelles a su imposer son savoir-faire dans l’ensemble du département, et même au-delà.

22 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Plus qu’une entreprise U NE FAMIL L E « La plupart de nos salariés travaillent ici depuis longtemps, car tout est fait pour qu’ils s’y sentent bien », remarque Denis Paquereau, le président. « Cette longévité dans l’entreprise est, pour nos clients, gage d’expérience et de savoir-faire. » Véritable animateur de son équipe, Denis Paquereau est avant tout un homme profondément humain. Comme son prédécesseur et ami LouisMarie Girardeau, Denis marche avant tout au ressenti. Au départ, rien ne le prédestinait à une telle longévité dans l’entreprise. « J’ai été embauché l’année de la création de l’entreprise pour « donner un coup de main pendant trois semaines ». Douze ans plus tard, il s’associe à Louis-Marie Girardeau, avant de lui succéder en 2008. « La Bocaine est une équipe, où chacun apporte ses compétences, sans être cantonné dans une seule tâche. On ressent un bien vivre ensemble, car tous acceptent les différences et les complémentarités, et œuvrent dans le même sens. Au départ, nous n’étions qu’une toute petite équipe, mais nous avons su faire perdurer cet esprit familial au fur et à mesure des arrivées. »

SIÈGE SOCIAL La Bocaine 13 av. de l’Arborescente 85500 LES HERBIERS 02 51 66 92 24 www.labocaine.com Suivez également La Bocaine sur Facebook et Instagram !

Entre tradition ET INNOVAT ION

MAISONS TÉMOINS 9, rue du Mica 85280 LA FERRIÈRE 216, avenue François Mitterrand 85340 LES SABLES D’OLONNE

Conserver les valeurs des débuts n’empêche cependant pas La Bocaine de vivre avec son temps. Le constructeur est généralement en avance sur les réglementations : « La construction de maison est un secteur où les techniques et les réglementations évoluent en permanence, particulièrement ces dix dernières années. Nous mettons tout en œuvre pour anticiper ces bouleversements afin de ne pas les subir. » Dans la continuité de son engagement pour l’habitat durable, le constructeur fait désormais partie du cercle très fermé des constructeurs référents Haute Qualité Environnementale (moins de 10 constructeurs sur les 1500 que compte la France en font partie).

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 23


Les cabanes en bois : des maisons au milieu de la nature

©Philippe-Bertheau

Présent en France depuis une quinzaine d’années, le concept de la cabane en bois attire de plus en plus. Privilégié par les professionnels du tourisme et de l’éco-tourisme, il séduit aussi quelques particuliers. Rencontre avec l’un d’eux dans la campagne bournevaizienne.

24 | H A B I T E R E N V E N D É E | N ° 1 2


Un choix ORIGINAL Rendez-vous est donné sur la place de la mairie à Bournezeau. « L’adresse n’est pas facile à trouver, le mieux est que vous me suiviez. » Olivier Caron, propriétaire, nous ouvre la voie. Après quelques minutes dans un dédale de routes communales, nous stoppons au pied d’une parcelle en pente qui domine la campagne du Petit Lay. « Je ne me souvenais pas trop de l’itinéraire, cela fait un moment que je ne suis pas venu. La propriété est en location depuis plusieurs années.»

Blottie en fond de parcelle, sur les hauteurs, la cabane d’Olivier Caron se fond dans le paysage et reste invisible depuis la route.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 25


©Philippe-Bertheau

100 % BOIS Quelques dizaines de mètres de chemin à parcourir à pied et la petite bâtisse se dévoile, perchée au sommet de la déclivité. Construite en partie sur pilotis du fait de la forte pente, la construction ne dépasse guère la trentaine de mètres carré. Réalisée en 2011, elle est totalement construite en bois. « La structure est en ossature bois, l’isolation en fibre de bois. La couverture est en bardeaux de mélèze brut et le bardage extérieur en pin Douglas, brut de sciage. Ce sont des bois imputrescibles qui ne nécessitent donc pas de traitement, et qui prennent une teinte grisée avec le temps. » L’espace de 37 m2 plus terrasse accueille une pièce principale, une salle d’eau et deux petites chambres sous plafond rampant. Le tout est posé sur une cave dans la partie semi-enterrée. L’assainissement est assuré par une fosse sceptique. Sur le toit de la bâtisse, dépasse le tuyau d’un poêle à bois, seul dispositif de chauffage.

26 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


©Philippe-Bertheau

©Philippe-Bertheau

©Philippe-Bertheau

Les 37 m2 de la cabane ouvrent sur une terrasse qui agrandit l’espace et domine la vallée du Petit Lay.

L’éclairage extérieur respecte le style brut et rustique de la cabane et s’intègre parfaitement sur la façade.

La toiture en bardeaux de mélèze, atypique dans la région, prend doucement une patine qui renforce le cachet particulier de la construction.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 27


Un projet ATYPIQUE À l’époque de la construction, le concept n’est pas connu dans la région. Il se développe à peine sur le territoire national. Olivier Caron découvre ce type d’habitat à la télévision. « Il y a eu un reportage sur la société Nid Perché, installée en Dordogne. (voir article ci-dessous) J’ai tout de suite eu envie de me lancer dans ce projet atypique. J’ai donc fait appel à Rémi Bescherelle, son directeur, pour la construction de ma maison. » En 2011, le constructeur vient de lancer son entreprise et a encore du temps pour venir jusqu’en Vendée, réaliser ce petit projet. « Je pense qu’aujourd’hui, il ne se déplacerait probablement pas ! » D’abord occupé par son propriétaire, ce dernier propose assez rapidement sa cabane à la location. « Au départ j’avais des projets d’achat de parcelles supplémentaires, d’agrandissement de la cabane, et de jardin avec des poules. Mais ma vie personnelle et professionnelle m’ont éloigné de la région. » Et si Olivier Caron travaille aujourd’hui à Challans et vit, dans une maison en bois, en Loire-Atlantique, il ne s’interdit pas de revenir habiter sa cabane un jour. « Même si les possibilités d’agrandissement sont faibles » avoue-t-il.

Un concept %"&"-°6)(.+6%Ĺ

©Philippe-Bertheau

PARTICULIERS

28 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Si l’approche ludique et écologique de ce type d’habitat a les faveurs du public, il reste toutefois en grande partie réservé aux professionnels de l’éco-tourisme. Difficile en effet d’adopter la cabane en bois en lotissement ou en centre ville. Il faut donc pouvoir bénéficier d’un terrain un peu isolé pour réaliser son rêve de vie à la Davy Crocket. Une option que la tendance à la densification des centres urbains ne favorise pas…


©Philippe-Bertheau

Nid Perché : leader et initiateur du concept en France Basée à Sainte Sabine Born en Dordogne, la société Nid Perché est spécialisée dans la conception, la construction et l’installation de cabanes en bois. Créée il y a 13 ans, elle compte aujourd’hui 40 salariés et propose des réalisations dans les arbres, mais aussi une gamme élargie de constructions insolites (cabane les pieds dans l’eau, maisons enterrées façon Hobbit…). Son créateur, Rémy Bescherelle, a suivi durant cinq années une formation de charpentier au sein des Compagnons du Devoir. Il nous explique comment est née l’idée de ces constructions originales. « Un de mes premiers clients, au moment de mon installation, voulait une cabane de ce type, un concept qu’il avait découvert aux USA. À l’époque, ce concept était inconnu en France. Je me suis donc basé sur des réalisations faites aux États-Unis où ce type de construction étaient déjà très développé. » Cette première expérience nécessite la mise en œuvre d’innovations technologiques créées et développées par l’entreprise. Comme un système de plateforme réglable, pour les cabanes perchées, qui s’adapte à la croissance de l’arbre. Des innovations qui sont aujourd’hui toujours utilisées pour les 60 à 80 constructions annuelles que réalise l’entreprise.

Le Nid Perché Créateur d’Hébergements Insolites 24440 Sainte Sabine-Born 05 53 22 73 52

« Nous avons construit 800 cabanes à ce jour. La très grande majorité l’ont été pour des professionnels du tourisme qui les proposent à la location. » Un concept qui a le vent en poupe avec la mode de l’éco-tourisme. « C’est un bon moyen de se rapprocher de la nature, tout en bénéficiant d’un maximum de confort. »

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 29


ISM, le constructeur de vos envies Un demi-siècle de construction de maison individuelle Construction, rénovation, agrandissement… Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en a vu des chantiers, depuis cinquante ans ! Mais ce demi-siècle et les quelque 6000 projets réalisés n’ont pas altéré sa mémoire. Jean-Michel Leboeuf, le patron d’ISM, se souvient encore très bien des premières heures de l’entreprise. « Elle a vu le jour en janvier 1969, au 3 place de l’église. Mon père, Michel, l’a créée avec l’aide de Marcel Fauchard, qui tenait l’entreprise de l’Espérance, qui existe toujours aujourd’hui. »

Le social

AVAN T TO U T L’Immobilière Sociale de Montaigu et L’Espérance… Deux noms prometteurs qui en disent long sur le caractère humain de leurs fondateurs. « Mon père a toujours eu cette fibre sociale. À l’origine, l’idée était de pouvoir permettre l’accès à la construction de maison individuelle au plus grand nombre, même avec des budgets plus modestes. »

30 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

1978,

L’ANNÉ E RE CO RD Le succès est rapidement au rendez-vous. L’entreprise se développe et ne tarde pas à se bâtir une solide réputation dans le milieu - encore naissant à l’époque – des Cmistes (constructeurs de maison individuelle). En moyenne, ISM et sa vingtaine de salariés réalisent une centaine de projets par an. Soit plus un peu plus de 6000 depuis sa création.


Ĺ6)+(#-, Car si certaines années voient la demande diminuer légèrement, d’autres ont vu le carnet de commandes exploser. 1978 celle de tous les records. Cette année-là, ISM quitte ses premiers locaux pour son emplacement actuel, rue de l’amiral Duchafault – devenue rue de la Marine Royale depuis le 1er janvier 2019 - et marque définitivement la Vendée de son emprunte en signant pas moins de 240 réalisations.

ISM 33 rue de la Marine Royale BP 217 85602 Montaigu-Vendée Tél. 02 51 94 03 64 121 bis rue Aristide Briand 44400 Rezé Tél. 02 40 04 08 24

U NIQ U E S E T PE RSO NNALISÉ S Il faut dire que si la philosophie de l’entreprise résolument tournée vers le social continue aujourd’hui encore de susciter la sympathie, ISM dispose également de deux autres atouts de taille pour séduire sa clientèle. Le premier, c’est son ancrage régional. Depuis ses débuts, le constructeur ne soustraite en effet principalement qu’avec des artisans locaux. Des professionnels compétents et sérieux qui lui assurent un bon déroulement du chantier, la garantie d’un travail bien fait et du respect des délais. Enfin, tous les projets d’ISM sont personnalisés. Ici, pas de catalogue. ISM ne fait que du sur-mesure en tenant compte de la configuration du terrain, de la réglementation en vigueur et surtout des envies et du budget de ses clients.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 31


Ma maison économe : quelles solutions ?

© 6K

La consommation d’énergie de l’habitat est une préoccupation de plus en plus présente chez les porteurs de projet. Depuis 20 ans, les innovations s’enchaînent chez les fabricants de matériaux et de production d’énergie, apportant régulièrement de nouvelles solutions. Les professionnels du bâtiment sont les prescripteurs de ces solutions auprès des investisseurs. Christophe Rabiller, architecte DPLG et directeur de 6K Architecture à La Roche-sur-Yon, nous présente quelques pistes à suivre.

32 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


C’est aujourd’hui devenu un automatisme pour qui fait construire un logement. On pense écologie dans le choix des matériaux, proximité des fournisseurs, impact sur l’environnement lors de leur fabrication. Mais aussi, conséquences écologiques et économiques de l’usage de sa maison à long terme. Est alors abordée la question de la consommation d’énergie. « Les deux critères importants à prendre en compte sont la déperdition thermique et les apports calorifiques » déclare Christophe Rabiller. En d’autres termes : quelle isolation et qu’elle source d’énergie pour ma maison ?

Une bonne IMPLANTATION La réflexion doit commencer en amont. Dès la conception, l’architecte va prendre en compte la situation du terrain et son environnement. « Je ne démarre aucun projet sans m’être d’abord rendu sur place » explique Christophe Rabiller. « Nous prenons en compte l’orientation de la parcelle, sa pente éventuelle, la végétation sur le terrain et les espaces limitrophes, et même la présence ou non de constructions voisines. » Ces paramètres détermineront le bon emplacement et la bonne orientation de la construction. Une orientation qui prendra son importance notamment au moment de positionner les ouvertures. Nous y reviendrons…

Conseils – Projets Architecture - Maîtrise d’œuvre 27 rue Benjamin Franklin La Roche-sur-Yon Tél. 02 51 36 82 64 www.6-k.fr

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 33


Bien

MATÉRIAUX

VENTILER

Une fois l’implantation déterminée, vient le choix des matériaux pour la structure. « On peut par exemple préférer la brique au parpaing » propose l’architecte. « Même si le surcoût est encore rédhibitoire pour beaucoup, le gain à long terme est désormais reconnu. » La maison en structure bois connait aussi un franc succès depuis quelques années. « C’est un domaine où les progrès ont été importants. L’ossature bois, ajoutée à la laine de bois pour l’isolation et au bardage extérieur, donne des performances thermiques très bonnes. » Des avancées ont également été réalisées avec la laine de verre. Un produit d’abord plébiscité puis délaissé avec l’arrivée des matériaux dits bios. « On peut aujourd’hui très bien isoler sa maison du froid et la protéger des chaleurs de l’été avec de la laine de verre. Sans pour cela en mettre une couche de 60 cm d’épaisseur » affirme Christophe Rabiller. Quant à ceux qui veulent à tout prix privilégier les matériaux biosourcés, là encore l’architecte a la solution. « Il existe de bons isolants en fibre de lin, comme ceux produits en Vendée par la CAVAC par exemple. » L’idéal étant de privilégier autant que possible une isolation par l’extérieur. « Il est toujours préférable de stopper l’action du froid ou de la chaleur avant qu’elle ne pénètre le mur plutôt qu’après. »

L’isolation contribuera à diminuer les déperditions de chaleur et surtout l’entrée de l’air froid dans le logement. « On peut construire une maison complètement étanche aux flux d’air extérieur. Mais il faut faire attention aux pathologies engendrées par une étanchéité trop parfaite. » C’est là que la ventilation double flux prend son importance. « Elle permet une bonne circulation de l’air dans la maison. Cela en réchauffant l’air froid de l’extérieur l’hiver et en faisant entrer l’air frais de la nuit durant l’été. Le défi étant de conserver ces apports le plus possible à l’intérieur pour maintenir des températures constantes. »

© 6K

6!("16Ĺ6

34 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


D’ÉNERGIE ? Quand on parle d’énergie pour une maison, le premier poste à prendre en compte est le système de chauffage. « Dans l’absolu, on peut construire une maison sans aucun chauffage » déclare Christophe Rabiller. En effet, une isolation optimum, une ventilation efficace et une bonne orientation peuvent suffire. Prenons un exemple et revenons un instant sur l’orientation. Il est maintenant acté qu’une exposition des surfaces vitrées au sud permet de bénéficier des moindres rayons de soleil hivernaux. Il ne faut cependant pas tomber dans l’extrême. « Aujourd’hui on veut de plus en plus de lumière naturelle dans sa

Des ouvertures triples vitrages, des matériaux isolant haute performance, des systèmes de ventilation développés… une technologie qui n’est pas sans conséquence sur le budget. « Au quotidien, on peut faire plus modeste en investissement, tout en limitant le gaspillage énergétique. » On pense aux panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité, aux pompes à chaleur, puits canadiens ou poêles à granulés pour le chauffage. Et plus simplement à l’éclairage LED qui a permis de faire passer la consommation électrique à 10 % de ce qu’elle était il y a encore 10 ans. Des solutions aujourd’hui maîtrisées qui constituent une alternative dont certaines possèdent l’avantage de cumuler économie d’énergie et aides financières à la mise en place.

© 6K

.ĶĹ6,(.+Ĺ66

maison. Donc des surfaces vitrées importantes. Une orientation au sud est l’idéal en hiver, mais l’été pose problème. Il faudra donc anticiper l’usage de vitrages adaptés, à plus ou moins fort coefficient d’isolation. Et prévoir un passement de toit rallongé, ou même un premier étage en porte-à-faux, qui créera une ombre lorsque le soleil d’été est au zénith. »

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 35


Loi ELAN : Construire sur des bases saines Applicable au 1er janvier 2020, la loi ELAN va rebattre les cartes de la législation sur la vente des terrains constructibles. Parmi les nombreux articles que cette loi comporte, l’article 68 concerne une étude obligatoire de la nature des sols. Vincent Menuet, responsable du service d’étude des sols chez GPH * nous détaille cette nouvelle réglementation.

Régulièrement, la presse se fait l’écho de cas de propriétaires en procès avec architectes, maîtres d’oeuvre ou entreprises du bâtiment, suite à ce qui est souvent présenté comme des malfaçons. Dans de nombreuses situations, c’est l’état du sol qui est en cause. Faute de fondations adaptées à la nature de ce dernier, la construction s’affaisse et des fissures apparaissent, parfois au bout de seulement quelques années. Le phénomène rendant le logement dangereux et par conséquent inhabitable. « C’est une situation qui va s’accentuer » déclare Vincent Menuet. « La plupart des bons terrains sont déjà construits. On déborde de plus en plus sur des marais, des plans d’eau remblayés ou d’anciennes carrières. » La nature argileuse du terrain peut également être la source du problème. « L’argile se gonfle en saison pluvieuse et se rétracte sous les chaleurs estivales, ce qui est mauvais pour les fondations. Avec l’amplification de ces épisodes météorologiques, on va au devant de plus en plus de cas. »

DAN S LES T EX T ES C’est là que l’article 68 de la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) entre en scène. « Il prévoit de rendre obligatoire une étude préalable sur l’argilosité des sols pour tout vendeur de terrain à construire » explique Vincent Menuet. « Les décrets d’application sont en attente, on ne connait pas encore les détails précis, mais les contours de la loi se distinguent. » La carte des zones constructibles concernées sur le territoire français par la loi ELAN (terrain classé en exposition moyenne ou forte) a été remaniée. « Pour la Vendée, le pourcentage de la surface du département concerné par la loi est passé de 28 à 40 % environ. Il était temps que les pouvoirs publiques s’attaquent au problème. » Cette carte est consultable depuis le 26 août 2019 sur le site georisques.gouv.fr.

36 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Il est vrai qu’au delà des procédures longues et coûteuses que peuvent engendrer une fragilisation de son habitation, il faut également prendre en compte l’impact psychologique qui est lui difficilement quantifiable.

S U R L E TE R R A I N Concrètement, toute personne désireuse de proposer à la vente un terrain à construire pour un bâtiment de plus de 20 m2 devra, pour obtenir l’acte notarié, faire réaliser une première étude. « Cette première phase est appelée mission G1 » précise Vincent Menuet. « Son contenu est encore à définir. Des préconisations existent cependant déjà, mais elle ne sont pas assez respectées. Ce qui est dommage car il suffit souvent d’approfondir les fondations. Une opération dont le surcoût reste minime par rapport au coût des réparations. » Par la suite, une fois le terrain vendu, le maître d’ouvrage devra faire appel à un professionnel de la construction. Ce dernier aura le choix entre 2 solutions. Soit réaliser une étude dite « mission G2 », prenant en compte l’implantation et les caractéristiques du projet. Soit suivre les dispositions forfaitaires qui seront défini dans les décrets à venir de la Loi ELAN. Les règles à ce jour indiquent des fondations de 80 cm à 120 cm de profondeur, pour les terrains en risque moyen à fort, ainsi qu’une rigidification de la structure. « Sachant que pour la Vendée, sur un terrain stable non exposé, la mise hors gel préconisée est de 50 cm » ajoute Vincent Menuet. La mission G2 ne sera pas obligatoire mais fortement conseillée. Les règles forfaitaires seront possibles pour tous les terrains concernés (terrains à exposition moyenne ou forte).

D E S CO Û TS E N P LU S , DES RISQUES EN MOINS. Certes, ces études supplémentaires, ainsi que les solutions à mettre en oeuvre pour palier aux problèmes détectés, ajoutent un coût pour l’acquéreur. Cependant, ce coût d’étude de sol estimé à 1 % de la valeur du bien construit, reste largement inférieur à la facture engendrée par une instabilité du logement le rendant inutilisable. L’étude G2 permettra donc de mettre en évidence les risques de sinistres. Et d’anticiper ces coûts d’adaptation des fondations, dans le budget global de construction. Enfin, cette étude réalisée par des professionnels sérieux, pourrait devenir un sésame indispensable pour obtenir un financement de son projet immobilier auprès des établissements bancaires. * Génie Pour l’Habitat : bureau d’étude sols et structures pour l’habitat à Challans


ÉTUDES DE SOL ET DE STRUCTURE :

(o†v -ˆ;Œ †m ruof;| 7; 1omv|u†1ঞom o† 7; u࣐moˆ-ঞom ĵ ; 0†u;-† 7Ľ࣐|†7;v  réalise vos études de sol et de structure ro†u7࣐|;ulbm;uѴ;vv‹v|࣏l;v7;=om7-ঞomv ;| 7Ľ࣐Ѵ࣐ˆ-ঞom Ѵ;v lb;†Š -7-r|࣐v ࢘ ˆo|u; ruof;|ĺ&m;࣐|-r;;vv;mঞ;ѴѴ;ro†u]-u-mঞu Ѵ-v|-0bѴb|࣐;|Ѵ-r࣐u;mmb|࣐7;ˆo|u;l-bvomĺ

INDISPENSABLES POUR ÉVITER LES SINISTRES ADAPTER LA STRUCTURE DE VOTRE MAISON AUX CONTRAINTES GÉOLOGIQUES, ARCHITECTURALES ET RÉGLEMENTAIRES o†ˆ;l;m|v_࣐|࣐uo]࣏m;v7†voѴķ|;uu-bmvu;l-mb࣐vķu;|u-b|vŊ]omY;l;m|v 7;v-u]bѴ;vķ1-ˆb|࣐vķ|-vv;l;m|v7b@࣐u;mঞ;Ѵvr;†ˆ;m|;m|u-ञm;u7;v7࣐]࢚|v v†uѴ;vl-bvomvĺ;v࣐|†7;v7;voѴ;|7;v|u†1|†u;r;ul;‚;m|7;Ѵ;v࣐ˆb|;u ;m-7-r|-m|Ѵ;v=om7-ঞomv7;Ѵ-l-bvom-†|;uu-bm;|;m7࣐|;ulbm-m| Ѵ;l;bѴѴ;†uv‹v|࣏l;v|u†1|†u;Ѵ7Ľ†mruof;|ĺ

ϬϮരϱϯϴϴϬϵϯϰĐƌĠĚŝƚƐƉŚŽƚŽƐ͗sŝŶĐĞŶƚĂƵnjĂ

CONSTRUIRE PARASISMIQUE EST OBLIGATOIRE ;v v࣐bvl;v vb]mbC1-ঞ=v vom| u;1;mv࣐v u࣐]†Ѵb࣏u;l;m| ;m u-m1;ĺ o†u ru࣐ˆ;mbu Ѵ;v ubvt†;vķ 7;v u࣏]Ѵ;v 7; 1omv|u†1ঞom ;Šbv|;m|ĺ Ѵ;v|bm7bvr;mv-0Ѵ;7;=-bu;-rr;Ѵ࢘†m0†u;-†7Ľ࣐|†7;vro†u]-u-mঞu Ѵ-1om=oulb|࣐7;vo†ˆu-];v;|Ѵ;†uvu࣐vbv|-m1;v-†Š-Ѵ࣐-vm-|†u;Ѵvĺ

be-gph.fr -voѴ†ঞomvoѴ;|v|u†1|†u; ro†uѴ-l-bvombm7bˆb7†;ѴѴ; ;v|†m0†u;-†7Ľ࣐|†7;v7†]uo†r;oˆ-lm]࣐mb;ub;

-lo7ߪѲbv-ࢼomƐ r;ul;|7;vbl†Ѳ;uѲ;v;@;|v7Ļ†mvߪbvl; v†uѲ-v|u†1|†u;Ķ;mbm|ߪ]u-m|Ѳ;vr-u-lߩ|u;v7†voѲ


SignaBois, six générations et plus d’un siècle de savoir-faire Cela fait un an maintenant que Fabien Aucoin a repris l’entreprise qui œuvre dans le métier du bois depuis environ 1850 avec Jean-Marie Aucoin. Aucoin SARL est une entreprise familiale par excellence, où on se ns transmet le nom et le savoir-faire depuis six générations. « À l’époque, c’était plus du charronnage. Le métier était plus large. » Ce n’est que bien plus tard, que Aucoin SARL se spécialisera pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui : un pilier de la construction de maisons à ossature bois.

38 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


A chaque génération SA NOUVE LL E PAT TE L’entreprise connait un premier essor durant la période de reconstruction de l’après-guerre. Dès 1953, Son grandpère, à la tête de la société depuis 1947, se spécialise dans la charpente et la menuiserie. Nous sommes alors dans le premier boom des constructions individuelles, et l’entreprise gagne en savoir-faire et en notoriété. En 1973, le père de Fabien, Luc, la reprend à son tour et entame un nouveau virage en se spécialisant dans la construction de maisons à ossature bois. « C’était un précurseur, explique Fabien. » À l’époque, ils n’étaient que quelques uns en Vendée à se positionner là-dessus. Un sacré pari. Mais le père de Fabien sait où il va. Il multiplie les voyages d’étude au Canada, en Autriche… « Des pays où ce type de construction est déjà bien ancré dans les mœurs. »

La naissance DE SIGNABOIS 45 ans plus tard, l’entreprise qui compte désormais 11 salariés est plus florissante que jamais quand Fabien succède à son père. La SARL Luc Aucoin devient Sarl AUCOIN SignaBois. Certifiée par le label allemand artisan maisons passive elle se positionne désormais davantage sur l’habitat durable. Et quoi de mieux que le bois pour cela. « C’est un matériau écologique qui offre un grand confort thermique et phonique. On l’utilise pour les constructions individuelles mais surtout aussi pour des extensions. Pour la même surface au sol, il permet de gagner en surface habitable car l’isolation se trouve dans l’épaisseur des murs et n’empiète pas sur la surface des pièces. Le bois est facilement adaptable et rapide à mettre en œuvre. D’une manière générale, plus les schémas architecturaux sont complexes, et plus le bois va trouver sa place.» Cette magnifique maison de Noirmoutier, réalisée avec l’architecte Christophe Launeau, en est un des plus beaux exemples…

SARL AUCOIN Fabien SignaBois 5 Bellevue 85670 Saint-Paul-Mont-Penit Tél. : 02 51 98 52 64 contact@aucoin-signabois.fr

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 39


Un contrat de construction avec plus de garanties ©Virginie Barbé

©Virginie Barbé

Faire construire sa maison est un vrai projet de vie et peut être source d’appréhension. Et si vous choisissiez un constructeur qui propose des garanties complémentaires pour mener votre projet en toute sérénité ?

www.mdf85.fr

C’est le cas de Maisons d’en France Atlantique qui sécurise ses clients en ajoutant des garanties exclusives aux dispositions légales du CCMI. Ainsi, en plus de l’assurance d’une maison livrée à prix et délais convenus, de la dommage-ouvrage ou de la garantie de bon fonctionnement, chaque client profite de : • la Garantie Sécurité qui les prémunit des accidents de la vie, • la Garantie Sérénité en cas de décès accidentel du co-contractant, • la Garantie Rachat-Revente en cas de revente anticipée, ©Franck Paubel

• le Paiement Confiance* : 5 % à verser à la signature du contrat et le solde à la livraison (0 euro pendant les travaux), • la Garantie Satisfait ou Remboursé* : en cas d’insatisfaction signalée dans les 10 jours suivant la livraison, le constructeur s’engage à racheter votre logement et à rembourser la somme réglée au jour de la livraison. *sous conditions

40 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


FAIRE CONSTRUIRE SA MAISON, ET NE RIEN PAYER PENDANT LES TRAVAUX C’EST UNIQUE !

PAIEMENT CONFIANCE* 5% à la signature - 95% à la livraison

www.mdf85.fr

VOTRE CONSTRUCTEUR EN VENDÉE Aizenay • Brétignolles-sur-Mer • Challans Fontenay-le-Comte • La Roche-sur-Yon • Les Herbiers Les Sables-d’Olonne • Luçon • Saint-Gilles-Croix-de-Vie

* pour tout contrat de construction inférieur à 200 000 €. Voir détails en agence.


La location-accession une autre façon de devenir propriétaire Les avantages de la location-accession Garantie

à la construction de la maison

Rachat & Relogement

Taxe foncière =

Garanties

Logements respectueux des

Dommages Ouvrage et Décennale

pendant 15 ans

normes d’accessibilité

et conformes à la

RT2012

Maisons 2 ou 3 chambres + terrain

Maisons 3 chambres + terrain

aux Herbiers

à Grosbreuil

L’Aumarière

Les Portes de Beauséjour

à partir de

140 000 €

Contactez-nous au 02

TTC *

à partir de

145 000 €

51 21 95 81 www.maisons-prim-access.fr

TTC *

Perspectives non contractuelles. * prix TTC hors frais de notaire

TVA réduite à 5,5%


Avoir une maison saine Plus qu’un concept, un mode de vie‌ Poussières, acariens, humiditÊ, champignons, mauvaise circulation de l’air, produits nettoyants chimiques, peintures, colles, matÊriaux toxiques‌ Dans une maison, les sources de pollutions sont nombreuses. On estime d’ailleurs que l’air de nos logements est 10 à 100 fois plus polluÊ que l’air extÊrieur. En dÊpit de la pensÊe collective et du dicton, on n’est pas toujours plus à l’abri chez soi qu’ailleurs. Comment lutter contre ces multiples agressions nuisibles à notre santÊ ? C’est le concept de la maison saine. Adèle Ridereau, architecte DPLG diplômÊe de l’Êcole de Paris et des Beaux Arts, a acceptÊ de nous donner quelques pistes de rÊÊxion‌

',+6%Ě6!(,Ě DANS L’O RD RE Avoir une belle maison, à la fois solide, chic et à notre goÝt, c’est le rêve de tous. Mais la maison de nos rêves est-elle vraiment bonne pour notre santÊ ? Rien n’est moins sÝr.  Quand on pense maison saine, on pense gÊnÊralement tout de suite aux matÊriaux de construction et d’isolation, explique Adèle Ridereau. Le traumatisme de l’amiante, en est malheureusement un bel exemple et reste encrÊ dans les esprits. Dans un second temps, on pense gÊnÊralement à l’entretien et aux produits utilisÊs pour le nettoyage, avec tous les composants toxiques qu’ils peuvent contenir. Mais on oublie la plupart du temps le fondement d’une maison saine : sa conception.  C’est en effet bien sur les plans que se dessine la salubritÊ d’un habitat. Si le lait se conserve mieux  à l’abri de l’air et de la lumière , pour entretenir et conserver une maison saine, c’est plutôt le contraire. Plus l’air circule, moins il sera viciÊ. Une maison saine, c’est avant tout une maison qui respire. Et pour cela, qu’importe les matÊriaux, ce sont bien les ouvertures, puits de lumières, chauffages, VMC et autres systèmes d’aÊration qui feront le travail. Autant de choses qui doivent être pensÊes  avant même d’Êriger les murs .

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 43


S’adapter AU C L I M AT Les murs ont bien sûr aussi leur importance. « Nous connaissons tous l’histoire des trois petits cochons. Elle détient sa part de vérité mais elle est réductrice sur le plan architectural. L’important, c’est avant tout de savoir s’adapter à son environnement. L’idée de s’inspirer des animaux est très bonne car pour une question de survie ce sont de loin les meilleurs dans ce domaine. Mais la maison de briques n’est pas forcément meilleure qu’une maison de paille. » « Il faut simplement s’adapter aux conditions climatiques qui nous entourent. La brique utilisée dans le nord, conservera mieux la chaleur, tandis que les revêtements clairs des maisons méditerranéennes ou mexicaines saura la repousser, l’ardoise et l’inclinaison des toits bretons évacuera mieux les pluies et garantira une meilleure protection contre l’humidité… » Après la conception, vient donc le choix des matériaux de construction. Là encore, il faut se méfier. On peut construire une maison saine en parpaing et une maison malsaine en bois. Les matériaux d’isolation sont en effet souvent les premières sources de pollution d’une maison, plus que les murs eux-mêmes. Dans une maison saine, on retrouve la plupart du temps des matériaux naturels d’origine végétale mais ils peuvent être aussi d’origine minérale ou animale. Parmi ces matériaux sains on peut citer le chanvre, la plume d’oie, le bois, la brique ou encore le lin. Important, donc, de bien choisir les deux, matériaux de construction et d’isolation.

Bien entretenir SA MAISON « C’est la troisième chose importante. La plupart des peintures, colles, revêtements de sols ou de murs, enduits de collages ou de rebouchages, emploient des composants clairement toxiques. À faible dose, le corps peut le supporter si la maison est bien aérée. Mais les produits de nettoyages utilisés couramment ne sont pas moins néfastes. Une maison qui sent l’eau de Javel n’est pas une maison saine. » Ce serait même le contraire. L’homme ne vit bien que dans un milieu où la vie peut prendre forme. En faible quantité, pas trop pour ne pas susciter de maladie ou d’allergie, mais suffisamment pour témoigner d’un environnement vivable, toutes ces petites bêtes et micro-organismes qui nous compliquent la vie sont donc aussi les garants d’une maison saine. « C’est le cas au Maghreb, où les araignées, à la fois sacrées et redoutées, sont considérées comme les garantes d’une maison bien tenue. »

44 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


ISOLATION Depuis plus de 35 ans, IBF isolation met tout en œuvre afin d’améliorer votre confort au quotidien sur cinq départements (Vendée, Loire-Atlantique, Maine et Loire, Charente-Maritime, et Deux-Sèvres). Spécialisé dans l’isolation des combles et des murs, nous vous apporterons la solution qui alliera confort et économie pour mieux vivre chez vous. En neuf comme en rénovation, IBF isolation répond à vos demandes et vous établit vos devis gratuitement.

IBF ISOLATION Z.I. Le Recrédy 85170 BELLEVILLE-SUR-VIE Tél. 02 51 41 29 75 Fax 02 51 41 29 85 Email : ibf.isolation@orange.fr

www.ibf-85.fr


.%*.Ĺ6(',"%,66)(.+ B IE N E NT RE T E N I R S A M A I S O N Bien laver ses rideaux Gare aux plantes Les plantes éliminent le dioxyde de carbone par photosynthèse mais les plantes « dépolluantes » n’existent pas. La plupart d’entre elles en pots sont même source d’humidité dans l’air et de champignons. Otez toute trace de moisissures dès leur apparition. Même si certaines offrent des propriétés assainissantes comme le Philodendron, le Rhapis excelsa ou le lierre, ces propriétés n’étant pas encore aujourd’hui prouvées scientifiquement. En cas d’allergies, on éloigne ficus et yuccas.

C’est là que s’agrippent et se reproduisent les acariens. Pensez au bicarbonate de soude efficace contre les acariens et non toxique pour l’homme. Il s’utilise dans les tapis et moquettes, la lessive ou l’aspirateur ou encore sur les matelas

Aérez tous les jours Changer d’aspirateur

Même en hiver, le risque d’infection bactérienne est nettement suppérieur en environnement clos qu’en plein air. Cinq minutes, deux fois par jour, suffisent. Assez pour assainir la maison sans la refroidir (pensez à éteindre les chauffages pendant ce temps).

Meublez sain

On n’y pense pas souvent, mais en matière de santé, le meuble est aussi une source d’ennuis. Les meubles en matières naturelles favorisent évidemment la bonne santé de l’air ambiant, mais attention toutefois au traitement du bois.

Faire le ménage… mais pas trop !

Bannissez les produits toxiques

Halte à la poussière, mais pour cela, un chiffon propre suffit. Passé chaque jour il élimine ce qu’il faut de microorganismes néfastes sans polluer l’air.

co écolpteopas. Mais Jouez laaimdé e on ne com

Quand on la peinture. Ici, le il ne faut pas jouer avec solvants des 100% bio n’existe pas. Les lles, sont réactifs à peintures, même nature vous ouvrez votre l’oxygène, donc lorsque formaldéhydes (les pot, il y a production de is c’est toujours Ma COVs les plus connus). que… ssi cla re moins qu’une peintu

46 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

pour un modèle doté d’un filtre HEPA (un autre nid à acariens).

Et ils sont nombreux… Savons, détergents, adoussissants, produits parfumants, désodorisants… On dit qu’il n’y a rien de mieux que les recettes de grand-mère, et en matière de ménage, on n’a rien fait de mieux que l’eau chaude et le vinaigre blanc…


VENEZ DÉCOUVRIR

notre nouvelle maison témoin à La Roche-sur-Yon

1re

02

04

51

36

Énergie positive / Réduction carbone et NF Habitat HQE

56

maison de France labellisée et certifiée

www.maisons-privat.fr


Vrai ou faux ? petit questionnaire pour lutter contre les idées reçues

Un logement propre sent bon Faux. Contrairement à ce que l’on pense, un logement propre n’a pas d’odeur. Si une odeur de parfum persiste après le nettoyage, c’est que des composés organiques volatils (COV) ont été émis dans le logement. Ces émissions peuvent avoir des impacts négatifs sur la santé des occupants.

Certaines idées reçues ont la vie dure. Afin de lutter contre ces évidences qui n’en sont pas, nous avons décidé de réaliser un petit quizz à propos des prénotions les plus tenaces. Alors, vrai ou faux ? Mesurez vos connaissances en matière d’habitat et de construction…

Faux. Pour être bien dans son logement, il faut chauffer à plus de 20°

Vous pouvez chauffer votre logement à 22° et pourtant avoir froid. Si votre logement est mal isolé, humide, ou avec des fuites d’air, vous ressentirez une température inférieure à celle indiquée par le thermomètre.

La première chose à faire pour améliorer le confort dans une maison est de changer les fenêtres Faux. Un bâtiment mal isolé perd beaucoup de chaleur : 10 à 15 % par les fenêtres, 25 à 30 % par le toit, 20 à 25 % par les murs, 20 à 25 % avec des fuites d’air, etc. Pour une isolation efficace, il faut donc isoler en tout premier lieu le toit et les murs et installer un système de ventilation efficace.

48 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

En E n hiv ver, er e r, il l est st pré réfé férabl ra ab bl le de d ne pa pas as ou o uv vr rir r les es fen enêt être êt res re s de e son n log ogem ge em men ent pour p po our r ne ne pa pas as ga g gaspiller asp s il sp lle l r de c chauffage ha auf uffa fa f age ge

Faux. Même en hiver il est important de renouveler l’air de votre logement : aérez les pièces 5 à 10 minutes par jour pour évacuer l’humidité en excès ou des odeurs désagréables des pièces de service. Pour ne pas perdre trop de chaleur : pendant ce temps d’aération, éteignez les radiateurs ou les convecteurs situés sous les fenêtres.

Faire appel à un architecte coûte plus cher Faux. Certes la rémunération d’un architecte est conséquente. Mais rarement plus que celle d’un constructeur de maisons individuelles. On le sait peu, mais un producteur de maisons individuelles touche une marge de 25 à 30 % sur le prix d’une maison, alors qu’un architecte c’est de l’ordre de 10 à 12 %. De plus, l’architecte saura prendre en compte tous les éléments pour adapter votre projet en fonction de vos besoins, vos envies budget, mettant vos en nvi viess eett votre budg get, en metta taant nt l’argent l’argent là où cela important. ceellaa ssera eerra le plus im impo porttan po a t.


Atelier - Bureau 85500 BEAUREPAIRE

info@guerin-bremaud.com

Show-room 85500 LES HERBIERS

showroom@guerin-bremaud.com

02 51 66 65 72

02 51 61 56 61

MAISON BOIS & EXTENSION MENUISERIE - TERRASSE - PERGOLA CUISINE - SALLE DE BAIN - AGENCEMENT INTERIEUR

www.guerin-bremaud.com


Vrai ou faux ? petit questionnaire pour lutter contre les idées reçues uire Constr on une mais passive c’est ué compliq ûte et ça co a ire. Si elle cher n sait le fa o d s n a a p u c q on le ut est simp on passive ne sera d est Il . e u is iq Faux. To a class ne m

nçue, u maison epteur été bien co ée à réaliser qu’une l à un conc e p u p liq a p e ir m o n plus c cela de fa une maiso rtant pour . De plus, e in on a is m a donc impo o m d e u’un té dans ce lus chère q p frais t n n expérimen e e m re è ve effecti oins ch m ra e is s a e m iv s t, s lo n pa on à ng seme de réparati à l’investis t e e c u t n iq s e s m la e c onn e sont don , de foncti nsualités n e e u m q s e le iv s te d’entretien s u comp ison pa d a t m u o n b e u s io e A partit n élevé terme. ment la ré ment plus le e u ir e a s s t s s e c ’e é pas n ssique. C maison cla dans une férente. d qui est if s e rg a h c des

MAISON EN BOIS vrai ? Faux ?

Passer par un courtier po pour our r FIn Inan a cer so son n projet al lou urd rdit i la fa fact ct c tur ture ur re

Faux. Un courtier est là avant tout pour négocier les taux d’emprunts ou d’assurances et vous faire gagner à la fois du temps et de l’argent. Mais il saura aussi vous faire profiter de son expérience pour adapter votre projet en fonction de vos capacités réelles de financement et de remboursement. Certains courtiers se font même parfois commissionner directement par les établissements bancaires et ne vous font donc supporter aucun frais supplémentaires. Les rideaux intérieurs protègent de la chaleur Faux. Quand les rayons du soleil traversent la vitre et atteignent des rideaux ou des stores intérieurs, c’est déjà trop tard. Ces derniers protègent de la lumière et d’une exposition directe mais ils emmagasinent la chaleur et se transforment alors en véritables chauffages. Pour se protéger réellement de la chaleur du soleil il est donc préférable de se stopper des rayons avant qu’ils ne pénètrent dans la maison, voire même avant qu’ils ne l’atteignent, en installant des protections végétales ou artificielles à l’extérieur de la maison.

Une maison en bois est davantage sujette aux risques d’incendies vrai, MAIS... En effet, le bois, ça brûle. Le risque de départ d’incendie est donc important. Mais les dégâts ne seront pas forcément plus conséquents. Le bois à une très grande capacité de résistance au feu, il conserve plus longtemps que les autres matériaux ses capacités de portance, et ne se déforme pas en cas d’incendie. Sous l’effet de la chaleur, la toiture à charpente métallique aura tendance à s’écrouler plus vite, laissant moins de temps aux secours d’intervenir à l’intérieur. De plus, la consumation lente du bois ne produit pas de gaz nocifs, qui est une des premières causes de décès dans les incendies.

50 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Construire une maison en bois participe à la déforestation Faux. C’est même le contraire. En coupant des arbres arrivés à maturité, et en replantant des jeunes arbres, la photosynthèse est accélérée et l’absorption du gaz carbonique plus importante. L’utilisation du bois de construction permet donc le renouvellement des forêts et de lutter plus efficacement contre l’effet de serre.


Rénover sa

maison

| N ° 1 2 | H A B I T E R E N V E N D É E | 51


Une Sablaise typique à l’esprit art déco

La façade a retrouvé son éclat d’époque. Une double porte d’entrée remplace désormais l’accès au garage. Les ouvertures de la surélévation respectent le style d’ensemble en reprenant le plein cintre de la fenêtre du rez-dechaussée. Une surélévation placée en retrait et qui s’aligne sur la façade de l’immeuble voisin.

52 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

© Patrimoine et Architecture

Élégante, blottie entre deux commerces, cette maison de ville abrite derrière sa façade art déco une rénovation de grande qualité. Réalisée sous la houlette du cabinet Patrimoine et Architecture, la mise en œuvre a demandé ingéniosité, capacité d’adaptation et un bel esprit créatif…


Un défi ARCHITECTURAL On ne la remarquait pas forcément en déambulant dans cette rue des Sables d’Olonne. Une façade étroite et grisâtre, engoncée entre un immeuble et une supérette de quartier. Construite dans l’entre deux guerres, cette sablaise typique au style art déco avait déjà connu quelques transformations par le passé. Ses nouveaux propriétaires ont cependant su déceler en elle le potentiel pour en faire un belle résidence secondaire de centre-ville. « La demande était double » explique Jean-Baptiste Grelet, du cabinet de maîtrise d’œuvre Patrimoine et Architecture, « agrandir la superficie d’habitation et lui redonner son style originel. » Avec un challenge supplémentaire : réutiliser au maximum les éléments et matériaux d’origine. Ainsi, de 84 m2 la superficie d’habitation passera à 138 m2 grâce à une surélévation du bâti initial (création d’un 2e étage) et par la transformation de l’ancienne véranda. Le tout sur une parcelle de seulement 113 m2.

Le projet • Résidence secondaire • Superficie parcelle : 113 m2 • Superficie initiale du bâti : 84 m2 • Superficie après rénovation : 138 m2 • Nombre de chambres : 6 de 8,5 m2 à 11,5 m2 • Surélévation : ossature bois isolée par l’extérieure

© Patrimoine et Architecture

• Ouvertures mixtes alu / bois volets intérieurs

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 53


© Patrimoine et Architecture

La partie avant accueille un séjour lumineux donnant sur la rue. On remarque les anciens volets extérieurs recyclés en porte à galandage donnant accès aux commodités.

© Patrimoine et Architecture

© Patrimoine et Architecture

À l’arrière, la cuisine ouvre largement sur la cour par une magnifique verrière conçue spécialement pour le projet.

54 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Ĺ6,(%.-"(',6 -!'"*.Ĺ6E6

Dans la cour, grâce à la grande verrière, on distingue par transparence l’intégralité du rez-de-chaussée, jusqu’à la rue. Les pavés de la cour reprennent les teintes des murs enduits à pierres vues.

ESTHÉTIQUES

© Patrimoine et Architecture

Légère et aisée à mettre en œuvre, l’ossature bois a été privilégiée pour la surélévation. Isolée par l’extérieur, cette nouvelle partie a été réalisée en retrait de l’alignement de façade. Ce qui, en plus d’ajouter du cachet au site, évite la jonction directe de matériaux différents avec la partie existante. Côté ouvertures, l’ancienne porte de garage donnant sur la rue a été transformée en double porte d’entrée. Et l’ancienne entrée accueille désormais une fenêtre. Le tout dans le respect de l’esthétique de l’époque, avec la reprise du plein cintre de la fenêtre du rez-de-chaussée pour les ouvertures du nouvel étage. À l’arrière, l’ancienne véranda a été remplacée par une verrière de style contemporain, ouvrant toute la pièce principale à la lumière de la cour arrière. Une verrière qui c’est avérée être un véritable défi technique du fait de la particularité du site. Elle a nécessité la création d’un prototype, réalisé par le propriétaire lui même, professionnel du métier.

© Patrimoine et Architecture

La cuisine, contemporaine, répond par son coloris à la structure de la verrière. La grande hotte en verre et acier de l’ancienne pièce a été conservée et intégrée à la nouvelle cuisine.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 55


© Patrimoine et Architecture

L’escalier qui monte aux étages a été réalisé sur mesure par un artisan local. Sa rampe en bois et acier trouve l’équilibre entre tradition et modernité.

© Patrimoine et Architecture

© Patrimoine et Architecture

L’habitation comporte au total 6 chambres (3 par étage) d’une superficie allant de 8,5 m2 à 11,5 m2.

56 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Une paire des anciens volets a ĂŠtĂŠ recyclĂŠe en portes coulissantes intĂŠrieures.

.6('6., 6

Š Patrimoine et Architecture

DU RECYCLAGE Après redistribution des pièces existantes et ajout d’un niveau, la demeure dispose dÊsormais d’un bel espace de vie, accueillant au rez-de-chaussÊe le sÊjour, la salle à manger et la cuisine. Trois chambres et une salle de bain sont disponibles par Êtage. Un escalier de bois, rÊalisÊ sur mesure par un artisan local, fait le lien entre les niveaux. Une paire des anciens volets a ÊtÊ recyclÊe en portes coulissantes intÊrieures, les parquets d’origines ont ÊtÊ restaurÊs et l’ancienne hotte vitrÊe (au-dessus de l’espace cuisson) a ÊtÊ conservÊe et intÊgrÊe à la nouvelle cuisine. Les anciennes portes intÊrieures ont elles aussi ÊtÊ rÊnovÊes et ont retrouvÊ leur fonction d’origine dans les chambres. Les murs du rez-de-chaussÊe, côtÊ cour, ont ÊtÊ laissÊs à pierres vues, et dÊvoilent la brique des anciens conduits de cheminÊe. Le bÊton cirÊ du sol et la pose d’un poêle à bois design, ajoute une touche de contemporain et fait entrer cette demeure au charme des annÊes 30 dans le XXIe siècle.

Š Patrimoine et Architecture

Š Patrimoine et Architecture

Chaque Êtage dispose d’une salle d’eau ou d’une salle de bain.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 57


Rénovation et agrandissement : un projet réussi Envie d’agrandir votre maison, de la réaménager, la réagencer ou simplement de lui donner un petit coup de jeune ? Intervenant sur toute la Vendée, I-RENOV saura répondre à toutes vos demandes avec professionnalisme et réactivité. Vitrine de son savoirfaire, cette magnifique maison de vacances sablaise transformée en résidence principale : un véritable chef d’œuvre en matière de rénovation.

58 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Avant…


« Le résultat est vraiment bien. La maison terminée est telle qu’on l’avait imaginée au départ. Peut-être même encore mieux… ». Les clients sont aux anges. Transformer leur maison secondaire en habitation principale n’a pas été une mince affaire. Mais l’entreprise I-RENOV, chargée de la transformation et de l’agrandissement de cette maison des années 70, a su surmonter toutes les difficultés liées à l’existant pour faire de ce logement de vacances une résidence principale digne d’une maison d’architecte.

Une métamorphose en P R OF O N D EU R… Et pourtant, des difficultés, il y en avait. À commencer par le dévers du terrain, auquel les constructeurs ont dû pallier pour construire les extensions de chaque côté de la maison existante, sans risquer d’encaver la piscine déjà en place. Un vrai casse-tête. Mais les contraintes ont parfois aussi du bon. « Elles ont amené des discussions avec le chargé d’affaires et le conducteur de travaux qui nous ont permis d’aller plus loin et de faire encore mieux que ce qu’on avait imaginé au départ. » Initialement le rez-de-chaussée comportait deux chambres ainsi qu’un salon et une cuisine en « L ». Les cloisons des chambres ont été démolies pour bénéficier d’une grande pièce à vivre de plus de 70 m². Pour apporter plus de luminosité à cet espace, des ouvertures ont été agrandies offrant une belle lumière traversante est-ouest. Deux extensions ont été construites : une de 60 m² pour accueillir un espace nuit comportant une suite parentale, deux chambres et une salle d’eau et une autre en extérieur de 27 m² intégrant un porche, pour les nombreux repas en extérieur face à la piscine, et un atelier. Toiture, façades, isolation, chauffages… Tout a été fait ou refait dans un souci d’harmonie qui ne permet même plus de distinguer la maison de ses extensions. En passant de 105 à 165 m², cette maison a gagné non seulement en espace, mais aussi en lumière et, surtout, en confort.

Avant µ

Travaux µ

Après µ

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 59


Pour un rendu HARMONIE UX

Titulaire NF Habitat N° 85-10-MR00001-R1 – marque HQETM obtenue le 3/03/2010 - Siret N°522 913 144 R.C.S. La Roche sur Yon

Ce chantier est un projet global, qui fait sans doute partie des plus importants de la marque I-RENOV. Il fait appel aux deux activités de l’entreprise : la rénovation et l’agrandissement. Mais il va plus loin en termes d’aboutissement car, au-delà d’un relooking total de la maison et d’un agrandissement pour être en adéquation avec leur nouveau style de vie, les clients ont fait le choix de solliciter une entreprise spécialisée dans l’aménagement paysager pour la partie extérieure. Il est rare d’avoir des projets aussi aboutis. Soit les clients s’occupent de l’extérieur eux-mêmes soit il est fait dans un second temps. Ainsi, le rendu final est harmonieux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

RÉNOVATION

AGRANDISSEMENT Un interlocuteur

AVANT

unique pour l’étude et la réalisation de vos travaux APRES

%pQp¿FLH]G¶DLGHV¿QDQ%pQp¿FLH] ]G G¶¶D FLqUHVDYHFODFHUWL¿FDWLRQ RGE, Reconnu Garant de l’Environnement

60 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

02 51 20 14 14 www.irenov.fr


CONSTRUCTEUR de votre maison

sur-mesure

Titulaire NF HABITAT n° 85-03-0090 - marque HQE TM obtenue le 24.06.2003 3 - SIREN : 307 737 379 * Note attribuée par les clients de Groupe SATOV - maison SATOV Saint-Gill es-Croix-de-Vie C sur immodvisor.com

Nous faisons de votre rêve une réalité

www

satov.fr

02 51 26 91 91 Retrouvez-nous sur

* Brétignolles-sur-Mer - Challans - La Roche-sur-Yon Les Sables d’Olonne - Pornic - Saint-Gilles-Croix-de-Vie


L’audit énergétique : étape importante pour préparer sa rénovation Faire des travaux de rénovation énergétique reste en général le meilleur moyen de faire des économies d’énergie dans son logement. Mais faire ces travaux ne s’improvise pas et parfois les sollicitations commerciales et le flot d’informations contradictoires que l’on peut trouver sur internet, nous induisent en erreur. Voici, ci-dessous, deux exemples types d’une mauvaise gestion de la rénovation énergétique.

LE PREMIER M. et Mme Dupont ont été approchés et ont décidé de faire travailler une société leur proposant le remplacement de leur chaudière fuel qui commence à être vieillissante (13 ans) par une Pompe A Chaleur (PAC). Leur maison a été construite dans les années 70 et n’a jamais été rénovée. Ce remplacement de chaudière leur est proposé pour un prix très intéressant, grâce aux aides financières. Après quelques années, ils ne sont pas convaincus de l’intérêt d’avoir fait ce remplacement. Même si ce nouvel équipement ne leur est pas revenu cher, ils n’ont pas fait d’économies sur leur facture d’électricité. De plus, par grand froid, ils ont du mal à atteindre une température de confort suffisante. L’EXPLICATION Le remplacement uniquement de l’appareil de chauffage sans retravailler en amont l’isolation de la maison, n’a pas permis de permettre d’utiliser un équipement performant (PAC basse température) et le dimensionnement de la pompe n’a pas été fait correctement.

LE SECOND Mme Martin vit dans une ancienne maison avec des menuiseries relativement âgées (20 ans) mais déjà en double vitrage. Elle ressent pourtant beaucoup de froid au niveau de celles-ci et décide de les faire remplacer. Après plusieurs années, elle reconnait que le confort s’est amélioré mais s’étonne que ses factures n’ont pas vraiment baissé. Elle est déçue d’avoir appris un peu tard qu’elle ne serait pas aidée financièrement pour ses travaux. L’EXPLICATION Ce remplacement des menuiseries n’était qu’en 5e position au niveau des travaux qui lui apporteraient le plus d’économie d’énergie. De plus, à l’heure actuelle, les aides financières sont plus importantes lorsque les menuiseries que l’on remplace sont en simple vitrage et pour certaines aides les dossiers doivent être montés avant d’avoir signé les devis.

62 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Q U ’ E ST- C E Q U ’ U N AU D I T É N E R G É T I Q U E ? On pourrait comparer cet audit à une grande révision générale de votre habitation concernant tout ce qui touche sa performance énergétique (son isolation, ses menuiseries, ses équipements de chauffage & d’eau chaude, ses diverses consommations…). Il permet de savoir par où part la chaleur dans votre logement (toit, murs…) et combien (en %, en KWh, en euros…). Il permet également de quantifier vos différents besoins (chauffage, équipements électriques…). Finalement il sert à comprendre comment se répartit l’argent que vous dépensez pour vos factures énergétiques et vous aide à choisir des actions concrètes efficaces et rentables. L’audit est généralement accompagné de solutions de travaux avec une analyse des économies d’énergie qu’ils engendreraient. Enfin, il peut également comprendre une analyse financière prenant en compte un coût (théorique) des travaux engagés, les aides financières qui peuvent y être associées et le temps d’amortissement que cela représenterait.

ET COMMENT S E D É R O U L E -T ’ I L ? Pour un audit énergétique de base : il se déroule généralement en deux étapes, une première qui comprend la visite de l’auditeur profitant de ce temps pour récolter toutes les informations nécessaires à son étude. Pour se faire, compter une à trois heures (en fonction de la surface et complexité de l’habitation). L’auditeur profitera de ce temps également pour comprendre la façon dont vous utilisez votre habitat (le comportement influence les consommations) et connaître les éventuels projets, envies que vous auriez déjà. La deuxième étape est le travail au bureau qui consiste à réaliser la saisie sur logiciel, l’étude des résultats, la rédaction de préconisations pour ensuite consigner tout ceci dans un rapport. Celui-ci vous sera généralement envoyé par mail ou par courrier avec dans certains cas, un appel téléphonique pour vous expliquer le rapport. Une prestation de qualité prévoit la remise du rapport en main propre (ce qui impacte le prix de la prestation).

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 63


EST-CE OB LIGATOIR E ? Non, pour des maisons de particuliers il n’y a aucune obligation de réaliser un audit avant d’engager des travaux de rénovation mais il est fortement conseillé de le faire si l’on veut s’assurer d’engager les bons travaux et de connaître les solutions adaptées. Attention : il doit obligatoirement être proposé et voté pour les copropriétés de plus de 50 lots, équipées d’une installation de chauffage collectif et dont le permis de construire de l’immeuble a été déposé avant le 1er juin 2001 (article R134-14 à R134-18 du code de la construction).

QU I LES FAIT E T CO M B I E N ÇA COÛTE ? Idéalement, chercher un bureau d’étude reconnue RGE car il vous offre deux avantages : Premièrement, comme pour les travaux de rénovation, un bureau d’étude certifié RGE vous permettra de vous faire bénéficier d’une réduction de 30 % sur le montant de l’audit (sous forme de crédit d’impôts). Deuxièmement, ce sont des bureaux qui ont été formés et contrôlés pour obtenir leur certification et qui doivent respecter un protocole pour réaliser leur audit. Pour le prix, compter entre 500 et 1000 euros en fonction de la surface et de la complexité de votre habitation et des options proposées (analyse financière, suivi des consommations…). Pour trouver les structures proches de chez vous utilisez le répertoire du site faire.fr : https://www.faire.fr/trouvez-un-professionnel Attention : certaines sociétés peuvent vous proposer des audits à faibles coûts, voire gratuits. Méfiez-vous de ces audits qui ne sont généralement ni objectifs ni indépendants. Ils aboutissent généralement à un devis correspondant aux solutions que vous préconise l’audit. De plus, la rapidité à laquelle ils sont exécutés ne rassure pas quant à leur qualité.

PLUS D’INFORMATIONS

EN CO NCLUSIO N Comme la révision générale de notre voiture tous les 15000 km ou le bilan de santé fortement conseillé à partir d’un certain âge, l’audit énergétique est une étape nécessaire pour ceux et celles qui auraient des maisons de plus de 20 ans et qui désireraient faire une rénovation de leur logement. Il ne vous viendrait pas à l’idée de changer les roues de votre voiture si le problème vient de la boîte de vitesses. Et bien c’est la même réflexion que l’on peut avoir sur son habitation. Avant de s’engager sur des travaux coûteux, assurez-vous que ce sont les bons.

64 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

L’Espace Info Énergie est le service public d’information et de conseil sur l’énergie •Mail : eie85@eiepdl.fr •Téléphone : 02 51 08 82 27 •Adresse : 3 rue du Maréchal Juin 85000 La Roche-sur-Yon •Différents points de permanences sur la Vendée


www.info-energie-paysdelaloire.fr

CONSTRUIRE, RÉNOVER, FAIRE DES ÉCONOMIES Bénéficiez des conseils de l’Espace Info Energie. Posez vos questions par téléphone ou prenez rendez-vous :

02 51 08 82 27 un seul numéro en Vendée


Votre spécialiste de la cuisine en Vendée CONSEIL | CRÉATION | SUIVI DE CHANTIER

« Votre interlocuteur privilégié pour tous vos projets d’aménagement intérieur » 42, route des Sables - 85000 LA ROCHE-SUR-YON - 06 08 18 09 83 www.linstantcuisine.fr - linstantcuisine.leicht Du mardi au samedi de 14h30 à 19h00, et le matin sur rendez-vous uniquement.


Aménager sa

maison

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 67


© Yvan Pualic

R Déco Actuel, Rêve ouvert sur l’océan

© Yvan Pualic

Situé au troisième étage d’une résidence de la corniche de Saint-Hilaire-de-Riez, cet appartement secondaire a été totalement transformé par le studio R Déco afin de l’optimiser et de refléter l’esprit de ses propriétaires.

68 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


'6&°-&(+)!(,6 TOTA LE Quatre mois de travaux pour une mĂŠtamorphose totale ! Tout d’abord, une redistribution logique s’imposait en inversant la cuisine et la salle d’eau et en ouvrant le couloir sur le salon. RĂŠsultat : une meilleure circulation et la crĂŠation d’un nouvel espace ĂŠclairĂŠ par la baie vitrĂŠe (4,10 m) donnant sur l’ocĂŠan (offrant un tableau en perpĂŠtuelle ĂŠvolution selon les saisons). Puis la crĂŠation d’une chambre vue sur mer (avec dressing) permet d’accueillir les petits enfants des propriĂŠtaires. EnďŹ n, des choix judicieux ont ĂŠtĂŠ faits dans les prestations et la qualitĂŠ des matĂŠriaux utilisĂŠs.

Äš6(',66 C HO I X

La peinture utilisÊe est celle crÊÊe par R DÊco et portant sa propre marque. FabriquÊe en France, cette gamme de peinture propose des teintes subtiles Êvoquant la nature. Pour ce projet, il s’agit de celles prÊsentes sur les côtes sauvages de VendÊe.

Š Yvan Pualic

Les vitres sont dÊsormais autonettoyantes grâce à un traitement reposant sur la particularitÊ de l’hydrophilie et de la photocatalyse.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 69


© Yvan Pualic 70 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


-"¯+Ĺ66 ET MAT É R I AU X Au sol, un tissé en fibres minérales rappelle les mailles de filet. Produit facile d’entretien et idéal pour marcher pieds-nus. Le plafond en toile tendue (avec son éclairage intégré) a totalement transformé l’acoustique et l’atmosphère du lieu. Dessinée spécialement par R Déco la table, orientée vers la cuisine et le barbecue, promet de bons moments de convivialité, ainsi que la banquette créée sur mesure et dont la couleur vitaminée illumine l’espace.

© Yvan Pualic

Outre l’esthétique et la pratique, l’agence R Déco, travaille dans un souci de présentation de l’environnement, utilisant des techniques actuelles. Elle a prescrit l’installation d’une chaudière contrôlable par smartphone.

© Yvan Pualic

À l’écoute de ses clients, l’équipe R Déco répond toujours par des solutions conciliant harmonie, confort, dans un esprit d’habitation durable : Rappelons que le résultat présenté (cuisine comprise) est dû à des entreprises vendéennes dont le savoir-faire n’est plus à prouver.

94 rue du Marechal Joffre 85000 LA ROCHE-SUR-YON contact@relooking-deco-actuel.com 02 44 40 37 98

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 71


Poêles à bois ou à granulés ? le bon combustible…

Le poêle à bois LE NUMÉRO 1 Si la vente de foyers fermés et inserts s’est stabilisée, le marché des chaudières à bois a profité d’une forte croissance. Et que dire de celui du poêle à bois, qui a bénéficié d’une hausse de plus de 15 % ! Si le poêle à bois s’avère si populaire, c’est parce qu’il s’adapte aux besoins de chaque foyer. On en trouve à différents prix, fonctionnant avec des bûches ou des granulés et, parfois même, on peut bénéficier d’aides pour s’équiper.

Priorité AU X GRANULÉS Tandis que les bûches impliquent des contraintes de stockage, les granulés sont faciles à ranger chez soi, même dans un appartement. De plus, les rendements sont souvent très satisfaisants, et il n’est pas nécessaire de remplir constamment le réservoir. En bref, beaucoup apprécie le côté économique, pratique et simple d’utilisation des granulés !

*voir conditions en magasin

CHAUFFEZ-VOUS DESIGN SANS METTRE LE FEU À VOTRE BUDGET.

invicta.fr / deville.fr

POÊLES À BOIS POÊLES À GRANULÉS CHEMINÉES - INSERTS

INVICTA SHOP LA-ROCHE-SUR-YON 114 bis, rue Gutenberg - Route de Nantes 02 51 37 72 10 ®

72 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


POELES A BOIS POELES A GRANULES POELES A GAZ

BASILIA Corps en acier Noir, Gris ou Titane avec plateau en acier, céramique ou pierre ollaire.

à partir de

2 890 €* TTC (tva à 5,5 %)

* Voir conditions en magasin

Depuis plusieurs générations, sur le site de Trèves en Allemagne, l’entreprise familiale HASE conçoit, développe et fabrique des poêles d’une qualité exceptionnelle. En véritable travail d’orfèvre, notre compétence technique se retrouve dans les moindres détails. Notre indépendance, notre amour de l’artisanat, notre esprit d’innovation et de liberté signent notre volonté de développer nos compétences depuis 40 ans, pour votre plus grand plaisir !

La qualité HASE n’est plus un rêve !

Poêle à granulés MONTREAL

Poêle à gaz ZAFRA

Bois - Granulés - Gaz

HASE ZA du Pironnet 85120 La Châtaigneraie 02 51 69 67 33 contact@carredauphin.fr

HASE 14 rue Paul Bellamy 44000 Nantes 02 51 82 22 65 /

www.hase.fr


74 | H A B I T E R E N V E N D É E | N ° 1 2


Avec Pajot Chénéchaud… « La forme de l’eau » ou l’eau sous toutes ses formes ! Vasques, baignoires, douches, votre salle de bains se révèle être d’un esprit nouveau : pureté des lignes, douceur des formes, les ensembles conçus par Pajot Chénéchaud contribuent à transformer ce qui était hier une pièce banale en un lieu privilégié de vie et de bonheur.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 75


PARFAIT L’intimité de ces espaces, la préciosité du décor, le raffinement de la robinetterie créent une harmonie totale propice à la détente et aux rêves. Pajot Chénéchaud joue le parfait accord des techniques et de l’esthétique pour votre confort.

HALL D’EXPOSITION :                     2 rue Bernard Palissy Zone E.Leclerc Olonne-sur-Mer 85340 Les Sables d’Olonne

02 51 95 28 31 contact@pajotchenechaud.fr www.pajotchenechaud.fr

76 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


PAJOT CHÉNÉCHAUD

la Qualité des Produits et des Services depuis 1972 plomberie - chauffage - électricité - climatisation - ventilation - isolation énergies renouvelables - domotique salle de bains de “A à Z” maintenance piscine ramonage - entretien - dépannage OUVERT TOUTE L’ANNÉE 6 jours / 7 Hall d’exposition :                     2 rue Bernard Palissy - ZI Les Fruchardières 85340 Olonne-sur-Mer

Agence commerciale : 49 avenue des Sables 85440 Talmont-Saint-Hilaire

02 51 95 28 31

contact@pajotchenechaud.fr

www.pajotchenechaud.fr | N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 77


Le chauffage QU’IL ME FAUT avec Pajot Chénéchaud Choisir un chauffage, c’est faire le choix d’une énergie. Gaz, fioul, électricité, bois ? Énergies renouvelables ou encore système hybride combinant plusieurs énergies ? Les solutions sont multiples. Pour vous, Pajot Chénéchaud a sélectionné les produits les plus innovants et performants du marché.

Le chauffage à condensation VIESSMANN Avec une chaudière standard ou basse température, les fumées et la vapeur d’eau, issues de la combustion du gaz naturel, sont rejetées dans l’atmosphère au lieu d’être totalement exploitées. La chaudière à condensation Viessmann récupère ces fumées, les refroidit pour créer de la vapeur d’eau, et condense cette vapeur pour tirer profit de son énergie thermique.

78 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


6!.Ĵ 6*.f"%6&6.avec Pajot Chénéchaud Le chauffage de l’eau et de l’air avec ATLANTIC

Le chauffe-eau thermodynamique VIESSMANN

Avec les pompes à chaleur Atlantic, réalisez d’importantes économies d’énergie tout en respectant l’environnement. Vous utiliserez les calories gratuites contenues dans l’air extérieur pour chauffer ou rafraîchir votre logement et, au besoin, produire de l’eau chaude sanitaire grâce à la solution duo. Lors de son installation, n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier d’aides financières !

Respectueux de l’environnement, le chauffe-eau thermodynamique Viessmann, de fabrication 100% française, est idéal pour produire de l’eau chaude sanitaire à moindre frais. Composé d’un ballon sanitaire et d’une pompe à chaleur, il puise les calories naturellement présentes dans l’air. Installé dans un local de plus de 12 m2, il réduira le taux d’humidité de l’air. A l’extérieur, il pourra fonctionner jusqu’à -5°C, une résistance électrique prenant la relève à plus basse température.

Veillez sur votre maison avec NEST Du thermostat intelligent, qui contrôle chauffage et température de l’eau en fonction de vos habitudes, au détecteur de fumée, qui vous alerte et vous indique la nature du danger sur votre téléphone mobile, le système NEST prend soin de vous et de vos proches. NEST, c’est aussi la possibilité de gardez un œil sur votre maison 24h/24 et 7j/7, en extérieur (Nest Cam Outdoor) comme en intérieur (Nest Cam Indoor) en stockant jusqu’à 30 jours de vidéo dans le cloud.

Restez connecté avec la box ENERGEASY CONNECT de REXEL Interagissez avec votre domicile quel que soit l’endroit où vous vous trouvez. Volets roulants, éclairage, chauffage… De chez soi ou à distance, votre maison répond à toutes vos envies avec une tablette ou un smartphone.

Capteur de fumée

Nest Cam Outdoor

Thermostat Nest

Nest Cam Indoor

02 51 95 28 31 www.pajotchenechaud.fr contact@pajotchenechaud.fr Showroom à Olonne-sur-Mer (devant Leclerc) Ouvert toute l’année 6/7 Agence à Talmont-Saint-Hilaire

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 79


Shopping Habitat

Confort ...

01

,.+6&Ĺ.+ 02

01 - Fauteuil et canapé BONNIE – PIERRE PAULIN LIGNE ROSET – Tapis GAVRINIS 3 - Suspensions et liseuses laquées noir « AMI DE JEAN » 02 - Plateforme « PRADO » CINNA 160 x 160 cm + 2 coussins d’assise tissu ou cuir. BILLAUD DESIGN D’ESPACE – La Roche-sur-Yon Tél : 02 51 62 14 86

80 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Shopping Habitat 01

02

Rangements ...

.6Ļ°

01 - Bibliotheque « book and cook » ligne roset modulable laque et bois, L 128 cm x P 44 cm x H 195 cm 02 - Compositions / Bibliothèques « EVERYWHERE » - CINNA – Designer : Christian WERNER - Laque et bois. 03 - Table basse lowlands, acier oxyde bleuin, L : 80 x P : 80 x H : 33 cm, existe en epoxy blanc. BILLAUD DESIGN D’ESPACE – La Roche-sur-Yon Tél : 02 51 62 14 86

03 | N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 81


L’ACCESSIBILITÉ POUR TOUS ! SACHOT ASCENSEURS : faites confiance à une entreprise de proximité.

Équiper votre logement d’une solution vous permettant de passer aisément d’un étage à l’autre, et déplacer vos charges en toute tranquillité sans vous fatiguer, c’est possible avec SACHOT ASCENSEURS ! Venez comparez nos solutions dans notre salle d’exposition à La Chaize le Vicomte. SACHOT ASCENSEURS propose des solutions appropriées, quel que soit votre besoin en matière de maintien à domicile, grâce à une gamme complète de produits qui s’adapteront parfaitement à votre maison et à votre budget, et vous apporteront sécurité, confort, autonomie et sérénité.

20 ans

D ’E XPÉ RIE N CE Créée en 2000, SACHOT ASCENSEURS compte aujourd’hui 25 collaborateurs et est un spécialiste reconnu dans la Grand Ouest ! SACHOT ASCENSEURS, c’est une équipe d’experts, dynamique, qualifiée et réactive, permettant d’assurer dans les meilleurs délais tous types de services pour ses clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

82 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Ĺ66o6+ »

SACHOT ASCENSEURS • PROXIMITÉ : un artisan local, au plus proche de vous • DEVIS GRATUIT : un conseiller à votre écoute et disponible rapidement, pour une étude personnalisée de votre projet • CONFIANCE : la possibilité de voir des produits similaires à votre besoin, grâce à notre salle d’exposition et à nos clients • EXPERTISE : une équipe formée et performante, pour vous accompagner • DISPONIBILITÉ : une réactivité optimale, grâce à son service dépannage 7j/7 - 24h/24

16 rue Jacques Moindreau Z.I. La Folie Sud 85310 LA CHAIZE LE VICOMTE Tél. : 02 51 40 11 26 contact@sachot-ascenseurs.fr www.sachot-ascenseurs.fr

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 83


Fondée en 1970

Le poêle à pellets élégant avec double porte.

Isolation des plafonds Laine de roche ROCKWOOL ® + JETROCK La protection incendie Le sac de 20 Kg

• Foyer en fonte • Système Leonardo • Sorties des fumées Ø 8 cm : vers le haut, femelle - à l’arrière, mâle (Kit en option) • Programmation horaire hebdomadaire • Radiocommande.

Outillage Matériel électroportatif Grillage Jardinage Motoculture Appareils ménagers Chauffage Agriculture Elevage Bricolage…

EVIA EDILKAMIN

www.quincailleriedubocage.fr 85130 LA GAUBRETIÈRE - 02

51 66 67 68 • 85140 ESSARTS EN BOCAGE - 02 51 48 49 50

rts

Poêles - Cheminées - Inse

Z.I. La France (2x2 voies La Roche/Aizenay) - 85190 VENANSAULT Z.A. Route de La Roche - 85540 MOUTIERS-LES-MAUXFAITS

02 51 34 84 24 84 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

www.deco-styl-vendee.com


Aménager son

extérieur

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 85


M Paysage des jardins sur mesure Créée en 2005 par Alain Martineau, l’entreprise M Paysage est spécialisée dans la conception et la réalisation d’espaces paysagers privés. De l’étude au conseil d’entretien, l’entreprise met à votre disposition son expérience et ses valeurs, tant environnementales qu’humaines, pour la concrétisation de votre projet. Forte de 14 années d’expérience et d’une équipe de 19 salariés, M Paysage intervient dans la réalisation de jardins et d’espaces paysagers pour les particuliers, les entreprises, la promotion immobilière et l’hôtellerie de plein air. Attachée à des valeurs environnementales certaines, M Paysage conçoit ses jardins en tenant compte de l’existant, en répondant aux demandes esthétiques et décoratives de ses clients, et en adaptant ses solutions dans le respect de la nature.

86 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Au rythme

D E S PLANT E S La philosophie de M Paysage est d’adapter ses actions au rythme des plantes. « Nous ne faisons pas de la production, mais du jardin d’agrément. Nous respectons donc le rythme de la nature en travaillant correctement les sols et en plantant les bons végétaux au bon endroit au bon moment. » Une approche qui a pour effet de maximiser le résultat en diminuant la consommation d’eau pour l’arrosage. « Nous privilégions également la densité de végétation pour laisser le moins de place possible aux herbes indésirables. Nous n’avons donc pas besoin d’intrans chimiques ni d’engrais.» Et, en préconisant la juste dose de végétaux mellifères, M Paysage assure à votre jardin la présence d’insectes pollinisateurs, qui favoriseront l’essor de votre espace naturel sans sacrifier à son esthétique.

Plus que

D E S JARD INIE RS À son savoir-faire en terme de réalisation d’espaces paysagers, l’équipe de M Paysage peut intervenir dans les autres domaines de l’aménagement de vos extérieurs. L’entreprise propose notamment : • Des solutions d’arrosage automatique • La réalisation de murs d’eau, fontaines et bassins • La pose de clôtures et portails en différents matériaux (PVC, bois, aluminium, pierre, brande…) • La création de sols et d’allées en pavage, dallage, gravillons, béton poreux… • La mise en œuvre de murs et de toitures végétales • L’entretien, l’élagage et l’installation de robots de tonte

18 bis rue de la Camamine La Mothe-Achard 85150 LES ACHARDS 2 rue du Creux Jaune 85520 JARD-SUR-MER 02 51 38 18 41 m.paysage@wanadoo.fr www.paysagiste-olonne.com Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 18h00

M Paysage propose également l’installation de petits potagers ou d’arbres fruitiers, faciles d’accès et d’entretien.

Ĺ6/%.+, H U MAINE S M Paysage cultive également les valeurs humaines au sein de l’entreprise. Avec 3 personnels en permanence en formation au sein de son équipe, M Paysage garde l’humain au centre du dispositif. « Nous attachons la plus grande importance à l’acquisition des savoirs et à leur transmission. Echanger et partager favorise la mise en commun du savoir et des compétences, et aide à valoriser chacun dans l’entreprise. »

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 87


Sortez-moi d'ici Je veux une nouvelle

! vie

L’EMBALLAGE IMBRIQUÉ N’EST PAS REPÉRÉ PAR LES MACHINES,

DONC PAS RECYCLÉ


EcoTree : Valorisez les forêts françaises en devenant propriétaires d’arbres L’idée paraît si simple qu’on pourrait s’étonner que personne ne l’ait eue avant. Elle en a pourtant surpris plus d’un… Car il ne suffisait pas d’y penser. Encore fallait-il réussir à la mettre en œuvre. Après plus de deux ans de bataille juridique, EcoTree y est enfin parvenue. Cette start-up soucieuse de l’environnement propose en effet, depuis trois ans, d’acquérir un actif arbre.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 89


Une équation VERTUEUSE

ecotree 110 rue Charles Nungesser 29490 GUIPAVAS www.ecotree.fr

90 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Dans les faits, vous devenez propriétaire d’arbres naissants, qu’EcoTree plante et valorise jusqu’à leur maturité, puis vous en touchez le produit de la vente comme bois d’œuvre. « C’est une équation vertueuse entre les dimensions environnementales et économiques, explique Baudouin Vercken, l’un des fondateurs d’EcoTree. Non seulement vous participez au renouvellement et à la gestion des forêts, mais vous bénéficiez aussi d’un retour sur investissements, avec une valorisation moyenne des arbres de 2 % par an. » Pour les entreprises, c’est aussi un bon moyen de compenser son bilan carbone, de s’engager et de communiquer positivement, ou encore de fédérer le corps social…


'+6,Ě6%ij+Ě6 6'(%Ě,6 À LA FORÊT FRANÇAISE

La VendÊe, UN MARCHÉ PROMET TEUR

Pour Baudouin Vercken, Erwan Le MĂŠnĂŠ et Vianney de la Brosse, les trois fondateurs d’EcoTree, tout est parti d’un constat : celui que ÂŤ l’ÊcoresponsabilitĂŠ n’est pas assez rĂŠcompensĂŠe et valorisĂŠe en France, en particulier au niveau de l’entretien et de la gestion des forĂŞts Âť. En France, 75 % des forĂŞts sont privĂŠes et plus d’un million de propriĂŠtaires forestiers possèdent moins d’un hectare. DifďŹ cile dans ses conditions de mettre en place un dispositif efďŹ cace et satisfaisant pour tout le monde. En plus de permettre Ă tout un chacun de s’impliquer dans le renouvellement et la gestion durable des forĂŞts françaises, EcoTree s’engage ĂŠgalement Ă  lui redonner ses lettres de noblesses en plantant du bois de qualitĂŠ (chĂŞne notamment), dans le respect de la biodiversitĂŠ forestière. ÂŤ Nous partons du principe que la forĂŞt fait partie d’un patrimoine commun, que nous devons tous entretenir et respecter. Âť

HIMBAF> EXUHDXGÉƒÂŤWXGHVWHFKQLTXHVGXE¤WLPHQW

Depuis ses dĂŠbuts, en 2016, EcoTree a dĂŠjĂ plantĂŠ plus de 400 hectares en Bretagne, Ile de France, creuse et dĂŠbute son activitĂŠ ĂŠgalement en Bourgogne (Morvan). Mais l’entreprise qui pousse aussi vite que les arbres dont elle s’occupe ne compte pas s’arrĂŞter lĂ . Et La VendĂŠe semble une terre d’accueil prometteuse avec ses nombreuses entreprises et son dynamisme ĂŠconomique. ÂŤ Les entreprises ont un rĂ´le Ă  jouer sur le maintien et la restauration des forĂŞts qui reprĂŠsente un vĂŠritable enjeu de dĂŠveloppement du territoire. Il sufďŹ rait d’un ĂŠlan commun de quelques entreprises pour pouvoir mettre en place un nouveau projet forestier, oĂš tout le monde aurait Ă  y gagner. Âť

LmÂŽiaZg^GHNKKR 0+kn^LÂŽkZiabg;nmhg 1.*.)E^lLZ[e^l]Hehgg^

)/10*.,1)2

sn.optihome@gmail.com

* ÂĄmZg\aÂŽbmÂŽ]^eZbku:mm^lmZmbhg=I>uKM+)*+

www.testetancheitealair.com

")l]klj­Ydak­[]kl)YjZj]hdYfl­

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 91


Un jardin c’est quoi ?

Espace

Espace de vie

DÉT E NT E

E C O LO G I Q U E

Un prolongement de la maison pour les soirées estivales, apéritifs ou diners en terrasse. Un espace de détente, véritable lieu d’équilibre naturel pour soi-même. En ajoutant une petite cascade d’eau, beaucoup de fleurs et compositions jardinières, des meubles et décoration, vous pouvez transformer entièrement l’aspect de votre jardin. Un jardin dont les éléments sont rustiques (résistants aux vents, pluies, gelées). Les éléments sont locaux (terre, pierre, bois, du territoire le plus possible).

92 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Un espace de vie écologique et durable en se dirigeant vers le zéro phyto et zéro engrais « chimique ». Une baignade dans une eau claire à l’image d’un milieu naturel. Un vrai lieu de vie pour les hommes, les plantes qui apportent une sensation incomparable de se baigner dans une eau naturelle, non polluée. Combinez un coin compost où rien ne se perd. Les déchets de jardin (feuillage, légumes, fruits pourris…) seront utilisés pour le compostage, qui à son tour, sera utilisé pour l’amendement du sol de votre jardin !


Espace NOU RRICIE R

© Garon

© Garon

© Garon

Un espace nourricier avec ses fruits, ses légumes que l’on dispose d’un grand terrain ou d’un espace limité, il est toujours possible d’organiser un coin potager ou fruitier. Ceux-ci doivent bénéficier d’une situation ensoleillée, ainsi l’odeur des plantes, aromates, fruits vous engageront au repos.

Garon Paysage créateur de jardins

21, chemin de la Baraque 85200 Fontenay Le Comte

Tél. 02 51 69 16 05 accueil@ets-garon.fr

Baig Ba ignade nade na de & nat atur atur ur e

Bas Ba B asssin sin sin si i s - Pi Pisc ssci cciine cine nes ess na e natur ttu ur ue ellle ess

www. ww w.et etss--ga garo ron.fr ron n.fr n. fr ÉTUDE, DEVIS, CRÉATION DE TOUT TYPE DE JARDINS, 40 D’EXPÉRIENCES AU SERVICE DU PARTICULIER De la campagne à l’urbain, du classique au moderne, en restant au plus proche de la nature et de l’écologie

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 93


25 • 26 • 27 OCTOBRE

SALON

Maison 2019

CONSTRUCTION

AMÉNAGEMENT ÉQUIPEMENT DÉCORATION

ENTRÉE

e t i u t a Gr LES ATLANTES - Les Sables d’Olonne


Vous allez construire, rénover … ? Vous cherchez des partenaires de confiance… ? « Habiter en Vendée » vous propose dans cette rubrique « TOP PRO » des interlocuteurs compétents et efficaces. N’hésitez pas à les contacter afin de vous aider dans l’élaboration de votre projet. Les entreprises choisies sont réparties sur trois secteurs (littoral, bocage, Sud-Vendée) et signalées par catégories professionnelles.

SERRURERIE CHALLANDAISE S.N.

02 51 93 16 68

VERANDAS MENUISERIES ALU MENUISERIES PVC AUTOMATISME S PORTES DE GA

RAGE

PORTAILS DE

CLÔTURE

VOLETS ROUL

ANTS

VOLETS BATT ANTS STORES ET BA RÉNOVATION

NNES

ET NEUF

MIROITERIE TRAVAUX SU

R MESURE

Parc d’activités de la Bloire, 79 rue Gustave Eiffel - CHALLANS - www.serrureriechallandaise.com

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 95


NOS PARTENAIRES VOUS CONSEILLENT SUR…

%6%"ij(+% Noirmoutier Challans 2

Saint-Jean-de-Monts

La Mothe-Achard

Saint-Gilles-Croix-de-Vie 6

1

5

3

LITTORAL

4

Les Sables d’Olonne Talmont-Saint-Hilaire

La Tranche-Sur-Mer

1

EXTÉRIEUR

SHOWROOMS SQUARE Boulevard de la Vie - Belleville-sur-Vie BELLEVIGNY 52 Rue Eric Tabarly - Olonne-sur-Mer LES SABLES D’OLONNE 02 51 24 66 42

96 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

2

AGENCEMENT

ÊTRE BIEN CHEZ SOI, Cuisine, Salle de bain, Dressing ou Bureau… Noxi Agencement est là pour vous. Venez explorer les différentes pièces de vie de notre Magasin d’Usine aux Achards. 1 rue du pont rouge BP2, ZA Nord La Mothe Achard - 85150 LES ACHARDS contact@noxi-agencement.fr - 02 51 22 67 65


3

FINANCEMENT UN PROJET, UN FINANCEMENT… UN COURTIER ? LA MAISON DU CRÉDIT 52 av du Général de Gaulle 85100 LES SABLES D’OLONNE Tél. : 02 51 90 08 42

4

CONSTRUCTION

CONSTRUCTEUR DE VOTRE MAISON SUR-MESURE groupesatov.fr – www.satov.fr 02 51 26 91 91 St-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables d’Olonne, Brétignolles-sur-Mer, La Roche-sur-Yon, Challans et Pornic

5

AMÉNAGEMENT

PEINTURE - DÉCORATION

6

AMÉNAGEMENT Q

85100 Les Sables d’Olonne Tél. : 02 51 20 12 11

Q

85000 La Roche-sur-Yon Tél. : 02 51 05 24 24

Q

85300 Challans Tél. : 02 51 60 12 53

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 97


NOS PARTENAIRES VOUS CONSEILLENT SUR…

%6(  Nantes 4

6

Angers

Montaigu

3

Les Herbiers 1

2

5

BOCAGE

6 Pouzaugess

La Roche-sur-Yon

1

FINANCEMENT

2

EXTÉRIEUR

Agence Départementale d’Information sur le Logement et l’Énergie de la Vendée

OÙ SE RENSEIGNER ?

SHOWROOMS SQUARE

N’hésitez pas à nous appeler au 02.51.44.78.78 ou à consulter notre site www.adil85.org rubrique « Les aides locales » : aides à l’amélioration : Guide des aides des collectivités locales

Boulevard de la Vie - Belleville-sur-Vie BELLEVIGNY

98 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

52 Rue Eric Tabarly - Olonne-sur-Mer LES SABLES D’OLONNE 02 51 24 66 42


4

4

AMÉNAGEMENT

Osons l’originalité !

MAÎTRE D’ŒUVRE

Plans sur mesure

Maisons individuelles et ąƟŵĞŶƚƐ Dépôt de Permis de Construire ŚŝīƌĂŐĞĂƌƟƐĂŶƐůŽĐĂƵdž

Maître d’œuvre

^ƵŝǀŝĚĞĐŚĂŶƟĞƌ ŽŶƐĞŝůƐ&ĞŶŐ^ŚƵŝ



ǁǁǁ͘ŽĐŽŶĐĞƉƟŽŶ͘Ĩƌ

ϬϮϱϭϯϭϯϭϵϭ

 &ĂĐĞĂƵ͘>ĞĐůĞƌĐͲ>WK/Z^hZs/

Q

85100 Les Sables d’Olonne Tél. : 02 51 20 12 11

Q

85000 La Roche-sur-Yon Tél. : 02 51 05 24 24

Q

85300 Challans Tél. : 02 51 60 12 53

MENUISERIE - AGENCEMENT

www.guerin.bremaud.com MENUISERIE - AGENCEMENT - MAISONS BOIS ZA La Souchais 85500 BEAUREPAIRE Tél : 02 51 66 65 72 Mail : info@guerin-bremaud.com

SHOW-ROOM

6

AMÉNAGEMENT

ATELIER

5

2 Grand Rue Sainte-Blaise 85500 LES HERBIERS Tél : 02 51 61 56 61 Mail : showroom@guerin-bremaud.com | N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 99


NOS PARTENAIRES VOUS CONSEILLENT SUR…

le sud Vendée

SUD VENDÉE 1 2

Luçon

Fontenay-le-Compte

ÉNERGIE FINANCEMENT

le moteur de recherche pour bien trier ses déchets

9 41

Agence Départementale d’Information sur le Logement et l’Énergie de la Vendée

NOUVELLE VERSION + NOUVEAU DESIGN + RECHERCHE OPTIMISéE

SMARTPHONE & TABLETTE

OÙ SE RENSEIGNER ? N’hésitez pas à nous appeler au 02.51.44.78.78 ou à consulter notre site www.adil85.org rubrique « Les aides locales » : aides à l’amélioration : Guide des aides des collectivités locales

100 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Téléchargement gratuit

Google play Apple Store

A retrouver aussi sur trivalis.fr


1

AMÉNAGEMENT SACHOT ASCENSEURS

16 Rue Jacques Moindreau Z.I. La Folie Sud 85310 LA CHAIZE LE VICOMTE www.sachot-ascenseurs.fr www.facebook.com/ sachotascenseurs85

CONSTRUCTEUR

FAIRE CONSTRUIRE SA MAISON, ET NE RIEN PAYER PENDANT LES TRAVAUX C’EST UNIQUE ! 16 Place des Acacias 85400 LUÇON 49 Rue de la République 85200 FONTENAY-LE-COMTE

2

PAYSAGISTE ETUDE, DEVIS, CREATION DE TOUT TYPE DE JARDINS 21 chemin de la Baraque 85200 Fontenay-Le-Comte Tél. 02 51 69 16 05 accueil@ets-garon.fr

Garon Paysage créateur de jardins

ÉNERGIE

RÉNOVER, CONSTRUIRE, FAIRE DES ÉCONOMIES

LES CONSEILLERS répondent aux particuliers, par téléphone ou lors des permanences pour un accompagnement personnalisé.

Pour poser une question ou prendre rendez-vous, un seul numéro en Vendée

02 51 08 82 27

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 101


LA ROCHE SUR YON | PARC EXPO LES OUDAIRIES

SALON

HABITAT

ENTRÉE GRATUITE Crédit photo Adobe stock | Licences L1-1085570, L1-085571, L2-1085572, L3-1085573

&CO

29-30 NOV. & 1ER DÉC.

En présence de l’architecte d’intérieur

Stéphane MILLET

www.habitatetco.fr


Financer son

Ĝ+(#-

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 103


La Maison du Crédit Une solution simple pour gagner du temps… et de l’argent ! Se lancer dans un projet d’achat immobilier, de construction ou de rénovation, n’est jamais chose facile. Faire appel à La Maison du Crédit vous facilitera les démarches. Installée depuis plus de 13 ans aux Sables-d’Olonne et à La Roche-sur-Yon, La Maison du Crédit propose, sans frais ni honoraires, un accompagnement gratuit et personnalisé de tous vos projets immobiliers, de répondre également aux aléas de la vie (rachat de prêt, de soulte, divorce). Un partenaire professionnel et expérimenté, vous aidera à trouver les meilleures solutions de financement, et saura vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches. La Maison du Crédit se propose d’étudier en amont, le financement de votre futur projet. Pour que votre rêve devienne enfin réalité, tel que vous l’imaginez !

104 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


© Yvan Pualic

"&)%K6Ĵ"6E GRATUIT Encore trop souvent méconnu et entaché d’idées reçues, suscitant parfois la méfiance, le recours à une société de courtage offre pourtant bien des avantages. Face à un changement régulier des offres proposées par les banques et une évolution constante de la législation, il est difficile de connaitre la banque qui proposera les meilleures conditions lors de la réalisation de votre projet. Le courtier vous conseille également pour l’assurance de votre prêt immobilier. En effet, il étudiera différentes offres d’assurance avec des garanties équivalentes à celles proposées par la banque afin de diminuer le cout de votre crédit. « Le financement n’est pas notre seule mission, nous vous informons des différentes aides, notamment, le prêt à taux zéro, passeport accession, Eco-PTZ, prêt employeur… » précise Angélique Picard, responsable de La Maison du Crédit des Sables d’Olonne. Beaucoup pensent qu’ajouter un intermédiaire est synonyme de frais supplémentaires, ce qui n’est pas le cas à La Maison du Crédit. Depuis 13 ans, le concept de La Maison du Crédit reste inchangé : aucun frais de courtage n’est supporté par les clients. « Comme l’ensemble des courtiers en prêt immobilier, nous sommes commissionnés par la banque qui financera votre projet, la différence est que nous ne prenons pas d’honoraire clients » explique Angélique Picard. Forte de son expérience, La Maison du Crédit a su tisser un important réseau avec de nombreux partenaires bancaires, lui permettant ainsi, de négocier pour vous les meilleures conditions, notamment grâce à sa connaissance de la politique commerciale de chaque banque. « Nous avons plusieurs missions mais qu’un seul objectif, la satisfaction de nos clients. Ce qui explique, que nous travaillons principalement par recommandation » précise Angélique Picard. Force est de constater que l’expertise de La Maison du Crédit vous fera gagner du temps, économiser de l’argent et vous apportera la sérénité, ce qui n’a pas de prix…

LA MAISON DU CRÉDIT 52 av du Général de Gaulle 85100 LES SABLES D’OLONNE Tél. : 02 51 90 08 42 33 rue Salvador Allende 85000 LA ROCHE-SUR-YON Tél. : 02 51 41 44 81 www.lamaisonducredit.net

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 105


Des aides adaptĂŠes Ă chacun Lorsque l’on possède une maison ancienne et que l’on souhaite l’amĂŠliorer, lorsque l’on achète, Ă  tout âge, un bien dans l’ancien, se pose rapidement la question du coĂťt des travaux, notamment en terme de mise aux normes ĂŠnergĂŠtiques. Pour aider les propriĂŠtaires occupants, les jeunes accĂŠdants, les accĂŠdants sur le tard, Ă  trouver le bon ďŹ nancement, HATEIS Habitat conseille et accompagne tous ceux qui dĂŠsirent rĂŠnover leur logement.

HatĂŠis Habitat

Äš6(',6(',"%,6

LE C O N S E I L E T L’É C O U T E

D Ăˆ S LE D É BU T

La maison date du dĂŠbut des annĂŠes 70. Elle est un peu ÂŤ dĂŠfraichie Âť mais c’est le coup de cĹ“ur de ce couple de propriĂŠtaires. Famille recomposĂŠe, les Dubois se projettent dĂŠjĂ dans ce nouveau foyer, tout en mesurant l’ampleur de la tâche au niveau des travaux. ÂŤ Il y a les rĂŠnovations inhĂŠrentes Ă  une habitation de cet âge, mais nous devons aussi penser au confort et Ă  la consommation d’Ênergie. Âť. Des ouvertures Ă  changer, un sous-sol mal isolĂŠ et une chaudière au fuel qui, malgrĂŠ sa soliditĂŠ, a fait son temps‌ Le constat est clair. ÂŤ Nous nous sommes dit que tout ça allait rapidement faire grimper la facture Âť. Alors qu’ils sont dĂŠjĂ  sollicitĂŠs, voire assaillis, au tĂŠlĂŠphone par de nombreux organismes plus ou moins ofďŹ ciels, les Dubois dĂŠcident de conďŹ er leurs dĂŠmarches Ă  HATEIS Habitat. ÂŤ C’est une association agrĂŠĂŠe par l’Anah et d’autres institutions, qui intervient auprès des particuliers pour les accompagner dans leur projet personnel d’amĂŠlioration de l’habitat. Nous avons tout de suite ĂŠtĂŠ rassurĂŠs sur l’aide qu’elle pouvait nous apporter par la recherche des meilleurs ďŹ nancements au vu de notre situation et par le suivi de nos demandes Âť.

Pour des propriĂŠtaires qui ont dĂŠjĂ des travaux Ă  gĂŠrer, trouver les bons interlocuteurs pour accĂŠder aux aides peut sembler relever du parcours du combattant. Dès le premier contact, un Conseiller d’HATEIS Habitat nous a rassurĂŠs et a organisĂŠ une visite de notre logement aďŹ n de nous apporter les bonnes recommandations. ÂŤ Lors de cette visite, le Conseiller a ĂŠtudiĂŠ notre situation ďŹ nancière pour ne pas nous engager dans des travaux disproportionnĂŠs par rapport Ă  nos moyens, et nous a dit de ne pas commencer les travaux avant d’avoir l’accord des subventions. De plus, il nous a conďŹ rmĂŠ de privilĂŠgier des entreprises locales labellisĂŠes RGE, pour ĂŞtre ĂŠligibles au CrĂŠdit d’ImpĂ´ts et aux aides. Âť

106 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Le Conseiller d’HATEIS Habitat oriente ĂŠgalement les propriĂŠtaires dans le choix de certaines solutions techniques, auxquelles ils n’auraient pas pensĂŠ, comme par exemple, l’installation d’une ventilation mĂŠcanique aďŹ n de renouveler l’air dans le logement.


-",6"--6 S ’OC C UP E D E TOUT Une fois le projet dĂŠďŹ ni, les devis choisis, le Conseiller d’HATEIS Habitat ĂŠtablit aux Dubois un Plan de Financement prĂŠvisionnel de leurs subventions et dĂŠpose leur dossier auprès des divers organismes ďŹ nanceurs. ÂŤ Nous avions un peu peur d’y consacrer beaucoup de temps et d’Ênergie. LĂ encore, nous avons ĂŠtĂŠ rassurĂŠs. HATEIS Habitat prend les choses en mains ; ils se sont occupĂŠs de tout pour nos demandes de subventions. Un mois plus tard environ, nous avons eu nos accords et avons pu lancer le chantier. Âť. Les Dubois ont sollicitĂŠ une avance de subvention pour le dĂŠmarrage des travaux. ÂŤ Nous avons reçu le solde des aides une fois l’achèvement de nos travaux ; jusqu’aux dernières dĂŠmarches, HATEIS Habitat a ĂŠtĂŠ Ă  nos cĂ´tĂŠs ! Âť. Grâce Ă  l’assistance technique et administrative d’HATEIS Habitat, aujourd’hui, la famille DUBOIS proďŹ te pleinement de leur maison rĂŠnovĂŠe, une ÂŤ nouvelle maison Âť en quelque sorte. Les conseils et l’accompagnement d’HATEIS Habitat sont uniques pour chaque projet car il existe ÂŤ des aides adaptĂŠes Ă  chacun ! Âť.

EXEMPLE : TRAVAUX D’ECON OMIE D’EN ERGIE PropriÊtaire : Jeune accÊdant 25 ans – Revenus Très Modestes Maison : de 1974 Travaux : isolation des combles, isolation des murs par l’intÊrieur, changement de menuiseries, installation d’une VMC hygro B, remplacement de la chaudière fuel par une pompe à chaleur

Consommations ÊnergÊtiques (en Ênergie primaire) pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement Consommation conventionnelle : 306,5 kWhEP/m².an

Logement ĂŠconome ÂŻ50

Logement

51 Ă 90 137

91 Ă 150

Bilan des travaux : Passage de l’Êtiquette E à l’Êtiquette C

151 Ă 230 231 Ă  330

307 kWhEP/m2.an

331 Ă 450

Gain ĂŠnergĂŠtique rĂŠalisĂŠ

55 %

> 450

Logement ĂŠnergivore

COÛT DES TRAVAUX T TC

27 500 â‚Ź

Subvention Anah

10 000 â‚Ź

Subvention Anah HABITER MIEUX Subvention Conseil DĂŠpartemental 85

2 000 â‚Ź 250 â‚Ź

Subvention CommunautĂŠ de Communes

1 000 â‚Ź

Subvention RÊgion Pays de Loire – AREEP

4 000 â‚Ź

TOTAL SUBVENTIONS

17 250 â‚Ź

RESTE A CHARGE

10 250 â‚Ź

63 % de subventions

Subventions cumulables avec le CrÊdit d’Impôts

OÚ se renseigner ? HATÉIS Habitat 7 impasse Thalès 85000 La Roche-sur-Yon.

02 51 36 82 63 www.hateis.fr | N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 107


Le Financement Vous souhaitez construire ou rénover ? Sachez que différents prêts ou aides peuvent vous être octroyés : prêts à taux zéro pour la construction, Eco Prêt pour la rénovation, crédit d’impôt, aide de la Région, du Département ou des collectivités locales. Cette rubrique vous en dit plus.

Agence Départementale d’Information sur le Logement et l’Énergie de la Vendée

108 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


Acheter ou Construire AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un prêt sans intérêt aidé par l’Etat Les bénéficiaires Peuvent bénéficier du PTZ, en 2019, les primoaccédants (c’est-à-dire les personnes n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’émission de l’offre de prêt) dont les revenus ne dépassent pas un plafond variable en fonction du nombre de personnes destinées à occuper le logement et de sa localisation. La condition de primo-accession n’est pas exigée : • si l’un des occupants est titulaire d’une carte mobilité inclusion invalidité ou d’une carte invalidité ou s’il est bénéficiaire d’une allocation adulte handicapé ou d’éducation d’un enfant handicapé. • si l’emprunteur est victime d’une catastrophe ayant rendu définitivement inhabitable sa résidence principale.

Plafond de ressources revenu fiscal de référence N-2 Nombre Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C d’occupants 1 Personne 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 € 2 Personnes

51 800 €

42 000 €

37 800 €

33 600 €

3 Personnes

62 900 €

51 000 €

45 900 €

40 800 €

4 Personnes

74 000 €

60 000 €

54 000 €

48 000 €

5 Personnes

85 100 €

69 000 €

62 100 €

55 200 €

6 Personnes

96 200 €

78 000 €

70 200 €

62 400 €

7 Personnes 8 Personnes et plus

107 300 €

87 000 €

78 300 €

69 600 €

118 400 €

96 000 €

86 400 €

76 800 €

Quotité applicable au coût de l’opération

Les opérations ouvrant droit au PTZ Le bien devra être la résidence principale de l’emprunteur. Le PTZ peut être accordé pour : • acheter un terrain et construire, acquérir un logement neuf ou un logement dans lequel sont effectués des travaux conduisant à la production d’un logement neuf, • transformer ou acheter et transformer un local qui n’est pas à usage d’habitation en logement, • acheter et réhabiliter un logement ancien (en zone B2 ou C uniquement), à condition que le montant des travaux d’amélioration représente au moins 25 % du coût total de l’opération, • acheter un logement social existant sous certaines conditions ou réaliser une opération dans le cadre d’une location-accession, • financer l’acquisition de droits réels immobiliers dans le cadre d’un Bail réel solidaire. Conditions d’occupation du logement Le logement doit être la résidence principale de l’emprunteur pendant au moins six ans à compter du versement du prêt. A compter du 01/01/2020 le PTZ ne serait plus accordé en zones B2 et C, pour un logement neuf.

Nature de l’opération

Zone A et B1

Zone B2 et C

40%

20%

Non-éligible

40%

Logement neuf Logement ancien avec travaux

PTZ

Montant plafond du coût de l’opération

Nombre d’occupants

Zone A

Zone B1

Zone B2

Zone C

1 Personne

150 000 €

135 000 €

110 000 €

100 000 €

2 Personnes

210 000 €

189 000 €

154 000 €

140 000 €

3 Personnes

255 000 €

230 000 €

187 000 €

170 000 €

4 Personnes

300 000 €

270 000 €

220 000 €

200 000 €

5 Personnes et plus

345 000 €

311 000 €

253 000 €

230 000 €

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 109


Rénover VERT Eco Prêt à taux zéro Pour répondre aux objectifs du Grenelle de l’environnement, des mesures spécifiques de prévention des risques pour l’environnement sont prises pour les constructions existantes par le biais d’incitations financières et fiscales. En ce sens a été instauré par la loi de finances pour 2009 un Eco Prêt à taux zéro destiné à financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements achevés des logements achevés depuis au moins 2 ans à usage de résidence principale, sans condition de ressources de l’emprunteur. L’Eco Prêt, en application depuis le 1er avril 2009, s’achèvera le 31 décembre 2021. Il est délivré par les établissements de crédit ayant signé une convention avec l’Etat. Bénéficiaires de l’Eco Prêt Peuvent bénéficier d’un Eco Prêt, les personnes physiques propriétaires qu’elles soient bailleurs ou occupants, les syndicats de copropriétaires, les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés dont au moins un des associés est une personne physique. Conditions liées aux travaux Les travaux ne doivent pas avoir commencé avant l’émission de l’offre de prêt. Pour les offres de prêts émises à compter du 1er septembre 2014, le professionnel effectuant les travaux d’économie d’énergie devra disposer d’un signe de qualité « Reconnu Garant de l’Environnement ». Vous devez réaliser des travaux qui : • soit correspondent à au moins une action efficace d’amélioration de la performance énergétique. La condition de bouquet de travaux, qui était jusqu’alors nécessaire, est supprimée depuis le 1er mars 2019 ; • soit permettent d’améliorer la performance énergétique du logement ayant ouvert droit à l’aide du programme « Habiter mieux » de l’Anah • soit permettent d’atteindre une « performance énergétique globale » minimale du logement, calculée par un bureau d’études thermiques, selon la méthode Th-C-E ex*, qui dépend de la performance du logement avant travaux ; • soit constituent des travaux de réhabilitation de systèmes d’assainissement non collectifs par des dispositifs ne consommant pas d’énergie et respectant certains critères techniques.

• le coût de la dépose et de la mise en décharge des ouvrages, produits et équipements existants ; • les frais de maîtrise d’œuvre et des études relatives aux travaux ; • les frais de l’assurance maître d’ouvrage éventuellement souscrite par l’emprunteur ; • le coût des travaux induits, indissociablement liés aux travaux d’économie d’énergie. • le montant de l’Eco Prêt à taux zéro est égal au montant des dépenses éligibles, dans la limite des plafonds suivants : Montant maximal de l’Eco Prêt à taux zéro (20/08/2019) : • action seule : de 7 000 € à 10 000 € • bouquet de 2 travaux : 20 000 € • bouquet de 3 travaux : 30 000 € • performance énergétique globale : 30 000 € • assainissement non collectif : 10 000 € Délai de remboursement avant le 1er juillet 2019 Le montant emprunté peut être réduit sur demande de l’emprunteur. La durée de remboursement est de 10 ans. Elle est portée à 15 ans pour les travaux de rénovation les plus lourds (bouquet de trois actions ou plus, option « performance énergétique globale »). Elle peut être réduite jusqu’à un minimum de 3 ans.

L’Eco Prêt à taux zéro peut financer les dépenses suivantes • le coût de la fourniture et de la pose des équipements, produits et ouvrages nécessaires à la réalisation des travaux d’économie d’énergie ;

110 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Délai de remboursement après le 1er juillet 2019 La durée du remboursement ne peut pas dépasser 15 ans.


Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE) Qu’est-ce que le crédit d’impôt ? Il s’agit d’un dispositif fiscal permettant aux ménages de réduire leur impôt sur le revenu d’une partie des dépenses d’équipements occasionnées lors de travaux d’amélioration énergétique réalisés dans leur habitation principale, jusqu’au 31 décembre 2019. Les contribuables, qu’ils soient imposables ou non, peuvent bénéficier du crédit d’impôt. Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent est remboursé au ménage. Qui peut en bénéficier ? Pour bénéficier du crédit d’impôt, le demandeur doit être locataire, propriétaire-occupant, occupant à titre gratuit du logement faisant l’objet des travaux. Ce logement doit constituer sa résidence principale. Pour quel logement ? Le logement doit : • être une maison individuelle ou un appartement, • être achevé depuis plus de deux ans, • être situé sur le territoire national. Les matériaux et les équipements achetés doivent : • être fournis par l’entreprise qui effectue leur installation, • répondre à des exigences techniques précises pour être éligibles. Quels professionnels ? Depuis le 1er janvier 2015, les professionnels fournissant les équipements et effectuant leurs installations doivent être RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En cas de sous-traitance, l’entreprise effectuant les travaux doit bénéficier de la mention RGE. La facture doit être établie par l’entreprise donneuse d’ordre et non par le sous-traitant. Une visite sur site de l’entreprise sélectionnée est obligatoire avant établissement d’un devis. Dans le cas d’une entreprise soustraitante, la visite doit être réalisée par cette dernière. Taux du crédit d’impôt Le taux de 30 % est appliqué au montant de dépenses éligibles pour les équipements, matériaux et prestations listés dans l’article18 bis du CGI. Toutefois, pour certaines dépenses le taux diffère : •le taux de 15 % est appliqué au montant des dépenses éligibles

pour l’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées ; •le taux de 50 % est appliqué au coût de la main d’oeuvre pour la dépose d’une cuve à fioul pour les ménages sous les plafonds de ressources de l’Anah. Le montant des dépenses prises en compte est : • plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à l’imposition commune, avec une majoration de 400 € par personne à charge, • calculé sur le montant TTC des dépenses éligibles, déduction faite des aides et subventions reçues par ailleurs, • apprécié sur une période de 5 années consécutives. Le crédit d’impôt est cumulable : Avec l’Eco Prêt à taux zéro, les aides de l’ANAH, des collectivités territoriales… Quelles dépenses ? • Matériaux d’isolation thermique des parois opaques : murs, toiture et planchers des combles perdus, planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ; ainsi que la main d’œuvre ; • Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, en remplacement de simples vitrages ; • Chaudières à condensation, chaudières à micro-cogénération gaz sauf fioul ; • Equipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ou de pompes à chaleur autres que air/air ; • Chaudières ou équipements de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses ; • Equipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable ; • Appareils de régulation de chauffage, de programmation et matériaux de calorifugeage ; • Frais de main d’œuvre liés à la pose de l’échangeur souterrain des pompes à chaleur géothermiques ; • Réalisation d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) hors vente ou location du logement ; • Appareils permettant d’individualiser les frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire en immeuble collectif ; • Bornes de charge pour véhicule électrique…

TVA à taux réduit Les travaux de rénovation réalisés par une entreprise dans un logement ancien sont soumis au taux intermédiaire de 10 %, sous certaines conditions. Les travaux d’amélioration énergétique dans un logement ancien sont soumis au taux réduit de 5,5 %. Travaux concernés Les taux de la TVA applicables dépendent de la nature des travaux : • taux intermédiaire de 10 % : travaux d’amélioration ou d’entretien, • taux réduit de 5,5 % : travaux de rénovation énergétique (pose, installation et entretien de matériaux et équipements

d’économie d’énergie : chaudière à condensation, pompe à chaleur, isolation thermique, appareil de régulation de chauffage ou de production d’énergie renouvelable, etc. ; ce sont les travaux dont les caractéristiques techniques et les critères de performances minimales répondent à ceux définis pour le crédit d’impôt pour la transition énergétique). Dans les deux cas, les locaux doivent être : • achevés depuis plus de 2 ans au début des travaux, • affectés à l’habitation, que ce soit une résidence principale ou secondaire.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 111


Ĺ AIDES Les Subventions de l’ANAH Le Département de la Vendée apporte des aides à l’amélioration de l’habitat privé, au titre des crédits délégués de l’ANAH ainsi qu’au titre de ses crédits propres. Les subventions accordées aux propriétaires-occupants Elles sont accordées, sous conditions, aux propriétairesoccupants réalisant des travaux de réhabilitation et d’économie d’énergie. Êtes-vous éligible aux aides de l’ANAH ? Deux catégories de ménages sont éligibles aux aides de l’ANAH pour le financement des travaux : • Les ménages aux ressources « très modestes » • Les ménages aux ressources « modestes » La distinction permet de déterminer le taux maximal de subvention dont les ménages pourront bénéficier pour leur projet de travaux si leur dossier est accepté. Le montant des ressources à prendre en considération est la somme des revenus fiscaux de référence de l’année N-2 de toutes les personnes qui occupent le logement.

Exemple pour une demande de subvention faite en 2019, les revenus concernés sont ceux de 2017. Toutefois, l’on prend en compte les ressources de 2018 (N-1), si l’avis d’imposition correspondant est disponible. Plafonds de ressources* - province Nombre de personnes composant le ménage

Ménages aux ressources très modestes (€)

Ménages aux ressources modestes (€)

1

14 790

18 960

2

21 630

27 729

3

26 013

33 346

4

30 389

38 958

5

34 784

44 592

Par personne supplémentaire

+ 4 385

+ 5 617

* Plafonds applicables à compter du 1er janvier 2019.

112 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Quels sont les travaux subventionnables ? Les aides aux travaux s’articulent autour de deux grandes catégories : les projets de travaux lourds pour réhabiliter un logement indigne ou très dégradé, et les projets de travaux d’amélioration. Pour pouvoir bénéficier, le cas échéant, d’une aide de l’ANAH, votre projet doit s’insérer dans l’une de ces deux catégories. Projets de travaux lourds : Travaux d’une grande ampleur et d’un coût élevé, qui visent à résoudre une situation d’habitat indigne particulièrement grave ou de dégradation très importante. Les aides aux projets de travaux lourds pour réhabiliter un logement indigne ou très dégradé peuvent être sollicitées dans les cas suivants : Si le logement a fait l’objet d’un arrêté d’insalubrité ou de péril ; Si un rapport d’évaluation réalisé par un professionnel qualifié certifie l’existence d’une situation d’insalubrité ou de dégradation très importante. Le recours à un opérateur spécialisé capable de vous accompagner dans votre projet est indispensable. A noter également que, pour ce type de projet, l’ANAH exige la réalisation d’une évaluation énergétique : en effet, dans la plupart des cas, les travaux permettant de résoudre une situation d’habitat indigne ou très dégradé sont susceptibles de générer des économies d’énergie et de rendre le dossier éligible à l’aide complémentaire du programme Habiter Mieux. Projets de travaux d’amélioration : Ce sont les travaux dont l’ampleur et le coût ne permettent pas de les placer dans la catégorie des projets de travaux lourds. Ils incluent : • Les travaux pour la sécurité et la salubrité de l’habitat Ils doivent permettre de traiter l’insalubrité ou un péril d’ampleur limitée dont la résolution ne nécessite pas des travaux lourds, ou de répondre à une procédure liée à la mise en sécurité des équipements communs ou liée au risque saturnin. • Les travaux pour l’autonomie de la personne Ils doivent permettre d’adapter le logement et ses accès aux besoins spécifiques d’une personne en situation de handicap ou de perte d’autonomie liée au vieillissement. Le demandeur doit fournir : - un justificatif de handicap ou de perte d’autonomie : décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ou évaluation de la perte d’autonomie en Groupe iso-ressource (GIR) ;


aux travaux ci-dessus (travaux pour la sécurité et la salubrité de l’habitat, travaux pour l’autonomie de la personne, travaux de lutte contre la précarité énergétique) ne sont pas prioritaires et, sauf exceptions(1), ne donneront pas lieu à l’octroi d’une subvention.

- un document permettant de vérifier l’adéquation du projet à ses besoins réels : rapport d’ergothérapeute, diagnostic autonomie ou évaluation réalisée lors de la demande de Prestation de compensation du handicap (PCH). • Les travaux de lutte contre la précarité énergétique - « Habiter Mieux Sérénité » : il s’agit d’une aide financière accordée pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie permettant d’améliorer la performance énergétique du logement d’au moins 25 %. Ce gain énergétique permet également de bénéficier de l’aide « Habiter Mieux » de 1 600 € ou 2 000 €. Pour pouvoir bénéficier de l’aide, vous devez bénéficier de l’accompagnement d’un opérateur spécialisé. - « Habiter Mieux Agilité » : c’est une aide financière pour la réalisation d’un des trois types de travaux au choix : changement de chaudière ou de mode de chauffage, isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur, isolation des combles aménagés ou aménageables (isolation des rampants).

(1) Une aide pourra exceptionnellement être attribuée, dans certaines situations, aux propriétaires occupants de ressources très modestes. Cela peut concerner : - les travaux de mise en conformité des installations d’assainissement non-collectif (uniquement en cas d’octroi d’une aide de l’Agence de l’eau) ; - les travaux d’amélioration visant à résoudre une situation avérée d’habitat dégradé (rapport réalisé par un professionnel qualifié sur la base de la grille d’évaluation de la dégradation de l’habitat) ; - les travaux en parties communes de copropriété, notamment les copropriétés en difficulté. Les propriétaires occupants de ressources modestes ne sont éligibles pour d’autres travaux que dans le cas de travaux en parties communes réalisés dans le cadre d’un dispositif d’intervention programmée (« copropriété dégradée », Plan de sauvegarde).

• Précisions sur les autres travaux Les projets de travaux d’amélioration qui ne se rapportent pas

Quel montant de subvention pourrez-vous obtenir ? Projets de travaux lourds pour réhabiliter un logement indigne ou très dégradé Ménages aux ressources très modestes

Ménages aux ressources modestes

Prime complémentaire

60 %

60 %

Aide du programme « Habiter Mieux » lorsque le projet financé par l’ANAH génère un gain énergétique suffisant (25 %)

Ménages aux ressources très modestes

Ménages aux ressources modestes

Prime complémentaire

Travaux pour la sécurité et la salubrité de l’habitat

50 %

50 %

Travaux de lutte contre la précarité énergétique

50 %

35 %

Travaux pour l’autonomie de la personne

35 %

25 %

Plafond de travaux subventionnables 50 000 € HT Projets de travaux d’amélioration Plafond de travaux subventionnables 20 000 € HT

Aide du programme « Habiter Mieux » lorsque le projet financé par l’ANAH génère un gain énergétique suffisant (25 %)

x » de 10 % du montant Une aide « Habiter Mieu és, plafonnée à des travaux subventionn pant modeste) ou 1 600 € (propriétaire-occu pant très modeste) 2 000 € (propriétaire-occu t de la subvention peut venir en complémen étaires réalisant un de l’ANAH pour les propri ins 25 % dans leur gain énergétique d’au mo logement.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 113


Les aides des collectivités locales L’aide de la Région des Pays-de-la-Loire

3. Système de chauffage ou de production d’eau chaude, 4. Ventilation mécanique contrôlée.

Aide Régionale aux Économies d’Énergies pour les Particuliers Le Conseil Régional des Pays de la Loire octroie des subventions pour aider les propriétaires à réaliser des travaux d’économie d’énergie.

Plafonds de ressources Nombre de personnes pris en compte sur le dernier avis d’imposition

Revenu fiscal maximum du foyer

Bénéficiaires

1

14 790 €

Tout particulier ayant réalisé un audit thermique et énergétique et souhaitant réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique globale de sa résidence principale (< 200 m²) située sur le territoire régional des Pays de la Loire et ne dépassant pas le plafond de ressources ci-dessous.

2

21 630 €

3

26 013 €

4

30 389 €

5

34 784 €

Personne supplémentaire

+ 4 385 €

Montant de l’aide Il s’agit d’une subvention forfaitaire de 4 000 €. Travaux éligibles : Les travaux éligibles doivent permettre d’améliorer de 40 % la performance énergétique du logement et correspondre aux travaux préconisés par l’audit thermique et énergétique. Une subvention pourra être accordée au vu d’un bouquet de travaux comportant au moins deux types de travaux. Les travaux concernant une extension ou l’aménagement de locaux non utilisés comme habitation ne sont pas éligibles (ex : aménagement des combles, réhabilitation d’une grange…). Ils concernent les postes suivants : 1. Isolation du bâti : toiture, sous-sol, murs donnant sur l’extérieur, 2. Remplacement des fenêtres, des portes et des portes fenêtres donnant sur l’extérieur,

114 | HABITER EN VENDÉE | N° 12

Il s’agit du revenu fiscal de référence figurant sur le dernier avis d’imposition au moment du dépôt du dossier.

Les caractéristiques et performances des équipements et matériaux doivent répondre aux exigences du « crédit d’impôt » en vigueur. Les travaux permettant d’améliorer d’au moins 40 % la performance énergétique, doivent être réalisés par des professionnels disposant de la qualification « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). L’aide régionale est cumulable avec les dispositifs de l’Etat : crédit d’impôt et Eco Prêt à taux zéro sur des bouquets de travaux. Les travaux induits indissociables sont également éligibles (reprise d’électricité, plaquage…). Les travaux ne devront pas avoir été engagés avant autorisation.


Le Département de la Vendée Les aides du Département de la Vendée au titre de l’Habitat concernent la zone géographique couverte par la convention de délégation de compétence des aides à la pierre signée entre l’Etat et le Département de la Vendée, à savoir le Département à l’exception de la Roche-sur-Yon Agglomération. L’Eco-PASS Le Conseil Départemental a mis en place une aide financière pour les opérations d’acquisition suivies d’une amélioration énergétique, à la condition que la commune ou la communauté de communes du projet adhère au programme. L’Eco-PASS est une aide de 3 000 €, attribuée par la commune ou la communauté de communes du lieu d’implantation du logement à hauteur de 1 500 € minimum, et par le Département de Vendée à hauteur de 1 500 €. Plusieurs conditions sont nécessaires : • Les bénéficiaires devront répondre aux plafonds de ressources du Prêt à Taux Zéro et être primo-accédants (ne pas avoir été propriétaire dans les 2 dernières années), • L’acquisition-amélioration ne concerne que les logements construits avant le 1er janvier 1990 en vue de l’occuper à titre de résidence principale, • Les travaux d’amélioration énergétique devront atteindre un gain énergétique : - de 25 % pour les logements acquis avec une étiquette inférieure ou égale à D, - de 40 % pour les logements acquis avec une étiquette E à « sans étiquette » (cas par exemple d’une grange), • Les transformations d’usage permettant de transformer un bâti en logement sont éligibles, • Les travaux devront être réalisés par des professionnels. Le délai entre la date d’achat du bien et le premier contact avec l’ADILE, animateur de ce dispositif d’aide, ne doit pas être

supérieur à 6 mois. Les travaux de rénovation énergétique du logement ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande d’aide.

Certaines communes de Vendée C’est une aide forfaitaire de 1 500 € minimum accordée par certaines communes ou communautés de communes de Vendée versée sous les conditions : • d’être primo-accédant au sens du PTZ (ne pas avoir été propriétaire dans les 2 dernières années), • de répondre aux plafonds de ressources du PTZ, • de construire un logement neuf respectant la RT2012 en vue de l’occuper à titre de résidence principale sur le territoire communal.

Autres subventions des collectivités locales Les Collectivités locales apportent des aides aux particuliers. Grâce à l’enquête menée annuellement par l’ADILE, vous pouvez consulter les aides aux particuliers accordées par les communautés de communes en matière d’accession à la propriété, d’amélioration de l’habitat, de maîtrise des dépenses de l’énergie et d’adaptation des logements à la perte d’autonomie. Ces aides peuvent être cumulables avec les aides de l’ANAH, n’hésitez pas à nous appeler au 02.51.44.78.78 pour le vérifier ou consulter notre site internet à l’adresse suivante : www.adil85.org rubrique «Les aides locales »: aides à l’amélioration : Guide des aides des collectivités locales.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 115


'/Äš-"+6',6%f"&&("%"+6%(-" AVEC LE DISPOSITIF ÂŤ PINEL Âť OU ÂŤ DENORMANDIE Âť Le dispositif Pinel dâ&#x20AC;&#x2122;aide Ă lâ&#x20AC;&#x2122;investissement locatif intermĂŠdiaire, dit ÂŤ Pinel Âť, vise les opĂŠrations rĂŠalisĂŠes entre le 1 er septembre 2014 et le 31 dĂŠcembre 2021 Investissements concernĂŠs Peuvent bĂŠnĂŠďŹ cier de la rĂŠduction dâ&#x20AC;&#x2122;impĂ´t ÂŤ Pinel Âť : â&#x20AC;˘ les logements acquis neufs ou en lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat futur dâ&#x20AC;&#x2122;achèvement entre le 1er septembre 2014 et le 31 dĂŠcembre 2021 ; â&#x20AC;˘ les logements que le contribuable fait construire, faisant lâ&#x20AC;&#x2122;objet dâ&#x20AC;&#x2122;un dĂŠpĂ´t de demande de permis de construire entre le 1er septembre 2014 et le 31 dĂŠcembre 2021 ; â&#x20AC;˘ les logements acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 dĂŠcembre 2021 et qui font ou ont fait lâ&#x20AC;&#x2122;objet, entre ces mĂŞmes dates, de travaux concourant Ă  la production ou Ă  la livraison dâ&#x20AC;&#x2122;un immeuble neuf (la notion dâ&#x20AC;&#x2122;ÂŤ immeuble neuf Âť est celle retenue dans le rĂŠgime de la TVA immobilière) ; les logements, acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 dĂŠcembre 2021, ne satisfaisant pas aux conditions de dĂŠcence et faisant lâ&#x20AC;&#x2122;objet de travaux de rĂŠhabilitation entre ces mĂŞmes dates (rĂŠalisĂŠs soit par lâ&#x20AC;&#x2122;acquĂŠreur, soit par le vendeur) dĂŠďŹ nis par dĂŠcret (dĂŠcret du 30.1.02) permettant aux logements dâ&#x20AC;&#x2122;acquĂŠrir des performances techniques voisines de celles des logements neufs (arrĂŞtĂŠ du 19.12.03) ; â&#x20AC;˘ les locaux, acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 dĂŠcembre 2021, affectĂŠs Ă  un usage autre que lâ&#x20AC;&#x2122;habitation et qui font lâ&#x20AC;&#x2122;objet, entre ces mĂŞmes dates, de travaux de transformation en logement (rĂŠalisĂŠs soit par lâ&#x20AC;&#x2122;acquĂŠreur, soit par le vendeur). Lâ&#x20AC;&#x2122;achèvement du logement doit intervenir dans les trente mois qui suivent la date de signature de lâ&#x20AC;&#x2122;acte authentique dâ&#x20AC;&#x2122;acquisition, dans le cas dâ&#x20AC;&#x2122;un logement acquis en lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtat futur dâ&#x20AC;&#x2122;achèvement, ou la date de lâ&#x20AC;&#x2122;obtention du permis de construire, dans le cas dâ&#x20AC;&#x2122;un logement que le contribuable fait construire. Lâ&#x20AC;&#x2122;achèvement des travaux concourant Ă  la production dâ&#x20AC;&#x2122;un immeuble neuf, des travaux de rĂŠhabilitation ou des travaux de transformation doit intervenir au plus tard au 31 dĂŠcembre de la deuxième annĂŠe qui suit celle de lâ&#x20AC;&#x2122;acquisition du local ou du logement concernĂŠ. Entre lâ&#x20AC;&#x2122;achèvement des travaux et lâ&#x20AC;&#x2122;acquisition par le contribuable, le logement ne doit pas ĂŞtre utilisĂŠ ou occupĂŠ Ă  quelque titre que ce soit. Zonage La rĂŠduction dâ&#x20AC;&#x2122;impĂ´t est possible exclusivement aux logements situĂŠs dans des communes classĂŠes dans des zones gĂŠographiques se caractĂŠrisant par un dĂŠsĂŠquilibre important entre lâ&#x20AC;&#x2122;offre et la demande de logements entraĂŽnant des difďŹ cultĂŠs

116 | HABITER EN VENDĂ&#x2030;E | N° 12

dâ&#x20AC;&#x2122;accès au logement sur le parc locatif existant. Sont ainsi concernĂŠes les zones A bis, A et B1. Depuis le 1er janvier 2018, les opĂŠrations dâ&#x20AC;&#x2122;acquisition et de construction situĂŠes dans les communes classĂŠes zones B2 et C ne sont plus ĂŠligibles Ă la rĂŠduction ďŹ scale (elles pouvaient auparavant lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre sur agrĂŠment du prĂŠfet de rĂŠgion). Continuent cependant Ă  bĂŠnĂŠďŹ cier de la rĂŠduction les acquisitions de logements ayant fait lâ&#x20AC;&#x2122;objet dâ&#x20AC;&#x2122;un dĂŠpĂ´t de demande de permis de construire avant le 31 dĂŠcembre 2017, Ă  la condition que cette acquisition soit rĂŠalisĂŠe par le contribuable au plus tard le 31 dĂŠcembre 2018. Pour les logements que le contribuable fait construire comme une maison individuelle dans ces mĂŞmes zones, ils doivent avoir fait lâ&#x20AC;&#x2122;objet dâ&#x20AC;&#x2122;un dĂŠpĂ´t de demande de permis de construire avant le 31 dĂŠcembre 2017. En VendĂŠe, communes situĂŠes en zone : â&#x20AC;˘ B1 : Barbâtre, Château-dâ&#x20AC;&#x2122;Olonne, lâ&#x20AC;&#x2122;Epine, la GuĂŠrinière, Noirmoutier-en-lâ&#x20AC;&#x2122;Ile, Olonne-sur-Mer, les Sables-dâ&#x20AC;&#x2122;Olonne, SaintGilles-Croix-de-Vie. â&#x20AC;˘ B2 et C : Communes ayant obtenu un agrĂŠment : Aizenay, Challans, les Herbiers, Montaigu, Notre-Dame-de-Monts, le PoirĂŠ-sur-Vie, la Roche-sur-Yon, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Jeande-Monts. Conditions de location Le propriĂŠtaire bailleur sâ&#x20AC;&#x2122;engage sur option Ă  louer le logement pendant au moins six ou neuf ans. Lâ&#x20AC;&#x2122;option doit ĂŞtre exercĂŠe lors du dĂŠpĂ´t de la dĂŠclaration des revenus de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;achèvement de lâ&#x20AC;&#x2122;immeuble ou de son acquisition si elle est postĂŠrieure. Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;issue de la pĂŠriode dâ&#x20AC;&#x2122;engagement de location initiale de six ou neuf ans, le contribuable pourra la proroger pour une ou deux pĂŠriodes triennales, portant ainsi au maximum Ă  douze ans la durĂŠe de son engagement de location et le bĂŠnĂŠďŹ ce de la rĂŠduction dâ&#x20AC;&#x2122;impĂ´t. Le logement doit ĂŞtre louĂŠ nu Ă  usage dâ&#x20AC;&#x2122;habitation principale du locataire. Pour les investissements rĂŠalisĂŠs depuis le 1er janvier 2015, et contrairement au dispositif dâ&#x20AC;&#x2122;investissement locatif dit ÂŤ DuďŹ&#x201A;ot Âť, la location peut ĂŞtre consentie Ă  un ascendant ou Ă  un descendant du contribuable, tout en bĂŠnĂŠďŹ ciant de la rĂŠduction dâ&#x20AC;&#x2122;impĂ´t. La location est soumise au respect de plafonds de loyers et de ressources ďŹ xĂŠs par dĂŠcret.


Exemple pour l’acquisition d’un logement neuf de 30 m² plus un balcon de 4 m² situé en zone B1 Le plafond de loyer au m² pour un bail signé en 2019 sera de 12,08. Le coefficient multiplicateur calculé dans ce cas est de 1,25 (0,7 + 19/32). Cependant, cette valeur étant supérieure à 1,2, c’est cette dernière valeur qui est prise en compte pour le calcul du loyer plafond et non le coefficient issu du calcul (détail du calcul : 10,28 x 1,2 = 12,33) Plafond de ressources Pour les baux conclus en 2019, les ressources des locataires ne doivent pas dépasser en revenu fiscal de référence N-2 Composition du foyer locataires

Zone B1

Zone B2

Personne seule

31 165 €

28 049 €

Couple

41 618 €

37 456 €

Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge

50 049 €

45 044 €

Pers. seule ou couple ayant 2 pers. à charge

60 420 €

54 379 €

Pers. seule ou couple ayant 3 pers. à charge

71 078 €

63 970 €

Pers. seule ou couple ayant 4 pers. à charge

80 103 €

72 093 €

Majoration par personne à charge supplémentaire

+ 8 936 €

+ 8 041 €

Plafonds de loyers Les plafonds de loyer mensuel, pour les baux conclus en 2019 : la surface à prendre en compte est la surface habitable, augmentée de la moitié des annexes dans la limite de 8 m². Zone B1 : 10.28 €/m² Zone B2 (sur agrément) : 8.93 €/m² Ces plafonds varient en fonction de la surface du logement. Il est fait application d’un coefficient multiplicateur calculé selon la formule suivante, S étant la surface du logement : 0,7 + 19/S Le résultat ainsi obtenu est arrondi à la deuxième décimale la plus proche et ne peut excéder 1,2. Ce coefficient permet de tenir compte de la réalité du marché locatif, le loyer étant dégressif en fonction de la surface du logement.

Respect d’un certain niveau de performance énergétique La réduction d’impôt s’applique aux logements pour lesquels le contribuable justifie du respect d’un niveau de performance énergétique globale fixé par le décret du 29 décembre 2012 en fonction du type de logement concerné. Les logements acquis neufs ou construits par le contribuable doivent respecter la nouvelle réglementation thermique 2012 à partir du 1er janvier 2013 (ou obtenir un label « BBC 2005 » lorsque le permis de construire a été déposé avant le 1er janvier 2013). Pour les logements existants qui font ou ont fait l’objet de travaux permettant de les assimiler à des logements neufs, le niveau de performance énergétique exigé serait celui permettant l’obtention du label « haute performance énergétique, HPE rénovation » ou du label « bâtiment basse consommation énergétique rénovation, BBC rénovation 2009 » (arrêté du 29.9.09 relatif au contenu et aux conditions d’attribution de ces labels). Plafond de la réduction d’impôt Il est possible de bénéficier de la réduction d’impôt, au titre d’une même année d’imposition, pour l’acquisition, la construction ou la transformation de deux logements (contre un seul avec le dispositif Scellier), dans la limite d’un plafond par m² de surface habitable fixé à 5 500 € (décret du 29.12.12) et sans pouvoir dépasser 300 000 €. Le prix de revient, pour un logement acquis neuf ou en l’état futur d’achèvement, s’entend du prix d’acquisition majoré des frais afférents à l’acquisition : honoraires de notaire, commissions versées aux intermédiaires, taxe sur la valeur ajoutée, droits d’enregistrement le cas échéant et taxe de publicité foncière. En cas de travaux de transformation ou de réhabilitation, la réduction d’impôt est calculée sur le prix d’acquisition du local ou du logement augmenté du montant des travaux. Taux de la réduction d’impôt Le taux de réduction d’impôt est de 12 % pour un engagement de six ans, de 18 % pour un engagement de neuf ans et de 21 % pour un engagement de douze ans. Elle est accordée au titre de l’année d’achèvement du logement (ou des travaux de réhabilitation) ou de son acquisition si elle est postérieure et imputée sur l’impôt au titre de cette même année et chacune des cinq, huit ou onze années suivantes selon la durée de l’engagement de location (six, neuf ou douze ans). Si le montant de la réduction d’impôt excède l’impôt dû au titre d’une année d’imposition, le solde ne peut pas être imputé sur l’impôt sur le revenu des années suivantes. Enfin, le bailleur ne peut pas bénéficier d’une déduction spécifique à valoir sur les revenus bruts durant toute la période d’engagement de location. Limitation du dispositif dans les immeubles neufs d’au moins cinq logements Au sein d’un même immeuble neuf comportant au moins cinq logements, au moins 20 % des logements doivent être acquis sans pouvoir ouvrir droit au bénéfice de la réduction d’impôt.

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 117


Le dispositif « Denormandie » s’adresse aux propriétaires bailleurs qui : • achètent un bien à rénover dans un des centres-villes éligibles au dispositif ; • souhaitent mettre leur logement vide en location pendant 6, 9 ou 12 ans. Cette réduction d’impôt sur le revenu s’applique aussi bien aux contribuables fiscalement domiciliés en France au moment de l’investissement et qui font rénover leur bien, qu’à ceux qui achètent à un promoteur qui a fait rénover le bâtiment. Où est-il possible d’investir en « Denormandie »

• une amélioration de la performance énergétique du logement d’au moins 30 % OU • deux types au moins de travaux parmi les 5 suivants : changement de chaudière, isolation des combles, isolation des murs, changement de production d’eau chaude, isolation des fenêtres. Le plafond des dépenses pris en charge est de 300 000 €. Si le bien est acheté 400 000 € et que 100 000 euros de travaux sont effectués, la déduction s’appliquera sur 300 000 € non sur 500 000 €.

Le dispositif « Denormandie » est disponible dans les 222 villes du plan Action Cœur de Ville, et les communes ayant signé une opération de revitalisation du territoire. En Vendée sont éligibles les communes de la Roche-sur-Yon et Fontenay-le-Comte.

*Pratiquer des loyers plafonnés pour mettre sur le marché une offre de logements abordables, (idem dispositif PINEL). *Prendre des locataires ne dépassant pas un certain plafond de ressources (idem dispositif PINEL).

Comment bénéficier de la réduction d’impôt

Les avantages fiscaux

Trois conditions :

Les bailleurs bénéficient d’une réduction d’impôt calculée sur la totalité de l’opération, en fonction de la durée de la location : (idem dispositif PINEL). 6 ans : 12 % 9 ans : 18 % 12 ans : 21 %

*Faire des travaux à hauteur de 25 % du coût total de l’opération, soit pour l’achat d’un logement de 160 000 €, 40 000 € de travaux. Les travaux éligibles au dispositif correspondent à :

118 | HABITER EN VENDÉE | N° 12


"&"'.+6/(-+6+/'.6('"+ AVEC LE DISPOSITIF « LOUER ABORDABLE » Le dispositif « Louer abordable » permet aux propriétaires de louer leur logement à un niveau de loyer abordable, à des ménages modestes, en bénéficiant d’une déduction fiscale sur leurs revenus locatifs Plus le loyer pratiqué est abordable, et le logement situé dans une zone où il est difficile de se loger, plus la déduction fiscale est élevée : de 15 à 70 % pour une location « classique » et jusqu’à 85 % pour une location solidaire et sécurisée via une agence immobilière sociale ou une association agréée (intermédiation locative). Les logements concernés Les logements récents ou anciens, loués non meublés et affectés à la résidence principale du locataire ouvrent droit à cette déduction fiscale. La location ne peut pas être conclue avec un membre du foyer fiscal, un ascendant ou un descendant du contribuable ou une personne occupant déjà le logement, sauf à l’occasion du renouvellement du bail. Une convention avec l’ANAH Pour bénéficier du dispositif le propriétaire doit signer une convention avec l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Dans ce document, le propriétaire s’engage sur les modalités de location de son bien : niveau de loyer pratiqué et niveau de ressources du locataire selon les plafonds fixés par l’État en fonction de la localisation du logement. L’ANAH peut être amenée à retenir des plafonds de loyers inférieurs, selon le bien proposé et le marché local du logement. La convention est signée au minimum pour une durée de 6 ans sans travaux et pour une durée minimale de 9 ans lorsque le propriétaire bénéficie d’aides aux travaux. Le logement doit être loué pendant toute la durée de la convention. En cas de départ du locataire, le propriétaire remet en location son logement dans les mêmes conditions. Le dispositif est applicable à toutes les conventions conclues jusqu’au 31 décembre 2019. En résumé : les engagements du propriétaire • mettre en location ou continuer à louer votre bien pour la durée de la convention, c’est-à-dire au moins 6 ans (convention sans travaux) ou 9 ans (convention avec aides aux travaux) ; • ne pas dépasser le montant de loyer maximal fixé par l’ANAH ; • louer, en tant que résidence principale, à des personnes dont les ressources sont inférieures aux plafonds fixés nationalement ; • ne pas louer à des personnes de sa famille proche ; • remettre le bien en location en cas de départ du locataire pendant la période couverte par la convention.

Le zonage et l’avantage fiscal Le dispositif « Louer abordable » permet une déduction fiscale en fonction du niveau de loyers mais surtout des zones dans lesquelles se situent les logements : plus la zone est tendue, et donc l’effort consenti par le bailleur important, plus la déduction fiscale est importante. En fonction du secteur géographique et du niveau de loyer, la déduction s’élèvera de 15 % à 70 % des revenus bruts pour les logements mis en location dans le cadre d’une convention. Si le propriétaire choisit de louer son bien dans le cadre de l’intermédiation locative, c’est-à-dire de confier son bien à un tiers (une agence immobilière à vocation sociale ou un organisme agréé), en location ou en mandat de gestion, en vue d’une sous location ou location à des ménages en précarité, alors la déduction fiscale s’élèvera à 85 %, et ce quelle que soit la zone dans laquelle se trouve le logement. Cette démarche est avantageuse pour le propriétaire à plusieurs titres, car elle garantit le paiement du loyer conventionné et l’association gestionnaire prend en charge toutes les démarches administratives (recherche du locataire, paiement des loyers et des charges et entretien du bien).

OÙ SE RENSEIGNER ? Les Collectivités locales apportent des aides aux particuliers Grâce à l’enquête menée annuellement par l’ADILE, vous pouvez consulter les aides aux particuliers accordées par les communautés de communes en matière d’accession à la propriété, d’amélioration de l’habitat, de maîtrise des dépenses de l’énergie et d’adaptation des logements à la perte d’autonomie. Ces aides peuvent être cumulables avec les aides de l’ANAH, n’hésitez pas à nous appeler au 02.51.44.78.78 pour le vérifier ou consulter notre site internet à l’adresse suivante : www.adil85.org rubrique « Les aides locales » : aides à l’amélioration : Agence Départementale Guide des aides d’Information sur le Logement et l’Énergie des collectivités locales de la Vendée

| N° 12 | HABITER EN VENDÉE | 119


Cette XIIe édition d’Habiter en Vendée est le fruit de toute une équipe, celle du Groupe Offset 5 Édition. Miroir de notre savoir-faire, ces pages affichent le reflet de nos capacités à concevoir, rédiger, créer, imprimer, diffuser, bref COMMUNIQUER ! Fort de ses 160 collaborateurs engagés et de ses deux sites de production français, le Groupe Offset 5 Édition, accompagne aujourd’hui, PME, collectivités, institutions, grands groupes industriels, de l’émergence de l’idée à la concrétisation des projets.

Et vous…. ? À qui confiez-vous votre communication ?

www.offset5.com

L’AGENCE • L’IMPRIMERIE • LA RÉGIE • L’ÉVÈNEMENTIEL


TROUVÉ NOUS FINANCÉ NOUS ASSURÉ

NOUS

AVONS

AVONS

AVONS

RENDEZ-VOUS SUR :

ca-atlantique-vendee.fr

squarehabitat.fr

nexecur.fr

Trouver : SAS Square Habitat Atlantique Vendée au capital de 4 000 000 EUR, siège social 11 rue du Chemin Rouge, Bâtiment E, 44300 Nantes, 384121299 RCS Nantes, TVA FR 29 384 121 299, Carte professionnelle n° 867 TG délivrée par la Préfecture de Loire Atlantique, Caisse de garantie : CAMCA 65 rue de la Boëtie 75008 Paris, Filiale de Crédit Agricole Atlantique Vendée Participations (CAAVIP) elle-même filiale de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Atlantique Vendée (CRAV). Financer : sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par la Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Atlantique Vendée, votre prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées. Assurer : les contrats d’assurance dommages sont assurés par PACIFICA, S.A. au capital entièrement libéré de 281 415 225 EUR, entreprise régie par le Code des Assurances. Siège social : 8-10, boulevard de Vaugirard, 75724 Paris Cedex 15, 352 358 865 RCS Paris. Les événements garantis et les conditions figurent aux contrats. Le contrat de télésurveillance est proposé par NEXECUR Protection – Groupe Crédit Agricole. SAS au capital de 12 547 360 euros. Siège social : 13, rue de Belle Ile 72190 COULAINES. SIREN 799 869 342 RCS LE MANS. N° TVA FR 19 799869342. Agrément CNAPS AUT-072-2113-07-09-20140389180 «l’autorisation d’exercice ne confère aucune prérogative de puissance publique à l’entreprise ou aux personnes qui en bénéficient». Ces contrats sont distribués la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Atlantique Vendée, société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit, siège social : Nantes (Loire-Atlantique), La Garde, Route de Paris, identifiée sous le numéro 440 242 469 RCS Nantes, TVA FR 57 440 242 469, société de courtage d’assurance immatriculée auprès du Registre des intermédiaires en Assurance ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances) sous le n° 07 023 954. Edité par Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Atlantique Vendée – Communication – août 2019


reseau-expertis.fr

ϬϮരϱϯϴϴϬϵϯϰ

POUR VOUS APPORTER TOUJOURS PLUS D’EXPERTISE, DE PROXIMITÉ ET DE CONSEILS, RÉSEAU EXPERTIS 85 ÉVOLUE VERS UNE NOUVELLE IDENTITÉ

,QɦOWURPªWULHGXE£WLPHQW 'LDJQRVWLF GH3HUIRUPDQFHÉQHUJªWLTXH 4XDOLWªGŢ$LU,QWªULHXU $WWHVWDWLRQ57

un réseau régional d’experts à votre service

02 51 23 89 27

51 Rue des Nouettes 85180 LES SABLES-D’OLONNE contact@reseau-expertis.fr

Profile for Offset5

HABITER EN VENDEE - N°12  

Editions Offset 5

HABITER EN VENDEE - N°12  

Editions Offset 5

Profile for offset5