Issuu on Google+

« Donnons-nous les moyens de nos ambitions »

Entrevue avec Normand Legault, président du CA

P.6

« 2011 est l’une de nos meilleures années » Entrevue avec Jacques St-Laurent, présidentdirecteur général

Organisations internationales

Nouveaux services d’appui aux OI

P.26

P.8

Attraction de talents

Au service des entreprises du Grand Montréal

P.34

Mobilité internationale Près de 2 000 travailleurs aidés

Promotion du Grand Montréal

MI à l’ère du web 2.0

P.38

P.42

Bilan des activités 2011

Partagez-le !

LE GRAND Montréal Terre de SUCCÈS

668 M$ DOSSIER SPÉCIAL

d’investissements

Témoignages de dirigeants de sociétés étrangères directs étrangers dans le Grand Montréal et d’organisations internationales, de travailleurs P.10 stratégiques, de membres et de partenaires


faits saillants de l’année

2011

investissements direCts étrAnGers P. 10

668 m$ d’investissements directs étrangers

28 projets

2 351

230 accueils d’investisseurs étrangers, dont 84 avec présentation à des partenaires 226 visites de filiales de sociétés étrangères établies dans le Grand Montréal Une cinquantaine d’activités de promotion et de prospection représentant 286 jours de présence à l’international

orGAnisAtions internAtionAles P. 26 Expansion du Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique Appui stratégique à l’Institut de statistique de l’UNESCO Inauguration du nouveau siège social d’Airports Council International Appui à la célébration du 50e anniversaire de l’Agence universitaire de la Francophonie et au lancement de l’Association mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires Création d’une plateforme Web dédiée aux OI : www.montrealoi.com

emplois créés et maintenus

AttrACtion de tAlents P. 34 Organisation de la participation d’entreprises du Grand Montréal à deux missions de recrutement « Journées Québec » en France

16

entreprises participantes

1 800 candidats rencontrés

Plus de la moitié des investissements sont dans les secteurs de haute technologie du Grand Montréal (Aérospatiale, Sciences de la vie et technologies de la santé, Technologies de l’information et des communications)

Lancement d’un projet pilote avec le soutien du Conseil emploi métropole

Provenance des projets :

50 %

Europe

38 %

États-Unis

12 %

Asie

Appui et interventions ciblées auprès de 31 organisations internationales montréalaises Activité de réseautage et de formation sur « les congrès comme sources de revenus pour les OI » Organisation de deux forums d’information sur le thème « Vivre et travailler à Montréal » Troisième édition de la réception des organisations internationales établies à Montréal


mobilité internAtionAle P. 38

1 887 dossiers de travailleurs étrangers qualifiés, dont : Permis temporaires : • 743 dossiers traités • 229 entreprises aidées • Masse salariale totale

de 44 millions de dollars

743

demandes de permis temporaires

études éConomiques et Promotion P. 42 Mise en place d’un Comité de pilotage sur la promotion Mise à profit des médias sociaux Production de documents promotionnels :

Le grand montréaL

PROFIL DE L’INDUSTRIE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS DU GRAND MONTRÉAL

Une éConomIe propULSée par Le SaVoIr IndICateUrS d’attraCtIVIté 2011-2012

• Indicateurs d’attractivité du Grand Montréal, édition 2011-2012

• Profil des technologies de l’information et des communications

Production et diffusion du bulletin d’information électronique trimestriel « Expansion Grand Montréal »

1 144

demandes de résidence permanente

Résidence permanente : • 1 144 candidats aidés • À l’emploi de

567 entreprises • Masse salariale totale de

65 millions de dollars 132 séances d’information auprès de 1 200 travailleurs étrangers qualifiés 34 séances d’information en entreprises

Organisation de trois missions de promotion en marge des représentations du spectacle du Cirque du Soleil, à Londres, Los Angeles et Paris Rédaction de trois mémoires sur : • le soutien fédéral à la R-D • la planification pluriannuelle de l’immigration pour la

période 2012-2015 au Québec • le Plan d’aménagement et de développement

métropolitain (PMAD) de la CMM

finAnCement Privé P. 44

finAnCement PubliC P. 45

1,15 m$ 8,15 m$ En provenance des entreprises et institutions membres de Montréal International

«

En provenance des gouvernements du Canada et du Québec, de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de la Ville de Montréal

Pour le gouvernement du Canada, il importe de soutenir – de concert avec les acteurs économiques locaux – le développement et la prospérité du Grand Montréal. À ce chapitre, l’apport soutenu de Montréal International à l’essor économique de la région est indéniable. Par son travail de promotion et de prospection, Montréal International contribue à mettre en valeur la compétitivité de la région métropolitaine et du Canada sur la scène internationale. Un objectif qui revêt une très grande importance pour Développement économique Canada. L’honorable Denis Lebel

Ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

»


4

Au service du Grand Montréal

depuis 1996 Attraction de près de

8,7 G$

d’investissements directs étrangers depuis l’an 2000

Aide à l’établissement de plus de

7 000 travailleurs qualifiés étrangers

Collaboration avec les partenaires sectoriels :

47 000 Plus de

emplois créés et maintenus depuis l’an 2000

= 1 000 emplois créés

= 1 000 emplois maintenus


Au service du grand montréal depuis 1996

Exemples d’entreprises accompagnées par MI :

M 100 J90 N 20 Pantone 1797 C 0 M 20 J100 N 0 Pantone 116

plus de

500

Aide à l’établissement de la moitié des

64

organisations internationales présentes dans la métropole québécoise, dont :

entreprises aidées

Principaux secteurs :

Technologies de l’information et des communications (TIC), Sciences de la vie et technologies de la santé (SVTS), Aérospatiale

A LLIANCE F INANCIÈRE POUR LE COMMERCE DURABLE

5


6

« Nous devons nous donner les moyens

de nos ambitions » Entrevue avec Normand Legault, président du conseil d’administration

M. Legault, vous êtes président du conseil d’administration de Montréal International depuis septembre 2011. Pourquoi avoir accepté ce nouveau défi et quelles sont vos priorités ? L’essor économique du Grand Montréal est une cause qui me tient à cœur. Je le fais par intérêt pour la métropole et pour les gens qui ont également cette cause à cœur. J’ai siégé au conseil d’administration de MI entre 2004 et 2006. Je suis donc assez familier avec l’organisme et j’ai le plaisir de le découvrir encore plus depuis quelques mois. J’ai surtout découvert une équipe formidable, qui veut faire avancer les choses pour la grande région métropolitaine de Montréal, mais qui ne peut pas faire le travail toute seule. Nous avons besoin d’appui financier, notamment des gouvernements, et surtout, nous avons besoin de nos partenaires.

« Le développement économique, c’est avant tout un travail de partenariat et de confiance. » Le développement économique, c’est avant tout un travail de partenariat et de confiance. Le rôle des partenaires est essentiel pour l’activité économique du Grand Montréal et dans les activités quotidiennes de Montréal International.

Depuis votre arrivée, quelle analyse faites-vous de la situation de Montréal International ? Je crois fermement en la mission et aux mandats de Montréal International. Et je me permets de parler au nom de tous les membres du conseil d’administration de MI. Année après année, MI sert admirablement la grande région de Montréal en y attirant des investissements directs étrangers, des organisations internationales et des talents. Ses actions contribuent non seulement au développement économique du Grand Montréal mais aussi à sa compétitivité et à son attractivité à l’échelle mondiale. C’est là un rôle de plus en plus stratégique car, vous le savez sans doute, le nombre d’agences de promotion de l’investissement (API) sur la planète a quintuplé au cours des 20 dernières années. Les entreprises étrangères sont particulièrement convoitées par les API à travers le monde, qui sont devenues plus agressives, plus compétitives et mieux préparées que jamais pour gagner la course à l‘investissement étranger. Ce n‘est pas seulement la quantité de joueurs qui augmente, mais aussi leur qualité, leur professionnalisme et leur caractère proactif. Dans ce contexte de concurrence croissante, Montréal International ne doit pas être en reste. Pour demeurer dans la course, le Grand Montréal doit pouvoir compter sur un solide levier de développement économique métropolitain. Comme collectivité, nous devons nous donner les moyens de nos ambitions et permettre à MI de faire face à cette concurrence et, ce faisant, outiller le Grand Montréal pour qu’il puisse rivaliser avec les plus grandes villes du monde. Voilà le défi que je m’engage à relever! Bien entendu, je ne pourrai y arriver qu’avec le soutien de toute l’équipe. Je parle ici des grands partenaires de MI, présents depuis ses tout débuts : la Ville de Montréal, la Communauté métropolitaine de Montréal, les gouvernements du Québec et du Canada, ainsi que les entreprises privées.

« Comme collectivité, nous devons nous donner les moyens de nos ambitions.  »


entrevue AveC normAnd leGAult, Président du Conseil d’AdministrAtion

7

le Contexte éConomique mondiAl A CertAinement des réPerCussions sur le trAvAil de montréAl internAtionAl. Comment entrevoyez-vous l’Année 2012? MI continuera en 2012 à faire face à des défis importants, comme l’attractivité croissante des pays émergents comme le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, la parité du dollar canadien avec le dollar américain, qui réduit notre avantage-coût par rapport aux villes américaines, ou encore la concurrence très vive que se livrent les villes-régions dans le monde.

« mi continuera en 2012 à faire face à des défi s  importants. en revanche, nous savons que le Grand montréal dispose d’avantages uniques. »

les investisseurs étrangers, les organisations internationales et les travailleurs qualifiés. Je demeure donc optimiste pour l’avenir, d’autant plus que je peux vous assurer de l’engagement et du soutien de tous les membres du conseil d’administration pour favoriser une plus grande richesse collective dans le Grand Montréal. Notre conseil est composé d’une trentaine de personnalités influentes du monde des affaires et du secteur public, qui ont chacune la volonté et l’ambition de contribuer concrètement au développement d’une économie attractive, concurrentielle et prospère. C’est là un atout de taille !

En revanche, nous savons que le Grand Montréal dispose d’avantages uniques. Par exemple, avec la crise européenne, la bonne performance de l’économie montréalaise peut devenir un atout pour les sociétés étrangères issues de ce continent. À preuve, l’Europe est devenue, au cours des deux dernières années, la principale source d’investissements étrangers dans la région métropolitaine de Montréal. Le Grand Montréal se démarque également par son accès direct au marché nord-américain, par sa main-d’œuvre hautement qualifiée et bilingue, voire trilingue, par ses industries de haute technologie, par ses programmes de R-D, par sa qualité de vie exceptionnelle, et plus encore... Ces atouts font partie des principaux facteurs de localisation recherchés par

Normand Legault Président du conseil d’administration

JACques st-lAurent et normAnd leGAult lors de lA renContre des PArtenAires 2011 de montréAl internAtionAl


8

« 2011 est l’une de nos

meilleures années » Entrevue avec Jacques St-Laurent, président-directeur général

M. St-Laurent, après une première année complète aux commandes de Montréal International, les résultats 2011 sont-ils à la hauteur de vos attentes ? Je vous dirai que les chiffres parlent d’eux-mêmes : MI a contribué à attirer plus de 668 M$ d’investissements directs étrangers, répartis au sein de vingt-huit projets, et générant la création ou le maintien d’environ 2 350 emplois dans la région métropolitaine. 2011 est sans contredit l’une de nos meilleures années depuis 2005. Pendant cette même période, les efforts de MI au niveau des organisations internationales (OI) ont permis l’expansion dans la métropole du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) et la mise en place de nouveaux outils pour mieux servir la communauté des OI à Montréal, incluant un tout nouveau portail web, www.montrealoi.com. Notre équipe mise de plus en plus sur le soutien aux OI déjà présentes sur le territoire pour qu’elles puissent prendre de l’expansion et créer de nouveaux emplois.

« MI a ajouté l’attraction de talents à ses activités. Il s’agit d’un élément de réponse incontournable à l’enjeu de la disponibilité de la maind’œuvre qualifiée dans les secteurs de pointe du Grand Montréal. » Au niveau des travailleurs étrangers qualifiés, MI a ajouté l’attraction de talents à ses activités. Il s’agit d’un élément de réponse incontournable à l’enjeu de

la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée dans les secteurs de pointe du Grand Montréal. Deux missions de recrutement se sont déroulées en France, et une quinzaine d’entreprises montréalaises y ont pris part. La Direction de la Mobilité internationale a quant à elle accompagné 1 887 travailleurs étrangers stratégiques dans leurs demandes de permis de travail temporaires ou de résidence permanente. S’ajoute à ce solide bilan une série de publications et d’activités promotionnelles, qui ont contribué à mieux faire connaître les forces et les succès de la région métropolitaine à l’étranger. D’ailleurs, dans le but de poursuivre la réflexion sur cet enjeu stratégique, MI a mis en place un comité de pilotage sur la promotion, présidé par M. Andrew Molson, président du conseil de Molson Coors et président du conseil d’administration de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), dont l’objectif est de maximiser les synergies au niveau métropolitain afin de rehausser le rayonnement international du Grand Montréal.

Il existe plusieurs organismes voués au développement économique du Grand Montréal. Quelle est la place de Montréal International dans cet ensemble ? Plusieurs équipes conjuguent leurs efforts pour faire du Grand Montréal une région plus prospère, par la création d’emplois, des recettes foncières et fiscales et l’enrichissement de notre collectivité. Parmi les principaux acteurs, nous retrouvons entre autres les organismes locaux de développement économique, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM),

Le Grand Montréal

LAVAL LONGUEuIL MONTRÉAL couronne nord couronne sud

668 M$ d’investissements directs étrangers

2 351 emplois créés et maintenus

1 887

travailleurs étrangers stratégiques accompagnés dans leurs demandes de permis temporaires ou de résidence permanente


entrevue AveC JACques st-lAurent, Président-direCteur GénérAl

9 les municipalités du Grand Montréal, Investissement Québec, les gouvernements du Canada et du Québec, et bien entendu… Montréal International. J’entends souvent que cela fait beaucoup de joueurs sur la patinoire . Les questions que je pose alors sont : avez-vous une idée de la taille de la patinoire ? Du nombre d’équipes en présence ? De l’importance des moyens et des ressources que nos compétiteurs ont à leur disposition ? Du nombre de parties qui se jouent en même temps ?

« C’est clair pour moi, l’attraction d’investissement direct étranger (ide) est un sport d’équipe. » Nous jouons tous un rôle essentiel et chacun a sa place. C’est clair pour moi, l’attraction d’investissement direct étranger (IDE) est un sport d’équipe. Dans le cas de Montréal International, nos activités sont complémentaires à celles des autres acteurs. MI joue un rôle fédérateur, ce qui lui confère un caractère unique, en mobilisant les forces vives du milieu autour de projets porteurs pour le Grand Montréal. L’idée, c’est évidemment de bien travailler ensemble pour « compter des buts ». J’ajouterai également qu’avec sa fine connaissance du tissu industriel, des atouts, des outils et des champions de la région, MI constitue une valeur sûre pour l’essor économique du Montréal métropolitain.

montréAl internAtionAl livre de solides résultAts Année APrès Année. quel est le seCret de Ce suCCès ? Le secret derrière nos résultats, c’est notre équipe! Montréal International ne connaîtrait pas ces succès répétés sans les efforts concertés de tous ceux et celles qui font vivre et progresser l’organisation.

Dans un premier temps, je tiens donc à remercier de leur précieuse contribution bénévole tous les membres du conseil d’administration, qui donnent généreusement de leur temps et mettent leur expérience et leurs réseaux de contacts au service de la mission de l’organisme. Merci aussi à tous nos employés qui travaillent chaque jour pour faire du Grand Montréal une région plus prospère en y attirant des entreprises innovantes, des organisations internationales prestigieuses et des travailleurs de talent. Merci aux entreprises et institutions membres qui croient en MI et qui continuent de nous appuyer année après année. Et merci enfin à l’ensemble de nos partenaires qui, depuis 16 ans, nous font l’honneur de leur confiance et de leur soutien financier. C’est grâce à eux que nous pouvons poursuivre notre mission d’intérêt public.

« montréal international ne connaîtrait pas ces succès répétés sans les efforts concertés de tous ceux et celles qui font vivre et progresser l’organisation. »

Jacques St-Laurent, Ing. Président-directeur général

JACques st-lAurent Au Conseil des relAtions internAtionAles de montréAl (Corim)


10

Investissements directs

étrangers

Les sociétés étrangères investissent 668 M$ dans le grand montréal

On compte quelque 2 000 filiales de sociétés étrangères dans le Grand Montréal. À elles seules, elles représentent 9  % de la valeur de l’emploi et 20  % du PIB de la région. Et c ’est peu dire. En plus de générer des emplois de qualité, ces filiales contribuent à la création de connaissances, de technologies, d’innovation et de savoir-faire. Une richesse inestimable pour la région métropolitaine. C’est pourquoi la vice-présidence Investissement Grand Montréal (IGM) met tout en œuvre pour attirer l’investissement direct étranger et accompagner les sociétés étrangères qui choisissent le Grand Montréal pour une implantation ou une expansion. Ainsi, en 2011, l’équipe d’IGM a contribué à attirer 668 millions de dollars d’investissements directs étrangers dans la région métropolitaine, dans le cadre de 28 projets. La moitié de ces investissements, qui entraîneront la création ou le maintien de 2 351 emplois,

« 2011 a été l’une des meilleures années de Montréal International en termes d’attraction d’investissements directs étrangers, et ce, depuis 2005  »

proviennent d’Europe, alors que 38 % sont issus des États-Unis et 12 % d’Asie. Cette année encore, la part du lion revient au secteur des technologies de l’information et des communications, avec 37 % des investissements réalisés. Le secteur de l’énergie arrive en deuxième position, avec 30 %, suivis de l’aérospatiale et de l’agroalimentaire, avec respectivement 11 % et 9 % des projets. « 2011 a été l’une des meilleures années de Montréal International en termes d’attraction d’investissements directs étrangers, et ce, depuis 2005 », a déclaré Élie Farah, vice-président Investissement Grand Montréal. « Cela s’explique en partie grâce à la contribution de l’Europe, qui est devenue, au cours des deux dernières années, la principale source d’investissements directs étrangers dans la région », a-t-il ajouté. Pour générer ces résultats, les démarcheurs de Montréal International ont effectué 46 voyages de prospection, ce qui s’est traduit par 286 jours de présence sur les marchés étrangers. IGM a également procédé à 230 accueils d’investisseurs étrangers,

RENCONTRE DES PARTENAIRES 2011 : NOTRE CONFÉRENCIER INVITÉ, ROBERT HOGUE, BANQUE ROYALE (2 E À PARTIR DE LA GAUCHE), ET DE MI : ÉLIE FARAH, JACQUES ST-LAURENT, CHRISTIAN BERNARD, NORMAND LEGAULT, GINETTE AUDET ET NICHOLAS BEAUDRY.

Saviezvous que

54 %

des projets réalisés en 2011 par MI, représentant 62 % des investissements, ont bénéficié d’une aide accordée dans le cadre de programmes gouvernementaux?


Investissements directs étrangers

11

Démarchage mixte et sectoriel

SOMMAIRE DES EMPLOIS CRÉÉS ET MAINTENUS EN 2011

Répartition par secteur

À Montréal International, le démarchage se fait sur une base à la fois géographique et sectorielle, couvrant les 16 grappes de la Communauté métropolitaine de Montréal, dont 7 prioritaires, 18 États américains et 11 pays européens.

Technologies de l’information et des communications (TIC) 1 205 emplois

Aérospatiale 479 emplois

dont 84 avec présentation à des partenaires, et a visité 226 filiales de sociétés étrangères établies dans la région métropolitaine. Toujours dans un souci d’efficacité et de complémentarité à l’échelle de la région, plus d’une vingtaine d’ententes ont été signées avec les Corporations de développement économique (CDE) pour procéder aux visites des filiales étrangères présentes sur leurs territoires. Des ententes de collaboration ont aussi été signées avec la Ville de Montréal ainsi qu’avec le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada (MAECI). Les comités interpartenaires sur les nouveaux investissements (CRONI) et sur les filiales étrangères (CROFÉ) se sont d’ailleurs réunis chacun à quatre reprises en 2011. « Avec ces ententes, nous arrivons à couvrir 92 % des établissements de filiales présents sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal », a souligné M. Farah. « De plus, pour bien arrimer les priorités endogènes avec le démarchage exogène, nous avons amorcé en 2011 la mise en œuvre de stratégies sectorielles de prospection d’investissements directs étrangers en sciences de la vie et technologies de la santé (SVTS), en technologies de l’information et des communications (TIC), et en aérospatiale », a ajouté M. Farah. « Nous avons également mandaté une firme, en collaboration avec la grappe Écotech Québec, pour élaborer une stratégie sectorielle en technologies propres », a-t-il conclu.

Attraction d’investissements directs étrangers - Résultats Valeur des investissements Nombre de projets réalisés

2009

2010

2011

626,3 M$ 576 M$ 668 M$ 32

28

28

Mines et Métallurgie 80 emplois Services 8 emplois Papier et produits du bois 15 emplois Transport et logistique 18 emplois

Énergie 342 emplois

Matériaux de construction 46 emplois Sciences de la vie et technologies de la santé 96 emplois

Bioalimentaire/ Agroalimentaire 62 emplois 10 emplois

= prévus ou maintenus


Montréal international Rapport d’activités 2o11

12 Sommaire des investissements DIRECTS ÉTRANGERS 2011

0,8 % 37,6 %

Canada 5,1 M$

États-Unis 250,9 M$

2,8 %  1,2 % 45,0 %  1,1 % Irlande 18,8 M$

Espagne 8,3 M$

France 300, 7M$

Autriche 7,0M$

Répartition géograp des projets

50 % Europe 334,8 M$

38 % Amérique du Nord 256 M$


Investissements directs étrangers

13 Sommaire des investissements DIRECTS ÉTRANGERS 2011

3,8 % 7,7 % Chine 25, 7M$

Japon 51,5 M$

Répartition par secteur

37,1 %

Technologies de l’information et des communications (TIC) 247,8 M$

30,4 %

Énergie 202,9 M$

11,4 %

Aérospatiale 76,0 M$

8,8 %

Bioalimentaire/ agroalimentaire 59, 1 M$

phique

3,2 %

Sciences de la vie 21,3 M$

2,9 %

Matériaux de construction 19,2 M$

2,8 %

Mines et métallurgie 18,9 M$

2,3 %

Transport et logistique 15, 7 M$

0,8 %

Papier et produits du bois 5,1 M$

0,3 % 12 % Asie 77,2 M$

Services 2 M$


Montréal international Rapport d’activités 2o11

14

TÉmoignages

12

Technologies de l’information et des communications

«

Notre soutien a permis à l’un des chefs de file mondiaux du divertissement interactif, SQUARE ENIX HOLDINGS CO., LTD, de choisir le Québec pour investir et concevoir des jeux de haute qualité pour les prochaines générations de consoles. Le choix des dirigeants de cette multinationale japonaise confirme la place du Québec comme premier centre de développement de jeux vidéo au Canada avec plus de 8 200 emplois dans ce secteur. Voilà comment nous préparons l’avenir de nos jeunes diplômés ! Sam Hamad

Ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

»

Square Enix Group inaugure un nouveau studio et crée 250 emplois Stéphane D’Astous Directeur général d’Eidos-Montréal


Investissements directs étrangers Témoignages

«

TÉmoignages Nous avons beaucoup de succès en

15

matière d’attraction d’entreprises du secteur du multimédia au Québec, mais notre action ne s’arrête pas là. Une fois les entreprises implantées, nous devons les accompagner dans leur croissance. Lorsque les dirigeants de l’entreprise Eidos-Montréal nous ont informés qu’ils tentaient d’obtenir de prestigieux mandats auprès de leur société mère, nous avons travaillé avec eux afin de présenter une offre intégrée. Nous sommes heureux d’annoncer aujourd’hui que c’est au Québec que se réaliseront ces mandats. Jacques Daoust

Président et chef de la direction Investissement Québec

»

Conférence de presse : Stéphane D’Astous, Eidos ; Jacques Daoust, IQ ; Phil Rogers, Square Enix ; Sam Hamad, MDEIE ; Lee Singleton, Square Enix ; Jacques St-Laurent, MI.

membre du groupe

Square Enix Group, chef de file du secteur du divertissement interactif, a annoncé en novembre 2011 l’expansion de son studio Eidos-Montréal et la création d’un second studio, Square Enix Montréal, ce qui se traduira par la création de quelque 250 emplois dans la métropole québécoise. Fondé en 2007, Eidos-Montréal est l’un des plus importants créateurs de jeux vidéo dans la métropole. Propulsé au sommet en 2011 par l’immense succès de son premier jeu vidéo, DEUS EX : HUMAN REVOLUTION, c’est aussi le plus grand studio du groupe, avec 350 employés, avant même la création des 100 nouveaux emplois projetés d’ici à 2013. Quant au nouveau studio Square Enix Montréal, il ouvrira ses portes en 2012 et comptera 150 employés, avec pour premier projet la création d’un jeu pour la série primée HITMAN. Le groupe met ainsi sur pieds deux unités distinctes, chacune avec ses propres atouts et ses spécialités. « Avant de prendre leur décision, mes patrons

m’avaient demandé d’étudier plusieurs villes canadiennes. Compétitivité, créativité, attractivité, masse critique, programmes gouvernementaux, coûts d’exploitation, innovation, après avoir soupesé l’ensemble des facteurs, Montréal est arrivée en tête. Et, comme en 2007, Montréal International a œuvré à mes côtés. Très peu de villes bénéficient de structures d’accompagnement aussi bien organisées pour aider les entreprises comme la nôtre à se développer et à recruter des talents stratégiques. C’est extrêmement précieux », assure M. Stéphane

D’Astous, directeur général d’Eidos-Montréal.

L’ÉQUIPE D’EIDOS-MONTRÉAL

Un dossier mené en partenariat avec Investissement Québec et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).


Montréal international Rapport d’activités 2o11

12 16

Technologies de l’information et des communications

Northforge Innovations Brenda Pastorek Chef de l’exploitation

NorthForge

Northforge Innovations ouvre son centre de développement montréalais Après avoir doublé de taille trois années de suite depuis sa création en 2004, l’entreprise Northforge Innovations (anciennement Mapleworks Technology) a connu un ralentissement en 2009, mais elle a vite retrouvé le chemin de la croissance, si bien qu’elle a pu rouvrir son centre de développement montréalais en 2011. Un centre dont le personnel devrait plus que doubler d’ici à la fin de l’année. Northforge Innovations est une société-conseil en développement de logiciels pour l’industrie des communications réseau. Elle offre à ses clients une gamme complète de services lui permettant d’effectuer pour eux toutes les étapes du processus de développement d’un logiciel. Ses spécialités : infrastructure de réseau, infonuagique/mode SaaS et réseaux mobiles. L’entreprise développe aussi ses propres produits, comme NorthNotes, une application pour la prise de notes sur les tablettes Android et les téléphones intelligents, et CommandEMS, un logiciel intégré novateur personnalisable qui permet de diviser par trois le délai de mise en marché d’un système de gestion de réseau.

« Nous sommes heureux de nous être installés

dans la métropole québécoise. Nous y apprécions particulièrement l’accès aux nombreux talents qui sortent de ses universités, ce qui est capital pour nous. À Montréal, nous sommes idéalement situés, entre notre centre d’Ottawa et nos bureaux aux États-Unis, et nos clients nord-américains adorent venir nous rencontrer ici. MI nous a fourni des données sur la main-d’œuvre disponible, présenté des agents immobiliers, expliqué le processus d’obtention des permis de travail et présenté les programmes auxquels nous avions droit. Un service aussi efficace que complet !  », commente Mme Brenda Pastorek, chef de l’exploitation.


Investissements directs étrangers Témoignages

17

Google double ses effectifs et triple sa superficie La star d’Internet Google a ouvert des bureaux à Montréal en 2006. En 2011, avec l’ajout d’une unité de marketing, elle a carrément doublé ses effectifs, en passant de 25 à 50 employés, un nombre encore appelé à augmenter rapidement, et triplé la surface de ses locaux. Avant cette expansion, l’équipe montréalaise de Google travaillait déjà sur certains aspects du navigateur Chrome. Depuis, elle s’est aussi penchée sur la façon d’y intégrer les réseaux sociaux, notamment Google+. Parallèlement, elle s’emploie à développer une nouvelle plateforme expérimentale de Chrome. Désireuse de se rapprocher des principaux acteurs du secteur des TIC, Google a utilisé les services d’Investissement Grand Montréal pour entrer en contact avec TechnoMontréal, la grappe montréalaise des TIC. Toujours à la recherche de travailleurs qualifiés de haut calibre, Google a également eu recours à MI pour faire connaître, aussi bien au niveau local que sur la scène internationale, les divers postes qu’elle avait à pourvoir. « Il y a dans le Grand Montréal une main-d’œuvre éduquée, créative, bilingue et cosmopolite, ce qui est très intéressant pour une entreprise comme la nôtre, mais nous recrutons aussi à l’extérieur afin de pouvoir former des équipes présentant une certaine diversité. Nous avons expliqué nos besoins en matière de recrutement et de partenariat aux gens de MI et ils nous ont bâti toute une stratégie pour nous permettre d’atteindre nos objectifs le plus rapidement possible. Je les ai trouvés super dynamiques ! », souligne M. Shibl Mourad, directeur de Google à Montréal.

Un dossier mené en partenariat avec la Délégation générale du Québec à New York et Investissement Québec.

Technologies de l’information et des communications

Google Shibl Mourad Directeur


Montréal international Rapport d’activités 2o11

18

Le centre informatique de Société Générale s’implante dans le Grand Montréal

Société Générale, l’un des premiers groupes financiers de la zone euro, a inauguré en 2010 dans ses locaux montréalais un centre de solutions informatiques à l’intention de Société Générale (New York). La banque française a choisi d’implanter ce centre dans la métropole québécoise en raison de ses coûts avantageux, de sa main-d’œuvre bilingue et hautement qualifiée dans le domaine des technologies de l’information, et enfin des crédits d’impôt au développement électronique qui lui ont été accordés. SG Montréal centre de solutions, mis sur pied selon un modèle hybride avec l’aide de la firme CGI, est passé de 59 à 73 employés en 2011 et devrait en compter environ 90 avant la fin de 2012. En effet, Société Générale (Paris) se montre elle-même de plus en plus intéressée par ses services d’intégration, de maintenance et de développement de systèmes. « Montréal International nous a fourni une étude

comparative sur la main-d’œuvre disponible en informatique ici et ailleurs, nous a mis en relation avec d’autres acteurs du milieu bancaire et nous a assistés dans l’élaboration de notre plan d’affaires et de notre gamme de services. L’année suivante, la mise à jour de cette même étude nous a donné d’autres arguments militant en faveur de l’élargissement de notre expertise. MI a clairement contribué au succès et à l’essor du centre  », déclare Mme Sophia Bennaceur, chef des opérations pour Société Générale au Canada. Établie à Montréal depuis 1974 et disposant de bureaux à Toronto et Calgary, Société Générale vise à être la banque internationale de référence pour ses clients canadiens dans ses domaines d’expertise : institutions financières, énergie et services publics, pétrole et gaz, secteur minier et produits agricoles de base.

Un dossier mené en partenariat avec le Centre Financier International de Montréal (CFI-Montréal) et Investissement Québec.

Technologies de l’information et des communications

Société Générale Sophia Bennaceur Chef des opérations


investissements direCts étrAnGers témoiGnAGes

19

bathium Canada investit 176 m$ à boucherville

En mars 2011, BatHium Canada, qui se spécialise dans le développement et la commercialisation de batteries au Lithium Métal Polymère (LMP®) pour véhicules électriques, a annoncé un investissement de 176 M$ pour agrandir le site qu’elle occupe depuis 2007 à Boucherville. Il s’agit de l’un des plus importants investissements français dans la région depuis plus de dix ans.

Les effectifs de l’entreprise ont bondi de 67 à 165 postes en 2011 et devraient atteindre quelque 245 postes dans les quatre prochaines années. Filiale du groupe Bolloré, BatHium Canada entend faire passer la capacité de production de son usine de 500 à 15 000 batteries au cours de la même période, ce qui en fera la plus importante filiale étrangère du groupe et son principal site de R-D dans ce domaine. « Nous avons grandement apprécié le soutien de Montréal International

dans le cadre de l’élaboration de notre plan d’investissement. Je peux dire qu’ils nous ont apporté une aide inestimable, non seulement en nous fournissant de l’information sur l’ensemble des programmes disponibles, mais aussi en balisant le terrain, en nous guidant avec précision dans toutes les démarches à entreprendre. Ils ont été d’une efficacité remarquable », affirme M. Jean-Luc Monfort, directeur général de BatHium Canada.

BatHium Canada a été créée en 2007 à la suite de l’acquisition des actifs d’Avestor. La décision de Bolloré, l’un des 500 premiers groupes mondiaux, d’investir dans ce qui constitue la première usine du genre en Amérique du Nord vient consolider le statut de la métropole québécoise comme centre de haut savoir et d’innovation.

Un dossier mené en partenariat avec Développement économique Longueuil (DEL), Emploi-Québec, Investissement Québec et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).

«

Le projet d’expansion de BatHium cadre tout à fait avec la vision de DEL de positionner l’agglomération de Longueuil comme centre de compétences, d’innovation et d’excellence en matière d’énergie propre. Cette annonce confirme que nos entreprises possèdent le savoirfaire et l’expertise nécessaire au développement d’une filière dans le domaine de l’énergie propre au niveau de la chaîne de traction de l’électrification des véhicules et Smart Grid. Tout cela est très motivant, d’autant plus que nos partenaires fédéraux et provinciaux partagent notre vision et nous encouragent à aller de l’avant dans ce dossier.

»

teChnoloGies ProPres

bathium Canada Jean-Luc Monfort Directeur général

«

Le Québec est l’endroit le mieux placé qui soit pour s’engager dans la voie des véhicules électriques. Avec cet investissement majeur, le site de BatHium à Boucherville sera, pour l’Amérique du Nord, la première entreprise à offrir les piles LMP® pour véhicules électriques. Il deviendra alors le centre d’excellence pour le développement et la fabrication de piles au LMP® pour Bolloré. Le choix que fait BatHium de développer son produit chez nous confirme que notre savoir-faire dans le domaine des technologies vertes est reconnu, et renforce le leadership du Québec en matière de développement durable.

Gilles Côté

Président-directeur général Développement économique Longueuil

Jean Charest

»

Premier ministre du Québec


Montréal international Rapport d’activités 2o11

20

LATecis choisit Laval pour s’implanter en Amérique du Nord

Le groupe aéronautique français LATECOERE, partenaire de « rang 1 » des grands avionneurs mondiaux (Boeing, Airbus, Bombardier, Embraer) est spécialisé dans trois domaines d’activités complémentaires (aérostructure, systèmes d’interconnexion, ingénierie et services). LATECOERE s’est implanté dans le Grand Montréal en septembre 2011 avec la création d’une filiale canadienne, la firme d’ingénierie LATecis Canada.

LATecis Aérospatiale

Éric Giguère Directeur général

Cette première implantation de LATecis à l’extérieur du continent européen permettra au groupe de renforcer sa relation avec son principal client canadien, Bombardier — pour lequel LATecis Canada conçoit notamment une partie du fuselage avant des avions CSeries —, et aussi d’accélérer son développement en Amérique du Nord. L’entreprise, qui a bénéficié de l’accompagnement stratégique de Montréal International à toutes les étapes de son implantation, prévoit embaucher quelque 60 employés d’ici à 2014, et vraisemblablement une quarantaine de plus en 2015. « Cela fait plusieurs années que Montréal

International vante les atouts de la métropole québécoise auprès de notre groupe. Dès que la décision a été prise, MI nous a aidés à coordonner toute l’opération et à obtenir les permis de travail des employés que nous avons fait venir d’Europe. Encore aujourd’hui, MI accompagne nos recrues dans leur installation et s’efforce de maximiser l’efficacité de notre réseautage en nous faisant profiter de sa connaissance approfondie des nombreux acteurs de la grappe aérospatiale montréalaise », confie M. Éric Giguère, directeur général de LATecis Canada. La nouvelle filiale entend assurer son développement en offrant au secteur aérospatial ses services de conception de structures d’aéronefs et des projets d’outillage et d’assemblage clés en main. LATecis Canada entend également offrir ses services à l’ensemble du secteur des transports.

1 rangée : Raphael Bolzan, LATECOERE ; Éric Giguère, LATecis ; Hervé Schembri, LATecis ; François Bertrand, LATECOERE  et l’honorable Jacques Saada 2 e rangée : Pierre Brouillard, MI ; Bernard Strauss, MDEIE ; Charles Dieudé, CA de LATecis. ère

Un dossier mené en partenariat avec Laval Technopole et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).


investissements direCts étrAnGers témoiGnAGes

21

Assystem projette de tripler le nombre de ses employés

Le groupe international d’ingénierie et de conseil en innovation Assystem a annoncé en juin 2011 son intention de prendre de l’expansion dans la région métropolitaine de Montréal. Son effectif y passera d’une trentaine de salariés en 2010 à plus d’une centaine fin 2013. La société emploie actuellement une cinquantaine de personnes. Possédant 45 ans de savoir-faire dans l’ingénierie industrielle, le groupe accompagne ses clients dans le développement de leurs produits et dans la gestion de leurs investissements industriels. Ses activités se répartissent entre l’aéronautique, l’énergie et l’ingénierie de produits et technologies. Présente dans le Grand Montréal depuis 2004, Assystem a décidé de recentrer ses activités dans la région, notamment pour se rapprocher de Bombardier. « Lorsqu’on arrive quelque part, on ne sait pas toujours à qui s’adresser.

Montréal International a instantanément réglé ce problème en nous aidant dès le début au niveau stratégique et opérationnel. MI nous a fourni de l’information sur les entreprises avec lesquelles nous pourrions établir des liens et certaines sont effectivement devenues des partenaires grâce à son entremise. Aujourd’hui, MI continue de nous aider pour l’obtention des permis de travail et des visas de nos employés étrangers. Son autre grande valeur ajoutée, c’est sa connaissance de l’industrie et la pertinence de l’information transmise », affirme M. Michel Ohayon, directeur d’Assystem Canada. Assystem compte plus de 10 200 collaborateurs dans 16 pays. Cette expansion dans le Grand Montréal correspond à la volonté du groupe de développer ses activités en Amérique du Nord et de mettre son expertise au service des grands acteurs de l’industrie locale. Sa stratégie de croissance vise autant le secteur aéronautique que le secteur ferroviaire.

AérosPAtiAle

Assystem Michel Ohayon Directeur

Un dossier mené en partenariat avec Emploi-Québec, le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) et la Ville de Montréal – Arrondissement de Ville-Marie.

«

Grâce à une offre commerciale diversifiée et de qualité, à une main-d’œuvre qualifiée et créative, des infrastructures performantes, un mode de vie résolument urbain, Montréal est attirante. Des entreprises innovantes comme Assystem qui choisissent de s’établir et prospérer dans la région métropolitaine le confirment. Notre stratégie de développement économique 2011-2017 nous permettra de capitaliser sur ces atouts pour faire de Montréal une ville où l’on converge pour créer et réussir. Gérald Tremblay

Maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal

»

Assystem A déveloPPé l’AmPhibiAn, un PrototyPe ultrA-léGer CAPAble de PArCourir 1 200 Km en moins de 6 heures


Montréal international Rapport d’activités 2o11

22

sciences de la vie et technologies de la santé

Technidata Canada Jacquelin Paré Vice-président exécutif et directeur général

aux patients en même temps que l’efficacité du laboratoire. L’entreprise dessert plus de 600 clients dans le monde.

Technidata Canada desservira les Amériques à partir du Grand Montréal Technidata Canada a reçu en 2011 le mandat de sa maison mère française de mettre en place dans le Grand Montréal un centre de soutien à la clientèle et de commercialisation pour desservir l’ensemble des Amériques. La filiale entend également y entreprendre des activités de R-D. Technidata est un éditeur de logiciels spécialisé dans le développement de solutions informatiques à destination des laboratoires d’analyses médicales. Technidata Canada compte déjà plus d’une soixantaine de clients en Amérique du Nord et compte voir ce nombre augmenter de façon significative au cours des deux prochaines années. Forte de ses 30 ans d’expérience, Technidata assure la conception, l’installation et la maintenance de ses solutions informatiques couvrant l’ensemble des disciplines de laboratoire. Distribuées dans plus de 25 pays, ces solutions intègrent les dernières innovations technologiques et permettent d’améliorer la qualité des soins prodigués

« Quand j’ai commencé mes démarches en 2010, Montréal International m’a ouvert de nombreuses portes, notamment celle du Campus des technologies de la santé, où nous avons aujourd’hui nos locaux. MI m’a aussi aidé dans mes démarches pour bénéficier des programmes de crédit d’impôt à la R-D. Nous avons choisi de nous installer ici parce que les coûts d’exploitation y sont moins élevés qu’en Europe et aussi parce qu’on y trouve des gens qualifiés et bilingues, sinon trilingues français-anglais-espagnol, exactement ce qu’il nous faut. Je suis certain que nous ferons de nouveau appel à MI pour combler nos besoins en main-d’œuvre », avance M. Jacquelin Paré, vice-président exécutif et directeur général.

Un dossier mené en partenariat avec Investissement Québec, Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).


Investissements directs étrangers Témoignages

23

Zimmer CAS crée une quarantaine d’emplois À la suite de l’octroi récent de nouveaux crédits d’impôt à la R-D, l’entreprise Zimmer CAS a pris la décision d’embaucher une quarantaine d’employés supplémentaires dans le Grand Montréal. Ses effectifs passeront ainsi de 43 à plus de 80 employés ce printemps. Filiale de Zimmer Holdings depuis 2007, leader mondial des remplacements de la hanche et du genou, Zimmer CAS conçoit et développe des solutions de guidage chirurgical informatiques offrant aux chirurgiens un niveau de précision inégalé durant l’installation de prothèses. L’entreprise commercialise notamment une famille de produits appartenant à ses systèmes « Navitrack », un système portatif muni d’instruments chirurgicaux et de produits stériles jetables, dont des capteurs optiques pour le positionnement. Zimmer CAS a récemment mis au point un nouveau système miniaturisé qui rend superflue la présence d’un ordinateur dans la salle d’opération. Grâce à ce système, toute l’information est lisible sur l’instrument chirurgical lui-même. Le chirurgien n’a donc plus aucune difficulté pour interpréter les valeurs d’angles numériques et n’a plus besoin de changer de champ visuel. « Nous avons fait appel à Montréal International pour nous aider à faire reconnaître notre nouveau programme de R-D, car l’ancien accord était arrivé à échéance. Dès la confirmation du renouvellement, nous avons procédé à l’embauche d’une trentaine de personnes. MI nous a aussi facilité l’accès au Programme de formation d’Emploi-Québec. Je dois dire que j’ai toujours eu le sentiment d’avoir des interlocuteurs qui comprennent les impératifs des affaires. J’ai d’ailleurs été impressionné par la vitesse de réaction de toutes les instances concernées », souligne le Dr Louis-Philippe Amiot, vice-président et directeur général.

Un dossier mené en partenariat avec Emploi-Québec et Investissement Québec.

sciences de la vie et technologies de la santé

Zimmer CAS

Dr Louis-Philippe Amiot Vice-président et directeur général

Des employés de Zimmer CAS


Montréal international Rapport d’activités 2o11

24

agroalimentaire

Redondo Iglesias Miguel Angel Redondo Hernandez Directeur adjoint

Mines & métaLlurgie

Canadian Royalties W. Grant Arnold Président

La minière Canadian Royalties a redémarré son grand projet minier La relance du projet Nunavik Nickel, à environ 2 000 km au nord de la métropole québécoise, a permis à la compagnie minière Canadian Royalties de passer, en moins d’un an, de 9 à quelque 800 employés, dont 28 aux affaires corporatives et gestion de projets dans le Grand Montréal et 16 dans ses bureaux d’exploration et de logistique de Val-d’Or. Bien plus qu’une mine, c’est une véritable petite ville que l’entreprise est en train de bâtir au Nunavik pour exploiter les gisements de nickel-cuivre-cobalt-platine-palladium-or qu’elle a découverts en 2001. La production de concentrés de nickel et de cuivre commencera cette année et le stade de la production commerciale devrait être atteint à la fin du 1er trimestre 2013. Lancé en 2007, le projet Nunavik Nickel a été interrompu par la crise financière de 2008. L’année suivante, seules des activités de nettoyage d’anciens sites d’exploration et d’entretien sur le site du projet ont été menées. Puis, en janvier 2010, l’entreprise

chinoise Jilin Jien Nickel Industry a fait l’acquisition de Canadian Royalties par l’entremise de sa filiale canadienne, Jien Canada Mining, et a entièrement financé la relance du projet. Une fois les travaux de construction terminés, Canadian Royalties devrait compter 280 postes permanents sur le site du projet. « Montréal International nous a aidé d’une multi-

tude de façons : obtention du programme d’incitation à l’emploi d’Emploi-Québec, procédures liées aux permis de travail, contact avec des partenaires locaux, participation à l’accueil de représentants du siège social chinois. MI nous a même donné des conseils sur les services de formation linguistique, ce qui nous a été très utile, car nous devons travailler et communiquer en anglais, en français, en inuktitut et en chinois ! », affirme le président et chef des opérations, M. W. Grant Arnold.

Un dossier mené en partenariat avec Emploi-Québec et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).


Investissements directs étrangers Témoignages

«

Laval est particulièrement fière d’être le premier site d’implantation nord-américain de l’entreprise de spécialité ibérique Redondo Iglesias. Le fait qu’une entreprise de production de charcuteries à haute valeur ajoutée ait choisi notre région pour développer une nouvelle usine de transformation confirme le positionnement stratégique de Laval en tant que Cité agroalimentaire dynamique et innovante. Notre équipe de spécialistes en agroalimentaire, en financement et en internationalisation est très motivée à supporter l’entreprise et le rayonnement de ses produits tant au Québec que sur les marchés américains. Pierre Desroches

Président-directeur général Laval Technopole

»

Redondo Iglesias s’implante à Laval pour conquérir l’Amérique Le producteur espagnol de jambons et charcuteries de spécialité Redondo Iglesias s’est installé à Laval en mai 2011, où il a acquis une usine ayant précédemment servi à la production de produits italiens similaires. C’est la première expansion de l’entreprise à l’extérieur de l’Espagne, où elle exploite trois unités de fabrication. La mise en fonction de l’usine de Laval se traduira sous peu par la création d’une trentaine d’emplois. C’est en 1920 qu’Antonio Redondo Nieto a commencé à produire des charcuteries ibériques et des jambons serranos à Valdelacasa, dans la province de Salamanque. L’entreprise a ensuite été reprise par son fils Gregorio, aujourd’hui épaulé par ses propres enfants. Elle est réputée pour la qualité constante de ses produits artisanaux. D’ailleurs, son processus de production et ses normes très strictes en matière d’hygiène, de contrôle et de qualité ont fait de Redondo Iglesias l’une des premières marques de charcuteries à avoir été homologuées pour l’exportation vers des marchés aussi exigeants que les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Suisse ou le Japon. « Nous avions entendu parler de la disponibilité de ce bâtiment à Laval,

qui représentait une belle occasion d’expansion pour nous, puisque nous n’avions jusqu’ici qu’une division commerciale aux États-Unis. C’est l’agent immobilier qui nous a mis en contact avec Montréal International. Ils se sont immédiatement employés à nous mettre en contact avec toutes les instances susceptibles de faciliter nos démarches et de nous appuyer financièrement. Nous n’attendons plus que le feu vert de l’Agence canadienne d’inspection des aliments », précise M. Miguel Angel Redondo Hernandez, directeur adjoint.

Un dossier mené en partenariat avec la Banque de Développement du Canada (BDC), Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), Investissement Québec, Laval Technopole, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).

25


Montréal international Rapport d’activités 2o11

26

Organisations

internationales DE NOUVEAUX SERVICES POUR SOUTENIR LA COMMUNAUTÉ DES OI À MONTRÉAL

Montréal est une métropole ouverte sur le monde, une ville consulaire dynamique et un lieu de rencontres internationales très prisé. Pas étonnant que plus de 60 organisations internationales y aient élu domicile. Et leurs retombées sont multiples ! En plus de contribuer au rayonnement de notre région dans le monde, ces mêmes organisations ont engendré en 2011 des dépenses évaluées à quelque 280 millions de dollars et ont généré la création de près de 1 500 emplois directs. Les OI sont par le fait même convoitées par les plus grandes villes du monde... Cette compétition amène Montréal International à assurer une veille stratégique assidue, à accompagner les organisations qui désirent s’implanter à Montréal et à appuyer celles qui y sont déjà établies, notamment en soutenant leurs projets de développement et d’expansion. Un rôle qui incombe à la vice-présidence Organisations internationales ainsi qu’à ses partenaires gouvernementaux.

Expansion majeure du Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (SCDB) L’année 2011 a été marquée par l’expansion du Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (SCDB), la plus grande organisation internationale gouvernementale établie à Montréal, après l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Installée dans la métropole québécoise depuis 1996, l’organisation onusienne a dû agrandir ses bureaux, situés au Centre de Commerce mondial, afin de préparer la mise en œuvre du Protocole de Nagoya. « L’expansion du Secrétariat vient renforcer la dimension internationale et le prestige de Montréal. Nous sommes particulièrement fiers de contribuer à la croissance d’une organisation multilatérale d’envergure comme le SCDB dans la métropole québécoise, un projet qui nous tient à cœur », a déclaré Stéphanie Allard, viceprésidente Organisations internationales.

Un service d’appui personnalisé En 2011, la vice-présidence OI a offert des services d’appui et d’accompagnement personnalisés auprès

1500 280 64 OI à Montréal

millions de dollars dépensés par les OI en 2011

emplois directs créés par les OI

de 31 organisations internationales montréalaises. Parmi ces interventions, mentionnons le soutien stratégique apporté à l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), et l’inauguration du siège social de la prestigieuse organisation Airports Council International (ACI). Rappelons qu’ACI avait pris la décision de s’installer à Montréal en 2010, grâce à l’aide de MI et de ses partenaires. De plus, l’équipe OI a appuyé l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) dans le cadre des activités soulignant son 50e anniversaire, le lancement de la Maison mondiale de la radio communautaire (AMARC) et la réalisation d’événements organisés par l’Association internationale des Avocats de la Défense (AIAD) et l’International Design Alliance (IDA).

Un portail Web dédié aux OI : www.montrealoi.com Toujours en 2011, une nouvelle initiative, créée spécifiquement pour la communauté des OI à Montréal, a vu le jour. Il s’agit du portail www.montrealoi.com. « Les OI nous avaient demandé plus de visibilité, tant sur la scène locale qu’internationale, et un appui pour maximiser les collaborations et le réseautage. Nous les avons écoutées », a déclaré Mme Allard. « Cette plateforme permet aux OI d’échanger sur des enjeux spécifiques, de partager leurs expériences sur les meilleures


organisations internationales

27

5

pratiques dans le développement international des affaires, et d’élargir leurs réseaux d’affaires. Elle permet également de publier des nouvelles, des offres d’emplois et de promouvoir des événements », a-t-elle ajouté. Parmi les autres services d’appui stratégique nouvellement offerts aux organisations internationales basées à Montréal, mentionnons le forum « Vivre et travailler à Montréal », organisé en collaboration avec la Direction de la Mobilité internationale de MI. Son but est d’informer et d’outiller les OI montréalaises et leurs employés, notamment les employés expatriés, afin de faciliter leur intégration à Montréal. Deux éditions ont été tenues en 2011.

ATTRACTION D’ORGANISATIONS INTERNATIONALES (OI) – RÉSULTATS Nombre d’implantations ou d’expansions d’OI

Nombre d’interventions de prospection Nombre d’appuis stratégiques aux OI montréalaises*

2009

2010

2011

2

2

1

27

27

35

s.o.

s.o.

31

*Nouveaux services offerts en 2011

« Cette plateforme permet aux OI d’échanger sur des enjeux spécifiques, de partager leurs expériences [...], et d’élargir leurs réseaux d’affaires. Elle permet également de publier des nouvelles, des offres d’emplois et de promouvoir des événements » Toujours au chapitre des activités de formation, Montréal International s’est allié à nouveau cette année à deux grands partenaires, Tourisme Montréal et le Palais des congrès de Montréal, pour organiser un deuxième atelier, sur le thème « Les congrès comme sources de revenus pour les OI ». Finalement, autre succès digne de mention : plus de 120 personnes étaient présentes à la troisième édition de la réception des OI montréalaises, une activité de réseautage instaurée en 2009. Il s’agissait de la plus grande participation à ce jour.

OI ont participé au développement du portail Montréal-OI : l’Agence universitaire de la Francophonie, le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB), l’Alliance financière pour le commerce durable (FAST), la Fédération internationale des architectes d’intérieur (IFI) et l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU). Nous les remercions toutes chaleureusement de leur contribution ! Si vous entendez parler d’OI en processus de création ou de relocalisation, merci de nous en informer et de nous aider ainsi à faire grandir la communauté montréalaise des OI.


Montréal international Rapport d’activités 2o11

28

Un partenariat efficace avec Tourisme Montréal et le Palais des congrès de Montréal

«

Ces deux dernières années, Tourisme Montréal a travaillé encore plus étroitement que par le passé avec Montréal International, notamment auprès des organisations internationales (OI), en participant par exemple aux forums semestriels organisés par MI à leur intention. Bien entendu, nous avons de nombreuses autres occasions d’échange tout au long de l’année, que ce soit à Montréal ou à l’étranger. Nos organisations ont chacune des mandats bien définis. Il n’y a donc aucun chevauchement. En revanche, nous avons beaucoup d’intérêts communs : plus MI a de succès dans l’attraction et la rétention des OI, plus le nombre d’événements d’envergure tenus ici est susceptible d’augmenter, avec pour résultat un rayonnement accru pour la métropole. En fait, MI joue souvent pour nous un rôle d’agent de liaison avec les organisateurs de ces événements ainsi qu’avec les acteurs des trois principales grappes sectorielles montréalaises. — L’honorable Charles Lapointe

Président-directeur général de Tourisme Montréal

» Tourisme Montréal

«

Palais des congrès de Montréal

En 2009, nous avons créé une nouvelle fonction au sein de l’organisation i.e les alliances stratégiques qui vise notamment à renforcer les liens avec Montréal International, Tourisme Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la Conférence régionale des élus de Montréal, l’ensemble des universités ainsi que plusieurs ministères et divisions de la Ville de Montréal pour accroître notre efficacité, et je dois dire que nous avons entamé depuis quelque temps avec MI une nouvelle ère de collaboration. Nous avons travaillé ensemble pour mettre sur pied des événements comme “ Le Rendez-vous du Savoir ”, rencontre annuelle destinée à reconnaître l’importance du rôle des universités, ou le “ Mondial du jeu vidéo ”, dont la première édition aura lieu en 2013. Nous partageons de l’information et des contacts ciblés et ensuite nous développons une stratégie commune pour tenter d’attirer encore plus d’OI et d’événements. Notre collaboration a aussi donné lieu, aux côtés d’Aéro Montréal, à la création d’un comité stratégique en aérospatiale qui vise à intensifier le positionnement de cette industrie de pointe notamment par l’attraction d’événements d’envergure ou encore en appuyant la croissance d’autres grandes réunions comme le Forum Innovation Aérospatiale d’Aéro Montréal, dont la prochaine édition aura lieu en décembre 2013. — Marc Tremblay

Président-directeur général de la Société du Palais des congrès de Montréal

»


orGAnisAtions internAtionAles témoiGnAGes

29

«

un soutien strAtéGique à l’AssoCiAtion mondiAle des rAdiodiffuseurs CommunAutAires (AmArC) Depuis sa fondation en 1983, le principal impact de l’AMARC a été de favoriser l’émergence d’un secteur mondial de la radio communautaire. Montréal International, qui nous a aidés dès le début pour faire reconnaître notre statut d’organisation internationale et pour faciliter la venue de travailleurs de l’étranger, nous a également apporté un soutien stratégique à l’occasion de la mise sur pied de la Maison mondiale de la radio communautaire, inaugurée en octobre 2011 en partenariat avec CIBL 101,5, Radio-Montréal et l’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec. Cette structure vise principalement à mettre en valeur l’expertise en radiodiffusion communautaire qui s’est développée à Montréal au cours des dernières décennies et à servir de catalyseur aux initiatives d’envergure. Nous savons que nous pouvons compter sur MI pour tout ce qui concerne notre rayonnement international et notre réseautage avec les autres OI présentes.

AmArC

— Marcelo Solervicens

Secrétaire général de l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC)

»

«

le desiGn en Pleine CroissAnCe à montréAl L’établissement du Secrétariat de l’International Council of Societies of Industrial Design (ICSID) à Montréal a procuré à notre organisation une importante valeur ajoutée. Grâce au succès de notre partenariat avec Montréal International, nous avons pu concrétiser nos objectifs de développement et de croissance, et bénéficier du talent et de la créativité des professionnels de Montréal. Notre présence à Montréal offre également au milieu du design d’ici la possibilité d’interagir directement avec des professionnels du design de partout dans le monde, y compris avec les membres de notre conseil d’administration et les membres du comité de sélection de la Capitale mondiale du design (World Design Capital®).

Pour nous, Montréal International est essentiellement un carrefour qui nous permet d’entrer en contact, et surtout de rester en contact, avec le milieu des organisations internationales (OI). C’est extrêmement important pour nous, car même si chaque OI a ses champs d’intérêt propres, dans notre cas l’enseignement supérieur et la recherche, toutes sont interpellées par la question de l’internationalisation des rapports sociaux. Le fait de nous fréquenter de manière plus assidue grâce aux initiatives de MI nous permet de nous rappeler que les mondes de la connaissance, de l’industrie et de la culture sont liés et ont avantage à échanger. À l’occasion de nos 50 ans, MI nous a aussi fait profiter de son expérience en participant à la mise sur pied de notre colloque, ce qui nous a été très utile. Je me réjouis de cette nouvelle collaboration !

»

Vice-recteur à la programmation et au développement, Agence universitaire de la Francophonie

iCsid

Secrétaire générale de l’International Council of Societies of Industrial Design (ICSID)

«

— Pierre Noreau

L’Université de Montréal est membre d’ICSID depuis longtemps et Mission Design en fait partie depuis peu. Le fait que des membres de Montréal étaient présents et se sont fait entendre à la 27e Assemblée générale d’ICSID et au congrès 2011 de l’International Design Alliance (IDA) à Taipei, à Taiwan, en octobre dernier, a constitué une occasion de réseautage avec les milieux internationaux du design qui aidera certainement la Ville de Montréal à atteindre ses propres objectifs. Tout comme nos partenaires de l’IDA, de l’International Council of Graphic Design Associations (ICOGRADA) et de l’International Federation of Interior Architects/Designers (IFI), aussi installés à Montréal (Canada), nous sommes enchantés d’avoir un dialogue ouvert avec Montréal. — Dilki de Silva

une CollAborAtion renouvelée AveC l’AGenCe universitAire de lA frAnCoPhonie

»


montréAl internAtionAl rAPPort d’ACtivités 2o11

30

«

La présence du Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, ici à Montréal, est une autre démonstration du leadership qu’exerce le gouvernement du Québec comme pôle d’attraction des organisations internationales. Le Québec est fier de soutenir des partenariats qui permettent non seulement de faire progresser des enjeux cruciaux pour les populations mondiales, mais qui représentent aussi des retombées économiques importantes pour le Québec.

»

Monique Gagnon-Tremblay

Ministre des Relations internationales du Québec

le secrétariat de la Convention des nations unies sur la diversité biologique (Cdb)

le Cdb prend de l’expansion En juin 2011, le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB), installé dans la métropole québécoise depuis 1996, a annoncé l’embauche d’une vingtaine d’employés supplémentaires et l’agrandissement de ses bureaux situés au Centre de commerce mondial de Montréal, décision liée à la mise en œuvre prochaine du Protocole de Nagoya.

Plus de 18 500 personnes représentant 193 États et leurs partenaires ont participé à la dernière réunion de la Conférence des Parties de la CDB, au cours de laquelle un nouveau traité historique, le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur

Ahmed Djoghlaf Ex-secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique

utilisation a été adopté, de même que le Protocole additionnel de Nagoya-Kuala Lumpur sur la responsabilité et la réparation. La cérémonie d’inauguration des nouveaux bureaux du Secrétariat a coïncidé avec les célébrations de la Journée mondiale de l’environnement et avec la tenue de la première réunion préparatoire pour l’entrée en vigueur du Protocole de Nagoya.

« Cette expansion permettra au Secrétariat d’être mieux équipé pour aider les pays signataires ainsi que leurs partenaires à donner vie au Protocole de Nagoya. C’est Montréal International qui a géré tout le processus avec l’ensemble de nos partenaires et le Centre de commerce mondial. C’était un dossier complexe et ils ont fait un travail extraordinaire. Vous savez, Montréal abrite un grand nombre d’organisations internationales avec lesquelles nous entretenons d’excellentes relations. Nous pouvons facilement y travailler dans deux langues onusiennes et nous nous y sentons très bien. Nous sommes donc très heureux de ce dénouement », affirme M. Ahmed Djoghlaf, ex-secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique.


organisations internationales TÉMOIGNAGEs

31

Ouverte à la signature au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992 et entrée en vigueur en décembre 1993, la Convention sur la diversité biologique est un traité international pour la conservation de la biodiversité, l’utilisation durable des composantes de la biodiversité et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques. La présence dans la métropole québécoise du Secrétariat en a fait un haut lieu de la biodiversité, dont la défense et la promotion sont devenues des enjeux prioritaires au niveau mondial. Soulignons que le 15 février 2012, M. Braulio Ferreira de Souza Dias a succédé à M. Djoghlaf, qui oeuvrait en tant que secrétaire exécutif depuis janvier 2006. « Si vous me demandez quelles sont mes trois priorités pour la Convention, ma réponse est la suivante : mise en œuvre, mise en œuvre et mise en œuvre », a déclaré le nouveau secrétaire exécutif.

Un dossier mené en partenariat avec le ministère des Relations internationales du Québec, Développement économique Canada pour les régions du Québec et la Ville de Montréal.

«

La défense et la promotion de la diversité biologique sont devenues des enjeux majeurs au niveau international. La présence à Montréal d’une organisation onusienne qui lutte pour une cause aussi primordiale fait de notre ville une référence dans le domaine de la biodiversité. Nos concitoyens peuvent en être fiers. Au cours des dernières années, la biodiversité est réellement devenue une question prioritaire pour notre Administration. Les liens de plus en plus étroits entre le SCDB et l’Espace pour la vie ainsi que l’ouverture récente du Centre de la biodiversité au Jardin botanique le confirment. Gérald Tremblay

Maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal

»


Montréal international Rapport d’activités 2o11

32

64 11 11 10 7 6 5 3

Sciences de la vie

organisations internationales à Montréal

Culture et communications

Aérospatiale/Aviation

Environnement

Développement

Éducation

Design

*11 OI figurent dans les secteurs « Autres »

Organisations internationales

Domaines d’activité

Académie Internationale de droit et santé mentale______ Sciences de la vie Agence mondiale antidopage__________________________________ Sciences de la vie Agence universitaire de la Francophonie___________________ Éducation

Airports Council International_________________________________ Aérospatiale Alternatives International______________________________________ Développement

Associated Research Centres for the Urban _______________ Autres Underground Space Association francophone internationale des_______________ Éducation directeurs d’établissements scolaires Association internationale de science politique___________ Autres Association Internationale des Avocats de la Défense___ Autres Association internationale des critiques de théâtre______ Culture et communications Association internationale des loteries d’État______________ Autres Association internationale du chrysotile____________________ Autres Association mondiale des radiodiffuseurs _________________ Culture et communications communautaires Bureau international des droits des enfants_______________ Développement Campagne internationale action climat*_____________________ Environnement Centre international pour la prévention de la _____________ Autres criminalité Centre Mondial d’Excellence des Destinations_____________ Culture et communications Chambre de commerce internationale gaie et _____________ Autres lesbienne

Civil Air Navigation Services Organisation_________________ Aérospatiale Comité syndical francophone de l’éducation et de _______ Éducation la formation Commission de coopération environnementale___________ Environnement Confédération mondiale sur la science de la ______________ Autres productivité Conseil des festivals jumelés__________________________________ Culture et communications Conseil francophone de la chanson___________________________ Culture et communications Conseil international de formation aérospatiale__________ Aérospatiale Cospas-Sarsat_____________________________________________________ Aérospatiale Droits et Démocratie_____________________________________________ Développement Fédération internationale des associations de ____________ Aérospatiale contrôleurs aériens Fédération internationale des associations de ____________ Culture et communications multimedia Fédération internationale des coalitions pour la _________ Culture et communications diversité culturelle Fédération mondiale de l’hémophilie________________________ Sciences de la vie


organisations internationales Liste des OI

33 Finance Alliance for Sustainable Trade______________________ Développement Fonds multilatéral aux fins d’application du _______________ Environnement Protocole de Montréal Forum international de Montréal_____________________________ Développement Forum International des Universités Publiques___________ Éducation Forum sur l’Intégration Nord-Américaine __________________ Développement FRANCOPOL________________________________________________________ Autres Institut international de gestion des grandes _____________ Autres métropoles Institut international des sciences humaines intégrales___ Culture et communications

International Air Transport Association_____________________ Aérospatiale International Business Aviation Council_____________________ Aérospatiale International Centre for Accessible Transportation_______ Autres International Council of Graphic Design Associations____ Design International Council of Societies of Industrial Design___ Design International Federation of Airline Pilots’ Associations____ Aérospatiale International Federation of Interior _________________________ Design Architects/Designers ORBICOM - Réseau des Chaires UNESCO en ________________ Culture et communications communication Organisation de l’aviation civile internationale___________ Aérospatiale Organisation internationale du tourisme social ___________ Culture et communications - Amériques Organisation universitaire interaméricaine ________________ Éducation – Collège des Amériques Partenariat mondial pour l’électricité durable_____________ Environnement

Public Population Project in Genomics (The)_______________ Sciences de la vie Réseau mère-enfant de la francophonie____________________ Sciences de la vie Secrétariat de la Convention sur la diversité ______________ Environnement biologique Secrétariat international de l’eau_____________________________ Environnement Secrétariat international des infirmières et ________________ Sciences de la vie infirmiers de l’espace francophone Secrétariat international francophone pour _______________ Environnement l’évaluation environnementale Société internationale d’urologie_____________________________ Sciences de la vie

The Transplantation Society___________________________________ Sciences de la vie UNESCO Institute for Statistics________________________________ Culture et communications Union francophone des aveugles_____________________________ Sciences de la vie Union internationale de psychologie scientifique_________ Sciences de la vie

World Airlines Clubs Association______________________________ Aérospatiale World Wide Hearing_____________________________________________ Sciences de la vie

ORGANISATION DE L’AVIATION CIVILE INTERNATIONALE (OACI)


34

Attraction

de talents AU SERVICE DES ENTREPRISES DU GRAND MONTRÉAL 

Saviezvous que,

en 2011, dans le cadre des missions de recrutement auxquelles MI a participé, 16 entreprises du Grand Montréal ont rencontré plus de 1 800 candidats triés sur le volet ? À ce jour, voici les faits saillants des missions de recrutement auxquelles MI et des entreprises du Grand Montréal ont pris part :

2 700 candidats rencontrés en entrevue

Convoités à travers la planète, les travailleurs de talent représentent aujourd’hui de véritables atouts pour les industries de pointe. La disponibilité d’une maind’œuvre qualifiée joue en effet un rôle fondamental dans les décisions d’investissement des grandes sociétés. Cela est encore plus vrai au sein des économies basées sur le savoir comme celle du Grand Montréal. Dans ce contexte, la vice-présidence Attraction de talents et Promotion élabore et met en œuvre des stratégies visant à faire valoir auprès des talents internationaux les avantages de vivre et travailler dans le Grand Montréal. Elle travaille également à fédérer les efforts des entreprises et des organisations du Grand Montréal pour recruter du personnel qualifié à l’étranger. C’est dans cette optique, et avec le soutien du Conseil emploi métropole (CEM), que Montréal International a participé à deux missions de recrutement Journées Québec en France (Paris/Toulouse en mai 2011 et Paris/Lyon en décembre 2011), en collaboration avec le ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles (MICC). MI a ainsi coordonné la participation de plus d’une quinzaine d’entreprises montréalaises à ces missions, lesquelles proposaient quelque 500 postes. L’appui du CEM permet également à MI de développer des stratégies et des contenus pour la promotion de la région comme site privilégié pour la carrière et pour la vie.

600

50 personnes sélectionnées pour une 2e entrevue

travailleurs spécialisés embauchés

Pour connaître le détail des prochaines missions de recrutement

« Montréal International offre un service personnalisé aux entreprises du Grand Montréal qui souhaitent participer à des missions de recrutement » « Montréal International offre un service personnalisé aux entreprises du Grand Montréal qui souhaitent participer à des missions de recrutement à l’étranger », a déclaré Louis Arseneault, vice-président Attraction de talents et Promotion. « Ce nouvel appui facilite l’accès des entreprises de la région métropolitaine à un bassin de main-d’œuvre spécialisée qui répond de manière très ciblée à leurs besoins. Il s’agit d’un service à haute valeur ajoutée, qui contribue directement à renforcer la compétitivité des industries du Grand Montréal », a-t-il ajouté.


Attraction de talents témoignages

SOUTENIR LES ENTREPRISES QUI MISENT SUR LE TALENT

TÉmoignages

« Cela nous a permis de réaliser quelque 150 entrevues en une semaine et de procéder à plusieurs embauches »

« GFI Solutions Services offerts aux entreprises dans le cadre des missions de recrutement : Analyse et adaptation des offres d’emploi afin de mieux rejoindre les travailleurs à l’international Affichage et promotion des offres d’emploi Présélection des candidats par des partenaires spécialisés Établissement d’un calendrier de rencontres avec les candidats choisis Organisation logistique et soutien technique pour l’ensemble de la mission

Chef de file en matière de solutions technologiques d’affaires, comptables et bancaires, GFI Solutions connaît une forte croissance par acquisition depuis quelques années. Bien que nous offrions à nos employés des perspectives de carrière qui nous permettent d’afficher un taux de rétention élevé, notre entreprise a en permanence une trentaine de postes à combler pour répondre aux besoins grandissants de sa clientèle. C’est pourquoi nous avons souhaité prendre part à une mission de recrutement avec Montréal International en décembre 2011. Cela nous a permis de réaliser quelque 150 entrevues en trois jours, de déposer des offres rapidement et de procéder à plusieurs embauches. L’organisation des rendez-vous et la logistique étaient excellentes. C’est important pour nous de pouvoir profiter de ce genre d’initiative, d’autant plus que nous visons à doubler notre chiffre d’affaires dans les trois prochaines années.

»

— Marie Carmen Velasco

Vice-présidente exécutive et chef, Capital humain et services partagés GFI SOLUTIONS


Montréal international Rapport d’activités 2o11

36

Grâce au soutien du Conseil emploi métropole, Montréal International coordonne la participation d’entreprises du Grand Montréal à des missions de recrutement international, notamment dans le cadre des Journées Québec, sous l’égide du ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles.

«

« Ils ont tout fait pour nous faciliter la vie, notamment aux plans de la logistique et de l’organisation. C’était superbe ! »

Nous avions entendu beaucoup de choses positives à propos des missions de recrutement international auxquelles MI prend part et c’est pourquoi nous avons décidé de tenter l’expérience au début de décembre 2011, à Paris et à Lyon. Nous avions une quinzaine de postes à combler, tous dans les technologies de l’information, exigeant des profils très spécifiques, et donc difficiles à trouver. Nous avons eu l’occasion de rencontrer un grand nombre de candidats de qualité et nous avons pu effectuer huit embauches, dont quelques-unes immédiatement. L’organisation était très professionnelle et parfaitement rodée. Les représentants de Montréal International se sont montrés serviables, prévenants, ouverts. Ils ont tout fait pour nous faciliter la vie, notamment aux plans de la logistique et de l’organisation. C’était superbe ! Leur prochaine mission de recrutement aura lieu à Paris ainsi qu’à Bruxelles, et il est prévu que nous répétions l’expérience. — Isabelle Colin

Directrice principale – Développement de logiciels Banque Nationale du Canada

»

BNC


« Nous pensions rencontrer une vingtaine de personnes, nous avons finalement récolté plus de 80 curriculum vitae. »

«

HérouxDevtek

Compte tenu que nous sommes dans l’aérospatiale, nous pensions naturellement rencontrer plus de candidats susceptibles de nous intéresser à Toulouse qu’à Paris, mais en fait nous avons aussi fait la connaissance de candidats parisiens provenant entre autres de l’industrie automobile et possédant des compétences transférables au secteur des trains d’atterrissage, l’une de nos spécialités. Ce que j’ai trouvé très intéressant, c’est que plusieurs grandes grappes montréalaises étaient représentées, ce qui nous a donné une masse critique qui, je crois, a contribué à attirer plus de monde. Nous pensions rencontrer une vingtaine de personnes, nous avons finalement récolté plus de 80 curriculums vitae. J’ai été impressionné par l’efficacité de Montréal International. J’ajoute que leurs documents d’information sont d’une grande qualité et se révèlent très utiles pour promouvoir la métropole et y attirer des talents.

»

— Gilbert Guérin

Directeur corporatif, Ressources humaines Héroux-Devtek

« Chaque fois que MI contribue à recruter un talent rare, c’est un gain net pour toute la région. »

«

Esterline

Nous avons participé à une mission de recrutement à Paris et Toulouse avec Montréal International en mai 2011. Tout était superbement bien organisé et parfaitement ciblé pour nous, même si une entreprise d’avionique comme la nôtre a des besoins très pointus. Depuis deux ans, l’expertise de MI nous est devenue très utile pour tous les aspects liés à l’immigration, aux équivalences de diplômes, aux permis de travail, etc. On les considère maintenant comme une ressource externe pour la gestion de nos talents. Vous savez, la grappe de l’aérospatiale représente un bijou pour une économie, alors chaque fois que MI contribue à recruter un talent rare, c’est un gain net pour toute la région métropolitaine. — Jean-Denis Roy

Vice-président, Ressources humaines et chef du contentieux Esterline CMC Électronique

»

37


38

Mobilité

internationale PRÈS DE 2 000 TRAVAILLEURS AIDÉS

La course aux talents internationaux s’accélère. Bien que le Grand Montréal possède une main-d’œuvre créative et hautement qualifiée, les entreprises, universités et autres institutions doivent de plus en plus recourir au recrutement international pour combler certains postes spécialisés. Pour les soutenir dans leurs processus d’embauche, la Direction de la Mobilité internationale (DMI) de Montréal International facilite l’obtention des documents officiels (visas, permis de travail, prorogation de séjour, etc.), que ce soit pour des demandes de permis temporaires ou de résidence permanente. Dans ces activités, MI travaille en étroite collaboration avec le ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles (MICC), Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) et Service Canada. MI bénéficie également de l’appui de la Conférence régionale des élus de Montréal (CRÉ de Montréal).

Les permis temporaires et de résidence permanente en forte hausse Au total, 1 887 dossiers de travailleurs étrangers qualifiés ont été traités par la DMI en 2011. Les demandes de permis temporaires, ce qui comprend les permis de travail, permis d’études et visas d’entrée, sont passés de 622 en 2010 à 743 en 2011. 229 entreprises ont ainsi bénéficié des services de MI. La masse salariale annuelle des travailleurs aidés atteignait un peu plus de 44 millions de dollars. En ce qui concerne les demandes de résidence permanente, ce sont 1 144 candidats, à l’emploi de 567 entreprises, qui ont été informés sur le processus d’obtention, comparativement à 851 candidats en 2010, une augmentation d’environ 25 %. La masse salariale représentée par ce groupe avoisinait les 65 millions de dollars en 2011. « 2011 a été une année d’intense activité pour la Direction de la Mobilité internationale. Tant les demandes de permis temporaires que les demandes de résidence permanente sont en hausse, principalement dans les secteurs de l’aéronautique et des technologies de l’information et des communications », a déclaré Martin Goulet, directeur de la Mobilité internationale. « Cette augmentation confirme que plusieurs entreprises de la région connaissent une courbe de croissance », a-t-il ajouté.

Former et informer La DMI a également mis l’accent sur l’organisation de plusieurs rencontres d’information et de formation. Ainsi, en 2011, un total de 132 sessions d’information hebdomadaires sur le processus d’obtention de la résidence permanente ont été tenues dans les locaux de MI, pour le bénéfice de près de 1 200 personnes, et 34 séances ont eu lieu directement au sein d’entreprises, d’organisations ou d’universités. En plus de ces activités, Montréal International a poursuivi ses séances de formation destinées aux membres, les « mardis de MI », auxquelles ont participé plus de 120 personnes responsables des ressources humaines. Ces rencontres, animées par des conférenciers invités, ont permis d’aborder plusieurs sujets en lien avec l’immigration. Enfin, MI a organisé plusieurs formations relatives à l’obtention des permis temporaires, destinées aux responsables des ressources humaines œuvrant au sein d’entreprises, d’universités ou d’organisations membres de MI.

MOBILITÉ INTERNATIONALE – RÉSULTATS

2009

2010

2011

Nombre total de dossiers de travailleurs étrangers traités

1 025

1 473

1 887


mobilité internationale témoignages

POURQUOI ILS ONT CHOISI LE GRAND MONTRÉAL

TÉmoignages

Nom _____________________________________ Franck Dervault Nationalité _________________________ Française Titre ____________________________________ Chef de section en calcul ________________________ de structure Organisation ______________________ Bombardier Aéronautique

Pourquoi j’ai choisi de venir travailler ici et d’y rester : « J’avais déjà

travaillé en France pour un sous-traitant de Bombardier et j’avais eu l’occasion de venir deux fois en mission à Montréal. Quand j’ai quitté Airbus en 2008, j’ai déposé mon CV sur le site de Bombardier. Ils m’ont invité à venir les rencontrer et m’ont fait une offre quelques semaines plus tard. Cela faisait quelque temps que ma femme et moi avions envie de vivre une expérience à l’étranger. »

Comment Montréal International m’a aidé : « MI est intervenu pour m’aider à obtenir

la résidence permanente. J’ai été très surpris par la rapidité du processus. Ça s’est réglé en quatre mois. Je dirais qu’ils ont été à la fois efficaces et chaleureux. Je les recommande à mes amis français. »

Bombardier Aéronautique Saviezvous que

MI offre aux conjoints des travailleurs qualifiés étrangers une aide personnalisée pour faciliter leur intégration professionnelle ? En 2011, près de 90 conjoints ont été rencontrés.

Ce que j’apprécie le plus de la vie ici :

« Le côté cosmopolite, la multitude des nationalités, des cultures, des cuisines, et puis j’adore l’hiver. Je trouve formidable de pouvoir faire du patin à glace et du ski de fond quasiment en sortant de chez soi ! »

Ce que ce choix signifie pour ma carrière : « Comme Montréal est l’une des plus

grandes villes aérospatiales du monde, je m’y sens à ma place, d’autant plus que j’apprécie l’ambiance collégiale qui existe ici. Je travaille en ingénierie centrale, donc orientée vers la recherche, et c’est ce qui fait toute la richesse de mon poste. J’ai la liberté de proposer plein de projets de recherche aux universités, c’est passionnant. Je suis là pour le long terme sauf, évidemment, si Bombardier m’envoie sur un autre site. »


Montréal international Rapport d’activités 2o11

40

« Montréal est l’une des villes les plus agréables que je connaisse jusqu’ici. Et c’est une ville très vivante qui présente un mélange très intéressant de cultures européenne et américaine. »

Nom _____________________________________ Saurabh Dawra Nationalité _________________________ Indienne Titre ____________________________________ Gestionnaire, solutions techniques Organisation ______________________ Ericsson

Pourquoi j’ai choisi de venir travailler ici et d’y rester : « Je travaillais

pour Ericsson en Inde depuis 2006 et ils m’ont offert un poste ici, en raison de mes compétences en architecture de réseau. De mon côté, je souhaitais travailler dans un environnement à caractère international. J’ai déjà accepté des postes pendant de courtes périodes de temps en Asie, en Europe et en Afrique, mais c’est la première fois que je travaille aussi longtemps à l’extérieur de mon pays d’origine. J’aime la diversité des gens qu’Ericsson a rassemblés ici. »

Ericsson Ce que j’apprécie le plus de la vie ici :

« Montréal est l’une des villes les plus agréables que je connaisse jusqu’ici. Et c’est une ville très vivante qui présente un mélange très intéressant de cultures européenne et américaine. J’apprécie aussi la gentillesse des gens, la variété des activités sportives offertes, la vie nocturne, la qualité de la nourriture. »

Ce que ce choix signifie pour ma carrière : « Dans mon domaine, l’innovation provient

essentiellement des États-Unis et du Canada. Je suis

Comment Montréal International donc certain que j’ai pris une excellente décision sur m’a aidé : « Ils m’ont aidé à remplir tous les for- le plan professionnel. Je vais apprendre beaucoup ici,

mulaires requis et guidé tout au long de la procédure de demande de la résidence permanente. Ils ont même conseillé ma femme, qui est dentiste, pour choisir les cours qu’elle devait suivre avant de pouvoir pratiquer ici. »

dans le centre de R-D d’Ericsson, qui est d’ailleurs l’un des plus importants de l’entreprise à l’extérieur de la Suède. Je n’ai pas l’intention de repartir. »


Nom _____________________________________ May Choueib Nationalité _________________________ Franco-libanaise Titre ____________________________________ Chercheure Organisation ______________________ Université de Montréal

Pourquoi j’ai choisi de venir travailler ici et d’y rester :

« Je suis venue à l’invitation de M. Richard Martel, professeur titulaire à l’Université de Montréal, pour démarrer un projet sur l’émission de champ, un axe de recherche qui n’existait pas ici. J’ai accepté un contrat renouvelable de deux ans, en partie pour relever le défi et en partie parce que ça me donnait la possibilité d’acquérir une expertise dans d’autres domaines, comme les nanotubes de carbone. »

Université de Montréal

Comment Montréal International m’a aidée : « J’ai beaucoup hésité avant de faire la demande de résidence permanente, mais j’ai assisté à une rencontre d’information chez MI et ils m’ont expliqué en quoi consistait le “ Programme de l’expérience québécoise ”. Ils m’ont dit que ça facilitait beaucoup la démarche, alors j’ai accepté. Ils m’ont accompagnée à toutes les étapes, ont vérifié tous mes documents et ça s’est fait très rapidement. » Ce que j’apprécie le plus de la vie ici : « Je trouve que c’est une ville pleine de vie, malgré le climat, qui offre une foule d’activités et où les gens ne semblent pas trop stressés. » Ce que ce choix signifie pour ma carrière : « J’apprécie énormément la collaboration entre les différents laboratoires de l’Université. Cela me permet d’acquérir de nouveaux savoirs, en microfabrication, en nanoélectronique, etc., qui enrichissent ma recherche. Je veux rester au moins une autre année. »

Nom _____________________________________ Paulo Magalhaes Nationalité _________________________ Brésilienne Titre ____________________________________ Banquier privé Organisation ______________________ RBC Gestion de patrimoine

Pourquoi j’ai choisi de venir travailler ici et d’y rester :

« Je travaillais pour une banque privée à Brasilia et RBC m’a offert de m’occuper de sa clientèle lusophone. Ça m’intéressait de venir ici parce que la réputation du système financier canadien est excellente et que je rêvais d’une carrière internationale. J’ai fait une première visite en 2008. Après avoir reçu l’offre officielle, j’ai pris le temps de la réflexion, et puis je suis revenu le printemps suivant avec ma femme et nos deux enfants, avant d’en faire un troisième au Québec. »

RBC Gestion de patrimoine

Comment Montréal International m’a aidé : « C’est mon employeur qui m’a mis en contact avec MI. Je crois que je n’aurais jamais été capable d’obtenir mon permis de travail, ni son renouvellement d’ailleurs, si MI ne m’avait pas tenu la main dans le labyrinthe. C’est grâce à MI que ma femme et moi serons bientôt des résidents permanents. » Ce que j’apprécie le plus de la vie ici : « La grande facilité d’intégration. C’est un milieu accueillant, ouvert d’esprit, chaleureux. Montréal est une ville vivante, très axée sur la culture. Offrir à ses enfants la possibilité de grandir en apprenant plusieurs langues, ça n’a pas de prix pour moi. En prime, la nourriture est excellente ! » Ce que ce choix signifie pour ma carrière : « Ce poste représente une étape importante dans la carrière internationale que je désirais. La stabilité et les perspectives économiques du Canada en font un pays favorable à la gestion de patrimoine et je pense que Montréal va continuer d’offrir un excellent environnement d’affaires pendant encore très longtemps. »

41


montréAl internAtionAl rAPPort d’ACtivités 2o11

42

mi à l’ère du

web 2.0

Promouvoir le GrAnd montréAl sur lA sCène internAtionAle

Le Grand Montréal offre un monde de possibilités aux sociétés étrangères, aux organisations internationales et aux travailleurs de talent à la recherche d’un lieu propice au succès et au développement. Créativité, innovation, grappes de haute technologie, établissements de haut savoir, main-d’œuvre qualifiée et multilingue, coûts d’opération compétitifs, qualité de vie exceptionnelle : les forces de la région métropolitaine gagnent assurément à être connues, promues et reconnues. Ainsi, pour faire rayonner les atouts du Grand Montréal dans le monde, la vice-présidence Attraction de talents et Promotion et la Direction des études économiques ont uni leurs efforts pour développer une série d’outils et de publications à vocation promotionnelle, pour appuyer chacune des unités de MI dans leurs mandats respectifs. « Nos efforts de promotion ont épousé les nouvelles tendances du web 2.0, avec des stratégies de communication bien ciblées », a déclaré Louis Arseneault, vice-président Attraction de talents et Promotion. « L’utilisation de nouveaux outils ou de nouvelles plateformes, comme les médias sociaux, ont permis à MI de faire valoir de façon efficace et dynamique les atouts du Grand Montréal auprès de ses clientèles cibles », a-t-il ajouté.

« l’utilisation de nouveaux outils ou de nouvelles plateformes, comme les médias sociaux, ont permis à mi de faire valoir de façon effi cace  et dynamique les atouts du Grand montréal auprès de ses clientèles cibles » doCuments Promotionnels Brochure sur le Grand Montréal et jeu de sept fiches sectorielles - Montréal International s’est doté de nouveaux outils de communication pour promouvoir

PROFIL DE L’INDUSTRIE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS DU GRAND MONTRÉAL

GROS PLAN SuR LeS fiLiALeS de SOciétéS étRANGèReS du grand Montréal

Le grand montréaL Une éConomIe propULSée par Le SaVoIr IndICateUrS d’attraCtIVIté 2011-2012

efficacement les avantages de s’implanter dans le Grand Montréal, soit une brochure intitulée « Le Grand Montréal : un monde de possibilités » ainsi qu’un jeu de sept fiches sectorielles. Chaque fiche contient une analyse économique destinée à informer les investisseurs étrangers et les organisations internationales pour les inciter à choisir la grande région de Montréal pour leurs projets d’implantation ou d’expansion. Quant à la brochure, elle met l’accent sur la personnalité unique de la région métropolitaine et présente ses nombreux avantages. Profil des technologies de l’information et des communications (TIC) – Ce tout nouveau profil, fruit d’une étroite collaboration entre MI et TechnoMontréal, dresse un portrait de l’industrie des TIC dans le Grand Montréal. Il met notamment en lumière les principales entreprises du secteur, les indicateurs de performance de la grappe des TIC ainsi que les témoignages de dirigeants d’entreprises phares de la région. Profil des filiales – Ce document brosse un portrait des sociétés étrangères établies dans le Grand Montréal, en mettant en valeur leur masse critique et l’importance de leur contribution à l’activité économique de la région. Les indicateurs d’attractivité – L’édition 2011-2012 des « Indicateurs d’attractivité du Grand Montréal » compare les atouts du Grand Montréal à ceux des autres grandes métropoles d’Amérique du Nord, notamment au niveau de l’accès au marché, de la main-d’œuvre, des coûts et des incitatifs, de l’innovation et de la qualité de vie.


mI à l’ère du Web 2.0 mi

bulletIns d’informAtion d’InFOrmatIOn et de PrObulletins mOtIOn Promotion Du côté des publications électroniques, trois numéros du bulletin d’information « Expansion Grand Montréal », qui fait la promotion du climat d’investissement du Montréal métropolitain, ont été diffusés l’an dernier. Le bulletin « La MIssive », qui s’adresse aux membres et partenaires de MI, a aussi fait l’objet de quatre parutions. Notons qu’en 2012, ces deux publications seront fusionnées en un blogue interactif.

mI Présent Aux aux GrAnds grands rendez-vous rendez-vOus mi d’aFFaIres d’AffAires La vice-présidence Attraction de talents et Promotion a appuyé la vice-présidence IGM dans l’organisation de plusieurs activités, dont trois missions de promotion en marge de spectacles du Cirque du Soleil à Londres, Los Angeles et Paris, et les grands forums industriels internationaux que sont le Salon international de l’aéronautique et de l’espace Paris – Le Bourget, le Salon international BIO et le Marché international des professionnels de l’immobilier (MIPIM).

année riChe rIche en AnAlyses analyses et en une Année recOmmandatIOns reCommAndAtions

Wall Street Journal, dans le cadre d’une mission de promotion à New York, lors de laquelle des dirigeants de MI se sont entretenus avec une douzaine de localisateurs de sites (site locators) et des journalistes de la métropole américaine. Le second article, que l’on peut lire dans fDi Magazine, publié par le groupe Financial Times, porte sur le classement des métropoles les plus prometteuses des Amériques en termes d’attraction d’investissements étrangers. Selon l’édition d’avril-mai 2011, le Grand Montréal se hisse en sixième position du classement fDi American Cities of the Future 2011/12, parmi les 405 villes d’Amérique du Nord et du Sud considérées dans l’étude.

Pour Christian Bernard, économiste principal à MI, l’année 2011 a été particulièrement fertile au niveau de la production de mémoires et études, toujours dans le but d’améliorer l’attractivité du Grand Montréal. « Montréal International occupe une position stratéd’identifier gique qui lui permet d’identifi er les enjeux prioritaires liés à l’attractivité du Grand Montréal, en s’inspirant notamment des préoccupations et des points de vue exprimés par ses publics-cibles et ses partenaires », a ajouté Christian Bernard. C’est ainsi qu’un premier mémoire, réalisé conjointement avec Montréal InViVo, TechnoMontréal et Québec International, a été présenté à un groupe d’experts chargé d’évaluer le soutien fédéral à la R-D. Un second mémoire a été déposé au ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles (MICC), dans le cadre d’une Consultation publique planification sur la planifi cation pluriannuelle de l’immigration au Québec pour la période 2012-2015. Un troisième finalement mémoire a fi nalement été présenté lors des consultations de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur le Plan d’aménagement et de développement métropolitain (PMAD).

grand montréAl mOntréal dAns dans le WAll Wall le GrAnd FdI mAGAzine magazIne JOurnal et fdi street JournAl Les relations de presse ont également fait l’objet d’efforts soutenus tout au long de l’année 2011 et deux reportages ont particulièrement retenu l’attention. Le premier article a été publié dans le célèbre

Classement de FDI Magazine Financial Times American Cities of the Future 2011/12

« montréal International occupe une position stratégique qui lui permet d’identifier les enjeux  prioritaires liés à l’attractivité du grand montréal. »

43


44

Merci à nos

membres secteur privé CONTRIBUTEURS MAJEURS

Membres AAA Canada

Fasken Martineau

MDA

SAVA Transmedia

Fonds de solidarité FTQ

Mecachrome Canada (2009)

Fujitsu Conseil (Canada)

Melenny Productions

Services de Fonds Maples (Canada)

Funcom Canada

MERIAL Canada

Siemens Canada

Cognifistech

Gameloft

CRIM (Centre de recherche informatique de Montréal)

Google Canada

Messier-Dowty, une filiale de Messier-Bugatti-Dowty

Silicomp Canada (une filiale de Orange Business Services)

Alliance numérique

Dassault Systèmes Canada Innovation Technologies

Groupe Dynamite

ALSTEF Canada

Degrémont Technologies

Alta Precision

Dessau

Amesys Canada Groupe Bull

Devencore

Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS)

Dexia Crédit Local

Adacel Administration portuaire de Montréal Advantys Solutions AECOM Consultants AKKA Amérique du Nord AkzoNobel Canada

Assystem Canada AXA Assistance Canada BDO Canada

Chambre canadienne allemande de l’industrie et du commerce Chambre de commerce de l’Est de Montréal

Digital Shape Technologies DynaVision RS&DE École de technologie supérieure

Groupe CGI Groupe GFI Solutions Groupe Hébert Crispo, CA Groupe S.M. International Groupe SNC-Lavalin HEC Montréal Héroux-Devtek Hôtel InterContinental Montréal International Medias Data Services IMDS

BNP Paribas (Canada)

École Polytechnique de Montréal

BPR

EDF EN Canada

Kiva Design & Communications

Bureau du cinéma et de la télévision du Québec

Eidos-Montréal / Square Enix

Laboratoires Renophase

Elecnor (Enerfin)

Caisse de dépôt et placement du Québec

LATecis Canada

Electronic Arts (Canada)

Liebherr-Aerospace Canada

Envac Systems Canada

Linkbynet Amérique du Nord

EPSILON RTO

Maître Gérald A. Ponton LL.L.

Esterline CMC Électronique

McCarthy Tétrault

Canadian Royalties CEFRIO Cellfish Media

Miller Thomson Pouliot Morpho Canada

Société Générale (succursale Canada)

MOTOR VFX // artistes flame

Solid FX Montréal

Northforge Innovations Partenaire de Cordée Canada

Sous-Traitance Industrielle Québec (STIQ)

PCO Innovation Canada

Syselog Canada

Power Corporation du Canada

Systèmes Repower

Premiere Executive Suites Montréal

Télésystème

PricewaterhouseCoopers Raymond Chabot Grant Thornton

Technoparc Montréal Turbomeca Canada Université Concordia Université de Montréal

Regroupement des collèges du Montréal métropolitain

Université du Québec à Montréal

Rheinmetall Canada

Université McGill

Rio Tinto Alcan

Warner Bros. Games Montréal

Samson Bélair/ Deloitte & Touche SAP Labs Canada, une division de SAP Canada


Merci à nos membres

secteur public

Partenaires du secteur public Communauté métropolitaine de Montréal et ses 82 municipalités

Partenaires à vocation économique Aéro Montréal Alliance numérique Association de la recherche industrielle du Québec BioQuébec

Gouvernement du Québec Caisse de dépôt et placement du Québec

Bureau du cinéma et de la télévision du Québec CDEC Ahuntsic-Cartierville CDEC Centre-Nord

Conférence régionale des élus (CRÉ) - Montérégie Ouest Conférence régionale des élus (CRÉ) - Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)

Otterburn Park

Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles

Pincourt

Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire

Pointe-Claire

Pointe-Calumet Pointe-des-Cascades

Développement économique Lasalle

Municipalités

Investissement Québec Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles

CDEC Rosemont/La Petite Patrie

Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire

Centre d’affaires de Verdun

Développement économique West-Island

Centre financier international de Montréal

Ministère des Finances

Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Développement économique Longueuil (DEL)

Richelieu Saint-Amable Saint-Basile-le-Grand Saint-Bruno-de-Montarville

Baie d’Urfé

Saint-Constant

Beaconsfield

Sainte-Anne-de-Bellevue

Beauharnois

Sainte-Anne-des-Plaines

Beloeil

Sainte-Catherine

Blainville

Sainte-Julie

ÉcoTech Québec

Boisbriand

Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Finance Montréal

Bois-des-Filion

Sainte-Thérèse

Laval Technopole

Boucherville

Saint-Eustache

Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud

Manufacturiers et Exportateurs du Québec

Brossard

Saint-Isidore Saint-Jean-Baptiste

Chambre de commerce et d’industrie de l’Est de l’île de Montréal

Montréal InVivo

Calixa-Lavallée Candiac

Saint-Joseph-du-Lac

Carignan

Saint-Lambert

Chambly

Saint-Lazare

Charlemagne

Saint-Mathias-sur-Richelieu

Châteauguay

Saint-Mathieu

Contrecoeur

Société de développement économique Rivièresdes-Prairies - Pointe aux Trembles

Saint-Mathieu-de-Beloeil

Côte-Saint-Luc

Saint-Philippe

Delson

Saint-Sulpice

Deux-Montagnes

Société de développement économique Thérèse-deBlainville (SODET-CLD)

Senneville

Dollard-des-Ormeaux

Terrasse-Vaudreuil

Dorval

Terrebonne

Société de développement économique Ville-Marie (SDEVM)

Hampstead

Varennes

Hudson

Vaudreuil-Dorion

Kirkland

Vaudreuil-sur-le-Lac

L’Assomption

Verchères

CLD Roussillon

Sous-traitance industrielle Québec (STIQ)

L’Île-Cadieux

Westmount

CLD Vallée-du-Richelieu

TechnoCompétences

CLD Vaudreuil-Soulanges

L’Île-Perrot

TechnoMontréal

CLD Verdun

La Prairie

Technoparc Montréal

Comité sectoriel de maind’œuvre en aérospatiale (CAMAQ)

Laval

Technopôle Angus

Léry

Tourisme Montréal

Les Cèdres

Conférence régionale des élus (CRÉ) - Lanaudière

Ville de Montréal - Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine

Longueuil

Chambre de Commerce française au Canada Cité de la Biotech

Gouvernement du Canada

CLD Anjou

Affaires étrangères et Commerce international Canada

CLD MRC Deux-Montagnes

CLD Beauharnois-Salaberry CLD MRC L’Assomption CLD Lachine CLD Les 3 Monts (Mont-Royal/ Outremont/Westmount) CLD Marguerite-D’Youville CLD Mirabel

Industrie Canada

CLD Montréal-Nord

Invest Canada

CLD économique des Moulins

Ressources humaines et Développement social Canada

Oka

Rosemère

CDEC Montréal-Nord

Développement économique Canada pour les régions du Québec

Notre-Dame-de-l’Île-Perrot

Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation

CDEC Côte-des-Neiges/ Notre-Dame-de-Grâce

Citoyenneté et Immigration Canada

Mont-Saint-Hilaire

Corporation de développement de l’Est, Mercier-HochelagaMaisonneuve (CDEST)

Institut de la statistique du Québec

Conseil emploi métropole

Développement économique Canada pour les régions du Québec

Mont-Royal

Repentigny

Emploi-Québec

Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation

Affaires étrangères et Commerce international Canada

Ministère des Relations internationales

CDEC Centre-Sud/Plateau Mont-Royal

Ministère des Relations internationales

Membres du secteur public

Conférence régionale des élus (CRÉ) - Laurentides Conférence régionale des élus (CRÉ) - Laval

Développement économique Saint-Laurent (DESTL)

NanoQuébec Palais des congrès de Montréal Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Société des arts technologiques (SAT)

L’Île-Dorval

Lorraine Mascouche McMasterville Mercier

Conférence régionale des élus (CRÉ) - Longueuil

Mirabel

Conférence régionale des élus (CRÉ) - Montérégie Est

Montréal-Est

Montréal Montréal-Ouest

45


Montréal international Rapport d’activités 2o11

46 Pourquoi devenir membre de Montréal International Devenir membre de Montréal International, c’est participer à un partenariat privépublic unique au Canada qui rassemble les forces vives du Grand Montréal et contribue à l’essor économique et au rayonnement international de la région métropolitaine. À l’heure où les grandes villes du monde se livrent une concurrence toujours plus vive pour se positionner avantageusement sur l’échiquier mondial, le Montréal métropolitain doit pouvoir compter sur sa communauté d’affaires pour soutenir la mission de Montréal International, dans le but d’attirer les investissements étrangers, les organisations internationales et les talents. En plus de contribuer concrètement au développement d’une économie concurrentielle et prospère, les entreprises et institutions membres de MI profitent de plusieurs avantages dont : • une visibilité locale, nationale et internationale par l’entremise des outils de communication et de promotion de MI ; • une gamme de services personnalisés et confidentiels de mobilité internationale et d’aide à l’embauche de travailleurs qualifiés étrangers : missions de recrutement international, aide à l’obtention de documents officiels, conseils aux conjoints des travailleurs, et autres ;

«

Le Mouvement Desjardins est associé à Montréal International depuis ses tout débuts en 1996. Ml, tel qu’il est maintenant connu et reconnu à travers le monde, incarne l’une des réussites de la coopération entre le secteur privé et les gouvernements fédéral, provincial et municipal. MI est devenu au fil des ans un acteur clé du dynamisme économique de la grande région de Montréal et partant, du Québec tout entier. Dès ses débuts, MI a su prendre la mesure du rôle économique croissant des villes-régions. En regroupant les meilleures expertises disponibles, MI présente au monde économique international un Montréal dynamique et accueillant où un climat d’affaires des plus favorables se conjugue avec une excellente qualité de vie. Pour le Mouvement Desjardins, notre participation à MI est une des expressions de notre volonté et de notre mission de contribuer au développement économique et social de la collectivité. Longue vie à Montréal International !

• un accès à de multiples réseaux internationaux ; • la possibilité d’établir des contacts avec des clients ou partenaires potentiels parmi les membres de MI ou lors d’accueils d’investisseurs étrangers ;

— Monique F. Leroux

Présidente et chef de la direction Mouvement des caisses Desjardins

«

• un accès à de l’information économique, démographique, sectorielle, fiscale et financière de pointe, sur les avantages concurrentiels et le climat d’affaires du Grand Montréal ;

« Devenez membre de MI dès aujourd’hui ! »

Directrice, financement privé 514 987-9311 michelle.alie@montrealinternational.com

Mouvement des caisses Desjardins

Aéroports de Montréal est membre de Montréal International depuis des années, parce que travailler en collaboration avec l’agence qui fait la promotion des forces du Grand Montréal dans le monde s’impose à nous comme une évidence. En ce qui me concerne personnellement, je suis membre de son conseil d’administration depuis plusieurs années, mais j’ai aussi été un bénéficiaire de ses services en tant qu’administrateur d’Airports Council International au moment où MI a aidé cette OI à se relocaliser à Montréal, décision qui lui a permis de se rapprocher de l’OACI et de l’IATA et qui a vraiment fait de la métropole la capitale mondiale de l’aviation civile. J’ai donc pu constater qu’ils faisaient un travail extraordinaire. À mes yeux, MI présente le grand avantage de coordonner les efforts de tous les acteurs concernés et de promouvoir l’ensemble des municipalités de la région en évitant qu’elles se fassent concurrence entre elles. C’est là tout l’intérêt du travail de fond accompli par MI.

Bref, joindre les rangs des membres de MI, c’est à la fois poser un geste tangible en faveur d’une plus grande richesse collective et bénéficier de services à valeur ajoutée.

Contactez Michelle Alie

»

Aéroports de Montréal

— James Cherry

Président-directeur général Aéroports de Montréal

»


Merci à nos membres

Membres du conseil d’administration de Montréal International 2011–2012 Normand Legault Président du conseil Montréal International Jean-Jacques Bourgeault Vice-président du conseil Montréal International, et Administrateur de sociétés Jean-Pierre Sauriol Trésorier du Conseil Montréal International, et Président-directeur général Dessau

Membres représentant le secteur privé Luc Benoît Président AECOM Tecsult André Boulanger Président Hydro-Québec TransÉnergie Guy Breton Recteur Université de Montréal Renaud Caron Vice-président principal, Développement de l’entreprise Groupe CGI James C. Cherry Président-directeur général Aéroports de Montréal Jean Laurin Président et chef de la direction, Devencore Guy LeBlanc Associé directeur du bureau de Montréal PricewaterhouseCoopers

Tony Loffreda Chef, groupe des entreprises nationales – Québec RBC Banque Royale du Canada David McAusland Associé McCarthy Tétrault Andrew T. Molson Président du conseil Molson Coors Brewing Company Yves Pelletier Président du conseil TechnoMontréal, et Premier vice-président, responsable du bureau de Montréal DMR - Fujitsu Canada Louise Roy Chancelière Université de Montréal, Présidente, Conseil des arts de Montréal, Fellow invitée au Cirano, et Présidente, Forum de réflexion sur le leadership d’avenir au Cirano Jacques St-Laurent Président-directeur général Montréal International Hubert Thibault Vice-président, Affaires institutionnelles Fédération des caisses Desjardins du Québec Sylvie Vachon Présidente-directrice générale Administration portuaire de Montréal

Membres représentant le secteur public Manon Barbe Mairesse de l’arrondissement de LaSalle et membre du comité exécutif de la Ville de Montréal Richard Deschamps Vice-président du comité exécutif - responsable des grands projets, du développement économique, des infrastructures, de la voirie et des services aux citoyens Claude Haineault Maire de la Ville de Beauharnois Francesco Miele Membre du conseil de la Ville de Montréal, arrondissement de Saint-Laurent Sylvie Parent Membre du comité exécutif de la Ville de Longueuil
 Jean-Marc Robitaille Maire de la Ville de Terrebonne et préfet de la MRC des Moulins Gérald Tremblay Maire de la Ville de Montréal et président du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal Gilles Vaillancourt Maire de la Ville de Laval et vice-président du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal

Membres observateurs Rita Tremblay Vice-présidente, Politique et Planification, Développement économique Canada pour les régions du Québec
 Claire Deronzier Sous-ministre adjointe à la Métropole, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire

Remerciements

Nouveaux membres du conseil d’administration C’est avec plaisir que Montréal International a accueilli de nouveaux membres à son conseil d’administration : Manon Barbe Mairesse de l’arrondissement de LaSalle, et membre du comité exécutif de la Ville de Montréal

Montréal International remercie sincèrement, pour leur précieuse collaboration, les personnes ayant quitté son conseil d’administration en cours d’année. Il s’agit de :

Guy Breton Recteur Université de Montréal

Michael Applebaum Président du comité exécutif de la Ville de Montréal et maire de l’arrondissement Côte-des-Neiges Notre-Dame-de-Grâce

Normand Legault Président du conseil Montréal International

Luis Miranda Maire de l’arrondissement d’Anjou, Ville de Montréal Jérôme Unterberg Sous-ministre adjoint aux politiques, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire

Jean Laurin Président et chef de la direction Devencore

Tony Loffreda Chef, groupe des entreprises nationales – Québec RBC Banque Royale du Canada Francesco Miele Membre du conseil de la Ville de MontréalArrondissement de Saint-Laurent

ÉQUIPE DE DIRECTION

Jacques St-Laurent Président-directeur général

Élie Farah Vice-président, Investissement Grand Montréal

Stéphanie Allard Vice-présidente Organisations internationales

Louis Arseneault Vice-président, Attraction de talents et Promotion

Martin Goulet Directeur Mobilité internationale

André Chabot Directeur Développement stratégique

Valérie Vézina Directrice Ressources humaines

Christian Bernard Économiste principal

Yves Guérin Vice-président, Administration et Secrétaire corporatif

47


Créé en 1996, Montréal International est un organisme à but non lucratif issu d’un partenariat privé-public. Sa mission est de contribuer au développement économique du Montréal métropolitain et d’accroître son rayonnement international. Montréal International est financé par une centaine de membres des secteurs privé et institutionnel, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal, ainsi que la Ville de Montréal. mAndAts

Crédits

• Attraction, rétention, et expansion d’investissements directs étrangers

Le Bilan des activités 2011 de Montréal International est produit par les Communications, sous la vice-présidence Attraction de talents et Promotion.

• Attraction, rétention et expansion d’organisations internationales

Conception et rédaction : Communications, sous la vice-présidence Attraction de talents et Promotion

• Attraction, accueil et rétention de travailleurs étrangers qualifiés • Promotion et renforcement de l’attractivité économique et du rayonnement international du Grand Montréal

Rédaction des témoignages : Frédéric Simonnot (Perception Communications) Photos : © lucetg.com © Sylvie-Ann Paré Design graphique : Sarah Belleville, Vu media inc.

English version available. Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada 2e trimestre 2012 Imprimé au Canada Le présent document est disponible en version électronique à l’adresse suivante : www.montrealinternational.com © Montréal International, 2012

380, rue Saint-Antoine Ouest, Bureau 8000 Montréal (Québec) H2Y 3X7 Téléphone : 514 987-8191 • Télécopieur : 514 987-1948 info@montrealinternational.com • montrealinternational.com

Montréal International remercie ses partenaires de leur appui financier : le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal, la Ville de Montréal et les entreprises privées.


Bilan des activités 2011 - Le Grand Montréal Terre de succès