Page 1

100% info

Journal du Grand Alès en Cévennes juin 2012 | n°116

festivités L’été du Grand Alès commence en juin. (p. 15 à 17)

habitat L’Office Public de l’Habitat fête ses 90 ans. (p. 4)

culture Miró s’expose au musée PAB. (p. 13)

Un avenir pour Tamaris Industrie page 3

proximité Un point multiservices ouvre à St-Paul-la-Coste. (p. 21)


f e r i a 17 vidéos

sur

Une Feria bondée de monde ! Animations taurines, spectacles et ambiance de feu ont rythmé la Feria d’Alès, du 16 au 20 mai.

L’Espagnol Sergio Aguilar a été porté en triomphe après avoir coupé trois oreilles lors de la corrida du samedi face aux toros Hoyo de la Gitana. Du jamais vu dans les arènes du Tempéras.

La bonne ambiance était palpable autour des bodegas où, comme chaque année, des milliers de personnes étaient réunies chaque soir.

Face aux toros de Blohorn, Eduardo Gallo, qui remplaçait au pied levé Javier Castaño, blessé, a réservé une belle surprise à l’afición alésienne pour la corrida du dimanche. Le torero ibérique a coupé deux oreilles.

21 cavaliers étaient alignés au départ de la course gardounenque. Thomas Meurice et son cheval Jurassik se sont imposé devant près des centaines spectateurs massés sur les berges du Gardon et sur le pont Vieux.

2

Des centaines de spectateurs étaient présents le long du parcours de l’abrivado. Cette course de manadiers, avec les fidèles “attrapaïres”, est un moment fort de la Feria d’Alès.

La course camarguaise a réservé un beau spectacle aux 3 000 spectateurs venus admirer la dextérité des raseteurs.

800 personnes assises en file indienne ont formé un paquito cévenol de 400 mètres sur le boulevard Louis Blanc. Record battu !


i n d u s t r i e

Tamaris Industrie va investir 7 M€ et créer une centaine d’emplois L’entreprise alésienne a été rachetée le 8 mai par un groupe industriel américain qui compte lui donner un nouvel essor.

MERLIN GÉRIN

PORTES OUVERTES LE 30 JUIN À l’occasion de son 40e anniversaire, Merlin Gérin, filiale du groupe Schneider Electric, organise une journée portes ouvertes de 9h à 11h30 et de 13h30 à 17h. L’occasion pour le grand public de connaître l’histoire de l’entreprise à Alès, d’accéder aux chaînes de fabrication et de découvrir les étapes de fabrication des célèbres disjoncteurs. Des activités extérieures sont prévues pour les enfants : jeux gonflables et balades en poney dans le parc du Mas Sanier. Accès au site : 16, boulevard Charles Péguy, Alès

c’

est en quelque sorte un nouveau départ pour la fonderie alésienne. L’assurance de voir se pérenniser l’unité de production de Tamaris pour de nombreuses années et l’espoir de voir se créer des emplois. Appartenant jusque-là au groupe Delachaux, Tamaris Industrie a été rachetée au mois de mai par le groupe américain Sekco qui est dirigé

les deux prochaines années. Une première tranche de 600000 € sera injectée dès la fin du mois de juin pour l’achat des machines d’usinage.

Une fonderie emblématique

100 emplois supplémentaires

Entre Tamaris Industrie et Alès, c’est une vieille histoire. Cette fonderie d’aciers spéciaux a connu des périodes fastes à l’heure où délocalisation et mondialisation n’étaient pas au programme. Même si en 2011 elle continue à produire des pièces de fonderie moulées de haute qualité, son chiffre d’affaires de 10 M€ est en baisse. La raison ? Il s’agit en grande partie de pièces brutes qui pourraient être fabriquées n’importe où dans le monde. « Il faut de la valeur ajoutée : nous devons désormais proposer en majorité des pièces usinées, prêtes à l’emploi » explique Rémy Sauron, directeur de Tamaris Industrie.

Ces fonds sont nécessaires à la remise aux normes de l’usine, à son développement et à l’ancrage de son positionnement sur trois marchés de niche pour lesquels l’expérience et le savoir faire de Tamaris Industrie sont fortement reconnus : les pièces des machines-outils pour les moteurs aluminium Renault et Peugeot, les pièces pour la production d’hydro-électricité et les galets de ponts roulants de 500 tonnes. Sur le site de 8 hectares, les 73 salariés et la trentaine d’intérimaires devraient être rejoints par une centaine d’employés supplémentaires à cinq ans : « Nous visons d’ici là un chiffre d’affaires de 30 M€. » La direction de Tamaris Industrie a mobilisé l’ensemble des acteurs publics pour l’aider à boucler ce projet, dont le Grand Alès. ●

600 000 € dès le mois de juin C’est pourquoi le nouvel actionnaire a mis en place un plan d’investissement de 7 M€ pour

Quatre entreprises réindustrialisent les sites de Richard-Ducros Un an après la liquidation de Richard-Ducros, la municipalité alésienne a tenu parole en conservant la vocation industrielle des 28 000 m2 de bâtiments.

500

«

emplois de haute valeur ajoutée dans le secteur industriel et une prévision de 130 M€ d’investissement à court terme : c’est la première fois que je vois ça et, pourtant, nous avons déjà connu de très bonnes périodes dans le passé » rappelait récemment Francis Cabanat, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Alès. Si le bassin alésien compte près de 700 entreprises dans le secteur industriel, représentant plus de 5000 emplois et frisant le milliard d’euros de chiffre d’affaires, c’est dernièrement le groupe NTN-SNR qui a spécifiquement fait parler de lui.

Le groupe NTN-SNR confirme son ancrage en Cévennes Déjà présente sur le site de Saint-Privat-desVieux, l’usine est connue du grand public pour être pourvoyeuse d’emplois : 400 salariés y produisent plus de 80 000 roulements à billes par jour pour les constructeurs automobiles. La stratégie de développement du groupe a fait mouche lorsque celui-ci a annoncé un double projet d’investissements : 10 M€ visant à améliorer la compétitivité du site de Saint-Privat et une première tranche de 20 M€ sur trois ans

Un pôle industriel à la Montée de Silhol Trois autres entreprises, avec 60 emplois consolidés et 40 autres en perspective, se sont positionnées pour intégrer les 18 000 m2 d’ateliers de l’ex-site Richard-Ducros de la Montée de Silhol. L’investissement global de ces entreprises se monte à 4 M€ pour les trois ans à venir. Une opération menée tambour battant par le Grand Alès pour créer les conditions d’accueil optimales de ces sociétés qui doivent impérativement commencer à produire au mois de juillet. Fonctionnant en synergie, elles forment un nouveau pôle industriel : l’entreprise SGAI (fourniture d’équipements à l’industrie), la société EMTI (travaux de chaudronnerie et de tuyauterie industrielles) et la société EGTS (sous-traitante pour le compte de la société SGAI et spécialisée dans le traitement de surface). Rien que sur ces dossiers, le Grand Alès a favorisé l’investissement à court terme de 35 M€ sur le territoire et la création d’une centaine d’emplois. ● © DR

> Le repreneur veut investir et faire progresser le chiffre d’affaires. La fonderie devrait compter 200 emplois sur Tamaris d’ici 5 ans.

par Hugh Aiken : pas un fonds de pension avide de rendements, mais un spécialiste de la reprise de fonderies en Europe (France, Allemagne, Pologne, …).

> D’ici 2013, 150 emplois directs seront créés dans le secteur industriel sur le bassin d’Alès et plus de 600 autres requalifiés.

pour installer dans l’ex-site Richard-Ducros de Croupillac les lignes de production de ses nouveaux roulements haut de gamme de troisième génération. NTN-SNR a ainsi trouvé 10000 m2 de locaux prêts à être industrialisés et correspondant à son cahier des charges. Le service à la carte a été assuré en temps record par le Grand Alès qui louera le site avec une garantie de six ans minimum d’exploitation.

3


h a b i t a t

Logis Cévenols porte fière Né le 9 août 1922, l’Office Public de l’Habitat dans l’économie locale et construit

Depuis 1922, 90 ans de logement social… En chiffres • 5 380 logements • 102 salariés • 30 M€ de budget de fonctionnement • 20 M€ de budget d’investissement • 85,3 % des locataires satisfaits de Logis Cévenols

l’

Office Public d’Habitation à Bon Marché (OPHBM) a été créé le 9 août 1922 à Alais, suite à la délibération du conseil municipal du 17 décembre 1920. Un Office naissait ainsi au pied des Cévennes, dix ans après la loi de 1912, dite “Laurent Bonnevay”, permettant la création des OPHBM par les collectivités locales. En 1922, le premier président de l’Office fut M. Roussy, Henri Sauvage étant par ailleurs le maire de la ville. La première cité de l’OPHBM fut construite au Grabieux, avec 2 logements, et la deuxième cité fut érigée à La Déroussine, route de Nîmes, avec 26 logements. À comparer avec les 5 380 logements actuels ! Pour fêter les 90 ans de l’Office, désormais Office Public de l’Habitat (OPH) du Grand Alès, le président actuel, Max Roustan, a sou-

© Jean Favand

> Le quartier Rénovation, emblématique du logement social alésien, comprend 1 500 logements de Logis Cévenols.

haité mettre en place plusieurs événements festifs et artistiques.

Une fête d’anniversaire Tout d’abord, une fête d’anniversaire sera organisée durant l’été, un peu à l’image de la fête des voisins. Il s’agit de se réunir pour fêter, entre résidents, les 90 ans de l’Office. Logis Cévenols fournira la logistique (table, éclairage, boissons et gâteau, etc).

Un concours photos C’est le point fort de ces 90 ans : un concours photos est proposé aux anciens et aux actuels locataires de Logis Cévenols, les photos

> Construction des immeubles de l’Office, dans les années soixante, autour du temple.

étant ensuite éditées dans un livre d’art (lire cidessous).

Un concours de dessins d’enfants Autre point fort, un concours de dessins d’enfants sera organisé sur le thème de l’incivilité, en partenariat avec les écoles. Les dessins primés seront ensuite affichés dans les halls d’entrée pour inciter les locataires et les riverains au respect des lieux et à la propreté. Une remise des prix pour ces deux concours aura lieu à l’automne en mairie d’Alès. ●

Participez au grand concours photos des 90 ans

v

ous êtes locataire ou ex-locataire de Logis Cévenols ? Vous avez des photos anciennes de votre quartier ? Vous avez l’œil pour prendre de nouvelles photos ? Inscrivez vous au grand concours photo “Vieux clichés et nouvelles vues”. Les gagnants verront leurs clichés, vieux ou récents, édités dans un livre d’art, un “book” spécial 90 ans, qui comprendra aussi des photos prises par un photographe professionnel. Les photos seront également exposées dans le hall du siège de Logis Cévenols, quai de Bilina.

4

Et surtout, elles seront exposées à l’automne dans le réseau d’affichage de la ville d’Alès en format 120x176, l’idée étant que la ville devienne une “galerie d’art” dédiée au patrimoine de Logis Cévenols. La remise des prix aura lieu à l’automne en mairie d’Alès. ● Pour participer : • rendez-vous sur le site www.logiscevenols.fr • ou déposez vos photos dans l’enveloppe de participation au siège de Logis Cévenols, quai de Bilina.


ment ses 90 printemps du Grand Alès investit des millions d’euros plus de 100 logements neufs par an.

Logis Cévenols investit 16,5 M€ dans l’économie locale

l’

arrêté des comptes 2011 fait apparaître que l’Office Public de l’Habitat du Grand Alès (OPH) reste un acteur économique majeur du bassin alésien : en 2011, il a en effet versé 16,5 M€ aux prestataires et entreprises du bâtiment (constructions d’immeubles, travaux d’entretien, etc). « Ce niveau d’activité correspond statistiquement à plus de 200 emplois directs » précise le président de Logis Cévenols.

Les dépenses de Logis Cévenols pour 100 € de loyer Autofi Exploitation 5€

Impayés, vacants 4€

Annuités 32 €

Frais exploitation 8€

> Pour 100 € de loyer, Logis Cévenols dépense 32 € d’annuités d’emprunts, 18 € pour assurer la maintenance de son patrimoine, 18 € pour payer son personnel, 15 € de taxes foncières, 8 € de frais d’exploitation, 5 € d’autofinancement et 4 € pour combler les pertes issues des loyers impayés et logements vacants.

Une gestion saine Cette manne financière pour les entreprises est possible grâce à une gestion saine de l’Office. Les frais de structure s’établissent en effet à 814 € par logement, soit une somme 8 % inférieure à la moyenne nationale 2010 des Offices. « Nous parvenons à maîtriser nos frais de structure alors même que nous avons dû payer 100 000 € de plus au titre des cotisations à la Caisse de garantie du logement locatif social » indique Jean-Luc Garcia, directeur général de l’Office.

1120 000 € d’autofinancement La gestion saine de l’Office lui permet de dégager des fonds propres. Logis Cévenols a ainsi dégagé en 2011 un résultat de 1120000 €, en augmentation de 20% sur l’autofinancement 2010. Ces sommes servent à entretenir le patrimoine de l’Office et à construire des logements neufs.

6,7 M€ pour l’entretien du patrimoine Avec 6,7 M€ consacré à l’entretien sur le patrimoine en 2011 (ravalement des façades, réfection des toitures, remplacement des ascenseurs, mise aux normes électriques, rénovation des halls, remise en peinture des cages d’escalier,

Des loyers qui restent bas Le loyer moyen de l’OPH est de 271€ en 2011, soit 12% en dessous des plafonds réglementaires en la matière. Autrement dit, Logis Cévenols pourrait augmenter ses loyers de 12 % sans contrevenir à la loi… Mieux encore, comme le montre le graphique ci-contre, le niveau des loyers pratiqués par Logis Cévenols se situe 12 % en dessous de la médiane nationale (médiane 2010). Il faut aussi préciser que le coût moyen du logement construit a augmenté de 26,8 % entre 2006 et 2011 tandis que Logis Cévenols a limité la hausse de ses loyers à 12,1 %. ●

Personnel 18 €

Taxes foncières 15 €

Maintenance 18 €

etc), Logis Cévenols fait tout simplement 30 % de mieux que la moyenne nationale des Offices. Cela correspond à 1250 € investis par logement contre 971€ en moyenne nationale. L’OPH continue donc d’investir à un très haut niveau pour garantir la qualité de vie de ses locataires.

passe la surmultipliée puisqu’il va livrer 317 logements et en mettre 391 en chantier…

Des logements neufs à foison

En somme, tout va plutôt bien à Logis Cévenols, comme le montre un dernier indicateur : 88 % des réclamations des locataires sont traitées en moins d’un mois (contre 75 % d’engagement dans la Convention d’Utilité Sociale). De plus, le nombre de ces réclamations est en diminution de 10 % par rapport à 2010. « C’est le résultat de la politique de proximité mise en place en 2007, avec le Numéro Vert, les astreintes, … » se félicite Jean-Luc Garcia. ●

Si la politique de construction de Logis Cévenols a été moins éclatante en 2011, avec 23 logements neufs livrés et 33 mis en chantier, cela résulte de retards indépendants de l’Office sur certains chantiers qui ont été ou seront livrés en 2012 : 24 logements à la Porte Saint-Martin, 3 villas à Saint-Jean-du-Pin et 38 logements au Zéphyre. En 2012 d’ailleurs, Logis Cévenols

88 % des réclamations traitées en moins d’un mois

77 % des logements en catégorie énergétique B et C

Numéro Vert Pour toute demande à Logis Cévenols, vous pouvez appeler le Numéro Vert (gratuit depuis un poste fixe), 24h/24, 7 jours sur 7. 0 800 306 546

Logis Cévenols n’a pas de logements dans les catégories F et G, également appelées “poubelles thermiques”.

77 % des logements de Logis Cévenols – et la totalité de ceux nouvellement construits – figurent en catégorie B ou C du classement énergétique. C’est dire si l’Office est soucieux de proposer à ses locataires des logements de qualité, qui permettent une dépense énergétique maîtrisée, et ce afin de limiter le niveau des charges. Pour les logements plus énergivores (catégories D et E), Logis Cévenols cherche à améliorer la situation. Ainsi, pour les logements “tout électrique”, des travaux ont été programmés, pour lesquels Logis Cévenols a demandé le bénéfice d’un éco-prêt CDC. ● 5


d é v e l o p p e m e n t

d u r a b l e

Unité de tri-compostage de Salindres : premiers tests en juin Le site qui traitera bientôt les ordures ménagères du bassin alésien ouvrait exceptionnellement ses portes au grand public le 12 mai. Le début des essais

> La visite permettait de découvrir les installations de l’unité de tri mécanobiologique qui servent au processus de traitement et de valorisation des déchets.

500

Grand-Alésiens ont répondu présent à l’invitation de Sita Méditerranée, l’exploitant de la nouvelle unité de tri mécano-biologique située à Salindres. Le matin, une centaine d’élus des communes voisines, de membres du SMIRITOM 1 et de représentants d’associations ont eu droit à une visite spéciale. L’après-midi, près de 400 habitants de l’Agglo ont afflué sur le site, renseignés par une maquette, par les employés de Sita Méditerranée et par des visites guidées. Les questions portaient notamment sur les odeurs, le trafic des camions ou le processus de compostage.

Dans ce vaste bâtiment de 11000 m2 qui est continuellement dépressurisé pour contenir d’éventuelles odeurs, les machines sont imposantes. Notamment la pièce maîtresse, un trommel de 20 mètres de long qui est placé en tout début de chaîne pour recevoir les sacs-poubelles : grâce à un système de tamisage rota> Le matin, les élus du SMIRITOM étaient invités tif, il sépare les déchets en à une présentation détaillée. trois catégories de taille. Les déchets suivent ensuite leur fectuera ensuite selon une montée en charge cheminement respectif : séparateur balistique, progressive. ● tapis roulants, criblage, … 1 – Syndicat mixte de réalisation des installations et de traitement Quant aux déchets organiques, ils sont dirigés des ordures ménagères. vers les tunnels de fermentation et de maturation totalement clos. Le processus pour obtenir du compost dure environ six semaines.

Mise en service en juillet Cette visite de fin de chantier a donné le top départ de la mise en service de l’unité de tri mécano-biologique. D’abord par des essais à vide qui se poursuivront jusqu’à la fin juin. Les premiers déchets arriveront début juillet et le traitement des ordures ménagères des 50 communes adhérentes au SMIRITOM s’ef-

La station d’épuration de Mialet assure une eau de baignade saine Le Grand Alès a financé l’ajout d’un module de traitement aux ultraviolets des eaux rejetées.

l

e système de traitement tertiaire dont s’est dotée la station d’épuration de Mialet est destiné à fonctionner en période estivale, du er 1 mai au 30 septembre. Positionné à la fin du processus de tra itement classique des eaux usées, juste avant le rejet dans le milieu natu-

rel, le module élimine d’abord les matières en suspension grâce à un tambour autonettoyant. L’eau passe ensuite dans un réacteur à ultraviolets. « Cela permet d’éliminer en quasi-totalité les bactéries fécales » précise Philippe Fages, ingénieur au service Assainissement collectif du Grand Alès.

Des contrôles périodiques

La réception des travaux avait lieu le 22 mai. 6

En période estivale, cette installation garantit une eau de baignade impeccable dans le Gardon de Mialet à tous les Grand-Alésiens et aux touristes. Des normes strictes sont imposées par la préfecture du Gard concernant les rejets. Le contrôle de l’équipement se fait donc régulièrement par des prélèvements et des analyses transmises à l’Agence régionale de la santé (ARS) et la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Cette installation unique en son genre dans l’Agglo a été financée par le Grand Alès à hauteur de 157 000 €, avec une participation de l’Agence de l’Eau et la mise à disposition du terrain par la commune de Mialet. ●

Une subvention vélo pour tous Jusque-là réservé aux seuls Alésiens, le coup de pouce de 50 € attribué pour l’achat d’un vélo neuf concerne désormais tous les habitants de l’Agglo. C’est une offre destinée à promouvoir la pratique, même occasionnelle, de la bicyclette. Depuis le 1er février, la subvention vélo est élargie à l’ensemble des habitants du Grand Alès : « Devant le succès de cette initiative à Alès, il nous paraissait normal de l’étendre à nos voisins, explique le président du Grand Alès. Il faut encourager la population à opter pour les déplacements doux : même si ce n’est que pour le loisir, c’est un début ». Une incitation à utiliser les 7 km de voie verte traversant Alès du Nord au Sud et ses nombreuses ramifications en bandes cyclables. 1000 subventions de 50 € seront distribuées cette année aux Grand-Alésiens qui en feront la demande après avoir acheté un vélo neuf (vélo de ville, VTT, vélo à assistance électrique, etc) dans un commerce de la Communauté d’agglomération. « C’est un bon coup de pouce lorsque l’on sait qu’un vélo fiable coûte entre 100 € et 150 € » argumente Ghislain Bavre, responsable de la direction Développement durable. Depuis 2010, 900 foyers alésiens ont bénéficié de cette mesure. Sans compter l’impact économique : 220 000 € sont directement retombés dans les commerces du territoire. ● Modalités d’attribution auprès de la direction Développement durable du Grand Alès. tél. 04 66 56 10 64 - www.alescevennes.fr


a c t u a l i t é

50 projets de qualité pour le concours “Alès Audace” 5 projets audacieux vont pouvoir être développés sur le Grand Alès grâce au coup de pouce donné par l’Agglo.

LÉGISLATIVES

VOTEZ LES 10 ET 17 JUIN Suite à l’élection présidentielle, les Grand-Alésiens sont appelés aux urnes pour les élections législatives, lors des deux tours fixés aux 10 et 17 juin. Les 61 bureaux de vote de l’Agglo seront ouverts de 8h à 18h. Les élections législatives permettent d’élire les 577 députés à l’Assemblée nationale pour un mandat de cinq ans. Un candidat l’emporte au premier tour s’il obtient la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25 % des suffrages des inscrits. En l’absence de vainqueur au premier tour, un second tour est organisé entre les candidats ayant rassemblé au moins 12,5 % des suffrages des inscrits, à l’issue duquel celui qui obtient le plus de voix est élu. Précisons qu’une partie des Grand-Alésiens vote dans la 4e circonscription du Gard et une autre partie dans la 5e. • 4e circonscription : Alès (rive gauche du Gardon), Saint-Martin-de-Valgalgues, Saint-Privat-des-Vieux, Salindres, Mons, SaintHilaire-de-Brethmas. Député sortant : Max Roustan (UMP). • 5e circonscription : Alès (rive droite du Gardon), Saint-Christol-lez-Alès, Bagard, Boisset-et-Gaujac, Saint-Paul-la-Coste, Soustelle, Mialet, Thoiras, Corbès, SaintJean-du-Gard. Député sortant : William Dumas (PS). Les résultats globaux des 4e et 5e circonscriptions seront mis en ligne lors des soirées des 10 et 17 juin sur www.alescevennes.fr.

l

ancé fin 2011 par le Grand Alès dans le cadre de sa campagne de communication nationale “Alès avec un A comme Audace”, le concours “Audace” version 2012 est désormais dans sa dernière ligne droite. Courant mai, les 50 nominés – dont les dossiers étaient quasiment tous de grande qualité – ont présenté leur projet devant un jury présidé par Philippe Ribot, maire de Saint-Privat-des-Vieux et comprenant des élus (André Capdur, maire de Soustelle) et des techniciens de l’Agglo. Le jugement portait sur l’originalité et la faisabilité des projets ainsi que sur la compétence des candidats. 80000 € de dotation sont à répartir entre les cinq finalistes.

Les deux prix spéciaux

Les cinq finalistes

Un foisonnement d’idées

Isabelle Corci pour son projet touristique de mise en valeur des rapaces par une volerie et un élevage. Éric Defrenne pour son procédé industriel permettant le retour de la terre crue comme matériau moderne de construction. Camille Hubert pour son projet culturel de réalisation d’un pôle de ressources cinématographiques avec studios et techniciens. Luc Perez pour son projet industriel de fabrication de tentes en plastique moulées.

« Ce concours a permis de découvrir le foisonnement des idées et des porteurs de projet qui existent sur le bassin alésien, se félicite le président du Grand Alès. Nous avons pu apprécier des projets très différents, dans les domaines du tourisme, de l’agriculture, de l’industrie, de l’écologie ou du développement artistique ». De quoi imaginer renouveler ce concours audacieux… ●

Au regard du nombre important de très bons dossiers, deux “prix spéciaux du jury” ont été accordés à : • Sylvain Chomet pour son atelier de films d’animation. • Laurent Rodriguez pour sa piste de luges sur rails. Ces deux projets feront l’objet d’un accompagnement particulier par l’agence de développement Alès Myriapolis. Le Grand Alès accompagnera par ailleurs une dizaine d’autres dossiers pour permettre à leurs porteurs de mener à bien leur projet.

Jean-Claude Toledo pour la mise au point d’une boisson gazeuse à base de safran des Cévennes.

Tous les détails sur www.ales-audace.fr

Une Feria sécurisée par la vidéo Le nouveau dispositif mis en place pour accroître la sécurité durant les cinq jours de fête a très bien fonctionné. Pris sur le fait La vidéo protection a également permis d’identifier des personnes se rendant coupables d’actes délictueux : ainsi, un individu détruisant une cabine téléphonique a été interpellé grâce à la vidéo, a fait l’objet d’une comparution immédiate au tribunal et a été condamné à un mois de prison ferme. « La surveillance du périmètre festif par la vidéo protection est un atout sécuritaire important, analyse Marian Mirabello. Nous renouvellerons cette opération à chaque manifestation exceptionnelle ».

Des caméras en patrouille > 40 agents de la police municipale étaient mobilisés pour assurer la sécurité du public, en synergie avec les policiers nationaux, les gendarmes mobiles et les CRS.

p

our assurer la sécurité des milliers de personnes venues faire la fête, la police municipale d’Alès a innové cette année en plaçant la vidéo protection au cœur de la Feria. Tout d’abord, le centre de commandement du boulevard Louis Blanc a été équipé d’un système de vidéo protection, afin que les agents puissent suivre en direct l’évolution des situations

problématiques sans avoir à attendre un appel du Centre de vidéo protection urbain (situé rue Albert 1er). « Nous avons vraiment gagné du temps pour localiser les endroits où devaient intervenir les policiers, les pompiers ou les membres de la Croix-Rouge » souligne Marian Mirabello, directeur de cabinet adjoint au maire d’Alès chargé de la sécurité.

Autre innovation vidéo : la présence de deux caméras mobiles dans les patrouilles des policiers municipaux pour filmer en direct les interventions des agents, ce qui donne ensuite des éléments de preuve sur la façon dont celles-ci se sont déroulées. « Ces caméras ont également permis de filmer les établissements qui ne respectaient pas les horaires de fermeture » complète Marian Mirabello. Enfin, les caméras devraient prochainement faire leur apparition dans les voitures de la police municipale pour filmer les interventions motorisées. ● 7


, I R T E L R E R O I L É POUR AM ! S U F E R U A N O DITES N En 2002, le Grand Alès a mis en place la collecte sélective des emballages ménagers recyclables et des papiers-journaux-magazines, soit en mélange dans les sacs et bacs jaunes, soit de façon séparée dans les points d’apport volontaire. Une fois collectés, ces flux de déchets séparés par l’usager sont triés par type de matière recyclable au niveau du centre de tri.

Liste des refus de tri Sont appelés refus de tri les papiers-journaux-magazines ainsi que tous les déchets ne pouvant pas être recyclés. Ceux-ci peuvent être classés en plusieurs catégories : • les ordures ménagères (restes de repas, couches-culottes et contenu de sacs autres que les sacs jaunes), • les autres déchets putrescibles (déchets verts, excréments, …),

CARTON ROUGE

Non au verre dans le sac jaune ou le bac jaune

• les emballages recyclables mal orientés (comme le verre ménager, voir carton rouge), • les emballages non recyclables (bouteilles ou flacons, barquettes en polystyrène, films plastique, pochettes souples dites blisters entourant par les tranches de jambon, pots de crème fraîche, de yaourt…), • les emballages recyclables souillés (cartons imbibés de restes alimentaires), • les emballages recyclables imbriqués (inutile de rentrer sa bouteille d’eau minérale de force dans sa boîte de conserve car ni la bouteille ni la boîte de conserve ne seront alors recyclées), • les matériaux recyclables mais qui ne sont pas des emballages ménagers (cadre de vélo, poêle à frire, cuirs et textiles - habits, sacs, chaussures -, jouets d’enfant, etc), • les déchets indésirables et dangereux (seringues, produits chimiques dangereux ou explosifs comme les cartouches de gaz, animaux morts, …).

Une bonne orientation initiale du déchet refusé lors du tri vers la poubelle grise au lieu du sac ou du bac jaune permet d’économiser plus de 300 € par tonne de déchets. En passant de 19,51 % à 15 % de taux de refus, taux maximum acceptable en fonction du type d’habitat moyen communautaire, c’est donc environ 35 000 € qui seraient économisés sur le budget 2012. Comme le précise votre guide du tri, en cas de doute sur un emballage, préférez la poubelle grise ou contactez les ambassadeurs du tri à votre service (voir encart ci dessous).

La tonne de refus coûte 450 € à l’Agglo « Un refus de tri est doublement pénalisant, explique David Lanoir, ingénieur ordures ménagères/collecte sélective du Grand Alès. Le coût global de son traitement est supérieur à 450 € la tonne ». S’agissant d’un refus, aucun soutien financier n’est versé sur ce tonnage par Eco emballages : le coût du tri d’une tonne de refus est donc un coût intégral pour la collectivité. Le refus nécessite d’autre part l’élimination finale en décharge, l’objet ne pouvant pas être valorisé par recyclage.

Le tri sélectif se développe durablement La bouteille ou la verrine en verre est bien sûr un emballage ménager recyclable et doit être triée sélectivement, mais il faut déposer son verre à la borne d’apport volontaire la plus proche et surtout ne pas le mettre dans son sac ou conteneur jaune. Arrivé au centre de tri, au mieux l’emballage en verre ne s’est pas cassé et part au refus de tri avec de lourdes conséquences financières (lire ci-dessus), au pire il s’est cassé et les morceaux de verre plus au moins pilés peuvent occasionner des coupures pour les agents qui séparent manuellement le contenu du tri sélectif. Les morceaux de verre peuvent aussi rendre irrécupérables des matériaux comme le carton pour peu que des éclats de verre y soient plus ou moins profondément enchâssés, ce qui accroît encore le taux de refus.

8

Le tri sélectif des emballages ménagers recyclables avait une place de choix lors de la semaine nationale du Développement Durable, du 2 au 7 avril. Les trois ambassadeurs du tri se sont mobilisés pour tenir un stand dans les galeries marchandes des différents hyper et supermarchés de l’agglomération. « Certaines personnes venaient spontanément sur notre stand à la recherche d’informations, mais le plus dur était d’attirer l’attention des clients pressés » explique Amar, récente recrue du service. « Une phrase comme “savez-vous maintenant que les bouteilles d’huile se recyclent ?” a permis plus d’une fois de faire e entendre un message pertinent tout en remettant le guide du u tri » explique Sébastien. Quant au mot de la fin, il est pour Paul, jeune retraité : « Je e n’imaginais pas que mon caddie pouvait contenir autant d’em-ballages recyclables ! Je vais commencer, dès que je déballerai ai mes courses, par récupérer les cartonnettes de mes yaourts et crèmes dessert pour les mettre dans mon sac jaune ».

sein d’une galerie Stand du tri sélectif au semaine du Dévelopmarchande lors de la pement Durable.

Une question, un doute ? N’hésitez pas à demander conseil auprès des ambassadeurs lors du tri. Vous pouvez aussi les contacter au 04 66 54 89 94 ou ambassadeur.tri@grandales.com


t o u r i s m e

Les merveilles de l’aquarium tropical de Saint-Jean-du-Gard Au cœur des Cévennes, l’aquarium municipal propose aux visiteurs une heure d’immersion au cœur du monde fascinant des océans, mers et rivières… Un superbe équipement avec une ambiance envoûtante et des décors égyptiens en prime.

Un bac central sur L’île au trésor

> L’aquarium accueille 200 espèces différentes de poissons du monde entier.

c’

est difficilement imaginable, mais, en pleines Cévennes, dans un bâtiment de 2500 m2, 65 bacs accueillent des milliers de poissons de 200 espèces différentes : murènes, poissons-chats, poissons clowns, poissons vaches à longues cornes, piranhas, poissons anges, poissons empereurs, rascasses volantes, chirurgiens jaunes et bleus, esturgeons, raies guitare et surtout trois requins, deux pointes noires et un léopard.

Le grand bac central est dédié à Robert-Louis Stevenson et à son ouvrage culte L’île au trésor. Stevenson a randonné dans les Cévennes en 1878 avec la fameuse ânesse Modestine, son périple s’étant achevé à Saint-Jean-du-Gard. D’où ce clin d’œil de la commune à l’un de ses plus célèbres visiteurs avec ce bac tropical où l’on peut admirer les restes d’un galion échoué sur des récifs, des squelettes de pirates aux habits en lambeaux et le fameux coffre au trésor… Le partenariat avec le Train à Vapeur des Cévennes permet d’aiguiller nombre de touristes vers l’aquarium (lire ci-contre). Lequel a accueilli 35000 visiteurs en 2011. ●

Le Train à Vapeur des Cévennes Visitez de la plus belle des façons la vallée des Gardons avec le Train à Vapeur des Cévennes (TVC), premier train à vapeur touristique de France. Un superbe itinéraire de 13 km, entre Anduze et Saint-Jean-duGard, enjambant le Gardon, traversant la montagne par des tunnels et surplombant la Bambouseraie… À Saint-Jean-du-Gard, il est possible de visiter l’aquarium tropical (lire ci-contre), le château de Saint-Jean et le musée des Vallées cévenoles. Un arrêt est effectué à l’aller comme au retour à la Bambouseraie de Prafrance afin de permettre à ceux qui le souhaitent de visiter le site. Départs 7 jours sur 7, de 9h30 à 18h. tél. 04 66 60 59 00 - www.trainavapeur.com ●

Aquarium de Saint-Jean-du-Gard, avenue de la Résistance, à 200 mètres de la gare du TVC. Ouverture tous les jours de 11h à 19h en juin/juillet/ août. Tarifs : 8 €/adulte – 6 €/moins de 15 ans gratuit/moins de 4 ans. tél. : 04 66 85 40 53 - www.aquarium-cevennes.com

Des balades bucoliques et urbaines à Alès Les circuits proposés par l’Office de tourisme amènent les visiteurs à la découverte d’un “Alès autrement”. > 26 juin, la balade à vélo : circuit le long du Gardon, sur la voie verte, avec des commentaires sur le Gardon, les aménagements des quais et des ponts. Gratuit. Départ à 10h. Réservation obligatoire. Vélo non fourni mais possibilité de location. > 29 juin, la balade autour du potager : entre légumes et fruits, découvrez les secrets des différentes cultures et espèces. Vous visiterez les jardins familiaux des Prés-Saint-Jean, puis le Centre national de Pomologie et son potager exceptionnel. Dégustation prévue. Gratuit. Départ à 9h. Réservation obligatoire deux jours avant. > Le 15 juin, suivez la balade des 4 fleurs….

d

ans le cadre de ses “balades fleuries”, l’Office de tourisme d’Alès propose aux touristes et aux Grand-Alésiens trois rendezvous au mois de juin. > 15 juin, la balade des 4 Fleurs : suivez le parcours qu’a emprunté le jury de la 4e Fleur et découvrez les atouts environnementaux qui ont permis à la ville d’obtenir la consécration. Visite des ateliers de production du centre horticole municipal de la Prairie, explications sur les thématiques des giratoires, découverte des méthodes d’économie d’eau, etc. Tarif : 5 €. Départ à 14h. Réservation obligatoire 2 jours avant.

Des balades urbaines et artistiques À la découverte d’un patrimoine insoupçonné, les promeneurs ont également le choix d’opter pour des “balades urbaines”, gratuites, organisées également par l’Office de tourisme d’Alès. Un monument, une façade décorée, une porte originale ou un détail architectural : rien n’échappe au guide qui met en lumière les traces du passé. Trois circuits sont proposés : la ville haute, la ville basse et Alès au passé. Pour ceux qui veulent rentrer plus dans le détail, l’Office propose enfin des “balades urbaines et artistiques” avec des visites commentées des

arènes du Tempéras, du musée du Vieil Alais, de la cathédrale Saint-Jean et du musée du Colombier. ● Toutes les dates des balades sur www.alescevennes.fr tél. 04 66 52 32 15 – tourisme@ville-ales.net

1res visites animées de la Mine témoin La Mine témoin d’Alès propose, tous les jeudis soirs de juillet et août, une série de visites nocturnes. Voici les premières dates à ne pas manquer : • 5 juillet : visite à la lampe de mine Muni d’une véritable lampe de mine, partez pour une découverte insolite de l’univers minier. Cette visite en groupe réduit, intime et réaliste, vous transportera dans les ténèbres du fond. Tarifs : de 5 € à 11 €. • 12 juillet : visite gourmande “Le cabas du mineur” Au cours de cette visite qui allie découverte et dégustation, le guide vous propose de partager une “pause casse-croûte” au fond de la mine, pour apprécier les produits du terroir cévenol. Tarifs : de 7 € à 13 €. Réservation obligatoire. ● Mine témoin, chemin de la Cité Sainte-Marie, Rochebelle, Alès tél. 04 66 30 45 15 - www.mine-temoin.fr 9


t r a v a u x

Avenue Pierre Coiras : un chantier de longue haleine démarre Le quartier alésien de Chantilly va subir d’importantes perturbations pour mettre en sécurité les usagers et riverains de l’avenue Pierre Coiras. nions de concertation. Ces entrevues ont permis de dégager toutes les problématiques : « Les trottoirs sont trop étroits, la visibilité est quasinulle à la sortie des habitations et la vitesse des automobilistes est souvent mal adaptée. Dans ce goulet très étroit, il est impossible de pousser les murs de part et d’autre » clarifie le directeur du pôle Infrastructures de la Ville d’Alès.

Les travaux sur les réseaux à partir de la fin juin

> Il ne sera plus possible de remonter l’avenue Pierre Coiras. Durant les travaux, des déviations seront mises en place.

a

vec 6000 véhicules par jour qui y transitent, la montée de Chantilly est connue pour être un axe majeur d’entrée et de sortie du centre-ville d’Alès. « Une fréquentation qui n’est plus adaptée à sa configuration et qui pose de réels problèmes de sécurité » soulignent à l’unisson les services de la municipalité alésienne et les riverains qui se sont rencontrés lors de réu-

Le premier défi pour la municipalité va être de réaliser la réfection du réseau d’eau potable, sous la route. Il s’agit là d’une règle de développement durable que s’impose volontairement la Ville d’Alès à chaque chantier d’envergure afin de rénover au compte-goutte toutes les canalisations et ainsi lutter contre les fuites. Dès le 25 juin, les travaux débuteront de la place de Chantilly. Deux entreprises travailleront en même temps pour rejoindre le bas de l’avenue Pierre Coiras, à hauteur de l’intersection avec l’avenue Joliot-Curie, avant fin août. 600 mètres de réseaux très vétustes et 40 branchements seront ainsi repris. « Le timing va être très serré et va causer des

Les trois salles multi-sports de la Prairie sont en service 2

Le maire d’Alès a inauguré 2000 m dévolus aux activités physiques le 25 avril au quartier de la Prairie, à Alès.

l

> L’aire de jeux multi-sports permet une large pratique d’activités pour les scolaires.

> Les escrimeurs ont enfin trouvé un lieu confortable pour leurs entraînements. 10

es escrimeurs pointent leur fleuret et les pongistes liftent les balles de celluloïd : les salles multi-sports 2 et 3 ont été attribuées aux clubs “Alès Escrime” et “ASO tennis table”. En dehors de leurs créneaux d’entraînement, grâce à un astucieux système de paroi coulissante, ces deux salles peuvent former un grand ensemble de 950 m2 pour accueillir des manifestations sportives ou culturelles. La salle multi-sports 1 étale 1056 m2 spécialement aménagés pour la pratique du basket, du handball, du volley, du badminton ou du foot. Un équipement qui fait le bonheur des scolaires et des associations sportives qui en font la demande. Réalisées par la Ville d’Alès, ces infrastructures complètent parfaitement le quartier de la Prairie déjà dévolu au sport avec un stade de football, un centre nautique, une patinoire, des courts de tennis et un parcours de santé. ● Le planning d’utilisation des salles multi-sports est géré par le service des Sports du Grand Alès. tél. 04 66 56 11 09

désagréments » prévient-on du côté de la municipalité. Malgré tout, l’accès des riverains sera tout le temps maintenu, ainsi qu’une circulation plus ou moins fluide des automobilistes dans le sens descendant. Parallèlement, des déviations seront mises en place par l’avenue JoliotCurie, la rue des Cévennes et la route d’Alsace.

Un aménagement testé fin août À partir de la rentrée, la nouvelle configuration du secteur, choisie lors des concertations avec les riverains des quartiers alentour, sera testée durant plusieurs mois à l’aide d’aménagements provisoires : un sens unique descendant de l’avenue Pierre Coiras permettant une bonne sécurisation des piétons grâce à un large trottoir ; un accès à Clavières via l’avenue Frédéric Joliot-Curie et la rue des Cévennes qui seront laissées en double sens. « Il y aura forcément un report de la circulation sur d’autres axes qui est aujourd’hui difficile à évaluer, avoue le directeur du pôle Infrastructures. Nous réunirons une nouvelle fois tous les riverains pour tirer tous les enseignements de la période de test et réaliser les ajustements nécessaires ». ●

La déconstruction de l’Hôpital se poursuit La déconstruction de l’intérieur de l’ancien hôpital a d’abord débuté par la démolition du plateau technique. Elle se poursuivra de la mi-juillet à la fin août par la déconstruction des trois ailes du bâtiment historique. Le désamiantage déjà en cours s’achèvera au 30 juillet. À la fin des opérations, un grand parking sera construit en lieu et place de l’ancien hôpital. Parallèlement, des travaux d’aménagement des abords du centre hospitalier se poursuivent et ont déjà livré une voie reliant l’école d’infirmières, l’internat et la zone sud du nouvel hôpital à la rue Jean Goubert (photo). Ainsi que la voie réservée aux pompiers entre les Urgences et l’école d’infirmières. ●


c é v e n n e s

Le safran pousse à Saint-Jean-du-Pin Les 3000 m2 de safran cultivés en terrasse depuis 2009 au hameau d’Auzas sont certifiés “Agriculture biologique”. ses longs voyages autour du monde. Rentrée sur ses terres natales voilà une dizaine d’années, l’idée de la culture du safran a lentement germé : « Nous avions ce mas avec près de 12 hectares de terres abandonnées depuis plus de 50 ans. Tout était là : les faïsses, les sources d’eau, un sol propice. Il n’y avait plus qu’à se remonter les manches. »

Une culture délicate et précise > Les faïsses de safran sont situées sur un versant sud, en lisière d’une châtaigneraie, sur des terres qui étaient abandonnées depuis 1920.

a

vec leurs reflets mauve, rouge et or, insolites en Cévennes, les terrasses cultivées de Véronique Beaud prennent toutes leurs saveurs. Celles du goût acidulé et de l’odeur du foin, caractéristiques du safran. Cette Grand-Alésienne, plasticienne de métier, s’est prise de passion pour cette épice durant

Durant sept mois, sur les pentes abruptes du hameau d’Auzas, à Saint-Jean-du-Pin, il a fallu couper les châtaigniers et les pins qui avaient envahi l’espace. Puis remonter les pierres pour rendre aux terrasses leur aspect et leur fonctionnalité d’origine. « Un boulot titanesque » souligne Véronique Beaud qui, dès 2009, se lance dans la plantation de ses crocus sativus. Mais le labeur ne s’arrête pas là : « Le safran est une épice compliquée, qui ne peut être travaillée que manuellement. » Il faut régulièrement déplanter les bulbes pour les dédoubler ; la cueillette des fleurs doit être rapide et minutieuse ; le séchage doit être contrôlé et précis. C’est à l’automne que la plante délivre son trésor au beau milieu de ses étamines : trois stigmates d’une couleur rouge sang. Une précieuse marchandise qui, une fois séchée à basse température, se revend autour de 30 €

le gramme. « Il faut environ un hectare de culture pour recueillir moins de 5 kilos de safran, justifie Véronique Beaud. Rassurez-vous, avec un gramme, vous pouvez cuisiner très longtemps ».

Vers un hectare de culture Pas de poudre de safran au mas du Pont perdu, mais une épice conservée et vendue en pistils. « Nous avons pris le parti d’une agriculture raisonnée dès le début et nous sommes certifiés “Agriculture biologique” par Ecocert. » Les 3000 m2 cultivés sur sept faïsses fournissent assez de safran pour les nombreux restaurateurs de la région. Véronique Beaud souhaite désormais faire connaître cette épice aux particuliers et projette donc de restaurer de nouvelles terrasses à mettre en culture. « Nous devrions tourner autour d’un hectare d’ici trois ans » indique l’agricultrice qui compte sur le renfort de son fils actuellement au lycée agricole. ● Cévennes Couleur Safran, le Safran du Pont Perdu 2652, hameau d’Auzas, 30140 Saint-Jean-du-Pin tél. 06 11 77 57 63 safrandupontperdu@orange.fr

“Chez Mialet”, on est comme chez soi Le point multiservices associatif de Mialet propose épicerie, buvette, restauration bio, et animations variées. Un indispensable lieu de rencontres.

c’

«

“Chez Mialet”, rue Jacques Bernard, 30140 Mialet Epicerie, buvette, restauration, connexion internet. Ouvert de 10h à 19h du lundi au samedi. tél. 04 66 54 18 90 chezmialet@free.fr

est le dernier lieu de vie à Mialet. » Ainsi Annie, l’une des fondatrices de “Chez Mialet”, résume-t-elle l’importance du point multiservices associatif créé voici trois ans au centre village. Une épicerie avec des produits bio et locaux, un bar et une terrasse où l’on sert des plats du jour : le tour du propriétaire est vite fait, mais l’étroitesse des lieux n’a d’égale que la chaleur de l’accueil. « Toutes les générations et toutes les populations se retrouvent, indique Chantal. Le lieu est très apprécié ». Au départ, le défi semblait impossible à relever. Créer une épicerie au cœur du village pour conserver du lien entre les quelque 570 habitants… Et ce au moment où la dernière auberge mettait la clé sous la porte et où La Poste menaçait également de fermer son bureau. « Nous avons regroupé les bonnes volontés et nous sommes allés voir le maire » se souvient Annie.

Une ouverture médiatisée La municipalité valide le projet et met à disposition de la toute jeune association les locaux de l’ancienne mairie. Les conjurés décrochent des subventions de la Région, du Département, de l’Europe et de la Fondation de France. “Chez Mialet” ouvre en janvier 2009 avec un emploi aidé. « Le premier jour, nous avons eu la visite de TF1 et de France 3 ! » s’exclame Annie. Le point multiservices démarre bien « mais on s’est vite rendu compte qu’il fallait

> Trois salariés et une dizaine de bénévoles font marcher le point multiservices “Chez Mialet”.

proposer un service de restauration pour être rentable ». Un an après, la cuisine est remise aux normes et “Chez Mialet” propose un plat du jour tous les midis. « Nous faisons déjeuner des randonneurs, des cyclistes, des ouvriers, des gens du village… »

« On fait partie du paysage » Au-delà de l’épicerie et de la restauration, “Chez Mialet” cherche aussi à animer le village en proposant des soirées (théâtre, chants, contes, débats, …) et en participant à des manifestations plus importantes comme la Fête de la musique. En somme, “Chez Mialet” correspondait à un

besoin et remplit parfaitement son rôle. L’association emploie désormais trois personnes, dont un CDI et deux emplois aidés. « La population est venue petit à petit, savoure Stéphane. Maintenant on est reconnu dans le village, on fait partie du paysage ». Des projets d’avenir ? « Nous souhaitons durer sans grandir et pérenniser un autre emploi » avance modestement Annie. “Chez Mialet” reçoit de 10 à 50 personnes par jour, sert une douzaine de repas et crée du lien entre les habitants, ce qui n’a pas de prix. « Il y a beaucoup de passage, les gens viennent volontiers. » Il suffit de pousser une fois la porte pour comprendre pourquoi… ● 11


l o i s i r s Vestiges, Vertiges. Quels Temps ? La section d’art dramatique de l’école de danse municipale d’Alès présente des œuvres de Sophocle, Giraudoux, Ionesco, Anouilh, Reza et Ribes. Conception, mise en scène : Annie Corbier avec ses élèves de la section d’art dramatique (ados et adultes). Entrée : 6 €. Vendredi 8 juin, 20h30, Le Cratère, salle d’à côté.

JEUX POUR ENFANTS

LE CITIPARC RESTE OUVERT Le long du Gardon d’Alès et de la voie verte, le Citiparc est fin prêt pour la saison estivale. Huit attractions en plein air attendent les enfants, dont les très appréciés trampoline, karts électriques, bateaux tamponneurs et train chenille. Des attractions auxquelles les parents peuvent participer en montant avec les enfants. Tarifs : 5 €/entrée (3 jetons offerts). 2 €/jeton (tarif dégressif). Juin : ouvert le mercredi, samedi et dimanche de 14h à 19h. Juillet/août : ouvert tous les jours de 16h à 20h. tél. 06 86 60 33 97 www.citiparc.fr

Danse / musique : deux somptueux galas de fin d’année Le gala de danse fête les 70 ans de l’école municipale d’Alès et le concert de l’école de musique du Grand Alès rend hommage à Maurice André. > 70 bougies en danse L’école municipale de danse d’Alès fête ses 70 ans : elle a été créée en 1942 par Mme Gaussorgues. Avec quelque 270 élèves, à partir de 4 ans, quatre professeurs de talent (Mireille Bernard, Geneviève Choukroun, Laëtitia Aurand et Sylvie Tournaire), l’école se porte bien et présente un gala de fin d’année tout à fait spécial : 1re partie : “Les 4 éléments”, avec les classes d’éveil et d’initiation. 2e partie : “Sur un air de…”, avec les classes jazz, classique et claquettes de cycle 1 et 2 de l’école. Une prestation du groupe alésien finaliste des rencontres nationales de la Fédération Française de Danse est également prévue. Entrée : 9 € (5 € moins de 12 ans) Samedi 15 juin à 20h, Le Cratère, grande salle > Le gala de l'école de musique du Grand Alès est prévu le 26 juin.

> Musicalement vôtre L’école de musique Maurice André du Grand Alès – avec ses 900 élèves répartis dans les quatre unités de Bagard, Alès, Saint-Hilaire et SaintPrivat – tient à rendre hommage, à l’occasion de son concert de fin d’année, à l’immense trompet-

tiste alésien Maurice André, disparu cette année. Ce concert hommage verra la participation d’un jeune trompettiste prometteur issu de l’école, Jean-françois Issarte, ainsi que des différents ensembles de l’école : les orchestre à cordes, l’Harmonie, la Maîtrise (chœur de jeunes), le

Entrée libre Mardi 26 juin, 18h30, Le Cratère, grande salle

La rando du mois : sur les hauteurs de Mialet Un circuit de 12 km emmène les promeneurs par le hameau de Poussan, devant le Mas Soubeyran et jusqu’aux moulins de Baumelle.

d

epuis le parking de Mialet, partez sur la route en direction de Saint-Jean-du-Gard. Traversez le pont des Camisards qui enjambe le Gardon. Puis suivez le sentier de gauche qui rejoint le hameau de Paussan et qui vous conduira jusqu’à son point culminant. Profitez en pour flâner dans les ruelles de Paussan et admirer les maisons, les portes et les fenêtres à meneaux datant du XVIIIe siècle. En haut de la rue princi-

pale, une jolie “fontaine méduse” vous regarde, les yeux grand ouverts : c’était à l’époque la seule source du hameau.

La traversée du hameau du Mas Soubeyran La balade vous fait ensuite redescendre vers le Gardon. Après avoir traversé le pont submersible, vous suivrez le chemin en contrebas de la route. Au niveau du pont du camping de la Rouquette, traversez la route pour rejoindre, en face, le hameau du Mas Soubeyran. Continuez à gauche afin de le traverser. Vous passerez alors juste à côté du Musée du Désert, maison natale du chef camisard Rolland. Suivez ensuite sur le chemin qui monte vers le valat de la Baumelle. Deux anciens moulins à huile, à laine (1598) et à farine (1647) bordent ce valat.

Une vue imprenable sur les Puechs, le Liron, l’Aigoual…

> Le hameau de Paussan, la première étape bucolique de cette balade. 12

chœur adultes Opus 4, les classes de formation musicale et l’Octet de jazz. Des surprises musicales sont attendues. ●

Traversez le hameau de la Baumelle où vivaient une trentaine de personnes au XVIIIe siècle, à l’âge d’or de la sériciculture, et suivez la piste jusqu’à une petite route qui monte en en direc-

tion des Puechs. Arrivés au petit sommet, admirez la vue : à droite, les Puechs et, à l’horizon, par temps clair, les Alpes. Prenez ensuite le sentier à gauche pour rejoindre un tumulus qui abrite plusieurs dolmens. Reprenez le sentier pour rejoindre la D450 que vous quitterez un peu plus loin à gauche pour descendre par un sentier qui plonge dans le valat de Roquefeuil. Dans le tournant en épingle, continuez à gauche. Après avoir traversé le pont, une route et un sentier conduisent à l’école de Mialet. Remontez la rue principale du village pour retrouver le parking du départ. ●

Rando pratique • Départ : parking de Mialet. • Balisage : jaune. • Distance : 12 km. • Durée : 4h30. • Difficultés : aucune. • Topo guide : “Sentiers de découverte autour de Saint-Jean-du-Gard, guide du promeneur n°14”. • Renseignements : Maison de la Randonnée, la Châtaigneraie, Thoiras. tél. 04 66 61 66 66 maisondelarandonnee@wanadoo.fr ●


c u l t u r e

“Miró et les arts graphiques” au musée PAB Du 5 juillet au 16 septembre, cette exposition sera présentée pour la première fois en France par la Fondation Miró de Barcelone.

c

e sera l’expo de l’été à Alès, dans le Gard, voire dans la région ! La Ville d’Alès a programmé un événement de grande ampleur avec une exposition sur Joan Miró 1, au musée PAB. Sur le thème “Miró et les arts graphiques”, cette exposition met l’accent sur les talents de graveur du célèbre artiste catalan, à travers des gravures grand format prêté par la Fondation Miró de Barcelone, mais aussi à travers des gravures présentées dans des livres, notamment dans des livres édités par l’Alésien PierreAndré Benoit.

26 gravures grand format 26 gravures grand format (1,20 mètre sur 1 mètre), emblématiques du style de Miró, seront présentées au musée PAB. « Ce sont plutôt des gravures de sa dernière période, entre 1975 et 1978, note Carole Hyza, conservateur des musées d’Alès. Elles combinent plusieurs techniques : eau forte, aquateinte, grattage, … » Cette exposition est un véritable événement car elle n’a jamais été présentée en France par la Fondation Miró. Son prestige est tel que, à titre exceptionnel, la Ville d’Alès a décidé de la rendre payante (5 €).

Les gravures de Miró dans des livres Bibliophile averti, Miró a collaboré avec PierreAndré Benoit de 1953 jusque dans les années 1970, principalement sur des livres de petit for-

mat, monochromes, à diffusion très réduite. « À Alès, on imprimait du Miró dans les années cinquante ! » s’exclame Carole Hyza qui compte mettre en valeur ce patrimoine inestimable. Outre les livres édités par PAB, le musée présentera également une quinzaine d’autres livres prêtée par la Bibliothèque nationale de France dont Miró a signé les illustrations, sur une période de 40 ans, livres souvent édités par Maeght, avec René Char, Paul Éluard, Tristan Tzara, … « Miró considérait que son œuvre plastique dans un livre était aussi importante que le poème qui l’accompagnait » précise Carole Hyza. En 1990, une première exposition avait mis en lumière les relations étroites entre Miró et PAB. Cette exposition de 2012 prend superbement le relais. ● 1 - Peintre, sculpteur, graveur et céramiste, le catalan Joan Miró (1893-1983) est l’un des principaux représentants du mouvement surréaliste.

Du 5 juillet au 16 septembre. Vernissage mercredi 4 juillet à 18h. Musée PAB, rue de Brouzen, Alès Ouverture tous les jours de 11h à 18h, sauf le 14 juillet. Tarif : 5 € (gratuit pour les moins de 12 ans, demi-tarif pour les 12-18 ans, les étudiants, les handicapés, …). tél. 04 66 86 98 69

Jean Lombard, une peinture de la lumière

Pierre Préel et Pierre Chapon au Pôle culturel “Les deux Pierre, une amitié au-delà de la peinture”, tel est le thème de l’exposition de l’été au Pôle culturel et scientifique de Rochebelle.

d

u 16 juin au 16 septembre, les deux grandes salles de l’espace n°1 seront dédiées à Pierre Chapon et Pierre Préel, les

Pierre Préel et Pierre Chapon souhaitaient exposer ensemble de leur vivant.

deux peintres de l’Académie cévenole, natifs de l’agglomération et récemment disparus. Organisée par le Grand Alès avec le soutien des deux familles, cette rétrospective ouverte et dynamique de l’œuvre de chacun des peintres permettra de présenter un certain nombre de peintures ou d’aquarelles qui n’avaient jamais été exposées. « Ils avaient ce projet d’exposer ensemble de leur vivant car ils étaient liés par une forte amitié et un profond respect du travail de chacun » souligne Carole Hyza. ● Du 16 juin au 16 septembre, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, 155 faubourg de Rochebelle, Alès Ouverture tous les jours de 14h à 18h jusqu’au 4 juillet puis tous les jours de 11h à 18h en juillet/août (fermeture le 14 juillet). Entrée gratuite. tél. 04 66 86 30 40

Le musée du Colombier présente du 23 juin au 30 septembre une exposition du peintre français Jean Lombard (1895-1983). Cette exposition cheminera des années 20 aux années 70 en suivant les différents mouvements et les différentes influences qui ont marqué ce peintre discret : Bonnard, Matisse, l’art abstrait, l’expressionnisme, ... La lumière est la préoccupation essentielle de Jean Lombard, attentif au jeu changeant des clartés et des ombres et sachant en exprimer toutes les variations. 30 toiles de cet artiste méconnu seront exposées. ● Du 23 juin au 30 septembre, musée du Colombier, rue Mayodon, Alès. Vernissage vendredi 22 juin, à 18h. Ouverture tous les jours de 14h à 18h jusqu’au 4 juillet puis tous les jours de 11h à 18h en juillet/ août (fermeture le 14 juillet). Entrée gratuite. tél. 04 66 86 30 40 13


s p o r t

Le 3e Triathlon du Gardon se nage, se pédale et se court le 1er juillet Natation dans le plan d’eau d’Alès, cyclisme sur les pentes de Saint-Jean-du-Pin et course à pied sur les berges du Gardon : un rendez-vous sportif ouvert à tous. rieur du Gardon. Cette organisation mobilise près de 70 bénévoles.

> La compétition débutera par une épreuve de natation dans le plan d’eau du Gardon d’Alès.

Un triathlon “découverte”

SPORTS DE COMBAT

BOXE

«

Sofiane Hadj-Brahim, boxeur du Punch Insertion Cévenol, vient de réaliser un doublé historique dans sa catégorie des “super légers” (moins de 67 kg) : vainqueur de la coupe de France 2012 de full contact et champion de France 2012 de la même discipline. Une consécration pour cet Alésien de 19 ans qui a remporté ses combats à l’unanimité des juges. Sa sœur (à gauche), Kaëla Hadj-Brahim, 9 ans, est également devenue championne de France au mois d’avril, dans la catégorie Poussin.

KARATÉ Aziz Rghioui a remporté le 21 avril le titre de vice-champion de France de karaté. Ce cadet qui est surclassé en catégorie junior par son club, le Shotokan Karaté Alès, a déjà remporté la Coupe de France et l’Open de France en 2011, ainsi qu’une médaille de bronze aux championnats d’Europe en début d’année.

14

l

e triathlon est un sport tout à fait praticable par le plus grand nombre » rassure François Bouché, président d’Alès Triathlon, organisateur de l’événement. C’est pourquoi le Triathlon du Gardon, qui se déroulera autour du plan d’eau d’Alès, est ouvert à tous le 1er juillet avec plusieurs catégories de courses : si le but du jeu est bien sûr d’enchaîner la natation, le vélo et la course à pied, il sera possible de s’y essayer que l’on soit un “sportif du dimanche” ou un athlète accompli. Les concurrents peuvent courir le triathlon en famille, entre amis ou seuls.

Départ et arrivée au bord du Gardon Les participants s’élanceront d’abord dans le Gardon (côté Gibertine) pour une épreuve de natation. En sortant de l’eau, il faudra enfourcher le vélo et parcourir un circuit qui monte vers Saint-Jean-du-Pin, jusqu’à Saint-Sébastien-d’Aigrefeuille, et revient par le quai des Prés-Rasclaux. Une fois au bord du Gardon, les participants chausseront les baskets pour effectuer une course sur les berges de la rivière. L’arrivée sera jugée sur le parking infé-

Le triathlon “découverte” se disputera dès 9h. Cette épreuve conviviale prévoit 250 m de natation, 10 km de vélo et 2,5 km à pied. « Ce sont des distances raisonnables, qui peuvent être bouclées par n’importe quelle personne un tant soit peu sportive, indique François Bouché. Sinon, on peut aussi s’inscrire en relais pour partager les efforts. » Dans ce caslà, des équipes de trois seront formées pour enchaîner les différentes épreuves. Pour les licenciés, un peu plus avertis en la matière, la course est plus relevée : le triathlon “sprint” s’élancera à 11h et comportera 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied. L’épreuve pourra également être réalisée en relais. Le Triathlon du Gardon promet un beau spectacle aux promeneurs qui souhaiteront se placer autour du plan d’eau ou sur le parcours cycliste. 200 triathlètes étaient au rendez-vous l’été dernier. ● Les inscriptions sont ouvertes. Retrait des dossards à partir de 7h30. Tarifs : épreuve “sprint” 20 € / épreuve “découverte” 15 € (25 € en relais). tél. 06 03 81 71 18 - www.alestriathlon.com

Les volleyeurs alésiens, entre déception et satisfaction Le CAC VB a rempli son objectif de début de saison en accédant aux play-off de Ligue B, mais laisse échapper une belle occasion de montée en Ligue A.

l

es “bleu et blanc” jouaient les prolongations début mai et figuraient parmi les quatre équipes qui se disputaient la deuxième place disponible pour l’accession en Ligue A la saison prochaine. Tandis que l’objectif de début de saison était atteint en accédant aux play-off, les volleyeurs alésiens ont échoué dans leur quête d’ascension lors de la demi-finale contre Saint-Nazaire. « Nous nous sommes donné deux ans pour retrouver la Ligue A, relativise Ghislain Amsellem, le président du club. Avoir joué dans le haut du tableau est déjà une grande satisfaction. Les joueurs se sont bien bagarrés et ont donné un beau spectacle aux supporters ! »

Le “mercato“ est ouvert 3e du championnat de France de Ligue B au terme de 26 journées, le CAC VB dresse un bilan encourageant et rompt surtout avec deux saisons consécutives très décevantes. « C’est d’autant plus remarquable que l’équipe fanion devait reconstruire son collectif après avoir été renouvelée à 60 % » lâche Luc Marquet, l’entraîneur.

Désormais, les joueurs sont au repos et les négociations de contrats sont ouvertes. « Nous faisons le tri, avec ceux qui veulent partir, ceux que nous ne souhaitons pas garder… Ce sera plus un ajustement qu’un bouleversement de l’effectif » annonce Ghislain Amsellem, déjà en contact avec des agents et des joueurs : « Le recrutement s’axera principalement sur les postes de centraux. »

Élie Merheb, nouvel entraîneur Fin juin, le contrat de Luc Marquet arrive à son terme et l’emblématique joueur aux 325 sélections en équipe de France n’a pas souhaité le reconduire, d’un commun accord avec le président : « C’est la fin d’un cycle, le besoin de tourner la page au bout de quatre ans dans la fonction, explique Luc Marquet. C’est un boulot usant, où l’on est confronté à la solitude et au poids des responsabilités. C’était ma première expérience d’entraîneur et Alès aura été une bonne école ». Pour le CAC VB, il était également l’heure d’insuffler une autre énergie. C’est Élie Merheb, jusque-là adjoint, qui prendra les rênes de la

> En play-off contre Saint-Nazaire, les volleyeurs alésiens se sont inclinés de justesse en livrant un spectacle de haute volée.

stratégie et des entraînements dès la saison prochaine. Présent depuis dix ans au club et créateur du centre de formation, il était le successeur tout désigné et le plus à même à diriger les volleyeurs alésiens. ●


L’été se fête dès le mois de juin ALÈS PLAGE LE GARDON EST EN FÊTE • BAIGNADE SURVEILLÉE DE 11H À 18H

• PORT MINIATURE TI’BATO

Entre le pont Vieux et le pont Neuf, la rive du plan d’eau retrouve son sable fin, ses transats, ses parasols, ses canoës et autres pédalos… Tout est réuni pour profiter d’une vraie plage avec une baignade surveillée dès le week-end des 23 et 24 juin, puis le 27 juin et enfin du 30 juin au 2 septembre. Des aires de sport (beach volley, beach soccer, beach basket, etc) sont également en accès libre. Le matériel est prêté depuis le poste de secours, tous les jours, de 11h à 18h sur remise d’une pièce d’identité. Un snack est ouvert de 11h à 23h pour se restaurer sur place ou ailleurs.

Prenez le large (sic) dès le 16 juin et voguez à votre guise sur le Gardon en devenant le capitaine d’un “Ti’Bato”. Dès 9 ans, les enfants peuvent être seuls à la barre. Tarifs : 4,50 € par personne pour 15 minutes de navigation (gratuit pour les moins de 2 ans). De 11h à 20h.

• UN ESPACE RESTAURATION OUVERT MIDI ET SOIR Cuisine du sud venue d’ici et d’ailleurs. Salades, barbecue, plancha, cocktails, glaces, formule express le midi, menu ou carte le soir, menu enfant, repas de groupe et de nombreuses animations.

LA FÊTE DE LA MUSIQUE SE JOUE DANS TOUT LE GRAND ALÈS DES CONCERTS GRATUITS AUX QUATRE COINS DES RUES POUR FÊTER L’ARRIVÉE DE L’ÉTÉ. > 15 juin, Saint-Privat-des-Vieux

> 21 juin, Alès

à partir de 19h, au parc Inter-générations, en partenariat avec l’école de musique.

18h, parvis de l’hôtel Ibis, concert latino/jazz/bossa-nova. 18h, place de l’Abbaye, concert de l'École de musique. 20h30, place de l’Abbaye, festival de chorales. 20h30, Espace André Chamson, démonstrations de l’association Les Perles d’Orient. 20h30, rampe Saint-Jean, concert de l’Harmonie municipale. 20h30, parvis du Cratère, festival de danse. 20h30, place du Gal Leclerc, concert pop/rock. 21h, place de la Mairie, concert par les élèves du lycée Prévert.

> 15 juin, Mons neuf groupes assureront le spectacle à partir de 19h, place de la Mairie. Animation “DJ” à partir de 22h15.

> 16 juin, Saint-Hilaire-de-Brethmas concert hommage à Vivaldi par l’orchestre Alès Sinfonia. Entrée libre. À 21h, école de La Jasse de Bernard. Lire page 22.

> 21 juin, Bagard Daniel Perez interprétera des chansons françaises et sera rejoint par un orchestre pour passer une soirée flamencorumba. À partir de 19h, place du foyer.

> 21 juin, Saint-Martin-de-Valgalgues tournée d'une peña dans les quartiers, de 17h à 21h.

> 21 juin, Saint-Christol-lez-Alès concerts et animations à la Maison pour Tous.

> 21 juin, Salindres concert de l'Orchestral Harmonie Salindres/Rousson, de la chorale du collège et des Amis de l'Orgue. À partir de 17h, place de l'Église. 15


DE 21H À MINUIT

DU 10 AU 11 JUILLET

LES MARCHÉS NOCTURNES

TROIS CONCERTS D’ORGUE GRATUITS

Les marchés nocturnes et vide-greniers sont renouvelés pour la quatrième saison estivale sur le boulevard Louis Blanc. En plus des stands artisanaux, ils proposeront des animations par les associations culturelles. > 4, 11, 18 et 25 juillet, puis 1er, 8 et 22 août

• 10 JUILLET, 18H30, TEMPLE D’ALÈS CONCERT DE MARIE-CÉCILE LAHOR

• 12 JUILLET, 18H30, TEMPLE D’ALÈS CONCERT D’ANNE-MARIE LIENHARD

Organiste liturgique à l’église Notre-Dame des Tables de Montpellier et Saint-Louis de Sète, Marie-Cécile est âgée de 26 ans et a suivi la majorité de son cursus musical au conservatoire national de Montpellier. Diplômée d’études musicales, elle vient d’obtenir son diplôme national d’études supérieures musicales et elle approfondit l’apprentissage de son instrument en participant régulièrement à des master-class.

Diplômée du conservatoire de Strasbourg pour l’orgue en 1960, Anne-Marie a enseigné la musique au collège, dirige des chorales et elle est organiste à Saint-Pierre-le-Jeune (Strasbourg). Elle a aussi été professeur à l’école d’orgue des églises protestantes d’Alsace de 1993 à 2003.

• 11 JUILLET, 21H30, POTAGER DU FORT VAUBAN CONCERT DE ROGER GOODWIN Roger Goodwin

Originaire de Grande-Bretagne, Roger Goodwin a étudié l’orgue avec Jean Langlais, ancien titulaire des grandes orgues à la basilique Sainte-Clotilde à Paris. Son répertoire s’étend de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine. Ses préférences vont à la musique romantique et symphonique française. Concertiste, Roger Goodwin donne des récitals en Angleterre et en France.

DE JUIN À AOÛT

LE GRAND PRIX DE LA CHANSON DU PAYS CÉVENOL Le traditionnel concours de chant qui sélectionne ses artistes amateurs en sillonnant le Gard et la Lozère repart sur les routes pour 20 étapes. Les sélections débuteront le 30 juin à Milhau et se poursuivront jusque dans le Grand Alès : Boisset-et-Gaujac le 9 août, Saint-Hilaire-de-Brethmas le 12 août, Saint-Christol-lez-Alès le 19 août et Salindres le 21 août. La grande finale réunira 10 candidats sur la scène du Bosquet, à Alès, le 24 août. Le concours est doté de 2300 € de lots et les demi-finalistes gagneront un enregistrement par le studio Equinox. Les inscriptions sont gratuites et ouvertes dès à présent en contactant la Mairie d'Alès (04 66 56 11 78 - 06 07 28 18 89), Equinox (06 07 72 25 39) ou Monsieur Girod (06 59 86 58 25).

DU 6 AU 8 JUILLET :

CRATÈRE SURFACES

Des compagnies de théâtre dans les rues, au plus près du public. Des numéros originaux, décalés, loufoques, toujours surprenants : c’est le concept de Cratère Surfaces qui, depuis son ouverture à l’international, sélectionne des projets de plus en plus novateurs. Du 6 au 8 juillet, 16 compagnies et 6 pays seront invités. En avant-goût, la sélection de la rédaction :

> INTERNATIONAL MAGIC PLACE, CIE SANTINI, MAX ZARGAL, MARIO MORRIS ET TED MC COY.

Création originale pour Cratère Surfaces : caché en pleine forêt, fuyant la civilisation, venez rencontrer cet étrange groupe frappé par la maladie du caniche de porcelaine. Les 6, 7 et 8 juillet, à 20h, abords de la Mine témoin. 16

> LA TABLE DES PENSÉES, OLA SOSATAK & WILLEMIJN SCHELLEKENS Autour d’un banquet, découvrez les pensées intimes des convivess qui vous ont précédé… Un spectacle très original ! Vendredi 6 de 19h à 23h, les 7 et 8 de 18h30 à minuit, Espace André Chamson

Une fable pour six nomades acrobates, danseurs et musiciens. Un spectacle familial. Les 6, 7 et 8 juillet, à 22h30, place Gabriel Péri

© DR

Trois magiciens venus d’Angleterre, des Pays-Bas et de France offrent une ddémonstration de leur talent en ccontinu, mêlant tours de magie, humour et sens de l’improvisation aiguisé. vendredi 6 de 19h30 à minuit et demi, samedi 7 de 19h à minuit et dimanche 8 de 18h30 m à 23h30, parking Prévert.

> TRAVELLING PALACE, CIE LA FAMILLE GOLDINI Le couple Goldini relève le défi de vous présenter une grande revue de cabaret de niveau “international”. Du kitch et de l’humour assurés. Les 7 et 8 juillet, à 21h, jardin du Bosquet.

© DR

> LE CANICHE DE PORCELAINE, CIE LACKAAL DUCKRIC

© DR

© Pete Hawk

PPeut-on faire exploser les lois de la gravité avec trois équilibristes munis de bouteilles de gaz et de madriers ? Les 6 et 7, à 22h, place de la Mairie.

> SALIR, CIE COLIFLOR

© DR

> EXTRÉMITÉS, CIE CIRQUE INEXTRÉMISTE

Tous les spectacles sont gratuits Programme complet : www.lecratere.fr


• 29 JUIN, THE RABEATS L’illusion est parfaite lorsque ces quatre garçons dans le vent montent sur scène : de leur coupe de cheveux à leurs costumes, en passant par la scénographie, tout est fait pour emmener le public dans l’ambiance folle des Beatles des années 1960. Ces musiciens hors pair entrent dans la peau de leurs modèles pour restituer les célèbres mélodies, les harmonies inouïes et l’énergie rythmique indémodable du plus mythique des groupes anglais. 21h30, scène du Bosquet, gratuit

• 4 JUILLET, CONCERT BASQUE PAR ALÈS SINFONIA Le Fandango du pays Basque est mis en exergue, sous la direction de Vincent Recolin. Une belle découverte culturelle. Au programme : Playera opus n°1 de Sarasate. Romance Andalouse opus 22 n°1 de Sarasate. Danse de la vie brève de De Falla. Navarra pour deux violons de Sarasate. La Oracion del Torero de Turina, plus une pièce orchestrale espagnole. 21h30, Fort Vauban, gratuit

• 5 JUILLET, BAL GITAN LASTIMELIE Natif de Montpellier, c’est en Camargue que Lastimélie puise cette expression incomparable qui diffuse joie et liberté. Leurs succès internationaux et leur répertoire leur permettent de se produire en concert, allant des chants traditionnels à leurs propres compositions. 21h, parvis du Cratère, gratuit

• 9 JUILLET, TORO MOUSSE 21h30, arènes du Tempéras, payant

• 12 JUILLET, THÉÂTRE UN OURSIN DANS LE PASTIS

© DR

Cette comédie marseillaise est entièrement inédite : écrite et mise en scène par Andy Klein, la pièce parvient à surprendre les spectateurs grâce à un style percutant et jouant sur le mimétisme. Dans le rôle principal : Jules du Bar de la Marine, ce grand gaillard pour toujours inscrit dans les mémoires… 21h30, parc de la Tour vieille, gratuit

LES DATES À NE PAS RATER • 14 JUILLET : FESTIVITÉS NAUTIQUES, FEU, BAL, … Une journée d’animations entièrement gratuites commémorera la Fête nationale : joutes nautiques sur le Gardon l’après-midi, défilé du corso fleuri à travers la ville en soirée, bal guinguette sur la rive gauche du Gardon et sur la place de la Mairie le soir et feu d’artifice tiré sur le Gardon à 23h.

• DU 24 AU 28 JUILLET : FESTIVAL DE LA VOIX PAR LES FOUS CHANTANTS Le 24 juillet, les choristes amateurs venus de toute la France proposeront au grand public une soirée cabaret entièrement gratuite sur la scène du Bosquet. Le 28 juillet, les Fous Chantants donneront leur grand concert aux arènes du Tempéras (payant), avec la participation d’Anggun et de Patrick Fiori.

• 4 AOÛT : LA FOLIE DE ANNÉES 80 Émile et Images, Jean-Luc Lahaye, François Feldman, Jean-Pierre Mader, Desirless, Thierry Pastor, Cookie Dingler, Philippe Cataldo et Laroche Valmont seront réunis pour plus de trois heures de tubes. Tarifs : 25 € debout et 30 € assis. Réservations sur Alès : Cora, Hyper U, 0 892 68 36 22 (0,34 €/min), 0 892 390 100 (0,34 €/min), www.fnac.com, www.ticketnet.fr - Renseignements : 04 66 56 11 47 21h30, arènes du Tempéras

• 15 AOÛT : FONTAINES LUMINEUSES A 22h, fontaines lumineuses et lasers dans le gardon et sur le parvis du Cratère. Gratuit.

• 17 AOÛT : ENRICO MACIAS À 73 ans, sa musique aux sonorités arabo-andalouses séduit encore et toujours le public. Cette année, Enrico Macias fête ses 50 ans de carrière et part tout spécialement pour une tournée dont Alès sera une étape. 21h30, scène du Bosquet, gratuit

© DR

LES PREMIERS SPECTACLES DE L’ÉTÉ

• 13 JUILLET, COMÉDIE MUSICALE DIVINE COMÉDIE La compagnie Destination présente 25 personnes sur scène : chanteurs, danseurs, animateurs et musiciens assurent un spectacle tout public. Du Magicien d’Oz à Notre-Dame de Paris en passant par West Side Story et Le Roi lion, chacun retrouve des comédies qu’il connaît. 21h30, scène du Bosquet, gratuit

• 17 JUILLET, PATRICK BOSSO 21h, arènes du Tempéras, payant

6 ET 7 JUILLET : FESTIVAL DES PRÉS-SAINT-JEAN Toutes les générations sont attendues au quartier des Prés-Saint-Jean autour d’une programmation riche, organisée par l’association “Rencontre et amitié d’ici et d’ailleurs”. À partir du vendredi 6 au soir : animations, spectacles, initiations mais aussi concerts. RIM’K du groupe de rap “113” et la compagnie de théâtre Réverbère clôtureront la manifestation. Ce 5e festival se déroule au sein même du quartier des Prés-Saint-Jean d’Alès : aux abords de l’Espace Jeunes (croisement des rues Georges Bizet et Lavoisier) et sur l’espace vert situé face au 23/25, rue Lavoisier.

7 JUILLET : HELMUT FRITZ À LA SUMMER NIGHT SHOW

© DR

Des rendez-vous pour les jeunes organisés par des jeunes (Forum Jeunes d’Alès) : c’est le concept des Summer Nights, cces soirées gratuites pour les 15-25 ans, qui seront reconduites cet été à quatre reprises. Pour lancer la saison, la Summer Night Show organisée le 7 juillet dans les arènes du Tempéras (20h45) fera venir l’artiste Helmut Fritz qui avait trusté les ondes des radios en 2009 avec son titre Ça m’énerve. Concert sur invitation à retirer à l’Office de tourisme d’Alès et au bar “Le Corcoran’s”. Les trois autres soirées gratuites auront lieu sur la place de la Mairie les 20 juillet, 11 et 25 août. 17


i n f o s

Alès

d e s

c o m m u n e s

www.alescevennes.fr

Les habitants du centre-ville sont attentifs à l’urbanisme Au cours de la réunion de quartier du 14 mai, l’équipe municipale a présenté le projet d’aménagement de la place des Martyrs. « Les permis de construire ont été demandés dans les règles, nous n’avions pas le droit de les refuser. » Une autre riveraine s’interroge à son tour sur le devenir de la place des Martyrs dont le plan de réaménagement a été présenté à l’assemblée juste auparavant : « Alès, ville 4 Fleurs, ne devrait-elle pas mieux conserver les espaces verts ? » interroge-t-elle. Et Max Roustan d’expliquer : « Les espaces verts sur la ville sont passés de 10 à 100 hectares en 20 ans ! Par ailleurs, il nous semble préférable de dynamiser le nord du centre-ville avec des commerces et de l’habitat, plutôt que d’y réaliser une zone de stationnement aérienne comme des commerçants me le demandent depuis dix ans. »

> Beaucoup de riverains du centre-ville étaient présents dans la salle du Capitole pour poser leur question.

c’

est l’une des règles dictées par le Grenelle de l’environnement pour les communes : le regroupement de l’habitat en zone urbaine. « Il ne faut plus “gâcher” les terrains disponibles en construisant des villas » résume le maire d’Alès. C’est la raison pour laquelle les promoteurs construisent des immeubles. Ce fut le cas dernièrement au quartier du Tempéras, où une habitante déplore la cohabitation d’immeubles de 15 mètres de haut avec les « maisons historiques de 1900 ». Ce à quoi le directeur du service Urbanisme a répliqué :

L’extension de la vidéoprotection est approuvée Durant cette rencontre avec la municipalité, six riverains ont également relevé des problématiques récurrentes d’incivilité. Place du Temple, une habitante a fait part de son sentiment d’insécurité. Rue Pellet, c’est le bruit d’une boîte de nuit qui insupporte les habitants des alentours. Grand rue Jean Moulin, c’est le bruit, les halls d’immeubles squattés et les insultes de jeunes enfants. Enfin, rue du Cdt Audibert, toujours le tapage nocturne et les crissements de pneus

de voitures. L’occasion pour le responsable de la police municipale de rappeler qu’un programme d’extension de la vidéo-protection est en cours. Des caméras supplémentaires équiperont le secteur du temple, de la rue du Cdt Audibert et de la Grand rue Jean Moulin. Une mesure qui a semblé satisfaire l’assemblée.

Des demandes d’aménagement de voirie Alors que le maire a expliqué le projet d’aménagement de l’avenue Pierre Coiras qui débute fin juin (lire page 10), certains ont rebondi sur leur cas particulier : un Alésien a demandé par exemple à revoir avec les services de la Mairie la sortie de la rue Bir-Hakeim sur le boulevard Stalingrad : « Il y a une très mauvaise visibilité et des véhicules sont souvent mal placés ». Rue Montalet, ce sont 20 mètres de stationnement qui sont gâchés par des plots. Enfin, boulevard Talabot, en face de la gare, les terrasses des cafés mettent les trottoirs en défaut. « Une solution a été trouvée, le problème va être résolu sous peu » assurait le maire. ●

Un 2e giratoire avenue Winston Churchill

Une nouvelle salle municipale a été inaugurée quartier du Rieu Au chemin de Saint-Étienne d’Alensac, la municipalité a racheté un bâtiment pour en faire un lieu ouvert à tous. L’inauguration avait lieu le 28 avril. depuis de nombreuses années, leur président Daniel Porta en tête. Grande salle pour se regrouper, cuisine et bureau : une configuration parfaite qui pourra également convenir à toutes les associations qui en feront la demande.

Un lieu ouvert à tous

> Les élus alésiens ont inauguré la nouvelle salle municipale de Saint-Etienne d’Alensac. Un outil précieux. 18

l

a nouvelle salle municipale fait le bonheur des riverains et, en premier lieu, des adhérents de l’association “Bien vivre au Rieu” qui s’investissent pour la convivialité du quartier

Les élus alésiens sont venus en nombre le 28 avril pour l’inauguration de la salle de SaintEtienne d’Alensac, accompagnés de l’association “Bien vivre au Rieu” et d’habitants du quartier. « C’est un lieu ouvert à tous » tient à rappeler le maire d’Alès. Il faut dire que les lieux se prêtent parfaitement à l’organisation de parties de carte, aux rencontres intergénérationnelles, à la tenue d’assemblées générales ou à l’organisation de petites expositions de quartier. ●

Dans la montée de Cauvel, un premier giratoire a déjà pris place à l’intersection de la montée des Lauriers. Le deuxième ouvrage, dont le but est de poursuivre la sécurisation de l’axe en cassant la vitesse des automobilistes, est en train d’être réalisé un peu plus bas, à hauteur de l’intersection avec la rue Léo Lagrange et le chemin des Mines. Ce nouveau point d’échange est coordonné avec le programme de 32 logements mené dans ce secteur par Logis Cévenols.

Des enrobés neufs Dès la Feria passée, les équipes municipales ont attaqué une nouvelle campagne d’enrobés pour continuer la remise à neuf progressive de la voirie alésienne. La première phase concerne le bas de la rue Jules Cazot, la Grand rue Jean Moulin entre le pont Vieux et le giratoire de la Meunière, ainsi que les rues du Commandant Audibert, du Général de Cambis et du Tempéras. Une deuxième phase est prévue dès la rentrée de septembre. ●


i n f o s

Alès

d e s

c o m m u n e s Inscriptions

www.alescevennes.fr

Mas Sanier et Malataverne : des vacances à fond La Ville d’Alès accueille dans ses centres de loisirs les enfants de 3 à 12 ans habitant sur le Grand Alès.

o

ffrez des vacances animées à vos enfants grâce aux deux centres de loisirs du Mas Sanier et de Malataverne. Le Mas Sanier propose cinq hectares de verdure et deux piscines aux 3/9 ans, tandis que Malataverne, consacré aux 6/11 ans, se situe dans un site arboré avec piscine et accès à la rivière du Galeizon. Les petits de 3 à 12 ans résidant sur le territoire du Grand Alès pourront donc être inscrits dans les centres de loisirs alésiens entre le lundi 9 juillet et le vendredi 31 août (jusqu’au 17 août pour Malataverne). L’accueil s’effectuera du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h.

Sur le thème de la danse « Le Mas Sanier peut accueillir 120 enfants par jour et Malataverne 80, soit 200 enfants par jour sur les deux centres » note Valérie Meunier, conseillère municipale déléguée aux Animations Jeunesse. Les enfants seront principalement encadrés par des agents permanents du service Animations Jeunesse, soit des professionnels de l’animation. Deux hippopotames, les mascottes du Mas Sanier, égayeront journées de tous.

Cette année, l’accent est mis sur le thème “Au rythme du sport et de la danse”, avec des initiations à la country, au hip hop, à la capoiera, à la zumba, … Sans oublier les “ploufs” dans les piscines et les sorties sur Alès et alentour : musée PAB, Mine Témoin, médiathèque, Royal Kids, accrobranche, La Bouscarasse, le parc aquatique Le Grand Bleu, … ●

• Les inscriptions pour les centres de loisirs ou pour les semaines à thème se prennent à la semaine, jusqu’au jeudi précédent avant 10h, à Mairie Prim’, rue Michelet. • Les tarifs sont calculés en fonction du quotient familial. Les repas sont compris et le ramassage en bus est possible. • Documents à fournir : livret de famille, dernier avis d’imposition, justificatif de domicile, photo d’identité récente de l’enfant, photocopie du carnet de santé à jour de l’enfant, n° d’allocataire CAF, bons d’aide aux vacances, photocopie de l’assurance de responsabilité civile au nom de l’enfant, régime d’assurance maladie. tél. 04 66 56 43 10 ou 04 66 56 11 20 www.alescevennes.fr

Deux fêtes prévues • Fête du livre au Mas Sanier : mercredi 11 juillet, en partenariat avec la librairie Sauramps et la médiathèque Daudet. Des illustrateurs, des conteurs viendront sensibiliser les enfants aux livres ainsi qu’aux tablettes numériques. • Fête de Malataverne : vendredi 27 juillet à partir de 19h30, spectacle, diaporama, collation, échanges, … ●

6-15 ANS

Les 12/17 ans ne sont pas oubliés

DES VACANCES SPORTIVES

Semaines à thème et Espaces Jeunes accueillent les ados du Grand Alès. Des aides pour partir en vacances Pour répondre au mieux aux attentes de chaque Alésien, la Ville d’Alès, en partenariat avec le CCAS, reconduit en 2012 son dispositif d’aides aux vacances. Deux types d’aides sont proposées : l’aide au départ en vacances de l’enfant et l’aide au départ en vacances de la famille. Selon le quotient familial, l’aide de la Mairie varie de 70 € à 90 € pour le séjour d’un enfant seul et de 90 à 140 € pour des vacances en famille. Pour profiter de l’aide aux vacances, il faut résider sur Alès, avoir au moins un enfant, percevoir des prestations familiales au titre d’enfants à charge, ne pas dépasser un certain seuil de revenus, justifier d’une réservation de séjour 2012 soit pour la famille, soit pour l’enfant seul. ●

> Semaines à thème

> Espaces Jeunes

La Ville d’Alès propose quatre semaines à thème durant l’été. Il s’agit, pendant une semaine, de partir chaque jour découvrir un site touristique, se baigner (sorties à la mer, à la piscine, Le Grand Bleu, Aqualand), faire du sport, aller au cinéma, etc. Les activités sont variées : accrobranche, VTT, bowling, rando, lasergame, géocaching, … Les inscriptions se prennent pour la semaine entière (du 9 au 13 juillet, du 16 au 20 juillet, du 23 au 27 juillet et du 30 juillet au 3 août) à Mairie Prim’, rue Michelet.

Les Espaces Jeunes des quartiers des Cévennes et des Prés-Saint-Jean restent ouverts du 9 juillet au 3 août. Ils peuvent accueillir chacun 36 jeunes de 12 à 17 ans qui, sous l’encadrement d’animateurs diplômés, profitent de sorties ludiques ou culturelles ainsi que d’activités artistiques et sportives. L’accès est réservé aux jeunes inscrits dans les Espaces Jeunes de la ville. ●

Une permanence est ouverte tous les jeudis de 14h à 17h à Mairie Prim’, rue Michelet. tél. 04 66 56 11 20 / 04 66 46 43 10

Du 6 juillet au 10 août, l’Office Municipal des Sports (OMS) renouvelle ses “vacances sportives” pour tous les Alésiens de 6 à 15 ans qui souhaitent bouger. De nombreuses sorties thématiques à la journée seront proposées : accrobranche, spéléologie, natation, catamaran en mer, VTT, mini-golf, descentes de rivières en canoë, canyoning, moto cross, randonnées pédestres, karting, etc. • Inscriptions à partir du 11 juin. • Tarifs : de 10 à 30 € la journée. • OMS, Maison des Sports de Tamaris, rue Charles Guizot, Alès. tél. 04 66 56 90 30 www.oms-ales.com

19


i n f o s

d e s

c o m m u n e s

Saint-Privat-des-Vieux AGENDA St-Privat-des-Vieux • 9 juin : inauguration du sentier botanique, à 10h30, parcours de santé. • 10 et 17 juin : élections législatives. • 20 juin : portes ouvertes à la MDJ pour les élèves de CM1/CM2 des trois groupes scolaires, de 14h à 17h30. • 20 juin : portes ouvertes de l’association “Dessine-moi une histoire” et exposition de peinture, de10h à 18h, salle des Bleuets. • 22 juin : kermesse de l’école J. Giono, à partir de 16h. Spectacle des enfants à 19h. Repas à 21h. • 22 juin : kermesse de l’école J.P. Florian. • 24 juin : rallye pédestre organisé par l’association “Opération village”. tél. 04 66 86 10 83 (M. Guintoli). • 30 juin : kermesse de l’école Paul Valéry, à partir de 15h. • 30 juin : gala de danse Mélodie, à 20h30, halle des sports. Entrée : 5 €.

www.ville-st-privat-des-vieux.com

Anticiper pour mieux gérer Philippe Ribot et Jean-Luc Evesque étaient au cœur de l’action pour un exercice de simulation de crise organisé à l’Institut des Sciences des Risques de l’EMA. de savoir prendre des décisions rapides mais réfléchies, de pouvoir se constituer une expérience, même si elle n’est que virtuelle… et heureusement ! ». Un accident de la route presque anodin et c’est toute une procédure qu’il faut rapidement mettre en place pour éviter des conséquences dramatiques. Certaines décisions sont bonnes, d’autres le sont moins. Des difficultés dues aux infrastructures apparaissent, des problèmes de communication peuvent s’avérer importants. À la fin, tout le groupe s’est quitté en espérant ne jamais avoir à mettre en pratique cet enseignement dans des situations aussi critiques. Mais tout le monde est resté conscient d’avoir appris beaucoup dans la gestion d’une crise.

Des actions municipales déjà basées sur la prévoyance > Le sous-préfet d’Alès, commandant des opérations de secours, la DREAL, les industriels, la Ville d’Alès, la Sécurité Civile, la Gendarmerie nationale et l’École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs Pompiers participaient à la journée.

u

n camion chargé de matières dangereuses se couche sur la route dans le secteur de Mazac, au niveau de l’entreprise SNR… Au-delà des actions à mener pour gérer l’accident en lui même, de nombreuses questions se posent quant à la mise en sécurité des riverains. Faut-il les évacuer ? Faut-il les confiner ? Chaque minute compte et les décisions sont parfois difficiles à prendre… Les personnes appelées à gérer la situation sont réunies dans le poste de commandement de crise, loin du terrain. Une obligation pour

assurer un suivi distancié. Face à eux, un mur d’écrans vidéo mettant en scène un événement qui, bien que virtuel, est parfaitement conforme à ce qu’il serait dans la réalité. Le scénario se modifie en temps réel, en fonction des décisions prises. Les impacts de ces décisions sont ensuite évalués et étudiés.

Une expérience enrichissante Pour Philippe Ribot, maire de Saint-Privat-desVieux, « l’intérêt de ce genre de simulation est de mieux se préparer à un incident de ce type,

Rappelons que la municipalité de Saint-Privat œuvre depuis plusieurs années pour la sécurité et la prévoyance : exercice d’évacuation de Notre-Dame des Pins, vers la salle des Vaupiannes où se trouvaient les membres de la Croix-Rouge en décembre 2008, formations aux gestes de premier secours, mise en place d’un Plan Communal de Sauvegarde prenant en compte les risques encourus sur la commune et les procédures à suivre dans chacun des cas ciblés, ainsi que la mise en service de défibrillateurs. Autant d’actions pour le bien être de tous que la municipalité souhaite voir perdurer. ●

Alimentation et littérature au menu des scolaires teurs ont participé à neuf ateliers pédagogiques aussi ludiques qu’instructifs grâce à la visite de l’exposition “L’alimentation, plaisir et santé pour être bien dans son assiette”. Faisant appel au goût ou à l’odorat, ces ateliers ont guidé les écoliers vers de nouvelles sensations. La préparation d’un “petit-déjeuner type” leur a permis de mettre tout de suite en application les conseils prodigués par les intervenants.

> Les élèves ont participé à des ateliers pédagogiques pour savoir se constituer un repas équilibré.

20

l

a journée alimentation proposée par Yvette Nicot, adjointe aux Affaires sociales et au CCAS, et Marie-Hélène Gagnaire, adjointe aux Affaires scolaires, a été l’occasion de sensibiliser les élèves des trois groupes scolaires aux bienfaits d’une alimentation équilibrée. En parallèle, les enfants et leurs accompagna-

Centre national de pomologie du Pôle scientifique d’Alès, de la Maison de la Nature et de l’Environnement, des associations Reseda, Les petits Débrouillards / Planète Sciences Languedoc-Roussillon et Graine de Lire. Sans oublier Elisabeth Nafilyan, auteur-illustratrice, Marinette Mazoyer de l’association “Lenga è cacalas” et les enseignants des trois groupes scolaires. ●

À la découverte du monde de l’écriture

Des rendez-vous à ne pas manquer

Toujours dans l’objectif de toucher un large public, le Printemps du livre a proposé des activités aux plus jeunes dans les divers lieux d’expression mis à la disposition des intervenants. Des contes occitans et français jusqu’aux dessins, en passant par la réalisation d’une planche de BD, chacun a pu trouver son bonheur. Sans oublier l’exposition sur le cirque du Conseil général, que tous ont beaucoup appréciée. La municipalité remercie les membres du

• 15 juin : le parc Inter-générations accueillera la Fête de la musique qui est organisée en partenariat avec l’école de musique, à partir de 19h. • 22 juin : un tour du monde en chansons sera proposé à partir de 20h au parc Inter-générations. • 6 juillet : la fête du village se déroulera à partir de 19h sur le parvis de la mairie. • 23 juillet : le festival “Rire et Chanson” est programmé à 21h30, à l’école Jean Giono. Toutes ces manifestations sont gratuites et ouvertes à tous. ●


AGENDA Saint-Jean-du-Gard

Saint-Jean-du-Gard

www.ville-saintjeandugard.fr

Une salle d’escalade de type pan vient d’être créée L’association Esca’Bloc a monté une structure, près de l’aquarium, avec l’accord de la municipalité. semblant et fédérant un nouveau public qui se révèle à l’escalade.

Pour tous publics

> La salle permet la pratique de l’escalade en initiation et perfectionnement.

l

e pan est une structure artificielle d’escalade dédiée à l’entraînement. Il est composé généralement de panneaux en bois couverts de prises qui permettent aux pratiquants de grimper sans être encordés et en se réceptionnant sur de gros tapis de type gymnastique. Ne se hissant pas plus haut que 4 mètres, le grimpeur peut travailler toutes les filières énergétiques de

l’escalade en se concentrant sur la gestuelle, la puissance et la dynamique. À l’initiative de l’association sportive Esca’Bloc, présidée par Cédric Baum et Jean-Baptiste Plasman, cette salle d’escalade a été montée, avec l’accord chaleureux de la municipalité, dans des locaux disponibles de l’aquarium, créant ainsi un nouveau centre d’activités, ras-

Nécessitant moins de matériel (pas besoin de cordes ni de baudriers), cette activité en plein essor fait le bonheur des adeptes de la grimpe, chez les grands et petits, débutants et experts. L’idée étant de s’entraîner à l’intérieur pour ensuite aller se tester sur des voies en pleine nature. « Au beau milieu de plusieurs sites d’escalade reconnus (Gorges du Tarn, Seynes, Saint-Bauzille-de-Montmel, …), c’était l’occasion rêvée de créer une association à but commun : découvrir, pratiquer, se perfectionner dedans pour mieux aller dehors ! » note Cédric Baum. ● Salle à côté de l’aquarium municipal. Séances de 18 à 22 heures, encadrées par les membres de l’association, tous moniteurs d’escalade. Tarifs : 1 séance 3 €, 10 séances 25 €. Renseignements à l’Oustal au 04 66 85 19 55.

• Cinéma : Le fils de l’autre, L’enfant d’en haut, Pirates !, La terre outragée, les 15, 22, 29 juin et le 6 juillet. Tarif : 5 € / 3 €. 21h, salle Stevenson. • 9 et 10 juin : Critérium des Cévennes historiques, passage du cortège de voitures anciennes. • 9 juin : spectacle danse de Loisirs Sports Danses, 20h30, salle Stevenson. • 23 juin : L’atelier des parents, L’éducation a ses limites, proposé par le centre social L’Oustal et Atout Famille. Gratuit. 10h à 12h, à l’Oustal, place Carnot. tél. 04 66 85 19 55. • 4 juillet : concert orgue et jazz. Thèmes de chorals luthériens et de pièces baroques repris par le quintet Jack’ntêtes en standards de jazz. 21h, au temple. Entrée 10 €. • 6 juillet : concert de musique classique. Musique basque avec le violon solo de l’orchestre de Bayonne. Au temple. • Du 6 au 8 juillet : 20es Rencontres Mazel, “Quelles Cévennes ?”. tél. 04 66 85 33 33. www.abrahammazel.eu. tél. Office de tourisme : 04 66 85 32 11 osti.st.jeandugard@ free.fr

Saint-Paul-la-Coste

Le restaurant multiservices ouvre en juin L’équipe municipale en a fait son projet phare : “Les Terrasses de Saint-Paul” sont nées à l’issue de plus de trois ans de travail.

a

près de nombreuses années sans aucun commerce, les Saint-Paulains pourront redécouvrir les joies d’un service de proximité avec ce nouveau point multiservices. Les randonneurs, cyclistes, touristes et GrandAlésiens qui visitent régulièrement la commune apprécieront sûrement la possibilité de s’y restaurer ou tout simplement de boire un verre sur l’une des deux terrasses situées soit sous les mûriers de la place, soit côté cour avec une vue splendide vers le Mont Bouquet. Pour ceux qui ne connaissent pas Saint-Paulla-Coste, ce coin multiservices est l’occasion de venir y faire un tour et d’en apprécier l’environnement exceptionnel, la beauté typique de son architecture cévenole, le calme et la tranquillité absolue à quelques minutes d’Alès. Grâce au concours de la CCI d’Alès et du groupe Relance qui ont épluché plus de 30 dossiers de candidature, la commission multi-services a finalement retenu le projet de Madame Guérin de Saint-Martin-de-Valgalgues et de son fils pour leur dynamisme et la solidité

de leurs ambitions. Avant tout passionnée de cuisine, cette gérante va placer les lieux sous le thème de la restauration. Titulaire d’un CAP de cuisine et forte d’une expérience dans ce domaine, Madame Guérin a déjà effectué plusieurs stages, dont un au restaurant Le Riche, à Alès. Elle souhaite proposer des recettes du terroir, principalement méditerranéennes, sans pour autant se priver de notes plus exotiques qu’elle aime puiser dans la cuisine asiatique. Elle compte avant tout mettre à l’honneur les produits locaux et de saison. En salle, elle sera secondée par son fil s de 30 ans, Romain, qui a 12 ans d’expérience dans l’hôtellerie et la restauration.

Du point presse au point internet Côté multiservices, elle devra respecter un cahier des charges strict qui a été établi par la Mairie afin de rendre le plus de services possible à la population locale. “Les Terrasses de Saint-Paul” proposera un coin café-bar et une

lesterrassesdesaintpaul@gmail.com

Un nom choisi par tous > Côté place du village, la terrasse est idéalement située sous les mûriers.

épicerie de produits locaux. Il y aura également un dépôt de pain, un point presse et un accès internet (la cyberbase devrait y être transférée). Le point multiservices fera par ailleurs office de relais dépôt colis et de point de vente de produits postaux. Un coin dédié à la documentation touristique locale y est inclus. La municipalité compte sur la mobilisation de l’ensemble des Saint-Paulains pour faire vivre le nouveau commerce et sur le soutien des Grand-Alésiens qui peuvent aussi contribuer à redonner vie au village. ●

La population de SaintPaul a été consultée à plusieurs reprises pour participer à l’élaboration du projet. Lors de la journée portes ouvertes du 6 mai, cinq propositions de noms ont été soumises pour le nouvel établissement. “Les Terrasses de Saint-Paul” a été choisi par la majorité des 114 participants.

21


i n f o s

d e s

c o m m u n e s

Saint-Hilaire-de-Brethmas

www.ville-sthilairedebrethmas.com

Saint-Hilaire présente sa 2e Foire aux Croûtes AGENDA Saint-Hilaire • 17 juin : gala de danse, salle polyvalente, complexe Maurice Saussine. Entrée libre. • 18 juin : cérémonie commémorative du 18-Juin 1940, appel du général de Gaulle. 12h, monument aux Morts, complexe Maurice Saussine. • 24 juin : feu de la Saint-Jean, complexe Maurice Saussine. Entrée libre. • Du 23 juin au 1er juillet : Semaine gospel organisée par la paroisse protestante, temple de Saint-Hilaire. Entrée libre. Concert le 23 juin à 21h par l’atelier gospel ; exposition du 25 juin au 1er juillet sur le thème du gospel ; conférence et concert le 29 juin à 21h par le groupe “Gospel Train”. Rens. : http://www. gospel-plantation.com

AGENDA Bagard • 16 juin : soirée organisée par “Trail Country”, à 20h30, foyer. • 16 juin : videgreniers organisé par l’association “Les Catalans”. • 21 juin : fête de la Musique. • 6 et 7 juillet : championnat national de VTT.

Dimanche 1er juillet, dans le cœur du village, se tient une expositionvente d’artistes amateurs ou professionnels Concert hommage à Vivaldi le 16 juin Après son remarquable concert de novembre 2010, avec Les Quatre Saisons de Vivaldi et de Piazzolla, l’orchestre Alès Sinfonia revient pour notre plus grand plaisir et nous propose un “Voyage à Venise” pour la fête de la Musique. Cette formation professionnelle qui bénéficie du soutien de la Communauté d’agglomération du Grand Alès sera dirigée par Vincent Recolin. Les solistes, Séverine Joly-Cicéro, Didier Cicéro (violons), Eleonora de la Peña (mezzo-soprano), accompagnés de sept musiciens, interpréteront deux concerti grosso extraits de “L’Estro Armonico”, trois motets et la sinfonia “Al Santo Sepolcro” d’Antonio Vivaldi. Entrée libre. À 21h, cour de l’école de La Jasse de Bernard. ●

l

es œuvres délaissées à tort ou à raison sortiront tout droit des placards et tous les styles seront représentés. Organisée par l’association Arts et Culture et la Commission culturelle municipale, la foire aux croûtes permet la découverte de nouveaux talents picturaux, talents qui, sans elle, resteraient inconnus du public. Tout artiste peintre pourra bénéficier d’un emplacement (participation 1 € m/l). L’installation

Bagard

Dimanche 1er juillet, place de la Fontaine, place de la Poste, espaces Maurice Puech et Paul Courtin, de 9h à 18h. Entrée libre.

www.bagard.fr.st

Les expositions ont toujours la cote Tandis que l’expo de peinture du mois de mai a été un vif succès, l’expo photos se poursuit jusqu’à fin juin.

> Les travaux des membres des associations “Vivre à Bagard” et “Au fil de soie” ont été remarqués. 22

et la présentation seront individuelles, le véhicule pouvant faire office de support. Les places seront distribuées par ordre d’arrivée à partir de 8 heures. Restauration et rafraîchissement seront assurés. ●

l

e club-photo “Regard” s’est consacré cette année à des thèmes libres et à la biodiversité. Le sujet est sérieux, mais il n’interdit pas quelques touches de fantaisie et une pointe d’humour : l’exposition est visible jusqu’au 30 juin au Centre national de Pomologie d’Alès situé au Pôle culturel et scientifique de Rochebelle (site internet : regard-photo.fr) Le 11 mai, c’était au tour des associations “Vivre à Bagard” et “Au fil de soie” de présenter les travaux de leurs membres devant un public fourni et très intéressé. La présidente Maguy Roussel a adressé quelques mots pour expliquer le fonctionnement et l’esprit des associations. Beaucoup de belles choses ont été aperçues, tant en peinture qu’en travail de la soie. Ont été remarqués “Les coquelicots” de Maryse Bertrand, “Brume en Cévennes” de Jacqueline Meguin et “L’Arlésienne à la robe saphir” de Maguy Roussel. Un coup de cœur pour “Les barques sur le canal” de Jacques Barthes et enfin de chaleureux encourage-

29 juin : kermesse des écoles et centenaire de l’école élémentaire Le programme débutera par le spectacle de l’école maternelle vers 18h30 et sera suivi de la remise des dictionnaires et clés USB aux élèves qui entrent en 6e. Ensuite, spectacle de l’école élémentaire, discours, dévoilement de la plaque commémorative et apéritif. Un repas aligot-saucisse-dessert-café sera servi (12 €pour les adultes, 6 € pour les enfants). Réservation jusqu’au 22 juin et paiement par chèque à l’ordre de l’APE. Jeux d’enfants, bal et retraite aux flambeaux. ●

ments à Guy Covelli, le professeur, pour son “Violon à la rose”. Bravo à cette avalanche colorée de foulards, cravates en soie et peintures sur verre. ●


AGENDA Saint-Christol

Saint-Christol-lez-Alès

www.saintchristollezales.fr

Cross et petits-déj’ pédagogiques bio sont proposés par la municipalité Pour sensibiliser les enfants à l’importance de ce premier repas de la journée et des produits biologiques, des petits-déjeuners pédagogiques sont organisés dans les écoles de la commune. À cette occasion, une diététicienne présentera aux enfants l’importance de ce premier repas et le contenu qu’il devrait avoir pour être équilibré.

L’éducation à l’alimentation

> À la maternelle de Marignac.

l

es élèves des classes qui se sont portés volontaires participent à des petits-déjeuners pédagogiques début juin. Ayant constaté que le petit-déjeuner était parfois sous-estimé, la municipalité a souhaité mettre en valeur ce premier repas de la journée, nécessaire au bienêtre des enfants. Chaque classe se rendra à la cantine de l’école pour partager ce petit-déjeuner préparé par le personnel municipal.

Réalisée en collaboration avec RESEDA (Réseau Santé Alésien) les enseignants volontaires et le personnel municipal, cette action s’inscrit dans la continuité du projet municipal sur l’éducation à l’alimentation. Un repas 100 % bio est servi une fois par semaine dans les restaurants scolaires, des animations avec notamment des tables de découverte sur des produits bio sont proposées régulièrement aux enfants. Une cuisine centrale municipale est en cours de construction afin de continuer à produire sur place des repas de qualité.

Le cross des écoles le 11 juin Les enfants des classes de CM1 et CM2 participeront au cross des écoles, lundi 11 juin dans le parc du Rouret. Garçons et filles s’affronteront séparément. Au total, 340 enfants

Saint-Martin-de-Valgalgues

> À l’école élémentaire Joliot-Curie.

des classes de CM1 et CM2 des écoles de Joliot-Curie et Marignac de Saint-Christol-lezAlès, ainsi que des écoles de Bagard et SaintHilaire-de-Brethmas arpenteront les sentiers du parc du Rouret. Goûter, boisson et récompenses aux couleurs de la commune seront offerts par la municipalité à tous les participants. Un repas sportif sera ensuite servi aux écoliers de Saint-Christol, dans les restaurants scolaires municipaux. ●

• 9 juin : spectacle Joliot-Curie, classe de CE1, Maison Pour Tous. • 10 juin : finale du championnat de France de boxe, 10h, Foyer. • 15 juin : accueil des nouveaux habitants, 18h, à la maison Sorbière. • 16 juin : gala de fin d’année de KA’ Danse, 20h30, à la Maison Pour Tous. • 21 juin : Fête de la Musique, à la Maison Pour Tous. • 23 juin : représentation du théâtre de l’Ermitage, “C’est pas vrai”, à la Maison Pour Tous. • 25 juin : théâtre de la Réplique avec le collège Jean Moulin, à la Maison Pour Tous. • 26 juin : théâtre de la Réplique, ateliers enfants et pré-ados, à la Maison Pour Tous. • 27 juin : théâtre de la Réplique avec le collège Daudet, à la Maison Pour Tous. • 29 juin : théâtre de la Réplique, atelier ados et étudiants, à la Maison Pour Tous. • 29 juin : fête à l’école de Marignac. • 30 juin : fête à l’école Joliot-Curie. • 30 juin : théâtre de la Réplique, atelier adulte, à la Maison Pour Tous. • 5 juillet : spectacle avec le théâtre de l’Ermitage à la Maison Pour Tous. • 6 juillet : Nuit Douce au Rouret.

www.saintmartindevalgalgues.fr

Une rencontre régionale des brodeuses le 24 juin Le 24 juin, l’association “Ateliers Créa Déco” invite le grand public à découvrir un savoirfaire qui persiste et évolue.

“l

a broderie, passionnément…” : tel est le thème de cette journée qui sera animée par des passionnés et qui débutera par l’exposition d’ouvrages et un échange entre brodeuses. L’art de la table sera également mis à l’honneur par l’association qui présentera des ouvrages réalisés sur ce thème, ainsi qu’une exposition de linge de table ancien car il ne faut pas oublier que le trousseau comportait autrefois deux services de table : un service ordinaire et un service blanc monogrammé et parfois brodé pour les grandes occasions. Associations, groupes, brodeuses, Grand-Alésiens, venez rencontrer ces passionnées du fil qui seront très heureuses de vous faire partager leur art.

Une multitude de points pour un motif Le fil tissé deviendra vêtement, puis aura une deuxième fonction l’ornement. Fils de lin, de coton ou de soie apporteront raffinement et préciosité aux ouvrages brodés. La diversité des points, les couleurs chatoyantes peuvent devenir œuvre d’art. La brodeuse, avec patience, pousse et tire l’aiguillée avec précision et douceur pour ne pas “irriter” l’étoffe. Il faudra de longues heures de points les uns à côté des autres avant que le motif apparaisse. La broderie évolue et emploie plusieurs techniques artistiques. Le brassage de toutes ces techniques donne un nouvel élan à l’art tex-

> La broderie est un art de l’ornement qui sera toujours utilisé sur les vêtements, les costumes de théâtre, la lingerie et dans la décoration.

tile. Dans l’association, un groupe pratique le “mixed média”, qui permet d’élargir la création tout en gardant sa personnalité. Il présentera l’art de la table à sa façon. ● Foyer Georges Brassens Exposition et démonstration ouvertes au public de 14h à 18h. Entrée libre. tél. 04 66 30 78 98 23


i n f o s AGENDA Boisset-et-Gaujac • 12 juin : Cercle du Livre, à 14h30, bibliothèque. • 24 juin : gala de danse organisé par l’association “Pirouette”, à Méjannes-lès-Alès, salle “La Loge” (à côté du parc des expositions). • 29 juin : kermesse des écoles, à partir de 16h30.

d e s

c o m m u n e s

Boisset-et-Gaujac

www.boissetetgaujac.fr

Plantes, fleurs, arbres et vases : la commune a fière allure Après avoir ardemment développé l’offre de services à la population, la municipalité soigne désormais le décor.

l

e centre médico-commercial, situé au cœur de la commune, commence à être bien complet et diversifié. La création de cette zone était primordiale pour la municipalité. Désormais, la commune travaille farouchement à son embellissement. Une première tranche d’aménage-

> De grands pots garnis d’oliviers ornent avantageusement la commune.

Thoiras

ments a concerné le centre du village, avec la mise en discrétion des conteneurs et la plantation d’oliviers séculaires près des services médicaux. Dernièrement, une autre tranche a concerné les alentours de la place de la Mairie et du rond-point à proximité avec la mise en place de plantes méditerranéennes, odorantes et sobres, la disposition de nouvelles plates-bandes et de bancs publics, ainsi que la plantation de jeunes oliviers dans de grands vases fabriqués à Boisset-et-Gaujac par la poterie Le Chêne Vert, portant fièrement le blason du village. Les prochains travaux concerneront l’aménagement du parking de la halle des sports et du grand rond-point de la route d’Anduze avec une évocation de la vie cévenole. À la fin de l’année, le village naturellement serti dans son écrin de verdure sera encore plus agréable à regarder, pour le plus grand plaisir des Boissétains et des Grand-Alésiens de passage. ●

Fête du sport et des associations le 9 juin Le Sporting-Club boissétain organise la 17e édition de la Fête du sport et des associations au stade municipal. Toutes les associations de Boisset ont été invitées à y participer. Tous les Boissétains et habitants des communes voisines, jeunes et adultes, sont appelés à venir admirer les démonstrations ou à partager des initiations gratuites et des activités ludiques. Tirs au but avec le Foot Détente, initiation et petits tournois avec le Tennis de Table, initiation au tennis par les moniteurs du TCA, circuits de marche avec Sport Évasion, démonstration de danse par l’association “Pirouette”, volley-ball avec Boisset Smash et parties de pétanque avec La Boule Amicale. Pour reprendre des forces à midi, un déjeuner préparé par les cuisiniers de Sport Évasion sera ouvert à tous, moyennant une petite contribution. ●

www.commune-thoiras.fr

L’été s’annonce festif à Thoiras La fête votive du 7 juillet et la Nuit des Contes du 21 juillet en seront les manifestations phares. AGENDA Thoiras • 29 juin : kermesse de l’école organisée par l’AEP à partir de 16h30 : jeux, spectacle, buvette, … • 7 juillet : fête votive sur le site de la Châtaigneraie, à partir de 15h. Concours de boules, jeux pour enfants, buvette, feu d’artifices et soirée animée. Repas sur réservation : 04 66 61 62 82. • Cours de Taï Chi et de Qi Gong, par l’association “Le fil de soie” tous les lundis soir de 18h à 21h30, salle Pellegrine, site de La Châtaigneraie. tél. 04 66 63 12 80

24

> Kermesse de l’école le 29 juin.

• Le 29 juin, les festivités commencent par la kermesse de l’école organisée par l’AEP de Thoiras, avec la participation des enseignants de l’école maternelle et primaire, avec des spectacles, des jeux, un goûter, … Dans la cour de l’école de Thoiras au quartier du Puech à partir de 16h30. • Le 7 juillet, fête votive de Thoiras à partir de 14h : concours de boule, jeux pour enfants, buvette, crêpes. Repas sur réservation : paëlla, fromage, dessert (12 €).

> Fête votive : Ambiance !

À partir de 23h : feu d’artifice tiré du pont de Thoiras ; animation par Jeff Bouteille jusqu’au bout de la nuit. • Le 21 juillet, la 18e Nuit des Contes sur le thème des “Mots qui chantent”, avec une scène ouverte à 18h pour les stagiaires du Centre Artistique International du Roy Hart. Départ à 21h30 de la gare de Thoiras, puis en route pour un premier lieu de contes ; retour à minuit à la gare et départ de la seconde partie de la nuit avec l’arrivée au petit matin à la Châtaigne-

> Nuit des Contes, avec Kamel Guennoun.

raie pour un petit-déjeuner reconstituant. • Le 5 août, la kermesse du Temple clôturera les festivités estivales : après le culte de 11h, repas champêtre à la Châtaigneraie, tombola, jeux…. Bon été à tous ! ● Inscriptions ouvertes dès à présent pour toutes ces manifestations en contactant la mairie de Thoiras : 04 66 61 62 82.


Mons

AGENDA Mons

La salle polyvalente est en voie d’achèvement À la suite du coulage de la dalle, les murs ont été érigés, la charpente et la toiture posées, les portes et les fenêtres installées.

> Cloisons et faux plafonds ont été installés.

d

epuis ces travaux, la nouvelle salle polyvalente est hors d’eau et hors d’air. L’entreprise chargée du chantier de voirie et réseaux divers a déjà effectué les travaux sur les canalisations hydrauliques, construit un bassin de rétention, mis en place le réseau d’assainissement et mis en forme le plateau de circulation autour du nouveau bâtiment. Les plaquistes ont, quant à eux, pu effectuer le doublage extérieur et dresser les cloisons tout en posant les cadres des portes intérieures et les plafonds suspendus. Les électriciens et les carreleurs ont ensuite pris le relais. Après la

Mialet

> La nouvelle salle polyvalente jouxte l’école du Valat de Sicard.

pose des faïences, les plombiers ayant auparavant installé les canalisations ont procédé à l’installation des sanitaires. Les chauffagistes se sont occupés de la climatisation et du chauffage. À ce jour, les peintres et les électriciens œuvrent pour la phase finale. En dernière touche, sont aussi prévus le goudronnage et l’aménagement autour du nouveau bâtiment… À bientôt pour l’inauguration ! ●

Un succès pour le vide-greniers de l’APE Le 13 mai, 55 exposants ont drainé de nombreux chalands sur le parking de l’école, en quête de souvenirs, de trouvailles ou de découverte de l’objet rare. Le public a pu se désaltérer et se restaurer à la buvette tenue par les responsables de l’association. Les bénéfices de cette journée apportent un petit plus à l’APE qui bénéficie déjà de subventions attribuées par le Conseil municipal. ●

• 9 juin : auditions de l’Atelier musical monsois, suivies d’un repas dansant. À partir de 16h30, salle polyvalente. • Les 13, 20 et 27 juin : challenge de mots croisés, fléchés, casés organisé par “Culture Bibliothèque”. Ouvert à tous, à partir de 16h30, bibliothèque. Goûter, friandises et boissons offerts aux participants. Mercredi 27, participation de la chorale et récompenses pour clôturer. • 15 juin : fête de la Musique organisée par l’association Animemons, à partir de 19h, place de la Mairie. Neuf groupes aux univers différents se relaieront sur scène. Animation “DJ” prévue à 22h15. Possibilité de restauration (repas complet à 12 €). Réserv. : Café de la Place : 06 32 45 27 24 • 23 juin : kermesse de l’école du Valat de Sicard organisée par l’APE, à partir de 15h, stade. Après-midi récréative suivie d’un spectacle et d’un repas. • 30 juin : repas des voisins, à partir de 19h, place de Célas. tél. 04 66 83 71 61 (Sylvie Boulangerie)

www.mialet.net

Les deux centenaires ont voté En 2009, la commune avait reçu la Marianne d’Or du civisme lors des élections européennes, pour son taux de participation. En 2012, Mialet a vu ses deux centenaires venir accomplir leur devoir civique. Comme quoi, le sens civique est toujours aussi présent à Mialet ! ●

De belles Floralies Organisé au profit du Sou des Ecoles Laïques de Mialet, le énième Marché aux Fleurs s’est déroulé le samedi 28 avril.

u

ne fois de plus, félicitations à l’équipe organisatrice qui, grâce à sa volonté et son savoir-faire, a fait de cette journée une réussite. Un grand choix de plants fleuris très variés était proposé, de quoi agrémenter nos jardins. Les organisateurs avaient eux aussi revêtu leurs habits de fête, véritable Arlequins de la comédie de la place.

Nombreuses attractions Diverses attractions étaient offertes aux enfants : manège, promenade à dos d’âne et autres stands. Pour les grands, parents, grands-parents et amis, une excellente paella était servie sur la place. En fond sonore, une vielle à roue diffusait les chansons d’autrefois. À l’année prochaine, avec, espérons-le, une participation plus forte. ●

> Un grand choix de plants fleuris. 25


i n f o s

d e s

c o m m u n e s

Saint-Jean-du-Pin AGENDA Saint-Jean-du-Pin • 14 juin : conférence de la Ligue des Droits de l’Homme. • 15 juin : concert de l’harmonie d’Alès, à 18h, foyer. • 16 juin : concert par “Le Grand Chœur des Cévennes”, à 20h30, église. • 23 juin : gala de danse de l’association é-mouvant, à 20h30, salle des fêtes.

www.saint-jean-du-pin.fr

Le village est attentif au mieux être des personnes autistes Depuis 2006, l’association “Les Arts en Fête” multiplie les évènements afin de réunir des fonds destinés à améliorer la qualité de vie des résidents autistes du foyer d’accueil de La Pradelle. des sorties le week-end, ainsi que plusieurs semaines de congés par an. Lors des congés, des séjours peuvent être proposés en fonction des moyens financiers de l’établissement. D’autre part et toujours dans une perspective de solidarité et de bien-être, la municipalité de Saint-Jean-du-Pin a mis à disposition son atelier municipal de poterie, le mercredi, afin que quatre personnes autistes puissent pratiquer cette activité. Ainsi, tous les mercredis en période scolaire, ces personnes sont encadrées par leur éducateur et une céramiste et bénéficient d’une structure très bien équipée pour exercer 1h30 d’activité reconnue pour ses vertus thérapeutiques et apaisantes. ●

> L’atelier municipal de poterie est mis à la disposition d’enfants autistes une fois par semaine.

23 juin : gala de danse

c

ette association, dont le siège est à SaintJean-du-Pin, a été fondée par des éducateurs travaillant au sein de la structure “La Pradelle”, à Saumane. À l’occasion de ces différentes manifestations, la commune a mis à disposition ses infrastructures afin d’encourager leur pleine réussite. La population a toujours répondu présente par une large participation. La structure “La Pradelle” est constituée d’un C.A.T., de foyers d’hébergement et d’un foyer médicalisé pour accueillir des personnes souffrant d’un syndrome autistique dès l’âge de 16 ans. Ces établissements sont organisés et disposés de façon déconcentrée entre les communes de

Saumane, Saint-Jean-du-Gard, Alès et Vauvert. Cette dissémination volontaire permet d’offrir aux personnes accueillies une diversité de lieux de travail et d’activités, ainsi que diverses configurations d’hébergement.

La municipalité joue la carte de la solidarité En fonction des capacités de chacun, la vie est rythmée par quatre jours d’activités avec l’objectif d’une petite production, des activités de loisirs le mercredi, des temps de repos et

Programme du Festival du Rythme Les organisateurs ont dévoilé l’affiche du prochain Festival du Rythme, les 20 et 21 juillet : Johnny Jay, Hobo Blues, Maltedmilk, Trio Mango, Salsafon et Les Barbeaux. Entrée gratuite. www.festivaldurythme.fr ●

AGENDA Soustelle

Soustelle

• 23 juin : soirée méchoui organisée par le comité d’animation, à partir de 19h. tél. 04 66 30 73 56 - 06 88 32 93 67

Dans le secret de l’isoloir Les Soustellains se sont déplacés nombreux les 22 avril et 6 mai derniers pour élire le président de la République.

s > Les prochaines élections ont lieu les 10 et 17 juin. 26

Les élèves de l’association E-Mouvant présenteront leur gala de danse, “Deux temps trois mouvements”, le 23 juin. 16 chorégraphies vont explorer le thème du temps. 23 juin, à 20h30, salle des fêtes. Entrée : 7 € (gratuit pour les moins de 12 ans) tél. 06 99 45 01 25 - www.e-mouvant.com

ur 129 électeurs inscrits, 111 ont voté au premier tour, 109 au second. Le taux de participation à Soustelle était exemplaire lors de la dernière élection présidentielle. Le droit de vote auquel les citoyens sont particulièrement attachés date de la République de 1848 pour le suffrage universel masculin. Il s’exercait dès la majorité citoyenne que le Code civil avait fixée à 21 ans en 1793. C’est en 1974 que la majorité a été abaissée à 18 ans. Quant au vote des femmes, il ne date que de 1944 selon le principe adopté par l’Assemblée

Constitutive siégeant à Alger : 51 voix était “pour”, 16 autres étaient “contre”, ce qui rendit ainsi le suffrage réellement universel ! Les femmes ont donc voté pour la première fois aux élections municipales du 29 avril 1945. Rappelons que les Grand-Alésiens sont à nouveau appelés aux urnes les 10 et 17 juin pour élire les députés à l’Assemblée nationale, au sein de laquelle ils siègeront pendant cinq ans pour examiner et voter les lois régissant le bon fonctionnement de la République. ●


Salindres

www.ville-salindres.fr

AGENDA Salindres

La médiathèque compte 880 inscrits Après presque trois ans d’ouverture, la municipalité de Salindres dresse un bilan plutôt positif du fonctionnement de la médiathèque.

q

ue les sceptiques se rassurent, la fréquentation de la médiathèque ne cesse de s’accroître. Elle compte près de 880 inscrits avec une fréquentation mensuelle de 900 personnes en moyenne par mois. La médiathèque travaille depuis le départ en étroite collaboration avec les diverses structures locales : les écoles maternelle et primaire, les crèches de Saint-Privat-des-Vieux (Les Blacous) et de Saint-Ambroix (Arc-en-Ciel), l’Association Informatique Salindres-Rousson (AISR), le centre social, Graine de lire et, depuis cette année, avec le foyer Oustalado. De nouveaux projets sont à l’étude pour renforcer cette volonté d’accès à la culture pour tous. Par exemple, dès septembre 2012, nous proposerons le portage de livres à domicile pour le public empêché. Vous pouvez dès à présent prendre contact avec la médiathèque pour demander à bénéficier de ce service.

Des animations variées La médiathèque tente de répondre au mieux aux besoins des usagers en offrant toujours plus de services. En effet, depuis Noël dernier, les lecteurs bénéficient de l’accès à Internet en Wifi. Les locaux sont régulièrement animés par des

Corbès

animations variées pour tous les âges et tous les goûts. L’entrée étant toujours libre, gratuite et ouverte à tous sans obligation d’inscription à la médiathèque (dans la limite des places disponibles). De nombreuses animations ont déjà eu lieu : cafés littéraires, balades contées ou thématiques, découverte du manga, diaporama commenté sur le vieil Alès disparu, l’Odyssée du Jazz, … Durant le second semestre 2012, d’autres animations seront proposées.

Un fort taux de satisfaction Cette dynamique se retrouve dans les résultats de l’enquête effectuée par le Grand Alès : 80 % des personnes interrogées connaissent la médiathèque. 75 % connaissent les services et animations proposés. 65 % sont satisfaites des horaires d’ouverture. 75 % sont satisfaites de l’accueil qui leur est réservé. 70 % sont intéressées par la collection proposée. Il faut savoir que la médiathèque est toujours dans une phase de constitution de la collection. Son plan de développement a été chiffré sur cinq ans. Cette progression constante du nombre d’adhérents, de fréquentation, de partenariats

> Soirée jazz le 11 mai à la médiathèque.

et d’animations est en partie due à une équipe active, volontaire et compétente composée de deux employées et de dix bénévoles (les “Amis de la médiathèque”). Ce développement n’aurait pas été possible non plus sans le soutien de la municipalité salindroise. Tout au long de l’été, la médiathèque restera ouverte aux horaires habituels et vous accueillera au frais avec grand plaisir. Alors, à bientôt ! ●

• 5 juin : rencontre avec “Ed”, Edmund Young Man Afraid of his Horses, indien Lakota-Oglagla du Dakota du Sud. 18h, à la médiathèque. • 15, 16 et 17 juin : festival US-Country rock, sur le site de la Tour Bécamel. - Vendredi : The Studebakers. - Samedi : Don Diego / Emer and the Giant Affair / Pete and the Starphonics. - Dimanche : Orville Nash and the Boogie Men. tél. 06 81 94 37 10 • 21 Juin : Fête de la Musique à partir de 17h, place de l’Église. Orchestral Harmonie Salindres-Rousson, Chorale du collège, les Amis de l’Orgue. • 23 juin : Saint-Jean, place du Marché, avec concours de boules (15h), repas, feux et bal. • 24 juin : rallye surprise des Vétérans. Départ place du Marché entre 9h et 10h. Apéritif et plat chaud en début de soirée.

Horaires d’ouverture : mardi 15h-18h, mercredi 10h-12h / 14h-18h, jeudi 15h-18h, vendredi 10h-12h, samedi 9h-12h.

www.corbes.fr

Un coup de pompe… et ça repart ! Une pompe a dû être remplacée dans le puits qui alimente la commune en eau de source. L’entreprise Canonge et Biallez est aussitôt intervenue. Le verdict après examen de la situation étant que la panne n’étant pas réparable, il a donc fallu changer la pompe. Ce fut chose faite, rapidement et avec compétence.

Le puits a été curé

> L’entreprise Canonge et Biallez a remplacé la pompe hors d’usage.

l

a commune de Corbès assure elle-même la gestion de l’eau. Elle prend donc en charge la maintenance pour apporter aux habitants le meilleur service possible. L’eau est pompée dans un puits, alimenté par une source, situé au-dessus du Gardon. Le mois dernier, une des deux pompes, après des années de bons et loyaux services, a cessé de fonctionner…

La commune a profité de cet incident pour curer le puits, dans lequel le sable charrié par la source se dépose, surtout par très grosses pluies. Cela finirait par nuire au fonctionnement et à la capacité de pompage. La semaine suivante la commune a également fait nettoyer les réservoirs du village et du camping Cévennes Provence, desservi par le réseau de Corbès. C’est l’entreprise Lauriol qui a été chargée de ces travaux.

Halte au gaspillage de l’eau ! Tout est en ordre à présent et nous pouvons envisager sans crainte les mois d’été, pendant lesquels la population de Corbès augmente considérablement avec l’occupation de toutes les résidences et la venue des touristes, ce qui fait évidemment croître dans une très grande proportion la consommation d’eau.

> Après quoi, l’entreprise Lauriol a curé le puits et les réservoirs du village.

Il faut cependant rappeler que le département du Gard est toujours en déficit d’eau et nous appelons donc à la prudence élémentaire : ne gaspillez pas l’eau par des usages inutiles ! Nous en appelons aussi à la citoyenneté : respectez la ressource, l’eau étant un bien commun que nous devons savoir partager. Nous ne savons pas fabriquer de l’eau et nous ne pouvons utiliser que celle dont nous disposons. ● 27


a g e n d a

> Sable fin, baignade surveillée, bateaux sur le Gardon, votre cocktail estival est servi dès le mois de juin. Lire page 15.

Alès Plage démarre le 16 juin 28


a g e n d a

juin Mardi 5 > Sur la route de la soie : l’Ouzbekistan

> Musique : Classe de piano

> Boxe Finale du championnat de France.

Audition des élèves de Catherine Dautry et Marc Woillet.

18h, auditorium, école de musique Maurice André, Alès ●

10h, foyer, Saint-Christollez-Alès ●

> Théâtre : Vestiges, vertiges, quels Temps? Présenté par la section d’art dramatique de l’École municipale de danse d’Alès. Entrée : 6 €. Lire page 12. Réservation : 04 66 52 22 53.

20h30, Le Cratère, Alès ●

Vendredi 15 > 70 bougies en danse Gala de l’école de danse municipale d’Alès, qui fête son 70e anniversaire. Lire page 12. Entrée : 9 € (5 € pour les moins de 12 ans).

20h, Le Cratère, Alès. ●

> Balade artistique > Démonstration des arts énergétiques

Les 8 et 9 Conférence animée par Roland Pécout et le CADREF. Entrée libre.

De 9h à 12h, Le Capitole, pl. de la Mairie, Alès ●

> Musique : concert Par les classes aménagées de l’école de musique du Grand Alès et du collège Diderot.

20h30, Maison pour Tous, Saint-Christol ●

Mercredi 6 > Sécurité routière

> Comédie : Sellig, épisode III Les 8 et 9 à 21h - 3, rue J. Louche, Alès ●

Samedi 9 > 17e Fête du sport et des associations de Boisset Organisé par le Sporting-Club boissétain. Venez partager des initiations gratuites et assister aux démonstrations. Lire page 24.

Journée, stade de Boisset-et-Gaujac ●

> Conférence : l’Enfance manipulée

Challenge éducation routière des élèves de CM1 des écoles primaires du Grand Alès.

13h30, place de la Mairie, Alès ●

> Jeune public : L’Heure du conte Avec Graine de lire.

15h, médiathèque Daudet, Alès ●

> Autour du livre Animation tout public jeunesse. Gratuit. tél. 04 66 85 19 09

16h, médiathèque, Saint-Jean-du-Gard ●

> Les verreries des Cévennes Conférence de Robert Thillier proposée par l’Académie cévenole.

18h, pôle Culturel et Scientifique de Rochebelle, Alès ●

Visite picturale de la cathédrale, organisée par l’Office de tourisme d’Alès. tél. 04 66 52 32 15

www.pelousseparadise.fr tél. 04 66 55 68 22

Organisée par l’Association de défense contre le harcèlement moral (ADCHM30), avec de nombreux intervenants (enseignants, psychologues, médecins, travailleur sociaux, …). Entrée 5 €. tél. 04 66 52 28 51

8h30, Le Capitole, place de la Mairie, Alès ●

> Rencontre : Saverio Tomasella Pour son livre sur la psychanalyse : Le Transfert.

1re journée gardoise des arts énergétiques : démonstrations et ateliers de taï chi, qi gong, yoga, etc.

De 10h à 18h, parc des Camellias, La Prairie, Alès ● À l’occasion de la journée nationale de VMEH Gard. Au programme : marché artisanal, défilé costumé, sortie de voitures anciennes.

Toute la journée, champ de foire, avenue Jules Guesde, Alès ●

Lundi 11

Départ à 13h30, Office de tourisme d’Alès ●

Audition de l’unité de Bagard.

> Musique :

18h30, foyer, Bagard ●

Mardi 12 > Concert des Prés-SaintJean

Les 9 et 10

> Cercle du Livre

Audition “Fête de la musique” de l’unité de l’école de musique communautaire de Saint-Privat.

18h, auditorium, école de musique, Saint-Privat-des-Vieux ●

> Spectacle : Du nombril de l’Anatolie

14h30, bibliothèque municipale, Boisset-etGaujac ●

> Soirée-débat

Organisé par le Pôle Mécanique MotoClub.

Journée, circuit vitesse, Pôle Mécanique d’Alès ●

Par Melisdjane-Melisanda Sezer. Tarif : 6 €.

> Kermesse paroissiale

20h30, médiathèque Daudet, Alès ●

“La séparation des parents : quelles complications pour les parents et pour les enfants ?”.

> Danse : soirée indienne

20h30, Café des Familles, 5, rue Jules Cazot, Alès ● • Samedi 9 : 14h, ouverture des stands. 16h, spectacle pour enfants. 18h, orchestre harmonie. 19h, grillades. • Dimanche 10 : 12h30, repas (inscriptions : 04 66 85 64 18), 15h, loto.

Salle paroissiale, avenue du Centenaire Péchiney, Salindres ●

Mercredi 13 > Conférence sur l’Arménie “Quand l’épopée conserve le mythe”, par Marc Aubaret, en partenariat avec le CMLO.

18h30, médiathèque Daudet, Alès ●

Dimanche 10 > Entraînement libre autos 18h, médiathèque Daudet, Alès ●

Visite du centre horticole, tour des giratoires à thèmes et visite du parc de la Tour Vieille. tél. 04 66 52 32 15

> Musique

15h, médiathèque Daudet, Alès ●

Vendredi 8

Avec “les amis de l’Inde” et Chandralitha.

> Balade fleurie spéciale 4 Fleurs

> Marché costumé 1900

18h30, auditorium du lycée Jean-Baptiste Dumas ●

> Entraînement libre motos

10h, cathédrale Saint-Jean, Alès ●

Organisé par le Pôle Mécanique Club Auto.

Journée, circuit vitesse, Pôle Mécanique d’Alès ●

Jeudi 14 > Cirque : “L’instant K” Par la compagnie Daramoaï. Réserv. : 04 66 86 45 02. Entrée libre.

18h, la Verrerie, chemin de St-Raby, Alès ●

Du 15 au 17 juin > Festival US-Country rock • Vendredi : The Studebakers. • Samedi : Don Diego / Emer and the Giant Affair / Pete and the Starphonics. • Dimanche : Orville Nash and the Boogie Men. Et aussi, taureaux dans les arènes, tir à l’arc, bar à champagne, us cars, bike show, show burlesque, rockabilly party, stands, camping sur place tél. 06 81 94 37 10

Sur le site de la Tour Bécamel, Salindres ●

Samedi 16 > Rencontre : Serge Barthélémy Pour son livre Celui qui voulait dormir à tout prix.

15h30, médiathèque Daudet, Alès ●

29


a g e n d a Du 7 au 9 juillet, à Saint-Jean-du-Gard

Grand trail Stevenson : pour coureurs et marcheurs sportifs Coureurs, marcheurs, amoureux du chemin de Stevenson, cette manifestation est une épreuve sportive, mais c’est aussi une aventure qui vous fera découvrir les plateaux volcaniques du Velay, les terres boisées du Gévaudan, les sommets dénudés du Mont Lozère ou la corniche et les vallées des Cévennes et des Camisards… Depuis Le Monastiersur-Gazeille, partez sur les traces de Robert Louis Stevenson qui a ouvert cet itinéraire jusqu’à Saint-Jean-du-Gard il y a plus de 133 ans. Les concurrents individuels parcourront 134 km en trois jours, tandis que ceux qui optent pour la formule en relais de trois coureurs parcourront 167 km.

> Fête de la musique de Saint-Hilaire Concert hommage à Vivaldi, Voyage à Venise, par l’orchestre Alès Sinfonia. Entrée libre.

Vendredi 22 > Le tour du monde en chansons

21h, cour de l’école, La Jasse-de-Bernard ●

20h, parc inter-générations, Saint-Privatdes-Vieux. ●

Mardi 19

> Concert d’Alexandre Bernoud

> Concert du clarinettiste Joao Schnier

Ensemble de guitares d’Alès, de Nîmes, de Pont-Saint-Esprit et duo avec Florence Creugny. Uniquement sur réservation auprès de l’accueil de l’école de musique du Grand Alès. Entrée : 5 €

20h, auditorium du Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

Du 22 au 24 juin 18h30, auditorium, école de musique Maurice André, Alès ●

Mercredi 20 > Découverte de nos amis à six pattes Organisée par l’association la Cicindèle. Entrée libre. tél. 04 66 56 50 24

De 14h à 17h, Centre national de Pomologie, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

> Assemblée générale de l’ONG Eau Vive Eau Vive est une ONG de solidarité internationale agissant au Sahel en soutien aux populations démunies dans les domaines de l’accès à l’eau, de l’assainissement, de la santé, … Une centaine d’adhérents d’Eau Vive venus de France et d’Afrique se retrouvent à Saint-Jean-du-Gard pour échanger sur la vie de l’association, travailler sur les projets à venir, mais aussi rencontrer les Saint-Jeannais et les habitants des communes environnantes. tél. 06 84 26 52 50

Du 21 au 23

Espace Paulhan, Saint-Jean-du-Gard ●

> Braderie d’été

Samedi 23 > Master Class de guitare

• Samedi 7 : 1re étape entre Le Monastier-sur-Gazeille et Langogne. • Dimanche 8 : 2e étape entre Chasseradès et Florac. • Lundi 9 : 3e étape entre Florac et Saint-Jean-du-Gard. Nuitées en hébergement collectif (gymnase, salle des fêtes, tentes de réception, …). Dîners, petits-déjeuners, ravitaillement, transport des bagages et assistance médicale inclus. Nombre de concurrents limité. Inscriptions et renseignements sur : www.grandtrailstevenson.fr

> Fête de la Saint-Jean

> Balade fleurie

De 8h à 13h : vide-greniers autour de la cathédrale. À 18h30 : messe au jardin du Bosquet. À 20h : repas (10 €, inscription avant le 19 juin). Embrasement du feu de la Saint-Jean. tél. 04 66 52 08 42

Balade à vélo de 2 heures le long du Gardon sur le tracé de la voie verte. tél. 04 66 52 32 15

Journée, cathédrale Saint-Jean, Alès ●

> Concert de Gospel Par l’atelier Gospel. Entrée gratuite.

21h, temple, Saint-Hilaire-de-Brethmas ●

Du 23 juin au 2 septembre > Alès Plage Ouverture de la baignade surveillée et de diverses animations. Lire page 15.

Plan d’eau du Gardon, av. Carnot, Alès ●

Dimanche 24 > Course cycliste “entre les deux ponts”

Départ à 10h de l’Office de tourisme, Alès ●

Mercredi 27 > Musique : “En sortant de l’école” Par les élèves de l’école de musique communautaire des classes de formation musicale et ceux de la classe de saxophone.

16h, médiathèque Daudet, Alès ●

> Concert de fin d’année Par l’école de musique Maurice André.

18h30, Le Cratère, Alès ●

Jeudi 28 > Cirque : “Histoires russes” Par la compagnie Hors pistes. Entrée libre. tél. 04 66 86 45 02

18h, la Verrerie, ch. de Saint-Raby, Alès ●

Vendredi 29 > Balade fleurie : “Autour du potager…” Circuit de 3 km entre le pont Vieux et le pont de Rochebelle. Course organisée par le Vélo Sprint du Grand Alès. tél. 06 61 81 75 77

De 14h à 18h, quais Jean Jaurès et des PrésRasclaux, Alès ●

> Rencontre régionale de brodeuses Lire page 23 .

De 14h à 18h, foyer Georges Brassens, Saint-Martin-de-Valgalgues ●

Mardi 26

Organisée par le Secours Populaire Français.

De 9h à 18h, Espace André Chamson, Alès ●

Jeudi 21 > Fête de la musique

Avec Alexandre Bernoud.

> Musicalement vôtre

9h30, auditorium, école de musique Maurice André, Alès ●

> Estivales : The Rabeats Entrée libre. Lire page 16.

21h30, parc du Bosquet, Alès ●

14h, salle de Cavalas, St-Christol-lez-Alès ●

16h, médiathèque Daudet, Alès ● Lire page 15. ● 30

> Conférence-concert 21h, temple, Saint-Hilaire-de-Brethmas ●

Proposé par l’association “Danses africaines saint-christolènes”. tél. 06 62 64 02 99

Par le Duo Prélude.

Départ à 9h de l’Office de tourisme, Alès ● Par le groupe vocal “Gospel Train” dirigé par le pasteur Pierre Alméras. Entrée libre.

> Stage de danse africaine

> Concert de musique classique

Visite commentée du Centre national de Pomologie et de son jardin. tél. 04 66 52 32 15

Concert de fin d’année de l’école de musique du Grand Alès, avec un hommage à Maurice André. Lire page 12. Entrée libre.

18h30, Le Cratère, Alès ●


a g e n d a

Les 6 et 7

juillet

expos

> Festival des Prés-Saint-Jean er

Dimanche 1

> 3e Triathlon du Gardon

Organisé par l’association “Rencontre et amitié d’ici et d’ailleurs”. Lire p. 17.

Quartier des Prés-Saint-Jean, Alès ●

Du 6 au 8

Hôtel Orly, Alès Peintures de Michel Lezer

Médiathèque Daudet, Alès Telles qu’ailes Photographies d’Anne-Marie Torrès, au hasard de ses balades, du carnaval de Venise au Festival d’Avignon. Jusqu’au 16 juin

> Cratère Surfaces

Maison de la randonnée, Thoiras Lire page 14.

Expo Marie Landreau

> 2e Foire aux Croûtes Lire page 22.

De 9h à 18h, centre village, Saint-Hilaire ●

Mardi 3 > Collecte de sang Par l’Amicale des donneurs de sang bénévoles de Saint-Privat, avec l’Établissement français du sang.

14e édition du premier festival du Languedoc-Roussillon entièrement consacré aux arts de la rue. Lire page 16.

Centre-ville d’Alès ●

> 20es Rencontres Mazel : “Quelles Cévennes ?”

L’Alphabet

> Exposition “Mir et les arts graphiques” > Conférence sur l’Inde “Le Ramayana, une vieille histoire pleine de vie”, par Marc Aubaret. Entrée libre.

18h30, médiathèque Daudet, Alès ●

> Marché nocturne et vide-greniers Avec une animation musicale des peñas.

21h, boulevard Louis Blanc, Alès ●

> Concert basque Avec l’orchestre Alès Sinfonia. Entrée libre. Lire page 17.

21h30, Fort Vauban, Alès ●

> Concert orgue et jazz Thèmes de chorals luthériens et de pièces baroques repris par le quintet Jack’ntêtes. Entrée 10 €.

tél. 04 66 85 33 33 www.abrahammazel.eu ●

Samedi 7 > Fête votive de Thoiras • À partir de 14h : concours de boule, jeux pour enfants, buvette, crêpes. • À partir de 23h : feu d’artifice tiré du pont de Thoiras ; animation par Jeff Bouteille jusqu’au bout de la nuit.

La Châtaigneraie, Thoiras ●

> Stage de danse africaine Proposé par l’association “Danses africaines saint-christolènes”. tél. 06 62 64 02 99

14h, salle de Cavalas, St-Christol-lez-Alès ●

21h, temple, Saint-jean-du-Gard ●

Les 7 et 8

Jeudi 5

> Championnat de France de VTT

> Bal gitan Lastimelie Entrée libre. Dans le cadre d’Estiv’Alès. Lire page 17.

21h, parvis du Cratère, Alès ●

> Visites de la Mine témoin en nocturne

Voyage avec Robert Louis Stevenson

Studio Prisme, Alès

Mercredi 4 Vernissage à 18h, musée PAB, Alès ●

Office de tourisme, Alès Du 4 juin au 6 juillet

De 15h à 19h30, foyer Georges Brun, Saint-Privat-des-Vieux ●

Lire page 13.

tél. 04 66 61 66 66 www.marielandreau.com Jusqu’au 22 juin

Sur le thème de la corrida. 10, rue d’Avéjan. Jusqu’au 30 juin

Photographies d’Abdeslam Chaoui. 20, rue du Faubourg du Soleil, Alès. Du mardi au samedi, de 14h à 19h. tél. 04 30 38 40 92. Entrée libre Jusqu’au 30 juin

Office de tourisme, Saint-Jean-du-Gard Chemin de traverse... Peintures d’Yvette Mucheron. Du 16 au 30 juin

Musée PAB, Alès

Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès La biodiversité en question Exposition et animations, en partenariat avec le Club photo de Bagard. Centre national de Pomologie, Alès Jusqu’au 29 juin

Pierre Chapon, Pierre Préel : deux artistes dans la lumière Lire page 13. Du 16 juin au 23 septembre

Espace Chamson, Alès Œuvres des enfants d’arts plastiques, ateliers et B.D

Miró et les arts graphiques

Par les associations “Les pinceaux de Léon’Art” et “l’Atelier Découverte et Initiation à la Bande Dessinée”. Vernissage le mardi 5 juin à 18h30 Du 4 au 9 juin

Lire page 13. À partir du 5 juillet

Peintures de Romain Desgranges

Lignes et plis, une histoire du livre d’artiste Jusqu’au 10 juin

Musée du Colombier, Alès Peintures de Jean Lombard

Organisé par la FSGT. Samedi 7 après-midi, parcours pour les catégories jeunes. Dimanche 8 toute la journée, courses adultes.

Place de la Mairie, Bagard ●

Vernissage le mardi 12 juin à 18h30. Du 11 au 20 juin

Artistes cévenols Peintres : N. Montel, M. Vezinet, R. Signes, P. Layre, J.-L. Zakarian. G. Covelli ; photographe : D. Signes Vernissage le mardi 26 juin à 18h30 Du 25 juin au 28 juillet

Grotte de Trabuc, Mialet

Dimanche 8

Sculptures

> 19e fête du chien Lire page 13. Du 23 juin au 30 septembre

Temple, Saint-Hilaire-de-Brethmas

Partez pour une découverte insolite de l’univers minier. Tarifs : de 5 € à 11 €. Lire page 9.

19h, chemin de la Cité Sainte-Marie, Alès ●

Vendredi 6 > Spectacle : Vasanta raga

Salon animalier, démonstrations d’agility et d’obéissance, chiens truffiers, de troupeaux, etc. tél. 04 66 85 31 85

À partir de 8h, Espace Paulhan, Saint-Jeandu-Gard ●

Gospel L’histoire du Gospel et du Negro Spiritual liés à l’esclavage : Objets, textes, témoignages, photos. Entrée libre. Du 25 juin au 1er juillet

Parcours céramique et sculptural au sein de la grotte. www.grotte-de-trabuc.com Jusqu’au 6 juillet

Par Flora Devi. Tarif : 6 €.

20h30, médiathèque Daudet, Alès ● 31


t o u r

d ’ a g g l o 2 1

3

4 6 5

LÉGENDES 1 Toujours aussi impressionnant, le Grand Prix Camions se disputait les 26 et 27 mai sur le circuit vitesse du Pôle Mécanique et ouvrait d’une belle manière la Coupe de France. Noël Crozier s’est imposé à bord de son camion MAN sur les trois courses.

2 Boxe thaï, kickboxing et K1 étaient au programme du “Choc des boxeurs”, le gala annuel organisé par le Punch Insertion Cévenol le 26 mai dans les arènes du Tempéras devant 600 spectateurs.

3 Les collégiens de Salindres et de Saint-Ambroix ont eu le privilège d’accueillir Patrick Bruel pour leur concert annuel, qui lui rendait hommage (22 mai). Installé au premier rang, le chanteur s’est dit « ému » par la prestation des enfants et s’est volontiers prêté au jeu en montant sur scène pour interpréter quelques tubes.

4 L’équipe minime du Rugby Club Alésien a remporté le Tournoi des Cheminots de Béziers qui se déroulait le 13 mai. Avec six victoires, ils ont ramené le bouclier au stade de la Montée de Silhol.

5 La Nuit des Musées proposait des visites originales des lieux culturels alésiens (19 mai). Ici, la découverte à la lampe torche de l’exposition du musée PAB.

6 12 circuits de randonnée permettaient de découvrir les sentiers du Grand Alès, du 17 au 20 mai, dans le cadre du FIRA de printemps. Ici, dans les châtaigneraies de Saint-Paul-la-Coste.

• Directeur de la publication : Christophe Rivenq • Rédactrice en chef : Christine Zanella-Savy • Rédacteur en chef adjoint : Bruno Mathis • Rédaction : Bruno Mathis, Christine Zanella-Savy, Julie Brionne, Bernadette Price • Agenda : Romain Capelle • Maquette et mise en page : Michèle Meslin • Photos : Gilles Soler, Philippe Nicolas, Romain Capelle, Bernard Hillaire • Suivi de fabrication : Élisabeth Guillin • Impression : Rockson Ce journal a été tiré à 49000 exemplaires sur papier écologique. Dépôt légal n° 2002.03.

Journal du Grand Alès en Cévennes  

Juin 2012 - n°116

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you