Page 1

10 premières ( N os propositions pour Cholet PCF, PG et FASE


(1. Créer un Centre Municipal de Santé

Soutenue par Aurélie Monrouzeau et Jean-Cyprien Moreau

Nous créerons un Centre Municipal de Santé (C.M.S) pour promouvoir la santé telle qu’elle est définie par l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est-à-dire : ‘’un état de complet de bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité’’.

​Madame, Monsieur,

​ oici les dix premières propositions que nous vous soumettons. V Elles s’inspirent des réponses que vous avez bien voulu apporter au questionnaire que nous vous avons distribué au début de l’été. Elles ont pour objectif d’améliorer votre vie au quotidien. Dans le contexte de crise que nous traversons, nous les considérons comme autant de leviers pour répondre à vos préoccupations et à vos aspirations ainsi qu’aux enjeux économiques et sociaux, environnementaux et démocratiques locaux. Ancrées dans la réalité de notre territoire, ces propositions concernent à la fois la ville de Cholet et la Communauté d’Agglomération du Choletais (C.A.C.). Elles devront donc être débattues et mises en œuvre à ces deux niveaux. Nous les avons conçues en gardant à l’esprit qu’elles devront s’inscrire dans un budget contraint. Le gouvernement actuel impose une forte diminution de la participation de l’état au budget municipal. Nous le déplorons car les collectivités locales sont les moteurs de l’investissement public (écoles, maisons de retraites E.H.P.A.D., routes…) à hauteur de 70%. Cela ne peut qu’aggraver les difficultés des Français. À Cholet, les impôts locaux sont suffisamment lourds ; nous ne les augmenterons pas au-delà de la revalorisation du SMIC. Par ailleurs, nous mandaterons un audit financier des comptes de la ville de Cholet et de la C.A.C. dès les élections passées afin de travailler à partir d’un diagnostic clair et partagé. N’hésitez pas à vous emparer de ces propositions et à en débattre. D’autres suivront bientôt.

© philippe Devanne - Fotolia.com

Les C.M.S. sont des structures sanitaires de proximité. Ils représentent une alternative à la pratique libérale et sont gérés par des organismes à but non lucratif, telles que villes ou agglomérations de communes. Ils dispensent des soins de premier secours et mènent des actions de prévention et d’éducation à la santé dans trois domaines : la médecine générale et spécialisée, les soins dentaires et les soins infirmiers. Les C.M.S. favorisent une pratique de la médecine regroupée et coordonnée. L’usager est pris en charge et impliqué dans son parcours de soins par une équipe de professionnels qui a une connaissance globale de son état de santé. Les C.M.S. garantissent le même accès aux soins pour tous, dans le respect des tarifs de la Sécurité Sociale ; ils appliquent le tiers payant et ne pratiquent aucun dépassement d’honoraires. Les C.M.S. répondent également aux attentes de médecins et professionnels de santé qui ne souhaitent plus s’installer en libéral et apprécient l’efficacité du travail en équipe. La pénurie de professionnels de santé à Cholet et sur le territoire de la C.A.C. est une réalité à prendre en compte en urgence : difficulté à obtenir un rendez-vous chez un spécialiste dans un délai raisonnable, difficulté pour les nouveaux Choletais à trouver un médecin généraliste, difficulté à remplacer les médecins qui partent à la retraite. Le Centre Municipal de Santé sera une partie de la réponse à cette pénurie.

Vous aurez ainsi accès aux aides nationales et régionales existantes, complétées par un financement de la C.A.C. dont pourra bénéficier sous condition de ressources une très large majorité de Choletais et d’habitants de la C.A.C. Pour la plupart d’entre vous, vous n’aurez pas à avancer d’argent pour réaliser les travaux. Une fois ceux-ci effectués, vous rembourserez à mesure que vous économiserez l’énergie, tout en bénéficiant d’un meilleur confort. Vos dépenses seront stabilisées le temps du remboursement puis fortement diminuées par la suite. Les 27 000 logements de Cholet bénéficieront d’un bilan énergétique dans les 27 années à venir et d’une rénovation énergétique à planifier si celle-ci s’avère nécessaire.

3

Nos objectifs : réduire la consommation d’énergie pour réduire les factures, éliminer la précarité énergétique (permettre à tous de se chauffer et de vivre confortablement), créer de nombreux emplois locaux qualifiés dans cette filière, limiter le rejet de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique, rendre possible l’autosuffisance énergétique locale d’ici 2050 (produire autant d’énergie que l’on en dépense sur notre territoire). Cette mesure s’inscrira dans le Plan Climat Énergie de la C.A.C. dont l’ambition sera largement réévaluée. © Ingo Bartussek - Fotolia.com

2

Soutenue par Edith Marterer et Claude Colliot Vous pourrez vous adresser à un guichet unique appelé Agence Locale Énergie Habitat qui existe aujourd’hui a minima. Il rassemblera différents services et proposera un bilan énergétique individuel complet pour tous les logements construits avant 2006. L’Agence Locale Énergie Habitat dispensera également des conseils afin de faire les bons choix techniques et financiers pour mener à bien la rénovation énergétique de votre logement.

Franck Loiseau

10 premières ( N os propositions pour Cholet

les dépenses d’énergie (2. Rde éduire votre logement


(5. T ransformer les emplois temporaires en emplois durables Nous soutiendrons l’économie locale en favorisant les groupements d’employeurs. Dans un contexte de forte augmentation du chômage (+ 20% en un an sur le bassin choletais) seuls 32% des emplois proposés sont à durée indéterminée et à temps complet.

(3. R endre les transports publics gratuits et encore plus efficaces

Soutenue par Sylvie Morinière et Benoît Gallais

D’autres villes moyennes (Mayenne, Vitré, Compiègne, Châteauroux, Gap, Castres, Libourne, Aubagne) ont déjà fait ce choix. Toutes ont constaté une très forte augmentation du nombre d’usagers, une diminution des trajets en voiture, moins de pollution, une circulation plus fluide. Se déplacer devient une possibilité réelle et accessible à tous ; les centres villes sont redynamisés. La gratuité, c’est aussi un moindre recours aux parkings payants, des économies à chaque fois que l’on privilégie le bus à la voiture, une plus grande mixité sociale, un nouvel espace public.

Passer à la gratuité totale représente un coût modéré pour la collectivité et permet de supprimer ou réduire certaines

Aujourd’hui, lorsque vous prenez le bus, vous ne payez que 25% du coût réel de votre trajet ; le reste est déjà financé par le Versement Transport payé par les entreprises de plus de 9 salariés et par vos impôts. Nous financerons cette mesure sans avoir recours à l’augmentation de l’impôt des particuliers. Une partie du revenu des contraventions pour mauvais stationnement sera affectée à ce nouveau service. Le taux du Versement Transport, déjà augmenté en 2011, pourra être modérément réévalué en fonction du regain d’activité attendu. Ce sera l’occasion d’afficher dans les bus le nom des entreprises qui participent ainsi au bien-vivre de tous.

Pour les prêteurs, le temps d’immobilisation de leur épargne sera relativement court et modulable en fonction du taux de rapport qui devra rester inférieur à celui des banques traditionnelles. Il s’agit avant tout d’un acte citoyen qui encouragera le développement de l’économie sociale et solidaire au service des hommes et du territoire.

Territoire

En posant le principe ”une femme ou un homme égale une voix” dans les prises de décisions, les SCIC rendent l’ensemble des partenaires acteurs et favorisent la démocratie au sein de l’entreprise.

protection

coopérative

action projet

De forme privée et d’intérêt public, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) permet d’associer salariés, collectivités territoriales, financeurs, bénévoles, qui souhaitent investir ensemble dans un projet alliant efficacité économique, développement local et utilité sociale (services à la personne, coopératives de véhicules partagés, production d’énergie…).

chef

créateur

création

responsabilité résultat direction directeur président bénéfices

démocratie au sein de l’entreprise

Cet emprunt pourra également apporter des aides concrètes pour faciliter l’accès à l’emploi de Choletais engagés dans un parcours d’insertion.

Soutenue par Dominique Vatré et Pascale Rouleaud

La Ville de Cholet et la C.A.C. participeront au capital financier des Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif créées sur notre territoire.

Entreprise crédit PME

société aide idée

Les entreprises bénéficiaires pourront compléter cet apport par des emprunts bancaires plus classiques leur permettant notamment de financer leurs besoins en investissement. Elles s’engageront à privilégier l’économie locale dans leur fonctionnement.

Ces associations existent déjà dans le Maine-et-Loire, travaillons avec elles.

(6. Consolider l’emploi local

employés gouvernance

Soutenue par Joël Barthélémy

En rapprochant les demandes des employeurs et des salariés, le service emploi de la C.A.C. soutiendra les associations d’employeurs pour assurer des emplois stables et de qualité.

5

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la Politique Globale de Déplacement, du Plan de Déplacement Urbain et du Plan de Mobilité de la ville de Cholet et de la C.A.C.

des micro-crédits aux Choletais (4. Pet roposer aux entreprises choletaises À l’instar de ce qu’a fait la Région des Pays de la Loire, un emprunt solidaire et citoyen permettra aux Choletaises et aux Choletais qui le souhaitent de prêter de l’argent aux entreprises locales.

En valorisant le travail des employés au sein des entreprises locales, le groupement d’employeurs permet de consolider et de maintenir le savoir-faire de ces entreprises sur le territoire.

Nous déploierons les moyens de transports doux (vélos et pistes cyclables sécurisées / marche et chemins pédestres urbains). Nous continuerons à investir dans le matériel de transport et à développer les emplois liés aux transports publics.

local

4

La gratuité n’est pas une politique en soi : elle est un outil parmi d’autres. Elle doit s’accompagner d’une nouvelle étude sur l’amplitude horaire de certaines lignes, d’une augmentation de la fréquence des bus à certaines heures et d’un meilleur maillage du réseau. Nous étudierons la mise en service de lignes circulaires desservant des lieux stratégiques tels que les gares SNCF et routière, le centre hospitalier…

dépenses : vente de tickets, contrôles, réparations suite à dégradations.

Les salariés sont liés au Groupement d’Employeurs par un contrat de travail unique. Leurs droits sont respectés (congés, amplitudes horaires et déplacements limités). Un groupement d’entreprises ne peut être confondu avec une agence d’intérim.

© vege - Fotolia.com

Tous les Choletais pourront prendre le bus gratuitement.

Un groupement d’employeurs réunit plusieurs entreprises sous forme associative ou coopérative (coopératives d’artisans, Sociétés Coopératives et Participatives). Il effectue des opérations à but non lucratif telles que répondre aux besoins en personnels des entreprises qui n’ont pas la possibilité d’employer un salarié à temps complet. De même certains services sont mutualisés et permettent de décharger les entreprises de tâches administratives et donc de réduire les coûts de gestion au minimum.

Soutenue par Aurélie Sevet

gains

statut impôts valeur créer bilan

micro-crédit

© Dussauj - Fotolia.com

La succession d’une entreprise classique est parfois l’occasion de la transformer en SCIC. Nous serons attentifs à ces moments décisifs de la vie des entreprises. Lorsque des projets viables apparaîtront sur notre territoire, nous nous engagerons à investir directement pour promouvoir l’économie sociale et solidaire. © glopphy - Fotolia.com


une eau de qualité (7. Pau ourmeilleur coût

(9. Mieux informer à moindre coût

Soutenue par Emmanuel Genas et Jean Lehue L’eau n’est pas une marchandise comme les autres. Nous envisageons à terme de reprendre le contrôle de l’ensemble des activités liées à cette ressource vitale pour l’homme, en particulier la distribution de l’eau. Dans un premier temps, nous créerons une régie publique de l’assainissement sur le territoire de la C.A.C. Les contrats en cours prendront fin le 31 décembre 2014 ; ce sera l’occasion d’instaurer enfin la transparence financière qui fait tant défaut dans ce domaine.

Le passage en régie permet de baisser le prix de l’eau pour l’usager et de réaliser des investissements plus importants afin d’améliorer la qualité des infrastructures. Une régie publique a son propre budget ; elle peut constituer des provisions pour investir et a l’obligation de rendre public ses comptes. Elle emploie son propre personnel sous contrat privé et doit reprendre le personnel du délégataire. La gestion en régie permet de se réapproprier des compétences techniques abandonnées et d’avoir recours à des entreprises pour effectuer des missions spécifiques.

Soutenue par Elisabeth Allain et Jamila Berdaï

Les magazines tels que Cholet Mag et Synergence sont des outils précieux pour présenter à la population les projets, les actions et les réalisations menés par la ville et la C.A.C. Ils doivent être le reflet de la vie choletaise et de sa diversité d’opinions et d’actions. Le contenu de ces magazines sera revu : nous laisserons une plus large place à la parole citoyenne et nous augmenterons la partie dédiée aux projets à venir afin d’y associer les Choletais. Les élus de l’opposition bénéficieront eux aussi d’un espace de parole plus important. Nous réduirons également le coût de ces magazines. Actuellement, chaque parution de Synergence coûte 14 700 euros (rédaction, impression, distribution). Pour réduire ce coût, entre autres mesures, nous proposerons à nos partenaires de la C.A.C. de ne le diffuser qu’une fois par mois en alternance avec le Cholet Mag. Ainsi les Choletais bénéficieront d’un magazine relayant l’information locale tous les quinze jours.

6

7  avoriser les pratiques culturelles et l’accès aux spectacles vivants (8. FSoutenir la création

Soutenue par Dominique Poupard et Gérard Piou

 iminuer et mieux répartir (10. Dles indemnités des élus

La collectivité a investi dans des équipements culturels d’envergure : les Musées, l’Espace Saint-Louis (Conservatoire et Théâtre), la Médiathèque, l’École Municipale d’Arts Plastiques. Un public fidèle et intéressé fréquente déjà ces infrastructures. Nous développerons une politique tarifaire plus abordable pour favoriser l’accès de tous à ces lieux de culture.

Soutenue par Lionel Dupuet et Thibaut Gauthier Aujourd’hui, les 36 élus de la majorité se partagent 584 900 euros par an. Les élus des minorités ne touchent aucune indemnité.

En plus de ces équipements, Cholet dispose d’un tissu associatif très dynamique animé par des professionnels et des amateurs dans les domaines de la danse, du théâtre, de la musique, des arts plastiques, des arts de la rue, du cirque, de la B.D., du cinéma… Nous soutiendrons ces associations pour mieux faire connaître leurs activités aux Choletais. Afin de rendre la culture accessible à tous, nous renforcerons la médiation culturelle. Nous consoliderons ainsi les liens entre les espaces culturels d’une part et les crèches, les écoles (de la maternelle à l’université), les centres sociaux, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap et les entreprises d’autre part. Nous encouragerons la création contemporaine en aidant les artistes. Nous serons attentifs à leurs visions et à leurs projets et nous soutiendrons la permanence artistique par des accueils en résidence.

Nous réduirons le montant global des indemnités d’environ 25%.

Nous favoriserons les parcours en direction des plus jeunes pour les sensibiliser au monde des arts, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Accompagnés par tous les acteurs présents sur le territoire, nous construirons une politique culturelle autour d’un projet fédérateur et rayonnant qui pourrait permettre d’obtenir la labellisation de la scène culturelle choletaise en Scène Conventionnée ou Scène Nationale. Faisons en sorte que les Choletais deviennent acteurs de la vie culturelle de leur territoire.

De nombreuses compétences ayant été transmises à la Communauté d’Agglomération, nous diminuerons le nombre d’adjoints et de délégations au sein du Conseil Municipal de Cholet. Le cumul des indemnités des conseillers élus à la Ville de Cholet et à la C.A.C. sera plafonné. Nous attribuerons une indemnité à l’ensemble des élus. Le travail et la fonction de tous doivent être reconnus car tous représentent les Choletais. Nous financerons équitablement la formation de tous les élus. Le Maire et/ou Président de la C.A.C. n’aura aucun autre mandat électif. Il s’engagera à temps complet pour une durée de deux mandats (12 ans) maximum.


CONTACTS CHOLET Votre ville 34 bd Gustave Richard · 49300 Cholet Tél.: 06 37 25 75 69 Email : contact@choletvotreville.fr Site :

www.choletvotreville.fr

PCF, PG et FASE

Le Front de Gauche Choletais est composé de membres du Parti Communiste Français, du Parti de Gauche, de la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique et de citoyens.

Imprimé sur papier Oxygen Silk 100 g, 60 % de fibres recyclées et 40 % de fibres vierges FSC. Document distribué par des bénévoles. Ne pas jeter sur la voie publique.

10 propositions Cholet Votre Ville  

Cholet dynamique et solidaire Europe Ecologie les Verts Front de Gauche Citoyens Choletais Franck Loiseau