Page 1

Master SPÉCIALISÉ

Journalisme


Journalisme

Dipl么me IEPG valant grade de master


4

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Former des journalistes « responsables et honorables »

L

Gilles Bastin Maître de conférences Responsable du Master Bureau 145 tél. : 04 76 82 61 04 > gilles.bastin@iep-grenoble.fr Yvan Avril Maître de conférences associé à Sciences Po et journaliste Rédacteur en chef de www.pigemag.com Bureau 145 tél. : 04 76 82 61 23 > yvan.avril@iep-grenoble.fr Laurent Rivet Maître de conférences associé à Sciences Po et journaliste Rédacteur en chef de Pigé Magazine Bureau 201 tél. : 04 76 82 61 37 > laurent.rivet@iep-grenoble.fr Scolarité : Marie Maffre Bureau Scolarité 3 tél. : 04 76 82 61 05 fax : 04 76 82 83 70 > journalisme@iep-grenoble.fr

e Master Spécialisé en Journalisme est une des 15 filières de second cycle de l’Institut d’études politiques de Grenoble. Ses étudiants sont sélectionnés dans le Premier Cycle de l’IEP ou par le concours d’entrée en 4 e année de cette école. Au terme d’un parcours de deux ans, ils obtiennent le diplôme de l’IEP valant grade de Master. Cette formation est originale dans l’espace des cursus qui mènent au journalisme en France aujourd’hui. Elle a été conçue autour de trois réflexions. La première sur les formats pédagogiques de l’apprentissage du journalisme ; la seconde sur la pratique journalistique ; la troisième sur les modèles économiques et technologiques des médias contemporains. Ce Master est d’abord ancré dans un cursus universitaire de haut niveau et dans une institution capable de fournir, non seulement un diplôme, mais aussi un lieu de vie intellectuelle et une grande capacité à l’action réflexive et à la critique. Alors que peu d’espaces sont offerts aujourd’hui au débat sur la fabrique de l’information, il nous a semblé important de promouvoir par là un modèle de formation au journalisme qui ne repose pas exclusivement sur des apprentissages techniques et permette aux étudiants d’acquérir la distance nécessaire à un exercice professionnel responsable et la réflexivité qui est attendue d’eux à ce niveau de formation. Les enseignements dans lesquels les étudiants apprennent à reconnaître et à maîtriser les relations complexes qui lient le journalisme à la société dans laquelle il s’exerce ne sont donc pas conçus dans ce Master comme un supplément d’âme pour de futurs techniciens de l’information. Pas plus qu’ils ne le sont comme un exutoire pour une critique prétendument impossible dans les cours de pratique professionnelle. En renouant avec une tradition qui fit s’enrichir les deux « disciplines » que sont les sciences sociales et le journalisme au début de ce siècle, par exemple lorsque le journaliste Robert Park fonda le premier département de sociologie universitaire aux États-Unis, nous avons voulu en effet considérer le journalisme enseigné dans ce Master comme une science sociale, c’est-à-dire comme un exercice de connaissance inséparablement pratique et théorique. Nous vivons par ailleurs dans des sociétés dans lesquelles la notion même d’événement pose problème. Le développement des activités de communication dans les dernières décennies rend en effet nécessaire aujourd’hui de se pencher autant sur ce que cache l’actualité que sur ce qu’elle montre. Le fait d’actualité doit donc, à l’image du fait social, être conquis (contre le sens commun et la communication) et construit (par des méthodes d’enquête journalistique) avant d’être constaté. Cette stratégie fonde la culture de l’enquête que nous transmettons à nos étudiants. Elle est mise en pratique dans un programme d’enseignements méthodologiques sur le sujet comme dans le mémoire professionnel qui vient conclure la formation et atteste de la capacité des étudiants à mener de bout en bout, sur la longue durée, une enquête journalistique. Le monde de l’information dans lequel nous vivons est enfin largement bousculé par sa numérisation. Sans tomber dans les ornières du débat qui a opposé un temps, d’un

5


6

Journalisme ≥

Journalisme ≥

côté les adeptes de la révolution numérique et du « tous journalistes ! » et, de l’autre, les défenseurs de l’intangible médiation de la profession journalistique, il faut reconnaître que de nouvelles façons d’organiser le « montage des voix du monde », pour reprendre les termes de Hédi Kaddour, se multiplient sous nos yeux et ne peuvent laisser indifférents de futurs journalistes. Plutôt que des spécialistes d’un média particulier (presse, radio, télévision), nous formons donc des professionnels aguerris à la maîtrise du texte mais capables d’argumenter aussi à partir de matériaux sonores et visuels dont le maniement est enseigné dans le Master. L’écriture numérique et multimédia est aussi au coeur du projet éditorial que construisent les étudiants au long de l’année. Dans une période troublée de l’histoire européenne et alors que la critique des « parias » de la presse était chose commune, le sociologue allemand Max Weber prit en ces termes la défense du journalisme: « La plupart des gens ignorent qu’une « œuvre » journalistique réellement bonne exige au moins autant d’« intelligence » que n’importe quelle autre œuvre d’intellectuels, et trop souvent l’on oublie qu’il s’agit d’une œuvre à produire sur-le-champ, sur commande, à laquelle il faut donner une efficacité immédiate dans des conditions de création qui sont totalement différentes de celles des autres intellectuels. On soupçonne très rarement que la responsabilité du journaliste est beaucoup plus grande que celle du savant et que le sentiment de responsabilité de tout journaliste honorable n’est en rien inférieur à celui de n’importe quel autre intellectuel. » Aujourd’hui, peut-être plus encore qu’hier, les journalistes exercent une grande responsabilité démocratique. Appelés tout à la fois à enquêter sur les problèmes du temps et à se faire l’écho de la vie de nos sociétés, ils doivent faire, au quotidien et sous le regard de la critique, la preuve de l’« honorabilité » qu’évoquait Max Weber à leur propos. Que peut-on exiger aujourd’hui d’un journaliste « honorable » ? Qu’il appuie son travail sur des méthodes éprouvées et maîtrise une large palette d’outils permettant d’accéder à la connaissance du monde qui l’entoure. Qu’il sache donner à ses enquêtes des angles problématiques forts, cohérents et explicites. Qu’il sache argumenter, c’est-à-dire lier idées et données et leur donner une forme. Qu’il conçoive enfin son métier – au sens noble et artisanal du terme – comme une forme d’engagement dans la société. Voilà les réponses que nous avons voulu apporter à cette question. Les pages qui suivent présentent en détail l’activité du Master spécialisé en Journalisme de l’Institut d’études politiques de Grenoble, l’organisation de son cursus et les enseignants qui l’animent. Les étudiants de cette formation y trouveront un « pense-bête » utile pendant toutes leurs études ; les autres pourront y découvrir notre formation et − pourquoi pas − de bonnes raisons de nous rejoindre. ■

Modalités d’accès

À toutes et tous, nous souhaitons une très bonne année universitaire. Gilles Bastin Responsable du Master spécialisé en Journalisme de l’IEP de Grenoble

L’accès au Master Journalisme de l’Institut d’études politiques de Grenoble se fait par deux voies distinctes. > Pour les étudiants issus du premier cycle de Sciences Po Grenoble, l’accès se fait au cours de la troisième année, après l’examen d’un dossier de candidature et un entretien avec un jury composé des enseignants du Master. > Pour les étudiants extérieurs, l’accès se fait par la voie du concours d’entrée en quatrième année de l’IEP. Ce concours est organisé au mois de mai chaque année (voir le site de l’IEP pour plus de détails). Il comporte des épreuves écrites d’admissibilité communes à l’ensemble des Masters (une épreuve d’actualité et une épreuve de synthèse) puis un entretien d’admission spécifi que au Master Journalisme. La sélection des étudiants repose dans les deux cas sur les mêmes critères : la qualité du parcours universitaire antérieur ; un intérêt marqué pour les questions touchant aux médias et au journalisme ; une expérience éventuelle dans ce domaine (stages, piges, etc.) ; un intérêt pour les domaines de spécialité du Master que sont l’enquête et l’écriture numérique. Une lettre de motivation est demandée à tous les candidats à ce Master ; elle peut être accompagnée de tout document attestant de la pertinence de la candidature (relevés de cours suivis en premier cycle, rapports de stage, copies d’articles ou de produits médiatiques réalisés, etc.).

7


8

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Organisation des études Le cursus du Master spécialisé en Journalisme est organisé en deux années d’étude permettant l’acquisition de 120 crédits de transfert européen. Chaque année est découpée en 6 UE de 5 crédits qui correspondent aux grands types d’enseignements suivants : • Les UE « Ouverture » sont consacrées à la connaissance du monde contemporain, des méthodes d’enquête dans les sciences sociales et le journalisme et aux apprentissages de langues. • Les UE « Médias et Société » sont consacrées à des questions théoriques de l’analyse des médias d’un point de vue historique, sociologique, économique, juridique. Ces cours visent à donner aux étudiants les moyens d’un exercice professionnel responsable et la connaissance des conditions comme des effets de leur future activité professionnelle. • Les UE de « Pratique Journalistique » sont consacrées à l’apprentissage des techniques du métier de journaliste (écriture, image, son, internet). Les techniques de reportage propres à chaque support sont étudiées, comme celles du montage des matériaux et de l’écriture des produits médiatiques. • Les UE de « Médias école » sont consacrées à la mise en pratique des savoirs professionnels acquis et au travail collectif dans les ateliers éditoriaux du Master. • Enfin les stages obligatoires sont intégrés dans la maquette en tant qu’UE spécifiques. Les maquettes des enseignements de 4 e et de 5 e année sont présentées dans les pages suivantes. Pour chaque cours sont mentionnés son intitulé, le volume horaire et le mode de validation (contrôle final ou contrôle continu).

La formation des étudiants se fait de façon progressive. Le premier semestre du cursus propose une formation assez généraliste dans laquelle les apprentissages pratiques occupent peu de place. Ceux-ci sont au contraire au coeur du deuxième et du troisième semestre de formation. Enfin, le quatrième semestre est volontairement allégé afin de laisser aux étudiants le temps nécessaire à la réalisation de leur enquête personnelle de fin d’études. Les enseignements y sont aussi conçus pour aider les étudiants dans les premiers pas qu’ils feront sur le marché du travail et dans les rédactions. L’investissement des étudiants dans les « médias école » du Master est en revanche continu tout au long des quatre semestres de la formation. Parce que les ateliers éditoriaux dans lesquels sont réalisés ces médias sont des lieux importants de socialisation professionnelle et d’apprentissage de la nature collective du travail de l’information, ils se déroulent en petits groupes rassemblant des étudiants des deux promotions présentes en même temps à l’Institut d’études politiques. La scolarité est conclue par la réalisation d’un mémoire présentant les résultats d’une enquête personnelle menée tout au long de la deuxième année et suivie dans le cadre d’un tutorat. Ce mémoire est un compte-rendu détaillé et argumenté d’une enquête personnelle conduisant à la proposition d’un produit journalistique original (article ou série d’articles de presse, reportage radio ou télé, etc.). Le mémoire contient ce produit final, mais il présente aussi le choix du sujet d’enquête et l’angle, la méthode mise en oeuvre, les matériaux accumulés (interviews, documents…). Ce mémoire est soutenu avant le 30 septembre devant un jury composé d’au moins un journaliste et un universitaire.

9


10

11

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Master Spécialisé en Journalisme de l’IEP de Grenoble - 4 e année

Master Spécialisé en Journalisme de l’IEP de Grenoble - 5e année

Semestre 1

Semestre 2

Semestre 3

Semestre 4

UE 1.1 : Ouverture (5 crédits)

UE 2.1 : Ouverture (5 crédits)

UE 3.1 : Ouverture (5crédits)

UE 4.1 : Ouverture (5crédits)

Anglais

18

CC

Anglais

18

CC

Anglais

18

CC

Anglais

18

CC

Méthodes des sciences sociales

18

CC

L’information statistique

18

ET

Conférences de rédaction

-

CC

Conférences de rédaction

-

CC

Conférences de rédaction

-

CC

Préparation au stage

9

-

Conférences de rédaction

-

CC

UE 1.2 : Ouverture (5 crédits)

UE 2.2 : Médias et société (5 crédits)

Les changements sociaux

18

ET

Histoire des pratiques journalistiques

18

ET

Les transformations internationales

18

ET

Télévision et nouveaux écrans

12

ET

Médias, Information et Mondialisation

18

ET

Théorie des écrits numériques multimedia

12

ET

UE 1.3 : Médias et société (5 crédits)

ET

Economie des médias

12

ET

Droit de l’information

24

ET

Droit du travail pour journalistes

12

ET

Déontologie du journalisme

12

ET

15

CC

Reportage télé ou radio

15

CC

Technique du son II

15

CC

Atelier d’écriture

18

CC

UE 2.3 : Pratique journalistique (5 crédits)

Ecriture télé et radio

15

CC

UE 3.4 : Pratique journalistique (5crédits)

UE 4.4 : Médias école (5crédits)

Atelier d’écriture

18

CC

Atelier éditorial (Pigé)

L’interview

15

CC

Technique du journalisme en ligne

15

CC

Technique de la mise en page

15

CC

Opinion, marché et démocratie

18

ET

Technique du son I

15

CC

Technique de l’image I

15

CC

Reportage photographique

15

CC

UE 1.4 : Pratique journalistique (5 crédits)

UE 2.4 : Pratique journalistique (5 crédits)

Revue de presse

18

CC

Ecriture télé et radio

15

CC

Atelier d’écriture

18

CC

Atelier d’écriture

18

CC

Technique du journalisme en ligne

15

CC

Reportage télé ou radio

15

CC

UE 2.5 : Médias école (5crédits) CC

18

Technique de l’image II

ET

24

Sociologie des médias

UE 4.3 : Pratique journalistique (5crédits)

18

Atelier éditorial (Pigé)

UE 4.2 : Médias et société (5crédits)

UE 3.3 : Pratique journalistique (5crédits)

Médias et opinion publique

UE 1.5 : Médias école (10 crédits)

UE 3.2 : Médias et société (5crédits)

Atelier éditorial (Pigé) UE 2.6 : Stage (5 crédits) Stage en rédaction de 2 mois

24

CC

UE 3.5 : Pratique journalistique (5crédits)

UE 4.5 : Stage (5crédits)

L’enquête journalistique

15

CC

Stage en rédaction de 3 mois

Recherche d’information sur internet

15

CC

UE 3.6 : Médias école (5crédits) Atelier éditorial (Pigé)

24

UE 4.6 : Mémoire (5crédits) CC

Mémoire enquête de fin d’études

24

CC


12

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Stages professionnels et échanges académiques

Médias-école, matériel et salle de rédaction, conférences

Stages Les étudiants réalisent deux stages obligatoires pendant leurs études. Un stage de 8 semaines minimum à la fin de leur première année de Master ; un stage de 12 semaines minimum à la fin de leur seconde année de Master. Les étudiants entrant dans le Master Journalisme depuis le premier cycle de l’IEP de Grenoble peuvent par ailleurs effectuer lors du premier semestre de 4 e année un stage professionnel, en France ou à l’étranger. Le service des stages de l’IEP accompagne les étudiants dans leurs recherches durant leur scolarité et ceux-ci bénéficient de l’accès à l’annuaire des anciens élèves qui compte de nombreuses personnes actives dans les médias. Le Master Journalisme organise aussi dans le cursus des étudiants des formations à la recherche de stages et d’emplois.

Quelques lieux de stages depuis 2005 Agence France Presse, Dauphine Libéré, France Bleu, France 3, Groupe Canal, LCI, La Croix, Le Bien Public (Dijon), Le Monde, Le Petit Bulletin (Grenoble), Le Point, Le Populaire (Limoges), Le Progrès (Lyon), Les Inrockuptibles, Le Télégramme (Quimper), Le Tigre, Libération, M6, Médias, Montagne Magazine, Notre Temps, NRJ, Paris-Normandie (Rouen), Public Sénat, Radio 1 (Papeete), Radio Campus, Reuters (Bruxelles), RFO, Rue 89, SBS Radio (Melbourne), Trek Magazine, Yvelines Radio.

Échanges académiques Les étudiants peuvent profiter, dans le cadre du Master Journalisme, des programmes d’échange universitaires conclu entre l’IEP et ses partenaires internationaux. Cette possibilité concerne essentiellement les étudiants issus du premier cycle de l’IEP. Ceux-ci peuvent en effet choisir de passer leur premier semestre de 4 e année à l’étranger en séjour académique. Des séjours académiques d’une année complète sont aussi possibles mais ils doivent être soigneusement préparés et ne peuvent se dérouler que dans des universités proposant des cours de pratique journalistique équivalents à ceux dispensés dans le Master Journalisme.

Les Universités d’accueil des étudiants du master journalisme à l’étranger en 2007-2008 Arizona State University, Université de Concepcion (Chili), Université de Galatasaray (Istanbul)*, Université de Cardiff*, Université de Leipzig*, Université de Montréal (UQAM), Université Charles (Prague), Université d’Oslo, Université de Vancouver, Université d’Oxford Brookes, Université d’Ottawa. (Les Universités marquées d’un * sont susceptibles d’accueillir des étudiants en échange pour une année universitaire complète)

Ateliers éditoriaux et « médias école » Des projets éditoriaux sont proposés aux étudiants durant les deux années de la formation. Ils permettent de mettre en pratique les enseignements reçus et d’apprendre les contraintes d’un exercice collectif conduisant à un produit médiatique de qualité professionnelle. Les étudiants du Master Journalisme prennent en charge dans ce cadre la préparation, la rédaction, la coordination éditoriale et la diffusion du magazine de l’IEP de Grenoble (Pigé Magazine) ainsi que la coordination éditoriale et la rédaction du site internet d’information http://www.pigemag.com.

13


14

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Matériel de reportage

Calendrier 2008-2009

Les étudiants du Master Spécialisé en Journalisme disposent de matériel audiovisuel pour les différents travaux et reportages qu’ils sont amenés à réaliser dans le cours de leur formation (caméras DV, enregistreurs numériques, micros, appareils photo numériques, ordinateurs portables équipés de logiciels de montage numérique et d’un graveur de DVD externe). Le Master met par ailleurs à leur disposition des supports d’enregistrement qu’ils peuvent garder pendant toute leur scolarité.

Salle de rédaction Les étudiants bénéficient d’une salle de rédaction située au 1er étage du bâtiment. Cette salle est équipée d’ordinateurs permettant notamment le montage numérique du son et de l’image (11 postes); elle est aussi équipée d’une imprimante et d’une ligne téléphonique afin de faciliter le travail des étudiants dans le cadre des ateliers éditoriaux. Plusieurs cours professionnels se déroulent dans cette salle qui est par ailleurs ouverte jusqu’à 19h30 plusieurs soirs par semaine pour le travail personnel et collectif des étudiants.

Crédit photo : Cyril Adriaens

Conférences de rédaction Le Master spécialisé en Journalisme organise chaque année une série de « Conférences de Rédaction » en invitant des journalistes, tous reconnus pour la qualité et l’originalité de leur travail, à se plier au jeu d’une discussion collective sur leurs dépêches, leurs articles, leurs chroniques, etc. Ces produits concrets de leur activité servent de base à une discussion sur les pratiques journalistiques et médiatiques. Ces conférences sont publiques. Depuis 2005 ont été entre autres invités : Vanessa Schneider (Libération), Caroline Cartier (France Inter), Denis Robert, Marie-France Etchegoin (Nouvel Observateur), Delphine Minoui (Prix Albert Londres 2006), Luc Bronner (Prix Albert Londres 2007), Edwy Plenel (Mediapart), François Malye (Le Point), Yves Agnes, etc.

15

Lundi 15 septembre 2008

Rentrée des étudiants de 4 e et 5e année et début des cours du semestre d’automne

Samedi 25 octobre au dimanche 2 novembre 2008

Vacances

Vendredi 12 décembre 2008

Fin des cours du semestre d’automne

Lundi 15 au vendredi 19 décembre 2008

Examens

Samedi 20 décembre 2008 au dimanche 18 janvier 2009

Interruption pédagogique

Lundi 19 janvier 2009

Rentrée du semestre de printemps

Samedi 14 au dimanche 22 février 2009

Vacances

Vendredi 17 avril 2009

Fin des cours du semestre de printemps

Lundi 20 au vendredi 24 avril 2009

Examens

Lundi 27 avril 2009

Début des stages de fin d’année

Lundi 8 juin au vendredi 12 juin 2009

Examens (session de rattrapage)


16

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Résumés des cours

Atelier d’écriture journalistique III

Les cours et les ateliers sont classés par ordre d’apparition dans les maquettes de 4e puis de 5e année. L’intitulé de chaque cours est suivi de son numéro d’UE, du volume horaire par semestre et du mode de validation des connaissances. Le numéro d’UE permet de repérer le cours dans le cursus en 4 semestres des étudiants. L’UE 3.2 est, par exemple, la deuxième du semestre 3. Le mode de validation est soit le contrôle continu (CC), soit l’examen terminal (ET).

Dans le cadre de cet atelier, les étudiants sont amenés à approfondir leur connaissance des formes d’écriture journalistique. Les règles d’écriture relatives aux formes canoniques d’articles en presse écrite sont présentées puis mises en pratique et discutées. > UE 3.4, 18 H, CC

Anglais Les cours d’anglais se déroulent par groupes de niveau le mercredi entre 13h30 et 17h30. > TOUS LES SEMESTRES, 18H, CC

Atelier d’écriture journalistique I Développer son talent de conteur tout en sachant respecter l’information, scénariser son propos sans nuire à la véracité des faits, prendre le lecteur par la main pour l’entraîner dans une histoire sans lui raconter d’histoires, donner de la matière, du sens, des odeurs, des émotions à un écrit en évitant tout lyrisme superflu. Installer une ambiance, trouver son style, travailler sur le rythme. Séduire et instruire... Les clefs de « l’écriture magazine » (qui est le thème de l’atelier d’écriture au premier semestre) résident dans la conjonction de tous ces éléments. L’ambition de cet atelier d’écriture est de faire toucher... de la plume, les bonheurs mais aussi les éventuelles difficultés et contraintes de cet exercice de style. « Écrire pour être lu », certes. Mais, au fil de ces neuf séances, l’idée est davantage de « bien écrire, pour être mieux lu ». Dans une formule très concrète et professionnalisante, les étudiants s’essayeront aussi bien aux différentes manières de construire un papier magazine, qu’à celles de le rédiger. D’un atelier à l’autre, des travaux écrits seront donc demandés (sous forme d’articles à produire, à réécrire ou sous forme de points d’avancement des dossiers en cours). > UE 1.4, 18 H, CC

Atelier d’écriture journalistique II Cet atelier prendra la suite de celui mené au premier semestre, sur le même principe mais avec d’autres objectifs d’acquisition en matière de technique d’écriture journalistique. > UE 2.4, 18 H, CC

Atelier d’écriture journalistique IV Suite de l’atelier du premier semestre > UE 4.3, 18 H, CC

Atelier éditorial pigemag.com L’objectif de cet atelier est l’animation éditoriale du site internet pigemag.com (http://www.pigemag.com), site internet d’actualité sociale et culturelle tourné vers le campus et la ville de Grenoble. Sous la responsabilité du Rédacteur en Chef, les étudiants prennent en charge la réalisation d’articles et de brèves propres au site (brèves, enquêtes, reportages, etc.), l’animation et la modération des forums proposés sur le site, l’édition des flux d’information agrégés sur le site, l’animation et la gestion éditoriale des blogs, de petites annonces, d’un système de participation des internautes à la vie du site. > TOUTES LES UE, 24 H, CC

Atelier éditorial Pigé Magazine Sous la houlette du rédacteur en chef, les étudiants prennent en main la conception, la rédaction, l’impression et la distribution du magazine d’information édité par Sciences Po Grenoble, Pigé Magazine (magazine de société publiant principalement des reportages, des enquêtes et des entretiens). Tiré à 3 000 exemplaires, et diffusé sur Internet, ce magazine est l’expression journalistique des étudiants du Master sur les thèmes d’actualité qui traversent les sociétés française et européennes. Les étudiants prennent en charge le choix des sujets traités, la sélection des personnes interviewées, la réalisation des articles et des entretiens, le secrétariat de rédaction, l’iconographie, la diffusion du magazine. > TOUTES LES UE, 24 H, CC

17


18

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Atelier de reportage photographique

quant au contenu. Cette approche s’inscrit dans une double perspective nationale et européenne et est appliquée aussi bien aux médias traditionnels qu’au cas particulier des médias numériques et de l’internet. > UE 3.2, 18 H, ET

L’objectif de ce cours est de se familiariser aux techniques de reportage photographique : apprendre à « jouer » avec les fonctions de l’appareil photo (vitesse, ouverture, sensibilité, qualité), savoir « tourner » autour d’un objet (choisir l’angle, l’éclairage, le plan), s’initier à l’utilisation d’un logiciel de traitement d’image numérique (recadrage, contraste, dimension et poids de l’image...) et enfin sélectionner des photos pour un sujet. > UE 4.3, 15H, CC

Atelier de reportage télé & radio Cet atelier, orienté essentiellement sur la pratique du reportage télévisé, permet aux étudiants de mettre en application leurs connaissances dans le domaine de la prise de vue et du montage numérique. Les étudiants réalisent des sujets d’actualité et des reportages qui sont montés par leurs soins. L’objectif est de donner aux étudiants du Master spécialisé en journalisme les bases essentielles (techniques, écriture, montage) pour la réalisation d’un sujet TV. > UE 2.4 ET 4.3/15H/CC

Droit du travail pour journalistes Ce cours aborde le cadre juridique global de la relation de travail dans le monde du journalisme. À partir de la présentation des sources du droit et du cadre des relations de travail dans l’entreprise, on examine les dispositions spécifiques à la profession de journaliste, du livre 7 du code du travail au dispositif conventionnel applicable. L’objectif de ce cours est de donner des repères juridiques utiles à l’exercice de leur future profession à des non-spécialistes de droit social. Il aide donc les étudiants à préparer leur insertion sur le marché du travail. > UE 4.2, 12H, ET

Économie des médias > UE 4.2, 12H, CC

Déontologie du journalisme

Écriture multimédia et journalisme

Cet atelier vise à familiariser les étudiants avec les principaux textes de référence et l’essence de l’éthique professionnelle des journalistes. Sur la base d’études de cas et en s’appuyant sur des expériences vécues en stage, il a pour objectif de faire prendre conscience aux futurs journalistes de l’importance du bon exercice du métier, en sachant déceler les problèmes et trouver des solutions. Les étudiants devront apprendre, par cette voie, à réfléchir sur la responsabilité sociale particulière des médias et les moyens possibles de l’assurer. > UE 4.2, 12H, ET

Les techniques rédactionnelles traditionnelles de la presse écrite sont aujourd’hui remises en question sur Internet avec le développement de l’interactivité (hypertexte, commentaires, blogues, pages d’accès personnalisé) et du multimédia (vidéos, sons, animations infographiques). Afin de repenser les techniques d’écriture et les genres journalistiques par rapport au support numérique, le cours propose de repartir des savoir et savoir-faire linguistiques et sémiologiques en matière d’organisation des discours. Les notions de séquences discursives, sémiotique des signes, praxémique des interfaces seront ainsi abordées dans le cadre d’analyses de cas journalistiques concrets. > UE 2.2, 12H, ET

Droit de l’information Ce cours aborde pour des non spécialistes du droit des sujets dont l’importance grandit dans nos sociétés avec l’encadrement de plus en plus grand des activités médiatiques par le droit et les tribunaux. On aborde donc le statut juridique des médias (statut des agences de presse, des entreprises de presse, audiovisuelles, des messageries...), les droits et obligations du journaliste (valeur juridique de la clause de conscience notamment), le droit de la responsabilité des journalistes (responsabilité civile et pénale, par exemple en cas de diffamation ou de violation de la vie privée, exercice du droit de réponse...), les responsabilités en cascade

Écriture télé et radio I > UE 2.4, 15H, CC

Écriture télé et radio II > UE 3.3, 15H, CC

19


20

Journalisme ≥

Journalisme ≥

L’enquête journalistique

L’interview

Ce cours a pour objectif la production d’une grande enquête journalistique mobilisant les étudiants sur l’ensemble de l’année. Les étudiants devront d’abord identifier la spécificité du genre, mesurer ce qu’il implique en termes de recherche ou de vérification des informations, et comprendre les points de convergence avec la recherche en sciences sociales. Par la suite, ils devront construire une problématique journalistique et bâtir une démonstration faisant la synthèse de leurs découvertes sous la forme d’un produit journalistique publiable. > UE 3.5/15 H/CC

Ce cours permet d’envisager la pratique des différentes formes d’interview, que ce soit dans le cadre d’un reportage sur le terrain dans celui d’un entretien spécifique. Les grandes règles permettant la conduite d’une interview sont analysées (le travail préparatoire : documentation, questions; la pertinence des questions et du choix des interviewés; l’écoute, la relance, la reformulation des questions). Toutes ces techniques seront analysées à partir d’exemples puisés dans les journaux de la presse écrite et audiovisuelle. Des exercices simulés d’interview télévisuelle sont proposés aux étudiants. > UE 3.4, 15 H, CC

Histoire des pratiques journalistiques Ce cours est consacré à l’analyse des différentes formes de pratiques professionnelles dans l’histoire du journalisme. En rappelant notamment des moments fondateurs du journalisme américain (l’invention de la rhétorique de l’objectivité, le muckracking , le new journalism, l’invention du journalisme d’investigation pendant le Watergate, etc.), on se donne les moyens d’une réflexion plus générale sur la variété des modes d’exercice du journalisme et les implications sociales, politiques ou éthiques des unes et des autres. Une première partie du cours est consacrée à l’histoire des dispositifs techniques, économiques et sociaux porteurs de l’histoire des médias contemporains. > UE 2.2, 18 H, ET

L’information statistique: sources, usages et traitements Ce cours est organisé en deux sessions. La première porte sur les processus de production et de circulation du chiffre. Utilisée à l’appui d’une démonstration comme argument d’autorité (« l’évidence du chiffre », son caractère « scientifi que ») ou bien contestée et objet de polémique, l’information chiffrée est de plus en plus présente dans les processus de décision et dans les débats publics. Pour apprendre à la maîtriser, des universitaires et des professionnels traitent des questions suivantes : d’où viennent ces chiffres ? Comment sont-ils produits ? Quelle signification leur donner ? Comment sont-ils utilisés et dans quels buts, par les scientifiques, les « décideurs », les journalistes ? La seconde session porte sur les techniques élémentaires de traitement de cette information. Cet enseignement forme à la compréhension et à l’utilisation des principales méthodes statistiques de traitement des données d’enquête. La pédagogie privilégie une approche concrète de ces méthodes, adaptée à un public n’ayant pas de formation statistique antérieur. Des ateliers, des projets viennent en appui de ces enseignements. > UE 2.1, 18 H, ET

Introduction à la globalisation : les changements sociaux Le développement de la mondialisation entraîne des transformations majeures dans les sociétés contemporaines. Dans le contexte de la mondialisation, les sociétés sont depuis une trentaine d’années dans une phase d’évolution rapide. Ces transformations concernent à la fois leur structure socioéconomique, les formes du lien social, les modes de vie, les valeurs et les institutions. À partir des débats soulevés par ces évolutions, ce cours de 18 heures propose, dans une optique comparative plus particulièrement centrée sur l’Europe, des clés d’interprétation fondées sur des grilles de lecture théorique et sur des données concrètes. Il présente également des exemples d’application opérationnelle de l’analyse du changement social. L’évolution des sociétés est de plus en plus intégrée dans les décisions politiques, économiques et sociales. En donnant une connaissance factuelle et réflexive de ces mutations, ce cours a pour ambition d’aider les étudiants à former leur réflexion dans ces domaines et ainsi être mieux armés pour exercer des responsabilités dans les métiers du marketing, de la presse et des médias ou dans les organisations internationales. > UE 1.2, 18 H, ET

Introduction aux méthodes d’enquête en sciences sociales Toute analyse scientifique d’un problème social doit reposer sur une méthodologie rigoureuse. Ce cours présentera les trois principales méthodes utilisées en sciences sociales, à savoir l’analyse statistique, les entretiens de recherche et l’observation. À partir d’exemples tirés d’enquêtes classiques ou contemporaines de la sociologie, il montrera que la méthodologie ne se réduit jamais à un problème technique, mais que ses potentialités et ses limites sont intimement liées à l’objet de l’enquête et au questionnement des auteurs. Ce cours apportera aux étudiants des connaissances sur les conditions pratiques d’obtention de résultats de recherche en sciences sociales. Il développera également des savoir-faire empiriques souvent

21


22

Journalisme ≥

Journalisme ≥

indispensables dans la vie professionnelle (lecture critique d’un questionnaire ou d’un tableau statistique, analyse d’interactions sociales, conduite d’un entretien de recherche…). Le cours sera validé par une mise en pratique (réalisation par les étudiants d’entretiens de recherche) et par un examen final. > UE 1.1, 18 H, CC

le produit des médias eux-mêmes. Ce cours s’appuie sur des lectures de textes classiques de la sociologie de l’information et des médias, de Gabriel Tarde et Robert Park à John Zaller et Noam Chomsky. Il est validé par la rédaction d’un essai. > UE 1.3, 18 H, ET

Journalisme et publication en ligne I Ce cours se donne trois objectifs. Le premier est la découverte et l’apprentissage des nouvelles pratiques journalistiques en ligne grâce aux outils de gestion de contenus (ou CMS, Content Management system). Une partie pratique sera réservée à la maîtrise des fonctionnalités de base du CMS spécifi que au site www.pigemag.com (mise en ligne de textes, photos, sons, vidéos). Le deuxième est la discussion autour de sites d’information innovants : ergonomie spécifique, mise en valeur de l’information (texte, diaporama, vidéo, moteur de recherche sémantique, géo-localisation, mashup/croisement de données…), interactivité (forums, wikis, commentaires, notation, sondage, tchat, sms…), fidélisation du lecteur (newsletter, accès privilégiés/communautés, services…), modèles économiques (gratuité ou abonnement). Le troisième est l’élaboration de projets de développements rédactionnels adaptés aux contenus du site pigemag.com. A la lumière des notions abordées dans les deux premières parties, la dernière sera l’occasion de développer plusieurs projets d’information numérique, en relation avec la rédaction en chef du site et le prestataire technique. Par petits groupes, il s’agira de proposer des évolutions pour le site pigemag.com, de préparer leur mise en ligne, en fonction de leur faisabilité/pertinence et d’une sélection effectuée par l’équipe enseignante. > UE 2.4, 15 H, CC

Journalisme et publication en ligne II Continuation et approfondissement du cours de niveau I. > UE 3.4, 15 H, CC

Médias et opinion publique Dans ce cours, on aborde la question du rôle des médias dans la production de l’opinion publique. Si le produit des médias est souvent étudié dans les sciences sociales, c’est en effet parce que les médias sont suspectés d’influer sur l’opinion publique et donc sur l’expression de la démocratie. De ce fait, il est toujours difficile de dissocier l’analyse des médias de points de vue éthiques sur la démocratie elle-même. Il est donc important de circonscrire cette question avant d’analyser

Médias, Information et Mondialisation On doit distinguer les médias d’information et les médias audiovisuels généralistes dont les programmes diffusent essentiellement de la fi ction et des émissions de divertissement. L’information n’en est qu’une composante, symbolique, mais marginale. L’actualité mondiale des médias montre que le mélange des genres est plus un danger pour l’information que pour les autres catégories de contenu. De quoi parle-t-on quand on parle de mondialisation de l’information, quels en sont les instruments, qu’est-ce qu’un événement – et en particulier un événement porteur de sens pour tous, d’un bout à l’autre de la planète ? Peut-on réellement parler de mondialisation de l’information ? Quels sont les principaux acteurs ? Les flux internationaux d’informations ne sont pas neutres : ils ont une dimension politique. Le conflit qui s’est joué dans les années 1980 autour du Nouvel ordre mondial de l’information et de la communication au sein de l’Unesco réapparaît aujourd’hui en arrière-plan du Sommet mondial sur la société de l’information. Comment s’articule, dans la problématique de la mondialisation, le couple information/ communication ? > UE 1.2, 18 H, ET

Opinion, marché et démocratie L’opinion est un jugement, une manière de penser sur un sujet ; le marché désigne l’état de l’offre et de la demande, des circuits commerciaux ; la démocratie, une forme de gouvernement dans laquelle l’autorité émane du peuple. Le rapprochement entre ces trois réalités très différentes s’impose dans les sociétés post-industrielles, car producteurs et gouvernants élaborent des stratégies en prenant en compte la capacité de jugement du plus grand nombre. En effet, l’opinion à l’égard d’une marque, d’un produit, d’un dirigeant ou d’une politique n’est pas indépendante des comportements des consommateurs, des citoyens ou des usagers. Dès lors, connaître l’état de l’opinion, savoir comment elle se « fabrique », chercher à l’influencer – avec notamment le rôle de la presse dans ce processus interactif – deviennent essentiels pour les industriels comme pour les politiques, les uns et les autres cherchant à réduire l’incertitude inhérente à toute prise de décision. > UE 1.3, 18 H, ET

23


24

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Recherche avancée d’information sur internet

Technique de l’image II

Ce cours est consacré à l’usage des outils de recherche sur internet pour les journalistes. Il permet de se familiariser avec les principaux logiciels utiles en la matière et d’élaborer une stratégie efficace de recherche d’information en ligne. > UE3.5 15 H, CC

Ce cours est le niveau II du précédent. Il a lieu par demi-groupes en salle de rédaction. Le groupe A travaille en semaines 39 à 42 ; le groupe B en semaines 47 à 50. > UE 3.3, 15 H, CC

Sociologie des médias

Technique du son I

Ce cours est consacré aux principaux apports d’une approche sociologique pour comprendre le fonctionnement des médias et la fabrique de l’information. Il se fonde à la fois sur un corpus d’enquêtes sociologiques portant sur ce domaine d’activité et sur la présentation d’études de cas permettant une réflexion à partir d’éléments empiriques souvent actuels. Après avoir montré en quoi une réflexion sociologique sur les médias pose des problèmes particuliers par rapport aux autres types de discours critiques, le cours examine plusieurs niveaux auxquels il est possible de situer une analyse sociologique: les journalistes eux-mêmes comme groupe professionnel ; la relation de travail avec les sources; les organisations médiatiques; l’audience et ses effets. > UE 3.2, 18 H, ET

Ce cours permet aux étudiants d’acquérir les bases des techniques de reportage et de montage en radio numérique. Le matériel d’enregistrement, les techniques de montage audionumérique monopiste, les contraintes liées au terrain et les règles de l’écriture radio sont abordés. Ce cours permet d’envisager à court terme l’autonomie dans l’usage du logiciel de montage Audacity. > UE 2.3, 15 H, CC

Technique de la mise en page Le cours débute par une présentation approfondie de la chaîne graphique. Il se poursuit par la découverte des logiciels de mise en page et de l’environnement technique des journaux et des journalistes. Des applications sont faites en salle informatique. Elles permettent une initiation au logiciel Quark Xpress. Le cours est validé par la réalisation de documents simples mobilisant les compétences acquises. > UE 2.3, 15 H, CC

Technique de l’image I Le cours doit permettre aux étudiants de se familiariser avec les techniques de l’audiovisuel, notamment la prise de vue et le montage numérique. Il est organisé en deux sessions de 15 heures. Le niveau I est consacré à l’analyse des mécanismes de la narration par l’image et aux techniques utilisables dans les reportages vidéo. Une première prise en main des outils numériques est aussi proposée dans ce cours. > UE 2.3, 15 H, CC

Technique du son II Prolongement du cours de niveau I, ce cours vise plus directement l’écriture, l’enregistrement et la préparation de la mise en onde. > UE 3.3, 15 H, CC

Télévision et nouveaux écrans Le cours porte sur les dispositifs et les contenus mêmes de l’internet. Procédant d’une recomposition des modèles des médias traditionnels, ces dispositifs hybrides nous conduisent à reconsidérer les modalités de la médiation journalistique. L’objectif de ce cours est, une fois replacée l’émergence du média internet dans la lignée des médias de masse, d’analyser les spécificités des produits informationnels diffusés en ligne : les conditions et les modalités de leur production, les dispositifs et les formes de leur diffusion seront ainsi abordés. > UE 2.2, 12 H, ET

25


26

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Les transformations internationales

Les enseignants du Master

Dans les pays industrialisés, la prise en compte des contraintes environnementales induit des transformations de plus en plus décisives du contexte économique et social. Le cours analyse les réactions des sociétés et des États européens face aux problèmes de l’environnement. Il aborde ainsi les perspectives globales de l’état de l’environnement en Europe ; les aspects particuliers des problèmes liés à l’énergie et aux transports ; l’UE et l’environnement, les acquis communautaires et le protocole de Kyoto. Dans les pays du Sud, la question centrale du développement est de plus en plus abordée par l’approche dite de la « soutenabilité » (sustainability), qui s’interroge sur la spécificité du « développement durable ». Même dans les pays industrialisés, les dimensions environnementales des transformations économiques doivent être prises en compte car ce sont d’elles que dépend une « croissance soutenable ». > UE 1.2, 18 H, ET

Yvan Avril Après avoir débuté à Radio France en 1984, il a intégré France 3 comme grand reporter en 1989. Il a travaillé à la direction des sports de France Télévisions en qualité de responsable d’édition et particulièrement sur l’émission « la piste du Dakar » et comme envoyé spécial pendant les JO de Salt Lake City. Il fait aujourd’hui partie du vivier des cadres de France 3 et a assuré des missions de rédacteur en chef à Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Grenoble, etc. Il assure la fonction de présentateur du journal à France 3 Alpes et d’émissions politiques. Il est, depuis 2008, maître de conférences associé à l’Institut d’études politiques de Grenoble. > COURS ASSURÉ(S) : ATELIER ÉDITORIAL PIGEMAG.COM, ECRITURE TÉLÉ ET RADIO, INTERVIEW.

Gilles Bastin Maître de conférences en sociologie à l’Institut d’études politiques de Grenoble et chercheur au laboratoire PACTE (CNRS). Ses travaux portent notamment sur la sociologie des médias et de la profession journalistique. Ses recherches actuelles portent sur la régulation de la profession journalistique à la lumière de l’affaire d’Outreau, sur la médiatisation de la campagne présidentielle de 2007 et sur l’histoire des sciences sociales des médias. Il collabore au Monde des Livres. > COURS ASSURÉ(S) : MÉDIAS ET OPINION PUBLIQUE, HISTOIRE DES PRATIQUES JOURNALISTIQUE, SOCIOLOGIE DES MÉDIAS ET DU JOURNALISME.

Anne-Marie Benoît Juriste et chercheur CNRS (PACTE). Ses recherches portent sur le droit des nouvelles technologies de l’information et des enquêtes, ainsi que sur la démocratie électronique. > COURS ASSURÉ(S) : DROIT DE L’INFORMATION.

Aurélie Billebault Après des études de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble (diplômée de la promotion 1995, DEA d’études politiques en 1996 et allocataire de recherches en doctorat de 1996 à 1999), Aurélie Billebault, 34 ans, a intégré le Dauphiné Libéré en 1999, en tant que journaliste au département « Éditions ». Après avoir été secrétaire de rédaction et coordinatrice de magazines, elle occupe à présent le poste d’éditrice déléguée du magazine Alpes Loisirs (trimestriel, presse de territoire). > COURS ASSURÉ(S) : ATELIER D’ÉCRITURE JOURNALISTIQUE I & II.

27


28

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Jean-Paul Bozonnet Maître de conférences en sociologie à l’Institut d’études politiques de Grenoble et chercheur au laboratoire PACTE (CNRS). Ses travaux portent sur les systèmes de valeurs des européens et plus particulièrement le développement de l’environnementalisme et ses conséquences politiques. > COURS ASSURÉ(S) : INTRODUCTION À LA GLOBALISATION : LES CHANGEMENTS SOCIAUX.

Jean-Luc Coppi Journaliste au Dauphiné Libéré, il travaille d’abord à Grenoble comme rédacteur, puis responsable d’édition pour le quotidien, avant de partir à Lyon où il participe notamment à la création du supplément Lyon Figaro. À l’origine de la création de l’hebdomadaire Jeudi Lyon et du magazine Lyon Mag’ avec des journalistes de Libération et du Figaro, il revient à Grenoble en 1997 pour intégrer le service des Éditions Le Dauphiné Libéré. Éditeur délégué, il coordonne notamment les magazines du groupe grenoblois comme 50 balades en Ardèche. > COURS ASSURÉ(S) : ATELIER D’ÉCRITURE JOURNALISTIQUE III & IV.

Daniel Brun Maquettiste de presse aux Éditions Glénat à Grenoble. > COURS ASSURÉ(S) : TECHNIQUE DE LA MISE EN PAGE.

Nicole Cabret Journaliste depuis 1977, elle a commencé à travailler au sein du groupe Dauphiné Libéré, d’abord au journal quotidien Rhône-Alpes, puis au Dauphiné Libéré où elle a été embauchée en 1982. Elle a travaillé pour Le Monde entre 1990 et 2005, en qualité de pigiste, d’abord au sein de la rédaction du Monde Rhône-Alpes, puis en tant que correspondante de l’édition nationale. Elle a également collaboré à l’édition Rhône-Alpes du magazine Marie-Claire pendant six ans, jusqu’à sa disparition en 2007, ainsi qu’à la Tribune de Genève dont elle a été correspondante pendant plusieurs années. Elle collabore également régulièrement au magazine Alpes Loisirs (reportage, chronique livres), ainsi qu’à divers magazines du groupe Dauphiné Libéré. Elle a également une collaboration en cours avec le magazine L’Express. > COURS ASSURÉ(S) : REVUE DE PRESSE.

Laurent Collet Maître de conférences à l’Université Stendhal - Grenoble 3 depuis 1999, après des expériences professionnelles dans le domaine de la production multimédia pour la formation en entreprise et de la veille technologique dans le secteur des télécommunications. Responsable du Master Communication Multimédia, il enseigne les théories et les techniques de mise en forme des discours. Il enseigne également l’économie des médias numériques. Chercheur à l’UMR PACTE, ses préoccupations de recherche porte sur les problématiques de conception de produits innovant, l’écriture multimédia et les enjeux socio-économiques des médias numériques. Il a publié de nombreux articles sur la question de l’écriture et de l’économie de la presse sur Internet. > COURS ASSURÉ(S) : ÉCRITURE MULTIMÉDIA ET JOURNALISME.

Bernard Denni Professeur de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble et Directeur de l’équipe PO du laboratoire PACTE (CNRS). Ses recherches portent sur la formation du jugement politique en période électorale. Il dirige par ailleurs le Master Progis. > COURS ASSURÉ(S) : OPINION, MARCHÉ ET DÉMOCRATIE.

Philippe Descamps Journaliste professionnel depuis 1988. Licencié en histoire, il est aussi diplômé de l’IEP de Grenoble et de l’école de journalisme de Strasbourg (CUEJ). Après avoir débuté sa carrière dans la presse écrite au Canada, il a travaillé pendant 6 ans à France 3. Il est depuis 2000 rédacteur-en-chef de Montagnes magazine. Il a aussi collaboré à diverses publications généralistes comme Le Point ou Le Monde diplomatique ou spécialisées comme Problemmi de l’informazione ou Les Cahiers du Journalisme. Il fut Maître de conférence associé à la formation « Journalisme » de l’Université Stendhal de 1996 à 2005, dont il assura la direction pédagogique de 2002 à 2005. > COURS ASSURÉ(S) : L’ENQUÊTE JOURNALISTIQUE ; DÉONTOLOGIE DU JOURNALISME.

Claude Francillon Journaliste au Monde de 1976 à 2000. Il a d’autre part collaboré très régulièrement, de 1985 à 2002, au magazine Montagne de France 3 comme grand reporter. Il a été Maître de conférences associé à l’Institut d’études politiques de Grenoble jusqu’en 2008 où il a été chargé de la mise en place de la spécialité journalisme de l’IEPG. > COURS ASSURÉ(S): ATELIER DE REPORTAGE TÉLÉ & RADIO.

29


30

Journalisme ≥

Journalisme ≥

Sophie Jouanneau Animatrice à Radio France Bleue Isère, en charge de la matinale. Elle a réalisé toutes sortes de produits d’antennes, reportages, interviews, billets… et animé toutes les tranches d’une journée de radio dans les équipes de Radio France à Bayonne, Pau et Grenoble. Elle a participé à de nombreux stages à l’INA pour les techniques d’interview ou au CFPJ pour le placement de la voix et l’écriture radio. > COURS ASSURÉ(S) : TECHNIQUE DU SON I & II.

Benoit Riandey Chercheur à l’Institut national des études démographiques (Ined) à Paris. Il travaille sur les usages sociaux des chiffres et des statistiques. > COURS ASSURÉ(S) : L’INFORMATION STATISTIQUE: SOURCES, USAGES ET TRAITEMENTS

Yves Kasperowicz Chef monteur à France 3. > COURS ASSURÉ(S) : TECHNIQUE DE L’IMAGE I & II.

Sébastien Lotz Professeur en économie à l’IEP de Grenoble. > COURS ASSURÉ(S) : L’INFORMATION STATISTIQUE : SOURCES, USAGES ET TRAITEMENTS

Séverine Louvel Maître de conférences en sociologie à l’IEP de Grenoble, Chercheure au laboratoire PACTE (Dispositif « Science et société »), Docteure en sociologie de l’université Pierre Mendès-France. Ses recherches portent sur la sociologie des sciences, et plus précisément sur les dynamiques organisationnelles dans les sciences exactes (l’organisation des laboratoires, les carrières scientifiques, les liens entre l’enseignement supérieur et la recherche). > COURS ASSURÉ(S) : INTRODUCTION AUX MÉTHODES D’ENQUÊTE EN SCIENCES SOCIALES

Françoise Papa Maître de conférences en Information et Communication à l’Université Stendhal, Grenoble 3. Ses recherches portent sur les relations entre sport et médias ainsi que sur les dispositifs de convergence entre médias audiovisuels et internet. Elle a aussi été pendant plusieurs années inspecteur du travail. > COURS ASSURÉ(S) : TÉLÉVISION ET NOUVEAUX ÉCRANS ; DROIT DU TRAVAIL POUR JOURNALISTES

Laurent Rivet Maître de conférences associé à l’Institut d’études politiques de Grenoble. Depuis vingt ans dans la galaxie des médias, il a, tour à tour, occupé les postes de journaliste, de rédacteur en chef, de producteur TV, de chef de service multimédia ou de consultant spécialisé. Expérience en télévision : groupe Carat, groupe M6, 8 Mont Blanc télévision. Expérience en presse écrite (quotidienne / hebdomadaire) et Internet : Les Affiches de Grenoble, Le Dauphiné Libéré. Conseil et audit : stratégie et diversification numériques. Actuellement journaliste et consultant éditorial, spécialisé dans les thématiques environnementales et dans l’Internet. > COURS ASSURÉ(S) : ATELIER ÉDITORIAL PIGÉ MAGAZINE ; JOURNALISME ET PUBLICATION EN LIGNE I & II, ECONOMIE DES MÉDIAS.

Jacques Stoufflet Journaliste et enseignant au ETPJ (Paris). > COURS ASSURÉ(S) : MÉDIAS, INFORMATION ET MONDIALISATION.

Prune Vellot Diplômée du master Journalisme de l’IEP en 2007, elle travaille depuis trois ans comme pigiste pour des journaux implantés dans la région grenobloise et au Canada. Passionnée par l’univers de la montagne et du voyage, elle en a fait ses domaines de prédilection. Elle collabore avec Alpes loisirs, Trek magazine et Montagne Leaders, réalise le journal de l’entreprise Kässbohrer ESE et rédige des chroniques pour La Liberté (Winnipeg, Manitoba). > COURS ASSURÉ(S) : LE REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE.

31


Plaquette du Master Journalisme  

Dans ce document vous trouverez toutes les informations utiles sur le Master de Journalisme de Sciences Po Grenoble

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you