MO#119

Page 22

PAROLE

D’OPTICIEN(NE)

I

MARINE ET PAULINE VALOIS, DUO DE CHOC

Marine et Pauline Valois, duo de choc

VAL’OPTIC est une affaire de famille ? Marine Valois : J’ai créé la première version du magasin en 2013. Après avoir travaillé quelques années pour une enseigne, j’ai eu l’opportunité d’acquérir un local de 30 m2 dans un centre de santé bien équipé en termes de services médicaux, de services à la personne, doté d’une salle de sport, etc., manquait un opticien, je me suis lancée. Cette expérience en solo m’a permis d’enrichir mon expérience professionnelle et de réfléchir à un projet plus ambitieux. En 2018, j’ai trouvé un espace de vente de 200 m2 en centre-ville dans une des avenues les plus passantes de la ville.

Et c’est à ce moment-là que Pauline est arrivée ? Pauline Valois : Je travaillais déjà avec Marine depuis 2016 qui m’a prise pour ma licence professionnelle d’optique, mais en 2018, l’ouverture de ce nouvel espace était l'occasion de renforcer notre envie de s’associer sur un vrai projet et de mettre en commun nos compétences.

Ce magasin de 200 m2, — une belle surface ! — était déjà un opticien ? Marine Valois : Non, c’est une création pure, c’était un magasin de sport avant, mais nous étions le seul opticien dans cette avenue, jusqu’à l’arrivée il y a un peu plus d’un an d’une enseigne qui s’est installée à 150 mètres du magasin ! Finalement, ça nous stimule, nous avons construit notre notoriété au fil du temps grâce au bouche-à-oreille, aux recommandations de nos clients, et nous sommes soucieuses de défendre notre différence en termes d’offre et de services. Limoux est une petite ville, les gens nous connaissent maintenant, et « viennent voir les filles » comme ils disent souvent affectueusement…

22 I

MO # 1 1 9 I

SEPTEMBRE

2022