Page 1

00_001_005-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 11:45 Page1

Guyancourt magazine www.ville-guyancourt.fr

Toute l’actualité de votre ville_ N°454_ 21 mars 2013 _ 1 euro

06_Actualités

10_Acteurs

14_Zoom

TROIS GÉANTS DU REGGAE SUR SCÈNE

ALEXANDRA ZANINI MAIRE-ENFANT EN 1998, A BIEN GRANDI

RYTHMES SCOLAIRES GUYANCOURT OPTE POUR 2014

11 _ Dossier

GUYANCOURT ESPRIT SPORT


c 00_001_005-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 11:45 Page2

>

Éditorial

© Christian Lauté

02

François Deligné, Maire de Guyancourt Conseiller Général des Yvelines Vice-Président de la C.A. de SQY

>

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

Ensemble, réussir la réforme des rythmes scolaires

d

Depuis de nombreuses années, la question des rythmes de l'enfant fait l'objet de débats et de réflexions. Les journées des élèves français sont connues pour être plus longues et plus chargées que dans la plupart des autres pays développés. La fatigue s'accumule et peut ainsi produire des difficultés scolaires. En proposant une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine, en cherchant à programmer les enseignements lorsque la concentration des enfants est importante, la réforme des rythmes scolaires souhaite favoriser les apprentissages et permettre la réussite de tous. Le cadre réglementaire national de la nouvelle organisation du temps scolaire est désormais connu ; des adaptations locales seront possibles. J'avais annoncé dès le 8 janvier, lors des vœux de la Ville, que cette réforme serait à Guyancourt mise en place de manière sereine pour la rentrée de septembre 2014. Nous le ferons dans l'échange et le dialogue avec les enseignants, les parents d'élèves et les partenaires de l'éducation. Nous voulons en effet réussir cette évolution et apporter aux enfants guyancourtois le meilleur cadre éducatif possible. Nous devrons également utiliser ce temps de préparation pour adapter les organisations de travail de nombreux services municipaux et associations guyancourtoises qui agissent auprès des enfants sur leur temps de loisirs. Il s'agit de réussir cette transformation positive, dans le sens de l'intérêt des enfants, en mesurant au plus juste les moyens nouveaux qu'il faudra mobiliser.

O AOLNL SIEUR

M E LE MAIR 5 14 5 4 6 0 3 01

François Deligné, vous répondra en direct le 10 avril de 18 h à 19h30

Sommaire ACTUALITÉS

ACTEURS

DOSSIER

ZOOM

L’AGENDA

06 > Trois géants du reggae sur scène

08 > 20 ans de Guyancourse 10 > Alexandra Zanini, Maire-enfant en 1998, a bien grandi

11 > GUYANCOURT

14 > Rythmes scolaires : Guyancourt opte pour 2014 15 > Bon appétit, maestro ! 16 > Pour un développement toujours plus durable 18 > Mémoires de quartier

19 > Semaine du Développement durable 20 > Vendredi 19 avril Comme le chien

ESPRIT SPORT

Responsable de la publication : Yves MACHEBŒUF • Secrétariat de rédaction : David HOUDINET - Jean MEYRAND • Rédaction : David HOUDINET - Sarah FERREIRA • PAO : Céline BOCKELMANN • Photos : Christian LAUTÉ - Siméon LEVAILLANT - Couverture : Christian LAUTÉ • Maquette : CITIZEN PRESS : 01 77 45 86 86 • Réalisation : Direction de la Communication • Impression : Imprimerie Moderne de l’Est • Tirage : 13 000 exemplaires - Hôtel de Ville de Guyancourt - 14, rue Ambroise Croizat - Centre-Ville - BP 32 78 041 Guyancourt - Tél. : 01 30 48 33 33 • N° ISSN : 1274-5804.


00_001_005-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 11:45 Page3

Retour en images

<

03

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

CHAMPIONNAT DE TIR À L’ARC UN GUYANCOURTOIS TITRÉ

© Christian Lauté

Les 23 et 24 février, les archers de Guyancourt organisaient le championnat régional de tir en salle au gymnase des Droits de l’Homme. Pendant deux journées, les meilleurs archers d’Île-de-France se sont affrontés sur place. Après s’être classé vice-champion départemental début février, le club guyancourtois a continué sur sa (bonne) lancée avec le titre de Didier Bouvier, qui a terminé champion régional dans la catégorie vétéran homme arc à poulie. Bravo à lui et aux archers guyancourtois.

PINK FLOYD REVISITÉ

© Christian Lauté

C’est devant un auditorium très rempli que les musiciens de l’Orchestre National de Jazz ont revisité l’univers de Pink Floyd et plus particulièrement de l’album Dark side of the moon, datant de 1973. Les trois instrumentistes ont joué l’intégralité de cet album mythique, ce qui a notamment donné lieu à une version mémorable du célèbre Money. Cette prestation était proposée dans le cadre d’un cycle consacré à Pink Floyd, qui a aussi donné lieu à une master class gratuite.

Le Conseil Local de Sécurité de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) se réunit chaque année pour réaliser un bilan de différentes actions menées notamment en terme de prévention. La séance plénière du 14 février dernier, présidée par le Maire, rassemblait de nombreux partenaires de la Ville (bailleurs, représentants de parents d’élèves, services de l’État, police, pompiers, association de prévention Passerelles…). Cette réunion était l’occasion de réaliser un bilan des actions menées conjointement.

© Christian Lauté

RENCONTRE POUR LA SÉCURITÉ


00_001_005-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 11:45 Page4

04

>

Retour en images Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

DU MÉTAL À LA BATTERIE

© Christian Lauté

On le sait, la force de La Batterie est de proposer une programmation éclectique. Le public peut vibrer aussi bien pour de la chanson française que pour du blues ou du reggae. Le 22 février, c’était un plateau « métal made in France » qui était proposé. Les maîtres du rock industriel Treponem Pal, accompagnés de leurs danseuses, ont ouvert la soirée dans une ambiance très vaudou avant de laisser place à Punish Yourself. Le groupe « cyberpunk-fluo-zombie » adoptait une scénographie et des maquillages rappelant le « Dia de muertos », la typique fête des morts mexicaine, pour le plus grand plaisir des fans du genre.

FORUM DES FORMATIONS AUX MÉTIERS

© Christian Lauté

Proposé dans le cadre de la semaine de l’emploi de la Communauté d’agglomération, le Forum des formations aux métiers des 15 et 16 février derniers a fait le plein au Pavillon Waldeck-Rousseau. À l’occasion de ce cette rencontre organisée par la Boutique Info Jeunes, plusieurs milliers de collégiens ont pu découvrir différentes orientations professionnelles et, pour certains, se découvrir une vocation. Les visiteurs ont pu aller à la rencontre des exposants, qui présentaient des centaines de métiers dans toutes sortes de secteurs.

© Christian Lauté

ATELIERS PHOTO L’exposition Reflex présentant des photographies amateurs se tiendra du 25 avril au 23 mai à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, l’Atelier de la salle d’expo vous propose différents ateliers et balades autour du thème de la photo numérique. Ainsi, entre février et mars, deux stages ont été proposés. Le premier était consacré au portrait en studio et était animé par un photographe professionnel. Le second portait sur la retouche photo à partir du logiciel libre de droits, Gimp. De quoi préparer les amateurs éclairés à présenter leur travail en avril prochain.


00_001_005-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 11:45 Page5

Retour en images

<

05

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

BIKE AND RUN À LA MINIÈRE

© Christian Lauté

Heureusement pour les athlètes, contrairement à l’année dernière, la 2e édition du Bike & Run de la Minière ne s'est pas déroulée sous la neige. Les sportifs du Triathlon club de SaintQuentin-en-Yvelines ont dominé la course et se sont encore une fois distingués. Ils ont terminés aux deux premières places du podium de l’épreuve de 12 kilomètres. Bravo à Romain Pozzo di Borgo et Balazs Pocsaï (premiers) et à Ghislain Hervé et Julien Lenain (deuxièmes).

PEINTURE EN LIVE À L’HÔTEL DE VILLE

© Christian Lauté

Le 21 février, l’artiste guyancourtoise Ségolène Perrot, accompagnée du batteur Siegfried Mandon, a réalisé une œuvre en direct lors du vernissage de l’exposition Splashes. La salle du Conseil de l’Hôtel de Ville a servi d’atelier géant pour cette performance. Pendant une improvisation de batterie d’une dizaine de minutes, la plasticienne a peint une gigantesque toile posée au sol devant un public attentif. De quoi donner à voir et à entendre !

© Christian Lauté

CHAMBRE(S) D’HÔTELS La Ferme de Bel Ébat proposait un spectacle de danse contemporaine intitulé Chambre(s) d’hôtels. Sur fonds de polar et de voix off, cette pièce dansée a transporté le public de Berlin à la Thaïlande. Dans un décor représentant une chambre d’hôtel différente, les danseurs ont révélé leur art au cours de différents tableaux. Grâce à de somptueux solos, comme celui interprété sur l’hypnotique Madame rêve de Bashung, et à un superbe duo, les danseurs et danseuses de la compagnie Paul les oiseaux ont su séduire le public.


00_006_007-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:25 Page6

06

>

Actualités Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

© DR

L’ÉVÉNEMENT

CONCERT

TROIS GÉANTS DU REGGAE SUR SCÈNE Les artistes jamaïcains Horace Andy, Johnny Clarke et Rod Taylor, figures de proue du reggae des années 70-80, distilleront leurs bonnes vibrations à La Batterie, le 28 mars.

L

a « reggae night » qu'organise La Batterie le 28 mars aura de l'allure. Après Raggasonic et Ky-Mani Marley (l'un des fils du grand Bob), venus début février, d'autres grands noms de la mouvance rasta se produiront sur la scène guyancourtoise. Une affiche dont rêvent bien des fans du genre car ce n'est pas tous les jours qu'on peut voir « en vrai » trois légendes de la musique jamaïquaine. Horace Andy, alias « Sleepy », a marqué l’histoire du reggae avec ses premiers hits Skylarking, Mr Bassie, Fever. Le chanteur sexagénaire continue de faire rêver avec son timbre doux, magnétique et intrigant. Depuis une quinzaine d’années, il collabore avec Massive Attack, le cultissime groupe

de trip-hop. Côté solo, son dernier opus, Serious Times (2010), est considéré comme un véritable retour aux sources du reggae roots. Autre voix unique en son genre, si caractéristique du « vieux reggae », celle de Johnny Clarke, né en 1955. Chanteur, remixeur, compositeur et pianiste à ses heures, le musicien prône la non-violence et la culture rasta dans ses textes et n’en oublie pas moins les chansons d’amour. Certains de ses titres comme African Roots, They never love, Dread is dread sont inscrits à jamais dans la légende. De 1975 à 1980, il a enchaîné les succès alternant reprises et compositions originales mis en musique par The Aggravators.

Également à l'affiche, Rod Taylor a, lui aussi, vécu la période glorieuse du roots dans les années 70, qu'il a marquée avec ses titres comme Ethiopian Kings, Behold Him, Words of Parables, Briston Trial & Culture ou encore la très belle et classique, His Imperial Majesty. Son dernier album en date, sorti en 2012, s’intitule Original Roots. Venez découvrir ou redécouvrir ces trois grands noms du reggae en « live » à La Batterie ! Concert d’Horace Andy, Rod Taylor et Johnny Clarke Jeudi 28 mars à 20 h 30 à La Batterie Tarifs : 25 € / 21 €. Réservations : 01 39 30 45 90 ou www.labatteriedeguyancourt.fr


00_006_007-BMO454_Mise en page 1 14/03/13 11:51 Page7

Actualités

<

07

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

ALZHEIMER

Pour mieux comprendre et faire face à la maladie d’Alzheimer et aux maladies apparentées, l’Association France Alzheimer Yvelines, avec le soutien de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), propose une formation gratuite pour tous les Aidants Familiaux. Elle comprendra 6 modules de 3 heures et abordera les thèmes suivants : connaître la Maladie d’Alzheimer (et maladies apparentées), les aides possibles, accompagner le malade au quotidien, communiquer avec le malade et comprendre, être l’Aidant familial, approche de l’entrée en Institution. Dates prévues : Mardi 26 mars 2013 Mardi 9, 16 et 23 avril 2013 Mardi 14 et 28 mai 2013 Lieu : Institut de Promotion de la Santé (IPS) 3 Place de la Mairie 78190 TRAPPES (près de la Mairie/près de la gare) Renseignements et Inscriptions à faire au plus vite à FRANCE ALZHEIMER YVELINES / Antenne de St-QUENTIN au 01 30 60 03 63 ou par mail : jacquelinelouette@sfr.fr

© Christian Lauté

Une formation offerte aux familles

PLU-I : Venez donner votre avis La communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines lance un plan local d’urbanisme intercommunal (PLU-I), qui se substituera aux PLU communaux. Il s’agit pour la Ville de poursuivre le travail mené autour de son plan local d’urbanisme et de son projet d’aménagement de développement durable (PADD), à l’échelle du territoire Saint-Quentinois. Ce document aura pour objectif de renforcer l’attractivité et répondre aux besoins de tous, de permettre une haute qualité de vie et l’excellence environnementale et d’offrir à chacun un territoire pratique et facile à vivre. Pour l’élaborer, la CASQY fait intervenir tous les acteurs : mairies, associations, experts et habitants. Réunion publique, le jeudi 18 avril, à 20 h 45 Salle du conseil de la Communauté d'agglomération, ZA du Buisson-de-la-Couldre – 4, rue des Charmes, Trappes-en-Yvelines. Pour en savoir plus : www.saint-quentin-en-yvelines.fr

163 personnes ont cliqué « J’aime » sur la page Facebook de la Ville (depuis sa mise en ligne début septembre jusqu’au 28 février). Vous aussi rejoignez nous sur Facebook.com/guyancourt pour suivre toute notre actualité !

22 MARS Soirée de solidarité internationale Le 22 mars, venez découvrir, le temps d’une soirée, les actions menées par les associations locales Passerelles et Umagnyterre à Madagascar et Haïti. Exposition, film, stands associatifs… Des jeunes issus du quartier du Pont du routoir vous présenteront les différents projets qu’ils mettent en place dans ces deux pays. Renseignement auprès de l'association Passerelles au 06 52 67 06 76 ou au 06 64 74 70 70


00_008_008-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:26 Page8

08

>

Infos travaux

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

AMÉNAGEMENT DU CENTRE-VILLE REPRISE DES TRAVAUX Les aménagements du Centre-Ville reprennent à partir du mois de mars avec des travaux place de l’église et sur le parking de la place Thérèse-Martin.

E

n 2011, la Ville avait lancé un vaste projet de valorisation du patrimoine avec le réaménagement du CentreVille. Les travaux n'avaient été que partiellement réalisés à la suite de la découverte d’un ancien cimetière paroissial datant du Moyen-âge au niveau du parvis de l’église. Le nouveau projet prévoit le réaménagement de la voirie et de l’éclairage public de la place de l’église et du parking de la place Thérèse-Martin. Ces travaux répondent à plusieurs objectifs : • mettre en valeur le patrimoine architectural de l’église, • créer des continuités piétonnes pertinentes sur la place de l’église, • réaliser la réfection de la place ThérèseMartin, • améliorer la rotation des places de stationnement pour faciliter l’accès aux commerces et aux équipements, • poursuivre la zone 20 de la rue AmbroiseCroizat autour de l’église.

Les travaux dureront vingt-cinq semaines, et s’achèveront fin août. Au cours de cette période, le parking de la place Thérèse-Martin sera inaccessible du 22 avril au 13 mai. Voies piétonnes et éclairage public Afin de redonner de l’espace aux piétons et leur assurer des cheminements confortables et sécurisés, la chaussée de la place de l’église sera réduite à 3,50 m de large, en sens unique comme aujourd’hui. Son parvis sera surélevé afin de lui redonner son caractère piéton. Dans le respect des aménagements déjà réalisés, le mobilier urbain et les espaces verts, (potelets de protection des espaces piétons, assises en bois et jardinières en meulière) s’accorderont à l’ensemble architectural de l’église. Pour les voiries, les mêmes matériaux que ceux utilisés précédemment seront repris afin de conserver l’harmonie existante.

Un soin tout particulier sera apporté à l’éclairage public tant d’un point de vue fonctionnel qu’esthétique afin de mettre en valeur le Centre-Ville et l’église inscrite aux Monuments historiques depuis 1951. Côté stationnement enfin, les douze places autour de l’église seront munies de bornes « arrêt minute » afin de faciliter l’accès aux commerces. L’une des places de stationnement pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) sera maintenue devant l’ancienne mairie et l’autre servira pour le stationnement des deux roues. Les vingt-six places de stationnement en zone bleue du parking de la place Thérèse-Martin seront maintenues.

Si vous souhaitez connaître le phasage des travaux, rendez vous sur www.ville-guyancourt.fr


00_009_013-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:27 Page9

09

<

© Christian Lauté

Acteurs

ezInscriuvs vo course

20 ANS DE GUYANCOURSE

uyan 3. haine G La proc le 7 avril 201 ase u aura lie h 45 au Gymn e. à9 Départ roits de l’Homm s: des D n io t p r Inscri ourse.f guyanc www.la

Depuis deux décennies, les Saint-Quentinois sont fidèles à cette course de dix kilomètres sur le site des Sources de la Bièvre. Les organisateurs nous délivrent leurs tout premiers souvenirs…

A

utomne 1993. Une centaine d'amateurs de footing ainsi que des sportifs licenciés, enfants ou adultes, s'étaient inscrits à la première Guyancourse. Alain Boucher, alors président de l’Espoir Sportif de Guyancourt se souvient des débuts de l'aventure : « Il y avait eu une course qui s’appelait la Trace de la Bièvre, organisée autour des étangs de la Minière. Nous avons essayé de la relancer et, comme c’était notre lieu d’entraînement quotidien, nous voulions en faire profiter les autres coureurs du département. » Le top départ est donné. La course qui se veut avant tout familiale et proche de la nature, nécessitera une autorisation de l’Office Nationale des forêts (ONF) de Versailles, devenu un partenaire indispensable de l’événement. En 2000, le club chargé de l’organisation intègre l’Entente Athlétique de Saint-Quentin-en-Yvelines (EASQY). Des débuts « épiques » « J’ai participé à toutes les éditions en tant qu’organisateur, raconte Max Vignier, actuel président de l’EASQY. Je me souviens parfaitement de la première. Nous avions débarqué à 6 heures du matin sur le site, nous nous éclairions avec les phares de nos voitures pour tracer la ligne d’arrivée, monter les tentes et placer le podium. C’était artisanal ! ». Et Alain Boucher, de confirmer :

« La première, c’était épique. Nous étions une poignée de bénévoles un peu fous à se lancer dans cette aventure. On recevait les inscriptions à la maison. Pendant un mois, on mangeait et on dormait “Guyancourse” ! ». Une petite course devenue grande… Dans un premier temps, les coureurs partaient du parking des étangs de la Minière puis de l’Ermitage (Bouviers). Mais en l’espace de trois ou quatre ans, le nombre de participants est passé de 180 à 500 environ. Ce qui obligea l’association à changer de point de rendez-vous. Depuis une dizaine d’années, les coureurs partent donc du Gymnase des Droits de l’Homme. Avec l’appui de la Ville, c’est un véritable dispositif qui se déploie à chaque nouvelle édition. Sur place : 70 bénévoles de l’EASQY, une dizaine d’agents du service des Sports, sans compter des membres des services Techniques et de la Police Municipale. Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est la proximité avec la nature : « Les premières Guyancourse se déroulaient au moment de la chute des feuilles. Maintenant, c’est à la fleuraison des merisiers », conclut Alain Boucher. Sarah Ferreira


00_009_013-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:27 Page10

10

>

Acteurs Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

ALEXANDRA ZANINI, MAIRE-ENFANT EN 1998 A BIEN GRANDI Élue à la tête du Conseil Municipal des Enfants en 1998, Alexandra Zanini, aujourd’hui âgée de vingt-sept ans, a accepté de revenir sur cette expérience unique.

Alexandra Zanini, maire-enfant de 1998 à 2000, tient dans les mains l’exemplaire du Guyancourt magazine dont elle a fait la couverture juste après son élection.

«J

e suis petite mais je tâcherais d’être à la hauteur ! » déclarait Alexandra Zanini du haut de ses onze ans, le jour de son élection, en 1998. Parole tenue. Au cours de ses deux années d’exercice, la 5e maire du CME a marqué les esprits. « Je la voyais lors des manifestations de la Ville et elle jouait son rôle à merveille ! Elle avait déjà l’esprit très ouvert pour son âge et avait bien compris le sens de son mandat », se souvient Yves Macheboeuf, alors Adjoint au Maire chargé de l’Enfance, du Scolaire et du Périscolaire. « J’avais déjà été conseillère durant deux ans et quand j’ai été élue, ça été un bonheur ! C’est une expérience inoubliable dans laquelle je me suis investie à 200 % car j’avais un devoir envers les enfants de Guyancourt », confie la jeune femme, qui s’est sentie bien

entourée et soutenue par ses homologues du Conseil municipal adultes. Même les jeunes conseillers de l’époque semblent avoir gardé un bon souvenir de son passage. « Quand je me promenais à Saint-Quentinen-Yvelines, il arrivait que des Guyancourtois me reconnaissent dans la rue ! » se réjouitelle. Quinze ans plus tard, l’ancienne Maire-enfant n’a rien perdu de son énergie et consacre beaucoup de temps à son activité professionnelle. Diplômée d’un BTS Management des unités commerciales, puis d’un Master de management des systèmes d’information à l’Institut Supérieur de commerce de Paris (ISC), elle s’est orientée dans le secteur de la vente. Depuis 2012, elle est responsable d’une boutique de prêt à porter haut de gamme « Mon mandat au CME m’a énormément aidée dans le sens où j’ai appris à gérer une organisation, comme une sorte de microsociété », explique la jeune femme, qui retire énormément de choses positives de son expérience au sein du CME, à commencer par le sens du service public. « Plus j’avance en âge et plus je me suis dit que ce qui me plairait, c’est de voir une ville se développer et prendre des décisions pour les citoyens. » Qui sait, peut-être reverrons-nous Alexandra dans l’univers d’une municipalité ? Sarah Ferreira

© Christian Lauté

Le CM a 23 an E s!

Il exis aux je te depuis 1 unes 990 de CE2 Guyancour et permet to active à la 5 e de pre is scolarisé s ment à ndre p sur le la v art même princip ie de la Ville , Munic e que ipa le Plus d l des adulte Conseil ’i s. n f ormat sur le site de ions la Ville .


00_009_013-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:27 Page11

Dossier

<

11

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

Les nouveaux courts couverts du Centre Sportif Les Trois Mousquetaires.

GUYANCOURT ESPRIT SPORT En 2012, le Centre sportif Les Trois Mousquetaires était doté de deux nouveaux courts couverts. Cette année, le stade Maurice-Baquet sera équipé d’une tribune et de vestiaires, pour mieux accueillir les compétitions des clubs locaux. Au-delà de l’ouverture de nouveaux équipements, la Ville favorise la pratique pour tous.

112 917 utilisateurs de la piscine Andrée-PierreVienot .

C’

est bien connu, le sport est source d’équilibre et de bienêtre mais aussi d’apprentissage de règles comme le respect de soi ou de l’adversaire. En mettant l’accent sur le sport pour tous, ce sont ces valeurs que la Ville s’efforce de défendre. À Guyancourt, le sport est fort de nombreux équipements de qualité : une piscine, des courts de tennis, un boulodrome, cinq stades, trois gymnases. De quoi satisfaire les quelques 8 700 licenciés de

la quarantaine d’associations proposant des activités sportives. Mais la Ville a également souhaité aller plus loin en favorisant la pratique libre : les terrains multisports, un terrain synthétique, des kilomètres de pistes cyclables et les espaces verts. L’accès public n’est pas en reste avec l’ouverture de la piscine aux particuliers sur des créneaux autres que ceux des entraînements. Chacun peut, en fonction de son âge et de sa condition physique, trouver l’activité qui lui conviendra le mieux. Pour parvenir à ce résultat, la Ville travaille en


00_009_013-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:28 Page12

12

>

Dossier Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

© Christian Lauté

© Christian Lauté

Les tribunes du stade MauriceBaquet permettront au Terrain d’Honneur d’accueillir toutes sortes de compétitions officielles.

partenariat avec les associations (41, dont 7 orientées multi activités et 4 associations de danse) qui utilisent l’ensemble des équipements sportifs. « Cette dynamique ne serait pas possible sans le travail des bénévoles qui donnent énormément de leur temps pour l’encadrement ou l’organisation de compétitions », explique Patrick Planque, Adjoint au Maire en charge des Sports. Afin de développer ces partenariats, la Ville a choisi de ne pas réduire son rôle à celui de pourvoyeur de subventions.

Elle a aussi développé un dispositif d’aide aux associations. Contrats d’objectifs et accompagnement des associations L’un des axes forts du partenariat avec les associations passe par les contrats d’objectif. Sur la quarantaine de clubs sportifs, vingt-sept ont signé ce contrat. « Le principe est simple : nous mettons des équipements sportifs à la disposition des clubs, en échange de quoi ceux-ci

aTémoignage

© Christian Lauté

DANIEL MARHIC / RESPONSABLE DE L’ÉCOLE DE RUGBY

« Maintenant, nous avons des conditions optimales » « Depuis 1990, l’école de rugby est du SQY rugby s’entraînait à la Mare Jarry. Les conditions pour la découverte de ce sport nécessitaient d’être améliorées car le terrain était de plus en plus dégradé. Depuis la rentrée 2012, de nombreux parents ont fait remonter l’information auprès du service des sports. La Ville a cherché une solution et, en fin d’année, on nous a annoncé que nous pourrions nous entraîner au stade Jerzy-Popieluszko. Nous y sommes

donc depuis le début 2013. Même si les intempéries ont provoqué des annulations, on se sent chez nous. Les parents peuvent s’abriter et restent désormais pour regarder les enfants jouer. Les accès se font directement du vestiaire, en toute sécurité. Nous avons notre matériel au bord du terrain. On nous a même installé nos poteaux ! Maintenant, nous avons des conditions optimales pour faire découvrir le rugby aux 6-14 ans. »

s’engagent à participer aux manifestations municipales et à ce que les Guyancourtois puissent pratiquer leur activité avec des moyens économiques standard. », commente l’élu. La Ville participe ainsi au développement de la pratique pour tous et aide à l’organisation d’une cinquantaine de manifestations sportives et de nombreux championnats fédéraux (soutien logistique et administratif). Information, conseil et accompagnement sont proposés aux associations dans divers domaines comme la réglementation (vie associative, diplômes…), la recherche de financements publics et privés, le montage de projet ou la formation avec le relais des organismes d’État. À noter également l’aide technique et administrative de l’association Profession sport 78 pour la réalisation des fiches de paies des salariés. La Commune aide aussi au financement des formations fédérales permettant aux entraîneurs de développer leurs compétences. En échange, ils s’engagent à rester dans les clubs pendant plusieurs saisons afin d’assurer l’encadrement et la sécurité des adhérents. La Ville essaie aussi de proposer de bonnes conditions de pratique. Ainsi, depuis début janvier, les « casques d’or » et autres Fabien Galthié en herbe de l’école de rugby ont quitté les terrains de la Mare Jarry pour s’ébattre au stade Jerzy-Popiełuszko (lire témoignage ci-contre). Sport à l’école et école des sports La politique sportive de la Ville est également tournée vers l’enfance et la jeunesse. Des créneaux d’utilisation des équipements sportifs sont mis à la disposition des écoles, collèges, lycées et université, ainsi que des centres de


00_009_013-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:28 Page13

Dossier

<

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

282 402 loisirs ou des points jeunes. Autre fait marquant, la commune favorise l’apprentissage de la natation pour les enfants dès la grande section de maternelle. Ce sont ainsi 2 000 élèves qui fréquentent la piscine AndréePierre-Vienot. Afin de poursuivre cette volonté de sport pour tous, la Ville a mis en place l’École Municipale des Sports en partenariat avec les associations sportives. Chaque mercredi, cent-vingt enfants de 6 à 10 ans pratiquent huit sports différents pendant un cycle de deux années scolaires. Ils sont répartis en deux groupes avec pour principe de découvrir une activité gymnique, un sport de raquette, un sport de ballon et une discipline individuelle. Du badminton à l’athlétisme, chacun aura ainsi la possibilité de choisir le sport qui lui correspondra le mieux par la suite. Entretien et développement des équipements La Ville continue à investir dans ses équipements. Ainsi, des terrains en gazon synthétique ont été installés aux stades Maurice-Baquet et de l’Aviation entre 2009 et 2010. Depuis l’année dernière, deux nouveaux courts couverts au Centre sportif Les Trois Mousquetaires résonnent du bruit des balles de tennis. Dans les prochains mois, ce sont les tribunes de trois cents places du stade Maurice-Baquet équipées

© Christian Lauté

utilisateurs des gymnases.

a Questions à

de vestiaires qui ouvriront leurs portes. Cet équipement est aussi labellisé Terrain d’Honneur et pourra accueillir toutes sortes de compétitions officielles comme les meetings d’athlétisme ou les matchs de rugby ou de football, pour le plus grand plaisir des compétiteurs. Tour de France et ryder cup Guyancourt, capitale du sport-loisirs, accueille aussi des compétitions dites de sport d’élite ou de sport spectacle. Chaque été, la Ville vit à l’heure du golf pendant quelques jours à l’occasion de l’Open de France. Un autre grand rendez-vous se profile avec l’organisation de la Ryder Cup en 2018. Dans les pays anglosaxons, cet événement qui oppose une sélection américaine contre une sélection de golfeurs européens bénéficie d’une couverture médiatique digne de celle des Jeux Olympiques. À la rentrée prochaine, la Fédération Française de Golf, proposera des initiations aux élèves de grandes sections élémentaires en partenariat avec la Ville, la Communauté d’agglomération et l’Éducation Nationale. Enfin, si vous n’êtes pas en vacances le 21 juillet, sachez que les coureurs du Tour de France passeront par Guyancourt à l’occasion de la dernière étape qui se conclura sur les ChampsÉlysées. Le rendez-vous est pris et, d’ici là, bon sport à tous !

PATRICK PLANQUE ADJOINT AU MAIRE CHARGÉ DES SPORTS

« L’équipe municipale privilégie le sport pour tous » Quel est l’équilibre entre le sport loisir et la compétition ? À Guyancourt, l’équipe municipale privilégie le sport pour tous. Différents dispositifs ont été mis en place. On peut citer parmi eux le Pass’Sport & Loisirs, l’École Municipale des Sports ou le soutien aux associations. On ne peut que se féliciter des résultats de certains de nos sportifs ou de nos clubs. La performance de nos footballeurs en coupe Gambardella (la coupe de France des jeunes) l’illustre. Nous n’avons pas vocation à développer le sport d’élite à l’inverse de certaines communes qui n’hésitent pas à mettre d’énormes moyens en jeu. Nous faisons malgré tout notre possible pour venir en aide aux clubs avec une prise en charge partielle des frais de déplacement lors de compétitions. En ce qui concerne les sportifs de haut niveau, la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines peut leur apporter une aide, notamment financière, de manière plus pertinente.

© Christian Lauté

La pratique libre va-t-elle évoluer ? Il y a déjà de nombreux terrains ou équipements mis à la disposition des personnes souhaitant profiter des infrastructures sans pour autant être inscrites en club. De nombreux habitants ont formulé cette demande. Chacun doit pouvoir être libre de s’auto-organiser. On peut, par exemple, avoir envie de jouer cinq ou six fois au tennis dans l’année sans pour autant vouloir payer des frais d’adhésion. Dans cette logique de sport pour tous, la Municipalité a engagé une réflexion sur ce type de pratique. L’accès public (sans licence) aux courts de tennis devrait être possible d’ici la fin 2013. Du grand prix cycliste de Guyancourt au Tour de France, la Ville accueille toutes sortes de manifestations sportives.

13


00_014_017-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:30 Page14

14

>

Zoom Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

RYTHMES SCOLAIRES GUYANCOURT OPTE POUR 2014 La Ville avait jusqu’au 31 mars pour choisir d’appliquer le changement des rythmes scolaires en 2013 ou en 2014. Étant donné l’ampleur du projet et pour se donner le temps du dialogue, elle a choisi de le mettre en œuvre pour la rentrée de septembre 2014. Explications sur cette réforme et ses enjeux.

L

e projet de refondation de l’école présenté par le gouvernement repose sur vingt-cinq mesures clés. Parmi celles-ci, on trouve la priorité au primaire avec notamment la valorisation de l’école maternelle et l’accueil des enfants avant l’âge de trois ans. La démarche est proposée depuis longtemps déjà à Guyancourt aux parents qui le souhaitent. Parallèlement, un volet est consacré aux rythmes scolaires. Un décret d’application est paru le 26 janvier pour fixer le cadre national de cette évolution. Étant donné l’ampleur de la réforme, la municipalité de Guyancourt a choisi d’attendre 2014. Ce choix s’explique en raison de l’impact du décret sur l’ensemble des partenaires et sur de nombreux services municipaux. Prendre le temps du dialogue Depuis la parution du décret, des rencontres ont déjà eu lieu entre la commune et les équipes d’enseignants ainsi qu’avec les fédérations et association de parents d’élèves. Marie-Christine Letarnec, Adjointe au Maire chargée de l’Enfance, du Scolaire et du Périscolaire explique : « La réforme a pour but de réorganiser le temps scolaire en introduisant une demi-journée de classe supplémentaire, tout en réduisant le nombre d’heures par jour pour favoriser des temps d’apprentissage plus adaptés aux rythmes des enfants. La réforme introduit aussi la notion de ‘’projet éducatif de territoire’’ et officialise ainsi le rôle important en matière d’éducation que de très nombreuses

Le contenu pédagogique correspondant aux heures indiquées ci-dessous reste sous l’entière responsabilité des enseignants donc de l’Éducation Nationale 24 heures d’enseignement par semaine (comme aujourd’hui) + 1 heure d’activités pédagogiques complémentaires (soit 25 heures au lieu de 26 auparavant) réparties sur 9 demi-journées (au lieu de 8) dont une le mercredi (sauf dérogation pour le samedi s'il y a un projet éducatif de territoire) Les temps journaliers d’enseignement ◗ 3 h 30 de cours maximum par demi-journée ◗ 5 h 30 de cours maximum par journée ◗ 1 h 30 minimum de pause méridienne (pause déjeuner) L’heure d’activités pédagogiques complémentaires (à la charge des enseignants) se déroule en petits groupes selon trois possibilités : – l’aide personnalisée – l’aide aux devoirs – le développement d’une activité en lien avec le projet pédagogique de l’école.

© Christian Lauté

LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

communes jouent depuis longtemps déjà. C’est le cas à Guyancourt qui a patiemment élaboré un projet éducatif local. Des centres de loisirs en passant par le Printemps de l’Enfance, les spectacles de la Ferme de Bel Ébat, la salle d’exposition, les maisons de quartier et les point jeunes, le réseau des médiathèques, la Maison de la Poésie ou la mise à disposition des équipements sportifs, tout concourt à enrichir les propositions culturelles, socioéducatives et sportives faites dans le temps scolaire et extra-scolaire. » Cette réforme va toucher d’une façon ou d’une autre plus d’une quinzaine de services municipaux. À commencer par le service Périscolaire et le service Entretien avec l’adaptation du temps de travail du personnel ou les services Techniques qui profitent du mercredi pour réaliser des travaux dans les écoles. « Cette réforme est très importante pour l’avenir de l’école publique, souligne MarieChristine Letarnec. Après dix ans de saccage de cette institution, 60 000 postes seront créés et le respect du rythme de l’enfant demandé par tant de spécialistes est de nouveau pris en compte. Toutefois il convient de prendre le temps pour organiser au mieux cette modification du calendrier scolaire. Guyancourt est adhérente du Réseau Français des Villes Éducatrices et tient à privilégier la qualité de son projet éducatif. Nous soutenons la Refondation de l’École et avons commencé à travailler mais l’aboutissement sera effectif en septembre 2014. »


00_014_017-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:30 Page15

Zoom

15

<

© Christian Lauté

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

Max Bonnat et Pascal Manoury.

BON APPÉTIT, MAESTRO ! «

L

’idée est d’en faire un lieu culturel. Nous ne souhaitons pas en faire une adresse huppée mais un lieu de vie sympa », annonce Max Bonnat d’entrée de jeu. Début mars, l’homme d’affaires a repris le restaurant de la Batterie sous son enseigne de traiteur événementiel Algues & Citron. Avec son associé, Pascal Manoury, il a décidé de changer de décors et de carte, espérant ainsi attirer une clientèle plus large. « Je veux changer l’image de ce restaurant en le rajeunissant. Nous allons proposer des tarifs plus bas le soir pour que les Guyancourtois puissent s’approprier les lieux », poursuit le nouveau patron. Fort d’une expérience de quinze ans dans l’hôtellerie et la restauration, il promet une « brasserie de grande qualité ». La fourchette de prix ira de 10 à 22 €, avec des formules spécifiques pour la pause déjeuner et le dîner. Programmation musicale En cuisine, c’est Pascal Manoury qui sera aux commandes. Le chef a travaillé notamment

Les nouveaux restaurateurs de La Batterie, Max Bonnat et Pascal Manoury, ont plusieurs projets pour nous mettre l’eau à la bouche. aux côtés de grands noms de la gastronomie française tels que Jean-Pierre Vigato et Jacques Le Divellec. Côté ambiance, peintures et sculptures contemporaines feront partie du paysage. Car si Max a choisi La Batterie, ce n’est pas par hasard. « Je veux m'inscrire dans des lieux historiques qui ont une vie plus particulièrement culturelle. » Il faut dire que ce petit-fils de grands industriels danois a baigné dans le monde de la culture depuis son plus jeune âge. « Mon père a été décorateur et directeur de théâtres, chargé de la décentralisation culturelle. Il a également eu un parcours d’impresario auprès de Yves Montand et de Josephine Baker. » Signe du destin ou

Réservation Tél. : 01 61 38 35 48

coïncidence, la célèbre chanteuse américaine avait pris des cours de pilotage à l’aérodrome de Guyancourt dans les années 1930. Max Bonnat a gardé des liens « très forts » avec l’univers du spectacle. Il fait d’ailleurs partie d’une chorale baroque depuis une vingtaine d’années. D’où son ambition de proposer différentes productions musicales en lien avec la programmation de la salle de concert. Même si tous ces changements mettront un peu de temps à se mettre en place, les nouveaux restaurateurs sont confiants. Pas de doute, ils ont bien l’intention de nous en mettre plein les papilles ! Sarah Ferreira


00_014_017-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:30 Page16

16

>

Zoom

POUR UN DÉVELOPPEMENT TOUJOURS PLUS DURABLE

L’année dernière, la journée « Faites du Développement durable », était l’occasion de partir à la découverte des pistes cyclables de la Ville.

Deux ans après la création d’une Charte guyancourtoise du Développement durable, Guyancourt Magazine dresse un bilan de tout ce qui a été fait en la matière. Prochaine étape : la lutte contre le gaspillage.

V

erte, la Ville ne l’est pas seulement par ses nombreux parcs et jardins. Depuis un certain nombre d’années, elle reste attentive aux enjeux du Développement durable, à savoir le respect de l’environnement, l’éthique sociale et l’innovation économique. La création d’un secteur dédié en 2011 et l’adoption d’une charte en 2010 ont accéléré la donne. L’objectif de cette démarche est multiple. Il s’agit de montrer l’exemple, de sensibiliser les habitants et d’inculquer les valeurs de l’écologie aux plus jeunes. En l’espace d’un an, plusieurs actions ont été menées en partenariat avec des associations, des commerçants et des organismes saint-quentinois (université, maison de l’environnement, agence locale de l’Énergie et du Climat…). Le fil conducteur : « sensibiliser sans culpabiliser », souligne Yves Macheboeuf, Adjoint au Maire chargé

du Cadre de Vie, des Travaux, du Développement Durable. Des événements « DD » Un véritable réseau a été mis en place, permettant de proposer une programmation variée, se faisant l’écho d’événements nationaux comme la Semaine du Développement durable, la Fête de l’énergie et la Semaine européenne de réduction des déchets. Ainsi, en mars 2012, lors de la première édition de « Faites du développement durable », du compost était distribué gratuitement et de nombreux ateliers ont remporté un franc succès (marquage et réparations de vélos notamment). En octobre, suite à la réalisation d’une thermographie aérienne par la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, les Guyancourtois ont pu bénéficier de consultations énergétiques gratuites avec l’Agence Locale

de l’Énergie et du Climat. En novembre, ils étaient conviés à une visite guidée du centre de tri de Thiverval-Grignon. Début mars, une conférence sur les changements climatiques était organisée à L’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. « Il y a un événement par mois depuis septembre 2012 », précise l’élu. Une démarche éco-exemplaire Pour mieux rendre compte de cette nécessité d’agir pour notre planète et le bien-être de tous, la Ville se prête elle-même au jeu. Vous l’avez sans doute remarqué, un stand « 3 D » (Développement Durable – Déchets) était présent lors de la Foire à la Brocante, de la Fête de l’Enfance, de la Guyancourse et d’Associations en fête. Sur ces mêmes manifestations, des poubelles bi-flux avaient été installées pour favoriser la collecte sélective. De janvier à avril 2011, 250 agents ont été formés autour de la thématique du

© Siméon Levaillant

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013


00_014_017-BMO454_Mise en page 1 14/03/13 11:55 Page17

Zoom

<

17

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

Développement durable. De plus en plus d’activités comportant un aspect « durable » sont mises en place, notamment dans les Maisons de quartier, pour répondre à la demande des habitants. Autre signe fort d’implication, en octobre 2011, le tri et la collecte du papier effective depuis un an à l’Hôtel de Ville et au Centre Technique Municipal, a été élargie à 18 équipements municipaux. Grâce à ce système, environ 5 000 kilos de papier sont récupérés chaque mois par une entreprise locale de réinsertion professionnelle, spécialisée dans le recyclage

© Siméon Levaillant

Des équipements écologiques Depuis 2012, la Ville produit de l’électricité avec des panneaux photovoltaïques installés sur le toit-terrasse du Centre Technique Municipal. Celle-ci est ensuite revendue à l’EDF. Dans la même optique, des travaux réalisés en 2010 ont permis d’économiser des millions de Kwh. La Ville a alors vendu l’équivalent en Certificats d’économies d’énergie à un de ses fournisseurs. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la loi d’orientation sur l’énergie (13 juillet 2005). Il faut savoir également que la piscine Andrée-PierreVienot dispose d’un système de moquette solaire et d’une pompe à chaleur qui alimente en eau chaude l’ensemble des sanitaires. Le même principe est en cours d’installation sur la toiture de la future tribune du stade Maurice-Baquet. Le gymnase avait déjà été équipé, en 2012, d'un dispositif de récupération d’eau de pluie, permettant l’arrosage des pelouses.

La visite au centre de tri de ThivervalGrignon en novembre 2012, fait partie des rendez-vous proposés aux Guyancourtois pour les sensibiliser aux enjeux du Développement durable.

continuer à sensibiliser ses agents et les Guyancourtois, des plus grands aux plus petits. Après le recyclage et la réutilisation des déchets, thème phare des deux années précédentes, la lutte contre le gaspillage sera au cœur des préoccupations de 2013 à 2015. Des actions seront menées à destination des jeunes, comme c’est le cas avec la sensibilisation au gaspillage alimentaire dans les cantines depuis janvier 2013, en partenariat avec les animateurs des centres de loisirs et l’association « De mon assiette à la planète ». Vous

La lutte contre le gaspillage Qu’en sera-t-il du Développement durable demain ? La Ville a bien l’intention de

aTémoignage

Florence Simon et ses deux fils, âgés de 7 et 10 ans, ont participé à l’atelier parentsenfants « Manger malin : si on relevait le défi ? », organisé dans le cadre de la Semaine du Développement durable 2012.

© Christian Lauté

LE 6 AVRIL, « FAITES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE » ! Bouger et s’amuser autrement, c’est le thème retenu pour ce 2e rendez-vous 100 % écologique proposé par la Ville dans le cadre de la Semaine du Développement durable. Cette année, les animations s’adresseront autant aux adultes qu’aux enfants avec notamment la possibilité pour le public de transformer les déchets en créations artistiques ou en instruments de musique, ou encore de s’initier à la pratique de Segway, un petit véhicule électrique monoplace. Retrouvez le programme dans les pages Agenda et sur le site : www.ville-guyancourt.fr

pourrez continuer à lire des articles sur le sujet dans votre Guyancourt magazine, à rester attentif au tri lors des fêtes de la Ville ou encore à participer aux activités du programme développement durable qui s’adresse à tous. De nombreux rendez-vous vous attendent pour améliorer à notre échelle la qualité de notre environnement !

« Lors de cet atelier, nous avons calculé notre empreinte carbone. Je trouvais cela intéressant de faire cette activité en famille et de voir l’impact que nous pouvions avoir sur l’environnement en tant que foyer de quatre personnes. Les enfants se sont sentis impliqués dans la démarche. Ensuite nous devions

composer des menus à partir d’aliments en fonction de leur date de péremption pour éviter le gâchis. Cet atelier a renforcé notre envie d’acheter un composteur ! C’était la suite logique. Je trouve que ce qui serait bien maintenant, c’est une activité au cours de laquelle nous apprendrions à trier les déchets. »


00_018_023-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 16:33 Page18

18

>

Zoom Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

MÉMOIRES DE QUARTIER

© Archives municipales

Le Pont du Routoir fêtera ses quarante ans en 2014. Pour célébrer cet événement, la Ville et ses partenaires vont lancer un appel à témoin. Pionniers des premiers jours ou nouvel habitant, venez raconter vos souvenirs car les petites histoires font aussi la grande...

R

etour vers le futur… Tout a commencé en 1974, les Villes Nouvelles sortent de terre et 1 095 logements sont construits au Pont du Routoir. À l’époque, les seuls immeubles sont ceux du square Ernest-Defay. Guyancourt n’est alors qu’un village encore entouré de champs. Le quartier est isolé mais l’arrivée des premiers commerces (la pharmacie et la boulangerie) et d’équipements publics créent des liens avec le centre-ville. Bien avant l’arrivée du

DATES CLÉS DE LA CRÉATION DU PONT DU ROUTOIR 1974 1975 1978 1978 2002

OPHLM Versailles Habitat le domaine des Garandes le Bois de la Grille les Belles-au-Bois-Dormant la Mare Jarry

Technocentre Renault à Guyancourt, on peut rejoindre le quartier en 4L. C’est comme ça qu’arriveront certains habitants des maisons individuelles des Garandes et des Belles-au-Bois-Dormant. Vingt-cinq ans plus tard, ils seront rejoints par ceux de la Mare Jarry. À chaque époque ses pionniers. Vous étiez là aux premiers jours ? Vous vous souvenez des pépinières Moser et de leurs arbres majestueux ? Commerçant, habitant, enseignant ou membre d’association, venez nous raconter votre quartier. 1974-2014, souvenirs souvenirs C’est au centre social Louis-Pasteur que vous pourrez rencontrer prochainement Katy Blondeau qui collectera vos témoignages. Témoignages, photos, objets, tout ce qui peut raconter l’histoire de votre quartier est bienvenu. Avec ces souvenirs, un atelier roman-photo mené par La Ferme de Bel Ébat et le centre

social sera mis en place. Toute cette collecte va permettre d’organiser une soirée rétrospective avant un grand événement lors de la fête du quartier en 2014. On parle déjà d’une reconstitution d’un appartement témoin des années 70 et d’un itinéraire découverte avec des photos d’époque. Pour l’heure vous êtes attendus comme vos mémoires de quartier le 13 avril pour un petit-déjeuner. David Houdinet

Mémoires de quartier Petit-déjeuner de découverte Samedi 13 avril à 9 h 30 Salle polyvalente de l’école Georges-Politzer Vous souhaitez témoigner ? Prenez contact avec le Centre social Louis-Pasteur au 01 30 43 00 35 ou envoyez un mail à memoiresdequartier@ville-guyancourt.fr


00_018_024-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:34 Page19

L’agenda

<

19

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE LES TEMPS FORTS SAMEDI 6 AVRIL 2013 Maison de quartier Théodore-Monod (Villaroy).

Faites du Développement durable Bougez, dansez et jouez autrement ! De 9 h à 12 h 30 Parking rue Ernest Levisse

Découverte et défis en Segway Initiez-vous à ce mode de déplacement écologique et ludique et expérimentez de nouvelles sensations de glisse ! À partir de 11 ans. De 9 h à 12 h 30

Essai de vélos électrique Pour information : il vous sera demandé une pièce d’identité en échange du prêt du vélo.

Atelier de réparation vélos Faites réparer votre vélo tout en apprenant à l’entretenir. En partenariat avec Vélo Discount et +.

Atelier marquage vélo Nouveauté cette année : vous pouvez aussi faire graver votre trottinette ou votre remorque. Un service proposé par la Police Municipale.

Ville Verte. À partir de 6 ans. Réservation conseillée au 01 30 48 33 48 ou developpement.durable@ ville-guyancourt.fr

De 10 h à 10 h 30

Avec le groupe de musique brésilienne TALAbatuc’.

De 14 h à 16 h

Atelier de fabrication de produits d’entretien écologiques Pour apprendre à nettoyer sa maison de manière saine et à tout petit prix. Atelier pour adulte animé par e-graine. Réservation conseillée au 01 30 48 33 48 ou developpement.durable@ ville-guyancourt.fr

De 10 h 30 à 11 h 30

Ou comment recycler une bouteille en plastique en jardinière avec l’Association

De 15 h à 17 h 30

La bouteille en plastique se transforme en fleur unique et colorée. À partir de 8 ans. Réservation conseillée au 01 30 48 33 48 ou developpement.durable@ ville-guyancourt.fr De 16 h à 16 h 45

Déambulation musicale Avec le groupe de musique brésilienne TALAbatuc’.

De 14 h à 15 h

Conférence sur le Bois Raméal Fragmenté Avec l’association des Jardiniers de France. De 14 h à 17 h

Venez créer un ou plusieurs instruments de musique à partir de matériaux et objets recyclés. De 14 h à 18 h

Atelier Jardi bouteille

Distribution de compost gratuite Atelier Pasti fleur

Stand Talafabric’ Déambulation musicale

De 15 h à 17 h 30 Parking rue Ernest Levisse

Jeu Plus belle la ville ! Jeu de l’oie géant autour du Développement durable proposé par le Musée de la Ville. À partir de 8 ans.

Jeu Une famille en herbe Venez tester votre rapidité et vos connaissances sur l’alimentation, les éco-gestes et le tri des déchets !

2e édition du Troc’livres L’occasion d’échanger vos livres et de repartir avec de nouveaux.

Projection Diffusion du film « Artisans du changement »

À 16 h 30

Collation bio À 17 h

Tirage au sort du gagnant de la trottinette d’autres lots sont à gagner tout au long de l’après-midi. Annimations gratuites Renseignements : 01 30 48 33 48

CONFÉRENCE THÉÂTRALE

MERCREDI 3 AVRIL 2013

À 20 h Maison de quartier Théodore-Monod (Villaroy)

Moustique tigre les déterritorialisations du vecteur de Frédéric Ferrer Conférence théâtrale à partir de 14 ans. Après Les Vikings et les satellites et À la recherche des canards perdus, Frédéric Ferrer emporte le public dans une épopée improbable entre Asie et Méditerranée, pneus, maladies, aires d’autoroutes et insecticides. Tarifs: 5 € ; 2,50 € (avec la carte de la Ferme de Bel Ébat). Informations et réservations au 01 30 48 33 44.

COURSE

DIMANCHE 7 AVRIL 2013 À partir de 9 h 45

20e Guyancourse Organisée de manière écoresponsable. Présence d’un stand Développement durable-déchets, tri des déchets dans la forêt et le gymnase, esprit covoiturage (http://covoiturage.agglo-sqy.fr/)... Renseignements et inscription sur www.laguyancourse.fr Départ du Gymnase des Droits de l’Homme


00_018_023-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 16:30 Page20

20

>

L’agenda Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

JUSQU’AU 31 MARS Le temps des femmes EXPOSITION

JUSQU’AU 31 MARS

© Ernesto Timor

ÉVÉNEMENT

VENDREDI 19 AVRIL À 20H30

Comme le chien THÉÂTRE (à partir de 14 ans) La Ferme de Bel Ébat

Médiathèque Jean-Rousselot

130 poupées regards d’une femme sur le XXe siècle.

EXPOSITION

JUSQU’AU 31 MARS Maison de la Poésie Maison de quartier Théodore-Monod Médiathèque Jean-Rousselot

Exposition d’atelier d’écriture Sur la représentation du féminin dans l’art classique et dans l’art moderne.

EXPOSITION

Poème rock pour guitare et chœur énervés, Comme le chien est une libre adaptation des Bacchantes, tragédie grecque d’Euridipe qui raconte le retour de Dionysos à Thèbes. Le peuple est en colère et pour tenter de le calmer, la reine Équation et son conseiller Monsieur Disney décident de construire un grand parc d’attractions baptisé L’Olympe. C’est sans compter sur la présence d’un étranger dont la présence trouble et le verbe rebelle vont galvaniser la plèbe. Son nom : Dionysos. Ce spectacle sera précédé à 19 h 30 de la restitution de l’atelier redynamisation proposé aux demandeurs d’emploi par la Ville. Venez les encourager ! Tarifs : 10 € ; 7,50 € ; 5 € - Avec la carte : 5 € ; 2,50 €. Informations et réservations au 01 30 48 33 44.

JUSQU’AU 29 MARS Maison de quartier Théodore-Monod

Physiques de femmes Présentation des témoignages de 15 femmes qui travaillent dans la recherche en sciences physiques. Entrée libre.

BUFFET

VENDREDI 22 MARS À 18 h 30 Maison de quartier Auguste-Renoir

CONCERT

THÉÂTRE

VENDREDI 22 MARS

SAMEDI 23 MARS

À 20 h 30 La Batterie – Auditorium

À 18 h Théâtre de Saint-Quentinen-Yvelines

Quinteto del Sol joue Astor Piazzolla - Tango Le concert sera suivi d’un échange avec les musiciennes du Quintet Tarifs : 6,50 € ; 5,50 €. Tél. : 01 39 30 45 90.

SAMEDI 23 MARS

À partir de 10 ans. (détenteurs de la carte de la Ferme de Bel Ébat : 7,50 € ; 5 € ; 2,50 €). Réservation au 01 30 48 33 44, ou réservation libre au 01 30 96 99 00.

À 15 h Médiathèque Jean-Rousselot

THÉÂTRE

Buffet de la parité Tarif : billet couplé buffet + concert « Quinteto del Sol » à la Batterie : 9 €. Réservations indispensables au 01 30 43 45 44. Inscriptions closes.

Corps de femme Le marteau

RENCONTRE

Les femmes, des héroïnes remarquables

SAMEDI 23 MARS

Avec Carole Martinez prix Goncourt des lycéens.

À 20 h 30 Théâtre de Saint-Quentinen-Yvelines

TABLE-RONDE

Corps de femme / Le ballon ovale

SAMEDI 23 MARS

Égalité hommes/femmes en 2013 : Quelles réalités ? Quelles perspectives ?

À partir de 10 ans. (détenteurs de la carte de la Ferme de Bel Ébat : 7,50 € ; 5 € ; 2,50 €). Réservation au 01 30 48 33 44, ou réservation libre au 01 30 96 99 00.

Gratuit - Renseignements au 01 30 96 99 00.

VISITE

À 15 h Théâtre de Saint-Quentinen-Yvelines – La Galerie

Le temps des femmes à bicyclette Découverte de lieux et bâtiments dont les dénominations sont liées aux destins de femmes exceptionnelles. Inscriptions indispensables au 01 30 48 34 06 ou par mail à estelle.clement@ ville-guyancourt.fr

RENCONTRE-DÉBAT

MARDI 26 MARS À 20 h 30 Maison de quartier Joseph-Kosma

Les filles et les garçons reçoivent-ils la même éducation ? Rencontre-débat « entre parents » proposée par l’École des Parents de Guyancourt. Gratuit - Réservations au 01 30 48 33 90

THÉÂTRE

MERCREDI 27 MARS À 14 h

SAMEDI 30 MARS À 18 h La Ferme de Bel Ébat

DIMANCHE 24 MARS

Les petites empêchées – Histoires de princesses

De 9 h 30 à 11 h 30 Départ de la Piscine Andrée-Pierre-Vienot

Tarifs : 10 € ; 7,50 € ; 5 € Avec la carte : 5 € ; 2,50 €. Tél. : 01 30 48 33 44.


00_018_023-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 16:31 Page21

L’agenda

<

21

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

EXPOSITION

ANIMATION

ANIMATION

DU MERCREDI 3 AVRIL AU DIMANCHE 19 MAI

SAMEDI 6 AVRIL

VENDREDI 12 AVRIL

À 19 h Maison de quartier Auguste-Renoir

À partir de 19 h 30 La Malle à jeux - Maison de quartier Auguste-Renoir

Let’s talk (again) about painting

Soirée Cabaret

Six jeunes artistes peintres présentent chacun un ensemble significatif d’œuvres dans des « cabinets picturaux ». Vernissage le mercredi 3 à partir de 18h30.

Musique, danse, contes et sketches. Par les élèves de l’association Contraste. Tarifs : 8 €, gratuit pour les moins de 11 ans. Réservations et renseignements : http://contrastemusique.free.fr

ANIMATION

DANSE

MERCREDI 3 AVRIL Repas mensuel des anciens.

SAMEDI 6 AVRIL

ANIMATION

VENDREDI 5 AVRIL De 19 h à 21 h Espace Public Numérique Auguste-Renoir

À 18 h La Ferme de Bel Ébat

Hors Jeux – Lastminutes.org Yonder Woman À partir de 14 ans. Tarifs : 10 €, 7,50 €, 5€. Réservations au 01 30 48 33 44.

Soirée jeux Gratuit. © Christian Lauté

Salle d’Exposition

THÉÂTRE

VENDREDI 12 AVRIL À 20 h 30

Les Amours vulnérables de Desdémone et Othello

SPORT

À partir de 14 ans. Tarifs : 20 € ; 15 € ; 10 €. Réservations au 01 30 48 33 44.

De 14 h à 22 h Centre sportif Les Trois Mousquetaires

SAMEDI 13 AVRIL

Doublette de pétanque ANIMATION

SAMEDI 13 AVRIL

En coproduction avec la Pétanque guyancourtoise.

MUSIQUE

De 9 h à 10 h (5-7 ans) De 10 h 30 à 12 h 30 (8-12 ans) Maison de quartier Théodore-Monod

SAMEDI 6 AVRIL

Ateliers scientifiques

De 13 h à 17 h 30 Gymnase des Droits de l’Homme

À 15 h La Batterie

Compétition interclubs de Judo

Entrée libre.

Pour les 5-7 ans : sur le thème des insectes et pour les 8-12 ans : sur la chimie moléculaire Tarif : 3,80 €. Réservations indispensables.

Avec les clubs de Villepreux, Triel et Guyancourt. En coproduction avec le Guyancourt Judo Club.

À 20 h 30 La Batterie

MUSIQUE

SPECTACLE

SPECTACLE

Flox + The Skints – Yosh Dub The Clash (1re partie)

SAMEDI 6 AVRIL

SAMEDI 13 AVRIL

SAMEDI 13 AVRIL

À 18 h 30 et 20 h 30 La Batterie – auditorium

À 11 h Maison de quartier Auguste-Renoir

À 15 h Maison de quartier Auguste-Renoir

Tarifs : 13.50 € ; 9 €.

Entrée libre.

Les vendredis de l’EPN Découverte des réseaux sociaux Twitter et Soundcloud. Gratuit mais inscriptions indispensables au 01 30 43 96 84.

MUSIQUE

Rencontre publique avec Éric Lohro

SPORT

SAMEDI 13 AVRIL

VENDREDI 5 AVRIL

Les chœurs baroques

ANIMATION

VIE MUNICIPALE

SAMEDI 6 AVRIL

MERCREDI 10 AVRIL

De 14 h 30 à 18 h Maison de quartier Joseph-Kosma

Allô M. Le Maire

Bourse aux vêtements Vente de vêtements printempsété pour adultes et enfants.

De 18 h à 19 h 30

Vous pouvez personnellement joindre votre Maire, François Deligné, au 01 30 64 14 55.

Tutti tutti Conte et musique à partir de 2 ans. Tarifs : 5 € ; Avec la carte de la Ferme de Bel Ébat : 2,50 €.

Sage comme un orage Contes, kora et chants. À partir de 6 ans Tarifs : 5 €. Avec la carte de la Ferme de Bel Ébat : 2,50 €.

MUSIQUE SPORT

SAMEDI 13 AVRIL

MUSIQUE

De 13 h 30 à 18 h 30 Gymnase des Droits de l’Homme

VENDREDI 12 AVRIL

Tournoi des écoliers

À 20 h 30 La Batterie

En coproduction avec le Tennis de Table de Guyancourt.

SAMEDI 13 AVRIL À 20 h 30 La Batterie

Slow Joe – Terakaft – Ibeyi Tarif : 13.50 € ; 9 €. Réservations au 01 39 30 45 90.

Les Tambours du Bronx Tarif : 20 € / 16 €.

Exposition

ANIMATION

JUSQU’AU 18 AVRIL

VENDREDI 12 AVRIL

Hôtel de Ville

De 19 h à 21 h Espace Public Numérique Auguste-Renoir

Jouets de rôles

Création d’une carte de visite numérique. Gratuit mais inscription indispensable au 01 30 43 96 84.

© Anne Bouillot

© Christian Lauté

Les vendredis de l’EPN

Exposition sur le jouet, sa place dans l’éducation des enfants et les clichés qu’il peut véhiculer. Vernissage ouvert à tous le jeudi 21 mars à partir de 18h30.


00_018_024-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:35 Page22

22

Le carnet

>

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

NAISSANCES

LEROY Thomas, le 15/01

DÉCÈS

LETERRIER Olivia, le 30/01 AIT EL KHADIR Zinedine, le 04/01

LÉOGAL Damian, le 15/01

ABDALLAHI Lahcène, le 21/01

ALGER Kersley, le 13/01

MEZALI Hélèna, le 18/01

CHAUVET Jean, le 26/01

ANGUILLE Tess, le 14/01

NORASING BLANCHE Sophy,

DELEFOSSE Michel, le 02/01

BAROZZI Jade, le 16/01

le 26/01

FLORÉANI Claude, le 31/01

CASSAGNE Robin, le 10/01

OUNIS Sarah, le 08/01

GIROD Daniel, le 30/01

CHAMBON Camille, le 20/01

PITTER Camille, le 09/01

GUILLARD Moïsette 24/01

CHRISTOPHE Jules, le 03/01

SKURA Gabriela, le 02/01

HANVI Kagni, le 22/01

CHRISTOPHE Pénélope, le 03/01

LALOUX Nadège, le 10/01

DA SILVA FERREIRA Olivia, le 27/01

MATHÉ Louise, le 21/01

DIMALE Joan, le 08/01

NAFFRÉCHOUX Catherine 11/01

FENAYROU Eliott, le 16/01

PENNETIER Annick, le 14/01

FORESTIER Canelle, le 20/01

PRÉVOST Denise, le 14/01

HELISSEY Amaury, le 25/01

SAUR Marie, le 17/01

HEUCLIN Clara, le 21/01

VAUTIER Edmond, le 01/01

IBRAHMEN Oumaya, le 05/01

Brève BÉNÉVOLAT Le Club Informatique Pénitentiaire recherche des bénévoles pour intervenir à la prison de Bois d’Arcy. Vous savez utiliser les outils de base de la bureautique. Vous avez envie de partager vos connaissances en informatique. Alors vous pouvez aider à la réinsertion des personnes incarcérées. Si vous êtes intéressé(e) par cette activité : clipversailles@sfr.fr

IMPERIALI Adèle, le 15/01 KHIRAOUI Iman, le 30/01 LARIBI Zine-Eddine, le 11/01

>

Infos pratiques

HÔTEL DE VILLE 14, rue Ambroise-Croizat Centre-Ville BP 32 78 041 Guyancourt Tél. : 01 30 48 33 33 > lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h > jeudi de 13 h à 20 h > samedi de 9 h à 12 h (services État civil et Régie de recettes)

PHARMACIES DE GARDE Lundi 1er avril Centre Commercial Espace St-Quentin Avenue du Centre 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX Tél. : 01 30 43 23 73 Dimanche 7 avril CANTEGRIT 21, rue Mare de Troux C/C des Saules 78280 GUYANCOURT Tél. : 01 30 57 97 99

URGENCES COMMISSARIAT DE POLICE : • 1, rue de la Division Leclerc Tél. : 01 30 48 26 70 POLICE MUNICIPALE : • 1, place Max-Pol-Fouchet n° gratuit : 0 800 004 178 AMBULANCES / MÉDECINS : 15 POLICE SECOURS : 17 POMPIERS : 18

Dimanche 14 avril CAO 3, rue Jean Zay – Quartier J. Macé 78190 TRAPPES Tél. : 01 30 50 20 14

Retrouvez dans votre boîte aux lettres le prochain Guyancourt magazine, le 11 avril. Retrouvez toute l’actualité sur internet :

www.ville-guyancourt.fr

www.facebook.com/ Guyancourt


00_018_024-BMO454_Mise en page 1 13/03/13 10:35 Page23

Tribune

<

23

Guyancourt magazine N° 454 _ 21 MARS 2013

LISTE GUYANCOURT POUR TOUS (LISTE DE GAUCHE, MAJORITÉ MUNICIPALE) La solidarité, une valeur et des actions partagées Le 18 février, la municipalité remettait un chèque de 9 112 € à l'AFM, dont 8 000 € fruits de la solidarité des Guyancourtois lors du Téléthon des 7, 8 et 9 décembre derniers. Comme chaque année, cet échange conclut de longs mois de préparation et de mobilisation des associations et de leurs bénévoles, avec le soutien de la Ville et des services municipaux. C'est une des

illustrations de la vitalité associative de la commune et de l'engagement des habitants, qui construisent le vivre ensemble à Guyancourt. L'équipe municipale continuera d'avoir à cœur de soutenir cette dynamique essentielle et nécessaire. Les familles guyancourtoises y trouvent de nombreuses réponses à leurs attentes : des associations culturelles et sportives, engagées auprès des adultes et des enfants pour le loisir, l'éducation et l'ouverture sur l'autre ; des

associations de solidarité, complémentaires de l'action sociale municipale, aux côtés de ceux qui sont touchés par les difficultés de la vie ou les incertitudes économiques. Notre engagement auprès des associations (subventions, équipements publics, accompagnement technique et humain) est indissociable de la priorité donnée à l'éducation et à la solidarité. Les 31 élus de Guyancourt pour Tous

LISTE ENSEMBLE POUR GUYANCOURT (UMP) La liste Ensemble pour Guyancourt n’a pas été en mesure de fournir son texte.

LISTE GUYANCOURT GÉNÉRATIONS CITOYENNES (LISTE SOUTENUE PAR LE MODEM) Non cumul des mandats ? Une des promesses du candidat F .Hollande était le non cumul des mandats, assortie, il est vrai, d'aucune date. Cet engagement inclus dans le vœu d'une « République exemplaire » est aussi recommandé par la « Commission Jospin ». Elle souhaite une application de cette proposition « à compter du prochain renouvellement des mandats locaux », soit 2014 pour les mandats municipaux, 2015 pour les mandats départementaux et régionaux.

Déjà en 2012, peu de candidats-députés avaient choisi entre leur mandat local et parlementaire. Toute promesse sera mise en œuvre « pendant le quinquennat » promet aujourd'hui le 1er ministre, ce qui risque de la repousser en 2017 ! C'est une « escroquerie civique », enrobée de pseudo difficultés constitutionnelles pour expliquer son report : avec un peu de volonté politique, cette loi pourrait s'appliquer dès 2014 pour les élections municipales. À ce propos, je rappelle ce que j'écrivais en 2008 dans une

« charte poléthique » pour appeler à un « changement en profondeur dans nos pratiques » politiques et en particulier municipales : « Je m'engage à ne pas cumuler les mandats, et ne pas renouveler deux mandats successifs au même poste de responsabilité », des engagements auxquels je crois toujours ! Julien Oechsli, Conseiller municipal www.guyancourt-en-mouvement.eu

Conformément à l’article 9-1 de la loi n° 2002-276 dite « Démocratie de proximité » repris à l’article L2121-27-1 du CGCT, les listes siégeant au Conseil municipal et établies en Préfecture, ont le droit de s’exprimer dans le bulletin d’information municipal. » Le Directeur de la Publication rappelle que la responsabilité des auteurs est engagée par leur tribune et qu’ils doivent veiller à la véracité de leurs écrits.


Ouverte à tous Course limitée à 550 coureurs > Départs À partir de 9h45 Depuis le Gymnase des Droits de l’Homme

> Inscriptions

www.laguyancourse.fr Course inscrite au Challenge des Yvelines. Visitez nos partenaires sur notre site internet.

Conception : Ville de Guyancourt - photo : Christian Lauté

Dimanche 7 avril 2013

Aff A4 Guyancourse 2013_12-05-02 Sem enfance - son 07/03/13 09:29 Page1


Guyancourt Magazine 454  

Guyancourt Magazine 454

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you