__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 24

PAROLE

D’OPTICIEN(NE)

I

E R I C M A N G I E R , M A R AT H O N I E N D E L’ O P T I Q U E

Eric Mangier,

marathonien de l’optique Quel a été votre cheminement professionnel ? Je suis originaire de Morez dans une famille impliquée dans l’industrie de l’optique-lunetterie. Etant du sérail, j’ai suivi la formation d’opticien au lycée Victor Bérard à Morez. Mon diplôme en poche en 1982, j’ai pratiqué mon métier chez plusieurs opticiens avec en tête l’envie d’ouvrir mon propre magasin. Ce qui est arrivé en 2000, à Vichy dans un espace de 50 m2 et 7 ans plus tard, j’investissais dans un immeuble en face et ouvrais un magasin de 200 m2. J’ai gardé le premier magasin que j’ai dédié aux enfants, j’ai d’ailleurs été le premier opticien en Auvergne à imaginer un espace dévolu aux jeunes générations.

Vous aviez pressenti la dynamique du marché des enfants ? Oui et le fait d’avoir gardé le premier magasin en le transformant a été le déclencheur. Avec l’aide d’une décoratrice, nous avons mis en scène un univers ludique et attractif pour les enfants. Cet espace particulier est une manière d’affirmer notre rôle d’opticien qui se positionne sur la correction mais aussi sur la prévention et sur la protection. La myopie progresse fortement chez les enfants et nous devons accompagner et rassurer les parents. C’est ainsi que nous proposons les verres MiyoSmart Vision du verrier japonais Hoya dont la technologie traite l’une des principales causes de la myopie, c’est-à-dire

24 I

MO # 1 0 4

I

MARS

2021

Profile for MO Fashion/Eyewear

MO#104  

MO#104