Page 1

KOPJA JUAJ FALAS/ SHQIP

Udhëto &Zbulo

Eksploro më shumë se 50 vende përmes nëntë turesh


Voyage et Découvre


Le tableau de contenu 06

62

Le Centre Tour 1/ Tirana, Kruja, Durrës et Elbasan

Le Sud-Est Tour 1/ Pogradec, Korça, Voskopoja, Dardha, Vithkuqi, Les lacs de prespa

24 Tour 2/ Berat, La montagne de tomorri, Les canyons d’osum, Apollonie et Bylis

73

36

Le Nord Tour 1/ Shkodra, Velipoja, Razma, Boga, Theth et Vermosh

Le Sud Tour 1/ Vlora, Narta, Rradhima, Orikum, Amantia, Llogara, Palasa, Dhërmi, Vuno, Himara, Qeparo, Borsh et Lukova

48 Tour 2/ Saranda, Butrinti, Finiqi, Gjirokastër et Antigonea

58 Tour 3/ Tepelena, Këlcyra et Përmet

Tour 2/ Ersekë et Leskovik

78

88 Tour 2/ Valbona, Koman, Fierza, Kukës, La vallée de Mati et de Dibra

102 Tour spécial “Via Egnatia”


Tirana

6 Voyage et Découvre


tour 1 - L’albanie centrale

Tirana, la capitale de l’Albanie, comme toute autre métropole européenne offre son énergie et sa vitalité. Visiter cette jeune ville, pleine de cafés, de bars, de tavernes et de club est une attraction en soi. La population jeune et dynamique ainsi que son hospitalité constituent une autre impression pour ceux qui la visitent pour la première fois

Voyage et Découvre 7


E

n ce qui concerne le nom de la ville il existe une série d’hypothèses, dont certaines se réfèrent à la dénomination ”Tyrrenia” (une ancienne dénomination étrusque). D’autres pensent que la ville a été appelé ‘’Theranda” (signifie les récoltes), ainsi que”Tirkan”, la dénomination d’un ancien château au pied de la montagne de Dajti. Votre exploration à Tirana peut commencer par visiter les musées dont la plupart se situent sur la place centrale de la ville, appelée la place ‘’Scanderbeg”. Là vous pouvez visiter la Mosquée d’Ethem Bey (construite entre les années 1798-1823), La Tour de l’Horloge, inaugurée en 1822, qui a 32 mètres de hauteur. A part le fait qu’elle appartient au style oriental, elle est couverte d’un dôme de style de Sam Marco. La caractéristique de cette tour, actuellement ouverte pour les visiteurs, est que jusqu’en 1971 elle était le plus haut bâtiment de Tirana. Le Palais de la Culture est

8 Voyage et Découvre

tour 1 - L’albanie centrale

construit en 1968, il appartient au style soviétique. La première brique de sa construction a été mise par Nikita Khrouchtchev lors de sa visite à Tirana. Sur la place se trouve aussi le monument du Héros National Scanderbeg, situé en 1968. D’autres monuments sont la Mosaïque de Tirana (Rue ”Naim Frashëri”) qui constitue le plus ancien monument de Tirana. Il remonte au IV-ième siècle avant J. C et on croit que le sol a été partie constituante du plancher d’une villa romaine.


Mosaïque l’Albanie

Le tombeau monumental de Kapllan Pasha (un des souverains de Tirana), qui faisait partie de la Grande Mosquée, qui se trouve près du Pont des Tabak, au boulevard ” Jeanne d’Arc” (construit dans la première moitié du XIX-ième siècle). À Tirana vous pouvez visiter des musées, des galeries et des théâtres. Tel est le Musée Historique National, inauguré en 1981qui se trouve aussi sur la place ” Scanderbeg”. Ce qui frappe aux yeux c’est la mosaïque ” L’Albanie”, la

plus grande du pays. Le Musée Archéologique, La Galerie des Beaux- Arts, le Musée Privé”Mezuraj”, Le Théâtre d’Opéra et du Ballet ect. Tirana offre aussi des endroits aux intéressés à la période communiste comme: la maison de l’ex – dirigeant communiste Enver Hoxha qui se trouve dans le quartier appelé” Ex-Bloc”, son exmusée appelé par les citoyens”La pyramide”. Dans la banlieue de Tirana se trouve”Bunkarti” qui est un bunker de protection nucléaire, construit en 1972Voyage et Découvre 9


Parc National de Dajti

1978. Il a été ouvert aux visiteurs depuis l’année 2014. Là se trouve aussi”Le Musée de l’Armée”. C’est un endroit intéressant de l’époque de la guerre froide. Au sud de la ville se trouve Le Grand Parc d’une superficie de 260 ha avec un lac artificiel d’une superficie de 55 ha. C’est un endroit assez fréquenté par les habitants de la capitale pour des loisirs, des courses et de la marche sportive. Tirana offre une variété de restaurants qui sont du type de la cuisine traditionnelle locale et de la cuisine italienne, espagnole, chinoise, indienne. 10 Voyage et Découvre

Parmi les plats les plus importants de la ville c’est”Tava e dheut”, qui se prépare avec de la sauce de yogourt, des tomates et des abats de mouton. La zone près de la ville, connue pour son climat doux, est très connue pour la production des vins:”Sheshi i Zi” et ”Shesh i Bardhë”. La fête la plus importante organisée à Tirana est:” La Nuit Blanche”, célébrée le 29 Novembre. Lors de cette fête s’organisent beaucoup d’activités de jeunesse, des spectacles de rue et sur les places ect. À 25 km de Tirana se trouve ”Le Parc National


de Dajti” appelé autrement” Le balcon naturel de Tirana”. Il a une superficie de 3300 ha. On peut y aller par téléphérique qui offre une vue spectaculaire. La grotte de Pëllumbas, Shkalla de Tujan situé à la gorge du fleuve de Tirana, Biza (un endroit montagneux), sont des attractions importantes naturelles. Tandis que le château de Petrela, le château de Preza et les vestiges de la ville antique de Presqopi, près de Petrela, sont parmi les principales installations touristiques du patrimoine culturel et historique de Tirana. Le Château de Petrela se situe au bord de la route nationale Tirana-Elbasan, à 18 km loin de la ville. C’est un des endroits principaux touristiques près de Tirana. Le château se dresse sur une colline rocheuse au- dessus du village qui porte le même nom. Il a une forme triangulaire avec deux tours d’observation. Sa première construction remonte à la période de l’antiquité, tandis que sa forme actuelle remonte au XV-ième

Tirana offre une variété de restaurants qui sont du type de la cuisine traditionnelle locale et de la cuisine italienne, espagnole, chinoise, indienne. Parmi les plats les plus importants de la ville c’est”Tava e dheut” siècle. Le château de Petrela était partie intégrante du système de signalisation et de la défense du château de Kruja. Ces forteresses communiquaient l’un avec l’autre à travers les feux. Mamica Kastrioti, la sœur de Scanderbeg dirigeait Le Château de Petrela. Actuellement dans les locaux du château se trouve un restaurant. De là devant vous s’étend une vue magnifique de la vallée d’Erzen, des collines d’oliviers et des montagnes avoisinantes. Voyage et Découvre 11


Kruja La ville historique de Kruja se situe à 32 km loin de la capitale. La ville est construite en une pente de la montagne à 600 m de hauteur, au dessus du niveau de la mer, offrant une image très attractive

12 Voyage et Découvre


C’

est un des endroits touristiques les plus fréquentés du pays. Le nom de la ville est étroitement lié au nom du Héros National Gjergj Kastrioti Scanderbeg, qui a fait d’elle le centre principal et le bastion principal de la résistence anti-ottomane. Le plus important endroit qui doit être visité est Le Musée de ”Gjergj Kastrioti”, situé au château d’origine illyrienne. Le château a pris la forme actuelle au cours de V-VI-ième siècles. Le château compte 9 tours et à l’intérieur se trouvent quelques maisons et la Tekké de Dollma. À l’ouest se trouve le hammam datant du VI- ième siècle. Un autre endroit à l’intérieur du château est le Musée Ethnographique, situé dans une maison typique comprenant un hall d’accueil, appartenant à la famille des Toptan. À l’entrée se trouve le Marché Caractéristique de Kruja, le plus important du pays. C’est un des marchés le plus riche en souvenirs et

Bazar de Kruja

en produits artisanaux. Il a fonctionné depuis le XV- ième siècle. Kruja offre aussi ses plats typiques dont on peut citer: ”Kabuni”, préparé avec du riz, du sucre, de la cannelle, des clous de girofle et se cuisine en utilisant de la viande du cou du mouton ;”Hashurja”, préparé avec du blé, du sucre et de la cannelle, un gâteau rituel, Byrek de Katraqini (une pâte feuilletée) ect. Au sommet de la montagne de Kruja se situe le Tekké de Sari Salltik, un saint de la secte Bektachie, fameux dans les Balkans. Selon la tradition, son cadavre est enterré en Voyage et Découvre 13


Maison caractéristique

plusieurs cercueils, dont l’un se trouve précisément sur la montagne de Kruja. L’escalade au sommet de Sari Salltik offre une inoubliable expérience aux amateurs des escalades. Pour y aller on peut suivre la route automobilistique. À 25 km de Kruja se trouve Le Parc National de Qafë Shtama, 14 Voyage et Découvre

d’une superficie de 2000 ha, très connu comme un endroit climatique très approprié pour les malades souffrant de maladies respiratoires. Ici, à l’altitude de 1300 m au-dessus du niveau de la mer, se trouve la source d’eau potable”Mère Reine”. Des endroits appartenant au


Le plus important endroit qui doit être visité est Le Musée de ”Gjergj Kastrioti” Un autre endroit à l’intérieur du château est le Musée Ethnographique appartenant à la famille des Toptan

patrimoine historique on peut citer les vestiges de la ville illyrienne d’Albanopole qui se trouvent à Zgërdhesh, près du village d’Halilaj (sur la route Fushë- Kruja- Kruja). Le fameux albanologue autrichien Jorg Von Hann, qui a visité ce cite, l’a identifié comme ALBANOPOLI, duquel dérive

le nom de notre pays pour les étrangers. Près de Fushë- Kruja, au village de Bilaj se situent les eaux thermales qui offrent un service spécialisé et lesquelles traitent certains types de maladies. La température de ces eaux thermales riches en soufre atteint 55C. Voyage et Découvre 15


Durrësi Durrësi est le plus grand port du pays et la deuxième ville la plus grande de l’Albanie. Elle se situe à 32 km loin de la capitale. C’est une des plus anciennes villes de l’Albanie avec une histoire de 3000 ans

16 Voyage et Découvre


F

ondée à l’origine par la colonie corinthienne et celle de Courfou en 627 avant J. C sur les territoires de la tribu illyrienne des Taulant, appelée ”Epidamnus” à son origine. Le poète romain Catullus appelait Durrës ”La taverne de l’Adriatique”. Actuellement la ville offre une variété des biens du patrimoine culturel et historique. Le monument principal de la ville est l’amphithéâtre romain, construit au II-ième siècle avant J. C. Bien qu’il ne soit pas complètement découvert il se classe deuxième dans les Balkans après l’amphithéâtre de Pula en Croatie. Il a une capacité de 15-20 mille sièges. Il est similaire aux monuments de ce type de celui de Capoue, de Pompéi et de Syracuse en Italie. Au IX – ième siècle, sur ses murs a été construite une petite chapelle dont les murs sont décorés par des mosaïques. L’endroit principal sont ” les thermes romaines” appartenant

Le monument principal de la ville est l’amphithéâtre romain, construit au II-ième siècle avant J. C. Bien qu’il ne soit pas complètement découvert il se classe deuxième dans les Balkans après l’amphithéâtre de Pula en Croatie. Il a une capacité de 15-20 mille sièges au II-ième siècle avant J. C, le forum bysantin ou Rotonda de colonnes en marbres, dont on croit que la construction remonte au II-ième siècle avant J. C et qu’il a fonctionné jusqu’au VIIième siècle. Voyage et Découvre 17


L’objet le plus fameux découvert à Durrës est la mosaïque appelée” La Belle de Durrës”appartenant au IVième siècle avant J. C. On croit que le portrait de la femme de la mosaïque est celui d’Aure, l’accompagnante de Vénus. Cette mosaïque se trouve exposée dans les locaux du Musée Historique National à Tirana. À Durrës, vous pouvez visiter Le 18 Voyage et Découvre

Musée Archéologique, situé à l’avenue”Taulantia”. Ce Musée dispose de deux pavillons, celui de la période hellénistique et celui de la période romaine. Durrës est très connu de sa plage populaire, qui constitue la plus grande plage du pays, d’une étendue de plus de 6 km. C’est une plage sableuse, avec des eaux peu profondes, ce qui la rend très sûre pour les enfants et pour les vacances


Plage de Durrës

familiales. Au sud de cette plage se trouve un monument naturel de valeur historique ”Shkëmbi i Kavajës” (Le rocher de Kavaja). Ce rocher sableux est un monument de”vent”, créé comme conséquence de l’activité du vent pour des millions d’années. On croit qu’en 48 avant J. C, là s’est déroulé la bataille entre Jules César et Pompée, qui a pris fin avec la victoire de César. Au nord

L’objet le plus fameux découvert à Durrës est la mosaïque appelée ”La Belle de Durrës” appartenant au IVième siècle avant J. C. On croit que le portrait de la femme de la mosaïque est celui d’Aure, l’accompagnante de Vénus de la ville se trouvent les plages de la baie de Lalëz, des plages sableuses et entourées d’une couronne de forêt de pins. Du nord la baie de Lalëz se ferme par le Cap de Rodon, où se trouve l’Église de Shna Ndou et les vestiges du Château de Scanderbeg. Tous les 15 août à l’église de Shna Ndou s’organise un pèlerinage. Voyage et Découvre 19


Elbasani

Elbasani se trouve au sud-est de Tirana. L’autoroute moderne la relie en un bref temps avec la capitale. La ville se situe au nord de la vallée de Shkumbin, à l’endroit où la rivière croise l’ancienne rue ” Eg natia”

20 Voyage et Découvre


C

onnue sous le nom de ”Hiskampis” et ensuite ”Skampini”, Elbasani a été une forteresse romaine. AuVI-ième siècle la ville se développe en dehors du château. En 1446m, le château est tombé aux mains des ottomans, qui ont presque reconstruit le château et ils l’ont appelé ” il basan” (pays qui régne). Aux XVIIXVIII-ième siècles la ville est devenue en centre de sandjak, en développant un artisanat particulièrement renommé pour la production des armes décorées. Actuellement la ville offre un complexe d’endroits intéressants dont on peut citer les murs du château de Skampa, l’église de Shën Mëri avec son iconostase très beau, réalisé par les maîtres dibrans, l’église Unite (l’unique de ce type en Albanie, qui représente un rite visant à l’unification des catholiques avec les orthodoxes) et La mosquée Mbret (le Roi) qui se trouve à l’intérieur des murs du

château. D’autres monuments sont la basilique de Bezistan, la mosquée de Naziresh, le hammam ect. Elbasan est célèbre pour ses spécialités culinaires comme ”Tava e kosit”, un plat typique de la cuisine albanaise, préparé avec du riz, du yogourt, des œufs et de la viande d’agneau, ”Tava me

Tava e Elbasanit

pistil ”, qui se prépare avec des prunes sèches et de la viande, Ballokume, un gâteau cuisiné pour la Fête de L’Été, le 14 Mars, Bugaçe (du pain feuilleté avec du beurre de brebis) ect. Près de la ville se trouvent les eaux thermales d’Elbasan, qui sont des eaux thermales exploitées depuis la période romaine. Les premiers Voyage et Découvre 21


Château d’Elbasan

hôtels sont construits dans les années 30. Près de la ville, dans la région de Shpati, aux villages de Shelcan et de Valësh, se trouvent deux anciennes églises, respectivement l’église de Shën Kolli et de Shën Premte, qui conservent des fresques réalisées par le célèbre iconographe du XVI-ième siècle, Onufre. Dans cette zone se trouve le point montagneux de Gjinar un endroit climatique, qui offre de l’ hébergement. Par conséquent, là se développent différentes activités, dont l’ascension vers le sommet de Bukanik. À 4 km au nord de la ville, au 22 Voyage et Découvre

bord de la route qui vient de Tirana, au village de Shinjon, se trouve le Monastère de Shën Gjon Vladimir. Ce monastère a été un centre important de la culture albanaise, construit par le prince albanais Karl Topia, en 1381. Il a apporté les restes du saint célèbre balkanique


Plateau de Dumre

Gjon Vladimir (actuellement se trouvent à l’église orthodoxe de Tirana). En son honneur tous les 4 Juin, s’organise un pèlerinage. Du district d’Elbasan on doit mentionner aussi le plateau karstique de Dumre où se trouvent 69 lacs karstiques de grande valeur touristique. Voyage et Découvre 23


Berati

24 Voyage et Découvre


tour 2 - L’albanie centrale

La ville musée de Berati, en même temps partie de la liste du patrimoine culturel d’UNESCO est située à une distance de 120 km de Tirana. C’est une des plus anciennes villes d’Albanie, d’un age de 2415 ans

Voyage et Découvre 25


C

ette ville est l’un des plus frappants exemples de l’architecture traditionnelle du pays. Berati représente un trésor de notre histoire et de notre culture nationale. L’existence de la ville commence aux VI-V –ième siècle avant J. C, comme une résidence illyrienne. Plus tard devenu un château –ville, connu sous le nom de”Antipatrea”. La ville a connu une grande expansion surtout pendant la période de la

Ruelle dans le Quartier de Mangalem

domination de la famille féodale des Muzaka. À l’intérieur du château se sont construites des églises décorées de fresques et d’icônes précieuses, ainsi qu’ une école de calligraphie. Actuellement le château est un centre habité, ce qui rend Berati 26 Voyage et Découvre

TOUR 2 - L’albanie centrale

Apollonia Mali i Tomorrit

Bylis Kanionet e Osumit

une ville spéciale. Les touristes sont très attirés par les quartiers caractéristiques de Mangalem, de Gorica et de Kala, ce qui frappe aux yeux sont les façades des maisons avec plusieurs fenêtres situées les unes sur les autres. Pour cette raison la ville de Berati est aussi appelée comme ‘” La ville des mille fenêtres”. Un autre monument architéctural est le Pont de Gorica qui relie le quartier de Mangalem avec celui de Gorica. Ce pont aux arches remonte à l’année 1780. D’autres endroits qu’il faut visiter sont Le Musée Etnographique, situé dans un bâtiment avec un hall d’accueil du XVIII-ième siècle, la galerie privée”Edward Lear” (tient


Pont de Goricë, Berat 27 Voyage et Découvre


Harmonie religieuse à Berat

Eglise de ShënTriadha (de la Sainte Trinité)

Dans la ville se trouve un complexe d’églises byzantines et post-byzantines. À mentionner l’église de Shën- Mëri de Vllaherna, la plus ancienne à Berati (XIII-ième siècle), l’église de Shën-Triadha, nommée de sa position panomarique. D’après l’inscription trouvée, il le nom du peintre anglais qui lors de son voyage en Albanie, au XIX- ième siècle, a visité Berati). Berati est connu pour son art culinaire et pour la production du vin. Pas loin de la ville se trouve les caves Çobo, Luani ect, qui offrent aussi des dégustations de vins aux intéressés. Des plats traditionnels on peut citer:” 28 Voyage et Découvre

résulte que sa construction remonte à la fin du XIII-ième siècle et au début du XIV- ième siècle. Tous ces deux monuments se trouvent à l’intérieur du château. Au pied du château, sur un rocher qui tombe à pic, se trouve l’église de Shën Mëhilli, qui représente une chapelle typique byzantine. On croit qu’elle remonte à la première moitié du XIV-ième siècle. À l’intérieur du château se trouve aussi l’église de ‘”Fjetja e Shën Mëri” (La dormition de la Sainte Vierge), reconstruite en 1797, qui représente un des monuments les plus typiques de l’architecture post byzantine de Berati. Ici se trouve le Musée National d’Onufre, où sont exposés les travaux du fameux iconographe du XVI-ième siècle et de son fils Nikolla. Se sont exposées plus de 100 icônes qui appartiennent aux autres auteurs comme Johan Pulë me përshesh”et ” Çorba e Tomorrit”.

La Montagne de Tomorri La ville de Berati est un endroit important en vue d’exploration de la montagne de Tomorri, qui constitue un Parc National d’une superficie de 4000 ha. Il se situe à une distance de 30-40 km loin


Çetiri, Onufer Qiprioti et à des auteurs anonymes. Les travaux se sont réunis de toutes les églises de Berati. Son iconostase date de l’année 1806. D’autres monuments sont le Monastère de Shën Spiridhon situé dans le quartier de Gorica, ou l’Église de Shën Todhri située à l’entré principale du château de Berati. Ce monument appartient à la

première moitié du XVI-ième siècle. Avec l’occupation ottomane, en 1471 la ville de Berati a été soumise à la construction des objets du culte islamique, desquels on peut citer la construction de La Mosquée Rouge (Xhamia e Kuqe), dont les vestiges se trouvent au sud du château. D’après des chercheurs, sa construction remonte au XV- ième siècle. La Mosquée des Célibataires (Xhamia e Beqarëve) qui se trouve dans la basse partie du quartier de Mangalem (1827). Ce monument conserve des peintures murales à l’intérieur et à l’extérieur. La Mosquée de Roi, autrement appelée La Mosquée de Sultan Bayezid ; La Tekké des Helevtes qui fait partie du complexe social culturel où se trouvent La Mosquée Roi et les vestiges de la Mosquée Blanche (Xhamia e Bardhë).

Mosquée des Célibataires

de la ville. C’est l’une des plus hautes montagnes d’Albanie, avec une hauteur maximale de 2416 mètres, renommée de sa belle couronne qui ressemble à un lion assis. La montagne est connue comme un lieu saint depuis l’antiquité. Elle peut être appelée comme «L’Olympe albanais « ou «Le Trône des

dieux «, dont le versant ouest est couvert d’une végétation variée. La végétation comprend des arbres comme le hêtre, le pin, l’érable, le frêne, le pin et le sapin. La Faune est représentée par les ours bruns, les loups, les renards, les belettes, le lièvre ect. La montagne de Tomorri offre des possibilités pour Voyage et Découvre 29


l’alpinisme, le trekking, etc. La zone au pied de la montagne est idéale pour la construction des camping. À l’hauteur de 1200 au dessus du niveau de la mer se situe Le Tekké de Kulmak sur la tombe du saint Abaz Ali, saint de la secte Bektachie. Au cours du mois d’Août, précisément le 19 Août, s’organise le pèlerinage à sa tombe, accompagné de plusieurs sacrifices. C’est le plus grand pèlerinage de la secte des Bektachies et un des plus importants en Albanie.

Les Canyons D’osum En continuant le voyage vers la vallée d’Osum, précisément au village de Radesh, au ruisseau de Çorovoda se trouve la grotte de Pirrogoshi, la plus grande grotte d’Albanie. Elle a une longueur de 1500 mètres et son entrée a une largeur de 5 mètres. La partie intéressante est son grand corridor où se trouvent de nombreuses formes karstiques. La grotte mène à un puits où se trouve la colonie des chauves-souris. A proximité 30 Voyage et Découvre

se trouve le canyon de Gradec, qui est sans doute le plus beau de la vallée d’Osum, d’une longueur de 4 km et dans certains endroits, de la faible largeur de 1, 5 mètres. Sa hauteur est de 40 mètres et les pentes tombent à pic sur la rivière. Vers le sud se situent les autres canyons d’Osum d’une longueur de 15 km, à 3 km au sud de la ville de Çorovoda. Il y a des endroits appropriés pour faire la plage comme Varishta. Les Canyons d’Osum sont fameux pour les sports nautiques de rafting.


Montagne de Tomorr; (en bas) Canyons d’ Osum

Voyage et DĂŠcouvre 31


Apollonia; (en bas) gravure trouvée en Apollonia

Apollonia Le Parc archéologique se situe à 11 km loin de la ville de Fieri. C’est un des plus importants endroits archéologiques du pays. Fondée à la fin du VII-ième siècle avant J. C, par les colones corinthiens.

L

es premières données de leur présence sont documentées vers l’année 588 avant J. C. La ville a pris le nom en l’honneur du Dieu Apollon. Elle fait partie des 24 villes du monde antique méditerranéen qui portent ce nom. Apollonia a joué un rôle important en tant que médiateur entre les Hellènes et les Illyriens.

32 Voyage et Découvre

A cette époque, située près de la rivière Aoos (Vjosa aujourd’hui), elle comptait environ 60 000 habitants, un nombre record pour la période de l’antiquité. La ville a conservé sa grandeur pendant la période romaine. L’empereur


romain Octave Auguste a étudié la philosophie en Apollonie. Il ya un certain nombre de monuments à visiter comme le mur des Agonethes, le théâtre, stoa ou l’avenue, Le Monastère de Shën Mëri (construit au XIIIième siècle).

Bylis Bylis est un des plus importants endroits archéologiques de l’Albanie. Il jouit du statut du Parc Archéologique. Il se situe tout près le village d’Hekal, dans la région de Mallakastër, à 4 km de la route nationale BallshTepelena. C’était le centre de la tribu illyrienne des Bylines, fondé au IV-ième siècle avant J. C. D’après la mythologie, la ville a été fondée par Néoptolème, le

fils d’Achille (donc Bylis prend une origine homérique). Les ruines se trouvent sur une colline. Tout d’abord, l’ancienne ville apparaît nommée «Bylis « dans les événements des années 49-48 avant J. C. , temps où la ville a été rendue à César. Tandis que Pline, dans la première moitié du I-er siècle, considérait Bylis comme colonie romaine. Au cours de II-III-ième siècles avant J. C, la ville a emis sa monnaie. Les vestiges comprennent les murs, le théâtre, la basilique à l’intériuer des murs entourants ect. Le long de la route qui relie Lushnja avec Fier, sur le sommet d’une haute et dominante colline, s’élève le Monastère de Shën Mëri d’Ardenica. Il représente une des plus grandes constructions religieuses de la réligion de Myzeqe. À l’ouest de la colline, où se trouve le monastère, passait la branche sud de la route Egnatia, qui a continué d’être utilisée même au Moyen Age. Le monument Voyage et Découvre 33


représente un grand intérêt, pas seulement pour ses valeurs monumentales, architécturales et artistiques mais aussi pour son riche histoire. Les sources historiques parlent de l’époque de son fondement au temps du Despotate d’Épire, aux XIIIXIV-ième siècles. Les légendes l’identifient comme l’endroit où s’est déroulé la cérémonie de mariage de Gjergj Kastriot Skanderbeg avec Andronica Arianiti en 1451, tandis que l’inscription du 1-er Mai 1477 témoigne l’existence du Monastère à cette époque. Le Monastère

d’Ardenica représente un ensemble architéctural avec un plan triangulaire, avec l’église en son centre. L’église a été peinte en 1744 par les frères Kostandin et Athanas Zografi. 34 Voyage et Découvre

Sans doute que le plus bel endroit naturel du littoral albanais est la plage de Divjaka et la Lagune de Karavasta. La plage sableuse

de Divjaka, la forêt et la lagune constituent un complexe naturel d’une très grande importance touristique. La forêt de Divjaka s’étend de l’estuaire de Semani jusqu’à l’estuaire de Shkumbini. La Lagune de Karavasta a une superficie de 4330 ha, donc la plus grande de tout le littoral albanais. Elle constitue un Parc National et en ce qui concerne ses valeurs et sa bio-diversité elle tient une importance particulière. La Lagune de Karavasta est l’endroit le plus à l’ouest de l’Europe où niche le pélican frisé (Pelicanus crispus). Ici on trouve 5% de sa population mondiale. Pour ces valeurs, depuis 1995, la Lagune de Karavasta fait partie de La Convention Internationale de RAMSAR. C’est une expérience assez intéressante l’observation de ces pelicans si on s’approche en petit bateau près de l’île où


Lagune de Karavasta; (à gauche) Pélican bouclé

ils siègent généralement. Dans cet écosystème se trouvent plus de 210 espèces d’oiseaux, 12 espèces de mammifères et 16 espèces de reptiles. Les eaux de la lagune, d’une profondeur maximale de 1. 5 métres sont riches en poissons, dont le mulet et l’anguille sont les plus importants et qu’on peut les goûter dans les nombreux restaurants de la plage de Divjaka. La végétation du Parc National de Divjaka est nommée pour sa beauté et pour sa fraîcheur particulière. Ce sont

des surfaces de conifères, de pins doux et sauvages qui prévalent. Frappantes sont les pins avec une couronne large en forme de parapluie. La forêt est en étages et va des herbes aux arbres longs. On voit les frênes, les sapins ect. Le sable de la plage de Divjaka a une quantité considérable d’iode et les températures de plus de 200C, commencent dès la deuxième moitié du mois de mai et continuent jusqu’au début du mois d’octobre. C’est une zone où se combinent les activités de la plage avec le tourisme écologique. Voyage et Découvre 35


Vlora

36 Voyage et Découvre


TOUR 1 - L’albanie du sud

La ville de Vlora, le deuxième port du pays est l’un des plus grands et des plus importants centres de l’Albanie, située à 130 km loin de la capitale et à 120 kmnbde l’aéroport ”Mère Teresa”

Voyage et Découvre 37


V

lora date de l’antiquité (VI-ième siècle avant J. C), connue sous le nom de”Aulona”. Au centre de la ville actuelle, près la place du Drapeau, se sont découverts des fragments des murs entourants d’Aulona. En 1081 elle est tombée sous la domination normande. Au XIV- ième siècle elle fait partie de la ‘’Principauté des Arbres”, sous la domination des Balshaj. En 1417 elle a été occupée par les ottomans, tandis qu’en 1812 elle est tombée aux mains d’Ali

38 Voyage et Découvre

Mosquée de Muradije, 1542 TOUR 1 - L’albanie du sud

Narta

Rradhime Amantia Orikum Llogara Palasë Dhërmi

Vunoi Himarë Qeparo Borsh Lukovë


Pacha Tepelena et un siècle plus tard le 28 Novembre 1912, elle est devenue la première capitale de l’Albanie indépendente sous le gouvernement présidé par Ismail Qemali. À Vlora vous pouvez visiter le Musée de l’Indépendence (construit à l’ex-siège du premier gouvernement) dans le quartier de Skela, le Musée Historique et le Musée Ethnographique. Au centre de la ville, près de la place du Drapeau, se trouve la Mosquée de Muradye, construite en 1542 par l’architecte en Chef de l’Empire Ottoman Mimar Sinan (architecte Sinan), d’origine albanaise. C’est le seul monument conservé de ses travaux en Albanie. Sous la colline dominante de la ville se situe le culte religieux de” Kuzum Baba” de la secte religieuse des Bektachies. Là, on se trouve devant une magnifique et majestueuse vue de la ville de Vlora, de la péninsule de Karaburun, de l’île de Sazan et de la Lagune de Narta. Des

restaurants et des bars agréables se trouvent dans ce bel endroit.

La Lagune de Narta Au nord de la ville de Vlora se trouve la Lagune de Narta, qui constitue la deuxième lagune en ce qui concerne sa grandeur. À Narta se trouvent 195 espèces d’oiseaux, tandis que la ceinture de terre qui sépare la lagune de la mer est couverte de forêts méditerranéennes. La Lagune de Narta est pleine de possibilités pour l’observation des oiseaux aquatiques, pour la pêche, ect. Dans les eaux de la lagune on trouve plusieurs poissons desquels on peut citer l’anguille et le bass de Narta. Au sud de la lagune se situe le village qui porte le même nom. Entouré de collines, il est connu pour la culture de la variété de raisin ” Vlosh” et d’autres variétés, desquels se produit un des vins artisanaux de la plus haute qualité de tout le pays. Dans la lagune se situe aussi le village de Zvërnec. Sur l’île se Voyage et Découvre 39


trouve l’église de Shën Mëri de style byzantin. Sa construction remonte à la deuxième moitié du XIV-ième siècle. La lagune se termine par le Cap de Treport qui avec la colline boisée constituent un complexe naturel touristique attrayant.

Rradhima Poursuivant la rue, après avoir traversé le tunnel comme point de référence de Ujë i Ftohtë (l’Eau Froide) (il a pris le nom des sources d’eau de montagne qui se jettent dans la mer), apparaît la zone touristique de Jonufra, avec de petites plages rocheuses, renommées de la limpidité des eaux. Après on arrive aux plages de Rradhima qui s’étend pour des kilomètres jusqu’au ruisseau de Dukat. Les plages de Rradhima offrent une belle configuration entre les eaux bleues de la mer et la verdure des collines à la végétation méditerranéenne avec des plantations en oliviers et en agrumes. La baie de Vlora 40 Voyage et Découvre

présente un grand intérêt pour les plongées sous-marines, ici se trouvent des vestiges archéologiques et des navires naufragés, comme le navire italien”Po”, naufragé en 1941 pendant la guerre italo-grecque. Une zone très adaptée aux plongées sous-marine est la plage de Zhiron pour l’observation des algues noires et vertes ect.

Orikum Au sud de la Baie de Vlora se situe la petite ville d’Orikum,

où se trouve un petit port de yachts, d’une capacité de 650 yachts. Orikum a été une des plus importantes villes de l’antiquité. Elle a été fondée par les colones venus de l’île d’Eubea, lors de leur retour


Théâtre Antique d’Orikum

de la guerre de Troie. Elle est mentionnée par Hakateu et Hérodote, aux V-IV-ième siècles avant J. C, comme le port d’Épire. Bénéficiant d’une position stratégique la ville a été le plus important port de la tribu des Amantes et il a joué un très grand rôle au cours des guerres entre César et Pompée. Ici se trouve le parc Archéologique d’Orikum, dont le plus important endroit pour les visiteurs est le Théâtre Antique

d’Orikum d’une capacité de 400-500 spectateurs. Tout près se trouve L’Église de Marmiroi de la période byzantine. À l’époque byzantine Orikum est connue sous le nom de ” Jeriko”et on croit que cette dénomination est liée à la présence de la communauté juive dans la baie de Vlora. À l’époque de la domination ottomane elle a été appelée Pacha Liman. Orikum sert de base pour l’exploration de la péninsule de Karaburun, Voyage et Découvre 41


Le Parc National de Llogara Se situe à 40 km au sud de Vlora. Son territoire occupe une espace de 810 ha et s’étend de 470 à 2018 mètres de hauteur au- dessus du niveau de la mer. Au bord de la route nationale Vlora- Saranda, au col de Llogara, à 1025 mètres de hauteur au dessus du niveau de la mer s’ouvre une vue grandiose sur les plages de la ”Riviera” albanaise. Dans cet endroit se combinent les plantes médicinales et décoratives avec les massifs des

Côte de Dhërmi

qui ferme de l’ouest la baie de Vlora. La côte ouest est magnifique avec de petites plages isolées, avec des eaux limpides et profondes (les petites plages de Zhabovelli, de Miki, de Shën Vasil, de Shën 42 Voyage et Découvre

conifères. Très intéressant est le monument naturel appelé ”Le Pin drapeau” qui en raison de la direction du vent a des branches seulement d’un côté. La faune comprend de nombreux animaux. Dans cet endroit se trouvent plus de 105 espèces d’oiseaux et des mammifères comme: le loup, le renard, le chat sauvage, le cerf ect. La caractéristique typique de ce parc est la combinaison du climat montagneux avec celui marin. À seulement 20

Jani). Au nord de la péninsule se situe la grotte marine de Haxhi Ali (marin d’Ulqin du XVII-ième siècle), tandis qu’à l’ouest de la péninsule, sur la plage de Grama se trouvent des inscriptions antiques. L’île de Sazan est séparée de la péninsule de Karaburun par le détroit de Mezzocannal de 2. 5 km de longueur, est la plus grande île du littoral albanais, d’une superficie de 5. 7 m2. L’île comprend deux grandes collines de 342 m de hauteur. Dans l’antiquité l’île s’appelait Sason.


minutes de trajet en voiture, du froid de la montagne, on peut savourer les plages de la ”Riviera”. Le parc de Llogara offre plusieurs services comme: de l’hébergement, des bars, des restaurants, des loisirs pour les enfants ect. Il sert de point de départ pour les escalades au col de César ou des randonnées dans differents sentiers. D’autre part c’est un endroit très approprié pour l’exercice des sports aériens comme: le parapente, les vols d’avion delta, etc. Grâce à des vents très favorables, cet endroit est préféré pour les réunions internationales de ces sports.

Sur l’île se trouvent les ruines de l’ex-base marine et de la ville des militaires. Actuellement sur l’île il y a une petite présence militaire. L’île compte un pèrimetre de 12 km. Au sud-est de l’île se trouve la plage d’Admiral. Sazan présente un grand intérêt pour les plongées sous marines et avec la péninsule de Karaburun, ils constituent un vrai parc sousmarin.

Le parc archéologique d’Amantia Du côté est du dristict de Vlora,

Parc National de Llogara

près du village de Plloçë se situent les vestiges de la ville antique d’Amantia, qui représente un des Parcs Archéologiques du pays. Il bénéficie ce statut depuis 2005. Amantia a été la capitale de la tribu illyrienne des Amantes. Elle a été fondée au V-ième siècle avant J. C, elle avait une superficie de 13 ha. Des objets découverts le plus important est le stade d’Amantia, de 60 mètres de longueur et de 12. 5 mètres de largeur, les fortifications ect. Voyage et Découvre 43


Palasa Après avoir traversé le col de Llogara, la rue commence à descendre vers les plages et les villages de la ”Riviera” albanaise. C’est la région avec le plus doux climat de tout le pays. Elle comprend plus de 300 jours ensoleillés et la température moyenne du mois de juillet est de 25 0C. La première plage est la plage de Dhraleo, près de Palace. C’est une plage nommée pour la tranquillité, pour les eaux très profondes bleues foncé, et d’une très haute qualité. Dans l’antiquité Pompée a débarqué sur cette plage. À quelques kilomètres au nord de la plage, vers la plage de Canal (la péninsule de Karaburun), se trouve la carrière de l’antiquité appelée Grama.

Dhërmi La région de Dhërmi est connue de ses petites et intimes plages en cailloux. Les plages principales sont Drimadhes, Jaliskari, Shkambo et Gjipe. La plage de 44 Voyage et Découvre

Gjipe est fameuse de sa rare beauté, parce qu’elle se trouve au pied d’un canyon de plus de 70 mètres de hauteur. Ici se trouve la grotte marine des Pirates, qui peut être visitée en bateau. Là se pratiquent les sports aquatiques et les plongées sous-marines. Dhërmi est connu de son réseau d’hôtels, de ses restaurants, de ses bars et de ses discos, ect. Dhërmi est un village pittoresque d’une atmosphère particulière. Il est connu comme un lieu d’habitation des années 49-48 avant J. C. À Dhërmi, au pied du village, tout près de la mer, se trouve l’église de Shën Stefan. C’est une petite chapelle post-byzantien construite en deux périodes. La première période remonte au XVI-ième siècle et la deuxième à la deuxième moitié du XIX- ième siècle. L’église d’Ipapandi aussi se trouve près de la mer et elle est décorée de peintures murales. Les peintures appartiennent à la tradition de l’école Ionienne et


Côte de Dhërmi

datent de l’année 1751. À l’église de Shën Mitri se conservent des fresques des XII-XIV- ième siècles.

Vuno Le village de Vuno se situe à 8 km au sud de Dhërmi. De ce village on prend la route pour la célèbre et magnifique plage de Jali, connu aussi de ses campings. Vuno est un village caractéristique, construit sur une colline en face de la mer. Ici se trouves d’anciennes églises comme celle de Shën Spiridhon. L’église se trouve dans le quartier bas du village

de Vuno. À l’intérieur de l’église se trouve une peinture murale de l’anné1874. L’église de Mesodhi conserve aussi des peintures de l’année 1783. Le village conserve aussi des maisons caractéristiques de valeur architécturale, comme le bâtiment tour de Shane Koka et les ruines de la maison d’Odise Kasneci.

Himara À la poursuite de notre voyage vers le sud devant nous apparaît la petite ville d’Himara, composée de deux quartiers: l’ancienne Himara, construite Voyage et Découvre 45


sur une colline et la nouvelle Himara construite dans la baie de Spile. Himara est connue de ses plages comme Livadhi, Spile, Potam, Llaman et Filikuri. A part ses nombreux hôtels, Himara est connue pour le tourisme familial. Elle date comme un centre antique de la tribu des Kaons. Elle apparaît sous le nom de ”Chimera” au V-ième siècle avant J. C. On croit que la dénomination ”Chimera”est d’origine pélasgue. Au XIII-ième siècle, Himara était le siège épiscopal avec les églises de Shën Segi et de Shën Baku. À Himara se trouvent des objets de culte comme l’église de Shën Mëri, l’église de Kasiopi, l’église des Saints et des bâtiments monuments culturels, comme celui de Lilo Llazari ect. Un autre très beau monument et assez visité est le château d’Ali Pacha, qui se situe sur une petite péninsule située à la baie tectonique de Porto Palermo. Le château est triangulaire dont les murs ont plus de 20 mètres 46 Voyage et Découvre

de hauteur. Il a été construit en 1804. Pacha a dédié le château à sa femme, Vasiliqi. La région d’Himara est connue pour son isopolyphonie. Au dessus de Himara, à une considerable hauteur du niveau de la mer, se trouve le village de Pilur. De là, une vue magnifique de la mer Ionienne. Ce village est très connu pour les chansons d’iso-polyphonie, accompagnées de flûtes.

Qeparo Tout près de la baie de Porto Palermo, se trouve le village de Qeparo, qui a une plage fréquentée par les visisteurs. L’ancien Qeparo, construit sur une colline, est très intéressant. Ici se trouvent le monastère de Shën Dhimitri et le bâtiment de Minella Gjika ect. Borsh est l’un des plus connus des villages de la”Riviera Albanaise”. Sa plage est la plus longue de toute la ”Riviera”. Elle a une longueur de 6 km et est connue pour les plages en cailloux et pour les eaux pures.


Rivière albanaise, Borsh; (à gauche) Porto Palermo

Le village est connu pour le tourisme familial. Ici se trouvent des hôtels, des restaurants et d’autres services. Des plats les plus typiques sont la cuisson de la viande d’agneau à la broche, dont le goût est très particulier. Près de Borshi, sur une colline, se trouve le château de Borsh. Lukova est un des autres villages de la”Riviera”, connu pour les terrasses d’agrumes et d’oliviers construites avec du travail bénévole pendant la fin des années 70. À 2 km de Lukova se trouve la plage de Bunec, avec ses eaux pures et avec son

ruisseau qui se jette dans la mer. Voyageant vers la ville de Saranda, du côté droit où se trouve la mer Ionienne, se situe La baie naturelle de Kakome. Cette baie se lie par une route automobilistique. Les plages de cette baie sont renommées de la haute qualité des eaux marines. Dans ces plages on peut aller en petits bateaux de Saranda. Ici se trouvent l’église du Monastère de Shën Mëri qui s’élève sur un plateau collineux à l’intériuer de la baie de Kakome, loin des centres habités. Le village le plus proche est Nivicë- Bubari. Voyage et Découvre 47


Saranda

48 Voyage et Découvre


TOUR 2 - L’albanie du sud

La ville de Saranda située dans le sud du pays, bénéficie une postition très favorable, en face de l’île grecque de Corfou. Saranda peut être considérée comme ”La porte marine du sud d’Albanie”

Voyage et Découvre 49


C

’est une des plus importantes régions touristiques de l’Albanie. Son nom actuel dérive de la présence d’un ancien et important monastère christian, appelé” Le Monastère des 40 Saints”. Les vestiges de ce monastère se situent au Col de Gjashta, à l’entrée de le ville. La ville de Saranda s’étend le long du littoral ionien et offre de petites plages et une agréable avenue de palmiers le long de la mer. Au centre de la ville se situent les vestiges de l’ancienne ville antique d’Onhezmi, qui a été détruit au V-ième siècle après J. C. , par les invasions barbares. En 2002, dans ces vestiges il a été découvert une synagogue qui d’après les spécialistes, pourrait être une des plus grandes des Balkans. À 2 km de Saranda sur une colline dominante, se trouve le Château de Lëkurës. Cette fortification a été construite par le Sultan Suleiman au cours de

50 Voyage et Découvre

TOUR 2 - L’albanie du sud

Antigonea

Finiq

Butrint

sa campagne pour l’occupation de Corfou. Dans le château se trouve un restaurant qui à part sa fonction, offre une vue merveilleuse vers les espaces de la mer. Voyageant vers le sud de Saranda, après quelques kilomètres on arrive à la petite ville de Ksamil, où sur sa plage la plus préférée se situent les 4 petites îles de Ksamil, couvertes d’une végétation permanente. En face de la mer se situe le lac de Butrinti, qui en effet est une lagune maritime d’origine tectonique qui se relie avec la mer à travers le canal de Vivar de 3. 6 km de longueur. Dans cette lagune plusieurs oiseaux aquatiques ont construit


leurs nids. Le lac de Butrinti est connu pour la culture des moules, qui a commencé depuis 1972. Ces dernières se cuisinent dans les restaurants de Saranda et des zones environtes.

Finiqi Au bord de la route de Saranda vers la ville en architecture typique de Gjirokastër, à une distance de 10 km, se situe Finiqi. Dénommée en antiquité avec le nom de ”Foinike”, en 233 avant J. C elle devient le centre du Pacte Épirote. Polybe l’appelait ”La plus riche et la plus fortifiée ville d’Épire”. La ville a eu un grand développement au II-ième siècle avant J. C. et les découvertes les plus importantes appartiennent à cette période. Un peu plus au sud de Finiqi, au village de Mesopotam, située sur une colline, on peut visiter l’Église du Monastère de Shën Koll. C’est une église de type unique et la plus grandes des églises byzantines conservée en

Œil Bleu

Albanie aux XI-XIV-ième siècles. L’une des surprises les plus agréables de ce voyage est “ L’œil Bleu ”, qui est une source puissante qui a créé un petit lac avec de l’eau si pure qu’ il crée l’impression d’un oeil humain. Dans le restaurant «L’œil Blue» la spécialité principale est la cuisson de la truite de cette source. Voyage et Découvre 51


Cité antique de Butrinti Butrinti- Au sud du lac de Butrinti à 18 km de Saranda, se situe la ville antique de Butrinti, qui a le statut du Parc Archéologique. Butrinti est sans aucun doute l’un des endroits touristiques le plus visité du pays. Depuis l’année 1992 fait partie du patrimoine culturel d’UNESCO.

Cité antique de Butrinti

Il existe plusieurs thèses sur la création de Butrinti, dont la plus intéressante est celle de Denys d’Halicarnasse, d’ après laquelle, la création de Butrinti est liée avec le voyage du prince troyen Énée au temple de Dodone. Il s’est arrêté dans ce pays et a sacrifié un bœuf (en grec BUTHROTOS). Précisément là, a été construite la ville de Butrinti. Sa visite à Butrinti est mentionnée aussi par le poète Virgile dans son œuvre ”L’Enéide”. Le touriste peut visiter une série de monuments desquels on peut 52 Voyage et Découvre

mentionner Le temple d’Asklepius (le dieu de la santé du II-ième siècle avant J. C), le théâtre de 1500 sièges du III-ième siècle avant J. C, le baptistère avec les mosaïques (un monument paléochrétien); le nymphée; les salles de bains; Stoa ou la promenade; les portes du lac; les portes du lion; le château vénitien d’ Ali Pasha, etc. À Butrint ont été découverts des objets comme: ”la Tête de Dea” qui a été appelé par le chef de la mission italienne qui dirigeait les découvertes à Butrinti, Ugolini ”La déesse de Butrint”. Ce symbole des découvertes archéologiques en Albanie actuellement se trouve au Musée Historique National. Plus tard cet objet a été identifié par les spécialistes étrangers comme la tête d’Apollon. Tête de Dea


Amphithéâtre de Butrinti; (en bas) Trace de la période hellénistique

Au musée de Butrinti se trouvent également d’autres monuments comme: le portrait d’Agripe, la tête de Zeus ect. A part les valeurs historiques, Butrinti est connue pour son merveilleux écosystème. Elle constitue un Parc National qui fait partie de la convention de RAMSAR. Ce parc est nommé pour son écosystème et pour les ruines qui se situent au milieu de la vraie ”jungle” méditerranéenne, où dominent les lauriers et d’autres hauts arbres. Voyage et Découvre 53


Gjirokastra Après avoir traversé le Col de Muzina, on descend par la route na­t ionale GjirokastërKakavija. Laissant de gauche les villages de la ré­g ion de Dropulli, devant nous apparaît la ville musée de Gjirokastra, construite sur l’est de la Montag ne Large (Mali i Gjerë)

54 Voyage et Découvre


E

n raison de son architécture la ville de Gjrokastra s’appelle autrement ”La ville en pierre” ou ”La ville des mille escaliers”. C’est une ville antique, avec des centres résidentiels, sur lesquels a été construite plus tard, une forteresse qui a servi de centre à la ville. Les touristes sont très attirés par Gjirokastra, par les hautes maisons en pierre, qui ressemblent à de petites forteresses et attirent l’attention comme des complexes monumentaux architéctoniques. L’objet principal est le château de la ville ou autrement appelé le château d’Argjiro, qui a donné à la ville la dénomination de ” Argjirokastro”, fondée en 1336. A l’intériur du châ­teau se trouve Le Musée des Armes, où sont exposés des armes da­tant de la période paléolithique jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. C’est le plus grand château d’Albanie. Au château de Gjirokastra s’or­ ganise le Festival Folklorique National, qui se tient tous les

quatre ans. C’est le plus grand événement du folklore albanais, où participent des groupes de toutes les régions du pays, de Kosovo, de Macédoine, de Monténégro et les Arbëresh d’Italie. Pendant le séjour à Gjirokastra vous pouvez visiter Le Musée Ethno­graphique, situé à la maison natale de l’ex-dictateur

Maison, monument de culture

communiste de l’Albanie, Enver Hoxha. Dans la ville se trouvent d’autres maisons que vous pouvez visiter comme: la maison de type tour des Zekate au quartier de Palorto, la maison des Skendule, ou vous pouvez trouver de l’hébérgement Voyage et Découvre 55


comme Kotoni (ex-maison des Angonati), l’hôtel Kalemi ect. Au centre de la ville, sur la place de Çerçiz, se trouve, un bunker nucléaire construit à la période de la guerre froide, récemment

Byrek

ouvert pour les visiteurs. La ville de Gjirokastra est connue pour ses plats spéciaux comme «Shapkati», «Laropi», différentes sortes de tartes, ainsi que des produits laitiers connus dans tous le pays. En rai­son de son architecture, Gjirokastra fait partie de la liste d’UNESCO. Deux autres endroits qui présentent de l’intérêt et qui doivent être visités sont Le Théâtre de Sofratika et Antigonea. 56 Voyage et Découvre

Le Théâtre de Sofratika est un objet archéologique, qui appartient à la période romaine du II-ième siècle avant J. C, appelé Adrianopol d’une capacité de 4000 spectateurs et de 27 escaliers. Ici se situe aussi le Puits de Sofratika, qui se conserve presqu’ entièrement et il est traité avec des pierres calcaires. Antiogonea actuellement Parc Archéologique, se situe dans la région de Lunxhëria, au sud de Gjirokastra, près du village de Saraqinisht. C’est une ville antique du II-ième siècle avant J. C (en 296 avant J. C). La ville fut fondée par Pirro (Pyrrhus), le roi d’Épire qui a mis ce nom en l’honneur de sa première femme, Antigone. Les ruines de la ville antique se trouvent sur une colline de 600 mètres de hauteur au des­sus du niveau de la mer. La ville s’étend sur une superficie de 35 ha. Les touristes peuvent visiter les traces et les fragments du mur entou­ rant, l’agora (la place) et la stoa ou l’avenue de la ville de 59 mètres de longueur et de 9 mètres


de largeur. À mentionner la découverte d’une petite statue en bronze de 17 cm de longueur qui appartient au dieu de la mer, Poséidon, ainsi que le Sphinx d’Antigonea. Ces éléments sont exposés au Musée Historique National à Tirana. À 2 km, au sud du village de Nepravishta de la Commune de Centre de Libohova, se situe la Tekké de Melani. Cet objet de culte remonte de l’année 1869. Elle a été construite sur les ruines d’un château an­tique illyrien. La Tekké a une position magnifique naturelle et accueille les visiteurs qui veulent la visiter. Elle a été restaurée en 1990 et près d’elle se trouvent des sanctuaires en forme de dôme, caractéristiques pour la secte des Bektashies. Dans la région de Dropull, près du vil­lage de Sotira se trouve le monument naturel appelé ”Le Sapin de So­tira”. Il bénéficie le troisième degré de protection. Il a une superficie de 1740 ha, dont 1600 ha de forêt et de 140 ha en production. Le sapin

Antigone

macédonnien domine mais il y a aussi des chênes, des châtaigniers, des érables de montagne, des arbouisiers, des charmes, ect. La faune se représente par les mammifères comme le sanglier, le cerf, le loup, le renard, le lapin, tandis que des volailles la perdrix de montagne, le canard, la bécasse ect. La région de Dropull, habitée par la minorité grecque est connue dans tout le pays pour les beaux costumes populaires et pour les danses folkloriques élégantes. Voyage et Découvre 57


TOUR 3 - L’albanie du sud

Përmet

Tepelena La petite ville de Tepelena se situe sur le rivage de la rivière de Vjosa. L’endroit principal pour les visiteurs est le château d’Ali Pacha Tepelena, qui représente un monument culturel et historique. Sa reconstruction appartient à l’année 1819. Le château, dont les murs s’élèvent au bord de la route automobilistique, a trois entrées et trois tours. Après Ioannina, le château de Tepelena a été 58 Voyage et Découvre

TOUR 3 - L’albanie du sud

Këlcyrë

la deuxième résidence la plus importante d’Ali Pacha Tepelena. Le Chercheur britannique Ekharti a décrit le château comme” Kruja de Scanderbeg modern”. Peu de kilomètres au sud de


Tepelena, le long de la route nationale vers Gjirokastra, se trouvent les sources de Ujë i Ftohtë (L’Eau Froide). Ici se trouve un endroit boisé et reposant plein de cafés et de restaurants. Ici se trouve aussi l’usine de conditionnement d’eau potable”Tepelena”. La ville sert de base pour l’exploration de la région de Kurvelesh, qui offre de nombreuses possibilités pour le tourisme naturel et les sentiers de trekking. Il faut mentionner le canyon de Bënça, La Fontaine de Progonati (Gurra e Progonatit)ect.

Këlcyra La vallée de Vjosa se caractérise d’une nature attrayante qui est renommée d’une riche et belle configuration. Venant de Gjirokastra ou de Tepelena, devant vous apparaît la gorge de Këlcyra. Cette porte naturelle de la rivière de Vjosa révèle des beautés naturelles, avec les montagnes vertes, la rivière majestueuse et les merveilleuses

cascades. Avant d’arriver dans la ville de Përmeti, vous pouvez goûter un déjeuner aux restaurants de la Gorge de Këlcyra, dont les spécialités principales sont la cuisson de la viande d’agneau et les produits laitiers des riches pâturages de la région. La Gorge de Këlcyra offre des possibilités pour l’exercice de la chasse sportive. Après avoir traversé la petite ville de Këlcyra, en antiquité connue sous le nom de”Klistyra”, à travers la vallée de la rivière de Vjosa (Aoos en antiquité), vous allez apercevoir les hautes montagnes de Dhëmbeli, de Trebeshina, de Kokojka et de Nëmërçka.

Përmeti À Permeti vous profiterez de l’hospitalité, de la verdure et de l’atmosphère d’une ville tranquille. En été, à Permeti vous trouverez de petites plages, des flaques d’eau en forme de poche au rivage de Vjosa. Dans les restaurants de Voyage et Découvre 59


la ville et aux environs vous allez profiter d’ une cuisine assez particulière et d’un service impressionnant. Outre la cuisson des légumes, dont Permeti est fameuse, vous allez goûter ”ingjinari”, préparé avec de l’huile d’olive, le gibier, la perdrix de la montagne ”Thëllëzë me përshesh”, le sanglier, le lièvre, le poisson savourex de Vjosa ect. De même vous goûterez le vin”Kabërnet”, ”Merlot” ect, et le fameux raki traditionnel, les confitures (gliko) merveilleuses avec toute sorte de fruits. Permeti la ville des fleurs, des roses, des chansons uniques, de la propreté et de la tranquillité (connue dans l’antiquité sous le nom de”Tryfilia”, habitée par des tribus illyriennes), est connue en tant que centre administratif depuis le XV-ième siècle. Ses marchés riches en produits étaient visités par d’autres pays des Balkans. Actuellement on vous invite de visiter ” La Pierre de la Ville” un rocher enorme monumental que la nature a 60 Voyage et Découvre

généreusement fait cadeau à la ville, afin de la rendre très spéciale. Vous pouvez visiter les églises: L’Église de Leusa (XVIIIième siècle), connue pour son iconosatse, pour les fresques et L’Église de Shën Mëri à Kosina (XII-ième siècle). Përmeti est le pays natal de nombreux artistes du panthéon albanais, comme les frères Frashëri et de beaucoup d’autres personnalités fameuses de la politique, de la science de la littérature, des arts visuels qui ont mis les fondements de la nation albanaise. Puisqu’on se trouve au


Eglise de Leusë, Përmet

panthéon albanais, ne perdez pas l’occasion d’aller à Frashëri montagneux, à environ 30 km de la ville. En poursuivant la route de Frashëri, vous aller traverser le Parc National du Sapin

Naim Frashëri, Poète national

d’Hotova, un panorama unique parmi les nombreux pins et sapins. L’endroit offre la possibilité de la marche en nature, de camping ect. D’autres endroits attrayants sont les eaux thermales de Bënja et de la vallée de Lengarica, situées à 3 km loin de la ville. Përmeti compte six sources ouvertes «en plein air «, qui sont curatives pour diverses maladies. La température de l’eau est de 26-320C et les eaux sont curatives pour les maladies comme: le traitement de l’estomac, de la peau et des rhumatismes. Ces eaux sont originaires des beaux canyons des deux ponts qui appartiennent à l’époque d’Ali Pacha Tepelena comme Le Pont de Kaiku et le Pont de Dashi (Le pont de Mouton). Les activités qui s’organisent dans la ville de Permeti sont: Le Festival International Multiculturel qui s’organise au mois de Juin et Le Jour du Vin qui s’organise au mois de Mai. En mai s’organise aussi une réunion nationale consacrée aux personnalités célèbres de Frashëri. Voyage et Découvre 61


Pogradec

62 Voyage et Découvre


c

TOUR 1 - L’albanie du sud-est

Vous entrez dans la ville de Pogradeci par la route nationale Tirana-Pogradeci, qui au Col de Thana (Qafe Thana) se croise avec la route qui vient du point frontalier de même nom et de la Macédoine

Voyage et Découvre 63


O

n vous recommande, que précisément à ce carrefour, vous ne devez pas oublier l’appareil de photo afin de fixer une vue unique, le Lac d’Ohrid, une perle de la nature, qui est sous la protection d’UNESCO. À quelques mètres au-dessous, vous devez vous arrêter à la peninsule de Lini et au village de même nom, à 25 km de Pogradeci. On croit qu’en antiquité les parents de l’empereur Justinien choisissaient Lini, comme un endroit préféré pour les vacances. Lini est construit sur une péninsule du lac. Là vous pouvez visiter la mosaïque de la basilique de Lini, sur une colline qui remonte aux VI-VII-ième siècle avant J. C. et est famesue de sa décoration zoomorphe, diversifiée, florale et géométrique. Elle présente des similitudes avec les mosaïques de Durrësi antique. La route vers Pogradeci suit la rive du Lac d’Ohrid, d’origine tectonique qui de

64 Voyage et Découvre

TOUR 1 - L’albanie du sud-est

Prespa e Madhe

Voskopojë

Prespa e Vogël

Vithkuq Dardhë

sa profondeur de 285 m, est le plus profond des Balkans. Le lac de plus de deux million d’années, en raison de ses valeurs uniques fait partie du patrimoine d’UNESCO. Dans le lac d’ Ohrid se trouvent 17 espèces de poissons, dont 70% sont endemiques et plus de 30 % espèces de mollusques et l’éponge d’Ohrid, qui se trouve seulement ici et dans le lac de Baïkal. Vous trouverez ici des restaurants, des bars et des hôtels. Vous devez goûter le poisson et sa cuisson traditionnelle et précisément le fameux plat de Koran, les cornichons et ”


Kollo-facen ”. De même vous trouverez ici de nombreux types de vin, en particulier le vin traditionnel et unique de cuve, le fameux raki”Perla” et ”Muskat”de Pogradeci. Dans cette ville habitée dès l’époque néolithique et plus tard par les tribus illyriennes des Enkelejd et des Desarete (qui ont été à l’origine de la création du Château de Pogradeci, sur une colline de 870 m de hauteur au-dessus du niveau de la mer), vous pouvez venir en toute saison, en raison du merveilleux climat. Ne quittez pas la ville de Pogradeci sans visiter Driloni et Tushemishti. Driloni est une source souterraine qui forme un autre petit lac. Autour il y a une verdure assez particulière qui rend cet endroit avec le village pittoresque de Tushemishti, un oasis unique de tranquillité et de repos. Tushemishti est connu non seulement de ses hôtels mais aussi pour le tourisme familial.

De Pogradeci, à la frontière du District de Korça et précisément au village de Dardhas de la Commune de Potishti (Pogradeci) se situe La Pierre de Kamje, (Guri i Kamjes) un autre monument naturel de 100 mètres de longueur, de 80 mètres de largeur et de 70 mètres de hauteur. Sa caractéristique est qu’elle s’élève immédiatement sur le territoire environnant en prenant l’apparence d’un ‘”grand bateau qui navigue dans la verdure”. Elle se distingue pour sa construction des conglomérats forts, ce qui la rend très solide et résistante à l’activité externe des facteurs modeleurs. Pour tous ceux qui sont intéressés, on peut dire sans doute que l’impression qu’elle crée est incroyable et impressionnante, qui éveille l’intérêt de la visiter non seulement comme un monument naturel, mais pour les valeurs didactiques et scientifiques qu’elle porte. Voyage et Découvre 65


Korça

Après avoir visité Pogradeci une autre surprise vous attend, Korça, un des plus grands centres urbans de l’Albanie

66 Voyage et Découvre


A

u printemps, sur le boulevard principal vous sentirez le parfum des tilleuls, tandis qu’en hiver, vous aurez la satisfaction de marcher sous les couronnes des arbres couverts de neige. En 1887 la première école albanaise a été ouverte à Korça. À l’époque de la Première Guerre Mondiale la ville a été occupée par les français et à cette époque a été proclamée:” La Région Autonome de Korça”. En 1917 dans la ville a été ouvert Le Lycée Français, une des écoles les plus connues du pays. Ce qui frappe aux yeux est l’architecture particulière des maisons type de villa, entourées de balustrades et les cours remplies de fleurs de toutes les couleurs. Particulièrement impressionante, sera pour vous la zone entre le boulevard”Republika” et le boulevard”Shën Gjergji”. Dans cette zone se situe ” Le Musée de l’Art Médieval”. ” Le Musée Préhistorique”, situé dans deux bâtiments caractéristiques de

Korça où sont exposés 1200 objets, qui représentent les fouilles archéologiques de la période préhistorique, de la période hellénistique, romaine et byzantine. La maison du peintre, du Maître de paysage, Vangjush Mio et le Musée des Collections Bratko ouvert en 2003 où sont exposés des objets de l’ Extrême-Orient, représentent un grand intérêt. D’autres endroits

intéressants sont: le Marché de Korça (XIX-ième siècle et début du XX--ième siècle) ; la Mosquée d’Iljaz Bey Mirahori, construite en 1884 (le plus ancien momument de la ville), La Cathédrale de la Résurrection du Christ (des plus grandes des Balkans), L’Église de Shën Ilia Voyage et Découvre 67


Voskopoja

d’où vous pouvez admirer toute la ville. Dans les tavernes de la ville vous trouverez un goût de cuisson que vous n’avez jamais essayé. Vous pouvez essayer beaucoup de plats, mais ne laissez pas sans goûter les tartes à l’oignon et la tomate. Vous devrez goûter ”Le Plat de Kormina”. Korça est connue pour ses chansons, appelées ”serenade”, accompagnées de guitare. Korça est la ville des Carnavals, qui s’organisent à la veille des Pâques Orthodoxes dont la cérémonie est la plus belle et la plus grande en Albanie. Voskopoja Voskopoja se 68 Voyage et Découvre

situe à 25 km à l’est de Korça. Actuellement un vil­lage mais quelques siècles avant, un des plus grands centres éco­nomiques, culturels des Balkans. Connu comme un centre résiden­tiel dès 1330, elle a connu le plus grand épanouissement en 1794, elle comptait 30.000 habitants. Voskopoja communiquait avec Leipzig, Budapest, Venise et Vienne. La ville comptait 27 églises, une Académie avec une bibliothèque et la première imprimerie des Balkans, depuis l’année 1720. À Voskopoja vous pouvez visiter des églises, desquelles on peut citer le


Monastère de Shën Prodhomi, une construction de style byzantin du XVII-ième siècle, l’Église de Shën Koll (1721) du XVIII- ième siècle où se trouvent des peintures des célébres iconographes albanais de David Selenica et des frères Zografi de Korça qui ont travaillé aussi à la sainte montagne d’Athos en Chalcidique de la Grèce. La Basilique de Shën Thanas, une construction typique de basilique. Sa peinture murale est l’œuvre des frères Zografi. L’Église de Shën Mëhilli du XVIII-ième siècle, l’Église de Shën Mërie, située à l’entrée du village qui est décorée de peintures murales. À Voskopoja à part le saint climat et l’air pur et frais, vous trouverez des hôtels commodes, des maisons pour le tourisme familial, tandis que pour les amateurs des ski, là se trouve la piste naturelle de Peltek. Boboshtica Boboshtica est un village attrayant, à seulement 16 km loin de la ville de Korça.

Eglise de Shën Mëri, Voskopojë

Il se situe au bord de la route Korça-Dardha. Dans cet endroit il ya de nombreux restaurants et des tavernes qui offrent des spécialités de la cuisine traditionnelle de la région. Boboshtica est connu pour son raki spécial, produit des mûres. Vous pouvez visiter les églises de Shën Mitri et de Shën Jovani. Boboshtica est le pays natal du dramaturge et académicien roumain d’origine albanaise Victor Eftimiu (1889-1972). Dardha Dardha est un autre endroit montagneux que vous ne devriez pas oublier, à 20 km au sud-est de Korça, à 1350 mètres de hauteur au-dessus du niveau Voyage et Découvre 69


de la mer. La neige abondante qui dure pendant trois mois offre des possibilités pour l’exercice des sports d’hiver. Tout près de Dardha, le long de la route de Boboshtica se trouve la piste naturelle de ski de Bigelli, où se déroulent les compétitions sportives des championnats nationaux des ski. La caractéristique de Dardha sont les nombreuses fontaines et les uniques costumes populaires des femmes, où dominent le rouge et le noir (Les couleurs du drapeau national). À part les hôtels vous trouverez de l’hébergement dans les maisons caractéristiques en pierre (les maisons des amis) qui offrent le tourisme familial. Vous goûterez le raki des prunes et la pate feuilletée caractéristique. (Lakrori). Le long de la route automobilistique qui relie Korça avec Erseka se situe le Tumulus de Kamenica. Le Tumulus de Kamenica est le plus grand connu de nos jours. Danc cet endroit on a identifié plus de 400 tombes et plus de 70 Voyage et Découvre

3500 objets. Le Tumulus de Kamenica était le ci­metière d’une communauté rurale qui a fonctionné pour plus de 7 siècles (de la période de Bronze final vers le XIII-ième siècle avant J. C jusqu’au second Age du Fer, vers la moitié du VI-ième siècle). Les fouilles ont commencé au début des années 2000 par Le Groupe de l’Archéologie de Sauvegarde du Centre International pour L’Archéolo­gie Albanaise, en collaboration avec l’Institut Archéologique de Tirana. Vithkuqi Le village montagneux de Vithkuqi se situe au sud –ouest de la ville de Korça. Il est connu comme un pays résidentiel médieval aux XVIIXVIII-ième siècles et comme un fameux centre économique et culturel, autrefois comptait 24 églises. Vithkuqi est le pays natal du pionnier albanais de La Rennaissance Nationale Albanaise, auteur de la première Abécédaire de la langue albanaise, Naum Veqilharxhi. Les plus importants endroits


Grand Prespa

touristiques sont la source de Bellovoda, les églises de Shën Pjetri, de Shën Pavli et de Kozma Damianoi. Les amateurs de l’alpinisme peuvent faire des escalades à pied ou à cheval au sommet de Rungaja de 1750 m de hauteur au dessus du niveau de la mer. À Vithkuqi vous pouvez vous accomoder dans les maisons du village, et vous pouvez goûter les merveilleux produits bio. Les Lacs De Prespa se situent dans la partie sud- est de l’Albanie. Ce sont: Le lac de Grand Prespa (Prespa e Madhe) et Le lac de Petit Prespa. Situé à 890 mètres de hauteur au

dessus-du niveau de la mer, le lac de Grand Prespa est le lac tectonique le plus haut de la péninsule des Balkans, dont la surface est de 285km2 et constitue le point de contact entre l’Albanie, la Macédoine et la Grèce. L’Albanie possède une superficie de 38. 8 km2. Les eaux du lac de Grand Prespa (Prespa e Madhe) sont connues pour la haute limpidité, jusqu’à 20 mètres de profondeur. Le caractère rocheux de la ligne du lac donne à Prespa une vue attractive et récréative. Pendant l’été, en raison des températures modérées, il est Voyage et Découvre 71


possible l’exploitation des rives du lac pour prendre des bains de mer et de soleil. L’éco tourisme est un autre potentiel touristique important. Dans le lac de Prespa se trouvent 11 espèces de poissons, dont les plus importants sont: la carpe, l’anguille, le goujon. La faune est représentée par le pélican à dos rosé, le pelican frisé, le votour, la loutre, l’ours brun ect. Dans cette zone se trouvent 12 espèces de reptiles et 56 espèces de plantes. La nidification des oiseaux donne la possibilité de pratiquer l’observation des oiseaux aquatiques. Prespa constitue le plus grand Parc National du pays, d’une superficie de 27. 500 ha. Le Parc National a le statut de la zone RAMSAR, bénéficie d’un statut spécial d’UNESCO comme” Réserve transfrontière de la biosphère”. Le tourisme familial est très développé, les touristes peuvent s’accomoder dans les maisons des villages (Zaroshkë, Pustec, Goricë e Vogël, 72 Voyage et Découvre

Gollomboç, ect), qu’ils peuvent prendre en location. À part la nature nous devons mentionner l’importance des églises de la région. La plus intéressante est l’église de Shën Mëri située sur la petite île de Maligradi, tout près du village de Liqenas. C’est le plus représentatif des monuments du lac de Grand Prespa, qui manifeste des valeurs historiques, architécturales et artistiques. La région de Prespa est connue pour des églises ermites dequelles nous citons: l’église de Shën Mëri à Kallamas, (Bezmisht), l’église de Evangjelizmoi tout près de Liqenas (Pustec) ect. Le Petit Prespa se situe entre l’Albanie et la Grèce, d’une superficie de 44 km2. L’Albanie possède seulement 4 km2 de ce lac. Tout près du lac se trouve La grotte de Treni qui remonte à l’année 6000 avant J. C., habitée dès la période préhistorique, elle est la représentante de l’art rocheux en Albanie.


TOUR 2 - L’albanie du sud-est

Erseka

Erseka La petite ville d’Erseka compte environ 8000 habitants et se situe à 45 km au sud de Korça. Elle représente la plus haute ville d’Albanie, située à 1050 m de hauteur au dessus du nieveau de la mer, au pied de la montagne de Gramozi. La ville d’Erseka date duXVIII-ième siècle, cependant les fouilles archéologiques montrent qu’Erseka était un centre habité dès l’époque néolithique. À mentionner la découverte

TOUR 2 - L’albanie du sud-est

Leskovik

d’un petit vase en forme anthropomorphique, découvert à Kamnik. Cet objet, parmi les plus importants de la préhistoire et de l’antiquité, se trouve exposé au Musée Historique National à Tirana. Voyage et Découvre 73


Dans la ville d’Erseka, à quelques kilomètres au sud de Korça vous pouvez visiter le petit Musée Historique du district. Au centre de la ville se situe le monument de ”L’Obelisque des Patriotes de Kolonja”, inauguré en 1938, une remarquable oeuvre du fameux sculpteur Odhise Paskali. , tandis que les environs de la ville sont très attrayants pour l’exercice de la chasse, surtout du sanglier, en hiver. Tout près de la ville d’Erseka s’élève la montagne de Gramozi, un endroit naturel approprié pour l’exercice de l’alpinisme et des escalades. À mentionner la présence des lacs glaciaires de Gramozi et Sheleguri, situés à une hauteur de 2360 m au dessus du niveau de la mer. En hiver ces lacs gèlent. À 2 km de la ville d’Erseka, au sud-est, au pied des pentes de Gramozi, se trouve le village de Rehova, connu pour ses maisons intéressantes, 74 Voyage et Découvre

construites en pierre. Ce qui frappe aux yeux sont les pierres sculptées et les routes pavées. C’est un endroit favorable pour le développement du tourisme rural et sert de base pour les escalades à la montagne de Gramozi. Pas loin de la ville, au nord-est, se trouve le village de Starje, de dénomination slave en raison des invasions du VIII-


Montagne de Gramoz

ième siècle. Starja est connu pour sa Tekké qui date de 1893. Ici se trouve la tombe de Hasan Zyko Kamberi, un poète du XIXième siècle. Au sud de la ville, se trouve le village de Vodica où à part l’agréable environnement rural, se trouve l’église intéressante de Shën Kolli qui date de l’année 1799. Voyageant vers le sud,

vous aller traverser le Col de Barmash qui sépare Erseka avec Leskovik. L’église de Shën Mëri se trouve au village de Barmash, loin des centres habités, dans la cour de l’église se situe le cimetière du village. D’après l’inscription, l’église est décorée en 1616. Le monument comprend la nef centrale, le narthex et le porche. Près du Col de Barmash se trouve le village de Borova. Ici se trouve le mausolée des 107 martyrs de ce village qui ont été exécuté au cours de la Seconde Guerre Mondiale par les nazis allemands, le 6 Juillet 1943. Près du village de Borova se situe le Canyon de Borova, un intéressant endroit naturel. Voyage et Découvre 75


Leskovik

Du Col de Barmash, le route poursuit vers les majestueuses forêts de Germenji, situées jusqu’ à la proximité de la petite ville de Leskovik. Ce sont des forêts de conifères où dominent le pin noir, le sapin ect. La région des forêts de Germenji est un endroit climatique approprié qui s’étend entre les hauteurs de 1100 m à 2044 m au dessus du niveau de la mer. Beaucoup d’autres plantes

La Forêt Gërmenj est représentée par le sanglier, le loup, l’ours brun, le renard, le lièvre, la martre et la gazelle.

76 Voyage et Découvre

poussent dans cet endroit, comme le genévrier rouge et noir, le thé de montagne, le salep, le sureau ect. La faune de la forêt comprend le sanglier, l’ours brun, le renard, le lièvre, le loup, la gazelle ect. La forêt est un endroit approprié pour organiser les excursions, le tourisme des tentes et les camping au cours de l’été. Sur le territoire de cette forêt se trouve le bar restaurant” Villa Gërmenji”, où à part les services de base, se trouve un mini-zoo (un petit zoo) très attrayant, surtout pour les enfants. Sur la route de Germenji à Leskoik, à côté de la route nationale, en voyageant vers l’ouest, vous arriverez au village de Vrepçka, très connu de sa belle nature vierge et surtout de ses cascades. Derrière la forêt de Germenji apparaît la petite ville de Leskovik. Leskovik est connue surtout pour les formations


d’orchestre folklorique, appelées” Saze de Leskovik” et pour les vins ” Pinot Nero” et ”Mavrud”. Leskovik est très connue des eaux thermales, qui se trouvent à 10 km au sud de la petite ville. Elles s’appellent les sources de Vronomero et sont des sources thermales riches en differents sels, qui traitent différentes maladies. La température des eaux arrive à 29-40 0C. Ici on offre un hébergement moderne avec un personnel médical spécialisé, des services alimentaires. À mentionner les bains à vapeur de Postenan, situés dans la région. Au sud de Leskovik, au village de Cercka, se trouve l’église de Shën Mëri, fameuse de ses fresques. L’église s’élève sur une cote rocheuse, dont quelques parties se trouvent à l’intérieur des murs. L’église comprend le narthex qui s’étend vers l’ouest et vers le sud, la nef centrale rectangulaire le plan et l’environnement de l’autel.

Forêt de Gërmenj

L’intérieur de l’église est décoré de fresques d’une haute qualité artistique. L’étude menée a conclu que ses prototypes se trouvent en Macédoine du nord-ouest et le style, comme la synthèse du composite et des présences individuelles, représentent des liens étroits avec des ensembles pittoresques qui ont été peints dans cette zone à la troisième partie du XIV-ième siècle.

Voyage et Découvre 77


Shkodra

78 Voyage et Découvre


TOUR 1 - L’albanie du nord

Shkodra est l’une des plus anciennes villes de l’Albanie, fondée au IV-ième siècle avant J. C, comme la capitale de la tribu illyrienne des Labeate

Voyage et Découvre 79


A

u cours de son histoire elle a connu de nombreuses occupations comme: L’occupation romaine (en 168 avant J. C), L’occupation serbe (en 1040), l’occupation vénitienne (en 1396), l’occupation ottomane (en1479). Plus tard elle est devenue le centre de la principauté féodale albanaise des Balshaj, au XIV- ième siècle le centre de Pachallek des Bushatlij pendant les années 1757-1831. Shkodra se considère comme une des villes d’un riche patrimoine culturel, en étant le pays natal de beaucoup d’artistes, de musiciens, de peintres, de photographes, de poètes et d’écrivains. La principale attraction touristique de la ville est le château, qui se dresse sur une colline rocheuse à l’ouest de la ville, entouré par les eaux des trois rivières: Drini, Buna et Kiri. Le château est d’origine illyrienne. D’après l’historien Tit Livi” C’était le plus fort endroit des Labeate”.

80 Voyage et Découvre

TOUR 1 - L’albanie du nord

Vermosh

Bogë

Theth

Razëm

Velipojë

Le château de Rozafa est lié avec la fantaisie populaire. Rozafa la plus jeune mariée des trois frères qui construisaient les murs du château, a été murée pour que les murs se tiennent et pour que le château soit construit. L’eau calcaire qui coule à l’entrée du château est aussi liée avec la légende populaire d’après laquelle c’est le lait du sein de Rozafa, qui lors de l’emmurement a été laissé dehors, afin de nourrir son bébé. Le château a reçu sa forme actuelle pendant la domination


Shkodra

des Balshaj. Il a passé différentes périodes, dont il garde les traces comme celle vénitienne, ottomane (XVII-ième siècle), des Bushatllinj (XVIII-XIX –ième siècles). D’autres endroits à visiter dans la ville de Shkodra sont Le Musée Historique, la Photothèque de Marubi, l’ horloge de l’anglais ect. Les quartiers de Gjuhadoli et de Serreqi représentent un grand intérêt, ils ont des constructions d’architecture vénitienne. Tout près de la ville se situe le lac de Shkodra, le plus grand

de la péninsule des Balkans, d’une superficie de 368 km2 (dont 149 km2 appartiennent à l’Albanie). Sa caractéristique est la typologie variées de ses rives. La partie sud est rocheuse et haute tandis que la partie nord est basse Ici se trouvent les deux points touristiques les plus importants: Shiroka et Zogaj. La dénomination de Shiroka est liée avec ”Shën Rrok” (Saint Roch), en l’honneur duquel tous les 15 Août s’organise un pèlerinage. D’après la tradition après le 15 Août la natation dans Voyage et Découvre 81


les eaux du lac est interdite. La principale spécialité de la zone est la cuisson caractéristique ”Le plateau de la carpe”

”Le plateau de la carpe”

(Tava e krapit ). Au rive nord du lac se situent de nombreux villages pittoresques comme: Jubica, Fllaka, Kalldruni ect. Le voyage est très beau et c’est une très belle experience et la zone offre des possibilités pour l’exercice de la pêche et de l’aviron. Le climat du lac de Shkodra est doux et comprend 250-260 jours ensoleillés par an. Les activités principales sont la natation et les bateaux à voiles. À part ces valeurs ce lac représente aussi un écosystème

Le Pont de Mesi Le pont se trouve à 8 km de la ville de Shkoder, sur le fleuve de Kir. Sur ce fleuve se trouvaient trois ponts: Le Pont de Shtrenjtë, Le Pont de Kir et le Pont de Mesi. Actuellement se trouve seulement le Pont de Mesi, les deux autres ont été détruits. Le Pont de Mesi relie Shkodra avec Drishti et avec la région de Cukali. Il est unique et il est 82 Voyage et Découvre

devenu monument culturel. Le pont est mentionné par le fameux alabanologue autrichien Han à la moitié du XIX-ième siècle. Le pont a 13 arcs et une longueur de 108 m. Le Pont de Mesi a été construit par Mehmet Pacha Bushati à la fin du XVIII-ième siècle. C’est un monument culturel de première catégorie depuis 1948.


naturel très important. Ici se trouvent 270 espèces d’oiseaux aquatiques qui constituent 87% de toute l’ornithofaune (des oiseaux) de l’Albanie. Les eaux du lac sont riches en poisson. On trouve 45 espèces dont les plus importantes sont la carpe, shtojza, l’ anguille ect. Le lac de 81 Shkodra avec l’estuaire de Buna, qui provient du lac font partie de la Convention Internationale de RAMSAR. A 9 km de la ville de Shkodra se situe la ville médievale de Sardi, qui se trouve sur l’île de Shurdhahu, au lac artificiel de Vau i Dejës. Cette ville est connue comme la résidence de

la famille féodale des Dukagjini, jusqu’au XV- ième siècle elle a été un important 82 centre culturel. Pour visiter cet endroit il faut commander un petit bateau du barrage de Vau i Dejës. Les objets qu’on trouve ici sont: les murs des églises, la porte du château, l’église la plus connue est l’église de Zojë (de Madame). La plage de Velipoja se trouve à 22 km de la ville de Shkodra. Velipoja est une plage d’une longueur de 4 km et présente une très bonne qualité de sable et de iode. Outre les activités nautiques (baignade, pêche), près de la plage de Velipoja se trouvent des endroits naturels

Voyage et Découvre 83


intéressants desquels on peut mentionner la lagune de Viluni et l’île aluvionale de Franc Joseph, qui se situe à l›embouchure de la rivière Buna à la frontière avec le Monténégro.

Razma Le tour alpin albanais n’est pas complet si on ne visite les Alpes Occidentales. Là vous goûterez quelque chose, jamais essayé, vous marcherez à travers les 84 Voyage et Découvre

anciennes légendes de l’époque d’Homère et jusqu’aux temps modernes. Ce tour vous donne la possibilité de profiter une partie unique des Alpes Albanaises, et de pénétrer jusqu’à leur cœur, à Gropa e Thethit. La route de cette région montagneuse part de la ville de Shkodra, vers Razma à 41 km. Razma est située sur une colline «Morenike «au pied de la montagne de Veleçik, un endroit climatique couvert de forêts de


grottes qui se trouvent dans la région), les escalades, le tourisme des tentes (en été) et les ski.

Boga

Boga

pins et de bouleaux. Là se trouvent aussi des prairies et des pâturages alpines merveilleuses. La caractéristique de Razma est que malgré les abondantes précipitations de neige, la route est toujours ouverte et Razma peut se fréquenter durant tout l’hiver. Razma offre de l’hébergement (des hôtels sont construits). Les activités à Razma sont les excursions, l’exploration des grottes (les nombreuses

De Razma, la route tourne au village de Dedaj et se dirige vers l’endroit de Boga, qui se situe au milieu des Alpes et qui a été décrit par le célèbre voyageur anglais Edith Durham dans sans livre”L’Albanie, la préoccupation des Balkans”. Boga offre des possibilités pour de nombreuses activités comme: les escalades des montagnes, le ski, la spéléologie (le tourisme de l’exploration des grottes). Des grottes on peut citer: La grotte de Moulin (Shpella e Mullirit), la grotte de la Glace (Shpella e Akullores), La grotte des Gens Mouillés (Shpella e Njerëzve të lagun) ect. La plus spéciale est la grotte de Puçi qui se trouve à 1087 m de hauteur au dessus du niveau de la mer et d’une longueur de 5 m et riche en stalactites, en stalagmites, et Voyage et Découvre 85


en voiles de mur. La grotte a plusieurs étages et dans la partie centrale il y en a 5. À travers les galeries cette grotte se relie avec une autre grotte appelée la grotte de Husi.

Thethi Après Boga, se situe un des plus importants endroits touristiques de la région, Thethi qui se trouve à 70 km loin de Shkodra. Pour arriver à Thethi, il faut traverser le Col de Tërthore à une hauteur de 2000 m au dessus du niveau de la mer. D’ici on descend à Gropa e Thethit, traversé par le ruisseau du même nom. Dans les forêts dominent les hêtres qui occupent presque 90% de la superficie du parc. De nombreuses fleurs poussent dans le pays, mais à mentionner ”Wulfenia Baldacci”, découverte par le botaniste italien Baldacci. Cette fleur se trouve seulement à Thethi. La faune est riche et diversifiée. À mentionner le lynx (lynx lynx) qui se trouve 86 Voyage et Découvre

dans son habitat le plus peuplé. Dans les eaux du ruisseau de Thethi se trouve la truite de marbre. A Thethi il y a de nombreux endroits attrayants comme la cascade de Grunas qui atteint 25-30 m de hauteur. Très intéressantes sont les sources d’eau froide d’Okoli, la grotte des” Birre me rrathë” et la grotte d’Arapi. Au parc de Thethi s’organisent plusieurs activités comme: trekking, des escalades de montagnes, le ski (sur la pente est), la spéléologie, la pêche sportive, le vélo de montagne, etc. L’hébergement à Thethi se fait dans les maisons de la région, des maisons caractéristiques typiques alpines. Le plat typique de la région est Fërliku (la viande rôtie) et la cuisson de la truite. De Thethi le voyage continue à travers la vallée de Shala en entrant dans les plus profondes zones des Alpes.

Vermoshi C’est un autre endroit des


Theth

Alpes Occidentales. Vermoshi constitue la zone la plus au nord de l’Albanie. Il se situe à 95 km de la ville de Shkodra. La particuliraté de ce voyage est Le Col de Rrapshi, d’où s’admire le fleuve de Cemi avec ses eaux limpides qui contrastent avec le paysage entourant. Dans les flaques du fleuve, en été on peut faire la plage. Vermoshi est partie constituante de la région de Kelmendi, une dénomination qui dérive du latin ” Clemens”et signifie”sage, simple”. Vermoshi est situé sur

un champ montagneux à une hauteur de 1100 m au- dessus du niveau de la mer et il est entouré de hautes montagnes. À Vermoshi peuvent s’organiser de nombreuses activités comme: les escaldes, trekking, le ski, la pêche de la truite. En ce qui concerne les plats de la région de Kelmendi, à mentionner la haute qualité des produits laitiers. Un tour dans ces régions, vous ferez vivre l’atmosphère des légendes des temps anciens et surtout l’hospitalité albanaise, connue par tous les étrangers, qui ont eu la possibilité de la vivre. Voyage et Découvre 87


TOUR 2 - L’albanie du nord

La vallée de Valbona La vallée de Valbona se situe à l’est des Alpes Albanaises. C’est une des régions naturelles les plus belles d’Albanie, déclarée Parc National et a une superficie de 8000 ha. Valbona fait partie du projet”Parc de la Paix”, qui comprend les territoires entre l’Albanie, le Kosovo et le Monténégro. Le parc se situe à 88 Voyage et Découvre

27 km loin de la ville alpine de Bajram Curri. Dans le fleuve de Valbona se jettent les eaux d’une source karstique qui créent un canyon attrayant d’une largeur de 2-3 m et d’une profondeur de 50m. Lors de la visite dans la vallée de Valbona vous traverserez beaucoup de villages. Le premier est Dragobia, avec des maisons de style alpin.


II-ième tour - L’albanie du nord

Valbonë

Fierëz

Koman

Ulëz Laguna e Matit

Valbonë

Après Dragobia, sur une pente de montagne, là ou les eaux du ruisseau de Ceremi se jettent dans le fleuve de Valbona, se trouve la fameuse grotte du Héros du Peuple Bajram Curri. Valbona (ou Selimaj), se trouve à 25 km loin de la ville de Bajram Curri, le plus grand centre habité de la vallée. Ce village compte 300 habitants et un âge de plus

de 400 ans. On croit que les habitants de ce village sont de Vuthaj de Monténégro. Dans ce secteur, la vallée s’agrandit et offre des possibilités de rester dans les maisons de la région ou dans un hôtel. Les plats caractéristiques sont les spécialités comme: ‘”Maze”, ‘’Fli”, ”Pite”. Le dernier village avant d’arriver la source de Voyage et Découvre 89


Valbona est le village de Rrogami, un village montagneux situé au milieu de la nature vierge et intacte. Toute la vallée est renommée pour la rare beauté et les vives couleurs.

Flija – Cuisine caractéristique

D’un côté, les eaux cristallines de Valbona, et de l’autre les pentes abruptes des montagnes couvertes de végétation verte. Jusqu’au mois de mai, s’admire la neige blanche intacte, qui contraste avec le bleu du ciel. La végétation du 90 Voyage et Découvre

parc comprend une variété de plantes et d’arbres, où dominent les formations arborées des épinettes. Les autres arbres sont: les hêtres, les pins de macédoine, les châtaigniers, le noyer et le paumier sauvage. Très répandus sont les fruits de forêts comme les fraises et les myrtilles. La faune du parc est représentée par les ours, les loups, les chats sauvages, tandis que sur les rochers vous pouvez voir les troupeaux de chèvres sauvages. Dans les eaux du fleuve se trouve la truite de ”marbre”. La région de Valbona et du parc est connue pour les précipitations de neige abondante qui normalement commencent au début du mois de novembre et durent jusqu’au mois de mai. La neige crée une couche moyenne d’un mètre. Au Parc National de Valbona, peuvent s’organiser une série d’activités dans la nature: les excursions, trekking à travers la vallée et à travers les ruisseaux (Cerremi, Kukaj), le canotage dans des zones


déterminées du fleuve, le ski, les escalades sur les montagnes ect. Valbona sert de base pour les escalades sur la montagne de Jezerca (le deuxième sommet de montagne en Albanie), les balades à cheval le long de la vallée du fleuve, ainsi que la pêche sportive. Au nord-est du parc de Valbona, se situe la vallée du fleuve de Gashi, une zone protégée. La principale attraction sont les lacs glaciaires du plateau de Dobërdol-Sylbica. Ce voyage se fait en cheval et la zone peut se visiter en été.

Le Lac de Komani Le lac artificiel de Komani est créé par la rivière de Drini, en raison de la construction de la Centrale hydroélectrique de Komani. Il a une superficie de 12 km2 et une longueur de 34. 5 m et une largeur des rives de 50-60 m. Le lit du lac se situe entre les vallées et les étroits canyons d’une extraordinaire beauté. Les rives sont rocheuses et tombent à pic sur le lac. La navigation sur

Lac de Koman

le lac semble à la navigation sur un ” fjord”. Ce lac relie Shkodra et Tirana avec Bajram Curri et avec la vallée de Valbona.

Le Lac de Fierza Le lac artificiel de Fierza est le plus grand de ce type en Albanie. Il a été créé au cours des années 1979-1980 en raison de la construction de la Centrale hydroélectrique de Fierza. Ses eaux mouillent les territoires Voyage et Découvre 91


Kukes

de 4 districts, de Kukës, de Hasi, de Tropoja et de Puka. La superficie arrive à 7 mille ha, d’une longueur de 70km. Le lac se trouve à 350 m de hauteur au dessus du niveau de la mer. Ici se trovuent 11 espèces de poisson. Les activités principales sont: les sports aquatiques, les bains de soleil, la pêche sportive ect. La ville de Kukësi est le centre principal et le plus grand du 92 Voyage et Découvre

district qui porte le même nom. C’est la plus grande et la plus importante ville de l’Albanie du nord-est et en même temps le point principal de la communication entre L’Albanie et le Kosovo. Près de la ville se trouve le point frontalier qui relie Kukësi avec Prizreni et les autres villes de Kosovo. L’ancienne ville ou ” Kukësi i vjetër” a été inondée par les eaux du lac artificiel de Fierza créé en 1976. La nouvelle


ville a été construite au cours des années 70, au pied de la montagne de Gjallica. Dans la ville de Kukësi se trouve le premier monument exposé de Gjergj Kastrioti, inauguré en 1932, une oeuvre du sculpteur Odise Paskali. La région de Kukësi est connue pour la production de différentes sortes de raki comme celui: des mûres, des prunes, des genévriers ect. Mais la région est surtout connue pour la production d’une boisson nonalcoolique Boza, produit avec du maïs. À Kukësi vous pouvez visiter le Musée Historique de la région situé dans un bâtiment en forme de tour. De la ville vous pouvez voyager vers la région montagneuse de Shishtaveci, un plateau montagneux qui comprend 8 villages, dont le plus grand est Shishtaveci. Il se situe à 31 km au sud-est de la ville de Kukësi, tout près de la frontière avec Kosovo. Là se trouve un point frontalier qui relie Brodi avec

Lac d’Ulze

Kosovo. Le Plateau se situe à une altitude de 900 à 2130 mètres au dessus du niveau de la mer. Cette zone a une piste naturelle très favorable à l’exercice du ski et des autres sports d’hiver. La neige abondante dure de novembre en mars et crée une couche considérable. Une autre activité dans cette région sont les compétitions de chevaux (le hipism). La forêt de bouleaux de Novosola est très attrayante. Voyage et Découvre 93


La Vallée de Mati et de Dibra Le long de la route automobilistique qui relie le port de Durrësi avec le point frontalier de Morina qui de sa part relie l’Albanie avec Kosovo, après avoir pris l’autoroute de la nation, après avoir traversé Miloti, vous devez retourner là où le tableau vous indique la direction vers Mati et Dibra. Le voyageur aura la possibilité de goûter la rare beauté de la gorge de Shkopeti et du lac d’Ulza. La gorge de Shkopeti, créée par la rivière de Mati, avant qu’elle coule dans son lit se trouve à 20 km loin de la ville de Burreli. La gorge se constitue des formations rocheuses de 40 m de hauteur. Le lac d’Ulza a été créé par la construction du barrage de la Centrale hydroélectrique. Il a une superficie de 13. 5 km 2 et une profondeur maximale de 61 m. Les rives du lac sont collineuses et couvertes d’une végétation qui créent de très belles colorations. Les rives du 94 Voyage et Découvre

lac d’Ulza sont appropriées pour prendre des bains de soleil, à la pêche et à la navigation. Ensuite vous arriverez dans la ville de Burreli. Ici vous pourriez visiter le Musée de Mati, construit en 1983, qui représente l’histoire de cette région. Très intéressant est le modèle d’un atelier de production de la poudre à canon, dont la région de Mati a été reconnue. À 40 km au sud est de la ville de Burreli se trouve le Parc National de Zall Gjoçaj. Il se situe à une hauteur de 600-2010 m au dessus du niveau de mer. La neige est abondante et crée une couche de neige qui dure de 50 à 100 jours par an. La flore comprend des arbres comme le pin noir, le sapin, l’ érable et le hêtre. Au parc se trouvent des arbres séculaires vieilles de 150 à 200 ans. Très répandus sont les herbes et les fraises. La faune comprend l’ours brun, le loup, le renard, le lièvre. Des oiseaux on peut citer le tétras, l’aigle, le pigeon sauvage. Le


Parc National de Zall Gjoçaj

parc offre des possibilités pour le développement de l’éco tourisme et le tourisme vert de montagne. Poursuivant le voyage le long de la route nationale au sud –est de Burreli, vous arriverez dans la petite ville de Klosi, connue pour la production du raki et du vin artisanal. Au sud de Klosi vous pouvez voyager vers Guri i Bardhë (La pierre blanche)en traversant les villages de Fshat et de Petralba. Ici sur une crête

d’une hauteur de 778 mètres se trouvent les ruines du château de Guri i Bardhë. La construction du château est inconnue, mais on croit qu’ il a été construit sur les ruines d’un château illyrien de Xibri qui ne se trouve pas loin. Guri i Bardhë est l’un des premiers châteaux que Scanderbeg a pris après son arrivée en Albanie en 1443. On croit que c’est dans ce château qu’est né son fils Gjon Kastrioti en1456. Scanderbeg a utilisé Voyage et Découvre 95


Lac dans la Zone de Martanesh

le château de Guri i Bardhë comme base pour son armée dans la bataille de Vajkali. Ce tour vous offre la possibilité de visiter les lacs glaciaires d’une rare beauté qui se situent dans des endroits isolés et lointains. Pour rejoindre ces endroits il faut avoir un véhicule de type ”Jeep”. On peut citer le Lac Noir de la commune de Martaneshi, sur la pente nord de la montagne de la Vache (Mali i Lopës). Ce lac se situe à une hauteur de 1800 96 Voyage et Découvre

m au dessus du niveau de la mer et il a une superficie de 1. 2 ha. La particularité de ce lac est sa profondeur de 60 m et la couleur noire des eaux en raison de son lit des basaltes sur lequel se trouve le lac. Les rives du lac sont entourées de forêts de pins et de hêtres. C’est un endroit idéal pour tous ceux qui désirent éviter les bruits et qui désirent admirer la nature vierge. De l’autre part vous pouvez visiter le complexe des lacs


glaciaires de Balgjai qui se

situent au sud –est de Klosi ou au nord de Bulqiza. Ce qui frappe aux yeux c’est le paysage karstique de la montagne de Miçek et de ses prairies. Poursuivant la route automobilistique vers Peshkopi vous pouvez visiter la grotte de Valikardha, près du village qui se trouve le long de la route Bulqiza-Zerqan. Au village de Zerqan se trouvent deux maisons déclarées monument culturel. Le long de la route BulqizaMaqellara, à 11 km au sud-est de la ville de Peshkopi, pas loin de Maqellara se trouve le château de Grazhdani. Ce château appartient à la tardive période romaine du IV-ième siècle. Il a une superficie de 34 ha. Durant le Moyen Age s’appelait le château de Stefigrad et il était sous le contrôle de Scanderbeg. Depuis l’année 1963 ce château est déclaré monument culturel. À gauche de cette route (de Bulqiza à Maqellara), après

être arrivé au village de Bllaca vous pouvez visiter la Tekké de Bllaca, construite en 1800. Actuellement la Tekké comprend deux bâtiments de deux étages construit avec des arcs. La ville de Peshkopi se situe au nord-est de l’Albanie. La dénomination”Peshkopi” dérive de l’ancien grec”episcopi”qui

signifie”la résidence de l’évêque”. La ville est mentionnée pour la première fois par un document du XV-ième siècle. La ville est connue pour les spas (ses eaux thermales) qui proviennent des gisements de gypse et de deux fontaines de sulfites à haute teneur en potassium. Ces eaux ont des capacités curatives pour Voyage et Découvre 97


les maladies du diabète, pour les maladies respiratoires et pour les maladies de la peau, etc. Il ya beaucoup d’ hôtels privés qui offrent le logement. À Peshkopi vous pouvez visiter le Musée Ethnographique de Dibra sous la forme d’une maison typique où se trouent plus de 2000 objets, des costumes de la région, des tapis, des ustensiles de cuisine, des bijoux, des armes de la période illyrienne, des pièces de monnaie, etc. De la ville de Peshkopi les amateurs de l’alpinisme et des montagnes peuvent entreprendre le voyage vers Radomira afin de monter la montagne de Korabi, la plus haute montagne d’Albanie de 2751 m de hauteur au dessus du niveau de la mer. Radomira se trouve au nord de Peshkopi et pour y aller on suit l’itinéraire Peshkopi- KastriotSllova- Radomira. La Crête de la montagne de Korabe est divisée en trois crêtes, qui sont divisées entre elles par trois trous dont la plus intéressante est le trou de 98 Voyage et Découvre

Panairi en forme ovoïde avec un fond plat. Partout il y a des fleurs de toutes les couleurs. À l’est de Peshkopi se situe le Parc National de Lura. Il se trouve à 55 km de la ville de Peshkopi. La route la plus appropriée est de l’autre côté, de Kurbneshi, dont la distance comprend 30 km. Le Parc de


Montagne de Korab

Amateurs de l’alpinisme et des montagnes peuvent entreprendre le voyage vers Radomira afin de monter la montagne de Korabi, la plus haute montagne d’Albanie de 2751 m de hauteur au dessus du niveau de la mer.

Lura a une superficie de 1280 ha et se situe à une hauteur qui varie de 1350 m à 1720 m au dessus du niveau de la mer, sur la pente est de la montagne de Kunorë e Lurës (La couronne de Lura). L’endroit le plus attrayant est le complexe de 14 lacs glaciaires de Lura (dont 7 sont plein d’eau durant toute Voyage et Découvre 99


Source Blanc

l’année). Ils sont renommés de leur rare beauté au milieu des anciennes forêts massives. Ces lacs se situent à l’hauteur de 1600 m au dessus du niveau de la mer et ont une superficie totale de 100 ha. Les lacs principauxx sont: le Grand Lac d’une superficie de 32 ha, le Lac du Pin de 13 ha, le Lac Noir de 8 ha et le Lac des Fleurs de 4 ha. Le Lac des Fleurs est renommé de sa rare beauté parce qu’en été sa surface est couverte de nénuphars blancs. En hiver les surfaces des lacs gèlent. La végétation comprend 100 Voyage et Découvre

les anciennes forêts de hêtres. Se trouvent également le sapin, le pin noir, le pin blanc et rouge, l’érable ect. La faune comprend l’ours brun, le lynx, le chamois, la martre et le cerf. Des oiseaux, les tétras, les hiboux, les muguets ect. Les principales activités qui s’organisent dans le parc de Lura sont l’ éco –tourisme, les sports d’hiver, la randonnée, le hipism tenu dans la prairie appelé ”Champ des juments ”, qui est située dans la partie sud du parc d’une superficie de 18 hectares. Dès que vous entrez dans


l’autoroute de la nation, en poursuivant la route devant vous apparaît l’Église de Rubiku. Le château s’élève sur une colline rocheuse de la petite ville industrielle de Rubiku et a été construite en 1272. L’église représente une oeuvre importante de culte des XII-XIIIième siècles. Ses valeurs uniques se représentent des fresques, des peintures murales de style byzantin. Le bâtiment est un monument culturel et représente un grand intérêt dans l’aspect de construction et de l’architécture. L’église de Rubiku a servi comme une abbaye benedikte et comme un couvent franciscain. Elle faisait partie de la diocèse de Lezha. Le district de Mirdita où se trouve ce monument offre de bonnes possibilités pour le tourisme de montagne et celui curatif. Il convient de mentionner la source de Kroi i Bardhë (la Fontaine Blanche) qui se trouve dans la commune de Selita. C’est une source fameuse, qui coule de la montagne de Dridha et de

Kunorë. La source se situe à une hauteur de 1350 m au dessus du niveau de la mer et à 55 km de Rrësheni. Les eaux de cette source ont des valeurs curatives pour différentes maladies comme les maladies des voies urinaires, des reins, de l’estomac, de la thyroïde et du larynx. Ces valeurs sont évidentées au cours de la Première Guerre Mondiale. L’endroit est très fréquenté pendant l’été. De l’autre côté, les plateaux de Valmur et de Dridha sont très appropriés pour les activités du tourisme de montagne.

Eglise de Rubik Voyage et Découvre 101


Via

Eg natia

102 Voyage et Découvre


Tour spécial

” Via Egnatia” qui reliait Rome avec Byzance, traversait le territoire albanais, en partant du Port de Durrësi vers la frontière avec la Macédoine. Poursuivant les trace de cette rue, le visiteur avra la possibilité de visiter des centres urbains, des arrêts et des traces de l’ancienne rue. Ci-dessous, nous allons décrire les endroits à travers lesquels passait”Via Egnatia”

Voyage et Découvre 103


L

a ville de Durrësi, avec 3000 ans d’histoire, se considère comme une des plus grande villes de la Méditerranée antique. La première communauté chrétienne à Durrësi a été fondée autour de l’an 58 après J. C. Les Colonies chrétiennes sont bien connues dans le territoire de l’Illyrie. La prédication de la Bible au territoire de l’Albanie a été effectuée par l’apôtre Saint Paul (Shën Pal). La ville de Durrësi compte le premier saint chrétien dans le territoire de l’Albanie. C’était le Saint Asti, qui a été l’évêque de Durrësi au cours de la période de l’empereur Trajan (98-117 après J. C). À mentionner le fait qu’ au cours de cette période beaucoup d’italiens sont venus en Albanie afin d’échapper à la pérsecution faite aux chrétiens. Le Saint Asti a été arrêté par le gouverneur romain Agricola autour de l’an 98 après J. C. Il a été torturé et il a été exécuté. On pense que la raison était le refus

104 Voyage et Découvre

du culte de Dionysos. Actuellement dans la ville de Durrësi, en son honneur, se trouve l’Église de Shën Asti (construite le XIV- ième siècle). Le 6 Juin est le jour de Shën Asti. Le Culte de Shën Vlashi. Il est entré en Europe autour du VIII- ième siècle. Près de la ville de Durrësi à Vrina se trouve le Monastère de Shën Vlashi. Autrefois connu comme un lieu de pèlerinage, où les pèlerins espéraient guérir leurs maladies. Cependant, même actuellement ici s’organise le pèlerinage en


Tour Vénitien, Durrës; (à gauche) Chapelle dans l’Amphithéâtre

l’honneur de Shën Mëri, tous les 15 Août. Le monastère a été reconstruit en 1996 en son honneur. Actuellement dans la ville de Durrësi se trouve le forum byzan­tine (Rotonda) tout près duquel se trouvait un cimetière de 80 tombes. C’est une construction du type christian. Le monument se compare avec les constructions romaines et il a été dédié au premier empereur chrétien dévoué, Constantin

le Grand. Le monument a un diamètre de 40 m et une superficie de 1600 m2. Le sol était pavé par des plaques en pierre et les colonnes sont en marbre blanc. Le fait le plus intéressant est qu’on pense que ce monument a inspiré le roi des Goths Théodoric à la construc­ tion de son mausolée à Ravenne en Italie. Ce dernier avait visité Durrësi en 483. Dans la région près de Durrësi, aux XIII-XIV –ième siècles, Voyage et Découvre 105


Mosaïque dans la Basilique d’Arapaj

grâce à la médiation des ordres franciscains et dominicains, ont été construites les églises de Çeta (XIII-ième siècle, près de Kavaja et l’église de Shën Ndou au Cap de Rodoni. Ce sont des églis­es typiques du style romangothique. À l’église de Shën Ndou au Cap de Rodoni tous les 15 Juin s’organise un pèlerinage. Les croyants touchent les murs de l’église. On pense que ce rite aide la fertilité des femmes. L’ église de Çeta se situe au village Zig-Xhafaj au nord de 106 Voyage et Découvre

Kavaja. C’est une église assez particulière, dont la construction appar­tient au XIII–ième siècle. À l’intérieur se trouvent des fresques situées en plusieurs couches. Elle s’appelle l’église de Shën Premte et appartient à l’architecture romaine et gothique, un fait qui témoigne les effets de différents courants. L’iconostase cen­tral en bois a été peint par le fameux auteur de l’iconographie albanaise, Kostandin Shpataraku. Le monument le plus important


est l’Amphithéâtre de Durrësi qui, de sa grandeur, est deuxième dans les Balkans, après celui de Pula en Croatie. Il a été construit au II-ième siècle après J. C. Il a une capacité de 15-20 spectateurs et de son style de con­struction il ressemble aux monuments de Pompée et de Capoue en Italie. Dans ses galeries sous-terraines il a été construit une chapelle fameuse de ses rares mosaïques murales. A côté de ces monuments, à Durrësi vous pouvez visiter le Musée Archéologique, qui est organisé en deux pavillons principaux, celui de l’époque hellénistique et celui de l’ époque romaine.

La Mosaïque et la Basilique d’Arapaj, se trouvent sur une

col­line du village d’Arapaj, au sud de la ville de Durrësi. C’est une basilique paléochrétinne du VI- ième siècle après J. C. La partie découverte en 1974 fait partie d’une construction monumentale. Elle appartenait à l’église de Shën Mëhilli brûlée par les normands. La basilique découverte comprend l’ abside, le sallon, les cours et 2 annexes des funérailles. Dans l’un de ces annexes se trouve la fameuse Mosaïque d’Arapaj d’une superficie de 50 m2. C’est une des plus grandes de l’Albanieet des Balkans. La Mosaïque se compose de deux emblèmes de motifs pastoraux. Afin d’assurer la protection de la mosaïque aux agents atmosphériques, elle est recouverte d’un grillage en plastique et pour la visiter il faut avoir une autorisation spéciale de l’Institut des Monuments Culturels. En poursuivant le voyaget vers l’ancienne route appelée ”Via Voyage et Découvre 107


Eg­natia ”, qui reliait Rome à Byzance, après avoir traversé Durrësi, vous arriverez dans la ville de Kavaja. (20 km) Dans cette ville vous pouvez visiter Le Musée Etnographique de Kavaja, situé dans le quartier de Zgurraj, dans une maison d’architécture car­actéristique. Il ya des objets de broderie, de l’artisanat de cuivre, de la poterie, des costumes folkloriques, etc. En poursuivant la route vers le sud vous pouvez dévier de la route afin de visiter le château de Bashtova, qui s’élève près du village de Bashtova à une distance de 3-4 km au nord de l’es­tuaire de la rivière de Shkumbini. Le château a été construit au XV-ième siècle et il a servi aux Vénitiens. La zone de Bashtova est mentionnée comme un port fluvial de Shkumbini et comme un centre de l’exportation des céréales. Le château a une forme rectangulaire avec des dimensions de 60 x 90 mètres. Sa partie occidentale a été 108 Voyage et Découvre

reconstruite au XVIII-ième siècle. Ses murs ont une hauteur de 9m. Le voyage poursuit vers la petite ville de Peqini, connue en antiq­ uité sous le nom de Klaudiana. Le château de Peqini représente de l’intérêt. C’est un château médieval construit au XV-ième siècle, sur des fondements antiques. Ce qui frappe sont les tourelles pour le placement des canons et les formes des tours sont polygonales. Le château se trouve près la rivière de Shkumbini et a subi trois périodes de reconstructions.


Château de Bashtovë

Porsuivant le voyage vers la ville d’Elbasani on distingue les anciennes traces de ” Via Egnatia”, qui traversait ce rayon. Cette rue a été mentionnée pour la première fois par Polybe en l’an 120 avant J. C. Il faut visiter”Ad Quintum”, construit au II- ième siècle avant J. C. Ce monument constitue un com­plexe d’une superficie rectangulaire avec des dimensions 45x 12 m. Ici se trouvent les thermes d’une superficie de 130 m2. Ce monument se trouve tout près de

la ville d’Elbasani. Un des endroits de grand intérêt touristique sont les murs du château de Skampa, qui entourent des quartiers résidentiels de la ville. Ce château a été construit à l’époque de l’empereur romain Diokletian, d’une superficie de 10 ha, il a servi de loge­ment à une légion romaine. Le château a a jeté les fondements de la future ville. À l’intérieur du château se trouve une église Unite (la seule de ce type en Albanie), de rite chrétien et visait à l’unification entre les groupements chrétiens et orthodoxes. Dans la ville d’Elbasani, vous pouvez visiter le Musée Ethnographique, qui se trouve dans une maison caractéristique du XVIII- ième siè­cle, de deux étages. Au cours du voyage de la ville d’Elbasani le long de la rivière de Shkumbini, dans la région de Librazhdi, “Via Egnatia” a eu plusieurs arrêts comme celui de Babje, de Spathara et d’Uraka. Voyage et Découvre 109


, U

,

Voyage et Découvre - Visit Albania (French)  
Voyage et Découvre - Visit Albania (French)  
Advertisement