Immobilier commercial - volume 14 numéro 1

Page 50

RÉTROSPECTIVE 2020

BILAN DE L’ANNÉE 2020 SUR LES MARCHÉS IMMOBILIERS DE MONTRÉAL ET DE QUÉBEC Marie-France Benoit, MBA Directrice principale

Sylvain Leclair, B.A.A., AACI, É.A. Vice-président directeur

Alain Roy, É.A. Directeur général – bureau de Québec, Recherche, évaluation et services-conseils

Imprévisibilité, turbulences, incertitude… Voilà comment peut se résumer l’année 2020, qui nous a plongés dans une situation inédite. Bien qu’elle ait dû faire face à des défis importants, l’industrie immobilière a toutefois su faire preuve de résilience, certains secteurs ayant étonnamment bien tiré leur épingle du jeu. En revanche, d’autres devront encore surmonter de nombreuses embûches avant de renouer avec la croissance. Tour d’horizon d’une année hors normes.

À la mi-mars, nos vies ont littéralement basculé dans une nouvelle réalité. L’imposition de mesures sanitaires strictes n’a pas eu des réper­ cussions seulement sur notre quotidien, mais aussi sur l’industrie immobilière qui a eu à com­poser avec des changements importants, comme l’introduction massive du télétravail et la fermeture pendant plusieurs semaines des commerces non essentiels. Résultat : plusieurs segments immobiliers comme les centres com­ merciaux, l’hôtellerie et le bureau traversent une période d’incertitude ou de difficultés marquées, alors que d’autres secteurs, comme l’industriel et le multifamilial, se portent très bien. Même si la pandémie est loin d’être derrière nous, avec plusieurs mois de recul, nous pouvons désormais tirer quelques grands constats. Ainsi, les faibles taux d’intérêt actuellement en vigueur donnent une certaine marge de manœuvre aux investisseurs. Au 3e trimestre, l’écart entre le taux de rendement sur les Obligations d’épargne du Canada 10 ans (0,55 %) et le taux de rendement interne moyen de

Experts invités de Groupe Altus

ISTOCK PAR NICOLASMCCOMBER

50

IMMOBILIER COMMERCIAL : : FÉVRIER – MARS 2021

l’indice de référence de Groupe Altus a atteint un record de 563 points de base, dépassant le précédent record de 2009 (543 points). Le taux des Obligations a quelque peu augmenté au 4e trimestre (0,66 %), mais il devrait se maintenir près du plancher encore longtemps. Les résultats de l’enquête de Groupe Altus sur les tendances d’investissement pour le dernier trimestre de 2020, achevée avant la résurgence des cas de COVID-19 enregistrée en décembre, montraient peu de variations depuis mars. Le taux global d’actualisation (TGA) moyen pour les quatre classes d’actifs de référence des principaux marchés canadiens, lequel affichait un seuil historique de 4,95 % au 1er trimestre 2020, s’est maintenu à une valeur de 5,10 à 5,15 % pour le reste de l’année. Les variations ont toutefois été plus marquées selon la classe d’actifs. La tendance à la hausse des critères de rendement exigés amorcée en 2017 pour les centres commerciaux régionaux de cali­ bre supérieur s’est accélérée dès le 2e trimestre,


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.