Issuu on Google+

Festival de cultures urbaines Du 1er au 24 Juillet 2011

Performances

Danse Ciné-Urbain

Fémicité(s)

Expos Street -Brunch Projections


U

ne manifestation estivale résolument artistique et populaire qui a pour ambition de mettre { l’honneur les cultures urbaines dans ses différentes formes d’expression. Depuis trois ans, ce festival pluridisciplinaire

constitue un espace de rencontres où se croisent propositions culturelles et artistiques mises en œuvre principalement dans l’est parisien. Soutenu par la Mairie du XXème, GIVE ME A WALL SO I CAN ESCAPE, festival de cultures urbaines reprend cette année ses marques { CONFLUENCES et à la galerie FRICHEZ NOUS LA PAIX. De nouveaux lieux d’expression accueillent la programmation artistique, LA GALERIE 154 située à Ménilmontant, le MUR DU SQUARE KARCHER ainsi que l’association M.U.R qui gère le mur de collages de la rue Oberkampf. Par ailleurs plusieurs nouveaux partenaires ont choisi de soutenir et d’accompagner le festival qui se réjouit de ses nouvelles collaborations.

FEMICITÉ(S) : Pour sa 3ème édition, le festival propose un focus sur la création urbaine au féminin. Expositions, graffitis, street art, danse, photographies, projections, performances, débats et autres initiatives artistiques proposées autour de cette thématique forte et engagée. Bien que modernes et tournées vers l’avenir, motivées par une jeunesse bouillonnante, les cultures urbaines n’échappent pas aux clichés autour des femmes, il s’agit de donner espace et parole { celles et ceux qui voient la création comme un terrain de libre échange où le genre n’est pas discriminant et où la création féminine peut bouleverser poncifs et préjugés. Toute l’équipe du festival est heureuse d’accueillir toutes ces énergies créatives, colorées et populaires { l’image du nom de cet événement, une phrase inscrite sur le mur de Berlin, une invitation au voyage, { l’imagination et { la réalisation de bien des possibles…


LIEUX CONFLUENCES 190 bd de charonne – Paris 20

FRICHEZ-NOUS LA PAIX 22 rue dénoyez – Paris 20

Est un lieu culturel engagé qui se donne pour ambition d’offrir un espace { plusieurs formes d’expressions artistiques en proposant des événements pluridisciplinaires. A travers, les créations théâtrales, les expositions, Cet espace atypique permet aux artistes de créer et de diffuser autour de projets artistiques collectifs et citoyens. C’est la troisième année que le lieu permet au festival de donner { voir des pratiques et des regards diversifiés de la culture urbaine.

© TAT Situé au cœur du quartier de Belleville, { la fois une galerie, un lieu de rencontres, un atelier et un spectateur privilégié des performances street art. Situé au cœur du quartier de Belleville, le lieu est ouvert au public et a accueilli des centaines d'artistes en résidence. Le mur situé en face de la galerie est un espace toléré d'expression pour les peintres, graffeurs, pochoiristes, affichistes de rue. En 2011, le collectif HEC (Haut En Couleur), le PGC (PhotoGraff Collectif), et La Kommune, trois structures engagées localement sur les champs du street art et du graffiti reprennent la programmation et l’ouvrent { une diversité d’artistes et de projets.

Métro Alexandre Dumas

LE MUR DU SQUARE KARCHER 163 rue des Pyrénées – Paris 20

Métro Belleville

Métro Gambetta

Ce mur d’expression libre de 40 mètres de long, est en instance d’ouverture grâce au service jeunesse de la mairie du XXème, sera un espace dédié à la création foisonnante (bien souvent collective) des artistes urbains. Une sorte de petite galerie à ciel ouvert où les habitants du XXème et le public pourront apprécier les œuvres graphiques et échanger avec ceux qui les réalisent.

M.U.R (Modulable Urbain Réactif ) A l’angle de la rue Oberkampf et St-Maur – Paris 11 Métro Parmentier

L’association Modulable Réactif Urbain, créée il y a 8 ans est engagée dans la promotion de l’art contemporain et plus particulièrement de l’art urbain en empruntant { l’affichage publicité son format et son rituel. Le MUR propose { des artistes urbains d’investir un panneau de 3mx8m en collant des peintures originales réalisées en atelier. Il s’agit d’œuvres éphémères selon le principe d’une affiche recouvrant l’autre. le M.U.R crée un passerelle entre le quartier et une démarche artistique souvent mal connue : celle du street art.

LA GALERIE 154 154 rue Oberkampf– Paris 11 Métro Ménilmontant

L’ouverture de cette galerie en janvier 2011 est partie d’un crew de 6 graffeurs motivés, avec l’envie de faire bouger l’image de l’art de rue. Ils montent l’association Er-Prod pour aider de jeunes artistes, mettre à leur disposition du matériel, des ateliers, organiser des soirées pour se faire connaitre. Ils travaillent sur tout type de supports, la photo, la sculpture, la peinture, la vidéo… Installé au cœur des festivités du 11e, le lieu a pour volonté de se rapprocher des gens, de puiser l’énergie urbaine et de démocratiser l’art de rue ! Ca respire de créativité, de jeunesse et d’espoir .


EXPOS TAG’N’TOF

CONFLUENCES

PHOTOGRAFF COLLECTIF Du 7 au 24 juillet Vernissage 7 Juillet à 18h et Performance à partir de 16h Emission en direct 15 Juillet avec La Chambre à Air Fort du succès de leurs expositions lors des éditions précédentes, le PhotoGraff Collectif (PGC) revient à Confluences poursuivre le projet Tag'n'Tof, toujours en partenariat avec les marqueurs Posca.

©TAT

Tag'n'Tof est une exposition - installation qui mélange photo, graffiti et architecture. Elle transforme le lieu qui l'accueille en une ville à son échelle. Les murs se couvrent d'immenses photos panoramiques en noir et blanc représentant des ambiances urbaines propices au graffiti (rue, friche, toit, wagon, camion.) Une maquette de ville miniature accompagne ce décor, avec ses immeubles et ses rues qui se dressent en volume dans l'espace d'exposition... Là-dessus, une cinquantaine de graffeurs et graffeuses sont invités à redécorer la ville au Posca, en laissant libre court à leur imagination et en s'adaptant aux échelles et perspectives. Un seul mot d'ordre : ré-imagine ta ville ! Cette année, lors des performances murales, le public pourra assister à la customisation des photos et des villes-miniatures par les graffeuses invitées par le festival. L'exposition évoluera ainsi au fil du festival, donnant à voir une ville en perpétuel mouvement. Parmi les artistes invités, des membres du 1984, 16T, 2AC, 2HS, 3PP, CE, Color Circus, DMV, FR75, GAP, GH, HEC, HVA, IMF, JeanSpezial, MCT, LF, MCZ, OCT, ODV, ONOFF, OPC, PPA, TSF, TWE, UNO, VTP...

©ONLYPHOTOS

Le PGC crew est un collectif de photographes passionnés par le street art et le graffiti. Thias, Tat, Syl et Mouarf se sont rencontrés au hasard de promenades urbaines et portent ensemble plusieurs projets de diffusion et de promotion de cette culture par des expositions, un blog, etc.

http://photograffcollectif.blogspot.com/

Tat : http://www.flickr.com/photos/9152789@N02/ Syl : http://www.flickr.com/photos/-syl-/ Mouarf : http://www.flickr.com/photos/graffprod/ Thias : http://www.flickr.com/photos/graffalermitageblogspotcom/

©SYL ©THIAS


EXPOS FRICHEZ-NOUS LA PAIX PAYSAGES SAUVAGES Photographies d’ ANAÏS BARELLI Du 1er au 8 juillet Vernissage 1er Juillet à 19h Ses choix brouillent les pistes. Très { l’écoute des rencontres qu’elle peut faire, elle se nourrit des échanges qui en découlent. Ces rencontres dictent une marche à suivre, une nouvelle histoire. Cette pratique singulière relate un univers sensible où l’Être a une place centrale. Le quotidien, la famille, les intérieurs et les architectures sont autant d’éléments qui nous guident vers un certain regard sur notre environnement et parfois même sur des contextes géopolitiques. www.anaisbarelli.com

LADY ALÉZIA Peintures de LADY ALEZIA Du 10 au 17 juillet Vernissage 10 Juillet à 19h Parmi les nombreux lieux communs circulant sur le compte du graffiti, celui de sa filiation supposée avec la calligraphie, pour être souvent répété, n’est que plus rarement démontré. Comme si de la calligraphie des moines copistes d’autrefois { la signature du taggeur d’aujourd’hui il n’y avait qu’un pas, celui d’une évidence ne souffrant nulle distinction de nature ni de statut. Soit. Sauf qu’{ nier de la sorte ce qui distingue a priori ces deux pratiques, on se condamne d’emblée { se montrer incapable d’organiser leur rencontre, de magnifier leur éventuelle union. C’est précisément ce travers de l’indistinction qu’évite Marina Nunez aka Lady Alézia et c’est bien entendu ce qui lui permet de marier réellement le monde de la calligraphie latine et celui du spray, d’enrichir l’une au contact de l’autre. En un mot comme en cent de faire de la calligraphie un art contemporain. D’une manière générale, les variations autour du Memento mori soulignent la vanité et la fugacité de toute réalisation terrestre et, plus précisément, de toute existence humaine. http://lady.alezia.free.fr/


EXPOS ELLAS

FRICHEZ-NOUS LA PAIX

Peintures de WESR & JADE Du 19 au 31 juillet Vernissage 19 juillet à 19h Pendant des siècles, la femme a été source d’inspiration en poésie, musique, littérature, sculpture et peinture, et dans la vie elle-même. En tant que mère, amie, sœur ou amante, la femme a été et sera éternellement, pour les artistes, la muse créatrice des émotions les plus profondes et des pensées les plus folles. JADE et WESR se proposent de les représenter dans un langage intime de poésie et de musique visuelle dont les partitions sont écrites en couleurs. WESR est un artiste péruvien qui s’est initié au graffiti en 1996. Son travail va du muralisme { l’illustration. Il est passionné par les lettres, néanmoins, ses démons l’ont fait explorer de nouvelles formes. Des personnages masqués finement définis qui décrivent ses pensées intérieures. Les masques ne cachent pas l’identité de l’individu, au contraire, ils nous permettent une libération. Les textures et les lignes représentent les cicatrices indélébiles, qui racontent des moments de l'histoire personnelle de chacun.

wesr Jade

JADE est un artiste péruvien et a commencé { s’intéresser au graffiti en 1997. Depuis, il a fait de cet art urbain son outil d’expression et de communication. Au fil des créations, il a réalisé qu’il n’était pas seulement intéressé par la ligne graphique continue, il s’adonne autant aux peintures sur mur, sur toile, sur bois... Il s’est d’abord passionné pour les lettrages, et s’est mis { dessiner des personnages ayant comme point commun le subconscient. Son travail est inspiré par les différentes cultures de son pays, et plus particulièrement la culture Moche et Nazca qu’i adapte au street art contemporain. Jade www.fotolog.com/jade2004 www.flickr.com/photos/wesr_kamikaze

wesr


EXPOS AM Peintures d’ALICE MIZRACHI Du 17 au 31 juillet Vernissage 17 juillet à 19h

GALERIE 154

Artiste newyorkaise née dans le Queens, elle est membre active de la communauté artistique au cœur de sa ville natale et citoyenne du monde. Elle a exposé ses œuvres dans des galeries { l’international telles que Powerhouse { New York, Colette { Paris, Lab 101 à Los Angeles, Intermedia Arts de Minneapolis pour n'en nommer que quelques-unes. Ses œuvres reflètent une certaine nostalgie d’une ville qui fut, de la culture suburbaine racontée à travers de grands ensembles de bâtiments, bruts et imposants, paysages citadins colorés et lumineux tantôt dynamiques, évoquant toujours une tranquillité sous jacente. Un talent reconnu et célébré par des commandes dans le Washington Post, Shape Magazine... Elle a également été le sujet d’une série de publications tels que Giant Magazine, Juxtapoz, et la Place Rootz qui saluent son excellence et son engagement dans l’enseignement auprès des enfants de Harlem. Elle continue de peindre des toiles et toutes autres formes de supports ainsi que des fresques dans le monde entier. Cofondatrice du projet Younity, elle développe cette plateforme internationale dédiée aux artistes femmes. www.am-files.com www.theyounity.com


EVENEMENTS LES MURS

CONFLUENCES

Performances picturales, des graffeuses recouvrent les murs alors que le public assiste à un Work in Progress où les bombes de peintures s’agitent selon les styles et les inspirations des artistes le temps d’un duo ou d’un trio éphémère.

DEY & KASHINK

DEY

Du 6 au 14 juillet Performance 6 Juillet à partir de 15h DEY exprime dans ses peintures son engagement pour des causes qui l'interpellent, l'égalité homme-femme, la protection de l'enfance, la lutte contre les discriminations... Elle met également en évidence son métissage, sa féminité et son amour pour les mots et les lettres. Aujourd'hui, Dey met un point d'honneur à valoriser la place de la femme dans la culture du graffiti, et plus largement dans toutes les formes artistiques possibles et imaginables.

KASHINK

KASHINK une exclamation, un bruit, de rupture et de rebond à la fois. Une dynamique qui, en se brisant, trouve un autre souffle. « Les ex votos me fascinent. Hommage à des personnages saints, ces objets ont pour moi un aspect païen qui nous rapproche de la tradition des vœux, des souhaits, de la vie quotidienne. Ils sont très présents dans la culture latino-américaine, qui m'inspire beaucoup. »

SHUPA

http://kashink.hautetfort.com

DAG

DÄG & AM

AM

Performance 16 Juillet à partir de 11h DÄG travaille à la frontière des genres artistiques rapprochant la peinture et le dessin, le design et la méditation, entre le point, la ligne et la couleur. Elle emploie des moyens industriels pour orchestrer une perception subjective. Dans le travail de DAG, l'hybridation se manifeste comme un phénomène intrinsèque. Il opère aux périphéries des genres artistiques parce que c'est là que de nouvelles occasions entre l'interaction technique et une perspicacité intellectuels apparaissent d'abord. www.lasuitegraphique.net

STREET BRUNCH & STREET MARKET 16 Juillet à partir de 11h Lors de la deuxième performance graffiti sur le mur extérieur de Confluences par le collectif de filles, le festival propose un brunch avec ambiance musicale assurée par DJ POM. Des stands de street art, artisanat, librairies, créations, bijoux, t-shirt, sacs sont proposés par Kashink, Anjuna, Däg, BeRock, Stoul, AM, Lady Alezia, MKO, Creastreet, Dosbuster, La chambre à air ...


EVENEMENTS LES MURS

FRICHEZ-NOUS LA PAIX

Le mur face à la galerie a commencé dès 2003 à devenir un espace toléré d'expression pour les artistes du street art. Invités à exercer leur art, les fresques sont à découvrir le temps de leur réalisation car généralement recouvertes très rapidement par d’autres. C’est ce renouvèlement permanent qui fait tout le charme du ‘mur d’en face’!

LADY ALÉZIA

CINÉ URBAIN ANAÏS HUNEBELLE & OCTAVE GIAUME 10 Juillet à 22 H Anaïs et Octave proposent un concept de cinéma itinérant alliant images, espace et musique, né de la rencontre d’un étudiant en architecture et d’une jeune vidéaste. Des groupes de musique jouent en live sur des vidéos muettes projetées dans des lieux urbains sur des structures de leur cru. Rue Dénoyez, ils ont crée une toile en fonction de l’espace de la rue pour une projection in situ de vidéos mêlant à la fois le graffiti, le street art et la danse, revisités par des musiciens.

9 Juillet A partir de 14h

JADE & WESR 19 Juillet A partir de 14h

COLLECTIF FRANCE TRICOT

LE M.U.R (Modulable Urbain Réactif)

Performance 16 Juillet A partir de 16h Le Collectif France Tricot c'est 5 filles qui aiment l'humour avant tout, le tricot mais pas devant la cheminée ! Soso, Ema Tricopathe, Oury, Quinc' et Babooh investissent les rues parisiennes et couvrent notre mobilier urbain avec leur créations délurées. « Ce que nous aimons? Habiller la ville de nos tricots et tricoter XXL… La phrase que l’on ne veut plus entendre? Le CFT dépoussière le tricot de nos grands-mères... »

http://c-f-t.net/


EVENEMENTS LE MUR

MUR DU SQUARE KARCHER

C’est l’ occasion d’une performance collective exceptionnelle avec la participation d’une dizaine d’artistes qui travaillent selon des techniques différentes et variées. En s’exprimant sur ce linéaire situé au cœur du XXème et accessible { tous, les styles se confronteront pour animer ce mur de 40 mètres de long …

SHUPA & DEY & KASHINK & DAG & LADY ALEZIA & STOUL & YZ

KASHINK

DÄG

10 JUILLET A partir de 11h Après son passage { l’Ecole Boulle, STOUL se tourne vers la peinture en 2001. Elle fréquente des squats d’artistes avant de s’installer en 2005 dans son atelier { Montrouge. Nourrie de cultures alternatives, enfant des médias émergents, ses créations se font l’écho de différents courants artistiques { la fois identifiables et mêlés. Vêtues d’habits tantôt vintage tantôt ultra modernes, les personnages de ses œuvres, fameuses héroïnes aux allures toujours raffinées, s’inspirent de sa passion pour la haute couture et la culture nippone. Stoul offre une peinture délibérément féminine { l’esthétique précieuse et populaire { la fois.

LADY ALEZIA

www.stoul.com

Artiste d’art urbain, YZ se fait connaître en 2003 par son projet « Open your eyes » qu’elle développera { l’international. Plus tard, avec une même approche minimaliste, YZ s’intéresse { d’autres visages qu’elle réalise sur des affiches en papier kraft. Elle tente de situer la place des êtres dans notre société, décrit et décrypte nos modes de vie { travers l’image mise en scène des habitants des villes qu’elle traverse.

STOUL SHUPA & DEY

www.openyoureyesproject.com

SHUPA fait ses premières gammes dans le graff en 2005. C’est le graffeur Lemk, qui lui communique véritablement l'esprit hip-hop et lui fait travailler ses lettrages, la motive à faire ses premiers vandales et à sortir son style ; elle intègre alors le crew HVA. Son style est un mix de volumes et de volutes qui rappellent les pleins et déliés typiques de l’Art Nouveau, avec un flot dynamique, floral et agressif mêlant reliefs et aplats. A l’été 2010, elle rejoint le crew des 2AC, connexion gros pas en avant dans le graff, avec l’apprentissage de nouvelles techniques. YZ


EVENEMENTS VJING C_CIL & MX & Ô

CONFLUENCES

24 juillet à 20h Cette soirée est l’occasion de fêter la clôture de la troisième édition du festival, elle s’organise autour d’une projection récapitulative des évènements de l’exposition Tag’n’Tof, suivie d’une performance audiovisuelle avec des images et de la musique mixées en live, de light painting et de séances de body painting... Plasticienne multimédia, C_CIL explore la création simultanée du son et de l'image en temps réel en collaboration avec deux musiciens MX et ô une performance { l’image de celles réalisées comme "Dream her & Other dream" avec la pianiste Caroline Duris, et des improvisations avec Atau Tanaka. En participant à ces compositions audiovisuelles éphémères, elle présente l'image comme un spectacle vivant. Réunissant différentes formes de configuration de l'image en mouvement, elle crée des univers de la dimension imprécise des rêves, expérimente de nouveaux axes dans le langage visuel et la narration abstraite avec la poésie comme source formelle. Pour jouer sa partition visuelle c_cil utilise une technologie innovante: une guitare basse électrique qui ne produit aucun son mais des images, une Vidéobasse. http://vimeo.com/cecilelacombe/videos/


DANSE 9 Juillet à 20h30

CONFLUENCES

WE BRAQUE THE WALL SWAGGERS & MKO CARTE BLANCHE Swaggers s'empare de la scène de Confluences avec son collectif Meufs Ki Osent (M.K.O)

Si l'itinéraire urbain emprunté par les Meufs est composé de murs à gravir, de limites à repousser et de codes à briser, c'est avec humour, audace et poésie qu'elles choisissent de « braquer the wall » pour présenter leur univers créatif. Pour l'événement, les Meufs Ki Osent offriront au public une escapade urbaine à travers toutes les formes d'art représentées dans le collectif: danse, musique, œuvres street art et vidéo.

Une échappée dans l’univers MKO, le fil conducteur de cette échappée sera la projection de trailers présentant les artistes du collectif en proposant une escapade urbaine libératrice Entre chaque trailer, aura lieu une intervention live des différentes artistes M.K.O Le showcase démarrera et se clôturera avec une représentation chorégraphiée des Swaggers Une maîtresse de cérémonie « dynamite » est prévue!


DANSE 16 Juillet à 20h30

CONFLUENCES

MES MOTS SONT TES MAUX SOLO DE JOSEPHA MADOKI CRÉATION 2010/ 30’ Autour du thème de l’excision avec le langage du corps pour dénoncer la douleur physique et la souffrance de l'âme. Je m'arme de mon meilleur outil d'expression et crée le solo « Mes mots sont tes maux». Le langage du corps pour dénoncer la douleur physique et la souffrance de l'âme. Un mal profond contraint de se taire face au groupe, la famille, la société. j'ai voulu faire le portrait d'une de ces femmes meurtries dans sa chair. Aller à la rencontre de ce qu'elle pouvait ressentir et retranscrire ses émotions avec pudeur mais force. J'ai souhaitée utiliser quelques objets du quotidien comme la calebasse. Ustensile utilisé en Afrique par les femmes, notamment pour la nourriture et les boissons ou lors de cérémonie comme celle de l'excision. www.compagniemadoki.fr

LÀ HAUT SOLO DE MAGALI DUCLOS CRÉATION 2011/ 30’ Déchiré entre le présent et le passé, il passe d’un temps { l’autre. Partagé entre ses souvenirs et l’absence de l’autre. Ne voulant pas admettre que le passé est passé. Torturé par la solitude, il invente un présent nourrit du passé, s’invente des histoires, il se dit : « Non rien n’est triste… dansons… Je veux danser Comme avant, comme demain, comme toujours. Je te sens, je te vois, je t’entends Tu es là, à coté de moi Juste ça, et je suis bien Dansons, dansons pour oublier que le temps avance… » Mais la réalité lui revient. Il est seul. Il faut se résigner, accepter. Plus rien ne vaut la peine. Il vaut mieux laisser passer le temps et attendre notre tour.


DANSE 23 Juillet à 20h30

CONFLUENCES

VERTIGE D’ELLE TRIO CLAIRE MOINEAU, JESSICA NOITA ET ALEXANDRA REA CRÉATION 2011/ 35’ Claire Moineau poursuit seule l’aventure artistique de la compagnie et s’inspire d’un texte de l’auteur Pierre Notte, « Les séparées » écrit tout particulièrement pour ce projet. Pierre Notte relève le défi d’écrire pour la danse avec comme sujet l’homosexualité féminine, thème que Claire lui a imposé. « Il s’agira de quelqu’un qui n’est pas là. D’un être parti, exactement. Il ne s’agira que de cela. Il y aura trois voix de femmes. Trois désirs et trois corps de femmes. C’est une histoire simple. L’histoire simple qui les conduit, l’une et l’autre à se trouver chacune l’une de l’autre à l’exact autre bout du monde. » Le cœur de ce projet reste de mettre en lumière ce tabou qu’est l’homosexualité. Elle monte cette pièce pour une de ses proches et veut réaliser un travail sincère sur l’intime, sur l’amour qu’on n’accepte pas, l’amour qu’on cache, l’amour qui sépare des autres. Et c’est justement cela qui rend cet amour sublime et inexorable, un amour où l’autre n’est qu’une extension de soi.

© Anne-Dominique Pham

AUTREMENT MOI DUO CLAIRE MOINEAU ET FRANCK RICHARD CRÉATION 2010/ 25’ « Un homme, une femme, une histoire qui commence mal et pourtant dès le premier regard, complicité et tendresse se mêlent. Duo parfois chaotique mais tellement complémentaire… » Autrement moi est une poésie dansée, sincère et réaliste qui permet d’entrevoir avec beaucoup de pudeur toute la complexité d’une relation { deux. Le propos se veut être un défi-dansé pour les deux interprètes qui mettent au devant de la scène certains pans de leurs vies personnelles tout en restant dans un univers poétique. La gestuelle des interprètes aussi opposée soit elle, peut s’entremêler grâce { un travail sur le contact. La musique, signée une fois de plus par José Bertogal nous propose un voyage sensible et intimiste où le rapport a la nature et aux éléments nous ramènent aux choses essentielles de la vie : l’amour, l’espoir... http://www.ascendanse-hip-hop.com/hip-hop/ © Anne-Dominique Pham


PROJECTIONS 8 Juillet à 20h BANDES DE FILLES

CONFLUENCES

DE KARINE PELGRIMS EN PARTENARIAT AVEC CANAL STREET Karine Pelgrims propose une série de rencontres intimistes avec des filles de la street, des artistes qui interviennent dans la rue. Graffeuses, danseuses, tricoteuses, rappeuses, affichistes, plasticiennes, djettes... elles investissent l'espace urbain avec une bonne dose de culot et de talent. Bandes de filles est un programme diffusé sur CanalStreet TV. http://canalstreet.canalplus.fr/tendances/bandes-de-filles

15 Juillet à 20h WOMEN ARE HEROES * DE JR DOCUMENTAIRE/ 85’ 27 11 PRODUCTION/ 2011 Depuis quatre ans, JR sillonne le monde, celui des bidonvilles en particulier, où il photographie les habitants, évidemment consentants, dont il fait d’immenses affiches pour les coller chez eux. Une démarche artistique très spectaculaire et qui rivalise de générosité. Ce qui d’ailleurs lui a valu, le prix de la fondation TED, attribué aux Etats-Unis aux philanthropes, rarement aux artistes (surtout si jeunes, JR a 27 ans). Ainsi Bill Clinton a-til été lauréat de ce prix ( 77 500 euros), qu’il a employé { une refonte du système de santé au Rwanda. «C’est un prix où l’on fait un vœu et on vous aide { le réaliser», dit modestement JR, conscient de «l’énorme marque de confiance» qui lui est faite. Son film, Women Are Heroes, a été présenté à la Semaine de la critique du Festival de Cannes. http://www.womenareheroes.be/

*Sous réserve de confirmation


PROJECTIONS 22 Juillet à 20h

CONFLUENCES

C’EST GRATUIT POUR LES FILLES DE CLAIRE BURGER & MARIE AMACHOUKELI COURT-MÉTRAGE/ 23’ CÉSAR MEILLEUR COURT-MÉTRAGE 2010 DHARAMSALA/ 2009 Laetitia et Yéliz sont deux adolescentes d’une petite ville de banlieue qui caressent le rêve d’ouvrir ensemble un salon de coiffure. Tandis que la première prépare son BP en coiffure, la seconde travaille dur dans un fast-food graisseux. Sur leur scooter démodé, elles passent leurs soirées à rêver en parcourant la ville et, à travers les rues bordées d’immeubles bien alignés, elles aperçoivent l’espoir d’un avenir meilleur. En attendant, c’est le temps des premiers émois, et le cœur de Laetitia bat pour un garçon de la bande. Au cours d’une soirée, la jeune fille arrive { se rapprocher de lui, et quitte l’enfance pour se confronter au monde réel. Un monde qui n’hésite pas { étaler sur le net, un instant volé de sa relation intime.

LES ROSES NOIRES D’ HÉLÈNE MILANO DOCUMENTAIRE/ 53’ COMIC STRIP PRODUCTION/ 2010 Un voyage au cœur du langage et des images vécues par les jeunes filles en banlieue parisienne et dans les quartiers marseillais. Si la langue de la rue fonctionne aujourd’hui comme une frontière, une identité affirmée, elle raconte aussi la blessure liée au sentiment d’exclusion. Mais quelle est la situation particulière des filles dans leur rapport au langage ? Au-del{ de l’analyse, il s’agit de traverser avec elles la jubilation des mots, l’attachement à la langue maternelle, les sensations de manque, de révolte ou de rage, les masques qu’elles empruntent dans la rue, les revendications d’égalité vis-à-vis des garçons ou leur soumission { un ordre imposé... jusqu’{ la peur de ce féminin qui naît en elles dans la si fragile adolescence. http://www.comicstripproduction.fr/


CALENDRIER FRICHEZ-NOUS LA PAIX

01/07/2011

19h

Vernissage de l'expo d'Anaïs Barelli (1 au 8 Juillet)

CONFLUENCES

06/07/2011

16h

Performance graffiti par Dey et Kashink

07/07/2011

16h

Vernissage de l'expo du PhotoGraff Collectif avec Performances (7 au 24 Juillet)

08/07/2011

20h

Projection de "Bandes de filles" de Karine Pelgrims

09/07/2011

20h30

FRICHEZ-NOUS LA PAIX

09/07/2011

A partir de 14h

Performance graffiti par Lady Alezia

MUR DU SQUARE KARCHER

10/07/2011

A partir de 11h

Performance graffiti par une dizaine d'artistes

FRICHEZ-NOUS LA PAIX

10/07/2011

19h

Vernissage de l'expo de Lady Alezia (10 au 17 Juillet)

22h

Ciné-urbain d'Anais Hunebelle et Octave Giaume

15/07/2011

20h

Projection de "Woman are heroes" de JR

16/07/2011

11h

Performance graffiti par Däg et AM

11h

Street Brunch et Street Market

CONFLUENCES

20h30

Danse présentée par Swaggers et MKO

Danse présentée par les compagnies Madoki et Magali Duclos

LE M.U.R

16/07/2011

A partir de 16h

GALERIE 154

17/07/2011

19h

Vernissage de l'expo d'Alice Mizrachi (17 au 31 Juillet)

FRICHEZ-NOUS LA PAIX

19/07/2011

19h

Vernissage de l'expo de Jade et Wesr (19 au 31 Juillet)

A partir de 14h

CONFLUENCES

22/07/2011

20h

23/07/2011

20h30

24/07/2011

20h

Performance du Collectif France Tricot

Performance graffiti par Wesr et Jade Projection de "C'est gratuit pour les filles" de Claire Burger et Marie Amachoukeli et de « Les roses noires » d’Hélène Milano Danse présentée par la compagnie Uzumé Clôture du festival: Vjing et musique live avec C_cil, Mx et ô, Projection, Lightpainting, Bodypainting..


INFOS PRATIQUES FESTIVAL GIVE ME A WALL SO I CAN ESCAPE givemeawall.festival@gmail.com // facebook 10 passage de la Fonderie 75011 Paris Elise HERSZKOWICZ 06.25.72.93.75 Solène DUMONT

Sylvie ALBA 06.12.44.74.69 Cristobal DIAZ

CONFLUENCES 190 Bd de Charonne 75020 Paris // Métro Alexandre Dumas Résa/infos 01.40.24.16.46 http://confluences.jimdo.com

FRICHEZ NOUS LA PAIX

GALERIE 154

22 rue Denoyez 75020 Paris // Métro Belleville www.lafriche.fr // facebook infos : givemeawall.festival@gmail.com

154 rue Oberkampf 75011 Paris // Métro Ménilmontant www.galerie154.com // facebook Infos : contact@er-prod.com

MUR DU SQUARE KARCHER 163 rue des Pyrénées 75020 Paris // Métro Gambetta infos : givemeawall.festival@gmail.com

M.U.R Angle rue Oberkampf et rue Saint Maur 75011 Paris // Métro Rue Saint Maur http://lemur.asso.fr/ Infos : associationlemur@gmail.com

EXPOSTIONS, PROJECTIONS, PERFORMANCES : ENTRÉE LIBRE SPECTACLES DE DANSE : 13 EUROS


PARTENAIRES


Dossier de Presse GMAW