Page 1

S A I S O N

2 0 1 3 - 2 0 1 4


Accords Perdus

Quartet spĂŠcial anniversaire


Depuis 21 ans, l’Association Lavoir Entendu écrit l’histoire du jazz à Epinal….

Photos P Leher

  Elle a fêté dignement ses 20 ans en septembre dernier, et ce fut alors l’occasion de rappeler que ce sont des musiciens de réputation internationale comme François Thuillier, Jean-Charles Capon, Christian Escoudé, Daniel Mille, l’Effet Vapeur, Minino Garay, Gerardo Di Giusto, Olivier Ker Ourio, Nico Morelli, Pierre Boespflug,

Pierre Boespflug - Nico Morelli "Les 20 ans des Cafés Jazz"

Bireli Lagrène, Samson Schmitt, Pierrick Pedron, Frédéric Monino, Gaïa Cuatro, Paolo Fresu, Unitrio, Zerrad Trio, et tant d’autres…., qui ont été invités aux « Cafés Jazz » pour faire le bonheur d’un public curieux et ouvert aux aventures musicales …. La programmation des « Cafés Jazz » dans des esthétiques très diversifiées continue à inscrire son ancrage dans la ville et dans toute la région.   Des « Cafés Chansons » sont également programmés et permettent de découvrir des répertoires « hors des sentiers battus »…. Pour mémoire, on peut citer, Les Jambons, Les Blaireaux, Les Joyeux Urbains , Padam, Cloé Lacan, Volo…….     Ces concerts « Cafés Jazz » et « Cafés Chansons » ont lieu au Lavoir-Théâtre, lieu intimiste et convivial, LE LIEU parfaitement adapté à ce type de répertoires, ainsi qu’au Théâtre Municipal.   A noter également qu’un stage est organisé chaque année, il s'adresse à tous les musiciens amateurs de la région, quelque que soit le style de musique pratiqué, qui ont au moins trois ans de pratique. Le but est de travailler et d’approfondir par groupes de niveaux et affinités, divers éléments fondamentaux liés au vocabulaire de la musique de jazz et de l’improvisation. Il est encadré par des musiciens jazz de renommée internationale, doublés de pédagogues avertis.   Ce stage aura lieu la saison prochaine, le vendredi 24 et le samedi 25 janvier 2014 avec Franck Tortiller.   La nouvelle saison, 22e du nom, débutera le vendredi 13 septembre 2013 avec un « Café Jazz » de rentrée au Lavoir-Théâtre. Elle s’achèvera le vendredi 18 avril 2014.

BIENVENUE DANS CETTE 21e SAISON, POUR FAIRE LE PLEIN DE SENSATIONS ….


JAZZ

Olivier Ker Ourio Trio " Perfect Match "

Vendredi 13 septembre 2013 à 20h30 au Lavoir-Théâtre Olivier Ker Ourio : harmonicas, guitare, texte Emmanuel Bex : orgue, vocal / Matthieu Chazarenc : batterie   Olivier Ker Ourio est au jazz français ce que Jean-Jacques Milteau est au blues : LA référence. Monsieur Harmonica. Ker Ourio joue en revanche sur un chromatique, c'est-à-dire avec piston (celui-ci permet d’atteindre les dièses et les bémols).Le timbre diffère. Puis il y a autre chose. Le Réunionnais se différencie par un univers très personnel de rythmes chaloupés. Il résume ainsi son parcours : Mon ancêtre a débarqué de Lorient en 1728. J’ai grandi bercé par le Maloya, le chant des esclaves. J’en retire un amour sans limite pour la mélodie. Mon enfance a baigné dans les disques de Louis Armstrong. J’ai éprouvé l’appel du jazz pendant les études d’informaticien, en 1985, à Grenoble. Un choc lors d’un concert sur le campus. Depuis, le virtuose n’a cessé d’enrichir sa palette….. …. Sur cet instrument, l’harmonica, que le bon peuple croit facile et peut en effet être trop facilement charmant, Toots Thielemans a désormais un successeur plausible, et même enthousiasmant, en la personne d’Olivier Ker Ourio, mélodiste qui ne craint ni l’humour, ni l’émotion. Michel Contat - Télérama …. Le Réunionnais Ker Ourio atteint sa cible avec son harmonica. Car cet instrument, c’est vraiment son truc. Sa musique repose sur des mélodies simples et un beau sens de l’espace…. Nova Magazine   Invité l’année dernière dans le quartet « spécial anniversaire » pour les 20 ans des « Cafés Jazz », aux côtés de Minino Garay, Gerardo Di Giusto et Louis Winsberg, Olivier Ker Ourio revient avec son nouveau trio, entouré de deux immenses musiciens, deux pointures du jazz, pour notre plus grand plaisir, et au Lavoir -Théâtre !

Un début de saison qui donne le ton !!!


Magnetic Orchestra avec Anne Sila

JAZZ

Vendredi 8 novembre 2013 à 20h30 au Lavoir-Théâtre Anne Sila : chant, violoncelle / Benoît Thévenot : piano Nicolas Serret : batterie / François Gallix : contrebasse

  Magnetic Orchestra, c’est 3 personnalités musicales, Benoît Thévenot, François Gallix et Nicolas Serret, qui créent ce que l’on pourrait appeler un maelstrom sonore, c’est à dire « un mouvement d’agitation intense qui entraîne irrésistiblement ». Tels des aimants qui s’attirent, se repoussent et génèrent des courants magnétiques, leur musique est tantôt tempétueuse, tantôt calme et sereine, toujours ancrée dans la tradition jazz et pleine de générosité. La présence électrique d’Anne Sila décuple l’énergie du groupe. Entre eux, une connexion quasi-télépathique est établie, ils sont sur la même longueur d’ondes, le courant passe, incontestablement. …. Prenez un trio d’excellents musiciens, liez-les avec des bons standards de jazz, rajoutez de temps à autre un zeste de féminité et de sensualité avec une des meilleures voix du moment (Anne Sila). N’oubliez pas d’agrémenter de groove, d’envie et de complicité et vous obtiendrez un délicieux moment musical avec le CD « So ! » du Magnetic Orchestra…… L’impression générale que laisse cet album est celle d’un moment simple, authentique, chaleureux…… En conclusion, vous l’aurez compris, ce CD est à découvrir absolument  ! Eric Torlini

Un grand et beau moment de jazz en perspective !!!


CHANSON

Volo “ Sans rire "

Jeudi 14 novembre 2013 à 20h30 au Théâtre Municipal Volo, c’est le duo des frères Volovitch, Frédo et Olivier.

  Après un concert mémorable que le public n’est pas prêt d’oublier (….), au Lavoir-Théâtre la saison dernière, Volo revient au Théâtre. Quand on aime, il ne faut pas compter…. !   Les deux frères Volovitch, Frédéric l’aîné et Olivier, forment Volo, un nom inspiré de leur patronyme ukrainien. Après des études de théâtre, en 1992, Frédéric a pris la route avec les Wriggles. Olivier lui, prépare une maîtrise de philo. A ses heures perdues, il écrit des chansons. C’est en 2001 que l’idée vient aux frangins de se réunir pour créer Volo. Depuis, ils tracent leur route… Leur façon de vivre, leurs chansons, leurs idées, emportent l’adhésion d’un public qui ne cesse de croître. « Sans Rire » est leur nouvel album.   Alternant comme à leur habitude chansons intimistes et coups de gueules, humour et mélancolie, ils se font les peintres du quotidien en le sublimant de leurs « fulgurances » d’écritures. La chanson de Volo est à la fois factuelle, poétique et toujours avec une bonne dose d’autodérision. ….Ils s’inscrivent dans la tradition de la chanson à texte…. mais réussissent à l’ancrer totalement dans la modernité. Valérie Lehoux - Télérama ….Avec le sourire, on peut tout dire, c’est ce que fait Volo. Ludovic Perrin – Libération

Une belle et authentique rencontre avec deux chansonniers de grand talent !!! Des retrouvailles attendues pour un « Café Chanson » à Epinal à ne pas manquer  !!


Cédric Hanriot Trio “ GroOovematic ”

JAZZ

Vendredi 13 décembre 2013 à 20h30 au Lavoir-Théâtre Cédric Hanriot : piano, claviers, compositions Bertrand Beruard : contrebasse / Jean-Baptiste Pinet : batterie   Le trio GroOovematic s’est crée au début de l’année 2011 autour du prolifique pianiste Cédric Hanriot et de ses compositions, du contrebassiste/groover Bertrand Beruard et du jeune et créatif batteur Jean-Baptiste Pinet.   Le groupe, bien que récent, est déjà doté d’une grande expérience scénique internationale puisqu’il s’est produit dans de nombreuses salles et festivals en France et à travers le monde, Chine, Taïwan, Indonésie, Singapour, Vietnam, Europe…   Ces trois musiciens ont su développer un son de groupe qui puise ses sources chez les pères du jazz mais aussi dans le rock, la popmusic et le hip-hop, qui font partie de leur patrimoine commun. En concert, GroOovematic propose une écoute interactive unique et réinvente son répertoire en permanence.   Cédric Hanriot a joué, travaillé, avec Herbie Hancock, John Patitucci, Nelson Veras, Terri Lyne Carrington, Joe Lovano…., Bertrand Beruard avec Gustavo Ovalles, Yoann Serra (ONJ)…. et Jean-Baptiste Pinet avec Eric Barret (Aldo Romano), Nico Morelli, Pierre-Jean Gaucher, Alexandra Grimal (Paul Motian)…. …. Aussitôt que j’ai entendu Cedric jouer, j’ai su que c’était un musicien extraordinaire. Cedric possède un énorme talent qui dépasse l’instrument. Hal Crook - trombone avec Paul Motian, Clark Terry Cedric a cette capacité tant recherchée de pouvoir trouver sa place et faire sonner le groupe dans n’importe quelle situation musicale, c’est un musicien et compositeur de grand talent !. Danilo Perez - pianiste avec Dizzy Gillepsie, Wayne Shorter, George Benson

Une grande première, une aventure enthousiasmante, à découvrir et à partager, absolument !!!!


JAZZ

MASTER-CLASS avec

Franck Tortiller

Vendredi 24 janvier 2014 de 19h à 22h Samedi 25 janvier 2014 de 9h à 12h au Théâtre Municipal d’Épinal

  Le stage s'adresse à tous les musiciens amateurs de la région, quelque que soit le style de musique pratiqué, qui ont au moins trois ans de pratique.     Objectifs généraux : Travailler et approfondir par groupes de niveaux et affinités, divers éléments fondamentaux liés au vocabulaire de la musique de jazz et de l’improvisation. Pistes de travail :   - travail d’ensemble : travail de morceaux au sein d’un groupe avec possibilité pour chaque stagiaire de développer son propre jeu, en respectant les règles de la musique d’ensemble.   - élaboration d’un petit répertoire joué en 1ère partie du concert     Différentes interventions sont également prévues, un programme riche et varié qui sera dévoilé lors du concert du samedi soir au Théâtre Municipal. A propos du CD « Janis The Pearl » ….. Huit musiciens, une voix : les arrangements sont à la hauteur du challenge. S’agissant d’une icône de la contre-culture, Franck Tortiller prend aussi l’époque à rebours en créant son label, MCO, que Janis The Pearl inaugure. Une manière de gagner sa liberté (mais sans doute pas beaucoup d’argent) et de donner un sens à son rôle d’artiste au sein de la société. Eric Delhaye – So Jazz – novembre 2012


Orchestre Franck Tortiller " Janis the Pearl "

JAZZ

Samedi 25 janvier 2014 à 20h30 au Théâtre Municipal Franck Tortiller : vibraphone / Jacques Mahieux : chant Patrice Héral : batterie / Yves Torchinsky : contrebasse Matthieu Vial-Collet : guitare / Matthieu Michel : trompette Jean Gobinet : trompette / Anthony Caillet : euphonium Jean-Louis Pommier : trombone   Vous vous souvenez de la première fois où vous avez écouté Janis Joplin ? Franck Tortiller, oui, c’était sa version de « Summertime » et puis ensuite Woodstock. De toute façon, toutes ces musiques ont jalonné les parcours de vie des musiciens et font partie de l’inconscient collectif, dès les premières notes, ça parle…. ……Pour un musicien de jazz, jouer de la musique, c’est aussi essayer de comprendre les forces qui la composent et l’entretiennent : le blues, le free jazz, le rhythm and blues, le rock, et l’énergie créatrice qui émane de cette artiste. Ses chansons ne sont pas le simple reflet d’une époque mais une manifestation à part entière de la révolution culturelle des années soixante, avec cette dimension intuitive, artistique, musicale qui fut déterminante. Janis Joplin fut la première femme « rock star » à déclarer publiquement les moindres de ses pensées et de ses désirs. Comme Arthur Rimbaud, Janis Joplin a été une sorte de funambule, s’élevant au dessus de tout ce qui pouvait corrompre sa liberté. Tout y est rêverie, amusement, audace, insouciance et illusion. Cet hommage, loin de célébrer une époque bénie et ou une cause irrémédiablement perdue, espère redonner le sentiment que tout est possible. Franck Tortiller …. Voici tout sauf un disque de reprises (il y en a, et elles sont brillantes, bouleversantes), mais surtout une évocation, illustrée par cinq compositions originales empathiques. L’art de Tortiller qui est l’intelligence du cœur, s’exprime en toute simplicité, sans cris ni larmes. Sobriété, lyrisme retenu font de « Janis The Pearl » un prisme musical où l’on découvre lisiblement chacune des faces de l’interprète de Move Over. Le vibraphoniste et chef de bande connaît les chemins qui vont à l’essentiel. Franck Tortiller n’est pas un «  m’as-tu entendu ». Guy Darol – Jazz magazine Jazz man – décembre 2012 – album Choc

Un beau projet pour Epinal, un « Café Jazz » riche en surprises, un très beau concert, à découvrir, absolument !!!


JAZZ

Benoît Sourisse & André Charlier Quartet

Vendredi 7 février 2014 à 20h30 au Lavoir-Théâtre Benoît Sourisse : orgue Hammond  André Charlier : batterie, percussions Pierre Perchaud : guitare / Claude Egéa: trompette

Ils sont « incontournables » dans le paysage du jazz français, André Charlier et Benoît Sourisse forment un tandem au parcours singulier par sa longévité et son talent, et qui a croisé la route de nombreux musiciens d’exception.   André Charlier et Benoît Sourisse ont multiplié les expériences musicales, allant de Michel Petrucciani, John Scofielf à Martial Solal, de Michel Portal, Mike Stern, Toots Thielemans à John Mac Laughin, de Captain Mercier, Jean-Jacques Milteau à Mighty Mo Rodgers, autant d’ingrédients qui ont contribué à développer leur « son » qui reste unique !!   André et Benoît donnent à chaque projet auquel ils participent une couleur, une cohésion et un swing exceptionnels. Leur sens de l’interaction est rare et leur générosité communicative.   Leur son évoque de prime abord, par l’alchimie des timbres qui s’y opère, une époque où groove et « chaleur de son » allaient de pair (association de l’orgue et du piano, de la batterie et des percussions). Mais cette patine se teinte de couleurs résolument nouvelles grâce à un souci permanent de « mise en péril » dans l’improvisation, à travers des compositions où prime l’importance de la mélodie.   Ils sont historiquement, artistiquement et humainement liés aux ‘Cafés Jazz » et cela, depuis leur création en 1992 !! C’est dire si chaque nouvelle aventure de ces deux musiciens est un événement qu’on ne saurait manquer au Lavoir-Théâtre !!!

Une nouvelle étape et un nouvel album, à découvrir, Un vrai plaisir à ne pas bouder, avec ces musiciens, monstrueux et incontournables !


Liz Cherhal

CHANSON

“ Il est arrivé quelque chose ”

Vendredi 14 février 2014 à 20h30 au Lavoir-Théâtre     Personnage que l’on croit d’abord sage et charmant, Liz Cherhal apparaît vite totalement azimutée. Elle chante la vie, la folie, la mort de l’amour, et l’amour de la mort, tout en jouant de sa plastique et de son déhanché inébranlable. Telles des petites bulles de champagne, ses chansons pétillent de drôlerie et s’enivrent de cruauté. Une voix pure, un humour glacial, une émotion à fleur de peau, Liz raconte ses maux par ses mots. Quand vous la verrez, restez toujours sur vos gardes, car si ses lèvres rouges savent embrasser doucement en murmurant des mots doux, elles peuvent tout aussi bien vous mordre jusqu’au sang.

  « Il est arrivé quelque chose » est son premier album. Elle signe la totalité des textes et des musiques de cet album très personnel sorti en novembre 2011. Elle écrit également pour et avec d’autres. En 2010, est sorti « Ronchonchon et Compagnie », un album/comédie musicale pour enfants et parents, coécrit avec Alexis HK et interprété par Juliette, Loïc Antoine, Jehan et Laurent Deschamps. Elle a également composé des musiques pour le théâtre : la création Candide du Théâtre Messidor et le spectacle « Les enfants de Neige » de Philippe Sizaire.   En mai 2012, elle obtient le Prix du Jury des découvertes du festival de Montauban.

Une belle découverte, un très bon moment de chanson en perspective, assurément !!!


JAZZ

Thomas Enhco “Fireflies”

Jeudi 20 février 2014 à 20h30 au Théâtre Municipal Thomas Enhco : piano, compositions Chris Jennings : contrebasse / Nicolas Charlier : batterie   En publiant ce troisième album « Fireflies » à 23 ans, Thomas Enhco s’empare d’un destin qui lui ouvre les portes d’une reconnaissance internationale. En choisissant tout d’abord de produire lui-même ce nouveau répertoire, il élabore minutieusement les conditions idéales dans lesquelles il souhaite enregistrer, s’entoure de musiciens qu’il connaît sur le bout des doigts après deux ans de tournée, et s’inscrit d’emblée dans l’exigence.   En prenant le parti de composer entièrement les treize pièces de cet album, à l’exception d’une reprise de Robert Schumann, le jeune pianiste prodige s’affirme comme un musicien majeur de sa génération, un compositeur juste, qui place la mélodie au centre de tout, et un leader improvisateur à la personnalité fascinante qui maîtrise les codes, sublime le discours, absorbe les influences et ancre sa musique dans une certaine idée du lyrisme.     Quand la grâce dépasse l’entendement !   Ces trois dernières années, Thomas Encho a connu une ascension fulgurante dans le monde musical : lauréat du Concours Martial Solal, vainqueur des Django d’Or 2010, compositeur de deux musiques de film et vainqueur du FIPA d’Or 2012, pour l’une d’elles, concerts à un rythme effréné dans le monde entier (plus de 130 en 2011, dans 14 pays et sur 4 continents), il a multiplié les projets audacieux en solo, trio et quartet, et a déménagé cette année à New York, où il a récemment enregistré avec ses héros Jack Dejohnette (Miles Davis, Keith Jarrett) et John Patitucci ( Chick Corea, Wayne Shorter). Né en 1988, il commence le violon à 3 ans et le piano à 6 ans, étudie le classique et le jazz dans les deux instruments, écrit ses premières compositions et donne ses premiers concerts à l’âge où, normalement, on joue aux billes dans la cour de récréation……


JAZZ

…. Thomas Enhco s’affirme comme l’un des talents à suivre dans les prochaines années.  Les Inrocks ….. Ses improvisations ne font nullement étalage de virtuosité, privilégiant la dynamique et des élans lyriques remarquablement maîtrisés.  Jazzmag Un pianiste de 22 ans, ça existe évidemment. Quand il s’appelle Thomas Enhco , qu’il a été distingué aux Django d’Or et au concours international Martial Solal, choisi comme un des musiciens de l’année par TSF et sans doute par pas mal d’autres qui nous ont échappé, on le recommande d’autant plus chaleureusement que la musique de son trio est jeune aussi. Sortir Télérama – TT - Avril 2011 Thomas Enhco est issu d’une lignée prestigieuse de musiciens célèbres…. Il est en effet le petit-fils de Jean-Claude Casadeus et le fils de la chanteuse lyrique Caroline Casadeus. Une culture musicale qui lui permet de mêler les héritages du jazz et de la musique classique, et d’être tour à tour mélodiste, improvisateur fougueux et compositeur inspiré…. Thomas Enhco explore et mélange les éléments de sa culture avec une intelligence et une énergie fantastiques. Nord Eclair – septembre 2011

Un grand moment en perspective, à surtout ne pas manquer !

La Fondation BNP Paribas accompagne le pianiste Thomas Enhco pour le développement de ses projets musicaux.


JAZZ

Tristan Blum Quintet Vendredi 21 mars 2014 à 20h30 au Lavoir-Théâtre Tristan Blum : vibraphones,compositions Damien Prud’homme : saxophone Eric Hurpeau : guitare Jean-Luc Déat : contrebasse Christian Mariotto : batterie

  Cette formation ouverte à l’improvisation puise ses racines dans une musique acoustique sans frontière. A la recherche d’une musique vivante, entre musique classique, contemporaine, mais aussi pop et world, Tristan Blum recherche une musique ouverte au cœur d’un jazz éclectique.   Instrument encore trop marginalisé en France (mais pas aux Cafés Jazz….), le vibraphone semble être l’instrument de percussions qui correspond le mieux à cette idée de métissage culturel. Riche par ses possibilités rythmiques, mélodiques et harmoniques, le vibraphone privilégie les longues phrases fluides, tout en relançant le discours par de brèves explosions de notes en grappes.   Inventif au niveau des formes, du timbre, des tonalités associées, mais aussi au niveau d’une certaine pureté de la mélodie, cette esthétique existe par ses contrastes, sa poésie et sa recherche de lyrisme.   Explorant tantôt le vaste univers de la musique jazz latine, tantôt une certaine mélancolie, les compositions de Tristan Blum intriguent par ses différents modes et textures musicales riches.   Cette formation originale affectionne tout particulièrement les climats feutrés des petits ensembles aux débordements d’énergie. C’est à force de voyages, de rencontres et d’échanges que ce quintet travaille à rendre présente une musique inédite, subtile et nécessaire….   Tristan Blum est un musicien singulier, à la fois interprète, enseignant, compositeur et directeur artistique. Après avoir suivi des études de piano classique, il entre au CNR de Metz en 1991 et depuis ses expériences se multiplient.   Les musiciens qui forment ce quintet sont tous de brillants musiciens lorrains, Jean-Luc Déat et Christian Mariotto ont notamment été très souvent accueillis aux « Cafés Jazz » avec leurs projets.

Une belle réunion de musiciens pour une soirée jazz de qualité !!!


Tango Negro Trio

“ No Me Rompas Las Bolas ”

JAZZ

Jeudi 27 mars 2014 à 20h30 au Théâtre Municipal Juan Carlos Cáceres : piano, voix, trombone Marcelo Russillo : batterie, percussions Carlos " El tero " Buschini : basse   Juan Carlos Cáceres est un artiste multidisciplinaire né en septembre 1936 à Buenos-Aires en Argentine et installé en France depuis 1968. Peintre et professeur d'histoire de l'art, Cáceres est surtout connu pour sa carrière de musicien. Auteur, compositeur et interprète, il a traversé et exploré de nombreux genres musicaux parmi lesquels le jazz, les musiques du monde et bien sûr le tango dont il est l'une des figures de proue aujourd'hui. Possédé par une sorte de magnétisme tellurique, Cáceres a toujours été dans l’oeil du cyclone.   Avant son arrivée à Paris, il était à Buenos Aires, étudiant aux Beaux Arts le jour, pianiste et tromboniste la nuit. Agitateur, vrai phénomène de la nature, il devint l’”alma mater” de la cave mythique de Pasarotus, club de jazz et épicentre de toutes les tendances révolutionnaires.   Cáceres, tsunami - véritable raz-de-marée - de magma et de champagne, tenait le gouvernail. Et puis, un jour, il entendit l’appel. À Paris, il accompagna Marie Laforêt, créa les groupes Malón et Gotán, fit de la peinture, exposa, enseigna l’Histoire de l’Art et explora les racines de la musique du Río de la Plata. Aujourd’hui, il donne des conférences sur ce sujet. Et surtout, il compose et chante, d’une voix de lion, les chansons les plus représentatives de la résurgence imparable du tango, du candombe, de la murga et de la milonga. Cáceres est le plus inspiré, le plus impétueux, le plus passionné et le plus ardent des artistes. Le Río de la Plata, le plus large du monde, sépare ces deux pays qui pourtant, un jour, ne furent qu’un. Cáceres avale d’un trait les eaux de cet estuaire, et un rugissement nous parvient : tourmente de rythmes africains qu’il extirpe du passé pour ébranler le présent et préparer l’avenir.     Ce “jeune homme” est la référence obligée de tout créateur, qu’il vive à l’intérieur de l’Argentine et de l’Uruguay, ou à l’extérieur. Un trio qui nous promet une Magnifique Immersion dans le monde du Tango, porté par l’un de ses plus brillants représentants, avec à ses côtés Carlos Buschini, un fidèle des « Cafés Jazz », bassiste, contrebassiste de Gaïa Cuatro et de Cordoba Réunion Jazz Quartet….

Une très belle soirée en perspective !!!!!


JAZZ

Elbasan “ Escales ”

Vendredi 18 avril 2014 à 20h30 au Lavoir-Théâtre Thierry Vaillot : guitare Héloïse Lefebvre : violon / Crestiano Toucas : accordéon   Le trio Elbasan, fondé par Thierry Vaillot, guitariste et compositeur, connu pour sa passion des musiques slaves, est l’expression d’un métissage entre le jazz et les musiques tsiganes, qui puise son inspiration aux origines slaves, indiennes et méditerranéennes de ces cultures. La richesse rythmique, omniprésente, nourrit un répertoire original, créatif, coloré, sans frontières définies, où le Maghreb côtoie la Hongrie et l'Inde, l'Andalousie.   A ses côtés, deux virtuoses, Héloïse Lefebvre, jeune violoniste, très douée, et à l'accordéon, Crestiano Toucas, au style éclectique et à l'énergie débordante.   Les musiciens du trio ne se contentent pas de jouer de leur instrument mais, transportés par des cadences flamboyantes, les transforment et les réinventent en percussions : le chevalet de la guitare s'imagine en joueur de castagnettes, l'accordéon comme par magie, se métamorphose un instant en zarb iranien ou tabla indien, tandis que le violon s'amusant de pizzicato voluptueux renaît en une surprenante kora. Pour résumer, on pourrait définir ainsi cette musique: un melting-pot indo-balkano-hispanique survitaminé à l'âme slave….. Le trio Elbasan nous emmène avec brio, poésie et virtuosité à la croisée des musiques du monde les plus chatoyantes et lyriques . Un voyage à ne pas manquer. Didier Lockwood Paroles de presse : … Un public déchaîné leur a fait un rare triomphe, à la hauteur de la qualité de la performance artistique….. Les interprètes donnent toute sa dimension à cette musique de voyage. Tous trois sont des virtuoses et des créateurs. Ils donnent à leur musique un souffle et un esprit irrésistibles. Le public les a ovationnés, rappelés : c’était magique.

Un retour attendu au Lavoir-Théâtre, Un très beau voyage musical, pour terminer la saison comme il se doit !!!


Renseignements Pratiques Lieux des “ Cafés Jazz ” et des “Cafés Chansons” : Lavoir-Théâtre Georges Brassens rue des Petites Boucheries - Epinal Théâtre Municipal rue François Blaudez - Epinal Tarifs :

Concerts au Lavoir-Théâtre plein : 11 € - réduit : 8 € Cafés Jazz du 20 février et du 27 mars au Théâtre Municipal : plein : 20 € - réduit : 10 € Café Jazz - stage et concert - des 24 & 25 janvier concert : tarif plein 15 € / réduit 10 € stage & concert 38 € Café Chanson du 14 novembre au Théâtre Municipal : plein : 15 € - réduit : 10 €

Tarif réduit pour les enfants, lycéens, étudiants de moins de 25 ans, demandeurs d’emploi

Attention : les places réservées par téléphone, qui ne sont pas retirées, sont remises en vente le soir du concert à partir de 20h30 Pour tout renseignement, envoi de programme et réservation conseillée : contacter Isabelle Sartori Présidente de l’Association lavoir Entendu Tél. 03 29 31 04 85 – isabelle.sartori@epinal.fr Les chèques sont à libeller à l’Association Lavoir Entendu et à envoyer à : Isabelle Sartori 7, ruelle de Laufromont 88000 Epinal Pour les réservations (qui restent fortement conseillées), n’hésitez pas à laisser votre message sur le répondeur au 03 29 31 04 85 en précisant vos coordonnées téléphoniques


Partenaires L’Association Lavoir Entendu remercie vivement la Ville d’Epinal pour son important soutien sans lequel cette programmation, belle vitrine de la création de qualité et de la musique vivante, ne pourrait être proposée.

Elle remercie également ses autres partenaires qui partagent cette aventure : Accords Perdus

Quartet spécial anniversaire


Photos de la saison 2012-2013

Nico Morelli

Zerrad Trio

FredĂŠric Monino quartet

Pierrick Pedron quintet-Cheerladers


13 SEPT. 8 NOV.

OLIVIER KER OURIO TRIO

LAVOIR THÉÂTRE

MAGNETIC OCHESTRA & ANNE SILA

LAVOIR THEATRE

14 NOV

VOLO

13 DÉC

CÉDRIC HANRIOT TRIO

24 JANV.

MASTER-CLASS / FRANCK TORTILLER

THÉÂTRE MUNICIPAL

25 JANV.

ORCHESTRE FRANCK TORTILLER

THÉÂTRE MUNICIPAL

THÉÂTRE MUNICIPAL LAVOIR THÉÂTRE

CHARLIER/SOURISSE QUARTET

LAVOIR THÉÂTRE

14 FÉV.

LIZ CHERHAL

LAVOIR THÉÂTRE

20 FÉV

THOMAS ENHCO

7 FÉV.

21 MARS

TRISTAN BLUM QUINTET

27 MARS

TANGO NEGRO TRIO

18 AVRIL

ELBASAN

Numéro de licence :

THÉÂTRE MUNICIPAL LAVOIR THÉÂTRE THÉÂTRE MUNICIPAL LAVOIR THÉÂTRE

88-0105 3e catégorie détenue par Isabelle Sartori graphisme : helicoptere@orange.fr

Café Jazz Café chanson  
Café Jazz Café chanson  

Saison 2013-2014

Advertisement