Issuu on Google+

Janvier 2012

du RHÔNE aux GORGES de l’ARDÈCHE La lettre d’info de votre Communauté de communes Bidon, Bourg-Saint-Andéol, Gras, Larnas, Saint-Just, Saint-Marcel, Saint-Martin, Saint-Montan, Saint-Remèze, Viviers

La nouvelle caserne de pompiers intercommunale est opérationnelle depuis début octobre.

La nouvelle caserne intercommunale a été inaugurée le samedi 3 décembre 2011 en présence de M. Lacroix, Préfet de l’Ardèche, de M. Pascal Terrasse, Député et Président du Conseil général de l’Ardèche, de M. Jean-Paul Manifacier, Président du CASDIS, de M. Jean-

Enfance et jeunesse P.4 Tourisme P.12

Environnement P.5 Développement économique P.14

Paul Croizier, Président de la Communauté de communes DRAGA, du Colonel Didier Amadei, Directeur départemental des Services d’Incendie et de Secours ainsi que des sapeurs-pompiers, de nombreux maires, élus et habitants de notre territoire. Lire la suite de notre article en page 3

Agences postales intercommunales P.8 PLH P.11

Patrimoine et culture P.6 L’eau P.11

La vie des communes P.10

Assainissement P.12


2

3

L’édito du Président Nous vivons dans un monde en perpétuelle mutation et nous devons nous y adapter en permanence. Le besoin d’un retour aux vraies valeurs, la volonté de trouver plus de bienêtre grâce à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, la prise de conscience écologique, la recherche d’un environnement préservé avec des productions agricoles de qualité, c’est ce que nous essayons de faire en favorisant la mise en place de circuits courts…. La nouvelle caserne intercommunale de pompiers est maintenant opérationnelle depuis début octobre et permet d’optimiser l’intervention des secours sur 7 communes de notre territoire. Le service public d’assainissement non collectif (S.P.A.N.C) est maintenant en place et va permettre de remèdier aux points noirs qui existent sur notre territoire. La totalité de la compétence enfance-jeunesse sera exercé dès le mois d’avril 2012 par la

Le nouveau Centre de secours intercommunal Communauté de communes et permettra de mener un projet éducatif défini par l’ensemble des élus pour conduire les générations successives d’enfants habitant sur le territoire jusqu’à l’entrée dans l’âge adulte, tout en leur permettant d’être des acteurs dans l’espace social. Comme vous pouvez le constater, les projets de la Communauté de communes avancent malgré la crise. Dans cette période mouvante, nous serons obligés, de toute façon, de faire mieux avec moins. Nous faisons le pari que les approches ambitieuses et novatrices, l’ouverture et les partenariats, la mutualisation entre communes et communautés de communes nous permettront de continuer à tracer notre voie. Pour cette année nouvelle, je vous présente, au nom du Conseil Communautaire et du personnel de la Communauté de communes, mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité. Jean-Paul Croizier Président de la Communauté de communes Du Rhône aux Gorges de l’Ardèche

••• (suite de la première page) Les casernes de Bourg Saint Andéol, Saint Just et Saint Marcel d’Ardèche réalisaient plus de 1000 interventions par an. Devenues obsolètes, elles ne pouvaient plus répondre au nombre et à la variété des missions à assumer par les sapeurs pompiers. Il était donc indispensable d’apporter les moyens et une structure correspondant aux impératifs quotidiens de rapidité, de technicité et de professionnalisme. Le nouveau Centre de secours intercommunal, le plus moderne du département, permet désormais de mettre à disposition des soldats du feu un équipement performant, répondant à leurs besoins et à ceux de la population. La Communauté de communes du Rhône aux Gorges de l’Ardèche a souhaité soutenir ce projet, outil indispensable pour optimiser l’organisation des missions des corps de sapeurs-pompiers sur les 7 communes de notre territoire. Elle s’est donc engagée financièrement, aux côtés du Conseil général de l’Ardèche, à hauteur de 35% du coût du projet, soit plus de 900 000 euros.

La caserne de pompiers intercommunale est opérationnelle depuis début octobre. Désormais, les 110 sapeurs-pompiers de Bourg Saint Andéol, Saint Just et Saint Marcel d’Ardèche sont regroupés sur un même lieu. A tour de rôle, 24h sur 24, ils se tiennent prêts à intervenir au mieux et au plus près de la population. Sous les ordres du Colonel Amadei, le Lieutenant Bernard Severac des centres de Bourg Saint Andéol et de Saint Just et le Lieutenant François Terrasse du centre de Saint Marcel ont remis leur fonction de chef de centre au Lieutenant Lionel Lepaulmier qui sera secondé par le Lieutenant François Terrasse. La caserne de Viviers nord, celle de Saint Remèze pour les communes du plateau et la caserne intercommunale couvrent idéalement tout le territoire. C’est la marque de la volonté des élus de travailler ensemble pour une intercommunalité forte, qui privilégie l’intérêt communautaire à l’intérêt communal. La Communauté de communes du Rhône aux Gorges de l’Ardèche est heureuse de voir aboutir ce projet et souhaite au Lieutenant Lepaulmier et à ses équipes de pouvoir intervenir dans les meilleures conditions pour le bien de tous.

Une réflexion sur l’avenir de notre territoire… La Communauté de communes a souhaité mener un travail de réflexion stratégique impliquant l’ensemble des élus communautaires et lui permettant notamment : • de partager une situation et des enjeux • de fixer un cap et des priorités pour le territoire • d’envisager les déclinaisons sur les différentes compétences existantes et de définir le meilleur échelon (communes ou Communauté de communes) pour les exercer.

Prés de 35 élus communautaires se sont réunis lors de 2 séminaires • Le 1er à Bourg Saint Andéol, le samedi 8 octobre, pour faire un état des lieux du territoire et définir une stratégie pour les années à venir. • Le 2ème à Viviers, le samedi 19 novembre, pour une traduction opérationnelle et la définition des modalités de mise en œuvre. Les réflexions se sont portées sur 5 axes : • le cadre de vie (paysage, urbanisme, mobilités, …) • les services à la population (enfance jeunesse, commerces et services, personnes âgées, eau et déchets, …) • le tourisme (sites et activités, animations, hébergement, restauration, …) • l’agriculture • l’industrie et les activités liées. Cette réflexion collective a permis de partager une vision commune de l’avenir de notre territoire et de mettre en œuvre les moyens de la réaliser.

Jean-Paul Croizier lors de son discours pour l’inauguration du nouveau Centre de Secours Intercommunal

Direction de la publication Communauté de communes Du Rhône aux Gorges de l’Ardèche Crédits photos Photos et illustrations : Communauté de communes du Rhône aux Gorges de l’Ardèche, mairies, Comm’à la Ferme Conception et réalisation COMM’A LA FERME (Saint Montan) 09 75 76 48 75 Impression Fombon (Imprim’Vert) 04 75 35 26 84 Tirage 10 000 exemplaires. Dépôt légal à parution La lettre d’info de la Communauté de communes du Rhône aux Gorges de l’Ardèche est imprimée sur papier recyclé

Des élus très studieux


4

5

Enfance et Jeunesse

Brigitte Pujuguet-Guigue, Maire de Saint Just d’Ardèche, Vice-présidente chargée de l’Enfance et de la Jeunesse

Ouverture du “ local jeunes intercommunal DRAGA ” Le projet “ Un local pour les ados ”, initié par le service enfance-jeunesse de la Communauté de communes, a débuté aux vacances de printemps 2011 (peinture des murs, choix du mobilier). Il a continué son avancée durant l’été (choix d’un nom pour le local, établissement d’un règlement intérieur, réalisation d’une fresque de graffitis, décoration, montage du mobilier). C’est l’implication dans le projet de 39 jeunes qui a permis de terminer sa réalisation lors des vacances d’automne 2011. L’inauguration, préparée par les adolescents eux-mêmes (réalisation de diaporamas et d’un buffet), leur a permis de présenter avec fierté le travail réalisé depuis 7 mois aux personnes présentes : élus, partenaires et familles.

• Le temps d’accueil “ fermé ” concerne les 1117 ans. Il implique une inscription préalable de l’enfant pour y participer et la présence de celui-ci durant toute la durée de l’animation : mercredis de 14h à 16h et vacances scolaires. • Le temps d’accueil “ ouvert ” concerne uniquement les 14-17 ans. Il permet aux adolescents de se rendre au local sans inscription préalable avec entrées et sorties libres, sur autorisation des parents : mercredis de 16h à 18h et ponctuellement durant les vacances scolaires. • Les 2 tranches d’âge (11-13 ans et 14-17 ans) seront accueillies sur des temps dissociés (le mercredi) ou communs (sorties).

Activités organisées

Séjours, sorties, animations de proximité, temps projets (durant les vacances) et activités libres (les mercredis). A travers ces animations, nous continuerons d’aider les adolescents à s’investir dans des projets variés qui auront pour objectif de dynamiser la structure tout en responsabilisant les usagers. Ainsi, dès les vacances d’hiver, nous travaillerons avec les adolescents participants sur l’organisation du séjour été 2012… Des ramassages pourront être organisés selon les périodes. Les usagers en seront informés, ainsi que des modalités d’utilisation, lors des inscriptions.

Comment s’inscrire

Périodes d’ouverture

Dès janvier 2012, le local jeunes intercommunal DRAGA ouvrira ses portes aux adolescents durant tous les temps extrascolaires : • le mercredi de 14h à 16h pour les 11-13 ans, • le mercredi de 16h à 18h pour les 14-17 ans, • le samedi ponctuellement, •  durant toutes les périodes de vacances scolaires à des horaires variables en fonction des activités organisées, des projets et de la tranche d’âge accueillie.

Un fonctionnement novateur

La Communauté de communes DRAGA a eu la volonté de donner un mode de fonctionnement novateur à ce local réservé aux adolescents, en incluant des temps d’accueil “ ouverts ” et “ fermés ” pour répondre précisément aux attentes des usagers et de leurs parents :

Pour participer aux activités organisées par la Communauté de communes (séjours, sorties…) et/ou profiter du matériel mis à disposition au sein du local jeunes (ordinateurs, connexion à Internet, télévision, chaîne HIFI, babyfoot, table de ping-pong, jeux de société, canapé…), la famille doit prendre connaissance du projet éducatif, du projet pédagogique ainsi que du règlement intérieur relatifs à l’accueil des adolescents. Elle doit également remettre un dossier d’inscription complet au service enfance-jeunesse de la Communauté de communes, comprenant : • Une fiche de renseignements (à télécharger sur www.ardechecotesud.fr), • Les bons vacances CAF/MSA de la famille ou le dernier avis d’imposition, • La photocopie du carnet de vaccination de l’enfant, • Une attestation de responsabilité civile, • Le règlement de l’adhésion annuelle calculée en fonction du quotient familial.

A très bientôt au local jeunes !!!

Démarches d’inscription à suivre une fois le dossier remis : Période

Tranche d’âge

Temps d’accueil

Démarches d’inscription

Mercredi de 14h à 16h

11 - 13 ans

Fermé

Téléphoner au 09 63 63 94 74 dans la semaine précédent le temps d’accueil pour lequel vous souhaitez inscrire votre enfant

Mercredi de 16h à 18h

14 - 17 ans

Ouvert

Inscription sur place

11 - 17 ans

Fermé

Se rendre au local jeunes à l’une des 2 dates d’inscriptions précisées sur la plaquette d’information pour régler la participation financière éventuellement demandée

14 - 17 ans

Ouvert

Inscription sur place

Vacances scolaires

Roland Rieu, Adjoint à St Montan, Vice-président chargé de l’Environnement et des ordures ménagères

Environnement

GESTION DES DÉCHETS, C’EST TOUS ENSEMBLE QUE NOUS DEVONS AGIR ! Comme vous pourrez le voir dans le tableau cidessous, malgré les efforts de la collectivité dans la gestion des déchets de notre territoire (l’optimisation du service a permis de réduire les dépenses de plus de 100 000 € en 2011), les dépenses ne vont pas cesser d’augmenter. En effet, dès le 1er janvier 2011, la Taxe sur la Valeur Ajoutée (T.V.A.) va passer de 5,5% à 7%, soit une plus-value d’environ 28 728 €. De plus, la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (T.G.A.P.) va passer de 11€/ Tonne à 15€/Tonne, soit une augmentation d’environ 27 930 € pour la collectivité. A cela, il faut également ajouter une révision des prix des marchés, comme chaque année, qui devrait représenter 69 756 €. La T.G.A.P. concerne uniquement les déchets non revalorisables (à savoir les ordures ménagères et les déchets mis dans la benne “ encombrants ” des déchèteries, qui sont enfouis au centre de Roussas). Ces déchets représentaient 64% des tonnages collectés en 2010 sur la Communauté de communes. Il est donc indispensable, de manière à réaliser des économies, de continuer à faire correctement le tri et de mettre uniquement dans les bacs à ordures ménagères les déchets ne pouvant être recyclés. A titre d’exemple, lorsque vous déposez 1m3 de cartons dans un bac à ordures ménagères,

il en coûte plus de 32 € à la collectivité. Si ce même volume de carton avait été déposé en déchèterie, il en aurait coûté seulement 5,70 €… C’est grâce à vos efforts que nous pourrons limiter ces augmentations, alors faites les bons gestes de tri et déposez à la déchèterie vos déchets verts, bois, cartons, etc. pour qu’ils soient revalorisés. Pensez également, si vous disposez d’un petit jardin, à demander un composteur auprès de nos services pour traiter directement vos épluchures et déchets de tables (ces déchets représentent en moyenne 30% de votre poubelle). Exigez que les marchands reprennent vos appareils électroménagers, pneus, piles, ampoules, cartouches d’encre, etc. et les recyclent grâce aux réseaux qui leur sont propres (c’est à cela que sert l’écotaxe). De notre côté, nous avons programmé, pour la rentrée scolaire 2012, de nouvelles actions de sensibilisation auprès des enfants dans toutes les écoles. Nous recevrons également, en février, des sacs de grande capacité sur lesquels figurent les consignes de tri du territoire (un sac par foyer a été prévu, n’hésitez pas à le demander). C’est pour l’ensemble de la communauté et chacun de ses usagers que nous vous demandons d’appliquer de mieux en mieux ces consignes : il y va de la qualité de notre environnement, bien sûr, mais aussi d’économies qui profiteraient à tous.

Budget de la gestion des déchets sur notre territoire Estimation économies 2011 Tonnages en moins sur les déchèteries

50 000 €

Augmentations 2012 Augmentation T.G.A.P. de 11€/T. à 15€/T.

+ 27930 €

Facturation pros déchèteries

8 000 €

Augmentation T.V.A. De 5,5% à 7%

+ 28728 €

Mise à jour parc bacs

3 000 €

Révision des prix des marchés

+ 69756 €

Total

126 414 €

Négociation rachat matériaux Lavage bacs et colonnes Redevances spéciales Total

30 000 € 3 100 € 10 000 € 104 100 €

Un bel exemple de rationalisation des moyens : le SYPP regroupe le rachat des déchets recyclables Jusqu’à présent passés par chaque Communauté de communes, les contrats de rachat des déchets recyclables issus du tri sélectif (plastiques, cartons, etc.) arrivaient à leur terme cet été. A cette occasion, de manière à augmenter les tonnages pour bénéficier de prix de rachat plus avantageux, le SYPP a proposé à ses collectivités adhérentes de passer un contrat global à leur place.


6

7

Environnement

(suite)

Vandalisme et incivilités sur les déchèteries Toutes les semaines, nos déchèteries sont vandalisées : cadenas cisaillés, bennes vidées sur les quais… Ceci nous oblige, pratiquement tous les jours avant l’ouverture, à faire intervenir nos agents pour tout remettre en ordre de manière à ce que les déchèteries soient accessibles aux usagers.

Rappels • Les déchets de soins (piqûres, etc.) doivent être apportés à la borne DASRI située Place Georges Courtial, à côté de la Communauté de communes. • Des composteurs sont encore disponibles à la Communauté de communes, n’hésitez pas à nous contacter. • Les DEEE (électroménager, électronique, informatique, etc.), les pneus et les bouteilles de gaz sont repris par les distributeurs lorsque vous en rachetez. • Les DDM (peintures, acides, etc.) sont collectés ponctuellement. Pour plus de renseignements : www.yakatrier.info.

Nouvelles déchèteries La Communauté de communes a lancé une assistance à maîtrise d’ouvrage pour la reconstruction des déchèteries de Bourg-Saint-Andéol et de Viviers. D’ici environ 20 mois, vous devriez bénéficier de nouvelles structures permettant d’accueillir l’ensemble des déchets de votre foyer. En parallèle, une étude sur la réalisation de recycleries menée par le Syndicat des Portes de Provence (SYPP) est sur le point de se terminer : un établissement de ce type pourrait voir le jour sur notre territoire…

Le quai de la déchèterie actuelle de Viviers

Bilan de la collecte d’amiante liée des 22 et 29 octobre Le SYPP a mis en place une collecte ponctuelle d’amiante liée à destination des particuliers sur l’ensemble de son territoire (déchèteries des Léonards à Montélimar et du Teil).

cassées devaient être emballés dans des sacs transparents hermétiquement fermés avec le logo amiante. Ces sacs pouvaient être retirés lors des inscriptions.

Des conditions d’acceptation des déchets avaient été fixées : il fallait s’inscrire préalablement auprès du SYPP ou d’une des collectivités (formulaire d’inscription et déclaration d’engagement et de non mélange), le nombre de plaques était limité à 15 et tous les morceaux de plaques

Sur l’ensemble de l’opération, 105 apports ont été effectués, dont 18 de notre territoire et 20,820 T (soit 198 kg par apporteur) ont été collectées. Une nouvelle opération devrait avoir lieu avant l’été 2012, vous en serez bien sûr informés.

Nettoyage du point d’apport volontaire de la déchèterie de Bourg-Saint-Andéol le 31 octobre 2011. Les agents ont rempli 4 camions pour tout débarrasser !

Nous devons continuer ensemble, usagers et collectivités, à dénoncer ces incivilités et ce vandalisme qui coûtent énormément d’argent à tous et neutralisent nos efforts ! Lors de la collecte

Après les plaintes déposées par la Communauté de Commune en 2011, plusieurs personnes ont été condamnées à de lourdes peines.


8

9

Agences Postales Intercommunales

Daniel Archambault, Adjoint de Saint Martin d’Ardèche, Vice-président chargé de la Communication

Depuis le mois d’avril 2011, la Communauté de communes et les 4 Communes accueillant les Agences Postales Intercommunales (A.P.I.) ont signé une convention de partenariat relative à la prise en charge de leurs frais de gestion.

Patrimoine et culture

François Louvet, Maire de Viviers, Vice-président chargé du Patrimoine et de la Culture

Le pays d’art et d’histoire du Vivarais méridional officiellement lancé le 4 novembre dernier.

Les signataires de la convention Conformément à l’article 4 de la convention concernant l’organisation d’une A.P.I, conclu entre La Poste et la Communauté de communes lors de la prise de compétence, “ (…) la communauté s’engage à fournir un local ou un emplacement pour l’exercice des activités de l’Agence Postale Intercommunale, à l’entretenir et à en assurer le bon fonctionnement (eau, électricité, chauffage, téléphone,…) ”. Cependant, aucune modalité administrative n’avait été prise jusqu’ici pour régulariser et harmoniser le remboursement des frais de gestion des A.P.I. entre les Communes qui engageaient elles-mêmes certaines dépenses. Cette nouvelle convention rappelle ainsi les obligations réciproques et les modalités financières associées : La Commune met gratuitement à disposition de l’E.P.C.I. un local ou un emplacement pour l’exercice des activités de l’Agence Postale Intercommunale. Elle en assure l’entretien (fournitures et maind’œuvre) et les frais de fonctionnement (eau, électricité, chauffage). En contrepartie, la Communauté de communes apportera une participation financière à hauteur de 1 000€ par an. Parallèlement, les conventions relatives à l’organisation des A.P.I. ont été quelque peu modifiées à partir du 1er janvier 2011 :

Gestion de l’Agence Postale Intercommunale L’article 3 est intégralement remplacé par ce qui suit : “ La communauté détermine les jours et horaires d’ouverture, après en avoir informé La Poste, de manière à satisfaire les besoins de la clientèle et à assurer dans des conditions satisfaisantes la continuité du service public.” C’est-à-dire que la communauté n’est plus soumise à l’obligation des 60h d’ouverture mensuelles conditionnée au versement de l’indemnité compensatrice par La Poste. Fonctionnement de l’Agence Postale Intercommunale Le 3e paragraphe de l’article 4 est complété comme suit : la communauté s’engage également à prendre en charge “ les frais de communications téléphoniques relatifs à l’utilisation des terminaux de paiement électroniques dans le cadre de l’Agence Postale Intercommunale ”. Indemnité compensatrice mensuelle “ En contrepartie des prestations fournies par la communauté, La Poste s’engage à lui verser une indemnité compensatrice forfaitaire mensuelle fixée à 1 070€. (…) ”.

Services financiers et prestations associées • Le montant maximal autorisé pour les retraits d’espèces sur compte courant, Post épargne ou livret d’épargne postal, passe de 300 à 350€ par période de 7 jours. • Le montant du paiement de mandats cash passe de 300 à 350€ par opération. • Traitement direct des demandes d’émission de mandat cash pour un montant de 350€. • Traitement direct des versements d’espèces sur compte courant postal et personnel, Post épargne ou livret d’épargne postal dans la limite de 350€ par période de 7 jours.

Céline Combe, responsable des Ressources Humaines de DRAGA avec Michèle Teyssier à l’agence intercommunale de Gras

Olivier Peverelli, Conseiller général délégué à la culture et au patrimoine lors de son allocution aux cotés de Pascal Terrasse, Président du Conseil général

Le Syndicat Mixte du Vivarais méridional (SMVM) a en effet procédé ce jour-là à la signature de la convention avec le Ministère de la culture et de la communication, officialisant la création du Pays d’art et d’histoire. Une convention a également été signée avec le Conseil général de l’Ardèche qui a soutenu le projet depuis ses prémices et continuera à le faire sur ses différentes actions. La manifestation organisée à cette occasion mettait en lumière la rotonde ferroviaire du Teil : un bâtiment de caractère plutôt industriel, peu connu du public, mais dont on comprend tout l’intérêt si l’on considère le poids de l’activité ferroviaire dans l’économie et la physionomie de la ville depuis la fin du XIXe siècle. Ses qualités architecturales (volumes, poutraisons métalliques…) lui ont également valu d’être choisi car sensibiliser les élus, les acteurs économiques, les propriétaires et les habitants à ce type de patrimoine pour qu’il soit pris en compte et valorisé dans les projets d’aménagement est une des vocations d’un Pays d’art et d’histoire. Le programme faisait intervenir deux compagnies professionnelles implantées localement : la Cie Emilie Valantin avec “ Le dormeur de la Rotonde ” : un intermède sympathique confrontant un éminent scientifique et un chef de gare pour expliquer l’histoire de ce bâtiment  ; la compagnie Les Colporteurs, quant à elle, avait

élaboré une prestation poétique de funambules, “ Esquisses en liberté ”, qui soulignait le volume du bâtiment. Le SMVM, qui voulait cet évènement festif, l’avait largement ouvert au public: pari réussi puisque malgré les intempéries, de nombreuses personnes ont répondu à l’invitation et apprécié la soirée. Les visites mises en places sur les autres points du territoire (Vallon de Tourne à Bourg-Saint-Andéol, Bastide royale à Villeneuve de Berg, abbatiale de Cruas) ont parfois dû être reportées ou annulées du fait des conditions météo. Mais les visiteurs, même peu nombreux, ont démontré qu’il y avait bien une demande pour ce type de propositions apportant un regard spécifique sur le patrimoine. Une histoire à suivre, puisque le Pays d’art et d’histoire en est à ses débuts et programme actuellement ses actions pour 2012 : Journées du patrimoine, premières réflexions sur la charte architecturale, urbanistique et paysagère, médiation autour des actions de restauration du patrimoine menées par les communes, comme celle de la façade de la maison des chevaliers. Le Pays d’art et d’histoire du Vivarais méridional est ouvert à une large collaboration avec les communes autour de leur patrimoine. N’hésitez pas à lui communiquer vos projets !


10

11

La vie des communes

Dans chaque numéro de la lettre d’info de votre Communauté de communes, nous laisserons la parole à 2 communes de notre territoire. Dans ce numéro, ce sont les communes de Saint Marcel et de Saint Montan qui sont à l’honneur.

SAINT MONTAN

Mairie de Saint-Montan

Place du Poussiac - 07220 Tél : 04 75 52 62 09 Fax : 04 75 52 57 00 E-mail : mairie.st.montan@wanadoo.fr Site Internet : www.mairie-st-montan.fr

Point Info

Agence Postale - Le Village Le label “ Village de caractère ” distingue les villages ardéchois les plus pittoresques.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h, samedi de 9h à 11h30 Tél : 04 75 01 29 45

Un guide pour découvrir saint montan

SAINT MARCEL D’ARDÈCHE Saint Marcel d’Ardèche est un petit village d’environ 2500 habitants. Blotti dans un amphithéâtre de collines ensoleillées ouvert en direction du grand sud, le Ventoux à l’horizon, il occupe une superficie de 3600 hectares. Le cœur du village correspond à l’ancien enclos et concentre la plus grande partie des services et des commerces (pharmacie, cafés, restaurants, hôtel, boulangeries, médecins, dentiste, coiffeurs, boucherie, épicerie…). Le reste de la commune se répartit en une quinzaine de quartiers bien définis. Vers le Rhône, le paysage présente une mosaïque de cultures (melons, asperges, arbres fruitiers, blé, tournesol, amandiers). Sur les hautes terrasses, la vigne domine avec une production de vins de qualité. Le plateau qui surplombe les Gorges de l’Ardèche est couvert d’un écrin de verdure : une végétation de garrigue, de chênes verts et de genévriers.

La Maison des services publics (MSP) a été inaugurée le 10 juin

Les touristes qui se rendent à Saint Montan pour découvrir le village ont à leur disposition, depuis l’été 2011, un “ Guide découverte ”. Ce document de 16 pages présente au visiteur l’histoire du village, son patrimoine et l’ensemble des services de la commune. Un plan, avec un circuit de visite, permet de suivre le dédale des ruelles et des escaliers sans passer à côté des principales curiosités du bourg castral. Destiné d’abord aux touristes, ce document permet aussi aux habitants de Saint Montan et de

la région de redécouvrir le village et de se rendre compte du travail remarquable de rénovation effectué depuis plus de 30 ans par l’association des Amis de Saint Montan sur son patrimoine dans le bourg médiéval et depuis la signature de protocoles avec la mairie, en 1995 et 1999, également sur les parcelles communales. L’édition de ce guide a été possible grâce à l’aide du Conseil général de l’Ardèche. Pour se le procurer : Point Info, Mairie et commerces de Saint Montan.

Assainissement de la cité du barrage : la fin des travaux

Maurice Armand, premier adjoint et Jean-Pierre Fustinoni, responsable des services techniques sur le chantier.

Après 13 années de montage de dossier et 3 années de travaux pour un résultat environnemental probant qui transforme le quartier, les travaux d’assainissement sont terminés. Les travaux d’enfouissement des réseaux EDF et France Télécom sont en cours et se déroulent parfaitement. Début 2012, un nouvel éclairage public sera installé dans les Cités et sur la traversée de la RD 86. A la fin du 1er trimestre, l’ensemble des rues recevra une couche d’enrobé. Après avoir supporté ces 3 années de travaux, les habitants des Cités de Saint Montan et de Viviers pourront alors profiter pleinement du nouveau cadre de vie de leur quartier.

Ouverte depuis le 7 juin 2011 à l’entrée Est du village, la Maison des Services Publics de Saint Marcel d’Ardèche offre aux Saint Marcellois et aux autres habitants du sud du département, un site de services de proximité couvrant le plus largement possible vos attentes. Laurence Boesso et Marie Claire Hou vous accompagnent dans vos démarches auprès des organismes sociaux tels que la CAF, la MSA, la CPAM…, pour vous donner conseil et assistance en matière d’emploi, de formation, d’orientation professionnelle ou tout simplement pour vous renseigner sur les transports, les loisirs à proximité, les richesses culturelles et patrimoniales de notre commune et de notre région. Des rencontres avec les partenaires ont lieu dans le cadre de permanences ou de rendezvous. Cette Maison accueille des activités d’initiation à l’informatique, des ateliers-mémoires, une bourse au covoiturage…

La MSP à votre service Ouverte du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 16h à 18h, le samedi de 9h à 13h. Place du Portail du Rhône 07700 St Marcel d’Ardèche 04 75 51 47 54 msp.saintmarceldardeche@wanadoo.fr www.saintmarceldardeche.com

Les grottes de Saint Marcel et le chemin de la grosse PIerre Les grottes de Saint Marcel, classées au patrimoine national, constituent un joyau du monde souterrain, avec plus de 56 km de galeries. La partie ouverte au public est spectaculaire avec ses gours uniques en Europe, ses concrétions de toute beauté. A proximité, le chemin de la Grosse Pierre vous invite à une promenade pour découvrir, à l’aide d’un guide multimédia GPS disponible à l’accueil de la grotte, 12 petits courts métrages pour vous initier à la géologie, à la trufficulture, à la préhistoire, à la chasse, à la réalisation d’une charbonnière… Une matinée sur le chemin, un repas sur l’aire de pique-nique aménagée à l’ombre des chênes, avant une descente l’après-midi dans la grotte, voilà le programme d’une agréable journée. Ouverture de Pâques à mi novembre Visite virtuelle sur le site internet http://www.grottesaintmarcel.com/


12

13 Paul Lavie, Maire de Saint Remèze, Vice-président chargé du Tourisme

tourisme

En effet, dans ce lieu “ magique ” autour de l’église de Larnas, le festival a débuté par une soirée alternative (rock, pop) avec Paul et Mickey, Transgunner, Quadricolor et Bandit. La soirée du lendemain était dédiée aux femmes avec le quartet Swallow, la violoniste Anne Sila et les “ Women on stage ” accompagnées par les musiciens du Nice Jazz Orchestra. Le dimanche, le festival s’est terminé en apothéose avec le spectacle “ Le Coq et la Pendule ” créé en hommage à Claude Nougaro par André Ceccarelli et David Linx.

Espace de Restitution Grotte Chauvet : le délégataire a été choisi le 21 novembre 2011 Créée en 1995, la société Kléber Rossillon a été choisie pour gérer le futur Espace de restitution de la grotte Chauvet par les élus du Syndicat mixte réunis autour de Pascal Terrasse, président du Conseil général de l’Ardèche et de JeanJack Queyranne, président du Conseil régional Rhône-Alpes. Ce contrat amènera la Collectivité à déléguer la gestion et l’exploitation du site ERGC dont elle restera propriétaire. La société Kléber Rossillon s’engage à préserver notre patrimoine ainsi qu’à développer son rayonnement et sa fréquentation auprès de tout public. Pour en savoir plus : www.kleber-rossillon.com

et des artistes en devenir. Certains concerts pourront avoir lieu sur d’autres communes du plateau comme Saint Remèze ou Bidon… Plus d’info sur : http://jazzsurunplateau.blogspot.com/

Cet évènement est soutenu par la Communauté de communes et le festival “ Jazz sur un plateau ” 2012 se déroulera à Larnas le premier week-end du mois d’août. La programmation en cours aura comme toujours à cœur de présenter des talents reconnus Kleber Rossillon

Espace de Restitution de la Grotte Chauvet : Ouverture en 2014 !

L’appel d’offres aux entreprises va être lancé et les travaux débuteront au printemps 2012. L’Espace de restitution comprendra le fac-similé de la grotte, un centre de découverte, un espace pédagogique, un restaurant et une boutique. D’un coût prévisionnel de 43 M€ financé par la

LE Festival “ Jazz sur un Plateau ” 2012 se déroulera le 1er week-end d’aout

“ Mon Pays, Ma Fête ” animation touristique du 11 au 13 mai 2012 Le Pays de l’Ardèche Méridionale organise la 4ème édition de “ Mon Pays Ma Fête ” sur le thème de la faune : 3 jours ouverts à tous pour découvrir l’Ardèche méridionale à travers une trentaine d’animations réparties sur l’ensemble du territoire. Au programme, toute une palette d’activités de plein air accompagnées (balades à dos d’âne, randonnées équestres et pédestres à la découverte de la faune, balades en canoë, en barque...) mais aussi visites de sites touristiques et de fermes

pédagogiques, expositions et conférences, … De plus, des animations culturelles seront organisées dans les nombreux Bistrots de Pays de l’Ardèche Méridionale : contes, théâtre, danses, lecture, musiques diverses... Plus d’infos dès le mois de mai sur : www.monpaysmafete.net Contacts : 04 75 38 08 03 helene.graillat@pays-ardeche-meridionale.net Ou dans vos OT et Points Infos.

Région Rhône-Alpes, le Département de l’Ardèche, l’État, l’Union Européenne et le gestionnaire Kléber Rossillon, ce site culturel à vocation touristique ouvrira en 2014. Il devrait accueillir annuellement entre 300 000 et 400 000 visiteurs.

27ème marathon des Gorges de l’Ardèche du 12 novembre 2011 Des conditions météo idéales, un niveau d’eau exceptionnel : le décor était planté pour une épreuve qui restera dans les mémoires comme l’une des plus belles depuis sa création en 1985. Cette 27ème édition a rassemblé 1858 concurrents de 20 pays dans 744 embarcations (108 bateaux au départ du Chalenge et 636 au Marathon) pour 2 départs à couper le souffle : aucune autre épreuve au monde ne réunit un tel plateau sportif et autant d’embarcations. Tous les participants ont été impressionnés par la beauté du site, la qualité de l’accueil et le professionnalisme de l’organisation. La fête était complète jusqu’à l’arrivée, au cœur de St Martin d’Ardèche, avec des animations et un magnifique marché gourmand sur les quais.

L’œnotourisme pour promouvoir les richesses de nos vignes Cet été, avec le soutien de la Communauté de communes, les Offices de Tourisme de Bourg Saint Andéol, Larnas, Saint Martin d’Ardèche et Viviers ont mis en place une action collective sur le thème de l’œnotourisme afin de valoriser le territoire viticole. A ce titre, 2 manifestations ont été organisées : “ Un jour, un vigneron ” et “ Festi’Caves ”. Ce partenariat sera reconduit en 2012.

Circuits courts : Le Guide “ BaladeS paysanne 2012 ” Nous avons le plaisir de vous présenter ce guide des producteurs qui vous permettra de vous balader sur notre territoire en découvrant les points de vente directs de nos agriculteurs !

La Communauté de communes apporte bien sûr son soutien financier à cet événement phare pour la promotion de son territoire, l’Ardèche et le monde sportif. Rendez-vous le 10 novembre 2012 pour la 28ème édition !

Vous pourrez vous le procurer dans les mairies, Offices de Tourisme, Points d’Information et autres partenaires de la Communauté de communes, ou le télécharger directement sur : www.ardechecotesud.fr Conscients des enjeux agricoles (jardiniers de la nature, chaîne alimentaire, pressions foncières, économiques et climatiques, diminution du nombre d’agriculteurs, …), les élus de la Communauté de communes Du Rhône Aux Gorges de l’Ardèche mènent une politique favorisant les circuits courts. Il s’agit de redynamiser l’agriculture locale en rapprochant l’offre de la demande et en sensibilisant la population à l’importance d’une consommation de proximité. Notre action concrète commence par ce guide, à la demande des agriculteurs qui ont bien voulu s’associer à notre démarche, réalisé en partenariat avec “ La Marguerite Rouge ”. Cette association a regroupé une dizaine de bénévoles pour visiter les fermes, recueillir l’information, la rédiger et la mettre en pages… Nous les félicitons pour

la qualité de ce travail collectif et nous remercions les partenaires financiers de ce projet (Pays d’Ardèche Méridionale, Région Rhône-Alpes, Département de l’Ardèche, Europe) ainsi que les Offices de Tourisme, Points d’Information, le Syndicat des Gorges de l’Ardèche, la Chambre d’Agriculture et Agribio pour leurs contributions techniques.


14

Développement économique

15 Serge Martinez, Maire de Bourg-Saint-Andéol, Vice-président chargé du Développement économique

Convention de revitalisation Arcelor Mittal L’établissement Arcelor Mittal France Construction, situé sur la zone d’activités Fanjouge à Bourg-Saint-Andéol a fermé ses portes en 2010 suite à la restructuration industrielle et commerciale du groupe mondial Arcelor Mittal.

subvention d’un montant maximum de 3 000 €, d’un prêt de 10 000 € à 1% par emploi CDI temps plein créé ou d’un prêt d’honneur pour les créateurs d’entreprises aux conditions fixées par la plateforme d’initiative locale UAPI (www.uapi.fr).

Un programme de licenciement collectif pour motif économique a généré la suppression de 72 emplois au sein du groupe, dont 17 affectés à la fermeture du site de Bourg-Saint-Andéol.

Vous êtes propriétaire d’un local professionnel que vous souhaitez louer ou vendre ? N’hésitez pas à prendre contact avec notre chargé de mission Développement économique afin d’alimenter la bourse des locaux de la Communauté de communes. Les porteurs de projet pourront, le cas échéant, être orientés vers votre bien. Contact : Mathieu Constantin : 04 75 54 57 05

L’ORC ARM : un vaste programme d’actions pour redynamiser le commerce et l’artisanat en milieu rural

L’entreprise s’est engagée à conduire une opération de revitalisation du bassin d’emploi impacté et à mobiliser les moyens nécessaires pour contribuer à l’implantation et au développement d’activités permettant la création d’au moins 17 emplois pérennes, correspondant au nombre d’emplois supprimés. Un fonds de 69 615 € a été mis en place pour encourager la création d’emplois. La gestion de ce fonds, disponible pendant deux ans, a été confiée à la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ardèche. Tout projet créateur d’emplois sur le territoire de la Communauté de communes, après évaluation, peut faire l’objet d’une

Locaux vacants

L’Opération Rurale Collective de l’Ardèche Rhodanienne Méridionale (ORC ARM) est un dispositif du Pays de l’Ardèche Méridionale qui a pour vocation de proposer des actions collectives ou individuelles aux commerçants et artisans de son territoire, ainsi qu’un soutien financier pour le développement de leur activité. Plus d’informations auprès de la CCI (Franck Liotier - 06 86 69 39 27), de la Communauté de communes (Matthieu Constantin – 04 75 54 57 05), ou de UAPI (04 90 30 97 15).

Le 24 octobre 2011, les élus de la Communauté de communes DRAGA ont inauguré l’atelier relais en présence du Préfet de l’Ardèche, des Présidents du Conseil général de l’Ardèche, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ardèche et du Pays de l’Ardèche Méridionale ainsi que des représentants de la société Soplair. L’atelier relais est un véritable outil de développement économique local qui permet de mettre à disposition d’une entreprise souhaitant s’installer ou se développer sur le territoire, des capacités d’accueil de qualité à un prix attractif, pour une durée limitée.

L’entreprise SOPLAIR, spécialisée dans la conception et la fabrication d’auvents pour caravanes, de protections pour camping-cars ou d’ascenseurs, a décidé de s’installer dans l’atelier relais. Anciennement basée à Pont-Saint-Esprit, la société compte aujourd’hui une dizaine de salariés. Plus d’informations : www.soplair.com.

• L’activation d’une vitrine virtuelle sur son territoire. Le photographe professionnel retenu pour effectuer des prises de vues chez les commerçants et les artisans est désormais à l’œuvre. Une soixantaine d’entreprises du territoire de l’ORC ARM se sont déjà fait connaître pour apparaître sur ce site marchand en cours de réalisation. Les entreprises qui n’auraient pas encore été identifiées sont invitées à se manifester auprès de l’ORC ARM.

Inauguration de l’atelier relais et installation de l’entreprise Soplair L’objectif est d’inciter les entreprises à s’implanter ou se développer sur le territoire intercommunal, le temps qu’elles puissent devenir propriétaires de leurs propres locaux. Cet équipement a été construit par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ardèche sur un terrain appartenant à la Communauté de communes, vendu pour 1 € symbolique. Le bâtiment de 400m² SHON (Surface Hors Œuvre Nette), entièrement en bois, répond à la norme HQE avec, notamment, une isolation optimale, une récupération de l’eau de pluie et des panneaux solaires installés sur la toiture. Cet équipement a bénéficié de subventions du Pays de l’Ardèche Méridionale, de la Région Rhône-Alpes et du Conseil Général de l’Ardèche. L’atelier relais jouit d’une localisation géographique particulièrement attractive sur la zone d’activités de Fanjouge, en bordure de la RD 86, à 15mn de l’échangeur de l’A7, à 2h de Lyon et de Marseille, à proximité du Rhône, des gares de Viviers et BourgSaint-Andéol et du port fluvial de Viviers.

• La collaboration avec un cabinet en stratégie commerciale pour professionnaliser et structurer les unions commerciales en vue de créer une dynamique territoriale.

Créé en 2003, ce dispositif a soutenu 85 entreprises pour un montant de 431 549 € de subventions qui ont permis la réalisation de 2 397 946 € d’investissements. Le 4 octobre 2011, l’ORC ARM a dévoilé son programme d’actions lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée au Bistrot de Pays “ La Farigoule ” à Bidon. Le programme se déclinait en 3 volets essentiels : • L’organisation de soirées thématiques ayant pour objet de répondre aux attentes des commerçants et artisans (les bases de la communication, les chiffres-clés de l’entreprise, les bases de l’informatique, le e-commerce, mieux vendre ses prestations et ses produits, fidéliser sa clientèle et comprendre les nouveaux comportements d’achat…).

Contacts : Estelle Auduc ou Annick Périquet : 04 75 49 47 49 estelle.auduc@pays-ardeche-meridionale.net annick.periquet@pays-ardeche-meridionale.net

Une Autre Provence Initiative - UAPI Vous avez un projet de création, de reprise ou de développement d’entreprise ? Votre Communauté de communes est partenaire de la plateforme d’initiative locale UAPI qui peut vous apporter : • Un accompagnement dans votre projet (aide au montage des dossiers, demande de financement, étude de faisabilité, plans d’actions). • Des conseils de professionnels. • Un soutien financier (prêt à taux 0% de 1 500 € à 15 000 €, aides départementales et/ou régionales). • Un accompagnement dans votre activité (bilan personnalisé, parrainage par des professionnels, suivi de votre démarrage d’activité, ateliers et mise en réseau).

Votre projet concerne le territoire de la Communauté de communes DRAGA ? UAPI est à votre disposition pour vous accompagner de l’idée à la concrétisation de votre projet et vous reçoit en rendez-vous individuels à SaintMarcel d’Ardèche, Bollène ou Orange. Plus d’infos : www.uapi.fr - 04 90 30 97 15 Siège : Maison de la Communauté de communes, Rond-point des Portes de Provence, 84500 Bollène.


16

17

L’animation du 1er PLH est en marche !

Marc Boulay Maire de Larnas Vice-président chargé de l’Aménagement de l’espace Vice-président du PAM

Le Programme Local de l’Habitat de DRAGA est actuellement au stade des validations En 2008, les quatre Communautés de Communes de la Vallée du Rhône Sud et Coiron (Barrès-Coiron, Berg-Coiron, Du Rhône Aux Gorges de l’Ardèche et Rhône-Helvie) ont lancé conjointement une étude visant à la mise en place de Programmes Locaux de l’Habitat (PLH) sur les territoires de chacune d’elles. Le projet de PLH de DRAGA a été arrêté le 29 septembre 2011 par l’assemblée délibérante et transmis pour avis aux communes membres. Il sera présenté pour approbation au Comité Régional de l’Habitat (CRH) le 30 janvier 2012. Son adoption par la Communauté de communes pourra intervenir au 2eme trimestre 2012 induisant de fait l’opérationnalité de son programme d’action.

Les besoins de production de DRAGA sont répartis de la manière suivante : • 845 logements sur les 6 années du PLH soit 140 logements par an. BSA concentre 26,6% de ces objectifs de production de logements,

• 23% de l’offre nouvelle en logements à loyer modéré soit 33 logements par an, Ce taux permet ainsi d’augmenter légèrement la part de logements locatifs sociaux à 11% contre 9,6% en 2006. • 5% de l’offre nouvelle en accession sociale soit 7 logements par an, • 15 et 16% de l’offre nouvelle en mobilisant le parc privé ancien (logements vacants notamment), • 67% de l’offre nouvelle issue du marché libre.

Les orientations stratégiques et les groupes d’actions retenus Etabli pour la période 2011-2016, le PLH promeut la mixité sociale et générationnelle et entend agir en faveur d’un habitat de qualité accessible à tous. Chaque commune membre est concernée. Les orientations stratégiques retenues par les élus et les partenaires sont les suivantes : • Une production de logements accrue et plus diversifiée (logements locatifs sociaux et logements en accession sociale notamment) pour fluidifier les parcours résidentiels et répondre aux besoins non ou mal satisfaits, • Un développement résidentiel équilibré favorisant des formes urbaines moins consommatrices d’espace et d’énergie… • Un réinvestissement des logements anciens qu’ils soient publics ou privés et le développement d’une offre locative conventionnée, notamment à Bourg Saint Andéol et dans les communes de la Vallée du Rhône, Le programme d’actions correspond à l’aboutissement de la démarche d’élaboration du PLH. Il résulte d’un travail partenarial avec les acteurs locaux du logement qui a permis d’approfondir, de prioriser et de décliner en fiches-actions les orientations stratégiques. DRAGA a retenu pour son Programme Local de l’Habitat les quatre groupes d’actions suivants, qui sont déclinés en un total de 18 fiches actions :

Pour assurer l’animation du PLH, DRAGA s’est entourée d’une chargée de mission PLH à mitemps depuis ce début d’été. Morgane Théau, âgée de 24 ans, est titulaire d’un Master d’Urbanisme et possède une expérience de deux ans en matière de mise en œuvre de PLH dans une Communauté d’Agglomération en PACA.

Je n’ai pas l’intention de les contraindre à répondre aux objectifs fixés dans le PLH mais de veiller à la cohérence des projets communaux avec le PLH en apportant une assistance à chacune d’elles ”.

Son arrivée va permettre à la collectivité de développer des partenariats avec les acteurs de l’habitat et de l’action sociale et d’engager des actions pour diversifier l’offre de logement et améliorer le parc privé ancien. Son rôle sera également d’assurer une assistance juridique et technique auprès des communes membres.

Le scénario de développement retenu et les objectifs quantitatifs du PLH Le scénario retenu pour DRAGA est de maintenir un rythme de croissance démographique proche de ceux connus ces dernières années afin de répondre aux besoins en logements des différentes catégories de ménages.

Le recrutement d’une chargée de mission pour faire vivre le PLH !

1 • Organiser et suivre la mise en œuvre opérationnelle des PLH de concert avec les 3 Communautés de Communes voisines 2 • Répondre aux besoins en logements issus de la croissance démographique en améliorant les parcours résidentiels 3 • Valoriser le patrimoine existant et favoriser un aménagement durable du territoire 4 • Répondre aux besoins en logements de l’ensemble des catégories de ménages : (jeunes, ménages très modestes, personnes âgées et handicapées, saisonniers du tourisme…).

La mise en œuvre de la politique de l’habitat de DRAGA s’appuiera sur une démarche de concertation avec l’ensemble des acteurs impliqués : CDC Barrès Coiron et Berg et Coiron, communes membres, services de l’Etat, Pays de l’Ardèche Méridionale, Conseil général, bailleurs sociaux, Pays d’Art et d’Histoire, CAUE, Polénergie…

“ L’élaboration du PLH a été plus ou moins bien vécue par les communes et l’utilité de ce document n’est pas encore perceptible. Mon ambition est de faire connaitre ce document et les actions qui pourraient en émerger pour favoriser son appropriation par les communes et les acteurs locaux du logement.

Morgane Théau, animatrice PLH

Les aides aux travaux de rénovation énergétique de la Communauté de communes : une première action phare du PLH Dans le cadre du grand emprunt, l’Etat a lancé cette année le programme “ habiter mieux ” qui a pour ambition d’aider, sur la période 2010-2017, 300 000 propriétaires occupants en situation de précarité énergétique à financer des travaux de rénovation thermique. En octobre 2011, la Communauté de Commune du Rhône aux Gorges de l’Ardèche a décidé de soutenir le programme habiter mieux en signant un protocole territorial avec la Communauté de communes Rhône Helvie. Elle s’engage ainsi à apporter une aide financière complémentaire aux aides de l’Etat et une assistance aux propriétaires occupant des communes membres. Ces aides prendront donc plusieurs formes : (sous conditions de ressources) • une aide de 1 400 € de l’Etat pour vos travaux, • une aide à l’ingénierie de l’Etat de 430 €, • une aide de votre Communauté de communes de 300 € pour vos travaux Les conditions d’obtension de ces aides sont : • être propriétaire occupant de son logement, •  bénéficier d’une subvention classique de l’ANAH, • réaliser des travaux améliorant d’au moins 25% la performance énergétique de votre logement (ils ne doivent pas avoir commencé avant le dépôt de voter dossier), • votre logement doit avoir plus de 10 ans. Les ménages propriétaires occupants de la Communauté de communes pourront ainsi se déplacer au siège de la Communauté de

communes pour : • demander des informations sur le dispositif, • savoir s’ils remplissent les conditions aides “ habiter mieux ”,  • connaitre la procédure à suivre, • être mis en relation avec le PACT H&D Ardèche, opérateur agréé. Le Pact H&D Ardèche tient une permanence d’information chaque mois (1er mercredi de 14h à 16h alternativement au siège de la Communauté de communes, en mairie de Viviers et à la maison des services publics de Saint Marcel d’Ardèche). Un technicien spécialisé vous renseigne sur l’ensemble des aides possibles pour l’amélioration des logements et est à votre disposition pour constituer votre dossier de demande d’aides.

Contact Pact H&D Ardèche : 04 75 66 13 96 Le calendrier des permanences du PACT H&D Ardèche 2012 est consultable sur le site internet de DRAGA ou du PACT : www.logement07.fr

Les actions à venir : la mise en place d’un pôle de compétence destiné aux communes, la création d’un observatoire de l’habitat et du foncier, le soutien à la rénovation énergétique des logements du parc privé.


18

19

Espace Info Energie

Assainissement

Vous avez besoin d’aide pour rénover performant ? L’espace Info Energie de Bourg-Saint-Andéol peut vous accompagner dans vos démarches ! Pour faciliter la rénovation d’un maximum de logements vers la performance énergétique, la Région Rhône-Alpes passe à la vitesse supérieure avec l’appel à projets RBE. L’objectif est d’accompagner et de soutenir la rénovation basse énergie de deux types de logements, les maisons individuelles et les copropriétés. L’aide de base est de 3 000 €, si le logement respecte une consommation maximale pour le chauffage ou, selon les cas, pour les cinq usages chauffage/climatisation, eau chaude, ventilation, auxiliaires et éclairage. Complétée de différents bonus, elle peut atteindre plus de 7 000 €. Si vous êtes intéressé par cet appel à projet, Polénergie peut : • vous renseigner précisément sur les modalités de l’appel à projets,

• vous aider à construire votre projet, • évaluer l’aptitude de votre projet à concourir, • vous aider à remplir le dossier de demande. Vous allez construire ou faire des travaux et vous vous posez des questions sur votre mode de chauffage, l’eau chaude sanitaire, l’isolation, les aides financières, les professionnels, …? Une antenne de Polénergie vous accueille tous les premiers mercredis matin du mois (sur rendez-vous) au siège de la Communauté de communes afin de vous informer gratuitement sur les économies d’énergie, les énergies renouvelables et l’éco-construction, que vous soyez un particulier, un bailleur social ou une collectivité... Pour prendre rendez-vous : 04 75 35 87 34

L’Eau, Les travaux

André Vermorel, Maire de Bidon, Vice-président chargé des Energies renouvelables et de l’eau

Inauguration du forage de Bellieure

Daniel Archambault, Adjoint de St Martin d’Ardèche, Vice-président chargé de la Communication et de l’assainissement

La loi sur l’eau de 1992 demandait la création des services publics d’assainissement non collectif (SPANC) dans chaque commune avant le 31 décembre 2005. En septembre 2012, cette compétence a été transférée à la Communauté de communes, conformément à la loi. Qui est concerné ? L’assainissement non collectif (ou autonome) concerne les immeubles et habitations non raccordés à un réseau public de collecte des eaux usées. Ils doivent être équipés d’une installation pour traiter individuellement les eaux usées domestiques.

Pourquoi ? La loi sur l’eau et les milieux aquatiques, votée le 30 décembre 2006, oblige les propriétaires d’habitations à entretenir leurs installations d’assainissement autonome et à les mettre en conformité. Les objectifs de la démarche sont un enjeu particulièrement important pour la préservation de l’environnement. Par la création de ce service, l’État veut garantir la qualité des eaux potables en France en effectuant des contrôles continus, la vérification de la mise en place des nouvelles installations et le repérage de celles présentant un risque pour la salubrité publique.

Misions du service Elles consistent à contrôler les installations d’assainissement, aussi bien lors de constructions que pour l’existant (habitations anciennes) :

C’est, paradoxalement, dans une odeur tenace de raisiné - le site étant situé derrière la cave coopérative - que s’est déroulée l’inauguration du forage d’eau potable de Bellieure à Viviers, le 23 septembre 2011 ! Ce puits, situé à 130m de profondeur, est capable de produire 120m3 d’eau à l’heure, c’està-dire de satisfaire largement les besoins de la commune. Il est amené à remplacer le puits Saint Nicolas, qui restera toutefois en fonctionnement partiel, ce qui assurera deux ressources en eau importantes à Viviers : une richesse assez rare ! M. François Louvet, maire de la Commune, a mis l’accent sur l’importance d’un tel évènement pour l’avenir et les générations futures ; il a fait également part de son inquiétude quant à l’Escoutay, dans laquelle on pouvait se baigner autrefois et qui, aujourd’hui, est quasiment à sec une grande partie de l’année. M. Michel Geray, 1er adjoint, a retracé l’historique de ce forage depuis 1985 : l’exposition du puits St Nicolas aux risques d’inondation, voire de pollution par les eaux du Rhône ; les premières

recherches, à l’initiative de la mairie, d’un gisement en eau plus fiable qui ont permis de découvrir cette eau de très bonne qualité, protégée par 60m d’argile ; la prise en charge du dossier jusqu’à son terme par la Communauté de communes, à partir du transfert de la compétence en eau potable en 2004. M. Jean-Paul Croizier, président de la Communauté de communes, a fait le bilan financier de l’opération : la dépense totale s’élève à 315  400  €HT, avec une participation du Conseil général pour 116 381 € et de l’Agence de l’eau pour 53 940 €. M. Pascal Terrasse, président du Conseil général, a conclu les interventions en exprimant sa satisfaction devant cette réalisation ; il a également rappelé la nécessité de s’interroger sur notre utilisation de l’eau potable, ressource qui n’est pas aussi inépuisable qu’on ne le pense, et de définir une nouvelle politique de l’eau dans les prochaines années. La cérémonie s’est achevée par la visite des locaux techniques, avec les techniciens de la société fermière, la SAUR.

Contrôle des installations neuves ou réhabilitées • le contrôle de conception et d’implantation permet de valider l’adaptation de la filière d’assainissement envisagée en fonction de différentes contraintes (type de logement, nombre de pièces principales, nature du sol...), • le contrôle de bonne exécution permet d’apprécier la validité du projet établi lors du contrôle de conception et d’implantation. Il intervient avant remblaiement du dispositif.

Contrôle des installations existantes Le contrôle diagnostic de l’existant permet de vérifier les dispositifs existants, leur bon fonctionnement, leur état, et d’éviter ainsi des problèmes de santé publique ou de pollutions diverses. Contrôle de l’ensemble des dispositifs Le contrôle périodique de bon fonctionnement et d’entretien s’effectue une fois tous les 8 ans et permet la vérification de l’état des installations et de leur entretien.

Moyens mis en place Plus de 2600 foyers sont concernés par ces contrôles, sans compter les cas de ventes et de constructions nouvelles. Afin d’assurer ces missions, la Communauté de communes a affecté deux techniciens : Mme Su-

birana, déjà en poste dans la collectivité, et M. Poyet, agent de maîtrise transféré de la commune de Viviers depuis le 1er octobre 2011. Ces agents qualifiés sont chargés d’effectuer les tâches administratives et techniques liées à ce service.

Mme Subirana : nsubirana.ccdraga@orange.fr M. Poyet : dpoyet.ccdraga@orange.fr Pour tout renseignement complémentaire : www.ardechecotesud.fr


SPECTACLES ? MUSIQUE ? DE BONNES SOIRÉES EN PERSPECTIVE !

AVENUE DE TOURNE O7700 BOURG-SAINT-ANDÉOL

WWW.LACASCADECLOWNETCIRQUE.FR

TEL 04 75 54 40 46

DE JANVIER A JUILLET 2012 janvier

avril

fin de résidence mar 17 janvier / 19h30 / entrée libre Cheptel Aleïkoum - “ Chienne ou louve ” fin de résidence mar 31 janvier / 19h30 / entrée libre Cie Albatros - “ Louche/Pas louche ”

fin de résidence ven 13 avril / 19h30 / entrée libre Mir Litz théâtre et Bateau de papier - “ Kanikuly ” fin de résidence jeu 26 avril / 19h30 / entrée libre Cie El Nucléo - “ Quien soy ” événement 28 avril au 1er mai / tarif : 7€ Faîtes du cirque

février fin de résidence lun 27 février / 19h30 / entrée libre Joe De Paul - “ Placebo ”

mai

nouveauté dim 4 mars / 16h / tarif : 2€ Le loto circassien événement ven 16 mars/ 14h30 / plein air gratuit Départ Place de la mairie - Carnaval des écoles + ven 16 mars / 18h30 / plein air gratuit Place du Champs de Mars - CDLB - “ Lentokawa ” fin de résidence mar 27 / 19h30 / entrée libre - Cie La grande échelle “Jacqueline sur la terre ou le syndrome de Newton ”

Cheptel Aleïkoum

Cie Albatros

soirée co-habitant mar 22 mai / 19h30 / entrée libre Fragan Gelhker - “ Le vide ” fin de résidence ven 25 mai / 19h30 / entrée libre Cie Mauvais Coton - “ Titre non défini ”

juillet événement 11 au 15 juillet Le Nouveau festival d’Alba la Romaine Programmation dévoilée en mai - tous publics

Joe De Paul - photo Sergio Bàtiz

Loto Circassien

Collectif de la Ba s c u

SCÈNE DE JAZZ’S ET DE MUSIQUES DU MONDE place de la Roubine, Théâtre de VIVIERS contact@cavajazz.fr Tél : 04 75 90 17 84 www.cavajazz.fr Janvier

Vendredi 20

Tam De Villiers Quartet [ jazz inventif et décalé ]

Samedi 28

Joël Forrester [ jazz incontournable et fascinant ]

Février

Vendredi 10

Presentation de la seconde partie de saison

Communauté de communes du Rhône aux Gorges de l’Ardèche La Marjolaine, Place Georges Courtial 07700 Bourg-Saint-Andéol Tél. 04 75 54 57 05 – Fax 04 75 54 72 31 communes.draga@wanadoo.fr - www.ardechecotesud.fr - www.yakatrier.info

l

e

mars


Lettre d'info Draga