Page 1

QUE FAIRE LE WEEK-END ?

mai

19

n°170

magaZine

le palais du parlement

visitE urbainE

visite avant travaux

7 gr depuis grenoble ®

grand format

l’itinérance à sa porte

faites du vélo

événEmEnt du mois

tous en selle !

Mensuel gratuit WWW.SPOT-WEB.FR

Édition grenoble


ÉDITO/SOMMAIRE TEXTE : JÉRÉMY TRONC

mai

P.4

19

P.6

n°170

En couverture : l’aventure et l’évasion à deux pas de Grenoble. © Unsplash

P.8

P.16

P.18

P.22

REDÉFINIR LE TOURISME « Nous ne prendrons plus l’avion  » clament de plus en plus de Suédois depuis 6 mois. Ce n’est pas le prix des billets qui les en empêche mais le mouvement «  flygskam  » qui consiste à choisir de boycotter l'avion face à l'urgence climatique. Bel esprit de groupe dont ou pourrait s’inspirer. Cette tendance, qui signifie littéralement « la  honte de prendre l’avion  », plombe déjà le trafic aérien suédois au profit du train. Du coup, on se dit que proposer des city breaks en partant en train de Grenoble (lire Spot 168) était une idée bien dans l’air du temps, et que celle que nous avons adoptée pour notre dossier est pas mal non plus  : partir de Grenoble, à pied, pour plusieurs jours de randonnée, en s’appuyant sur les sentiers de Grande Randonnée. On ne compte pas initier un mouvement «  carskam  », mais simplement montrer que de beaux et grands périples sont possibles en se passant de voiture (ou d’avion), paysages de rêve, aventure, dépaysement et plaisirs garantis. Les mêmes promesses qu’une agence de voyage, mais sans CO2  !

P.26

P.28

P.30

P.4 I EN BREF L’expo des coiffes au musée des Confluences. Surfer la vague à Tencin. Tony Parker rachète Villard-de-Lans...

Arts du récit. Multisports festival du Vercors. Festival zéro déchet. Le Printemps des cimetières. Fête de la nature. Vélo vert festival...

P.6 I VISITE URBAINE Le palais du Parlement.

P.26 I DESTINATION Saint-Bonnet-enChampsaur.

P.8 I GRAND FORMAT Un GR® depuis Grenoble P.16 I ÉVÉNEMENT DU MOIS Faites du vélo : tous en selle ! P.18 I ÉVÉNEMENTS Prenez la clé des champs. Course de la Résistance. Les

P.28 I CARNET D’ADRESSES Dany : le jeu qui cartonne. Les Invoulus. L’Impertinence. P.30 I PORTRAIT DE SPORTIVE Interview d’Axelle Murigneux.

Mai 19 / sPot 3


EN BREF

antoine de Galbert © Denis Vinçon

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

EXPOSITION / Intitulée " Le monde en tête, la donation Antoine de Galbert ", la prochaine exposition temporaire du musée des Confluences sera consacrée aux coiffes. Émerveillé par leur beauté et leur étrangeté, Antoine de Galbert, fondateur de la Maison rouge à Paris, en a réuni plus de 500. En 2017, il donne cette extraordinaire collection au musée des Confluences. Dévoilant cette passion, l’exposition transporte le visiteur autour du monde, à la découverte d’une sélection de 334 coiffes et costumes dont les usages, formes, matériaux et techniques reflètent la diversité des cultures du monde. Couvre-chefs, bonnets de plumes et couronnes peuvent être des emblèmes de pouvoir ou d’identité. Encore une exposition du nouveau musée lyonnais à ne pas manquer, à coupler avec une autre visite. Ouverture le 6 juin.

game flow et le bouclier d’or

JEU / Game Flow, éditeur et créateur grenoblois de jeux de société, a reçu, le 30 mars, le bouclier d’or, prix du " jeu de l’année 2018, catégorie enfant ", pour son premier livre-jeu En Quête du Dragon. Ce prix, unique en son genre en France, est déterminé par des professionnels du monde du jeu de société, qui votent pour cinq jeux parmi l’ensemble des sorties de l’année. Très plébiscité, ce livre est une création 100% grenobloise, avec son auteur Roméo Hénion (co-fondateur de Game flow) et l’illustrateur Arnaud Boutle. La collection comprendra cinq livres d’ici 2020 (deux sont déjà parus). > En Quête du dragon, Livre-aventure / dès 3-4 ans / game flow / www.game-flow.fr

MONTAGNE / C’est en euros le coût de la rénovation de la via ferrata de la bastille. elle a rouvert mercredi 3 avril après quasiment un an de fermeture. un  éboulement de 1000 m3 de roche dans la première partie de la via ferrata avait contraint à sa fermeture au public. depuis, la Ville de grenoble a réalisé des travaux importants de consolidation du rocher existant et de remise en configuration des agrès de grimpe. Comme toute via ferrata, elle nécessite obligatoirement le matériel de sécurité adapté à la pratique (casque, baudrier, longe en Y avec absorbeur de choc). > maison de la montagne / 04 57 04 27 00

surfer la vague à tencin

SPORT / surfer la vague en plein cœur du grésivaudan, c’est désormais possible, sur le plan d’eau de tencin. la société exo-38, propriétaire de douze bases nautiques en France, a investi 800 000 euros pour proposer la première vague artificielle en plein air de France. le surfeur se retrouve sur un rouleau oscillant entre 70 cm et 1,30 m de haut et 8 m de large. Cet équipement a été conçu par deux ingénieurs hydroliciens de la société annécienne Hydrostadium. il s’adapte au niveau des pratiquants avec notamment une barre permettant de se tenir et de se stabiliser. >dès 10 ans / ouvert depuis le 17 avril

© Game Flow

© Exo-38

© Wikimédia

²CONOMIE / Parue aux alentours du 1er avril, cette annonce a pu passer pour un canular. Et pourtant, le champion de basket Tony Parker est bien parti pour racheter près de 77% des parts de la société d’exploitation des remontées mécaniques du domaine skiable de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors. Alors que l’affaire n’était pas encore conclue, les objectifs du basketteur étaient déjà affichés lors de sa visite en Vercors : améliorer l’offre quatre saisons par la construction de nombreux logements au pied des pistes. Le projet de " lits chauds " serait enrichi d’infrastructures touristiques intégrées au paysage. Le projet devrait être acté avant l’été.

MUS²E / Ce nouveau musée ouvre en mai et il est unique en France : il est consacré à la galoche, sabots traditionnels composés d’une semelle de bois et d’une tige en cuir, produit entre 1912 et 1950 dans la vallée de la bourbre. le musée s’intéresse à son histoire, au patrimoine industriel et à tous les objets, machines et documents servant à sa confection. le contenu du musée a été collecté et rassemblé par l’association Patrimoine de la vallée de la bourbre. >Château de virieu / 04 74 88 22 42 / 06 82 30 27 68

314 000

confluences des coiffes

tony parker rachète villard-de-lans

un musée pour la galoche

4 sPot / Mai 19


VISITE URBAINE

encore une vie au palais pAlAIS DU pARlEMENT : VISITE AVANT TRAVAUx Voilà cinq siècles qu’existe le palais du Parlement. Ses formes ont évolué drastiquement au cours des années, et aujourd’hui, le Département de l’Isère compte transformer certaines pièces en appartements, d’autres en musée.

I

l faut grimper par un petit escalier en bois, étroit et poussiéreux, pour atteindre le deuxième étage et ses bureaux — les souspentes de la justice. C’est là, au palais du Parlement sis place Saint-André, qu’un siècle durant (jusqu’au nouveau millénaire), la justice s’est exercée dans le Dauphiné. Aujourd’hui, le Département de l’Isère lance un projet pour transformer cet étage en appartement. Alors, avant les travaux, une visite s’imposait dans l’aile ouest du palais. Depuis 20 ans, les bureaux restent dans leur jus. Au sol, de la moquette vintage ou parfois un lino fade. Les couloirs et les salles laissent apparaître les murs courbes, suivant la ligne du toit. Là, une cloison rose passé accompagnée de baies vitrées floutées. Ici, un mur bleu ciel où est encastré un coffre-fort. Dans un coin se trouve un bureau d’angle, sans doute celui d’un chef : sa vue donne plein sud, sur la collégiale. Non loin, en suivant un couloir beige, une pièce à trois fenêtres rectangulaires apparaît à droite. « On est au-dessus de la chapelle du XVIe siècle », raconte le gardien des clés, qui nous mène à travers le dédale parlementaire. Si l’on descend d’un étage, la chapelle surprend par ses beaux restes (notamment des statues). De l’extérieur, elle se remarque par la saillie sur la façade de l’édifice.

la justice au cœur

Le bâtiment est en effet curieusement fichu, de par ses origines. Le premier édifice doit apparaître autour de 1500, et prend un plan en équerre. Il accueille le Parlement (une cour de justice royale), mais

6 sPot / Mai 19

aussi la Chambre des comptes (organe de contrôle financier du roi) et des geôles. Le palais s’agrandit lors des siècles suivants, jusqu’au début du XIXe, cette fameuse chapelle est alors amputée d’une partie de ses travées par des travaux imprudents. La volonté locale est de classer le bâtiment aux " monuments historiques ", et de sauver les vestiges des années passées. Alors en mauvais état, il est entièrement reconstruit, en préservant les témoignages de l’histoire. Les pièces les plus impressionnantes ont conservé leurs boiseries finement ciselées, typiquement gothiques à l’image de la salle Jude. C’est ici que l’ancienne Chambre des comptes rendait ses décisions. La pièce fut détruite, mais les ornements démontés et dispersés dans le bâtiment.

nouveau siècle

D’autres salles encore impressionnent. Parmi elles, la bibliothèque de la Cour d’appel, aux hauts plafonds tapissés (comme les couvertures des épais ouvrages) et aux rayons accessibles par une petite coursive. Les Cours de justice sont elles aussi toujours splendides avec leur décorum de plafonds sculptés en bois, de cheminées, de parquets. De quoi rendre la justice plus solennelle encore. Il ne doit pas manquer de nostalgiques obligés d’aller à Europole. Eux n’ont pas oublié cette grandiloquence, cette opulence affichée qui contraste évidemment avec les sous-pentes du 2e, où les téléphones gris fin de siècle habillent une pièce au mur recouvert

© JBA

TEXTE :JEAN-BApTISTE AUDUC


© JBA

« lES pIèCES lES plUS IMpRESSIONNANTES ONT CONSERVÉ lEURS BOISERIES FINEMENT CISElÉES, TYpIqUEMENT GOThIqUES à l’IMAGE DE lA SAllE JUDE. »

© JBA

© JBA

d’une tapisserie composée de cascades indolentes. En sortant du palais, l’on traverse une petite cour avant d’atteindre le passage du tribunal de grande instance, donnant sur la place. Celle-ci était occupée par des vendeurs ambulants, et le passage ancien était ouvert. Chaque Grenoblois pouvait admirer les portraits des Dauphins en plâtre et les plafonds nervurés. Face au mille-feuille historique du bâtiment, le défi pour redonner un nouveau souffle au palais — ce à quoi le Département s’emploie — est grand, et la réalisation se devra de durer un siècle au moins.

toustock


GRAND FORMAT TEXTE : JÉRÉMY TRONC

8 sPot / Mai 19


la grande randonnée au départ de grenoble 7GR® EN pARTANT DE ChEZ SOI

Faites votre sac à dos et partez à pied de Grenoble, pour plusieurs jours de randonnée : voilà l’expérience que nous vous proposons dans ce dossier. Nous avons sélectionné sept sentiers de grande randonnée, pour des itinérances de trois à six jours. Une aventure de proximité, accessible et écologique, nécessitant parfois un petit coup de pouce du bus. Vous partez avec nous ?

le Gr®50 passe par le lac Fourchu (massif du taillefer, isère) © p. Jayet - Auvergne Rhône-Alpes tourisme

Mai 19 / sPot 9


GRAND FORMAT / lA GRANDE RANDONNÉE AU DÉpART DE GRENOBlE

© p. Jayet - Auvergne Rhône-Alpes tourisme

GR®9

gr®91

gr 9 ®

En emprutant le GR 9 de Grenoble, vous pourrez soit aller piquer une tête à Saint-Tropez en partant vers le sud, soit goûter la cuvée 2018 de vin de paille en marchant jusqu’au Jura, au nord. Ce sont des objectifs plus modestes que nous vous proposons ici, avec une itinérance d’environ 4 jours. Ainsi, en partant de Grenoble vers le nord, vous marcherez dans le Parc naturel régional de Chartreuse jusqu’à Saint-Pierre-d'Entremont, et vers le sud dans celui du Vercors jusqu’à Pont-enRoyans. Beau dépaysement tout de même ! ®

infos randos TRAJETS POSSIBLES

GRENOBLE GARE > SAINT-PIERRE-D'ENTREMONT Transport retour : Transisère 7500/7000 Durée : 3/4 jours Technicité : Moyen GRENOBLE GARE > PONT-EN-ROYANS Transport retour : Transisère 5000 Durée : 3/4 jours Technicité : Moyen

RÉFÉRENCES TOPO

Réf 903 : Tours et traversées de Chartreuse Réf 904 : Tours et traversées du Vercors, du Diois et des Baronnies

C’est pratique : le GR®91 débute à SaintNizier-du-Moucherotte, facilement accessible en bus, ou, pour les plus courageux, à pied, via la Tour-sans-Venin. Le GR®91, c’est la fameuse traversée nord-sud du Vercors, le long de 150 kilomètres de sentiers balisés. Elle offre dans sa partie nord un long balcon sur le plateau pastoral de Lans-en-Vercors et Villard-de-Lans. Dans sa partie centrale, elle permet de découvrir la zone désertique des hauts plateaux, unique en France, et de réaliser l'ascension du Grand Veymont. Mais nous nous arrêterons avant, à Corrençon, pour pouvoir prendre facilement un bus jusqu’à Grenoble. À moins que le goût de l’aventure ne vous pousse plus loin…

infos randos

TRAJETS POSSIBLES

GRENOBLE GARE > CORRENÇON-EN-VERCORS Transport retour : Transisère 5100+5130 Durée : 3/4 jours Technicité : Moyen

RÉFÉRENCES TOPO

Réf 904 : Tours et traversées du Vercors, du Diois et des Baronnies

10 sPot / Mai 19

GR® 91


© p. Jayet - Auvergne Rhône-Alpes tourisme

gr®965

GR ®965

Le GR®965 Sur les pas des Huguenots est un chemin de randonnée long de 1  600 km qui relie deux hauts lieux du protestantisme, Poët-Laval dans la Drôme en France à  Bad Karlshafen dans la Hesse, en Allemagne. La partie française du sentier jusqu'à la borne frontière suisse à Chancy représente environ 377 km de chemin et se découpe en 29 étapes. La partie iséroise est la plus longue  de son parcours en France, avec 145 km du col de Menée à Chapareillan, réalisant ainsi une grande traversée du département en passant par Grenoble. De la capitale des Alpes, préférerezvous rallier Mens au sud ou Le Touvet au nord  ?

infos randos TRAJETS POSSIBLES

ÉCHIROLLES > MENS Transport retour : Transisère 4500 Durée : 4/5 jours Technicité : Moyen GRENOBLE OT > LE TOUVET Transport retour : Transisère 6060 Durée : 3/4 jours Technicité : Facile

RÉFÉRENCES TOPO

© p. Jayet - Auvergne Rhône-Alpes tourisme

Topo en cours d’édition

Mai 19 / sPot 11


GRAND FORMAT / lA GRANDE RANDONNÉE AU DÉpART DE GRENOBlE

gr®50 Contrairement au renommé GR®54, le GR®50 ne rentre pas dans le Parc national des Écrins mais en fait le tour en une grande boucle de 363 km représentant 21 jours de marche. Manquant de notoriété, il est peu fréquenté, ce qui devrait séduire les marcheurs ascètes cherchant à fuir la foule et amateurs de recueillement. En partant de la commune de La Morte, on rentrera tout de suite dans le vif du sujet en évitant une longue montée pour s’élever. Du Bourg-d’Oisans, une boucle vous attend pour découvrir la grande beauté de cet itinéraire sauvage.

infos randos

TRAJETS POSSIBLES

© parc national des Écrins - Carlos Ayesta

LA MORTE > LE BOURG-D'OISANS Transport aller : Transisère 3050 Transport retour : Transisère 3000 ou 3030 Durée : 3/4 jours Technicité : Difficile LE BOURG-D'OISANS > LE BOURG-D'OISANS (BOUCLE) Transport aller : Transisère 3000 ou 3030 Transport retour : Transisère 3000 ou 3030 Durée : 3/4 jours Technicité : Difficile

RÉFÉRENCES TOPO Itinéraire fréquentable mais en cours de requalification

GR® 54

gr®54

gr®65

Le GR®54  est un itinéraire très sportif  : 176 kilomètres, 14 cols et plus de 12 800 mètres de dénivelé. Il traverse le cœur du Parc national des Écrins (dans l’Isère et les Hautes-Alpes) et franchit des cols élevés comme l’Aup Martin (2761 m) ou la Muzelle (2130 m) pour accéder à des vallées reculées telle la réserve naturelle nationale de la Haute vallée de la Séveraisse en Valgaudemar. Sportif, engagé, c’est un des GR® les plus sauvages et les plus alpins. Malgré tout on pourra quitter assez facilement le GR® pour rentrer chez soi après avoir goûté aux joies de cet itinéraire mythique pendant 3, 4 ou 5 jours. Avec sans doute un sérieux goût de " reviens-y  ".

Les chemins de Compostelle, tout le monde connaît, mais on ne se doute pas forcément que l’une des voies passe en Isère en suivant le GR®65. Ce chemin qui traverse le département est appelé voie de Genève. Il est le passage obligé des pèlerins d’Europe du nord, représentant 120 kilomètres de sentiers balisés, dont 115 homologués GR®65. De Saint-Genix-sur-Guiers, ville frontière entre l’Isère et la Savoie, le chemin s’enfonce dans la plaine dauphinoise par le Voironnais et le pays de BièvreValloire. Comme des milliers de pèlerins, essayez ce chemin mythique et peut-être finirez-vous en Espagne  !

infos randos TRAJETS POSSIBLES

LE BOURG-D’OISANS > MONÊTIER-LES-BAINS Transport aller : Transisère 3000 ou 3030 Transport retour : Bus LER35 Durée : 3/4 jours Technicité : Difficile LA DANCHÈRE > LA DANCHÈRE (BOUCLE) Transport aller : Transisère 3000 ou 3040 Transport retour : Transisère 3000 ou 3040 Durée : 3/4 jours Technicité : Difficile LE BOURG-D’OISANS > LA CHAPELLE-EN-VALGAUDEMAR Transport aller : Transisère 3000 ou 3030 Transport retour : Navettes locales entre la Chapelle et Saint-Firmin, puis Transisère 4101 Durée : 4/5 jours Technicité : Difficile

RÉFÉRENCES TOPO

Réf 508 : Tour de l'Oisans et des Écrins

12 sPot / Mai 19

infos randos TRAJETS POSSIBLES

PALADRU > REVEL-TOURDAN Transport aller : TER Grenoble-Voiron et Transisère 1380 Transport retour : Transisère 2180 et 7300 Durée : 3/4 jours Technicité : Facile

RÉFÉRENCES TOPO

Réf 650 : Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Le Puy > Genève - Le Puy


© Jérémy Tronc

gr®738

GR ®738

S’il est très facile de s’engager sur le GR®738 en partant de Grenoble, sachez qu’il vous faudra être très préparé pour affronter ses difficultés. Cet itinéraire traverse intégralement la chaîne de Belledonne, de la Savoie à l’Isère, au cours d’un cheminement parfois très alpin, dans des paysages sauvages de toute beauté. Lacs, pics, alpages et forêts d’altitude se dévoileront au fil des pas. Attention, les 5 jours que nous vous proposons n’ont rien d’une promenade de santé. Il faut être expérimenté car il comporte de nombreux passages techniques et délicats. À part cela, il en vaut vraiment la peine !

infos randos TRAJETS POSSIBLES

CHAMROUSSE > LA MARTINETTE (FOND DE FRANCE) Transport aller : Transisère 6010 Transport retour : Bus G61 puis Transisère 6200 Durée : 5 jours Technicité : Difficile

RÉFÉRENCES TOPO

Réf 738 : GR®738, la haute traversée de Belledonne

infos pratiQues > PORTAIL GRANDE RANDONNÉE DE LA FFRP www.mongr.fr > COVOITURER EN MONTAGNE : mountain go. Ce site lancé par deux grenoblois permet d’organiser ou de trouver des covoiturages à destination des montagnes : départs de randonnée, stations, sites d’escalade... https://mountaingo.fr/

Mai 19 / sPot 13


les tribulations d’un baliseur

© Johannes Braun

GRAND FORMAT / lA GRANDE RANDONNÉE AU DÉpART DE GRENOBlE

En 2017, Bernard Moreau a participé, avec une centaine d’autres bénévoles, au balisage du nouveau GR®738 qui traverse la chaîne de Belledonne. Une expérience unique qu’il raconte dans un livre à paraître. Il nous permet de découvrir le travail, dans l’ombre, des baliseurs de sentiers.

M

archer à moins de 200 mètres par heure, c’est très lent pour un randonneur, quasiment du surplace, mais c’est le quotidien d’un baliseur, surtout quand il s’attaque à un massif comme Belledonne. « 160 mètres à l’heure, c’est la vitesse à laquelle nous avancions quand nous balisions les portions les plus techniques du GR®738  » raconte Bernard Moreau. Jeune retraité, il s’engage en 2016 auprès de la Fédération iséroise de randonnée pédestre en tant que baliseur bénévole. Il suit alors une formation pour apprendre le b.a.-ba du balisage  -  cadre réglementaire, orientation, cahier des charges à appliquer - suivie de sorties sur le terrain. En 2017, il est désigné baliseur référent (ou chef d’équipe) pour baliser une portion du nouveau GR®738 (lire notre encadré).

25 jours de balisage au lieu de cinQ

Lac du Crozet, col de la Pra, brèche de Roche Fendue : sa section est l’une des plus alpines de l’itinéraire, avec des cols à plus de 2000 mètres d’altitude et un environnement très minéral. « Alors que nous étions censés couvrir un secteur déterminé en cinq jours, il nous en a fallu au final 25 en doublant, en plus, les équipes. » Car une portion de sentier est normalement balisée par une équipe de trois personnes. « Il y en a une qui nettoie le support, les deux autres qui peignent. Souvent il faut aussi débaliser le sentier, enlever les anciennes traces avant de peindre les nouvelles. C’est un travail fastidieux que l’on réalise parfois avec 1000 mètres de dénivelé dans les pattes, chargés de tout le matériel  : peinture, pinceau, brosse, râpe et boucharde, qui est une espèce de marteau avec des picots. » Mais dans les portions très alpines, deux équipes sont nécessaires. Elles se renseignent mutuellement pour savoir si les marques sont bien visibles du haut du

14 sPot / Mai 19

sentier et du bas. Cet environnement hostile nécessite aussi des marquages spécifiques. « Normalement, c’est une marque tous les 150 mètres sur un sentier facile. Mais on est obligé de baliser à vue quand on traverse des portions techniques. » L’itinéraire est bien entendu déterminé à l’avance et géolocalisé. Il doit être suivi strictement, mais quand les bénévoles estiment que des petits ajustements sont nécessaires, ils en font part à la fédération qui arbitre.

« C’EST UN TRAVAIl FASTIDIEUx qUE l’ON RÉAlISE pARFOIS AVEC 1000 MèTRES DE DÉNIVElÉ DANS lES pATTES. » « tu fais corps avec la montagne »

Une journée de travail d’un baliseur, c’est souvent plus de huit heures sur le terrain, des journées sous la pluie, dans la neige, des retours à la lampe frontale. Pas facile, « mais pour tous, cela a été une expérience extraordinaire, magique, une satisfaction et une fierté incroyable. Tu n’as pas le même rapport à la montagne, tu fais corps avec elle  » s’enthousiasme Bernard qui au fil des jours en montagne a écrit des billets d’humeur et rassemblé des témoignages d’autres bénévoles. Ce corpus unique devrait être publié dans un livre à paraître en juin 2019. Son titre  : Les tribulations du baliseur balisant. Il fait l’objet d’un financement participatif sur le site Hello asso.

gr®738 haute traversée de belledonne > Le GR® 738  traverse la  chaîne de Belledonne, entre Aiguebelle en Savoie et Vizille en Isère, d'où son nom de GR® 738. Il sillonne les crêtes et les cols du massif, avec de nombreux passages à plus de 2 000 mètres d’altitude. > Initié en 2010 par la Fédération des Alpages de l’Isère. > Homologué et balisé en 2017. Inauguré en juin 2018. > Sept mois de balisage au total. > Topo sorti en mars 2019 > 130 km de sentiers > 10  000 mètres de dénivelé positif > 11 étapes > Une fête  : Belledonne fête son GR®738. Les 29 et 30 juin 2019. 10 randonnées animées et accompagnées avec nuit en refuge. > Plus d’infos sur www.mongr.fr / www.gr738.fr > Pour participer au financement  : www.helloasso.com


ÉVÉNEMENT DU MOIS

le vélobus vous emmènera découvrir les fresques de street art © Grenoble Alpes Métropole

TEXTE : MARTIN lÉGER

faites du vélo ! 10 mai 19

> 08

juin 19

TOUS EN SEllE

Faire découvrir aux habitants du territoire de Grenoble-Alpes Métropole le vélo sous toutes ses coutures et dans toutes ses pratiques. C’est le concept de " Faites du Vélo ", un événement chapeauté par la Métro, qui rassemble une multitude d’animations gratuites autour de la petite reine, du 10 mai au 8 juin.

D

es ramassages scolaires en " S’cool bus ", des minibus à ciel ouvert, mus par le pédalage des adultes (du 13 au 17 mai). Une parade à vélo au rythme de la musique. Des visites guidées en vélobus à la découverte du street art, ces fresques qui colorent l’agglomération, animées par un guide de l’office du tourisme. Une journée "  Faites du sport, faites du vélo  ", avec au programme une vélo parade, des parcours d’agilité en VTT, une Cyclo rando family, un défi sprint home trainer, des tests de vélos à assistance électrique, etc. Et un temps fort : le festival Vélopolis (les 18 et 19 mai à la Caserne de Bonne et au parc Hoche) avec au menu : des démonstrations de VTT freestyle dirt, une chasse au trésor, un atelier initiation enfants, des animations ludiques à vélo, un espace test encadré par des

16 sPot / Mai 19

moniteurs diplômés... Voilà quelques-unes des nombreuses animations autour du vélo organisées ces prochaines semaines sur le territoire de Grenoble-Alpes Métropole.

DES VISITES GUIDÉES EN VÉlOBUS à lA DÉCOUVERTE DU STREET ART. Pour leur donner encore plus d’impact, la Métro rassemble ces événements sous la bannière commune de " Faites du Vélo  ", et apporte si besoin son aide logistique. «  On peut mettre à disposition des vélos enfants

et adultes, mais aussi des racks pour ranger les vélos. Il y aura également des stands Métrovélo avec la possibilité d’essayer les différents types de vélos proposés, comme les vélos électriques ou les vélos cargos. Et tout ça est totalement gratuit », précise Juliette Léonard, de l’équipe d’organisation de la quatrième édition de " Faites du Vélo ". Les associations (comme l’ADTC ou les associations de la Clavette), mais aussi les municipalités (Saint-Martin-d’Hères, Seyssinet-Pariset…) restent la cheville ouvrière de cette "Faites du vélo  ", que vous êtes invités à enfourcher dès que possible, et notamment le jeudi 6 juin, dans le cadre du " Challenge mobilité  ", un événement régional qui a pour but d’inciter les gens à se rendre à leur travail via des modes de transport doux.


© Grenoble Alpes Métropole © Grenoble Alpes Métropole En haut : Des animations pour les petits... Ci-dessus : ...et pour les plus grands comme ces visites urbaines.

Zoom sur deux nouveautés de " faites du vélo " RANDO-V²LO LA M²TROPOLITAINE : Elle se déroulera dimanche 26 mai, de 10h à 17h, au départ du village vélo campus au niveau des tennis couverts, avenue de Vignate à Saint-Martin-d’Hères. Après avoir fait vérifier votre vélo par l’association " Un P’tit Vélo dans La Tête  " au village vélo, partez vous balader en famille ou entre amis sur 5 itinéraires balisés au choix. Profitez également sur les randonnées 20 et 50 km d’une entrée gratuite pour la base de baignade au Bois Français et d’une initiation au canoë-kayak et paddle. Plusieurs ravitaillements avec des produits de pays viendront agrémenter votre parcours. >tarif : 5 € enfant, 10 € adulte, 15 € par famille (4 personnes dont au moins 1 enfant). LE BIKE POLO : Les dimanches 26 mai et 2 juin, de 10h à 13h à l’anneau de vitesse du parc Paul Mistral, venez vous initier à ce sport inspiré du polo à cheval, mais où votre vélo sera votre canasson. Au programme  : des espaces test pour les plus jeunes, des matches (qui se jouent à 3 contre 3 sur un terrain de taille équivalente au hockey sur glace) pour les adultes.

infos pratiQues PARADE EN VÉLO

Le 11 mai, avec un départ à 15h de la gare de Grenoble, et une arrivée 5 km plus loin sur l’atelier d’autoréparation du campus.

VISITES GUIDÉES EN VÉLOBUS À LA DÉCOUVERTE DU STREET ART Mercredi 15 mai à 17h et 18h, ou samedi 18 mai à 15h, 16h et 17h. Inscriptions par mail à l’adresse suivante : faitesduvelo@lametro.fr

JOURNÉE « FAITES DU SPORT, FAITES DU VÉLO » Le 8 juin à Varces. > Programme complet sur www.faitesduvelo.com

Mai 19 / sPot 17


ÉVÉNEMENTS

04 mai 19

montée nocturne d’eZy

COURSE PIED / Certes Ezy peut rapporter pas mal de points au Scrabble, mais ce qui nous intéresse là, c’est sa route d’accès avec sa pente moyenne de 9,13%. Parcourue à vélo ou à pied, elle fait mal aux cuisses. Cette course à pied sur la route est organisée par Noyarey aventure. C’est de ce village que les coureurs s’élanceront pour 10,4 km de course et 620 mètres de dénivelé à la lumière de leur frontale. Un buffet est servi à l’issu de la course et de nombreux lots sont distribués aux premiers coureurs de chaque catégorie. Record à battre : 42 minutes et 27 secondes. Allez, courage  ! > noyarey / http://noyarey-aventure.fr/

04 mai 19

& 05

mai 19

preneZ la clé des champs

AGRICULTURE / Pas moins de 16 exploitations agricoles sont mobilisées pour Prenez la clé des champs, une vaste opération portes ouvertes proposée par les Chambres d’agriculture, étendue sur trois départements : la Savoie, la Haute-Savoie et l’Isère. Ces fermes volontaires pour accueillir du public sont sélectionnées sur les qualités de leur accueil et les animations proposées. Les visiteurs peuvent rentrer dans les exploitations, découvrir les métiers des agriculteurs, discuter avec eux, et participer aux animations proposées  : traites, nourrissage, exposition, démonstrations… Le tout souvent couronné d’un goûter ou d’un repas campagnard. Pour les parents, c’est l’occasion de faire le plein de produits de qualité, frais, locaux et de saison, et pour toute la famille de voir des animaux et de découvrir la vie à la ferme au cours d’un roadtrip campagnard. > toutes les fermes participantes : www.prenezlacledeschamps.com

18 sPot / Mai 19

le cosplay est souvent une création " maison ".

© hekarti

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

04 mai 19

& 05

mai 19

japan touch cosplay

D²FIL² / Les amoureux de pop culture, de " do it yourself", de déguisements et de maquillage vont être ravis. Asiexpo, déjà organisateur de la Japan Touch et de la Geek Touch, installent un nouvel événement à Lyon : la Japan Touch Cosplay. Après une première édition à succès à la Roche-sur-Foron en juin 2018, la Japan Touch Cosplay pose ses valises à Lyon les 4 et 5 mai, en parallèle de la Japan Touch Haru et de la Geek Touch. Cette tendance qui consiste à copier les guimiques et à réaliser soi-même des costumes de héros de films, dessins animés, comics, mangas et autres jeux vidéo aura désormais son salon à Lyon. Au programme : un concours général et international (deux  défilés), un village d’exposants, des ateliers, des expositions et un espace shooting pour faire le plein de photos souvenirs. > À Eurexpo (1h20 de grenoble) / japantouch-cosplay.com


© Cultivons nos toits

04 mai 19

& 05

mai 19

48h de l’agriculture urbaine

²COLOGIE / La manifestation Les 48h de l’agriculture urbaine a été lancée il y a quatre ans à Paris par l’association La Sauge dans le but de mieux faire connaître l’agriculture urbaine et d’inciter les gens à jardiner. À Grenoble, cette manifestation nationale a trouvé un relais avec l’association locale Cultivons nos toits qui a fédéré d’autres structures pour imaginer des animations motivantes pour le public. Le but : faire découvrir toutes les initiatives et inviter les participants à mettre les mains dans la terre. Le temps fort de l’événement se déroulera dimanche au parc Paul-Mistral avec l’agora de l’agriculture urbaine, de 12h à 19h (stands, ateliers, dégustations de produits locaux, marché de producteurs, animations culturelles). Sinon une vélorution potagère aura lieu le samedi de 9h30 à 12h avec visite des jardins partagés de la ville. > Programme intégral sur www.les48h.fr

08 mai 19

course de la résistance

M²MOIRE / Les cérémonies commémoratives de l’armistice étaient de plus en plus désertées du public, c’est pourquoi en 2015 le Département de l’Isère a décidé d’organiser une Course de la Résistance, histoire de rappeler le sens de la date du 8 mai 1945. Un événement sportif, mais aussi une occasion de mettre en lumière les lieux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale en Isère. Cette cinquième édition s’arrête cette année sur un nouveau territoire, l’un des terreaux de la Résistance iséroise : Le Grésivaudan. La course propose plusieurs épreuves et tout le monde y trouvera son compte : courses à pied (8 et 30 km), quatre parcours cyclotouristes (40, 70, 90 et 120 km), deux randonnées pédestres (8 et 14 km) et des courses gratuites pour les enfants. Le tout est agrémenté de nombreuses animations sportives et culturelles. > allevard-Les-bains / http://coursedelaresistance.fr


ÉVÉNEMENTS

tanuki et Kitsuné, de et par Fred Duvaud

10 mai 19

> 25

les arts du récit

mai 19

11 mai 19

mai 19

CONTES / Dédié au conte, le festival Les Arts du récit enchante l’agglomération depuis 32 ans. Plus de 60 artistes sont invités pour perpétuer la tradition du conte et son « art de la relation qui relie et relate à la fois ». Plus de 100 événements sont programmés dans de nombreux lieux de l’agglomération grenobloise, dans l’intimité des salles, ou aux quatre vents d’une place ou d’un jardin. Cette édition est tournée vers la francophonie (Suisse, Belgique, Québec, Burkina Faso, Côte d’Ivoire…). Le festival poursuit sa démarche d’ouverture du conte aux autres disciplines comme la musique, le théâtre, la poésie. Du conte contemporain en somme, qui permet de ré-enchanter le monde par le pouvoir des mots et le talent des artistes conteurs. Pour les petits et les grands. > Plus d’infos : 04 76 51 21 82 / www.artsdurecit.com

& 12

© Gabriel Zegna

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

18 mai 19

le multisports festival festival Zéro déchet du vercors

OUTDOOR / Nature et sports de montagne sont au centre de ce festival né l’année dernière, au pied du tremplin de ski de SaintNizier-du-Moucherotte. Une seconde vie pour ce site longtemps laissé à l’abandon. D’ailleurs l’épreuve emblématique de cet événement est le kilomètre vertical qui emprunte les escaliers du tremplin. Mais cette course n’est pas représentative de l’esprit du festival qui se veut accessible au plus grand nombre. Au programme 18 épreuves sportives et sorties encadrées et de nombreuses activités ludiques seront proposées sur place : challenge vertical, trails, randos VTT, mais aussi randonnées encadrées, marche nordique, parapente, escalade, sans oublier pour les plus jeunes des ateliers de fabrication de boomerang, des jeux en bois, une découverte de la slackline... Tout cela à 30 minutes de Grenoble. Bonne idée. > https://multisportsfestival.com/ 20 sPot / Mai 19

ENVIRONNEMENT / Le zéro déchet, si vous ne connaissez pas, on en parle dans un dossier sorti au mois de novembre dans Spot. Au cœur de la démarche : lutter contre le tout jetable en trouvant des alternatives aux produits à usage unique. Le festival est organisé par Mon petit öko, première boutique grenobloise engagée dans la vente de produits écologiques et zéro déchet. Vous pourrez bien commencer cette journée " ZD " en ramassant les détritus qui traînent dans la zone du festival. Un petit échauffement avant la suite du programme qui promet d’être riche et complet. Des stands et des ateliers vous donneront toutes les clés pour diminuer drastiquement vos déchets  : lubricompostage, hygiène et puériculture, compostage, atelier furoshiki, land art, tri sélectif et films et quiz pour l’ambiance. Le vrai changement, c’est maintenant. > La bifurk / www.facebook.com/monpetitoko


© Jérémy Tronc

19 mai 19

le printemps des cimetières

FUN²RAIRE / Aussi appelés " Jardins de pierre ", les cimetières sont porteurs de mémoire comme la ville des vivants. Chaque année, l’association Patrimoine Aurhalpin vous invite à partir à la découverte de ce patrimoine négligé. À la manière des Journées du patrimoine, les organisateurs proposent « d’ouvrir les portes de ces jardins de pierre et d’en animer les allées sur un week-end grâce à des démonstrations d’artisanat, des visites patrimoniales ou encore des concerts  ».  Objectif affiché  : faire connaître le patrimoine funéraire qui, selon l’association, «  reste encore aujourd’hui méconnu et négligé  ». Localement, ce sont les cimetières de Grenoble qui se prêteront aux festivités, mais aussi de Mens, de Vizille et de La Côte-Saint-André. > Plus d’infos : www.patrimoineaurhalpin.org

19 mai 19

métrorando

© Deletraz

MARCHE PIED / Les contreforts de Belledonne : c’est dans ce coin, riche en sentiers, au-dessus de Vaulnaveys-Le-Haut, que les participants à la prochaine Métrorando pourront se balader. Trois parcours de difficulté progressive  sont proposés, entre 8 et 20 kilomètres généralement. Tous les itinéraires sont balisés et pourvus de généreux ravitaillements. Le point de départ (le stade de rugby) peut être rejoint grâce aux services habituels de transports en commun ou en covoiturage. L’événement, gratuit, permet de découvrir chaque année la richesse du réseau de sentiers qui ceinture l’agglomération grenobloise. > départ : stade de rugby à vaulnaveys-Le-Haut / inscription gratuite sur place de 8h à 10h30 / 04 76 59 57 43 / www.lametro.fr/sentiers

Mai 19 / sPot 21


ÉVÉNEMENTS TEXTE : JÉRÉMY TRONC

19 mai 19

COURSE PIED / L’Échirolloise regroupait jusque-là une course compétitive et une course caritative. Cette année, le choix a été fait de porter tous les efforts sur cette dernière, avec l'objectif d'atteindre la barre symbolique des 1000 participants. L’esprit reste le même  : faire courir les gens au profit de la lutte contre le cancer du sein et sensibiliser à la pratique du sport comme vecteur de prévention pour lutter contre le cancer. À vous de choisir entre la marche et la course à pied, sachant que la course est aussi ouverte aux hommes. L’association Sport 10 qui organise ces deux épreuves propose également des courses enfants, de 600 mètres à 1,5 km selon la catégorie d’âge (avec la participation de Mickey et Minnie). > Parc des sports Jean vilar / www.echirolloise.fr

© isère nordic Walking

l’échirolloise

19 mai 19

gvl en marche nordiQue

SANT² / GVL pour Grenoble-Villard-de-Lans, soit la ville de départ et la ville d’arrivée du parcours de cette épreuve sportive 100 % marche nordique. Mais GVL  était aussi le nom de  la ligne de tramway  qui reliait, à partir de 1920,  Grenoble à Villard-de-Lans.  La ligne a depuis disparu mais le tracé de l’épreuve suit en grande partie ce trajet. Il est constitué à 75% de chemins non bitumés  parfaitement adaptés à la pratique de la marche nordique. 39 km, 1600 mètres de dénivelé positif…  Pas facile, mais les organisateurs vous laissent le choix de les parcourir en une étape (départ de Seyssinet) ou en deux en partant directement de Saint-Nizier-duMoucherotte (21 km, D+ 500 mètres). > www.grenoble-villarddelans.fr

19 mai 19

alpha run

COURSE D’OBSTACLES / Inspirées des entrainements militaires et popularisées par les " mud day ", les courses à obstacles sont des parcours de course à pied semés d’épreuves. L’édition 2019 de l’Alpha run vous réserve quelques nouveautés. Vous aurez le choix entre plusieurs courses : 7 km, 14 km, un Ultra de 5h et également l’Hurricane Kids (course enfants encadrée par des militaires) ! Moins linéaire et plus forestier, l’Alpha run vous proposera encore cette année plus de 25 obstacles naturels et artificiels, un peu de dénivelé et toujours de l’eau et de la boue ! Faites confiance à l’imagination des organisateurs pour créer des obstacles retors et farfelus. > bernin / https://alpha-run.fr

22 sPot / Mai 19


19 mai 19

& 20

mai 19

musées en fête

F³TE ET CULTURE / La Nuit des Musées est une opération à dimension européenne organisée en France par le ministère de la Culture. Aux mêmes dates, Musées en Fête est organisé par le Conseil départemental de l’Isère qui saisit l’occasion de la nuit susmentionnée pour inviter les musées du département à ouvrir leurs portes durant tout un week-end. Dans un cas comme dans l’autre, c’est une occasion unique à saisir pour pénétrer gratuitement dans un des musées isérois, invitation d’autant plus alléchante qu’un certain nombre d’animations et de surprises vous seront réservées. Elles permettront de porter un autre regard sur les collections. En Isère, 57 musées participent à l’opération pour plus de 80 animations : ateliers, visites nocturnes, concerts, dégustation, goûters, contes…. > Programme complet sur www.isere-patrimoine.fr

22 mai 19

> 26

mai 19

fête de la nature

© louis Marie préau

²COLOGIE / Le principe de la Fête de la nature ? Célébrer la nature et ses vertus en proposant sur tout le territoire français des animations populaires et festives, gratuites, qui incitent à sortir et à partir à la découverte de la belle verte. Pour cela les organisateurs locaux ne manquent pas d’imagination : jeux de piste, chasses au trésor, visites de réserves naturelles, randonnées, pique-niques nature… Tous les moyens sont bons pour intéresser les publics aux trésors cachés, très souvent à deux pas de chez soi. En Isère, de nombreux sites participent, comme Chamrousse, avec une balade nature sur les mouvements de la nature en montagne, ou le Fontanil, où les curieux auront droit à une déambulation dans les rues et chemins de la ville pour redécouvrir les plantes du jardin ethnobotanique. > manifestations locales référencées sur www.fetedelanature.com


ÉVÉNEMENTS

passage insolite lors d’une rando vtt du vélo vert Festival.

TEXTE : JÉRÉMY TRONC

25 mai 19

le marché des créateurs

© Nacho Grez

FAIT-MAIN / À l’occasion du Marché des créateurs organisé par La Corde à linge (le magasin), plus de 150 exposants s’installent dans les rues du quartier Championnet, rendues aux piétons pour l’occasion. Sont invités des artisans confirmés ou en devenir qui travaillent et vivent dans la région. Ils présentent et vendent des pièces uniques ou produites en très petite quantité dans des domaines aussi divers que le prêt-à-porter, les bijoux, les sacs, les accessoires, les chaussures, les objets-déco, les luminaires, les petits meubles, la céramique, le métal, le bois, l’illustration, la sculpture, la récup, les chapeaux, la poterie… Ainsi, presque tous les secteurs d’activité sont représentés dans cette sélection pléthorique et qualitative d’artisans créateurs. > marché des créateurs / Quartier LakanalChampionnet / 09 80 96 10 19 / www.lacordealinge-grenoble.com

31 mai 19

> 02

juin 19

le grand parcours vélo vert festival 25 mai 19

&

26 mai 19

ALPINISME / Devenir un alpiniste autonome : tel est le but du Grand Parcours organisé par le Comité de l'Isère des Clubs alpins et de montagne. Ce rassemblement, ouvert à tous les publics, est une occasion unique de découvrir ou de progresser en alpinisme. Encadré par des bénévoles formateurs du CAF et des guides, vous apprendrez le premier jour les techniques de sécurité et de progression. Le lendemain, différentes courses permettront de mettre en application, en situation réelle, les acquis de la veille. Point de chute du week-end  : la Bérarde et les refuges. Formation, perfectionnement, échanges et connaissance de l'environnement sont les maîtres mots de ce week-end qui se terminera par un concert au chalet alpin de la Bérarde. > tarifs du week-end : de 75€ à 90 € / http://urlz.fr/4vke / gp-alpinisme@ffcam38.com

24 sPot / Mai 19

VTT / Dix : c’est le nombre de bougies que le vélo Vert festival soufflera cette année à Villard-de-Lans. La station l’accueillera pour la 7e année consécutive. Les organisateurs ont tenu à marquer le coup en proposant quatre nouveautés. La plus notable est la venue de la Coupe du monde de MTB eliminator. Épreuve éliminatoire ultra spectaculaire, avec des boucles de deux minutes parsemées d’obstacles. Autres innovations : une randonnée nocturne ponctuée de surprises (trois parcours), une street race en binôme ouverte à tous, et une randonnée découverte culinaire avec tracé culturel et gourmet. L’événement – le plus grand rassemblement vélo de France selon les organisateurs - fédère tous les pratiquants de VTT pour un week-end : sportifs professionnels, champions olympiques, randonneurs à vélo, familles, enfants et autres curieux. C’est aussi un immense salon du VTT avec la possibilité de réaliser de très nombreux tests  : 300 marques sont présentes et 2000 produits à essayer. > villard-de-Lans / www.velovertfestival.com


© JBA

31 mai 19

> 30

juin 19

grenoble street art fest

ART DE RUE / Les organisateurs du Grenoble Street Art Fest annoncent la réalisation de 40 nouvelles fresques lors de cette édition 2019. Un chiffre qui permet de mesurer l’importance qu’a pris cette manifestation sur le territoire. Créé par le centre d’art Spacejunk Grenoble, ce festival est le premier en Europe à montrer le street art dans toute sa globalité et sa pluralité de disciplines. Pendant un mois 50 artistes (locaux à internationaux) sont conviés à s’exprimer sur les murs de la capitale des Alpes et de trois communes périphériques (Fontaine, Saint-Martin-d’Hères, Le-Pont-de-Claix). Parmi les immanquables : la plus grande rétrospective consacrée à l’artiste Shepard Fairey (OBEY) dans l’ancien musée de peinture, le street art movie fest, le digital street art au centre de Grenoble et la street art run dans les rues de Grenoble. > www.streetartfest.org

01 juin 19

le grand challenge

JEU DE PISTE / Le Grand Challenge est un jeu de piste et d’énigmes porté et organisé par Challenge the room (franchise d’escape game) dans les rues de Grenoble. Mais c’est aussi, pour l’équipe organisatrice, d’arriver à mener à bien cet événement pendant lequel entre 10 000 et 12 000 participants sont attendus. « Nous travaillons dessus depuis septembre » nous a glissé Baptiste, un des chefs de l’organisation. Cinq parcours seront proposés. Deux enfants/familles, deux classiques et un pour les experts. Cinq musées départementaux sont associés à l’évènement, aux côtés des commerçants du centreville chez qui il faudra aussi chercher quelques énigmes. Un livret sera remis aux équipes qui partiront pour environ une heure de jeu sollicitant leurs qualités d’observation, de réflexion et de déduction. Environ 30 000 euros de cadeaux sont à gagner par tirage au sort. La participation au Grand Challenge est gratuite pour tous. > départ et arrivée au Jardin de ville / www.challengetheroom.fr


DESTINATION

c’est ce qu’on appelle une destination nature, très nature. © Marc lourdaux

TEXTE : ClAIRE GOTTARDI

saint-bonnet-en-champsaur (05) ÉVASION SUR lA ROUTE DE NApOlÉON Point de chute culminant à 1025m d’altitude, Saint-Bonnet-en-Champsaur est un passage obligé de la Route Napoléon. Entre vallées agricoles et hautes montagnes, ce village est aussi bien un point de départ pour des randonnées flirtant avec l’alpinisme, qu’un lieu empli d’histoire et riche d’une généreuse gastronomie de terroir.

S

itué au cœur des Hautes-Alpes, Saint-Bonnet-en-Champsaur attire de nombreux touristes souhaitant s’évader au vert et découvrir le Parc national des Écrins par le flan sud du massif. Terre d’aventures, la vallée de Champsaur a été surnommée la Petite Himalaya avec ses nombreux sommets, où vous pourrez ainsi vous initier à l’alpinisme ou bien encore à l’escalade et à la via ferrata dans le vallon de Rouanne. Entouré par la verdure, le village, point de passage de la voie napoléonienne, conserve aussi de multiples marques d’un passé médiéval riche. Il existe toujours des vestiges moyenâgeux tels que ses ruelles étroites, la Place Grenette avec sa fontaine datant du XVIe siècle et ses tounes (passages

26 sPot / Mai 19

couverts en forme de voûtes). Mais cette vallée reste surtout attachée au dernier connétable de France qui n’était autre que le Duc Lesdiguières. Maintenant, place à la gastronomie dont la renommée dépasse les cols de cette vallée étroite ! Producteurs locaux, vente directe à la ferme ou sur les marchés, il y a le choix entre les fromages artisanaux, les charcuteries traditionnelles de la vallée et surtout le tourton, cet incontournable beignet fourré à la pomme de terre ou bien aux fruits. Sport, gastronomie, nature, histoire : Saint-Bonnet-en-Champsaur a tous les atouts pour combler ses visiteurs le temps d’un séjour au cœur d’une nature sauvage et préservée.


© Guillaume Galvani

l’écomusée d’antan : l’école d’autrefois & le musée du moulin

Situé à Saint-Jean-Saint-Nicolas, l’écomusée nous replonge immédiatement dans la vie quotidienne du XIXe siècle. Avec l’école publique, où l’encre violette et la plume étaient de rigueur, mais aussi le célèbre bonnet d’âne, et le quotidien de la ferme avec le travail dans les champs et la fabrication des vêtements. On réalise que vivre dans cette vallée relève d’un passé très loin et surtout pas de tout repos ! À l’heure où tout est connecté, ce mode de vie nous rappelle comment nos ancêtres vivaient et comment les enfants apprenaient à l’école, entre leçon de morale et d’écriture à la plume. Un fulgurant saut dans le passé !

© Fre Ferraro

marche sur le chemin du roy

le tour du vieux chaillol

© Grégory Rohart

Randonnée itinérante sur 5 jours, le Tour du Vieux Chaillol est un GR® reliant la vallée du Champsaur à celle du Valgaudemar dont le point culminant est le Vieux Chaillol (3163 m). À chacune des étapes, le spectacle de la nature s’offrira à vous comme un présent inestimable. La première étape commence à Saint-Michel-de-Chaillol et sa forêt de mélèzes. Une vue sur la vallée de Champsaur et le bocage de la montagne permettent de découvrir une diversité biologique extraordinaire. La deuxième journée sera teintée de bleu avec le canal des Herbeys et le torrent de la Séveraisse. La montée de la vallée de Valgaudemar s’accomplit via les anciens sites glaciaires. Vient ensuite une étape courte (14 km) mais pentue (+ 1208 m). Avec cette ascension vers le refuge de Vallonpierre, la nature vous comblera. La quatrième étape sera la plus montagnarde : 3 cols en une journée avec son point culminant, le Vieux Chaillol. Enfin, le retour se réalisera sur le balcon sud avec comme panorama la vallée du Drac.

À force de contempler la vallée de Champsaur, une envie de la parcourir à pied se fait indéniablement ressentir. Le Chemin du Roy s’étire tout le long d’un torrent appelé la Muande. S’éloignant du village au loin derrière les arbres, un chemin s’enfonce dans la forêt pour apporter ombre et fraîcheur. C’est là que la Muande se dévoile sous vos yeux. Accessible à tous, cette randonnée de 7 km vous fera découvrir la faune et la flore du Parc des Écrins, et également les vestiges passés avec le Hameau du Roy.

la ripaille

C’est au cœur du village que le restaurant la Ripaille vous accueillera. Il propose une cuisine rustique entièrement faite maison et locale dont le plat du jour est à 15€ et le menu à 27€. Tout comme les saisons, les plats se renouvellent régulièrement : tartelette aux légumes de printemps, poulet rôti et ses pommes de terre en plat et pour terminer sa tarte au citron très meringuée. Avec sa vision locavore de la cuisine, le restaurant participe à l’essor des producteurs locaux mais aussi à la vie de la vallée en proposant des expositions d’artistes. Au mois de mai, l’artiste Anne-Karine Savy Gams présentera ainsi ses objets décoratifs en bois flotté et fleurs éternelles.

infos pratiQue

> SAINT-BONNET-EN-CHAMPSAUR : www.champsaur-valgaudemar.com/ete > LA RIPAILLE : 2 rue de Chaillol, saint-bonnet-en-Champsaur / 04 92 50 04 30 > LE CHEMIN DU ROY : Point de départ : la motte-en-Champsaur / Longueur : 7,2km / dénivelé : 150 m > ÉCOMUSÉE D’ANTAN : Entrée pour l’école d’autrefois : 2,5€ enfants, 3,5€ adultes / Entrée pour le musée du moulin : 2,5€ enfants, 3,5€ adultes / www.ecole-dautrefois.fr > LE TOUR DU VIEUX CHAILLOL : 92km, 5 jours, 4071m d+, niveau difficile

Mai 19 / sPot 27


CARNET D’ADRESSES TEXTE : JÉRÉMY TRONC

spot a testé pour vous ! *****

*****

Florian et céline sont très satisfaits des débuts du jeu. © Jérémy Tronc

dany : le jeu Qui cartonne

JEU DE SOCI²T² / Pas moins de 6000 exemplaires écoulés en moins de 3 mois, 3500 boîtes supplémentaires commandées par l’éditeur : Dany est le jeu de société qui cartonne en France mais aussi à l’étranger. « Dans le monde du jeu de société, on peut dire que c’est déjà un beau succès » se félicitent Céline et Florian Grenier, les gérants de Grrre games, nouvel éditeur de jeux de société basé à Grenoble. La société débute ainsi son activité par un joli succès commercial. Dany, leur premier jeu, a reçu des critiques élogieuses. « Nous l’avons fait tester au K fée des Jeux à Grenoble et il a toujours eu beaucoup de succès. » Au dernier festival Place aux jeux de Grenoble, le jeu a été rapidement " sold-out ", et à Essen (plus gros festival mondial dédié aux jeux de société), il a remporté un gros succès. Pourtant son parti pris graphique (dessins et traits en noir et blanc) et son thème (trouble dissociatif de l’identité) avaient fait tiquer pas mal d’éditeurs avant que Grrre games ne se décide à l’éditer. Finalement, Dany se révèle un jeu de déduction et de bluff rapide, tendu, fun, malin, où parmi les participants se cache un " traître " chargé d’induire en erreur les autres joueurs sans se faire démasquer. Grrre games annonce déjà deux extensions à Dany et a lancé la production de deux nouveaux jeux (Super cats et Octorage, prometteurs d'après l'aperçu que nous en avons eu) signés par des auteurs célèbres. Leur sortie est annoncée en mai et juin. Actualité que nous suivrons pour vous dans les prochaines semaines. >dany, de Phil vizcarro, illustré par antoine baillargeau. autour de 18€ le jeu. disponible dans les boutiques de jeux de société grenobloises / www.grrre-games.com/

28 sPot / Mai 19

« DANY SE RÉVèlE UN JEU DE DÉDUCTION ET DE BlUFF RApIDE, TENDU, FUN, MAlIN, Où pARMI lES pARTICIpANTS SE CAChE UN TRAîTRE. »


les invoulus l'impertinence

clothilde et Marie mi sent sur la filière locale © Jérémy Tronc

CAF² / Deux copines promises à de belles carrières et qui plaquent tout pour réaliser leur rêve : voilà succinctement l’histoire de Marie Duthu et Clothilde Perrotton qui ont ouvert le 15 avril L’Impertinence, rue Saint-Jacques à Grenoble. L’impertinence, qui a changé leur vie, leur a aussi donné l’audace de se lancer dans ce projet novateur : un café coworking où l’on paye au temps passé et où « tout le reste est compris, boissons chaudes, douceurs, jus de fruit. Nous sommes les premières à le proposer à Grenoble » avancent les jeunes entrepreneuses. Le lieu, élégamment aménagé par un architecte, proposera aussi à midi de la petite restauration faite maison (salades, gratinés) et le soir des planches apéros, des bières et des vins locaux. « Tous nos produits seront de saison, issus de filières locales, et au maximum en vrac pour limiter les emballages. » Le temps de prendre leurs marques pour le démarrage, puis Marie et Clothilde proposeront des animations, comme des séances matinales de yoga avant le travail, des conférences ou des vide-dressing. Le rêve se concrétise. > 32, rue saint-Jacques à grenoble / http://limpertinence-grenoble.fr / facebook : L’impertinence grenoble

« UN CAFÉ COWORkING Où l’ON pAYE AU TEMpS pASSÉ ET Où TOUT lE RESTE EST COMpRIS. »

prochain numéro.

ALIMENTATION / Émilie Barou a laissé tomber la recherche en biotechnologie pour creuser son sillon dans un domaine qui pour elle fait plus de sens : l’alimentation locale et responsable. Associée à des agriculteurs, elle cherche (quand même !) des solutions à une équation complexe et contemporaine : « manger sainement dans une société qui n’en a plus le temps et limiter le gaspillage alimentaire ». Auprès des producteurs locaux (Lopin d’Terre et Mémé Tine à Sassenage), elle récupère les fruits et les légumes invendus ou « invoulus ». Puis elle les transforme selon une méthode et des recettes élaborées dans son atelier. « J’ai cherché un procédé de conservation qui garde le plus possible les qualités nutritionnelles des produits. Le séchage basse température est le meilleur compromis. » Ses recettes évoluent au fil des saisons et des produits qu’elle récupère. Goûtez ses crackers à la betterave, ses amusettes de tomates cerises ou ses doucettes de raisin : vous serez agréablement surpris ! > En vente à La bonne Pioche à grenoble / https://3emejardin.fr/les-invoulus/

« SES RECETTES SONT ÉlABORÉES AU FIl DES SAISONS ET DES pRODUITS qU’EllE RÉCUpèRE. »

émilie Barou transforme ck. les légumes invendus en sna © Jérémy Tronc

TOUS EN SELLE ! juin 2019 n°171 - sortie le 5 juin

© pxhere.com

Sorties vélo pour les grands et les petits.

SPOT est un magazine du groupe UNAGI. 12, rue Ampère - 38000 Grenoble. S.A.R.L. au capital de 97 561,88 euros. RCS Grenoble : 413 508 581. Tél. : 04 76 84 44 60. Fax : 04 76 21 25 11. Mail : contact@spot-web.fr Directeur de la publication : Sébastien Rousset (srousset@groupe-unagi.fr - 04 76 84 44 61) Responsable de rédaction : Jérémy Tronc (jtronc@spot-web.fr - 04 76 84 79 38) Service commercial - Publicité : Sébastien Roy (sroy@groupe-unagi.fr - 04 76 84 79 36) / Mélodie Houet (mhouet@groupe-unagi.fr – 04 76 84 79 30) / Renaud Goubet (rgoubet@groupe-unagi.fr – 04 76 84 44 64) Ont collaboré au numéro : Jean-Baptiste Auduc. Martin Léger. Claire Gottardi. Nathalie Gresset. Assistante de direction : Magali Pochot (contact@spot-web.fr) Design : www.michelbarthelemy.com Maquettiste : Léa Alvarez Infographiste : Melvin Martin Responsable diffusion : Jean-Maxime Morel Tirage : 30 000 exemplaires en libre service, diffusés par DiffusionActive Impression Rotimpres (Espagne) La rédaction n’est ni responsable des textes publiés qui engagent la seule responsabilité de leur auteur, ni des erreurs ou omissions. Toute reproduction de SPOT est strictement interdite. www.spot-web.fr

Mai 19 / sPot 29


axelle murigneux

plACE AU SpORT FÉMININ Publi-rEPorTagE réalisé Par marTin lEgEr (3/3)

Territoire hôte de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019.

© Damien Saint patrice

« une expérience intéressante à vivre » Dans le cadre de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 (du 7 juin au 7 juillet), Grenoble accueille cinq matches au Stade des Alpes. À cette occasion, nous sommes allés à la rencontre de sportives de haut niveau de la région. Ce mois-ci, c’est Axelle Murigneux, 23 ans, championne de VTT enduro et étudiante en génie industriel à l’INP de Grenoble, qui s’est prêtée au jeu des questions-réponses.

Votre coin de Grenoble préféré ? La Bastille. Ça permet de prendre de la hauteur, de sortir du stress, de décompresser. J’y vais aussi bien pour me balader, que pour me poser sur un banc et admirer la ville, sans subir ses bouchons  ! Quel restaurant pour une sortie entre ami.e.s  ? L’Ardoise, pas très loin de la Fnac. Ça ne paye pas forcément de mine de l’extérieur, mais on y mange très bien. Les plats sont simples, mais bons. J’y ai notamment mangé un excellent magret de canard au miel. C’est très accessible au niveau des tarifs et plutôt copieux. Un lieu secret pour vous ressourcer  ? Je n’en ai pas un en particulier. J’ai besoin de sortir du stress et de l’agitation de la ville, me retrouver au calme. Généralement, je me rends en montagne. La Bastille ou le mont Jalla font bien l’affaire, d’autant que c’est rapide d’accès. Des hobbies  ? Principalement les sports d’extérieur  : VTT bien sûr, mais aussi la rando, le trail et le ski en hiver. Sinon, j’aime passer de bons moments avec mes proches, idéalement dans un parc, autour d’un bon piquenique. Même si c’est plus rare, j’aime bien prendre un bon bouquin, surtout des histoires dans lesquelles on se plonge facilement. Je lis plutôt le soir, avant de m’endormir. Est-ce difficile de s’imposer en tant que femme dans le monde du sport  ? Non, pas spécialement. Au contraire, c’est même une motivation supplémentaire d’aller chercher les mecs, leur montrer de quoi je suis capable  ! Il y a quelques années, lorsque je rattrapais des garçons – hommes et femmes courent sur les mêmes parcours en VTT enduro – je sentais qu’ils accéléraient pour ne pas se laisser doubler. Mais ce n’est pas un milieu macho, la plupart des hommes encouragent les femmes. Le fait de s’entraîner avec les hommes permet aussi de se surpasser. Il demeure toutefois une inégalité au niveau du traitement médiatique et des primes de courses, inférieures à celles des hommes. Ça tient aussi au fait qu’on est encore peu nombreuses au départ. Quels conseils donner aux jeunes filles qui veulent faire carrière dans le sport  ? D’abord de prendre du plaisir. Je me rends compte que ça marche tout aussi bien, voire mieux, que lorsqu’on est focalisée sur le résultat. Il faut aussi se donner les moyens d’atteindre ses objectifs. Il existe toujours des structures qui peuvent nous aider, des portes qui peuvent s’ouvrir, avec des gens pour nous tendre la main. Mais surtout, il ne faut pas que ça devienne une contrainte, sinon ça veut

dire qu’une étape de trop a été franchie. Enfin, je dirais qu’il faut accepter les échecs, qui nous permettent de ne nous remettre en cause. Quelles préconisations pour démocratiser davantage le sport féminin ? Il faut montrer que les femmes peuvent parfaitement être mamans, avoir un travail intéressant et être sportives ! Il y a un travail à faire à la fois de la part des sportives, qui doivent montrer qu’on peut réussir, notamment via les réseaux sociaux, mais aussi de la part des médias. On voit ces dernières années que le football féminin a énormément évolué, parce qu’on en parle et on le montre de plus en plus dans les médias, et donc les gens s’y intéressent davantage. Suivez-vous le foot féminin  ? Pas vraiment. Je m’intéresse davantage au hand ou au rugby qu’au foot. Après, je ne suis pas fermée pour autant. Pour l’ambiance, le foot reste quelque chose de marquant. On l’a bien vu avec la Coupe du Monde Masculine l’an passé. J’avais fait l’effort de suivre la finale pour cette ambiance, même si je ne suis pas une fan de ce sport. Avez-vous déjà assisté à un match de l’équipe de France féminine  ? J’ai pu suivre des bribes de matches à la télé. Mais je n’ai jamais assisté à un match de foot dans un stade. Il est certain que la Coupe du Monde en France sera une chance parce qu’elle va permettre de mettre ces sportives sur le devant de la scène. Vous croisera-t-on aux matches  ? Peut-être  ! Si j’y vais, ce sera aussi bien pour l’ambiance que pour le match en lui-même. Ça peut être une expérience intéressante à vivre, et comme je suis ouverte à la découverte de manière générale, pourquoi pas  !

palmarès

* ENDURO WORLD SERIES * 2015 : Vainqueure en catégorie -21 ans (l’équivalent de la coupe du monde)

* COUPE DE FRANCE DE VTT ENDURO * 2015 : Vainqueure en individuel 2016, 2017 et 2018 : Vainqueure par équipes 2016, 2017 et 2018 : 3e en individuel

* MÉGAVALANCHE DE L’ALPE D’HUEZ * 2018 : Vainqueure

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 / Info billetterie : FIFA.COM 30 sPot / Mai 19


Profile for Magazine SPOT

QUE FAIRE LE WEEK-END A GRENOBLE ? Magazine SPOT Mai 2019 / Spécial Rando  

QUE FAIRE LE WEEK-END A GRENOBLE ? Magazine SPOT Mai 2019 / Spécial Rando  

Profile for lpsgre
Advertisement