Issuu on Google+

Press-bo ok 2011

www.groupepgs.com


011 Press-book

C

ette année encore, le Groupe PGS a su conserver sa position de leader sur le marché français en

augmentant son chiffre d’affaires de plus de 25 %,

Groupe PGS Siège social

Centre multimarchandises - BP 495 76807 Saint Etienne-du-Rouvray Cedex France (Seine-Maritime / Haute-Normandie)

www.groupepgs.com Marketing & Communication Emilie FONTAINE communication@groupepgs.com tél. : 02 35 66 02 78 Réalisation : Emilie Fontaine Design : Simon Janvier Crédit photos : PGS

ƒ ƒ 2 1 magazines, revues et sites Internet

pour atteindre 138 millions d’euros, tout en continuant à communiquer et faire parler de lui.

ƒ ƒ 39 articles

Fusion, acquisition, engagement en faveur du Développement Durable... autant de sujets qui ont été repris par les journalistes de la presse locale, régionale, mais aussi internationale. PGS a sélectionné pour vous, au travers de ce press-book, des articles qui vous permettront de découvrir ou redécouvrir les faits qui ont marqué le Groupe en 2011. Bonne lecture Emilie FONTAINE

ƒ ƒ des articles dans la presse quotidienne nationale


Sommaire Liste des articles par ordre de parution ◐◐ Le Journal des Entreprises - Janvier 2011........................................................4 ◐◐ Le Bulletin Economique n°684 - Février 2011...................................................5 ◐◐ Mécalux Logismarket - 9 février 2011...............................................................7 ◐◐ Emballages Magazine - 14 février 2011............................................................8 ◐◐ La Tribune - 17 février 2011..............................................................................9 ◐◐ Le Bois International - 9 au 5 mars 2011.........................................................10 ◐◐ Manutech - Mars / avril 2011...........................................................................11 ◐◐ Les Echos - Avril 2011.....................................................................................12 ◐◐ Le Journal des Entreprises - Avril 2011...........................................................13 ◐◐ Notre Forêt n°54 - Avril 2011...........................................................................14 ◐◐ Le Journal des Entreprises Hors-Série - Avril 2011.........................................15 ◐◐ First Eco - 5 avril 2011.....................................................................................16 ◐◐ L’Usine Nouvelle - 6 avril 2011........................................................................17 ◐◐ Les Echos - 8 avril 2011..................................................................................18 ◐◐ Emballage Digest - 11 avril 2011......................................................................19 ◐◐ EUWID - 14 avril 2011.....................................................................................20 ◐◐ La Lettre de Haute-Normandie - 15 avril 2011................................................21 ◐◐ Le Bulletin Economique n°687 - mai 2011......................................................22 ◐◐ Supply Chain Magazine - 11 mai 2011............................................................23 ◐◐ Emballages Magazine - 11 mai 2011..............................................................24 ◐◐ EUWID - 19 mai .............................................................................................25 ◐◐ FORDAQ - 24 mai 2011..................................................................................26 ◐◐ FORDAQ - 26 mai 2011..................................................................................27 ◐◐ Emballages Magazine - 27 mai 2011..............................................................28 ◐◐ Le Journal des Entreprises - Juin 2011...........................................................29 ◐◐ Bois mag n°107 - Juin 2011............................................................................30 ◐◐ Sud Ouest - 7 juin 2011...................................................................................31 ◐◐ La Tribune - 22 juin 2011.................................................................................33 ◐◐ First Eco - 30 juin 2011....................................................................................34 ◐◐ Challenges n°267 - 8 au 14 septembre 2011..................................................35 ◐◐ Emballage Digest - 13 octobre 2011...............................................................36 ◐◐ Mecalux Logismarket - 13 octobre 2011.........................................................37 ◐◐ FORDAQ - 14 octobre 2011............................................................................38 ◐◐ Le Berry Républicain - 9 novembre 2011........................................................39 ◐◐ L’Echo du Berry - 10 au 16 novembre 2011....................................................40 ◐◐ Manutech n°59 - Novembre / Décembre 2011................................................41 ◐◐ Sud Ouest éco - 7 décembre 2011..................................................................42 ◐◐ Sud Ouest éco - 7 décembre 2011..................................................................43 ◐◐ Emballages Magazine l’Annuel - Décembre 2011...........................................45 Press-Book 2011

Page 3


Janvier 2011

Press-Book 2011

Page 4


N° 684 / Février 2011

Press-Book 2011

Page 5


Press-Book 2011

Page 6


Demandez un devis à cette entreprise sur www.logismarket.fr Home > Conteneurs, palettes et bacs

Demandez un devis à cette entreprise sur www.logismarket.fr

Home > Conteneurs, palettes et bacs PGS finalise sa participation

dans la reprise de la société Beynel

09/02/2011, Saint-Étienne-du-Rouvray PGS finalise sa participation dans la reprise de la société Beynel

9 février 2011

Le 09/02/2011, groupe PGS finalise sa participation dans la reprise de Saint-Étienne-du-Rouvray la société Beynel et annonce son plan d’investissement pour 2011.

Le groupe PGS finalise sa participation dans la reprise de la société Beynel et annonce son plan d’investissement pour 2011.

(+) Agrandir l'image

Entreprise : Palettes Gestion Services (+) Agrandir

En février 2009, PGS avait pris une participation majoritaire de 51% dans l’entreprise BEYNEL avec l'image un périmètre de reprise qui portait sur les activités d’exploitation forestière, de sciage, de fabrication de Cliquez ici pour demander devispassés et/ou avec plus Jacques d'informations Entreprise : Palettes Gestion Services palettes, de palox... Conformément auxun accords BEYNEL et poursuivis avec sa famille après son décès en août dernier, le Groupe a procédé au rachat des 49% des actions restantes, Enqui février 2009,désormais PGS avait pris une majoritaire de 51% dans l’entreprise ce lui confère la totalité du participation capital de la société. Un premier important programme BEYNEL avec Images un périmètre de reprise qui portait sur les d’euros, activitésest d’exploitation de sciage, de fabrication de d’investissements, d’un montant de 10 millions d’ores et déjàforestière, prévu sur 2011 pour Cliquez ici pour demander un devispassés et/ou avec plus Jacques d'informations palettes, de palox... Conformément aux accords BEYNEL et poursuivis avec sa poursuivre le développement de l’entreprise. En février 2009, PGS avait pris une participation majoritaire de 51% dans l'entreprise BEYNEL avec un périmètre de reprise qui porta

famille après son décès en août dernier, le Groupe a procédé au rachat des 49% des actions restantes,

En de deux désormais ans, des investissements précédents ont été Un engagés suite à la tempête ce l'espace qui lui confère la totalité du sans capital de la société. premier important programme Images Klaus de janvier 2009,d’un et lamontant plate-forme de stockage de chablis, d'un montant totalprévu de plus 20 pour d’investissements, de 10 millions d’euros, est d’ores et déjà surde2011 millions d'euros, atteint aujourd'hui sa capacité maximale, à savoir 600 000 tonnes de bois. C'est poursuivre le développement de l’entreprise. En février 2009, PGS avait pris une participationqui majoritaire de 51% dansD'un l'entreprise sans compter la nouvelle campagne d'investissements va être lancée sur 2011. montant BEYNEL avec un périmètre de re total de l'ordre de 10 millions d'euros, elle vise principalement à augmenter les capacités de En l'espace deux et ans, des investissements sans précédents été engagés suiteavec à la tempête fabrication de de palettes à étendre les capacités de séchage artificiel etont de stockage sous abri, Klaus janvier 2009, et la la productivité. plate-forme de stockage de chablis, d'un montant total de plus de 20 le soucide constant d'améliorer

millions d'euros, atteint aujourd'hui sa capacité maximale, à savoir 600 000 tonnes de bois. C'est

Par ailleurs, la surface de l'entreprise a été étendue et atteint désormais 72 hectares environ, suite à sans compter la nouvelle campagne d'investissements qui va être lancée sur 2011. D'un montant l'acquisition d'un terrain de 7,5 hectares attenant à la plate-forme. Après aménagements, les terrains total de l'ordre de 10 millions d'euros, elle vise principalement à augmenter les capacités de seront utilisés pour construire de nouveaux bureaux, modernes et fonctionnels, vitrine des fabrication de palettes et à étendre les capacités de séchage artificiel et de stockage sous abri, avec savoir-faire de l'entreprise et du matériau bois régional, le pin maritime. La réserve foncière le souci constant d'améliorer la productivité. disponible pourrait accueillir de nouvelles activités avales à la scierie, regroupées au sein d'un Pôle Bois seconde transformation : à ce titre, le projet ABOVE, qui porte sur l'aboutage et le collage de Par vert ailleurs, surface de depièces l'entreprise étendue et atteint désormais 72 hectares environ, suite à bois pour la l'obtention de bois adeété grandes longueurs, pourrait faire partie des l'acquisition d'un terrain de 7,5 hectares attenant à la plate-forme. Après aménagements, les terrains réalisations futures.

seront utilisés pour construire de nouveaux bureaux, modernes et fonctionnels, vitrine des

Enfin, à l'étude, possibilité à et plus terme d'investir en scierie, en maritime. installant une savoir-faire delal'entreprise dulong matériau bois régional, le pin La nouvelle réserve ligne foncière de sciage dans l'optique de doubler la production actuelle de la scierie.

disponible pourrait accueillir de nouvelles activités avales à la scierie, regroupées au sein d'un Pôle

seconde transformation : à ce titre, le projet ABOVE, qui porte sur l'aboutage et le collage de ÀBois propos du Groupe PGS bois vert PGS pour(Palettes l'obtention de pièces deest bois de grandes longueurs, pourrait faireetpartie des Le Groupe Gestion Services) le leader français de la palette bois, neuve reconditionnée,et du sciage à palettes. Son offre complète et son réseau européen en font un réalisations futures. partenaire logistique majeur du secteur de l'emballage.PGS compte cinq scieries et cinq sites de fabrication de palettes lui permettant d‘assurer en propre une production annuelle de 310 000 m3 de Enfin, à l'étude, la possibilité à plus long terme d'investir en scierie, en installant une nouvelle ligne sciages et de 6 000 000 de palettes neuves. de sciage dans l'optique de doubler la production actuelle de la scierie. À propos du Groupe PGS Téléphone Voir téléphone

Adresse Centre Multimarchandises - BP 495 76807 Saint-Étienne-du-Rouvray Le GroupeVoir PGSfax (Palettes Gestion Services) est le leader français de la palette bois, neuve et Fax Seine-Maritime - FRANCE reconditionnée,et du sciage à palettes. Son offre complète et son réseau européen en font un Site Web Visiter leur site Internet (Cliquez ici pour voir la carte) partenaire logistique majeur du secteur de l'emballage.PGS compte cinq scieries et cinq sites de E-mail Envoyer e-mail

fabrication de palettes lui permettant d‘assurer en propre une production annuelle de 310 000 m3 de Contenuetmultimédia à propos du communiqué de presse sciages de 6 000 000 de palettes neuves.

Téléphone Voir téléphone Fax

Voir fax

Site Web

Visiter leur site Internet

E-mail

Envoyer e-mail

Adresse Centre Multimarchandises - BP 495 76807 Saint-Étienne-du-Rouvray Seine-Maritime - FRANCE (Cliquez ici pour voir la carte)

Contenu multimédia à propos du communiqué de presse

Press-Book 2011

Page 7


Press-Book 2011

Page 8


+ 0,80 % 6.085,27 pts • DAX  30

+ 0,19 % 7.414,30 pts • EURO

+ 0,53 % 1,3560 $ • Pétrole  WTI

+ 0,92 % 85,15 $

DeNiS/rea

quels revenus pour les Agriculteurs en 2050 ? L’analyse de Maximilien Rouer et Charles Vaury, de la société BeCitizen, à la veille du Salon de l’agriculture. pAge 29

dr

L

SpÉCIAl SAlON dE l’AgrICUltUrE

„ PLUS qUe 150 SaLariéS

Un projet innovant qui comporte des « tiroirs ». Car la PME genzyme, le pari abiotech réglementation europoursuit son travail de R&D de sanofi péenne en général et afin d’offrir une automatisa celle baptisée Reach en tion complète de la production particulier ont sonné le à ses clients de l’industrie et de glas des peintures aux solvants. l’automobile. « Nous sommes Avec les peintures à les seuls en France à l’eau, les fabricants L’entreprise vendre ce concept com ont dû réinventer des plet, souligne le PDG. formules. « C’est la fin réalise la Pour le secteur automod’une G20routine. Nous moitié de bile (carrossiers), nos finances : avons Strauss-Kahn donc profité de concurrents sont des tente d’éclipser son chiffre l’occasion multinationales amériSarkozy pour revoir l’ensemble de notre of- d’affaires caines. Nos avantages ? fre », explique Thierry auprès des La mobilité et nous somDecaen, PDG du groumes plus économiques : réseaux de pe Monopol détenu par cela permet de le holding Universel ap- distribution. remettre les penpartenant à 100 % à la dules à l’heure ! » famille Decaen. Celle-ci Misant toujours avait racheté la PME en 1976 à sur ses capacités d’innovaun petit fabricant installé à Va- tion, la PME prépare une lence (Drôme) depuis 1942. nouvelle ligne de peintuFin 2009, après trois années de res qui doit être diffusée R&D, la société a réussi à lancer au premier semestre 2011. en dépit de la crise une offre glo- Tandis qu’un développebale et innovante. « Nous avons ment est attendu avec les mis au point notre système de nanotechnologies et que bases hydrodiluables concen- certains composants sont trées pour reproduire des tein- déjà micronisés. tes destinées aux poids lourds, Côté ventes, la société a aux bus, à l’industrie, etc., mais subi de plein fouet la crise.

+ 1,00 % 4.151,26 pts • FTSE  100

La PME prépare une nouvelle ligne de peintures qui doit être diffusée au premier semestre 2011.

espAce. La France se dote d’un livre blanc sur le secteur. pAge 11

d ÉCONOMIE investisseMent iMMoBilier. Bruxelles recale certains dispositifs fiscaux français d’aide à l’investissement locatif dans les logements neufs. pAge 4

sAloMon. La marque de skis vise 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2015-2020. pAge 11

Le laboratoire tricolore a enfin mis la main sur le groupe américain pour 20,1 milliards de dollars.

green Business. Greenpeace met Total en garde contre les risques financiers de l’exploitation des sables bitumineux. pAge 13

export. La France compte sur la gastronomie pour relancer les exportations agroalimentaires françaises. pAge 4 grAnDe-BretAgne. La réduction des subventions aux municipalités décidée par le cabinet Cameron suscite la polémique. pAge 6

pMe en croissAnce. Orolia – systèmes de timing et de synchronisation pour les télécoms – cible le marché américain. pAge 15

dBUSINESS

dFINANCE

les tABlettes tActiles ont éclipsé les smartphones au salon mondial du mobile. Mais tous les fabricants ne sortiront pas gagnants. pAge 8

société générAle affiche près de 4 milliards de bénéfice et s’envole en Bourse. pAges 19 et 20

Atos s’attaque à l’intégration de SIS Siemens après de bons résultats en 2010. pAge 9

Sanofi s’ouvre de nouveaux marchés dans les maladies orphelines.

émiLie rouy

groupAMA enregistre un recul de son bénéfice en raison d’une exposition forte aux événements climatiques. pAge 19

le régulAteur Des télécoMs n’aura finalement pas de commissaire du gouvernement en son sein. pAge 9

mais le groupe pharmaceutique s’aventure en terrain inconnu. pAges 2-3

le MAriAge nyse-euronextDeutsche Börse à l’épreuve des utilisateurs et des agences de notation. pAge 21

google contre-AttAque face à Apple dans la commercialisation des médias en ligne. pAge 32

et éDitoriAl pAge 31

réa / reuterS

DeNiS/rea

Par LoUiSette GoUverNe, à vaLeNCe

Mario Draghi favori pour la présidence les bons chiffres de canal plus de la Bce. pAge 6 et éDitoriAl pAge 31 pour aller en Bourse. pAge 9 CAC  40

IndIcateurs du mercredI 16 févrIer 2011

« La Tribune s’engage avec ecoFoLio pour Le recycLage des papiers. Avec votre geste de tri, votre journAl A plusieurs vies. »

fraNce métropolitaiNe - 1,50 €

www.latribune.fr

les BAnques centrAles des grands pays, l’arme au pied face à la résurgence de l’inflation. pAge 20

DAciA. En janvier, la marque à bas coûts de Renault a accru de 18,7 % ses immatriculations en Europe. pAge 10

PubLicité

le portugAl rassure sur sa solvabilité à court terme en plaçant 1 milliard d’euros de titres à 12 mois. pAge 21

exclusif. eADs : DAiMler ne sortira pas dans l’immédiat du capital d’EADS, qui améliore par ailleurs le prix de son offre pour le contrat des avions ravitailleurs américains. pAges 10 et 11

vos finAnces. Monabanq lance un livret servant de 4,8 % à 6 % selon le nombre de souscripteurs. pAge 22

déditoriaux & opinions le « sustAinisMe », une intuition pour le futur. Eric Benhamou. pAge 28

les liMites D’un plAfonD constitutionnel Aux Déficits. Frédéric Sautet, économiste, revient sur le projet de réforme annoncé par Nicolas Sarkozy. pAge 30

ActuAlisAtion ou futurisAtion. Maryse Aulagnon, PDG du groupe Affine. pAge 28

l’iDentité nAtionAle Des Dettes puBliques. L’analyse de Valérie Segond.

sAle teMps pour les islAMistes rADicAux. Anne Giudicelli, Terrorisc. pAge 29

pAge 31

Annonces légAles - Page 23

i

s

s

n

0

9

8

9

-

1

9

2

2

Abonnez-vous à La Tribune au 0800 13 23 33 ou via internet en vous rendant sur www.latribune.fr

Thierry Decaen, PDG du groupe Monopol.

reuterS

bLoomberG

Jeudi 17 février 2011 - N° 4665

photomètre, d’une « color box » et nous proposons formation et assistance. Aujourd’hui, nous vendons plus du process que de la peinture », détaille Thierry Decaen.

Dominique Strauss-Kahn fait son retour sur la scène médiatique française alors que se tient, à Paris, la réunion des ministres des Finances du G20. La volonté politique en matière de régulation financière suscite d’ailleurs des doutes. pAges 4 et 20

Andorre : 1,60 €. Antilles, Réunion, Guyanne : 2 €. Belgique : 1,50 €. Canada : 3,95 DC. Espagne : 1,60 €. G-B : 1,10 £. Hongrie : 820 HUF. Italie : 1,90 €. Liban : 4000 LBP. Luxembourg : 1,50 €. Maroc : 15Dh. Portugal : 2 €. Suisse : 3 FS. Tunisie : 2.20 TND. USA : 2,75 $. Zone CFA : 1400.

17 février 2011

PME En croissancE

de 200 salariés, a chuté de 20 % en 2009. Mais grâce à ses produits innovants, le groupe a bien rebondi en 2010 avec un chiffre d’affaires attendu à 30 millions d’euros assorti d’un résultat autour de 400.000 euros. Mais Monopol n’emploie plus que 150 salariés. Le groupe dispose de deux sites de production, à Reims et en Espagne (Catalogne), de deux filiales, en Pologne et au Maroc, et de six dépôts : cinq en France et un en Belgique. Si la société réalise la moitié de son chiffre d’affaires auprès des réseaux de distribution (carrosserie automobile surtout), elle a aussi en complément des clients directs dans les secteurs du verre, de l’aéronautique, des camions, etc. « Notre nouveau terrain de jeux va être à l’international (20 % du chiffre d’affaires actuellement). Nous avons tissé une toile qui va nous permettre de monter en puissance », affirme Thierry Decaen. Le monde, c’est sa nouvelle frontière. dr

bases concentrées hydrodiluables à teinter qu’il entend développer aussi à l’export.

PGS-Beynel investit millions d’euros Monopol se10donne l’international pour « nouveau terrain de jeux »

Le patron de la PME s’est même installé dans le Massachusetts pour développer un réseau de distribution spécialisé auprès des chirurgiens. L’objectif est de passer d’une demi-douzaine de commerciaux en 2010 à une quarantaine à terme. « C’est un marché très porteur qui va doper notre croissance », assure Vincent Goria, rappelant qu’il y a aux États-Unis de l’ordre de 60.000 opérations chirurgicales par an, en hausse régulière. De fait, la société enregistre une croissance de 110 % aux États-Unis contre 11 % en France et prévoit un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2015 (contre 3,4 millions d’euros actuellement). Pour répondre à son développement, l’entreprise (20 salariés) va doubler ses capacités en s’installant sur un nouveau site à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), dans un bâtiment de bureaux et de laboratoires sur 1.200 m2. L’opération représente un investissement 1,2- La million d’euros JEudi 17 févriErde 2011 TribunE pour CL Medical qui emménagera en mai prochain. CLaUde Ferrero, à LyoN

PagE 14

cL Medical renforce sa force commerciale aux états-unis

de créer les Pastas Party. Ces soirées PayS de La Loire. Croissance d’un nouveau genre permettent à des soutenue pour Strego célibataires de se rencontrer autour d’un Le cabinet d’expertise (753 salariés) bon plat de pâtes et se déclinent un peu basé à Angers, qui dispose de partout en France. Le concept débarque le 40 implantations dans le Grand 20 février à dijon après avoir déjà séduit Ouest, a bouclé son exercice clos au d La Voix du Nord : 19 autres villes — dont Paris, Bordeaux, 31 août 2010 avec un chiffre d’affaires Marine Harvest investit Strasbourg, Lyon, aix-en-Provence, Nantes de 57,9 millions d’euros (+ 16 %). La 11 millions d’euros à Boulogne ou encore Lille. Prix deLa l’inscription PME sur quile s’est spécialisée dans le moitié provient de ses acquisitions, Son chiffre web des Pastas Party : 35 euros. les dernières ayant été réalisées va Le groupe norvégien Marine Harvest va site urinaire d’affaires qui traitement de l’incontinence à Tours (Soceco), La Rochelle construire, sur les anciens terrains de a t t e i g n a i t doubler ses capacités de production. (Dunoyer) et Rennes (Guy Fontaine). La millions ProVeNCe : la Comilog, une nouvelle usine de plus d 34,5 La MaL croissance (+ 8,4 %) de 7.000 m2, soit un investissement de vécuEendogène psychologiquement, d’euros en TabouE La SNCM dénonce la grèveET souvEnTrepose sur de nouvelles 11 millions d’euros. déjà implanté depuis estnotamment devenue le domaine d’action 2008, des marinsavec l’incontinence urinaire expertises tel sa le recensement 1990 à Capécure, zone d’activités de dès création endes 2002. un effectif spécialisé de CL Medical auxdéveloppé entreprises.une bandelette seize jours de grèveLa qui maintient à quai aides Boulogne-sur-Mer, le leader mondial après PME lyonnaise a alors de 200 salanavires de la SNCM, Gérard Couturier, d’élevage de saumon y emploie 120 salariés les résistante pourCommandes le traitement riés, a chuté en polypropylène très Midi-PyréNéeS. de la compagnie, et y travaille ce poisson mais aussi d’autres président de l’incontinence féminine. Cet implant de 20 du%directoire en chirurgical en hausse pour alpha Mos 115 salariés de », marins adhérents breveté espèces (cabillaud, grenadier, haddock, reproche soutènement (I-Stop) nécessitant une brève 2009. « à Mais La société toulousaine spécialisée syndicats « de paralyser panga, crustacés...). une activité qui a des intervention avait alors bénéficié du soutien de l’Anvar. grâce à CGT seset Sammm, dans nezde électroniques affiché deux semaines activitédétient de la20 % généré 65 millions d’euros de chiffre depuis desles parts ce marché ena France. produits in- Lal’PME résultat net au de compagnie 1.695 de personnes ». 271.000 d’affaires en 2009. ce succès, Vincent euros Goria,dePDG-fondateur novants,qui emploie le Fort second semestre 2010, après une «groupe Le préavisareconductible me demande de bien CL Médical, a lancé un produit de 723.000 pour le d Le BieN PuBLiC : reproduire de l’an dernier et le perte La société pour traitement de euros rebondile programme en identique premier semestre. Au final, la surtout, d’utiliser une flotte de 10 navires Une pasta party pour balayer 2010 avec un l’incontinence masculine, qui prévoit PME enregistre d’affaires de quand je n’en d’afai besoin toucherait que de 9. Tout15cela % des hommesun à chiffre la chiffre la déprime du dimanche soir un(+chiffre 8,11 d’euros 26 %), et un n’est pas attendu possible. en plus, tousd’une les moyens suite opération demillions la prostate. faires carnet de commandes en pro« La déprime du dimanche soir, vousà sont bons pour ne pas rencontrer la direction. 30 millions Déjà présent aux États-Unis d’affaires La PME prépare de 37 %. Son président, connaissez ? un ciné, une soirée seuleassorti La CGT veutrésull’État pourdepuis interlocuteur et enpourgression 2008 l’incontinence d’euros d’un une nouvelle ligne de 10 millions Jean-Christophe devant la télé, un dîner tat chez ses parents...» appelle auxeuros. élus. Mais moi, je ne peux féminine, CLtoutMedical a choisi de Mifsud, anticipe autour de 400.000 de peintures une croissance l’ordre de 30 % C’est parce qui qu’HéloïseMais dion Monopol déprimait n’emploie de même pas plus laisser une minorité imposer commercialiser son modèle pourde d’euros doit être diffusée 2011.Trans un peu le dimanche soir qu’elle a décidé ses vœux pour que 150 salariés. Le ! » grou- hommes (TOMS,pour en 2015. au premier pe dispose de deux sites de Obstrator Male Sling) sur le marché semestre 2011. production, à Reims et en américain au printemps 2010 et en France depuis la fin Espagne (Catalogne), de deux de l’année. Mais la priorité reste les États-Unis. filiales, en Pologne et au Maroc, et de six dépôts : cinq en France „ 60.000 oPératioNS CHirUrGiCaLeS Par aN et un en Belgique. Si la société réalise la moitié Le patron de la PME s’est même installé dans le MasThierry Decaen, de son chiffre d’affaires auprès sachusetts pour développer un réseau de distribution PDG du groupe des réseaux de distribution spécialisé auprès des chirurgiens. L’objectif est de pasMonopol. (carrosserie automobile ser d’une demi-douzaine de commerciaux en 2010 à surtout), elle a aussi en une quarantaine à terme. « C’est un marché très porcomplément des clients teur qui va doper notre croissance », assure Vincent directs dans les secteurs Goria, rappelant qu’il y a aux États-Unis de l’ordre de du verre, de l’aéronauti- 60.000 opérations chirurgicales par an, en hausse réque, des camions, etc. « gulière. De fait, la société enregistre une croissance Notre nouveau terrain de 110 % aux États-Unis contre 11 % en France et préde jeux va être à l’inter- voit un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2015 national (20 % du chiffre (contre 3,4 millions d’euros actuellement). Pour répond’affaires actuellement). dre à son développement, l’entreprise (20 salariés) va Nous avons tissé une toile doubler ses capacités en s’installant sur un nouveau qui va nous permettre de site à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), dans un bâtiment monter en puissance », de bureaux et de laboratoires sur 1.200 m2. L’opération affirme Thierry Decaen. représente un investissement de 1,2 million d’euros Le monde, c’est sa nou- pour CL Medical qui emménagera en mai prochain. CLaUde Ferrero, à LyoN velle frontière. dr

dr

dr

Le groupe de peintures aussi pour le secteur automobile grâce à un dossier monté industrielles a avec Oseo et l’Union européenne (Feder) pour un montant de investi dans un 7 millions d’euros. Ce système d’ingrédients, teintes de base et nouveau système de liants, est assorti d’un spectrobases concentrées photomètre, d’une « color box » hydrodiluables à teinter et nous proposons formation et assistance. Aujourd’hui, nous qu’il entend développer dudéjà process détenait 51 %. Leque de Basé à Saint-etienne-vendons ilplus la peinture »,vadétaille Thierry groupe investir 10 millions aussi à l’export.du-rouvray près de rouen Decaen.

L

„ 60.000 oPératioNS CHirUrGiCaLeS Par aN

dd rhônE-aLPEs/sanTé

d d rhônE-aLPEs/chiMiE 24 hEurEs EnfinE régions

Le leader (Seine-Martime), PGS d’euros pour accroître ses français de (Palettes Gestion Services), capacités de production PLUS qUe 150 SaLariéS „ la palette en leader français de la de palettes et étendre Par LoUiSette GoUverNe, à vaLeNCe bois, neuve et palette en bois, neuveUn et projet ses capacités de séchage innovant qui comreconditionnée, porte des « tiroirs Car lasous PME reconditionnée (112 millions artificiel et de».stockage a produit réglementation poursuit abri. son travailqui de R&D d’euros deeurochiffre d’affaires Le groupe, possède péennede en consolidé, général600et afin uneet automatisa6 millions salariés), vientd’offrir cinq scieries cinq sites celle baptiséede finaliser Reachsa en tion complète de ladeproduction palettes neuves participation de fabrication palettes, particulier ont sonné le à ses clients de l’industrie et de par an. dans la reprise de Beynelproduit 6 millions de palettes glas des peintures aux solvants. l’automobile. « Nous sommes Manustock (Gironde) dont neuves par an.en France à Avec les peintures à les seuls l’eau, les fabricants L’entreprise vendre ce concept comont dû réinventer des plet, souligne le PDG. formules. « C’est la fin réalise la Pour le secteur automod’une routine. Nous moitié de bile (carrossiers), nos avons donc profité de concurrents sont des l’occasion pour revoir son chiffre multinationales améril’ensemble de notre of- d’affaires caines. Nos avantages ? fre », explique Thierry auprès des La mobilité et nous somDecaen, PDG du groumes plus économiques : réseaux de pe Monopol détenu par cela permet de le holding Universel ap- distribution. remettre les penpartenant à 100 % à la dules à l’heure ! » famille Decaen. Celle-ci Misant toujours avait racheté la PME en 1976 à sur ses capacités d’innovaun petit fabricant installé à Va- tion, la PME prépare une lence (Drôme) depuis 1942. nouvelle ligne de peintuFin 2009, après trois années de res qui doit être diffusée R&D, la société a réussi à lancer au premier semestre 2011. en dépit de la crise une offre glo- Tandis qu’un développebale et innovante. « Nous avons ment est attendu avec les mis au point notre système de nanotechnologies et que bases hydrodiluables concen- certains composants sont trées pour reproduire des tein- déjà micronisés. tes destinées aux poids lourds, Côté ventes, la société a aux bus, à l’industrie, etc., mais subi de plein fouet la crise.

La PME lyonnaise a alors développé une bandelette en polypropylène très résistante pour le traitement chirurgical de l’incontinence féminine. Cet implant de soutènement breveté (I-Stop) nécessitant une brève intervention avait alors bénéficié du soutien de l’Anvar. La PME détient 20 % des parts de ce marché en France. Fort de ce succès, Vincent Goria, PDG-fondateur de CL Médical, a lancé un produit identique pour le traitement de La société l’incontinence masculine, qui prévoit toucherait 15 % des hommes à la suite d’une opération de la prostate. un chiffre Déjà présent aux États-Unis d’affaires depuis 2008 pour l’incontinence de 10 millions féminine, CL Medical a choisi de commercialiser son modèle pour d’euros hommes (TOMS, pour Trans en 2015. Obstrator Male Sling) sur le marché américain au printemps 2010 et en France depuis la fin de l’année. Mais la priorité reste les États-Unis.

24 hEurEs En régions PGS-Beynel investit 10 millions d’euros d La Voix du Nord : Marine Harvest investit 11 millions d’euros à Boulogne Le groupe norvégien Marine Harvest va construire, sur les anciens terrains de la Comilog, une nouvelle usine de plus de 7.000 m2, soit un investissement de 11 millions d’euros. déjà implanté depuis 1990 à Capécure, zone d’activités de Boulogne-sur-Mer, le leader mondial d’élevage de saumon y emploie 120 salariés et y travaille ce poisson mais aussi d’autres espèces (cabillaud, grenadier, haddock,

r

Press-Book 2011 Basé à Saint-etienne-

il détenait déjà 51 %. Le

de créer les Pastas Party. Ces soirées d’un nouveau genre permettent à des célibataires de se rencontrer autour d’un bon plat de pâtes et se déclinent un peu partout en France. Le concept débarque le 20 février à dijon après avoir déjà séduit 19 autres villes — dont Paris, Bordeaux, Strasbourg, Lyon, aix-en-Provence, Nantes ou encore Lille. Prix de l’inscription sur le site web des Pastas Party : 35 euros.

d La ProVeNCe : La SNCM dénonce la grève des marins

après seize jours de grève qui maintient à quai les navires de la SNCM, Gérard Couturier, président du directoire de la compagnie, reproche « à 115 salariés », marins adhérents

PayS de La Loire. Croissance soutenue pour Strego

Le cabinet d’expertise (753 salariés) basé à Angers, qui dispose de 40 implantations dans le Grand Ouest, a bouclé son exercice clos au 31 août 2010 avec un chiffre d’affaires de 57,9 millions d’euros (+ 16 %). La moitié provient de ses acquisitions, les dernières ayant été réalisées à Tours (Soceco), La Rochelle (Dunoyer) et Rennes (Guy Fontaine). La croissance endogène (+ 8,4 %) repose notamment sur de nouvelles expertises tel le recensement des aides aux entreprises.

Page 9

Midi-PyréNéeS. Commandes en hausse pour alpha Mos


N째9 - 5 mars 2011

Press-Book 2011

Page 10


Mars / avril 2011

Press-Book 2011

Page 11


Avril 2011

HAUTE-NORMANDIE

L’entreprise rouennaise se renforce dans le Sud-Est et confirme sa place de numéro un en France de son secteur.

Palettes : PGS reprend le groupe Blanc dans le Gard L ’entreprise rouennaise Palettes Gestion Services (PGS), numéro un français dans son domaine, vient de prendre une participation majoritaire dans le groupe Blanc. Cette structure, qui emploie une quarantaine de salariés et dont le siège social est situé à Bessèges, dans le Gard, compte deux unités de production, l’une à Camarès dans l’Aveyron, l’autre adossée au siège social. La première est une scierie produisant annuellement 12.000 mètres cubes de découpes de résineux prêtes à être transformées en palettes dans la seconde. Avec cette opération qui permet à PGS de s’affirmer dans le Sud-Est, le g ro u p e c o m p t e d o ré n av a n t 700 salariés employés dans six scie-

ries, sept sites de fabrication de palettes et 28 sites de reconditionnement de palettes usagées. Marché atomisé

Il s’agit de la quatrième opération de croissance externe pour PGS depuis le début 2009 après l’acquisition de Perurena à Coquainvilliers (Calvados), Synergie à Saint-AmandMontrond(Cher)etBeynel-Manustock à Belin-Beliet (Gironde). Dans cette dernière entreprise de 200 salariés répartis sur quatre sites, PGS avait pris une participation majoritaire début 2009, avant d’en prendre totalement le contrôle début 2011 après le décès de son fondateur Jacques Beynel. PGS a déjà investi 20 millions d’euros dans Beynel-Manustock pour être en

capacité de traiter les bois issus de la tempête Klaus de janvier 2009 et compteinvestirànouveauplusieurs millions en 2011 pour augmenter ses capacités. PGS a été fondé en 1993 par JeanLouis Louvel et deux associés pour développer une petite activité de reconditionnement de palettes. L’entreprise s’est ensuite diversifiée dans la fabrication de palettes neuves, ses clients préférant disposer d’un seul interlocuteur pour le neuf et l’occasion. En moins de vingt ans, grâce à des rachats sur tout le territoire, PGS est devenu le principal acteur en France, avec un chiffre d’affairesde110millionsd’eurossur un marché qui reste très atomisé. DOMINIQUE AUBIN CORRESPONDANT AU HAVRE

Press-Book 2011

Page 12


Press-Book 2011

Page 13


Synergie

FilièrE

Des palettes certifiées PEFC La scierie Synergie à Saint-Amand-Montrond.

Après les produits, PEFC* certifie les emballages. Voilà un logo qui « emballe » tous les secteurs !

L

Synergie

a scierie Synergie produit du bois à palette à Saint-AmandMontrond (Cher). Elle est certifiée PEFC depuis juin dernier. Son Directeur Julien BIANCHETTA nous explique les raisons de ce choix.

Présentez-nous Synergie

PEFC

C’est une scierie industrielle spécialisée dans le bois d’emballage, essentiellement à destination de palettes. Elle fait partie du groupe PGS (Palettes Gestion Services), leader français dans l’emballage bois et du sciage à palettes. La scierie consomme 170 000 stères/an de résineux et s’approvisionne sur un rayon de 200 km. Elle emploie 20 salariés.

Quelles raisons vous ont poussé à la certification PEFC ? L’objectif est de sceller notre volonté de garantir la ressource sur le long terme. Nous exploitons une richesse naturelle, nous devons donc la préserver et inciter à la préserver. PEFC permet d’afficher clairement cet engagement. Il nous oblige aussi à nous inscrire dans un processus d’amélioration continue en termes de traçabilité. Cette certification répond également à une évolution des marchés. Les palettes produites par notre groupe sont vendues dans des secteurs très variés, de même que nos produits connexes (sciure…), notamment la papeterie et les fabricants de panneaux ; ces 2 clients sont très engagés dans la certification de la gestion durable des forêts et de plus en plus exigeants auprès de leurs

6

Julien Bianchetta

fournisseurs. Ils ont donc accueilli très favorablement notre démarche, comme l’ensemble de nos clients. Le Groupe PGS nous a largement guidé et accompagné. Enfin, en tant qu’acteur de la filière bois, nous ne pouvions pas échapper à cette certification : c’est une obligation, un devoir moral.

augmenter les volumes de bois PEFC. Les propriétaires doivent rejoindre ce système pour soutenir nos entreprises et inscrire leur patrimoine dans la gestion durable.

Quelles sont les retombées et les perspectives ?

Olivier BILLEAU (PEFC-Ouest) au 02 40 40 26 38 ou pefc-ouest@crpf.fr Xavier JENNER (CRPF en Ile-de-France) au 01 39 55 25 02 ou xavier.jenner@crpf.fr Christine POMPOUGNAC (CRPF en Région Centre) au 02 38 53 89 16 ou christine.pompougnac@crpf.fr

La conjoncture économique est encore peu porteuse. Les retombées sont donc faibles pour l’instant. Toutefois PEFC nous a permis de nous positionner sur certains marchés. En outre, nous espérons que notre certification stimulera celle de l’amont de la filière. Pour vendre des produits PEFC, il faut que tous les maillons de la chaîne soient certifiés. Même si les statistiques progressent, il faut encore

Propos recueillis par Christine POMPOUGNAC Ingénieur au CRPF

Contacts :

*Programme de reconnaissance des certifications forestières. PEFC certifie les propriétaires forestiers qui s’engagent dans une démarche de gestion durable de leur forêt. Il assure ensuite la traçabilité du bois qui en est issu en certifiant les entreprises ; leur chaîne de contrôle garantit la provenance des bois au consommateur final, notamment grâce au logo (visuel).

Adhésion : à tout moment pour 5 ans sur la totalité de la surface. Pour 5 ans : 20 Euros (frais de dossier) + 0,60 Euro /ha Soient 80 Euros pour 100 ha et pour 5 ans Ou 50 Euros pour 50 ha et pour 5 ans

Notre Forêt N°54

Press-Book 2011

Page 14


Hors-sĂŠrie Avril 2011

Press-Book 2011

Page 15


Synthèse de presse économique régionale du Mardi 5 avril 2011, nº1597 - Tel: 03.80.59.90.56

Normandie

Flash régional

(76) BOIS : PGS s'offre le Gardois Scierie Palettes Blanc, dans un premier temps... Basé à Saint-Etienne-du-Rouvray, PGS (700 salariés ; 110M€ de CA 2010) fait figure de leader français de la palette bois neuve et reconditionnée et du sciage à palettes. Alors qu'il finalisait en décembre dernier l'acquisition du Bordelais Beynel-Manustock, le groupe normand officialise ce mois-ci le rachat de Scierie Palettes Blanc (SPB), entreprise du Sud-Est dédiée à la fabrication de palettes de manutention et de stockage. Celle-ci est constituée de trois entités : la scierie SPC de Camarès (12), qui produit les découpes de résineux, le site de Bessèges (30 ; également siège social) avec lignes de production de palettes de haute qualité et hangars de stockage, et enfin une représentation commerciale à Marseille. Afin de compléter toujours plus son maillage national, PGS pourrait annoncer dès juin prochain une seconde opération de croissance externe. De nouvelles acquisitions sont également attendues pour 2012, probablement dans l'Est de la France. (www.palettes-blanc.com) ...et va engager près de 10M€ sur deux ans dans son outil industriel Parallèlement, pour améliorer sa productivité, PGS va investir près de 10M€ sur deux ans dans son outil de production (nouvelles machines, augmentation des capacités de stockage, de séchage et de traitement du bois). Les premiers bénéficiaires seront les sites historiques du groupe rachetés en 2001 à Technipal, dont l'un est situé à Saint-André-de-Messei (61), ainsi que Perurena (14-Coquainvilliers) et Beynel. (02 35 66 02 78 - www.groupepgs.com) Source : Journal des Entreprises, Ed.76, n°49, p.10, Guillaume Ducable - Synthèse : First Eco

(50) DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE : Une entreprise de renommée nationale pourrait poser ses valises à Saint-James Une entreprise d'envergure nationale pourrait venir s'installer sur la zone d'activités communautaires de la Croix-Vincent, à Saint-James. Michel Thoury, président de la Communauté de Communes de Saint-James, a récemment indiqué qu'il s'agissait d'une "production made in France et [d'une] entreprise au savoir-faire reconnu pour lequel les gens peuvent parcourir des centaines de kilomètres". Ce projet, considéré "comme moteur pour le canton" manchois, sortirait de terre entre le centre ambulancier et l'échangeur de l'A84, sur un terrain d'environ 3.500m². La CdC espère finaliser cette vente avant la fin de l'année. (CdC : 02 33 89 14 21) Source : Ouest-France, 04/04 - Synthèse : First Eco

(27) PLASTURGIE : Alphacan souhaite cèder son activité Canalisations, implantée à Gaillon, à Pipelife France Alphacan, acteur majeur de la transformation du PVC en Europe pour les marchés du bâtiment et des travaux publics et filiale d'Arkema, vient d'annoncer dans un communiqué un projet de cession de son activité Canalisations en France à la société Pipelife France, filiale du groupe Pipelife (leader européen en canalisations plastiques et joint-venture à 50/50 entre Wienerberger et Solvay). Cette activité, qui représente un CA annuel de l’ordre de 45M€, concerne la conception, la production et la commercialisation de tubes en PVC utilisés pour la réalisation de réseaux enterrés d’eau potable et d’assainissement ainsi que pour l’évacuation des eaux usées dans les bâtiments. Elle est industriellement basée sur le site de Gaillon, qui emploie environ 100 personnes. (02 32 77 24 00 - www.alphacan.com / www.pipelife.fr) A.L., First Eco

> (14) DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE : Dans le cadre de son développement, une entreprise recherche actuellement un terrain compris entre 2.000 et 5.000m² et situé dans le sud-ouest de Caen, si possible dans un rayon

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE > (50) La SHEMA, au nom et pour le compte de la CdC de la Hague, lance un appel d'offres pour la construction d'un atelier relais d'environ 1.100m², avec partie bureaux, à Beaumont-Hague. (02 31 46 91 40) > (76) La CREA souhaite lancer une étude de faisabilité pour la création d'une zone d'activités à Saint-Pierre-de-Varengeville. (02 32 76 44 22) > (50) IMMOBILIER D'ENTREPRISES - A Villedieu-les-Poêles, la zone artisanale du Cacquevel pourrait héberger une pépinière d'entreprises. "La formalisation du projet s'est dessinée concrètement avec la demande de l'entreprise Carglass, fin 2010, qui recherchait un local entre 200 et 300m² à louer pour le mois de juin 2011". > (56) ELECTRONIQUE - Orolia annonce l'obtention, par sa filiale Kannad (siège à Guidel), de la certification TSO de la FAA, à savoir les autorités américaines de l'aviation civile, pour sa toute dernière balise de détresse aéronautique Integra. La société spécialisée dans les applications GPS critiques précise que cette certification ouvre la commercialisation sur le territoire américain. > (35 / 29) INGENIERIE - Isateg, filiale du groupe Ginger, est aujourd'hui un acteur incontournable de l'ingénierie du bâtiment dans la région Ouest de la France. Employant 71 salariés sur ses deux agences de Rennes et de Nantes, le bureau d'études travaille sur plusieurs chantiers dont celui de la nouvelle faculté des métiers de Brest (25M€ HT). Il pourrait en profiter pour implanter une agence dans le Finistère. > (14) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A la rentrée prochaine, l'Ecole supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction de Caen (Esitc) proposera un mastère spécialisé "Ouvrages maritimes et portuaires", en phase avec les appels d'offres que le gouvernement s'apprête à lancer dans le secteur de l'éolien offshore.

1

Press-Book 2011

Page 16


Accueil > Bois - Ameublement > Bois

PGS reprend Blanc et investit Le 06 avril 2011 par Patrick Bottois (Normandie) Quotidien des Usines, Haute-Normandie

investissements. Etabli à Saint-Etienne-du-Rouvray en Seine-Maritime, le groupe PGS (Palette Gestion Services), leader français de la fabrication, du reconditionnement et du recyclage de palettes en bois, vient de réaliser une opération de croissance externe.

Il s’agit du Groupe Blanc, établi à Bessèges, dans le Gard. Avec une quarantaine de salariés, cette PME dispose d’une usine, produisant 1,3 million de palettes, et d’une scierie.

En marge de cette annonce qui permet de préserver les emplois chez Blanc, PGS investit dans ses principaux sites de production. « Nous consacrons 10 millions d’euros à l’achat de lignes de clouage et de séchage cette année, précise Pierre Chanrion, le directeur marketing. Notamment pour renforcer notre production de palettes séchées aux normes NIMP 15. »

Avec la reprise économique, ces palettes certifiées aux normes internationales en mesure phytosanitaire sont de plus en plus demandées par les exportateurs. « Beaucoup de pays les obligent à les utiliser pour le commerce international car elles sont séchées et traitées pour éviter que ne s’y installent des insectes indésirables », poursuit-il.

Les deux investissements majeurs seront réalisés chez Palettes Perurena à Coquainvillers dans le Calvados et sur le site Beynel de Salles, en Gironde, deux filiales de PGS acquises ces dernières années.

Avec l’acquisition du Groupe Blanc, PGS, dont le chiffre d’affaires a atteint en 2010, 110 millions d’euros, dispose d’une capacité de production de 7,3 millions de palettes.

PGS totalise désormais environ 700 salariés répartis dans six scieries, sept sites de fabrication de palettes et 28 unités de reconditionnement.

Press-Book 2011

Page 17


Régions

Palettes : PGS reprend le groupe Blanc dans le Régions Gard [ 08/04/11 - 01H00 - Les Echos ]

Palettes : PGS reprend le groupe Blanc dans le Gard

L'entreprise rouennaise se renforce dans le Sud-Est et confirme sa place de numéro un en France de son secteur.

[ 08/04/11 - 01H00 - Les Echos ]Gestion Services (PGS), numéro un français dans son domaine, L'entreprise rouennaise Palettes vient de prendre une participation majoritaire dans le groupe Blanc. Cette structure, qui emploie rouennaise renforce Sud-Est et le confirme sa deux place de une L'entreprise quarantaine de salariés et dont lese siège social estdans situé àleBessèges, dans Gard, compte numéro un en France de son secteur. unités de production, l'une à Camarès dans l'Aveyron, l'autre adossée au siège social. La première est une scierie produisant annuellement 12.000 mètres cubes de découpes de résineux prêtes à êtreL'entreprise transforméesrouennaise en palettesPalettes dans la Gestion seconde.Services (PGS), numéro un français dans son domaine, vient de prendre une participation majoritaire dans le groupe Blanc. Cette structure, qui emploie Avecune cette opération qui permet àetPGS deles'affirmer dansest le situé Sud-Est, le groupedans compte dorénavant quarantaine de salariés dont siège social à Bessèges, le Gard, compte deux 700 unités salariés dansl'une six scieries, septdans sitesl'Aveyron, de fabrication de adossée palettes et sitessocial. de deemployés production, à Camarès l'autre au28 siège La première reconditionnement palettes usagées. est une scierie de produisant annuellement 12.000 mètres cubes de découpes de résineux prêtes à être transformées en palettes dans la seconde.

Marché atomisé

Avec cette opération qui permet à PGS de s'affirmer dans le Sud-Est, le groupe compte dorénavant Il s'agit la quatrième opération descieries, croissance externe pour PGS depuis début 2009 700 de salariés employés dans six sept sites de fabrication dele palettes et 28après sites de l'acquisition de Perurena à Coquainvilliers (Calvados), Synergie à Saint-Amand-Montrond (Cher) et reconditionnement de palettes usagées. Beynel-Manustock à Belin-Beliet (Gironde). Dans cette dernière entreprise de 200 salariés répartis sur quatre sites, PGS avait pris une participation majoritaire début 2009, avant d'en prendre Marché atomisé totalement le contrôle début 2011 après le décès de son fondateur Jacques Beynel. PGS a déjà investi 20 millions d'euros dans Beynel-Manustock pourexterne être enpour capacité traiter bois2009 issus après de Il s'agit de la quatrième opération de croissance PGSde depuis leles début la tempête Klaus de de Perurena janvier 2009 et compte investir à nouveau plusieurs millions en 2011 pour (Cher) et l'acquisition à Coquainvilliers (Calvados), Synergie à Saint-Amand-Montrond augmenter ses capacités. Beynel-Manustock à Belin-Beliet (Gironde). Dans cette dernière entreprise de 200 salariés répartis sur quatre sites, PGS avait pris une participation majoritaire début 2009, avant d'en prendre PGS a été fondé en 1993 par Jean-Louis Louvel et deux associés pour développer une petite totalement le contrôle début 2011 après le décès de son fondateur Jacques Beynel. PGS a déjà activité de reconditionnement de palettes. L'entreprise s'est ensuite diversifiée dans la fabrication investi 20 millions d'euros dans Beynel-Manustock pour être en capacité de traiter les bois issus de de palettes neuves, ses clients préférant disposer d'un seul interlocuteur pour le neuf et l'occasion. la tempête Klaus de janvier 2009 et compte investir à nouveau plusieurs millions en 2011 pour En moins de vingt ans, grâce à des rachats sur tout le territoire, PGS est devenu le principal acteur augmenter ses capacités. en France, avec un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros sur un marché qui reste très atomisé. PGS a été fondé 1993 par Jean-Louis Louvel et deux associés pour développer une petite CORRESPONDANT AUen HAVRE activité de reconditionnement de palettes. L'entreprise s'est ensuite diversifiée dans la fabrication de palettes neuves, ses clients préférant disposer d'un seul interlocuteur pour le neufAUBIN et l'occasion. DOMINIQUE En moins de vingt ans, grâce à des rachats sur tout le territoire, PGS est devenu le principal acteur en France, avec un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros sur un marché qui reste très atomisé. CORRESPONDANT AU HAVRE DOMINIQUE AUBIN

Press-Book 2011

Page 18


Le Groupe PGS prend une participation majoritaire dans le capital du Groupe BLANC 11 avril 11 | e.bonus | #12398 :: rss Dans la continuité de sa stratégie de développement, le Groupe PGS, prend une participation majoritaire dans la société Blanc. Cette opération lui permet d’asseoir et de conforter son positionnement national de leader français de palettes bois neuves et reconditionnées. Désormais, PGS dispose d’un avantage concurrentiel fort dans la région sud-est, grâce à de nouveaux outils de production modernes et performants (scierie et fabrication de palettes),. Depuis février 2009, c’est la quatrième opération de croissance externe ainsi réalisée, les trois premières ayant porté sur les entreprises Beynel, Perurena Et Synergie. Le périmètre de reprise de l’opération porte sur les deux sociétés SPB (Scierie Palettes Blanc) et SPC (Scierie Palettes de Camarès), deux sites de production complémentaires et indissociables, respectivement situées à Bessèges (30) et à Camarès (12). Le Groupe BLANC, créé il y 40 ans, dispose d’un savoir-faire, de compétences et de capacités largement appréciés et reconnus dans le monde de la palette. SPC a pour activité le sciage. La scierie, dotée d’équipements très récents et dont la production est exclusivement orientée sur les débits palettes, produit annuellement environ 12 000 m3 de sciages en épicéa, douglas et résineux divers de la région. Elle assure ainsi environ 30% des besoins de l’usine de fabrication de palettes de Bessèges (SPB) qui complète ses approvisionnements en sciages par des achats effectués auprès de confrères nationaux. La production annuelle de palettes, de l’ordre de 1,3 million, tous types de produits confondus, est assurée par 4 lignes automatiques de clouage. La gamme de palettes fabriquées est très large : 2 ou 4 entrées, palettes EUROPE, à chevrons, ou sur mesure…, elles peuvent être séchées artificiellement ou traitées NIMP15 pour l’exportation, grâce aux trois séchoirs / fours d’une capacité totale de 3 600 palettes. En outre, l’entreprise est très attachée à la qualité de ses produits et à la provenance de ses approvisionnements en bois, issus de forêts gérées durablement (PEFC). Avec ces deux sites, c’est une quarantaine de salariés qui viennent rejoindre le Groupe PGS qui compte désormais plus de 700 collaborateurs. Pour assurer la transition et afin de garantir pérennité et développement à SPB, Jean-Louis Blanc reste présent dans le Groupe, aux côtés du Président de PGS, Jean-Louis Louvel. Le Groupe PGS-Palettes Gestion Services compte 6 scieries, 7 sites de fabrication de palettes et 28 sites de reconditionnement, lui permettant d‘assurer en propre une production annuelle de 278 000 m3 de sciages, de 7 300 000 palettes neuves et de 14 millions de palettes reconditionnées.

Press-Book 2011

Page 19


14 avril 2011

L O G I S T I K / T E C H N O L O G I E 13

EUWID VERPACKUNG 14.2011

14 L O G I S T I K / T E C H N O L O G I E

EUWID VERPACKUNG 19.2011

Frankreich: PGS baut Marktführerschaft weiter aus

Juni 2011 eine weitere Übernahme getätigt werden, die den Umsatz der Gruppe auf 150 Mio € IMPRESSUM und ihre Belegschaft auf über 800 Mitarbeiter kammern mit einer Gesamtkapazität von 3.600 Der französische Palettenhersteller PGS, St. Etienerweitert. 2012 soll eine Akquisition im Osten Paletten. ne Rouvray, hat für einen nicht genannten Preis mit der aktuellen Transaktion konkretisiert, komPGS Belgium und CSD Palettes wollen gemeinDruck und Verlag: Netzwerk kompletdas landesweite setzt mitPGS. demZudem Kauf konsequent seinder exterdie an dem südfranzösischen Sägewerkvon PGS mentiert entspreche Schritt Frankreichs der samMehrheit in Belgien zu einem führenden Anbieter EUWID Wirtschaftsdienst tieren. Danach seiEuropäischer eine internationale ExpansionGmbH Wachstum und den Aufbau eines flächenund Palettenproduzenten Blanc, Bessèges, überStrategie des französischen UnternehGebrauchtpaletten avancieren. Um eine höhere nes erklärten Gernsbach nicht ausgeschlossen. deckenden Netzes in Frankreich fort: Der Einnommen und damit seine Marktführerschaft bei

PGS Belgium und CSD Paletten fusionieren

Leistungsfähigkeit und eine bessere geografi-

mens, seine Aktivitäten auch außerhalb Frank-

Herausgeber: Casimir Katz Außerdem wird PGS imDr.laufenden und nächsstieg bei Blanc ist bereits die vierte Akquisition der Produktion von Neupaletten in Frankreich reichs auszuweiten. sche Abdeckung zu erzielen, werden beide Unten Jahr 10Geschäftsführer: Mio € in die Modernisierung innerhalb von zwei Jahren. Zuvor wurden Beynel, ausgebaut. Dr. Martin Katz,seines Christine Katz Dieund Groupe PGS, St. Etienne Rouvray, ist Maschinenparks der ternehmen ihre Aktivitäten am CSD-Standort und die Erweiterung von TrockSynergie gekauft. Die Beynel-ÜberBlanc beschäftigt ca. 40 Mitarbeiter in zwei in Perurena Chefredakteure: Ellen Streckel, führende französische Anbieter von Neu- und Jumet zusammenlegen und künftig unter nungs-, VerarbeitungsundAndreas Lagerkapazitäten wurde im Februar 2011 abgeschlossen, Niederlassungen: die Scierie Palettes Blanc (SPB),dem nahme Jürgen Zachmann, Ruf Gebrauchtpaletten sowie von VerpackungsNamen Belgium PalletsdeSACamarès firmieren, meldet investieren. PGS. Bessèges, und dieRecycling Scierie Palettes Stellvertretender Chefredakteur: Bernd Hecht schnittholz. Das Unternehmen betreibt sechs teilt PGS mit. Die neuePGS. Gesellschaft decke Einschließlich des Blanc-Kaufs beschäftigt PGS (SPC), Camarès, meldet Das Sägewerk SPCden Weitere bedeutende Akquisition im Juni /von insgeRedaktion EUWID Verpackung: Ellen Streckel gesamten Prozess Sägewerke mit einer Jahreskapazität um die Gebrauchtpalette aktuell ca. 700 Mitarbeiter und verfügt über sechs konzentriere sich aufrund Palettenzuschnitte und ver(verantwortlich), Kristin Trede, Heike Leckert, 10 Mio € Investitionen 2011 sieben Palettenwerke und 28 Depots füge über eine Kapazität von 12.000 m³. Trocknung samt 278.000 m³, sieben Palettenwerke, die Sägewerke, 7,3 ab: Sammlung, Sortierung, Reparatur, Matthias Laux, Andrea Mächler, Bernd Hecht, zur Palettenreparatur. DasElena Unternehmen hat Utracki, SPC stellt % die Rohstoffversorgung Juni 2011 externe Wachstum MioimPaletten imsoll Jahrdas herstellen, sowie 28 Niedernach ISPMzu 15,30Lagerung, Transport und des Valori- Schon Frauke Schmidt, Gross, Karolina 2010 ca. 110 MioLang, € umgesetzt und verfügt über Werks SPB sicher, wo 1,3 Mio Paletten im Jahr fortgesetzt werden. Wie pro PGS-Geschäftsführer Stefan Harald Mack. lassungen, in denen Jahr 14 Mio gebrauchte sierung. eine Gesamtkapazität von 7,3 Mio neuen und ca. produziert werden. SPB verfügt über vier autoLouvel gegenüber dem französischen Paletten aufbereitet werden. Der französische Palettenhersteller PGS ist Jean-Louis Verlagsanschrift: EUWID Europäischer Wirt14 Mio gebrauchten Paletten. matische „Journal des Entreprises“ erklärte, soll bereits im Nagelanlagen sowie über drei Trocken schaftsdienst GmbH, Redaktion Verpackung, Die Muttergesellschaft von CSD, die François nach eigener Darstellung seit 2006 mit einer Postfach 1332, 76586 Gernsbach, Deutschland, SA, Virton/Belgien, ist in ihrem Heimatmarkt Niederlassung in Haine-Saint-Pierre auf dem Tel. +49 7224 9397-0, Fax +49 7224 9397-903, verebenfalls ein führender Anbieter von Holzpabelgischen Markt vertreten. Diese ist im Handel packung@euwid.de, www.euwid-verpackung.de

F: Chep stabiles erstes Halbjahr letten,verzeichnet teilt PGS mit. Die Aktivitäten der GesellmitTransportverpacker Gebrauchtpaletten aus Holz aktiv. Abonnement-Service: Tel. +49 7224 9397-190, gründen ACDC Packaging schaft umfassen Waldbewirtschaftung, Sägerei CSD Palettes, Jumet/Charleroi, gehört zur bel- Die Brambles 7224 9397-901,positiv abo@euwid.de Italien undFax die+49 Benelux-Staaten und die Ltd., Sydney/Australien, hat im er-

gischen François SA und übernimmt Samm- sten(100.000 m³ p.a.), Palettenherstellung (2,5 Mio britischen Anzeigenmarketing/Sales: Inseln stabil entwickelt. Florian Mai, Tel. +49 Halbjahr 2011 sowohl den Umsatz als auch Drei Transportverpackungsanbieter in derdie Region lung und Reparatur von Aufbereitung Gebrauchtpaletten. 7224ging 9397-169, Fax +49aufgrund 7224 9397-906, In Spanien der Umsatz des fmai@ den p.a.), Gewinn gesteigert. von Der Gebrauchtpaletten, Umsatz ging um PelRhône-Alpes haben sich unter dem Dach der HolSascha Wenz, Tel. +49zurück. 7224 9397-574, (45.000 p.a.) und DieACDC beiden Unternehmen schon 3 % letproduktion schwacheneuwid.de; wirtschaftlichen Umfelds auf 2,147 Mrd US$ nachtoben, der HeizkraftwerksBetriebsding Packaging vereinigt:kooperieren DPF Emballages Fax +49 7224 9397-911, swenz@euwid.de betrieb seitConditionnements Längerem und haben Partnerschaft InFrankreich war der Verlust des Carrefour-Vergewinn et mit Sitzdiese in Voiron, Condi legte(30.000 um 8 %MW auf p.a.). 336,1 Mio US$ zu und Anzeigenmanagement: Sylvia trags im RPC-Bereich der Grund, teilte ChepKühn, mit. Tel. +49 Rhône-Alpes in Saint-Etienne-de-Crossey, sowie der Gewinn nach Steuern um 6 % auf 219,8 Mio 7224 9397-515, 7224 9397-908, Chep Americas erzielte Fax ein +49 Umsatzplus von anzeiCotte emballages solutions, Saint-Marcellin. Die US$, teilt das Unternehmen mit. gen@euwid.de 5 % auf 791,2 Mio US$ und einen Betriebsgedrei Unternehmen erzielen einen gemeinsamen Die größte Brambles-Tochtergesellschaft, der Der von Informationsdienst Verpackung erwinnzuwachs 16 % auf 125,9 EUWID Umatz von 16 Mio € und beschäftigen 85 MitarPalettenpoolbetreiber Chep, hatte dabei den Mio US$. Die scheint wöchentlich. Probeabonnement (drei Mobeiter, meldet UNIRV, ein Verband der UnternehUmsatz um 2 % auf 1,763 Mio US$ gesteigert. Betriebsgewinnmarge erhöhte sich von 14 auf Neben einer weiteren Palettenfertigungslinie Der Palettenhersteller Paletten-Service Wismar nate) 125,- €, Jahresabonnement 450,- € zzgl. Porto men des Kantons Voiron. Betriebsgewinn von erhöhte sich um 10 % 16 %. Diesund ist vor allem das erfolgreiche AbMwSt., imauf Ausland zzgl. Bankgebühren. Sonderpaletten soll für die Wärmeversorgung GmbH, Wismar, wird seine Produktionskapazität Der für Die Verpackungsspezialisten vermarkten Löauf 331,0 Mio US$. schneiden in Lateinamerika zurückzuführen. auch ein Blockheizkraftwerk in Verbindung mit von derzeit 1,5 Mio Paletten auf 2,1 Mio Stück © 2011 EUWID Der Umsatz in der EMEA-Region ging leicht Der Umsatz in Asien legte um 13 % auf 220 Mio sungen für die Industrie, die Aeronautik, die RüsEuropäischer Wirtschaftsdienst GmbH einer Biogasanlage installiert werden. Durch die im Jahr erweitern. Die Trocknungskapazität soll um 2 % auf 751,3 Mio US$ zurück, während der US$ und der um 19 % auf 38,8 tungsbranche sowie Forschungslabors, booten AlleBetriebsgewinn Rechte vorbehalten Erweiterung werde die Zahl der Arbeitsplätze in gleichzeitig von 16.560 m³ auf rund 25.000 m³ Mio US$. Die erhöhte sich bislang aber nur jeweils eine Materialgruppe an: Betriebsgewinn in der Region um 4 % auf 166,3 Tabellen und DieBetriebsgewinnmarge hier veröffentlichten Beiträge, um auf 78 steigen. gesteigert werden. von 17 aufsonstige 18 %. Inhalte sind ganz oder in Teilen urheberCondi Dämmungsmaterial aus KunststoffschäuMio Wismar US$ stieg. Die25Betriebsgewinnmarge erhöhDie DPF Arbeiten bis Ende des Jahres abge- te sichDie rechtlich geschützt. An denhat Datenbanken Der Palettenpoolbetreiber Chep zudem hat der men, Karton-sollen und Cotte Holzverpackungen. vonPalettenservice 21 % auf 22 %. Wismar ist eine TochterVerlag dasdie Datenbankherstellerrecht. Alle Verwerder Paletten-Service Hamburg AG schlossen sein. Sie wurdenwollen bereitsdie2008 begon- Dergesellschaft Anfang April 2011 Umwelt-Zertifizierungen Mit dem Zusammenschluss drei VerUmsatzrückgang in der EMEA-Region wird tungsrechte, insbesondere das Vervielfältigungsund produziert Europaletten, nen undmehr aufgrund dergegenüber Krise vorerst zurückgestellt. packer Gewicht ihren Kunden auf Währungseffekte zurückgeführt,Industriepaletten, die durch FSC und PEFC erhalten. Chep sei nun das einzige und Verbreitungsrecht, das Recht der Wiedergabe Paletten für diewerden Steinindustrie Insgesamt das Lieferanten Investitionspaket von 7,6 den Glashüttenpalette, erhalten, dieumfasst aktuell ihre reduzieren. Umsatzzuwachs nicht kompensiert Pooling-Unternehmen, über beide durch Bild- oderdas Datenträger undZertifiMikrofilme sowie Zudem wollen sie neue vor allem die Märkte zierungendas verfüge, es in einerZugänglichmachung Meldung. Märkte erschließen undeine konnten. sowieZugelegt Mio € Grundstück, Lkws, Trockenkammern, Einweg- hätten und Verlustpaletten. HauptabnehRecht heißt der öffentlichen in elektronischen Netzen, das Übersetund Osteuropa sowie im Nahen Osten Neben Chep gehört auch der außerdem Anbieter von ihre geografische Reichweitemit vergrößern, mer sind vorwiegend Unternehmen der deutweitere Produktionshalle 2.000 m² indem und eine in Mittelzungs-, Bearbeitungs- undRecall Umgestaltungsrecht und schen Afrika mit einem Umsatzplus von 16 % bzw. Dokumentmanagementleistungen zum sie beispielsweise anFläche. ihre Standorte Großindustrie. offene Lagerhalleden mitKunden 1.540 m²  sind vorbehalten. Kein Inhalt darf ganz oder teil26 %. In Westeuropa hätten sich Deutschland, Brambles-Konzern. folgen, und zwar nicht nur in Frankreich.   weise außerhalb der engen Grenzen des Urheberrechtsgesetzes ohne schriftliche Genehmigung des Verlages in irgendeiner Form reproduziert mens Behälter vomEsTyp XL der Größenicht 800erlaubt, x 600 Tabellen werden. ist insbesondere Texte zu kopieren, oder Dritten in mm. Dieseoder Behälter werden bis zu 100verteilen kg belastet mit auch Marsals und Kimberly-Clark in Deutschland, Arla Der französische Palettenpoolbetreiber LPR (La ser nun zur Verfügung zu stellen oder diese und dürfenanderer dabei Weise eine maximale Durchbiegung nachhaltig stabil erweisen wird. Die Bito-Lagertechnik Bittmann GmbH, Meisensystematisch und wiederholt zu verwenden. Alle Foodsdieininden oder Nestlé PalettehatRouge = Die Rote Palette), von gerade mal 4 mm aufweisen – selbst bei derNiederlanden Krise zurückgestellt wurden,in Belgiheim, die Krisenjahre genutzt, umToulouse, ihre Wett- hat Projekte, Zuwiderhandlungen werden zivil- bzw. strafrechten und Frankreich. Mars und Nestlé beauftragten im Jahr 2010 den Umsatz um 3 % auf 104,9 Mio € Temperaturen bis zu 40 °C, erläutert Bito. Zudem werden seit einiger Zeit wieder neu angefragt bewerbfähigkeit zu steigern und konnte daher lich verfolgt. auchzuversichtlich, (2009: 101,7 Mioan€) erhöht. Die Zahl der Palet- und LPR mit den grenzüberschreitenden soll ein Großteil der Behälter mit Gefachen auswir sind dass sie dann auch Paletalle Arbeitsplätze den Standorten Meisenheim E 1168 tenbewegungen stieg den Darstellungen zufol- verstärkt tenwarenströmen Deutschland – Frankreich bzw. zur Vergabe gekommen.“ gestattet sein, die fest mit dem Behälterboden und Lauterecken erhalten. geSeit umeinigen 7 % auf 42 Mio. Alle hätten Frankreich – Großbritannien. erfolgreichen Kurs von Bito trugen auch verbunden sind, damit keine Artikel darunter hinWochen stellt derRegionen Anbieter von Re- zur Zum und kundenspezifische können. Daher sind die Gefache galund Kommissioniersystemen sowiebetont wiederLPR. die Produktinnovationen positiven Entwicklung beigetragen, Weitere wichtige Ereignisse waren 2010 diedurchrutschen Erdirekt in die Behälter eingespritzt. verwendbaren Kunststoffbehältern An- in Lösungen bei.eines So entwickelte das Meisenheimer Besonders hervorgehoben wurden einen die Märkte öffnung Büros in Italien und der Kauf des EUWID Insgesamt wurden 68.000 dieser Behälter an stieg im Auftragseingang für das zentrale Ersatzteillager Viertelpalettenpools von Contraload N.V. Die PaSpanien, Großbritannien,fest. denGeschäftsführer Benelux-Staaten Unternehmen den Kunden geliefert, meldet Service-Hotline: Bito. einesletten internationalen Detlef Ganz erklärte:wo „WirLPR hoffen, dass sich Wachsdie Kostenlose* würden vonMaschinenbauunternehden LPR-Kunden sehr positiv und Deutschland, zweistellige

Paletten-Service Wismar stockt Kapazität auf

La Palette Rouge steigert um 3 Prozent Bito-Lagertechnik: „Krise istUmsatz durchschritten“

tumsraten erzielen konnte. LPR hat 2010 Neuverträge mit Unternehmen wie Unilever, Silver Spring Soft Drinks, PZ Cus-

Press-Book 2011 aufgenommen. Zudem hat LPR 2010 die ZertifiTel. / zierungen ISO 9001 und PEFC erhalten. Für 2011 rechnet das Unternehmen mit einer

*Für Inlandsgespräche aus dem Festnetz

Page 20


La lettre

Vendredi 15 avril 2011

1262

Renault Cléon : 52 ans, 2 Md€ d’actifs industriels et un nouveau moteur

8 - Vendredi 15 avril 2011 • 1262

S’agissait-il de faire oublier la fausse affaire d’espionnage et la rétrogradation de son numéro 2

La lettre

ou de rassurer l’État actionnaire ? Toujours est-il que Renault a lancé en fanfare mercredi, à

Cléon, la fabrication d’un moteur diesel de nouvelle génération. Une bonne affaire pour le site

devenu le premier employeur industriel de Haute-Normandie à la faveur du déclin de Sandouville. Au passage, l’établissement elbeuvien se hisse au rang de site stratégique dans la hiérarchie non officielle des usines mécaniques du constructeur. Ce nouveau moteur moins émetteur de CO2 que ses aînés est, en effet, présenté par l’alliance Renault/Nissan comme la première

marche vers la conquête du leadership de la voiture décarbonée en attendant l’électrique.

Malgré son âge vénérable de 52 ans, il faut croire que l’usine Renault Cléon (eff. 4 200) a encore du ressort. Forte de deux milliards d’euros d’actifs industriels à la configuration malléable, elle peut supporter la comparaison avec les sites plus jeunes et plus low cost du Sud et de l’Est de l’Europe à l’heure des arbitrages financiers. Celle que Louis Schweitzer présentait en son temps comme “la meilleure usine mécanique au monde” a donc obtenu l’exclusivité de la fabrication du premier né de la

portrait

de Jean-Louis Louvel Président de PGS

nouvelle génération de moteurs thermiques “Energy” du constructeur : “fleuron de la gamme mécanique”, nous dit le communiqué de presse.

Le robin du bois Plus de 50 M€ d’investissement

A la clef, un investissement de 51 millions d’euros (dont douze ont été prêtés par la Région à taux zéro) pour adapter les lignes d’usinage et d’assemblage.

»

De quel bois est fait cet homme-là ? Ne cherchez pas dans sa biographie trace d’HEC ou d’ESSEC. Le jeune président de PGS est l’archétype du self made man. De ceux qui font fonctionner l’ascenseur social à la force m m a i r e A 20 ans, cet autodidacte, fils d’ouvrier, réparait lui-même des palettes dans un petit atelier de duS opoignet. 1 • Renault Cléon : 52 ans, 2 Md€ d’actifs industriels et un nouveau moteur Saint-Étienne-du-Rouvray. A 45, il est à la tête d’un groupe de plus de 700 personnes, leader sur son marché. 3 • Modul Access se pose en challenger de Bénéteau • Un pôle tertiaire au Havre 4 • Reprise l’industrie, il mais... • Cofinair relocalise à Dieppe Seine d’avenir d’industrie : acte II, scène 1 Parti dedansrien, est devenu un• Colloque capitaine comme la France du 21è siècle n’en produit plus beaucoup. 5 • Développement économique : quelle stratégie à l’international ?

6 • Environnement. Le Département de l’Eure part en croisade contre les lotissements de géomètres L’histoire commence dans un entrepôt de 400 m2 à Saint8 • Portrait de Jean-Louis Louvel, Président de PGS Étienne-du-Rouvray, loué à titre précaire par trois compères désargentés en quête d’un “petit business pour vivre correctement”. Le matin, ils trient et remettent en état des palettes en bois. L’après-midi, ils enfilent leurs costumes de commerciaux pour démarcher les clients. Du trio, Jean-Louis Louvel est le plus pugnace. Sorti de l’école à 16 ans “sans même le BEPC en poche”, l’homme a la tête bien faite, un tempérament charmeur et une volonté à ébranler des montagnes.

PGS s’agrandit A force d’acharnement, le jeune loup gagne la confiance des acheteurs de plusieurs entreprises dont Ferrero et Sodipan qui lui confient la gestion de leurs parcs de palettes. De quoi se rassurer sur l’avenir. Les banques rétives se laissent fléchir. Un second entrepôt rejoint le premier, puis un troisième. PGS s’agrandit. “En 1993, nous faisions péniblement 150 000 euros de chiffre d’affaires à trois avec notre premier site de reconditionnement”, se souvient son président. Une ascension fulgurante Dix sept ans plus tard, le groupe pèse 150 M€ de chiffre d’affaires et emploie 730 personnes sur une cinquantaine de sites en France. Une ascension fulgurante, fruit d’une multitude d’opérations de croissance externe en apparence gonflées, en fait impeccablement calculées, préparées et digérées. Jean-Louis Louvel achète à tour de bras, ici une scierie, ailleurs un atelier, là un fabricant de palettes. Maîtriser toute la chaîne Son idée ? Contrairement à ses concurrents plus segmentés, lui veut maîtriser toute la chaîne de fabrication, des

planches aux palettes en passant par le reconditionnement. Il industrialise un secteur encore artisanal. Il cherche aussi à tisser sa toile sur tout le territoire français pour éviter des coûts de transports prohibitifs. Le pari est ingénieux. “Nous n’avons pas inventé quelque chose mais copié un modèle en l’améliorant”, résume l’intéressé sans forfanterie. Il y aurait pourtant de quoi. Croissance insolente Crise ou pas, la société affiche une croissance insolente à deux chiffres depuis plusieurs années et intégre des dizaines de collaborateurs chaque mois. Collaborateurs... Pas salariés. Un terme que cet entrepreneur social se refuse à employer. Comme il se refuse à ouvrir son capital à des investisseurs malgré de nombreux appels de pied. “Chez PGS, on fait de la dette et les associés réinvestissent leurs bénéfices”. De fait, le président ne roule pas carrosse. “Je ne cours pas pour de l’argent mais pour construire, avec un seul regret qui est de ne pas aller aussi vite que Mac Do”, dit-il. Boutade ? Pas si sûr. Le même nous confie étudier “un vaste plan d’expansion” (encore un) chez nos voisins européens. Belges et Espagnols n’ont qu’à bien se tenir.

Points de repère • 1966 : naissance à Royan • 1993 : premier atelier de reconditionnement • 2010 : achat de trois scieries • 2011 : acquisition du groupe Blanc

Press-Book 2011

Page 21


n째687 / mai 2011

Press-Book 2011

Page 22


11 mai 2011

Press-Book 2011

Page 23


Press-Book 2011

Page 24


19 mai 2011

14 L O G I S T I K / T E C H N O L O G I E

EUWID VERPACKUNG 19.2011

PGS Belgium und CSD Paletten fusionieren PGS Belgium und CSD Palettes wollen gemeinsam in Belgien zu einem führenden Anbieter von Gebrauchtpaletten avancieren. Um eine höhere Leistungsfähigkeit und eine bessere geografische Abdeckung zu erzielen, werden beide Unternehmen ihre Aktivitäten am CSD-Standort in Jumet zusammenlegen und künftig unter dem Namen Belgium Recycling Pallets SA firmieren, teilt PGS mit. Die neue Gesellschaft decke den gesamten Prozess rund um die Gebrauchtpalette ab: Sammlung, Sortierung, Reparatur, Trocknung nach ISPM 15, Lagerung, Transport und Valorisierung. Der französische Palettenhersteller PGS ist nach eigener Darstellung seit 2006 mit einer Niederlassung in Haine-Saint-Pierre auf dem belgischen Markt vertreten. Diese ist im Handel mit Gebrauchtpaletten aus Holz aktiv. CSD Palettes, Jumet/Charleroi, gehört zur belgischen François SA und übernimmt die Sammlung und Reparatur von Gebrauchtpaletten. Die beiden Unternehmen kooperieren schon seit Längerem und haben diese Partnerschaft

mit der aktuellen Transaktion konkretisiert, kommentiert PGS. Zudem entspreche der Schritt der erklärten Strategie des französischen Unternehmens, seine Aktivitäten auch außerhalb Frankreichs auszuweiten. Die Groupe PGS, St. Etienne Rouvray, ist der führende französische Anbieter von Neu- und Gebrauchtpaletten sowie von Verpackungsschnittholz. Das Unternehmen betreibt sechs Sägewerke mit einer Jahreskapazität von insgesamt 278.000 m³, sieben Palettenwerke, die 7,3 Mio Paletten im Jahr herstellen, sowie 28 Niederlassungen, in denen pro Jahr 14 Mio gebrauchte Paletten aufbereitet werden. Die Muttergesellschaft von CSD, die François SA, Virton/Belgien, ist in ihrem Heimatmarkt ebenfalls ein führender Anbieter von Holzpaletten, teilt PGS mit. Die Aktivitäten der Gesellschaft umfassen Waldbewirtschaftung, Sägerei (100.000 m³ p.a.), Palettenherstellung (2,5 Mio p.a.), Aufbereitung von Gebrauchtpaletten, Pelletproduktion (45.000 t p.a.) und Heizkraftwerksbetrieb (30.000 MW p.a.). 

Paletten-Service Wismar stockt Kapazität auf Der Palettenhersteller Paletten-Service Wismar GmbH, Wismar, wird seine Produktionskapazität von derzeit 1,5 Mio Paletten auf 2,1 Mio Stück im Jahr erweitern. Die Trocknungskapazität soll gleichzeitig von 16.560 m³ auf rund 25.000 m³ gesteigert werden. Die Arbeiten sollen bis Ende des Jahres abgeschlossen sein. Sie wurden bereits 2008 begonnen und aufgrund der Krise vorerst zurückgestellt. Insgesamt umfasst das Investitionspaket von 7,6 Mio € Grundstück, Lkws, Trockenkammern, eine weitere Produktionshalle mit 2.000 m² und eine offene Lagerhalle mit 1.540 m² Fläche.

Neben einer weiteren Palettenfertigungslinie für Sonderpaletten soll für die Wärmeversorgung auch ein Blockheizkraftwerk in Verbindung mit einer Biogasanlage installiert werden. Durch die Erweiterung werde die Zahl der Arbeitsplätze in Wismar um 25 auf 78 steigen. Die Palettenservice Wismar ist eine Tochtergesellschaft der Paletten-Service Hamburg AG und produziert Europaletten, Industriepaletten, Glashüttenpalette, Paletten für die Steinindustrie sowie Einweg- und Verlustpaletten. Hauptabnehmer sind vorwiegend Unternehmen der deutschen Großindustrie. 

La Palette Rouge steigert Umsatz um 3 Prozent Der französische Palettenpoolbetreiber LPR (La Palette Rouge = Die Rote Palette), Toulouse, hat im Jahr 2010 den Umsatz um 3 % auf 104,9 Mio € (2009: 101,7 Mio €) erhöht. Die Zahl der Palettenbewegungen stieg den Darstellungen zufolge um 7 % auf 42 Mio. Alle Regionen hätten zur positiven Entwicklung beigetragen, betont LPR. Besonders hervorgehoben wurden die Märkte in Spanien, Großbritannien, den Benelux-Staaten und Deutschland, wo LPR zweistellige Wachstumsraten erzielen konnte. LPR hat 2010 Neuverträge mit Unternehmen wie Unilever, Silver Spring Soft Drinks, PZ Cus-

IMPRESSUM Druck und Verlag: EUWID Europäischer Wirtschaftsdienst GmbH Gernsbach Herausgeber: Dr. Casimir Katz  Geschäftsführer: Dr. Martin Katz, Christine Katz Chefredakteure: Ellen Streckel, Jürgen Zachmann, Andreas Ruf Stellvertretender Chefredakteur: Bernd Hecht Redaktion EUWID Verpackung: Ellen Streckel (verantwortlich), Kristin Trede, Heike Leckert, Matthias Laux, Andrea Mächler, Bernd Hecht, Frauke Schmidt, Elena Gross, Karolina Utracki, Stefan Lang, Harald Mack. Verlagsanschrift: EUWID Europäischer Wirtschaftsdienst GmbH, Redaktion Verpackung, Postfach 1332, 76586 Gernsbach, Deutschland, Tel. +49 7224 9397-0, Fax +49 7224 9397-903, verpackung@euwid.de, www.euwid-verpackung.de Abonnement-Service: Tel. +49 7224 9397-190, Fax +49 7224 9397-901, abo@euwid.de Anzeigenmarketing/Sales: Florian Mai, Tel. +49 7224 9397-169, Fax +49 7224 9397-906, fmai@ euwid.de; Sascha Wenz, Tel. +49 7224 9397-574, Fax +49 7224 9397-911, swenz@euwid.de Anzeigenmanagement: Sylvia Kühn, Tel. +49 7224 9397-515, Fax +49 7224 9397-908, anzeigen@euwid.de Der Informationsdienst EUWID Verpackung erscheint wöchentlich. Probeabonnement (drei Monate) 125,- €, Jahresabonnement 450,- € zzgl. Porto und MwSt., im Ausland zzgl. Bankgebühren. © 2011 EUWID Europäischer Wirtschaftsdienst GmbH Alle Rechte vorbehalten Die hier veröffentlichten Beiträge, Tabellen und sonstige Inhalte sind ganz oder in Teilen urheberrechtlich geschützt. An den Datenbanken hat der Verlag das Datenbankherstellerrecht. Alle Verwertungsrechte, insbesondere das Vervielfältigungsund Verbreitungsrecht, das Recht der Wiedergabe durch Bild- oder Datenträger und Mikrofilme sowie das Recht der öffentlichen Zugänglichmachung in elektronischen Netzen, außerdem das Übersetzungs-, Bearbeitungs- und Umgestaltungsrecht sind vorbehalten. Kein Inhalt darf ganz oder teilweise außerhalb der engen Grenzen des Urheberrechtsgesetzes ohne schriftliche Genehmigung des Verlages in irgendeiner Form reproduziert werden. Es ist insbesondere nicht erlaubt, Tabellen oder Texte zu kopieren, zu verteilen oder Dritten in anderer Weise zur Verfügung zu stellen oder diese systematisch und wiederholt zu verwenden. Alle Zuwiderhandlungen werden zivil- bzw. strafrechtlich verfolgt.

mit Mars und Kimberly-Clark in Deutschland, Arla Foods in den Niederlanden oder Nestlé in Belgien und Frankreich. Mars und Nestlé beauftragten LPR auch mit den grenzüberschreitenden PaletE 1168 tenwarenströmen Deutschland – Frankreich bzw. Frankreich – Großbritannien. Weitere wichtige Ereignisse waren 2010 die Eröffnung eines Büros in Italien und der Kauf des EUWID Viertelpalettenpools von Contraload N.V. Die PaKostenlose* Service-Hotline: letten würden von den LPR-Kunden sehr positiv Press-Book 2011 Page aufgenommen. Zudem hat LPR 2010 die ZertifiTel. / zierungen ISO 9001 und PEFC erhalten. *Für Inlandsgespräche aus dem Festnetz Für 2011 rechnet das Unternehmen mit einer

25


PGS et FRANÇOIS SA s’associent en Belgique mai 24, 2011

Le Groupe PGS et le Groupe belge FRANÇOIS ont décidé de mettre en commun certaines de leurs activités et d’unir leur savoir-faire pour davantage d’efficience en Belgique, en fusionnant leur filiale respective, PGS Belgium et CSD Palettes. PGS Belgium, créé en 2006 et situé en Wallonie à Haine Saint Pierre à 50 km de la frontière française, a pour activités le reconditionnement et la commercialisation de palettes bois d’occasion. Le Groupe FRANÇOIS, au travers de sa société CSD à Jumet, a développé depuis 2001 une activité de collecte et de réparation de palettes, et mis en place en 2005 sur ce site une plate-forme de broyage de bois. Ces deux activités, dans un souci d’efficacité et pour une meilleure couverture du territoire belge, viennent de se regrouper sur un seul et même site, celui de Jumet. En fusionnant ainsi pour former une nouvelle société dénommée Belgium Recycling Pallets SA, c’est la naissance d’un leader sur le marché belge de la palette reconditionnée qui s’opère. Grâce au rapprochement de leurs forces respectives, les Groupes PGS et FRANCOIS SA seront ainsi mieux à même de répondre à tous les besoins de leurs clients actuels et prospects. Ils vont s’employer à maintenir le relationnel développé jusqu’à lors, avec une garantie de produits et de services à la hauteur des attentes exprimées. La palette reconditionnée repose sur un processus industriel complet qui fait appel à 7 activités distinctes mais complémentaires, toutes parfaitement maitrisées par Belgium Recycling Pallets SA : la collecte, le tri, la réparation, le traitement NIMP15 – séchage artificiel, le stockage, le transport, la valorisation. Cette opération est la première concrétisation des liens étroits qui unissent les deux dirigeants Jean-Louis LOUVEL et Bernard FRANÇOIS qui, au fil du temps, ont établi d’excellentes relations de partenariat, dans le cadre d’un respect et d’une confiance mutuels. Cette fusion, qui permet également au Groupe PGS de renforcer rapidement sa position en Belgique, complète sa stratégie d’expansion de ses activités en dehors de la France (pour mémoire, PGS dispose également d’un site en Espagne proche de Barcelone).

Press-Book 2011

Page 26


PGS - résultats 1er semestre 2010-2011 mai 26, 2011 Au 30 septembre 2010, le Groupe PGS a clôturé son exercice 2010 avec un chiffre d’affaires de 109,9 millions d’euros, en progression de 19,8 % par rapport à l’année précédente. Sur le 1er semestre (octobre 2010-mars 2011), la progression de chiffre d’affaires a atteint 23,4 %, valeur largement supérieure aux prévisions fixées. Avec une croissance à deux chiffres en 2010, l’exercice en cours se présente favorablement et permet de confirmer, une fois encore, une progression de chiffre d’affaires pour 2011. Ces résultats sont le fruit d’une stratégie de croissance dynamique entamée depuis 2009, et ce malgré la crise. Ce développement s’appuie d’une part sur une augmentation du portefeuille clients avec des positions renforcées sur des marchés porteurs matures, d’autre part sur une diversification des activités avec un pôle sciages / fabrication de palettes neuves renforcé. Comme à son habitude et en l’espace de 5 ans, le Groupe PGS a doublé son chiffre d’affaires grâce à une progression d’activité significative sur les sciages et la fabrication de palettes, et à des opérations de croissance externe centrées sur son coeur de métier. L’activité de reconditionnement de palettes, réellement impactée à contre coup par la crise en 2010, affiche aujourd’hui les premiers signes de reprise et de croissance ; la demande est supérieure à l’offre et les stocks sont au plus bas. Les filiales étrangères du Groupe PGS (Espagne et Belgique) affichent en 2011, en cumulé à elles deux, un doublement de leurs chiffres d’affaires, signe du dynamisme commercial de ces entités. Dans un contexte de reprise économique progressive, le Groupe PGS fait preuve d’une bonne résistance ; la qualité des produits et services et la réactivité de l’organisation constituent des atouts majeurs qui font la différence et permettent de gagner des parts de marché. Porté par la solidité de sa stratégie, PGS est en excellente position pour profiter de la reprise attendue et continuer à renforcer, en 2012, son leadership sur le marché de la palette neuve et reconditionnée. Le plan d’investissements industriels engagés de 10 millions d’euros, portant sur 2011/2012, vise à développer les outils de production, afin d’accroître la productivité et pour satisfaire pleinement les attentes de la clientèle actuelle et à venir.

Press-Book 2011

Page 27


FORTE HAUSSE DU CHIFFRE D'AFFAIRES POUR PGS Le 27 mai 2011 par Tiziano Polito Mots clés : Matériaux, Bois

Le spécialiste de la palette bois enregistre une progression des ventes de 20%, à 110 millions d'euros. Leader français de la palette bois neuve et reconditionnée et du sciage à palettes, Palettes Gestion Services (PGS) annonce un chiffre d'affaires en progression de 19,8 %, à 109,9 millions d’euros, au cours du dernier exercice, décalé, qui s'est conclu le 30 septembre 2010. Les six premiers mois de l'exercice 2011 s'annoncent positifs avec un chiffre d’affaires en hausse de 23,4 %. Le groupe basé à Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) explique ces bonnes performances par l'augmentation de son portefeuille clients et la diversification de ses activités, notamment vers le pôle sciages et la fabrication de palettes neuves. L’activité de reconditionnement de palettes, "réellement impactée à contrecoup par la crise en 2010", affiche aujourd’hui les premiers signes de reprise et de croissance, explique le groupe dans un communiqué, car "la demande est supérieure à l’offre et les stocks sont au plus bas". La diversification à l'international a porté aussi ses fruits avec les filiales belge et espagnole qui affichent sur les premiers mois de 2011 des ventes cumulées multipliées par deux. PGS a profité de cette annonce pour confirmer un plan d'investissement pour 2011/2012, d'un montant de 10 millions d'euros, qui porte essentiellement sur l'amélioration de l'outil de production et les services à la clientèle. PGS possède 6 scieries, 7 sites de fabrication de palettes et 28 sites de reconditionnement lui permettant d‘assurer une production annuelle de 278 000 m3 de sciages, de 7 300 000 palettes neuves et de 14 millions de palettes reconditionnées.

Press-Book 2011

Page 28


Juin 2011

Press-Book 2011

Page 29


N째 107 - Juin 2011

Press-Book 2011

Page 30


7 juin 2011 06h00 | Par BErnaDEttE DUBoUrG

Belin-Béliet

Une rue porte le nom de Jacques Beynel 7 juin 2011 06h00 | Par BErnaDEttE DUBoUrG

7 juin 2011 06h00 | Par BErnaDEttE DUBoUrG La voie menant à l'usine Beynel-Manustock porte désormais le nom de son ancien Belin-Béliet Belin-Béliet patron, décédé l'an dernier. La plaque a été dévoilée hier matin.

Une rue porte le nom de Jacques Beynel Une rue porte le nom de Jacques Beynel

La voie menant l'usine àBeynel-Manustock porte porte désormais le nom dede son ancien La voieàmenant l'usine Beynel-Manustock désormais le nom son ancien patron,l'an décédé l'an dernier. La plaque a été dévoilée matin. patron, décédé dernier. La plaque a été dévoilée hier hier matin.

La plaque a été dévoilée par les élus et la famille. PHoto B. D. La plaque a été dévoilée par les élus et la famille. PHoto B. D.

«Dorénavant, le courrier qui sera adressé à Beynel-Manustock arrivera à l'adresse rue La plaque a«Dorénavant, été dévoilée le par les élus la famille. PHoto B. D. courrier quietsera adressé à Beynel-Manustock arrivera à l'adresse rue Jacques-Beynel », a souligné, hier, David Beynel, ne cachant ni son émotion ni sa fierté Jacques-Beynel », a souligné, hier, David Beynel, ne cachant ni son émotion ni sa fierté de découvrir la plaque qui porte le nom de son père, à l'entrée de la rue qui conduit au de découvrir la plaque qui porte le nom de son père, à l'entrée de la rue qui conduit au «Dorénavant, le courrier sera adressé àSylva Beynel-Manustock arrivera à l'adresse rue site de l'entreprise, sur laqui zone industrielle 21, à21, Belin-Béliet. site de l'entreprise, sur la zone industrielle Sylva à Belin-Béliet. Jacques-Beynel », a souligné, hier, David Beynel, ne cachant ni son émotion ni sa fierté La l'épouse et lesqui deux filsdeux Jacques cinq maires du Val de mère, découvrir plaque porte lede nom sonBeynel père, àentouraient l'entrée deles la les rue qui conduit La la mère, l'épouse et les fils de de Jacques Beynel entouraient cinq maires duau Val de l'Eyre, Marie-Christine Lemonnier de Belin-Béliet, Vincent Nuchy Salles,Christiane Christiane de Marie-Christine Lemonnier de Belin-Béliet, Nuchy dede Salles, sitel'Eyre, de l'entreprise, sur la zone industrielle Sylva 21, àVincent Belin-Béliet. du Barp, Philippe de Saint-Magne et François Gauthier Lugos,au au Dornon duDornon Barp, Philippe LacosteLacoste de Saint-Magne et François Gauthier dede Lugos, moment de dévoiler la plaque, en présence d'autres élus du Val de l'Eyre et du bassin La mère,de l'épouse et la lesplaque, deux fils Jacquesd'autres Beynelélus entouraient lesl'Eyre cinq maires du Val moment dévoiler ende présence du Val de et du bassin d'Arcachon, mais aussi les amis et plusieurs membres de l'entreprise de palettes. de l'Eyre, Marie-Christine de Belin-Béliet, Vincent Nuchy dedeSalles, Christiane d'Arcachon, mais aussi lesLemonnier amis et plusieurs membres de l'entreprise palettes. Dornon du Barp, Philippe Lacoste de Saint-Magne et François Gauthier de Lugos, au L'aire de stockage L'aire dede stockage moment la de plaque, en de présence d'autresdeélus du Val de l'Eyre et du bassin Endévoiler sa qualité président la Communauté communes du Val de l'Eyre, Philippe En sa qualité de président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre, Philippe d'Arcachon, mais aussi les amis et plusieurs membres de l'entreprise de palettes. Lacoste a rappelé les grandes étapes de la carrière de Jacques Beynel, débutée dans Lacoste a rappelé les grandes étapes de la carrière de Jacques Beynel, débutée dans L'aire de stockage l'entreprise familiale au Teich, et poursuivie à Belin-Béliet jusqu'à hisser la société de En sa qualité de président de la Communauté communes du Val de Philippe fabrique de palettes à un niveau européen. Il ade naturellement insisté surl'Eyre, les qualités Lacoste a rappelédeles étapes de la carrière» de débutée dans professionnelles cetgrandes « entrepreneur visionnaire quiJacques a occupéBeynel, de nombreuses responsabilités syndicales tant au niveau départemental, régional qu'européen. Il a surtout rappelé sa mobilisation immédiate, au lendemain de la tempête Klaus et du « désastre économique et écologique », pour aménager une plate-forme de stockage de chablis « sans précédent », qui s'étend le long de l'autoroute à la vue des automobilistes, comme pour rappeler la souffrance de la forêt. 600 000 mètres cubes de bois y sont actuellement stockés sur 30 hectares, arrosés 2011 quasiment en permanence. Press-Book Philippe Lacoste n'a pas omis, non plus, de parler de « l'homme de cœur, le bon vivant,

Page 31


surtout rappelé sa mobilisation immédiate, au lendemain de la tempête Klaus et du « désastre économique et écologique », pour aménager une plate-forme de stockage de chablis « sans précédent », qui s'étend le long de l'autoroute à la vue des automobilistes, comme pour rappeler la souffrance de la forêt. 600 000 mètres cubes de bois y sont actuellement stockés sur 30 hectares, arrosés quasiment en permanence. Philippe Lacoste n'a pas omis, non plus, de parler de « l'homme de cœur, le bon vivant, la forte personnalité, difficile en négociation, mais qui gagnait à être connue. Un homme d'exception pour arriver à un tel résultat ». Le siège social sur place Des mots qui sont allés droit au cœur de la famille et des 230 salariés de l'entreprise. David Beynel s'est fait leur porte-parole : « Une rue au nom de mon père, c'est le signe de sa reconnaissance professionnelle, mais c'est aussi la reconnaissance d'un homme, sa façon d'être, de s'exprimer, son cœur. » David Beynel a annoncé le projet d'aménager le siège social de Beynel-Manustock, qui est actuellement situé au cœur de Belin-Béliet, à l'entrée du site de production, avant le poste de garde : une manière de rapprocher la direction des salariés. David Beynel a même assuré que l'entreprise, installée sur 70 hectares, peut encore se développer. La cérémonie s'est achevée par une minute de silence.

Press-Book 2011

Page 32


Mercredi 22 juin 2011 - n° 4749

France Métropolitaine - 1,50 €

www.latribune.fr

carrefour  à hue et à Dia

+ 2,04 % 3.877,07 pts • FTSE  100

IndIcateurs du mardI 21 juIn 2011

dÉCONOMIE DépenDance. Les pistes de financement se précisent. page 4 chômeurs. Le Conseil d’analyse stratégique prône l’autonomie des conseillers de Pôle emploi. page 4 g20. Âpres négociations sur la régulation des marchés agricoles. page 6

dBUSINESS cinéma. La Cour des comptes audite le CNC. page 8 imprimerie. La presse régionale appelée à la rescousse des quotidiens nationaux. page 9 ermenegiLDo Zegna. Le leader du prêt-à-porter masculin ouvre son site d’e-commerce mondial. page 10

+ 1,44 % 5.775,31 pts • DAX  30

+ 1,89 % 7.285,51 pts • EURO

+ 0,62 % 1,4390 $ • Pétrole  WTI

Avec la future cotation de Dia, la logique financière s’est imposée chez le géant mondial de la distribution en difficulté.

– 0,44 % 92,91 $

Cette opération, qui s’apparente à un cadeau fait aux grands actionnaires du distributeur, reste sujette à caution sur le long terme.

Le directeur général Lars Olofsson, propulsé PDG lors de l’assemblée générale du groupe, est désormais en première ligne.

pages 2 -3 et éDitoriaL page 30

hyunDai-Kia. Le groupe coréen vise un million de véhicules en 20132014. page 11

dFINANCE maLaKoFF méDéric ne veut plus être un « payeur aveugle ». page 17

Par claude Ferrero, à lyoN

page 17

tauX. L’inflation s’invite à la table de la Réserve fédérale. page 18 réguLation. Un an après la loi Dodd-Frank, les régulateurs américains manquent de moyens. page 18 actions. Plusieurs introductions en Bourse sont prévues à Madrid malgré la méfiance des marchés. page 19

dET AUSSI… avec « omar m’a tuer », Roschdy Zem signe un film très efficace sur une grande erreur judiciaire. page 26

déditoriaux&opinions vaLeur ajoutée : L’introuvabLe restructuration De La Dette grecque, d’Henri Bourguinat. page 28 À WaLL street, Le temps Des économies est venu. La chronique de Jérôme Marin. page 28

Abonnez-vous à La Tribune au 0800 13 23 33 ou via internet en vous rendant sur www.latribune.fr

s

s

n

0

9

8

9

-

1

9

2

2

PuBLiCiTé

après la fusion et la bataille boursière lors de la reprise du « géant » par le « petit » JacPlusieurs candidatsIMS au rachat de Northern Rock le nouvel ensemble quet Metals, a fait la preuve de son efficacité : « Le bilan est plus que positif. On a mis en place une nouvelle organisation qui a été menée par nos ressources humaines en un temps record, deux fois plus vite que prévu. Et notre système d’achats a parfaitement soutenu la croissance du groupe », se félicite aujourd’hui, L’A320 remotorisé Neo est d’ores et déjà la vedette du Salon du Bourget. La multiplication des commandes va peut-être pousser Boeing à clarifier sa stratégie moyencourrier plus vite que prévu. D’autant que les Chinois montrent les dents avec l’intérêt grandissant de Ryanair. page 11

La vente de Northern Rock date d’une semaine à peine, et déjà les noms de quatre acheteurs potentiels circulent : Virgin, National Australia Bank, JC Flowers et Blackstone. Mais le fait qu’ils soient parallèlement intéressés par l’acquisition des 600 agences de Lloyds Banking Group pourrait compliquer les discussions. page 17

Andorre : 1,60 €. Antilles, Réunion, Guyane : 2 €. Belgique : 1,50 €. Espagne : 1,60 €. G-B : 1,30 £. Italie : 2 €. Luxembourg : 1,50 €. Maroc : 15Dh. Portugal : 2 €. Suisse : 3 FS. Tunisie : 2.200 TND. Zone CFA : 1.400.

„ NégociatioNs ceNtralisées Cette répartition par marque intervenant sur des marchés distincts a été accompagnée, dans chacune des quatre sociétés, par la mise en place des système d’achat basés sur des né-

Selon Éric Jacquet, PDG du groupe, « 2011 sera une excellente année .»,

gociations centralisées qui ont fait la force de Jacquet Metals d’avant la fusion. Autres avantages, selon Éric Jacquet : chaque marché est mieux évalué et chaque société mieux identifiée comme distributrice de métaux de spécialités. « L’objectif est de développer les quatre marques dans le monde, pays industrialisés et pays émergents. » Chacune va ainsi jouer la carte de sa spécialité au-delà de sa zone géographique historique : Stappert, leader en Allemagne et en Europe de l’Est, va couvrir l’Europe, de l’Angleterre à l’Italie ; IMS, puissante en Europe du Sud, va prendre pied en Al-

lemagne et en Turquie ; Abraservice s’implante en Chine, tandis que Jacquet y poursuit son développement, ainsi qu’au Canada et aux États-Unis où l’entreprise sera leader avec 30 % de part de marché en 2012. Parallèlement à sa croissance organique, le groupe va poursuivre son désengagement dans des activités non stratégiques avec la cession de cinq départements représentant environ 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le capital du groupe se répartit aujourd’hui principalement entre Éric Jacquet (40,21 % et 46 % des droits de vote), le public (44,34 %) et trois fonds (13,17 %). Dernier acte de la fusion, l’AG du 30 juin prochain devrait adopter le nouveau nom du groupe (Jacquet Métal Service) et le transfert du siège de Paris à Saint-Priest, à côté de Lyon. Le groupe compte 2.300 personnes et 83 centres de distribution dans 22 pays (Europe, Chine et États-Unis).

PRix dE l’aMbitioN décerné par la Banque Palatine pour la région

Rendez-vous annuel des entreprises ambitieuses depuis 2007, ce prix national, créé par la Banque Palatine, est destiné à valoriser, avec le soutien de l’Essec, les PME-PMI françaises les plus dynamiques sur le plan régional, national et international. Quatre jurys régionaux ont distingué des lauréats

dans trois catégories (croissance, international et développement durable). Un jury national désignera en septembre prochain les trois vainqueurs nationaux 2011 du prix de l’Ambition. Ils recevront leur trophée cet automne, au mois d’octobre, à Paris.

GranD oueST

dd hauTE-norMandiE/LogisTiquE

Pgs va passer à la vitesse supérieure en europe La PME, qui revendique 25 % de parts de marché des palettes en France, continue son développement en Belgique et en Espagne, et vise d’autres marchés européens. Le numÉro un de la palette bois en France va continuer à se « rapprocher de ses clients » en poursuivant le maillage de l’Hexagone où il possède au total 29 sites de collecte et de remise en état de palettes usagées — « centres de reconditionnement »— et dix sites de fabrication de palettes neuves. Il va aussi poursuivre son développement en Belgique ou en Espagne où il s’est implanté en 2007 dans la palette d’occasion et s’apprête à attaquer d’autres marchés européens. Installée à Saint-Étienne-duRouvray près de Rouen (SeineMaritime), Palette Gestion Services (PGS) revendique, sur un marché très atomisé, une part de marché de 25 % en France, tant dans la palette d’occasion que dans la palette neuve. La PME a reçu le prix de l’Ambition, décerné par la Banque Palatine, pour la région Grand Ouest dans la catégorie Croissance.

DR

i

U

L’Airbus A320 Neo met la pression sur Boeing n an

BLOOMBeRG

réconciLier contraintes internationaLes et progrès sociaL. L’opinion de Marc Deluzet et Jacky Bontems. page 29

Lars Olofsson, PDG du groupe Carrefour.

PHOTOS : ReA

« La Tribune s’engage avec ecoFoLio pour Le recycLage des papiers. avec voTre gesTe de Tri, voTre journaL a pLusieurs vies. »

Foster’s group. Le brasseur australien refuse une offre de rachat du sud-africain SABMiller. page 10

commerZbanK entend doubler ses revenus en France d’ici à 2015.

leader européen autour de quatre marques : Jacquet pour les tôles épaisses inox (16 % du CA) ; Stappert pour les barres et profilés inox (35 %) ; Abraservice pour les aciers anti-abrasion (8 %) ; et IMS pour les aciers mécaniques (33 %).

22 juin 2011

BLOOMBeRG

ReA

Le marché de l’emploi plus nokia tente un retour dans favorable aux jeunes diplômés. page 4 les smartphones. page 8 CAC  40

la croissance et son premier exercice partiel 2010, IMS a enregistré un chiffre d’affaires pro forma de 1,09 milliard d’euros (dont 90 % en Europe), en hausse de + 27 %, dont 14,3 % d’effet prix et + 12,7 % d’effet volume. Le résultat opérationnel affiche un redressement à – 14,7 millions d’euros (contre – 115 millions en 2009) et à + 24 millions déductions faites de 38,6 millions de frais de réorganisation et de provisions-dépréciations. Au premier trimestre 2011, le chiffre d’affaires bondit de + 42,5 % en raison d’un marché porteur et de l’effet prix (+ 28 %), et le résultat opérationnel à 19,1 millions d’euros (contre – 5,8 millions en T1 2010). « 2011 sera une excellente année », indique Éric Jacquet, bien que toujours réticent face aux prévisions sur un marché souvent soumis aux variations de prix avec de fortes corrections sur l’activité des acteurs. « Nous sommes rémunérés par nos clients pour gérer des variations de prix, des risques sur les taux de change et la complexité d’approvisionnements », rappellet-il. Par ailleurs, la nouvelle organisation du groupe de distribution d’aciers spéciaux lui a aussi permis

DR

distribution d’aciers spéciaux a transformé la fusion réalisée l’année dernière en une réussite portée par un marché  dynamique. 

des établissements ou services d’aide par le travail) pour la fabrication de palettes neuves à partir de sciages imparfaits ne pouvant passer dans PGS possède une les machines flotte de 60 camions. entièrement automatiques. Créée ex nihilo en 1993 par trois Les trois fondateurs détiennent jeunes gens alors âgés de 20 ans, encore respectivement 43 %, Jean-Louis Louvel, aujourd’hui 30 % et 20 % du capital. président, Michaël Modugno et Gilles Hermann, la société avait „ Politique d’acquisitioNs pour vocation de récupérer, réparer et commercialiser des Après s’être fait un nom sur le palettes d’occasion. Elle réalise marché de la palette recyclée aujourd’hui un chiffre d’affaires (27 millions d’unités en France), de 110 millions d’euros (135 mil- PGS a élargi son offre à la palions prévus pour le prochain lette neuve (11 millions d’unités) exercice) avec 730 salariés. Elle — la moitié de son chiffre d’affait travailler 200 personnes faires aujourd’hui — en menant handicapées (accueillies dans une politique d’acquisitions. En

2001, elle a ainsi repris Technipal (trois sites) et, début 2009, Beynel, un gros fabricant de Gironde. Elle investit parallèlement 22 millions d’euros dans une gigantesque plate-forme dans la forêt des Landes pour le stockage des bois abattus par la tempête Klaus. En février 2010, PGS rachète Perurena (Calvados) et la scierie du Cher, Synergie ; en mars 2011, il acquiert le groupe Blanc (site de fabrication dans le Gard et scierie dans l’Aveyron). PGS, qui possède une flotte de 60 camions, a mis en place en 2007 un service de mise à disposition et collecte de palettes ; il a aussi mis au point un concept très innovant de gestion de flux de palettes comparable à un système bancaire de crédit-débit. Pour Jean-Louis Louvel, ce système de « compensation », c’est tout simplement « l’avenir ». claire garNier, à roueN

Press-Book 2011

les autres lauréats

catégorie croissance : e-docéo Cette société fondée en 2002 et basée à La Chapelle sur Erdre (en LoireAtlantique) se hisse au premier rang des éditeurs de logiciels dans l’univers de la formation à distance. e-docéo est présente en France et à l’international avec plus de 850 clients. catégorie développement durable : léa Nature. Installé à La Rochelle (17), le groupe créé en 1993 (600 collaborateurs) est une entreprise familiale et indépendante. Il propose des marques bio et naturelles dans les domaines de la santé, l’alimentation, l’hygiène et les produits d’entretien. Léa Nature réalise un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros.

MERCREdi 29 JUiN 2011... ... dans « La Tribune », retrouvez les nouveaux lauréats de la région Centre-est.

Page 33


e s s e é c o n30 o m ijuin q u e r2011 égionale du Jeudi 30 juin 2011, nº1652 - Tel: 03.80.59.90.56

Synthèse de presse économique régionale du Jeudi 30 juin 2011, nº1652 - Tel: 03.80.59.90.56

Normandie

Flash régional

Normandie

(14) DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE : Création d'un centre d'appels à Lisieux

SHORE le groupe Iberdrola épondre à ement pour n mer sur large de zaire (44).

> (22) EOLIEN OFFSHORE (14) DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE : Création d'un centre d'appels à Lisieux avec 200 emplois à la cléavec et 200 développement de l'usine Lactalis de Areva va s'allier avec le groupe emplois à la clé et développement de l'usine Lactalis de Saint-Martin-des-Entrées au menu du Département énergétique espagnol Iberdrola Saint-Martin-des-Entrées au menu du Département Le président du de Conseil général Dupont a récemment fait part du soutien Renovables afin répondre à Jean-Léonce Le président du Conseil général Jean-Léonce Dupont a récemment fait part du soutien du Département au dossier via l'attribution d'une Plysorol, avance remboursable l'appel d'offres du gouvernement pourPlysorol, du Département au dossier via l'attribution de d'une avance remboursable de FE du en 29/06/11) . "Nous travaillons, ailleurs, sur plusieurs 500K€ (Cf l'installation d'éoliennes mer sur (Cf FE dupar 29/06/11) . "Nous travaillons, projets par ailleurs, sur plusieurs projets 500K€ J’ai confirmé la semaine dernièreJ’ai auconfirmé Président de la CCI du Pays lesnouveaux. zones situées au large de nouveaux. la semaine dernière au d’Auge Président de la CCI du Pays d’Auge Saint-Brieuc de Saint-Nazaire que nous prêts accompagner la création d’un centre d’appels qui pourrait que nouset étions prêts à(44). accompagner la étions création d’unà centre d’appels qui pourrait

LINAIRE lance un vre pour le la maison à Saint-Lô. 500m² et Musée du constituée ulinaire qui r des ientèle de alloué aux

> à(50) à une de et travail concernant un nouveaudu et site important développement du site uneFORMATION réunion de CULINAIRE travail concernant un réunion nouveau important développement Saint-Lô lance un Lactalis Saint-Martin-des-Entrées. [...] Pourd’emplois, ce projet fortement créateur d’emplois, LactalisAgglomération de Saint-Martin-des-Entrées. [...] de Pour ce projet fortement créateur marché de maîtrise d'oeuvre pour le notre intervention la mobilisationsans d’unedoute avance remboursable, sans doute notre intervention passera par la mobilisation d’unepassera avancepar remboursable, projet de construction de la maison 4M€, conjointement avec la Région qui devrait s’engager sur les mêmes montants". 4M€, conjointement avec la Région qui devrait s’engager sur les mêmes montants". du beurre et de la crème à Saint-Lô. Source : Session du Conseil général du 27 juin 11 - Synthèse : First Eco Source : Session du Conseil général du 27 juin 11 - Synthèse : First Eco D'une surface d'environ 500m² et (61) MENUISERIE : Installée dans de plus vastes locaux à Vimoutiers, ATPM projetée à proximité du Musée du (61) MENUISERIE : Installée dans de plus vastes locaux à Vimoutiers, ATPM pourrait se doter d'un show room et se tourner vers l'aluminium Bocage Normand, elle sera constituée pourrait se doter d'un show room se tourner vers l'aluminium Uneetnouvelle entreprise s'est installée il y a quelques semaines dans les anciens d'un centre de formation culinaire qui Une nouvelle entreprise s'est installée il y a quelques semaines anciens Il s'agit d'ATPM, un atelier de locaux de Letourneur Bâtiment, sur ladans ZI deles Vimoutiers. permettra d'accueillir des locaux de Letourneur Bâtiment, la ZI de de Vimoutiers. Il s'agit d'ATPM, un jusqu'ici atelier de production menuiseries dont l'activité était implantée dans une autre partie professionnels et une clientèle de sur production menuiseries dont l'activité dans une autre partie de la ZI était sous jusqu'ici l'enseigneimplantée Atelier PVC-Gédimat Michel. Comme l'explique Patrick Dubois, gourmets. Le de budget alloué aux de la est ZI estimé sous l'enseigne Atelier PVC-Gédimat l'explique Patricksouhaité Dubois, sortir cette entreprise de la président deMichel. DuboisComme Holding, "nous avons travaux à 1M€.

EPRISES le soutien ollaboration eloppement s de l’Etat, ne dans le eprises qui également it (forces / s conseils réseau de s

apporter de 200 emplois à participé, Lisieux. Etvoici j’ai personnellement participé, voici dix jours, apporter plus de 200 emplois à Lisieux. Et plus j’ai personnellement dix jours,

président de Dubois Holding, "nous avons souhaité sortir entreprise de la Grâce à ce déménagement, structure Gédimat en créant unecette Sarl, filiale de la holding".

ATPM bénéficie désormaisGrâce de plus vastes locaux nécessaires à son développement. > structure SERVICESGédimat AUX ENTREPRISES en créant une Sarl, filiale de la holding". à ce déménagement, "Gédimat le premier client Mais nous avons également des clients Les CCI debénéficie Bretagne, désormais avec le soutien ATPM de plus vastesMichel locauxest nécessaires à sond'ATPM. développement. professionnels. Et, ànous cet égard, envisageons de créer un show room dans une du"Gédimat Conseil régional et est la collaboration Michel le premier client d'ATPM. Mais avons nous également des clients partie des bureaux". La Sarl oeuvre actuellement dans deprofessionnels. Bretagne Développement Et, à cet égard, nous envisageons de créer un show room dans unel'assemblage et le montage de menuiseries PVC.dans Mais l'assemblage "à court terme,etnous envisageons Innovation et des services deSarl l’Etat, partie des bureaux". La oeuvre actuellement le montage de d'investir pour nous orienter aussi vers une production en aluminium". (02 33 67 29 34 - www.gedimat-michel.fr) lance une enquête en ligne dans le menuiseries PVC. Mais "à court terme, nous envisageons d'investir pour nous orienter Source : Ouest-France, 29/06 - Synthèse : First Eco cadre de laquelle les entreprises qui aussi vers une production en aluminium". (02 33 67 29 34 - www.gedimat-michel.fr) répondront pourront également Source : Ouest-France, 29/06 - Synthèse Eco: PGS compte augmenter ses parts de marché en France mais (76): First BOIS bénéficier d'un bilan gratuit (forces / également en Belgique, en Espagne et dans d'autres pays européens faiblesses), recevoir des conseils (76) BOIS : PGS compte augmenter ses parts de marchéPGS en (Palettes France Gestion mais Services ; 730 salariés) fait Basé à Saint-Etienne-du-Rouvray, adaptés et accéder à un réseau de également en Belgique, en Espagne et dans d'autres pays européens figure de leader français de la palette bois, neuve et reconditionnée, et du sciage à spécialistes. Tous les détails

Basé à Saint-Etienne-du-Rouvray,palettes. PGS (Palettes ; 730 salariés) faitde 10 sites de fabrication de Dans le Gestion pays, le Services groupe compte pas moins figure de leader français de la palette bois, neuve et reconditionnée, et du sciage à elle entend encore renforcer palettes neuves et 29 centres de reconditionnement. Si > (29) ENERGIE - Le ministre de palettes. Dans le pays, le groupe compte pas moins de 10 sites de fabrication de son maillage du territoire, où elle détient 25% de parts de marché en palettes, l'Énergie, Éric Besson vient d'arrêter compte aussi poursuivre développement 29 àcentres reconditionnement. Si elle entendson encore renforcer en Belgique et en Espagne, cahier desneuves charges et relatif l'appel del'entreprise ministre de le palettes où elle a posé ses de valises en de 2007. PGS, qui clôturé son exercice 2010 avec un CA son maillage du territoire, où elle détient 25% parts marché en a palettes, pour la construction d'une nt d'arrêter d'offres de son 109,9M€, en progression de 19,8% parEspagne, rapport à l’année précédente, cible à gaz compte dans laaussi régionpoursuivre de l'entreprise développement en Belgique et en if à l'appel centrale également d'autres marchés européens. Rappelons Brest. Cette future unité est attendue où elle a posé ses valises en 2007. PGS, qui a clôturé son exercice 2010 avec un que CA le groupe normand a engagé tion d'une un plan d’investissements industriels de 10M€ sur pour 2015. de 109,9M€, en progression de 19,8% par rapport à l’année précédente, cible la période 2011/2012 pour région de développer son outilque de le production et accroître sa productivité. (02 35 66 02 78 également d'autres marchés européens. Rappelons groupe normand a engagé st attendue www.groupepgs.com) Source : La Tribune, 22/06, Claire Garnier - Synthèse : First Eco > un (76) TRANSPORT FLUVIAL plan d’investissements industriels de 10M€ sur la période 2011/2012 pour Vendredi dernier, un réservoir développer son outil de production accroître sa productivité. (02 35 66 02 78une - nouvelle tour de stockage (14)etDISTRIBUTION : La SCA Normande étrenne hydropneumatique de 40 tonnes a 22/06, Claire Garnier Synthèse : First Eco www.groupepgs.com) Source : La Tribune, LUVIAL automatisée, chiffrée à 33M€

réservoir tonnes a pour le arlatte. Ce é par voie Gron (89), tralie. Ce vitalité des n-Le Havre

été déchargé au Havre pour le Vendredi dernier, Michel-Edouard Leclerc, P-DG de l'enseigne, était présent à Lisieux compte de la société Charlatte. Ce (14) DISTRIBUTION : La SCA Normande étrennedes unenouvelles nouvelle tour de stockage pour l'inauguration installations de la SCA Normande. 3ème centrale chargement, qui a transité par voie automatisée, chiffrée à 33M€ logistique du pays avec 67.000m² d'entrepôts, cette plate-forme de distribution fluviale depuis le port de Gron (89), Vendredi dernier, Michel-Edouardapprovisionne Leclerc, P-DG était présent Lisieux lesde 33l'enseigne, magasins Leclerc haut et à bas-normands. Désormais, pour remplir sera acheminé en Australie. Ce pour l'inauguration des nouvelles installations de la SCA Normande. 3ème centrale sa mission, elle pourra compter sur une nouvelle tour de stockage automatisée et nouveau trafic souligne la vitalité des innovante. Cette colonne 23m de hautdepeut stocker jusqu'à 17 palettes. Montant de logistique fluviales du pays avecHavre 67.000m² d'entrepôts, cette de plate-forme distribution plates-formes Gron-Le

l'investissement : 33M€. Si la SCA Normande emploie déjà 250 personnes, elle prévoit approvisionne les 33 magasins Leclerc haut et bas-normands. Désormais, pour remplir sa mission, elle pourra compter sur une nouvelle tour de stockage automatisée et innovante. Cette colonne de 23m de haut peut stocker 1jusqu'à 17 palettes. Montant de l'investissement : 33M€. Si la SCA Normande emploie déjà 250 personnes, elle prévoit

1

Press-Book 2011

Page 34


N째 267 - 8 au 14 septembre 2011

Press-Book 2011

Page 35


13 octobre 2011

La Banque Palatine a décerné, en partenariat avec BFM Business et l’ESSEC, le Prix national de l’Ambition au Groupe PGS, dans la catégorie croissance. Après s’être vu attribué en juin dernier, le Prix de l’Ambition – catégorie croissance - pour la région Grand Ouest, Jean-Louis Louvel, Président du Groupe PGS, a reçu le prix national. C’est pour son dynamisme, ses résultats remarquables et sa compétitivité que le Groupe PGS a été distingué parmi 400 autres entreprises françaises, dont les dossiers de candidature ont fait l’objet d’un examen par un jury de personnalités du monde économique, financier et journalistique. Depuis sa création en mars 1993, le développement de PGS peut être considéré comme une vraie « success story » : partant de rien ou presque, l’entreprise est aujourd’hui le 1er fabricant / reconditionneur de palettes en France, avec un effectif de 700 personnes et un chiffre d’affaires annoncé pour le dernier exercice de 138 millions d’euros. Il compte 6 scieries, 7 sites de fabrication de palettes et 27 sites de reconditionnement, lui permettant d‘assurer en propre une production annuelle de 278 000 m3 de sciages, de 7 300 000 palettes neuves et de 14 millions de palettes reconditionnées. Son offre complète et son réseau européen en font le partenaire logistique majeur du secteur de l’emballage, dit-il.

Press-Book 2011

Page 36


Press-Book 2011

Page 37


PGS - ambition couronnée octobre 14, 2011

Le 10 octobre 2011, la Banque Palatine a décerné, en partenariat avec BFM Business et l’ESSEC, le Prix national de l’Ambition au Groupe PGS, dans la catégorie croissance. Cette cinquième édition s’est tenue à Paris au Conseil Economique Social et Environnemental, en présence de son Président Jean-Paul DELEVOYE, et du Président du Directoire de la Banque Palatine, Daniel KARYOTIS. Après s’être vu attribué en juin dernier, le Prix de l’Ambition – catégorie croissance - pour la région Grand Ouest, Jean-Louis LOUVEL, Président du Groupe PGS, a reçu des mains de François LANGLET, directeur de BFM Business, le prix national. C’est pour son dynamisme, ses résultats remarquables et sa compétitivité que le Groupe PGS a été distingué parmi 400 autres entreprises françaises, dont les dossiers de candidature ont fait l’objet d’un examen minutieux par un jury de personnalités du monde économique, financier et journalistique. Depuis sa création en mars 1993, le développement de PGS peut être considéré comme une vraie « sucess story » : partant de rien ou presque, l’entreprise est aujourd’hui le 1er fabricant / reconditionneur de palettes en France, avec un effectif de 700 personnes et un chiffre d’affaires annoncé pour le dernier exercice de 138 millions d’euros. Comme l’a écrit Saint-Exupéry, « l’impossible recule quand on marche vers lui ». C’est bien ce goût d’entreprendre, de la compétition, d’aller plus loin et de se dépasser, avec conviction et dynamisme, qui caractérise aujourd’hui le Groupe PGS et son Président, surtout dans une période où chacun serait tenté de se replier sur soi. Donner confiance et s’entourer de bons collaborateurs, disposer d’équipements de production modernes et performants, sont aussi des éléments clefs de réussite, comme l’a rappelé Jean-Louis LOUVEL lors de cette cérémonie. Rappelons que depuis 2009 pas moins de 5 opérations de croissance externe d’envergure ont été réalisées, avec la reprise des sociétés BEYNEL, SYNERGIE, PERURENA, SPB / SPC. Porté par la solidité de sa stratégie et de son organisation, PGS est en excellente position pour profiter de la reprise attendue et continuer à renforcer, en 2012, son leadership sur le marché de la palette neuve et reconditionnée. (PGS)

Press-Book 2011

Page 38


9 novembre 2011

Press-Book 2011

Page 39


10 au 16 novembre 2011

Press-Book 2011

Page 40


N°59 - Novembre / Décembre 2011

Press-Book 2011

Page 41


7 dĂŠcembre 2011

Press-Book 2011

Page 42


7 dĂŠcembre 2011

Press-Book 2011

Page 43


Press-Book 2011

Page 44


Annuel de l’Emballages - Décembre 2011

Press-Book 2011

Page 45


Press-Book 2011 / Groupe PGS