Issuu on Google+


en 2004, la ville de tokyo s’est dotée d’une unité médicale rattachée directement aux groupes d’intervention d’urgence, destinée à intervenir “ sous les décombres ” lors d’accidents ou de désastres ayant causé un grand nombre de victimes.

au cœur du désastre

il s’agit là d’une équipe de spécialistes des soins sur le terrain dont le rôle est de sauver un maximum de vies dans des conditions de travail extrêmes.

son nom : la dmat.

à la différence des services d’urgences des hôpitaux qui disposent des meilleurs équipements médicaux pour soigner un patient au sein d’un établissement…


au cœur du dÊsastre


qu’une vie.”

“rien n’a plus de valeur …


*

* sociĂŠtĂŠ de transport kariyama


carambolage de six véhicules dans le tunnel de la ligne circulaire centrale !

il y a deux camions et un bus de nuit.

aah …

le bus s’est couché ! il y a plusieurs blessés !!

tenez bon !

comment vous sentezvous ?


chef sakuraba, ça va pas être simple…

l’évacuation des blessés va être compliquée…

le bus bouche complètement le passage…

haa …

haa …

merde …

il y a beaucoup de victimes …

comment on va les sortir de là ?

alors les lueurs d’espoir …

il y a encore des blessés à l’intérieur du bus !

bien !

pas le temps de se poser de questions !

sur les lieux d’un sinistre, on nage en pleine obscurité …

c’est toujours pareil.


! On nous envoie la DMAT de l'h么pital Arisugawa !

super !

nous continuons de r茅clamer des renforts aux autres h么pitaux !


on va avoir des médecins ici…

une dmat…

une dmat arrive !!

*

* département des sapeurs-pompiers de tokyo – brigade associée à la dmat de tokyo


employĂŠ du centre hospitalier arisugawa docteur hibiki yakumo


oui… tout… tout va bien …

on dirait que vous tremblez…

docteur hibiki, ça va ?

employée du centre hospitalier arisugawa infirmière sachiko mizuno

Enfin , je crois…

c’est votre première intervention, docteur ? votre spécialité ?

ah… oui…

“généraliste” …

je suis certain que vous avez vous aussi toutes les compétences nécessaires pour prodiguer des soins d’urgence, mais…

je… je suis généraliste…


...

vous pouvez compter sur le docteur yakumo.

même s’il a un point faible…

dans notre service, c’est notre jeune médecin le plus prometteur.

y a-t-il d’autres dmat ?

employée du centre hospitalier arisugawa infirmière en chef kumiko hasegawa

quelle est la situation sur place ?

il y a eu un carambolage entre six véhicules, parmi lesquels un bus qui s’est couché sur le côté. il y a plusieurs blessés graves.

non. votre équipe est la seule que nous ayons pu avoir.

entendu.

...

il faut s’attendre au pire…


à cause de l’accident, la circulation est bloquée. on ne peut pas s’approcher davantage.

!

l’odeur de l’essence arrive jusqu’ici…

à partir d’ici, suivez les instructions du COS*.

* Commandant des Opérations de Secours


g

l

o u p s

oui !

mlle mizuno ! prenez la trousse d'urgences !

docteur, vous, prenez le kit de réanimation !!

hé ! le médecin, là !!

ah… oui…

on met son casque avant de descendre du véhicule !

vous vous croyez où, bon sang ?!


je suis le chef de la première section de la brigade de sauvetage du secteur trois des sapeurspompiers…

mon nom est shûsaku sakuraba.

ah… je suis désolé…

ça promet pour la suite des opérations...

* le triage médical consiste à déterminer le degré de gravité des blessures et l’ordre de priorité à donner aux traitements qui vont avec. on détermine ici l’ordre des traitements des blessés sur le lieu du sinistre.

la zone de sinistre est sécurisée. notre brigade de sauvetage se charge du triage médical*. vous, concentrez-vous sur les soins des blessés graves.


vite ! plus vite !

aah… j’ai mal…

*

aaah…

*responsable du triage


il nous faut un brancard de l’autre côté !

tous ces blessés …

dans un mélange d’essence et de poussière …

aaah…

ha

a !

ha

a !

l’odeur du sang…

haa !

tenez bon ! hff…


haa !

haa !

à l’aide …

j’ai… j’ai mal…

vite…

haa …

moi d’abord …

hff ...

hff ...


docteur hibiki ?!

uuh‌


établissement privé de santé – shûeikai

centre hospitalier arisugawa

je n’y arriverai jamais …

ça, ce n’est pas pour moi…


j’ai pourtant choisi d’être généraliste…

ah… euh… madame kuroki… inutile de vous déshabiller complètement ! je vous le dis à chaque fois…


ha ha vous rougissez, docteur ! c’est amusant !

ne… ne vous moquez pas de moi !

oh, à vous, docteur hibiki…

ha ! pff...

Hé hé…

je n’ai plus rien à cacher !

patient suivant, s’il vous plaît !!

employée du centre hospitalier arisugawa infirmière miki aizawa


Tiens ! Choisis e celui qu ! tu veux

sn

i f

Tu as été très use ! courage


oh, vous savez, j’ai l’habitude, docteur !

et puis, dans la salle d’attente, je m’occupe ! alors ne vous en faites pas.

vous êtes la dernière patiente, madame hayashi ?

je suis désolé de vous avoir fait attendre.

ah… merci, c’est gentil…

c’est grâce à vous, docteur.

vous avez meilleure mine, aujourd’hui.

un soucis avec votre pied droit ? c’est hier… je me suis tordue la cheville…

vous l’avez remarqué ?


vous permettez que je l’examine, au cas où ?

le docteur voit tout ! il est incroyable !

ah… oui…

Non .

soyez prudente en rentrant !

merci, docteur.

oui, ça va.

dans ce cas, aucun soucis à se faire.

Vous avez mal quand j’appuie là ?

vous mangez correctement ?

d’ici une semaine, la douleur devrait disparaître.

comment a-t-il fait pour savoir ?

il n’est pas enflé. tout va bien.


la journée est finie herr doktor hibiki.

♡ Ah… Déjà ? 16h30

“herr doktor” ?

merci…

je prends sur votre temps, mlle aizawa…

je suis désolé, les consultations ne finissent jamais à l’heure…

je suis le seul dans ce cas au sein du service…

comment avez-vous su que mme hayashi avait mal au pied ?

? Encore Elle insiste… … “Doktor”

dites-moi, doktor hibiki…

ne vous en faites pas pour ça !


pas assise comme d’habitude ?!

elle ne s’est pas assise comme elle le fait d’habitude…

oh… ce n’est pas grandchose…

alors je me suis demandé si elle n’essayait pas de compenser ainsi une éventuelle douleur au pied.

ah… moi, je n’avais rien remarqué.

le docteur hibiki…

il voit toujours ce genre de choses…


à l’hôpital, beaucoup lui reprochent de ne pas être assez organisé, mais…

les patients, eux, ils le connaissent bien…

c’est pour ça qu’ils aiment autant le docteur hibiki…


vous m’avez impressionnée…

je me charge du reste. vous pouvez partir, mlle aizawa. enfin, juste un peu.

c’est vrai ?!

au fait, tout à l’heure, le directeur a appelé pour que vous alliez le voir.

hein ?

quoi ?

...

C’était pliun com ment…

quoi ?! le directeur ?!

allez-y, je ferme la boutique ! désolé… merci.

c’est yakumo.


directeur du centre hospitalier arisugawa

le nouveau directeur en fonction depuis six mois…

un homme de caractère, un dur à cuire qui a beaucoup d’ennemis.

euh… pardon …

vous m’avez appelé ?


moi, la politique, les clans, ça ne m’intéresse pas du tout…

alors cet homme-là me met très mal à l’aise.

es-tu au courant que je suis l’un des instigateurs de la création des dmat de tokyo ?

ah… oui…


? aujourd’hui, une équipe d’urgentistes met en moyenne six minutes pour arriver sur les lieux d’un sinistre.

c’était quoi, ça ?

elle ne peut agir que sur des patients en arrêt cardiaque.

seuls quelques actes précis lui sont autorisés.

cependant, comme tu le sais, les soins qu’elle peut prodiguer sont légalement limités.

par contre, si l’on envoie un médecin sur place et qu’on le laisse pratiquer des soins…

aah !!

on peut alors sauver des vies qui ne l’auraient pas été jusqu'ici.


notre hôpital dispose officiellement d’une dmat, et pourtant…

n’est-ce pas ?

notre équipe manque clairement de membres.

sur le cv que tu avais envoyé à l’hôpital, dans la case “votre crédo”…

tu avais écrit : “je veux sauver des vies”, n’est-ce pas ?

quoi ?! à partir de demain, tu iras faire un stage auprès de la dmat de tokyo.

non… mais… je…

“après les paroles, les actes”.

moi, mon crédo, c’est…


ton crédo !

va sur le terrain !! et appliques-y…

qu’estce que vous fichez ?!


vous êtes médecin, non ?!

le docteur, ici, c’est vous !

la semaine dernière… c’est tout…

mais… attendez… j’ai juste fait deux jours de stage…

des accidents, vous en verrez de bien pires que celuilà !

et alors ?!

finissez d’abord votre travail avant de craquer !

alors ressaisissezvous !!

et c’est sur vous que tout le monde compte !!


!!

docteur ! cet homme a des troubles respiratoires !

troubles de la conscience ! tachypnée ! Ronchi !!

perte de conscience, obstruction des voies aériennes par la langue.

la langue ne remonte plus ?!

Ventilation autonome, mais il y a un problème avec la langue !


il faut vite traiter son cas…

sinon, on aura un risque d’hypoxie sévère.

*

nous avons déjà utilisé tous les canules de guedel et les sondes nasales que nous avions dans l’ambulance…

notre seule solution, c’est que vous pratiquiez une intubation trachéale.

* soins d'urgence

il n’y a aucun espace derrière sa tête.

...

!! comment voulezvous faire ?

mlle hasegawa… préparez une sonde d’intubation…


normalement, on se place derrière la tête du patient pour faire l’intubation.

g r a

a h. ..

vous avez déjà pratiqué cette intervention depuis le côté opposé, docteur yakumo ?

g r a

a h. ..

...

l’intubation trachéale c’est l’une des techniques utilisées pour dégager les voies respiratoires de patients très gravement blessés, ou victimes d’un arrêt des fonctions respiratoires. à l’aide d’instruments médicaux, on fait passer un tube par les narines ou la bouche via le larynx. ce dispositif permet d’envoyer de l’oxygène directement dans les poumons, et cette technique maintient les voies aériennes dégagées en vue de pratiquer une respiration artificielle ou une aspiration interne. l’intubation trachéale est un geste fréquemment utilisé en médecine d’urgence, mais également dans le cas d’opérations chirurgicales réalisées sous anesthésie générale.

dans le cas présent, on utilise un ustensile appelé laryngoscope afin de maintenir la langue sur le côté et dégager l’orifice glottique. de plus, il faut bien contrôler la sonde afin qu’elle n’entre pas dans l’œsophage et passe dans les voies aériennes.

hff …

hff …

on ne peut pas le laisser comme ça…


je ne vois pas bien sa glotte…

lumière !

dans une telle situation, c’est un acte chirurgical très compliqué…

docteur yakumo… on n’y arrivera pas… docteur ! on a besoin de vous ici aussi ! vite !!

ah… mais…

dépêchezvous !!

...

docteur !!

ici aussi, docteur !


poussezvous.

non !! vous n’êtes pas sérieux ?!

mais… chef sakuraba …


dix secondes d’hésitation…

et c’est une vie en moins ! *

* médecin


voilà un peu‌

le champ de bataille sur lequel nous sommes.

g

l

o u p s


ils semblent avoir une hémiparésie droite !

!!

ça devient critique pour eux !!

docteur !!

l’état de deux des blessés s’est subitement aggravé !!

* pupille intermédiaire réactive symétrique

fréquence respiratoire : 14 ! pouls : 94 !!

ici, j’ai 16 en FR et 96 pulsation !!

ils sont tous deux inconscients et ont une hémiparésie droite ! Pupille IRS* ! ils ont peutêtre fait un avc (accident vasculaire cérébral) !!


peuton les transporter tous les deux ?

quoi ?! un avc ?!

si c’est le cas, il faut les transporter d’urgence à l’hôpital, sinon…

une seule ambulance ?

une ambulance supplémentaire va arriver d’une minute à l’autre !

elle ne pourra en prendre qu’un !!

oui, pour l’instant…


on ne peut en sauver qu’un seul…

vous êtes le seul à pouvoir décider !!

vous devez choisir, docteur !!

ils présentent les mêmes symptômes…

nous ne sommes pas en mesure de prendre cette décision !


me demander d’en sauver un‌


c’est me demander …


de tuer l’autre ?!


il tarde vraiment à rentrer… son service de nuit doit pourtant être terminé…

vous êtes sur le service de messagerie de… s Il n’a pa à répondu ails mes m … us pl non

bi

p

et moi qui me suis levée à l’aube exprès pour venir lui préparer son petit déjeuner…

matériel restreint et temps limité

le jour se lève…

comme c’est beau…


les deux patients sont inconscients ! ils ont une paralysie du côté droit !!

ronchis ! Tachycardie !

matériel restreint et temps limité


on ne peut en sauver qu’un…

nous ignorons quand arrivera la suivante !

on va laisser mourir l’autre !!

une ambulance est en route, mais elle ne pourra prendre qu’un seul patient !

docteur ! vous devez décider lequel des deux sera transporté en premier !


la probabilité d’un avc est effectivement très forte… ...

ils ont tous les deux la quarantaine…

et elle l’est peutêtre encore davantage avec le stress dû à un tel sinistre.

aucune blessure apparente au niveau de la tête…

une paralysie du côté droit…

sa bague semble toute nouvelle…

l’autre a déjà trois enfants…

lequel choisir ?!

c’est un jeune marié ?


si j’étais à l’hôpital…

tu dois faire le bon choix en tant que médecin.

dans ce genre de cas, la règle, c’est de faire transporter celui qui a le plus de chance d’être sauvé.

ne fuis pas tes responsabilités !

fais abstraction des informations inutiles…

dégradation des fonctions vitales !

docteur yakumo ! leur état devient critique !!


pression artérielle : 140/90 et 138/92… FR : 14 et 16… saturation en oxygène moléculaire : 93 et 92…

ils présentent exactement les mêmes symptômes… j’ai trop peu d’éléments pour décider…

aucun des deux n’a de blessure externe apparente.

quelque chose qui fasse pencher la balance d’un côté…

!!

un détail… même petit… ha

ha

a !

préparezvous à transporter le patient qui est devant vous !!

a !

tant pis !!

il hésite…


il faut diminuer le nombre de patient en soin ! sur le lieu d’un accident, c’est la règle d’or !!

bon, d’accord, mais…

mais… attendez… je n’ai pas encore…

“évacuation” !!

je vous en prie…

il doit pourtant rester encore un peu de temps avant l’arrivée de l’ambulance…

on transporte celui qui est le plus près de nous !!

on n’attendra pas une seconde de plus…

il faut faire ce que l’on peut avec des moyens restreints et un temps limité !!

on est sur le lieu d’un sinistre !!

ici, c’est pas l’hôpital !!


des moyens restreints !! ...

un temps limité…

dans ce cas…

oui, c’est vrai… on ne peut pas tout faire.

je dois réfléchir aux possibilités qu’on a avec le matériel dont on dispose !!


allez… trouve…

mais… docteur yakumo ?!

trouve quelque chose…

ah… une paralysie du côté droit… oui !

ce serait possible…

je peux peut-être faire quelque chose !!

du G10…


une analyse de sang, maintenant ?! pourquoi ?!

ça vaut le coup d’essayer !!

!!

le temps presse !! dépêchezvous !

mlle hasegawa !! faites vite une analyse de leur sang !!


au patient de devant ! vite !!

mlle hasegawa !!

?!

perfusezle !!

une injection de g10 ! oui… entendu.

docteur… ce que vous faites là ne servira à rien…

même un simple ambulancier comme moi le sait…

du glucose pour un patient qui a peutêtre fait un avc ?!

?!


je ne vois pas où il veut en venir…

cette injection va hydrater le patient, c’est tout…

allez… vite…

vite…

encore combien de minutes avant l’arrivée de l’ambulance ?!


ok ! tant pis !!

transportez le patient de devant !!

l’ambulance sera bientôt là !!

oui !!

!! ...

docteur !! qu’estce que vous fichez ?!

poussezvous !!


je pratique un diagnostic…

ne m’interrompez pas…

je dois être ferme…


vraiment ?!

docteur yakumo !!

Uuh…

!!

le patient qui a reçu la perfusion de glucose reprend connaissance !

j’avais vu juste !!

attendez avant de transporter le patient devant vous !!


emmenez l’autre en premier !!

il est peut-être victime d’un avc.

que sa tête bouge le moins possible !

ah… oui !

docteur ! il y a un autre patient ici !


que s’est-il passé ?!

bon sang…


le dernier blessé a été transporté !!

au patient soupçonné d’avoir fait un avc…

6 h 42…

dites… qu’avezvous fait tout à l’heure ?

Pfouh ! ah… euh…


les résultats de son examen sanguin…

m’ont appris qu’il souffrait d’une hypoglycémie sévère.

!! il est très probable que ce patient…

de l’hypoglycémie…

il est diabétique, c’est ça ?

oui, en effet.


les personnes insulinonécessitantes doivent contrôler très précisément leur taux de glycémie.

néanmoins, le taux de glycémie est très difficile à maîtriser…

on leur recommande d’avoir toujours du glucose et de l’insuline sur eux.

à cause du surmenage ou du manque de sommeil, le timing peut se perturber…

et cela entraîne un dérèglement glycémique.

alors que nous étions pressés par le temps ?

mais docteur, pourquoi avoir voulu faire une analyse de sang…

en cas d’hypoglycémie, il faut bien sûr donner du sucre.


ça, c’est à cause de vous…

c’est comme ça que l’idée m’est venu.

chef sakuraba.

autrement dit, il fallait que j’explore toutes les pistes possibles avec ce que j’avais sous la main…

?!

et j’ai trouvé ça.

un élément qui pouvait écarter un danger…

vous m’avez dit de faire ce que je pouvais.

je me suis creusé la tête… j’ai pensé à notre matériel, et j’ai cherché ce qui pourrait servir…


ça m’est revenu à l’esprit…

c’est rare, mais parmi les symptômes de l’hypoglycémie, il peut arriver que la perte de conscience soit accompagnée d’une paralysie partielle.

j’ai pensé que si l’état de cet homme résultait d’hypoglycémie et non d’un avc….

ça valait le coup d’essayer.

c’est ce que je me suis dit.

cet homme…

une injection de glucose servirait de révélateur, et nous permettrait de ne pas le faire transporter en priorité.

je savais qu'il était sensible et que de ce fait, il était attentif au moindre détail, mais il n’y a pas que ça.

le hasard …

on a eu de la chance, c’est tout…


est de la trempe de ceux qui peuvent s’en sortir…

même dans des conditions extrêmes !!

Ouuh… J'ai l… sommei


Tiens…

ah… je n'avais pas vu ses mails…

ce n’est pas gentil de ma part…

che La mar e impérial de “Star … s” ar W

* soins d’urgence.


je n’ai rien fait de plus qu’une injection de glucose, mais…

si l’homme qui devait attendre son tour a finalement pu être secouru, alors…


tant mieux …

* Ensemble, pour une ville sans sinistre

hasegawa a fortement insisté pour que je le prenne…

moi, je ne fondais aucun espoir particulier en lui, mais…

j’ai été très surpris, vous savez.

*

mlle hasegawa… je vois…


hibiki yakumo…

il se pourrait bien que ce gars fasse ses preuves plus vite qu'on le croit.

nul ne peut dire quand la ville de tokyo s’effondrera… nous savons tous que c’est un château construit au bord d’une falaise.

oh… s’il a réussi à t’impressionner toi, alors aucun doute…

*

enfin, entraînele bien.

on ne sera jamais assez préparés pour faire face le jour où ça arrivera, mais faisons tout notre possible…

* centre hospitalier arisugawa

oui, aucun problème… tu as mon aval.


et pour cela, un médecin de plus …

ben… alors ?!

Ha Ha !

ça ne sera jamais de trop.

on dirait que mes jambes me lâchent…


triage

ah ! hibiki !

Ça fait du bien !

bonjour !

la nuit est tombée, tu sais…

ah… c’est toi, haruko ? …

hmm…

Pfiou !


non, mais ça va pas, non ?!

ben quoi ?

triage

toi non, mais moi, si !!

tu pourrais mettre des vêtements quand même !! ah, ça va ! ça ne me gêne pas !


tu étais de nuit, d’accord, mais te coucher sans manger…

tu n’as même pas rangé ce que je t’avais apporté…

je n’y peux rien…

j’étais sur les rotules.

*

il y a vingt ans, ma sœur et moi avons perdu nos parents. ce sont nos grandsparents qui nous ont recueillis.

aujourd’hui, nous vivons chacun de notre côté, mais…

aïe…

peut-être parce qu’on habite pas loin l'un de l’autre, ma sœur vient souvent chez moi. * clinique.

et une infection, c’est grave !

il ne faut rien négliger !

une plaie, même petite, peut toujours s’infecter.

montremoi ton doigt.

ça va, je te dis.

r ie n de r ie n .

quel imbécile ! je n’aurais pas dû te laisser faire ça !

tu plaisantes ?

tu t’es coupée ?! ça va, c’est bon…


tu es vraiment médecin ?!

hibiki, tu exagères !

t Commen e, je cuisin ? t an mainten

pardon… j’ai un peu exagéré…

oh ! il a l’air très bien !

et voilà ! le curry “made in haruko” !!

vas-y, goûte-le !

ce matin, il y avait un de ces embouteillages…

bon appétit !

le bus qui ne venait pas, j’ai failli être en retard.

et toi ? tu n’as pas eu de problème ?

Arf … ha ha ha ha !

Arf …


j’ai entendu dire que dans ce genre d’accidents, on envoyait aussi des médecins…

c’est vrai ?

un bus s’est renversé sur la voie rapide… ça a fait un énorme accident…

ah… oui…

...

enfin, toi, en médecine générale, tu n’es pas concerné…

eh ben…

apparemment, il n’y a pas eu de morts ? tant mieux…

vous seul pouvez décider !!

vous devez choisir, docteur !!

ah ! tiens, ils en parlent au journal …


le patient qui a reçu l’injection de glucose reprend connaissance !

je ne veux plus retourner dans un endroit pareil…

hibiki !

j’ai juste eu de la chance…

ce n’est pas pour moi !


n’en fais pas trop…

tu es tout pâle… ça va ?

je te connais : tu es de ceux qui gardent tous leurs soucis pour eux.

ah… oui…

...

C’est mon appart’…

je crois que je n’aurais pas dû me faire engager dans une crèche ouverte 24 h sur 24…

nuit ! Bonne

puéricultrice, c’est un métier crevant.

de chez toi, je suis à deux pas de shinjuku… ça m’arrange pour aller au boulot.

ah… ça fait du bien… si tu tombes malade, qui remboursera les traites du crédit de ce fauteuil de massage ?

je m’inquiète pour toi.

bon, ce soir, je dors ici… quoi ?! encore ?!


je me suis assis si souvent à ce bureau… le temps passe, mais certaines choses ne changent pas…

j’aimerais bien que tu te trouves un petit ami sérieux…

...

haruko …


voici mon rapport d’intervention à remettre à mes supérieurs. si vous voulez jeter un œil dessus…

hm… pour sa première mission, il a réussi à différencier deux patients malgré la complexité des symptômes…

vous croyez ?

évidemment.

ça ne se passera pas toujours aussi bien. ce serait trop facile, non ?

doucement…

il m’a plu.

il est bien plus courageux qu’il n’en a l’air.


je préconise de l’envoyer souvent en intervention pour voir ce qu’il vaut vraiment.

ah… mais… c’est…

le gâteau que tout le monde s’arrache sur les boutiques de vente en ligne…

passons à la suite.

oui.

hé hé hé !

je vous prie de m’excuser.

il a laissé entendre que les interventions sur le terrain, ce n’était pas fait il risque pour lui… de ne pas être d’accord…

peu importe !

ho ho ho ! c’est trop bon…

oui, bien sûr, mais…

vous pourrez aménager son emploi du temps ?

hasegawa… le docteur yakumo va probablement être appelé souvent par la dmat.


un homme n’est pas à même de juger ses propres aptitudes.

penser que l’on choisit soi-même son destin, c’est stupide.

il faut envoyer sur le terrain ceux qui ont les aptitudes nécessaires, c’est comme ça qu’ils progressent.

si l’on doit lui mettre une corde au cou et le traîner ainsi pour qu’il y aille, on le fera !!

quoi ?!

je prends ce gâteau, mon silence a un prix.

entendu.


salut ! moi, c'est murakami, du service de chirurgie.

je veux bien faire le service de nuit, mais…

si jamais on nous appelle, c’est moi qui serai votre chef d’intervention.

je compte sur vous !

pas cumulé avec celui de la dmat…

j’ai entendu parler de toi !

docteur yakumo du service de médecine générale, je suppose ? oui… bonjour… enchanté …

détrompezvous. le docteur yakumo a été très bon.

tu as fait ta première intervention lors du carambolage sur la voie rapide, n’estce pas ?

j’imagine qu’un généraliste comme toi a dû être totalement dépassé…

oui…

un accident pareil, c’est terrifiant, hein ? même pour moi.


ah oui ? vraiment ?

n’estce pas, docteur yakumo ?

Non… , En fait non…

je me demande ce que le directeur a en tête…

n’estce pas ?

on est déjà hyper sollicités dans nos services, alors pourquoi faut-il qu’on parte encore avec la dmat ?

L’autre primate…

euh… ben…

vasy…

n’estce pas ?

je suis sûr que tu penses comme moi, docteur yakumo.

euh… ah… chef hasegawa …

mais franchement…

On est édes bén voles !

bien sûr, je comprends l’importance de la dmat…

disle !

oui… tant que le téléphone ne sonne pas…

Ben alors ?

enfin, bon, tant que ce truc ne sonne pas…

on est tranquilles et on n’a pas à travailler gratos.


ah...

lorsqu’on arrive sur le terrain, quelle est la première chose à faire ?

on est en présence de jolies filles, c’est l’occasion de frimer un peu.

tiens, docteur yakumo, si on faisait une petite mise en situation avec ce téléphone ?

à toi, miki. euh… le triage ?

bingo ! bonne réponse, miki !

le résultat du triage est affiché sous forme de quatre couleurs indiquant l’état du blessé. la fiche de triage est accrochée au poignet droit des patients.

dans la mesure du possible, il est recommandé d’effectuer cette opération plusieurs fois.

que… quoi ?!

le triage

sur le lieu d’un accident ayant entrainés plusieurs blessés, s’il y a des soins à réaliser sur place, afin de préserver les ressources et de maintenir l’équilibre médical, il est nécessaire de pratiquer un classement très rapide des patients par ordre de gravité, et établir ainsi un ordre de priorité.


rouge (traitement immédiat, priorité absolue dans l’ordre des soins) la personne est dans un état grave, sa vie est en danger. elle a besoin de soins immédiats. ainsi, il est encore possible de la sauver.

jaune (traitement urgent, en attente de soins) le pronostic vital n’est pas engagé dans l’immédiat, mais des soins doivent être donnés rapidement.

noir (décédés) personnes décédées, ou personnes gravement blessées dont le pronostic vital est engagé, mais pour lesquelles, compte tenu des moyens à disposition et des circonstances, les chances de survie sont très faibles.

vert (traitement en attente) blessures légères, pas de nécessité de transport en urgence.


sur le terrain, il faut soigner le plus de patients possible.

tu es prêt, docteur yakumo ?

euh… quoi ?!

alors commençons !

hum ...

miki, à toi de jouer pour les questions.

quelle doit être la couleur de la fiche de triage ?

Moi ?

Qui ?

il faut donc prendre les bonnes décisions, mais agir vite également.

fonctions vitales : conscience normale, pouls radial palpable*, fréquence respiratoire 19.

cas n°1 : objet lourd tombé sur la cuisse. principaux symptômes : plaies délabrées, fracture ouverte, détérioration du tissu mou, impossibilité de marcher.

*la pulsation de ces artères est ressentie à la face externe du poignet lorsque la paume de la main est dirigée vers l'avant. c'est l'endroit de prédilection pour apprécier le rythme cardiaque.

voilà un problème intéressant …

L‘est ! rapide

couleur jaune.

hm… je vois…


bonne réponse, docteur hibiki !

Bravo !

bon, allez !!

tu es sûr ?! c’est une fracture ouverte de l’os du fémur !!

ah… ouais…

Miki !

jaune me paraît donc adéquat.

problème suivant !

rouge.

jaune …

principaux symptômes : douleurs abdominales, sueurs froides, nausée.

non… rouge !!

...

euh…

allez ! au suivant …

cas n°2 : accident de voiture… le ventre a percuté violemment le volant, impossibilité de marcher.

sujet conscient, fonctions vitales : pouls à l’artère radiale faible, fréquence respiratoire : 30.

la bonne réponse est rouge.

ça vaut le coup de s’entraîner !

les fonctions vitales sont bonnes, et il ne semble pas y avoir de saignement important…

on se prend au jeu, docteur yakumo !

probabilité que des organes aient été endommagés.

Oui… Ha ha ha !

les symptômes sont bien trop importants pour ne résulter que d’un simple choc sur l’abdomen.


devant des filles… c’est l’honneur du service de chirurgie qui est en jeu…

pas question de perdre contre un généraliste…

zut… il est moins bête que je le croyais.

on dirait que le docteur murakami commence à stresser.

en tout cas, docteur yakumo… votre faculté à analyser les informations est incroyable.

Hé Hé…

même si les blessures externes sont minimes, les organes internes ont pu être touchés sans que cela soit apparent.

cela peut rapidement s’aggraver. brûlures sur la main droite et le pied gauche sur une surface de 1%. arrive à marcher.

ah… c’est rouge !

fréquence respiratoire : 20.

cas n°3…

g

l

o u p s

fonctions vitales : état conscient, pouls palpable à l’artère radiale.

une électrocution !!

contact avec un câble électrique de haute tension coupé…


vert.

...

bravo, docteur hibiki ! il est probable qu’on le classe rouge au service des urgences.

c’est impossible !!

bingo ! bonne rĂŠponse !


cela ne semble pas être le cas de ce patient. d’ailleurs, il peut marcher.

mais sur le lieu d’un sinistre, beaucoup d’autres personnes nécessitent des soins urgents.

lors du premier triage, il faut donner la priorité aux personnes dont les fonctions vitales laissent supposer un risque important de mort.

là, on fait ça pour se rassurer, c’est tout.

de toute façon, chaque cas, chaque patient est différent !

ça n’a aucun sens !

ah, j’en ai assez, moi !

d’où la nécessité de faire des mesures régulières et répétées.

bien entendu, il faudra rester très attentif aux symptômes qui peuvent évoluer très rapidement.

de plus, sur le terrain, certains patients sont couverts de sang…

d’autres encore ont perdu des membres…

!!

d’autres ont d’atroces brûlures …


Il y a t des vraimen me gens com ça…

Quel mauvais perdant…

comment voulezvous rester sereins dans ces conditions ?

Ah…

Hum !

bon, j’ai des trucs à faire aux urgences. bipez-moi en cas de besoin.

docteur yakumo…

je ne suis nullement dépité !

je crois que je me suis un peu emporté. finalement, c’est l’expérience qui fait la différence !

juste une dernière chose…


qu’est-ce qui lui prend ?! il tremble alors qu’on n’est pas encore partis !

vous n’auriez pas du dire ça ! le docteur yakumo ne supporte pas les histoires sanglantes !!

docteur hibiki ! ça va aller ?!

?!


* crèche des tournesols - ouverte 24 h sur 24

super jump kick !!

*

aïe !!

haa ...

tu n’arriveras à rien, haruko.

haa ...

haa ...

maintenant, vous dormez !!

riku !! raah !!

Règle son compte au DinoHaruko !

peutêtre, mais les autres veulent dormir, eux !!

kan ! ryô ! riku !

moi, j’ai pas sommeil !!


allez, venez par ici, et jouons calmement.

...

je suis désolée, shinobu…

ça sent le brûlé…

un incendie ?!

ils ont fait une grosse sieste cet après-midi.


immeuble en feu


mais… qu’estce que…

au feu !!

ne restez pas là !!

oh non…

les enfants !!

et voilà… ça sonne…


ah… non…

oui… c’est la deuxième fois.

docteur hibiki, ça va ?

je vous signale que j’appartiens à la dmat, mais…

mizuno, que fais-tu là ?

pourquoi c’est pas miki ?!

pff… j’aurais bien voulu qu’elle me voit à l’œuvre…

c’est dans ce quartier que se trouve la crèche où travaille haruko…

elle, elle est du service de nuit, c’est tout.

akebonochô ?!

c’est un incendie dans un immeuble à activités diverses.

que ce n’est pas le cas de miki.

le sinistre se trouve dans l’arrondissement de shinjuku à akebonochô.


un incendie dans un immeuble…

de toute façon, à cette heure-ci, il ne doit pas y avoir beaucoup de monde à l’intérieur.

justement, docteur…

ah… oui.

pourvu que…

docteur yakumo, sois gentil, ne t’évanouis pas.

haruko m’a dit qu’elle travaillait ce soir, non…?

il y aurait une crèche ouverte 24h sur 24 dans l’immeuble.

quoi ?!


*

* crèche des tournesols


non… c’est pas possible !!

c’est là que haruko travaille !!


premier rapport d’information !! c’est un immeuble de sept étages occupés par dix sociétés !

on se dépêche d’installer le camp !!

le feu n’est pas très vif, mais une épaisse fumée noire gêne la visibilité !!

nous n’avons encore sorti personne de la crèche.

mais… docteur yakumo…

nous ignorons encore le nombre d'individus présents, et le nombre de blessés.

o u t c h

dites !! quelle est la situation à l’intérieur ?!

ah ! docteur !

elle ne répond pas au téléphone …

dépêchonsnous !!

nous devons aller secourir les gens qui sont dedans !!

elle serait donc encore dans les locaux ?!


tu as l’intention d’y aller tout seul ?

tu as perdu la tête ?!

je te rappelle que nous ne sommes pas autorisés à pénétrer dans la zone à risques.

un petit étudiant sérieux comme toi aurait déjà oublié ça ?

docteur yakumo, que vous arrivet-il ?

...

c’est quoi ce vacarme ?

...

si on n’y va pas, à quoi sert la dmat ?!

non, mais avec toute cette fumée, il y a forcément des gens qui souffrent à l’intérieur !!


qu’est-ce qu’il a à s’exciter comme ça ?

t’es malade ou quoi ?! docteur ! arrêtez !

si vous n’y allez pas, docteur murakami, j’irai tout seul !!

il faut les sauver…

quel imbécile !!

le temps presse…


outch…


vous cherchez à allonger la liste des morts ?

alors que notre travail, c’est justement d’en réduire au maximum le nombre…

pourquoi moi ? à votre avis ?!

non… bien sûr que non, mais…

je ne vais pas frapper un docteur !

c’est à vous de les arrêter.


à l’intérieur, il y a une personne qui compte beaucoup pour moi …

ma petite sœur, ma seule famille…

!!


docteur, pour nous, chaque vie compte ! sans exception !

tout ce qu’on peut faire, c’est donner le meilleur de nous-mêmes.

alors faites pareil de votre côté !! donnez-vous à fond aussi !


haruko, j’ai mal aux yeux…

ça va, les enfants ?! gardez votre calme !

courage, on va bientôt sortir.

kof

les lumières sont allumées, mais…

essayez d’avaler le moins de fumée possible en masquant votre bouche !

à cause de la fumée on ne voit vraiment rien… ouve Je ne tr ie sort pas la s… de secour

?!

non… riku… shô…

attendez …

kof

shinobu, que se passe-til ?!

ils sont retournés les chercher…

quoi ?!

leurs mères les appellent toujours avant de venir, alors…

riku et shô ont laissé leurs téléphones dans la salle…


Hein ?

shinobu, occupetoi d’eux.

vous, les enfants, obéissez bien à shinobu !

ah… haruko !! riku… shô…

elle a ramené neuf blessés !!

la première équipe d’exploration est revenue !!


il a raison… je ne dois penser qu’à mon travail.

je fais confiance au chef sakuraba pour haruko.

pour ceux entre 10 et 29, le pouls est-il palpable ? non : rouge !

yakumo, je sais que tu es inquiet pour ta sœur, mais pour l’instant, concentre-toi sur le triage.

allez ! à nous de jouer !

oui…

s’ils respirent, quelle est la fréquence ? moins de 9 ou plus de 30 pulsations par minute : rouge !

ils respirent ? si non, libération des voies aériennes. reprise de la respiration : rouge. nonreprise : noir !

combien peuvent marcher ? ceux-là sont classés “vert”.

tout d’abord, on commence par le triage “start*”.

* simple triage and rapid treatment, en français “triage simple et traitement rapide”.

il a jaune inhalé un peu de pour fumée. lui.

ok.

voilà tout ce qu’on fait pour différencier les blessés…

une réponse : jaune ! pas de réponse : rouge !

oui : l’esprit est-il clair ? répond-il quand on l’appelle ?


il faut aussi ajouter les chutes lors de l’évacuation, mais aussi les accidents liés à la foule qui se précipitent vers les sorties (étouffements par pression extérieure, syndrome d’écrasement).

deux types de brûlures : brûlures cutanées (superficielles et profondes) et brûlures des voies aériennes… les intoxications proviennent d’inhalations de monoxyde et de dioxyde de carbone.

comment vous sentezvous ?

oui !

lors d’un incendie, les principaux symptômes sont des brûlures et des intoxications.

docteur, s’il vous plaît.

j’ai la nausée… mal à la tête… j’ai des vertiges…

le monoxyde de carbone est incolore, inodore, insipide et non irritant, ce qui le rend difficile à détecter pour les personnes exposées. il peut arriver que le sujet tombe rapidement dans le coma, et de ce fait, même s’il ne meurt pas, le sujet exposé peut garder de graves séquelles.

le monoxyde de carbone a la propriété de se fixer 200 fois mieux sur les globules rouges que l’oxygène. en se fixant sur les globules rouges, il les empêche de véhiculer correctement l'oxygène dans l'organisme.

il a les symptômes d’une intoxication …

intoxication au monoxyde de carbone.

son visage a de bonnes couleurs …


les globules rouges porteurs de monoxyde de carbone gardent leur couleur. de ce fait, même dans un état grave, le visage du sujet gardera sa couleur habituelle et ce dernier aura l’air en bonne santé.

un oxymètre de pouls* ne permet pas de déterminer s’il y a une intoxication au monoxyde de carbone.

prendre une décision en se fiant à l’état apparent du patient est très risqué. * un oxymètre est un appareil permettant la mesure de la concentration en oxygène moléculaire dans un mélange gazeux ou dans un liquide.

non ...

oui ! jaune ! masque à oxygène !

docteur, par ici, s’il vous plaît !

je ne crois pas…

vous pouvez marcher ?

finalement, il a l’air de s’en sortir.


apparemment, c’est elle qui serait à l’origine de l'incendie.

elle a voulu se donner la mort en mettant le feu à son snack.

pourquoi m’avezvous fait sortir de là ?

Pff...

c’est pas glorieux.

laissezmoi mourir !!

pourquoi ? pourquoi ?!

alors que je l’aimais tant !!

docteur yakumo, on passe au groupe suivant.

!!

ce sont les enfants.

allez ! vert !

Je n ’a plus i force la de vivre ! e Ell pue l . coo l ’a l

oui !

elle n’a pas de problème respiratoire, et elle peut marcher.


haruko !!

haruko !!

haruko yakumo estelle là ?! je suis son frère !!

est remontée à l’étage supérieur pour chercher deux enfants…

haruko …

que… quoi ?!

haruko …


hibiki …

Aah… hibiki …

hibiki …

tu es son grand frère…

veille sur haruko …


les enfants sont très inquiets …

si le docteur yakumo est dans cet état …

uuh…

uuh …


ouiiiiin !

snif

vous avez peur, n’est-ce pas ?

moi aussi, je tremble comme une feuille…


mais ça va aller ! ici, on est entourés de pompiers à qui aucun feu ne résiste !

alors on peut attendre sans le moindre souci !

oui …

c’est pourtant lui qui doit être le plus inquiet…

quoi ?!

bon ! fais “ah” que je regarde un peu ta bouche.

je suis médecin !

je ne dois pas inquiéter davantage à mes patients.


pas d’irritation visible dans la gorge, ni de brûlure.

parfait ! pour kan aussi, tout va bien.

brûlure thermique interne

dites… haruko, elle va bien, n’estce pas ? oui ! ne t’inquiète pas !

ils sont tous “vert”. je vous les confie.

ça va…

oui, ça doit aller…

oui, entendu.


br没lure thermique interne


il y a eu une explosion ?!

oh, merde !

une explosion s’est produite dans le restaurant au rez-dechaussée !!

il faut vite éteindre le feu !

haruko !!

cinq ! dont un avec des brûlures très étendues ! docteur ! s’il vous plaît !

on a des blessés graves !


toi, va voir les autres !

tu supportes pas ce qui est dégoutant, n’est-ce pas ?

haruko …

ah… oui…

je m’occupe de lui !

ah ...

non… ce n’est pas elle …


kof kof

riku ! shô !

je dois vite les retrouver…

répondezmoi…

!!

riku ! shô !

!! uuh… vous êtes là…

ha… haruko …


je suis là ! tout va bien !

ouiiiin !

riku ! shô ! descendre peut s’avérer dangereux …

le bruit, c’était une explosion …

allons-y !

il n’y a personne à cet étage.

alors ?

quoi ?!

merde… ils sont audessus …

ça, c’est pas bon…

non… r.a.s.


avec l’eau stérile de l’équipe d’urgentistes, ou le sérum physiologique, et le ringer lactate amenés par la dmat, il faut refroidir le plus vite possible les brûlures.

uuh…

cet homme a de grave brûlures, mais… elles ne sont pas dûes à l’explosion… la première chose à faire en cas de brûlure, c’est de refroidir les plaies.

* on considère que la surface de la paume de la main d’un adulte représente 1% de la surface totale du corps.

lors de brûlures sur une large surface, il y a une perte de plasma sanguin par les plaies, mais aussi une augmentation de la perméabilité capillaire de tout le corps, le volume de la circulation sanguine réduit considérablement, et la personne tombe en état de choc. dans ce cas-là, il faut faire une perfusion d’urgence.

dans une situation urgente, sur le terrain, on se sert de la paume de la main pour déterminer quelle est la surface du corps touchée ainsi que l’indice de brûlure et évaluer la gravité du cas.


surface corporelle brûlée à 65 %… c’est un état critique !

il faut faire vite sinon il sera en état de choc !

oui !

bien !

ah… !!

mizuno ! une perfusion !

le ringer lactate est prêt !

allez ! j’y vais !


il faut trouver une partie du corps où c’est faisable !

merci, je le sais très bien !

attention en touchant les vêtements ! la peau peut s’arracher !

impossible de piquer le bras…

c’est la première fois que je dois soigner des brûlures aussi grave sur le terrain…

le temps presse, et moi, je suis bloqué ici…

merde …

je peux pas bouger !

docteur yakumo, c’est pour toi !!

la brûlure est importante, je ne peux pas stériliser convenablement …

docteur ! l’état d’un patient “vert” a brusquement évolué !


c’est ce patientlà !

hu

u. ..

hu

u. ..

oh non … la respiration est anormale.

hu

u. ..

hu

u. ..

tout avait pourtant l’air d’aller bien… et tout à coup…

la trachée est obstruée par un œdème.

les sourcils et les poils du nez sont brûlés… elle a aussi de la suie dans la bouche…

comment cela se fait-il avec un patient vert ?!


elle a un œdème dans le larynx causé par des brûlures par inhalation.

des brûlures par inhalation ?!

si l’œdème entraîne une sténose, l’intubation trachéale devient compliquée, et de ce fait, le diagnostic de départ est primordial.

larynx

cordes vocales

air

œdème

voies aériennes œsophage

les brûlures respiratoires sont une détérioration de l’appareil respiratoire due à l’inhalation d’air chaud, de fumée. cela entraîne l'obstruction des voies respiratoires supérieures provoquée par des œdèmes du larynx et/ou de la gorge. dans les cas les plus graves, la respiration peut devenir impossible.

gorge voies respiratoires inférieures

mais enfin… que…

voies respiratoires supérieures

ça veut dire que l’intubation trachéale ne sera pas possible ?!


si l’on ne fait rien …

elle va mourir par asphyxie !!

lui demander de la sauver …

pff… ça, c’est un peu fort…

dans ce cas, t’as intérêt à la sauver !!

hé !! t’es médecin, toi ?!

quoi ?!

il sait à qui on doit cet incendie ?

c’est cette bonne femme qui a déclenché le feu !


un homme d’un tel égoïsme, c’est incroyable …

si jamais tu laisses mourir nobue, t’auras affaire à moi !!

...

la petite sœur du docteur yakumo court un grand danger par la faute de cette femme !!

imagine un peu ce qu’il doit ressentir…

reculez, monsieur.

hé ! binoclard ! j’te parle !!

magnetoi un peu, connard !!

chef hasegawa …

ditesdonc, vous, ça suffit !


dépêchonsnous. il est cyanosé.

aucune chance qu’elle tienne jusqu’à son arrivée à l’hôpital.


mais… docteur … quels soins comptezvous lui donner ?! afin d’envoyer de l’air, on peut pratiquer une intervention chirurgicale appelée cricothyroïdotomie.

eh bien…

câble de guidage

on fait une incision au scalpel au point d’insertion du câble de guidage…

capuchon

ensuite, après avoir fait passer par le capuchon un câble de guidage dans la trachée, on retire le capuchon…

membrane cricothyroïdienne thyroïde cartilage thyroïde

lorsque l’on dispose d’un kit de cricothyroïdotomie, on commence par localiser l’emplacement de la membrane cricothyroïdienne et on la perce avec une aiguille d’injection…

cartilage thyroïde membrane cricothyroïdienne cartilage cricoïde thyroïde

on retire l’aiguille et on laisse passer aiguille l’air.

base de l’aiguille capuchon

* une aiguille d’injection est composée du capuchon et de l’aiguille.

on fixe un respirateur manuel ambu, et on commence la ventilation.

on retire ensuite le câble de guidage …

canule trachéale

une fois que l’élargissement est fait, en s’appuyant sur le câble on introduit dans la trachée une canule trachéale assez grosse pour que l’air puisse passer.

cartilage thyroïde membrane cricothyroïdienne thyroïde

dilatateur

en s’appuyant sur le câble, on élargit l’incision à l’aide d’un dilatateur.


je laisse haruko aux mains du chef sakuraba.

moi, j’ai un travail à accomplir …

vaisje y arriver ?!

g

l

o u p s

mais… je n’ai que des connaissances théoriques …


bon…

donnez-moi le kit de cricothyroïdotomie …

on n’en a pas ?!

sur un sinistre par incendie, on ne prend que le kit de réanimation.

on n’en a pas !!

comment ça ?!

un catheter, le plus gros que vous ayez…

j’ai une aiguille 18g !!

bon, tant pis… donnezmoi ce que vous avez.

vous êtes sûre ? archisûre, oui.

...

ah…


chef hasegawa, stérilisation.

on gagnera une minute, deux, maximum …

le trou fait à peine 1 mm… c’est trop peu pour laisser passer une quantité d’oxygène suffisante …

mais c’est le seul moyen de la maintenir en vie.

l’aiguille doit passer entre les cartilages thyroïde et cricoïde… un espace d’1 cm…

où sont les cartilages ?!

ici ?!

ah…


pour nous, chaque vie compte ! sans exception !”

je dois le faire, c’est tout.

“docteur …

il n’y a pas à se demander si je peux le faire …


ah !! Elle a bougé…

...

...

g

l

o u p s

il faut absolument…


qu’elle vive !


haa !

haa !


haa… haa…

l’air passe…

fil d’araignée ça marche, docteur ! j’en mets une autre…


non… en réalité, ce que nous avons fait …

nous a juste donné une ou deux minutes de répit…

pour l’instant, c’est exactement comme si cette patiente cherchait à respirer à l’aide d’une paille d’un millimètre de diamètre.

vu que nous n’avons pas de kit de cricothyroïdotomie…

il faut absolument trouver une solution de rechange…

elle est très loin d’aspirer la dose d’oxygène dont elle a besoin…


g

l

o u p s

ha

a !

ha

a !


ça ne peut pas marcher.

ah… j’ai une idée !

si nous essayions d’envoyer de l’oxygène avec un ambu ?!

quoi ?!

pression

mécanisme d’envoi de l’air clapet

ouverture pour l’air (oxygène)

fonctionnement d’un insufflateur ambu

pression permet d’envoyer une grande quantité d’air dans les poumons en pressant sur la pompe.

un tube assez gros

mécanisme d’évacuation de l’air grâce à un clapet, on peut faire évacuer l’air des poumons.

pression

la pompe se regonfle et on peut envoyer de l’air neuf.

sous la poussée de l’air envoyé, l’air des poumons est expulsé.

les limites de l’expulsion d’air

faible pression

les limites de l’envoi d’air sous la poussée de l’air envoyée, l’air des poumons pourrait être expulsé, mais la pression sur les poumons n’est pas assez forte pour qu’il passe en quantité par le petit trou de l’aiguille.

forte pression

forte pression

problèmes de l’état actuel (avec la pause d’aiguilles) le trou de l’aiguille est trop petit et il ne permet d’envoyer qu’une petite quantité d’air avec la pompe.

trachée poumons

aiguille d’injection


et si l’on utilisait le tube d’intubation trachéale ?!

même en se servant d’un respirateur manuel, on ne peut pas ventiler l’air…

on peut le fixer sur l'insufflateur !! oui, mais…

...

dans ce cas, essayons avec un tube plus fin !!

pour un généraliste comme moi qui manque de pratique, c’est difficile…

faire passer un gros tube par la membrane cricothyroïdienne nécessite que l’on fasse un traitement chirurgicale précis.

que pouvonsnous faire alors… ?

c’est trop complexe pour moi… mieux vaut appeler le docteur murakami …

...

même si nous en avions sous la main, il nous faudrait un embout adapté au respirateur manuel !!

supposons qu’on parvienne à le fixer avec de l’adhésif, rien ne garantit que l’air passera bien …


ah… non…

il n’est pas disponible …


il doit bien y avoir un moyen !!

non‌ ne baisse pas les bras‌


comment faire‌ comment faire ?

comment faire ?!


non… pourquoi…

pourquoi faut-il que la porte de la terrasse soit fermée ?!

on n’a plus aucune issue !!

kof kof

ouiiin ! ouiin !

kof


ouiin !

ça va, haruka ?

j’ai soif, je veux boire du jus.

C’est bon ?

tiens, voilà du jus de fruit.

c’est trop lourd pour moi…

je vais le porter à ta place.


papa et maman ne sont toujours pas revenus…

où sontils allés ?

d’accord ?

je suis comme toi, je ne sais pas…

mais moi, je ne te quitte pas.

allons-y.


, Allez ! uu adieu Ha ha ha ha ! ha Ha ha ha !

*

J’aime pas les s… poivron

* clinique yakumo

Hibiki ! Mon repas !

?! Haruko

Hein ?!

Aïe ! Aïe !

Hi ! hi !


* tions ! Félicita

Ça te va bien !

* cérémonie “seijinshiki” dite du “passage à la majorité”, ndt.

“merci, hibiki …”

“pourquoi me remercies-tu ? c’est normal… haruko…”


“puisque je suis ton grand frère…”

mais… enfin…

pourquoi je pense à hibiki maintenant ?


kof kof

bouh …

hibiki …

mourir ici…

on va peutêtre…


merde … le taux de monoxyde dans l’air est très élevé.

on est entrés depuis un bon moment …

combien reste-t-il de personnes à l’intérieur ?

ça devient dangereux pour nous aussi.

* le taux de co (monoxyde de carbone) dans l’air ne doit pas dépasser 50 ppm. s’il dépasse 1500 ppm, il entraîne la mort.

un message du camp ! haruko yakumo, 24 ans…

...

il resterait encore trois personnes dans l’immeuble.

riku akabane, 3 ans…

...

après ce que je lui ai dit…

elle est donc bien encore ici…

“yakumo”…?! c’est la sœur du docteur…


tout ce qu’on peut faire, c’est donner le meilleur de nous-mêmes.

et vous, faites tout ce que vous pouvez, donnez-vous à fond aussi !!

je suis sûr qu’il ne ménage pas ses efforts en ce moment…

on va les sortir de là !!

il reste trois personnes !!


...

une perfusion sur un patient qui a du mal à respirer ?!

docteur, qu’avezvous en tête ?

fi u u u

que voulezvous faire, cette fois ?!

quoi ?!

fi

u u u

dépêchezvous ! le temps presse !!

chef hasegawa ! donnez-moi un set de perfusion !


là, comme ça…

oui… ça peut marcher.

un tube de perfusion sur un patient qui a des troubles respiratoires ?!

improvisation


je vais percer avec รงa.

improvisation


quoi ?!

mais... docteur‌ non !!

h

a

a. ..


ils ne sont pas à cet étage non plus…

merde …

ça fait trente minutes qu’on est entrés ici…

chef …

...

n’y pensez même pas !!

si nous on abandonne, c’est la fin !! ils doivent souffrir !

la fumée … elle se déplace ?!

...

en ce moment même …


ce patient souffre de graves brûlures !

il est dans un état critique !

trouvezlui vite une place en hôpital !

bien reçu ! * la veine qui gonfle sur le cou lorsque l’on s’énerve.

* sapeur-pompiers de tokyo

ça n’a pas été simple … à part la tête, tout le corps est gravement brûlé. heureusement, on a pu placer la perfusion sur la jugulaire externe* !.


c’est celui dont l’état a brusquement changé… comment va-t-il ?

bon, on en a terminé avec les patients “rouge”.

eh bien, docteur …

en fait …

il ne reste plus que le patient suivi par le docteur yakumo.

des brûlures respiratoires ?!

oui… son larynx était presque bouché par un œdème, il ne respirait pratiquement plus…

ah… et on ne doit pas avoir de kit de cricothyroïdotomie. hé ! docteur yakumo !!

un généraliste n’a pas l’habitude de faire ça… quel dommage…


p

s

h u u

p

s

h u u

p

s

ce patient ‌

h u u

p

s

h u u


s

le taux de dioxygène est remonté !!

h u u

s

h u u

ah…

le patient commence à reprendre des couleurs !

ooh !!

mais surtout …

fonctions vitales stables ?! je ne comprends pas…

si Je suis … heureux

nobue …


qu'estce que c'est que ça ?!

s h

u u

s h u u

je n’avais jamais vu une intervention de ce type.

incroyable, n’estce pas ?

chef hasegawa …

vous n’aviez pourtant pas pris de kit de cricothyroïdotomie…


couper

kit de goutte à goutte

ensuite, il a pris le bouchon qu’il a coupé à la dimension de l’ouverture du respirateur…

aiguille – permet de percer le bouchon en caoutchouc du set de perfusion.

après avoir planté l’aiguille dans la gorge, il a fixé le respirateur dessus et il a envoyé de l’air.

de plus, le fait que le tube ne soit pas long permet d’augmenter l’efficacité du système.

il s’est servi d’une aiguille d’un set de perfusion.

respirateur manuel

il a ensuite fait la coupe adéquate sur le bouchon pour qu’il tienne parfaitement sur le respirateur… il a fait d’une pierre deux coups…

mais en quelques secondes, il est parvenu à trouver le bon instrument et à s’en servir ?!

tube à gouttes – endroit où coulent les gouttes.

je vois… cette aiguillelà est assez rigide pour percer directement la gorge du patient… et son trou est assez gros pour permettre la ventilation de l’air.

il avait un patient au bord de l’asphyxie …


et de capacité d’improvisation.

il a fait preuve de discernement …


les membres de la dmat doivent agir sur le terrain avec ce qu’ils ont sous la main …

et lui… c’est exactement ce qu’il a fait !

c’est bon, on va se charger d’elle.

docteur yakumo, je te remplace.

ah… docteur murakami …

procéde au triage.

allez ! occupe-toi de nos derniers patients.

fantastique… et pitoyable à la fois…

c’est-àdire que… j’ai les mains trop contractées … je ne peux plus les ouvrir…


ah… haruko…

mais… il fait partie de la dmat, et il s’est retrouvé par hasard affecté ici aujourd’hui.

hibiki… que faitil là ?!


je vais commencer… par les enfants…

oui…


allez, je m’occupe des enfants.

C'est bon, détendstoi.

haruko… ça va ?!

le patient peut marcher… pas de brûlures ni de blessures externes apparentes … voix normale donc apparemment, pas de brûlure respiratoire …

je peux marcher toute seule…

oui…


c’est… c’est vert !!


aujourd’hui, vous étiez encore plus motivé.

par chance, à cet étage-là, la fumée pouvait s’évacuer …

ils ont eu le bon réflexe de se protéger la bouche et le nez avec des serviettes humides, et c’est ce qui les a sauvés.

motivé, je le suis toujours.

à quelques minutes près, c’était fichu.


Merci , . Docteur

un incendie s’est déclaré à 23 h 32, dans un immeuble du quartier d’akebonochô, dans l’arrondissement de shinjuku.

le feu a été maîtrisé à 0 h 58. bilan : sept blessés, aucun mort.

tous les blessés ont pu être hospitalisés.

* crèche des tournesols

merci à tous !

d r . dmat - hippocrate sous les décombres – tome 1 – (fin)


- GA

REKI

© 20

Dr. D

NO S

10 by

HITA

MAT

NO H

IPP

OCR Hiros ATES h All ri i Takano, ghts Akio r K eser ikuch First ved. i publ ished b y SH i n Fren J apa UE c Fren h transla ISHA Inc n in 201 0 ., Tok ch-s tion r p Switz eaking B ights in yo. F erlan e d an lgium, L rance an by SH d Canad uxembo d a ur UEIS HA In arranged g, c. Éditi on fr ança ise 45 ru e de Tocq ue www .kaze ville 7501 -man 7 ga.fr Paris Dire cteu r Trad Mehdi B éditoria enra uit d bah l u Thiba japon a u Méd ecin d Desbie is par f con Dr. E s ric R ultant evel Lett rag e&m Supe Florent F aquett ague rvis e t Yume ion édit o na M iyana riale ga dire ctio n Séba artist stien iq Rost ue D Ludo esign Resp vic ons able Allouche Julie de fabr icat Baud ion ry Ache vé d’ impr im Dépô en juin 2 er en C E t lég al : J 013 uillet 2013

KAZ

É

-



Dmat light