Issuu on Google+

vivre

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE N° 114 - SEPTEMBRE-OCTOBRE 2011

... à Équeurdreville-Hainneville

Dossier : Rentrée scolaire 2 011 RÉVOLUTION DANS LA RESTAURATION !

grand angle

Terrain de football synthétique au stade Bocher

près de chez vous

Open international de tennis féminin

solidarités

Rendez-vous d’automne et Intergénération en fête


Sommaire 4 > Grand angle

ÉDITORIAL 3 > Édito de Bernard Cauvin GRAND ANGLE 4 > Retour en images Les événements des deux mois passés ACTUALITÉS 6 > Rémy Alnet repartira en 2 012 7 > Nouvelle convention Ville-CAF Un projet pilote dans le département 8 > Semaine de l’enfance Expos et spectacles à l’ex école Guéroult DOSSIER SPÉCIAL 9 > Rentrée scolaire 2011 : Nouveau service de restauration maternelle 11 > Suppression de postes

15 > Près de chez vous

16 > Solidarités

UNE VILLE EN DEVENIR Urbanisme, habitat, innovation, économie, etc. 12 > Énergie solaire à Jean Jaurès Une centrale photovoltaïque de 1 530m2 13 > Opération “Cœur de ville” Reconfiguration de l’îlot Bigard PRÈS DE CHEZ VOUS 14 > Les jeunes et l’engagement associatif 15 > Open de tennis féminin SOLIDARITÉS 16 > Semaine de l’Intergénération 17 > Recueil d’astuces de grands-mères Une initiative du Conseil de la jeunesse

2

SORTIR 18 > Programmation de l’Agora


Magazine municipal Vivre à Equeurdreville n° 114 Septembre - octobre 2 011

Responsable de la publication : Bernard Cauvin Maquette : Fabrique de signes et service Communication Rédaction et mise en page : O.Michel, G.Lerouvillois. Photos : R.Colin, M.Dehaye et service Communication sauf mention contraire. Remerciements : C.Tissot (photo p.6) A.Aulnay (photo p.17) Impression : Imprimerie Le Révérend, Valognes Tirage : 8 500 ex.

Service Communication : Tél. : 02 33 53 96 45 Fax : 02 33 53 96 96

Site Internet : www.equeurdreville.com Les anciens numéros du magazine municipal peuvent être téléchargés sur ce site à la rubrique : Publications

Mairie : Place Hippolyte Mars Tél. 02 33 53 96 00 Horaires d’ouverture : Lundi, mercredi, vendredi : 8 h 30-12 h et 13 h 30-17 h Mardi et jeudi : 8 h 30-12 h et 13 h 30-18 h

Éditorial

Bernard Cauvin, Maire

L

’avenir d’une ville se construit en prenant en compte tous les enjeux de la vie : sociaux, éducatifs, urbains, économiques, culturels, environnementaux ; ainsi que tous ses acteurs : associations, citoyens, éducateurs, entreprises, commerces.

Cette approche g lobale de la v i l l e e s t l ’ a s s u r a n c e de n e l a i s s e r p e r s o n ne a u b o r d d u chemin, de garantir l’intérêt général et le futur. En ce sens,

Notre engagement vers l’avenir

j’ai la conviction profonde que l’enfance et l’éducation sont des clés majeures pour l’avenir et le développement harmonieux de la société.

Ces dernières années, l’État a drastiquement réduit les moyens all oués au système éducatif, fragilisant un peu plus chaque jour l’école. Cette politique a dès aujourd’hui des incidences graves et aura demain des effets dévastateurs dans la société.

Conscients de ces enjeux, nous mettons toute notre énergie au service des enfants, au service de l’avenir, en soutenant activement la mobilisation des enseignants et des parents. Il est impératif que l’école de la République redevienne, par des moyens appropriés, la première étape de la réussite et la clé de l’égalité des chances des enfants. Pour notre par t, en cette rentrée 2011, nous avons créé deux restaurants pour nos écoles maternelles où déjeunent régulièrement 130 enfants. Nous avons agi de concert avec les parents et les enseignants de l’école élémentaire François Mitterrand et avons ainsi évité la fermeture d’une classe. Nous avons recruté un animateur pour encadrer tous les midis les enfants des CLIS (classe avec une forme ajustée de scolarisation pour les élèves en grande difficulté). Car la richesse d’une ville se mesure aussi à son capital humain.

3


GRAND ANGLE

Retour en images “Y’EN AURA POUR TOUT LE MONDE” : 3 000 VISITEURS À JEAN JAURÈS !

P

remier forum des associations lancé sur l’agglomération, “Y’en aura pour tout le monde” fêtait le 3 septembre ses 10 ans. Un anniversaire célébré comme il se doit avec pièce montée constituée de 120 choux (le nombre d’associations de la commune) et en présence d’Emmanuelle Assmann la marraine du bateau de Rémy Alnet (lire p. 6). Une fois encore, le public a massivement répondu présent à ce grand et convivial marché aux loisirs destiné à toutes les générations.

Cette affluence record a sans aucun doute constitué le plus beau des cadeaux pour toutes celles et ceux qui œuvrent dans l’ombre afin de mener à bien cette manifestation. Quant au nombre de vocations qui naîtront après la découverte, ce jour-là, d’un sport ou d’un loisir, l’avenir le dira…

“QUARTIERS D’ÉTÉ”, DES EXPOSITIONS DONT VOUS ÊTES LES HÉROS

D

u 26 septembre au 4 novembre, ce sont des portraits d’Equeurdrevillais-Hainnevillais de tous âges issus de tous les quartiers de la ville qui font l’objet de scénographies originales, en images et en sons, présentées au Puzzle et à la Maison de quartier des Herches. Les photographies de Richard Menant, accompagnées par les captations sonores du trio David Hélaine, Yves Rouil et Frédéric Leterrier, ont été réalisées durant les mois de juillet-août dans le cadre de l’opération “Quartiers d’été”. Lors du vernissage de l’exposition à la Maison de quartier des Herches

Menée durant l’été 2011, chaque jour dans un quartier différent, cette initiative de la Ville invitait les familles à se retrouver autour d’un large panel d’activités de loisirs. Une opération axée autour du partage et de la transmission qui a permis de créer une véritable passerelle vers les activités proposées toute l’année aux familles dans les structures de la Ville.

4


“OCTOBRE ROSE” : LES BASKETTEUSES DE L’UST HISSENT LES COULEURS !

C. Féret (vice-présidente du Conseil régional), A. Colrat (Préfet), Y. Husson (Sous-préfet), J. Bouvet ( Sports au Conseil Général), les responsables du FCEH et J. Simon, ancien joueur professionnel, entouraient le maire pour cette inauguration.

C

omme chaque année, l’association “Cœur et cancer”, qui se mobilise contre les maladies cardio-vasculaires et les cancers dans le Nord-Cotentin, monte au créneau à l’occasion de la campagne de prévention du cancer du sein “Octobre rose”. Le 7 octobre, pour lancer la campagne 2 011 d’“Octobre rose”, les responsables de l’association ont remis un lot de teeshirts roses estampillés “Cœur et cancer” à l’équipe féminine de Nationale 3. “En portant ce tee-shirt, vous serez les meilleures ambassadrices du dépistage du cancer du sein” ont souligné Odile Lefaix-Véron, maire adjoint en charge des sports, et Richard Le Goff, vice-président de “Cœur et cancer”.

S L’équipe féminine de Nationale 3 de l’UST a été choisie au plan régional pour lancer la campagne de dépistage 2 011

STADE BOCHER : DIVIN GAZON !

eul terrain synthétique exclusivement dévolu au football dans l’agglomération, le stade Joseph Bocher a été inauguré le 15 octobre en présence de nombreuses personnalités. Le projet de construction d'un terrain synthétique est l’aboutissement d’une réflexion qui a suivi la création du FCEH. Les besoins du club ont souligné la nécessité de disposer d’une plateforme d'entraînement. Ce terrain s’inscrit également dans un projet global en direction des jeunes de l’école de football, mais aussi des ados du lycée Doucet. Seize équipes de minots issus de clubs de l’agglomération avaient fait le déplacement pour s’affronter en toute sportivité pour l’inauguration de ce superbe équipement.

“PASSEURS DE MOTS” : ILS ONT CONTÉ POUR VOUS…

C

ette année, 2 900 personnes se sont laissées tenter par ce rendez-vous rituel avec les “Passeurs de mots”. Une 16e édition qui, entre contes traditionnels et nouveautés, a su trouver son public parmi toutes les générations. Parmi les coups de cœur, on notera la conférence et le spectacle de Gigi Bigot (qui ont séduit plus de 300 personnes !), ou encore l’étonnant “Knup” de Luigi Riganese et ses quatre musiciens que 240 spectateurs sont venus découvrir à l’Agora.

Avec “La mer et lui”, Mélancolie Motte clôturait joliment cette édition 2 011

Rencontre au Puzzle avec Pierre Bertrand, à la fois conteur et auteur de livres pour enfants. enfants

Et n’oublions pas tous les autres artistes du verbe, ces explorateurs de l’imaginaire qui, l’espace d’une semaine, nous ont emmenés vers un ailleurs fait de rêve et de poésie, de fiction et de réalité. Merci à tous pour ce beau dépaysement !

5


ACTUALITÉS

Rémy Alnet repartira en 2 012 Le 2 septembre avait lieu au port de Cherbourg la présentation du nouveau bateau “Areva” de Rémy Alnet. L’Équeurdrevillais-Hainnevillais se prépare en effet pour l’édition 2 012 de la course transatlantique “Bouvet rame Guyane”. Entouré de ses amis et de ses partenaires officiels, le navigateur se dit prêt à en découdre une nouvelle fois avec l’Océan atlantique !

Rémy Alnet avec la marraine de son bateau, Emmanuelle Assmann, médaillée de bronze en escrime aux jeux paralympiques d’Athènes.

EN BREF…

POUR VOTER EN 2 012

E

En présence de ses proches et de ses partenaires sportifs, institutionnels et financiers, Rémy Alnet a dévoilé sa nouvelle embarcation le 2 septembre dernier. Il prendra le départ de la course à Dakar en janvier 2 012.

ngagé une première fois en 2009 dans la course à la rame en solitaire "Bouvet Rames Guyane", le skipper équeurdrevillais-hainnevillais avait dû abandonner la compétition après quarante jours de mer, à seulement cinq jours de l’arrivée. “J’ai connu une belle aventure, mais elle est restée inachevée”, explique Rémy Alnet, “c’est pourquoi je souhaite repartir en 2 012 !” Lors de la présentation de son nouveau bateau, Rémy a remercié les partenaires qui le soutiennent dans son projet : les villes d’Equeurdreville-Hainneville et Cherbourg-Octeville, la Région BasseNormandie, l’entreprise Areva, ainsi que ses autres sponsors financiers. Le navigateur a spécialement adressé “un grand merci à la Cité de la Mer, qui accueillera le PC course de cette aventure”. Grâce à cet équipement, le

 Les 23 avril et 6 mai 2012 se dérouleront les élections présidentielles. Si vous venez d’arriver dans la commune, vous avez jusqu’au 31 décembre pour vous inscrire sur les listes électorales. Se munir impérativement d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile. Si vous venez d’avoir 18 ans ou si vous atteignez cet âge avant le 28 février 2012, vous pouvez vérifier que vous figurez bien sur les listes électorales auprès du service Élections : 02 33 53 96 41

6

public pourra suivre au jour le jour l’avancée des compétiteurs, de Dakar jusqu’à Cayenne.

Les enfants de la ville impliqués dans l’aventure Ce PC course permettra également à Rémy de communiquer avec plusieurs écoles du Cotentin (dont les écoles Bocher et Macé d’Equeurdreville) et avec le Centre de loisirs des Couplets. Tous ces enfants seront impliqués dans un passionnant projet pédagogique en lien avec cette épopée.

220 DICOS POUR LES CM2

pour en savoir plus : http://ao.cherbourg-aviron.fr et www.ramesguyane.com

 Tous les ans depuis 2002, la municipalité offre un dictionnaire à chaque élève de CM2 de la commune (soit 220 élèves cette année), chacune des 12 classes de CM2 se voit elle aussi dotée d’un exemplaire. Le 10 octobre, Bernard Cauvin, maire, et Pierre Bihet, maire adjoint chargé des politiques éducatives, ont pro- Des mots en cadeau pour les élèves de CM2 cédé à la distribution officielle de la nouvelle édition du dictionnaire Hachette illustré dans deux classes des écoles Jean Macé et François Mitterrand. Bernard Cauvin a invité les enfants “à prendre soin de ce dictionnaire, il vous accompagnera dans votre scolarité et jusque dans vos études”.


Nouvelle convention entre la CAF et la Ville d’Equeurdreville-Hainneville Un partenariat unique dans la Manche

Depuis de nombreuses années, la Ville et la Caisse d’Allocations Familiales de la Manche ont établi un ensemble de partenariats permettant le financement ou la mise en œuvre de projets dans divers domaines. Par souci de cohérence et de lisibilité, les deux partenaires vont mettre en place une “convention territoriale globale” couvrant de multiples champs d’action. Ce partenariat VilleCAF constitue un projet expérimental unique dans le département.

“L

a CAF de la Manche a toujours constitué un partenaire privilégié pour notre ville, surtout dans le contexte actuel où l’État érode, année après année, un certain nombre des financements alloués aux collectivités” explique le maire, Bernard Cauvin. “La convention que nous allons établir avec la CAF vise donc à présenter un projet partagé portant sur plusieurs champs d’intervention concernant enfants, jeunes et familles.”

Cette “convention territoriale globale” entend donc intégrer la totalité des politiques de la CAF et de la Ville à caractère social et éducatif, jusqu’alors basées sur de multiples accords séparés. Toutes les actions engagées vont être remises à plat pour être mieux fédérées au service d’un projet fort regroupant sur notre ville les politiques menées en direction des enfants, des jeunes, des seniors, des personnes isolées…

Convention territoriale à caractère global

La CAF soutiendra la Ville dans le cadre de la refonte du Centre de loisirs des Couplets.

D’ores et déjà, la CAF a décidé de soutenir à hauteur de 193 000 € la restructuration complète du Centre de loisirs des Couplets, ainsi que l’accompagnement des jeunes et de leurs projets ou encore l’aide aux parents. La future convention territoriale Ville-CAF sera soumise à l’approbation du Conseil municipal en décembre 2 011.

FÊTE DU JEU DE SOCIÉTÉ LES 15 ET 16 NOVEMBRE

 Vous cherchez une occasion de passer un moment ludique et convivial en famille ou entre amis ? Alors participez à la fête du jeu de société les 15 et 16 novembre. Le mardi 15 novembre, de 16 h 45 à 19h, la maison de quartier des Herches se transforme en ludothèque en proposant des jeux pour tous les âges. Le 16 novembre, rendezvous au Puzzle de 14h à 18 h 30 pour un après-midi de découverte des jeux. La nouvelle association équeurdrevillaise “Jouons ensemble” présentera des jeux de rôles. Un goûter sera offert aux participants. Entrée libre.

Hommage à Jacques Théveny

C’est avec émotion que l’équipe municipale a appris le décès de Jacques Théveny.

M

ilitant socialiste depuis toujours, conseiller municipal de notre ville de 1989 à 1995, maire-adjoint à la Jeunesse, sous le mandat de Jean Lerouvreur de 1995 à 2001, président du CLIPT Léo Lagrange en 1993, il s’est pleinement investi dans la vie publique, au service de sa ville. Jacques Théveny, en 1998, pendant son mandat de maire adjoint à la jeunesse.

Jeune maire-adjoint, alors âgé de 36 ans, il a œuvré à engager les prémices de la politique jeunesse. Pour la première fois, une délégation destinée aux publics jeunes était mise en place par la municipalité. Période de réflexion et de structuration des “politiques jeunesse”, premières créations de postes d’animateurs, à l’époque sous statut “emploi jeunes”. Au titre du développement des actions culturelles en faveur de la jeunesse, il s’engage en 2000, dans l’Association du développement des musiques actuelles (l’ADMA Ultrason), et en devient président. En 2001, le début de sa maladie engendre son retrait de la vie publique.

Pour la force de son engagement et ses valeurs humanistes, nous lui rendons hommage aujourd’hui et apportons notre soutien à sa famille proche, ses enfants et son épouse, Marianne Théveny, militante socialiste, conseillère municipale et suppléante du conseiller général de la Manche Pierre Bihet. Bernard Cauvin, Maire d’Equeurdreville-Hainneville.

7


ACTUALITÉS

La Semaine de l’enfance

À l’ex école Guéroult du 21 au 25 novembre Du 21 au 25 novembre, rendezvous à l’ex-école Guéroult pour la toute première édition de la “Semaine de l’enfance”. Cette manifestation s’inscrit dans un vaste projet d’éducation populaire initié par la municipalité en partenariat avec les familles, les associations, les écoles, le Centre de loisirs des Couplets et les professionnels de l’enfance de la Ville.

C

ette première édition de la “Semaine de l’Enfance” fera la part belle à la thématique des Droits de l’Enfant, privilégiée par la municipalité depuis l’attribution en 2009 du label “Ville amie des enfants” décerné par l’Unicef. Mais elle vise également à mettre en exergue les activités culturelles pratiquées par les enfants dans notre ville : dans les écoles, les structures Petite enfance, au Centre de loisirs des Couplets ou encore dans le cadre de la bourse aux loisirs “Y’en aura pour tout le monde”. Les enfants d’Equeurdreville-Hainneville seront accueillis en journée du 21 au 25 novembre pour assister à des spectacles ou participer à des ateliers (arts plastiques, lecture, éveil musical, etc.). Et de 17h à 19h, ce sont les familles, parents

Les affiches réalisées dans le cadre du concours sur le thème des Droits de l’Enfant seront présentées à l’école Guéroult

et enfants réunis, qui seront invitées à partager des moments festifs, conviviaux ou ludiques.

Expos à gogo

L’ex école Guéroult accueillera plusieurs expositions. On y admirera des affiches conçues par les enfants des écoles dans le cadre d’un concours sur le thème des Droits de l’Enfant proposé par les Francas, des peintures élaborées par les bambins accueillis dans les structures d’accueil “Petite enfance”, les dessins réalisés au sein de l’atelier “Découverte des arts plastiques” lors de la bourse aux loisirs, ou encore les esquisses d’une fresque appe-

UNE ÉQUEURDREVILLAISE “AU CŒUR DE CHERBOURG”

 Caroline de Clercq est une jeune Équeurdrevillaise pleine de talent qui a remporté le 2e prix Femmes dans la ville. Un coup de pouce rapidement suivi d’un chèque du Crédit Mutuel, d’une subvention de la Direction de la Jeunesse et des sports et de l’attention d’un éditeur bordelais. Une alchimie qui lui permet aujourd’hui de présenter une centaine de clichés en noir et blanc dans Au cœur de Cherbourg-Octeville. Un bel ouvrage qui vous fera redécouvrir cette ville que vous croyez connaître. au cœur de cherbourg-octeville (15 €) en vente aux librairies ryst, chapitre et au leclerc de tourlaville.

8

lée à embellir l’un des murs de l’école maternelle des Avoynes.

Activités à partager

Un large panel d’activités sera proposé : peinture, éveil musical, motricité, lecture, jeux de coopération, poésie, etc. Le mercredi, les enfants inscrits au Centre de loisirs assisteront à un débat sur les Droits de l’Enfant. Enfin, le spectacle “Tu peux compter sur tes dix droits” sera présenté à tous les écoliers de la ville ayant participé aux concours d’affiches. renseignements : tél. 02 33 53 96 95 ou 02 33 01 81 78

LA SAINT SYLVESTRE À JEAN JAURÈS

 Un été tardif, un automne qui hésite à montrer son nez et un hiver encore mystérieux… Heureusement qu’il nous reste des dates fixes pour garder quelques repères… Ainsi, le 31 décembre, comme chaque année, le comité des fêtes organise son traditionnel repas de la St Sylvestre au complexe Jean Jaurès. Au menu vous trouverez entre autres du foie gras, du homard, de la poularde, un accompagnement musical et beaucoup de convivialité, le tout pour 77 €. date des réservations : jeudi 3 et mercredi 9 novembre de 15h à 20h et lundi 7 novembre de 10h à 16h, salle des terrasses. tél. 06 31 05 77 65


DOSSIER SPÉCIAL

RENTRÉE SCOLAIRE 2 011

Rentrée scolaire 2011 :

Le service de restauration maternelle à l’école Mitterrand

Révolution dans la restauration ! 1 359 ÉLÈVES ONT REPRIS EN SEPTEMBRE LE CHEMIN DES ÉCOLES. TROIS ÉVÉNEMENTS ONT MARQUÉ CETTE RENTRÉE : LA RÉOUVERTURE D’UNE CLASSE À L’ÉCOLE MITTERRAND, LA MISE EN SERVICE DE DEUX RESTAURANTS SCOLAIRES POUR LES ENFANTS EN MATERNELLE ET LE TRAITEMENT DES CLIS (CLASSES D’INTÉGRATION SCOLAIRE) OÙ TOUS LES POSTES D’ÉDUCATEUR ONT PUREMENT ET SIMPLEMENT ÉTÉ SUPPRIMÉS PAR L’ÉTAT SANS LA MOINDRE COMPENSATION.

>>> 9


DOSSIER SPÉCIAL

RENTRÉE SCOLAIRE 2 011

D

Pour chacun des deux restaurants scolaires, le transport des enfants issus des écoles maternelles environnantes est assuré par bus.

epuis de nombreuses années, les élèves qui fréquentent les classes élémentaires disposent le midi de tout un dispositif qui va bien au-delà du simple repas pris dans un restaurant scolaire. “Nous profitons de ce temps de repos pour proposer aux enfants un ensemble d’activités ludiques ou culturelles” explique le maire, Bernard Cauvin. Jusqu’à présent, le secteur maternel n’était pas concerné par cette politique. Equeurdreville-Hainneville pouvait, en effet, compter sur près de deux cents assistantes maternelles qui assuraient le repas du midi. L’équilibre s’est rompu suite à la décision de la CAF (Caisse d’allocations familiales) d’amoindrir le soutien financier apporté aux familles sur le temps du midi. Cela a entraîné, pour les parents, une hausse conséquente du prix journalier des repas. De plus, la ville a enregistré de nombreux départs en retraite d’assistantes maternelles. “Sur dix départs en retraite, seuls deux sont remplacés. Les rétributions ne

10

sont pas toujours à la hauteur, compte tenu des responsabilités particulièrement importantes” résume Bernard Cauvin, qui a décidé, avec son équipe municipale, d’engager en 2010 une réflexion sur la mise en place d’une restauration maternelle à Equeurdreville-Hainneville.

L’option retenue : deux restaurants centralisés

Diverses pistes ont été étudiées, de la création d’un restaurant par école à un seul restaurant centralisé. Finalement, les élus ont opté pour une troisième solution : la création de deux restaurations dans les écoles Kergomard et Mitterrand, avec la possibilité d’aménager plus tard un troisième restaurant soit à l’école Bocher, soit à l’école Le Corre. Pour aller au bout de ce projet, la ville y a

consacré plus de 600 000 € en investissement. Les travaux ont débuté en février et se sont prolongés jusqu’en juillet. Les deux restaurants scolaires ont ouvert leurs portes à la rentrée. Aujourd’hui, 225 enfants sont inscrits, 130 y déjeunent tous les jours.

Activités de loisirs périscolaires

Les repas sont livrés chaque matin. Quatre personnes ont été embauchées pour les préparer. Les enfants sont servis à table, seize adultes les encadrent tous les jours. Afin que les enfants puissent pleinement profiter de ces deux heures de pause-déjeuner, la Ville et les Francas proposent chaque midi, avant ou après le service, des activités de loisirs périscolaires. Précisons enfin que le transport en bus entre les écoles, encadré et sécurisé, est assuré et financé par la Ville.


Suppression de postes à Equeurdreville-Hainneville Une rentrée sous tension

1 359 élèves sont scolarisés dans les écoles d’Equeurdreville-Hainneville. On enregistre, par rapport à l’an dernier, une stabilité des effectifs. Dans certains établissements, comme à l’école maternelle Léon Blum, le nombre d’élèves par classe est particulièrement élevé (31 élèves).

L

’Éducation Nationale a fermé une classe à l’école Jean Macé. Elle avait prévu d’en fermer une seconde à l’école Mitterrand alors que le nombre d’enfants inscrits était largement supérieur aux prévisions. Le combat mené conjointement par les parents d’élèves et les élus a payé puisque l’Inspection Académique a décidé la réouverture de la classe quelques jours après la rentrée. Le problème des Clis, en revanche, est loin d’être réglé. Ces classes, réservées aux élèves en grande difficulté, disposaient par convention, depuis leur création, d’un enseignant spécialisé et d’un éducateur qui intervenait également sur le temps scolaire. Son poste a été purement et simplement supprimé sans qu’aucun autre dispositif ne soit prévu pour le remplacer. Moralité, à la rentrée scolaire, les enseignants se sont retrouvés seuls, ce qui a provoqué la colère des parents et des élus,

D 

La traditionnelle réception des enseignants par la municipalité à la rentrée de septembre.

Pierre Bihet, maire-adjoint chargé des politiques éducatives, en tête. Une solution a finalement été trouvée. L’Éducation Nationale a nommé temporairement un second enseignant qui demeurera sur place jusqu’à l’arrivée d’un assistant de vie scolaire (il dispose d’un contrat à durée déterminée). Celui-ci remplacera l’éducateur spécialisé. La Ville, de son côté, a décidé de recruter un animateur qui intervient deux heures tous les midis pour prendre en charge les enfants fréquentant la Clis, épaulé par un animateur des Francas.

L’accueil périscolaire en hausse L’accueil périscolaire, qui existe depuis plusieurs années et fonctionne matin et soir, connaît un engouement principalement dans le secteur maternel qui a vu les effectifs augmenter de 50 %. “Cela s’explique très probablement par l’ouverture de la restauration maternelle”. En primaire, on enregistre également une augmentation du nombre d’inscrits, qui passent de 345 à 365.

TRAVAUX D’ÉTÉ DANS LES ÉCOLES

es tr avaux impor tants ont été réalisés cette année. La mise en service de la restauration maternelle a engendré la construction et l’aménagement de deux restaurants scolaires. A l’école Kergomard, le logement de fonction a été transformé en une salle de restaurant pouvant accueillir 35 enfants lors de chaque service. Est venu se greffer à côté un office pour la préparation des repas, des vestiaires, un local réservé à la plonge et un hall d’accueil pour les enfants. À l’école Mitterrand, c’est un nouveau bâtiment de 100 m2 qui a été construit. Il inclut la salle de restaurant, d’une capacité de 42 places par service, et une salle polyvalente permettant la pratique des activités périscolaires. Les repas sont préparés dans le

restaurant de l’école élémentaire Goubert située à proximité. Pour aller au bout de ce projet, la municipalité a engagé plus de 600 000 €. Débutés en février 2011, les travaux se sont achevés à la mijuillet. Le personnel a pu ainsi prendre possession des locaux quelques semaines avant la rentrée et la mise en service des deux restaurants. Cet été, les employés municipaux char gés de l’entretien des écoles n’ont pas chômé. De multiples travaux ont été engagés dans les établissements équeurdrevillais. La plupart d’entre eux ont été effectués en juillet. Parmi les plus importants, on retiendra la peinture des espaces de circulation et la

Au restaurant scolaire de l’école Kergomard.

pose de nouvelles fenêtres sur la façade sud de l’école Le Corre et le remplacement des sols de plusieurs classes à l’école Ferry. Au total, plus de 20 agents ont travaillé tout l’été. Ce qui représente plus de mille heures de travail et un investissement uniquement en fournitures estimé à 37 000 €.

11


UNE VILLE EN DEVENIR

Énergie solaire à Jean Jaurès

Une centrale photovoltaïque de 1 530 m2 en 2 012 Un projet photovoltaïque sans précédent en Basse-Normandie va voir le jour à Equeurdreville-Hainneville. À compter d’avril 2012, la toiture du complexe Jean Jaurès sera recouverte de 1 530 m2 de panneaux solaires ! Ce tour de force technologique, au service du développement durable, s’inscrit dans un ensemble d’actions menées à l’échelle de la ville autour des énergies.

“E

n matière de développement durable, il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent. Equeurdreville-Hainneville fait partie de la deuxième catégorie”. C’est par cette formule élogieuse que Jean-Karl Deschamps, premier vice-président du Conseil Régional de Basse Normandie, a tenu à saluer l’ensemble des politiques énergétiques menées depuis plusieurs années dans notre commune. Élément phare parmi ces actions, le projet de centrale photovoltaïque au complexe Jean Jaurès était officiellement dévoilé le 29 septembre par Bernard Cauvin, maire, et Arnaud Catherine, maire adjoint chargé du développement durable et du patrimoine de la ville. Les élus étaient épaulés par les partenaires de la municipalité dans ce projet : Jean-Karl Deschamps, représentant de la Région, Pascal Corte, directeur régional de l’Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), Bernard Damoiseau d’ERDF et Claude Guérin du cabinet ENOLYA, qui assurera la maîtrise d’œuvre de ce chantier innovant. “Depuis 2008, la Ville a pris des mesures concrètes en matière de consommation d’énergie” a rappelé le maire. “Non seulement pour contribuer au développement durable, mais aussi pour réduire de façon significative nos dépenses énergétiques”. Un diagnostic énergétique financé à 85 % par l’Ademe et le Feder (Fonds européen de développement régional) a été mené sur l’ensemble du patri-

12

Lors de la présentation du projet photovoltaïque. De gauche à droite : P. Corte, directeur régional de l’ADEME, J.K. Deschamps, 1er vice-président du Conseil Régional, B.Cauvin, maire, A.Catherine, maire-adjoint en charge du patrimoine de la ville et du développement durable, et B. Damoiseau d’ERDF.

moine de la commune. “Ce diagnostic nous a permis d’établir un plan de réduction énergétique prévoyant de nombreuses actions, notamment l’installation du déshumidificateur du Centre aquatique, qui génère une économie annuelle de 22 000 €” ajoute le maire adjoint Arnaud Catherine. Dans la même optique, grâce au soutien de la Région, la Ville a recruté pour deux ans un spécialiste des énergies. Sa mission : proposer à la municipalité une stratégie pour une maîtrise raisonnée de l’ensemble de ses coûts énergétiques.

Centrale photovoltaïque : pourquoi à Jean Jaurès ?

C’est suite à la longue série de travaux de modernisation menés depuis 2003 à Jean Jaurès qu’est née l’idée d’installer une centrale solaire sur la toiture du bâtiment. “Après la refonte des vestiaires, du gymnase et de la tribune, nous savions que la prochaine étape concernerait la toiture du complexe” explique Arnaud Catherine. “Une rénovation classique était estimée à 500 000 €. Après une étude de faisabilité et une contre expertise réalisée par le cabinet ENOLYA, nous avons opté pour le projet photovoltaïque, d’un coût de 470 000 €. La vente d’électricité à EDF-AOA, estimée à 102 000 € par an, nous permettra de rentabiliser la totalité du chantier de réha-

La centrale solaire photovoltaïque en chiffres

924 modules d’1 m sur 1,66 m installés sur la toiture du complexe Jean Jaurès pour une surface totale de 1 530 m2 et un poids total de 20 tonnes.



Production annuelle d’électricité : 205 000 kilowatts heure = la consommation de 80 foyers en électricité (hors chauffage).



Coût de réalisation de la centrale solaire : 470 000 € HT. Chiffre d’affaire / première année d’utilisation : 102 000 € HT. Durée du contrat d’achat d’électricité avec EDF-AOA (Agence d’Obligation d’Achat) : 20 ans.



Durée de vie de la centrale : 30 ans. Émissions de CO2 évitées : 18 270 kg par an.



bilitation du pôle sportif, tout en assurant le coût de fonctionnement de la centrale solaire”. Le chantier a débuté en octobre avec l’implantation par ERDF d’un transformateur. Suivront la charpente et la couverture, puis l’installation des panneaux solaires. Le pôle sportif sera fermé durant cinq mois. Des réunions de concertation entre la Ville et les usagers de l’équipement (clubs, associations, établissements scolaires) ont déjà débuté afin d’organiser la phase de transition.


Opération “Cœur de ville” Reconfigurer l’îlot Bigard

Dans le cadre des travaux de requalification du Cœur de Ville, la municipalité et la Communauté urbaine de Cherbourg vont lancer une étude d’aménagement urbain et paysager sur le devenir de l’îlot Bigard. Situé à la jonction des rues de la Paix et Gambetta, cet espace sera totalement reconfiguré dans les années à venir.

L

tecture et d’urbanisme sur l’aménagement futur de l’îlot Bigard. Les habitants et les commerçants du secteur seront également consultés. Le but du projet est de créer un espace ouvert sur l’axe central Gambetta-Paix, qui constituera un lieu de convivialité et de rencontre. Stationnement des véhicules, cheminements piétonniers, accès aux commerces, mobilier urbain, végétalisation : c’est sur l’ensemble de ce périmètre urbain, situé en plein cœur de Fin 2011, la Ville et la Communauté ur- ville, que des propositions audacieuses baine vont mandater un cabinet d’archi- devront être élaborées. e réaménagement progressif de l’îlot Bigard va commencer par la démolition, au 1er semestre 2012, des trois immeubles acquis par la Ville en juin dernier. Ces bâtiments se situent dans le triangle formé par les rues Bigard, Beuzeville et Albert 1er. Une fois les trois immeubles rasés, un aménagement provisoire sera mis en place, en attente de la requalification de cet espace urbain.

Un espace ouvert sur l’axe central

EN BREF…

Début des travaux du lotissement “La Bihardoise”

Pendant la deuxième quinzaine d’octobre a débuté le chantier du lotissement “La Bihardoise” situé à l’angle de la rue Dubost et de la rue de la Vallée.

L

’ensemble comportera 36 logements (24 commercialisés par la société Sun City et 12 logements sociaux à destination de Presqu’île Habitat). L’intégration du lotissement dans son environnement répond aux préoccupations de la Ville en matière de développement durable : aménagement de cheminements piétons, construction de maisons à ossature bois de type BBC (bâtiment basse consommation), adaptation de l’habitat à la morphologie du site très pentu grâce au choix de maisons sur pilotis.

Cet ensemble immobilier prendra en compte l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Un ensemble de cheminements doux sera réalisé à l’intérieur du lotissement, ainsi qu’une coulée verte ouvrant l’horizon vers le paysage bocager et le bourg du vieil Hainneville. La commercialisation aux particuliers est déjà possible auprès de la société Sun City.

Renseignements : Service Urbanisme, Tél. 02 33 53 96 14

Un plateau surélevé a été implanté au croisement entre la rue de la Paix et les rues Bourgeois et Carnot.

CŒUR DE VILLE : FIN DES TRAVAUX RUE DE LA PAIX

 Les travaux d’assainissement et de voirie entrepris début juillet rue de la Paix, sur le tronçon entre la rue Vauban et la rue Macé, ont pris fin mi octobre : le secteur est désormais “zone 30km/h”. En 2012, la dernière phase de

travaux concernera le tronçon entre les rues Macé et Surcouf. L’axe central aura ainsi été totalement restructuré.

GARAGES À LOUER

 Vous cherchez un abri pour votre précieuse automobile et ce, en plein centre-ville ? Des garages restent vacants au 67 rue Gambetta, derrière la résidence Calypso. Ces garages sont d’une superficie d’environ 16 m2 et il n’en restait plus que trois disponibles début octobre. cherbourg transactions, 02 33 87 56 00 www.cherbourg-transactions.com

13


PRÈS DE CHEZ VOUS

L’engagement, une valeur d’avenir Le week-end du 30 septembre et du 1er octobre, la Ville organisait à l’Agora ses premières Assises du bénévolat, suivies d’un rassemblement départemental des juniors associations. Deux jours pour réfléchir, dialoguer et échanger autour des expériences de celles et ceux qui s’engagent bénévolement au service des autres.

I

mpulsés à l’initiative des maires adjoints Arnaud Catherine (chargé entre autres des associations) et Dominique Hébert (en charge notamment des politiques en direction de la jeunesse), ces deux jours axés autour de l’engagement ont débuté par un après-midi spécialement dédié aux collégiens. Le vendredi 30 septembre, ce sont 200 ados issus des collèges Le Corre d’Equeurdreville et Ferry de Querqueville qui ont investi l’Agora. Au programme : une série d’ateliers animés par des élus, des membres d’associations de la ville et par les responsables des deux collèges locaux. Des ateliers visant à répondre aux questions que peuvent se poser des ados sur le monde associatif. Quelles sont les associations internes aux collèges ? Comment fonc-

La conférence sur l’engagement des bénévoles et le devenir des associations a réuni à l’Agora près de 250 personnes issues du monde associatif.

tionne une junior association ? Comment monter un projet associatif européen ? Les témoignages de jeunes adultes engagés depuis plusieurs années dans divers projets associatifs permettaient d’apporter des réponses concrètes à ces interrogations. Bernard Cauvin, maire, a adressé ce souhait aux collégiens présents à l’Agora : “L’engagement de chacun concourt au mieux-vivre ensemble. Au sortir de ces échanges, j’espère donc que vous aurez le désir, à votre tour, d’intégrer une association et de vous impliquer personnellement dans la vie de votre ville !”

Pour clôturer cette première journée, plus de 250 personnes issues des 120 associations que compte notre ville assistaient à une

Lors de la journée dédiée aux collégiens, des membres d’associations fortement impliquées dans la vie de la cité ont fait part de leur expérience de bénévoles.

14

conférence sur “le devenir des associations dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la loi sur la réforme territoriale et sa lourde incidence sur leur devenir”. Une rencontre riche en réflexions et en enseignements pour l’avenir, animée par des figures de proue de l’engagement associatif : Michel Chaignon, président de la Conférence Permanente des Coordinations Associatives, Georges Gontcharoff, président de l’association pour la démocratie et l’éducation locale sociale, et Bruno Loriot de la Ligue de l’Enseignement.

Place aux juniors associations !

Le 1er octobre, la seconde journée de ces rencontres autour de l’engagement était dédiée aux juniors associations. Ces structures réunissent des jeunes de 11 à 18 ans, impliqués dans la vie de leur cité et épaulés dans leurs projets par des collectivités locales. Les cinquante ados réunis à l’Agora étaient issus du Conseil de la jeunesse ou des juniors associations d’Equeurdreville-Hainneville, mais aussi d’autres communes du département. En présence d’Olivier Bourhis, directeur national des juniors associations, les jeunes ont pu échanger autour de leurs expériences respectives, écouter les témoignages et les conseils d’anciens membres de juniors associations, mais aussi collecter des informations pour monter des projets ou même faire part de leurs espoirs et de leurs inquiétudes quant à l’avenir. À l’issue de la journée, Bernard Cauvin a invité les jeunes “à franchir le pas vers l’engagement associatif, car la Ville sera toujours le partenaire privilégié de vos projets”


3e “Open féminin 50” du 12 au 20 novembre

Un tournoi dédié aux espoirs du tennis féminin

Organisé pour la troisième année au centre tennistique d’Equeurdreville-Hainneville, “l’Open féminin 50” est une compétition de dimension internationale ouverte aux jeunes espoirs féminins. Du 12 au 20 novembre, ces filles de la balle se disputeront les 10 000 dollars mis en jeu par la Fédération Française de Tennis.

M

is en place par la Fédération Française de Tennis (FFT), les tournois féminins dotés de 10 000 dollars permettent aux jeunes espoirs de s’aguerrir sur le circuit international et d’améliorer leur classement professionnel. En effet, les concurrentes se voient attribuer des points au classement international féminin (WTA). Au plan départemental, cette compétition constitue une vitrine privilégiée pour le tennis féminin de haut niveau et suscite de nouvelles inscriptions dans les clubs de la Manche tout en permettant aux enfants et aux jeunes inscrits dans les clubs de venir rencontrer des athlètes de niveau international.

déjà démontré en 2009 et 2010 qu’elle disposait des meilleurs atouts pour accueillir cette compétition dans des conditions optimales. Notre ville dispose d’un autre atout primordial : le dynamisme et la motivation des bénévoles du TCEH, fortement impliqués dans l’organisation et le déroulement du tournoi. Pour mener à bien cet événement, le Comité Départemental de tennis bénéficie du soutien du Conseil général, de la Région, de la Ligue de Normandie de Tennis et de la FFT.

Avec ses cinq courts de tennis couverts et les infrastructures d’accueil du complexe Louise Michel, la Ville d’Equeurdreville-Hainneville a

Comme lors des éditions passées, l’accès aux courts sera totalement gratuit. Le premier

Les atouts de notre ville

EN BREF… LA BIBLIOTHÈQUE POUR TOUS RENCONTRE DOMINIQUE GROS

 Cette année, le journaliste-auteurphotographe équeurdrevillais-hainnevillais Dominique Gros voyait son premier roman publié.

Ce tournoi constitue un tremplin pour de jeunes espoirs, tels la Française Jessica Ginier, victorieuse en 2010

Des animations en marge du tournoi

Le 17 novembre à 20 h 30, la Bibliothèque Pour Tous accueillera l’auteur Dominique Gros.

week-end se disputeront les qualifications, suivies du tournoi qui verra s’affronter 32 joueuses. Des animations seront organisées en marge de la compétition parmi lesquelles, le mercredi 16 novembre, un temps fort dédié aux écoles de tennis et aux jeunes de l’agglomération inscrits à l’action “1,2,3 à vous de jouer”. En partenariat avec l’UNSS, un aprèsmidi découverte du tennis sera également mis en place le 16 novembre : les jeunes filles de plusieurs établissements participeront à des ateliers et assisteront aux matchs. Une nouveauté cette année : la finale, qui aura lieu le dimanche 20 novembre, sera retransmise en différé sur Normandie TV le lundi 21 novembre à 21h. Site internet du tournoi : www.tournoi.fft.fr/open50feminin

Le Lynx de la combe au lac poursuit désormais son chemin dans toutes les bonnes librairies et dans le cœur de nombreux lecteurs. Jeudi 17 novembre à 20 h 30, Claire Lecigne, responsable de la Bibliothèque Pour Tous, sise au Puzzle, organise une soirée autour du Lynx de la combe au lac en présence de l’auteur. Dominique Gros lira des extraits de son livre agrémentés de passages musicaux et de projections de photos, avant de se livrer à une séance de dédicaces. Bibliothèque pour tous, rue Jean Moulin, tél. 02 33 01 30 01

15


SOLIDARITÉS

Un temps pour tous

Le Rendez-vous d’automne et l’Intergénération en fête Le 23 septembre, le 14e Rendezvous d’automne a rassemblé près de 400 seniors pour un après-midi festif à l’Agora. Et à la mi-octobre, dans le cadre de l’opération nationale “la Semaine bleue”, “L’intergénération en fête” a provoqué de belles rencontres entre enfants et ados de la commune et leurs aînés.

U

ne fois encore, la Ville et le CCAS, entourés de clubs, d’associations, du personnel de l’EHPAD et d’une multitude de bénévoles ont offert le 23 septembre dernier un après-midi convivial et joyeux à près de 400 aînés de la commune. Cet après-midi a été l’occasion pour Bernard Cauvin de réaffirmer la volonté de l’équipe municipale de “continuer à avancer dans des projets à destination des seniors”. Ces projets ne s’adressent d’ailleurs pas exclusivement aux personnes âgées : le maire a ainsi abordé la poursuite de l’aménagement du front de mer, “auquel (les seniors sont) très attachés”.

Le Rendez-vous d’automne, le 23 septembre à l’Agora.

Projet de maisons médicales

Bernard Cauvin a également évoqué l’idée de créer deux maisons médicales sur la commune afin “d’attirer de jeunes médecins généralistes en répondant aux besoins de cette nouvelle génération de docteurs”. C’est en effet une nécessité primordiale pour notre ville dont beaucoup de médecins ont sensiblement le même âge. Et si la municipalité n’anticipe pas “il n’y aura guère de médecins sur la ville dans 7 ou 8 ans”. L’une de ces maisons médicales, permettant le regroupement de médecins, sera implantée à l’est (probablement rue Pasteur) et l’autre à l’ouest, près du Puzzle. À l’issue de son allocution et avant de céder la place aux divers groupes animant cet après-midi de fête, la maire a présenté le nouvel “Écho des seniors”. Imaginé par le Conseil de seniors, ce journal annuel paraît pour la deuxième fois. Il est réalisé par des bénévoles et des membres du Conseil des seniors et recèle une multitude d’infos à destination des personnes âgées de la commune. Il est gratuit et largement diffusé auprès des seniors de la ville.

L’Intergénération en fête dans toute l’agglomération

L’Écho des seniors N° 2, un journal d’information gratuit disponible dans tous les lieux publics.

16

Autre temps fort à destination des plus âgés de la ville : “L’intergénération en fête”. Coor-

donnée par le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) de l’agglomération cherbourgeoise, cette opération s’est à nouveau inscrite dans le cadre de la Semaine bleue, événement national s’adressant aux personnes âgées. “L’intergénération en fête” est l’occasion d’organiser tout au long de la semaine pour les aînés, les enfants et les jeunes, des animations permettant de créer des liens entre générations. Le 17 octobre, ce sont les petits CE2 de Francine Salperwick, de l’école Mitterrand, qui se sont rendus à l’EHPAD Pierre Bérégovoy pour dire des poésies aux résidents. Les seniors avaient quant à eux choisi de lire des fables de La Fontaine aux enfants. Le 20, Patricia Esnouf a emmené ses CE1, toujours de l’école Mitterrand, pour qu’ils soient initiés aux “premières bases du tricot” par les résidents de l’EHPAD Pierre Bérégovoy. Une façon des plus évidentes sans doute de tisser des liens entre générations…

Un après-midi slam intergénérationnel

L’EHPAD privé La Goélette a également participé à cette semaine intergénérationnelle en accueillant le 17, les adolescents du club Lecture du collège Le Corre et le 21 octobre, des élèves de l’école Jules Ferry pour une découverte du terroir. Certains résidents de l’EHPAD Pierre Bérégovoy avaient travaillé en amont sur la très en vogue technique du “slam” pour


participer à un après-midi “slam intergénérationnel”, le 19 octobre, à CherbourgOcteville. Les enfants inscrits le mercredi au centre de loisirs du fort des Couplets étaient également de la partie puisqu’ils ont élaboré avec les personnes âgées la décoration de la salle cherbourgeoise. Et n’oublions pas les dynamiques et inventifs ados du Conseil de la Jeunesse qui ont présenté le 19 octobre à l’EHPAD Pierre Bérégovoy, le recueil “Trucs et astuces de grands-mères” (lire ci-contre). Des recettes ancestrales et naturelles que la dizaine de jeunes est allée glaner auprès de leurs aînés de l’EHPAD Bérégovoy et de différents clubs de la commune.

Une initiative du Conseil de la jeunesse

Recueil de trucs et astuces de grand-mères

Les membres du Conseil de la jeunesse collectant les astuces de leurs aînées.

Nos grands-mères ne disposaient pas des techniques d’aujourd’hui dans les tâches du quotidien, mais elles se transmettaient soigneusement leurs recettes de mère en fille : des trucs et astuces au naturel qui n’ont rien perdu de leur pertinence ! Un groupe d’ados du Conseil de la jeunesse a décidé d’éditer un recueil compilant les petits secrets de nos mamys… Une classe de CE2 de l’école Mitterrand à la rencontre des résidents de l’Ehpad Bérégovoy.

Et “L’intergénération en fête” s’est achevée le 27 octobre par une représentation théâtrale à l’Agora sur le thème des accidents domestiques, de la prévention des chutes et de la nutrition. Après le cœur et les tendres échanges entre générations, c’est donc par le bien-être du corps de nos aînés que s’est achevée cette longue semaine qui leur était consacrée.

EN BREF… LE FAR-WEST À L’EHPAD

 L’EHPAD Bérégovoy et le CCAS organisent régulièrement des animations destinées aux résidents. Le 15 septembre dernier, la résidence avait des airs de western pour un repas “country”. Un groupe de Digosville,

P

our replonger au coeur de ces souvenirs d’antan, onze jeunes de 14 à 20 ans, membres du Conseil de la jeunesse, ont rencontré leurs aînés de l’EHPAD Bérégovoy, du club de la résidence du Centre, du Printemps, du Club de l’Amitié, et les membres du Conseil des seniors. “Ce recueil d'astuces est un moyen pour nous de réactualiser des recettes oubliées” expliquent les ados du Conseil de la jeunesse. “Cette action est aussi l'occasion de faire valoir des valeurs écologiques et de développement durable, primordiales de nos jours. C'est pour cela que nous avons souhaité éditer un recueil en papier recyclé,

dont les astuces sont pour la plupart à base de produits naturels”.

Le livret, illustré par de superbes aquarelles, est organisé autour des cinq thèmes suivants : entretien, beauté, santé, bienêtre et jardinage. “Produits capillaires, soins du visage ou du corps, astuces pour le linge ou le jardin, parfums d’intérieur : vous y trouverez des idées à remettre au goût du jour pour réaliser des économies et protéger notre environnement !” Le recueil, édité pour la semaine de l’Intergénération en fête, est disponible gratuitement dans les équipements municipaux.

Ambiance western à l’EHPAD Bérégovoy pour souffler les 103 bougies de Suzanne Marguerie.

"Phare ouest country", a offert une belle prestation de danse country et les plus alertes des seniors ont même pu se laisser tenter par quelques pas. Bénévoles et résidents avaient confectionné la décoration de la salle en multipliant les clins d’œil à l’Ouest sauvage. Ce repas festif fut également l’occasion idéale de célébrer l’anniversaire de Suzanne Marguerie, 103 ans ! Après avoir traversé un siècle et vécu deux guerres mondiales Madame Marguerie se doutait-elle qu’elle fêterait ses 103 ans entourée de cow-boys et d’Indiens ?

17


SORTIR

Au programme de l’Agora Demandez le catalogue automnehiver de l’Agora ! Après le concert de Zazie en octobre, la saison 2011-2012 se poursuit. À venir : deux soirées caritatives destinées à récolter des jouets, le Noël enchanté, Gustave Parking… Pour connaître la programmation, vous pouvez consulter le site de la Ville ou vous abonner à la lettre d’information par mail. Inscrivezvous sur www.equeurdreville.com, rubrique “Agora”. UN SPECTACLE, UN JOUET

Vendredi 25 novembre à 20 h 15

Initiée par le Centre Communal d'Action Sociale de la Ville, cette soirée permet de récolter des jouets neufs qui seront distribués à des familles identifiées par le CCAS. Le spectacle est élaboré par des habitants et des associations locales. 1e partie : spectacle intergénérationnel de chants et danses : “Comédies musicales d’hier et d’aujourd’hui”. 2e partie : La Route des Sourds, groupe de reprises de chanson française. Entrée : un jouet neuf. Contact : Tél. 02 33 53 96 48

LES ROCKEURS ONT DU CŒUR Samedi 3 décembre à 20h

L’idée de cet événement musical organisé par

Avec son nouveau spectacle “De mieux en mieux pareil”, Gustave Parking vous donne rendez-vous en 2 012 à l’Agora. l’association 10 Fusion : réunir des groupes musicaux de qualité pour un concert dont le prix d’entrée est un jouet neuf destiné aux enfants oubliés par le Père Noël. À l’affiche cette année : les groupes Jackpotes, Le Pied de la Pompe et Sound Dynamic. Entrée : un jouet neuf. Association 10 Fusion : Tél. 06 89 18 64 99

NOËL ENCHANTÉ

Dimanche 11 décembre à 15 h 30

Organisé par le Comité des fêtes d’Equeurdreville et le C'Jeune, le Noël enchanté sera animé par la troupe du cirque Gayet. Acrobates, funambules, magiciens, équilibristes, animaux savants : un cocktail de fête orchestré par le talentueux Magic Charly, avec le Père Noël en “guest star”.

GUSTAVE PARKING

Samedi 28 janvier 2012 à 20 h 45

Avec “De mieux en mieux pareil” : c’est le nouveau spectacle de Gustave Parking, humoriste iconoclaste, clown, philosophe et poète. Gustave Parking vous épatera par ses trouvailles visuelles ininterrompues, qui font l’originalité de son show, et par ses textes drôles et percutants, au service d’un message profondément humaniste. “Seules les idées fixes nous font bouger”… Gustave Parking n’est plus à un paradoxe près! Tarif : 20€. Renseignements : Tél. 02 33 53 96 45

Gratuit. Destiné aux 3-12 ans. Comité des fêtes, Tél. 06 31 05 77 65

EXPOSITION DE PHOTOS “HAÏTI, ANNÉE ZÉRO”  Initiée par l’ARCIS (Agence Régionale de Conservation de l’Image et du Son), cette exposition présentée à l’espace culturel Hippolyte Mars revient, à travers le reportage photographique de

18

www.julientack.com

ET BIENTÔT…

Julien Tack, sur les suites du séisme survenu à Port-auPrince en janvier 2010, causant plus de 230 000 morts.

À noter dès aujourd’hui :

 Samedi 11 février : le Festibal des enfants, spécialement dédié aux 3-12 ans.

À l’époque, la catastrophe avait généré une très forte mobilisation internationale en matière de solidarité, et la Ville d’Equeurdreville-Hainneville avait fait un don de 2000 € en faveur de l’association Ti Moun, qui œuvre dans un orphelinat haïtien. Près de deux ans après la tragédie, l'exposition Haïti, année zéro constitue une piqûre de rappel qui nous invite à garder les yeux ouverts et à rester sensible au sort du peuple haïtien. du 14 novembre au 9 décembre. entrée libre. exposition visible du lundi au vendredi de 13 h 30 à 17 h 30 et les dimanches 20 novembre et 4 décembre de 15h à 18h. tél. 02 33 53 97 08


Publicités INEO Réseaux Nord-Ouest

www.ineo-gdfsuez.com

14 rue lech Walesa - 50 120 equeurdreville tél. 02 33 01 89 00 - Fax : 02 33 01 89 09

publics - particuliers - terrassement - vrd - assainissement

Centre de Réparation et d’Entretien Auto Toutes marques

Parking Leclerc - Querqueville Tél. 02 33 08 04 08

    

Pneumatique Échappement Freinage Distribution Climatisation

Bd Schuman - Cherbourg Tél. 02 33 94 05 55

www.warningauto.com


Publicités

Accès à toutes les chambres funéraires

Agent PEUGEOT

VENTE

SERVICE APRÈS-VENTE Mécanique Tôlerie Peinture

GARAGE

MICROCAR

MOCQUET Sarl 3, Rue des Rivières Equeurdreville-Hainneville Tél. 02 33 01 65 65 Fax 02 33 01 65 54

EQUEURDREVILLE-HAINNEVILLE Boulevard de la Saline


/vae1141