Page 1

livret_GPA10.indd 1

31/05/2010 15:01:48


livret_GPA10.indd 2

31/05/2010 15:01:49


Le Centre de Formation d’Apprentis de Carcassonne > 5 En route vers l’apprentissage > 8 Daniel MINET, un jeune Chef étoilé > 9 Hôtellerie-Restauration

L’offre de formation > 11 Témoignages > 13 Dans les cuisines du CFA, mettre les petits plats dans les grands > 15

Vente-Commerce

L’offre de formation > 17 Témoignages > 19

Mécanique-Auto

L’offre de formation > 21 Témoignages > 22

Pharmacie

L’offre de formation > 23 Témoignages > 24

Remerciements > 25 Les mots-clés de l’apprentissage > 26

livret_GPA10.indd 3

31/05/2010 15:01:49


La formation est un puissant levier pour l’emploi. Elle est synonyme d’insertion professionnelle, de réduction du chômage et de développement économique. Des domaines entiers de l’économie régionale recherchent des personnes qualifiées : le tourisme, le bâtiment, les travaux publics, l’industrie, l’artisanat, les services aux personnes… Pour y répondre, la Région a mis en place une politique de formation professionnelle et d’apprentissage adaptée. Nous y consacrons près de 211 M€ en 2010 ce qui en fait un des budgets les plus importants de notre institution. L’objectif fixé est d’allier justice sociale et efficacité économique. Aujourd’hui, près de 60 000 personnes bénéficient ainsi des moyens mis en place par la Région, qu’il s’agisse d’accueil et d’orientation, d’offre de formation, d’écoles de la 2e chance, de validation des acquis de l’expérience ou de l’apprentissage. Cet investissement représente 3 500 € par personne accompagnée et il permet à 80 % des apprentis de trouver un emploi à l’issue de leur formation. Je souhaite à tous les participants une très belle soirée Grand Prix CCI de l’Apprentissage 2010 et je félicite chaleureusement les vainqueurs ! Georges FRÊCHE

Président de la Région Languedoc-Roussillon

livret_GPA10.indd 4

31/05/2010 15:01:49


Pour un jeune apprenti qui prépare un diplôme tout en travaillant, comme pour l’entreprise qui accueille un apprenti, faire le choix de l’apprentissage est un engagement fort qui mérite d’être valorisé. Aujourd’hui, notre Centre de Formation d’Apprentis, qui forme chaque année près de 400 jeunes aux métiers de l’hôtellerie-restauration, de la pharmacie, de la mécaniqueauto et de la vente-commerce, est à un tournant de son histoire. Pour former ces professionnels en devenir dans les meilleures conditions et pouvoir répondre aux nouvelles attentes du marché, la CCI a pour projet de construire un nouveau CFA autour de deux pôles d’excellence : hôtellerie-restauration et commerce-vente. L’apprentissage est une filière gagnante qui mérite notre engagement. Notre volonté est de renforcer le partenariat avec tous les acteurs de la formation afin de mettre en œuvre des formations répondant aux besoins des entreprises, en élevant le niveau de certaines formations et en créant de nouveaux pôles de compétences liés aux secteurs du tourisme, des services, de la logistique, de l’agro-alimentaire et de l’hygiène-propreté. J’espère que ce petit livret vous guidera dans votre choix et vous permettra d’apprécier les témoignages des apprentis, des entreprises et de notre équipe pédagogique. Je félicite les apprentis honorés lors du Grand Prix CCI de l’Apprentissage 2010, et leur souhaite une belle carrière. Jean CAIZERGUES

Président de la CCI de Carcassonne-Limoux-Castelnaudary

livret_GPA10.indd 5

31/05/2010 15:01:49


4 grandes filières d’’apprentissage Hôtellerie-Restauration

La petite histoire du Centre de Formation de Carcassonne :

Vente-Commerce

1984 : construction du Centre de Formation Continue 1986 : création du Centre de Formation d’Apprentis* (CFA) 1989 : ouverture des bâtiments destinés à l’Hôtellerie-Restauration 1999 : création d’un véritable Centre de Formation Professionnelle (CFP)

Mécanique-Auto Pharmacie

L’apprentissage en alternance : un atout pour l’apprenti comme pour l’entreprise L’apprentissage, voie de formation en alternance* CFA/entreprise, prépare tout jeune de moins de 26 ans aux diplômes du CAP, BEP, Bac Pro, Brevet Professionnel (BP), Mention Complémentaire (voire jusqu’au diplôme d’ingénieur). Pour les jeunes, l’apprentissage rime d’abord avec emploi et rémunération, mais ouvre également la voie vers des études supérieures. L’apprenti est intégré à l’entreprise dans le cadre d’un contrat de travail, généralement pour une durée de 2 ans. Il est salarié tout en bénéficiant d’une formation alliant la pratique à la théorie. Pour l’embauche d’un apprenti, l’entreprise bénéficie d’avantages financiers et fiscaux : exonération des cotisations sociales et versement de primes forfaitaires. L’apprentissage permet de former du personnel au sein de l’entreprise et de participer ainsi à son développement. L’équipe administrative et pédagogique du CFA a pour mission de faciliter l’ensemble de la démarche et accompagne l’entreprise depuis l’élaboration du contrat et pendant toute sa durée. (À noter : seules les entreprises habilitées peuvent accueillir des apprentis.)

Sur 2009 16 sections d’apprentissage / 75 % de réussite aux examens / 90 % de taux d’insertion Année scolaire 2009/2010 390 apprentis, dont 167 dans l’hôtellerie-restauration, 145 en vente-commerce, 40 en pharmacie et 38 en mécanique-auto 272 maîtres d’apprentissage / 25 enseignants

5 livret_GPA10.indd 6

*Cf Mots-Clés page 26 31/05/2010 15:01:50


Jean-Pierre LEDUC

Président de la Commission Formation / CCI de Carcassonne

« Les entreprises aident les jeunes à s’insérer dans la vie active à travers l’apprentissage ; elles s’engagent ainsi pour l’emploi des jeunes sur leur territoire. De plus, l’État a mis en place depuis 2009 un ensemble de mesures incitatives afin de soutenir le recrutement des apprentis. Cela se concrétise pour les entreprises par des aides directes, comme avec le contrat d’apprentissage et ses 1 800 € d’aides pour les entreprises de moins de 50 salariés, ou avec le dispositif « zéro charges », pour les entreprises de moins de 11 salariés. Dans la période actuelle considérée comme difficile pour l’emploi, il est important que tous les acteurs se mobilisent autour et pour l’apprentissage, qui est et reste une voie d’accès privilégiée au monde du travail. Avec l’apprentissage, les jeunes et les entreprises construisent ensemble leur avenir. »

Jean-Pierre LEDUC, entouré du Chef Jérôme RYON et des apprentis de la section Cuisine du CFA, à l’occasion de la Chefs Académie du 9 juin 2009.

Bernard CESSIECQ

Directeur du Centre de Formation / CCI de Carcassonne

« L’apprentissage est un formidable accélérateur de compétences. Pont entre les âges, les cultures et le savoir, cette voie de formation favorise aujourd’hui plus que jamais l’insertion professionnelle des jeunes. Polyvalence des métiers, savoir-faire technique, connaissances multiples et emploi assuré : il est temps de contrer les idées reçues car la clé de la réussite réside bel et bien dans le commerce, l’hôtellerie-restauration, la mécanique et la pharmacie, notamment suite à une formation en apprentissage. S’intégrant dans une dynamique régionale forte en faveur de l’apprentissage, le CFA de la CCI de Carcassonne forme des professionnels, hommes et femmes, qui, demain, constitueront le vrai trésor de nos entreprises. Il est important de relier l’expérience de la formation à des valeurs professionnelles et humaines fortes. Pour exemple, le CFA offre désormais aux apprentis deux semaines de stage à l’étranger, expérience qui les amène à s’intégrer dans un nouvel environnement, dans une nouvelle équipe, et à pratiquer une autre langue. Les jeunes participent aussi au Tournoi National de Foot à 7 des apprentis : le sport collectif permet de cultiver le sens de l’effort et l’esprit d’équipe, mais aussi de mesurer ses forces et ses faiblesses dans le respect de l’adversaire. Au cours d’un match, lorsqu’un joueur faiblit, c’est l’équipe qui baisse la garde. Il en est de même au sein de toute entreprise. En somme, le CFA est un peu une école de la vie ! »

6 livret_GPA10.indd 7

31/05/2010 15:01:51


Célia FIANT

Développeur de l’apprentissage / CFA de Carcassonne

« J’ai pour mission d’attirer l’attention des entreprises sur les atouts de l’apprentissage et sur les aides apportées par l’État et la Région. Je communique auprès des jeunes, de leur famille et auprès des acteurs de l’orientation, pour faire évoluer l’image de l’apprentissage, considérée à tort comme une voie de secours. Le CFA aide les entreprises pour toutes les formalités liées au contrat d’apprentissage et forme les maîtres d’apprentissage. À Carcassonne, on travaille surtout avec des entreprises de l’hôtellerie et du tourisme, qui sont majoritaires dans le bassin audois, mais la mécanique, la pharmacie et le commerce-vente sont également des secteurs porteurs de la formation et de la vie économique. »

Zoom sur le programme de mobilité européenne En tant que référent Europe auprès de l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie, le CFA s’engage depuis 2007 à impliquer les apprentis dans des actions de mobilité dans des entreprises à l’étranger. Ces actions, financées par l’Europe sous le programme Leonardo Da Vinci, permettent un enrichissement autant professionnel que personnel de l’apprenti.

Rosa MENJUCQ

Enseignante en espagnol et chargée de mission pour la mobilité des apprentis / CFA de Carcassonne

« L’apprentissage d’une langue est obligatoire dans le cursus, et il s’avère un atout majeur surtout dans la restauration et l’hôtellerie, où la pratique des langues est courante. Avec le programme Leonardo, les apprentis passent 2 semaines dans une entreprise en Espagne, en Angleterre ou en Irlande. Cette expérience met à l’épreuve leur capacité d’adaptation, tant au niveau de la langue que des horaires ou sur le fait de s’intégrer rapidement dans une équipe de travail déjà formée. Ils peuvent démontrer que ce qu’ils ont appris ici, ils sont capables de l’appliquer dans un autre pays. Sur un CV, c’est un gros atout ! »

Jean-Marie ALGRAIN - 21 ans

2e année BEP Vente / Apprenti à l’Union Matériaux - Rieux Minervois

« Avec le programme de mobilité européenne, j’ai eu la chance d’être immergé dans une entreprise où j’ai dû me familiariser avec la langue espagnole. Dans l’Aude, proche des frontières, nous avons souvent des clients espagnols et savoir se faire comprendre est utile. J’ai découvert la grande distribution que je ne connaissais pas, et d’autres modes de travail qui peuvent être retranscrits sur notre point de vente. Cette expérience a été très enrichissante au niveau culturel et dans le lien avec une nouvelle équipe de travail. Aller dans un autre pays nous pousse à intégrer le système de travail de ce pays. Pour moi, ça a été un vrai challenge ! »

7 livret_GPA10.indd 8

31/05/2010 15:01:51


Comment accéder à la formation en apprentissage ?

Comment recruter un apprenti ?

Le Point A comme point de départ Mis en place par le réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie, le Point A a pour mission d’informer les jeunes comme les entreprises sur toutes les mesures pour l’emploi et la qualification des jeunes. Il reçoit chaque demandeur individuellement, l’oriente dans son choix, si besoin, et l’accompagne dans la concrétisation de sa démarche d’apprentissage. Pré-requis > Avoir moins de 26 ans. > Pour l’accès au CAP : aucun niveau scolaire n’est requis. > Pour les Bac Pro, BEP, BP et Mention Complémentaire : selon le niveau et le cursus du candidat, la formation sera réalisée en 1, 2 ou 3 ans. Le Point A aide les jeunes à : > trouver la formation la plus adaptée, en l’orientant dans son choix de filière et de diplôme > trouver un employeur avec lequel il pourra signer un contrat : si le jeune n’a pas trouvé d’entreprise, une liste d’employeurs lui sera communiquée. > compléter le dossier de pré-inscription avant la signature du contrat

Pré-requis > Pour pouvoir embaucher un apprenti, le maître d’apprentissage, employeur ou salarié, doit justifier de 3 ans d’expérience s’il est diplômé de la filière, ou 5 ans d’expérience sans diplôme. Le point A aide les entreprises : > à travers les démarches administratives relatives à la mise en place et la signature des contrats d’apprentissage* (établissement/enregistrement des contrats) > à trouver un ou plusieurs apprentis > en formant les maîtres d’apprentissage* et les tuteurs* chargés des jeunes en formation alternée

CONTACT POINT A : Chantal DENAT : 04.68.71.38.76 / formation@carcassonne.cci.fr

Un nouveau CFA : pour des équipements à la hauteur des ambitions de la formation La CCI poursuit son objectif de doter le CFA d’outils de formation modernes, performants, évolutifs et en parfaite adéquation avec la réalité des milieux professionnels de l’industrie, du commerce et des services. Aujourd’hui, le centre dispose, en plus des salles de cours, d’un restaurant pédagogique, d’un laboratoire de pharmacie, d’ateliers de mécanique et d’un espace informatique. Pour l’avenir de la formation à Carcassonne, la CCI travaille actuellement à la création d’un nouveau Centre de Formation, véritable pôle d’excellence centré notamment sur les filières Hôtellerie-Restauration-Tourisme et Commerce-Vente-Distribution, afin de répondre précisément aux besoins du territoire et de l’économie touristique, et sur les filières Logistique, Service à la Personne, Agroalimentaire et Hygiène-Propreté-Environnement.

*Cf Mots-Clés page 26 livret_GPA10.indd 9

8 31/05/2010 15:01:51


Ancien apprenti du CFA de Carcassonne, en section CAP Cuisine, Daniel MINET vient d’obtenir une étoile prestigieuse dans le célèbre guide Rouge. À 25 ans il est devenu le plus jeune cuisinier étoilé de France. Son parcours exemplaire démontre la qualité de la formation en apprentissage et indique la voie de la réussite professionnelle.

9 livret_GPA10.indd 10

31/05/2010 15:01:52


Daniel Minet, vous avez été primé lors des éditions 2002 et 2003 du Grand Prix CCI de l’Apprentissage à Carcassonne, quel souvenir en gardez-vous ? Être élu meilleur apprenti de ma section en 1ère et 2e année de CAP Cuisine a été une belle récompense pour le travail fourni sur les deux années de formation en entreprise et au CFA. Votre formation au CFA vous a-t’elle confortée dans le choix de devenir cuisinier ? Tout à fait : j’ai commencé en tant qu’apprenti à 16 ans avec le Chef Franck PUTELAT à l’Hôtel de la Cité, et je me suis de plus en plus passionné pour ce métier. J’ai travaillé dans de belles maisons (Domaine d’Auriac, Hôtel de la Cité) et c’est motivant car il s’y réalise de belles choses. Choisir une bonne entreprise est très important car, en apprentissage, on construit déjà son avenir professionnel. Les employeurs recherchent des personnes avec une formation à la fois pratique et théorique. J’ai aussi un très bon souvenir des professeurs, qui sont très à l’écoute et font le maximum pour qu’on progresse rapidement. Pour ma part, je me suis aussi beaucoup investi, il faut travailler dur pour y arriver ! Qu’est-ce qui fait de la cuisine un métier de passion ? Dans notre domaine, on apprend tous les jours ! On est constamment occupé, il faut se remettre en question, trouver des idées nouvelles... on ne s’ennuie jamais, ce métier n’a pas de limites !

Qu’avez-vous fait à la sortie du CFA ? J’ai commencé par être Chef de partie à la viande puis je suis passé second Pâtissier, avant de m’installer à mon compte en 2007 à l’âge de 21 ans. J’en ai aujourd’hui 25, et depuis presque 4 ans, tout se passe très bien pour nous au restaurant. Vous avez obtenu une étoile cette année : c’est pour vous une concrétisation ? Tout à fait et j’en suis fier mais il faut beaucoup travailler pour en arriver là ! Pendant l’apprentissage je travaillais à 200 %. J’ai toujours été passionné par ce métier et j’ai donc appris très vite. J’avais envie de réussir, lorsque je rentrais chez moi je regardais une émission de Cuisine et me remettais à la cuisine ! Vous êtes aujourd’hui maître d’apprentissage, quelles sont vos relations avec les apprentis ? Ce sont des relations professionnelles. C’est un métier difficile, nous n’avons pas le droit à l’erreur, surtout lorsque l’on est étoilé dans le milieu de la gastronomie. C’est pourquoi il faut avoir la passion et aussi savoir relâcher la pression de temps en temps, rigoler un bon coup. Je prends beaucoup de plaisir à transmettre mon savoir-faire à un apprenti qui montre son envie d’apprendre : ça me motive encore plus ! J’enseigne actuellement à 3 apprentis, du CAP au Bac Pro. Je corrige leurs erreurs quand ils en font et surtout je les encourage à aller plus loin ! Quel conseil donneriez-vous à un apprenti qui veut réussir dans ce métier ? L’apprentissage est une formation proche du besoin des entreprises, qui ouvre énormément de portes pour qui veut entrer rapidement dans la vie active, donc il faut saisir cette chance et s’investir au maximum !

10 livret_GPA10.indd 11

31/05/2010 15:01:52


CAP Cuisine - 2 ans > Compétences : être capable d’exécuter en autonomie les tâches professionnelles nécessaires au poste de commis de cuisine. CAP Restaurant - 2 ans > Compétences : tenir un poste à responsabilités bien définies au sein de l’entreprise, et réaliser un service commercial de restaurant. CAP Service en brasserie-café - 2 ans > Compétences : participer à la gestion des stocks et à l’entretien des locaux et du matériel, mettre en place le comptoir, la salle et la terrasse, approvisionner les dessertes, les meubles réfrigérés ou la cave du jour, accueillir les clients, les conseiller, prendre les commandes, assurer le service et l’encaissement des consommations.

11 livret_GPA10.indd 12

31/05/2010 15:01:53


CAP Services hôteliers - 2 ans

> Compétences : assurer la remise en état des chambres, des lieux d’hébergement et des parties communes d’un établissement.

BEP Métiers de la restauration et de l’hôtellerie - 2 ans

> Compétences : occuper un poste en cuisine ou en salle à manger, selon une dominante « production culinaire » ou « production de services et communication ».

BP Cuisinier - 2 ans

> Compétences : responsable de sa production, le cuisinier hautement qualifié doit maîtriser le rendement de ses produits et la productivité de son équipe. Pour cela, il devra organiser et concevoir sa production selon des systèmes performants. Il doit dépasser le stade de la production et posséder une compétence dans les domaines scientifiques, économiques et des relations humaines. > Débouchés : suivant l’importance et le type de restauration dans laquelle il exerce, le cuisinier hautement qualifié travaille sous l’autorité du Chef de cuisine, et dirige un ou plusieurs commis. Rapidement, en fonction de ses capacités personnelles, il peut devenir un collaborateur efficace, capable de prendre des décisions, et peut accéder aux fonctions de Chef de cuisine.

BP Restaurant - 2 ans

> Compétences : accueillir et conseiller une clientèle française et/ou étrangère et assurer la vente de prestations de restauration. Organiser et gérer son service de manière indépendante ou en relation avec sa hiérarchie, tout en animant son équipe. > Débouchés : en fonction de l’évolution et de l’ambition personnelle de chaque individu, et après une période d’adaptation dans l’entreprise, le candidat pourra postuler pour un emploi de Maître d’hôtel.

12 livret_GPA10.indd 13

31/05/2010 15:01:55


Nolwene LUCAS - 17 ans

2e année CAP Restaurant / Apprentie au restaurant Tournedos-Tassigny - Lézignan-Corbières

« Avec l’apprentissage, je posséde un savoir-faire qui est directement applicable en entreprise. Nous sommes formés de manière efficace et contrète aux futures missions que nous pourrons exercer dans les métiers de la restauration. Cette formation m’a aussi apporté de l’assurance, car auparavant j’étais très timide ! »

Sylvie BIARD

Serveuse à l’hôtel-restaurant Tournedos-Tassigny / Maître d’apprentissage de Nolwene

« Les qualités que je cherche chez un apprenti sont d’être souriant, à l’écoute des clients, et d’avoir une bonne relation avec l’équipe. En prenant Nolwene sous mon aile, je me suis engagée à lui apporter les conseils et les outils dont elle aura besoin jusqu’à ce qu’elle ait des réflexes professionnels. Au restaurant, elle apporte du dynamisme et un mélange entre les générations. Côté formation, on est en contact régulier avec le CFA. Ce que Nolwene apprend en cours lui sert beaucoup. Parfois elle nous apporte des techniques apprises au CFA, et je lui en confie la mise en place dans notre restaurant. Maintenant que la confiance s’est instaurée, je peux la laisser seule. Avoir une apprentie nous apporte beaucoup, au delà d’une aide précieuse au quotidien. Et bien sûr pour les jeunes, l’apprentissage est une voie qui mène directement sur le marché du travail ! »

Michel LANOË

Enseignant et responsable du restaurant pédagogique / CFA de Carcassonne

« Avant d’enseigner au CFA, j’ai acquis mes compétences dans un lycée technique hôtelier, puis grâce à de nombreuses expériences professionnelles. Pour réussir des formations CAP Restaurant, BEP Restaurant et au niveau supérieur des Maîtrises et Brevets Professionnels, il faut d’abord être motivé, mais aussi savoir respecter certaines règles comme les horaires, l’hygiène, savoir travailler en équipe, être ouvert à la communication et avoir le sens du service. »

13 livret_GPA10.indd 14

31/05/2010 15:01:56


Fabien DE BRUYN - 18 ans

2e année BEP Cuisine / Apprenti à L’Hostellerie des Corbières - Lagrasse

« Dans un lycée classique, on ne voit pas le service que l’on rend. Avec l’alternance CFA/entreprise, on a vraiment l’impression de travailler pour quelque chose, on voit le résultat de notre travail. Et en plus, on a un salaire ! À la fin de ma formation, j’espère travailler dans la gastronomie et j’ai comme projet d’ouvrir un jour un restaurant, pourquoi pas à l’étranger, sur une île ! »

Julien ORACZ

Propriétaire et Chef de L’Hostellerie des Corbières / Maître d’apprentissage de Fabien

« Lorsque nous avons ouvert notre restaurant, il y a quatre ans, il nous fallait du personnel et nous avons opté pour l’apprentissage. Travailler avec des jeunes participe au dynamisme et à une modernité qu’on veut donner à travers notre cuisine. Il faut être motivé et passionné pour bien faire ce métier. Cette formation en alternance, sur 2 ans, est idéale pour découvrir et se faire une idée sur sa carrière professionnelle. Plus l’apprenti aura rencontré de situations concrètes et plus il sera en mesure de perfectionner son art, à travers des méthodes et des compétences nouvelles. À la fin de chaque semaine au CFA, Fabien revient avec des fiches techniques qu’il doit réaliser en entreprise. Nous essayons de voir les lacunes qu’il peut encore avoir afin que ces difficultés disparaissent, mais il a déjà acquis toutes les bases de la cuisine. Mon but est qu’il reste le plus longtemps possible chez nous, car il est formé l’image de l’entreprise et il y a une relation de confiance entre nous. C’est presque fusionnel, nous mettons en commun nos idées, et une fois que l’engrenage est bien huilé, tout roule ! »

Stéphane DAUGE

Formateur technique en cuisine / CFA de Carcassonne

« Avec les apprentis, il n’y a pas de relation de professeur à apprenti, mais plutôt une relation de professionnel à professionnel « en devenir ». Pour réussir dans la restauration, il faut, bien sûr, être passionné, mais aussi et surtout être à l’écoute des autres et avoir l’envie d’apprendre. Nous sommes là pour les aider à progresser à tous les niveaux dans leur domaine. »

14 livret_GPA10.indd 15

31/05/2010 15:01:56


Les promotions Cuisine parrainées par des grands chefs du département :

Des promotions pour amener les apprentis dans la cour des grands ! Pour apporter un véritable « plus » aux jeunes qui ont choisi de s’engager dans cette voie courageuse et ambitieuse, la CCI a mis en place, depuis 2006, un partenariat avec des Chefs étoilés audois pour qu’ils puissent, le temps d’une promotion, être les parrains prestigieux des jeunes cuisiniers de notre CFA. Grâce à l’engagement des chefs étoilés de notre département en faveur de l’apprentissage, nous donnons une chance aux apprentis de pouvoir côtoyer l’excellence. Plus particulièrement en cuisine, l’amour du métier, le goût des saveurs et de la qualité sont autant de vertus nourries par des professionnels à la fois passionnés et exigeants. Ces ambassadeurs de notre patrimoine culinaire défendent avec passion leur savoir-faire et leurs produits, conjuguent avec talent des accords mets-vins, et savent combien il est important de transmettre et conserver ces richesses. Pour faire grandir les métiers de l’industrie hôtelière, il faut miser sur les jeunes talents et croire en l’apprentissage, formation porteuse d’avenir sur tout notre territoire. Ce parrainage prestigieux permet aux meilleurs apprentis de bénéficier d’un réseau d’exception et d’aller à la rencontre de lieux et de cuisines de renom : un fabuleux sésame pour susciter de grandes vocations et devenir à son tour un ambassadeur de la gastronomie audoise !

Clôture de la promotion « Franck PUTELAT »

Clôture de la promotion « Bernard RIGAUDIS »

Inauguration de la promotion « Jérôme RYON »

Après les promotions « Franck PUTELAT » (2006-2008) , « Bernard RIGAUDIS » (2007-2009) et « Jérôme RYON » (2008-2010), les apprentis de première année en CAP et BEP Cuisine du CFA bénéficient d’un nouveau parrain d’exception grâce au Chef Fabien GALIBERT, pour la promotion 2009-2011. inauguration de la promotion « Fabien GALIBERT »

15 livret_GPA10.indd 16

31/05/2010 15:01:57


La Chefs Académie :

Une rencontre de haut vol entre apprentis et Chefs étoilés, dans les cuisines du CFA

Le CFA de Carcassonne participe toute l’année à des actions de promotion et de valorisation de ses filières, et organise notamment la Chefs Académie, rendez-vous gastronomique créé en 2005, qui est l’occasion pour un Chef réputé de notre département d’apporter son savoir-faire et ses connaissances aux apprentis du CFA, dans les cuisines du restaurant pédagogique. Sur une date précise, ils élaborent ensemble, pour les clients du restaurant, un menu de fine gastronomie. Ces journées placées sous le signe du partage, des découvertes culinaires, mais aussi de la découverte des produits et de producteurs de la région, sont un régal autant pour les apprentis, qui élaborent alors des mets d’exception, que pour les clients qui ont l’occasion de les déguster !

Les rendez-vous de la Chefs Académie sont à suivre sur le site : www. formation.carcassonne.cci.fr

16 livret_GPA10.indd 17

31/05/2010 15:01:58


CAP Employé de commerce multi-spécialités - 2 ans

> Compétences : réaliser les opérations de réception et de stockage des marchandises, assurer la tenue et la présentation marchande du linéaire, participer à l’accueil, l’orientation et la fidélisation du client, et tenir la caisse. > Débouchés : employé de grande surface, de libre service ou de rayon, gondolier, et caissier.

CAP Employé de vente spécialisé - 2 ans

> Compétences : réaliser les opérations de réception et de stockage des marchandises, assurer la tenue et la présentation marchande du linéaire, participer à l’accueil, à l’orientation et à la fidélisation du client et tenir la caisse. Option Produits alimentaires : réceptionner les produits et les mettre en état de conservation, participer au suivi marchand des familles de produits alimentaires, vendre et assurer l’accompagnement de la vente. Option Produits d’équipements courants : réceptionner les produits et tenir les stocks, participer au suivi des assortiments, vendre et assurer l’accompagnement de la vente.

17 livret_GPA10.indd 18

31/05/2010 15:01:59


Bac Pro Commerce - 2 ou 3 ans > Compétences : l’objectif de la formation est de donner tous les atouts et compétences à de futurs responsables de point de vente et notamment : participer à l’approvisionnement du point de vente, vendre, conseiller et fidéliser la clientèle, participer à l’animation de la surface de vente et assurer la gestion commerciale attachée à sa fonction. > Débouchés : adjoint ou responsable de tout ou partie d’une unité commerciale.

Proposé dès la rentrée 2010

.........

Bac Pro Services - 2 ou 3 ans

> Compétences : assurer la qualité de l’accueil client, les informer, les assister et les conseiller, valoriser la marque de l’entreprise ou encore assurer la fonction de médiation entre l’entreprise et le client. > Débouchés : agent d’accueil, télé-vendeur, télé-conseiller, standardiste ou télé-opérateur.

Mention Complémentaire Vendeur spécialisé en alimentation - 1 an

> Compétences : assurer la préparation et la vente des produits alimentaires, leur mise en place dans le respect des règles de qualité et d’hygiène, la vente et le conseil.

18 livret_GPA10.indd 19

31/05/2010 15:02:00


Myriam HALIMI - 20 ans

Terminale Bac Pro Commerce Apprentie dans un magasin de grande distribution textile - Carcassonne

« Avant d’entrer en Bac Pro, j’avais déjà travaillé un an dans la vente. J’ai choisi de continuer mes études pour consolider mes acquis et obtenir un diplôme, tout en gardant le contact avec le milieu professionnel. La formation en alternance m’a permis de concilier ces deux objectifs. Cela m’a apporté de la rigueur et de la passion dans mon travail, et j’ai maintenant une expérience professionnelle en plus sur mon CV ! Pour la suite, si je trouve un CDI rapidement, j’arrêterai la formation, et sinon je poursuivrai mes études avec un BTS en alternance. »

Romain VIGNÉ

Directeur d’un magasin de grande distribution textile / Maître d’apprentissage de Myriam

« Nos apprenties nous permettent d’avoir un vivier de jeunes conseillères en vente pour faire évoluer le magasin en termes économiques. On cherche des profils plutôt grande distribution, qui ont soif d’avancer et de s’insérer dans la vie active. Nous les formons comme n’importe quel autre conseiller en vente et nous les accompagnons sur l’activité de distribution comme sur l’activité commerciale. Le rythme de travail est soutenu dans nos métiers, donc il faut être très motivé et savoir s’adapter. Myriam s’est très bien intégrée chez nous. Elle est devenue très performante surtout en interaction client, donc on la suit de très près ! J’ai des échanges réguliers avec sa prof principale. Je travaille avec le CFA depuis 3 ans : l’apprentissage est une formule idéale pour notre type de magasin. Les deux ans de formation permettent aux apprentis d’acquérir très rapidement des réflexes professionnels et des compétences que l’on recherche chez pas mal d’enseignes dans la distribution. Si au bout des deux ans, le magasin le permet, on a déjà quelqu’un de formé, prêt à être embauché ! »

19 livret_GPA10.indd 20

31/05/2010 15:02:01


Corinne AUBARD

Enseignante en Vente-Commerce / CFA de Carcassonne

« L’apprenti se frotte beaucoup plus tôt à la vie active qu’un jeune qui a un cursus long. Il découvre le métier et apprend à gérer ses difficultés plus rapidement. Dès la sortie de ce cursus, il pourra mettre en jeu une première expérience professionnelle. Les apprentis sont généralement volontaires : ils savent qu’allier théorie et pratique leur permettra d’exercer leur métier avec passion et professionnalisme. Nous essayons de leur apporter un enseignement théorique qui colle au plus près de la réalité des entreprises dans lesquelles ils travaillent. L’alternance nous permet de rencontrer les chefs d’entreprise et les maîtres d’apprentissage, et de connaître leurs besoins en temps réel. De leur côté, les apprentis nous expliquent leur vécu dans l’entreprise. Nous adaptons les cours et les exercices en fonction des besoins des uns comme des autres. C’est un échange, une écoute au quotidien, des qualités spécialement importantes dans la vente ! »

Nathalie BASTOUIL

Gérante de la SARL Clémenceau Presse Librairie - Carcassonne

« L’apprentissage permet de revaloriser les commerces de Carcassonne. Ces diplômes permettent d’avoir des jeunes qualifiés pour la vente, qui apportent leur professionnalisme et leur dynamisme. Nous leur mettons le pied à l’étrier et nous leur donnons petit à petit des responsabilités. Ils deviennent vite autonomes. Les semaines en entreprise montrent au jeune que le lieu de travail peut être vivant et agréable, malgré les difficultés que nous apprenons à gérer ensemble. Il faut de la motivation, de la curiosité pour le monde de la presse, un bon contact clientèle, être organisé dans son travail et ne pas compter ses heures ! Je pense que si quelqu’un s’accroche, il trouve sa voie et sera performant sur le lieu de vente. Nous travaillons avec le CFA depuis plus de 10 ans. Nous les appelons dès que nous avons besoin d’apprentis et ils savent nous répondre. Ce que les apprentis apprennent au CFA, ils peuvent le mettre en pratique ici : ils nous donnent de bonnes idées de vitrine, d’aménagement et pour la promotion. L’apprentissage donne un avenir aux jeunes, ça leur apporte plus de confiance. C’est gagnant-gagnant pour tout le monde ! »

Nathalie BASTOUIL et Marina CLAIR, apprentie, en1ere année de CAP Vente

20 livret_GPA10.indd 21

31/05/2010 15:02:01


CAP Maintenance automobile - Option véhicules particuliers - 2 ans

> Compétences : gérer, organiser, maintenir et remettre en état son poste de travail, gérer le stock, utiliser le magasin de pièces de rechange, réaliser l’entretien courant des véhicules, et déposer/reposer des ensembles. > Débouchés : le futur mécanicien pourra exercer dans différents secteurs d’activité, dans les ateliers des concessionnaires et des agents de marques, dans les ateliers d’intervention rapide, et intervenir sur différentes missions comme la vente, la carrosserie ou les pièces détachées.

Mention Complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l’automobile - 1 an

> Compétences : assurer la maintenance de systèmes de l’automobile, effectuer un diagnostic en fonction d’éléments donnés par un client, réaliser une intervention de maintenance et prendre en compte l’évolution constante des technologies. > Débouchés : réseaux constructeurs, services de maintenance des véhicules, transports routiers.

21 livret_GPA10.indd 22

31/05/2010 15:02:02


Alexis CHARLES - 19 ans

2e année BEP Maintenance des véhicules automobiles, option « véhicules particuliers »

Apprenti à L’Étoile Occitane - Trèbes

« J’ai choisi l’apprentissage parce que c’est une bonne alternative pour s’engager déjà dans le monde du travail tout en préparant un diplôme. Par rapport aux autres formations, nous avons l’expérience en plus ! Mon objectif pour la suite est de continuer mes études en BEP, puis en Bac Professionnel et enfin en BTS. »

Richard BOUSQUIÉ

Chef d’équipe à l’Étoile Occitane / Maître d’apprentissage d’Alexis

« Nous avons gardé Alexis en apprentissage après un stage d’été. Il est passionné par le secteur automobile, dynamique et volontaire. Nous travaillons à l’Étoile Occitane sur des voitures de luxe, ce qui forme les apprentis auprès de clients très exigeants et sur de beaux produits. Il y a une véritable exigence chez Mercedes, et avec la concurrence omniprésente, nous devons faire la différence par la qualité de notre travail. Alexis aime son métier. Il est très professionnel, ses voitures sont propres et il peut rester au delà des horaires pour finir une tâche. Nous assurons avec le CFA un suivi régulier, avec des visites des professeurs et un cahier de liaison. Alexis est un apprenti exemplaire ! »

Gilles MONTCHAUZOU

Enseignant en Mécanique-Auto / CFA de Carcassonne

« Qui dit apprentissage dit alternance : apprendre un métier sur le tas et étudier au CFA les matières générales et professionnelles. Pour réussir, il faut avoir fait le choix de l’apprentissage et être motivé pour apprendre un métier rapidement. À la sortie de la formation, le jeune est immédiatement opérationnel et c’est ce que les entreprises recherchent. Cette voie permet d’éviter le chômage. En général, les jeunes qui suivent la formation en mécanique sont déjà passionnés par l’automobile et découvrent toute la diversité de ces métiers. En tant qu’enseignants, nous leur montrons différentes évolutions de carrière, tout en assurant un suivi régulier avec les entreprises. »

Yves MENDEGRIS

PDG d’Automobile Mendegris Distribution Service (AMDS) - Carcassonne

« En tant que dirigeant d’entreprise, j’ai toujours besoin d’avoir un vivier de nouveaux entrants dans l’entreprise. Quand j’ai besoin de personnel, je m’adresse directement au CFA et nous trouvons ensemble des solutions adaptées à mes besoins. C’est un rapport gagnant-gagnant. Le jeune va acquérir une expérience généraliste sur l’automobile, la mécanique, la vente en magasin, et une expérience professionnelle. En tant qu’entreprise, nous avons une mission de transmission de notre savoir : le maître d’apprentissage doit encadrer le jeune pour qu’il puisse contribuer au développement de l’entreprise pendant le contrat d’apprentissage. À l’issue de la formation, nous employons la moitié des apprentis : ils deviennent des techniciens confirmés dans l’entreprise, notamment dans la vente. L’entreprise collabore avec le CFA depuis bien plus de 15 ans donc je peux vous certifier que travailler avec le CFA et avoir des apprentis en permanence dans son entreprise est une bonne solution ! »

22 livret_GPA10.indd 23

31/05/2010 15:02:03


Brevet Professionnel (BP) Préparateur en pharmacie - 2 ans

> Compétences : concourir, sous la responsabilité du pharmacien, à la bonne dispensation du médicament et des produits de santé. En officine, il prépare les prescriptions médicales, réalise certaines préparations et gère les stocks de médicaments. Il a aussi une fonction commerciale d’accueil et de conseil auprès de la clientèle. > Débouchés : préparateur en officine, en unité ou établissement hospitalier, ou dans l’industrie pharmaceutique.

23 livret_GPA10.indd 24

31/05/2010 15:02:04


Orlane ROCHEFORT - 21 ans

2e année BP Préparateur en pharmacie / Apprentie à la Pharmacie de l’Hôtel de Ville Narbonne

« Après mon bac scientifique, j’ai voulu faire cette formation parce que j’étais attirée par les métiers de la santé et que l’apprentissage en alternance me permet d’allier la formation à la pratique. C’est très important pour se créer des ouvertures sur le monde du travail. Je pense que sans expérience, on part avec moins de chances dès le départ. Cette formation est très complète et m’a apporté beaucoup, comme par exemple le relationnel client, un travail assez approfondi au niveau des cours, et j’ai appris à concilier études et travail. »

Céline FONQUERGNE

Enseignante en Pharmacie / CFA de Carcassonne

« Pour les jeunes, la filière pharmacie en apprentissage est une garantie d’emploi puisque 100 % des jeunes diplômés trouvent un poste. La plupart des apprentis sont ici par choix et sont donc très motivés dès le départ. Ils ont cherché eux-mêmes un maître d’apprentissage pour suivre cette formation. Il faut être rapide dans l’exécution des tâches, avoir des qualités d’écoute et d’empathie pour conseiller les clients, et savoir travailler en équipe. Les apprentis développent aussi une certaine rigueur et une plurifonctionnalité très demandées dans le secteur officinal. En tant qu’enseignants, nous sommes très présents à leurs côtés. Nous leur donnons des méthodes de travail et nous les formons sur les compétences précises qu’ils utiliseront en entreprise. Une fois la formation finie, il nous arrive de garder le contact. »

Bertrand BALDY

Pharmacien, Pharmacie Baldy Méjean - Carcassonne

« Nous apportons le conseil, l’expérience et le savoir-faire, notamment dans les contacts avec les clients ou dans la connaissance des médicaments. Le CFA et le maître d’apprentissage travaillent en étroite collaboration pour permettre au jeune d’acquérir tous les fondamentaux de notre profession et de décrocher son diplôme avec les honneurs. Nous avons des besoins spécifiques, et le CFA se met au diapason. C’est du gagnant-gagnant pour les apprentis comme pour les entreprises : il y a une nécessité pour notre activité de former des jeunes sur notre territoire. Nous avons besoin d’eux autant qu’ils ont besoin de nous. Les jeunes arrivent avec leurs idées, il suffit de les guider, de savoir canaliser et motiver leurs envies. C’est du temps, c’est vrai, mais c’est un investissement. L’entreprise et l’apprenti forment une vraie équipe ! Nous avons engagé tous nos apprentis ayant brillamment réussi leur diplôme. Je travaille avec l’apprentissage depuis 25 ans et 90 % de mon personnel est diplômé du CFA de Carcassonne ! »

24 livret_GPA10.indd 25

31/05/2010 15:02:04


Chevilles ouvrières du Centre de Formation, les formateurs constituent, avec les maîtres d’apprentissage, le socle sur lequel est construite la formation dispensée aux apprentis. Parce que le métier de ces « Professionnels - Enseignants » mérite d’être mieux connu, nous avons décidé de leur rendre hommage. Professionnels ou professeurs expérimentés, ils ont quitté l’entreprise ou l’Éducation Nationale au profit de l’apprentissage. Tout à la fois enseignants, tuteursformateurs, interlocuteurs privilégiés des jeunes et des entreprises d’accueil, ils ont une mission large, aux multiples aspects. « Apprendre aux jeunes un métier, tout en visant la réussite aux examens » : telle est la mission des formateurs du Centre de Formation. Par définition maillons-clés du système de l’apprentissage, fondé sur la relation tripartite Apprentis/Entreprises/Formateurs, ce ne sont pas des enseignants « lambda ». Leur rôle dépasse en effet la simple transmission de connaissances. De façon générale, quelle que soit leur histoire, tous sont motivés par le travail en petits groupes, l’aide individualisée et le fait de participer à l’évolution des apprentis, grâce à leur propre expérience. Ainsi,de nombreux formateurs restent en contact durant plusieurs années avec leurs anciens apprentis.Incontestablement, cette relation humaine n’est pas étrangère aux taux de réussite aux examens du Centre de Formation : 86 %. Le maître d’apprentissage : un maillon primordial Comment formuler correctement ce que j’attends de ce jeune, le motiver et le faire progresser sans être trop paternaliste ? Conscients de leur rôle fondamental dans la partie que jouent les apprentis, les maîtres d’apprentissage prennent leur mission particulièrement à cœur, la démarche les renvoyant à leur expérience personnelle. Pour le jeune, le maître d’apprentissage constitue un véritable repère dans le monde professionnel qu’il découvre, et, lorsque le dialogue et la confiance s’établissent, une réelle aventure commence. Éternel cycle de la transmission du savoir-faire et du « savoir être ». Même si, impatients, les jeunes doivent parfois être freinés pour rester dans une démarche de sécurité, leur envie d’apprendre rejoint le désir de les former. Les maîtres d’apprentissage et les apprentis ont besoin de confronter leurs idées et leurs méthodes, pour mieux s’ancrer dans la réalité d’aujourd’hui. C’est en partageant certaines valeurs que chacun prépare l’avenir. En véritables partenaires, les équipes du Centre de Formation mettent tout en œuvre pour aider au mieux les maîtres d’apprentissage qui, dans l’entreprise, décident de guider et de former la nouvelle génération. Qu’ils en soient remerciés. Bernard CESSIECQ,

Directeur du Centre de Formation

Le CFA tient également à remercier ses partenaires : > Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie > Association Nationale pour la Formation Automobile > CCI de Narbonne, Lézignan-Corbières et Port-la-Nouvelle > Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie > FAFIH > GNFA > Mission Locale d’Insertion Bassin Carcassonnais > Mission Locale d’Insertion Direction Régionale 11 > Pôle emploi > Région Languedoc-Roussillon > Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie

25 livret_GPA10.indd 26

31/05/2010 15:02:04


Alternance : « Formation associant selon une progression méthodique et une pédagogie particulière des enseignements généraux et technologiques […], des connaissances et des savoir-faire acquis par l’exercice d’une activité professionnelle sur le lieu de travail. » (Source : Loi du 12 juillet 1980) L’apprentissage est l’un des dispositifs de formation en alternance. Contrat d’apprentissage : « Contrat de travail de type particulier par lequel un employeur s’engage, outre le versement d’un salaire […], à assurer à un jeune travailleur une formation professionnelle méthodique et complète, dispensée pour partie en entreprise et pour partie en centre de formation d’apprentis. L’apprenti s’oblige, en retour, en vue de sa formation, à travailler pour cet employeur, pendant la durée du contrat, et à suivre la formation dispensée en Centre de Formation d’Apprentis et en entreprise. » (Source : article 117-1 du Code du Travail) CFA / Centre de Formation d’Apprentis : établissement d’enseignement dispensant une formation à la fois générale, technologique et pratique, qui complète la formation reçue en entreprise. Livret d’apprentissage : document réglementaire de liaison entre l’entreprise et le CFA, c’est l’instrument privilégié d’une liaison pédagogique qui doit sensibiliser maître d’apprentissage et formateurs du CFA aux difficultés et aux succès de l’apprenti dans sa progression. Il permet d’obtenir une alternance pédagogique effective entre entreprise et CFA, à travers l’articulation des contenus de formation en entreprise avec ceux du Centre. Maître d’apprentissage : au sein de l’entreprise, c’est la personne directement responsable de la formation de l’apprenti et assumant la fonction de tuteur. Il peut être responsable ou employé. Tuteur formateur : enseignant du CFA qui prend en charge le suivi pédagogique de plusieurs apprentis. Point A : mis en place par le réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie en faveur de la formation, les Points A sont des points d’information et d’appui aux entreprises pour les formations alternées et l’emploi des jeunes, établi au sein des Centres de Formation.

26 livret_GPA10.indd 27

31/05/2010 15:02:04


Chambre de Commerce et d’Industrie de Carcassonne-Limoux-Castelnaudary Chemin Sainte Marie - 11 890 CARCASSONNE cedex 9 Tél. 04.68.71.38.76 - Fax 04.68.71.19.05 formation@carcassonne.cci.fr

Édité en mai 2010 - Réalisation et photos : Scom CCI CLC - Photo G. Frêche : Région LR

Centre de Formation d’Apprentis

www.formation.carcassonne.cci.fr

Centre de Formation

livret_GPA10.indd 28

31/05/2010 15:02:05

livret_GPA2010  

Hôtellerie-Restauration Remerciements > 25 Le Centre de Formation d’Apprentis de Carcassonne > 5 Les mots-clés de l’apprentissage >...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you