Aïe, mes règles! (OUR2073)

Page 1

RACHEL JONES

Aïe, mes règles! Les règles féminines : il s’agit certes d’un sujet de moins en moins tabou, mais combien il peut paraître surprenant de le considérer à la lumière de la Bible ! En réalité, pas tant que ça… Et Rachel Jones abord la question avec sérieux, « Il y a une comhumour et tact à la fois. posante physique Ce livre est pour les jeunes filles à la à notre humanité, recherche de réponses à leurs nomà notre caractère breuses questions, les femmes jeunes de créatures. » ou moins jeunes qui trouveront enfin – RACHEL JONES des mots à poser sur leurs maux, les femmes « rattrapées » par la ménopause qui trouveront de nouvelles perspectives à cette étape de la vie. Pour les hommes, aussi, qui comprendront ainsi ce que la moitié de l’humanité endure chaque mois !

Rachel Jones a poursuivi des études d'histoire à l'Université de Manchester, avant de s'engager dans le domaine de l'édition. CHF 13.90 / 11.90 € ISBN 978-2-88913-073-3

ªxHSMISJy130733z

Aïe, mes règles !

R AC H E L J O N E S

R AC H E L J O N E S

Aïe, mes règles! Une perspective chrétienne (enfin…)


Rachel Jones

Aïe, mes règles ! Une perspective chrétienne (enfin…)


Aïe, mes règles ! – Une perspective chrétienne (enfin…) Titre original en anglais : A Brief Theology of Periods (Yes, Really) © The Good Book Company, 2021 All rights reserved. Except as may be permitted by the Copyright Act, no part of this publication may be reproduced in any form or by any means without prior permission from the publisher. Rachel Jones has asserted her right under the Copyright, Designs and Patents Act 1988 to be identified as author of this work. © et édition (française) : Ourania, 2022 Case postale 31 1032 Romanel-sur-Lausanne, Suisse Tous droits réservés. E-mail : info@ourania.ch Internet : https://www.ourania.ch Traduction : Anne Worms Sauf indication contraire, les textes bibliques sont tirés de la version Segond 21 © 2007 Société Biblique de Genève https://www.universdelabible.net Couverture : Jennifer Phelps ISBN édition imprimée 978-2-88913-073-3 ISBN format epub 978-2-88913-648-3 ISBN format pdf 978-2-88913-857-9


Table des matières

Introduction .....................................................................................................9

1. Un énorme potentiel............................................................................ 21 2. Une énorme souffrance...................................................................... 39 3. Un énorme bazar ................................................................................. 61

4. Enormément d’émotions.................................................................... 85 5. Si peu de temps...................................................................................105 Conclusion : rien que le sang................................................................125

Annexe .......................................................................................................... 131 Bibliographie............................................................................................... 151

Remerciements .........................................................................................153


Introduction

Pourquoi ? Parce que… Permettez-moi de vous rapporter une conversation que j’ai

eue à de nombreuses reprises, depuis que j’ai commencé à travailler sur ce projet.

Interlocuteur A (un membre de l’église bien intentionné et

enthousiaste) : Alors, tu écris un livre en ce moment ?

Moi (intentionnellement vague) : Euh… ben… oui, je suppose

qu’on peut dire ça.

Interlocuteur A (ne se doutant pas encore de ce qui l’attend) :

Oh, super ! Ça parle de quoi ?

Moi (avec un sourire et après une grande inspiration) : Ça

parle des règles.

Interlocuteur A : Les règles, tu veux dire les commandements1 ? Moi : Non, les règles les règles. Les pertes de sang.

Interlocuteur A (stupéfait) : Oh… (Pause) Pourquoi ? ! Pourquoi écrire un livre chrétien sur les règles ? Parce que…

1

En anglais, la confusion porte sur le mot period. (N.d.E.)

Introduction

/9


1. Elles font partie de la vie normale Commençons par les évidences : pour environ 50% de la po-

pulation, pendant une bonne partie de notre vie, les règles sont une réalité régulière. Entre 400 et 500 fois au cours de notre vie, et 60 jours par an, nous les femmes avons nos règles. De

manière plus ou moins évidente, notre cycle menstruel définit notre emploi du temps, ce que nous faisons et la manière dont

nous nous sentons au long de chaque mois, bien au-delà de ce moment mensuel particulier.

Pour la plupart des femmes, les règles sont pénibles et plu-

tôt gênantes. Pour certaines, elles sont carrément handicapantes (nous en reparlerons au chapitre 2). Quoi qu’il en soit, si vous

avez vos règles (ou si vous ne les avez pas, alors que vous devriez les avoir), elles sont une réalité de la vie que vous ne pouvez pas ignorer.

2. La Bible parle de tous les aspects de la vie Voici une autre affirmation qui vous paraît, je l’espère, aussi

évidente que la précédente : si vous êtes chrétien(ne), il n’y a pas un seul domaine de votre existence qui puisse être séparé de votre foi. Il n’y a pas un seul de ces domaines auquel Dieu

ne s’intéresse pas. Si la plus importante des réalités de notre

monde, c’est le fait que Jésus est le Seigneur et qu’il est mort pour nous offrir une relation éternelle avec Dieu, cela devrait modeler la manière dont nous pensons toutes les autres réalités de notre vie quotidienne. 10 \

Aïe, mes règles !


De notre utilisation des réseaux sociaux à ce que nous man-

geons en passant par l’endroit où nous travaillons, les moments où nous dormons, avec qui nous dormons et ce que nous portons… tout cela, à un certain niveau (et à des degrés divers), peut être

pensé à travers un filtre théologique. C’est-à-dire que cela peut

être intégré dans la grande histoire de ce que Dieu fait dans le

monde et de la manière dont il nous invite à vivre dans le monde.

Ce qui est incroyable au sujet de la parole de Dieu, c’est qu’elle

parle réellement de tous les aspects de la vie. Il existe énormé-

ment d’excellents livres pour vous expliquer ce que dit la Bible sur des sujets tels que les réseaux sociaux, le travail, les loisirs, le sexe, la beauté ou l’amitié. Mais pour les règles ? Pas vraiment.

Pourtant, si les chrétiens se tiennent loin de ce sujet, ce n’est pas parce que la Bible n’en parle pas. La Bible présente la vérité sans

concession. Elle parle de la vraie vie dans tout ce qu’elle est ; elle

parle de souffrance et de persévérance, de honte et de lutte, de

déception, de deuil et d’amour. Et elle parle énormément de sang. Ainsi donc, si les règles font partie de l’existence et que la

Bible parle de tous les aspects de l’existence, Dieu peut et veut

nous parler de notre vécu à ce sujet. Il veut nous soutenir et nous encourager ; il veut nous mettre au défi dans notre désir de cheminer avec Jésus chaque jour de chaque mois.

3. La vie nous parle de l’Evangile Cela dit, cela fonctionne dans les deux sens. Ce n’est pas seule-

ment La Bible qui nous parle de la vie réelle : la vie est également un reflet de l’Evangile. « Observez les corbeaux, dit Jésus, obser-

vez comment poussent les plus belles fleurs… » (Luc 12.24, 27.) Introduction

/ 11


Regardez autour de vous, explique-t-il, et voyez la manière dont Dieu…

Je vous ce concède qu’il n’a pas exactement dit : Observez

votre cycle menstruel, mais le principe général est que nous vi-

vons dans un monde créé qui parle de son Créateur (nous en reparlerons au chapitre 1). Par conséquent, ici, nous allons effectivement prendre le temps d’observer nos règles.

Cela signifie que les règles ne sont pas juste quelque chose

que nous devons supporter et traverser en serrant les dents. Elles peuvent aussi avoir des aspects positifs, nous rappeler certaines réalités spirituelles qui sous-tendent notre existence

et nous apporter une occasion de fixer nos regards sur notre Seigneur Jésus.

Je sais que cela vous paraît probablement très étrange. Oui,

il se peut que j’aie passé un peu trop de temps assise dans une pièce à réfléchir à propos des règles, mais ne vous découragez pas tout de suite : je vous promets qu’il vaut la peine de poursuivre votre lecture.

4. La Bible parle des règles Les trois premiers points que j’ai soulevés vous ont, j’espère,

convaincu(e) de continuer à lire. Cependant, j’ai évoqué toutes ces réalités avant de préciser que la Bible elle-même parle des règles de manière spécifique.

Mon passage préféré sur les règles est la mention d’un inci-

dent étrange qui se déroule en Genèse 31 et au cours duquel

Rachel vole les théraphim de son père, Laban, avant de fuir avec

son mari Jacob. Lorsque Laban les rattrape, il les accuse de vol et 12 \

Aïe, mes règles !


se met à fouiller leurs affaires. Rachel est assise sur l’endroit où elle a caché les théraphim et, lorsque Laban fouille sa tente, elle

lui explique : « Mon seigneur, ne te fâche pas si je ne peux pas me

lever devant toi, car je suis indisposée. » Ainsi, Laban « chercha les théraphim et ne les trouva pas » (Genèse 31.35). Voilà qui est plutôt rusé de la part de Rachel.

Cela dit, il est vrai que c’est probablement la seule histoire un

peu drôle à ce sujet dans la Bible. Vous savez peut-être déjà que les femmes qui avaient leurs règles étaient considérées comme

impures dans l’Ancien Testament (Lévitique 15, un passage avec

lequel nous nous débattrons dans le chapitre 3) et que le fait d’avoir des relations sexuelles pendant les règles était formellement interdit (Lévitique 18.19).

Ainsi, il n’est pas étonnant que, lorsque les gens parlent des

règles aujourd’hui et mentionnent la religion, c’est presque exclusivement en termes négatifs. Le christianisme est accusé d’entretenir des siècles de tabous concernant les menstruations féminines. Des termes tels que « puritain » servent d’insulte.

Alors… est-ce que le christianisme est réellement à blâmer

ici ? Comment réussir à comprendre ce que dit la Bible au sujet des règles lorsque cela rentre en opposition avec la manière dont l’Occident du 21e siècle nous en parle ?

5. Si nous ne laissons pas la Bible forger notre pensée, c’est notre culture qui la forgera Soyons honnêtes : il y a peu de chances que le responsable

de votre église prêche bientôt sur les règles. Mais beaucoup d’autres gens ne vont pas hésiter à le faire. Introduction

/ 13


Ces dernières années, nous avons pu voir augmenter le

nombre de voix qui s’élèvent pour en parler dans notre société. Il y a eu une véritable explosion de livres et de podcasts sur le

sujet. Les menstruations deviennent de plus en plus visibles à la télé, dans les films et dans la publicité. En 2019, l’émoji « goutte

de sang » est enfin apparu sur nos applications d’échange de messages et, un an plus tard, on a même attribué aux règles

leur propre couleur Pantone (rouge, bien entendu). Les réseaux sociaux sont pleins de conversations animées sur des sujets tels

que la précarité menstruelle, la taxe sur les tampons, le saigne-

ment libre, les serviettes hygiéniques écologiques, les inégalités

d’accès aux soins, la différence des genres face à la souffrance, des maladies telles que l’endométriose et le nom à donner aux

personnes ayant leurs règles : femmes, personnes réglées ou autre chose ?

Le problème, c’est que rien de ce que nous lisons, regardons

ou écoutons n’est idéologiquement neutre ; tout cela nous incite subtilement (ou pas très subtilement) à penser et agir d’une

certaine manière. Tout discours vient avec ses propres messages implicites concernant ce qui est bien, ce qui est mal et ce qui est important de manière générale.

De ce fait, si nous ne cherchons pas activement à penser de

manière « chrétienne » sur un sujet, notre pensée finira de toute façon par être forgée par ce que nous en dit le monde autour de

nous. Même si cela mène rarement à une pensée complètement

fausse, cela ne peut pas non plus être complètement juste. Pour les chrétiens, ce sont les Ecritures qui ont pour fonction de dé-

finir ce qui est bon, ce qui est mauvais et ce qui est important. Nous devons apprendre à avoir une pensée critique concernant notre culture : nous équiper pour faire le tri entre la vérité et 14 \

Aïe, mes règles !


l’erreur, être capables d’identifier la sagesse au milieu de la folie

et faire en sorte que notre pensée soit forgée par la parole de Dieu.

Cela est vrai pour n’importe quel sujet, mais les règles font

partie de ceux qui viennent assez régulièrement frapper à notre porte, que ce soit sur nos écrans ou dans notre culotte.

Par ailleurs, si vous êtes un responsable d’église ou bien un

mari, un père ou un frère en Christ lisant ce livre parce que vous voulez apprendre à mieux aimer vos sœurs, merci. J’espère que ce livre vous y aidera.

6. Un livre sur les règles permet de réfléchir à bien d’autres sujets J’imagine que vous avez sûrement dû ouvrir ce livre par pure

curiosité. « Un livre chrétien sur les règles ? Ça, c’est vraiment quelque chose de nouveau. »

Cela dit, maintenant que vous êtes arrivé jusque-là, j’aimerais

vous entraîner dans une aventure au cours de laquelle nous allons réfléchir à beaucoup d’autres choses. Bien entendu, nous allons beaucoup parler de menstruations, mais cela va nous conduire vers bien d’autres questions importantes. Les règles

vont nous amener à réfléchir à ce que signifie avoir un corps

ou faire l’expérience de la mortalité. Nous nous demanderons : qu’est-ce qu’une femme, en fin de compte ? Nous nous débat-

trons avec des questions concernant la manière dont Dieu nous parle, le but de l’humanité et le sens de la vie. Nous réfléchirons

à la façon dont nous utilisons notre temps maintenant et à ce que nous ferons dans l’éternité. Introduction

/ 15


Tout cela en partant du sujet des règles.

7. J’ai voulu jouer avec le feu, et mon éditeur m’a prise au mot Je sais que le fait d’écrire un livre chrétien sur les règles peut

donner l’impression que je suis un peu bizarre, mais ce n’est pas si étrange que cela. J’ai écrit ce livre en tant que personne qui a à la fois ses règles et une tendance à pousser le bouchon un peu

trop loin. Lorsque j’ai évoqué cette idée pour la première fois, je ne pensais pas être prise au sérieux. Puis, j’ai voulu vérifier si je

pouvais amener les gens à croire qu’un tel projet avait du sens. Et en effet, on m’a écoutée, pour toutes les raisons que j’ai citées plus haut.

Aujourd’hui, un ou deux ans plus tard, mon nom est apposé

sur un livre chrétien qui parle des règles, et vous êtes en train de le lire.

Vous me remercierez plus tard.

Petite liste de mises en garde Avant que nous allions plus loin, il y a quelques éléments que

je voudrais mettre au point dès maintenant.

Tout d’abord, il existe de très nombreuses manières de vivre

les règles. C’est vrai au niveau physique, puisque même une

notion aussi basique que le cycle moyen de vingt-huit jours cache une grande variété d’expériences. Une étude menée par 16 \

Aïe, mes règles !


l’University College de Londres et l’application Natural Cycles est

arrivée à la conclusion que seules 13% des femmes ont effectivement un cycle de vingt-huit jours. Les règles peuvent être

plus ou moins régulières, plus ou moins longues, plus ou moins

abondantes, plus ou moins douloureuses et plus ou moins in-

tenses sur le plan émotionnel. Ou peut-être que, pour une raison ou une autre, vous n’avez pas vos règles du tout.

Nos sentiments envers les règles vont également beaucoup

varier en fonction de notre culture, notre milieu familial, notre

âge et la période de vie dans laquelle nous nous trouvons. Elles auront un sens complètement différent si vous avez 18 ans et

êtes sur le point de quitter la maison ou si vous en avez 28 et essayez de tomber enceinte, ou encore si vous en avez 48 et êtes célibataire.

Mais quel que soit votre vécu, j’espère que vous trouverez

dans ce livre des éléments porteurs de vie qui vous pousseront à réfléchir. Non pas parce que j’aurais une connaissance suffisante

pour comprendre toutes ces situations spécifiques et appor-

ter des réponses appropriées (ce n’est absolument pas le cas), mais parce que nous allons tout simplement nous pencher sur

ce qu’en disent les Ecritures. Comme je l’ai déjà dit, je sais que la Bible parle de tous les aspects de l’existence, quel que soit l’état de notre vie actuelle.

Deuxièmement, il ne s’agit pas d’un livre sur la santé des

femmes. Il en existe plein de très bons, dont plusieurs que j’ai moi-même lus avec plaisir. Nous allons effectivement nous pen-

cher un peu sur l’aspect biologique des règles, mais seulement lorsque cela peut nous aider à en comprendre l’aspect théo-

logique. Je ne suis pas médecin, et je ne suis pas là pour vous

dire si votre vécu personnel est normal ou sain ou quoi que ce Introduction

/ 17


soit. Si vous avez la moindre inquiétude concernant le déroule-

ment de vos règles ou si celles-ci vous empêchent de faire vos activités quotidiennes, je me permets de vous encourager à en parler avec votre médecin. Et même si je ne peux pas vous pro-

poser de consultation médicale, j’ose espérer qu’arrivée à la fin

de ce livre vous vous sentirez un peu moins gênée ou effrayée par les menstruations et un peu plus confiante et optimiste sur le sujet. Je pense que cela peut aider à aller en parler avec un professionnel, si cela fait partie de vos besoins.

Troisièmement, il se peut qu’il y ait des choses dans ce

livre qui soient difficiles à lire pour vous. Il est même possible que vous trouviez certains passages offensants. J’ai essayé de prendre le sujet au sérieux sans trop me prendre au sérieux

moi-même, mais nous ne pouvons pas faire abstraction du fait que ce que la Bible dit de nous (et de notre corps) n’est pas tou-

jours facile à entendre. Cela dit, si nous sommes tout de même

prêts à l’écouter et à bénéficier de sa lumière, nous pouvons y trouver un vrai sentiment de libération. Parce qu’au bout du

compte, mon but suprême est de diriger les regards vers Jésus, celui qui est venu nous apporter la liberté, l’espérance et la vie

en abondance (Jean 10.10). Il n’y a aucune condamnation en lui, il n’y a que sa grâce.

Pourquoi écrire un livre sur les règles ? Parce que, même si

j’ai rencontré beaucoup de personnes de l’église qui se sont po-

liment étonnées lorsque je leur ai parlé du sujet de mon livre, même si j’ai eu de nombreuses conversations qui ressemblent à celle décrite au début de cette introduction, j’ai surtout croisé

d’innombrables femmes dont le regard s’est illuminé et qui

m’ont dit : « C’est vrai ? J’aime beaucoup cette idée. J’ai hâte de le lire. » 18 \

Aïe, mes règles !


Si vous faites partie de cette catégorie, je suis heureuse que

vous soyez là. Cela va être un chemin amusant. Ou je peux au moins dire que cela va être plus amusant que d’avoir vos règles. Cela dit, comme une telle affirmation ne place pas la barre très haut, je ne pense pas qu’elle servira d’accroche publicitaire

pertinente. La lecture de ce livre ne rendra probablement pas

votre expérience des règles plus marrante ; en revanche, j’es-

père qu’elle vous aidera à en faire une expérience plus positive. Je vous invite à voir ce qui suit comme une aventure pour les personnes curieuses sur le plan théologique. Ce livre est pour les femmes qui saignent et celles qui ont arrêté de saigner. Il est

pour vous si vous détestez les règles et que c’est chaque fois une épreuve, et il est pour vous si c’est un moment du mois qui ne vous pose aucun souci et que vous le traversez toujours sans trop y penser.

Qui que vous soyez, mon but est que vous sortiez de cette

lecture en étant à même de célébrer la personne que vous êtes

en Dieu, le fait qu’il vous a créée et qu’il vous a sauvée. Dieu ap-

porte des vérités positives et libératrices au sein de chacune de nos expériences de vie, même les plus sanguinolentes.

Introduction

/ 19


RACHEL JONES

Aïe, mes règles! Les règles féminines : il s’agit certes d’un sujet de moins en moins tabou, mais combien il peut paraître surprenant de le considérer à la lumière de la Bible ! En réalité, pas tant que ça… Et Rachel Jones abord la question avec sérieux, « Il y a une comhumour et tact à la fois. posante physique Ce livre est pour les jeunes filles à la à notre humanité, recherche de réponses à leurs nomà notre caractère breuses questions, les femmes jeunes de créatures. » ou moins jeunes qui trouveront enfin – RACHEL JONES des mots à poser sur leurs maux, les femmes « rattrapées » par la ménopause qui trouveront de nouvelles perspectives à cette étape de la vie. Pour les hommes, aussi, qui comprendront ainsi ce que la moitié de l’humanité endure chaque mois !

Rachel Jones a poursuivi des études d'histoire à l'Université de Manchester, avant de s'engager dans le domaine de l'édition. CHF 13.90 / 11.90 € ISBN 978-2-88913-073-3

ªxHSMISJy130733z

Aïe, mes règles !

R AC H E L J O N E S

R AC H E L J O N E S

Aïe, mes règles! Une perspective chrétienne (enfin…)


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.