Issuu on Google+


Remerciements

En préambule à mon mémoire, je souhaite adresser ici tous mes remerciements aux personnes qui m'ont apporté leur soutien et leur aide contribuant au bon déroulement de mon stage. Tout d’abord, je tiens à remercier Monsieur Luc Martin, vice-président, pour m’avoir accepté au sein de son entreprise, ainsi que pour ses conseils avisés et sa grande disponibilité qui m’ont permis de réaliser ce stage de fin d’étude dans les meilleures conditions. Je remercie également tous les stagiaires avec qui j’ai passé de bons moments et l’ensemble de l’équipe de la CEGQ, Jean Saint-Michel,

Jean-François Morin et

Madame Liette Lefebvre, pour m’avoir conseillé tout au long de cette expérience. Enfin, je finirais par remercier tous les professeurs qui m’ont enseigné et conseillé durant cette année universitaire.

2


3


Résumé

J’ai décidé de réaliser mon stage à Montréal, dans la région de Québec, dans le but de découvrir un autre aspect du monde et d’avoir une expérience internationale. Découvrir une autre culture est une chose unique et enrichissante. Durant plusieurs mois, j’ai vécu une expérience nouvelle au sein de la Corporation des Entrepreneurs Généraux du Québec. Durant ce stage, j’occupais la fonction de responsable web, design audiovisuel, un poste à responsabilités et qui m’a apporté de nombreux points positifs. Tout au long de cette période, j’ai eu la chance de développer de multiples qualités dans le domaine du multimédia et de la communication visuelle. Grâce aux évènements de la corporation, j’ai aussi appris à m’organiser, à chercher des solutions aux problèmes rencontrés et mener à bien différents projets. Le but n’était pas seulement d’apprendre, j’ai également dû faire preuve de créativité afin d’innover et d’apporter une valeur ajoutée à notre travail/nos projets et ainsi améliorer la notoriété de la CEGQ.

4


I. Introduction Dans le cadre de la formation en Master 2 Ingénierie de la Création Multimédia et Direction Artistique de Projets, nous devions réaliser un stage pour valider notre semestre. J’ai donc décidé d’effectuer le mien à Montréal, dans la région de Québec. Le stage permet de nous présenter le fonctionnement d’une entreprise et de mettre en pratique tout ce que nous avons appris au cours de notre formation. L’objectif est de nous préparer à l’insertion professionnelle. On m’a proposé un stage à la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ) que j’ai aussitôt accepté. Mon choix s’est tourné vers cette entreprise car elle proposait des missions assez variées. En effet, j’étais chargé de contribuer au développement de sites Web avec le respect du cahier des charges, de mettre à jour le site, de faire des créations artistiques sur différents médias, de réfléchir à la conception d’infolettres (par courriel), de réaliser des bulletins hebdomadaires et enfin de filmer et réaliser des montages vidéos. Comme nous pouvons le constater, j’avais de nombreux objectifs et une très grande responsabilité puisque mes supérieurs me faisaient entièrement confiance en ce qui concerne mes créations. Ces différentes tâches m’ont permis d’avoir un aperçu concret de ce secteur au sein du monde professionnel. Le seul point négatif réside dans le fait que l’entreprise ne possède pas de professionnel ou de référents confirmés dans le domaine du web pour me conseiller. Je devais gérer toutes ces tâches seul et palier aux problèmes rencontrés avec l’aide de mon équipe. De plus, il m’arrivait fréquemment d’avoir plusieurs projets simultanément, de ce fait il y avait des ordres de priorités à respecter et j’étais parfois dans l’attente d’informations complémentaires pour pouvoir poursuivre mon travail. Dans un premier temps, j’exposerai les différentes missions et activités de la CEGQ, dans un second temps je présenterai mon étude liée à la problématique. Dans une troisième partie je distinguerai les différentes réalisations effectuées et les solutions apportées à la problématique. Enfin, dans la dernière partie, je définirai la méthodologie employée et je ferai par la suite un bilan personnel de mon expérience.

5


II. Présentation de l’entreprise

Ce chapitre a pour objectif de présenter et comprendre l’environnement dans lequel s’est déroulé mon stage de cinq mois au sein de la CEGQ en tant que responsable de projet web, design et audiovisuel. Dans la première partie, nous nous intéresserons à deux aspects: •

L’environnement externe : l’industrie de la construction du Québec

L’environnement interne : présentation de la Corporation des Entrepreneurs

Généraux du Québec. La seconde partie présentera mon poste au sein de la CEGQ

6


1. Etude de l’environnement a. L’industrie de la construction Dans un premier temps, il est primordial, de se renseigner sur le secteur d’activité dans lequel on travail. Le monde de la construction au Québec suit des règles strictes.  Contexte L’industrie de la construction est un domaine d’activité engendrant plusieurs milliards de dollars d'investissement.  Quelques Chiffres 1 -

Investissements annuels de 41 milliards de dollars canadiens, soit 11 % du PIB québécois

-

Une masse salariale de 4.4 milliards de dollars canadiens

-

215 emplois directs créés en moyenne par mois, soit 1 emploi sur 20 au Québec

-

85 % des entreprises ont moins de 5 salariés

 Entreprises du secteur selon la CCQ - Entrepreneurs généraux : ils s’occupent de la responsabilité de la concrétisation d'un projet. - Entrepreneurs spécialisés : ils œuvrent comme sous-traitants dans la réalisation de constructions nouvelles, mais agissent aussi souvent directement auprès des propriétaires d’immeuble (réparation, rénovation). Nous pouvons distinguer trois en ce qui concerne le marché de la construction québécois. Ils ne travaillent pas de la même manière et utilisent des matériaux différents. 1

http://www.ccq.org/

7


. o Le marché de la construction résidentielle (42 % du volume d’affaires) o Le marché de la construction institutionnelle, commerciale et industrielle (38 %) o Le marché de la construction de projets de génie civil (20 %)

b. Un modèle unique Le domaine de la construction comporte des caractéristiques particulières. La réglementation au sujet des relations du travail dans la construction est unique et possède ses propres conditions de travail. L’industrie de la construction ne dépend pas du Code du travail tels les autres secteurs. De plus, ce secteur privilégie clairement les groupes syndicaux. Il existe quatre associations patronales pour la négociation des conventions collectives : - Association de la construction du Québec (ACQ) - Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) - Association des entrepreneurs en construction du Québec (AECQ) - Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ)

Ce secteur tend à pencher vers un pluralisme syndical et oblige les salariés à rejoindre l’une des associations syndicales suivantes 2: - Fédération des travailleurs du Québec, - Conseil provincial du Québec des métiers de la construction – International, 2

http://www.ccq.org/

8


- Syndicat québécois de la construction - Centrale des syndicats démocratiques - Confédération des syndicats nationaux, Il existe alors un grand nombre de conflits juridiques dans ce milieu.

c. La concurrence Il existe un très grand nombre d’intervenants québécois dans le secteur de la construction. Quelques exemples :  AECQ (Association des entrepreneurs en construction du Québec) L’Association des entrepreneurs en construction du Québec (AECQ) est un organisme sans but lucratif qui regroupe tous les employeurs de l'industrie de la construction qui effectuent des travaux assujettis à la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction. 3  ASP Construction L'ASP Construction a pour objet, grâce à ses formations, d’améliorer les conditions de travail sur les chantiers.  BSDQ (Bureau des Soumissions déposées du Québec) Le BSDQ a pour rôle de recevoir et acheminer des soumissions d’entrepreneurs spécialisés dans l’industrie de la construction, qui œuvrent sur le territoire québécois, afin de permettre aux entrepreneurs généraux et spécialisés, et ultimement aux propriétaires, de bénéficier des bienfaits d’une saine concurrence par l’application d’un Code de soumissions. 4

3 4

http://fissurestech.ca/accreditation-RBQ-AECQ-APCHQ-CWB.html http://www.bsdq.org/Accueil/affichage.asp?langue=1&B=11

9


 CCQ (Commission de la construction du Québec)5 La Commission de la construction du Québec est responsable de l'application de la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction qui encadre cette industrie. La CCQ a pour rôles : d’assurer le respect des conventions collectives sectorielles de la main-d'œuvre de l'industrie de la construction soumise à la Loi R-20 et de la réglementation afférente; de lutter contre le travail non déclaré favorisant ainsi une concurrence loyale entre les entrepreneurs de la construction; de créer et maintenir un niveau de compétence élevé de la main-d'œuvre; et de faciliter l'adéquation entre l'offre et la demande de main-d'œuvre.  CSST (Commission de la santé et de la sécurité du travail) La CSST est l'organisme auquel le gouvernement du Québec a confié l'administration du régime de santé et de sécurité du travail.  RBQ (Régie du Bâtiment du Québec) Selon la Loi sur le bâtiment, la mission de la Régie du bâtiment du Québec est " d'assurer la qualité des travaux de construction et la sécurité des personnes qui accèdent à un bâtiment ou à un équipement destiné à l'usage du public ou qui utilisent une installation non rattachée à un bâtiment "6.

5 6

http://www.formulaire.gouv.qc.ca/cgi/affiche_doc.cgi?dossier=4319&table=0 http://www.rbq.gouv.qc.ca/dirCorporatif/aPropos/index.asp

10


2. La CEGQ La CEGQ est un organisme privé à but non lucratif destiné à la défense des intérêts des entrepreneurs généraux en bâtiment du Québec. Cette corporation est dirigée par un conseil d’Administration représenté par des chefs d’entreprise du secteur. 

Historique7

Il y a 11 ans, en 1996, la CEGQ naît du besoin des entrepreneurs généraux de défendre leurs intérêts au BSDQ. Ils ont donc pris en main leur destinée en fondant une association vouée exclusivement à la défense des intérêts collectifs des entrepreneurs généraux qui œuvrent dans le secteur ICI (industriel, commercial et institutionnel). Depuis, la CEGQ intervient dans les grands dossiers, participe aux débats de l’industrie et s’avère maintenant être un interlocuteur incontournable dans l’industrie de la construction au Québec. 

Mission

La mission de la CEGQ se définit en trois points :

7

http://www.cegq.com/

11


La CEGQ est le seul organisme voué exclusivement à la défense des intérêts collectifs et des droits des entrepreneurs généraux, œuvrant principalement dans le secteur ICI (industriel, commercial et institutionnel). Lieu de rencontres et d’échanges pour les entrepreneurs, la CEGQ se distingue par sa vision patronale éclairée, de même que par son discours entièrement ciblé sur les problématiques affectant directement les intérêts patronaux de ses membres. La CEGQ ne vivant d’aucun subside ou mandat gouvernemental, conserve son entière indépendance face aux instances politiques et possède par le fait même toute la latitude nécessaire pour défendre énergiquement le dossier prioritaire de l’allégement réglementaire dans l’industrie de la construction. La mission de la CEGQ consiste également à promouvoir activement le rôle déterminant que joue l’entrepreneur général dans le bon fonctionnement de l’industrie de la construction. Par ailleurs, la CEGQ estime qu’étant donné l’ampleur de leurs obligations, les entrepreneurs généraux doivent exercer une influence proportionnelle à l'importance de leur rôle. À cet égard, la CEGQ leur assure une représentation constante et un soutien à toutes les tribunes pertinentes pour faire valoir leur point de vue.

Objectifs Les principaux objectifs de la CEGQ sont les suivants : 

PROMOUVOIR le rôle et l’expertise de l’entrepreneur général, en faisant reconnaître l'importance de son mandat, l'ampleur de ses obligations et en faisant valoir l’étendue de sa compétence professionnelle.

RENFORCER la présence des entrepreneurs généraux au sein des différentes instances de l'industrie.

PUBLICISER auprès des donneurs d'ouvrage, les avantages importants qu’ils retirent en confiant leurs travaux de construction à l’expertise des entrepreneurs généraux.

AMÉLIORER les conditions contractuelles des entrepreneurs généraux en exerçant une influence sur l’environnement économique.

12


ASSISTER les entrepreneurs généraux dans la gestion de leur entreprise en proposant une gamme d’outils et de services performants et novateurs.

FAVORISER les échanges et le transfert d'expertises pour assurer la croissance des entreprises, en devenant un point de rencontres et d’échanges.

ENCOURAGER et SOUTENIR énergiquement les entrepreneurs généraux dans leurs démarches visant à optimiser les standards de qualité.

AMÉLIORER les compétences des entrepreneurs généraux en leur offrant des cours de FORMATION adaptée aux règles de l’industrie.

INFORMER les membres de la CEGQ des nouvelles technologies à leur disposition.

SENSIBILISER les membres à l'existence de nouvelles opportunités d'affaires.

 Marché La Cegq dispose de deux types de membres : - Entrepreneurs généraux (170 membres) : l’activité principale se situe dans les secteurs Industriel, Commercial et Institutionnel. Ces entreprises sont qualifiées de MEMBRES CORPORATIFS. - Entreprises associées (80 membres) : Ce sont des entreprises offrant des produits et/ou services aux entrepreneurs généraux. Voici les principaux secteurs d’activité représentés par ces membres : Cabinets d’avocat, logiciels de comptabilité et de gestion, assureurs, courtiers d’assurances et cautionnements, cimentiers, cabinets de formation, services financiers etc. La CEGQ fait également affaire avec différents partenaires (CCQ, RBQ, Petro Canada, etc.) et professionnels du secteur (ingénieurs, architectes, etc.). Ces entreprises ne sont

13


pas membres car ce sont pour la plupart des organismes publics qui n’ont pas d’intérêt à payer une cotisation dans chacune des associations.

Adresse complète de l’entreprise : Corporation des Entrepreneurs Généraux du Québec 6800, boulevard Pie-IX, Montréal (Québec) H1X 2C8 Tél.: (514) 325-8454 Sans frais: 1 877 425 8454 Téléc.: (514) 325-0612 Courriel: cegq@cegq.com Site Web: www.cegq.com

14


3. Organigramme de l’entreprise

15


4. Effectif permanent et leurs fonctions  Président : Gilles Brassard

 Vice-président exécutif : Luc Martin Il dirige la corporation et toutes les décisions passent par lui. Il est le représentant moral et juridique de la CEGQ.  Directeur marketing: Jean Saint-michel Il met en place et fournit au vice-président les grandes lignes de la stratégie commerciale de l'entreprise. Il analyse le marché par rapport aux besoins et attentes des membres. Il doit toujours être au courant et suivre l'évolution du marché. Il cherche également à faire adhérer le plus de sociétés possibles à la CEGQ.  Coordonnateur aux activités et événements: Jean-François Morin Le coordonnateur aux activités et événements a pour fonctions de : préparer, arranger et coordonner aux mieux les activités des événements à venir (golf, congrès, émissions).  Comptable : Liette Lefebvre Sa mission au sein de la CEGQ est de vérifier les comptes de l'entreprise c'est à dire les dépenses et les entrées d'argent. Elle s’occupe aussi de l’accueil des clients, mais également de réceptionner le courrier, le classer et le transmettre aux personnes concernés.

Pour résumer : Luc Martin s’occupe de gérer la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec, il est le représentant de la société.

16


Jean St Michel, quant à lui, s’occupe d’entretenir les relations entre les membres et la CEGQ, il cherche également à recruter de nouveaux membres. Jean-François Morin est en charge de l’organisation des évènements prévus par la CEGQ. Liette Lefebvre gère le côté administratif et la comptabilité de la société. L’entreprise possède aussi plusieurs stagiaires venant principalement de France.

5. Les activités de l’entreprise La CEGQ organise plusieurs évènements tout au long de l’année

Le congrès annuel est organisé chaque année dans un lieu différent et dure trois jours. C’est le plus important évènement de la corporation. Les invités participent aux activités divisées en plusieurs ateliers. Tout se passe au sein même de l’hôtel. Un prix est également décerné aux meilleurs entrepreneurs. Cette année, il s’est déroulé dans l’hôtel 5 étoiles Fairmont Le Reine Elizabeth à Montréal.

17


 Un tournoi de golf est également organisé après les vacances d’été, généralement pendant le mois de septembre. Les membres de l’organisme sont des passionnés de ce sport. Ce tournoi rassemble environ trois cents personnes chaque année. Cette année était la 14ème édition. Il dure toute une journée et il est organisé en équipes. En fin de journée pendant le diner une récompense est alors remise aux différents vainqueurs. Le billet de réservation

 Le salon SIBAC

Ce salon international permet aux entrepreneurs de présenter leurs nouvelles techniques et leurs nouveaux matériaux sur différents stands. C’est une occasion d’échanger sur les innovations en matière de construction.

18


 Le mini congrès est le dernier évènement de l’année. Cette année, le mini congrès se déroule en Inde entre le 20 novembre et le 5 décembre. Il attire environ 50 entrepreneurs. C’est l’occasion pour eux de découvrir une nouvelle culture mais aussi de voir l’évolution du pays dans le domaine de la construction.

La Corporations des Entrepreneurs Généraux donne aussi des formations pour améliorer les compétences des entrepreneurs généraux. Plusieurs thèmes sont abordés : 

Maitre d'œuvre en matière de santé et sécurité du travail (cf. annexe 5)

Assurances et cautionnements

L'entrepreneur général et la gestion documentaire d'un contrat de construction

Rédaction de demande de compensation

La CEGQ offre également de nombreux services à ses associés, par exemple des conseils juridiques en ligne et la publication d’une réalisation sur son site web. Elle publie plusieurs brochures et répertoires (produits et services, répertoire juridiques, informatique...) sur les services que proposent ses membres, une infolettre hebdomadaire, un journal de l’entrepreneur semestriel etc.

19


6. Analyse de la communication interne de l’entreprise La CEGQ possède plusieurs membres, elle se doit de donner la meilleure image possible auprès de ces collaborateurs d’où l’importance de la communication au sein de cette organisation. - Sa communication interne, permet de maintenir un bon climat social. Sa stratégie de communication est faite de façon à faciliter au mieux la circulation de l’information entre les différents salariés et stagiaires. La communication au sein de la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec est une communication descendante : elle part du haut (ici Luc Martin vice-président) vers le personnel. Ce type de communication est nécessaire à l’entreprise puisqu’il permet de diffuser les informations prioritaires. L’avantage c’est que l’entreprise ne possède pas beaucoup d’employés et l’information circule rapidement. S’il y a des changements de dernière minute le directeur viens nous voir directement. L’autre point positif est qu’il est toujours disponible et très proche de son personnel. Une réunion avec tout le personnel a lieu tous les lundis. Toutes les décisions et tâches à faire pour la semaine sont communiquées lors de cette réunion par le décideur. Chaque salarié est libre de donner son avis et personne n’est mis à l’écart. Cette réunion interne permet de motiver le personnel mais aussi de le faire adhérer aux décisions et de l’impliquer dans son travail.

 L’intranet L’intranet au sein de la CEGQ est un élément central. Il est le réseau informatique principal de communication interne reliant la globalité des acteurs entre eux. En effet, il permet aux employés de communiquer les uns avec les autres. Chaque personne possède un mot de passe dans son ordinateur.

20


Les différentes personnes communiquent par mail par le biais d’Outlook, qui permet la gestion des messages électroniques. L’intranet est un outil puissant car il permet de visualiser rapidement les informations diffusées au sein de l’entreprise. La corporation possède un serveur relié avec tous les postes internes. Seuls les employés peuvent y accéder. Chaque personne doit enregistrer son travail directement dans la base de données pour éviter de perdre le travail réalisé mais aussi pour mettre les documents à disposition des autres collègues de travail. Cet outil augmente considérablement l'habileté des employés dans leur travail. L’intranet permet de travailler efficacement, rapidement et permet une meilleure communication entre les salariés.

7. Locaux et matériel Nous avons tous notre propre courriel (naffouri@cegq.com) et nous utilisons quotidiennement Microsoft Outlook 2003. Je possède un ordinateur fixe avec un écran plat et un accès à tout le réseau de l’entreprise. Mon bureau

21


8. Poste : Responsable de projet web, design et audiovisuel. Ce stage de plusieurs mois m’a permis de réaliser différentes tâches très variées liées aux différents projets de l’entreprise.  Poste occupé Mon poste au sein de la CEGQ m’a donné l’opportunité de travailler au sein d’une équipe dynamique et soudée. Durant cinq mois j’ai pu rencontrer diverses personnalités parmi mes collègues stagiaires qui se succédaient. J’avais le statut de « responsable de projet web, design et audiovisuel». Une fonction liée à de multiples responsabilités. J’étais chargé de contribuer au développement de sites Web avec le respect du cahier des charges, de faire des créations artistiques sur différents médias, de réfléchir à des conceptions publicitaires et promotionnelles (web ou imprimés), d’intégrer des contenus et mettre à jour le site internet en ligne par le biais de « JOOMLA » mais aussi de m’occuper de l’audiovisuel pour l’émission en direct diffusée par web. Mon responsable de stage me faisait entièrement en ce qui concernait mon travail. Il m’arrivait fréquemment d’avoir plusieurs projets simultanément. Le seul point négatif est que l’entreprise ne possède pas de professionnels ou de référents confirmés dans le domaine du web pour me conseiller. Je dois tout gérer seul et pallier aux problèmes rencontrés avec l’aide de mon équipe. La diversité de mes missions, au sein de la CEGQ, m’a permis d’apprendre à utiliser de nombreux logiciels (Adobe CS3, Joomla et U-Stream).

22


III. Analyse du site internet de la CEGQ

La CEGQ focalise sa communication externe à travers son site internet. Le site lui permet de diffuser ses évènements, ses émissions, ses brochures… également de tenir informer les membres sur les nouvelles lois concernant la construction. Avant de commencer notre recherche, il serait donc intéressant d’analyser le site internet de la CEGQ et de proposer des solutions pour l’améliorer.

23


1. Analyse du site L’ACQ (Association de la construction du Québec) concurrent direct dispose d’un site proposant deux langues « français » et « anglais » contrairement à celui de la CEGQ. Un élément très important qu’il ne faut pas laisser de côté car une partie de population au Québec est Francophone et l’autre partie Anglophone.  Les points forts du site : -

Les couleurs sont bien adaptées à l’image de la CEGQ

-

La plupart du contenu des rubriques est clair

-

Photo des employés et leur numéros inscrits dans la rubrique « Contact » : le visiteur peut connaitre rapidement la personne à contacter.

 Mais plusieurs problèmes ont été relevés par le biais des critères ergonomiques (cf. tableau d’évaluation annexe 1) : -

Trop d’informations sur la page d’accueil du site et pas assez clair. Le visiteur va éviter de lire l’information et peut abandonner sa connexion sur le site.

-

Manque les liens vers les autres sites de la CEGQ

-

Les thèmes dans les rubriques sont mal classés

-

Rubrique « rechercher » pas assez visible

-

La police n’est pas uniforme et change de style ou de taille selon la page ou le paragraphe.

-

Les rubriques ne sont pas assez ludiques

-

Le plan (disposition) du site n’est pas clair, le visiteur ne peut pas trouver ce qu’il veut rapidement.

24


-

Manque de cohérence entre la page d’accueil et les rubriques

2. Préconisations pour améliorer le site Afin de mieux concurrencer les autres associations et avoir une meilleure présentation du site voici la une liste de préconisations :

-

Le site de la CEGQ doit prendre en compte l’expérience de l’utilisateur

-

Uniformiser la police du site

-

Réorganiser le site en créant une nouvelle page d’accueil avec le logo de la CEGQ mis en avant en conservant les mêmes couleurs que sur le site principal.

-

Sur cette même page d’accueil mettre en avant deux onglets : « English » et « Français »

pour laisser le choix à l’utilisateur.

Lorsqu’il clique sur l’onglet, l’internaute bascule sur le site web avec la langue choisie. Le but est de simplifier l’utilisation mais aussi de montrer que la CEGQ est un groupe qui prend en compte la culture de son pays. En effet, une partie du Canada est Anglophone et l’autre Francophone.

-

Ajouter le lien de l’autre site de la corporation : « cegq.tv » (http://cegq.tv/) et celui de Ustream pour pouvoir accéder directement à l’émission « CEGQ en direct ». Ces liens permettent de faire connaitre les autres sites.

25


-

Créer un lien qui permet d’accéder aux derniers bulletins, newsletters mis en ligne.

-

Concevoir un onglet spécial « accès membres » pour les documents confidentiels.

-

Ajouter des liens avec le site « Facebook » ainsi que « Twitter » pour devenir fan et membre du groupe CEGQ. Les réseaux sociaux permettent aux entreprises de générer du bouche à oreille et d’attirer de nouveaux membres. Ces deux sites permettent aussi de créer une communauté, qui suivra de près les activités de la CEGQ.

La page d’accueil doit

être uniforme et réalisée suivant les règles d’esthétique et

d’ergonomie. Une belle présentation en flash serait la bienvenue pour réaliser cette nouvelle page d’accueil. Ce projet de nouvelle page d’accueil est bénéfique pour pouvoir plaire aux visiteurs et ainsi augmenter le trafic sur le site. Une belle présentation va pousser considérablement le visiteur à revenir sur le site web mais il existe d’autres techniques et procédés pour pouvoir augmenter le flux sur le site. Pour ma recherche j’ai donc décidé de m’intéresser à la problématique suivante: « Comment attirer le public vers le site web de la CEGQ ».

26


IV. Éléments de problématique

Comment attirer le public vers le site web de la CEGQ ? Cette problématique est l’axe de ma recherche. Mon principal travail est de m’occuper du site internet de la corporation et d’apporter des nouveautés au niveau de la disposition mais aussi de trouver des moyens efficaces pour amener le client sur le site. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’axer ma recherche dans ce domaine et de choisir cette problématique. Dans cette partie, j’ai souhaité mettre en avant différentes hypothèses ainsi que les préconisations envisageables en terme de stratégie de communication et de visibilité, afin d’apporter une valeur ajoutée à l’entreprise. Dans la partie suivante (partie IV), je présenterais les différentes réalisations effectuées et les solutions trouvées à ma problématique. Nous verrons que chacune de mes tâches effectuées a pour but d’attirer les visiteurs sur le site web.

27


Mon poste en tant que stagiaire responsable web, design et audiovisuel m’a poussé à être un vrai professionnel dans mon domaine, je devais faire preuve de créativité et d’efficacité pour résoudre différents problèmes et ainsi apporter une nouveauté principalement dans l’organisation et la visibilité du site internet. Le site internet est un élément primordial car il permet le stockage et la diffusion de toutes les informations concernant les évènements, lois sur la construction etc. de la CEGQ. Dès mon arrivée dans l’entreprise j’avais déjà repéré différentes difficultés. La vision des Canadiens par rapport à l’entreprise n’est pas la même que les personnes issues de France. Le travail est moins organisé. L’entreprise ne possédant pas de personnes qualifiées dans le domaine du design graphique et de la création de site web ou audiovisuel, tout le travail devait être créé par nous même, les stagiaires. Monsieur Luc Martin, vice-président m’a laissé le champ libre concernant mes réalisations. En effet j’étais le seul associé à Myriam, qui possédait les connaissances nécessaires dans le domaine de la création artistique et de la communication. Mes expériences passées en tant qu’ « assistant communication » à l’école d’application de l’artillerie et mes cours suivis dans le domaine de l’information et de la communication, m’ont toujours appris une chose primordiale : On ne peut pas ne pas communiquer « Communiquer c’est toujours essayer d’influencer autrui. » 8 L’art de toucher et d’attirer un plus grand nombre de personnes sur le site de l’entreprise était mon travail principal. Il fallait que je trouve différents moyens pour toucher personnellement les clients ou membres afin qu’ils se rendent sur le site « Cegq TV » ou « www.cegq.com ».

8

Identité de marque marie Claude Sicard

28


1. La communication par l’image 

Quels sont les moyens efficaces pour que le récepteur accepte de lire le message?

La communication par l’image est très efficace. Afficher le logo de l’entreprise sur des infolettres ou sur chaque message transmis (affiches, mail…) va permettre au récepteur de mieux mémoriser l’image. Rappeler les couleurs de la société est un bon élément. Tout au long de mon stage je me suis inspiré des couleurs (vert d’eau, noir, blanc) pour que le récepteur ait plus de facilités à reconnaitre l’entreprise. Il faut toujours utiliser la même charte graphique pour tous les supports.

2. La répétition du message Répéter l’information (ici l’adresse web : www.cegq.com) dans le bulletin électronique, les communiqués, courriels, influence la cible à venir sur le site.

Selon LEBON G. « la chose répétée finit par s’incruster dans les régions profondes de l’inconscient ou s’élabore les motifs de nos actions ». 9(1971, p.73) - «…lorsqu’une image est perçue par l’œil, elle est transformée en signal électrique et transmis au cerveau par différents réseaux neuronaux. Les neurones se modifient ensuite pour analyser l’information obtenue et créent ainsi de nouvelles ramifications entre eux. Si l’œil perçoit à nouveau la même image, le signal empruntera alors les ramifications qui auront été créées à son intention. Il suivra en quelque sorte un chemin pré tracé. Le cerveau abrite ainsi d’innombrables chemins, qui sont autant de souvenirs ». (p.90) Afficher plusieurs fois l’adresse du site internet avec le logo de la CEGQ sur différents supports (cartes d’affaires, magazines, répertoires, communiqués, newsletters…) va considérablement augmenter les chances de visite.

9

Lebon G. psychologie des foules, PUF Paris, 1971

29


3. Améliorer les visuels  Quel serait le moyen pour améliorer la présentation visuelle de la newsletter ? Essayer d’apporter une nouveauté plus attirante visuellement était l’un de mes objectifs. -

D’après Jean Pierre Changeux, l’image artistique communique beaucoup plus de choses… Selon lui « l’Art interpelle ». La contemplation des images artistiques procure un plaisir singulier.10

Ma proposition était d’intégrer des bannières (bandeaux) réalisées avec Photoshop pour pouvoir les insérer dans la newsletter. Exemples de bandeaux réalisés :

En cliquant sur ce bandeau il est possible d’accéder directement au répertoire des logiciels de la corporation. Le simple fait d’afficher un texte court avec une belle présentation va attirer la curiosité du récepteur. Proposer un nouveau style pour se démarquer de la concurrence peut être une solution à la CEGQ pour attirer et séduire le client.

10

http://www.archipel.uqam.ca/2513/1/M11113.pdf

30


V. Etudes sur le terrain et innovations

Cette partie répond à ma problématique principale présentée dans la partie précédente, à savoir « Comment attirer le public vers le site web de la CEGQ ?». Il ne s’agit pas simplement d’une présentation des réalisations mais plutôt de présenter les solutions et innovations que j’ai proposé durant mon expérience sur le terrain. Nous allons voir que chaque tâche effectuée est bénéfique pour attirer le plus grand nombre de personnes sur le site de la CEGQ. Etant le seul responsable du web il me fallait tenir à jour le site mais aussi pour ma propre expérience, être capable d’innover. L’objectif étant d’être capable d’apporter une valeur ajoutée à la CEGQ.

31


1. Le Bulletin électronique Selon les statistiques, s’abonnent au

environ 70% des personnes au Canada, utilisant internet

moins à une newsletter (bulletin d’information, cyber-lettre). Cette

stratégie marketing est très répandue. La newsletter, que l’on appelle aussi bulletin électronique, est un bulletin d’information très pratique. C’est une stratégie peu coûteuse pour les entreprises afin de rester en contact avec la clientèle ou leurs membres. "L'utilisation d'infolettres est aujourd'hui très répandue, 69% des utilisateurs attendent avec impatience au moins une infolettre, et la plupart d'entre eux ont intégré la lecture d'infolettres comme part de leur routine quotidienne." 11

De nombreuses recherches prouvent que le bulletin électronique (cf.annexe2) est un moyen efficace pour rester en contact avec son client. Il est devenu essentiel pour les entreprises. Le client reçoit ce type de bulletin dans sa boîte email. La personne ne va pas chercher l’information, au contraire, on l’invite directement à lire l’information ce qui va le toucher personnellement. On montre ainsi que l’on s’intéresse à lui. Pour quelles raisons les personnes utilisent les bulletins électroniques ? - Ils les aident dans leurs tâches quotidiennes - Ils demandent peu d’efforts de lecture - Pas de papier donc pas de gaspillage - Transférables facilement et rapidement -

11

Gratuits

Source Adviso, juin 2009

32


Ce moyen très efficace de diffuseur d’informations va permettre d’augmenter le nombre de consultations sur le site. En effet, tout au long de mon stage j’ai envoyé plusieurs exemplaires de bulletins avec un lien donnant un accès direct au site de la « CEGQ ». J’ai donc proposé à mon supérieur d’intégrer un bandeau avec le logo de la CEGQ qui donne accès au site pour augmenter le trafic sur notre site internet. L’utilisation d’une bannière réalisée avec Photoshop va donner une meilleure visibilité et va attirer le client à cliquer sur l’image. Cette bannière a été positionnée tout en haut de la newsletter. Exemple de bandeau réalisé pour le site de la CEGQ TV (site qui regroupe les vidéos de conférences réalisées par le vice-président et quelques membres.)

L’utilisateur va simplement cliquer sur l’image pour accéder au site. Ce bulletin diffuse plusieurs articles classés dans différentes catégories : - En primeur - Chronique juridique - Flash info - Nouveau membre -

Chronique insolite

- Activités et formations à venir

33


Il a pour rôle de tenir les clients informés des différentes activités de la CEGQ mais aussi des évènements concernant le domaine de la construction (sécurité dans le chantier, grèves, loi…) au Québec. - Exemple de newsletter : http://cegqdoc.com/bulletins/NO_51_2_aout10/ (Cf. annexe 2)

34


 Etapes pour réaliser le bulletin : 1 - Phase de création : étape de codage Html sur Dreamweaver pour créer un fichier « index.html» et réalisation des bannières sur la suite Adobe sous format « JPG » ou « PNG ». Voici un aperçu du code :

2 - Phase de transfert en ligne : Par le biais de « FileZilla » on transfère le bulletin sur le serveur. Le dossier transféré possède un dossier intitulé « image » qui stocke les images réalisées (ou photos) du bulletin et un dossier « include » qui permet de conserver les articles (au format « pdf »). 3 – Test et Validation : J’envoie d’abord un test sur le courriel du personnel de l’entreprise pour vérifier si cela fonctionne et corriger les fautes telles que : - les liens fonctionnels, dirigés vers la bonne URL - les fautes d’orthographes - la cohérence des différents articles

35


4- Phase d’envoi de l’infolettre grâce au logiciel « EmailBrain ». Ce logiciel peu coûteux et très simple d’utilisation permet l’envoi de bulletins électroniques sous format .html. Il faut récupérer l’adresse ftp que l’on insère dans EmailBrain et la newsletter est créée automatiquement. Ensuite nous l’envoyons à notre liste de contact. Ce logiciel permet aussi un suivi détaillé de chaque newsletter envoyée. L’entreprise pourra connaitre les statistiques correspondantes : elle sera au courant des articles qui ont été le plus souvent consultés.

2. Cartes d’affaires Pour se démarquer de la concurrence j’ai réalisé des cartes d’affaires qui respectent les codes couleurs du logo de la CEGQ. Sur toutes les cartes imaginées et effectuées j’ai ajouté en haut de page l’adresse du site de la CEGQ. Un point important pour augmenter le trafic sur le site. Le mettre en avant de cette manière de façon encadrée va attirer l’attention. J’ai donc dissocié cette partie du reste des informations se trouvant sur la carte de manière à avoir plus d’impact pour la personne qui liera les informations.

36


Les renseignements inscrits sur la carte de visite : - Qui : On renseigne le nom de l’entreprise avec le nom et prénom de la personne concernée. - Quoi : On indique le statut, le rôle dans l’entreprise. Sur la carte du dessus j’ai mis en avant le slogan « Promouvoir l’efficacité énergétique » en blanc sur fond vert pour dissocier du reste. C’est l’information qui attire le plus l’attention car elle se situe au centre de la carte. - Comment : on indique les coordonnées de la personne avec son adresse mail et le numéro de téléphone. Autre exemple de carte réalisée pour une entreprise partenaire:

3. La WEB-TV Le projet de réaliser une émission tv en direct diffusée sur internet a été décidé au début de mon stage. Ce projet était tout nouveau et devait être réalisé par Benjamin (autre stagiaire) et moi-même. A partir du mois d’août, après le départ de Benjamin je devais

37


gérer ce projet tout seul. Un travail supplémentaire car il ne restait plus que Myriam et moi dans le bureau graphisme et audiovisuel et j’étais le plus compétent dans le domaine audiovisuel pour reprendre le travail principal de Benjamin. Cette tâche était un défi pour moi et le vice-président Luc Martin comptait sur mon professionnalisme et ma persévérance.  Les objectifs : - Se démarquer : trouver une idée pour attirer un nombre important de personnes sur le site internet - Valoriser l’image de l’entreprise - Innover : un nouveau type d’information peu coûteux - Apporter une nouveauté que les concurrents de la corporation ne possèdent pas. - Permettre aux membres de la CEGQ de suivre des cours présentés par le vice-président. - Permettre aux visiteurs de poser des questions en direct (trouver une interaction). - Créer un espace réservé uniquement aux invités en leur donnant un accès avec code confidentiel.  Les solutions proposées et retenues : (cf. annexe 6 et 7)

Comment réaliser une émission avec un petit budget ?

La solution retenue :

Ustream Producer, est un logiciel créé par « Américaine Ustream » qui permet via une connexion internet de diffuser des vidéos. L’avantage de retenir ce logiciel c’est qu’il est simple d’utilisation. Pour les droits d’utilisation, la licence ne coûte que 200$.

38


- Mise en place et matériel Pour commencer à réaliser ce projet il a fallu dresser une liste de matériel nécessaire ainsi que des préparatifs à faire en amont. (cf. annexe6)

Schéma de branchement :

-

Phase de recherche

Le travail a d’abord consisté à rechercher tous le matériel listé au plus bas prix et suivant la disponibilité (caméra, micro, pc portable…)

- Création de la plateforme du site Le site Ustream fourni gratuitement le code du lecteur servant à regarder la vidéo en direct. Celui-ci peut être hébergé sur n’importe quel site. Pour pouvoir interagir en direct lors de l’émission on a opté pour Itchat.com. Un mot de passe est nécessaire pour pouvoir assister à l’émission et un compte (identifiant et mot de passe) pour pouvoir communiquer via le tchat. Plusieurs tests ont confirmés que c’était un bon élément. De plus, l’administration de celui-ci est complet, simple et fonctionne sans problème.

- Répartition des tâches :

39


Pour réaliser l’émission, il est nécessaire de travailler à plusieurs et donc de former une équipe technique. La « web tv » étant une émission en version miniature, l’équipe est donc réduite au minimum.

Elle est composée de trois personnes: - Le caméraman est celui qui doit diriger la caméra vers le formateur. Il doit le cadrer en cadre américain ou en plan d’ensemble ; le plan change suivant l’attitude du formateur et la situation présente.

- Le tchateur est celui qui assiste au défilé de questions sur le tchat. Il doit noter les questions posées et le nom de la personne concerné. Il devra les communiquer oralement à la fin de la conférence.

- le réalisateur est la personne la plus importante de la web tv. Elle doit diffuser les diapos une à une et afficher le formateur. Ce jeu d’alternance permettra de créer une bonne diffusion. Cette personne possède un retour son et image et doit gérer la table de mixage pour balancer les micros. Plan de la salle pour l’émission :

40


- Phase de diffusion de l’information : J’ai été chargé, également, de trouver une solution pour communiquer au mieux l’information aux différents membres de la CEGQ. Une infolettre a été retenue pour diffuser l’information. Un choix stratégique est très efficace car il permet comme nous l’avons vu précédemment d’attirer un grand nombre de participants. Voici l’infolettre réalisée pour l’émission en direct :

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

41


- Constat du projet « CEGQ en direct » :

Cette émission en direct via le site internet de la CEGQ est un élément très avantageux par rapport à ses concurrents. L’association en réalisant cet évènement augmente considérablement le trafic sur son site internet. De nombreuses personnes assistent aux discussions en direct ce qui donne une image forte et valorise considérablement l’entreprise. Une bonne communication autour de cette évènement doit être réalisée pour pouvoir attirer un plus grand nombre de personnes et donc de visites sur le site.

4. Répertoires / brochures Mettre l’adresse du site sur la couverture de chaque répertoire est aussi un moyen d’influencer le lecteur à visiter le site internet.

Dans toute brochure ou répertoire il est primordial de na ne pas surcharger la couverture d’information. La meilleure solution consiste à limiter l’écriture car trop d’information

42


tue l’information. Il est toujours conseillé de laisser un peu d’espace. Il vaut mieux penser aux couleurs et design de la page de couverture. Réduire le texte à des mots clés c’est le secret pour attirer le client à lire la brochure. Disposer l’adresse du site internet de cette manière (bas de page) avec une grande police va permettre à la cible de la voir facilement et de mémoriser le site rapidement. Plus l’adresse internet est voyante et mieux c’est.

5. Offres promotionnels/ Rabais En marketing baisser le prix ou faire des promotions sont des atouts car ils permettent d’attirer et de fidéliser les clients.12 La CEGQ propose à ses membres de diffuser leurs offres promotionnelles sur son site internet. J’ai été chargé plusieurs fois de mettre en ligne ces promotions. Il faut savoir que cette stratégie est à la fois bénéfique pour le membre associé mais pas seulement. En effet, cette stratégie est tout autant avantageuse pour la CEGQ car le fait de déposer ces rabais sur le site web va pousser l’intéressé à venir consulter l’annonce. Cette stratégie augmente le trafic vers le site.

Exemple de rabais offerts par les associés et ajouté sur le site : 

DYNACOM Technologie.inc

Rabais 500$ à l'achat de la solution de gestion Comptabilité Dynacom édition Platine. 

Logiciel L'ESTIMATEUR GÉNÉRAL

Réduction de 500$ à l'achat de la version or, du logiciel d'estimation en bâtiment. 

Pétro-Canada

Économisez 2.4 cents le litre sur vos achats de carburants avec SuperPass

12

Advice-Business.com

43


PGIP

Réduction de 10% à l'achat du logiciel de gestion de projet en temps réel du gestionnaire.

Lorsque le client veut consulter les détails de la promotion il a juste à cliquer sur la phrase soulignée. Le lien hypertexte que j’ai créé à l’aide de la balise « < a href= » va ouvrir une nouvelle fenêtre avec un document sous format « .pdf ».

6. Inscription aux événements grâce au lien vers le formulaire Php Rendre accessible le formulaire d’inscription était une de mes études pendant le stage. Comment faciliter l’accès à l’inscription ? - Formulaire simple d’accès avec un lien direct créé sur la page d’accueil du site. Cette méthode permet d’éviter aux clients qui veulent s’inscrire à l’évènement de ne pas chercher partout. Le but est de faciliter l’accès au maximum pour éviter que la personne ne change d’avis. Plus le formulaire sera simple et plus il y aura d’inscrits.

Synthèse de la partie :

Comme on a pu le constater plusieurs stratégies existent pour pouvoir augmenter le trafic sur le site internet. En effet, créer des liens sur les newsletters, mettre l’adresse du site sur les communiqués mais également faire des offres promotionnelles… sont toutes des techniques efficaces pour influencer la cible à venir visiter un site. Il existe d’autres techniques comme l’ajout de liens via les réseaux sociaux : Twitter et Facebook améliorent la présence dans les moteurs de recherche puisque les éléments inscrits sur les pages sont indexés. Cette démarche permet à l’entreprise d’exister et de rester visible. Le référencement joue aussi un rôle important pour augmenter la visibilité d’un site...

44


VI. Méthodologie adoptée pour les projets réalisés

Tout au long de mes recherches réalisées pour améliorer la communication visuelle des différents supports, ou pour augmenter le nombre de participants à la web tv ainsi que le trafic sur le site web de la CEGQ, je m’étais basé sur des cours de gestion de projet et de marketing (visuels pour attirer les client). Nous verrons dans cette partie la méthode utilisée pour l’analyse du site www.cegq.com, ainsi que la méthode pour améliorer et rendre clair les visuels créés et enfin comment se construit un projet pour aboutir à l’objectif fixé.

45


1. Méthode utilisée pour l’analyse du site : www.cegq.com Concernant le site internet de l’entreprise, je me suis basé sur les critères ergonomiques de Bastien et Scapin13. J’ai donc dressé un tableau (cf. annexe.1) pour pouvoir évaluer l'utilisabilité du site internet de l’entreprise. Les critères ergonomiques du tableau sont les suivants 14: 1. Guidage 1.1. Incitation 1.2. Groupement / Distinction entre Items 1.2.1. Groupement / Distinction par la localisation 1.2.2. Groupement / Distinction par le format 1.3. Feedback Immédiat 1.4. Lisibilité 2. Charge de Travail 2.1. Brièveté 2.1.1. Concision 2.1.2. Actions Minimales 2.2. Densité Informationnelle 3. Contrôle Explicite 3.1. Actions Explicites 3.2. Contrôle Utilisateur 4. Adaptabilité 4.1. Flexibilité 4.2. Prise en compte de l'expérience de l'utilisateur 5. Gestion des Erreurs 5.1. Protection contre les Erreurs 5.2. Qualité des Messages d'Erreurs 5.3. Correction des Erreurs 6. Homogénéité / Cohérence 7. Signifiance des Codes et Dénominations 13

http://mglinkowski.free.fr/Cours_Ergonomie/TPTP%20les%20Cit%C3%A8res%20d%27%C3%A9valuat ion%20de%20Bastien%20et%20Scapin.pdf 14

http://www.ergolab.net/articles/criteres-ergonomiques-1.php

46


8. Compatibilité

Ces critères ergonomiques m’ont permis de mieux cerner les points forts du site et de mettre avant les défauts de l’interface du site. Je me suis tourné vers cette méthode car les résultats sont précis et formels.

2. Méthode pour les visuels réalisés Concernant les réalisations de mes différents supports, bannières (pour le bulletin électronique), cartes d’affaires, il me fallait suivre une certaine cohérence avec le logo de la CEGQ. Utiliser les mêmes couleurs est la méthode choisie dans mes projets. L’objectif est de conserver une harmonie graphique pour chaque projet. Deux points positifs grâce à la charte graphique : 

Permet à l’identité graphique de ne pas changer afin que l'organisation travaille « d'une seule voix »15.

La charte graphique permet au récepteur de faciliter la lecture

3. Les étapes d’un projet A travers mon étude sur le terrain j’ai décidé de me baser sur la méthode suivante de conduite de projets. Choisir cette méthodologie n’est pas le fruit du hasard cette technique est claire et efficace pour bien réussir son travail.

15

Mc. Wade John, Créations graphiques - Réussissez vos brochures, logos, pages web, newsletters, flyers, et bien plus encore !, 2010

47


Dans mes travaux, je me suis inspiré de ce modèle appelé aussi « 3C » : Cadrer – Conduire - Conclure Pour que chaque projet aboutisse il faut une bonne entente entre le meneur de projet et l’exécutant. Seulement il faut savoir que le responsable de la société me laissait libre dans mon travail. Il fallait simplement faire valider avant de passer à la suite de chaque évolution. Le projet se construit en 3 étapes16 : 

Phase de préparation ou « avant-projet »: c’est l’étape qui permet de prendre conscience du projet, et savoir si ce dernier ne sort pas de la politique de l’entreprise. On met en place et on rédige un certain nombre de documents.

Phase de réalisation : c’est la phase de création du projet.

Phase de fin de projet : c’est l’étape qui permet de tester le produit fini. On essaie de voir si tout se déroule correctement et s’il répond bien aux attentes.

16

http://www.qualiscope.ca/francais/francais.html

48


Comme cité précédemment, avant de commencer le projet concernant « la web tv » il fallait réaliser un certain nombre de documents pour tout poser à plat (liste matériel, logiciels, coût) et faire valider ces propositions avant de passer à l’étape suivante. Ensuite il fallait penser et créer le site internet, finaliser le projet puis le tester pour voir s’il n’y a pas d’amélioration à apporter. L’idée retenue lors de mon étude sur le terrain est la suivante : « Un projet c’est avant tout un avenir imaginé et souhaité, qui n’a de force que s’il puise son inspiration au plus profond de l’individu, du groupe. »17

17

http://www.vivreurope.org/papyrus.php?menu=321

49


VII. Bilan d’un évènement vécu « le tournoi Golf 2010 » et éprouvé du stage

Cette partie du mémoire a pour objectif de présenter le plus grand évènement de la Corporation et la concrétisation de plusieurs mois de travail en équipe. J’ai eu la chance de vivre cette expérience inédite et il me fallait faire un bilan de cette journée. Nous apprécierons donc dans un premier temps mes ressentis pendant cet évènement et dans un second temps nous ferons un bilan sur mon travail réalisé au sein de l’entreprise.

50


1. Le tournoi de golf 2010

Equipe de la Cegq : En partant de gauche : Myriam, Jean-François Morin (coordonateur aux évènements), Laurène Lacharme (stagiaire assistante au coordonnateur), à droite (moi). Le tournoi de golf organisé chaque année et l’un des évènements le plus importants de la CEGQ. Cet évènement regroupe tous les membres de la corporation. J’ai eu la chance de vivre cette expérience inédite. Trois cents personnes étaient présentes. Pendant cette compétition, plusieurs équipes s‘affrontent sur un parcours à dix-huit trous. Chaque membre de l’équipe avec qui je travaillais avait une tâche bien définie. Mon travail était de m’occuper de l’audiovisuel à savoir

filmer l’évènement mais aussi

prendre des photos sur chaque parcours de club de golf. Je devais également m’occuper de la mise en place de l’écran avec le vidéo projecteur afin de diffuser les différents PowerPoint réalisés (cf.annexe.3). Ce tournoi de golf m’a apporté beaucoup sur le plan de l’organisation du travail afin que l’évènement se déroule dans de bonnes conditions. Il m’a fait prendre conscience de l’importance de la communication. En effet, chaque bénévole et membres de l’équipe de

51


la CEGQ possédaient un talkie-walkie pour échanger à tout moment en cas de problème rencontré. Cette expérience m’a également permis de découvrir les différentes étapes à effectuer pour réaliser un évènement de grande envergure. Finalement, elle m’a aussi fait comprendre que rien n’est prévisible le jour « J » et qu’il fallait pallier aux différents obstacles au fur et à mesure sans que les participants ne s’en rende compte.

2. Bilan et éprouvé du stage Cette expérience internationale dans une entreprise réunissant plusieurs patrons de la construction du Québec reste pour moi un réel avantage pour mon avenir professionnel. Mon poste en tant de responsable de projet web, design et audiovisuel m’a apporté beaucoup de points positifs. En effet, ce poste à responsabilité m’a fait évoluer dans tous les domaines. J’ai réussi à mettre en pratique plusieurs méthodes apprises durant mes cours mais aussi j’ai su pallier à plusieurs problèmes rencontrés durant la réalisation des différents projets. Etre responsable n’est pas de tout repos. Avec le tournoi de golf j’ai appris à manœuvrer de façon efficace une caméra, être rapide pour installer le matériel, mettre en place dans un endroit stratégique l’écran avec le vidéo projecteur pour diffuser des publicités. Ce poste m’a appris à maîtriser plusieurs logiciels comme Joomla, U-stream, la suite Adobe (Photoshop, Illustrator, Dreamweaver, Indesign…). Il m’a aussi permis de gérer mon stress et de travailler en équipe. Il m’a fait ouvrir les yeux sur l’importance de la communication interne d’une entreprise pour assurer une meilleure interaction, un meilleur échange avec le groupe de travail.

52


Sur le plan humain, j’ai également appris les manières et attitudes à avoir devant les adjoints et les dirigeants. En effet, j’ai rencontré et travaillé en collaboration avec plusieurs personnalités importantes, qui ont eu l’amabilité de m’inviter par la suite à plusieurs diners: - Monsieur Kashimoto Mpinga, travaillant pour les aéroports de Montréal en tant que directeur Programme d’investissement et gestion des coûts. - Monsieur Zaidi, patron de l’une des plus importantes imprimeries du Québec - Monsieur Claude Emond Consultant et professeur de gestion de projets

Pour finir, ce qui me semble le plus important dans le monde du travail c’est avoir un bon relationnel, c’est savoir s’adapter aux changements et aux situations de crise et sur le plan humain avoir une bonne présentation et un comportement agréable.

53


VIII. Conclusion

Ce voyage à l’autre bout de la planète m’a fait découvrir énormément de choses. J’ai fait la rencontre de nombreuses personnes, toutes aussi sympathiques les unes que les autres. J’ai découvert de nombreux paysages et les facettes d’une culture que je ne connaissais pas encore. J’ai pu apprendre des expressions typiques du Canada et la façon dont vivent les habitants. Enfin, ce voyage m’a également permis de me surpasser, de renforcer ma personnalité et d’acquérir une plus grande autonomie. J’ai eu cette chance de pouvoir vivre quelque chose d’extraordinaire qui m’a apporté beaucoup sur le plan culturel et professionnel. Sur le plan professionnel, j’ai eu la possibilité d’exercer mes connaissances dans le monde du web, du graphisme mais aussi de l’audiovisuel. J’ai également participé à de nombreux évènements et organisations avec mes collègues et l’équipe de la CEGQ. J’ai su avoir confiance en moi sur les divers travaux que j’ai réalisé mais j’ai également su prendre du recul, et me poser les bonnes questions pour pouvoir avancer. Je regrette seulement une chose, le fait qu’il n’y ait pas eu quelqu’un pour m’appuyer dans mon travail, un professionnel qui m’aurait permis d’en apprendre plus que ce que je savais déjà. Enfin, je suis content d’avoir trouvé durant ce stage une bonne entente et un bon climat de confiance et de travail auprès de mes collègues et responsables. Mon statut de responsable de projet web, design et audiovisuel au sein de cette entreprise va être bénéfique pour construire mon avenir professionnel.

54


Bibliographie : -

Bastien, J.M.C. & Scapin, D.L. Critères Ergonomiques pour l'Évaluation d'Interfaces Utilisateurs (version 2.1), 1993

-

Bruno Barjou, Réussissez dans vos nouvelles fonctions, 2010

-

Guéneau Grégory, Conduite de projets en création numérique, 2005

-

Lebon G. psychologie des foules, PUF Paris, 1971

-

Marie Claude Sicard, Identité de marque

-

Mc. Wade John, Créations graphiques - Réussissez vos brochures, logos, pages web, newsletters, flyers, et bien plus encore !, 2010

Webographie : -

http://www.archipel.uqam.ca/2513/1/M11113.pdf

-

http://www.bsdq.org/Accueil/affichage.asp?langue=1&B=11

-

http://www.advice-business.com/fr/

-

http://mglinkowski.free.fr/Cours_Ergonomie/TPTP%20les%20Cit%C3%A8res%2 0d%27%C3%A9valuation%20de%20Bastien%20et%20Scapin.pdf

-

http://www.qualiscope.ca/francais/francais.html

-

http://www.acq.org/

-

http://www.ccq.org/

-

http://www.cegq.com/

-

http://www.ergolab.net/articles/criteres-ergonomiques-1.php

-

http://www.orenoque.com/2007071860/visibilite-web/strategie-depositionnement-et-visibilite-internet.html

http://fissurestech.ca/accreditation-RBQ-AECQ-APCHQ-CWB.html

http://www.vivreurope.org/papyrus.php?menu=321

55


Annexes

56


Annexe - 1 Grille d’évaluation site : www.cegq.com Pb LOCALISATION m (lien) N°

OBSERVATION Point RECOMMANDATION Catégorie (positif / positif Grille négatif) / négatif

1

Les couleurs sont bien adaptées à l’image de la CEGQ Trop d’informations sur la page d’accueil, peu clair

Accueil 2

Accueil

4

+

-

Manque rubrique CEGQ TV

-

Rubriques 5

Rubriques illisibles. Taille de la police des rubriques trop petite. Pas de plan clair, on ne sait pas directement où aller pour trouver l’information

6

-

On devrait trouver le contenu de chaque rubrique sur la page d’accueil (ce que contient le site) Ajouter un lien Cegq.TV Le second site pour archive de vidéos de la CEGQ

2.1. Brièveté

4.1 Flexibilité

agrandir la taille

1.4 Illisibilité

Classer tous les thèmes sous forme de rubrique + sous-rubrique dans un ordre cohérent.

1.2.1 Groupement/ distinction par la localisation

Plan du site Disposition 6- Homogénéité/ Cohérence

7

Case « rechercher »

Case « rechercher » cachée et ma située

Rendre plus visible la case

1.2.1 Groupement/

-

57

distinction par la localisation


8 9

-

Pas assez ludique

Rubrique «La CEGQ» 10

Rubrique «La CEGQ» 11

Cibler le moteur de recherche

7. compatibilité

Ajouter des images

6- Homogénéité/ Cohérence

Le contenu de la rubrique est assez clair

+

Police différente de la page d’accueil

6- Homogénéité/

-

Mettre de la cohérence entre la page d’accueil et les rubriques

-

Uniformiser police

6- Homogénéité/

Cohérence

12

Rubrique «Activité/formation»

Police encore différente

Cohérence

13 calendrier incomplet

-

Police différente

-

14

Rubrique «Membres» 15

17

Rubrique «Contact»

2. Densité informationnelle

6- Homogénéité/ Uniformiser police Cohérence

Police Couleurs trop pales trop de textes

16

Mettre à jours les évènements dans le calendrier pour informer les membres

-

présente les photos des employés et leurs numéros

Changer la couleur des caractères Ajouter des images classer, et raccourcir le texte

1.2.2 distinction par le format 2.1. Brièveté

+

18

Section réservée aux membres

la marche à suivre pour être membre n’est pas claire

-

Guider l’utilisateur qui veut devenir membre

2. Prise en compte de l’expérience utilisateur

En Français seulement

-

Ajouter l’Anglais comme deuxième langue

2. Prise en compte de l’expérience utilisateur

19

Langue du site

58


Annexe – 2 Bulletins html réalisés avec Dreamweaver : - bulletin numéro 48 : http://www.academiecegq.com/bulletin_des_entrepreneurs_48/

59


- bulletin numĂŠro 49: http://www.academiecegq.com/bulletin_des_entrepreneurs_49/

60


- bulletin numĂŠro 51: http://cegqdoc.com/bulletins/NO_51_2_aout10/

61


Annexe – 3 Power-Point réalisé pour le tournoi de golf :

62


Annexe – 4 Infolettre réalisée pour le tournoi de golf :

63


Infolettre réalisée pour la CEGQ et son partenaire Hydro Québec:

64


Annexe – 5 Infolettre réalisée (en html) pour les formations :

65


Annexe - 6

Web TV – CEGQ

Manuel d’utilisation

66


Sommaire Préliminaire .................................................................................................................................................... 68 Créer un mot de passe sur Ustream ................................................................................................................... 68 Créer un compte pour tchater sur I-tchat........................................................................................................ 68 Liste du matériel nécessaire ..................................................................................................................... 69 Installation.................................................................................................................................................................... 69 Précautions à prendre ...................................................................................................................................................70 Fonctionnement ......................................................................................................................................................... 70 Equipe technique ........................................................................................................................................... 70 Caméraman .................................................................................................................................................................. 71 Tchateur......................................................................................................................................................................... 71 Réalisateur .................................................................................................................................................................... 71 Disposition de la pièce................................................................................................................................. 72 Mot de passe et accès ................................................................................................................................... 72 Ustream.......................................................................................................................................................................... 72 I-tchat.............................................................................................................................................................................. 73 Compte Gmail pour formulaire de satisfaction ............................................................................................. 73

67


Préliminaire Créer un mot de passe sur Ustream A chaque conférence ou formation, la CEGQ va fournir un mot de passe pour accéder au direct. Ce mot de passe sera différent bien entendu à chaque évènement ; cela évite que des gens non inscrits pour les prochaines web tv se connecte. Voici donc la marche à suivre :       

Se connecter au site Ustream Se logger en entrant comme login : cegq Puis comme mot de passe : … Une fois connecté, aller dans la rubrique « Your shows » Cliquer sur l’onglet « Advanced » Descendre dans la page et repérer la catégorie « Require a password ? » Dans les deux champs de texte y inscrire le mot de passe que devra entrer l’utilisateur pour assister au direct.

Créer un compte pour tchater sur I-tchat Pour que l’utilisateur puisse tchater pendant le direct, la CEGQ dois lui créer un compte avec pseudo et mot de passe sur le site www.i-tchat.com . Pour accéder au compte de la CEGQ sur ce site il suffit de rentrer dans la zone membre en identifiant et mot de passe : cegq . Une fois connecter à notre administration, se rendre dans la partie « Gestion des membres ». Un tableau est affiché avec en colonne « Pseudo » et « Mot de passe ». Dans la colonne pseudo, entrer le prénom suivi du nom de l’utilisateur. Exemple pour Luc Martin :  Pseudo : lucmartin Pour le mot de passe à fournir, il faut se rendre sur le fichier Excel crée spécialement pour recueillir les informations nécessaires aux membres. Ainsi dans la seconde colonne y inscrire le mot de passe correspondant. Pour valider la création de compte cliquer sur «

» à droite en prenant soin de garder comme statut « Membres » et non modérateur.

REMARQUE : POUR QUE LE TCHATEUR PUISSE VOIR LES MESSAGES SUR LE TCHAT NE PAS OUBLIER DE LUI CREER UN COMPTE SUR I -TCHAT EGALEMENT . PAR EXEMPLE , PSEUDO : CEGQ, MOT DE PASSE : CEGQ .

68


Liste du matériel nécessaire                  

1 pc portable 2 ordinateurs (tchat et live) 1 écran 3 câbles Ethernet (environ 3 mètres chacun) 1 hub Ethernet 1 table de mixage + câbles 1 micro sans fil à main + plus émetteur 1 micro sans fil cravate + émetteur 1 micro avec fil (facultatif) 1 casque d’écoute 1 vidéoprojecteur 1 écran de projection 2 multiprises 1 câble firewire (environ 2 mètres) 1 camera vidéo 1 trépied Câbles d’alimentation Pile pour le micro sans fil main : 9 volts (pile rectangulaire)

Installation 

     

L’écran supplémentaire permet de faire un partage d’écran car Ustream s’utilise avec plusieurs fenêtres. Il est donc plus simple de mettre Ustream sur un écran et de mettre le gestionnaire de calques sur l’autre. Le pc portable doit être relié au vidéoprojecteur qui projette sur l’écran. Les deux autres ordinateurs doivent être reliés à la connexion internet via le hub. Les 3 micros sont reliés à la table de mixage sur les entrées 1 à 3 (jack et XLR). La sortie audio de la table est reliée à l’entrée micro de l’ordinateur servant au live. Le casque d’écoute permet d’écouter le retour son sur le pc du live. Il est branché sur la sortie casque traditionnelle. La caméra est branchée en firewire 4points sur l’ordinateur du live et est placée face au formateur sur le trépied.

69


Précautions à prendre Attention /!\ : La table de mixage ne doit être mise en route qu’une fois tous les micros branchés ! Ne pas brancher ou débrancher de micro ou autre câble de la table pendant qu’elle est sous tension.

Avant le direct s’assurer : o Que le son est correct en faisant un test et en branchant le casque d’écoute sur la table (sortie Phones). o Que la caméra fonctionne et que les réglages sont faits. Vérifier l’état de la batterie. o Que tous les câbles soient correctement branchés. o Que les ordinateurs sont tous opérationnels. o Que l’équipe technique est au complet et prête pour la diffusion. o Que le site internet dispose du module live et tchat. De plus vérifier qu’ils soient opérationnels. o S’assurer que tout le monde possède un compte pour assister au live et tchater (pour les membres).

Fonctionnement        

Démarrer Ustream Producer PRO Se connecter au compte CEGQ de Ustream Se placer sur un média sobre tel qu’une image ou générique. Décocher la case « Autolive » en bas au centre Aller dans « Affichage » puis cliquer sur « Aperçu » Cliquer sur « Démarrer la diffusion » ou faire un CTRL+B Choisir un média et cliquer sur « Go » pour l’afficher Pour arrêter le direct, cliquer sur « Stopper la diffusion » ou faire un CTRL+B

Equipe technique

70


Caméraman Le caméraman doit diriger la caméra vers le formateur exclusivement. Il doit le cadrer en cadre américain (bas du ventre). Pour la séance des questions, le caméraman doit filmer la personne qui parle s’il s’agit d’une personne du public. REMARQUE : LA FORMATION PEUT DURER PLUSIEURS MINUTES, IL EST DONC IMPORTANT QUE LE CAMERAMAN SOIT EN BONNE CONDITION POUR FILMER .

Tchateur Le tchateur assiste au défilé de questions et remarques sur le tchat. Il doit noter les questions posées et les personnes qui les ont dites. Il devra les dire oralement à la fin de la formation. De plus, le tchateur est chargé de faire passer le micro sans fil dans le public pour qu’il puisse poser des questions. Seul le tchateur est autorisé à posséder ce micro et il ne doit en aucun cas être mis hors tension pendant le live (risque de feedback).

REMARQUE : LE TCHATEUR EST VISIBLE PENDANT LE LIVE IL EN VA DE SOI QUE SA TENUE DOIT ETRE CORRECTE .

Réalisateur Le réalisateur est la personne la plus importante de la web tv. Elle doit diffuser les diapos une à une et afficher le formateur. Ce jeu d’alternance permettra de créer une bonne diffusion. Cette personne possède un retour son et doit gérer la table de mixage pour balancer les micros. REMARQUE : UN MICRO NON UTILISE DOIT ETRE MIS SUR MUET A PARTIR DE LA TABLE DE MIXAGE . Il est important de préciser que tout est en direct donc une faute est visible de tous !

71


Disposition de la pièce

Ecran de projection

Roll-up

Table formateur

Ordinateur du tchateur

Caméra

Table réalisateur

Mot de passe et accès Ustream  

Identifiant : cegq Mot de passe : …

72


I-tchat  

Identifiant : … Mot de passe : …

Compte Gmail pour formulaire de satisfaction  

Adresse mail : cegqformations@gmail.com Mot de passe : …

73


Annexe - 7

CEGQ Formations

Les besoins Différentes solutions ◦ Ustream Producer (PRO) ◦ Tricaster Studio

  

Notre choix En amont Les exigences de chacun Démonstration

74


Former en direct sur internet ◦  distance

Interagir avec le formateur ◦  garder sensation face à face

Diffusion réservée aux membres ◦ Sécurité

Faible coût ◦ Faisabilité

Ustream ◦ ◦ ◦ ◦

Logiciel : Ustream Producer (gratuit) Live via site internet Inscription gratuite Administration avancée  Droits, réglages de diffusion,…

Ustream Pro ◦ Logiciel : Ustream Producer PRO  199$

75

FREE


Tricaster Studio ◦ ◦ ◦ ◦ ◦

Ordinateur : interface XP / Vidéo Nombreuses fonctionnalités Spécialité accrue pour le live Pas d’installation requise en amont Pas de puissance requise

◦ Mise en place compliquée ◦ Pas d’interactivité ◦ Solution coûteuse  5000$

Ustream Producer PRO ◦ Avantages         

199$ Live professionnel Disponible  internet Solution logiciel Paramètres avancées Mise en place simple Diffusion simplifiée Interaction (tchat gratuit) Module live déjà prêt

76


Ustream Producer PRO ◦ Inconvénients  Pas aussi complet que le Tricaster  Nécessite un pc équipé en S-vidéo  Pc avec un minimum de puissance  Pc  pas prévu pour le live

 Plus de matériel pour les connexions

Ustream Producer PRO ◦ Matériel         

Deux ordinateurs Une caméra vidéo Une connexion internet « moyenne » (~3kbits) Micro sans fil et micro casque Câbles S-video et câbles audio avec adaptateur XLR/Jack 3.5mm Un écran blanc Un vidéo projecteur Claviers et souris (si ordinateurs fixes) Alimentation et câblage des appareils

77


Ustream Producer PRO ◦ Précisions  Connexion « moyenne »  Ethernet, pas de wifi

 Ordinateurs à jour  Flash Media Player dernière version

 Ordinateur équipé d’une entrée S-video  2 à 3 personnes  équipe technique  Régisseur  « Tchateur »  Caméraman

Ustream Producer PRO ◦ Les techniciens  Installer le matériel    

Matériel disponible et en bon état Tests audio et vidéo Caméra en automatique Installer Ustream Producer sur le pc « régie »

78


Ustream Producer PRO ◦ Les techniciens  Mise en route      

Démarrer Ustream Producer PRO Connexion Média « sobre » Broadcaster sur média « sobre » Equipe prête avant le direct ! Retour sur média « sobre » avant la fin du broadcast

Ustream Producer PRO ◦ L’entreprise  Accès    

Créer un compte Faire de même pour chaque membre Disposer d’une liste Compte membre  NomPrenom par exemple  Mot de passe aléatoire

   

Communiquer les accès (mot de passe live et tchat) Créer un site internet de support au live et au tchat Communiquer l’URL au membres Installer Ustream Producer PRO sur le pc « régie »

79


Ustream Producer PRO ◦ L’entreprise  Matériel  S’assurer que le matériel est disponible et fonctionnel  … à l’avance de la date du live (pas de jour au lendemain !)

Ustream Producer PRO ◦ L’entreprise  Équipe  2 ou 3 personnes

 « Tchateur »  Équipé d’un micro  Communiqué les questions au formateur  Remarque : … les questions les plus pertinentes  Régisseur  Caméraman  Entretien avec le formateur  Suivre le formateur dans ces gestes  Filmer la démonstration

 « Questions à la fin ou pendant ? »

80


Ustream Producer PRO ◦ Formateur  Se familiariser à la technique  Regarder la caméra  Parler distinctement avec un bon volume de voix  Configuration de la pièce

 Communiquer avec l’équipe avant le live

Ustream Producer PRO ◦ Formateur  Présentation  Donner le PowerPoint format .ppt  … à l’avance

 Donner les autres médias  Vidéos, images, liens, …  Faire apparaître dans la formation

81


Ustream Producer PRO ◦ Formé  Avant le live  Communiquer à l’entreprise son vœu d’assister au live  Se familiariser à la page support du live  S’assurer d’avoir reçu le mail de confirmation  Contient les mots de passe et identifiant

 Disposer de Flash Media Player sur son pc  Avoir une connexion suffisamment rapide

Ustream Producer PRO ◦ Formé  Le jour J  Entrer les codes fournis aux bons endroits  Mot de passe tchat  Mot de passe et identifiants live  Remarque : le membre peut ne pas demander d’accès au tchat, auquel cas il verra les messages mais ne pourra pas répondre

 La connexion s’arrêtera si la page se ferme

82


83


84


Master 2 ICM