Page 1

JOINVILLE MAG I NUMÉRO 245 I I OCTOBRE 2015 I

Stationnement LA ZONE BLEUE ÉVOLUE

À la une SEMAINE BLEUE Scène Prévert NACH EN CONCERT


L’agENDA du MOIS 15 Samedi 10 octobre à 20h30

Théâtre

ADULTÈRE MODE D’EMPLOI > Scène Prévert Du 11 au 16 octobre

SEMAINE BLEUE > Hôtel de ville Samedi 17 octobre à 20h30

Concert

31

NACH

© Margaux Shore

> Scène Prévert

& LA MAISON ÉCO2NOME EXPOSITION INTERACTIVE Lundi 5 au jeudi 15 octobre > Hôtel de Ville

THÉ DANSANT Dimanche 11 octobre à 14h > Hôtel de Ville

26 10 2 | Joinville Mag | Octobre 2015

CINÉ-ÉCHANGE "LES TROUBLES PSYCHIQUES" Samedi 24 octobre à 15h > Scène Prévert


soMMaIRE

11

24

6 ZOOM ARRIÈRE Village des associations

22 LOCALE Zone bleue • Travaux

• De Joinville à Venise • 71ème anniversaire de la libération de Joinville • 10km de Joinville

• Marie-France Astégiani-Merrain, La Passeuse de Mémoire • Thomas Da Costa, Le close-up sur le bout des doigts

12 À LA UNE Maison des Solidarités et de l'Emploi • La Semaine Bleue

17 ÉCO 26ème édition de la semaine du goût • Nouvelles entreprises

18 SCOLAIRE Les effectifs de la rentrée • Natation pour les élèves joinvillais • Élections des représentants de parents d’élèves 19 JEUNESSE Fête du jeu • Parcours Baby

25 CULTURE Théâtre, Adultère Mode d'Emploi • Ciné-échange • Tango argentin • Mission locale • ARJ • Nach • Lapin vert • Espace TIC • Théâtre Dyrek • Bibliothèque • Cinéma 32 DÉMOCRATIE LOCALE Libre expression 35 PRATIQUE Pharmacies de garde • État civil • Permanences • Contacter les impôts • Téléthon

sitting • Accompagnement à la Scolarité • Conseil Municipal des Enfants et des Jeunes • Café des Jeunes

21 SPORT On a testé pour vous... le football www.ville-joinville-le-pont.fr | 3


w w w . v i l l e - J o i n v i l l e - l e - p o n t . f r

à joinville-le-pont

11>16 octobre 2015

contact Maison des solidarités et de l’eMploi 5 rue Hippolyte pinson - 94340 Joinville-le-pont 01 49 76 60 64


édito

L

La Maison des Solidarités et de l’Emploi qui a ouvert ses portes en août 2014 vient de s'agrandir en ce début de mois, à la suite de la deuxième phase des opérations de travaux. L’équipe de la MSE bénéficie donc aujourd’hui d’un espace de travail spacieux et adapté à l’augmentation de son activité et de ses effectifs. Dans la période délicate que nous traversons, la MSE marque la volonté de la Ville de proposer aux Joinvillais des réponses de qualité à leurs besoins de proximité. En effet, elle vient en aide à des publics très différents. Parents et enfants, personnes en recherche d’insertion, en situation de handicap ou âgées, jeunes souhaitant entrer de plain-pied dans la vie active.

« Justice, équité, responsabilité » Chaque jour, les professionnels de la MSE mesurent sur le terrain les besoins de tous ces usagers, en particulier des plus fragiles. Faire œuvre de cohésion, de justice et de solidarité représente un véritable défi quotidien. C’est avec de telles structures que la Ville maintient et améliore un service public de qualité et de proximité pour tous les Joinvillais, avec le souci permanent de justice, d’équité, de responsabilité qui se concrétise par un accueil adapté à chaque situation. En 2014, le personnel de la MSE a reçu pas moins de 4 000 personnes, répondant ainsi à un besoin croissant de la population. Les équipes, composées d’assistantes sociales, de travailleurs sociaux et d’une conseillère en économie sociale et familiale, ont fourni un travail de fourmi, discret et conséquent, pour venir en aide aux personnes en difficulté et/ou en situation de précarité. Cet été, particulièrement le mois de juillet, a été

éprouvant pour les personnes âgées et de santé fragile. Une mobilisation maximale s’est organisée pour assurer une cellule de veille, avec comme mesures essentielles le relais d’informations et de recommandations au plus près de la population vulnérable et l’ouverture de lieux climatisés. Nos séniors font par ailleurs l'objet d'attentions particulières au travers de nombreuses manifestations qui leur sont proposées tout au long de l’année. J’ai ainsi le plaisir de vous donner rendez-vous à l’occasion de la Semaine Bleue qui se déroulera du 11 au 16 octobre prochain autour de divers spectacles et animations permettant de construire des liens entre nos différentes générations. La MSE c’est aussi un pôle solidarité emploi qui intervient au travers notamment de son action en matière de suivi et d’orientation des demandeurs d’emploi et d'un accompagnement socioprofessionnel des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA). La MSE comprend également un pôle social qui enregistre une hausse des aides distribuées. Le CCAS de Joinville intervient dans l’aide et l’accompagnement des ménages en difficulté. Les actions relevant de la lutte contre les exclusions représentent ainsi un des premiers champs d’action de la MSE. Un grand merci à tous ces professionnels ! Olivier Dosne Maire de Joinville-le-Pont

www.ville-joinville-le-pont.fr | 5


Zoom ArriÈRE

VILLAGE DES ASSOCIATIONS De nombreux Joinvillais ont répondu présent lors du Village des associations le samedi 5 septembre dernier, afin de découvrir les activités qu’ils ne connaissaient pas encore ou d’inscrire leurs enfants pour leur sport préféré.

6 | Joinville Mag | Octobre 2015


Zoom ArrIÈRE

ACCUEIL DES NOUVEAUX JOINVILLAIS Les nouveaux arrivants à Joinville ont bénéficié d’un accueil chaleureux et documenté à l’Hôtel de Ville. Les élus leur ont présenté la ville, les services et évènements qu’elle propose. > Olivier Dosne, Maire de Joinville, et Michel Herbillon, Député de la 8ème circonscription, ont reçu les nouveaux Joinvillais.

www.ville-joinville-le-pont.fr | 7


Zoom ArriÈRE

De JOINVILLE

à VENISE

8 | Joinville Mag | Octobre 2015

L'exposition dédiée à Venise a montré tout le faste de la Cité des Doges. Masques, costumes, panneaux, café vénitien, l'Hôtel de Ville était à l'heure de la Sérénissime. Une véritable gondole était même exposée samedi 19 septembre sur le parvis de la mairie, impressionnant badauds et autres Arlequins.


Zoom ArrIĂˆRE

www.ville-joinville-le-pont.fr | 9


Zoom ArriÈRE

71

ème

ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DE JOINVILLE Le 6 septembre, la ville et les associations d’Anciens Combattants ont commémoré le 71ème anniversaire de la libération de Joinville du 25 août 1944. Après la levée des couleurs sur le Parvis de l’Hôtel de ville, le cortège s’est dirigé vers le cimetière pour le dépôt de gerbes aux monuments aux morts.

10 | Joinville Mag | Octobre 2015


Zoom ArrIÈRE

10KM de Joinville

La pluie n'a pas découragé les coureurs pour cette 14ème édition des 10 kilomètres de Joinville. Sur le plan sportif, Willy Grundtner et Fabien Lecuir ont respectivement remporté le 5 et le 10 kilomètres. Les deux courses des enfants ont permis aux plus jeunes de se dépasser sur 1000 et 1500 mètres. Cette 14ème édition était marquée par une organisation tournée vers le développement durable. Ainsi, les coureurs ont bu de l'eau du robinet dans des gobelets réutilisables qu'ils devaient lancer dans la « drop zone ». Les coureurs ont été éco-sensibles à la démarche de la ville en jouant le jeu, encouragés par les élus, Michel Destouches et Boutaïeb Kaddani en tête et par Didier Lehénaff, président de l'association « Un sport vert pour ma planète ». Le suivi de la course a été assuré par des cyclistes, dont Claude Leroy de l'ACPJ et Aleksandar Nicic, éducateur sportif à Joinville.

www.ville-joinville-le-pont.fr | 11


À la Une

• MAISON DES SOLIDARITÉS ET DE L'EMPLOI •

Joinville investit sur la solidarité L'EXTENSION DES LOCAUX DE LA MAISON DES SOLIDARITÉS ET DE L'EMPLOI OFFRE DES CONDITIONS D’ACCUEIL, DE CONFIDENTIALITÉ ET DE SÉCURITÉ OPTIMALES. LE CCAS DE JOINVILLE A INTENSIFIÉ SON ACTION POUR REMPLIR PLEINEMENT SA MISSION AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE

O

uverte en 2014, la Maison des Solidarités et de l'Emploi qui accueille le CCAS, a effectué un important travail de réajustement autour de différents axes. L’accueil et l’accompagnement individuel et collectif de toute personne en difficulté sociale, médicale, psychologique, ou économique et des bénéficiaires du RSA ont été développés. Les capacités d’aides financières mobilisables (aide alimentaire, secours d’urgence, prêt) ont augmenté. La mise en œuvre de la structure pour les sans-abri, l'organisation et l'interpellation des partenaires sont plus efficients. Au second semestre 2014, la Maison des Solidarités a étendu son ouverture au public, passant de 5 à 8 demi-journées. Un premier accueil est désormais effectué par un agent dédié, qui écoute, informe et oriente les usagers, soit vers les travailleurs sociaux du CCAS, soit vers le partenaire le plus adapté. 3 968 personnes ont été accueillies sur l’année. Cela représente une hausse de 61% de la fréquentation de l’établissement avec une très forte augmentation en septembre 2014 à l’ouverture de la Maison des Solidarités et de l’Emploi. La population accueillie est majoritairement féminine (62%). Le nombre de personnes âgées de 25 à 45 ans augmente par ailleurs significativement.

12 | Joinville Mag | Octobre 2015

Malgré la tension accrue sur les finances des collectivités, la Ville a décidé de poursuivre son effort de solidarité. Ainsi, depuis 2009, la subvention de la Ville, principale ressource du CCAS, n’a cessé d’augmenter pour atteindre 800 000 euros en 2015. Le montant total des aides attribuées par le CCAS est passé de 44 954,05 2 en 2013 à 51 148,05 2 en 2014 (+ 13,77 %). Elles se font à travers les tickets services, l'aide alimentaire, l'aide aux incidents de la vie...

Malgré la tension accrue sur les finances des collectivités, la ville poursuit son effort de solidarité. Le travail de terrain en grande proximité avec les demandeurs d’emploi et les partenaires de la MSE permet, depuis plusieurs années déjà, de proposer une offre d’actions d’insertion professionnelle cohérente. Cette offre est ajustée en permanence en fonction de la conjoncture économique. Ces dispositifs s’inscrivent en complément des actions conçues par le Pôle Emploi, la Mission Locale pour les plus jeunes et les prestations d’insertion prévues dans le Plan Départemental d’Insertion géré par le Conseil Départemental.


À la Une • Structure

d’hébergement

temporaire •

La trêve hivernale marque chaque année l'ouverture d'une cellule d'urgence au sein du gymnase Lecuirot, afin d'héberger en urgence 7 hommes SDF isolés 7j/7, orientés par le 115, avec un taux d'occupation de 100 %. En 2014, le centre d'hébergement d'urgence a ouvert durant 156 jours pour un total de 1057 nuitées. Le partenariat de fourniture des repas avec Elior permet aux hébergés d'avoir un repas suffisamment rassasiant et chaud, au minimum une fois par jour. De plus, comme d'usage, le CCAS propose un petit déjeuner que les hébergés organisent eux-mêmes.

• Résidences

• Les

maraudes •

Les maraudes sont conjointement menées avec le 115, le Comité Français de Secourisme et la Police municipale. Sur la période hivernale élargie à la demande de la Préfecture du Val-de-Marne, 43 maraudes ont été effectuées. Elles ont permis d'entrer en contact avec 277 personnes. L'équipe médico-sociale des maraudes prend contact avec les personnes sans-abri, sans distinction. Elle leur propose, dans un premier temps, un repas chaud, une couverture, un nécessaire de toilette et un hébergement, si la personne le désire. Une prise en charge sociale et médicale est possible. La période d'hébergement hivernale est renforcée par la mobilisation d'un agent du CCAS sur les maraudes, à raison de deux maraudes de deux heures sur Joinville par semaine et d'un possible accompagnement social. Ce «travail de rue» a lieu de 21h à 23h les lundis et jeudi du 1er novembre au 31 mars inclus.

séniors •

Le CCAS de Joinville gère 3 résidences séniors : Jean Jaurès, Dagoty et Wilson. On les nomme aussi foyerslogement ou Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées. 108 locataires, séniors de plus de 65 ans, autonomes et de tous horizons socio- professionnels, bénéficient de cet intermédiaire d’habitat de service. Ces groupes de logements autonomes composés de studios d'une superficie de 33m2 sont assortis de services collectifs dont l'usage est facultatif (restaurant Jaurès, animations..). Restaurant Jaurès Au sein de la Résidence Jaurès, un restaurant assure la préparation et le service du déjeuner, qui sont autant de moments de partage et de convivialité pour les résidents. Afin de créer une équité dans le service rendu et une mobilité, un véhicule-navette fourni par la commune assure la liaison entre les 3 résidences.

Le CCAS a entamé une démarche d’analyse des besoins sociaux sur la commune afin de mettre en exergue les besoins des habitants dans tous les secteurs (petite enfance, enfance, jeunesse, social, services à la population) et la capacité des services à y apporter des réponses adaptées et spécifiques. Le Conseil d’Administration, présidé par le Maire Olivier Dosne, a choisi de prolonger cette analyse par un diagnostic social de territoire.

www.ville-joinville-le-pont.fr | 13


À la Une

> La Semaine Bleue La semaine des personnes Âgées, appelée Semaine Bleue, est l’occasion d’organiser tout au long de la semaine des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

dimanche 11 octobre

Thé dansant

Animation réservée aux Joinvillais > 14h-17h / salle des fêtes lundi 12 octobre

Marche découverte

Polangis : histoire méconnue d’un domaine disparu Animée par Michel Riousset, historien des bords de Marne. Michel Riousset vous emmène dans le quartier de Polangis pour découvrir l'histoire de ses rues, son château disparu, son canal creusé en 1883. > Rendez-vous Place de Verdun (petit jardin côté avenue Foch). Prévoir une tenue et des chaussures de marche. Animation annulée en cas de pluie. > 14h-17h / place de Verdun lundi 12 octobre

Initiation au karaté doux Chantal Allain, professeur diplômée d’État de Karaté, propose une démonstration suivie d'une initiation. Le karaté doux entretient l'équilibre postural et la mobilité articulaire. Il aide à maintenir la tonicité musculaire, permet de prévenir les chutes et par la même les fractures. Prévoir une tenue de sport et des chaussettes > 15h-16h / espace danse Aurélie Dupont mardi 13 octobre

Initiation au Qi Gong Le Qi Gong regroupe une grande variété d'exercices qui passent par les mouvements, les postures, la respiration, la visualisation, l'auto-massage, la relaxation, la

méditation. Il fait partie intégrante de la médecine chinoise. Sa pratique régulière apporte équilibre et mieux-être aux plans physique, émotionnel et mental. Prévoir une tenue de sport et des chaussettes > 15h-16h / espace danse Aurélie Dupont mardi 13 octobre

La Maison Eco2nome • Visite commentée de l’exposition Découvrez les éco-gestes qui permettent d’économiser l’énergie, d’isoler son habitat, de consommer responsable et de valoriser ses déchets. > 10h-11h, 11h-12h / espace horloge

jeudi 15 octobre

Conférence/débat

Les masques des sectes Par Michèle Cherpillod, Présidente de l’Association SOFI- ADFI 94*. Comment repérer les pratiques et dérives sectaires, comprendre leurs conséquences, se protéger ou s’en sortir pour vieillir sereinement. > 14h30-17h / salle des mariages vendredi 16 octobre

Dépistage de la vue Par le Lion’s Club de Joinville > 13h30-17h / salle des fêtes

mercredi 14 octobre

Du lundi 12 au vendredi 16 octobre

Animé par le Service Jeunesse de la Ville Venez avec vos petits enfants ! > 14h30-17h / Salle des fêtes

Pourquoi dire NON aux sectes Réalisée par l’association SOFI-ADFI 94.* Elle propose une exposition constituée de panneaux informatifs pour dire non aux sectes en traitant des questions suivantes : Comment repérer les pratiques sectaires ? Comment et pourquoi s’en protéger ? Comment réagir face à ce défi posé à la laïcité ? > 9h-12h et 13h30-18h/Salle des Fêtes

Loto Intergénérationnel

mercredi 14 octobre

Spectacle

L’Opérette dans tous ses états Lischen et Fritzchten, Opérette d’Offenbach en un acte. Les "tubes de l’Opérette", Airs d’Offenbach et de Lehar. > 18h-19h / scène Prévert lundi 12 et mardi 13 octobre

Bulle Bien-être

Soins et Conseils bien-être pour les séniors prodigués par Sabah Zalif, esthéticienne. • Sur RDV dans la limite des places disponibles > lundi 12 et mardi 13 octobre, 15h-17h > vendredi 16 octobre, 15h-18h / Résidence de personnes agées "Jaurès"

Exposition

*L'association SOFI (SOciété, Famille, Individu) est membre de l'UNADFI (l'Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu contre les sectes)

p L’ensemble de ces animations sont soumises à inscription. Contact > Maison des Solidarités et de l'emploi 01 49 76 60 64

www.ville-joinville-le-pont.fr | 15


Éco NOUVELLES ENTREPRISES Brigitte Poignant Prothésiste et styliste ongulaire à domicile

4 allée Louis Jouvet 06 19 92 11 28 bridget.nails@gmail.com Inextansia Conseils et accompagnements de dirigeants stratégie de développement

26 bd du Maréchal Leclerc B4 06 41 71 84 37 Emile.abraham@inextansia.fr www.inextensia.fr Blog de voyage Le Blog de Sarah www.leblogdesarah.com Marie Laurent Psychologue, clinicienne-Psychothérapeute

3 bd du Maréchal Leclerc m.laurent@hotmail.fr 06.30.67.65.69 Anthony Sultan Dentiste

24 rue de Paris www.dentiste-joinville.com 01.43.97.38.98 Nadine Creusot Conseil

1 avenue Jean Jaurès 01.48. 85.67.18 Altimeter Luck Mickael Maître d’œuvre, pilotage de chantier

26ème édition de la semaine du goût

D

ans le cadre de la semaine du goût qui se tiendra du 12 au 18 octobre, les commerçants des marchés, le concessionnaire, la ville organise en partenariat avec les écoles de la ville, leur quatrième « Leçon de goût ». Ce projet pédagogique, axé sur le thème « Découvrez les produits frais et de saison sur votre marché », a pour objectif d'éveiller les sens des enfants aux différentes saveurs, couleurs, odeurs textures des produits frais, rappeler les bienfaits d'un bon équilibre alimentaire et sensibiliser les enfants à une consommation" durable" en privilégiant les produits de saison et de proximité. Les enfants des classes de primaire visiteront les marchés. Ils pourront échanger avec une diététicienne et les commerçants, goûter les produits frais. Un sculpteur sur légumes fera des démonstrations. Chaque enfant repartira avec un petit sac garni de produits frais et de cadeaux, ainsi qu’un diplôme de « gourmet en herbe ». > Durant tout le week-end sur les marchés du samedi et dimanche, une dégustation de produits sera offerte par vos commerçants !

53 bis quai de la Marne 06.21.94.08.71 www.altimeter.fr Booking Navettes Transport de personnes

16 rue Henri Barbusse 06.23.15.95.84 Sont citées les entreprises récentes qui ont signalé leur création au Service Développement Économique de la Ville de Joinville-le-Pont.

BOUCHERIE DE LA MAIRIE La boucherie de la mairie vient d'être rénovée entièrement. Vous pourrez découvrir un espace plus grand, plus clair et retrouver vos produits frais de boucheriecharcuterie-traiteur. > 11 rue de Paris

www.ville-joinville-le-pont.fr | 17


ScoLaire

LA RENTRÉE 2015/2016

LES EFFECTIFS de la rentrée

CLASSES

ÉLÈVES

2014

2015

2014

2015

7 4 8 6 25

7 4 8 6 25

192 112 235 165 704

202 109 235 166 712

9 9 9 17 44 69

9 9 9 17 44 69

234 216 218 453 1121 1834

235 210 226 446 1117 1841

Écoles maternelles

Centre Jean de la Fontaine Polangis P’tit Gibus Sous total Le nombre d’élèves en cette rentrée est de 1841, un effectif stable par rapport à la rentrée dernière.

Écoles élémentaires

Bernard Palissy Eugène Voisin Parangon Polangis Sous total TOTAL

ÉLECTIONS DES REPRÉSENTANTS de parents d’élèves NATATION pour les élèves joinvillais Les enfants de grandes sections de maternelles, de CP, CE1, CE2 et Clis des écoles élémentaires ainsi que les élèves de CM1 à niveau unique participent à 10 séances hebdomadaires de natation à la piscine de Nogent-sur-Marne. Les parents pourront observer la séance de natation de la classe de leur enfant sur un créneau réservé : • semaine du 5/10 au 9/10 • semaine du 18/01 au 22/01 • semaine du 04/04 au 08/04 Une communication écrite sera effectuée dans les cahiers de correspondance des élèves pour informer les parents.

Pour l’année scolaire 2015/2016, les élections des représentants de parents d’Elèves aux Conseils d’Administration des établissements publics locaux d’enseignement et aux Conseils des écoles maternelles et élémentaires se dérouleront les 9 et 10 octobre. La circulaire ministérielle du 15 juillet 2004 N°2004-115 parue au Bulletin Officiel de l’Education nationale le 22 juillet 2004 précise les modalités d’organisation des élections des représentants des parents d’Elèves au Conseil d’École. • Chaque parent, de nationalité française ou étrangère, a la possibilité de voter dans chaque établissement scolaire fréquenté par ses enfants. Il ne dispose que d’une voix quel que soit le nombre d’enfants inscrits dans la même école. • Chaque parent est électeur et éligible. Tous les parents sont donc concernés, quelle que soit leur situation, c'est-à-dire qu’ils soient mariés ou non, séparés ou divorcés. Seuls sont écartés les parents qui se sont vu retirer l’autorité parentale par décision de justice. Il convient donc de considérer que les deux parents d’un enfant sont électeurs. • Chaque parent a également la faculté de voter par correspondance. Renseignements : service scolaire 01 49 76 60 72

18 | Joinville Mag | Octobre 2015


JeuNesse

à savoir ... − Citoyenneté −

des ENFANTS et des JEUNES 3 octobre Formation PSC1 (pour les babysitters): Cette formation de Prévention et Secour Civique a pour but de donner les bases des gestes qui sauvent. Les stagiaires sont informés sur les différentes situations auxquelles ils peuvent être confrontés, la manière d'examiner la victime, les gestes à effectuer et l'appel des secours. Ils sont également confrontés à des situations simulées au cours desquelles une victime est en danger, à des cas concrets qui leur permettent de mettre en pratique les connaissances acquises. 10 octobre « JOB dating » : Rencontre Famille / Baby-sitters. Les familles auront l’occasion de rencontrer les baby-sitters lors d’entretiens rapides. Elles auront ensuite un temps libre supplémentaire pour approfondir si besoin, autour d’un café. > Ouvert aux plus de 18 ans, inscriptions et renseignements auprès du PIJ. Tél. 01 48 85 00 38 pij@joinvillelepont.fr

à la Scolarité 5 octobre La rentrée du CLAS L’accompagnement à la scolarité s’adresse aux enfants et aux jeunes scolarisés de l’école élémentaire au lycée. > Les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 16h15 à 18h30 dans les espaces jeunesse.

Initialement programmée le 12 septembre et reportée pour cause d'intempéries, la fête du jeu se tiendra le 17 octobre, autour du thème des jeux de construction. Kapla, Légo, animation autour de la construction, batimousse, drivers cars, jeux gonflables, Ultimate Combo, espace multimédia, jeux de société… > Fête du Jeu à l’hôtel de ville, samedi 17 octobre 2015 de 11h à 19h > Renseignements au Service Jeunesse 01 49 76 60 00 / smj@joinvillelepont.fr

13 et 15 octobre Élection des 33 membres élus du CMEJ. >Tu veux être candidat ? Il faut que tu sois scolarisé(e) en CM1, CM2, 6ème ou 5ème à Joinville-le-Pont et que tu remplisses la fiche de candidature individuelle accompagnée de l’autorisation écrite de tes parents. > Renseignements au Service Jeunesse 01 49 76 60 00 / smj@joinvillelepont.fr

29 octobre Café des Jeunes, au PIJ, de 18h à 20h Vous souhaitez défendre vos idées, partager vos avis, monter des actions, participer à la vie de votre ville, alors rejoignez les membres du café des jeunes . > Inscriptions et renseignement au PIJ 01 48 85 00 38 / pij@joinvillelepont.fr

www.ville-joinville-le-pont.fr | 19


Des dizaines de milliers d’élus municipaux dans la rue pour sensibiliser les citoyens : la fronde contre la réduction des dotations de l’État aux communes et à leurs intercommunalités a pris une ampleur inédite samedi 19 septembre.

à JOINVILLE-LE-PONT

Cette première journée de mobilisation est venue prolonger un mouvement engagé depuis le début de l’année. Au total, 18 303 communes et intercommunalités ont pris des délibérations contre la baisse des dotations. Plus de 40 000 élus et citoyens ont signé la pétition "l’appel du 19 septembre".

245 OCT 15_Mise en page 1 18/09/2015 14:11 Page5

PUB_demi_JAIMEMAVILLE.indd 1

23/09/2015 16:58:11


Sport

... le football AUX CÔTES DES JEUNES FOOTBALLEURS DU RACING CLUB DE JOINVILLE, CATÉGORIE U10 POUR MOINS DE 10 ANS, NOUS AVONS FAIT NOTRE RENTRÉE SPORTIVE SUR LES PELOUSES DU STADE GARCHERY. MALGRÉ UNE PLUIE DILUVIENNE, LES PASSIONNÉS DU BALLON ROND ÉTAIENT TOUS AU RENDEZ-VOUS.

> VALÉRIE COLIN présidente du

RCJ

Racing club de Joinville

A

rmés d’un k-way aux couleurs du RCJ, nous rejoignons nos compagnons de jeu sur le terrain. Le coach, Gregory, nous accueille au milieu de sa petite troupe et nous met très vite dans l’ambiance. Séparés en trois groupes de niveau, nous commençons par un exercice de jongles. Mes vieux réflexes reviennent vite et j’arrive assez rapidement à atteindre le seuil des 25 jongles consécutifs du pied droit, sésame pour passer au niveau supérieur. Les choses se compliquent assez rapidement quand je dois tester mon pied gauche, ou le jongle avec la tête. Grâce aux conseils glanés auprès de mes compagnons de jeu, je fais quelques progrès. Pour la deuxième partie de séance, le coach veut travailler le pressing et l’interception de balles. L’exercice est le suivant : deux lignes parallèles sont tracées au milieu du terrain. A l’intérieur de cet espace, une équipe est chargée d’intercepter tous les ballons que les deux autres équipes essaient de s’envoyer d’un côté à l’autre du terrain. C’est l’équipe du milieu qui a la tache la plus difficile. Il faut travailler le pressing sur les équipes adverses pour empêcher les transmissions de balles. L’objectif est donc de couvrir tout l’espace de jeu, de marquer chaque joueur, et ne pas hésiter à aller chercher le ballon entre les pieds du défenseur. Le gong sonne, il est 16h30. Juste le temps pour Gregory de faire un débrief de séance et de distribuer les convocations à chaque joueur pour les matchs du week-end. Apparemment, je ne fais pas partie de la sélection. Un simple oubli, j’en suis sûre !

« Cette année encore nous avons fait le plein. Les résultats du RCJ sont très bons, il y a donc beaucoup d'enfants qui veulent jouer chez nous. Les U15 (ndlr U signifie moins de, ici moins de 15 ans) sont au plus haut niveau régional, en Division Supérieure Régionale (DSR). Les U19 sont montés eux-mêmes en DSR. Les U17 sont en Division Honneur Régionale. L'objectif pour tous sera de tenter la montée ! Pour les plus jeunes, le maître mot est de prendre du plaisir. On est sur la technique, sur la coordination. Quel que soit le niveau des enfants en début de saison, l'objectif est de progresser en jouant. Nous allons renouveler notre Joinville Cup qui attire les plus grands clubs professionnels pour un tournoi réservé aux U13. Pour l'édition 2016, nous espérons attirer un club professionnel étranger. Bien entendu, nous sommes très préoccupés par le devenir de notre stade dont nous avons besoin pour former nos jeunes. Nous sommes aux côtés de la ville pour le garder ! »

> www.rcjoinville.fr www.ville-joinville-le-pont.fr | 21


LocAle

ZONE BLEUE

L’ASCENSEUR

LE STATIONNEMENT EN ZONE BLEUE ÉVOLUE À JOINVILLE. SI LA ZONE BLEUE AFFICHE UNE SEULE COULEUR, LA DURÉE DU STATIONNEMENT DIFFÈRE SELON LES AXES ROUTIERS.

L

D

e nouvelles mesures vont être mises en place dès le 15 octobre sur le stationnement en zone bleue aux abords des commerces du Bas de Joinville et du Haut de Joinville. Le but est de favoriser la rotation des véhicules et l’instauration d’un stationnement minute en centre-ville. > La zone bleue existante sera réactivée dès le 15 octobre. > Les axes commerciaux voient la durée de stationnement limitée à 1h, le disque faisant foi de l'heure de début du stationnement. > D'autres zones sont limitées à 4h, notamment le parking de la place du 8 mai 1945. > Parallèlement, un stationnement limité à 10 minutes, comprenant huit places, sera mis en place rue de Paris. Un marquage au sol sur l’ensemble de ces zones vient d'être réalisé. Ces emplacements « minutes » seront équipés dans un second temps de bornes de contrôle. Un plan de stationnement est d'ores et déjà disponible sur le site Internet de la ville à la rubrique cadre de vie/stationnement.

FANAC HS ZONE BLEUE

limitée à 1h

> Avenue Jean Jaurès entre la rue de la paix et la rue Jean Mermoz > Rue de Paris entre la rue Jean Mermoz et l'avenue Molette > Rue Jean Mermoz montante et descendante. > Pont de Joinville. > Rue H. Pinson du N° 1 au N° 3 de la rue H. Pinson > Allée Edmé Lheureux > Avenue Jean d'Estienne d'Orves du N° 1au N° 5 > Parking quai Pierre Brossolette > Avenue Gallieni entre la place de Verdun et la fourchette de Champigny.

> Des disques de stationnement sont disponibles en mairie, dans la limite des stocks disponibles et d'un disque par véhicule.

ZONE BLEUE

limitée à 4h

> Parking place du 8 mai 1945 > Parking 4 avenue des Platanes > Quai de la marne du N° 1 au 3 quai de la Marne > Rue Chapsal du N° 4 au N° 14.

22 | Joinville Mag | Octobre 2015

'ascenseur de l'Ile Fanac est à l'arrêt suite à des dégradations répétées qui ont eu raison des portes de la cabine. Ces dernières sont en commande mais la fabrication sur mesure nécessite un délai. C’est pourquoi l’ascenseur devrait rester hors service jusqu'à la deuxième quinzaine d'octobre.

FERMETURE

D’ESPACES DE JEUX

S

uite au contrôle des sols amortissant, les sols de certains jeux dans la ville n'assurent plus la sécurité des enfants lors des chutes. En effet, les matériaux qui composent les sols souples subissent les intempéries (soleil, variations de températures, ...), créant un durcissement de la surface. >Les jeux suivants sont fermés en attendant la réfection des sols : • Ressort dauphin quai Gabriel Péri. • Les deux structures toboggan et le ressort coq sur l'île Fanac. • Le ressort vache square de Verdun. • Une structure toboggan square Bir Hakeim.


PorTrait

• Marie-France Astégiani-Merrain •

La Passeuse de Mémoire

DANS LA PASSEUSE DE MÉMOIRE, MARIEFRANCE ASTÉGIANI-MERRAIN ÉVOQUE L'ESCLAVAGE, LA NÉGRITUDE, SES RACINES ANTILLAISES ET FAMILIALES. ELLE NOUS OFFRE UN TÉMOIGNAGE POUR ELLE-MÊME, POUR SES AÏEULS, SES ENFANTS ET POUR LA RECONNAISSANCE DES ESCLAVES, CES AFRICAINS DÉRACINÉS ET MALTRAITÉS QUI SE SONT LIBÉRÉS.

M

arie-France Astegiani-Merrain fêtera ses 70 ans au mois de décembre. Conseillère municipale dans l'opposition, elle a accompli ce qu'elle voulait faire depuis très longtemps : témoigner par écrit de ses origines, de ses racines, de l'esclavage, de ses souffrances d'être noire dans une société blanche. Charles Merrain, son grand-père, a quitté Sainte-Lucie, en Martinique, en 1915 pour servir la mère patrie. Pour cela, il a dû fuir l'exploitation de canne à sucre. L'abolition de l'esclavage en 1848 n'avait pas changé le pouvoir des riches exploitants blancs, les békés. Charles a combattu notamment à Verdun. Blessé, il a été soigné par une infirmière qui allait devenir sa femme. Il ne repartira pas sur son île natale, il s'installe avec sa femme à Évreux, dont les habitants voient un noir pour la première fois. Leur fils, prénommé Charles également, naît en 1920. Il est le père de Marie-France. Et si le père refuse sa négritude pour protéger ses enfants, le grand-père assume

la sienne et partage avec sa petite fille lorsqu'elle vient à Évreux, elle qui habite déjà à Joinville. « Chaque échange avec mon grand-père a été intense. Avec des mots simples et vrais, il a essayé de me parler de ses racines, de me transmettre ses valeurs. Le travail, le courage, l'amour de la mère patrie qu'il remerciait de lui avoir donné une situation et une éducation à ses enfants. » Charles Merrain n'oublie pas ses racines et sa famille aux Antilles : « Il écrivait à sa famille, en Martinique, pour annoncer la naissance de ses enfants et de ses petitsenfants. Mon grand-père était un exemple. Il se sentait bien dans sa peau de noir, sa peau de Martiniquais. Il n'avait rien rejeté. » A l'inverse, le père de Marie-France a toujours souffert d'être antillais. Il semblait renier sa négritude. « Ce n'est qu'à mon retour de Martinique, dans les années 80, lorsque je lui ai montré un message filmé de cousines retrouvées sur place qu'il a changé. Je suis ensuite allée à Gorée, au

Sénégal, là où les Africains embarquaient dans les bateaux qui les menaient à l'enfer de l'esclavage. » En retrouvant ses racines, Marie-France s'est libérée. Ce faisant, elle a aidé son propre père à briser le carcan colonialiste qui l'a entravé toute sa vie. Ses rencontres avec Aimé Césaire et Christiane Taubira n'ont fait que renforcer sa détermination. « Les esclaves sont des résistants, il faut le dire », dit Marie-France Astegiani-Merrain. C'est ce qu'elle fait à travers l’Association des Descendants d’Esclaves Noirs et leurs amis, dont elle est la présidente. D Marie-France Astégiani-Merrain dédicace son livre, La Passeuse de Mémoire, le samedi 10 octobre à partir de 10h à la librairie l'Antre de pages, 29 rue de Paris. La passeuse de Mémoire, de Marie-France Astégiani-Merrain, Édition Eyetime, 9,50€.

www.ville-joinville-le-pont.fr | 23


PorTrait

◆ Thomas Da Costa ◆

Le close-up sur le bout des doigts A 17 ANS, THOMAS DA COSTA AFFICHE DES TALENTS EXTRAORDINAIRES DE PRESTIDIGITATEUR. SA SPÉCIALITÉ ? LE CLOSE UP. SOUS VOTRE NEZ, LES CARTES APPARAISSENT, DISPARAISSENT ET RÉAPPARAISSENT COMME PAR MAGIE ! THOMAS VEUT DEVENIR PRO ET PRÉPARE LES SÉLECTIONS EN ÉQUIPE DE FRANCE. peu de magiciens arrivent à vivre de leur métier » Thomas poursuit donc ses études au lycée Marcellin Berthelot de Saint-Maur en terminale ES. L'année prochaine, il envisage même de suivre un cursus en Hypokhâgne.

Un bon magicien doit incarner son personnage

En même temps qu'il manipule les cartes avec adresse, Thomas Da Costa nous tient en haleine. Il nous fait piocher une carte dans le jeu qu'il nous tend, la remet dedans, la retrouve avec une facilité déconcertante. Il fait même mine de se tromper pour mieux nous surprendre. On a beau chercher le truc alors qu'il manie les cartes sous nos yeux, on ne voit rien. Thomas, du haut de ses 17 ans maîtrise le close up -la magie de proximité- comme un pro. Et ce jeune Joinvillais sait ce qu'il veut, précisément devenir magicien professionnel. Il a découvert la magie comme beaucoup d'enfants. « Mes parents m'ont offert une boite de magie à un Noël ou à un anniversaire. J'ai vu Bernard Bilis à la télé dans le plus grand cabaret. J’essayais de reproduire ses tours.

24 | Joinville Mag | Octobre 2015

Il s'inspire du magicien Bernard Bilis En s'appuyant aussi sur des vidéos vues sur le net, Thomas travaille ses tours et sa dextérité. Il rentre dans le petit monde de la magie en intégrant le Cercle Magique de Seine-etMarne qui regroupe une cinquantaine de magiciens, dont certains professionnels. Alexandre Laigneau, qui lui a fait découvrir le club, est depuis son parrain. Chaque mois, les membres échangent sur un thème imposé, dans le respect renouvelé de la charte du secret. Mordu de magie jusqu'à pratiquer « dès qu'il a le moindre temps libre », Thomas garde cependant les pieds sur terre : « Je veux devenir professionnel, mais je sais que

Ses projets de magiciens se conjuguent au présent et au futur. Il anime déjà des soirées en close up lors de mariages ou d'anniversaires. Il intervient aussi auprès d'associations caritatives. « Tout cela me permet de travailler le contact, le relationnel, de me confronter au regard du public. Un bon magicien, en particulier dans le close-up, doit avoir un peu de bagou. Il faut travailler autant son texte que sa technique. On est un personnage et il faut l'incarner. » Et même au débotté lors d'une interview, Thomas est déjà très au point.

Les championnats du monde de magie en 2017 ? Il prépare d'ailleurs les prochaines sélections en Équipe de France de Magie, catégorie Close up bien évidemment. S'il est sélectionné, il partira en stage pour préparer les championnats de France en 2016, les championnats d'Europe en 2017 et les championnats du Monde dans 3 ans, en Corée. A suivre dans Joinville Mag ! http://thomasdacosta.wix.com/illusionniste


CulTure

APPRENEZ À DANSER

le tango argentin

A

na Gutierrez et Ricardo Daloi, danseurs et chorégraphes argentins ont su enchanter les grandes scènes internationales. Depuis leur installation à Joinville, ils vous proposent de vous initier au Tango Argentin. Ouvert à tous, les cours ont lieu les jeudis (hors vacances scolaires) au Gymnase Charcot, à partir de 20h30. (niveau débutant et niveau intermédiaire), et la PratiK/Bal un ou deux samedis après-midi par mois. > Renseignements : 06 80 27 13 53 mail : tango.joinville@gmail.com

BÉNÉVOLES

mission locale

L

a mission locale cherche des parrains et marraines bénévoles pour accompagner des jeunes de 16 à 25 ans dans leurs démarches de recherche d’emploi, en leur apportant une expérience significative du monde de l’entreprise. Fréquence des rendez-vous : 2 à 3 fois par mois selon vos disponibilités. > Pour postuler : Mission Locale des Bords de Marne • Madeleine Lobé 01 48 80 73 06 ou direction@mlbdm.fr

ASSOCIATION

des Retraités Joinvillais

D

epuis plus de 35 ans, l'ARJ, conduite par des bénévoles, organise chaque mois une sortie ludique ou culturelle et chaque année un séjour en France ou à l’étranger. Au programme cet hiver, une comédie musicale, un cabaret, un opéra... à Paris. Au printemps, un séjour découverte sur les Lacs Italiens. Un transport en autocar est assuré pour chaque sortie. > Pour tout renseignement, l'ARJ tient une permanence le mercredi matin de 9h30 à 12h au rez-de-chaussée gauche de la mairie. mail : asso.retraites.joinvillais@gmail.com

ADULTÈRE MODE D'EMPLOI

théâtre

V

incent, et Christian sont mariés, pères de 2 enfants. Ils adorent leurs femmes.... et leurs maîtresses à qui ils rendent visite régulièrement. Il y a aussi Patricia, très bien organisée, jusqu'au jour où... Une comédie sur l'amour, la fidélité, l'amitié, le mariage, la lâcheté, le sexe et sur ce qui fait qu’hommes et femmes n'ont aucune morale dans certaines situations de concurrence ! Bref, une comédie extra-conjugale ! > Samedi 10 octobre à 20h30 Scène Prévert • Ouverture de la billetterie le lundi 21 septembre

CINÉ-ÉCHANGE

autour des troubles psychiques

M

ariage du 13ème type et Transformation amoureuse, ces deux courts métrages de fiction mêlent fiction et psychiatrie. Ce travail collectif questionne la place de la maladie mentale dans notre société et le regard du grand public sur les maladies psychiques. La projection sera suivie d’un échange avec plusieurs associations. Avec la collaboration artistique des centres thérapeutiques de jour de Montfermeil et de Villejuif, financé dans le cadre du programme Régional Culture a l'hôpital avec l'aide de la DRAC Ile de France, de l'ARS Ile de France, de la fondation Reunica, de la Fondation de France, du Conseil Général du Val de Marne et de la ville de Villejuif. > Samedi 24 octobre à 15h • Scène Prévert

www.ville-joinville-le-pont.fr | 25


CulTure

NACH ELLE EST LA FILLE DE LOUIS, LA SŒUR DE MATHIEU. ANNA EST NACH. CHEZ LES CHEDID, LA FAMILLE N'EST JAMAIS LOIN MAIS CHACUN À SA PROPRE PATTE MUSICALE. NACH POSSÈDE SON UNIVERS, QU'ON PEUT DÉCOUVRIR DANS L'ALBUM ÉPONYME ET BIENTÔT SUR LA SCÈNE PRÉVERT.

N

ach est auteur et interprète. L’écriture est chez elle un besoin quotidien. Est-ce un héritage de sa grand-mère, l’écrivaine et poétesse, Andrée Chedid ? Ses mots nous parlent de nos maux comme sur Ce qu’ils deviennent : « Je ne rêve plus, ne rêve pas, ce vide en moi, j’ai perdu quelque chose. Je n’entends plus, je n’entends pas, je n’entends pas cette petite voix qui me disait on aura tout le temps…». Elle découvre sa voix à 8 ans quand son frère Matthieu la fait intervenir sur ses albums et qu’elle éprouve une vibration merveilleuse. Elle s’immerge alors dans les claquettes, le théâtre, le chant… En quête d’une voix justement, comme celle de Billie Holiday qu’elle admire. Car Nach veut s’affirmer très vite. Son professeur de chant lyrique la pousse vers une carrière d'interprète. Elle dit non. Elle veut clamer haut et fort ce qu’elle a en elle. « Je Suis Moi... rien que moi »... En elle, il y a de la pop, de l’électro, de l’acoustique, des rythmes qui ouvrent la voie à l’écriture… En Nach, il y a de la pop, de l’électro, de l’acoustique Si Nach compose et écrit seule, elle croit aussi aux rencontres, sait s'entourer et apprivoiser les talents pour consolider et compléter ses idées. Joseph, son frère, l'âme sœur. Jeanne l’alter ego aux manettes de la création visuelle. Quentin, l’ami, le musicien, mais aussi Marlon qui co-réalise l'album... Pas question d'avancer sans l'autre. La preuve avec l’obsédant À toi mon étranger, où elle nous invite, malgré nos différences, à partager cette terre... Plus largement, dans son univers, qui explose sur scène, elle ne songe qu’à une chose : faire plaisir. © Margaux Shore

26 | Joinville Mag | Octobre 2015


CulTure

CONCERT Samedi 17 octobre à 20h30 Scène Prévert Ouverture de la billetterie lundi 28 septembre 2015

www.ville-joinville-le-pont.fr | 27


CulTure

Péniche

LAPIN VERT

Théâtre DYREK

CONCERT CHANSONS Le Foutoir > Samedi 3 octobre, 20h30 Clarinette, banjo, trombone, batterie, et voix mélodieuse, chansons connues, inconnues, arrangées, dérangées, trafiquées, interprétées par la sémillante Bérangère Mehl .

JAZZ/BOEUF Dimanche en bonne compagnie > Dimanche 4 octobre, 18h Les « dimanches en bonne compagnie » sont des rendezvous mensuels proposé par la compagnie du Discobole. Au programme, musique, coin disquaire et coin cuisine.

CABARET STRESS ET PAILLETTE Les Kag > Samedi 24 octobre, 20h30 Dans une ambiance décadente, où les paillettes enrobent le stress, cigarette pour le grain de voix, verre de vin rouge pour l'inspiration, abordons un sujet existentiel et contemporain : Réussir.

BALKAN POWER MUSIKA Aälma Dili > Samedi 31 octobre, 20h30 Invitation au voyage sur les sentiers méconnus de la culture Tzigane. Aälma Dili joue une musique originale et vivante, empreinte d'un vent de liberté et d'un dépaysement total... Quatre personnalités musicales, Benoît Vincent, Clément Oury, Emilio Castiello et Johnny Montreuil, nous emportent dans un enivrant et excentrique bal Balkanique !

Le Baiser de la Veuve, d'Israel Horovitz par l'Ilot Papillon, mise en scène Stéphanie Rolland > Vendredi 2 octobre à 20h avec Margaux Bucaille, Silvain Andrieux, Frédéric Papion Dans un atelier de recyclage, deux hommes évoquent leurs souvenirs communs en attendant Betty, une ancienne camarade d'école, de retour au pays. Mais pourquoi a-t-elle réellement décidé de les revoir ?

CINÉ-THÉÂTRE 3D (en relief) Laurel et Hardy à Paris écrit et mis en scène par Claude Mann > Projection samedi 24 à 20h30 et dimanche 25 à 16h (8 2 sur réservation, 16 2 sans) Création filmée en 2008 par Joseph Morana et conformée en 3D par CCM audiovisuel. Avec Frédéric Papion, Claude Mann, Jean-Claude Kraemer, Stéphanie Rolland, Sophie Rolland. Une re-création et un hommage au célèbre tandem, dans une pièce à rebondissements, avec de l'amour et des gags, plus la danse de Laurel et Hardy au Farwest...

COURS DE THÉÂTRE Péniche LE LAPIN VERT 59 quai de la Marne • www.lelapinvert.com Contact : 06 03 77 79 26 • courrier@lelapinvert.com • facebook.com/lelapinvert

Esp@ce TIC Retrouvez les initiations et ateliers de l’Espace Multimédia pour le mois d’octobre sur www.ville-joinville-le-pont.fr rubrique Multimédia. Hall de l’Hôtel de Ville • Tél. : 01 49 76 60 59 > Courriel : multimedia@ville-joinville-le-pont.fr 28 | Joinville Mag | Octobre 2015

> Adultes, (+ 16 ans) mardi 20h30 à 22h30 par C. Mann et S. Rolland. > Atelier sur 1 spectacle (ados et adultes) : samedi de 10h45 à 12h > Cours enfants : 5 à 7 ans - mercredi 16h à 17h ou samedi de 11h à 12h 7 à 8 ans - mercredi 13h30 à 14h30 9 à 11ans - mercredi 14h30 à 15h45 > Adolescents (12 à 16 ans), mercredi 17h à 18h45 > Apprenez les claquettes en 6 mois. Tous les cours ont lieu sur la scène du théâtre. Représentations publiques fin juin. Inscriptions : 01 48 85 09 29 Théâtre FRANÇOIS DYREK 7 boulevard de Polangis • Tél. : 01 48 85 09 29


CulTure

BIBLIOthèque Vous avez lu tout l’été et bien dansez maintenant ! LA DANSE CLASSIQUE : DES PREMIERS PAS AU BALLET de Jane Hackett

Une sélection de livres pour accompagner l’ouverture de la nouvelle école de danse. 9 PETITES BALLERINES ET 1 PRINCE de Grace Maccarone et Christine Davenier

Ed. Albin Michel Jeunesse Neuf petites filles apprennent à danser à l’école de Madame Adeline. Un jour, cette dernière fait une grande annonce : un garçon va rejoindre leur groupe ! Les petites ballerines rêvent toutes de faire leur premier pas de deux avec lui, mais sera-t-il à la hauteur ?

Ed. Hachette jeunesse De la première position aux pirouettes, du pas de deux aux arabesques, du maquillage au mime, découvre l’univers magique de la danse classique. Des conseils techniques, un DVD pour travailler les pas en musique… Un guide idéal pour toutes celles et ceux que la danse classique fait rêver !

BALLERINES de Sophie Flack

Ed. Panini books - coll. Scarlett Sophie Flack rentre à l’Ecole de danse New York City Ballet en qualité d’apprentie. Elle s’épuise entre les répétitions, les spectacles et les relations en coulisse compliquées. Mais tout change lorsqu’ elle rencontre Jacob…

DANSE ! (BD et roman) de Anne-Marie Pol

LA DANSE

Ed. Pocket jeunesse

Ed. Nathan

Nina aime la danse, plus que tout ! En souvenir de sa mère, elle a décidé d'être danseuse. Mais son père ne l'entend pas de cette oreille : il n'a pas les moyens de payer l'école Camargo dont elle rêve. Tant pis ! Nina passe le concours d'entrée quand même. On verra plus tard. Zita, sa meilleure amie, celle qui partage le même rêve, l'aide tant qu'elle peut. Car la passion bouscule tous les obstacles, plus rien ne compte, sinon danser...

s’initient à la danse africaine. Rien de tel que le rythme des djembés pour se défouler et oublier les tracas du quotidien !

SUBARU DANSE DANS LES ÉTOILES (MANGA) de Masahito Soda

Ed. Delcourt Subaru est une petite fille qui prend rarement le temps de jouer. A la fin de ses cours, elle se rend à l'hôpital où elle retrouve son frère, atteint d'une tumeur au cerveau. Chaque jour, Subaru danse pour redonner le sourire à son frère jumeau. Très vite, la danse va prendre une importance primordiale dans sa vie. Elle lui permet d´extérioriser tout son mal-être. Devenue adolescente, elle ne jure plus que par la danse et espère un jour devenir professionnelle. Mais la route est encore longue...

de Françoise de Guibert Qui sont les petits rats de l’opéra ? Comment fait notre corps pour bouger ? Qu’est-ce qu’un corps de ballet, un pas de deux ? Cet album répond à vos questions de façon simple et ludique.

EXPO CARTES POSTALES

STUDIO DANSE (BD) de Béka

Ed. Bamboo Trois meilleures amies partagent la même passion : la danse. Cette année elles

Merci à tous nos lecteurs petits et grands, de nous avoir envoyé tous ces jolis clichés pour ensoleiller la rentrée !

www.ville-joinville-le-pont.fr | 29


CinÉ SCÈNE PRÉVERT

Le Programme DU MOIS D'OCTOBRE

HUMAN (3h12min) - VO Réalisé par Yann Arthus-Bertrand < dimanche 4 octobre à 18h30

AGENTS TRÉS SPÉCIAUX - CODE U.N.C.L.E (1h56min) Réalisé par Guy Ritchie < mercredi 21 octobre à 14h30 < samedi 24 octobre à 20h30

LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT (1h46min) Réalisé par Jaco Van Dormael < mardi 6 octobre à 14h30 < mardi 6 octobre à 20h30

YOUTH (1h58min) - VO Réalisé par Paolo Sorrentino < dimanche 25 octobre à 18h30

LES MINIONS (1h31min) Réalisé par Kyle Balda, Pierre Coffin < mercredi 7 octobre à 14h30 < dimanche 11 octobre à 15h00

ENRAGÉS (1h40min) Réalisé par Éric Hannezo < mardi 27 octobre à 14h30 < mardi 27 octobre à 20h30

LIFE (1h51min) - VO Réalisé par Anton Corbijn < dimanche 11 octobre à 18h30

HARRY POTTER À L’ÉCOLE DES SORCIERS (2h32min) Réalisé par Chris Columbus < mercredi 28 octobre à 14h30 < dimanche 1er novembre à 15h00

LA VIE EN GRAND (1h36min) Réalisé par Mathieu Vadepied < mardi 13 octobre à 14h30 < mardi 13 octobre à 20h30

MÊME PAS PEUR (1h47min) Réalisé par Ana Dumitrescu < dimanche 1er novembre à 18h30

LA REINE DES NEIGES (1h42min) Réalisé par Chris Buck et Jennifer Lee < dimanche 18 octobre à 15h00 < mardi 20 octobre à 14h30

UN DÉBUT PROMETTEUR (1h30min) Réalisé par Emma Luchini < mardi 3 novembre à 14h30 < mardi 3 novembre à 20h30

PREMIERS CRUS (1h37min) Réalisé par Jérôme Le Maire < dimanche 18 octobre à 18h30 < mardi 20 octobre à 20h30

CINÉ-ÉCHANGE sur le thème des troubles psychiques MARIAGE DU 13ème TYPE Court métrage réalisé par Vero Cratzborn TRANSFORMATION AMOUREUSE Court métrage réalisé par Vero Cratzborn < samedi 24 octobre à 15h (deux fois 20 min) La projection sera suivie d’un échange avec plusieurs associations.

www.ville-joinville-le-pont.fr | 31


DémoCratie Locale

LIBRE EXPRESSION des 3 listes du Conseil Municipal LISTE JOINVILLE AVEC VOUS

LISTE UNIS POUR JOINVILLE-LE-PONT

> 26 élus

> 4 élus

A

méliorer le stationnement, c’est offrir un service de qualité aux usagers, optimiser la gestion des espaces publics et contribuer au dynamisme de la Ville. Les rencontres avec les commerçants et les riverains du bas et du Haut de Joinville ont mis en évidence la problématique récurrente du stationnement. Après une réflexion menée avec les services, nous avons décidé de réactiver les zones bleues de stationnement pour permettre d’augmenter la rotation des véhicules dans ces quartiers commerçants. Des stationnements minutes viendront renforcer le dispositif des zones bleues pour faciliter l’accès des clients, notamment ceux à mobilité réduite, au plus près des commerces. Il est aujourd’hui vital d’organiser harmonieusement et durablement notre espace public. Notre volonté est de permettre à tous les usagers de trouver plus facilement de la place à tout moment de la journée. Aussi, la Ville a fait le choix d’adopter ce nouveau plan dont les objectifs visent à assurer une meilleure rotation des véhicules, redonner de l’espace aux modes doux, permettre les livraisons en cœur de ville et proposer des solutions pour les habitants et les clients. Vous pourrez prendre connaissance dans ce numéro d'informations relatives au plan de stationnement. Celui-ci est entièrement détaillé sur le site

32 | Joinville Mag | Octobre 2015

Internet de la ville : modalités d’accès et d’utilisation, zones de stationnement, plan de situation des différents parkings du centre-ville ou de périphérie...de façon à permettre à chaque usager de mieux vivre sa ville. Bien évidemment, les premiers jours d’octobre seront dédiés à l’information, afin que chacun ait la possibilité de s’approprier les nouvelles règles en vigueur. Nous souhaitons par ces mesures favoriser le stationnement de chacun pour mieux vivre la ville ensemble

Jean-Jacques GRESSIER Premier Maire-adjoint

La recherche d’une solution négociée est une priorité pour sauver la pratique sportive joinvillaise au stade Garchery

L

a ville de Joinville-le-Pont a construit le Stade Garchery en 1948 et l'utilise dans le cadre d'une concession avec la ville de Paris, dernièrement renouvelée en 1991 pour une durée de 25 ans. Cette concession arrive à échéance le 30 juin 2016. Le stade Garchery adjacent au bois dxe Vincennes se situe sur le territoire du 12ème arrondissement de Paris. Plusieurs clubs et associations sont installés dans les dépendances du stade. Le stade et ses équipements sportifs sont utilisés par plusieurs milliers de Joinvillais dont de nombreux enfants. Beaucoup de bénévoles associatifs participent à la vie sportive au quotidien. Sans oublier les nombreux sportifs d’élite qui défendent les couleurs nationales dans les compétitions internationales. Le stade fait partie intégrante de la vie des Joinvillais et des Joinvillaises. Le 10 février 2015, en Conseil Municipal, lors de la présentation du débat d’orientation budgétaire l’adjoint au Maire au budget nous a présenté le plan d’investissement des opérations programmées pour la remise en état des infrastructures du stade Garchery. D’autre part, monsieur le Maire a précisé, à plusieurs reprises, en Conseil Municipal que la concession du stade


DémoCratie Locale

LISTE VIVRE JOINVILLE ENSEMBLE > 3 élus

devait être renouvelée en 2016 avec la ville de Paris et que le dialogue était engagé. Au mois de juin, nous avons appris par des adhérents de clubs que le dialogue avec la ville de Paris était interrompu. Nous avons été très surpris de l’apprendre compte tenu des informations données avec parcimonie en Conseil Municipal qui ne relataient pas de difficultés particulières dans les négociations. Le sujet étant très important pour les Joinvillais, les élus du groupe Unis pour Joinville ont souhaité s’associer dans une logique de recherche d’une solution satisfaisant les associations, les enfants, les athlètes et les bénévoles en restant lucide. S’opposer frontalement à la municipalité parisienne n’est en en aucun cas la solution car le stade lui appartient et rien ne la contraint légalement à renouveler cette concession. Aussi nous souhaitons qu’une solution négociée en bonne intelligence puisse être adoptée par les deux municipalités. Nous travaillons sur ce sujet depuis plusieurs semaines, et nous apporterons le concours nécessaire pour trouver des solutions réalistes satisfaisant les Joinvillais et les Parisiens.

Louise Marie-Mabit et Jean-François Clair. Unis pour Joinville-le-Pont

Quelle place aujourd'hui pour le sport à Joinville ?

J

oinville, cité des sports, a connu à partir de 1852, un grand rayonnement grâce à l'Ecole de Joinville, berceau du sport contemporain, puis au 20e siècle, au Bataillon de Joinville. L'installation de l'Insep dans le bois de Vincennes, qui forme des champions de haut niveau, s'inscrit également dans cette continuité. De même, la renommée actuelle de notre ville est due aux associations sportives qui brillent ou ont brillé dans de nombreuses disciplines. Encore faut-il que les sportifs disposent de moyens adéquats. Or, en cette rentrée nous venons d'apprendre que notre commune pourrait se voir interdire totalement ou partiellement l'usage du stade Garchery à l'occasion du renouvellement de la concession avec la ville de Paris en juin 2016. En 1991 l'équipe municipale de l'époque avait obtenu le renouvellement de la concession pour 25 ans. L'échéance de 2016 était donc connue de longue date. S'il convient de se mobiliser pour conserver le stade, la façon dont la majorité municipale actuelle a géré le dossier, nous interpelle. Nous l'avions alertée sur l'importance d'anticiper les négociations avec la mairie de Paris pour donner à Joinville toutes ses chances de le garder. Cela passait par des investissements conséquents de la ville afin d'avancer des arguments convaincants et ainsi peser dans la négociation. Or depuis 2008 aucun investissement significatif n'a été réalisé au stade enta-

mant ainsi la crédibilité de la commune. Il serait très dommageable que les Joinvillais ne puissent plus utiliser le stade. Le sport est essentiel à la vie locale. Lien social, il véhicule des valeurs humaines tels que l'effort, le respect, la fraternité. Il devrait donc constituer une priorité de la politique municipale. A Joinville, nous pouvons sérieusement en douter. Ainsi pour la première fois, la délégation au sport n'est plus attribuée à un maire-adjoint mais à un conseiller municipal. Dans le même ordre d'idées, le futur gymnase, rue de Paris, annoncé à grand renfort de publicité va vite se révéler insuffisant au regard des besoins. Nous avons proposé de le construire sur le terrain Essilor, bien plus approprié, sans être entendu par le maire. Concernant le stade, jamais, curieusement, ce sujet n'a été abordé en commission des sports depuis le début de ce mandat. Quoiqu'il en soit, nous resterons très attentifs à la suite donnée à ce dossier tant le sport est lié à la destinée de Joinville.

Olivier Aubry, Chantal Colin, Bernard Duvert

> Permanence le 10/10/15-RDC Mairie

www.ville-joinville-le-pont.fr | 33


PraTique

PHARMACIES de

garde

État civil u NAISSANCES

• Dimanche 4 octobre PHARMACIE DE LA GARE 6 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont Tél. : 01 48 83 20 50

• Dimanche 11 octobre PHARMACIE DU PONT DE CHAMPIGNY 10 rue Albert Thomas 94 500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 24 43

• Dimanche 18 octobre PHARMACIE NGUYEN 14 rue Charles Floquet 94340 Joinville-le-Pont Tél. : 01 42 83 85 05

• Dimanche 25 octobre PHARMACIE PARAIN 30 rue de Musselburgh 94 500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 24 90

• Dimanche 1er novembre PHARMACIE DU LYCÉE 106 avenue Roger Salengro 94 500 Champigny-sur-Marne Tél. : 01 47 06 72 07

10-31-1245 Certifié PEFC Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. pefc-france.org

Au menu LE MOIS Prochain

Colin Levand, Sarah Hammou, Aïya Elqasim, Camille Escudié, Stevan Damljanovic.

Avec nos meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux Joinvillais.

Permanences > Député Michel Herbillon La prochaine permanence aura lieu jeudi 15 octobre à partir de 19h Contact : 01 43 96 77 23 > Seniors Liliane Reuschlein, Conseillère municipale déléguée aux Seniors recoit sur rendez-vous les lundis après-midi et vendredis matin. Contact : 06 23 66 62 20.

LES PERMANENCES DES IMPÔTS SUPPRIMÉES

Joinville Mag • NOVEMBRE 2015

TÉLÉTHON 2015 APPEL À PROJETS ET BÉNÉVOLES

L

es permanences des impôts qui avaient lieu une fois par mois en mairie étaient supprimées. Pour les particuliers comme pour les entreprises, pour toute question sur les impôts, un seul interlocuteur : Centre des finances publiques 1, rue Jean Soulès 94738 Nogent Cedex > Ouvert les lundi, mercredi et vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h, et les mardi et jeudi uniquement de 9h à 12h. Jeudi de 9h à 12h. Courriel : sip.nogent-sur-marne(at)dgfip. finances.gouv.fr

D

ans le cadre du Téléthon 2015, qui aura lieu les 4 et 5 décembre prochain, la Ville lance un appel à projets pour mobiliser le plus grand nombre autour de la lutte contre les maladies rares. Vous êtes Joinvillais et souhaitez participer à l’organisation de la prochaine édition ? Vous êtes président d’une association et vous avez une idée d’animation qui pourrait s’intégrer dans le programme ? N’hésitez pas à vous faire connaitre !

Pour les particuliers : tél. : 01 49 74 21 21 Pour les entreprises : tél. : 01 49 74 21 12

Renseignements 01 49 76 60 12 ou par mail p.gaubert@joinvillelepont.fr

Joinville-le-Pont Magazine est édité par la Mairie de Joinville-le-Pont • Directeur de la publication Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont • Directrice de la Communication Isabelle Prigent • Rédaction Laurent Chadelat, Aurélie Claveau, Pauline Gaubert • Ont collaboré à ce numéro Yann Flammarion, Dorian Lambert, Corinne Lebon • Photos Photothèque de la Mairie, photo de couverture © Audoin Desforges • Charte graphique Service communication de la Mairie • Graphisme Annabelle Brietzke • Impression Réveil de la Marne - Imprimé sur du papier 100 % PEFC • Régie publicitaire CMP 01 64 62 26 00 • Distribution le magazine de Joinville-le-Pont est distribué gratuitement en début de mois dans toutes les boîtes aux lettres. Si vous ne le recevez pas régulièrement, signalez-le au Service Communication de la Mairie, tél. 01 49 76 60 12 • HÔTEL DE VILLE 23 rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont • Tél. 01 49 76 60 00 • www.ville-joinville-le-pont.fr

www.ville-joinville-le-pont.fr | 35


w w w . v i l l e - J o i n v i l l e - l e - P o n t . f r

ez

F lash

la p é titio n en

li g

c

e

e

e p o u r a ccè d o c d

ne

Pour que le stade reste aux Joinvillais, signez la pétition sur www.ville-joinville-le-pont.fr

Joinville-le-Pont Magazine n°245-OCTOBRE 2015  

Magazine municipal de la Ville de Joinville-le-Pont N°245-Octobre 2015

Advertisement