Page 1


Au moment où vous découvrirez ce nouveau numéro de notre e-magazine, l’année 2013 touchera à sa fin. Nos jeunes seront en vacances après cette session d’examens de Noël dont la réussite aura été, je l’espère, à la hauteur du travail scolaire fourni depuis la rentrée de septembre. Je garde en tête, parmi les moments importants de ce premier trimestre, la bénédiction de notre nouveau bâtiment dédié à Saint-François par Monseigneur Jean-Pierre Deville, notre évêque. J’y vois un signe porteur de valeurs, celles du saint d’Assise, et d’espoir face à l’adversité. En cette période de Noël, j’aime à ce que toute notre communauté, celle du groupe Sainte-Véronique, puisse partager ce signe positif autour d’elle.

Pour 2014, j’invite les parents des enfants de 6e primaire à bien noter dans leur agenda la date du jeudi 6 février 2014. Nous organiserons à 19h00 notre traditionnelle soirée «portes ouvertes» pour vous accueillir et vous présenter notre projet pédagogique de l’immersion et les modalités pratiques des inscriptions en 1e secondaire pour la rentrée de septembre prochaine. Je clôture cet éditorial en vous souhaitant, à toutes et tous, au sein de vos familles, une heureuse fête de Noël et une excellente année 2014. Ch. Modave Administrateur-délégué du groupe Sainte-Véronique


Ce vendredi 11 octobre, plusieurs classes (les classes de 1D, 2A, 2C, 2D et 6A) ont quitté l’école pour assister à la joyeuse entrée de Philippe et Mathilde à Liège. Nous étions placés en face de la «Violette». Nous sommes très heureux d’avoir rencontré Philippe et Mathilde malgré la pluie et la longue attente. Nous leur avons chanté la Brabançonne et, pour quelques-uns, serré la main ou offert un dessin. Quel merveilleux souvenir !

Vive le Roi et vive la Reine !

La 2ème C


Recto-verso Plus de 40 % de l’ensemble Papier Diminution de la consommation : -10% de feuilles par élève Audit interne Relance de l’écoshop et d’élèves auditeurs

Energie Diminution de la consommation de mazout et de gaz : 60 % de nouvelle régulations ou -10% de Kwh consom Biodiversité Sensibilisation des 3 écoles : Fin de l’aménagement du parc / panneaux didactiques Economat

Gestion des achats et tableau de bor


es mmĂŠs

rd


Ce jeudi 26 septembre 2013 fut jour de fête pour le Collège Sainte-Véronique ! Depuis la rentrée, de nouveaux locaux sont à disposition des élèves du premier degré. Le nouveau bâtiment dédié à Saint François a été béni par l’évêque de Liège, Mgr Jean-Pierre Deville, à l’occasion d’une célébration simple mais profonde. Accueilli par l’équipe de direction, l’évêque a demandé à Dieu de veiller sur toutes les personnes qui vont travailler dans ces nouveaux espaces, et a souligné toute la vie qui est appelée à s’y déployer à travers les cours, la camaraderie et les nombreux projets scolaires. L’école a choisi de consacrer ce bâtiment à François d’Assise, car ce témoin de l’Evangile incarne le souci des plus faibles et la solidarité entre tous. Son attachement au respect de la création en a fait récemment le patron de l’écologie, ce qui rejoint la préoccupation de notre école certifiée ISO 14001 pour son engagement à respecter l’environnement. Cette première visite du nouvel évêque de Liège en milieu scolaire fut également marquée par d’enrichissants échanges avec les élèves et les professeurs. On se souviendra longtemps de cette belle journée de convivialité, porteuse de valeurs et de sens, pour une école soucieuse d’accueillir ses nouveaux élèves dans les meilleures conditions.


Très beau succès cette année pour la 7TQ avec quelques 55 inscrits ! Et cette nouvelle année commence en fanfare car, dès le premier w-e d’octobre, nos élèves ont contribué au succès d’un des événements les plus prisés des sportifs liégeois: les 10 Km de Liège. Organisé par l’Amicale des Pompiers de la Ville de Liège, ce jogging est l’un des plus «courus» de la Province: près de 5000 inscrits cette année! Mais pour qu’il soit possible de faire passer autant de joggeurs à travers les rues de la Cité Ardente, il faut empêcher tout trafic pendant de longues minutes. C’est là qu’interviennent nos élèves de 7TQ qui, répartis tout au long du parcours et en collaboration avec les membres de la Police Locale de Liège, ont veillé au bon déroulement de l’événement dominical. D’autres ont donné un coup de main à l’organisation en distribuant des boissons et en veillant à éviter les mouvements de foule à l’arrivée. Mais si le Liégeois est connu pour sa convivialité, il l’est aussi pour sa propension à râler ! Des tchantchès, quoi ! Dès lors, certains de nos élèves ont dû faire preuve de créativité pour calmer les esprits ! Au bout du compte, une matinée de travail efficace, en collaboration avec des professionnels de la sécurité (policiers et pompiers), qui a ravi nos élèves et les a confortés dans leur choix professionnel.


Le mardi 1 élèves des de 3ème an la chance d à Eben-Em vivre une un peu part

En effet, e d’une journ remonté jusqu’à la Ils ont refa gestes de cêtres : utili sagaie, du et de l’arc Ils ont éga sculpter com tistes de ce

Nos explora


17 /09, les s 4 classes nnée ont eu de se rendre mael afin de expérience ticulière.

en l’espace née, ils ont le temps préhistoire. ait certains e nos anisation de la propulseur à flèches. alement pu mme les arette époque.

ateurs d’un jour ont ensuite joué aux archéologues en fouillant, imitant ainsi les professionnels qui tentent de comprendre notre passé. Ce fut pour eux une journée chargée en apprentissages et riche de découvertes.


Avec quels supports stimuler l’apprentissage interactif de la chimie par les TICE ? La présente recherche explore les plus-values des TICE pour optimiser l’apprentissage de la chimie. Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet européen Lifelong Learning Comenius Network (2011-2014) : “Chemistry Is All Around Network”. Son objectif général est de créer un réseau d’échanges entre différentes institutions éducatives pour stimuler le processus d’apprentissage en chimie en partageant des expériences innovantes, attractives et interactives basées sur les TICE. Pour atteindre cet objectif, deux axes de travail sont développés : 1. des recherches documentaires sur la motivation des étudiants, la formation des enseignants et les bonnes pratiques 2. l’identification, la formalisation, l’analyse et l’évaluation de scénarios pédagogiques intégrant des ressources TICE. Les premiers résultats, publiés sur le site http://www.chemistryisnetwork.eu/, pointent des


atouts des TICE dans l’apprentissage de la chimie, dans le passage du niveau macroscopique au niveau microscopique. En effet, cet aspect est une difficulté d’apprentissage avérée dans l’appropriation de cette science abstraite et complexe. La construction de séquences d’apprentissage intégrant des TICE de manière spécifique (animations, TBI, tablettes, e-learning,…) permet de soutenir la démarche expérimentale en vue d’une gradation des niveaux d’abstraction. Dans le cadre de ce projet, les partenaires de 11 pays européens et plus d’une centaine d’écoles partagent pendant trois ans leurs meilleurs outils pour stimuler l’apprentissage interactif de la chimie. En Belgique, le projet coordonné par INFOREF rassemble sept experts spécialisés en chimie et/ ou en TICE : des professeurs de l’Université Catholique de Louvain, de l’Université de Liège, de deux Hautes Ecoles (ENCBW et HELMo Ste-Croix) ainsi qu’un conseiller pédagogique du SeGEC. Le projet implique également une trentaine de professeurs de sciences et près de 500 élèves dans 11 écoles secondaires de Bruxelles, des provinces de Liège et du Brabant Wallon. Durant l’année scolaire 2013-2014, le Collège Sainte-Véronique participe au testing des ressources TICE. L’équipe constituée de 5 professeurs de chimie (F.Derwa, V.Bollinne, E.Jantsky, C.Lebel, A.Lejeune) va explorer les plus-values des TICE pour optimiser l’apprentissage de la chimie en classe. Contact :

http://www.inforef.be/ rue du Vertbois 27 - 4000 Liège tél: +32 4 221 04 65 fax: +32 4 237 09 97 info@inforef.be


Depuis quelques années, les classes de la 3ème à la 6ème primaire de St-Joseph participent à l’opération «Je cours pour ma forme». Après quelques d’entrainements à l’école lors de nos heures d’éducation physique, nous sommes fin prêts à concourir pour la forme, pour le plaisir mais aussi contre nous-mêmes et contre les autres élèves des écoles participantes. Cette année, le vendredi 18 octobre 2013, le temps fut magnifique. C’est donc sous un soleil radieux et une température digne d’un mois de mai que nous avons couru. Bien qu’aucun des élèves ne soit arrivé premier, nous nous sommes donnés à fond. Quel plaisir de se voir encouragés par les autres élèves. Il faut dire qu’avec nos casquettes vertes vissées sur nos têtes, il était facile de nous retrouver parmi les concurrents. Cette magnifique course s’est terminée par la traditionnelle remise du sachet contenant quelques articles. Vivement l’année prochaine pour de nouvelles aventures.


Notre civilisation ne cesse d’inventer des machines, on dit aussi : de nouvelles technologies. Elles doivent nous aider dans nos tâches quotidiennes, faire avancer le savoir, soigner, faire voyager, faire découvrir… mais également nous divertir et nous faire oublier les limites de la condition humaine. Nous vivons chaque jour davantage dans un univers construit par les hommes en oubliant que nous sommes des enfants de la nature. A en juger par notre éventail de distractions et d’occupations, nous devrions être « heureux comme des rois » ! Et pour autant, nous ne sommes toujours pas satisfaits. Parallèlement à cela, vous avez peut-être observé ce phénomène qui peut paraître étonnant dans ce monde chaque jour plus technique. De plus en plus de gens redécouvrent le plaisir de partir en randonnée. Parmi beaucoup d’autres signes, le succès grandissant du pèlerinage sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et des marches ADEPS est à cet égard, très significatif. Que conclure de cet attrait nouveau ? Ne montre-t-il pas que nos contemporains, avides de moyens de distraction, sont aussi à la recherche de repères fondamentaux ? Comment expliquer aussi que même des non-croyants se retrouvent sur ces chemins, pour faire le point sur eux-mêmes, rencontrer des visages ou découvrir des paysages ? Chacun le sait bien : si nous voulons vraiment découvrir un paysage, nous devons nous rendre nous-mêmes à sa rencontre. Personne ne peut vivre la joie de la contemplation par procuration ou de manière virtuelle. Alors, donnez-vous le droit de vous interroger sur la signification profonde de votre vie. Personne ne peut se mettre en route à votre place… C’est à vous qu’il appartient de partir à la découverte de votre vie intérieure. Sur un chemin de randonnée, des croix sur les arbres signifient qu’au-delà le chemin est impraticable, ou qu’il mène ailleurs que prévu. Voici mon but : je voudrais seulement baliser un itinéraire, celui qui mène vers l’expérience spirituelle (et chrétienne aussi) et sur lequel j’encourage les belles découvertes. La question décisive est donc simple : avons-nous envie de partir à l’exploration de notre vie intérieure ? Si oui, il faut se rappeler cette évidence : les questions les plus fondamentales sont sans doute les plus profondément enfouies… Elles sont donc recouvertes par toutes sortes de préoccupations immédiates et faussement urgentes. Il convient donc de savoir prendre du temps pour chercher ces questions qui sont au fond de notre cœur et de notre conscience. Mais cela, personne ne peut le faire à votre place. Voulez-vous prendre le temps de chercher ?


Le vendredi juste avant le congé d’automne, les classes de 4ème primaire ont fêté Halloween ensemble. Nous avons circulé dans différentes classes pour nous amuser à nous faire peur. Nous avons regardé un dessin animé avec Shrek qui racontait des histoires et des blagues d’HORREUR. Un de nos instituteurs nous a raconté d’EPOUVANTABLES légendes DIABOLIQUES. Il avait même des coulées de sang sur le visage ! Nous étions presque tous déguisés en fantômes, sorcières, vampires, ... Il y avait même parmi nous la Grande Faucheuse et un ange noir ! A midi, nous nous sommes régalés de petits pains fourrés aux doigts de sorciers (euh, pardon de saucisses) avec du sang (oups, du ketchup). Comme boisson, nos MALEFIQUES instituteurs nous ont servi du jus de citrouille ! Retenez ceci : en 4ème, nous sommes tous DIABOLIQUES !

Méfiez-vous aaargh !

de

nous,

Heureusement que nous aimons beaucoup nos filleuls de 1ère année; nous les avons rassurés et bien amusés !


Ce jeudi 3 octobre, le temps est idéal pour une petite balade … Mais pas n’importe laquelle ! Nous partons à la découverte des trésors de notre belle ville de Liège. Nous commençons par la Cathédrale Saint-Paul. C’est vrai qu’elle regorge de merveilles. Nous faisons aussi connaissance avec Jean Del Cour en admirant ses superbes statues. Nous nous dirigeons vers les Coteaux de la Citadelle en découvrant au passage l’histoire de l’Opéra Royal et de Grétry. Nous posons, pour la photo, sur l’avion de Tchantchès. Madame nous raconte aussi l’histoire de la Cathédrale Saint-Lambert avant de visiter la cour du Palais des Princes-Evêques. Nous faisons encore un petit détour par la place du Marché pour voir de près ce fameux Perron liégeois !!! Nous sommes prêts maintenant à escalader les Coteaux de la Citadelle. Hélas, le passage secret est fermé ! Tant pis, nous ferons le grand tour par la rue Pierreuse et la rue du Péry. L’effort en valait la peine ! Vue de là haut, la ville aux 1000 clochers est superbe ! Nous arrivons même à situer notre école. Nous avons bien mérité une «pause pique-nique» dans les espaces verts de la Citadelle. C’est tout à fait regonflés que nous terminons cette promenade sur les coteaux. Nous voici maintenant à Saint-Léonard, nous traversons la rue Hors -Château, en faisant les boucles des impasses, des cours intérieures … Vous pourriez penser que nous sommes fatigués, voire épuisés et bien non…. Il nous reste assez de courage pour escalader la Montagne de Buren avant de reprendre le bus qui nous ramènera à l’école. A votre avis combien de kilomètres avons-nous parcourus pour découvrir ces merveilles ?


A la veille du congé de Toussaint, nous avons fait la fête chez les petits ... Au programme : • Décorer toute la classe : sorcières rigolotes, citrouilles, toiles d’araignées, lumières oranges et chauves-souris ...

• Chanter et danser sur des musiques fantômes ... Nous, on n’a même pas peur !

• Lire des histoires d’Halloween («Tchoupi» et «Les petits fantômes»).

• Mettre nos chapeaux de «Bébé fantôme» et chanter la chanson.

• Déguster un repas «épouvantable» : soupe à la citrouille avec des yeux de sorcière dans le fond de la marmite (le tout cuisiné par nos soins !), macaroni à la sauce sorcière, marrons du chaudron et noix cassées par des dents de chauvesouris.

• Bien sûr, quelques douceurs ont été distribuées et nous avons reçu la visite de la classe des poissons (les 2ème maternelle) pour le célèbre «Des friandises ou des bêtises ?» et pour écouter leur chanson d’Halloween.

• C’était une chouette journée ! Pour nous en souvenir et vous en donner un aperçu, il y a même quelques photos ...


Par une belle journée ensoleillée, nous sommes allés à la rencontre de l’automne au parc du jardin botanique. Entre les marrons, noisettes et autres trésors colorés, nos yeux ne savaient où se poser, quel beau paysage en cette saison ! Pour immortaliser cette première sortie de classe, une belle photo de nous au cœur de la nature. Nous avons ensuite réalisé en classe un petit dîner automnal qui en a ravi plus d’un ! Au menu : compote de pommes faite maison, poulet et purée…un régal. Bravo les p’tits cuistots ! Les enfants de 3ème maternelle D de Mesdames Geneviève et Cindy


E journal 12 2013  

e-magazine n°5 - décembre 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you