__MAIN_TEXT__

Page 1

HANDBOOK 2016/17

GHANA PORTS


CONTENTS CONTENU

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

GPHA

TEMA

TAKORADI

3 FOREWORD Avant-propos

29 FOCUS ON TEMA Gros plan sur Tema

43 SECURITY Sécurité

55 FOCUS ON TAKORADI Gros plan sur Takoradi

6 INTRODUCTION Introduction

30 TEMA PORT MAP Carte du port du Tema

44 CRUISE Croisières

56 TAKORADI PORT MAP Carte du port du Takoradi

8 MAP OF GHANA Carte du Ghana

31 FOREWORD Avant-propos

45 OFFDOCK Hors zone portuaire

57 FOREWORD Avant-propos

11 GROWTH Croissance

32 INTRODUCTION Introduction

47 REEFER TERMINAL Terminal réfrigérés

58 INTRODUCTION Introduction

17 INFRASTRUCTURE Infrastructures

34 EXPANSION Accroissement

49 CLEANING STATION Station nettoyage

60 EXPANSION Accroissement

22 HINTERLAND Arriére-pays

36 CONTAINERS Conteneurs

50 PORT DETAILS Informations sur le port

62 OFFSHORE Offshore

23 AUTHORITY Autorité

38 ACADEMY Académie

64 SHIPYARD Chantier naval

25 INVESTMENT Investissement

39 SHIPYARD Chantier naval

65 SECURITY Sécurité

27 CLEARANCE Autorisation

40 FISHING Péche

66 OPERATIONS Opérations

72 USEFUL ADDRESSES Adresses utiles

42 TECHNOLOGY Technologie

68 PORT DETAILS Informations sur le port

This Ghana Ports Handbook was published by:

On behalf of:

land&MARINE

GHANA PORTS AND HARBOURS AUTHORITY

Land & Marine Publications Ltd 1 Kings Court, Newcomen Way Severalls Business Park, Colchester Essex, CO4 9RA, UK Tel: +44 (0)1206 752902 Fax: +44 (0)1206 842958 E-mail: publishing@landmarine.com www.landmarine.com

PO Box 150, Tema, Ghana Tel: +233 303 202 631-39 Fax: +233 303 202 812 Email: gpha@ghana.com www.ghanaports.gov.gh

Offices in Tema, Takoradi and Burkina Faso

Photos courtesy of: GPHA, Meridian Port Services, African Independent Feeder, Tullow Oil, Bolloré Africa Logistics. The opinions expressed in this publication are not necessarily those of the editor nor of any other organisation associated with this publication. No liability can be accepted for any inaccuracies or omissions. ISSN 1467-0054 ©2016 Land & Marine Publications Ltd

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

1


FOREWORD AVANT-PROPOS

HERE TO SERVE GHANA AND WEST AFRICA

Welcome to the latest edition of our ports handbook, which is published every two years. Since the completion of our last handbook, I am delighted to report that Ghana’s two main ports have continued to grow and develop. We are achieving this by investing heavily in our gateway ports of Tema and Takoradi. We are also doing so in close partnership with private-sector stakeholders both from within Ghana and overseas. In this regard, I would like to draw attention to the construction of Tema’s new 3.5 million teu, four-berth container terminal and logistics hub that is being built at a cost of US$ 1.5 billion in conjunction with Meridian Port Services (itself a joint venture

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

with Maersk’s APM Terminals and France’s Bolloré Africa Logistics). As a gateway to much of landlocked West Africa, we know that good hinterland transport links – both national and international – are vital and I am delighted

AU SERVICE DU GHANA ET DE L'AFRIQUE DE L'OUEST Bienvenue à la nouvelle édition de notre Manuel des ports, publié tous les deux ans. Depuis notre précédente édition, je suis heureux de vous annoncer que les deux principaux ports du Ghana ont bénéficié d'une croissance et d'un développement continus. Ces succès sont soutenus par des investissements importants dans les ports de Tema et de Takoradi. Nous

3


FOREWORD AVANT-PROPOS

to report that we have seen road and rail connections from our ports modernised and strengthened. I am proud of our achievement as a ports and harbours authority and of the important role we play within the Ghanaian economy. We are equally gratified about the responsibility we have fulfilled in providing efficient and reliable freight corridors to our landlocked neighbours. In the years ahead we will continue to aim at playing our part in reducing transport costs for importers and exporters and speeding cargo flows for those nations beyond our borders. In short, the GPHA is here to serve both Ghana and West Africa and we will continue to do so with merit. Richard A.Y. Anamoo Director General Ghana Ports and Harbours Authority

bénéficions aussi d'un partenariat étroit avec des parties prenantes du secteur privé au Ghana et à l'étranger. À cet égard, je tiens à attirer votre attention sur le nouveau centre logistique et le nouveau terminal de conteneurs de Tema qui comptera quatre postes d'amarrage, avec une capacité de 3,5 million EPV. Leur construction représente un investissement de 1,5 milliard US$ en conjonction avec Meridian Port Services (une co-entreprise APM Terminals Maersk et Bolloré Africa Logistics France). Étant le principal accès à de nombreux pays enclavés d'Afrique de l'Ouest, nous savons que de bonnes structures de transport terrestre sont essentielles au plan national et international. Dans ce domaine aussi nous avons progressé, et des efforts sont bien avancés pour élargir et moderniser les liaisons routières et ferroviaires de nos ports. Je suis fier de nos accomplissements en tant qu'autorité portuaire, de notre importante contribution à la croissance de l'économie ghanéenne. Nous sommes également satisfaits de notre mission d'approvisionnement pour nos voisins enclavés, qui bénéficient maintenant de couloirs de fret efficaces et fiables. Au

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

cours des prochaines années, nous continuerons nos efforts pour réduire le coût des transports pour les importateurs et les exportateurs, pour accélérer la circulation du fret au-delà de nos frontières. En résumé, la GPHA a pour mission de servir le Ghana et l'Afrique de l'Ouest. Nous continuerons donc de travailler pour réussir dans cette mission avec le mérite.

Richard A.Y. Anamoo Directeur général, Ghana Ports & Harbours Authority

5


INTRODUCTION INTRODUCTION

A CLEAR STRATEGY AND AN AMBITIOUS VISION A clear strategy and an ambitious vision are driving massive investment in the Ghana ports sector. Cargo throughput has risen to 17 million tonnes, with operating profit rising nearly threefold to US$ 88 million in 2015. The Ghana Ports and Harbours Authority is clearly doing something right.

joint venture with Meridian Port Services is seen as a beacon of efficiency and productivity for cargo handling in the subregion. With the prospect of a further collaboration on the horizon to create a 3.5 million teu container terminal costing US$ 1.5 billion, there is no shortage of ambition. A principal objective of the modernisation scheme is, of course, to improve customer relations and to make Ghanaian ports the most competitive in the subregion, thus further driving up throughput.

INNOVATION

In recent years the goal of the GPHA has been to make port operations more efficient and financially viable. Efficiency improvements have been a key part of the authority’s strategy, along with investment in modern equipment and infrastructure, to provide and maintain efficient and modern port facilities. The two ports of Tema and Takoradi have seen huge investment in state-of-the-art marine craft, mobile harbour cranes, post panamax gantry cranes and other handling equipment. This has led to fast and safe delivery of cargo, quick turnround times for vessels and, ultimately, a reduction in the total cost of doing business. Future plans involve about US$ 3 billion of investment in new facilities, infrastructure and equipment in both Tema and Takoradi as part of a grand master plan to develop the country’s maritime sector and its trade with the wider region. Increased containerisation has been a key part of the growth; and the port authority’s

6

Ghana’s ports were the first in West Africa to introduce far-reaching innovation to the maritime industry. Efficiency has been significantly improved through the adoption of systems such as automatic ship identification, the Jade Master terminal operating system (including electronic cargo manifest, in-port cargo tracking and online vessel booking systems) and Microsoft Dynamics AX 2012 R3, geared to improving management processes. The GPHA was the first to introduce container scanning, electronic cargo tracking by GPS, electronic data interchange, single window and the ECOWAS axle load policy to its operations. It was also the first authority in the region to deploy CCTV surveillance, optical character recognition cameras and drone aircraft to improve port security. Turnstiles, speedstiles and boom barriers with biometric identification systems have also been introduced to improve the security of cargo, vehicles and all port users who enter the port. The economy of Ghana is growing, too, driven largely by the discovery of oil as well as by renewed optimism and self-determination. Much of Ghana and its ageing infrastructure is being rebuilt and renewed. The ultimate goal is for Ghana to be the gateway for trade and investment in the subregion, including the landlocked countries of

Burkina Faso, Mali and Niger. Transit trade is a small but growing part of the transport sector and a key target for the future. An inland port at Boankra is a vital part of this ambition.

CSR PROGRAMME The GPHA is proud of is its corporate social responsibility (CSR) programme. This includes an ultra-modern referral hospital, built by the authority, offering ‘one stop’ medical care to the growing population of Tema and its environs. In addition to enhanced automation of its business processes, the authority recycles its waste paper into other paper-based products to be used within the company. Ghana’s ports have won a series of honours in recent years:

»»Best Performing Port in West and Central Africa – 2012-2014

»»Best Container Terminal in West and Central Africa – 2012-2014

»»Public Relations Organisation of the Year (2015) – Public Sector

»»Public Relations Campaign of the Year (2015) – Port Integrity Campaign.

MISSION AND VISION MISSION: ‘To provide efficient port facilities and ensure quality services to port users.’ VISION: ‘To be the leading trade and logistics hub of West Africa.’ Core values focus on commitment to employees, teamwork, technology, quality service, integrity and professionalism.


UNE STRATÉGIE CLAIRE ET UNE VISION AMBITIEUSE Une stratégie claire et une vision ambitieuse supportent des investissements de grande envergure dans le secteur portuaire au Ghana. Le volume de fret a atteint 17 millions de tonnes, avec un bénéfice d'exploitation presque multiplié par trois et proche de 88 millions US$ en 2015. La Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) a certainement choisi la bonne stratégie. Au cours des dernières années, l'objectif de la GPHA était d'améliorer l'efficacité et la stabilité financière des opérations portuaires. L'amélioration constante de l'efficacité a toujours été un élément clé de la stratégie de la GPHA, parallèlement à des investissements dans l'infrastructure et les équipements modernes, pour créer et maintenir des installations portuaires modernes et efficaces. Les deux ports de Tema et Takoradi ont bénéficié d'investissements massifs dans des embarcations, des grues portuaires mobiles, des portiques à conteneurs Post-Panamax et autres équipements de manutention, à la pointe de la technologie. Cette évolution permet maintenant des expéditions de fret sûres et rapides, des rotations accélérées des navires, et aussi une réduction du coût total des opérations. Les plans futurs incluent des investissements à hauteur de 3 milliards US$ en nouvelles installations, infrastructure et équipements à Tema et Takoradi, dans le cadre d'un Plan directeur de grande envergure pour développer le secteur maritime national et les échanges commerciaux dans la région. La progression de la conteneurisation a joué un rôle clé dans la croissance. La coentreprise de la GPHA avec Meridian Port Services est maintenant perçue comme une référence d'efficacité et de productivité pour la gestion du fret dans la sous-région. Avec la perspective d'une collaboration future capable de créer un terminal de conteneurs de 3,5 millions EVP, représentant un investissement de 1,5 milliards US$, les ambitions professionnelles sont au beau fixe.

Un des principaux objectifs du programme de modernisation est naturellement l'amélioration des relations clients et de faire des ports ghanéens les plus concurrentiels de la sous-région, favorisant encore plus la croissance des activités portuaires.

le Mali et le Niger. Le commerce de transit constitue une petite portion du secteur du transport, mais sa croissance le désigne déjà comme un objectif stratégique pour l'avenir. Le port sec de Boankra est un élément clé de cette ambition.

INNOVATION

PROGRAMME CSR

Les ports ghanéens ont été les premiers à introduire des innovations stratégiques pour développer l'industrie maritime en Afrique de l'Ouest. L'efficacité a été considérablement améliorée grâce à l'adoption de technologies de pointe, telles que l'identification automatique des navires, le système d'exploitation de terminaux Jade Master (incluant le manifeste de cargaison électronique, le suivi de fret au port, les systèmes de réservation de navires en ligne) et Microsoft Dynamics AX 2012 R3 conçu pour améliorer les processus de gestion.

La GPHA est fière de son programme de responsabilité sociale d'entreprise (CSR). Il inclut un hôpital ultra moderne, construit par la GPHA, qui regroupe tous les services médicaux nécessaires pour la population croissante de Tema et des environs.

La GPHA a été le premier à introduire les scanners de conteneurs, le suivi de fret électronique par GPS, les échanges de données électroniques, l'écran unique, la politique de réduction des charges par essieu ECOWAS. Elle a aussi été la première autorité portuaire de la région à déployer la vidéosurveillance, les caméras à reconnaissance optique des caractères, les drones volants pour améliorer la sécurité portuaire. Portillons d'accès, couloirs rapides et barrières automatiques avec systèmes d'identification biométrique ont aussi été mis en œuvre pour améliorer la sécurité du fret, des véhicules et de toutes les personnes qui entrent dans le port. L'économie ghanéenne est en phase de croissance, largement supportée par la découverte de gisements pétrolifères et par un optimisme et une détermination renouvelés. Une grande partie du Ghana et de ses infrastructures vieillissantes sont en cours de reconstruction et de rénovation. L'objectif final du Ghana est de devenir la porte du commerce et des investissements de la sous-région, incluant les pays enclavés voisins, comme le Burkina Faso,

En plus de l'automatisation avancée des processus commerciaux, la GPHA recycle ses déchets papier pour fabriquer des produits utilisés par ses services. Les ports ghanéens ont remporté plusieurs distinctions au cours des dernières années :

»»Port le plus performant d'Afrique de l'Ouest et Centrale – 2012-2014

»»Meilleur terminal de conteneurs d'Afrique de l'Ouest et Centrale – 2012-2014

»»Organisateur des relations publiques de l'année (2015) – Secteur public

»»Campagne de relations publiques de l'année (2015) – Campagne d'intégrité portuaire.

MISSION ET VISION MISSION : Fournir des installations portuaires efficaces et des services de qualité aux usagers du port. VISION : Être le principal centre logistique et commercial d'Afrique de l'Ouest. Les valeurs principales sont l'engagement envers les employés, le travail en équipe, la technologie, la qualité du service, l'intégrité et le professionnalisme.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

7


MAP OF GHANA CARTE DU GHANA

GHANA

GHANA PORTS

AFRICA

Main Roads / Routes principales Railways / Voies ferrées

KUMASI BOANKRA Lake Volta

KOFORIDUA

TEMA

River Pra

ACCRA

TAKORADI

8

L D G O

C

O

A

S

T


BURKINA FASO

KULUNGUGU PAGA

HAMILE

BAWKU

BOLGATANGA

WA

TAMALE

G AN

CÔTE D'IVOIRE

TOGO

Lake Volta

SUNYANI

HOHOE BOANKRA

KUMASI

HO AKOSOMBO

OBUASI DUNKWA

Denu

KOFORIDUA

ODA

Keta

KOTOKA AIRPORT

Anloga

Ada

ACCRA TARKWA

TEMA

Saltpond

HALF-ASSINI Essiama

Senya Bereku Apam Winneba

Axim

Dixcove

Elmina Shama Sekondi

TAKORADI

O

CAPE COAST T H N O R

L A A T

N

T

I

C

E

A

N

C

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

9


GROWTH CROISSANCE

NATION’S ECONOMY IS GOING STEADILY AHEAD

UNE ÉCONOMIE NATIONALE EN PROGRESSION RÉGULIÈRE

Although projected growth rates for 2016 are lower than previously anticipated*, the economy of Ghana is in a comparatively healthy state.

Bien que les projections des taux de croissance 2016 soient inférieurs aux attentes*, l'économie ghanéenne bénéficie d'une situation comparativement saine.

In April 2016 the International Monetary Fund (IMF) forecast that Ghana’s economy would grow by 4.5 per cent in 2016 compared with 3.9 per cent in 2015 and against a worldwide average of 3.1 per cent for 2016. The container industry has estimated that African container ports will see an annual growth of over seven per cent, against a worldwide figure of about five per cent. These figures are supported by the volume of container traffic being handled in Ghana and justify the huge investment that the Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) is making in its maritime and transport infrastructure. Although the figures are down slightly from a few years ago, the trend is positive; and, supported by the IMF, Ghana is building a sustainable economy with a diverse range of sectors, all of which are experiencing growth. Private investment and capital is a key part of this growth and is actively encouraged by the government. However, growth in the wider nation can only be led by growth in the maritime sector,

because the vast majority of imports pass through Ghana’s ports. Today the ports of Tema and Takoradi are the driving force for Ghana’s trade and the growth of its economy. The public-private partnerships and management systems of the GPHA have become a model in the West African subregion. In 2015 the container terminal at Tema was voted best performing terminal by the Port Management Association of West and Central Africa, while the Port of Tema was declared overall best performing port in the subregion (consisting of 15 member countries). The GPHA has been transformed from an inefficient state enterprise with total control of port services and facilities into an organisation that fosters partnerships and joint ventures with the private sector. This has led to greater efficiency as well as helping to modernise business processes and stimulate the growth and development of the maritime industry. As a direct result of these measures, the GPHA’s operating profit has gone up from GHC 53.69 million (US$ 28 million) in 2012 to about GHC 335.79 million (US$ 88.6 million) in 2015. While the expanding offshore industry has played a large part in the growth at Ghana’s ports, the figures also reflect the ongoing

En avril 2016, le Fonds Monétaire International (FMI) prévoyait que l'économie du Ghana progresserait de 4,5% en 2016, contre 3,9% en 2015, face à une croissance mondiale moyenne de 3,1% en 2016. L'industrie des conteneurs estime que les ports de conteneurs africains bénéficieront d'une croissance annuelle supérieure à 7%, alors que le taux mondial resterait à hauteur de 5% approximativement. Ces chiffres sont supportés par le volume du trafic de conteneurs ghanéen et justifient l'importance des investissements décidés par la GPHA pour transformer son infrastructure maritime et ses transports. Bien que les chiffres soient légèrement inférieurs aux années précédentes, la tendance reste positive. Avec le soutien du FMI, le Ghana développe une économie durable basée sur une gamme de secteurs diversifiés, et tous porteurs de croissance. Les investissements et les capitaux privés sont un des principaux piliers de cette croissance qui est activement encouragée par le gouvernement. Cependant, la croissance au plan national dépend de la croissance du secteur maritime, puisque la grande majorité des importations passent par les ports ghanéens. Les ports de Tema et Takoradi sont aujourd'hui les moteurs du commerce ghanéen et de la croissance de l'économie nationale. Les partenariats privés-publics (PPP) et les systèmes de gestion de la GPHA sont devenus un modèle pour cette sous-région d'Afrique de l'Ouest. En 2015, le terminal de conteneurs de Tema a été élu Port le plus performant d'Afrique de l'Ouest et Centrale par la Port Management

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

11


GROWTH CROISSANCE

Association of West & Central Africa. Le Port de Tema a été déclaré Port le plus performant de la sous-région (regroupant 15 pays membres).

development of the country and its infrastructure, with major infrastructure projects taking place nationwide. Imports of cement and other building materials have grown substantially. Combined throughput at Tema and Takoradi has increased by over 40 per cent since 2009. Ghana’s ports are now handling more than 17 million tonnes of cargo a year, of which over 12 million tonnes is handled in Tema and 5 million tonnes in Takoradi. Containerisation has become a key factor in Ghana’s ports; and with the construction of new container terminals at both Tema and Takoradi, volumes are set to go on rising. Containerisation has now been applied to the large volumes of exported bulk cargo such as rice and cocoa formerly handled in loose or bagged form. This has led to significant time savings in terms of loading vessels. One of Ghana’s principal strengths is its excellent import and export base. Cargo travels in both directions, so empty containers are rare and transport costs are kept low as a result. Tema and Takoradi together handle more than 900,000 teu a year, with Tema handling over 90 per cent of that throughput. This represents a rise of 35 per cent compared with 2009 and an increase of 40 per cent since Tema’s container terminal, operated by Meridian Port Services, was concessioned in 2004 and entered service in 2007.

D'entreprise nationale inefficace ayant un contrôle total sur les services et les installations portuaires, la GPHA s'est transformée en une organisation génératrice de partenariats et de coentreprises dans le secteur privé. Cette remarquable évolution a engendré une progression spectaculaire de l'efficacité, a contribué à moderniser les processus commerciaux et a stimulé la croissance et le développement de l'industrie maritime. Conséquence directe des mesures mises en œuvre, le bénéfice d'exploitation de la GPHA est passé de 53,69 millions GHC (28 millions US$) en 2012 à environ 335,79 millions GHC (88,6 millions US$) en 2015. Alors que l’expansion des activités offshore représente une part importante de la croissance des ports ghanéens, les résultats témoignent également du développement continu du pays et de son infrastructure, incluant des projets d'infrastructure de grande envergure au niveau national. L’importation de ciment et autres matériaux de construction a largement progressé. Le volume de fret manutentionné à Tema et Takoradi a augmenté de plus de 40% depuis 2009. Les ports ghanéens manutentionnent actuellement plus de 17,6 millions de tonnes de fret, dont plus de 12 millions de tonnes à Tema et 5 millions de tonnes à Takoradi.

La conteneurisation est devenue une activité essentielle des ports du Ghana. Avec la construction des nouveaux terminaux de conteneurs à Tema et Takoradi, les volumes ne peuvent qu'augmenter. De plus, la conteneurisation est maintenant appliquée à l'exportation d'importants volumes de fret en vrac, tels que le riz et le cacao, précédemment transportés en cales ou en sacs. Des gains de temps considérables ont donc été obtenus à chaque chargement. Un des grands avantages du Ghana réside dans l’excellence de sa base d’importation et d’exportation. Dans la mesure où le fret circule dans les deux directions, les conteneurs vides sont rares, ce qui minimise les frais de transport. Tema et Takoradi manutentionnent plus de 900 000 EVP par an, dont plus de 90% à Tema. Ces chiffres représentent une hausse de 35% par rapport à 2009, avec une croissance de 40% pour le seul terminal de conteneurs de Tema exploité par Meridian Port Services depuis 2007, après sa mise en concession en 2004. Des centres de groupage et de dégroupage de conteneurs jouent un rôle de plus en plus vital dans les opérations portuaires, et contribuent à limiter la congestion. En particulier, le terminal Golden Jubilee, exploité par la GPHA, permet à un grand nombre de conteneurs d’être dépotés dans un site éloigné des principaux terminaux maritimes. *Le Ministre des finances du Ghana, Seth Terkper, avait précédemment prévu une croissance de 5,4% pour 2016.

Container freight stations play an increasingly vital role in port operations, helping to ease congestion. In particular, the Golden Jubilee Terminal, operated by the GPHA, allows large numbers of containers to be devanned away from the main port terminals. *Ghana’s Finance Minister, Seth Terkper, had previously forecast a growth of 5.4 per cent in 2016.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

13


INFRASTRUCTURE INFRASTRUCTURES

COUNTRY-WIDE INVESTMENT TO IMPROVE INFRASTRUCTURE New roads, new rail links and new airport facilities are essential for the country to keep pace with economic growth and the growing transport needs of industry and commerce. Undoubtedly, road, rail and air links in Ghana are receiving unprecedented levels of investment to keep pace with the country’s fast-growing economy. Ghana’s infrastructure is already quite advanced in comparison with many African countries; but with cargo volumes increasing, and an upsurge in traffic caused by the booming offshore industry and transit trade, further investment is essential for Ghana to remain competitive. Much of the work is being carried out by public-private partnerships (PPPs).

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

ROADS While much of Ghana’s road network is in good or fair condition as compared with the regional average, major investment is still needed to upgrade roads to handle the increase in traffic. Accra’s new northern bypass has greatly reduced congestion in the capital as well as shortening journey times. The proposed Tema to Accra motorway expansion, to replace the half-century-old road, is expected to start construction in 2016 and will greatly improve turnround times at the port. In addition, work is under way on some 200 km of trunk roads and 40 km of urban roads

DES INVESTISSEMENTS NATIONAUX POUR AMÉLIORER LES INFRASTRUCTURES De nouvelles routes, liaisons ferroviaires et installations aéroportuaires sont indispensables pour que le pays puisse tenir le rythme de la croissance économique et répondre aux besoins croissants de l'industrie et du commerce. Les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires ghanéennes bénéficient donc de niveaux d'investissement sans précédent pour rester à la hauteur de la croissance rapide de l'économie nationale. Comparées à celles de nombreux pays africains, les infrastructures du Ghana sont déjà très développées. Mais avec l’accroissement des volumes de fret et la forte hausse du trafic lié au boom des activités offshore et du commerce de transit, des investissements supplémentaires sont

17


INFRASTRUCTURE INFRASTRUCTURES

Nkrumah, l'échangeur Kasoa, les routes du couloir oriental, et la route Asikuma Junction. La route d’Accra à Takoradi fait partie des projets prioritaires. Cette route joue un rôle crucial dans le développement actuel et le transport du fret. Cet axe fera partie du réseau qui relie le Ghana à ses voisins. L’infrastructure routière actuelle bénéficie aussi de modifications apportées à la législation. Par exemple, l’accord Ecowas (Economic Community of West African States) signé par le Ghana et le Niger réduit la charge par essieu de 13,5 à 11,5 tonnes. Cet accord a amélioré la sécurité routière et contribué à préserver l'état des routes.

CHEMIN DE FER

including Nsawam to Apedwa, Kwafokrom to Apedwa, Enchi to Dadieso, the Kwame Nkrumah Interchange, the Kasoa Interchange, the Eastern Corridor roads and the Asikuma Junction road. Another priority is the Accra to Takoradi road project. This link is crucial to ongoing development as well as for other cargo transport. The road will also form part of the link between Ghana and its neighbours. The existing road infrastructure is also benefiting from changes to legislation. One example is the Economic Community of West African States (ECOWAS) axle weight limit agreement signed by Ghana and Niger, which reduces the axle weight from 13.5 to 11.5 tonnes. This has improved road safety and helped to preserve road structure.

RAIL A PPP project to rehabilitate the 330 km eastern railway corridor linking the Port of Tema with Nsawam and Kumasi and Boankra is expected to begin in 2016. This involves converting the line to standard gauge as well as upgrading bridges and culverts

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

absolument nécessaires pour que le Ghana reste compétitif. La majorité des travaux est réalisée par des partenariats publics-privés (PPP).

ROUTES Même si la majeure partie du réseau routier est en bon état ou dans un état acceptable par rapport à la moyenne régionale, des investissements importants sont encore nécessaires pour que les routes puissent répondre à la croissance du trafic.

Un projet PPP de réhabilitation du couloir ferroviaire de 330 km qui relie le Port de Tema à Nsawam, Kumasi et Boankra devrait débuter en 2016. Il permettra de mettre l'écartement des voies en conformité, d'améliorer les ponts et les ponceaux, les systèmes de télécom et la signalisation. Le projet fait partie du Plan directeur des chemins de fer du Ghana, qui a pour objectif de porter à environ 4000 km le réseau existant de 953 km de voies (dont une grande partie n'est pas opérationnelle). Le réseau ferroviaire actuel forme un triangle entre Accra, Kumasi et Takoradi, mais seule la section Kumasi - Takoradi est opérationnelle. Les projets de construction d’un dépôt intérieur à Boankra dépendent entièrement de la nouvelle liaison ferroviaire.

La nouvelle rocade nord à Accra a considérablement décongestionné la capitale et réduit la durée des déplacements. La construction de l'autoroute Tema - Accra qui remplacera la route actuelle, qui a déjà plus de 50 ans, devrait commencer en 2016. Elle contribuera largement à accélérer les opérations portuaires.

TRANSPORT AÉRIEN

En outre, des travaux sont en cours sur quelque 200 km de routes interurbaines et 40 km de voies urbaines, incluant Nsawam - Apedwa, Kwafokrom - Apedwa, Enchi - Dadieso, l'échangeur Kwame

Un programme de rénovation et de modernisation indispensable est en cours à l’aéroport international de Kotoka (KIA) qui gère plus de 2,2 millions de passagers par an.

19


INFRASTRUCTURE INFRASTRUCTURES

and improving the signalling and telecom systems. The project is part of Ghana’s Railway Master Plan, which aims to expand the existing network of 953 km of track (much of which is not operational) to about 4,000 km. The present-day rail network forms a triangle between Accra, Kumasi and Takoradi; but only the Kumasi to Takoradi section is in operation. Plans to develop an inland depot at Boankra are fully dependent on a new rail link.

AIR A much-needed programme of upgrading and modernisation is under way at Kotoka International Airport (KIA), which handles over 2.2 million passengers per year.

In the Northern Region, the first phase of a US$ 100 million programme to upgrade Tamale Airport to an international airport was completed in December 2015. This work includes extending the runway from 2,500 metres to 3,400 metres to allow bigger aircraft to land.

Étant le seul aéroport international du Ghana, KIA compte environ 170 vols réguliers par semaine, assurés par 27 compagnies aériennes vers plus de 30 destinations. La construction du Terminal 3 a débuté en mars 2016 et devrait être terminée en juillet 2017. Il portera la capacité de KIA à 5 millions de passagers par an. Couvrant 45 000 mètres carrés sur cinq niveaux, le nouveau terminal pourra gérer 1 250 passagers par heure. Il inclura des zones commerciales, des salons professionnels, six liaisons fixes, sept passerelles, et un parc de stationnement de plus de 700 véhicules. Dans la région nord, la première phase d'un programme de 100 millions US$ pour transformer l'aéroport de Tamale en aéroport international a été achevée en décembre 2015. Ce projet inclut l'extension d'une piste d'atterrissage de 2 500 mètres à 3 400 mètres pour accueillir de plus gros avions.

Banku | Wikimedia Commons | CC-BY-SA-3.0

As Ghana’s only international airport, KIA handles about 170 scheduled flights each week and is served by 27 airlines flying to over 30 destinations.

Construction of Terminal 3 broke ground in March 2016 and is expected to be completed in July 2017. This will expand KIA’s capacity to 5 million passengers a year. The new terminal will consist of five levels covering 45,000 square metres and will be able to process 1,250 passengers an hour. There will also be commercial areas, business lounges, six fixed links and seven air bridges as well as parking for over 700 cars.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

21


HINTERLAND ARRIÉRE-PAYS

CROISSANCE DU COMMERCE DE TRANSIT AVEC LES PAYS VOISINS La façade maritime du Ghana joue un rôle vital dans la région, parce que les ports ghanéens sont un maillon essentiel de la chaîne des transports pour les pays voisins, incluant les pays enclavés comme le Burkina Faso, le Niger et le Mali. Le trafic de transit en direction de ces pays totalise plus de 800 000 tonnes par an. Ce chiffre a considérablement augmenté au cours des dernières années, d'environ 40% depuis 2010.

TRANSIT TRADE GROWING TO HINTERLAND COUNTRIES Ghana’s maritime connectivity plays a vital role in the wider region because the nation’s ports are a crucial link in the transport chain to a vast hinterland that includes the landlocked countries of Burkina Faso, Niger and Mali. Total transit traffic to these countries is over 800,000 tonnes a year. This figure has grown significantly in recent years, up some 40 per cent since 2010. A key aim of the Ghana Trade and Investment Gateway Project is to increase the transit trade and the Ghanaian authorities hope to attract more traffic by offering importers a better quality of service including enhanced security of their cargoes from port to border crossing and vice versa. The Port of Tema handles most of the transit cargo, although Takoradi has handled significant volumes in the past. The biggest market is Burkina Faso, which accounts for two-thirds of transit trade. One of the main strategies to encourage growth in the transit trade is the Boankra

22

Inland Port. With its central location, Boankra is ideally positioned to link ports on the south coast with the landlocked countries to the north. The inland port is being developed on a 400 acre site about 16 miles from Kumasi, capital of the Ashanti Region. It is about 180 miles north of Takoradi and 130 miles northwest of Tema. Progress stalled a few years ago; but the hope is that the project will be fully completed in due course with a rail link from Tema. The Boankra project is a public-private partnership between the Ghana Shippers’ Authority (GSA), the GPHA and the private sector. The inland port combines both unimodal and intermodal operations. This will ease congestion in the seaports as well as providing more efficient and competitive handling of transit cargo. The inland port includes the Boankra Shippers’ Centre and features an administration centre, warehousing, container stacking areas, a devanning area, truck parking and links to the national road network.

Un des objectifs principaux du projet Ghana Trade and Investment Gateway est d'augmenter le commerce de transit. Les autorités ghanéennes espèrent attirer plus de trafic en offrant aux importateurs une meilleure qualité de service, et la sécurité du fret entre le port et la frontière. La plupart du fret de transit passe actuellement par le Port de Tema, même si Takoradi traite également des volumes significatifs depuis quelques années. Le Burkina Faso est le marché le plus important, représentant deux tiers du trafic de transit. Le port sec de Boankra fait partie des principales stratégies pour encourager la croissance du commerce de transit. Grâce à sa position centrale, Boankra est idéalement placé pour relier les ports de la côte sud aux pays enclavés du nord. Le port sec est en cours de développement sur un site de 160 hectares à environ 25 km de Kumasi, la capitale de la région Ashanti. Ce site est à environ 290 km au nord de Takoradi et à 210 km au nordouest de Tema. Les travaux ont été interrompu il y a quelques années. Mais ils devraient reprendre pour se terminer en même temps que la liaison ferroviaire de Tema. Le projet Boankra est un partenariat public-privé entre la Ghana Shippers’ Authority (GSA), la GPHA et le secteur privé. Le port sec combine des opérations unimodales et intermodales. Il réduira la congestion dans les ports, et assurera une manutention efficace et concurrentielle du fret en transit. Le port sec inclura le Boankra Shippers Centre, un centre administratif, des zones d’entreposage et de gerbage des conteneurs, une zone de dépotage, un parc de stationnement pour camions et des accès au réseau routier national.


AUTHORITY AUTORITÉ

TOTAL QUALITY DRIVEN CUSTOMER SERVICE The Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) dates back to 1928 when it started life as the Ghana Railway and Ports Company, operating from Takoradi. The Port of Tema was opened in 1962. In 1972 the company was divided into four public organisations: Ghana Railway Company (GRC); Ghana Port Authority (GPA); Ghana Cargo Handling Company (GCHC); and Takoradi Lighterage Company (TLC). Then in 1986 the Ghana Railway Corporation was separated while the other three were merged into the Ghana Ports and Harbours Authority to manage the two seaports in Ghana. Today, the GPHA is a statutory corporation established under Ghana’s Provisional National Defence Council Law (PNDCL 160) of 1986 to build, plan, develop, manage, maintain, operate and control ports in Ghana, and has become the number one logistics service provider in the West African subregion, offering port facilities and services to its customers. The authority manages and operates the ports of Tema and Takoradi in collaboration

with private service providers to deal with vessel handling, stevedoring, transfer, storage, receipt and delivery of containerised and general cargoes. Others departments include safety, security and conservancy services. The authority also leases out plant and equipment to a wide range of service providers. The main corporate strategy of the GPHA is to seek partnerships with the private sector to enhance efficiency in service delivery, improve financial viability and drive the modernisation and development of the ports. A good example of this is the joint venture with Maersk and the Bolloré Group to create and operate a new container terminal in Tema. One of the hallmarks of the authority’s success has been the high ethical business practice that drives the quality of service it provides for its customers. The GPHA thus seeks to position Ghana’s ports as the trade and investment gateway of choice to the West African subregion.

SERVICE CLIENT PILOTÉ PAR LA QUALITÉ La Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) a été créé en 1928, sous le nom de Ghana Railway and Ports Company, basée à Takoradi. Le Port de Tema a été ouvert en 1962. En 1972, l'entreprise a été réorganisée en quatre entités publiques : Ghana Railway Company (GRC) ; Ghana Port Authority (GPA) ; Ghana Cargo Handling Company (GCHC) ; et Takoradi Lighterage Company (TLC). En 1986, la Ghana Railway Corporation a été séparée et les trois autres ont été fusionnées pour former la Ghana Ports and Harbours Authority, responsable de la gestion des ports maritimes du Ghana. Aujourd'hui, la GPHA est une entreprise statutaire créée conformément à la loi ghanéenne Provisional National Defence Council Law (PNDCL 160) de 1986 pour construire, planifier, développer, gérer, maintenir, opérer et contrôler les ports du Ghana. Elle est devenue le premier fournisseur de services logistiques de toute la sous-région d'Afrique de l'Ouest, offrant des installations et des services portuaires à ses clients. La GPHA gère et opère les ports de Tema et de Takoradi, en collaboration avec des fournisseurs de services privés, pour prendre en charge les navires, la manutention, le transfert, le stockage, la réception et l'expédition du fret général et des conteneurs. D'autres départements sont responsables des services de protection, de sécurité et d'entretien. La GPHA loue des espaces et des équipements à une gamme étendue de fournisseurs de services. La principale stratégie de la GPHA est de créer des partenariats avec le secteur privé pour améliorer l'efficacité des services, augmenter la fiabilité financière et soutenir la modernisation et le développement des ports. La création d'une coentreprise réunissant l'entreprise Maersk et le groupe Bolloré pour créer et opérer un nouveau terminal de conteneur à Tema en est bon exemple. Les pratiques extrêmement éthiques sous-jacentes à la qualité des services fournis aux clients font partie des causes évidentes du succès de la GPHA. La GPHA souhaite faire des ports du Ghana le principal portail du commerce et des investissements pour toute la sous-région d'Afrique de l'Ouest.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

23


INVESTMENT INVESTISSEMENT

INVESTMENT IN EQUIPMENT, INFRASTRUCTURE AND PEOPLE

INVESTISSEMENTS EN ÉQUIPEMENTS, INFRASTRUCTURES ET COMPÉTENCES Les investissements dans les ports du Ghana atteignent des niveaux sans précédent, représentant plus de 3 milliards US$ dans plusieurs projets au cours des dix dernières années. Au cours des cinq dernières années, environ 500 millions US$ ont été investis dans de nouveaux terminaux et d'autres infrastructures visant à fournir des services plus efficaces. Ces projets incluent le dragage du bassin du port, le développement d'installations supplémentaires pour le fret en vrac et les conteneurs réfrigérés, l'expansion physique du port et du réseau routier.

Investment in Ghana’s ports is reaching unprecedented levels, with over US$ 3 billion allocated to projects over the next five to 10 years. In the past five years alone, about US$ 500 million has been invested in new terminals and other infrastructure aimed at providing more efficient services. These projects include dredging the port basin, development of new additional facilities for bulk cargo and refrigerated containers and the physical expansion of the port and road infrastructure. About US$ 2.5 billion has been allocated to developments at the Port of Tema, while US$ 450 million will be spent on the Port of Takoradi. Both ports have developed master plans to invest in major infrastructure projects that will change the maritime industry in Ghana forever.

Completed projects include:

Environ 2,5 milliards US$ ont été attribué aux développements dans le Port de Tema. 450 millions US$ seront dépensés dans le Port de Takoradi. Les deux ports ont développé des plans directeurs pour gérer des investissements dans de grands projets d'infrastructure qui transformeront définitivement l'industrie maritime au Ghana.

»»New reefer terminal in Tema with 840 plug-in

Les projets terminés incluent :

points

»»A new 420 metre bulk cargo handling jetty in Tema to accommodate four vessels

»»Security surveillance by CCTV in both ports »»New data processing centre »»A new modern 130-bed referral hospital »»Redefining the use of port space in Takoradi to meet the needs of the offshore industry.

»»In addition to the infrastructure expansion, there are plans to invest in:

»»A cruise terminal for the Port of Tema »»Development of the GPHA Maritime Academy. Ghana’s ports were the first in West Africa to introduce modern and innovative technology to the maritime industry. There has been a

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

»»Nouveau terminal réfrigéré à Tema avec 840 points de connexion

»»Nouvelle jetée de manutention du vrac de 420 mètres à Tema pour recevoir quatre navires

»»Système de vidéosurveillance dans les deux ports

»»Nouveau centre de traitement des données

»»Nouvel hôpital central, moderne de 130 lits

»»Redéfinir l'utilisation de l'espace portuaire à Takoradi pour répondre aux besoins de l'industrie offshore.

25


INVESTMENT INVESTISSEMENT

significant improvement in port efficiency thanks to the adoption of such systems as:

»»Automatic ship identification system »»Jade Master terminal operating system »»Enterprise resource planning – Microsoft Dynamics AX 2012 R3 geared to improving management processes

»»Container scanning »»Electronic cargo tracking by GPS »»EDI and single window application in cargo documentation

»»On-line vessel booking system »»Electronic cargo manifest »»On-line container movement tracking system within the port

»»ECOWAS axle load policy »»Optical character recognition (OCR) cameras »»Electronic security systems with 24-hour CCTV surveillance

»»Port users biometric verification – compliant with ISPS

Outre l'expansion de l'infrastructure, d'autres plans prévoient d'investir dans :

»»Contrôle biométrique des usagers du

»»Un terminal de croisière dans le Port

»»Contrôle des accès des piétons dans

de Tema

»»Le développement d'une Académie maritime GPHA. Les ports ghanéens ont été les premiers en Afrique de l'Ouest à introduire des technologies innovantes et modernes pour développer l'industrie maritime. L'efficacité portuaire a bénéficié d'importantes améliorations grâce à l'adoption de divers systèmes, tels que :

»»Système d'identification automatique des navires

»»Système d'exploitation de terminaux Jade Master

»»Planification des ressources d’entreprise (ERP) – Microsoft Dynamics AX 2012 R3 conçu pour améliorer les processus de gestion.

»»Control of pedestrian access to restricted areas.

»»Scanners de conteneurs

In recent times, too, the ports have seen huge investment in state-of-the-art marine craft, mobile harbour cranes, post panamax gantry cranes and other handling equipment that have led to faster and safer delivery of cargo and shorter turnround times for vessels – ultimately reducing the total cost of doing business at Ghana’s ports.

»»Suivi de fret électronique par GPS »»Échanges de données électroniques EDI, logiciel à écran unique pour la documentation du fret

»»Système de réservation de navires en ligne

An internal broadcasting network, the Ghana Ports Information Centre, has been established as part of the corporate policy of transparency and unimpeded access to information. In addition, a weekly information, education and communication programme, ‘Eye on Port’, is broadcast on the two national TV networks. The aim is to provide an authentic platform for the exchange of information between the ports and the stakeholder community. The GPHA regards its employees as its greatest asset and the key to its success. The continuous training of staff has elevated the organisation’s status to one of great trust and reliability. In return the staff are provided with a challenging and rewarding employment in a safe, healthy and congenial environment.

26

»»Manifeste de cargaison électronique »»Système de suivi des conteneurs en ligne dans le port

»»Politique de limitation du poids par essieu ECOWAS

»»Caméras à reconnaissance optique des caractères (OCR)

»»Systèmes de sécurité électronique avec vidéosurveillance 24 heures sur 24

port – conforme ISPS

les zones réservées au personnel. Récemment, les installations portuaires ont bénéficié d'investissements massifs dans des embarcations, des grues portuaires mobiles, des portiques à conteneurs Post-Panamax et autres équipements de manutention, à la pointe de la technologie. Le Ghana Ports Information Centre est un réseau de radiotélévision interne qui a été établi par la politique corporate de transparence et d'accès libre aux informations. De plus, un programme hebdomadaire d'information, d'éducation et de communication est diffusé sur les deux réseaux de télévision nationaux sous le titre « Eye on Port ». L'objectif est de fournir une véritable plateforme d'échange des informations entre les ports et la communauté des parties prenantes. Pour GPHA, le personnel est la plus importante de toutes ses ressources et la clé de sa réussite. Grâce à la formation continue du personnel, la GPHA a acquis une réputation de grande confiance et de fiabilité. En retour, le personnel bénéficie d'un emploi gratifiant et exigeant dans un environnement convivial, sûr et sain.


CLEARANCE AUTORISATION

STREAMLINED PROCESSES SPEED FLOW OF CARGO

PROCESSUS RATIONALISÉS POUR ACCÉLÉRER LES FLUX DE FRET

Often the biggest bottleneck in a supply chain is not physical, but just the process of clearance and processing, getting through the red tape so that cargo can be released and on its way. A delay at this stage can have knock-on effects further down the chain and can ultimately lead to more expense for the customer. To combat this and improve the efficiency of its import and export clearance processes, the GPHA, in conjunction with the Ghana Revenue Authority (GRA), operates Ghana Community Network (GCNet), an electronic data interchange system for clearance of goods. It is administered by the Customs Division of the GRA. GCNet facilitates the clearance of cargo from the ports, minimises malpractice in tax payment and collection, provides a complete audit trail of import and export transactions and allows import and export declarations to be sent electronically throughout the day. It has reduced cargo clearance time in Tema to a day or two, while consignments in Takoradi are cleared within 24 hours. GCNet offers real-time integration of cargo manifests, cargo examination selections, customs declarations and payment records. Another facility is the Ghana Integrated Cargo Clearance System (GICCS). This is part of the single electronic window (SEW) to improve the control of landed cargo and provide users with updated information on cargo status. There is also iTransit, an electronic tracking system for transit cargo that allows the cargo to be tracked to final destination. Clearance times have been greatly improved as a result of cooperation between GPHA, the Revenue Authority, the shipping lines, private companies and off-port logistics depots. In addition, both Tema and Takoradi have drive-through scanners to quickly determine any discrepancy between the image and the bill of lading. All these processes, including a state-of-the-art vessel traffic control monitoring system and the port access security system, are incorporated into a single port control network to provide a complete picture of the port’s activities.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

Il est fréquent que les goulets d'étranglement d'une chaîne d'approvisionnement ne sont pas physiques, mais générés par le processus de traitement et de dédouanement, les formalités administratives, nécessaires au contrôle de la circulation du fret. De tels délais ont un effet domino sur la chaîne d'approvisionnement et peuvent augmenter les coûts des clients. Pour éliminer de tels problèmes et améliorer l'efficacité des processus de dédouanement, la GPHA, en conjonction avec la Ghana Revenue Authority (GRA), opère le Ghana Community Network (GCNet), un système d'échange électronique des données pour dédouaner les marchandises. Ce réseau est administré par la division des douanes de la GRA. Le réseau GCNet facilite le dédouanement du fret dans les ports, minimise les fautes professionnelles pendant la collecte et le paiement des taxes, supporte une piste d'audit complète des transactions d'importation et d'exportation, autorise des déclarations d'importation et d'exportation qui peuvent être envoyées électroniquement à tout moment de la journée. Le système GCNet a réduit les délais de dédouanement à Tema à seulement un jour ou deux, tandis qu’à Takoradi, les marchandises sont désormais dédouanées en 24 heures. Il permet l’intégration en temps réel des manifestes

de cargaison, des documents d’inspection du fret, des déclarations douanières et des registres de paiement. Le système intégré ghanéen de dédouanement des marchandises (Ghana Integrated Cargo Clearance System – GICCS) fait partie des nouvelles installations. Il fait partie d'un système électronique à écran unique (SEW) conçu pour améliorer le contrôle des cargaisons débarquées et fournit aux utilisateurs des informations actualisées sur le statut des cargaisons. En outre, iTransit, un système de suivi électronique permet de suivre les marchandises en transit jusqu’à leur destination finale. Les délais de dédouanement ont été considérablement réduits grâce à la collaboration entre la GPHA, la GRA, les compagnies maritimes, des entreprises privées et des dépôts logistiques hors zone portuaire. En outre, les ports de Tema et Takoradi sont équipés de scanners de véhicules pour détecter rapidement toute variation entre l’image et le connaissement. Tous ces processus, incluant un système de contrôle du trafic maritime à la pointe de la technologie et le système de contrôle d’accès du port, sont intégrés dans un seul réseau de gestion portuaire, pour créer une vision intégrale de toutes les activités dans le port.

27


TITLE ENG TITLE FR

PORT

GHANA PORTS

TEMA FOCUS ON TEMA

TEMA 29 FOCUS ON TEMA Gros plan sur Tema

40 FISHING Péche

30 TEMA PORT MAP Carte du port du Tema

42 TECHNOLOGY Technologie

31 FOREWORD Avant-propos

43 SECURITY Sécurité

32 INTRODUCTION Introduction

44 CRUISE Croisières

34 EXPANSION Accroissement

45 OFFDOCK Hors zone portuaire

36 CONTAINERS Conteneurs

47 REEFER TERMINAL Terminal réfrigérés

38 ACADEMY Académie

49 CLEANING STATION Station nettoyage

39 SHIPYARD Chantier naval

50 PORT DETAILS Informations sur le port

Tema is the largest port in Ghana. It is located close to the capital, Accra, and handles about 12 million tonnes of cargo each year. The port area includes a 750,000 TEU container terminal, a fishing harbour, a shipyard with the largest dry dock in West Africa and a range of deepwater berths for breakbulk, containers, dry bulks and foodstuffs. The Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) has its head office in Tema.

GROS PLAN SUR TEMA Tema est le plus grand port du Ghana. Situé près de la capitale, Accra, il gère environ 12 millions de tonnes de fret chaque année. La zone portuaire comprend un terminal de conteneurs de 750 000 tonnes EVP, un port de pêche, un chantier naval qui dispose de la plus grande cale sèche d’Afrique de l’ouest, et toute une gamme de postes d’amarrage profond pour navires de transport de marchandises diverses, porte-conteneurs, vraquiers secs et transporteurs de produits alimentaires. Le siège social de l’Autorité portuaire du Ghana est situé à Tema.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

29


TEMA PORT MAP CARTE PORT

GHANA PORTS Canoe Basin Fish Market

Inner Fishing Harbour

Harbour Roundabout PSC Tema Shipyard

Cement Plant

GHPA

Outer Fishing Harbour

12

MAIN HARBOUR

11 10 9

Oil Berth

8 7 Container Terminal

6

Golden Jubilee Terminal

4N 3N 2N

4 2

5 1

Main Breakwater

POTENTIAL AREA FOR EXPANSION

L F G U

30

O

F

G

U

I

N

E

A

Lee Breakwater


FOREWORD AVANT-PROPOS

TEMA

LONG-TERM INVESTMENT IN REGIONAL HUB

INVESTISSEMENTS À LONG TERME DANS UNE PLATEFORME RÉGIONALE

The Port of Tema is located only 25 km from Accra. Tema is Ghana’s largest port and we handle around 80 per cent of our nation’s seaborne trade by volume.

Running a port is not just about infrastructure and facilities, however; it’s also about providing a good service and maintaining excellent customer relations.

Le Port de Tema est seulement à 25 km d'Accra. Tema est le plus grand port du Ghana et nous traitons environ 80% du volume du commerce maritime national.

It has been an exciting period for the Port of Tema as we build and grow to meet long-term national and regional demand.

We are constantly reminded of the port’s role in the economic development of our country and will continue to uphold the very highest standards in our operations to ensure that the Port of Tema remains a place of excellence.

Ces deux dernières années ont été une passionnante période de construction et de progrès pour le Port de Tema, afin de mieux répondre aux demandes nationales et régionales à long terme.

In particular, we are part way through a longterm investment plan, including the construction of a new 3.5 million teu container terminal and logistics hub. This ambitious scheme will transform and modernise the Port of Tema, thus ensuring that we achieve our aim of becoming a regional transhipment hub and leading West African gateway. At the same time, during the first half of 2016, we opened our new reefer terminal as well as a bulk handling jetty. We have also completed a new 130-bed maritime hospital at a cost of US$ 20 million. Meanwhile, the Accra-Tema highway is being upgraded to six lanes.

En particulier, nous avons réalisé une partie d'un plan d'investissement à long terme qui inclut la construction d'un centre logistique et d'un terminal de conteneurs de 3,5 millions EPV. Cet ambitieux programme de développement transformera et modernisera le Port de Tema. Il nous permettra d'atteindre notre objectif qui consiste à devenir le centre régional de transbordement et le principal accès portuaire d'Afrique de l'Ouest.

Mr. Jacob K. Adorkor Director of Port Tema

Simultanément, pendant le premier semestre 2016, nous avons inauguré notre nouveau terminal réfrigéré et une nouvelle jetée de manutention du vrac. Nous avons aussi achevé un nouvel hôpital maritime de 130 lits pour un coût de 20 millions US$. En outre, les travaux sur l’autoroute Accra Tema se poursuivent pour offrir six voies de circulation. La gestion d'un port ne se limite pas aux infrastructures et aux installations. Elle implique aussi un service de haute qualité et le maintien d'excellentes relations avec les clients. Nous avons constamment à l'esprit toute l’importance de ce port dans le développement économique de notre pays. Dans toutes nos activités, nous continuerons d’appliquer les normes les plus rigoureuses afin de faire du Port de Tema un site d’excellence. Mr. Jacob K. Adorkor Directeur du Port Tema

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

31


TEMA INTRODUCTION INTRODUCTION

AWARD-WINNING PORT SET ITS SIGHTS HIGH As Ghana’s largest and busiest port, Tema has a major responsibility to the population and those depending on its services for international trade in industrial supplies, consumables and raw materials. Each year the port handles some 12 million tonnes of cargo, not only for destinations within Ghana but also in transit to the landlocked countries of Burkina Faso, Mali and Niger to the north. Today the port is embarking on the single most ambitious expansion and modernisation project ever seen in the West and Central African subregion. A new port facility will be constructed to expand Tema’s container handling capacity from 1 million to 3.5 million teu in an unprecedented US$ 1.5 billion project. The Port of Tema is 21 nautical miles east of Ghana’s capital, Accra. It has been Ghana’s principal cargo gateway since it opened in 1962 and handles about 70 per cent of the country’s seaborne trade. The port has 14 cargo berths with draughts from 8.0 to 11.5 metres. Two of them are privately operated dedicated births for handling alumina and petroleum products. There is also a fishing port and a full service shipyard with two dry docks. In total, the port covers some 3.9 million square metres and is surrounded by large industrial areas including production plants as well as logistical support companies.

32

In order to improve efficiency and reduce congestion, the port relies on a number of inland clearance depots (ICDs), located nearby, as well as warehouses, transport and haulage companies and related service centres. With the help of these largely third-party enterprises, the Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) has made it a principal objective to maintain high service and quality levels while also coping with the extra pressure placed on its infrastructure by the increasing traffic and trade.

products. Imports include alumina, caustic soda, cement, clinker, crude oil, consumer goods, fish and machinery.

Tema is home to Ghana’s only dedicated container terminal, operated by Meridian Port Services (MPS), and the Golden Jubilee Terminal, a container devanning facility owned and operated by GPHA, both opened in 2007.

The growth in imports is accounted for largely by consumer goods and building materials – a sign of Ghana’s growing prosperity. Container imports are expected to rise by 10 per cent in response to growing consumer demand.

Such is the success of the GPHA’s drive towards quality and service that the Port of Tema has received many awards, including Best Performing Port and best Container Terminal in Western and Central Africa.

A long-term aim of the GPHA is more private sector participation. Private companies now handle up to 75 per cent of the port’s activities. Stevedoring in particular is provided by 11 private operators in addition to the port’s own stevedores. In this way, GPHA is able to concentrate its efforts on attracting more traffic to its ports, improving transport links and focusing on quality delivery of services.

OPERATIONS Virtually all products used in day-to-day life pass through the port. Cargo types handled include agribulk, bagged cargo, containerised cargo, dry bulk, forest products, frozen cargo, general cargo, iron and steel, liquid bulk, machinery and equipment, palletised cargo and vehicles. Exports include cocoa, cotton, frozen fish, fruit, nuts and petroleum

The port has an extensive range of handling equipment and storage areas to deal with a wide range of commodities. There is a total of 77,200 square metres of paved area for storage of containers, steel products and other conventional cargo. There is also 25,049 square metres of covered storage consisting of six sheds with a total capacity of 53,000 tonnes.


LE PORT PRIMÉ SE DONNE DE NOUVELLES AMBITIONS En tant que premier port du Ghana, autant par la taille que par le trafic, Tema a une importante responsabilité envers la population et ceux qui dépendent de ses services pour le commerce international en fournitures industrielles, consommables et matières premières. Chaque année, le port manutentionne près de 12 millions de tonnes de fret, non seulement pour des destinations au Ghana, mais aussi pour des pays enclavés, comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger au nord. Actuellement, le port se lance dans le plus ambitieux projet d'expansion et de modernisation jamais vu dans la sous-région d'Afrique de l'Ouest et Centrale. Des nouvelles installations portuaires augmenteront la capacité de manutention des conteneurs à Tema, qui passera de 1 million à 3,5 millions EVP grâce à un projet sans précédent de 1,5 milliard US$. Le Port de Tema est situé à 38 km à l’est de la capitale Accra. Il est le principal accès maritime du fret au Ghana depuis son ouverture en 1962. Il manutentionne environ 70% du commerce maritime ghanéen. Le port offre 14 postes d’amarrage pour les navires ayant un tirant d’eau de 8 à 11,5 mètres.

Deux d'entre eux sont privés et dédiés aux produits pétroliers et à l'alumine. Tema inclut aussi un port de pêche et un chantier naval complet avec deux cales sèches. Au total, le port couvre environ 3900 hectares, entourés de vastes zones industrielles, incluant des usines de production et des entreprises de services logistiques. Pour améliorer l'efficacité et réduire la congestion, le port utilise plusieurs dépôts de dédouanement intérieurs (ICD) implantés à proximité, des entrepôts, des sociétés de transport et des centres de services. Grâce à ces entreprises principalement tierces, la Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) s'est donné pour objectif principal de fournir constamment des niveaux de service et de qualité élevés, tout en répondant aux exigences croissantes que l'augmentation du trafic et du commerce exerce sur son infrastructure. Tema compte aussi le seul terminal de conteneurs du Ghana, opéré par Meridian Port Services (MPS) et le terminal Golden Jubilee, une installation de dépotage de conteneurs, détenue et gérée par la GPHA. Ces deux terminaux sont opérationnels depuis 2007. Les efforts de la GPHA pour améliorer la qualité et le service du Port de Tema ont non seulement été couronnés de succès, mais lui ont aussi permis de recevoir de nombreuses distinctions, incluant Port le plus performant et Meilleur terminal de conteneurs d'Afrique de l'Ouest et Centrale.

OPÉRATIONS Presque tous les produits utilisés dans la vie quotidienne passent par Tema. Les types de fret incluent Agribulk, fret en sacs, fret en conteneurs, vracs solides, produits forestiers, produits surgelés, fret général, fer et acier, vracs liquides, machines et équipements, fret en palettes et véhicules. Les exportations incluent le cacao, le coton, les fruits, le poisson congelé, les noix et

des produits pétroliers. Les importations incluent : alumine, soude caustique, ciment, scories, pétrole brut, produits de grande consommation, poisson, machines. Le port dispose d'importantes zones de stockage et des équipements portuaires qui lui permettent d’accueillir un large éventail de marchandises. Les zones pavées totalise 77 200 mètres carrés, réservées au stockage des conteneurs, de produits en acier et d'autres frets conventionnels. La zone de stockage couverte totalise 25 049 mètres carrés, avec six hangars d'une capacité totale de 53 000 tonnes. La croissance des importations est largement due aux produits de grande consommation et de matériaux de construction, signe indiscutable de la prospérité croissante du Ghana. Les importations par conteneurs devraient progresser de 10% pour répondre aux demandes croissantes des consommateurs. La participation croissante du secteur privé fait partie des objectifs à long terme de la GPHA. Les entreprises privées sont actuellement responsables de 75% des activités du port. En particulier, la manutention est assurée par 11 opérateurs privés en plus des manutentionnaires du port. Par conséquent, la GPHA peut concentrer ses efforts sur l'augmentation du trafic portuaire, améliorer les réseaux de transport, faire progresser la qualité des services.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

33


TEMA EXPANSION ACCROISSEMENT

HUGE INVESTMENT TO TRANSFORM PORT OF TEMA A major project to expand the Port of Tema eventually to four times its current size looks set to start in 2016. It will transform Tema into one of Africa’s largest ports as well as the largest in Africa. The scope of the project is huge; but it is considered essential if Ghana is to support its expected future growth.

MASTER PLAN Plans have been on the table for many years, but have been adapted to suit recent developments. The Japan International Cooperation Agency (JICA) developed a master plan for Tema in 2002 which concluded that, once the port was handling more than 400,000 teu a year, it would be time to start developing its infrastructure. The port reached this figure in 2004 and the GPHA responded by building the container terminal in partnership with Meridian Port Holdings. The discovery of oil in western Ghana in 2007 prompted a new master plan. By 2014 throughput was approaching 1 million teu. The new plan involves the creation of a completely new port facility on reclaimed land to

the west and seaward of the current port. The plan includes new berths, a cruise terminal, food and fruit terminals and an offshore support facility.

CENTREPIECE In June 2014 the GPHA signed a public-private partnership with APM Terminals to build a US$ 1.5 billion multipurpose facility on an undeveloped beach next to the existing port, which it will dwarf in terms of scale. The new port will have a depth alongside of 16.0 metres (the existing depth is 11.5 metres) and will enable Tema to handle the largest containerships in service in the region. Eventually, the facility will have 17 berths and an annual handling capacity of 3.5 million teu. It will be able to accommodate containerships of up to 13,000 teu. An additional US$ 200 to US$ 300 million is being allocated to upgrade the 19 km road between Tema and Accra into a six-lane highway, add two new intersections and upgrade the connecting roads between the highway and the port in order to reduce congestion and ensure a continuous flow of traffic.

The new terminal will be run by the operator of the existing container terminal, Meridian Port Services (MPS), a joint venture between APM Terminals and Bolloré Africa Logistics (as the private sector shareholders) and the GPHA. A memorandum of understanding was signed by MPS and the GPHA in November 2014. The new port is expected to create some 5,000 new jobs.

CONSTRUCTION The project will include the building of a 3,850 metre breakwater, dredging of the entrance channel to accept vessels of 16.0 metres draught and reclaiming about 120 hectares of land for the new container terminal and other common user facilities. The initial phase will include four deepwater berths. Construction is expected to begin in 2016. The existing port will be dwarfed by the scope of the new port areas. The project will take an estimated eight years from start to completion; although, of course, the various phases will come on stream separately. After the expansion, the port will be able to accommodate super post panamax vessels and to tranship cargo for the whole region. Tema would be the first port in the region to offer these services on such a large scale. Subsequent to the building of the new container terminal, the old one would be turned into a ro-ro terminal. An oil and gas services platform would also be developed as part of the future plans. Further short-term investment has been directed at boosting productivity and efficiency as the port prepares for the future. This includes the upgrading of the port’s internal road infrastructure and its heavy duty paved areas; installing new lighting, signage and traffic lights; refurbishment of surfaces; a new access road from the container terminal to the main port gate; and a new bulk cargo handling jetty.

34


INVESTISSEMENTS MASSIFS POUR TRANSFORMER LE PORT DE TEMA CONSTRUCTION

Un vaste projet d'expansion du Port de Tema devrait débuter en 2016. Son objectif final est de multiplier sa taille par quatre et de faire de Tema l'un des plus grands ports du continent africain. L'envergure de ce projet est réellement considérable, mais il est considéré comme essentiel pour que le Ghana puisse assumer sa croissance future prévue.

PLAN DIRECTEUR Les plans sont à l'étude depuis de nombreuses années, mais ont été adaptés pour répondre aux développements les plus récents. Le Plan directeur initial a été développé par la société japonaise Japan International Cooperation Agency (JICA) en 2002. Il concluait que le développement de l'infrastructure pourrait commencer lorsque le port atteindrait 400 000 EVP par an. Ce chiffre a été atteint en 2004 et la GPHA a réagi en construisant le terminal de conteneurs en partenariat avec Meridian Port Holdings. La découverte de ressources pétrolières dans l'ouest du Ghana en 2007 a nécessité un nouveau Plan directeur. En 2014, le volume du fret a approché un million EVP. Ce nouveau plan prévoit la création d'installations portuaires totalement nouvelles sur des terrains gagnés sur la mer en direction de l'ouest et au-delà du port. Le plan inclut de nouveaux postes d’amarrage, un terminal de croisière, des terminaux spécialisés pour les fruits et produits alimentaires et des installations dédiées pour l’industrie offshore.

ÉLÉMENT PRINCIPAL En juin 2014, la GPHA a signé un partenariat public-privé avec APM Terminals pour construire des installations multifonction pour un budget de 1,5 milliard US$ sur une plage

sous-développée adjacente au port existant, qui sera éclipsé par l'envergure de ce projet. Le nouveau port aura une profondeur de 16 mètres (les tirants d’eau actuels ne dépassent pas 11,5 mètres) et permettra à Tema d'accueillir les plus gros navires de conteneurs naviguant dans la région. En finalité, le port comptera 17 postes d'amarrage et une capacité annuelle de 3,5 millions EPV. Il sera capable d'accueillir des porte-conteneurs allant jusqu'à 13 000 EPV. Un montant supplémentaire de 200 à 300 millions US$ est réservé à la transformation de 19km de routes entre Tema et Accra en autoroute à six voies, l'ajout de deux nouvelles intersections et la rénovation des routes d'interconnexion entre l'autoroute et le port pour réduire la congestion et assurer une circulation fluide et continue. Le nouveau terminal sera géré par Meridian Port Services (MPS), l'opérateur du terminal de conteneurs existant, une coentreprise formée par APM Terminals et Bolloré Africa Logistics (comme actionnaires du secteur privé) et la GPHA. Un protocole d'entente a été signé par MPS et la GPHA en novembre 2014. Le nouveau port devrait créer environ 5 000 emplois.

Le projet inclura la construction d'un brise-lames de 3 850 mètres, le dragage d'un canal d'accès pour accepter des navires ayant des tirants d'eau jusqu'à 16,0 mètres, la récupération sur la mer d'environ 120 hectares pour construire le nouveau terminal de conteneurs et d'autres installations communes pour les usagers du port. La phase initiale inclura quatre postes d'amarrage en eau profonde. Les travaux de construction devraient commencer en 2016. Le port existant sera éclipsé par les nouvelles zones portuaires. Il est prévu que huit années de travaux seront nécessaires pour terminer le projet, qui est organisé en différentes phases gérées séparément. Après l’expansion, le port pourra accueillir des navires Super Post-Panamax et transborder du fret pour toute la région. Tema pourra alors prétendre être le premier port de la région à offrir de tels services sur une échelle aussi importante. Lorsque le nouveau terminal de conteneurs sera terminé, l'ancien sera transformé en terminal pour rouliers (ro-ro). Les futurs plans prévoient aussi la construction d'une plateforme de services gaziers et pétroliers. Un investissement à court terme est prévu non seulement pour renforcer la productivité et l'efficacité, mais aussi pour préparer le port à son évolution future. Ceci inclut la mise à niveau de l'infrastructure routière interne du port, de ses zones pavées, installer de nouveaux éclairages, la signalétique, les feux de signalisation, rénover les surfaces ; créer une route d'accès entre le terminal de conteneurs et la porte principale du port, et une nouvelle jetée de manutention.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

35


TEMA CONTAINERS CONTENEURS

STATE-OF-THE-ART WEST AFRICAN CONTAINER TERMINAL The facility operated by Meridian Port Services Ltd (MPS) is one of Africa’s leading container terminals and a major asset for the Port of Tema. This dedicated container terminal was established in 2007 and has built an impressive and growing throughput and service portfolio. Today, the MPS terminal has an annual capacity of 1 million teu and is close to reaching that capacity. MPS is a joint venture between the Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) and Meridian Port Holdings Ltd, which in turn is a joint venture with Bolloré Group and APM Terminals, the two main shareholders. The MPS terminal has 277,000 square metres of paved container storage and marshalling yard and 574 metres of deepwater quay with 11.5 metres depth alongside.

INVESTMENT

EFFICIENCY

SKILLS

Investment over the years has allowed the terminal to keep pace with the dramatic growth in Ghana’s economy, expanding its throughput by 10 to 15 per cent each year. It is now one of the most modern terminals in West Africa.

The driving force behind MPS has always been efficiency and customer service, using the latest technology to achieve this. As well as investing in terminal equipment, MPS has introduced the leading terminal operating system Navis to manage its operations and yard movements. This is used in combination with an electronic data interchange to allow MPS to plan vessel discharging, container movements and yard allocations of each crane effectively to minimise delays and speed the flow of cargo through the port.

The terminal’s cranes have a lifting capacity of 60 tonnes under the spreaders with a twin-lift capability even for full containers. When these were introduced it provided a major boost to stevedoring operations and vessel productivity as well as increasing the terminal’s capacity from 750,000 to 1 million teu.

MPS is set to invest US$ 1.5 billion in a major upgrade of the Port of Tema to encompass a new port next to the present facility as well as upgrading the adjoining road network. The project will create a 3.5 million teu capacity terminal with four deepwater berths, able to accommodate the largest containerships now in service. APM Terminals and Bolloré Africa Logistics also plan to upgrade the motorway between Tema and Accra into a six-lane highway with link roads to remove traffic bottlenecks and improve access between the port and the wider hinterland.

36

A gate application system has been introduced to scan all incoming vehicles, containers and personnel, leading not only to greater efficiency but also to enhanced security and safety. Containers are also tracked and placed using differential global positioning system (DGPS) technology to significantly improve the accurate location of containers.

A differential GPS tracking system is used by the terminal to manage the location of containers throughout the yard. This allows truck traffic to be handled more efficiently as well as reducing dwell time and improving customer service. MPS has recruited over 100 additional crane operators, supervisors, engineers, technicians and planners to run and operate this specialised equipment.


TERMINAL DE CONTENEURS D'AFRIQUE DE L'OUEST À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE Le terminal géré par Meridian Port Services Ltd (MPS) est l'un des principaux terminaux de conteneurs d'Afrique et une ressource stratégique majeure pour le Port de Tema. Créé en 2007, ce terminal de conteneurs spécialisé a développé un portefeuille de services et un débit impressionnants.

entre Tema et Accra en autoroute à six voies, avec des voies secondaires, pour éliminer les goulots d'étranglement et améliorer les accès entre le port et les pays enclavés voisins.

l'enregistrement des conteneurs sont assurés par une technologie de géopositionnement différentiel (DGPS) qui garantit un positionnement permanent de haute précision.

EFFICACITÉ

COMPÉTENCES

Actuellement, le terminal MPS est proche de sa capacité annuelle maximale d'un million EPV.

L'efficacité et le service client ont toujours été le moteur de MPS, qui utilise des technologies de pointe pour atteindre de tels objectifs. Outre ses investissements dans les équipements du terminal, MPS a mis en place Navis, le système d'exploitation pour terminal, pour gérer ses opérations et la gare de triage. Ce système est utilisé en combinaison avec un système d'échange de données électroniques, permettant à MPS de planifier efficacement les déchargements de navires, le travail de chaque grue, afin de minimiser les délais et accélérer les flux de fret dans le port.

Les grues du terminal ont une capacité de levage de 60 tonnes sous flèche et peuvent soulever simultanément deux conteneurs pleins. Dès leur mise en place, elles ont considérablement amélioré les opérations de manutention, la productivité et la rotation des navires, portant la capacité du terminal de 750 000 à 1 million EVP.

MPS est une coentreprise qui réunit Ghana Ports & Harbours Authority (GPHA) et Meridian Port Holdings, qui est elle-même une coentreprise du groupe Bolloré et d'APM Terminals, les deux principaux actionnaires. Le terminal MPS combine une gare de triage et une zone stockage pavée pour conteneurs totalisant 277 000 mètres carrés, un quai de 574 mètres de long capable d'accueillir tous les navires jusqu'à 11,5 mètres de tirant d'eau.

INVESTISSEMENT Au fil des ans, les investissements ont permis au terminal de suivre la croissance spectaculaire de l'économie ghanéenne, augmentant sa production de 10 à 15% chaque année. Il est maintenant l'un des terminaux les plus modernes d'Afrique de l'Ouest.

Un système de gestion des accès a été mis en place, qui permet de scanner tous les conteneurs, les véhicules et les personnes entrants. Il apporte une efficacité de haut niveau, mais aussi une protection et une sécurité avancées. Le suivi et

Le terminal utilise un système de suivi GPS différentiel pour gérer la position des conteneurs dans la gare de triage. Il permet de gérer plus efficacement le trafic des camions, de réduire des délais de stockage et d'améliorer le service client. MPS a recruté et formé plus de 100 personnes, incluant grutiers, superviseurs, ingénieurs, techniciens, planificateurs pour gérer et utiliser ces équipements spécialisés.

MPS prévoit d'investir 1,5 milliards US$ dans une rénovation majeure du Port de Tema visant à intégrer le nouveau port aux installations existantes, tout en mettant à niveau le réseau routier correspondant. Le projet créera un terminal d'une capacité de 3,5 millions EPV, avec quatre postes d'amarrage profonds, capables d'accueillir les plus gros porte-conteneurs actuellement en service. APM Terminals et Bolloré Africa Logistics prévoient aussi de transformer l'autoroute

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

37


TEMA ACADEMY ACADÉMIE

STATE-OF-THE-ART TRAINING ACADEMY FOR GHANA’S PORTS Training is a high priority for the Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA), which plans to establish a maritime academy in Tema to offer practical training and certification to seafarers and others in related jobs at the port. This new academy will provide students with in-depth training in the skills they need in order to be able to work efficiently and to handle all likely situations. The plan is for the academy to provide on-the-job simulation and training for maritime-related activities, based on practical and technical training. It will concentrate mainly on port operations through short courses. Located in the former administration building of the Port of Tema, the new academy will have state-of-the art training facilities,

ensuring that graduates and potential workers in the maritime industry are able to provide efficient services and operations across the board. The academy will also provide refresher courses that are not run by the Regional Maritime University (RMU). It will complement courses offered by the RMU to provide a well trained workforce to enable Ghana to fulfil its ambition to be a leading hub for shipping and trading in the wider region. The establishment of the academy is a key part of the GPHA’s strategic plan to develop the country’s ports and enhance the quality of service. The GPHA has engaged a consultant to carry out the architectural designs to transform the administration building into a school.

ACADÉMIE DE FORMATION À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE POUR LES PORTS GHANÉENS La formation est une des premières priorités de la Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA), qui prévoit de créer une académie maritime à Tema pour fournir des formations et des certifications aux navigateurs et aux employés du port. Les formations approfondies offertes par cette nouvelle académie permettront de diffuser les connaissances et les compétences nécessaires pour que le personnel puisse assumer efficacement ses responsabilités et faire face à toutes les situations prévisibles. L'objectif de l'académie est de fournir des simulations et des formations pendant l'emploi adaptées aux activités maritimes, basées sur des connaissances pratiques et techniques. Elle se concentrera principalement sur des formations courtes ciblées sur les opérations portuaires. Basée dans le bâtiment de l’ancienne administratif du Port de Tema, la nouvelle académie bénéficiera d'installations de pointe, et permettra aux étudiants et aux travailleurs potentiels de l'industrie maritime de fournir des services et des opérations efficaces à tous les niveaux. Elle fournira aussi des cours de rappel que la Regional Maritime University (RMU) ne propose pas. Elle complètera les cours de la RMU pour former des employés compétents qui permettront au Ghana de réaliser ses ambitions et de devenir un centre d'expédition et de transport à l'échelle de la région.

Artistic impression of the new GPHA training academy.

38

La création de cette académie est un élément clé du plan stratégique de la GPHA pour développer les ports nationaux et améliorer la qualité du service. La GPHA a engagé un consultant pour réaliser les concepts architecturaux qui transformeront le bâtiment administratif en centre de formation.


SHIPYARD TITLE CHANTIER ENG TITLE NAVAL FR

TEMA PORT

WEST AFRICA’S PREMIER DRY DOCK PRINCIPALE CALE SÈCHE D'AFRIQUE DE L'OUEST La principale cale sèche d'Afrique de l'Ouest connaît une réussite impressionnante. Fort d'un demi siècle d'histoire et de tradition dans la construction navale de haut niveau, l'entreprise appartenant en totalité au Ghana bénéficie d'une prospérité sans précédent. Le chantier naval PSC Tema est un des plus importants d'Afrique. Il est le leader régional de la maintenance et de la réparation des navires, mais aussi des travaux pour l'industrie du gaz et du pétrole, et les projets d'ingénierie civile.

West Africa’s premier dry dock is going from strength to strength. With half a century of history and tradition in shipbuilding excellence behind it, the fully Ghanaian-owned business is stronger than ever. PSC Tema Shipyard is one of the largest shipyards in Africa. It is the regional leader in ship maintenance and repair as well as carrying out work for the oil and gas industry and civil engineering projects. The facility provides maintenance, repair and metal engineering services ranging from shiprepair, shipbuilding and drydocking to heavy steel fabrication, general engineering, Metalock repairs and non destructive testing. It can operate on a 24-hour basis. The shipyard has two graving docks of 100,000 dwt and 10,000 dwt capacity and a 150 ton slipway. It handles vessels and offshore units ranging from small vessels

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

to very large ships, oil tankers, barges and rigs operating both within the Gulf of Guinea and en route to and from southern Africa, northern Africa and Europe. A key feature of PSC Tema Shipyard is its culture of teamwork and commitment to quality and accountability. Under a management team of Ghanaians with wide experience in the industry, it has become the shipyard of choice in West Africa.

Cette entreprise fournit des services de construction métallique, de maintenance et de réparation, incluant la maintenance des navires, leur construction, les opérations en cale sèche, la fabrication en acier à haute résistance, l'ingénierie générale, les réparations Metalock, les tests non-destructifs. La cale sèche peut fonctionner 24 heures sur 24. Le chantier naval dispose de deux cales sèches (100 000 TPL et 10 000 TPL), et une cale de lancement de 150 tonnes. Le chantier peut accueillir des navires et des unités offshore, allant des petites embarcations aux très grands navires, tankers, barges, terminaux pétroliers opérant dans le Golfe de Guinée, à destination de l'Afrique du Sud, de l'Afrique du Nord et de l'Europe. Le chantier naval PSC Tema se distingue par une culture de travail en équipe, d'engagement dans la qualité et la responsabilité. Dirigé par une équipe de ghanéens combinant une vaste expérience de l'industrie, PSC Tema est devenu le chantier naval de choix pour toute l'Afrique de l'Ouest.

39


TEMA FISHING PÊCHE

FISHING IS VITAL PART OF DAILY LIFE IN GHANA Fishing continues to play a vital role in the life of Ghana, both in terms of feeding its population as well as in imports and exports through the Port of Tema. The industry contributes about three per cent of total GDP to the Ghanaian economy and five per cent of agricultural GDP, while involving about 10 per cent of the country’s population in some way. More than 80 per cent of the industry is sea fishing and over half of that is landed in Tema. The Tema Fishing Harbour comprises the Inner Fishing Harbour, the Outer Fishing Harbour and the Canoe Basin. Located at the eastern end of the main harbour, the inner and outer fishing harbours together with the canoe basin handle about 180,000 tonnes of fish each year. The two main harbours receive about 1,100 vessels a year, while about 500 canoes work out of the canoe basin. The fisheries sector in Ghana consists mainly of marine fishery, inland (fresh water) fishery and aquaculture as well as related activities such as fish storage, preservation, marketing and distribution. The GPHA is working to position the fishing harbour to become an attractive investment target for fishing and fish product companies around the world.

HARBOURS The Inner Fishing Harbour has 467 metres of berthing and can accommodate eight vessels of 54 metres overall length. There is also a finger jetty of about 60 metres length and a lay-by jetty of 155 metres. Depths range from 3.5 to 4 metres below chart datum. Other facilities include a net-mending and lay-by wharf of 100 metres. There is about 10 hectares of sheltered water.

40

The Outer Fishing Harbour has a total quay length of 486 metres and the capacity to accommodate tuna vessels and deepsea fish carriers. It covers about 12.5 hectares. The berths vary in depth from 5.0 to 7.0 metres below chart datum. There is also a lay-by mooring wharf opposite the main quay. The canoe basin is shielded by 5.2 hectares of protected waters. It consists of a quay for motorboats, a fish preparation shed and a gear storage facility. Facilities around the harbour include a lively fish market, bunker stations, cold stores, a private fish processing company and a bank. Prices at the open fish market are negotiated between fishermen and buyers. It is used

to sell some of the landed catch, while large volumes are also transported inland in reefer containers. The majority ends up in local canning factories or on the local market. Most landed fish is categorised as ‘carton fish’ such as mackerel, salmon and snapper, sold in 20 kg and 30 kg cartons. Tuna is also sold in volumes, as well as crated fish, the principal catch for local markets. Shark fins and shark oil remain a niche trade to the Far East, while some tuna is also exported.


LA PÊCHE OCCUPE UNE PLACE ESSENTIELLE DANS LA VIE QUOTIDIENNE AU GHANA Situés à l'extrémité Est du port principal, les deux ports (intérieur et extérieur) et le bassin pour canots représentent une production totale d’environ 180 000 tonnes de poisson par an. Chaque année, les deux ports de pêche principaux accueillent environ 1 100 navires, plus les 500 embarcations qui utilisent le bassin des canots. Au Ghana, le secteur des pêcheries combine la pêche maritime, la pêche en eau douce, la pisciculture ainsi que des activités connexes, telles que le stockage, la conservation, le marketing et la distribution. La GPHA souhaite positionner le port de pêche comme cible d'investissement attractif pour les entreprises du secteur de la pêche et de ses produits, dans le monde entier.

PORTS

La pêche continue de jouer un rôle vital dans la vie du Ghana, aussi bien en termes de ressource alimentaire pour la population, mais aussi d'importations et d'exportations pour le Port de Tema. L'industrie de la pêche représente environ 3% du produit national brut du Ghana et 5% de son PNB agricole, employant directement ou indirectement environ 10% de la population. La pêche maritime représente 80% des pêcheries ghanéennes et plus de la moitié est débarquée à Tema. Le port de pêche de Tema inclut le port de pêche intérieur, le port de pêche extérieur et le bassin pour canots.

Le port de pêche intérieur offre 467 mètres d'amarrage, et peut accueillir huit navires de 54 mètres. Ce port inclut un quai d'appontage de 60 mètres et un quai d’attente de 155 mètres. Les profondeurs varient de 3,5 à 4 mètres en dessous du zéro des cartes. Les autres installations incluent un quai de réparation des filets et un quai en épi de 100 mètres. La surface des eaux protégées totalisent 10 hectares.

Les installations proches du port incluent une criée très active, des stations pour mazoutiers, des stockages réfrigérés, une entreprise de traitement de poisson privée, et une banque. Les prix du marché ouvert aux poissons sont négociés entre les pêcheurs et les acheteurs. Une partie du poisson est vendue à la criée du port et d’importants volumes sont transportés en conteneurs réfrigérés vers l’intérieur du pays. La majeure partie des prises aboutit dans des conserveries locales ou sur le marché local. La catégorie la plus importante est celle du poisson vendu en cartons de 20 et 30 kg, comme le maquereau, le saumon et le vivaneau. Le thon est aussi vendu en volumes, en caisse, constituant la plus grande partie des prises destinées aux marchés locaux. Un commerce spécialisé en ailerons et huile de requin répond à la demande de divers marchés d’Extrême-Orient. Une partie du thon est également exportée.

Le port de pêche extérieur offre une longueur de quai de 486 mètres avec une capacité d'accueil pour des thoniers et des chalutiers en eau profonde. Il couvre 12,5 hectares. La profondeur des postes d'amarrage varient de 5 à 7 mètres en dessous du zéro des cartes. Un quai de postes d'attente est disponible en face du quai principal. Le bassin des canots est isolé par 5,2 hectares d’eau protégés. Il comprend un quai pour bateaux à moteur, un hangar de traitement du poisson, un hangar d’équipements.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

41


TEMA TECHNOLOGY TECHNOLOGIE

AUTHORITY COMMITTED TO CREATING FULLY ELECTRONIC PORT A major part of the modernisation of Ghana’s port and maritime sectors has been the introduction of technology to assist with all parts of its management and operations. The GPHA is committed to ensuring that the Port of Tema becomes fully electronic as soon as possible, investing in a range of information and communications technology (ICT) systems for administration, vessel and cargo handling and security. The investment is focused on management processes with the Microsoft Dynamics ERP System. Vessel management is by the Automatic Ship Identification System, while cargo operations and aspects of vessel handling operations are driven by the Jade Master Terminal

Operating System. For instance, cargo manifest, cargo tracking within the port and vessel booking can all be done electronically. In terms of security, all vehicles entering the port are now registered, with a boom barrier and optical character recognition (OCR) cameras to identify each vehicle before it can enter. The system is intended to rule out untoward or unapproved activities. Likewise, all personnel carry electronic identification swipe cards, which allow each holder access to permitted areas, restrict access to others and provide a digital footprint of every movement within the port. Over 6,000 swipe cards have been issued to GPHA employees, agents, drivers and anyone who needs regular access to the port. The GPHA is also removing most of the offices from inside the port to the periphery. This includes transit operations; a transit park is being developed outside the port. This will ensure that only those vehicles and personnel that need access to the port will be allowed to enter. Elsewhere in the port, the container terminal uses the Navis operating system software to manage and streamline its handling operations. Container scanners are in use, too, and the movement of containers and other cargo through the port is tracked by GPS. In addition, on an administrative level the port is operating EDI and a single electronic window (SEW) application in cargo documentation to simplify and streamline its paper processes and enable cargo owners to trace cargo and supply documents from their own desk rather than having to physically visit the offices of the relevant authorities.

42

LA GPHA S'EST ENGAGÉE À CRÉER UN PORT TOTALEMENT ÉLECTRONIQUE Une très grande partie de la modernisation des secteurs maritimes et portuaires s'appuie sur la mise en œuvre de technologies de pointe pour supporter tous les aspects de l'exploitation et de la gestion. La GPHA s'est engagé à transformer le Port de Tema pour qu'il devienne totalement électronique aussi vite que possible, en investissant dans une gamme de systèmes d'information et de communication (ICT) au service de l'administration, de la gestion des navires et du fret, et de la sécurité. Cet investissement est centré sur les processus de gestion basés sur le système Microsoft Dynamics ERP. La gestion des navires est assurée par le système d’identification automatique des navires. Les opérations de fret et certains aspects de la manutention sont gérés par le système d'exploitation de terminaux Jade Master. Par exemple, le manifeste de cargaison, le suivi du fret dans le port, les réservations de navires peuvent être prises en charge électroniquement. En termes de sécurité, tous les véhicules qui entrent dans le port sont maintenant enregistrés, avec des barrières automatiques et des caméras à reconnaissance optique de caractères pour identifier chaque véhicule avant son entrée dans le port. Le système est conçu pour prévenir des activités non autorisées ou inappropriées. De même, tous les employés ont une carte d'identification électronique, qui leur permet d'accéder aux zones autorisées et réglementées, tout en supportant un suivi numérique de tous leurs déplacements dans le port. Plus de 6 000 cartes magnétiques ont été distribuées aux employés, agents, conducteurs de la GPHA et autres personnes qui ont besoin d'un accès régulier dans le port. La GPHA réimplante la plupart des bureaux sur la périphérie du port, incluant les opérations de transit. Un parc de transit est en cours de développement à l'extérieur du port. De cette façon, seuls les véhicules et les personnes qui ont besoin d'accéder au port pourront être autorisés à y entrer. Ailleurs dans le port, le terminal de conteneurs utilise le système d'exploitation Navis pour gérer et rationaliser ses opérations de manutention. Des scanners de conteneurs sont mis en œuvre et le mouvement des conteneurs et des autres formes de fret sont suivis dans le port par GPS. Au niveau administratif, le port utilise un système EDI et un système SEW électronique (logiciel à un seul écran) prenant en charge la documentation du fret pour simplifier et rationaliser les processus administratifs, permettre aux propriétaires de fret de suivre leur fret et de fournir les documents depuis leur bureau, au lieu d'avoir à se déplacer pour aller dans les bureaux des autorités pertinentes.


SECURITY SÉCURITÉ

WATERTIGHT SECURITY AT GHANA’S PORTS It’s fair to say that Ghana’s first-rate port security systems are a model of excellence for the wider region. Security is a number one priority for the ports of Tema and Takoradi, both of which have put in place measures to ensure the safety and security of cargo and personnel in the interests of customer confidence. A high degree of automation has been introduced to the security process, including optical character recognition (OCR) systems, biometric identity cards and closed circuit television (CCTV) surveillance. There is a continuous upgrading of security systems, including widespread investment in equipment and training and the introduction of automated security systems and regular police patrols. All registered port users must now carry security ID cards with personal biometric identification required before access is granted. The Port of Tema is now monitored by a network of 160 CCTV cameras, making illicit entry all but impossible. The new security systems are also in use at the GPHA headquarters. Fingerprint recognition is used to allow members

of staff, clients and port users to access vital port premises. Visitors are issued with biometric cards. At any one time the system is able to report who is on site and who has left. The port has invested heavily in a range of security equipment including motorcycles and patrol boats to create a visible presence on both land and water. Port security agencies work closely with other agencies, especially the navy and maritime police. The GPHA believes its first-rate security systems contributed to the port being voted the best performing port in the West African region by the Port Management Association of West and Central Africa (PMAWCA) at its maiden awards ceremony in Abidjan in 2015.

TEMA

SÉCURITÉ RIGOUREUSE POUR LES PORTS DU GHANA On peut affirmer que les systèmes de sécurité portuaire du Ghana sont un modèle d'excellence pour toute la région. La sécurité est une priorité numéro un pour les ports de Tema et Takoradi, qui ont mis en place des mesures de protection et de sécurité parfaitement adaptées aux besoins des personnes et du fret, pour renforcer efficacement la confiance des clients. Un haut niveau d'automatisation a été intégré dans les processus de sécurité, incluant des systèmes de reconnaissance optique des caractères, des cartes d'identité biométrique, et un circuit de vidéosurveillance. La politique d'amélioration continue des systèmes de sécurité inclut des investissements généralisés dans les équipements, la formation et la mise en place de systèmes de sécurité automatisés, et des patrouilles de police régulières. Pour être autorisés à entrer dans le port, tous les usagers inscrits doivent porter une carte d'identification personnelle indiquant leurs données biométriques. Le Port de Tema est maintenu surveillé par un réseau de 160 caméras de vidéosurveillance, qui rendent les accès non autorisés impossibles. Les nouveaux systèmes de sécurité sont également utilisés dans le siège de la GPHA. La reconnaissance des empreintes digitales permet aux membres du personnel, aux clients et aux usagers du port d'accéder aux locaux critiques. Des cartes biométriques sont remises aux visiteurs. Le système permet de savoir à tout moment qui est présent et qui est sorti. Le port bénéficie d'investissements importants dans une gamme d'équipements de sécurité étendue, incluant des motos et des bateaux de surveillance, pour créer une présence visible et dissuasive sur la terre et la mer. Les agences de sécurité portuaire collaborent étroitement avec d'autres agences, et en particulier avec la police maritime et la marine nationale. La GPHA est convaincue que les systèmes de sécurité de haute qualité ont largement contribué à son élection de Port le plus performant d'Afrique de l'Ouest par la Port Management Association of West and Central Africa (PMAWCA), pendant la première cérémonie de remise du prix à Abidjan en 2015.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

43


TEMA CRUISE CROISIÈRES

BRIGHT PROSPECTS FOR GHANA’S CRUISE SECTOR The Port of Tema is a popular call on cruise ship itineraries. Located on longitude 0 degrees and latitude 5.37 degrees north of the equator, Tema can easily boast of being the closest land area to the centre of the earth. In addition to this, the country’s former capital, Cape Coast, and its present-day capital, Accra, constitute a big attraction for passengers because of their long and colourful history of slavery, colonialism and independence. Cruise ships are handled in Tema’s commercial harbour. Temporary barricades are erected to cordon off the berth and prevent unauthorised access. Space is made available on a temporary basis for authorities such as customs and immigration. Accra is only a short journey from Tema and a wide range of tours and excursion packages can be arranged through various tour agents. Cruise passenger numbers are relatively low compared with other destinations

in the wider region, but there is a lot of potential for growth with a steady increase at both Tema and Takoradi. The GPHA would welcome additional cruise business, although currently it has to suspend commercial operations on the relevant berth while a cruise ship is in port. A cruise terminal is part of the GPHA’s master plan for the Port of Tema. This would allow the port to accommodate cruise ships at any time as well as providing enhanced facilities for passengers. A cruise terminal would also serve as a catalyst to allow the GPHA to support the ever-growing tourism industry. Indeed, the prospect of a dedicated cruise and passenger terminal remains high, with several private companies already showing keen interest in investing in the project, which is expected to start with the Accra-Lagos service. Cruise ships call at Ghana’s ports on various itineraries from the UK, Cape Town and Singapore, while regional cruises in West Africa are also available.

AVENIR PROMETTEUR POUR LE SECTEUR DES CROISIÈRES DU GHANA Le Port de Tema est une escale très demandée sur les itinéraires des navires de croisière. Avec une longitude de 0 degrés et une latitude de 5,37 degrés au nord de l'équateur, Tema peut aisément prétendre au titre de zone habitée la plus proche du centre de la Terre. De plus, Cape Coast, ancienne capitale du pays, et Accra, sa capitale actuelle, constituent d'importantes attractions pour les passagers, du fait de leur longue et passionnante histoire, liée à l'esclave, au colonialisme et à la lutte pour l'indépendance. Les navires de croisière font escale dans le port commercial de Tema. Des barrières provisoires délimitent le périmètre du poste d’amarrage et empêchent les accès non-autorisés. Un emplacement temporaire est mis à la disposition des services des douanes et de l’immigration. À quelques kilomètres de Tema, Accra offre une gamme étendue de visites guidées, de voyages organisés et autres excursions proposées par des voyagistes. Le nombre de passagers de croisière sont relativement bas comparés aux autres destinations de la région, mais le potentiel de croissance est important, avec une progression régulière à Tema et Takoradi. La GPHA souhaite développer cette activité, même si actuellement, elle doit suspendre les activités commerciales sur le poste d’amarrage concerné tant que le navire de croisière reste au port. La création d'un terminal de croisière fait partie du Plan directeur de la GPHA pour le Port de Tema. Il sera alors possible d’accueillir à tout moment des navires de croisière et d'offrir des installations de meilleure qualité aux passagers. Un terminal de croisière serait aussi un catalyseur qui permettrait à la GPHA de supporter la croissance continue de l'industrie du tourisme. La possibilité d'un terminal de croisière et de passagers reste élevée, soutenue par plusieurs entreprises privées qui ont exprimé un vif intérêt pour investir dans un tel projet, qui pourrait débuter avec le service Accra-Lagos. Les navires de croisière faisant escale dans les ports ghanéens viennent du Royaume-Uni, de Cape Town et de Singapour, ou de croisières régionales en Afrique de l’Ouest.

44


OFFDOCK HORS ZONE PORTUAIRE

TEMA

LA LOGIQUE DES ACTIVITÉS HORS ZONE Le Port de Tema a l'immense avantage d'avoir cinq terminaux de conteneurs hors zone portuaire, qui assurent des services de réception, de stockage et d'expédition. Ils permettent de décongestionner le port et de réduire les délais.

WORKING OFF-DOCK MAKES PERFECT SENSE The Port of Tema benefits greatly from five off-dock container handling terminals that provide reception, storage and delivery services. These remove containers from the port, reducing congestion and delays. The Golden Jubilee Terminal (GJT), operated by the Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA), is located at the western end of the Port of Tema with good access to the port and highway network. GJT is a 97,400 square metre inland clearance depot with container freight stations, a 2,108 square metre bonded warehouse, a car park and open areas for stripping and storage of containers. Banking and customs services are available on site. In a highly efficient operation, GJT allows containers to be moved out of the port area for processing, thus minimising congestion and delays. It can handle up to 2,000 containers per week as well as 2,000 vehicles. Its 35-strong fleet of handling equipment

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

includes reach stackers, fork-lift trucks, terminal tractors and trailers. The other four off-dock terminals are privately operated:

»»Tema Container Terminal was the port’s first off-dock terminal, with 80,000 square metres of container storage. It is 2 km from the port.

»»Tema Bonded Terminal is a full container load (FCL) and less than container load (LCL) terminal close to the port.

»»Africa Coastal Services (ACS) handles a mix of containerised, conventional and project cargoes. The 50,000 square metre multipurpose terminal has a storage capacity of 5,000 teu.

»»Maersk Container Terminal is a 12,000 square metre customs bonded terminal in Tema.

Le Golden Jubilee Terminal (GJT), opéré par la Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA), est situé à l'extrémité Est du Port de Tema et offre un excellent accès au port et au réseau routier. Occupant 97 400 mètres carrés, le GJT est un entrepôt de dédouanement intérieur dont les installations incluent des stations de conteneurs, un entrepôt douanier de 2 108 mètres carrés, un parc de stationnement et des zones de dépotage et de stockage des conteneurs à découvert. Des services douaniers et bancaires sont disponibles sur le site. Offrant des opérations à haute efficacité, le GJT permet de sortir les conteneurs du port pour les traiter, minimisant ainsi la congestion et les délais. Il peut gérer jusqu’à 2 000 conteneurs par semaine, ainsi que 2 000 véhicules. Sa flotte de manutention compte 35 engins spécialisés, incluant gerbeurs, chariots-élévateurs, tracteurs et remorques. Les quatre autres terminaux hors zone sont gérés par des entreprises privées :

»»Tema Container Terminal : premier terminal hors zone portuaire de Tema, avec 80 000 mètres carrés de stockage de conteneurs. Il est à 2 km du port.

»»Tema Bonded Terminal : terminal destiné aux conteneurs complets (FCL) et aux conteneurs de groupage (LCL), situé à proximité du port.

»»Africa Coastal Services (ACS) : société assurant la gestion du fret conteneurisé, conventionnel et spécial. ACS exploite un terminal polyvalent de 50 000 mètres carrés avec une capacité de stockage de 5 000 tonnes EVP.

»»Maersk Container Terminal : terminal douanier de 12 000 mètres carrés à Tema.

45


REEFER TERMINAL TERMINAL RÉFRIGÉRÉS

TEMA OPENS NEW ONE-STOP REEFER STATION A new refrigerated container terminal has entered service in the Port of Tema as part of the Ghana Ports and Harbours Authority’s strategy to meet increasing demands for space in refer container operations. The 850 teu capacity terminal was commissioned on 29 February 2016. It is designed to be a ‘one-stop’ facility for all refrigerated imports such as frozen foods and essential medicines. This new fully automated terminal replaces the existing facility, which was proving to be inadequate for refrigerated imports. The new terminal is located outside the Port of Tema, thus helping to reduce congestion in the port. The opening of the new terminal means that the GPHA now handles the delivery of all reefer containers arriving into Ghana. This will help to combat any illegal importation and falsification of documents. Previously, refrigerated containers had been handled at

three other terminals in the port; but capacity challenges together with frequent use of improper documentation, especially for poultry imports, drove the need for a single modern terminal. The authorities are confident that the new reefer terminal will give them much more effective control over unapproved containers and falsified signatures. This in turn is expected to lead to a more effective and efficient service for port customers.

TEMA

TEMA OUVRE UNE NOUVELLE STATION RÉFRIGÉRÉE INTÉGRÉE Un nouveau terminal de conteneurs réfrigérés a été mis en service dans le Port de Tema dans le cadre de la stratégie de la Ghana Ports and Harbours Authority pour répondre aux demandes croissantes des clients. Le terminal de 850 EPV a été mis en service le 29 février 2016. Il est conçu pour offrir un service intégral pour toutes les importations réfrigérées, tels que produits congelés et produits médicaux de base. Ce nouveau terminal totalement automatisé remplace les installations existantes, qui ne répondaient pas aux besoins des importations réfrigérées. Le nouveau terminal est situé à l'extérieur du Port de Tema, et contribue à réduire la congestion dans la zone portuaire. Depuis l'ouverture de ce nouveau terminal, la GPHA prend en charge tous les conteneurs réfrigérés arrivant au Ghana. Cela permet de lutter contre les importations illégales et la falsification de documents. Avant cela, les conteneurs réfrigérés étaient pris en charge dans trois terminaux du port. Mais des difficultés liées à la capacité et à des utilisations fréquentes de documents inappropriés, en particulier pour l'importation de volailles, ont renforcé la nécessité d'un terminal unique et moderne. Les autorités sont convaincues que le nouveau terminal réfrigéré leur procurera un contrôle beaucoup plus efficace sur les conteneurs non approuvés et les signatures falsifiées. Cet avantage permettra aux clients du port de bénéficier d'un service plus efficace.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

47


CLEANING STATION STATION NETTOYAGE

FIRST TANK CLEANING STATION IN WEST AFRICA

TEMA

PREMIÈRE STATION DE NETTOYAGE DE CITERNES D'AFRIQUE DE L'OUEST Une station de nettoyage de citernes – la première de ce type en Afrique de l'Ouest – a été installée dans le Port de Tema en mai 2016 par la société de transport Van den Bosch Transporten BV et l'agent maritime Portside. Les entreprises considèrent que les stations de nettoyage ont un excellent potentiel compte tenu de la croissance des volumes entre l'Afrique et l'Europe. Avec une station de nettoyage de citernes, il est plus facile d'interconnecter les flux de transport existants tout en aidant les entreprises à utiliser le transport en vrac. La station offre de nouvelles possibilités et de nombreux avantages, par exemple en termes de manutention, de chauffage et de réduction des coûts d'emballage.

A tank cleaning station – the first of its kind in West Africa – was established in the Port of Tema in May 2016 by the transport company Van den Bosch Transporten BV and the shipping agent Portside. The companies see a lot of potential for the cleaning station as volumes between Africa and Europe are growing. By starting a tank cleaning station, it becomes easier to link existing transport flows while also helping companies to switch to bulk transport. The station offers new possibilities and many advantages – for example, in terms of handling, heating and cost saving on packaging.

handled by Portside, which owns the actual building. Portside offers a ‘one-stop shop’ for all importers and exporters of liquid bulk products. This means that international deepsea transport tanks can also be used to move liquid bulk products to inland destinations such as Burkina Faso and Niger. The client can focus on his product, while Portside will arrange all the logistics to deliver the cargo safely to its destination.

Si les installations de nettoyage sont fournies par Van den Bosch, les opérations sont gérées par Portside, qui est propriétaire des murs. Portside offre un service intégral à tous les importateurs et aux exportateurs de produits liquides en vrac. Cela signifie que les citernes internationales de haute mer peuvent aussi être utilisées pour transporter des produits liquides en vrac vers des destinations intérieures, par exemple au Burkina Faso et au Niger. Le client peut se concentrer sur son produit et Portside organisera toute la logistique pour livrer le fret à sa destination et en toute sécurité.

The cleaning station has two cleaning lines, built to European quality standards. Van den Bosch, Portside and their affiliates will all make use of the cleaning station.

La station est dotée de deux lignes de nettoyage conformes aux normes de qualité européennes. Van den Bosch, Portside et leurs affiliés utiliseront tous la station de nettoyage.

Contact: b.devaal@portside.ch

Contact : b.devaal@portside.ch

While the actual cleaning facilities are supplied by Van den Bosch, the operation is

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

49


TEMA PORT DETAILS INFORMATIONS SUR LE PORT

TEMA PORT DETAILS ADDRESS

AIRPORT

HEADQUARTERS Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA) PO Box 150, Tema Tel: +233 303 202631-9 Fax: +233 303 202812 Telex: (094) 2106 ports gh Email: headquarters@ghanaports.net

Kotoka International Airport is about 30 km from Tema, just east of Accra.

ADVISING ETA Vessels should give their ETA at least 24 hours in advance to agent’s office before 14.30 on Mondays to Fridays and before 10.00 on Fridays for weekend working. Meetings are held at 10.00 every other day, that is, Mondays Wednesday and Fridays, to fix berthing arrangements for the following days. The Friday meetings are used to co-ordinate weekend work. Notification of arrival to be given on VHF Channels 14 or 16.

ANCHORAGE There is good anchorage 1.5 km to 4 km ENE to SW of the main harbour entrance with depths of 9.0 to 18.0 metres with good holding ground. Area north of 5°21’N and bounded by 00°05’W and 00°08’E is safe anchorage area off Tema Port. Quarantine: Lateral 5°21’N and surround by 00°04’W and 00°08’E.

APPROACH Harbour entrance is 240 metres wide with 12.5 metres depth (Admiralty Chart Datum). A heavy swell may be encountered in the wet season (April to September) at 400 to 600 metres from harbour entrance. Restrictions for deep-draught

vessel arrivals will ensure that sufficient water depth is available. Ghanaian flag to be hoisted.

BUNKERS Obtainable by road tankers and bunker barges. All grades of fuel available from Elf, GOIL, Mobil and Shell. Ghana Bunkering Services and Aegean carry out refuelling of vessels. Heavy bunkers also available at oil berth.

BUSINESS HOURS Tema is open seven days a week, all year round except Christmas Day and Good Friday, when ships are handled only in emergency. Overtime rates apply on Saturdays, Sundays and public holidays. Port works round the clock and operates two shifts: 07.30 to 19.30 and 19.30 to 07.30 with 30-minute meal breaks.


INFORMATIONS SUR LE PORT DE TEMA ADRESSE

HORAIRES

SIÈGE PRINCIPAL Ghana Ports & Harbours Authority (GPHA) PO Box 150, Tema Tél. : +233 303 202631-9 Fax : +233 303 202812 Télex : (094) 2106 ports gh E-mail : headquarters@ghanaports.net

Tema est ouvert sept jours par semaine, toute l’année, sauf le jour de Noël et le vendredi de Pâques, où les services sont uniquement disponibles en cas d’urgence. Les tarifs des heures supplémentaires sont appliqués les samedis, dimanches et jours fériés.

AVIS D’HEURE D’ARRIVÉE PRÉVUE

Les navires doivent communiquer aux autorités portuaires leur heure d’arrivée prévue (ETA/ HAP) au moins 24 heures à l’avance et avant 14h30 du lundi au vendredi, avant 10h00 le vendredi pour les arrivées pendant le week-end. Les réunions d’organisation des amarrages ont lieu à 10h00 les lundis, mercredis et vendredis. Les réunions des vendredis servent aussi à coordonner les activités du week-end suivant. Les avis ETA doivent être communiqués sur les canaux VHF 14 ou 16. AÉROPORT

L’aéroport international de Kotoka est à environ 30 km de Tema, un peu à l’Est d’Accra. MOUILLAGE

La zone de mouillage s’étend de 1,5 km à 4 km ENE - SO de l’entrée du port principal, avec des profondeurs de 9 à 18 mètres et des fonds garantissant un bon ancrage. La zone nord se situe à 5°21’N, limité à 00°05’O et 00°08’E, offrant un ancrage sûr à proximité du port de Tema.

Le port est opérationnel 24 heures sur 24 avec deux rotations : De 07h30 à 19h30 et de 19h30 à 07h30, avec des pauses de 30 minutes pour les repas. Du lundi au vendredi : Heures normales : 07h30 à 12h00, 14h00 à 17h00 et 19h30 à 03h30 Heures supplémentaires : 12h30 à 14h00, 17h00 à 19h30 et 03h30 à 07h30 Samedis, dimanches et jours fériés : Heures supplémentaires : 24 heures sur 24. Heure limite pour réserver des équipes : Weekends : 15h00/ 16h00 le jour précédent avec possibilité d’annulation jusqu’à 06h45 le jour où l’équipe est requise. Samedis, dimanches : 07h30 Le terminal de conteneurs est opérationnel 24 heures sur 24, avec trois rotations pour chaque période de 12 heures. GRUES

Quarantaine : Latérale à 5°21’N et périphérique à 00°04’O et 00°08’E.

Cinq portiques de transbordement de 40 tonnes (CMU) sur les quais 1 et 2. Deux grues mobiles sont opérationnelles depuis le début de l’année sur les quais 3 à 7. Des capacités de grutage supplémentaires sont disponibles.

APPROCHE

DIMENSIONS ET TIRANT D’EAU

L’entrée du port a une largeur de 240 mètres, et une profondeur de 12,5 mètres (voir la carte de l’amirauté). Pendant la saison des pluies (avril à septembre) de fortes odeurs sont perceptibles à une distance de 400 à 600 mètres de l’entrée du port. Des restrictions sont appliquées pour que les navires à fort tirant d’eau bénéficient de la profondeur nécessaire. Le drapeau ghanéen doit être hissé. SOUTES

Disponibles par camions citernes et barge de soute. Tous les types de carburant fournis par Elf, GOIL, Mobil et Shell. Ghana Bunkering Services et Aegean assurent l’avitaillement des navires. Des soutes de fioul lourd sont disponibles au poste pétrolier.

Le port est défini par le brise-lames principal (Main Breakwater) de 1,905 mètres de long, et par le brise-lames sous le vent (Lee Breakwater) de 1,112 mètres de long, définissant une zone d’environ 174 hectares. Limites des tirants d’eau aux postes d’amarrage : Nº 1 et 2 (terminal de conteneurs) : 11,4 mètres ; Nº 3 : 10 mètres; Nº 4 : 9,2 et __5,9 mètres ; Nº 6 à 11 : 8,5 mètres ; Nº 13 (quai pétrolier) et Nº 14 (quai Valco) : 9,6 mètres Certaines parties du port seront draguées pour autoriser des tirants d’eau jusqu’à 16 mètres. Habituellement, les navires sont amarrés sur bâbord aux quais 1 et 2, 6 à 9. Mais sur tribord aux quais 3 à 5 et 10 à 11. Sur les quais VALCO

et Pétrolier, l’amarrage est toujours sur bâbord. Les fonds du port sont constitués de sable et de boue, avec de fréquentes parties dures ou rocheuses. DOCUMENTATION

À l’arrivée, les documents suivants doivent être présentés aux services sanitaires, de l’immigration et aux douanes du port : Douanes, Service de quarantaine, Service & Agent vétérinaire. SANTÉ »» Déclaration maritime de santé (1 exemplaire) »» Liste des vaccins incluant les certificats contre le choléra et la fièvre jaune (2 exemplaires) »» Certificat de dératisation (1 exemplaire) »» Liste de l’équipage (6 exemplaires) »» Attestation de déclaration d’équipage (1 exemplaire) »» Liste des passagers (5 exemplaires) »» Liste des escales (5 exemplaires) IMMIGRATION »» Liste de l’équipage »» Liste des passagers »» Liste des escales »» Liste des passagers clandestins (2 exemplaires) »» Liste des animaux (1 exemplaire) DOUANES »» Manifeste de la cargaison, uniquement en anglais (3 exemplaires) »» Liste des marchandises dangereuses (3 exemplaires) »» Liste de l’équipage »» Liste des passagers »» Liste des escales »» Dédouanement portuaire, visa des douanes au dernier port d’escale (1 exemplaire) »» Liste des marchandises sous douane (1 exemplaire) »» Liste de colissage (2 exemplaires) »» Liste des narcotiques (1 exemplaire) »» Liste des armes et munitions (1 exemplaire) »» Photos des membres de l’équipage pour les laissez-passer d’accès à terre. »» Certificat de droit de phare (si en provenance d’un autre port ghanéen). LUTTE CONTRE L’INCENDIE

Le port dispose d’un service de pompiers bien organisé avec des équipements modernes.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

51


TEMA PORT DETAILS INFORMATIONS SUR LE PORT Monday-Friday: Normal hours: 07.30 to 12.00, 14.00 to 17.00 and 19.30 to 03:30

»» Passenger list (5 copies, or ‘Nil’) »» Ports of call list (6 copies)

PILOTAGE

Overtime hours: 12.30 to 14.00, 17.00 to 19.30 and 03.30 to 07.30

IMMIGRATION »» Crew list »» Passenger list »» Ports of call list »» Stowaways list (2 copies) »» Animal list (2 copies)

Vessels wishing to enter harbour must await pilot up to 2 nautical miles off port entrance.

Saturday/Sunday/holidays: Overtime hours: round the clock Latest time for ordering gangs: For weekdays: 15.00/16.00 on previous day with possibility of cancellation up to 06.45 on day that gang is required. For Saturdays/Sundays: 07.30 Container terminal works 24 hours per day with three shifts for each 12-hour period.

CRANES Five ship-to-shore container cranes each of 40 tonnes (SWL) operating at Berths 1 and 2. Two mobile cranes have been installed early 2014 and are in use for Berths 3 to 7. Additional craneage available.

DIMENSIONS AND DRAUGHT Formed by Main Breakwater, 1,905 metres long, and Lee Breakwater, 1,112 metres long, enclosing a water area of about 430 acres. Draught limit at berths: Nos 1 and 2 (container terminal), 11.4 metres; No 3, 10.0 metres; No 4, 9.2 metres; No 5, 9.0 metres; Nos 6 to 11, 8.5 metres; Nos 13 (oil jetty) and 14 (Valco jetty), 9.6 metres. Parts of the port will be dredged to accommodate vessels of up to 16.0 metres draught. Vessels usually moor starboard side alongside at Berths 1 and 2 and 6 to 9 and port side alongside at Berths 3 to 5 and 10 to 11 At VALCO and Oil wharf, always starboard side alongside. Bottom of harbour is sand and mud, with frequent hard, rocky ground.

DOCUMENTATION The following documents should be presented on arrival to Port Health, Immigration and Customs Authorities: Customs, Plant Quarantine Dept, Veterinary Service & Agent PORT HEALTH »» Maritime Declaration of Health (1 copy) »» Vaccination List including Cholera and Yellow Fever Certificates (2 copies) »» Deratting certificates (1 copy) »» Crew list (6 copies) »» Crew Declaration List (2 copies)

52

CUSTOMS »» Cargo Manifest in English only (3 copies) »» Dangerous goods list (3 copies) »» Crew list »» Passenger list »» Ports of call list »» Port clearance visa stamped by Customs at last port of call (1 copy) »» Bonded stores list (2 copies) »» Mail and parcel list (2 copies) »» Narcotics list (1 copy) »» Arms and ammunition (1 copy) »» Crew photos for shore passes »» Light Dues Certificate if arriving from another Ghanaian port.

FIRE-FIGHTING The port has a well organised fire unit equipped with modern fire-fighting equipment. Service operates 24 hours a day and is always present alongside when dangerous cargo is being handled and during discharge of crude oil, petrochemicals or liquefied gas.

FRESH WATER Available by pipe at all berths at a cost of $3.95 per tonne. The state’s sanitary control unit monitors quality. Rate of supply is 30 tonnes/hour.

LLOYD’S AGENT Omega Marine (Ghana) Ltd, PO Box CE 12185 Community 11, Tema Tel: +233 303 301205 Fax: +233 303 301199 Email: customer.service@omega-marine.com www.omega-marine.com

Compulsory for vessels over 1000 GT arriving, sailing or shifting berths. Pilotage is optional in Fishing Harbour.

Pilotage is available 24 hours for dry cargo ship movements and during daylight (06.00 to 18.00) for tankers and vessels using Valco jetty. Harbour master’s office arranges pilotage and can be contacted on VHF Channels 14 and 16. Pilots board (1) nautical mile off port entrance.

POLLUTION/WASTE DISPOSAL No refuse or waste materials to be pumped or thrown overboard. Port has two tugs fitted with oil booms and skimmers to remove and convey spilled materials for recycling at Tema Oil Refinery. In emergency, contact harbour master. Refuse is collected in containers at various locations in port and taken away by truck. Effluent from vessels can also be disposed of.

RADIO Port maintains a 24-hour watch on VHF Channels 14 and 16, conversation on Channel 14 only. Signal station can reach vessels 140 km away. During Harmattan conditions, vessels can hear/ receive signal up to 350 km away. Tema is linked with Global Maritime Distress and Safety System (GMDSS).

SHIPREPAIR Provided by PSC Tema Shipyard Ltd. Two graving docks. Dock 1 is 277.4 metres long x 45.4 metres wide x 6.7 metres draught with 100,000 dwt capacity. Two cranes available of 20 tonnes SWL and 60 tonnes SWL. Dock 2 is 106.7 metres x 13.7 metres x 5.5 metres with 10,000 dwt capacity. Slipway of 38.7 metres x 12.8 metres can accommodate vessels up to 150 dwt.

LOCATION

STORAGE

Port of Tema is about 30 km east of Accra, 5°38’N, 0°01’E.

Large open block-paved storage areas available in port. There is 19,000 square metres of storage for transit cargo at Berths 1, 2, 4, 5, 7, 9 and 11. Also four cocoa sheds with 60,000 tonnes of storage. Tema has a total of 53,270 square metres of covered storage and 92,200 square metres of open storage.

MEDICAL AID GPHA provides a hospital. Clinics are available. Serious cases are referred to Tema General Hospital or Korle-Bu Teaching Hospital in Accra.


TANKERS Tankers moored alongside oil terminal must deploy fire wires. Two fire-fighting pumps are mounted on jetty. Tankers up to 244 metres long and 9.7 metres draught can be accommodated. Oil berth works 24 hours a day, seven days a week.

TIDES Semi-diurnal. Tide heights of 1.6 metres at MHWS, 1.2 metres at MHWN, 0.2 metres at MLWS and 0.6 metre at MLWN.

TOWAGE Compulsory for vessels over 1,000 gt, with two tugs compulsory for tankers and Valco ships. GPHA operates four tugs in Tema: two of 1,866 kW, one of 1,860 kW and one of 1,644 kW. All tugs are fitted with pumps and monitors for fire-fighting.

WEATHER Light to strong breezes from W and SW all year round except December to February when NE Harmattan dominates, causing poor visibility. Dangerous winds are tornadoes from E during May and June. There is a swell in the harbour, especially one to two days after tornadoes, which requires 0.75 metre of water under ship’s keel when lying alongside.

Ce service est opérationnel 24 heures sur 24. Systématiquement présent sur le quai lorsqu’une cargaison dangereux doit être manutentionné, et pendant les déchargements de pétrole brut, de produits pétrochimiques ou de gaz liquéfié. EAU POTABLE

Disponible par canalisation à tous les postes d’amarrage au tarif de 3,95 dollars la tonne. La qualité de l’eau potable est testée par le service de contrôle sanitaire national. Taux d’approvisionnement de 30 tonnes par heure. AGENT LLOYD’S

Omega Marine (Ghana) Ltd, PO box CE 12185 Community 11, Tema Tél. : +233 303 301205 Fax : +233 303 301199 E-mail: customer.service@omegamarine.com www.omega-marine.com

LOCALISATION

Le port de Tema est à environ 30 km à l’Est d’Accra, 5°38’N, 0°01’E. SERVICES MÉDICAUX

La GPHA fournit un service hospitalier. Des cliniques sont disponibles. Les cas graves sont pris en charge par le Tema General Hospital ou le Korlebu Teaching Hospital à Accra. PILOTAGE

Obligatoire pour tous les navires de plus de 1000 GT entrant, quittant ou changeant de poste d’amarrage. Le pilotage est optionnel dans le port de pêche. Les navires souhaitant accéder au port doivent attendre d’être pilotés jusqu’à 2 milles nautiques de l’entrée du port. Le pilotage est disponible 24 heures pour les navires de vrac sec et de 06h00 à 18h00 (du lever au coucher du soleil) pour les tankers et les navires utilisant le quai Valco. Le bureau du Capitaine du Port organise le pilotage et peut être contacté sur les canaux VHF 14 et 16. Les pilotes abordent les navires à un mille nautique de l’entrée du port. POLLUTION/ ÉVACUATION DES DÉCHETS

Les déchets ou ordures ne doivent pas être pompés ou jetés dans le port. Le port dispose de deux remorqueurs spécialement équipés pour récupérer des déversements et les transporter jusqu’à la raffinerie pétrolière de Tema. En cas d’urgence, contactez le Capitaine du Port. Les ordures doivent être déposées dans des conteneurs spécifiques disponibles en différents points du port et remplacés par camions. Les déchets liquides des navires sont également pris en charge. RADIO

Le port assure une écoute 24 heures sur 24 des canaux VHF 14 et 16, et des conversations sur le canal 14 uniquement. Le signal de la station radio du port à une portée de 140 km. Sous l’effet du vent Harmattan, les navires peuvent recevoir ce signal jusqu’à 350 km. Tema est relié au système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM/ GMDSS). RÉPARATION DES NAVIRES

Service fourni par PSC Tema Shipyard Ltd. Deux

cales sèches : La cale 1 mesure 277,4 mètres de long, 45,4 mètres de large et 6,7 mètres de tirant d’eau avec une capacité de 100 000 TPL. Deux grues de 20 tonnes CMU et 60 tonnes CMU (charge maximale d’utilisation). La cale 2 mesure 106,7 mètres de long, 13,7 mètres de large et 5,5 mètres de tirant d’eau avec une capacité de 10 000 TPL. Cale de carène de 38,7 mètres par 12,8 mètres pour des bateaux ne dépassant pas 150 TPL. STOCKAGE

Le port offre de vastes zones pavées pour le stockage de fret à découvert. Une zone de stockage de 19 000 mètres carrés est disponible pour le trafic en transit pour les quais 1, 2, 4, 5, 7, 9 et 11. Quatre hangars à cacao totalisent une capacité de 60 000 tonnes. Tema offre au total 53 270 mètres carrés de stockage couvert et 92 200 mètres carrés de stockage à découvert. TANKERS

Les tankers amarrés au terminal pétrolier doivent déployer des fils détecteurs d’incendie. Deux pompes de lutte anti-incendie sont disponibles sur le quai. Les tankers jusqu’à 244 mètres de long avec un tirant d’eau de 9,7 mètres sont autorisés. Le quai pétrolier est opérationnel 24 heures sur 24, sept jours par semaine. MARÉES

Semi-diurnes. Marnage de 1,6 mètre à MHWS ; 1,2 mètre à MHWN ; 0,2 mètre à MLWS et 0,6 mètre à MLWN. REMORQUAGE

Le remorquage est obligatoire pour les navires de plus de 1 000 GT (Jauge brute), avec des remorqueurs obligatoires pour les pétroliers et les navires Valco. Quatre remorqueurs de la GPHA sont disponibles à Tema : Deux de 1 866 kW, un de 1 860 kW, un de 1 644 kW. Tous les remorqueurs sont équipés de pompes et de détecteurs de lutte anti-incendie. CLIMATOLOGIE

Vents faibles à forts soufflant de l’ouest et du sud-ouest toute l’année, sauf de décembre à février lorsque le vent Harmattan du nord-est domine et limite la visibilité. Dangereuses tornades venant de l’est de mai à juin. Dans le port, la houle nécessite 0,75 mètre d’eau supplémentaire sous la quille des navires amarrés, en particulier un ou deux jours après une tornade.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

53


TITLE ENG TITLE FR

PORT

GHANA PORTS

TAKORADI TAKORADI

FOCUS ON TAKORADI

55 FOCUS ON TAKORADI Gros plan sur Takoradi

Takoradi is the oldest port in Ghana. It is located in the west of the

56 TAKORADI PORT MAP Carte du port du Takoradi 57 FOREWORD Avant-propos 58 INTRODUCTION Introduction 60 EXPANSION Accroissement

country, about 200 miles from Accra. The port handles about 5 million tonnes of cargo each year. This consists mainly of mineral bulks such as manganese and bauxite, but Takoradi is also an export centre for cocoa. As the closest port to the recently discovered oil and gas fields off Ghana, the port is also developing a range of services for the offshore industry.

62 OFFSHORE Offshore 64 SHIPYARD Chantier naval 65 SECURITY Sécurité 66 OPERATIONS Opérations 68 PORT DETAILS Informations sur le port

GROS PLAN SUR TAKORADI Le port de Takoradi est le plus ancien port du Ghana. Situé à l’ouest du pays, à environ 320 km d’Accra, il manutentionne environ 5 millions de tonnes de fret chaque année. Il s’agit principalement de minerais en vrac comme le manganèse et la bauxite, mais Takoradi est également un centre d’exportation du cacao. Grâce à la proximité des gisements de pétrole et de gaz récemment découverts au large du Ghana, le port développe également toute une gamme de prestations destinées au secteur offshore.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

55


TAKORADI PORT MAP CARTE PORT

GHANA PORTS

Future Port EXPANSION PLAN

EXPANSION PLAN

Commercial and Industrial Area

Breakwater Extension

O F

Clinker Jetty

3

4

5

6

G

Container Terminal

2

Floating Dock Moorings 1-5

GHPA

56

Dry Dock

U

Oil Berth Bauxite Berth

1

L F

Main Gate Nยบ1

Main Gate Nยบ2

G U I N E A

TAKORADI PORT

Proposed Oil Services Terminal


FOREWORD AVANT-PROPOS

WE’RE BETTER EQUIPPED THAN EVER

TAKORADI

NOUS SOMMES MIEUX ÉQUIPÉS QUE JAMAIS Le Port de Takoradi est une des réussites exemplaires de l'Afrique de l'Ouest. Au cours des dernières années, notre infrastructure et les statistiques du trafic et du fret ont progressé à un rythme impressionnant, grâce à un ambitieux programme. Il est vrai aussi que la découverte d'importants gisements de pétrole et de gaz 45 miles nautiques au large de Takoradi a joué un rôle fondamental à cet égard.

The Port of Takoradi is one of West Africa’s real success stories. In recent years we have undertaken an ambitious programme that has seen our basic infrastructure, our traffic figures and our cargo throughput all grow at an impressive rate. It’s fair to say that the discovery of significant oil and gas reserves 45 nautical miles off Takoradi port has been a major contributing factor in this regard.

Major dredging work has now been completed. This, coupled with our extended breakwater, allows us to accept much larger vessels. I am pleased to report that Takoradi is now one of the most modern in the region, offering a wide range of services as well as handling increasing levels of traffic for customers in neighbouring countries. We look forward to offering a warm welcome to new investors and stakeholders in the Port of Takoradi.

In the past, Takoradi was known primarily for its export cargoes; but thanks to oil and gas exploration we now handle a better balance of import and export cargoes. Nevertheless, traditional commodities such as cocoa, timber, bauxite, manganese and clinker form the mainstay of our activities. In 2015 the port handled 68 per cent of Ghana’s seaborne exports. Aside from imports associated with the offshore oil and gas sector, we continue to handle more containers and general cargo for both consumers and industry.

Les grands travaux de dragage sont maintenant terminés. Avec l'expansion du brise-lames, nous pouvons donc accueillir des navires plus importants. Je suis heureux de confirmer que Takoradi est maintenant un des ports les plus modernes de la région, offrant une gamme étendue de services, avec des niveaux de trafic en pleine croissance pour les clients basés dans les pays voisins. Le Port de Takoradi sera très heureux d'accueillir chaleureusement de nouveaux investisseurs et parties prenantes.

Captain Ebenezer Afadzi Ag. Director of Port of Takoradi

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

Dans le passé, Takoradi était principalement un port d'exportation du fret. Mais grâce à l'exploration pétrolière, il bénéficie maintenant d'une meilleure balance des importations et des exportations. Cependant, des marchandises traditionnelles, comme le cacao, le bois, la bauxite, le manganèse et le mâchefer, représentent la plus grande partie de nos activités. En 2015, le port a traité 68 pour cent des exportations maritimes du Ghana. Outre les importations liées au secteur du gaz et du pétrole offshore, nous traitons un plus grand nombre de conteneurs et de fret général, pour l'industrie et les consommateurs.

Captain Ebenezer Afadzi Ag. Director, Port de Takoradi

57


TAKORADI INTRODUCTION INTRODUCTION

NEW ROLE FOR OLD PORT Takoradi was the first port to be built in Ghana. It was the main point of export for timber, bulk ore and cocoa, transferred by lighters to the waiting ships, as well as handling imports of machinery, consumables and other cargo. Ghana relied on Takoradi for much of its commerce. An expansion of the port in 1954 and then in 2002 brought berths and new facilities to improve efficiency and productivity. But Takoradi remained largely a bulk cargo handling port and its fortunes dwindled with the opening of Tema port in 1962. It remained an important gateway because of its relative closeness to hinterland destinations such as the northern city of Kumasi and the landlocked countries further to the north. Raw materials such as bauxite, manganese, cocoa beans, cocoa products and sawn timber are staple exports through Takoradi; but in contrast to previous decades, when they were handled loose or in bulk packets, they are now largely containerised, generally off-port to minimise dwell time in the port. Manganese and bauxite are still exported by loading into the ship’s hold. The discovery of oil in 2007 changed everything and an ambitious expansion plan was drawn up to transform Takoradi into a service and support hub for the oil and gas industry. Takoradi was the closest port to the Jubilee oilfield and so the obvious choice as a base for the burgeoning offshore sector. Vessel traffic has more than doubled since 2007 and since 2009 more than half the port’s traffic has been supply vessels. This percentage will increase further as more and more facilities come into operation, especially when the new TEN Project starts producing oil. Cargo throughput has increased by over 16 per cent from 2007-2015. In total, the port handles about a third of all seaborne cargo in Ghana, equivalent to 16 per cent of seaborne imports and 70 per cent of seaborne exports.

58

Additional facilities and infrastructure have been created and developed to attract further private investment to support the growing offshore sector. It is not even 10 years since oil was discovered off Ghana’s western shores, but the transformation is huge, with an extended 1.08 km breakwater, new berths, reclaimed land for a container terminal.

Schlumberger have committed themselves financially to the development of an oil and gas hub. Goil Ghana Ltd in partnership with GPHA Takoradi is building a 13,500 tonne capacity marine gas oil tank farm in the port to provide bunkering services. This will replace bunkering via road tankers. An inland container depot is under construction 2 km outside the port.

The Belgian company Jan De Nul was responsible for the breakwater extension, the bulk jetty, the dredging and backfilling. The master plan seeks to expand the roads to and from the port in order to reduce congestion. In addition, through public-private partnerships, Viking Offshore has developed a new berth to support oil and gas exploration and production. A 600 tonnes per day desalination plant has been installed to supply water to vessels calling the port. In addition, 28 acres of reclaimed land will be added to the former cocoa shed area and developed into an oil and gas hub. When completed, it will have six berths with 10.0 metres depth. Already, Subsea 7 and General Electric have built fabrication yards in the port. Tullow, Bolloré, EMAS, MODEC, Halliburton, Baker Hughes and

GATEWAY Takoradi’s location makes it an ideal gateway not only for the main production and mining areas of Ghana but also for the landlocked countries of Burkina Faso, Mali and Niger to the north. Since 2002 the Port of Takoradi has been an alternative trade route to and from Burkina Faso, Niger and Mali. The introduction of the axle load in Ghana in 2009 affected trade through the port. With other countries in West Africa coming on board to implement the policy, strategic plans have been initiated by the management to once again attract transit traffic through Takoradi.


Des matières premières, comme la bauxite, le manganèse, les fèves de cacao, les produits à base de cacao, les bois sciés, sont des produits d'exportation de base à Takoradi. Mais contrairement aux méthodes de transport en cale ou en vrac des décennies précédentes, ces produits sont maintenant largement conteneurisés, en général à l'extérieur du port pour réduire les délais de stockage au port. Le manganèse et la bauxite continuent d’être exportés en cales. La découverte de gisements de pétrole en 2007 a bouleversé la situation. Un ambitieux plan d'expansion vise à faire de Takoradi un centre de service et de support pour l'industrie du gaz et du pétrole. Étant le port le plus proche des gisements Jubilee, Takoradi se présente comme un choix évident comme base du secteur offshore émergeant.

NOUVEAU RÔLE POUR UN VIEUX PORT Historiquement, Takoradi est le premier port construit au Ghana. Il était le centre principal d'exportation du bois, des minerais en vrac, du cacao, transportés par barges jusqu'aux navires, et d'importation des machines, des produits consommables et autres frets. Une grande partie du commerce ghanéen dépendait alors de Takoradi. Les expansions du port en 1954 et en 2002 ont créé de nouveaux postes d'amarrage et de nouvelles installations pour améliorer l'efficacité et la productivité. Mais Takoradi est resté en grande partie d'un port de manutention de marchandises en vrac et son potentiel de croissance a été affecté par l'ouverture du Port de Tema en 1962. Grâce à sa proximité relative aux destinations intérieures, comme Kumasi au nord et les pays enclavés de la région, ce port joue encore un rôle commercial important.

Le trafic maritime a doublé depuis 2007. Les navires d'avitaillement représentent plus de la moitié du trafic du port depuis 2009. Ce pourcentage ne peut qu'augmenter puisque d'autres installations sont mises en œuvre, et en particulier lorsque le projet TEN commencera à produire du pétrole. Le fret a augmenté, avec une progression de 16% 2007-2015. Au total, le port gère environ un tiers de tout le fret maritime du Ghana, ce qui représente 16% des importations maritimes et 70% des exportations maritimes. Des installations et des infrastructures ont été créées et développées pour attirer d'autres investissements privés afin de soutenir la croissance du secteur offshore. Moins de dix années se sont écoulées depuis la découverte des gisements de pétrole au large des côtes occidentales du Ghana, mais la transformation est néanmoins spectaculaire, avec un avec un briselames étendu de 1,08 km; la construction d’une nouvelle jetée en vrac de 600 m (16 m profondeur); et des terrains récupérés pour un terminal à conteneurs.

public-privé, Viking Offshore a développé un nouveau poste pour soutenir l’exploration et la production de pétrole et de gaz. Une usine de dessalement a été installé pour alimenter en eau les navires faisant escale au port. Une plate-forme pétrolière et gazière sera développé sur les terres régénérées et existants. Une fois terminé, il aura six couchettes avec 10,0 mètres de profondeur. Déjà, Subsea 7 et General Electric ont construit des chantiers de fabrication dans le port. Tullow, Bolloré, EMAS, MODEC, Halliburton, Baker Hughes et Schlumberger sont signés pour développer une plate-forme pétrolière et gazière. Goil Ghana Ltd en partenariat avec GPHA Takoradi est la construction d’un réservoir de gas d’une capacité de 13.500 tonnes pour fournir des services de soutage. Cela remplacera les camions-citernes. Un dépôt de conteneurs intérieur est construit à 2 km du port.

ACCÈS MARITIME La position géographique de Takoradi en fait un accès maritime idéal non seulement pour les principales zones minières et de production, mais aussi pour les pays enclavés comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger au nord. Depuis 2002, le port de Takoradi a été une route commerciale alternative pour le Burkina Faso, le Niger et le Mali. L’introduction de la charge à l’essieu au Ghana en 2009 a affecté le commerce à travers le port. Avec d'autres pays d’Afrique de l’Ouest d’accord pour mettre en œuvre la politique, les plans stratégiques ont été lancés pour attirer une fois de plus le trafic de transit à travers Takoradi.

L’entreprise belge Jan De Nul a réalisé l’extension du brise-lames, le quai des vraquiers, le dragage et le remblayage. Le plan directeur vise a élargir les routes vers et depuis le port afin de réduire la congestion. En outre, grâce à des partenariats

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

59


TAKORADI EXPANSION ACCROISSEMENT

TAKORADI EXPANDS TO MEET GROWING DEMAND The discovery of oilfields close to the western shores of Ghana changed the course of development of the Port of Takoradi. The port’s 2002 master plan had focused on existing cargoes and developing the port as a transit hub, recommending cargo segregation and improved container handling facilities. But following the discovery of oil in 2007, a new master plan had to be created, designed around the rapidly expanding needs of the offshore sector. This included offshore support facilities, bulk and container terminals and a floating dock for vessel repairs with depths from 10.0 to 16.0 metres. The expansion plan consists of three phases. Phases I and II included an extension of the existing breakwater; construction of a bulk terminal; and dredging of the access channels. Further details of investments in Phases I and II included:

»»Access channel dredged to 16.0 metres »»Extension of breakwater by 1,080 metres northward

»»Construction of bulk terminals with 16.0 metres depth

»»Construction of oil services terminal »»Reclamation of 53,000 hectares of land

Harbour Roundabout, while a second will link Gate 10 with New Takoradi and the Paa Grant Roundabout. This will considerably ease congestion around the port. Other new roads also link the port with Nkotompo and Sekondi.

The aim is to transform Takoradi port into a regional hub, handling larger consignments for industry, the offshore sector and the local economy.

In tandem with the infrastructure developments and expansion, private companies are investing in new plants and factories at the port. The vision for the Port of Takoradi is to be a preferred destination within the subregion where investors and traders can bring in large consignments.

Phase III will involve developing the port’s main entry and exit routes and building a 300,000 teu container terminal with ship-toshore cranes plus a transit shed for storage.

Various operational changes are planned for the port. They include moving the manganese, bauxite, clinker, limestone and other bulk cargo operations to the new jetty. A dedicated berth with a depth of 10.0 metres will be commissioned to cater to the offshore supply sector. A 1 km long quay will be built on reclaimed land in the log pond with a depth alongside of 16.0 metres; and a 770 metre quay wall is being reclaimed from Berths 2 to 6 with 11.0 metres depth alongside.

These developments represent an investment of US$ 344 million. Phase I was completed in

Road infrastructure will be improved. A new dual carriageway will link the port with the

»»Construction of open storage area for oilfield plant and machinery

»»Construction of dual access roads to the port.

60

May 2016 by the Belgian contractor Jan De Nul. Dredging of the harbour and berths and the breakwater extension will enable the port to receive larger dry and liquid bulk carriers, thus eliminating double handling. Phase II is already under way and is expected to be completed by 2018.

PROJECTS

The cement production company Dangote is interested in establishing a new factory on reclaimed land, creating both new jobs and revenue. A 600 tonnes per day desalination plant has been installed to supply fresh water to vessels. Pipes will be laid to all berths to allow for the supply of fresh water and chemicals. Plans are already in place to increase the existing capacity with a 32 cubic tons per hour facility.


L'EXPANSION DE TAKORADI RÉPOND À LA DEMANDE CROISSANTE La découverte des gisements pétroliers à proximité des côtes occidentales du Ghana a changé l'orientation du développement du Port de Takoradi.

»»La construction de terminaux de vrac avec une profondeur de 16 mètres.

»»La construction d’un terminal de services pétroliers.

Le Plan directeur 2002 du port était centré sur le fret existant et le développement du port en centre de transit, recommandant la ségrégation du fret et l'amélioration des installations de manutention des conteneurs. Mais depuis la découverte du pétrole en 2007, un nouveau Plan directeur a été conçu pour répondre aux besoins en expansion rapide du secteur offshore. Il inclut des installations de support offshore, des terminaux de conteneurs et de vrac, et un quai flottant pour réparer les navires ayant un tirant d'eau de 10,0 à 16,0 mètres. Le plan d'expansion est organisé en trois phases. Les phases I et II incluent l’extension du brise-lames existant, la construction d’un terminal pour vraquiers, et le dragage des canaux d’accès. D'autres détails d'investissements pour les Phases I et II incluent :

»»Un canal d’accès dragué jusqu’à 16 mètres.

»»L’extension du brise-lames vers le nord sur 1 080 km.

»»Le remblaiement de 53 000 hectares de terre-plein sur la mer.

»»La construction d’une zone de stockage à découvert pour les équipements et les services des gisements.

»»La construction de routes à deux voies pour accéder au port. La phase III porte sur le développement des principales routes d’entrée et de sortie du port, la construction d’un terminal de conteneurs de 300 000 EVP avec des grues de transbordement et un hangar de transit. L’ensemble de ces développements représente un investissement de 344 millions USD. L'entreprise belge Jan De Nul a achevé la Phase I en mai 2016. Le dragage du port, les postes d'amarrage et l'expansion du brise-lames permettront à Takoradi de recevoir des vraquiers liquides et solides de plus grande capacité, éliminant donc la double manutention. La Phase II est déjà en cours et devrait être terminée en 2018. L'objectif est de transformer le port de Takoradi en centre régional, pour manutentionner des expéditions plus importantes pour l'industrie, le secteur offshore et l'économie locale. Diverses modifications opérationnelles sont planifiées pour le port. Elles incluent le transfert sur le nouveau quai des opérations de vrac, manganèse, bauxite, mâchefer, calcaire et autres marchandises en vrac. Un poste d'amarrage pour tirants d'eau jusqu'à 10 mètres sera mis en œuvre pour le secteur d'avitaillement offshore. Un

quai de 1000 mètres sera construit sur les terres récupérées sur le bassin des grumes, avec une profondeur de 16,0 mètres, un mur de quai de 770 mètres est en train d'être récupéré sur les postes d'amarrage 2 à 6 avec une profondeur de 11,0 mètres. L'infrastructure routière est aussi en cours d'amélioration. Une nouvelle route à deux voies reliera le port au Harbour Roundabout. Une deuxième reliera la porte 10 au New Takoradi et au Paa Grantt Roundabout. Ces deux axes soulageront considérablement le trafic dans le port et ses alentours. D’autres routes seront construites pour relier le port avec Nkotompo et Sekondi.

PROJETS Parallèlement au plan d'expansion et aux développements d'infrastructure, les entreprises privées investissent dans de nouvelles usines et installations dans le port. Le vision pour le Port de Takoradi est d'être une destination privilégiée dans la sous-région où les investisseurs et marchands peuvent transférer d'importants volumes. Le cimentier Dangote souhaite implanter une nouvelle usine sur un terrain récupéré sur la mer, pour créer des emplois et générer des revenus. Une usine de désalinisation avec une capacité de 600 tonnes par jour a été construite pour fournir de l’eau potable aux navires. Des canalisations seront installées sur tous les postes d’amarrage afin d’assurer un approvisionnement constant en eau potable et en produits chimiques. Des plans sont déjà définis pour augmenter la capacité existante grâce à une nouvelle installation de 32 tonnes cubes par heure.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

61


TAKORADI OFFSHORE OFFSHORE

VISION FOR OIL SERVICE HUB NEARLY COMPLETE It was in 2007 that everything changed in Ghana’s maritime sector. Oil was discovered off its shores in huge volumes and there was a national change of focus with a view to exploiting the wealth it was expected to bring. Ghana’s Jubilee oilfield, with total proven reserves of about 3 billion barrels, is located in the West African Transform Margin, one of the most lucrative oil stakes in the world, with an estimated 5 billion barrels already discovered and a current production rate of 150,000 barrels per day. A USA and UK consortium made up of Anadarko Petroleum, Kosmos Energy and Tullow Oil announced the discovery in the Deepwater Tano and West Cape Three Points basins and the new field was named Jubilee to commemorate Ghana’s 50 years of independence. The service and support industry is centred on the Port of Takoradi, transforming this oncequiet town into a hub of activity. Its expansion plans became focused on transforming the port into an oil and gas services hub. The aim was to attract investment and generate jobs in the region, both within the supply industry and in fabrication, repair, bunkering and cargo services. In addition, the Texas-based company Cox Oil is carrying out plans to build a US$ 600 million oil refinery and associated infrastructure in the Port of Takoradi. Construction of the refinery is yet to commence. It will be built on 100 acres of reclaimed land. When completed, it is expected to deliver about 65,000 barrels of oil per day for export and domestic use.

SERVICES HUB Completion of the offshore services hub in Takoradi is a key priority for the Ghana Ports and Harbours Authority. The oil supermajors have already signed memoranda of

62

understanding with the GPHA for operations in the oil hub. These companies include Schlumberger, Viking/Halliburton, Tullow, Conship, Bolloré, Supermaritime and Subsea 7.

completed by April 2017. The oil hub will be the sole stragetic onshore facility for Tullow, ENI and the OCPT project with the expectation that HESS will operate from the hub from 2017.

Subsea 7 has already begun developing new facilities at the port including offices, workshops and warehouses. The company has reclaimed 5,000 square metres at the former log pond as an additional area of operation. Having completed its fabrication facility, the company has already commenced a US$ 600 million contract from Tullow for the TEN Project, a new oilfield expected to start production in late 2016. The contract includes the fabrication of suction pipes weighing 110 tons each and 18 sleepers weighing 14 tons. In addition, 50 welding machines and two crawler cranes of 400 tons and 225 tons capacity have been positioned at the yard to deal with heavy lifts.

GPHA has leased out the former launch wharf to Viking Offshore/Halliburton Company to build storage and service facilities for oil supply vessels. The berth has been dredged to 9.0 metres to allow larger vessels to load and discharge oil and gas related cargoes. Marine diesel and oil silos have also been installed at the berth for storage of muds, drilling fluids, base oil and other chemicals.

Sand dredging of the 90,000 square metre log pond will be completed by fourth quarter 2016. When completed, Murray and Roberts, the EPCM contractor, will oversee the civil works in the installation of services across the entire 200,000 square metre hub. All things being equal, the development will be

The GPHA in collaboration with Ghana Oil Company (GOIL) is constructing a 13,500 tonne capacity marine gas oil (MGO) tank farm inside the port to offer bunkering services to vessels calling Takoradi. When completed, by the end of 2016, the facility will help combat the problem of illegal bunkering activities outside Ghana’s territorial waters. Baj Freight & Logistics Ltd, a key player in the oil and gas industry, has taken over the former Shed 4 area at the main wharf. This area of 4,800 square metres has been reinforced with pavement blocks to support ENI operations.


LA VISION POUR LE CENTRE DE SERVICE PÉTROLIER EST PRESQUE RÉALISÉE 2007 a été l'année du bouleversement pour le secteur maritime au Ghana. Les vastes gisements de pétrole découverts au large des côtes ghanéennes ont changé l'orientation nationale pour exploiter la richesse que cette ressource devrait apporter.

du port en un centre de services pour l'industrie du gaz et du pétrole. L'objectif était d'attirer des investissements et de créer des emplois dans la région, dans l'industrie de l'avitaillement et des services de fabrication, la réparation, l’avitaillement et le fret.

Situé sur la marge transformante d'Afrique occidentale, le gisement Jubilee du Ghana offre des réserves prouvées d'environ 3 milliards de barils. Ce gisement pétrolier figure parmi les plus lucratifs du monde. Les estimations portent à 5 milliards de barils le total découvert. Sa production actuelle est de 150 000 barils par jour.

De plus, l'entreprise texane Cox Oil construit une raffinerie de pétrole d'une valeur de 600 millions US$ avec l'infrastructure adaptée dans le Port de Takoradi. La construction de la raffinerie n’a pas encore commencé. Il sera construit sur 100 acres de terres récupérées. Une fois terminé, il est prévu de livrer environ 65.000 barils de pétrole par jour pour l’exportation et l’usage domestique.

Un consortium américain et britannique formé par Anadarko Petroleum, Kosmos Energy et Tullow Oil a annoncé la découverte des bassins Deepwater Tano et West Cape Three Points. Le nouveau gisement a été nommé Jubilee pour commémorer le cinquantenaire de l'indépendance du Ghana. L'industrie des services et du support est centrée sur le Port de Takoradi, transformant cette ville paisible en un centre d'activité stratégique. Ses plans d'expansion se sont focalisés sur la transformation

CENTRES DE SERVICES L'achèvement du centre de services offshore à Takoradi est une priorité essentielle pour la Ghana Ports and Harbours Authority. Les supermajors ont déjà signé un protocole d'entente avec la GPHA pour définir les opérations du centre pétrolier. Ces grandes entreprises incluent Schlumberger, Viking/Halliburton, Tullow, Conship, Bolloré, Supermaritime et Subsea 7. Subsea 7 a déjà commencé à développer de nouvelles installations dans le port, incluant des bureaux, des ateliers, et des entrepôts. Cette entreprise a récupéré un terrain de 5 000 mètres carrés sur l’ancien bassin des agrumes, comme zone d’exploitation supplémentaire. Après avoir terminé son unité de fabrication, l'entreprise a débuté l’exécution d’un contrat de 600 millions US$ de Tullow et le projet TEN, un nouveau gisement dont la production devrait débuter à la fin 2016. Le contrat inclut la fabrication de tuyaux d'aspiration, d'un poids individuel de 110 tonnes et 18 dormants de 14 tonnes. De plus, 50 machines à souder, deux grues sur chenilles (400 tonnes et 225 tonnes) ont été positionnées sur le chantier pour assurer les opérations de levage intensives.

Sable dragage du 90.000 mètres carrés journal étang sera complété par quatrième trimestre 2016. Une fois terminé, Murray et Roberts , l’entrepreneur IAGC, supervisera les travaux de génie civil à l’installation des services sur l’ensemble de 200.000 carrés hub mètres. Toutes choses étant égales, le développement sera terminé d’ici Avril 2017. Le centre pétrolier sera la seule installation terrestre stragetic pour Tullow, ENI et le projet OCPT avec l’espoir que HESS fonctionnera à partir de la plaque tournante à partir de 2017. La GPHA a loué l’ancien lancement quai pour Viking Offshore Viking/Halliburton pour construire des unités de stockage et de services destinées aux navires d’avitaillement pétrolier. L'amarrage a été dragué jusqu'à 9,0 mètres pour accepter de plus grands navires et autoriser le chargement et le déchargement des cargaisons de pétrole et de gaz. Des silos de pétrole et de gasoil marin ont été construits sur le quai pour stocker des boues, fluides de forage, huile de base et autres produits chimiques. La GPHA en collaboration avec le Ghana Oil Company (GOIL) est en train de construire un parc de stockage à l'intérieur du port d’une capacité de 13.500 tonnes de gazole marine ( MGO ) pour offrir des services de soutage aux navires faisant escale Takoradi. Une fois terminé, à la fin de 2016, l'installation permettra de lutter contre le problème des activités de soutage illégales en dehors des eaux territoriales du Ghana. Baj Freight & Logistics Ltd, un acteur clé de l’industrie du pétrole et du gaz, a repris la zone de l’ancien Shed 4 du quai principal. Pour supporter les activités, les 4 800 mètres carrés de cette zone sont ont été renforcés par un pavement en blocs.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

63


TAKORADI SHIPYARD CHANTIER NAVAL

THOROUGHLY MODERN SHIPYARD IN TAKORADI

UN CHANTIER NAVAL TOTALEMENT MODERNE À TAKORADI

Takoradi Shipyard is a key component of the Port of Takoradi, providing a wide range of repair and maintenance services.

5,500 square metres of hardstanding where vessels can be placed on blocks. The yard is served by a 15 tonne capacity mobile crane and a 5 tonne fork-lift truck.

Le chantier naval de Takoradi est une ressource essentielle du Port de Takoradi, qui fournit une gamme étendue de services de réparation et de maintenance.

The facility has been in continuous operation since 1928 and is now a special business unit of the Ghana Ports and Harbours Authority (GPHA).

There are modern workshops and facilities to carry out repairs and maintenance of all kinds of vessels. The facilities include mechanical, carpentry, metalworking and panel bending services and a foundry. The complex has a modern administrative block and an 850 kW generator plant to support operations in case of power failure.

Ce chantier a été constamment utilisé depuis 1928. Il est maintenant une business unit spéciale de la Ghana Ports & Harbours Authority (GPHA).

Between 2006 and 2009 the shipyard was totally rebuilt with new machinery installed at a cost of US$ 14 million. It is now one of the most modern and best-equipped small shipyards in West Africa, serving a wide catchment area. The dry dock can receive vessels of up to 45 metres in length, 9.5 metres breadth and 400 tonnes. The wide slipway can accommodate three vessels of up to 350 tonnes at the same time. In addition there is 350 metres of berthing for floating repairs and

The shipyard is noted for its high quality refurbishment and maintenance work. It has ISO 9001:2008 certification and its welders are certified by Lloyd’s for steel works and by ABS for aluminium works. Main customers of the shipyard include port authority tugs, fishing vessels and other small vessels operating in the region.

Entre 2006 et 2009, le chantier naval a été totalement reconstruit et a reçu de nouvelles machines, pour un coût de 14 millions US$. Il est maintenant l'un des petits chantiers navals parmi les plus modernes et les mieux équipés d'Afrique de l'Ouest, et qui bénéficie d'une vaste zone d'influence. La cale sèche peut recevoir des navires jusqu'à 45 mètres de long, 9,5 mètres de large et de 400 tonnes. La cale de carène est assez vaste pour recevoir simultanément trois navires jaugeant jusqu'à 350 tonnes. En outre, des postes d’amarrage sont disponibles sur 350 mètres pour les réparations à flot. Des navires peuvent être posés sur blocs dans des zones découvertes totalisant 5 500 mètres carrés. Le chantier naval dispose d’une grue mobile de 15 tonnes et un chariot élévateur de 5 tonnes. Des installations et des ateliers modernes permettent d'offrir des services de réparation et de maintenance pour tous les types de navires. Ils incluent la mécanique, la charpenterie, le travail des métaux, le formage de panneaux, ainsi qu'une fonderie. Le complexe inclut un bâtiment administratif moderne et un générateur de secours de 850 kW. Le chantier naval est réputé pour la qualité de ses services de rénovation et de maintenance. Il est certifié ISO 9001:2008 et ses soudeurs sont certifié par Lloyd’s pour les ouvrages en acier et par ABS pour les ouvrages en aluminium. Les principaux clients du chantier naval incluent les remorqueurs de l'autorité portuaire, des bateaux de pêche, et d'autres bateaux plus petits de la région.

64


SECURITY SÉCURITÉ

SECURITY RECORD INSPIRES CUSTOMER CONFIDENCE

TAKORADI

LA SÉCURITÉ INSPIRE LA CONFIANCE DES CLIENTS Le Port de Takoradi continue de développer une solide réputation pour l'excellence de son réseau de sécurité. La sécurité du port est toujours à son maximum grâce à un programme d'investissement intensif. Cet investissement de plusieurs millions de dollars dans diverses installations pour l'industrie du gaz et du pétrole prouve que le port a su obtenir la confiance de nombreux clients internationaux, tels que Schlumberger, Viking/Halliburton, Tullow, Conship, Bolloré, Supermaritime et Subsea 7.

The Port of Takoradi is developing a reputation for its excellent security network. Security at the port is at an all-time high following an intensive programme of investment. This multi-million-dollar investment in various facilities for the oil and gas industry is a good indicator that the port has been able to build confidence in its many international clients such as Schlumberger, Viking/Halliburton, Tullow, Conship, Bolloré, Supermaritime and Subsea 7. Counter measures such as rapid response to vessel calls and surveillance of port areas by patrol boats, the marine police and a detachment of the Ghana Navy have led to the near-elimination of prohibited practices at the port. Takoradi has skilled operations staff with dedicated security personnel to ensure the safety and security of all types of cargo at all times. Security has been further enhanced by the installation of a closed circuit television network around the port. The security department also works closely with the National Security agency, the police, the

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

Bureau of National Investigations (BNI) and the Narcotics Control Board. As a result of these measures, there are no stowaways now and theft is almost unheard of; and thanks to the vigilance of security personnel it is difficult for anyone to carry out any illegal activity. The GPHA is proud of its almost zero crime rate at Takoradi due to the diligence of its personnel. As well as protecting cargo and personnel already at the port, the enhanced security network instills confidence in prospective clients looking to do business in the Port of Takoradi.

Des contre-mesures, incluant les interventions rapides à chaque demande des navires, la surveillance des zones portuaires par des patrouilleurs, la police maritime et un détachement de la marine ghanéenne ont presque totalement éliminé les pratiques interdites dans le port. Takoradi bénéficie d'un personnel de production compétent et d'un personnel de sécurité spécialisé pour assurer la sécurité et la protection de tous les types de fret en toutes circonstances. La sécurité a été encore renforcée par l'installation d'un circuit de vidéosurveillance couvrant toute la zone portuaire. Le département de sécurité travaille étroitement avec l'agence de la sécurité nationale, la police, le Bureau des investigations nationales (BNI) et le Conseil de contrôle des stupéfiants. Grâce à ces mesures, les passagers clandestins ont disparu, les vols sont extrêmement rares, et grâce à la vigilance du personnel de sécurité, les activités illégales sont de plus en plus difficiles à réaliser. La GPHA est fière de son taux de criminalité proche de zéro à Takoradi, grâce à la diligence de son personnel. En plus de la protection du fret et du personnel dans le port, le réseau de sécurité avancé inspire la confiance des clients prospectifs qui souhaitent travailler avec le port de Port de Takoradi.

65


TAKORADI OPERATIONS OPÉRATIONS

A VITAL HUB FOR IMPORTS AND EXPORTS supply companies ramp up their operations. A gamma ray container scanner has been installed to speed the work of customs inspectors. Imports of containerised vehicles and rolling cargoes have increased, too. The GPHA and a licensed private shore handler, Safebond, operate a vehicle import terminal with a capacity of about 2,000 units. While the GPHA handles the containerised vehicles, Safebond handles the non-containerised vehicles.

ONE-STOP SHOP Each year the Port of Takoradi handles about 30 per cent of Ghana’s total seaborne trade. In terms of imports and exports, Takoradi handles about 70 per of total seaborne exports and 20 per cent of total seaborne imports. Principal exports include manganese, bauxite, forest products, bulk and bagged cocoa beans and mining equipment; while imports include clinker, wheat, petroleum products and containerised cargo. Traditional cargoes are still a key part of the port’s operations; but since the discovery of oil in 2007 the mix and variety is changing, with imports such as project cargo, spare parts and construction materials on the increase. Mineral exports are increasing, too, but are now a smaller part of the total export figures. The port has about 140,000 square metres of covered storage, 250,000 square metres of open storage and a container holding capacity of 5,000 teu. In addition, there are private warehouses in and around the port. Takoradi is Ghana’s main export gateway for mined minerals. Manganese and bauxite account for over half of all its exports. Each year the port handles more than 2 million

66

tonnes of manganese, 800,000 tonnes of bauxite and 900,000 tonnes of clinker. Quicklime and ammonium nitrate for use in the mining industry are also imported through Takoradi. In fact, most of the traffic for the mining industry, including heavy equipment and spare parts, is handled through Takoradi. Cocoa beans are among Takoradi’s staple exports, but operations have changed in recent years from storage and loading of vessels in bulk to off-port storage and loading into containers. This has significantly reduced vehicular traffic and eased congestion within the port as vessels can be loaded much faster. With the exception of Unicontrol, the port’s cocoa warehouses have been demolished to free up space for handling containers and oil-related cargo and supply vessels. The Ghana Cocoa Board has built off-dock cocoa bean warehousing at Apowa and Kadjabil, about 13 km from the port, where the beans are bagged, stored and containerised. Container handling will be a major part of Takoradi’s future, with a dedicated container terminal under construction. Over the decade from 2006, container throughout had already risen by about 14 per cent and this upward trend looks set to continue as the oil and gas

The GPA, in collaboration with a private partner, is construction an inland container terminal (ICD) on a 25-acre site 2 km outside the port. The ICD will be linked to the port by a dedicated railway and road. All state agencies will be one site will for easy clearance.


UN CENTRE VITAL POUR LES IMPORTATIONS ET LES EXPORTATIONS Chaque année, le port de Takoradi gère environ 30% du commerce maritime du Ghana. En termes d'importations et d'exportations, Takoradi gère près de 70% des exportations maritimes et 20% des importations maritimes. Les exportations incluent : manganèse, bauxite, produits forestiers, fèves de cacao en vrac et en sacs, équipements miniers. Les importations incluent : scories, blé, produits pétroliers, fret en conteneurs. Le fret traditionnel représente toujours une part dominante des opérations portuaires, mais depuis la découverte du pétrole en 2007, le mix et la variété évoluent, avec une croissance évidente des importations de fret de projet, des pièces de rechange, des matériaux de construction. Les exportations de minerais augmentent aussi, mais représentent une partie moins importante des statistiques. Le port dispose de 140 000 mètres carrés de stockage couvert, 250 000 mètres

carrés de stockage à découvert, et une capacité de gerbage de conteneurs de 5 000 EVP. En outre, plusieurs entrepôts privés se sont implantés dans et autour du port. Takoradi est le principal port d'exportation des minerais extraits sur le territoire du Ghana. Le manganèse et la bauxite représentent plus de la moitié de toutes ses exportations. Chaque année, le port manutentionne plus de 2 millions de tonnes de manganèse, 800 000 de tonnes de bauxite, 900 000 de tonnes de mâchefer. La chaux vive et de nitrate d’ammonium pour l’industrie minière sont également importés par Takoradi . En fait, la plus grande partie du trafic pour l'industrie minière, incluant des équipements lourds et des pièces de rechange, passe par Takoradi. Les fèves de cacao font partie des principales exportations de Takoradi, mais les opérations ont changé au cours des dernières années, évoluant du stockage et du chargement en vrac des navires, au

stockage et au chargement des conteneurs en dehors du port. Par conséquent, le trafic des véhicules a considérablement diminué et la congestion à l'intérieur du port a diminué, puisque les navires peuvent être chargés beaucoup plus vite. À l’exception d'Unicontrol, les entrepôts de cacao ont été démolis pour céder la place à la manutention des conteneurs et du fret du secteur pétrolier, et les navires d’avitaillement. Le Ghana Cocoa Board a construit des entrepôts de fèves de cacao hors zone portuaire à Apowa et Kadjabil, à environ 13 km du port, où les fèves sont ensachées, stockées et mises en conteneurs. La manutention des conteneurs est une part essentielle de l'avenir de Takoradi, avec un terminal de conteneurs en construction. Pendant dix ans depuis 2006, le débit des conteneurs a déjà augmenté de plus d’environ 14%. Cette progression devrait se maintenir compte tenu de l’augmentation des opérations d'avitaillement du secteur du gaz et de pétrole. Un scanner de conteneurs à rayons gamma a été installé pour accélérer les inspections douanières. Les importations de véhicules conteneurisés et le fret roulant ont également augmenté. La GPHA et Safebond Company Limited, une entreprise privée de manutention maritime sous licence, opèrent un terminal d'importation de véhicules offrant une capacité de 2 000 unités environ. La GPHA gère les véhicules conteneurisés et Safebond Company Limited gère les véhicules non-conteneurisés.

GUICHET UNIQUE La GPA , en collaboration avec un partenaire privé, est la construction d’un terminal à conteneurs intérieur (CIM ) sur un site de 25 acres à 2 km du port. L’ICD sera relié au port dédié par une voie ferrée et la route. Tous les organismes d’État seront une volonté de site pour le dédouanement facile.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

67


TAKORADI PORT DETAILS INFORMATIONS SUR LE PORT

TAKORADI PORT DETAILS BUSINESS HOURS Port is open seven days a week, all year round, except on Christmas Day and Good Friday, when ships are handled only in emergency. Port operates two shifts: 07.30 to 19.30 and 19.30 to 07.30. Overtime rates apply on Saturdays, Sundays, public holidays and during meal breaks. Latest time for ordering gangs For weekdays: 15.00/16.00 on previous day with possibility of cancellation up to 06.45 on day that gang is ordered for. For Saturdays and Sundays: 07.30.

CARGO DISCHARGE/ LOADINGS RATES

TAKORADI PORT INFORMATION The harbour of Takoradi consists of one basin with nine berths, including two dry bulk, one container, one ro-ro and an oil terminal. There is also a berth with a depth of 5.0 metres for fishing vessels at the former coal wharf.

ADVISING ETA

Apart from Takoradi Reef, south of the Main Breakwater, and shipwrecks, noted on AC No 3012, approach to entrance is free from hazards. There are navaids to ensure safety of ships using port:

»» Takoradi Lighthouse 4°532’N, 1°345’W: group flashing white, 10 seconds, visible 32 km

»» Main breakwater head: flashing red, one second, visible 12.8 km

LOADING RATES: Bagged cocoa: 250 tonnes gang/shift Bulk cocoa: 250 tonnes gang/shift Sawn timber: 1,000 to 1,500 tonnes/day Manganese: 3,000 tonnes/day Bauxite: 3,000 tonnes/day.

Port requires 48 hours’ notice of arrival, which should be updated 24 and 12 hours before ETA. The port’s stevedores also need to be notified.

»» Lee Breakwater Head: flashing green, visible

Communication may sometimes pose a problem, particularly for vessels arriving Takoradi from Abidjan, as overland facilities are inadequate. In such case, masters are requested to radio the port before leaving Abidjan giving an indication of ETA.

Head »» Cement clinker (Jetty Head Green): every 4 seconds.

Following documents should be presented on arrival to Port Health, Immigration and Customs Authorities:

Restrictions: Draught 10.3 metres. Ghanaian flag to be hoisted.

»» Bill of Health (1 copy) »» Vaccination List with Cholera and Yellow Fever

BULK CARGO

»» Crew List (5 copies) »» Crew Declaration List (1 copy) »» Passenger List (5 copies, or ‘nil’ pass. list) »» Ports of Call List (5 copies) »» Cargo Manifest in English only (3 copies) »» Dangerous Cargo List (3 copies) »» Animal List (1 copy) »» Stowaway List (1 copy) »» Mail & Parcel List (1 copy) »» Bonded Stores List (1 copy) »» Narcotics List (1 copy) »» Arms & Ammunition List (1 copy)

AIRPORT Kotoka International Airport is about 230 km from Takoradi, on the east side of Accra. The military airport at Takoradi is also used for civil flights in support of the oil industry.

ANCHORAGE Takoradi Bay has a water depth of more than 11.0 metres (location as per Admiralty Chart No 3012). Quarantine area is beyond the two breakwaters at approach to harbour entrance.

68

APPROACH

DISCHARGE RATES Containers: 8 units/hour General cargo: 30 tonnes gang/hour Clinker at buoys: 2,500 to 3,000 tonnes/day Clinker at berth: 3,500 to 4,000 tonnes/day Bagged cargo: 250 tonnes gang/shift Bulk cargo: 500 tonnes gang/day

12.8 km

»» Fog bell: every 5 seconds on Lee Breakwater

Special berths available for bauxite, manganese, and clinker. Manganese is discharged from rail wagons to quayside storage area and loaded directly to ship’s hold by conveyor system. Bauxite is stored outside port and conveyed to quayside by cable cars.

BUNKERS Diesel and other fuel oils available at main quay by road tanker and supplied by GOIL, Shell and TotalFina.

DOCUMENTATION

Certificates (1 copy)


INFORMATIONS SUR LE PORT DE TAKORADI INFORMATIONS SUR LE PORT DE TAKORADI

Le port de Takoradi comprend un bassin avec neuf postes d’amarrage, dont deux pour le vrac solide, un pour les conteneurs, un pour les rouliers (ro-ro) et un terminal pétrolier. Un poste d’amarrage de cinq mètres de profondeur est réservé aux bateaux de pêche sur l’ancien quai à charbon. AVIS D’HEURE D’ARRIVÉE PRÉVUE

Le port exige un préavis d’heure d’arrivée (ETA/ HAP) de 48 heures qui doit être actualisé 24 heures et 12 heures avant l’HAP. Les entreprises de manutention du port doivent aussi être informées. Les communications peuvent parfois être difficiles, en particulier pour les navires en provenance d’Abidjan, parce que les installations terrestres sont insuffisantes. Dans ce cas, les capitaines doivent communiquer par radio avec le port de Takoradi avant de quitter Abidjan pour indiquer leur HAP. AÉROPORT

L’aéroport international de Kotoka est à environ 230 km de Takoradi, à l’Est d’Accra. L’aéroport militaire de Takoradi accueille aussi des vols civils comme soutien à l’industrie pétrolière. MOUILLAGE

La baie de Takoradi a une profondeur de plus de 11 mètres (voir la carte de l’amirauté No. 3012). La zone de Quarantaine se situe au-delà des deux brise-lames à l’approche de l’entrée du port. APPROCHE

À l’exception du récif de Takoradi, au sud du brise-lames principal, et quelques épaves indiquées sur la carte de l’amirauté No. 3012, l’approche jusqu’à l’entrée du port ne pose pas de risques particuliers. Des aides de navigation renforcent la sécurité des navires :

»» Phare de Takoradi 4°532’N, 1°345’W : feu à éclats groupés blanc, 10 secondes, visible à 32 km »» Musoir du brise-lames principal (Main Breakwater) : un feu à éclats rouge, une seconde, visible à 12,8 km »» Musoir du brise-lames sous le vent (Lee Breakwater Head) : un feu à éclats vert, visible à 12,8 km

»» Cloche de brume : toutes les 5 secondes sur le musoir du brise-lames sous le vent »» Scorie de ciment (Jetty Head Green) : toutes les 4 secondes. Restrictions : Tirant d’eau de 10,3 mètres. Le drapeau ghanéen doit être hissé. TRANSPORT EN VRAC

Des postes d’amarrage sont disponibles pour la bauxite, le manganèse et le clinker Le manganèse est déchargé des wagons sur rails dans le stockage du quai, puis chargé directement dans les cales par un système de convoyeur. La bauxite est stockée à l’extérieur du port et transportée jusqu’au quai par un téléphérique. SOUTES

Le carburant Diesel et autres fiouls sont disponibles sur le quai principal par camions citernes et fournis par GOIL, Shell et TotalFina. HORAIRES

Le port de Takoradi est ouvert sept jours par semaine, toute l’année, sauf le jour de Noël et le vendredi de Pâques, où les services sont uniquement disponibles en cas d’urgence. Le port opère deux rotations : 07h30 à 19h30 et 19h30 à 07h30. Les tarifs des heures supplémentaires sont appliqués les samedis, dimanches, jours fériés, et pendant les heures des repas. Heure limite pour réserver des équipes pendant les jours de semaine : 15h00/ 16h00 le jour précédent avec possibilité d’annulation jusqu’à 06h45 le jour où l’équipe est requise. Samedis, dimanches : 07h30. TAUX DE DÉCHARGEMENT/ CHARGEMENT

TAUX DE DÉCHARGEMENT Conteneurs : 8 unités/ heure Marchandises générales : 30 tonnes par équipe/ heure Clinker aux bouées : 2 500 à 3 000 tonnes/ jour Clinker au quai : 3 500 à 4 000 tonnes/ jour Marchandises en sacs : 250 tonnes par équipe/ heure Marchandises en vrac : 500 tonnes par équipe/ heure TAUX DE CHARGEMENT : Cacao en sacs : 250 tonnes par équipe/ heure

Cacao en vrac : 250 tonnes par équipe/ heure Bois équarris : 1 000 à 1 500 tonnes/ jour Manganèse : 3 000 tonnes/ jour Bauxite : 3 000 tonnes/ jour DOCUMENTATION

À l’arrivée, les documents suivants doivent être présentés aux services sanitaires, de l’immigration et de la douane du port : Autorités :

»» Patente de santé (1 exemplaire) »» Liste des vaccins incluant les certificats contre le choléra et la fièvre jaune (1 exemplaire) »» Liste de l’équipage (5 exemplaires) »» Attestation de déclaration d’équipage (1 exemplaire) »» Liste des passagers (5 exemplaires ou liste « sans passagers ») »» Liste des escales (5 exemplaires) »» Manifeste de la cargaison, uniquement en anglais (3 exemplaires) »» Liste des marchandises dangereuses (3 exemplaires) »» Liste des animaux (1 exemplaire) »» Liste des passagers clandestins (1 exemplaire) »» Bordereau de colisage (1 exemplaire) »» Liste des marchandises sous douane (1 exemplaire) »» Liste des narcotiques (1 exemplaire) »» Liste des armes et munitions (1 exemplaire) »» Dédouanement portuaire, visa des douanes au dernier port d’escale (1 exemplaire) »» Certificat de dératisation »» Certificat de droit de phare (si en provenance d’un autre port ghanéen). Laissez-passer d’accès à terre requis pour l’administration et l’équipage par l’immigration. LUTTE CONTRE L’INCENDIE

Le port dispose d’un service de lutte anti-incendie bien organisé, opérationnel 24 heures sur 24, avec des équipements modernes. Les remorqueurs disposent d’équipements de lutte anti-incendie et de détecteurs anti-incendie en haut de la superstructure. Les services de lutte anti-incendie peuvent être contactés depuis toutes les cabines installées dans les hangars de transit/ hangar 4 et à la porte principale. Vous pouvez aussi appeler le 233 31 24073.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

69


TAKORADI PORT DETAILS INFORMATIONS SUR LE PORT »» Port Clearance, visa stamped from last port of call (1 copy) »» De-rat Certificate »» Light Dues Certificate (if arriving from other Ghanaian port) Shore pass required for both offices and crew from immigration.

FIRE-FIGHTING Port has a well organised fire-fighting service on duty 24 hours a day with modern appliances. Tugs are fitted with fire-fighting equipment with fire monitors on top of superstructure. Fire services can be contacted from all boxes on transit sheds/shed 4 and at main gate. Alternatively, ring 233 31 24073.

FRESH WATER Available by pipe at Berths 2, 4, 5 and 6 at a cost of US$3.95 per tonne. Rate of supply is 20 tonnes/hour. Water barge supplies vessels moored at buoys.

LLOYD’S AGENT Omega Marine (Ghana) Ltd, Takoradi Tel: +233 31 29370 Fax: +233 31 24908 Email: customer.service@omega-marine.com www.omega-marine.com

LOCATION Port of Takoradi is 228 km west of Accra at 4°53’N, 1°44’W.

MEDICAL AID Well equipped port clinic. Hospitals in Takoradi and Sekondi.

PILOTAGE Available 24 hours a day. Compulsory for all vessels entering, leaving or shifting berths in main harbour. Vessels wishing to enter harbour must await pilot at eight cables NE of starboard breakwater (lee breakwater head) or buoys. Alternatively, they should anchor at Quarantine

Anchorage (see Admiralty Chart 3012) beyond the two breakwaters at harbour approach.

POLICE The Superintendent of Police Ghana Ports Authority, Takoradi Tel: +233 31 22581

POLLUTION Takoradi has a tug fitted with oil pollution prevention equipment. In emergency, contact harbour master.

PORT AUTHORITY DIRECTOR OF PORT Ghana Ports and Harbours Authority PO Box 249, Takoradi Tel: +233 31 24073-8 Fax: +233 31 22814 HARBOUR MASTER Tel: +233 31 24073 ext. 244 or +233 31 23220


PUBLIC HOLIDAYS New Year’s Day Independence Day Good Friday and Easter Monday Labour Day Africa Day Republic Day Eid al Fitr (End of Ramadan) Eid al Adha (Feast of the Sacrifice) National Farmers’ Day First Friday in December Christmas Revolution Day

1 Jan 6 Mar 1 May 25 May 1 July

EAU POTABLE

JOURS FÉRIÉS

Disponible par canalisation aux postes d’amarrage 2, 4, 5 et 6 au tarif de 3,95 dollars la tonne. Taux d’approvisionnement de 20 tonnes par heure. Des barges assurent l’avitaillement en eau des navires stationnés aux bouées.

Nouvel an Fête de l’indépendance Vendredi et Lundi de Pâques Fête du Travail Journée de l’Afrique Fête de la République Eid al Fitr (fin du Ramadan) Eid al Adha (Fête du Sacrifice) Journée Nationale des Fermiers Premier vendredi de décembre Noël Fête de la Révolution

AGENT LLOYD’S

25 Dec 31 Dec.

RADIO/VHF Takoradi Radio. Signal station may be contacted on Channels 14 (port working channel) and 16 (national listening and calling channel).

RO-RO FACILITIES Ro-ro berth at west end of Berth 2 for medium-sized vessels up to 169 metres LOA and 7.5 metres draught. Vessels of between 7.5 and 8.6 metres draught are accommodated at Berths 4 and 6.

SHIPREPAIR Dry dock 55 metres long x 11.6 metres wide x 3.2 metres draught with 400 dwt capacity. Slipway with three 38 metre x 11 metre cradles. Capacity up to 350 dwt.

TANKERS One berth of 175.2 metres length and 8.84 metres draught operated by Shell. No night berthing

TIDES Semi-diurnal with a range of about 1 metre.

TOWAGE Compulsory within main harbour and ordered through signal station or via agent. Tugs of up to 1,250 hp available on special application. Two tugs of 1,860 kW with about 40 tonnes bollard pull available.

WEATHER Prevailing winds from SW except during Harmattan when NE winds dominate. There are two rainy seasons, from April to July and from September to mid November. Tornadoes can occur during July to September.

Omega Marine (Ghana) Ltd, Takoradi Tél. : +233 31 29370 Fax : +233 31 24908 E-mail : customer.service@omega-marine.com www.omega-marine.com LOCALISATION

Le port de Takoradi est à 228 km à l’ouest d’Accra. 4°53’N, 1°44’W. SERVICES MÉDICAUX

Clinique bien équipée dans le port. Hôpitaux à Takoradi et Sekondi. PILOTAGE

Disponible 24 heures sur 24. Obligatoire pour tous les navires entrant, quittant ou changeant de poste d’amarrage dans le port principal. Les navires souhaitant entrer dans le port doivent attendre le pilote à 0,8 milles nautiques NE du brise-lames bâbord (musoir du brise-lames sous le vent) ou aux bouées. Ils peuvent aussi mouiller dans la zone de quarantaine (Quarantine Anchorage, voir la carte de l’amirauté No. 3012) au-delà des deux brise-lames à l’approche du port. POLICE

Superintendent, Police Ghana Ports Authority, Takoradi Tél. : +233 31 22581 POLLUTION

Takoradi dispose d’un remorqueur doté d’équipement de prévention de la pollution pétrolière. En cas d’urgence, contactez le Capitaine du Port. AUTORITÉ PORTUAIRE

Directeur du Port Ghana Ports & Harbours Authority PO Box 249, Takoradi Tél. : +233 31 24073-8 Fax : +233 31 22814 Capitaine du Port Tél. : +233 31 24073 poste 244 ou +233 31 23220

1er janvier 6 mars 1er mai 25 mai 1er juillet

25 déc. 31 déc.

RADIO/ VHF

Radio Takoradi. La Station de signal peut être contactée sur le canal 14 (canal des services du port) et le canal 16 (écoute nationale et canal national et canal d’appel). ROULAGE DIRECT (RO-RO)

Le quai à roulage direct se situe à l’extrémité ouest du poste d’amarrage No. 2 pour les navires de taille moyenne jusqu’à 169 mètres de long, à tirant d’eau de 7,5 mètres. Les navires ayant un tirant d’eau compris entre 7,5 et 8,6 mètres doivent s’amarrer aux postes 4 et 6. RÉPARATION DE NAVIRES

La cale sèche mesure 55 mètres de long, 11,6 mètres de large et 3,2 mètres de tirant d’eau avec une capacité de 400 TPL. La cale de carène offre trois berceaux de 38 mètres par 11 mètres. Capacité maximale 350 TPL. TANKERS

Un poste d’amarrage de 175,2 mètres de long, 8,84 mètres de tirant d’eau, opéré par Shell. Aucun accostage de nuit. MARÉES

Semi-diurne avec un marnage d’un mètre environ. REMORQUAGE

Obligatoire dans le port principal, commandé par un agent ou la station de signal. Des remorqueurs jusqu’à 1 250 chevaux sont disponibles sur demande spéciale. Deux remorqueurs de 1 860 kW avec une capacité de traction d’environ 40 tonnes sont disponibles. CLIMATOLOGIE

Vents dominants du sud-ouest, sauf pendant la saison de l’Harmattan où les vents du nord-est prédominent. Deux saisons des pluies d’avril à juillet et de septembre à la mi-novembre. Des tornades sont possibles de juillet à septembre.

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

71


ADDRESSES ADRESSES

USEFUL ADDRESSES ADRESSES UTILES

CHAMBER OF COMMERCE

GHANA FREE ZONES BOARD

GHANA TOURIST BOARD

Hse no 33/8, Liberation Road PO Box 45 Takoradi GH Tel: +233 312 2385 Fax: +233-313 1625 Email: info@westernghanachamber.org

ACCRA PO Box M626, Accra Tel: +233 302 780535 / 785037 / 785038 Fax: +233 302 780536 / 780537 Email: info@gfzb.com.gh TAKORADI Ministry of Trade Building Behind CEPS Office Harbour Area Takoradi PO Box AX 1480, Takoradi Tel: +233 031 202 5138 www.gfzb.gov.gh

ACCRA PO Box GP 4386 Accra Tel: +233 302 222153 Fax: +233 302 244611 TAKORADI SIC block Sekondi –Takoradi Tel: +233 312 022 357 Fax: +233 312 023 601 www.touringghana.com

CUSTOMS, EXCISE AND PREVENTIVE SERVICE TEMA PO Box 302, Tema Tel: +233 303 202667 / 202771 Fax: +233 303 202773 TAKORADI Near Vat, Office, Harbour Road, Sekondi, Takoradi Tel: +233 312 022 163 www.gra.gov.gh

GHANA AIRPORTS COMPANY LTD ACCRA KA PMB 36, KIA Accra Tel. + 233 302 776171 Email: info@ghanaairports.com.gh TAKORADI Sekondi Takoradi Metropolitan Assembly PO Box 74, Western Region Tel: +233 3120 465664 www.gacl.com.gh

GHANA COCOA BOARD PO Box 3197, Accra Tel: +233 302 661752 / 661757 / 661872 Fax: +233 302 665893 Email: cocobod@cocobod.gh www.cocobod.gh

GHANA EXPORT PROMOTION AUTHORITY ACCRA Republic House Annex Tudu, Accra, PO Box M146, Accra Tel: + 233-302-689889 / 683153 Fax: + 233-302-677256 Email: gepa@gepaghana.com TAKORADI State Housing Premises New site, Effiakuma PO BOX 974, Sekondi –Takoradi Tel: +233 312 021 220 www.gepaghana.org

72

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

GHANA INVESTMENT PROMOTION CENTRE PO Box M193, Accra Tel: +233 302 665125-9 Fax: +233 302 663801 / 663655 Email: info@gipcghana.com www.gipcghana.com

GHANA NATIONAL CHAMBER OF COMMERCE & INDUSTRY 2nd Floor Adabla Plaza 3 Oroko Street, Kokomlemle PO Box 2325, Accra Tel: +233 (0)302 246084, 30 7012780/1 Fax: +233 (0)302 255202 Email: info@ghanachamber.org www.ghanachamber.org

OFFICE NATIONAL DES PORTS DU GHANA 1440 Immeuble Dbouf. Avenue Kwame Nkrumah 11 BP 276, CMS Ouagadougou 11 Ouagadougou, Burkina Faso Tel/Fax: +226 50301201 Email: onpg@liptinfor.bf

TAKORADI PORT PO Box 708, Takoradi Tel: +233 3120 24073 Fax: +233 3120 2081 Email: takoradi@ghanaports.net

TEMA PORT PO Box 488, Tema Tel: +233 303 204385-8 Fax: +233 303 204136 Email: tema@ghanaports.net

GHANA PORTS AND HARBOURS AUTHORITY

TEMA DEVELOPMENT CORPORATION

PO Box 150, Tema Tel: +233 303 202631-39 Fax: +233 303 202812 Email: gpha@ghana.com www.ghanaports.gov.gh

PO Box 46, Tema Tel: +233 303 212733 Fax: +233 303 201762

GHANA SHIPPERS’ AUTHORITY ACCRA 5th Floor, Enterprise House High Street, Accra PO Box GP 1321, Accra Tel: +233 302 666 915/7 TAKORADI 2nd floor, Takoradi Shippers Centre PO Box 902, Takoradi Tel +233 312 022 533 Fax +233 312 029 751 www.ghanashippersauthority.org

VOLTA LAKE TRANSPORT COMPANY PO Box 4962, Accra Tel: +233 302 665300 / 664439 www.vra.com


www.ghanaports.gov.gh GHANA PORTS AND HARBOURS AUTHORITY

OFFICE NATIONAL DES PORTS DU GHANA

Head Office: PO Box 150, Tema, Ghana Tel: +233 303 202 631-39 Fax: +233 303 202 812 Email: gpha@ghana.com

1440 Immeuble Dbouf. Avenue Kwame Nkrumah 11 BP 276, CMS Ouagadougou 11 Ouagadougou, Burkina Faso Tel/Fax: +226 5030 1201 Email: onpg@liptinfor.bf

TEMA PORT

TAKORADI PORT

PO Box 488, Tema Tel: +233 303 204 385/8 Fax: +233 303 204 136 Email: tema@ghanaports.net

PO Box 708, Takoradi Tel: +233 3120 24 073 Fax: +233 3120 22 814 Email: takoradi@ghanaports.net

GHANA PORTS HANDBOOK 2016/17

Profile for Land & Marine Publications Ltd.

Ghana Ports Handbook 2016-17  

The official handbook of the Ghana Ports and Harbours Authority, published by Land & Marine Publications Ltd.

Ghana Ports Handbook 2016-17  

The official handbook of the Ghana Ports and Harbours Authority, published by Land & Marine Publications Ltd.