Page 1

Direction générale de la cohésion sociale Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes

Synthèse de l’actualité 13 janvier 2012  

1 ‐ Action institutionnelle  Soutien à la création d’entreprises par des femmes entrepreneurs  Roselyne  BACHELOT‐NARQUIN,  ministre  des  Solidarités  et  de  la  Cohésion  sociale  a  effectué  un  déplacement le vendredi 13 janvier sur le thème du soutien à la création d’entreprises par des  femmes entrepreneurs. La ministre visitera le centre de contrôle technique CTC 92 Contrôle  Technique Châtillon 92 créé il y a 6 mois par Shéhérazade KARRAY grâce au soutien de l’Etat  pour la création d’entreprises par des femmes Elle a en effet bénéficié du Fonds de garantie  pour  la  création,  la  reprise,  le  développement  d’entreprise  à  l’initiative  des  femmes  (FGIF).  Elle y sera accueillie par Pierre‐André PEYVEL, préfet des Hauts‐de‐Seine, Jean‐Pierre SCHOSTECK,  député‐maire  des  Hauts‐de‐Seine,  Shéhérazade  KARRAY,  gérante  du  centre  de  contrôle  technique.  Retrouver le dossier sur l’entrepreneuriat des femmes sur notre site   

Les avancées de 2011 en matière de droits des femmes  A l’occasion du discours qu’elle a prononcé pour les vœux 2012 à son  administration,  Roselyne  BACHELOT‐NARQUIN,  ministre  des  Solidarités  et  de  la  Cohésion  sociale,  est  revenu  sur  le  bilan  de  son  ministère  pour 2011 et a souligné les nombreuses avancées de 2011 en matière  de  droits  des  femmes.  « Nous  avons  fait  voter  la  loi  relative  à  la  représentation  équilibrée  des  femmes  et  des  hommes  au  sein  des  conseils  d’administration  et  de  surveillance  et  à  l’égalité  professionnelle.  Nous  avons  élaboré  le  troisième  plan  d’action  interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes pour la période 2011‐2013 » a‐ t‐elle expliqué avant de rappelé qu’elle avait « installé la commission de l’image des femmes  dans les médias et mené la conférence sur le partage des responsabilités familiales ». « A cette  occasion, j’ai reçu l’ensemble des partenaires sociaux » a indiqué la ministre avant de rappeler  « la  parution  le  7  juillet  2011  du  décret  relatif  à  la  mise  en  œuvre  des  obligations  des  entreprises  pour  l’égalité  professionnelle  entre  les  femmes  et  les  hommes  (décret  prévoyant  des sanctions financières, qui est entré en vigueur au 1er janvier 2012), portant application de  l’article 99 de la loi portant réforme des retraites ». 


L’Enseignement supérieur chasse « Mademoiselle » de la GRH  La mobilisation des chercheuses (synthèses des 16 et 20  septembre 2011) et des associations (synthèses des  23  septembre  et  14  octobre  2011)  et  la  prise  de  position  de  Roselyne  BACHELOT‐NARQUIN  (synthèses  des  16  et  20  novembre 2011) porteraient‐elles leurs fruits ? Toujours  est‐il  que  la  directrice  générale  des  ressources  humaines  du  ministère  de  l’Enseignement  supérieur  et  de  la  recherche  a  diffusé  aux  présidentes  et  présidents  d’université  et  aux  directrices  et  directeurs  d’établissements  une  circulaire sur l’utilisation des éléments de l’état‐civil dans la gestion des ressources humaines  (circulaire  n°  2011‐1026  du  25  novembre  2011  ‐  Bulletin  officiel  MESR  n°  2  du  12  janvier  2012).  « L'emploi  des  termes  « madame »  et  « mademoiselle »  ne  repose  sur  aucune  disposition législative ou réglementaire. L'utilisation de l'une ou l'autre de ces appellations ne  constitue pas un élément d'état‐civil » rappelle le texte qui invite l’administration « à utiliser  de  manière  systématique  l'appellation  « Madame »  et  à  réserver  l'appellation  « Mademoiselle »  aux  seules  agentes  qui  (…)  en  feront  expressément  la  demande;  (…)  en  excluant  la  formule  Mme  "X"  épouse  "Y".».  Par  ailleurs  la  circulaire  précise  que  « les  formulaires  administratifs  doivent  faire  apparaître  les  mentions  « nom  de  famille »  et  non  « nom patronymique », et « nom d'usage »et non « nom d'épouse » ».  Retrouver le texte sur le site de l’Enseignement supérieur et de la recherche   

L’égalité au menu de l’agenda social de la Fonction publique  Le  ministre  de  la  Fonction  publique,  François  SAUVADET,  a  présenté,  le  5  janvier,  aux  organisations syndicales l’agenda social de la Fonction publique pour 2012. Le ministre de la  Fonction  publique  souhaite  en  particulier  avancer  avec  les  organisations  syndicales  sur  les  questions d’égalité et de diversité. Le bilan annuel habituel de la Charte pour la promotion de  l’égalité  dans  la  Fonction  publique  devrait  être  présenté  lors  de  l’installation  du  Conseil  commun de la Fonction publique (CCFP) fin janvier, en présence du Défenseur des droits. Par  ailleurs,  la  négociation  sur  l’égalité  professionnelle  devrait  se  poursuivre  avec  des  séances  programmées pour les 17 et 23 janvier, et surtout une réunion conclusive le 6 février. Pour  mémoire,  le  ministre  voulait  insérer  les  dispositions  négociées  dans  le  projet  de  loi  sur  la  précarité  des  agents  non  titulaires,  lequel  comporte  entre  autre  un  volet  « égalité  professionnelle entre les hommes et les femmes ». (D’après Liaisons sociales).   

Ordre national de la Légion d’honneur  On  signalera  dans  la  promotion  du  1er  janvier  de  l’ordre  national  de  la  Légion  d’honneur (Journal officiel du 1er janvier 2012) la promotion au grade d'officier  de  Monique  FAVEZ,  cheffe  d'entreprise,  vice‐présidente  d'une  association  européenne  en  faveur  des  femmes,  et  la  nomination  au  grade  de  chevalier  de  Léonie  VARNIER,  déléguée  communale  des  femmes  de  la  commune  de  Voh  (Nouvelle‐Calédonie), 26 ans de services. Nous signalerons tout particulièrement  la nomination au grade de chevalier de Jocelyne MONGELLAZ, déléguée régionale  aux droits des femmes et à l'égalité à la préfecture de Paris et d'Ile‐de‐France, 45  ans de services. Nous leur adressons nos plus vives félicitations. 

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 2


Hypersexualisation des petites filles  Egalité  a  mis  en  ligne  le  4  janvier  un  article  sur  « les  premiers  constats  de  Chantal  JOUANNO »  dans  le  travail  qu’elle  a  entamé  sur  l’hypersexualisation  des  petites  filles.  Chantal  JOUANNO  a  en  effet  été  chargée  par  la  ministre  des  Solidarités  et  de  la  Cohésion  sociale,  Roselyne  BACHELOT‐NARQUIN,  de  réaliser  un  rapport  sur  l’hypersexualisation  des  petites  filles  (synthèse  du  30  novembre).  Pour  Chantal  JOUANNO,  « face  au  développement d’une mode vestimentaire dérivant des codes adultes ou des événements de  type Mini Miss, nous allons produire un rapport pour observer, analyser le phénomène, et voir  quels outils nous pouvons mettre en place pour les parents, les éducateurs et les enfants ».  Lire l’article sur Egalité   

Avis de vacance de poste de DRDFE  L’avis  de  vacance  du  poste  de  délégué‐e  régional‐e  aux  droits  des  femmes  et  à  l'égalité  (DRDFE)  d'Auvergne,  qui  sera  vacant  à  compter  du  1er  avril  2012,  a  été  publié  au  Journal  officiel du 4 janvier.  Retrouver l’avis sur Légifrance   

Loi de finance pour 2012  La  loi  n°  2011‐1977  du  28  décembre  2011  de  finances  pour  2012  a  été  publiée  au  Journal  officiel du 29 décembre (synthèses des 25 octobre, 10, 24 et 30 novembre).  Retrouver la loi sur Légifrance   

Proposition de loi relative à l'égalité salariale entre les hommes et les femmes   Claire‐Lise  CAMPION  et  plusieurs  de  ses  collègues  ont  déposé  au  Sénat  le  23  décembre  2011  une proposition de loi relative à l'égalité salariale entre les hommes et les femmes. L’exposé  des  motifs  de  ce  nouveau  texte  présente  un  historique  des  nombreuses  dispositions  juridiques en matière d’égalité professionnelle et salariale.  Retrouver le texte sur le site du Sénat   

Relais assistants maternels  A  signaler  une  proposition  de  loi  (n°  4125)  de  Jean‐Marie  SERMIER  déposée  à  l’Assemblée  nationale visant à améliorer les services rendus par les relais assistants maternels.       

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 3


Proposition de loi « Contraception et IVG pour les mineures »  Une proposition de loi relative à la « Contraception et IVG pour  les  mineures »  a  été  déposée  à  l’Assemblée  nationale  par  Catherine  COUTELLE  et  plusieurs  de  ses  collègues.  Cette  proposition  de  loi  ressemble  à  s’y méprendre  à  la  proposition  de loi déposée fin 2011 par Bérengère POLLETI (synthèses des 28  octobre,  2,  10  et  30  novembre  2011).  Elle  vise  à  « mieux  encadrer  l’éducation  à  la  sexualité  qui,  bien  que  souvent  dispensée  par  de  nombreux  acteurs  très  motivés  dans  les  écoles,  les  collèges  et  les  lycées  en  application  de  l’article  L. 312‐16  du  code  de  l’éducation,  souffre  de  véritables  défaillances  dans  certains  établissements » ;  elle  prévoit  également  de  « garantir  un  accès  anonyme  et  gratuit  à  la  contraception pour celles des mineures qui souhaitent garder secret leur traitement ».  Retrouver la proposition de loi sur le site de l’Assemblée   

Proposition de loi « Changement de la mention du sexe dans l'état civil »  Une proposition de loi relative à au « Changement de la mention  du sexe dans l'état civil » a été déposée à l’Assemblée nationale  par  Michèle  DELAUNAY.  Selon  la  députée  cette  proposition  de  loi  « marque un pas décisif ». Michèle DELAUNAY travaille sur le sujet  de  l’identité  de  genre  et  du  changement  de  sexe  à  l’état  civil  depuis plusieurs années, son texte vise en particulier à simplifier  le changement de la mention du sexe dans l’état civil. Libération  signale le dépôt de cette proposition de loi dans son édition du  29 décembre sous le titre « Trans : papiers plus vite à jour ? ».  Retrouver la proposition de loi sur le site de l’Assemblée   

Evaluation de la performance des politiques sociales en Europe  « Un rapport parlementaire propose un congé parental de 14 mois mieux rémunéré » annonce  Liaisons sociales du 22 décembre. L’évaluation de la performance des politiques sociales en  Europe  constituant  « un  impératif  pour  améliorer  leur  gestion  et  éclairer  la  décision  publique »,  le  Comité  d’évaluation  et  de  contrôle  des  politiques  publiques  (CEC)  de  l’Assemblée  nationale  vient  de  lui  consacrer  un  rapport,  diffusé  le  15  décembre  Le  rapport  estime  en  particulier  nécessaire  « de  créer  les  conditions  d’un  meilleur  équilibre  des  temps  professionnels et familiaux, afin de favoriser l’égalité des genres ainsi que l’accès ou le retour  à l’emploi des mères ». Il constate qu’en France le congé parental est très féminisé, plus long  et  moins  bien  rémunéré  que  dans  certains  pays,  en  particulier  la  Suède  et  l’Allemagne.  Il  propose  d’aller  progressivement  vers  un  congé  parental  (complément  de  libre  choix  d’activité) plus court (14 mois), incluant deux « mois d’égalité » non transférables qui seraient  réservés  à  celui  des  parents  n’ayant  pas  pris  le  reste  du  congé,  et  mieux  rémunéré  qu’aujourd’hui  (par  exemple  à  hauteur  des  deux  tiers  du  salaire  antérieur).  Le  rapport  propose  également  plusieurs  autres  mesures  dans  les  domaines  de  l’accueil  de  la  petite  enfance, des modes de garde et de l’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle.  Retrouver le dossier sur le site de l’Assemblée nationale  Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 4


Deux décrets et une proposition de loi relatifs aux sages‐femmes  Un décret (n° 2011‐2002) et un arrêté du 28 décembre 2011, publiés au Journal officiel du 29  décembre  réforment  le  régime  des  prestations  complémentaires  de  vieillesse  des  sages‐ femmes en vue d'en assurer sa pérennité financière. Un décret (n° 2012‐27) du 9 janvier 2012  relatif à la commission scientifique indépendante des sages‐femmes a été publié au Journal  officiel du 11 janvier. On signalera également le dépôt d’une proposition de loi à l’Assemblée  nationale  (n°  4134)  par  Bérengère  POLETTI  sur  l’universitarisation  des  études  des  sages‐ femmes.   

Corinne Orzechowski nommée préfète de la Mayenne  Corinne ORZECHOWSKI, sous‐préfète hors classe, sous‐préfète de Draguignan (1ère catégorie), a  été  nommée  préfète  de  la  Mayenne  lors  du  Conseil  des  ministres  du  11  janvier.  Le  même  Conseil des ministres a nommé Yvette MATHIEU, préfète des Alpes‐de‐Haute‐Provence, préfète  hors  cadre,  donc  si  nos  calculs  sont  bons  (nous  écrivons  sous  le  contrôle  de  notre  correspondante au ministère de l’Intérieur) on compte toujours en France 18 préfètes.   

Mireille GUIGAZ nommée ambassadrice chargée de la  lutte contre le VIH‐SIDA  Sur proposition du ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères  et  européennes,  Mireille  GUIGAZ,  ministre  plénipotentiaire  de  2e  classe,  a  été  nommée  ambassadrice  chargée  de  la  lutte  contre  le  VIH‐SIDA  et  les  maladies  transmissibles  lors  du  Conseil  des  ministres du 4 janvier.    

Anne LE LORIER nommée première sous‐gouverneure de la Banque de France  Sur  proposition  du  ministre  de  l’économie,  des  finances  et  de  l’industrie,  Anne  LE  LORIER,  seconde  sous‐gouverneure,  a  été  nommée  première  sous‐gouverneure  de  la  Banque  de  France  lors  du  Conseil  des  ministres  du  4  janvier.  Anne  LE  LORIER  est  la  première  femme  a  exercer ces fonctions de « banquier central ».   

Droit social de l’Union européenne  Bruylant vient de publier la deuxième édition de l’ouvrage de  Jean‐Michel SERVAIS « Droit social de l’Union européenne », un  livre  qui  concerne  le  droit  du  travail  et  de  la  sécurité  sociale  élaboré  par  les  institutions  créées  au  sein  de  cet  ensemble  d’Etats. Il examine également le règlement des conflits de lois  et  de  juridictions.  La  première  partie  rappelle  le  cadre  institutionnel  du  droit  social  européen.  La  deuxième  partie  traite  des  normes  sociales  fondamentales,  plus  particulièrement de l’égalité entre les femmes et les hommes  au travail et de leur libre circulation. 

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 5


Accès et participation durable des femmes au marché du travail  La  Délégation  régionale  aux  droits  des  femmes  et  à  l’égalité  (DRDFE)  d’Ile  de  France,  en  partenariat  avec  la  Direction  régionale  des  entreprises,  de  la  concurrence,  de  la  consommation,  du  travail  et  de  l'emploi  (DIRECCTE),  responsable  de  la  mise  en  œuvre  du  FSE,  vient  de  relancer  pour  2012  l’appel  à  projet  du  Fonds  social  européen  (FSE)  dans  le  cadre  de  la  mesure  spécifique  dont  l’objectif  est  d’améliorer  la  participation  durable  des  femmes  au  marché  du  travail.  Le  FSE  interviendra  en  complément  d’un  ou  plusieurs co‐financeurs publics et/ou privés. Cet appel à projets a été lancé pour la première  fois  en  2008  et  a  permis  de  co‐financer  notamment  des  actions  d’accompagnement  des  entreprises dans  la  négociation  d’accord  relatif  à  l’égalité professionnelle  ou  dans  le  champ  de  l’ingénierie  des  modes  de  garde.  Les  dossiers  de  demande  de  subvention  doivent  être  renseignés et déposés en ligne sur le site dédié jusqu’au jeudi 15 mars 2012, délai de rigueur.   Retrouver l’appel d’offre sur le site Europeidf       

Le Danemark prend la tête de l’Union européenne   La  Pologne  vient  d’achever  ses  six  mois  de  présidence  de  l'Union  européenne,  ce  sont  les  Danois qui prennent la suite. Le royaume est l'un des rares pays européens à être gouverné  par  un  gouvernement  de  centre‐gauche.  Le  royaume  scandinave  (5,6  millions  d'habitants)  fera entendre sa voix par l’intermédiaire de la cheffe du gouvernement, la sociale‐démocrate  Helle  THORNING‐SCHMIDT  (synthèse  du  23  septembre  2011,  photo  ci‐dessous).  Diplômée  d'un  master  d'études  européennes  à  l'université  de  Copenhague,  elle  a  été  eurodéputée  puis  présidente du parti social‐démocrate, est devenue en septembre dernier la première femme  à  prendre  la  tête  du  gouvernement  danois.  Sous  la  présidence  danoise  de  l'UE,  plusieurs  dossiers  importants  concernant  l'égalité  entre  les  femmes  et  les  hommes  domineront  les  travaux du Conseil : le suivi par l’UE de la 4e Conférence mondiale des Nations Unies sur les  femmes  à  Pékin  en  1995 ;  une  réunion  du  Conseil  sur  les  quotas  féminins  dans  les  conseils  d'administration ;  et  une  action  destinée  à  mettre  un  terme  à  l’inégalité  entre  hommes  et  femmes en matière de choix de formation.  Retrouver le dossier sur le site de la présidence danoise               

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 6


2 ‐ Egalité et non discrimination  « Pendant les soldes, le sexisme est en hausse »  La rubrique « C’est un scandale » de l’Humanité du 11 janvier est consacré à l’initiative d’un  centre  commercial  toulousain  (Labège  2)  qui  « propose  des  espaces  ludiques  à  monsieur  pendant  que  madame  fait  les  courses »,  variante,  selon  le  quotidien  communiste  du  vieux  « papa,  lit,  maman  coud ».  Dans  cet  espace  de  « garderie  pour  les  maris »,  les  hommes  pourront en particulier lire des « revues typiquement masculine » et bénéficier de massages.  Ils seront également accueillis pas une « hôtesse‐animatrice ».   

Lego veut séduire aussi les filles  Le  10  janvier,  le  célèbre  fabricant  danois  de  jouets  a  lancé  sa  nouvelle  gamme  de  ses  jeux  de  construction,  destinée  spécifiquement  aux  petites  filles,  de  5  à  9  ans  (synthèse  du  6  décembre).  Le  lancement  a  eu  lieu  dans  trois  pays  ‐  France,  Royaume‐Uni  et  Etats‐Unis  ‐  avant  une  diffusion  mondiale  à  partir  de  mars  2012.  Plusieurs  journaux  reviennent  sur  cette  annonce  en  particulier  Les  Echos  du  10  janvier  qui  analysent  dans le détail cette « grande offensive pour séduire les petites  filles »,  et  Libération  du  12  janvier  qui  se  penche  sur  les  « stéréotypes »  véhiculés  par  le  marque  danoise  sous  le  titre  « Des nouveaux Lego pas pour les gars ». « A quand les jouets sans genre ? A quand un grand  méli‐mélo des sexes, avec des garçons à la vanille invités à faire des chignons à leurs figurines,  des filles au chocolat qui hurlent pin‐pon, et vice‐versa ? » se demande Libération…   

Les aumôniers veulent former les étudiants à la théorie du genre  « Dans  plusieurs  diocèses  français,  les  aumôneries  étudiantes  organisent  des  soirées  consacrées  à  la  théorie  du  genre,  dont  l’introduction  dans  certains  manuels  de  biologie  a  provoqué une vive polémique au début de l’été » indique La Croix du 3 janvier. « La plupart  des jeunes n’en ont pas entendu parler, mais se montrent intéressés par ces propositions de  formation »  souligne  le  quotidien  catholique  qui  annonce  que  « l’Eglise  catholique  prépare  des outils pédagogiques sur le sujet, à destination des enseignants ». (Voir synthèses des 3, 6,  10, 24 juin, 22 juillet, 5, 24 et 31 août, 5, 9, 14, 16 septembre et 28 octobre).   

Filles et garçons : Cassons les clichés  20  Minutes  du  13  janvier  revient  sur  l’initiative  de  La  Ligue  de  l’enseignement  (fédération  de  Paris)  et  sa  campagne  «  Filles  et  garçons :  Cassons  les  clichés  »  dont  le  matériel  pédagogique  sur  ce  thème est diffusé à Paris à toutes les classes de CP et de CE1 (synthèse  du 15 décembre). Le quotidien gratuit souligne que ce kit pédagogique  sur les stéréotypes sexistes a été réalisé avec les parents « pour stopper  les clichés au plus tôt ». 

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 7


Les Cahiers du Genre sont désormais en ligne  Nous suivons régulièrement la publication des Cahiers du Genre (L’Harmattan), une revue qui  veut mettre l’accent sur les débats théoriques relatifs aux rapports sociaux de sexe dans une  perspective  résolument  pluridisciplinaire  et  internationale.  On  notera  que  l’ensemble  des  articles des Cahiers du Genre publié depuis l’année 2006 sont désormais consultables en ligne  sur le portail Cairn. Signalons que Cairn.info est un site fondé par des maisons d'édition ayant  en  charge  la  publication  et  la  diffusion  de  revues  de  sciences  humaines  et  sociales  pour  améliorer leur présence sur l’Internet, et proposer à d’autres acteurs souhaitant développer  une  version  électronique  de  leurs  publications,  les  outils  techniques  et  commerciaux  développés à cet effet. Le site bénéficie du soutien de différents investisseurs institutionnels,  dont la Bibliothèque nationale de France et le Centre national du livre.  Retrouver les cahiers du Genre sur Cairn   

Ultraorthodoxes et laïcs s’affrontent en Israël  Nous  avions  évoqué  dans  ces  pages  la  lutte  des  femmes  ‐  et  des  laïcs  ‐  en  Israël  contre  les  ultraorthodoxes (synthèses des 6 et 15 décembre). L’affaire a pris une ampleur considérable  fin  décembre  et  début  janvier  alors  que  militants  de  la  laïcité  affrontaient,  parfois  très  vivement, les Haredim, qui prônent la ségrégation entre les sexes. Le témoignage d’une petite  fille en larme à la télévision et les incroyables provocations des Haredim (dont les photos ont  fait le tour du monde provoquant un tollé général) ont cristallisé les tensions en Israël. De très  nombreux articles ont été consacrés au sujet. On signalera ici le « Grand Angle » de Libération  du  2  janvier  sur  « la  révolte  contre  les  hommes  en  noir »  face  « aux  pressions  croissantes  exercées  par  les  juifs  ultraorthodoxes  sur  les  femmes  dans  l’espace  public »  et  la  tribune  de  Delphine HORVILLEUR, rabbin (rabbine ? NDC) du Mouvement juif libéral de France publié dans  Le  Monde  du  30  décembre.  Sous  le  titre  « Les  voiler,  les  agresser,  c’est  contraire  à  la  tradition », l’auteure appelle de ses vœux un « judaïsme sans ségrégation des femmes ». De  son  côté,  Yeshaya  DALSACE,  rabbin  à  Paris  et  rédacteur  du  site  Juif  moderne,  voit,  dans  Libération du 13 janvier, « le judaïsme à la dérive ». Il analyse en particulier « la place de la  femme dans la tradition juive » et dans le judaïsme orthodoxe où « les femmes subissent la  ségrégation presque naturellement ». Mais pour lui, « le judaïsme n’a pas forcément un visage  obscurantiste et n’est pas condamné au triste spectacle qu’il offre actuellement ».                     

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 8


3 ‐ Egalité dans la vie professionnelle  Egalité hommes‐femmes : négocier ou payer  « Égalité  hommes‐femmes :  négocier  ou  payer »  titrent  Les  Echos  du  30  décembre  qui  résument  la  nouvelle  obligation  qui  s'impose  aux  entreprises  d'au  moins  50  salariés,  d'être  couvertes  par  un  accord  ou  un  plan  d'action  en  faveur  de  l'égalité  professionnelle  au  1er  janvier  2012,  sous  peine  d'une  pénalité  financière  pouvant  aller  jusqu'à  1 %  de  la  masse  salariale. Mais « l'impact de la mesure est très incertain » indique le quotidien économique. Et  de citer Rachel SILVERA, économiste et maître de conférences à l'université Paris‐X : « On voit  pléthore d'accords se mettre actuellement en place, mais ce sont souvent des coquilles vides »,  avait‐t‐elle en effet déploré la veille sur France Inter.   

L’égalité salariale et professionnelle n’est pas pour demain  « Peut‐on  continuer  à  accepter  les  inégalités  salariales  entre  hommes  et  femmes ? »,  s'interroge  dans  L'Humanité du  27  décembre  Françoise  MILEWSKI,  économiste  et  membre  de  l'observatoire  de  la  parité  entre  les  femmes  et  les  hommes.  Cette  dernière  fait  une  analyse  des  textes  de  loi  votés  en  la  matière  et  considère que l’on assiste à un « retour en arrière ». Le texte avait  été  mis  en  ligne  sur  le  blog  de  campagne  2012  de  l’Observatoire  français  des  conjonctures  économiques  ‐  centre  de  recherche  en  économie de Sciences Po (OFCE) (synthèse du 15 décembre 2011).   

Les industries électriques et gazières valorisent l’égalité professionnelle  Liaisons  sociales  du  27  décembre  2011  signalent  que  les  partenaires  sociaux  des  industries  électriques et gazières (IEG) ont signé à l’unanimité le 20 décembre 201 un accord de branche  sur  l’égalité  professionnelle.  Estimant  qu’il  n’y  a  pas  de  « pente  naturelle »  vers  l’égalité,  ils  souhaitent encourager une « mixité renforcée » indique le journal spécialisé.   

Valorisation de la diversité et de l’égalité professionnelle chez Invivo  Liaisons  sociales  du  12  janvier  annoncent  qu’un  accord  sur  l’égalité  professionnelle,  la  diversité et l’insertion des travailleurs handicapés a été conclu par le groupe Invivo, (premier  groupe agricole coopératif français) le 1er décembre 2011, par la direction et l’ensemble des  organisations syndicales, à l’exception de la CGT.   

L’association Adage : des femmes en mouvement  « Dans le XVIIIe  arrondissement de Paris, l’association Adage a développé depuis trois ans une  série d’actions pour accompagner des femmes en grande précarité sur le chemin de l’insertion  sociale  et  professionnelle »  signalent  à  la  une  les  Actualités  sociales  hebdomadaires  du  30  décembre  2011.  « Avec  un  mot  d’ordre :  leur  permettre  de  choisir  leur  parcours  de  vie.  Une  démarche qui lui a valu l’un des prix de la Finance solidaire 2011 ». 

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 9


Progression de la féminisation des métiers de l’assurance  « L'observatoire  de  l'évolution  des  métiers  de  l'assurance  relève  une  progression  de  la  féminisation de ses troupes et une croissance notable du nombre de cadres. La part des jeunes  est en baisse », indique La Tribune du 29 décembre.   

Vous avez dit chômage des femmes ?  Le site du Monde a mis en ligne le 29 décembre un « Point de vue »  de Christiane MARTY, membre du Conseil scientifique d'Attac et de la  Fondation  Copernic  titré  « Vous  avez  dit  chômage  des  femmes  ? ».  « Mais  qui  parle  du  chômage  des  femmes ? »  se  demande  en  effet  l’auteure  qui  indique  qu’« il  est  pourtant  plus  fort  que  celui  des  hommes, quelles que soient les tranches d'âge ». Pour elle, « l'emploi  féminin  est  bien  autre  chose  que  simplement  rentable,  il  s'agit  d'un  enjeu de société ».  Lire la tribune sur le site du Monde   

Une femme à la tête des avocats parisiens  « Christiane Féral‐Schuhl féminise le barreau », La Vie du 5 janvier, La Croix du 6 janvier et Le  Figaro  du  10  janvier  dressent  des  portraits  de  Christiane  FERAL‐SCHUHL,  nouveau  bâtonnier  (nouvelle bâtonnière ? NDC) du barreau de Paris, qui vient d'entamer son mandat à la tête du  plus  important  barreau  de  France,  l’un  des  plus  importants  d’Europe,  dont  elle  compte  renforcer la modernisation.   

Noëlle LENOIR rejoint le cabinet Kramer Levin  Noëlle  LENOIR  rejoint  le  d’avocats  cabinet  Kramer  Levin  annonce  Le  Figaro  dans  son  cahier  saumon des 7 et 8 janvier soulignant, avec l’ancienne ministre des Affaires européennes, qu’il  n’y a « que 15 % des femmes associées dans les cabinets (d’affaires) en France ». Noëlle LENOIR  qui s’avoue à l’occasion « assez féministe » selon le quotidien.   

Congé parental et carrière professionnelle des mères  La Caisse nationale des allocations familiale (CNAF) consacre son Dossier d’études n° 147 de  décembre  2011  à  une  étude  de  Pauline  JAUNEAU,  Christine  OLM  et  Isabelle  VAN  DE  WALLE :  « Congé  parental  et  carrière  professionnelle  des  mères  ‐  Enquête  auprès  de  3  000  femmes  ayant au moins deux enfants et le dernier né en 1998 ». C’est pour éclairer les effets à long  terme du congé parental que la direction des statistiques, des études et de la recherche de la  CNAF  a  lancé  cette  enquête  dont  les  résultats  sont  présentés  dans  ce  Dossier  d’études.  L’enquête  a  été  menée  par  le  Centre  de  recherche  pour  l'étude  et  l'observation  des  conditions de vie (CREDOC). On signale ici le dernier numéro (n° 95‐97) de la revue de l’Union  nationale  des  associations  familiales  (UNAF)  entièrement  consacré  à  l’accueil  de  la  petite  enfance.  Télécharger l’étude sur le site de la CNAF 

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 10


4 ‐ Parité politique  (Lente) féminisation du Sénat  Sous  le  titre  de  « Je  ne  suis  pas  ici  pour  faire  des  courbettes »,  Le  Parisien  du  27  décembre  a  publié  un  portrait  de  Corinne  BOUCHOUX  (photo  à  gauche).  Corinne  BOUCHOUX,  récente  sénatrice  de  Maine‐et‐ Loire,  fait  partie  du  premier  groupe  écologiste  de  l’histoire  du  Sénat,  constitué  juste  avant  les  fêtes.  Elle  a  aussi  vite  compris  qu’elle  ne  passerait  pas  inaperçue  au  palais  du  Luxembourg  :  elle  est  en  effet  la  première  élue  à  se  revendiquer  lesbienne  dans  ces  murs.  «  C’est  hétéroland  ici  »,  rigole‐t‐elle,  raconte  le  journal.  Originaire  de  Créteil  (Val‐de‐Marne),  « elle  affiche  un  parcours  militant  impressionnant »  indique Le Parisien : « SOS Racisme à la fac, Unef‐ID à Sciences‐po Paris, Ligue des droits de  l’homme,  Gisti  et  Planning  familial ».  Signalons  que  cette  enseignante,  devenue  cheffe  d’établissement, a publié un livre d’entretiens avec la résistante Lucie AUBRAC.   

Un nouveau bureau pour l’Assemblée des femmes  L'Assemblée  des  femmes  nationale,  l’association  fondée  en  1992  par  Yvette  ROUDY,  a  pour  objectif de promouvoir l'accès à parité des femmes et des hommes dans les lieux de décision  politique et de défendre les droits des femmes dans tous les domaines. L’association a tenu  une  Assemblée  générale  le  28  novembre  2011  et  a  élu  un  nouveau  bureau :  présidente  d’honneur‐fondatrice :  Yvette  ROUDY,  présidente :  Danielle  BOUSQUET ;  vice‐présidente :  Françoise  DURAND,  trésorière :  Colette  STEPHAN,  secrétaire  générale :  Geneviève  COURAUD,  chargée  de  communication :  Caroline  de  HAAS,  chargée  de  mission :  Edwige  LANGEVIN,  et  chargée des relations avec les associations : Michèle LOUP.   

Libye : la place des femmes limitée lors des  prochaines élections  Le  Conseil  national  de  transition  (CNT)  a  publié  un  projet  de  loi  encadrant  les  élections  législatives  de  juin  prochain.  Le  projet  limite  à  10 %  le  nombre  de  femmes  dans  la  future  Constituante. L’Agence France Presse indique dans une dépêche du 2 janvier qu’une coalition  d'ONG libyennes a aussitôt réagi après la publication de ce projet, estimant « scandaleux » le  taux de présence réservé aux femmes. « Les femmes libyennes représentent actuellement plus  de  50 %  de  la  population  en  Libye,  et  l'idée  de  limiter  leur  représentation  à  seulement  20  sièges sur 200 est totalement scandaleuse », a indiqué cette coalition dans un communiqué  selon l’agence.             

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 11


5 ‐ Egalité dans la vie personnelle et sociale  Vers des séjours moins longs à la maternité ?  Le Monde du 27 décembre révèle que la Caisse nationale  d'assurance  maladie  (CNAM)  a  testé  cette  année  dans  trois  départements  le  dispositif  Prado  qui  consiste  à  encourager  les  jeunes  mamans  à  réduire  leur  séjour  en  établissement  après  un  accouchement,  quand  celui‐ci  s'est  bien  passé  ou  quand  il  n'a  pas  donné  lieu  à  césarienne  (synthèses  des  11  janvier  et  15  décembre  2011).  Le  quotidien  du  boulevard  Blanqui  explique  qu'il  s'agit d'améliorer « le suivi de ces jeunes mères quand elles rentrent chez elles ce qui suppose  une  mobilisation  des  sages  femmes  en  amont  et  en  aval  de  l'accouchement ».  « Objectif,  réduire la durée moyenne de séjour dans les maternités qui est de 4,3  jours en moyenne en  France  contre  3,1  dans les  pays  de l'OCDE.  A  la  clé  il  y  a  des économies  potentielles  pour  la  CNAM, mais pour quel bénéfice en terme de santé publique ? ». La question est discutée, Le  Monde consacrant un article au Royaume‐Uni où la durée de séjour en maternité pour une  majorité  de  femmes  n'excède  pas  deux  jours.  En  France,  Prado  sera  étendu  à  26  départements en 2012 et devrait être généralisé en 2013. Selon La Croix du 28 décembre, les  sorties  précoces  de  maternité  actuellement  testées  par  la  CNAM  « sont  contestées »,  notamment  par  les  obstétriciens  qui  « craignent  que  les mères  soient  incitées  à quitter  trop  prématurément la maternité ». La directrice des assurés à l'assurance maladie, Carole BISMUTH  tente  de  « déminer »  ce  dossier  en  expliquant  que  « la  date  de  sortie  reste  du  domaine  du  médecin ». En tout état de cause, ajoute le quotidien catholique, si l'on voit bien que l'objectif  visé est comptable, « il n'existe pas de consensus médical sur une durée « idéale » de séjour en  maternité ». Le Parisien du même jour signale, sur la base des chiffres fournis par la CNAM,  que 4 000 femmes auraient déjà adhéré au dispositif Prado : « huit femmes sur dix auxquelles  nous l'avons proposé l'ont accepté et 87 % d'entre elles se déclarent tout à fait satisfaites de  cette solution ». Côté sages‐femmes, il n'y a pas d'opposition de principe à une réforme qui  permet un meilleur accompagnement à domicile des jeunes mamans indique le journal. Dans  L'Humanité la secrétaire adjointe de l'organisation nationale des syndicats de sages‐femmes  recommande seulement la « vigilance » pour que la sortie précoce se fasse « sur la base du  volontariat » et pour que le libre choix de la sage‐femme par la jeune maman soit respecté.  Elle  rappelle  par  ailleurs  que  les  sages‐femmes  dans  le  projet  Prado  en  cours  d'expérimentation sont là pour « gérer le côté administratif de la sortie », mais qu' « en aucun  cas » elles ne sont « décideuses ».   

Pour le droit, la famille demeure un objet non identifié  La Croix du 24 décembre évoque une décision du Conseil constitutionnel passée largement  inaperçue en septembre dernier dans laquelle la cour suprême juge que « la famille reste une  notion insaisissable aux contours non tracés ». De fait, le droit se réfère plutôt à « la filiation,  la parenté, la notion d'alliance », souligne le quotidien. Les juristes sont divisés entre ceux qui  plaident pour qu'on n'aille pas plus loin « afin que le droit évolue avec la société » et ceux qui  estiment,  au  contraire,  que  le  droit  « ne  peut  se  contenter  d'être  le  reflet  d'évolutions  sociétales », mais doit être « l'expression de valeurs et de choix communs ». 

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 12


« No mammo ? Enquête sur le dépistage du cancer du sein »  Max Milo publie « No mammo ? Enquête sur le dépistage du cancer du  sein » de Rachel CAMPERGUE. « Chaque année, le mois d’octobre se pare de  rose et de placards innombrables appelant à partir en croisade contre le  cancer  du  sein  grâce  à  la  mammographie »  rappelle  le  résumé  de  l’éditeur.  « Pourquoi  une  telle  volonté  des  responsables  de  santé  publique,  des  médecins,  des  associations  ou  des  laboratoires ?  Les  femmes  sont‐elles  réellement  bien  informées  des  risques  qu’elles  encourent  en  se  soumettant  à  un  tel  dépistage ?  Et  les  bénéfices  qu’on  leur  fait  miroiter  existent‐ils  vraiment ? ».  Rachel  CAMPERGUE  a  mené  l’enquête.   

Enfant coupé en deux ou apaisement de la garde alternée ?  Libération du 26 décembre a publié deux chroniques sur le projet de loi sur la garde alternée  déposé par une centaine de députés UMP, un texte qui propose qu'à défaut d'accord entre  les parents cette garde soit imposée et que ce soit le parent opposé à l'accord qui justifie sa  position. Pour Hélène COUTURIER, écrivaine et scénariste, on tient peu compte avec ce texte du  droit  de  l'enfant  qui  risque  de  se  trouver  « coupé  en  deux ».  Gérard  NEYRAND,  sociologue,  défenseur de la garde alternée souhaite, quant à lui, que ce texte permette aux parents de  dissocier leur conflit conjugal du rapport éducatif à leurs enfants.   

Femmes et sport : mettre en place un label  Michelle CLAVIERE de la Fédération nationale des offices municipaux du sport (FNOMS) signe  une guide technique (n° 31, novembre 2011) expliquant la mise en place d’un label. Ce guide  pratique  est  destiné  à  encourager  le  développement  de  la  pratique  sportive  féminine  et  de  favoriser la présence des femmes dans les instances dirigeantes des associations sportives. Au  sommaire : « femmes et sport, c’est quoi ? », « Comment mettre en place un label « Femmes  et sport » ? » et un exemple de dossier.  Télécharger le rapport sur le site de la FNOMS   

« Justice pour les femmes aux JO de Londres »  La  Ligue  du  droit  international  des  femmes  (LDIF)  a  mis  en  ligne  une  pétition  pour  une  véritable  application  de  la  Charte  Olympique.  Une  brochure  explique  les  revendications  de  l’association :  « Exiger  une  véritable  parité  femmes/hommes  dans  le  cadre  des  disciplines  et  épreuves  aux  JO » ;  « Respecter  et  amplifier  les  minima  décidés  par  le  CIO  pour  la  promotion  des  femmes » ;  « Rendre  hommage  aux  pionnières  du  sport  par  un  geste symbolique fort » ; « Refuser la participation des pays qui excluent les femmes de leur  délégation » ; « Respecter la neutralité du sport en interdisant le port de signes politiques et  religieux » ;  « Ne  plus  cautionner  les  Jeux  séparés  pour  les  femmes  institutionnalisant  la  ségrégation sexuelle dans le sport » ; et enfin, « Ne plus cautionner les Jeux séparés pour les  femmes institutionnalisant la ségrégation sexuelle dans le sport ».  Retrouver le dossier sur le site de la LDIF  Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 13


6 ‐ Lutte contre les violences  Débat sur la prostitution  Le débat sur l’abolition de la prostitution se poursuit dans les journaux (synthèses des 6, 15 et  23  décembre  2011).  « Prostitution.  Le  débat  hypocrite »  juge  Libération  à  la  une  de  son  édition  du  29  décembre.  Selon  le  quotidien  parisien  la  proposition  de  loi  « ne  trouve  pas  client ».  Dans  son  dossier  d’ouverture,  le  journal  explique  qu’elle  « inquiète  policiers  et  magistrats,  qui  la  jugent  inefficace,  et  révolte  les  prostitu(é)s ».  L’une  d’entre  elle  illustre  la  une du numéro. « Abolir la prostitution, est‐ce possible ? Est‐ce juste ? » se demande à la une  Le  Monde  du  6  janvier.  Sociologues,  experts,  élus,  prostitué,  philosophe  et  le  chanteur  ANTOINE, le quotidien du soir consacre deux pages au débat sous le titre « Faut‐il interdire ou  encadrer la prostitution ? ». Sous le titre « La Côte d’Azur met la pression sur les prostituées »,  Aujourd’hui  en  France  du  8  janvier  publie  deux  pages  sur  les  mesures,  contestées  selon  le  journal,  prises  à  Cannes  ou  à  Nice  pour  lutter  contre  la  prostitution  à  la  demande  des  habitants  de  certains  quartiers.  A  signaler  aussi  sur  le  sujet,  le  « A  contresens »  de  Marcela  IACUB  dans  Libération  des  7  et  8  janvier.  Dans  ce  texte  titré  « Changer  d’esprit  d’Etat »  l’auteure dénonce les « lobotomies féministes » et compare la « violence d’Etat » qu’elle voit  dans la proposition de loi de Danielle BOUSQUET et Guy GEOFFROY aux « exemples édifiants de  l’Inquisition,  de  la  Terreur,  des  régimes  fascistes  et  communistes,  des  dictatures  islamistes »  (nous n’avons pas cité les chroniques hebdomadaires de Marcela IACUB dans Libération depuis  la  synthèse  du  20  septembre  2011,  nous  y  reviendrons  prochainement  à  l’occasion  de  la  sortie  d’un  livre  de  l’auteure).  Signalons  enfin  une  tribune  de  Christophe  D’ASTIER,  éditeur,  publiée par Libération du 9 janvier. Sous le titre « Les corps du délit », l’auteur défend « cette  activité »  mais  renvoie  dos  à  dos  défenseurs  et  abolitionnistes,  tous  « victimes  des  religions  monothéistes ».  Retrouver le dossier sur le site du Monde   

Il sauve sa voisine menacée de viol, mais…  Le  Parisien  du  29  décembre  racontait  l’histoire  d’Alexandre,  26  ans,  « dont  l’intervention  à  Cachan a permis de libérer une jeune femme retenue contre son gré et menacée de viol dans  un appartement ». Si l’on va au bout de l’article on aura la surprise de lire que la victime « n’a  d’ailleurs  finalement  pas  porté  plainte,  peut‐être  pour  pouvoir  laisser  cette  histoire  rapidement  derrière  elle ».  « L’agresseur  de  la  jeune  femme,  lui,  a  été  remis  en  liberté  et  l’enquête poursuit son cours » explique le journal…   

Mise en ligne de « Violences et santé en France : état des lieux »  L’ouvrage  « Violences  et  santé  en  France  :  état  des  lieux »  publié  en  2010  présentait  les  résultats  de  l'enquête  Evénements  de  vie  et  santé  (EVS)  réalisée  par  la  Direction  de  la  recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), étude inédite en France.  Pour  la  première  fois,  l'ensemble  des  formes  de  violence  en  France  étaient  étudiées  sous  l'angle de leur incidence à court, moyen et long terme, sur la santé (synthèse du 3 décembre  2010). L’ouvrage, auparavant en vente à la Documentation française, a été mis en ligne sur le  site du ministère chargé de la santé.  Télécharger « Violences et santé en France : état des lieux »  Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 14


7 ‐ Culture, communication  Je ne sais plus me battre car il m’a enseigné la défaite  « Kyle  et  Leyla  se  connaissent  depuis  quatre  ans  et  vivent  ensemble.  En public, lui est loquace et volubile, elle, ne parle presque jamais. En  privé, il devient jaloux, susceptible et violent, elle ne sait plus pourquoi  elle  l’aime »,  Les  Déchargeurs  à  Paris  présentent  du  5  janvier  au  11  février  la  pièce  de  Paolo  HANDEL  « Because  the  night ».  L’auteur  explique : « j’ai assisté il y a deux ans à un colloque où se réunissaient  pour témoigner, des femmes battus, brûlées, insultées. Ce fut un choc.  Je  décidais  d’écrire,  comme  une  nécessité.  Pas  seulement  pour  raconter, mais aussi pour montrer, car c’est en voyant que nous nous  rendons  compte.  Cet  acte  trop  souvent  occulté,  suivi  de  ce  silence  préservant le couple face à la société, est insupportable car il ne nous fait pas témoin. Ce que  dit Leyla dans la pièce est ce que nous devrions entendre et ce que fait Kyle est ce que nous  devrions voir. Travailler sur ces deux tableaux, apparence et réalité fut une évidence ».  Pour en savoir plus sur le site des déchargeurs   

Claire BRAUD est la 5e lauréate du prix Artémisia  Le  jury  de  l'association  Artémisia  a  récompensé  cette  année  Claire  BRAUD  pour  son  album  « Mambo », paru aux éditions L'Association. La remise du prix s'est déroulée dans la joie et la  bonne humeur (sans nous ! NDR) à la librairie La Hune à Paris, le 10 janvier. A l’occasion du  Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, fin janvier, nous reviendrons sur la  place de femmes dans le monde de la BD.   

Revoilà « Millénium » !  On  avait  été  « mis  en  bouche »  par  le  Magazine  du  Monde  (8  octobre  2011)  et  Libération  Next (5 novembre 2011) : c’est au tour de David FINCHER de s’attaquer au best‐seller et « polar  féministe »  de  Stieg  LARSON  « Millénium »  (synthèses  des  25  avril  2008,  30  juillet  et  18  août  2010  et  14  janvier  2011).  L’adaptation  du  premier  volet  de  la  trilogie  de  l’écrivain  suédois  disparu, « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes », sort sur les écrans le 18 janvier. Une  adaptation  « réussie »  selon  les  premières  critiques  parues  (Le  Point  et  Le  Nouvel  Observateur du 12 janvier). Le journal belge Le Soir consacre lui (27 décembre) une page à la  fidèle adaptation suédoise en série télévisée, une « mini‐série » qui surexpose le personnage  de Lisbeth SALLANDER, véritable révélation de la série.             

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 15


8 ‐ Agenda  « L'adoption ou les invraisemblances du genre »  Le  mardi  17  janvier  PRESAGE  reçoit  Bruno  PERREAU  sur  le  thème  « L'adoption  ou  les  invraisemblances du genre ». Une dédicace de son ouvrage « Penser l'adoption » aura lieu à la  fin de la conférence.  Retrouver le programme sur le site de PRESAGE   

« Femmes et genre en contexte colonial »  Un  colloque  international  « Femmes  et  genre  en  contexte  colonial,  XIXe‐XXe  siècle »  se  tiendra  du  jeudi  19  au  samedi  21  janvier.  Ce  colloque  se  veut  « un  premier  état  des  lieux  de  la  question  sur  la  longue durée ». Selon les organisateurs, « il s’agit d'éclairer, dans le  cadre de tous les Empires, la richesse de l'interaction entre l'histoire  des femmes, du genre et des colonisations ».  Retrouver la présentation et le programme   

Concert au profit du CIDFF en Bourgogne  Le  vendredi  20  Janvier  le  Rotary  Club  de  Mâcon  organise  un  concert au profit du Centre d’information des femmes et des  familles (CIDFF) en Bourgogne à l'Eglise Notre Dame de la Paix  à  Mâcon.  Le  CIDFF  a  été  choisi  en  qualité  d’association  bénéficiaire  des  actions  2012  du  Rotary  Club  de  Mâcon  en  raison  de  son  travail  en  faveur  des  droits  des  femmes.  Le  thème retenu par le Rotary en 2012 est « Femme et enfant ».   

« La plus belle histoire des femmes »  Le  mardi  24  janvier  PRESAGE  et  le  séminaire  « Genre  et  Politique »  recevront  Françoise  HERITIER et Michelle PERROT qui viendront présenter l’ouvrage co‐écrit avec Sylviane AGACINSKI  et Nicole BACHARAN « La plus belle histoire des femmes » (synthèses des 12 avril, 25 mai et 24  juin 2011).  Retrouver la présentation sur le site de PRESAGE   

Pour information, cette synthèse est réalisée à partir d’alertes d’actualité internet, de la surveillance des sites institutionnels français, ainsi que d’une sélection de sites associatifs francophones, des informations et documents reçus par le bureau de l'animation et de la veille et d’une sélection de la presse quotidienne et hebdomadaire nationale. Cette synthèse ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de son auteur - Photos © DR Direction générale de la cohésion sociale – Service des droits des femmes et de l'égalité entre les femmes et les hommes Bureau de l'animation et de la veille - dgcs-sdfe-synthese@social.gouv.fr - http://www.femmes-egalite.gouv.fr/

Synthèse de l’actualité – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes – 13/01/2012 - 16

Synthèse du SDFE  

Synthèse d'actualité du SDFE de la DGCS

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you