Page 1

GRAZIA

Date : 01/07 DEC 17 Journaliste : Marie GODFRAIN

Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 149857

Page 1/2

10 N E W S

05

REPORTAGE

L'art qui répare les enfants La Source s'apprête à organiser sa vingtième vente aux enchères. Initiée par le peintre Gérard Garouste, lassociation ambitionne d'ouvrir L'esprit des enfants et des ados par le prisme de la création artistique. Visite à La Guéroulde, dans l'Eure. Par Marie GODFRAIN Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 0769003500503


GRAZIA

Date : 01/07 DEC 17 Journaliste : Marie GODFRAIN

Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 149857

Page 2/2

C

c mercredi, à l'heure du steak hachépurée, des éclats de rire et un fumet d eau de Javel envahissent la cantine de La Gueioulde, en Noimandie. Tout est en apparence semblable aux milliers d'autres réfectoires français, maîs ce n'est pas une école lambda A chaque table, un adulte engage la conveisation avec les enfants Sut les muis, au lieu d'affiches de promotion du bien-manger, un tableau réalisé par les enfants avec des couverts en plastique et du pam grille compose le mot «cat». A travers les fenêtres, la vue est imprenable sur Ic parc dc sculptures FORGE, GRAVURE, MOSAIQUE... La Gueioulde est le piemiei des sept cailles de La Source, association fondée il y a vingt-cinq ans par le peintre Gérard Garouste pour initier les enfants en difficulté à l'art. A l'époque, il venait d'acheter une maison de campagne dans l'Eure. Interpellé par une famille en grande détresse, il rencontre un éducateur Dans un milieu rural abandonne pai l'Etat game diots l'idée de «fonder im lieu de liberation et de creation four donner am enfants défai onsés des clés pour ai ancer, les ouvrir à la tolérance, à la curiosité au contact des artistes» Le concept: faire sortir de leur quotidien un groupe d'enfants grâce à la création. Les artistes sélectionnés viennent ici en résidence En échange d'un salaire et d'un local, ils animent des ateliers les meiciedis apiès-midi, pendant les vacances scolaires et les week-ends Certains jeunes, adresses par les services sociaux, arrivent pour une session, d'autres viennent depuis une dizaine d'années. Des patents y envolent même leui piopre progéniture, comme la mère de Jessica, ll ans Chaque mercredi, le minibus de La Source passe récupérer la petite fille au pied de son immeuble poui un apiès-midi cieatif. C'est le paicouis de Gerard Garouste qui l'a poussé à agir pour la jeunesse Au début des années soixante-dix, à la naissance de son fils, il est hospitalise à la suite de giaves deliies. Sa maladie l'a lendu sensible à la douleur humaine II décide d'apaiser par l'art les malheurs de l'enfance en montrant d'autres valeurs, un luxe en milieu rural. Le but est de donner aux enfants confiance en eux. Ici, on ne les juge pas, on n'est pas là non plus pour en faire dcs artistes Une dizaine d'entre eux travaille ce jour-là sous la houlette de l'artiste Gwénaëlle Montigne et de l'animatrice Patricia Chedemail Ensemble, ils ramassent dcs feuilles dc ginkgo, dc marronnier ct de platane qu'ils encrent pour imprimer le négatif sul un tissu teint aux orties ou au bi ou de noix.

Tous droits réservés à l'éditeur

La vente aux enchères aura Lieu le ll décembre, à 20 h, à l'Hôtel de l'Industrie, 4, place SaintGermain-desPrés, Paris 6'. Les œuvres, dont celle de Guillaume Delvigne (en haut à g.) ou de Christian Ghion (en haut à dr.), seront exposées dès le 9 décembre. En bas, le parc de la Poultière, propice aux performances artistiques.

@>M_ARIEAPARIS

Forge, gravure, sculpture, mosaïque, art vivant, peinture. «Nous sommes là pour stimuler leur creativite, leur autonomie, leur imagination et enrichir leur vocabulaire Jamais four distribuer des notes ' », explique l'artiste Chez ces enfants pris dans la touimente de familles a problèmes, paifois en echec scolaire, le manque d'estime de soi est palpable Lorsqu'il a dû imaginer une invention, Morgan a pensé à un robot qui subirait les punitions à sa place.. Ancien altiste résident, Olivie! Masmontal se souvient de ce jeune, illettré, «qui avait flashe sur une adolescente Nous travaillions sur le thème des cœurs A la fin de la semaine, il a compris qu'il ne revenait plus sa dulcinée, originaire d'une autre region Resfer en contact avec elle l'a motive pour apprendre à écrire dès son retour chez lui » Olivier Masmonteil réalise désormais des œuvres pour la vente caritative de La Source. Chaque annee, un meuble cst détourné par une cinquantaine d'artistes et vendu aux enchères (Associationlasource fr) Pour 2017, l'éditeur Vitra a offert les tabourets « Stool 60 » d'Alvar Aalto qui ont ete customisés par dc grands noms comme Di Rosa, Louboutin ou Starck. L'occasion d'emporter avec soi un bout de cette incroyable aventure • LASOURCE 0769003500503


Date : 23/11/2017 Heure : 08:45:34 Journaliste : Mélina Gazsi

www.lemonde.fr Pays : France Dynamisme : 0 Page 1/3

Visualiser l'article

A La Source, l’art au service du social Depuis sa création en 1991, l’association du peintre Gérard Garouste a accueilli près de 40 000 enfants dans des ateliers de pratiques artistiques.

Entre deux bras de Seine, sur l’Ile Seguin, La Source irriguera les jeunes pousses à partir de 2021. Pas l’une de celles qui ont longtemps alimenté les lavoirs des blanchisseuses de Meudon, sur la rive voisine. Mais l’association du peintre Gérard Garouste, choisie récemment par la fondation La France S’engage, présidée désormais par François Hollande. Une somme de 100 000 euros pendant trois ans lui sera allouée pour développer son travail d’éveil culturel auprès des enfants, au sein d’un futur pôle artistique financé par le groupe Emerige. Pour autant, « La Source n’est pas une école. Ni une école d’art , explique le peintre Gérard Garouste, qui a créé, il y a 26 ans, l’association avec son épouse Elisabeth. Son ambition est de mettre l’art au service du social. » Et c’est dans l’Eure que tout a commencé en 1991. Presque midi. Hélène Mimaud, conseillère en économie sociale, part au volant de sa camionnette chercher les enfants à la sortie de l’école de Verneuil-sur-Avre (Eure). Claire Giraud, coordinatrice socioculturelle, elle, fait sa tournée dans les écoles de Bénécourt et Breteuil alors que Blandine Grondin, éducatrice spécialisée,

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304322681


Date : 23/11/2017 Heure : 08:45:34 Journaliste : Mélina Gazsi

www.lemonde.fr Pays : France Dynamisme : 0 Page 2/3

Visualiser l'article

détachée de l’Education nationale, va à pied chercher d’autres enfants à l’école de La Guéroulde, un village d’à peine 700 habitants. Dans cette commune rurale, La Source offre aux enfants, en difficulté ou non, un espace de créativité, animé par des artistes. Car, pour Gérard Garouste, « plus qu’un loisir, l’art et la culture sont des leviers citoyens permettant aux jeunes de se définir, s’épanouir, dépasser les difficultés et trouver leur voie. » Lui-même a été initié enfant par un oncle italien, Severino, chez qui on l’avait installé pour le préserver d’un père violent. Une trentaine de filles et garçons de 6 à 12 ans retrouvent leur « maison » du mercredi et des vacances scolaires. Une bâtisse en pleine campagne, anciennement une usine de graphite, dans le parc de la Poultière. Là, sur le sol des vaches normandes paissent sculptures et installations artistiques. Tout autour, ateliers, résidences d’artistes, lieux d’exposition et même un théâtre… Ils y retrouvent aussi Baptiste Da Silva et Edel Truda, deux jeunes artistes plasticiens en résidence à La Source, qui mènent chacun un projet artistique avec les enfants. Silence, on enregistre ! Launa, 8 ans, élève de CE2 à l’école de Breteuil a hâte de retrouver l’atelier: « avant je voulais être créatrice de robes de mariées, maintenant, c’est décidé, je veux être artiste, j’aime tellement dessiner ». Aura-t-on donc dans le département de l’Eure une génération de jeunes créatifs ? « Tous les enfants ne sont pas si déterminés , précise Claire Giraud. Du reste, le rôle de La Source n’est en aucun cas de former des artistes, ni à l’art ni à la pratique d’une activité artistique. Il s’agit seulement de les éveiller à l’art ... » Dans le premier atelier, Baptiste Da Silva a choisi comme support des feuilles miroir. Le thème ? L’autre. Tout un programme ! Les enfants travaillent en binôme. La consigne : sur le revers du miroir, côté adhésif, l’on trace le contour de la main de son alter ego. Puis, visage collé sur la feuille, l’on dessine son profil, à la fois masque et miroir. La rencontre avec soi-même autant qu’avec l’autre... A côté, on brode les phrases que chacun a composées en feutre à l’aide de son prénom. Fusent les rires de Jessica, Lili, Antonin, Diane et Maixent... C’est que tout ce jeune monde n’a plus guère l’usage de l’aiguille et du fil... Dans l’atelier d’Edel Truda, silence, on enregistre ! Pour une installation visuelle et sonore autour du thème : un enfant, un arbre. La Source de La Géroulde accueille aussi des élèves de 6e, accompagnés de leur enseignant. Une vingtaine d’élèves s’est ainsi confrontée au travail de la forge sous la direction des Forgerons de Bretagne et une classe primaire ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire) pour jeunes handicapés s’est initiée au trapèze tandis qu’une classe de CE1 du Val de Reuil a découvert le film d’animation avec l’artiste Nicolas Diologent . Toutes les disciplines sont les bienvenues : céramique, jeux de constructions, vidéo, photo, chorégraphie, travaux d’écriture et de mise en scène... « Transformer des aspérités en qualités » Au-delà, des projets se montent sous l’impulsion du couple Garouste. Comme celui qu’Elisabeth Garouste, qui ne se contente pas d’animer chaque année des ateliers, a mené avec la société textile Petit Bateau. Au final : un défilé de mode. Une dizaine d’ateliers et plus d’une centaine d’enfants mobilisés dans les diverses « Sources ». Car depuis sa création, la Source mère a développé des affluents et essaimé cinq nouveaux lieux dont l’un dans l’ancienne maison et atelier de Rodin, à Meudon (Hauts-de-Seine). Pour Christelle Bodier, enseignante mise à disposition par l’Education nationale, « il est clair qu’ici, le regard de l’enseignant sur certains élèves en difficulté scolaire change. En travaillant en groupe et en valorisant chaque enfant y compris leurs famille, invitées en fin de chaque atelier, l’on parvient à transformer des aspérités en qualités» . Claire Giraud se souvient d’un atelier danse où « les enfants qui avaient déjà fréquenté La source se distinguaient par leur compréhension immédiate des notions d’espace, du corps, du mouvement et de

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304322681


Date : 23/11/2017 Heure : 08:45:34 Journaliste : Mélina Gazsi

www.lemonde.fr Pays : France Dynamisme : 0 Page 3/3

Visualiser l'article

l’écoute de l’autre » . Les deux artistes en résidence confirment : « Ici, les enfants s’ouvrent à une autre dimension et une rencontre avec des artistes a pour eux quelque chose d’exceptionnel » . Sur l’Ile Seguin, qui a vocation à devenir le pôle culturel du Grand Paris, La Source peut espérer devenir fleuve.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304322681


Date : 28/11/2017 Heure : 12:21:32 Journaliste : Valérie Abrial

www.latribune.fr Pays : France Dynamisme : 0 Page 1/2

Visualiser l'article

Vitra, le design créatif et solidaire

(Crédits : DR) Le 11 décembre se tiendra la 20e vente aux enchères de l’ association La Source soutenue par l’éditeur de mobilier Vitra. Quand design, art et entreprise se réunissent pour construire un avenir meilleur. Depuis 7 ans, l'éditeur de mobilier design (habitat et bureau) Vitra , qui tient dans son escarcelle les plus grands créateurs en passant par les iconiques Eames, Jean Prouvé et les contemporains Arik Levy, Ronan et Erwan Bouroullec, ou encore Philippe Starck, met à disposition de La Source , un objet culte revisité par 50 créateurs. Alors, qu'est ce que La Source et pourquoi ce détournement de mobilier ? « Nous avons créé l'association en 1991, explique le peintre de renommée internationale Gérard Garouste, dans le but d'aider les enfants en difficulté. Notre conviction est que la création et l'éducation artistique peuvent soutenir l'action sociale afin de lutter contre l'exclusion » . Et depuis 27 ans, l'association ne cesse de le prouver, elle qui a ouvert des lieux dans toute la France, dont le dernier La Source Grand Paris avec le soutien, entre autres, du Fonds de Dotation Emerige. « L'art n'est pas un luxe mais une nécessité » , poursuit Gérard Garouste. Sans doute l'une des raisons pour laquelle en 1997, il lance avec le soutien de Colette Barbier de la Fondation Ricard, une vente aux enchères au profit de l'association ; vente à laquelle les artistes participent généreusement, le principe étant qu'ils transforment un objet en œuvre d'art. 20 ans plus tard, la vente perdure plus que jamais dans un monde en quête de sens et d'avenir meilleur. « L'artiste, a lui aussi, un rôle politique à jouer » , poursuit le peintre. Et c'est parce qu'Isabelle de Ponfilly, directrice générale de Vitra est une fidèle de ces ventes, qu'elle décide, dès 2010, de leur apporter son soutien. C'est décidé, Vitra devient le partenaire design officiel et mettra chaque année un mobilier à disposition des artistes. Le but ? Métamorphoser ces pièces iconiques et les détourner en objets d'art personnalisés. Et le résultat vaut le détournement ! La vente aux enchères rapporte chaque année un peu plus, affichant presque 150 000 euros en 2016. Un soutien majeur pour une association caritative telle que La Source dont les ressources financières reposent essentiellement sur le don.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304552691


Date : 28/11/2017 Heure : 12:21:32 Journaliste : Valérie Abrial

www.latribune.fr Pays : France Dynamisme : 0 Page 2/2

Visualiser l'article

« Pour Vitra, cette vente aux enchères est le rendez-vous annuel qui célèbre la créativité, l'amitié et la générosité. C'est un engagement très fort pour la jeunesse d'aujourd'hui, celle qui porte le monde de demain, que nous souhaitons tous meilleur. Ma conviction est que nous devons agir maintenant et aider les enfants à s'épanouir », confie Isabelle de Ponfilly. Cette année, c'est le cultissime tabouret Stool 60 d'Alvar Aalto (prêtre du design finlandais) qui a été généreusement métamorphosé par 50 créateurs parmi lesquels : Jean-Charles de Castelbajac, Odile Decq, India Mahdavi, Christian Louboutin, Matali Crasset, Philippe Starck, Jean-Michel Wilmotte ou encore Hervé Di Rosa.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304552691


Date : 30/11/2017 Heure : 18:17:10 Journaliste : Jean-Christophe Camuset

ideat.thegoodhub.com Pays : France Dynamisme : 0 Page 1/4

Visualiser l'article

La Source : 20 ans de design dans un livre pour la bonne cause Créée par le peintre Gérard Garouste, l'association La Source organise chaque année une vente d'objets design customisés par des designers et artistes. Un beau livre célèbre 20 ans de créations extraordinaires… En 1991, le peintre Gérard Garouste et sa femme, la designer Elizabeth Garouste, achètent une maison de campagne dans l'Eure. Rapidement, ils se rendent compte que l'art est totalement absent des campagnes françaises. C'est alors que leur vient l'idée de La Source, une association qui œuvrerait à l'éducation artistique des enfants, en milieu rural mais aussi dans les banlieues. Une éducation qui passe par la pratique de la peinture, de la sérigraphie, de la gravure… et pas par l'apprentissage de l'histoire de l'art. Video : https://www.youtube.com/embed/vkdVybqsz3Q?feature=oembed Pour financer le développement de la Source, qui compte aujourd'hui sept centres sur le territoire français, le couple décide d'organiser une vente aux enchères caritative annuelle. La toute première a lieu en 1997 avec un concept original : Gérard et Elizabeth Garouste demandent à plusieurs créateurs de revisiter le même objet du quotidien.

Aperçu de la vente La Source 2016, consacrée au tabouret Cork de Jasper Morrison (Vitra). Jean-Christophe Camuset Depuis, chaque année, artistes, architectes et designers rivalisent d'ingéniosité pour livrer leur relecture d'un classique du design. En effet, depuis sept ans, c'est le groupe Vitra (qui inclut désormais le Finlandais Artek) qui fournit les pièces de mobilier. Ainsi, en ce moment, quelque 50 créateurs sont en train de finaliser leur œuvre réalisée avec un ou plusieurs tabourets Stool 60 d'Alva Aalto (Artek). Toutes seront mises en vente le lundi 11 décembre au profit intégral de l'association.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304686397


Date : 30/11/2017 Heure : 18:17:10 Journaliste : Jean-Christophe Camuset

ideat.thegoodhub.com Pays : France Dynamisme : 0 Page 2/4

Visualiser l'article

Le livre revient entre autres sur les détournements de la chaise Panton… Association La Source Pour tous ceux qui se sentent concernés par cette cause (et qui n'ont pas forcément les moyens de se payer ces originaux), La Source met en vente cette année un beau livre qui retrace ces vingt années d'expérimentation autour de l'objet. On y retrouve des images des œuvres qui ont marqué la vente comme les chaises Louis Ghost de Starck revues par Castelbajac ou Andrée Putman ou une table basse IKEA transformée par Jean-Michel Othoniel, India Mahdavi et Paco Rabanne…

L'ouvrage présente aussi certaines œuvres telles qu'elles sont montrées chez leurs acquéreurs. L'occasion – rare ! – de pousser la porte d'appartements de collectionneurs ou d'acteurs des milieux du design et de l'art.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304686397


Date : 30/11/2017 Heure : 18:17:10 Journaliste : Jean-Christophe Camuset

ideat.thegoodhub.com Pays : France Dynamisme : 0 Page 3/4

Visualiser l'article

Suivez attentivement le compte Instagram d'IDEAT, nous vous ferons gagner ce week-end trois exemplaires du livre de La Source, dédicacés par des artistes et designers participant à la vente 2017 !

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 304686397


Date : SEPT/OCT 17 Journaliste : A. H. Pays : France Périodicité : Bimestriel

Page 1/2

« La culture est un levier de réduction des inégalités » Entretien avec Laurent Dumas, président fondateur d'Emerige propos recueillis par \. ti.

La dimension sociale est au cœur du mecenat culturel de votre entreprise. Pourquoi ? LAURENT DUMAS : La culture est un bien essentiel C'est pourquoi nous nous efforçons de permettre au plus grand nombre d y avoir acces Chaque ctc, nous emmenons ainsi plus de 5 DOO enfants, qui ne partent pas en vacances en juillet et en aout passer « Une Journee de vacances a Versailles » Durant deux lundis, jour de fermeture du Château, des médiateurs ct dcs comédiens leur font decouvrir cet extraordinaire patrimoine v i a des reconstitutions de scènes d'époque et un parcours pedagogique dans les jardins Nous sommes également engages aux côtes de l'Association La Source créée par Gerard Garouste, qui permet a plus de 9 000 jeunes et leurs familles d accéder a la culture via des ateliers d'art plastique animes par des artistes Cet engagement irrigue notre facon d exercer notre metier de promoteur im mobilier bmenge figure parmi les premiers signataires de la charte « Un immeuble, une œu\re » imaginée avec la mt nistre dc la Culture Heur Pellerin par laquelle les acteurs de I immobilier s engagent a acquerir ou commander une auvre d art auprès d un artiste pour tout programme d immeuble a construire ou a renover Toutes ces actions s msa iv cnt dans la volonté du Groupe Emerige de favoriser la rencontre entre la culture et tous les pu blics pour combattre I idée selon laquelle la culture et les arts sont reserves aux elites

Tous droits réservés à l'éditeur

Comment encourager le mecenat d'entreprise .' L. D. : Grâce a la Loi Aillagon de 2003, le mecenat des entreprises et des particulier, est lies encourage Puur autant la regle du plafond de S % du chiffre d affaires pourrait etre module selon la taille de l'entreprise, car il est un frein pour les TPE qui souhaiteraient developper une politique ambitieuse dc mecenat Le layonneinent du mecenat culturel et artistique pourrait être mieux valorise Prenez le programme « Un immeuble, une œuvre », cette operation a un impact significatif sur de nombreux publics les collaborateurs issus dcs signataires dc la thaite et qui représentent plusieurs dizaines de milliers de personnes sont associes a des concours internes pour le choix des artistes , les entreprises de I écosystème artistique les salaries ct habitants vivant dans les immeubles ct qui vont être confrontes a une œuvre au quotidien La presence de I art favorise les relations interpersonnelles et le dialogue au sein de l'entreprise Et cette derniere a tout a gagner dans ces operations qui impliquent tous les collaborateurs en termes de creativite et de dynamisme Est-ce qu'aujourd'hui le regard sur le mécénat a évolue ? L. D. Le mecenat fait J objet de critiques en raison des moyens prives mis a disposition des actions et des opera lions Pour autant je pense que ce debat est steiile Pouiquoi rejeter l'accompagnement des politiques publiques culturelles par des personnes morales ou physiques engagées et sincères dans leur demarche ? Les grands musees nationaux disposent de collections considérables avec lesquelles nul ne peut entrer en concurrence Les établissements publics culturels demeurent les premiers lieux culturels \ isites par les Français et les touristes interna tionaux II suffit dc regarder les chiffres dc frequentation du Louvre ou du chateau de Versailles Le succes de I exposition Chtchoukine a la Fondation Vuitton en 2016 pose la question suivante « Comment réitérer son succes dans un musee national ? » Et si le mecenat oblige l'institution publique a poser la question de l'évolution de sa programmation face aux moyens déployés par le prive e est une bonne chose Pour ma part je retiens qu'un million de peisonnes ont ete confrontées a une collection exceptionnelle Les musees français sont-ils trop frileux ? L. D. : Face aux initiatives privées et leur succes les musees doivent se réinterroçer Je pense d ailleurs qu ils s'inscrivent dans cette demarche A commencer par leur choix de pro

LASOURCE 7519452500509


Date : SEPT/OCT 17 Journaliste : A. H. Pays : France Périodicité : Bimestriel

Page 2/2

grammation Le plus grand succes en registre a Beaubourg e est I exposition Jeff Koons en 201S Maîs on est en di oit de s interroge! si e est le rôle d une des plus grandes institutions eu ropeennes d art moderne de consacrer un artiste déjà mondialement connu "> II y a tant d artistes exceptionnels européens qui mériteraient d etre mis a I honneur Gerard Garouste par exemple Quand la galerie Templon expose ses peintures ils reçoivent S DOO \isiteurs dans un contexte ou le centre de gravite de I art contemporain s est pourtant déplace des galeries vers les folies internationales Pourquoi a t on attendu que Soulages ait 91 ans pour montrai son œuvre a Beaubourg 9 A cet égard on peut féliciter Bernard Blistene d avoir choisi

de mettre prochainement en valeur Martin Baire I un des peintres français les plus marquants de la seconde partie du XXe siecle A quand remonte la derniere grande exposition de Dubuffet ? Sans parler des jeunes artistes Le Pal aïs de Tokyo v a bientôt consacrer une exposition a Camille Henrot et permettre au plus grand nombre de voir ses œuvres C est une demarche que I on ne peut que saluer On pounait etre également plus ambitieux et monter des expositions de mouvements d artistes fiançais comme en Allemagne Je ne croîs pas que les artistes allemands soient meilleurs que les artistes français C cst en soutenant les artistes français que les grandes institutions nationales pourraient se démarquer Sans compter que monter des expositions d artistes locaux presente d innombrables av an taces notamment en termes écono nuques Et les œmres d artistes a) ant les mêmes racines le même langage le même cmironnement trouvent sponta nement un echo dans le public Maîs e est tout I inverse qui se passe en France et on montre Jeff Koons plutôt que de montrer Garouste Comment Emerige finance la creation française 9 En 2014 nous avons ciee la bourse Re\elations Emerige qui vise a recompenser un artiste vivant sur le territoire français de moins de 35 ans et dont les œuvres n ont encore jamais ete exposées I e succes de cette bourse a ete tel que nous avons fait émerger des artistes qui ont ctc montres dans des galeries exceptionnelles et qui ont ete reçus par des institutions

Tous droits réservés à l'éditeur

significatives comme le Palais de Tokyo ou la Biennale de Lyon II faut soutenir la creation française comme on I a fait pour le cinema fran çais Pt e est d abord aux institutions d œu\ier dans ce sens car on dispose en France dc tres bons artistes et de tres bons galeries Reste la question des collectionneurs qui pour certains sont avant tout interesses par le caractère spéculatif de I acquisition Appuyons nous sur ceux pour qui I émotion prime C est dans cette optique que nous travaillerons avec Jerome Sans le directeur artistique de I ile Seguin qui fut le fondateur du Palais de Tok)o a\ec Nicolas Bourriaud Nous avons choisi un endroit au passe industriel foil qui a ete laisse a I abandon apres I echec de plusieurs projets culturels destines a le réhabiliter (NDLR le pro jet de construction de la Fondation Pinault a ete avorte en 2005 et pai la suite le rn u chaud d art Yves Bouvier a également jeté I eponge) Cc pole culturel qui ouvrira en 2021 a destina lion de tous les publics sera tom ne vers I art visuel des collections et des fon dations emblématiques et historiques seront invitées sur I ile Seguin telles la collection d art Renault ou la Fondation Giacometti Ce projet comprend également un pro gramme ambitieux d education artis tique et culturelle a destination du jeune public en echo a la politique active de soutien menée par Emeiige en faveur du rapprochement de la cultura et de tous les publics Ce soutien a la creation artistique a travers I aide aux artistes et I accompagnement des publics tait par tie de notre ame de not! e ADN *$%

LASOURCE 7519452500509


Date : 25 MARS 17

Périodicité : Quotidien OJD : 280453

Page 1/1

Bayonne La peinture éclaire les jeunes de la Source MVC SAINT-ETIENNE Des enfants de 8 à ll ans ont réalisé des œuvres autour de l'encre et de l'eau Le peintre Gérard Garouste estprésident de La Source des sources. Cette fondation oeuvre à l'insertion sociale par l'expression artistique. Il était à Bayonne dernièrement pour lancer la nouvelle association, La Source IturriaÀ cette occasion, huit enfants, âgés de 8 à ll ans, ont présente leurs travauxréalisés dans l'atelier animé par l'artiste peintre Olivier Masmonteil, et Bruno Pescrilli, animateur de la Maison de vie citoyenne SaintEtienne. Un travail enrichissant pour ces jeunes, salué par le sculpteur Zigor, parrain de l'association, et Tina Mssarri, présidente de l'antenne basque de La Source. Ce premier atelier, baptisé «L'encre et l'eau », lance une sêrie de projets regroupant une douzaine d'enfants,

Tous droits réservés à l'éditeur

des artistes et des animateurs. La Source Iturria prévoit « d'organiser, pendant une période expérimentale de trois ans, des ateliers de pratique artistique avec ou sans hébergement, pendant une semaine de vacances scolaires «.L'associationa choisi, durant cette période, de « développer des partenariats avec des centres de loisirs et des structures daccueil ».

'*-* I

Les jeunes de la MVC Saint-Etienne présentent leurs œuvres. « Nature dans tous ses états » Depuis début2016,autourde la présidente Tina Irissarri, la Source Iturria s'applique à identifier et repérer les publics qui ont le moins naturellement accès à la création artistique et à encourager les artistes à l'aider dans sa démarche. La MVC Saint-

PHOTO DR

Étienne va ainsi participer à l'atelier états », avec l'artiste Nathalie Benoist organisé pendant les vacances de d'Eùveaud. printemps, du 24 au 28 viii, dans le centre d'éducation au patrimoine Renseignements : d'Ospitalea à Irissarry où il sera ques- www.associationlasource.fr, tion de « la nature dans tous ses etlasource.iturriaglgmail.com

LASOURCE 3789090500504


RESIDENCES DECORATION

Date : N 134/2017 Journaliste : Virginia Seguin

Pays : France Périodicité : Bimestriel

Page 1/2

Architecture ADJUGE

Cet architecte aime

4900 €

autant dessiner une

Estimation

tramway que concevoir

400 € «Cooooooork»

un musee, une tour ou le plan directeur d'une

de Jean-Michel Wilmotte. Tous les

ville Ici, il a scinde

lampe, une boutique, un

projets l'intéressent

Tous droits réservés à l'éditeur

en deux le modele « bobine » en y insérant

depuis qu'il a fonde

une sorte de verrière

son agence en 1975

façon atelier d'artiste

LASOURCE 7989650500524


RESIDENCES DECORATION

Date : N 134/2017 Journaliste : Virginia Seguin

Pays : France Périodicité : Bimestriel

Page 2/2

La famille Cork s'agrandit ADJUGÉ 3200 € Estimation 400 € Avec cette pièce dédoublée, le designer britannique Jasper Morrison offre un frère siamois aux trois autres

modèles du tabouret Cork qu'il a créé pour Vitra en 2004. En liège, ils mettent à profit les propriétés de ce matériau naturel, léger, extrêmement résistant et d'un toucher agréable.

Onirique ADJUGÉ

3600 € Estimation 400 € » You and the sky » de Fabien Vershaere. Diplôme de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, ce plasticien campe un univers aux couleurs acidulées, tout droit sorti de l'enfance, parfois ponctué de cauchemars...

Un chien ludique et fonctionnel ADJUGÉ

3800 € Estimation 400 € « Bichon » du designer Hubert Le Gall représenté par la galerie parisienne AvantScène. Avec cette pièce,

le bestiaire d'Hubert, le plus souvent en bronze, s'enrichit d'un compagnon rigolo !

Trio de choc ADJUGÉ 3800 € Estimation 4006 « Taboufré) » par Jean-Charles de Castelbajac. « Penser tabouret c'est penser fesses, assise et rencontre entre ces

Tous droits réservés à l'éditeur

deux elements. J'ai eu envie de laisser parler le siège I Pose tes jolies fesses sur moi dit-il ! // Mi place tuo sedere su di me // Seat down and warm me up !!! dit-il encore. No tabou, just tabourèft) » s'amuse le styliste dont on reconnaît aussitôt l'ADN.

LASOURCE 7989650500524


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 1/8

Visualiser l'article

L'Association La Source: La Beauté Du Geste

La dix-neuvième vente aux enchères au profit de l'association La Source créée par le peintre Gérard Garouste présentera « Cork », la pièce culte du designer anglais Jasper Morrison, un tabouret en liège d'une simplicité désarmante, édité par la marque Vitra. Le siège, offert à cinquante exemplaires par l'éditeur de mobilier, a été revisité par cinquante créateurs, du plasticien à l'architecte au styliste de mode. Peint, découpé, revêtu, Cork se projette dans cinquante re-créations originales. Autant de pièces uniques signées qui seront mises en vente ce lundi 12 décembre, à Paris. Les fonds permettent à des jeunes en difficulté sociale de développer leur confiance à travers la prise de conscience de leur créativité.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 2/8

Visualiser l'article

Un projet citoyen baptisé La Source L'acte créatif, à la source, permet de réfléchir à toutes les conditions humaines possibles. Gérard Garouste a pris l'art au mot, et l'a porté là où on ne l'attendait pas, au fond des campagnes françaises, dans des milieux ruraux où s'ennuient des enfants et des adolescents entre 6 et 18 ans. Comment leur faire prendre conscience que l'avenir leur appartient, qu'ils ont tant de richesses en eux qui ne demandent qu'à sortir, prendre forme pour l'intérêt collectif? Qu'ils ont leur place dans ce vaste monde et le pouvoir de dire qui ils sont ? Loin des foires internationales et du marché, Gérard Garouste réinvestit le champ de l'art dans sa potentialité humaine à travers ce projet citoyen baptisé La Source. Depuis 1991, plus de 30 000 jeunes ont bénéficié de cette initiative originale et généreuse : en participant à des ateliers artistiques les mercredis et pendant les périodes scolaires, ils ont pratiqué la peinture, la sculpture, le land-art, la chorégraphie, le théatre, la vidéo, la photographie, le chant, l'écriture et la musique. Ils ont créé, fabriqué, réalisé un projet. Ils ont modifié leur regard sur le monde et celui que le monde portait sur eux. Pour y parvenir, Gérard Garouste invite chaque année des artistes à participer à l'aventure par un acte de création permettant, via l'enchère, de verser entièrement les fonds à la cause.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 3/8

Visualiser l'article

Le millésime 2016 Voici donc le résultat de cet élan de générosité partagée, en réseau. Le millésime 2016 est particulièrement remarquable. De nouveaux talents ont rejoint les artistes du début : le designer Férréol Babin, ferru d'éclairage technique, la designer, critique et cartooniste Clo'e Floirat, le dessinateur et illustrateur sans frontières Eric Giriat, l'artiste classique iconoclaste Mathias Kiss, le duo créatif Kuntzel+Deygas, Arik Levy designer transdisciplinaire, le styliste de mode José Lévy et l'architecte d'intérieur Dorothée Meilichzon. Tous ont rejoint une majorité de noms prestigieux issus principalement du domaine du design et de l'architecture : les Frères Bourroulec, Hervé van der Straeten, Philippe Stark, Noé Duchaufour Lawrence, ou encore Odile Deck, JeanMichel Wilmotte, Edouard François, Franklin Azzi… Mais au fait, que se dit l'artiste avant de détourner un objet culte tel que le tabouret Cork, créé par un designer contemporain connu pour son attachement à l'anonymat dans la vie comme dans son design? Tout dépend de la relation que l'on entretien avec l'auteur de l'objet en question.

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 4/8

Visualiser l'article

La « famille » des Cork Pour Guillaume Delvigne, ce ne fut pas un exercice facile, le designer considérant Jasper Morrison comme un de ses « maîtres : « J'essaie de prendre ça avec une certaine distance, de ne pas me mettre trop de pression, mais plutôt de l'envisager avec humour pour qu'il en ressorte quelque chose de léger. » confie-t-il. Face à la « famille » des Cork, puisque le tabouret existe en plusieurs formes tout aussi épurées, il a poursuivi dans l'idée de série, développée par Jasper Morrison à travers des pièces en céramique réalisées pour Vallauris. Il applique à la transformation une méthode mise en œuvre par Morrison dans un projet personnel. « En découpant l'objet je m'amuse à le décomposer et le recomposer afin d'obtenir de nouvelles formes. Ces combinaisons peuvent parfois être surprenantes, alors que l'on utilise pourtant toujours les mêmes pièces. Je les vois un peu comme des totems, un clin d'œil au travail de l'un de mes autres « maitres », Ettore Sottsass. » Quant à ce matériau si « rétro », comment l'aborde-t-on ? « L'aspect léger et tendre de l'objet m'a incité à le détourner presque comme un jeu. Avec la couleur je renforce cet effet et je dissocie plus clairement les formes. J'ai décidé de couper l'objet à chaque fois que la pente change, afin d'obtenir des pièces d'une extrême simplicité. Il y a au final trois formes seulement, un grand cylindre plat en deux exemplaires, deux troncs de cônes et un petit cylindre. A chacun maintenant de se l'approprier… ».

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 5/8

Visualiser l'article

Rester au service de l'objet Pour la cartooniste Clo'é Floirat, l'exercice est celui de la pirouette respectueuse. « On se dit que c'est un véritable terrain de jeu même si, toutefois, un peu glissant ! Apposer sa propre signature à une signaturemonument est un exercice qui demande une certaine humilité et un peu d'acrobatie. Il s'agit de se l'approprier sans en exproprier son essence originelle pour autant. C'est une sorte de collaboration à sens unique et j'ai essayé de rester au service de l'objet. » Interpelée par la force tranquille de Cork, la dessinatrice a découvert

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 6/8

Visualiser l'article

sous son apparence trompeuse légère et fragile, une solidité à toutes épreuves : « Le tabouret Cork Family défie l'idée que chacun se fait du matériau liège et rappelle que le design n'est certainement pas qu'un objetimage mais bien un sujet à vivre. » . Prenant elle aussi appui sur l'idée de série, elle s'est attachée à l'esprit de la série aux variantes subtiles qui ne se voient pas forcément au premier coup d'oeil. Elle fait de l'objet une légère satire sur la société de consommation, « le cul entre deux chaises » devant l'embarras du choix qu'elle nous impose. « Ce dessin est une mise-en-abîme absurde de ces dilemmes et de ces raisonnements contradictoires – face à ces choix possibles – qui mènent à une même conclusion. »

Une histoire de respect Et pour un architecte comme Franklin Azzi, dont on parcourt une réalisation parisienne en se promenant sur les Berges de Seine, rive gauche, entre le pont de l'Alma et le port de Solférino… Que représente une intervention sur objet – culte de mobilier ? « Il se trouve que je suis confronté à des « œuvres cultes » à plus grande échelle, car une des spécificités de mon agence est la réhabilitation patrimoniale. Je pense aux imprimeries Mame notamment, un bâtiment de Zehrfuss et Prouvé à Tours, qu'il a fallu restructurer, restaurer et moderniser. Mais en fait les Berges de Seine aussi d'une certaine manière, sont tellement emblématiques qu'elles en deviennent cultes (elles sont, qui plus est, classées au Patrimoine Mondial de l'UNESCO !). Face à ces énormes défis, s'attaquer à du mobilier paraît moins risqué…Il n'en est rien ! J'aime être iconoclaste, tout en étant respectueux. Alors oui Morrison en latex ça peut sembler subversif, mais je n'ai absolument pas touché à l'œuvre originale, et je la signe avec une simple carte de visite glissée dans les élastiques, donc

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


Date : 10/12/2016 Heure : 22:14:09 Journaliste : Capucine Gougenheim Geagea

www.forbes.fr Pays : France Dynamisme : 25 Page 7/8

Visualiser l'article

finalement il y a une certaine distance, un respect de l'existant. » Le Cork Family revisité par Franklin Azzi se retrouve enserré dans un maillage d'élastiques récupérés auprès des coursiers parisiens… « Cet objet se veut résolument simple, sans fantaisie, il est issu d'un travail moins facile qu'il en a l'air sur la « normalité ». Il ne s'agissait pas de faire un grand geste pour le détourner, j'ai donc développé une approche plus scientifique que créative, avec des simulations numériques, pour arriver au résultat voulu. Je suis parti du principe que le liège était une matière brute, considérée comme « non noble ». Pour répondre à cet objet originel, j'ai adopté moi aussi une réponse brute : des élastiques de coursier. Et finalement, ce qui ressort, c'est que la mise en place des trames d'élastiques, leurs tensions variables et leurs teintes tout aussi variables donnent l'illusion d'une matière noble et un motif ornemental assez sophistiqué. Les bases circulaires de l'objet ont permis ces croisements de trames, inspirés du spirographe mais aussi des wall paintings de Sol Lewitt. J'espère que Jasper Morrison ne m'en veut pas de l'avoir recouvert de latex, il faut savoir que c'est réversible! ». Chaque Cork, décortiqué, montre à quel point les créateurs se décarcassent pour accoucher de sens. Du sens rajouté au sens, en évitant le contresens. Une histoire de respect. Un retour à la Source.

L'exposition et la vente aux enchères

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 285721548


L'INVENTION SUR LE TERRAIN

CULTURE ET SAVOIRS

La Source, un château d’enfants Forte de cinq sites en France, La Source permet à des enfants en difficulté de créer leurs propres œuvres grâce à des artistes qui les accompagnent. Cette association fondée par Gérard Garouste, devenue une fondation, articule le travail social, l’éducation et la création.

C

’est jour de fête au domaine de Villarceaux. Sur le parking qui surplombe les antiques bâtiments plantés au milieu des bassins d’eau et des jardins à la française, les places libres se font rares. Sous le regard bienveillant d’adultes souriants, quelques enfants gambadent sur les pelouses tandis que d’autres s’aventurent dans les salles d’exposition, se figeant soudain pour scruter telle œuvre, belle ou intrigante, ou faire admirer à leurs parents leurs propres créations. La cour centrale du vieux manoir, où Ninon de Lenclos vécut il y a trois siècles et demi sa passion avec le marquis des lieux, a des airs de kermesse populaire.

Crédits photo : La Source-La Guéroulde (p. 76) ; La Source-Villarceaux (p. 77)

LE « BESTIAIRE » DE JEUNES ARTISTES EN HERBE Dans l’un des stands amovibles, des préadolescents confectionnent à l’aide de carton, de ficelle, de bouchons de liège et de feutres des masques d’inspiration animale : « Bestiaire et mythologie » est le thème de cette édition de la grande exposition annuelle de La Source, qui présente les œuvres réalisées dans ses ateliers au cours de la saison précédente. Sous l’auvent, on découpe, on perce, on visse, on colle, et on s’échange divers conseils pour parfaire les créations. Certains des enfants viennent du Foyer d’accueil et d’orientation de Bessancourt où, en août dernier, ils ont participé a un projet supervisé par l’artiste Roman Gorski, baptisé « Les habitants du séquoia ». La souche d’un vieil arbre, endommagé par l’orage et coupé pour sécurité, a servi de base à l’installation : creusée pour que l’on puisse s’y nicher et surmontée d’une coupole végétale, elle figure un abri symbolique aménagé par et pour des jeunes en mal de confort. VISIONS SOLIDAIRES POUR DEMAIN

AUX ORIGINES DE LA SOURCE : D’UNE USINE À UN DOMAINE C’est il y a vingt-cinq ans que le peintre et sculpteur Gérard Garouste a fondé La Source. Après avoir accompagné un travailleur social dans ses tournées auprès de familles survivant dans la plus extrême précarité, il s’est résolu à agir contre une détresse sociale qui progressait jusqu’au pas de sa porte, dans un petit village normand. Son parcours personnel (échec scolaire, troubles familiaux et psychologiques, etc.1) le rend très sensible au sort des enfants, et c’est sans doute pourquoi il a monté cette association d’action éducative et sociale d’aide à l’enfance par l’art… « Au début, on s’est promené à droite, à gauche, se souvient-il, c’était difficile de trouver un lieu, et on ne nous voulait pas trop dans les communes. Puis nous sommes tombés sur un maire formidable, qui nous a installés dans une ancienne usine, à la Guéroulde, dans l’Eure. » C’est dans ce premier site que l’artiste a commencé à expérimenter en 1994 une méthode pour favoriser l’éveil à la créativité de jeunes en difficulté. Avec son ami le peintre Robert Combas, il a lui-même animé les premiers ateliers. « Quand j’ai commencé, j’ai vu des enfants qui étaient sans désirs. N’ayant pas grand-chose, on s’attendrait à ce qu’ils demandent. Mais, précisément, c’est celui qui va bien qui veut encore plus. Ces enfants ne demandent rien. Nous sommes là pour leur redonner du désir, leur dire : la vie t’appartient, c’est à toi de la prendre, ne demande pas, n’attends pas, prends, passe à l’acte. Tout le monde doit accéder au rêve, et le simple fait de s’en approcher, c’est le principal. Et en cela, l’art est un outil fantastique. » 75


L'INVENTION SUR LE TERRAIN

Des adolescents participent à un atelier de construction de sculptures avec le plasticien Aurélien Boiffier, à La Source-La Guéroulde, en 2016. 76

VISIONS SOLIDAIRES POUR DEMAIN


L'INVENTION SUR LE TERRAIN

L’un des « costumes extravagants » réalisés par l’atelier enfants de la plasticienne Ghizlaine Chajaï (partenariat avec la marque Petit Bateau) à La Source-Villarceaux, en 2015. VISIONS SOLIDAIRES POUR DEMAIN

77


L'INVENTION SUR LE TERRAIN

Malgré la renommée du peintre et la qualité de son réseau, les débuts furent difficiles. Institutions, élus, financiers, etc., il a fallu conquérir les soutiens un par un. Mais, avec le temps, le bouche-à-oreille a relayé le succès de l’expérience. C’est donc après avoir été sollicitée par le Conseil régional d’Île-de-France que l’association a ouvert sa deuxième antenne en 2002, dans une partie du domaine de Villarceaux mise gracieusement à sa disposition. À une heure de Paris, ce site exceptionnel, au cœur du parc naturel du Vexin, lui permet d’organiser de nombreux ateliers et d’offrir des résidences à deux artistes, dont l’un en « mission » territoriale de six mois financée par la Direction régionale des Affaires culturelles. Par la suite, toujours sous impulsion locale, trois autres sources ont jailli, à Annonay (Ardèche), Dinard (Illeet-Vilaine) et tout récemment à Meudon (Hauts-de-Seine), grâce à l’engagement du musée Rodin. LA SOURCE, LES SOURCES ET LES ENFANTS DE L’AIDE SOCIALE « Chaque entité est une association loi 1901 autonome, respectant la charte établie par La Source des Sources, association qui chapeaute depuis 2010 toutes les structures, précise François Louvard, qui dirige La Source-La Guéroulde et La Source-Villarceaux. Chaque entité a son propre budget et son propre réseau de partenaires. Car chaque territoire a ses spécificités, à prendre en compte pour bien intégrer le schéma de l’enfance dans sa globalité. » La clé de voûte du projet est en effet la connexion et la synergie des structures artistiques et socio-éducatives : la réussite implique de faire collaborer des artistes, des travailleurs sociaux et des enseignants dans un même projet au service de l’épanouissement individuel et collectif d’enfants en difficultés. « La grande majorité des enfants vient par le biais de l’Aide sociale à l’enfance, explique François Louvard. On envoie nos propositions d’ateliers aux travailleurs sociaux qui en parlent à des familles pouvant être intéressées. Ils viennent ensuite visiter ensemble la structure, voir comment ça se passe. Et une fois les premiers essais effectués, les enfants reviennent régulièrement. Selon les problématiques établies avec le référent, certains vont faire huit à dix projets sur l’année, parce qu’il y a une réelle nécessité, d ’autres trois ou quatre. » Les 6-12 ans et les 12-18 ans sont organisés en groupes restreints (douze personnes au maximum) pour réaliser un projet artistique, de la conception à la réalisation, sous la conduite d’un artiste professionnel. Les artistes, en retour, reçoivent abondamment, humainement bien sûr, mais aussi dans leur pratique même. « Nombreux sont ceux, s’amuse Romain, l’un des animateurs, qui s’enthousiasment et se nourrissent des idées fraîches, spontanées, non formatées » de leurs petits apprentis. À la suite des arts plastiques, La Source s’est rapidement ouverte à toutes les disciplines artistiques : musique, théâtre, 78

« Nous sommes là pour redonner du désir aux enfants, leur dire : la vie t’appartient, c’est à toi de la prendre. Et pour ça, l’art est fantastique. » GÉRARD GAROUSTE

danse, graff… Des groupes ont été emmenés à Madras, en Inde, participer à des ateliers de danse. Des musiciens gnawas sont venus d’Afrique du Nord pour initier les enfants aux percussions. Et, cette année, deux artistes touaregs du Niger ont appris aux enfants à sculpter la pierre pour en faire surgir des représentations des animaux du désert. QUAND LES ARTS DEVIENNENT DE L’ACTION ÉDUCATIVE L’association mène aussi une action éducative. Le partenariat avec l’Éducation nationale lui permet de proposer aux écoles primaires et secondaires des « classes artistiques » répondant à un projet pédagogique défini avec un enseignant. Ces classes valorisent souvent les plus en difficulté au sein du groupe. Depuis dix ans, La Guéroulde organise ainsi, avec le soutien de la Fondation Culture & Diversité, des séjours pour des classes d’éducation prioritaire d’Île-de-France. Enfin, La Source tente de rendre l’art et la culture accessibles à tous. Dans ce coin enclavé de l’Île-de-France, mal desservi par les transports, l’association a mis en place un système de navettes autobus pour permettre aux familles isolées d’accéder au domaine, et organise avec elles des sorties culturelles et de loisirs, activités qui favorisent l’échange entre les générations. « On agit comme un medium, résume Gérard Garouste, on est là pour recréer du lien. Quand les parents viennent, ils sont fiers de voir ce que leurs enfants ont réalisé, et les enfants sont fiers de montrer leurs œuvres à leurs parents. Les parents voient aussi que des élus locaux se déplacent pour leurs enfants… C’est une façon de valoriser ces familles, de leur donner la considération qu’elles méritent, de remettre un peu les pendules sociales à l’heure. Le rôle de La Source, c’est d’être attentif à un enfant et de créer un dialogue avec lui. Une conversation ludique en plus : avec l’art, on n’est pas là pour s’ennuyer, on est là pour rigoler ! » Autre clé : afin d’assurer la mixité de ses publics, La Source remplit aussi la fonction de centre de loisirs, ouvert à tous VISIONS SOLIDAIRES POUR DEMAIN


L'INVENTION SUR LE TERRAIN

publics. Ce qui permet de mêler dans les ateliers des enfants en difficultés socio-éducatives avec d’autres, plus favorisés. Ainsi, le poids des regards s’allège : l’enfant qui vient ici n’est pas étiqueté « cas social ».

POUR ALLER PLUS LOIN SUR LA ROUTE DES

CULTURES ET SAVOIRS… VIDÉO

UNE BELLE HISTOIRE POUR 9 000 ENFANTS ET 150 ARTISTES En 2015, ce sont donc près de 9 000 enfants (et 150 artistes) qui ont fréquenté les cinq sites de l’association, en attendant qu’ouvrent de nouvelles sources sur le modèle affiné depuis vingt-cinq ans : l’articulation minutieuse du travail social, de l’éducation et de la création artistique. L’objectif est d’étendre le réseau en France, et pourquoi pas au-delà. Très sollicitée par des collectivités souhaitant implanter une structure sur leur territoire, La Source s’est récemment constituée en fondation, sous l’égide de la Fondation de France, afin d’assurer sa pérennité et d’accéder plus facilement aux mécènes et autres donateurs. Car si, au fil des ans, l’association s’est trouvée de nombreux partenaires, la recherche de financement demeure un souci quotidien. Toute la difficulté est de faire prendre conscience aux éventuels financeurs que cet outil n’a de sens qu’à long terme : un enfant peut fréquenter les ateliers de La Source pendant dix années d’affilée. Tout se construit donc dans la durée, et la transmission : « L’adolescence passée, on continue avec les familles, dit François Louvard. Certains qui sont passés enfants à La Source sont aujourd’hui parents et viennent suivre les activités avec leurs propres enfants, ou donner un coup de main. » Au centre de la cour, deux superbes animaux restent flegmatiques au milieu de l’agitation. Ce sont les jeunes du Pôle social de La Source-Villarceaux qui, avec l’artiste Aurélien Boiffier, ont donné vie à Katara et Kitero, cheval et âne en bois de récupération qui vont désormais vivre au domaine, pas très loin des trois moutons en vaisselle de porcelaine. « La Source, c’est comme une famille qui nous donne une autre vision que celle que l’on a de chez nous. On sort de la routine, on découvre un autre univers, des gens différents », résume Charlotte, l’un des 20 000 enfants passés par La Source depuis sa création. Une ombre inquiétante menace néanmoins ce tableau : le nouvel exécutif de la Région Île-de-France envisage de vendre le domaine de Villarceaux. L’éventuel achat par un investisseur privé pourrait imposer une fin dramatique au conte de fées. Balthazar Gibiat

1. Gérard Garouste, L’Intranquille – Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou, L’Iconoclaste, 2009. VISIONS SOLIDAIRES POUR DEMAIN

GÉRARD GAROUSTE : « REDONNER DU DÉSIR AUX ENFANTS »

Grand peintre contemporain, Gérard Garouste explique comment et pourquoi il a créé La Source. ARTICLE

SIMPLON.CO, LA FABRIQUE SOCIALE DU NUMÉRIQUE INCLUSIF

Bien plus qu’une école de programmation, Simplon.co, c’est un système d’inclusion par le numérique des décrocheurs scolaires et une communauté ouverte. VIDÉO

RÉAPPRENDRE À APPRENDRE

Grâce à une méthodologie spécifique, l’école Uerê offre à des enfants de la favela, à Rio de Janeiro, un complément scolaire pour surmonter les traumatismes liés à la violence. IMAGES

LA REBUILD FOUNDATION DE CHICAGO

Reportage photo sur une fondation créée par l’artiste Theaster Gates pour que les Afro-Américains de la capitale de l’Illinois renouent avec leur culture et prennent leur destin en main. VIDÉO

THÉÂTRE D’OMBRE AU FOYER D’ACCUEIL MÉDICALISÉ

Au sein de cet établissement de la Fondation Cognacq-Jay, la compagnie Bruits de couloir mêle résidents et professionnels du lieu autour de créations. VIDÉO

ORANGE ROUGE, DES ADOLESCENTS EN DIFFICULTÉ SE SAISISSENT DE L’ART

Depuis 2006, Orange Rouge provoque la rencontre insolite entre des adolescents en difficulté et des artistes à travers la réalisation d’une œuvre collective. VIDÉO

CORDES SUBTILES, FAVELAS SENSIBLES

À Niterói, en face de Rio, l’Orquestra de Cordas permet aux jeunes de la favela d’accéder à la musique classique… Une expérience musicale et un tremplin social. ARTICLE

TRADE SCHOOLS : LES SAVOIRS EN PARTAGE Dans le sillage des « Accorderies » et autres SEL (Systèmes d’échanges locaux), qui permettent des transferts non monétisés de services entre particuliers, les « Trade Schools » entendent partager et faire circuler sans entrave tous les savoirs.

www.solidarum.org 79


372 p40-41 Réflexion OK.qxp_- 19/04/2016 11:09 Page40

réflexIon Pour nourrir la dynamique « Réenchanter l’École », lancée par l’enseignement catholique à la rentrée, de grands témoins nous livrent leur vision d’un monde porteur d’espérance.

© H. Miserey

« Grâce à l’art, les enfants font l’expérience de leur liberté »

Propos recueillis par Mireille Broussous

Vous avez fondé La Source, association d’expression artistique destinée aux enfants défavorisés. Qu’est-ce qui a été à l’origine de ce projet ? Gérard Garouste : Dans mon enfance, j’allais très souvent chez une tante et un oncle dans un petit village de Bourgogne où vivaient des enfants de l’Assistance publique. Leurs histoires personnelles étaient terribles. J’étais le témoin de leur vie, plus que les adultes auxquels, par peur, ils ne disaient pas tout. À l’époque, je ne pouvais pas agir mais ces rencontres m’ont marqué. Personnellement, j’ai connu l’échec scolaire dès l’école primaire. J’étais dans une école privée, à Bagneux, dans

40 ECA N° 372 AVRIL - MAI 2016

Le peintre et sculpteur Gérard Garouste a fondé l’association La Source. Sa vocation : accueillir des enfants en difficulté sociale et leur permettre de créer une œuvre avec un artiste. Lui-même sauvé par le dessin, alors qu’il n’était pas à en phase avec l’institution scolaire, il sait combien l’art est un levier puissant pour réenchanter l’École. les Hauts-de-Seine. Le prêtre qui faisait la classe avait créé une sous-classe dans laquelle nous étions deux. J’étais soit premier, soit dernier… Dans la classe, la seule chose qui me permettait d’exister parmi les autres, c’était le dessin. Ensuite, j’ai raté le bac. Tout au long de

ces années, l’art m’a permis de survivre. Puis, je suis entré aux Beaux-Arts de Paris... Lorsque je me suis installé dans un petit village de Normandie, après avoir exposé à New-York et ailleurs, j’ai découvert des familles à deux pas de chez moi qui avaient des vies aussi misérables que celles que je côtoyais, enfant, en Bourgogne. Un éducateur, que j’avais un peu rudoyé parce que je trouvais scandaleux qu’on laisse des familles l’hiver sans chauffage, m’a demandé de l’aider à trouver des solutions. J’ai décidé de relever le défi. Concrètement, comment avez-vous fait pour créer en 1991 La Source ? G. G. : Je réalisais les cartes de vœux de Matignon à l’époque où Michel Rocard était premier ministre. Je lui ai exposé mon projet et lui ai demandé


372 p40-41 Réflexion OK.qxp_- 18/04/2016 15:27 Page41

Vous n’invitez que des plasticiens ? G. G. : À l’origine, oui, nous privilégiions les arts plastiques. D’ailleurs, César, Buren, Boltanski, Hybert, Combas, Raynaud, Yan Pei-Ming, entre autres, ont joué le jeu au début de cette aventure et aujourd’hui de nombreux jeunes artistes plasticiens prennent le relais. Nous choisissons ceux qui

du musée sont mises à la disposition de La Source. Des enfants des Apprentis d’Auteuil notamment – qui sont souvent venus en Normandie – pourront désormais y développer des projets. Tout cela fonctionne bien mais nous devons trouver de l’argent. Nos partenaires (le conseil général et le conseil régional) nous accordent moins de subventions qu’auparavant, nous sommes donc amenés à solliciter de plus en plus de mécènes privés. ©La Source

conseil. Un membre de son cabinet, Dominique Lefebvre, m’a aidé à créer une structure associative adaptée. J’ai vraiment été bien conseillé. C’était indispensable car il s’agissait d’accueillir des enfants en grande difficulté scolaire ou sociale dans un lieu où ils pourraient « travailler » avec des artistes. Bien sûr, il fallait qu’ils soient encadrés par des éducateurs. Plus tard, le ministère de l’Éducation nationale nous a demandé d’organiser des ateliers sur le site de La Guéroulde, dans l’Eure, pour des classes de banlieues. Ses subventions ont aussi indirectement profité aux ateliers pour les enfants en grande difficulté pour lesquels il est plus difficile de trouver des financements.

Cela fait 27 ans que vous avez fondé La Source et vous continuez à vous y impliquer beaucoup… G. G. : Pour moi, cette association Qu’est-ce que la pratique est très importante. Je n’avais pas prévu de m’y investir autant. C’est artistique peut apporter aux enfants en difficulté ou issus de l’environnement qui m’a imposé cela, à moi qui, naturellement, suis quartiers défavorisés ? un peu égoïste et renfermé. Je G. G. : Ma conviction, c’est que pense que la conception de « l’art l’art n’est pas un luxe mais une pour l’art » qui a dominé tout au nécessité pour le bon développelong du XXe siècle, n’est plus en ment des enfants. Il leur permet de se structurer, de se prendre en accord avec une époque aussi difcharge mais surtout de comprendre ficile que la nôtre. Mes références, que le monde n’est pas aussi fermé c’est plutôt l’aventure du Bauhaus. À La Source, les enfants découvrent leur créativité. qu’il en a l’air, qu’il existe d’autres Pour ce courant artistique, né en horizons que le chômage ou l’échec. peuvent faire du bon travail avec les Allemagne dans l’Entre-deux-guerres, Nous ne sollicitons pas des professeurs enfants. Ils sont en résidence, disposent un artiste est quelqu’un qui réalise en de dessin – qui font, par ailleurs, un d’un atelier et, en dehors de leurs actions céramique ou en faïence des œuvres très bon travail dans les écoles – car auprès des jeunes, ils peuvent travailler qui viennent prendre place dans la ville. les enfants ne sont pas là pour apprendre pour eux. C’est un artiste citoyen. La Source fait à dessiner. Ce que nous voulons, c’est Au fil du temps, le projet a beaucoup partie intégrante de ma vie d’artiste. les emmener dans l’aventure de la créa- évolué, laissant la place à d’autres Réaliser un tableau qui sera accroché tion pour qu’ils y éprouvent leur propre formes d’expression artistique : théâtre, au-dessus d’une cheminée, franchement liberté. L’objectif, c’est qu’ils prennent arts vivants, vidéo, ateliers d’écriture, je m’en fiche un peu. Je suis plus heuconscience de leur propre capacité créa- chant, création d’instruments de musique reux de savoir qu’en tant que peintre, tive et que cela leur serve tout au long et même art culinaire et horticulture… je peux contribuer à introduire un peu de leur vie. Nous sommes davantage Il y a désormais un côté auberge espa- de justice sociale dans la société. Maindans l’éducation que dans l’enseigne- gnole à La Source. Tout est bon à prendre tenant que les choses sont faites, je ment. Ce qui est frappant chez les en- du moment que les enfants sont mis au trouve évident que c’était cela qu’il fallait faire. fants, c’est leur ouverture à la nouveauté contact d’artistes de bon niveau. et leur absence totale de conformisme. zassociationlasource.fr Du coup, bien que très étonnés par ce Ces activités sont-elles toutes qu’ils découvrent, ils participent acti- organisées sur un même site ? Retrouvez les interviews vement aux ateliers. Ils sont séduits par G. G. : Non. Il existe désormais cinq « Réenchanter l’École » sur le site : la dimension souvent ludique de l’art. lieux en France. Une belle collaboration www.enseignement-catholique.fr Bien souvent, une vraie complicité a été lancée en 2014 avec le Musée Voir aussi pp. 6-7. s’établit entre les enfants et les artistes. Rodin de Meudon (92). Certaines parties N° 372 AVRIL - MAI 2016 ECA 41


Date : 11/12 DEC 15 Page de l'article : p.40 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 419398

Page 1/1

LAB.A.

A ariations pour la W IRE CHAIR O exemplaires de la Wire Chair 1 a 'Ea mes offerts par Vitra ont été • • ' ~A ' 7 revisilesparju créateurs dont Inga Sempé, lisseront vendus aux enchères le 14 décembre an profil de La Source,

association au i aide les jeunes en dif ficnue à développer le LU ' ci 'éalivilé ar Usi iq ue.

5 O

o

o o

•z. < s

www associofiontosource/r

Tous droits réservés à l'éditeur

LASOURCE 2014036400503


05 NOV 14 Quotidien OJD : 94880 Surface approx. (cm²) : 138

18 RUE BARBES 92128 MONTROUGE CEDEX - 01 74 31 60 60

Page 1/1

UNE IDÉE POUR AGIR

La Source et le Musée Rodin-Meudon font oeuvre commune ) L'association La Source, de Gérard Garouste, s'installe sur le site ouvert en 2012 pour y organiser des ateliers de médiation artistique pour les enfants défavorisés. Lorsqu'elle apprend que l'association La Source cherche un site en région parisienne, Catherine Chevillot, directrice du Musée Rodin, n'hésite pas un instant : « fai proposé à Gérard Garouste, son président, de s'installer sur notre site de Meudon, ouvert depuis 2012 mais encore méconnu du public. Il se trouve que nous cherchions à développer des activités à destination des enfants éloignés de la culture. » Gérard Garouste est aussitôt séduit par la villa des Brillants. Premier atelier du célèbre sculpteur, il abrite une collection de plâtres, dessins et autres estampes. Le lieu idéal pour développer des activités de La Source, association à vocation sociale et éducative par l'expression artistique. L'atelier inaugural de « La Source Rodin Grand Paris » s'est déroulé du 20 au 24 octobre. Une quinzaine de jeunes venus des quartiers ouvriers près des anciennes usines Renault y ont créé des masques-sculptures, guidés avec douceur et pédagogie par le sculpteur Aurélien Boifner, un habitué de ces initiatives, et par des éducateurs

LASOURCE 9324391400524/GST/OTO/1

Tous droits réservés à l'éditeur

sociaux. Leurs créations ont été présentées lors d'un vernissage. « Mais le but n'est pas d'en faire des artistes, précise le fondateur de l'association. Nous sommes une fondation sociale dont l'art est l'outil. Le plus important est d'instaurer un dialogue. » II se souvient d'un garçon de IS ans, illettré : « // était capable mais résistait aux adultes. Lors d'un atelier, il s'y est mis; il est aujourd'hui horticulteur. » Le Musée Rodin-Meudon a fait l'acquisition d'une maison qui, après quèlques travaux, pourra accueillir l'association à l'automne prochain. La Source compte y mener au moins une dizaine d'ateliers par an. « L'idéal serait de trouver un grand mécène qui s'engagerait sur le long terme, et garantirait la bonne marche des ateliers pendant plusieurs années », indique Gérard Garouste, qui souhaiterait à présent développer des synergies avec d'autres acteurs locaux, comme la fondation des Apprentis d'Auteuil. Ou entre les cinq sites de La Source : « Celui de Dinard est proche de la mer, ce serait bien d'y organiser des séjours pour les enfants et, pourquoi pas, les parents. » MARIE SOYEUX

RENS

: www.associationlasource.fr


01 NOV 14 Quotidien OJD : 274892 25 AVENUE MICHELET 93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30

Surface approx. (cm²) : 637

Page 1/2

L'atelier de Rodin reprend du service pour la bonne cause MEUDON. Gérard Garouste, peintre de renommée mondiale, a investi la maison du sculpteur avec son association qui aide les jeunes en difficulté grâce aux arts. L'EFFERVESCENCE CRÉATIVE

resonne dè nouveau dans l'atelier d'Auguste Rodin (1840-1917), à Meudon. Pres d'un siecle apres le déces de l'immense sculpteur — qui repose sous la statue du « Penseur » trônant au milieu du jardin du musée Rodin —, onze jeunes Meudonnais, la semaine derniere, ont rendu sa vocation de lieu de creation a la vaste pièce éclairée par des verrières. Les enfants ont participe au premier stage organise pendant les vacances de la Toussaint par l'association la Source, du peintre et sculpteur Gerard Garouste. Tablier jaune autour de la taille, doigts macules de peinture, Gérard Garouste a suivi les derniers coups de pinceau des lointains élevés de Rodin. « C'est tres émouvant pour moi de pouvoir travailler ici », exprime le sexagénaire dont les toiles sont exposées dans les plus grands musees de la planète. « Je n'avais jamais eu l'occasion de venir dans cet endroit formidable. »

« L'art constitue une très bonne manière d'affirmer le sens cfe la liberté et cfe la responsabilité »

Meudon, le 24 octobre. Les enfants de l'association la Source ont réalisé des masques en résine aux reflets chocolat avec le peintre et sculpteur Gérard Garouste Ca droite avec le tablier jaune). (LP/JB)

Gêrard Garouste

4570b51e5fd09a02421e41244904b5253ed0905bc1cf430 LASOURCE 1964981400503/GPP/OTO/2

Tous droits réservés à l'éditeur


01 NOV 14 Quotidien OJD : 274892 25 AVENUE MICHELET 93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30

Surface approx. (cm²) : 637

Page 2/2

La villa des Brillants, dans laquelle Rodin a vécu les dernières annees de sa vie, constitue dorénavant un point d'ancrage proche de la capitale pour La Source (lire ci-dessous). « Catherine Cheville!, la directrice du musée Rodin, m'a

propose d'accueillir les activites de la fondation », apprécie Gérard Garouste. Depuis 1991, la Source utilise la pratique artistique comme vecteur d'éveil et d'épanouissement pour des jeunes en difficulté ou en situation de handicap. « L'art constitue une tres bonne maniere d'affirmer le sens de la

liberte et de la responsabilite chez eux », ajoute Gérard Garouste. « Nous avons la volonté de redonner vie a ce site en respectant ses trois composantes : lieu de vie, de création et d'accueil, explique Catherine Cheville!. La rencontre avec Gerard Garouste a rendu cela possible. » La semaine dernière, les onze stagiaires ont confectionne des masques et découvert ainsi le long processus suivi par les concepteurs de statues. « A partir du visage de chacun, nous avons réalise un moulage, précise Aurélien Boiffier, le plasticien qui les a encadres. Ensuite nous avons produit un tirage en plâtre. Ils ont aussi apporte de chez eux des objets que nous avons reproduits en cire. » Chaque participant a réussi son masque en résine aux reflets chocolat agrémenté d'accessoires colores. « Chacune des pieces in-

carne une lettre, complète Aurelien Boiffier. En se positionnant dans l'espace, les enfants peuvent écrire des phrases ou des mots. » L'association la Source-RodinGrand Paris nouvellement créée entend recevoir d'autres groupes durant l'année scolaire avant de multiplier son offre en septembre 2015. « Le musee Rodin a acquis un pavillon juste à côté », annonce Catherine Chevillot. Après travaux, il hébergera la Source et sans doute des créateurs en residence. Ces perspectives de développement rejouissent Gerard Garouste « Nous ne formons pas de futurs artistes, signale-t-il. Nous nous impliquons simplement a éveiller chacun d'eux. Par magie, une relation formidable se noue à chaque fois entre eux et l'adulte avec lequel ils évoluent. » JÉRÔME BERNATAS

La Source s'installe près de Paris Depuis 1991, la Source s'intéresse aux 6-18 ans en difficulté familiale, scolaire ou en situation d'exclusion Gérard Garouste, le peintre et sculpteur, a créé cette association reconnue d'intérêt gênéral qui place l'art sous toutes ses formes comme outil de prévention à l'exclusion. En s'installant au musée Rodin à Meudon, la Source s'implante durablement à proximité de Paris Jusqu'ici, elle développait ses activités sur quatre sites : La Guéroulde (Eure), Villarceaux (Val-d'Oise), Dinard (llle-et-Vilaine) et Annonay (Ardèche). « Selon les lieux et les artistes qui interviennent, nous proposons des ateliers différents : photographie, théâtre, et même horticulture, indique Gerard Garouste L'an prochain, je compte m'investir dans un projet d'opéra de chambre pour marionnettes. Les enfants présenteront le spectacle à l'occasion d'une tournée. » Dans l'ancienne demeure d'Auguste Rodin, les jeunes suivront des activités en lien avec la sculpture. J.B.

Meudon. La villa des Brillants, dans laquelle Auguste Rodin a vécu les dernières années de sa vie, est le cinquième lieu d'accueil de la structure. (LP/JB)

4570b51e5fd09a02421e41244904b5253ed0905bc1cf430 LASOURCE 1964981400503/GPP/OTO/2

Tous droits réservés à l'éditeur


24 SEPT 14 Hebdomadaire OJD : 9844 Surface approx. (cm²) : 409

13 RUE DU BREIL 35051 RENNES CEDEX

Page 1/2

La Guéroulde. 20e anniversaire de l'installation de La Source

Lart au service de jeunes en difficulté La fête de la Source a été marquée cette année par le 20e anniversaire de l'installation de cette association au hameau de La Poultière à la Guéroulde. L'occasion, pour le fondateur de la Source, le peintre Gérard Garouste, d'évoquer la naissance de ce pôle de culture et l'implication du Conseil général dans le fonctionnement de ce site. L'association « La Source », créée en 1991 à l'initiative de Gérard Garouste, développe auprès des jeunes en difficulté sociale, des actions de prévention, d'animation et d'éducation fondées sur l'éveil artistique. Elles ont permis à ce centre, installe en milieu rural depuis 20 ans d'acquérir un statut de pôle culturel de dimension régionale. Le conseil général de

l'Eure est aujourd'hui le principal contributeur public de La Source.

La Source, un rêve d'enfant A l'initiative de La Source, Gérard Garouste, aime conter comment l'idée lui est venue. « Petit déjà, j'étais révolté par le fait que les enfants de l'assistance publique, qui étaient mes compagnons, étaient parfois placés chez de véritables thénardier. Je suis toujours révolté par les injustices que subissent certains enfants mais je n'ai plus huit ans et j'ai pu passer à l'acte. ». Un jour, dans sa commune des bords de l'Eure où Gérard Garouste a installe son atelier, l'adjoint au maire est venu le solliciter pour aider une famille

Si un jour, Jean-Louis Fournier était Président de La République, la Culture serait au premier plan

c17e155d5590ab01d2e24364ae0675e22b464e77c184406 LASOURCE 6000441400524/VAR/MCF/2

Tous droits réservés à l'éditeur


24 SEPT 14 Hebdomadaire OJD : 9844 Surface approx. (cm²) : 409

13 RUE DU BREIL 35051 RENNES CEDEX

Page 2/2

Gérard Garouste offre au président du département une lithographie qui sera accrochée aux cimaises de L'Hôtel du Département dans une situation difficile : « fratrie nombreuse, père absent, revenus inexistants... Comment accepter cela à quèlques mètres de chez moi ? En accompagnant le travailleur social dans ses tournées, j'ai découvert des choses inouïes : des familles esquintées par la société, des gens fragiles, dont les enfants sont les premières victimes. Avec des contacts institutionnels, nous avons mené une enquête pour connaître ce public. Finalement, l'idée s'est imposée de mettre l'art au service des travailleurs sociaux. Et j'ai fondé La Source en 1991 avec un édu-

cateur qui suivait les jeunes sur le terrain. La Source m'a permis de réaliser mon rêve. »

Redonner le goût d'apprendre En s'appuyant sur une dynamique artistique et culturelle. La Source propose aux jeunes en milieu rural et en rupture scolaire et sociale de développer leur potentiel créatif et dè retrouver une image positive d'eux-mêmes grâce à l'expression artistique. « La Source conduit ici une action d'éducation et de valorisation part la création, souligne Jean-Louis Destans, président du Département,

present pour cet evénement. Action qui redonne le goût d'apprendre aux jeunes, stimule leur curiosité intellectuelle, encourage leur ambition professionnelle et c'est cela que nous encourageons ici ». Cette valorisation personnelle des enfants prend forme lors d'ateliers de créations artistiques (peinture, sculpture, photo, vidéo, danse, théâtre, écriture) dirigés par des artistes confirmés, assistés par l'équipe pédagogique de l'association. A ce titre. La Source est un partenaire actif du Département qui lui apporte son soutien dans le cadre de

sa politique d'intervention sociale. Et Jean-Louis Destans de conclure : « La Source apporte aussi un dynamisme culturel au Département, particulièrement perceptible dans cette partie du Sud de l'Eure éloignée des grands centres culturels et dépourvue de structures et de lieux destinés à l'art. Par ailleurs, cette dynamique culturelle initiée par La Source contribue aujourd'hui, part la qualité des projets proposés, au rayonnement du Département et je remercie ceux qui y contribuent ». En projet des aventures qui dureront sur plusieurs années : Le théâtre de marionnettes (un opéra de chambre de marionnettes, les marionnettistes sont des rémouleurs) ; des ateliers avec Jean-Louis Fournier, qui a travaillé longtemps avec Pierre Desproges, était le parrain de cette journée ; avec l'Opéra de Rouen et un atelier de créativité avec « Petits Bateaux » qui fera l'objet d'un défilé. La conclusion reviendra au parrain écrivain, Jean-Louis Fournier : « Je suis ravi d'avoir rencontre Gérard Garouste et de participer à ces choses-là. J'ai toujours pensé que l'art est une chose extraordinaire et si un jour j'étais Président de la République je prendrais comme ministère la culture. »

c17e155d5590ab01d2e24364ae0675e22b464e77c184406 LASOURCE 6000441400524/VAR/MCF/2

Tous droits réservés à l'éditeur


17 SEPT 14 Quotidien OJD : 50074 113 BOULEVARD DE STRASBOURG BP 1384 76066 LE HAVRE CEDEX - 02 35 19 17 17

Surface approx. (cm²) : 264

Page 1/1

SUD DE L'EURE LA GUEROULDE. En 1994, Gérard Garouste réalisait son projet : aider les jeunes en difficulté. En 2014, à la veille de la fête annuelle, deux mamans témoignent.

Les 20 ans de La Source C

e samedi, c'est fete de La Gueroulde a La Source Au programme la decou verte du travail réalise par les pen sionnaires durant l'année L'ecn vain Jean Louis Fournier, parrain de cette journee, sera present, tout comme Gerard Garouste, presi dent fondateur de l'association La Source

« C'est génial ici » En 1QQ4, la Source prenait vie a La Gueroulde, sur l'ancien site de l'usine Graphoil Vingt ans plus tard, elle poursuit sa mission aider les jeunes rencontrant des difûcul tes sociales, familiales ou scolaires a developpei leui cieanvite arusti que dans de nombreux domaines Ils participent a des ateliers am mes par des professionnels Enca dres par des éducateurs sociaux, ils développent leur imaginaire, libe rent leurs emotions et acquièrent de I autonomie Ainsi, ils se prou vent qu'ils sont capables de creer, de fabriquer et de concrétiser un projet Ce passage a I acte, impli quant une pnse de responsabilite

Corine Hagarel (à g.) et Sylvie Lepage et ses enfants, Luka et Elza

et un engagement sur le plan per sonnel et collectif, donne un sens nouveau a leui quotidien En ap prenant a faire, ils apprennent a etre et a se connaître « C'est génial in, affirme Corine Ha garel, une maman habitant Cor neuil MM enfants fréquentent ie lieu

depuis le tout début I es artistes font travailler I imagination des enfants » Mêmes impressions pour une autre maman « Depuis huit ans, La Source a change le comportement de mes enfants, Luka et Elza se sans fait Svlvie Lepage, de Breteuil sur Iton Les animateurs sont ouverts, tres

patients Les artistes les mettent en eon fiance Mon fils a fait un travail mmu tieux dont je ne l'aurais jamais cru ca pable » INFOS PRATIQUES Ce samedi, fete de La Gueroulde a ta Source wwwassociationlasource fr

d47375775220a40ea23840b40606855720d6f40cf11a4d2 LASOURCE 9180631400507/GNK/ALA/2

Tous droits réservés à l'éditeur


06 SEPT 14 Quotidien OJD : 50074 113 BOULEVARD DE STRASBOURG BP 1384 76066 LE HAVRE CEDEX - 02 35 19 17 17

Surface approx. (cm²) : 165

Page 1/1

LA GUÉROULDE. L'écrivain sera à La Source pour la grande fête de rentrée.

Jean-Louis Fournier, parrain de la journée e vernissage de l'exposition L Ateliers XX sous l'égide de La Source et de son célèbre artiste-président Gérard Garouste aura lieu samedi 20 septembre sous le parrainage et en présence de Jean-Louis Fournier. L'écrivain participera également à l'inauguration de l'espace accueil de La Source. Jean-Louis Fournier est le créateur, entre autres, de La Noiraude et d'Antivol, l'oiseau qui avait le vertige. Il a été le complice de Pierre Desproges en réalisant les épisodes de La Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède. Au programme samedi 20 septembre : 14 h 30, exposition des travaux réalisés par les enfants sous la direction d'une cinquantaine d'artistes. Les peintres et sculpteurs résidant dans ce sanctuaire de l'art et de la culture (Florence Bandrier, Angélique Barré, Cédric Berthelin, Hélène Fischer, Elisa Ghertman, Arnaud Le Mindu, Héloïse Rémy, Aurélie Tédo, Vivian van Blerk) mettront leurs travaux en avant.

Jeux et musique La projection de films restituant des ateliers menés dans le cadre des activités précédera ainsi

Jean-Louis Fournier sera en visite à La Source

qu'un spectacle et des jeux animeront cette journée au cours de laquelle le public pourra saluer le défilé des caisses à savon. La soirée festive mettra un terme à ce samedi riche en événements. Elle fera notamment la part belle à la musique et à la magie avec des numéros de close-up. INFOS PRATIQUES Restauration payante sur place, organisée par le Comité des Fêtes de La Cuéroulde, 3, rue de la Poultière. Exposition du samedi 20 septembre au 14 octobre. Ouverte tous les jours du lundi au vendredi de 14 h à 17 h. Entrée libre. Toutes les infos

au 02 32 35 91 41 ou sur http://www.associationlasource.fr

797d15d05af0120d82d94a741d0a653823f4d499b1ff43d LASOURCE 2395421400507/GPP/ARL/2

Tous droits réservés à l'éditeur


04 SEPT 14 Hebdomadaire OJD : 10007

49 AVENUE DE L'EUROPE B.P 70051 07102 ANNONAY CEDEX - 04 75 69 25 80

Surface approx. (cm²) : 269

Page 1/1

Bounge, un film d'animation pensé et réalisé par les enfants

P

arents, élèves, membres de l'association La Source, élus municipaux, membres du collège Les Ferrières, tous étaient présents vendredi 29 août pour la projection du film d'animation Bounge. Cette réalisation a été le fruit de nombreuses heures de travail et d'apprentissage. Dans le cadre du dispositif Ecole ouverte, les enfants ont pu participer à des activités artistiques proposées par l'association La Source. Aidée par le réalisateur plasticien David Ferré, une vingtaine d'enfants composé d'élèves du collège Les Ferrières et de CM2, a conçu, pensé et réalisé un film d'animation d'une durée de 5 minutes. Le premier atelier s'est déroulé du 7 au 11 juillet. « Durant cette première semaine, tous les décors ont été réalisés et une première scène a été montée. La deuxième semaine (du 22 au 29 août), on a continue le scénario et terminé les décors », expliquent Romane et Margot, élèves au collège Les Ferrières.

Une aventure humaine « Sur la base du volontariat les élèves ont participé à ces ateliers. Ce genre d'expérience apporte beaucoup aux enfants et cela à plusieurs niveaux. C'est une expérience humaine très enrichissante. Ils apprennent à vivre ensemble. Il y a beaucoup de

L'équipe de réalisation du film d'animation était quasi au complet. moments de partage », déclare Isabelle Tillier, professeur d'arts plastiques au collège. « C'est le film des enfants. Chaque erreur participe à l'émotion du film. Avec les enfants, c'est très frais. Nous n'avons pas le temps de nous complaire dans des choses trop faciles. Il faut aller vite, inventer des astuces. Le résultat est magique », explique David Ferré, réalisateur plasticien. À la fin de la projection, il était possible de voir les décors, les personnages et autres objets créés pour le film. NASTASIA KALAWSKI

Le principal décor du film d'animation était exposé.

dc7e45bf51d01f0ce29c4d941701d5872dc4896b413d41b LASOURCE 6485121400504/MAR/ALZ/2

Tous droits réservés à l'éditeur


23 AOUT 14 Quotidien OJD : 749258 Surface approx. (cm²) : 243 10 RUE DU BREIL ZI RENNES SUD-EST 35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00

Page 1/1

Une semaine pour changer sa vie L'association la Source, à Dinard, offre aux enfants la possibilité de découvrir tout le potentiel créatif qu'ils portent en eux. Durant une semaine, le peintre Frédéric Bernard! a animé un atelier d'art et d'écriture. Le peintre Frederic Bernardi a anime, durant une semaine, un atelier d'art et d'écriture pour dix adoles cents proposes par le centre social de Saint-Malo et de Dinard, dans le cadre des activites de l'association la Source, a Dinard cet ete ll fait le bilan sur cette semaine « plus dense qu'il n'imaginait » Gerard Garouste est president de la Source. « La Source m'a permis de réaliser un rêve : fonder un lieu de libération et de création pour donner aux enfants défavorisés des clés pour avancer. » Ces cles, Frederic Bernardi a pu les transmettre a son groupe, « des enfants entre 13 et 15 ans, venus la pour la plupart un peu par hasard, puisque seulement 20 % avaient choisi de venir » Une gageure pour Frederic Bernard ancien haut responsable de grandes entreprises financieres (Ouest France du 5 juillet), plutôt habitue a mana ger des adultes consentants « J'ai trouvé, le premier jour, des jeunes plutôt stressés, inquiets, nerveux, emprisonnés dans un mode de vie immédiat : le court, le saccadé, le

brutal. » Rapidement, il faut s'imposer, maîs avec discernement. « Tout se joue dans les premières cinq minutes, il faut une autorité, une poigne, une compétence. J'ai dû proposer des consignes de vivre ensemble. En étant dur, franc exigeant, je les respectais. » S'imposer certes, maîs aussi les encourager, leur montrer la voie, « leur créer l'envie ». Frederic avait amené un ou deux tableaux et leur a propose d'aller vers cela « Le deal leur paraissait assez surprenant », car ils ne s'en sentaient pas capables, maîs au fur et a mesure il reus sit à les impliquer ll leur parle de la beauté : « La beauté elle est partout », leur apprend a observer un paysage pendant dix minutes avant de peindre, leur apprend la couleur « Le rouge des rochers, l'orange du varech, le violet du ciel... », le fusain les techniques du pastel a l'huile... « À chacun d'entre vous, je vais révéler quelque chose. Aucun ne restera sur le carreau. Votre personnalité, elle existe. » Un jour, ils sont dehors a peindre

.Hill Le peintre Fréderic Bernard: fart le point sur son travail a la Source, auprès de dix adolescents, dans le cadre dan atelier de dessin. et s'étonnent que les gens s'arrêtent « Si vous faites quelque chose, on vous regarde ! » Et les cours de des sm c'est aussi comme dans la vie « Apprendre c'est agréable, écouter ça a du sens, observer avant d'agir

c'est indispensable... » A la fin du stage les parents avaient prévenu qu ils ne viendraient sans doute pas pour le vernissage Or, les enfants ont tous convaincu leurs parents de venir I Pan gagne.

577fa5155780480f222c4994c508758c2d63755ba1c144c LASOURCE 2965111400508/GNK/ARL/2

Tous droits réservés à l'éditeur


12 MAI 14 Quotidien OJD : 198324

4 RUE PAUL MONTROCHET BP 45 69002 LYON - 04 72 22 24 30

Surface approx. (cm²) : 527

Page 1/1

PAYS D'ANNONAY

La Source, association sociale et éducative par l'expression artistique

ANNONAY

Découverte. Créée en octobre 2012, La Source-Annonay est hébergée par laville d'Annonay, dans des locaux partagés avec le Groupement d'art contemporain (CAC).

L

a Source Annonay i n t e r v i e n t p o u r les j e u n e s en d i f f i c u l t é , pour leur permettre de se frotter au milieu artistique, leur permettre surtout de decouvrir leur propre creati vite a travers l'univers d'artistes tres différents Pour cela, les ateliers s'étalent sur 4 a 5 jours, encadres p a r des p r o f e s s i o n n e l s sociaux, les repas sont pris en commun jeunes, artiste, encadrants, de maniere a creer un bulle de stabilité

Le soutien aux artistes régionaux « Nous prenons un soin par ticulier pour l'encadrement A chaque fois, il y a un enca drant dè la structure referente des jeunes, plus un encadrant bénévole maîs qualifie

que nous mettons a disposition Nous tenons a ce que l'artiste ne se préoccupe que de l'aspect artistique, de la creativite des j e u n e s », reprend Louis Houdayer Le but est d'ouvrir le monde et de donner des cles pour accéder a différentes mame res de l'appréhender L'autre aspect important de la Source Annonay est le soutien aux artistes regionaux, connus ou inconnus, les criteres de choix étant le tait qu'ils soient des profes sionnels et que leur univers soit en phase avec celui de la Source « En leur proposant de diriger un atelier, La Source leur offre l'opportunité de taire decouvrir leur univers, leur technique, leur interprétation du monde, » précise Louis Houdayer Et cela est d'autant plus intéressant si l'artiste est reference a l'Artotheque les œuvres

« J'aime venir ici parce que je rencontre des artistes » Nazim, participant 1

« J'ai voulu revenir C'est la deuxième fois que je fais un atelier et e est ma famille qui m'a fait eon naître cet endroit J aime bien les tableaux, j en ai vu au musée Ça me plaît de peindre plutôt du moderne, de faire des tableaux avec des trucs de la rue ou des arbres et puis i aime venir ici parce que je rencontre des artistes Ce soir, on va faire le vernissage J espère qu il y aura plein de gens pour venir voir ce qu on a fait »

i Marie-Noëlle Gonthier accompagnée des enfants devant leurs oeuvres. Photo Mane Devise

peuvent être e x p l i q u é e s directement par l'auteur Pour les e n f a n t s c'est un espace de liberte, de decou verte, d'ouverture sur les autres et leurs différences L'atelier est un moment ou les jeunes s'expriment et leurs œuvres seront exposées, apres un vernissage dans les formes, pendant un mois au Cac et le mois sul vant dans la structure d'où ils viennent ecole, centre social, association « II faut préciser, reprend Louis Houdayer, que nous n'avons pas de domaine artistique défini,

Marie-Noëlle Gonthier, artiste peintre : « La Source devrait exister partout ! » « Ces ateliers sont de bons moyens de faire passer une technique simple en utilisant ce que l'on trouve dans notre environnement immédiat bois, galets ou feuilles C'est une maniere pour moi de faire passer l'émerveillement de la beaute du monde aux enfants présents De plus les conditions sont idéales, l'encadrement est super pour nous permettre de bosser La Source devrait exister par-

tout i Je travaillais déjà avec des enfants et cette action au sem de la Source me donne envie de poursuivre encore dans cette direction en me formant a l'art therapie Ce qu'il y a de vraiment exceptionnel dans cet atelier, e est qu'ensuite les enfants exposent leurs ciea fions dans les mêmes locaux que les artistes au GAG et cela valorise encore plus leur semaine de travail ' » •

• Marie-Noëlle Gonthier explique une de ses techniques aux enfants de l'atelier Photo Marie Devise

nous sommes ouverts a tout, c'est un peu l'esprit de La Source laisser advenir, voire provoquer la nouveaute, l'inattendu » L'œil petillant, le president de la Source A n n o n a y annonce que les prochains ateliers auront pour support la danse contemporaine, peut-être avec Abot! Lagraa, puis le theâtre, la musique « II y a beaucoup de domai nes a explorer, les enfants ont adore l'atelier de forge avec Ferdmando Nava, ou la photo avec le sténotype de Hugo Misery, et les artisans

d'art ont aussi leur place dans notre projet >, terminet-il en souriant Une p h r a s e de G e r a r d Garouste exprime tout l'esprit de La Source « L'art tel que p r a t i q u e dans le cadre de la Source est un levier citoyen et non un luxe ou une fin en soi » • Marie Devise La Source-Annonay 1, boulevard de la Republique 07100 Annonay Tél 06 88 25 90 98 Courriel lasourceannonay@yahoo fr

La Source qu'est-ce que c'est? La Source est une association a vocation éducative et sociale par l'expression artistique Créée en 1991 par l'artiste Gerard Garouste, elle a la volonté d'aider les jeunes de 6 à 18 ans, connaissant des difficultés sociales, familiales et scolaires, a developper leur crea ùvite dans de nombreux dorrai nes artistiques Ses objectifs se réfèrent à trois valeurs fondatrices l'mdepen dance, le respect de la dignite humaine et la valorisation de la personne par l'art et la création Depuis sa creation a Guéroulde

(dans l'Eure), l'association a ouvert une antenne à Villarceaux (Valdoise)en2003puis a Dmard (Ille et Vilaine) et Annonay (Ardèche) en 2012 En 2010, La Source des Sources volt le jourr 11 s'agit d'une fondation qui a pour objectif de créer un réseau national de nouvelles structures ayant chacune son conseil d administration qui suivront cependant la charte rédigée comportant les valeurs, les finalités et les conditions d'adhésion ceci afin de préserver l'esprit de la Source

fe7cc54156e0ef08928c4af4170915db1303fb28d1bd425 LASOURCE 0006310400509/MTH/ARN/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à Annonay (07), La Guéroulde (21), Dinard (35) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), ...


MARS/AVRIL 14 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 1123

Page 1/2

VALEURS COMMUNES L'ÉCOLE DE L'ART

L'ART •

POUR PRÉVEN R L'EXCLUS ON

L'association La Source propose, dans différents endroits de France, des ateliers d'art et des rencontres entre des artistes et des enfants en difficultés sociale, familiale ou scolaire. Parc de La Poitiers sur la commune de la Gueroulde dans l'Eure Nous sommes mercredi Un groupe d enfants pénètre dans I un des bâtiments rénovés de I ancienne usine de graphite qu abritait autrefois la proprieté Ils viennent suivre les ateliers mis en œuvre par La Source qui a acquis ce site en 1994 Créée en 1991 par le peintre Gerard Garouste,

LASOURCE 4801289300524/GAW/OTO/3

cette association a pour mission d aider des enfants et des jeunes, en difficultés familiale scolaire ou identitaire, en les confrontant au monde artistique Pour le peintre qui a raconte ses troubles bipolaires dans un

magnifique livre"' « l'an est une maniere de transmettre le sens de la responsabilite et cle la liberté Pour ma part, il rn a sauve la vie ».

Complicité et dialogue Jeune artiste résidant à la Source, Helene anime l'un des ateliers, avec un projet autour de la video sur le thème de l'art et l'écrit. « // s'agit pour les enfants de transcrire une histoire qu ils ont inventée en utilisant différents types d'écriture, pour ensuite la mettre en images», explique-t-elle Romane 8 ans, aligne devant elle des series de petites boules en terre a modeler « C'est du braille», annonce-t-elle fièrement Coordinatnce et médiatrice pour l'association, Claire est presente en soutien a I artiste et aux enfants, « pour s assurer de la bonne conduite du projet et du bien-être de chacun, tout en veillant au respect des regles de vie en groupe", indiquet-elle Important ici, rien n'est fige, le projet peut évoluer selon les propositions et la creativite de chacun « Nous ne sommes pas a l'école et nous n'enseignons rien Nous ne faisons que mettre l'enfant directement en rapport avec I art

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à Annonay (07), La Guéroulde (21), Dinard (35) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), ...


MARS/AVRIL 14 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 1123

Page 2/2

er l'artiste, en misant sur la complicité, et le dialogue», précise Gérard Garouste De ces ateliers sortiront des objets, des réalisations concrètes. Murs, couloirs, pièces, parc... Tout, ici, témoigne du travail accompli. « Chaque année, une grande manifestation est organisée pour présenter les œuvres. Les familles sont invitées à y participer», rapporte François Louvard, directeur de La Source-La Guéroulde

Des résultats incontestés Depuis la création de La Source, plus de 16 DOO jeunes, âgés de 6 à 18 ans, sont passés par ces ateliers, le mercredi et pendant les vacances scolaires. Tous les domaines artistiques sont explorés, y compris les arts vivants Pour accueillir théâtre, danse et chant, La Guéroulde s'est dotée, depuis 2010, d'un véritable studio de création « La Source est devenue une référence et de grands artistes s'engagent régulièrement avec nous», souligne Gérard Garouste Comme l'écrivain Jean-Louis Fournier qui parrainera cette annee un atelier d'écriture À travers la pratique artistique et la culture, l'idée est « d'aider l'enfant à se construire et à trouver son identité ».

LASOURCE 4801289300524/GAW/OTO/3

Outre son action de prévention de l'exclusion, l'association accueille égaement des classes pour des séjours artistiques Un partenariat a ainsi été mis en place avec l'Education nationale Depuis 2006, La Source-La Guéroulde organise également des séjours destinés à des classes issues de l'éducation prioritaire en Ile-deFrance121 Reconnue par les institutions, citée comme exemple, l'association se heurte cependant toujours à des difficultés financières Et se tourne de plus en plus vers les financements privés. Ses projets l'ouverture d'un site parisien131 en partenariat avec le musée Rodin (pour la fm 2014) et la création d'une comédie musicale avec des marionnettes. Lidée est simple, les résultats auprès des enfants sont là Comme en témoigne François Louvard : « Ceux qui sont passés par La Source nous le disent. elle leur a appris à avoir envie de faire, de participer à un groupe, et 3 même réconcilie certains avec l'école Elle leur a (re)donné confiance en eux» Tout comme l'art, La Source est tout sauf un luxe C'est une nécessité Claire Reunion (DI. inlmncjjille, de Gerard Garouste avec Judith Perpignan Editions L'iconoclaste 12] Avec le soutien de la Fondation Culture & Diversite IS) La Source est actuellement implantée sur quatre sites La Gueroulde dans l'Eure , Villarceaux dans leVal-ri'Oise , Dmard, en Illeet-Vilame , Annonay er Ardeche

ENCORE TROP D'INÉGALITÉS FACE À LA CULTURE Les pratiques culturelles se sont largement diffusées au cours des trente dernières années. Il n'en persiste pas moins de fortes disparités. Dans une large mesure, les inégalités d'accès à la culture sont le produit de mécanismes de reproduction d'inégalités sociales. Elles sont aussi le fait, dans une moindre mesure, de l'existence d'inégalités territoriales. Sans compter que la crise ne joue pas dans le sens d'une réduction des inégalités. Pour autant, la culture est aussi un moyen de lutter contre celles-ci et contre l'exclusion. Depuis sa création, l'une des principales missions du ministère de la Culture est de promouvoir un meilleur accès à celle-ci. Pour l'actuelle ministre, la lutte contre les inégalités culturelles est même une priorité. Renforcer les partenariats avec des associations de solidarité fait partie des mesures prioritaires pour favoriser l'accès à l'art et à la culture des populations en situation de pauvreté et d'exclusion. Il s'agit aussi de développer l'éducation artistique et culturelle afin d'offrir aux enfants la possibilité de découvrir tous les versants de la création, de l'art et de la culture. Et ce, quels que soient la situation sociale et le lieu de domicile de leur famille.

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à Annonay (07), La Guéroulde (21), Dinard (35) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), ...


07 DEC 13

M LE MAGAZINE DU MONDE

Hebdomadaire OJD : 246080 Surface approx. (cm²) : 208 N° de page : 170

Page 1/1

Le totem.

L'artichaut de Gérard Garouste. Arik Levy, Inga Sempé ou encore Ara Starck : ils font partie des SO artistes que le peintre Gérard Garouste a invités à revisiter la chaise Standard de Jean Prouvé. Ces pièces uniques seront mises aux enchères le 16 décembre au profit de son association, La Source, qui initie les jeunes en difficulté a la peinture. Auteur d'une œuvre figurative qui verse volontiers dans la mythologie, le plasticien prépare pour début 2014 une exposition regroupant tableaux et sculptures à Paris. Avant de s'atteler à la préparation d'une rétrospective prévue à la Fondation Maeght en 2015. Son totem? L'artichaut, breton de préférence, dans lequel il voit une figure logarithmique... i Je suis fascine par I artichaut Cette plante universelle d une grande banalité rn est tres chere Jaime la saisonnalité de ce chardon qui s inscrit dans le cycle de Id vie ll constitue un symbole vegetal de notre propre finitude face a ' humanite qui continue sa route C est aussi I un de mes aliments préfères par goût maîs aussi parce qu il est dote de qualites nutritionnelles importantes pour le végétarien que je <=uis Ma preference va au gros artichaut breton que je mange cru malgre les conséquences d une telle consommation J ai découvert cette

LASOURCE 0742468300505/RKM/AHN/1

plante lorsque invite a I emission « Les mots de minuit » il y a quarre ans on ina demande dap portcr mon objet frticho Arrive en studio j ai realise que je I avais oublie et j ai alors demande que on coure rn acheter dans I épicerie la plus proche un artichaut la premiere chose qui m est venue a I esprit Depuis ie nourris une passion rare pour cet aliment que j ai plaisir a observer C est d abord I implantation tres « animale » des feuilles semblable aux écailles d un tatou qui exprime a merveille la force de la nature J aime ensuite idée de la surprise cachée au coeur Lorsqu on arrive aux poils il faut couper I artichaut a ras C est alors qu apparaissent des spirales qui se combinent et se coupent en un point précis qui en détermine un autre Moi qui ai suivi des etudes de mathématiques je demeure subjugue par a figure logarithmique qui se dévoile Entrer au coeur de I artichaut e est entrer au coeur des mathématiques et de la métaphysique On découvre une organisation merveilleuse et fascinante implacable même que I on retrouve dans I implantation des cheveux Cela me passionne j aime regarder les choses ntensement Et cette traduction poet que des mathématiques rn éblouit toujours autant » Propos mueiliii par Mime Gudfrain

A VOll* Enchères au profit de La Source, le 16 décembre a 20h à l'hôtel de l'Industrie, Paris tf. Vente précédée d'une exposition au même endroit, du 14 au 16 decembre, dellhalS>h30 Fxposinon «Contes ineffables », du 11 janvier au 26 fevrier 2014, à la galerie DanielTemplon, Paris V www dameltemplon com

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à Annonay (07), La Guéroulde (21), Dinard (35) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), ...


N 0/2013 Parution Irrégulière Surface approx. (cm²) : 517 N° de page : 10

Page 1/1

la Standard ELLE EST ENTRÉE DANS LA LÉGENDE DU DESIGN EN 1934. AUJOURD'HUI, LA FAMEUSE CHAISE DE JEAN PROUVÉ EST REVISITÉE D'UNE FAÇON QUI N'A RIEN DE "STANDARD", PUISQUE CINQUANTE GRANDS NOMS DU DESIGN ONT ACCEPTÉ DE TRANSFORMER LE SIÈGE ICONIQUE POUR UNE BONNE ET BELLE CAUSE : UNE VENTE AUX ENCHÈRES AU PROFIT DE L'ASSOCIATION LA SOURCE. TEXTE ' MUfllELLE B A C H E L I E R PHOTOS : HUGO MISERE Y

Editée aujourd hui par Vitra qui a gentiment accepte de fournir la cinquantaine de sièges nécessaires a ce projet la chaise Standard doit sa forme à un principe simple que Jean Prouvé a mis en application avec trio tes forces les plus élevées qu s exercent sur une chaise sont portées par les pieds arrière car ce sont eux qui supportent le poids du haut du corps Ainsi un tube d acier suffit pour les pieds avant moins sollicites les pieds arrière de la chaise sont eux constitues de corps creux volumineux qui transmettent la charge au sol L assise et le dossier sont en bois Bruno homard I a recouverte d une Seconde peau , Olivier Masmonteil en a fait une "Chaise pour oublier la mort Eric Robin très inspiré I a surnommée Elephantiasis Inga Sempé I a perforée d'une multitude de petits trous Fabien Verschaere a pris la liberte de la détourner façon street art, Quentin Gare! en a fait une installation de crapauds La vente de toutes ces chaises arty va permettre a des enfants en difficulté sociale de découvrir le monde artistique en participant tout au long de f annee a des ateliers organises par I association La Source, créée en 1991 par le peintre Gerard Garouste et qui continue à grandir chaque année •

'Secondepeau' par Bruno Mo nard

"Elephanbasis1 par Eric Robin

"Chaise pour oublier la mort par OI vier Masmontei

Vente aux enchères au profit de La Source, lundi 16 décembre à 20 h Exposition des oeuvres les 14,75 et 16 décembre a l'Hôtel cle l'Industrie, 4, place Samt-Germaindes-Prés, Bf Plus d'infos sur www associationlasource fr

Chaise Standard, design Jean Proui/6 (1934 50) miti HUE mnra-tt «p

LASOURCE 3037848300501/GFD/ATF/2

L assis par Ara Sldi(,k

Anatomical Chair" par Aksel pour AK LM

' Sitting par Quent n Garel

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à Annonay (07), La Guéroulde (21), Dinard (35) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), ...


01 OCT 12 Quotidien Paris avec dim. OJD : 304971 25 AVENUE MICHELET 93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30

Surface approx. (cm²) : 117

Page 1/1

Val-d'Oise Chaussy

Nathalie Baye fête les dix ans de La Source à Villarceaux Peintures, collages, photos, videos Le vernissage de la nouvelle exposition de La Source était l'occasion samedi de célébrer le dixieme anniversaire de l'implantation de l'association au domaine de Villarceaux, en presence de son ambassadrice, Nathalie Baye, et de son president fondateur, le peintre et sculpteur Gerard Garouste L'association, créée il y a vingt ans dans l'Eure, organise désormais sur trois lieux des ateliers créatifs et collectifs pour les enfants en difficulté, encadres par des artistes de tous les honzons Plus de 300 jeunes ont participé à 32 ateliers en 2011 Chaussy, domaine de Villarceaux, samedi Nathalie Baye, marraine de l'association, entourée de l'artiste Gerard Garouste (a gauche) et de François Louard, directeur de la Source-Villarceaux En 2011, plus de 300 jeunes du Val-d'Oise âges de 6 a 16 ans

ont ainsi participe a trente-deux ateliers, et pres de 3000 en une décennie Ce sont leurs œuvres qui sont exposées jusqu'au ll decembre au domaine de Villarceaux ainsi que celles des artistes qui les ont accompagnes tout au long de l'année « La Source, c'est un outil pour les enfants et pour les familles, afin d'essayer de les valoriser, de leur redonner confiance, explique François Louard, directeur de La Source-Villarceaux La construction d'une œuvre collective permet de creer du lien et de mettre tout le monde au même niveau » Car l'association tient a maintenir une mixite sociale au sein de ses ateliers, ouverts a tous Des arguments qui ont séduit la comédienne Nathalie Baye « J'étais tres émue par le procede même de La Source qui permet par l'art d'aider des enfants défavorises, affirme la marraine de l'association Maîs l'image qui m'a le plus marquée, c'est de voir en

atelier ces enfants dans les yeux desquels on sentait qu'ils touchaient une sorte de plaisir a creer Un procede auquel je suis d'autant plus sensible que je n'étais pas moi-même tres a l'aise avec l'école C'est le theâtre notamment qui m'a permis de me libérer » Exposition visible jusqu'au ll decembre du lundi au vendredi, de 13 heures a 16 heures, au domaine de Villarceaux, a Chaussy Entree libre anne collin

EE78759B55F0220E52694AA4740E250F2D17705841FD21C78F380E4 LASOURCE 3073373300524/XVR/FAG/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


19 SEPT 12 Hebdomadaire Province OJD : 11080 Surface approx. (cm²) : 171

1 PLACE SAINT-JACQUES 76260 EU - 02 35 50 10 05

Page 1/1

Breteuil Fête de la Source

Projet d'atelier contre l'illettrisme Comme chaque année lors de la fête de La Source, un vérnissage permet de présenter les travaux. L'occasion aussi pour Gérard Garouste, le président de l'association La Source de parler de l'avenir et des projets. « L'équipe de La Source à La Guéroulde, les travailleurs sociaux, les artistes ont été très solidaires. Ce groupe de l'équipe a montré a quel point ils aimaient La Source. Dans cette situation tumultueuse, l'équipe de La Source de lïllarceaux (95) s'est montrée formidable, avec Magali qui a pris mon rôle de président et François Louvard, le fils du maire de la commune. Tout le Conseil d'Administration de La Source, les en remercie pour le travail qu'ils ont fait, parce que sans eux on aurait été un peu perdus. Aujourd'hui les choses sont reparties », confirmait Gérard Garouste. Création de La Source-Dinard « Avec l'Inspection Académique de l'Eure, nous avons un projet, avec le préfet, Dominique Sorain, sur l'illettrisme. Nous allons monter un dossier pour faire des ateliers et nous avons déjà des artistes qui sont très intéressés et qui sont proches de la littérature, en l'occurence Jean-Louis Fournier, particulièrement sensible aux enfants en difficulté et qui est prêt à

travailler sur ce projet d'atelier contre l'illettrisme. Pierre et Françoise Burgaut, les instigateurs, sont prêts à s'investir pour cette nouvelle aventure pour redonner aux enfants une nouvelle chance », a déclaré Gérard Garouste. Le maire Denis Louvard et son fils Francois, aujourd'hui directeur des lieux, ont été chaleureusement remerciés pour leur abnégation envers La Source Visite de la « Maison des parents » A noter que cette année vient d'ouvrir La Source-Dinard avec Murielle Lemoine, la présidente, qui note : « Ce lieu est fantastique. Notons que le maire, Sylvie Mollet, a mis à notre disposition le château de Port-Breton donnant sur la mer. Les ateliers ont commence cet été ». « Aujourd'hui, nous inaugurons la « Maison des parents », conçue et réalisée par la très célèbre désigner Matali Crasset et Angélique Barré et, juste à côté, le « Palais Vêgétal ». Cette action a mobilisé les familles tout au long de l'année », a noté Gérard Garouste. Quant au Studio de création, outil formidable, le président déplore qu'il n'ait pas été exploité comme souhaité : « On a les personnes qui sont prêtes à y travailler, mais cela demande un financement. Le travail de cette année va consister à faire des tables

rondes et de trouver un mécénat à la fois privé ou un soutien de différents partenaires, l'Etat, la Région, le Département, pour que ce lieu fonctionne et présente des manifestations ». Patrick Verdavoine, conseiller général de Rugles, représentait le président Jean-Louis Destans et Michel Desnos. Ils ont salué chacun ce partenaire de longue date. « Ce qui est remarquable à La Source, c'est que l'enfant est reconnu comme individu, plein et entier, avec son libre arbitre, ses qualités et ses défauts. Il sort souvent d'un système où il est l'objet d'une programmation éducative ou l'objet d'une « normalisation » sociale », devait souligner M. Verda-voine. L'exposition est ouverte jusqu'au 19 octobre, tous les jours du lundi au vendredi de 14 à 17 heures. Accueil des groupes sur rendez-vous. Entrée libre.

3E7755C65570250BB2AA4E945207958428568129D18528185AD42D9 LASOURCE 6395063300506/GRT/OTO/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


FEV/MARS 12 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 865

140 BOULEVARD HAUSSMANN 75008 PARIS - 01 58 36 43 43

Page 1/2

La Source : 20 ans après L'art comme source de vie et de désir. L'art comme clé d'une confiance en soi retrouvée. Ce credo de l'association La Source est toujours d'actualité après 20 ans d'existence. Bilan et perspectives avec son fondateur Gérard Garouste. PAR PATRICK FAUS

-ri sia

L

a Source voit le jour en 1991 sous l'impulsion de Gerard Garouste artiste reconnu de son etat, avec pour but essentiel dc venir en aide aux enfants défavorises tant au mx eau social, familial que scolaire en les confrontant au monde artistique pour qu ils développent leur propre creativite, qu'ils acquièrent une autonomie créatrice et se prouvent a eux mêmes leurs capacites a mener a bien un projet Gerard Garouste tient a trois valeurs fondamentales et inhérentes au developpement de l'association l'indépendance intellectuelle, confessionnelle et politique , Ic respect dc la dignite humaine sans préjuges moraux m culturels dans le regard sur l'autre , la valo nsation de la peisonne par I ait et la cieation pour permettre a l'enfant d'ouvrir son imaginaire, son émotion et son intelligence En 1994, La Source acquiert une usine désaffectée a La Gueroulde (Eure) qu'elle transforme en ateliers ou des artistes accueillent des enfants tous les mercredis ct pendant les vacances Chaque annee, une grande exposition témoigne du travail accompli Des le depart, en 1991, La Source est accompagnée par le cabinet du Premier ministre Miohel Rocard et le ministre de la Culture Jack Lang En (994, c'est Jacques Chirac qui lui apporte son soutien Depuis 2009, Nathalie Baye est ambassadrice de La Source, et aujourd'hui, Robert Llorca en est Ic directeur

LASOURCE 8550061300509/GYP/AAH/2

En 2003, ouverture du deuxieme site dans les communs du domaine de Villarceaux pour y recevoir des ateliers d'enfants et une residence d'artistes bn 2010, une nouvelle association voit le jour La Source des sources, ayant pour objectif un déploiement national avec implantation de nouveaux sites dans différentes regions L'année des 20 ans, 2011 est marquée par de nombreuses manifestations qui ont montre la vigueur ct la volonté sans failles des fondateurs el acteurs actuels d'une association toujours funeu sèment d'utilité publique

CHIFFRES À LA SOURCE En 2010, les deux sites ont accueilli 2 500 enfants et adolescents en difficulté, dans plus de 100 ateliers animés par 80 artistes. 150 projets artistiques ont été réalisés. L'association a reçu plus de 4 DOO enfants, parents, membres du corps enseignant et travailleurs sociaux pour des projets culturels, visites d'expositions, spectacles et formation continue. 15 DOO jeunes de 6 à 18 ans ont bénéficie des activites exemplaires de La Source depuis sa fondation.

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


FEV/MARS 12 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 865

140 BOULEVARD HAUSSMANN 75008 PARIS - 01 58 36 43 43

Page 2/2

L'Essentiel des relations internationales : Quel est votre sentiment quand vous regardez les 20 années de La Source qui sont derrière vous ? Une tres bonne surprise au niveau des entants et de l'art au service du social, qui marche tres bien La mau\ aise surprise après 20 ans, alors que nous avons fait nos preuves et que nous sommes reconnus par les institutions, est le manque de soutien financier du côte des institutions alors que nous apportons beaucoup plus que d'autres associations du com ou d'ailleuis. Nous avons louche tous les domaines, des arts plastiques au theâtie, puisque notie nouveau directeur Robert Llorca vient du theâtre Nous avons bien sûr des dons maîs les financements officiels n'ont pratiquement pas bouge depuis 20 ans Sur quels critères accueillez-vous les enfants ? Il v d dc nombreux cas de figures, maîs ce sont surtout des enfants en difficulté Une maîtresse d'école peut reperer un enfant qui décroche, et quèlques mois plus tard le reconnaît à peine tant l'art est un alibi pour reciéei un dialogue entre l'adulte et l'enfant Nous ne sommes pas a l'école et nous n'enseignons rien, nous ne faisons que mettre l'enfant directement en rapport avec l'art et l'artiste Comment expliquez-vous cette « magie » de l'art sur l'enfant ? Pour moi, un artiste est quelqu'un qui n'arrive pas a faire passer quelque chose, contrairement à celui qui va tout reussir a l'école et ailleurs II a un problème avec lui-même et le monde exterieur Alors soit il se ferme complètement, soit il \a sublimer cc conflit par un réve utopique , et l'art est du côté de l'utopie Moi-même, qui étais très mauvais à l'école, je me suis mis à exister par mes dessins Les enfants de milieux difficiles sont en general éteints, sans désir, et l'art va redonner un côte ludique a la vie. Soudain, les enfants se réveillent Aujourd'hui où l'art est partout, tous les ateliers se passent bien car nous ne sommes pas des lieux d'apprentissage ; et dans cet esprit tres contemporain, issu du côte iconoclaste du XXe siecle, les relations entre les artistes et les enfants marchent tres bien

.<„, «u

Qu'est-ce que La Source a change dans votre vie ? Elle m'a épanoui dans ma vie par rapport a la societe car ie n'avais pas prévu ça et je m'aperçois que ] ai connu quelque chose dc plus important. J'ai beaucoup plus de plaisir à voir un enfant aller mieux que de voir un de mes tableaux accroché dans une galerie. C'est aujourd'hui la vraie conséquence de ma peinture, beaucoup plus que d'être acheté par tel ou tel collectionneur Je vois dans La Source quelque chose qui m'épanouit, et c'est justement de voir l'art au service du social et non pas l'art pour l'art Lart est ce que la famille déviait donner à un enfant L'art et la culture, qui n'est pas un luxe contrairement à ce que l'on pense, sont une nécessite pour être bien dans sa peau et pour affronter la vie le mieux possible www.associationlasource.fr

LASOURCE 8550061300509/GYP/AAH/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


L'école collée pour retard

lundi 3 oct. 2011 | 10:20 | Dorothée Duchemin Depuis 20 ans, la Source, fondée par Gérard Garouste, aide les jeunes, les enfants, issus de milieu défavorisé, en difficultés sociales, familiales ou scolaires. C’est grâce à l’art que des artistes et des éducateurs parviennent à sortir ces enfants de leur détresse. A l’occasion du vingtième anniversaire, une soirée de soutien est organisée lundi 3 octobre au théâtre du Rond-Point. Entretien avec Gérard Garouste, un homme qui met l'art au service du social.

Vous fêtez les 20 ans de la Source. Que ressentez-vous ? L’association existe encore aujourd’hui parce qu’on est dans une réalisation qui est complètement dans l’actualité. L’art au service du social est une chose qui se développera dans les années à venir, avec ou sans la Source. Ce qui est sûr, c’est qu’on a mis le doigt sur quelque chose d’évident. Ça marche tellement bien entre les artistes et les enfants qui viennent d’un milieu défavorisé. Grâce à l’art, ils prennent le sens de leur responsabilité. Ce n’est pas une école. Nous mettons seulement l’art au service du social. De quelle manière travaille-t-on à la Source ? La Source est en contact avec les services sociaux du département et de la région, même avec d’autres associations et fondations en France. Nous organisons des ateliers avec un artiste et un éducateur. L’artiste est invité à travailler avec les enfants mais pas comme un professeur. Les enfants sont un peu


comme ses assistants, il les emmène dans les fantasmes et dans la création. Un artiste parraine tous les ateliers de l’année, et de jeunes artistes interviennent tout au long de l’année. Ils sont en résidence. En échange d’un atelier et d’un petit salaire, ils travaillent avec les enfants. Les artistes un peu « vedette » le font gracieusement. On a commencé avec les arts plastiques, parce que c’était mon domaine, c’était plus facile de faire intervenir des artistes de grande renommée comme Daniel Buren, Christian Boltanski et d’autres. On a ensuite développé tous les média. On a commencé les arts vivants avec Philippe Découflé. La danse, le théâtre, fonctionnent encore mieux avec les enfants parce qu’on travaille en troupe, au sein d’un groupe. Les résultats sont formidables. Lundi soir, lors de la soirée anniversaire, un foyer de jeunes filles va se produire sur scène sous la direction de Patrick Pineau, entre autres. « Il ne fallait plus laisser passer ! » Comment avez-vous eu l’idée de créer la Source ? Ce n’est pas une idée que j’ai eue, la Source s’est imposée à moi. Dans mon enfance, j’ai passé de nombreuses années en Bourgogne, chez un oncle et une tante que j’aimais beaucoup. Dans ce petit village de 90 habitants, toutes les familles accueillaient des enfants de l’Assistance publique. Et je me souviens de ce que me racontaient ces enfants, mes copains en fait. Et ça faisait froid dans le dos ! Mais j’étais un gamin je ne pouvais rien faire pour eux. Quand je suis devenu adulte, dans mon atelier, à faire des expositions, en tant que peintre sculpteur, j’ai été confronté aux mêmes cas de figure, dans le village où j’étais installé. Je me suis dit que cette fois, il ne fallait plus laisser passer. Alors, comment vous y êtes-vous pris ? A l’époque, j’ai profité d’une commande du Premier ministre, Michel Rocard. Je lui ai expliqué ce que j’avais en tête, il m’a mis en contact avec son chef de cabinet, qui m’a lui-même adressé à un conseiller. Celui-ci m’a expliqué qu’il fallait que je commence par créer une association. J’ai suivi, pendant une journée, des éducateurs, dans les familles dont ils s’occupaient dans des communes de droite ou de gauche. Ensemble, on s’est demandé comment sortir ces enfants de cette spirale, de cet isolement.


Il existe vraiment quelque chose en France dont on ne veut pas parler. On veut bien parler de la faim dans le monde mais pas des drames qui sont au cœur même des banlieues et des campagnes. Celles-ci particulièrement, on n'en parle pas, elles sont beaucoup moins médiatisées parce qu’aucune voiture ne brûle. Mais la situation est la même. On s’est tout d’abord occupé de ces familles en difficulté. On cherchait des sous un peu partout et l’Education nationale nous a proposé de travailler avec des classes. On a donc reçu des subventions pour travailler avec des enfants de classes classiques. Et toujours avec les enfants en difficulté, issus d’un milieu défavorisé. On était ravi que tout le monde puisse se mélanger. En quoi l’art aide-t-il ces enfants ? Il faut d’abord se demander ce qu’est un artiste. C’est un enfant qui a oublié de vieillir. Quelqu’un qui est dans les fantasmes, dans les illusions, dans les utopies. Confronter les artistes aux enfants, c’est une évidence ! Cette année, des enfants de banlieues ont fait un film et ils ont pris un pied pas possible. L’art commence par savoir manger à table. Tous les rituels de notre culture, c’est de l’art. Une fourchette, un verre, nos tenues vestimentaires, tout est un rituel, et un art. L’art est une manière de retrouver une identité. L’art n’est pas passif, l’idée n’est pas d’observer mais d’agir. L’atelier n’est pas un cours d’histoire de l’art, ils sont dans la réalisation de l’artiste. Ça leur donne le sens des responsabilités, c’est fait pour s'épanouir. On leur montre que le monde n’est pas forcément un monde d’échec, de chômage, de catastrophes. Là, il s’agit d’utopie, mais l’utopie est nécessaire pour vivre, pour se construire soi-même. Il ne faut surtout pas négliger l’utopie. « On ne s'emmerde pas comme à l'école » Vous avez parlé deux fois de responsabilité... La responsabilité consiste à dire : « je n’attends pas qu’on fasse de moi quelqu’un d’assisté par la société. Je prends mes responsabilités, je veux être libre, je prends le pouvoir ». C’est ça la responsabilité, s’appréhender comme un personnage libre. Les enfants en Inde sont encore plus pauvres, mais ils ne sont pas assistés. En France, il y a tout de même toujours un poste de télévision allumé et quand même un peu à manger. Mais la famille est en échec social. Et c’est là qu'on peut aider, grâce à une prise de conscience, dans un dialogue avec l’artiste et l’éducateur, faire en sorte que, tout à coup, cet enfant s’épanouisse dans un univers qui est ludique. On n’est pas à l’école, on ne s’emmerde pas comme à l’école.

Il semble que le milieu rural vous tienne particulièrement à cœur ? J’ai détesté l’éducation de mes parents à la ville. Et très rapidement, on m’a refourgué la campagne, avec tous ces enfants de l’Assistance publique. J’ai vécu avec une famille formidable. Si je suis artiste aujourd’hui, c’est grâce à cet oncle que j’avais, qui était artiste sans le savoir, et faisait de l’art brut.


Un artiste qui s’ignorait. Avec l’expérience, je m’aperçois que c’était une manière de s‘épanouir. Et il m’a épanoui à travers ce qu’il faisait, ses objets. Maçon, tailleur de pierres et bûcheron, c’était un homme pauvre, mais très riche dans sa tête, et j’ai profité de son enseignement. L’art fonctionne comme ça, ce n’est pas une matière théorique, on bénéficie d’une expérience avec de bons artistes. C’est pour ça qu’à la Source, on fait très attention à la qualité des artistes, on ne prend pas des artistes qui sont des profs, même s’ils sont d’excellents profs. Les élèves seraient dans une écoute, passifs. Ça se passe de cette façon à l’école. Nous ne sommes pas à l’école, nous ne sommes pas passifs. On est tout de suite dans l’expérience, dans l’urgence. L’enfant est à la Source pendant quelques mois ou plusieurs années. Il faut aller vite. En quoi l’art vous a-t-il aidé, petit ? J’étais nul à l’école. J’allais dans une boîte de Jésuite avant qu’on m’envoie à la campagne. Pour le prof, un autre élève et moi n’étions tellement pas au niveau qu’il avait inventé une sous-classe, avec deux élèves. Je pouvais être soit premier, soit dernier. J’étais vraiment mauvais. Mais ma seule manière d’exister et d’avoir une identité par rapport à mes petits copains était le dessin. Je faisais les dessins de fin d’année, pour les mamans à la fête des mères. Je me suis toujours rendu compte, d’emblée, d’instinct, que l’art était une ouverture formidable.

Les grandes aventures du XXe siècle sont celles de Matisse, Picasso… Mais il s’agit de l’art pour l’art. Il y a eu aussi une formidable aventure avortée par le nazisme, qui s’appelle le Bauhaus. Les artistes, les peintres Klee, Kandinski, ou l’architecte Walter Gropius, avaient la sensation d’être du côté de la transmission. Ils savaient les choses, mais ils savaient aussi les transmettre. On n’est plus dans l’art pour l’art, mais l’art dans la société, le citoyen non assisté, au sens platonicien du terme. Quel rôle a l’artiste dans cette société ? Moi, j’ai trouvé mon rôle et mon milieu, aider les enfants en difficulté. Que pensez-vous de l’école ? L’école m’emmerde dans bien des domaines. Mais c’est surtout l’Education nationale qui m’emmerde. Le ministère est en retard d’un siècle. C’est énervant mais ça ne sert à rien de s’énerver. Il faut leur montrer qu’il existe d’autres manières d’enseigner. Il faut qu’ils prennent conscience que dans l’enseignement, il y a aussi l’aspect ludique. Aujourd’hui, à l’ère du numérique, on a de nouveaux outils… L’école ne les utilise pas, alors les élèves s’ennuient profondément. Elle pourrait enrichir les cours mais ne le fait pas.


Nous formions des profs pendant un moment, des jeunes profs de l’IUFM (Instituts Universitaires de Formation des Maîtres). Les crédits ont été annulés. Nous ne formons plus de profs, pour moi c’est un retour en arrière. Le ministère le plus important, c’est l’Education nationale. En savoir plus: Site de l'association la Source Retirez vos places pour la soirée du 3 octobre à Paris


23 DEC 11 Quotidien Paris OJD : 113108 Surface approx. (cm²) : 709 N° de page : 26 11 RUE BERANGER 75154 PARIS 3 - 01 42 76 17 89

Page 1/3

En scène

Au tneatre au fcond-Point, a Paris le 3 octobre, pour les 20 ans de l'association. Pl IGTOS CCJ JC 3AIL_C

LASOURCE 3813760300504/XHM/OTO/1

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


23 DEC 11 Quotidien Paris OJD : 113108 Surface approx. (cm²) : 709 N° de page : 26 11 RUE BERANGER 75154 PARIS 3 - 01 42 76 17 89

Page 2/3

ATELIERS Dans l'Eure, l'association la Source fait se rencontrer artistes et enfants défavorisés. permet d'acquérir de l'autonomie, de la confiance en soi». En vingt ans, plus de n soir d'hiver 16000 jeunes, âgés de 6 à j'ai de'couvert, 18 ans, sont passés par ces à quèlques pas ateliers, le mercredi et pende chez moi en dant les vacances scolaires. Normandie, une famille en «La Source, explique Gérard train de mourir de froid. J'étais Garouste, n'est pas une école, en colère, je me suis demande elle transmet le sens de la li ce que faisaient les services bene et de la responsabilité, sociaux. L'éducateur rn 'a dit •. c'est un projet social. L'art de"J'ai 40 familles comme ça. vient un outil de travail. A noVenez, je vais vous montrer"», tre époque, il doit être au serraconte Gérard Garouste. vice du social. » Dans la foulée, il cree en 1991 Les plus grands (César, Bolla Source, une association tanski, Sarkis, Yan Pei-Ming, qui lutte contre l'exclusion Jean-Pierre Raynaud, Fa des jeunes en milieu rural brice Hyber) mais aussi de grâce à l'expression artisti- jeunes diplômés offrent, que à la Guéroulde, dans chaque année, leur regard a l'Eure. Son but : offrir à des ces enfants et adolescents enfants défavorisés des ate- pour leur permettre de se reliers créatifs animés par des construire. Parce que l'avenartistes professionnels, parce ture marche, mais parce que «la pratique de Fart peut qu'elle donne aussi un sens à être un veritable dédie. Me leur travail d'artiste. •*• Par FLORE DEBORDE (Reporters d'espoirs)

LASOURCE 3813760300504/XHM/OTO/1

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


23 DEC 11 Quotidien Paris OJD : 113108 Surface approx. (cm²) : 709 N° de page : 26 11 RUE BERANGER 75154 PARIS 3 - 01 42 76 17 89

Page 3/3

Patrick Pineau, metteur en scène, a monté une pièce de théâtre avec les ados de la Source :

«Travailler avec ces jeunes, c'est de l'art brut ! »

L

j acteur et metteur en scène Patrick Pineau a installe sa compagnie à la Guéroulde (Eure), dans les locaux de l'association la Source. Il vient de monter deux spectacles. Comment avez-vous connu la Source ? J'ai rencontre Gérard Garouste par hasard. Il m'a parlé de son association. J'ai eu envie de tenter l'aventure. Comme les arts plastiques sont déjà bien représentés à la Source, nous avons réfléchi à des ateliers de théâtre. Cela fait un an et demi que j'anime ces ateliers avec des acteurs, musiciens, scénographes, tous bénévoles. Nous sommes au démarrage de cette envie de transmettre. L'idée est aussi d'inviter d'autres artistes pour échanger et entraîner avec nous de nouveaux partenaires. La Source, c'est un lieu pour se rencontrer, transmettre et apprendre autrement. Dernièrement, vous avez travaillé avec des adolescentes en difficultés de la maison de vie la Condéchoise... Nous avons monté un spectacle pour la fête annuelle de la Source, en septembre 2010, un autre au théâtre du Rond-Point à Paris en octobre dernier pour les 20 ans de l'association. Je travaille avec elles comme avec mes acteurs. J'ai proposé des pièces : Antigone, mais aussi des textes de Koltès ou de Mohamed Rouabhi. Je n'ai pas eu besoin d'expliquer leur force. Les filles avaient un rapport au texte presque instinctif. De leur côté, elles ont composé des chansons, avec leurs paroles à elles : Mon ange gardien, le Temps, Hommage (à mon père). Elles sont montées sur

LASOURCE 3813760300504/XHM/OTO/1

scène avec leur énergie, leur force. Travailler avec ces jeunes, c'est de l'art brut ! Elles sortent d'un monde de souffrance, les ateliers leur permettent d'exister autrement. Elles prennent un moment de liberté, existent pour elles-mêmes, avec ce qui les constitue. Mais c'est à elles d'en parler, pas à moi. Comment s'est passée cette expérience? Les filles n'avaient jamais fait de théâtre. Moi, je leur ai donné l'envie. L'envie d'être ensemble et de partager. Il y a quelque chose qui s'est passé entre nous tous. A la Source, les artistes viennent transmettre. Et transmettre, cela signifie que cela circule dans les deux sens. Quels sont vos futurs projets ? J'aimerais reprendre des éléments de nos deux spectacles et en faire un film. Le théâtre, c'est éphémère. Avec le cinéma, les filles garderont une trace de ce qu'elles ont fait. Je voudrais aussi travailler sur la Tempête de Shakespeare. Ce titre me plaît, et il leur parlera, bien sûr. A plus long terme, je souhaiterais qu'on travaille tous ensemble, avec Gérard Garouste et les autres plasticiens de la Source autour d'un même spectacle. Propos recueilli par F.D.B. (Reporters d'espoirs)

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


12/18 DEC 11 Hebdomadaire Paris

23 RUE DE CHATEAUDUN 75308 PARIS CEDEX 09 - 01 75 55 10 00

Surface approx. (cm²) : 647 N° de page : 8

Page 1/2

SAVE THE DATE

B TEXTES. MURIELLE BACHELIER ALAIN COCHARD CARINE CHENAUX

Ça se passe cette semaine Date unique ou événement régulier, c'est noté dans notre agenda

lundi

12/12

design

Variations sur un© chais©

Soixante-deux artistes ont décidé de s'attaquer à une icône du design, une reine incontestée du siège, la fameuse Panton Chair créé par Verner Panton en I960 Une véritable création futuriste pour l'époque et, on peut le dire, jamais vraiment égalée depuis ' Pour ceux qui la découvrent, la Panton Chair a la particularité de ne pas avoir de pieds, véritable prouesse technique mais aussi idée de génie Alors, quand des grands noms du design comme Maarten Baas, Claudio Colucci, Matali Grasset, Jacques Garcia, Patrick; Jouin, India Mahdavi, Inga Sempé et bien d'autres décident d'apporter leur touche personnelle à ce siège culte, c'est forcément intéressant i Et, pour un fan de ce siège, c'est aussi l'occasion exceptionnelle d'acquérir une chaise unique, puisque toutes ces pièces sont mises en vente ce lundi soir au profit de l'association La Source Cette dernière aide les jeunes en milieu rural qui connaissant des difficultés scolaires, sociales et familiales à développer leur sens artistique • Vente aux enchères au profit de La Source, Hôtel de l'Industrie, 4, place Saint-Germaindes-Prés, 6'. A19 h 30. Entrée libre.

La Panton Chair revisitée par Hervé Van der Straeten pour la vente aux enchères au profit de I association La Source

LASOURCE 9397350300524/GDF/OTO/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


12/18 DEC 11 Hebdomadaire Paris

23 RUE DE CHATEAUDUN 75308 PARIS CEDEX 09 - 01 75 55 10 00

Surface approx. (cm²) : 647 N° de page : 8

Page 2/2

jeudi

15/12

photo

L'âme à l'oeil

Slava un clown venu de Russie dont le spectacle plein de poésie fait rire autant qu'il émeut.

mardi

mercredi

spectacle

braderie

13/12 14/12

Merveilleux ! Généreux Que ceux qui ont le cirque et ses affreux binômes de clowns en horreur ne passent pas leur chemin Car celui dont il est question ici, s'il appartient à la catégorie précitée, n'a que peu à voir avec ses homologues comiques D'ailleurs, le personnage n'a rien non plus d'un ludion pur jus, car s'il sait provoquer le rire, il sait aussi émouvoir jusqu'aux larmes et vous plonger dans une féerie enneigée dont vous vous rappellerez longtemps Ce héros venu du froid - de Russie, pour être précis -, s'appelle Slava Son spectacle a pour nom le Snowfhow, et c'est l'une des choses les plus merveilleuses que vous aurez l'opportunité de voir en cette période de fêtes Si d'évidence, nous vous en reparlerons très vite, n'attendez pas d'en savoir davantage courez-y ' • Slavcft Snowshow, jusqu'au 31 décembre au Trianon, 8O, bd de Rochechouart, 18e. M° Anvers. Ou mar. au sam. à 2O h (les samedis, aussi à 16 h, ainsi que les dimanches). Tél. : O 892 68 36 22. Places : de 15,6O à 59,90 «.

Comme chaque année. Reporters sans frontières publie à la veille de Noël son album dédié à un grand photographe, et dont les bénéfices permettront de les aider dans leurs diverses actions C'est Izis. qui a dû fuir à 19 ans son pays, la Lituanie, pour se réfugier en France, qui est à l'honneur pour défendre la liberté de la presse Un photographe humaniste dans le plus beau sens du terme, dont les clichés en noir et blanc nous plongent dans un Pans singulier, des années 4Q à 70 des scènes de vie ordinaire, des portraits d'anonymes, des ombres, des lumières, des enfants, des vieillards Sublime • En kiosque, 9,90 €.

Vous avez déjà certainement entendu parler de la braderie baptisée Les Créateurs ont du cœur Pour sa 26e édition, rendezvous au Bastille Design Center où, encore une fois cette année, une multitude de maisons de couture, marques de prêt-à-porter designers et décorateurs ont décidé de soutenir l'Arcat en donnant, pour cette vente exceptionnelle, des pièces de leurs collections Cette braderie proposant des réductions de 30 à 90 % permet ainsi à l'association de mener à bien ses actions en faveur de la lutte contre le virus du sida Une très bonne façon de faire ses cadeaux de Noël tout en participant à une bonne action • Braderie Arcat, Les créateurs ont du cœur,

LASOURCE 9397350300524/GDF/OTO/2

samedi

17/12

classique

Best of Verdi Scène triomphale d'Aida, Va pensiero de Nabucco et autres pages chorales ou orchestrales fameuses ou plus rares du compositeur italien forment le programme que Daniele Gatti, l'Orchestre et le Chœur de Radio France interprètent à l'occasion des 150 ans de l'unité italienne Ewiva Verdi ' •

jusqu'au 17 décembre, de 12 h à 20 h, au Bas-

Palais des Congrès, 16'. M° Porte Maillot. Tél. :

tille Design Center, 74, bd Richard Lenoir, tT.

O156 401516. A 20 h. Places : de 22 à 60 €.

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


12 OCT 11 Hebdomadaire Paris OJD : 4520 Surface approx. (cm²) : 134

32 AVENUE CARNOT 78100 SAINT GERMAIN-EN-LAYE - 01 34 35 10 00

Page 1/1

Le Vexin CHAUSSY L'association La Source, basée à Villarceaux fête ses 20 ans

« Cette expérience a fait école » La Gazette : L'association que vous avez créée, la Source, fête ses vingt ans. Quel bilan tirezvous de cette aventure ? Gérard Garouste, peintre, fondateur de la Source Cette expenence formidable a fait ecole Confronter les enfants et les artistes, il faut que ça se développe, car l'art a quelque chose de ludique et le mettre au service du social, c'est un outil qui peut permettre de contnbuer a construire un enfant Au depart, notre action s'adressait a des familles en difficulté, puis nous avons travaille avec des classes lambda, dans des ecoles L'initiation a la pratique artistique contribue a rendre un enfant plus libre Cela lui apprend aussi le respect et l'autonomie et il se cree une image plus positive de lui-même et des autres II y a aussi une certaine reconnaissance de la part des adultes, qui viennent voir leurs travaux durant les expositions que nous organisons II y a une dimension magique et utopique C'est ce que nous avons explique aux travailleurs sociaux, car, souvent, l'art contemporain est

vu comme une fumisterie i Et apres, les maîtresses nous disent «Maîs qu'est-ce que vous leur avez fait, aux enfants ?» Nous cherchons a developper le mecenat prive c'est dur i Gerard Garouste, peintre et fondateur de la Source Comment est venue l'idée de créer une structure qui accueille les enfants ? - J'ai passe mon enfance en Bourgogne et ma famille prenait des enfants de l'Assistance publique J'ai donc ete sensibilise aux drames vécus par les enfants en grande difficulté sociale, tres jeune Adulte, j'ai rencontre le même cas de figure, alors que je m'étais installe en Normandie C'est pourquoi, j'ai cree cette association il y a vingt ans, dans le village La Gueroulde Puis, les responsables du site de Villarceaux sont venus nous voir pour nous proposer une mise a disposition de locaux au sein du château Depuis vingt ans, sur les deux sites, nous avons accueilli mille artistes et environ quinze mille enfants En outre, notre action est parrainée chaque

annee par un artiste populaire Philippe Starck, Nathalie Baye Quels sont désormais les p rejets pour la Source ? - II faut que la Source essaime et que ce travail se développe ailleurs en France C'est dans ce sens que nous avons cree "la source des Sources", l'année derniere, dans le but de s'installer des antennes a Paris, Lille, Pau, et Meaux Reste une inconnue, en ces temps difficiles est-ce que les financements vont suivre ? C'est pourquoi nous tentons de developper, parallèlement, le mecenat pnve Maîs c'est dur i Recueillis par Jérémie SAHUC

C578656951C03309C29845447D05F5CF26D8F44AB1041299B3BF0D0 LASOURCE 9556879200504/GAW/FBM/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


29 AOUT 11 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 57818 113 BOULEVARD DE STRASBOURG 76066 LE HAVRE CEDEX - 02 35 19 17 17

Surface approx. (cm²) : 134

Page 1/1

On en parle dans lEure La gueroulde. Fondateur de La Source, Gérard Garouste va recevoir les insignes de commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres.

L'art, outil de prévention Comme a l'occasion de chaque rentrée, La Source présentera les travaux réalises tout au long de l'année par les enfants et les artistes qui ont fréquente ce haut heu de la création a La Gueroulde, dans le sud de l'Eure Le samedi 10 septembre, premier jour de l'exposition double d'une opération portes ouvertes, aura tout de même un goût particulier pour son fondateur Gérard Garouste, celui qui a tente, des 1991, le pan d'associer l'art, l'action sociale et l'éducation D'abord parce qu'il accueillera sur place deux parrains prestigieux, Nathalie Baye et Patrick Pineau Et puis parce que, lui-même peintre et sculpteur de renom, il recevra, des mains de Laurent Fabius, les insignes de commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres Née du constat que l'exclusion des enfants et

des ados était aussi une réalité en milieu rural, l'association s'est alors attachée a combattre cet isolement culturel et social « L'engagement d'artistes professionnels, au service de l'éveil artistique auprès des jeunes, est aujourd'hui une réalité qui fonctionne bien a La Source », constate-t-il Des ateliers artistiques Outil pour les enfants, les adolescents, les familles et maintenant aussi les enseignants, a travers des ateliers de pratiques artistiques, le centre de création est également devenu un outil a destination des artistes eux-mêmes Vingt ans après, le pari de la prévention contre l'exclusion sociale en milieu rural, dont découlent l'accès a l'éducation artistique et l'ouverture culturelle, a valeur d'exemple Mais c'est aussi pour sa propre carrière de peintre et sculpteur, largement reconnue en

France et hors des frontières, que Gérard Garouste sera honore dans quelques jours infos pratiques Exposition « Atelier XVH », du 10 septembre au 14 octobre à La Source, 3, rue de la Poultière à La Gueroulde, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h. Portes ouvertes l'après-midi du samedi 10 septembre en présence de Nathalie Baye et Patrick Pineau, agrémentées de spectacles de danses, de théâtre et de musique. Entrée gratuite.

A979256F50508D0082DD4984EA07C5C02F844619A1731AF993AC2A9 LASOURCE 2318529200503/GAD/OTO/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


SEPT/OCT 11 Bimestriel BP 9 69647 CALUIRE CEDEX - 04 78 23 58 75

Surface approx. (cm²) : 3440 N° de page : 52-57

Page 6/6

il y a exactement vingt ans, vous avez crée La Source, » un levier citoyen » dites-vous, dont ont bénéficié à ce jour plusieurs milliers d'enfants défavorisés. Bilan ? Ni un centre culturel, ni une école d'art, la Source est un projet social dont l'outil est l'art. Combas et moi avons animé les premiers ateliers. D'autres artistes ont suivi. Certains, comme Raynaud ou Buren, ont construit des oeuvres pérennes. Les meilleurs conférenciers du Centre Pompidou sont venus partager leurs connaissances. Nous avons organisé des séjours en Inde ou en Afrique. Nombre d'adolescents ont compris grâce à cela que lire et écrire, cesser ainsi de

LASOURCE 5363629200509/GVB/OTO/2

résister au monde des a L'une d'entre eux est aujourd'hui architecte d'intérieur. À présent nous disposons d'un second lieu, en plus de La Guéroulde dans l'Eure : le Val d'Oise nous a confié le château de Villarceaux. Nous organisons aussi des ateliers à Paris, à Louviers, à Montpellier... L'artiste est très proche de l'enfant, par définition.

www.associationlasource.fr Lundi 3 octobre à Paris, spectacle au profit de la Source, au Théâtre du Rond Point www.theatredurondpoint.fr

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


JUIL/AOUT 11

C L'EURE

Mensuel

BOULEVARD GEORGES CHAUVIN 27000 EVREUX

Surface approx. (cm²) : 900 N° de page : 10-11

Page 1/2

SUR LE TERRAIN Fête de la peinture

Paliss'art tend la toile aux jeunes artistes Dans le cadre de la 7e fête de la peinture, organisée le dimanche 5 juin, dans 114 communes du département de l'Eure, le concours Paliss'art a réuni dix jeunes artistes a La Gueroulde, sur le site de lassociation La Source. Leur défi : réaliser en une journée et en plein air une toile grand format. Reportage.

I est 16 heures les travaux ont déjà b en avancé Ass SB tacs à sa to a Camille Fonta ne recherche e détail manquant a touche finale « C est un vrai défi de peindre une toile en une journée c est tfès stimulant » commente cette |eune artiste de 32 ans orginaire de Paris A quelques mètres Ph ppe Matcus conf rne « ce concours nous permet de nous confron ter au temps - Patss art est une des animations phares de la fête de la pem ture lancée en 2005 par le Département Ces dern ères années a concours a pris ses quartiers sur le parc de a Poult è e à ,_a Gueroulde ou est msta lée depuis 1694 association de développement eu turel La Source créée par I art ste Gérard Ga rouste D ervergure nationa e i événement vise à promouvoir I art contemporain et à fa re é T erger de )@unee artistes peintres talen tueux Chaque année dix cand dats sonl sélectionnés par un jury de professionnels reconnus Chaque artiste dispose d une toile v erge de 5 m^ d un même thème [cette année le chiffre 7) Et de huit neures pour y exp imer toute leur créa tiv té « Pour mo c est déjà une petite

LASOURCE 9016109200501/GCP/ALA/3

v ctoire de pouvoir y part cipsr - confie Phii ppe Marcus Le niveau est très bon observe artiste euroise Emmanue le Blm C esf d ailleurs an peu stressant sourit elle Mais c est aussi I occasion de sortir de nos atelier* d échanger » De rencon trer e pub cégaemenl Patrick et Mire e B eoer sont venus de Verneu sur Avre « Le cadie est vra ment remarquable et c est assez rare d avoir I occasion a assister aux différentes étapes de la création d une œuvre » témoignent ils Les vis teurs observent posent quelques questons ma s en toute discrétion Au f de a journée le pub ic voit se dresser devant ui un panorama d œuvras aux nspirations très variées « Ce n est pas forcément le genre de toiles qu on ver ra t dans les galènes et c est en cela que ce concours est auss très tntéressanî ° est me Emmanuelle B n A I ssue de la remise des prix rôcom pensant les dix part cipants le 27 uin e auréat Paliss art exposera à I Hôte du Dé parlement - En tant que jeunes artistes jOi gne Philippe Ma eus ce genre d in t a tives nous donne un vrai coup de pouce •

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


C L'EURE BOULEVARD GEORGES CHAUVIN 27000 EVREUX

JUIL/AOUT 11 Mensuel Surface approx. (cm²) : 900 N° de page : 10-11

Page 2/2

LASOURCE 9016109200501/GCP/ALA/3

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, uniquement à La Guéroulde (21) et Villarceaux/commune de Chaussy (95), toutes citations


09 AVRIL 11 Hebdomadaire Paris OJD : 421388 14 BOULEVARD HAUSSMANN 75438 PARIS CEDEX 09 - 01 57 08 50 00

Surface approx. (cm²) : 1100 N° de page : 78-79

Page 1/2

REPORTAGE

L'ASSOCIATION FONDEE PAR LE PEINTRE ET SCULPTEUR GÉRARD GAROUSTE A 20 ANS ' EN PLEINE ÉBULLITION, ELLE POURSUIT SA VOCATION • OFFRIR AUXJEUNES EN DIFFICULTÉ UN ESPACE DE CRÉATIVITÉ ANIMÉ PAR DES ARTISTES, COMME UN ATELIER DE CONSTRUCTION DE SOI. POUR REDONNER DES COULEURS À L'ENFANCE Par Valéry BaillyBuchet

fOURCf ou où l'on se décabosse en s'in"Uneflanit d'hiver 1989, dans un village de l'Eure, l'adjointe au maire vint chercher Gérard Garouste pour lui demander ventant Vingt ans que cela de l'aide À côté, une famille se glaçait dans une gare désafdure (2), à force d'acharnement ^^P^Rapidement, les voisins calfeutrèrent les murs béants, de Garouste, qui a su attirer et retenir les artistes contempoapportèrent un poêle, des couvertures, un peu de chaleur pour les enfants et leurs parents Dans le noir et le froid, le rains, et tous genres confondus Ce matin de février, comme déclic se fit Comment aider ces familles en détresse ' Comtous les mercredis, les ateliers ment remettre en selle des enfants désemparés et leur reont commencé À l'entrée, un donner confiance'3 Réponse : de l'art avant toute chose À La Guéroulde, La Source 111, c'est une entrée en brousmur en spirale de Jean-Pierre sailles Un chiffonnage d'herbes folles et d'installations enRaynaud Des carreaux de faïence blanche, tagués par les tourent une maison de maître un peu sérieuse dans le déuns et les autres, qui firent scandale dans la région et cor- bureaux, réfectoire et logements des artistes Un font maintenant partie des murs On visite sur la peu plus loin, passée la nvière, les ateliers, inspointe des pieds les ateliers, studieux, ortallés sous les verrières d'une ancienne ganises Des enfants peignent sur chiffon, d autres modèlent de papier usine de graphite En face, la nouvelle LES CHIFFRES salle de spectacles de 250 places Le des monstres géants En bas, six LES PROJETS, aujourd'hui, La Source s'ouvre tout dessine un domaine devenu habitués s'initient depuis ianaux entreprises et plusieurs Sources sont en préroyaume des possibles, entre vier au dessin collectif, sous la paration : Annonay (janvier 2012), Arles, Lille, Montdésordre et énergie On pense houlette passionnée des Enellier, Pau (en cours), Saint-Etienne et même Paris, au aux Indiens de Garouste, qui, saders - Yann Bagot, Kevin 104(ceteté). Uneébullition. depuis près de quarante ans Lucbert, Nathanael Mikles, DEPUIS SA CREATION, plus de 15 000 jeunes de 6 a 18 ans divise le monde en deux partrois anciens des Arts déco sont venus à La Source. ties les Indiens et les ClasC'est le principe de La EN 2010, les deux sites (La Guéroulde, Eure, et Villarceaux, siques Aux Indiens, l'imagiSource les artistes animent Val d'Oise) ont accueilli 2 SOO enfants et adolescents en difnaire et le créatif. Aux les ateliers Plus dune cenficulté d'adaptation sociale, familiale ou scalaire, reparClassiques, l'ordre et l'ennui La taine de contemporains ont tis en plus de 100 ateliers animés par plus de 80 arSource, finalement, c'est un peu ainsi participé, les plus tistes professionnels. Plus de 150 projets artistiques le paradis des |eunes Indiens pergrands inclus Un éducateuront été réalisés. Parallèlement, les centres dus Un endroit calme et tranquille médiateur entoure également ont également accueilli près de 4 SOO scolaires. LASOURCE 3233287200505/XCB/OTO/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


09 AVRIL 11 Hebdomadaire Paris OJD : 421388 14 BOULEVARD HAUSSMANN 75438 PARIS CEDEX 09 - 01 57 08 50 00

Surface approx. (cm²) : 1100 N° de page : 78-79

Page 2/2

GERARD GAROUSTE: tt COEUR k L'OEUVRC

BP"*

La Source, c'est sa vie. Son œuvre de peintre et de sculpteur est intimement liée a cette implication sociale, depuis vingt ans. Cette fois encore, cheveux en bataille, œil magnétique et en tablier de soudeur, il ouvre son atelier de peinture de La Qacilly, glacial et gigantesque. « Si les toiles tiennent la, elles tiennent partout... » Le peintre prépare sa prochaine exposition *, mais quand il s'agit de La Source, rien d'autre ne compte. Avec générosité, il nous explique. LA SOURCE :« Pour moi, c'est un aboutissement de la peinture » SON CREDO : « L'art construit un individu. A La Source, l'art n'est pas un loisir Ni un luxe Juste une nécessite pour se construire. » SON LABEL : s'entourer d'artistes top niveau, dans un triangle

I

artiste-animateur-enfant, secret de fabrication de La Source. LES COMPLICES DE LA SOURCE : Daniel Buren, César, Robert Combas, Philippe Decoufle, Fabrice Hyber, Yan Pei Mmg, Jean -Pierre Raynaud, Richard di Rosa, Sarkis, etc. Tous ont anime un atelier. DEVELOPPEMENT : « Nous manquons de soutien pour effectuer un vrai travail au plan national Cette année, il nous faudrait trouver 3000001. La part du mécénat prive représente 30 a40% et nous voulons inverser sa proportion. La Source doit s'installer a l'international pour faciliter son enracinement en France. » * Septembre-octobre Galène Tempfon 30, rue Beaubourg 75003 Pans

ce matin-là six petits Indiens qui, comme les autres, viennent ici depuis des années les mercredis et pendant leurs vacances La Source pour seule évasion Au mur, leur dessin collectif, mené à l'encre de Chine, sans bavure ni rature Autour, leurs portraits à I aquarelle Un bestiaire imaginaire et des pages de bandes dessinées Léa 10 ans, en CE2, raconte la sortie annuelle de La Source, à la patinoire pour Noël Au mur, elle a signé une autre BD «lAmour» Deux histoires de désir À côté Dylan,9ou H ans selon les moments, bataille avec ses couleurs et ceux qui I approchent Tom dessine au mur avec application Naomie, 6 ans, des yeux verts de princesse, tend son dessin Lenny son frère, s'applique en silence Deux fidèles Camille, 10 ans, signe « Kam », le récit d'un drame vécu I an dernier le feu allumé chez elle par un homme éconduit par sa mère et la vie dans un foyer à Vemeuil avant de retrouver un appartement Elle a mis tant de détails dans ses cases qu elle est en retard Chez elle elle conserve toutes les œuvres réalisées ici « Prendre conscience qu ils sont capables de peindre de sculpter, de réaliser une céramique, d'écrire un texte ou un chant, de s exprimer, voilà ce que nous cherchons » explique Robert Llorca, directeur de La Source des Sources, qui regroupe les différents sites Chacun est pns comme une personne, respecté, écouté Le travail pro posé est séneux ce n'est pas une cour de récréation Elles enfants ont le sentiment de participer a quelque chose qui ne sert a nen d autre qu à leur donner une étincelle Comme une parenthèse indélébile dans leur vie » • ( I ) iwwûssociatKwteoHra/r \2)Soiree anniversaire en octobre au Tfeâlre Ait Rond Point 2 bis avenue Franklin D Koosevelt 75008 Pans

LASOURCE 3233287200505/XCB/OTO/2

NATHALIE BAYE, AMBASSADRICE DE LA SOURCE

ES CAUSES LES PLUS NOBLES NE FONT PAS DE BRUIT" « Aider les enfants à retrouver le goût de la vie à travers l'art est une motivation magnifique S'il y avait une ou plusieurs Sources à Paris ce serait formidable En même temps, le suis très étonnée de la méconnaissance autour de La Source A chaque fois que i en parle, ]e dois expliquer ce que c est C'est sans doute le revers de la démarche de Gérard Garouste qui est un artiste absolu et le contraire d'un fanfaron Les causes les plus nobles ne font pas de bruit »

Ensaden : les enfants ont bâti leur histoire sur deux pagei et rempli leurs cases. Ils partiront avec toutes les BD de l'atelier reliées en un livre En bas, une vue du mur de Jean-Pierre Raynaud aux carreaux de faïence tagues par les enfants.

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


DEC 10 Mensuel 13 BOULEVARD SAINT MICHEL 75005 PARIS - 01 53 10 24 10

Surface approx. (cm²) : 138 N° de page : 12

Page 1/1

,CTU DES REGIONS

PAR AUDE COSTA

L'art à la source d'un projet éducatif et social A la Gueroulde, dans l'Eure, les enfants fréquentant l'association la Source ont la chance, depuis le mois de septembre, de participer a des ateliers d'art vivant (theâtre, danse et musique), en plus des ate Mers d'art plastique, grâce aux conseils d'artistes chevronnés Une nouveaute pour cette association a l'initiative de l'ar tiste Gerard Garouste dont l'objectif est de contribuer a l'épanouissement d'en fants et de jeunes de 6 a 18 ans connaissant des difficultés sociales et vivant en milieu rural "Une pratique artistique leur permet de libérer leurs emotions, d'acquerir de l'autonomie et de se prouver qu'ils sont capables de concrétiser un projet Ils reprennent confiance en eux", explique Gerard Llorca, directeur general de l'association "On a mis a disposition des artistes professionnels trois residences en échange de leur participation aux ateliers" Et les partenariats tisses sont

LASOURCE 3711856200502/GPP/ATA/3

nombreux au delà des liens avec les services sociaux qui orientent les enfants, un partenariat avec l'Education nationale leur permet d'accueillir des classes pour developper des projets artistiques avec leurs professeurs Une association financée en grande partie par des subventions publiques maîs aussi par de multiples initiatives privées La Source, qui a bénéficie a plus de 10000 enfants depuis sa creation, compte essaimer sur le territoire "en 2010, nous avons fonde une association nationale "la Source des Sources" afin de developper de nouvelles "sources" sur le territoire dans le respect de la Charte"

mPt Association La Source

0662488068

Eléments de recherche : LA SOURCE DES SOURCES : association nationale fédérant les ateliers/sites à vocation éducative et sociale Sources, toutes citations


OCT/DEC 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 1424

95 RUE DU MAIL 95313 CERGY-PONTOISE CEDEX - 01 34 48 96 60

Page 1/3

L'art de redonner confiance à des enfants en difficulté

La Source, association modèle Implantée depuis sept ans au cœur du domaine de Villarceaux, l'association La Source a fait de l'Art le moyen de redonner confiance à des enfants en difficultés ou victimes d'exclusion en milieu rural. Gros plan sur une initiative exemplaire.

S

'inventer sa planète imaginaire, réaliser un herbier dans le style du xvilf siècle, imaginer le domaine de Villarceaux en 2124 : autant de défis relevés à Chaussy par des artistes en herbe à qui l'association La Source a décidé de tendre la main. Chaque année ils sont plus de trois cents à venir rencontrer l'art dans ce site historique, propriété du Conseil régional d'Ilede-France. La plupart n'y ont pas ou peu accès. Certains, déscolarisés, ont

LASOURCE 1000675200506/GAW/AYM/3

même perdu l'habitude d'évoluer en collectivité. A tous La Source redonne espoir... et confiance. « Favoriser l'épanouissement de l'enfant, l'éveiller à l'art dans la perspective d'en faire un être de désir» : cette phrase résume à elle seule les ambitions, à la fois culturelles et sociales, qui prévalent au sein de cette association. Elles sont âprement défendues par le peintre Gérard Garouste qui en est le président fondateur. François Louvard directeur

de La Source-Villarceaux depuis son ouverture en 2003 partage cette philosophie humaniste. A Chaussy, comme à La Guéroulde dans le sud de l'Eure où est née La Source en 1989, tout est mis en œuvre pour aider les jeunes à retrouver une image positive et valorisante d'euxmêmes au contact des artistes. Tous les mercredis et à chaque vacances scolaires les grilles du domaine de Villarceaux s'ouvrent grandes pour ces visiteurs invités à

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


OCT/DEC 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 1424

95 RUE DU MAIL 95313 CERGY-PONTOISE CEDEX - 01 34 48 96 60

Page 2/3

gagner des leur arrivée les communs du château La les attendent un animateur réfèrent de I association et l'artiste choisi pour animer l'atelier de la semaine ou du mois Peinture, sculpture, gravure, land art, photographie, video en une année toutes les sensibilités artistiques seront représentées Et toutes les techniques seront abordées En 2009, ou la thématique de l'art culinaire

années son champ d'intervention Les enfants de 6 a 18 ans accueillis a Chaussy ne sont pas seulement victimes d'isolement Ils sont également confrontes a des difficultés d'adaptation sociale ou scolaire, pris au cœur de conflits familiaux douloureux ou souffrent souvent d'un manque de reconnaissance et d'identité «Nous donnons la priorité aux enfants des familles suivies par les travailleurs

«La Source est aussi un lieu ou les enfants peuvent retisser des liens familiaux mis a mal Nous nous impliquons beaucoup dans le domaine du soutien a la parentalite Cela passe aussi par les sorties en famille que nous organisons ou encore par la mise en place d'un atelier parents-enfants qui permet de revaloriser la place de chacun dans la cellule familiale» Des interventions

avait été mise a l'honneur, les enfants ont même pu découvrir la cuisine ongamique, une discipline nécessitant la fabrication de moules a gâteaux en pliage de papier sulfurisé «Nous travaillons en amont avec les artistes pour bien préparer ces sessions, explique François Louvard Pour autant, si les sujets et les réalisations sont a chaque fois différents, les objectifs que nous poursuivons restent les mêmes faire découvrir l'art a travers la personnalité et la démarche d'un artiste, encourager la pratique individuelle et collective, favoriser la socialisation, valoriser l'intérêt des parents pour les activités de leurs enfants et sensibiliser la cellule familiale a l'art et la culture »

sociaux du Vexin» admet François Louvard Preuve de son volontarisme sans faille l'association va même jusqu'à aller chercher a leur domicile les participants des ateliers «Nous possédons deux minibus que nous considérons comme des outils indispensables et incontournables pour toucher une population rurale plus isolée et donc moins favorisée» poursuit le directeur de La Source dont la zone de ramassage s'étend jusqu'à 30 kilomètres autour de Chaussy «Cependant, précise-t-il, lorsque l'on nous demande de déplacer notre savoirfaire dans le département nous pouvons aller jusqu'à Villiers-le-Bel ou Argenteuil» Une fois l'atelier achevé un vernissage donne l'occasion de reunir les familles Autour d'une grande pyramide mca, d'un dragon cracheur de feu ou d'une fresque colorée, le dialogue peut naître, voire renaître

en milieu scolaire ou dans les centres de loisirs (1300 jeunes concernes) mais aussi un module d'éducation au développement durable sont également a mettre a l'actif du bilan de La Source Pour le grand public qui souhaiterait se faire une idée de toutes les réalisations artistiques résultantes de ces initiatives, rien de mieux que l'exposition «Face a Face» présentée chaque année d'octobre a décembre Dans les communs et la cour du Manoir de Ninon (deux splendides bâtiments du xvr siècle) tous les travaux des enfants y sont en effet mis en valeur On en ressort plein d'admiration pour eux '

Se remettre sur les rails Fondée a l'origine pour combattre l'exclusion, et notamment celle qui touche les populations en milieu rural, La Source a étendu au fil des LASOURCE 1000675200506/GAW/AYM/3

Juliette Corda

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


OCT/DEC 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 1424

95 RUE DU MAIL 95313 CERGY-PONTOISE CEDEX - 01 34 48 96 60

Page 3/3

PAROLES D'ARTISTE Raynald Driez, intervenant A quand remonte le début de votre collaboration avec La Source "> A son démarrage ou presque J'ai anime mes premiers ateliers a La Geroulde (Eure) ou j'ai même été accueilli en tant qu'artiste résident François Louvard y travaillait également jusqu a ce qu on lui demande de prendre en charge l'ouverture d'une deuxième antenne de La Source a Villarceaux Je trouvais ce projet enthousiasmant et j'avais à cœur de m'y investir Plusieurs ateliers m'ont été confies depuis 2003 Le dernier en date remonte a cet été Raynald Driez exposera ses œuvres a Pans cet automne

Quel en a été la teneur artistique ' Nous avons travaille sur un portfolio, autrement dit un livre d art compre nant des textes écrits par nos soins et des illustrations pour les accompagner J'avais autour de moi dix enfants âges de 8 a 12 ans et comme a chaque fois j'ai essaye de les sensibiliser a mon domaine artistique de prédilection A savoir, la gravure Comment envisagez-vous votre place d'artiste dans ce dispositif? Tout d'abordje pars du principe que si moi je ne m'ennuie pas, les enfants ne s'ennuieront pas non plus Le plaisir est un ressort de Et qui n'éclipse pas pour autant I objectif vise J'ai toujours pense qu on pouvait allier a un atelier qui se passe bien, un résultat réussi Est-ce difficile pour un artiste plutôt habitue à créer seul de le faire a plusieurs ? Non pas pour moi car je me glisse alors dans la peau d'un chef d orches tre A ce moment la, je sépare vraiment mon travail personnel et celui que je peux mener dans l'atelier qui m'est confie A mes yeux chaque enfant est important et chaque enfant est en possession de son instrument Pour autant il ne faut jamais perdre de vue que c'est bien d'un groupe dont il s'agit Et que, si le travail individuel de chacun est mis en valeur, on va cependant toujours vers le collectif

DERNIERE MINUTE

A

l'heure du bouclage de notre revue l'association La Source-Villarceaux n'était pas en mesure de nous confirmer la tenue cette année de la grande rétros pective « Face a Face » En raison des importants travaux entrepris pour restaurer les communs du domaine de Villarceaux celle-ci pourrait en effet plutôt se tenir au cours du premier trimestre 2011 qu'a ses dates habituelles (d'octobre a décembre) Petit reconfort pour les artistes en herbe de la promotion 2010 leurs travaux seraient encore mieux mis en valeur dans le nou vel espace d'exposition qui verra le jour dans ces magnifiques communs Histoire de patienter pourquoi ne pas faire un saut a la Galerie Polad Hardoum, dans le 3e arrondissement de Pans, ou Raynald Driez exposera ses œuvres du I octobre au 13 novembre prochain? Il vous attend au 86 rue Qumcampoix LASOURCE 1000675200506/GAW/AYM/3

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


ETE 10 Trimestriel

16 RUE GIRARDON 75018 PARIS - 01 40 35 00 98

Surface approx. (cm²) : 3123

Page 2/6

L'imaginaire, impératif politique ien sûr, de numéro en numéro, nous présentons à nos lecteurs des artistes travaillant là « où l'art ne va pas de soi ». Mais, le plus souvent, il s'agit d'équipes œuvrant dans ce que l'on appelle les arts vivants - en opposition à des arts visuels qui seraient donc morts? De l'expérience humaniste de Gérard Garouste avec La Source au travail au long cours des lieux d'art contemporain dans le Limousin, de Denis Tricot, sculpteur en places publiques d'éphémères édifices, à l'équipe irremplaçable d'Itinéraires singuliers, ils sont pourtant nombreux à sortir de l'atelier. Et à inventer un autre mode d'être avec une population dont on voudrait nous faire croire que, « pour elle, l'art et le symbolique passent après l'urgence sociale »... Comme si l'imaginaire était un luxe, non une nécessité. Aux deux extrémités d'un vaste spectre, les créateurs que l'on dit « singuliers », comme les SDF devenus choristes, démentent cette assertion volontiers assénée par les décideurs de tous poils, bien plus réfractaires à l'art que les populations qu'ils veulent représenter. N'est ce pas de ce déficit d'imaginaire que souffrent, aujourd'hui, les forces politiques qui s'efforcent d'inventer une alternative au tout-marchand? Dans un essai remarquable, Mythocratie, Yves Citton incite ceux qu'on appelle « les forces de gauche » à se - à nous - raconter des histoires. Comment prétendre inventer un autre futur en se privant des forces de l'imaginaire et de l'utopie? Et sans faire appel à ceux dont le symbolique est non seulement le métier, mais la raison d'être?

LASOURCE 3396974200506/CMM/AHV/2

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


ETE 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 3123

16 RUE GIRARDON 75018 PARIS - 01 40 35 00 98

Page 3/6

WEN PROCÈS [L'IMAGINAIRE. IMPÉRATIF POLITIQUE

à la Source GÉRARD GAROUSTE/ENTRETIEN

D

e Garouste, on connaît l'œuvre, marquée par la force des figures mythologiques et allégoriques, le goût du format monumenta! et une distance teintée d'ironie légère à l'égard des outils contemporains. Mais l'œuvre, est-ce seulement ce que l'on découvre au fil des expositions? Gérard Garouste est aussi constructeur d'une action connue depuis plusieurs années auprès des jeunes défavorisés. À La Guéroulde, dans l'Eure, et désormais à Villarceaux en attendant d'autres villes, La Source invite des artistes à partager avec ces jeunes les outils du sensible. À s'emparer, à travers l'art, d'un espace et d'un langage de liberté.

Comment vous est venue I idée de créer la Source' Gérard Garouste : I a Source a été créée à la suite d'un évenement catastrophique qui est advenu dans le village où j habitais Nous étions en hiver et i l } avait près de chez moi une famille qui habitait dans une gare désaffectée Le maire est venu me voir et U m'a dit « On ne peut pas laisser s'installer une telle situation à côté de che? vous » Ils n'avaient pas de chauffage, pas de carreaux aux

LASOURCE 3396974200506/CMM/AHV/2

fenêtres, le beau pere était en prison Et le vrai père, lui, s'était suicide devant son fils J'ai demande à rencontrer l'éducateur j'étais prêt à I engueuler. « Vous ne faites pas votre boulot i » II rn a répondu « Puisque vous semble? avoir de très bonnes idées, accompagnezmoi, je m'occupe d'une quarantaine de familles comme celle-ci ' » Je l'ai pris au mot, je l'ai accompagné auprès de toutes ces familles J'ai alors vu ce que personne n a intérêt à montrer d'un point de vue politique, quelle que soit la couleur de la ville ou du Conseil général '

J étais très choque et j'en ai parle autour de moi Je menais alors une mission pour le Premier ministre Michel Rocard Via son chef de cabinet, u in a conseille de créer une association C'est I urgence qui est à l'on gme de cette histoire, avec la conviction de ce que l'art peut produire Les adultes ont oubhé le potentiel de l'art les coefficients donnes aux arts plastiques au bac n incitent ni les parents, ni les enseï gnants, rn les jeunes eux-mêmes à y croire ' On oublie que la formation artistique peut aussi offrir des débouches professionnels, dans l'artisanat par exemple

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


ETE 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 3123

16 RUE GIRARDON 75018 PARIS - 01 40 35 00 98

Page 4/6

Al ELIER AVEC PIERRE MONESTIER A LA SOURCE, 2007

Comment fonctionne La Source? Il y a deux Source : La Source « mère », à La Guéroulde et La Source Villarceaux, dans les communs du XVIe siècle du château de Villarceaux. Nous commençons d'abord par mettre au point un projet avec un artiste phare, tous domaines confondus. Nous avons travaillé avec un chef cuisinier, un horticulteur, des plasticiens, des cinéastes, un danseur, un homme de théâtre. Pendant un an, l'artiste parraine tous les ateliers qui s'inscrivent dans sa mouvance. Il est entouré de jeunes artistes en résidence, qui disposent d'un atelier, sont nourris, logés, défrayés. En échange de cela, il mène des ateb'ers avec les enfants, avec le soutien d'un éducateur. L'artiste est libre de la manière dont il conçoit l'atelier : nous ne sommes pas dans une école d'art. Nous cherchons moins à leur apprendre une technique qu'à créer du désir, c'est-à-dire du

LASOURCE 3396974200506/CMM/AHV/2

manque, pour les réveiller, les responsabiliser, leur donner le goût de la liberté. Qui sont ces enfants ? Ils nous sont envoyés par la DDASS ou par le juge des enfants. Actuellement, nous travaillons avec un foyer de jeunes filles retirées de leur famille et qui n'ont pu être placées dans des foyers d'accueil tant elles sont « dures ». Patrick Pineau, qui coordonne l'activité théâtre et dont la troupe réside en permanence à La Source, mène avec elles une initiation au théâtre. Ce travail avec des enfants en grande difficulté sociale et familiale est le projet moteur, c'est la raison d'être de La Source. Mais nos partenaires nous demandent de nous impliquer également ailleurs, dans l'Éducation nationale, par exemple, où nous menons des classes artistiques. La Source est active dans l'ensemble de son département.

Il ne s'agit pas de construire une fondation pour l'art. C'est le social qui nous intéresse. Les artistes travaillent pour les enfants. Notre regret est de ne pouvoir intervenir auprès de tous : les résultats sont tellement extraordinaires que l'Éducation nationale nous sollicite pour des classes artistiques. Plutôt que d'envoyer les artistes dans les écoles, nous faisons venir les enfants dans nos ateliers. Nous collaborons aussi avec d'autres associations, comme Culture et diversité, une fondation très active sur les banlieues. Leur travail est complémentaire du nôtre : nous, ce qui nous intéresse, c'est l'enfant totalement éteint au fond de la classe, celui qui veut qu'on l'oublie. Pour eux, c'est plutôt celui qui a envie de bouger, de comprendre comment fonctionne le monde, et qui est repéré parce qu'il est remuant. Le professeur le met en contact avec Culture et diversité et il se retrouve bombardé dans un univers fantastique, entre la Fémis ', le Théâtre du Rondpoint, l'École du Louvre, des écoles d'art... et La Source. L'un des jeunes artistes qu'ils parrainent vient d'entrer à la Villa Arson 2 ! Notre ambition n'est pas d'en faire systématiquement des artistes, il s'agit simplement de leur montrer que le monde n'est pas aussi triste qu'il en a l'air, et que la liberté n'est pas quelque chose que l'on vous donne, mais que l'on prend... L'exemple est donné par les artistes qu'on choisit. Certains, qui nous disaient: «J'aime beaucoup votre projet, mais je me sens incapable de travailler avec des enfants », ont finalement été subjugués! Jean-Pierre Raynaud, par exemple, a réalisé chez nous un mur en faïence. Quand il a vu à quel point les enfants s'investissaient, ça l'a émerveillé. Mon rêve à La Source, c'est de réaliser moi-même un théâtre de marionnettes avec les enfants. L'atelier que j'ai mené avec eux était un atelier de théâtre, pas de peinture. Je les ai emmenés au théâtre du Châtelet, dont j'avais peint Ic rideau dc scène. Tout le personnel leur a expliqué comment était construit le théâtre ; les enfants étaient bluffés. Ensuite, nous avons réalisé tous ensemble une grosse maquette, une anamorphose d'un décor de théâtre. Nous avons travaillé sur une décomposition, une sculpture théâtrale. Dans ces ateliers, il y avait une petite fille très timide, très mal à l'aise. Elle vient

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


ETE 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 3123

16 RUE GIRARDON 75018 PARIS - 01 40 35 00 98

Page 5/6

d'obtenir son diplôme d'architecte d'intérieur Chaque année, nous faisons une grande fête à La Source le deuxieme samedi de septembre avec expositions concerts Elle a présente sa maquette de diplôme e est l'évolution des bâtiments de La Source 11l faudrait que cela arrive plus souvent et plus facilement Au-delà du spectacle de la misère environnante, qu'est ce qui vous a incité à vous lancer dans cette aventure ' Quand j'étais enfant, mes parents m'envoyaient souvent chez un oncle et une tante en Bourgogne, dans un petit village, ct là toutes les familles recevaient des enfants de I Assistance publique Je conserve des souvenirs terribles du temps passe à I école avec ces enfants Maîs nous n osions pas parler nous avions peur des assistantes sociales Je me souviens d histoires horribles Lorsque plus tard, j ai retrouvé ce même malheur profond, je me suis dit que j'avais l'âge de passer aux actes La demande est immense - et notre region n est pas exceptionnelle' On en parle peu, maîs les problèmes des régions rurales ne sont pas différents de ceux des banlieues -drogue, prostitution, souffrance Lorsque j ai réalisé la situation de ces familles, ma chance est d avoir eté entouré d'éducateurs qui m'ont accompagne dans l'action Ds ont très vite compris que, pour eux, c'était un outil de travail formidable Ce n est pas passe par la théorie on a creé l'association, on a tout de suite mis en place des ateliers, et la théorie est venue plus tard On nous a ensuite demande d'écrire le projet de La Source Ce projet était évident « favoriser l'éveil des enfants a travers I art dans des ateliers conduits par un artiste et un éducateur » De hl en aiguille, le projet s'est développe Au depart, je me suis impliqué en tant qu artiste, j'ai fait un ou deux ateliers Maîs, liés rapidement, j'ai compris que je serais plus utile en partant a la recherche de fonds pour La Source et je me suis fait remplacer par d'autres artistes Ce qui est intéressant, c'est que tous sont venus, des artistes de toutes tendances

LASOURCE 3396974200506/CMM/AHV/2

confondues, de Fabrice Hybeit à Buren Buien, au début, était réticent à I idée de travaille! avec les enfants il a finalement réalisé une installation de ses fameuses rayures autour du bâtiment Maîs comme ça se passe en Normandie on pouvait croire que cela faisait partie du patrimoine ' C'est une tres belle aventure et les résultats sont souvent très émouvants Nous avons eu des adolescents qui, à 15 ans, ne savaient m lire m écrire Pt ils se sont réveillés On se rend compte que, pour eux, ne pas savoir hre, e est une façon de résister au monde des adultes Tout à coup, ATELIER DE WALTER SENE 2007 ils disent « Je veux devenir éducateur », ou autre chose, et ils font l'effort d'apprendre L'un d'eux, par du XXe siecle Le début du XX1 siècle a exemple, s est lancé dans des études d horn démarré avec un côté très iconoclaste, qui culture et il a eu son diplôme était sain les dadaïstes, puis Duchamp Quand j étais aux Beaux Arts, il y avait de Y a t il eu des obstacles, des enfants qui grands marchands, comme Macght, maîs le restent réfractaires ' « marché de l'art » n existait pas ' En trente Ce sont précisément eux que nous voulons ans, l'évolution est encore plus grave que ce que vous dites sur le chanty business toucher Beaucoup d enfants sont placés dans des foyers tant ils sont difficiles, et les Aujourd'hui, on ne peut même plus parler de autorités veulent nous dissuader de travailler mécénat les artistes sont sponsorisés L art avec eux Maîs c'est notre motivation pre est devenu proche du football international ' mière ' Que l'Éducation nationale nous solliAutrefois, derrière un artiste, se trouvaient éventuellement un marchand et un colleccite, c'est bien, i/a nous permet de ne pas tionneur, aujourd hui, il y a un pays Par faire de ghettos Maîs notre but, e est d'aller exemple, la Chine contre I Amérique et les vers ceux qui sont a côté de la societé sans comprendre pourquoi II faut intervenir artistes européens II y a une mondialisation de l'art Et le marche de l'art est aussi stupide avant qu'il soit trop tard, que leur état les que I art pompier au XIX e siècle' Chaque pousse à la violence ou à l'autodestruction époque engendre sa qualite Maîs, les consé Votre action s inscrit dans une démarche quences de ce qu'a été I avant-garde au XXe un esprit de service public qui est aujour siecle nous font tomber dans une cancature d hui fragilisé Elle ne pourrait être portée une avant-garde académique avec des musées d'avant garde, ce qui n a pas de sérieusement par le chanty business à sens i Si on est d'avant-garde, on trace son I américaine, qui est une forme d invasion du marche qui investit tout, y compris des chemin seul domaines où il n'a rien à faire De l'aventure du XXe siècle, que retenir' Justement pas l'aventure du mécénat, qui va Le marché est une catastrophe Sur le jusqu'au marché de I art, voire jusqu'au plan artistique, nous sommes dans une sponsoring et au chanty business, qui ne pei iode étrange Nous ne sommes pas sortis

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


ETE 10 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 3123

16 RUE GIRARDON 75018 PARIS - 01 40 35 00 98

Page 6/6

me concernent en nen Je préfère me souvenir d'une expérience du XX1 siècle malheu reusement avortée à cause du nanisme le Bauhaus Dans ['expérience du Bauhaus, des artistes tels que Klee, Kandinsky, Oscar Schlemmer, de grands architectes ont côtoyé les arts apphqués c'est l'art dans la ville Et l'idée de transmission s'est immédiatement imposée La transmission, c'est ma motivation Dans mon « laboratoire », je fais mes « études », maîs ce travail n'est pas fait pour rester dans le laboratoire II doit se transposer dans l'idée d'un métier, d'une expérience de vie Ce qui compte n est pas le fait de savoir peindre, maîs de savoir vivre avec les outils de son époque Quelle écoute avez-vous eue, de la part des responsables politique locaux' Nous avons toujours été très prudents avec les politiques Si l'on nous avait attribué une vraie couleur politique, ça aurait été plus porteur par moments, maîs plus destructeur à d'autres M Fabius, M Debré ont coupé les subventions de nos nouveaux bâtiments, maîs leur soutien reste très diplomatique Js attendent de nous un engagement, et nous tenons à ne pas être récupérés Notre fonctionnement provient pour 60 % de fonds institutionnels et pour 40 % de fonds privés Nous avons créé une charte de La Source des sources, que nous sommes prêts à confier à ceux qui respecteraient notre idéal d'exigence Nous sommes en contact avec des villes intéressées À nous de faire en sorte de ne pas les effrayer pour les financements i À La Guéroulde, La Source-mère exige un million d'euros, maîs à Villarceaux, c'est moitié moins Nous agaçons parfois Fabrice Hybert est arrive dans les ateliers avec dc petites televisions cassées Lors du vernissage, dans les bâtiments du Conseil général, les élus marmonnaient « On se fout de notre gueule ' » Maîs on a la chance que le president du Conseil général ait de I humour Nous travaillons avec les ministères, l'Éducation nationale et la Culture, maîs nous poumons être beaucoup mieux soutenus au

LASOURCE 3396974200506/CMM/AHV/2

vu du travail et de notre expérience Je fais partie aussi d'une association qui s'appelle Harmonie de la vallée de l'Eure, qui sauve garde les sites en travaillant avec des artistes Plus d'une centaine d artistes sont passés à La Source, pourquoi ne pas travailler avec des artistes en résidence ' Votre travail s'inscrit de fait dans une démarche politique, face à une société qui tend à détruire le lien, à ne pas donner la parole C'est la chance des artistes ils sont à l'aise avec des enfants « ailleurs » Plus quelqu'un est « à côté », plus l'artiste ressent la nécessité du contact Ils essaient de se réveiller entre eux - les artistes ont eux mêmes connu des problèmes de communication Ce qui m'intéresse, c'est la politique au sens plate nicien, l'idée qu'un citoyen a un devoir à accomplir dans la société telle qu'elle est Et dans cette société, il y a une urgence à faire des choses pour les jeunes Pour moi, un artiste, c'est quelqu'un, venu d'un ailleurs, qui revient à la maison pour dire « J'ai vécu une certaine expérience que je voudrais vous transmettre » Ce qui est effrayant, c'est que les adolescents ne voient pas leurs problèmes, n'en ont aucune vision Et cette vision, elle est de l'ordre du contact, de la relation humaine Je me souviens d'un groupe d'architectes qui avaient restauré une abbaye en banlieue parisienne Cette banlieue était entièrement taguée, partout Ces architectes ont demande aux enfants du quartier de participer à la res tauration de l'abbaye Ils ont commencé à travailler avec les maçons Finalement, ils ont tout tagué. sauf le travail qu'ils avaient fait i C'est pour cela qu'il ne faut pas abandonner, qu'il y a nécessité de continuer C'est grâce aux artistes - pas même grâce à l'art que cela peut arriver Le travail de Sarks, par exemple, a été extraordinaire II a demande aux enfants un effort de concentration inouï ' II les a placés autour de grandes tables rondes Chacun avait une bassine, choisie par lui, avec des pigments, une sorte de pinceau II devait choisir ses pigments et faire une tache dans l'eau L atelier, c'était ça tout

se passait dans la méditation ' Et ça a très bien marché, c'était impressionnant de voir ces enfants hyperconcentrés devant la tache qu'ils venaient de produire On les a pris en photo pour réaliser une exposition Ils ont aussi participé à un atelier-vitrail avec liu De manière générale, ce travail avec les e n f a n t s a-t-il n o u r r i votre travail personnel ' Et quels sont les retours des artistes à ce sujet ' Tous en tirent une expérience formidable Les enfants, pour la plupart, sont très demandeurs S'ils sont éteints au début, c'est pour de bonnes raisons, une vraie curiosité suffit à les éveiller tout à coup Ils ne sont pas blasés, ils ont tout à vivre Quand nous avons créé La Source avec des éducateurs, je me disais « On fait ça pour les enfants », comme un devoir Je n'avais pas imaginé que ça aurait des conséquences sur ma création Ensuite, j'ai réalisé ce que La Source m'apportait, parce qu'il y a quelque chose d'un peu déprimant dans une œuvre, dans la création qu est-ce que la destination d'un tableau ' Le dessus d'une cheminée dans un appartement, dans un musée, dans le meilleur des cas ' Peut on être heureux de voir son oeuvre dans un musée ' II y a quelque chose de dérisoire là-dedans Maîs faire un tableau, où qu'il aille, si ce tableau me donne la possibilité d'agir dans le cadre d'une association comme La Source, e est différent, les choses prennent un sens Nous n'avons qu'une vie à vivre Ne pas la rater, pour moi, e est être conscient du devoir que j'ai d'être citoyen parmi les autres et de ne pas me dissocier de la société A Propos recueillis par IM. R. et V. S.

1 Li Ferais cst une ecole nationale superieure des metiers de I image et du son installée a Pans 2 La Villa Arson située a Nice est une ecole d art et un centre d art contemporain qui accueille des artistes en residence

Eléments de recherche : LA SOURCE ou ASSOCIATION LA SOURCE : association à vocation éducative et sociale grâce à l'expression artistique, toutes citations


Artension 4 novembre, 12:47 ·

17e VENTE AUX ENCHERES DE L’ASSOCIATION LA SOURCE : 50 CREATEURS DE RENOM REVISITENT LE TABOURET Butterfly DE SORI YANAGI OFFERT PAR VITRA LE LUNDI 15 DECEMBRE 2014 Cette 17e vente aux enchères au profit de l’association La Source, fondée et présidée par le peintre et sculpteur Gérard Garouste, aura lieu le lundi 15 décembre 2014 à 20h à l’Hôtel de l’Industrie, 4 Place Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e qui ouvrira gracieusement ses portes pour cet événement. Elle sera orchestrée par le commissaire-priseur Simon de Pury. Pour la quatrième année consécutive, Vitra s’associe à cette vente en offrant, cette année, 50 exemplaires du Butterfly de Sori Yanagi. Ce tabouret poétique sera généreusement revisité par autant de créateurs de renom : plasticiens, designers et créateurs de mode. Cette vente sera précédée d’une exposition de ces pièces uniques les samedi 13, dimanche 14 et lundi 15 décembre 2014, de 11h à 19h30. Entrée libre. Comme chaque année, le produit de la vente sera intégralement reversé à l’association. UNE ASSOCIATION A VOCATION SOCIALE ET EDUCATIVE PAR L’EXPRESSION ARTISTIQUE : Créée en 1991 par le peintre et sculpteur Gérard Garouste, l’association La Source a pour vocation première d’aider des enfants et des jeunes de 6 à 18 ans en difficultés sociale, familiale et scolaire à développer leur créativité artistique dans de nombreux domaines. Ils participent à des ateliers animés par des artistes professionnels et encadrés par des éducateurs sociaux qui leur permettent de développer leur imaginaire, de libérer leurs émotions, d’acquérir de l’autonomie et de se prouver qu’ils sont capables de créer, de fabriquer et de concrétiser un projet. Ce passage à l’acte, impliquant une prise de responsabilité et un engagement sur le plan personnel et collectif, donne un sens nouveau à leur quotidien. En apprenant à faire, ils apprennent à être et à se connaître, dimensions indispensables pour se projeter dans l’avenir. La Source est implantée à La Guéroulde (Eure), depuis 1994 et à Villarceaux (Val-d’Oise) depuis 2002. En 2012, deux nouvelles « Sources » ont ouvert leurs portes : à Dinard (Ille-et-Vilaine), et à Annonay (Ardèche). Depuis décembre 2009, l’actrice Nathalie Baye est l’ambassadrice de La Source. QUELQUES CHIFFRES-CLES En 2013, les quatre sites géographiques – La Guéroulde (Eure), Villarceaux (Val d’Oise), Dinard (Illeet-Vilaine) et Annonay (Ardèche) – ont accueilli 3 150 enfants et adolescents, qui ont participé à 184 activités artistiques (ateliers et sorties) menées par 140 artistes professionnels. Parallèlement, ils ont aussi accueilli près de 5 000 enfants, parents, travailleurs sociaux, membres du corps enseignant, pour des projets culturels, des visites d’expositions et des représentations de spectacles et de la formation continue. Depuis la création de La Source, 17 000 jeunes de 6 à 18 ans ont ainsi bénéficié de cette initiative exemplaire. « L’art, tel qu’il est pratiqué dans le cadre de La Source, est un levier citoyen et non un luxe ou une fin en soi. » Gérard Garouste, président de La Source Pour en savoir plus sur l’association

www.associationlasource.fr


Associations La Source Association La Source - Association à vocation éducative et sociale par l'expression artistique. ASSOCIATIONLASOURCE.FR J’aime · Commenter · Partager 1 partage

Revue de presse La Source 2017  
Advertisement