Page 1

100% info Journal du Grand Alès en Cévennes mai 2010 - n°93

train

Début des travaux pour le viaduc de Courbessac. (p. 3)

habitat

64 logements sociaux lancés par le Grand Alès. (p.4/5)

culture

Le Cabri d’Or fait son retour. (p. 12)

randonnée

Le FIRA fête ses 20 ans. (p. 25)


a c t u a l i t é

La Ville investit 2,5 M€ dans l’abattoir d’Alès La rénovation permet d’éviter la fermeture du dernier abattoir du Gard et de préserver ainsi toute la filière cévenole de viande. Chambres froides d’une essentiel à la structuration et « nauoutildéveloppement capacité de 7000  tonnes, économique du

u

bassin alésien. » Ainsi Max Roustan, députémaire d’Alès, décrit-il l’abattoir d’Alès qui vient de rouvrir après deux mois de travaux pour une complète remise aux normes. «  La Ville a injecté 2,5 M€ dans la structure afin d’éviter le couperet européen et la fermeture définitive ». Un engagement fort auprès des professionnels (éleveurs, bouchers abatteurs et grossistes) qui, de leur côté, acceptent également de jouer le jeu en payant un prix d’abattage 40  % supérieur. « Avec les nouvelles normes européennes, soit nous engagions les travaux, soit nous fermions la structure d’ici un an » indique Pierre Hérail, conseiller municipal délégué aux abattoirs.

En chiffres • L’abattoir d’Alès traite chaque année : - 20000 porcs - 40 000 ovins - 6 000 bovins • 3 lignes d’abattage • Des chambres froides d’une capacité de 7 000 tonnes

Passer de 5000 à 7000 tonnes abattues par an L’enjeu du sauvetage d’une telle structure sur le bassin alésien n’apparaît pas forcément évident aux yeux du public. Et pourtant… Alès est désormais la seule ville du Gard à posséder un abattoir. Durant les travaux, les professionnels de la viande ont dû se rendre soit en Lozère (Langogne ou Marvéjols), soit dans l’Hérault (Pézenas) ou dans les Bouches-duRhône (Tarascon).

salle de refroidissement des carcasses hyper-rapide et efficace, matériel d’abattage dernier cri, … : tout a été repensé, changé, modernisé pour atteindre les critères de qualité. À peine ces travaux achevés, la structure va devoir relever un nouveau défi, celui de la rentabilité. Et pour ce faire, produire 7000 tonnes de viandes annuelles d’ici 2014, contre 5 000 actuellement. « Nous avons fait un pari sur l’ave> L’abattoir d’Alès est le seul du Gard à subsister. Sa rénovation est saluée nir, reprend Jack Pages, par les professionnels de l’arrière-pays cévenol. responsable de l’abattoir. Cette modernisation participera bien entendu Jack Pages. Autre atout, un atelier de découpe au développement de l’activité et contribuera devrait bientôt s’ajouter pour que les éleveurs également à atteindre l’équilibre financier. » puissent développer une activité de vente directe. Avec le Pays Cévennes, l’abattoir a également Avec l’aide de la filière du bœuf une carte à jouer avec l’abattage des bœufs isbio du Pays Cévennes sus de la toute nouvelle filière de viande bovine bio. La viande de veau bio sera probablement Pour cela, l’abattoir d’Alès peut compter sur le appelée, elle aussi à court terme, à se structudéveloppement de sa spécialité hallal grâce à rer avec les mêmes acteurs. ● sa certification. «  Un marché qui représente déjà 50  % de l’abattage des ovins  » précise

Tourisme : la promotion des Cévennes s’organise

Le Pays Cévennes mobilise tous les acteurs du tourisme autour de la “Destination Cévennes” pour en faire la promotion à l’échelle nationale.

e

n Cévennes, le tourisme représente 6 % du PIB, contre 40 % dans le Gard. Un écart qui, loin de signifier un manque de sites à visiter et d’activités à pratiquer, souligne le manque de coordination des professionnels pour la promotion de leur territoire. Le Pays Cévennes, structure administrative, a pris la compétence tourisme en 2004 et dressait en 2008 le potentiel touristique de la région, ainsi que ses faiblesses

en matière d’hébergement et de structuration de l’offre touristique. L’agence de développement Alès Myriapolis apporte son appui et ses compétences en accompagnant la démarche. « Chacun prêchait pour sa paroisse et personne ne communiquait sur la destination “Cévennes” au sens large » rappelle Max Roustan, président du Pays Cévennes. Très intéressés par la démarche engagée, les 13 Offices de tourisme du Pays et de nombreux professionnels travaillent avec Alès Myriapolis.

© Alain Gas

Concevoir des “voyages” en Cévennes

> Le Pays Cévennes travaille à organiser une filière tourisme digne des potentialités extraordinaires du territoire. 2

Après un an de concertation, les premières actions se concrétisent : une nouvelle charte graphique et un nouveau logo voient le jour pour uniformiser la communication des acteurs du tourisme sur le territoire et augmenter la lisibilité de la “Destination Cévennes”. Une carte touristique recensant les principaux sites et points d’intérêt à ne pas manquer a été éditée. Une banque d’images collective sera également bientôt mise à disposition des Offices de tourisme. Communiquer, c’est bien, mais encore faut-il que les personnes trouvent en Cévennes une offre

touristique étendue, coordonnée et originale. C’est ce à quoi le Pays Cévennes travaille encore, au montage de produits touristiques “packagés” selon différents univers à explorer : découverte du monde de la châtaigne, exploration des métiers d’art en Cévennes, cheminement sur les traces de Stevenson, … « Il y a beaucoup d’idées à développer. Il faut rassembler les différentes prestations déjà existantes de façon isolée sur le territoire et leur donner de la cohérence » explique-t-on à Alès Myriapolis. Quatre Offices de tourisme volontaires (Alès, Pont-de-Montvert, Barjac et Allègre) expérimenteront les premiers “voyages” en Cévennes dès le mois de septembre. La mise en place sur tout le Pays Cévennes est fixée pour juin 2011. Pour ce qui est de la commercialisation, un étroit partenariat est en cours d’élaboration avec la CCI d’Alès qui dispose avec le site www.cevennes-tourisme.fr d’un outil à fort potentiel. Seule solution pour financer cette opération d’envergure, la création d’une taxe de séjour à l’échelle du Pays Cévennes, exclusivement payée par les touristes, comme partout en France. Le principe a été voté fin avril et le contenu est encore en réflexion au sein des commissions d’élus et de professionnels du tourisme. ●


a c t u a l i t é

Radio Totem émet à alès

Radio Totem émet sur Alès et une partie du Grand Alès depuis le 19 avril. Cette radio qui se définit comme une “radio généraliste régionale” a ouvert un bureau au Centr’Alès et recruté une journaliste qui proposera de l’info locale tous les matins à partir du mois de juillet. La programmation se répartit d’ores et déjà entre musique, sport, jeux et info générale sur 107.9 FM. Créée à Rodez en 1981, Radio Totem couvre désormais 11 départements du Sud de la France sur 33 fréquences et revendique 117 600 auditeurs par jour. www.radiototem.net

La construction du viaduc de Courbessac a enfin commencé L’ouvrage permettra de gagner huit minutes sur le trajet NîmesAlès. La livraison est prévue en 2012.

c’

est un viaduc attendu depuis dix ans. 37,3 M€ d’investissement et 1,1  km de longueur totale qui changeront la donne au niveau des dessertes ferroviaires de l’arrière-pays cévenol. Sur le trajet Alès-Nîmes, la suppression du rebroussement de Courbessac permettra de gagner huit minutes. « Soit 20 % de gain de temps, ce qui est considérable, soutient Max Roustan, président du Grand Alès, activement impliqué dans ce projet. Le parcours en train sera de 30 minutes, contre 44 minutes par la route : là, le rail devient compétitif ! »

20 mois de travaux Lancé au milieu du paysage urbain du quartier Jean-Bouin, à Nîmes, le viaduc de Courbessac nécessitera la construction de 615 mètres de pont-rail, la création d’une tranchée rocheuse de 160 mètres et l’élargissement du pont de l’Observance (au-dessus de la route d’Avignon) pour la création d’une troisième voie ferrée. Le timing est donc serré pour boucler les travaux en vingt mois. Depuis le mois d’avril, un important travail de déviation de tous les réseaux a commencé. Dès le mois de juin et jusqu’en octobre, les fondations laisseront place aux piles, à la fois au-dessus des voies ferrées existantes et de la rue Pitot-Prolongée. Parallèlement, la fabrication de la rampe débutera cet été au niveau du cimetière Saint-Baudile. À partir de la rentrée et jusqu’en septembre 2011, une partie des équipes sera mobilisée pour la mise en place du tablier. L’élargisse-

© RFF

Sur 107.9 FM

> Le viaduc de Courbessac : un pont-rail à poutres latérales long de 615 mètres qui passera au-dessus du quartier Jean-Bouin de Nîmes.

ment du pont de l’Observance et la création de la tranchée rocheuse occuperont toute l’année 2011. Viendront ensuite la mise en place des rails et des systèmes d’aiguillage, puis la réalisation des essais sur la ligne. La mise en service de l’ouvrage est prévue fin 2012.

+ 9 % d’usagers attendus Avec plus 510  000 voyageurs par an (2008), la liaison Alès-Nîmes est la plus fréquentée du réseau languedocien hors axe littoral. La mise

Eco-quartier d’Alès : 3 dossiers ont été récompensés

en service du viaduc de Courbessac permettra d’aller plus vite, certes, mais également d’amplifier et d’améliorer les dessertes ferroviaires de l’arrière-pays cévenol : près de 50 000 usagers en plus (+ 9 %) sont attendus sur la ligne AlèsNîmes. Le nombre d’allers-retours quotidiens entre Nîmes et Alès pourra être revu à la hausse. Plus généralement, le viaduc de Courbessac améliorera également la qualité de service sur l’artère littorale Avignon-Montpellier-Le Grau du Roi et sur l’ensemble des lignes de l’étoile ferroviaire de Nîmes en libérant des capacités de circulation. ●

Élection de “Mamie Cévennes 2010”

La cérémonie se déroulait le 24 mars à Paris.

Les architectes retenus

> Les architectes vont désormais retravailler leur dossier en tenant compte des demandes de la Ville d’Alès.

l

e concours Europan est terminé pour les six sites français qui servaient de terrain d’expérience aux jeunes architectes européens participants. Ainsi, 148 groupes de travail ont pu imaginer durant plusieurs mois la façon d’intégrer un nouveau quartier de 16 hectares, modèle d’écologie, derrière la gare d’Alès. Quinze dossiers se sont montrés particulièrement pertinents et trois ont été primés.

• “Zig-Zag”, conçu par Augustin Cornet et Chloé Duflos, articulent l’éco-quartier autour d’un grand parc en forme de zig-zag, intégrant parfaitement les contraintes liées au pôle d’échange multimodal, avec un habitat concentré en longues bandes et ponctué de grandes villas. • “Eco-Activation”, imaginé par Émilie Bourdier, Pierre Collet, Sylvain Airaud, Martin Boiteau et Nicolas Amar, recrée des “faux-sols” aériens ou creusés afin de reconnecter les enclaves ferroviaires à la ville. Le projet propose une innovation sur une forme urbaine dense, mais parsemée d’espaces extérieurs nécessaires à la vie alésienne. • “Alès, place de la Gare” : Stéphane Bosc, Paula Causanilles et Valentine Landes ont entrepris une relecture contemporaine de la place de la Gare comme support des échanges et des flux. ●

Y aurait-il dans le Grand Alès une “Super mamie” ? L’association Model’s crée cette année un concours pour les seniors de 59 ans et plus. Le titre de “Mamie Cévennes 2010” sera décerné à l’automne au terme d’une soirée de gala et, pour l’heure, les castings sont ouverts. Les mamies volontaires peuvent se présenter les 5 et 12 juin, à partir de 14h, à la salle Jean Cocteau de l’Espace André Chamson d’Alès. Les organisateurs sélectionneront une quinzaine de candidates. Aucun critère de taille n’est exigé. «  Nous recherchons des prétendantes dynamiques, bonnes vivantes, désireuses de passer un bon moment et de vivre une belle expérience » explique Marie-Jeanne André, présidente de l’association Model’s. tél. 06 22 20 84 40 ● 3


h a b i t a t

“Logis Cévenols” lance la constru En avril, le président de l’Office Public de l’Habitat du Grand à Rochebelle et La Treille à Bruèges, en attendant L’OPH du Grand Alès construit beaucoup et partout

Le préfet de Région vient de délivrer un satisfecit à l’Office Public de l’Habitat (OPH) du Grand Alès. En effet, le Grand Alès est la seule Communauté d’agglomération de la région Languedoc-Roussillon à avoir dépassé les objectifs de l’Etat en matière de construction de logements sociaux. « Les objectifs étaient de 140 nouveaux logements et nous en avons construit le double ! » s’exclame Max Roustan, président du Grand Alès et de “Logis Cévenols”. On se rappelle en effet que, dans le cadre de son Plan stratégique de patrimoine 2008-2017, “Logis Cévenols” a prévu de construire au moins 100 logements neufs par an, soit 1000 logements en dix ans pour un investissement de 114,5 M€. En 2010, 265 nouveaux logements seront ainsi lancés. À ce rythme, l’OPH du Grand Alès construit beaucoup plus de logements qu’il n’en démolit. En 2010, quelque 140 logements seront démolis dans le cadre de l’ANRU, principalement dans les quartiers des Cévennes et Prés-Saint-Jean, mais l’Office en construira 380, soit un solde positif de 240 logements. Enfin, l’Office fait en sorte de diversifier les lieux de construction, tant dans les différents quartiers d’Alès (Rochebelle, Le Rieu, Bruèges, La Pierre Plantée, etc) que dans les communes du Pays Cévennes, et ce afin de permettre aux habitants de rester sur leur lieu de vie. C’est ainsi que “Logis Cévenols” a récemment proposé des logements à Vialas, Saint-Jean-de-Valériscle ou Saint-Privat-de-Champclos, en attendant des programmes qui seront lancés cette année dans la périphérie alésienne, à Saint-Christol, Saint-Martin et Saint-Hilaire. ●

Rochebelle : 20 logements sociaux aux “Lauriers”

> La résidence Les Lauriers bénéficiera du label Qualitel et “Très Haute Performance Energétique”.

Située près du centre équestre, la résidence “Les Lauriers” viendra donc, d’ici avril 2011, enrichir le patrimoine de l’Office communautaire, avec ses 20 logements, dont 6 en loyers minorés 1. Jacques Foulquier, vice-président de “Logis Cévenols”, tient d’ailleurs à préciser que « le Grand Alès propose les loyers les moins chers du département, avec 13 % de moins que la moyenne ». Dans la résidence “Les Lauriers”, les T3 de 66 m2 seront loués entre 342 € et 388 € et les T4 de 76 m2 seront loués entre 375 € et 408 €.

l

«

e Grand Alès a le souci de développer le logement social » lançait Max Roustan, président de la Communauté d’agglomération et de son Office Public de l’Habitat, en posant le 12 avril la première pierre de la résidence “Les Lauriers”. En effet, rien que sur la ville d’Alès, le quota de logements sociaux est de l’ordre de 37 %, un chiffre très impressionnant si on le compare au pourcentage moyen des villes de la région.

Des logements qualitatifs Autre caractéristique notable, tous les logements sociaux du Grand Alès sont construits avec des exigences qualitatives. « Ils ne sont sociaux que de nom  !  » lance Max Roustan. En l’occurrence, la résidence “Les Lauriers” bénéficiera du label Qualitel : 20 logements avec terrasse dans un bâtiment de trois étages, avec parking en surface et accès sécurisé par un portail automatique.

Le chauffage individuel gaz répondra à la norme “Très Haute Performance Energétique”. « Grâce aux économies d’énergie, nous faisons en sorte que les locataires aient des charges aussi basses que possible, souligne Jean-Luc Garcia, directeur général de “Logis Cévenols”. Ces logements sont au-dessus de tout ce qui se fait de comparable dans le privé ». Comme la résidence “Le Puits Sainte-Marie” qu’elle surplombe (52 logements livrés fin 2010), la résidence “Les Lauriers” sera construite en VEFA 2, c’est-à-dire bâtie par une société privée (Sol Promotion) qui revendra le bâtiment terminé à “Logis Cévenols”. L’ensemble coûte 2 155 000 €, subventionné à 11 % et financé à 89 % par l’OPH. Les premiers locataires pourront emménager en avril 2011. ● 1 – PLAI  : Prêt Locatif Aidé d’Intégration qui induit des loyers minorés pour les locataires se situant en dessous de 60  % des plafonds de ressources 2 – Vente en Etat de Futur Achèvement.

Croupillac : 38 logements dans “Le Hameau de Pérusse”

a

utre bâtiment dont la première pierre est d’actualité, “Le Hameau de Pérusse” au lieudit “La Plaine de Croupillac”. Cette résidence, dont la première pierre sera posée le 25 mai, comprendra trois bâtiments de deux étages, l’un de 14 logements et les deux autres de 12 logements. Dans le même esprit que “Les Lauriers”, la résidence sera fermée par un portail automatique > La livraison de la résidence “Le Hameau de Pérusse” est prévue fin 2011.

4

et disposera de parkings en surface. Chaque logement disposera d’un chauffage individuel au gaz et d’une terrasse, les logements en rezde-chaussée étant dotés pour leur part d’un jardin privatif. Ces appartements de rez-de-chaussée seront également adaptés aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Les loyers, fixés à 302 € pour les T2, s’échelonneront de 342 € à 392 € pour les T3 et de 388 € à 432 € pour les T4. À noter que 12 logements sur 38 bénéficient de loyers minorés (PLAI). Le montant total de l’opération s’élève à 4,1 M€. ●


ction de 64 nouveaux logements Alès a posé les premières pierres de la résidence Les Lauriers celle du Hameau de Pérusse à Croupillac le 25 mai.

Bruèges : 6 logements-services pour les handicapés à “La Treille” dent d’Artès. Aujourd’hui la seule alternative pour ces gens-là est de vivre en foyers, en général plutôt reculés du centre urbain. À “La Treille”, ils vont être locataires de leur logement et vont vivre dans un quartier comme tout un chacun ».

Livraison en septembre 2010

> L’opération sociale visant à proposer des logements pour handicapés est une première en France pour un Office Public de l’Habitat.

l

a Treille” est un projet original, inédit jusqu’à présent pour l’OPH du Grand Alès, et même une première en France. Il s’agit de construire une résidence pour personnes handicapées, et ce à la demande de l’association Artès. Situé à proximité de l’hôpital, rue du Dr Jean Goubert, ce bâtiment proposera six logements-services et un espace de vie com-

mune pour des pensionnaires capables de mener une vie autonome, qui bénéficieront parallèlement d’une surveillance médicale appropriée assurée par Artès. « C’est une opération tout à fait exemplaire puisqu’elle permet de sortir ces personnes de la structure Artès afin de les intégrer dans la vie publique » explique Bernard Arnal, prési-

Cette résidence de plain-pied comprendra six logements de 29 m2 disposant chacun d’une terrasse, dont les loyers en PLAI seront très accessibles (191 €). L’espace commun, d’une surface de 91 m2, sera loué à l’association Artès pour 750 € HT par mois. Le bâtiment sera livré en septembre 2010. Le tout pour un coût de 698 248 €, subventionné à 22 % par l’Etat, la Région et le Département, et financé à 78 % par “Logis Cévenols” (prêt et fonds propres). Cette première résidence spécifique aux handicapés s’inscrit dans une prise en compte précise du handicap des locataires par l’Office. En effet, “Logis Cévenols” étudie également les situations spécifiques de handicap au cas par cas pour adapter ses logements, avec une vraie logique d’accessibilité : rampes d’accès, ouverture automatique des portes, bacs à douche extra plats, … (lire Grand Alès n° 91, mars 2010). ●

Numéro Vert Pour toute demande à “Logis Cévenols”, vous pouvez appeler le Numéro Vert (gratuit depuis un poste fixe). L’accueil téléphonique est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. 0 800 306 546

Peinture

Les travaux d’entretien du patrimoine continuent

o

utre la construction de nouveaux logements, l’OPH du Grand Alès fait en sorte d’entretenir et de rénover sans cesse son patrimoine, afin de proposer une qualité de logement constante à ses locataires. Dans le cadre de son Plan stratégique de patrimoine 20082017, le conseil d’administration de “Logis Cévenols” a décidé de consacrer 5,8 M€ par an pour l’entretien et la rénovation du patrimoine. Au menu de ce printemps, “Logis Cévenols” a donc programmé des travaux de peinture, la rénovation des façades de Rochebelle et le remplacement des volets roulants aux PrésSaint-Jean.

Mise en peinture L’Office a mis en place un programme pluri-annuel de mise en peinture, qui se partage entre le marché classique avec des entreprises du bassin et le marché avec clause d’insertion permettant de faire travailler des personnes en recherche d’insertion. La liste des entrées concernées est conséquente (lire ci-contre).

Apurement des façades “Logis Cévenols” vient de procéder à l’apurement des façades de la résidence Rochebelle 100. La société Recolor a été retenue pour traiter les façades et balcons en béton. L’entreprise est donc intervenue pour retirer les bouts de béton qui menaçaient de tomber et traiter la façade afin que l’enduit reste en place. Le même chantier se déroule à Conilhères, 6 av. Hélène Boucher, depuis début mai.

> Les façades de la résidence Rochebelle 100 viennent d’être apurées.

Volets roulants Enfin, la troisième tranche de remplacement des volets roulants aux Prés-Saint-Jean a démarré au mois de mars. Après la rue Sully

Voici la liste des entrées qui vont bénéficier de la mise en peinture des parties communes : • 7, 13, 15, rue Edmond Rostand, • 3, 5, quai de Grabieux, • 23, quai de Grabieux, • 2, 4, 6, 8, 10, rue de Lozère, • 1, 3, 5, 7, Grand rue Jean Moulin, • 16, rue de la Meunière, • 18 à 24, av. Hélène Boucher, • 64, rue Ambroize Croizat, • 371, 375, 417, 419, quai de Bilina, • bd du Nord, à Saint Ambroix.

Prudhomme et la rue Jean-Baptiste Dumas en 2009, l’Office s’occupe en 2010 de changer les volets roulants des résidences suivantes : rue Chénier • 1-15, rue Lavoisier • rue Maupassant • 5-23, rue Molière. Le chantier doit s’achever à la fin de l’année. ● 5


s a n t é

La clinique Bonnefon change de tête Jean-Louis Filippi succède à François Saix à la direction de la clinique alésienne. Avec la volonté d’optimiser l’offre de soins sur le territoire.

> À 46 ans, Jean-Louis Filippi prend la direction de la clinique Bonnefon avec l’objectif de retenir les patients sur le bassin sanitaire alésien.

c

«

es quatorze années non-stop ont été une période excessivement passionnante et prenante à la fois. » Le 1er mars, à sa demande auprès du conseil d’administration, François Saix a passé la main à la direction de la clinique Bonnefon. S’il admet une certaine « usure du pouvoir », il exprime surtout le désir

tie de sa carrière dans le secteur financier. « Je souhaitais donner du sens à mon action. Le domaine de la santé m’attirait pour cette raison. Qui plus est à Bonnefon qui fait partie du secteur privé non lucratif où toute la richesse glanée repart en investissement. » Directeur d’un groupe bancaire en France, puis directeur général de banque à la Réunion depuis 2005, Jean-Louis Filippi connaissait déjà le milieu de la santé en participant aux financements de groupements de coopération sanitaire. «  Avec ses plateaux techniques et ses nombreuses spécialités, Bonnefon a une très belle carte à jouer en complémentarité avec les praticiens et le nouvel hôpital, afin que les patients n’aillent plus systématiquement à Nîmes ou à Montpellier pour se faire soigner. » Stratégie de développement de l’activité de la clinique, écoute attentive du personnel de l’établissement, travail avec les partenaires de santé et optimisation des filières de soins sont les premières priorités de Jean-Louis Filippi. «  Je suis intéressé par des échanges sur les politiques de santé et les possibilités de partenariat entre établissements pour une optimisation territoriale de l’offre de soins. » ●

de « tourner une page » et de vivre « une nouvelle aventure professionnelle ». À cette occasion, François Saix est revenu sur son parcours au sein de la maison de santé protestante qu’il intégra en 1996 en tant que directeur adjoint, avant de prendre la direction de l’établissement en 1999. « Cette maison m’a beaucoup apporté et c’est avec satisfaction que j’observe le travail accompli. » La professionnalisation des équipes, d’abord, de 1994 à 2001, et la mise en place du management participatif. La gestion des inondations de 2002 qui a permis de rouvrir la clinique en 14 jours malgré les gros dégâts subis. Puis, bien entendu, l’accomplissement du projet de regroupement des cliniques Mistral et Bonnefon concrétisé par l’ouverture d’un site unique le 1er octobre 2007. « Aujourd’hui, avec tout ce qui a été mis en place, nous devons pouvoir retenir les patients sur le bassin sanitaire alésien. C’est, je pense, le défi à relever. »

Une optimisation territoriale de l’offre de soins Une analyse qui est partagée par Jean-Louis Filippi, à peine débarqué à Alès. À 46 ans, cet expert de la gestion a accompli une grande par-

Cœur

3 défibrillateurs à Alès

Hôpital Alès-Cévennes : tour d’horizon des équipements high-tech

Pleinement inscrit dans les logiques d’accessibilité et de développement durable, le futur hôpital fait la part belle aux aménagements pratiques et écologiques.

d

epuis les premières études préalables au chantier effectuées en 2002, de nombreux paramètres sont venus modifier le projet de l’hôpital Alès-Cévennes qui sera livré d’ici quelques mois. Nouvelles normes, nouvelles technologies, nouvelles exigences : certains rêves de l’époque pourront voir le jour et d’autres, en revanche, ont dû être abandonnés. Voici les principales innovations qui agrémenteront le site 1.

Des ascenseurs qui parlent Afin de respecter la nouvelle loi sur l’accessibilité et le handicap, en plus de l’affichage nu-

mérique, chaque ascenseur sera équipé d’un système sonore annonçant l’étage atteint.

plus aucun interrupteur à actionner : un détecteur de présence et de luminosité donnera automatiquement la lumière ou l’obscurité.

Des luminaires intelligents

La fin des radiateurs

Dans les chambres, les patients pourront commander le brise-soleil de la fenêtre depuis leur poire “appel malade” qui pilotera également l’éclairage de la pièce et l’éclairage de lecture. Le personnel commandera depuis l’entrée de la chambre l’éclairage de veille la nuit et disposera d’un interrupteur spécifique en tête de lit permettant d’augmenter l’intensité de la lumière pour les soins. En revanche, dans les bureaux et les couloirs,

Dans les chambres et tous les locaux dédiés aux soins des services d’hébergement, radiateurs et ventilo-convecteurs laisseront leur place à des plafonds rayonnants assurant le chauffage et le rafraîchissement. Un petit thermostat placé à l’entrée de la pièce permettra de modifier de quelques degrés la température de consigne. Une innovation quasi unique dans le domaine hospitalier français. Par mesure d’économie, en cas d’ouverture de la fenêtre, le chauffage ou le rafraîchissement s’arrêteront automatiquement.

Des robinets économes À l’ouverture des robinets, la température souhaitée sera fournie instantanément. Ainsi, pour conserver une température choisie, il ne sera plus nécessaire de laisser couler l’eau en permanence pendant toute la toilette du patient. Cela devrait permettre d’économiser des milliers de mètres cubes d’eau par an. ● © DR

Lors d’un arrêt cardiaque (60 000 cas par an en France) le cœur se met en fibrillation et la mort survient en moins de cinq minutes. Seul un choc électrique donné par un défibrillateur peut sauver la vie. C’est pourquoi la Ville d’Alès, via son CCAS, s’est dotée de trois défibrillateurs cardiaques automatisés qui sont installés à Mairie Prim’, au foyer-restaurant de l’Abbaye et au foyer-résidence de Conilhères. Ils viennent compléter les quatre défibrillateurs embarqués dans les véhicules de la police municipale. Petits et légers, ces appareils analysent automatiquement le rythme cardiaque de la personne branchée par le biais d’électrodes et délivrent un choc adapté. L’utilisateur n’a pas de décision à prendre, il est guidé par l’appareil à travers des messages visuels et sonores.

> L’hôpital Alès-Cévennes, aux normes HQE, sera livré à la rentrée. 6

1 – Exceptée l’innovation liée à l’informatique qui a déjà été présentée dans le Grand Alès n° 90 de février 2010.


é q u i p e m e n t s

Pôle Santé/Bien-être des Fumades : c’est parti ! Les grandes lignes du projet ont été dessinées et la plupart des terrains ont été acquis. La consultation des architectes sera lancée cet été.

> À la vocation thérapeutique des thermes se joindront les aspects ludique et plaisir. Curistes et touristes se côtoieront au sein du Pôle Santé/Bienêtre des Fumades.

Crèche de Thoiras

Inscriptions ouvertes

La nouvelle crèche communautaire de Thoiras devrait ouvrir ses portes le 1er septembre. Elle fonctionnera du lundi au vendredi, de 7h45 à 18h15. Les inscriptions des enfants sont prises dès maintenant auprès du service Coordination Petite Enfance. tél. 04 66 56 95 65

Intercommunal à Vocation Unique (SIVU) Alès/ Les Fumades, créé par les communes d’Alès et d’Allègre pour développer le site. En valorisant ce formidable outil, nous pourrons attirer plus de monde dans la région et créer au moins 100 emplois directs ». Depuis sa création au 1er trimestre 2007, le SIVU a lancé les études et réalisé deux nouveaux forages pour aller chercher l’eau au plus profond, à 120 mètres. « Les deux sources des Fumades, peu profondes, étaient sujettes à des phénomènes de turbidité lors des fortes pluies, occasionnant des fermetures temporaires des thermes. Il était important d’avoir une qualité d’eau constante.  » Sans cela, la création du complexe Santé/Bien-être n’aurait pas pu voir le jour.

l

e tourisme est, on le sait, un vecteur majeur de développement pour le territoire. Or, le Pays Cévennes a de nombreux atouts dans ce domaine : sports mécaniques, activités de pleine nature, bientôt un golf (à Saint-Hilaire), … Aujourd’hui, c’est le thermalisme qui retient l’attention des élus avec un projet qui ne manque pas d’ambition : faire des thermes actuels un véritable Pôle Santé/Bien-être où le côté plaisir et remise en forme viendra s’ajouter au côté thérapeutique actuellement proposé. «  Les Fumades sont aujourd’hui la seule station thermale du département du Gard, rappelle Max Roustan, vice-président du Syndicat

tera bientôt un espace dédié aux soins de rhumatologie. “Solearis” sera un centre thermo-ludique (remise en forme) et un institut de soins balnéo. Seront également ajoutés à l’ensemble un restaurant étoilé et une résidence hôtelière afin d’accueillir les touristes et de faire du Pôle Santé/Bien-être des Fumades une véritable destination vacances. Maintenant que le projet est finalisé, le SIVU pourra lancer cet été la consultation des architectes. L’esquisse la plus pertinente devrait être retenue pour la fin de l’année. Après les appels d’offres et toutes les procédures légales, les premiers coups de pelle devraient être donnés en 2012. ●

Un projet de 37 M€ Depuis, le projet a pris forme. Il s’articulera autour d’une ZAC (zone d’aménagement concerté) de 40 hectares. Un investissement de 13 M€ permettra de l’aménager afin d’accueillir les futurs thermes, des habitations et une zone artisanale dont les activités seront liées aux eaux de source. Le second volet de l’opération, pour 24 M€, est la construction du complexe “Thermaë-Solearis”. “Thermaë” désignera l’établissement thermal actuel spécialisé dans les soins ORL auquel s’ajou-

La maison de retraite “Les Magnans” s’agrandit et se dote d’un cantou

L’établissement de Saint-Martin-de-Valgalgues passe de 56 à 76 lits et crée 13 lits pour accueillir les seniors atteints de la maladie d’Alzheimer.

n

«

ous avons quasiment doublé la surface du bâtiment » annonce fièrement Françoise Giron, directrice de la maison de retraite “Les Magnans”. Quatorze mois de travaux viennent de s’achever et se sont avéré salutaires pour l’établissement créé en 1989 qui est donc entièrement rénové. « En 2004, lors du changement de propriétaire, des travaux avaient déjà été engagés. Mais les normes évoluent tellement vite… Les chambres construites aujourd’hui n’ont plus rien à voir. » Chambres spacieuses et lumineuses, couleurs chatoyantes, sanitaires adaptés aux personnes à mobilité réduite comme ces douches à l’italienne : les résidents ont presque l’impression d’être à domicile, les équipements pratiques en plus.

Inauguration en juin Résidence Les Magnans 85, rue du 19-Mars 1962 30520 Saint-Martin-deValgalgues tél. 04 66 78 44 44 residence.lesmagnans@wanadoo.fr

L’extension de 1 200 m2 qui jouxte l’ancien bâtiment accueille 25 chambres supplémentaires et permet ainsi de proposer 76 lits aux seniors du Grand Alès. Mais l’autre volet du chantier consistait à créer un cantou : une unité de 13 lits destinée à accueillir les personnes désorientées ou atteintes de la maladie d’Alzheimer. «  C’est un service qui nous manquait cruellement » avoue Françoise Giron. Un investissement conséquent pour la résidence “Les Magnans” qui a dû y affecter un personnel spécialisé aménager des équipements particuliers tels que des portes sécurisées avec un digicode et un parcours de déambulation extérieur.

> Les 2 100 m2 du bâtiment existant ont été entièrement rénovés. Ici, la salle de repas et le séjour.

Repas préparés en cuisine, animations quotidiennes, encadrement spécialisé (kiné, orthophoniste, psychologue, personnel soignant, etc) et environnement bucolique donnent un bel attrait à la maison de retraite “Les Magnans” dont la limite de capacité d’accueil n’est pas encore atteinte. Les inscriptions sont ouvertes. L’inauguration est prévue au mois de juin. ● 7


, e g a l c y c Pour le re e u q i t s a l le p ! e u q i t s a c’est fant Ne devrait-on pas dire LES plastiques plutôt que LE plastique, tant il en existe de différentes sortes ? Bouteilles d’eau minérale ou de lessive, blisters, films d’emballage alimentaire, barquettes, boîtiers de CD ou de DVD, vaisselle jetable, sacs de course, … : les plastiques sont de compositions différentes selon leurs usages et les propriétés exigées. Seul point commun à tous : être issus du pétrole. Devenus omniprésents dans notre vie quotidienne, tous les emballages plastiques ne se recyclent pas, contrairement à ce que beaucoup de personnes croient (lire “Carton rouge” ci-dessous). «  Ces erreurs de tri peuvent facilement être évitées pour contribuer à un tri sélectif moins onéreux pour la collectivité  » indique David Lanoir, responsable du service Tri/Ordures ménagères. C’est pourquoi il est important de bien se référer au guide du tri ou de faire appel aux ambassadeurs du tri, au 04 66 54 89 94.

Des bénéfices environnementaux

de bouteilles et flacons, se recyclent parfaitement avec des filières efficaces et pérennes. Et cela depuis de nombreuses années. Deux grandes familles existent : les bouteilles et flacons en PET 1  transparents et les bouteilles et flacons en PEHD 2 opaques. Pour exemple, avec une tonne d’emballage en PET, il est possible de fabriquer 1813 pulls polaires. Avec une tonne de plastique PEHD trié, il est possible de réaliser 7,5 km de tuyaux ! Les bénéfices du recyclage du plastique se calculent également d’un point de vue environnemental puisque une tonne de PET recyclé se traduit par une diminution de 2,29 tonnes de rejet de CO2 dans l’atmosphère. 1 - PET : polyéthylènetéréphtalate 2 - PEHD : polyéthylène haute densité

En revanche, il est vrai qu’un grand nombre de plastiques, notamment ceux sous forme

Le tri du plastique rapporte de l’argent au Grand Alès

Ces plastiques à ne pas trier

En 2009, le tri des Grand-Alésiens a permis de recycler 84 tonnes de PET clair (type bouteille d’eau minérale), 44 tonnes de PET foncé (type bouteille d’eau gazeuse) et 67 tonnes de PEHD (type bouteille de lait). Ce tri a rapporté à la collectivité 20 000 € de reprise des matériaux par les sociétés de plasturgie et 83 000 € au titre de “soutien à la tonne triée” versés par Eco Emballages. Une tonne de bouteilles en plastique triées a un coût de traitement de 370 € (tri, conditionnement et transport) mais rapporte 528 €. Donc trier une tonne de plastique rapporte 158 € ! À l’inverse, le traitement d’une tonne de bouteilles en plastique mises dans la poubelle traditionnelle coûte 140 € et ne rapporte rien…

Baromètre du 1er trimestre 2010 Taux de refus

15 % du tri sélectif des Grand-Alésiens est refusé. Une dégradation de 2 % par rapport au premier trimestre 2009. En revanche, ce chiffre est un peu meilleur qu’au dernier semestre 2009. Les efforts doivent se poursuivre.

VERRES

De bonne foi, beaucoup ignorent que de nombreux emballages plastique ne sont pas techniquement ou économiquement recyclables. Il faut donc veiller à ne pas les introduire dans les sacs ou bacs jaunes mais bien les jeter simplement dans la poubelle traditionnelle. C’est notamment le cas des barquettes polystyrène, des sacs de course, des pots de yaourt, des pots de crème fraîche, des emballages de jambon, des boîtiers de CD et DVD, de la vaisselle plastique et des blisters fins emballant les journaux. En 2010, des tests de recyclage se poursuivent en France pour, enfin, recycler tous les plastiques en circulation. 8

Avec 336 tonnes de verre collecté au 1er trimestre (+ 0,3 % par rapport à 2009) dans les colonnes d’apport volontaire, le tri de cette matière n’arrive pas à décoller malgré les efforts de communication engagés.

PAPIERS

109 tonnes de papiers, journaux et magazines ont été collectées en ce début d’année. Ce qui représente une diminution de 22 % par rapport à la même période, l’an dernier (140 tonnes).

emballages

11 tonnes. Bonne augmentation de la quantité de tri collectée en apport volontaire (+ 37,5 %). Malheureusement, le Grand Alès reste encore bien loin des objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement.

mauvais

passable

bon

excellent


é c o n o m i e

L’auto-entreprise est aussi une voie de reconversion Accompagné par la Maison de l’Emploi Grand Alès Cévennes, Gérard Meyrueis a trouvé une renaissance professionnelle dans le statut d’auto-entrepreneur. son destin. À force d’alerter sur sa situation, de frapper à toutes les portes, il franchit celle de la Maison de l’Emploi Grand Alès Cévennes. « Avec Gérard, nous avions en face de nous quelqu’un qui avait une vraie volonté de s’en sortir, se souvient le directeur, Marc Peyroche. L’auto-entreprise pouvait apporter une solution à sa problématique… »

> Après un accident de chantier, Gérard Meyrueis s’est reconverti comme autoentrepreneur dans le terrassement et la récupération des eaux.

u

ne vie professionnelle n’adopte pas toujours un parcours limpide, a fortiori quand un sort contraire s’en mêle. Gérard Meyrueis, ancien maçon-coffreur, en sait quelque chose. En 2005, un accident de chantier le contraint à quatre années d’arrêt maladie, puis à tenter de renouer avec l’univers professionnel malgré un irréversible handicap à une jambe. Une véritable descente aux enfers, à 45 ans… Mais Gérard est un combatif hors pair, décidé à inverser le sens de

© J. Millet

200 auto-entrepreneurs sur le Grand Alès Elle l’apportera en effet, au terme d’un efficace accompagnement : depuis septembre 2009, Gérard est l’un des quelque 200 auto-entrepreneurs du Grand Alès (une évaluation minimale) et propose aujourd’hui ses services en matière de terrassement, de récupération des eaux de pluie et d’assainissement. «Je travaille maintenant à bousculer certaines idées reçues. On a encore trop tendance à percevoir l’auto-entrepreneur comme un novice dans son métier. De même, dans mon secteur activité, je ne concurrence pas les grosses entreprises ; j’offre au contraire un service complémentaire » argumente Gérard Meyrueis. La foi que Gérard met à défendre ses convictions n’est évidemment pas pour déplaire au directeur de la Maison de l’Emploi, pour lequel l’auto-entreprise constitue aujourd’hui un précieux cheval de bataille (lire ci-contre).

Toutes informations sur l’auto-entreprise : Maison de l’Emploi Grand Alès Cévennes, 11, bis rue Pasteur, 30100 Alès tél. 04 66 66 52 52 04 04 05 05 accueil@mde-alescevennes.fr Plus de renseignements sur Gérard Meyrueis : www.mgtr.webnote.com

L’auto-entreprise en débat à la Maison de l’Emploi Après avoir effectué un travail de sensibilisation sur l’auto-entreprise et mis en place des outils d’accompagnement, la Maison de l’Emploi veut aujourd’hui aller plus loin. « Nous commençons à avoir un recul suffisant sur ce statut, Le moment est venu de faire le point avec ceux qui l’ont adopté » indique le directeur Marc Peyroche. La Maison de l’Emploi veut donc écouter les auto-entrepreneurs, cerner leurs besoins, leurs problèmes et jouer pleinement son rôle de coordinateur de proximité avec tous les acteurs. À ce grand état des lieux sur l’auto-entreprise, réclamé au niveau national, la Maison de l’Emploi Grand Alès Cévennes apportera donc une contribution active. En juin ou juillet, elle organisera une première table ronde sur le sujet. ●

“Paysans direct” : les producteurs s’adressent aux consommateurs

Ces douze producteurs et éleveurs vendent leurs produits directement de la ferme à l’étal, sans le moindre intermédiaire.

u

«

Paysans direct, Ch. de la Tourtugues, 30100 Alès Ouverture du mardi au samedi, de 10h à 19h. www.paysansdirect.com

ne boutique pas comme les autres. » Les membres de l’association “Paysans direct” revendiquent ainsi leur originalité, qui saute aux yeux dans ce local un peu camouflé en bordure de la rocade Est où le terroir s’habille de ses plus beaux atours. Ici, depuis mars 2009, un collectif de douze producteurs de la région propose aux consommateurs de se délecter de leurs produits en marge des diktats de la grande distribution. De la vente sans intermédiaire pour manger mieux… et pas forcément plus cher. «Cela a démarré avec quelques exploitants convaincus que l’on peut aujourd’hui produire moins et mieux en s’adressant directement aux consommateurs, souligne Bernard Perier, le trésorier de l’association, lui-même apiculteur à Saint-André-de-Valborgne. Cette démarche nous a amenés à rejoindre le réseau des “Boutiques paysannes” 1 et à adopter sa charte qui met l’accent sur la qualité des produits ». Bernard Perier et compagnons, dont son président David Verseils, producteur de porcs à Mialet, font ainsi l’effort de quitter de temps en

temps leur exploitation pour tenir la boutique à tour de rôle. «C’est pour nous tous un investissement en temps, mais nous en sommes récompensés. Cette permanence est une formidable occasion de parler de nos métiers aux clients. Nous leur apprenons souvent à mieux consommer, à respecter les produits de saison… » se félicite l’apiculteur.

Une fête le 5 juin Bien achalandée, la boutique des paysans regorge de produits en tous genres ; viandes, charcuteries, lait cru, fromages, œufs, légumes, jus de pomme, sirops, confitures, miel, huile d’olive, amandes, vins… Les clients sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à prendre le chemin de la boutique. « Et surtout, à y revenir, poursuit Bernard Perier. Le bouche-à-oreille fonctionne bien ! » La boutique sera en fête samedi 5 juin au cours d’une journée où les producteurs et éleveurs, accompagnés de leurs animaux, proposeront au public des dégustations, un repas en

> Venez remplir votre panier chez “Paysans direct” !

plein air et autres animations fleurant bon le terroir. À ne pas rater ! ● 1 - Il en existe également une à Thoiras, site de la Châtaigneraie.

9


e n s e i g n e m e n t Témoignage Avec une cinquantaine d’autres garçons et filles, Gaël, 19 ans, a le privilège d’être l’un des premiers à fréquenter l’école de la 2e chance d’Alès. Lassé des études au sortir de la seconde, sans projet à l’époque, il aborde aujourd’hui son avenir sous un autre angle. « C’est une chance pour moi d’être ici, de pouvoir me remettre à niveau dans les matières principales, de trouver des stages. Je suis maintenant pressé d’entrer dans la vie active, de trouver un contrat d’apprentissage » confesse t-il. Après avoir découvert le métier de la prothèse dentaire, Gaël s’oriente désormais vers la menuiserie. Prêt à saisir sa chance.

École de la 2e chance 7, rue Edgar Quinet, 30100 Alès. tél. 04 66 91 05 90

Le Grand Alès a désormais son école régionale de la 2e chance Dans cette école bien nommée, l’échec est tout sauf une fatalité ! 50 jeunes y retrouvent le goût des études et les moyens de se bâtir un avenir.

d

ès le seuil de la porte franchi, le ton est donné. Locaux et matériel neufs, décoration aux couleurs chaudes du Sud, large sourire de la préposée au secrétariat : on comprend qu’ici tout est mis en œuvre pour redonner confiance et goût de l’action aux élèves. Depuis son ouverture, voilà quatre mois à peine, l’école régionale de la 2e chance d’Alès accueille une cinquantaine de jeunes Grand-Alésiens, âgés de 18 à 25 ans, qu’un “décrochage scolaire” précoce a généralement laissés au bord de la route vers l’emploi. « Depuis quelques années ce type d’école, cofinancé par les Régions et l’Europe, se multiplie à travers le territoire, essentiellement dans les plus grandes villes. Avoir réussi à en ouvrir une à Alès est une formidable chance, car le besoin est énorme » se félicite Béatrice TestudTeudes, directrice de l’école, qui dirige ici une équipe pluridisciplinaire de huit formateurs.

L’école ne pouvant accueillir plus de 50 élèves à la fois, les candidats passent dans un premier temps par le filtre d’un entretien approfondi, puis d’une semaine consacrée à un bilan de leur situation. Ces étapes franchies, ces écoliers de la 2e chance prennent le statut de stagiaires de la formation professionnelle pour une durée très variable –de 3 à 8 mois– et, dès lors, répartissent un capital d’heures entre cours de remise à niveau dispensés dans les locaux de l’école et présence en entreprises.

50 élèves sur les bancs de l’école

« Dans ces domaines, rien n’est figé. C’est la problématique de chacun qui nous guide, poursuit Brigitte Testud-Teudes. Au delà du niveau scolaire, beaucoup ont besoin de reprendre confiance en eux-mêmes et en l’avenir, de chasser leurs angoisses. Souvent, il leur faut aussi, effectuer un travail personnel au niveau comportemental afin de devenir réellement “employables” ».

De façon concrète, les jeunes auxquels l’école offre une “2e chance” sont orientés par la Mission Locale Jeunes (MLJ) ou par d’autres prescripteurs, comme Pôle Emploi). Sachant que la MLJ accueille de son côté dans l’année quelque 2500 garçons et filles sans emploi, dont 65 % n’ont pas le niveau CAP.

> Les 18-25 ans en rupture scolaire peuvent trouver une formation à l’école de la 2e chance.

Reprendre confiance À ce niveau, un signe très encourageant est déjà venu du monde de l’entreprise. « Par leur démarche d’accepter de retourner à l’école pour se donner une nouvelle chance, nos jeunes envoient un indicateur très positif aux chefs d’entreprise. Chez nombre d’entre eux, on sent une volonté d’être solidaires de notre action ». ●

La clé USB remplace le dictionnaire

À la place du traditionnel dictionnaire, la Ville d’Alès offrira une clé USB multi-tâches aux écoliers de CM2 pour leur entrée au collège. > Environ 400 élèves de CM2 seront dotés d’une clé USB au mois de juin.

p

lus légère, plus fonctionnelle, plus outillée : la clé USB possède des atouts que le bon vieux dico n’a pas, « avec tout ce que l’informatique offre aujourd’hui comme facilités » explique Christian Chambon, conseiller municipal alésien. Le principe est simple : d’une capacité totale de 2 Go, la clé fait office de “trousse numérique”, c’est-à-dire qu’elle contient des ressources qui peuvent être utiles à l’élève en toutes circonstances.

Des outils à la pelle Simple d’utilisation, cet outil technologique dispose d’utilitaires en tout genre : une suite bureautique, des logiciels éducatifs, un lecteur de fichier PDF, un lecteur audio-vidéo, des cal10

culatrices ainsi que des dictionnaires (Littré, Larousse, anglais et synonymes). L’outil internet n’est pas oublié : grâce à un annuaire de liens, l’enfant pourra par exemple accéder au site internet de son futur collège, à des exercices d’anglais ou encore à différents sites de révision. Des mises à jour lui seront également proposées régulièrement via le site www.trousse-numerique.fr. «  De plus, cette clé est utilisable sur n’importe quel poste informatique, note Stéphane Lede-Khali, chargé de mission au Centres départemental de documentation pédagogique (CDDP) du Gard. Les logiciels intégrés s’exécutent sans installation préalable ».

Une interface ludique Destinée à un public relativement jeune, la clé a été pensée et conçue pour l’élève, autant par son aspect extérieur que par son interface ludique. Un gros travail a été réalisé au niveau du menu listé par types d’actions tels que “Je lis j’écris”, “Je calcule” ou “Je joue” permettant à l’enfant de visualiser et d’identifier rapidement ce qu’il peut faire. Un système d’info-bulle, sorte

de rubrique d’aide, a également été mis en place pour lui expliquer simplement, avec ses mots à lui, à quoi servent les logiciels présents. Propre à chaque élève puisque nominative, il restera même un espace libre d’1 Go pour stocker ses propres documents. De quoi bien vivre avec son temps. ●

Informatisation : la Ville d’Alès s’engage

Alès est la deuxième ville de France à opter pour la clé USB. En septembre dernier, la municipalité et les Centres départemental et régional de documentation pédagogique (CRDP) signaient une convention visant à la réalisation et à la distribution d’une clé USB destinée aux élèves de CM2 pour leur passage en 6e. Convention qui va donc trouver sa réalisation dès le mois de juin 2010. Cette innovation dans l’air du temps qui s’inscrit pleinement dans la démarche de modernisation de l’enseignement entreprise par la municipalité. En effet, la remise des clés aux élèves s’effectuera en juin prochain dans toutes les classes de CM2 de la ville, un an après que l’ensemble du parc informatique des écoles de la ville a été renouvelé. ●


l o i s i r s

La Bande Dessinée est de retour sur les bords du Gardon Les 5 et 6 juin, à Alès, le Club Alès’6 organise le premier festival du genre depuis 1994. Ateliers, expositions, et nombreux dessinateurs au programme.

c

omme les trois mousquetaires qui étaient quatre, les membres de l’association Club Alès’6 sont… douze. Ce qui leur donne sans doute encore plus d’énergie pour organiser un événement inédit à Alès depuis seize ans : un festival de la BD. « Il y avait eu deux festivals de ce genre en 1993 et 1994, rappelle Jacqueline Sportiello, secrétaire de l’association. À l’époque, ils étaient organisés par l’Ecole des Mines d’Alès  ». Des festivals qui avaient bien marché et qui laissent augurer une belle fréquentation pour leur lointain successeur de 2010.

Sur le thème de l’aviation Les 5 et 6 juin, donc, le Club Alès’6 propose aux Grand-Alésiens un festival nouvelle mouture sur le parking haut du Gardon avenue Carnot. Vingt-deux dessinateurs (dont les éditions Diantre qui viendront de Belgique, les éditions Idées Plus de Paris et les éditions Black’Mamba), trois calligraphes (calligraphie chinoise, moderne et latine) et deux illustrateurs de livres jeunesse sont invités. “De Blériot à la navette spatiale”, tel est le thème proposé autour d’une réplique grandeur nature de l’avion de Blériot mis à disposition par le club Aérodesgarrigues. Des affiches sur l’avion de Blériot et sur l’aviation en général seront exposées et des élèves du collège Tais-

son et du Lycée professionnel privé Cévenol présenteront les BD qu’ils ont créées sur ce thème. Côté pratique et ludique, des ateliers de réalisation de BD accueilleront les enfants et les adolescents.

Pour une cause humanitaire Avec le partenariat de La Poste, de la médiathèque Daudet et de la Ville d’Alès (qui assure toute la logistique), ce festival devrait donc satisfaire tous les amateurs du genre. « D’après les retours que nous en avons, une telle manifestation manque sur Alès » commente Michèle Borghero, présidente de l’association, quelque peu étonnée par l’ampleur que prend l’événement : « Au départ, nous l’avions conçu comme un petit salon de la BD et c’est en train de devenir un gros festival ! » Organisée pour une cause humanitaire, la manifestation aura une entrée payante. Les organisateurs demandent 1 € par personne, somme qui donnera droit à un ticket de tombola (tirée dimanche 6 juin à 18h). Le tout au profit de Gard Alzheimer.● Samedi 5 juin de 14h à 18h et dimanche 6 juin de 10h à 18h, parking supérieur de l’avenue Carnot. Participation : 1 € (au profit de Gard Alzheimer) Rens. : http://ales6.wifeo.com

Le 4 juin

Balade des 4 Fleurs

Grâce à l’Office de tourisme d’Alès, suivez les traces du jury qui a offert sa 4e Fleur à la ville d’Alès. • Visite du centre horticole de la Ville, de ses ateliers de production. • Puis balade commentée en autocar à travers la ville et ses extérieurs pour mieux comprendre les aménagements des ronds-points. • Enfin, visite du parc de la Tour Vieille. Rendez-vous à 9h à l’Office de tourisme, retour en fin de matinée. Circuit réalisé en autocar. Réservation obligatoire au moins deux jours avant. Tarif : 8 €. tél. 04 66 52 32 15

Les 5 et 6 juin, la pêche sera à la fête

L’association Pêche Alès-en-Cévennes organise deux journées d’animation et de démonstration sur le plan d’eau alésien.

l

e week-end des 5 et 6 juin, les pêcheurs du Grand Alès auront une double raison de faire la fête : c’est d’abord le premier anniversaire de l’association Pêche Alès-en-Cévennes, créée en juin 2009 pour promouvoir la pratique de la pêche sur le bassin alésien ; c’est ensuite, dimanche 6 juin, la journée nationale de la pêche. «  Nous convions tous les pêcheurs, expérimentés ou débutants, à nous rejoindre sur le plan d’eau du Gardon d’Alès pour deux jours de convivialité autour de notre belle discipline  » lance Romuald Vergnes, président de l’association.

Samedi 5 : espace enfants et démonstrations de pêche Au menu du samedi 5 juin  : un espace pour les enfants avec une piscine emplie de truites pour commencer à manier la gaule, ainsi que des démonstrations de pêche sur le plan d’eau. «  Montage de mouches, pêche à la carpe, pêche au coup  : toutes les disciplines de la pêche seront montrées et expliquées » indique Vincent Ravel, secrétaire de l’association.

Les animations auront lieu toute la journée jusqu’à 18h, près du Pont Neuf, sur la rive gauche du Gardon. Elles seront entrecoupées par un repas convivial au bord de l’eau. Notons aussi que des partenaires, comme Décathlon ou Pêche Evasion, viendront présenter du matériel de pêche sur place.

Dimanche 6 : pêche libre pour tous «  Pour la journée nationale de la pêche, nous allons mettre quelques > Dans la piscine installée près du plan d’eau d’Alès, truites dans le Gardon et proposer à les enfants peuvent taquiner la truite de façon ludique. tous de pêcher à sa guise » indique Romuald Vergnes. La journée de pêche sera dernière occasion avant l’automne  : le plan libre et gratuite pour tout le monde, y compris d’eau sera en effet réservé, durant tout l’été, les personnes dépourvues de permis. «  C’est aux activités nautiques. ● une journée de découverte et d’initiation. Les membres de l’association seront là pour encaSur le plan d’eau d’Alès, près du Pont Neuf. drer et initier ceux qui le souhaitent ». Samedi et dimanche 5 et 6 juin, de 10h à 18h. N’hésitez donc pas à venir profiter de la pêche sous tous ses aspects, d’autant que c’est la Accès libre. tél. 06 87 07 79 75 11


c u l t u r e De la statuette au tableau Finie la cabrette en métal doré qui était remise aux lauréats du Cabri d’Or 1re version ! Dorénavant, les lauréats se verront remettre une reproduction d’un tableau de Pierre Chapon, représentant un cabri bondissant dans les herbes hautes. Ce changement de trophée est du à la volonté de changement manifestée par les repreneurs du Cabri d’Or qui veulent identifier différemment le Cabri d’Or 2e saison. De plus, ce 1er Cabri était cornu et barbichu, ce qui n’était guère réaliste pour un cabri à peine sorti du ventre de sa mère… Pierre Chapon, également membre de l’Académie Cévenole, signera chaque reproduction de ce tableau remise au vainqueur, le tableau original restant la propriété de l’Académie Cévenole.

Le Cabri d’Or revient en Cévennes Après une interruption de quatre ans, le Cabri d’Or récompensera un ouvrage cévenol le 15 octobre 2010 en Mairie d’Alès.

v

oilà quatre ans que la petite chevrette n’était plus venue gambader dans le paysage littéraire cévenol. Le temps de laisser la CCI d’Alès, qui le patronnait alors, lancer son prix Cévennes du roman européen, récompensant le meilleur roman européen de l’année. Pour autant, cette récompense purement cévenole d’un livre cévenol manquait à beaucoup sur le bassin alésien et au-delà. Ce qui a décidé l’Académie cévenole, avec le soutien de la Ville d’Alès et du Grand Alès, à racheter la marque “Le Cabri d’Or” à la CCI puis à créer une association pour relancer ce prix. « Par le passé, ce prix, organisé de 1984 à 2006, avait toujours connu un franc succès et récompensé des auteurs très attachés à nos montagnes, à leur riche histoire, à leur merveilleux environnement naturel, à leurs hommes et à leurs femmes » rappelle Jérôme Caïa, président de l’association de soutien aux prix de l’Académie cévenole. Parmi ses lauréats, citons Pierre Rabhi (“Du Sahara aux Cévennes”, 1985), Jean-Pierre Chabrol (“Contes à mi-voix”, 1987), Frédérique Hébrard (“Félix, fils de Pauline”, 1993), Michel Jeury (“L’année du certif”, 1995) ou encore Ysabelle Lacamp (“L’homme sans fusil”, 2003). Rappelons aussi que Louis Leprince-Ringuet fut le président du jury de 1984 à 1997 et Raymond Castans jusqu'en 2006.

Mettre les Cévennes en valeur « Le Cabri d’Or est de retour avec un nouveau souffle » se réjouit Max Roustan, député-maire d’Alès, qui a impulsé ce renouveau. Le prix cévenol sera attribué chaque année au mois d'octobre, pour le plus grand plaisir de ses nombreux lecteurs. Bienvenue donc au Cabri d’Or deuxième version. L’objectif demeure le même que celui

> Le renouveau du Cabri d'Or est porté par l'Académie Cévenole, la Ville d'Alès et le Grand Alès.

qui a fait le succès du prix durant vingt-deux ans : récompenser chaque année une œuvre romanesque, historique, géographique, philosophique ou sociale mettant en valeur la région des Cévennes, ses hommes et ses femmes (lire ci-contre). Un jury de huit membres élira un lauréat parmi les livres en compétition. En 2010, la remise du prix sera effectuée le 15 octobre en Mairie d’Alès, avec un chèque de 5 000 € en plus d'un tableau de Pierre Chapon (lire ci-contre). Qui succédera à Geneviève Durand et Isabelle Darnas, les dernières distinguées en 2006 pour “Itinéraire roman en Cévennes” ? ●

Comment participer ? Le Cabri d’Or peut être attribué : • soit à une œuvre de fiction dont l’action a pour cadre en tout ou en partie les Cévennes ou dont les héros sont des Cévenols, • soit un ouvrage historique, une biographie, une étude sociologique où les Cévennes prennent un rôle important. Chaque œuvre doit être originale et en langue française. Aucun livre auto-édité, à compte d’auteur ou réédité n’est accepté. Sa parution ne pourra être antérieure au 1er janvier 2009 et postérieure au 31 mai 2010. Les éditeurs devront envoyer, avant le 31 mai 2010, 8 exemplaires de chaque œuvre à Mme Roberta Pouget, directrice de la Librairie Sauramps, 2, place Saint-Jean, 30100 Alès. Librairie Sauramps, 04 66 52 18 25 ●

La restauration de la mosaïque de l’Ermitage touche à sa fin

Un an après son départ pour les ateliers de restauration du musée de l’Arles Antique, l’œuvre galloromaine aura bientôt retrouvé sa beauté d’antan.

> Les tesselles de la mosaïque ont désormais toutes été replacées à leur position d’origine.

12

o

n se souvient de sa découverte en août 2008 sur la colline de l’Ermitage. Après quelques mois passés au dépôt archéologique du Fort Vauban, la mosaïque datant de 50 avant notre ère partait en avril 2009 au musée départemental de l’Arles Antique pour se refaire une beauté. Les sept conservateurs restaurateurs ont, depuis, œuvré pour redonner son éclat à ce pavement historique de 24 m2. Plus grande mosaïque de cette époque jamais mise au jour en Gaule, notre désormais populaire “mosaïque de l’Ermitage” entre aujourd’hui dans les toutes dernières phases de sa restauration avant son retour en terre cévenole.

Une nouvelle phase de réintégration de tesselles a été effectuée. En effet, les tesselles enlevées sur le site pour réaliser les découpes de dépose ont été “recousues” à leur position d’origine. Assemblée et fixée sur son ultime support en nid d’abeille, la mosaïque est désormais restituée dans son ensemble. « Il faut maintenant déterminer de nouveaux panneaux de découpe, explique Marie-Laure Courboulès, restauratrice au Musée de l’Arles Antique. Il y en aura vraisemblablement sept ou huit, nombre à déterminer selon les lignes de la mosaïque, le transport jusqu’à Alès et bien sûr le lieu de dépôt ». Ces panneaux seront ensuite assemblés une dernière fois sur le lieu d’exposition définitif de la mosaïque, le musée du Colombier étant toujours d’actualité. Pour l’heure, il reste encore aux restaurateurs

l’étape la plus délicate de cette remise en beauté. Considérée comme la phase finale, cette étape consiste à combler les grandes lacunes de la mosaïque grâce à un mortier semblable au mortier antique, légèrement en retrait par rapport aux tesselles afin que la mosaïque ressorte clairement, comme en relief. Des maquettes informatiques rendront compte des résultats. « Il faut prendre le temps de réfléchir aux choses, précise Marie-Laure Courboulès. La mosaïque sera valorisée simplement sur le support qui la mettra le plus en valeur pour garder au maximum son caractère ». Encore un peu de patience, donc, avant de pouvoir admirer la mosaïque terminée. Le retour au bercail se fera un peu plus tard que prévu, en fin d’année 2010 pour une première exposition publique prévue au printemps 2011. ●


é v é n e m e n t s

Musicales 2010 : le programme est dévoilé Du 24 au 27 juillet, la municipalité d’Alès prépare la venue d’artistes éclectiques pour la 2e édition de ce festival. Les réservations sont ouvertes pour quatre soirées de haut vol. 24 juillet

Billetterie • Fnac, Carrefour, Géant tél. 0 892 683 622 www.fnac.com (0,34 €/mn) • Ticket Net, Auchan, Virgin Megastore, E.Leclerc, Cutura, Coras tél. 0 892 390 100 www.ticketnet.com (0,34 €/mn)

Fous Chantants

Balavoine, Berger, Bashung

La 13e édition du concert des Fous Chantants se déroulera le 31 juillet dans les arènes du Tempéras. Les 1 000 choristes rendront hommage cette année à Daniel Balavoine, Michel Berger et Alain Bashung. Les noms des artistes pressentis pour accompagner les Fous Chantants n’ont pas encore été dévoilés. Ils devraient être deux. Le nom de Julie Zenatti circule. Une chose est sûre, Garou, dont l’hommage de l’an dernier avait été écourté par un orage et qui avait promis de revenir, ne sera pas de la partie cet été. Probablement en 2011… www.fouschantants.com

26 juillet Alain Souchon

©Thierry Rajic

Musique classique

© Lynne Goldsmith

Inscrit dans le paysage musical français depuis plus de 35 ans, Alain Souchon n’est plus à présenter. Cet été, il sera sur les planches du Bosquet avec son dernier album studio, Écoutez d’où ma peine vient.

Tarif : à partir de 35 € 21h30, Théâtre de verdure, le Bosquet

Le pianiste Romain Hervé, considéré par certaines presses comme l’un des musiciens les plus talentueux de sa génération, et Vera Tsybakov, artiste franco-russe vainqueur de multiples prix musicaux, s’associent pour délivrer au public grand-alésien un concert classique unique. Au programme : Liszt et Chopin. Tarif : 10 € 21h30, Théâtre de verdure, le Bosquet

27 juillet Earth, Wind and Fire Experience feat. Al McKay Ce groupe culte des années 1970 sera l’attraction de la dernière journée des Musicales. avec une musique funk, R&B et jazz. Tarif : à partir de 25 € 21h30, Théâtre de verdure, le Bosquet © DR

Chick Corea figure parmi les plus grands pianistes de jazz actuels. Découvert par Miles Davis dans les années 1960, ce grand improvisateur se caractérise par un style très rythmique et un jeu coloré. Ce soir-là, il sera accompagné de Roy Haynes à la batterie, de Kenny Garrett au saxophone et de Christian McBride à la basse. Un quartet de jazz qui promet un concert d’une qualité rare. Tarif : 25 € 21h30, Théâtre de verdure, le Bosquet

© DR

Renseignements tél. 04 66 52 32 15 04 66 56 11 47

Chick Corea Freedom Band

25 juillet

La Nuit des Musées : découvrez le patrimoine local sous un autre jour Samedi 15 mai, la Mine témoin et le musée du Colombier d’Alès s’associent à la manifestation européenne pour ouvrir en nocturne.

d

es visites bercées par le charme nocturne des lieux culturels : c’est le concept original que propose depuis six ans la Nuit des Musées. Une manifestation qui dépasse largement les frontières en invitant tous les musées d’Europe volontaires à ouvrir leurs portes simultanément.

Mine témoin : nouvelles visites théâtralisées Au cours de cette soirée, la Mine témoin d’Alès présentera en avant-première ses nouvelles visites théâtralisées de l’été. Le succès des années précédentes a conduit le site touristique et la compagnie alésienne “Ambiance Ambiance” à proposer une nouvelle formule  : véritables animations-spectacles, ces visites inédites d’une heure présentent les différents métiers de la mine en mettant en scène de nouveaux personnages ainsi qu’un âne, conduit par son meneur. Au détour des 700 mètres de galerie, les comédiens ne manqueront pas de surprendre petits

et grands pour une immersion totale dans le quotidien des mineurs d’autrefois ! • Visites de 18h30 à 22h (dernier départ à 22h). • Tarif réduit : 5,50 € (4,50 € pour les moins de 18 ans). • Réservation obligatoire.

Musée du Colombier : la Préhistoire Visites guidées et commentées par Elisabeth Hébérard des collections à propos des parures préhistoriques régionales. • Visites guidées de 20h à 22h (le musée sera ouvert dès 14h). • Entrée gratuite. ● > Mine témoin d’Alès Chemin de la Cité Sainte-Marie, Rochebelle, Alès tél. 04 66 30 45 15 - www.mine-temoin.fr > Musée du Colombier Rue Jean Mayodon, Alès tél. 04 66 86 30 40

> La Mine témoin présentera des nouvelles visites théâtralisées. 13


s p o r t

CAC VB : “Des joueurs nous ont trahis” À Salindres

AéroGym

130 adhérents suivent les cours de gymnastique dispensés par Odile Cumbo, animatrice sportive diplômée d’État, au sein de l’AéroGym salindroise. Des activités sont proposées pour tous les âges : • Bébés : séances de “gym câline” les jeudis, de 9h à 10h, pour les enfants à partir de 9 mois accompagnés de leurs parents ou d’une assistante maternelle. • Jeunes : découverte sportive et enchaînements dansés pour les 4-16 ans, les mercredis, de 14h à 18h. • Adultes : du mardi au vendredi, de 18h à 21h, et les mardis, de 10h à 11h, pratiques sportives diversifiées, cardio, renforcement musculaire, etc. • Seniors : séances adaptées, les mardis, de 9h à 10h. • Pour tous : des cours “zen” ont lieu les vendredis, de 19h à 20h. Étirements, renforcement musculaire en douceur, contrôle de la respiration, … tél. 06 15 54 15 32

L’équipe alésienne de volley-ball est reléguée en Ligue B la saison prochaine au terme d’une saison marquée par une ambiance délétère. milieu de saison ? «  ça, c’est la stratégie du foot, répond l’intéressé. Je n’ai pas l’habitude de céder à la pression. Nous avons parié sur Luc Marquet qui a été un joueur d’exception et qui, je pense, va permettre au club d’acquérir de l’expérience. Il a d’ailleurs signé pour deux ans de plus ».

80 % de l’équipe pro seront renouvelés

> Les joueurs de l’équipe pro se sont démobilisés au fil des matchs.

g

hislain Amsellem ne décolère pas. Après les cuisantes défaites de la fin du championnat de France, le président du CAC VB garde une impression de gâchis, « alors que l’équipe avait tout à fait les moyens de jouer le repêchage dans le pire des cas ». Un joueur qui n’accepte pas les décisions de l’entraîneur et de l’équipe d’encadrement, un deuxième qui lâche prise, puis la majorité du reste de l’équipe

qui se retrouve « polluée » jusqu’à être plongée dans « une ambiance délétère ». « Je considère que des joueurs nous ont trahis en ne respectant pas leurs engagements » assène Ghislain Amsellem. En baissant les bras avant la fin du championnat, le groupe s’est condamné tout seul à une relégation en Ligue B la saison prochaine. Que fallait-il faire ? Le président aurait-il dû limoger l’entraîneur en

800 jeunes attendus pour un tournoi de basket

Le 23 mai, l’Entente ABC-JSA organise son 3e tournoi national à Alès. mini à cadet (de 6 à 18 ans) et rassemblant plus de 800 participants venus de toute la France. Sur la cité scolaire de Jean-Baptiste Dumas, 12 terrains de basket seront aménagés pour l’occasion.

Une des meilleures écoles de mini-basket

> En tête du championnat LanguedocRoussillon, les minimes filles d’Alès donneront du fil à retordre à leurs adversaires.

14

l

es jeunes, c’est clairement le credo du club alésien de basket qui, grâce à l’accent mis sur la formation, est en plein développement. L’Entente ABC-JSA compte près de 235 licenciés (dont 100 filles) pour 22 équipes allant des baby (4-5 ans) aux loisirs (sans limite d’âge). C’est donc tout naturellement que le club organise le 23 mai, pour la troisième année consécutive, un grand tournoi ouvert des catégories

Gage de sérieux et d’engagement en faveur des jeunes, l’Entente ABC-JSA a reçu il y a cinq ans le label “École française de mini-basket”. Une distinction que seuls 200 clubs de l’Hexagone ont la chance d’arborer sur les 4 500 structures existantes. «  La Fédération nous classe d’ailleurs dans les dix meilleurs écoles françaises » indique Johann Spruyt, l’un des entraîneurs. Résultats : les équipes poussin et benjamins (filles et garçons) dominent largement le championnat départemental. Les minimes sont en championnat régional et les filles, invaincues, sont en route pour le titre. «  Elles sont toutes issues de l’école de mini-basket et nous comptons les emmener jusqu’en championnat de France d’ici 2012. » ●

Après de longues années d’ascension et de progression au sein de la discipline en France, le CAC VB connaît sa première relégation. « En soi, ce n’est pas très grave, c’est une expérience à vivre. Ce qui me révolte, c’est la manière dont ça s’est passée, avec des joueurs qui n’ont pas donné le meilleur d’eux-mêmes comme ils s’y étaient engagés. » Ghislain Amsellem et Luc Marquet sont à pied d’œuvre pour reconstruire une équipe «  solide et ambitieuse  ». Pour ce faire, 80  % de l’effectif seront renouvelés, avec des joueurs issus d’autres formations évoluant en Ligue A ou B, mais aussi avec de jeunes joueurs issus du centre de formation du CAC VB. « Nous devons rebondir rapidement sinon la sanction sera trop forte par rapport à l’investissement fait depuis dix ans par les partenaires financiers, les bénévoles du club et les supporters. » Le premier match du championnat de France de Ligue B se jouera au mois d’octobre. ●

Gala de boxe le 5 juin

La 11e édition du grand gala de boxe organisé dans les arènes du Tempéras se déroulera le 5 juin à partir de 20h. Démonstrations, animations avec un groupe de rap alésien et combats avec les enfants du club organisateur, le Punch Insertion cévenol, mettront en appétit les 1500 spectateurs attendus. En deuxième partie de soirée, huit combats de fullcontact sont programmés avec les meilleurs boxeurs régionaux. Sofian Hadj-Brahim (en photo), récemment sacré vice-champion de France à Melun et vainqueur de la coupe de France de full-contact, assurera l’ouverture du gala contre le champion de France en titre. Une belle revanche en perspective… ● Tarifs : 8 € en tribune / 12 € en bord de ring (pré-vente à 5 et 8 €). Places en vente chez Romanet-Sport 2000 à partir du 20 mai. Tombola avec les billets d’entrée. tél. 06 08 72 54 05


d o s s i e r

Une Feria 2o1o plus equestre Du 12 au 16 mai, la capitale cévenole attend près de 300 000 personnes, autour de spectacles équestres et d’animations taurines et musicales…

> La Feria 2010 laissera une place plus importante aux chevaux avec des spectacles camarguais et andalous.

flashcode

La Ville d’Alès a inséré plus d’un millier de flashcodes sur ses affiches distribuées à travers toute la région. Chaque utilisateur de téléphone portable compatible peut ainsi scanner le pictogramme à l’aide de l’appareil photo et de l’accès à internet intégrés. Grâce au flashcode de la Feria d’Alès, les usagers peuvent ainsi accéder à tout le programme festif de l’événement sur leur mobile. L’opération est réalisée en partenariat avec Orange.

c

inq jours de liesse, cinq jours incontournables : la Feria d’Alès est l’une des manifestations festives les plus attendues de l’année, dont l’organisation sollicite les services municipaux durant plusieurs mois. «  Il faut savoir proposer des nouveautés, tout en conservant l’esprit originel de la manifestation qui a fait son succès  » indique Marcel Veau, conseiller municipal délégué aux animations festives. Cette année, les Grand-Alésiens retrouveront toutes les animations “classiques” (encierro, vachettes, abrivado, course gardounenque et camarguaise, messes, etc) avec, en plus, une pégoulade plus étoffée et des bodegas bien réparties dans le centre-ville. En choisissant la société Caltoros, comme nouveau délégataire des manifestations taurines de la Feria, la Ville d’Alès entend donner une nouvelle dy-

namique à ce rendez-vous festif et familial.

tauromachie. Il s’agit plutôt d’offrir au public davantage de spectacles diversifiés dans les arènes ».

Plus de spectacles équestres et taurins

Des corridas inédites

Ainsi, une large place sera laissée à divers spectacles équestres et taurins dans les arènes du Tempéras avec pas moins de trois dates (lire p. 16) : taureaux, gardians, chevaux, Arlésiennes et tradition andalouse seront à l’honneur. Un groupe de recortadores donnera également à voir un spectacle funambulesque avec écarts et sauts au-dessus de taureaux (vendredi 14 mai). Cette année encore, « pas question de perdre la réputation des toros alésiens, dits “difficiles”, qui donnent à notre Feria sa notoriété, annonce François Gilles, adjoint au maire délégué à la

La Feria 2010 verra ainsi le grand retour de la corrida de rejon (corrida à cheval) le dimanche matin. Les deux traditionnelles corridas du samedi et du dimanche après-midi feront place, quant à elles, à des cartels complètement inédits : des toros puissants et des matadors encore jamais vus dans les arènes cévenoles. Seul Sanchez Vara, triomphateur en 2009 des toros de Dolorès Aguirre, sera à nouveau de la partie. «  Pour ne pas rompre complètement avec le passé » justifie Marie-Pierre Callet qui dirige la société organisatrice Caltoros. ● 15


Les temp de la Feria

Mercredi 12

Vendredi 14

b 17h Feria des enfants

Spectacle avec vachettes, numéros comico-équestres et intermèdes interactifs. Arènes du Tempéras Expositions

© J.-P. Souchon

• Peintures et photos de Michel Lezer (Office de tourisme d’Alès, hôtel Ibis et hôtel Orly). • Photos de Jean-Pierre Souchon à l’Office de tourisme d’Alès

b 18h Inauguration des “villages” de la Feria

Défilé en ville. Départ et arrivée sur la place de la Mairie, parcours dans le centre-ville.

b 21h Spectacle équestre

“Alma Andalucia” : musique, danse, costumes haut en couleur et chevaux de toute beauté pour ce spectacle fondé sur la culture ibérique, présenté par l’association des chevaux ibériques basée à Saint-Hilaire-de-Brethmas. Entrée gratuite, arènes du Tempéras

b 21h15 Pégoulade • Concours de dessins adultes de la Feria 2010, jusqu’au 11 mai, à la Médiathèque Daudet.

Calèches, danseurs, musiciens provençaux, jongleurs, échassiers, fanfares, manades, peñas, Miss Alès et ses dauphines, manades ouvrent le bal ! Départ de la gare routière, passage en centre-ville et finale de la Pégoulade dans les arènes du Tempéras. ●

b 15h30 Course gardounenque

Sauts, bosses, slalom et parcours aquatique font de taculaire, en contrebas du pont Vieux.

Visite des Arènes

Une balade urbaine spéciale pour découvrir l’histoire, la vie et les coulisses des arènes du Tempéras. Les 10, 11, 12 et 13 mai. Inscription obligatoire à l’Office de tourisme. tél. 04 66 52 32 15

b 21h Spectacle équestre et taurin

En première partie, extraits de “Chevalissimo 2010 cheval dans la tradition andalouse. Puis dans un sec recortadores “Arte Sin Frontera” qui défiera des tau taculaires (sans blessures ni mise à mort). Tarif : 10

Souvenirs de la Feria

Samedi 15

Tee-shirts, bandanas et affiche officielle de la feria 2010 sont en vente durant toute les festivités (dans la limite des stock disponibles), à l’Office de tourisme et au point accueil Feria. Tarifs : tee-shirt 8€ / bandana 4€ / affiche 3€ tél. 04 66 52 32 15

Jeudi 13

Musique

b 9h15 Messe provençale

b 18h Corrida Lire ci-contre.

Célébrée par le Père Rodriguez. Puis traditionnelle bénédiction des chevaux et danse de la souche par la chorale provençale d’Istres. Cathédrale Saint-Jean.

b 11h30 Concours d’abrivado En soirée, les quatre coins de la ville s’animent en musique autour des podiums : place de la Mairie, au Bosquet, place Leclerc et dans les villages de la Feria

Bodegas

• Village camarguais, place de la Mairie • Village andalou, rue Albert 1er • Village sévillan, boulevard Louis Blanc 16

9 manades seront en lice pour le titre. Parcours : place Saint-Jean, rue de la Meunière, Grand’rue Jean Moulin, tour de la place Péri et retour.

b 16h Course camarguaise

Dimanche 1

b 9h30 Messe

Trophée des As. Razeteurs invités : Sabri Allouani (dernière saison), Adil Benafitou, Nadil Benafitou, Romain Gros, David Sabatier et Julien Ouffe. Tarif : 11 €, arènes du Tempéras.

Célébrée par le Père R de Rociera, le groupe “Lumbre y Soledad” e de Saint-Christol et R

b 21h Spectacle équestre et taurin

b 11h Corrida

“La Camargue en liberté”. Ce spectacle de Renaud Vinuesa est solidement ancré dans les traditions camarguaises. Cette création originale met en scène 30 chevaux, 10 taureaux et 15 gardians et Arlésiennes. Tarif : 12 € (1/2 tarif pour les enfants), arènes du Tempéras. ●

Lire ci-contre.

b 17h Corrida Lire ci-contre.


ps forts a alesienne

Corridas Samedi 15, 18h, corrida de toros • 6 toros de Don Baltasar Iban Valdès : c’est la première apparition à Alès des toros de cet élevage madrilène qui a largement fait parler de lui l’an dernier en France. Pour parfaire la nouveauté, trois toreros inédits sont désignés pour affronter la prestigieuse ganaderia. • Uceda Leal : fin technicien et de surcroît excellent matador, ce Madrilène a pris l’alternative en 1996. En 2009, il a participé à 21 corridas et a coupé 21 oreilles. • Julien Miletto : après un retour réussi dans les ruedos en 2009, le matador nîmois aura à coeur de confirmer dès le début de saison ses grandes qualités.

e cette course une épreuve aussi atypique que spec-

0”, présenté par Olivier Boutaud : un duo hommecond temps, frissons et émotions avec le groupe de ureaux au cours de nombreux sauts et écarts spec0 € (1/2 tarif pour les enfants), arènes du Tempéras.

• Eduardo Gallo : torero classique, aux faenas envoûtantes, ce jeune matador (25 ans) revient en France après des débuts très prometteurs comme novillero. Saison 2009 : 10 corridas et 15 oreilles.

Dimanche 16, 11h, corrida equestre • 6 toros de Christophe et Juliette Fano : pour ce grand retour de la tauromachie équestre dans les arènes du Tempéras, le choix s’est porté sur cette ganaderia qui permet l’accord parfait entre toro, cheval et rejoneadores. • Raul Martin Burgos : matador qui compte déjà de nombreux triomphes dans d’importantes arènes. En 2009, il a participé à 33 corridas, coupant 66 oreilles. • Noelia Mota : Amazone montante du réjonéo, 4e de l’escalafon l’an dernier, Noelia Mota surprend le public par sa grâce à chacune de ses prestations. En 2009, elle a participé à 43 corridas et a coupé 101 oreilles ! •M  anuel Manzanares : fils d’illustres matadores, élève de Pablo Hermoso de Mendoza, ce jeune torero fera au Tempéras sa présentation comme réjonéador.

Dimanche 16, 17h, corrida de toros

16

e sévillane

Rodriguez. Avec l’association culturelle “Luz del sol”, les associations et “Los Borrachos” et les peñas Ricard. Cathédrale Saint-Jean.

Rejon (à cheval)

• 6 toros Don Adolfo Martin Andres : souvent primés pour leur bravoure et leur présentation, six exemplaires de ces toros donneront du fil à retordre à deux toreros inédit et au triomphateur de 2009. Une affiche alléchante ! • José Calvo : à chaque confrontation avec cette ganaderia, il triomphe. Espérons qu’il en soit encore ainsi cette année à Alès. • Sanchez Vara : il est le seul torero à l’affiche de cette Feria 2010 à avoir déjà foulé le sable des arènes du Tempéras. Le public a encore en mémoire son succès de l’an dernier face aux toros de Dolorès Aguirre dans une corrida de très haut niveau. En 2009, il a participé à 29 corridas, coupant 65 oreilles. • Ivan Fandiño : c’est la promesse montante de l’escalafon. Souvent contraint à affronter les corridas dures, son esthétisme muleta en main séduit.

Animations équestres

Voltige, jeux, démonstration de dressage, carrousel et initiation pour enfants avec le centre équestre d’Alès, sur la place Gabriel Péri : mercredi 12 à 17h, jeudi 13 à 10h et 14h, vendredi 14 à 14h30 et 16h (dans le Gardon), samedi 15 à 17h et dimanche 16 à 14h.

Bandas

Pour mettre un “max” d’animation, les bandas font leurs tournées dans les “villages” du jeudi 13 au dimanche 16, de 11h à 15h.

Animations vachettes

Sur la place des Martyrs de la Résistance : jeudi 13 à 16h, samedi 15 à 18h et dimanche 16 à 16h.

Encierro

Sur la place SaintJean : jeudi 13 à 18h et 22h, vendredi 14 à 22h, samedi 15 à 22h et dimanche 16 à 18h.

Locations

Consultez les tarifs sur le programme officiel ou sur http://feria.ville-ales.fr Places en vente à l’Office de tourisme d’Alès et au guichet des arènes avant les manifestations (sous réserve de places disponibles).

Programme

Le programme complet de la Feria 2010 est disponible en mairie d’Alès, à l’Office de tourisme et sur le site internet dédié http://feria.ville-ales.fr 17


i n f o s

Alès Calendrier • 31 mai : Conilhères, Déroussine, Pierre Plantée et Montée de Silhol. À 18h, Myriapôle. • 22 juin : Prairie, Promelles et Faubourg du Soleil. À 18h, sous la tribune du stade Pibarot.

d e s

c o m m u n e s

www.ville-ales.fr

La rénovation des Prés-Saint-Jean passe la vitesse supérieure Après une phase de travaux préparatoires, le quartier est aujourd’hui en plein chantier pour être remodelé jusqu’en 2012. « Nous mettons 68  M€ dans l’opération, plus tout ce qui se fera dans les logements, sous l’autorité de l’Office Public de l’Habitat du Grand Alès, rappelait Max Roustan. Nous avions quatre ans pour réaliser les travaux, nous tenons les délais ». Depuis un an, effectivement, plusieurs opérations préparatoires ont déjà eu lieu : la mise en double sens de la voie pénétrante Geneviève De Gaulle-Antonioz pour le désenclavement, la création d’espaces verts pour la qualité de vie et l’élargissement du Grabieux pour la mise en sécurité du quartier.

> Les riverains se sont aussi exprimés sur des problèmes de propreté, notamment dans les espaces verts et les parties communes d’immeubles.

Création d’un centre médical

i

l n’y avait pas foule le 26 avril au gymnase Jean Macé pour la traditionnelle rencontre des riverains avec le député-maire d’Alès et ses services. Pour une raison qui peut s’expliquer : « L’actualité du quartier, ce sont les travaux de rénovation. Or, il y a déjà eu de nombreuses réunions de riverains, rue par rue » expliquent les services de la Mairie.

Le cœur du projet de rénovation va désormais pouvoir s’enclencher avec, au programme : démolition de barres, résidentialisation d’immeubles, création de voies de circulation, d’espaces verts et de parkings. Un point d’information a été mis en place pour les habitants du quartier (lire ci-contre). Mais la rénovation du quartier passe également par une réflexion autour des “lieux de vie”. « La création de la place du marché est un véritable succès, je souhaite qu’il en soit de même pour

Faites la fête avec vos voisins le 28 mai

La municipalité propose un soutien logistique aux quartiers volontaires. voisins que l’on ne fait que croiser durant toute la semaine ou de rompre l’isolement pour certains. En 2009, la 10e édition a été relayée en France par 6,5 millions de riverains.

Développer une solidarité de proximité

> Comme l’an dernier, cinq peñas se rendront en bus dans chaque quartier et proposeront des animations musicales. 18

l

e principe est simple : il suffit de descendre dans son hall d’immeuble, de se réunir au fond de son impasse ou dans un jardin…. avec un plat sous le bras. Si chacun joue le jeu, c’est un vrai festin convivial qui pourra être organisé. L’opération “Immeubles en fête, la fête des voisins” est l’occasion de mieux connaître ses

« Connaître ses voisins permet de mieux vivre ensemble. Au-delà d’une soirée festive, nous souhaitons renforcer au quotidien les petits services entre voisins et, pourquoi pas, une solidarité de proximité » indique Soraya Haoues, conseillère municipale déléguée à l’action Égalité des chances. Pour soutenir l’opération, la Ville d’Alès apporte son soutien logistique aux initiatives prises pour passer un moment convivial entre voisins en fournissant tables, tréteaux, chaises, éclairages d’appoint, affichettes, cartons d’invitation et quelques boissons et gâteaux apéritif. ● Ceux qui souhaitent organiser une fête des voisins dans leur quartier peuvent se faire connaître en mairie d’Alès au 04 66 56 43 88.

les futurs aménagements. » Place d’Alembert, un projet de centre médical est ainsi à l’étude. « Des infirmières semblent partantes, nous essayons de mettre en place un système de rotation avec des médecins » indiquait Joëlle Riou, responsable du pôle Solidarités. La Mairie s’interroge également sur le devenir du foyer des jeunes travailleurs. Une partie pourrait être déconstruite et une autre pourrait être réhabilitée pour accueillir des associations. Le président de “Rencontre et Amitié” a fait part lors de la réunion de quartier de son intérêt pour y occuper de l’espace. Tout comme cet habitant de la rue Aramon qui souhaiterait y voir un centre intergénérations. Ces travaux qui visent à améliorer les conditions de vie des riverains et l’image du quartier dureront jusqu’en 2012. ●

Info ANRU

Un point d’information est ouvert aux Prés-SaintJean, tous les jeudis, au centre d’animation de quartier. Chacun peut s’y renseigner sur les travaux de rénovation du quartier. ●

Canto Cigalo a célébré ses 30 ans

Le club de la Montée de Silhol était en effervescence le 8 avril. Pour cause, il célébrait un événement de taille : ses 30 années d’existence et d’activités. Depuis 1980, le club qui n’était alors qu’un groupe restreint d’amis du quartier s’est agrandi pour compter aujourd’hui 82 adhérents d’Alès et même des alentours : « Nous avons des personnes qui viennent plusieurs fois par semaine de Saint-Paul-le-Jeune  » indique Danièle Castanet, présidente de Canto Cigalo. À la rue de Sauvezon, les aînés se réunissent deux fois par semaine, autour d’une partie de belote et d’un loto (le mardi et le jeudi). Mais ce n’est pas tout : ponctuellement, séances de danse, voyages et contribution aux activités culturelles de la ville permettent aux seniors du Canto Cigalo de s’occuper, de se distraire et de participer à la vie alésienne. «  Nous avons même organisé un défilé de mode… En fait, nous essayons de répondre à toutes les envies de nos adhérents. » ●


Alès

www.ville-ales.fr

La Ville d’Alès vous aide à partir en vacances L’aide concerne les séjours des enfants seuls ou les séjours en famille. Elle s’ajoute à l’aide de la CAF et peut atteindre 120 €.

a

près une première expérimentation pendant l’été 2009, et pour répondre au mieux aux attentes de chaque Alésien, la Ville d’Alès, en partenariat avec le CCAS, reconduit pour 2010 son dispositif d’aides aux vacances, parallèlement à celui mis en place par la CAF. « Deux types d’aides sont proposées, détaille Valérie Meunier, conseillère municipale à la Petite Enfance et à la Vie des quartiers : l’aide aux départs en vacances de l’enfant et l’aide aux départs en vacances de la famille ». Cette année, l’aide aux départs en vacances a été élargie par la création d’un quotient familial supplémentaire et l’ouverture du dispositif aux allocataires de la MSA (Mutualité Sociale Agricole).

Une aide accordée une fois par an Ces aides ne concernent pas seulement les vacances d’été ; les familles peuvent en bénéficier toute l’année. Il ne faut donc pas hésiter à solliciter la Mairie pour faire étudier ses droits. « Nous espérons que ces aides permettront à un maximum d’enfants et de familles alésiennes de partir pour des vacances bien méritées » anticipe Marie-Christine Peyric, adjointe en charge du pôle Solidarité. Selon le quotient familial, l’aide de la Mairie varie de 50 € à 70 € pour le séjour d’un enfant seul et de 70 à 120 € pour des vacances en

famille. Les détails sont à voir avec la permanence à Mairie Prim’. L’aide aux vacances ne pourra être accordée qu’une seule fois par an : soit par famille, soit par enfant sur l’ensemble des vacances scolaires. ●

> Les aides concernent toutes les vacances, pas seulement celles d’été.

Qui peut en bénéficier ?

Pour profiter de l’aide aux vacances, il faut : • résider sur Alès, • avoir au moins un enfant, • percevoir des prestations familiales (CAF ou MSA) au titre d’enfants à charge, • ne pas dépasser un certain seuil de revenus, • justifier d’une réservation de séjour 2010 soit pour la famille (auprès d’un centre agréé CAF) soit pour l’enfant seul (dans une colonie ou un camp agréé DDJS).

Comment en bénéficier ?

Les dossiers seront instruits par le service Vie des Quartiers et Animation Jeunesse qui devra vérifier les documents nécessaires :

• Justificatifs CAF ou MSA (prestations familiales reçues en octobre 2009), • Justificatif de domicile, • Livret de famille, • Réservation de vacances en 2010 dans un lieu agréé, • Facture acquittée. Après examen du dossier et calcul des participations, le CCAS délivrera une notification d’attribution qui sera réglée au demandeur sur présentation de la facture acquittée.

Où s’adresser ?

Une permanence est ouverte tous les jeudis de 14h à 17h dans les locaux de Mairie Prim’, rue Michelet. tél. : 04 66 56 11 20 / 04 66 56 43 10 Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 1er décembre de l’année en cours. ●

Offrez des séjours de remise en forme à votre maman

Du 25 au 29 mai, à l’occasion de la fête des mères, l’UCIA d’Alès organise une opération de promotion du commerce alésien.

c

ette année, les mamans auront leur fête le 30 mai. Pour fêter ça, et dans la lignée des animations commerciales menées depuis quelques mois (soldes de janvier, SaintValentin, Semaine Cévenole, Feria, …), l’UCIA d’Alès propose une animation spéciale. Le principe est simple : les clients qui se rendent dans les boutiques partenaires de l’opération pour effectuer leurs achats se verront remettre un bulletin de participation au jeu de “jackpot” qui sera instalé place Jan Castagno. Du 25 au 29 mai, de 10h à 12h et de 14h à 18h, un animateur accueillera les participants pour actionner ce jackpot et gagner l’un des lots proposés. Parmi ceux-ci : des séjours de remise en forme aux thermes des Fumades, des entrées au bowling d’Alès, des bouquets de roses, des stylos, etc. Autant de cadeaux que les mamans apprécieront fort ! 85 boutiques sont partenaires de cette opération de promotion du commerce alésien, qui est menée avec la participation de la Maison du Commerce et en partenariat avec la CCI. ●

Rentrée 2010

Inscriptions jusqu’au 28 mai

La toute première demande d’inscription dans une école maternelle ou élémentaire de la ville doit impérativement être formulée auprès du service Éducation de la Mairie. Les inscriptions pour la rentrée de septembre 2010 sont prises à Mairie Prim’, 11 rue Michelet, jusqu’au 28 mai, du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 17h. Les familles doivent se présenter munies du livret de famille, d’un justificatif de domicile et du carnet de santé de l’enfant. Les enfants seront orientés vers leur école de secteur jusqu’au 28 mai 2010. Après cette date, les inscriptions sur l’école de secteur ne pourront se faire qu’en fonction des places disponibles. Les dérogations justifiées seront étudiées par une commission spéciale en fonction des places disponibles dans l’école demandée. Les familles ne résidant pas sur Alès devront obtenir au préalable l’accord du maire de la commune de résidence. Réciproquement, les familles résidant sur Alès et désirant obtenir une dérogation pour l’extérieur devront obtenir l’accord du maire d’Alès.

Maison du Commerce, place Gabriel Péri, Alès - tél. 04 66 52 22 70 - www.centre-ville-ales.fr 19


i n f o s

Mialet

d e s

c o m m u n e s

www.mialet.net

Venez fêter la randonnée et le VTT le 30 mai à Mialet Dimanche 30 mai, le Club Alpin Français Nîmes-Cévennes organise la 38e édition du Brevet des Randonneurs Cévenols (BRC).

i AGENDA Mialet • 7 mai : Café débat “Chez Mialet” à 19h : “La dette du tiers monde”. • 29 mai à partir de 9h30 : rencontres ACGC (lire ci-contre). • 30 mai à partir de 7h30 : brevet des randonneurs au foyer Monplaisir. Chez Mialet : vide grenier + 1re bourse aux cartes postales et toutes collections au foyer Monplaisir (entrée gratuite).

l s’agit d’une manifestation loisirs grand public, dont le contenu est désormais familier à des nombreux randonneurs et vététistes départementaux et régionaux. Cette tradition au sein du Club se perpétue et c’est l’occasion de fédérer les amoureux de la montagne, randonneurs et vététistes, adhérents du Club ou non. Cette année, le Club Alpin Français Nîmes-Cévennes met en place une nouvelle organisation qui mettra en évidence le caractère multi-activités du Club : dans la mesure où le relief le permet, il proposera en effet une initiation spéléologie, un parcours nature et une tyrolienne. La Mairie s’est investie à différents niveaux dans l’organisation de la manifestation, apportant l’étroite collaboration de ses conseillers municipaux.

500 à 600 participants attendus Ce 30 mai, sont attendus 500 à 600 randonneurs et vététistes issus du Gard mais aussi des départements voisins. Ils seront accueillis le dimanche matin entre 7h30 et 9h30, selon l’activité choisie, et pourront également accéder en cours de journée à d’autres loisirs. Le départ se fera du foyer Monplaisir, situé à l’entrée de la commune. Les candidats rempliront un bulletin d’inscription et s’acquitteront de la modeste somme de 4 € pour la randon-

4 circuits rando et 3 circuits VTT

> 3 circuits VTT de 20 à 45 km, avec un dénivelé de 550 à 1 300 m, sont proposés au choix.

née et 5 € pour le VTT, participant ainsi aux frais d’organisation du Club Alpin et donnant accès aux autres activités. La journée est gratuite pour les moins de 12 ans. Une plaquette sera remise aux participants, dans laquelle ils trouveront le descriptif et le plan du circuit choisi, des informations sur l’histoire de la commune et le règlement de l’épreuve.

Les chercheurs et généalogistes des Cévennes se réunissent à Mialet L’ACGC (Association des Chercheurs et Généalogistes des Cévennes) organise sa rencontre trimestrielle le 29 mai à Mialet. Entrée libre.

l > Un atelier d’initiation à la paléographie sera organisé en fin de matinée.

20

e rendez-vous est fixé à la salle communale mise à disposition par la municipalité. 9h30 : ouverture de la journée par le maire de Mialet, suivie de la réunion. Remise des travaux de numérisation à la municipalité (registres d’État-civil paroissiaux). 10h : tour de table. 10h30 à 12h : échanges, consultation des documents de l’association (intégralité des travaux réalisés par les membres de l’ACGC, travaux de M. du Guerny, etc). 11h  : atelier d’initiation à la généalogie “A la demande des participants : débutants, notaires ou protestants”. Atelier d’initiation à la paléographie  : corrigé commenté de l’exercice du bulletin et questions diverses. 12h  : repas au restaurant “La Guinguette” à Mialet. 18 € tout compris. Inscription obligatoire avant le 22 mai à l’adresse mail de l’ACGC : site.acgc@laposte.net. 14h : reprise des échanges et des consultations de documents. 14h30 : visite de Mialet, guidée par M. Bernard Atger. 18h : clôture de la journée. Cette journée est ouverte à tous. Les membres de l’association se feront un plaisir de vous recevoir et de vous aider. Vous pourrez, suivant vos désirs, participer aux échanges, aux ateliers, à la visite et, bien évidemment, consulter tous les documents de l’association. N’oubliez pas d’apporter vos documents ! ●

Seront proposés 4 circuits randonnée de 10 à 20 km, de 500 mètres à 1000 mètres de dénivelé, un parcours orientation avec recherche de 5 à 12 balises (avec initiation gratuite pour les non initiés), 3 circuits VTT de 20 à 45 km avec un dénivelé de 550 à 1300 mètres. Chaque circuit a sa propre couleur. En randonnée : • blanc : enfants raisonnablement marcheurs ou adultes désireux d’une simple promenade, • bleu : randonneurs pratiquants mais peu entraînés, • rouge : randonneurs confirmés. En VTT : circuit jaune ouvert à la plupart des vététistes, ou circuit vert pour les vététistes chevronnés en bonne condition physique. Le cadre des circuits est insolite, agrémenté d’un plan de l’histoire cévenole. D’une courbe de niveau à l’autre, d’une crête à l’autre, d’une combe à l’autre, vous découvrirez une palette de couleurs au travers d’une nature florissante. Certains sentiers se situent souvent hors GR, mais la nature n’en est pas moins respectée. Lors du retour au point de départ, chacun participera à la tombola dans une ambiance conviviale, avant de recevoir de façon très symbolique un diplôme. ●

Le Foyer Monplaisir à votre disposition Parmi les bâtiments communaux, il en est un dont on ne parle pas assez, c’est le foyer communal, plus connu sous le nom “Foyer Monplaisir”. Mis à la disposition des associations locales et loué au public qui doit en faire la demande au secrétariat de la mairie (04 66 85 02 97), il comprend un rez-de-jardin avec parking, préau, plus une pièce. Au niveau de la route (CD 50), le rez-de-chaussée est composé d’une salle de 150 m2 plus sanitaires et cuisine semi-équipée (petits frigidaires et congélateurs). À l’étage, une salle est aussi mise à disposition. N’hésitez pas à nous contacter. ●


Bagard

www.bagard.fr.st

Devi Tuil : bientôt la nouvelle star ? Cette Bagardoise âgée de 12 ans vient de vivre une belle aventure en terminant troisième d’un concours de chant à la télé.

c

omme toutes les filles de son âge, elle a des rêves plein la tête et une multitude de passions. Mais il en est une qui domine : Devi aime chanter. Elle aime les rythmes ensoleillés et les chansons à texte. Elle décide de participer en 2009 au concours “Iap Iap” sur la chaîne Canal J : un concours réservé aux enfants de 8 à 14 ans. Un peu comme la “Nouvelle star” diffusée sur M6, mais réservé aux plus jeunes Au départ, plus de 1000 candidats étaient en lice. Puis, de sélection en sélection, Devi Tuil se retrouve en mars 2010 parmi les cinq finalistes. La concurrence était rude, elle a eu besoin du soutien de tous pour en arriver là. Samedi 10 avril, étape finale, Devi termine parmi les trois meilleurs candidats en interprétant L’homme de la situation, d’Amandine Bourgeois. Les trois forment à présent un groupe et ont l'assurance d'enregistrer un album sous le label “Universal Music”.

la victoire. La disparition de son idole va provoquer un électrochoc. Elle s’inscrit à des cours de chant et s’investit pour les associations d’enfants malades : Téléthon, Vaincre la mucoviscidose, Association Grégory Lemarchal, … Elle est également marraine de l’association alésienne “Parents et amis de Jessy”. ●

Carnaval À l’initiative des parents d’élèves, le cortège est parti de la maison de retraite “Les 4 Saisons”. Une distraction de plus pour les aînés découvrant les chars, les enfants costumés et profitant de l’aubade de la peña saint-hilairoise. Sous les confettis et les serpentins, Pétassou fermait le défilé avant son jugement pour les crimes commis dans l’année et finissait sur la place du Foyer dans une gerbe d’étincelles. ●

> Devi Tuil, 12 ans, finaliste du concours “Iap Iap” diffusé sur Canal J.

Saint-Privat-des-Vieux

23 mai

www.ville-st-privat-des-vieux.com

Forum des associations : découvrez de nouvelles activités Le 29 mai, de 9h30 à 18h, 30 associations saint-privadennes renseigneront le public sur leurs activités.

> Toute la journée, l’association Cévenn’Cox proposera au public des baptêmes en coccinelles et autres types d’automobiles.

tacle et soirée cabaret “Revue parisienne à Bagard”, organisée par l’association des fêtes. À 19h30, au foyer. Tarif : 35 €. Réservations jusqu’au 30 avril au 04 66 60 74 43 ou 04 66 60 80 77. exposition de l’Atelier de peinture. • 29 mai : vide grenier de l’APE. • 7 juin : audition de fin d’année des élèves de l’école de musique, à 18h30, au foyer. • 21 juin : fête de la musique.

12 ans, c’est court pour la jeune vie de la Bagardoise déjà bien remplie de voyages, de souvenirs et de couleurs. Elle a 6 ans à l’époque de la Star Academy 4, mais elle est subjuguée par Grégory Lemarchal dont elle pressent

a commune prouve une fois de plus son dynamisme par le nombre croissant de ses associations. Il était donc naturel que la munici-

• 8 mai : dîner-spec-

• Du 14 au 16 mai :

Inspirée par Grégory Lemarchal

l

AGENDA Bagard

palité, via la commission Animations-JeunesseSport animée par Laurie Kormann, les aide à se faire connaître. Au total, ce sont près de 30 associations qui ont répondu favorablement à l’invitation et qui seront présentes le 28 mai au complexe sportif des Vaupiannes. Si certaines d’entre elles ont déjà une réputation régionale, voire nationale comme celles de sports de combat, d’autres, plus discrètes, méritent tout autant d’être découvertes. Pour cela, leurs membres répondront aux questions du public et des démonstrations seront proposées tout au long de la journée (lire programme ci-contre). Un bon moyen avant l’été de réfléchir aux activités de la rentrée, que ce soit pour les enfants, les adultes ou les seniors ! ●

Associations présentes Aikido Club • Amicale Canine cévenole • Amicale Donneurs de Sang Bénévoles • Les Amis du Livre • Les Amis de Notre-Dame des Pins • ASSP section foot • Association des Jeunes • Atelier de Peinture • Les Blacous • Cévenn’Cox • Cévennes Danses Country • Club de l’Amitié Saint-Privadenne • Club Pyramide Les Oliviers • Comité des Œuvres Sociales • Danse Mélodie • Dessine-moi une histoire • Dis-moi, Raconte ! • FNACA • Forme et Dynamisme • Gym pour Tous • Kung Fu Wushu Club • Lenga E Cacalas • Lou Pequelou • Opération Village • Peña los Baïlaeros • Reliance • Shito Ryu Karaté Do • Sporting-Club • Star boxe • Vélo-Club Salindres-Saint-Privat

Démonstrations > Halle des sports : 10h Shito Ryu Karaté Do • 10h20 Forme et Dynamisme (Gym) • 10h40 Aikido Club • 11h Star Boxe • 11h15 Qi Gong • 11h30 Cévennes Danses Country • 12h Pena los Baïlaeros • 13h40 Gym pour Tous • 14h Aïkido • 14h20 Star Boxe • 14h40 Kung Fu Wushu Club • 15h Gym pour Tous • 15h20 Aïkido Club • 15h40 Star Boxe • 16h Gym pour Tous • 16h20 Danse Mélodie • 16h45 Volley • 17h Cévennes Danses Country > Stade : 10h / 11h Agility • 11h / 12h Trial • 15h / 16h Match de foot • 16h / 17h Agility ●

Loto des jeunes

La Maison des Jeunes organise son 1er loto le 23 mai, à 15h30, au foyer Georges Brun. 20 quines doubles, 1 carton vide, 2 cartons pleins. 2 € le carton, 10 € les 6.

AGENDA St-Privat-des-Vieux • 8 mai : tournoi des jeunes de l’ASSP aux Vaupiannes à 9h. • 9 mai : vide-greniers et bourse aux jouets organisés par l’association Opération Village, 8h à 18h, foyer. • 29 mai : soirée cabaret au foyer. • Du 4 au 13 juin : expo peinture de Damienne Bedos, de 15h à 19h, foyer. Vernissage le 4 juin à 18h30.

21


i n f o s

d e s

c o m m u n e s

Saint-Hilaire-de-Brethmas AGENDA Saint-Hilaire • 8 mai : marché artisanal, produits du terroir, vide grenier au profit de l’association Coline. De 9h à 21h, complexe Maurice Saussine. • 8 mai : cérémonie commémorative du 8-Mai 1945. À 11h45, complexe Maurice Saussine, monument aux morts. • 9 mai : vide grenier de l’APE de l’école de la Jasse de Bernard. De 7h30 à 18h, cour de l’école, rue des Écoles, La Jasse. • Les 5 et 6 juin : randonnée VTT en Cévennes organisée par l’association Cyclo-Evasion. 5 circuits et 7 cols à gravir. Le 5 de 13h30 à 18h et le 6 de 7h à 18h. tél. 06 26 26 14 30 www.cycloevasion.com • 5 juin : concert de chorales avec “Cric Crac” et “Les Baladins”. À 21h, complexe Maurice Saussine. Entrée 8 €.

www.ville-sthilairedebrethmas.com

Manuel Martin expose aux Voûtes de l’espace Paul Courtin Du 22 au 30 mai, cette exposition est présentée par l’association Art et Culture et la Commission culturelle municipale. Chaque tableau résume sa philosophie de la peinture : un port, quelques bateaux, un ciel chargé. D’autres toiles, présentant l’ouverture d’une voie nouvelle chez Manuel Martin, seront aussi présentées.

Un artiste coté et primé

> Manuel Martin a les paysages marins pour sujets de prédilection.

v

ieux grééments et voiles latines de Manuel Martin seront prochainement au mouillage, sous les Voûtes de l’espace Paul Courtin (cœur du village). Cet artiste peintre a transformé son plaisir en besoin indispensable. Son sujet de prédilection : le paysage marin transfiguré par sa palette chaude aux tonalités méditerranéennes.

Sa vision en œil de poisson qui arrondit les lointains pour les faire rentrer dans le cadre, lui donne la possibilité de ne pas perdre une miette du paysage qu’il traduit. Les tableaux de Manuel Martin sont des bords de mer enrichis du travail des hommes et nourris des rudes caresses de ses pinceaux comme une vraie vie… Cet invité est coté à Drouot, comme le montre le site internet Drouot, cotation des artistes. Il a obtenu le 1er prix du Grau du Roi en 2006, a été primé au concours international de Badalona (Barcelone) en 2008 et a remporté le prix du public à Gimont en 2008. ●

10e Défi Coline

L’association pour l’Animation de Saint-Hilaire et la commission municipale Sports et Animations organisent le 10e Défi Coline, samedi 8 mai de 9h à 21h au complexe sportif et culturel Maurice Saussine. Marché artisanal, produits du terroir et vide grenier seront les temps forts de cette journée. Des randonnées en VTT, sur route et à pied sont également prévues à compter de 14h. Restauration et buvette pendant toute la journée. Les bénéfices sont au profit de l’Association Coline (syndrome de Franceschetti). Inscriptions : 06 50 09 76 21 ou 04 66 56 50 21 ●

Du 22 au 30 mai, espace Paul Courtin, de 15h à 19h. Entrée libre.

Soustelle

L’appartement communal est rénové Classé en logement social, l’appartement situé au-dessus de la mairie a été réhabilité afin d’accueillir de nouveaux locataires.

u

n environnement naturel de chênes verts, une grande terrasse couverte, les collines et une vue panoramique sur la vallée et, au-delà, sur Alès, offrent aux nouveaux locataires un cadre de vie des plus agréables. Cette rénovation s’est faite dans un souci d’économie d’énergie : les fenêtres ont été remplacées, la façade Nord a été isolée par l’extérieur et un poêle à bois a été installé en complément des radiateurs électriques faible consommation. Par chance, l’appartement est exposé plein Sud et le soleil y pénètre donc généreusement par les grandes fenêtres.

Ces travaux ont été financés grâce à plusieurs partenaires : la prime à l’amélioration des logements à usage locatif (PALULOS), la Région, le Grand Alès et l’État. Une demande est en cours auprès du Conseil général pour obtenir l’allocation du Fond départemental d’Équipement mise à disposition sur la mandature. ●

Avec l’aide de plusieurs partenaires

> L’appartement se situe juste au-dessus de la mairie. 22

À l’intérieur, des travaux de peinture et de maçonnerie ont été réalisés pour améliorer le confort et rendre l’habitation plus fonctionnelle. Une cloison a été abattue pour créer une seule pièce cuisine-salle à manger donnant sur un petit salon. Un couloir dessert trois chambres et le bloc sanitaire a été rénové.

> Au cœur d’un environnement naturel privilégié, l’appartement offre un cadre de vie inégalable.


Saint-Christol-lez-Alès

AGENDA Saint-Christol lez-Alès

www.mairie30380.free.fr

L’amitié franco-britannique est bien présente à Saint-Christol Treize ans déjà que les communes de Saint-Christol et Stilton sont jumelées. Les échanges entre les deux communes sont conviviaux.

a

u fil du temps, les relations nouées se sont incarné dans des échanges culturels ou simplement amicaux ou encore sur les terrains de sports : athlétisme, football, volley-ball, autant de sports où les confrontations entre nos deux nations ne manquent pas de piquant ! Moments

particulièrement chaleureux de ces rencontres : les repas, les spectacles, les visites, les soirées festives ou encore les débats. L’association organise également des actions comme le bal de la Saint-Patrick qui s’affirmera, sans doute, comme un rendez-vous incontournable pour les amoureux des danses irlandaises.

40 jeunes Anglaises en visite à Saint Christol

> Ce sont principalement de jeunes sportives qui sont venues à Saint-Christol entre le 9 et le 13 avril.

Boisset-et-Gaujac

Treize années après avoir posé les premières pierres du comité de jumelage Saint Christol/ Stilton, nos amis anglais étaient présents à Saint-Christol du 9 au 13 avril. Leur délégation, forte d’une quarantaine de personnes, était composée principalement de jeunes sportives qui venaient partager un moment sympathique avec les footballeuses saint-christolennes. L’année 2010 a été marquée aussi par l’organisation d’une semaine française à Stilton, à laquelle ont participé quelques membres du comité de jumelage.

Né au lendemain de la deuxième Guerre Mondiale, le principe du jumelage a bien évolué et s’est modernisé : si l’amitié entre les peuples européens reste une de ses visées fondatrices, il permet aujourd’hui de vivre et d’appréhender l’Europe de manière sympathique et conviviale. Loin de l’Europe technocratique de Bruxelles et de Strasbourg, le comité de jumelage Saint Christol-lez-Alès/Stilton démontre chaque année qu’il existe des relations beaucoup plus chaleureuses dans une Europe à taille humaine ! ●

Les 12 et 15 mai Mise en place par la municipalité d’un circuit de cars pour les trajets entre Saint-Christol et Alès à l’occasion de la Feria. Pour plus de renseignements, se rapprocher de la Mairie de Saint-Christol. ●

Feria

www.boissetetgaujac.fr

• 7 mai : concert rap organisé par l’association Burkinazoa du lycée Jacques Prévert. • Du 10 au 22 mai : exposition sur les droits de l’enfant à la médiathèque, réalisée par des élèves du lycée Jacques Prévert. Vernissage le 12 mai à 18h. • 11 mai : théâtre avec les élèves de l’école Joliot-Curie sous la direction de JeanNoël Schwingrouber. • 15 mai : Métiss’Arts. • 18 mai: spectacle de danse, avec les élèves de l’école Joliot-Curie sous la direction de Séverine Pialat-Schwingrouber. • 22 mai : gala de rock par Destination Rock’n Danses. • 25 mai : spectacle de cirque. • 30 mai : “Calune Opéra” extraits d’opéras célèbres. • 31 mai : aubade gratuite du Grand Chœur Saint Christolen. • 12 juin : gala de danse de KA’Danse. Entrée gratuite. Exceptée l’exposition à la médiathèque, tous les spectacles se déroulent à la Maison Pour Tous à 20h30.

Montvaillant est spécialisé dans l’accueil des malades Alzheimer Ouvert fin 2008, l’établissement s’est vu attribuer une excellente note par le Guide des Maisons de Retraite du Gard.

s

ur le Grand Alès, plusieurs unités existent pour l’accueil des personnes désorientées ou souffrant de la maladie d’Alzheimer. Celle de Boisset-et-Gaujac, à Montvaillant, offre même trois types de prise en charge : un accueil permanent avec une prise charge de type familial dans l’une des cinq unités de douze places chacune, un accueil temporaire (cinq places) allant de dix jours à trois mois pour donner la possibilité d’aider les familles ou un accueil de jour (huit places), du lundi au vendredi, de 9h à 17h. Ce dernier service est très apprécié : il permet de soulager les familles, retarder le développement de la maladie ou préparer à une entrée définitive. Les patients y travaillent la stimulation des fonctions motrices (gymnastique, bowling, cuisine, etc) et maintien des facultés cognitives  (lecture du journal, chants, jeux de mémorisation, etc). Des bénévoles spécialement formés viennent ponctuellement apporter leurs compétences aux côtés des animatrices. Leur présence favorise l’objectif recherché de maintien du lien social et facilite la transition entre l’accueil de jour et l’hébergement permanent.

Un “projet de soins” avec les familles Si tout est fait pour que les personnes accueillies soient heureuses, ce service existe aussi pour aider les familles au quotidien, aussi bien matériellement que financièrement : l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) assure les transports matin et soir et l’A.P.A. (Conseil général) prend en charge la plus grande partie du coût journalier. De plus, dans le “projet de > L’action des bénévoles, apportant distraction et gaieté, est très soins”, la présence des familles bénéfique pour les pensionnaires de Montvaillant. est tout à fait indispensable. Si l’accompagnement d’un parent atteint de la Pour toutes ces raisons, l’établissement Montmaladie d’Alzheimer est difficile, parfois douvaillant s’est vu attribuer par le Guide des loureux, des groupes de parole sont organisés Maisons de Retraite du Gard  la note de 9,5 tous les trimestres. En outre, le psychologue sur 10. ● est à tout instant joignable par chacun, malades ou parents, ainsi que les aumôniers et tél. 04 66 78 36 00 l’équipe dirigeante.

AGENDA Boisset-et-Gaujac • 18 mai : voyage des aînés sur la Côte Vermeille. Participation 24 € (repas inclus). tél. 04 66 61 82 46 • 18 mai : Cercle du Livre, à 14h30, bibliothèque. • 31 mai : sortie culturelle de la bibliothèque au Canal du Midi et au Jardin de Saint-Adrien. Départ à 7h30 de la bibliothèque (retour à 18h 30). Inscriptions à la bibliothèque ou au 04 66 60 53 85. Participation 56 €. • 6 juin : journée au pré, organisée par l’Aficion Cévenole. Vachettes à 11h et 16h. Cuisse de taureau à 12h30. tél. 04 66 61 72 57

23


i n f o s AGENDA Saint-Paul-la-Coste • 13 mai : randonnée du FIRA vers le château de Sauvages organisée par le Comité d’Animation. Inscriptions : 04 66 85 17 94 Information : www. comiteanimation.free.fr • 14 mai : randonnée du FIRA vers le château de Mandajors organisée par l’association PASAPA. Inscriptions au 04 66 85 17 94. • 15 mai : soirée astronomie au col d’Uglas avec Jean Michel Bancillon, organisée par l’association PASAPA, à 21h. Inscriptions au 04 66 86 74 26 ou 04 66 30 21 01.

d e s

c o m m u n e s

Saint-Paul-la-Coste

Le mas de Bayssac : une destination éco-touristique à découvrir Après la découverte des lieux par des journalistes, les propriétaires du domaine réfléchissent à un circuit de visite pour le public.

n

ul besoin d’aller au bout du monde pour découvrir de magnifiques paysages et concilier rencontres intéressantes et tourisme responsable. C’est ce qu’ont pu constater les journalistes de France Inter, du Languedoc Sun et des magazines de voyage Néo Planète et A/R. Organisé par l’association Cévennes Ecotourisme, qui a pour but de développer l’écotourisme à l’échelle du territoire du Parc national des Cévennes, l’éco-voyage de presse avait pour principal objectif de faire connaître les Cévennes comme destination de tourisme durable. Parmi plus de 50 hébergements adhérents, c’est le domaine de Bayssac à Saint-Paul-la-Coste qui a été sélectionné pour y loger les participants les 8 et 9 avril.

Domaine de Bayssac Hameau de Mandajors, 30480 Saint-Paul-laCoste tél. 04 66 34 01 17 contact@bayssac.fr

Un reportage à découvrir à la radio

> Les journalistes ont découvert le mas de Bayssac avec un intérêt qu’ils partageront avec leurs lecteurs et auditeurs.

AGENDA Mons • 8 mai : commémoration de la victoire de 1945. A 11h, monuments aux morts. • 9 mai : vide grenier organisé par l’APE, de 7h à 17h, sur le parking de l’école. Inscriptions au 06 87 14 70 79 (de 17h à 20h).

Durant leur séjour, les journalistes ont pu découvrir la vallée du Galeizon avec ses falaises de schiste, ses châtaigniers et son exceptionnel patrimoine en pierre sèche qui retrace l’histoire des Cévenols. Après avoir dégusté des produits du terroir et déambulé sur le sentier d’interpré-

Les Saint-Paulains invités le 8 mai Pour inaugurer la saison touristique 2010, les habitants de Saint-Paul sont invités au domaine de Bayssac le 8 mai pour une visite gratuite des lieux et une promenade sur le sentier de découverte, suivies d’un apéritif offert par Sylvie et Philippe Reymond, maîtres des lieux. Pour une rencontre plus conviviale, chacun peut apporter quelque chose. Rendez-vous à 15h30. ●

Mons

Les “grands” sont sensibilisés à la sécurité routière Le 8 avril, les élèves de l’école du Valat de Sicard ont été initiés en vélo sur une piste d’éducation routière.

c

> Les jeunes participants ont apprécié cette journée ludique et instructive. 24

tation et de découverte du domaine de Bayssac, les journalistes sont repartis ravis et devraient contribuer à faire découvrir les charmes secrets de la vallée bien au-delà des limites du Languedoc-Roussillon. À ce sujet, l’éco-voyage fera notamment l’objet de l’émission de France Inter “Au détour du monde” qu’il sera possible de réécouter sur le site radiofrance.fr (diffusion le 2 mai, entre 16h et 17h). Soucieux de faire partager le patrimoine du domaine de Bayssac et son histoire, les propriétaires des lieux, Sylvie et Philippe Reymond, proposeront très bientôt des visites accompagnées pour les Grand-Alésiens. ●

ette journée était organisée par le Conseil général et le Grand Alès, avec le concours du gendarme Pillon, de la brigade motorisée d’Alès, et de M. Giraudon, délégué à la Prévention Routière d’Alès. L’occasion de présenter aux enfants les divers panneaux du code de la Route et les équipements obligatoires pour les cyclistes en herbe. Les élèves des classes de CM1 et CM2 ont participé à des épreuves cyclistes sur une piste spécialement aménagée. Aux guidons de vélos prêtés par le Conseil général, chaque participant devait emprunter un itinéraire pré-établi les mettant en présence d’éventuelles difficultés : obstacles, panneaux routiers à interpréter, marquages au sol à respecter. Lors de cette initiation, les meilleurs de chaque classe ont été sélectionnés pour disputer les finales qui se dérouleront à Alès pour les CM1 et à Nîmes pour les CM2. À ce jeu, Sacha Palpacuer (CM1) et Sébastien Verdon (CM2) ont gagné leur place. ●

Marché aux fleurs

Le 8 avril également, sur le parvis de l’école du Valat de Sicard, l’association des parents d’élèves avait mis en vente une belle palette de fleurs et de plantes printanières, bariolées et odorantes. Ce marché aux fleurs a attiré de nombreux passionnés et jardiniers. ●


Saint-Jean-du-Gard

www.ville-saintjeandugard.fr

Le FIRA fête son 20 anniversaire e

Du 13 au 16 mai, le FIRA invite les randonneurs à venir découvrir les Cévennes et les garrigues dans leurs recoins les plus secrets à pied ou en compagnie d’un âne…

e

n cette année 2010, le FIRA (Festival de la Randonnée en Cévennes) ne promet pas la vie de château mais la voie des châteaux en Cévennes ! Chemin faisant, guides et randonneurs vont, entre autres, remonter le temps et revisiter l’histoire d’une noblesse provinciale et d’un habitat malmené par les guerres de Religion et la Révolution. Isolés la plupart du temps des grands centres urbains, ces châteaux furent pourtant jadis de hauts lieux de luttes et de socialisation. D’humeur légère, des guides du FIRA vous feront une lecture coquine du paysage alors que d’autres vous conduiront du phare au vaisseau, de hameau en hameau, à travers bois chez des agriculteurs, de chemin de fer en chemin de fer, sur les pas de Stevenson ou sur le chemin de Régordane… À l’occasion de cet anniversaire sont également organisés des rassemblements de randonnées sur la draille de Bomperrier, au château du Montalet, au château Saint-Pierre…

Le Festival guide ses hôtes • Dans la convivialité : en limitant volontairement le nombre de participants, le FIRA veut privilégier la convivialité et l’échange. • En dégustant des produits locaux : les pausesrepas sont l’occasion de déguster les produits

Saint-Martin-de-Valgalgues

du terroir et la cuisine traditionnelle, que ce soit dans les fermes auberges, de petits restaurants ou même en pleine nature. • Grâce à des bénévoles : les balades que le FIRA propose sont le fruit des recherches d’animateurs bénévoles, fiers de montrer leur pays. • Des Cévennes aux garrigues : le Festival de la Randonnée couvre maintenant un vaste territoire aux multiples facettes. Du Mont Aigoual aux confins de l’Ardèche, entre Gard, Lozère et Hérault, plus de 50 randonnées attendent les marcheurs, les randonneurs et les curieux.

Le label “Gard Pleine Nature” Ainsi, en ce 20e anniversaire, le FIRA a obtenu une reconnaissance départementale pour son engagement en étant la première manifestation labellisée “Gard Pleine Nature”, qui signe l’engagement du Conseil Général du Gard et de ses partenaires dans la connaissance, la préservation des espaces naturels et dans le développement maîtrisé des activités de pleine nature. ●

AGENDA Saint-Jean du-Gard • Expos : peinture, Sylvie Boucharel, à la médiathèque jusqu’au 29 mai, et peinture, Olivier Subst, à l’Office de tourisme tout le mois de mai. • Les 7, 14, 21, 28 mai : cinéma, “Mother”, “Bright Star”, “Invictus”, “Gainsbourg”, 21h, salle Stevenson. Tarifs : 3 € et 5 €. • 9 mai : foire “Trucs et astuces du jardinier” sur le thème “Les Aromatiques”. 70 exposants à l’espace Paulhan de 10h à 19h. Entrée 2 €. Tél. 04 66 85 32 18 • 22 mai : théâtre “Brèves rencontres” par le théâtre atelier d’Anduze. 20h30, salle Stevenson, gratuit. Tél. 06 78 76 14 76 • 23 mai : culte de Pentecôte télévisé sur France 2 au temple de Saint-Jean, de 10h à 11h. tél. Office de tourisme : 04 66 85 32 11 osti.st.jeandugard@ free.fr

Programme à disposition dans les Offices de tourisme Contact : Emmanuelle Broquin, 04 66 85 17 94 le.fira@wanadoo.fr - www.randocevennes.com

www.saintmartindevalgalgues.fr

7 Fête du chien de loisir et de chasse e

Le 9 mai, l’association “Chasse et Nature” propose ce rendez-vous canin à l’Espace Charles de Gaulle. Trois concours canins Une démonstration d’agility (dressage canin) sera également donnée et le public sera encouragé à participer aux différents concours organisés dans la journée. • 14h : concours de beauté “chiens de toutes races”. • 16h : concours “le chien et l’enfant”. • 18h : élection du plus beau chien du public. • 18h30 : remise des récompenses par un jury spécialisé. > Un beau rendez-vous pour tous les chasseurs et les amoureux Les inscriptions aux différents concours de la nature. seront prises sur place le jour de la fête. Les animaux devront être obligaès 9h et durant toute la journée, le public toirement tenus en laisse et les molossoïdes pourra assister à l’exposition-vente organidevront être muselés. Leurs propriétaires doisée par les éleveurs d’animaux de compagnie et vent être en règle. ● de chiens de chasse, mais également d’animaux de basse-cour avec le Club Avicole du Gard. Buvette et restauration sur place. Plusieurs stands de commerçants en relation Ouverture au public à partir de 9h. avec les animaux, la chasse et la nature présenEntrée gratuite. teront leurs produits.

d

Nouveau : un marché bio très attendu

Devant l’intérêt porté par les Grand-Alésiens aux produits 100 % éthique, des producteurs bio ont décidé depuis avril d’installer leurs étals à Saint-Martin tous les mercredis, de 8h à 12h30, sur l’Esplanade Charles de Gaulle. Producteurs, artisans et commerçants proposent les produits des maraîchers locaux, des vins bio, des produits d’épicerie, des fromages et des œufs, des pains et des brioches, des volailles et même des pizzas bio ! L’Association des producteurs, artisans et commerçants pour une consommation saine (APACCSA) est partenaire de l’opération. ●

AGENDA Saint-Martin • 28 mai : Fête des voisins. Pour la 3e année consécutive, la municipalité organise l’évènement. Martine Bourguet, conseillère municipale, est à l’écoute de vos demandes et propose des accessoires (teeshirt, ballons, etc) et du matériel (tables, chaises, …) pour organiser la fête dans votre quartier. tél. 04 66 30 12 03 ou 06 29 11 46 32 • 29 mai : Venise sous la neige. Pièce de théâtre de Gilles Dyrek. Entrée 10 €, 21h, Espace La Fare Alais. Réservations : 04 66 56 78 53

25


i n f o s

Salindres

d e s

c o m m u n e s

www.ville-salindres.fr

Un 1er trimestre 2010 très animé dans la vie culturelle salindroise Robert Courbier et son équipe ont présenté un programme de choix qui a enchanté le public.

s

alon des arts, café littéraire à la médiathèque, animé par l’ancien professeur de lettres Gérard Teissier ; concert à l’église SaintAndré, avec la chorale La Soleillade et exposition à Becmil de la guerre d’Espagne et de ses guérilleros, sans oublier la vive activité de la médiathèque et de ses quelque 350 abonnés. Incontestablement, en ce premier trimestre 2010, Salindres a vécu des moments culturels particulièrement forts. Comme quoi la culture

> La chorale La Soleillade s’est produit à l’église Saint-André.

Saint-Jean-du-Pin

tient une grande place dans l’animation de la cité chimique. On peut même dire qu’avec le sport, la culture est l’un des points forts et incontournables dans la vie des Salindrois et des Salindroises.

Les “Vétérans” toujours aussi généreux

Des animations qui attirent un nombreux public Les animations fort appréciées rassemblent un nombreux public. Leur aura dépasse largement le territoire communal puisque de nombreux habitants des communes voisines s’associent pleinement à ces différentes et riches activités. Il faut dire que la municipalité, et plus particulièrement l’adjoint au maire, Robert Courbier, et son équipe de bénévoles de la commission extra municipale, se dévouent sans compter pour développer la vie culturelle salindroise qui participe avec un certain bonheur à la renommée de la petite cité dominée par la vieille tour Bécamel. Laquelle tour a d’ailleurs, grâce à l’esprit culturel qui anime la municipalité, échappé à une complète disparition avec les travaux de réhabilitation entrepris et menés à bien ces dernières années. ●

Sur le chemin de la solidarité, l’association des “Vétérans salindrois” est toujours présente dans son traditionnel rendez-vous de début d’année. 2010 n’a pas failli à la tradition et le dynamique président Raymond Garcia et ses amis ont largement ouvert la trésorerie de leur association pour remettre un chèque conséquent aux associations caritatives locales : Restos du Cœur, CCAS, Vieux travailleurs, AAPEI, Association diocésaine catholique et Entraide de l’Eglise réformée. Une manne qui a fait le bonheur des responsables de chacune des associations bénéficiaires qui ont chaleureusement remercié les “Vétérans salindrois”. ●

www.saint-jean-du-pin.fr

L’embellissement du village continue Les agents communaux de Saint-Jean-du-Pin interviennent sur les espaces verts, sur la voirie et dans les bâtiments. AGENDA Saint-Jean-du-Pin • Du 7 au 9 mai : 20e exposition d’art, organisée par l’Office municipal de la Culture, sous le parrainage de Pierre Chapon. Photos, peintures, sculptures, couture, tricot, broderie, poterie, marqueterie, œuvres des enfants des écoles. Ouverture vendredi 7 de 15h à 19h (vernissage à 18h), puis samedi 8 et dimanche 9 de 9h à 18h. Salles annexes de la mairie. Entrée libre. • 8 mai : méchoui du comité des fêtes. • 29 mai : balade cyclotouriste, “La Ronde des genêts”.

26

a

près un hiver rigoureux, les premiers beaux jours du printemps ont permis à l’équipe technique municipale d’améliorer les espaces verts situés dans la traversée du village puisque plus de 500 plants (lavandes, lauriers roses, lactus, jasmin, etc) ont été transplantés devant le groupe scolaire, à proximité du nouvel arrêt de bus et le long de la route départementale. Ces plants ont été mis à disposition de la commune par le service Environnement du Département qui travaille en étroite collaboration avec le CAT de La Bastide à Nîmes. Par ailleurs, pour entretenir tout cela, une prolongation du système d’arrosage automatique est à l’étude. Bien entendu, comme chaque année, les vasques suspendues garnies viendront achever le fleurissement de la traversée du village.

De nouvelles menuiseries Toujours dans l’objectif d’embellir la commune, des cloisons en bois viendront bientôt mettre en discrétion des points de ramassage d’ordures ménagères. Du côté des bâtiments, le

plancher en bois d’une des salles annexes de la mairie (la salle de danse) a dû être repris par l’équipe technique : dépose et pose de plancher, puis traitement. Enfin, les vieilles menuiseries de plusieurs bâtiments (logements sociaux, bibliothèque, etc) seront rapidement remplacées par des modèles en PVC. ●

> Plus de 500 plants garnissent les quatre coins de la commune. > Le plancher en bois de la salle de danse a été entièrement rénové.


Thoiras

www.commune-thoiras.fr

Projet d’ADSL sur Thoiras : suite et fin… Le projet de déploiement du haut débit mis en place depuis la rentrée 2009 par le Pays Cévennes sur toutes les communes du Grand’Alès sera prochainement opérationnel.

AGENDA Thoiras • Du 13 au 16 mai : 20e Festival de la Randonnée en Cévennes. 53 randonnées sur le thème “Les châteaux”, dont 3 au départ de Thoiras. Inscriptions : 04 66 85 17 94

Sur la commune de Thoiras, cinq avant-projets ont été déposés mi-novembre en mairie pour validation ou négociation avec les propriétaires privés suivants : Réservoir des Malines • Croix de Flamarys • L’Oustalet • Le Chemin du Serret • Sauveplane. Une couverture complémentaire est prévue via Saint-Jean-du-Gard et Corbès.

Les poteaux déjà implantés > La réception du réseau sur la commune est pour très bientôt.

l

a technologie hertzienne “Canopy Motorola 5,4Ghz” diffuse le haut débit sur le Pays Cévennes grâce à l’implantation d’antennes relais dans les différentes communes. En effet, la technologie filaire reste difficile à mettre en œuvre dans les zones rurales des Cé-

Corbès

vennes. Ce constat est d’ailleurs partagé par la Région Languedoc-Roussillon qui, d’ici 2011, doit déployer un raccordement haut débit sans fil utilisant la technologie wifi sur les territoires ruraux qui n’ont pas encore de projet en la matière (le Pays Cévennes ne sera donc pas concerné).

À ce jour, les conventions ont été signées entre la commune, les propriétaires et le Syndicat mixte du Pays Cévennes. Les déclarations préalables de travaux nécessaires aux poteaux supérieurs à 12 mètres ont été traitées. Les poteaux ont été implantés. S’ensuivront la réception et la vérification du bon fonctionnement du réseau sur la commune par le Syndicat mixte du Pays Cévennes. Désormais, deux fournisseurs d’accès (FAI) vous proposent différentes formules d’abonnement au réseau Internet haut débit déployé par le pays. Renseignez-vous ! ●

Les fournisseurs d’accès : • Meshnet : 04 66 54 85 79 www.meshnet.fr. contact@meshnet.fr • Nostre Pais : 09 72 13 12 00 www.nostre-pais.net serviceclients@ npmail.fr

www.corbes.fr

14 mai : “la Résistance en Cévennes de 1940 à 1944”

Présentation d’un cédérom et projection d’un film sont au programme de cette soirée de réflexion et de débats proposée par l’association Approche.

l’

association Approche qui organise nombre d’animations culturelles à Corbès a décidé de proposer une soirée sur la Résistance en Cévennes, Entre mythe et réalité. La soirée se déroulera en deux parties. 1re partie à 19h : présentation du cédérom “La Résistance dans le Gard”. Ce document permet de découvrir et de comprendre une page essentielle de l’histoire locale. Les créateurs de ce cédérom viendront l’expliquer et le commenter. Un repas partagé sera servi à 20h.

Un film tourné au Roy Hart de Thoiras 2e partie à 21h : projection du film “Robert le Noir”, présenté par Michel Mochet. Ce film a été intégralement réalisé par des stagiaires au cours d’un stage de formation/insertion par le théâtre et la vidéo, qui s’est déroulé en 1996 au Vigan et au centre artistique Roy Hart à Thoiras. Il relate le combat des maquisards cévenols au travers du personnage de Robert Francisque, dit Robert le Noir qui s’était engagé dans la milice pour renseigner la Résistance et qui fut tué au Château de Mallerargue le 10 mai 1944… La projection du film sera suivie du témoignage de Robert Puech, ancien résistant du maquis de Lasalle, et de Paul et Clara Silber, du Roy Hart Théâtre. ●

> L’histoire de la Résistance locale sera abordée de façon détaillée avec des intervenants qualifiés.

Réouverture

“Les 4 Sources”

Suite au sinistre de novembre 2009 (incendie dans la salle technique électrique), l’hôtel-restaurant “Les 4 Sources” a réouvert avec un nouveau restaurateur. Les 4 Sources, résidence et hôtel, Route de Saint-Jean-du Gard, Corbès, 30140 Anduze tél. 04 66 60 53 53 les4sources@orange.fr

Vendredi 14 mai, à partir de 19h Salle Le Micocoulier, Corbès Entrée libre. tél. 04 66 61 65 38 D’autres détails sur l’histoire du film sur le site : www.sommiereset sonhistoire.org/SSH 27


a g e n d a

> En mai et juin, l’association Pêche Alès-en-Cévennes organise des manifestations tous publics et des concours pour les mordus de l’hameçon. Lire page 30.

Pêche : tous au Gardon ! 28


a g e n d a

Medrano : festival international du cirque

mai Jusqu’au 9

Le 8 mai, parc des expositions de Méjannes-lès-Alès

> Chemins d’art

Un des plus prestigieux chapiteaux de cirque fait étape à deux pas d’Alès. Le 8 mai, les saltimbanques de Medrano assureront trois représentations du “Festival international du cirque”. Un moment féerique à partager en famille. Le public assistera à des numéros où le frisson des trapézistes flying Reggio se mêle à l’adrénaline provoquée par les

Manifestation organisée par l’association “Ateliers ouverts”. Plus de 80 artistes et artisans d’art gardois ouvrent leurs ateliers au public. Programme disponible dans les offices de tourisme, les lieux culturels de la région ou sur demande : www.ateliers-ouverts.com tél. 06 74 47 26 16

Tarifs : 22 €, tribunes d’honneur 28 €, loges 40 €, enfants jusqu’à 3 ans 12 €. Location à la caisse du cirque dès son arrivée, sur internet et dans les réseaux habituels. Renseignements : 06 72 73 55 38 - 05 34 56 46 08 • www.cirque-medrano.fr 14h30, 17h30 et 20h30, parc des expositions, Méjannes-les-Alès

Mardi 4 > Journée open motos Proposée par le Moto Club. tél. 04 66 30 31 85

Journée, circuit vitesse, Pôle Mécanique d’Alès

> Maîtriser l’énergie pour dépenser moins

Les 5 et 6

> Gala de patinage sur glace

> Peter Pan ou l’enfant qui ne voulait pas grandir

19h30, foyer de Bagard

Les 8 et 9

9h30, 1 rue Dhombres Firmas, Alès

> Grand prix Camellias

> Conférence : La Résistance dans le Gard Par Monique Vézilier et Fabrice Sugier. Présentation du CD-Rom réalisé par l’association “Mémoire et Résistance dans” le Gard, suivie d’un débat.

18h30, médiathèque Daudet, Alès

© DR

> Le presque grand amour Par Alexis Moati, Cie Vol plané. tél. 04 66 52 52 64 - www.lecratere.fr

Le 5 à 17h et le 6 à 19h, Le Cratère, Alès

Jeudi 6

Sur le thème “Autour de l’eau”, avec la participation de 150 élèves du Club Alès Sport de Glace. Tarif 5 € (gratuit pour les moins de 12 ans). tél. : 04 66 52 89 24

> Journée open motos

Dans le cadre de la 10e semaine du bois en Languedoc-Roussillon : observation de l’ossature bois de la structure.

11h, rdv devant la mairie de Thoiras

> Film : Aigoual, la forêt retrouvée Dans le cadre de la 10e semaine du bois en Languedoc-Roussillon. www.semainedubois-lr.com

18h, Myriapole, chemin de Trespeaux, Alès

> Littérature orale et lutte contre l’illettrisme Conférence par Marc Aubaret, en partenariat avec le CMLO.

18h30, médiathèque Daudet, Alès

> 1er salon de la miniature

Autos, trains, jouets anciens et bourse d’échanges au profit des orphelins des sapeurs-pompiers. Entrée 3 €.

De 9h à 19h, halles de Bruèges, Alès

Dimanche 9

14h, salle Rodin, Espace Chamson, Alès

> Visite de chantier : crèche de Thoiras

Parc des Camellias de la Prairie, Alès

Samedi 8

Par l’association Gardoise des diabétiques : “Évolution de la recherche” et “La pompe à insuline pour diabétiques”. Avec l’intervention du Dr Ingrid Julier, diabétologue.

Mercredi 5

Animation ouverte à tous les peintres indépendants, clubs et associations de peinture. Exposition des œuvres dans le parc. Remise du grand prix le 16 mai, 17h30. tél. 06 42 74 30 13

20h30, Skating Center, ch. des Sports, Alès

> Rencontre-débat

21h, théâtre du Pélousse, 3 rue Josué Louche, Alès

> Soirée cabaret : Revue parisienne Avec dîner-spectacle, organisé par l’association des fêtes. Tarif 35 €. Réservations au 04 66 60 74 43

Information collective proposée par l’Espace Ressources Solidarité Insertion. tél. 04 66 52 64 82

tél. 04 66 55 68 22 www.pelousseparadise.fr

cascadeurs à motos Diorios et à la douceur de la dompteuse Princess Labahn. Lors des représentations, les spectateurs découvriront des animaux exotiques comme les éléphants d’Afrique et d’Asie dans l’ambiance chamarrée de Bollywood ou les Tigres de Sibérie. La visite du zoo se fera dès 10h.

> Trucs et astuces du jardinier

Vendredi 7 > L’homme qui voulait voir les anges

Proposée par le Moto Club. tél. 04 66 30 31 85

Spectacle avec Kamel Guennoun et le Trio Zéphyr (Claire Menguy, Marion Diaques, Delphine Chomel). En partenariat avec le CMLO. Tout public à partir de 12 ans. Réservation conseillée au 04 66 56 67 69

Journée, circuit vitesse, Pôle Mécanique d’Alès

Foire organisée par l’association Les Dimanches Verts, sur le thème “Les aromatiques”. Tarif 2 € (gratuit pour les moins de 12 ans). tél. 04 66 85 32 18 www.dimanchesverts.org

> Exposition de cartes postales

> Manifestation taurine

20h30, médiathèque Daudet, Alès

Journée, salle polyvalente, Alès

> Concert rap

> Marché artisanal

Par le Club Cartophile.

Organisé par l’association Burkinazoa du lycée Jacques Prévert. Entrée sur carton d’invitation.

De 10h à 19h, Espace Paulhan, Saint-Jeandu-Gard Organisée par le club taurin La Banderilla : initiation à la pratique du toréo, démonstration d’habillage du cheval et du torero, fiesta campera, ... Entrée gratuite. tél. 06 82 01 93 48

A partir de 10h, arènes du Tempéras, Alès

20h30, Maison pour Tous, Saint-Christol-lezAlès

Mardi 11

Les 7 et 8

> Conférence : La civilisation de l’Égypte antique

> Les Babas Bio tél. 04 66 55 68 22 www.pelousseparadise.fr

21h, théâtre du Pélousse, 3 rue Josué Louche, Alès

Produits du terroir, vide-greniers au profit de l’association Coline.

De 9h à 21h, complexe Maurice Saussine, Saint-Hilaire-de-Brethmas

Animée par Roland Pécout et proposée par le CADREF. tél. 04 66 30 64 26

De 9h à 12h, auditorium Mairie Prim’, rue Michelet, Alès

29


a g e n d a

Samedi 15

> Jazz : Ibrahim Maalouf sextet

> Magie du Rajasthan

© DR

© D. Rouvre

> Stage de danse africaine

© DR

tél. 04 66 52 52 64

20h30, Le Cratère, Alès

> Les Babas Bio 21h, théâtre du Pélousse, 3 rue J. Louche, Alès

Mercredi 12 > Rencontre avec Jean-Louis Aubert Pour “Toreros, la vertu du Samouraï”.

15h30, médiathèque Daudet, Alès

> Feria, musiques et danses Un concert et un ballet avec 50 danseurs de l’école municipale de danse et l’orchestre d’harmonie de l’école de musique du Grand Alès.

17h, place de la Mairie, Alès

Du 12 au 16

Organisé par l’école de danse de Saint-Christol. Cours d’initiation dispensés par une danseuse chorégraphe diplômée du centre chorégraphique de Montpellier. Accompagnement par un percussionniste. Tarif : 15 €. Inscriptions au 06 62 64 02 99

De 14h à 16h30, Maison pour Tous de SaintChristol-lez-Alès

Par Destination Rock’n Danses.

20h30, Maison pour Tous, Saint-Christol

18h30, médiathèque Daudet, Alès

Les 22 et 23

Les 18 et 19

> Championnat régional des écoles de cyclisme

> Danse : L’homme à tête de chou

Organisé par le Vélo Sprint du Grand Alès. Ouvert aux 4-13 ans. tél. 06 61 81 75 77

De Jean-Claude Gallotta. Avec des chants d’Alain Bashung et des compositions de Serge Gainsbourg. tél. 04 66 52 52 64

20h30, Le Cratère, Alès

Samedi après-midi, cyclo-cross, parc du Mas Sanier, Alès Dimanche matin, course cycliste de 9h à 11h30, avenue Vincent d’Indy, Alès

Dimanche 16

Jeudi 20

Mardi 25

> Football : OAC / Perpignan Méditerranée

> Conseil de Communauté

> Conférence : prospectives et urgences...

> Métiss’Arts 20h30, Maison pour Tous, Saint-Christol-lezAlès

18h, salle du Capitole, Alès

> Conférence-diaporama sur la botanique

15h, stade Pibarot, Alès

Lundi 17

Quelques regards sur les mutations de la planète. Proposée par l’Université Populaire avec Roland Pécout.

Escapade au Zimbabwe, proposée par l’Université Populaire du Grand Alès, avec Francis Lagarde.

> Scène ouverte

> Feria d’Alès Lire pages 15 à 17.

> Café littéraire

Du 13 au 16

Proposé par l’UPGA, avec Alain Bouras et Edith Gallois. Lecture bilingue de textes de Fédérico Garcia-Lorca et romancero gitan avec accompagnement guitare.

De 18h à 20h, brasserie La Rotonde, boulevard Louis Blanc, Alès

Mardi 18 > Soirée débat : Poser des limites à son enfant Proposée par le Café des Familles.

20h30, école du Faubourg du Soleil, Alès

De 9h à 12h, Le Capitole, pl. de la Mairie, Alès

> Le presque grand amour

20h30, salle Rubens, Espace Chamson, Alès

18h, auditorium, école de musique Maurice André, Alès

> 20e festival de la randonnée en Cévennes

Documentaire de Sylvie Hertoult et Michel Percot, en partenariat avec l’association Les Amis de l’Inde.

tél. 04 66 55 68 22

21h, théâtre du Pélousse, 3 rue J. Louche, Alès

Vendredi 21

Du 25 au 28

> Balade nature en pays camisard

> I do what the voices in my head tell me to do

Dans le cadre des balades fleuries. Réserv. obligatoire au minimum deux jours avant la balade au 04 66 52 32 15.

Rdv à 8h45, Office de tourisme, Alès

Samedi 22

© C. Raoulas

Les 11 et 18 tél. 04 66 55 68 22

> Gala de rock

> Théâtre : Brèves rencontres Par la compagnie T2A. tél. 06 78 76 14 76

Arts de la rue par la Cie Lackaal Duckric. tél. 04 66 52 52 64

20h30, salle Stevenson, Saint-Jean-du-Gard

19h et 21h, Le Cratère, Alès

Vive la pêche dans le Gardon ! En mai et juin, sur le plan d’eau d’Alès 53 randonnées sur le thème des châteaux. Renseignements et inscriptions au 04 66 85 17 94 Lire pages 20, 24, 25 et 27.

Mialet, Saint-Jean-du-Gard, Thoiras et Saint-Paul-la-Coste

Vendredi 14 > La Résistance en Cévennes Soirée de réflexion autour d’un cédérom et d’un film. Lire page 27. tél. 04 66 61 65 38

À partir de 19h, salle Le Micocoulier, Corbès 30

L’association Pêche Alès-en-Cévennes, nouvellement créée pour dynamiser les berges du Gardon dans la traversée d’Alès, se montre très active. En peu de temps, toute l’équipe de bénévoles a déjà abattu un gros travail : mise en ligne d’un site internet, campagnes de lâcher de poissons pour protéger les peuplements piscicoles présents et création de 4 parcours de pêche dédiés à la carpe, au brochet, à la truite et à la pratique “no kill”.

tél. 06 77 27 73 69 • www.peche-ales-cevennes.com

Aujourd’hui, l’association met à profit ses 15 km de pêche sportive en centre-ville d’Alès pour proposer un grand nombre de manifestations variées (19 dates en 2010). Voici le programme pour le printemps : • Du 28 au 30 mai  : concours de pêche à la carpe. • 5 et 6 juin : fête de la pêche. • Du 7 au 19 juin  : la quinzaine de l’eau. • 13 juin  : concours de pêche au coup.


expos

a g e n d a

Les 28 et 29

Vendredi 4

> Cravate Club

> La balade des 4 Fleurs

Pièce de théâtre comique. tél. 04 66 55 68 22

Samedi 29

B ernadette Lafont : Portraits en métamorphoses

Exposition de photos, en partenariat avec le Festival Itinérances. Jusqu’au 30 mai, musée PAB

> Forum des associations Lire page 21.

De 9h30 à 18h, Saint-Privat-des-Vieux Organisée par le Secours Catholique.

De 9h à 12h, stade Saint-Paul, Tamaris, Alès

> Grand concert de variété Par la chorale Chœur Canto Cévennes, sous la houlette de Nathalie Verdon. Tarif : 5 € (gratuit pour les moins de 15 ans). tél. 04 66 34 41 65

16h, cathédrale Saint-Jean, Alès

> Stage de danse africaine Organisé par l’école de danse de Saint-Christol. Cours d’initiation dispensés par une danseuse chorégraphe diplômée du centre chorégraphique de Montpellier. Accompagnement par un percussionniste. Tarif : 15 €. Inscriptions au 06 62 64 02 99.

De 14h à 16h30, Maison pour Tous de SaintChristol-lez-Alès

> Nomad’Cabaret

Dans le cadre des balades fleuries. Réservation au 04 66 52 32 15. Lire page 11.

> Auberge espagnole Au Café des Familles : chacun amène son plat. Inscriptions avant le 21 mai. tél. 04 66 52 13 26.

Café des Familles, 5 rue Jules Cazot, Alès

Les 4 et 5 > Rencontres pianistiques

> Concert de chorales Avec “Cric Crac” et “Les Baladins”. Entrée : 8 €. www.lesbaladins.biz

21h, complexe Saussine, Saint-Hilaire

> Festival de la BD

À partir de 7h30, Mialet

> Calune Opéra

juin

Le 5, à partir de 14h et le 6, toute la journée, parking du Gardon, Alès

> VTT : randonnée en Cévennes Organisée par l’association Cyclo-évasion. 5 circuits et 7 cols à gravir. www.cycloevasion.com

Le 5, de 13h30 à 18h et le 6, de 7h à 18h, complexe Saussine, Saint-Hilaire

Lundi 7

Mardi 1er

> Audition de l’école de musique

> Cravate Club

18h30, foyer socio-culturel, Bagard

Les droits de l’enfant

Par des lycéens de Jacques-Prévert, avec l’appui de l’UNICEF. Vernissage : mercredi 12 mai, 18h. Du 10 au 22 mai

Salle des Voûtes, Saint-Hilaire Marine et vieux gréements Peintures de Manuel Martin. Lire page 22. Du 22 au 30 mai, de 15h à 19h.

Saint-Jean-du-Gard Peintures d’Olivier Subts

Tout le mois de mai, Office de tourisme

Peintures de Sylvie Boucharel Peintures abstraites spirituelles. Vernissage : vendredi 7 mai, 18h. Jusqu’au 29 mai, médiathèque

2 0e exposition d’art

Médiathèque Daudet, Alès B outs de femmes, femmes debout

Photographies d’Anne-Marie Torrès. Vernissage : vendredi 7 mai, 18h, en musique avec Amiral Lyric. Du 4 au 22 mai

Salle Vinci, Espace Chamson, Alès

Créations artistiques Sur le thème “De Blériot à la navette spatiale”. Lire page 11.

Médiathèque, Saint-Christol-lez-Alès

Salles annexes mairie, Saint-Jean-du-Pin

Créations de Laurent Bertollo présentées par l’association Alais des livres et vous : bancs, miroirs, rambardes en fer moulé, objets décoratifs, etc. Vernissage : mardi 4 mai, 18h30. Jusqu’au 7 mai

Organisées par le Club Alpin français. Lire p. 20. tél. 04 66 67 92 99

20h30, Maison pour Tous, Saint-Christol

Photographies de Jean-Pierre Souchon. Du 10 au 28 mai

Le savoir fer

> Randonnées pédestres et VTT

Par le Grand Chœur Saint-Christolen. Entrée gratuite.

La corrida dans tous ses éclats

21h, théâtre du Pélousse, 3 rue J. Louche, Alès

Dimanche 30

> Aubade

Peintures et photos de Michel Lezer. Jusqu’au 7 mai

tél. 04 66 55 68 22

20h, Parc des expos de Méjannes-lès-Alès

Lundi 31

De l’ombre à la lumière

> Un cacou et une cagole, le divorce !

Les 5 et 6

20h30, Maison pour Tous, Saint-Christol

Office de tourisme, Alès

École de musique Maurice André, quai Boissier de Sauvages, Alès

> Boxe française

Extraits d’opéras célèbres par trois chanteurs et un pianiste.

Photos de Mathieu Pernot. Jusqu’au 30 mai, musée PAB

Autour de Jean-Marc Luisada. Programme disponible à partir du 7 mai.

Samedi 5

Finale nationale Élite A. Tarifs : 10 € en pré vente, 15 € sur place. tél. 06 03 80 31 48

“Tsiganes”

Rendez-vous à 9h, Office de tourisme, Alès

Concert de la chorale Gospel Voices dirigée par Michel Schwingrouber, puis scène ouverte aux jeunes talents. Tarifs : 25 €/adulte et 15 €/enfant (repas compris). Inscriptions avant le 13 mai. tél. 06 20 53 01 65 nomadcabaret@gmail.com

19h, foyer Georges Brun, Saint-Privat

“Hommage aux mineurs”

Peintures de Pierre Chapon. Jusqu’au 16 mai, Espace culturel de Rochebelle

21h, théâtre du Pélousse, 3 rue J. Louche, Alès

> Brocante

Musées d’Alès

Sous le parrainage de M. Chapon, artiste peintre. Photographies, peintures diverses, sculptures, couture, tricot, broderie, poterie, marqueterie et œuvres des enfants des écoles maternelles et primaires. Entrée libre. Vernissage : vendredi 7 mai, 18h. Du 7 au 9 mai, le vendredi, de 15h à 19h et les samedi et dimanche, de 9h à 18h.

Maison de la Randonnée, Thoiras Nature insolite

Exposition de photos naturalistes de Simon Bugnon. Entrée libre et gratuite. Jusqu’au 20 mai, du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30, les week-ends et jours fériés : de 9h30 à 17h30. Fermé le lundi. tél : 04 66 61 66 66

Proposées par les adhérents d’AVF d’Alès : peintures sur verre, sur bois, sur porcelaine, vitrail, boutis, dentelle au fuseau, etc. Vernissage : mardi 18 mai, 18h30. Du 17 au 28 mai

Créations de l’Arbre à Peindre

Présentation des travaux des élèves : dessins, encres de chine, pastels, aquarelles, huile sur toile et acrylique. Vernissage : mercredi 2 juin, 18h30. Du 29 mai au 5 juin

Temple d’Alès Le thème et la création

Du 17 au 29 mai, de 15h à 18h30

tél. 04 66 55 68 22

21h, théâtre du Pélousse, 3 rue J. Louche, Alès 31


t o u r

d ’ a g g l o 2

1

3

4

5 7 6

LÉGENDES

1 La 2e édition du Parcours du Cœur se déroulait

le 24 avril à Alès et à Saint-Privat-des-Vieux. Les participants étaient sensibilisés aux bienfaits de l’activité physique, tandis que La Croix-Rouge proposait des initiations aux gestes de premier secours.

2 La 8e semaine nationale du développement durable se déroulait aussi sur le Grand Alès, du 1er au 16 avril. Ici, la sortie botanique sur le thème “au cœur de la diversité”, animée par le service Développement durable de l’Agglo.

3 Du 2 au 4 avril, Saint-Jean-du-Gard accueillait

“Boulegan à l’Ostal”, le festival de musique trad en Cévennes. La pluie battante du week-end n’a nullement découragé les participants !

4 700 enfants de 6 à 13 ans ont participé le 11 avril au

36e Tournoi des Cévennes organisé par le Rugby Club Alésien. Au classement général final, c’est Lunel qui s’impose, les jeunes du RCA terminant à une honorable 6e place sur 15.

5 Organisée par l’Association gardoise d’Attelage,

la 7e Journée de l’Attelage de loisir s’est tenue le 17 avril à Saint-Hilaire-de-Brethmas. Promenades en calèche et démonstrations de hersage et de labours ont été proposées au public.

6 Nicolas Schatz a frappé un grand coup au volant de

sa Lola lors de la course de côte du Col Saint-Pierre, les 17 et 18 avril à Saint-Jean-du-Gard en établissant un nouveau record de la montée en 2’24’’594.

7 Le parc de la Tour vieille d’Alès était le cadre

de la traditionnelle Foire aux plantes rares organisée par le Lions Club Alès Femina (25 avril).

• Directeur de la publication : Christophe Rivenq • Rédactrice en chef : Christine Zanella-Savy • Rédacteur en chef adjoint : Bruno Mathis • Rédaction : Bruno Mathis, Christine Zanella-Savy, Julie Brionne, Jacques Furet, Bernadette Price © C. Vigne

• Agenda : Élisabeth Pesenti • Maquette et mise en page : Michèle Meslin • Photos : Gilles Soler, Philippe Nicolas, Sébastien Chazal • Suivi de fabrication : Élisabeth Guillin • Impression : Rockson Ce journal a été tiré à 48000 exemplaires sur papier écologique. Dépôt légal n° 2002.03.

Journal du Grand Alès en Cévennes  

Mai 2010 - n°93

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you