Architecture frugale - 20 exemples inspirants dans le Grand Est

Page 1

20 EXEMPLES INSPIRANTS

DOMINIQUE GAUZIN-MÜLLER

Cet ouvrage est le fruit d’une étroite et amicale collaboration entre tous les acteurs d’une architecture frugale dans le Grand Est.

Nous saluons l’engagement de nos partenaires et remercions l’ensemble des financeurs de ce projet pour leur soutien.

Pour leur contribution, nous adressons également nos remerciements les plus chaleureux aux maîtres d’ouvrage, concepteurs, constructeurs et photographes des bâtiments et aménagements présentés dans ce livre.

Design graphique : Aude Géant, Pierre-Adrien Madec

Coordination éditoriale : Audrey Labat (MA Lorraine) | Correction et relecture : Harmonie Marie

POUR UNE ARCHITECTURE FRUGALE ET CRÉATIVE...

La crise aux multiples facettes qui secoue le monde remet en cause nos modes de vie, et en particulier les pratiques gaspilleuses en sol et en matières premières qui se propagent depuis plusieurs décennies. La responsabilité des bâtisseurs est lourde. Ce secteur produit environ 40 % des déchets et des émissions de gaz à effet de serre tout en consommant 60 % des ressources naturelles.

Un changement radical et immédiat s’impose. C’est ce que défend le « Manifeste pour une frugalité heureuse et créative dans l’architecture et l’aménagement des territoires urbains et ruraux », lancé en janvier 2018 par l’ingénieur Alain Bornarel, l’architecte et urbaniste Philippe Madec et l’architecte-chercheuse Dominique Gauzin-Müller. En France comme à l’étranger, une trentaine de groupes locaux ont émergé pour partager cette approche au sein de leur territoire.

En juin 2021, le manifeste a déjà été signé par 12 500 personnes de 65 pays, créant un véritable mouvement de la frugalité. L’objectif commun est une architecture plus respectueuse du vivant, qui transforme l’existant avant de construire du neuf, qui valorise les matériaux renouvelables et les savoir-faire artisanaux et qui privilégie des solutions techniques simples et robustes.

La frugalité est la juste consommation des fruits de la Terre. Dans l’architecture et l’aménagement des territoires, c’est d’abord une posture qui touche l’usage raisonné du sol et la réduction de la consommation d’énergie, et qui donne la priorité aux matériaux de construction issus de la région, le tout selon un processus holistique et collaboratif.

Il existe un grand nombre de bâtiments que l’on peut qualifier de « frugaux » et qui témoignent d’un nouvel équilibre entre tradition et modernité. Cet ouvrage met en valeur vingt exemples inspirants construits récemment dans la région pionnière du Grand Est, dont les groupes locaux (en Lorraine et en Alsace) comptent parmi les plus engagés.

Notre espoir est de donner envie aux professionnels, décideurs et citoyens de s’impliquer dans le nécessaire changement de paradigme qui commence à poindre.

TRANSFORMATION D’UNE ANCIENNE LAVERIE EN HABITATION À ÉPINAL, VOSGES Maîtrise d’ouvrage : privée - Maîtrise d’œuvre : Bagard & Luron architectes - 2012

ARCHITECTURE FRUGALE 20 EXEMPLES INSPIRANTS GRAND EST

SOMMAIRE

8 - LA CONSTRUCTION FRUGALE, MATIÈRES ET MANIÈRES par Jean-Claude Bignon

14

- FRUGALITÉ EN SOL

16 - Boulangerie rurale à Avricourt 18 - Refuge et espace culturel à Saint-Maurice-sous-les-Côtes

20 - Siège du Sycoparc à La Petite-Pierre 22 - Réhabilitation en cœur de ville à Joinville 24 - Dix maisons pour seniors à Batilly

28 - FRUGALITÉ EN MATÉRIAUX

30 - Maison de santé à Audun-le-Roman 32 - La Villa à Dehlingen 34 - L’Arche à Manom 36 - Halle polyvalente à Ancy-Dornot 38 - Domaine viticole Achillée à Scherwiller

42 - FRUGALITÉ EN ÉNERGIE 44 - Maison alsacienne à Zittersheim 46 - Maison rurale à Maron 48 - Habitat social rural à Plainfaing 50 - Plateforme handicap à Diemeringen 52 - Cité scolaire Charlemagne à Attigny

56 - NOUVEAUX PROCESSUS 58 - Making Hof à Strasbourg-Cronenbourg 60 - Musée du sabotier à Soucht 62 - Boulangerie bio Turlupain à Saâles 64 - Collège Elsa-Triolet à Thaon-les-Vosges 66 - Maison des enfants à Tendon

70 - GROUPE FRUGALITÉ ALSACE Par Francois Liermann

72 - GROUPE FRUGALITÉ LORRAINE Par Christophe Aubertin, Florent Collin, Xavier Géant, Caroline Leloup, Émilie Lemoine, Marc-Olivier Luron

74 - ON SE RACONTE DES HISTOIRES par Marc Verdier

HALLE POLYVALENTE EN BOIS COMMUNAL À ANCY-DORNOT Maîtrise d’ouvrage : Mairie d’Ancy-Dornot - Maîtrise d’œuvre : Christophe Aubertin, collectif Studiolada - 2019

Les bâtisseurs et aménageurs de territoires engagés dans l’architecture frugale assument leur responsabilité face à l’épuisement des ressources et aux dérèglements planétaires, et repensent leurs pratiques pour y apporter des réponses concrètes. Ils choisissent de « faire avec » le territoire où leurs projets s’inscrivent : avec ses ressources en matériaux, mais également avec ses savoir-faire et les capacités industrielles existantes. Cette acception large des ressources locales, incluant les femmes, les hommes et leur travail, rejoint les valeurs qui fondent l’ambition collective de l’association Des Hommes et Des Arbres.

L’architecture frugale produit des formes qui incarnent un lien retissé entre espaces arborés, citoyens, collectivités et entreprises. Son essor dans le Grand Est favorisera le recours au bois local, qui contribue à la fois à la préservation du patrimoine forestier, au bien-être humain, au maintien et au développement des savoir-faire et à la prospérité de nos territoires.

Directeur de l’association

Des Hommes et Des Arbres, les racines de demain

Mathieu Ruillet

MAÎTRISE D’OUVRAGE

Commune de Saint-Maurice-sous-les-Côtes

PROGRAMME

Reconversion d’une chapelle en ruine LIVRAISON 2014

SURFACE UTILE 70 m² COÛT DES TRAVAUX 120 000 € HT

MAÎTRISE D’ŒUVRE

Obika Architecture, Caroline Leloup et Katarina Malingrey (architectes) ; Ribois, Simon Ribau (BE structure bois)

ENTREPRISES

Maddalon (charpente et couverture), Les ateliers du Chairé (maçonnerie), Sesmat (menuisierie)

Aux randonneurs, la chapelle procure un lieu pour profiter de l’instant. Au territoire rural, elle offre une nouvelle vision de la rénovation patrimoniale.

Sandrine Pennesi maire de Saint-Maurice-sous-les-Côtes lors du projet

FRUGALITÉ EN SOL 18
REFUGE ET ESPACE CULTUREL SAINT-MAURICE-SOUS-LES-CÔTES, MEUSE

Au cœur du parc naturel régional de Lorraine, l’ancienne chapelle Sainte-Geneviève, endommagée par un incendie, a retrouvé sa silhouette d’origine. Côté pile, elle accueille les manifestations culturelles organisées par la commune. Côté face, elle offre aux promeneurs un abri extérieur, créé par le prolongement en bois du volume en pierre de la chapelle, dans l’axe de la nef.

Ce projet minimaliste au cœur de la forêt allie bon sens paysan et univers poétique. La charpente est formée par une succession de fermettes « en ciseaux » préassemblées. Réalisée en petites pièces de bois moisées, elle réinterprète les traditions régionales. La réduction des sections grâce à cette structure originale a permis d’utiliser de l’épicéa et du douglas massif local.

Le chantier en filière sèche, réalisé par des artisans installés à proximité, a réduit l’impact sur le site naturel. L’engagement écologique commence par la valorisation du déjà-là et de l’esprit du lieu.

SIÈGE DU SYCOPARC

MAÎTRISE D’OUVRAGE

Syndicat de coopération pour le parc naturel régional des Vosges du Nord (Sycoparc) ; Panoptique, François Liermann (AMO environnement) ; Vade’mecum (programmiste et référent monuments historiques)

MAÎTRISE D’ŒUVRE

Pierre-Yves Caillault (architecte mandataire) ; agence DWPA (architectes) ; Choulet (BE fluides) ; Laurent Taillandier (économiste) ; atelier Pascal Thomas (OPC) ; atelier-aile2, Nathalia Moutinho (scénographie)

ENTREPRISES

Hussor (échafaudage), Rauscher (maçonnerie), Léon Noël (pierre de taille et enduits naturels), M.F. Charpente, Wehrung (couverture), Léonardi (menuiserie extérieure monuments historiques), Jean Vollmer et fils (menuiserie extérieure rénovation), Jung (agencement et menuiserie intérieure), Seppic (plâtrerie), Isoprom (isolation en ouate de cellulose), Hornberger et fils (peinture et sols souples), Windstein (carrelage), Est Ascenseur, Schaeffer & Cie (sanitaire, chauffage et ventilation), Loeber (électricité), Flücklinger (serrurerie)

Alors qu’on nous proposait de construire neuf, moins cher et plus vite, nous avons préféré valoriser un site occupé depuis le xiie siècle. Prendre soin de notre patrimoine, c’est s’engager pour l’avenir.

Michaël Weber président du parc naturel régional des Vosges du Nord

FRUGALITÉ EN SOL 20
1 2 5 4
LA PETITE-PIERRE, BAS-RHIN
2020
1 913 m²
4 030 000 € HT
PROGRAMME Restauration du château et réaménagement des espaces LIVRAISON
SURFACE UTILE
COÛT DES TRAVAUX

Ses acteurs voulaient que les cent onze communes du territoire classé puissent être fières de ce symbole de la culture régionale. Grâce à l’étroite collaboration entre l’agence DWPA et PierreYves Caillault, architecte en chef des monuments historiques, les nouveaux aménagements font corps avec la restauration patrimoniale et l’adaptation aux exigences réglementaires actuelles. Le projet devait en effet répondre aux nouvelles normes de sécurité incendie et d’accessibilité, tout en assurant confort thermique et qualité de l’air avec une faible empreinte environnementale.

nouvelles

ont mis en valeur les ressources de la région et le savoir-faire des artisans locaux. Le mobilier de bureau a ainsi fait l’objet d’un concours associant designer, scieur et menuisier pour valoriser le hêtre, essence reine des Vosges du Nord. Les enduits à base de chaux, d’argile et de poudre de diatomées régulent l’hygrométrie et apportent une correction thermique innovante de l’enveloppe. Ce projet exemplaire est fidèle à la vision du parc : « écorénover pour consommer moins et mieux ».

La restauration patrimoniale du château de La Petite Pierre s’est accompagnée d’une réorganisation des services de la Maison du parc naturel régional des Vosges du Nord. Les ambiances offrent aux usagers des espaces adaptés aux nouvelles pratiques : contrôle de la lumière et de l’acoustique, vues ciblées, matériaux naturels. Les travaux GROUPE SCOLAIRE ET ACCUEIL PÉRISCOLAIRE EN BOIS COMMUNAL À HADOL, VOSGES Maîtrise d’ouvrage : Commune de Hadol - Maîtrise d’œuvre : Larché & Metzger - 2014

Je faisais de l’architecture frugale sans le savoir… Depuis des années, je m’efforce en effet de faire comprendre à mes étudiants que dans l’espace fini qu’est notre planète, et dans une période d’accroissement démographique et d’épuisement des ressources fossiles, il allait être nécessaire de « faire plus avec moins » dans leurs futurs métiers d’ingénieurs ou d’architectes.

« Faire plus avec moins », un challenge qui ne peut être qu’enthousiasmant et heureux. Dans cette nécessaire nouvelle manière de penser, le bois, matériau de construction renouvelable, compagnon des hommes depuis la nuit des temps, a un rôle essentiel à jouer. Toute notre filière en a parfaitement conscience.

Pascal Triboulot Professeur à l’ENSTIB, vice-président de FIBOIS Grand Est

P

DOMAINE ACHILLÉE

MAÎTRISE D’OUVRAGE

EARL Dietrich Yves

PROGRAMME

Chai de vinification, halle de stockage et espace de dégustation

LIVRAISON 2016

SURFACE UTILE 2 200 m²

MAÎTRISE D’ŒUVRE

Architecture et paysage, Christophe Köppel (architecte) ; Terranergie, Vincent Pierré (énergie) ; BESB (BE fondations) ; Sept Ingénierie (BE fluides) ; DEKRA Industrial (bureau de contrôle) ; Apave (CSPS)

ENTREPRISES

Dicker (fondations), Vogel TP (VRD), Steimer SAS et Fregonese (échaudage), SARL Yves Sertelet (charpente bois et couveture), ETA Éric Schwoob (paille), Morlok France (menuiserie extérieure), Wehrle (menuiserie intérieure), Scherberich (enduit extérieur), Tir Technologie - OFB (brise-soleil), Schweitzer (chauffage, sanitaire et électricité), Europlac’elec (cloisons et plâtrerie), HSOLS (sol industriel), Charpiot Techniques (métallerie), Alizé (étanchéité à l’air)

La construction a été une aventure humaine incroyable, et le bâtiment remplit toutes ses fonctions opérationnelles et ses engagements thermiques.

Ar

Ipa Isolation en paille, épaisseur 1 200 mm

M Double montant en mélèze, section 80 x 80 mm

Bh Bordure haute continue en mélèze, 50 x 200 mm

T Traverse en mélèze 50 x 200 x 1150 mm, entraxe 800 mm

Bb Bordure basse discontinue en mélèze, 50 x 200 x 600 mm

Pp Pied de poteau en acier galvanisé

Ra Raccord étanchéité à l’air type Contega de Proclima

Eb Écran bitumineux contre les remontées capillaires retombant devant la tête de dallage

Pf Protection d’isolation en Fibralith, épaisseur 25 mm

As Assise de mur en béton armé, hauteur 100 mm

Da Dallage en béton armé, épaisseur 200 mm

FRUGALITÉ EN MATÉRIAUX 38
DU MUR EN BOTTES DE PAILLE
SCHERWILLER, BAS-RHIN DÉTAIL
COÛT DES TRAVAUX 1 450 746 € HT
moisé et fourré formant gaine électrique ventilée
Poteau
40
E Enduit à la chaux, épaisseur
mm en moyenne
Armature d’enduit tendue avec 300 mm minimum de recouvrement
Ra Pp Bb T
Da Eb As P P M E Ar Ra Ra Ipa
T Bb Bh Re Pf

Ce centre périscolaire tout en bois a trouvé naturellement sa place entre les fermes traditionnelles en pierre d’une commune vosgienne. Le projet « cœur de Tendon », qui vise la revitalisation du village, comprend aussi une magnifique halle en bois, également conçue par l’agence Haha.

La silhouette inhabituelle de la Maison des enfants est couronnée par un « panier » en bois qui cache les installations techniques. Sa forme contemporaine est modelée comme un prisme aux facettes vitrées orientées vers les vues les plus intéressantes. Les enfants apprécient la salle à manger ouverte sur la place et la salle d’activités de l’étage avec sa galerie sous le toit. Grâce à la forme compacte et à 37 cm d’isolation en paille, le poêle à bois installé au centre du bâtiment suffit pour le chauffage. Et même en plein été, l’espace reste agréablement tempéré.

Les acteurs du projet voulaient prouver que le hêtre, ressource largement disponible en Lorraine, pourrait être mieux valorisé dans la construction. Il est ici omniprésent : structure, lambris des murs et du plafond, parquet, portes et escalier. De la forêt communale au chantier, il a parcouru 135 km,

avec un arrêt chez le scieur puis chez le charpentier, où les caissons ont été remplis de paille. Le bois est aussi un outil pédagogique qui éveille les sens des enfants par ses qualités visuelles, tactiles et acoustiques.

CRÉDITS PHOTOGRAPHIES & DOCUMENTS GRAPHIQUES

Agence Haha (p. 66 et 67, photos et dessins)

Ajeance (p. 50, axonométrie et schéma)

amàco (p. 35, bas droite)

ASP Architecture (p. 48, plan et schéma ; 49, photo bas gauche)

Atelier MPA (p. 46, coupes)

Aubertin, Christophe (2e de couverture, p. 37 bas, 72, 73 haut)

Badermann, Manon (p. 38 haut, 39, 62, 63 haut et bas droite)

Bagard & Luron (p. 25, plan et photo en haut)

Bignon, Flora (p. 10 haut gauche et bas)

Bignon, Jean-Claude (p. 9, 10 haut droite, 11)

Boegly, Luc (p. 32, 33)

Bonami-Redler, Cendrine (p. 74, 75 bas, 76, 77)

Bost, Benoît (p. 52 bas et 53)

Cartignies Canonica (p. 64, dessins ; 65, photo bas droite)

CAUE de la Meurthe-et-Moselle, Elytis éditions 2021 (p. 75 haut)

Cerveny, Ludmilla (p. 4, 14/15, 16, 17, 24, 25, 28/29, 30, 31 haut, 40/41, 46, 47)

Collectif Etc. (p. 68 et 69)

Collin, Florent (p. 73 bas)

Creutz, Christian (p. 26/27)

Demoulin, Pascal (p. 44 et 45)

Demoulin, Pascal ; Wisser, Aurélie (p. 44, plans et coupe)

Denancé, Michel (p. 54/55)

Devard, Thomas (p. 48, 49 haut et bas droite)

Dietrich, Jean (p. 38, milieu droite)

Dorner, Jean-Baptiste (p. 58 bas droite, 59)

DWPA (p. 20 et 21, plan et coupe)

Frajman, Olivier (p. 22 bas droite, 23)

Gens (p. 16, plan)

Knoblauch, Matthias (p. 70, affiche)

Köppel, Christophe (p. 38, coupe et détail)

Lacroix, Basile (p. 63, bas gauche)

Lama architectes (p. 58, plan et coupe perspective ; 59 haut)

Leloup, Caroline (p. 18)

Mangin, Solène (p. 64, 65 haut et milieu)

Mathiotte, Olivier (p. 36 bas)

Mayker Architectes (p. 70 bas)

Meyer, Yvon/CCAB (p. 33, bas droite)

Mil Lieux (p. 34)

nunc (p. 32, coupe et détail)

Nussbaumer, François (p. 60)

Obika Architecture (p. 18, axonométrie) Panoptique (p. 62, plan)

Pierre, Julian (p. 6/7, 36 milieu, 37 haut)

Ruault, Philippe (p. 34 et 35)

Schmitt, Daniel (p. 61)

Spach, Stéphane (p. 50 et 51)

Stritt, Pascal (p. 78/79)

Studiolada (p. 30, plan et coupe ; 31, détail et photo bas ; 36, plans et coupe)

Talweg (p. 22 bas gauche)

Talweg, Thibault Marcilly (p. 22 , axonométrie)

Thomas, Jean-Philippe (p. 52, photo haut, plan)

Tschiegg, Anne-Sophie (p. 71 haut)

Urbane Kultur (p. 60, plan et schémas)

Vinter Piccarreta, Estelle (p. 71 milieu) Voegelé, Christophe (p. 12/13)

Waltefaugle, Nicolas (couverture, p. 19, 56/57)

Wilhelmy, Éric (p. 20 et 21)

Publié par :

MAISON DE L’ARCHITECTURE DE LORRAINE

24 rue du Haut Bourgeois, 54000 Nancy (http://maisondelarchi-lorraine.com)

© Dominique Gauzin-Müller 2021 ASSOCIATION FRUGALITÉ HEUREUSE 9 rue Barbès, 93100 Montreuil (www.frugalite.org)

Dépôt légal : août 2021 ISBN : 978-2-9578502-0-4

Imprimé en Union Européenne par CIRP

Aucune représentation ou reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l’article L. 122-5 2° et 3° a) du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite sans l’autorisation expresse de l’Association Frugalité heureuse ou de la Maison de l’architecture de Lorraine ou, le cas échéant, sans le respect des modalités prévues à l’article L. 122-10 dudit code.