Page 1


Salutations des ‘Head Organisers’ Chers délégués, Je souhaite personnellement vous souhaiter la bienvenue à Bruxelles pour cette session du Parlement Européen des jeunes (PEJ). Vous venez de loin ou de près mais qu’importe vous êtes tous ici pour la même raison. Même si vous ne le savez pas encore, vous êtes tous ici par l’action de grands hommes et de femmes qui se sont battus pour que l’on puisse tous ensemble sculpter notre avenir. Le monde entier aurait ses yeux rivés sur vous la semaine prochaine. Pourquoi demanderai-vous ? Eh bien car tout simplement votre arrivée, oui la vôtre, signifie que la coopération, l’entente et cohésion ont encore une chance, il y a de l’espoir pour que la jeunesse se fasse entendre. Tout comme il s’agit de la première session du PEJ pour la plupart d’entre vous, il nous a fallu faire face à des défis que nous n’avions jamais connus auparavant. Pendant que vous écriviez vos speechs, et exprimiez votre avis devant toute une assemblée,

nous avons relevés, mentionnons le bilinguisme de cette session et de la tentative d’expliquer à des jeunes qui ne connaissent que l’assemblée générale ce que le PEJ est. Tout comme vous, faces à ces challenges, nous décidons de voir ça comme une opportunité d’expérimenter et d’en faire le meilleur. Une session du PEJ est comme un monde à part, auquel on ne revient jamais tout à fait, pas même lors d’une prochaine session. Nous espérons que notre travail, ainsi que nos moments de rire, vous permettront de ramener chez vous une trace tangible de votre incroyable expérience ici, à Europolis2014. Nous espérons aussi que vous rentrerez chez vous la tète pleins de bons souvenirs, que vous aurez grandit grâce à cette expérience, et surtout que vous continuerez votre chemin au PEJ.

- Anil Kabal & Heleen Heysse

Inhoudsopgave | Table des matières EYP-Europolis Belgium Celebrates twenty years! 4

Programma van de sessie | Programme de la session 6

Handig om weten | Bon à savoir 26

2

Topic Articles

8


Groeten van de ‘Editor’ Beste delegates, We staan op minder dan een week van het begin van wat jullie later aan jullie kleinkinderen zullen omschrijven als ‘een van de mooiste momenten van mijn leven’, of wie weet zelfs ‘weet ge, uwen opa, awel hé manneke, ik heb die daar leren kennen’. Hoog tijd dus om de pen te scherpen, of althans het klavier eens grondig af te stoffen en aan het werk te gaan. Jullie hebben een aantal maanden toegeleefd naar dit moment en wij, het persteam, staan paraat om al jullie geheimen, vuile roddels, gevatte punten, prachtige verdedigingstoespraken en energetische aanvalstoespraken te documenteren in maar liefst twee magazines en video’s. Wij zijn hier om jullie ervaring onvergetelijk te maken. Wij staan erop jouw mooiste momenten vast te leggen op schrift,

foto of video en een glimlach op je gezicht te toveren die er na 2 maanden nog steeds niet volledig af gewassen is. Vraag dus gerust eens aan één van de journalisten om een dansje te placeren, je zal er van verbaasd zijn van hoe weinig zij eigenlijk terug deinzen. In dit magazine vinden jullie de praktische informatie die je zal nodig hebben om de sessie zonder kleerscheuren of gênante momenten door te komen. Nu ja, die gênante momenten heb je natuurlijk vooral zelf in de hand. Daarnaast zal je ook per ‘topic’ een artikel vinden. De bedoeling hiervan is een nieuw licht op de zaak te werpen. Wie weet leidt de invalshoek uit het artikel wel tot vragen of punten die je kan maken tijdens de ‘General Assemblee’. Wij kijken alvast, vol enthousiasme uit, naar jullie hoogte –en dieptepunten. Laten we hopen dat jullie er evenveel zin in hebben als het hele officials team! “Europolitans Out!”

- Jeroen De Marteau

Routebeschrijving naar het EP | Itinéraire au PE 26

Met dank aan | Merci au 30

Alcohol & Behaviour Policy

29 3


EYP-Europolis Belgium celebrates twenty years! This year’s national selection conference and Europolis sessions marks the twenty years of EYP-Europolis Belgium, and to celebrate, Rebecca Smith describes the outstanding development of the National Committee (NC) of EYP-Europolis Belgium The European Youth Parliament in Belgium (EYP BE) was not always a youth organisation ‘by the youth for the youth’. The Belgian NC was for long run by teachers. Helga de Pauw was the president for many years. The representatives they sent to meetings of all the National Committees would be from this group of teachers, rather than the young people who had participated in sessions as delegates. During this time, EYP-Europolis Belgium hosted four International Sessions, the flagship events of EYP on an international scale: Ghent in 1992, Brussels in 1994, Brussels again in 1998, and Ghent in 2002, making it one of the most active NCs. The functioning of the organisation on a national level cannot be described as democratic, a standard that was rather common for other National Committees as well at that time. Back in the days, EYP-Europolis Belgium was a collection of people with little change in its composition, led by teachers.

4

The change came in 2007, when Lot Debruyne, a youngster, became President and took the lead of EYP BE. Her goal was to involve more people in the organisations, and in particular in the governing of EYP-Europolis Belgium. She was still to some extent restricted by the old leadership, who continued to play an important role in the representation of EYP-Europolis Belgium on an international scale. Lot toiled for two years, until Hamed Mobasser took over in 2009. Hamed was one of two head organisers of the summer International Session of 2009 held in Leuven, and at that time also assumed the role of NC President. From that point onwards, the teachers who previously were mostly in charge of the organisation gave increasing space for young people to be part of the national board – the body in charge of running the NC – and lead EYP BE.


Š EYP-Europolis Belgium

Hamed brought about many changes in the organisation, notably deepening the democratic principles of the organisation. Another of his legacies was introducing teambuilding, one of the core aspects of EYP sessions, to the national selection conferences in Belgium. Hamed also introduced alumni week-ends, which enabled to build a solid active alumni base.

The current President of EYP-Europolis Belgium is Lorenzo Van de Pol. Reform does not stop here: he has already created a new position in the national board, that of International Coordinator.

EYP-Europolis Belgium is thus a dynamic organisation. In the last few years, it has become increasingly democratic, with young people at its helm, and with a broader base of alumni wo are better After being the NC’s President for two years, trained for positions as officials abroad. Europolis, Hamed was succeeded by Stefan Vandenhende, the French-Dutch General Assembly debates with who also led the organisation for two years (2011- simultaneous translation, have been going on for 2013). Stefan had two main achievements: he twenty years now, but most other aspects of the reformed the national board of EYP-Europolis organisation are relatively new. Cheers to the next Belgium, as well as the format of the national se- twenty years, and the changes they will bring. lection conferences. - Rebecca Smith

5


Programma | Programme Donderdag/Jeudi 13-03-2014 09:00 – 09:45

Aankomst | Arrivée

09:45 – 10 :00

Opening Ceremony + debat procedure | Cérémonie d’ouverture + procédure de débat

10:00 – 10:45

Debat I | Débat I

10:45 – 11:00 Break 11:00 – 11:45

Debat II | Débat II

11:45 – 13:45

Lunchpauze in restaurant Europees Parlement (EP) | Déjeuner au restaurant du Parlement Européen (PE)

13:45 – 14:15

Hoe werkt het EP? De Europese verkiezingen 2014: Deze keer is het anders | Comment fonctionne le PE? Les élections Européennes 2014 : Cette fois, c’est diffèrent

14:15 – 15:00

Debat III | Débat III

15:00 – 15:45

Debat IV | Débat IV

15:45 – 16:15 Break 16:15 – 17:00

Debat V | Débat V

17:00 – 17:30

Info Jeugdherberg (JH) + kamerindeling | Info Auberge de Jeunesse (AJ) + attribution des chambres *

17:30 – 18:15

Transfer naar JH | Transfert vers L’ AJ

18:15 – 19:15

Vrije tijd | Temps libre

19:15 – 20:45 Eurovillage * 20:45 – 21:15

Transfer naar Sazz & Jazz | Transfert vers Sazz & Jazz *

21:15 – 00:00 EYP-Party

6

00:00 – 00:15

Transfer naar JH | Transfert vers l’AJ

00:15 – 00:30

Totale Stilte | Silence Complet

*


Vrijdag/Vendredi 14-03-2014 06:45 – 07:00

Wekker | Reveil

07:00 – 07:45

Ochtend voorbereiding + Uitchecken | Préparation des valises

07:45 – 08:45

Ontbijt | Petit-déjeuner

08:45 – 09:00

Vrije Tijd | Temps libre

09:00 – 09:30

Transfer naar EP | Transfert vers PE

09:30 – 10:15

Debat VI | Débat VI

10:15 – 10:30 Break 10:30 – 11:15

Debat VII | Débat VII

11:15 – 12:00

Debat VIII | Débat VIII

12:00 – 13:15

Lunch bij Panos | Déjeuner au Panos

13:15 – 14:00

Debat IX | Débat IX

14:00 – 15:30

Debat met Europarlementsleden | Débat avec les membres du PE

15:30 – 15:45 Break

*

15:45 – 16:15

Closing Ceremony | Cérémonie de Clôture

Eurovillage

Jeugdherberg | Auberge de Jeunesse

= Food event which features cuisine from all over Europe. Each delegation is designated a specific country Bring food and drinks (Alcohol : MAX. 10%) for your National table, as well as national costumes, flags & other items

we will be staying at two Hostels: Jacques Brel & Van Gogh (see p. ? for further info)

Sazz & Jazz This will be the venue for our EYP-Party.

Don’t forget to bring your own toiletries and towels. Blankets will be provided.

Location: Koningsstraat | Rue Royale 241, 1210 - Brussel | Bruxelles

7


Topic Articles AFCO Le 25 mai 2014 engrendre des débats multiples au niveau national et européen. On craigne la continuation de la participation dégressive aux elections, ainsi qu’une vague de votes eurosceptiques. Quelles mesures l’UE devrait prendre pour susciter l’intérêt du citoyen européen et garantir une participation maximale aux elections?

Voter ou ne pas voter, telle est la question Les élections européennes ont lieu tous les cinq ans afin de nommer les membres du Parlement européen. Les élections en mai 2014 seront les huitièmes depuis 1979 et se tiendront le 25 et 22 mai. Les élections ont lieu au suffrage universel. Pour la première fois, basées sur les votes de ces élections, le Conseil européen choisira le candidat à la présidence de la Commission européenne. Ce candidat aura alors à demander la confiance du Parlement. Ces élections seront très importantes pour le futur de l’Europe. Mais actuellement les relations entre la politique et la population se détériorent, beaucoup de gens ont de moins en moins confiance dans en leurs représentants et en l’établissement politique en général. La crédibilité des institutions est en baisse. Ce qui est grave, tant pour les institutions elles-mêmes que pour la démocratie.

la peur de l’immigration, les eurosceptiques pourraient confirmer leur croissance dans les élections européennes du mois de mai et influencer la politique européenne. Les eurosceptiques sont le corps de la critique de l’Union européenne (UE), et l’opposition au processus de l’intégration politique européenne, en vigueur dans tout le spectre politique.

Les conséquences sont visibles à travers les actes de dissidence du au mécontentement de la population qui enrichissent de plus en plus nos journaux. Il existe donc une appréhension progressive que, en profitant de l’opposition à l’austérité et de

Selon un sondage réalisé par la société Gallup, les sceptiques sont maintenant le 43%, au contraire des euro-optimistes, qui sont maintenant à 40%. Parmi les groupes Méditerranéens à conduire la lutte contre l’euro il y a la Grèce, en risque de fail-

8

lite, où le parti “Golden Dawn” a été démontré autre part la puissance de l’agrégation de groupes extrémistes placés à la tête de la bataille pour sortir de l’euro portant aux attaques et arrestations. Le vote crucial reste ce de Syriza, chef de la coalition de la gauche radicale, et le parti des Grecs indépendants qui veulent profiter du refus des mesures exigées par Bruxelles et par le Fonds Monétaire International (FMI) pour s’imposer à Strasbourg. Mais la vague s’est propagée vers d’autres pays, avec moyen et contenu différents. Le débat est pressant parce que, selon l’ex-Premier ministre italien Enrico Letta, c’est le leadership à courte vue qui ne se rend pas compte de l’euroscepticisme. Pour cela, on peut donner trois réponses: celle des populistes, l’un des « autruches qui font semblant de ne pas voir et mettent la tête dans le sable. Puis il y a la pragmatique réponse de ceux qui pensent que


l’Europe est la solution, et pas le problème. ». Une Europe qui, cependant, «Doit être efficace et pas bureaucratique, et elle doit être en mesure de donner en temps précis des solutions aux problèmes,’’ il a ajouté. Les partis eurosceptiques sont susceptibles de joindre leurs forces. L’exemple le plus frappant est le «partenariat» entre Marine Le Pen et le Néerlandais Geert Wilders, chef du Parti de la liberté, ennemi juré de l’immigration. Wilders ouvre une véritable déclaration de guerre à l’Union européenne : “Notre objectif est de faire tout le possible pour faire des prochaines élections européennes un glissement de terrain collective contre Bruxelles.” Et Wilders et Le Pen sont en bonne compagnie. Si dans l’électorat italien le mécontentement pour l’euro et les «bureaucrates» de Bruxelles est reconnu dans le Mouvement Cinq Étoiles, les frais peuvent être trouvés dans presque tous les pays. Au Royaume-Uni il y a le Parti de l’indépendance menée par Nigel Farage, en Danemark, le « Parti du Peuple Danois » et en Finlande le « Partie Finnis », et ainsi de suite. Toutefois, des efforts ont été faits pour harmoniser les lois électorales des États membres et de les rendre plus semblables les uns aux autres. Cependant, le fait que dans les différents pays de l’UE les traditions constitutionnelles et les systèmes électoraux diffèrent, était jusqu’à présent un obstacle à la conclusion d’un accord sur ce point. Le Parlement européen a donc demandé aux Pays Membres de lui fournir de leurs lois électorales “Seuils minimaux appropriées et proportionnées à la répartition des sièges “ de sorte que le corps peut refléter dans sa composition la véritable intention exprimée par les citoyens, et au moment même, être en mesure de fonctionner correctement. Le Parlement a également appelé les Pays Membres à veiller à ce que les noms et les symboles des partis politiques européens apparaissent sur le bulletin de vote.

tions européennes » et donne son consentement au Collège des commissaires (art. 17, al . 7 du TUE). Pour la première fois, cette disposition sera effective lors des prochaines élections. Confier aux citoyens européens un plus grand mot à dire dans le choix de la Commission, et en augmentant sa responsabilité à l’électorat, l’objectif du Parlement est de stimuler l’intérêt pour l’élection de ses membres et, dans le même temps de fournir une réponse à la critique selon laquelle, à ce jour, la Commission, l’organe exécutif de l’UE, n’a pas besoin du soutien d’une majorité parlementaire, comme il arrive, toutefois, aux Pays Membres. Ceux qui ont soutenus le plus de poids dans la prise de décision des citoyens aux élections du Parlement européen estiment que ces changements ne seront pas suffisants à encourager la participation aux élections, mais ils iront pousser les partis politiques à personnaliser et à différencier leurs programmes. Ce permettra aux électeurs de faire un choix plus conscient. Cependant, il ne manque pas de gens qui ont bien jugé de mettre l’accent sur la façon que créer un lien trop étroit entre le Parlement et la Commission risque de compromettre l’indépendance de cette dernière en tant que la Commission même est gardienne des traités et, d’autre part, il y a la nécessité d’un contrôle exercé par le Parlement sur les activités de la Commission. Un autre problème est aussi celui de la communication. Les médias ne donnent pas l’idée de l’importance des élections elles-mêmes, tant pour ses innovations en termes d’effets aux niveaux institutionnels, tant pour la période grave que nous sommes confrontés.

En effet il n’y a pas de programmes nationaux spécifiques qui offrent une diffusion capillaire du matériel et de la publicité nécessaire. Mais ceci est également vrai en termes de connaissance des Institutions européennes elles-mêmes. La prise de conscience de l’identité européenne est nécessaire, Deuxièmement, avec les élections de 2014, on ainsi que l’engagement de tous à participer aux vise à créer un lien politique clair entre les élec- élections européennes pour élire démocratiquetions au Parlement européen et la nomination du ment les représentants de chacun pays membre. président de la Commission. Le traité de Lisbonne prévoit que le Parlement européen élit le président L’UE va-t-elle surmonter la crise? de la Commission, sur proposition du Conseil européen, « en tenant compte du résultat des élec- Edoardo Zaniboni

9


AFET With over 100 000 dead and millions of refugees the Syrian civil war has become one of the worst humanitarian crises of the decade. As talk of the possibility of military intervention increases, what stance should the EU take in international efforts to cease the violence in Syria?

Syria, behind the scenes. Syria’s turmoil began with protests against President Bashar al-Assad’s regime in March 2011. Religious demands and a functioning democracy based on quality were both fundamental drivers of this movement and continue to be so today. The keys to explaining the current Syrian conflict are threefold. First of all, religious wars and the combination of different religions and cultures have always been present in the Middle East. Secondly, the decolonization of the region in the XX century also plays a part. And thirdly the emerging Arab-spring phenomenon, which started a few years ago with the Egyptian revolution, also has had its effect on Syria and is argued to be the most important cause of the Syrian civil war.

disregarded the current population that was settled on the territory at that time: Palestinians, Kurdish and Druzes. As a consequence, the state borders between Syria, Lebanon and Jordan have always been confrontation spots.

The Arab-spring

Within the Middle East, Syria can be considered the odd man out, due to its controversial situation. Led by an absolutist dictator, Syria is a place where Religion the party who holds the political power adheres to the Shiite Muslim branch whereas the majority It is commonly known that the vast majority of of Syrian citizens is Sunii. the Mediterranean coastline in the Middle East has suffered from invasions throughout its history, Inspired by the revolts in other Arab countries, such as the Turkey occupation of the XVth cen- a “rebel army” of pro-democracy protestors was tury or the invasion of the Arabs. These occupa- created in order to fight back Al Assad’s abusive tions gave birth to a conflict zone in which Jews, regime, which was persecuting and massacring Arabs and Christians coexisted. However all three people on a large scale since 2011. This conflict of these religions considered Jerusalem to be their has now developed into a civil war with more than Holy City and consequently the strip between Leb- 647.000 Syrians displaced by 2012 and up to 1.6 milanon, Palestine and Syria has always been a battle- lion by 2013 according to UNHCR’s survey. Hisfield on which those involved fought their “Holy torical cities such as Aleppo or Homs have almost Wars”. Combined, these elements play an impor- entirely been devastated. tant role in today’s main conflict in Syria.

Decolonization The British started decolonizing their territories in the Middle East shortly after the Second World War ended and Israel was being established. It was a pre-agreed decolonization set up by global powers, such as the United Kingdom, that completely

10

International solution? Neither the surrounding Arabian countries, nor the big and global powers, such as the United States of America or even the European Union, have thus far been able to end the crimes against humanity, that are being committed in Syria on a daily basis. To slightly understand why Arab countries have


not yet intervened in the Syria sia suggested a peace talk resolu- cil by Morocco and supported by debacle, we have to take a deep- tion between the regime and the the Arab League that called on er look at the Muslim world. For opposition in 2012 and the UN Assad to hand power to his depmore than twenty years a power held a peace conference at the uty. Furthermore, with a total strife between Shiites and Sunnis end of January of this year called amount of a 5 billion dollar benhas existed. This religious strug- “Geneva II”. Nevertheless, these efit extracted from arm selling gle is dividing the surrounding solutions are far from resolving contracts, commercial interests Arab countries. Saudi-Arabia – a any problems. in Syria is once more the trigger major Sunni territory – and its Neither the surrounding Ara- for a loss of unity within the allies support the rebel army, European Union. bian countries, nor the big and while Iran – whose population is mostly Shiite – prefers to global powers, such as the Unit- Given the fact that the Geback a disgraced tyrant, who ed States of America or even neva II peace conference prostill holds the political force in the European Union, have thus posed by the UN in order to Syria. far been able to end the crimes discuss a transitional government between the regime and against humanity, With headlines such as the rebels ended up in no more “Bombings in Syria Force Wave Despite Russia’s Minister of than a magnet for internationof Civilians to Flee” and “A na- Foreign Affairs Sergei Lavrov al attention rather than a resotion divided.” , the Syrian con- saying, “We are not friends or al- lution agreement, what other flict has been growing in inten- lies of President Assad”, Putin’s stances should democratic counsity and scope for more than two strategic interests have led his tries together with international years and the reason for the Oc- country to creating policies that organizations take in order to cidental society not to intervene, do no more than delaying any draw a line under this dispute? is becoming more and more of a peace agreement. In October, mystery. Moscow vetoed a resolution try- Marta Ocón ing to denounce Al- Assad’s use Apparently some peace initia- of force. On Jan 31th, they joined tives – although superficial and with China to block a plan prelight – have been proposed. Rus- sented to the U.N. Security Coun-

11


CULT “Chaqun a le droit de l’enseignement’ (Déclaration universelle des droits de l’homme, art. 26). Etant donné par example qu’uniquement 8-10% d’environ 80 million de citoyens européens atteints d’un handicap léger ou severe suivent l’enseignement supérieur, il reste beaucoup à faire. Quelles mesures pourraient être prises par l’UE et ses Etats membres pour faciliter l’accès à l’enseignement par personnes ayant moins d’opportunités?

L’enseignement supérieur semble précaire sur ses béquilles Dans notre société moderne il existe une catégorie des droits qui sont communs à tous les états, et elle est appelée droit naturel. Dans le droit naturel on trouve aussi le droit à l’instruction et le droit d’égalité. Bien sûr, ces droits sont valides pour tous les citoyens, sans aucune exception. La Commission européenne a présenté une stratégie concernant les personnes atteintes d’un handicap pour 2010-2020: il s’agit d’un plan d’action, qui vise à éliminer les obstacles à la pleine intégration des personnes handicapées et à permettre à ces personnes d’exercer leurs droits sur un pied d’égalité avec les autres citoyens.

Face à la question de l’exclusion des personnes handicapées, il est nécessaire de prendre en compte les différentes agences gouvernementales, tels que : le Département du Travail et de Rétribution, le ministère de la Santé ou le ministère de l’Éducation. L’UE doit atteindre plusieurs objectifs en vue de résoudre le problème, parmi lesquelles l’augmentation des personnes handicapées dans le La nouvelle stratégie lancée par la Commission monde du travail, et leur participation à la commuidentifie huit domaines d’action : l’accessibilité, nauté. Pour cela, il est essentiel de commencer à la participation, l’égalité de traitement, le travail, Même si nous sommes encore loin d’une l’éducation et formation, la protection sociale, la santé, la dimension internationale des droits des situation idéale, nous pouvons faire de ce projet une prise en compte réaliste si le personnes handicapées. Dans le groupe d’âge entre 16 et 19 ans, le taux de fréquentation de l’école est de 37% pour personnes gravement handicapées et 25% pour les personnes partiellement handicapées, comparativement à 17% pour les personnes qui ne souffrent pas d’une invalidité Malgré l’amélioration de la situation par les progrès de l’Union Européenne, on est loin d’être à bout de ce problème. Le problème principal est surtout lié à l’inaction des Etats Membre. Le cadre juridique n’est pas à jour et il n’y a pas eu des décisions politiques encourageantes et efficaces prises en faveur de cette catégorie de personnes défavorisées.

12

public s’intéresse plus sérieusement à la question.

envisager les personnes handicapées dès le début de leur enfance, plus précisément quand ils sont scolarisés. La pertinence de l’éducation est souligné dans la « Classification International de fonctionnement invalidité et Santé » qui est dans le cadre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cette classification propose un modèle bio-psycho-social : l’analyse de la personne n’est pas seulement considérée d’un point de vue personnel de la santé, il est également considéré d’un point de vue global. Cette intervention est prudente de mesurer son potentiel total, compte tenu de toutes les différentes ressources de l’individu et tenant compte que le cadre personnel, naturel, social et culturel pèse lourdement sur la croissance d’une personne.


Quand il s’agit de l’éducation, la tendance parmi les pays de l’UE est la réalisation des politiques éducatives qui intègrent les élèves handicapés dans des écoles ordinaires et assurent plusieurs types de soutien pour les enseignants, tels que : personnel supplémentaire, matériel pédagogique et des instruments techniques. Les Etats Membres ont des approches différentes de l’éducation, qui peuvent être divisées en trois catégories. La première (approche unidirectionnelle) est celle des pays où le trajet scolaire des étudiants handicapés se déroule dans le système scolaire ordinaire. Cette approche est appliqué en Espagne, en Italie, en Grèce, au Portugal, en Suède, et à Chypre. La seconde (approche multidirectionnelle) concerne les pays où il y a plus d’une méthode et plusieurs approches pour traiter l’intégration. Ils offrent une variété de services entre les deux systèmes (systèmes d’éducation des besoins spéciaux traditionnels). Cela se produit en France, en Irlande, en Autriche, en Estonie, en Pologne, en Slovénie et en Lituanie. Dans la troisième (approche bi- directionnelle), il existe deux systèmes d’enseignement différents et distincts. Généralement les personnes ayant des besoins éducatifs spéciaux vont dans des écoles spéciales. Cette méthode est populaire en Allemagne, en Belgique et au Pays-Bas, même si l’Allemagne et la Belgique ont commencé à adopter un système multidirectionnel.

Les pays à faible densité de séparation entre les écoles ordinaires et les écoles spéciales le système présente plusieurs inconvénients. Ce type d’enseignement nécessite que les enfants handicapés se déplacent d’une ville à l’autre. Les conséquences sont négatives importantes: les enfants n’ont pas le temps de se faire des amis dans le quartier et ils sont coupés de leur environnement social. Il est prouvé dans ce système qu’il y a plus résultats négatifs que résultats positifs. Dans les zones à forte densité cependant, l’impact négatif est limité. Dans ces cas, les conséquences importantes d’avoir deux écoles séparées peuvent être atténuées par le fait que les équipements sont susceptibles d’être dans les mêmes zones. En outre, l’organisation des structures spécifiques a des avantages financiers. La discussion sur la façon d’intégrer les personnes invalides dans le système scolaire est très importante. Cependant, il faut considérer qu’il existe différentes méthodes dans tous les pays et dans toutes les régions concernant les systèmes scolaires, des fonds, des enseignants et d’emplois. Il est important d’inclure les personnes handicapées dans le système scolaire ordinaire. Même si nous sommes encore loin d’une situation idéale, nous pouvons faire de ce projet une prise en compte réaliste si le public s’intéresse plus sérieusement à la question.

- Edoardo Zaniboni

13


DEVE Dode hulp? De Europese Commissie en de Europese lidstaten vormen samen de grootste donor van ontwikkelingshulp, maar de effectiviteit van deze ontwikkelingshulp wordt vaak in vraag gesteld. Hoe zou de EU moeten garanderen dat de Europese inspanningen weldegelijk bijdragen tot een betere economische en politieke toekomst van de ontwikkelingslanden?

Hommage aan de ontwikkelingshulp We kennen ze allemaal, de beelden van uitgehongerde kinderen die we ’s avonds voorgeschoteld krijgen tijdens het nieuws van zeven. Ongetwijfeld schrijnende situaties, doch met een lichtpuntje aan de horizon, want ‘het Westen’ helpt. Westerse landen steunen de derdewereldlanden door kleren, voedsel, geld en dergelijke in te zamelen en dat op een gigantische schaal. Maar helpt dat wel echt? Ondanks het feit dat ontwikkelingslanden de laatste halve eeuw meer dan een biljoen dollar aan ontwikkelingshulp mochten ontvangen is de (economische) situatie in deze landen er zeker niet op vooruitgegaan. Tussen 1970 en 1998, wanneer de geldstroom aan ontwikkelingshulp zijn hoogtepunt bereikte, steeg de armoedegraad in Afrika van 11% naar maar liefst 66%. Er wordt geschat dat er vandaag ongeveer 600 miljoen Afrikanen gevangen zitten in de armoede.

Money, money, money Deze gruwelijke cijfers tonen aan dat er wel degelijk iets mis zou kunnen zijn met de ontwikkelingshulp die we momenteel bieden en dat is dan ook het startpunt waarvan de critici vertrekken. Sinds de jaren ’70 is er een praktijk ontstaan waarbij banken, in een toen gunstig klimaat en bijgevolg aan lage interesten, geld leende aan ontwikkelingslanden om hun schulden af te betalen. Deze landen namen daarvan gretig gebruik en dat gaf

14

desastreuse gevolgen. Eind jaren ’70 teisterde een economische crisis het Westen die de intresten op leningen de lucht in deed stijgen. Dit alles ten nadele van de minder ontwikkelde landen die hun schulden alleen maar zagen toenemen. Bovendien werden de jaren ’80 gekenmerkt door een grote golf aan liberalisatie en privatisering van de handel. Het Internationaal Monetair Fonds (IMF) en de Wereldbank leende weer maar eens exuberant hoge bedragen uit aan de ontwikkelingslanden, dit maal onder de voorwaarde dat vrije handel zou worden geïmplementeerd. Dit leidde echter tot een totale destructie van de lokale handelaren ten voordele van de grote westerse multinationals. Uiteindelijk stroomde er dus meer geld naar de ‘Westerse Wereld’, dan wat er van vertrok naar de ‘Derde Wereld’. Dit werd echter snel opgepikt en campagnes voor schuldverlichting werden opgezet. Spijtig genoeg gingen deze campagnes weer maar eens samen met leningen,

en bijgevolg met het vooruitzicht op nog diepere schulden voor de ontwikkelingslanden.

Ja, maar … Leningen zijn echter niet het enige probleem waarmee ontwikkelingshulp gepaard gaat volgens sommigen. Een deel van de schuld zou ook liggen bij de voorwaarden die worden opgelegd aan landen vooraleer zij hulp ontvangen, en meer in het bijzonder de “Good Governance”-voorwaarde. Deze voorwaarde houdt in dat transparante instituties moeten worden opgericht, de rechtsstaat moet worden vooropgesteld en corruptie moet worden bestre-

Eurodad schrijft dat ontwikkelingslanden per jaar tot 600 miljoen euro interesten moeten betalen aan Europese geldschieters, waarvan 91% naar drie donoren gaat: Frankrijk (120miljoen), Duitsland (174 miljoen)en de Europese instellingen (248 miljoen).


den. Vaak wordt dit gelijkgesteld aan een democratische meer-partijen structuur met verkiezingen, waardoor de facto iedereen buiten de westerse wereld die de waarden oplegt hun macht kwijt spelen.

de Europese instellingen (248 miljoen). Bovendien zijn de regels “verwarrend en nodigen [zij] uit tot misbruik”, aldus een rapport van Eurodad. Naast een hervorming van die regelgeving, vraagt Eurodad ook een hervorming van de “lakse rapportage”.

Deze regelgeving spreekt van het verstevigen van democratische structuren, het ondersteunen van Ons gedeeld schuldgevoel zou ook bijdragen tot een rechtsstaat die mensenrechten eerbiedigt en de de ellende. Door schuld zouden we gemakkelijker fundamentele vrijheden voor de bewoners waareen oogje dichtknijpen voor bijvoorbeeld corruptie borgt, kortom de ‘Good Governance’-doctrine. die uit de hulp voortvloeit. Want elke grote soms Toch is lang niet alle ontwikkelingshulp zo geld leidt tot verleiding. Dit geldt bijvoorbeeld ook voor winsten die gewonnen worden uit de verkoop zwart gekleurd als wat we hierboven voorhielden. van olie. Schuld heeft op die manier bijgedragen De kritiek focust zich vooral op monetaire hulp, tot een wijd verspreide verslaving aan het westers daar is immers weinig controle op. Er lijkt een consensus te bestaan over het positieve effect van hugeld. manitaire –of noodhulp, net als hulp geboden door liefdadigheidsorganisaties die zich toeleggen op De Europese portefeuille welbepaalde zaken, denk bijvoorbeeld aan Artsen Ook Europa en de Europese Unie zijn niet Zonder Grenzen of ‘Music For Life’. Doch lijkt er vreemd aan deze technieken. Het European Net- nog een lange weg te gaan en is de ontwikkelingwork on Debt and Development (Eurodad) schrijft shulp lang nog niet optimaal. Maar hoe het beter dat ontwikkelingslanden per jaar tot 600 miljoen kan? Dat is nu net de vraag.

Sorry

euro interesten moeten betalen aan Europese geldschieters, waarvan 91% naar drie donoren gaat: Frankrijk (120miljoen), Duitsland (174 miljoen)en

- Jeroen De Marteau

15


EMPL The challenge of dramatically high youth unemployment rates: Seen the “EU Youth guarantee”, how should European governments best offer opportunities to those aged 16-24 to ensure that the current generation of European youth does not become irreversibly excluded from the labour market?

N.E.E.T and the European for the first time, as well as those who are already participating in Youth Guarantee some way.

The last couple of years this upsetting social category, on the rise since the economic crisis started in 2008, has now become a serious problem for the entire European Union. As a reaction to this terrifying reality, an international platform for “Supply and Demand of Labour” has been created earlier this year/will be creating in the upcoming months. This platform, unique in its kind, will be connected with the national employment services – both public and private and is going to help all young people that recently graduated from school and will be entering the world of work

16

The European response to the crisis of youth employment is called the “European Youth Guarantee”. This program, which is regulated in the Recommendation of the European Council of 22 April 2013 , aims to offer guarantees to young job seekers. The program requires each Member State to ensure every person under the age of 25 receives either qualitatively valid offers of employment, further education, apprenticeships or work placement within a period of four months from the beginning of the unemployment or exit from the formal education system. The Youth Guarantee program will receive funding in the amount of six billion euro spread from 2014 to 2020, for use in all EU Member States. This boils down to roughly one billion euro every year. Half of this funding will be provided by the European Social Fund and the other half will come from national budgets.

Imagine a group of young people between 15 and 24 years who do not work, do not study, nor seem to have any intention of doing so. The image of the European youth of today seems to have taken a turn for the worst since this group now has an acronym to go with their reputation: N.E.E.T. stands for “Not in Education, Employment or Training”.

The Eurotower, where the European Central Bank is located, stresses that a change of course remains one of the most important challenges for European governments. But what this change entails or how this change will be implemented is still not clear.

Europe’s future unemployed


The unemployment rate

rently working in another Member State, which is yet another defeat the European labour market The unemployment rate is defined as the ratio has to endure. between the number of unemployed young people Although the labour markets of the euro area – aged between 15 and 24 years – and the labour force in the same age group. Since the beginning remain weak, the latest data on both the employof the economic crisis, the youth unemployment ment rate and that of unemployment show some rate presented a significant increase in Europe. stabilization. Nevertheless, there are still clear difWhere this rate held steady at 15 per cent in 2007, ferences between countries and age groups, and it has skyrocketed to 24 per cent in 2013. The lev- the unemployment rate among Europe’s youth is el of unemployment workers is much higher for still at an exorbitantly high level. In other words, young people, aged 15 to 24 years old, than for oth- the EU is at a dead end. er workers. The Eurotower, where the European Central Bank is located, stresses that a change of course From country to country, data collected by Eurostat also shows terrible changes. Austria and remains one of the most important challenges for Malta perform better than other countries and in European governments. But what this change encountries of central Europe, such like Germany, tails or how this change will be implemented is the unemployment rate is even decreasing . How- still not clear. Will we ever get out of this rut? That ever, in the countries subject to market tensions is the question that is on everybody’s mind. e.g. in Greece and Spain, youth unemployment has - Edoardo Zaniboni taken a turn for the worst. But even in Italy, Portugal, Cyprus and Ireland, where youth unemployment is closer to 30%, things aren’t looking up. On top of that, only 3.1% of young people are cur-

© Eurostat

17


ENVI Roken doodt jaarlijks ongeveer 700,000 Europeanen. Nu onderzoek naar E-sigaretten mogelijke schadelijke gevolgen aantoont van dit ‘veilige alternatief’, hoe moet de EU de gezondheid van zijn burgers beschermen en toch de rechten van de roker respecteren?

Het rookgordijn van de Europese Unie Europa heeft net als de rest van de wereld nog steeds te kampen met het rokersprobleem. Tabaksartikelen en dergelijke zijn niet alleen verantwoordelijk voor de dood van 700 000 Europeanen per jaar, maar worden door innovatieve vernieuwingen steeds populairder bij een steeds jonger wordend publiek. De nieuwste hype is de E-sigaret, maar hoe zit het nu net met deze rage? Een veiliger alternatief voor de gewone sigaret of een even gevaarlijke variatie? En wat doet Europa? De Donkere Sigaretwolk Boven Europa Onderzoeken tonen aan het aantal rokers binnen de EU nog steeds hoge toppen scheert. Zo steekt gemiddeld 28% van de bevolking dagelijks een sigaret tussen de vingers. Een fors aantal, die bij 15- tot 24-jarigen zelfs 29% zou bedragen. Dat zou neerkomen op een slordige 141 miljoen rokers. Roken heeft zowel voor actieve als passieve rokers veel negatieve gevolgen. Kanker, cardiovasculaire ziektes en ademhalingsproblemen zijn de voornaamste redenen dat jaarlijks tienduizenden passieve rokers en tot wel 50% van de actieve rokers vroegtijdig sterven, gemiddeld 14 jaar eerder. Ook blijkt dat meer dan 95% van rokers begint met roken voor zijn vijfentwintigste levensjaar. De EU staat dus voor een grote uitdaging, doch heeft zij voldoende motieven om de gezondheid van zijn bewoners – jong en oud – zo snel mogelijk te waarborgen en te verbeteren.

18

Elektronisch en veilig?

deze optie, hoewel gezonder, nog steeds ver van gezond is. Bij de vervanging van de cartridges is er vrijwel direct contact met de vloeibare nicotine die ze bevatten en overigens zeer giftig is. Bovendien is de uitgeademde damp nog steeds gevaarlijk voor omstaanders en bijgevolg zijn de problemen die passieve rokers ondervinden nog lang niet van de kaart. Dat ze in verschillende smaken en kleuren te verkrijgen zijn en dat ze “gezonder” zijn dan hun voorgangers is misschien nog het gevaarlijkste punt. Ze zijn zo zeer aantrekkelijk voor jongeren en zouden zich wel eens kunnen ontpoppen als de perfecte overstapsigaretten.

En wat nu met die E-sigaret? Het idee voor een elektronische sigaret bestond reeds lange tijd, maar is pas sinds vorig jaar door grote bedrijven grootschalig in uitvoering gebracht. Een E-sigaret is een elektronisch apparaat dat er net zo uitziet als een gewone tabakssigaret. Het is echter een batterij of USB-aangedreven apparaat dat met behulp van een verwarmingselement een vloeistof kan omzetten in een gas. Deze vloeistof zit meestal in vervangbare cartridges en bestaat uit een mengsel van nicotine en smaakstoffen. Zodoende levert de elektronische variant een sensatie gelijkwaardig aan die van een gewone tabakssigaret. Men inDe Europese strijd tegen haleert en ademt een damp uit. de sigaret Initieel leek deze elektronische variant een redelijk goed alternatief te zijn, omdat het aanzienlijk minder gevaarlijke stoffen bevatte dan de tabakssigaretten en al succesvol werd gebruikt als afkickmiddel. Verder onderzoek heeft echter aangetoond dat

De eerste grote stap die werd genomen naar een gezonder Europa was het, in 2001 opgestelde, Tobacco Products Directive (TPD). Een reglement dat voornamelijk handelde over de productie, presentatie en verkoop van tabaksproducten. Met dit


reglement werden maxima opgelegd aan de hoeveelheid toegelaten teer, CO2 en nicotine in een sigaret. Dit bleek noodzakelijk omdat men voordien weinig controle had op de hoeveelheid toxische en verslavende bestanddelen in een sigaret. Ook werd met dit reglement afgesproken dat er gezondheidswaarschuwingen getoond moesten worden op de pakketten van tabaksproducten en dat er geen onderscheid meer mocht gemaakt worden tussen normale sigaretten en hun “light” tegenhangers, opdat niet meer de illusie zou bestaan van zogenaamde “gezonde sigaretten”.

glementen omtrent sigaretten met smaakstoffen, zoals de befaamde muntsigaretten. Eveneens had men geen behoorlijke afspraken rond de ‘slim’ sigaret, een dunnere sigaret die vooral jonge vrouwen aanspreekt en vaak wordt gezien als een “minder gevaarlijke” sigaret. Samen met deze punten, vormde de vraag hoe om de toegenomen internet verhandeling van tabak te reguleren een heel aantal knelpunten die snel behandeld moesten worden. Sinds vorig jaar staan al deze punten in het TPD. Toch ontsnapt de E-sigaret vandaag nog aan deze regeling, tot grote zorg van Europa.

Deze regeling bleek voor lange tijd goed te functioneren, maar moest toch aangepast worden. Ruim 10 jaar na de invoering van het TPD hebben er zich immers tal van wetenschappelijke en internationale ontwikkelingen aangediend in de tabaksindustrie. Ontwikkelingen die zwaktes in het reglement naar de oppervlakte bracht en voorheen ongeziene achterdeuren wist te openen. Rookmiddelen die geen tabak bevatten werden er bijvoorbeeld niet door behandeld. Men had ook geen re-

In hoeverre moet Europa de E-sigaret reguleren? Hoe kan Europa de veiligheid en kwaliteit van deze sigaretten voor zijn inwoners het beste garanderen? Hoe gaat Europa de jongeren beschermen? Hoe kan ze de potentiële voordelen van deze elektronische sigaret het best benutten? Het zijn maar enkele van de vragen waar Europa rekening mee zal moeten houden.

- Robert Pretorius

19


ITRE Dans le cadre de la ‘Nouvelle Course à l’Espace’ et ratifié par l’accord-cardre Commission Européenne/Agence Spatiale Européenne, comment l’UE devrait-elle participer dans le developpement d’un programme de la navigation spatiale et de l’exploration et l’usage de l’espace.

Lutte de positions Au jour d’aujourd’hui, un monde sans technologie spatiale est inimaginable. Des prévisions météos à la télévision en passant par nos systèmes de positionnement, tous fonctionnent grâce aux fruits de la conquête spatiale. Depuis que nous sommes petits nous sommes enseignés l’atterrissage sur la lune de l’astronaute américaine Neil Amstrong, l’arrivée de Laika, le petit chienne, aussi à la lune pour partie de l’agence spatial russe et beaucoup des autres événements similaires. Toutefois, il n’y a aucun fait significatif de l’UE en relation à l’espace extérieur.

Quels sont les effets de la politique spatiale en Europe?

Actuellement, avec cette nouvelle politique, l’UE ne cherche ni le remplacement des Etats- Unis ou de la Russie en matière de lancements de satellites ni en matière de missions humaines en espace. Le véritable objectif de leur compétence reste le renEn 1975, certains Etats européens ont mis en forcement de matières de défense et de sécurité , place leur propre agence spatiale, l’Agence Spa- le développement (dans un cadre européen) d’une tiale Européenne (European Space Agency - ESA). capacité opérationnelle de surveillance de l’espace L’ESA est une organisation intergouvernementale en se fondant sur une mutualisation des dévelopindépendante de l’UE. Malgré ses tentatives de pements nationaux des Etats membres. Ceci peut créer une régulation commune avec l’UE, cela n’a être d’une énorme utilité pour la communauté. pas été possible jusqu’au Traité de Lisbonne (2007) où l’Union a acquis des compétences en matière L’ESA est l’élaborateur principal du programme spatial. spatial européen au sein du conseil où chaque Etat L’Union européenne (UE), l’Agence spatiale européenne (ESA) et les Etats membres sont les 3 piliers complémentaires de le “Nouvelle Course à l’Espace” qui finalement a été formé en 2004.

a un vote.

La construction de cette politique à trois exige beaucoup de fonds qui devraient être couvert par les états. À présent, pour cause de restrictions budgétaires, ses retombées sont difficilement quantifiables. L’UE se pose la question suivante : Ses retombées seront suffisamment significatives pour être considérées comme économiquement viable? Soutien économique de chaque parti. Source: http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56088/politique-spatiale-europeenne.html

20


Un des premiers systèmes que services de ce système son préle programme va mettre en œu- vus pour 2014-2015, on devra atvre sera le système de navigation tendre jusqu’en 2018 avant qu’il Galileo. Son offre de 5 services ne soit opérationnel pour usage de couverture public. Il est temps que l’Union mondiale (service ouvert, réaffirme sa position au D’autres proservice com- niveau global quand il s’agit grammes eumercial, service de politiques spatiales. ropéens comme de sauvegarde le GMES, qui de la vie, service public régle- pourraient nous procurer des menté, service de recherche et données climatiques et environde sauvetage) permettra d’élever nementales, sont aussi en dévella position de l’UE dans un do- oppement. maine où les autres puissances sont déjà présentes. Les premiers Avec le développement crois-

sant des pays comme La Chine ou L’inde, le risque pour l’UE de rester derrière en matières spatiales augmente de plus en plus. Il est temps que l’Union réaffirme sa position au niveau global quand il s’agit de politiques spatiales. Toutefois, on doit se souvenir que le modèle n’est pas complètement défini et qu’il revient à la Commission de définir les priorités et de mettre en place les financements.

- Marta Ocón

21


LIBE De recente spionageschandalen van de NSA legden het schrijnende tekort aan privacy op het internet bloot. Welke maatregelen zou de EU moeten nemen om de privacy van zijn burgers op het internet te beschermen en te garanderen?

Www.aarlijk veilig? Iedereen heeft ooit al gehoord van Facebook, uitzonderlijk weinig mensen hebben nog nooit een video op Youtube bekeken en de overgrote meerderheid van mensen heeft ooit het rare woordje ‘Google’ horen vallen. Het internet is alomtegenwoordig en onmisbaar geworden in onze maatschapij.

22


‘Let it Snowden’

1024 Terabytes. De NSA verzam- mensen te geloven die met een elt per dag dus evenveel data als paar goedgeplaatste klikken al onze facebook gesprekken openOnderzoeken hebben aange- dat van 391 jaar aan HD Video. baar kunnen maken of met een toond dat ruim 75% van EuropeKan dat zomaar? Mag een paar toetsslagen onze spaarrekeanen minstens maandelijks het internet gebruikt en voor 72% overheidsinstantie zomaar ieder- ningen kunnen laten leeglopen? is dat zelf een maal per week. een zijn gegevens bekijken, Dat is niet verwonderlijk, nu burgers zowel als niet-burgers? .eu het internet niet enkel meer een Hier knelt het schoentje. De incommunicatiemiddel of commu- formatie die wordt ingezameld, Gelukkig heeft de Europa Unie nicatiebron is. Internet is een wordt volgens de NSA gebruikt een aantal wetten die ervoor heuse levensstijl geworden. Fo- om terroristische aanvallen te moeten zorgen dat persoonlijke to’s, video’s, persoonlijke infor- vermijden en dat blijkt ook wel data alleen maar onder strikte matie, geldgegevens, e-mails, en door de grote toename aan spio- voorwaarde en in bepaalde nog veel meer staan er op. Het nagepraktijken sinds de aanslag gevallen mag verzameld worden. is om die reden dat de Europese op de WTC torens van 11 sep- Eveneens moeten personen of Commissie er alles aan probeert tember. organisaties die deze informatie te doen om die gegevens te bevverzamelen garanderen dat zij David Cameron, premier van deze gegevens kunnen beschereiligen. het Verenigd Koninkrijk, schaart men tegen misbruik en de rechHet blijkt echter dat ze er nog zich achter de NSA praktijken ten van de eigenaar op de data niet helemaal zijn. De infor- en die van hun eigen ‘Govern- kunnen vrijwaren. Bovendien is matie die Edward Snowden, een ment Communications Head- het mogelijk voor het slachtoffer ex-medewerker van de NSA (Na- quarters’ (GCHQ): “Het werk van ongewenste getional Security AgenEr wordt blijkbaar elke dag, naar grove schat- gevensverkrijging om cy) vorig jaar vrijgaf een klacht in te dienen ting 28 Petabyte aan informatie verzameld door over de spionagepraken schadevergoeding tijken die de NSA de NSA. Dat is meer dan wat Google dagelijks te te eisen eender waar uitvoerde, wees er verwerken krijgt. en wanneer er onwetop dat niemand zijn tig gebruik werd gegegevens veilig waren. Volgens dat onze agentschappen leveren maakt van iemands data. Snowden kan de NSA alles zien, is zeer belangrijk voor het in van de inhoud van persoonlijke stand houden van de veiligheid Maar volstaat dit wel? Bese-mails tot de serienummer van van dat land en we moeten ze chermen deze regels ook tegen een camera aan de hand van een blijven steunen.” de machtige overheidsinstanties, foto. Het blijft echter niet enkel zoals de NSA of GCHQ, die geen Nog een knelpunt is het feit bij kijken. Er wordt blijkbaar rekening houden met onze reelke dag, naar grove schatting 28 dat deze agentschappen bewer- gels en rechten als Europeanen Petabyte aan informatie verzam- en dat zij de privacy van burgers en gewoon informatie verzameld door de NSA. Dat is meer niet schenden, aangezien zij en- elen zoals zij het nodig achten? dan wat Google dagelijks te ver- kel metadata verzamelen. Meta- Wat kan Europa hieraan doen? werken krijgt. Laten we dat getal data is bijkomende informatie, Kan onze privacy überhaupt wel even in perspectief nemen. Een ze luisteren bijvoorbeeld niet het worden gegarandeerd? Gigabyte komt overheen met on- telefoongesprek af, maar kijken geveer 7 minuten HD Video, een wanneer, waar en hoe lang de - Robert Pretorius Terrabyte bestaat uit 1024 giga- persoon heeft gebeld. Dat klinkt bytes en een petabyte bestaat uit als een mooie belofte, maar in hoeverre zijn we bereid om de

23


REGI Etant donné le referendum sur l’indépendence de l’Ecosse en 2014 et les revendications d’autonomie dans d’autre regions, quel devrait être le point de vue de l’UE vis-à-vis les movements de separation à l’intérieur de ses frontiers et le possible défi legal et politique de nouvels états sur son proper territoire?

Être ou ne pas être L’indépendance, pour un pays, est l’acquisition de sa totale souveraineté politique, par opposition au fait d’être régenté par une autorité suzeraine ou coloniale. Pour un pays, ou une nation, l’indépendance est l’acquisition de son autonomie, essentiellement dans le domaine politique, ainsi que le fait de ne pas être soumise à une autre puissance. Parler d’indépendance, c’est parler et d’une manière d’être d’une communauté. Un pays indépendant c’est un état qui s’administre lui-même, qui est libre et dispose de son propre gouvernement. Actuellement, Il y a certaines régions européennes qui convoitent leur autonomie. L’Ecosse est probablement l’un des territoires les plus connus mais il y a d’autres tendances séparatistes, notamment en Catalogne, la Ligue du Nord en Italie ou La Flandre belge aussi.

Pourquoi l’indépendance?

commencé à être connu. En 1999, l’Ecosse a gagné l’autonomie avec l’implantation de son propre parlement qui contrôlera la plus grande partie des affaires intérieures de l’Écosse. Mais, ces pouvoirs ne sont pas suffisants pour le parti national écossais (SNP), le principal parti indépendantiste en Ecosse. Avec une majorité de 67 sièges sur 129 dans les élections législatives écossaises du 2011, le SNP veut en cette candidature obtenir l’autonomie complète et souveraineté que l’Ecosse avait avant 1707. Soutenu par cette majorité, le gouvernement écossais revendique une sécession du RoyaumeUni. Mais, serait-il financièrement viable ? L’un des problèmes de tous ces mouvements indépendantistes européens est la viabilité économique de son « self-government ». Cela explique pourquoi seulement un tiers des Ecossais disent vouloir l’indépendance tandis que un quart des Ecossais affirment préférer ne pas quitter le Royaume-Uni. Le reste des Ecossais, qui sont les plus nombreux, veulent l’augmentation des pouvoirs et compétences du Parlement.

Le séparatisme européen n’est pas le même que le séparatisme dans le XX siècle où des événements comme la Création de l’Union sud-africaine à partir des anciennes colonies (31 mai 1961), la déclaration d’indépendance du Chili par l’Espagne (25 avril 1844) ou l’indépendance de l’Inde du Royaume-Uni (15 août 1947) appuyaient ses bases sur des revendications nationalistes/colonialLa question du référendum sera noir ou blanc : iste ou religieuses. Aujourd’hui le séparatisme est l’indépendance ou rester dans le Royaume-Uni. fondé sur des questions économiques. Pour le résultat final on devra attendre le 18 septembre prochain quand le referendum soit mis en Un référendum consultatif sur l’inplace.

dépendance écossaise en 2014

Semblable au mouvement séparatiste Ecossais, L’histoire des revendications indépendantistes sont le nationalisme catalan et le belge. D’un côté, en Ecosse date du milieu du XIXe siècle mais c’est le mouvement séparatiste flamand cherche la seulement a partir de 1920 que ce mouvement a

24


transformation du pays en une confédération et d’autre part, les séparatistes catalans, plus radicaux, veulent la scission complète de l’ état Espagnole. Après les élections municipales en Belgique, la Alliance Néo-Flamande ( N-VA) est devenu le leader. Cette victoire pourrait mettre en péril le équilibre politique précaire dans ce pays tant que Bart De Wever, le chef du N-VA, demande une négociation pour la reforme de l’état.

Catalogne est l’une des régions espagnoles avec plus autonomie actuellement et le débat se centre en la possibilité d’un pacte fiscal avec le gouvernement central de Mariano Rajoy, pour lui donner plusieurs compétences additionnelles.

Malgré les plusieurs manifestations de soutien populaire pour l’indépendance comme la chaîne humaine de 400 km qui a eu lieu mercredi 11 septembre 2013, le président n’a jamais céder aux Artur Mas, le président du gou- demandes des Catalans vernement catalan est déjà passé à l’action. Président de la “GenLes tendances séparatistes eralitat catalana” depuis le 23 font partie de la crise globale. Il décembre 2010, Mas a consacré est pourtant absurde d’affirmer tous ses moyens et ses efforts à qu’il n’y a aucun problème à l’inla consécution d’une nation cat- térieur de l’Union européenne. alane. De la même façon qu’en Ecosse, le parlement catalan a annoncé une consultation du peuple catalan le 9 novembre 2014 sur la création d’un état indépendant, en dépit de l’opposition du gouvernement central espagnol qui la juge d’anticonstitutionnelle. Soit ce referendum possible, il tiendra deux questions qui permettront au peuple catalan de donner finalement son opinion sur la question. Le problème reste en la manière de faire de ce suffrage une modification de la loi et la de constitution “Voulezvous que la Catalogne soit un État ? Oui ou non ? Sera la première question. Et si la réponse est oui, Voulez-vous que cet État soit indépendant? Sera la deuxième”, a déclaré Artur Mas

actuelle, la viabilité économique des petits états est douteuse. Le plus grand problème d’obtenir l’indépendance est la sortie immédiate de l’union européenne et de ses traités internationaux. Heureusement, cette contrepartie a solution: la redemande d’admission dans l’UE de chaque nouveau pays. Toutefois, cette solution n’est pas aussi facile qu’elle le paraît. Conformément à l’article 49 TUE, quand un pays veut s’adhérer à l’UE, sa candidature doit être approuvée par le Parlement et par le Conseil Européen. Cet accord qui s’agit de l’adhésion est soumis après à la ratification de tous les États contractants. Et c’est ici que les problèmes commencent:

Où se trouve l’Union eu- Tous les Etats Membres de ropéenne dans ces questions l’UE ont droit de véto et sans la ratification de tous ces pays, un de séparatisme?

pays candidat ne peut pas être un membre formel de l’organisaLe débat principal réside à tion. éclaircir, qu’ il s’agit de catalans, flamands ou écossais ; si la L’Union européenne en tant raison de son indépendantisme qu’institution n’est ni pour ni n’est pas un conflit avec l’Uncontre les mouvements autonion Européenne, mais avec leur omistes ou indépendantistes et propre pays. Ces conflits qui, au il ne semble pas qu’elle va indébut, étaient des problèmes de tervenir dans cette situation. chaque pays individuellement L’objectif initial de sa création deviennent progressivement des était la conservation de la paix problèmes de l’UE aussi à cause en Europe, et c’est à cette finalde la mise en péril de l’unité de ité qu’elle doit travailler. Pourvu cette union internationale. que ces mouvements séparatistes restent pacifiques, la décision est Tous ces nations, La Catalogne, la compétence de chaque pays La Flandre et l’Ecosse veulent individuellement et la question leur indépendance mais, pas à doit être résolue au niveau nan’importe quel prix. Leur pertional- Martin Schulz, présidant manence dans L’Union est un de du Parlement européenne. ses plusieurs atouts qu’ils ne sont pas prêts à perdre. Avec la crise - Marta Ocón

25


Handig om weten | Bon à savoir Routebeschrijving naar het EP | Itinéraire au PE Vanuit Noord Station | Depuis Gare du Nord: Tram Je neemt Tram 3 richting Churchill of Tram 4 richting Stalle P. Afstappen aan Rogier Prendre Tram 3 direction Churchill ou Tram 4 directions Stalle P. Descendre à Rogier Vanuit Rogier neem je Metro lijn 2 of 6 richting Simonis (Leopold III). Afstappen aan Troon Depuis Rogier prendre Metro ligne 2 ou 6 directions Simonis (Leopold III). Descendre à Trône Bij je aankomst aan Troon, volg je “ Europees Parlement “ tot de uitgang. Je wandelt verder naar Luxemburgstraat. Arriver à Trône, suivez “ Parlement Européen “ jusqu’à la sortie. Puis continuiez à marché vers Rue du Luxembourg.

Trein | Train Trein om 08:30, 08:42, 08:51 naar Luxemburg Station Brussel (EP) Train à 08:30, 08:42, 08:51 pour Gare de Luxembourg Bruxelles (PE)

Vanuit Centraal Station | Depuis Gare Central : Tram Je neemt Metro lijn 1 richting Stokkel of lijn 5 richting Herman-Debroux. Afstappen in Kunst-Wet Prendre Metro ligne 1 direction Stockel ou ligne 5 direction Herman-Debroux. Descendre à Art-Loi Vanuit Kunst-Wet neem je Metro lijn 2 of 6 richting Simonis (Leopold III). Afstappen aan Troon Depuis Art-Loi prendre Metro ligne 2 ou 6 direction Simonis (Leopold III). Descendre à Trône Bij je aankomst aan Troon, volg je “ Europees Parlement “ tot de uitgang. Je wandelt verder naar Luxemburgstraat. Arriver à Trône, suivez “ Parlement Européen “ jusqu’à la sortie. Puis continuiez à marché vers Rue du Luxembourg.

Trein | Train Trein om 08:37, 08:46 naar Luxemburg Station Brussel (EP) Train à 08:37, 08:46 pour Gare de Luxembourg Bruxelles (PE)

26


!

Blijf op de hoogte van alle ‘Ins’ en ‘Outs’ op de sessie. Like onze Facebook pagina. Restez au top de tous les ‘In’ et ‘Out’ sur la session. Aimer notre page Facebook. www.facebook.com/Europolitans

#Europolitans

Vanuit Zuid Station | Depuis Gare du Midi : Tram Je neemt de Metro lijn 2 of 6 richting Simonis (Elisabeth). Afstappen aan Troon Prendre la Metro ligne 2 ou 6 en direction de Simonis (Elisabeth). Descendre a Trône Bij je aankomst aan Troon, volg je “ Europees Parlement “ tot de uitgang. Je wandelt verder naar Luxemburgstraat. Arriver à Trône, suivez “ Parlement Européen “ jusqu’à la sortie. Puis continuiez à marché vers Rue du Luxembourg.

Trein | Train Trein om 08:33, 08:42 naar Luxemburg Station Brussel (EP) Train à 08:33, 08:42 pour Gare de Luxembourg Bruxelles (PE)

* Wij raden u aan om een trein te nemen rechtstreeks naar BRU-Luxemburg Station. | Nous vous conseillons de prendre un train directement vers la Station BRU-Luxembourg.

27


Adressen | Adresses Hostel Brel & Van Gogh Jeugdherberg Jacques Brel Zavelputstraat 30, 1000 Brussel Telefoon: 02 218 01 87

Auberge de Jeunesse Jacques Brel Rue de la sablonnière 30, 1000 Bruxelles Téléphone: 02 218 01 87

Jeugdherberg Van Gogh Dwarsstraat 8, 1000 Brussel Telefoon: 02 217 01 58

Auberge de Jeunesse Van Gogh Rue Traversiere 8, 1000 Bruxelles Téléphone: 02 217 01 58

Europees Parlement | Parlement Européen ASP Altiero Spinelli Gebouw Wiertzstraat 60, 1047 Brussel

ASP Bâtiment Altiero Spinelli Rue Wiertz 60, 1047 Bruxelles

Wat meenemen ? | Quoi apporter ? GA - European Parliament Kostuum (Geen jeansbroek) | Costume (PAS de jeans)

Eurovillage Eten , drinken & decor voor uw tafel | A boire, à manger et de la décoration pour votre table (Alcohol : MAX. 10%) Traditionele klederdracht of smart casual | Robe traditionnelle ou smart casual

After Party Zakgeld | Argent de poche

28


Alcohol & Behaviour Policy

1.

Information on the alcohol policy will be incorporated into the general guidelines for delegates and made explicit in letters correspondence to all participants prior to the session and during briefings at the sessions.

2.

It is the joint responsibility of teachers and EYP-Europolis Belgium to ensure the well-being and good behaviour of their students during the session – even during social events.

3.

The organisers will not serve alcohol at sessions (with possible exception of cases in clauses 6 and 7). There is to be no alcohol supplied to delegates during the session for free.

4.

EYP-Europolis Belgium frowns upon overindulgence. Delegates are reminded that any overin dulgence in alcohol will result in them being excluded from the session.

5.

EYP-Europolis Belgium operates a total zero tolerance policy with drugs.

6.

If delegations decide to serve alcohol at Eurovillage, only lower alcoholic products (Beers and Wines) can be brought. In case of doubt, the participating school can always contact the National Committee prior to the session.

7.

Alcohol may be served at official receptions (Eurovillage, Closing ceremony for example).

8.

If there is an excess quantity of alcohol, the organisers retain the right to take it away for the duration of the session and return it at the end.

Contact We wish you all a good and successful preparation for the session. And we hope this Welcome Booklet successfully provided an answer to most of your questions. However, if you need any further information, please do not hesitate to contact us. We cannot wait to meet you all in the wonderful and exciting capital of Europe! Yours on behalf of EYP-Europolis Belgium and the entire Officials Team, The Head-Organisers Anil Kabal Heleen Heysse anil.kabal@eyp-europolis.be 0471 42 88 65 0492 71 74 19

29


Met dank aan | Merci au Het informatiebureau van het Europees Parlement in België | Bureau d’informations du Parlement Européen en Belgique www.europarl.be

Universiteit Gent | Université de Gand

Université de Mons | Universiteit van Bergen

Europolitans - Let's say hi!  
Europolitans - Let's say hi!  

Publication of the 20th Europolis I Session of EYP-Europolis Belgium

Advertisement