__MAIN_TEXT__

Page 1

1|Page

ISOC HAITI

AOUT 2020


2|Page

Les réseaux communautaires sans fil pour la démocratisation de l’accès à internet en Haïti

Ouvrage collectif Sous la direction de l’ISOC Haїti Page de couverture : Roody Augustin Mise en page : Dougenie Michelle Archille ISOC HAITI

AOUT 2020


3|Page

Sommaire 1. Préface……………………………………………………………………………………....5 2. AVANT-PROPOS………………………………………………………………….............7 3. INTRODUCTION……………………………………………….…………..……………..8  CHAPITRE PREMIER 4. Histoire du sans fil en Haïti……………………………………………………….………...10 5. Régime de licence et processus du sans fil en Haïti ……………………………………….14 6. Le réseau sans fil en Haïti, un outil grandissant …………………………………………….17 7. Les risques sous-estimés des réseaux sans fil non sécurisés ………………………………..19 8. Les catégories des réseaux sans fil…………..…………………………………………..….22 9. Conception du terme « WIFI »dans la communauté haïtienne...............................................24 10. Les différentes normes des réseaux Wifi………………………………………….……..….28 11. WI-FI Indoor VS WI-FI Outdoor…………………………………………………………...33 12. Implantation des WI-FI Indoor et Outdoor en Haïti…………………….…………………..35 13. Importance of power in wireless network ……………………………………………..…....36 14. Comment réussir un projet de réseau sans fil…………………………………………...…..40 15. Comprendre les réseaux WI-FI (intérieurs et extérieurs)……………………………….......47 16. L’étendue réelle du Web……………………………………………………………………50 17. L’utilité des outils de télécommunication…………………………………………………..59 18. Les outils de la télécommunication…………………………………………………………66 19. Les fondamentaux du domaine de collision et de Broadcast……………………………….77 20. Domaine de collision et de Broadcast : avantages et inconvénients…………………………81  CHAPITRE II 21. Réseaux communautaires et éducation : quel ménage possible………………………….....88 22. L’importance des réseaux communautaires………………………………………………...91 23. Kontribisyon rezo kominotè yo an Ayiti………………………………………………..….94 ISOC HAITI

AOUT 2020


4|Page

24. L’accessibilité de l’internet dans les communautés : un défi pour les opérateurs haïtiens…96 25. Défis des réseaux communautaires sans fil………………………………………………..100 26. Introduction aux réseaux communautaires en Haïti……………………………………….106 27. L’internet et les réseaux communautaires………………………………………………....114 28. Les enjeux du déploiement des réseaux communautaires dans les régions des Palmes……………………………………………………………………………………..117 29. Les piliers du développement des réseaux communautaires…...........................................119 30. La pénible difficulté d’accéder à l’internet en Haïti………………………………………121 31. Combler la fracture numérique en Haïti : enjeux et perspectives………………………….124 32. La problématique de l’internet en Haïti…………………………………………………...128 33. La nécessite d’implanter les réseaux communautaires dans la société haïtien…………….135 34. En route vers les réseaux communautaires………………………………………………...137 35. Les réseaux communautaires comme outil de développement social……………………..140 36. Le calvaire de l’internet en Haïti…………………………………………………………..145 37. Comment l’utilisation de la technologie peut aider la commune de Descarreaux…………150 38. Comment l’utilisation de la technologie peut aider la commune de Descarreaux…………156  CHAPITRE III 39. Quel rôle important que joue l’internet durant la période de Covid-19…………………….162 40. Technologie et Covid-19 en Haïti : la contribution de l’internet à la vie sociale en pleine crise………………………………………………………………………………………..165  CHAPITRE IV 41. Une rencontre avec ISOC HAITI………………………………………………………....168 42. Pourquoi est-il nécessaire d’implanter le service d’internet en Haïti……………………..172 43. L’accessibilité de l’internet, un défi pour les milieux ruraux haïtiens…………………....175 44. En plein 21e siècle: l’accès à l’internet demeure encore un luxe pour les haïtiens……….177 45. Auteurs…………………………………………………………………………………....180 46. Bibliographie……………………………………………………………………………...182 47. Annexe…………………………………………………………………………………....189

ISOC HAITI

AOUT 2020


5|Page

Préface Rattraper le temps perdu et entrer dans la modernité reste un défi pour Haïti, car le monde a changé et l’envergure de nos actions ne reflète pas vraiment les mots que nous prononçons. Nos défis nous hantent chaque jour et les actions coordonnées sont rares surtout dans le domaine des Technologie de l’Information et de la Communication. L’association haïtienne Internet Society Chapitre Haïti (ISOC Haïti) qui se donne pour mission de promouvoir, sur le territoire haïtien et au bénéfice de tous, les conditions et les outils propices au développement d’une Société de l’Information et de la connaissance respectueuse de la culture et des valeurs haïtiennes est consciente des défis et croit que le temps est à un plan durable et à l’action et non au discours.

La pandémie COVID-19 nous rappelle la transition historique engendrée par l’Internet et comment sa place est réelle dans notre vie d’aujourd’hui et demain. Fêter, prier, jouer, étudier, travailler, s’exprimer….ces verbes d’action ont été conjugués n’ importe où des milliers fois grâce à l’Internet. Imaginez quelqu’un qui se retrouve dans l’obligation de se confiner seul sans accès à Internet et vous verrez que cette situation peut jusqu'à même affecter sa santé mentale et paralyser temporairement ses activités. Plus d’un en souffrent de l’inégalité criante entre les zones rurales et urbaines en terme d’accès à Internet et il est clair que s’attaquer à ces problèmes revient aussi à construire un chemin sûr qui mène à la décentralisation.

Ce document a été produit dans le cadre du programme de formation de l’ISOC Haïti sous le nom de Community Network Skills 2020 (CN Skills 2020) supporté par la Fondation Internet Society où nous avons formé 120 professionnels en réseaux communautaires (Community Network en anglais) en Haïti. Les réseaux communautaires s’imposent en modèles inclusifs pour favoriser l’accès à Internet du dernier kilomètre en Haïti. Former des professionnels dans ce domaine, c’est créer un environnement propice à la mise en œuvre des réseaux communautaires pour un accès accru à plus d’utilisateurs qui entrent dans l’économie numérique, car les opportunités sont énormes et la créativité est partout même dans les zones oubliées.

ISOC HAITI

AOUT 2020


6|Page

L'Internet est un outil puissant qui garantit les droits de l'homme et les libertés en vertu de la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) des Nations Unies. Accès à l’éducation (droit à l'éducation, art. 26 DUDH), exprimer des idées (Liberté d'expression, art. 19 DUDH) et la Liberté d’association et de réunion pacifique, art. 20 DUDH). Les fractures numériques qui affectent ces droits,

reflètent et amplifient les inégalités sociales, culturelles et

économiques. L’écosystème des acteurs de la gouvernance de l’Internet d’Haïti doit agir de façon coordonnée pour vivre au-delà des générations par des actions concrètes que l’ère de l’Internet exige.

Obed Sindy, Président de l’Internet Society Chapitre Haïti

ISOC HAITI

AOUT 2020


7|Page

Avant-propos En plein 21e siècle, il est encore des choses qui sont luxes en Haïti, et l’internet fait partie de ce lot qui coûte à la plupart des citoyens haïtiens les yeux de la tête. Malgré les efforts consentis par différents acteurs de la société haïtienne afin d’intégrer la technologie dans le pays, bons nombres de gens en sont privées. Et, plusieurs rapports produits par des institutions étrangères montrent qu’Haïti fait partie des pays de l’Amérique ayant la plus faible pénétration en matière d’internet. Les seuls opérateurs de la place peinent encore à trouver la bonne formule pouvant conduire à la démocratisation de l’internet dans le pays. Ils sont ainsi encore loin du compte, car une grande majorité de la population habitant les zones rurales est encore exclue de la liste des connectés. Encore, faut-il ajouter que les services offerts par ces derniers sont fortement décriés par beaucoup utilisateurs qui se plaignent continuellement de la mauvaise qualité de ces derniers. Ainsi, pour une population de plus de onze millions d’habitants seulement 12 % ont accès à l’internet qui, aujourd’hui, devient un levier de développement.

C’est en ce sens que l’ISOC Haïti, qui est un chapitre de l’Internet Society, a réalisé une formation sur les réseaux communautaires, considérés comme l’un des meilleurs moyens pouvant pallier au problème de l’accessibilité de l’internet et favoriser le développement du pays. Ainsi, sous son patronage plus d’une centaine de jeunes, provenant de partout dans le pays, ont suivi avec succès près d’un mois de formation sur les réseaux communautaires dans le cadre du programme CN Skills 2020. Parmi ces jeunes, quatre-vingt-sept d’entre eux sont certifiés et sont à présent prêts à mener des projets en réseaux communautaires pouvant changer le cours de la vie des gens dans les communautés dans lesquelles ils évoluent. De cette formation découle ce présent ouvrage qui regroupe l’ensemble des connaissances acquises ainsi que les perspectives de ces nouveaux jeunes professionnels en réseau communautaire. Il s’adresse particulièrement aux jeunes passionnés des Tics et aussi à toutes personnes qui croient que la technologie peut être un outil de développement pour le pays. Dougenie Michelle Archille

ISOC HAITI

AOUT 2020


8|Page

Introduction Le réseau de l’internet, comme outil de communication mettant en relation des milliers de gens à travers le monde, ces derniers jours, dépasse de loin son rôle en devenant progressivement un levier de développement durable. Il permet à de nombreux pays de prendre de l’extension que ce soit au niveau éducatif, social et économique. Cependant, malgré l’intégration de l’internet par certains pays dans leur plan de développement, il en existe d’autres où ce dernier est encore utopique par le fait que seulement une minorité de gens est véritablement conscient de son importance. C’est ainsi le même cas de figure en Haïti où seulement 12 % des gens ont une connexion d’internet pour une population de plus de onze millions d’habitants. Dans cette minorité, rares sont les personnes qui peuvent accéder à une bonne connexion de haut débit en raison de la précarité économique dans laquelle vivent plus de 70 % de la population. Encore, faut-il ajouter que cette minorité même quand elle parvient à se faire connecter, doit faire face régulièrement à des problèmes tels : faible signal, augmentation abusive de prix des services et autres. Toutefois, en Haïti, cette situation demeure encore plus difficile pour les personnes qui vivent dans les zones rurales où la fracture numérique est reléguée au second plan dans le lot de soucis qu’ils ont à gérer. D’où l’importance de l’implantation des réseaux communautaires qui constituent l’un des meilleurs moyens pouvant aider à pallier au problème de la fracture numérique et permettre d’accéder au développement des communautés rurales et urbaines et voire même du pays. Toutefois, l’implantation d’un réseau communautaire n’est pas quelque chose de simple, elle demande avant toute chose, de la bonne volonté, mais aussi des moyens tant économiques, financiers que structurels. D’où l’importance de la lecture de cet ouvrage qui retrace en quatre chapitres l’importance, le but et la façon d’améliorer la pénétration de l’internet en Haïti en passant par la création des réseaux communautaires. Le premier chapitre traite de la genèse de l’internet en Haïti, le deuxième traite les réseaux communautaires, le troisième regroupe quelques textes sur Haïti face à la pandémie de la Covid-19 et enfin le quatrième chapitre regroupe l’ensemble des textes d’opinion émis par les participants de la formation. ISOC HAITI

AOUT 2020


9|Page

Chapitre I

Haïti et les réseaux sans fil : genèse et évolution

ISOC HAITI

AOUT 2020


10 | P a g e

Histoire du Sans fil en Haïti

Par Jeff Forestal et Marc Santiny Depuis plusieurs années, nous utilisons nos téléphones, nos ordinateurs et d’autres appareils électroniques avec une certaine liberté grâce à la transmission sans fil. Le sans fil, plus simplement, est toute forme de technologie utilisant les ondes électromagnétiques notamment les ondes radio pour connecter des objets ou des systèmes à distance. On parle souvent de réseau sans fil. De plus en plus, cette technologie se révèle d’une importance capitale à travers le monde entier en favorisant la télécommunication, le transfert de données et même des interventions chirurgicales à distance. Nous allons tenter de retracer l’histoire du sans fil en Haïti en remontant à sa genèse. Mais avant, essayons d’abord de voir ce qu’est la technologie sans fil.

Que faut-il entendre par technologie sans fil ? De nos jours, la plupart de nos appareils fonctionnent à l’aide de la transmission sans fil. A présent, on parle même de la Li-Fi (light fidelity), une technologie sans fil basée sur la transmission de données á travers la lumière. Parmi les applications du sans fil, on retrouve: les téléphones portables, le Wi-Fi, le GPS, le Bluetooth, la radiodiffusion, la télédiffusion. Dès qu’il n’y a pas de support ou de connexion physique pour transmettre les données d’un point A vers un point B, on est dans le sans fil. Cette technologie se trouve presque partout sur la planète et même hors de cette dernière avec les satellites qui gravitent autour de la Terre.

Pour mieux comprendre le sans fil, on va en considérer quelques applications par exemples le Wifi, le Bluetooth, la radiodiffusion. En réseau informatique, lorsqu’on parle du Wi-Fi (wireless fidelity), c’est le fait de connecter des matériels électroniques, des stations ou des clients, à l’aide d’équipements spécialisés par exemple un routeur wifi ou un point d’accès configurés pour cette tâche spécifique, sans utiliser des câbles Ethernet ou tout autre support physique adéquat. Le mot Wi-Fi désigne en fait la licence donnée par Wi-Fi Alliance, une organisation internationale, a tous les équipements utilisant le groupe de

ISOC HAITI

AOUT 2020


11 | P a g e

normes IEEE 802.11x. Par abus de langage et pour le marketing, on confond souvent la licence à IEEE 802.11x avec le x pouvant valoir a, b, g, n, ac, représentant ainsi les différents amendements de la norme IEEE 802.11. Les différents amendements de la norme –IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) 802.11 Le Bluetooth est également une norme permettant de connecter quelques appareils, mais la portée est de courte distance par rapport à celle qu’offre le Wi-Fi. Quant à elle, la radiodiffusion, consiste á l’émission d’informations à l’aide des ondes électromagnétiques modulées. Les principaux pionniers de l’intégration du sans fil en Haïti L’année 1896 marque le début de l’ère sans fil dans le monde. C’est dans cette même année que les premières transmissions sans fil (télégraphie sans fil) furent réalisées en Italie par Guglielmo Marconi. En Haïti, l’histoire du sans-fil est surtout liée aux domaines de la télécommunication, la radiodiffusion et la télédiffusion. Au début dans l’année 1969, il y avait la Téléco (Télécommunication d’Haïti S.A), une entreprise de télécommunication. Elle a été dirigée pendant trois ans par un groupe de Canadien, avant de passer sous la gouvernance de l’état haïtien. A cette époque, la technologie sans fil n’était pas encore à la mode en Haïti. En mars 1999, Haїtel, première compagnie fonctionnant en tant qu’opérateur de téléphonie mobile également fournisseur d’accès á internet a été fondée par Franck N. Ciné, PDG de l’entreprise. A cette époque, Haїtel exploitait le système CDMA (code division multiple access).

Par ailleurs, dans la même année Comcel / Voila se pointe en utilisant le système TDMA pour time division multiple access ou accès multiple à répartition dans le temps. Le TDMA permet ainsi la transmission de plusieurs flux de trafic sur un seul canal ou sur une seule bande de fréquence en utilisant une division temporelle de la bande passante pour repartir le temps disponible entre les utilisateurs.

ISOC HAITI

AOUT 2020


12 | P a g e

Plus tard, soit sept ans après, soit 2006, la Digicel, fait son apparition avec une licence GSM 1800. A cause de cette concurrence, la Haїtel s’oriente vers le système CDMA 2000. Cette technologie fournissait à cette dernière un réseau offrant plusieurs gammes de produits parmi lesquels on trouve: téléphonie mobile et fixe Wireless, accès á internet sans fil, service fax sans fil. En 2010, alors que le pays est dévasté par un horrible tremblement de terre, une compagnie étrangère, la Viettel corporation, va racheter 60% des actions de la Téléco et devient par-là, la Natcom. Toutes ces compagnies de téléphonique mobiles et d’autres entreprises comme Access Haïti et Haїnet en tant que fournisseurs d’accès à internet ont largement contribué dans l’intégration du sans fil en Haïti. Toutefois, leur fonctionnement dans le pays exige qu’il y ait: des antennes pour la propagation des ondes, des réseaux câbles qui vont être étendus par des réseaux sans fil. Malgré les bouleversements socio-politiques qu’a connus le pays dans les années allant de 2002 à 2004, il y a une forte l’évolution de la technologie. De plus, beaucoup d’équipements Sans fil tels: des casques audio, des tablettes, iPad, des claviers, souris sans fil sont importés de l’étranger et deviennent tout à coup le joyau de bon nombres d’haïtiens, particulièrement les jeunes.

Quels apports pour Haïti ? La libéralisation partielle en 1995 du marché haïtien des télécommunications a ouvert la voie d’entrée à la Haїtel S.A. et la COMCEL S.A, devenues vite toutes les deux les principaux opérateurs téléphoniques du pays. Avec elles, nous avons assisté à d’importants résultats comme la disponibilité de services, l'augmentation des recettes fiscales de l'Etat, la création d'emplois directs et indirects, le transfert et la diffusion technologiques, etc. Ainsi, en 2013 le secteur des télécommunications a apporté près d'un quart des recettes fiscales à l’Etat Haïtien (la taxation des appels entrants a apporté 50 millions de dollars américains).

En février 2011, Digicel a pris une participation majoritaire dans les technologies Netxar. Ainsi, après avoir acquis ses deux concurrentes sur le marché de la télécommunication, à savoir la COMCEL et l’Haїtel, la Digicel devient depuis 2012, le principal opérateur téléphonique en Haïti.

ISOC HAITI

AOUT 2020


13 | P a g e

Quelles sont nos attentes par rapport à cette technologie? La technologie sans fil nous facilite littéralement la vie en la rendant plus simple. De ce fait, nous espérons qu’avec ces applications, les internautes haïtiens vont pouvoir changer leur mode de vie, passant par nos coutumes, nos traditions, et par la même occasion nous espérons qu’elle ouvrira la voie au développement économique pour notre pays. D’un autre côté, il devient également un impératif que nous nous renseignons un peu plus sur les conséquences de l’exploitation des réseaux sans fil.

ISOC HAITI

AOUT 2020


14 | P a g e

Régimes de Licences et Procédure du Sans-fil en Haïti

Par MARC SAINTINY

Catégories de régimes Les réseaux et services de télécommunications sont soumis à l’un des régimes juridiques suivantsꓽ 

Régime de la concession

Régime de l’autorisation

Concession (contrat): Droit accordé par l’État Haïtien à travers le Ministère des Travaux publics, Transports et Communications, sur recommandation du CONATEL, à une personne physique ou morale d’établir et/ou d’exploiter un réseau de télécommunications ouvert au public (utilisé pour la fourniture au public de services de télécommunications) conformément aux dispositions légales régissant la matière et selon les conditions définies dans le contrat de concession et des clauses techniques et administratives (cahier des charges) qui feront partie intégrante du contrat. Autorisation (assignation, permis) : Droit accordé par le CONATEL d’établir et/ou d’exploiter un réseau de télécommunications indépendant (réservé à un usage privé ou partagé entre groupe d’utilisateurs) conformément aux dispositions légales régissant la matière.

Types de réseaux et services et régimes juridiques Sont soumis à une concession, les réseaux et services de télécommunications ouverts au public, notamment : 

Services téléphoniques

Services transporteurs

Fournisseurs d’accès Internet (ISP) ;

Radio téléphonie à caractère commercial (relais communautaires)

Radiodiffusion à caractère commercial.

ISOC HAITI

AOUT 2020


15 | P a g e

Sont soumis à une autorisation, les réseaux de télécommunications indépendants, notamment : 

Réseau de transmission de données réservé à un usage privé ;

Radiodiffusion à caractère religieux, communautaire et éducatif

Radio téléphonie réservée à un usage privé ;

Fourniture de services à valeur ajouté

Installateurs d’équipements de télécommunications ;

Procédures de délivrance de concession ou d’autorisation sur demandeꓽ 

Le demandeur envoie une lettre de demande d’autorisation au CONATEL accompagnée du dossier technique du projet de mise en place d’un réseau de télécommunication

Si le réseau comporte des segments sans fil, le requérant doit indiquer les gammes de fréquences qu’il souhaiterait utiliser.

Le dossier doit expliciter le mode d’accès à l’international

Si le réseau compte utiliser sa propre passerelle internationale, tous les éléments doivent être clairement indiqués (non satellite, up-link, down-link, largeur de bande, capacité) ou point de présence s’il s’agit d’une liaison fibre optique.

Si le réseau compte utiliser un autre transporteur (carrier) pour l’accès à l’international, le dossier doit comporter tous les éléments de cette liaison.

Si le dossier est conforme et des ressources demandées sont disponibles, le CONATEL invitera le demandeur à signer un contrat de concession avec l’État Haïtien. Un cahier des charges comprenant des clauses techniques et administratives sera parti intégrante de ce contrat.

Enfin, le Wi-Fi devient un élément incontournable dans l’environnement numérique actuel. Par son importance pour une connexion à Internet à tout moment, il est déployé dans des endroits stratégiques. A l’heure où le besoin d’être connecté est incontournable, les visiteurs demandent le mot de passe du Wi fi, de la même manière qu’ils demandent où se trouvent pour les toilettes.

ISOC HAITI

AOUT 2020


16 | P a g e

Aujourd’hui, le nombre de points de connexions Wi-Fi fait la différence entre les pays. Dans la politique numérique des pays, il est prévu le nombre de points Wi-Fi à déployer par année pour permettre la connexion des citoyens, et promouvoir ainsi la société de l’information.

ISOC HAITI

AOUT 2020


17 | P a g e

Le réseau sans fil en Haïti (wifi), un outil grandissant !

Par Roody Augustin Le monde de la technologie ne cesse d’évoluer, et en Haïti ce n’est pas trop différent. Toutefois, on ne saurait comparer son niveau dans les avancées technologique à celui des géants de ce secteur, cela va de soi. Néanmoins, la nouvelle technologie des réseaux sans fil de la norme (IEEE 802.11) commence à prendre une place importante dans l’utilisation des données en Haïti pour mieux parler d’un monde connecté. Presque tout le monde aujourd’hui sait ce que c’est le wifi ou encore en a entendu parler, cependant il faut dire que ce dernier n’a pas toujours existé. En effet, la base de cette puissante technologie a été posée en 1947 par l’invention du transistor qui est la base de toutes les technologies d’aujourd’hui. Un peu plus tard, plus précisément en 1962 le tout premier satellite de communication est mis en orbite ce qui constitue un pas géant dans le type de partage de l’information sans fil. Mais, ce n'est qu'en 1997 qu'apparaît les premières normes IEEE permettant le transfert de données sans fils. Le WI-FI pour (Wireless Fidelity) outil qui, aujourd’hui ne cesse de grandir, omniprésent dans tous les secteurs est une norme du regroupement (IEEE) Institute of Electrical and Electronics Engineers qui permet de relier par ondes radio plusieurs appareils (ordinateur, routeur, smartphone, modem Internet, etc.) au sein d'un réseau informatique afin de permettre et de faciliter la transmission de données entre eux. En Haïti, généralement, l’accès à l’internet via le réseau sans fil Wi-Fi est disponible dans les institutions, entreprises, sur les places publiques, dans les aéroports ainsi que sur les campus universitaires. Toutefois, de nos jours, de plus en plus de particuliers l’utilisent pour des raisons diverses.

La technologie du réseau sans fil passe essentiellement par un routeur ou un smartphone, mais il existe des ordinateurs possédant la fonctionnalité de partager leur connexion à d’autres appareils.

ISOC HAITI

AOUT 2020


18 | P a g e

Ce qui fait qu’un nombre assez important d’internautes haïtiens utilisent le Wi-Fi. Mais jusqu’à date, les principaux utilisateurs de ce dernier en Haïti demeurent la communauté estudiantine et les entreprises.

Internet occupe une place importante dans la vie des jeunes à travers le monde y compris Haïti où la population demeure essentiellement jeune. Puisque 31% de la population est âgé de 10 à 24 ans, 33% de 0 à 14 ans. Et seulement 5% d’haïtiens ont 65 ans et plus selon le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). La consommation d’Internet augmente régulièrement, au point que ce réseau devient maintenant plus important que la télévision. Ce qui fait que l’accès à l’internet en utilisant un réseau sans fil devient très pratique aujourd’hui d’autant que ce dernier tend à devenir de plus en plus libre et public.

ISOC HAITI

AOUT 2020


19 | P a g e

Les risques sous-estimés des réseaux sans fil non sécurisé

De nos jours, en Haïti,

chaque foyer dispose au moins d'un téléphone portable et utilise

quotidiennement des réseaux sans fil tels que le Wi-Fi, le Bluetooth. Mais, souvent, les gens ne sont pas vraiment conscients des dangers qui peuvent surgir lorsque ces dits réseaux ne sont pas sécurisés. On se contente de les utiliser à nos fins sans élargir notre champs de curiosité vis à vis de leur mode d'utilisation adéquat. En fait, les réseaux sans fil présentent un ensemble de risques par négligence des mesures de protection utiles et nécessitent leurs propres précautions, au sujet desquels vous pouvez en apprendre davantage à travers cet article.

On définit un réseau sans fil comme étant un système de communication dans lequel au moins deux appareils électroniques peuvent communiquer sans l'intermédiaire des fils ou des câbles. Parlà, peut-on dire qu’un réseau sans fil non sécurisé est un réseau où tout le monde peut se connecter. Certes, un réseau sans fil donne à un utilisateur la possibilité de rester connecté tout en se déplaçant dans un périmètre géographique plus ou moins étendu, mais comporte un risque accru lorsqu' il n'est pas sécurisé.

Le réseau sans fil non sécurisé et les pièges y relatifs Parfois, sans trop penser ou par ignorance des conséquences que cela peut engendrer, on se laisse prendre au piège soit en se connectant à un réseau sans fil public non sécurisé ou en laissant son réseau sans fil sans mot de passe à la merci de tous. Cependant, les réseaux non sécurisés sont considérés comme des réseaux vulnérables, et donnent ainsi accès à l’ensemble des données qui y sont échangées. Ainsi, à chaque fois qu’on est connecté à un Wi-Fi d'accès public non-sécurisé, le risque qu’on se fait pirater par des gens malintentionnés augmente considérablement. Généralement, les pirates installent un point d’accès sans fil non sécurisé qui se présente comme une « Borne Wi-Fi d’accès public ». Ensuite, ils attendent que des professionnels « nomades » en quête d’une connexion l’utilisent, et delà, ils peuvent accéder à toutes leurs données souvent sensibles et confidentielles (récupération de mots de passe, document secret, numéros de carte bancaires, etc…) pour toutes les communications non cryptées.

ISOC HAITI

AOUT 2020


20 | P a g e

A travers un Wi-Fi non sécurisé, il y a ce qu'on appelle le : Wardriving qui est une pratique consistant à circuler en voiture avec un ordinateur portable (voire un assistant personnel) équipé d'une antenne Wi-Fi afin de noter la position du conducteur. Il peut être relié à un module GPS pour que la position exacte soit enregistrée et c’est là que les pirates accèdent à toutes les données de la victime. Il n’y a pas que le WI-FI qui peut être piraté, le Bluetooth non-sécurisé présente aussi des menaces parmi lesquelles on peut mentionner :

Le Bluesnarfing étant considéré comme une attaque visant à forcer une connexion puis à accéder à une partie des données (privée) de la victime. Ces attaques peuvent être effectuées à plus d'1 km de distance en utilisant des antennes directionnelles à la manière du wardriving pour les réseaux Wi-Fi. Le Bluebugging est une attaque à travers laquelle le pirate peut accéder aux données cachées, de passer des appels facturés à la victime.

À travers votre Bluetooth, votre Wi-Fi, des gens malintentionnés peuvent accéder à vos données les plus intimes, non seulement ils peuvent tout récupérer, mais aussi ils peuvent s’en servir pour faire des transactions malhonnêtes tout en conservant votre identité.

Dans certains pays, la non-sécurité des réseaux sans fil pourrait éventuellement vous apporter certains problèmes plus lourds, car vous pouvez être tenu responsable d’actes criminels menés au moyen de votre réseau non sécurisé même si vous n'étés au courant de rien à ce sujet. Votre historique de navigation, vos mots de passe et vos données de connexion ainsi que le contenu de votre messagerie électronique non sécurisés seront tous facilement accessibles.

Donc, la non sécurisation des réseaux sans fil, que ce soit Wi-Fi, Bluetooth ou autres, s'avère un danger beaucoup plus risqué qu'on ne pourrait imaginer. Et les conséquences qui en découlent demeurentꓽ l’interception du trafic provenant de votre appareil mobile (informations privées, conversations, photos, fichiers), le vol d'informations personnelles à des fins malveillantes (carte de crédit, carte d'identité …).

ISOC HAITI

AOUT 2020


21 | P a g e

Ainsi, dès que vous finissez la lecture cet article, pensez à changer automatiquement votre comportement en utilisant votre réseau avec beaucoup plus de vigilance.

En voici quelques mesures de précautions à prendre afin d'éviter les risques : 

Assurer vous que les réseaux sans fil tels que Wi-Fi, Bluetooth soient toujours sécurisés.

Évitez de vous connecter aux réseaux sans fil publics et gratuits.

Partager le moins possible les informations personnelles et pensez-y à deux fois avant d’entrer des informations personnelles (mot de passe, données financières, photos, etc.)

Sur des réseaux wifi publics.

Ne plus conserver un nom de réseau générique proposé par défaut.

Privilégier les sites sécurisés en http.

Ne pas communiquer le mot de passe à des tiers non autorisés, ne pas écrire le mot de

Passe sur un support qui pourrait être vu par un tiers non autorisé.

Changer le mot de passe régulièrement et lorsque sa sécurité a été compromise.

ISOC HAITI

AOUT 2020


22 | P a g e

Les catégories de réseaux sans fil

Par Marc SAINTINY

En général, on distingue plusieurs catégories de réseaux sans fil suivant le périmètre géographique offrant une connectivité (appelé zone de couverture) parmi lesquelles on peut citer ꓽWPAN, WLAN, WMAN et WLAN.Les iBooks d’Apple, Inc. furent, en 1999, les premiers ordinateurs à proposer un équipement Wi-Fi intégré (sous le nom d’AirPort), bientôt suivis par le reste de la gamme. À partir de 2003, on voit aussi apparaître des modèles de PC portables bâtis autour de la technologie Intel Centrino leur permettant une intégration similaire. Les autres modèles de PC comme PCMCIA, USB, Compact Flash, SD, PCI, MiniPCI, doivent encore s’équiper d’une carte d’extension adaptée.

Les différentes normes 

1998 ꓽ La norme 802.11 est finalisée.

Début 1999ꓽ L’IEEE 802.11b prend le nom de Wi-Fi. 802.11b, apparue en 1999, elle est la plus répandue des normes. Elle permet un débit théorique de 11Mbps et peut atteindre 22Mbps pour une fréquence de 2,4 GHz et dispose d'un rayon d'action de 100 mètres à ciel ouvert.

Mars 2000 ꓽ Création de l’Alliance WECA (Wireless Ethernet Compatibility Alliance).C’est en l'an 2000 que la première communauté d'ordinateurs reliés entre eux grâce au Wi-Fi partageant librement leur accès Internet se crée, beaucoup d'autres les suivront aux Etats-Unis comme dans le monde. La norme IEEE 802.11 (ISO/IEC 8802-11) est un standard international décrivant les caractéristiques d'un réseau local sans fil WLAN (Wireless Local Area Network). Par abus de langage (et pour des raisons de marketing) le nom de la norme se confond aujourd'hui avec le nom de la certification. Ainsi un réseau Wi-Fi est en réalité un réseau répondant aux variantes ci-dessous de la norme 802.11.

Juin 2002 ꓽ La bande de fréquence 2,4Ghz devient accessible à 38 départements. 802.11g, finalisée et standardisée au mois de juin 2002 par l'Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE). Elle est donc la dernière en date. Elle affiche des débits de 54 Mbps théorique (voire 72 ou 100

ISOC HAITI

AOUT 2020


23 | P a g e

Mbps) et fonctionne à la même fréquence que la première (802.11b) tout en restant compatible avec celle-ci. On trouve déjà sur le marché des équipements 802.11g. Néanmoins, hors certains cas particuliers, il faut encore être prudent car il subsiste des incompatibilités qui n'ont été que partiellement résolues. 

Nov. 2002ꓽ 20 autres départements sont autorisés à utiliser la fréquence 2,4Ghz

Mars 2003 ꓽ Les premiers « Hot Spot » font leur apparition en France

Juillet 2003 ꓽ Tous les départements sont autorisés à utiliser la fréquence 2,4Ghz

Différents matériels et équipement du Sans-fil 

Adaptateur Wi-Fi USB

Connecteur Sans-fils

Amplificateur Wi-Fi

Adaptateurs USB Bluetooth

Antennes Wi-Fi

Adaptateurs Bluetooth

Carte Wi-Fi

Cartes Bluetooth

Points d'accès Wi-Fi

Câbles antennes Bluetooth

Emetteurs Wi-Fi

Matériels informatiques au laser

Détecteurs réseaux sans fils

Matériels informatiques à infrarouge

ISOC HAITI

AOUT 2020


24 | P a g e

Conception du terme « wifi » dans la communauté haïtienne

Par Holson Ostane Le monde à l’ère de la nouvelle technologie et du numérique apporte d’importants changements et réorganisent ainsi de nombreuses industries : vente, édition, transport, bancaires. Ils transforment également les emplois et les compétences ; ce qui permet la communication hommemachine, homme-homme, machine-machine plus accessible et plus fascinante. De plus, l’internet occupe une place prépondérante dans cette interconnexion en se faisant par différentes voies d’accès telle que la connexion Wifi, laquelle permet normalement la navigation à un point d’accès de plusieurs appareils à internet. Malgré cette montée en puissance de la technologie, cela n’empêche pas que bons nombres de personnes, à travers le monde, de participer à cette innovation dite technologique. C’est ainsi pareil pour la société haïtienne, cependant il y a un nombre important de personnes qui méconnaissent les termes technologiques comme le terme WI-FI, par exemple.

Ce qui crée des visions

controversées de ces termes technologiques au sein de notre société .Alors comment les différentes couches de la société conçoivent le terme WI-FI ? Dans la grille de lecture qui sera proposée, nous allons tenter d’aborder la conception du terme wifi dans la société haïtienne.

Pour commencer, il faut dire que le terme Wireless Fidelity (WI-FI) désigne un réseau local qui a été lancé en 1999 et qui permet de relier par onde radioélectriques plusieurs appareils. Cette onde se communique via soit une antenne ou un décodeur : le routeur (votre box).

Le WI-FI et ses avantages 

Mobilité : grâce à la connexion au réseau sans fil, vous pouvez vous déplacer comme vous le souhaitez dans la zone couverte. Pas besoin de brancher et débrancher un câble pour emmener avec vous votre ordinateur ou votre smartphone ;

Facilité d’installation : s’il est bien configuré, un réseau Wi-Fi vous permet de vous connecter aisément et automatiquement dès que vous vous trouvez dans une zone couverte ;

ISOC HAITI

AOUT 2020


25 | P a g e 

Souplesse d’utilisation : selon vos besoins, vous pouvez décider de l’étendue du rayon disponible. Si vous estimez que la zone d’action est trop réduite, vous pouvez installer des répéteurs Wi-Fi. Ils se chargeront d’augmenter la couverture sans fil ;

Coût abordable : vous n’avez pas besoin d’effectuer des investissements importants. Les éléments du réseau Wi-Fi (point d’accès, répéteurs, antennes…) sont faciles à installer et n’entraînent donc pas des coûts de main-d’œuvre. Comptez que vos dépenses seront semblables au fonctionnement d’un réseau filaire.

Les inconvénients du WI-FI 

Chute rapide des débits : le Wi-Fi est capable de passer à travers des murs et des étages mais le débit ralentit rapidement en cas de gros obstacles ;

Qualité et continuité du signal : le signal peut vite être affaibli par de nombreux éléments extérieurs (influence des appareils électromagnétiques, objets empêchant la bonne propagation des ondes Wi-Fi…) ;

Sécurité : avec un réseau sans fil, pas besoin de branchement direct sur votre machine pour pouvoir vous connecter. Du coup, faites attention à bien sécuriser votre réseau pour éviter tout problème de confidentialité des données et présence d’utilisateurs indésirable. L’historicité du WI-FI

Le WI-FI donne souvent l’impression d’avoir toujours existé, mais pourtant ce n’est qu’un adolescent de 15 ans, en 1999, qui avait créé la Wi-Fi Alliance, un organisme chargé de promouvoir la compatibilité entre les différents constructeurs. Et avec l’évolution des besoins des entreprises, la progression du marché des terminaux sans fil et l’augmentation du débit de la nouvelle norme 802.11 ac, le Wi-Fi poursuit sa progression et conquiert les entreprises.

Depuis, cinq normes Wifi se sont succédé. Le débit théorique est passé de 10 Mégabit/s à 1,3 Gigabit/s. La dernière norme 802.11 ac a été normalisée par l'IEEE le 8 janvier 2014. Si les fabricants de terminaux (PC, Tablettes, Smartphones) suivent ce mouvement, les architectures WiFi des entreprises ont plus de mal à coller à la normalisation. Certaines sont encore équipées de Points d’Accès limités à 10 ou 50 Mbit/s. Les normes Wi-Fi utilisent deux bandes de fréquences : les bandes 2,4 GHz et 5 GHz. La bande 2,4 GHZ appelée bande ISM (Industrielle Scientifique et

ISOC HAITI

AOUT 2020


26 | P a g e

Médicale) est utilisée pour le Wi-Fi mais également pour divers éléments appartenant à notre vie quotidienne (les fours à micro-ondes, les télécommandes domestiques, la télémédecine, la téléidentification, les caméras sans fil, le Bluetooth,). Dans un centre-ville, cette bande de fréquence, particulièrement utilisée, est donc « polluée ». C’est pourquoi il peut être risqué de fonctionner sur celle-ci uniquement. La fréquence 5 GHZ est, elle, dédiée au Wi-Fi, donc plus « propre » et plus facile à utiliser. Mais les vieux terminaux b/g ne peuvent s’y connecter. Pour faire face aux différentes situations et s’assurer d’une pérennité de fonctionnement dans le temps, il faut que les Points d’Accès (appelés bornes et parfois improprement antennes) puissent fonctionner simultanément sur les deux fréquences : 2.4 GHz et 5 GHz, accueillant à la fois les terminaux anciens et récents. L’utilisation du réseau local et sans fil WI-FI s’est émergé dans la société. Désormais, avoir recours à ce type de connexion nécessite pas grand-chose à part l’internet. C’en est devenu une nécessité. Que l’on soit médecin, écolier, informaticien ou autres, on en utilise et ce, pour des raisons diverses. Mais de toute évidence peu importe la profession, la catégorie d’âge ou le genre des utilisateurs de cette avancée de la technologie vieux de 15 ans, le wifi est quelque chose d’utile. Point n’est besoin d’élaborer longuement sur ce point, car depuis la détérioration des conditions économiques et de l’apparition de la covid-19, la preuve en est bien grande. De nos jours, il n’est pas permis à tout propriétaire d’un Smartphone, d’un ordinateur portable ou autres de se munir d’un plan d’internet pour effectuer ses tâches. De ce fait, avoir accès libre ou sécurisé au Wi-Fi d’un voisin, d’une entreprise que l’on fréquente soit un restaurant, un bus de transport est une aubaine voire une délivrance. Avec la numérisation des cours, formations, réunion de travail et autres, l’accès à un réseau Wi-Fi se fait de plus en plus utile. Toutefois, la nécessité d’utilisation de ce réseau engendre différentes conceptions, de comportement face à ce moyen utile de connexion. Il n’est pas rare que certains utilisateurs de wifi en Haïti ne savent pas vraiment de quoi il en est. En effet, bien souvent, beaucoup d’entre eux croient qu’un réseau wifi est forcément une connexion à haut débit et se mettent à en abuser. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas, car un téléphone portable muni d’un plan aussi minime peut être un point d’accès. Pour eux, c’est gratuit

ISOC HAITI

AOUT 2020


27 | P a g e

alors autant en profiter. C’est le moment de « download » tout et n’importe quoi, de mettre à jour etc. Autres que les utilisateurs, il y a aussi les fournisseurs d’accès. Certains s’en servent comme appât pour attirer les clients. Ils offrent non seulement un service payant, mais aussi une connexion WiFi gratuite. Ces derniers se disent, en allant consommer, qu’ils font d’une pierre deux coups.

Pour le reste, il parait claire que le Wi-Fi se taille de plus en plus une place de choix dans nos quotidiens au point d’engendrer des comportements plus surprenants que d’autres. Libre à quiconque d’en faire l’expérience. Le Wi-Fi est un mode de connexion à internet qui a ses avantages et ses inconvénients. Malgré le fait qu’il devient de plus en plus indispensable, bons nombres de personnes en ignorent réellement la signification du terme.

ISOC HAITI

AOUT 2020


28 | P a g e

Les différentes normes du réseau Wi-Fi

Par Jonathan Sainvilus Un réseau par définition désigne l’ensemble des équipements interconnectés qui partagent des services, des informations et des ressources et se divise en deux typesꓽ le réseau filaire et le réseau sans fil. Par réseau filaire, on entend tout réseau ou support de transmission est fait par câble en “cuivre ou en fibre optique. A l’opposé, le réseau sans fil qui est un réseau permet de connecter différents nœuds sans l’aide d’une connexion physique en établissant la communication par des ondes électromagnétiques. On peut prendre le WI-FI comme exemple de réseau sans fil. En télécommunication, une norme désigne l’application, par les autorités compétentes, de l’ensemble des dispositions juridiques, économiques et techniques qui permettent aux activités de télécommunication de s’exercer librement, ainsi que le prévoit la loi. Ainsi, l’on peut dire en terme simple que les normes sont des dispositions prises par des organismes afin de facilité l’interconnexion et l’utilisation des matériels et des technologies d’un même domaine d’activité.

Ainsi, les normes IEEE 802.11, utilisées par le réseau local WI-FI, a été mis au point par le groupe de travail 11 du comité de normalisation LAN/MAN de l’IEEE à partir de 1997. Elle permet des échanges à une vitesse théorique de 2 Mbit/s. Le protocole se développe en 1999, avec la publication des normes IEEE 802.11a et 802.11 b, permettant respectivement des transferts de 54 Mbit/s et 11 Mbit/s.

Le WI-FI La marque « Wi-Fi » correspond initialement au nom donné à la certification délivrée par la WiFi alliance WECA (Wireless Ethernet Compatibility Alliance), un organisme ayant pour mission de spécifier l’interopérabilité entre les matériels conformes à la norme 802.11 et de vendre le label « Wi-Fi » aux matériels répondant à ses spécifications. Pour des raisons de facilité d’usage (et de marketing) le nom de la norme se confond aujourd’hui avec le nom de la certification.

ISOC HAITI

AOUT 2020


29 | P a g e

Les normes 802.11 s’attachent à définir les couches basses du modèle OSI pour une liaison sans fil utilisant des ondes électromagnétiques, c’est-à-dire une couche physique qui définit la modulation des ondes radioélectriques et les caractéristiques de la signalisation pour la transmission de données, une deuxième couche qui est une couche de liaison de données qui est constituée de deux sous-couches : le contrôle de la liaison logique, le contrôle d’accès au support.

Modes de mise en réseau Il existe plusieurs modes de mise en réseau du WI-FI. Premièrement, le mode « Infrastructure »permet de connecter les ordinateurs équipés d’une carte Wi-Fi entre eux via un ou plusieurs points d’accès (PA) qui agissent comme des concentrateurs (exemple : répéteur ou commutateur en réseau Ethernet).Deuxièmement, le mode « Ad hoc » permet de connecter directement les ordinateurs équipés d’une carte Wi-Fi, sans utiliser un matériel tiers tel qu’un point d’accès (en anglais : Access Point, ou AP). Ce mode est idéal pour interconnecter rapidement des machines entre elles sans matériel supplémentaire. Troisièmement, le mode « Pont » (« Bridge ») est un point accès servant à connecter un ou plusieurs points d’accès entre eux pour étendre un réseau filaire, par exemple entre deux bâtiments. La connexion se fait au niveau de la couche 2 OSI. Enfin, le mode « Répéteur » (« Range-extender ») permet de répéter un signal Wi-Fi plus loin dans ce mode l’interface Ethernet reste inactive.

Les différentes normes Wi-Fi 

Norme 802.11a: « Wi-Fi 2 », la norme 802.11a est publiée en 1999 ; elle permet d’obtenir un haut débit (dans un rayon d’environ 10 mètres : 54 Mbit/s théoriques, 27 Mbit/s réels) dans la bande de fréquence radio SHF des 5 GHz (bande U-NII = Unlicensed — National Information Infrastructure). La norme 802.11a spécifie 8 canaux de 20 MHz, non superposés, occupant la bande de 5,150 à 5,350 GHz; chaque canal est subdivisé en 52 sous-porteuses (codage OFDM). La modulation utilisable est adaptative, en fonction des conditions radio: 16QAM, 64QAM, QPSK ou BPSK.

Norme 802.11b: « Wi-Fi 1 », la norme 802.11b était la norme Wi-Fi la plus répandue en base installée au début des années 2000. Elle propose un débit théorique crête de 11 Mbit/s (6 Mbit/s réels) avec une portée pouvant aller jusqu’à 300 mètres (en théorie) dans un environnement dégagé. La plage de fréquences utilisée est la bande des 2,4 GHz (bande ISM = Industrial Scientific

ISOC HAITI

AOUT 2020


30 | P a g e

Medical) avec, en France, 13 canaux radio disponibles dont 3 au maximum non superposés (1–6– 11, 2–7–12…). La modulation utilisable est, au choix: CCK, DBPSK ou QPSK. 

Norme 802.11c: Pontage 802.11 vers 802.1d, la norme 802.11c n’a pas d’intérêt pour le grand public. Il s’agit uniquement d’une modification de la norme 802.1d afin de pouvoir établir un pont avec les trames 802.11 (niveau liaison de données).

Norme 802.11d: Internationalisation, la norme 802.11d est un complément à la norme 802.11 dont le but est de permettre une utilisation internationale des réseaux locaux 802.11. Elle consiste à permettre aux différents équipements d’échanger des informations sur les plages de fréquences et les puissances autorisées dans le pays d’origine du matériel.

Norme 802.11e: Amélioration de la qualité de service, la norme 802.11e vise à garantir une qualité de service (QoS) au niveau de la couche « liaison de données ». Cette norme a pour but de prendre en compte les besoins des différents flux en termes de bande passante et de délai de transmission de manière à permettre, une meilleure transmission de la voix et de la vidéo. Une variante, dite WMM (Wi-Fi Multimédia), qui inclut un sous ensemble de la norme 802.11e a été définie notamment pour la VoIP.

Norme 802.11f: Itinérance (roaming), est une recommandation destinée aux vendeurs de points d’accès pour une meilleure interopérabilité des produits de fabricants différents. Elle propose le protocole Inter-Access point roaming protocol permettant à un utilisateur itinérant de changer de point d’accès de façon transparente lors d’un déplacement, quelles que soient les marques des points d’accès présents dans l’infrastructure réseau.

Norme 802.11g: « Wi-Fi 3 » amélioration du débit, la norme 802.11g est publiée en 2003, offre un débit plus élevé (54 Mbit/s théoriques, 25 Mbit/s réels) dans la bande de fréquence des 2,4 GHz. La norme 802.11g offre une compatibilité ascendante avec la norme 802.11b.

Norme 802.11h: La norme 802.11h vise à rapprocher la norme 802.11 du standard européen (Hiperlan 2, d’où le « h » de 802.11h) et à être en conformité avec la réglementation européenne en matière de fréquences et d’économie d’énergie.

Norme 802.11i: La norme 802.11i a pour objectif d’améliorer la sécurité des transmissions (gestion et distribution des clés, chiffrement et authentification). Cette norme s’appuie sur l’AES (Advanced Encryption Standard) et propose l’authentification (WPA2) et un chiffrement des communications pour les transmissions utilisant les standards 802.11a, 802.11b, 802.11g et plus.

ISOC HAITI

AOUT 2020


31 | P a g e

Norme 802.11IR: La norme 802.11IR a été élaborée de manière à utiliser des signaux infra-rouges. Cette norme est désormais dépassée techniquement.

Norme 802.11j: La norme 802.11j est à la réglementation japonaise ce que le 802.11h est à la réglementation européenne.

Norme 802.11n: « Wi-Fi 4 »13, Wise (World-Wide Spectrum Efficiency) ou TGn Sync, le 802.11n a été conçu pour pouvoir utiliser les bandes de fréquences de 2,4 GHz et/ou 5 GHz, elle peut combiner jusqu’à deux canaux de 20 MHz non superposés, ce qui permet, en théorie d’atteindre une capacité totale théorique de 600 Mbit/s dans la bande des 5 GHz.

Norme 802.11r: La norme 802.11r, publiée en 2008, vise à améliorer la mobilité entre les cellules d’un réseau Wi-Fi et notamment de réduire le temps d’interruption d’une communication en cas de handover.

Norme 802.11s: Réseau Mesh, la norme 802.11s vise à implémenter la mobilité sur les réseaux de type Ad-Hoc. Le débit théorique atteint 10 à 20 Mbit/s. Tout point qui reçoit le signal est capable de le retransmettre.

Norme 802.11u: La norme 802.11u a été adoptée le 25 février 2011. Elle vise à faciliter la reconnaissance et la sélection de réseaux, le transfert d’informations en provenance de réseaux externes, elle définit aussi des normes en termes d’accès à des services d’urgence.

Norme 802.11v: La norme 802.11v a été adoptée le 2 février 2011. Elle décrit des règles de gestion des terminaux en réseau : reportings, gestion des canaux, gestion des conflits et interférence, service de filtrage du trafic.

Norme 802.11ac: « Wi-Fi 5 » Amélioration du débit, est la dernière évolution « grand public » du standard de transmission sans fil 802.11; elle permet une connexion Wi-Fi haut débit dans une bande de fréquences inférieure à 6 GHz (communément appelée « bande des 5 GHz »), cette norme a été ratifiée en janvier 2014.

Norme 802.11ad: « WiGig » Amélioration du débit, cette norme utilise la bande de fréquences des 60 GHz ; elle est donc non compatible avec les normes 802.11 précédentes et les équipements compatibles ont rencontré une faible diffusion.

Norme 802.11ah: Consommation d’énergie réduite, cette norme, publiée en mai 2017, utilise la bande ISM des 900 MHz.

ISOC HAITI

AOUT 2020


32 | P a g e

Norme 802.11ax: « Wi-Fi 6 » Amélioration du débit et de la portée, cette appellation correspond à un groupe de travail de l’IEEE. La publication de la version approuvée de cette future norme par le comité IEEE 802 est prévue pour novembre 2020.

Norme 802.11ay: Évolution de la norme WiGig (802.11ad), avec la gestion de quatre flux sur la bande des 60 GHz, du MIMO et des débits pouvant atteindre jusqu’à 100 Gb/s en théorie. Publication de la norme prévue en 2020.

ISOC HAITI

AOUT 2020


33 | P a g e

Wi-Fi indoor vs Wi-Fi outdoor

Par Jeff MATHURIN Il y a bien des années depuis que le terme Wi-Fi n’est plus anodin. Il est l’un des moyens habituels que bon nom de personnes utilisent pour se connecter (à l’internet), soit dans les entreprises (dans le but de partager les ressources informatiques entre eux) soit dans les maisons privées en ce qui a trait aux objets connectés (télévision, imprimante, microwave etc. Mais, l’univers du WI-FI est jalonné des concepts comme Wi-Fi-indoor ou Wi-Fi-outdoor. D’entrée de jeu, nous allons aborder séparément les deux termes précités.

Portée du wifi Parler de la portée du WI-FI c’est indiqué la distance maximale qu'une onde ne peut pas dépasser. Ainsi, la portée du WI-FI se divise en deux parties. 

Portée en interne (Wi-Fi indoor)

Portée en externe (Wi-Fi outdoor)

Wifi indoor En théorie, ce genre d'installation s'étend sur environ 35 mètres en intérieur. Ce type de réseau utilise parfois un router sans fil pour desservir une habitation unifamiliale.

Wifi Outdoor Par contre un wifi outdoor s’étend sur plus de kilomètres en 250 mètres et peut être utilisé dans de grand bâtiment, campus, hôtel, partage de connexion avec le garage, les caméras de sécurité etc.

Lien (Wi-Fi___33 indoor vs Wi-Fi___33 outdoor)

ISOC HAITI

AOUT 2020


34 | P a g e

Le wifi indoor est utilisé à l’intérieur du bâtiment, on retrouve ce genre d’infrastructure dans les maisons familiales, ou un simple bureau. Mais dans le cas où l’on voudrait rendre notre réseau wifi disponible à l’extérieur (Wifi outdoor) à plus de 200 mètres, c’est-à-dire passé de la maison à la porte du garage, aux caméras de sécurité, aux ampoules d’éclairages, on utilise le WI-FI outdoor. Notre signal ne sera pas trop de bonne qualité au-delà des murs, percé un trou dans le mur ne serait pas l’idéal, alors il existe des moyens pour passer d’un wifi indoor à wifi outdoor.

Solutions Pour rendre un wifi indoor disponible en wifi outdoor : 

On peut utiliser des appareils conçus pour accomplir cette tâche. Par exemple un répéteur Wi-Fi extérieur, parfois appelé point d'accès sans fil ou répéteur sans fil, est peut-être l'option la plus simple, car c'est la seule solution qui implique l'installation de matériel à l'extérieur.

La deuxième solution consiste à tirer parti d'un système Wi-Fi maillé intérieur. Normalement à l’achat d’un routeur qui supporte cette configuration, il vous sera livré avec une ou deux unités satellites, et peut couvrir jusqu'à environ 5000 pieds carrés.

Conclusion En somme, la solution la mieux adaptée est celle qui correspondra à vos besoins. Le système WiFi maillé est coûteux, disponible sur plus de distances tout en occasionnant une perte de vitesse, le répétiteur wifi extérieur peut être plus facile pour des raisons économiques, mais sa longueur de portée est plus inférieure.

ISOC HAITI

AOUT 2020


35 | P a g e

Est-il possible d’implémenter Wi-Fi indoor /Outdoor en Haïti?

Par Audisson BIEN AIME

Haïti est l'un des pays où l'on a introduit Wi-Fi indoor et Outdoor dans les milieux ruraux pour avoir accès à l'internet. Quelques communes pilotes ont manœuvré l'expérience qui a été faite sans incident. Toutefois, l’on se demande si une telle éventualité serait-elle possible à long terme?

A travers un rapport du Forum National sur la Gouvernance de l'internet publié le 13 septembre 2018, l’Internet Society Chapitre Haïti en a fait cette propositionꓽ Encourager des réseaux communautaires, de bonnes politiques de régulation, formation pour les entrepreneurs locaux afin maximiser la durabilité et la profitabilité des investissements, politique publique visant à favoriser l'initiative privée.

Beaucoup d'entre nous utilisent wifi indoor ou outdoor afin d'avoir accès à l'internet pour effectuer nos tâches habituelles telles que: les travails, recherches personnelles, études. Malgré tous les avantages qu'offrent l'internet la majorité de la population haïtienne n'ont pas d'accès à celui-ci. Avec un pays qui compte 146 communes et 571 sections communales, l’implémentation des réseaux communautaires devient plus que nécessaires afin de rendre l’internet plus accessibles à tous.

L'ISOC Haïti met l'accent sur les réseaux communautaires qui est l'un des moyens pour atteindre ces objectifs fixés: Promouvoir l'accès et le service universel pour une grande égalité des chances dans l'utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).

ISOC HAITI

AOUT 2020


36 | P a g e

Importance of power in wireless network

By Jean Gilberson Camille

How implementing power infrastructural projects for the transmission network development. What is the importance of power when implementing network infrastructure? Power in Networking Sites is one of the most important points in the network, without power, any equipment cannot be operated, Cause all equipments need power when implementing infrastructural projects for the transmission network development.

Different source of power. 

There are several power systems we can use for networking sites base on region, location and country. We will see 3 of them.

The most commonly used are:

Generator

Solar Panel

Commercial Power

Reason for several power source options.

Based on Location of the site, the right choice can be done.

Let’s see different type of case: 

Choosing generator can be a good choice for Island site far away from commercial power.

Using only solar system on Island site far away are similar to the ones by using a generator.

For a site that is located near to commercial power, in a downtown or on a rooftop.

When choosing generator For a site that is located on an Island where there is no house, and far away from commercial power, a generator can be used to power up the equipments.

ISOC HAITI

AOUT 2020


37 | P a g e

In term of finanacial challenge, the generator will need to be always connected to an external tank which will need to be refueled in a count period of time (RMS), and also counting the traveling cost of the fuel And also the generator maintenance that should be done in a number of running hour, based on the manual preventive maintenance of the generator. We should also count the cost of traveling back in forth on the site for these monthly or weekly activities.

When choosing solar panel We can use solar panel for the same reason of choosing a generator, but it is at first investment more expensive than buying a generator, because the number of solar panels, electrical components and battery backup are more expensive to have the same capacity than the generator itself. But on a long term, it is the cheapest one, because it does not require too much maintenance and depends only on sunrise. This kind of source is used in tropical country or region, where there is daily sunrise, in case of several days without solar, we will lose communication from the site. To prevent loosing connection at night, installing battery backup is necessary.

When choosing commercial power For a site that is located near to commercial power, or in a downtown. The best option would be a contract with the country/Regional provider of the electricity to have power on site. But for some country where the electricity is not 24/7, this option is not the best one. Nevertheless, it is one of the best option, because it requires any maintenance, the provider is responsible for any power issue on site. By your side, you will need to install charging protection between your equipments and the power source to avoid damage if there is a short circuit or a charge over current from the provider side.

Why choosing Hybrid generator Hybrid generators are new age generators which combine traditional generator sets with controllable electric source. Much more features included as: 

Low fuel Bills.



Noise and pollution reduce.



Battery bank to reduce the working hour of the engine

ISOC HAITI

AOUT 2020


38 | P a g e 

Fully remote system and Fully automated with any other power source.

Hybrid generators are useful in places where access to fuel is difficult by reducing the use of fuel in generator set, it ensures that the generator set runs for a long duration with less fuel. It ensure uninterrupted power supply, when power outage occurs, the system detects it and automatically begins to supply power to the connected devices. In areas with size and weight constraints, hybrid generators are good choice as they are light, compact and can be transported easily.

In places where power supply from the grid is not accessible, hybrid generators can be used as the primary source of power supply.

What about cabling? The power cable is also important in the process of powering the site. Choosing the wrong (Not suitable) cable can cause damages. Power cables are made by standards. Each of them is used for different situation, we will not discuss the standards here, but the choice will base on the charge of your equipments, and the capacity of your power source.

The cable must have the essential density to support the output of the power source and still stay well working with a constant temperature, it should also choose to support an overload.

You also have to avoid long connection from the power source to the equipments, to avoid loss of capacity. With a clamp meter, you will be able to calculate the loss from the power source to the equipments. So far you can know how much capacity you need, also the breakers and fuses required for protection.

Limiting risk of failure in networking site Limiting the risk of failures and interruptions in the electricity supply requires the proper, systematic, and scheduled operation of the electric power grid. Limiting the impact of adverse weather conditions (storms, windstorms, snowstorms, wet snowfall, icing, etc.) may be effected

ISOC HAITI

AOUT 2020


39 | P a g e

by, among others, a through systematic implementation of such operations as: the inspection of overhead power lines, systematic cutting of trees and shrubs under overhead lines, and inspection of power lines and equipment. Such activities include: the replacement of bare wires with cables and non-insulated cables in MV(medium voltage) grids and insulated cables in low-voltage grids, automation of MV grids, use of control and supervision (control) grids, implementation of digital communications, increase of MV grid reconfiguration capacity and modernization of MV/LV substations. The said cable replacement significantly limits the number of failures caused by trees and branches. The automation of the MV grid is connected with the installation of remote control switches in the depth of the MV grid, which allows the times of determining the failure location and duration of the power outage.

Conclusion Electricity is the cornerstone of our digital age, but ironically, it has been overlooked compared to our online age. Things have started to change over the past decade. The rapid growth of renewable - from photovoltaic panels on rooftops to giant wind farms the size of nuclear power plants - has changed the energy mix. But solar and wind energy are not always available, whether it's because it's a cloudy or windless day. This is why it is necessary to think of different sources of electricity to be able to stay connected to the internet. At home, meters, and devices or routers need steady electricity to work correctly. The providers of internet connection, they all need electricity. And each of power source respects a standard, and judicious choices. This is why I was inspired to draw your attention to this subject in relation to the importance of electricity in the implementation of the network wireless.

ISOC HAITI

AOUT 2020


40 | P a g e

Comment réussir un projet de réseau sans fil ?

Par Jimmy CHAMPAGNE Lors du déploiement d’un projet réseau sans fil de nombreuses interrogations se posent: la qualité du réseau, la fiabilité du service rendu, la sécurité du réseau et son administration… Il faut en effet trouver le juste dosage entre performance, sécurité et couverture.  J’ai pour habitude de dire aux gens que la sécurité et la qualité sont les deux piliers de leur réseau sans fil: 

Sans sécurité, il n’y a pas de garantie quant à la protection des données.

Sans qualité, les utilisateurs sont insatisfaits.

 Quelle est la première étape du déploiement d’un réseau sans fil? Avant de vous lancer dans un projet réseau sans fil Wi-Fi il faut vous posez les questions: 

Quelle utilisation vais-je faire de mon réseau Wi-Fi (web, messagerie, achat en ligne, VoWlan, consultation contenu vidéo, e-learning, …)?

Combien d’utilisateurs vont se connecter à mon réseau ?

Quels types de terminaux seront connectés ?

Quel ratio entre performance/couverture est attendu ?

Quel est le niveau de sécurité souhaité (vulnérabilité, risques encourus, garantie temps de rétablissement,)? …

La méthodologie qu’on préconise aux clients consiste à réaliser de façon prioritaire et préalable une étude de couverture sur site qui permettra de déterminer : la zone à couvrir, la taille des cellules, les plages de fréquences à choisir, les sources d’interférence, les réducteurs du débit, les besoins des utilisateurs et des applications tierces ou encore les travaux de câblage et réseaux LAN nécessaires à mettre en œuvre. Les résultats permettront de définir de façon précise votre architecture cible et ses équipements associés

ISOC HAITI

AOUT 2020


41 | P a g e

 Quels sont les clés de la réussite d’un projet réseau Wi-Fi? Beaucoup de paramètres entrent en jeu et chaque projet à ses propres particularités, cependant je retiendrais six points essentiels pour garantir la réussite d’un projet réseau Wi-Fi: 1. Une prise en compte des besoins actuels et futurs des utilisateurs 2. Une adéquation parfaite entre la qualité et la pérennité de la solution 3. Un bon arbitrage entre la portée et le débit 4. Des points d’accès sécurisés 5. Des protocoles réseaux homogénéisés et standardisés 6. Un réseau maintenu continuellement à jour (gage de stabilité et disponibilité) 7. Au cours des prochains mois, des prochaines années, votre entreprise sera très certainement amenée à se transformer: déménagement, travaux agrandissement, nouveaux utilisateurs, nouveaux usages, digitalisation, externalisation des ressources. Pour ce faire, vous devez ainsi planifier l’évolutivité de votre réseau Wi-Fi dès le début du projet pour vous assurer de sa disponibilité et de sa pérennité sur le long terme. 

Il faudra ainsi déterminer et anticiper : 1)

la capacité de votre connexion,

2)

les emplacements de vos points d’accès,

3)

le type technologie,

4)

les outils de monitoring et de radio fréquence nécessaires,

5)

le type de commutateurs Ethernet (pour un bon acheminement des flux),

6)

la catégorie des câbles.

 Quelle différence entre un projet réseau Wi-Fi public et un projet réseau Wi-Fi privé ? Les étapes du projet restent les mêmes, cependant au-delà de la question de la Sécurisation « technique » du réseau, votre entreprise doit savoir qu’elle est soumise à des obligations légales relatives aux données des utilisateurs qui se connectent au réseau Wi-Fi public.

ISOC HAITI

AOUT 2020


42 | P a g e

La réglementation du Wi-Fi public en France impose plusieurs règles à suivre afin de protéger l’établissement fournisseur et ses utilisateurs : sécurité de la connexion, protection des données personnelles et usage responsable du réseau Wi-Fi public. Ces règles ont été dernièrement renforcées avec la mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles (R.G.P.D). Dans les deux cas (Wi-Fi public ou privé), je recommande la mise en place d’une charte d’Utilisation ainsi qu’une mise en conformité quant à la durée et les processus de conservation des données utilisateurs.  Sécurisation du réseau La sécurité d'un réseau sans fil repose sur deux idées fortes: le chiffrement des données, dans un premier temps, qui assure la confidentialité du réseau, quelles que soient les méthodes d'accès et les données utilisées. La seconde idée, telle que formulée par un directeur de la sécurité informatique, est que la complexité est le pire ennemi de la sécurité. Ainsi, la sécurité doit être intégrée et non déployée en complément." Ceci étant dit, comment une entreprise peut-elle sécuriser son réseau sans-fil?  Protection des données Les données sans fil doivent être chiffrées à l'aide de WPA2-AES. Cette technologie est plutôt simple à activer sur les PC portables (sous Windows XP ou Vista) et présente sur la majorité des plates-formes mobiles récentes (un téléphone hybride GSM/Wi-Fi ou un équipement nomade de type Tablet PC). D'autres méthodes de chiffrement existent, mais le WPA2-AES offre la simplicité d'une solution normalisée et l'assurance d'une confidentialité des données qui va, selon les fournisseurs, jusqu'à bénéficier de la norme FIPS140-2 et faciliter la certification Common Criteria EAL 2.  Authentification de l'utilisateur L'authentification par 802.1x garantit que l'utilisateur est habilité et qu'il ne se connecte qu'à un serveur valide. EAP-TLS propose une authentification du serveur et du client à l'aide de certificats, mais ce protocole requiert néanmoins une infrastructure PKI. De nombreuses entreprises se

ISOC HAITI

AOUT 2020


43 | P a g e

contentent de la facilité et de la sécurité relative d'EAP-PEAP qui ne nécessite qu'une paire de nom d'utilisateur/mot de passe et des certificats serveur. Ce type d'authentification doit pourtant être renforcé pour s'assurer que les équipements sont conformes aux règles de sécurité d'entreprise, plus particulièrement lorsque des équipements informatiques portables (téléphones hybrides, PC de consultants ou d'invités) se connectent au réseau. L'application d'un contrôle d'accès réseau ou du NAP (Network Access Policy ou règles d'accès réseau) de Microsoft compte parmi les pratiques pertinentes et définit un environnement de test intéressant, préalable à tout déploiement d'envergure.

Ceci étant dit, comment une entreprise peut-elle sécuriser son réseau sans-fil? Sécuriser les utilisateurs les uns vis-à-vis des autres. Dans le passé, de nombreuses organisations ont misé sur les pare-feu pour discriminer entre le réseau sans fil et le réseau filaire en leur attribuant des niveaux de confiance différents. Cette approche a suscité deux problématiques majeures. En premier lieu, elle pèse sur la mobilité et sur les utilisateurs de services voix qui ont pour habitude de se déplacer dans les bureaux, entre les étages , voire entre des immeubles, tout en restant connecté au réseau sans fil. L'utilisation d'un pare-feu externe peut provoquer une perte des informations sur l'état de la connexion, et donc une interruption de cette connexion. En second lieu, les utilisateurs sans fil ne sont pas sécurisés les uns vis-à-vis des autres. L'activation d'un pare-feu en dehors du réseau sans fil rend le réseau plus vulnérable aux attaques de type VLAN hopping ou le spoofing ARP, ce qui, au final, constitue une menace pour tous les utilisateurs. À l'origine, la constitution de groupe d'utilisateurs par VLAN ne présentait pas de risque significatif. Mais cette approche montre rapidement ses limites lorsque l'ensemble des collaborateurs et des invités d'une entreprise se partagent le réseau.  Chaque utilisateur doit en effet être soumis individuellement à un pare-feu. Le chiffrement des données et l'authentification des utilisateurs sur le réseau sont des étapes importantes pour maîtriser les risques de détournements de données ou d'attaques, tant par les collaborateurs que par les pirates. Associée à une détection prévention des intrusions qui surveille en permanence les menaces internes ou externes sur le réseau, cette approche est une garantie pour les directions informatiques que leur réseau est parfaitement sécurisé.

ISOC HAITI

AOUT 2020


44 | P a g e

 Optimiser la qualité pour les utilisateurs Le principe de qualité se résume souvent à la qualité de Service (QoS) pour les applications, mais il s'agit également de considérer la qualité de la connexion telle que vécue par les utilisateurs.  Une connexion robuste et de qualité avec le 802.11n Le 802.11n permet aux entreprises d'offrir une connexion de qualité et fiable aux utilisateurs, et offre les conditions pour déployer un espace de travail 100% sans fil. Bien qu'il s'agisse d'une norme récente, le 802.11n (version Draft 2.0) a déjà fait ses preuves en tant que méthode robuste de connectivité sans fil. Il utilise le Spatial Division Multiplexing et le MIMO pour fournir simultanément plusieurs flux de données à partir de trois antennes au maximum. Résultat, le réfléchissement du signal améliore désormais les taux de transfert et la qualité du signal, et les utilisateurs disposent de débit allant à plus de 150 Mbps (TCP/IP).

La Qualité de Service est une fonction importante pour les réseaux sans fil utilisés par un nombre croissant d'applications en temps-réel, qu'il s'agisse de système de monitoring des patients en milieu hospitalier ou de la Voix sur IP au sein des bureaux. Des mécanismes appropriés de QoS comme le WMM (Wireless Multi-Media) et le 802.11e assurent une QoS pertinente entre les équipements nomades et l'infrastructure. Pour autant, la mise en œuvre de la QoS ne peut se contenter des méthodes conventionnelles et doit répondre aux besoins d'un trafic en temps-réel en environnement radio, avec gestion des fréquences radio pour garantir la stabilité de l'environnement radio. En conséquence, les fonctionnalités suivantes s'imposent pour une QoS adaptée aux réseaux sans fil:  Allocation de bande passante par identifiant réseau Il est fort probable qu'un seul point d'accès gère plusieurs réseaux sans fil dédiés à des utilisations différentes. C'est le cas notamment pour un aéroport majeur dans le monde qui a déployé six réseaux différents sur son infrastructure sans fil. Les passagers qui utilisent les hotspots ne doivent en aucun cas grever les performances de l'accès sans fil offert aux boutiques ou aux services d'exploitation de l'aéroport. La définition d'un seuil de bande passante par réseau offre ainsi un accès équitable à chaque profil d'utilisateur.  Roaming rapide des équipements clients

ISOC HAITI

AOUT 2020


45 | P a g e

Une gestion centralisée du roaming, avec mise en cache des clés et/ou le 802.11r, offre un roaming suffisamment rapide sur le réseau sans fil pour permettre aux téléphones de se mouvoir sur le réseau. Les combinés dédiés à la Voix sur IP présentent d'excellentes performances en matière de basculement tandis que les combinés GSM & Wi-Fi offrent des temps de roaming en deçà de la barre critiques des 100 millisecondes. Par ailleurs, il devient de plus en plus visible que les approches normalisées en matière d'interopérabilité accélèrent les basculements. Les fonctionnalités propriétaires, en revanche, sont superflues et sont sources de complexité et de difficultés imprévisibles.  Contrôle d'accès réseau Avec le 802.11g (ou le 802.11a), chaque point d'accès peut prendre en charge jusqu'à 30 appels voix en simultané. Dans les bureaux, un point d'accès ne sera utilisé que par 10 utilisateurs au maximum pour les services de données, compte tenu de l'envergure des espaces individuels de travail. Certaines zones, en revanche, comme l'accueil ou la cantine sont susceptibles de faire face à une densité plus importante d'utilisateurs voix. Le CAC devient donc nécessaire pour éviter les congestions et les entreprises sont invitées à considérer une infrastructure TSpec, conforme à la norme 802.11e, qui propose une priorisation de la bande passante, similaire à RSVP et qui a été normalisée par la Wi-Fi Alliance sous l'appellation WMM-AC.  Une gestion de l'environnement radio adossé à la QoS Pour gérer efficacement l'environnement radio, la majorité des points d'accès se mettent en mode offline pour analyser les fréquences radio ou détecter les intrusions. Dans ce mode, le point d'accès ne traite aucun trafic, que ce dernier soit prioritaire ou non. Le délai de l'analyse est court et ne perturbe pas le trafic de données. En revanche, le trafic en temps-réel de type voix ou vidéo risque d'être impacté. Le point d'accès doit donc être notifié lorsqu'il achemine un trafic temps-réel, pour ainsi ajourner toute opération d'analyse et acheminer le trafic prioritaire.

Contrairement aux réseaux sans fil traditionnels constitués de points d'accès autonomes et gérés de manière indépendante, les réseaux sans fil de nouvelle génération assurent une gestion centralisée et se veulent plus simples à déployer. Les fonctionnalités de sécurité et de qualité de service optimisent l'expérience utilisateur des collaborateurs, tout en garantissant une sécurité

ISOC HAITI

AOUT 2020


46 | P a g e

conforme aux normes les plus strictes qui s'appliquent aux équipements de communication d'entreprise.  Planifiez un accès invité facile à utiliser, mais sécurisé Séparer les utilisateurs internes des utilisateurs invités sur le réseau Wi-Fi a deux objectifs. Tout d'abord, il segmente les deux groupes de sorte que les droits d'accès des utilisateurs invités peuvent être restreints pour ne pas toucher aux données d'entreprise sensibles. Ensuite, cela permet aux deux groupes de s'authentifier en toute sécurité de différentes manières. Sur les réseaux WLAN d'entreprise, les utilisateurs internes se connectent généralement à l'aide de l'authentification RADIUS sur un serveur d'annuaire. Les invités utilisaient jusqu'alors souvent une clé pré-partagée (PSK) pour l'authentification. Mais si le PSK fonctionne bien, il contient des problèmes de sécurité car le même mot de passe est utilisé pour tous les utilisateurs invités. Et donc le PSK doit être changé fréquemment.

Des méthodes plus modernes pour gérer l'accès invité existent désormais. Cela inclut des connexions individuelles qui expirent après une certaine période de temps et une authentification utilisant des SMS et des comptes de réseaux sociaux. Mais quel que soit votre choix, assurez-vous que l'accès invité est à la fois sécurisé et facile à gérer, et à utiliser.

ISOC HAITI

AOUT 2020


47 | P a g e

Comprendre les réseaux WIFI (Intérieurs & Extérieurs)

Par Patrick GEORGES

PROPOS INTRODUCTIFS J'ai récemment discuté avec divers fournisseurs de leurs plans pour le Wi-Fi de l’opérateur, liés à la rhétorique habituelle sur Hotspot 2.0, ANDSF, l'authentification dite"transparente" et ainsi de suite.

Je soutiens toujours que beaucoup de choses sont absurdes - les opérateurs mobiles ne sont qu'un groupe dans un écosystème de plus en plus complexe d'acteurs intéressés par le Wi-Fi. Passant des utilisateurs finaux, des propriétaires de sites, des locataires, les FAI fixes / câblés, des fournisseurs d'appareils, les fournisseurs de systèmes d'exploitation, des lecteurs de contenu, des fournisseurs d'applications, des employeurs, des annonceurs aux autorités locales. Ils ont tous "la peau du jeu" pour aider les utilisateurs à se connecter au Wi-Fi. Les opérateurs mobiles ne sont pas des «fleurs spéciales» dans ce groupe - et n'ont certainement aucune probabilité de faire respecter leur volonté quant au moment et à l'endroit où les utilisateurs se connecteront; encore moins les facturer ou les soumettre à des contrôles politiques onéreux. Mais je commence à repérer une distinction subtile: utilisation intérieure vs utilisation extérieure.

APPROCHE CONCEPTUELLE & LOGIQUE Dans un environnement intérieur, les utilisateurs sont habitués à ce que le Wi-Fi soit fourni par leur hôtel, café, aéroport, domicile, bureau ou autre sponsor. De plus en plus, c'est gratuit, mais peut-être avec un petit "cerceau" pour sauter, comme regarder une annonce ou demander un code à un barista. Habituellement, le point d'accès et le raccordement sont contrôlés par le lieu où le locataire, bien qu'un tiers comme un FAI sans fil puisse être engagé pour les fournir. On s'attendra à ce que toute personne dans ce lieu - quels que soient les opérateurs cellulaires qu'elle utilise aura accès au Wi-Fi, d'autant plus que de nombreux appareils comme les PC et les tablettes sont de toute façon exclusivement Wi-Fi. C’est très différent de l'extérieur.

ISOC HAITI

AOUT 2020


48 | P a g e

À l'extérieur, les gens sont correctement «mobiles», c'est-à-dire qu'ils se déplacent. Ils ont accès à un seul fournisseur - leur opérateur cellulaire. Toutes les autres parties prenantes telles que les hôtes MVNO, les consortiums de partage de réseau, les propriétaires de sites, etc. sont cachés derrière le logo «Operator X» affiché sur l'écran du téléphone. Les gens acceptent et sauf que différents opérateurs auront une couverture différente, et qu'ils s'attendent en effet à un transfert "sans coupure" d'une cellule à l'autre.

À l'extérieur, la vision HetNet est plus logique - macro cellule, pico cellule, femto cellule - et, oui, peut-être Wi-Fi - détenue et exploitée par l'opérateur de télécommunications, peut être utilisée pour fournir une connectivité de données décente, ainsi que la téléphonie et les SMS. Alors que quelques villes disposent désormais d'une connexion Wi-Fi extérieure fournie par un conseil local ou une entreprise, cela reste rare. Les gens n'ont pas d'attentes à l'égard du comportement du Wi-Fi extérieur de la même manière qu'à l'intérieur d'un bâtiment.

Le Wi-Fi d'un smartphone devient essentiellement un environnement à partie unique (ou deux, y compris l'utilisateur) dans la rue, ou peut-être quelques endroits spéciaux comme les avions.

En résumé Wi-Fi intérieur = multipartite, trop complexe pour le modèle 3GPP / WBA / OMA / GSMA de contrôle opérateur et d'intégration réseau. Pertinence limitée d'ANDSF, Hotspot 2.0 piloté par l'opérateur, authentification SIM. Largement un problème UX. Wi-Fi extérieur = moins de parties prenantes, plus de chances d'intégration directe et de transparence. Bien que des complexités où l'utilisateur puisse accéder au Wi-Fi ainsi qu’au métro cellules et macro cellules 3G / 4G. Largement un problème RAN / politique.

APPROCHE TECHNIQUE ET COMMERCIALE L'autre méta-problème vient de la façon de savoir quand passer du mode Wi-Fi de l'opérateur au mode Wi-Fi multipartite lorsque vous entrez ou sortez d'un lieu. Lié à tout cela est une question plutôt épineuse de prix et de valeur perçue.

ISOC HAITI

AOUT 2020


49 | P a g e

Pendant de nombreuses années, l'industrie mobile a supposé que l'utilisation «nomade" de son réseau était au cœur de sa proposition, ainsi que lorsque les utilisateurs étaient "vraiment mobiles". Alors que cela aurait pu être le cas pour la téléphonie - un appel mobile intérieur "vaut" autant qu'un appel extérieur - cela n'est plus vrai pour les données. L'hypothèse (de plus en plus, bien que variant selon les pays) est que les données intérieures sont gratuites - fournies en tant qu'agrément, équivalentes à la climatisation ou aux toilettes. Le Wi-Fi intérieur fourni par l'opérateur sera accepté par les utilisateurs finaux tant qu'il n'est pas facturé sur les plans de données ou soumis à des contrôles politiques trop stricts que le Wi-Fi «natif». Ce sera autant un défi pour les systèmes de facturation et de facturation que pour le réseau. J'ai récemment discuté avec divers fournisseurs de leurs plans pour le Wi-Fi de l'opérateur, liés à la rhétorique habituelle sur Hotspot 2.0, ANDSF, l'authentification dite "transparente" et ainsi de suite.

CONCLUSION De toutes ces approches et considérations, nous pouvons comprendre et retenir que les deux réseaux se diffèrent dans plusieurs aspects qu'il s'agit de consommation de données, de valeur perçue sur l'utilisation et la consommation ou qu'il s'agit d'utilisation d'équipements ou de performance des équipements, de sécurité, d'accessibilité et la portée des signaux.

ISOC HAITI

AOUT 2020


50 | P a g e

L’étendue réelle du WEB

Par Joseph Jackson Serge Junior Tout cela est bien connu, mais combien d’entre vous sont réellement conscients de la pointe de l’iceberg que représente les contenus, principalement les informations, que vous rencontrez habituellement sur le web ?

Imaginez un véritable iceberg Le sommet fait saillie au-dessus de l’eau et est visible, mais le gros de l’iceberg est en dessous, invisible. L’internet est similaire. Les sites que nous visitons régulièrement représentent le sommet de cet iceberg qu’est le Web. Cela inclut des sites communs tels que Wikipédia, Google et même les millions de blogs qui disparaissent et naissent tous les jours. Sous la surface de l’eau se cache le noir profond et profond, caché de la vue pour diverses raisons, le Web sombre. Les informations qui parcourent la surface du Dark Web sont moins néfastes, dans une zone appelée Deep Web. Elle appartient aux grandes entreprises ou aux gouvernements. Elle n’est jamais exposée au public et comprend des éléments comme les dossiers médicaux, les rapports des gouvernements, les dossiers financiers, etc. Ceux-ci sont tenus à l’écart des moteurs de recherche et derrière de puissants pare-feu pour les protéger. C’est donc dans les profondeurs de la toile sombre que les choses deviennent obscures – et souvent dangereuses. Ainsi, le Web est bien plus que ce que l’on voit, il y en a des tonnes qui sont cachées

Pourquoi le Web sombre est-il caché? Dans le cas du Web profond, comme les dossiers personnels, les documents gouvernementaux et autres ne sont pas destinés au public, ceux-ci sont généralement gardés en lieu sûr. Cependant, ils sont toujours principalement connectés à Internet, car une grande partie de ces informations constitue un écosystème pour de nombreuses applications Web de surface. Le Web noir, quant à lui, est un peu plus compliqué. Cette partie du Web est souvent exploitée sur des réseaux des serveurs privés ne permettant la communication que par des moyens spécifiques. Cela permet un degré d’anonymat élevé et rend difficile la fermeture des autorités.

ISOC HAITI

AOUT 2020


51 | P a g e

Malheureusement, cela a conduit Dark Web à devenir un lieu où se déroulent de nombreuses activités illégales.

Que cache le Web sombre? Si vous avez déjà entendu parler de la cybercriminalité, vous saurez probablement que les cybercriminels d’aujourd’hui recherchent plus que de l’argent. Ils prennent littéralement tout ce qui a de la valeur, c’est-à-dire des informations sur les cartes de crédit, des informations personnelles, etc. Toutes ces choses sont des marchandises sur le Web sombre, à acheter, vendre ou échanger. En dehors de cela, il y a aussi des transactions commerciales qui sont illégales et ne peuvent pas être menées sur le web. Presque tout peut être acheté sur le Web sombre – pour un prix. Les articles disponibles peuvent inclure des armes à feu, des drogues illicites, des espèces sauvages illégales et même le recrutement d’un tueur à gages! Enfin, il y a le plus dépravé et le plus indésirable de tous – ceux qui traitent les types de pornographie les plus malades et les plus pervers, qui sont illégaux dans presque toutes les régions du monde. Même la publicité que vous verrez en naviguant sur Dark Web sera différente. Ici, vous pourriez même trouver Guns R Us!

Comment accède-t-on au Web sombre ? Avant d’aller plus loin, il est important que vous compreniez que beaucoup de choses sur le Dark Web sont hautement illégales. Quelles que soient les précautions que vous prenez, le fait de rester anonyme est hautement improbable. Entrez à vos risques et périls!

Téléchargez et installez le navigateur TOR

Tor Browser En dépit de son utilisation actuelle en tant que navigateur souvent utilisé pour accéder à certaines parties du Dark Web, TOR (aussi appelé navigateur Web sombre) a été développé à l’origine pour aider à protéger les communications en ligne de US Intelligence. Aujourd’hui, c’est l’un des rares moyens d’accéder aux sites Web .onion, situés sur le Dark Web.

ISOC HAITI

AOUT 2020


52 | P a g e

Il est une version du navigateur Web populaire Firefox, modifié pour permettre aux utilisateurs de naviguer de manière anonyme sur le Web. Le navigateur est conçu pour bloquer ou déconseiller aux utilisateurs toute tentative de révéler leur identité, telle que le redimensionnement des dimensions de la fenêtre du navigateur, par exemple.

Envisagez de payer pour un service de réseau privé virtuel Les réseaux privés virtuels (VPN) sont des serveurs auxquels vous vous connectez pour accéder au Web. Ces serveurs aident à masquer votre origine et peuvent imiter des emplacements de nombreux autres endroits du monde. Même si TOR masque votre identité, il ne cache pas pour autant votre position. Pour ceux qui n’ont jamais utilisé un service VPN auparavant, vous voudrez peut-être essayer son fonctionnement avant de payer pour un service. Kaspersky a un version gratuite cela permet à 200MB d’utiliser les données par mois. Si cela ne vous dérange pas de payer, ExpressVPN de pinceaux NordVPN dépasser la plupart des autres services VPN payants à mon avis.

DuckDuckGo est votre ami Naviguer sur le Web sombre est légèrement différent. Rappelez-vous la phase qui a souvent jeté sur: «Google est votre ami»? Eh bien, Google n’indexe pas les sites sur le Web sombre, alors là, votre meilleur ami sera DuckDuckGo, qui fait un travail similaire.

Inscrivez-vous pour une adresse email sécurisée Maintenant que vous êtes prêt à partir, il est temps de vous inscrire pour obtenir une adresse email introuvable. Gmail est hors de question, et vous aurez besoin d’une adresse email pour vous inscrire à de nombreux sites Web .onion.

Moteur de recherche web sombre Onion est un domaine exclusivement utilisé sur le Web sombre. Ces domaines sont similaires aux domaines classiques, mais ne sont pas accessibles sans un navigateur spécialisé tel que TOR. Voici quelques adresses .onion relativement inoffensives que vous pouvez essayer:

ISOC HAITI

AOUT 2020


53 | P a g e

Il y a listes énormes de sites Web .onion disponibles et il ne faut qu’un petit effort pour les trouver. Encore une fois, gardez à l’esprit que vous risquez de tomber sur des choses étranges (et très illégales) sur le Web sombre. Capture d’écran d’un site web sombre. Quelque chose que vous pouvez vous attendre à voir à tout moment sur le Web sombre – des sites Web saisis.

Est-il sécuritaire de jouer sur le Web noir? Cela semble exotique et il y a ce frisson de l’inconnu et inexploré, mais tout comme la mer d’un bleu profond, de nombreux dangers sont cachés. Comme le dit Joe(ou Jill, selon le cas), il est sécuritaire d’explorer le Web sombre. Bien qu’il y ait des choses vraiment exotiques sur le web sombre que vous ne verriez pas normalement, avec même certaines des plus banales quoique sous une forme anonyme (pour vous), le web sombre n’est pas un endroit pour vous trébucher aveuglément. Il y a de très mauvaises choses et les gens qui vous entourent risquent d’avoir de graves soucis. Cela vaut non seulement pour les méchants, mais il y a aussi une chance très réelle de problèmes avec l’application de la loi, selon ce que vous faites.

Au cas où vous ne seriez pas convaincu, voici quelques exemples de ce qui se passe dans le noir et les conséquences;

Distribution de médicaments Plus tôt cette année, un couple aux États-Unis a été accusé pour avoir vendu des médicaments sous le pseudonyme de Dark Web vendeur de MH4Life sur divers sites de commerce. Ils utilisaient le web sombre pour vendre Le fentanyl, un type d’opioïde qui est fréquemment consommé à titre de drogue à des fins récréatives ainsi que d’autres substances illicites. Le couple a été arrêté malgré l’utilisation de crypto-monnaie, de réseaux privés virtuels et de mandataires, ainsi que d’autres techniques de distraction élaborées. Guns, Gold et Cash

ISOC HAITI

AOUT 2020


54 | P a g e

Plus de 35 personnes ont été arrête à New York et en Californie par un groupe de travail inter organisations pour trafic et contrebande sur le web sombre. Parmi les articles saisis figuraient plus que des armes 100, des millions de dollars 3.6 en espèces et des bitcoins 2,000. Enlèvements et trafic sexuel Un Polonais envisageait de vendre un modèle britannique enlevé sur le web sombre. Quand les projets ont mal tourné, il a été arrêté en Italie, où sa victime a affirmé se vanter d’avoir gagné plus de millions de dollars 17 en vendant des femmes kidnappées sur une toile sombre.

Guide de sécurité Dark Web Depuis que nous avons découvert qu’il se passe des choses vraiment terrifiantes sur le Web sombre, nous nous efforçons chaque jour un peu plus à les éviter et ce, par tous les moyens. En voilà quelques-unsꓽ

Assurez-vous que votre navigateur Tor est à jour

Le navigateur Tor 9.0a4 est maintenant disponible à partir de la page de téléchargement Alpha du navigateur Tor (pour les utilisateurs souhaitant tester les nouvelles fonctionnalités). Son utilisation est nécessaire pour visiter les sites .onion, mais chaque application présente parfois des faiblesses. Assurez-vous que votre navigateur Tor est toujours tenir à jour et essayez de rester au courant des avis de vulnérabilité.

Comme je l’ai déjà mentionné, l’utilisation d’un réseau privé virtuel (VPN) est vivement recommandée – elle sécurise votre identité et protège toutes les données envoyées vers et depuis votre appareil. Mais assurez-vous que le VPN que vous utilisez répond à quelques critères de base. Pour commencer, vous voudrez en choisir un qui est basé hors d’un pays sans lois strictes de conservation des données, comme NordVPN qui est basé au Panama et Surfshark des îles Vierges britanniques. De plus, il est important de s’en tenir à un service VPN fourni avec un cryptage de haut niveau.

Arrêtez d’utiliser des macros

Les macros et les applications qui exécutent des scripts tels que JavaScript ouvrent une nouvelle boîte de Pandore et augmentent considérablement votre profil de risque. Certains sites normaux comme YouTube en ont besoin, mais si un site sur le Web sombre vous

ISOC HAITI

AOUT 2020


55 | P a g e

demande d’activer les scripts, réfléchissez à deux fois. Vous courez un risque élevé d’infections par virus ou programmes malveillants. 

Regardez ce que vous téléchargez

La logique est la même que celle décrite ci-dessus pour éviter les virus et les logiciels malveillants, mais veillez à regarder ce que vous téléchargez sur le Web sombre. N’oubliez pas que le code malveillant peut être intégré à presque tous les types de fichiers et vous ne le saurez pas avant qu’il ne soit trop tard. Si vous devez utiliser une machine virtuelle pour le faire, cela isolera le fichier du reste de votre système d’exploitation.

Changer votre état d’esprit

De nombreuses personnes naviguent quotidiennement sur le Web avec abandon, cela peut constituer un risque d’augmentation des cyber-menaces, car ce dernier exige toujours un bon état d’esprit, sans vous risquez de trébucher. Toutefois, naviguer sur le Web sombre avec un bon état d’esprit pourrait être fatal. De ce fait, il faut toujours avoir bonne conscience de la sécurité.

Par ailleurs, lorsque vous avez l’habitude de vous rendre sur le Web sombre, il est recommandé de choisir ses amis avec la plus grande prudence possible.

Le wiki caché Est un site fantastique à visiter si vous êtes vraiment nouveau sur le Web Obscur. Tout comme le vrai Wikipédia, le wiki caché est regorgé d’informations et de liens que vous pouvez parcourir pour vraiment connaître le Web noir. Il est l’un des piliers parmi les passions et le restera sans doute pendant encore de nombreuses années.

Le portefeuille caché Sachant qu’il y a des tonnes de choses que vous pouvez acheter ici, vous saurez probablement que vous devez aussi payer. Ce site est un peu comme un portefeuille numérique qui permet d’effectuer des transactions en Bitcoins. La grande différence est que la plupart des sites de portefeuilles numériques ne sont pas anonymes. Par conséquent, ils doivent même se conformer à la réglementation financière. Le portefeuille caché est bien et bel caché.

ISOC HAITI

AOUT 2020


56 | P a g e

Dream Market Vous avez maintenant un moyen de vous inscrire (courrier électronique anonyme) et de payer pour cela (Bitcoin anonyme), de vous promener sur Dream Market et de parcourir les produits. C’est l’un des plus petits marchés .onion et c’est probablement la raison pour laquelle il fonctionne toujours. Le FBI a mené des campagnes sur le Web noir pour mettre fin au commerce illégal et de nombreux marchés célèbres parmi lesquels Silk Road qui, par la suite, a été détruits.

Facebook Cela peut paraitre étrange, mais Facebook, qui la plus grande plate-forme de médias sociaux au monde, possède une adresse .onion . Cette partie de Facebook aurait été conçue par ceux-ci pour répondre aux besoins de ceux qui souhaitent un réseau social anonyme. Je ne suis pas tout à fait sûr de savoir comment «anonyme» et «social» puissent se mettre ensemble, mais le Facebook de .onion prétend ne pas tenir de journal de l’activité de l’utilisateur.

Hébergement privé Ne faites-vous pas confiance à votre société d’hébergement Web locale ou plutôt vous êtes malade à l’idée des accords d’utilisation? Ne vous inquiétez pas, Dark Web à quelque chose à offrir à tous les paranoïaques de la planète! Hébergement privé propose un hébergement Web à la fois anonyme et sécurisé. Vous pouvez avoir un site PHP basé sur Linux pouvant atteindre 100MB et une bande passante illimitée pour seulement US $ 170 par an!

Acheter des bitcoins sur Blockchain Les bitcoins vous aident à rester anonyme, ce qui en fait un excellent choix pour les utilisateurs de Tor. Alors pourquoi ne pas accéder directement à ce site via un lien .onion? Ce qui rend ce site plus unique que d’autres, c’est qu’il possède un certificat HTTPS pour son adresse .onion! Signalez le maintien de l’ordre par des mesures répressives Vous avez peut être entendu parler du terme lanceur d’alerte. Mais ce n’est que lorsque les gens se rendent compte des actes fautifs d’autres personnes, généralement une grande entreprise, qu’il est lancé. Alors pourquoi ne pas avoir un site pour signaler les activités excessives de police ou de

ISOC HAITI

AOUT 2020


57 | P a g e

surveillance? Avec l’aide du Centre Hermes pour la transparence et les droits de l’homme numériques, Netpoleaks permet à quiconque de rester anonyme et de soumettre des informations sensibles.

Torche Tout comme Google a ses concurrents, il faut donc que DuckDuckGO (bien que j’aime ce nom!). TORCH est un moteur de recherche très simple et minimaliste que vous pouvez essayer tous les malades du canard amical.

Magasins Tor Tor Shops est le constructeur de sites Web pour le Web sombre. Créez votre propre boutique en ligne .onion avec Tor Shops et ils viennent même avec l’intégration Bitcoin! À partir de $ 100 en frais d’installation, vous pouvez avoir votre propre boutique en ligne sur le Web sombre – payez simplement une fraction de vos revenus.

Rent-A-Hacker Vous avez toujours voulu pirater quelqu’un qui vous a énervé mais vous ne savez pas comment? Louez un pirate aujourd’hui. Ce pigiste apparent vend des services de piratage sérieux – si vous êtes prêt à payer un prix. Les prix commencent à environ 250 Euros pour le piratage de petite taille comme les comptes de messagerie ou Facebook.

Pommes 4 Bitcoin Vous avez toujours voulu un iPhone de MacBook mais vous avez insisté pour payer en Bitcoin? Il existe également une option pour vous, mais les types et les nombres de modèles sont limités. Tous les téléphones sont déverrouillés en usine et peuvent fonctionner partout dans le monde.

Le feu de camp Retournez au temps de l’Internet Relay Chat (IRC) et rencontrez The Campfire, son incarnation moderne. Ce site en anglais propose des salons de discussion et se présente comme le lieu de

ISOC HAITI

AOUT 2020


58 | P a g e

rassemblement virtuel autour du feu de camp et du chat. C’est censé être familial, donc pas de trolling pour le porno, le sexe, la drogue ou d’autres trucs bizarres .onion ici s’il vous plait!

Bitmessage Si vous recherchez un fournisseur de services de messagerie simple et totalement différent de Gmail, Bitmessage est à votre disposition. C’est gratuit et ne vous bombarde pas d’annonces et ne vous suit pas avec Google Analytics. Vous obtiendrez une adresse e-mail à utiliser et, en fait, vous pourrez également l’utiliser sur openweb. La plupart des gens viennent bien sûr ici avec le confort de Tor pour utiliser leurs services cachés. Il possède de nombreuses fonctionnalités similaires à beaucoup d’autres fournisseurs de services de messagerie openweb.

Service ESCROW Si vous cherchez un moyen sûr (?) d’échanger sur Internet, n’ayez crainte, vous avez également le choix. Un peu comme la façon dont un avocat peut garder des fonds entiers, vous êtes donc au service de l’ENGAGEMENT. Il traite même en Bitcoin pour que tout soit anonyme. Négociez comme vous le voulez et tout ce qu’ils demandent, c’est un modeste frais de transaction 1.5%. Ils veilleront à ce que vous puissiez inspecter les articles expédiés avant de débloquer vos fonds et vous proposeront une résolution des litiges par une tierce partie au cas où la transaction se gâterait.

SecureDrop Tout le monde a parfois besoin d’espace sur le Web et SecureDrop est exactement ce qu’il faut. Cependant, c’est un peu plus comme semaine, car il a été conçu pour permettre aux dénonciateurs un moyen de soumettre des documents aux entreprises de médias de manière anonyme. Le Dark Web peut être un véritable lieu de liberté. Par exemple, vous pouvez discuter ouvertement de tout ce qui est politique, peu importe, que vous soyez de gauche ou de droite, sans crainte des poursuites de la part de vos autorités locales. Cependant, il faut souligner que le Dark Web cache pas mal de choses qui sont moins bonnes, voire même mauvaises.

ISOC HAITI

AOUT 2020


59 | P a g e

L’utilité des réseaux de télécommunication

Par Jean-Myrtho ELSAINT, Chedler THERMITUS, Vladimir Ricardo Karen MERILUS Le monde actuel est marqué par la montée accrue de la technologie de pointe. L’accès à la connectivité est un facteur clé qui favorise les opportunités et le succès dans l’économie mondiale. Les entreprises, organisations ou institutions en profitent pour développer la qualité de leur service. Il est un fait indéniable et urgent pour les communautés d’emboîter le pas en se disposant d’un système de réseaux communautaires afin de faciliter les gens de jouir les avantages y afférents. Par définition, « Les réseaux communautaires se réfèrent aux infrastructures de télécommunications déployées et exploitées par des individus d’une communauté en vue de répondre à ses besoins en communication. » La mise en place d’un réseau communautaire exige des parcs informatiques de taille plus ou moins importante. Il se peut que le nombre d’appareils utilisés pour construire un réseau, sa mise en œuvre ainsi que sa gestion présentent des enjeux considérables. Ainsi, dans l’objectif de s’assurer que tout marche bien, les spécialistes en télécommunications font appel à des outils et logiciels de contrôle et de supervision. Leur rôle est de favoriser le fonctionnement optimal des matériels utilisés et de vérifier l’état du réseau ainsi que des machines connectées. Par ailleurs, ils permettent aux techniciens de réseaux d’avoir un plein contrôle sur l’ensemble des parcs informatiques et de télécommunications se trouvant sous leur responsabilité afin de maintenir une bonne connexion d’internet, de diagnostiquer un problème de connectivité dans un temps réel et de trouver des solutions viables rapides. Dans cette présentation, une comparaison sera faite entre les outils de réseaux suivants : Ping, Traceroute, Nagios, Nmap, Tcpdump, Netstat, Putty et Mrtg.

Ping Le Packet Internet Groper (Ping) est une composante du protocole de connexion Internet TCP/IP. Sa mission principale consiste à vérifier les connexions établies entre un ou plusieurs hôtes distants. Autrement dit, il s’agit d’un outil d’administration qui permet de diagnostiquer

ISOC HAITI

AOUT 2020


60 | P a g e

l’accessibilité d’une machine à travers un réseau. Il désigne également le nom d’une commande qui permet de mesurer le temps (en millisecondes) mis par des paquets de données pour effectuer l’aller-retour entre un ordinateur et le réseau internet via une commande simple. Plus il se rapproche de 0, meilleure est la connexion du réseau. Avec le packet-loss, il fait partie des deux composants qui permettent de déterminer la qualité d’une connexion sur un réseau, et en particulier au réseau internet.

Traceroute Le Traceroute se veut un utilitaire d’outil de diagnostic de réseau qui est utilisé afin d’enregistrer l’itinéraire ou les ordinateurs de passerelle spécifiques à chaque saut à travers internet entre l’ordinateur et un autre ordinateur de destination spécifié dans le processus de transmission de données. Il calcule et affiche le temps que chaque saut a pris. En fait, c’est une commande très utile pour vérifier le chemin emprunté par des paquets réseaux pour atteindre une destination. Pour Mickael D’Orbigny, il est un outil qui permet, à partir d’un poste A, de suivre le chemin qu’emprunte une communication vers un point B. Il est aussi utilisé dans les réseaux d’entreprises pour connaître le chemin qu’utilisent les flux au sein des réseaux. Ce type de commande utilise le protocole UDP (User Datagram Protocol) ou ICMP (Internet Control Message Protocol) afin de pinguer tous les routeurs utilisés pour atteindre une destination. Cet outil est utile pour vérifier les routes empruntées, notamment dans les cas où un réseau est complexé, afin de s’assurer que cela passe bien par les chemins souhaités, pour savoir à quel niveau un paquet peut-être bloqué en cas de problème pour atteindre une destination, et pour obtenir la latence en cas de lenteur lors de la connexion vers un serveur. C’est l’un des outils les plus utiles pour diagnostiquer les problèmes de connexion.

Nagios Nagios est un standard pour surveiller les infrastructures informatiques, et se veut le meilleur des choix en matière du bon logiciel de surveillance système et réseau. Car, il est plus que nécessaire, pour certaines entreprises, de garantir à tout instant l’efficacité et la fonctionnalité des systèmes informatiques. Le Nagios est l’outil de monitoring le plus connu et le plus incontournable depuis les années 2000. Il tourne de façon périodique et vérifie à chaque fois les différents paramètres des serveurs, du réseau, et des applications. Il est capable de monitorer des services

ISOC HAITI

AOUT 2020


61 | P a g e

tels que le SMTP (Simple Mail Transfer Protocol), HTTP (Hypertext Transfer Protocol). Il permet aussi d’installer des plugins qui sont des extensions à installer en plus de Nagios même. Ces plugins permettent de surveiller tous les équipements ainsi que les applications et services et communiquent avec Nagios Core. Il est entièrement basé sur le moteur de NetSaint, ancien outil de supervision réseau. Il intègre l’ensemble des modules dérivés de la supervision. On y retrouve : la supervision réseau, la supervision des ressources systèmes, la supervision applicative, la notification par différents moyens de communication, l’exécution de commandes manuelles ou automatiques, la représentation des états des ressources supervisées par coloration, la cartographie du système d’informations supervisé et le reporting. Ce logiciel de supervision de réseaux est un outil très complet pouvant s’adapter à n’importe quel type d’utilisation avec des possibilités de configuration très poussées.

Nmap Le Nmap (Network Mapper) est un outil d’exploration réseau et scanneur de ports/sécurité dont la syntaxe est la suivante : Nmap. Il permet d’éviter certaines attaques et aussi de connaître quels services tournent sur une machine. Une installation faite un peu trop vite peut laisser des services en écoute (donc des ports ouverts sans que cela ne soit nécessaire) et donc vulnérables à une attaque. Il est un logiciel très complet et très évolutif, et il est une référence dans le domaine du scanning. Il a été conçu pour rapidement scanner de grands réseaux, mais il fonctionne aussi très bien sur une cible unique. Il innove en utilisant des paquets IP bruts pour déterminer quels sont les hôtes actifs sur le réseau, quels services (y compris le nom de l’application et la version) ces hôtes offrent, quels systèmes d’exploitation (et leurs versions) ils utilisent, quels typent de dispositifs de filtrage/pare-feu sont utilisés, ainsi que des douzaines d’autres caractéristiques. Il est généralement utilisé pour les audits de sécurité, mais de nombreux gestionnaires des systèmes et de réseau l’apprécient pour des tâches de routine comme les inventaires de réseau, la gestion des mises à jour planifiées ou la surveillance des hôtes et des services actifs. Nmap est le scanner de ports le plus connu. Il permet de détecter sur une machine les ports réseau ouverts ou filtrés et permet aussi d’obtenir les informations sur le système d’exploitation d’un ordinateur distant.

Tcpdump

ISOC HAITI

AOUT 2020


62 | P a g e

Tcpdump est une commande utilisée sur divers systèmes d’exploitation Linux qui rassemble les paquets TCP/IP qui transitent par une carte réseau. Tout comme un outil de détection de paquets, il peut non seulement analyser le trafic réseau, mais également l’enregistrer dans un fichier. En plus d’être un outil sous Linux en ligne de commande très utile, il permet de sniffer les trames sur son réseau local notamment. Il nécessite de connaître un peu les protocoles réseaux, leur manière de fonctionner, mais il permet aussi de mieux les comprendre. Il est un très puissant analyseur de paquet en ligne de commande. Il est toutefois préférable de lancer Tcpdump avec les droits du compte root pour permettre à l’interface réseau d’accepter tous les paquets IP, même ceux qui ne lui sont pas destinés. L’un des gros avantages est qu’il peut capturer en format compréhensible par Wireshark.

Netstat Netstat – dérivé des mots Network et Statistiques – est un programme contrôlé via des commandes émises dans la ligne de commande. Il fournit des statistiques de base sur toutes les activités du réseau et informe les utilisateurs sur quels ports et adresses les connexions correspondantes (TCP, UDP) sont en cours d’exécution et quels ports sont ouverts pour les tâches. Essentiellement, il est un programme en ligne de commande et pour cette raison, ne comporte pas d’utilisateur graphique. Des programmes comme TCPView, qui a été développé par la division Microsoft Windows Sysinternals, permet d’afficher graphiquement des statistiques. Netstat est un outil permettant de connaître les connexions TCP actives sur la machine sur laquelle la commande est activée et ainsi lister l’ensemble des ports TCP et UDP ouverts sur l’ordinateur. La commande Netstat permet également d’obtenir des statistiques sur un certain nombre de protocoles (Ethernet, IPv4, TCP, UDP, ICMP et IPv6). Mais il faut retenir qu’elle permet tout d’abord de connaître l’état des ports et des connexions sur une machine.

Putty Putty est un émulateur de terminal permettant de se connecter à des serveurs distants. C’est un client open source pour SSH (Secure Secure Shell) et Telnet pour Windows. Il possède de nombreux avantages : il n’a pas besoin d’être installé, prend en charge l’IPv6 et gère l’authentification par clé publique. Il est un petit logiciel qui est simple d’utilisation, mais qui contient de nombreuses combinaisons de paramétrage permettant d’améliorer son utilisation. Il est

ISOC HAITI

AOUT 2020


63 | P a g e

l’un des programmes de terminal les plus populaires sur les machines Windows, car il corrige un oubli des capacités natives du système d’exploitation populaire. Aucun logiciel client ou serveur SSH n’est disponible avec une installation Windows standard. Putty est l’outil le plus souvent utilisé pour fournir un logiciel de terminal pour Windows. SSH, Telnet et Rlogin sont trois manières différentes de faire la même chose : ouvrir une session sur un ordinateur multi-utilisateur depuis un autre ordinateur via le réseau. Les commandes, et leurs résultats, peuvent transiter via un réseau, ce qui fait que quelqu’un peut être assis devant une machine et taper des commandes destinées à une autre, voire même à plusieurs autres.

Mrtg Mrtg (Multi Routeur Traffic Grapher) est un logiciel dédié à la supervision réseau. Il permet d’obtenir toute une série de statistiques (visualisation de charge sur un réseau, utilisation de bande passante…) concernant un appareil informatique (tels que routeurs, serveurs, ou PC) sous forme de représentations graphiques. Il va pour cela chercher des informations directement sur les interfaces des machines du réseau via le protocole SNMP (Simple Network Management Protocol), protocole facilitant l’administration de systèmes à distance. Il est un outil de supervision du trafic de liens réseaux. Mrtg peut s’intégrer étroitement à des solutions comme Nagios. Il génère des pages HTML de représentation en temps réel du trafic réseau. Le logiciel prend toute sa dimension comme produit fini, mais également comme brique spécialisée d’une solution intégrée plus large. Il s’intègre notamment parfaitement dans la solution de supervision de Nagios. Son architecture logicielle permet l’intégration sur des plates-formes et composants hétérogènes.

Comparaison entre Ping et Traceroute Ping se veut un utilitaire réseau qu’on utilise pour tester la connectivité entre deux nœuds ou périphériques tandis que Traceroute est celui qu’on utilise pour suivre le chemin emprunté par un paquet sur réseau, de la source à la destination. Si la commande Ping n’aboutit pas, celle de Traceroute peut être utilisée pour rechercher où le paquet de données a échoué le long du chemin. Ping c’est la plus simple des commandes et la plus utile pour tester si une connexion existe entre deux machines.

Comparaison entre Nmap et Netstat

ISOC HAITI

AOUT 2020


64 | P a g e

Nmap est un outil de cartographie réseau qui est utilisé pour découvrir des informations sur les hôtes d’un réseau tandis que Netstat est un outil de statistique réseau utilisé pour répertorier les connexions actives depuis et vers un ordinateur. On devrait utiliser Netstat lorsqu’on veut savoir ce qui se passe sur une machine locale, et lorsqu’on a besoin d’informations sur le processus tandis que Nmap c’est lorsqu’on souhaite connaître les ports ouverts sur un système distant et avoir plus d’informations sur le service d’écoute de chaque port. Nmap est en quelque sorte un équivalent de Netstat, mais s’utilise à distance. Il permet de balayer un ensemble de ports classiques d’un ou de plusieurs serveurs distants et de lister parmi ces ports ceux sur lesquels une application répond aux connexions entrantes.

Comparaison entre Nagios et Mrtg Nagios et Mrtg sont deux outils permettant la surveillance système et réseau. Nagios permet la surveillance des équipements et systèmes cibles ; la surveillance des réseaux, systèmes d’exploitation et tous types de matériels via des scripts communément appelé plugins de supervision ; et l’alerte en cas de dépassement de seuil ou panne via un système de notification qui prévient l’administrateur. Mrtg permet de surveiller la charge de la circulation des données qui transitent sur un réseau en produisant des pages HTML contenant des images qui fournissent une représentation visuelle du trafic désiré. Il prend toute sa dimension comme produit fini, mais également comme brique spécialisée d’une solution intégrée plus large qui est Nagios. Son utilité première est de tracer des graphes sur le trafic réseau. Conclusion Un réseau informatique est un ensemble de périphériques connectés pour échanger des données et des ressources. Les appareils communiquent entre eux via un support de communication filaire ou sans fil. Il est important de maintenir le réseau après avoir créé et établi le réseau avec les logiciels, matériels et protocoles nécessaires. Les problèmes qui surviennent sur le réseau peuvent être résolus à l’aide du dépannage, qui aide à maintenir le bon fonctionnement du réseau. Ce qui explique la nécessité d’avoir certains outils pouvant aider les techniciens en télécommunications à contrôler les parcs informatiques. Ces outils assurent la supervision, la surveillance, le contrôle et permettent de faire des diagnostics.

ISOC HAITI

AOUT 2020


65 | P a g e

À travers cette présentation, on a pu comprendre l’importance des outils de réseaux pour la bonne marche d’une connectivité d’internet. Car, les difficultés ayant rapport à la complexité des réseaux d’internet paraissent inévitables. Le Ping permet de savoir si une machine destination est accessible à temps et de mesurer la latence existante entre les deux extrémités. Le Traceroute aide à trouver le chemin exact que doit prendre le paquet de données pour atteindre la destination. Nagios est un standard pour surveiller les infrastructures informatiques, et se veut le meilleur des choix en matière du bon logiciel de surveillance système et réseau. Il surveille les hôtes et les services spécifiés, et donne des alertes lorsqu’il y a un dysfonctionnement.

Nmap, le scanner de ports le plus connu, permet de détecter sur une machine les ports réseau ouverts ou filtrés, et aussi d’obtenir les informations sur le système d’exploitation d’un ordinateur distant. Tcpdump est une commande utilisée sur divers systèmes d’exploitation Linux qui rassemble les paquets TCP/IP qui transitent par une carte réseau. Il est un très puissant analyseur de paquet en ligne de commande. Netstat est un outil de statistique réseau utilisé pour répertorier les connexions actives depuis et vers un ordinateur. Putty est un émulateur de terminal permettant de se connecter à des serveurs distants. Mrtg, un logiciel dédié à la supervision réseau, permet d’obtenir toute une série de statistiques concernant un appareil informatique sous forme de représentations graphiques. En fin de compte, ces outils de réseaux malgré leurs différences sont liés les uns aux autres dans leurs fonctions, et chacun joue sa partition dans la grande symphonie des réseaux.

ISOC HAITI

AOUT 2020


66 | P a g e

Les outils de la télécommunication

Par Mackenson AXTYANAX,Youseline Leika BRIMAIRE, Racham Schedeur GUSTAVE

Introduction Les réseaux informatiques sont par nature complexes car leur administration demande des compétences sur un grand nombre de domaines. Par ailleurs la multiplicité des protocoles, des systèmes d'exploitation et des équipements rend leur gestion compliquée. Ainsi, la plupart des systèmes d'exploitation proposent des outils d'administration réseau rudimentaires permettant d'effectuer les quelques tests indispensables lors de la mise en réseau d'une nouvelle machine ou lors d'une panne globale du réseau, permettant de déterminer d'où proviennent les éventuels problèmes.

Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. La bonne marche de ces réseaux exige souvent l’utilisation des logiciels dites utilitaires. Ainsi, par logiciel utilitaire, autrement appelé programme utilitaire, on entend tout logiciel conçu en vue d’analyser, de configurer, d’optimiser ou d’entretenir une pièce d'équipement informatique, un système d'exploitation, un logiciel ou les informations enregistrées sur un support informatique. A l’opposé des logiciels d’application, les logiciels utilitaires est utilisé dans la gestion des systèmes informatiques et vise à exécuter des tâches qui profitent aux utilisateurs du système informatique. Il en existe plusieurs types, mais dans le cadre de cet article, seuls les réseaux utilitaires, analysant la connexion de l’ordinateur au réseau, configurent les paramètres réseau, vérifient le transfert de données et enregistrent les événements relatifs au réseau, seront abordés. Ping C’est quoi? Ping est un utilitaire de ligne de commande disponible sur pratiquement tous les systèmes d'exploitation dotés d'une connectivité réseau servant de test pour voir si un périphérique réseau est accessible. La commande Ping envoie une demande sur le réseau à un périphérique spécifique. Un Ping sert à aboutir à une réponse de l'ordinateur qui a été renvoyé à l'ordinateur d'origine.

ISOC HAITI

AOUT 2020


67 | P a g e

La commande Ping envoie une demande d'écho ( Echo request). S'il trouve le système cible, l'hôte distant renvoie une réponse d'écho (Echo reply). La distance (nombre de sauts) au système distant peut être déterminée à partir de la réponse, ainsi que les conditions intermédiaires (perte de paquets et temps de réponse).

Comment fonctionne le Ping? L'utilitaire Ping utilise la demande d'écho (echo request) et les messages de réponse d'écho (echo reply) dans le protocole ICMP (Internet Control Message Protocol), partie intégrante de tout réseau IP. Lorsqu'une commande Ping est émise, un paquet de demande d'écho (Echo request) est envoyé à l'adresse spécifiée. Lorsque l'hôte distant reçoit la demande d'écho (echo request), il répond par un paquet de réponse d'écho (echo reply). Le résultat d’une demande d'écho est affiché, indiquant si la demande a reçu une réponse réussie, combien d'octets ont été reçus en réponse, le Time to Live (TTL) et le temps nécessaire à la réponse, ainsi que des statistiques sur la perte de paquets temps aller-retour.

Discovery Ping peut être utilisé comme un outil de découverte rapide et sale. Étant donné que pratiquement n'importe quel périphérique connecté au réseau répondra à un Ping, il peut permettre à un administrateur de trouver tous les périphériques connectés dans cette plage, quel que soit le type de périphérique ou le système d'exploitation. L’utilitaire Ping L'utilitaire Ping est intégré à pratiquement tous les systèmes d'exploitation avec prise en charge réseau. Bien que la demande d'écho et la réponse d'écho soient des messages ICMP, la mise en œuvre exacte de l'utilitaire Ping varie légèrement selon les fabricants. Dans sa forme la plus simple, l'utilitaire Ping peut être exécuté avec rien de plus que la commande Ping et une destination. L'hôte distant peut être spécifié par son nom ou son adresse. Exemple : Ping 192.168.1.1, dans

Exemple

cet

www.google.com, dans ce cas

exemple,

on

utilise

simplement une adresse IP

ISOC HAITI

tout

:

Ping

on utilise un nom de domaine.

AOUT 2020


68 | P a g e

Quelques options de la commande Ping sous Windows : Permet d’interroger l’ordinateur distant en continu

-t

jusqu’à l’annulation de la requête. Ping suivi de –a et de l’adresse IP permet de déterminer

-a

le nom d’hôte du terminal. Pour trouver le nombre d’écho ICMP à envoyer. Par

-n

défaut, pinge émet 4. -l

Trouver la taille des demandes écho ICMP

-f

Ajouter la mention « Do not fragment » dans l’entête de la demande, donc c’est interdire la fragmentation des paquets. Disponible seulement dans les réseaux IPV4

-i

Set Time To Live

-v

Set Type of Service (Setting has been deprecated)

-r

Record route for count hops (IPv4-only)

-s

Timestamp for count hops (IPv4-only)

ISOC HAITI

AOUT 2020


69 | P a g e

-j

Loose source route along host-list (IPv4-only)

-k

Strict source route along host-list (IPv4-only)

-w

Timeout in milliseconds to wait for each reply

-R

Use routing header to test reverse route also (IPv6-only, deprecated per RFC 5095)

-S

Source address to use

-c

Routing compartment identifié

-p

Ping a Hyper-V Network Virtualization provider address

-4

Force using IPv4

-6

Force using Ipv6

Comment utiliser la commande Ping? L'utilisation la plus courante de l'utilitaire Ping est peut-être dans le dépannage. Lorsque vous essayez d'utiliser des applications ou des systèmes sur un réseau, la chose la plus importante à savoir est de savoir si une connexion fonctionne réellement. Une série de commandes ping peut aider à déterminer le problème. Un Ping rapide par adresse IP confirmera que le système est sous tension, qu'il y a une connexion et que les deux machines peuvent communiquer entre elles.

Erreur Ping

ISOC HAITI

AOUT 2020


70 | P a g e

Si Ping ne reçoit aucune réponse de l'hôte cible, la plupart des implémentations de Ping n'affichent rien ou une notification d'expiration. Le résultat peut ressembler à ceci, par exemple:

Traceroute

Le Traceroute est un outil qui permet de savoir précisément comment une transmission de données (comme une recherche Google) s'est déplacée de notre ordinateur à un autre. Essentiellement, le traceroute compile une liste des ordinateurs du réseau impliqués dans une activité Internet spécifique. Il identifie chaque ordinateur / serveur de cette liste et le temps qu'il a fallu aux données pour passer d'un ordinateur à un autre. S'il y a eu un hoquet ou une interruption dans le transfert des données, le Traceroute indiquera où, le long de la chaîne, le problème s'est produit. En plus d'être quelque peu intéressant, effectuer un Traceroute a également une utilité très pratique: si quelqu'un a des difficultés à accéder à un site Web ou un ordinateur particulier, effectuer un Traceroute peut aider à découvrir où le problème se produit le long du réseau.+

Comment les données voyagent ? Chaque ordinateur sur le Traceroute est identifié par son adresse IP, qui à son tour, identifie la connexion réseau unique de cet ordinateur. Voici quelques détails concernant un Traceroute: 

Le voyage d'un ordinateur à un autre est connu comme un saut.

Le temps nécessaire pour effectuer un saut est mesuré en millisecondes.

Les informations qui circulent le long de la Traceroute sont appelées paquets.

Une lecture de Traceroute affichera généralement trois colonnes distinctes pour le temps de saut, car chacun d’en eux envoie trois paquets d'informations distincts à chaque ordinateur. Tout en haut de la liste, le Traceroute donnera la limite du nombre de lignes de sauts qu'il affichera - 30 sauts est souvent le nombre maximum. ISOC HAITI

AOUT 2020


71 | P a g e

Lorsque Traceroute a des difficultés à accéder à un ordinateur, il affichera le message « La demande a expiré ». Chacune des colonnes de saut affichera un astérisque au lieu d'un décompte de millisecondes.

Utilisation de la commande et exécution du Traceroute Sur un PC utilisant Windows, vous pouvez effectuer un Traceroute à l'aide de l'utilitaire Traceroute sur le système d'exploitation Windows. Vous devrez connaître le nom de domaine, l'adresse IP ou le nom de l'ordinateur spécifique que vous essayez d'atteindre.

À l'aide de l'utilitaire Traceroute, vous devez taper "tracert x" - où "x" représente l'adresse IP, le nom de domaine ou le nom de l'ordinateur. Dans notre cas nous allons utiliser le nom de domaine google.com pour que nous puissions voir les différents sauts. C’est-à-dire que l’on peut remplacer «X » par www.google.com :

Nagios Le Nagios est un outil de surveillance continue open source qui surveille le réseau, les applications et les serveurs. Il peut rechercher et réparer les problèmes détectés dans l'infrastructure et arrêter les problèmes futurs avant qu'ils n'affectent les utilisateurs finaux. Il donne l'état complet de votre infrastructure informatique et ses performances.

ISOC HAITI

AOUT 2020


72 | P a g e

Fonctionnalité du Nagios 

Il peut surveiller les serveurs de base de données.

Il fournit des informations au niveau de l'application.

Fournit un développement actif.

A un excellent support de la part d'une énorme communauté active.

Nagios fonctionne sur n'importe quel système d'exploitation.

Il peut envoyer une requête Ping pour voir si l'hôte est accessible.

Quels bénéfices nous rapporte le Nagios? 

Le Nagios offre les avantages suivants aux utilisateursꓽ

Il aide à se débarrasser des tests périodiques.

Il détecte les défaillances d'une fraction de seconde

Il réduit les coûts de maintenance sans sacrifier les performances.

Il fournit une notification en temps opportun à la gestion du contrôle et de la panne.

Architecture du Nagios.

NB : Remarquez bien, dans cette image de gauche à droite : le serveur Nagios, Les hosts et autre serveurs ayant le Nagios client installé en eux, et la représentation graphique du Nagios server, c’est ce qui va nous permettre de l’administrer, et enfin il y aura toujours une notification selon l’état du réseau selon le Schedule, soit par SMS ou un email.

NMAP Si l’on se réfère au site officiel de nmap, gardons cette définition qui est assez claire et précis :

Nmap est un utilitaire

gratuit et open source pour

la découverte de réseaux et l'audit de sécurité. De nombreux systèmes et administrateurs réseau le trouvent également utile pour des tâches telles que l'inventaire du réseau, la gestion des planifications de mise à niveau des services et la surveillance de la disponibilité des hôtes ou des services.

ISOC HAITI

AOUT 2020


73 | P a g e

Il utilise des paquets IP bruts de nouvelles façons pour déterminer quels hôtes sont disponibles sur le réseau, quels services (nom et version de l'application) ces hôtes offrent, quels systèmes d'exploitation (et versions de système d'exploitation) ils exécutent, quel type de filtres de paquets / pare-feu sont en cours d'utilisation, et des dizaines d'autres caractéristiques. Il a été conçu pour analyser rapidement les grands réseaux, mais fonctionne très bien avec des hôtes uniques.

Autre définition Nmap, abréviation de Network Mapper, est un outil de découverte de réseau et d'audit de sécurité. Il est largement utilisé par les administrateurs réseau en vue deꓽ 

Rechercher Ports et services ouverts

Découvrir les services avec leurs versions

Deviner le système d'exploitation exécuté sur une machine cibl

Obtenir des itinéraires de paquets précis jusqu'à la machine cibl

Surveiller les hôtes.

Quelques exemples de Nmap Scan : Tcp scan Une analyse TCP est généralement utilisée pour vérifier et effectuer une négociation à trois entre vous et un système cible choisi. Un scan TCP est généralement très bruyant et peut être détecté avec presque peu ou pas d'effort. Ceci est «bruyant» car les services peuvent enregistrer l'adresse IP de l'expéditeur et peuvent déclencher des systèmes de détection d'intrusion.

UdP scan Les analyses UDP sont utilisées pour vérifier s'il existe un port UDP et écouter les demandes entrantes sur la machine cible. Contrairement à TCP, UDP n'a pas de mécanisme pour répondre par un accusé de réception positif, il y a donc toujours une chance pour un faux positif dans les résultats de l'analyse. Cependant, les analyses UDP sont utilisées pour révéler des chevaux de Troie qui pourraient s'exécuter sur des ports UDP ou même révéler des services RPC cachés. Ce type d'analyse a tendance à être assez lent car les machines, en général, ont tendance à ralentir leurs réponses à ce type de trafic par mesure de précaution.

TCPDump

ISOC HAITI

AOUT 2020


74 | P a g e

Tcpdump, comme Wirehark et de nombreux autres renifleurs, est généralement utilisé pour capturer des paquets et analyser le protocole réseau. C’est est un programme informatique d'analyseur de paquets de réseau de données qui s'exécute sous une interface de ligne de commande.

Comment fonctionne le Tcpdump La carte réseau d'un ordinateur supprime les paquets qui ne sont pas adressés au système. Cependant, en mode promiscuous, la carte réseau transfère tous les paquets atteignant la carte au système d'exploitation afin que tcpdump puisse les capturer, quelles que soient leurs adresses (MAC). L'utilisation de tcpdump en mode promiscues peut examiner tout le trafic via l'interface, extraire des informations sensibles et ainsi renifler le réseau. Par exemple, si l'ordinateur A et quelques autres ordinateurs sont interconnectés par un concentrateur, qui diffuse les paquets qu'il reçoit vers tous les ordinateurs connectés, l'ordinateur A en mode promiscuité pourra capturer tous les paquets passant par le concentrateur. Nestat Le Netstat est un utilitaire de mise en réseau TCP / IP en ligne de commande commun disponible dans la plupart des versions de Windows, Linux, UNIX et d'autres systèmes d'exploitation. Netstat fournit des informations et des statistiques sur les protocoles utilisés et les connexions réseau TCP / IP actuelles. (Le nom dérive des mots réseau et statistiques). Utilisation de Netstat Dans windows par exemple, on ouvre le command prompt et on tape tout simplement ‘’netstat’’. C’est la plus simple commande qu’on peut passer avec cet utilitaire.

ISOC HAITI

AOUT 2020


75 | P a g e

Utilisation de netstat avec option. Pour faire cela, on tape netstat suivi de l’option. En voici quelques : 

Netstat

Affiche toutes les connexions et les ports d'écoute

Affiche l'exécutable impliqué dans la création de chaque connexion ou port d'écoute. (Ajouté dans XP SP2.)

Affiche les statistiques Ethernet

Affiche les adresses et les numéros de port sous forme numérique

Affiche l'ID de processus propriétaire associé à chaque connexion

proto Affiche les connexions pour le protocole spécifié par proto; proto peut être n'importe lequel de: TCP, UDP, TCPv6 ou UDPv6.

Affiche la table de routage

Affiche les statistiques par protocole

Lorsqu'il est utilisé en conjonction avec -b, affichera la séquence des composants impliqués dans la création de la connexion ou du port d'écoute pour tous les exécutables. [Intervalle] Un entier utilisé pour afficher les résultats plusieurs fois avec un nombre spécifié de secondes entre les affichages.

Putty PuTTy est une application open source, un émulateur de terminal logiciel pour Windows et Linux. Il fournit une interface utilisateur textuelle aux ordinateurs distants exécutant l'un de ses protocoles pris en charge, y compris SSH et Telnet. Sur un réseau, PuTTY utilise tous les protocoles ci-dessus pour activer une session à distance sur un ordinateur. C'est un outil populaire pour la communication textuelle et également un utilitaire

ISOC HAITI

AOUT 2020


76 | P a g e

populaire pour connecter des serveurs Linux à partir d'ordinateurs basés sur le système d'exploitation Microsoft.

MRTG Le Multi Router Traffic Grapher (MRTG) est un outil pour surveiller la charge de trafic sur les liaisons réseau. MRTG génère des pages HTML contenant des images PNG qui fournissent une représentation visuelle LIVE de ce trafic.

Rôle Vous avez un routeur, vous voulez savoir ce qu'il fait toute la journée? Alors MRTG est fait pour vous. Il surveillera les périphériques réseau SNMP et dessinera de jolies images montrant la quantité de trafic qui a transité par chaque interface. Les routeurs ne sont qu'un début. MRTG est utilisé pour représenter graphiquement toutes sortes de périphériques réseau ainsi que tout le reste, des données météorologiques aux distributeurs automatiques. MRTG est écrit en perl et fonctionne sur Unix / Linux ainsi que Windows et même les systèmes Netware. MRTG est un logiciel gratuit sous licence Gnu GPL.

ISOC HAITI

AOUT 2020


77 | P a g e

Les fondamentaux du domaine de collision et du domaine de Broadcast

Par Rousselet DAUPHIN, Réginald AUDIGE

Pour parler de domaine de diffusion et domaine de collision, il est important de comprendre comment ces dispositifs réseau fonctionnent, à savoir, le concentrateur /Hub, le commutateur/switch et le routeur. Le concentrateur ou Hub permet d’interconnecter des hosts et il est localisé au niveau de la première couche dans le modèle OSI de la couche physique. Cela veut dire que le Hub n’est pas intelligent. Il ne fait que transférer les données reçues sur tous les autres ports du réseau. Il ne sait pas à qui le message est destiné. Donc, lorsqu’on envoie un paquet du pc1 vers un pc4, le hub l’envoie automatiquement à tous les autres pc du réseau.

Le commutateur/switch permet d’interconnecter des hosts et travaille au niveau de la couche 2 du modèle OSI. Ainsi, il connait les hosts à l’aide des adresses mac, c’est un équipement intelligent. Et quand reçoit un paquet, il l’envoie directement vers le destinataire. Donc, d’après le

ISOC HAITI

AOUT 2020


78 | P a g e

schéma ci-dessous, le pc1 envoie un message vers le pc4 c’est uniquement le pc 4 qui reçoit le signal pas tous les autres équipements du réseau.

Le routeur c’est un équipement réseau qui travaille à la troisième couche du mode OSI. Il reconnait les équipements grâce aux adresses IP, une devise intelligente. Le routeur peut facilement envoyer un paquet vers un autre équipement du réseau sans le distribuer à tous les autres. Chaque port du routeur forme son propre domaine de diffusion.

Domaine de Collision C’est une zone du réseau informatique ou les paquets peuvent rentrer en collision, autrement dit, quand deux ou plusieurs nœuds transmettent en même temps sur un réseau il y a collision. Quand il y a beaucoup de domaine de collision le réseau fonctionne mieux. Donc, il y a une seule voie pour transférer les données. Pour éviter ou gérer ce problème des méthodes ont été mis en œuvre. Exemple : avec l’utilisation d’un HUB tout le réseau forme un domaine de collision

ISOC HAITI

AOUT 2020


79 | P a g e

Pour un switch chaque port a son propre domaine de collision, autant d’host autant de domaine de collision. Mais si on veut diffuser (broadcast) un message sur le réseau, tous les équipements sur le réseau reçoivent le message. Tandis qu’avec un ROUTEUR qui relie de réseau A vers B, seulement les hosts qui sont sur le même réseau reçoivent le message de broadcast. Donc le routeur ne laisse pas passer les messages de diffusion. Dès la conception d’un réseau il est primordial de comprendre/savoir : 1. Comment les paquets vont circuler sur les médias de transmissions, 2. Quels équipements ou dispositifs on doit utiliser spécifiquement au niveau des trois premières couches. 3. Comment éviter les collisions au maximum, car dans un réseau à accès multiple les hosts peuvent essayer d’accéder au medium partager en même temps. 4. Tout ça pour que les paquets puissent être transférer sur un support commun de façon fiable, i.e. rapide et sans perte. Pour y arriver, on utilise les moyens de contrôle d’accès aux médias Media Access Control, MAC qui est un mécanisme permettant de donner accès à un nœud qui veut utiliser le canal de transmission à un moment donné.

Les deux méthodes les plus utilisés sont : CSMA/CD et CSMA/CA CSMA/CD : Carrier Sense Multiple Access /Collision Détection, les équipements fonctionnent en semi-duplex, c’est-à-dire un seul nœud peut envoyer ou recevoir des paquets sur le réseau à un moment donné. Cette méthode utilise la détection des collusions et détermine quand un nœud doit transmettre des paquets et si deux équipements transmettent en même temps que faire.

Le CSMA/CD fonctionne ainsi : 

Quand plusieurs nœuds transmettent en même temps, les paquets rentrent en collision sur le media partagé.

L’équipement détecte la collision

L’équipement attend un certain temps aléatoire pour pouvoir retransmettre Cette méthode est utilisée par les réseaux Ethernet 802.3

ISOC HAITI

AOUT 2020


80 | P a g e

CSMA/CA : Carrier Sense Multiple Access / Collision Avoidance, les équipements fonctionnent en semi-duplex tout comme le /CD un seul nœud transmettre des paquets à la fois. Cette méthode utilise une technique permettant d’éviter les collusions, donc la prévention, Le CSMA/CA fonctionne ainsi : 

Quand un nœud veut transmettre il envoie un RTS (request to send)

L’AP répond positif avec un CTS (Clear To Send) si la voix de transmission est disponible, dans le cas contraire le nœud attend.

Au moment de la transmission d’un paquet les nœuds inclus la durée nécessaire pour que le paquet puisse arriver à destination.

Tous les autres équipements sur le même réseau reçoivent la durée que le paquet doit prendre pour arriver à destination cela implique qu’ils savent pendant combien de temps que le support n’est pas disponible. Cette méthode est utilisée par les réseaux 802.11

Domaine de broadcast Le domaine de diffusion est aussi une zone du réseau informatique qui permet à un nœud de transmettre un paquet à tous les autres équipes du réseau. Ainsi, à partir de l’adresse Brodcast du réseau. 

On peut facilement ajouter d’autre nœud sur le réseau

Si un nœud est en panne le réseau continu à fonctionner

On peut facilement envoyer un message à tous les équipements du réseau

Mais si le support de transmission est en panne le réseau plante

Permet de diviser un

réseau plusieurs sous réseau

ISOC HAITI

AOUT 2020


81 | P a g e

Domaines de collision et de Brodcastꓽ avantages et inconvénients

Par Henry Junior Lazare, Josette Meleard, Marckenley Odalus

Introduction

Les réseaux Ethernet sont sujets présentent divers problèmes affectant les performances du réseau, à savoir: les collisions ; la latence des équipements réseaux ; la remise de données de type Brodcast. Afin d’optimiser les performances du réseau, la segmentation est nécessaire. Le but de cette dernière (subnetting) surun LAN est d’obtenir une réduction de la taille des domaines de collision en

vue

d’économiser

la

bande

passante

disponible,

ou

de

la

taille

des

domainesdediffusionafind'améliorerlasécuritéetdediminuerlatailledes réseaux. Dans ce document nous allons parler et établi de façon claire et précise les différences fondamentales entre le domaine, décrire leur période et mode utilisation ainsi que les avantages et inconvénient de chacun d'eux.

DOMAINE DE DIFFUSION Un domaine de diffusion (broadcastdomain) est une zone logique d'un réseau informatique où un ordinateur quelconque connecté au réseau peut directement transmettre à tous les autres ordinateurs du même domaine, sans devoir passer par un routeur. Un domaine de diffusion peut être dans le même segment de réseau local ou il peut être ponté à d'autres segments de réseau local.

Généralement, les concentrateurs et commutateurs conservent le même domaine de diffusion, alors que les routeurs les divisent. L'utilisation de réseaux virtuels permet cependant de séparer virtuellement un concentrateur en plusieurs domaines de diffusion. Quatre personnes avec leur talkie-walkie ; lorsqu’une d’entre elle prend la parole, les trois autres reçoivent bien la communication. On dit que ces quatre personnes appartiennent au même domaine de broadcast/diffusion. Lorsqu’une personne parle, les autres reçoivent bien l’information.

ISOC HAITI

AOUT 2020


82 | P a g e

DOMAINE DE COLLISION Un domaine de collision est une zone logique d'un réseau informatique où les paquets de données peuvent entrer en collision entre eux, dans un réseau Ethernet. Un domaine de collision peut être un seul segment de câble Ethernet, un seul concentrateur ou même un réseau complet de concentrateurs et de répéteurs.

Généralement, un concentrateur forme un seul domaine de collision alors qu'un commutateur ou un routeur en crée un par port, ce qui réduit les risques de collision. Lorsque l'Ethernet est utilisé en mode duplex (full-duplex), il n'y a plus de domaine de collision, car aucune collision n'est possible. Pour bien comprendre le phénomène de collision considérons l'exemple suivant: quatre personnes utilisent chacune un talkie-walkie pour communiquer .Les spécificités du talkie-walkie sont telles qu’une seule personne peut parler à un instant T. Si deux personnes parlent en même temps, les signaux sont corrompus et on ne comprend rien à la communication. On dit alors que ces personnes sont dans le même domaine de collision.

Dans le monde des réseaux, si deux entités sont dans le même domaine de collision et envoient des données à un instant T alors il y a corruption des données et il faut retransmettre les données. Les deux domaines en même temps

Maintenant que ces deux notions sont claires, il devient facile de les différencier sur un même schéma.

ISOC HAITI

AOUT 2020


83 | P a g e

Et avec la présence d’un routeur, la notion de domaine de broadcast explose et on a un domaine de broadcast par interface du routeur.

Comment et quand utiliser un domaine de collision et de broadcast? Dans le monde des réseaux, lorsque deux entités qui sont dans le même domaine de collision envoient des données simultanément, alors il y a automatiquement corruption des données et il faut renvoyer ces données. Le but pour les concepteurs LAN est de réduire, c’est-à-dire séparer un grand domaine de collision en plusieurs petits domaines de collision. Sachant que le domaine de collision dépend de l’équipement sur lequel les entités sont connectées. De ce fait, on doit se baser sur les spécificités de la couche1(Physique) en prenant en considération que les caractères électriques, mécaniques et fonctionnels de la théorie des réseaux.

Segmentation des domaines de collision Lorsqu’une station émet, même si elle connaît l’adresse MAC de la destination, tous les hôtes vont recevoir les trames et seule la destination va l’accepter. Pour séparer ces domaines de collision, il va donc falloir utiliser des dispositifs de niveau 2 et 3.On peut utiliser un pont ou un commutateur. Le pont et le commutateur permettent de segmenter un réseau en se basant sur les adresses MAC des hôtes. Ils entretiennent une table de pontage ou de commutation qui va permettre d’assurer la cohésion adresse MAC/port de commutateur ou de pont. Ainsi, ces deux dispositifs bloquent les parquets de données et ne les envoient qu’au port sur lequel la destination est reliée (à condition que cette dernière soit connue du dispositif). De cette façon chaque port représente son propre domaine de collision. Dans le cas d’un commutateur, on peut faire de la micro segmentation; cela consiste à ne placer qu’un seul hôte par port. On peut donc parler d’un domaine de collision ne comprenant que l’hôte et le destinataire.

ISOC HAITI

AOUT 2020


84 | P a g e

D'un autre côté, quand on par le domaine de broadcast, on prend l’hypothèse où l’entité émettrice souhaite envoyer une donnée à tout le monde, soit en broadcast. Dans le LAN, que ce soit un Hub, un Bridge ou un Switch, la donnée sera propagée sur tous les ports parce que: 

Un hub ne lit pas le niveau 2 donc il transmet la donnée sur tous ses ports.

Un bridge lit le niveau 2 et comprend que la donnée est à destination de tout le monde (adresseMACdestination=ffff.ffff.ffff) donc elle transmet cette donnée sur son second port.

Un Switch lit aussi le niveau 2 et comprend que la donnée est à destination de tout le monde (adresseMACdestination=ffff.ffff.ffff) donc elle transmet cette donnée sur tous ses ports.

À noter que le domaine de broadcast s’arrête au niveau d’un équipement niveau 3, comme un routeur. Toutefois, les dispositifs de couche 2 ne peuvent séparer les domaines de broadcast. En effet, lorsqu’un pont ou un commutateur reçoit une trame avec pour adresse de

destination

FFFF-FFFF-FFFF-FFFF

(notation

hexa

décimale

pour

255.255.255.255:adresse de diffusion) ces deux éléments diffusent le message sur tous les ports.

Segmentation des domaines de broadcast Sur des réseaux de grande taille, les messages de style broadcast peuvent rapidement devenir problématique. L’utilisation des réseaux depuis les dix dernières années a considérablement évolué, et les nouvelles applications sont de plus en plus consommatrices de ce type de transmissions. Il est donc indispensable de mettre en place une segmentation hiérarchique (maîtrisée) des ressources de notre réseau. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser des équipements de la couche3 (réseau) tels que des routeurs. Ces derniers reçoivent des paquets, examinent l’adresse logique de destination, sélectionnent le meilleur chemin puis commutent les données. Lorsqu’un paquet de diffusion arrive sur une interface, le routeur stoppe ce paquet, approfondit son examen pour trouver l’hôte réellement intéressé par ce message et commute ce paquet seulement vers le port de destination.

Avantages et inconvénients de la segmentation des domaines de broadcast et de Collision Segmentation du réseau divise un réseau privé en plusieurs sections avec des connexions entre chaque. Cette stratégie a été créée à l'origine pour réduire l'encombrement du réseau. Cependant,

ISOC HAITI

AOUT 2020


85 | P a g e

comme les progrès technologiques, les administrateurs réseau ont trouvé d'autres avantages de la segmentation et les différentes méthodes de mise en œuvre de la topologie. Collision Bien qu'un réseau puisse sembler être le transport de données à partir de plusieurs ordinateurs en même temps, elle n'existe pas. Un seul appareil sur un réseau ordinateur, une imprimante ou un fax-est autorisée à transmettre sur un câble réseau à un moment donné. Le contrôleur d'accès au support de chaque appareil écoute le silence sur le fil avant de transmettre. Les autres ordinateurs qui sont connectés au même câble de réseau, plus chacun doit attendre. Souvent, les deux appareils détectent silence et d'appliquer simultanément des données. Lorsque cela se produit, tous les ordinateurs sont condamnés à reculer pendant une période aléatoire avant de remettre les données sur le câble. Ce processus entraîne plus de retards et ralentit le réseau. Segmenter le réseau réduit le nombre d'ordinateurs reliés entre eux par câble et réduit ainsi le temps d'attente et le risque de collision. Pont réseau Les connexions entre les segments sont créées par des ponts du réseau. Un pont est un simple morceau de matériel avec deux prises. Il transmet les données arrivant sur un stock et vers l'autre. Pour se protéger contre une défaillance matérielle plupart des administrateurs réseau placé deux ponts entre chaque paire de segments. Cela provoque des problèmes avec des boucles de rétroaction que chaque pont reconnaît l'autre comme un chemin vers un périphérique sur le segment suivant, donc le trafic rebondit entre les deux ponts. Le problème des boucles de pontage est résolu par le protocole SpanningTree, qui obture l'un des ponts comme un dispositif de backup. Sécurité du domaine Les réseaux sont protégés par des pare-feu, mais cette protection peut échouer. Diviser un réseau en segments permet des niveaux de sécurité différents pour les différents segments. Un pont n'est pas en mesure d'exécuter des logiciels de sécurité et ainsi les connexions entre les segments protégés par une sécurité accrue sont mises en œuvre par d'autres matériels. Segmentation de la sécurité ne peut être mise en œuvre par un dispositif piloté par logiciel, comme un routeur. Administration

ISOC HAITI

AOUT 2020


86 | P a g e

Une grande organisation avec un grand réseau privé crée plus de travail que d'un réseau l'administrateur peut gérer. La segmentation d'un vaste réseau à l'avantage supplémentaire de créer des petites zones de responsabilité qui peuvent être administrées par les différents techniciens. Distribution de logiciels Les différents départements d'une organisation ont besoin l'accès aux différents logiciels. Le service juridique ne serait pas utiliser des logiciels graphiques requis par un département de design. Segmenter un réseau le long des lignes départementales rend l'administration de l'accès au logiciel plus facile à gérer. Serveurs d'applications centralisées peuvent être mis à disposition sur chaque segment, chaque exploitation seules les applications requises par ce ministère. Par contre l'inconvénient majeur est notamment la complexification des tables de routage étant donné le plus grand nombre de réseaux à “router”.

Conclusion Dans un grand réseau de communication, il y a circulation de nombreux parquets de données, ce qui implique que le phénomène de collision est susceptible de se produire et les données peuvent être diffusés sur tous les hôtes connectés au réseau. Cela aurait pour conséquence de réduire la performance de ce dernier. Toutefois, la segmentation des domaines de collision et de broadcast permet de contourner certains problèmes avec l'utilisation d'éléments appropriés tels que bridge, switch pour le domaine de collision, et le routeur pour le domaine de broadcast.

ISOC HAITI

AOUT 2020


87 | P a g e

Chapitre II

L’importance des réseaux communautaires

ISOC HAITI

AOUT 2020


88 | P a g e

Réseaux communautaire et éducationꓽ quel ménage possible ?

Par Enock Duval On connait tous ce vieux dicton qui dit «l’Education est la base du développement de toute société ». Par le fait qu’elle ouvre la voie au grand changement lié aux différents aspects de la vie politique et socio-économiques d’un pays. Toutefois, elle doit être accessible à tous sans aucune discrimination pour atteindre son noble but qui est l’épanouissement de tous. Une société qui évolue, est une société où l’accès à l’éducation n’est point un luxe, mais un droit. Cependant, pour ce qu’il y a du tableau des sociétés dont seulement une minorité de gens a accès à l’éducation, il est vraiment sombre. Car dans ces sociétés, on peut observer les précarités à l’œil nu ainsi que les faiblesses de quasiment tous les secteurs et de toutes les institutions, soi-disant, fonctionnels. Il y existe également une panne d’idées innovantes et de production dans tous les appareils de développement. C’est le déclin total ! Sans trop entrer dans les détails liés à l’éducation vu que l’objectif de ce papier c’est de présenter les réseaux communautaires, capable d’aider à y avoir accès. D’entrée de jeu, nous entamons avec la définition des réseaux communautaires.

« Les réseaux communautaires se réfèrent aux infrastructures de télécommunications déployées et exploitées par un groupe local pour répondre à ses propres besoins de communication. Ils sont le résultat de personnes travaillant ensemble, combinant leurs ressources, unissant leurs efforts et se rapprochant pour combler les lacunes de connectivité et culturelles». (ISOC, May 2018).

Les projets de réseaux communautaires ont commencé à voir jour à partir de 1998 avec la disponibilité de matériel 802.11 et se sont répandus progressivement dans plusieurs pays à travers le monde. Encore à la mi-2002, la plupart de ces réseaux étaient toujours à l'état embryonnaire, car il n’y avait qu’un petit groupe de personnes pour les expérimenter en s'interconnectant peu à peu les uns aux autres. Ce n’est que plus tard soit à la mi-2005 que les réseaux communautaires sont devenus très populaires et ont commencé à prendre naissance dans plusieurs villes à travers le monde.

ISOC HAITI

AOUT 2020


89 | P a g e

De tels réseaux ont très vite présenté une topographie distribuée plutôt qu'arborescente et ont dans la plupart des cas démontré leur potentiel de remplacement des épines dorsales vulnérables et embouteillées du réseau Internet par fil. La plupart de ces réseaux sont désormais coordonnés à l'échelle d'une ville par des groupes d'utilisateurs qui partagent gratuitement les informations et aident, par la même occasion, les autres à utiliser Internet. La connexion à différents points dépend toutefois de l’intensité de la technologie de chaque milieu. Ces réseaux peuvent être de deux types, soit filaires, soit sans fil. L’implantation des réseaux communautaires n’est pas quelque chose de facile, c’est tout un défi. A part, le coût élevé de certains appareils, il existe d’autres obstacles comme les complications politiques. Car tous les acteurs, à savoir, les autorités étatiques, de la société civile, du secteur privé et de la communauté technique, ont un grand rôle à jouer dans la réussite de l’implantation d’un réseau communautaire. De ce fait, il n’y a pas lieu de parler de l’intérêt d’un petit groupe, mais de l’intérêt de tous, voire même, d’une nation. En Haïti, il y a un nombre très élevé de jeunes qui n’ont pas accès à l’éducation à cause de leur faible moyen économiques. De plus, l’accès à l’internet devient très difficile pour eux. Selon certains témoignages, il existe certains pays où l’internet coûte à peu près 7% du salaire mensuel des utilisateurs. C’est le même cas de figure en Haïti, car l’accès à une bonne connexion internet peut être évalué à peu près de 8%. Ce n’est donc pas évident pour tous les haïtiens puisque plus de 70 % d’entre eux vivent avec moins de deux dollars par jour.

Toutefois, cette situation fragilise encore plus les jeunes qui habitent les coins reculés du pays. Par conséquent, le nombre de jeunes qui souhaiteraient faire une étude ne cesse d’augmenter. Et le rêve de voir le pays se développer devient de plus en plus chimérique quand on assiste au gaspillage de tous ces petits génies. De nos jours, l’internet procure pas mal d’opportunités comme l’accès gratuit à des formations à distance offertes par des écoles ou des plateformes. Des milliers de cours sont désormais disponibles et ce, dans presque tous les domaines. De ce fait, l’accès à une bonne connexion internet pourrait aider les jeunes à bénéficier de tous ces avantages. Ils pourraient s’inscrire sans aucun souci dans

ISOC HAITI

AOUT 2020


90 | P a g e

un programme d’éducation. Cela inviterait à beaucoup d’entre eux d’emprunter la voie de la délinquance.

Les réseaux communautaires restent un atout pour eux, quelque soient leurs endroits de logement. Avec l’IoT[i] tout le monde est maintenant connecté. Les jeunes peuvent utiliser même leur téléphone portable pour bénéficier d’une formation en ligne. Les avantages qu’offrent les réseaux communautaires sont nombreux, mais un intérêt particulier est porté pour cet aspect combien important qui est l’éducation. Je connais des acteurs comme Internet Society (ISOC) [ii] qui ont déjà consenti de grands efforts pour faire bénéficier de l’accès à l’Internet pour tous à travers le monde (Afrique : projet BBC Communautaire, Asie, Amérique…) et spécialement dans les pays sous-développés ou en voie de développement. Ils ont bravé de grands défis pour œuvrer dans le développement des différentes communautés. Il serait très intéressant de voir tous les acteurs haïtiens se joignent ensemble dans un effort consenti pour travailler sur ces projets de déploiements de réseaux communautaires partout dans les communautés qu’elles soient éloignées ou non avec ce noble objectif de les implanter avec succès. Sur ce, j’invite tous les acteurs de la société haïtienne à porter un regard sur les jeunes qui souffrent, sur le pays, sur l’économie et surtout sur la société qui ne cesse de défaillir faute de moyens et d’infrastructures. Par-là, je les enjoins à se mettre ensemble pour la reconstruction de la fierté de la nation haïtienne en joignant tous les efforts afin de développer des projets de réseaux communautaire pouvant faciliter l’accès à l’éducation pour tous.

ISOC HAITI

AOUT 2020


91 | P a g e

L’importance des réseaux communautaires

Par Lundjino Joseph

Avec les réseaux communautaires, des avantages économiques et sociaux peuvent être apportés aux communautés du monde entier en vue de réduire la « fracture numérique ». L’accès à la connectivité est un facteur clé qui favorise les opportunités et le succès dans l'économie mondiale d'aujourd'hui. Les principaux avantages sont entre autres, l’accès au commerce électronique, aux services de télésanté, à l'apprentissage à distance, à l'engagement social et politique, aux services gouvernementaux, à l'information sur la sécurité publique et à bien plus encore.

Par ailleurs, les réseaux communautaires permettent également une connectivité à toutes les couches de la société quel que ce soit leur localisation géographique, leur niveau de revenu. Ils permettent entre autres, le développement local, le développement des entreprises locales et encouragent la participation civique. De plus, ils aident à maintenir les profits à l'échelle locale en réinvestissant généralement les profits dans les communautés locales. De plus, les réseaux communautaires responsabilisent les gens et encouragent la participation civique. Un sous-produit de cette connectivité locale est le renforcement de la connectivité centrée sur l'utilisateur permettant aux communautés locales de se prendre en charge. Communauté du logiciel libre Les réseaux sans fil communautaires trouvent aussi leurs origines dans la communauté du logiciel libre, dans sa culture de l'expérimentation et du partage de l'information. Les groupes d'utilisateurs organisés autour de leur réseau offrent un lieu d'apprentissage, d'échange et de mise à disposition d'informations techniques permettant l'exploitation et la maintenance du réseau. La communauté offre aussi parfois à ses membres l'accès à l'information grâce au partage ou à la mutualisation de leur connexion personnelle à Internet. Financement Le déploiement, la maintenance et l'exploitation d'un réseau communautaire peuvent être coûteux, en particulier pour les communautés très pauvres et rurales des pays en développement. Pour certains, il s'agit d'un choix entre investir dans un réseau communautaire et d'autres nécessités comme la nourriture ou les soins de santé. Pour d'autres, il est difficile d'obtenir le capital dont ils

ISOC HAITI

AOUT 2020


92 | P a g e

ont besoin car ils commencent à peine ou parce que leurs communautés ne sont pas en mesure de proposer des terres ou des biens, en particulier dans les communautés autochtones, comme mentionné plus haut. Les opérateurs de réseaux communautaires ont besoin de capitaux initiaux pour se procurer du matériel et d'autres ressources afin de développer l'infrastructure sous-jacente. Ces communautés n'ont souvent pas accès à un réseau électrique ou à une autre source d'énergie fiable et doivent donc investir dans le développement d'une infrastructure énergétique. Les coûts de l'énergie peuvent représenter plus de 70 % des dépenses en capital. Les coûts de liaison terrestre, à savoir les coûts de connexion du réseau communautaire au cœur du réseau, sont également élevés.

Les réseaux communautaires ont besoin d'un accès au spectre pour fonctionner. Assurer un spectre suffisant permet aux communautés de tirer profit des avantages sociaux et économiques des technologies de l'information et des communications. Les décideurs peuvent faciliter l'accès communautaire au spectre grâce à des solutions d'octroi de licences innovantes, telles que les licences à des fins sociales, les exemptions de licences, l'utilisation sans licence ou gratuite, l'utilisation secondaire et le partage dynamique du spectre.

Conclusion Les décideurs et les régulateurs peuvent aider à atteindre le prochain milliard non connecté par des changements innovants et par des initiatives de réseaux communautaires, contribuant ainsi à réduire la fracture numérique. Pour libérer le plein potentiel des réseaux communautaires, les décideurs devraient envisager des moyens novateurs d'octroyer des licences aux réseaux communautaires et de fournir un accès significatif au spectre. Ces moyens comprennent : 

Rationaliser ou éliminer les exigences réglementaires pénibles, en particulier celles qui ne s'appliquent pas aux petits réseaux communautaires

Fournir des exonérations fiscales, douanières, réglementaires et de frais de licence. Ces droits et obligations sont difficiles à supporter pour les opérateurs de réseaux communautaires et peuvent retarder ou empêcher leur développement.

Transparence améliorée.

Les autorités de réglementation devraient fournir des orientations publiques claires sur les politiques et les exigences réglementaires spécifiques (et les exemptions) pour les réseaux communautaires.

ISOC HAITI

AOUT 2020


93 | P a g e

Développer le service universel et d'autres possibilités de financement public et annoncer que les réseaux communautaires sont admissibles au financement.

Travailler avec les institutions de micro financement et de financement international (IFI) pour examiner les options de financement innovantes.

ISOC HAITI

AOUT 2020


94 | P a g e

Kontribisyon rezo kominotè an Ayiti

MACKENSON VERNET

Depi kèk lane, teknoloji ap pran plis plas,li vin pi enpòtan nan mond lan. Chak jou, li jwe plis wòl nan lavi nou. Enfòmatik mete ansanm ak telekominikasyon pou bay nesans ak Teknoloji Enfòmasyon ak Kominasyon – TEK (TIC nan lang franse a) – revolisyone jan anpil bagay te konn fèt. Pami yo, edikasyon.

Kounye a li pi fasil pou yon moun gen aksè ak edikasyon. Gras ak TEK, ou kapab aprann nenpòt sa w vle, kote w vle epi nan rit ou kapab. Ou bezwen gen sèlman yon koneksyon entènèt, enèji ak materyèl ki adapte (laptop, tablèt, telefòn entelijan). Yon lòt bò, motivasyon ak konsantrasyon.

Malgre kriz sosyo politik peyi nou te sibi nan fen lane 2019 la ki te paralize sistèm edikatif peyi a, se peryòd pandemi KOWONA VIRIS la (Covid-19), ki fè nou wè tout bon vre enpòtans pou nou chache rezoud pwoblèm frakti nimerik la, ak etidye sou entènèt ki vin rantre nan kotidyen anpil jèn nan peyi nou. Kèk lekòl ak inivèsite ki te gentan gen deja yon sit entènèt te rive kontinye ak pwogram lekòl yo malgre ijans sanitè ki te deklare sou tout teritwa. Kèk lòt se watsap yo te itilize pou fè kou. Men koneksyon entènèt ki pa twò bon sou teritwa nasyonal la te bay anpil pwoblèm.

Nan sak gen pou wè ak entènèt nan peyi Dayiti, genyen de (2) operatè telekòm (Natkòm ak Dijisèl) ki non sèlman vann sèvis telefonik, men tou vann sèvis entènèt. Gen lòt konpayi tankou: Aksès Ayiti, Aynèt, Miltilenk ki vann sèvis entènèt la tou. Selon rapò “measuring the information society” Inyon Entènasyonal Kominikasyon – IEK (UIT nan lang franse a) – te pibliye nan lane 2016, Ayiti se yonn nan majorite peyi ou peye pi chè pou w jwenn yon sèvis entènèt ak vistès rapid.

Sèvis rapid ki ekziste a, ou jwenn li plis nan kapital la, Pòtoprens. Konsa tou, li varye soti nan yon zòn ale nan yon lòt. Sa vle di, gen kote ou kapab jwenn li e gen lòt kote rezo a pap monte di tou. Nan zòn rekile yo menm, se pa pale. Sa ki lakòz yon gwo twou nan zafè entènèt (frakti nimerik)

ISOC HAITI

AOUT 2020


95 | P a g e

nan peyi nou. Se moun ki gen mwayen ki rive jwenn oubyen peye yon koneksyon entènèt pou yo sèvi (Rapò nasyon zini nan zafè sosyal ak ekonomi nan lane 2005).

Nan mwa mas 2020 an, Konatèl ki se regilatè nan zafè telekominikasyon nan peyi Dayiti, fè yon tès sou kalite sèvis done konpayi Natkòm ak Dijisèl ofri. Nan atik li pibliye sou tès la, li jwenn genyen enstabilite nan kalite sèvis yo vann lan. Toujou nan menm rapò si la a, Konatèl rapòte vitès 3G Natkòm nan pi rapid ke sèvis Dijisèl la ; 3G Natkòm nan pi rapid ke 4G LTE li a (saki pa ta dwe fèt paske 4G a se katriyèm jenerasyon nòm ofisyèl pou telefòn, gen pi gwo vitès pou done yo sikile ak li); 4G Dijisèl la pi rapid ke 4G LTE Natkòm nan (http://www.conatel.gouv.ht/node/474). Li evidan, Ayiti pa gen enfrastrikti pou mache gwo vitès la. Sa ki te la deja yo, katastwòf natirèl ki frape Ayiti dis (10) dènye lane ki pase la yo, andomaje pi fò. Kisa rezo kominotè yo kapacb fè nan sans sa ? Eske rezo sila yo ap bon pou Ayiti ?

Rezo kominotè yo, se yon rezo yo konsidere tankou rezo : « fè li ou menm ». Sa vle di, se yon rezo yon gwoup moun kreye pou yon gwoup moun. Souvan, rezo sayo se yon kominote (lokal oubyen entènasyonal) ki kreye yo pa pou fè lajan men pou kapab ede moun ki nan kominote a. Tankou pèmèt moun ki nan zòn rekile yo, zòn kote konpayi kap vann sèvis nan peyi a jije ki pa adapte pou vann sèvis yo, gen aksè ak bon jan entènèt. Entènèt la se yon rezo mondyal. Tout sistèm konekte bezwen yon lyezon retounen pou fonksyone (lyezon retounen yo kapab fib optik, sanfil, satelit…). Premye enfrastrikti nou jwenn yo oswa santral ki pataje entènèt la nan kominote a, se lyen segondè a; itilizatè yo ka lè sa a, sèvi ak dènyeyo ak yon demi-mil teknoloji delivre sèvis tankou entènèt la pou Navigasyon entènèt, kominikasyon mobil, ak televizyon nan koneksyon ak kay yo, biznis yo ak lòt enstitisyon.

Twou vid ki ekziste nan zafè entènèt (frakti nimerik) nan peyi Dayiti, ki divize popilasyon an, se yon gwo andikap. Li rann edikasyon sou entènèt la konplike. San bon jan koneksyon entènèt pou tout popilasyon an , sila ki abite lavil tankou sila ki abite anwo mòn yo, moun ki nan katye rezidansyèl tankou sila ki abite nan katye defavorize yo, tout kouch moun nan popilasyon an, nou pap jwi avantaj edikasyon sou entènèt la bay vrèman nan peyi a. Se pou sa, rezo kominotè yo, yon rezo yon gwoup moun kreye pou yon gwoup moun, sa yo pa panse vann li pou fè lajan, se yon bon zouti, yon solisyon ideyal pou konble twou vid sa.

ISOC HAITI

AOUT 2020


96 | P a g e

L’accessibilité de l’internet dans les communautésꓽ un défi pour les opérateurs Haïtiens

Par Nadia JEAN CHARLES Pour usage d’un réseau de télécommunication public, une quelconque institution doit posséder un contrat accordé par l’État haïtien à travers le ministère des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC). Les contrats sont accordés soit sur la base d’appels d’offres ou sur demande, soit sous les recommandations du Conatel (Conseil national des télécommunications). Pourtant le plus récent décret régissant les télécommunications en Haïti date d’octobre 1977 sous le régime Duvalier. À cette époque, téléphone cellulaire et Internet ne faisaient même pas partie du paysage technologique. Comment les opérateurs de réseaux Internet conjuguent-ils aujourd’hui avec une loi caduque qui n’est pas adaptée aux nouvelles réalités ? Quels sont leurs défis dans un marché si restreint en termes de développement ? A travers le monde, trois tendances dominent les besoins de l’homme du 21e siècle en services des technologies de l’information et de la communication(TIC) : ·

La mobilité des services,

·

Le débit élevé.

·

La pénétration des services.

Pour implanter un réseau communautaire, généralement, les pays sont confrontés à trois grands problèmes qui sont entre autres, les coûts élevés des dépenses en capital pour la construction des infrastructures, le chiffre d’affaires qui peut être affecté en raison du faible revenu moyen des utilisateurs et la réglementation gouvernementale pouvant favoriser les entreprises de télécommunications. Toutefois, la détention de certains de ces réseaux permet d’étouffer la concurrence par des mécanismes d’intervention du gouvernement.

Une faiblesse des infrastructures Le marché de l’Internet en Haïti se partage entre Cinq acteurs. Les géants Natcom (partenariat public-privé) et Digicel se livrent à une guerre sans merci pour le titre du plus grand opérateur au

ISOC HAITI

AOUT 2020


97 | P a g e

pays. HaiNet, Access Haïti et HDN (Haïti Data Networks) suivent derrière rivalisant avec les moyens possibles pour acquérir leur part de marché. Haïti dispose d’un potentiel énorme en termes de connectivité avec environ 11 millions d’habitants. Cependant, les problèmes énergétiques et le coût élevé — même s’il est à la baisse — des services ne permettent pas d’augmenter l’assiette des abonnés connectés de façon substantielle, ce qui a un impact direct sur la compétitivité dans le secteur. La concentration des infrastructures dans la région métropolitaine ralentit également le déploiement des réseaux communautaires.

En termes de population, Haïti est le troisième plus important pays de la région caribéenne, ce qui est loin d’être négligeable. Le marché de l’Internet est en plein essor et devient très compétitif notamment grâce à l’entrée en lice de nouveaux opérateurs, aux progrès de la technologie mobile qui permet d’avoir accès à l’Internet à partir de son téléphone portable, mais aussi grâce à la baisse des coûts des terminaux. Cependant il reste beaucoup à faire afin d’augmenter la pénétration de manière significative. Les coûts d’exploitation pour les opérateurs sont très élevés, en comparaison à ceux de la région en raison de plusieurs facteurs. La bande passante internationale reste chère, même si en constante baisse. Le fait qu’Haïti ne soit pas producteur de contenu oblige le transport de la majorité des contenus en provenance de l’extérieur. Cela augmente considérablement les frais pour les opérateurs. Le déficit de sources énergétiques fiables (qui entraîne le recours à des génératrices) et l’accès difficile à certains sites ou territoires (routes impraticables) sont autant d’enjeux qui contraignent les opérateurs. L’insatisfaction des utilisateurs Le Haut débit est le souhait des internautes haïtiens. Un fichier qui devrait être téléchargé ailleurs en cinq minutes prend à peu près deux heures en Haïti à cause de la vitesse de la connexion. La vitesse des réseaux est constamment source de plaintes et de revendications des utilisateurs. Bien que les technologies 3G et 4G soient accessibles, cela n’empêche pas que la lenteur de l’Internet fasse baver certains en Haïti.

ISOC HAITI

AOUT 2020


98 | P a g e

Le défi du respect des normes, dans un contexte où le développement est anarchique, revient constamment sur la table. Les concernés font pression pour convaincre les législateurs en exigeant la mise en place d’un cadre légal moderne pour encadrer l’industrie. Dans ce contexte, le Conatel est appelé à être plus rigoureux et impartial afin de permettre une cohabitation équitable entre les différents opérateurs. A qui profite l’internet en Haïti ? Certaines infrastructures pourraient être partagées entre les opérateurs au lieu d’être réclamées par chacun. Operateur et concessionnaire de l’Etat, Carl-Frédéric Barrau, PDG d’Haïti Data Networks (HDN), a débuté ses services de télécommunications aux entreprises en mars 2003. Il s’est taillé une place de choix dans ce marché niche. À l’instar des autres opérateurs sondés, il reconnaît la problématique du coût élevé des infrastructures qui a une incidence directe sur le prix de la facture envoyée aux utilisateurs. Pour lui, le plus grand défi est d’atteindre un taux de pénétration de 100 %. Pour y arriver, il présente des pistes : « Les acteurs du secteur devront inévitablement s’entendre sur la mise en commun des infrastructures qui peuvent l’être comme les pylônes ». Même son de cloche du côté d’Access Haïti. Selon Allen Bayard, le « tour sharing » devrait être une solution viable pour permettre de réduire les coûts d’exploitation : « Nous connaissons toutes les retombées d’une mise en commun des ressources. Cela nous permettrait de consolider nos réseaux, de réduire le coût de nos services et diminuerait l’investissement de chacun dans une même zone. » Le Conatel se doit d’être un organe fort pour régulariser le secteur et le rendre plus performant, questionnant la volonté pour les opérateurs de décider par eux-mêmes de s’entendre et de collaborer entre eux pour le bénéfice de leur clientèle.

Quelques pistes solutions En ce qui a trait aux pistes de solutions pouvant améliorer les systèmes et les performances des réseaux en Haïti, Carl-Frédéric Barrau, situe la bataille à plusieurs niveaux « Il faut continuer à investir dans les nouvelles technologies qui deviennent de plus en plus performantes et à moindre coût. Il faut pouvoir compter sur des politiques publiques incitatives pour ce secteur clé par lequel passe le développement de notre pays, éviter les gaspillages encourus par la réplication de certaines infrastructures et, finalement, favoriser l’utilisation des énergies vertes. Le client doit continuer à

ISOC HAITI

AOUT 2020


99 | P a g e

être très exigeant envers son fournisseur de service et ne pas hésiter à jouer le jeu de la compétition, ce qui aura pour effet l’amélioration du service reçu et l’augmentation du taux de pénétration. » Comme dans toute relation commerciale, le client est en effet roi ou, tout du moins, devrait-il l’être.

ISOC HAITI

AOUT 2020


100 | P a g e

Défis des réseaux communautaires sans fil

Par Wesly Astrel

L'arrivée de la technologie sans fil a largement contribué à démocratiser l'accès à internet et à catalyser l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Aujourd’hui, plus que jamais, faciliter l'accès à internet, particulièrement dans les pays les plus pauvres de la planète et surtout dans les zones les plus reculées, devient une priorité par le fait que nombreuses de nos activités se font désormais à distance comme par exemple le télétravail, les formations en ligne, l’e-commerce. Toutes ces nouveautés apportent d’énormes et d’intéressantes opportunités et ce, quel que soit ou l’on se trouve. D’où le bienfondé de l’encouragement créé par l’Internet Society (ISOC). C’est un véritable mouvement de sensibilisation autour du déploiement des réseaux Communautaires sans fil. Un type de réseau moins difficile à créer avec le développement des technologies standards (famille IEEE802.11) et l’utilisation des spectres de fréquences libres (2.4Gz et 5GHz) ainsi que des équipements à faible coût. Les réseaux communautaires sans fil, comme tous les autres réseaux sans fil, sont confrontés à beaucoup de challenges parmi lesquels, interférence, couverture et sécurité sont les principaux défis que nous allons élaborer plus loin.

La connaissance préalable de ces défis et des méthodes capables de les relever permettent entre autres, de faire une bonne planification, de mieux définir l’architecture réseau à adopter et aussi de prendre les bonnes décisions lors de l’installation et la configuration des équipements réseaux permettant d’avoir un réseau fiable.

Interférence On parle d’interférence quand d’autres signaux qui se propagent à fréquence égale ou proche viennent perturber le signal initial. Pour les réseaux communautaires sans fil, il s’agit bien des spectres 2.4GHz et 5GHz. Les caractéristiques suivantes témoignent les effets de l’interférence dans un réseau sans fil : Vitesse plus faible, baisse d’intensité du signal et connexion instable.

ISOC HAITI

AOUT 2020


101 | P a g e

Les réseaux communautaires sans fil doivent combattre plusieurs types d’interférence. D’abord il y a les interférences causées par d’autres réseaux Wi-Fi à proximité qui utilisent le même canal de fréquence. Ensuite, il existe les appareils sans fil qui fonctionnent sur un spectre de 2.4GHz ou 5GHz tels que : téléphones sans fil, appareils Bluetooth, tablettes, cameras sans fil, les dispositifs micro-ondes et bien d’autres. Voici quelques techniques permettant de combattre l’interférence au niveau des réseaux sans fil : 

Modifier le canal de fréquence au niveau du routeur Wi-Fi. Certains routeurs modernes déterminent le canal le moins encombré.

Il est recommandé d’utiliser un analyseur de canal Wi-Fi qui donne les avantages suivants : Vous aide à déterminer les interférences sur le réseau, vous indique quels canaux sans fil environnants sont utilisés et recommande la meilleure option de canal pour votre réseau, vous aide à déterminer les points forts et aussi les points faibles de la connexion.

Déconnecter ou déplacer les dispositifs sans fil et analyse le comportement du réseau.

On peut aussi modifier le canal Wi-Fi de l’appareil sans fil qui provoque l’interférence s’il offre cette possibilité.

L’interférence n’a pas toujours une conséquence négative sur le signal. Lorsque deux signaux se superposent, si le signal qui en résulte a une plus grande amplitude on parle d’interférence constructive et si la résultante a une plus petite amplitude ou si les signaux s’annulent alors l’interférence est destructive.

Couverture Le réseau sans sil, se basant sur la propagation d’onde radio, est limité par les nombreux obstacles que le signal peut rencontrer (mur, plafond, arbre et autres).Une étude de site (site survey) dans la zone qui sera desservie par le réseau sans fil et qui prendra en considération les éventuelles contraintes à la propagation du signal s’avère nécessaire. Cette étude permettra de déterminer le nombre de points d’accès et comment les placer pour obtenir une plus grande couverture. Dans les endroits ayant beaucoup d’obstacles, par exemple à l’intérieur d’un building, il est recommandé d’adopter la topologie de maillage complet (Full Mesh) avec les différents points d’accès, chacun placé dans des endroits stratégiques de manière à garantir une plus grande

ISOC HAITI

AOUT 2020


102 | P a g e

couverture. Le Full Mesh est une topologie dans laquelle chaque nœud est connecté à tous les autres nœuds pour constituer une parfaite redondance. Cette solution, quoique garantissant une meilleure couverture et aide aussi à réduire l’impact des interférences, est cependant coûteuse.

Pour réduire le coût on peut adopter la topologie de maillage partiel (Partial Mesh) dans laquelle seulement certains nœuds sont organisés en Full Mesh alors que d’autres sont juste connectés à un ou plusieurs autres nœuds.S’il s’agit d’un seul point d’accès, il est préférable de le placer au centre du réseau. Positionner le ou les points d’accès à une hauteur assez élevée et à une meilleure incidence sur la couverture. D’une façon générale la réduction de l’interférence dans un réseau sans fil assure au réseau une bien meilleure couverture.

Sécurité La sécurité est à l’heure actuelle l’un des piliers de tout type de réseau. Il n’en est pas différent pour les réseaux communautaires sans fil. D’autre en plus que les réseaux sans fil sont encore plus vulnérables par la façon dont les données sont transférées (Propagation d’ondes électromagnétiques). Les pirates peuvent facilement infiltrer le réseau et causer beaucoup de dégâts. D’où la nécessité de la mise en place d’un plan de sécurité assez robuste pour protéger le réseau, les services réseaux et les données qui sont en train d’être transférés. Les menaces qui peuvent subvenir au niveau des réseaux communautaires sans fil sont nombreuses et affectent tantôt la sécurité physique tantôt la sécurité logique du réseau.

Sécurité physique Parmi les menaces de sécurité physique, on peut citer les accès physiques non autorisés aux équipements, les changements environnementaux qui peuvent soit endommager les équipements, soit avoir des conséquences sur la qualité du signal et la performance du réseau comme la foudre, le vent, la pluie etc. Une source d’alimentation instable peut aussi endommager les équipements et entrainer la non-disponibilité d’une partie au de tout le réseau. Les techniques qui suivent peuvent nous aider concernant la sécurité physique des réseaux communautaires sans fil : 

Bloquer les accès directs non autorisés aux équipements.

ISOC HAITI

AOUT 2020


103 | P a g e

Il est important de protéger les liaisons radio contre la foudre en équipant les tours de communication (Tower) d’une unité de protection contre la foudre appelé Franklin Rod.

Il est vivement conseillé aussi d’utiliser un équipement appelé Lightning arrester contre les effets néfastes de la foudre.

Il faut prendre l’habitude de faire une mise à la terre pour protéger nos équipements.

Une solution à une alimentation instable est l’utilisation des systèmes de secours (batteries, chargeurs de batterie, régulateurs de voltage automatique et inverters). Non seulement ils sont relativement peu coûteux mais aussi ils fournissent à la fois une protection contre les surtensions et une alimentation électrique constante, donc ils répondent bien à la philosophie des réseaux communautaires sans fil qui prône l’utilisation des équipements peu coûteux.

On peut aussi faire usage des UPS (Uninterruptible Power Supply) pour une alimentation sans interruption.

Sécurité Logique Beaucoup de menaces au point de vue software peuvent affecter les réseaux communautaires sans fil. Ainsi, il est d’une importance capitale de les identifier à l’avance et de prendre les mesures appropriées : Collecte d’informations C’est un type d’attaque qui peut révéler des informations détaillées sur la topologie du réseau, la configuration du système et les équipements réseaux en utilisant les outils et techniques suivants : Telnet, tracert, l’analyse de port et les requêtes de diffusion. Une contre-mesure serait l’utilisation de pare-feu pour masquer les services qui ne devraient pas être exposés publiquement.

Le déni de service (DoS) Une attaque par déni de service est un type d’attaque qui empêche les utilisateurs légitimes d’accéder à un service en submergeant le serveur de nombreuses requêtes qu’il ne peut pas traiter. Ce type d’attaque peut être utilisé pour consommer les ressources d’un réseau comme la bande passante. Les types d’attaque sont : Attaque par force brute, et Inondation SYN (SYN Flood)

ISOC HAITI

AOUT 2020


104 | P a g e

Pour lutter contre les attaques par déni de service il faut Filtrer les requêtes de diffusion, filtrer les requêtes ICMP et appliquer les correctifs et les mises à jour des logiciels.

Ecoute Dans ce type d’attaque le pirate écoute le trafic réseau pour obtenir des données telles que les mots de passe en texte clair ou les informations de configuration. Il place un outil de renfilage de paquet (packet sniffer) sur le réseau pour capturer le trafic. Pour lutter contre cette attaque il faut avoir une forte sécurité physique qui empêche les périphériques non fiables d'être placés sur le réseau et aussi chiffrer les informations d’identification et les trafics d’application sur le réseau. Usurpation d’identité (Spoofing) C’est une technique qui cache la vraie identité des pirates et peut être utilisée pour contourner les listes de contrôle d’accès qui sont là pour limiter certains accès à des hôtes suivant leur adresse source. Une solution serait d’appliquer le filtrage à l’entrée et à la sortie de la zone à protéger. L’homme du milieu (Session Hijacking) C’est une attaque qui a pour but d'intercepter les communications entre deux parties, sans que ni l'une ni l'autre ne puisse se douter que le canal de communication entre elles a été compromis. Le client ou le serveur est en train de communiquer avec un attaquant qui se fait passer pour la destination désirée. Le pirate peut utiliser plusieurs techniques pour faire une attaque de la sorte : Manipulation de paquets, modification des informations de routage et usurpation d’identité. Les contre-mesures à employer face aux attaques de ce genre sont l’encryptage des sessions de communication et l’inspection avec état au niveau du pare-feu (Statefull Inspection) Somme toute,

il n’existe pas de solutions définitives aux différents enjeux des réseaux

communautaires sans fil que nous venons de voir à savoir Interférence, couverture et sécurité, car non seulement l’environnement physique de réseau sans fil n’est pas statique, mais l’environnement logique lui aussi est changeant. Physiquement on ne peut pas avoir un contrôle

ISOC HAITI

AOUT 2020


105 | P a g e

absolu sur les éléments perturbateurs qui affectent le bon fonctionnement du réseau. On peut avoir un plus grand nombre d’utilisateurs à desservir à l’avenir, vouloir étendre le réseau sur une plus grande zone géographique ou y ajouter de nouveaux services. De nouvelles menaces apparaissent de jour en jour, les hackers utilisent des techniques plus performants pour attaquer les réseaux sans fil et outrepasser les mesures de sécurité (Bypass Firewall - Cloner les adresses MAC etc.). D'où la nécessité d’avoir une équipe qui s’occupe non seulement d’une bonne planification au départ, mais aussi qui s’en charge constamment de l’entretien du réseau.

ISOC HAITI

AOUT 2020


106 | P a g e

Introduction aux réseaux communautaires

Par Déjervil Edner Junior

« Pour réellement faire du monde un endroit meilleur, nous devons commencer à prêter attention aux différents outils qui émergent et apprendre à poser des questions difficiles sur la façon dont ils devraient être mis en service pour améliorer la vie des gens ordinaires. Maintenant plus que jamais, nous avons besoin de ceux qui réfléchissent à la justice sociale pour comprendre la technologie et nous avons besoin que ceux qui comprennent la technologie s’intéressent à la justice sociale», c’est qu’a déclaré Danah Boyd en 2015. L’importance d’avoir accès à un réseau de communication ne cesse d’augmenter. Pourtant, plus de la moitié de la population mondiale ne dispose toujours pas d’une connexion d’Internet. Les solutions traditionnelles semblent avoir atteint leurs limites. Les tentatives de résolution de ce problème, qu’il s’agisse de stratégies ou de financements universels, d’initiatives du secteur privé ou d’actes de philanthropie, n’ont rencontré qu’un succès limité. C’est un casse-tête pour les organismes chargés de la législation et des réglementations : d’une part, l’importance de l’accès continue d’augmenter pour les personnes bénéficiant d’un accès aux infrastructures de communication à prix abordable; d’autre part, les personnes non connectées sont de plus en plus à la traîne simplement parce qu’elles restent là où elles sont. La résolution de ce problème passe par une réflexion innovante.

De ce fait, en Haïti, certains changements dans le paysage des télécommunications sont nécessaires pour encourager l’optimisme et témoigner la possibilité pour tout un chacun d’obtenir un accès favorable à l’internet dans tous les coins du pays.

Cependant, pour que ce changement prenne place, il est nécessaire de changer les politiques et les réglementations relatives à l’accès, et tout particulièrement vis-à-vis de la gestion du spectre des radiofréquences qui est encore largement ancré dans les paradigmes analogiques du 20e siècle. Ce rapport se veut une ressource pour les organismes chargés de la législation et des réglementations qui ont la tâche de favoriser l’accès à prix abordable aux communications.

ISOC HAITI

AOUT 2020


107 | P a g e

C’est dans ce contexte que nous mettrons en évidence dans le cadre de ce travail tous les défis auxquels peuvent confronter le déploiement des réseaux sans fil tout en montrant quelques avantages pouvant pallier aux problèmes d’accessibilité et de qualité de la connexion à l’internet de certaines zones urbaines et rurales d’Haïti. Présentation de l’Internet Society L’Internet Society est une organisation mondiale de 71 790 membres, 131 chapitres et 97 organisations membres ayant pour mission de soutenir et de promouvoir le développement d’Internet en tant qu’infrastructure technique mondiale, et une ressource pour enrichir la vie des individus, et en faire une force pour le bien de la société. Aperçu des activités de l’Internet Society: 

Faciliter le développement de normes ouvertes, de protocoles, d’administration et de l’infrastructure technique d’Internet.

Soutenir l’éducation dans les pays en développement en particulier, et partout où le besoin existe.

Favoriser le développement professionnel, et renforcer la communauté pour favoriser la participation et le leadership dans les domaines importants pour l’évolution d’Internet.

Fournir des informations fiables sur Internet.

Fournir des forums de discussion sur les questions qui affectent l’évolution, le développement et l’utilisation d’Internet sur les plans technique, commercial, social et autres.

Favoriser un environnement de coopération internationale, de communauté et de culture qui permettent à l’auto-gouvernance de fonctionner.

Servir de point focal pour les efforts de coopération visant à promouvoir Internet en tant qu’outil positif au profit de toutes les personnes à travers le monde.

Assurer la gestion et la coordination des initiatives stratégiques et des efforts de sensibilisation au niveau humanitaire, éducatif, social et autre.

L’objectif du programme

ISOC HAITI

AOUT 2020


108 | P a g e

L’objectif de ce programme est de former de nouveaux leaders de la communauté, capable de travailler avec leur chapitre local en ayant une bonne connaissance des principales initiatives de l’Internet Society pour 2020 relatives au développement des activités locales, dans le cadre de l’un des cinq projets suivants:

Façonner internet 

Sécuriser le routage (MANRS)

Développer les réseaux communautaires

Normes ouvertes partout

Cryptage

Vue global sur les réseaux de télécommunications en Haïti. La situation de l’infrastructure des télécommunications dans le pays est rudimentaire. Les raccordements du téléphone fixe sont signalés comme étant faibles sur le terrain (0 %), tandis que moins d’un dixième des ménages ont un ordinateur à la maison (9,4 %). Moins de la moitié des ménages équipés d’ordinateurs ont accès à Internet à la maison (4,4 %). Seulement 12,3 % des Haïtiens utilisent Internet de quelque manière que ce soit, soit au travail, à domicile ou dans tout autre lieu communautaire. En ce qui concerne les connexions mobiles, celles-ci ont beaucoup mieux fonctionnées dans le pays. Il y a actuellement 68,8 connexions pour 100 personnes dans le pays, fournissant une large base pour le déploiement d’accès à des réseaux plus avancés. Seulement 0,2 % de ces abonnés utilisent l’internet haut débit mobile (UIT, 2016).

Les coûts pour tout accès numérique nous informent sur la situation sous-jacente. Par exemple une connexion fixe haut débit (FTTx) de Digicel coûte 55$ / mois minimum, ce qui se traduit par 80 % du revenu annuel moyen seulement pour accéder à Internet. Pour des vitesses plus élevées cela coûte encore plus cher, jusqu’à 220$ / mois, un coût trois fois plus élevé que le revenu moyen et presque 100 fois plus élevés que le revenu de la majorité des Haïtiens. De même, le coût d’un ordinateur de base varie entre 500$ et 600$ ce qui est prohibitif pour la plupart des gens dans le pays. A partir de cette situation, il est clair que le déploiement et l’utilisation des réseaux de lignes fixes en dehors des grandes zones urbaines du pays n’est pas une

ISOC HAITI

AOUT 2020


109 | P a g e

alternative possible pour stimuler l’économie numérique d’Haïti, car l’infrastructure existante en place est limitée, empêchant ainsi une modernisation rapide et rentable.

Présentation des réseaux sans fil Depuis l'invention des moyens de transmission des données sans câble (ou fil), l'homme a toujours recherché une certaine fidélité et rapidité dans la transmission des données. Ainsi, en 1896 GUGLIELMO MARCONI réalise la première transmission sans fils juste après NIKOLA TESLAS (Télégraphe sans fil). Pendant les années 1980, l'invasion d'Internet et de norme 802 ont envahi le monde. Il a précisé que la communication numérique sans fil moderne a fait son apparition dans les îles hawaïennes c'est-à-dire là où le système téléphonique traditionnel était inadapté, les utilisateurs étaient séparés par l'océan. Alors qu'environ 200 millions de puces Wifi ont été vendues dans le monde en 2006, l'Institut ABI RESEACH estime dans une récente étude que le barre du milliard d'unités vendues par les différentes industries, amena à utiliser la technologie Wifi, devrait être franchi d'ici la fin 2008. Il va même jusqu' à prédire que les livraisons annuelles des puces Wifi dépasseront le milliard de pièces d'ici 2012 grâce à la démocratisation de cette technologie dans les téléphones mobiles et les appareils électroniques grand public, qui compteront tous deux pour deux tiers du marché global Wifi.

À l'heure actuelle, environ 500 millions de puces Wifi auraient déjà été commercialisées dans le monde depuis l'essor de cette technologie. L'arrivée prochaine de la norme 802.11m standardisera l'utilisation de la technologie MIMO (Multiple In, Multiple Out). Elle devrait sans doute contribuer à faire progresser les ventes. En effet, le WIFI 802.11 et les 54 Mbps montrent aujourd'hui leurs limites dans le cadre d'une utilisation domestique, ou la vidéo, les flux de télévision par ADSL et la haute définition requièrent une bande passante de plus en plus importante.

Pratiquement inconnu, il y a encore quelques années, les réseaux sans fil (WLAN ou Wi-Fi) sont, aujourd'hui, omniprésents dans notre société. Utilisant des ondes radio, les WLAN existent pourtant depuis des années, mais l'augmentation de la bande passante et la baisse de coûts a fait exploser leurs croissances. Il faut savoir que les premier WLAN, comme Aloha, ARDIS et Ricochet offraient des débits inférieurs à 1 Mbits qui vint le standard 802.11 ratifié en 1997. Celuici permis alors d'atteindre un débit compatible entre fabricants de 2 Mbit/s. En 1999, on atteint la

ISOC HAITI

AOUT 2020


110 | P a g e

vitesse de 11 Mbit/s grâce au Standard 802.11b. Les 54 Mbit/s ont été franchis, en 2003, avec le standard 802.11g. Le standard 802.11n.k, paru en 2017, a permis d'atteindre les 600 Mbits. Un brouillon a été ratifié au début 2006 qui permet un débit théorique de 300 Mbits soit trois fois plus qu'en réseau Fast Ethernet Filaire dont le débit est de 100 Mbits.

Les catégories des réseaux sans fils On distingue habituellement plusieurs catégories de réseaux sans fil, selon le périmètre géographique offrant une connectivité (appelé zone de couverture) :

Réseaux personnels sans fil (WPAN) Le réseau personnel sans fil (appelé également réseau individuel sans fil ou réseau domestique sans fil et noté WPAN pour Wireless Personal Area Network) concerne les réseaux sans fil d'une faible portée (de l'ordre de quelques dizaines mètres). Ce type de réseau sert généralement à relier des périphériques (imprimante, téléphone portable, appareils domestiques, ...) ou un assistant personnel *(PDA) à un ordinateur sans liaison filaire ou bien à permettre la liaison sans fil entre deux machines très peu distantes.

Il existe plusieurs technologies utilisées pour le WPAN : 

HOMERF (Home Radio Frequency)

Zigbee aussi connue sous le nom de IEEE 802.15.4

Liaison Infrarouge

Réseaux métropolitains sans fil (WMAN) Le réseau métropolitain sans fil (WMAN pour Wireless Metropolitan Area Network) est connu sous le nom de Boucle Locale Radio (BLR). Les WMAN sont basés sur la norme IEEE 802.16. La boucle locale radio offre un débit utile de 1 à 10 Mbit/s pour une portée de 4 à 10 kilomètres, ce qui destine principalement cette technologie aux opérateurs de télécommunication.

Réseaux étendus sans fil (WWAN)

ISOC HAITI

AOUT 2020


111 | P a g e

Le réseau étendu sans fil (WWAN pour Wireless Wide Area Network) est également connu sous le nom de réseau cellulaire mobile. Il s'agit des réseaux sans fil les plus répandus puisque tous les téléphones mobiles sont connectés à un réseau étendu sans fil. Les principales technologies sont les suivantes : 

GSM (Global System for Mobile Communication ou en français Groupe Spécial Mobile)

GPRS (General Packet Radio Service),

UMTS (Universal Mobile Télécommunication System).

Avantages du déploiement des réseaux sans fil en Haïti Le déploiement des réseaux sans fil a énormément d’avantages pour un pays comme Haïti. En voici quelques-uns : 

La portabilité

La flexibilité

La facilité

La mobilité

La diminution en termes de câblages et de charges de travail lors de l’installation.

La facilité et la souplesse de déploiement.

Sur le plan économique : il tend à faire baisser le prix. Une solution sans fil peut être largement moins chère. Toutefois, une sérieuse analyse est nécessaire en tenant compte des particularités des utilisateurs.

Les défis du déploiement des réseaux sans fil dans le contexte haïtien Il est important de mettre en évidence les défis dans le cadre du déploiement des réseaux sans fil en Haïti : 

Le premier consiste à disposer d’un débit souvent plus faible qu’un réseau câblé.

Le deuxième consiste, selon les cas, en une atténuation rapide du signal en fonction de la distance qui induit l’impossibilité pour un émetteur de détecter une collision au moment même. En effet, le medium utilisé est dit half-duplex, ce qui correspond à un medium sur lequel l’émission et la réception sont impossibles en même temps.

Le troisième réside dans l’inévitabilité des interférences. Les transmissions radios ne sont pas isolées, et le nombre de canaux disponibles est limité, ce qui force le partage. Les ISOC HAITI

AOUT 2020


112 | P a g e

interférences peuvent être de natures diverses à savoir des émetteurs travaillant à des fréquences trop proches ; des bruits parasites dus à l’environnement; des phénomènes d’atténuation, de réflexion et de chemins multiples dus à l’environnement… 

Le quatrième réside dans l’absence de lois adaptées et de règlements. La loi cadre qui régit le secteur des télécommunications date de 1977, à un moment où Haïti faisait face à la dictature. La liberté d’expression, la vie privée, tous ces facteurs de participation citoyenne étaient très limités. Ce texte est dépassé et ne tient pas compte des progrès technologiques et des nouveaux services offerts aux citoyens. Le cadre juridique est très pauvre en lois et en règlements adaptés au développement du secteur.

Toutefois, aucun développement du numérique n’est possible sans un cadre légal et réglementaire adéquat, adapté à la société de l’information. Il doit poser la base d’une société numérique viable, sécurisée, inclusive et en harmonie avec l’environnement juridique régional et international. Sans l’adoption d’un ensemble de lois visant le développement et le renforcement de (tout) l’écosystème numérique, on n’arrivera pas réellement à une véritable transformation numérique.

Le cinquième réside dans la limitation de l’énergie par l’autonomie de batteries. En effet, les applications relatives aux réseaux sans fil ont un caractère nomade portable. Emettre ou recevoir des données consomme de l’énergie.

Le sixième réside dans la faible sécurité : il est facile ”d’espionner” passivement un canal radio.

Le septième réside dans les changements provoqués par la mobilité des nœuds sur la topologie du réseau.

Enfin, il est impératif de conclure cette liste non exhaustive avec un manque d’éducation et de culture numérique dans le milieu haïtien ainsi que l’absence d’une autorité de gouvernance numérique, c’est-à-dire une institution qui met en œuvre la mission du gouvernement ou qui donne le ton en matière numérique.

Conclusion L'implantation d'un réseau sans fil est une réponse à l'homme qui a le besoin d'une certaine fidélité dans la transmission des données avec rapidité, fiabilité, sécurité, itinérance. Ainsi grâce à cette

ISOC HAITI

AOUT 2020


113 | P a g e

dernière et aux procédés découverts par GIGLIEMO MARCONI et NIKOLA TESLAS, la technologie Wifi évolue rapidement. Il faut les prendre en compte pour assurer la sécurité des systèmes.

La technologie des réseaux Wifi est une véritable révolution dans le monde de l'informatique. Pour être connecté à un réseau, connus ou non, sans avoir à se soucier du câblage, est en effet, un atout indéniable.

Si le Wi-Fi a encore de beaux jours devant lui, il ne présente, pour autant, pas que des avantages, son utilisation présente de gros risques au niveau de la sécurité rendant ce type de communication peu sûr. Lorsqu'il s'agit de transférer ou conserver des données sensibles sans cryptage particulier numéros de carte de crédit, e-banking, emails confidentiels, il vaut mieux préférer le vieux câble.

Somme toute, le déploiement des réseaux sans fil constitue un atout majeur. Si Haïti veut réellement entrer dans le concert des nations et sortir de son marasme socioéconomique, il est plus que temps qu’il y ait des politiques publiques et de bonnes gouvernances ainsi que la création d’un ministère des affaires numériques nous permettant d’exploiter tout le potentiel qu’offre le réseau sans fil. D’ailleurs n’est –il pas une urgence aussi de repenser le système éducatif haïtien au 21e siècle?

ISOC HAITI

AOUT 2020


114 | P a g e

L’internet et les réseaux communautaires en Haïti

Par Jean-Marie Jean-Gilda Avec l’arrivée des nouvelles technologies d’information et de communication(TIC), le monde a connu de véritable changement. Les différentes modalités d’utilisation de ces technologies créent un énorme rapprochement entre les sociétés et les TIC. Et au cœur de tout ça, on trouve en particulier l’internet qui est source de créativité. Ainsi, il intègre le quotidien de presque toutes les sociétés. Le partage se fait par plusieurs moyens et parmi eux on trouve les réseaux communautaires sans fil. Bien qu’il soit disponible dans deux nombreux pays, en Haïti l’internet et ses moyens de partage demeure encore au stade embryonnaire. Selon Christian Huitema dans l’INRIA « Internet consiste à mettre de l’intelligence à la périphérie des systèmes ».Ainsi depuis quelques années, partout dans le monde, il est mis à la disposition des gens plusieurs ressources comme les formations en ligne offertes tant par des universités virtuelles que des plateformes, même le travail se fait désormais en ligne, ce qu’on appelle le, télétravail. Toutefois, l’on se demande où en sommes-nous en Haïti ? Pour l’ancien directeur de la CONATEL, Jean Marie Altema ,l’internet est loin d’être à la portée de chaque foyer , de chaque professionnel haïtien, cependant, il devient de plus en plus présent dans les milieux de travail, dans les écoles et sur le téléphone portable. Les problèmes en matière d’internet en Haïti demeure a la fois complexe et multiples. Les problèmes sont multiples. (Le marché de l’internet en Haïti- Haïti et son domaine HT.) Seulement 12% de la population a accès à l’internet de haut débit en Haïti en 2018, selon un rapport de la Banque Mondiale). Et il y a peu de gens qui ont accès à un téléphone intelligent, une surtable ou un ordinateur. Pour ceux qui ont y accès, ils utilisent la connexion fournit par les principaux opérateurs téléphoniques du pays à savoir la Natcom et la Digicel. Malgré les efforts consenties par ces derniers, la qualité du service est de loin d’être efficace. Ainsi, les plaintes et les revendications des clients grandissent un peu plus la méfiance à l’encontre de ces compagnies. On entend souvent des discours « Natcom konn vòlè plan mwa. Mwen deja oubyen mwen fè yon plan

ISOC HAITI

AOUT 2020


115 | P a g e

entènèt , men mwenn paka itilizel. Dijisel pa sispann monte pri pwodui li yo. M ap chanje rezo ».En réalité, les services offerts par ces deux compagnies reviennent au pareil au même. De plus, il existe des zones ou le signal d’internet demeure un vrai casse-tête et exige tout un marathon consistant à grimper des montagnes pour bénéficier ou trouver un faible signal. N’ayant eu aucun abonné à l’internet haut débit (500kbit/s), le nombre de serveurs sécurisés ne furent qu’au nombre de 12 en 2011. La Covid-19 a été l’occasion pour nous de constater notre vulnérabilité par le fait que toutes activités ont été immobilisées, et il n’y avait que l’internet qui fonctionnait. Rares sont les universités qui sont parvenues à garantir des cours en ligne en exigeant une contrepartie aux étudiants qui y prendre part. Mais, semblerait-il que seul l’ISOC CHAPITRE HAÏTI (internet society) a vu la nécessite de pallier ce problème en offrant à 120 jeunes, une bourse pour une formation d’un mois en réseau communautaire sans fil. Ainsi, peut-on lire sur leur site « Considérant les opinions des plus avisés du monde entier sur l’importance du télétravail, de la formation à distance en cette période d’urgence sanitaire et comment l’accès à l’internet est devenu une nécessité tout en prenant compte ce défi d’accès qui rongent les milieux ruraux en Haïti, l’ISOC HAÏTI continu de plaider pour la mise en œuvre d’un plan permettant aux habitants des zones où il n’est pas encore économiquement viable pour les fournisseurs d’accès à l’internet de jouir un débit considérable».

Le réseau communautaire sans fil est un ensemble de ressources mis en place en vue de permettre l’accès à l’internet et à la communication dans une communauté. Il procure des avantages tant qu’économiques que sociaux. Il réduit la fracture numérique (inégalités d’accès au NTIC) en mettant à disposition de tous, l’apprentissage en ligne. Toutefois, en Haïti, la résolution du problème de l’internet et l’implantation des réseaux communautaires, exigent la prise en compte des réels défis comme le manque de régulation, le problème de fréquence, les problèmes de retour sur l’investissement, les communautés à faibles pouvoir d’achat et les difficultés de pénétration. Enfin faut-il dire que le projet de développement des réseaux communautaires sans fil n’est pas impossible et l’internet ne doit pas continuer d’être un luxe pour les communautés rurales.

ISOC HAITI

AOUT 2020


116 | P a g e

Cependant, leur réalisation exige le concours de tous les acteurs de la société passant par les autorités étatiques, la société civile, le secteur privé à la communauté technique. La question de savoir pourquoi est-il important de choisir les réseaux communautaires sans fil, s’explique par le fait que l’internet est le meilleur moyen pouvant conduire au développement du pays.

ISOC HAITI

AOUT 2020


117 | P a g e

Les enjeux du déploiement des réseaux d’internet communautaire dans la région des Palmes Par JEANTILUS Nelson L’Internet est un outil important pour le développement social et économique des communes d’Haïti. Dans une version préliminaire d’une étude [1] réalisée en 2017, on fait mention que seulement 4 % des foyers ont une connexion Internet et moins d’1 % des haïtiens ont l’Internet mobile. Une telle situation ralentit considérablement la croissance économique. Par rapport à ce constat, le développement des réseaux communautaire d’Internet contribuera à l’amélioration de la connectivité et à faciliter l’accès aux zones rurales mal desservies. Notre analyse prendra en compte la situation ses sections communales de la région des Palmes composée de Léogâne , de Grand-Goâve, de Gressier et de Petit-Goâve . Notre objectif est de mettre en relief les conséquences de l’absence d’une connexion à haut débit dans ces communautés dans le contexte de la COVID-19, mais aussi les avantages de l’augmentation de la vitesse de l’Internet par le biais des réseaux communautaires. Car elle propulserait la croissance économique haïtienne de 0,1 % l’an, selon cette même étude.

Les réseaux communautaires [1] peuvent être considérés comme des technologies sans fil à faible coût qui utilisent les bandes de spectre sans licence de 2,4 GHZ et 5,8 GHZ pour créer des systèmes sans fil appartenant à la communauté et exploités par elle. Cette initiative permettre d’augmenter la connectivité dans les régions éloignées et de réduire la fracture numérique. En Haïti, les fournisseurs d’accès à Internet traditionnels se trouvent à Port-au-Prince. Ils peuvent ne pas être enclins à couvrir le vide de connectivité dans les zones non connectées. La mise en place de ces réseaux sera non seulement au bénéfice des zones rurales mais elle peut améliorer également l’accès Internet dans les villes de provinces. Pendant la pandémie de la COVID-19, la nécessité d’une connectivité fiable, abordable et durable s’est fait sentir. Ils sont légion les entreprises qui ont compris la nécessité d’utiliser l’espace numérique en vue de s’adapter avec la nouvelle réalité créée par la maladie. Ainsi, le télétravail, les réunions en ligne, la formation à distance et l’e-commerce sont des activités qui peuvent permettre aux citoyens et aux institutions de s’adapter. D'où la nécessité de résoudre de façon

ISOC HAITI

AOUT 2020


118 | P a g e

innovante le problème de l’accès à une Internet de qualité surtout dans les zones rurales. L’utilisation de spectre sans licence sous la forme de Wi-Fi est un moyen pour un accès à Internet abordable avec les réseaux communautaires. Pour ce faire, l'Etat doit décuire les taxes et les coûts administratifs liés à leur développement. A cet effet, il encourager l’émergence de petits opérateurs qui puissent comblé le vide de la connectivité. S’agissant des quatre communes de la région des Palmes, le problème de la connectivité est très présent. Le développement de ces réseaux dans les sections communales pourrait garantir un accès à bas coût pour ces populations. Avec cette nouvelle réalité créée, les entreprises et les institutions de la région de numériser leur mode de fonctionnement. Ce qui soulève le besoin de connexion à haut débit.

Comment les réseaux communautaires peuvent contribuer au développement intégrer de ses communes ? La population des quatre communes de la région de Palmes s’élève à 855 200 personnes. Les opérateurs de service d’Internet ne s’investissent pas assez afin de donner un accès à Internet à haut débit et d’atteindre des potentiels clients des sections communales parce que ces zones ne sont pas viables. Par ailleurs, la crise causée par la pandémie affecte tous les secteurs. L’internet pourrait permettre aux institutions de mieux fonctionner et de faire la transition vers le numérique. Aussi, l’amélioration de la connectivité pourrait encourager le développement de l’entrepreneuriat local. Il ne suffit pas de connecter les gens, toujours est-il qu’ils sachent en faire une utilisation pour résoudre des problèmes locaux grâce à l’innovation et la créativité. En outre, l’accès aux nouvelles technologies de la communication présente de nouvelles opportunistes pour les communautés rurales. En effet, la démarche du déploiement des réseaux communautaire contribuera à responsabiliser les populations locales et les porter à s’intéresser à d’autres problématiques locales. Aussi, cela créera de de nouvelles opportunités d’emploi et il permettra aux populations de rejoindre l’économie mondiale. L’on peut voir que les réseaux communautaires est une manière viable de connecter les gens. Cette approche vient en complémentarité des réseaux de télécommunication commerciaux.

ISOC HAITI

AOUT 2020


119 | P a g e

Les piliers du développement des réseaux communautaires D’abord, le développement des réseaux communautaires s’inscrit toujours dans un cadre social. Le support communautaire permet aux réseaux de se développer selon une approche communautaire qui vise la durabilité. Cette démarche permet aux communautés de mieux protéger et utiliser les réseaux en faisant des services de maintenance et de former les personnes responsables. Pour la plupart, les réseaux communautaires n’ont pas une portée élargie, ils peuvent connecter au moins 3000 personnes. Ensuite, l’infrastructure matérielle et les ressources humaines est la base pour les communautés d’acquérir les compétences nécessaire afin de rendre le service opérationnel, mais aussi pour la maintenance, le développement des applications et de l’innovation. Il est question également de choisir la technologie adaptée pour les communautés et leurs organisations. L’on retrouve également la base économique. Il s’agit d’un plan d’affaire qui se table sur un dégroupage de service selon une économie d’échelle, lequel permet aux communautés d’offrir le service à un coût abordable. Enfin, il y a la législation sur les réseaux communautaire. Comment est-il réguler ? Quelles sont les normes applicables ? L’accès au spectre est le principal défi pour le développement des réseaux communautaires. Par conséquent, les décideurs politiques ont un rôle fondamental à jouer. Ils peuvent y parvenir en donnant des licences innovantes comme les licences à vocation sociale, les exemptions de licence, etc. L’octroi de licence à vocation sociale est bien adapté pour le développement des réseaux communautaires dans des zones rurales de la région. Ces derniers sont construits du bas vers le haut, c’est-à-dire la connectivité vient de la communauté. Dès lors, ces populations bénéficieront des avantages des NTIC et ils pourront les inciter à maîtriser les outils numériques.

Le rôle des régulateurs haïtiens

En Haïti, les régulateurs doivent prendre des mesures afin de réduire la fracture numérique et permettre le déploiement des réseaux communautaires. Pour cela, l’Etat doit s’assurer de la disponibilité d’un spectre de fréquence adapté. Par exemple, l’on peut utiliser les spectres de fréquence non attribués. Ainsi, les utilisateurs peuvent l’utiliser en respectant les exigences

ISOC HAITI

AOUT 2020


120 | P a g e

minimales. D'autre part, l’Etat haïtien doit lever certaines barrières lors de l’importation de matériels destinés à l’implémentation de ces points de distributions d’Internet.

ISOC HAITI

AOUT 2020


121 | P a g e

La pénible difficulté d’accéder à l’internet en Haïti

Par Jean Fred FIGARO La création des réseaux communautaire est un instrument important pour rendre possible l’accès à l’Internet pour les citoyens dans les zones très reculées en Haïti. Toutefois, certains doivent être pris en contre tels, l’électricité, l’infrastructure routière.

Les réseaux sans fil communautaires désignent des réseaux informatiques sans fil et les communautés qui les développent, principalement constituées par des passionnés. Ils consistent en des réseaux informatiques utilisant des technologies de type réseau local sans fil, profitant du récent développement de technologies standard à faible coût, pour construire des grappes de réseaux, de taille de plus en plus grande, à l’échelle de villes. De plus en plus, l’internet occupe une place importante dans la vie des citoyens haïtiens. Il facilite la transmission et la réception des informations partout dans le monde. Pourtant jusqu’en 2016, seulement 12,1 %

d’une population 1 308 290 a accès a l’internet en Haïti.

https://www.internetlivestats.com/internet-users/haiti/ En janvier 2020 le nombre d’internautes dans le monde a atteint les 3,68 millions. Et en Haïti, il n’a augmenté que de 434 mille soit, 13% entre 2019 et 2020. Par ailleurs, la pénétration à l’Internet en Haïti s’est élevée à 33% en janvier 2020. Considérons les problèmes d’électricité en Haïti, la consommation finale annuelle d’électricité per capita est seulement de 84 kWh (année 2000) la plus faible quantité dans la zone des Caraïbes, étant donné que seulement 12.5% de la population est régulièrement reliés à la grille inventaire des gaz à effet de serre : BME/FAMV pour le compte du MDE, 2000. Haïti: Plan de Développement du secteur de l’Energie 2007-2017 L’infrastructure routière en Haïti se compose de routes nationales, départementales, locales. Au niveau juridique, seul le terme de route nationale et de route départementale sont reconnus. Le

ISOC HAITI

AOUT 2020


122 | P a g e

point de départ du réseau routier est situé sur l’ancien aéroport. En 2011 une statistique sur le réseau routière haïtienne a montré un total de routes : 4,370 km. Routes asphaltées : 1,714 km. Routes non revêtues : 2,656 km (est. 2011). C’est la raison pour laquelle qu’il est extrêmement important d’aider les gens qui n’ont pas accès à internet surtout les gens des zones très éloignées, les zones négligées. En créant des réseaux communautaires qui peuvent réduire à faible coût l’accès à l’Internet. L’ISOC Chapitre Haïti dans le cadre du projet « Community Network Skills » au début du mois de juin recrute des boursiers pour une formation sur les réseaux communautaire. Quel était l’objectif de la formation? Du 15 juin au 10 juillet 2020 en quatre (4) semaine l’objectif était de comprendre les modules suivants: 

Normes de réseau sans fil – IEEE

Radio Physique

Planification pratique pour la mise en œuvre d’un Réseau

Introduction au Réseau

Couche Réseau

Routage

Couches Supérieures

Topologies et infrastructure de Réseau

Configuration du périphérique Radio

Exemples de configurations de points d’accès

Comment sécuriser les réseaux sans fil

Dépannage d’un réseau sans fil

Comment les cours sont déroulées ?

Au début un répertoire a été créé pour le partage des documents du cours « Community Networks Skills ». Après chaque cours les documents vidéo et présentation PDF ont été mis à la disposition des participants sur le drive. L’intervenant donne des devoirs à rédiger de façon à aider à mieux comprendre chaque module séparément.

ISOC HAITI

AOUT 2020


123 | P a g e

En somme, je dois avouer, mon objectif avant était de comprendre comment établir un réseau communautaire dans une communauté qui n’a jamais eu accès à l’Internet. Et maintenant je veux augmenter mes connaissances sur les réseaux communautaire aujourd’hui afin de construire un réseau communautaire et d’encourager les activités visant l’implantation des réseaux dans les communautés les plus reculées du pays.

ISOC HAITI

AOUT 2020


124 | P a g e

Combler la fracture numérique en Haïtiꓽ enjeux et perspectives ?

Par Samuel Jean

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont changé les activités économiques mondiales et les sociétés modernes de ces dernières années. Que ce soit dans les domaines de la santé, de l’éducation, de production industrielle ou dans la vie de tous les jours, les TIC s’imposent comme outils incontournables. Elles repoussent les frontières physiques, augmentent la productivité et créent de nouvelles richesses. Toutefois, elles n’arrivent pas à pallier disparités existantes entre les populations mondiales en ce qui concerne la fracture numérique. Par définition, la fracture numérique désigne la disparité d’accès et d’usage des TIC. Cette disparité est notamment remarquée entre les pays riches et les pays pauvres, mais aussi entre les zones urbaines et les zones rurales, comme c’est le cas en Haïti. En général, la fracture numérique ne fait que refléter les inégalités socio-économiques et les effets pervers du sous-développement.

Haïti, État des lieux Contrairement aux autres pays de la région des Caraïbes, Haïti accuse un retard énorme dans le secteur des technologies et de l’information. Malgré des initiatives prises tant par le secteur privé que le secteur public afin de faciliter la pénétration des technologies dans plusieurs régions et secteurs d’activités du pays, les défis restent immenses. Ainsi,

la disparité d’accès aux

technologies dans le pays est calquée sur la répartition inégale des services et des infrastructures. Par conséquent, les régions urbaines sont privilégiées par rapport aux zones rurales. Plusieurs causes peuvent être considérées comme obstacles au développement et à l’accès aux nouvelles technologies en Haïti telles que: l'absence d’un cadre légal adéquat, l'absence d’une politique publique de développement des TIC, le manque d’infrastructures technologiques et le rationnement de l’énergie électrique. Absence d’un cadre légal adéquat

ISOC HAITI

AOUT 2020


125 | P a g e

Le cadre légal qui régit le secteur des télécommunications en Haïti est vieux de plus de 40 ans (Octobre 1977). Le paysage légal est obsolète, inadéquat et complètement inadapté aux nouvelles avancées technologiques mondiales. Il peine à promouvoir l’innovation et le développement de l’écosystème numérique d’Haïti. Absence d’une politique publique Le développement des TIC ne fait pas l’objet d’une vraie politique publique qui décide d’attaquer les problèmes liés au TIC de manière structurelle. Alors que les TIC peuvent être des leviers au développement socio-économique du pays en facilitant l'accès à l'information et à l'éducation et à la transformation socio-économique des communautés. Manque d’infrastructures technologiques Le coût d’accès aux infrastructures et services technologiques en Haïti est parmi les plus élevé au monde selon un rapport du Measuring the information society Report de l’Union Internationale des Télécommunications. Malgré le contexte économique difficile, Haïti connaît une augmentation d'utilisateurs des TIC. Déjà en 2017, près 60,5 % de la population haïtienne avaient accès à un téléphone portable, environ 25 % disposaient d’une connexion internet via un smartphone et 12,2 % avaient une connexion internet via un ordinateur. Le pourcentage de ménages ayant accès à Internet s’élevait à 4,7 % pour une moyenne mondiale de 51,5 % et seulement 10 % des ménages haïtiens détenaient un ordinateur. Ces chiffres sont tout de même les plus bas pourcentages observés dans les Caraïbes et dans l’Amérique latine. (“Haïti profite-t-elle vraiment des technologies numériques ?”, Le Nouvelliste, 13 Juillet 2020)

Faible taux de couverture électrique Haïti a le taux de consommation d’électricité parmi les plus bas au monde. Ses mauvaises performances (environ 60% de perte), son faible taux de couverture (39% en 2016) et sa faible capacité installée en font un des principaux obstacles au développement économique et social du pays (Bureau des Mines et de l’Énergie). Un rapport de la banque mondiale, publié en janvier 2018, rappelle que le taux de couverture en électricité dans le pays est réparti de façon inégale. Les zones urbaines en bénéficient de plus de 50% tandis que les zones rurales n’ont que 15%. (« Les villes haïtiennes : des actions pour aujourd’hui avec un regard pour demain » Banque Mondiale).

ISOC HAITI

AOUT 2020


126 | P a g e

Quelques pistes de solutions Certaines actions sont à envisager de la part de l’Etat afin de rattraper le retard en TIC accumulé ces dernières années et pour offrir un accès équitable à tous les citoyens. L’Etat doit faire des choix intelligents en utilisant les TIC comme catalyseurs de développement économique pour améliorer la qualité globale de vie des citoyens. Pour ce faire, quatre perspectives sont à envisager.

Politique publique de développement des TIC Haïti doit d’abord fournir un cadre légal adéquat aux TIC pour encourager les investissements et les innovations dans ce secteur. L’Etat doit aussi pouvoir mettre en place des stratégies numériques dans le but de construire des infrastructures technologiques pour l’amélioration de l’accès aux TIC. Toutefois, tout ceci doit être accompagné d’un plan d’aménagement numérique du territoire pour le renforcement et le développement économique des collectivités locales. Ce développement du numérique ne pourra certainement pas être effectif si l’Etat ne pallie pas préalablement au problème énergétique du pays. Utilisation des TIC dans l’administration publique En 2011, le gouvernement haïtien avait lancé l’unité e-gouvernance à travers la Plateforme PGIH (Plateforme Gouvernementale Intégrée d'Haïti) afin de moderniser le service public. Il avait la tâche d’utiliser les TIC pour moderniser l’administration publique afin de rendre les services publics plus efficaces et développer le secteur technologique comme domaine d’activité économique. Malheureusement, l’administration publique continue de fonctionner de manière archaïque et la structure PGIH a disparu. (« Où est passé le projet e-gouvernance ? », Ayibopost, Octobre 2019)

Les Réseaux communautaires Un réseau communautaire est des infrastructures de télécommunication locale exploitée dans les régions non desservies ou mal desservies par les réseaux commerciaux. Ils sont déployés par des personnes qui combinent leurs ressources et leurs efforts pour pallier aux problèmes de connectivité de leurs communautés. L’accès à la connectivité dans ces régions, généralement reculées, permettent de réduire la fracture numérique et de dynamiser l’économie locale.

ISOC HAITI

AOUT 2020


127 | P a g e

Encourager la culture numérique en Haïti La maîtrise du numérique est aussi important que l’accès aux TIC. Les technologies devront être introduites dans les écoles à travers des programmes de formation adaptés. La modernisation des infrastructures scolaires, la promotion de la recherche scientifique, la construction de télé-centres régionaux, sont autant d’enjeux à considérer pour arriver à l’adoption du numérique comme vecteur de croissance en Haïti. (« La culture numérique, un atout pour le futur », Jean Marie Altema). Pour démocratiser l’accès à l’internet, les municipalités peuvent aussi développer un réseau de points d’accès gratuits dans les lieux et les places publics. En effet, de plus en plus de grandes villes dans le monde offrent des points Wi-Fi gratuits (ou hotspots) pour augmenter leur attractivité. L'accessibilité gratuite à l'Internet est un pas vers le concept de villes intelligentes qui utilisent la technologie pour améliorer la qualité de vie de leurs habitants.

Conclusion Haïti doit combattre la fracture numérique sur deux fronts : en comblant son retard par rapport aux autres pays, également mais en s’assurant que tous ses citoyens sont égaux en accès aux TIC. La pandémie du Covid-19 a éprouvé la base des sociétés modernes. Pour contrer la transmission du virus, les pays du monde entier ont dû prendre des mesures drastiques visant jusqu’à ralentir le fonctionnement de la vie sociale et économique. Certains pays ont pu s’adapter très rapidement à cette nouvelle situation grâce aux TIC. Ils ont eu recours au télétravail, à la télémédecine et au télé-enseignement. Haïti, par contre, a eu tout le mal à se mettre au pas.

Le covid-19 et les épisodes répétés de protestations politiques rendent le développement numérique indispensable en Haïti. Il revient à l’Etat de développer des stratégies numériques pour répondre à la nécessité d'exploiter le potentiel des TIC et de soutenir une vraie culture numérique parmi tous les citoyens. Il revient également au secteur privé, aux organisations et à tous les citoyens conscients du problème de faire part de leur expertise au service de leur pays afin de combler les lacunes numériques.

ISOC HAITI

AOUT 2020


128 | P a g e

La problématique de l’internet en Haïti Par Evah Laury Simon En plein vingt et- unième siècle, en Haïti, l’internet comme plusieurs autres choses demeure encore un luxe alors qu’il représente le moyen le plus facile et le plus rapide de communiquer. Cependant, cela représente encore un grand défi à relever pour l’Etat, car il y a une majeure population qui peine encore à avoir accès à ce puissant outil de changement qu’est l’internet. Toutefois, plusieurs organisations font de leur mieux afin d’aider à pallier ce problème qui éloigne le pays du développement. Sur ces entrefaites, je profite pour remercier l’équipe d’ISOC (Internet Society) de m’avoir donné cette alléchante opportunité de prendre part à cette formation sur les « Réseaux Communautaires ». Ce cours m’a été plus qu’enrichissant tant que sur le plan personnel que professionnel. L’habilité, la disponibilité du formateur a été irréprochable malgré que tout se passait de manière virtuelle, il a fallu seulement de hausser un petit peu pour être à la hauteur vu le niveau standard du contenu. Le cours était subdivisé en modules, ce qui a favorisé un apprentissage assez intéressant et favorable. Avec pour objectif d’implanter des réseaux communautaires dans les zones les plus reculées qui permettront une augmentation du taux de pénétration de l’internet en Haïti qui est seulement de 13%, c’est-à-dire environ 1500 000 utilisateurs, par cette formation encouragent les participant a développer des projets de réseaux communautaire. Le développement d’un tel projet permettra de connecter les non-connectés, autrement dit, augmenter le nombre d’internautes. Ce qui d’ailleurs sera très bénéfique pour Haïti en termes d’infrastructure avec un accès à l’information, a l’éducation en ligne, au commerce en ligne et au télétravail. Bref, mes attentes ont été fort comblées et je donnerai la meilleure version de moi-même afin de créer et de soutenir les projets ayant un impact positif dans mon pays.

ISOC HAITI

AOUT 2020


129 | P a g e

Vous expliquez tout ce que j’ai appris durant ce mois de formation nécessitera d’écrire un livre sur les réseaux communautaires, cependant je vais, dans les lignes qui suivent, faire un rapport, disons sur les points plutôt essentiels et partager avec vous mes perspectives d’avenir via cette dernière.

Dans ce cours de création de réseaux communautaires, il était primordial de parler des normes sans fil, on entend par norme, un document qui établit certaines règles, pratiques, méthodes, critères etc. pour des réseaux que ce soit câblés ou sans fil, des appareils électroniques. L’accès a été également mis sur les normes des réseaux sans fil 802.11 publié pour la 1ere fois en 1997 ayant un débit fixe de 1 à 2 Mb/sec qui peut être transmis via infrarouge, mais à partir 1999 il y a eu des amendements qui sont des changements par rapport au débit qui doit être respecté à savoir : 802.11(a,b,g,n,et ac) ayant chacun leur avantages et inconvénients, une différence au niveau de la fréquence , du débit, et de la compatibilité. Cependant il y a des normes ouvertes qui sont accessibles à tous et une norme fermée qui se réfère à un public restreint vu la spécificité du produit Ex : les produits Apple.

Il y a deux modèles de réseauxꓽ le modèle OSI et le modèle TCP/IP. Ces modèles permettent d’établir un protocole de communication entre deux périphériques sur un réseau. Dans le modèle OSI : Open System Interconnexion est un modèle à 7 couches. La Couche 7: « Couche application », est celle qui est la plus proche du consommateur final et qui établit liaison entre l’utilisateur et le réseau. Il est toutefois important d’établir une différence entre toutes les autres couches du modèle OSI, car elles permettent de tracer l’adressage physique d’un point à un autre. 

Couche 6: « Couche de présentation » elle assure la conversion et le chiffrement des données.

Couche 5: « Couche session » elle établit la connexion entre les 2 périphériques.

Couche 4: « Couche transport » elle permet d’entretenir une connexion d’un point à un autre pour une bonne livraison.

Couche 3: « Couche réseau » Elle détermine le parcours des données d’un point à un autre.

Couche 2: « Couche de liaison de données » elle est subdivisée en 2 couches

ISOC HAITI

AOUT 2020


130 | P a g e

Couche MAC: Media Access Control

Couche LLC: Link Logical Control

Couche 1 «Couche Physique » elle tient compte de la transmission entre 2 points mais de manière binaire

Quant au modèle TCP/IP : Transport Control Protocole, il est équipé d’un ensemble formé de quatre couchesꓽ

Couche 4 : « Couche Application » : elle englobe la couche (7, 6,5)

Couche 3 : « Couche Transport » (même qu’OSI)

Couche 2 : « Couche réseau » (même qu’OSI)

Couche 1 : « Couche MAC » (englobe la couche Liaison et la couche physique dans le modèle OSI)

LA COUCHE MAC Les données se transmettent d’un point A à un point B mais sont chiffrées faut avoir un code de déchiffrement. La couche physique on trouve : technique de modulation, L’encodage des Bits, L’accès de media partagé. Là se fait la transmission des informations en des bits (Ecriture binaire) faut faire l’encryptage pour éviter le piratage. Elle est aussi responsable de la conversion des signaux en bits. Exemple de protocole de la couche physique les plus courants : TSDN, 10BASET, RS-232, V.35 La couche liaison est responsable des paquets d’une hôte (ordinateur) à un autre canal partagé mais faut connaitre l’emplacement et l’adresse physique des équipements Exemple de protocole les plus courants : IEEE802.3, PPP, ATM. Et l’algorithme de chiffrement au niveau de la liaison le plus connu pour l’IEEE est le « WEP » (Wireless Equivalent Privacy) mais est non sécurisé, une proposition a été faite pour un niveau de cryptage plus élevé le « WPA » (Wifi-protected Access) puis une version améliorée le (WPA-2). Etant donnée le projet consiste à créer un réseau communautaire après l’identification du besoin dans la zone recherchée, une étude de viabilité et de faisabilité doit être faite en passant par une planification stratégique en répondant quelques questions comme : ISOC HAITI

AOUT 2020


131 | P a g e

Est-ce qu’il y a des bâtiments, des arbres, dans la zone recherchée ? C’est nécessaire pour éviter les interférences.

Quelle est la population ciblée et comment peut-on avoir leur participation? Si vous voulez une collaboration pour l’atteinte de l’objectif fixé cette dernière est indispensable et peut même vous aider pour la sécurité des équipements.

Est-ce qu’il y a d’autres réseaux qui émettent déjà des signaux ? Cela doit être pris en compte pour la bonne marche de votre réseau.

Quelle est la source d’énergie la plus proche ? »

Au 21ème siècle, Haïti est un pays n’ayant pas encore l’électricité 24/24, la plupart des gens qui y vivent s’habituent ou utilisent d’autres moyens pour obtenir de l’énergie mais pour ceux qui résident dans les zones rurales c’est encore plus délicat, nous serons dans l’obligation d’utiliser d’autres alternatives comme l’énergie éolienne, solaire (panneaux solaires) tout en tenant compte des conditions météo car ceci pour nous servir de contrainte que ce soit en terme d’extraction d’énergie mais également dans le transport des équipements.

Dans tout réseau sans fil il existe une communication et ceci, pas à l’aide d’un support physique mais plutôt en émettant des ondes électromagnétiques qu’on ne peut voir à l’œil nu (Ondes Radio) qui est une combinaison du champ électrique et du champ magnétique. Tout ce passe dans le vide ou Vacuum. Il existe une variété d’onde électromagnétique comme (Radio waves, microwave, infrared,gamma red) et ils peuvent être décrits sur une échelle appelée ‘spectre’. On ne peut parler des ondes électromagnétiques sans énoncer de la longueur d’onde (la distance parcouru par une onde pendant un cycle) sa vélocité (vitesse de la lumière : 300 000 km/s), sa fréquence d’où la relation.

Cependant ces ondes pour être émise ont besoin d’une Antenne pour convertir l’énergie électrique en onde radio mais cette dernière doit être bien polarisée sur un même angle qui va déterminer la direction de l’onde par rapport à l’orientation du champ électrique face à la surface de terre, sinon il y aura la présence du Facteur de Perte de Polarisation (FPL) La polarisation peut être de forme :

Linéaire : les appareils doivent être de même sens pour une propagation normale du signal.

Circulaire: quel que soit l’angle, le signal sera présent

Elliptique : forme cylindrique

ISOC HAITI

AOUT 2020


132 | P a g e

Leur propagation peut être affectée par des perturbations tellesꓽ

Absorption : métal, eau, pierre, arbres.

Réflexe plane : le signal peut être réfléchi face à l’obstacle.

Réflexe parabolique : lorsque la surface réfléchie n’est pas plane, elle est courbée.

Réfraction : Passage d’un milieu a un autre de densité différente.

Diffraction : Lorsque les ondes sont émises il y a un relai qui se diffuse dans plusieurs sens différents

Interférence: elle peut être constructive en augmentant le signal face à l’obstacle et destructive en provoquant une annulation complète du signal.

Et cette propagation peut être dans l’espace libre qui est décrit par le FSL sans aucune obstacle particulier ; FSL=20log(d) +20log(f) +k sans oublier la zone de Fresnel qui permet d’établir une zone minimale pour une bonne propagation de l’onde et est calculé : r=8.657√d/f.

Il était nécessaire de savoir les types de réseaux, qui sont représentés par un diagramme il existe :1-topologie physique (dans la représentation du réseau on doit considérer les emplacements physiques) 2-Topologie logique (fait référence à la manière dont les équipements se connectent entre eux et comment la communication s’établit…il y a la Topologie en Bus : C’est la mise en place d’un diagramme qui permet de voir la façon dont se disposent les ordinateurs dans le réseau et la -Topologie en ligne: Les appareils sont connectés l’un à cote de l’autre sans avoir aucune liaison entre eux. -Topologie en arbre qui combine les deux topologies (Physique en Bus et en ligne) -Topologie en étoile : Tous les appareils sont connectés avec un appareil central. Bref, Tous ces notions ont été mises au clair et la suite consistait à savoir comment installer un physiquement le matériel radio et comprendre les aspects de la couche physique et la couche liaison nécessaire pour la configuration, pour cela il va falloir lire le manuel fourni avec l’appareil et connecter le point d’accès, une illustration sur les antennes les connecteurs LAN des ports (ex: WAN RG450) a été faite pour mieux comprendre. Ce point est très important pour savoir comment configurer.

Apres avoir vérifié tous les facteurs de faisabilité, on doit Faire un budget de liaison pour avoir une idée concernant les équipements à choisir en terme de capacité et de puissance qui émettra le

ISOC HAITI

AOUT 2020


133 | P a g e

signal voulu pour couvrir la zone bénéficiaire du projet, le calcul se fait de la manière suivante : Ceci déterminera si la liaison est possible en ayant un niveau acceptable : si la différence entre la marge et la sensibilité du récepteur est comprise entre 10-15 dB Cependant il est préférable qu’il soit supérieur à 20 dB en cas d’obstacles…… NB : se tourner vers les bailleurs de fonds pour un financement serait très bénéfique en cas de catastrophes, vous ne serez pas seul. Dans tout implémentation de projet, le suivi et l’évaluation est nécessaire pour la réussite du projet dans tout son ensemble, De ce fait nous avons fait simulations pour apporter des éléments de solutions par rapport à certains problèmes qui peuvent être de mise dans la réalité en consultant la méthodologie de dépannage pour éviter une perte de temps et d’énergie Ex : Modèle OSI dans ce modèle on va directement dans les couches pour faire un diagnostic en vérifiant le signal , s’il y a accès à l’internet, si tout est branché etc.… vous pouvez entreprendre de faire: 

Le dépannage Ascendant : Essayer de résoudre le problème de bas en haut c’est-à-dire vérifier la partie physique(Hardware) jusqu’aux logiciels.

Le dépannage descendant : c’est le contraire, la résolution de haut en bas, (Logiciels jusqu’à la partie physique).

Le Dépannage Middle top-down : qui est différent des autres méthodes et est la plus populaire. Pour prendre un exemple concret : Jack peut pas accéder à son compte Gmail vous pouvez faire un Ping et vérifier la connectivité en consultant le routeur.

Bref, Tous les points ont été vu en ce qui a trait au réseau sans fil, leur mode de fonctionnement, leurs propriétés, et surtout comment s’y prendre sur le terrain afin de se préparer aux éventuelles difficultés.

Somme toute, comme susmentionnés tantôt la formation était plus que nécessaire pour les jeunes dans ce pays et j’espère vraiment qu’elle continue pour que les jeunes comme moi puissent en bénéficier. Personnellement je serai en mesure de configurer mon propre réseau communautaire conforme aux normes et m’intégrer dans les projet du genre que ce soit avec ISOC ou avec d’autres

ISOC HAITI

AOUT 2020


134 | P a g e

organisations locales ayant les mêmes perspectives dans la mise en place une infrastructure internet pouvant aider les gens à se connecter pour créer le changement tant souhaité.

ISOC HAITI

AOUT 2020


135 | P a g e

La nécessité d’implanter le réseau Communautaire dans la société haïtienne en 2020

Par Berry Kendley Joseph La mission de l’ISOC est de connecter le plus de personne possible dans le monde, voilà la porte d’entrer d’un tel projet qui a pour but certes de gérer la question de la connectivité des gens mais plus spécifiquement les personnes vivant dans des endroits oublier ou dans des zones a difficiles d’accès. Nous vivons dans un monde où la technologie s’accroit en exponentielle et joue un rôle important dans la vie quotidienne des gens, et nous savons bien que chaque action entraine forcement une réaction d’où la connectivité entre les gens devient primordiale. L’accès à internet dans tous les pays du monde ne sont pas sur la même longueur d’onde, prenons le cas d’Haïti où l’interconnexion reste comme un grand obstacle à surmonter pour la majorité de la population. D’où la nécessité d’implanter le réseau communautaire dans la société Haïtienne en 2020. C’est quoi un Réseau communautaire ? Nous prenons la liberté de dire que les réseaux sans fil communautaires ou projets sans fil communautaires désignent des réseaux informatiques sans fil et les communautés qui les développent, principalement constituées par des passionnés.

Ils consistent en des réseaux informatiques utilisant des technologies de type réseau local sans fil, profitant du récent développement de technologies standard à faible coût comme le standard 802.11b appartenant au groupe de normes IEEE 802.11, plus connu sous le nom de Wi-Fi, pour construire des grappes de réseaux, de taille de plus en plus grande, à l'échelle de villes.

Certains de ces réseaux sont utilisés pour être reliés à Internet, en particulier quand des individus possèdent et partagent des accès illimités à Internet par ADSL et/ou par câble, pour un coût fixe.

ISOC HAITI

AOUT 2020


136 | P a g e

Quand un tel accès est indisponible ou cher, les réseaux sans fil communautaires peuvent constituer une alternative partielle à faible coût. Le taux de pénétration internet en Haïti jusqu’ à 2016 était estimé à environ de 12.1% maintenant c’est estimé à environ de 15% à noter que le taux de pénétration internet c'est le nombre de personne utilisant internet. Selon ces informations on peut voir que le taux de pénétration internet haïtien est très faibles c'est la raison pour laquelle que c'est extrêmement important d'aider les gens qui n'ont pas accès à internet surtout les gens des zones très éloignées, les zones négligées, qui n’ont pas de l’électricité, etc.

La formation à durée environ 4 semaines et on a vu notamment 12 modules soit 3 modules par semaine, durant cette courte période on a appris beaucoup de nouvelle chose comme la planification de la mise en œuvre d’un réseau sans fil, l’introduction au réseau, la configuration du périphérique radio, la sécurisation et le dépannage d’un réseau sans fil pour ne citer que cela, la base principale de la formation était de nous apprendre comment monter et maintenir un réseau communautaire sans fil dans des zones éloignées et d’autres.

Vue la situation mondiale à cause de la pandémie Covid-19 le déroulement était virtuel sur la plateforme WebEx Cisco, Mon formateur qui est Mr. Jean Constant Nahum était vraiment à la hauteur de mes attentes, on a eu des devoirs et pour la documentation on avait un lien drive partager. Avant la formation j’avais quelque vague connaissance en réseau communautaire mais grâce à cette formation je sais comment implanter un tel projet et maintenant j’ai l’objectif de bien vouloir réaliser le projet dans ma zone natale et j’ai aussi l’objectif de devenir formateur pour pouvoir partager les connaissances que j’acquise durant la formation avec d’autres personnes.

ISOC HAITI

AOUT 2020


137 | P a g e

En route vers les réseaux communautaires

Par Jole WILMORE

Le 2 septembre 1969, le professeur Len Kleinrock de l'UCLA (University of California, Los Angeles) et son équipe, comprenant deux étudiants, Stephen Crocker et Vinton Cerf, sont parvenus à échanger quelques données entre deux gros ordinateurs reliés par un câble de 4,5 mètres. Ce premier essai est considéré quelques années plus tard comme l'événement fondateur d'Arpanet, le réseau à l'origine.

Le concept d'Internet (réseau des réseaux) date de 1973, la date officielle retenue pour sa naissance demeure le 1er janvier 1983, jour où l'ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network) de 1969 est passé du protocole NCP au TCP/IP. Dès le début des années 80, Arpanet est divisé en deux réseaux distincts : NSFnet (National Science Foundation Network), qui donne à son tour naissance à l'Internet actuel et MILNET (un réseau militaire). L’arrivée du World Wide Web (www) plus communément appeler le Web ou la toile, à favoriser la connexion entre plusieurs personnes à travers le monde. Le world wide web est l’œuvre d’un jeune physicien britannique, Tim Berners-Lee qui en 1989 a décidé ce réseau dans le but de permettre aux chercheurs de l’époque de communiquer entre eux en vue d’une bonne coordination de leurs travaux. A côté de son objectif de rendre disponible les documents et les ressources aux quatre coins du monde, Lee voulait utiliser le débit du réseau Internet afin de créer une passerelle entre tous les ordinateurs de la planète pour une navigation de contenu en contenu. Cette navigation entre les documents est rendue possible grâce à l’utilisation des hypertextes. Jusqu’à sa création en 1991, le world wide web (www) a été le premier site web consulté en dehors du CERN. Depuis, des millions d’autres sites ont vu le jour à travers le monde. L’Internet Society (ISOC) est une association de droit américain à vocation internationale créée en janvier 1992 par les pionniers de l’Internet pour promouvoir et coordonner le développement des réseaux informatiques dans le monde. Elle est en 2005 l’autorité morale et technique la plus

ISOC HAITI

AOUT 2020


138 | P a g e

influente dans l’univers du réseau Internet. Cette association vise à promouvoir le développement de l’Internet de façon à ce qu’il profite à tous, et ce partout dans le monde. En offrant un soutien et des conseils neutres sur la gouvernance de l’Internet, ainsi que sur la technologie et le développement, ce programme contribue à connecter les régions isolées, à promouvoir l’élaboration de politiques durables et à développer les compétences numériques au sein des communautés locales. Dans le but de continuer son objectif, l’internet society à travers ISOC chapitre Haïti annonce le Lundi 26 Mai 2020 sur un media en ligne (Rezo Nòdwès) qu’il va accorder plus de 120 bourses de formation en réseaux communautaires aux professionnels haïtiens. Comme j’ai toujours voulu participer au développement de ma communauté, je me suis renseigné un peu plus sur l’annonce, car elle m’avait paru très intéressante. J’ai suivi les instructions pouvant me permettre d’obtenir la bourse qui représente pour moi une belle opportunité me permettant de servir ma communauté en réseaux communautaires. Si l’on se réfère au dernier rapport de la GSM Association (GSMA) sur l’économie mobile dans la région Amérique Latine et Caraïbes, beaucoup d’efforts sont consentis par les Etats pour connecter “les non connectés”. Haïti figure parmi les pays avec le plus faible taux de pénétration de l’internet et du mobile, comme le Guatemala, le Nicaragua et le Honduras où 70 à 80% de leur population ne sont pas encore “connectés” à la toile. Toujours selon ce rapport, le pays enregistre un taux de pénétration de mobile de 54% et de l’internet de 21%.

Le 15 Juin 2020 était le début de la formation qui a duré quatre semaines et repartie douze modules: Les Normes de réseau sans fil- IEEE, Radio physique, Planification pratique pour la mise en œuvre d’un réseau, Introduction au réseau, Couche réseau, Routage, Couches Supérieures, Topologie et infrastructure de réseau, Configuration du périphérique radio, Exemples de configurations de points d’accès, Comment sécuriser les réseaux sans fil et Dépannage d’un réseau sans fil.

Avant la formation mon objectif était de trouver un moyen de développer un projet dans le but d’aider des personnes vivant dans des zones déconnectées. Après cette formation je suis

ISOC HAITI

AOUT 2020


139 | P a g e

maintenant en mesure d’aider la communauté haïtienne spécialement ceux qui vivent dans les milieux ruraux qui n’ont pas accès à l’Internet.

ISOC HAITI

AOUT 2020


140 | P a g e

Le Réseau communautaire comme outil de développement social

Par Vilhomme Jean-Francois

Introduction L’internet est un ensemble de réseaux interconnectés qui permettent le partage des informations en mettant à disposition des utilisateurs des plateformes uniques pour l'innovation et la créativité. En outre, il génère pas mal d’opportunités économiques et contribue à l'amélioration de la qualité de vie des personnes dans toutes les régions du monde. L’organisation “ ISOC” a pour but de rendre l’internet accessible dans les coins les plus reculés du pays et de permettre à la population Haïtienne d’avoir un accès plus large afin de jouir les avantages des NTIC et de l’internet en particulier. Cet article s’interroge sur les liens entre Internet et le développement social dans les zones rurales. Il est le résultat d’une formation de quatre semaines sur l’implantation des réseaux communautaire dans les zones les plus reculées nonconnectées à l’internet. Dispensée durant quatre semaines, cette formation est repartie douze modulesꓽ 1. Normes de réseau sans fil – IEEE 2. Radio Physique 3. Planification pratique pour la mise en œuvre d'un Réseau 4. Introduction au Réseau 5. Couche Réseau 6. Routage 7. Couches Supérieures 8. Topologies et infrastructure de Réseau 9. Configuration du périphérique Radio 10. Exemples de configurations de points d'accès 11. Comment sécuriser les réseaux sans fil 12. Dépannage d'un réseau sans fil. La couverture Internet en Haïti reste chère et limitée. Seulement 12% des foyers y ont accès. Les technologies de l’information et des communications représenteraient des outils prometteurs pour

ISOC HAITI

AOUT 2020


141 | P a g e

favoriser la cohésion sociale. Parmi ces outils, Internet acquiert aujourd’hui une place de premier ordre dans la société. Le développement de ce réseau-monde est souvent présenté comme une fin en soi. De nombreux États encouragent l’appropriation de cette technologie en justifiant leurs actions par les nombreuses potentialités associées à Internet. Dans ce contexte, les individus privés de cet outil sont exclus. Cette nouvelle forme d’exclusion vient amplifier celles que vivent déjà ces individus.

Les stratégies visant à faciliter l'accès à Internet et son utilisation pour promouvoir le développement rural nécessiteront la pleine participation des organisations intermédiaires et des autres parties prenantes rurales. Cet article attire l'attention sur les possibilités qu'offre Internet pour faciliter les initiatives de développement rural. Quel est l’importance des Réseaux communautaires? En dépit des récents progrès en diffusion de la technologie mobile en Haïti, plus de dix millions de personnes n’ont pas de connexion Internet et ont un accès limité à l’infrastructure mondiale des télécommunications. Le coût de mettre en œuvre une infrastructure de connectivité dans les régions mal desservies demeure un obstacle important. Ces régions sont le plus souvent des communautés rurales défavorisées et beaucoup trop pauvres pour attirer les fournisseurs en télécommunications habituels à investir dans l’infrastructure nécessaire. Ce manque est ressenti particulièrement chez les femmes, car on estime qu’il y a 12 % de la population haïtienne ayant accès à l’Internet, proportion qui monte que la majorité de la population n’a pas accès à l’internet.

Cela réduit considérablement les opportunités dont pourraient bénéficier les habitants et ralentit la croissance économique. Haïti aurait pu être plus prospère avec un bon signal internet et une numérisation accrue. Le présent projet examine les possibilités d’exportation et de reproduction en d’autres endroits, ces innovations locales d’accès au service, ce qui fournira des études de cas et permettra de formuler des recommandations en matière de politique en télécommunications d’inclusion en favorisant l’équité de l’accès et de la connectivité.

ISOC HAITI

AOUT 2020


142 | P a g e

L'utilisation d'Internet s'est rapidement accrue dans les pays en développement, même si cette expansion reste essentiellement un phénomène urbain. Les communautés rurales représentent «le dernier maillon de la conductivité», tant dans les pays en développement que dans les pays développés. En ce qui concerne l'accès aux services d'Internet et les connexions par télécommunication qui facilitent leur transmission, les habitants des zones rurales peinent encore à tirer de signifiants profits

Les initiatives d'Internet en matière de développement rural doivent être abordées avec une certaine prudence. Il serait irréaliste de s'attendre à ce que les résidents des communautés rurales, victimes de l'insécurité alimentaire, inscrivent les ordinateurs et les services de télécommunication numérique en tête de liste des articles dont ils ont besoin pour améliorer leurs conditions de vie. Il existe cependant divers intermédiaires qui desservent ces populations qui, avec les petites et moyennes entreprises (PME) des zones rurales, pourraient tirer profit de ces technologies pour améliorer leur travail, développer la capacité de communication, accroître les rendements et réduire les dépenses de télécommunication.

Des organisations intermédiaires, les ONG nationales et internationales comme ISOC travaillent pour permettre à ces personnes de bénéficier des opportunités qu’offre l’internet en leur procurant des réseaux communautaire. Le rôle et le choix de l’énergie. L’énergie est indispensable à l’activité humaine. Cependant, le problème de l'accès à l'énergie demeure le plus grand défi des personnes habitant les régions rurales éloignées. De ce fait, on ne peut pas réaliser un projet technologique sans l’énergie. On doit faire le choix calculé d’une source d’énergie capable de résoudre le problème et de protéger notre environnement si fragile et précaire. L'accès aux énergies renouvelables dans les zones rurales isolées est largement reconnu comme étant un facteur d'amélioration des conditions de vie des populations.

La préservation de l'environnement : les énergies renouvelables ne produisent pas de gaz à effet de serre. Elles contribuent à limiter la déforestation en réduisant le recours au bois de chauffe. Elles réduisent l'utilisation des groupes électrogènes ou la consommation de piles.

ISOC HAITI

AOUT 2020


143 | P a g e

L'accès à l'énergie solaire pour les plus pauvres est aujourd'hui facilité par la baisse de prix considérable de la technologie photovoltaïque. On estime, en effet, que le l'énergie solaire serait un atout majeure pour implanter des réseaux communautaire dans les zones reculées du pays.

La technologie solaire s'est considérablement banalisée au cours des dernières années, elle est considérée aujourd'hui par certains comme un bien de consommation courante. L'arrivée sur le marché des kits individuels et autres systèmes portatifs, ainsi que les baisses de prix ont, en effet, permis à cette technologie de se répandre dans les pays en développement, y compris auprès des populations les plus démunies. Cette diffusion technologique est considérablement facilitée par la simplicité de sa mise en œuvre et la robustesse de la technique. Les contraintes d'installation d'un petit système solaire sont minimes. Les cellules photovoltaïques, assemblées sous forme de modules, fournissent une énergie électrique proportionnelle à l'ensoleillement. Une fois celui-ci connu, l'installation peut-être dimensionnée en fonction des besoins de consommation. Par ailleurs, une installation solaire est statique, cette absence de pièces en mouvement lui confère une robustesse certaine. La durée de vie d'un module photovoltaïque, sous condition d'entretien minimum, dépasse trente ans.

Applications des réseaux communautaires dans le domaine du développement Les techniques de communication modernes, appliquées de façon systématique et adaptées aux conditions prévalant dans les zones rurales des pays en développement, peuvent être utilisées pour accroître la participation des populations rurales, diffuser l'information et partager le savoir et les compétences. L'établissement de nouveaux cadres institutionnels, autonomes et créateurs de revenus, englobant tous les intéressés, permet de lancer des initiatives plus durables et plus rentables.

Internet ne représente pas la panacée pour le développement rural, mais il procure de nouveaux moyens d'information et peut ouvrir de nouveaux canaux de communication pour les communautés rurales. Il offre des moyens de combler le fossé entre les professionnels du développement et les populations rurales en créant une interaction et un dialogue, de nouvelles alliances, des réseaux interpersonnels et des liaisons intersectorielles entre les organisations. Il peut créer des

ISOC HAITI

AOUT 2020


144 | P a g e

mécanismes qui favorisent la démarche ascendante et le partage du savoir local. Il présente plusieurs avantages: utilisation plus rationnelle des ressources de développement, réduction des activités qui font double emploi, diminution des dépenses de communication et accès mondial à l'information et aux ressources humaines. En somme, l’internet peut être un merveilleux outil d’information et de communication quand il est utilisé avec modération et peut par la même occasion procurer des bienfaits. Il peut par ailleurs aider aux populations d’avoir accès aux moyens d'information et de communication dont elles nécessitent pour atteindre leurs buts et leurs objectifs de développement. Cependant, il doit être adapté aux contextes humains et vu comme un outil de communication et non pas simplement comme une «technique d'information» statique ou comme un média électronique à sens unique. A défaut, les outils d'Internet seront relégués au dépotoir des technologies de développement inappropriées ou abandonnées faute d'avoir réussi à en faire un outil de communication adapté et utile au niveau local.

ISOC HAITI

AOUT 2020


145 | P a g e

Le calvaire de l’internet en Haïti

Par Emmanuel Leonard En Haïti, l’accès à Internet est difficile non seulement en termes de couverture territoriale, mais aussi en termes de débit et qualité de services. Selon les statistiques d’Internet Live Stat [1], Haïti est passée de 836,968 d’utilisateurs d’internet en 2010, soit 8,4% de la population totale à 1, 270,027 d’utilisateurs d’internet en 2015, soit 11,9% de la population totale. Dans son discours en 2016 lors de la célébration de la Journée Mondiale de Télécommunications et de la Société de l’Information, le DG de la CONATEL Jean Marie ALTEMA [2] affirmait que près de la moitié de la population haïtienne d’alors avait accès à un téléphone cellulaire et environ 1 million possède un téléphone intelligent. Aujourd’hui en 2020, selon DIGITAL 2020 HAITI [3], 3,68 millions d’utilisateurs connectés à Internet en Haïti avec deux millions d’utilisateurs de réseaux sociaux. Selon le même rapport, 7,15 millions d’haïtiens ont accès à un téléphone cellulaire en janvier 2020. Nul besoin de lire un rapport officiel ou d’écouter un discours beau parleur pour comprendre le calvaire du peuple haïtien pour avoir accès à un misérable Internet. Il suffit de se rendre en milieux ruraux et essayer de se connecter pour constater les faits. L’internet est un outil extrêmement important dans le développement d’un pays. La pandémie du COVID-19 nous a tous montré l’importance de l’Internet dans nos activités quotidiennes et professionnelles qui nécessitent un changement radical, bien que provisoire en la circonstance, vers : la télé-éducation/téléformation, le télétravail, l’e-commerce, la télémédecine etc.

Peut-on suivre des séances de formation ou de travail à distance avec un Internet à bas débit ? Les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) réduisent le service d’Internet en Haïti à l’utilisation des réseaux sociaux tels que Facebook, WhatsApp, Twitter, Instagram etc. car le plus souvent les plans d’internet disponibles permettent uniquement l’utilisation de ces réseaux sociaux, rien d’autres. En effet, l’Internet à haut débit est très peu développé en Haïti. Le secteur de l’Internet Haut Débit en Haïti est ainsi très peu développé du fait notamment de deux raisons structurelles [3] : – le nombre très limité de lignes (permettant l’accès internet mobile haut débit) – le coût très important

ISOC HAITI

AOUT 2020


146 | P a g e

des accès internet dû aux capacités très limitées des connexions à l’international (câbles et satellite), et ce, notamment dans les pays enclavés qui n’ont pas accès aux câbles sous-marins ou qui ne sont pas connectés aux pays qui y ont accès et qui sont donc limités aux connexions satellites de faible capacité et très chères. De ce fait, seuls des particuliers très privilégiés (institutions publiques et privées, personnes aisées) sont prêts à verser des milliers de gourdes mensuellement pour avoir accès à l’Internet haut débit chez eux. Dans le cas contraire, on rejoint la masse qui utilise son internet uniquement pour les réseaux sociaux. La recherche scientifique, le développement socio-économique et l’innovation sont paralysés en de telles circonstances.

Ainsi, la capacité de transmettre en tout temps de grands volumes d'informations rapidement représente une caractéristique importante dans le paysage des télécommunications. Certains services et applications ne peuvent pas fonctionner sans le haut débit. L'accès aux services de télécommunications dépend largement de la vitesse entre le réseau et l'abonné [4]. Selon le même auteur, le haut débit commence avec les Kbps (512) pour atteindre des Mbps. Actuellement dans le monde, il y a des débits de l'ordre de térabits par seconde (Tbps), donc des vitesses dépassant mille milliards de bit à la seconde (10 Puissance 12 bits par seconde). A l'ère de la société de l'information, les professionnels et les utilisateurs des TIC veulent échanger rapidement à longueur de journée toutes sortes d'informations. Ce qui est le plus exigeant, ce sont les échanges en temps réel. La téléphonie, la vidéoconférence, les jeux vidéo et les applications multimédia ne peuvent pas souffrir de délai. Ou faut-il attendre des heures tardives de la journée (00h00 à 3h00 AM) pour utiliser l’internet en Haïti ? Un peu bizarre ! Pourtant, les utilisateurs de l’internet se font en temps réel à longueur de journée. Un cours ou une formation par vidéoconférence, une rencontre de travail par vidéoconférence et une intervention médicale à distance sont des services en temps réel. Le haut débit est nécessaire à la navigation sur Internet, au chargement des fichiers sur Internet, au téléchargement des fichiers sur l'ordinateur, au streaming des vidéos et aux vidéoconférences et aux appels - conférences. L’organisation internationale ISOC, Internet Society, se veut de rendre l’Internet accessible à tous et partout [5]. L'ISOC collabore avec les industries, les gouvernements, les universités et d'autres organisations du monde entier pour stimuler l'innovation et la croissance de l'Internet ouvert. Depuis plus de 25 ans, l'ISOC aide à connecter les gens à Internet dans presque tous les pays du monde. Une partie de notre mission consiste à mettre en évidence les principaux problèmes de

ISOC HAITI

AOUT 2020


147 | P a g e

politique liés à la connectivité. Selon le même document de l’ISOC, après plus de 25 ans de développement d'Internet, il existe toujours de profondes lacunes de connectivité dans de nombreuses parties du monde, en particulier dans les pays en développement, laissant plus de la moitié de la population mondiale sans accès à Internet – 3,58 milliards de personnes ont actuellement accès à Internet. Ces lacunes en matière de connectivité existent dans les zones urbaines, rurales et éloignées non desservies et mal desservies de nombreux pays, en particulier les pays en développement et les pays les moins avancés.

ISOC Haïti veut apporter également une connectivité à ceux qui en sont exclus en raison de la géographie, de la topographie, de la taille ou du niveau de revenu, et permettent le développement local, favorisent le développement des entreprises locales et encouragent la participation civique. Les réseaux communautaires se réfèrent aux infrastructures de télécommunications déployées et exploitées par un groupe local pour répondre à ses propres besoins de communication. Ils sont le résultat de personnes travaillant ensemble, combinant leurs ressources, unissant leurs efforts et se rapprochant pour combler les lacunes de connectivité et culturelles [6]. Ainsi, l’ISOC Haïti a octroyé 120 bourses à des professionnels haïtiens pour une formation sur les réseaux communautaires (Network Community Skills) entièrement en lignes pendant quatre (4) semaines allant du lundi 15 juin au vendredi 10 juillet 2020 et les meilleurs boursiers participeront aux projets de l’Internet Society Chapitre Haïti sur les réseaux communautaires en Haïti. Cette formation s’est déroulée en 3 séances par semaine, ce qui donne un total de 12 séances. La somme des participants a été subdivisée en 6 classes pour une vingtaine (20+) d’apprenants par classe. Trois formateurs étaient engagés pour conduire cette formation dont : Jean Nahum CONSTANT, Reynold GUERRIER et Jeffrey CARRÉ. Chaque formateur a été responsable de deux (2) classes. Les douze (12) modules couverts par les formateurs sont les suivants : – Normes de réseau sans fil IEEE – Radio Physique – Planification pratique pour la mise en œuvre d'un Réseau – Introduction au Réseau – Couche Réseau – Routage – Couches Supérieures – Topologies et infrastructure de Réseau – Configuration du périphérique Radio – Exemples de configurations de points d'accès – Comment sécuriser les réseaux sans fil – Dépannage d'un réseau sans fil. Le formateur titulaire de ma classe, l’Ingénieur Jean Nahum Constant a utilisé la plateforme Cisco WebEx pour conduire la formation.

ISOC HAITI

AOUT 2020


148 | P a g e

A chaque séance, un exposé magistral est fait par le formateur puis les apprenants posent des questions aux besoins. A la fin de chaque semaine, un devoir a été donné pour pouvoir bien assimilés les modules de la semaine. Et enfin, un projet final pour clore la formation. Les 120 boursiers ont été des privilégiés parmi des centaines d’intéressés à cette formation et sont susceptibles de bénéficier les avantages suivants : – acquérir de nouvelles compétences en réseaux pour leurs développements personnels – devenir un agent de changement pour défendre l’accès à internet dans les communautés marginalisées d’Haïti – devenir éligible pour être boursiers de formation à l’étranger – participer comme conférencier.e.s dans des initiatives nationales, régionales et internationales – devenir formateurs certifiés en Réseaux communautaires – intégrer un réseau de professionnels des TIC en Haïti et enfin – participer aux projets de l’ISOC Haïti (avec rémunération). En tant jeune chercheur, j’ai besoin de l’Internet à haut débit en temps réel pour mes activités quotidiennes. Comme mentionné ci-dessus, les FAI en Haïti se contentent de fournir de l’internet d’utilisations essentiellement pour les réseaux sociaux à des prix variant de 18 HTG par jour à 1200 HTG par mois. Sinon, il faut disposer des milliers de HTG par mois pour avoir accès à de l’Internet à haut débit. Très souvent, seules les grandes institutions (ONG, financières, universitaires, gouvernementales etc.) ont cet accès. Certes, les infrastructures de télécommunications coutent chères mais les instances concernées doivent réviser leurs politiques afin d’améliorer les services d’internet en Haïti en termes de : – espace couvert – qualité des services – débit disponible. On a beaucoup trop souffert de ce problème d’Internet en Haïti. Imaginez que beaucoup sont prêt à payer le minimum de service d’Internet pour leurs activités mais n’y arrivent pas. Les FAI en Haïti se contentent d’accumuler de profits sans un service de qualité. De l’Internet à haut débit, on en a tous besoin, tout au moins à un prix abordable. L’Internet n’est plus un luxe dans le reste du monde contrairement à Haïti. Actuellement, je vis au centre-ville de Limonade mais auparavant je vivais dans la localité de Dubourg de la section communale de Roucou. Dans cette zone, le plus qu’on peut faire de son Internet c’est chatter avec des amis sur les réseaux sociaux. Rien de plus ! Et, lorsque j’ai vu les annonces de la formation en réseaux communautaires dans un article du

ISOC HAITI

AOUT 2020


149 | P a g e

média en ligne Rezo Nodwès, je me suis dit que c’est pour moi une grande opportunité d’aider ma communauté de se connecter à Internet après cette formation.

De là, est née chez moi une lourde ambition tenant compte des conditions socio-économiques de la majorité de la population. Ainsi, avec le soutien financier de l’ISOC HAITI et les ressources locales mobilisées, le projet est viable. Limonade a une potentialité extraordinaire incluant l’électricité 24/24. Je suis, actuellement, en train de travailler sur un projet de RESEAU COMMUNAUTAIRE d’une grande envergure afin de connecter le maximum de gens possible de la zone. A cause de la position du Campus Henry Christophe de Limonade (CHCL), beaucoup d’étudiants se sont installés à la localité de Dubourg. Comme je le disais tantôt, ils n’ont pas d’accès à Internet pour faire leur devoir de recherche ou approfondir leurs connaissances. Moi aussi, en tant qu’Enseignant-Chercheur du campus, cette situation me préoccupe. Réaliser un projet de ce genre à Dubourg serait pour moi un grand exploit.

ISOC HAITI

AOUT 2020


150 | P a g e

Comment l’utilisation de la technologie peut aider les habitants de la localité de Descarreaux à augmenter leur revenu ?

Wadner ULYSSE, Marc Bernard BELLONY, Rodnay JEAN

Introduction La localité Descarreaux est une petite localité dispersée dans la section communale de Desdunes, située dans le département de l’Artibonite, arrondissement de Dessalines. A 150 km au nord de Port-au-Prince, une visite guidée de cette localité nous a permis de bien mener nos enquêtes sur la population et de mieux appréhender le sujet. Les habitants de cette zone, malgré leur pauvreté, n’abandonnent pas leur tradition ancienne basée sur l’agriculture. Ils cultivent encore le café.

Dans les premières enquêtes de terrain menées auprès des habitants, on constate que certains habitants se plaignent de leur manque de moyens pour promouvoir leurs produits. Après une période de dur labeur, ils font face à la réalité de vente. Il faut qu’ils aillent un peu loin de la zone pour pouvoir offrir leurs produits, et ceci à un prix dérisoire en raison de la concurrence sur le marché et ce, malgré la qualité de leur café.

Quel est le problème clé ? Ces enquêtes en la matière montrent qu’il y a surtout un problème lié à une absence d’un réseau communautaire. Ce problème entraine un manque de promotion des produits et une diminution des revenus des habitants. Ce qui représente un vrai danger pour l’avenir socio-économique de cette localité. Ceci démontre l’importance de travailler en collaboration avec la population pour les aider à trouver des solutions qui leur conviennent et pour assurer leur développement socioéconomique.

En constatant ce problème que traversent les paysans, nous envisageons de mettre la technologie à leur disposition pour en tirer profit. Mais avant tout, nous envisageons de mobiliser un groupe de jeune, pour mener une campagne de sensibilisation auprès des paysans afin de les édifier sur les bienfaits des outils telsꓽ la technologie et l’internet.

ISOC HAITI

AOUT 2020


151 | P a g e

Principales actions ꓽ

Mener une politique de sensibilisation autour de ce sujet Un réseau communautaire a pour but de favoriser le développement des communautés. Pour ce faire, on doit tout d’abord mener une politique de sensibilisation autour de ce sujet. La sensibilisation est la première étape d’un processus d’intervention. Elle est comme le pilier de tout développement durable. Elle a pour but de favoriser la réflexion et susciter une prise de conscience par rapport au problème social ou besoin commun et promouvoir des solutions alternatives ou des idées nouvelles afin de transformer une situation jugée problématique ou de répondre à un besoin. Cette campagne de sensibilisation vise à susciter l’engagement des habitants de la localité de Descarreaux par ce problème socio-économique, un besoin commun visant à résoudre et à promouvoir leur produits et qui par la suite augmentera leur revenus.

Pour le faire, nous allons utiliser des outils pouvant nous aider à toucher toutes les couches sociales de cette localité. Les outils sont les suivants : Petites brochures distribuées gratuitement, affiches, dépliants, bandes dessinées, outils audiovisuels, porte-parole, téléphones, médias. Apres les avoir distribuer, nous organiserons des rencontres d’information (activité éducative qui s’adresse aux membres de l’association qui sera fondée), des sessions d’information (utilisé comme occasion d’apprentissage individuel et aussi comme moyen de sensibilisation et de mobilisation dans une perspective de changement social), des assemblées publiques d’information (rencontre ouverte à l’ensemble des citoyens de la communauté désireux de mieux connaître la situation problématique qui affecte leur développement socio-économique). Aussi, nous organisons des colloques et forums (prise de parole par les personnes directement touchées par les préoccupations abordées plutôt par les intervenants professionnels où d’experts en la matière) et des expositions publique.

La sensibilisation se poursuivra tout au long de la réalisation de ce projet, particulièrement lorsque le projet s’échelonne sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. L’expérience montre en effet qu’il ne suffit pas de susciter la mobilisation, encore faut-il maintenir l’élan initial, c’est-à-dire le maintien de l’intérêt et de la participation tout au long de l’action.

ISOC HAITI

AOUT 2020


152 | P a g e

Créer une association pouvant gérer les ressources Après avoir mené une politique de sensibilisation autour du sujet, tout n’est pas encore fini. Maintenant, nous allons mettre en place une association pour gérer les habitants et leurs produits. Pour y parvenir nous allons contacter les leaders de la zone (casec, notables) en les faisant part l'idée de mettre en place une association. Nous envisageons de travailler de concert avec les jeunes de la zone, des jeunes responsables, des jeunes que nous aurons choisis de concert avec les notables, les casec de la zone. Nous allons les former dans le domaine qu’ils auront à travailler, les conseiller de répartir les tâches, pour faciliter les choses entre eux. Cette association aura pour but de stocker, de gérer et de livrer les cafés. Du point de vue de la sécurité, nous savons aujourd’hui que toutes choses ont besoin de protection, l'association sera aussi responsable de protéger les sites du réseau Wireless, de gérer les génératrices des sites, de faire le plein des tanks, faire des inventaires, et toujours nous contacter à chaque fois qu'il y aura un problème dans un site.

Nous envisageons de louer plusieurs pièces de maisons pour stocker les produits, car nous constatons qu'il y a beaucoup de rats dans la zone, et les maisons sont surtout construite en bois, nous voulons dire les murs rideaux aussi sont en bois. Pour cela, nous envisageons de mettre en place via l'association un service de dératisation afin d’empêcher les rats de ronger les cafés. Puisque que les produits seront pris entre les mains de plusieurs paysans, l’association sera chargée de faire des inventaires de chaque couche de produits donnée par les paysans. Chaque parquet indiquera le nom et la quantité de produits donné par chaque paysan afin d'éviter toute sorte de conflit. Cela implique la création d’une base de données fiable. Cette association sera le pilier même de cette initiative afin d’éviter toute complication.

Implémentation d’un réseau Wireless communautaire fiable

ISOC HAITI

AOUT 2020


153 | P a g e

De même que le proverbe français nous dit : "On ne saurait faire de l'omelette sans casser des œufs", nous pensons qu'il est aussi vrai pour notre projet à Descarreaux, on ne peut progresser dans ce monde actuel sans l’aide des nouvelles technologies d’information et de communication.

Après avoir étudié le terrain, nous avons constaté que la compagnie de télécommunications dénommée Natcom est présente dans la ville de Desdunes. Mais conscient d’un manque de couverture à travers divers points dans la localité de Descarreaux, il est important d’implémenter une autre alternative viable pour les habitants. Ce réseau Wireless communautaire leur permettra non seulement de jouir d’une bonne connexion d’internet, mais surtout de soutenir la poursuite de leurs objectifs de développement socio-économique.

Pour implémenter un tel réseau Wireless communautaire, nous devons prendre en compte plusieurs points pour une bonne planification pratique. Avec l’accord des notaires de la zone et l’association déjà mis sur place, nous pouvons utiliser des toitures des maisons pour planter des mats pour supporter les antennes. Pour la liaison sans fil, nous allons nous procurer d’une connexion internet filaire (Fibre Optique) dans le Station de Base (NodeB/eNodeB) de la Natcom qui se trouve à quelques kilomètres de Descarreaux. Pour la protection des câbles contre les voleurs, rats, les citoyens de mauvaise foi, nous pensons à utiliser des tuyaux PVC creusés dans le sol à 1 mètre de profondeur. Nous devons aussi protéger nos équipements de la foudre, surtout pendant la saison pluvieuse et l’implémentation se fera dans la saison d’automne pour éviter les fortes pluies.

Par ailleurs, en raison du problème de fiabilité dans les réseaux électriques EDH, nous utiliserons des panneaux solaires, des batteries, des chargeurs de batterie, un AVR et des onduleurs, des Génératrices, des UPS. Ainsi, nous allons prioriser l’achat des équipements dans des magasins locaux et utiliser les véhicules de transports des habitants dévoués pour la réussite du projet. Pour les licences et autorisations nécessaires, nous contacterons CONATEL. Suivant l’angle où se trouve l’antenne par rapport à la cible, nous allons l’incliner suivant l’angle approprié. Une fois la liaison sans fil établie, l’association composée de professionnels de la zone vérifiera la qualité pour déterminer si le projet a été un succès et si les niveaux de règlements de service ont été respectés.

Créer un site Internet comme boutique virtuelle

ISOC HAITI

AOUT 2020


154 | P a g e

Pour pallier à ce problème de développement socio-économique, la création d’un site internet est incontournable. A l’heure actuelle, un site internet bien élaboré représente le meilleur agent commercial qu’on puisse avoir. Il est le super employé infatigable qui travaille 24h/24 pour vous. Il prospecte, il vend, il fidélise à lui tout seul. Une fois sa mise en place, il sera un vrai outil de marketing en mettant en place des campagnes comme des livres blancs qui permettent de récupérer des leads, faire la promotion du café… On pourra donc y mettre toute la documentation (textes, images, PDF, vidéos, etc.) qu’on désire. Il devient une source d'information très importante concernant tout ce qui touche les produits et services pour les clients. Car son café est dans sa terre, dans son jardin mais la récompense de son courage est sur le web et les réseaux sociaux, comment ne pas chercher l'outil qui se sert d'intermédiaire!

Ainsi, on pourra intégrer au site Internet une boutique virtuelle qui permettra aux clients d'acheter directement en ligne, sans se déplacer, en quelques clics. Des internautes peuvent trouver le site Internet et consulter les produits et services. La clientèle ne se limite donc plus aux gens de la ville ou de la région. Elle est en constante croissance, car des gens naviguent continuellement sur le Web. Afin de rendre le site internet plus accessible et plus proche des internautes, on le fera indexé et bien référencé par les moteurs de recherche. Cela veut dire que les robots des moteurs de recherche doivent scanner le site web et l’enregistrer dans leurs index dans le but de le proposer aux internautes qui effectuent des recherches relatives à sa thématique.

Aujourd'hui, il est aussi plus facile de faire de la publicité pour augmenter sa visibilité grâce aux différents réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram. Et on pourra augmenter l'achalandage sur le site Internet.

Conclusion Dans le cadre de la campagne pour la démocratisation de l'internet prôné par ISOC Chapitre Haïti et les droits de l'homme, nous, techniciens en Réseaux Communautaires (RC) avons jugé nécessaire de préparer ce document pour la localité de Descarreaux afin d'y installer un réseau communautaire afin de promouvoir leur produis et augmenter leurs revenus.

ISOC HAITI

AOUT 2020


155 | P a g e

Un tel projet, est l'expression même de ce leitmotiv "zone de dernier kilomètre", que souvent ISOC Chapitre Haïti aime utiliser. Car sans nul doute, Descarreaux est une zone oubliée. Pourtant cette localité est dotée d'une culture agricole riche et qui, grâce à ce projet, restera graver sur le web et dans la mémoire de tous les habitants. Cependant, nous n'avons nulle intention de croire que ce projet est exhaustive, mais nous croyons que plus on se regroupe, plus on se mette en communauté, plus on fait le partage des idées, plus le monde sera vivable et les zones de "dernier kilomètre" en bénéficiera.

Ce travail est le fruit de la coalition parfaite de 3 jeunes techniciens en Réseau communautaire. Et la matérialisation du projet sera l'œuvre d'une communauté unie qui veut son propre bien-être. Mais maintenant, la question se veut: pourquoi cette culture haïtienne qui s'appelait "konbit" ne peut se réveiller pour la prospérité de tous?

ISOC HAITI

AOUT 2020


156 | P a g e

Comment l’utilisation de la technologie peut aider les habitants de la localité de Descarreaux à augmenter leur revenu ?

Montreuil EDMOND, Dameus Danunca Nolyne, Marie Milange, Ezechiel Destine

Mise en contexte Haïti est un pays essentiellement agricole, a-t-on habitude de dire. En Avril 2009, selon le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), le secteur agricole représentait 26% du produit intérieur brut (PIB du pays). Malgré ce semblant résultat, cela n’empêche pas l’accélération de la dégradation des ressources naturelles, l’insécurité foncière, le coût élevé des intrants agricoles stratégiques, l’accès difficile au crédit agricole, la déficience de la recherche agronomique et l’encadrement technique, etc… Tout ceci constitue les principales contraintes traduisant le faible niveau de performance du secteur agricole. Dans le temps, les cultures de café, de cacao et de canne-à-sucre étaient les plus pratiquées, hormis les cultures vivrières occupant une part importante dans l’agriculture, puisque nous pratiquons une agriculture de subsistance en milieu rural. Ceci amenait à distinguer les produits traditionnels d’exportation que sont le sucre et la viande.

En 2019, la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) a montré dans son rapport que 3.6 millions d’haïtiens était en situation d’insécurité alimentaire, et que 1.5 millions d’entre eux étaient en situation grave et urgente. En zone rurale, près de la moitié de la population haïtienne souffre d’insécurité alimentaire. Ce constat devait confirmer la précarité économique de nos agriculteurs, car les infrastructures agricoles et les politiques adéquates en matière de développement agricole font encore défaut. Au niveau de la chaîne de montagne des Cahos, département de l’Artibonite, dans la zone des carreaux, l’agroforesterie résiste encore aux menaces anthropiques. La culture du café est l’activité principale des habitants. Cependant, ces derniers sont soumis aux contraintes susmentionnées. La conséquence étant immédiate, c’est la perpétuation de techniques rudimentaires de production, de maladies fragilisant la production caféière, de baisse drastique de rendement du café et de décapitalisation au final.

ISOC HAITI

AOUT 2020


157 | P a g e

Dans une perspective de renforcement de la production caféière de la zone, les outils technologiques offrent une gamme d’opportunités d’affaires pouvant faciliter la promotion et l’écoulement des produits. A ce titre, nous visons proposer un modèle de réseau communautaire dans l’atteinte des objectifs de connexion entre producteurs et consommateurs en temps réel, passant par le digital marketing et la vente en ligne. Deux leviers essentiels dans la commercialisation via la magie de l’internet.

Objectifs Ce travail consiste à proposer un modèle de réseau communautaire basé sur la promotion et la commercialisation du café des petits producteurs de Des carreaux en utilisant les nouvelles technologies, dans le département de l’Artibonite. Pour ce faire en voici quelques objectifs spécifiques : 

Présenter le cadre physique de la zone sous étude ;

Présenter le rôle et l’utilité d’un réseau communautaire comme outil de promotion et de commercialisation des producteurs de café ;

Élaborer un modèle de réseau adapté à la réalité des producteurs de la zone de carreaux

Formuler des recommandations au regard des contraintes globales des producteurs. Méthodologie

Réaliser une étude avant-projet

Faire la présentation de la zone

Faire l'état des lieux des ressources matérielles disponibles et infrastructures

Faire le choix des équipements

Faire une prévision de bonne configuration des équipements en production

Assurer des suivis de maintenance des équipements en production

Faire l'étude de développement d’un système de vente et de marketing en ligne

Assurer la disponibilité et la formation des ressources humaines

Faire le budget général

Faire la recherche de financement

L'implémentation de la solution

ISOC HAITI

AOUT 2020


158 | P a g e

Géographie Les cahos sont une chaîne de montagne située dans le département de l’Artibonite d’Haïti. Ses coordonnées géographiques sont de l’ordre de 19 ̊ 10’ 00’ ’ N et 72 ̊ 22’ 00’ ’ W. Elle est d’une altitude de 1 005 mètres. La chaîne des cahos est reconnue pour sa production caféière, car la région procure un café de qualité supérieure à l’exportation. Démographie En 2000, la population de la chaine des cahos a été estimée à environ 64 000 habitants, avec une prédominance de femmes (51,1%), ainsi 49% était constituée de jeunes. Durant la décennie écoulée, cette population s’évaluait à plus de 78 000 habitants. Activités économiques Depuis la période coloniale à date, le café reste la principale activité génératrice de revenus des agriculteurs de la chaîne des cahos. Cependant, la croissance démographique explosive que connaît le pays expose les habitants à un contexte économique et financier très précaire. Il faut mentionner les conséquences du déboisement et les techniques inadéquates dans le déclin de la production de nos jours. Infrastructures Comme dans toutes les autres zones enclavées du pays, la population de la chaîne des cahos n’a pas accès aux infrastructures de base. Selon le Groupe des Femmes Organisées pour le Développement de Médor (GROFODEM), la situation sur le plan de l’éducation, de santé, d’alimentation et d’emploi est loin d’être améliorée depuis.

*Mentionnons qu'il a été quasiment impossible de trouver des données pertinentes sur la localité des carreaux elle-même. Cependant, on sait que cette localité est inclue dans la chaîne les cahos. Rôle et utilité d’un réseau communautaire L’internet aujourd’hui peut nous offrir tout un monde d'opportunités. Avec plus que 50 % de la population mondiale déconnectée il est plus qu’important de prendre des initiatives qui profite à tous. Malgré l’accès à internet qui continue de croître dans la société Haïtienne, environ 10,9% de la population haïtienne a accès à internet, ce chiffre est considère comme le plus faible taux de la Caraïbes, Selon l’union internationale de communication en 2012.

ISOC HAITI

AOUT 2020


159 | P a g e

L'implémentation des réseaux communautaires est un moyen sûr de remédier à cette situation. L’internet est un outil déterminant quand il faut parler de croissance économique et de modernisation des activités et des services publics ou privées et dans ce moment bien spécial du COVID-19, on parle du télétravail d'où l’importance de l’internet et les réseaux communautaires sont la solution qui donnera à un maximum de personnes accès à l’internet. 

Ils apportent une connectivité à ce qui est exclus en raison de la géographie, de la topographie, de la taille ou du niveau de revenu.

Ils permettent le développement social local

Ils favorisent le développement des entreprises locales

Ils donnent l'accès au commerce électronique et aux services de télésanté, télétravail.

Ils favorisent l’apprentissage à distance

Ils donnent accès aux services gouvernementaux et informationnels etc. …

Présentation de solutions pour les agriculteurs des carreaux On considère l’internet aujourd’hui comme l’autoroute de l'information des acheteurs. Beaucoup de gens préfèrent la transaction en ligne que peut offrir l’internet, par conséquent l’internet est devenu l’outil de vente le plus performant. Avec des millions de gens qui utilisent internet pour rechercher un produit ou un service, les agriculteurs peuvent pénétrer d’autres marchés nationaux, régionaux ou internationaux en exposant leurs produits sur internet. Pour se faire ils doivent avoir : 

Un site internet. Les sites agissent comme 2ème vitrine d’une entreprise, accessibles 24H/24.

Monter un système logistique permettant de faire des livraisons sur le territoire national ou à l’international.

Faire des choix de paiements à distance fiable, sécuritaire et accessible Ex: (PayPal, Mon Cash, etc..).

Utiliser les réseaux sociaux pour faire la promotion des produits. La promotion Internet donne une plus grande visibilité aux entreprises, créant de ce fait davantage d’occasions d’accroître le nombre de clients, pour un coût relativement bas.

Standardiser les produits aux normes internationaux.

ISOC HAITI

AOUT 2020


160 | P a g e

Conclusion et recommandations Pour la plupart des dirigeants des petites entreprises, promouvoir leurs produits ou services par Internet peut être une tâche intimidante. Cependant, avec une information ciblée, les petites entreprises peuvent tirer profit de manière significative de la promotion par Internet, tout en réduisant au minimum les inconvénients qu’elle présente. En fait, elle peut s’avérer être la stratégie marketing qui réalise le taux de retour sur investissement le plus élevé.

ISOC HAITI

AOUT 2020


161 | P a g e

Chapitre III

Haïti et Covid-19 ꓽ entre ignorance et vulnérabilité

ISOC HAITI

AOUT 2020


162 | P a g e

Quel rôle important joue l’internet durant la période de COVID 19?

Par Pierre Fredrich

Depuis plusieurs mois, la pandémie du Coronavirus ou Covid-19 fait ravage au niveau mondial, Haïti n’a malheureusement pas été épargné de ce fléau. Suite à l’annonce des deux premiers cas confirmés dans le pays, le gouvernement haïtien a déclaré le 19 mars 2020 l’état d’urgence sanitaire et a pris une série de mesures visant à limiter la propagation du virus à travers des restrictions de mouvements et de rassemblements dont la fermeture des écoles, des lieux de cultes et des aéroports. Quel rôle important joue l’internet durant cette période de pandémie ? L’internet est un réseau informatique mondial qui est accessible au public. Il nous permet de transmettre et de recevoir des informations partout dans le monde. Il y a plus de 1.5 million d’Haïtiens qui utilisent l’internet en Haïti soit par téléphones intelligents (smart phones), soit par ordinateurs. Alors que le Covid-19 n’arrête pas de faire des milliers de victimes partout dans le monde, l’internet joue un rôle considérable dans la vie sociale de milliers de personnes contraintes de rester en confinement à leur domicile pendant plusieurs semaines. Haïti, pour sa part, n’a pas connu de vrai confinement malgré la fermeture des principaux établissements privés et publics et le respect de la distanciation physique. De ce fait, l’internet a été l’outil le plus sollicité en vue d’un certain rapprochement virtuel. Il a aidé à bon nombre de personnes à ne pas de sombrer dans la déprime par l’utilisation des principaux réseaux sociaux ꓽ Facebook, WhatsApp, Twitter et Instagram. De même que l’application Zoom, elle a permis aux professionnels de tenir des réunions, de faire du télétravail. Elle a été, par ailleurs, utilisée durant cette période par certains pour des réunions de familles ou pour célébrer des évènements importants. Et ceci, quel que soit l’endroit où l’on se trouve, que ce soit la maison d’à côté ou à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. La vie culturelle haïtienne étant en régression depuis plusieurs mois dû aux nombreuses troubles politiques qui minent le pays, la pandémie ne fait qu’empirer la situation des artistes haïtiens qui ne voient aucune lueur d’espoir. Cependant, grâce aux réseaux sociaux comme YouTube,

ISOC HAITI

AOUT 2020


163 | P a g e

Facebook, Instagram et Twitter, des initiatives culturelles ont pris naissance. Ce qui a permis aux mélomanes haïtiens et de la diaspora de voir défiler sur l’écran de leur téléphone ou de leur laptop plusieurs prestations de groupes musicaux évoluant tant en Haïti qu’à l’étranger. Cette pandémie, malgré le fait qu’elle a basculé notre quotidien, a, cependant, permis aux acteurs culturels de tester leur créativité. Dans le milieu scolaire haïtien, le Ministre de l’Education Nationale aurait procédé à la création des plateformes éducatives en ligne en vue de permettre, aux écoliers ayant accès à l’internet, de poursuivre leur programme scolaire. Ainsi, voir la dispense des cours en ligne par les professeurs haïtiens, telle a été le souhait du Ministère de l’éducation nationale. Cependant, il n’est pas donné à tout écolier et étudiant de posséder un ordinateur et de pouvoir se payer une connexion internet. Par ailleurs le problème de l’électricité représente un autre obstacle à ce projet, car cette dernière devient, depuis maintenant plusieurs années, une denrée très rare en Haïti. Une fois de plus, la minorité d’écoliers et d’étudiants qui fréquentent les institutions publiques n’ont pas eu cette chance, à l’instar de leurs camarades des écoles privées, de continuer leur programme scolaire en ligne (plateforme créée par l’établissement, ou via Whatsapp). Pour freiner la propagation du virus, le gouvernement haïtien exige les employés des institutions publiques et privées de travailler sur une base de rotation établie par leur hiérarchie. Dans ce cas, le télétravail a été l’une des méthodes utilisée pour les employés cadres. Malheureusement, elles n’étaient pas nombreuses, les institutions, à pouvoir faire face à ce nouveau défi, car elles n’avaient pas pensé ou n’avaient pas les moyens, de mettre en place un système informatique solide pouvant leur permettant de gérer leur entreprise à distance. Par ailleurs, certaines émissions comme Le Point de la Radio Télé Métropole, ont été réalisées à distance. Egalement, l’entreprise Banj a été le point de rencontre des entrepreneurs ainsi que des personnalités politiques haïtiennes pour des réunions officielles. Toutefois, une connexion internet de bonne qualité n’était pas au rendez-vous. La pandémie de la Covid-19 vient, encore une fois, nous rappeler l’importance de cet outil de la communication qu’est l’internet. Elle ne fait que nous rappeler la précarité dans laquelle nous vivons où tout est un luxe entre ce grand fossé qui sépare les différentes couches sociales de la société haïtienne et où certains ont accès à tout, et où les autres n’ont droit à rien. Enfin, nous

ISOC HAITI

AOUT 2020


164 | P a g e

souhaitons que le Covid-19 aura permis à nos dirigeants de prendre conscience de notre réalité et de ne plus prendre l’internet pour un luxe, mais plutôt comme une exigence en le rendant disponible accessible à tous, particulièrement aux écoliers et étudiants haïtiens.

ISOC HAITI

AOUT 2020


165 | P a g e

Internet et covid-19 en Haïti : la contribution de l’internet à la vie sociale en plein période de crise

Par Woodly Chery

1-De la crise sanitaire mondiale Depuis l’apparition du coronavirus à la fin de l’année 2019, le virus se propage dans les continents — sauf l’antarctique — et devient une pandémie. Afin d’éviter le pire, de nouvelles formes de vie s’imposent. Pour contrecarrer la propagation, plusieurs pays appliquent la méthode confinement en fermant leurs frontières terrestres, maritimes, aériennes. Ce qui oblige la fermeture des lieux publics et l’interdiction de toutes sortes de rassemblement : écoles, églises, festivités, etc.

2-Le cas d’Haïti et les mesures adoptées contre le coronavirus Quelques mois après l’apparition de la maladie du Covid-19 dans le monde, Haïti enregistre ses premiers cas le 19 mars 2020. Ce qui a amené les autorités haïtiennes à adopter un ensemble de mesures sanitaires relatives à celles encouragées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Malgré cette décision, la population, pour sa survie, a été obligée d’outrepasser de ces règles, car elle vit quotidiennement grâce au commerce informel. Ainsi, les mesures de confinement se partagent entre promesse et utopie. D’un autre côté, les autorités ont interdit tout rassemblement de plus de dix personnes en exigeant le port du masque dans les milieux publics. Entre la fermeture des frontières, des portes des écoles publiques et privées, universités et églises, en passant par les festivités et crise politique majeure, Haïti s’enlise dans la misère.

3-L’internet : importance et enjeux (technique, politique, économique et social)

ISOC HAITI

AOUT 2020


166 | P a g e

Depuis plus de 10 ans, le monde ne cesse de subir des changements avec l’utilisation de l’internet qui est la base des réseaux numériques. Selon Wikipédia, un réseau se définit comme un ensemble d’équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet, un réseau est un « petit rets », c’est-à-dire un petit filet 1. On appelle nœud l’extrémité d’une connexion qui peut être une intersection de plusieurs connections ou équipements (un ordinateur, un routeur, un concentrateur, un commutateur). Autrement dit, un ordinateur ou Hôte lié par un canal de communication (filaire ou wifi) ou par un autre ordinateur/hôte. Ainsi, sachant que l’internet est le réseau des réseaux, les autorités sanitaires ont adopté des mesures adéquates qui ont poussé les gens à développer de nouvelles formes de vie. Avec Facebook, un des outils parmi tant d’autres, ils ont réalisé des live dans le but de divertir et de faire profit. Par contre, certains d’autres en ont fait l’usage, par exemple, pour des formations à distance ainsi que le télétravail. Durant

la période de confinement, les Haïtiens utilisent les réseaux d’une autre façon et

commencent à connaître l’importance et l’utilisation des réseaux (communication internet). On peut prendre en exemple la façon dont l’ISOC fait sa formation pendant la période du COVID. La majorité des étudiants ont eu l’opportunité de suivre le cours tout en vaquant à leurs différentes activités que ce soit leur travail ou leurs activités habituelles. Par conséquent, la présence dans les espaces physiques n’est plus obligée. 4-Limites et difficultés en Haïti Malgré les nombreuses opportunités offertes par l’internet, il a cependant des limites. En Haïti, ses limites varient en fonction de plusieurs facteurs ꓽ problème de connexion en termes de qualité de services, instabilité de connexion, absence de l’électricité. Conclusion En guise de conclusion, le coronavirus nous impose une autre façon de vivre en utilisant le réseau des réseaux. Nous espérons qu’un jour, en Haïti, nous parviendrons à réduire les différentes limites qui nous empêchent de jouir pleinement les services et les opportunités que nous offre la connexion internet. Car, malgré les difficultés techniques que l’on connaît, si nous conservons cette pratique cela nous aidera à maximiser notre temps et nos profits.

ISOC HAITI

AOUT 2020


167 | P a g e

Chapitre IV

Texte de témoignages

ISOC HAITI

AOUT 2020


168 | P a g e

Une rencontre d’apprentissage avec ISOC Haïti

Par Livens Saint-Vil Il y a de cela treize ans, soit en 2007, quand j’ai commencé à travailler comme opérateur dans plusieurs radios de ma ville natale à Ouanaminthe dans le département du Nord ‘Est. De 2009 à 2016, j’ai travaillé non seulement comme opérateur à la radio Universelle (96.1 Fm stéréo, www. radio Universelle Haïti) sise à la rue St-Pierre à Ouanaminthe, mais aussi comme technicien en télécommunication chargé de la réparation, l’installation et l’opération des systèmes de télécommunication (système informatique, mixer, etc.) J’ai aussi travaillé dans le domaine audiovisuel où j’ai prêté mes services à différentes associations de jeune de la communauté ouanaminthaise telles queꓽ les Jeunes Ouanaminthais à la Recherche des Talents (JORTA) dans la réalisation audiovisuelle de leur concours de chant organisé de 2014 à 2017; la Marge haïtienne tribune de l’intelligentsia X Nouvelle Génération (Matrix NG) pour la tenue de son concours dénommé Questions Pour les Surdoués organisées en Décembre 2019.Ainsi,mes compétences dans les domaines de radio et de nouvelle technologie de l’information et de la communication(NTIC) commençaient à se développer de plus en plus. J’ai, par ailleurs, commencé à réparer les ordinateurs ; configuré le routeur d’internet de la radio; réalisé des montages audio et vidéo. Mon intelligence, qui par la pratique m’a outillé en terme de compétence, a été l’épine dorsale de tous mes travaux en tant qu’opérateur de radio et technicien. En dépit de mes aptitudes dans le domaine de l’informatique et de la technologique, je n’ai pas choisi des études ayant rapport avec l’informatique comme étude post-secondaire. J’ai opté pour des études en sciences juridiques dont je suis en troisième année. Cependant, j’ai toujours été préoccupé la question de l’accès de l’internet sur tout le territoire national. Tout cela pour dire qu’être étudiant en sciences juridiques n’a pas entravé mes passions pour l’informatique et la technologie. C’est la raison pour laquelle, j’ai été toujours intéressé à prendre à toutes formations ayant rapport avec les domaines de l’informatique et de la technologique. C’est encore dans cette perspective que j’ai postulé pour la formation sur les réseaux communautaires organisée par Internet Society Chapitre Haïti (ISOC Haïti).

ISOC HAITI

AOUT 2020


169 | P a g e

Parler de ce moment d’apprentissage combien appétissant sur les réseaux communautaires avec ISOC Haïti, me permet d’exprimer mes satisfactions, de féliciter et de remercier ISOC Haïti pour cette opportunité en matière de savoir accordée à quelques jeunes haïtiens en pleine crise sanitaire. Dès la première séance de cette formation en ligne, je me suis intégré à la dynamique et aux acquis par l’ambiance d’apprentissage, car presque tous les thèmes du premier contenu du cours me sont familiers. Et ce, même si, en fait, je ne savais pas vraiment leur utilité et à quel niveau, ils seraient indispensables dans une démarche de réseaux communautaires.

Ananda Gautam, dans son article « Réduire la fracture au Népal » publié le 26 Juin 2020, définit les réseaux communautaires comme : « des réseaux établies, gérés et utilisés par les communautés locales. Ils sont souvent établis dans des zones rurales et reculées qui ne sont pas commercialement viables pour les fournisseurs de Services Internet (ISP). Les dits réseaux sont souvent réalisés à l’aide d’équipements Wifi à bas prix et de bandes de fréquences sans licence dans le but d’interconnecter les membres de la communauté et d’améliorer leur vie. » Dans cet article, Ananda fait mention de deux projets communautaires, soutenus par l’Internet Society tels que Wireless for Communities (W4C) et Rural Communities Access to information Society (RUCCES). Le W4C Népal lancé en Avril 2015 à l’ occasion du séisme de Gorkha, est un exemple de l’avantage et de la contribution du réseau communautaire dans le développement local. « En utilisant des réseaux sans fil, tous alimentés par des panneaux solaires puisque les villages ne sont connectés à aucun réseau, l’initiative a permis de connecter 12 écoles et 3 centres de santé dans 14 villages reculés des districts de Gorkha, Lamjung et Sindhupalchok. Aucun de ces villages n’avait auparavant accès à une connexion à haut débit. » Explique Ananda dans son article précédemment cité.

Cette connectivité apportée par les réseaux communautaires aux zones les plus reculées peut expliquer et motiver la mise en place de tels réseaux en Haïti où le taux de pénétration de l’internet est très faible. ISOC Haïti comme défenseur de l’accès à l’internet qui, selon les Nations Unies, permet aux citoyens, de tous les pays où il se trouve, de jouir complètement de nos droits en tant

ISOC HAITI

AOUT 2020


170 | P a g e

qu’humains (rezonodwes.com, 26 mai 2020), tient à promouvoir l’internet (aspect indispensable à la vie moderne). Grâce à cette formation sur les réseaux communautaires réalisée en ligne par ISOC Haïti via les applications comme Webex et Google drive, j’ai pu comprendre ce que c’est vraiment les réseaux communautaires .Cette formation m’a donné, entre autres, un ensemble de connaissance sur l’utilité et la définition d’une adresse MAC, IP, d’une radio physique, d’un modèle OSI, d’un modèle TCP /IP, d’une couche réseau, d’un adressage IPV4, d’un masque réseau et d’un sous réseau. J’ai appris également comment créer plusieurs sous réseaux à partir d’un réseau complet.

En somme, cette formation constitue une richesse pour des jeunes haïtiens, comme moi, qui sont prêts à s’engager dans le changement positif d’Haïti à travers l’agir communautaire. Cet engagement citoyen dans différents domaines de formation et de savoir, comme l’ISOC Haïti le fait à travers cette formation sur les réseaux communautaires, est l’exemple parfait de la constitution d’une élite ayant pour valeur l’implication communautaire. Je remercie ISOC Haïti pour cette formation. Cette dernière m’outille et me donne une certaine capacité qui me permettra de résoudre certains problèmes liés à l’internet dans mes activités quotidiennes ou dans mon environnement physique et social. Et je serai a même capable de créer un réseau communautaire. Toutefois, j’attends encore plus d’ISOC Haïti dans ce domaine assez riche et plein d’opportunité tant sur le plan individuel que collectif, car j’ai pas mal de projets à réaliser en Haïti. L’un d’entre eux est la mise en place d’un réseau communautaire à Dilaire (localité de la section communale de Haut-Maribaroux, Ouanaminthe, Nord ‘Est, Haïti). Un projet pareil va permettre aux habitants de cette zone, suivant leur position géographique, d’avoir accès à une connectivité. Ce projet, dans une certaine mesure vise le développement local; l’accès aux informations nationales et internationales aux citoyens.nnes de la zone ainsi que des formations à distance. Par ailleurs, il est à souligner que l’énergie se veut un outil indispensable dans la réalisation d’un projet de réseau communautaire. Il devient alors impératif de penser à la résolution du problème d’énergie en Haïti, car cela facilitera la réalisation de plusieurs projets de cette envergure. De plus, l’internet représente aujourd’hui un outil important au service de développement, de même que l’énergie.

ISOC HAITI

AOUT 2020


171 | P a g e

Selon les Statistiques Internet en direct (www.InternetLiveStats.com), en 2016, le taux de pénétration d’internet en Haïti était de 12,1%. Cependant malgré l’augmentation du nombre de personnes ayant accès à l’internet en Haïti, en 2020, cela n’empêche pas que l’accès à l’internet, pour certains, soit encore un luxe en Haïti, surtout dans les zones les plus reculées du pays où le signal est très faible et du coup inopportun à une bonne connexion des appareils pour une opération dépendant de l’internet. Toutefois, les choses doivent changer (position à laquelle j’inscris mes projets).

La technologie avance à grand pas dans la majorité des pays du monde, cependant, en Haïti, elle est toujours absente. Ce qui que nous sommes encore abonnes aux absents en ce qui a trait aux grandes révolutions de développement du monde, et ce, depuis notre grande victoire de 1804. Cependant, il faut reconnaître qu’il y a quelques efforts qui se font comme ceux de l’ISOC Haïti voulant répondre et apporter ses contributions au développement de l’internet en Haïti. C’est par ailleurs un bon apport puisque, la Covid-19 nous a mis à nu face à la réalité. Ainsi, alors que les écoles et les universités fonctionnent dans les pays les plus proches de nous, les nôtres sont fermées en grande majorité. Ce qui cependant devrait être une simple adaptation à la situation présentée si nous avions pensé à mettre en place les infrastructures technologiques nécessaires disponibles. Je remercie une fois de plus ISOC Haïti pour cette belle formation (rencontre d’apprentissage) qui a débuté le 15 Juin 2020 et a pris fin le 10 Juillet 2020. Un remerciement spécial à l’ingénieur Jean Nahum CONSTANT pour sa sagesse, son dynamisme et sa maîtrise du sujet qui ont fortement contribué à la réussite de la formation

ISOC HAITI

AOUT 2020


172 | P a g e

Pourquoi est-il nécessaire d’améliorer le service d’internet en Haïti ?

Par Ralph LUBERISSE

Le monde dans lequel nous vivons est très évolutif. La technologie joue un rôle très important dans notre quotidien. Ainsi, la technologie facilite la communication dans le monde grâce à internet et nous permet de rester connecter entre nous, et aussi réaliser des transactions à travers le monde. De ce fait, dans un pays comme Haïti, le cours sur le réseau communautaire s’avère très utile et bénéfique pour les participants dans la mesure où elle contribuera à résoudre le problème lié à la connexion à internet des haïtiens qui vivent dans les zones éloignées. En fait, ce cours permet à des professionnels des NTICs d’acquérir des connaissances adéquates et aussi se performer dans le domaine de la communication et l’internet. Il permet aussi à ces derniers de maitriser les outils technologiques et informatiques de manière à se mettre au service de la population vivant dans les milieux ruraux. L’une des parties prenantes de cette formation est ISOC Haïti, un chapitre de l’Internet Society. Ainsi les chapitres de l’Internet Society sont des communautés de personnes partageant les mêmes idées qui travaillent ensemble pour mettre en place des événements éducatifs, des programmes communautaires soutenus par des politiques publiques, ainsi que des événements de networking. L’Internet Society (ISOC) est une association de droit américain à vocation internationale créée en janvier 1992 par les pionniers de l’Internet pour promouvoir et coordonner le développement des réseaux informatiques dans le monde. Ce cours, mis en place par l’ISOC Haïti, vient à un moment où le monde est confronté à une grave crise sanitaire. Et depuis, beaucoup de pratiques ont changé, et à entrainer certaines d’autres comme le confinement, la distanciation sociale, etc. Mais, grâce à la technologie les gens ne se sentent pas trop isolés, et ont pu trouver des moyens de se divertir, de s’éduquer, de réaliser des achats et autres, tout ceci a été possible grâce à internet. Ainsi cela nous montre combien l’internet joue un rôle important dans le monde d’aujourd’hui.

ISOC HAITI

AOUT 2020


173 | P a g e

Ainsi vu le taux de pénétration de l’internet en Haïti ou moins de 15% de foyer sont connectés selon le rapport « Etats du haut débit 2016 en Amérique Latine et les Caraïbes (source:Haitilibre.com), il devient nécessaire de renforcer les infrastructures technologiques afin de permettre un plus large accès à l’internet à haut débit à travers le pays moyennant un cout réduit. Pour ce faire, les réseaux communautaires restent l’une des méthodes permettant de remédier à cette situation. Cependant, on ne pourrait pas concevoir un réseau communautaire sans relater le problème de l’énergie, vu que les zones rurales Haïtiennes font face au problème quotidien de l’électricité. Les matériels technologiques destinés à implémenter le réseau communautaire ont besoin d’une alimentation énergétique stable. De ce fait, on doit mettre à disposition des sources en énergies alternatives, en fonction des ressources de la zone. Toutefois, Haïti doit s’intégrer et s’émerger beaucoup plus dans la technologie vu la croissance que connait l’Internet dans le monde ces dernières années. L’Internet est présent partout et permet de réaliser beaucoup de choses à distance. Par sa contribution dans la croissance économique, dans l’éducation et aussi dans la promotion des œuvres artistiques, il est important que l’Etat en Haïti fasse des efforts pour adopter des politiques publiques visant à favoriser un large accès et une meilleure qualité du service Internet.

En effet, ce cours nous apprend beaucoup, non seulement il nous permet de comprendre le fonctionnement des réseaux sans fil, mais aussi il nous enseigne comment réaliser un budget quant à l’exécution et à l’implémentation d’un réseau communautaire sans fil. Ces quatre semaines de cours nous ont permis d’acquérir des connaissances techniques et théoriques dans le domaine des TICs. Malgré, la période de COVID-19 cela n’a pas empêché aux responsable de ISOC chapitre Haïti et aux formateurs de se mettre disponible pour nous former dignement et valablement.

Somme toute, cette formation est très motivante dans la mesure où il permet aux boursiers à participer aux autres projets futurs que l’ISOC compte réaliser en Haïti. Je pense qu’il est important de continuer à former d’autres jeunes en réseau communautaire, vu qu’Haïti est vraiment en retard en matière de Technologie de l’Information et de la Communication par rapport aux autres pays

ISOC HAITI

AOUT 2020


174 | P a g e

de la région. Je souhaite aussi que l’ISOC donne d’autres formations plus approfondies aux jeunes qui viennent de boucler cette formation en réseau communautaire.

ISOC HAITI

AOUT 2020


175 | P a g e

L’accessibilité de l’internet, un défi pour les milieux ruraux haïtien

Par Tony François Comme tous les grands besoins dans la vie d’une communauté, la Technologie de l’Information et de la Communication (TIC) s’avère un outil incontournable susceptible de contribuer au développement tant sur le plan social, éducatif, économique et autres. Mais, malgré la présence de divers Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) sur le terrain qui prétendent avoir une couverture de réseau nationale, nombres de gens dans les grandes villes ne jouissent malheureusement pas d’une connexion internet fiable et efficace. La situation demeure la même dans les zones reculées. En Haïti le taux de pénétration de l’internet reste à 33% c’est-à-dire sur 100 personnes seulement 33 utilisent Internet. Deux raisons peuvent expliquer cette situation: Problème de réseau dans les zones négligées et le coût des services fournis. Ajouté à cela, il y a le problème d’électricité qui persiste dans les villes, voire dans certaines régions qui en sont totalement dépourvues. A noter qu’il y a une absence criante de formation à l’égard des jeunes écoliers sur l’importance de l’internet sur les institutions scolaires. Pour aider les gens à faire face à ce problème d’internet, surtout dans les zones rurales, et les former afin de pouvoir utiliser à bon escient cet outil, ISOC Haïti, un chapitre d’Internet Society, croit fermement au montage de réseaux communautaires bien structurés et sur la mise sur pied d’un programme baptisé « Community Nework Skills ».

Dans le cadre de ce projet, du 15 Juin au 10 Juillet, une séance de formation en ligne sur : Réseaux Communautaire » a été offerte à des boursiers, venant des régions différentes du pays, minutieusement choisis par le staff de l’ISOC Haïti. Présentée en douze modules par l’ingénieur Jean Nahum Constant, cette formation a duré quatre semaines à raison de trois cours par semaine. A signaler que les participants ont tous été satisfaits de la performance du formateur, de sa patience ainsi que la qualité de la formation. Les modules présentés étaient les suivants :

1. Normes de réseau sans fil - IEEE

ISOC HAITI

AOUT 2020


176 | P a g e

2. Radio Physique 3. Planification pratique pour la mise en œuvre d'un Réseau 4. Introduction au Réseau 5. Couche Réseau 6. Routage 7. Couches Supérieures 8. Topologies et infrastructure de Réseau 9. Configuration du périphérique Radio 10. Exemples de configurations de points d'accès 11. Comment sécuriser les réseaux sans fil 12. Dépannage d'un réseau sans fil

Toutefois, des séances de pratique seront organisées à l’intention de ceux qui ont pu obtenir leur certificat. Car, faisant grandement partie du projet, ces techniciens formés auront à contribuer au montage des réseaux communautaires et former à leur tour d'autres gens dans ce domaine. Précisons qu’ISOC (Internet Society) est une association dont l’intention est de promouvoir et coordonner le développement des réseaux informatiques dans le monde, promouvoir l’accès et le service universel pour une plus grande égalité des chances dans l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), favoriser l’éducation et la diffusion des connaissances nécessaires à une meilleure appropriation des TIC etc.

Donc, moi en tant que boursier ayant suivi la formation de l'ISOC Haïti, ayant déjà travaillé dans ce domaine avec comme rêve de voir des gens à travers tout le pays faire bon usage de l'internet, se connecter, se former, s'informer et s'acheminer vers une société de gens formés et avisés. L'initiative de l'ISOC Haïti ne fait que mettre de l'huile sur le feu du rêve que je nourrissais déjà en tant que technicien en réseaux télécommunications.

Bravo à toute l'équipe de l'ISOC Haïti spécialement le président Sindy Obed qui a été très actif tout au long du déroulement de la formation en vue de s'assurer que nous irons à bon port.

ISOC HAITI

AOUT 2020


177 | P a g e

En plein 21eme siècle : l’accès à l’internet demeure encore un luxe pour les haïtiens Par Spencer SIGUE

Comme vous le savez de nos jours, le monde est digitalisé et de plus en plus connecté. On est à l’ère de la révolution numérique et de la technologie de pointe depuis après les années 1970. Nous qui utilisons déjà la technologie de l’information et de la communication (TIC), comment pouvons-nous imaginer un monde sans cette technologie qui fait partie de notre quotidien ? Pourtant, ici en Haïti, bon nombre de nos concitoyens n’ont pas accès aux bienfaits de cette technologie. Toutefois, le faible pourcentage qui l’utilise en a un accès très réduit en raison plusieurs facteurs dont nous allons voir sous peu. Vu le besoin croissant en matière de TIC et le manque d’accès à l’internet de bon nombre de communautés urbaines et rurales. L’Association Haïtienne Internet Society chapitre Haïti (ISOC Haïti) est l’un des chapitre de l’Internet Society, organisme œuvrant dans la gouvernance mondiale de l’internet. Il a mis sur pied le projet : « Community Network Skills ». Ce projet vise à mettre des réseaux communautaires pour remédier au problème d’accès à l’internet que nous confrontons actuellement dans nos communautés. Pour ce faire l’ISOC Haïti a sélectionné des candidats selon leurs critères afin de prendre part à une formation en ligne sur : « Réseaux-Communautaires » durant quatre semaines, trois présentations par semaine du 15 juin au 10 juillet 2020 et le cours était réparti comme suit:

Normes de réseau sans fil IEEE Radio Physique Planification pratique pour la mise en œuvre d'un Réseau Introduction au Réseau Couche Réseau Routage Couches Supérieures Topologie et infrastructure de Réseau Configuration du périphérique Radio

ISOC HAITI

AOUT 2020


178 | P a g e

Exemples de configurations de points d'accès Comment sécuriser les réseaux sans fil Dépannage d'un réseau sans fil Le taux de pénétration de l’internet en Haïti est de 33% lors d’une étude mené en janvier 2020 selon les sites : www.datareportal.com et www.statista.com, pour ce denier Haïti est le pays de la caraïbes qui a le taux de pénétration de l’internet le plus bas. Plusieurs éléments sont à la base de ce bas niveau du taux de pénétration de l’internet haïtien nous allons en citer quelques-uns: 

Niveau précaire de revenu de certains habitants.

Couverture de réseau insuffisante des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) quoi ont soi-disant une couverture nationale.

Coût élevé des plans internet

Mauvaise qualité du service internet

Problème d’énergie électrique

Tous ces problèmes ont un impact négatif sur le taux de pénétration de l’internet haïtien.

La moitié de la population mondiale n’a pas accès à l’internet et chez nous en Haïti il n’y a que 33% qui ont ce privilège dont 67% en sont privés. Ces chiffres montrent grandement la nécessité d’avoir des réseaux communautaires pour venir en aide aux personnes que les FAI ont négligées ou ne veulent tout simplement pas investir pour ces communautés. Nous nous souvenons que nous travaillions entant que représentants régionaux d’un FAI du pays, par l’intermédiaire de notre supérieur dans l’administration centrale, nous leur avons fait part des zones d’ombre de notre commune qui n’avaient pas accès à l’internet ni aux signaux téléphoniques. Depuis 2013 à nos jours pour ce FAI le problème reste et demeure pour les gens de ces zones.

Donc le réseau communautaire va aider à résoudre tous ces problèmes-là. Le réseau communautaire sera plus proche des gens de la communauté, il sera fait par les gens de la

ISOC HAITI

AOUT 2020


179 | P a g e

communauté et il saura répondre plus efficacement au besoin de la communauté. Ça, c’est la raison d’être du réseau communautaire.

Nous avons pour objectif de créer un réseau communautaire depuis 2013 mais, les moyens nous manquaient. ISOC Haïti vient nous de nous booster avec cette formation. Il nous redonne espoir pour accomplir un rêve de sept ans pour notre communauté et nous sommes contents de faire partie d’un staff qui a le même objectif que nous. Nous espérons qu’après cette formation nous pourrons implanter le réseau communautaire dans notre communauté et aider d’autres communautés à avoir accès au TIC. Nous profitons ainsi afin de remercier le staff d’avoir fait choix de nous. Nous savons qu’il y a beaucoup de candidats qui n’ont pas eu cette opportunité. Nous remercions également notre formateur Ing. Jean Nahum Constant pour ses compétences, son dévouement et sa patience. Nous avons été satisfaits du contenu de la formation. Le déroulement était normal pour la majorité des fois, sauf pour les problèmes d’énergie, problèmes techniques liés au signal d’internet et de l’heure qui est parfois encombrant dans la matinée.

ISOC HAITI

AOUT 2020


180 | P a g e

Auteurs 

Jeff FORESTAL

Marc SANTINY

Roody AUGUSTIN

Holson OSTANE

Jonathan SAINVILUS

Jeff MATHURIN

Audisson BIEN AIME

Jean Gilberson CAMILLE

Jimmy CHAMPAGNE

Patrick GEORGES

Joseph Jackson Serge JUNIOR

Jean-Myrtho ELSAINT

Chedler THERMITUS

Vladimir Ricardo Karen MERILUS

Mackenson AXTYANAX

Youseline Leika BRIMAIRE

Racham Schedeur GUSTAVE

Rousselet DAUPHIN

Réginald AUDIGE

Henry Junior LAZARE

Josette MELEARD

Marckenley ODALUS

Enock DUVAL

Lundjino JOSEPH

MACKENSON VERNET

Nadia JEAN CHARLES

Wesly ASTREL

Déjervil EDNER JUNIOR ISOC HAITI

AOUT 2020


181 | P a g e

Jean-Marie JEAN-GILDA

Nelson JEANTILUS

Jean Fred FIGARO

Samuel JEAN

Evah Laury SIMON

Berry Kendley JOSEPH

Jole WILMORE

Vilhomme JEAN-FRANCOIS

Emmanuel LEONARD

Wadner ULYSSE

Marc Bernard BELLONY

Rodnay JEAN

Montreuil EDMOND

Dameus Danunca NOLYNE

Marie Milange, Ezechiel Destine

Woodly CHERY

Livens SAINT-VIL

Ralph LUBERISSE

Tony FRANÇOIS

Spencer SIGUE

ISOC HAITI

AOUT 2020


182 | P a g e

Bibliographie &Webographie  MÜHLETHALER Paul, Olivier SALVATORI, 802.11 et les réseaux sans fil, Paris, Edition Eyrolles, 2002, 281 p.  M. BOUMEHED, Technologies sans fil, Polycopié de Cours  FELSY Martin, La sécurité des réseaux sans fil sur la route, Deuxième édition, 2014, 4 p.  GAMBS Sébastien, Réseaux sans fil, 2015  URIEN Pascal, dans Les Cahiers du numérique (Vol. 4), 2003, 238 p.  KOUTROUMPIS Pantelis, Gregory DOMOND, Les avantages de la numérisation du gouvernement et d'un meilleur accès mobile en Haïti, Canada, Copenhagen Consensus Center, 2017, 46p.  Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural, 2010.Politique de développement agricole 2010-2025, 31p.  Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire, Octobre 2019. Bulletin d’information de la sécurité alimentaire. 5p.  https://www.hellopro.fr/equipements-informatiques-sans-fils-2008536-fr-rubrique.html  https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_sans_fil  https://fr.wikipedia.org/wiki/Transmission_sans_fil  https://fr.wikipedia.org/wiki/Wi-Fi  https://fr.wikipedia.org/wiki/Haitel  fr.wikipedia.org  https://fr.wikipedia.org/wiki/Institute_of_Electrical_and_Electronics_Engineers  www.wikipedia.com  https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9communications_en_Ha%C3%AFti  https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_sans_fil_communautaires  https://fr.wikipedia.org/wiki/Wi-Fi  https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_sans_fil_communautaires

ISOC HAITI

AOUT 2020


183 | P a g e

 https://en.wikipedia.org/wiki/Netstat#:~:text=In%20computing%2C%20netstat%20(netw ork%  https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_sans_fil_communautaires  https: //f r.m.wikipedi a.org/wiki /Domaine de_ col l i si on  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Transport_en_Ha%C3%AFti  https:// fr.qwe.wiki/wiki/Broadcastdomain.  ht tps://f r.m.wikipedi a.org/wiki/Domaine de diffusion  https://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Society)  DOMOD, Gregory, (2015, 8 sept), A quand le haut débit en Haïti ? sur le site Le Nouvelliste  DELONE, Rodrigue, (2012, 15 nov.), La téléphonie en Haïti, un vrai casse-tête. Sur le site Le Nouvelliste  DOMOND, Gregory, (2018, 18 juil.) Le Wi-Fi, le nouveau centre d’intérêt des internautes. Sur le site Le Nouvelliste  https://www.haitilibre.com/article-22972-haiti-politique-saturation-de-la-bande-fm-leconatel-prend-des-mesures.html  https://www.haitilibre.com/article-24362-icihaiti-politique-le-conatel-poursuit-sa-traquedes-radios-pirates.html  https://www.scoopfmhaiti.com/1117/haititelecommunications-la-teleco-officiellementdenationalisee-et-passee-a-la-natcom/  http://www.conatel.gouv.ht/node/115  http://www.conatel.gouv.ht/sites/default/files/Documents_procedures.pdf  Altema Jean Marie (2018, 4 déc.), Obstacles majeurs au développement de la technologie de l’information en Haïti. Sur le site altemajeanmarie.com  Altema Jean Marie, (2019, 4 avr.), 12 obstacles majeurs au développement des TIC en Haïti  Altema, Jean Marie, 2016. Discours lors de la célébration de la Journée Mondiale de Télécommunications et de la Société de l’Information. http://conatel.gouv.ht/sites/default/files/Discours%20du%20DG%20ALTE MA.pdf [consulté le 11 juillet 2020 à 17 :31].  https://www.internetsociety.org/tutorials/wireless-community-networks

ISOC HAITI

AOUT 2020


184 | P a g e

 https://www.internetsociety.org/fr/issues/reseaux-communautaires/  ISOC. (May 2018). Libérer le potentiel des réseaux communautaires : Approches d'octroi de licences innovantes. Retrieved from.  https://www.internetsociety.org/wpcontent/uploads/2018/05/Unleashing_Community_Net works_Innovative_Licensing_Approaches_FR.pdf  ISOC. (2020,17 juin). Réseaux Communautaires ISOC global volunteers training 2020. Retrieved from https://www.youtube.com/watch?v=o0B8FgczcPQ  https://www.youtube.com/watch?v=R9u-hfxAeBo  https://www.facebook.com/isochaiti/videos/653950441853625/  https://www.youtube.com/watch?v=R9u-hfxAeBo  https://www.facebook.com/isochaiti/videos/653950441853625/  https://www.statista.com/statistics/731275/internet-users-caribbean-countries/  https://isoc.ht/about/  SONG, Stephen, Carlos Rey-Moreno, Michael Jensen, La gestion du spectre : Innovations, Internet Society  Lepage, Mathilde, (2016, 5 jan) Le Wi-Fi : c’est quoi et comment ça marche ? Sur le site Killmybill.  Rezo nodwès, 2020. L’ISOC Haïti va accorder plus de 120 bourses de formation en réseaux communautaires aux professionnels haïtiens. https://rezonodwes.com/2020/05/26/lisoc-haiti-va-accorder-plus-de-120bourses-de-formation-en-reseaux-communautaires-aux-professionnelshaitiens/?fbclid=IwAR0GbTgRi9Rzd5y8n0NI55b5veZvGLzsazmXPDJ6UCHoXy0r_RulD1Wi3I [consulté le 28 mai 2020]  Haïti Tech News, 2014. Internet à haut débit et développement en Haïti.  Internet Society, 2018. Libérer le potentiel des réseaux communautaires : Approche d’octroi de licences innovantes.  https://www.haititechnews.com/haiti-le-taux-de-penetration-dinternet-est-il-de-12/  https://www.memoireonline.com/06/09/2117/m_Levolution-du-marchede-la-telephoniecellulaire-en-Haiumlti-de-1999-2006-Une-analyse-de-laconc9.html#:~:text=La%20Digicel%20va%20faire%20sa,Cuba%20et%20la%20R%C3% A9publique%20Dominicaine).

ISOC HAITI

AOUT 2020


185 | P a g e

 http://wapiti.enic.fr/commun/ens/peda/options/ST/RIO/pub/exposes/exposesrio2006ttnfa2007/Leclercq-Delplanque/reseaux.html  https://web.maths.unsw.edu.au/~lafaye/CCM/wireless/wlintro.htm  https://www.intel.ca/content/www/ca/fr/support/articles/000006856/network-and-io/wireless-networking.html  https://sites.google.com/site/lewifi/introduction/historique-du-wi-fi  https://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-informatiques/5-les-reseaux-sans-fil/  https://www.lifewire.com/range-of-typical-wifi-network-816564  https://www.cnet.com/how-to/how-to-extend-wi-fi-outdoors/  http://wapiti.enic.fr/commun/ens/peda/options/ST/RIO/pub/exposes/exposesrio2006ttnfa2007/Leclercq-Delplanque/reseaux.html  https://www.killmybill.be/fr/wifi/#:~:text=Le%20r%C3%A9seau%20sans%20fil%20rep ose,sans%20fil%20de%20l'ordinateur.  https://web.maths.unsw.edu.au/~lafaye/CCM/wireless/wlintro.htm\  https://www.intel.ca/content/www/ca/fr/support/articles/000006856/network-and-io/wireless-networking.htm  https://sites.google.com/site/lewifi/introduction/historique-du-wi-fi  https://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-informatiques/5-les-reseaux-sans-fil/  https://www.lifewire.com/range-of-typical-wifi-network-816564  https://www.cnet.com/how-to/how-to-extend-wi-fi-outdoors/  https://www.e3sconferences.org/articles/e3sconf/pdf/2019/10/e3sconf_pe2019_02002.pd f  https://economictimes.indiatimes.com/small-biz/productline/power-generation/hybridgenerators-gensets-that-reduce-fuel-bills-produce-very-lessnoise/articleshow/69342382.cms  https://www.ge.com/news/reports/the-network-effect-the-internet-of-electricity-iscoming-and-this-little-device-is-making-it-happen  https://www.netspotapp.com/fr/wifi-intererence.html  fr.slideshare.net : El Hassan El AMRI : Campus des réseaux informatiques et télécommunication / Réseaux locaux sans fil.

ISOC HAITI

AOUT 2020


186 | P a g e

 "Mettre fin à l'exclusion numérique : Pourquoi la fracture de l'accès persiste-t-elle et comment la réduire", Document d'orientation d'APC relatif à l'accès à l'internet, Avril 2016;  https://www.internetlivestats.com/internet-users/haiti/  https://datareportal.com/reports/digital-2020-haiti  Internet Live Stat, 2016. Elaboration of data by International Telecommunication Union (ITU), World Bank, and United Nations Population Division. www.InternetLiveStats.com [consulté le 17 juillet 2020 à 14 :02].  https://www.apc.org/fr/news/les-r%C3%A9seaux-communautaires-et-l%E2%80%99artdu-funambule-d%C3%A9fis-r%C3%A9alisations-et-exp%C3%A9riences-qui-vont-au  Journal du Net (09 Janvier 2019), www.journaldunet.fr/web-tech/dictionnaire-duwebmastering/1203401-ping-definition/  www.speedcheck.org/fr/wiki/traceroute/  Mickael Dorigny, « Qu’est-ce que le Traceroute? » IT-Connect (19 Décembre 2013), www.it-connect.fr/quest-ce-que-le-traceroute/  « Nagios : une Vue d’Ensemble des Systèmes et Réseaux, » IONOS – Digital Guide, www.ionos.fr/digitalguide/serveur/outils/nagios-une-vue-densemble-des-systemes-etreseaux/  Denis Turcan, « Supervision Réseau : Comment et Pourquoi ? » SUPINFO (15 Octobre 2019), https://www.supinfo.com/articles/single/10130-supervision-reseau-commentpourquoi  «Nagios et la Supervision »www.igm.univmlv.fr/~dr/XPOSE2004/nchaveron/Nagios.html  Gustave Koualoroh, Audit et Définition de la Politique de Sécurité du Réseau Informatique de la First Bank (Yaoundé : Université de Yaoundé, 2008), www.memoireonline.com/12/09/3035/m_Audit-et-definition-de-la-politique-de-securitedu-reseau-informatique-de-la-fi5.html  « Comment : Tcpdump : Exemples. Options et Plus – 2020, » Go Travels, fr.gotravels.com/74623-tcpdump-linux-command-unix-command-4097081-7858091  « Tcpdump : Débugger son réseau, » Tutox (15 Avril 2017), tutox.fr/2017/04/15/tcpdump-debugger-son-réseau/

ISOC HAITI

AOUT 2020


187 | P a g e

 « What is Netstat, » IONOS Digital Guide, www.ionos.com/digitalguide/server/tools/introduction-to-netstat/  « Netstat, » Comment Ça Marche (07 Juillet 2017), www.commentcamarche.net/contents/710-netstat  Tom Bessière, « Comment Améliorer la Configuration de PuTTY, » SUPINFO (15 Septembre 2019), https://www.supinfo.com/articles/single/9880--comment-ameliorerconfigution-putty  Olga Weis, « PuTTY Alternative – Advanced Serial Port Terminal pour Windows OS, » Eltima Publishing (13 Novembre 2019), www.virtual-serial-port.org/fr/articles/puttyalternative/  Marc Terrier, « Introduction à PuTTY, » Documentation de PuTTY (20 Janvier 2016), http://macr.terrier.free/docputty/chapter01.html  Youssouf N’Tchirfou, Monitoring d’une Infrastructure Informatique sur Base d’Outils Libres (Togo : Institut Africain d’Administration et d’Études Commerciales, 2010), www.memoireonline.com/04/12/5604/m_Monitoring-dune-infrastructure-informatiquesur-base-doutils-libres23.html  https://www.internetsociety.org  https://www.leblocnotes.ca/node/832  https://www.altemajeanmarie.com/2018/04/12-obstacles-majeurs-au-developpeme ntdes-technologies-de-linformation-en-haiti/  https://radiotelevision2000.com/home/?p=43252  https://www.it-connect.fr/chapitres/les-outils-de-couche-reseau/  https://www.paessler.com/it-explained/ping  https://whatismyipaddress.com/traceroute  https://searchnetworking.techtarget.com/definition/sniffer  https://www.tutorialspoint.com/nagios/nagios_quick_guide.htm  https://nmap.org/  https://www.ssh.com/ssh/putty/windows/  https://www.techopedia.com/definition/4335/putty  https://www.usenix.org/legacy/event/lisa98/full_papers/oetiker/oetiker.pdf  https://oss.oetiker.ch/mrtg/

ISOC HAITI

AOUT 2020


188 | P a g e

 https://reussirsonccna.fr/domainedecollisionnetdediffusion  http://assambapasquier.overblog.com/article32010589.htm  https://reussirsonccna.fr/lamethodecsmacdtoutcapourca/  https://r eussirsonccna.fr/lebridge  https://reussirsonccna.fr/notreennemilehub/  https://datareportal.com/reports/digital-2020-haiti  www.bme.gouv.ht,energiePDF  isoc.ht/devenir-membre

ISOC HAITI

AOUT 2020


189 | P a g e

Annexe

Discours CN Skills program 2020

Mesdames/Messieurs les invités spéciaux, Chers membres du Conseil d’administration, Messieurs les formateurs, Chers gradués, Amis de la presse,

Un 13 Septembre 2018, des leaders, des citoyens ont cru qu’une plateforme de débat sur la gouvernance de l’Internet était nécessaire et l’ont baptisé : « Connecter les déconnectés et construire l’avenir du numérique en Haïti » cette première discussion intense qui a pu réunir plus de 300 participants célèbre la volonté des acteurs et parties prenantes de l’écosystème de la gouvernance de l’Internet d’Haïti à se mettre au pas pour favoriser l’accès à Internet pour tous en Haïti. Nous savons tous que les forums, les sommets, les conférences et beaucoup d’autres noms similaires ne servent à rien s’ils ne nous mènent au carrefour de l’action. Les défis sont là, les leçons ont été tirées mais notre échange global a rassuré que les réseaux communautaires ont changé des vies un peu partout dans le monde et ici en Haïti nous avons fait le premier pas, disons un grand pas, celui de former 87 professionnels de différentes communes d’Haïti en réseaux communautaires. Cette gloire est inutile sans l’action conjointe des acteurs et parties prenantes autour de cette vision universelle mais humaine louant un Internet à haut débit pour les zones rurales ou pour toute communauté mal desservie de notre chère patrie.

ISOC HAITI

AOUT 2020


190 | P a g e

Comme beaucoup d’autres pays en développement, la connectivité numérique en Haïti était indispensable pour surmonter la pandémie et espérer un redressement durable et inclusif. La feuille de route 2020 de l’ONU prévoit parmi ses huit étapes pour une meilleure coopération de réaliser la connectivité universelle d'ici 2030, afin que chacun ait un accès sûr et bon marché à l'internet, car l’inclusion numérique favorise les objectifs de développement durable. Nous avons invité M. Vinton Cerf chercheur et Co-inventeur du protocole TCP/IP, considéré comme le père de l’Internet. Sa contribution à ce réseau lui plante une page de fer dans la mémoire du temps et nos boursiers doivent s’inspirer pour vivre au-delà des générations. Nos 87 héros, Nous savons que l’électricité s’est faite rare, l’accès à Internet vous a souvent déçu et le stress imposé par ce virus contagieux vous a presque englouti, mais vous avez arraché votre place parmi les gradués sans aucune excuse en vous sacrifiant car vous misez sur votre formation pour aider votre communauté. Si voulez que la fierté qui luit dans vos noms soit restée inoubliable, il vous incombe désormais la tâche de changer votre communauté. Nos valeureux formateurs Ing Jeffrey Carre, Ing Jean Nahum Constant, Ing Reynold Guerrier ont tout fait pour améliorer l’apprentissage et que tous les étudiants reste à bord. M. Shernon Osepa, M. Max Larson Henry, Mme Kellee Elkins La fondation Internet Society Loop Haïti Merci à vous! Merci à vous! C’est juste un pas, nous devons avancer !

Discours de Obed Sindy, Président de l’ISOC Haïti

ISOC HAITI

AOUT 2020


191 | P a g e

Monsieur Vinton Cerf, "père de l'internet" Monsieur le président de l'ISOC Haïti Estimables formateurs, Chers collègues étudiants, Chers internautes Distingués invités en vos titres et qualités, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

Permettez-moi de vous annoncer que ma présente allocution se veut être des remerciements. Car, ce terme, dit-on est porteur, mais aussi représentatif de la vertu. Mes tous premiers remerciements s’adressent au Grand Architecte de l'Univers qui a su me soutenir et me donner de l'intelligence au cours de la période de formation du programme CN Skills2020. S’ensuivent ensuite, les responsables du chapitre Haïtien de l'ISOC, qui se sont engagés pour faire doter Haïti de la formation de 120 techniciens et techniciennes en Réseau communautaire. Nos remerciements à nos Ingénieux formateurs (Ing Reylnod Guerrier, Ing Jeffrey Carhé et Ing Jean Nahum Constant) qui ont su faire preuve de compétence et de loyauté pour l’avancement de notre aventure académique. A eux qui ne se sont jamais lassé de nos questions "tèt anba" nous, les disons "Chapo ba". Notre reconnaissance se dirige également vers tous les intervenants des Webinaires tant en Haïti et ailleurs nous pouvons citer M. Max Larson Henry, Mme Jesula Bernadin et M. Wilson Fièvre. C’est avec beaucoup d’humilité et un cœur rempli d’émotion que j'active mes boutons audio et vidéo, aujourd’hui pour prendre la parole au nom de mes camarades de la promotion et en ma qualité de meilleur apprenant. Nous saluons votre présence virtuelle ici, car votre connexion rehausse l’éclat de cette cérémonie. En vérité l’occasion est solennelle pour moi étant l'un des meilleurs apprenants de cette promotion, mais aussi pour tous mes camarades qui participent à la

ISOC HAITI

AOUT 2020


192 | P a g e

toute première cÊrÊmonie de ce genre en Haïti en cette pÊriode particulière. Tout le mÊrite revient aux instructeurs et encadreurs qui se sont toujours montrÊs à la hauteur de leurs taches. Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, internautes, en ce grand jour d'apothÊose et de festivitÊs Êducatives, nous, les 87 nouveaux techniciens.nes en RÊseau communautaire, avons l'heureux plaisir de manifester nos plus sincères remerciements à tout l'ensemble de l'ISOC pour 3 et même 4 faits. 1) Merci l'ISOC de nous avoir montrÊ que par le biais des formateurs et autres, que le travail en Êquipe est le meilleur et c'est ce qui donnera rÊsultat à notre cher Haïti. 2) Merci l'ISOC de nous avoir instruit, enseignÊ que personne, quel que soit sa condition sociale, physique, religieuse et intellectuelle, ne devrait être mÊprisÊe ni oubliÊe. On doit la rejoindre jusqu'au dernier kilomètre. 3) Nous voulons dire MERCI au conseil de l'internet Society, de nous avoir rÊuni durant 2 webinaires pour nous nous assurer que nous ne sommes pas seuls en Haïti, et que l'ISOC peut chercher et rÊunir ses bailleurs pour faire avancer des projets sur notre territoire.

4) Enfin, merci l'ISOC de nous faire rencontrer le père de l'internet, Monsieur Vinton Cerf. Nous aimerions bien lui prendre en SELFIE đ&#x;‘Ľ après cette graduation, mais fort malheureux nos dĂŠveloppeurs d'Application mobiles, semble ne pas encore au rendez-vous Ă cet effet.

Alors merci Ă vous tous et toutes de n'avoir quittĂŠ votre plateforme et m'avez suivi. MERCI

Que Dieu bĂŠnisse l'ISOC HaĂŻti Que Dieu bĂŠnisse HaĂŻti. Discours de Marc Bernard BELLONY, ĂŠtudiant du programme

ISOC HAITI

AOUT 2020


193 | P a g e

Monsieur le Président du Chapitre Haïtien de l'Internet Society M. Sindy OBED, Monsieur Vint Cerf, Mesdames, Messieurs Membres du conseil du Chapitre Haïtien de l'Internet Society, M. Shernon Osepa est le directeur des affaires caribéennes et du développement de l'Internet Society (ISOC), Madame Kellee Elkins est la directrice régionale de l'engagement communautaire pour le bureau régional de l'Amérique du Nord de l'ISOC, Chers Enseignants, chères Etudiantes, Chers étudiants, Chers membres du Chapitre Haïtien de l'Internet Society Membre de la presse en particulier Loop Haïti et Chokarella, Mesdames, Messieurs, Distingués invités.

Mèsi a Board ISOC Ayiti an patikilye M. Sindy Obed pou envitasyon sa a.

Depi lè'l te kreye nan lane 2005, AHTIC te ba tèt li pou misyon pou travay nan « difizyon ak entegrasyon teknoloji enfòmasyon ak kominikasyon nan enstitisyon yo pou rann yo pi konpetitif, pou rann yo inovan ak nan fanmi yo pou amelyore kondisyon lavi yo ».

Kidonk li toutafè natirèl pou nou reponn prezan nan seremoni gradyason profesyonel sa yo ki reyisi kou : Réseau Internet Communautaires.

AHTIC ap kontinye pote kontribisyon pal pou yon Entènet stab, robis, ki aksesib e ki abodab nan peyi nou. Nan sans sa a lap kontinye apiye ak kontribiye, jan l l ap fè l depi plis pase 12 lane nan tout inisyativ tankou sa ki reyini nou jodi a... inisyativ ki pou ede amelyore kalite enfrastrikti ak sèvis Enternet an Ayiti. AHTIC salye inisyativ sa a e li salye estrateji Chapit lokal Internet Ayiti nan sa ki gen pou wè ak favorize ak ranfòse aksè Entènèt sitou pou sa yo ki pi vilnerab yo – Swa paske yo pa gen ase lajan pou peye pou yon bon kalite sèvis Entènèt oubyen paske founisè yo pa bay sèvis nan zon rekile kote yo rete yo.

Aktivite sa a vini nan yon moman, akoz kris kovid19 la, wi moman gwo defi... moman ki mande gwo desizyon tou. Desizyon pou nou ekzije plis sitou pou konpatriyot nou yo ki pa gen bon kalite

ISOC HAITI

AOUT 2020


194 | P a g e

aksè Entènet men tou desizyon pou ranfòse kapasite kad ayisyen yo nan domèn Teknoloji enfomasyon ak kominikasyon.

Association Haitienne pour le Developpement des Technologies de l'Information et de la Communication – AHTIC, kwè ke li enpotan pou gen yon gwo pote kole ant tout aktè ekosystèm la, leta, regilatè, Akademik, Sosyete sivil, sektè prive, asosiyasyon itilizatè elatriye,

pou

demokratize koneksyon ak aksè Entènet sitou pou sila yo ki pi vilnerab.

Paske antrepriz prive yo, e se yon reyalite yo ekzite avan tout bagay nan yon lojik pou fè plis pwofi, kote mache a pa fin ka jwe wòl li, fòk gen plis ki fèt pou ede nan ogmante to penetrasyon entènèt sitou nan zòn riral yo.

Pandan lap kontinye pote kontribisyon'l atravè divès pwojè pou ranfòse enfrastrikti ak kalite sèvis Entènèt an Ayiti, AHTIC ap kontinye sipòte tout inisyativ, tout platfòm ki ka kontinye ankouraje tout aktè yo reflechi sou solisyon ak problèm aksè, problèm disponiblite ak aksesibilite sèvis teknolojik yo... pou kreye kontni, kreye richès donk sèvi ak teknoloji yo kòm zouti pou favorize kwasans ekonomik.

Yon lòt fwa nan non konsèy AHTIC la, nou Felisite ISOC Haiti, Konsey ISOC la pou bèl inisyativ sa a. Felisitasyon a profesè yo, M. Reynold GUERRIER, M. Jeffrey CARRE, M. Nahum CONSTANT ki te bay tout yo menm pou pwogram la te reyisi. E pou fini felisitasyon a tout patisipan ki te satisfè ekzijans fomasyon. Nan yon peryod kote nou te ka jis gade defi yo... Problèm entènèt, Problèm Elektrisite Problèm sekirite e latriye... men nou te kenbe, nou te etidye, nou te travay pou rive nan etap sa a. Nou merite yon kokennchenn felisitasyon.

Anpil lonè ak respè pou nou men tou anpil responsablite ap tann nou nan ede fe ateri strateji ISOC Haiti genyen pou rezo Internet Comunautaire yo tounen you reyalite nan peyi dayiti.

Anverite, pou tout jèn kap gade nou la a, chak nan nou... wi nou se yon ekzanp abnegasyon, kouraj, peseverans, tenasite, espri sakrifis. Bravo yon lot fwa.

ISOC HAITI

AOUT 2020


195 | P a g e

Bon travay Mèsi

Diskou Max Larson Henry, Prezidan AHTIC ak Vis Prezidan ISOC Haïti

ISOC HAITI

AOUT 2020


196 | P a g e

Thank you so much Max and welcome everyone,

Thank you for the opportunity to join you today and however we hope in some stances i think it is a great exemple of why it is that the internet studies that you’ve been doing is so significant it’s because they allow exactly this kind of activity to happen. It was pointed out in a convesation prior to our formal opening that the internet isn’t the most important thing, something which is even more critical is electrical power and so I think we should recognize that insfrastructure in general is vital to the success of any society. Electrical power is one of the things that we need , Internet doesn’t work without it. So one of the things we should be thinking about as we go on to our carreers, especially if they involve the kind of communications that the internet offers is to ask ourselves what other infrastructure do we have to have in place in order to take advantage of these technologies and among the things i hope you were thinking about is not only the insalary infrastructure that is needed to support the internet but also the skills that people have to have in order to make the internet useful and to bring products and services to others so they can take advantage of it. And so when we think of infrastructure we should be thinking about what { } brains, people , trainings and skills and it isn’t just ingeneering. In my experience over some several decades now, is that a sucessful business has not only to have a technical capacity especially if its product is involved it requieres manifacturing and programming and the like but you also need people who understand finance, who understand sales, marketing, and the organizational structures all kind of other skills that when put together produce a comapny that is self sustaining. One of my very good friends Jim Clifton who runs a company that called Yelp Corporation they’ve been around for about 75 years now. And They made their business out of polling people to find about what their opinion were and providing that opinion to someone who cared about the answers. One of the things that Jim says which is inevitable enthousiasm is that the purpose of a comapny is to create a costumer and keep them and so as we start thinking about sucessful businesses regarless of the technologies behind it, thinking about costumers is

ISOC HAITI

AOUT 2020


197 | P a g e

really important. It’s easy to drive a costumer away. All you have to do is fail to be responsive when they have a problem. Or to produce a product that doesn’t work and to be unresponsive when they ask for help.

Probably the most important thing to keep in mind for succesful businesses how am i helping my costumer ?, how can i convince my costumer that they need what i have to offer ? I’d like to bring this around to another related concept, engineers come to me and they say you know, help me plan my carreer and when i finish laughing and explaining that nobody can plan their carreer ask any successful person and you will discover that random things happen that were not anticipated that led to a very carreer path and so they all say don’t try to plan your carreer be very aware of possibilities and opportunities. Opportunities will come knocking sometimes they dont walk like opportunities a big failure can turn out to lead you in some other direction which turned out to be a big opportunity only it didn’t work like that when a failure happen. So this awareness of opportunities is very important but one thing I will tell you is when a engineer comes and tell me what should I do. My first response is that you should learn how to sell your ideas and that’s not the answer most of them are expecting, they are expecting me horning your skills and getting really better at some particular technical things which is a good thing but if you can’t sell your ideas to other people how would you ever do anything big and when you look at the internet which is become very big.

Part of the reason that it become big is that a lot of people decided they wanted that to happen so in my role and ICANN role and early days like fifty years ago we wrote specifications for the TCP/IP protocols put the internet project in place as part of the defense department research effort but it was selling lots of other people in the excitement and possibilities of building this global network that really made it happen and other people figured out there were buisenesses to add building their equipments writting the software deploying and operating the networks and then build an application that make a self sustaining enterprise and I think the most important message that I can leave you with know that you’ve taken this in all this learning about internet and the like that you have this

ISOC HAITI

AOUT 2020


198 | P a g e

enormous and almost empty palette waiting for you to decide how to take advantage of what you learned and how to get other people to get excited about what you want to do so you can turn what you’ve leaned into something of real substance that is sustainable and create a better economy for everyone and one thing I would say especially given that you are in Haiti right now we all understand the great challenges associated with the current situation there having to deal with infrastructure, education, food and power and all the other thing and those are enormous challenges what we should be try to do is to figured out how we can build the economy domestically as suppose to have everyboby live to go to place where there are ready fonctioning economies but that hard problem to solve it easy to understand why people want to go to some place else if we can create conditions under which people can earn a living while stay at home that can make big difference for those of you who are going through the COVID experience like we are here in the US we learn that a lot of work not all of it but a lot of work can be done at home if you have a network to connect to and a ability to deliver a product or a service through that network so we should be thinking along those lines because even after the COVID-19 situation goes away. I think most companies have discovered lots of work can be done at home through the network why not let people have that flexibility so I think my part in thought here is that we should build on the covid19 experience and start to build a capabality inside of Haiti to deliver products and services to the rest of the world. That’s a small country with a modest economy but you have the whole world’s economy to tab if you can offer products and services that people can use through the net. So congratulations on this graduation, congratulations on what you’ve learned, please go out and make that a useful thing for everyone including YOURSELF. Vint Cerf, l’un des pionniers de l’internet et Vice-Président de Google

ISOC HAITI

AOUT 2020


199 | P a g e

Merci Max Merci de m’avoir choisi pour être le porte-parole du corps professoral. Un peu ronflant pour une expérience en ligne. Les propos que je vais dire. C’est simple. Je vais surtout parle de mon expérience avec l’ISOC. Et aussi cette expérience que j’ai vécue pendant ce mois avec une vingtaine d’étudiants en ligne. Et ça a été une expérience vraiment enrichissante à plusieurs points de vue. Participant d’Inet99 à Kyoto international University aux Etats-Unis en 1999. Boursier de Inet2000 a Kiu University au Japon l’année suivante, Ambassadeur ISOC à IGF en 2008 à Hyderabad en Inde, participant à l’immersion réseaux communautaires en inde en 2018, membre de l’ISOC depuis 1999, membre fondateur du Chapitre haïtien de l’ISOC, c’est avec une grande fierté que je participe à cette cérémonie de graduation de la première cohorte d’étudiants formés en réseaux communautaires. Cette expérience a été pour moi enrichissante sur plusieurs aspects. Premièrement, mes participations à différentes activités de l’ISOC ont toujours été à titre de récipiendaire. Dans cette expérience, j’ai été plutôt formateur. Mais au-delà des modules techniques, j’ai surtout privilégié le partage d’expérience. Deuxièmement, en cette période de pandémie, il était surtout important de garder l’esprit des jeunes occupés et aussi leur fournir des outils leur permettant d’être utiles à leur communauté. Troisièmement, j’ai vu des jeunes manifestés un désir ardent d’apprendre en participant tant bien que mal aux sessions en dépit du manque d’internet et surtout, du manque d’électricité. Quatrièmement, une expérience technique de e-learning grandeur nature, mais c’est au niveau humain que cette expérience m’a le plus marquée. J’ai vu beaucoup de solidarité et surtout des jeunes se mettent au service l’un de l’autre. Ce qui est l’esprit même des réseaux communautaires.

Comment mettre ces connaissances techniques au service de sa communauté ? Aujourd’hui à tous les jeunes qui ont montré leur intérêt à participer à cette expérience, je veux dire que ce n’est qu’une étape de franchie. Il vous faudra aller plus loin avec ISOC Haïti, ça demandera des sacrifices certes, mais ce sera toujours gratifiant si vous prenez plus de plaisir à donner qu’à recevoir. N’oubliez pas le slogan de l’ISOC « L’internet is for everyone ». Si aujourd’hui vous

ISOC HAITI

AOUT 2020


200 | P a g e

faites partie des 62% des privilégiés à travers le monde, mais le plus important ce sont les 38% des 7 milliards d’humains qui attendent d’être connectés. Et pour bons nombres d’entre eux, ce ne sera possible qu’à travers les réseaux communautaires. Avec un taux de pénétration de 33% le fossé numérique en Haïti est plus qu’une réalité. Nous avons donc besoin de connecter les gens pour leur donner accès à des services dont ils ont toujours été privés jusqu’ici comme l’éducation, la santé, les services bancaires etc. Le défi est grand, mais je sais qu’en tant que jeunes vous disposez d’épaule assez solide, de courage et d’intelligence à toutes épreuves. Merci de m’avoir permis de partager mes expériences avec vous Et merci de faire partie du chapitre haïtien de l’ISOC. Merci Max !

Reynold Guerrier, Enseignant des réseaux communautaires

ISOC HAITI

AOUT 2020


201 | P a g e

Tout d’abord je voudrais remercier les organisateurs, Obed Sindy et son équipe pour votre aimable invitation. C’est toujours un plaisir et un honneur d’apporter une contribution. Aujourd’hui, nous célébrons le premier pas d’un voyage très important qui a commencé en Haïti. Et je fais référence à l’initiative et au projet de réseaux communautaire tels que promus et approuvés par l’internet society Haïti. Le déploiement des réseaux communautaires est unique. Il ne s’agit pas seulement de l’installation d’une infrastructure des télécommunications quelque part, mais il s’agit de donner aux gens un accès, en particulier ceux des zones rurales et mal desservies, des opportunités. L’occasion d’explorer ces outils uniques avec l’internet. Et je voudrais vous encourager une fois que vous aurez accès à internet, à laisser vos compétences et connaissances uniques où elles mèneront l’économie locale. En plus tous les défis auxquels Haïti est confrontée, il y a également des opportunités uniques. Je parle de son peuple, de la communauté haïtienne. Haïti a une population jeune, cela signifie que l’avenir est entre vos mains et entre de bonnes mains. Pour revenir sur la formation sur les réseaux communautaires que vous venez de terminer, Félicitations à tous les participants. Je pense que nous devons maintenant nous concentrer sur les prochaines étapes. Les prochaines étapes consistent à utiliser les connaissances acquises de manière à pouvoir déployer ces réseaux communautaires. Soyez rassurés que nous à l’Internet Society sommes engagés, passionnés et très concentrés pour vous aider à atteindre vos objectifs. Travaillons ensemble, faisons en sorte que toutes les parties prenantes tels que les gouvernements, les communautés ethniques, le monde universitaire et la société civile se concentrent tous sur le développement de Haïti grâce aux TICS et au développement de l’internet. Une fois de plus, Félicitations et vous pouvez toujours compter sur moi. Shernon Osepa, Directeur des affaires caribéennes et du développement de l’internet society global

ISOC HAITI

AOUT 2020

Profile for ISOCHaiti

Les réseaux communautaires sans fil pour la démocratisation de l’accès à internet en Haïti  

C’est en ce sens que l’ISOC Haïti, qui est un chapitre de l’Internet Society, a réalisé une formation sur les réseaux communautaires, consid...

Les réseaux communautaires sans fil pour la démocratisation de l’accès à internet en Haïti  

C’est en ce sens que l’ISOC Haïti, qui est un chapitre de l’Internet Society, a réalisé une formation sur les réseaux communautaires, consid...

Profile for isochaiti
Advertisement