Issuu on Google+

La convention collective nationale de 1952 évolue

La gestion paritaire : comment ça marche ?

Du répit pour les aidants

AGRICA & VOUS page 8

page 14

page 18

Octobre 2012 n°3

le magazine partenaire de votre protection

retraite

Comprendre et préparer

votre retraite page 9


de Nous à Vous sommaire Vous informer  notre actu

pages 4/7

agenda

page 7

le point sur

page 8

Vous éclairer dossier

Comprendre et préparer sa retraite AGRICA décrypte les conséquences des dernières réformes.

pages 9/13

décryptage

La gestion paritaire : comment ça marche ?

page 14

tendances

« De la précaution au risque » Retour sur les propos tenus lors du 10e colloque annuel d’AGRICA.

page 15

Vous protéger histoires partagées

Représenter les salariés pour mieux les informer, une fonction qui demande disponibilité, écoute et connaissance.

pages 16/17

Du répit pour les aidants avec le “séjour répit” organisé par l’action sociale du Groupe AGRICA.

pages 18/19

« AGRICA et ses institutions s’engagent à offrir bien plus que des garanties aux salariés et aux retraités agricoles »

V

ous apporter une écoute attentive et personnalisée, c’est la philosophie des équipes du Groupe AGRICA. Vous apporter une réponse adaptée aux questions et aux situations auxquelles vous êtes confronté, c’est leur priorité. Ce troisième numéro d’AGRICA & Vous illustre très concrètement ces engagements vis-à-vis de chacun d’entre vous et ce dans tous les domaines : par Pierre Meisson • pédagogique et pratique, le dossier nier, Pré sident du Groupe AGRIC central (pages 9-13), vous donne A les clés pour faire le point sur votre retraite et comprendre les dernières évolutions réglementaires afin d’anticiper au mieux cette échéance ; • proche et attentif, le Groupe AGRICA souhaite renforcer ses liens avec vous et donne la parole à l’un de ses adhérents. Vous découvrirez (pages 16-17) un interlocuteur avisé ; • solidaire et utile, l’initiative de l’action sociale à destination des aidants familiaux et des personnes aidées (pages 18-19), vous montre les ressources que le Groupe met à votre disposition pour vous accompagner dans les moments difficiles. En s’adaptant à vos besoins, en construisant une relation personnalisée avec vous et en restant présent à vos côtés en toutes circonstances, AGRICA et ses institutions s’engagent à offrir bien plus que des garanties aux salariés et retraités agricoles.

AGRICA & VOUS Édité par le département communication institutionnelle du Groupe AGRICA – 21 rue de la Bienfaisance – 75382 Paris Cedex 08 – Tél. : 01 71 21 00 00 Fax : 01 71 21 00 01 • Directeur de la publication : François Gin • Directeur de la rédaction : Hervé Bachellerie • Rédacteur en chef : Raphaëlle de Maisonneuve • Rédaction : Raphaëlle de Maisonneuve, Estelle Le Moing • Réalisation : Editoria • Crédits photographiques : Valérie Couteron, ThinkStock, DR • Illustrations : Idé • Numéro ISSN : 2260-460X • Dépôt légal : À parution

02

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012


de Vous à Nous Chaque trimestre, AGRICA & Vous répond à vos questions et vous apporte son éclairage et ses conseils. Regards sur trois échanges avec nos lecteurs.

Charleville-Mézières (08)

« Pourquoi la retraite de base et la retraite complémentaire ne me sont-elles pas versées en même temps ? »

La retraite de base vous est versée chaque mois à terme échu*, le 8 du mois suivant, par virement bancaire. La retraite complémentaire vous est quant à elle versée dans les premiers jours de chaque trimestre à terme à échoir*. Mais, à compter du 1er janvier 2014, les pensions de retraite de base et de retraite complémentaire seront toutes deux versées mensuellement. L’objectif étant de faciliter la gestion du budget des retraités. * Terme échu : somme payée à la fin de la période pour laquelle elle est due. Terme à échoir : somme payée au début de la période pour laquelle elle est due.

Bellegarde (30)

« Je bénéficie d’une couverture santé dans le cadre de mon entreprise.   Que deviendra-t-elle lorsque   je prendrai ma retraite ? » Une fois à la retraite, vous ne pourrez plus bénéficier de la couverture santé collective souscrite par votre employeur. Toutefois, la loi Évin vous permet de conserver à titre individuel les garanties de votre contrat à des conditions financières avantageuses. Pour en bénéficier, vous devrez en faire la demande dans les six mois suivant votre départ en retraite, auprès de votre régime complémentaire.

Saint-Paul-des-Landes (15)

« Je recherche une maison de retraite   pour mes parents.   AGRICA propose-t-il   des solutions ? »

Dans le cadre de son action sociale, le Groupe AGRICA participe au financement de structures d’accueil (construction et rénovation) et res bénéficie à ce titre d’accès prioritai ts. men lisse étab x dans de nombreu N’hésitez pas à contacter nos conseillers qui sauront vous accompagner dans la recherche d’un établissement adapté aux besoins ion de vos parents et dans la constitut de votre dossier. le : Pour plus d’informations, appelez n) €/m 9 (0,0 0 821 200 800 ou consultez la liste des derniers établissements financés sur : www.groupagrica.com

h Vous souhaitez réagir ?

Pour réagir à un article, nous poser une question, nous demander un conseil ou témoigner, envoyez vos messages à : Rédaction AGRICA & Vous, 21, rue de la Bienfaisance - 75382 Paris Cedex 08

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

03


VOUS INFORMER notre actu

Épargne salariale

PEE : c’est le moment ! Suite à la réforme des retraites de 2010, toutes les entreprises disposant d’un accord de participation sont tenues d’y adosser un PEE (plan d’épargne entreprise), avant le 1er janvier 2013.

V

Salariés : votre abondement, profitez-en ! Vous disposez d’un plan d’épargne salariale (PEE, PERCO) avec de l’abondement sur vos versements ? Sachez que votre enveloppe d’abondement est individuelle et annuelle. Pour bénéficier en 2012 de ce complément de la part de votre employeur, vous avez jusqu’au 31 décembre pour effectuer des versements.

otre entreprise distribue de la participation ? La loi rend désormais obligatoire la mise en place d’un PEE, avant le 1er janvier 2013. Au-delà de son caractère contraignant, le PEE est le complément idéal de la participation. Pour faciliter la mise en place de votre PEE, AGRICA Épargne met à votre disposition son expertise en matière d’épargne salariale. N'hésitez pas à contacter nos conseillers.

La parole à… « Malgré la hausse du forfait social, l’épargne salariale reste une solution très avantageuse. » En août 2012, le taux du “forfait social” a été relevé de 8 à 20 %*. Cette augmentation n’a pas d’impact pour les salariés car il s’agit d’une contribution à la charge de l’employeur. Pour les entreprises, seules les sommes versées au titre de l’intéressement et de la participation ainsi que de l’abondement aux

différents plans d’épargne salariale (PEE/PERCO) y sont assujetties. Malgré cette hausse, nous considérons que les dispositifs d’épargne salariale conservent toujours un attrait fiscal et social. Le coût de l’employeur sur ces dispositifs reste en effet très inférieur à la charge qu’il supporte au titre

Patrick Leroy, directeur général délégué d'AGRICA Épargne

04

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

des cotisations patronales de Sécurité sociale. Par ailleurs, l’épargne salariale a d’autres vertus puisqu’elle permet, dans le cadre du dialogue social, de mettre en cohérence l’intérêt du salarié et la volonté de développement du chef d’entreprise. * Pour les gains et rémunérations versés à partir du 1er août 2012.


Côté AGRICA…

Des économies d’impôt grâce aux versements de fin d’année Si vous souhaitez bénéficier d’économies d’impôt au titre de l’année 2012, pensez à effectuer des versements sur votre compte de retraite supplémentaire avant la fin de l’année ! Les versements individuels sont en effet déductibles de votre revenu imposable dans la limite de 10 % de votre rémunération, avec la possibilité de reporter le plafond non utilisé pendant trois ans.

DADS : simplifiez votre gestion ! Remplissez votre obligation d’employeur et simplifiez votre gestion grâce à la DADS (déclaration annuelle des salaires) en ligne. Votre espace client vous permet de bénéficier de services gratuits et sécurisés pour gérer vos informations 24 heures/24, 7 jours/7. Si vous n’avez pas encore ouvert de compte client, rendez-vous vite sur : www.groupagrica.com

Vos assurances par département sur www.groupagrica.com Vous souhaitez savoir quelles sont les assurances en santé et/ou prévoyance dont vous bénéficiez ? Consultez la carte de France des accords : en cliquant sur votre département, vous retrouvez l’ensemble des assurances qui s’appliquent. Rendez-vous sur : www.groupagrica.com

Sondage Institut Viavoice-Groupe AGRICA

Les Français ont-ils le goût du risque ? À l’occasion de la 10e édition de son colloque annuel qui s’est tenu le 28 juin, le Groupe AGRICA a réalisé une étude sur la perception des Français face au(x) risque(s). Les résultats montrent que les Français ont majoritairement le goût du risque “positif” et restent confiants en l’avenir.

S

i les contrats d’assurance ont parfois été présentés comme des contraintes, plus de 7 Français sur 10 les perçoivent aujourd’hui comme de véritables moyens de se protéger des risques (contre 19 % qui ne les perçoivent que comme une obligation). Cette opinion est encore plus forte (78 %) auprès des 65 ans et plus.

La prise de risque est bénéfique pour plus de 60 % des Français Ils sont 60 % à estimer que la prise de risque leur a, jusqu’à présent, été bénéfique dans leur vie professionnelle et 63 % pour ce qui relève de la vie personnelle. Dans les deux cas, l’âge renforce ces perceptions, comme si, là encore, l’expérience montrait la pertinence de certaines attitudes. Toutefois, les 18-24 ans et les 25-34 ans sont plus enclins à déclarer la prise de risque comme peu ou pas bénéfique, tout comme les catégories socioprofessionnelles populaires.

Ainsi, certains clichés peuvent être remis en question : 75 % des Français se montrent optimistes et déclarent ne pas avoir peur de l’avenir. Quant aux 25 % inquiets pour leur avenir, leurs principales peurs sont l’incertitude professionnelle liée à la menace du chômage (49 %) et l’incertitude économique (43 %) liée au niveau des salaires et au contexte de crise européen. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.groupagrica.com/espace presse

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

05


VOUS INFORMER notre actu

Coup de pouce aux apprentis du paysage

…Côté secteur

Mis en place par l’UNEP et les organisations syndicales des salariés et géré par AGRI PRÉVOYANCE, Pays’Apprentis est un dispositif innovant d’aide financière (entre 150 et 500 €) permettant de favoriser la mobilité des apprentis lors de leur formation en apprentissage dans les entreprises du paysage. Pour en savoir plus, téléchargez le bulletin de demande d’aide sur : www.groupagrica.com

Plafond de la Sécurité sociale Pour 2012 : • 3 031 €/mois • 36 372 €/an

Valeur des points Au 1er avril 2012 : • Arrco : 1,2414 € • Agirc : 0,4330 €

Agirc-Arrco

Les résultats 2011 décryptés

Interview de Jean-Jacques Marette, directeur général de l’Agirc et de l’Arrco sur les résultats 2011 des régimes de retraite complémentaire.  uelle est la situation financière Q des régimes de retraite complémentaire ? Nous constatons pour la première fois un résultat global déficitaire pour les deux régimes, de 1,69 Md€ pour l’Arrco et 1,77 Md€ pour l’Agirc. Depuis une dizaine d’années, la tendance est à la baisse des résultats, mais la crise économique et financière en a accentué les effets. Les ressources de l’Agirc et de l’Arrco ont progressé de 2,9 %, mais cette hausse ne permet pas de contrebalancer l’augmentation des charges due au nombre de départs en retraite et de l’allongement de l’espérance de vie. Où en sont les réserves ? Fin 2011, le régime Arrco dispose encore de 42,4 Md€ et celui de l’Agirc de 8,4 Md€ de réserves à moyen et long termes.

06

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

Quelles sont les perspectives ? Les partenaires sociaux ont prévu des rendez-vous réguliers pour analyser au plus près la situation financière des régimes au regard des évolutions économiques, des effets des mesures de recul de l’âge de la retraite et plus récemment de l’élargissement du dispositif des carrières longues. Lorsque l’on se préoccupe de l’avenir, il est souvent utile de se retourner vers le passé. Souvenons-nous que les régimes complémentaires étaient, dans les années 90, en déficit et que les partenaires sociaux ont su prendre les décisions qui ont permis de redresser durablement les régimes.


VOUS INFORMER notre actu

GROUPE AGRICA

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter la direction des activités sociales au : 0 821 200 800 (0,09 €/mn)

21, rue de la Bienfaisan ce 75382 Paris Cedex 08

Elle est disponible sur : www.groupagrica.com www.groupagrica

.com

certifié Imprim’vert. sur papier FSC-Mixed avec des encres végétales - Document imprimé

La nouvelle plaquette institutionnelle du Groupe et de ses institutions vient de paraître. Vous y retrouverez les solutions concrètes et pratiques pour répondre à vos besoins de protection. Tél. : 01 71 21 00 00 Fax : 01 71 21 00 01

nous sommes plus que complémentaire

sources par un imprimeur

Mieux connaître AGRICA

Getty Images, Thinkstock

Avec l’automne… revient la grippe ! Si votre entreprise est affiliée à CCPMA PRÉVOYANCE, l’action sociale de l’institution vous propose de financer une campagne de vaccination anti-grippe auprès de vos salariés. Le vaccin est acheté par l’entreprise ou par le salarié, qui décide de se faire vacciner par le médecin du travail ou le médecin traitant, et son coût est pris en charge à 100 % par CCPMA PRÉVOYANCE.

Communication

© Photos : Robe Lewine,

Vacciner c’est protéger

Pour assurer votre protection,

Réf. : 81833 - Conception/ réalisation : Editoria

Grippe saisonnière

à vos AGENDAS ! Salons, congrès, séminaires : le Groupe AGRICA organise et participe à de nombreuses manifestations. Profitez de ces événements pour rencontrer nos conseillers qui répondront à toutes vos questions concernant votre protection. Sponsoring

Semi-marathon de la vente des vins de Beaune du 16 au 17 novembre Beaune (21) — Congrès

Congrès AS.CLCP du 21 au 22 novembre Angers (49) — Centres et associations de gestion

Salon

Vinitech/Sifel

du 27 au 29 novembre Bordeaux (33) — Salon mondial des équipements et services des filières viti-vinicole, arboricole et maraîchère Salon

Green Expo

Salon

Salon international de l'agriculture

du 23 février au 3 mars Paris (75) - Porte de Versailles —

Les petits-déjeuners de la protection sociale agricole

Consultez les dates les dates Consultez des prochains des prochains petits-déjeuners sur petits-déjeuners sur www.groupagrica.com www.groupagrica.com rubrique agenda rubrique agenda Petits-déjeuners d’information pour échanger sur la retraite et ses réformes avec d’autres professionnels du monde agricole

du 28 au 30 novembre Paris (75) — Salon des terrains de sport et des espaces verts

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

07


VOUS INFORMER le point sur

Cadres de la production agricole

La convention collective nationale de 1952 évolue À compter du 1er janvier 2013, les ingénieurs et les cadres des secteurs de la production agricole bénéficieront auprès de la CPCEA de garanties renforcées en matière d’épargne retraite, de prévoyance et de santé. Présentation des principales évolutions.

Afin de renforcer les garanties du régime de protection sociale des cadres de la production, géré par la CPCEA, les partenaires sociaux ont travaillé sur les modifications à apporter à la convention collective nationale de 1952. Qu’est-ce qui change ? • En prévoyance, le capital décès sera porté à 150 % du salaire brut annuel, les arrêts de travail seront pris en charge dès le 8e jour et une rente sera versée en cas d’accident de travail. Une indemnité frais d'obsèques est créée. En revanche, la rente de conjoint sera supprimée (mais pourra néanmoins être conservée à titre facultatif). • En santé, les remboursements seront considérablement renforcés, principalement les soins optiques, dentaires et hospitaliers. Les dépassements d’honoraires seront également mieux pris en charge. • En ce qui concerne la retraite supplémentaire, le taux de cotisation sera relevé d’un demi-point sur l’ensemble des tranches de salaire afin d’améliorer le montant des futures retraites des salariés cadres. Qui est concerné ? Ces modifications concernent les ingénieurs et les cadres de la production agricole. Les cadres, les techniciens et les 08

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

agents de maîtrise du secteur du paysage bénéficieront eux aussi de nouvelles garanties, adoptées dans le cadre du nouvel accord du paysage, qui s’appliquera automatiquement au 1er janvier 2013*. Quelles démarches pour les  entreprises ? Les nouvelles garanties seront mises en œuvre automatiquement dès le 1er janvier 2013. En tant qu’employeur, vous n’aurez donc aucune démarche à effectuer auprès du Groupe AGRICA et de la CPCEA. Il sera néanmoins nécessaire de répercuter les nouvelles

cotisations sur les bulletins de paie de vos salariés dès le mois de janvier 2013. Comment informer les salariés ? Les entreprises sont responsables de la diffusion de l’information sur les garanties auprès de leurs salariés. Vous devrez donc remettre à chacun d’eux un exemplaire de la notice d’information et le bulletin de désignation des bénéficiaires du capital décès. * Sous réserve que l’arrêté d’extension soit publié au Journal officiel avant le 15 décembre 2012, à défaut au 1er jour du trimestre civil suivant la parution.

AGRICA s’engage !

Votre entreprise emploie des cadres de la production agricole ou des salariés du secteur du paysage (cadres, techniciens et agents de maîtrise) ? Vous recevrez courant novembre un courrier comprenant : • l’ensemble de la documentation contractuelle de la nouvelle CCN ou de l’accord du paysage (conditions générales, notices d’information, bulletins de désignation…) ; • un guide “employeur”, afin de trouver toutes les réponses aux questions que vous pourrez vous poser ; • un nouveau barème des cotisations vous indiquant la nouvelle répartition des cotisations à répercuter sur les bulletins de salaire de vos cadres dès janvier 2013. Si votre entreprise a mis en place des garanties optionnelles, vous serez informé dans un deuxième courrier des conséquences sur celles-ci. Enfin, vos salariés recevront également un courrier d’information de la CPCEA, joint à leur relevé de situation de retraite supplémentaire.


VOUS ÉCLAIRER le dossier

Retraite

Comprendre et préparer

votre retraite Réformes, décrets, lois… La retraite a occupé une place centrale dans l’actualité ces derniers mois. À la fois sujet de débat, objet de passion et souvent source d’inquiétudes, la retraite est perçue comme complexe. Il est parfois difficile d’y voir clair, d’en comprendre le fonctionnement et donc de vous y préparer. AGRICA, qui gère la retraite de 766 000 retraités et les cotisations d’1,45 million de salariés agricoles, décrypte les conséquences des dernières réformes et vous donne les clés pour bien préparer votre retraite. Suivez le guide ! avril 2012  ——— Numéro 1  ——— AGRICA & VOUS

09


VOUS ÉCLAIRER

1 000

le dossier

c’est le nombre moyen de nouveaux retraités agricoles concernés chaque année par le nouveau dispositif de départ anticipé pour carrière longue (estimation MSA).

Repères chiffrés

1.

De base, complémentaire, supplémentaire : une retraite à plusieurs niveaux

C

réer une solidarité entre les plus jeunes et les plus anciens : c’est sur ce principe, dit “de répartition”, que repose l’ensemble du système de retraite français. Concrètement, les cotisations des personnes actives financent les pensions des retraités actuels. Votre retraite se compose de deux parties obligatoires : une retraite de base et une retraite complémentaire. En tant que salarié agricole, votre retraite de base est gérée par la MSA et votre retraite complémentaire par les caisses Agirc–Arrco membres du Groupe AGRICA, auxquelles vous êtes affilié directement dès la signature de votre contrat de

à partir de 45 ans, bénéficiez d’un entretien personnalisé avec un conseiller AGRICA pour faire le point sur votre parcours et vos droits retraite, tous régimes confondus.  travail : la CAMARCA pour tous les salariés agricoles et AGRICA RETRAITE AGIRC si vous êtes cadre. Retraite supplémentaire : la part de la capitalisation Vous pouvez également bénéficier d’un troisième niveau de retraite : la retraite supplémentaire. Si vous êtes cadre au sein d’une entreprise de production agricole, vous cotisez au régime de retraite supplémentaire obligatoire de la CPCEA, le régime 2 %. Si vous êtes salarié d’un organisme professionnel agricole, vous cotisez au régime de retraite supplémentaire obligatoire de CCPMA PRÉVOYANCE, le régime 1,24 %. La retraite supplémentaire fonctionne selon les règles de la capitalisation. Autrement dit, le salarié cotise pour se constituer une épargne individuelle.

Calculez le montant de votre retraite La retraite de base est calculée en fonction du nombre de trimestres cotisés.

Salaire annuel moyen

(égal aux 25 meilleures années de salaire)

Taux de liquidation

Durée d’assurance effectuée dans le régime Durée d'assurance taux plein

Retraite de base annuelle brute

La retraite complémentaire fonctionne, quant à elle, avec des points de retraite. Chaque année, un certain nombre de points vous sont attribués en fonction du montant des cotisations que vous avez versées. Cumul du nombre de points acquis au cours de votre carrière

10

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

Valeur du point

Retraite complémentaire annuelle brute


4 mois

61 ans et 11 mois

c’est l’âge moyen de départ à la retraite en 2011 des salariés agricoles non cadres. Il est de 61 ans et 2 mois pour les salariés agricoles cadres.

c’est le délai qu’il faut compter entre votre demande de retraite et le versement de votre première pension.

2.

Les conséquences des réformes : le départ à la retraite c’est pour quand ?

D

epuis le 1er juillet 2011, l’âge légal de départ à la retraite est reporté progressivement de 60 à 62 ans selon votre année de naissance, dès lors que vous avez atteint le nombre de trimestres requis. Si vous demandez votre retraite sans avoir totalisé la durée d’assurance nécessaire pour le taux plein, votre pension sera minorée définitivement par l’application d’un coefficient d’abattement (décote). À l’inverse, si vous cotisez au-delà de l’âge légal de départ à la retraite ou du nombre de trimestres nécessaires, votre retraite bénéficiera d’une majoration (ou surcote). Pour bénéficier d’une retraite à taux plein sans condition

Vous êtes né entre 1952 et 1956, à quel âge pourrez-vous partir à la retraite ? Je suis né en...

Je pourrai partir à…

Si je totalise… trimestres

1952

60 ans et 9 mois

164

1953

61 ans et 2 mois

165

1954

61 ans et 7 mois

165

1955

62 ans

166

1956

62 ans

À fixer par décret avant le 31/12/2012

de durée d’assurance, vous devez désormais attendre 67 ans au lieu de 65 ans, selon votre année de naissance. Les majorations familiales : comment ça marche ? Les régimes Agirc et Arrco accordent, sous certaines conditions, des majorations de la retraite complémentaire pour enfants nés ou élevés ou enfant à charge. Pour les retraites des salariés cadres et non cadres ayant pris effet au 1er janvier 2012, une majoration de 10 % pour trois enfants nés ou élevés ou plus s’applique sur les droits acquis à compter de cette date. Le montant total des majorations est plafonné à 1 022 euros et revalorisé en même temps que la valeur des points Agirc-Arrco. Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2012, pour chaque enfant à votre charge lorsque vous partez à la retraite, les retraites Arrco et Agirc sont majorées de 5 % quel que soit le nombre d’enfants que vous avez. À noter : vous ne pouvez pas cumuler la majoration pour enfants nés ou élevés et la majoration pour enfant à charge. Vous bénéficiez par défaut de la majoration la plus élevée.

À noter : le départ à la retraite à partir de 62 ans s'applique donc uniquement si vous êtes né à partir du 1er janvier 1955. octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

11


VOUS ÉCLAIRER

1. À vos archives !

le dossier

Tout au long de votre vie professionnelle, pensez à conserver et à archiver vos fiches de paie, vos attestations Pôle Emploi (Assedic avant 2009), votre livret militaire, vos attestations de maladie, ainsi que vos attestations de maternité. Certains stages ou emplois saisonniers rémunérés peuvent aussi être pris en compte dans le calcul de vos droits à la retraite. À l’heure de votre départ à la retraite, la constitution de votre dossier n’en sera que plus simple et rapide !

Nos conseils La retraite anticipée pour carrière longue Mesure phare de l’été 2012, le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue est étendu aux personnes ayant commencé à travailler avant l’âge de 20 ans contre 18 ans auparavant. Ainsi, dès le 1er novembre 2012, si vous justifiez d’un début d’activité avant 20 ans et remplissez les nouvelles conditions de début d’activité et de durée d’assurance cotisée*, vous pourrez partir à la retraite avant l’âge légal, soit avant ou à partir de 60 ans. Dès lors que vous obtiendrez la liquidation de votre retraite de base auprès de la MSA ou de la Sécurité sociale dans le cadre du nouveau dispositif carrière longue, vous pourrez également percevoir votre retraite complémentaire auprès du Groupe AGRICA. Quelles sont les périodes considérées comme cotisées ? Désormais, seule la notion de durée d'assurance "cotisée" est retenue par le nouveau décret. Les périodes non travaillées mais considérées comme cotisées ont été étendues et sont, à partir du 1er novembre 2012, les suivantes : - service national (dans la limite de 4 trimestres) ; - maternité, maladie ou accident du travail (dans la limite de 6 trimestres au total, ou dans la limite de 4 trimestres uniquement pour des périodes validées au titre de la maladie ou d'un accident du travail) ; - chômage indemnisé (dans la limite de 2 trimestres). *Retrouvez le tableau récapitulatif des conditions de départ en retraite anticipée pour carrière longue et des exemples concrets sur www.groupagrica.com

12

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

L’avis de l’expert Nathalie Kharbichi,

superviseur retraite à AGRICA

« 85 % de vos questions trouvent une réponse immédiate auprès de nos conseillers retraite » Pour répondre à vos questions, notre équipe de conseillers retraite est joignable tous les jours*, à un numéro dédié. Ce service nous permet d’être réactifs et efficaces puisque 85 % de vos questions trouvent une réponse immédiate. Lorsque votre question nécessite une expertise pointue ou une réponse plus technique, nos conseillers transfèrent votre demande à nos spécialistes, qui peuvent visualiser l’ensemble de votre parcours professionnel pour vous apporter une réponse personnalisée. Nous nous engageons alors à vous recontacter sous 48 heures au maximum, même si bien souvent nous le faisons dans la journée même. Pourquoi vous faire attendre alors que nous pouvons vous apporter la réponse rapidement ? Assurer un service de qualité, c’est avant tout être à votre écoute et réactifs. *Service ouvert tous les jours du lundi au vendredi de 8h30 à 17h, fermé le jeudi entre 12h et 14h


2. Parlons retraite au petit-déjeuner

S’informer sur la retraite dans un cadre informel et convivial ? C’est possible, grâce aux petitsdéjeuners de la protection sociale agricole organisés par les centres de clientèle AGRICA. Vous êtes chef d’entreprise, représentant de syndicats de salariés ou d’organisations patronales issus du monde agricole ? Consultez les prochaines dates dans votre région, sur www.groupagrica.com/ rubrique agenda.

3.

Comment préparer sa retraite ?

P

our bien organiser votre retraite, mieux vaut vous informer régulièrement tout au long de votre carrière. Salariés, faites le point à chaque étape de votre vie professionnelle En tant que salarié, vous avez droit à une information personnelle sur votre future retraite. Concrètement, plusieurs points d’étape vous sont proposés. • Dès votre entrée dans la vie active, vous recevez un document d’information sur la retraite, afin de vous aider à comprendre son fonctionnement. •D  ès 35 ans, puis tous les 5 ans, vous recevez votre relevé de situation individuelle (RIS), qui récapitule les droits que vous avez obtenus auprès des régimes de retraite de base et complémentaire auxquels vous avez cotisé. •À  partir de 45 ans, vous pouvez demander, depuis le 1er janvier 2012, à bénéficier d’un entretien personnalisé (physique ou téléphonique) avec un conseiller retraite AGRICA. Cet entretien est l’occasion de faire un examen de votre parcours professionnel et de l’ensemble de vos droits, de vous informer sur des points réglementaires et d’obtenir une simulation du montant potentiel de votre future retraite.

3. En ligne, c’est pratique

Infographies, guides… le site du Groupe AGRICA vous propose de nombreux supports d’information pratiques et pédagogiques sur la retraite. Pour vous documenter, une seule adresse : www.groupagrica.com

Vous êtes né en 1967 ? Vous êtes la première génération à être invitée ‒ via la lettre d’accompagnement de votre RIS ‒ à solliciter un entretien. Profitez-en ! • Enfin, à partir de 55 ans, et ce tous les 5 ans jusqu’à votre départ à la retraite, vous recevez votre récapitulatif de carrière ainsi que l’estimation indicative globale du montant de votre future retraite. Ce récapitulatif vous permet de vous interroger sur l’opportunité de travailler quelques années de plus. AGRICA vous propose aussi, sur son site Internet, des services disponibles à tout moment quel que soit votre âge. Depuis votre compte client, vous pouvez par exemple consulter votre relevé actualisé de points de retraite complémentaire ainsi que votre relevé de situation individuelle électronique, actualisé dès qu’une nouvelle information concernant votre retraite est établie.

4. Un stage pour passer le cap

Pour aider les nouveaux retraités à appréhender sereinement leur départ à la retraite, l’action sociale du Groupe AGRICA organise chaque année un séminaire résidentiel sur la retraite. Notaires, médecins et professionnels de l’accompagnement vous aident à trouver vos repères pour profiter de votre nouvelle vie. La participation à ces séminaires se fait sur invitation du Groupe AGRICA, en fonction de votre âge.

Entreprises, bénéficiez d’un nouveau service sur-mesure Préoccupation importante des Français, la retraite et la fin de carrière sont également des enjeux importants pour les entreprises en matière de ressources humaines. En tant qu’entreprise agricole, vous pouvez solliciter les équipes d’AGRICA pour bénéficier de ce nouveau service gratuit et sur-mesure. Concrètement, AGRICA Conseil Retraite propose des sessions d’information et/ou de formation réalisées directement au sein des entreprises et adapte le contenu aux problématiques et aux interrogations spécifiques de chaque organisation. Aujourd’hui, plus de 78 entreprises ont déjà bénéficié de ce nouveau service.

AGRICA s’engage !

Pour anticiper et répondre à vos préoccupations en matière de retraite complémentaire, le Groupe AGRICA a développé une politique de services dynamique et ciblés. Que vous soyez salarié, retraité ou que vous représentiez une entreprise, AGRICA vous propose des services dédiés et s’engage à assurer un suivi attentif et efficace de votre situation. Retrouvez les engagements d’AGRICA pour votre retraite complémentaire sur : www.groupagrica.com Contacts : direction retraite : 0 821 200 800 (0,09 €/mn) Autres sites Web : www.retraites.gouv.fr, www.agirc-arrco.fr, www.msa.fr En cas de désaccord persistant avec votre institution de retraite membre du Groupe, AGRICA met désormais à votre disposition un conciliateur qui s'engage à prendre connaissance de votre réclamation et à la traiter dans un délai maximum de 2 mois. Contactez-le via www.groupagrica.com/contactez-nous/ ou directement par e-mail : conciliateurretraite@groupagrica.com

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

13


VOUS ÉCLAIRER le dossier décryptage

La gestion paritaire : comment ça marche ? Les institutions de retraite complémentaire et de prévoyance qui composent le Groupe AGRICA sont gérées de façon paritaire. VOS INSTITUTIONS

Concrètement ?

Chaque institution est gérée par des instances composées à parts égales de représentants des entreprises et de représentants des salariés du monde agricole.

L’avantage ?

Les décisions sont prises dans l’intérêt des salariés et des employeurs, dans le souci permanent de dégager un consensus entre les deux collèges. Visite des lieux où s’exprime la gestion paritaire.

CAMARCA

Institution de retraite complémentaire Arrco des salariés non cadres de l’agriculture

AGRICA RETRAITE AGIRC

Institution de retraite complémentaire Agirc des salariés cadres de l’agriculture

AGRI PRÉVOYANCE

Institution de prévoyance des salariés non cadres de la production agricole

CPCEA

Institution de prévoyance des salariés cadres de la production agricole

CCPMA PRÉVOYANCE

Sur le terrain

Institution de prévoyance des salariés cadres et non cadres des organismes professionnels agricoles

Des délégués et des administrateurs sont périodiquement désignés, à titre bénévole, pour vous représenter et défendre vos intérêts. Issus du monde agricole et proches de vous, ils partagent et connaissent mieux que quiconque vos préoccupations.

Le Conseil d’administration Les Assemblées Générales Chaque année, administrateurs et délégués se réunissent lors de l’Assemblée Générale de leur institution. Ils relaient vos besoins et vos attentes, en ayant toujours pour objectif de faire évoluer les garanties des salariés agricoles dans le sens d’une protection sociale optimale. 14

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

Les administrateurs, qui vous représentent, siègent au sein du Conseil d’administration où ils déterminent les orientations relatives aux activités de l’institution, arrêtent le budget et les comptes et s’assurent de la capacité de l’institution à remplir ses engagements. Ils se réunissent au minimum 4 fois par an et participent aux commissions chargées de préparer les travaux en amont. Afin de remplir leur mission de façon optimale, ils suivent des formations tout au long de l’année.


VOUS ÉCLAIRER tendances

De la précaution

au risque

> De gauche à droite

: Denis Kessler, Dominiq

ue Wolton et Pascal Bru

Le 28 juin dernier, lors de la 10 édition de son colloque annuel, le Groupe AGRICA réunissait six experts pour réfléchir autour d’une question de société fondamentale : « à trop prévenir les risques, l’avenir est-il assuré ? ». Retour sur les propos de Pascal Bruckner, philosophe, Denis Kessler, P-DG du Groupe SCOR, Dominique Wolton, spécialiste des sciences de la communication, Jean de Kervasdoué, spécialiste de la santé, Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des Économistes et Charles Pépin, philosophe.

ckner.

e



D’où vient la peur du risque ?  Comment est-elle devenue omniprésente dans notre société ?

Pour Pascal Bruckner, l’État providence, qui a promis aux individus qu’ « ils seraient couverts de la naissance à la tombe », a peu à peu modifié l’état d’esprit général. Denis Kessler voit dans cette situation « un fonds de commerce politique formidable » : les individus, effrayés par l’avenir, sont plus facilement mobilisables. Quant à Dominique Wolton, il observe que « deux risques sont encore acceptés : la guerre et l’amour ».



Cette peur du risque est-elle un frein au développement économique ?

« L’application stupide du principe de précaution jugule toutes les velléités d’innovation et de développement », analyse Denis Kessler. Jean de Kervasdoué est tout aussi radical sur le principe de précaution, symbolisé à ses yeux par des réglementations extrêmement contraignantes et coûteuses. Plus mesuré, Jean-Hervé Lorenzi souligne que le nombre considérable

d’auto-entrepreneurs est la preuve que la société « n’est pas paralysée ». Il est rejoint par Dominique Wolton pour qui la construction européenne ou encore le fort taux de natalité en France sont des signes « d’une prise de risque positive ».



« Il est faux de croire que tous les risques pourront être éradiqués. » Denis Kessler, P-DG du Groupe SCOR

Comment redonner du sens  risque ? au

« Si la peur n’était pas devenue une valeur légitime et l’échec une situation à éviter à tout prix, les jeunes générations prendraient plus de risques », explique Charles Pépin. Il met aussi en cause « la passion du processus » qui régule nos vies et « gangrène le système en laissant croire que tous les risques peuvent être appréhendés ». Pour le philosophe, le modèle des sportifs est à suivre : anticiper et mesurer le risque, pour décider de le prendre. Retrouvez la synthèse des débats et des extraits choisis en vidéo sur : www.groupagrica.com

AGRICA s’engage ! Acteur du débat public, le Groupe AGRICA organise chaque année depuis 10 ans un colloque sur un sujet de société. Confronter les idées, envisager de nouvelles perspectives, c’est l’objectif de ces rencontres, ouvertes au grand public. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.groupagrica.com/qui sommes-nous/ nos valeurs/colloques

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

15


VOUS PROTÉGER histoires partagées

Représenter les salariés

pour mieux les informer

Tous les salariés des entreprises agricoles adhérentes à CCPMA PRÉVOYANCE ont leur représentant. À CERFRANCE Méditerranée, c’est Hélène San Martin qui occupe cette fonction et assure le lien entre les collaborateurs de l’entreprise et l’institution de prévoyance. Une fonction qui demande disponibilité, écoute et connaissances. Témoignage. Hélène est bien connue des salariés de CERFRANCE Méditerranée. Rares sont ceux qui n’ont jamais poussé la porte de son bureau ou décroché leur téléphone pour lui poser une question.

Car, en plus d’être assistante ressources humaines, Hélène est représentante CCPMA PRÉVOYANCE des salariés de son entreprise. Cette fonction est spécifique aux organismes professionnels agricoles.

CERFRANCE

Avec 11 000 collaborateurs et 320 000 entreprises clientes, CERFRANCE est le 1er réseau d’expertise comptable organisé sous forme associative. Ses clients (agriculteurs, artisans-commerçants, professions libérales) sont adhérents et participent à la vie de l’association. CERFRANCE est membre de l’ordre des experts-comptables. AGRICA, par l'intermédiaire de CCPMA PRÉVOYANCE, a été reconduit pour gérer les garanties prévoyance et santé des salariés au 1er janvier 2013. Pour en savoir plus : www.cerfrance.fr

16

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

Les représentants ont un mandat de deux ans reconductible. « Lorsqu’AGRICA a créé cette fonction il y a quelques années, j’ai été désignée par mon comité d’entreprise pour prendre en charge cette mission. Je m’étais d’ailleurs portée volontaire, car cela me semblait aller de pair avec mon poste. » Au quotidien, Hélène assure le lien entre les 300 salariés de CERFRANCE Méditerranée et AGRICA. Concrètement, elle les informe, les écoute et les conseille sur tout ce qui touche à leurs garanties santé et prévoyance. Pour remplir sa fonction, elle est en contact régulier avec AGRICA et destinataire de tous les documents d’information utiles à son rôle. « Les salariés sont parfois un peu perdus vis-à-vis des garanties dont ils bénéficient. Mais cela concerne leur quotidien et celui de leur famille, ils sont obligés de s’y intéresser. »


La santé : première préoccupation des salariés Ses collègues sont particulièrement demandeurs d’informations sur leurs garanties santé, notamment pour les soins dentaires, optiques et d’ostéopathie. « Comment suis-je remboursé ? Comment faire un devis ? Où envoyer quoi ? Ce sont souvent les mêmes questions qui me sont posées. » Les personnes souffrant d’une maladie longue durée ou devant subir une opération ont aussi pris l’habitude de consulter Hélène en amont. « Ensemble, nous prenons le temps de regarder leur dossier, de comprendre les démarches et les remboursements.  Je les aide à y voir plus clair. » Hélène est consciente d’apporter un vrai service à ses collègues. « Ils me sollicitent d’autant plus facilement qu’ils me connaissent. Ils apprécient de pouvoir obtenir une réponse à mon niveau, sans avoir à appeler un conseiller AGRICA à la première interrogation. Ils sont aussi rassurés d’être accompagnés dans leurs démarches. »

AGRICA s’engage ! Votre entreprise est adhérente à CCPMA PRÉVOYANCE et vous n’avez pas encore désigné le représentant de vos salariés ? N’attendez plus ! Pour en savoir plus sur la désignation ou le rôle du représentant, contactez le 01 71 21 00 00 ou par e-mail : instances.blf@groupagrica.com

CERFRANCE Méditerranée compte une deuxième représentante, chargée de faire le relais du dispositif d’action sociale du Groupe AGRICA. « Nous nous sommes réparties les thématiques. Les salariés qui souhaitent bénéficier d’une aide de l’action sociale ont des besoins parfois très personnels. C’est bien qu’ils soient accompagnés par une personne différente. »

« Mes collègues sont demandeurs d’informations sur les garanties santé, car cela concerne leur quotidien. » Hélène San Martin, CERFRANCE Méditerranée

U Un accompagnement personnalisé Si Hélène sait répondre à la plupart des questions qui lui sont posées, il lui arrive de ne pas avoir la solution. Elle sait qu’elle peut alors compter sur son interlocutrice dédiée, au siège d’AGRICA. « Mon interlocutrice connaît notre contrat, s’occupe de son suivi et de sa gestion. Lorsque je la sollicite au téléphone sur un point spécifique, j’ai toujours la réponse très rapidement. » Hélène peut aussi s’appuyer sur le centre de clientèle de Montpellier pour lui apporter une aide sur-mesure et de proximité. « Le centre de clientèle est un relais d’information précieux par rapport à notre convention collective. Nous pouvons les solliciter pour venir dispenser une information aux salariés sur un point particulier. L’année dernière, ils sont par exemple intervenus en CE pour une information générale sur les garanties prévoyance et santé. » Pour rester au fait des évolutions du régime prévoyance mis en place à CERFRANCE, Hélène participe aux réunions d’information proposées par le Groupe AGRICA. En juin dernier, elle a pu échanger avec ses pairs lors d’une journée rassemblant les représentants CCPMA PRÉVOYANCE des entreprises de la région Sud-Est, organisée par le centre de clientèle d’Avignon. « Partager est toujours bénéfique. On apprend des questions des autres. » Hélène a déjà prévu d’être présente à la prochaine formation.

> Ses collègues sont rassurés d'être accompagnés dans leurs démarches. Hélène prend le temps de répondre à leurs questions.

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

17


VOUS PROTÉGER histoires partagées

Du répit pour

les aidants Madeleine est aidante familiale. Elle s’occupe de son mari, Claude, victime d’un accident de travail il y a 7 ans, qui a fait basculer leur vie. Si Claude a désormais retrouvé une part de son autonomie, Madeleine apprécie les moments de repos. Ensemble, ils ont participé au séjour répit organisé par l’action sociale du Groupe AGRICA à l’Ile de Ré en octobre dernier. De véritables vacances pour les aidants. Récit.

« C’était un accident bête », explique Madeleine. En 2005, Claude, devenu invalide, ne peut plus travailler. Pendant trois ans, Madeleine consacre tout son temps et son énergie à son mari : « aucun établissement n’était adapté pour l’accueillir. La meilleure solution était qu’il reste chez nous. Ça a été très dur et lourd à porter durant les premières années car il avait besoin de moi jour et nuit. » Il y a quelques mois, les Lamoureux reçoivent une invitation du Groupe AGRICA à participer à un séjour répit pour les aidants. Cinq jours de vacances, pour permettre aux aidants familiaux de souffler. L’état de santé de Claude s’étant 18

AGRICA & VOUS ——— Numéro 3 ——— octobre 2012

amélioré, ils décident d’y aller à deux. « J’ai tout de suite été enthousiaste ! Mon mari, lui, n’était pas partant au début. Puis il s’est vite laissé convaincre. » Car Claude et Madeleine aiment découvrir de nouveaux horizons. Plus jeunes, ils ont beaucoup voyagé. « Argentine, Sicile, Espagne, Côte d’Ivoire, Thaïlande, Turquie, Algérie… nous avons eu la chance de connaître tous ces beaux pays. Maintenant nous visitons les alentours », relativise cette charentaise-maritime, installée dans la région depuis toujours. Après plusieurs réunions d’information sur le programme et les modalités du

> « Grâce au le sens du “séjour répit”, nous avons appr mot repos is !»


« Une fois en confiance, les aidants abordent les sujets difficiles, évoquent la dureté de leur quotidien. » Édith Soulié, déléguée régionale des activités sociales de la région Sud-Ouest

séjour, c’est le grand départ. « Je n’avais pas d’appréhension. J’étais contente de rencontrer du monde, de faire connaissance. » Ils sont 25 à avoir sauté le pas ; des aidants seuls pour la plupart, d’autres accompagnés de la personne aidée, comme Madeleine et Claude. Pour que le coût du séjour ne soit pas un obstacle à la participation des aidants, AGRICA s’est entouré de plusieurs partenaires. L’établissement qui les accueille est entièrement adapté au handicap. Deux assistantes sociales et une infirmière à la retraite accompagnent le groupe. Grâce à elles, et à l’attention bienveillante des autres participants, Claude est de toutes les activités : excursions, visites de l’Ile,

gym et soirées animées. « Mon meilleur souvenir est la dégustation d’huîtres après la visite chez l’ostréiculteur », se souvient Madeleine. Comme les autres aidants, elle s’est sentie en vacances : « pas de repas à préparer, plus de souci, plus d’obligation… Nous nous sommes vraiment reposés. C’était l’occasion aussi de nous retrouver tous les deux, dans un autre cadre. » Un accompagnement personnalisé Madeleine n’a pas attendu ce séjour pour comprendre qu’elle devait se réserver du temps pour elle. Il y a trois ans, elle se rend au forum “Vivre et vieillir chez soi” organisé près de chez elle, à l’initiative d’AGRICA et d’autres caisses de retraite complémentaire. À cette époque, Claude a besoin d’un soutien permanent et Madeleine espère trouver un peu d’aide. Elle rencontre des associations d’aide à domicile et se rend compte qu’elle peut bénéficier d’un tel service. Depuis, des professionnelles viennent quatre fois par semaine au

domicile des Lamoureux. « J’avais très peur que mon mari ne les accepte pas. Finalement, il les a tout de suite adoptées. Maintenant, il les connaît bien, il aime parler avec elles. Moi ça me soulage. Pendant ce temps, je vaque à mes occupations ou je me détends. Je sais qu’il est entre de bonnes mains. » Se reposer et apprendre à se reposer, tel était l’objectif de ce séjour. En expérimentant le répit et les moments de détente, les aidants ont réalisé qu’ils en avaient besoin et qu’il ne fallait pas avoir mauvaise conscience pour autant. Grâce aux séances de gym animées par des professionnels, ils ont aussi compris que préserver leur santé était primordial, pour eux mais aussi pour la personne aidée. Depuis leur retour, et à leur demande, des ateliers de gym douce sont régulièrement organisés à Jonzac pour tous les participants. Comme toujours, Madeleine est volontaire. Elle y emmènera Claude. « Ça nous fera du bien à tous les deux » !

AGRICA s’engage !

Le Groupe AGRICA, en partenariat avec d’autres groupes de retraite, s’est engagé dans un ambitieux projet baptisé “Vacances Répit Famille”. Le concept, inédit, consiste à réunir un village de vacances et une structure médicalisée sur le même lieu, afin qu’aidants et aidés puissent partir en vacances ensemble. Le premier établissement du genre ouvrira ses portes à Fondettes, à côté de Tours, dans une structure hôtelière spécifiquement adaptée : prise en charge médico-sociale pour l’aidé, équipements touristiques et de loisirs pour l’aidant et sa famille. Vous voulez en savoir plus ? Contactez à partir du 1er novembre le : 05 57 885 885 du lundi au samedi matin. Des conseillers seront à votre écoute et répondront à toutes vos questions.

octobre 2012  ——— Numéro 3  ——— AGRICA & VOUS

19


Choisir une bonne protection sociale, c’est compliqué !

Parce que vous avez besoin d’être accompagné, nous vous proposons bien plus que des garanties Retraite et action sociale : 0 821 200 800* (0,09 euro/mn) Pour toutes les questions des entreprises et des particuliers sur la retraite et les dispositifs d’action sociale * Service ouvert lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 17h, fermé le jeudi entre 12h et 14h

Prévoyance, santé et retraite supplémentaire : 01 71 21 19 19

Épargne salariale - AGRICA Épargne : 01 71 21 53 25 Pour toutes les questions des entreprises et des particuliers concernant les solutions d’épargne salariale : leroy@agricaepargne.com Suivez notre actualité sur :

Pour toutes les questions des entreprises et des particuliers concernant les contrats et les prestations : prevoyance@groupagrica.com

www.facebook.com/GroupeAgrica twitter.com/groupe_agrica

Le Groupe AGRICA est composé des institutions CAMARCA, AGRICA RETRAITE AGIRC, AGRI PRÉVOYANCE, CCPMA PRÉVOYANCE et CPCEA Pour nous écrire, une adresse unique : Groupe AGRICA, 21, rue de la Bienfaisance, 75382 Paris Cedex 08


AGRICA & Vous 3