Page 1

JOURNAL D’INFORMATIONS MUNICIPALES

Les élus à votre écoute Retour sur les réunions de quartier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGEs

4 et 5

- numéro 16 - NOVEMBRE 2009

Point de mire Buc poursuit son développement économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGES

8 et 9

Vivez votre ville 11e Salon Couleurs et Volumes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE

10


Le Maire, Jean-Marc LE RUDULIER

Le changement climatique a déjà des conséquences dramatiques. Réchauffement climatique, catastrophes naturelles en forte croissance, dégâts presque irrémédiables sur la biodiversité, etc., il semble que “la vérité qui dérangeait”, selon Al Gore, soit désormais une évidence. Pour les scientifiques, le changement climatique a et aura des conséquences dévastatrices pour la planète et pour l’humanité. La température moyenne sur terre a augmenté de 0,6 degré Celsius depuis la fin des années 1800. On s’attend à ce qu’elle continue d’augmenter de 1,4 à 5,8 degrés Celsius d’ici à l’an 2100, ce qui constitue un rapide et profond changement. Même si la prédiction minimale venait à se produire, elle serait supérieure à toute autre tendance sur 100 ans au cours des 10 000 dernières années. Les principales raisons de cette montée de température sont un siècle et demi d’industrialisation avec : la combustion de quantités de plus en plus élevées de pétrole, d’essence et de charbon, la coupe des forêts ainsi que certaines méthodes agricoles.

LES ÉLUS

Ces activités ont augmenté les quantités de “gaz à effet de serre” dans l’atmosphère, en particulier le dioxyde de carbone, le méthane et l’oxyde nitreux. Ces gaz sont essentiels à la vie sur terre ; ils empêchent une partie de la chaleur solaire de retourner dans l’espace et, sans eux la terre serait un endroit froid et aride. Les premières victimes sont et seront à l’avenir les populations déjà les plus vulnérables et les pays les plus pauvres : crises humanitaires, exodes, atteintes aux droits de l’homme risquent de se multiplier dans un futur proche. Du 7 au 18 décembre 2009, le Danemark va accueillir le prochain sommet international des Nations Unies sur le climat. La communauté internationale doit y élaborer un accord global qui prendra la suite du protocole de Kyoto, afin de sceller un accord sur le futur régime international de lutte contre le changement climatique. Pour nous, 2010 sera l’année de lancement d’une large concertation avec l’ensemble des Bucois pour la mise en place d’un AGENDA 21 (élaboration d’un projet de territoire et de fonctionnement collectif répondant aux principes du développement durable). L’élaboration de cet agenda est un processus long, qui s’élabore sur 3 à 4 années.

à votre écoute

Papilles et neurones en fête . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 3 L’urbanisme, le logement social et le développement de Buc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 4 Enfouissement des réseaux et rénovation de l’éclairage public rue L. Blériot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 6 Les étangs de la Sauvegarde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 7 Inauguration du jardin des Elfes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 7 Une équipe technique toujours prête ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 7

POINT de mire Buc poursuit son développement économique . . . . . . . . PAGE 8 Radioscopie du Parc d’activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 9

VIVEZ

votre ville

11e Salon Couleurs et Volumes : une nouvelle dimension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 10 L’Espace jeunes toujours plus... grand, toujours plus... fun... encore plus fort ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 11 Le Téléthon sous le signe de la musique, de la danse et de la générosité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 12 Une conférence de haut vol ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 12 Vive nos 50 ans de bonheur !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 12 Carnet de voyage des seniors. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 13

CULTURELLEMENT

vôtre

L’EMM présente son département “Son, MAO, Vidéo” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 14 Les prochains rendez-vous de l’Ecole Municipale de Musique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 14 Les “bébés lecteurs” prennent leur envol . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 14

Les étapes principales de sa rédaction sont le diagnostic, la concertation et l’écriture du plan d’actions. L’étape de diagnostic est composée de deux volets : un état des lieux du territoire (histoire, ressources, forces et faiblesses, état/pression/réponses…) puis une évaluation des politiques menées au regard du développement durable. L’étape de concertation fait partie intégrante d’une démarche se réclamant du développement durable, qui suppose une ’révolution’ de notre part dans la manière de concevoir nos actions. La dernière étape est l’écriture du plan d’actions qui doit restituer les propositions émises durant la concertation en les hiérarchisant et en les disposant selon un calendrier (d’où le nom d’Agenda). Le plan doit pouvoir être évalué au moyen d’indicateurs fiables et crédibles. Ce plan est ensuite soumis aux élus qui peuvent l’amender avant de le voter. On entre alors dans la phase de mise en œuvre de l’AGENDA 21, qui en théorie n’est jamais terminé : amélioration constante et adaptation au contexte changeant.

“Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle.” Yann Arthus-Bertrand

L’ESPRIT D’équipe Les 23e Foulées, toujours plus olympiques . . . . . . . . . . . . . PAGE 16 Tennis couverts et stand de tirs : une inauguration peut en cacher une autre ! . . . . . . . . . . . PAGE 17

EN DIRECT DES associations Commission Locale d’Information des Installations Nucléaires du Plateau de Saclay. . . . . . . . . . PAGE 18 Chouette, je vais tout seul à l’école . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 18 APACH, les nouveaux circuits d’approche de l’aérodrome de Toussus-le-Noble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 19

À VOTRE

service

Le Plan Neige en action . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 20 Législation nouvelle : les chiens de 2e catégorie sont concernés . . . . . . . . . . . . . PAGE 20 Un problème d’évacuation d’eau ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 20 Enquête publique RTC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PAGE 20 Journal d’informations municipales édité par la mairie de Buc 3, rue des Frères-Robin, 78530 Buc - Hôtel de ville, BP 90 236, 78532 BUC Cedex 2 Directeur de la publication : J-M. Le Rudulier Rédaction en chef : H. Debiée-Longuépée Secrétariat de rédaction : A. Thaminy Comité de rédaction : J-M. Le Rudulier, F. Gilles, A. Thaminy et M. Bonnot Photos : © Mairie de Buc - © Rouge Vif - © Olivier Schwartz- © Fotolia.com Dépôt légal : novembre 2009 - Tirage : 2 500 exemplaires Création, conception, rédaction, réalisation : agence Rouge Vif - 21468 www.rougevif.fr Imprimé sur du papier FSC dans une imprimerie certifiée Imprim’Vert.


3

LES ÉLUS

à votre écoute

Seniors Papilles et neurones en fête ! L’automne 2009 a été placé sous le triple signe de la gourmandise, de la sécurité et de la littérature pour les seniors bucois.

Il reste encore quelques places à l’atelier mémoire.

Chaleureuse Bourgogne

Profitez-en !

Le dîner de rentrée a encore été l’occasion de partager une soirée joyeuse et conviviale autour d’une carte gastronomique très appréciée ! Pour fêter Noël, le dernier dîner de l’année 2009 réserve sans doute des surprises de lutins : rendez-vous le mercredi 9 décembre à 19 h 30 au Centre Culturel des Arcades !

Conduire en toute sécurité La prévention routière de Versailles anime une journée “Conduite sereine” le mardi 1er décembre prochain de 9 h 30 à 16 h, galerie Jean Monnet. Une matinée pour mettre à jour ses connaissances, s’informer et débattre. Un après-midi consacré à des ateliers pratiques sur simulateur.

Prix Chronos 2010, l’aventure continue ! Créé en 1996 par la Fondation Nationale de Gérontologie, le “Prix Chronos”est devenu un événement intergénérationnel incontournable en favorisant l’échange et le partage culturel et ludique. Il propose aux petits comme aux grands de découvrir, réfléchir et entretenir le goût de lire en plébiscitant un ouvrage parmi une sélection imposée. “Grandir c’est vieillir, vieillir c’est grandir !”. C’est le fil conducteur de lecture pour les juniors et les seniors à nouveau lancés dans la passionnante découverte d’ouvrages de littérature pour enfants. Un thème qui aborde les détours d’un parcours de vie, parle de naissance, de mort, traite des relations entre les générations, commente la transmission du savoir... Cent six élèves de l’école primaire Louis Blériot et quatorze seniors bucois participent cette année à ce passionnant challenge. Pour accomplir leur mission, ils se sont donnés deux rendez-vous : un début janvier et l’autre en février. Chaque senior anime un petit groupe de 8 à 10 jeunes lecteurs. Ces rendez-vous promettent certainement des débats aussi passionnants qu’animés ! Pour nos classes, 12 livres sont en compétition dont quatre seront appréciés par les CP, quatre autres par les CE1/CE2 et les quatre derniers par les CM1/CM2. Le vote aura lieu le 12 février 2010. De “La papylooluge”, “Sale gamin !”, à “Perds-pas la tête, mamie !” et encore bien d’autres titres... personne ne peut encore dire lequel sortira vainqueur ! En savoir plus : Service intergénérationnel au 01 39 20 71 40


4

LES ÉLUS

à votre écoute

Les comptes-rendus de l’ensemble des 3 réunions sont consultables en ligne sur le www.mairie-buc.fr

Citoyenneté L’urbanisme, le logement social et le développement de Buc au cœur des réunions de quartier Comme chaque année, le dialogue et l’échange d’informations entre les Bucois et leurs élus ont été intéressants et constructifs lors des réunions de quartier des 3 et 10 novembre derniers*. Projets à terme ou en cours de réalisation, perspectives d’avenir et conséquences pour le devenir de Buc... autant de débats citoyens qui nous concernent tous. Outre les sujets très spécifiques à leurs quartiers, c’est un débat général plus orienté sur les travaux prévisionnels et le logement qui a dominé ce rendez-vous annuel où Jean-Marc Le Rudulier a fait le point sur ces projets structurants pour la commune.

Quelques chiffres sur le logement social Pour répondre aux exigences de la Loi SRU, 410 logements sociaux devraient exister à Buc, soit 20 % des 2053 logements existants (au 1er janvier 2008) Aujourd’hui, le nombre de logements sociaux existants n’est que de 234, soit 11,43 % et un déficit de 176 logements. Cela représente une contribution pour non respect du quota des 20 % (art.55 Loi SRU) d’un montant de 146 000 € (valeur 2009). Les projets à venir intègrent la création de 643 logements dont 363 logements sociaux soit 2696 logements à échéance 2014/2015. Le nombre de logements sociaux à atteindre étant calculé en pourcentage par rapport au nombre total de logements existants, il est donc porté à 539 (20 % de 2696). En l’état actuel des programmes envisagés, la commune comptera donc 597 logements sociaux dans les années à venir. Ce chiffre classerait donc Buc parmi les “bons élèves” avec un taux de 22,14 % de logements sociaux.

Restructurer et agrandir la mairie En regroupant en un même lieu l’ensemble des services, l’objectif est de pouvoir mieux répondre aux besoins du public. Dans le cadre de cette opération, les locaux des actuels services techniques et l’ancienne aumônerie doivent être vendus par la commune. Le chantier est prévu de juin 2010 à septembre 2011.

Doter Buc d’un équipement public à vocation sociale, culturelle et sportive L’ancien Royal Tennis Club est à l’état d’abandon et comporte des risques importants pour la sécurité publique. Par voie de conséquence, il est, dans son état actuel, une gêne certaine pour les riverains. C’est pourquoi le Conseil municipal a décidé, le 30 mars dernier, de demander à madame la Préfète des Yvelines, l’ouverture d’une enquête publique en vue de permettre à la commune de s’approprier ce site. L’objectif est d’y construire, après avoir procédé à la démolition des bâtiments existants, un équipement public comportant notamment une salle polyvalente qui sera mise à la disposition des Bucois pour leurs manifestations familiales ou associatives et différentes salles destinées aux loisirs et à la pratique sportive. Les enquêtes publiques et parcellaires auront lieu du 16 novembre au 11 décembre 2009 (Consultez le calendrier en page 20). * un retour sur la réunion du 17/11 paraîtra dans le Buc actualité N°17

Réorganiser la voirie avenue Guynemer Ce réaménagement poursuit deux objectifs. Le premier est de permettre la délocalisation des pompes à carburant d’Intermarché qui seront implantées d’un côté de la rue avec la création d’une station de lavage de véhicules. Le second est d’accueillir le nouveau garage Citroën, ce dernier quittant ces locaux actuels sis rue Louis Blériot dans le cadre du projet d’aménagement de la ZAC du Cerf-Volant.


5

LES ÉLUS

à votre écoute

Enfouir les réseaux et réhabiliter l’éclairage public dans la rue Louis Blériot Ces deux problématiques ont été amplement abordées avec notamment la présentation du calendrier prévisionnel des travaux. Sa restructuration dans le cadre de travaux du Département pourrait être envisagée sur les périodes d’été 2010, 2011 et 2012 (Voir article intégrant la note d’information à venir et le plan de circulation en page 6).

Respecter les dispositions de la Loi SRU sur le logement social Beaucoup de questions ont été posées sur la situation de Buc et les différents projets à l’étude dans ce domaine sur lequel la commune doit faire des efforts importants pour se mettre en règle vis-à-vis de la Loi afin de diminuer le montant de ses pénalités fiscales. Trois projets intègrent cette dimension sociale. La Zone d’Aménagement Concerté du Cerf-Volant prend forme. Tandis que le projet “Les jardins du haras”, résidence Kaufman s’achève (livraison prévue en juin 2010), “Le Green”, projet Bouygues Immobilier, poursuit les travaux. Ce sont 27 logements sociaux qui sont prévus dans ce dernier. La résidence pour étudiants qui leur fait face offrira quant à elle environ 160 logements d’ici fin 2011. Concernant le projet France Habitation, qui inquiète les riverains, monsieur le Maire a présenté l’unique projet qui lui a été proposé en octobre 2008 et sur lequel de nombreux points étaient à revoir. Depuis, aucun échange entre l’architecte chargé de l’étude de faisabilité et les résidents actuels n’a eu lieu. Il pourrait s’agir ici d’environ 23 logements à caractère social. Enfin, avec 9000 m 2 de bâti sur 13 hectares de terrain, l’aménagement du Fort de Buc est vraiment un lieu hors du commun qui offre de nombreuses opportunités. Si l’on se réfère aux suggestions du concours d’idées lancé l’année dernière, de multiples projets pourraient y voir le jour. Quoiqu’il devienne, son potentiel foncier pourrait permettre de créer environ 200 logements à dominante sociale.

Focus sur quelques Questions / Réponses Peut-on prévoir une augmentation de la fréquence des bus et plus particulièrement obtenir un bus de nuit et pendant le week-end ? “La compétence transport relève d’une action intercommunale et la commission chargée de travailler sur l’amélioration des dessertes a proposé le passage de la ligne 262 en service “Mobilien”. Inscrit parmi les programmes du STIF*, dont il faut maintenant obtenir l’accord, ce service prévoit une desserte plus régulière, plus accessible et écologique avec une augmentation des fréquences et des amplitudes horaires plus adaptées.” * Autorité organisatrice des transports en Ile-de-France

Comment intervenir en matière de sécurité pour limiter les passages et la vitesse des poids lourds et bus ? “A l’heure actuelle, les poids lourds circulent sur des voies dont l’accès leur est autorisé. La signalisation existe pour limiter la vitesse (30 km heure) et des contrôles de police sont mis en place.”

Nos écoles auront-elles la capacité d’accueillir les enfants des ménages qui s’installeront à Buc dans le cadre des nouveaux programmes de logements ? “Le Service enfance réalise une étude sur ce sujet et doit rendre ses conclusions fin novembre.”

Un agenda 21 est-il prévu à Buc ? “Il est effectivement prévu avec l’objectif de sélectionner des actions réalistes à mettre en œuvre à l’échelle de la commune et surtout cohérentes les unes avec les autres.”

Réduire les nuisances aériennes Les déplacements aériens des hélicoptères dérangent de nombreux de Bucois. Le moyen d’action le plus efficace pour espérer réduire les nuisances passe par notre capacité à rendre compte des survols constatés (fréquences, horaires, avions ou hélicoptères...). La mairie est à la disposition des Bucois pour réunir et transmettre ces informations aux autorités concernées. Les discussions se sont achevées par un échange sur l’OIN, un point sur l’épineux dossier du maillage routier et pour finir l’évocation du nouveau tracé de l’escalier des 100 marches.

Exposition concours d’idées Fort de Buc et remise des Prix aux trois lauréats le 18 septembre dernier au château

Réunion Publique le 3 décembre à 20 h 30 au Château : présentation des actions de l’ONF en forêt domaniale de Buc.

Bienvenue aux nouvelles familles bucoises Le 27 octobre dernier, monsieur le Maire accueillait les nouveaux habitants de la commune. Une traditionnelle matinée qui fut très appréciée par la quinzaine de participants. Vie locale, nouveaux projets, informations pratiques : une occasion d’échanges chaleureux et enthousiastes !


à votre écoute

LES ÉLUS

6

Point d’étape CCVGP

Un nouvel analyseur de particules fines pour les PM 10

La désignation de nos élus siégeant au Conseil communautaire de la communauté d’agglomération de VGP sera inscrite à l’ordre du jour du Conseil municipal du 18 janvier 2010.

Depuis début 2009, la municipalité a installé un analyseur de particules fines mesurant les particules PM - 2.5 le long de la rue Louis Blériot, au carrefour avec l’avenue Huguier, en face de la boulangerie. Aujourd’hui, ce dispositif est complété par un analyseur de particules PM10. Les appareils de ce type réalisent des mesures en continu de la concentration massique des particules fines en suspension dans l’air, thoracique et alvéolaire.

Une réglementation difficile à interpréter

Aménagement et Cadre de vie Enfouissement des réseaux et rénovation de l’éclairage public rue Louis Blériot : quel échéancier pour quels aménagements ? D’importants travaux d’enfouissement (ERDF, France Télécom, câble et éclairage public) sont programmés afin de poursuivre l’amélioration de notre environnement. Après ce dernier chantier, il n’y aura plus aucun câble aérien à Buc ! Les enquêtes techniques préalables à la réalisation des travaux, dont la durée est estimée à sept mois, seront menées du 23 novembre prochain au 8 janvier 2010. La 1 r e phase des terrassements devrait pouvoir débuter à partir du début du 1 e r trimestre 2010, de la rue des Sources jusqu’aux Arcades. Conscient de la gêne occasionnée par ces travaux, tout sera mis en œuvre pour réduire au minimum les nuisances durant cette période et en cas de difficulté, les services techniques apporteront leur aide aux Bucois. Toutes les mesures seront prises pour que chaque riverain puisse accéder à son domicile.

RU E

DE

LA

PO

RTE

Plan des itinéraires conseillés durant les travaux de la rue Louis BLERIOT

E

S IMP.DE S ARCADE

Ve rs

RN

T U

E

O R

PORT

SE FAU S

IL D E

T U O R

SU

E

28

6

O

DE

J

L a

V A P

DU

B iè v

r

O

U

Y

UT

E D E

Des dispositions particulières de circulation et de stationnement pendant les travaux La circulation automobile sera alternée à l’aide d’une signalisation tricolore. Une signalétique d’information aux entrées de ville sera mise en place afin d’inciter les automobilistes à emprunter, dans la mesure du possible, des itinéraires de déviation. Les interdictions de stationner sur une partie des trottoirs évolueront en fonction de l’avancement du chantier.

Le plan ci-contre, vous indique le phasage prévisionnel des travaux, ainsi que les itinéraires conseillés pendant leur réalisation Nous vous invitons, lorsque vous vous dirigerez vers Versailles (rue de la Porte de Buc ou rue du Pont St-Martin) ou vers la RN 286 depuis Buc, à emprunter les circuits de déviation suivants :

E

LA

O R

E

E ROUT

U

S E D A R A S E D

E U

T

CARREFOUR DE L'ETOILE

O

MAN IMEN RUE D T RO U YAL NOR

E LT E R

P

REG

T NAUL RUE ES

NE

R

S

RO UT E

DIE

LA B IÈV

O

D

R

UE

U

C

BOR. J UL U RUE D ES L AVA ND IÈR ES IN OB R. DE

RU E

I E

RU

L'A IMP QU .DE ED UC

F RÈ R

DES

N

L

RU

O

U

E

T

ZE

O

UT

T U R

E U

R

SE BA C DE PO RT E

ROUT E D E

LA DU PAR

C BUTTHEMIN E AU DE LA X VA CHE S

E

BI

T

T

PLACE DU HAUT BUC

PEG

AI

LA VA L L É E

ME

RU E DE MAR CL IE-T INC HE HA RE MP SE S

PL

LA JUVINIERE

UG R

IMP. PEGOUD

RU

PLACE

MA

S

O UR C E

A LI TE

MA S S

LA

R

E LA FE E D RU

VR E RE

LE VILLAGE

S

DE

Rue des Sources - Route de Jouy Rue des Sources - Avenue Huguier Janvier à Février 2010

T

DE

D E L' EG

E

Travaux Phase 1

IER

PLACE DU MARCHÉ

IE

C

RU E

Itinéraire conseillé durant la phase 1

LA

R

ES

PLACE DE LA REPUBLIQUE

UT

D

DU CI MET IE

U

TE ROU

RO

T

T

RÈS

RE

DE

AV. HUGU R

TE

U

C

VOU

LA

O

E

DE

TE

R

H

U

RO

D P. IM

RU

ROU

DE

ES SS CA BE

ROND-POINT DES GONARDS

CARREFOUR DE BUC

DU IR LE VO EL L A NT RU D D PO N AN

CHEM IN

Z

ES

T

O

S

A GR

RG

S

V

T

HAR AS

RUE LO UIS

DU RU E NE

AI

RR

LO

S ACE

E RO U T E D

I

GE O

E

R

U

BLERIOT

S

E

L

E

Mars à Avril 2010

U

E

U

F CE R

TE SENE LA R D VRIE E GEN

LO

LIO

'O

E

Travaux Phase 2

S E S D E R. D LA BIÈ

BE R

U

D

Avenue Huguier Rue Jules de la Boulinière

E

O

R

JE

IMP.DES FRERES ROBIN

CH EM IN

L

Mai à Juin 2010

RUE

LE PRE SAINT JEAN

E

IMP.DU BELVEDERE

E

La Bi è v r

JA

C

RU

E RM

AV E N U

BU

IS

BOIS DE LA COURONNE

BUC

T

MARA

DES

8

D

1

E

ALLE GEOR E GES

T

RS

Travaux Phase 3

S DE LE IÈRE IN

Itinéraire conseillé durant la phase 2

N

NESTE

YE

R

1

e

S MARAIS

U C

LE BOIS DES GONARDS

NO

PORTE DE SEBAC

A

CHEMIN DE

neste

S

CARREFOUR DU REGARD

NE

CARREFOUR DU CERF VOLANT

Rue Jules de la Boulinière Rue du Haras

Itinéraire conseillé durant la phase 3

G

C

E

SENTE DU HARAS

PORTE DES ESSARTS

C BU

UT

I

DE

DE

AL

MIN HE

U

E

IL

RE

CARREFOUR DU CHRIST L A

RO

O

CARREFOUR DE L'ORME

UT

R

VE

A

S

R

PORTE DU CERF VOLANT RO

RD938

RN 286

Consultez les relevés en ligne sur le www.mairie-buc.fr

• en direction de Versailles : rue Louis Massotte – rue des Frères Robin - avenue Huguier

J O U Y- E N - J O S A S

St-CY SATO R-L'ECOLE RY

Les mesures relevées aujourd’hui concernent les particules les plus fines, les PM -2.5. Cependant, celles-ci ne sont pas réglementées en droit français, la Directive européenne n°2008/50/CE restant relativement floue sur ce point en fixant une valeur annuelle cible à 25 microgrammes par m3 à l’horizon 2010-2015. Aujourd’hui, les seules mesures transposées en droit français sont les normes concernant les particules fines dont le diamètre est inférieur ou égal à 10 microgrammes : les PM10. Ces dernières ne doivent pas dépasser 50 microgrammes par m3 plus de 35 jours par an avec une concentration moyenne maximum de 40 microgrammes par m3. C’est donc pour pouvoir s’appuyer sur la réglementation en vigueur auprès des Autorités de l’Etat dans le cas où les seuils d’alerte seraient atteints, que la Municipalité a décidé d’installer un second analyseur de particules fines destiné à mesurer les PM 10 également. Les 2 catégories de mesures sont donc effectuées en parallèle : PM 2,5 d’une part et PM 10 d’autre part.

• en direction de la RN 286 : rue Jean Casale – route de Petit Jouy – RD 446. Pendant toute la durée des travaux, n’hésitez pas à contacter Monsieur Courson aux services techniques de la ville au 01 39 20 71 20


7

LES ÉLUS

à votre écoute

Un délicieux goûter pour inaugurer le jardin des Elfes C’était le 4 octobre dernier, il faisait beau, petits et grands découvraient les activités consacrées à la journée du sport en famille dans le Parc du château quand à 16 h tous les enfants de Buc ont été invités à venir goûter dans leur joli jardin tout neuf ! L’aire de jeux existe depuis plusieurs années mais elle a profité de l’été pour faire peau neuve et accueillir de nouvelles activités. Elle a également été baptisée “Le jardin des Elfes”, un clin d’œil aux petits êtres légendaires issus des mythologies nordique et germanique compte-tenu de sa proximité géographique avec le Lycée Franco-allemand. Après l’inauguration du “Jardin des Libellules” l’an passé, ce fut un nouveau succès qui a rassemblé beau coup de gourmands... Si, si, les parents aussi aiment les bonbons !!!

Qui se cache aux quatre coins de la commune ? L’histoire raconte que le roi Louis XIV surveillait la construction de l’aqueduc bâti entre 1682 et 1686 sous l’ombrage du chêne qui trônait, majestueux, sur les hauts du Bois des Gonards.

Les étangs de la Sauvegarde ou l’histoire d’un site exceptionnel… sauvegardé ! Le 19 septembre dernier, les étangs de la Sauvegarde ont été rendus aux promeneurs qui suivent le sentier de la Bièvre à la découverte... de ses étangs. Une inauguration pour célébrer le retour d’un site qui allait à vau -l’eau ! Dernier étang avant d’arriver au site de la Sauvegarde, le bassin du même nom, situé en rive droite de la Bièvre au pied des Arcades, avait été creusé en 1684 pour y prélever des matériaux nécessaires à la construction de l’aqueduc. Il fut ensuite rattaché au château de la Sauvegarde construit en 1863.

Authentique acteur du passé, ce géant de 12 mètres de haut et de 4,30 m de circonférence qui tenait ses quartiers à Buc depuis près de 400 ans a été détrôné par un très violent coup de vent début janvier 2005. Pour lui rendre en partie sa superbe, la commune a entrepris de le faire débiter et d’exposer sa souche à l’entrée du Parc du château et des morceaux de sa ramure place du Haut Buc. Et, pour rendre à Louis (XIV) ce qui appartient à (Saint) Louis, la municipalité a fait à cet arbre “royal”, une place de choix dans divers massifs plantés de la commune. Sauriez-vous les trouver ?

Services Une équipe technique toujours prête ! Ils sont toujours là, volontaires et disponibles et sans eux rien ne serait possible ! Ils déménagent, installent, décorent, plantent, fleurissent, réparent et nettoient. Toutes les manifestations de la commune nécessitent leur savoir-faire, leur dynamisme et leur bonne volonté ! Un grand merci.

Une réhabilitation de fond Le bas du Parc situé au pied des Arcades était à l’abandon depuis longtemps avant d’être cédé à la commune qui en a confié en 2005 la gestion au SIAVB par un bail emphytéotique. Il a fallu réalimenter le bassin en eau pour stopper l’asphyxie du milieu aquatique, améliorer la qualité en le curant et augmenter la diversité faunistique et floristique par l’amélioration de l’habitat. En février et mars 2009, les arbres morts et malades ont été abattus, les espaces débroussaillés et les ponts et les ouvrages de captage de la source ont été réhabilités. Bienvenue à tous dans ce site de pleine nature.

L’équipe technique presque au complet (en médaillon ceux qui se sont cachés pendant la prise de vue).


8

POINT

de mire Bienvenue aux nouvelles entreprises

Buc poursuit son développement économique Contrairement à de nombreuses communes de sa taille, Buc a fait le pari de la diversité économique il y a 37 ans en créant une zone d’activités dont le succès n’a fait qu’augmenter au fil des ans. Côté commerces, une réelle dynamique a également vu le jour cette année avec des offres commerciales attractives pour la clientèle bucoise. Des initiatives que la municipalité accompagne et encourage. Bravo à tous ces entrepreneurs.

Commerces, une meilleure signalétique pour attirer les chalands Après de nombreux échanges et la mise en place de panneaux provisoires d’information aux points stratégiques de la commune durant plusieurs mois, la signalétique est choisie et va être implantée définitivement dès la fin du mois de novembre.

AJR Immobilier Agent immobilier, Aurélia Conseil a choisi Buc pour implanter tout récemment son activité “C’est probablement parce que j’ai grandi à Buc et que j’y vis depuis plus de 20 ans que je pense que c’est le meilleur choix de vie que puisse faire une famille” plaisante Aurélia Conseil qui rappelle cependant “qu’elle a travaillé 10 années chez Laforêt immobilier à Versailles et qu’AJR immobilier n’est pas né par hasard”. Sa connaissance du marché bucois et des alentours, sa disponibilité, son sens de l’écoute et son enthousiasme communicatif concourront certainement à la réussite de son entreprise... et à celle de vos recherches immobilières ! Acquéreurs, locataires, vendeurs ou acheteurs, gageons que vous serez bien accueillis. Contact : 153, rue Fourny - Tél. : 01 39 67 02 08 www.ajr-immobilier.com

MAGENTA TRADE Distribue des emballages imprimés destinés à l’industrie agro-alimentaire

Volontairement simple et sobre pour s’intégrer harmo nieusement dans le paysage communal, cette signalétique efficace permettra d’attirer et de guider les clients vers les commerces bucois.

Trois nouveaux commerces Trois locaux commerciaux sont prévus dans le cadre du projet Bouygues Immobilier de la ZAC du Cerf-Volant. Des négociations sont en cours pour donner une priorité aux commerçants bucois qui désireraient s’agrandir. L’immeuble “Le Green” prévoit trois surfaces commerciales en rez-de-chaussée. Si l’une d’entre elles est destinée à accueillir une activité de brasserie-restaurant, il reste la place pour 2 ou 3 autres commerces.

Ouvrir un établissement secondaire ou diversifier son activité Des discussions sont actuellement orchestrées par la mairie pour permettre à des commerces déjà implantés à Buc qui souhaiteraient s’agrandir de faire prévaloir leur candidature pour l’acquisition de ces locaux. L’analyse de l’offre commerciale bucoise et la future résidence pour étudiants qui sera voisine de ces commerces laissent supposer que des commerces de bouche pourraient disposer d’une clientèle potentielle importante. Dans cette perspective, la commune a acquis le premier sous-sol du bâtiment afin de réaliser un parking public, destiné en partie à la clientèle.

Installée à Buc depuis le 1er septembre, Magenta Trade est le représentant exclusif des sociétés Danapak Flexibles (Danemark) et Aluflexpack (Croatie) et de l’ensemble de leurs produits pour la France et le Benelux. “Nous distribuons ainsi toute une gamme de produits, destinés essentiellement au secteur de l’agroalimentaire, parmi lesquels : • des complexes pour le fromage et le beurre, • des opercules pour yaourt, fromage frais, beurre, confiture, jus, • de l’aluminium chocolatier, • des complexes sachets pour des produits déshydratés et liquides. Et bien d’autres...”nous précise Frank Scheunemann. Contact : 13, rue J.-Ph. Rameau - Tél. : 06 64 53 53 30 f.scheunemann@magenta-trade.eu

SCARABE Sa mission première : vous apporter des solutions pour sécuriser vos biens Acteur de la sûreté et de l’Intelligence Economique, le champ d’intervention de Scarabe est vaste. Il s’adresse à la fois aux professionnels, entreprises ou institutionnels, mais aussi aux particuliers. Sylvain Poupeau, son responsable, précise qu’au-delà de sa vocation initiale, la réalisation d’audits pour proposer des stratégies de protection ad hoc, son domaine d’intervention ne se limite pas à ce seul savoir-faire. Scarabe élabore donc également des formations adaptées spécifiques au domaine de la sécurité, crée des sites Web ou encore réalise pour le compte de ses clients des recherches ciblées sur un sujet particulier en recueillant à leur profit tous les éléments qui les intéressent et qu’il centralise et analyse. Pour les collectivités territoriales plus précisément, il est en mesure d’effectuer un diagnostic local de sécurité sur un lieu de vie identifié. Contact : 157, rue Louis Blériot - Tél. : 06 45 32 17 28 contact@scarabe.eu - www.scarabe.eu


9

POINT

de mire

Un tissu économique riche et varié Buc compte aujourd’hui 251 entreprises dont 190 sur le Parc d’activités. Cela représente 7 118 salariés (pour moins de 6 000 habitants). Sur le territoire économique local, c’est là une particularité de la commune d’accueillir chaque jour plus d’employés qu’elle ne compte d’habitants ! Le secteur industrie et énergie est important puisqu’il représente 40 %. Le secteur activités commerciales représente lui un peu plus de 20 %.

Les atouts du Parc d’activités

Radioscopie du Parc d’activités Créé en 1972 sur les anciens terrains de Louis Blériot, ce parc était à l’origine destiné à être majoritairement une zone d’entrepôts qui s’est finalement rapidement développée dans un tout autre sens. Il contribue aujourd’hui à faire de Buc un territoire économique d’importance. La commune interroge régulièrement ses acteurs économiques sur des thématiques spécifiques et dispose ainsi de données qualitatives qui lui permettent d’avoir une vision objective de la situation pour envisager ses projets.

Des entreprises solidement ancrées dans le territoire En 2009, 70 % des entreprises (soit 20 % des entreprises repré sentant 48 % des effectifs -hors commerces, artisans et professions libérales-) confirmaient être bucoises depuis plus de 10 ans, ce qui correspond à un taux de rétention très élevé pour une commune. Cette tendance se confirme et on constate que les entreprises implantées à Buc le sont depuis longtemps et comptent y rester dans la mesure où la zone répond toujours à leurs besoins !

Toujours selon les entreprises, ce qui rend le Parc d’activités attractif est d’une part le nombre de sociétés qui y sont implantées mais surtout la variété des domaines d’activités présents sur le site. La proximité de Versailles, le taux de taxe professionnelle (point jusqu’alors important) et les opportunités de locaux sont également cités. Le parc immobilier est en effet très important puisqu’il offre 249 000 m2 sur 62 ha, la répartition étant égale entre le bureau, l’activité et les locaux mixtes (1/3).

Des infrastructures obsolètes Construit il y a plus de 30 ans, les installations du Parc d’activités sont vieillissantes et les aménagements d’hier ne correspondent plus aux réalités d’aujourd’hui. L’accessibilité et la circulation intraparc sont des sujets sur lesquels il est primordial de réfléchir pour assurer la pérennité du Parc et concourir au bon développement des entreprises présentes, tout en maintenant le niveau d’attractivité pour l’avenir.

De nouveaux aménagements et un plan de circulation plus cohérent Une étude sur les déplacements urbains dans cette zone économique a été réalisée par la Société Egis Mobilité et ses résultats ont été présentés le 10 novembre aux entreprises concernées. Outre un rajeunissement du Parc, l’objectif poursuivi est triple : • permettre le déplacement des personnes en toute sécurité, • mieux matérialiser et augmenter les espaces de stationnement des véhicules, • fluidifier le trafic en créant notamment des sens uniques de circulation.

Les Automnales de Buc, un pari risqué dans une période difficile Soutenus par la municipalité, 25 commerçants ont participé à cette opération des “Automnales de Buc” souhaitant ainsi rappeler qu’ils sont avant tout vos commerçants et les services de votre quartier. En tout, 12 000 chéquiers ont été distribués sur les communes de Buc, Jouy-en-Josas, des Loges-en-Josas et Toussus-le-Noble ainsi qu’aux salariés des entreprises du Parc d’activités de Buc. Pour Philippe Saury, Président du CUB “Après ces deux premiers mois, le pari est en passe d’être gagné. Nous avons reçu de nombreux témoignages de satisfaction de la part des Bucois. De toute évidence, ils ont apprécié les différentes offres et la durée de celles-ci. En effet, il est rare que des opérations de ce type durent trois mois et je félicite les commerçants pour cette prouesse commerciale. Du côté des participants, ils ont tous atteint leur objectif qui n’était pas seulement de faire un chiffre d’affaires supplémentaire, (bien que par les temps qui courent…), mais aussi de rencontrer une nouvelle clientèle, de recevoir de nouvelles demandes de produits ou services voire pour certains de se faire connaitre, tout simplement”. Le jour des mini-puces d’hiver, le 7 novembre dernier, 1 000 chéquiers supplémentaires ont été offerts aux visiteurs, ravis. L’opération s’achève le 30 novembre et il reste encore quelques jours pour en profiter. Courez vite chez vos commerçants !

Certaines rues sont ainsi envisagées avec un sens de circulation unique qui dégagerait des largeurs de voies pour créer des trottoirs destinés au cheminement des piétons ainsi que des places de stationnement dédiées (véhicules légers, poids-lourds, bus). Ce sont les rues Hélène Boucher, Audemars, Tabuteau, des Frères Farman et une portion de la rue Fourny qui sont concernées. Pour le stationnement, cela représente un potentiel de 165 places supplémentaires créées pour les véhicules légers. Un projet de piste cyclable est également à l’étude mais il n’aurait de sens qu’autant qu’il pourrait être relié au réseau des pistes existantes. Il faut en la matière vérifier s’il existe un réel besoin. Les entreprises ont très bien accueilli le projet proposé et les aménagements envisagés. L’étape à venir est donc celle de recenser concrètement les besoins de chacune en termes de catégories de véhicules concernés dans le cadre de chaque activité (véhicules légers, camionnettes, poidslourds, bus...), leurs mouvements de véhicules et très précisément les espaces nécessaires à ménager devant chaque entrée d’entreprise pour que les manœuvres soient réalisables et sécurisées. Les services techniques vont donc analyser sur place la situation de chacun. Compte-tenu de leur importance, les travaux seront échelonnés sur un calendrier prévisionnel de deux ans. Une première phase pourrait ainsi débuter à l’été 2010.


10

VIVEZ

votre ville

11e Salon Couleurs et Volumes : une nouvelle dimension Après le succès du dernier Salon de la BD accueilli cette année au château, c’est au tour du prochain traditionnel rendez-vous d’art bucois d’accrocher pour la première fois ses toiles aux murs de ce lieu majestueux et d’en revisiter l’espace entre sculptures et tableaux... Couleurs et Volumes vont ainsi pouvoir se dévoiler au fur et à mesure des salles du château... Sur la palette de cette année, les artistes bucois se mêlent à des peintres et sculpteurs venus d’ailleurs et tous nous promettent un voyage merveilleux dans un univers bien à eux. Les 28 et 29 novembre au château de Buc

Quoi de neuf pour ce 11e salon ? Qui dit plus d’espace dit davantage de peintres à découvrir. Portraits de quelques nouveaux venus, d’ici et d’ailleurs.

Gilles Dupuis, un peintre Yvelinois De mère hongroise et de père français, Gilles Dupuis est né en 1941 à Versailles. Bercé par les ambiances d’atelier où régnait l’odeur de térébenthine, il connaît très tôt un fort contact avec la peinture. Ne raconte-t-il pas qu’à l’âge de cinq ans, alors que son père avait laissé une toile inachevée sur son chevalet, il y avait aussitôt apporté quelques modifications... La fessée qu’il reçut alors fut sans doute décisive dans sa vocation de peintre ! Dès l’âge de 15 ans et sous l’œil amical de Brayer et de Dunoyer de Segonzac, il fait partie de l’atelier René Aubert, qui en 1966, lors de l’exposition “Souvenirs de Corot”, le félicitera et l’encouragera fortement pour ses portraits. Il fait sa première exposition en 1964 dans une ravissante chapelle du XVIIe siècle sous la présidence de Gérald Van Der Kemp. Toujours à la recherche de lieux au riche passé pour y exposer ses œuvres, en 1969, Gilles Dupuis fait du pavillon du Butard (à La Celle Saint-Cloud) son lieu favori d’exposition où il présente régulièrement ses toiles depuis trente ans.

Retrouvez leurs œuvres les 28 et 29 novembre Peintres d’ici, les fidèles Bucois Emmanuelle Boblet • Madame Conseil • Vincent France • Nicole Galais • Claude Moisand • Nathalie Mura • David Smithson • Nadine Smithson • Annick Rossigneux • Claude Toupet • Janine Trillard et d’ailleurs... Denis Bellocq • Florence Ciavatti • Dany Connan • Christian Denechaud • Gilles Dupuis • Friederike Gimalac • François Guisleri • Dominique Laffargue • James Legros • Ryota Oishy • Christian Veschambre

James Keville Legros, un talent sans frontière Né à Boston au Massachussetts, il étudie et travaille aux USA, en France, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni. A la fin de ses études à Paris et à Florence, Legros devient le membre le plus jeune de l’Ecole de Paris d’après-guerre et élit domicile en France. En 1967, le musée d’Art Moderne de Paris acquiert une de ses toiles : la “Reine de Saba”. L’année suivante, Air France l’invite, avec Man Ray et cinq autres artistes américains pour exposer à New York dans leurs nouveaux locaux. En 1968 le musée de Rennes lui achète deux œuvres dont une mosaïque “Case Verte” qui fait la couverture du magazine “Métiers d’Art” en 1979. Son travail fait partie de nombreuses collections publiques et privées, comme au musée d’Art Moderne de Paris, au musée de Rennes ou à l’hôtel de ville de Juvisy et sa participation aux expositions reçoit régulièrement les acclamations des critiques dans le monde entier. Claude Roy a écrit de lui : “C’est avec le naturel d’une vraie nature de peintre qu’il est passé d’un expressionnisme abstrait, dans la tonalité des grands Américains des années 40 et 50 à de vastes toiles apaisées où s’accomplissent dans un silence aigu les noces de la couleur étouffée et de la lumière transparente. Puis lentement, organiquement, si on peut utiliser le terme pour une œuvre vivante, il est revenu à la figuration. Ni hyper ni hypo réaliste, il a imposé à la chaleur d’un tempérament fort et à la séduction d’une sensualité de feu sous la glace, la rigueur d’une forme très pure. Il a su concevoir par exemple ces nus remarquables, où le vertige du désir est contenu par les calculs du géomètre, où la braise et la neige s’accordent souverainement. Il donne à ses pas la sûreté de la réflexion comme la surprise de l’imprévu ; inattendu comme celui qui demeure constamment en quête de soi, s’étonne et vous étonne des découvertes qu’il fait dans la constance de son fonds, et ne se résolvant jamais au repos, se renouvelle toujours en demeurant le même”.

Christian Veschambre, la nature et la lumière comme sources d’inspiration Ancien élève de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, Christian Veschambre est un artiste peintre qui expose depuis 1987 en France et à l’étranger. S’il estime que “L’Art et la peinture nous interrogent sur ce qu’est notre monde, comme un effet miroir”, il se questionne aussi sur le thème “aspiration... inspiration sont-ils d’un autre temps ? Quand l’artiste était avant tout un artisan considéré, reconnu et apprécié pour son métier, son savoir, son excellence... Quelle mémoire, quelles beautés, quelles lumières transmettons-nous à nos contemporains ? Quel monde léguerons-nous aux générations futures ? Quel monde abandonnerons-nous à l’homme à venir ?... Si l’homme survit à lui-même... aux effets de sa folie destructrice…”. Il aime citer cette réflexion d’Albrecht Dürer à la fin de sa vie : “Je commence à considérer la nature dans sa pureté originelle et à comprendre que l’expression Suprême de l’art est la simplicité”. Entre abstraction et figuration, après un long travail tout en matière, il essaie de faire resurgir les émotions et les sensations qu’il ressent en parcourant les chemins de campagne et de forêt en sculptant ses couleurs. Le scintillement de la lumière, les odeurs et le bruissement de la nature, sont la source essentielle de son inspiration.

Près de 2 000 visiteurs pour le 16e Festival de BD Olivier Schwartz, des 10 et 11 octobre et l’invité d’honneur un fabuleux succès pour ce rendez-vous de bédéphiles amateurs ou passionnés. Cochez sur votre agenda le week-end des 2 et 3 octobre 2010 pour la 17e édition !


11

VIVEZ

votre ville

La rencontrer, c’est rencontrer la couleur et la joie ! Voilà pourquoi, la rédaction a choisi de vous faire partager son échange avec celle qui signe ses œuvres Jade. Janine Trillard peint bonheur, joie, tristesse ou douleur… une variété de registres qu’elle orchestre en jouant sur toute la gamme des couleurs !

C’est Noël !

Buc Actualité : on vous qualifie de “peintre de synthèse”, pouvezvous nous en dire plus ? Jade : oui, mon approche créative se définit comme telle. Mon style est influencé par les grands courants artistiques du début du XXe siècle : l’ Art Nouveau et surtout le Fauvisme et le Cubisme. J’aime tant de peintres : Matisse, ses grands aplats et ses formes simplifiées ; Gauguin pour qui dessiner était “tracer un contour idéal”, Picasso et aussi – j’ose le dire aujourd’hui mais plus jeune j’en avais presque honte – j’adore Bernard Buffet ! Ces peintres sont les influences qui m’ont nourrie. Mes tableaux sont en fait une synthèse de la forme et de la couleur. Ma peinture est imaginative, mes œuvres sont toutes très structurées et colorées, originales et personnelles. Je peins la vie, non telle que je la vois, mais telle que je la rêve. A chaque tableau achevé, j’écris quelques lignes, un poème... J’utilise plusieurs techniques et actuellement je travaille en particulier à la gouache et à l’acrylique.

Buc Actualité : quand avez-vous commencé à peindre ? Jade : j’avais quatre ans et depuis je n’ai jamais cessé ! J’ai pourtant fait HEC mais la peinture a eu raison de l’économie ! J’ai suivi des cours particuliers, des ateliers comme La Grande Chaumière à Paris, deux ans à Lyon, plusieurs ateliers dans la région versaillaise. Je travaille seule depuis 10 ans.

Buc Actualité : pourquoi participez-vous au salon Couleurs et Volumes ?

Guirlandes et boules de noël vont faire scintiller les yeux des petits comme des plus grands. Un, deux, trois… Buc s’illuminera le jeudi 10 décembre dès la tombée de la nuit !

L’Espace jeunes, toujours plus… grand, toujours plus… fun… encore plus fort ! En septembre Lors des portes “grandes ouvertes !”, l’Espace jeunes a rappelé à tous qu’il existe au travers d’activités riches et variés et que les talents n’y manquent pas ! Un après-midi ludique et récréatif où space painting, graff, expo de photos, expo de peintures et partie de pêche en ont épaté plus d’un ! Les peintres en herbe ont été récom pen sés et une soirée conviviale a pro lon gé la journée autour d’un barbecue avec dégus ta tion des truites pêchées l’après-midi même ! Et pour conclure en musique, c’est l’artiste yvelinois K.L.I qui avait fait le déplacement ! Un grand merci ! Il paraît qu’il devrait nous faire une nouvelle visite en décembre...

En octobre Nos jeunes sportifs se sont fait remarquer en remportant les 1re et 2e places en course à pied des foulées olympiques dans la catégorie minime. Suite à notre participation dans la programmation musicale de l’évènement, le CDOS nous a généreusement offert une table de ping-pong. Merci aussi ! Les vacances de la Toussaint ont été riches en émotion, avec un stage de double dutch, une soirée burger quiz et de nombreuses sorties. Franc succès également pour la soirée spéciale “Halloween” ! Breuhhh !

Jade : j’expose ailleurs comme au Salon des Léopards à Deauville et dans quelques galeries parisiennes mais depuis que “Couleurs et volumes” existe à Buc, j’y suis fidèle. Je suis trop heureuse d’avoir à proximité de mon atelier une occasion de qualité pour faire découvrir mon travail au public.

En novembre Toujours pas une minute à perdre ! Avec l’ouverture d’un atelier tennis de table, du break dance et de la photo.

Décembre Ce mois verra son lot de concerts. On parle d’une super programmation : Rock, le 4 décembre et Reggae Dance Soul, le 18. Pour en savoir plus, rendez-vous dans l’agenda ! Et pendant les vacances de Noël : de beaux temps forts “découverte” en perspective avec un rallye “photos culturelles”, un stage de secourisme (PSC1), une soirée quiz de prévention (alcool, tabac, drogue, sexualité) et encore une sortie... à Eurodisney. Pour tout savoir, contacter le 06 75 09 21 15


12

VIVEZ

votre ville Vive nos 5O ans de bonheur !

Les seniors vous invitent au mini marché gourmet de Noël Venez garnir vos paniers de mets raffinés pour les fêtes : chocolats, fois gras, vins… Rendez-vous le mardi 8 décembre Galerie Jean Monnet.

Le Téléthon sous le signe de la musique, de la danse et de la générosité Participez à une belle tradition bucoise au cœur du village et venez accrocher vos ballons le 1er week-end de décembre pour le Téléthon 2009 qui dessine un nouveau trait d’union entre les services communaux et les associations locales majoritairement mobilisées pour cette grande action solidaire. Lancement prévu dès le vendredi 4 avec de l’acoustirock au Centre Culturel des Arcades. En première partie, un super concert pop-rock de l’Espace jeunes avec Stéphane et son orchestre dès 20 h 30. En seconde partie, ne manquez pas Talbazar. Samedi 5 après-midi, toujours au Centre Culturel des Arcades, le programme des animations est varié : vente d’objets, jeux, tombola et buvette avec la participation de nombreuses associations parmi lesquelles Buc Danse, Buc Tiers Monde, Clin D’œil, Golf Club, Lions Club, Mélimélo de Mélodie et Rond point. Au gymnase, ce sont les sections sportives Bucoises qui feront vivre l’évènement avec des activités animées par AO Buc Multisports et le tennis. L’Espace Jeunes sera présent sur les deux sites avec des activités ludiques menées tambour battant sous la houlette de Stéphane : course humoristique au programme. Nous voilà assurés d’un après-midi récréatif avec de la bonne humeur garantie ! Si vous aimez danser, la soirée s’achèvera par un bal organisé dès 21h par la section Danse de Salon de Buc Danse.

Une conférence de haut vol ! Si l’histoire de l’aviation vous emmène au 7 e ciel, rendez-vous au château le 11 décembre à la rencontre de Jacques Krine, l’ex-leader solo de la Patrouille de France.

Monsieur le Maire a “re-célébré” 2 mariages au château. Félicitations ! Monsieur et Madame LUTTON ont fêté leurs noces d’or le 24 octobre 2009. Monsieur et Madame NICOLAS ont fêté leurs noces d’or le 7 novembre 2009.

CaRnET Le Conseil municipal souhaite la bienvenue à : 04.09 Léo Jean Henri GALABERT 07.09 Assil ABDELLI 08.09 Antoine Georges Hubert CRÉPET 11.09 Tom Charles RAZALI-LECLERC 14.09 Elise Rebecca CERF 16.09 Maxence Jérôme Claude DUCOUT 25.09 Luka Alain Antonio GONCALVES 26.09 Michaël Henri Jean-Pierre LAVERGNE 02.10 Tania Dominique Michèle ALAUZET 12.10 Charlotte Virginie Valérie ROITMAN-MAYER 15.10 Paul Mathieu Hugo AMADIEU 17.10 Jules Thomas GIRARDOT-CHAFFARD 22.10 Eléonore Thérèse Bénédicte Marie MATHEY Le Conseil municipal adresse toutes ses félicitations à : 05.09 Guillaume Pascal DEVAUX et Céline Claude Madeleine Marie PARIS 12.09 Philippe ANTOINE et Karine Stéphanie RIQUE 19.09 Christian Marcel Jean LÉGER et Patricia Yvonne Hélène FENOUILLERE 19.09 Olivier Louis Antoine ANCELY et Jamila ACHAKKOR 26.09 Pierre-Yves GUEGAN et Aurélie SERPEAU 17.10 André Antoine NULAC et Coralie Véronique Marie CHARTIER 24.10 Marc Paul Jean BAZIN et Yuliya Vassylivna DOROKHOVA Le Conseil municipal adresse ses sincères condoléances aux familles de : 10.09 Monsieur Dominique Roland PAGNY 22.09 Monsieur Patrick Emile Georges André GENIN 11.10 Madame Monique Fernande Gabrielle GUÉRIN épouse PENARD 27.10 Madame Christiane Joséphine RZEPA épouse PLANTROSE 29.10 Madame Maria Isabel BANDEIRA DA COSTA 31.10 Monsieur Jean René Marie HENAFF

En présentant les avions les plus marquants de l’histoire de l’aéroparc de Buc, cet aviateur hors pair y contera la passionnante histoire de l’évolution du pilotage. Conférence le vendredi 11 décembre à 20 h au château, salle polyvalente

Patricia Samuel chante La Marseillaise pour le 11 novembre

Exposition Patchwork Un défi relevé après une première, il y a seulement 2 ans


13

VIVEZ

votre ville Magique côte Amalfitaine “Rome antique, Rome baroque, Rome chrétienne... Du Colisée au Vatican, en passant par les trois basiliques majeures St Jean de Latran, St Pierre aux Liens et son “Moïse” et St Paul Hors le Murs... il faut absolument rejoindre les collines de Tivoli.

Carnet de voyage des seniors Il paraît que les voyages forment la jeunesse… Afin de faire profiter les jeunes de leur expérience, les seniors bucois leur livrent leurs carnets de voyage : de quoi vous mettre en appétit et parcourir, du Nord au Sud, notre belle Europe !

Escapade en Bretagne sud C’est sous le doux soleil de septembre que les seniors ont découvert la Cornouaille et sa capitale Quimper. “Empruntez le chemin des douaniers le long de la Laïta et vous dégusterez des huitres bretonnes à l’arrivée. Ensuite, visitez la Cathédrale Saint-Corentin aux deux majestueuses flèches puis empruntez le petit train menant au quartier de Locmaria et découvrez la Biscuiterie de Quimper où sont ouvragées les fameuses crêpes dentelles, une à une sur la becuwe.

Incontournable, le golfe de Naples dominé par le Vésuve est l’un des plus beaux du monde. De l’un des versants de la presqu’île de Sorrente, on découvre dans le golfe de Salerne la côte Amalfitaine dans une succession de campagnes magnifiques et de pâles falaises qui surplombent la mer. La végétation y est luxuriante : citronniers, orangers, oliviers, vignes et fleurs multicolores… Après avoir profité du climat exceptionnel du site de Maiori, c’est Amalfi dont nous avons arpenté les ruelles pittoresques, Genova et Capuana.

De Pont-Aven à Concarneau, Belle lle en Mer est au bout de la traversée, au départ de Quiberon. C’est la plus grande des îles bretonnes et ses sites préservés font qu’elle porte bien son nom.” Qui a dit que le temps n’était pas clément en Bretagne ne faisait pas partie du voyage car, le séjour s’est achevé comme il avait commencé, sous le soleil et les pieds dans l’eau... de mer !

Au 7e jour, après avoir visité le musée archéologique de Naples, Hercule nous avait donné rendez-vous ! Selon la légende, il fonda Herculanum, conservée comme dans une carapace protectrice par le torrent de boue qui déferla sur la ville en 79 après JC lors de l’éruption du Vésuve. Au 9e jour, nous commençons la montée au pied du Vésuve en car, d’abord, puis avec un guide alpin. Enfin, Pompéi s’est découverte et pour quelques heures, nous étions patriciens.”


14

CULTURELLEMENT

vôtre

L’EMM présente son département “Son, MAO, Vidéo” L’Ecole Municipale de Musique propose d’utiliser les outils informatiques et d’enregistrement disponibles pour permettre à chaque élève de développer ses capacités d’auto-apprentissage. Le processus d’apprentissage a besoin d’auto correction, essen tielle au bon développement du jeu instrumental. Il est source de satisfaction, de confiance en soi et de progrès.

Tous connectés à la TNT ! L’antenne située dans l’épingle à cheveux rue Louis Massotte servira très prochainement de relais pour l’accès à la Télévision Numérique Terrestre qui vous permettra de recevoir gratuitement 18 chaînes nationales et des chaînes locales. A vos zapettes, prêts, partez ! Depuis mars 2007, la loi oblige les distributeurs et les fabricants à vendre des téléviseurs et tous les matériels de réception de la télévision intégrant la TNT (téléviseurs, adaptateurs, enregistreurs, PC et clés USB, lecteurs DVD portables, GPS, etc). Donc si vos appareils “télévisuels” sont postérieurs à cette date, vous pourrez bientôt choisir parmi 18 nouveaux programmes.

Ce département concerne toutes les classes d’instruments, de formation musicale ou tout élève ou groupe d’élèves inscrits uniquement en musique d’ensemble pour cet atelier, en partenariat avec chacun des professeurs de l’Ecole de Musique. Il permet en outre d’utiliser le matériel portable afin d’enregistrer les concerts d’1 soir, les auditions et autres manifestations de l’Ecole de Musique afin de garder un souvenir de ces prestations sur CD ou DVD et créer une possibilité de diffusion plus large auprès des élèves de l’Ecole de Musique.

La recherche de l’excellence Par le biais de l’enregistrement, suite à l’écoute de sa pièce, l’élève va se positionner puis avoir une action autonome sur sa prestation (phrasé, nuances, tempo…) en amont du soutien de l’enseignant. Ce travail est particulièrement efficace lorsque l’on découvre une œuvre ou que l’on prépare une audition, le passage d’un examen de cycle ou départemental. Le département offre une structure accueillante et innovante aux élèves et à leurs professeurs. Il permet de favoriser et d’encourager les talents de création sous la responsabilité d’un professeur référent.

Les prochains rendez-vous de l’Ecole Municipale de Musique Les auditions Elles ont lieu de 18h30 à 19h30 à la salle polyvalente au château. Une spéciale “clavecin” est programmée le mardi 1 e r décembre et le mardi 8 décembre 2009, une U.V. de musique d’ensemble.

Comment cela se passe ? D’abord, aucun niveau technique ou informatique n’est exigé et tous les élèves sont invités à participer. Il suffit de s’inscrire sur le cahier de rendez-vous. Le programme a lieu le vendredi soir ou le samedi après-midi tous les 15 jours sur une durée de 2 heures (par quart d’heure pour les enregistrements de pièces) et selon le projet de départ, sa fréquence peut être hebdomadaire, trimestrielle ou sur rendez-vous ponctuel.

Quels sujets aborde-t-on en M.A.O et VIDEO ? n Ordinateur, mise au point sur la connectique (flux audio),

clavier midi, carte son, logiciel d’enregistrement, plug-in, sampling, mixage, mastering, gravure CD, logiciel d’écriture musicale (Finale), export audio. n Techniques d’enregistrements et de prises de sons. Types de micros et leurs placements. Enregistrement mono/stéréo, multipiste, monitoring… n Calage audio/vidéo, encodage, montage, fonctions DVD, apprentissage des logiciels iMovie et iDVD.

Un concert spécial musique de film Le mardi 15 décembre à 20 h à la salle polyvalente du château. Films et dessins animés en musique. Un spectacle conçu par Aurélie Barbé avec des élèves de l’Ecole Municipale de Musique de Buc.


15

CULTURELLEMENT

vôtre

Otello de Giuseppe Verdi, pour une 4e Nuit de l’opéra Rendez-vous le 26 juin 2010 pour la 4e Nuit de l’Opéra. L’été 2010 promet un nouveau grand moment d’opéra : après Tosca, Carmen et Le Barbier de Séville, c’est la tragédie qui s’invitera au château avec un magistral Otello. La troupe de renommée internationale “Opera Classica Europa” se prépare ! Et vous ?

Une nouvelle ambiance pour le secteur jeunesse de la Bibliothèque du Pré St-Jean

Les “bébés lecteurs” prennent leur envol En partenariat avec la crèche des Marsouins, les tout-petits sont accueillis dans l’espace Jeunesse de la bibliothèque du Pré St Jean le lundi après-midi et le mercredi matin accompagnés de madame Petit, la directrice de la crèche. Une séance mensuelle supplémentaire du jeudi matin, vient d’être lancée pour les petits hors crèche. Pour raison de sécurité, le nombre de petits lecteurs est limité. Les parents intéressés peuvent se renseigner et s’inscrire à la bibliothèque aux heures d’ouverture.

Prix “Livre en tête 2010” De novembre à fin mars 2010, les jeunes lecteurs sont invités à participer à l’élection de leur roman préféré parmi une sélection de 6 livres récents. Deux catégories d’âge sont proposées à la bibliothèque du Pré St Jean : “Roman Enfants” et “Romans Juniors”. Une belle façon de découvrir des auteurs et des histoires passionnantes. N’hésitez pas à venir vous inscrire à la bibliothèque, le prêt de livres est gratuit pour les jeunes !


L’ESPRIT D’équipe

16

Cette année, le beau temps a joué sa carte gagnante et ce samedi sportif en a bien profité. Encore plus d’inscrits aux courses, encore plus d’activités, encore plus de stands et de visiteurs heureux d’être venus s’aérer dans le parc du château. Le Comité Départemental Olympique et Sportif des Yvelines, organisateur de l’événement, apprécie particulièrement ce lieu et a, une nouvelle fois, remercié la commune pour son accueil. Monsieur le maire a même reçu des mains du président Jean-Loup Le Plat un trophée pour sceller plusieurs années de collaboration à une manifestation sportive départementale.

U n

4

o c to b re

su p e r

d yn a m iq u e

p o u r

le s

2 3e

s

F o u lé e s, to u jo u rs

p lu s

o ly m p iq u e s

Et devinez où sont programmées les Foulées 2010 ? A Buc bien sûr ! Les 24es auront lieu le dimanche 10 octobre.


17

L’ESPRIT D’équipe

Tennis couverts et stand de tirs : une inauguration peut en cacher une autre ! Ces équipements flambant neufs ont été inaugurés le samedi 27 septembre dernier. Pour cette occasion, l’entrée du stade André Dufranne avait été complètement réaménagée. La statue de l’ancien maire a été repositionnée sur un beau socle de granit * au milieu d’un massif planté. La placette est éclairée et dispose désormais d’un chemin piéton en enrobé rouge.

Du côté des tennis Deux courts couverts supplémentaires complètent l’offre existante. Voilà qui devrait permettre à deux fois plus de sportifs de garder la forme en attendant le retour des beaux jours !

Un stand de tirs sur mesure Très attendue par les tireurs bucois, cette belle réalisation offre des espaces dédiés à chaque pratique avec des pas de tir adaptés : tir à la carabine, au pistolet ou à l’arbalète. Le tir à l’arc classique dispose également d’une grande salle spécialement conçue pour répondre aux besoins spécifiques de ce sport. Buc se réjouit d’offrir à ces disciplines des équipements à la hauteur du talent des adhérents du club bucois, qui forme chaque année davantage de champions ! * Merci à la marbrerie Meyer pour sa rapidité d’exécution


18

EN DIRECT DES

associations VéloBuc Association piétons & vélos à Buc

Commission Locale d’Information des Installations Nucléaires du Plateau de Saclay Commission Locale d’Information des Installations Nucléaires du plateau de Saclay (CLI) L’association des Amis de la Vallée de la Bièvre (A.V.B.) participe depuis quelques mois à la C.L.I. de Saclay. Conformément à ses objectifs, l’association souhaite diffuser les informations ainsi recueillies aux populations concernées. Pour ce faire, elle profite aujourd’hui de l’ouverture des colonnes de Buc Actualités. La CLI est un lieu de suivi, d’information et de concertation en matière de sûreté nucléaire. Elle s’intéresse aux impacts des installations du site sur les personnes et sur l’environnement. Elle est en principe indépendante. Depuis le 1er janvier 2009, elle est obligatoire autour de chaque site nucléaire. Le 24 février 2009, les installations nucléaires du plateau de Saclay relevant de la CLI se sont étendues, au-delà du CEA proprement dit, à l’UDIL, ancien accélérateur de particules en démantèlement implanté sur la faculté des sciences d’Orsay et à Cis Bio International, entreprise qui produit des radioéléments artificiels au sein du site du CEA de Saclay. L’information diffusée par la CLI de Saclay s’étend sur 26 communes qui regroupent 200 000 habitants répartis principalement en Essonne mais aussi dans les Yvelines. A ce jour, la CLI compte 100 membres d’horizons divers répartis en quatre catégories. Les élus représentent 50 % des membres. Viennent ensuite les représentants des associations de protection de l’environnement, les représentants des organisations syndicales de salariés des entreprises exploitant les Installations Nucléaires de Bases (I.B.N.) concernées et des personnes qualifiées ou représentant le monde économique. Pour plus d’informations sur la CLI, vous pouvez vous référer au site : www.cli.essonne.fr

Le Plan Particulier d’Intervention (P.P.I.) Le site du CEA de Saclay comporte aujourd’hui deux installations présentant un “risque potentiel de rejet significatif de substances radioactives et chimiques dans l’environnement en cas d’incident majeur” : le réacteur OSIRIS et les laboratoires de CIS BIO INTERNATIONAL. Afin de réagir efficacement en cas de survenance de ce risque, un Plan Particulier d’Intervention (PPI) a été élaboré. Qui est concerné ? Les scientifiques du CEA ont déterminé, à l’aide des outils de simulation dont ils disposent, que les rejets éventuels pourraient concerner une zone située à moins de 1 km. C’est le préfet (de l’Essonne) qui a défini le périmètre d’application du PPI. Il englobe un territoire situé à plus ou moins 2,5 km du danger potentiel. Afin de ne pas exclure des morceaux de communes, ce périmètre peut inclure des surfaces situées à plus de 2,5 km ou en exclure d’autres situées à moins de 2,5 km. Il est cependant évident que ce ne sont pas les décisions administratives qui peuvent circonscrire les zones contaminées en cas d’incident. Une partie de la commune de Buc se trouve dans un périmètre situé à moins de 5 km du CEA. C’est à ce titre qu’elle est concernée par les informations diffusées par la CLI. Un nouveau PPI est actuellement en cours d’élaboration. Il doit être validé après l’exercice du 17 septembre 2009 destiné à évaluer les mesures mises en place. Cet exercice a concerné les communes de Saclay, Saint-Aubin, Villiers-le-Bâcle et Gif-sur-Yvette. Les AVB ne manqueront pas de vous en diffuser la teneur dès qu’ils en auront connaissance.

6 place Corot , 78530 Buc - E-mail : velobuc@free.fr http://velobuc.free.fr - adhésion : 5 € par famille

Chouette, je vais tout seul à l’école ! Laisser son enfant effectuer seul le trajet à lécole, c’est lui montrer votre confiance et lui ouvrir les portes de l’autonomie. Pour bien faire, on peut donner des repères dès la maternelle pour que l’enfant apprenne à être attentif aux dangers de la rue. Pour les plus grands, c’est le vélo qui est un formidable outil d’apprentissage global : l’équilibre, avoir des égards pour les autres, développer la conscience des dangers, apprendre à anticiper et à intégrer les bons réflexes et automatismes, faire connaissance de son quartier et sa la ville... De plus, le vélo est un moyen de déplacement actif qui contribue à la bonne santé et la concentration scolaire de l’enfant. Mais, comment s’organiser concrètement ? Voici quelques astuces :

Mon enfant n’a pas l’habitude de prendre le vélo seul Si l’enfant ne peut pas encore se déplacer tout seul à vélo, la solution intermédiaire est le vélobus (ramassage scolaire à vélo). C’est alors l’opportunité de lui apprendre la sécurité active et passive à vélo voir ici. La rentrée scolaire et la semaine de la mobilité (chaque année du 16 au 22 septembre) peuvent être des occasions pour se lancer, peut-être ensemble avec d’autres parents ?

Mon enfant ne connaît pas le chemin Faites un repérage avec lui pour choisir l’itinéraire qui convient. Parfois le trajet le plus court n’est pas le plus simple (intersections, tourne-à-gauche, absence d’aménagement cyclable) et il sera plus judicieux, au moins dans un premier temps, de déterminer un trajet sécurisé, même s’il est peut-être un peu plus long. Le repérage du chemin peut se faire tranquillement, sans être pressé, le week end ou pendant les vacances. On aidera l’enfant à se positionner sur la chaussée, à anticiper les situations à risque (chaussée mouillée = glissade; stationnement automobile = ouverture de portière; passage piétons = être prêt à freiner pour céder la priorité aux piétons; feux tricolores = utiliser le sas vélo etc.

Donner de l’assurance à son enfant à vélo Avec le temps, l’enfant évolue, il apprend son chemin et se sentira plus en sécurité. Un trajet plus complexe mais court peut alors être envisagé. Peut-être pouvez-vous essayez de l’accompagner alors le samedi où il y a moins de circulation ? Ou bien votre enfant a lié connaissance avec d’autres enfants pour former un vélobus ? Eventuellement avec un adulte, à tour de rôle ?

L’équipement obligatoire du vélo Equipement obligatoire du vélo voir les détails Article code de la route : R313-4 à R313-5, R313-18, R313-19, R313-20. 1 • freins avant et arrière 2 • éclairage blanc avant, rouge arrière 3 • catadioptre blanc avant, rouge arrière, catadioptres couleur orange sur les pédales, catadioptres oranges dans les rayons des roues avant et arrière 4 • sonnette d’avertissement Attention : ces règles sont applicables à tous les cycles, y compris les vélos tout terrain (VTT), BMX et autres dont l’éclairage peut être amovible. Attention : l’absence de l’un de ces équipements constitue une contravention de 1re classe passible d’une amende de 11 euros , majorée à 33 euros si elle est payée au delà de 30 jours.


19

EN DIRECT DES

associations

APACH : les nouveaux circuits d’approche de l’aérodrome de Toussus-le-Noble APACH participe, depuis sa création, au comité de suivi de la charte de l’environnement de Toussus le Noble à l’élaboration de laquelle l’association a activement œuvré. Dans le cadre de ce comité, une modification des circuits d’approche a été souhaitée par certains riverains du sud de l’aérodrome pour réduire les nuisances sonores, mais aussi par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) qui souhaite améliorer la sécurité en séparant les trafics (aviation de loisir, aviation d’affaire ou hélicoptères) et par Aéroports de Paris qui verrait d’un bon œil le développement de l’aviation d’affaire. Buc est peu concernée par le trafic des avions à destination de Toussus. Ils empruntent essentiellement des trajectoires situées au sud de l’aérodrome. Par contre, la demande de permettre l’approche des hélicoptères par le nord concerne principalement notre commune. Les représentants d’APACH ont fait tout ce qui était en leur pouvoir aussi longtemps que possible pour refuser cette demande (récurrente) et éloigner la menace. Malheureusement, ce projet se retrouve aujourd’hui à l’ordre du jour. A force de pugnacité, nous avons obtenu que la première phase d’expérimentation des nouveaux circuits d’approche, qui a commencé le 24 septembre, ne comporte pas de modification pour les hélicoptères. Cette phase d’expérimentation devrait durer six mois.

TRIBUNE

Société du grand Paris, établissement public Paris-Saclay Tout va très vite : début du débat sur le projet de loi à l’assemblée nationale le 23 novembre pour une approbation en fin d’année ! Objectifs du texte : supprimer toutes les concertations, réduire le temps d’information du public, recentraliser pour gagner 2 à 3 mois alors que le projet de métro s’étalera sur 30 ans ! L’État aura la maîtrise de tous les terrains situés dans les périmètres OIN et notamment aux abords des futures gare du “métrophérique” ; il ignorera les besoins immédiats des habitants, notamment en matière de transports en commun, pour financer ce nouveau transport qui, sur plusieurs tronçons, double les lignes actuelles des RER. Une zone protégée sure le plateau de Saclay sans indication de surface minimum, notamment pour les terres agricoles, et aux limites réversibles. Aucune étude de l’impact de toute l’urbanisation nouvelle sur ces terres riches et très fertiles ni sur les réseaux d’assainissement. Nous avons multiplié les actions et les argumentaires auprès des parlementaires et élus du secteur mais le bulldozer avance très vite !

En théorie, ce n’est qu’après cette période que pourra commencer l’expérimentation de la modification du circuit d’approche pour les hélicoptères. Cependant, dès avant le début de cette première phase et à la suite de nombreuses plaintes des habitants de Bièvres, la base de Villacoublay qui gère aussi les vols d’hélicoptères civils pendant ses périodes d’ouverture, a détourné une partie non négligeable des vols d’approche de Toussus vers l’axe A 86-RN 12 qui concerne particulièrement les habitants du nord de la commune mais dont les nuisances sonores sont très bien perceptibles jusque sur le plateau. Il est donc très important que chacun reste attentif et continue à recenser les survols par les hélicoptères comme par les avions. APACH reste vigilante et ne manquera pas de vous tenir informés et de faire appel à vous pour réagir.

libre

Jean-Marie Danjou Président du Groupe municipal “Notre Village” Voici l’article de septembre “oublié” par la rédaction de Buc Actualité.

Transports en commun à Buc : à quand les améliorations attendues ?

Dans “Notre Village Actualités” d’avril dernier, nous titrions : “Transports en commun Un plan d’amélioration se dessine pour Buc”. En effet, lors du précédent Conseil Municipal, notre Groupe s’était réjoui de voir que ce lancinant dossier allait, semblait il, avancer enfin. La SAVAC y avait exposé des axes d’amélioration avec un calendrier précis : une décision du STIF pour le 1er juillet et une mise en place des nouvelles lignes dès la rentrée 2009. Quelle ne fut pas notre déception, de constater, à la rentrée, que toutes ces bonnes paroles étaient toujours lettre morte. Un exemple : les bus de la ligne “GEMS” passent toujours à vide (au nez et à la barbe des Bucois...). De même, toujours pas de cadencement (des lignes qui passent à 5, 15, 25...), pour faciliter la lecture peu commode des horaires... Pourtant, la SAVAC ne démentira pas ces difficultés quotidiennes, elle-même qui pointait lors de ce Conseil : “un manque de lisibilité, trop de parcours différents, des temps de parcours trop longs”. Or, qu’en est-il des restructurations de lignes promises ? De la simplification des parcours ? De la diminution des temps de parcours ? La municipalité dira peut être que c’est une compétence “communautarisée”. Mais, ne s’agit-il pas justement d’une priorité pour la communauté d’agglomération que de travailler à l’amélioration des transports sur son territoire ? Elle a préféré se doter de nouvelles compétences, cependant que, côté transports en commun, le statu quo perdure... De même, la SAVAC donnait ses objectifs : “une offre de transport plus lisible, un nombre de parcours limité, un cadencement pratique et mémorisable, une offre plus étoffée, une amélioration de la desserte de ZI de Buc et de Buc Ville et (...) l’utilisation des retours à vide puisqu’ aujourd’hui, des bus qui montent sur G E, (...) redescendent systématiquement à vide”. Mais les Bucois attendent toujours... aux arrêts de bus ! Espérons que leur patience ne se transforme pas en exaspération.

Le “BOURBIER DE SA VILLE”

Opéra en cinq actes dont le livret traite des routes départementales classées à grande circulation au début du 21e siècle. Acte I : Réunion d’un conseil municipal restreint dans un petit village dont l’objet est de ne pas commencer les travaux d’une rue saturée de véhicules en tout genre, sans un engagement acté d’un contournement par le Conseil général : Unanimité du Conseil municipal. Acte II : Le projet citoyen : pour la première fois des Associations travaillent ensemble avec le concours de leurs élus et d’un urbaniste sur un projet commun. Bien que difficile, le travail de chacun aboutit enfin à un consensus. Entr’acte : 5 mois d’entr’actes pour un retour des services techniques du Département sur la validité de leur projet. Acte III : Coup de théâtre, lors de la cérémonie des voeux, le Maire annonce les travaux en 2010 et balaye ainsi l’avis pourtant contraire de son Conseil municipal. Six mois après, un Décret de l’état fixe définitivement la RD 938 en voie classée à grande circulation. En même temps, s’envole tout espoir de suppression des poids lourds et l’apaisement du trafic routier. Acte IV : Décision du Maire de faire un recours auprès du Conseil d’Etat. “L’abus de pouvoir” serait l’axe majeur de ce recours ??? Cherchera-t-il l’unanimité de son Conseil municipal ? Si oui qu’en fera-t-il. Acte V : Début des travaux en 2010 avec toujours les 16000 véhicules et 700 camions / jour et toujours pas de contournement en vue. Coût des travaux entre l’enfouissement des réseaux, l’éclairage et la réfection de la chaussée et trottoirs : Environ 5 000 000 d’euros. L’avis des critiques : Histoire sans surprise quant à l’issue trop évidente d’où l’ennui du spectateur dès le 3e Acte. L’ennui vient aussi probablement d’un entracte bien trop long dont certains profitent pour s’éclipser avant la fin. Enfin pour le prix du billet, nous vous conseillerons plutôt un opéra comique dont la volonté de nous faire rire est plus nettement affichée.


20

À VOTRE

service

La mairie vous accueille Lundi, mardi et mercredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 17h30 Fermeture le mardi après-midi du CCAS et du service Équipement et aménagement du territoire (ex- services techniques) Jeudi de 13 h 30 à 20 h sans interruption (fermeture le jeudi matin) • État civil • Affaires funéraires • Élections • Recensement • Affaires militaires • Affaires scolaires et périscolaires (inscriptions uniquement) 8h30 à 12h et 13h30 à 17h30 pour les autres services Vendredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 17h Allo Monsieur le Maire Lundi 7 décembre 2009 et lundi 4 janvier 2010 de 17 h à 19 h au 01 39 20 71 58. Permanence emploi L’Antenne emploi vous accueille le mardi de 9 h à 12 h et le jeudi de 14 h à 17h. Permanence Pour répondre à tous problèmes importants pouvant se produire sur notre Commune pendant les week-ends ou les jours fériés, un élu est d’astreinte téléphonique et à votre disposition pour prendre en charge le souci en question. Voici le numéro à appeler : 06 28 63 77 65. En cas d’urgence médicale, policière, etc. il est important d’appeler les services d’urgence concernés immédiatement (Gendarmerie, SAMU, Pompier...).

Pensez à vous inscrire sur les listes électorales avant le 31/12/09

Vivre @ Buc Newsletter, abonnez-vous ! Pour rester toujours informés, inscrivez-vous à la newsletter mensuelle. Un nouveau site en cours de construction Plus accessible, il évolue dans ses fonctionnalités et vous proposera, dès début 2010, de nouveaux services pour être un véritable portail citoyen.

Un problème d’évacuation d’eau ? Pour tout souci concernant votre branchement d’évacuation des eaux pluviales voire usées, vous pouvez contacter les entreprises d’assai nis sement suivantes : E.A.V (Entreprise d’Assainissement et de Voirie) : 01 30 16 15 30 SCREG : 01 69 80 11 63 (heures ouvrables) n° d’astreinte : 06 63 31 47 29

Enquête publique RTC : du 6/11 au 11/12 Enquêtes publiques conjointes préalables à la déclaration d’utilité publique et à l’acquisition des emprises foncières nécessaires à la réalisation d’un projet d’équipement public à vocation sociale, culturelle et sportive sur le site du Royal Tennis Club (RTC). Les enquêtes publique et parcellaire auront lieu du 16 novembre au 11 décembre 2009 et durant cette période, les registres d’enquêtes seront mis à la disposition du public aux horaires d’ouverture de la Mairie :

Le Plan Neige entre en action Nos équipes techniques sont prêtes à intervenir dès les premières chutes de neige. La procédure de déneigement enclenchée concerne le salage de certaines voies prioritaires. Cette année des bacs à sel seront mis à votre disposition en six endroits particulièrement délicats : épingle à cheveux rue Louis Massotte, Rue des Sources, Sente du Haras, Pont du Pré St Jean, Sente de la Genévrière et Allée Georges. Les riverains de la voie publique doivent, prendre des précautions en cas de verglas ou de neige devant leur porte afin d’éviter qu’un passant ne chute (racler , balayer, jeter du sable ou du sel). De même en cas de neige abondante, les habitants doivent eux-mêmes déneiger devant chez eux pour permettre le passage des piétons.

Législation nouvelle : les chiens de 2e catégorie sont concernés Suite à la loi du 20 juin 2008 renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux les propriétaires ou détenteurs de chiens de 2e catégorie (Staffordshire terrier, American Staffordshire terrier, Tosa Rottweiler -inscrits ou non au L.O.F-) ont jusqu’au 21/12/09 pour faire procéder à l’évaluation comportementale de leur chien par un vétérinaire inscrit sur la liste départementale. N’oubliez pas de les déclarer en mairie.

• Lundi, mardi, mercredi : 8 h30 - 12h 00 / 13 h30 - 17h 30 • Jeudi : 13 h 30 - 20 h • Vendredi : 8 h30 - 12h00 / 13 h30 - 17 h Pendant l’enquête, le Commissaire enquêteur siégera à la Mairie où il entendra toute personne intéressée, aux jours et heures suivants : • Lundi 16 novembre 2009 : de 9h à 12h • Mercredi 25 novembre 2009 : de 14 h 30 à 17h 30 • Jeudi 3 décembre 2009 : de 17h à 20 h • Vendredi 11 décembre 2009 : de 14 h à 17h A l’issue de l’enquête, le Commissaire enquêteur établira un rapport qui relatera le déroulement de l’enquête et consignera ses conclusions motivées en précisant si elles sont ou non favorables à l’opération.

Prévention santé Grippe A (H1/N1) : le centre de vaccination est à Vélizy Les habitants de Buc dépendent du centre de vaccination qui est ouvert rue Clément Ader à Vélizy-Villacoublay, dans les anciens locaux du groupe scolaire Mermoz. Il est accessible du lundi au vendredi, de 7 h 30 à 11 h 30. Pour bénéficier de la vaccination, il est impératif de se présenter muni du bon adressé par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) dans un délai de 10 jours qui suivent sa réception. Pour plus d’informations : Tél. 01 30 70 01 55 et www.mairie-buc.fr


BUc actualite - N° 16 - Novembre 2009  

Journal d'iformations municipales

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you