Page 1

N° 15 - SEPT. 2017

vénissieux SINGULIER PLURIEL [ LE MAGAZINE ]

SPÉCIAL GRAND RENDEZ-VOUS

2014-2017 La ville en actions Programme du Grand Rendez-vous de la Ville à l’intérieur


2 | 

Parcourons la Ville

Solidarité Citoyenneté

Cadre de vie Tranquillité

Salle Irène Joliot-Curie du 4 au 7 octobre Éducation Culture · Sport

Développement de la ville


SOMMAIRE  |  3

V

ivre sa ville pleinement, vivre sa ville ensemble. Les solidarités ont forgé notre histoire. Elles font aujourd’hui notre force, elles dessineront demain notre avenir. Depuis toujours, Vénissieux se partage et se conjugue au pluriel. Notre volonté est de réunir les habitants et de rapprocher les quartiers. Vénissieux, une et indivisible, accessible à tous, voilà la ville que nous bâtissons jour après jour. Deux exemples de solidarité, parmi d’autres, viennent illustrer mon propos. Pour améliorer l’accueil et l’écoute réservés à nos aînés, nous allons regrouper avant la fin de l’année le pôle 3e âge au sein même de l’Hôtel de Ville. Personne ne doit se sentir exclu, ni aucune génération avoir le sentiment d’être isolée. Nous avons également lancé un plan d’actions ambitieux à l’égard des personnes handicapées. L’Ad’AP (Agenda d’Accessibilité Programmé) est mis en œuvre pour une nouvelle période de neuf ans et un montant de 7,5 millions d’euros. Près de 1400 actions seront nécessaires pour mettre en accessibilité l’ensemble du patrimoine de notre ville. L’accès aux abords de nos équipements, l’adaptation le cas échéant de l’intérieur des bâtiments et le handicap sensoriel forment des axes prioritaires. Dans le prolongement de ce vaste programme, je tiens à mentionner la signature d’une convention avec le Centre de Recherche et d’Éducation par le Sport et la Santé (CRESS) afin de soutenir les clubs sportifs dans leur approche du “ sport et du handicap ”, ou encore l’installation d’un Centre d’Action Médico-Sociale Précoce dans notre commune, une infrastructure associative qui accueille 45 enfants de 0 à 6 ans présentant tous types de handicaps. Les politiques de proximité, riches, diversifiées, étendues à tous nos quartiers, sont un combat, que nous menons contre une lecture marchande et mercantile de nos territoires, contre l’austérité qui étrangle le budget des familles et des collectivités locales, contre l’individualisme qui ronge le lien social et nos agglomérations. Le résultat de ce combat se traduit par la présence et la qualité de tous nos services publics de proximité dans tous les domaines : éducation, culture, sport et jeunesse, action sociale, économie, cadre de vie, urbanisme, sécurité, développement durable, etc. Ils figureront au cœur de nos échanges, de nos idées, de nos souhaits et projections à l’occasion du Grand Rendez-Vous de la Ville, qui se tiendra du 4 au 7 octobre prochain. J’invite tous les Vénissians à participer à ces journées consacrées entièrement à l’avenir de Vénissieux, à la ville que nous voulons bâtir ensemble, construire et améliorer pour tous les habitants. Tous les grands projets urbains seront présentés, débattus, nos politiques éducatives, culturelles, économiques, sociales feront l’objet de notre attention et de notre volonté de les renforcer, de les adapter et de les moderniser à l’aune des attentes et des besoins futurs. Le Grand Rendez-Vous nous attend pour écrire un nouveau chapitre de la longue histoire vénissiane et promettre de beaux lendemains aux jeunes générations. Michèle PICARD Maire de Vénissieux, Conseillère métropolitaine

SOMMAIRE ÉDUCATION

L’ÉDUCATION UNE PRIORITÉ SPORTS, JEUNESSE ET FAMILLES

LE SPORT ET LA JEUNESSE, MOTEURS DES CITOYENS DE DEMAIN CULTURE

4 8 12

VÉNISSIEUX, BOUILLON DE CULTURES SOLIDARITÉ

LA SOLIDARITÉ, FACTEUR DE COHÉSION SOCIALE HYGIÈNE ET SÉCURITÉ

LA SANTÉ, UN DROIT POUR TOUS PRÉVENTION ET SÉCURITÉ

VÉNISSIEUX, UNE VILLE À VIVRE CITOYENNETÉ ET VIVRE ENSEMBLE

BIEN VIVRE ENSEMBLE : LA MUNICIPALITÉ VECTRICE DE CITOYENNETÉ BÂTIMENTS PUBLICS

UN PATRIMOINE EN MUTATION FINANCES LOCALES

FINANCES LOCALES ÉCONOMIE

16 20 22 24 26 28 30

VÉNISSIEUX ATTRACTIVE URBANISME

LA MOBILITÉ AU COEUR DU DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE GRAND PROJET DE VILLE

LE PLATEAU EN MET PLEIN LA VUE ! CADRE DE VIE

UNE VIE DE QUALITÉ DÉVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE

RÉPONDRE AUX DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX TRIBUNES LIBRES

LIBRE EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES VIE DE QUARTIERS

CONSEILS DE QUARTIER

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Jean-Dominique Poncet CONCEPTION ET ÉDITION Direction des Ressources en Communication - DRC PHOTOGRAPHIES Yves Ricard, DRC - Thinkstock Sauf mention contraire IMPRESSION Public Imprim, Vénissieux TIRAGE 28 000 exemplaires N° ISSN 1279-9696. Dépôt légal à parution. DISTRIBUTION Codice, Vénissieux

32 35 38 41 44 46


4 || ÉDUCATION

L’ÉDUCATION, UNE PRIORITÉ BILAN | L’éducation est au cœur du contrat vénissian et cela se traduit par de multiples investissements, au-delà de l’ouverture, en septembre 2014 du groupe scolaire Flora Tristan au centre-ville. En effet, la Ville s’adapte en permanence aux réformes et aux évolutions des besoins des familles : mise en place de la réforme des rythmes scolaires et d’un Projet Éducatif De Territoire, création et transformation de restaurants élémentaires en restaurants-self, ouvertures de classes liées aux nouveaux classements en Réseau d’Éducation Prioritaire (REP et REP+) et aux fluctuations de la population scolaire, réhabilitation régulière des écoles et des crèches afin d’optimiser les espaces et de créer des places. La dimension éducative du projet vénissian se traduit également par un investissement dans des projets et des dispositifs tels le Conseil Municipal d’Enfants (CME), et le Programme de Réussite Éducative (PRE) et dans le soutien des acteurs associatifs locaux qui contribuent à la richesse de l’offre éducative.

2014-2017 : 1 NOUVELLE ÉCOLE ET DE NOUVELLES CLASSES Un groupe scolaire et une extension ont été construits du fait de l’augmentation de la population scolaire. Ces investissements témoignent de manière très visible du choix fait par la municipalité de donner la priorité à l’éducation. Cependant, celle-ci doit être considérée dans un sens plus large. La Ville investit dans d’autres projets comme la nouvelle cuisine centrale ou la mise en place du Projet éducatif De Territoire (PEDT) qui concerne les enfants et les jeunes de 0 à 18 ans. Sans oublier la mobilisation autour des temps périscolaires qui existaient à Vénissieux bien avant la réforme, mais qui se sont, depuis, généralisés sur tout le territoire communal.

› 20,4%

DU BUDGET communal consacré à l’enseignement et

aux écoles

› 21 groupes scolaires à entretenir, sécuriser, faire évoluer › 1 350 000 € pour l’entretien et l’embellissement des écoles › 9

300 ÉLÈVES scolarisés en maternelle et primaire en 2017


ÉDUCATION  |  5 |  5

2014-2017 : + 43 CLASSES Il y a un an, 400 enfants ont été accueillis dans le nouveau groupe scolaire Flora Tristan pouvant accueillir jusqu’à 19 classes. La construction de cet établissement, attribuée à l’équipe d’architecte “ Atelier Roland Castro Sophie Denisoff et associés ” et le bureau d’études BERIM, a représenté le plus important chantier du mandat. Il devenait une priorité avec l’augmentation de la population scolaire. La nouvelle école est dotée de connexions Internet, d’ordinateurs et de vidéos projecteurs dans chaque classe d’élémentaire. Le bâtiment a par ailleurs été construit dans le respect des normes environnementales avec des matériaux novateurs en termes d’isolation (jeans recyclés et couverture végétalisée, luminosité naturelle dans les salles de classe) et des jardins pédagogiques.

GROUPE SCOLAIRE FLORA TRISTAN

› + 19 classes › 16 mois de travaux › 14 millions €

EXTENSION JOLIOT CURIE

Parallèlement à ce projet, le groupe scolaire et la Maison de l’Enfance Joliot Curie mis en service en 2013 augmentent leur capacité d’accueil en créant 5 classes et un restaurant-self supplémentaires grâce à une extension modulaire installée en 2017. Le système livré clef en main permet des isolations acoustiques et thermiques aussi bonnes que le bâti traditionnel. Il a la particularité d’être moins cher et moins long à installer et à mettre en service. Des travaux d’aménagement pour accueillir de nouvelles classes sont réalisés chaque été à la faveur des réhabilitations.

› + 5 classes › 1 restaurant-self › - de 6 mois de travaux

› 3,6 millions €

2018 : 1 NOUVELLE CUISINE CENTRALE ET 6 RESTAURANTS-SELF À destination des écoles, des crèches, des résidences pour personnes âgées et des centres de loisirs, la future cuisine centrale veut répondre à la croissance de la population scolaire. Le projet a été pensé comme un bâtiment plus fonctionnel et ergonomique permettant d’augmenter la production de repas tout en générant une baisse des coûts de maintenance avec des matériaux durables, une utilisation optimale des énergies, une évolution vers des modes de cuisson alternatifs, des aménagements spécifiques pour la gestion des déchets et le tri sélectif. Le rez-de-chaussée sera consacré à l’approvisionnement des marchandises, la fabrication des repas et l’expédition vers les 40 sites satellites. L’étage sera destiné aux locaux du personnel et aux installations techniques de production de froid et de traitement d’air. Le bâtiment sera mis en service dès septembre 2018.

› 5 000 repas en moyenne produits par jour › 8,8

MILLIONS € de travaux pour la nouvelle cuisine centrale

› 8 225 › 60% › 1

M2 de terrain

D’ÉNERGIES RENOUVELABLES

COUVERTURE VÉGÉTALISÉE pour une climatisation

naturelle l’été

Afin de prévenir le surpoids et l’obésité, la Régie Autonome de Restauration Scolaire et Sociale de la Ville propose chaque jour des menus équilibrés, variés et de saison et répond à l’objectif de 20% d’achats de produits issus de l’agriculture biologique fixé par la municipalité. N. B. Pour augmenter la capacité d’accueil de la restauration scolaire dans les écoles élémentaires, des selfs sont créés chaque année. Aujourd’hui, 6 écoles sont chacune dotées d’un self : Joliot Curie, Parilly, Centre, Flora Tristan, Max Barel et Pasteur à la rentrée 2017.


6 | ÉDUCATION | 

2012-2017 : LES 3 PROMOTIONS DU CME Depuis 2012, un Conseil Municipal d’Enfants est élu tous les deux ans parmi les CM1 et CM2 des écoles de Vénissieux. La parité est respectée avec une fille et un garçon élus dans chaque groupe scolaire. Cet instrument démocratique a connu 3 promotions. La dernière, baptisée Nelson Mandela, est en cours de mandat. À l’image de l’instance délibérante de notre collectivité, ces jeunes élus réfléchissent, décident et mènent à bien des actions dans l’intérêt de tous. Ils deviennent ainsi des acteurs à part entière de la vie citoyenne. L’objectif premier de cette démarche est de susciter chez eux de l’intérêt pour le processus démocratique. Durant leur mandat, les enfants se réunissent en commissions (école et loisirs, environnement, solidarité) toutes les six semaines et tous ensemble en séances plénières sous la présidence de Madame Le Maire, une fois par trimestre. Chaque commission propose des actions au Conseil Municipal et mène des projets avec les services municipaux concernés et les partenaires du territoire.

2014-2016

Promotion Malala

2012-2014

Promotion Guy Fischer

2016-2018

Promotion Nelson Mandela

ENFANT PHARE : LA CRÉATION COMME DYNAMIQUE ÉDUCATIVE Depuis bientôt 10 ans, les professionnels de la petite enfance de la Ville construisent et font vivre la dynamique “ Enfant-Phare ”. Ce dispositif au coeur du projet éducatif des Établissements d’Accueil de Jeunes Enfants de Vénissieux est centré autour de la créativité en tant que valeur commune aux enfants, aux parents et aux professionnels. Les assistantes maternelles qui adhèrent au relais assistantes maternelles sont également associées à ce projet global qui fait évoluer l’ensemble des pratiques professionnelles ainsi que la communication avec les parents impliqués dans la coéducation de leurs enfants. Chaque action, chaque événement, chaque projet est construit autour de ce postulat créatif. Dans ce cadre, un spectacle de marionnettes à destination des parents autour de l’agressivité du tout petit sera diffusé le 4 octobre lors du Grand Rendez-Vous de la Ville à la salle Irène Joliot Curie. Par ailleurs, toute l’année, une résidence d’artistes + 20 PLACES dans les pouvant se prolonger sur deux ans propose un éveil culturel aux crèches Saperlipopette, Berlingot et Musicaline enfants avec des temps ouverts aux familles. Enfin, l’inauguration ces 4 dernières années des travaux de rénovation de la crèche Berlingot le  29 juin dernier a été organisée autour d’une visite créative proposant aux parents une 389 places en crèches à exploration gustative des menus préparés pour les enfants. Cette Vénissieux transversalité entre l’éducation et la culture dépasse les frontières de la petite enfance avec le développement du PEDT.


ÉDUCATION  |  7 |  7

LE PROJET ÉDUCATIF DE TERRITOIRE UN PEDT POURQUOI ?

CONTINUITÉ

› Pour réduire les disparités d’accès aux actions éducatives, › aménager de manière cohérente les différents temps sociaux, › construire des réponses appropriées à la diversité des besoins et des demandes, › renforcer la participation des enfants et des adolescents, › inciter et développer la participation des parents aux actions éducatives. En faisant le choix d’élaborer et de mettre en oeuvre un Projet Éducatif de Territoire, la Ville a réaffirmé depuis 2014 son engagement pour la réussite éducative de tous les enfants et les jeunes, de 0 à 18 ans. Le PEDT 2014-2017 s’est nourri d’une expérience forte sur les questions éducatives acquise dans le cadre du Projet Éducatif Local (PEL) depuis 2002. Avec ce PEDT, la Ville se dote d’un outil visant à améliorer la cohérence des actions, la continuité des temps éducatifs et la complémentarité des acteurs. Ainsi, l’enfant et le jeune sont au centre des préoccupations des différents acteurs éducatifs, qui contribuent ensemble à l’éducation dans sa globalité.

COMPLÉMENTARITÉ

COHÉRENCE

PEDT

Projet éducatif de territoire

GRAND RENDEZ-VOUS DE LA VILLE Lors de cette semaine d’octobre dédiée à la Ville et à ses habitants, le mercredi 4 sera consacré au parcours éducatif des 0-18 ans. Organisée autour du PEDT, cette journée permettra de présenter les actions et projets menés en direction des publics enfants et jeunes de la Ville (cf. programme). Ce sera aussi l’occasion pour le public présent de s’exprimer sur le sujet, de donner son avis et d’échanger avec les professionnels.

LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES La mise en place des nouveaux rythmes scolaires en 2014 a représenté une évolution majeure pour tous : parents, enfants, personnels scolaires et municipaux. Auparavant, les enfants étaient accueillis uniquement dans les 11 Maisons de l’Enfance. Aujourd’hui, les activités périscolaires sont déployées sur 21 groupes scolaires de la ville. En partenariat avec l’Éducation nationale, les centres sociaux et l’ensemble du mouvement associatif, la Ville s’est mobilisée pour l’élaboration du Projet Éducatif de Territoire afin de mettre en œuvre cette réforme dans une dynamique transversale et coopérative. Les parents, premiers éducateurs de leurs enfants, ont été associés à ce travail collectif.

PERSPECTIVES • Rythmes scolaires et périscolaires : en fonction des évolutions décidées par le gouvernement et des moyens financiers qui seront associés, une phase de concertation pourra être proposée aux acteurs concernés. • Petite enfance : toutes les opportunités pour favoriser la création de places en crèche et l’accueil chez des assistantes maternelles continueront à être étudiées. • Écoles : la Ville continuera à adapter ses bâtiments aux besoins de la population scolaire avec des réhabilitations de locaux et des créations de restaurants-self en élémentaire. • Restauration scolaire : ouverture de la nouvelle cuisine centrale en septembre 2018 pour augmenter la capacité de production de repas servis dans les écoles, les crèches et les résidences de personnes âgées.


8 | SPORTS, JEUNESSE ET FAMILLES 

LE SPORT ET LA JEUNESSE, MOTEURS DES CITOYENS DE DEMAIN BILAN | À travers l’expérience de ces vingt dernières années dans le domaine de la jeunesse et au regard de l’analyse des besoins et des attentes exprimés par le public, l’action du service Jeunesse s’oriente de manière significative sur des enjeux de société. Devenus prioritaires, ils s’inscrivent directement dans le Projet Éducatif Local. La mise en place d’un label “ Jeunes et aussi Citoyens ” valorisant notre jeunesse dans son désir d’autonomie et d’émancipation en est un signe fort. Parallèlement et dans le cadre du Projet Sportif Vénissian, la Ville a réaffirmé les orientations de sa politique sportive en positionnant le sport comme un axe privilégié de la politique éducative et comme outil d’insertion et d’intégration sociale au cœur de la cité. Jeunesse et sport sont des enjeux stratégiques pour l’aménagement, le développement et l’attractivité de la Ville, en associant étroitement l’ensemble des partenaires associatifs, institutionnels et éducatifs.

2017 : 440 ADHÉRENTS À LA MAISON DE QUARTIER DARNAISE La Maison de quartier Darnaise est un équipement municipal de proximité ouvert depuis 2001. Elle a connu une restructuration en 2013 pour améliorer la sécurité et la fonctionnalité des lieux. Cette structure d’animation du territoire s’adresse à un public toujours plus nombreux. Ses 440 adhérents peuvent profiter de sorties familiales, d’ateliers ponctuels ou réguliers dans le champ du sport, de la culture, du bricolage... Chaque été, la Maison de quartier propose également à tous les habitants de Vénissieux des temps festifs et thématiques, “ les jeudis de l’été ” qui connaissent une forte affluence. La Maison de quartier est ouverte 8 demi-journées par semaine au public, avec des temps dédiés à l’accueil, l’information et l’orientation des personnes. C’est aussi un lieu de participation citoyenne, qui accompagne les groupes d’habitants dans leurs projets comme “ Be foot ” ou le “ Collectif pour tous ”. Par ses actions et ses valeurs, la Maison de quartier est un lieu favorisant l’égalité entre les citoyens, la lutte contre les discriminations et le mieux-vivre ensemble. Pour les prochaines années, la Ville souhaite continuer à améliorer l’accueil et l’orientation du public au sein de la Maison de quartier, poursuivre et renforcer les actions menées autour du bien-être et de l’environnement, et continuer l’ouverture vers d’autres partenaires, notamment associatifs.


SPORTS, JEUNESSE ET FAMILLES  |  9 |  9

LE SPORT AU FÉMININ Ces dernières années, le développement de la pratique sportive féminine est certainement l’un des faits marquants du sport à Vénissieux. Parmi toutes les actions mises en place, l’appel à projets locaux visant à apporter une preuve “ form’Elle ” que le sport peut se décliner au féminin et sous de multiples formes est l’un des meilleurs exemples de cette volonté politique.

Bilan de la Preuve Form’Elle après 6 éditions :

50% 45%

Taux d’augmentation annuelle de pratiquantes à Vénissieux

40% 35% 30% 25%

Taux d’augmentation annuelle de pratiquantes sur le plateau des Minguettes

20% 15% 10% 5% 0%

2008

2012

› 90% des projets déposés sont portés par des femmes › 29 dossiers ont été déposés sur les 6 éditions › 15 dossiers ont été récompensés sur les 5 premières éditions › 75% des projets récompensés sont des actions menées sur le plateau des Minguettes › 90% des projets récompensés sont orientés vers une pratique ludique et de bien-être › Les clubs ayant déposé un dossier (récompensés ou non) ont vu croître significativement leurs effectifs féminins au sein de leur structure › Sur les 15 projets récompensés, 12 se sont pérennisés

2016

L’OBSERVATOIRE DU SPORT ET DU HANDICAP La Ville s’engage pour l’accès de tous à la pratique sportive. C’est pourquoi elle a créé avec le CRESS (Centre de Recherche d’Éducation Sport et Santé) et l’OMS (Office Municipal des Sports) un observatoire qui a pour objet de débattre avec les clubs sportifs et les structures référentes du handicap sur la thématique de l’accès pour les personnes en situation de handicap. Avec l’appui d’un diagnostic réalisé par le CRESS, l’observatoire pourra ensuite donner des préconisations à la Ville dans le cadre de sa politique sportive sur la question “ sport et handicap, sport adapté ”. Ce travail permet également de créer un réseau d’acteurs du sport et du handicap développant de nouvelles synergies.

5 MARS 2016 : 6e RENCONTRE VILLE/OMS/MOUVEMENT SPORTIF FINANCEMENT DES ASSOCIATIONS SPORTIVES : EXISTER, SE STRUCTURER, SE DÉVELOPPER Temps d’échange et de dialogue avec les clubs sportifs, l’objectif de cet événement est double : › faire remonter les problématiques des associations sur un sujet les concernant au quotidien : leur financement ; › élaborer des propositions et préconisations permettant d’engager la politique sportive de la Ville sur le long terme, à l’échelle 2016-2020, en prenant en compte les évolutions sociétales et les contraintes environnementales. Lors de son intervention, Emmanuel Bayle, Professeur d’université spécialiste en gestion du sport, a dressé l’état des lieux et mis en perspectives le financement des associations. Les participants se sont retrouvés pour échanger autour de : › la mutualisation des moyens et des ressources ; › l’élaboration d’un projet partagé pour la recherche de partenaires financiers extérieurs. Deux propositions ont émergé de ces ateliers : › le regroupement des clubs locaux proposant la même discipline ; › l’élaboration d’une stratégie globale de recherche de financement pour le mouvement sportif local.


10 |  SPORTS, JEUNESSE ET FAMILLES  

LES JEUNES S’ENGAGENT Multiplier les expériences développe les aptitudes psychosociales, les compétences et l’autonomie de nos jeunes adultes. Panorama des actions municipales pour favoriser cette dynamique.

L’ART ET LA CULTURE POUR ET PAR LES JEUNES ÊTRE AUTONOME ET RESPONSABLE En 2016, 18 projets ont été construits dans le cadre de cette orientation : › création d’une fresque au stade Laurent Gérin › stage Web radio › réalisation d’un court-métrage sur le harcèlement à l’école › exposition lightgraph › projet photos... ____________ Pendant le Grand Rendez-Vous le 4 octobre découvrez le projet sur les pratiques urbaines développé par l’École de musique Jean Wiener, Bizarre !, les Arts Pastiques et le service jeunesse. ____________

JEUNES ET AUSSI CITOYENS Adressée aux 16 à 25 ans, cette initiative met en avant les idées novatrices sur les plans social, culturel, scientifique, environnemental... avec en filigrane une dimension citoyenne. En 2016, 4 projets retenus : › le Projet culturel Berlin (découverte des danses urbaines) › Genève sur place et à emporter (visite de l’ONU et de l’OMS) › Jeune Tatcher (concours d’éloquence sur vidéos) › Le documentaire À ma place (sur les difficultés d’accès à l’emploi)

La ville subventionne à hauteur de

600 À 900 € chaque projet

6 THÈMES, TA VILLE : CONSTRUIRE SA CITOYENNETÉ Depuis 2017, les Établissements Polyvalents Jeunes (EPJ) et l’association Wesh Interventions proposent des mises en situation concrète, des jeux de rôles, des vidéos et des quiz interactifs, pour favoriser l’expression et la réflexion autour d’enjeux d’actualité. Au sein des EPJ, 6 thématiques collectives sont définies chaque année avec les jeunes : la laïcité, la lutte contre les addictions, les métiers à risques, le harcèlement à l’école, le lien intergénérationnel, les relations garçons/ filles... L’objectif de ce travail est de donner aux jeunes des outils pour modifier leurs comportements, favoriser leur engagement citoyen et renforcer les liens civiques avec les acteurs de la vie locale.

DÉCOUVRIR LES INSTITUTIONS UN PARI DU BUREAU INFORMATION JEUNESSE Depuis 2014, près de 20 jeunes ont visité le Parlement européen, la Commission européenne et le Palais des Nations-Unis. Un rallye organisé dans Vénissieux a mis en lumière la manière dont l’Europe influence leur quotidien et celui de leur ville. Grâce aux voyages dans d’autres pays d’Europe, les jeunes découvrent d’autres horizons. En outre ils prennent conscience du cadre réglementaire dans lequel ils peuvent exercer pleinement leur citoyenneté et être protégés.

Photo DR

PETIT JEU DES JEUNES

Les lycéennes du Lycée Jacques Brel coaniment avec le Bureau Infomation Jeunesse une action de sensibilisation sur la nutrition auprès de leurs camarades.

CONSTAT

Beaucoup de jeunes sautent le petit-déjeuner

ENQUÊTE 60 élèves interrogés sur leurs habitudes nutritives

RÉSULTAT DES ORGANISATRICES les lycéennes ont acquis des compétences en gestion de projet, capacité à convaincre

ACTION petit-déjeuner équilibré pour les 60 participants

RÉSULTAT DES LYCÉENS PARTICIPANTS 60 élèves ont été sensibilisés aux bonnes pratiques nutritionnelles


SPORTS, JEUNESSE ET FAMILLES  |  11

PROJET CULTUREL À PARIS En 2016, 10 jeunes de 14 à 16 ans ont sollicité l’EPJ Moulin à Vent pour les accompagner dans un projet culturel et citoyen. L’objectif : se rendre à Paris sur les lieux des attentats de novembre 2015, rencontrer des Parisiens de leurs âges. Les jeunes ont profité de leur passage pour visiter des monuments culturels et historiques. Cette action leur a permis d’expérimenter une partie de l’Histoire de France tout en s’inscrivant dans une réflexion sur ce qui fait notre identité aujourd’hui.

VÉNISSIEUX EXPRESS À l’occasion du Grand Rendez-vous de la Ville, la mairie invite les 8 - 11 ans issus des Maisons de l’Enfance, des centres sociaux, des Centres Sportifs du Mercredi et des Établissements Polyvalents Jeunes à un grand jeu de piste dans la ville Mercredi 4 octobre

Photo DR

RACONTE-MOI UNE HISTOIRE ÊTRE JEUNE ET ENTREPRENEUR, C’EST POSSIBLE Grâce à la Coopérative Jeunesse et Service (CJS), des jeunes de 16 à 18 ans ont l’opportunité de devenir leur propre patron le temps d’un été. Accompagnés par deux animateurs, ils créent et pilotent une entreprise collective. Ils définissent des services, élaborent une stratégie de commercialisation, assurent les prestations, prennent des décisions collectivement, se rémunèrent en décidant de l’affectation des résultats comptables. Aucune compétence n’est requise pour participer à la CJS, seule la motivation compte.

Il y a quatre ans, plusieurs jeunes de l’EPJ Léo Lagrange, en partenariat avec le Centre Associatif Boris Vian, ont présenté un spectacle de marionnettes aux enfants de l’école maternelle Louis Pergaud pour lutter contre l’illettrisme. Depuis, le Théâtre de Vénissieux et l’École de musique Jean Wiener se sont greffés au projet. Au programme : rencontre avec une marionnettiste, création et interprétation musicale, travail sur les décors et fabrication d’un livre.

En 2016, les jeunes avaient récolté 8 625 €

Inventaire de matériel, manutention, nettoyage, peinture... À chaque période de vacances scolaires (ou hors vacances pour les jeunes déscolarisés), les 16/25 ans sont invités par la Ville à participer à des chantiers contre 140 € pour 20 heures travaillées, sous forme de chèques vacances pouvant être réinvestis dans les loisirs ou les formations BAFA.

300 JEUNES / AN participent à des travaux d’intérêt collectif pour les chantiers jeunes dans différents services municipaux et en partenariat avec les bailleurs sociaux

Photo Adel Sandami

CHANTIERS JEUNES

PERSPECTIVES • Continuer à encourager l’accès des jeunes à l’autonomie, aux arts et à la culture. • Poursuivre le développement de la pratique sportive féminine. • Poursuivre le travail pour l’accès des publics en situation de handicap à la pratique sportive. • Réhabiliter le complexe sportif Auguste Delaune. • Poursuivre la sensibilisation des jeunes aux questions de santé, de nutrition et de bien-être.


12 |  CULTURE

VÉNISSIEUX, BOUILLON DE CULTURES BILAN | La politique culturelle de Vénissieux a pour ambition d’assurer l’accessibilité de tous à l’art et la culture. La Ville fonde son action sur 5 grands objectifs prioritaires qui ont été redéfinis en 2015 : › conforter des programmations culturelles et artistiques, diversifiées et complémentaires, › soutenir la création contemporaine et la présence d’artistes, › poursuivre le travail en direction des publics en structurant les actions et en les priorisant en direction de l’enfance, la jeunesse et des publics les plus éloignés, › intégrer davantage les nouvelles pratiques liées au numérique et s’adapter aux évolutions de l’art et de la société, › promouvoir la ville et son image par la culture. Ces grands objectifs structurent et priorisent l’action des équipements culturels, s’articulent et se complètent avec les autres politiques publiques (enfance, jeunesse, éducation et politique de la ville) et visent à fédérer les actions avec l’ensemble des partenaires associatifs.

FÊTES ESCALES FÊTE SES 20 ANS EN 2018 8 000 SPECTATEURS chaque année

Chaque année, la Ville propose 3 jours de concerts en plein air dans le parc Louis Dupic autour du 14 juillet. Le festival a évolué en 2017 avec la programmation de spectacles de musiques du monde en fin d’après-midi afin de toucher encore davantage le public familial, en plus de la journée de pique-nique et d’animations le jour de la fête nationale.

plus de

500 OEUVRES

constituent la collection municipale

FESTIVAL ESSENTI’ELLES Le festival Essenti’elles se déroule autour du 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes et a connu sa 5e édition en 2017. Les objectifs du festival sont la mise en avant des droits des femmes, la lutte contre les injustices et violences qui leur sont faites ainsi que la valorisation et la mise en visibilité des femmes. Depuis 2015, le festival s’est recentré sur 3 jours autour d’une thématique annuelle : les femmes artistes, l’éducation des femmes et des filles et les violences faites aux femmes. Spectacles, conférences, débats, films et actions de médiation en direction de la jeunesse sont autant de rendez-vous pour sensibiliser sur ces sujets et contribuer à faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes.

LA COLLECTION MUNICIPALE : POUR CULTIVER SON REGARD Depuis 2015, la collection municipale d’art moderne et contemporain s’invite dans les ateliers Henri Matisse, pour le plus grand bonheur des enfants, jeunes et adultes des ateliers, avec le programme de diffusion “ Colporteur ”. La collection a été augmentée en 2014 par un don très important de l’ancienne galeriste et collectionneuse Pascale Triol. Ce geste rare et généreux a consolidé l’action soutenue de la Ville depuis 40 ans en faveur de la rencontre directe des publics avec les œuvres d’aujourd’hui. Deux expositions de la collection ont rencontré un franc succès en 2015 et 2017 à l’Espace arts plastiques Madeleine Lambert, mais aussi au collège Paul Eluard, en impliquant les élèves dans le choix des œuvres, et prochainement dans d’autres établissements.


CULTURE  |  13

14E BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN DE LYON : VÉNISSIEUX EN FOCUS

ÉCOLE DE MUSIQUE JEAN WIENER Implantée depuis 2006 le long de l’avenue Jean Cagne, l’École de musique Jean Wiener rayonne pleinement sur la ville grâce à ses événements réguliers : Musicianes, Arts d’écho et Semaine de la musique. Ainsi du 3 au 10 février 2018, ce sera déjà la dixième édition des Musicianes avec Une semaine à six bals ; de quoi se réchauffer durant l’hiver ! Toutes les manifestations sont reliées au projet pédagogique de l’établissement qui accueille plus de 550 élèves se déplaçant jusqu’à quatre fois par semaine pour leurs cours. Le principe de l’École est d’ouvrir à tous les répertoires musicaux : rock, baroque, classique, chanson, romantique, jazz, traditionnel, hip-hop. Le rayonnement pédagogique s’est développé depuis trois ans avec la mise en place du Projet Éducatif de Territoire auprès des enfants en temps scolaires et périscolaires. En 2016 / 2017, ce sont ainsi près de 2 000 enfants qui ont pu bénéficier d’un concert ou d’un atelier de découverte.

Pour la 14e Biennale intitulée Mondes Flottants, l’Espace arts plastiques Madeleine Lambert expose Niek Van De Steeg du 16 septembre au 18 novembre 2017. Cet artiste d’origine hollandaise conçoit des œuvres en céramique aux effets optiques étonnants et des installations en bois dans lesquels les visiteurs peuvent circuler. Son exposition à Vénissieux présentera un ensemble d’œuvres inédites - imaginées spécialement pour la Maison du Peuple - et a été inscrite dans les Focus de la Biennale d’art contemporain de Lyon qui regroupent 22 lieux sur les 150 associés à l’échelle de la Région. ____________ Vernissage le 15 septembre à 18h30 ____________

À LA RENCONTRE DES ARTISTES : UNE NOUVELLE RÉSIDENCE À VÉNISSIEUX Depuis 2015, une résidence d’artiste plasticien complète la programmation des 4 expositions annuelles à l’Espace arts plastiques Madeleine Lambert. Son objectif ? La rencontre entre l’habitant et l’artiste. Les deux premières éditions, avec les artistes internationaux Bruce Clarke en 2015 et Chourouk Hriech en 2016, ont rencontré un franc succès public et ouvert la voie au développement de cette résidence. L’œuvre murale de Bruce Clarke réalisée en 2015 est visible à l’angle des rues Eugène Maréchal et Pierre Sémard. Un appel à projets sera lancé en septembre 2017 pour une nouvelle résidence qui se déroulera en 2018.

LES JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE AU FIL DE L’EAU La Ville a conforté depuis 3 ans sa participation aux Journées Européennes du Patrimoine, événement national qui se déroule tous les ans en septembre. Des actions comme les balades urbaines, notamment, ont désormais lieu chaque année. Il s’agit d’amener à la fois les habitants à mieux connaître leur cité, son architecture et son passé, mais aussi d’attirer d’autres publics de la métropole pour découvrir les particularités et richesses de la ville et ainsi la valoriser. En 2017, cet événement a pour thématique “ La métropole au fil de l’eau ” et rendez-vous est donné aux serres municipales pour de nombreuses animations (cf. encadré).

VÉNISSIEUX AU FIL DE L’EAU Samedi 16 septembre de 15h à 17h Aux serres municipales de Vénissieux RDV à 15h aux serres municipales, 6 avenue Jean Moulin ou départ en car à 14h45 de la Médiathèque Lucie Aubrac. › Au programme : exposition, animations et visite des serres


14 | CULTURE

LA MACHINERIE LE THÉÂTRE Le Théâtre de Vénissieux a poursuivi ses missions de soutien à la création artistique, de diffusion de spectacles auprès des publics, en soirée et en séances scolaires. Des résidences d’artistes sont développées de manière à soutenir la création et à faire découvrir au public, par le biais de rencontres, de stages d’ateliers, le processus de création d’un spectacle.

Chaque saison : › 25

SPECTACLES dont 6 pendant le temps

› 50

REPRÉSENTATIONS de théâtre, danse,

scolaire

musique, cirque…

BIZARRE !

Saison 2016/2017 : › 17 › 26

CONCERTS

ARTISTES ou groupes en résidence › 350

PERSONNES ont participé

à des actions de médiation.

LA MACHINERIE Le Théâtre et Bizarre ! sont désormais réunis au sein de la même structure pour renforcer les synergies autour des programmations, de la médiation, de l’accompagnement des artistes et découvrir, expérimenter, partager des moments ludiques et conviviaux entre les artistes et les publics.

› 20

SPECTATEURS, dont 4 000 scolaires

ATELIERS en milieu scolaire pour environ

500 élèves

© eXtraTime

Équipement culturel dédié aux cultures urbaines et parrainé par Oxmo Puccino, Bizarre ! ouvre ses portes en 2016, suscitant une vraie curiosité tant de la part du public que des artistes, amateurs et professionnels. La saison 2016/2017 a été la première saison complète de programmation, avec concerts, résidences d’artistes, accompagnement des professionnels et des amateurs : stages, ateliers, Master Class, studios de répétition pour la musique et pour la danse. Bizarre ! est aussi partie prenante de la création du label S2M (Scènes de musiques actuelles, en préfiguration) avec le Marché Gare, le Périscope à Lyon, et l’Épicerie Moderne à Feyzin qui organisent ensemble des événements ambitieux. De nouvelles propositions verront le jour pour la saison 2017/2018  : des cours de musique assistée par ordinateur, en partenariat avec l’École de musique Jean Wiener et une pépinière d’artistes, nommée “ Plan B ! ”, destinée à accompagner de jeunes artistes sur une saison.

› 11 000


CULTURE  |  15

LE JOUR DU LIVRE Samedi 30 septembre de 10h à 18h 12 avenue Jean Cagne Ce salon du livre gratuit et ouvert à tous s’installe sur un nouveau site, devant le cinéma Gérard Philipe, afin d’accueillir des animations en plein air et en intérieur. L’Espace Pandora qui organise cette journée en partenariat avec la Ville et de nombreuses autres structures vous permettra de découvrir le livre sous toutes ses facettes grâce à la présence d’éditeurs, de libraires, d’auteurs et de bibliothécaires. › Au programme : stands de livres, ateliers créatifs, jeux littéraires, espace jeunesse, animations et musique, café philo, ateliers Slam/Rap et BD pour tous ! Renseignements : espacepandora.org

LE CINÉMA GÉRARD PHILIPE ET L’ÉDUCATION À L’IMAGE Par son travail de médiation, l’équipe cherche à montrer la diversité du cinéma aux enfants et aux jeunes et à former un regard critique. L’équipement participe à des dispositifs scolaires nationaux et propose une programmation à l’attention des établissements. Celle-ci, adaptée à chaque tranche d’âge (de la maternelle au secondaire), est sélectionnée parmi des œuvres issues de l’actualité ou du patrimoine cinématographique, combinant qualités esthétiques et pédagogiques. Au-delà de la projection, le cinéma met à disposition du matériel pédagogique et souhaite mettre en place des interventions en salle et en classe. Ces actions sont amenées à se développer notamment en direction des collégiens et lycéens afin d’inscrire plus durablement l’éducation à l’image dans la scolarité de l’élève.

En 2016, plus de

17 000 ÉLÈVES ont assisté à

au moins une projection au cinéma

100 000 SPECTATEURS chaque année

LE DÉFILÉ DE LA BIENNALE DE LA DANSE AVEC TRACTION AVANT COMPAGNIE Ce défilé vise à mobiliser et fédérer des habitants, les faire se croiser et se retrouver autour d’un projet commun, dynamisant et valorisant, présenté à Vénissieux et à Lyon. Il s’agit d’une véritable aventure humaine et artistique. La prochaine édition est prévue en septembre 2018 : Traction Avant en assurera la coordination en partenariat avec la Ville et le projet artistique sera porté par la compagnie de cirque et danse Virevolt. ____________ Rendez-vous pour la soirée de lancement le mercredi 18 octobre à la médiathèque à 18h30 Renseignements et inscription : www.tractionavantcie.org ____________

LA MÉDIATHÈQUE LUCIE AUBRAC ET SES BIBLIOTHÈQUES DE QUARTIER : UN ACCUEIL PRIVILÉGIÉ Depuis 2015, le réseau des bibliothèques a renforcé la cohérence et la lisibilité de sa programmation culturelle et propose désormais deux temps forts à l’automne et au printemps. Après le succès des programmations “ Au fil de la Soie ” à l’automne 2016 et des “ Journées BD ” au printemps 2017, le public pourra découvrir la culture tsigane à l’automne 2017 et un temps fort autour de l’image animée au printemps 2018. La ludothèque propose pour sa part, 4 fois par an, son animation “ Ludik ” à la médiathèque le temps d’un samedi après-midi. Un rendez-vous qui rencontre un large succès intergénérationnel et rassemble plus de 200 personnes à chaque fois. À partir de 2018, la ludothèque interviendra également dans les bibliothèques de quartier. Outre la création d’un espace détente, la médiathèque améliore l’accueil des collégiens et lycéens pendant la période des examens grâce à l’“ Opération révisions ”. Des espaces dédiés sont aménagés et permettent de proposer jusqu’à 110 places de travail. Enfin, à l’ère du numérique, la Médiathèque adapte au mieux son offre de services, ses collections et ses ateliers d’initiation et de perfectionnement, ainsi que des ateliers thématiques.

150 000 DOCUMENTS et 180 000 VISITEURS par an

PERSPECTIVES • Structurer et développer l’éducation artistique et culturelle en direction des 0-18 ans. • Renforcer les projets communs entre les équipements culturels et avec les autres partenaires municipaux et associatifs. • Mettre en œuvre un projet de pôle du spectacle vivant qui fédère les partenaires pour renforcer l’accompagnement des équipes artistiques et des amateurs, apporter une plus grande diversité dans les spectacles et concerts diffusés, et toucher davantage d’habitants. • Consolider les résidences d’artistes et notamment la résidence de plasticiens. • Mieux prendre en compte le développement du numérique et proposer des services et actions adaptés.


16 | SOLIDARITÉ

LA SOLIDARITÉ FACTEUR DE COHÉSION SOCIALE BILAN | La Solidarité est un axe essentiel du contrat vénissian. Ses fondations reposent sur des actions en direction des populations les plus démunies, mais aussi envers les familles aux revenus modestes, ainsi que sur la mise en place de services pour les personnes âgées et sur une politique du logement pour tous. Ces dernières années ont vu le développement d’actions sociales répondant à l’émergence de nouveaux besoins. La création d’un dispositif renforçant l’accès aux soins et les actions de lutte contre l’isolement tendent par exemple à répondre aux évolutions de la société d’aujourd’hui. Les missions sociales conduites par la Ville se sont par ailleurs enrichies de l’analyse des besoins sociaux et du développement du travail partenarial, associatif et institutionnel.

FAVORISER L’ACCÈS AUX SOINS En 2015, la Ville a développé un dispositif d’accès aux soins permettant d’attribuer une aide financière en supplément de l’Aide à la Complémentaire Santé versée par la sécurité sociale. Après un rappel réalisé auprès des partenaires, les demandes ont augmenté passant de 25 au premier semestre 2016 à 38 au deuxième. Cette aide permet aux personnes ayant des revenus modestes de souscrire une complémentaire santé. Les bénéficiaires doivent remplir des conditions préalables : › être résident de plus de 3 mois à Vénissieux › avoir souscrit à une mutuelle ayant des garanties suffisantes › être bénéficiaire de l’Aide pour une Complémentaire Santé (ACS) locale de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de Lyon. Si le bénéficiaire remplit les conditions d’éligibilité, l’aide se traduit par une participation financière du CCAS directement versée à la mutuelle de son choix. L’information sur ce dispositif se poursuit auprès du public afin de favoriser l’accès aux soins des personnes démunies.


SOLIDARITÉ  |  17

PRÉVENTION DES EXPULSIONS Chaque année, le Maire de Vénissieux prend des arrêtés interdisant sur la commune les expulsions locatives sans solution de relogement, les saisies immobilières et les coupures d’énergie et d’eau. Cette démarche vise à faire évoluer la jurisprudence dans le respect des lois, notamment les lois DALO et Brottes. À cet effet, en 2016, le juge du Tribunal Administratif a réaffirmé qu’un maire pouvait faire usage de ses pouvoirs de police générale et prescrire l’interdiction de coupures d’énergies pour prévenir un trouble à l’ordre public, en cas de circonstances particulières. Afin d’éviter les expulsions locatives, la Ville, avec les partenaires, accompagne les ménages en difficulté dès les 1ers mois d’impayés de loyers.

À Vénissieux en 2016 › 122

DEMANDES d’expulsion

› 37,5% d’augmentation des expulsions avec le concours de la force publique entre 2015 et 2016 › 372

2016

MÉNAGES suivis par la collectivité en Photo Expressions

BOURSE SOLIDARITÉ VACANCES (BSV) : DES VACANCES POUR TOUS

La bourse solidarité vacances est un dispositif permettant aux personnes isolées et aux familles en situation précaire de bénéficier de tarifs En 2016, avantageux pour l’organisation de leurs vacances dans des centres de séjours ouverts à tous. Il est issu d’un partenariat entre le Centre Communal › 75 FAMILLES ont contacté le CCAS pour partir d’Action Sociale (CCAS) et l’Agence Nationale Chèques Vacances (ANCV). en vacances Afin de pouvoir bénéficier de ce dispositif, les familles doivent prendre rendez-vous auprès du CCAS qui instruit le dossier en fonction des critères › 34 ADULTES ET 43 ENFANTS sont partis en retenus par l’ANCV. Après la validation du dossier, un accompagnement se vacances grâce à la BSV met en place pour la préparation du séjour afin d’aider la famille à organiser son départ. Chaque année, 400 voyages sont proposés dans toute la France pour une semaine à des tarifs très bon marché, quelle que soit la destination. Ce dispositif est amené à évoluer pour proposer, dans le même esprit, des vacances aux seniors. ____________ Les offres de séjours à la mer, à la campagne ou à la montagne sont consultables sur le site : ancv.com ____________


18 | SOLIDARITÉ

UN PROGRAMME DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE POUR VÉNISSIEUX

PÉRIMÈTRE DU PIG ÉNERGIE

Dans le contexte actuel de l’augmentation du coût des énergies, la Ville de Vénissieux, la Métropole de Lyon, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et l’État ont mis en place un programme d’intérêt général (PIG) autour de la thématique Énergie. Ce programme apporte un conseil gratuit et des subventions aux propriétaires qui souhaitent engager des travaux d’économies d’énergie (isolation, chauffage, ventilation…) dans leur logement dans le but d’assurer le maintien de la vocation sociale du parc de logement privé, de lutter contre la précarité énergétique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Peuvent bénéficier de ce dispositif les propriétaires des maisons individuelles ou copropriétaires situés dans le périmètre du PIG et dont le logement date de plus de 15 ans. Le périmètre de l’opération inclut le sud de la commune et est délimité par la voie ferrée. Il comprend également le coeur de ville. ____________ Vous êtes propriétaires d’un logement, dans le périmètre du PIG et vous voulez faire des travaux énergétiques. Venez-vous renseigner à la permanence du PIG en mairie ou au 04 37 28 70 30 ou energie.venissieux@soliha.fr ____________

“ PRÉVENIR ET TRAITER LES DIFFICULTÉS DES COPROPRIÉTÉS ET DE LEURS HABITANTS EN AGISSANT SUR LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE “

5 700 RÉSIDENCES

constituent le parc privé du périmètre du PIG

LA GLUNIÈRE, UNE EXPÉRIENCE D’HABITAT UNIQUE DANS LA MÉTROPOLE DÉDIÉE AUX GENS DU VOYAGE En avril 2015, la Ville s’est associée à la Métropole de Lyon pour améliorer les conditions de logement des familles issues de la communauté des gens du voyage installées sur le site de la Glunière et qui souhaitent se sédentariser. L’association ARTAG (accompagnement social des gens du voyage, des Tsiganes, des voyageurs) a été missionnée par la Ville dès 2010 pour effectuer un accompagnement social des familles de la Glunière tout au long de la réalisation de cette opération. Plusieurs assemblées générales ont été organisées afin de présenter le projet aux familles et travailler leur relogement temporaire. Sur les 22 familles, 12 se sont installées sur l’aire d’accueil des gens du voyage chemin de Feyzin, 8 ont été relogées par un bailleur social sur la commune et 2 familles ont été hébergées par leur famille le temps de la livraison du programme. Les travaux ont débuté en 2015 sur environ 5 000 m2 de terrain. 22 maisons individuelles réparties sur 4 îlots ont été construites. Afin de tenir compte de la spécificité du mode de vie des gens du voyage, un emplacement pour caravane est intégré à chaque habitation ainsi qu’un jardin privatif. Les familles ont emménagé dans leurs maisons en mars dernier. L’inauguration du site aura lieu en octobre 2017.


SOLIDARITÉ |  19

CRÉER DU LIEN PAR LES ANIMATIONS INTERGÉNÉRATIONNELLES Plus qu’un effet de mode, les animations intergénérationnelles sont devenues incontournables tant elles sont appréciées par tous les protagonistes impliqués dans ce dispositif. L’enjeu est important car il s’agit de créer du lien dans la durée entre les jeunes et les anciens, de s’ouvrir au monde, à l’autre, lutter contre l’isolement, s’amuser et aimer jusqu’au bout de sa vie. Le premier bal entre générations qui a eu lieu en 2016 en est un bon exemple. Environ 90 personnes y ont participé. Mais il y a eu aussi les ateliers cuisine, le pique-nique, la sortie cinéma, des rencontres autour de différentes thématiques. L’Équipement Polyvalent Jeunes (EPJ) Pyramide et le Conseil Municipal d’Enfants (CME) se sont beaucoup impliqués dans cette démarche auprès des résidents des foyers Ludovic Bonin et Henri Reynaud.

1

AIDE À DOMICILE

Les services d’aide à domicile permettent aux personnes âgées, malades ou en situation de handicap de continuer à vivre chez elles dans de bonnes conditions et le plus longtemps possible. Ainsi, la Ville organise et propose un ensemble de services : l’entretien du logement et du linge, l’aide au lever, l’aide à la toilette, l’aide aux courses, la préparation des repas, la prise des repas, l’aide au coucher. Les aides à domicile peuvent également accompagner les personnes âgées lors de sorties, réaliser des activités de loisirs avec elles, et ainsi contribuer à maintenir leur vie sociale. ____________ Renseignements au 04 72 50 35 85 68 ____________

2

3

PERSPECTIVES

4

1• Rencontre avec le Conseil Municipal d’Enfants 2 • Ateliers cuisine avec les jeunes des Équipements Polyvalents Jeunes (EPJ) 3-4 • Bal intergénérationnel de mai en partenariat avec les EPJ Pyramide et Darnaise

• Faciliter l’accès aux droits sociaux et éviter le non-recours aux droits • Lutter contre la pauvreté des femmes • Poursuivre le travail partenarial pour la lutte contre les violences faites aux femmes • Favoriser l’épanouissement et prévenir l’isolement des personnes âgées • Répondre aux besoins de la population vénissiane, notamment en accession à la propriété et en logement locatif social • Faciliter l’accès au logement à toutes les étapes de la vie.


20 | HYGIÈNE ET SANTÉ

LA SANTÉ, UN DROIT POUR TOUS BILAN | “ La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ” (Organisation Mondiale de la Santé, 1946). C’est sur la base de cette définition que Vénissieux a créé un Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS) composé aujourd’hui de 21 agents. Ces derniers sont chargés de préserver et de promouvoir la santé de l’ensemble des habitants par la surveillance, l’information, la prévention et l’alerte qu’ils exercent quotidiennement. En complément, l’Atelier Santé Ville (ASV) organise avec les partenaires médicaux - sociaux de la Ville des actions d’éducation et de promotion de la santé sur différentes thématiques (santé mentale, nutrition, accès aux soins...) ayant pour but de diminuer les inégalités de santé.

L’HYGIÈNE PUBLIQUE Le SCHS améliore les conditions de vie et d’hygiène du milieu urbain en intervenant notamment dans les domaines suivants : › Contrôle des normes en eau potable et de piscines. › Contrôle en matière d’hygiène dans les commerces alimentaires (magasins, restaurants, boulangeries...) et les restaurants sociaux (restaurants d’entreprises, écoles, résidences de personnes âgées...). › Désinfection, dératisation, désinsectisation. › Habitat : résorption de l’habitat insalubre, lutte contre le saturnisme, prévention des intoxications au monoxyde de carbone... › Bruits de voisinage : nuisances sonores émises par les particuliers et les entreprises.

Lutte contre l’insalubrité des logements › 80

LOGEMENTS visités par an

Hygiène alimentaire › 40

ÉTABLISSEMENTS visités par an

LES VACCINATIONS

En France, l’arrêt de la transmission voire l’élimination de certaines maladies infectieuses a été possible grâce aux politiques de vaccinations. Depuis quelques années, la vaccination est l’objet de critiques amenant certains parents à ne plus faire vacciner leurs enfants. De ce fait, les personnels de santé doivent faire face à une recrudescence de certaines maladies qui avaient disparu. La Ville propose des vaccinations publiques et gratuites à partir de l’âge de 6 ans. Quiconque peut bénéficier de ce service en se rendant au Comité Départemental d’Hygiène Sociale (CDHS) situé au 5 rue de la Paix à Vénissieux les 1ers et 3e mercredis de chaque mois de 14h à 15h et les 2e et 4e mercredis de chaque mois de 17h à 18h. ____________ En cas de besoin en dehors de ces horaires, vous pouvez aussi vous rendre au Centre de Santé et de Prévention de Lyon au 2 rue de Marseille (7e arrondissement). Tél. 04 72 73 12 76 ____________


HYGIÈNE ET SANTÉ |  21

POINT ACCUEIL ÉCOUTE FAMILLE (PAEF) Confidentiel et gratuit, le PAEF reçoit des familles en difficulté et leurs enfants âgés de moins de 12 ans. Entièrement financé par la Ville, ce dispositif vient compléter le PAEJ (Point Accueil Écoute Jeunes) qui lui, est tourné vers les 12-25 ans. Ce lieu d’accueil est animé par une psychologue qui échange avec les familles autour des difficultés éducatives, des conflits, de l’échec scolaire, des problèmes de santé, de l’isolement... À l’issue de ces rencontres, le psychologue peut orienter les familles qui le souhaitent vers les structures de soins si nécessaire. Les permanences ont lieu au 19 rue Victor Hugo. ____________ Prise de rendez-vous et renseignements au Service Communal d’Hygiène et de Santé : 04 72 21 44 10 ____________

ADDICTIONS : UN ENJEU MAJEUR DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ PUBLIQUES La lutte contre les addictions conçue en lien avec les professionnels de santé et de prévention s’est concrétisée en 2016 par plusieurs réalisations : › le premier forum en mai 2016 › des actions de sensibilisation par le théâtre avec la compagnie Les Désaxés dans des Établissements Polyvalents Jeunes (EPJ) et auprès des classes de 4e (ciblées comme les plus pertinentes dans ce travail au long court). Les jeunes se sont saisis de cette problématique et ont porté le projet à travers des productions artistiques (expositions, courts métrages…).

NOS ENFANTS EN BONNE SANTÉ La Ville œuvre pour la santé scolaire en maintenant la présence d’infirmières municipales dans les écoles de Vénissieux. Ceci afin de mener un suivi sanitaire de tous les enfants de la grande section au CM2. En outre, le personnel de santé fournit un appui quotidien aux équipes enseignantes sur les questions d’éducation à la santé, de prévention sanitaire et sociale, notamment par leur participation au sein d’équipes éducatives.

› La restitution de leur travail a été faite lors du second forum de prévention des addictions qui s’est déroulé le 31 mai dernier. La matinée était réservée aux collégiens qui ont découvert les productions et échangé avec les acteurs de prévention des addictions. L’ampleur et la qualité de ces actions, inédites en France pour une grande ville, ont permis à Vénissieux d’obtenir un financement de ce projet à hauteur de 50% de la part de la MILDECA (Mission interministérielle de Lutte contre les drogues et conduites addictives) en 2016 et 80% en 2017. C’est à la fois une reconnaissance du travail accompli et un encouragement à le poursuivre.

PERSPECTIVES LE CONSEIL LOCAL DE SANTÉ MENTALE (CLSM) Le CLSM dont l’objectif est de définir des priorités en termes de santé mentale permet à un ensemble de partenaires (travailleurs, sociaux, élus...) de se réunir pour définir des problématiques locales et élaborer des projets (actions de formation, d’information, ateliers de travail...). C’est dans le cadre de ce groupe ressources que s’inscrit l’instance santé psychique et logement. Celle-ci réunit des professionnels d’horizons différents (bailleurs sociaux, professionnels du secteur psychiatrique, service logement de la Ville, coordination sociale de la police...) afin de mutualiser les compétences pour une évaluation interdisciplinaire de situations relevant de problématiques à la fois de santé psychique et de logement.

• Signature d’un contrat local de santé entre l’Agence Régionale de Santé et la Ville fin 2017. Ce contrat, d’une durée de 5 ans, constitue le volet santé du Contrat de Ville. Il s’agit d’un plan commun d’actions en matière de santé, à l’échelle de territoire et en articulation avec les partenaires locaux. • Un 3e inspecteur de salubrité est attendu pour développer des missions transversales en partenariat avec d’autres intervenants comme la CAF par exemple.


22 | PRÉVENTION ET SÉCURITÉ

VÉNISSIEUX, UNE VILLE À VIVRE BILAN | Pour assurer la sécurité et donc la meilleure tranquillité de vie aux Vénissians, la Ville a déployé ces dernières années un certain nombre de dispositifs. Au coeur de la démarche, la prévention avant toute chose. Par conséquent, l’accent est mis sur la sensibilisation à la sécurité routière, aux addictions et à la prévention de la délinquance en lien avec l’insertion professionnelle. En outre, le Centre de Supervision Urbaine a été modernisé avec l’efficacité de la vidéosurveillance reconnue dans toute la métropole. Parallèlement, une section d’Agents de surveillance de la voie publique a été créée afin d’assurer une surveillance et une prise en charge des problèmes liés au stationnement, mais également à l’environnement et à la sécurisation des groupes scolaires et des évènements de voie publique, en lien avec la police municipale. Un Plan Communal de Sauvegarde a été élaboré en lien avec le Dossier d’Information Communal sur les Risques Majeurs et les Plans de Prévention des Risques Technologiques de la zone. Enfin, la Ville a travaillé sur la dématérialisation des procédures afin de faciliter les démarches des professionnels et des usagers."

MARCHÉS FORAINS ET COMMERCES AMBULANTS Avec 300 forains et 15 000 clients journaliers, le marché des Minguettes reste l’un des plus importants de l’agglomération lyonnaise. Tout au long de la semaine, la Ville gère les emplacements quotidiens des forains sur les marchés. Ce travail a gagné en efficacité et lisibilité ces dernières années grâce au développement d’outils de gestion numérique et une nouvelle réglementation. En outre, la Ville a créé de nouveaux emplacements permettant d’accueillir des commerces ambulants complémentaires aux deux existants. Il s’agit des camions-restaurants (ou food-trucks) que vous pouvez trouver en face de l’Hôtel de Ville.

LUTTE CONTRE LES DÉPÔTS ET LA MÉCANIQUE SAUVAGES Dans la perspective du développement humain durable, la lutte contre les atteintes à l’environnement est l’une des missions des policiers municipaux et des Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) qui sont eux aussi assermentés pour dresser des procès-verbaux. Les agents du service environnement ont également été assermentés en 2017. La ville se mobilise contre la pratique de la mécanique sauvage avec les partenaires, la police nationale... En effet, celle-ci entraîne des problèmes de salubrité publique, d’immobilisation de places de stationnement et d’atteintes à l’environnement liées au déversement de substances nocives ou de déchets relatifs aux réparations.


PRÉVENTION ET SÉCURITÉ |  23

UN CSU MODERNISÉ

SÉCURITÉ CIVILE

Le Centre de Supervision Urbaine (CSU) de Vénissieux qui est en charge de la vidéoprotection est reconnu pour sa modernité et son expertise dans toute l’agglomération lyonnaise. Créé en 2007, le système d’exploitation des caméras a connu une complète évolution qui a nécessité des travaux d’envergure en 2014. De même, dès 2013, Madame le Maire et les différents acteurs de la sécurité publique présents sur la Ville ont travaillé en concertation sur une réorganisation du parc des caméras afin de s’adapter aux nouveaux modes de délinquance. Suite à ces deux projets, une réflexion a été portée sur un transfert des flux des caméras de vidéoprotection au Centre d’Information et de Commandement (CIC) de la Police Nationale à Lyon. Ainsi, le CIC bénéficie d’un retour d’images des caméras de la Ville. La Ville a eu un retour positif pour ces demandes et le renvoi d’images au CIC a été financé à 100 % par le Fonds Intermistériel de Prévention de la Délinquance.

La Ville assure le suivi de la règlementation sécurité/incendie et l’accès aux Établissements Recevant du Public (ERP). Elle instruit également les dossiers liés à l’organisation de manifestations publiques ainsi que les documents réglementaires liés à la sécurité des habitants tels que le Plan de Sauvegarde des Risques Technologiques et le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). Par ailleurs, Vénissieux déploie depuis plusieurs années, de la prévention situationnelle dans les bâtiments sensibles qui présentent des risques d’intrusion.

CHIENS CATÉGORISÉS : À DÉCLARER ! Les missions de prévention et de sécurité concernent aussi nos amis à quatre pattes. Chaque propriétaire de chien potentiellement dangereux (ceux de 1ère et 2e catégories) doit donc demander un permis de détention à la police municipale. Par ailleurs, les chiens doivent être obligatoirement et systématiquement muselés et tenus en laisse sur la voie publique. L’accès aux transports en commun, aux lieux publics et le stationnement dans les parties communes d’immeubles ne sont pas autorisés aux chiens de 1ère catégorie. Concernant les chiens de 2e catégorie, la règlementation interdit seulement le stationnement dans les parties communes des immeubles. › 1 catégorie : chiens d’attaque dont le maître ne peut retracer l’origine par un document : Pit-Bulls, chiens assimilables aux Mastiffs et chiens d’apparence Tosa-Inu › 2e catégorie : chiens de garde et de défense inscrits au Livre des Origines Françaises : Américan Staffordshire terrier, Tosainu et Rottweiler. ère

En 2016, › 98

CHIENS catégorisés enregistrés et contrôlés

LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ROUTIÈRE La police municipale intervient de plus en plus dans les écoles afin de sensibiliser les enfants à la sécurité routière. Cependant, les adultes n’étant pas toujours si bien éduqués que les enfants, la Ville intensifie les contrôles de vitesse du fait de la hausse des infractions ces dernières années. La vidéoverbalisation en place depuis le mois de mai 2017 permet de soutenir cette lutte contre les infractions routières grâce aux 52 caméras installées sur la voie publique.

CONTRÔLE DES COMMERCES Le contrôle des commerces s’inscrit dans une volonté d’apporter des réponses complètes à des problèmes complexes. La municipalité a impulsé une méthode pour renforcer le travail en partenariat avec les différentes institutions publiques et services municipaux concernés par ces différentes situations. En effet, il s’agit non seulement d’assurer la sécurité et l’hygiène publiques, mais aussi de lutter contre la fraude et le travail dissimulé. De ce fait, le développement des liens avec la police nationale et la préfecture sur ce terrain permet de régler un certain nombre de problématiques liées à la sécurité publique.

PERSPECTIVES

régulièrement par la police municipale dont :

• Suivi régulier de 14 permis de détention de chiens de 1ère catégorie et 63 permis de 2e catégorie • 2 permis délivrés en 1ère catégorie et 5 en 2e catégorie • 14 dossiers en instruction

Depuis 2014, › 5

CAPTURES de chiens catégorisés

› 12

MISES EN DEMEURE

pour défaut de permis de détention

• Poursuivre le travail partenarial engagé avec tous les acteurs de la sécurité. • Renforcement des contrôles des commerces et professions réglementées. • Développement du CSU • Mise en place de formations à destination des professionnels sur les violences intrafamiliales. • Poursuite du travail sur la question des véhicules ventouses (qui restent stationnés plus de 7 jours) et véhicules épaves (détériorés ne pouvant plus bouger) sur le patrimoine privé.


24 | CITOYENNETÉ ET VIVRE ENSEMBLE

BIEN VIVRE ENSEMBLE : LA COMMUNE VECTEUR DE CITOYENNETÉ BILAN | Vivre dans un quartier, c’est vivre ensemble. Pour cela, la Ville offre aux habitants le matériel et des salles adaptées pour se rencontrer. Elle est aussi un partenaire financier des centres sociaux accueillis dans les bâtiments municipaux et des associations pour leur donner les moyens de participer au développement du bien-vivre ensemble. En outre, elle assure par délégation du Maire et pour le compte de l’État des missions à caractère obligatoire liées à la citoyenneté. Celles-ci consistent pour l’essentiel en la délivrance de formalités administratives dans différents domaines comme ceux de l’état civil ou des titres d’identité, mais aussi de façon plus ponctuelle en l’organisation des élections et des recensements. La Ville accueille aussi ses habitants à l’Hôtel de Ville ou dans les mairies annexes pour la restauration scolaire ou les activités périscolaires et l’action sociale. Depuis plusieurs années, elle s’attache à moderniser et à améliorer l’accueil du public pour faciliter les démarches de chacun.

ÉTAT CIVIL La loi de modernisation de la justice du XXIe siècle du 18 novembre  2016 qui comprend de nombreuses dispositions en matière d’état civil a transféré aux communes de nouvelles compétences jusqu’ici assumées par les tribunaux de l’ordre judiciaire. Parmi celles-ci, deux d’entre elles peuvent être retenues : › les mairies sont désormais compétentes pour examiner et juger les demandes de changement de prénom des personnes qui justifient d’un intérêt à agir ; › à compter du 1er novembre 2017, toute la procédure du PACS (Pacte civil de solidarité) sera transférée vers les communes ; l’officier de l’état civil de la résidence commune des futurs partenaires enregistrera les déclarations, les modifications et les dissolutions de PACS.

En 2016 : › 467

USAGERS par jour accueillis à l’hôtel de ville

dont :

• 180 à 200 pour des formalités administratives • 60 pour des problématiques sociales et de logement • 95 pour la petite enfance, l’éducation et la restauration scolaire › 425

APPELS téléphoniques par jour

 LUTTE CONTRE L’ABSTENTION ET CITOYENNETÉ  Un groupe de travail composé d’élus municipaux a été créé pour impulser des actions contre l’abstentionnisme à Vénissieux. Il s’est réuni à trois reprises depuis sa création en février 2016. Un partenariat avec l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) de sciences politiques de l’université Lyon 2 a permis de collecter des données quantitatives et qualitatives sur l’abstention à Vénissieux. En outre, un état des lieux des nombreuses actions menées par la Ville en faveur de la citoyenneté a été établi (cf. Le Conseil Municipal d’Enfants p. 6 ou les actions en direction de la jeunesse p. 10).


CITOYENNETÉ ET VIVRE ENSEMBLE  |  25

CARTES NATIONALES D’IDENTITÉ (CNI) Depuis le 21 mars 2017, l’État a réorganisé les modalités de traitement des demandes de CNI. Ainsi les demandes sont désormais effectuées auprès des mairies équipées des stations biométriques. C’est le cas de Vénissieux qui depuis cette date assure, pour les demandes de CNI, l’accueil des usagers des communes environnantes. Afin de pouvoir assurer la gestion de ce flux supplémentaire d’usagers, la mairie a mis en place un accueil sur rendez-vous pour les CNI comme pour les passeports. Il est à noter que les prises de rendezvous peuvent se faire directement en ligne sur le site de la Ville, par téléphone ou au guichet.

COMMISSION LAÏCITÉ ET VIVRE ENSEMBLE Lieu de débat, de réflexion et d’impulsion d’un travail commun sur la laïcité à Vénissieux, cette commission se compose de trois collèges : un collège d’élus municipaux, un collège de représentants des principaux cultes et un collège de représentants des associations engagées sur cette thématique ainsi que des personnalités de la société civile émanant, pour l’essentiel, du monde éducatif. Depuis sa création en janvier 2016, elle s’est réunie trois fois pour travailler sur le socle législatif et réglementaire issu de la loi de 1905. Lors de sa dernière séance, Raoul Savey, membre de la commission et Principal du collège Paul Eluard, a présenté le projet sur la laïcité développé au sein du collège ayant reçu un prix académique et le 2e prix national du concours sur la laïcité organisé par l’association Les amis de Jean Zay.

Environ 450

ASSOCIATIONS vénissianes

40 ASSOCIATIONS créées par an

CENTRE ASSOCIATIF BORIS VIAN (CABV)

En 2016 › 23

SALLES municipales

› 6 000 OCCUPATIONS par an dont : 3 838 par les associations › 1 000

PRESTATIONS matérielles de la Ville par an

OUVERTURE DU FOYER PAUL LANGEVIN Dans le cadre de l’aménagement de l’îlot Romain Rolland dans le Centre-Ville, le foyer Paul Langevin a été détruit puis reconstruit au rez-de-chaussée du 13 A avenue Marcel Paul au pied d’un bâtiment d’habitations. D’une capacité de 60 personnes, cette salle de 100 m2 accueille les réunions et activités des associations. C’est aussi le lieu des loisirs des personnes adhérentes à l’Office Municipal des Retraités et celui des permanences du Conseil de Quartier du Centre. En 2016, il a été occupé 150 fois au cours du 1er semestre 2017 et son utilisation ne cesse de croître.

La Ville subventionne et met à disposition sa maison des associations au CABV qui joue un rôle central dans la vie associative de Vénissieux. C’est un lieu d’information, d’orientation mettant à disposition des associations un ensemble de services et du matériel. Il leur offre aussi des accompagnements personnalisés et des formations à la création, à la gestion administrative et au montage de projets. La fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme apporte son soutien au CABV pour le développement de son action sociale et environnementale.

PERSPECTIVES • Le foyer Marcel Sembat va être remis à neuf et sera inaccessible de septembre à novembre 2017. Pendant ce temps, les 6 associations ayant des permanences seront relogées dans d’autres salles. • La Ville va mettre en place la dématérialisation des réservations de salles pour les habitants. Vous pourrez ainsi consulter les créneaux disponibles et réserver en ligne. Chantier prévu en 2018. • Concernant les affaires administratives, la Ville va poursuivre son travail d’adaptation aux nouvelles évolutions réglementaires.


26 | BÂTIMENTS PUBLICS

UN PATRIMOINE EN MUTATION BILAN | À Vénissieux, près de 70 agents assurent la préservation, la mise en valeur et l’entretien des 270 bâtiments municipaux répartis sur 180 sites, soit 200 000 m² de surface. Ainsi, la Ville gère la maîtrise (qualité, coût, délais) des opérations de construction neuves, des travaux d’entretien et de réparation opérés sur les bâtiments municipaux dont une partie est prise en charge par les agents de la Régie municipale. Elle assure aussi la maîtrise d’œuvre interne avec les architectes et les bureaux d’études dans un souci particulier de construire et rénover “ durablement “, de réaliser des économies d’énergie et rechercher des procédés innovants. Toutes ces missions sont portées par la Direction du Patrimoine qui est aussi une direction ressources pour les grands projets de la Ville : Groupe Scolaire Flora Tristan, nouvelle cuisine centrale, le Projet Puisoz-Grand Parilly... Enfin, jusqu’en janvier 2017, la Ville a porté et profondément rénové le réseau de chaleur. Après une démarche de renouvellement de contrat engagée fin 2012, une nouvelle convention de Délégation de Service Public est entrée en vigueur au 1er janvier 2015.

BAISSE DE LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE Dans le cadre de son agenda 21 et plus particulièrement du Plan Climat, la Ville s’est engagée depuis déjà plusieurs années dans la réduction des consommations énergétiques et l’optimisation des installations techniques. Les travaux réalisés sur l’enveloppe des bâtiments (isolation des façades et toitures, changement de menuiseries...) et sur leurs installations techniques (production et distribution de chauffage, régulation, éclairage...) ont permis d’engager une baisse sensible des consommations depuis 2010, sans oublier la politique de sensibilisation menée avec les utilisateurs. La Ville s’est aussi fortement impliquée dans le développement des énergies renouvelables. Ainsi, la part d’énergies renouvelables dans la consommation de chauffage du patrimoine communal dépasse en 2016 les 30 %, notamment grâce à la chaleur renouvelable apportée par le réseau de chaleur.

L’ACCESSIBILITÉ DES BÂTIMENTS PUBLICS Depuis la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, de nombreuses actions ont été menées sur le patrimoine communal en faveur des personnes en situation de handicap, essentiellement pour les personnes en fauteuils roulants, avec notamment la création de rampes, la réalisation d’ascenseurs, la mise aux normes et la création de sanitaires adaptés. L’ordonnance de 2014 prévoit la mise en place d’un outil, l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) permettant de prolonger, au-delà de 2015, le délai permettant d’effectuer ces travaux de mise en accessibilité des établissements recevant du public, pour pouvoir satisfaire aux exigences de la loi de 2005. L’Ad’Ap adopté par la commune en octobre 2016 prévoit : › de prioriser les actions de mise en accessibilité en fonction de la continuité de la chaîne de déplacement (abords, intérieur des bâtiments et accès aux différents services), › de privilégier, en première période, le handicap sensoriel (handicap auditif, visuel et mental), améliorant ainsi la qualité d’usage des bâtiments, › de planifier les travaux en fonction de la typologie des bâtiments et des services rendus aux usagers par quartiers. Le montant d’opération pour la mise en accessibilité du patrimoine communal est estimé à 7,5 millions d’euros TTC et les travaux s’étaleront sur une période de 9 ans.


BÂTIMENTS PUBLICS  |  27

RÉSEAU DE CHALEUR DE L’ÉNERGIE RENOUVELABLE POUR TOUS

2015-2016 La loi MAPTAM du 27 janvier 2014 a donné la compétence du réseau de chaleur à la Métropole de Lyon. Pour assurer une transition, cette dernière a confié la gestion du réseau à la Ville de Vénissieux par convention jusqu’au 31 décembre 2016. 2015 a été consacrée principalement à la mise en place contractuelle de la nouvelle convention avec la société Vénissieux Énergies. 2016 a été l’année de réalisation des travaux pour répondre à tous les engagements : › vers une production d’Énergies Renouvelables (EnR) à 58 %, grâce à une nouvelle chaufferie biomasse, › vers la modernisation du réseau, par sa rénovation et celle des sous-stations : conversion du réseau et des sousstations en basse température, renforcement de tronçons, instrumentation de toutes les sous-stations.

EFFICACITÉ ET CONTINUITÉ DE SERVICE Enfin, le réseau a gagné en efficacité technique et a été modernisé de façon à faciliter les interventions et les nouveaux raccordements. Désormais, la coupure technique annuelle estivale d’une semaine sera désormais réduite à maximum 12h. En outre, des indicateurs de performances techniques, économiques, mais aussi qualitatifs vont permettre de suivre la qualité du service public rendu. Enfin, de nouveaux outils ont été installés, comme les automates communicants par exemple, pour permettre un report des informations techniques et d’exploitation vers un centre de supervision. Dès début 2017, ce système d’information a été mis à disposition des abonnés pour leur permettre d’accéder à l’ensemble des éléments contractuels, financiers et techniques de leur sous-station.

TRANSPARENCE Pour accompagner la mise en place du nouveau contrat et les travaux, la Ville a déployé des outils et de rencontres pour informer les usagers et leur offrir un accès libre et permanent à tous les documents du réseau, notamment grâce à un site Internet dédié. Deux fois par an, la Ville a de plus organisé la tenue du conseil de surveillance et de transparence du chauffage urbain pour informer et échanger avec les usagers sur les actualités et le suivi du contrat de délégation.

© DALKIA

UN RÉSEAU RECONNU

BAISSE DES PRIX Un des objectifs importants du contrat était la réduction du tarif de la chaleur. Il a été largement atteint avec une baisse de 17% du prix de la chaleur en 2015 et 2016 au lieu des 10,3% prévus dans le contrat (en € TTC/MWh sur la base d’une consommation annuelle de 150 413 MWh et une puissance souscrite de 73 389 kW). En outre la TVA est passée de 19,6  % à 5,5 % sur l’ensemble de la facture depuis le 1er janvier 2015.

PERSPECTIVES • Poursuivre des travaux de réhabilitation des différents équipements pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Choisir la qualité, la performance énergétique, l’amélioration des conditions d’accueil et de travail pour rationaliser les choix et les coûts de fonctionnement. • Continuer l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’Ap), voté au Conseil Municipal du 10 octobre 2016 jusqu’en 2025 avec près de 1 400 actions et 7,5 millions d’euros, applicable à tous les équipements municipaux non accessibles. Cela concerne tous types de handicaps y compris les personnes âgées et les personnes avec poussettes. • Poursuivre la politique de Maîtrise De l’Énergie (MDE) sur le patrimoine communal pour diminuer les consommations et limiter ainsi l’augmentation des dépenses malgré la baisse des crédits de maintenance et d’investissement.

Ce réseau avec son nouveau contrat a été primé par le Trophée des Maires du Rhône en 2015 (Prix de l’innovation), puis labellisé “ éco réseau ” par l’association Amorce en 2016. Il est aussi une des fortes contributions à l’obtention par la ville du label Cit’ergie (cf. p. 38).

• Continuer à accompagner les habitants pour renforcer le droit à une énergie propre, décarbonée et accessible sur le réseau de chaleur désormais métropolitain.


28 | FINANCES LOCALES 

FINANCES LOCALES BILAN | La Ville dispose d’un budget annuel de plus de 105 M€. La mise en œuvre du plan de mandat s’organise dans le respect des équilibres financiers de la commune afin de garantir, dans le temps, la capacité de Vénissieux à investir pour la qualité de vie de l’ensemble des Vénissians. Cela implique la réalisation d’efforts de gestion conséquents dans un contexte de réduction des concours financiers que la commune reçoit de l’État. Depuis 2014, les dotations que l’État verse aux collectivités ont été réduites. Cela représente une perte de 6 M€ en 2017 par rapport au montant perçu en 2013. Il s’agit là d’une baisse sans précédent pour le budget communal. La Ville a donc déployé de nombreux leviers pour continuer à assurer un service public de qualité allié à une gestion financière saine.

DES EFFORTS DE GESTION POUR MAINTENIR LA SANTÉ FINANCIÈRE

100 000 000 98 000 000 96 000 000 94 000 000 92 000 000 90 000 000 88 000 000 86 000 000 84 000 000 82 000 000 80 000 000 2013 épargne brute

Face à la baisse des dotations de l’État depuis 2014, et pour continuer à investir sans remettre en cause la santé financière de la Ville, des efforts importants ont été entrepris. Les exemples sont nombreux : maîtrise de la masse salariale, optimisation des achats, économies d’énergies… Les partenaires de la Ville sont également sollicités pour contribuer à cette démarche. Ainsi, les associations se sont adaptées aux baisses mesurées des subventions qui leur sont allouées. Dès 2016, les résultats de ces efforts se font sentir puisque les dépenses de fonctionnement sont contenues, voire légèrement en baisse, alors même qu’il a fallu mobiliser de nouveaux moyens pour accompagner l’augmentation du nombre de classes dans les écoles. Cette 12 000 000 démarche a été également l’occasion de questionner la politique tarifaire de la Ville dans un 11 000 000 10 000 000 souci d’accès social et familial. Malgré ces efforts, l’importance et la rapidité des baisses 9 000 000 de dotations infligées par l’État à Vénissieux a conduit à solliciter des Vénissians un effort 8 000 000 contributif supplémentaire en 2016. La hausse des taux d’imposition, qui n’avaient pas 7 000 000 6 000 000 évolué depuis 2011, était le seul moyen de maintenir la santé financière de la commune. 5 000 000 Au global, l’ensemble des décisions prises permet à Vénissieux d’atteindre en 2016 un 4 000 000 niveau d’épargne satisfaisant pour autofinancer une part significative des investissements 2014 2015 2016 recettes réelles de fonct hors cessions dépenses réelles de fonct nécessaires au développement de la Ville.

UNE DETTE SÛRE La dette de la Ville est sûre. La collectivité n’a jamais souscrit de produits financiers toxiques. Après une augmentation de la dette en 2014, celle-ci a baissé deux années consécutives. Elle représente 918 € par habitant lorsque la moyenne des communes de 50 000 hab à 100 000 habitants s’élève à 1 335 €.


FINANCES LOCALES |  29

UN NIVEAU D’INVESTISSEMENT ÉLEVÉ TOURNÉ VERS LA QUALITÉ DE VIE DES VÉNISSIANS La Ville souhaite par ses investissements soutenir l’activité et renforcer la qualité de vie de l’ensemble des Vénissians. Il s’agit notamment d’adapter ses équipements pour accompagner l’évolution démographique. Ainsi, depuis 2013, la municipalité a investi en moyenne 15 M€ par an.

17 500 000 15 000 000 12 500 000 10 000 000 7 500 000 5 000 000 2 500 000 0 2013

2014

2015

total dépenses d’équipement

11,5 M€

SUBVENTION DDU 1,18 M€

Groupe scolaire Flora Tristan

1,8 M€

SUBVENTION DDU 1,15 M€ SUBVENTION RÉGION 58 000 €

2016

En plus des grands projets (voir ci-dessous), elle dispose d’un programme pluriannuel d’investissement pour assurer : › la maintenance de son patrimoine (notamment scolaire et sportif) ainsi que l’entretien de l’espace public (parcs et jardins, éclairage public et voirie…) ; › le soutien aux projets de construction de logements et de renouvellement urbain.

10,5 M€

SUBVENTION DÉPARTEMENT 1,92 M€

École et maison de l’enfance Joliot Curie

3,6 M€

SUBVENTION FSIL 375 000 € SUBVENTION DPV 1,05 M€

4,6 M€

SUR UN PROGRAMME DE 21,9 M€

Participation au centre nautique intercommunal

8,8 M€

SUBVENTION DPV 1,19 M€

SUBVENTION CNV 30 000 €

Projet d’équipement culturel Bizarre !

Extension du groupe scolaire Joliot Curie

Construction de la nouvelle cuisine centrale

CNV Centre National de la Variété • DDU Dotation Développement Urbain • FSIL Fonds de Soutien à l'Investissement Local • DPV Dotation Politique de la Ville

PERSPECTIVES Suite à l’annonce du gouvernement d’une baisse des dotations de l’État aux collectivités territoriales de 13 Md€, la Ville va devoir poursuivre ses efforts pour contenir ses dépenses de gestion et son endettement. Cela est d’autant plus nécessaire que l’investissement sera maintenu à un niveau soutenu notamment au travers de : • la construction de la nouvelle cuisine centrale pour répondre à une fréquentation croissante des élèves et aux enjeux de santé publique ; • la programmation de travaux d’extension des groupes scolaires Parilly, Charréard et Jules Guesde pour faire face à l’évolution du nombre d’enfants scolarisés.


30 | ÉCONOMIE Laboratoire Carso, 800 emplois

VÉNISSIEUX ATTRACTIVE BILAN | Ces dernières années, la Ville s’est attachée à assurer l’accès à l’emploi, principalement par l’insertion professionnelle dans le cadre des marchés publics, à favoriser la création d’entreprises et à soutenir le développement des commerces sur tout le territoire. Cela passe par une forte collaboration avec les différentes sociétés installées à Vénissieux ou qui souhaitent s’implanter dans le cadre des grands projets de ville comme Grand Parilly Puisoz. Des actes forts se multiplient comme la signature de la Charte des 100 entreprises vénissianes pour le Grand Rendez Vous 2017, le lancement en 2016 de la CoCotte, un espace de coworking aux Minguettes. Toutes ces initiatives ont notamment renforcé le pôle automobile devenu le 2e de France après l’Ile de France.

VÉNISSIEUX POUR L’INSERTION PROFESSIONNELLE Vénissieux est engagée depuis de nombreuses années dans la promotion de l’emploi et de l’insertion à travers le développement des clauses d’insertion (ou clauses sociales) dans ses marchés publics. Une clause d’insertion a pour objectif de favoriser le développement durable à travers l’emploi de personnes en difficulté par le biais des entreprises attributaires de marchés. Elle incite par ailleurs d’autres donneurs d’ordre, promoteurs privés ou bailleurs sociaux à faire de même en leur apportant un soutien technique tout au long des projets immobiliers qui se développent à Vénissieux. Les perspectives pour 2017-2019 restent dynamiques : les aménageurs privés de l’opération Puisoz ont accepté d’intégrer des clauses d’insertion au sein des différents chantiers du “ Grand Parilly ” à travers la signature d’une Charte Puisoz signée avec la Ville le 21 novembre 2016.

LES BÉNÉFICIAIRES DES CONTRATS D’INSERTION EN 2016 Les personnes les plus représentées sont les bénéficiaires des minima sociaux, les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi longue durée. Il s’agit d’hommes pour 82% d’entre eux, issus de 21 villes différentes avec une majorité de Vénissieux (51%). À la fin de leur contrat, 51% des personnes ont poursuivi leurs missions au sein de l’entreprise et 12% ont trouvé un emploi de droit commun.

46 000 HEURES travaillées en 2016 par des personnes éloignées de l’emploi pour les marchés suivis par la Ville (3 fois plus qu’en 2014)

BIENTÔT LA CHARTE DES 100 ! En octobre prochain, dans le cadre du Grand Rendez-Vous, 75 nouvelles entreprises signeront une charte de coopération avec la Ville afin de soutenir le développement du territoire vénissian autour de thématiques diverses : l’emploi, la découverte des métiers, le cadre de vie, le logement, les transports... En juin 2015, 25 entreprises s’étaient ainsi engagées avec la Ville. Depuis 3 ans, de nombreuses actions ont été mises en place grâce au soutien des entreprises : visites d’entreprises et découverte des métiers pour des demandeurs d’emploi, présentations de métiers aux professionnels de l’emploi, ateliers de simulation d’entretiens d’embauche, soutien aux projets locaux et citoyens, accueils de stages pour les élèves de 3e, parrainages de créateurs d’activité... Enfin, la charte a permis de constituer un réseau local d’entreprises à travers des rencontres interentreprises ou encore l’organisation de rencontres d’affaires.


ÉCONOMIE  |  31

LES PRIORITÉS COMMUNALES DE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE La Ville souhaite que le développement de son tissu commercial soit équilibré sur l’ensemble de son territoire afin de répondre aux besoins des habitants en matière d’achats de proximité, mais également pour satisfaire la demande en achats occasionnels notamment en périphérie. Ainsi, elle doit répondre à trois enjeux principaux : le renforcement du Centre-ville, la consolidation des pôles commerciaux de quartier et le développement du commerce de périphérie.

CENTRE-VILLE

VERS UN CENTRE-VILLE À LA MESURE DE LA 3E VILLE DU RHÔNE

VENISSY

UN PROJET SUR DE BONNES VOIES

L’arrivée de nouveaux habitants génère une augmentation du potentiel commercial du centre-ville et permet la production de nouveaux rez-dechaussée commerciaux. D’un point de vue spatial, il a été décidé d’utiliser ces nouvelles surfaces commerciales pour réaliser 3 accroches urbaines le long du tracé du tram T4. C’est le cas par exemple de l’accroche Croizat-Bert dont 3 programmes immobiliers sont en cours de livraison. Dans l’optique d’accompagner la mise en oeuvre du projet cœur de ville 2030, la Ville de Vénissieux mène également des actions d’animation et de redynamisation du commerce de centre-ville : instauration du droit de préemption commerciale en février 2016, visite du centre-ville par des enseignes (Visiocommerce mai 2016), pose prévue de vitrophanies en 2017 pour animer les vitrines en attente de repreneurs...

GRAND PARILLY PUISOZ

UNE VÉRITABLE LOCOMOTIVE DU VÉNISSIEUX 2019-2025

Outre la réalisation de logements, le développement de programmes tertiaires et d’activités, le projet possède une dimension commerciale importante avec le transfert des magasins IKEA et Leroy Merlin de la Porte des Alpes. À l’issue d’un concours d’architecte, lancé par les deux enseignes, les magasins proposent une unicité architecturale contemporaine, novatrice et performante d’un point de vue environnemental, qui assoit leur intégration dans le quartier. À leur livraison en 2019, les deux enseignes déploieront 37 600 m² de surface de vente : 15 100 m² pour Leroy Merlin et 22 500 m² pour IKEA. En outre, pour faire de ce quartier un véritable lieu de vie agréable et animer, le projet Grand Parilly sera l’occasion d’implanter différents commerces, services (restauration, conciergerie d’entreprise...) et équipements (crèche) pour répondre aux besoins des riverains, des futurs habitants et des salariés du quartier. À ce titre et pour conforter les pôles commerciaux de proximité existants, un pôle de commerces de proximité, comprenant notamment une petite surface alimentaire, doit être développé en rez-de-chaussée du 1er programme de logements, à l’angle du boulevard Marcel Sembat et de l’avenue Jules Guesde, en face de la place Grandclément.

Né d’ambitions fortes des collectivités territoriales et dans un souci de développer les services à la population au plus près des habitants, le projet de Vénissy vise à créer un nouveau centre de quartier sur le plateau des Minguettes et à reconstituer un équipement commercial moderne, en lieu et place de l’ancien centre commercial Vénissy. Actuellement, la Ville travaille sur la commercialisation des cellules de l’Ilot B. Depuis 2014, les nouveaux immeubles du quartier Vénissy accueillent à leur rez-de-chaussée plus d’une douzaine de magasins et d’activités.

PERSPECTIVES • Développement des actions avec les entreprises (parrainage de demandeurs d’emploi, stages…). • Renforcement de la plateforme emploi/insertion autour du projet "Grand Parilly". • Mise en oeuvre d’actions autour de l’emploi et de la formation : rallye de l’emploi intérimaire, Contrat d'Aide et de Retour à l'Emploi Durable... • Rapprochement avec les opérateurs de l’Économie Sociale et Solidaire. • Création d’une foire du véhicule d’occasion en partenariat avec les concessions de la commune.


32 | URBANISME Grand parilly Puisoz : c’est parti !

AU COEUR DU DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE BILAN | La Ville de Vénissieux poursuit son développement dynamique et maitrisé autour des quatre grands projets urbains du mandat : l’axe Bonnevay, l’aménagement du pôle gare, le cœur de Ville, le renouvellement urbain du plateau des Minguettes. Les mises en construction de logements sont stabilisées pour permettre d’adapter l’augmentation de la population avec les capacités d’accueil des équipements publics. Des opérations d’immobilier d’entreprises (en neuf ou en renouvellement) se concrétisent et sont porteuses de nouveaux emplois pour la Ville.

2010-2030 : NOTRE VILLE À VENIR RAPPEL

Ouverte depuis le 31 mai 2012, la concertation préalable relative à la révision du Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat (PLU-H) s’est achevée en septembre 2016. Deux réunions publiques co-animées par la Ville et la Métropole ainsi que cinq réunions de concertation sur les quartiers sur la thématique du PLU-H se s’ont déroulées entre décembre 2015 et janvier 2016. Le bilan de cette concertation préalable sera soumis à délibération du Conseil de la Métropole au moment de l’arrêt du projet de PLU-H en septembre 2017. Ce bilan pourra être consulté à l’Hôtel de Ville de Vénissieux, à la Métropole et dans toutes les villes de l’agglomération métropolitaine. ____________ Il sera également consultable sur le site Internet de la Métropole de Lyon : www.grandlyon.com/mavilleavenir Les habitants pourront de nouveau s’exprimer lors de l’enquête publique qui sera organisée fin 2017 sur l’ensemble des communes du territoire métropolitain. ____________

Le Plan local d’Urbanisme et de l’Habitat (PLU-H) définit la politique d’urbanisme et d’habitat sur l’ensemble du territoire de la Métropole. C’est un document réglementaire qui traduit le projet d’un territoire pour les 10 à 15 ans à venir. Il fixe les conditions d’occupation des sols. Il s’applique à toutes les constructions existantes et futures, et à tous les usages du sol. Il est élaboré par le Grand Lyon Métropole avec l’aide de l’Agence d’Urbanisme ; les communes participent pleinement à cette démarche. Les grands projets de Vénissieux que sont le pôle gare, le coeur de ville, PuisozGrand Parilly et l’axe Bonnevay s’inscrivent dans cette réflexion.


URBANISME  |  33

LE RENOUVELLEMENT DU PÔLE GARE Le pôle gare est identifié aujourd’hui comme présentant le développement potentiel nécessaire pour s’affirmer comme la nouvelle polarité métropolitaine de demain. Situé en porte d’entrée de l’agglomération et bénéficiant d’une excellente performance multimodale, ce site présente tous les atouts pour développer un projet ambitieux reposant sur le potentiel stratégique du pôle d’échanges multimodal. En effet, dans les prochaines années, un quart de la population de la commune vivra et/ ou travaillera à moins de dix minutes de la gare.

Habiter le parc

Place de la gare

Les premiers changements à venir : › la démolition d’anciens entrepôts et installations techniques appartenant à Renault Trucks afin de permettre l’implantation d’un technicentre SNCF, › le long du boulevard Croizat, la réalisation d’un immeuble de bureaux dédiés à l’ingénierie SNCF, › la réalisation de travaux d’accessibilité aux quais de la gare ; l’ouverture d’un quai supplémentaire, permettant de sécuriser davantage les circulations des usagers, Exemples d'aménagements issus de l'étude Castro : Images prospectives - Étude Castro

Résidence étudiante : bâtiment totem

AU COEUR DE LA VILLE La transformation du centre-ville est amorcée depuis quelques années déjà. Plusieurs programmes immobiliers neufs sont aujourd’hui livrés, ou sont en cours de chantier. La dynamique amorcée se poursuit. La Métropole et la Ville accompagnent cette dynamique par des interventions sur le domaine public, dans un souci d’amélioration du cadre de vie (parc Dupic, places Sublet et Barbusse, square Général Robert de Saint Vincent).

Depuis 2011, la dynamique de développement du coeur de Ville se traduit par : › 1 460

LOGEMENTS

construits

› 177,8 M€ de travaux › 17

NOUVELLES cellules

commerciales

› 3 500

M² de surface d’entreprises de services


34 | URBANISME

GRAND PARILLY PUISOZ : C’EST PARTI ! ©TETRARC

Ce projet urbain partenarial et innovant dessine un nouveau quartier à la jonction entre Lyon et Vénissieux. Il a démarré en 2016 et sera livré en 2025. Projection en image.

› 20

HECTARES

› 67 000

M2 (30%) de surfaces

› 23 000

M² (13%) de surface de

commerciales, services et restaurants

1

2

4

bureaux

3

5

› 2 000

6

8

9

7 10

EMPLOIS attendus

› 1 000 LOGEMENTS dont 600 logements familiaux en accession sociale à la propriété, en locatif social et libre 400 logements spécifiques (résidences étudiantes ou seniors) › 1

RÉSERVE foncière pour 1 grand équipement d’agglomération de 25 000 m²

1• Métro Parilly bus gare de Vénissieux 6 min / Lyon centre 18 min 2 • Projet d’un équipement d’agglomération 3 • Ikea ouverture 2019 4 • Ensemble de logements à partir de 2020 5 • Ensemble de bureaux à partir de 2020 6 • Hôtel ouverture 2020 7 • Résidence étudiante et commerce à partir de 2020 8 • Boulevard Laurent Bonnevay Eurexpo 10 min / Lyon centre 15 min /Aéroport Lyon-St Exupéry 22 min 9 • Leroy Merlin ouverture 2019 10 • Tram gare de Vénissieux en 5 min / Centre-ville de Vénissieux en 10 min / Gare Part-Dieu en 15 min

"CE QUI VA NAÎTRE SOUS NOS YEUX, C’EST UN ESPACE À DIMENSION HUMAINE, POUR LEQUEL NOTRE VILLE S’EST BATTUE, ET UN PROGRAMME DE RÉNOVATION URBAINE D’UNE AMBITION RARE, VÉRITABLE LOCOMOTIVE DU VÉNISSIEUX 2020-2025 ET LEVIER DE L’EMPLOI LOCAL". Michèle Picard, Maire de Vénissieux, Conseillère métropolitaine.

›1

HÔTEL de 4 000 m²

› 6

HECTARES d’espaces publics (parc de jeux, jardins…)

›1

EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) en cours de discussion avec l’agence régionale de la santé et la métropole de lyon

AXE BONNEVAY : UN TERRITOIRE DE PROJETS À MIEUX STRUCTURER Le périphérique Laurent Bonnevay est un vecteur d’accessibilité et de mobilité majeur pour l’agglomération, mais aussi un territoire de Vénissieux à part entière (1200 logements en contact avec l’infrastructure, des activités économiques…) à relier au reste de la commune. De ce fait, la Ville et ses partenaires cherchent à structurer les projets autour de l’axe Bonnevay en cohérence avec l’agglomération de demain définie dans le PLU-H. Concrètement, les projets comme Grand Parilly et la réalisation du bouclage du périphérique (l’Anneau des sciences) d’ici 2025-2030 feront de ce boulevard urbain, un axe pacifié, à vitesse contrôlée. En attendant, la Ville accompagne le développement du pôle automobile de Vénissieux en façade du boulevard Bonnevay. L’implantation de nouvelles concessions automobiles à l’architecture compacte et moderne (prééminence des surfaces vitrées le long du boulevard Bonnevay, surfaces d’exposition à l’étage, compacité du stationnement) et une offre étoffée en restauration et hôtellerie participent à la structuration de la façade commerciale de l’Axe Bonnevay. La ville mène également des études pour structurer et mieux desservir le secteur secondaire de l’axe Bonnevay constitué des zones d’activités de Tache Velin et du Génie.

PERSPECTIVES • Approbation du futur PLU-H métropolitain début 2019. • Poursuite des études urbaines sur le quartier gare et livraison du technicentre SNCF en 2019. • Livraison des espaces publics du Grand Parilly Puisoz et ouverture des magasins Ikea et Leroy Merlin en 2019. • Fin de l’opération Romain Rolland en 2020.


GRAND PROJET DE VILLE |  35

LE PLATEAU EN MET PLEIN LA VUE ! BILAN | Les opérations de renouvellement urbain réalisées sur le Plateau depuis 2005 traduisent concrètement la volonté de transformer la ville et d’affirmer la spécificité de Vénissieux dans un projet de vie partagé, qui respecte le passé, mais souhaite aussi s’en libérer. Aujourd’hui, une dynamique est en cours et les habitants y participent à travers la Maison du Projet et son programme d’ ” éducation à la ville qui change “. Néanmoins de nombreuses difficultés sociales et urbaines persistent. C’est pourquoi une deuxième phase de renouvellement urbain doit être construite et déployée sur les 15 à 20 ans à venir, pour améliorer les liens interquartiers, diversifier l’habitat, soutenir le commerce et développer les activités économiques. Le premier plan de renouvellement urbain a démontré qu’il y avait de vrais possibles sur le Plateau (construire du logement privé accessible, installer des entreprises, transformer l’espace public, créer les conditions d’une vie dynamique dans la proximité et dans la ville…). La phase 2017/2040 doit permettre de poursuivre la transformation engagée.

PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT URBAIN ACTE 1 Chiffres clefs à fin 2017 › 170

MILLIONS € investis

› 2 400

LOGEMENTS réhabilités

› 980

NOUVEAUX logements programmés

› 711

LOGEMENTS démolis

› 16

OPÉRATIONS sur les équipements

› 36

AMÉNAGEMENTS de proximité

› 185 › 28

MILLIONS € pour la Tranche 1 de la ligne T4

MILLIONS € pour le Lycée Jacques Brel


36 | GRAND PROJET DE VILLE

LE PLATEAU : LE NOUVEAU CHOIX D’HABITER RÉSIDENCE LES SUCRES – VÉNISSY (2017)

102 logements 50 en locatif social, 18 en locatif libre, 34 en accession sociale à la propriété RÉSIDENCE HOME’STRONG – ARMSTRONG (2015)

23 logements en accession sociale à la propriété

RÉSIDENCE VÉNICIEL – VÉNISSY (2014)

91 logements 75 en locatif social, 16 en accession sociale à la propriété

RÉSIDENCE FRANÇOIS VILLON – DÉMOCRATIE (2012)

35 logements en locatif libre

© Laurence Daniere

VENISSY : UN PANEL D’ACTIVITÉS ET DE COMMERCES Colonne vertébrale du Plateau des Minguettes, l’avenue Jean Cagne s’anime avec l’ouverture progressive de commerces. Depuis 2014, les nouveaux immeubles du quartier Vénissy accueillent à leur rez-de-chaussée plus d’une douzaine de magasins et d’activités : supermarché, boutique de cartes grises, boucherie, boulangerie, auto-école, salon de coiffure et de beauté, agence de voyage, opticien, laboratoire d’analyses médicales ou encore tabac ont déjà fidélisé leur clientèle ! Notons qu’un pôle médical composé de 10 professionnels de santé ainsi qu’un centre d’affaires de quartier - espace de bureaux partagés (coworking) ont également élu domicile à Vénissy. À terme, d’ici à 2020, une dizaine d’autres commerçants proposeront leurs services aux Vénissians.


GRAND PROJET DE VILLE |  37 © Expressions

CONSEIL CITOYEN DE VÉNISSIEUX : PLACE AUX HABITANTS Depuis mars 2016, le Conseil Citoyen de Vénissieux (20 habitants et 14 acteurs locaux) se réunit tous les mois à la Maison du Projet. Ses missions sont de suivre, alimenter et valider les étapes de mise en œuvre du projet de développement urbain, social et économique conduit dans les quartiers du Plateau. En émane un regard critique et citoyen pour adapter au mieux les politiques publiques déployées sur les territoires. Engagés en faveur de l’intérêt général, les membres du Conseil Citoyen bâtissent pas à pas une Université Populaire afin de mobiliser et faire débattre encore plus largement les habitants sur des enjeux locaux. Parce que les habitants sont les premiers acteurs du changement, l’action du Conseil Citoyen de Vénissieux traduit ainsi sa volonté de proposer des solutions pérennes et solides, élaborées dans la co-construction.

Le Conseil Citoyen de Vénissieux

PRATIQUES CULTURELLES POUR TOUS Les occasions de venir sur le Plateau ne manquent pas ! Et des offres et manifestations uniques à Vénissieux sont proposées sur le secteur. On connaissait déjà la qualité des programmations des deux équipements culturels municipaux du cinéma Gérard Philipe et de l’école de musique Jean Wiener installés sur l’ilot du Ceriser ou encore les actions de découverte de l’art lyrique développées par l’Opéra de Lyon. Et depuis 4 ans, un événement supplémentaire est apparu : organisé par l’association Pandora, le Jour du Livre est un salon du livre en plein air qui n’a pas eu à attendre le bénéfice des années pour se faire un nom. Entre musique, troc de livre, café littéraire et ateliers de confection, le Jour du Livre est l’un des beaux moments culturels grand public et conviviaux que compte la ville. Sa 4e édition aura lieu le samedi 30 septembre sur l’esplanade devant le cinéma (arrêt de tramway T4 Division Leclerc).

Le Jour du Livre

ET DEMAIN….. ACTE 2 DU PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT URBAIN DU PLATEAU Les principaux enjeux de la poursuite du projet de transformation urbaine du Plateau à horizon 2030 sont de favoriser le développement économique et l’attractivité du territoire en diversifiant l’offre d’habitat, maillant le Plateau avec le centre-ville et optimisant les qualités paysagères du site. Deux secteurs sont à ce jour identifiés pour y engager prioritairement des actions : Monmousseau-Balmes-Place du Marché et Darnaise-Porte Sud.

1

Place Leon Sublet

Ilôt du cerisier PARC DUPIC

vard

ule

Bo

Venissy - Casino

Yv es e Farg

2

PARC DES MINGUETTES

Av

en

ue

Je

an

Ca

gn

e

tz

cha

’Os

ed

enu

Av

Lycée Jacques Brel Bioforce

Hôpital Portes Sud

Médiathèque

1. Monmousseau-Balmes-Place du Marché Réussir l’accroche au centre-ville par le quartier de la Place du Marché › Compléter la continuité bâtie entre le centre et le Plateau › Faciliter les circulations entre le centre et le Plateau › Restructurer la place du Marché 2. Darnaise – Porte Sud Réussir le développement économique et changement profond du quartier de la Darnaise › Créer une porte d’entrée sud sur Vénissieux › Compléter et développer le pôle économique › Faire évoluer la forme bâtie et l’offre de logements

le


38 | CADRE DE VIE

UNE VIE DE QUALITÉ BILAN | L’attribution d’une quatrième fleur par le jury national des villes et villages fleuris en 2015 vient récompenser les efforts réguliers de la Ville pour le fleurissement, mais aussi l’amélioration de l’espace public et de la propreté. Vénissieux consacre chaque année un budget d’investissement de 2,5 millions d’euros pour améliorer les espaces et maintenir un bon niveau d’éclairage public. Cet effort conséquent permet aux habitants de bénéficier d’espaces verts de qualité pour la détente et les loisirs, mais aussi de participer à l’embellissement de la ville. Le patrimoine arboré est en augmentation, les plantations sont diversifiées, de nouveaux espaces apparaissent. Au-delà de l’attention portée aux espaces verts, la ville s’attache à limiter les atteintes à l’environnement et à traiter les nuisances : lutte contre les dépôts sauvages, règlement local de publicité, contrôle de la propreté...

VÉNISSIEUX ENGAGÉE POUR LE CLIMAT Quelques actions dans les six domaines du label

La Ville a obtenu le label Cit’ergie pour 4 ans en 2016, label d’excellence, pour son Plan Climat Énergie Territorial. En plus de valoriser la politique énergétique durable et ambitieuse de Vénissieux, ce label est un outil opérationnel structurant qui contribue activement à la mise en place d’actions efficaces face au changement climatique, grâce à l’appui d’un conseiller Cit’énergie.

› Un Programme d’Intérêt Général pour soutenir la rénovation énergétique des logements privés. › + 30% d’énergies renouvelables dans le chauffage des bâtiments communaux en 2017. › Un mix de production incluant 58% d’énergies renouvelables biomasse sur le réseau de chaleur qui dessert près de la moitié de la population vénissiane. › Un plan de déplacement de l’administration pour inciter les agents de la Ville à utiliser des modes de déplacements alternatifs à la voiture avec la mise en place d’abris vélo sécurisés, de 8 vélos à assistance électrique, de formations, d’événements, de distribution de tickets TCL, d’informations sur le covoiturage. › L’adoption d’une politique d’achats durables avec l’intégration quasi systématique de clauses et critères environnementaux dans les marchés publics. › Un lancement annuel d’un appel à écoprojets, coup de pouce financier et technique permettant de réaliser des actions locales partagées, portées par les habitants, associations ou structures servant l’intérêt général.

1 100 COLLECTIVITÉS européennes détiennent le label Cit’ergie.


UNE VILLE PLUS BELLE ET PLUS SÛRE

CADRE DE VIE |  39

1

3

2

4

750 000 €

est le budget communal d’investissement consacré à l’amélioration des espaces verts

500 000 €

d’investissement pour l’éclairage public

5

6 1• Réfection des terrains de tennis du gymnase Tola Vologe 2 • Implantation d’un brumisateur dans le parc Dupic 3 • Nouvelles plantations pour le square de l’ancienne gare 4 • Jalonnement piéton pour inciter les habitants à se déplacer à pied 5 • Lutte contre les excès de vitesse renforcée par trois nouveaux radars mobiles 6 • Police de l’environnement renforcée contre les nuisances environnementales (chenilles processionnaires, ambroisie...)


40 |  CADRE DE VIE 1

2

3

4

ET DE 4 ! Le début du mandat a été marqué par l’obtention de la 4e fleur à Vénissieux, la plus haute distinction du label des villes et villages fleuris. De nombreux agents se sont mobilisés ainsi que les habitants par leur participation active à l’embellissement de leur commune. Ce label est le signe d’une volonté forte orientée sur la qualité de vie à Vénissieux. La municipalité s’est ainsi donné les moyens d’offrir une image et un environnement favorable à l’attractivité touristique, résidentielle et économique de la ville.

233 COMMUNES

françaises labellisées 4 fleurs

165 HA

D’espaces verts gérés par la Ville

PERSPECTIVES 1• Boulevard Ambroise Croizat 2 • Bulbes printaniers 3 • Portes ouvertes des serres municipales 4 • Animation avec des centres de loisirs

Au niveau des chantiers qui vont marquer les années à venir et poursuivre l’amélioration de l’espace public pour les habitants, citons les travaux de la ligne de tramway T6 au nord de la commune, la création de la liaison cyclable entre le centre de Vénissieux et la ville de Feyzin et la requalification de la rue Gambetta dès cet automne.


DÉVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE  |  41

RÉPONDRE AUX DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX BILAN | La ville de Vénissieux développe depuis de nombreuses années une politique de développement humain durable. Le niveau d’engagement de la collectivité a d’ailleurs été récompensé par des prix : reconnaissance nationale de l’Agenda 21, label citergie. L’évaluation participative de l’agenda 21 de la ville conduit en 2016 a montré que les actions sur l’espace public sont conduites dans un souci de développement durable : moindre utilisation de produits phyto sanitaires, diminution des consommations d’eau et d’électricité, amélioration du tri des déchets... Chaque année, des appels à écoprojets ont aussi permis à des associations ou des groupes d’habitants de développer des actions dans le domaine de l’environnement. C’est ainsi que des composteurs collectifs ont pu être installés dans des copropriétés de la ville, que des actions sur les questions de mobilité ont pu être conduites. Le forum du conseil citoyen du développement humain durable permet, plusieurs fois par an, d’éclairer des questions environnementales à partir de sujets d’actualité.

AGENDA 21 VÉNISSIEUX 2030, HUMAINE ET DURABLE Lors du lancement de l’agenda 21 en septembre 2011, la Ville s’est engagée à réaliser 107 actions articulées autour de 7 enjeux. Ce programme, issu d’un processus participatif, a été mis en œuvre pendant 6 ans. Le bilan est très positif. De nombreuses actions concernant les déchets, les espaces verts, la mobilité ou l’énergie ont permis l’amélioration conséquente du bilan de Gaz à Effet de Serre. Pour la période 2017-2022, une nouvelle version de l’Agenda 21 comporte un nombre d’actions plus resserré marquant un engagement fort de contribuer à un développement humain et durable harmonieux et économe en ressources naturelles. Cette nouvelle version insiste sur les dimensions solidaires et citoyennes et donne une plus grande visibilité aux actions à caractère social et économique, pour mieux inscrire les actions environnementales dans les urgences sociales.


42 | 

VÉNISSIEUX COMMUNE PILOTE DE L’OPÉRATION DÉFI ZÉRO GASPI

L’ESPACE PUBLIC POUR ET PAR LES HABITANTS

Dans le cadre de sa politique de prévention des déchets, la Métropole de Lyon promeut la lutte conte le gaspillage alimentaire et la consommation responsable. Vénissieux, de son côté, s’inscrit depuis de nombreuses années dans une politique d’amélioration du tri et de réduction des déchets à la source. C’est pourquoi la commune a été choisie pour expérimenter ce défi. 30 familles volontaires habitant différents quartiers de la ville ont été sélectionnées sur la période estivale pour réaliser un diagnostic de leur production de déchets en octobre 2017. Elles travailleront ensuite sur la réduction de leurs déchets pendant 5 mois tout en étant accompagnées et conseillées par la Ville. Les résultats de cette opération seront restitués en avril 2018. Contact : service environnement 04 72 21 44 46

Avec la création de jardins partagés, vous, habitants de Vénissieux, êtes invités à vous réapproprier votre ville en construisant de petites oasis de verdure situées près des habitations de façon à ce que chacun puisse s’y rendre à pied depuis son domicile. Réunis en association, les habitants gèrent le jardin au quotidien et prennent les décisions importantes collectivement. En ce sens, chaque projet est unique par son aménagement et son fonctionnement. Un premier jardin existe dans le quartier Jules Guesde. Un autre est sur le point d’émerger à Moulin à Vent. Et un troisième pourrait être créé d’ici 2021.

RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS AVEC LE COMPOSTAGE

LES CARTES INTERACTIVES POUR VIVRE L’ÉCOCITOYENNETÉ

À l’occasion de la Semaine de la Propreté, la Ville a inauguré un deuxième composteur de quartier. Aujourd’hui, il y en a donc un en face du centre social de Parilly et un à l’angle de la rue Marcel Paul et de l’avenue Jean Jaurès, dans le centre. Après le tri des papiers et emballages recyclables, du textile... il reste une quantité importante de déchets organiques compostables. Au lieu de les jeter dans votre poubelle, vous pouvez les déposer dans le composteur le plus proche de votre habitation afin qu’il soit transformé en matière organique et donc en terreau mis à disposition pour les habitants. ______________________________________________ Plus d’infos sur le compost au 04 72 21 45 06 ou environnement@ville-venissieux. ______________________________________________

Vous voulez connaître les initiatives solidaires et citoyennes se développant sur la ville, telles que les associations, les paniers de producteurs locaux, les épiceries solidaires, les recycleries ou encore les modes de transports alternatifs à la voiture ? La carte interactive Développement Durable vous permettra d’avoir plus d’informations sur une initiative près de chez vous. ______________________________________________ www.venissieux.fr/Mon-cadre-de-vie/Developpement-HumainDurable/Agenda-21 ______________________________________________


DÉVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE  |  43 |  43

MOBILITÉ UN JUSTE ÉQUILIBRE ENTRE LIAISONS STRUCTURANTES ET MODES DOUX Si l’automobile reste associée à une idée de liberté et d’autonomie, les transports alternatifs à la voiture sont désormais considérés comme indispensables. C’est pourquoi Vénissieux démontre depuis quelques années une forte volonté politique en faveur des transports en commun en site propre (métro, tram...) et les modes doux (vélo, marche...).

LE VÉLO POUR TOUS Dans le cadre de la politique de développement humain durable de Vénissieux et conformément au Plan de Déplacements Urbains de l’agglomération lyonnaise, des aménagements cyclables se développent dans notre ville. Ainsi, chaque requalification de voirie, dans la mesure du possible, donne lieu à la création de bandes cyclables. Ce sera par exemple le cas de la rue Gambetta dont les travaux de requalification débutent à l’automne 2017. Pour faciliter l’usage du vélo, le code de la route a évolué autorisant les “ tourne à droite vélo ” dans les carrefours à feux et la circulation à contre sens des vélos sur les voies à sens unique. Ce contre sens cyclable se met actuellement en place sur 27 rues à sens unique de la ville. Il permet aux cyclistes de diminuer leur temps de parcours. Il permet aussi d’apaiser les vitesses de circulation des véhicules amenés à croiser des cyclistes.

30,6 KM de pistes cyclables

UNE NOUVELLE LIGNE DE TRAMWAY POUR 2019 C’est une première pour Lyon et son agglomération : la ligne T6 sera circulaire et ne passera ni par le centre ni par la Part-Dieu. Elle favorisera ainsi les déplacements entre les grands pôles d’activités de Debourg à Hôpitaux Est en passant par le quartier du Moulin à Vent rue Henri Barbusse et avenue Francis de Pressensé. Dans le cadre de ce projet d’un montant total de 160 millions d’euros, la ville rénove l’éclairage public sur son territoire à hauteur de 100 000 euros.

PERSPECTIVES Le nouvel agenda 21 sera présenté lors du Grand Rendez-vous. La Ville a souhaité donner à cet agenda 21 une dimension participative qui permettra de développer des projets à caractère collaboratif tels que les jardins partagés.

› 6,7

KILOMÈTRES

› 21

MINUTES (temps de parcours)

› 10

MINUTES (fréquence en heures de pointe)

› 6

CORRESPONDANCES (Métros B et D, T1, T2, T4 et T5)

› 24 600

VOYAGEURS attendus sur cette nouvelle ligne


44 | TRIBUNES

Libre expression des groupes politiques, conformément à l’article L. 2121-27-1 du Code Général des collectivités territoriales

GROUPE DES ÉLUS COMMUNISTES RÉPUBLICAINS ET APPARENTÉS MAJORITÉ Les mauvais coups contre les travailleurs, les familles et les collectivités locales se sont multipliés cet été. Mais pour les riches, c’était la saison des cadeaux ! D’un côté, baisse des APL de 5 €, et il faut aller plus loin nous dit le président de la république... et de l’autre réduction des ¾ de l’ISF pour les plus riches… Assouplissement des seuils SRU qui obligeaient les maires récalcitrants à construire du logement social, et appel à la liberté du marché de l’immobilier dans la future loi logement. Nouvel affaiblissement du code du travail en faveur du patronat et notamment des grandes entreprises qui éviteront le risque d’annulation juridique de leurs plans comme ceux de Continental ou PSA… Désormais, fermer un site est beaucoup plus sûr… Pour les communes, les baisses de dotations sont passées de 10 à 13 milliards, tout en imposant les CP à 12 sans moyen, plaçant les communes populaires en difficulté, et surchargeant les autres classes, sans compter la pression sur le manque de remplaçant, en l’absence de toute création de postes d’instituteur. Décidément, le mandat présidentiel de Mr Macron se confirme comme le mandat des riches, et les lois vont se succéder, travail, logement, école, santé… C’est le rouleau compresseur de la “ concurrence libre et non faussée ” qui est en marche, pendant que les affaires continuent. Il est urgent de construire les digues sociales pour lui résister.

GROUPE DES ÉLUS DU PARTI DE GAUCHE MAJORITÉ " RÉSISTANCE " IL EST ENCORE

POSSIBLE DE RÉSISTER

La France Insoumise, désormais première force d’opposition au parti de l’argent et de la finance, est devenue une force capable de redresser notre pays et de permettre au peuple d’exercer d’ici peu sa souveraineté pour la disparition des inégalités dont souffre notre république. La transition énergétique que nous portons, nécessaire pour sauver notre planète est désormais une réponse crédible au saccage de la planète, de notre pays et de l’emploi. Pourtant, la baisse de l’APL, l’augmentation de la CSG, des tarifs de transport, du gaz, de l’électricité, la diminution des impôts pour les plus riches vont nous ramener au 19e siècle. Aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon, qui a obtenu plus de 35% des votes exprimés à Vénissieux et le développement de notre mouvement permettent de tout renverser. Nous appelons

les Vénissians à participer aux différentes mobilisations contre notamment la disparition du Code du travail. Les jours heureux ne sont plus loin.

GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS MAJORITÉ

QU’EST-CE QU’ON ATTEND ? C’est le titre d’un film documentaire sur les initiatives concrètes d’une commune d’Alsace engagée dans la transition énergétique : production d’énergie verte, agriculture biologique, éco construction, circuits courts… Autant de projets et de réalisations qui peuvent inspirer nos politiques locales et nous amener vers une sobriété heureuse, synonyme de libération (et non de privation, n’en déplaise aux esprits chagrins). À l’échelle de notre commune, pourquoi ne pas envisager la réduction de l’éclairage public, voire l’extinction sur certaines zones à certaines heures ? Outre des sommes non-négligeables, cela économiserait de l’énergie. Cela réduirait également la pollution lumineuse et l’insécurité, car, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les études montrent que la délinquance diminue dans les zones où l’éclairage est éteint (la peur de l’obscurité ne touche pas que les honnêtes gens). Alors, qu’est-ce qu’on attend pour essayer ?

DANIÈLE GICQUEL ET SANDRINE PICOT PERSONNALITÉS SOCIALISTES MAJORITÉ Texte non communiqué

THIERRY VIGNAUD MOUVEMENT RÉPUBLICAIN ET CITOYEN MAJORITÉ

POURQUOI NE SOMMES-NOUS PAS MACRONISTE Car nous sommes des militants d’un mouvement politique résolument, pleinement et sincèrement à gauche. Préconisant un retour vers le peuple, vers la souveraineté du peuple. Une démocratie où chaque citoyen aura son importance à l’intérieur de la nation. Entre la gauche plus libérale que sociale et la gauche plus environnementaliste/ sociétale que républicaine nous avons une autre parole, un espoir et un autre destin à proposer. Nous ré-expliquons inlassablement que la laïcité n’est pas une entrave à la liberté des individus, mais un formidable outil au service du vivre ensemble, favorisant l’égalité hommes/femmes, la neutralité religieuse et l’accès à tous les savoirs. Que la démocratie est indissociable de la nation et de la souveraineté du peuple. Or le nouveau

président de la république est prisonnier du carcan des technocrates de Bruxelles qui font “ la pluie et le mauvais temps ” bien à l’abri des traités européens successifs depuis celui de Maastricht qui entravent toujours plus le citoyen de notre pays. mrc.69.rhone@gmail.com t.vignaud@hotmail.fr

DJILANNIE BEN MABROUK - SOCIÉTÉ CIVILE MAJORITÉ

UNE VILLE ATTRACTIVE… Avec près de 3 300 établissements et 29 000 emplois, Vénissieux figure au rang des villes de premier ordre de la Métropole. Malgré ce formidable vivier, à l’image de toutes les villes populaires, le chômage y est très présent, plus de 8 000 demandeurs d’emploi à Vénissieux. Avec la casse de l’industrie, en tant que pôle industriel majeur, nous sommes durement touché. En 2015 et 2016 plus de 500 entreprises se sont créées chaque année. Notre rôle n’est pas de nous substituer à l’Etat mais de rapprocher les entreprises des territoires, des habitants. La ville a fait le choix d’être volontariste : charte de coopération avec les entreprises, journée des métiers, multiplication des clauses d’insertion, soutien au stagiaires de 3e… L’inauguration de La CoCotte espace partagé et d’accompagnement à la création d’entreprises, est un symbole pour illustrer le dynamisme et le potentiel de notre territoire. A rebours de bien des idées reçues, les quartiers populaires ne sont ni des déserts entrepreneuriaux, ni des no man’s land économiques. Au contraire, ce sont des gisements d’initiatives méconnus. La raison en est simple : la création d’entreprises y est souvent un moyen de se réaliser et d’échapper à sa condition d’origine. Sans aucune démagogie, ces jeunes talents feront aussi évoluer nos modèles économiques . Contact : djil.benmabrouk@gmail.com

NADIA CHIKH - PARTI RADICAL DE GAUCHE MAJORITÉ

RADICALEMENT DE GAUCHE Lors des dernières élections , la gauche a vécu un moment critique de son histoire qui c’est traduit part d’importantes défaites électorales. Certains se tournent vers En Marche, d’autres s’abstiennent, renoncent, s’éparpillent ou rejoignent le camp des indifférents. Quelquesuns, encore, se réfugient, impuissants, dans la mélancolie d’une gauche, réunie, qui appartiendrait désormais au passé. Et puis nous sommes quelques-uns, aussi, à ne pas baisser les bras, à vouloir reconstruire, refonder, imaginer, inventer et créer un horizon


TRIBUNES |  45 d’avenir à cette gauche en laquelle nous croyons. Je suis convaincue que le moment viendra où nous rassemblerons à nouveau ce peuple orphelin autour de nos idées, de nos convictions et de nos valeurs, dans une maison commune et un projet fédérateur. Il est important de prendre le temps de réfléchir en profondeur aux raisons de cet échec ainsi qu’aux raisons que nous avons d’espérer à nouveau dans une gauche européenne, écologiste, laïque, humaniste. Cette gauche qui ne stigmatise pas les plus démuni(e)s et qui ne montre pas du doigt ceux qui viennent en FRANCE pour échapper à la guerre ou pour pouvoir vivre tous simplement. Cette gauche pour qui la liberté ,l’égalité et la fraternité a un sens et qui ne confond pas solidarité et assistanat. Je suis RADICALEMENT convaincue que le moment viendra où nous rassemblerons à nouveau ce peuple orphelin autour de nos idées, de nos convictions et de nos valeurs et un projet fédérateur.

GROUPE POUR LA VICTOIRE DU BON SENS À VÉNISSIEUX ! LR-DLF-PCD-SOCIÉTÉ CIVILE OPPOSITION

EN ORDRE DE BATAILLE POUR VOTRE VICTOIRE ! Notre groupe s’est reconfiguré. Nous sommes désormais solide, engagé et cohérent; travaillant en toute confiance, sans entrave, ni frein, d’un pas serein et sûr, à même de fédérer le meilleur pour votre victoire aux prochaines élections municipales. Une victoire qui n’est pas une option, mais une nécessité étant donné les dérives de notre ville. Dans cette dynamique, fort de la réussite de la 1e édition et de l’intérêt manifesté par les participants, nous invitons tous les Vénissians de bonne volonté au temps intense que sera l’Université d’Automne du Bon Sens 2017. Elle se tiendra le samedi 7 oct. 2017 de 9h30 à 17h, Salle Jeanne Labourbe - 6 rue Jeanne Labourbe (Métro Parilly) à Vénissieux. Comme l’an passé des témoins de qualité interviendront et des travaux en ateliers participatifs seront organisés. Venez avec vos amis, voisins et connaissances. INFORMATIONS et INSCRIPTION sur notre blog http://christophegirard-venissieuxblog. blogspot.fr Des élus à votre service, Marie-Danielle Bruyère (société civile), Frédéric Passot (LR) Christophe GIRARD (DVD) - 06 77 38 06 10

GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS OPPOSITION

DROIT D’EXPRESSION : LA JUSTICE TRANCHERA La mairie a l’obligation de permettre aux élus d’opposition de s’exprimer dans toutes les “ publications d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal ”. Nous disposons donc royalement de “ 1 000 signes, espaces compris ” à chaque édition de ce bulletin, c’est à dire... très rarement ! Depuis le début du mandat, seuls 3 ou 4 numéros du bulletin municipal ont été diffusé. Durant la même période, les vénissians ont reçu dans leur boites aux lettres plus de 60 exemplaires du journal Expressions. Tout comme le bulletin municipal, Expressions est financé entièrement par nos impôts. Nous estimons donc légitime de pouvoir aussi nous y exprimer. Mais la municipalité s’oppose à cette demande. Nous avons demandé à la justice de trancher cette affaire. Afin que cette tribune ne soit pas utilisée comme la preuve d’un droit qui n’est pas respecté dans les faits, nous publierons ce même texte tant que ce contentieux ne sera pas jugé en dernière instance.

GROUPE UDI OPPOSITION

QUI PAYERA LA NOTE ? La suppression de la taxe d’habitation dès 2018 et 13 milliards d’économies demandées aux collectivités sur 5 ans entre autres, préparent quelques soucis à l’exécutif lors de la préparation de prochains budgets. Le spectre de l’effet ciseaux est en marche ! C’est bien un changement de gestion municipale qu’il faudra instaurer, dorénavant. Comment faire des économies de dépenses au même rythme que la baisse des encaissements de taxe locale, même si des compensations sont annoncées ? Alors comment autofinancer des équipements comme les crèches et les classes d’écoles dans une ville en forte croissance démographique ? Recourir fortement à l’emprunt ? En effet, ce sont bien de nouvelles écoles, entre autres, qui devront être construites pour suivre la réalisation de logements à l’instar de ceux de la SACOVIV, au Monery. La note risque d’être salée pour les Vénissians qui continueront à payer la taxe d’habitation et la taxe foncière pour maintenir l’équilibre budgétaire. Contact : maurice.iacovella@wanadoo.fr

GROUPE RASSEMBLEMENT POUR VÉNISSIEUX OPPOSITION Texte non communiqué

VÉNISSIEUX BLEU MARINE OPPOSITION

EGLISE INCENDIÉE, SILENCE ET INACTIVITÉ DU MAIRE Le 13 août, une église de Vénissieux a subi un incendie volontaire. 2 racailles ont perdu le contrôle d’un véhicule volé, pour ensuite l’encastrer dans l’édifice, et enfin y mettre le feu. C’est la seconde fois en moins d’un an que cela se produit. Comment comprendre que la préfecture ne réagisse pas face à ces 2 incendies volontaires de lieux chrétiens quand elle ne manque pas de le faire quand d’autres sont touchés par des graffitis ? Comment expliquer l’inaction et le silence de Mme le Maire face à ces faits, comme à l’occasion des dernières émeutes ? Est-ce par Fainéantise ou Clientélisme ? Je ne saurai le dire. Mais en tout cas, il y a des silences qui sonnent comme des aveux de complicité. Le FN condamne la passivité de Mme le Maire et de Mr le Préfet face à une insécurité croissante. Nous leur rappelons que si la fin du laxisme attendu par les français leur est idéologiquement insupportable, la démission est toujours une option.

RÉPONSE DE MADAME LE MAIRE À LA TRIBUNE VÉNISSIEUX BLEU MARINE La partialité et l’inexactitude de cette tribune me contraignent à exercer ce droit de réponse : mettre en cause l’inaction supposée des pouvoirs publics revient à critiquer l’action courageuse des policiers de terrain qui s’impliquent au quotidien sur le territoire afin d’assurer la sécurité des Vénissians. Cette mission régalienne de l’État, difficile et complexe, dans laquelle la Mairie assume pleinement son rôle de partenaire essentiel, ne peut être dévoyée dans le contexte actuel à des fins politiciennes et au risque de stigmatiser ou d’opposer des communautés ou des religions. Notre ville mérite mieux que cette tribune partisane outrancière, blessante et irresponsable, et pour ma part je continuerai, en lien avec le Préfet, à soutenir le travail permanent et méritoire des agents de la force publique à Vénissieux.

Ces textes engagent la responsabilité personnelle de leurs auteurs.Vénissieux Singulier Pluriel n’intervient que si leur contenu présente des atteintes au droit de publication défini par les textes de loi.


46 | VIE DE QUARTIERS

CONSEILS DE QUARTIER BILAN | Avec la place du citoyen dans la vie de la ville, l’édition 2017 du Grand Rendez-Vous de la Ville constitue une opportunité pour dresser et partager un bilan de l’activité et de l’action des 13 conseils de quartier pour la période 2014-2017, au cours de laquelle les 106 délégués, élus en décembre 2014, avec le soutien des 13 présidents de conseils de quartier et des trois adjoints délégués aux conseils de quartier, ont fait vivre cette démocratie participative et de proximité. les 13 conseils de quarTier

LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE EN CHIFFRES › 377

PERMANENCES PAR MOIS

Territoire 1 : • Centre • Gabriel-Péri Territoire 2 : • Charréard / Max-Barel • Pasteur / Monery Territoire 3 : • Parilly • Jules-Guesde

› 39

ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

›3  9

VISITES de territoires

› 60

HABITANTS PAR VISITE DE TERRITOIRE

› 40

VISITES de quartiers

Territoire 4 : • Georges-Lévy / Ernest-Renan / Moulin à Vent • Joliot-Curie Territoire 5 : • Anatole-France / Paul-Langevin • St Exupéry Territoire 6 : • Léo-Lagrange / Louis-Pergaud, • Jean-Moulin / Henri-Wallon • Charles-Perrault

DES RÉUNIONS THÉMATIQUES Les Conseils de quartier ont été sollicités afin d’être informés et débattre de sujets importants comme : › la création de la Métropole de Lyon, › le budget de la Ville de Vénissieux, › la question de la baisse des dotations, › la présentation du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain par l’équipe du Grand Projet de Ville.


VIE DE QUARTIERS |  47

LES CONSEILS DE QUARTIER EN FÊTE Au cours de ce mandat, les conseils de quartier se sont également fortement mobilisés sur la question du vivre ensemble et de l’animation de la vie de quartier. Ce fut ainsi le cas au travers d’événements comme la semaine de la propreté, où les conseils de quartier ont été présents sur chacune des éditions, entre 2014 et 2017, mais également par l’organisation, avec d’autres partenaires, de temps festifs. Ainsi chaque année, en moyenne, 5 fêtes de quartier ont été organisées.

200 À 250 FAMILLES

présentes aux fêtes de quartiers

LA CONCERTATION SUR LES PROJETS D’ENVERGURE Les conseils de quartier ont également été mobilisés sur des temps de concertation portant sur des projets d’importance pour l’ensemble de la Ville. Cinq réunions de concertation sur la thématique du PLU-H (cf. p. 32) se s’ont déroulées entre décembre 2015 et janvier 2016. Ce fut également le cas pour les réunions de présentation du projet d’accessibilité pour le site du Puisoz, ou encore les réunions d’information des locataires concernés par des opérations de démolitions et de relogement (barre ICF de la rue Gaston Monmousseau sur le quartier Charles Perrault et tour n°36, propriété de Grand Lyon Habitat sur le quartier Darnaise).

LE RENOUVELLEMENT DES CONSEILS DE QUARTIER L’élection des délégués des conseils de quartier, mis en place depuis 2002, constitue un temps fort en termes de vie démocratique et de participation citoyenne. Les habitants volontaires, désireux de s’investir pour améliorer la vie quotidienne des quartiers sont invités à se porter candidats pour participer aux travaux et activités du conseil de quartier de leur lieu de résidence.

PERSPECTIVES La Ville étant consciente que la fonction de délégué au sein de son conseil de quartier nécessite un engagement bénévole, des moyens vont être développés pour accompagner l’installation des nouveaux délégués élus. Ainsi la plateforme des conseils de quartier, interface entre les demandes des habitants et les services de la ville, sera accessible aux délégués et fera l’objet de développements, permettant notamment des échanges entre les conseils de quartier sur une grande diversité de sujets. Des temps de rencontres et de formations sur différents domaines seront organisés pour les délégués au cours de la période 2018-2020.


Découvrez le nouveau site internet de la Ville

RETROUVEZ TOUTES LES INFORMATIONS DU GRAND RENDEZ-VOUS SUR

www.venissieux.fr

Vsp15  
Vsp15