Page 218

lp

CALUIRE ET CUIRE

LES LIERRES Le mur des terrasses, côté colline, était recouvert de lierre. Est-ce l’explication au nom de baptême de la maison ?

La maison était proposée à la vente en 2003 pour 762 000 e

La demeure du de l’Ile Barbe

baron

Posée sur le quai Clémenceau face à l’ile Barbe, cette grande bâtisse construite fin XIXème se distingue grâce à la très belle verrière qui orne sa façade.

1

O

n ne connait pas grand-chose de ses premières années. Après-guerre, elle appartient au professeur agrégé d’histoire Jean-Marie Salens. Le 29 octobre 1960, EmileLouis Touveron s’offre Les Lierres en guise de cadeau d’anniversaire : il a 45 ans et occupe le poste d’agent général pour ACER, une entreprise d’électroménager basée à Condrieu (69). Ce personnage haut en couleurs, marié à Etiennette Renée Lacay se faisait appeler « le baron de l’Ile Barbe ». Pendant 17 ans, la maison est animée par la vie mondaine du couple « qui recevait beaucoup » se souvient leur fille Frédérique qui est demi-pensionnaire à Saint Charles de Serin. Mais la fête prend fin en 1977 avec le dépôt de bilan d’ACER. « Mon père avait investi tout son patrimoine dans l’usine dont il était actionnaire. Impossible de garder la maison ! » Vendue aux enchères, elle est rachetée par un commerçant ambulant. Depuis, elle a changé plusieurs fois de propriétaires avant d’accueillir l’agence de publicité Actitudes, placée en liquidation judiciaire le 20 juillet 2016. MP

2

1. Emile Louis Touveron sur la terrasse des Lierres dans les années 60. Il est alors agent général d’ACER dont le PDG était Louis Reynaud et le chef comptable Laurent Descortes. 2. Etiennette Touveron au côté d’Henri Malartre, en tant que 500 000ème visiteuse du Musée de Rochetaillée. Son créateur est au volant d’un double phaéton Berliet type C1 10/14 ch, 4 cylindres en deux groupes, 80x120, allumage par magnéto, 4 vitesses et MA, 1908. 3. Leur fille Frédérique débute sa carrière chez Prominter (agence de publicité d’Alain et Gérard Gamand) rue Childebert lyon people • juin 2019 • 218 •

Remerciements : Frédérique Touveron et Alain Decortes

L’AGE D’OR D’ACER

L’entreprise Ateliers de Constructions Electriques du Rhône (ACER), dite « Les Réchauds » a été créé à l’après-guerre par un ancien d’EDF, Monsieur Lambolez. Elle était installée à Condrieu, quartier de La Croix de l’Oiseau. Vers 1947, ACER déménage rue Bayard aux Roches de Condrieu, puis dans les bâtiments construits au bord du Rhône, dans le quartier de Champagnole. Spécialisée dans la fabrication de gazinières, ACER restera dans ces locaux jusqu’à son dépôt de bilan intervenu en 1977. L’entreprise Chardon (fabrication de siège d’autocars) reprendra les bâtiments jusqu’en 2001 et à son tour sera liquidée. Aujourd’hui les murs ont été repris par la commune des Roches de Condrieu et abritent différentes entreprises industrielles et tertiaires.

3 La maison accueillit durant quelques années « la chatterie du baron » où 130 minets étaient gardés chaque été.

Profile for Lyon people

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise

LYON PEOPLE Juin 2019 / Les Secrets de Caluire et Cuire  

Lyon People, leader de la presse lyonnaise