Issuu on Google+

Roulotte du Gers été 2011


En voiture !

Vendredi 1er octobre, jour du départ. Après avoir : - travaillé le matin d’un côté et trouvé une famille d’accueil au châton fraichement rescapé de l’autre - s’être retrouvé à Lyon - déjeuné au kebab - effectué une révision complète de la Yaris - déposé les chats chez les parents - être revenu sur Saint-Etienne - chargé les valises ... c’est enfin l’heure du départ. Il est 17h et nous nous lançons sur 7h de nationales. Après ce long périples, nous arrivons enfin aux alentours de Montauban. Le départ n’est que le lendemain et nous décidons de chercher un hôtel aux alentours de la ville. Peine perdue, tout est complet ! Direction l’aire de repos de Nauze vert, repas spartiate et nuit inconfortable, mais qu’importe, on est en vacances!

Montauban

1


Montauban

Ville d’art et d’histoire Elevée à la rencontre du Quercy, du Rouergue et de l’Aquitaine au coeur d’une vaste région agricole, Montauban se dresse telle une sentinelle sur le Tarn. Fondée en 1144 par le comte de Toulouse et construite selon un plan géométrique dont les rues convergent vers une place centrale, Montauban peut être considérée comme la première des villes neuves médiévales du Sud-Ouest. Au carrefour de voies terrestres et fluviales, la cité se développe rapidement grâce à une intense activité commerciale que la construction du pont sur le Tarn (1311-1335) vient encore renforcer. Après un siècle de crise provoquée par les épidémies de peste et la guerre de Cent Ans, la ville renoue avec la croissance tandis qu’elle devient un important foyer culturel. Adoptant très tôt les idées de la Réforme, Montauban fait irruption sur la scène nationale durant les guerres de religion, capitale du parti huguenot au côté de La Rochelle. Le clocher de l’église Saint-Jacques porte encore aujourd’hui les stigmates du siège mené en vain par Louis XIII en 1621. Revenue dans le giron catholique après la paix d’Alès (1629), Montauban devient une capitale régionale avec le transfert massif d’administrations royales dans l’ancienne ville rebelle. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, transformée 2

sous l’action conjointe des évêques et intendants successifs, Montauban se modernise et s’embellit. De cette époque datent la cathédrale dessinée par les architectes du Roi Soleil ainsi que de nombreux hôtels particuliers dissimulés derrière de sobres façades, témoins d’une formidable prospérité économique. La Révolution ouvre deux siècles douloureux pour la ville rose : tandis que l’industrie textile s’effondre, Montauban perd son statut de capitale régionale lors de la création des départements français, au profit de Cahors, désigné chef-lieu du Lot. En 1808, la ville est rétablie dans ses droits par Napoléon qui l’érige en préfecture du département de Tarn-etGaronne nouvellement créé. L’ancienne cité industrielle devient un centre agricole et administratif animé d’une riche vie artistique et intellectuelle dont le peintre JeanAuguste-Dominique Ingres (1780-1867) et le sculpteur Emile-Antoine Bourdelle (1861-1929) sont deux des plus célèbres représentants.


Halte cafĂŠ et croissants


5


Point de départ

Après un café-croissant à Montauban, direction le point de départ de notre périple : Le Ferme des Ferradous à Solomiac. Arrivée 1h plus tard. Un chemin de terre sur une belle bâtisse, le cheval au champs un peu derrière, puis, plus loin à l’arrière du jardin, notre roulotte.


Nous sommes en avance, le temps de profiter de la roulotte pour la découvrir, nous installer et y prendre notre tout premier apéro-déjeuner !

10


On the road Le meneur, Bernard Gayne, est arrivé. Nous faisons connaissance avec notre cheval, Jantou. Brossage, préparation, attelage et nous voilà en route.

11


Sarrant Petit bastion du Gers profondément ancré par sa culture médiévale, tourné autant vers son passé que son futur, Sarrant est classé parmi les plus beaux villages de France. Des fossés qui en dessinent sa forme concentrique, des maisons traditionnelles jusqu’à l’église St Vincent en passant par sa porte de ville du 14ème siècle, Sarrant est un lieu incontournable pour tout amoureux de dépaysement. Pour le repas du soir, direction la Librairie-Tartinerie du village : « Ici, on déguste les tartines et on dévore les bouquins. Avec, semble-t-il, un même et bel appétit. Quatre, cinq tables, des chaises, des étagères et des livres, beaucoup de livres. Et des recoins partout, au rezde-chaussée comme à l'étage, dont un douillet pour les gamins. Cet antre dévolu aux nourritures terrestres, comme aux spirituelles, vous attend niché au pied de l'église. » Michel Baglin

Un lieu a recmmander pour tous les yeux et toutes les bouches.

12


13


Halte Sur les bords de la Gimone, arrêt pique-nique près de la base de loisirs de Solomiac.

14


15


Extrait du topo-guide Il vous reste 9km pour arriver chez Madame et Monsieur Jean-Pierre CLAVERlE, lieu dit "Juyau". Prendre direction Solomiac par la D165 jusqu'au croisement du Herrin. À 4km prendre à droite pour descendre sur la vallée du Sarrampion. Il faut passer le pont et prendre à gauche pour suivre la vallée et contourner le village de Maubec jusqu'au croisement avec la D113 qui va permettre d'accéder à ce village fortifié qui domine les vallées du Sarrampion et de la Gimone. C'est une montée difficile. Avant de tourner à droite, ménager un temps de repos, seul le meneur doit rester sur la roulotte. Les autres personnes marchant devant le cheval pour l'encourager. Arrivés au village, continuer tout droit sur le plateau pendant 2km jusqu'au croisement Sarrant, à droite. Apres avoir pris cette petite route, vous verrez les panneaux "Juyau" qui vous indiquent I'étape du jour chez Mme et M. Jean-Pierre CLAVERlE producteurs d'ail et de foie gras.

Premier soir « chez l’habitant », dans la ferme des Clavery... Succulent, chaleureux, inoubliable, bref un pur plaisir ! 16


17


Maubec


Tiré du latin « malum » ( mal, mauvais ) et du gaulois « becco » ( bec ), idéalement placé sur un éperon rocheux, Maubec fut à l’origine un oppidum gaulois occupant une position stratégique sur la voie antique Toulouse-Lectoure qui suivait la vallée du Sarrampion sur sa rive droite ; relais de poste, centre de foires et marchés, le village connut, grâce à la route, une activité bien révolue aujourd’hui.


L’originalité de l’église, vaste et haute, était la présence, en façade, d’un clocher octogonal, d’environ 34 m. de haut, dont seul demeure le porche imposant qui s’ouvre sur 3 côtés par de grandes arcades ogivales et qui conserve aux angles les « culs de lampe » d’origine.

20


Du Moyen-Age, Maubec a conservé ses remparts ; ceuxci dessinent autour du village un quadrilatère qui perpétue le souvenir de l’ancienne place forte à la fois redoutable pour les uns et sécurisante pour les autres.     Le portail d’entrée, de style Renaissance, s’inscrit dans un espace rectangulaire délimité par 2 pilastres cannelés et par un linteau orné d’une frise, le tout surmonté d’un fronton triangulaire.

21


Faudoas Faudoas est un ancien village fortifié dont il ne reste pratiquement plus rien, sauf quelques murs constituant une partie du fossé. Le château a été démoli lors de la Révolution ainsi que les murailles qui entouraient le village. On peut voir aujourd’hui des maisons anciennes du XIIIème siècle dites « à encorbellement », au rez -de-chaussée en pierre et 1er étage en porte-à-faux en terre et paille encadré de boiseries.

Faudoas, c’est surtout le village Bernard, notre meneur, et Cathy, son épouse. Une réelle halte dans le parcours pour notre cheval qui retrouve son enclos et les autres chevaux.

Soirée gourmande et arrosée en compagnie du Maréchal-Ferrand !

De quoi se remplir d’énergie pour la suite du voyage.

22


23


24


Ferrage du cheval Le ferrage fait partie de ces rares techniques dont on observe peu de changements depuis le XIXe siècle. Le maréchal-ferrant est celui qui chausse le sabot, mais aussi celui qui connait LE cheval mieux que personne, habitué à cotôyer les canassons de tous caractères. Anciennement on le disait aussi quelque peu sorcier, est-ce parce qu'il côtoie le feu quotidiennement ?

25


Lamothe-Cumont Commune du canton de Beaumont de Lomagne


Lamothe-Cumont


Caster贸n


La Lomagne Il y a un millénaire que le nom de la Lomagne est attesté dans les écrits pour désigner un territoire de la Gascogne orientale. L'homme s'est fixé en Lomagne dès l’époque néolithique.  Axe de communication terrestre entre les Pyrénées et le Quercy, le Pays de Lomagne est né autour du premier carrefour formé par le croisement de la route centrale de crête en bordure de la Garonne et de la grande transversale Toulouse-Bordeaux.

30

Casterón


Gaudonville Ce village d’origine Gallo-Romaine de la dépendance du Vicomte de Lomagne, était autrefois entouré d’une ceinture de fortifications qui a été détruite en 1895 à l’exception de l’ouvrage d’entrée « Porte de Ville », assortie d’un pont-levis qui a disparu et surmonté d’une tour qui a été construite au XIIIème et surement avant la guerre de Cent Ans. En face de la porte se dresse l’église St-Michel reconstruite au XVIème siècle, présentant un clocher mur particulier de 5 arcades occupées seulement par 2 cloches.

31


32


Tournecoupe Le territoire de la commune occupe une partie des plateaux et des vallonnements de la rive droite de l’Arrats qui surplombent la rivière en formant de véritables falaises. Dans la seconde moitié du XIIIème Siècle, un castelnau se forma sur le promontoire, bien ordonné avec des rues longitudinales et transversales constituant un enclos d’1 hectare environ en y comprenant le château qui jouxtait. On y rentrait par 3 portes. Du Seigneur dépendaient 2 moulins, une forge, une boucherie et une fournière, banalité qui s’est maintenue jusqu’à la Révolution. Au XVIIIème siècle, les Seigneurs possédaient également 7 métairies dans la commune. Autrefois fortifié, le village offre un plan régulier avec des maisons anciennes. Il est encore entouré de remparts et qu’on peut aborder par 2 portes fortifiées.

33


34


Homps Dernière nuit de notre voyage, le vieux Homps est un magnifique village perché à la pointe de la Lomagne. Nous sommes accueillis par le Maire, amoureux de son village, qui nous décrira les vestiges gallo-romains et nous fera visiter l’église fraichement restaurée. 35


36


37


Vieille b창tisse de Homps en cours de restauration


40


41


42


Echappée verte en roulotte ... Vous rêvez d’évasion, de campagne et de calme ? Laissez-vous guider par le cheval sur les petites routes vallonnées de la Lomagne ...

© 2011 Mylène et Michel


Roulette du Gers