__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

s r a m 3 2 Le

e l b m e ens

s n o t vo

Rassemblé-es pour Gennevilliers !

Des élus qui agissent avec vous. Ici délégation avec les parents d’élève à Nanterre sur les absences non remplacées d’enseignants. à l’inspection académique à Nanterre

L

es Gennevillois veulent des élus de terrain, proches des gens dans les quartiers, en lien avec les associations. C’est une condition pour développer la vie démocratique, c’est une tradition gennevilloise qui fait notre force commune. Le style même de la campagne électorale de la liste d’Union des Gennevillois avec réunion d’appartement, porte-à-porte, réunions publiques pour élaborer le programme marque cette volonté de développer Gennevilliers pour et avec les habitants de Gennevilliers. Ce style perdurera après la campagne électorale, car il existait avant : depuis 10 ans, Patrice Leclerc, assure chaque semaine une présence devant une école pour aller à la rencontre des personnes qui ne viennent pas, faute de temps ou d’intérêt, en réunion. Les candidates et candidats de la liste habitent dans tous les quar-

tiers de la ville, ils vivent comme vous, ils seront à vos côtés. En votant pour la liste d’Union des Gennevillois, vous voterez pour une proximité élu/citoyen,

pour le développement de la démocratie participative. Vous voterez pour donner de la force aux projets que nous aurons construit ensemble.

Unis dans notre diversité La liste d’Union des Gennevillois est composée de Gennevilloises et gennevillois membres de partis politiques (Front de gauche, PCF, Parti de gauche, Fédération pour une alternative social et écologique, Parti socialiste, Gennevilliers écologie) et des militantes et militants associatifs, et des personnalités locales. Des femmes et des hommes à l’image de notre ville.

> Des appels et soutiens

Page 2 et 4

> Interview de Patrice Leclerc

Page 2 et 3

> Lutte contre les incivilités routières

Page 4

Retrouvez le programme sur les sites : www.uniondesgennevillois.fr ou www.patrice-leclerc.org

Le 23 mars, faites-vous respecter, votez Union des Gennevillois LECLERC A3 4P 140305b.indd 1

7/03/14 9:23:07


Priorité à l’éducation

Pour les droits des femmes

Pour le droit à la santé

Le droit à l’emploi

> Aurélien Sandoz

> Sofia Manséri

> Chantal Léopold

> Chaouki Abssi

L’éducation reste la priorité du programme de l’union des Gennevillois. C’est un choix fondamental pour l’avenir, surtout au moment où le principe d’« éducation prioritaire » est remis en cause. Je peux juger comme enseignant, de la détermination de nos élu-e-s pour défendre à nos côtés la réussite de tous les élèves.

Aujourd’hui encore, la lutte pour les droits des femmes continue. Égalité femme/ homme, accès au droit et à l’emploi, investissement de l’espace et de la vie publics : nous soutiendrons les habitantes dans la défense de leurs droits et de leurs choix, en lien avec les associations locales.

Gennevilliers fait beaucoup pour le droit à la santé avec un service public très développé. Le secteur libéral est aussi un acteur important. La nouvelle équipe travaillera à un projet santé/ville interpartenaire et c’est important pour l’avenir.

Nous agirons avec les salariés et les citoyens pour la défense et la promotion de l’emploi y compris industriel. Nous poursuivrons l’essor maîtrisé de l’activité économique dans notre ville avec l’accueil de grandes et petites entreprises, tout en favorisant la création et synergie des outils d’aide à l’embauche des Gennevillois.

Un maire au service de toutes et de tous > Patrice Leclerc > 50 ans, marié, un enfant. > Cadre en communication

Nous avons rencontré Patrice Leclerc, tête de liste Union des Gennevillois-es. Le programme est en cours de distribution de la main à la main en porte-à-porte. Nous voulions en savoir plus sur son état d’esprit à quelques jours du scrutin.

Un élu expérimenté 1986 Président national de l’UNEF 1987 Attaché parlementaire de Jacques Brunhes, collaborateur au cabinet du maire 1989 Maire adjoint à Gennevilliers 1995 Responsable départemental et national du PCF 2001 Conseiller général du canton Sud, successivement face à Charles Pasqua, Nicolas Sarkozy et Patrick Devedjian 2004 Participe à la création 2007 d’Alternative citoyenne, de la Fédération pour une alternative sociale et écologique, du Front de Gauche, de l’Université populaire des Hauts-de-Seine, des AMAP. 2008 Réélu conseiller général au premier tour avec 58 % des suffrages.

Êtes-vous prêt à être maire de Gennevilliers ? Oui, mais ce sont les électeurs qui feront leur choix de liste le 23 mars prochain. Le résultat dépend d’eux. Je suis investi à 100 % pour faire le maximum de rencontres sur le terrain. C’est une bonne préparation pour être ensuite à 100  % sur la gestion de la ville. Jacques Bourgoin m’associe sur tous les dossiers importants pour que le relais se fasse dans les meilleures conditions.

Vous avez une expérience de Conseiller général, mais ce n’est pas une expérience de gestion de la ville. Je défends avec Jacques Bourgoin les dossiers de Gennevilliers au Conseil général et j’anime depuis 2009, le Conseil local éducatif. Je connais bien notre ville et les enjeux auxquels elle est confrontée. De 1987 à 1989, j’ai été collaborateur de Jacques Brunhes puis maire adjoint de 1989 à 1995, puis conseiller municipal.

Le journal le Parisien, notait que vous aviez des « positions parfois radicales au Conseil général », l’opposition UMP souhaite que vous soyez « plus diplomate » en tant que maire. Allez-vous changer ? Je suis un élu qui a des convictions et qui les défend. Je continuerai d’être un élu intransigeant quand il s’agit de la défense

des Gennevillois, de la ville, des couches populaires. Les gens vivent des situations trop dures pour qu’on ne baisse pas sur nos exigences pour mieux vivre ensemble. Mais je sais aussi que l’on attend d’un maire qu’il rassemble, qu’il écoute, qu’il sache négocier pour avancer. L’opposition municipale sera respectée. Je serai au service de tous les Gennevillois quelque soit leur opinion.

Vous participez à des réunions d’appartement, c’est nouveau à Gennevilliers ? Certainement à cette échelle. J’ai participé à 70 réunions d’appartement et rencontré ainsi plus de 650 personnes, dont les trois quarts, que je ne connaissais pas. Je remercie au passage toutes les personnes qui ont eu la gentillesse d’organiser ces rencontres. J’y ai beaucoup appris et compris sur ce que les gens attendent d’un maire et de la municipalité. La proximité, le terrain correspondent à mon tempérament. J’aime rencontrer les gens en porte-à-porte, devant les écoles, dans les quartiers… Je continuerai cette pratique de proximité.

Ce n’est pourtant pas votre première campagne électorale et vous en parlez comme d’une première expérience. C’est la première que je fais en animant une équipe municipale. Je mesure combien c’est différent, combien les attentes des Gennevilloises et des Gennevillois à l’égard d’un maire, d’une équipe, sont bien plus fortes, plus complexes, plus in-

2

LECLERC A3 4P 140305b.indd 2

7/03/14 9:23:12


Un programme réaliste et ambitieux

Avec les retraités

> Richard Merra > Délia Toumi

> Philippe Clochette, Les retraités ont des besoins et aspirations différentes. Nous travaillerons à mieux répondre à cette diversité. Ils peuvent aussi être assurés de trouver leurs élus à leur côté dans leur lutte pour la revalorisation des retraites et pensions.

Nous sommes de l’Union des Gennevillois parce qu’ensemble nous refusons les fausses promesses qui mènent au populisme, parce que notre expérience de la gestion municipale, en partenariat avec les autres composantes garantit un programme réaliste et ambitieux pour une majorité représentative de toutes et de tous sans exclusive.

Brèves de campagne > La droite Sarkozyste coupée en 2 La droite gennevilloise tente de ratisser large avec d’un côté l’UMP et de l’autre l’UDI qui s’intitule les Indem. À leur programme, tout ce qu’ont rejeté les Gennevillois lors des précédents scrutins.

> Paroles et paroles En cette période électorale, nos concurrents rivalisent de promesses. Ils le font d’autant plus qu’ils pensent qu’ils n’auront pas à les tenir. La liste d’Union des Gennevillois prend des engagements qu’elle tiendra comme cela a été fait sur le mandat 2008-2014.

> Contre le logement La majorité UMP/UDI du conseil général affirme qu’il ne faut plus subventionner de logements sociaux à Gennevilliers. Mais alors, où reloger les demandeurs gennevillois de logements ?

Au forum des associations, pétition exigeant que le Conseil général des Hauts-de Seine, débloque les subventions dues à la ville

tenses qu’à l’égard d’un conseiller général. Je ressens avec intensité les rapports de confiance qui se tissent, les exigences pour la ville, et combien il faut aimer Gennevilliers et les habitants pour cette fonction. Avec cette campagne de proximité, ce que les uns et les autres me disent, me confient, je sens combien il faut avoir d’ambitions pour la ville et pour toujours faire mieux.

Vous utilisez beaucoup la notion de respect dans vos journaux et discours, pourquoi cette insistance ? Ce n’est pas un hasard, c’est le fruit d’une écoute dans notre campagne de proximité, de lectures sur les questions de dignité et de place du peuple. Il existe une grande attente à l’égard des élus municipaux, à l’égard de la politique, une exigence même : c’est d’être en toute occasion traité avec dignité et respect. Cela passe par le fait que l’on respecte nos engagements. Nous le ferons. C’est aussi tout le contenu de notre programme dans lequel nous nous engageons à agir pour faire respecter les droits des Gennevillois, à construire une ville où l’on se respecte entre nous, à faire respecter notre ville face aux autres institutions et particulièrement le Conseil général.

> L’abstention comme allié Patrick Devedjian (UMP) compte sur une gauche démobilisée et un électorat de droite remontée contre le gouvernement pour gagner des villes aux municipales ou paraître renforcé.

Vous vous inscrivez dans la continuité de Jacques Bourgoin ?

> Mieux vaut tenir que courir

Oui. Comme lui, j’aime Gennevilliers. Nous en ferons une ville phare en Île-de-France, car moderne et populaire, innovante et humaine, solidaire et généreuse. Une ville qui n’exclut personne. Une ville où tout le monde pourrait dire « ici, il y a le meilleur pour mon enfant ». Beaucoup a été fait, et il reste beaucoup à faire. Une nouvelle dynamique sera utile pour améliorer tout ce qu’il y à améliorer.

Rigolote ou méprisante, la formule dans un tract de la droite UDI : « ce que vous avez avec les communistes, vous le conserverez avec nous. Notre différence, c’est que nous souhaitons vous voir progresser ».

Vous êtes confiant dans l’avenir ? Nous aurons à gérer la ville dans des conditions plus difficiles que nos prédécesseurs avec ce qui s’annonce en termes de baisse des moyens pour les collectivités, d’aggravation de la crise pour les habitants, de délitement de la société, de projets technocratiques de métropole… Nous avons de sérieux dossiers devant nous. Mais j’ai confiance dans la capacité des Gennevilloises et des Gennevillois, à se rassembler, agir, s’unir pour nous donner toute la force nécessaire pour gagner sur ces défis. Cela commence par leur rassemblement par le vote Union des Gennevillois le 23 mars prochain.

> Boules puantes Nos concurrents misent sur l’abstention. D’où les tracts et rumeurs diverses, toujours d’origine anonyme, qui visent à dégouter de la politique et à s’abstenir. C’est comme par hasard au moment des élections que les corbeaux ont des révélations…

3

LECLERC A3 4P 140305b.indd 3

7/03/14 9:23:22


Une nouvelle dynamique Gennevilliers se transforme pour vous > Anne-Laure Perez

Un nouveau quartier face aux Chanteraines N

ous organiserons en début de mandat la concertation des habitants sur la conception d’un nouvel éco quartier pour tous, face au Parc des Chanteraines, entre la station du RER Village et le centre commercial des Chanteraines.

Développer l’accès aux droits

Ce nouveau quartier devrait avoir pour principe la construction de 50 % de logements en accession diversifiée et 50  % de logements sociaux, ainsi qu’une place importante à de l’activité économique.

Pour la vie associative

L’équipe municipale s’engage pour répondre aux besoins sur un plan de construction de 600 logements par an en moyenne, dont 50 % de logements sociaux, en veillant à ne pas dépasser le chiffre de 50 000 habitants sur la ville.

Gennevilliers se transforme sous nos yeux pour permettre aux habitants de se sentir mieux chez eux, à l’intérieur des logements, mais aussi dans leurs quartiers et dans les équipements publics. Nous proposons une ville équilibrée entre habitat et activités économiques. Nous laissons une large place aux espaces publics et à la préservation de l’environnement. Tout cela est l’affaire de toutes et tous. La consultation des habitants sur les grands projets de la ville sera notre règle. Ce qu’il se passe à Gennevilliers, doit être décidé par les Gennevillois. Vous pourrez compter sur notre détermination pour faire respecter les choix que nous ferons ensemble.

Assez de nuisance par incivilité routière

>M  arie-Claire GAULT

> Grégory Boulord, La politique sociale, c’est l’accès aux droits. L’action sociale doit avant tout être conçue comme l’exercice d’un droit pour permettre à chacun de nous de jouir d’une citoyenneté pleine et entière. Les élus-es s’engagent dans une démarche cohérente entre leurs discours et leurs actes.

Les associations sont preuves de vie, de solidarité, de générosité, de respect de l’autre… Bénévoles, utilisateurs : un mieux vivre ensemble qui rassemble les diversités et qui représente une vraie richesse pour notre ville.

Danger Abstention La droite compte sur une faible mobilisation de l’électorat de gauche pour faire un bon score.

D

ans toutes nos rencontres et dans tous les quartiers revient la question du non-respect du Code de la route, surtout par le stationnement sauvage sur le trottoir ou en double file. Nous préparons avec le commissariat de Gennevilliers une opération sur plusieurs semaines pour verbaliser et enlever les véhicules en stationnement

sur la chaussée rue Pierre-Timbaud au Village. Une autre opération de ce type sera faite en mai dans le quartier des Grésillons rue Paul-Vaillant Couturier. Tout au long du mandat nous allons travailler pour obtenir des effectifs de police permettant de faire ce travail sur notre ville : assurer juste le respect du Code de la route !

Le 23 Votez pour gagner de la force mars Votez Union des Gennevillois LECLERC A3 4P 140305b.indd 4

7/03/14 9:23:33

Profile for Leclerc patrice

journal 4 Gennevilliers  

Journal de campagne de la liste d'Union des Gennevillois diffusé dans la semaine du 11 mars à Gennevilliers

journal 4 Gennevilliers  

Journal de campagne de la liste d'Union des Gennevillois diffusé dans la semaine du 11 mars à Gennevilliers

Profile for leclerc
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded