Page 1

100% info

Journal du Grand Alès en Cévennes décembre 2011 | n°110

dossier Alès voit son avenir avec audace. (dossier, p. 15 à 17)

filière bois Une chaufferie biomasse pour Alès. (p. 5)

pages 2 et 3 intempéries Retour sur la tempête de début novembre. (p. 10)

musique Réservez vos places pour les concerts de l’Épiphanie. (p. 13)


..

n o ë l SE DÉPLACER

TRANSPORTS GRATUITS Les bus NtecC seront gratuits les 3, 4, 10, 11, 17, 18 et 24 décembre, sur les zones 1, 2 et 3. tél. 04 66 52 31 31 www.ntecc.fr

NAVETTE ALES’Y

Un programme de Noel tres Le partenariat entre l’UCIA et la Ville d’Alès permet de proposer aux

Le grand retour de la patinoire

SAMEDI 10 ❆ Défilé de cavaliers et chevaux et promenade en calèche 14h30-17h30, départ du Cratère, puis défilé en ville

DIMANCHE 11

Pour vos déplacements en centre-ville d’Alès, n’oubliez pas la navette ALES’Y. Gratuite et pratique, celle-ci circule de 9h30 à 19h30 et 7j/7 jusqu’au 24 décembre inclus entre le cœur de ville et les parkings de l’avenue Jules Guesde. Pour l’emprunter, il suffit de faire signe au chauffeur sur les arrêts marqués au sol.

STATIONNEMENT GRATUIT Le stationnement de surface sera gratuit à Alès du 12 décembre au 2 janvier 2012. Il s’agit uniquement du stationnement dans les rues.

PARKINGS OUVERTS Les parkings couverts de la Maréchale et de seront ouverts ll’Abbaye Abbba bbaaye ye ser eeroont nt n oou uver vveer e tss lles le ess di ddimanches im maaannch man che h s 1111 eett 1188 mais ddécembre, déc dé éécemb em mbre, mb reee,, ma m aiiss res rrestent este tent ten payants. pa ppay ayan ay aant nntts. s.

❆ Promenade en calèche ❆ Parade des mascottes ❆ Musique avec “La Bourrée Barabande” (chants traditionnels). 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville ❆ Danse avec Boulevard du Rock (salsa, boogie-woogie, tango argentin), Studio M (hip-hop, danse-hall, ragga, pom-pom girl, jazz street, sensual danse) et Gaban Sierra (salsa cubaine). 14h-18h, Espace Jan Castagno et place de l’Abbaye

SAMEDI 17 Jusqu’au 1er janvier, la place de la Mairie retrouve une patinoire. Une attraction familiale qui avait eu un succès énorme de 2005 à 2007… Développement durable oblige, la Ville d’Alès a fait le choix d’innover avec une patinoire synthétique ! Pas de glace donc, mais un revêtement en polyéthylène haute densité, si proche de la glace que même les professionnels du patinage se laissent bluffer. Économique, écologique et tout aussi ludique, ce revêtement n’est pas sujet - et c’est heureux - aux variations de température. La ville de Genève utilise ce type d’équipement depuis six ans en complément de ses patinoires traditionnelles. Venez donc retrouver toutes les sensa-

tions de la glisse avec des patins de type “roller” dont les roues plastique ont été remplacées par des lames circulaires en métal. Pour compléter l’animation, une dizaine de manèges forains seront installés et feront le bonheur des tout-petits. Des commerçants du cœur de ville s’associent à l’animation en offrant à leurs clients durant tout le mois de décembre des places pour venir patiner. • Tarif : 2 €/heure (patins fournis) • Ouverture de 10h à 12h et de 14h à 19h (fermeture des caissesà 18h). Le 25 décembre et le 1er janvier, de 14h 19h. ● à 19h

17 décembre : Nicoletta en concert Le concert de Noël organisé par la Ville d’Alès met Nicoletta à l’affiche. La chanteuse sera accompagnée d’une chorale gospel pour donner son récital à la cathédrale St-Jean-Baptiste. Lire page 13 ●

DIMANCHE 18 ❆ Fontaine aux jouets de la Croix-Rouge (dons de jouets neufs ou en bon état). 10h-12h, rue du 19-Mars 1962 ❆ Défilé de chevaux et cavaliers ❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Promenade en calèche ❆ Musique avec “Royal Jazz Band” (jazz de la Nouvelle Orléans, de Armstrong à Bechet). ❆ Parade de peluches géantes 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville

LUNDI 19 ❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Musique avec le groupe “Tornamaï” (musiques traditionnelles cévenoles). 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville

..

2

❆ Fontaine aux jouets de la Croix-Rouge (dons de jouets neufs ou en bon état). 10h-12h et 14h30-18h, rue du 19-Mars 1962 ❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Promenade en calèche ❆ Musique avec “Swing’n soul” (animation de rues au rythme irrésistible). 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville ❆ Spectacle pour enfants : les magiciens. 14h-17h, place de l’Abbaye

Marche de Noel du Centr Ales

les Commerces ouverts

Du 5 au 21 décembre, les commerçants du Centr’Alès organisent leur traditionnel marché de Noël au cœur de la galerie marchande, avec la présence d’une dizaine d’artisans.

Les commerces du centre-ville seront exceptionnellement ouverts les dimanches 11 et 18 décembre.


attractif pour les enfants Grand-Alésiens des animations festives durant la période de l’Avent. ❆ Spectacle de contes pour les enfants 14h-18h, Espace Jan Castagno ❆ Atelier de décoration de boules de Noël avec un maître-verrier (inscription obligatoire). 13h-17h, Office de tourisme

MARDI 20 ❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Musique avec le groupe “Tempo Soleil” (musiques et danses brésiliennes). 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville

MERCREDI 21 ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Promenade en calèche 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville ❆ Lâcher de ballons ❆ Arrivée du Père Noël avec les Rois Mages accompagnés par de nombreux lutins dont les musiciens du groupe “Patch & Co” (musique de rues, entre peña et fanfare). 15h, parvis du Cratère, puis défilé en ville ❆ Atelier de décoration de boules de Noël, avec un maître-verrier (inscription obligatoire). 13h-17h, Office de tourisme

Le chalet .. du Pere Noel Le Père Noël invite les enfants à le rencontrer pour lui glisser leurs listes de cadeaux. Photos souvenir et friandises.

Ateliers de maquillage Pour Pou o r les les es enfants, en ant enf ants an s des animations de a animatio im ima mation ma t on autour tio du d maquillage maq aq quil u llag la lag ag festif, ag de et des d la a décoration dé d déc é ora éc orrra o a ballons de baudruche. ba bal allon on ns d eb Du 17 7 au au 24 2 décembre, décemb déc éc cemb em mbrre, re e,, 14h-18h, e Espace Jan E p Esp Castagno C

VENDREDI 23

❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Promenade en calèche 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville

Parcours des parades : Cratère, rue Edgar Quinet, rue Docteur Serres, place Gabriel Péri, Grand’rue, rue de la République, haute place Saint-Jean, rue Saint-Vincent, rue Taisson, rue d’Avenant, rue du 19-Mars 1962, place Jan Castagno, rue Sauvages et rue Beauteville.

Des images des festivités seront diffusées sur la Web TV d’Alès. www.alescevennes.tv

FÊTE FORAINE

❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Musique avec la peña “Les Escoutailles” (tenues bariolées, ambiance de folie) et “Les Enfants d’Aramon” (farandoles provençales). 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville

SAMEDI 24

EN VIDÉO

Les 10, 11 et 14 décembre, puis du 17 au 24 décembre, 10h-12h et 14h30-18h, rue du 19-Mars 1962

JEUDI 22

❆ Tournée du Père Noël avec ses lutins ❆ Défilé de jongleurs et échassiers ❆ Musique avec la peña d’Uzès (musiques festives des fêtes de village). 14h-18h, départ du Cratère, puis défilé en ville

À NE PAS MANQUER

Le petit .. train de Noel

Pratique pour les parents, amusant pour les enfants, le petit train emmène les passants dans les principales rues commerçantes du cœur de ville. Du 17 au 24 décembre, 10h-12h et 14h-19h, départ/arrivée bd Louis Blanc

Du 17 décembre au 15 janvier 2012, la fête foraine s’installe sur le champ de foire de l’avenue Jules Guesde à Alès. Manèges à sensation, jeux d’agilité, tir à la carabine ou pêche aux canards, ainsi que quelques nouveautés, attendent petits et grands.

EXPOSITION DE SANTONS

Ateliers de cirque et structure gonflable Jeux autour du jonglage, du diabolo et du roli-rola. Initiation au petit vélo, aux numéros d’équilibriste et d’assiette chinoise. Structure gonflable (2€ les 5 descentes, 5 € les 15 descentes et 10 € les 40 descentes). Du 17 au 24 décembre, 14h-18h, parvis du Cratère

Du 6 au 31 décembre 9h-12h et 13h30-17h30 Office de tourisme

Calendrier de l Avent geant a la Mediatheque Histoire de patienter avant l’arrivée du Père Noël, la Médiathèque Daudet propose au public de venir décorer l’espace “jeunesse” et y découvrir le calendrier géant de l’Avent : derrière chaque porte, les enfants trouvent une multitude de personnages merveilleux et d’histoires enchanteresses de Noël qui seront contées jusqu’au 24 décembre. 3


h a b i t a t

Numéro Vert Pour toute demande à Logis Cévenols, vous pouvez appeler le Numéro Vert (gratuit depuis un poste fixe), 24h/24. 0 800 306 546

La déconstruction se poursuit aux Cévennes À la place du bâtiment situé rue du Finiels, un giratoire permettra d’accéder au nouveau pont qui reliera le quartier aux Allemandes. vite, avec une froide efficacité. En trois jours, il ne restera plus rien des immeubles situés 6-8, rue de Finiels (en attendant le tour du 10, rue de l’Aigoual). Le tout sans évacuer les riverains, ni fermer la circulation sur le quai du Grabieux. Du travail propre et sans bavures effectué par l’entreprise CLPR, dans le cadre du projet de rénovation urbaine (ANRU). « Tous les matériaux sont récupérés au fur et à mesure, commente M. Pariset, maître d’œuvre de la démolition. Le béton, le bois, le fer sont évacués pour être recyclés ».

Rénovation du quartier

> La pince de démolition n’a fait qu’une bouchée du bâtiment de pierres, de briques et de béton.

est bien, ça va donner de l’air. » Devant l’énorme pince qui détruit voracement les murs d’un bâtiment de quatre étages, les quelques habitants du quartier assistant à la scène en ce matin du 15 novembre manifestent peu d’émotion. Le travail avance

Un giratoire et un pont sur le Grabieux À l’endroit ainsi libéré par le bâtiment de la rue du Finiels, la Ville d’Alès va réaliser un nouvel aménagement de voirie afin de désenclaver le quartier. Un grand rond-point sera réalisé sur site. Il donnera accès au nouveau pont qui remplacera, sur le Grabieux, l’actuelle passerelle piétonne. Ce pont routier, avec trottoirs et bande cyclable, permettra de relier le quartier des Cévennes à celui de Clavières au niveau de l’Intermarché des Allemandes. Début 2013, le rond-point des Allemandes sera lui aussi totalement repris. ●

TRAVAUX

Passage à la TNT : Logis Cévenols avait anticipé

PEINTURE DES CAGES D’ESCALIER

Les installations ont été adaptées dans tous les immeubles et un prestataire est intervenu sur tout le patrimoine les 29 et 30 novembre.

Comme chaque année, Logis Cévenols a procédé à une campagne de mise en peinture des cages d’escalier. Une part des travaux était réservée, comme à l’accoutumée, à des contrats d’insertion. Ont été repeintes en 2011 les entrées suivantes : 2, 4, 6, rue de l’Aigoual ; 13, rue Gabriel Roucaute ; 8 et 10, rue de la Meunière ; résidence Cauvel ; 26, 28, 30, 60, rue Ambroise Croizat ; 13 à 19, 55 bis, Grand rue Jean Moulin ; 12 à 16, rue Pierre Curie ; 12 à 18, esplanade de Clavières ; 5, 6, 14, Promelles.

4

c’

«

Cette opération d’un coût de 368 000 € s’inscrit dans une démarche globale de rénovation du quartier avec réhabilitation des logements, résidentialisation, requalification des espaces publics, désenclavement, etc. « Le programme ANRU prévoit la démolition de 216 logements et la reconstruction de 216 logements, rappelle Jean-Luc Garcia, directeur général de Logis Cévenols. À ce jour, 98 logements ont été démolis et 103 ont été reconstruits ».

Notons que, comme tous les travaux réalisés dans le cadre de l’ANRU, ce marché de démolition, attribué sur appel d’offres, bénéficiait d’une clause d’insertion permettant à des personnes en difficulté de travailler, clause mise en œuvre dans le cadre d’une convention avec le PLIE cévenol (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi).

d

ans la nuit du 28 au 29 novembre à minuit, la télévision française est passée entièrement au numérique et a tourné définitivement la page de l’analogique. Une “révolution” hertzienne qui n’a pas été sans générer quelques difficultés dans de nombreux foyers de l’Hexagone… Sur le bassin d’Alès, pour les 5 000 logements de Logis Cévenols, tout a été préparé afin que cela se passe le mieux possible. « Nous avions prévu ce passage à la TNT depuis 2007, indique Jean-Luc Garcia, directeur général de l’Office. Nous avions ainsi équipé tous nos immeubles de filtres sélectifs pour un coût de 400 000 € ».

130 amplificateurs modulables Mais à cela, il a fallu ajouter, à partir de juillet 2011, un investissement de dernière minute de l’ordre de 70 000 € car TDF avait changé les canaux… « Nous avons dû installer 130 amplificateurs modulables » note un technicien de l’Office. Par ailleurs, le prestataire TV de Logis Cévenols est passé dans les immeubles pour refaire tous les réglages les 29 et 30 novembre. Histoire d’assurer un passage en douceur de la TNT… « Après, chacun devait également ré-initialiser sa télé chez soi, mais cela n’était pas de notre

ressort » souligne Jean-Luc Garcia. TDF a mis en service un numéro pour les personnes ayant du mal à effectuer cette opération : 0970 818 818 (du lundi au samedi, de 8h à 21h, coût d’un appel local). ●

Éviter les incendies En cette période de fêtes, il est bon de prendre des précautions pour éviter les incendies dans les appartements. Quelques conseils : • Ne pas laisser brûler des bougies. • Choisir des guirlandes de Noël “conformes aux normes françaises ou européennes” et les éteindre en cas d’absence et la nuit. • Ne pas surcharger les prises électriques en particulier avec des multiprises. • Veiller au bon état des fils d’alimentation des appareils électriques et des rallonges. • Ne pas utiliser un système de chauffage d’appoint de type “à pétrole” ou “à gaz” (risque d’intoxication au monoxyde de carbone). • Éviter les lampes halogènes qui consomment beaucoup d’électricité et dégagent énormément de chaleur. • Faire attention à l’huile de cuisson qui, trop chauffée, peut s’enflammer. • Mettre les allumettes et les briquets hors de portée des enfants. • Ne jamais stocker de produits combustibles dans les appartements ni de produit inflammable près d’une source de chaleur. ●


a c t u a l i t é

1re pierre posée pour la nouvelle chaufferie biomasse d’Alès Fin 2012, le “poêle géant” chauffera les logements des Cévennes, le lycée Jean-Baptiste Dumas et les collèges Diderot et Jean Moulin. Une chaudière économique Les travaux de gros œuvre ont débuté sur la friche industrielle au nord-ouest d’Alès, rue de la Judie. D’une puissance de 7 MWh, la nouvelle chaufferie biomasse est un excellent moteur pour la filière courte bois-énergie du Pays Cévennes, au même titre que les chaudières bois de l’hôpital neuf ou du lycée Jacques Prévert. Elle devrait consommer 8 000 tonnes de plaquettes bois par an. « Un mégawatt heure produit avec le bois revient à 60 €, contre 80 € pour le gaz et 100 € pour le fioul » calcule, pour l’argument économique, Thierry Clément, directeur de Dalkia Languedoc-Roussillon. Max Roustan lui emboîte le pas pour l’argument écologique : « En dix ans, la forêt > Une pose de “première pierre” spectaculaire.

j

«

usqu’à maintenant, je le faisais à la truelle » lançait le 21 novembre Max Roustan, député-maire d’Alès, tandis qu’il coffrait une dose de béton en guise de “première pierre” à la construction de la nouvelle chaufferie biomasse du réseau de chaleur d’Alès. D’ici fin 2012, cet équipement majeur fonctionnera à 62 % grâce à une chaudière bois qui diffusera la chaleur à tous les locataires de Logis Cévenols du quartier des Cévennes, ainsi qu’aux élèves du lycée Jean-Baptiste Dumas et des collèges Jean Moulin et Diderot.

a progressé de 16 000 hectares sur les 117 communes du Pays Cévennes. La filière bois-énergie n’utilise qu’un quart de cette croissance ». Autrement dit, elle ne ponctionne pas les réserves en bois des Cévennes. Pas de déforestation, mais une revalorisation des montagnes grâce à un entretien des forêts et au réemploi des branchages et petit bois pour la fabrication des plaquettes. La société Dalaé, filiale alésienne de Dalkia France, assure l’investissement de 8,7 M€ et l’exploitation de la chaufferie par une délégation de service public passée avec la Ville d’Alès. En contrepartie, la collectivité s’assure les meilleurs tarifs énergétiques pour vingt ans… ●

> Le bois du Pays Cévennes alimentera cette chaudière qui fonctionnera fin 2012.

L’AMAP d’Alès, “le panier du potager gourmand” Tous les mercredis soirs, des producteurs de légumes, œufs et fromages viennent apporter un panier de produits frais aux adhérents de l’association. d’avance. Le producteur, qui voit son revenu assuré, peut donc travailler sereinement dans la qualité et la variété en connaissant les désirs de ses clients. Les paniers, proposés à Alès chaque mercredi soir à 18h sur le parking du Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, sont composés des légumes de Jean-Michel Brest (Lézan), des œufs de Janick Peyron (Cardet) et, en saison, des fromages de chèvre de Jean-Pierre Couturou et Hermine Borrel (Molières sur Cèze).

Devenir consom’acteur

> Jean-Michel Brest, producteur de légumes propose chaque semaine un panier aux consommateurs alésiens.

l

e principe des associations pour le maintien de l’agriculture paysanne (Amap) est simple : les adhérents s’engagent par contrat à acheter la production d’un paysan et payent

En créant un lien direct entre le producteur et le consommateur, “Le panier du potager gourmand” responsabilise tous les intervenants et crée un nouveau circuit court à Alès. « Les contrats légumes que nous proposons engagent les adhérents pour six mois sur trois types de paniers : mini panier 8 € (1 personne), petit panier 12 € (2 personnes), ou gros panier 20 € (4 personnes) » explique Aurélie Boissier, membre du bureau. À cela, s’ajoutent les autres contrats pour les œufs et le fromage. « Bien sûr, on peut payer en plusieurs fois ! » précise-t-elle. Le producteur choisit chaque semaine la composition du panier selon la récolte… « C’est

une surprise, mais les membres des Amap sont toujours servis les premiers en quantité et en qualité. »

Du côté des paysans « Il faudrait que ce mode de consommation se développe à Alès ; il y a le potentiel, explique Jean-Michel Brest. Je suis aujourd’hui en mesure de proposer 60 paniers sur la taille de mon exploitation. Pour l’instant je participe à une autre Amap à Lézan où ma femme compose 15 petits paniers et 6 gros chaque semaine ». Janick Peyron, lui, participe à cinq Amap pour ses œufs en plus des circuits de distribution classiques. En plus de l’Amap d’Avignon, le Mas Rivière est présent avec ses fromages sur plusieurs marchés et magasins de producteurs. Quoiqu’il en soit, il reste des places pour tenter cette aventure solidaire avec eux et ils vous invitent à les rejoindre. ● Pour plus d’infos : Aurélie : 06 82 31 48 08 ou Hélène : 06 80 33 88 94 amap30100@hotmail.fr Le mercredi soir, à 18h, au Pôle Culturel et Scientifique de Rochebelle. 5


a c t u a l i t é

La déconstruction de l’ancien hôpital a commencé D’ici début 2013, un parking et un parc seront aménagés sur le site de l’ancien hôpital, avenue du Docteur Jean Goubert. tomber tout un pan d’anciens bâtiments sur la droite de l’ancien hôpital : les bureaux de la direction, le centre de soins des détenus, la morgue, le magasin de stockage des produits et les murs abritant le groupe électrogène de la maison de retraite du Cantou. À partir de ce mois de décembre et jusqu’en mars 2012, les entreprises s’attèlent à la construction de la voirie définitive qui reliera l’école d’infirmières.

Le gros morceau, à savoir la déconstruction du bâtiment principal de l’ancien hôpital et des urgences, débutera au mois d’avril 2012 et s’achèvera pour l’été. Dès le mois de septembre 2012, le chantier du nouveau parking débutera sur le site. Il devrait être livré dans le courant du premier trimestre 2013. ●

> Depuis le mois de novembre, les ouvriers procèdent au démontage minutieux des anciens bâtiments.

MISS ALÈS 2012

INSCRIPTIONS OUVERTES Vous avez entre 18 et 25 ans, vous mesurez au moins 1,70 m, vous souhaitez participer à l’élection de Miss France 2013 : devenez d’abord Miss Alès 2012 ! 2 000 € et de nombreux lots sont à partager entre les lauréates. L’inscription au concours est gratuite. Modalités d’inscription (avant le 6 janvier 2012) : • sur le site de la ville : www.alescevennes.fr • à la Mairie d’Alès : demander Régine Boissier • par téléphone : 04 66 56 10 06 Déroulement du concours : La sélection sera effectuée par le Comité régional de Miss France. Si vous êtes retenue, vous serez peut-être élue Miss Alès 2012, lors d’une grande soirée, le 18 février, au Parc des expositions de Méjannes-les-Alès. La voie sera alors ouverte pour les concours régionaux et l’élection de Miss France 2013…

d

éconstruction plutôt que démolition. Après 53 ans de bons et loyaux services, l’ancien hôpital vit ses dernières heures au rythme des marteaux piqueurs et des pelles mécaniques. Faire disparaître un immeuble de ce genre n’est pas une tâche aisée ; en raison de son ampleur, mais aussi à cause des matériaux qui le composent. Depuis le mois de novembre, ce sont les désamianteurs qui ont principalement œuvré dans l’édifice désaffecté. Ce qui a permis de faire

> L’ancienne morgue a vécu ses dernières heures en novembre. Elle est désormais totalement rasée.

Ici, on vaccine gratis ! Le centre de vaccination du Gard, situé à Alès, réalise les piqûres gratuitement.

s

«

e vacciner est un acte citoyen, affirme le docteur Devallez, responsable du centre gardois. Pour se protéger soi-même, bien sûr, mais aussi pour protéger les autres car certaines maladies contagieuses, inoffensives pour une personne en pleine santé, peuvent être mortelles pour un senior ou un nourrisson ». Tandis qu’un Français sur deux n’est pas à jour de ses vaccinations, les cas de rougeole et de coqueluche devraient exploser cet hiver. « 1 500 cas de rougeole ont déjà été recensés en région sur les cinq premiers mois de l’an> Cet hiver, pensez à tenir à jour vos vaccinations.

née. » Une véritable affaire de santé publique. Si l’on ne meurt plus de la diphtérie ou de la polio, c’est parce que les autorités de santé ont rendu la vaccination obligatoire. En revanche, le nombre de personnes touchées par l’hépatite B, dont un vaccin existe mais reste facultatif, a doublé en dix ans.

Retrouver le fil des vaccinations Au centre de vaccination du Gard, la dose de vaccin n’est pas à fournir et la consultation est gratuite. Tous les actes du calendrier vaccinal y sont pratiqués sans rendez-vous : diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, tuberculose, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, pneumocoque, etc. Le centre s’occupe également des patients qui auraient perdu le fil de leurs vaccinations antérieures : « Nous pratiquons des protocoles de rattrapage dans les cas où les rappels n’auraient pas été suivis. » Sous le contrôle d’un médecin et d’une infirmière, des certificats de vaccination sont délivrés. Et vous ? Vos vaccins sont-ils à jour ? ● Centre de vaccination du Gard - Espace Prévention, 14, rue Soubeyranne, 30100 Alès Ouverture les mardis, mercredis et jeudis, de 14h30 à 17h tél. 04 66 56 27 01

6

La blanchisserie de l’hôpital est ISO 9001 La blanchisserie d’Alès est désormais certifiée ISO 9001 et conforme à la norme NF relative à son système de maîtrise de la bio contamination. C’est la récompense de six années de démarche qualité pour la blanchisserie de l’hôpital d’Alès et, plus largement, pour tout le Groupement d’intérêt public des Blanchisseurs cévenols dont elle fait partie avec les hôpitaux de Pont-Saint-Esprit et de Ponteils. Les agents de la blanchisserie d’Alès traitent cinq tonnes de linge par jour en respectant des modes opératoires stricts pour limiter les risques d’infections nosocomiales. « Avec le personnel soignant, c’est le linge qui est le plus en contact avec les malades » fait remarquer Jean-Pierre Bretagnon, responsable de la blanchisserie. Dans le viseur de cette unité spécialisée du centre hospitalier d’Alès se trouve désormais la norme internationale ISO 14001 qui reconnaît la politique générale de management environnemental des établissements qui en sont dotés. ●


d é v e l o p p e m e n t

d u r a b l e

Un Gardon sécurisé rend aussi les balades agréables Les 6,5 km de la traversée d’Alès font l’objet d’un plan d’entretien spécifique afin de prévenir les risques d’inondation et de créer un sentier pédestre. sur les berges. Cette sélection végétale effectuée par le service municipal sur des critères esthétique et hydraulique, a permis de retrouver en quelques années une diversité intéressante. La réimplantation d’aulnes et de saules accentue l’effet. D’autre part, le traitement effectué sur le lit situé en amont du cœur de ville a conduit à maintenir un rideau d’arbres constituant un piège à embâcles, ces amas de détritus de végétaux qui favorisent les inondations en “bouchant” le cours d’eau. Les épisodes cévenols qui se sont abattus sur le Grand Alès du 3 au 6 novembre (lire page 10) ont à nouveau permis de tester les travaux hydrauliques entrepris par le Grand Alès dans le Gardon. Malgré les fortes précipitations, l’eau a traversé la ville sans encombre…

> Grâce à un entretien annualisé, les Grand-Alésiens peuvent savourer un coin de nature à deux pas du centre-ville.

Un sentier pédestre saisonnier

BIODIVERSITÉ

LES ÉCOLES S’ANIMENT POUR L’ATLAS

c’

était un vaste chantier à entreprendre : rendre au Gardon une allure paysagère en phase avec la dynamique d’embellissement d’Alès. Le service Nature de la Ville, aidé par les participants d’un chantier d’utilité sociale, a relevé le défi. « Au lendemain des inondations de septembre 2002, la rivière était entièrement colonisée par une “forêt” de berge, rappelle Pascal Zani, responsable du service Nature. Des peupliers, des acacias, mais également

des espèces végétales envahissantes et indésirables, telles que l’ambroisie, la renouée du Japon, etc ».

Réintroduction d’aulnes et de saules Un plan de gestion et d’entretien raisonné a été mis en place sur les 6,5 km de la traversée de la Ville. Objectif : réintroduire une faune choisie

Les Grand-Alésiens consomment de l’énergie verte 5000 panneaux photovoltaïques installés sur les ateliers du Pôle Mécanique produisent 1 Mégawatt-heure par an.

d

ans le cadre de son Agenda 21 favorisant l’émergence d’énergies renouvelables, le Grand Alès a lancé une grande réflexion sur l’installation de panneaux photovoltaïques sur son territoire. La première réalisation d’envergure s’est concrétisée cet été sur le Pôle Mécanique d’Alès, où 7 000 m2 de cellules noires ont pris place sur les toitures des cinq bâtiments industriels, idéalement exposées aux rayons du soleil. Les 5 000 panneaux photovoltaïques ainsi installés pourront produire 1 Mégawattheure chaque année.

Une opération qui ne coûte rien au contribuable Ces équipements ont été raccordés au réseau local d’électricité début octobre et ils fournissent déjà de l’énergie aux Grand-Alésiens, « sans que ceux-ci s’en rendent compte » pré-

cise Ghislain Bavre, directeur du service Développement durable du Grand Alès. Chaque année, cette quantité d’électricité sera équivalente à la consommation de 200 foyers, soit près d’un quart de la population de SaintMartin-de-Valgalgues. « C’est également une économie de 1 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère… » Notons que cette opération ne coûte rien à la collectivité : l’investissement pour le matériel, son installation et son entretien sont réalisés par la société grand-alésienne JMB Solar. Encore mieux : en contrepartie de la mise à disposition des toits, le Grand Alès perçoit une redevance. ●

© DR

Un atlas qui serait comme une photographie de la richesse et de la diversité du Grand Alès… Voilà l’objectif du service Développement durale du Grand Alès. Un long travail d’inventaire a débuté et déjà, 25 cartes du territoire situent l’emplacement d’espèces rares ou plus communes et celui des arbres remarquables. 18 classes du Grand Alès participent aux animations qui accompagnent l’élaboration de cet ouvrage avec des projets concrets : création de jardins fleuris ou d’herbiers, jumelages entre classes urbaines et rurales pour analyser les différents milieux, etc. 300 enfants participeront encore jusqu’en 2013 au projet “Horizon Biodiversité” inscrit à l’Agenda 21 du Grand Alès, avec les animations de la Maison de la Nature et de l’Environnement, du service Nature et du centre de Pomologie.

L’aspect dégagé que donne aujourd’hui le Gardon est particulièrement saisissant entre le pont Vieux et le pont de Resca, mais aussi jusqu’à la confluence avec le Grabieux en rive gauche et jusqu’à Cauvel en rive droite. Une configuration permettant aux promeneurs et aux sportifs de profiter d’un itinéraire bucolique. Un projet de sentier saisonnier de découverte du Gardon – escamotable en période de risques de crues – verra le jour en 2012 grâce à un projet d’animation du service Nature avec les écoles élémentaires du Grand Alès. ●

5 000 panneaux photovoltaïques occupent les toits des cinq bâtiments industriels du Pôle Mécanique. 7


” E I R E É F “ , L Ë O N À DOIT RIMER ! ” I R T E L E R I A F AVEC “ Les emballages métalliques

Les cartonnettes

Le verre

Les plastiques

• L’info étonnante : 850 boîtes de conserve recyclées permettent de récupérer assez de métal pour fabriquer un lave-linge. • La bonne résolution : dès les fêtes de Noël, j’adopte les bons gestes ; après avoir contenu le foie gras ou le cassoulet, les boîtes de conserve vont directement dans le sac jaune ou la poubelle jaune.

• L’info étonnante : il faut 2 à 3 tonnes de bois, soit l’équivalent de 17 sapins de taille adulte, pour fabriquer une tonne de pâte à papier. Avec une tonne de vieux papiers ou de cartonnettes d’emballage récupérée, 900 kg de papier peuvent être recyclés. • La bonne résolution : je sauve les sapins de 2012 en triant mes boîtes de chocolat ou de marrons glacés.

• L’info étonnante : si chaque foyer du Grand Alès ouvre une bouteille de champagne pendant les fêtes, cela représentera 28 tonnes de verre à récupérer ! Soit, rien que sur cette période, une économie de 3 500 € pour la collectivité et donc pour les contribuables. • La bonne résolution : je dépose mes bouteilles vides dans l’une des très nombreuses colonnes à verre de l’Agglo plutôt que de les mettre à la poubelle.

• L’info étonnante : chaque année, 89 milliards de bouteilles en plastique sont utilisées en France. Une seule tonne de plastique recyclée permet d’économiser 650 kg de pétrole brut. • La bonne résolution : entre les fêtes de fin d’année, pas d’hésitation, je roule à l’eau minérale et je fais le tri des bouteilles en les mettant dans les sacs jaunes ou conteneurs jaunes.

Les rois de la glisse font aussi le tri

Pas de gros cartons dans les sacs jaunes ! N Noël est traditionnelllement une “période d de pointe” pour la rrécupération de gros ccartons d’emballages. T Tous les “cartons b bruns”, comme celui e entourant le nouveau ttéléviseur écran plat o ou celui emballant le ttricycle des enfants, sont bien sûr parfaitement recyclables. Il est toutefois préférable de les déposer en déchetterie plutôt que dans les sacs ou conteneurs jaunes car ces cartons les encombrent trop rapidement, ne laissant ainsi plus de place pour la collecte des autres emballages recyclables. Parfois, un “carton brun” peut prendre la place d’un sac jaune entier… Pas très écologique !

8

Depuis octobre 2010, un “point écolo” est installé à l’entrée de la patinoire d’Alès, le Skating Center. « Étant moi-même très concerné par le développement durable, il me paraissait logique de participer à la sensibilisation du public » explique Jean-Marc Robin, l’animateur des lieux. Sur place, prospectus et affichettes indiquent les éco-gestes les plus évidents et les plus faciles à appliquer : « Éteindre les sanitaires en partant, ne pas laisser couler l’eau, etc. » Sur la glace, l’animateur veille également à limiter les gâchis : « Lorsque la journée est bien ensoleillée, je réduis les éclairages. » La borne à piles fonctionne à merveille et a recueilli une cinquantaine de kilos l’an dernier. À côté, une boîte permet au public de déposer CD et DVD, téléphones usagés ou cartouches d’encre. « Un geste facile à exécuter pour ceux qui viennent patiner en sortant du bureau. » Au distributeur de boissons de la patinoire, voilà trois ans que les sacs jaunes récupèrent les canettes : « Nous remplissons jusqu’à cinq sacs par semaine » indique Jean-Marc Robin. En prime, la machine à café délivre désormais de nouveaux gobelets à 95 % recyclables.


t r a v a u x

Premier coup d’envoi sur le stade communautaire de Saint-Jean-du-Pin Le nouvel équipement financé par le Grand Alès a été inauguré le 26 octobre en grandes pompes… à crampons. Une réalisation écologique

> Le nouveau stade communautaire est situé dans un cadre enchanteur, sur le plateau du Plos.

c’

est balle au pied que les élus du Grand Alès ont inauguré la pelouse synthétique du tout nouveau stade communautaire situé à Saint-Jean-du-Pin : un match amical avec des joueurs de l’OAC et des salariés des entreprises ayant réalisé les travaux pour tester le nouvel équipement sportif. Celui-ci était attendu depuis 2002 et les inondations qui avaient littéralement détruit l’ancien stade. « Ça a pu nous sembler long, mais le résultat est là : des infrastructures dernier cri que les Grand-Alé-

siens sauront apprécier » rappelait Éric Maubernard. Le maire de Saint-Jean-du-Pin et viceprésident de l’Agglo est très satisfait du terrain de football et des équipements qui l’entourent : vastes vestiaires (180 m2), parking, filets pareballons, mâts d’éclairage, bancs de touche, … Classé en 5e catégorie, le stade peut accueillir les équipes de niveau District, les championnats nationaux féminins et jeunes, ainsi que les compétitions régionales (à l’exception de la DH senior masculine).

Ce nouveau terrain permettra de désengorger les stades de l’Agglo et de mieux répondre aux besoins des clubs grand-alésiens, notamment en cas d’intempéries : « La pelouse synthétique offre une surface de jeu praticable même après des pluies abondantes, en période de dégel ou durant l’intersaison » explique Cédric Dehouck, responsable du service Sports du Grand Alès. Qui plus est, les footballeurs peuvent fouler ce “tapis vert” plus de 50 heures par semaine, contre 12 heures pour un terrain en gazon naturel. Autre avantage du gazon synthétique : il ne nécessite que très peu d’arrosage, aucune tonte et aucun traitement phytosanitaire. Cette réalisation s’inscrit donc complètement dans la démarche de développement durable engagée par le Grand Alès à travers son Agenda 21. ● Le planning d’utilisation est géré par le service Sports du Grand Alès, qui attribue les créneaux horaires pour les matchs et les entraînements de tous les clubs de l’Agglo qui en font la demande. tél. 04 66 56 11 09

> Le sous-préfet d’Alès Christophe Marx, Max Roustan, les élus du Grand Alès et Francis Anjolras, président du District GardLozère, ont inauguré le nouveau terrain de football. > Max Roustan, président du Grand Alès, n’a pas hésité à mouiller le maillot lors du match inaugural.

2x2 voies : 2,5 km supplémentaires C’était un indispensable rallongement de la 2x2 voies Alès-Nîmes, dans la continuité de la section Boucoiran-La Calmette mise en service en janvier 2008 et qui débouchait jusque-là sur deux giratoires. Une situation incongrue que Max Roustan, député-maire d’Alès, a fortement contribué à débloquer en alertant les ministères concernés et en obtenant une rallonge financière de 8 M€. Après deux ans de travaux, les 2,5 km contournant La Calmette ont été livrés aux automobilistes le 26 octobre, faisant bien gagner dix minutes sur le trajet en période de pointe. La 2x2 voies Alès-Nîmes, totalement hors d’eau, améliore la sécurité et le confort des usagers et contribue au développement économique et touristique du Grand Alès. Les élus se concentrent désormais sur l’aménagement des rocades de contournement Ouest et Nord-Est de Nîmes. Un projet mené de front par le Grand Alès et Nîmes Métropole au sein du Pôle métropolitain (lire page 16). À terme, ces rocades relieront le bassin alésien avec les autoroutes A54 et A9 et, au-delà, avec les grands axes européens. ● 9


i n t e m p é r i e s

Du lourd… Selon Météo France, la tempête qui a affecté le sud-est du pays du 2 au 6 novembre a été « remarquable par son intensité, sa durée et son étendue géographique » (du Languedoc à la Corse). En Languedoc, ce mois de novembre 2011 se situe tout simplement à la deuxième place des mois de novembre les plus pluvieux depuis… 1899, où il était tombé 680 mm. 112 ans plus tard, il est tombé en six jours 936 mm à Valleraugue (936 litres d’eau au m2 !), soit presque la moitié d’une année moyenne. On a relevé aussi 456 mm à La Grand-Combe et 250 mm à Alès. Sans oublier la tornade qui a affecté la région d’Anduze…

La Ville d’Alès vient au secours des Anduziens Suite à la mini-tornade qui s’est abattue sur Anduze, le maire d’Alès a décidé de prêter main forte aux sinistrés.

u

n mini cyclone s’est abattu vers 23h30, jeudi 3 novembre, sur Anduze et Générargues, avec d’énormes dégâts sur une trajectoire de 10 km. Un épisode jamais vu en Cévennes… Dès le lendemain de la tornade, le maire d’Alès et le maire d’Anduze ont fait un bilan et ont promis de mettre en place une aide rapide aux Anduziens. De ce fait, dans la semaine du 7 novembre, 30 agents du service Nature de la Ville d’Alès sont venus prêter main forte aux agents municipaux d’Anduze et aux particuliers pour remettre en état le secteur touché par la tornade. Il s’agissait de tronçonner les arbres, d’évacuer les troncs et les branches et de dégager les chemins d’accès. Une mise en sécurité bienvenue pour cette région dévastée. « Il était bien naturel que nous apportions notre soutien à cette commune voisine et aux riverains rudement sinistrés » a précisé Max Roustan, maire d’Alès. ●

> 30 agents alésiens ont évacué les troncs et les branches.

Mini-tornade sur Anduze

Plus de 60 toits ont été arrachés et des centaines d’arbres déracinés ou cisaillés. Trois des cinq plus gros campings de la commune – les campings de l’Arche, des Fauvettes et du Castel Rose – ont été dévastés, avec la plupart de leurs grands arbres à terre… Il leur faudra des années pour reconstituer l’écran de verdure. La scierie du Comptoir Cévenol, avec ses 30 salariés, ne sera en état de travailler que dans plusieurs mois et la Poterie des Enfants de Boisset a perdu une partie importante de son stock. Plusieurs arbres sont tombés sur le bâtiment de l’auberge de Zangra, à Générargues, défonçant le mur et le toit de la chambre où dormait un petit garçon, heureusement indemne… Les gîtes, les chambres d’hôtes et le restaurant sont à rebâtir.

> Le Gardon est monté d’1,70 m pour atteindre à son maximum 2,37 m, contre 60 cm en temps normal.

> L’entretien des berges du Gardon par les services de l’Agglo a empêché la formation d’embâcles qui auraient pu obturer une arche sous un pont. 10

> Les trois campings d’Anduze ont énormément souffert.

Pas de dégâts à Alès

250

mm d’eau en six jours sur Alès… mais pas de problème notable. « Le Gardon a très bien joué son rôle en tirant l’eau vers l’aval, se félicite Max Roustan, maire d’Alès. Le Grabieux et le Bruèges, qui ont flirté un moment avec la cote d’alerte, ne l’ont pas dépassée car le Gardon tirait… » Les travaux hydrauliques réalisés entre 2002 et 2010 dans le lit du Gardon d’Alès ont donc encore montré leur pertinence. En pic de crue, le 4 novembre à 2 heures du matin puis à 21 heures, le Gardon débitait à 325 m3 par seconde (contre 495 m3 en octobre 2008, lors de la dernière grosse crue), ce qui correspond à une hauteur d’eau de 2,37 mètres (contre 3,08 mètres en 2008). « On avait encore beaucoup de marge » note Vincent Ravel, technicien hydraulique du Grand Alès, qui se félicite au passage du « récent net-

toyage des berges du Gardon par les agents du service Nature qui a favorisé l’écoulement et évité les formations d’embâcles » (lire p. 7). En centre-ville, les gros travaux sur l’entretien des avaloirs ont également permis de limiter les flaques et les inondations lors du maximum des pluies vendredi 4 novembre. Pour parer à toute éventualité, le plan communal de sauvegarde a été initié dès le 2 novembre au soir et la cellule de pré-crise a été activée. La procédure d’alerte téléphonique a également été déclenchée, le maire appelant tous les téléphones fixes des Alésiens pour leur donner des consignes de sécurité. « Les services municipaux étaient d’astreinte et les centres d’hébergement d’urgence étaient prêts, conclut Christophe Rivenq, directeur de cabinet du maire. Heureusement, rien de dramatique ne s’est produit ». ●


é c o n o m i e

Le brevet de CL Tech intéresse les géants de la cosmétique Laboratoire CL Tech 1985, chemin de Trespeaux, Alès tél. 04 66 55 83 42 www.dermatherm.fr

L’entreprise alésienne est spécialisée dans la cosmétique bio. Elle a mis au point une stérilisation révolutionnaire qui garantit l’absence de conservateurs. métiques une absence totale de conservateurs et autres parabens. Une découverte de taille qui va bien au-delà des simples critères de bien-être et de bio puisque les députés ont adopté au mois de mai une proposition de loi interdisant en France l’utilisation des parabens, phtalates et alkylphénols 1. Le petit laboratoire CL Tech, qui a déposé un brevet mondial pour protéger son travail de recherche et développement, rentre ainsi dans “la cour des grands”.

© DR

Une stérilisation UHT

> Avec son procédé de stérilisation UHT, le laboratoire CL Tech perce sur le marché des bio-cosmétiques et attire déjà la confiance des pharmaciens.

c’

est une innovation 100 % française, mieux, 100 % alésienne ! Un procédé de stérilisation qui garantit aux produits cos-

L’enjeu est énorme. Ce procédé de stérilisation pourrait devenir indispensable à tous les grands groupes de cosmétique. Une solution efficace, totalement neutre pour le produit stérilisé et sûre pour l’environnement, puisque la méthode ne produit aucun rejet ou déchet : « Il nous a fallu deux ans pour mettre au point ce procédé de stérilisation Ultra Haute Température » explique Didier Lopez, directeur de CL Tech. Plus précisément, pour la transposer de l’univers alimentaire où la stérilisation UHT est couramment utilisée pour les jus de fruit ou le lait. Le principe est simple : une exposition très rapide du produit à la chaleur (140°C), suivie d’un refroidissement tout aussi vif. Deux chocs thermiques qui se jouent en quelques secondes à peine. « La difficulté avec les produits cosmétiques, c’est leur viscosité et leur complexité moléculaire qui les rendent fragiles dès 40°C. »

85 commerçants du bassin alésien sont présents sur le Net Depuis 2007, le portail achat-ales-cevennes.com a enregistré plus de 900 000 connexions. Le portail achat-ales-cevennes.com regroupe désormais 85 commerçants du bassin alésien qui laissent pour ainsi dire leur boutique ouverte 24h/24 et 7j/7.

Un site vite rentabilisé > Le portail est un moyen idéal de préparer ses cadeaux de Noël, pour ensuite se rendre en magasin.

ê

tél. 04 66 78 49 10 www.achat-alescevennes.com

tre, ou ne pas être… présent sur le Web ? La question, plus pragmatique que “shakespearienne”, mérite d’être posée tant les habitudes de consommation évoluent vite : « Désormais, les gens se renseignent sur internet, ils y comparent les prix, s’assurent de la disponibilité des articles et achètent de plus en plus à distance » explique Lydie Thomassin, chargée de mission de la plateforme “Achatville” portée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Alès-Cévennes.

Pour les commerçants et artisans du bassin alésien, l’offre est alléchante : ils ont le choix entre deux formules : soit un simple site vitrine pour montrer leurs produits et annoncer des offres commerciales, soit un site marchand sur lequel les internautes peuvent payer en ligne via un système sécurisé. 29 boutiques sur 85 ont opté pour cette dernière formule et ont réalisé 14 000 € de chiffre d’affaires mensuel cet automne. « La plate-forme reçoit environ 30 000 visites par mois et un peu plus de 100 000 pages sont consultées » indique Stéphanie Villessot, responsable du pôle Commerce, Tourisme et Services aux particuliers à la CCI d’Alès. Depuis sa création en 2007, le portail a enregistré 930 000 connexions, qui ont débouché sur 2 600 000 pages vues et ont généré 210 000 € de chiffre d’affaires. ●

Prise de participation du laboratoire Gravier Pour faire face à ce nouveau challenge et pour montrer la viabilité du procédé révolutionnaire, CL Tech a créé en 2008 la marque Dermatherm. Le développement technologique et l’industrialisation devenant trop lourds à supporter pour l’entreprise de cinq salariés, un premier actionnaire était déjà rentré à hauteur de 40 % dans le capital de CL Tech. Dernièrement, c’est le laboratoire Gravier (Lussan) qui a pris 15 % du capital et offre par la même occasion une force de vente importante en France et une vitrine internationale. Sous la menace d’une interdiction des parabens, les groupes cosmétiques envoient déjà leurs produits à Alès afin de vérifier l’efficacité du procédé UHT. « Nous avons 100 % de réussite jusqu’à présent, indique fièrement Didier Lopez. Ils en sont d’ailleurs surpris, eux qui possèdent des départements de R&D incommensurablement plus importants que nous… » Les laboratoires Fabre ont déjà signé un accord de licence avec CL Tech. Si d’autres emboîtent le pas, cela pourrait être une excellente nouvelle pour le développement économique et l’emploi pour le bassin alésien. ● 1 - Composants chimiques utilisés pour leurs facultés à conserver les produits et à améliorer leur texture. Ils sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens chez l’être humain.

Ils témoignent Nathalie Chamboredon, Alès « J’ai opté pour un site marchand qui a été mis en ligne l’an dernier. Pour mon activité de prêt-à-porter, je voulais travailler avec internet. La plate-forme “Achatville” était financièrement intéressante, techniquement performante et facile d’utilisation. Aujourd’hui, je réalise 40 % de mon chiffre d’affaires sur internet ! J’ai aussi beaucoup de clientes qui jettent un coup d’œil au site avant de venir en boutique. Je suis passée de 3000 à 15000 visites mensuelles… parce que j’actualise en permanence mon site. » www.lacledeschamps-ales.com Claire et Alain Reymond, Saint-Hilaire-deBrethmas « Nous avons opté pour un site vitrine dès le début, en 2007, car la formule nous semblait à la fois pratique et sûre. Cela nous permet de proposer nos menus et nos opérations festives. Mais également d’être “à la page” vis-à-vis de notre clientèle. Nous nous apercevons que le site internet est un outil important et efficace pour peu qu’il soit régulièrement mis à jour. Aujourd’hui, il nous amène près de 2000 contacts mensuels. » www.auberge-saint-hilaire.com ● 11


c u l t u r e

Un Pôle national des arts du Cirque est implanté à Alès Installé à la Verrerie de Rochebelle, l’un des 11 Pôles Cirque de France a pour mission de faire rayonner le cirque dans toute la région Languedoc-Roussillon. > Petit Mal, un spectacle joué début décembre à Alès, en collaboration avec le Pôle national des arts du Cirque.

l’État et la Région, le seul Pôle national des arts du Cirque du Languedoc-Roussillon – et l’un des 11 de France – accompagne des compagnies circassiennes par des résidences ou des financements et aide à la création de spectacles autour du cirque « partout et pour tous ». Résultat ? 250 représentations par an, 270 jours d’accueil de compagnies en résidence, 63 villes et villages concernés, 60 000 spectateurs touchés et environ 20 compagnies aidées.

© H. Sorjonen

Un gage de qualité

MUSÉES D’ALÈS

SCULPTURE ET CÉRAMIQUE • “Perception” : jusqu’au 29 janvier, le musée Pierre André Benoît vous invite à vous familiariser avec l’une des composantes de l’art abstrait, à savoir l’art concret. À partir d’un vocabulaire purement plastique fait de lignes, de courbes, de plans et de couleurs, les artistes contemporains présentés à Alès cherchent à créer une nouvelle perception de l’espace et de la lumière. Musée PAB, rue de Brouzen, Alès tél. 04 66 86 98 69 • Céramique grecque : le musée du Colombier propose, jusqu’au 12 février, une exposition sur la céramique grecque, avec des chefs-d’œuvre des musées de Toulouse et de Nîmes. Cette expo revisite l’histoire et la mythologie d’une des civilisations les plus fascinantes et abouties de l’Antiquité, entre le VIII e et le Ve siècle avant notre ère. Musée du Colombier, rue Mayodon, Alès tél. 04 66 86 30 40 www.alescevennes.fr Ouverture tous les jours de 14h à 18h. Entrée gratuite.

o

«

n nous identifie mal, car nous assurons un relais entre les lieux qui programment des spectacles et les compagnies de cirque. ». Fabienne Bascou, chargée de communication du Pôle Cirque, est bien consciente du problème de visibilité de la structure. Un Pôle national des arts du cirque, en fait, c’est comme une scène nationale. De la même façon, il a pour vocation de favoriser la production et la diffusion du spectacle vivant. « Notre rôle est de faire rayonner le cirque dans les cinq coins de la région » résume son directeur, Guy Périlhou.

« Du cirque partout et pour tous » Basé à la Verrerie d’Alès depuis 2004, hébergé et soutenu par la Ville d’Alès, subventionné par

Ce travail de maillage de la région, « des scènes nationales aux scènes vicinales », commence à porter ses fruits. Ainsi, le fameux festival “Montpellier Danse” a-t-il ouvert cette année son programme au cirque. De même, “Cirque en Marche”, la semaine consacrée en novembre aux arts du cirque, en est à sa 6e édition à Alès. Le cirque investit même les lycées de la région, avec “Artistes aux lycées” (sur Alès) et “Lycéens Tour”, proposant ateliers, rencontres, représentations, … « Un rapport de confiance s’est établi avec nos partenaires, note Guy Périlhou. Pour le public, les spectacles labellisés par le Pôle Cirque sont un gage de qualité ». ●

Sous le nom “La Verrerie d’Alès”, le Pôle national des arts du Cirque est installé à Alès, au sein du pôle culturel de Rochebelle ouvert en septembre 2010. La Ville d’Alès a rénové les locaux attenants à la Verrerie pour aménager les bureaux des trois permanents et deux intermittents du Pôle Cirque, ainsi que six chambres et des sanitaires pour les compagnies en résidence. La municipalité a également rénové la grande salle de la Verrerie (400 m2) pour accueillir les compagnies en résidence. Lors de “Cirque en Marche”, début novembre, Marie Molliens et la Cie Rasposo y ont créé un spectacle : une première. Un espace chapiteau est également en cours d’installation derrière la Verrerie. ●

La Verrerie d’Alès, Pôle national des arts du Cirque Languedoc-Roussillon Pôle culturel de Rochebelle, chemin de Saint Raby, 30100 Alès tél. 04 66 86 45 02 - www.polecirqueverrerie.com

5 collégiens de Racine montent une expo mémorable Une exposition complète sur la Résistance, réalisée par des collégiens de 12 ans, est visible au lycée Jacques-Prévert, à Saint-Christol-lez-Alès.

d

ans le cadre d’un atelier mémoire, cinq élèves de 5e du collège Racine, à Alès, et leur professeur d’histoire, Gilles Roumieux, ont réalisé une exposition commémorant le 50e anniversaire du Concours National de la Résistance et de la Déportation 1. Hugo, Samuel, Manon, Aymane et Jeanne ont conjugué leurs talents pour monter une exposition contenant pas moins de 53 pièces : peintures, dessins, affiches, textes sur le contexte historique, poésies, lettre d’une fusillée, … Des enfants de 12 ans ont ainsi fait œuvre de mémoire sur le thème de “la répression de la Résistance en France par les autorités d’occupation et le régime de Vichy”. « Ils ont beaucoup travaillé et ils méritent une telle reconnaissance » souligne Gilles Roumieux. > Hugo Bernard, Aymane Rahhou, Samuel Bréard, Jeanne Sibile et Manon Fournier se sont investis sans compter dans ce travail de mémoire.

12

“La Verrerie d’Alès”

Les félicitations de Raymond Aubrac Raymond Aubrac en personne les a félicités, dans une lettre adressée à leur professeur : « Comme beaucoup de témoins de la Seconde Guerre mondiale, je suis anxieux de savoir comment les souvenirs se transforment en mémoire. Ce travail de vos élèves apporte une réponse. Je vous prie de leur transmettre mes félicitations. » Après un passage à Saint-Hilaire-de-Brethmas, l’exposition s’est installée à la médiathèque Alphonse Daudet au mois d’octobre et elle est visible jusqu’au 14 décembre au lycée Prévert à Saint-Christol. Sans doute sera-t-elle hébergée fin janvier au Pôle culturel de Rochebelle dans le cadre d’une Semaine de la Résistance. ● 1 – Créé en 1961, ce concours vise à perpétuer chez les jeunes la mémoire de la Résistance et de la Déportation.


m u s i q u e

Mozart et Rossini en vedettes des concerts de l’Épiphanie Dimanche 8 janvier 2012, au Cratère, la Ville d’Alès offre deux concerts gratuits pour fêter l’Épiphanie. Attention, il faut réserver ! > L’Orchestre de l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée propose un concert autour de Mozart et Rossini.

PÔLE CULTUREL DE ROCHEBELLE

AU-DELÀ DES ÉTOILES L’association scientifique Eurêk’Alès organise ses traditionnelles expositions d’automne sur le double thème de l’astronomie et de la construction. • 1re expo : “Au-delà des étoiles”. Une exposition montée en collaboration avec la Cité des Sciences de La Villette et le CNES de Toulouse. Pourquoi y a-t-il des saisons ? Pourquoi les marées ? Comment mesurer le temps ? C’est à ces questions essentielles que s’attache à répondre l’exposition au travers de différents ateliers interactifs. • 2e expo : “Bâtir”. Cette exposition vient également de la Cité des Sciences de La Villette. Par l’expérimentation et la manipulation, on y découvre quelques principes de base de l’équilibre et des techniques de construction : construire un igloo, équilibrer une grue, monter un pont, … Entrée libre et gratuite les mercredis, samedis et vacances scolaires, de 15h à 18h. Pôle culturel et scientifique de Rochebelle (en face du musée PAB) www.eurekales.fr tél. 04 66 56 42 30

l’

Orchestre de l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée sera sur la scène du Cratère le 8 janvier 2012 pour célébrer la nouvelle année avec les Grand-Alésiens. Les musiciens seront placés sous la direction du chef d’orchestre italien Giuliano Carella, pour deux représentations gratuites dans le cadre des concerts de l’Épiphanie, offerts chaque année par la municipalité alésienne. L’Orchestre propose aux 1 800 spectateurs de débuter l’année autour de Mozart, avec des extraits des œuvres suivantes : Idoménée, les Noces de Figaro, la marche K215, Don Gio-

vanni et la symphonie n° 36. Rossini est également aux programmes avec des extraits de La Scala du Seta, Desdemona et Sémiramide.

Avec la soprano Anna Kasyan À noter la présence de la cantatrice géorgienne Anna Kasyan, considérée comme l’une des chanteuses les plus prometteuses de sa génération. Lauréate de plusieurs grands concours internationaux de chant, elle a fait ses débuts sur différentes scènes prestigieuses et avec des chefs d’orchestre de grande renommée.

Avec sa superbe voix de soprano, elle s’est affirmée dans un large répertoire d’opéra, de la musique sacrée à la musique de chambre, du baroque au contemporain. Sa présence à Alès devrait enchanter le public. ● Représentations dimanche 8 janvier, à 15h30 et 20h30, Cratère Théâtre, Alès. Entrée gratuite, sur invitation : places à retirer à partir du 13 décembre, à l’Office de tourisme d’Alès tél. 04 66 56 42 59 et 04 66 52 32 15 www.alescevennes.fr

Nicoletta chante en gospel Dans le cadre de sa tournée “40 ans de scène”, Nicoletta donne le 17 décembre à Alès un concert avec sa chorale gospel. Décoiffant.

a

près Jeane Manson l’an dernier, c’est au tour de Nicoletta d’être à l’affiche de la soirée concert concoctée par la Ville d’Alès en ce mois de décembre. Avec toujours la même touche, si chaleureuse en ces périodes de froid : celle du gospel. C’était l’un des grands rêves de Nicoletta : chanter accompagnée d’une chorale gospel. Rêve réalisé puisque Nicoletta et son chœur gospel ont déjà enthousiasmé un million de spectateurs. Il faut dire que le répertoire de l’artiste se marie merveilleusement au gospel noir américain. Une sorte d’union sacrée…

Oh Happy day, Mamy Blue, l’Ave Maria, When the Saints, … Le temps d’un concert à la cathédrale d’Alès, « la seule blanche qui a une voix de noire », selon l’expression de Ray Charles, va entraîner le public grand-alésien au cœur d’un univers musical où la mélodie traditionnelle française se marie subtilement au rythme du gospel. Les spectateurs pourront ainsi savourer des

titres du répertoire noir américain – Oh Happy day, Amazing Grace, Joshua fit the battle of Jerico, When the Saints –, des succès de Nicoletta revisités – Il est mort le soleil, Mamy Blue, Un homme –, mais aussi des nouveautés et des reprises inattendues de Jacques Brel (Quand on n’a que l’amour), d’Edith Piaf (Les trois cloches) et de Gounod (l’Ave Maria). Une soirée magique pour tous, à l’écoute de la voix profonde, puissante et bluesy d’une chanteuse qui porte fièrement ses quarante années de scène. Ce spectacle à la cathédrale d’Alès aura des allures de grande messe. Deux heures de communion et de partage avec le public pour un concert magique à quelques jours de Noël. ● Samedi 17 décembre à 21h - Cathédrale Saint JeanBaptiste, Alès - Durée 1h30 Places en vente à l’Office de tourisme d’Alès et billetterie le soir même à la cathédrale (sauf si le concert est déjà complet) - Tarif : 15 € tél. 04 66 52 32 15 13


s p o r t

Coupe de France : l’épopée de l’OAC Après avoir éliminé Nîmes, les footballeurs alésiens de Division d’Honneur ont affronté Monaco, club de Ligue 2. les Bleus ! » scandaient quelne sont pas moins fiers de leur parcours, qui « erci ques supporters cévenols. rappelle les grandes heures de l’OAC.

m

Dans les tribunes du stade Pibarot, 3 700 spectateurs étaient venus voir Alès défier Monaco le 19 novembre pour le 7e tour de la Coupe de France. Affronter un club de Ligue 2 aussi loin dans cette compétition, voilà bien longtemps que les supporters alésiens en avaient perdu l’habitude. Même si les Monégasques luttent dans les profondeurs de la 2e division, ils restent des professionnels et ont imposé leur jeu dès la 3e minute. Au coup de sifflet final, Alès s’incline 0 à 5. Mais peu importe, l’exploit est là. Éliminés de la coupe de France, les Alésiens

> Voilà bien longtemps que les tribunes du stade Pibarot n’avaient été aussi bondées.

LES “FRANCE” EKIDEN

L’ACA DOUBLE MÉDAILLÉ

Partie à Saint-Amandles-Eaux, dans le Nord, avec de grandes ambitions, la délégation de coureurs de l’Alès Cévennes Athlétisme a brillé durant le weekend des 5 et 6 novembre à l’occasion du championnat de France Ekiden, un marathon en relais de six coureurs. Le titre a été décroché par l’équipe féminine (photo) avec plus de trois minutes d’avance sur la deuxième équipe (M. Belin, C. Bardelle, J. Lelut, O. El Farisse, E. Bugeaud et B. Lakhouad). L’équipe masculine, qui était championne de France en titre, s’octroie cette année la médaille d’argent (C. Berraho, M. El Hachimi, A. Lahlali, K. Zoubaa, V. Boucena et A. Ezzobayry).

14

L’exploit contre les Crocos Une épopée qui a commencé le 30 octobre lorsque l’OAC, modeste pensionnaire de DH, a sorti Nîmes, club de National, lors du 6e tour de la Coupe de France. Une victoire historique et parfaitement méritée, 2 à 2 à la fin du temps réglementaire et 4 pénalties à 2. Cet exploit devrait rester très longtemps dans les mémoires… ● > Joie intense des Alésiens après avoir éliminé les Crocos le 30 octobre.

> Contre Nîmes, les joueurs de l’OAC ont dominé la partie et marqué les premiers.

> Mémorable, la haie d’honneur réservée par les joueurs de l’AS Monaco aux Alésiens, qui jouaient en rouge, après leur défaite.

20000 spectateurs fous de moto sur le Pôle Mécanique Le Scorpion Masters réunissait le 12 novembre les meilleurs pilotes des quatre disciplines-phares de la moto.

> Serge Nuques remporte l’épreuve, talonné par le Britannique David Knight (2e, à gauche) et Adrien Chareyre, vainqueur l’an dernier (3e, à droite).

> Plus de 20 000 spectateurs ont envahi le Pôle Mécanique, séduits par des courses palpitantes et la disponibilité des pilotes.

Les vainqueurs en bref > De la piste à la terre, l’épreuve de Supermotard a offert une magnifique bagarre entre Fred Bolley, Sylvain Bidart et Yves Demaria qui finit par s’imposer.

> Les deux manches de vitesse ont été dominées par Julien Da Costa.

• Trial : Takahisa Fujinami. • Enduro : Pierre-Alexandre Renet. • Courses vitesses : Julien Da Costa. • Supermotard : Yves Demaria. • Vainqueur final : Serge Nuques. ●


d o s s i e r

Un avenir sous le signe de l’audace Le Grand Alès crée un Pôle métropolitain avec Nîmes et lance une campagne de communication nationale sur le thème de l’audace…

> Le 24 novembre à l’Assemblée nationale, Max Roustan, président du Grand Alès, a lancé une campagne de communication sur le thème “Alès avec un A comme audace”, en présence de nombreuses personnalités cévenoles : Frédérique Hébrard, Louis Velle, Lionnel Astier, Sylvain Chomet, …

p

«

our vaincre, il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! » Max Roustan serait-il un lointain héritier de Danton, qui mobilisait ainsi les énergies révolutionnaires à l’Assemblée législative le 2 septembre 1792 ? Toujours est-il que la politique qu’il met en place depuis trois mandats a toujours été placée sous le signe de l’audace. Audacieux de créer un Pôle Mécanique aux portes d’Alès qui regroupe aujourd’hui 1 000 emplois. Audacieux de construire à Alès le 1er hôpital de France aux normes Haute Qualité Environnementale. Audacieux d’imaginer décrocher une 4e Fleur, la première de toute la région, dans une ville marquée par son passé minier. Audacieux de s’allier avec Nîmes Métropole pour créer l’un des tout premiers Pôles métropolitains de France (lire page 16). D’où la logique d’une campagne de communication ambitieuse lancée depuis les ors de l’Assemblée nationale, une campagne à l’échelle de

l’Hexagone vantant les mérites d’une ville qui croit pleinement à son avenir : “Alès avec un A comme Audace” (lire page 17).

« Alès avec un A comme Audace » Car Alès développe aujourd’hui avec conviction son image de cité à la fois dynamique et agréable à vivre. Son pôle urbain a gagné 28 % de population en dix ans, signe de son caractère éminemment attractif. La ville vient de voir sa 4e Fleur confirmée, signe de la qualité de vie qu’elle propose (lire page 5). Le Grand Alès est classé 6e agglomération de France la plus attractive en matière d’accueil et d’accompagnement des entreprises, signe de son volontarisme économique. « Nous sommes audacieux et cette audace paiera » pouvait ainsi lancer Max Roustan le 18 novembre, lors des 4es Assises Alès-Nîmes qui se tenaient à l’École des Mines d’Alès. Des Assises durant lesquelles a été signé le contrat

de mariage entre le Grand Alès et Nîmes Métropole, sous forme de l’engagement de créer, d’ici l’été 2012, l’un des premiers Pôles métropolitains de France.

L’un des 1ers Pôles métropolitains de France Au programme de ce Pôle qui pourra obtenir des financements nationaux et européens sur ses projets structurants : la valorisation des lignes ferroviaires, le contournement routier de Nîmes, l’arrivée du très haut débit sur Alès, la coopération sanitaire et l’irrigation du territoire en faisant venir l’eau du Rhône (lire page 16). « Le Gard vient de se doter d’une colonne vertébrale, se félicitait in fine le préfet Hugues Bousiges. On peut bâtir autour de cet axe Alès-Nîmes un projet dont tout le département pourra bénéficier ». Comme on le sait, la fortune sourit aux audacieux… ● 15


d o s s i e r

Pôle métropolitain Alès-Nîmes: «Nous devons assumer notre desti Ils ont dit

HUGUES BOUSIGES, PRÉFET DU GARD

« Ce qui vient d’être fait aujourd’hui est majeur. Le Gard, département très hétérogène, vient de se doter d’une colonne vertébrale avec cet axe Alès-Nîmes. Ce département manquait d’une structuration autour d’un pôle fort qui est désormais créé. Bravo pour la naissance de ce Pôle métropolitain et vous pouvez compter sur l’État à vos côtés. »

JEAN-PIERRE MOURE, PRÉSIDENT DE MONTPELLIER MÉTROPOLE

« L’idée d’une grande Agglo entre Alès, Nîmes, Montpellier et Sète avait été évoquée en 2007. La métropolisation d’Alès et Nîmes en est le premier acte fort. En tant que président de l’Agglomération de Montpellier, je suis partant pour que l’on développe le premier but magnifique que vous avez marqué. »

FRANÇOISE DUMAS ET CHRISTOPHE SERRE La vice-présidente de la Région et le vice-président du Département du Gard étaient présents pour signifier que leurs collectivités territoriales suivaient avec intérêt les travaux du Pôle métropolitain et souhaitaient y être associées.

16

Max Roustan, président du Grand Alès, et Jean-Paul Fournier, président expliquent les enjeux de la création d’un Pôle métropolitain entre les de à relever : la croissance démographique, la sécurité sanitaire, le développement des transports ferroviaire et routier,… J.-P.F. : Juridiquement, le Pôle métropolitain aura le statut d’un syndicat mixte, avec un fonctionnement à parts égales entre Nîmes et Alès. Ainsi, ce Pôle pourra très concrètement se voir doté d’un budget propre, bras armé des décisions que nous prendrons en matière de développement et d’infrastructures. JGA : Quels sont les principaux dossiers sur lesquels vous allez travailler ?

Journal du Grand Alès : Vous avez décidé de créer, d’ici juin 2012, un Pôle métropolitain entre les Agglos d’Alès et de Nîmes. N’est-ce pas une couche de plus dans le mille-feuilles territorial ? Max Roustan : Pas du tout ! C’est une strate dont nous avons besoin pour assumer notre destin commun en vue d’assurer le bien-être de nos populations. Il nous faut en effet préparer le territoire et anticiper sur l’arrivée de quelque 200 000 habitants supplémentaires d’ici 2030. Jean-Paul Fournier : Le défi que nous avions lancé avec Max en 2007 avec l’entente AlèsNîmes est en train de fonctionner : nous sommes des pionniers ! Le Gard est à la pointe

de l’innovation en matière d’organisation territoriale. J’ai participé activement, au Sénat, à l’élaboration de la loi sur les Pôles métropolitains et nous sommes parmi les tout premiers, en France, à en créer un. JGA : En quoi la création du Pôle métropolitain Alès-Nîmes est-elle une nouvelle étape pour le développement du territoire ? M.R. : En devenant une entité administrative officielle, nous serons davantage écoutés et nous obtiendrons davantage de financements, qu’ils soient régionaux, nationaux ou européens. Ce nouveau statut nous permettra de mieux faire face aux enjeux que nous avons

M.R. : Nous travaillons sur ces dossiers depuis quatre ans ! Autant dire qu’ils sont bien avancés… Nous avons ciblé cinq chantiers principaux : l’axe ferroviaire du Pôle, le développement du réseau très haut débit, la sécurisation de la ressource en eau, la coopération sanitaire entre l’hôpital d’Alès et le CHU de Nîmes et les éco-technologies. J.-P.F. : Il faudra également nous occuper des routes, et spécialement de l’achèvement de la 2x2 voies et du contournement de Nîmes par le Nord-Ouest pour un accès direct à l’autoroute A9. JGA : Le rail apparaît comme un élément capital de développement. Quel est exactement le rôle de l’axe ferroviaire Alès/ Nîmes ? M.R. : 70 % de la population gardoise habite autour de cet axe, première ligne transversale du Languedoc-Roussillon et épine dorsale de notre territoire. La modernisation de cette ligne est donc une nécessité impérieuse : elle fait d’ailleurs l’objet d’un “contrat d’axe” jusqu’à l’horizon 2013. La construction du viaduc de Courbessac, qui sera livré fin 2012, est déjà

Les grands dossiers du Pôle métropolitain La gestion de l’eau

L contrat d’axe Le fe ferroviaire

L désenclaveLe m ment routier

L couverture La n numérique

L coopération La s sanitaire

Pour assurer les besoins en eau des populations (vu la croissance démographique), le développement touristique et le renforcement de l’agriculture, il devient indispensable d’amener l’eau du Rhône sur les bassins de vie de Nîmes et Alès. L’étude pour l’adducteur d’eau Nîmes-Alès est en cours : elle sera rendue au 1er trimestre 2012.

L valorisation de la La ligne ferroviaire entre lig Bessèges et Manduel B comprend trois volets : c la modernisation de la ligne Nîmes-Alès (en lig cours, avec le viaduc c de Courbessac livré fin d 2012), la rénovation de 2 la ligne Alès-Bessèges (objectif : 3 000 voya(o geurs par jour à l’horizon g 2020) et la liaison de 2 la gare de Nîmes avec la future gare TGV de Manduel (d’ici 2020). M

P Pour ce qui concerne l’achèvement de la l’a 2x2 voies entre Alès et 2 Nîmes et la bretelle de N contournement Nordc Ouest de Nîmes, l’Etat O étudie quatre variantes ét de tracés et les chifd frages sont estimés à fr 150 M€. 1

L’ L’objectif du Pôle métropolitain est d’apporter p le très haut débit (THB) ssur Alès, en profitant des “tuyaux” sous la 2x2 d voies. Le THB arrivera vo à Alès en 2012 et toute la ville sera irriguée, par 18 km de fourreaux, 1 d’ici 2015. Dans un d deuxième temps, toutes d les ZAE du Grand Alès le sseront connectées puis les centres de toutes les le communes du Grand c Alès. A

L partenariat médical Le engagé depuis 2009 e entre les hôpitaux d’Alès e et de Nîmes permet e d’assurer des soins de d meilleure qualité au prom fit des patients. ●


“Alès avec un A n commun» comme Audace”

de Nîmes Métropole eux Agglos.

LLa campagne de communication lancée par ll’Agglo vise à faire connaître Alès en France.

une première étape qui permettra d’augmenter la fréquence des trains entre Alès et Nîmes. J.-P.F. : Nous devons également préparer l’avenir, en créant, sur notre territoire, une nouvelle gare TGV, qui permettra, lorsque le contournement de Nîmes et de Montpellier sera réalisé, à l’horizon 2020, d’accueillir les voyageurs venus de la plupart des grandes métropoles européennes.

Le quintuple A D’où ce A, comme Alès et comme Audace, qui sera décliné sur plusieurs thèmes : Agréable, Aventurier, Authentique, Ambitieux, Avant-gardiste, … « C’est le quintuple A ! » plaisante Max Roustan. Cette campagne sera déclinée durant au moins un an dans la presse nationale et sur les réseaux sociaux. Parallèlement, une attachée de presse fera en sorte d’alimenter la presse nationale avec les événements et les points forts alésiens.

e Palais Bourbon, rien de moins ! Il fallait bien ce cadre prestigieux pour mettre une focale nationale sur la campagne de communication d’Alès. Quoi de mieux, pour faire connaître une ville moyenne de 42000 habitants dans une Agglo de 80000 habitants, qu’un éclairage parisien et républicain ? Le 24 novembre, Max Roustan, députémaire d’Alès, et l’ensemble des maires du Grand Alès avaient donc convié les députés de toutes les régions de France, la presse nationale et un certain nombre de personnalités à la découverte d’Alès et de son écrin cévenol. Des chefs d’entreprises du bassin alésien ainsi que des représentants du terroir et du tourisme cévenol étaient présents pour vanter les mérites du bassin alésien. Une soirée également marquée par la présence d’Alésiens célèbres, de souche ou d’adoption : Lionnel Astier, JeanJacques Bourdin, Sylvain Chomet, Ysabelle Lacamp, Frédérique Hébrard, … ●

« Alès est une ville qui est en train de renaître, de se réveiller. Le terme d’audace pour la qualifier, oui, ça va ! »

SYLVAIN CHOMET, CINÉASTE D’ANIMATION

Un concours “Audace”

n

«

ous sommes la porte sud des Cévennes, classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous avons de nouveau obtenu la 4e Fleur. Notre croissance démographique est excellente avec 28 % d’habitants de plus en dix ans. C’est le moment de vanter les mérites d’Alès et de son bassin de vie ! » Max Roustan, député-maire d’Alès, considère qu’il est grand temps de faire connaître Alès au niveau national. Objectif : attirer ici, au pied des Cévennes, dans l’espace du bien-vivre, des touristes, des entrepreneurs, des familles

Mieux, un concours national est lancé sur le thème de l’audace. Jusqu’au 31 mars 2012, si vous avez une idée, un rêve, un projet original à réaliser sur le bassin alésien, vous pouvez concourir. Quel que soit le projet (création d’une entreprise, d’un événement, économique, touristique, culturel ou sportif), il faut qu’il soit audacieux et qu’il puisse jouer un rôle moteur pour le territoire alésien. Le 1er prix est doté de 45 000 €, le 2e de 15 000 €, le 3e de 10 000 € et les 4e et 5e de 5 000 €. ●

« En rencontrant des gens d’Alès, on s’est rendu compte que c’est une ville vraiment dynamique. »

JEAN-JACQUES BOURDIN, JOURNALISTE

Téléchargez la fiche de candidature au concours “Audace” sur www.ales-audace.fr

Lancement de prestige à l’Assemblée nationale

l

LIONNEL ASTIER, METTEUR EN SCÈNE

désireuses de s’installer. « Il nous fallait donc une campagne qui accroche, qui attire et qui “vende” notre territoire » souligne Christophe Rivenq, directeur de cabinet.

JGA : En 2007 vous avez invité Montpellier Agglo, le Grand Avignon et Arles à vous rejoindre. Est-ce toujours d’actualité ? J.-P.F. : Nécessairement, nous devons imaginer un cadre plus vaste allant de Sète, point d’entrée sur la mer Méditerranée, à Alès et à la Vallée du Rhône, riche en activité et en emplois industriels, en passant par les grandes agglomérations de Montpellier, d’Avignon ou de Nîmes, pour avoir une vision cohérente, sur la durée, et ainsi pouvoir supporter la résistance face aux grandes aires urbaines de France et d’Europe. M.R. : Lors de ces 4es Assises Alès-Nîmes, Jean-Pierre Moure, président de Montpellier Métropole, est venu nous dire quelle admiration il a pour notre démarche. Il nous a même fait un appel du pied pour nous rejoindre. Cela va dans le bon sens, celui qui nous permettra d’exister dans la compétition nationale et européenne. Il est plus que temps de dépasser les frontières fluviales, départementales ou idéologiques pour associer nos forces en vue du développement harmonieux de toute une région. ●

Ils ont dit

Philippe Ribot, viceprésident du Grand Alès, Max Roustan, Jean-Jacques Bourdin, journaliste sur RMC.

« La ville a changé, c’est vrai. Elle a beaucoup évolué, en bien. Et le label patrimoine mondial de l’Unesco est une chance unique pour la région ! »

YSABELLE LACAMP, ÉCRIVAIN

« Alès pour moi, c’est très important. Alès était notre capitale quand j’étais enfant et elle le reste dans mon cœur. C’est un pays qui est vraiment un exemple : on y trouve l’équilibre, l’harmonie… » Frédérique Hébrard et Ysabelle Lacamp. 17


i n f o s

Alès

d e s

c o m m u n e s

www.ville-ales.fr

Bienvenue aux nouveaux Alésiens ! Le 5 novembre, les élus municipaux accueillaient 800 nouveaux administrés en mairie.

n

i la pluie ni l’alerte météo n’ont découragé les nouveaux Alésiens de se rendre en mairie le 5 novembre dernier lors de la réception des derniers arrivants. Et pour cette cuvée 2011, ils étaient 800 néo-Alésiens, arrivés par envie ou par hasard, à être inscrits sur les listes électorales. Douceur de vivre, proximité de la mer et de la montagne, équipements modernes, tissu associatif dense, ville à taille humaine : il est clair qu’il fait bon vivre à Alès ! « Je crois que le nombre important de nouveaux Alésiens confirme l’analyse INSEE qui a été faite récemment sur notre ville, puisque Alès est aujourd’hui le 5e pôle urbain de la région, avec 27 % de population en plus entre > Une ville où il fait bon vivre, de l’aveu des nouveaux habitants.

ESPACE ABBAYE

JOURNÉE DÉCOUVERTE LE 8 DÉCEMBRE Le 20 octobre, à l’Espace Abbaye, une journée découverte du site et des services proposés dans ce nouvel espace était organisée en partenariat avec le CLIC Pays Cévennes, le Groupe Humanis et l’association Paroles et mémoire d’Alésiens. Plus de 30 seniors ont participé à cette journée qui a débuté par une présentation de photos et de témoignages du vieil Alès, et s’est poursuivie par un repas partagé avec les usagers du foyer restaurant et un atelier de loisirs créatifs. Cette journée ayant remporté un vif succès, l’expérience sera renouvelée le 8 décembre, avec les mêmes partenaires. De plus, depuis le début du mois de novembre, un transport est proposé gratuitement deux fois par semaine (lundi et jeudi) aux seniors désirant se rendre à l’espace Abbaye pour prendre le repas du midi et participer à une activité. tél. 04 66 52 40 44 (Françoise Jacques)

18

Le Rieu et Larnac, exutoires des automobilistes pressés ? Les services municipaux mettent en œuvre des solutions d’aménagement pour préserver le confort des riverains.

u

«

n sens unique », « des dos d’âne », « un rétrécissement de voie », « des chicanes » : les riverains du Rieu et de Larnac, venus en nombre à la réunion de quartier du 7 novembre, ont à peu près proposé toutes les solutions possibles pour canaliser la fougue des automobilistes. En effet, les axes de ces quartiers servent généralement de raccourcis à la circulation “bouchonnante” de la rocade aux heures de pointe. Le pôle Infrastructures de la Ville d’Alès a donc engagé une série de réflexions pour l’aménagement de zones sensibles et a pris en compte de nouvelles demandes.

Sens unique au chemin de la Tourtugue Entre la rocade Est et l’avenue des Maladreries, le chemin de la Tourtugue est très prisé des conducteurs pressés. D’autant qu’il possède trois voies de dégagement via des itinéraires résidentiels. Pour préserver la sérénité des rive-

rains, la municipalité a donc opté pour un système de sens unique partiel qui ne permet pas aux usagers de la rocade de rejoindre l’avenue des Maladreries ou la rue Gracchus Babeuf. « Nous aurions souhaité un sens unique sur tout le chemin » explique un habitant qui constate par ailleurs que beaucoup « brûlent joyeusement le sens interdit ». Le directeur du pôle Infrastructures a précisé qu’il s’agissait pour le moment « d’une phase de test ». Depuis, un deuxième aménagement test a été mis en place avec le remplacement des sens interdits par des rétrecissements de chaussée (lire p. 19). L’aménagement définitif devrait avoir lieu en janvier 2012. En tout état de cause, « il n’y aura pas de solution parfaite ».

1999 et 2008 » se réjouissait le député-maire Max Roustan.

D’ici et d’ailleurs Qu’ils viennent du coin, de ChampagneArdennes ou de Suisse, les nouveaux Alésiens présents en mairie le 5 novembre ne tarissaient pas d’éloges pour leur nouvelle ville. « Nous aimons beaucoup cette ville qui est fleurie et propre » témoignait un couple en provenance d’Uzès. « C’est un grand bonheur de vivre à Alès, je m’y plais beaucoup » indiquait un sexagénaire belge. « Je ne regrette pas d’être venue habiter à Alès, s’enthousiasmait une toute jeune maman. Et avec la petite qui vient d’arriver, on s’y projette pour longtemps ! » ●

Inscrivez-vous sur les listes électorales Afin d’être inscrit(e) dans le bureau de vote le plus proche de votre domicile, de recevoir votre carte électorale ainsi que les documents électoraux concernant les prochaines élections (présidentielle et législatives 2012), le service Élections vous invite à procéder à la rectification de votre adresse sur les listes électorales. Pour cela, il faut vous présenter à Mairie Prim’, 11 rue Michelet, avec les documents suivants : • carte nationale d’identité ou passeport en cours de validité, • quittance Edf ou gaz ou eau ou téléphone fixe de moins de trois mois. Vous pouvez également effectuer cette démarche par courrier, en joignant les photocopies des documents à l’adresse suivante : Service Élections, Mairie d’Alès, BP 40345, 30115 Alès cedex. Il est vivement conseillé de ne pas attendre la date limite, fixée au 31 décembre 2011. ●

Vitesse excessive et chemins étroits à Larnac Tout aussi emprunté par les automobilistes, le chemin de Saint-Etienne à Larnac était également au centre des débats lors de la réunion de quartier. Sur l’élan de la conversation précédente, une riveraine du chemin du Gas Gardonnet a interrogé l’équipe municipale sur l’opportunité d’un sens unique, « étant donné l’étroitesse du chemin à certains endroits ». Un habitant du chemin de Saint-Etienne-à-Larnac approuve, mais semble dubitatif quant à l’efficacité sur « la vitesse excessive ». > De nombreux riverains du Rieu et de Larnac souhaitaient assister à la rencontre avec le député-maire d’Alès.

Pour la sécurisation du secteur, le directeur du pôle Infrastructures a annoncé l’aménagement de deux giratoires sur le chemin Sous-Saint-Etienne, « aux croisements de l’ancien chemin de Méjannes et de l’ancien chemin de Mons ». ● Dernière réunion de l’année : 12 décembre, quartier du Centre-ville, à 18h, salle du Capitole, place de la Mairie.


i n f o s

Alès

d e s

c o m m u n e s

www.alescevennes.fr

Concertations et tests : la politique “travaux” de la Ville L’objectif est de coller aux attentes des Alésiens. Deux exemples avec les aménagements de la rue Pierre Coiras et du chemin de la Tourtugue. Chemin de la Tourtugue : un 2e test en fin d’année

Avenue Pierre Coiras : les riverains donnent leur avis > Un radar de vitesse permet de sensibiliser les automobilistes aux nuisances subies par les piétons et les riverains.

> Le sens unique sera remplacé par un rétrécissement à une voie, avec priorité de passage.

MAS DE LA FORÊT

400000 € DE TRAVAUX

t a

vec 8000 véhicules par jour, l’avenue Pierre Coiras est un axe majeur d’entrée et de sortie de la ville, qui n’est plus du tout propice à une cohabitation sûre entre piétons et automobilistes. La municipalité alésienne a engagé une large concertation des riverains suite à leur demande lors de la réunion de quartier de Clavières-Chantilly en mars dernier. Le 11 mai, une première réunion avec les riverains de la rue des Cévennes et des avenues Pierre Coiras et Joliot-Curie a permis d’établir un diagnostic largement partagé : « La sécurité des piétons n’est plus assurée du fait de trottoirs quasi inexistants et de la vitesse. Les sorties d’habitations sont périlleuses. » Et de souligner les difficultés : « L’artère est étroite et nous ne pouvons pas pousser les murs» indiquait le directeur du pôle Infrastructures. Le 21 novembre, les services de la Ville ont présenté aux riverains deux projets d’aménagement. • Le premier maintient une double circulation

Place Barbusse : un aménagement en deux temps

avec une chaussée réduite en largeur pour assurer un cheminement piéton d’un seul côté. Une solution qui a les inconvénients de bloquer les bus dans un sens et de réduire la visibilité des sorties d’habitation. • Le second projet, avec la mise en place d’un sens unique, permet une bonne sécurisation des piétons mais engendre un report de circulation difficile à estimer dans les rues voisines. Divers avis et observations ont été exprimés par l’assemblée. « Il n’y aura pas de solution miracle, résumait un habitant. Il faut choisir l’aménagement qui assurera parfaitement la sécurité des personnes ». La majorité des participants souhaite pouvoir expérimenter la solution de sens unique entre le musée du Colombier et la place de Chantilly. Courant 2012, une phase de test pourra être mise en place afin de mesurer l’impact de cet aménagement sur les autres axes de la ville. ●

Finalement, les violentes intempéries de novembre ont eu raison du planning initial d’aménagement du secteur de la place Barbusse et de la rue du Dr Serre. Le pôle Infrastructures de la Ville d’Alès doit se résoudre à mener le projet en deux phases : « Nous interromprons les travaux courant décembre pour ne pas perturber les fêtes de fin d’année et pour la quiétude des commerçants » explique le directeur. D’ici là, les entreprises ont pour consigne de terminer au moins l’aménagement strict de la place Barbusse avec un revêtement noir, simple mais propre. Début 2012, le chantier reprendra avec la pose du revêtement bicolore sur l’ensemble de la place Barbusse. Puis les équipes attaqueront l’aménagement de la rue du Docteur Serre, jusqu’à la place Péri, et disposeront les sphères amovibles, identiques à celles de la rue Saint-Vincent. ●

el un raccourci, le chemin de la Tourtugue permet aux automobilistes de s’extraire de la circulation de la rocade en rejoignant l’aven nue des Maladreries. Face au ras-le-bol des rive verains, le pôle Infrastructures de la Ville d’Alès a proposé un premier aménagement provisoire aavec un sens unique partiel empêchant de rejo joindre directement les Maladreries. Qu’à cela ne tienne, les automobilistes ont alors Q p pris la première à droite, via la rue J.-B. Lulli : « Ça n’a pas eu l’effet escompté puisque le tr trafic s’est reporté sur le lotissement » déplore le directeur du pôle Infrastructures qui revoit donc la copie. d « Les habitants veulent casser la vitesse et ssécuriser le cheminement piéton. » Un deuxi xième aménagement test a donc êté mis en sservice fin novembre. Celui-ci comprend la c création de trottoirs sur toute la longueur de c chaussée, le remplacement du sens interdit p par un rétrécissement à une voie d’une partie d du chemin de la Tourtugue avec une priorité de p passage, ainsi qu’une modification du sens de circulation sur la rue Gracchus Babeuf ne d p permettant plus de rejoindre Leclerc. Objectif : d décourager les automobilistes à se servir du ssecteur comme voie de délestage. ●

À cause des canalisations vétustes, le réseau d’assainissement était source de nombreux soucis pour les riverains du Mas de la Forêt. Le pôle Infrastructures a donc fait procéder à la rénovation complète du réseau d’eaux usées et à la création d’un réseau pluvial. Les équipes municipales ont ensuite réalisé un revêtement neuf. Coût total de l’opération : 400000 €.

STATIONNEMENT

PLACE DE L’ABBAYE Après avoir repris 500 m2 de revêtement entre le Crédit Agricole et le café de l’Abbaye, les équipes municipales ont créé huit places de stationnement en épi le long des halles, devant la fleuriste.

Foyer des Jeunes Travailleurs : début des travaux Faire du bâtiment vétuste de l’ancien Foyer des Jeunes Travailleurs deux bâtiments chaleureux et ouverts sur le quartier des Prés-Saint-Jean : tel est l’objectif ambitieux qui s’inscrit dans les actions ANRU en faveur de la rénovation du quartier. Concrètement, les travaux préliminaires ont débuté en cette fin d’année avec le démontage des accessoires intérieurs : portes, fenêtres, installations sanitaires, réseaux électriques, etc. La démolition partielle à coup de pelle mécanique et de marteau piqueur interviendra dans quelques semaines. Une fois rénové, ce bâtiment abritera des associations. Sont pressenties : Réseda, Radio Grille Ouverte, Rencontre et Amitié d’Ici et d’Ailleurs, le Secours Populaire ou les Restos du Cœur. ● 19


i n f o s AGENDA Saint-Christol • Du 5 au 7 décembre : exposition de Noël à la médiathèque. • 10 et 11 décembre : marché de Noël, Maison Pour Tous et place du Millénaire. • 10 décembre : veillée de Noël, contes, vins chauds, 18h, à la médiathèque. • 13 décembre : goûter de Noël offert par la municipalité aux enfants de l’école maternelle de Marignac. • 16 décembre : goûter de Noël offert par la municipalité aux élèves des écoles Joliot-Curie et Marignac. • 16 décembre : soirée organisée par le CMJ, à 19h, au Foyer. • 16 décembre : loto de l’ASSC, à 20h30, à la Maison Pour Tous. • 17 décembre : spectacle de Noël, présenté aux parents par l’APE de St Christophe, en matinée, à la Maison Pour Tous. • 17 décembre : Pastorale de Noël, “Destination Ailleurs”, présentée par l’association paroissiale de Saint Christophe. Spectacle ouvert à tous, entrée gratuite avec goûter offert. À 16h30, à la Maison pour Tous. • 18 décembre : loto du PC, à 15h, à la Maison Pour Tous. • 18 décembre : arbre de Noël avec un spectacle des enfants, au Temple. • 24 décembre : récital de harpe, de 20h à 20h45, au Temple. • 25 décembre : loto du Tennis de Table de l’ASCL, à 17h, à la Maison Pour Tous. • 31 décembre : réveillon organisé par le Tennis de Table de l’ASCL, à la Maison Pour Tous. • 3 janvier : cérémonie des vœux du Maire, 18h30, à la Maison Pour Tous. • 8 janvier : loto de l’Avenir Autrement, 15h, à la Maison Pour Tous.

> Une ripisylve permettant le maintien de la biodiversité sera protégée sur les berges du Gardon. 20

d e s

c o m m u n e s

Saint-Christol-lez-Alès

www.saintchristollezales.fr

Retour sur l’épisode cévenol des 3, 4 et 5 novembre La cellule de crise était opérationnelle en mairie de Saint-Christol.

a

lertée par la préfecture, dès le jeudi 3 novembre, la municipalité se préparait à l’éventualité d’une situation de crise, rassemblait les documents utiles, vérifiait le positionnement des barrières de fermeture des voiries, fixes ou mobiles, analysait des sites de Météo France, se mettait en relation avec la société

Prédict qui permet de suivre en temps réel l’évolution de la situation météorologique (la Communauté d’agglomération du Grand Alès a en effet passé un contrat avec la société Prédict). Saint-Christol était épargné : dans la nuit du 3 au 4 novembre, il n’est tombé que 26 mm d’eau ; les bourrasques de vent ont été ressenties mais sans dégâts notables.

Déclenchement du Plan Communal de Sauvegarde

> Les responsables des cellules de crise du Plan Communal de Sauvegarde se sont mobilisés le 4 novembre au soir.

En revanche, le vendredi 4 novembre, en fin d’après-midi, compte tenu d’informations convergentes concernant l’évolution probable et inquiétante de la situation météorologique, le Plan Communal de Sauvegarde est déclenché à son premier stade : vigilance. Les responsables des cellules de crise du Plan Communal de Sauvegarde (PCS), le DGS, des membres des services techniques et de la police municipale, se mobilisent. La commune est sillonnée par deux élus : visite des points sensibles, surveillance des niveaux d’eau, fer-

metures de voirie par le personnel communal. Un camion de la Croix-Rouge se trouve aux abords du lycée Prévert et informe qu’un PC est opérationnel à Anduze. Des pannes d’électricité sur le lycée, sur Boujac, sont signalées. L’Alzon est alors à 1,20 mètre en dessous du tablier du pont de la Filature route de Montèze ; le Carriol est plein aux trois-quarts au niveau du pont sur la route de Montèze, près de Vermeil…

150 mm d’eau au final Le vent aidant, la perturbation se décale peu à peu vers l’Ouest, évitant ainsi la commune ; les averses diminuent d’intensité et, à 20h50, l’alerte peut être levée, même si la vigilance reste de rigueur. Cet épisode cévenol, pendant lequel il est tombé localement 150 mm d’eau, a réveillé des frayeurs anciennes et a permis aux élus et au personnel communal de réaliser le bien-fondé du PCS mis en place en février 2011. ●

Marché de Noël 2011

Plan de gestion durable du Gardon d’Alès aval, instauration d’une trame bleue : c’est parti ! Ce plan concerne la gestion des berges du Gardon d’Alès, situées sur les communes de Saint-Hilaire, Saint-Christol, Vézénobres et Ribaute-les-Tavernes.

i

l a pris corps ces dernières années compte tenu des dégâts agricoles liés aux débordements du Gardon, lors d’épisodes pluvieux dits “cévenols”, en dernier lieu ceux de 2002. Il est apparu en effet que la solution la plus efficace et la plus réaliste en terme d’investissement pour limiter ces dégâts consistait en une “protection végétale” des berges : c’est-à-dire un maintien et un entretien de la ripisylve (ces espaces boisés qui se développent le long des berges, qui freinent le cours d’eau lorsqu’il déborde, et qui retiennent les embâcles qu’il transporte).

À cet aspect (technico-économique) est venu se superposer un aspect protection des espaces naturels sensibles, dont font partie les berges du cours d’eau : en effet, la faune et la flore y sont très riches, ce qui leur vaut le classement en Zone Naturelle Sensible pour la Faune et la Flore (ZNIEFF).

Un espace de liberté pour le Gardon Ainsi est né le projet “gestion durable” du Gardon, qui consiste en l’acquisition (à l’amiable) d’une bande de terrain sur les berges de part et d’autre du cours d’eau, d’une largeur minimale d’une cinquantaine de mètres, sur laquelle se développera une ripisylve protectrice des terres agricoles et propice au maintien et au développement de la biodiversité. On parle de redonner un espace de liberté au Gardon. Le projet a un coût : plus d’un million d’euros, hors taxes. Il est financé pour moitié par l’Agence de l’Eau, à 20 % par des fonds européens, 10 % par l’État, 10 % par le Département, les 10 % restant étant pris en charge par le SMAGE (Syndicat Mixte pour l’Aménagement et la Gestion Équilibrée des Gardons).

> Samedi 10 décembre • Dès 10h, ouverture du marché, avec installation des exposants sur la place du Millénaire et dans la Maison Pour Tous. • À 11h, chorale de l’école maternelle de Marignac, suivie d’une prise de photos avec le Père Noël et d’une distribution de friandises. • Dès 14h, ateliers de contes de Noël. • À 19h, la Médiathèque offre des contes de Noël autour d’un vin chaud. > Dimanche 11 décembre • Dès 10h, ouverture du marché, avec une possibilité de restauration rapide. • Dès 14h, ateliers des contes de Noël, suivis de photos avec le Père Noël et d’une distribution de friandises. • À 15h, chorale des classes élémentaires de JoliotCurie. > Durant tout le week-end La municipalité et l’UCIA offrent aux enfants des promenades en calèche, à dos d’âne et des passages dans le château gonflable, ainsi que des friandises. ● Ce projet va s’étaler sur quatre ans. Ainsi, dans un avenir relativement proche, peut-on espérer pouvoir se promener plus librement sur les berges des Gardons devenues espaces publics, y observer la faune et la flore. En effet, les espaces acquis dans le cadre de ce projet seront mis obligatoirement à la disposition du public. On peut rêver à la présence d’observatoires de la nature ouverts aux écoles, aux balades de découvertes, etc. En tout cas, c’est parti ! ●


AGENDA Salindres

Salindres

www.ville-salindres.fr

CTI se développe en s’associant avec Orelis Environnement 5 millions d’euros ont été investis et 25 emplois ont été créés sur le site.

l’

union fait la force dit-on. C’est ce que la société salindroise Céramiques Techniques et Industrielles (CTI) et la société Orelis Environnement de Miribel (Ain) ont mis en pratique en s’associant pour créer un nouvel ensemble, CTI-Orelis Environnement, qui renforce sérieusement le site salindrois où fonctionnent désormais les deux unités.

CTI leader mondial des membranes minérales La société CTI est fabricant de matériaux céramiques dédiés aux marchés de l’environnement, de la catalyse et des énergies renouvelables. Elle innove et se diversifie dans les domaines de la séparation des gaz sur membranes (purification syngaz) et la distillation membranaire. Les autres domaines d’activité de la société sont les matériaux catalytiques (notamment pour la production d’énergies alternatives) et les systèmes de dépollution.

Saint-Jean-du-Gard

Orelis environnement experte des membranes polymères La société Orelis Environnement est experte dans les procédés et technologies membranaires, organiques et minérales. Elle commercialise des membranes, modules et skids qui sont intégrés dans des installations d’épuration et de recyclage. Ce nouvel ensemble, CTI et Orelis Environnement, représente l’intégration globale allant des matières premières jusqu’aux équipements de filtration. Cette unification permet de renforcer la synergie dans les marchés environnementaux. Le rapprochement est total, grâce à la construction du bâtiment d’Orelis Environnement de 3 000 m² qui jouxte celui de CTI. L’association donne une impulsion majeure à la fabrication et la commercialisation de produits de haute technologie membranaire dans les domaines des filtrations des liquides et épuration et séparation des gaz. ●

> Le nouveau bâtiment de CTI-Orelis Environnement.

CTI-Orelis Environnement en chiffres Entre 2009 et 2010 le chiffre d’affaires de CTI et Orelis a progressé de 34 %. La surface des bâtiments qui abritent la nouvelle société est désormais de 9 000 m2. 5 millions d’euros d’investissement ont été nécessaires pour réaliser l’ensemble. Cette association a permis de créer 25 emplois, qui se sont ajoutés aux 70 qui étaient en place sur les bords de l’Avène. ●

www.ville-saintjeandugard.fr

“Le Goût de la Table” remet le couvert les 10 et 11 décembre Depuis 2009, Saint-Jean-du-Gard vous invite à sa table le deuxième week-end de décembre, à l’occasion du salon “Le Goût de la Table”. Thème 2011 : le Japon. Au programme

i

nitié par la municipalité, ce rendez-vous s’organise en collaboration étroite avec le lycée hôtelier Marie Curie, l’association Les Dimanches Verts, les commerçants et artisans du village, l’Office de tourisme et le Comité départemental du tourisme du Gard. Une quarantaine d’exposants artisans et créateurs des différents corps de métier touchant à la table vous inviteront à repenser l’invitation à votre table, en puisant dans les richesses artisanales et les savoir-faire de notre territoire : utiliser des produits locaux et les transformer en mets originaux, réaliser un mise de table digne des professionnels, sur une thématique précise, avec des créations d’artisans d’art, accorder les vins aux mets, sculpter fruits et légumes, réaliser sa décoration florale...

L’année du Japon Afin de renouveler les animations, décision a été prise de choisir un pays, ou une culture, qui guidera le programme de la manifestation. Ainsi l’édition 2011 vous proposera de partir à la découverte du Japon, et ce avec la

• 9 décembre : veillée de Noël avec le chanteur provençal Guy Bonnet, à la salle Becmil, à 21h. Réservation en Mairie (places limitées). • 11 décembre : loto des Vétérans au profit des œuvres sociales, à 15h, salle Becmil. • 4 janvier : vœux du maire à la population, à partir de 18h30, salle Becmil.

participation du Consulat général du Japon à Marseille : cérémonie du thé, art de l’Ikebana, coutellerie, poterie, origami, calligraphie et kakemono, musique japonaise... Il s’agira également pour les élèves du lycée hôtelier de confectionner des mets japonais à partir de matières premières produites dans notre région. ●

Expositions : • de mise de table : 4 ambiances de salle à manger, avec le souci des détails qui font toute la différence... • de verres : découvrir les formes, les noms et les usages d’une des plus importantes composantes d’une table... • de couteaux japonais : pour présenter une culture et une tradition japonaise de plusieurs siècles dans l’art de la forge des sabres de samouraï. Ateliers par des élèves du lycée hôtelier Marie Curie : • Œnologie : dégustation / accorder les vins aux plats / servir le vin. • Transformation de produits régionaux et de saison : flambage, découpage, brochettes, verrines, cuisson au wok, sculpture de fruits et légumes, utilisation de plantes sauvages comestibles. • Pliage de serviettes. • Mise de table. Ateliers par des restaurateurs, des artisans de SaintJean-du-Gard et des environs : pâtisserie, cocktail de fruits, composition florale, restauration et nettoyage de meubles en bois, présentation des 13 desserts de Noël, … Spécialistes : ikebana, poterie raku, cérémonie du thé, origami, … Exposition-vente ●

AGENDA Saint-Jean-du-Gard • 16 décembre : concert de Noël de la chorale Magnificat, à 21h, au temple. • 17 décembre : cérémonie de la Sainte-Barbe, défilé des sapeurs-pompiers. • 21 décembre : documentaire sur l’écrivain “Bernard Clavel”, par Claude Vajda, à 18h30, à la médiathèque. • 23 décembre : cinéma, “La guerre des boutons”, comédie à partir de 6 ans. Tarif : 5 € / 3 €. 20h30, salle Stevenson. • 31 décembre : réveillon des sapeurspompiers. tél. Office de tourisme : 04 66 85 32 11 osti.st.jeandugard@ free.fr

“Le Goût de la Table” Espace Paulhan, de 10h à 18h. Entrée : 2 €/personne, famille 4 € tél. Les Dimanches Verts, 04 66 85 32 18 www.dimanchesverts.org 21


i n f o s AGENDA Saint-Hilaire • 10 décembre : concert gospel avec le groupe “Gospel train”. 21h, temple de SaintHilaire. Entrée libre. • 11 décembre : loto de l’omnisport football Saint-Hilaire/La Jasse, complexe Maurice Saussine. • 29 décembre : vœux du maire, 19h, salle polyvalente, complexe Maurice Saussine. • 7 janvier : élection de Mlle CévennesCamargue 2012, en présence de Mlle France 2011 et de la présidente du comité Mlle France, Alicia Mermet. Lors de cette soirée, 6 jeunes filles seront titrées et les 3 premières seront qualifiées pour l’élection de Mlle France 2012 qui aura lieu le 31 mars 2012 à Les Mazures, en Isère. 4 passages des 16 prétendantes. Thème de la soirée : la Polynésie. Boissons et galette des rois 20h30, salle polyvalente, complexe Maurice Saussine. Entrée : 2 € (pour des œuvres caritatives).

d e s

c o m m u n e s

Saint-Hilaire-de-Brethmas

Illuminez votre maison et concourez Pour la 7e année consécutive, la Commission municipale Environnement de Saint-Hilaire renouvelle son concours des “maisons illuminées”. > Pour concourir, inscrivez-vous en mairie avant le 9 décembre.

c

e concours, ouvert à tous, récompense les maisons de la commune dont les décorations seront vues de la voie publique. Seuls le côté esthétique et le côté environnemental seront pris en compte par le jury ; le côté normatif sera sous la responsabilité des participants. Le règlement du concours et le bulletin de participation sont disponibles en mairie. L’inscription doit être retournée au plus tard le vendredi 9 décembre 2012 à l7h.

Aide aux démarches administratives

Gagnez des bons d’achat

• 10 décembre : concours de belote organisé par “Opération village”. Inscription et tirage au sort des équipes à partir de 20h, foyer G. Brun.

Renseignements et inscriptions en mairie tél. 04 66 61 08 09 - com30560@orange.fr

www.ville-st-privat-des-vieux.com

Les fêtes de fin d’année ont débuté En cette période morose, la municipalité et les associations s’associent pour donner un air de fête à la commune.

l

es temps forts ont commencé début novembre avec la désormais classique fête d’Halloween organisée par la commission Jeunesse. Les enfants, toujours plus nombreux, ont pu creuser les citrouilles et se faire maquiller par des mains expertes avant d’assister au spectacle de magie. Un grand merci aux riverains qui ont ouvert leur porte pour leur offrir des bonbons lors du défilé.

Les associations très actives Le 20 novembre, le foyer Georges Brun, qui fermera bientôt pour cause de rénovation, a accueilli le marché de Noël organisé par l’association “Opération village”. L’occasion pour le public de trouver des idées de cadeaux originales et, pour les plus jeunes, de rencontrer le Père Noël. Celui-ci a d’ailleurs fort à faire à Saint-Privat en ce mois de décembre avec les spectacles et les arbres de Noël des APE des écoles, la crèche des Blacous, etc. Décembre est également rythmé par les incontournables lotos où chacun vient tenter sa chance dans la bonne humeur.

La municipalité s’implique

> Halloween a donné le coup d’envoi des festivités de fin d’année. 22

À l’initiative du Conseil municipal de Saint-Hilaire, une aide aux démarches administratives est proposée aux Saint-Hilairois depuis le 10 janvier 2007. M. Pont, magistrat honoraire de l’ordre judiciaire, effectue une permanence en mairie, tous les 2es mercredis de chaque mois de 9h à 15h30 non stop. Déjà actif sur le secteur de Salindres et de Vézénobres, M. Pont a pour mission de vous aider dans la constitution de vos dossiers ou courriers, de vous diriger vers les administrations compétentes, de vous informer, de vous conseiller et de vous accompagner dans différentes démarches. Vous pouvez lui écrire en adressant en mairie un courrier à son attention ou le rencontrer avec ou sans rendez-vous. Contact mairie : 04 66 61 08 09 ●

Ce concours, gratuit, est doté de plusieurs prix dont un bon d’achat, d’une valeur de 150 € à l’auberge de Saint Hilaire ; un bon d’achat de 100 € aux caves de Saint Hilaire et un bon d’achat de 50 € au restaurant le Mandarin à la Jasse de Bernard. ●

Saint-Privat-des-Vieux AGENDA St-Privat-des-Vieux

www.ville-sthilairedebrethmas.com

Saint-Privat-des-Vieux s’est paré de ses plus beaux atouts : guirlandes et lumières ont été installées dans les différents quartiers par les agents des services techniques. Les membres du CCAS ont entamé leur distribution de colis et ballotins pour ceux, parmi nos anciens, qui ne peuvent pas assister au repas des aînés. Les enfants des écoles ne sont pas oubliés avec un superbe spectacle. Beaucoup d’occasions de terminer l’année dans la joie et la convivialité. ●

Les moments forts à ne pas manquer • 9 décembre : spectacle de ventriloque pour les trois groupes scolaires au foyer Georges Brun. • 10 décembre : repas des aînés, 12h, salle des Églantiers. • 10 décembre : Noël des Pequelous, 15h30-18h30, auditorium. • 11 décembre : loto Club de l’amitié, 14h30, foyer Georges Brun. • 12 décembre : Noël de l’APE de Mazac, 14h-17h, foyer Georges Brun. • 14 décembre : Noël de la crèche les Blacoux, 18h30, foyer Georges Brun. • 15 décembre : repas de Noël des enfants dans les cantines. • 16 décembre : Noël de l’APE de l’école J. Giono, 15h15, foyer Georges Brun. • 16 décembre : marché de Noël de l’école Paul Valéry. Lire page 30. • 18 décembre : loto peña Los Bailaeros, 14h30, foyer Georges Brun. • 20 décembre : animations de Noël au marché. Distribution de papillottes, de café et de chocolat chaud. De 10h à 12h30, place Saint-Jean. ●


Saint-Paul-la-Coste

AGENDA St-Paul-la-Coste

Mobilisation pour ressusciter l’église La toute nouvelle association “Les amis de l’église de Saint-Paul” s’est lancée dans le défi de restaurer l’intérieur de l’édifice religieux.

s

i, de la route, la jolie petite église romane et son clocher qui domine le hameau offrent une vue vraiment pittoresque et invitent à la découverte, une fois à l’intérieur, malheureusement, le bâtiment trop longtemps négligé accuse les ravages du temps. Il est l’un des plus vieux bâtiments de Saint-Paul. Au-delà de la simple restauration du bâtiment, l’association souhaite sensibiliser la population saint-paulaine à la richesse de son patrimoine local et permettre à ce charmant édifice datant du XIIe siècle d’accueillir à nouveau le culte et les cérémonies. Mais également des concerts et autres manifestations culturelles.

Sauvegarder le patrimoine local > Les peintures intérieures ont été dégradées par le temps. Elles masquent un décor beaucoup plus ancien.

Bagard

C’est pourquoi l’association se démène depuis sa création fin 2010 pour trouver des fonds et dénicher un architecte qui saura redonner son lustre à ce vestige du passé.

“Les amis de l’église de Saint-Paul” tiennent d’ores et déjà à remercier ceux qui se sont rassemblés autour de ce projet et font appel aux dons sans lesquels ils ne pourront pas poursuivre leur mission. ● Vous pouvez soutenir l’association “Les amis de l’église de Saint-Paul”, adhésion : 10 €. Renseignements : Maryse Portanier, 04 66 30 64 85

Chasse aux fossiles sur l’Escoudas La piste DFCI de l’Escoudas, entièrement réhabilitée en février dernier, a sérieusement souffert du passage des sangliers et des fortes intempéries de début novembre. C’est pourquoi la municipalité a dû intervenir le mois dernier pour dégager les pierres et roches éboulées qui obstruaient le passage. Toutefois, pour les amateurs de fossiles, les éboulements sont une aubaine. Avec un peu de chance, il est possible de trouver une assez grande variété de fossiles marins. Randonneurs, ayez l’œil ! ●

www.bagard.fr.st

La place du 11-Novembre 1918 a été inaugurée Le 10 novembre, les élus ont célébré la livraison des travaux de modernisation de l’ancienne place du foyer. de régler. C’était d’ailleurs, depuis 2008, l’un des engagements de la municipalité.

Rénovation totale

> Christophe Marx, sous-préfet d’Alès, William Dumas, Geneviève Blanc, quelques maires venus en voisins et de nombreux invités ont coupé le ruban.

c’

• 16 décembre : loto du Comité d’Animation. • 18 décembre : Noël des enfants, avec goûter, cadeaux et spectacle, à la salle Marie Durand. • 31 décembre : réveillon du Comité d’Animation.

était une inauguration importante qui concernait le réaménagement du cœur du village. La place dite “du Foyer” a été rebaptisée pour l’occasion place du 11-Novembre 1918. Cette place est très fréquentée par les 25 associations du foyer, par les usagers de la mairie et de la Poste, ainsi que par les 150 enfants inscrits à l’école élémentaire. Ce qui engendrait des problèmes de stationnement et de circulation qu’il était grand temps

Les travaux menés tambour battant en juillet/août ont permis une totale rénovation du secteur : voies de circulation, trottoirs, mais aussi l’espace urbain et piéton. Tous les réseaux qui alimentent les écoles, la bibliothèque, la mairie, le foyer et la Poste ont été repris : gaz, eau potable, tout à l’égout, téléphone, internet, éclairage public. Pour répondre aux normes handicapés, les deux passerelles menant à la bibliothèque et à l’école élémentaire ont été reprises. Un cheminement piétonnier, agrémenté d’une barrière en bois très esthétique, sécurise la bordure avec le ruisseau. Des bancs ont également été posés près de la sortie de l’école. Il ne reste plus qu’à procéder à quelques plantations pour donner une touche finale à cet espace convivial.

permet le désengorgement de la sortie sur la route Alès-Anduze. Le maire de Bagard, Maurice Viala, a remercié tous les services et toutes les entreprises qui ont tenu les délais de cet important chantier dont le coût s’élève à 480 000 €. Un soutien de l’État (Dotation de Développement Rural) a permis de soulager la facture à hauteur de 92 400 €. « C’était la volonté des élus que d’aménager cette place centrale, a expliqué Maurice Viala lors de son discours. Elle séduira les administrés et les visiteurs avec un souci de fonctionnalité, d’esthétisme et de sécurité, tout en préservant et en valorisant l’identité du village ». ●

AGENDA Bagard • 11 décembre : loto de “L’Eternel Printemps”, à 15h, foyer. • 16 décembre : arbre de Noël du personnel communal. • 31 décembre : réveillon organisé par l’association d’animation. • 7 janvier 2012 : loto de l’ASB, à 20h30, foyer. • 13 janvier 2012 : vœux à la population, à 18h30, foyer.

Valoriser l’identité du village 65 places de parking ont été créées. Elles sont desservies par un sens de circulation bien étudié et une sortie sur la vieille route d’Anduze

> 65 places de stationnement ont été créées. 23


i n f o s

d e s

c o m m u n e s

Thoiras

www.commune-thoiras.fr

Intempéries de début novembre : on n’avait pas vu ça depuis 1940 ! La commune veut obtenir le classement en catastrophe naturelle. municipaux – techniques, administratifs et scolaires – étaient mobilisés et en alerte. Les élus prévoyaient également des solutions de repli pour les habitants sinistrés – salle des fêtes, école, camping La Pommeraie côté Lasalle, … – et coordonnaient leurs actions. > Le pont de Massiès, totalement submergé.

Les enfants accueillis malgré tout à l’école

> La filature encerclée par les eaux.

d

PÊLE-MÊLE

VŒUX 2011 La cérémonie des vœux de la municipalité aura lieu le 7 janvier au foyer Monplaisir à 18h30.

APPARTEMENT COMMUNAL La commune loue un appartement (cuisineséjour, 3 chambres, salle de bain, wc), superficie de 80 m2, chauffage électrique et balcon. Loyer mensuel 400 € (chauffage et eau non compris). Libre de suite. Attention, la priorité sera donnée aux personnes ayant des enfants en âge d’être scolarisés en maternelle et/ou primaire au sein du SIRP. Envoyez demande et conditions de ressources à : Mairie de Mialet, le Village, 30140 Mialet.

24

ans la semaine du 1er au 5 novembre, de fortes intempéries se sont abattues sur les Cévennes et notamment sur Thoiras. Pluies intenses, bourrasques de vent, grêle ont dévasté routes, prairies et ponts. Il s’agit d’une tempête ou mini-tornade qui a frappé dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 novembre les alentours de notre village. Cela n’était pas arrivé depuis 1940, et cet “épisode pluvieux cévenol” a dépassé les limites observées en 2002. Autant dire que les souvenirs de cette période pour la commune de Thoiras ne sont pas réjouissants. Dans la matinée, les pluies s’intensifiant, la préfecture du Gard avait émis une alerte de vigilance orange et, dès lors, tous les services

Mialet

Malgré les coupures d’électricité intempestives, les informations importantes ont pu être relayées par téléphone, ce qui a permis aux services en alerte d’intervenir rapidement. De plus, l’écoute de la radio France Bleu Gard Lozère a permis aux services municipaux d’être au courant de la situation dans le département. La préfecture avait demandé l’arrêt des transports scolaires, mais les enfants pouvaient être accueillis dans les écoles. Les services techniques se sont mobilisés pour remettre en état les routes, notamment par le balayage des chaussées, avec la participation de l’entreprise locale SRC qui a mis à disposition le matériel nécessaire. Les services scolaires – ATSEM, cantine et une partie des instituteurs de l’école – étaient également présents toute la journée du vendredi 4 novembre malgré l’arrêté préfectoral qui suspendait les transports scolaires pour la journée : tout a été mis en place pour accueillir au mieux les enfants.

L’objectif pour Thoiras est d’obtenir le classement en catastrophe naturelle pour une meilleure indemnisation des entreprises et des particuliers. ●

Maison de la Rando : un bon bilan 2011 La Maison de la Randonnée du Grand Alès, située à la Châtaigneraie de Thoiras, tire un bilan très positif de ses activités 2011, avec une progression toujours constante en nombre de visiteurs. En 2011, 7570 visiteurs sont passés à la Maison de la Randonnée soit une augmentation de presque 10 %, (6 870 en 2010). Sur 7 570 visiteurs : 1 015 étrangers (41 % de Hollandais, 24 % de Belges, 13 % d’Allemands, 7 % de Suisses, 10,5 % d’Anglais, 4,5 % autres). Durant les deux mois d’été, ce sont 4404 personnes qui sont venues à la Maison de la Randonnée, soit 30 % de plus que l’année dernière, dont 824 étrangers. Les activités de pleine nature sont satisfaisantes : les sorties âne bâtés et la location de VTT font la joie des enfants mais aussi des parents. Un nouveau jeu ouvert à tous, intitulé le “rallye de Thoiras”, invite à partir sur les traces du patrimoine du village. Pour 2012, le catalogue se prépare avec toujours plus de dates et d’activités de pleine nature. Maison de la Randonnée, La Châtaigneraie, Thoiras tél. 04 66 61 66 66 www.maisondelarandonnée.com ●

Un registre ouvert en mairie Un registre a été ouvert à la Mairie de Thoiras afin de recenser toutes les personnes qui ont subi des dommages afin de faire remonter l’information en préfecture.

www.mialet.net

Un 11-Novembre dignement Pluies abondantes commémoré De nombreux Mialétains étaient présents pour honorer la mémoire des Poilus.

c’

est toujours avec beaucoup de ferveur que de nombreux Mialétains se sont rendus au Monument aux Morts pour rendre hommage aux soldats de la guerre 1914-1918 et en perpétuer ainsi le souvenir. Après le dépôt de la gerbe effectué par deux enfants, le maire, Gilbert Rouanet, a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence. Ensuite, tous les participants se sont retrouvés au Foyer Monplaisir pour partager le pot de l’amitié. ●

Après une longue période de sécheresse, de fortes précipitations se sont abattues sur Mialet. Fort heureusement la tornade nous a épargnés et, donc, nous n’avons pas de dégâts comme dans les communes voisines. Une vue du Gardon en crue à la Bonté… ●


Boisset-et-Gaujac

www.boissetetgaujac.fr

Un “Bleuet de France” pour commémorer le 11-Novembre a

vant le début de la cérémonie, toutes les personnes présentes ont été sollicitées pour un don à la FNACA par le docteur MarieFrançoise Bugat. En échange, elle a offert à

> Marie-Françoise Bugat a offert un “Bleuet de France” à Jack Brousse.

chacun un “Bleuet de France”, à porter à la boutonnière. Le “Bleuet de France” est le symbole de l’aide apportée aux familles des soldats morts pour la France. Groupées autour du monument aux Morts, les personnes présentes ont observé une minute de silence avec une pensée particulière pour M. Rosnarho, président de l’Association des Anciens Combattants, disparu récemment. Puis le maire de Boisset-et-Gaujac, Jack Brousse, a lu le message du président de la République. La réunion s’est terminée dans la convivialité, autour d’un apéritif offert par la municipalité. ●

Sortie culturelle à Gaujac

Les membres du Cercle du Livre, rejoints par des personnes intéressées, ont visité la chapelle romane de Gaujac le 8 novembre. Monsieur Aspères, le propriétaire, a accompagné cette visite et l’a rendue vivante par ses explications, montrant l’intérêt architectural et historique du lieu. Les participants ont ensuite pu faire le tour des bâtiments et replacer en pensée cet édifice dans son contexte. Ils ont ainsi découvert un vestige du passé de Boisset-et-Gaujac et remercient Monsieur Aspères de leur avoir offert cet agréable moment.

Déchets valorisés La commission Environnement étudie un projet de valorisation et de recyclage des déchets. En effet, dès janvier 2012, les communes seront dans l’obligation de mettre en place « un tri à la source et une valorisation biologique de bio-déchets émanant des cantines, maisons de retraite, etc. » Le projet pédagogique pluriannuel de l’école élémentaire portera justement sur le thème du jardin : c’est donc l’occasion de créer un compost avec les déchets organiques de la cantine. Pour participer à la sensibilisation des Boissetains, il est envisagé d’encadrer les conteneurs à ordures de panneaux informatifs. ●

• 13 décembre : Cercle du Livre, à 14h30, bibliothèque. • 6 janvier 2012 : vœux du maire et réception des nouveaux habitants, à 18h30, salle polyvalente.

CONCOURS

MAISONS ILLUMINÉES Pour la troisième année consécutive, la municipalité récompense, à l’occasion des fêtes de fin d’année, les maisons qui présentent les plus belles illuminations, visibles depuis les routes et chemins. Inutile de s’inscrire, le jury parcourra toute la commune.

AGENDA Mons

Mons

• 10 et 11 décembre : marché de

Des incivilités à répétition De trop nombreux préjudices moraux et matériels ont été néfastes à la commune de Mons cette année.

l’

année 2011 a été longue… en incivilités. Étaient visés en particulier la mairie et ses infrastructures, mais aussi le maire qui a été agressé par des concitoyens, maltraité, voire insulté pour des raisons tenant au Plan Local d’Urbanisme, aux futures constructions, etc. En bref, pour certains, le maire et les conseillers municipaux sont responsables de tous les maux des Monsois…

Une longue liste des méfaits • Tags sur les murs de la mairie, sur les arbres et sur le bitume de la place. Sans oublier les inscriptions sur la route de Bagnols, à proximité du domicile du maire. • Sur le parcours de santé, le jeu de piste a été incendié. • Des ordures et des encombrants déversés sur les routes et les chemins. En cette fin d’année, l’ancienne voie ferrée sert de dépotoir. Il est possible d’y voir des restes de chantiers, des gravats et toutes sortes de végétaux. Heureusement, le service Technique est à pied d’œuvre : M. Giglio, le responsable, et ses employés ont fort à faire. Les dernières incivilités de début novembre s’avèrent, elles, des plus odieuses : • Un chat mort (certainement empoisonné), a été déposé devant la porte de la mairie. Il ap-

AGENDA Boisset-et-Gaujac

> Un renard pendu à un arbre et un chat mort devant l’entrée de la mairie.

partenait à une famille bien tranquille habitant sur la place. • La serrure de la porte d’entrée de la mairie a été enduite de colle forte pour la rendre impossible à manœuvrer. Elle a dû être changée, tout en procédant à la fabrication d’un grand nombre de clés. • M. le maire a découvert, pendu à un arbre jouxtant son habitation, un renard en décomposition. Trop, c’est trop ! S’attaquer aux bêtes est odieux.

Un coût important pour les contribuables Les agresseurs ne se rendent pas compte que ces méfaits coûtent très cher à la commune et donc aux administrés. La moindre réparation peut coûter jusqu’à plus de 5 000 € ! Il vaudrait mieux que les impôts servent à améliorer et à créer plutôt qu’à détruire et saccager. Ces actes dénotent un réel manque de civisme et une haine certaine. ●

Noël organisé par l’association “AnimeMons”. Samedi 10, de 10h30 à 22h, et dimanche 11, de 10h30 à 18h, salle polyvalente. Retraite aux flambeaux le samedi à 19h30. Lâcher de ballons le dimanche après-midi, suivi de l’arrivée du Père Noël. • 10 et 11 décembre : expo peintures et sculptures avec Béatrice Migliore, Guy Covelli et Daniel Jullien. De 10h à 19h, temple de Mons. • 14 décembre : concert de la chorale d’enfants “Croque music”, à 17h, résidence de la Lauze. • 16 décembre : rencontre amicale ouverte à tous, à l’initiative des bénévoles du Secours catholique. De 14h à 17h, salle polyvalente. • 16 décembre : passage du Père Noël au groupe scolaire du Valat de Sicard. • 17 décembre : arbre de Noël de l’association Francombat avec démonstrations et pot de l’amitié, à 20h, salle polyvalente.

25


i n f o s AGENDA St Martin • 6 janvier : vœux du maire, à 18h30, Espace La Fare Alais.

d e s

c o m m u n e s

Saint-Martin-de-Valgalgues

www.saintmartindevalgalgues.fr

Anaïs Munoz : dans l’univers des concours de beauté La Saint-Martinoise a été sacrée “Mlle Languedoc-Roussillon” et concourt au titre de “Mlle France 2012”.

l

es concours de beauté se déclinent aussi pour les jeunes femmes (filles) encore mineures. Ainsi, à 16 ans, Anaïs Munoz tente sa chance dans l’univers des strass et des paillettes. Son premier couronnement est récent, c’était avec l’écharpe de “Mademoiselle Gard 2011”. Une expérience qu’elle a poussée un peu plus loin, non sans succès puisqu’Anaïs Munoz a été élue le 16 juillet “Mademoiselle LanguedocRoussillon 2011”.

Une passionnée de mode et de danse

© DR

Originaire de Saint-Martin-de-Valgalgues, la jeune fille est étudiante en comptabilité au Lycée professionnel Cévenol d’Alès. Elle confesse deux passions dans sa vie : la mode et la danse. C’est peut-être pour cela qu’Anaïs Munoz a déjà une aisance certaine sur les podiums. C’est aussi grâce à l’expérience qu’elle a pu

Corbès AGENDA Corbès • 18 décembre : visite du Père Noël, à 14h, salle du Micocoulier. Mais comment va-t-il venir cette année ? Surprise...

> À 16 ans, Anaïs Munoz est qualifiée pour le concours “Mlle France 2012”.

Quelques arbres sont tombés devant le jardin clos. a tempête, ou “évènement cévenol”, qui s’est abattue sur la région des Cévennes a causé beaucoup de dégâts. La commune de

Corbès s’en est bien sortie. Mais une image à marqué les esprits : le jardin clos, oui le “jardin déjà clos”, était vraiment clos par des chaînes ! La pluie et les arbres en travers ont malheureusement obligé le rendez-vous traditionnel de la brasucade à se déplacer à la salle communale du Micocoulier, lequel micocoulier est, lui, toujours debout…

Le bureau d’Approche reconduit

> Les arbres abattus par le vent ont véritablement clos le jardins clos. 26

Un marché de Noël réussi Le marché de Noël organisé par la mairie les 12 et 13 novembre a été un grand succès. Sous le soleil, de nombreux visiteurs ont pu arpenter les allées du marché artisanal à la recherche de cadeaux à offrir pour ces fêtes de fin d’année. L’animation musicale était au rendez-vous, ainsi que les jeux pour les enfants. Ceux-ci ont d’ailleurs bien rempli la boîte aux lettres du Père Noël. Le samedi soir, le défilé de mode a attiré bien des curieux. Il était organisé par l’association “Model’s” et “Mademoiselle Languedoc-Roussillon”. ●

www.corbes.fr

Corbès n’a pas trop pâti de la tempête l

acquérir en participant à des défilés de mode avec l’association “Model’s”, reconnue sur le territoire et dirigée par Marie-Jeanne André. La tête couronnée, mais froide, et les pieds bien sur terre, Anaïs est consciente de la chance qui lui a été donnée : elle participera à la grande finale de “Mademoiselle France 2012” au mois de mars prochain. Reste à savoir si la belle décrochera l’ultime diadème. Nous lui souhaitons bonne chance pour la suite. ●

À la fin de cette rencontre, l’association Approche s’est réunie pour son assemblée générale. Constat est fait que l’association a encore une fois assuré avec succès beaucoup de rencontres corbésiennes et même ouvertes sur l’extérieur. Le bureau a été reconduit, à l’exception du trésorier qui a passé la main à une trésorière… ●

Une belle soirée théâtre L’association Approche a accueilli la troupe de comédiens, “Les Coulisses d’Anduze”, pour une soirée théâtre. La pièce “Chasse à bru” a eu un très grand succès tant auprès des grands que des plus petits, dont les éclats de rire ont mis du baume au cœur des comédiens. La troupe a été chaleureusement applaudie, puis chacun a pu discuter avec les artistes en les félicitant et en trinquant (avec modération). À une prochaine fois donc… ●


Saint-Jean-du-Pin

www.saint-jean-du-pin.fr

Une nouvelle aire de jeux à La Mauricotte Un espace de détente complet est désormais accessible gratuitement à toutes les familles : bancs, jeux, espace vert, …

s

uite à la demande de nombreux parents dont les enfants fréquentent l’école maternelle de Saint-Jean-du-Pin, la municipalité a récemment fait procéder à l’installation de jeux de jardin sur le terrain communal de La Mauricotte, à proximité du cours de tennis, à deux pas du cœur du village. Cet espace aménagé par les services municipaux va permettre aux enfants en bas âge de s’amuser en plein air en toute sécurité puisque l’accès aux véhicules est interdit sur le terrain communal.

AGENDA Saint-Jean-du-Pin • 11 décembre : marché de Noël de l’APE, de 10h à 17h, place des Mares. Avec de nombreux exposants, des producteurs locaux et l’arrivée du Père Noël prévue à 15h30. • 16 décembre : spectacle de Noël pour les écoles, après-midi, foyer. • 16 décembre : concours de belote organisé par le comité des Fêtes.

Inauguration prochaine À cet espace déjà équipé de bancs publics va venir s’ajouter très prochainement le traçage des jeux de sol supplémentaires. Tous les parents peuvent donc d’ores et déjà profiter de ces infrastructures, mais aussi participer à la prochaine inauguration, dont la date sera diffusée bientôt. Initialement prévue début novembre, celle-ci a dû être reportée à cause des fortes intempéries. ●

> La nouvelle aire de jeux permet aux enfants de s’amuser en toute sécurité. Pour les parents, le cadre est idyllique.

Soustelle AGENDA Soustelle

La commémoration du 11-Novembre partagée avec les enfants

• 17 décembre : fête de Noël pour les enfants avec ateliers créatifs, jeux, goûter, etc. À partir de 14h, salle des fêtes.

La cérémonie était suivie d’une après-midi récréative en présence de nombreux Soustellains.

l

e devoir de mémoire commence par là... Avec la présence des enfants. La commémoration du 11-Novembre se déroulait à 15h. Après la lecture du maire de Soustelle, entouré des conseillers municipaux, c’est Alexane, 13 ans, qui a lu le poème de Frédéric Passy, Prix Nobel de la Paix en 1901 : « Si j’étais fée, oh ! Sur la terre entière Je répandrais le calme et le bonheur ... » Aidé par Aymeric, 10 ans, le maire André Capdur a déposé une gerbe devant la plaque commémorative avant d’inviter les citoyens à une minute de silence. Comme chaque année, la castagnade avait lieu le même jour, permettant de poursuivre l’aprèsmidi dans la bonne humeur : rencontres et bavardages autour du feu, puis dégustation des châtaignes qui étaient accompagnées d’un vin chaud et d’un velouté de potimarron inattendu mais fort goûteux ! Un succès pour l’équipe du Comité d’animation qui avait organisé ce moment convivial et qui en promet d’autres. ●

> Alexane et Aymeric, 13 et 10 ans, ont participé à la commémoration du 11-Novembre.

> Le velouté de potimarron a été partagé par tous les participants. 27


a g e n d a

Tous en patins !

> Une patinoire est installée durant tout le mois de décembre sur la place de la Mairie d’Alès. Lire page 2.

28


a g e n d a

décembre Jusqu’au 1er janvier

Le 10 décembre, parc des expositions de Méjannes-les-Alès

“So Party”, soirée de musique électronique

> Patinoire

C’est une soirée exceptionnelle qui est proposée par Ales Event’s et Fun Radio samedi 10 décembre au parc des expositions de Méjannes-les-Alès. Du son Dancefloor et rien d’autre ! À l’affiche : David Vendetta et son violoniste Micah, Greg Pays, Mutton Heads ainsi que TronikAlien/Robot. Un rendezvous incontournable pour tous les amateurs de musiques électroniques. • Billets en vente sur www.fnac.com • Renseignements et réservation : 06 74 97 12 82 • Tarifs : pass VIP à 40 € et entrées générales à 18 €

Ouverte à tous. Tarif : 2 €/heure (patins fournis). Lire page 2.

À partir de 22h30, parc des expositions, Méjannes-les-Alès

De 10h à 12h et de 14h à 19h, place de la Mairie, Alès ●

Du 5 au 21 > Marché de Noël

Mercredi 7 > Conférence Dans le cadre de l’exposition sur Marie Curie.

18h, auditorium, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

Jeudi 8 > Mini-brocante

> Concert de musique Avec l’ensemble de trompettes de CRD de Nîmes et l’orchestre à cordes de l’école de musique du Grand Alès.

> CAC Volley / Plessis Robinson

20h30, église, St-Martin-de-Valgalgues ●

Samedi 10 > Sondage du Secours Catholique

Organisée par le Secours Catholique.

De 9h à 12h, stade St-Paul, Tamaris, Alès ●

20h, halle de Clavières, Alès ●

> Conférence : Dernières nouvelles du système solaire

> Concert Gospel Avec le groupe “Gospel train”. Entrée libre.

21h, temple, Saint-Hilaire-de-Brethmas ●

Organisé par les commerçants du Centr’Alès avec le concours d’une dizaine d’artisans. Lire page 2.

Les 10 et 11

Galerie du Centr’Alès ●

Thème : “La jeunesse d’aujourd’hui”.

De 10h à 16h, parvis du Cratère et gare d’Alès ●

Mardi 6 > Conférence : “L’univers de l’orient ancien : Égypte” Animée par M. Pécout, organisée par le CADREF.

De 9h à 12h, Le Capitole, place de la Mairie, Alès ●

Du 6 au 10 > 2084, un futur plein d’avenir

> 3e salon “Le Goût de la Table”

> Mini marché de Noël Organisé par le club “Inner wheel Alès Cévennes”. Organisée par l’UPGA, animée par MM. Bernard et Dartevel.

20h30, salle Rubens, Espace Chamson, Alès ●

Les 8 et 9 > Boxe Boxe Spectacle de danse, par la compagnie Käfig. www.lecratere.fr

De 10h à 18h, salle Vinci, Espace Chamson, Alès ●

> Stage de danse africaine Proposé par l’association “Danses Africaines Saint-Christolènes”. tél. 06 62 64 02 99

De 14h à 17h, salle de Cavalas, St-Christol ●

> Veillée de Noël

De 10h à 18h, Espace Paulhan, Saint-Jeandu-Gard ●

Le 8 à 19h, le 9 à 20h30, Le Cratère, Alès ●

> Marché de Noël

Vendredi 9

Produits artisanaux, spécialités de Noël. Lire page 20.

> 10 ans du Café des Familles © Michel Klein

Spécial Japon. Lire page 21. www.dimanchesverts.org tél. 04 66 85 32 18

Journée, Maison pour Tous et place du Millénaire, Saint-Christol-lez-Alès ●

> Marché de Noël Contes et vin chaud.

18h, médiathèque, Saint-Christol-lez-Alès ● Par la compagnie Flash Marionnettes. www.lecratere.fr

> Soirée “buffet campagnard”

Le 6 à 18h30, le 7 à 10h et 15h, le 10 à 14h et 17h30, Le Cratère, Alès ●

Organisée par le Comité d’Animation de Thoiras. Inscriptions et renseignements au 04 66 61 62 82

Les 7, 10, 11 et 14

14h, 5, rue Jules Cazot, Alès ●

> Ours’eau

> Veillée de Noël

Théâtre pour petits et grands.

Le 7 et le 14 à 15h, le 10 à 19h et le 11 à 14h30, théâtre du Pélousse, Alès ●

Avec le chanteur provençal Guy Bonnet.

21h, salle Becmil, Salindres ●

19h, salle Pellegrine, Thoiras ●

> Concours de belote Organisé par l’association Opération Village.

20h, foyer G. Brun, Saint-Privat-des-Vieux ●

Organisé par l’association “AnimeMons”. Lire page 25.

Samedi 10, de 10h30 à 22h, et dimanche 11, de 10h30 à 18h, salle polyvalente, Mons ● 29


a g e n d a Durant tout le mois de décembre

L’école de musique auditionne ses élèves

> Exposition de peintures et sculptures

> Samedi 10 décembre • Audition de la classe de piano de Catherine Dautry. 11h, auditorium, école de musique Maurice André

• Audition de l’Orchestre d’harmonie dirigé par Christophe Castel. 18h30, auditorium, école de musique Maurice André

> Lundi 12 décembre • Scène ouverte pour les Ateliers découvertes. 17h30, salle de répétition, école de musique Maurice André • Audition de la classe de guitare d’Annie Fourcoual. 18h30, salle de répétition, école de musique Maurice André

> Mercredi 14 décembre • Scène ouverte de Noël avec diverses formations. 15h et 16h30, auditorium, école de musique Maurice André

Mardi 13 > Cercle du livre

Avec Béatrice Migliore, Guy Covelli et Daniel Jullien.

> Jeudi 15 décembre • Audition de l’unité avec la participation de l’ensemble de saxophones de Michel Mahistre. 18h, salle Louis Benoît, SaintHillaire-de-Brethmas > Vendredi 16 décembre • Audition avec les ensembles de cuivres et de trompettes du CRD de Nîmes et de l’École de musique Maurice André du Grand Alès. 20h30, petit temple, Nîmes

Infos : 04 66 92 20 80

> Conférence : Kalevala, Finlande

> Concert de Noël Avec la Chorale Magnificat. tél. 04 66 85 32 11

21h, temple, Saint-Jean-du-Gard ●

De 10h à 19h, temple, Mons ●

Les 16 et 17

Dimanche 11

> Les monologues du pénis

> Marché de Noël Organisé par l’APE de la commune. Avec de nombreux exposants, des producteurs locaux et l’arrivée du Père Noël prévue à 15h30.

Une comédie drôle et subtile.

19h et 20h, théâtre du Pélousse, Alès ●

Samedi 17

De 10h à 17h , place des Mares, Saint-Jeandu-Pin ●

> Open autos

14h30, bibliothèque municipale, Boisset-etGaujac ●

> Kick boxing

> Le petit concert spirituel

Journée, circuit vitesse, Pôle Mécanique, Alès ●

À l’approche des fêtes de fin d’année, les musiciens vous invitent à partager trois joyaux de la musique baroque. Un concert rassemblant soixante voix, une dizaine de musiciens et autant de solistes, dirigés par Vincent Recolin. En partenariat avec le Cratère Théâtre et l’APE de l’école de musique du Grand Alès.

Animée par Marc Aubaret, organisée par le CMLO.

18h30, médiathèque Daudet, Alès ●

Jeudi 15 > Images du monde : Norvège, grandeur nature

20h30, temple, Alès ●

Concert de Noël. Lire page 13.

21h, cathédrale Saint-Jean-Baptiste, Alès ●

Du 13 au 17

Du 17 au 24

> Rebufaplanètes Film de Jean-Jacques Ravaux.

14h30, Le Capitole, pl. de la Mairie, Alès ●

Vendredi 16

De 11h à 18h, gymnase de Tamaris, Alès ●

Lundi 12 > Café littéraire : La poésie du vin Par Alain Bouras et Edith Gallois, organisé par l’UPGA.

De 18h à 20h, brasserie La Rotonde, Alès ●

> Marché de Noël

Il emmène les passants dans les principales rues commerçantes du cœur de ville.

De 10h à 12h et de 14h à 19h, départ/arrivée boulevard Louis Blanc, Alès ●

> Fête foraine

Spectacle de bulles, par Pep Bou. www.lecratere.fr

Les 13 et 16 à 20h30, le 14 à 15h, le 17 à 16h, Le Cratère, Alès ●

Mercredi 14 > Conférence : Les Justes en Cévennes Par Patrick Cabanel.

20h30, médiathèque Daudet, Alès ●

> Concert chorale Avec la chorale d’enfants “Croque music”.

17h, résidence de la Lauze, Mons ● 30

> Petit train de Noël

Du 17 décembre au 15 janvier

© DR

Championnats régionaux de kick boxing organisés par le Punch Insertion Cévenol. Combats qualificatifs pour le championnat de France. Catégories junior à senior. Entrée : 5 €. tél. 06 80 80 82 70

> Nicoletta

1re édition organisée par l’APE de l’école Paul Valéry de Saint-Privat. Nombreux stands de produits du terroir et d’artisans. Démonstration de vannerie. Buvette, crêpes, gâteaux sur place. Loterie au profit de l’APE pour les enfants de l’école. tél. 06 81 20 90 58 - 06 99 44 76 62

De 13h à 19h, école Paul Valéry, Saint-Privatdes-Vieux ●

Champ de foire, av. Jules Guesde, Alès ●


a g e n d a

Dimanche 18

> Réveillons

expos

> OAC / Carcassonne 15h, stade Pibarot, Alès ●

> Concert de Noël Avec la Chorale Magnificat. tél. 04 66 85 32 11

Office de tourisme, Alès

15h30, église Saint-Joseph, Alès ●

Les 19 et 20

Exposition de santons et peintures

Musée P.A.B Perception en question

> Don du sang Organisé par l’Établissement français du sang.

De 9 à 19h30, Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès ●

Du 19 au 22

• Organisé par l’association d’animation à Bagard. tél. 04 66 60 70 22 • Organisé par le comité d’Animation à Saint-Paul-la-Coste. tél. 04 66 30 64 58 ●

> Nuit d’ivresse Une comédie enivrante devenue culte.

19h et 20h, théâtre du Pélousse, Alès ●

Samedi 24 > Récital de Harpe

janvier Samedi 7 > CAC VB / Orange 20h, halle de Clavières, Alès ●

Du 6 au 31 décembre

École de musique Maurice André, Alès Instruments du XIIe et XIIIe siècles La sculpture contemporaine dans l’art concret. tél. 04 66 86 98 69 De 14h à 18h, 7 jours sur 7, jusqu’au 29 janvier

> Élection de Mlle CévennesCamargues 2012 En présence de Mlle France 2011 et de la présidente du comité Mlle France. Tarif : 2 €.

Médiathèque Daudet, Alès

20h30, complexe Maurice Saussine, Saint-Hilaire-de-Brethmas ● De 20h à 20h45 au temple de Saint-Christollez-Alès ●

Les 27 et 28

Les Justes parmi les nations

Dimanche 8

Jusqu’au 14 décembre

> Concerts de l’Épiphanie

Espace Chamson, Alès

> La belle au bois de Chicago

Exposition de l’association “Les talents cachés”

Une comédie musicale enchantée.

19h et 20h, théâtre du Pélousse, Alès ●

Samedi 31

Organisée par Pierre-Yves Orieux. Jusqu’au 10 décembre

> Arrête ton cinéma Spécial réveillon. Une comédie déjantée.

18h, 20h, 22h et 23h30, théâtre du Pélousse, Alès ●

Lire page 13.

Musée du Colombier, Alès

15h30 et 20h30, Le Cratère, Alès ●

Céramique grecque

Peinture sur verre, fer forgé, bijoux, tableaux en carton mousse, etc. Vernissage le mardi 6 décembre à 18h30. Du 5 au 9 décembre

Expo-vente Organisé par l’UNICEF, collection 2011 “Unissons-nous pour les enfants”. De 10h à 12h30 et de 14h à 19h, salle Vinci. Du 12 au 17 décembre

Exposition de l’association “Échanges Culturels Inter Générations” Peinture sur verre, sur bois, photos, marqueterie, généalogie, etc. Vernissage le mardi 20 décembre à 18h30. Du 19 au 30 décembre

Pôle culturel et scientifique de Rochebelle, Alès Au-delà des étoiles et Bâtir Œuvres des musées de Toulouse et de Nîmes. tél. 04 66 86 30 40 De 14h à 18h, 7 jours sur 7, jusqu’au 12 février

Par Eurêk’Alès. Lire page 13. Jusqu’au 30 décembre

Marie Curie Entrée libre. De 14h à 17h30, du 5 au 10 décembre

31


t o u r

d ’ a g g l o 2 1

3

4

5 7 6

LÉGENDES 1 Frère Jean, moine orthodoxe et photographe, était l’invité d’honneur de la 21e Semaine culturelle de Saint-Hilaire-de-Brethmas.

2 Du 18 au 21 novembre, l’Espagne était l’invitée d’honneur du 19e MIAM au parc des expositions de Méjannes-les-Alès. Le salon de la gastronomie et des produits du terroir a attiré près de 17000 visiteurs, record battu !

3 Lors de la 3e semaine des Orgues, les scolaires ont eu droit à des visites contées à la cathédrale d’Alès pour découvrir l’orgue sous toutes ses facettes.

4 10 randonnées étaient proposées sur le Grand Alès du 29 octobre au 1er novembre dans le cadre du FIRA d’automne. Ici, sur les chemins de Saint-Paul-la-Coste…

5 Pour réaliser leur crèche, les Grand-Alésiens se sont rendus au 13e marché du santon de Saint-Martinde-Valgalgues le week-end des 12 et 13 novembre. Les artisans santonniers présentaient leurs nouvelles créations.

6 Les 29 et 30 octobre, la 9e opération “Passion et Partage” a permis au public d’effectuer des baptêmes de piste au Pôle Mécanique d’Alès. Le tout au profit de l’enfance handicapée.

7 Le 13 novembre, Gilles Manse et Christopher Berraho, pensionnaires de l’Alès Cévennes Athlétisme, ont remporté les 24es Foulées du Grand Alès, main dans la main en 30’43’’. Une boucle de 10 km que l’Alésienne Btissam Lakhouad a également remportée chez les féminines.

• Directeur de la publication : Christophe Rivenq • Rédactrice en chef : Christine Zanella-Savy • Rédacteur en chef adjoint : Bruno Mathis • Rédaction : Bruno Mathis, Christine Zanella-Savy, Julie Brionne, Bernadette Price • Agenda : Romain Capelle • Maquette et mise en page : Michèle Meslin • Photos : Gilles Soler, Philippe Nicolas, Romain Capelle, Bernard Hillaire • Suivi de fabrication : Élisabeth Guillin • Impression : Rockson Ce journal a été tiré à 48500 exemplaires sur papier écologique. Dépôt légal n° 2002.03.

Journal du Grand Alès en Cévennes  

Décembre 2011 - n°110

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you