3 minute read

Le jazz Israelien

fL’ÉMERGENCE DU JAZZ ISRAÉLIEN SUR LA SCÈNE MONDIALE

En octobre 2022 a eu lieu la première exposition IsraeliJazz à Tel Aviv. Comment Israël est devenu un acteur majeur sur la scène internationale du jazz avec plusieurs centaines de musiciens professionnels se produisant dans le monde aujourd'hui ?

Advertisement

Le photographe Raphael Perez a décidé après avoir rencontrés plus de 60 musiciens israéliens pour la plupart en France, lors de divers évènements et festivals ,d’éditer un livre qui présente des photographies et des biographies de jazzmen israéliens, mais aussi le réseau des écoles de jazz israéliennes, des lieux clés, des festivals et des personnalités influentes. Le livre sera publié en 3 langues et diffusé dans le monde entier en février 2023.

M. Perez a déclaré que depuis sa naissance aux États-Unis au début du XXe siècle, le jazz a beaucoup évolué et qu'aujourd'hui, l'ethno jazz, qui intègre différentes traditions musicales ethniques, est devenu populaire dans le monde entier. Avant les années 1990, personne ne mentionnait Israël dans la communauté mondiale du jazz, mais depuis, les musiciens israéliens ont intégré la musique multiculturelle d'Israël dans ce style. Aujourd'hui, il n'y a aucun endroit dans le monde où l'on ne peut pas entendre des joueurs de jazz israéliens, en raison de leur popularité croissante et de leur qualité", a décrit le photographe. M. Perez a déclaré que, tout comme la communauté internationale considère Israël comme une nation émergente dans le domaine de la technologie, c'est ainsi qu'elle voit désormais le jazz israélien.

Transmettre des émotions

Raphael Perez (62 ans) a travaillé dans le secteur de la haute technologie pendant de nombreuses années et a commencé à prendre des photos comme passe-temps. Au cours de la dernière décennie, il s'est spécialisé dans la photographie de scène de musiciens et de chanteurs.

Pourquoi des musiciens de jazz ? "Parce qu'ils ont tendance à jouer dans de petites salles et que vous pouvez apprendre à les connaître", a-t-il déclaré.

Au bout d'un certain temps, Raphael Perez s'est aperçu qu'il avait amassé une grande collection de photographies de musiciens de jazz israéliens ayant joué en France. Comme il a de la famille en Israël et qu'il s'y rend fréquemment, il a décidé de réaliser un projet axé sur "l'importante contribution du jazz israélien à la scène culturelle mondiale". "Je veux faire connaître le jazz israélien à un public plus large. C'est ma petite contribution à la promotion de la culture d'Israël", a-t-il expliqué.

Les lieux dédiés aux jazz fleurissent. Yael Hadany, amoureuse de musique, a ainsi réussi à convaincre en 2011 le patron d’un bar qui battait de l’aile à Tel-Aviv d’accueillir des concerts de jazz. Au fil des soirées, « Beit Haamudin », situé au milieu du marché populaire Carmel, a trouvé son public, devenant un haut lieu du jazz, reconnu au-delà des frontières. « Il y a maintenant six concerts par semaine dont l’entrée est libre », explique-t-elle.

Que désigne le Jazz ?

Le Jazz est un ensemble de genres musicaux d’origines afo-américaines. Ses caractéristiques sont entre autres le traitement spécial de sonorités instrumentales ou vocales, dérivé à l’origine de l’imitation des voix humaines.

Les origines du jazz

Le jazz trouve ses origines dans un mélange culturel, résultat de l'intégration de traditions emmenées d'Afrique du seizième au dixneuvième siècle par les esclaves, à des méthodes instrumentales harmoniques et mélodiques inventées en Europe. Ce métissage musical qui eu lieu aux ÉtatsUnis est à l'origine d'un grand nombre de styles musicaux apparus depuis le 19eme siècle et tout au long du 20eme siècle jusqu'à nos jours. A la fin du 19e et au début du 20e siècle, au sud des États-Unis, les ancêtres du Jazz que sont les work songs chantés dans les plantations de coton par les esclaves, ainsi que le Blues, sont considérées comme rustiques, prolétaires et d'assez mauvais renom. Le ragtime dont Scott Joplin est le plus célèbre représentant, est joué au piano dans les maisons closes et les saloons. Le blues est chanté dans les plantations. Seul les negro spirituals et les gospel songs qui sont pratiqués à l'église, bénéficient d'un lieu de diffusion "respectable". C'est la rencontre de ces différents styles musicaux se mélangeant eux-mêmes aux musiques de marches militaires entendues dans la rue lors de défilés qui fabrique au début du 20eme siècle le socle d'une musique bientôt nommée jazz.

Source Israel21C

Visitez le site israelijazz https://www.israelijazz.com